Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06687
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 7, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06687
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text







LE P
PONSE IN logo
U "I e c.w' "';*-? ,w


-((C/ENAMONTA S

Adminisrc**r A4&f MAX CHAUV,5jT


No 2R.0.11


Irr~ --


fdims AMMNU


1. a_.. ^ ,.


I'Affaire qui i6fraie .hu



Ia ronique


L'Ofjensive justified dd-
clMonche par la polho aontre
le petit group d'adolesccant
frafcheoment cities d la dro-
giue, defraie la conversation
iane setoutc les9a"iileah l- .
Le reldeichcnt dtt doemoeure;
trop de /abilites accords el
oortneite jaaeeto e : 0it4lqael; Hit"
dispoiie et (i l er grd do voitd-
res pournt lurs ddplacements
quo lto parntf in'amrivset pao
cotive'nt i contrrlar; 'infleon-
ere dl'tleo a t permioi'es de
rcortanes bandes ein. matogra-
phi piu -o-- re qut a justifio lo
ltetritne action do proptIlae'ris
du Gonrr'Bemaont do lan Rpu-
bliquc-, la poseibilit d'ate-
rontr omeinatiouns a pora t un
donr a wteam sd aant gotd ah
tIn rodges d Jdtroeso, utoptt
i f letraeura qui Rsont aneOlss
dane le ca omleo r fanmles,
o l'tn ei.sebu dvo ,sal trAi
roraveo ffairc.
AlenorI, ice fpteso i qde c
eottae r elation et ear to ,,ee
mootion qu'elle n'a topas mae-
quI de cause par sow coaract-
,e inocriv ofa stibit, carta-ins
sent tomnbis a bran rocconrcri
cct lae jeoumse ev general.
Certoe, des jeunee do chlez
eous, calquant tWte baisseo
reux de retranger, sont deve-
noe d'nm oexoentricitd inopTm-
soble. Mas la vogue de-o' dte-
men.ts invraidsoemblats et le
port de toisons "absaloeienves,
toutes cooe extravagances ve
pourraient etre loe nniques te-
nants et aboutissacts de ette
tentative d'impnltation de In
drogue.
Au just, de qnel cote soot
les responoable ? C'est I
qutestion qu'on se pose et que
les simrieoes canpitnts quec
ontw montre'daons icee trite
nffai.re tote toeur vigilance
et lewr efficae-it cherehnt
Rna.ti ncl doucte i trouver. Ces


jounsa ont-olle tdit de la dro
Sou do loar propros mnoanve
melt .-


C;ost ei )eo interrogation wor-
c ste. .
bes' lieit) eunts, de prlfid
rorec, at pouriaeia de ja eun i
Pour d u raisaos D'Obord,
its so comptsnt eur tss doigts

toe adolesects e qin parvi. s- -
reict ci diocearcIr to straes de
I'doat riot st prctcionx. "o qti
imports pour ox, c'enst que o
grille. Quant aon e conaquen-
ces, on a bien Is temnps d'y
pennor. Ensuite, la coterie des
jounes itant formie aux adusl-
tes, le s al a touts latitude
poir corroder sa proie, avao t Ricot Mazarin, 1an voix a*lnme,
que le secret ne transpire. voit sle triompihe se deeainer. Cest
Doct Itete rribe danigert q w'il oe jeuone talent q rep enter
court rette jeeffsae alt qe ex.Haiti a deuxmea festival do la
ptiqeoo faction rcapide dic Go -*' chenseon qui saonvira s'A Metxio
verccenoceet cpci entetd la prote Is 10 Mars prochain.
ger centre touts les places, Ricot Mazarin, un artiste ori6-
celsae torsiine e c o, petor sa ginal et attaclhat, vient de l'em
.,ape aitka itaflt i morale de porter ur toun ilee autresa jpes
rette jeunesse. Ot conqoit dIe qul br.tulect 'honnour d aller
Iors que la police qui est d'unt rpr6senter le pays cos jooutes
neaturol soupfonneai,, et c'eat muoscales.
justentot Il unse des qualitie CeIs nouvIte no pent qua
quii faith son effiecaitd, o t ja Fetonouvr el m e n ta d quco
ressi ter'a de ot ourt te Jouir 0s norbrex ans de ccos
dresid l'oreillrc t ouviesr oe qui prate lnlasablement sadons
lorsqutun itporcestlble frise- R ui Fantasistest 'deCarrefour et
its aftorle a tts ar s he a n d'autres Mini-Jazz de la Capita
qu'elleo avaitt habilmecnt disaei-
multes en des points etrategi- .
quest. Noue evulones parlor do L'anne dernl6reo, c'est notre
ses mnoyene d'informnatio. Grande Vedett Honey DESUO-
Nous formonrsose vo .0qwe, S ce qui i a, prant atti1
sous p tecos iomniers arrivett ece Festival Annuel de Mexieo.
oau tsrea do oette importarte Nos meilleurs voeux do sues
enqu te; use feos qu'ils auroett accompagnent Ricot Mazari.




parents straer la puis, s'I ne
paroent e stourpserear la eis s'ile no
veulent pas q71e lour progehi- V6* W e 3
tre tour serr le cour E PIERRE 1
LA METHO.DE PE PIERRE r


Le :

((Les Nations Unies

du Commerce,


par le frire Clair


Educateilr, Tiaftre de pension
a Paris, Pierre Py-Poulain De-
launy invent une mnthode de
lecture qu'il exp rimenta pen-
dant yuinze as danm ion 6tabli
cement scolaire h lIa satisfaction
ginirale des families.
V ....q ... ... .- :_- ,.


Le Port de New York, recon- conrstitueront un vaste public cos- eit de publicave pon il la sou-
nu depuis longtemps come Ia mopolite don't lea Ioataires po- uvellit i de publication, im Ia o-
voio d'accis au commerce inter- ront profiter en axposant leurs mit h to critique de abbi Bi-
national to plus nopsrte Ito aux divers emplacements gnon. Co savant pritre, apris t'a
atoalquc La U bienmporttt o Ans a A cat. ''d voir examine. erit t'abb Gou-
l'A-m6rique, va bientot as c g*fet jet y trouvrnde forts grands
par une addition des plus den ig inte e" plus 1i jclet y t o audit Ba zgend
sionnantes la ligne des I t tr, l. Wild a .ux vent dea aieudr. di e .e
(v aux rues de .outetr. Can--emit
clel de Manhattan. I n (s lear. er. thoeito cut ensulte d'autres appro
II .'agit de la construction vira de bureau central d'informa- bateurs distinguds par leurs ta-
du cWorld Trade Centers, un tion pour le commercee internatio- lents et lurs lumibres et I'expe-
complexe compose do six biti- nal. 11 permettra aux hommet rience a montr6 depuis quc l'on
mente cremprenant des tours ju- d'affaires am4ricains et dtran- pouvait s'en servir avec beaucoupe
melles do 110 6tageB (meureant gers d'obtenir, beaucoup mleux ulili.
chacuna 412 mtres), qui seront qu'lls ne le peuvent aujourd'hui,
le building lea plus hauts du des renseignoments precis at per- Delauny, encourage par .es
monde. Lea travaux do construc- tinents concernant les rsgle- compliments flatters se d6cidoa
tion av'mcent rapidemont. II a ments commerciaux, lea marches cqelqueso annes plus Lard s li-
(dk pr6vu quo le premiers loca- et lee. perspectives dane Is mon- vrrr son manuscrit ft limpres-
taires e'nnmmageront avant ba do antler. bivn eL en 1719, paru cet ouvras
tin doe lanne. Co project a t6 Pour assurer au Centre d'in- go ompeusement intituhI : nMu
mis en chantier en 1966. L'achi- formation une efficacitM maxi- Lhode du sieur Py-Poulain Delau
vement d l'ensomnble du project Mum, Ia rigie autonomy du Port ny, o0 'art d'apprendre A lirn
qui couvrira 6,1 ha et dant la de New York a collabor6 e-tltoe- le franas et le elatin p i n
construction est assure par la meont avc des companies qui nouveau qyu me fi ape6 et si np
r6gle autonomy du Port de New eont parmi lee chefs de file dans turel qu'on y fait plus ac pro-
York eat pri6vu pour 1978, le domains de communications, nrs npar ltrois monirs, orquein tirois
Les prntremnr locataires qui oc- pour itudier le yatme do corn- itta ta l lnivre r'e ui aue .
cuperont lee bureaux du t'Trade munications lea plus avanci ja- Racc prle doe pidtgugttcs, a
Center, fornmaront I'avant-garde maia congu pour une application enand dtsepoinr de I.aleur, si
des centnes de locatalres ve- commercials. Deautre part. un in que son il en 1741r I o -
mentaux ou privi6 qlui ouent un Institut do commerce mondial ail nire o iLe pen d'exe.ploai
monde qui ont r6serv6s des lo- sera rattach6 soau project at sera nes ue me n pie en aveit fail
caux dans cet ensemble. Di6J, cousacr6 I l1'ducation, h la re- imprim6 n tfut point dclbilt a.t
de ntrepris priv d pri o des cherche et la promotion dans a mthode eat dewcure m oo-
services die 'Administration de domain du commerce soen- uue du public.
49 pays sent reprnientla parmi dial. d.UtltAr, Il'.ouvtse csitl un.
lea future locaatires, et on s'at- A lavent UrMWorld Tr ,Ceon (( 'leur c .dOt dn a 68 pre.
tend i ca quo le nombre de pays ter, sera le PWer rendg*oo,,B"erl i-a,' e. Py-Fosltiet. atexo
repr6slntes Tlugmente encore d'ici pour un grod._lsnbre de'KO0.. salt seet t'lnon, bso -L'l il6es a
A l'achObveamnt des travaux. 000 d'homt5enr .& anires qua.vIl-' mao p til p,.- mou lsa I'-n- il'ut.
Parmin lea senrvces gouverne- tent Nee, qTok cheque "i6ee;,-ditlo Va P,'e, un in irloaieea E
menatux ou privis qui jouent un lea touar j o e dn imA' e D '-6 til ds guse de v .. .
r81e Indipaentable dan Ie n1 go- sTrade rW s Ibe-nnl 'Ipel tdt Do. p r u
ce international et l'ex6cutlon l'importance -du cetmotnete hitler.- Pn31 rt.r .1, >'.u,:.e ,nlecatfor'-
des formaltda relatives au corn- national pour tous les citoyans orales qui seicblcnt un noeu far-
merce amondtki et qui auront leurs de tours lea pays. felues et par lea considerations
bureau an compete de. services d'attaechs. Pn ron ,r? n n petit in douzes, compost par
comuerc d e anrisnd s dm'aschsi un religieux dominicainc, Delau-
at de reprientation.s commerca- nye dc... hic D6me qu'aprt deux
lea de divem pays, d'agentea en -f5 d rra ."4 ijr.ln.cp fondm ,nl.Fa
Douane, de ayndicats profession ti a;.' 4#t oi nals, d'exportateurs, d'limporte e dit e 45 m contuntaBt d'a.>
Gr a c e a ; l a d o etraditai s d e b a n ~^ oute d s 'e rltu e ( o u I ol b n a t U-
teusoe deot antdiflses, du han- rbe de cheque consonneo (par ex
qms internationaloes, des cotmpa- e, le, de, me, o.) EI qubnd Ia
gol manritnpes, ainai qua lea ser dbel le de me, e E un IaA-
vices adtn tratifs de Ia Doua- ire, Dea mAInl lui f t .onfdmb
ne am6ricatnei et de Ia r6gie du- let sn elnt- onftms
Port ds Now York. A so nnniero 11 avail on quet
Graee e d a Aentralisation de seue apr1e, aie couvaet dec mitho-
tous co a Eaente de bhss o coo doe d Port-Pay1i.- It,! "
mare 6trafter, lea loeataires du Demne Inl dPoerst p attobi~teet
World Trade Center" aurons one u r et o onet m etalo solument nicas-
occoason o oque do eodrnisr at saire. Delauny lut rdpond qu'il
lisan odona delr onomiesa itar- eatimpossible de fire Bonner ou

gent et do e't'd ps tout on augmen yelle et il no gousne dens pari-
tonnt grandement leur effiacdti. Lawrence F. O'Bricn qui, an- cans de l'artlculattson pare aui
Lee 50.000' personnes qui tra- nonco-t-on, sera dlu Prnidfpnt existaient dpi ena ce .4Mips-l.'
vailleront *u eTl'rad Cnters et de ,rrgs)ino(Hi lta(la5 do tic Ce %ef4 p'edgaete daosi;h ridi.
lea 80.000 q vliteur guotldlens Par i Demorrot e act MA c. ule de quelqnues personnel que je


Nouveau Kidnapping



au Guatimala

tA recherecht du diplemate W&ricafl


La NoeuveUe Statiw
Radole N6teltp
Comme on Ie Y'ara dauM notro
grande annonbe pIbllcitaIre an
Page la etatop d radlodiffu-
sion t RadiWo-MetropoleW inau ure.
domain dimanche 8' Mars sea
6midaiom.
Nous saluona l'inauguwtion de
cette nouvlle nationon modrihe
at fdllcc us son Dritr Mr.
Herby Widmayer et m collabo-
rateurs don't Mr. Bob, Lemolue,
en souhaitant du suea es t foc-
tuouse besogna & Radio Metro-
por,.
Le mouvdment de progrbs.'
qu'on note dans malntw domj-,
nes ole la vin natimnale, se mhni-
festa aussi f.an s I ecteur de la
press et d la radio Le public
b6nni tide LW-ett tlon.
Lee programmes gaga l en qua-
lit6. Le service at) public e'ambllo
re. Dana le domniri dela proee et
de la radio, 1'o4 alt uan phd.-
nomtne aaseoz \r6onfortant: le
qualitea et la ctpIs ten; 'du/pro-
fessionnel sont Be plus en plus
solliffit6e. L'or isleation a'impoe
pour Un mellt_ aesocement et
un plus grand rendebtnent des
diffaeents rouageo. La necwsit6 d
information, come cells de la
publicity eat do pls en plus re-
connue da gorad public. Les or-
ganes r6pondent de plus on plus
A catte n6cessit6 at aafin de
compete la quality triomphe. La
competition est facteur do pro-
Sgrds.
Ces coeid6rations, nous lea
faison s en marge de l'entr~e
dana l'arbne de la nouvelle ,ta-
tion cRadio M6tropole qui re-
joint des atm6s qui vont amum de
l'avawnt pour ariwer leur place
de choix qu'elles ont ou n taoler
et pour r6pondre I l'atteAte du
public.
Salut A Radio-Mdtropole I



he des vieilles


de lecture
PY-POULAIN DELAUNY (1719)


.tone deIs libEration d'Holly.
Elles r6clamient entire omtres I a
liberation de, quatre guerneroa lit [
leur renmise I l'Ambataade du Me
xique, L48 h, partir de la date d
kidnapping de Jean Holly. Celui-
ci sara fusilli, nu casa oi lea can
ditiona ne eraient pas remplice,
Holly est ig6 do 41 ana, mari
et a. cinq enfants. I1 est ent#
ldana le service diplomatique ,. q
1957 et a'occup6 des functions i
Colon (Panama), Mexico, Rolter
dam et La Nouvelle Delhi
LE CONFLICT BNTRE LE
SALVADOR ET LE RONDU
RAS
WASHINGTON (APiP)
Une comminlon do oonMlhA-
ton de l'organlbatlon doae tat,-
Amirloatns s'est reunle hber pour
6tudler la sftuatfon eunte le Sal
vador et le Honduras, aprbs lea
incidents survenus entre'lee denx
pays mercred' dernier.
La commission, priildbe par
l'Ambassadeur nicaraguayen, Gitl
leino Sevilla Saocasa, demandera.
aux 2 pays la d6militarie4ton
de ta zone frontikre et nnliTn do
beaucoup plus d'obaeater sr mi
litaires de I'O E A, rdvilent des
sources de 1'0 E A.


Au Compete Gouttes

par Raymond Philoetdte


, D'oi vient le mot race?
., Eviement, 1il ne nous 4ppar
tiant. mB de donner des
alona dans oe sens, I'etymologlOe
dce, term tant obscure. Mals
nous pourrions fire remarquer
qe les anthropologues l'ont pni-


temps, u in veritable brassage...
C'est ainai que I'Angletorre 'a
6tb ooeeo par des peopleas du
type Cro-Maon, nordlqoe, al-
pvt, per le Nerv-giens, les Nor-
mands, les Danois et les Saxons.


U dans le language poputxire qui, C'est ainasi que la France, I
it;.on tour, 1'emprunta I la Zoo- lI'poque pawelithique, a &A le
bnie .. :po tint o ame cant rencontr a des


....mucfonnateqU"c-ntar itearste aet 0 .-.. Da croyient y ".v .. u, deral, Cro-Magnon, Chan-
des sLfflements de gosier ou d'ef atce codnie, Eao oa at,,de
frsyantas contorsona de bouche, r cho a vo- pranie car6ntomiste Teista e Es-d'a
PSoursotre-. .o- ,st est, E-
po'ur lear approndre1i 6peler on ldrn aebseareh origlne de ce qulmsue), -
a liresans faire attention qu'ils le vocable dans le mot syriaque ra
redoublent pour une consonne ca, qui d6coulo de l'h6bru rek; II faudrait 6galement citer, par
jusqu'A sept ou huit iisc.i mais ce semajt nouB risquer, le mi ceux qui out occupy la Fran
Au XIXe siicle, Tolstoi, pour mot racs 6tant un terms inju- ce, le grope Grimaldi, don't les
se moquer des tenants de la pho rieux, et l'h6breu rek dent il dc traits rappellent les types nigrol
n6tique, proclamait, lui ausso, rive, sigrdfti au propre : video, des aLuela, t qui, A an juger par
Oen tAtort duc reste o Lrnit. a au figur- : !insens 6 ses oeuvres d'art des 6poques atn
tluor tl o s ilo .r aooe eaus.e, rignaccienne et t ngdalienne, a-
oualie pour prononeris. de 1 lrDit O car Bloh, lauteor vait tle sens eh6titque trbs pou
FIdle I ason prlncipe de t In, du dotDlnial'- etymologleuo so&
eoveie appellnti,,. Delsuny no de la langune franCalse 09S2 .
,,enut pas cependant renoncer f avancera lk-dessae son opinion. Puret- raciale : un mythe, done!
I' pellation, rmat ii la bhmplit'i Bien qu'il ait des doutes our le'-
vsr 11 faith 6tudier apar coeur i tymologie de ce mot, il le cons -
son lve, un certain n ombrc de d- comnme drivi dc I'itaeon De beaux Iestes
,ons (oni, in, ou, 0l, an, par exem razza. \ st
pe), de consonnes ou de voyelles de solidarlte
doubles ou triples qu'il faut pro Depuis quelqucs temps, on ,,tt Hir matsn, sept Ctudiantes du
noncer d'une scule voix tant en ploie t iggres te anot race.n Her maDr. F pr n udiantes du
cpelant qu'oen lisant.* r Lyes Dr. Francois DUVALIER
Dimec, dc plus en plus inltrcs C'est ainai qu'un manifesto de Pdtion-Ville ont une tsyn-
i, lui fNiti Part ouns aut.dIf--'."Fa. Celg d 1u 4I Juillult 1938 revep cope. EUles ant 61: immediate
ficult, Qu. faiten desblt .it-A dtajUt rugt .'ltae uno puree6 ment tranaport6es it la clinique
qui ne ne prosoneont pat .. rt Is du t> a'yo-nordqe.j a- de consultations la plus proche
C'est bien simple, r6po1nd Plty ,lu loa ue'nIta b le N' td iaiuLt re p ar leaos ins du Directeur, M.
lin : 'vn I,.troa roiegs ota u iletaiq , oa Ma ~Vnets, grtittc aux ntmbre de Ia Commission Com-
e e utt mun ta aet do Mte Pool Viimin.
lieu uc utr snta qu e t devenue unirpor m ale et d Me Paul V
naire; eto n,,ie culn-nteti ielel a lent foyer d.l Ia Runaissance. Dirctrice du Bureau de la C.a-
des lettres rouges ou italiqucs toep ta Pition-VUle.
cour distinguer lea lettres qu'ei On semble parfois oublier qua Le Dr Louis Wallon, qul
faut passer en 6pelant sans lea humanlti a connu, au course du avait 4t6 retenu A Port-au-Princv
nommer mais j'en mets encore depuis 9 h. a. m., arria just A
dena Ia lecture pour marquer to n temps A 11 h 30 a. m. pour pro
tes les lettres qu'il ne faut pas Voeleftte Bac rdit diguer les soin sa nessaires i
))rononcer en lisrnt. Lorsquc 1'e ces jeunes 61 ves frapp6eS d'une
lgve sait parfaitoment lire dans Le match Violette B acardi sort dintoxication et lour pei-t
le livre ot oeat cet arrangement, r'est termine sur le score 1-1. metnre de regagner leurs dcmeu-
je 'accoutume ensuite dans des Buts de Elius (arrigre) pour nle res. en corepagnie de cea deux
lnres dmpnmiq a i'oadinans;, et- Baccardi in lrea mimt. c -Ip. d ines
N.t-rs, II ne fiut Basb deun onurs.. Al, ate. ie, ciforn. ., ,. i. s Der t (aXge.tes de Folldarni
pur l'y rompr.: nft'kenions i : pour Ite Violeftt e iviqu oa. imported de sou,.
Ce prosned qui, Ectuillement.,' n .1' ghn'r.
ewt encare utilik- comt [ apparel- '.",
p,6tagOgique dane lsea nhd.. h .
dt. lecture, vritable'Itr..u..elt T A JfG RE -AT A W A .
Delauny. Ml sppales-il.ee -ontes 'R E AT A r rA jlK
Lablement.
I1 eost regrettable que ce nova- L'Affie S/akRpe r cmporte- te-ell foa s leos elements de
teur ne ofut pas comopris de sos
contemporain' car son pysttme, la q Piiio
crit J. w aatyeertaimn- Widner Girard Vital-Herne
ment l'une des tentative lea plus
remarquables et lea plus sonsaes
qui aien6t #t faeites pour cimpli- Le chancelier Bacon qu'on sup her in a Ms Whitin W. M. R.
tier i'selgM menrt de ,I lecture. )Jos 6LE u i_/lls J J ..... J la s
'' i, .r e Bbj ; tilt n Ihomnte Qui itait le mCar hirlex W. M.
.. A.ou''.lou-utamtent. philoso ?. ? Le &acr'jtJr' d, uacu.. ?
A--s.sa An f....ualtS-d phs e'r'atcurde i m Cte,,:.e \: William Rawson= Que venait-
rst" 1 Ulll d IuN Voueli etI[ raimentZlenYga.rdien desa secrets il fire au tumbe au de Shakes-
au Cap Halten do Ia couronne II pc.'-.... I e'i peare ? Les chercheirs anglais et
No no to b a- :ab o d Lalelen frarnCis, et naturell.-- amiricains fouillirent l'oeuvrn
Nosnonibru a os du .Cp sent, le gee et Ile latin dee Bokoni e celle de Siakeipea.re
Hattien et du Dipartement du Ut tom4lrent enfin, dans t'une
Nord apprendront ave c plaisir Dis Inogtemps : 'inscription des prdmldres ocuvies attributes
la novlnatm d'Ft tLom-Il agw. quon pavat lire .s. I pierre .u cameitien de Stratoid sur un
dais Is etitotor0ple t )ovd,';.-e toLobale q, Shakespeare ik Stat- not qrul n'avalt aucun nt : Ho
Rekiqld Mitelus Co-Dlreaeur loraid sur Avon, svait retenu norific Bllitudinitatib,,- On s'ef
de T'Ele do Commerce D. Ctar I'attention des cryptlolngues. On forca de tirer l'anagramme latin
et R, Mi6tllus. Notre agant, Jet- y dlcouvre e' e-fft--e'rois former de ce terne inucompr6hensible et
ne et dynamique, est A la diaposi. de lettres, uaez diffrentles los 'on obtint (Hi ludi F Bercas na.
tion n sos abonne au Cap au unes des aatrea. En appliquatnt, ti tuiti orbi, ce qui pout signi-
No. 5M de la rue 18 I. dit-on, h cette inscription le sys 1er : (ces oeuvres de F Bacon
Noq voeux de frcttuooux beo- Omin de -decryptage et de Frida cont conserves pour le monde).
gnr _anotrlenouvel 6#nt RPTYnld.!'l rli,'an obtintaeft Is e.ahrase.ui. .


METTLLUS. -,ante' : Pr Bacon Heazrd on ci-


(Votr mite page 4)


Biographiesle


personnaiits Fan aises

par Jacques de-,acretete l -

Paris, EdItl. Saendhal, 1927.
cL'ime ach de. Nouvelles (ci t
mort d'Hippolyteic oLa belle jour
a4s.. La dachemis carlat.,
4. 0 dri ca" h-ar atoitt). a,
rll e Gap:mard, im ,
r Hi etoir de o. y ai orl g.
Peeic )'deamnt Darda. 9iu.







4d a ,COL )




0 let4 J 11 Iit88 -" --.-, ... ,.,
I Sadane-st-c re) d'ane family Dada Ja.an..c eneIegOta
Isqudamptalt d~A parmit les Impresami. o de i t,.clu/oitne s.
0 en deu. rencbes dae d Acadi- mation tSchleu bchleuo, et
S fr anCai.sCharles dee Lacre- commerqant plein d'alian,. '.
tolle it son frere Pierre-LoAuis part hoier martin pour New -,
' grand-pre de l'auteur, lui-m York. cJ'y vaps pour affala
I nE n, 6itrt ami de Lamar nous a dit Dad.d aite a '
hie. Apr une Uao.n saut oo dens
e. Florence)
Jaques do Lacr-teie est enatr, x x x
-A dx -ne u lyck-e ,Jnaon do Sail
ly, A Pari .poor J fatro nee itu- Cilestina Pagani, secritailis

v L nu, s'approvisinner I-
..-Ettgagi voontaire pendant la notre stand solaire. DMs a-
gterre 1914-1918, il public son descent d'avion, elle a decon--
su livre do." / les ayons
= r en I d-. T m xrtoans.Or, _
no pour oStMondpel. oso d u-

'ale (1928) allaient successive
ment couronner son oeuvre roma r x x x
negsque.


II a accompli de nombreux voya
ges A l'6trange-r (Egypte, Italic.
Grece, J apon, Etats-Unis, .nls -
terr-e, "Prou, Mexique, CubeL Ma
dga '-x. Ie MaIl eM & Kenya, ef
fectuia i A'ocmaoo Fo.4ournnos
de conf.renee.--"ces- -
El oa r mie fraamae ,e er
gnier, Jacques de Lacreteplle est
Aujourd'huit commandeur do .ia
Lgon d'gowna r, K.te iWu do
rlusfeurs ordres strangers.' ,r
sident directeur g6n6ral de la So
1idt6 fermlire du journal cLe Fi
gearo, il assure ausmsi la priafdeii
ce de plusieurs soci6tis litt.rai-
rcs ou culturelles.
Trois grande ic-
uton, aw.heo qua deaot neullBe auv,.-l
le. -.nt 6tabli le talent du rnman
cler et du conteur. Une Itude d'a
dolescents dbserv6s d'apris leur
rigine et leour milieu ( tntnnt), des portraits de fenmnes
(ILes Hauts-Pontoa) ont m6rit6
SI'.ttuteur sa reputation d'tinalys
Le des coeurs. La purqte de la for
mt le choix minutioux des ter-
moes, constituent les qualites do
son style. Cop minme qualitcs se
rctrouvecnt dans see relations do
voya-'es (cVoyages on Grtces).
sea rncueils d'impresasions (tsix
jours a Ermenonvillet), (cR-ve-
ries romantiqueas), ou see 6tu-
des critiques (cLea maitres at les
ainls), (vLa g.alerie des a
mantse).
x r X
BIBLIOGRAPHIE


*La vie inqui6te de Jean Her
melint. Roman, Paris, Grasset,
Ualbimard, 1922.

;W oi -ques, Dce

30 qt phies par Y.


Anniversaitre
d'Oedfpe r
cI. ee -
Un de nos cofrres les plus ac
tifs est entr6 dans un bel age
cette semaine, celui de la pleine
maorit6 : il ,s'agit de 'hebdomn
daire OBDIPE.
En sa quaranteset uni;ine an
nie, ce journal est rest de plus
en plus vivant comme i ses d6
buts, en 1939. L'anti.comnimunia
me, qu'il pr6conisait A sa fonda
tion, est rest le principle domi-
nant 'do cet hebdomadaire, tou-
jours ferme dans la bataille des
II se signal par ase 6ditoriaux
pour la defense de la Revolution
Duvailbriste.
Nous forpions nos me0ll5eurs
voeux A la brillante 6quipe de
Ihebdomedaire OEDIPE, i son
actif. W JtteeaIr, ,'otre confrere
Jebp A "Magloire


vion hier martin. In a ett s'eta-
bir Ai New York. Un grand
nombre de proches et d'amis
Tui ont souhait4 bon voyage.'
x -
M. Tuleo Ricardo Haylock,
'".' o-i~d~aa.,~Hondurne. "
..... -et-. w nor, pays tw
matin Pnisent les charc-s

x r
L'eminent nieneur FI.nI.
Jeanton et Madame sont ren-
tros de St Thomas, oA rejided
teur fille. Us ont t amenc u
ys leur gracieuse petite fl

x x
Elysabeth Wiibert i m am6ricain de 'ticago. eat ve-
nue gofiter, ellao aosi, lIs (1e h
ees d'Haiti. Nou lui pritccn-
tons nos hommagu.
x x x )r
Uranio Bonliomme n'e ieteevr
qflue cinq ours A San Jluan.
Elle s'y 6tait rendue pour af-
fatres. Son retoaut nous e ,au,
de Is joie.
x x I,.
Madamei Robmon Walton.
Helen M. Wilks, Amneli Zu
gati, Horst Bucho, Drics Bel
ghiti, Eugene MolDyn, et Al-
fred Johnson anat arrives
dans le pasa hier matin. Nous
formons tovoeu qu'Haiti b.s
conquiere tous.


Hier martin, M. lRodulpheeCas-
tera, commerqantt est rtentre
de Porlo Rico, le visage sou-
Sriant et repose. M. Castcre
qui voyage souvent pour atfai
res, a persuaded le jeune Porto
Ricain Francisco Holmo de vi-
siter Haiti. Noun' s ouhaiton.
un inoubliable scijour M. Hol
mo.
X X X-,
M. Toufic Aitn a qui a dejii
passe quelque temps aux E-
tats-Unis, s'y esttrendu dere-
chef, muni de soan-evisa de r6si
dence. It est all rejoindre sa
femme et seos infants. Nom
meilleurs voeux lI'accompa-
gnent.


Le commercanl. Ignacc Do-
minique est rentrE hier martin,
aprls aun court sejour it Porto
Rico. Nous nousn rjouissons
de son retour.
x x xx
M. Hiram P6itlIier est ren-
tre au bercail. I orient de pas-
ser quelque temps'i La Guya-
ne. Ses parents et amis l'ont
accuellli avec une joie dAliran-
te.


DlmanibeS6Mas5 197,AS &h 7 het 9h ...


tip. ~ ci~~ ~o~s~,Emtl4eGde4 2.50

LAT~~~~' E,0. "a tev b40


SAK1DI 7 A D1SW4AMOIE R '(AR91970


rw


]e-Au-PRINCE (NATIT)

DOITE POS A ,: 1316

MmEEU DR iVJoUM gO I, 4 .Wlo*i 5.5iAn D ul an T ir D... .. .... .


-AL


It ~


I


tLIATLMALA I A1P)
LAO forces de la police gpatkmal-
.eie. tontilnuent auloord'hi lea
reetrchPi pour retrouver Jean
HdI', Charge aon Affatres Poli
tlqtie Ft Sociaeld die i'Ambassade
lId Etuts Unis d'.Amdrique, kid-
6fpp6 ttniredi par leH forces ar-
Ic rebelled FAR). Cellos-ci
ont announce que a: .1 14 hres. 30
dlmanche, on ne place sous In
I tp octlon de 'AnmbaBsade mexi-
caf q quatre de s s membres, ac-
tellement en prison, le diplonei
to eord-ambricaln. sers fusills6,
-fe kidnapping a provoqu6 d'a.u
tant plus d'nimotlcra qu'il sur-
vt. n use onmaimt apres celui du
b ancelter' guna6mr.ltque Albt'r-
ti Fuentes Mohr.
S Holly Be tronvalt Mdag sa voi
tore dans Une rue' central du
Ce.iat6mala City quand deux nu-
toeiobiles, un BeMW et une Dat-
sti, transportant 8 homes im
mnobilistrent la sienne.
:'Peu apres, la police trouvait
abAndonnbe iA voiture J'Holly; a-
vec ses document d'identite. Quel
,4eas heures plus tard, les forces
aem6es rebelles faisaient parve-
J ; divers orgones d'infornm-
tlins un bulletin dans lequel el-
lea prenaient Ia responsabilite du
rapt et 3oumettaiect ie. condi-






eA'- -"


- PP _____ a-----


- n agggagg, --


7114j4 71 t-lip.J 8 3


Bmo' -* .? '' ; .",' .': " 'w 9 ,08 C fMa "w

UNB MJODE OPE F1A, M W A 1 |"" "d i" "- ' . e L
l" .t, L & A aA1.q 1. 2 11'. 0A7
,a ma in drtg 6. u Ia en To, M o Oo wst o u- a ,.Uom ,- a. m fo, ,ABn ,U1S..1,. r -r, K e O oU S. tMBO no
A I suited dM La 5go. isae. aurltst..on n'swat prilt enot, n ort nr foetions sves on t pt e w or B i uesupo" Btu si do beMar p e at
wrd t doi Lo'ol, 111 ;M =i mAlorilaoD *- ast sounds au prociddi do lyophi-l blles asses rapidennt. Mal e 1* a nes mar i e brbas. It ee.r1t.Xf Dimanche & 5 h. 7 b. et 9 hI. EnD j gA j
b t l *-, 1 W let sme*UM doe la ltiona c'est dit muna con. 2 o13x" do IS "1ture o so nt *-a.I.. ulPl6 B a aot o clea Lundl & 6 h. t 8 a 80 GR OJ O T QUGAB a *-ia 'e&, I aet .
action hbruqu sulvide d'uno compromise par is rapide ol- am do mooseIequ Isset pra RINGO NE PARDONNb FPAS Avc Marc Danom L'ADORABLE CORPS
rS aft ar3&a 1969, lIs Dr. Wa- Ilimaston lLea norf dshydra eatrsamaon do d iol oi" onjtlf. tiqaf e i ar o a nabe, domane I as AveoGulto NGisn GU A Entr e deoa 1.50 et 2.00 DG DEBORAH
trou.snt I y ie",,I r Jt flc lhUprMjwlon t. peuvent alil Otre conserv6s Et I1 arrive frdquemmsnt a & I r.parx -- da lehlono duonme noe Odes g.Bo .t4.00 Entre Gdaes 3.00 pat' prmna
Uf volr. an m tO =1 sems t. n des ann* duo rn*balla. suite d'un accident, ao Isew xtrA *-it e nombre de o allone. Dimanbch I. t b. P.M.
e'tItfans d urhw-e'Me rm tl e r U. ta.a t.doat f dea video. TdML W ruina de Mu- mltd du neort sen solent -de w A ) it d'ats dentd s ADIOS HOMBRE Lundl 7 h. t 9 h.
*t s bless I'va drlt quatre contm atr et deml envl- nah ayant constat6 quo les nerfs si 61okigeA 1'une de I tre quo de U route ou du travail, e st mH t Gd 1.70 (Dernite repr6sentarion)
La Oplal yut mba m por .. ...pa boonos do 64 conse6rvs peaontu t parfteeint r no Pout plus fair do a ur. I s i_ M ra .Uo. CN S.nin PIO LAD---4 D L RAr Idlar wetol
dt t aspu .or qu sooba- aSa -en a pd l ppar e sur l t l e n n..11 u o tOl re- des bltrfir. p Sp g IL Sau di & 7 h. Pat. Entr6e H .50 J 0.0
t 4f ds qnamf a s a =en tasse. L a r sir s ....nofeBe etab"A;4 1-- hon .f bo. d11ren a t o ca ,.. 6- LA SP-IEME AIUK
tesL. 4a 5ts^s oalt tuar laM ap osbbsl& do Junich, attend A arrv d nst un rmon ti r UbeUnE5 & an t1ggle.14 S11a P01 ..1 pJfl h Eatris Ode t.20 .LudiA 6 h. A t 8 h.
plua. b%- mainAb Uost skis-5f.ian.9ql'ot grand nombre de patients di- tumor (neuromm) at dteoffes pUPSg.1s tW, do no'tatl plus espable do pourrut doune coach prolo ce zsux ds soB ltjnrttra Le an tla hatleg t ce roete das lone UB e ib0.aeas, do tel- Dimasso & 5 b.-eS 7.h. DR LA COLEUS
noner d le st aibre so tamuona d'opkraton. La blpo dnts Le. s. Ln* u dl ou a lpte as s UtAQD Apt l.aOMME WoAQoB V d aM* L Vean ame joi rap e)
t I s U alt son qu i t.a o Lr tran p . -
aP e do deax MKIW aa air *.guarlr erntaines lsioM qut s de is peo, prelevey sa o p nieAip i t.uB,,ia.taPsde pLA pYMnGAeJ d
ask pgne arjp 4i vi0 mo4e rnt produltss il y oa plus long- du patient (aonlgy, fe). Mplkoe_- .p q eau ou, lisl E e Ode
^ anM. 'a :urc rp des vi1imes J7 la. copremet s atl sa r6 ae forme s pgm
'it --ma .. .n.fe o ere et p o et ctB de rop action i r I& Nms .moa.ooci ad. su oa j o-rn t.
xrsas _o l rt qtr tn ue r u dao rf ie g r zitung, 4 F6vrier I i k-io .t O n P -or In-e rdu ud9 au Samedi 14 Mars 1970
uise. 6wP? ee- Iour d p e folt s doans mcau urose t rie seda o L-ro e s.t. LUNDI..mt. ......... at MAIe N Y ES MO AIr
-note a. IQ-fraltobae-te, a -r L D h e9.0. ..
*.ng. II el& .r'oprtionr s :ja- ....e. u ---C aur J aiUK Zois F O M QE -PAr. m. m ...........du... 9ataSaO14 M 1

ma T afn-aat" MdM DOLORE S SAMEADI ............ K .A 1 Ah. p 0.m. 1 2p MAR KET
'Sm P .ln I raaiat-i do a iist a 1 m .pro eu e1 & no 8 15 Apaiesl la on oialpredsereuV e ro a aets Aoe SP-Da w

Is, r no- r r-,ts s on rei tomte at esa. e n plant Isart etio, ^1-n..a0eu pistnt de non- Ave M0tWy or0 DELA VAo SAUdIVAGE de HELENA RUBINSTEINc
tiA era 000 lsio Inem9rtH00 EnlobtuGde0gete0, o
S et ola ps e d 'a rps 6e par lyophra lisat on et an pro ee de 0 et 8 ated i 6 et 8 h 1 Saedl 6 h et 8 16


gurresetda n onnal doeu rIsc. laedb d Aes mlA &K e O 1 a PA Le PTENTRIONALU
wonuo to5 nt -l AM y U QuO 1 d abdl eAn Rlebsrdf-.y.oM DUE 6 ,jLA.I A= S AUlG
gt$ies oaut li2,.on... V jOeEre de-1.0

,it.io t an, u nr p m tacons au aaine r don tsnaaC I L D
qu-A" foso ncreaVo lE SsPnEomootdJ& .eP9atb .etbh R.1ore pi.
s klaspoigoa d par hyopbo-Ption cl unompro Etu Odeu Samedi & 6 K 15. e6 8 h. in juue .I
molt rbbi.qne LorsqV- a;wnXutureourn nean'au-point L epreque osul AI[RPOR T C.
ana s -laoxdomitds n eonB1s2;.- tassnoet au. .iots Ui. e. en Snated & 6 80 ot h. 30 Phasnheb A. 5 K 7 b. eY 9 h. DIA-SEn OmRpE
_ad i tt es A n t d o O sn mn i r o A ce -q u i l aon r fi r E l l a a 4t h a Ar M. i st E l r e Q e s cAr t n O di s 1 .5 0 ot o A. O S . O .


SR tOULUTES


XII S

tIEEAT


Munich en 1964 apris avoir 4t1
....... ...-... 'tranmise par l'intermdiaire de
-ERRATveA lU erotni Hi tldt.de Bqrlin
fai Est. Depui.on utilize couram-
Je n'auue as trop Jes errata, ma ot,4 W,-aux ka d dure-mire
cormptnt tO-- uflsuIr)la0bonne iopjk 'atr *-oavrir des
volont6 desl ecteurs pour les cor pe us.naes dans 'eorce c-
re ..in ca. -,. si es danU ly or e c&
Ceite fois-ei4 3'ae. eruutile l sde$ lp u tyopleineis pate

JURE ORIGINAL A DESDU. Ine mca nime de rejet. Le gref-
Psre pg au ba d at mins trait. pred st ns o ffi-
douxtre cotqssaq ar~m -1 cultfC 51 .pot m1uss de so pport* au
deu ^e o lmn ,: pii = o l ^,ne Wd a u
aux habintigas, .*Trqis-,-s) g Lomatd rio-rt on du
rolnmepan ge,, ^re Utew ,_atil. OnQ ..pe* t conjerver jpendantl
lire colonne, lire : aLa Toiture dl des b jqs. vpOire _des ...neas du
crira un dmen.-eerclw. t4I-Au i$$bjliJ.f *; oB l.e aite-
P..our lea antreootitese. fautes. meant .0te -t'Pi.etre_.Plllgu 4des
j'ai pli.ne eonCa.e dTnsso,,-om "organe t entrf comme lee&,.ita
asetnce,.des. lecateurs. ou le aur puilsqu'l dile-itrult aussi-
-ljlrci fPqc B jlalqos.
.Guard 3A314BOIS JPganu'&kp~i(nt, on e'est cos(--


LEn&ble Jr-Baptist
En .mse sallie
BRIGAND -BIEN AIME
Ende Gde 1.00 et 1,60
Dimanhe & 6 h. SO0-et 8 h,,SO
LBES MONSTRES ATTAQUENT
EntrEe tdos- 2.)0 ,et-2.90
Lundi A 6 h. 30 et 8 h. 80
LA H.IW .E SAVAGE
DF4ql Mede -0090et$0 -


Samedi & 6 h. 30 et 8 h. 30
BARBARELLA
Entree Gdes 1.50 et 2,50.
Dimanche a 6 h. 30 et- 8 h. 30
Lundi A 6 h. 30 et 8 h. 30
,sOBUR ANGEI.eCA -
-Entr6e Gdes 2.00 et .,00 -


Entr6e Gde 1.00


Samedi -6 h. 1- et 8 h. 15
En re.partis
LES DMGZNDAIRES
DE DELMAS
En 2me lfe

Entrie Gdes 1.20 et 2.50
E7 h.oetu9h.
EST COUPABLE
A 8 h. Gdes 1.50 et 12.0
A 5, 7,. 9 h. Gde 2.00 et 8.00
Sundi & 6 1. 15 (Sance unique)
EOMntrE dT JUUTes 10
Entree Gdes 1.20 dt -2.50


Dln1ach & 5 h. 7 h. et 9 h.
LA DIARBISSE
Enti Odes 2.50 et 4.00 "
Lundi & 6 h et 8 h. 15
LB JUSTICIER DE L'OUEST
Fntroe Gds- 1.20 *t 2.00


Samnedi a 7 h. et 9 h.
L -FILS DE -TARASS BULBA
Untrue 1 dollar. par voltara
Dimanshe a 7 h. et 9Sh.
REQUIEM POUR GRiTGO
iItr-e 1 dollar par voiture


tntre Gdale L50-.
Diianehe & 6 K5 7 h. et 9 K
TWIG DANS LA TERREUR
Aea Jo k Palame.
Entris Gdes 20- et 4.00
Landi A 6 KI et 8 h. 15
SCOTLAND YARD
AU PAPFUM
EntrEe es 1.50 et 2.50


Abwedi, (En permanence
SHALACO
Entre Gde 1.00


Sit;paeh A a 6 h. b0 et 8 h. 30
_nt I -9 h. ,- "ftAre G eW E
Entr6e 1 dOlar. par- vgiture SIntre .GOde 1.50


'I" " ` "~" "" " " " ~ i


A SPa ir de -demaji Dmanzhe 121


RADIO


4 VAM: 1290 Khz


METR OPOL


4 VFM: 100 Mhz


h29












ES,


4 VSW 60 M.


Mraeefeu ctiment dans L'AIR

Vous aurez desormais un noUveau Compagnon

auquel vous vous ttactezezfidelement.


oNe a*res d'iaiqons sent :4e 5 565 aam.- 11 h 30 -:p m. en Semuine

Sde 8 h a,jn. a AgJt Le Dimanche.


A 'mar
I ~ ~2
soU a WJi5 ai


.e-2K"


,I-
_ .,,t .-..
,. .. ,~


-I' -
e-


-*


- -


4 iIn4 0


~UIC"YII3


~z~rr~crgnrrparslsJts~pprc~~


I


C~P~P~


I






PAOS


&AMZDI I7 UT DIXAWOM *AM M" O U


306me ANNIVERSAIBZ


LE BLOC REPUP
DBS ETABLISS?9MENTS RAYMOND FLAMBERT


La voiture offerte par la MAISON CHARLES DEJEAN & CO.
maintenant LES ETABLISSEMENTS Raymond FLAMBERT
C'est Mademoiselle Sajous, apres le tirage an sort
qui a eu lieu & TELEHAITI, la gagnante de ce cadeau.


Plus solid parcel que vibred 100% &a aide
d'une machine ewrep6enne des plus modernes.
La. plus grande et la-plus perfeettennee en Haiti.


STRUCTURE METALIQUES
PLUS SOLIDES ET MOINS CHERES


1968 28Ume ANNIVERSAIRE


1970 30 me ANNIVERSAIRE


Des ETABLISSEMENTS
RAYMOND FLAMBERT
SViritables ossatures de votre future
batiment.


LES CLQUS
DES ETABLISSEMENTS Raymond LAMBERT


Monsieur Pierre Saget, representant de la S A F I C 0
recoit de Monsieur Raymond Flambert, la voiture
offerte en 1968 par LES ETABLISSEMENTS RAYMOND
FLAMBERT.


DES ETABLISSEMENTS RAYMOND FLAMBERT
ANCIENNE MAISON CHARLES DEJEAN & CO
La FORD CAPRI qui sera offerte aux clients cette annie
UN CADEAU EXCEPTIONNEL
POUR CETTE OCCASION EXCEPTIONNELLF


1969 29eme ANNIVERSAIRE


Quinze annies d'efforts dans l'industrie locale.
Quelle que soit la quantitM, on peut dtre bien servi.


Les Lits <(CHOUCOUNE


Monsieur Huberman Charles gagne l'appareil
Ster6o, une des trois primes offertes en 1969 par
LES ETABLISSEMENTS R A Y M 0 N D
FLAMBERT. La prime No. 1,. la voiture au
fond de la photo a Wtd. gagnde par Monsieur
Claude Forbin des Gonalves.


SEN DIMSIONS
QUE PEUVENT VOUS FABRIQUE I EN rOUTES DIMENSIONS


Les Etablissement RAYMOND LAMBERT
i ~ "RO uND 't '''

I -01 NWN amW14JE2aW l- W-. .......iniir -- x...lawy elka


1967 7pme ANNIVERSAIRE


C'est une tradition : depuis quinze ans on
dort sur les lits S.travers le pays pour leur solidittf, leur confort
et leur placement facile.


* ------ ---- - -- ------- - -,~ ~_.~ .~-. -.~.._.


I


-- - -r--- -- ---- --- -- -- -------r 111-' 1 I'-YYII`~ -r-ir ----


------------- - -- --


I I






PAGE 4aA
a -.-tAt


IAU.XD[ q7NT DZUNAWGW4 MAAS 1*70


IDr OrvlleMc t'S ,ile7efl
ST-LLMAN'S

Culture francs L T:


1), Orvillo Mv Xhlitoanot orrii
lo'I ritltld tl. 11il ,oaot lou-
joitl's iccicthtaol.A In lancgtivat A
,m tr rcolco oI litonici
,on att,itt tr -[.c'lettrtwo4 Inlo ir
IttIII%,, c,$I ltr6seltccllcc 1A tic s',
,it' cwv Harrtis, Jtcccrctlinteo.
Cot h ti. 6, ocun Ostre 0011
ctn lpil", irlp rI va le o clitt
deIctinpri ci' rloo (0i:ExuIt. Dr Or
,i. o -nl Ries houn ctcccu do noma


ccmarquabltl liar act lprtd, mnoprA
Onmitoon t moatcricisa ysaccculac-a T
lom nurc'to iiapocct talo cIo (ato(0
usrilallaatlone far" "I'MOLS Oil'
wcatlare d~institutiocc da 'n itur
lchableIi A Allccltar, A ocnijlctrer et
A int~groar. Laos Frun~uiso ao
;trouv6scis eon' lobocarvmtiocc do


Montonquliou qu'll out appria doea
Itomainnl 'oaprit d'asnhl.il.ation.
L.angago, administration, roll-
irlon ont 616 amatil6 aull n O ulo
uul oat Ia mctrico do Ia Frunceo.
CAtta nation fit do m4mea u 16o
alecik o absorbent los tralta do
mrinuntt do la Relnutaance Ita-
ilhnun ptur los fair servir A sen


,ill, Lx lteraireai lpur avoir lpro
..1nt.
Sle drnier jours d Jan D M ux en Mi x
i\r, l)r Mc Slhno qui nppar- D '
inll nuI Dt)lpart> eient do Fran-
,,ii tonnune professor assoc:6 do I
icnivvrsito Septi ntriional do MI r am
'ig ni out le tAprivil.e t o do pro
tii.. er unC. hgistrsa] confi retns AV ec
so t It pitronaitgoe du Consul do
v'runce, de Chicago ec avec la '
pr-tsnce du Maire de Marquette r Ei q
N i TIOUS fa isons le plaisir de
rtpporter leo grande ligncs de
citit c-nftercot. qui ful ltutli&iec
dins aite Mninga Journal do
Mniretttet. Michigan.
S],'ttfluence d iu cultueit fran
Cnise et de sa civilisalton est Im
portitrie it tr vers le n-r I nde et
Itlus partiicu.;rement a lia Mar
iiniu. h Ir. Gundeloupo dans lesa
tcrr toirite frincits des Crhrn... es
dptirs i115. Olt ctuClmCennt dons
i dbpart ements de la France
d'Outre Mer.

franstiise au 18e sitcle offre on
toxceleni exnmplo avec Quebec et
:11 20 Etats franpophones recon
nis dc non jours par Ies Nations
ltnice.
Ctet ..n irle de 'cnfln . Gardez les souvenirs du Carnaval 1970.

cult.tr.le Iranaiset qui fait quI Pierrots, Pierrettes, Monstres, Bceufs, Cava-
Les Etats tadnnistres par s
Frc.nt'. aprett s sn Itre sp"tre s fliers a n'importe quel moment, Temps clair ou
rscnt attachits h inoittrapole.
Si firt &te limnipact de linfluen sombre
e des valeurs culturelles fran-
t Rse que Io Prident tie ia WA
publiquce dou Centre Afrique diec O A
aLt au second Reir`tendum de
1958 nuer a utiliser le langage fran-
ci, -t par lui nous s mes hli6s A L'OEIL ELECTRIQUE
la civilisation fianiaise.> En
fet. les territoires frantaisn
'IOutre Mer, ayant l'opportuni
6- de d6cider dt leur au.stine,
ont pref6crd exception de la
Guin e. rester au bercail. L'mi n
nent pobte noir et prCesident du
S(-n"al at publiquement precia-
an6 sa dette nrofonde en confes
sont sa capacity h penser plus
cOffclivement en francais qtue
dons sa proore lanitue africaine.
L'Eprr;t d'Assimilation.- Con
front avee un monde devenu ch
itour plus ramprochE et pour
1.tuil iI est inim6ratf que les in Agent : DON MOHR SALES CORP.
divides so comprennent entrc cux
cation que ia langue frangaise re


PouZR Vous SERV/R & T/ICKrAvio/4 T7EA 4/
SA VEG4.qDEA VOS RSeR VAT/OO D' ,o07L
twrs F7 FASSVIqRACE VOYA GE
VISA 5.J




VOYEZ





S BUREAU

/ CLIMATISE



45 A VENUE MARIE JEAANNE TEL.

C/TE oE L 'Expo.5/T/ON 3989-3591


AVIS


Les Prodults evttH A M P CO re achet


aux addresses sIuvautes


A PORT-AU-PRINCE Mme. Robert Gaetjens




Coles' Market



Boulangerie St-Marc
Ave Ju Jacques Dessall es


A PETION VILLI Maison Rigaud
Rue PmaumarIcalie
-r 1 w1 1


I














\i


propros bosolns on produlmant 6-
no antiti original typiquoment
frantaase. OrAce t son esprit l-
trulata, l'lmp6riallmino, franrica
n'est qu'unoe f rce civlllsatrice U |
contrairo do la politilque d'explpi
totion doe 'Epaigno aux lOo bt
17a aloeles.


NGFM 1YNE, UN PRODUCT
NATUREL 100% GERME DE
BLE, FORTIFIANT
A NUL AUTRE PAREIL
En analysanc la composition
des Germes do blW on reste 6mer
veill. des trdsors de vie quae la
Providence: y a places: citona :
Les vitamins: A aide &la
croissance; vitamin Bl forti ie
lea nerfl Vitamin* B2 per
ma ", mala*titon de scre (no
t -imn.n upour le, diabdtiquee -
VitaminA E, vitainne do force
par excelleae pour Ia plenitude
de la vie Saxelle Vitamin. D,
toni'ei du ysteme omeux Vi-
talnin PP, favlrl 1 'quilibre
alimentaire. La* ompoeaa phoe-
phores organiques et nucl6iques,
leur r61e eso capital dana I'orga
niamd auquel 11 faut frdqusm-
ment le asurwr. LA & la min-
raux, lea Ies do magnesium, de
calcium, de potassium, do fer, de
manganse, do oivre atet- Lee
Diasta s ce ferments $ant n6-
omires pour une boone-almi.
lation-- Leas Protenee, vliada

U .ia Q or a &ly nD so nt & i-
g at notgyn .
Ce- a't porquoi le
Dr. de Larebeyrotte a dit: -, e do vitamin syntb ques
its des vitamins naturele.:
Hommes, femmes at enfan:
fatigues, aurmenda prenes la
rel :~ nul antre p esl pour avoir
Si*Ailie, vitaute,nsrgeg.
jar Is t Ia joleUdo

N.-D. de Spffon mt an venta
S la- Pharmal* & Geffrad,
Mont-Carmel dana tout.. Is.
bonn.. Ph"*Mls., 1


enIla peau

bien plus claire

Sftr ODs 5Kut ET BANS DANGER
'Pli, de 75 millions dePots
ont ete vendus
dans monde entier
IX SECRET DI BEAUT'r dd mmfo.*
d famms m a s d stouteso parties du tmoced
,"I dosiant wa peau pluo elari et pltat
asloutk dla md* a I Crma tltan'a.
somoqu'oils st lppliquci chaquei air, Li
Creme dtUlms ano larolt I taint .t Tout
Aoane u complexion belle at mradiua dasn
Mouleaat 4 mealsm. Vou s masm Aso-
.rliu do I transformailon op6re. vous-
aneme quald 1m part e ombrMe dispacr-
aitront pan a pea pour fair plam a anm
pe tolliament plu cl&i ot plan Ompida.
L'excellent Savon Stillman's
Eeaaay aou la ISayan StUlman'al Ce sao'.
d4mc *t dllIocatament parfumi attole *t
pamuplit la petu. II eat ideal pour enlae-r
1I Crem Stillman's . t est ala- ua
Bayon dm Be=aut rafralchluant pous I
anllle ,entlerel
En vente dans tous lea
nFlgisins et pharmacies


TROIS TYPES NATIONAUX
En considirant Ia tone des Ca
ralbea, noues constatons, 'ltlluen
ce de la culture at do la olviaa-
tion frangale. L'on eat frappk
par l'heureuse divernit6 des ty-
pes ethniques d6rivant do Punion
des caucasiens et des n gres. Ain
el sont varies lea traits basiques
des habitants It la synthbse des
mentalit6a frangaise at africaine
qui a donn6 naissance A un type
qui nest ni frangaia, ni africain,
ni amdricain mais qui emprunte
sea caract6ristiques aux troil ty-
pea nationaux.
LA PLUS GRANDE CONTRI
BUTION.-
La n6eesBit6 d'assurer lea Comn
munications a cr66 une langue,
Ie CrAole. 11 fut difficile & des
enclaves de dominer le frangais,
alnsi ile ont 61abor6 une langue
don't la structure eat africailne
avec des mots frangais, espagnols
et anglas..
UNE SYMBIOSE.-
Le contact de la religion catho
llque avee del pratiques impor-
16es d'Afrtque a engendr6 dans
une symbiose cLe Vaudou, en
Haiti et Ce ph6nomhne de syner6tiame a
r6sultU du Code Noir obligeait
leas Noire h adopter le catholicis
me.
A retenir que la politique libU
rale de la France permettait aux
Noirs et Affranchis de recevoir
une education de premiere classes
MUSIQUE, CUISINE.-
Linfluence politique, lea insti
cutions adminastrativea et judi-
claires ont marqu4 la zone des
Antilles avec do l6g(ires modificea
tions en tenant, compete des condi
tions locales.
So le rapport de la musique,
lea lifluene frangaises et afri-
caines nt cr66 en Haiti une dan
Be indigene rapproche de la valse, A la Marti
niquei, La Biguines et A Trini-
dad La cuisine antillaise drive des
dlicieux plats trancals assaison
nds A la sauce africaine.
,in outre pour leur plaisir, lea
Antilles poskdent le Carnaval
qui appelle tout le monde A la
gaietk, datis lea pays pratiquant
la religion catholique.
Le Foot-ball qui eat le sport le
plus populaire, malgr6 son origi
ne ansla'se, n'est-il le rdsultat
de influence frangaise.
Ainsi la France est pr6sente
cians bien des manifestations de
la vie dans lea Antilles: aussi lea
moeurs, les habitudes, I'Mducation
cont-ellea expression de la Cul
ture francaise.
Ce fut une magnifique conf6
Seance pour laquelle nous adres-
sons nos nlus vives f6licitations
au Dr J. Orville Me Shine.


Une vislta de Totre part m'im
pose de toute n6cesait6, Me.-,
%ieurs lea El6gant. .
Lalue en face de la Nonctatu
re Apostolique.


La retraite amnnelle
a Ste Rose de Lima
Le Comit de l'Associatnon des
Anciennes Elives de Ste Rose de
Lima a le plaisix d'invter les
Anciennes Eleves et leurs amies
A la Retraite annuelle qui com-
mencera le mardi 10 mars a 5 h
30 p.m. en la chapelle du Pen-
sionnat.
Le predic&teur sera le P PAre
Goulet du St V ateur, Pro-fesseur
aiu Grand S6minaire
La culture aura lieu le samedi
14 Mars, A 7 h a.m.
Le ComitA compete sur une now
breuse assistance.
La Secrctaire -
Jehanne DUROCHEB


S SEZ
oLE NOUVELLISTE)


Une extraordinaire selection de cadeaux pour

hommes et pour femmes des prix qi grovoqoeront

en vou- la plus aqriable des surprises !





La Great affair

(Suits\de la lire page)


De lA A conclude que le chance
tier tait I'auteur des drames sha
kespeariens il n'y avait qu'un
pas. On le franchit sans h6siter.
Tine erudite, Mine Gallup don't
le decryptage a 'tk part.ellement
vcrifi6 par le Gdneral Cartier
uui fut durant touted Ia premiere
cuerre mondiale le chef du ser
vire francais du chiffre, a extrait
des oeuvres de Bacon, de Shakes
peare et de divers auteurs Alisabe
tnins un Atonnant roman oui
pourrait bien etre la vie de Ba-
con par lui mIme.
con est i'inventeur d'un chiffre
r n ets l'inventeur d'un chiffre
uui porte son nom et qui est par
lois encore utilis6. II cons ste, A6
employed deux types de c ractt-'
res d'iniprinierie. On a ainsi,
pour chaque lettre de alphabet,
deux former possibles. Appelons,
si vous le voulez bien. lettre B.
toutes les lettre dticalcs, et let
*ares A toutes les sutre.
/ Le noinbz d'arranger.-.ent, *que
'on pcut fire ave.c ecs deux for
mes en les groupant par (5) ont
de 32 A puissance 5). Bacon. uti
iise seulement 24 de ces combinai
sons pour representer les 24 let
trees de l'Alphabet anglais les I
(.t J. les U et V 6tant utiliser
indiffireminent. Ave. ce systbme,
il est facile sinun ranode de dis-
s'mu!cr un texte secret dans uri
document imprimA. Mais, de It
a attribuer a Francois Bacon les
oeuvres de Sbakespeare. 11 y a
un abime I certes le decryptaze
de M. Gallup et du Gienral Car
tier sont ingcnieux, mais its no
tiennent pas compete du fait qu'i
ttie 6noque, beaucoup tie caroc
tres d'imniprimertlc 6taitn encore
taill6es, au eiseau dans du hnis
Ai nr6sentaient de ce ofit ties
diff6ronces sensible entire oux.
D6qryptages lingniepux mains
lcut etre trop ingdnieux, et, no-
tre eminent maitre le Dr Locard
ne nous ddmentica pas lorsque
nous pr6tendons (,u'on iw.l oAtc
nir d'ui texts clhifl'r, non pasn
exactement, tout ce que l'on
vut, comnime d'uno proph6itie de
nostridamus, mats certatnement
avec un peu d'imagination, beau-
(oup plus de chose que Ic scrip
teur n'en rmises II est td'au-
tres indices qui plaident en fa-
veur de Bacon.
De ces indices mineurs qui, an
dire des policiera, unt bcaucoup
plus d'importance que les grands
C'est ainsi quo Ben Jonson -
neut etre, I un des associds de la
Sirne ? enmploielees miens ter
mes, lui qui fut certa-inement
dans le secret, pour louer le style
de Bacon et colui de Shaespea-.
re, une copiste essaye sa plume
et ii dcrit By Will'am Shakespeare*. Lea
partisans du Caonie de Derly ne
3'avouLrent pas battus pour au-
tant. fls avaient trouv6 d'ailleurs
un champion remnarquable en A-
liel Lefrane qui, cdepuis 25 ans
fournit avec une patience de d b-
ndictin et une erudition A pulle
autre nareille, Shakespeare A tra
v.rs Shakespeare. oJe sus char-
Liate, dit-l. Qui 6it chart;ste dit
tomme a icrunudso. ae n'en ai ja
niais e dans l'affai e ih-kkhspea.
rv. Shnikespere, tc'ast Derbys !s
Et esc arguments sonti de poids.
Oulrpe euX cue nous a von; expo
rs' hrievement, en vo'ci quelques
autres.


Pour M. Abel.Lefranc par exem
ple Hamlet eat une oeuvre de pro
pagande centre le pr6tendant au
trbne d'Angleterre, qui Atait a-
lors Jacques VI, le files de Marie
Stuart. L'aigument de la pi&ce
est emprunti au francais Fran-
cis de Belleforet qui public A Pa
ris, en 1570, les histo res tragi-
aues dopt certain come Ham-
lert trouvait dijA leur origine,
d'ans les racits du Chroniqueur
Danois du XIIIe Sicle, Saxo
irammaticus. Mais pourquol al-
ler d6terrer cette sombre histoi
re ?. Belleforlt dans une sort de
ortface, nous laisse a'ivincr Pex
plication : La'ssons les -Turcs...
tcrit-il, pour considerer quelles
tfagedies ont 6ti joudes pour ce
mAme cas... En Ecorce et en An
gleterre, si un roia n'tait mort
hours de salson ... si les enfants
ne conspiraient la mortt de leur
pere, les femmes celle de leur A-
poux j'en ferais un long discourse
De qnelle femme a git-il ,se
demanded Abel Lefranc. Et la r6
ponse lal vient tout de sutie. II
ne peut i9tre question que de Ma
rie Stuart conspirant sla mort de
son dpoux Darnley. Et il ajoute.
ltRappelez-vOus Darnipy a tt6 tuo
par un poison versa dans Voreille
comme le sens d'Ilamlet. Tout est
pareil. In visBte de l'Noux. ses
tendres assurances aux heures
qui prkctdent le crime, le som-
mei, la solitude du jardin, l' rup


tion cutan6e che zle mort, les
pustulds. La robe de chambre, la
meme heure de la nuit. Celui qui
6cnvit Hamlet mettait en icone
une famille d'Atrides. Cette fa-
mille c'ttait cell de Jacques VI
le pretendant qui avail interest t
faire joaer en Angleterre un. tel
le -piee, A un tcl nmctntit. L'au
tre pittendant au Trbne d'Angle
terre. Stanley, Comte de Derby !
C'est exact et ih ne faut pas 'ou
blier. laerby fut un moment, pre
tendant au trone, et Francis Ba
con ne le fut jamais lui. Or, tie
tons ces pretendants, Stanley,
Comte de Derly, 6tait le seul a
possqler une culture suffisante
nour' crcre une oeuvre compare
Ole a Hamlet. Lea meilleurs, ar-
.uments de M. Abel Lefranc '
sont d'ordre politique. Les pieces
touristiques anglaises, les pieces
romaines, routes portent la mar-
que de preaoccupe.tionn gouverne
mental don't le pauvre historian
qui vidaigt dse pots d'ale a la ca
serne de la Sirene etait bien loin
de souplonner .la gravit. Rien,
dana ce mIsrable personntge ne
laisse nupposer s moindnre analo
gie avec un sentiment, une pen-
sie, une situation dramatioue de
I'oeuvre qRi porte son nom. a-
lors que Derby y est present coum
me en transparence dans toutes
les pages I
(A s.jire)


LES MOTS CROISES
PROBLEM No 3657 F.


1 n anrTIBVB


HORIZONTALEMENT -
1 Instrument ca bect A-
bris douillets
2 On en fait des cloches -
C616bre pour na baie
8 Gen6ralement accompa-
gn6 d'une noue Parfait
4 Ne r6gne plus
5 Grand continent Moyen
de communique assez loin
6 Pont de Paris L gIre
parure
7 Pria par le sauteur -


Fin de participe
8 Faire comprendre avec
aubtililt
9 C616bree pour sea sucre-
ries Venu
10 En fin de aoir6e Un
peu ablmea

VERTICALEMENT
I Amusant 'ordinaire
II Un paquet En noir
nI Vit partir un patriar-
che -- Us droit qui ne joue pluo
guare ,
IV Poeesmif Est souvent
bien terre-&-terre
V Voyelle N'est pas si
not qu'on le dit
VI Diminatif d'un prnwsm
Temps sombre
VII Sujette a la care -
Sigle d'une grande cole
VIII Vieflle colAre Sup-
primer
IX Oblige A un s6v-re re-
gime Negation
Nom d'une clef Voient
rouge.


SOLUTION No. 356 F.


HORIZONALEMENT


VERTICALEMENT


1. LuminairBU 2. Oraison; I. Love; Egale II. Urine;
Ci 3. Vin- Utile 4. Enten LT. III. Mantelet IV. II; E-
ta 5. EM; Ar 6. Lutteurs mule V.N.S.; Telle VI.
- 7. Grile; EA 8. Attel6s; Aoitfit; Eut VII. Interessie
Us 9. Lueurs 10. Esthftes. VIIL Us IX. Eclaireur X.
Sien; Sim.


LesBandes Dessinees du aNouvelliste,

Blondie


` :- ---~ ;


"I


I : wow


RENE COLES
JI UE


Le Champion du bean vfte-
ment annonue A cenx qui par-
tent pour lEuarope, I. USA, ou
le Canada, qu'il eat revenu do
Canada et des Etats Unis avec
une technique moderne at sore,
qu'il est en outre le Soul capable
de confectlonner un mantaau
d'Hiver qul woit A la mode dans
lea differentes Capitalas dn mon
de.
DI trouveront 6galement des
costumes at des pantalons at on
choix Judicieux de tisnus pour
les 616gants pr6f6rent la coupe
sur measure.


;f







B T DrWMraCWj, U A V'77-7- 74


'gi


DAM, NOK


#M*i4WfRE 8 MARS.1970

21t MAtS AU O0 A.VRIL ,(lU 14 OCTOBRE AU 92 2RO
I.IKIR)t Rehas od SAW ra lona oaRRE (4ORITON): VAusa
ta-epriws praaentes. Atudls c surprls du pou d'nopVlltlqp
qo'fsrtout In 0 qtlblUtl6a* auvl ou.oom rnoutrwrea dana des
lni. Io nesa ga rdoe ux dAcl iall i t ro amr f-vu e on-att n tdl. I
prIosd proqinaos ntd o con voi voosa d act vantamti
rqussas irno rquot d'Ara oiuper ruar dle iaafagen quil tor
atelst. d s a- TW twatlion.
1l AVRIL AU i1 MAI (TAU a9 NOVMARIcR AU 1i I
BEAU): PirBlo do 4rflaxlon, CiHMMBKR RBAOITTAIRE):
surtout aen co c ut 99urhe 1'ave les Influtncean plshetlares. .
nsir. Vous auroa une cue plus tcal uon, criinaliltt, -Mtea.tet
re.d aM qud.% oa, ttqad.,at V.oue qul atmine -dee .eontactl.
idraseree miux vop,&4us8 do raum ie public sont.favar'iada.
r.lte t do bonheur. o DECIDMJ RS AU 0 J
22 MAI AU 91 JUIN (GE- VIn (CAaBRICORNc ) :tBS
MEAUX) :. Da .fatrouces ijn$urn qomunsnrre une. idWe na.
CAC de Mercure vouB incident k donnez lui sa chabuce, male
nmandre los inenc auand d'utres nu prix de vote reputation
lea abardonient, de recover, doe dun temps pr6cieux. TAte hm
retasurar ol vouu le pouves. Pr-a
,es n6dreutsement vos dons cons 2 1 JANVIER AU 19,
cructif(. VRIER (VSERaEAU): ;La
Jonctiont dveldppera .votre I.
2 UN AU JUIN AU JUILLET sonnallte, vou aetivitr grnA
(CANCER): Orlentea votre sn un rytmeai ases vif. La Jou
'*iousiame vers -e nobles cuUSes. eat proplce an succhs. Un c
Une r Evision de s oprje:s peut wail; valilezs ace qul vous
ntra n6ces"ire. Voyage ea acti vos confidences.
1it1 xociale sont particuli~re -
nsent fevorisd 20 FEVRIER AU 20 M
2i JUJIILET Atl 23 ABOUT (POISSONS): Voous rendrez
reuse ette journee par un el
(LION): La diacsr6tion sera co- sreux oua mdiocrne par vot
tal mot clef. GaLdcr. voire sang dioffrnce. Tout vous cl eat
front f pour effrouter lea t rbu bleolo i il vdpendrn de vou
lents (et il oenaura). 11 y a di- tenter t'exp6rence.
vera nmoymB di. gAgner un point
on deux. Eagrem toujours. SI VOUS ErT S NE AUJi
24 AOUT AU 23 SEPTEM D te l: Vonaatques fn, int
BRE (VIERGE): Lise s con- tu eomme on ine quand vot
sells A ceux du Lion. Votie am- voulez. St vous voua cultiv
fianc eat aemblable. Prenez I oem loyez vo dons nO
poatsition du ol6diataur, du pacifi- voaa ntteincrez des buts ext
tat.eur et vous rcmporterez d ?c ines aul ou en collabora
nouvaux lauricrs. Votre intuit Voni amez la vie agriadble,
tion dolt Itre k son maximum, ible, oraponn e, rtflehaie .

24 SEPTiEMIRE AU 23 OC d6tetes lea tsquinere, lea
rOBRE (BALANCE). Ne pre rito, Ia baseae. Male i,
nez rlen pour acquis, assurez- arrivers de rver trn-p longer
ou.ne e e our Pa tm, itn au lieu. de croire asscz- ferr
vous. Ne ny opt.at. Prne m unent en vo buts pour leas
tempa pour preparer le prpgram s cntr e et mo-se.
me de la semaine qui vi-ent. Vous t ez 'inqultude, mprise tla
fecitit er- ia-s ch sase, tique, ofreza vo y dons aver
faciliterz les cose. votre coenur.

xx x

LUNDI 9 MARS 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Si vous voulesz n ussir au
jourd'hui, il faudia mtre plus avi
sO que d'ordinaire. De bonnes in-
fluences planitsiren mais votre
collaboration s'impoaera.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
R)AU): Une lumiare nouvelle
tur certaines situations vous don
nera des advantages certain. Met
tez vous au travail pour un
succa s exigeant davantage d'6 -
nergie que par le pa ss. Du coii
i age.
22 MAI AU 21 JUIN (GE
MEAUX): Do bonnes inauencea
de Mercure continent A dominer
ces projects nouveaux comme la
routine quotldlenne. Collaborez
avcc cux qui ant sa la fois scien-
ce et honntet6. Excellent iour-
Oe pour bien fair.
22 JUIN AU 2,4 JUILLET
(CANCERI: 11 y a bcoucoup a4
fair. Vous areas ea- ci vous rem
plissez come il jaut lea n6pessi
t6a de cotte journBe et nmontra
do la discipline. Evitez lea pertes
dto temps et les tutilitsn.


Boel "n le hh*mont OABun
Pviv.tI.


rS -BAMm Di 7 MARIIDI
I2 La Dlr6tolon d u D stV



p 5o.
Dg FILS DB TA &AB D BOUM
: Bel an" a* ARN
Iti LE FILES DB TA AB I
avr BA, tir6 du r mwn deN
GOGOL eat iatfitprt6 av
1AN- par Is grand actnpr. AN E
0 COIS PORON.
el Lltore sa sit ueda
.paa kralne du] XMVIme ai1 .o
ou vie cat tr. dlAfcl. Lo 0
aute! QUES SoUs I '$ulloe 4e
ras BOULBA Woamta c i
FE tribute au Roi. ds Poloe.
con la 1uenre aveo-tou sea
per ments. La fil da T ru B
e* BA "t fait prisMldw a
rnde d'unn en4agenut et saB
on DOUBNO o il irsemtre
feres, LE FILES DE TARASS B


ARS
heu
effort
e in-
possi-
s de

OUR
Ili -
a ta-
s ta-
us le
az et
reux,
traor
tion.
pai-
Vous
vulga
vous
emps
ime -
rnali-
Evi-
cri-
tout


Adopted et conservezs n rythme
raisonanble qui vous sera profi-
table.
23 NOViMBRE AU 21 DE
CEMBRE (SAGITTA E): Ser
vez vuos des m ndiaodes .qul ,se
sontrfevasa utiles 4ans le paee8
mals aoyez pra t k a nvigager
points de v ae et m thodes non -
veaux. Attention & revolution da.
hoses!
22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE): De bon
nes itfluenses deoSaturne ftimu-
tent votre -promptitude d'esprit
at votre prudence 4t.l'6gard de
methodes Inadiq.ates ou .d&Do -
-tIes. Ne, redouteL pas, de donner
ane note nouvelle.
21 JANVIER.AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): Un ef -
[ort redoubl, affermira vos
gains. Une action hablls dolt s'a,
socler h de grande espoirs. L'op-
positlon ne dolt pas obscurclr vo-
toe point de vue.
20 FEVEIER AU 20 MARS
(POISSONS): D'agreables in -
fluencts encouragent vos plus g


24 JUILLET AU 23 AOUT ..Areuses ambitions et stimulant
(LION): Rlscrvez votre effort rotre volont6 de lea r6aliser. Ne
nux heurea fatigantes (in6me si perdez done pas de tamps & des
elles sont peu nombreuses) et travaux improductifs ou a des
vous respirerez une partle de la friypl)tAs.
journey. Appuyez vopa h d a
rolldea entreprsine. fI VOS"E'~EFr-NE AUJOUR
24 AOUT AU 23 SEPTEM D'HUI: Vous 4tes ardent et ob-
BItE (VIERGE): Influences pla ervatecur. Vous amassez dee con-
litalres contrjitst6es. Tout ne tour nalasonces prdciees -at vous vous
nern pea come vous ie voqdriesz en ervea intelligenpnent.. Vous n'8
miais 'easal diligent et pqras6v tea pa le;rguide .brutal et vociftf
rant produlra 6ventuellement sea rant mals ae peruaalfet Ie con
Isultats. vaineant. Votre tenacitd dans lea
24 SEPTEMBIE AU 23 OC vas dfflciles voUw dow dee
TOBRE (BALANCE): Nom ains ep el, ous xcapt l ee ouvriria
brousee poeibilites offertes a des portes fernes eak ded sapriti
ceux qui traveillaront davatage moins ddlioa. Vous mctte en pra
en profondeur et chercheront s6 tlque le viell adage qu'ut.tout
clnsnement lea fa;ts et lea reneel petit peu de sagemse eat dange -
gnaments. Intelligene at bonne reuxD. Vous cherchei t6ut ce qu'll
humeur. y a h apprendre et lea d6couver-
24 OCTUBRE AU 22 NOVEM tea vous enchantent toujours. D6
BRE (SCORPION): Influences fauts h refrfner: l'instabilit6,
pianitaires contrastbkH' matg, si Easti; extcessfie prUdefee. ,.
voens regarded lA o i0 faut, vmos Naissance d'Amnrlc -e Veace
trouverez d'hcureugecs iooslbilits nayigatour itallen. -
x 4 -. ,**


PAAFJMS FRAN CAIS

CHASSBBE GARDEE DE CARVEN
YVES DE ST. LAUREN+


GUERLAIN
ROCHAS
DIOR
CALECHE
CORDAY
LE GALLON


EN EXCLUSIVITE

MISS DE RAUCH
VACARME
BELLE DE RAUCH
Mr. DE RAUCH


GIVENCHY
FIDGI
CARON
LANVIN
NINA RIOMI
CABOCH"D


LUBIN
NUIS DE LONGOCAMPS
DOLE
GIN FIZZ de LUBIN


LES PRODUITS DE BEAUTE DE FRANCE
STENDHAL & ORLANE

EN VENTS A LITTLE. UJWOPE

& MAWONVOITALE


Aujourd'hi

SAMEDI 7 MARS,197
SAINT THO A DIAQU


COIN DEzRUMO
tN EXPLOIT
Moi, une fois, j'ai arrA
train d'une seule main.
D'une seule main? Ce
pas possible!
Si. J'ai tir6 le signal d
me.

N1 FEU NI FLAMME
Un gendar-pe vient d'a
un automobiliste.
- Et votre feu rouge?, d
de -t-il apra- avoir faith le
de la voiture.
J'n ai un., mais il es
teint.
II vaudrait nieux qua
a'en avez pas, et qu'il soit

PAS COUPABLE x
La directrice del hStel
une re traoa e A une feam
chaiabre:
yousAte.s vralment tc
gligente! Regardez cette pi
re: elle est lI au motis d
six moil!
Mais oaors, dame:
nest pas moi la fautive. J
travaille ci que oepuis trois
TROP POLI
Dans une clause, apres
center erforme des -a6thodes
seignement. Le profeaseur,
vient d'entrer, interpelle u
61Sves. avec une vointe de
che:
Eh bien, mon ,mil Quan
pitttr6 dans la salle, tou
camarades se ont levsa
dit bonjour. Pourquoi it
le. soul A ne pas. saluer vot:
leseur?
-C'est par plitease, m'
On' m'a aujours dit qq'll n
pas par-er avec une cigare
be e

MAUVAIlE FEME
Un monsieur, stupetatt,
pelle son files, qui eat pnr
la grille de la mason voisit
Mais ... Qu'est-ce q
fais avec ce ratelier a la 1
C'est pour cc sale cab
voisins I I me montra to
lea dents ... Alors moi, po
pater, je lui fais voir cel
arand-mkrel
UN BON CHAUFFARD
Un automobiliste vent
convoqu6 cheza I commission
i;oltce
-Je vain etre obligO d
retlrer votre perlsis. Ca ft
tre psrsonnae que vou's re
en un mois!
Pardon, 'monsieur le
missaire: trols aeulement.
a un que j'ai renvers6e
folb I


BAun tfilm '"


uo LB seton






IOUL 'x

oolas Dimanche MaMr, 7 b, at 9 b.
brio Le da x champions desawes -
,RAN teorn italUmns-JeeaIado SANOHO
et Lang JEIFRIES nous sont
I la REQUIEM POU GINGO
OBAc Cs ramI b ratiA i'a4tton Ilen
u(Tt- men~e, nbus monte .n Gringo
payer super sharp ahaoer, tirant pe-
fit do toutes lesa atLttionl. E E se
- ourquoi on P'a surnommi le Ma-
OUL g'dexn.
coura
nd Id frare de Gringo est mqrt
[odio. danc des circ-nstances mal dfi-
bOUL ales, II deyrit s battle an..duel.
oturase ddfesdre, il traouve son
revolver aens bealles. D'o& leWser-
mIent de Gringo ad'nlhniner soul
S la bhande ayant acmmis ce.crime.
i Carson fre a d6l assusind.
Le te6alateur de cat excellent
0 western nous moIntre un Fernan-
N do SANlHO tour a tour amos -
eaWx, tamdre at bafoen, cruel et
Iache.
Le tdaMeingxvenogeur ndus ap
UR parait pugs lea traits dunt Lang
Q-FE ia S a'ayant.qu'moeAhosoe
en t te: Ta ij ooa rassent.
S Femin B ouSBI, cette ravis-
tO un sante avaenuretre nouo apporte
aa touche n6mlnine s ce film vi-
n Lest rui.
n Ret EQUIEM POUR GRINGO
d'alar p erSa sur .es eorana du DRI
VE IN CINE DE DE3LMAS le
Dinanche 8 Mars 1970 e 7 hen-
rea et 9 heurer.
Entre : $ 1.00 par voiture

rrater i xx xX

tour
Dimanche S JMars
t a 5 hres, 7 hree, et 9 hres.
La Diretion de cette Salie


Voici le dreme le plua puis -
sant le pus cruel portS i l'hcran,
faith et q i a reuii lea suffrages
de de couter les grandes capitals
S du a 9ndes BrilammenT interprd
par one grande vedette, ce
opuen filnm-attac 1 passionr ant mie
oie an eovUfiri drame, emotion et
dui violenceal
C dn zALADIABLESSE
Sn i Un grand'hef d'oeuvre, 'his
n ois tares d'une e e qui rue, trahit
sans pitie pour que son enfant
ne coeaas i s dana la vie lea dO-
'oires ,de l'exiatence qu'ellc a me-
la ro- n re
s daen LA DIABLESSE
qui Un film durp ne hastoire bou
;n dee leveaante, pleine de fureur, un
repro- sujet d'une profusion decatante
oua le bonheur t une illusion lIat
id j'ai fice qmt ssle vaiassenst de ru-
is vye eec ave las Iota delas vie!
et ont LA DIABLESaSE
a-vOu Une oeuvre diaboltque, un drP
ra ro me erael qui soulrev dee rnio -
tinaI

ea taut Le spectacle de l'anne! Une
ate nu superproduction Incomparable de
puloesance et d'intenattS drn.ce -
tlque I
Votse tRendez Vous eat d s EL-
DORADO, le dilmanoce 8 Mara
inter- 5 hrebas. 7 heures a t 9 heures.
ach:6 ia s.ntree Gdes 2.50 et 4.00

que tu xxXX
ot des De LeK Aut&C aE


Mujours
ur P '-
les do



d'etre
tire de
ae voil
alt qua

Comr -
d y en
deux


BONNE METHOD
Le Pfr6t de police de Paris
reCoit celutnl de Tel-Aviv...
Je trouve que vos policierg
sent trop brutaunr dit lIaradlin.
Quand il faut disperser un
attroupement, tl cat souvent n6-
cesaaile de fire usag e de a for-'
ce... 1&ai nonl Chez nous, mes
hommea ae contentent d'enlever

leurs casques, et Iam se mettent A
fire Is qute
A LA LETTER


Le juge d'instruction interroge
un provenu:
-On-mons a, smrpris en train
de voler des bilteta.da baunq don
IAf lettres qua revolt vote sWt
tron. Aiv -'co Tn qns alq eha
h .dirq pour votre.s awe?
: odtis, m'slear l- Inge -ju
C'est lul qui m'avalt dit de do.
Spoi Uler son co1rriert




SAMEDI 7 MARS 1970


platln d Ia volupt6,. l'atu dou
trlet et ,dtdo Is vengaanC. ,Un.
4psotclBoii4llmt, IUntcauutltue

Dis,nc ioaata ancannusM I ,*
QaI waralt dire noA it un apec- ,
Stee:.esasl.onvostant ft c hterunma l
gala '"d'uano eenc uaaisI eXoep t
tlonnelleo,
Entie $,0.l(>0 par n'rma-nc

e . A Wx x x x I a
q MAGCI"NE "

Dinianche h MAGIC CINE i
Salle Climatisate
Shreas, ,5 hres, 7 hres a t 9 hreas.
TOUTE LA VILLE
EST COUPABLE
(Johnny RENO)
CGinmascope Technicolor
avec: Dana ANDREWS, Jane
RUSBEL, Lon CHANEY. John
AGAR etc.
Touted la ville eat coupable est
tn western a la tIterhtique solidei
ctL bsieh-charpentke.
C'est une histoire mouvementie
quidnmet en presence le chef de
la police de la ville de Stone June
tion deux personnages recherch6s
pour crime et touted la populace
de la ville y comprise le maire. ls
tantent de lyncher les deux hont-
me. Le sheriff dans san saogesse,
refuse de llvror leas rioonniers et
evige, lui, qu'ils soient men&a. a
KANSAS CITY -our subirun
process en regle. Ils protestent d-
leur innocence
Devant la popuiae e;n futeo
que fera Ie Sheriff. Lo veritablee
coupable sera-t-il d6couvert.? Au
tant de questions, qui donient it
ce film un cusenmble sBpectaculai-
re, et. pregnant. Les bagarres traAs
frcquentes; ,4bnt violentes...EUoes
stnt niendes avec un boi sens du
mouveameut. Lee poursuites ajou-
tent A l'motion du spectateur. A
noter le retour A 1' cran, dans
cette production, de plusieurB an-
eiennes vedettes du western; Ri -
chard ARLEN et Jane RUSSETL.
qu'il eat curieux et nlaisant do
revoir.
3..heurcs Gdes. 1.50 et 2.50
5 hres, 7 heures, et 9 teures
Gdes 2.00 et 3.00



CAPITOL
CAPITOL prend plaisir A prO
-enter
limanche 8 Mars )
a 5 hres, 7 hres, et a hres P. M.
L'incomparable Guiliano GEMMA
qu'entourent Jacques SERNAS
ti. S. DAUMIER dans
RINGO NE PARDONNE PAS
Un super western" qui ne faith
pas de cadeau commeu l 7e Art
n'en vait pas prpdutt depuis
longtemps. Oeuvre puissante, m6-
lant violence, sensibility emotion
avec toute la maltrise du grand
metteur en schne Calvin J. PA -
GET.
RINGO NE PARDONNE PAS
Ringo, c'est Guiliano GEMMA,
solide, audacieux, convaincant,
meant on diable l'action de ce
western hors-sdriel
RINGO NE PARDONNE PAS
Un film impitoyable, un vOri.
*able volcano en eruption! Le style
volontairement rdaliste ajoute A
la puissauce de t'oeuvre qui s
classe d'emble parmi leas meilleui
res de CALVIN
RINGO NE PARDONNE PAS
Un western balgnu de violence
oit le colt dicte la loi et Guiliano
GEMMA donne toute la meaure
dt son talent duna l'incaprntion
d'un personnage qui unit violen-
ce, hirolBme et volbntn.
Ce sara vote prochain rendez-
vous avec le western le plus fort
'de la season!
Entr6e Gdr- 2.00,et 4.00


Dilmanche 8 Mars
i 7 heures et 9 heures x X
Un drame d'amour d'une essen
ce nivrante. AU REX T
L'ADORABLE CORPS
DE DEBORAH .
En cinomascope couleurs
avec : Carole Baker Joan SO
REL George- d ILION
Une cantate -la volupt6 en-
toinne pear le crime et la cupi-
jit6...
Une explosion Ade patatons e
reintarates et soarddes...
Une superpropuction impress
aiomaaute tisaa doe re nosa pas- .
flonnels so- deroulant douloureu-
sement autour a do raieorable cotpo
de CardoeiBAKER, nn le te;. de
chair dont la beauty et A'immense
fortune exicltent .les eonvoitises
les plus dialpliquea.
Uu drame boulevenrant o leas
intdrits lea plus sordides, -;;0 tto
no nt un viagae d'enler, engen -
drent lea crime lesa plus horrOleA.
Une oeuvre opaque et amerc
qui laissera sur votre .fiames -' .
me une odeur sulfureuse.
Une productiois tragique, ruti-
lanta de asenualit6, pail d : e
paosie impure, orfdvrde sour' le i)inanche 8 mars
A5 5 bai ,7 hrae-etR9-tres
*TRAFIC DANS IA TERREUR
-- ^ ia-En technicolor
'UM. NO "MfWI 0 !, t' avec Jilk PALANCE Fernan
011 rt4Jgd igr lo T 1doLAMAS -Aido RAY et un
igj Sgp asese- Asdo JUDO,
EWWY D ^Dlaevielt.. .te la couleurl...
C eitIs v fte d i o la, : -Rfgon5teniii dtien indictl-
DR Ars Li Op zLL (#n ,aux prices

N'INE tie AU*o tde pihentagee explosivesa t
5idlapitoyabla organisation de
chaydaigt tiy ; -rpusasanta et redouta-


W,~ take single o~~p~a
I& Bfaaln ank,~~nat~a
-a.rakatand 4 i*e.-


d'un archarnement
-combate d'une
tlet.." De bagarres
entire des forces ,:en
q suspense opprea, -
tNS LA TERRElRE
d'explosifs qui vpus
te Hong Kong. -i
une adventure passion


Dimaunsh 8 EMars
9-rbee 7h et t he P.PU.,
.La s. eqle smet . de e d'u-
vro duin, t At.e, -poeuMint vec
earsda en H- o Ae mRA3U1OU
ioe o a superproduction rude et -
tra deendaute: .
LA ,BIGADE: DU DIARBL
-(Eb edn6etacope couleuts)
aVec: William Holden, Cliftijo-
herson, Vilsde Edwards, Dana'An
r-w, Mika* B-na -:. -
Une fresque sublime oi des h
roa indomptablea et6crivant avec
eur mang, let6roisme on aesujie
e de fes. au cours de la-eanmeu-
e campage id'Italise
LA BRIGAD]'DU DIABLE
Une 6popae- paltique, d'une Sau
vage grandeur, oa I'hfrolsme e'il
lumins de courage, d'audace, tde
tcmrhitA et se bravourel
Une brigade comrpoSae de aol-
data A tmricain eat Canadians,
lea uns des 'tites chauder, des
enrages de la violence, et lea au- -
tres des aoldata -disciplines, for-
inbe par les rgorisme des m6tho-
ide anglatbs eaffrontent ate
eux-danis.des chocs vicleaiLs din-
comprohenslon Id
Cette m6me brigade, lance -o -
rouchement centre 'ennemi com-
mtun, mais anime d d d6sir do
valncre, Se montrera au fort de
la bhtaille, unie par lea liens po-
:ides de la camarade-e at de I'a
mitiW ,
LA BRIGADE DU DIABLE I
Unoe nature. hostile, des ltneuts
Idchain6a. des ennemis implaca-
bles. component In toilet de fond
de ca decor d'enfre, oa, deux ba- -
taillons dhaommes d'airain d -
ploient une energie n 5urhumaine
pour forer In victoire!
La plus belle page de l'histoire
Je la tImarite hu'oaine. vecuc
Par des hdros imvavides;


AIRPORT CINE
Le Meillcur Plein Aird des An-
tilles
present en premihame vision et
en mime temps que totes les ca
pitales de u'Europe et de x'Aoie
ILimanche 8 Mars
a 6 hres SO3 et 8 hireb.3
La touts dioniAre production
et la plus paQsionsante r ealisa -
tion du cinema Japonais.
LES MONSTRES ATTAQUENT
Cette pread eue- production
en Scope-conlunr praentde par
Ta zCompagnie Pariienne rde
Filma dont le realisme depaser
imagination eat la plus iaute
expression de la technique de la
mise en acune ct remplira d'aise
les fanatiquae du C inu Fic-
tion et lea publics de tous .ges!
LES MONSTRES ATTAQUENT
Formidablel IIrrTdtfble I In-
croaable, voici 'incomparable ac-
teur japonais Kojiro Hongc dans
un rtle dcrasant et la. ravissante
Kioko Enami qui emporte le sparec
tackle dans un torrent d'exploits!
LES MONSTRES ATTAQUENT
Une oeuvre d'une intensity dra
onatique bouleversante! Vous beu
glarez d'emotion & a eLES MONS
TRES ATTAQUFNT line oeu-
vre maitresse du cln6ma japo -
nais, la meilleure du genre ide
toute 'histoire dt 7, Art.
LES MONSTRES ATTAQUENT
De o'motilon du suspense, de
langoisse, de l*Vaenture, du drn
,no; Le rendez vous dec Shigeo
Tanaka, lI metteur en tcnea horn
ligne du cinena japonale I Le
lilm que vous n'uubllerez jamais!
Co film ne peu t btre compare
h aucun du meme genre d6jh pro
0eto en Haiti.
Venez, vous jugereoz et s(rez
emervelli6!
Entr6e Gdoas 2.00 et 2.50
N. B.- -Ce film ne sera pro
jetO dann aucun Drive In de In
capital.



THEATRE


0eux qui veulent se mettze au tra
vers de l'operation...
TRAFFIC DANS LA TERREUR
! Un traffic dangegreux an (oirs
4uquel les titans du risaque font
iordre la poussibre rA leurs ad-
Versamres...
Un espionnage envoftant qul
nmTpose aux spectateurs angdis-
1os un suspense suffocant.
TRAFFIC DANS LA TERREUR
Une intrigue houleuse qui vous
pnera des mystares de Hong -
Kong aux secrets de Macao,.
a Des hbros inhbranlables, des
rchniciens de la clandestinitd,
Expert expertsen karat et en jdo
tcentuent l'iatensltd de cot as-
f ionnage fracae.ant.
RAFIC DANS LA TERREUR
S Un spectacle tempdte dder-
ant la violence autour d'un bar
cement do Nitro Glyce6rine, dO-
ehalnant ,la .terreur entire des for
pe agregsives, dans une atmosB -
bhere doe bnitalit et un tdeor de
Ieu et d'explosion.


Craignat doe ouveaux sabotages d'aviovto parlant i4 dealina
ties tlIraol, L fonstiounairas do I'Adroport .de Condree
foUlisnt lee bogagas qui st dtrs e1argds t board d'un a-
vton s rendadnt a Tel Aviv. (Sipacifal a Noauveliiite)


Les observateurs anglai sBont frapp6s de la resemblance du
Prince Charles aveq son grand frre, fen le roi Georgea VI.



Horaires de la Caravelle

AIR FRANCE

AF 243 DESTINATIONS AF 242
QUOTIDIEN QUOTIDIEN
14.45y d a 13.20 y
C MIAMI D

16.45 a PORT-AU-PRNCE d 11.15
17.15 d PORT-AU-PRINC a 10.45
19.35 A a d 10 30 A
1955 d a 10.10
D P
20.55 a ANTIGUA d 0905
21.10 d a 08.50
21.35 a PI" d 08.25
22.10 d POINTE-A-PITRE a 07.50
22.45 a FORTtDE-FRANCE d 07 15
P Petit ddle0ner D Diner ou d6jeuner C Collation
Pas de traffic local entire les deux triangles















Leplus grand


ssor t d'arg terie





|15 C B mes,



| couverts






Pour touted


les circonstances:


-_.1^ -^ I .








~~mu UJIay '


SAMMuI r T ST D rtmf B & Ao r fo t iaio


A Fnele
Saits T1rdt6
I,. omaine dernlaTs noeC a.
vin. amlie & use bell rusine
r6eretiva orlganlm l'o*olo
Rtintak TrInltAi l ofeaur t 616I
wa e'talont froupa autour do
leur Dirwtikte AlsRiter Anna-Mm-
ri pour eouhalter ia blenvenue
& In R v6rende Mlre Marjorlo.,
4Sii|>rloura IGn a-el de oI Con-
grATalon do Siaurm do Bta. Mar
Sl'iate a on visit n Hilti. Au
.iurs Ia ree fate, ites plus reua
Mars. de numass ont 6t4 i6xecu.
iA. eas- brio per l e infants do
I EK-lo danmms folkloriqueo
Idiouha. nrago, congo) et danses
.lamsalques (parade doe Jouest
lannes de sylphldeol. Douo
easux chants do benvenue at
al'mu rwalr out 6t compoW64
pour La theonstance par I'mrtistle
lilon conna Ti Ga. Cotte ma-
ilfesptaLon o'est cl6turAe par le
speech blen tourn6 do Melle Jn.
no Klle qul en terms choltis
mit l'coant sur I'ouvro accom.
pile par Is Smur Anne-Marie. la
Directrtce.
Noua reproduaions un des
passage de oa disoaur.
MEre Marjorie sere de court
dur6e male nous aomnmes persus-
de* que sa visited en Haiti era
d'un puitsant reconfort pour Bis-
ter Anne-Marl qui d6peoes
telleasnt pour I'1Maaulsment
de I'cmur. S1 Jamaf. lAlstolhe
de I'Ecol) Sainta Telaltit st d6o-
to on retcirodr quo* sr Antme
Marie a beauooup luttA dans aa
sphere pour quo dame on cadre
attrayant et comfortable, le pe-
tit oolier haitian trouve i lt fois
un* bonne education phyeique,
moral. et uns bonne prpaa-
tion slamdqua, tout ela poor le
plu. grand b en do notee ppaym o
pour la gloris de Dism. Sister
Anne-Marie n's pas enfoul dans
la terre le talent qui lui a At4
confi....3
Un Assistant.


23 Mars, Recital du
Tn Pierre Blaian

AmClcaln 'n
L'Institut Haitiano-Am. ricain,
s'excuse auprie de .es invit6s du
changement de la date du con-
cert do notre grande vedette In-
ternationale Mr. Pierre Blain.
L'Inatitut est fier de leur an-
noncer que le talentueau Pbaere
Blain Offrira son r6Aital de
chants, le lundi 23 Mars & 7 heu-
res 30 P.M., dans son Audito-
rium.
Les cartes d'invitation du 13
Mars demeurent valables.
Cordiale Blenvenue.

DIFFICULTIES DANS LES
PREPARATIFS
DU SOMMET INTERALLE
MAND
BONN (AFP)
M. Conrad Ahlers a ind:qul
vendredi que la principle diff.Lul
danna Its conversations techni
*ques enitre la R. F. A et la R 0 A
sur la pr6paratSon de la rercon
Lre Brandt/Stoph ost la question
do litln6ratre que Ruivra le Chan
celier a 'aller e-t au retour.
Le Secritalre d'Etat A i'infor-
millon a periis6 qu'il ex.ate en
rorn- d'.utrrs t- lo:nts itigieux,
main aQu l'tin(rraire constlive le
prinerpail.


loM tones d'eau, qu, iA cha-
que averse, rusent ur In chauseba
blconoal do I'AveaioB Ielliii li-
Iaulf oat ditrloa d lo piesoau.
qul. d& I'r6dadihtr nmme Int ea-
val sIes nVer Is bte-fond lisbert
ou ba.-fund Droulliad, sur la
gr'ad. route nat-omle No. I
Nous avons eu &a elgalor I'abcn.
O do dran eo long doe 'Ave
fnua lialiA ale a on traves
doe -es voe. A I'lf.a do lequelle
Ias esoa pluvl flo sAJournmloeti
des memaineo as-r I'avorna
Lo D4partemanIt tied Travsu,
Publiar a do ouvrer d'urgoenco
astoe salina un chanitler din'
portanos & Predalller pour oam..
truira d pomt de prim ,i trots
mstr-o d'ouvorture afln d'nssu
rr le pamgss des onux. La orv'
no de Pridailer es L auuLt inr
g4e on eel ondr-ot, mals lee tnr
vmux d'approfondiiaement i.o
vrona aire poursulviU lunqu'i i,
Trols ou quatLr aut.trs j,'
oasax meroni o-core nAcessaires
pour auaer l'6-ac aUon de to
ta loea Oux de ruieasllemnent qui
dsvalent do Dalmas, de Prndail-
ler afin de lea ehnpchor de cou
vrir is chause" btone de o'A
venue Hall6 SMdsaa6, au moment
des fortes averse.
A mil, oar oonplt6 le magni
fipe travail d'orbanalme realid,
11 y a troa s o par la volont6
de S. E. le Prdent I Vife de la
Rapuabqua le Dr. Franools DU
VALIER.


Luci Johnson Nugent, accom-
pagnee de Patrick Lyion Nu-
geno, au nwmesnt Jlnrcr 6
'H-pital cGesrnal Broken de
San Artanio, Texas pour e visi-
ter son pre rcx-Prasident
Lyndon B. Johnsov, qui y eat
hospitalins.

CARNET SOCIAL
Demain dimanche 8 Mars ra-
mene i'anniversaire de naissance
de M. Andrb B. Alfred fiddle lec
Leur de notre Journal
Nous en prenons occasion pour
lui souhalter du success, une san-
tA toujours robust et un e longu'
vie.
Heureux anniversaire Andre !


STENDHAL
i'RODUTTS DE BEAUTE FRANCAIS


LITTLE EUROPE
PORT-AU-PRINCE
VOTItE DEMONSTRATRICE EST LA
POUR TOUS CONSEILS.
MJEIDI 12 VENDRED 13 --
MERCREDI 11 SAME 14
LUNDI 9


aeem wua. k uA. abao
I~et au a~ontiinernaki




iWZoiI[Sii


C~~ivV~" ZLt&~t'~ i


.1: L '


Nix s J tlfie 1 do" I"sa
p Ulque des confide au
USA -ab-- (ANaaINoi
IVASIINOTON (AP-P) h (Le Sa
IDIC I"ILANCIR LARA)
Is I'rldont Nroni Inqulio t 's t
do In dorlarsoUln do la ltuarion 1 B0. li
mallunire au LeosM des e o rea m c L
pIrtAts dan.i l Plmine edo Jrroe nmandret de
pur leas force conmmunlrtee ot de vIo t. Par
tninotlin considerable isumnoa au rapeler aou
1f & A notammnnut au congrds de La Conf
p.ur leo Boet don't eat ontour6 i'en In Rn S et
gement mllltalro dos isata e @ ab
Unto au Lao., a d6ld6 do fair le entSpo.M m
una mise, au ipoant our la position baL MM. K
do son adminletrat.n. ntef r e
De sa VDIs de Key Biscayne chef d V E
on Florlde o l10 passe uu long
week-end on compagnki du prince X. NMion
pal artisan doe s politique 6tron vernemoL d
gre., le Dr. Henry Wissenger, le mi t res an
Chef de I'Ex6utif Amnrio tair so Lao
fait rmemotte a la Prisse un do- Pour I G
cumeni,. iLrs volumnineux dan. le h i
quel d Justifle sa politique lao- tn aton, q i
tienne t m riptte qu'il ny a pas de tiv a
lee operations nmlltaire. rical la Pr pa
Toutefois aviation am6ricalm une bones p
ne est intervene I do tr s nom unlike amori
breuses reprises pour teter d'ar blq tojoe amurs
reter, par bombardement l'rinfil- otter jes
o pan nte de pecker les 1
traction sans cease cr-lseAnte d Mao dans le0
troupes et de materiel militaire Malo dan le
Nord Vietnamiens empruntant o manqu
la famneuse piste Ho Chi Minrh teines d
Aucun 616ment nouveau, de ce ca e D ofei>
tI, puisque tout lo monde savait m Difes n
devuis fort longtemps qua 'Air
Force pilonnait les arteres vita-
lea au Laos a ve accord du Gou e
vertemenut Royal. 1
Cos boonbardements de salu-
ration B ot-ils offOectuts par les lacemi
Octo-Raecteurs B-52, bases A
Guam et en Thailande M Nixon la Missi
ne le precise pas, mais la dispar'
tion do ces strato-fortoresses du Apolloe-
cel du SudVietnmamien smnble
bien indiquer que la mission diffi Par Cha
,ile de couper la ip'ste Ho Chi Minh Rldacteur S
TI WABRINII


Pour une joeurn6e
des malades-
Une petite indiscretion nous a
perzmnis de savoir que lea dames
du Movement Haitien des Md-
res inaugurent cett annie : LA
JOURNEE DES MALADIES.
Cette journ6e nous a-t-on dit
i la Direction du M. H. M. ou0
nous a pous96 notre curiosity pro
met d'etre un succls.
Nous voulons, a dit la gentile
dame qui noun a regus nous a-
dresser au ceur de la jeunesse...
Nous avons trop longtemps par-
16 senlement I son esprit.
Comprendre les malanes mg-
me un seul jour, les aimer un
tout petit peu, lee giter mime,
n'est-ce pas exaltant?... 11 faut
que notre jeunesse each s'arrI-
ter pour miditer sur la douleur...
le malheur...
Voils pourquoi nous inaugu-
rons cette fite...
Nous demanderons h ceux qui
sont charges des jenues, 'de lea
pousser ai exalter ce deuxidme
dimanche du mois d'Avril, le cul-
to dfl aux maladies.
Combien les pauvres d6shbri-
t6s seront h e u r e u x de
r e c e v oir et jour It, uine
visit, un present, une humble
fleur symbol d'une pens6e vi-
vante... Nonas pensions que touted
In famille haitienne se joindra A
noua cette occasion.
Nous avons lt6 heurux de cet-
te visited au Mouvement Haltien
des Mbre..
Le dernier Visiteur.


Apprenez
1'anglais
ou respagnol
en utilisant le syst6me audio
visueL
Institute de langues vivan
tea 179, Lalue, en face de la
Ruelle Dufort, local du CollM
/ ge Classique d'Haiti.
Inscriptions :
Lundi et Mereredi
de 5 h. A 7 h. p.m.


WASHING
A bord de
aAquariusa I
deux, porten
tellation, lea
mission an
iront, le me
lune en vue
myatsrieux
dans lesvall
gnes lunaire
Tandis qu
lunaire Les James I
descendront
plorer le lie
nation du I
Mlgue Thomi
seul dans le
de CAuriga,
tour de la I
Le Fra M
les lieux an
qu'un consee
scientists a
qu'une stric
impose aUx
qu'aux Ichan
rapporteront
En d4pit
possibilWt d
me de vie s
tastes ont d
gion est pou


Nwma -


et que la vie sur terre ne de-
vraet 6tre soumise A aucun ris-
que de contamination, si petit
puisse-t-it Atre.
Le lancement de la mission A-
pollo-13. la trolsiime mission In-
nnire du genre human, est prn-
nv pour le 11 a.vril prorhein s 2
2 h 13 p.m.- heure d'Haiti. Lea
dleux explorateurs lunaires, Lo-
vell et Haise aluniront le 15 a-
vril et g'inurneront 33.5 heuree
deux marched durant chacune
cinq heures, ls y instal!oronl mme
station scientifique i t puissane
atomiqte.
Selon M. Lee, le Fro Mauro
Sqt. unn montswne event ni-bh-
Ilement cent kilomltr'a de pro-
frmndeur. Touiours d'anris 1-
s..ientiFte, elle eat dopr d'env-
'n1 5.0600 millions d'annaes com-
"arn nux 4 500 millions de la
NFr id- la Trannuillitl et onw
n itlltois e l'Oe as, ,'le Ter-
..-,e ndr-ed(nnmment oxnlorks pnr
,IeS pa.fronnutes :.nfrirnins.


pement de l'Organesation Interna
tionale;
Augmenter lea er6dits af-
fectes au programme d'aide mul
tilatcrale;
Recommander do nouvelles
forces d'association des secteurs
public et privi pour l'investisso-
ment et e'aaistance technique i
1'6trange-;
Appuyer une politique corn
merciale favorlsantt l'acclraton
du diveloppement des pays du
Tiers-Monde;

Eticourager l'exploration de
nouvelles souraee de financement
du dfivelopposnent dans le cadre
dihs- Nations Ulie:e -
Assurer une reprneantation
ambricraine mieux qualiUel au
sein des organisms s dc'alisx6
de YO N U.


Collfte international A PIT
'des Chireles. : AU
ILa Section Haitietine;4uTColld
ge advise les con rfre, que Ba rfn A partit du Dimadnche 8 Mars(1910
union annuelle oura lieu lt r. .. ,
credit 13, jeudi 14.el endred5 5 Hres, 7 Hres et 9 Bres
Mai 1970 au Centre Medical 27. 1 n N P d nPW P s
Cbemin des Dallas, ds 8 heures UN W &ESTERN EXPL9SIF
Lee confrares.ar, mbres ou non
du College International nt nng Pa onne Pas
vites & presenter leurs travaux
et A nous fire connaltre le ur
sujeto centre le 20 at le 80 Avril.
Ceuz qul me pourront paso t re
presents pe vent envoyer leurs
travax qul rent lus ar un
confrere, de leur choIx.
Constant PIERRE-LOUIS
Secr6tairs.



MAIS OUI
SALON DE COIFFURE -
MIXTE
h la Rue du Dr. Aubry
No. 149
Repassage

MiLseen plis
Coupe

Coiffure
Lavage des cheveux
Manicure
aPdluro Aec: GUILANO GEMMA
Preparation des Perroque et Idlartdleipatien de
Coupe des Perruques SOPHIE DAUMIR ,
Nettoyage ds .oul.lers JACQUVES-SERNAS.


et Yrvel Beaulieu Mr. et Mime
Eddy Dabady Mme Vve Pier-
rot Gourdet.
A tous sea arriires-petits en-
fants MM. Pierre Louis et Le
Nouvelliste presentent leure res-
pectuuoaes oondol6ancea. Lee obsi
quest de Ia regretto defiunte au-
ront lieu lundi apr&s midi & 4
4 hres en l'Eglise du Sacr&-Coeur
de Turgean. Le convoy partira
du Salon Fun6raire de l'Entre-
prise.

Mort de Ftix
Phllawatope
De JHr6mie, nous axvons reNu
ia nouvelle de Ia mort de Maitre
Felix Pbilantrope.
Nous adiessons en nctte triste
circonstance nos ainceres condo-
l4ances & sa fille Mme Vve Jo-
seph Laroche, nre Roselyne Philan
trope, sea fils Gerard et Mme
nee Valere Marc Antoine, Julie
Nephtaly, Yanick, a sea petite
infants : Reginald, vane, Bri-
gitte, Camille, h son frdre Marc
Philantropc, a. son unc'e Jules,
Marc et Mme Vve RENE
'hilantrope, h sea nevux et ni6
LCS : Soeur Anne de lan Sagesase
;ic LUonide Josephli, soeur Ludo
vie doe I Sagesse nic Ludovic
Marc, Sr Marie )Martine nde Pau
la Millet, au Dr et Mme Julien
.loseeph et enfants, A Mme FrWdd
riiue Joseph, Vve Erigdne Marc
*. ia rills. M. et Mme Parnel
Mar.: et famille, Me Maurice Jo
P-ei. et famille, aux famnles La
.- Phil..-ntroi. Marc, Josenh,
MILl, t. Ganthier,\Laurent, Medor
St i ,ous les pareil.s affects par
.l.uil. Les fundrailles ont Wtd
'aintees i l'Eglise St Louis de
Jerdmie.


AU MONDE CHIC
Saisit toujours l'heureuae
occasion, cell d'annoncer &
ia prestigieusa clientele lar-
rivee des articles Buivanta:
tissue franeais pour robes,
broderie, batiste, linon, opal,
toalle e 'fil'unie et Imprimne,
tergal, toiles do fil & drep etc.
sans oublor des pyjamas
pour .enfante, oreillers, et
draps de touts lea dimen-
sions
Et e'ai os u, kfl di rvms
parler de eea a o tkiam at
ar.leles pour BIBES.
Paen dl jol ulM6 s'll ne
.'habb pa "
AU MONDE CIC
Rue du. I gasln de IEtat
U.


seulement cqmme une littiratu-
re mais avant tout come iine
matiere vivante.
Tout un chacun doit suai a-
voir pour le THEATRE, une pen
ale toute specials... le THEA-
TRE considered comme instru-
ment de comnprbhension mutuelle
et de paix.
GERARD RESIL
President du Centre Haition
du THEATRE
Associl de l'(UNESCO)I


I


Offre d'emploi
La maison JACQUES A. DU-
FORT & CIE cherche un dlmar-
cheur de products pharmaceuti-
ques, de preference ayant de l'ex
perience, des connalmances de
b'anglaie et pharnmacien.
Los intresalBs voudront bien
so presenter A son silge social
sis & l'Avenue Somoza, entire A
h. a.m. et 6 h. p.m. (le samedi
entire 8 et 1 hre.)


ELDORADO

Dimanche i 5 Hres, 7 Hres et 9 Hres

LA DIABLESSE
Une oeuvre maitresse du CWinma Mexicain.
Admission : Gdes 2.50 et 4.00

N.B.- Ce film ne passera dans aucun Drive-In
de la Capitale.
.KwXtKXwa WS^MKXX~~CX


GRAND HOTELHE

OLOFFSONN



Grand Hftel Oloffoon
Pr6sente son spectacle d'hiver
avec une troupe des meilleurs
artistes haitiens
chanteuro et daiasurs
Sur choregraphle et direction
artistique dedee de mnds Maltres
S Un spect&l 'i t; re
t d u G nl Ol u.t
4- boa, voir






OUT IREZ-VOUS i


SAMEDI SOIR

DINER ET DANGER
A-C IS SM-UX-SCHLEUX
Anitfd4 PaOlt NIght Club
@( AblO$3.3 *
i.mmM^oTtinMmiiim.i


~--1- ~.7:- .--~: ~~~1P;~--r- .i7-.-----..:rr--_-~


I


LIPYli~LP;tia]~ii~lP~ul~a~v~ll&es~,~*P r: i'6~;s;wksrrl~.~Ywu~p~+a~J*C+L-1L~-"~bib


CommuqU6 (units)
t -POMPIDOU .:..deo Mo0t1ou L'A oelatlon Utthralre Artis- L- P05 t, I. MIbl5 ,
dif e*ncorq I Comume an natrf tique at Culturelle nd6 %ot;, I A* de Tuorno- d~e 1. 80 N Pp .P5 m. A- L iAA
0 Ku .ur. ban 1e i Simon.elm-are bn I mu ';ls
lBn'n reneo r^poD BublliYlno.l a preface voim r.. dones', . pll's ue9 qa '.,
.a. elide, calm at ralsonble ... blanhe lannivera r do .iaag Ullmoard, 1984
W strIM1 Mas1 d L Oa dt la Pr ^ Idfah pl&ob ^Pta. IIL
s F J (4 ) .. -male dol ksto I ,oi. cad-?---.P&-- ^ o1i. I
S o., sDi onnare pa- o an- do i. Revolution D avali6rlte,
Nixon,'.n,'smrt.. C "tsCaine du d6pertument Ja I'Avy'-Madam"I&a LLdA a m e a .
1 m = ,] roue (1879) done do mft cott 'Ovid. DUVLI D' C MRalsna do pltobD-Paris, N iVia. a tard.
I Ia-NS ma r .L ion pailer rros W d'uuon d -_"s p s p t1. 2. ..dO
solanar dr.: rla y revue menasuello 6aW li assocler & Ia .jot do Ia Na- JIeavaln public, Parls, Gl
r .ton can "Aet ppdam la o Trs n6ces _l as dsb6- oQ e t la Rocque?,, 'Paris.

deux Co-P e eot00 reA, aWlenrt 61t peardusa en de csommet .plati 4'une hq'_ nort dse" a eai Flammarieo, 1936
rence de Go tndnlr] ta mfmne"tode, seur, rephte OPagnes en vu deo roadre cd)icours de reception de M.
ta Grande.-B Quant au personnel hlldtaire. Ct.Le iniflcatlun topographi- son filial tribute d'hommages a L Jacques de L cretadlle I Aced6-
lwot' quf aur Av&Te k 228 homes, a dhcla- quo II epllq e Le Pompl f s a lrante t t DisUtnge Epo s le franalae et rponae de M.
rM.6e I .l. memone onqnal6 G e rs ondqui au on nom do lieu quod o d i Via d Hermani, Padso, GLlimard.
ed Un ailment afflnn qu le Goonver. n recontre dane Io and voust 'RPm u "A 'ocCAudo C e nou 1938.
,x6putif Amjrcain. noment no fonnait aOcn project ou Massif Central, en partico- veay p ntiemp qu'Elle comptora eMorceons choisee, Prkfe
x z d'augrmente le nombre des am-ri lier dns lee dpartement5 du le 19 Mars prochan. d'Andr6 Mauiait Pars. Gatih-
c ins.. rm il4iree ou civil, au 7.ol de la orr de LosAre mra.lnt d'am. ache piled mard 1B38.
a reroch6 a&,Gou Laos. .t de l'Aveyron : oLe Pompidoua pouo sre oncos de cette eCroitbre r n eaue u otmblaes.
Hanoi d'e otr te ax x eat one ferme de la commune de grande fta de Reconnaisamnce Camrnot de voyage. Paris, Gallth
sable d'e.caladi Millau,'et cLou ominpldous eat Nationale, mard, 1989
W,. .sm m favesUr tes pays un mas construct sur un replat cLe Canada entree en guerTreu.
ouvernimort dd o VA-L don Itur Bur one croups qi n'abaiB ,LAUen prend occasion pour h .oses vmes (CalI I P France)
pendant te lon- e peu h pea du haut de Lazac inviter dune fapon touts tcia- Paris. Flammarion, .1940.
troy discreet sur ses uveo tppemest pour's'enfonee enrsulte brusque- le Ile amis da Gouvirnmment aux illtairese au Laos meot dans-les gouges de La Dour mnifeaW tatlon approie vi- ve, Editions du Milieu du monnle,
viraoment bla" pkr WASHINGTON (IPS) Me seant donner mon i t sans pr6- 194L
r le Congrbs eitp'ar Le dl6gu6i des Etats-Unia au Maid li exitso die autre. ty- e;dent Is la Comm6moration de lAb6ratons,, New-York, Bren
role de l'opinion pu Consell Ecinomique et Social des moldgle, et e'est celle ue le Pr6 cette date fate q'lil vent inacri- tano's. 1945.
caine, lea Etatb- nis Nations Unies, l'Ambassadeur aident. pr6fdre. Eh laongue d'oc. re on lettreos d'or danm lea anna- Iddee dans un chapeau, Mao
eu l'lntention de'res Glenn A. Olds, a'recommand6 au tpoinpidouo signifle ee lutin qui lea de la Nouvelle Haiti du Doec- nao. Editions, du Rocher, 1946
accords de Gce oe. Congre de prendre plusieurs me ,a come le veditc ... Ce serait teur Francois DUVALIER, Ie tLepour et le centre. Ro-
s milieux coming s ur por' comobler le fosab ex ieft alors un nom *pridestin6 R6novateur. Populations des neufs man., CnMve, Editions du Milieu
e pas de dire q~tie'r taut dane le domaines u u'dvelop pour l'homne oul a connun e n i atDEpartement ogaphique du du monde, 19d6.
iltona doivent .tre poment entire lesa pays Industriall fulgvrante earridre poltlPot. ays, captez LA VOIX DE LA cvux coeurs inple.a* Rt)
'elles intiressenf da ad. et cux en vole do devloppe (France- Amerrdies) REVOLUTION DUVALIERIS- man, Paris, Gaf lmard, 1953.
0o Sud-Vletnam.s *-L I TEa le jendi 19 Mars d-s 7 hres. VUne visite eo n63.i, pi'oe en
M. Olds a affirnfi que cette ac A.M. En vue d'entendre notre 6- quatre rates. Paris, Galldilntd,
ix x x t lon .contribuerabt k ecrier los 4 miaa d r 19853.
x conditions favorable a la paix. G d t issino du jour. Pr>entaton de Jac-
sL En outree, a-t- Sjoltu ele, Pour Io Comiti Excutif que .do Lacreteale, Photos de
viendrait appuyer le dernir rap rt Lyney JN CARLES Jacquee Boula. Notices hiatori-
port our an politique o drni reo du A a Superva ur l ues atnrcbhologiques do Geor
mt de Prldent Nixon qi pr6ooioonse D eaaCm 29 lM rPhilbert T BOTEX gesMonnaaarchi (Ajibuma des Gull
Sun plus grande assistance multi Nlg Gu nrai des bleus), Paris, Hachette, 1958.
n latrale at la promotion du d6ve 1970. ViciPr6ideGnt AI. tLes maitres et les amis>. E-
loppemnent iconominque et social. tudes et souvenirs litt6raires. Na
KIII L'Amibassdeur Olds a expose Tirage i T61e-Haiti i 2 h. P.M. Pierre Paul PHILIPPEAUX mur-tariT Weismael Charlier
sea vues. la eemaine dernidre d dtie Ia Rafle organisae par les atu Secritaire Giniral 1959.
rules R. SCROTH vant une Sous-Commission des diants de IIHECE au profit de Michel BRUTUS Le tiroir secret, (Coll. les E
c.entifique h l'IPS Affaires Etralgeres de la Cham ,a bibliotheque de la Fondation Administrateur rivains juges de leurs oeuvrea).
*ON (IPS) bre des Repr6sentants qui pour- ae I'Institut des Hautea Etudes V4roni ueANTOINE Namur Paris, Wesnars -
e vainseaux spatiaux su o dmbats en liaioin ave le Commerciales et Economiques. oTrnorire Charlier, 1961.
et t le nom d'une cdhr Unles. retour Port-au-Prince Mexico, et Directeur Technique. Ren6 Clair et r6ponse de M. Jac
astronauts de la Lea measures suivantes, a-t-il $ 200.00 d'argent de poche, tour- mues de' Licretelle, Paris. Galli
msrieaine ApolloJ1l3 soullgesS, devraient figurer par- noi international de football), mard, 1-62.
ois prochain, sur "la mi cells que le Congrds doit 2e lot: un appareil de radio 9me Journ te Anthologile de lettres d'a-
d'explorer un site prendre et qui a'av-reMi tre Transistor. moau .: -
et anfrirtueux situe d'une importance crueciale power Prix du billet $ 1.00 M nil du Thetre L aLa iberie des aimean P5 F
onnements des monta combler le foss6 existent dans le N.B-Le billets sont en vente ris, Libraire acad6miue Perrin
s. domane du diveloppemtent entire au local de l'Institut des Hautes
i'a bord du module les pays industrialists et ceux en Etudes Commerciales et Econo- Le Centre Haitien du Thtre Lamour sr la place Pa-
aariuss lea astronaut voie de d6veloppement. miques, Champ de Mars No. 31. (Centre Associ6 d l'Institt In- Librairie acadmiue Per
.ovell et Fred Haise Jart-au-Prmce. international du Thtr) prend ibr e a nique
sur la lune afin d'ex -rdaffirmer la n6cessitl d'af- plaisir A announcer que le 27 19Fae l -vanement (IA Figs
u situt dans la fo&- fecter un ,pour cent du product Mars 1970 era cel6bree dan le o e 1825 is 166)e. Paris, Ha-
Fra Manuro, leur col- national brut assistance au monde la 96me lourn6e Mondia- ett1826, Paris, Ha-
as Mattingly, reast Tiers-Monde. A 1'heure actuelle, uD Cs dC deM le du The6tre.
module de commaih- la proportion allou6e repr6sente Eusope Alt6many R uie
, sera en orbite ail- le tiers de ce poureentage; L'auteur du message interna- MeSSe de ReqUie
uone. Les Pompes Funbrea Paret tional eat Me.' CHOSTAKO- d'anniverSaire
auro est si diffreit -Assurer la disponibt de Pierre Lo vos annoncet le VITCH, le elbre ompositeur. Mme bert L. Denis, M et
terieurs d'alunissage la main d'oeuvre pour le develop dc~hs de Mme EUNOPE ALTE- Ce message, d6ji parvenu a Mme Robert L. Denis, eor,
il des plus grands pement an appuyant le program- MANY srvenu vendredi & midi notre' entire, sera puioM et dif Mine Robert DenisM. Pniorpp
mlricains a demand me du service civil international A l'Avenue du Travail. s dans la smaine du 16 au 20 Denis, Mle Fabienne DeMns i-
te quarantine soit et la creaton dunivorsitia des Na A ese enfants :,Mme LAone Da Mars. els M e e is i
astronauts ainsi stions Unies don't ol posubilits bady MIme KrUe Dabady Nous nou permetton de rap- vitent lea parents t am is pre
ilobodyMmetNe e pel o nthbe de rva Id vet- o e ou ystir h eux par
tillon lunaires qu'il de ralisaton sont actuellement Mr. lmilio Dabdy i se pe- ple th6me de travail de cet- joindre a aL danniver-
t de leur mission. 1'tude; tit enfants : Mr. et Mmne Geor- te journ6e. aire qui sera dite a 6 hres du
da Ia ttr-s infinin
e ltrouveraucune for -IRenforcer le D6partement ges Dabady Mme Denim Beau oDee rapport. 6troits doiven martin en irEglise du Sacr6-Coeur
ur Ia lune, ces scien- d'Etat et la mission des Etats-U lieu Mme Luce Beaulieu -tre cr66s entire le Th6etre et les le Samedi 14 Mars pour la mr -
d6clar6 que cette ri-' nis aupras de i'O N U afdn de Mile Raymonde Beaulieu Mile 6tablimements scolaires, depuis moire deS Robert DENIS leur re-
ur eux d'e l'inconnus coordonner la participation amLri Danielle Dabady Mr. et Mme lenfance jusqu' l'Universit6. grettd Epoux et Pereo
n.tq s +ve au en ga ra nime de d6velop- Fritz Beaullo MM. G6rard La Th&Sitre doit .'ens ignerr non





University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs