Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06686
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 6, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06686
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

La Faculty d'Agrononme et do
Medomln V6ltrinalrs paut 6trs
conaldArhe comme l'une de noe
pluIs vietlle. Institutions d'Ensei-
goanient Scientifique. II y a, en
effet, A peu pros quarante ans de
puis qu o fut fond6 ce Centre con
nu d'abord sous laI denomination
de Ecole Technique et do Ecole
National d'Agriculture.
-5D6s les prenmires annees de
son fonctionnement, l'Ecole Tech
nique d'Agriculture, du fLait de
son organisation et de son En-
seignoment adequate connut un
asset grand rayonnement. Mats
co n'est qu'i la sortie de sa pre-
mitre pro'mnotion que l'Ecole put,
- ribler, aiiceor as6o renotninee.
Aussi, moins de vingt ans plus
tard, une inters.santia parties de
notre Jeunese montra une sort.
d'engouenent pour i'otude des
Sciences Agronomiques. C'est
ainsi que l'Ecole Nationale d'A-
griculturr i pu assure la for-
Ination de nonibreux jetunesa gens
qui, par leur competence mt une
discipline do travail remarquablos
trouv'rrnt I'oppurtunmtd de fair
ae saG blrinilni' carrier'.
Owrtm, I & nsnurimne de l'Ecole
'NatiouWe d'Agriculture, avaitl
mnantaeilUt traverd leas mers eu
egard a cceet ile ses diplmds
danm I rands 'Centres similai-
.e& d Vtranger qui considd-
raient ddsormais l'Enseignement
dispenad cette Ecole rommine
dtant de quality.
Ils sont, on effet. nombreux


lem AgrLmnomes Haitein et les
ancies da Damien dent Ids ser-
vices sont tris apprtcI6s, aussi
bien dan -las grandes Entrepri-
ses priveas d'outre mer que dana
le Organlsatlon. internationals
npeciali6esh.
LA FACULTY D'AGRONOMIE
ET SES NOUVEAUX LOCAUX
11 n'y a pas longtie'ps depuis
qua l'Ecol Nationale d'Agricul-
ture a tW nlevoe au rang de Fa-
cult 6 oum la denomination de
Faculty d*Agronomle et do MH-
decine Vdteornaire. C'est ainsi
qua sle cycle dEtudes qui s'y
dchelonnait our troi ann.a y a
R66 port 6 quatre. De plus dans
le cadre du movement fonction
nel de cette Facult4 a Wto fond)
un Cantrep dit Ecole Moyenna d'A
agriculture pour la formation d'A
gents Agrincoles : deux remarqua
bles rnalisations du Gouverne-
ment du Prenident Duvalier.
La Faculty d'Agronomie, jus-
qu'it ces derniers temps, itait
inatallUe dans le s loeaux qui a'-
talent r6v6l aumui exigus quina
ddquats. Ce n'met que rcemment
qu'ont t&6 construits des locaux
convenables pour la loger.
II s'agit, en affet, d'un Biti-
ment auli elegant qu'imposant
et aussi spacieux que conferta-
ble don't les lignes i la fois so-
bres et harmonieuses ajoutent
(Suite page 4, col. 3)


Cce natno, par levol 242 de la
oAir Frante -snt repartis les
nistingusu envoy6a de la Radio -
Tdldvision canadienne. Ilt ont
passe trelze joure dane notre
pays.
Ces diddguds mont Aurnle La-
costa, rdalleateur, RHml Barnabd,
Interviewer, Pierre-Andre Bou-
chard, Cameraman, et Denise
Samson, assistant. De nombreux
tmis eanadlens aacompagnatent
ette mission au cobrae de ce vo
yage.

Cette delegation de la radio -
SL3vCion canadienne vient de re
.ueillir lo eaentiments de n hborn
me.s ,d'affaires sur Ice posoibilit6s
d'un accroissement des investisse
ment canadlens en Haiti. Ces in
Lerviews tdl6vlsges pasaseront our
plus de quarante cinq c haines
ianadiennes et niteriealnes.
En tant que r6alisateur de ces
minissions. M. Aurnle Lacoste re-
mercie chaudement lea autoritds
ihaitiennes pour l'accueiL sympa-
thique foit sea e colldgue s t
lui -- cNous esptrons revenir
nientot duns votre paya, a dicla-
ri M. Lacoste, mais en tourists,
afin de jouir pleinenment de votre
ooleil et de vos sites. Soyeux as-
surns quc, dans nios coeurs, nous
rapportons avec nous tine part
d'Haiti.
CeoB amis canadiens ont ktd sa
ouea par M. Gilbert, Chargd d'Af
faires du Canada en Haiti, Ber-
nard St Jacques, promoter d'af
ia.,ires du Canada dans notre


pays le Directeur (Gin6ral ad-' Ur AndrG Corten, Directeur
joint de lOffice Natlonbl du To ., du Ddpartement de Soeiologie de
risme at de Ia Propapgads, M. lUnlversite de Louvain csitre-'
Damali Thodore, et M, Roger prend un travail de recherche en
Monnin. Ipubltque Dominicaine, sur les
L travailleurs dans ies usines sucriA
res. II .a pensa & h -faire une visite
U ft MOTU A Haiti et il s'et emprejsn de
Sprendre contact avec le CHISS
s. h ap italiSi elt partiiculibrement avec le Direc
S te, ur. Dr Hubert de Ronceray.

Le D octeur m Clovi ern zaa-;r Voici les r uponbes qai ont Wte

e uoct eur Kern vn. d" a b nt i a d e ,des au CR IStrSA
don't ittat aue sLnte tnaplrait, sern lt P Dr A Corten a quel-
le-t-.il, certtinee inqut.tudem (tuna questions qui lui ont ete
WtO hospitaliadse au Canapi Vert..- .pee a CHIS.,
Grace aux solng eimpresms d;
s nedecins le iealade se remet 4, Question.- Coialien dc temps
progressivement. :comptez-vous rester en la:i ?
J l ldponse.- Men adjour sera
En reno-velant noa piu sin. n"malheureusement trio bref. Je
Ce.re sympa.thles h lancien Ree-V ne pourrai rester que trois semi
teur de l'Universit .d'Etat, Bil ies. AUSnt mon etuIde que le Cen
:4i qu' a sa ditinguoe epouse 1a -re Haitien d'Investigationi en
dame Clovim Kerniza Attach oi Saiences SocialA inna .iir.able-
Presse ii ,'Anibassadc do France, ent minvit 6 rtalser nsous ses
nous formons des voeux pour le auspices n auru uun caractere
plus cemplet rdtablissement di exploratolre. n oagira dc prdpa
Docteur Kernizan. rer an niveau de la definition
des hypotheses dne recherche so-



La Situation au Liban


ou la crainte thgne


BEYROUTH (AFP)
La crainte eat vive au Liban
it laI suite de I'inf'ormation pro-
venant de Beyrouth selon laquel
iL lea forces israhlienneo auraient
effect la nuit dernidre un raid
sur un village du sud du Liban.
Cette crainte a 4t1 rendue plus
aigue par des nouvelles de ceou
centrationsn massives uiradlien-
nes pros de la frontitre libanai-
se. Cependant aueune cou'irma-
tion officielle n'a U6 obtenue den
milieux officials lihbanais sur ce
point. Un journal libanais ind&-
nuait enifin ce martin que ies isra6
liens proeddaient a la pose d'ins
tallations lectrofliques le -long
de la frontibre libonaise pour vi
ier touted infiltration en provenat
ce du Liban, measure qu'il quail.
.fiaitde fausasemenot ifeni sie i
La Capital libanaise a 6tI, le
th6Etre d'une intense activity po
litique et diplomatique. Le Chef
die 'Etat, M. Charles Hdlou, a
tu un-long entretien avec I'Am-
bassadeur des Etats Unis M.
Dwight Porter. On a appris de
bonne source que le Prdsident de
nla Rpublique avait attire lat-
tention du Diploinote amdricain
iur la reaponsabllitd qu'assume-
raient lea Etats Unis au cas oii
le Liban serait attaqud par Is-
rael. M. Gnarles Hdlou' iugale-
nent regu le Nonce Apostolique
u Liban, Mgr Alfredo Bruniera,
pour attirer l'attentio du trepri
sentant du Vatican sur le s gra-


ves consequences qui dgcoule-
raient d'unl-e entuelle attaque
d'srael cen e .tcrritoire liba-
nals.
De son cdtd, It eef du Gou-
vernement, M. Rachid Karame,
recevait dans le mnme but l'Am
bassadeur de la tpuLoique Arma
be Unie au Liban. M. Ibrahim Sa
brl.
Quant au Ministre des Affai-
.res Etrangeres, M.- Nessim Maj-
dala.ni, il s'entretenait suercasive
meant avec les Ambassudeurs de
Grande Bretagne, d'Union Sovi6
tique, de France et des Etats U-
nis. Ce dernier pour la second'e
fois en moins de 24 heures,
insistalt aupros d'eux sur les me
naces isra6lienen s centre le Li-
lan. fl leur faisait savoir que le
Liban dtait dtermind iA fair fa
i;-e toute agression oaralijenpe.
L'arrivde inopinme i Beyroutlh
du Ministrlo iralien de la Ddfen-
se, a 6t1 interprethe come une
offre d'asistanci' o e la part du
Gouvernemcnt de Bagdad en cas
de besoin. La Syrie, de son crtt,
a fait diffuser par la radic dffi-
cielle un commentaire sur 'a.ver
tissement d'Israel que n'Ambas-
eadesir des Etats Uis i tBey-
routh j transmis -aux auorites
iibanaises. Le commentaire de Ra
dio- Dmeas qualified cette ma-
noeuvre Amdricino Isramllcnne
ede Preuve que les Etatf Unis
ont dcfiiitivenment jet I)Is toult
'uite de la page 4 colonine 1


. I'- II I otneureux es artimr tie paiX, n)eau primoe de notl atei Yves
rio conomique ultrieure. Car ies seront apl.ske Fil (lei Massillon intitule tPar-desaus la I
-. Qoel est done hm-a Dies eu,!eat dyve crtte phrase et teleje. C,'et ni vtbra't et eln-
cette reeharche s .. .. avee lea photograplhies de "Sa quent homnmage i las politique t -ie
cetterecherche7 Saentet 1. Pae'e Paul VI et de paix du Prisident Duvalier.
H., Permetter-ntot d'horo de S. E: ei. IL 'too InmGon&Vro-
dire que quoiqueI me0 e S E i t a Vie Nons feliciton, le Gouverne
te recherehejolpt inane spdlalisd,$uoblipe quo s'ouvre. lemIs agniff- meant particulirlment lea respon
lea rsulta' 'de l'ftue dolvent qule album public pari. IDparte sables de i.. Chlncelenre Haitien
perettr davoir one. ompo.. en mnlent des Affatres Etrangres t ne d'avoir prsenr.t ce bel album
son metlleuie de la.-trurture nO -ot romporte le texte de t'appel quieapportera partout Ile message
cale rnrale hattienne toute snti n Papno ioen t 4. dkm te a ititi v de t on Chef.
re. 11 s'agBlt de defitir les fac- du Prfsident aI- t
teurs soco iconomiques q i tea de m disco Fr a "ooncn s -a...t -_
pUssent de -nombreux travail- -ignific&.ive .cl" ho .I.r
oeurs halt e'ns 4 -mig.er en. Rd nat lieu In jeudi ler Janvier "
publique Dominicaine dans les lous;Ja tiridluoed'lrneotx. du 9 CM O "t
plantations de c anne sucie. Secr6talire d'Etat Ren6 Chalmers
est d'Ontcrii gneral ti.i me et du Nonce Apostollqpe, Mgr Nou avon etn 6 hour-mx d re-
sure ob l'expllication dc cette mi Luigi Barbarito. .- evot wimatin li visit9 do notre
'.ration 'coit 'tre, recherche dana Abondaemment tiusiz:ipresa- 'omr jmf Kan Congalpashaaa,
tes former que prenIt le march e sir papier grand luxe' et bien matr ami n Oinrd C ALERTE.
du travail pour e constltuer, et 'dite par 'li'mprimerie Deschamps I est depuls quelquaL annoe
pare que sesa forme' condition- cat albuin est intrsduit par un oeiller Zuridique an Sftei re


nent a leur tour ;e drvduopement L a > I reur eu icone, ou In
dconomiqu. L SO"Ire an pr f t k pStence est appr isate.tNon lec
Q.- Quest-ce qui vous a fait Ste A nechroniques sur le Congo en par-
choisir le probltue sptgfique de- e heta iemmn- ticulier et l'Afrique en g6ndral.
la migration ? e C? est guichete ferm .qua eu pae qulu jour .a.
lien, bier moir, anu Rex Th.airmp, pn v uquUpa oar d.- -a
R. -II eat certain que mes re- la solr6e organas u profit' de 1.t s t pitale
churches sur la soci-ale donunicai I'Eglise de Ste Anne, A I'occa-
ile ont attird'mon attention aujr slon U Centenaire de ceste pa-
ce probhlnm1 spcifiq c. Vouo sa- role ore Monhi Tuf Port- EN BREF
vez qu'environ la moiti6 des cou au-PrIne.
peurs de canne en Rdpuolique Do Ont ta- vivement applaudia la LONDRE&- L'Arme, Britanni
;iuinicainc sont Iaitiene. II y a fanfare du Lycde de Jeunes Fil que du lhin renforcde. M. Denis
pourtant une raison plus tprofon- le les diffrentes dances et Healey, Ministre de la defense, a
de, C'est gqu Je Buis persuade qu'u chants folkloriques exdcutls par annonre a l'ouverture du d6baL
ne bonne comprehension de la la Troupe Lina, Malthoi, lanchri, d- L Chambre Base au sujet da
structure suciale haitienne corn- le Duo pour clarinet.'-i taimmn l'quip.nen4 de i 'Arme Britan-
mie dominicane d'oit passer p ar,'dphars6" lain 't la valse jat nqa, op'an accord centre Bonn et
un examen attentif de leurs rela avec tant d'enasble par dea els Ladreeaaut A aigde concernant
Lions. Ces deux socitd sent si ves du Coneervatoire de musique. le retour en Allemagne de six
intimement lides par lur histoi- A Ia det.itme partie, obtin- brigades qui avaieiit gagn IAn
ie que personnel ne peut prdten- rent un veritable triomphe le gleterre au t debut de 1968.
dre les connaitre- 'il considdeo .gronpe des cQuatre .Aveugles d x x x x
leur proximity spatiale commune 'n ans difftrentes interpretations, LONDRES.- La Preone Britan.
pur accident gpographique. lea trots rillants edleves des niLue favorable a M. Brandt. La
Q.- Dans quel cadre cette dtu Cours Solon Verret, M. Marc Pr-e Britannique qualitfie de
des prend-elle place 7? Penry Thomas,: Miles Danielle suean "total, la visited de M.
R.- Cette h tude fait parties Jeudy et Marie Paul Delve in Brandt i Loudre-. Bonn et L n-
d'un programme de recherche de s Ique I'artiste Hansy Ddrose, dress n'taient jamniais, jusqu'ici,
'Institut d'Etudes des Pays en' dana executionn de sea meilleurea parvenn ik une unite de vue sem
voie de developpement de tUni- empositions. blabla ail sujet des principaux
versitd de Louvain (Belgique) et s Le succr de cette dite perIa probmsni c.
qui couvre toutes les Iles Carai iie blen I'interut de la population BONN.- La position de M. Weh
bes. Ce programme a une finali- 'ie Port-au-Prince pour 'Eglise ner aLu sujet de la discussion de
td pureotent scicr.lifiquc : com- 'le Ste Anne, ,celte paroisse cen- reconnaissance. M. Whener, Chef
prendre 'dvolutiun de ces socid- tenaire et la sympatnie qP'a B us du grounpe socialists, a declar. de
t6s des Caraibes qui toutes A un .'itd son d'voue curc. 3igr Emm vant la IPresse Etrangdre, que la
moment de leur hietoire ont Wt1 I-breau. question de la reconnaissance
marquees par la culture de la cafn pouvait se poser si Jes habi-
Q.- Q- En --il cett- -eut-- vouloir vivre dans leur propr
elle contribuer a lmprogrea' de Ia Mis6 siITZm?_V-- -7ai.'-t^~"- -
socidte haioenne ? Mon. a _
R.- Je crois que cette ques- LeftaM C TIpL -vV.- L t .t.nsim onau
tlon touche au fond des proble- ProchaOrimr. Esponrs a seepti-
mes. Terminee cette dtude dolt C'est demain apr6s midi h 4 cisme en slaoeel o6 'on attend
certea ermettre du molns Jie heures que seront cnldbres en la decision du Prnsident Nixon
l'espre une meilleure connais 'Eglise du Sacr Coeur de Tur- au sujet de laI livraison suppl6-
scnre de nla structure soclale hal reau. les funrailles de Ila trs mentaire d'avions de combat, dcl
tienne et il est certain que le regrettee Madame Jean Montts sion qui dovait intervenir au Id6
progras social est conditioned el'ranc.' Le convoi partiriL du sa but de ce molts.
par une comprehension toujours Ion fundraire, Paret Pierre Louis
pins scrietifique de IL rnalit son L'entree au cimetire se fera par
niale. Pourtant jn crch, oue Pin la Rue Monseigneur Guilloux. La Grande Bretagne
or-t d-une tell 6tude r6side nua Nou s renouvelons l'expression FroposeA 1URSS
ai dans la pratique de nla recher- moue de nos'plus sinceres con- NE ACTION
che q'elle' contribue h favoriseor. iol6ances & sonn marl note con- DIPLOMATIQUE
C'eat pourquotl je suis Lrr, heu- frret, Sqo SuSecrstoire d'Etat LONDRES (AFP)
reux d'avoir rencontr, un vif in- Jean Monts Lefr-ane atnal qu'A La Grande-Bretagiue a proc-
t6rmt de ]a part du Directeur oet tous le autres parents et allies s6A l Union Sovtique dWenta-
-lea collaborateurs du CHISS. sfnligs par cette perte cruelle., nr eenijoint e,. ,,n ...,. f tii,


A FAssociatlon des nFemmu s d
carritre d'Haitif


La Rdunion mensuelle den
eFWMMES DE CARRIIERE
D'HAITI, qui a'est tenure i l'H
tel Sans Souci, mardi dnernr,
vers 6 h. 30 p.m., a revotu un 6-
clat particular. Tout avait dti
mis en oeuvre pour donner it cet
te reunion un tel caractdre.
Las Fminmes de Carrire d'Hai
ti recevaient leurs invite d'hon-
neun, dous sympathlques canine
diennes; Miles Georgette et Cai
'nelle Leblnic qui paseent Iutoi,
vacarncs oen HaAi. Georgette. in-
infirmiere, ex-pr6didenta de I'As
sociation des- Femmew de Coarr-
re de Qudebe, a benucoup aide
I'Aamooiation Haioenpe Ai s'orga.
niser et a 8tre agrbts comme une
des filiales de la TF6d6raton In-
temrnaonale des PFmmea de Car-
ribre. Ba soeur Carmelle en lat
gralement membre.
Pour souhalter la bienvenu,.
u ces deux canadieenna, presque
tous les membres du Club do Port
au-Prince talent pr6senteie la
reunion et y avalent convi6 des
amles. A I'lntention des h6tes
d'honnour, la Troupe foiklorique
sxdcuta les plus beaux morceaux
de son riche repertoire, les dan-
-ea folklorlqued les plus varies.
Apr t le spctace, lea mam-
bres et leurs Invit6oe firmns hon
neur au buffet-mench. Pendant le
diner, la Praidkepte du Club,

Mme FmranCBe Rigaud prs-anta
les dia U ts, mmbrs d I'As
soclation ainsi( quoe leurs invttees
--m


e


aux deux visiteuses canadiftdne.,
Deux nouvoelles adhdrentes, Mines
Madeleine .Boncy et G. Piarre
Louis prononcerent le seprient
de circonstance. Francoise lut le
curr:n-ulum vitae de quelques
membres agr6eea rcenemment. Mmine
Judith Bijou tint a lire person-
nellement son autobiographies
complete. Mme Yolanda Plumer.
Asaisiant Soclale, signa son det
me, :ut rage *Semaillest .
L'arnise haitienne, Claude Ger
iii.,,, .vaht repondu A J'invitadton
den Femmnes da Carrmdre d'Haltt.
La fete se termina dans I'am-
brance de sympathle, de gaiet- ei
de french. camaraderie qui a r6
gai du commencement a Ia fin. Le
rire fusalt, la bonne blague avant
auml sa p)nk
Des phtopteraunvsnlr onl ete
realities emainjporche-d8 ItelI
Sana g ond. S
Toute ne f .idtets
Predidente 'de 'Assoeia
cFemmnes do OrroTre taU,
Mme Frangola Risgaud gqli au
l'hen euse initiative de canmou-
vement, a I'active Secrdtane, Ma
demoiselle Maris-tlhm Lafon-
lant, A Mme Marie Thit se M&-
dard, preidente du' Comltd des
Programmes qui s- d6pense poor
Vessontiton, A chaque a6mnce.
d'un ptogramme artletique de
thol.
NosB tAtatlios s'tendent
tout le Comith DInecteur. a


plomatiqu visant i fire ruj.
ter la neutralHt, I'int6grit iet la
souverainete du Laos.
Le parto-parole announce uu
Jourd'hut que l'Ambassadeur de
Grande-Bretagne A Moscou, Sir
Duncan Wilso a re u pour ins-
truction de soulover, aupres du
Minlsatre des Affaires Etrangderes
de 'URlS, le rIcent appel du Pro
mier Ministre totle i demandant
aux Co-Prdeidents Briitaminiue mt
Sovireique de ]a CConfrencc de Ge
neve de procilder a des conulta-
iona oentro lea pays signnata:res
des accords sur le Laos
On dr6afirme, qu'il n. s'agit
pas a une nouve'll-e Inion de La
Conference die GnevIn ma.s id'un
effort vimant ,, .nail. -r hta situa
tion nl L.eot


Les USA avertissent
LE CARE tAFP)
Les E tsi-Unt ...nr averti Is-
rael de e pafs cirtrerendre d'ac
tion brutal I fr--it.cre israelo
ihbanais.., aun.,ufd'Iu i.-,forme le
semi-officietl Egyp, ac, rame, dansus e depchel- de son
.cor pondant 6s hington.
. ':;na-Jomrnal declar,: .iue M. It-
'- -RbiA..i L Ambaos: de-ur d'l--
I del-4 t on,.qu.: .:et effect
hier aioDpsartem:rnt d'Etat.
M. INW* ti Qabbhrn. Ambassa-
deur du Liban, a el:- egalement
eonvoqvualu D-.pi tenient d'Etat,
ot' il lu'. did iti part de la
cp rfMndt'jYlquit u des ressentie
aue Etaga-Unis ix I. oaJte de la
ddtlrWoration de la situation sur
ia ligne de treve iabano-isradlien
ne, et do lscTcrosm.eme.is de l'acti
vetS des conetand"s dans cette
-b'on.


S. E. le President i vie de la
Rdpublique a fait choix de notre
excellent confrdre et amui Granrd
De Catalogne, Directeur du veau Monde come Directeur-
Gineral de POffice National du
Tourism et de ]a Propagande.
Comme le soulignait dans son
brilliant discourse Mr Girard De
Cataloge, c'est la premiere lois
dans I'histoire de cet cOffice)
que le President faith appel en
deux fois h une mn me personnali
t0. C'est t1A dit-il un double hon
mieur coinportmnit Ln doubi de-
Le Secrtaii'e d'Etat aux Fi-
nances, Me Clovis Desinor a pr6-
cisn in Iinstallation du nouveau
Directeur Gnidral au Tourisme.
oS. E. le President it vie ie la
RBpublique m'a charge d'une mis
union particullreDment delicate, a
dit le Ministre D6sinor. 11 m'a
noulign6 que je dois ltre non seu
iement son porte parole mais
doe commencer mon allocation par
ces mots qu'il aurait lui-mAme uti
lisda : oMon cher De Ca>...tVous
ne ceiserez d'etre toujours pour
le President sde la R6publique ce-
lot qmi devrait avoir la direction
dIu touriame. Cet office placn sound
la direction directed du PrBsident
- yh yt d Ip R6publique ne ceesera

-,-$


Jose Giron Calvilto. le guaril-
lero gusitemalthque arrive &
I'aoroport de Mexico, aprbs-
avoir 4t1 tibdrd de la prison
au Giuatimala, eo dohange
pour le Chanoslio r .Alberto
Fuentee Mohr, qu sfutl ktdnp-
pi ptr lea rebhlles,


de b6ndficier de sa sollicitude, de
.es conseils, de ses directives...
cL'heure n'est pas au discourse,
a dit le President Duvalier qui a
indiqu6 qu'il faut amplifier, mul
tiplier l'effort pour _q'il y 'uait
effectivement une reprise, touris-
tique. Votre itche sera d'aider it
crer infrastructure tournstique:
routes, plages, etc. Cela parait
difficile pour un office du Touris
me mais quand il s'agit du Pr--
sident ia vie de la Rmpublique, cd
la sera faith. Le President vous
demanded une action quotidiennen,
a concu ile Ministre Clovis Desi

MIr Gdrard de Catalolne qui a-
vil it sea cStts MMine Marina
de Catalogue, lot le magnifique
(ilscours suivant que nous pre-
nons plaisir & publier pour lin-
formation de nos lecteurs.
A cette -significative c6remo-
nie, assistaient de nombreuses
personnalitds de la politique, de
administration, du journalism,
de la radiodiffusion, du tourism,
dese afairee et de l'hotellerie.
Nous avons remarqud les Se-
crdtaires d'Etat Simon Desva-
nieux, Frederic Kdbreau, Lebert
Jn-Pierre, le Dput16 Luckner
,ambronne le Doputl Mine Max
Adoiphe, M. Wcsnecr Apollon, M.
Henri Siclait, le Dfiputd Antoine
Rodolphe IHrard, M Franck Ster
lin, Directeur des Contributions,
MM. Robert et Jn Claude Nadal,
Mr Georges Luger fils, M. Albert
Silver, M. Reindal Assad, M.
.eitz, M. Anthony Durocher, M.
Fritz Meve, M. Daniel Heurte-
lou, des confrnres de Ia Presse
et des membres de Is redartion
du Nouveay Monde, -
La iante centre
les dstui lluIts
WASHINGTON (AFP)
Les Etats Unis front pr,-asi.r-
our Ia urqole pour qu'elle cesae
.:tmpldtement tou asa nproductioi'
d'oplum. En attendant, Ic Gouvnr
nement amrlcaine ancorderas
ma Turqule on prit doe millions
de dollars pour ronverllr lee ter
res actuellement semres de Ja-
vot en d'autres cultures.
M. John Ingersoll, directeur
du bureau des narcotiques au d&
artlement ds la Justice amdri-
cain, qui a faith ces rmv6lation&
uu courts d'une conference de
prese tenue it Washlngton jeou-
dia annoncb d'autre part que son
gouvernement fournira aIs Tur
auie du mate'iel un avion
d'observation,-dea arses, demnmu
nations et des vhliculem derti-
oes it dquiper lea 460 agents d'u
ne brigade des stlodflants smD-
cialement chargAe damsuore le
contrfile de la production tlligale
d'oplum.


La cerdmonie fut cl6turde par
'alUocution du Directeur CGend-
ral-Adjoint au Tourisme M. Ra-
mah Th6odore qui assure le nou
vean Directeur G&Ln6al de sa
collaboration loyale amei que de
telle d ont le-Irpanionnel de Oi' i
ice du Tourismne.
Nous fdlicitons notre confrere
Gorard de Oatalogna d'avoi. -bh-
nefied de eette haute et nouvelle
inarque de confianuce de S. E. le.
President a vie de la R6publique.
Bien imbu des problems de no
tre touriseile nourrissant d'mt1-
ressants projects pour le ddvelop-
pement de note industries tourism
tique, il comtinuera d'apporter
une collaboration efficient laI
politiquie touristinue de S. E. le
President it vie de la R6publique.
Nous lui renouvelons nos voeux
de fructueuse besogne laI direr
tion du Tourisme.
xxx


Le Discours de M. Geard de CatIlogne


Monsieur le Secrdtaire d'Etat,
Pour la premnire fois depuai
la foundation de eette institution
un Chef d'Etat felt appel A deux
reprises a I menme personnalltk
pour en diriger lea destinies. Cest
un double honour, qui compor-
to un double devoir don't je ne
puis m'emplcher de soulignor la
signflication fondamontale.
C'et done avec joie que je me
retrouve dans create enceinte que
J'ai quitt IIf y a trols ans; j'y
revion aveo des sontimento ideo-
tiques e'est A dire avoc le dtair
do rester fiddle an mime idalt,
anrtout quand It eat incarn par
un Chef, Macn r d'hnmmu et
Matre d dodeotin, qu noun rape
pellet, chaque jour, fort opportu
nmment quil n'y a pas de politi
que grand sana les finesses de
la loyaut., sans cat empirlsme or
ganisateur don't I'absence caractx
rise les combats Inarhevts.
Monsieur le Secrttaire d'Etal,
Venulles Stre mon iterpret
aupmeA da Son Excsllea ce te PrO
sident I vie de la E4publique el
lui expnlmer mea sentiments de
gratitude infnaie pour ce nou
veau gete d'amltI 6 t de confian
ce mon endrmsit; qui exaMe i.n
tmol toutM Ie pqsances dea snd
mont; Jo n'lIgors pas .qu pour
remen-er fficacemenot Ie Pre-
mier Maadatame de la Nation jd
n'ai pas d'antre alternave sqe
de ontlnuar A dMeandra par la
plume at pes la parole at
men imsqus et pri 8a &phltoit6-


phie, 8a pearsom t Son, Gouver
moment. ?Pndsant ae cortatne p6
r4odo il a'aglssat an offeti de cla
rifler l'atmosphreq et d'attaquer
I'adversaire sur son propre terrain
A cette oeuvrp .de tongue haleine
nous sommes lers d'avoir appor
t6 notre collaboration et noUts
sommes heureux qun la volont6
pr6dndtielln nous place au[our-
d'hui au premier rang pour lea
coups t recevoir et t rendrh
II eat bien 6vildent que notr
industries touristque en eat rneo
re & soa d6bute et qu'en face do
Puerto Rico, de la Jamalque, do
Barbadoe ou 'de Nmsau nous fa
os figure de pamts pauvres.
Ralson de plus pour orgmaetr no
tre tourhnsm, en tentmnt de !4:
rendre dlff6dent de ce qu'll eat A
San Juan on A Klingston, afin
que nos visitours no dealemrieint
pan des robots inhamnains mala
trouvent l1 posmlbillt6 d'enrichir
lear eprilt linura connaimanm at
leur senrslblitA. II ne s'agit plus
seulement, de oe chaffer au so-
lell, de btres des rhum-punchs.
de se distralre au son de la mual
que oriole, mala do se cr6er u-w
pers tnalitt morale, consequence
d'un humanismo fraternet.
Au risque de contredire l'opi-
nion g nrale nous oeonsa dire que
le tourlia dolt atre consid-6e
non salemnoit cooomne n moyon
d'tensili"er la circulation mone
taIre mais aumai eomne un inter-
mu6daire pour augmenter la qua
Ub do nM.os.rlatlots moetal; It
n'et done pa opsrflin ds ion
gemr I new, A etS des caslnw


dm stations balnaires,. des boites
do nubt, une Maison du la Cultu
re dothe de geleries de peinture,
de biblioth6ques, d'un Th6tftro na
Hual, qui merat le pendant it
Post-au-Pr",aa do ceo que reprb
Sante a Dakar I., th-Atre Daniel
Borano, avec ses ballets Afri-
calns, sea troupes voodouesques,
et eso pieces parisiennes. Si nous
ajoutons a ces initiatives un plan
de restauration de nos principlux
monuments historiques HaitT pour
rnit devenrr le ce.etre d'un festi
%.1 permanent, en nmae tonmps
qu'un lieu de rencontre st ui tie
treprise de oaducUon.
Le probltam e que nous Je
vosna'riude soe. rapportent anu
logsmiaet, Ma l iars et A la pu
blicit6; nous tons payb cher
I'mnpr6voyance 9ouvernementale
do nagu6re et l attitude de car
taii groups, qui s'6talent oppo
a& h t construction d a plusieurs
pla2eZ d'enorgaru sous le falla
clanx pr6tedxte e d6fendre des In
tlrnts locaux Si nom avons aO
epti le pilncipe d'lnvestisse
ments asangies, nous aurions de
jA an Sheraton Hbtel, an Inter-
Continental Hotel, un Hilton HO
tel at noun n'aurtonr pPs on a
fair facs A ctte campagme do
d6Zn n qui avait pms onu
moi ruln notre tourisme; au
jourdn'hut Imporis le plus tot
poaible sd'ouvrtr des negoclttions
A ce su t fin de pouvoir, co.
bier fi nombre de noe chamnires,
gra e A la I llaboration des hom-
nme d'affal a, des banquet. desf
(Stoe page 4,-eol. 2)


... ar LS i U UUiNB ,

DfleetsbleI Toerom W-

CHOCOLAT AU LAT. SUI E AVEP AMANQS ET MIEL Zftith MARKET
ce chocoat mu Eami, amdMi /r a.t .*l 0T
al apprdd dma= Ie AMeP


S[ i OCOlat .o er -De renommee mondiale



,^|j!OB.^^-^n~~llB(ll'... 1111|.1IMIIII.MM M MI I< MP M W .,> rlWJ -r~g e M M MBB M l.: i: ... M. ~g>H~~ ". ....r -. .


Gerard de Catalogne nomme


Dirccteur G6ndral

de 1'Office National du Toarisme et de la PropaRalde


~-~ ------ --~--. ..._., .~ .. ~_~~__~__ ~_~~_


PBWl


SOT IDIEN B

LE PLUS ANCIrE D'IAITI Awi rsrv n irr



Nwr ftwt RidmActw w Chf I POQT-AU PRINCE (HAIT/)
LUC/EN MONrAS D .V

Adminstfror. M MAX CUT BOITE PDSTALE 131.6
A----' D, R U JNW*X tNI. p;OAONX, DR PI T I

N s 6 MARS 1, 70




Ihmieu, face a Sa is0sio Npart des envoys de la Dr. Corten en conversation Uu.m Alm pulit par!

-v- C ion adienne avec le CHISS iyrHAEi'ETLAJOURNE&NDIAL;DE LArAIX
(Suite Voir o. hier) ,
k-; V





nk il..- :


I'ARFUNS -fIANCAIS

CIIAOSOBGARDVIM dEUDlI"4a%
YVES DE3 ST. LAURENTIL L


qS N NsCINEnMAmS

'AU PARAMOUNT S=X TIMArU
Vendr.dl t 0 h. et V dredl & h. et 8 h. 15
CALIBRE 2 QUBIQUq DOLLARS
Entree Ode 200 at .0 O POU DJANGO
AV" AnthonA BTBPN.


(UEDRLAIN


CAIA.CHE
CORDAY
L.E 0ALlON


kNN XCLU9IVITS

MISS DE RAUCH
VACARME
BELLE DE RAUCH
Mr. Di RAUCH


OIVWICHY

QAaaN
v LANVIN
NINA RICCI
CABOCHARD


LUBIN-
NUITS DE LONGCHAMPS
IDOLE ,
GIN rIZZ de L NWIN


LES PRODUCTS DE BEAUTE DE TRANCE


STENDHAL


& ORLANE


'AMUC
















~~MAN



QUEL OURR43A


- I


Ctudad lumkt6mola (AFP) -
Und aommimnlon da contrilo
des 61ctitons pr4hldentolllos au
Cluot&nalm quo pr6oldont trots
fonct onnalrm. do I'Organlorlon
ds ELate amArlralno. a annonoe
qu'auneu doe trots candidate en
. pt l -l ; B p t n -4 1 i j rf l ti6 .
Fell a iW& p Otmal f I ts tu-
Lion pour ltre d6sign6 comme
Proildent 61u. .
Los r6autals d6fintif. don-
noent 284.625 volx au candidate
conervateur, le Colonel Carlos
Aru&a. 194.708 'volz A Mario
Fuentes Plaruconl, oandidat- du
Patti do la I Uvols1 on qul 0.
t ot la meajorit6 -au Copgrbs,
at 110.865 voix au candldat ehr6
tioen democrate Jorge Lucas Ca-
bellero.
La Consttution du Gtaat mala
pr4volt qua, on ca o& aueun
candidot n'obtlent -la majority
absolue, c'est Ie Oongriq qul dolt
designer Is- Pr6dident parmi lea
deux candidate les mieu* places,
On pense g6n6ralement que,
blen qua le Parti do la RIvdlu.
tion d6tienne 30 des 6 6 ages du
Congr~, ce aera Arana qui eri
d6signT6 come nouveau Prsi-
et succddera & M. Julio Cesar
Mendez Montenegro, don't Je I an
dat de quatre ans vient a expi-
ration e ler Juillet prochain.
En effet, M. Pierueoini-a .r6pdt6
A maintes reprises qu'll respec,
terait la volont6 deso lecteurs et
qu'il n'accepterait pea la pr6si-
dence A moin d'Atr9 ddsign6 par
leo 6liqtears. Pour sa part. dans
une mission tkldvis6e, ce martin,
le Colonel Arena a declard qu'il
avait une grande avance sur
Pieruccini par le nombre de voix
et a exprimn l'espoir que son ad-
versaire reconnaitrait sa d6faite
loyalement.
RADICALISATION
DU REGIME
II est certain que les atten-
tats des temjps derniers, et 'en-
lverment du propre Ministre des
Affairs Etrangoies par les gu6
rilleros ont donni A la popula-
tion 1'impression que Ie Parti de
la Revolution au pouvoir 6tait
incapable ae juguler la violence.
C'est ainsi qus lee 6lecteurs ont
voti pour l'ordre, c'est-h-dire
pour le Colonel Arana Osorio.
D6s l'annonce des premiers re-
sultats, hier soir, les partisans
du Colonel Arana ant _celbri le
succis de leur candidate.


D A tmlpes appartbimat &a l
coalltion onoaUluS I a Mou-
,Vbimnt Nationatl I'ft nlbMton
pt l sPlrt Intltutonnol Demo
cratlque a s ont genoulllieg do-
vantdo. crucifix n criant :
4Qua Dleu gulde notre Pret-
dents, pendent qua, 'autrrea sar-

faire explomr des petards dana
n verr q08I.p de la Capitale,
daanant Wmil .pour assurer un


MONTREAL C'est sur deux
plane' qu'ot commence do fa-
qqn d6finltive, cotte soemaino, i
l'Adroport International do Mont
rial, lee derniers priparatlfsI
pour I'arrive & la fin de Mal-
des premiers groe porteurs B-747.
En m8me temps que 'common
cent lee travaux pour les nouvel
lea installation dretinte & ac-
cesillir a Montr45al ce nouveau
giant dea airs, dibutalent en ef-
fet lea programnes d'laformation
et d'entralnement organlses par
AIR PRANCE, seule eopagnile
A ;utiliser au Canadip cet. appa-
cell durant topste l'anuBe 1970.
Lea travaux, qui font parties
d'un programme d4 construction
de $ lt1.I u00W co upr wot l's.
management d'une nouvelle salle
d'embarquement qui sera situ6e
A l'extrmOit6,Oqsmt de l'a4cogare
principal .et qigohant la. alie
22, dans le secteur actuellement
utilis; pour les vole entire le Ca-
nada et les Etats-Unis.
La nouvelle salle 22-A seca do-
tie de passerelles d'embarque-
ment e t adra reliee aux aires
d'enregistremt nt et de bagages
par des coploirs qui permettront
de sparer leos passages tranea-
tlantiques de ceux partant ou ar-
rivant des Etats-Unis.
Les reunions d'information,
d'une dunre de trois heures -et
demie chacune, ont t& organi-
s6es par AIR FRANCE i l'inten
Ltion des antoritis ,et du person
nel du Ministere des -'Transports
AI l'Aroport, ainsi -que Ie person
nel de General Aviation dent les


Enre us Sae. 4 h. at 6h.
mnoos bart' dolt sopeadeit ie En Iw *
confleo Dar Io sOojLrbi 'o.d.I ,_=M TABOU COMBO.
ra; iebeontootntonte-do R IM 1
I- 'bAruutn., 1 demnurt I Vlbdrdt ii 7 h.P.M. RIS OUE ET GAGNE
peramuAdh quo l Pxot.ldent.. LEb SFEMMES I Avc blare Da1mo.
no pout qu' tablir' one d.ot.ta SIM BALANCENT Entrc Gdes 1.50 et 2 00
at radlhlarula situation an Gua Lr Qdo 2 -'--

tiveu qul devrateut permattra LA SEPTMEME AUBE
long ter, i MiMlll ** MON NOM EST PECOS
r6gimo par une rAvolte populaire. Entr6e 1 dollar par volture


CINE PALACE
Vendredi A 6 h. t 8 h. 15
FUREUR SUR LE BOSPHOI
'Entree Ode 1.00
7A!7, .Salnedi I 6 %. et 8 h. 15
* 4- L'HOMME, L'ORGUEIL,
'. M ET LA VENGEANCE
. Avec Franco NERO.
-- Entrs Gde 1.00
par une
,a rlennes AIRPORT C i
vI person Vendredi h 6 h6, 30 et 8 h. 80)
ans etrieu ROCAMBOLE CENTRE LA
Is extrien SECE DE L'ESCORPION
galem int Entr6e Gde 1.00 et 1.50
x&utdon A_ Samedi L 6 h. 80 et 8 h./30
ns no sont En 16re partie
rogramme L'Ensemble N. Jn-Baptista
st une fai- En 2 e pere
avec tous BRIGAND BIEN AIME
0teant du Entr6e Gde 1.00 et 1.50


ctivits se A MA W CJ3
nt instruec Vendredi Ai 6 h. 15 et 8 h. 11
stn nou MAMA DOLORES
e service Une hitoire dramatique at b
S leversante.-
.orlque se- Entrie Gdes 2.00 et 3.0)
d'entratne- asamedi k 6 h. 15 et 8 h. 15
eattle, aux R-n lre parties
ont d6jA & LES LEGENDAlRES
pages et -DE DELMAS -
en, puis A En 2I me parties
on du pip- LA MISSION SECRETE
s prochain, DU SOUS-MARIN X-16
rk, dUs la Entr6e Gdes 1.20 et 2.50
but de Mai. ----
uipes au CINE ELDORADO
NCE I Dor
de piste, Vendredi a 6 h. et 8 h. 15
chargement, (Sur demand)
des' 6quipe ROMEO ET JULIETTE.
ion des ma- Entree Gdes 1.50 et 3.00
)nt de con-
pratique en Samedi A 6 h. et 8 h. 16
reception I En lore parties
eatnier vol A SHUPA SHUPA
la construe- En 2Lme parties
uste termi- STEVE, A TOI DE CRBVEl
Entree Odes -1.60 et 3.00


famedl ih 7 h. et 9 h.
SCOTLAND YARD
AU PARFUM
Entrea I dollar par 'voiture


vervicee sont utiliao
dzalno deo compagneis
doimrvant Montreal. I
neL de vente, de znerv
publitq et do relation
res d'AIR FRANCE a
particlp6 i ces nrunt
que le personnel d'e:
l'Adroport. Ces r6unior
que le d6but d'un I
d'action dotit le-but B
miliarioation comildtea
lea aspects- du trai
B-747 et du service qu
tra d'offrir.
Chaque secteur d'ac
ra ensuite l'objet 'd'ut
tion spicifique et' co
la direction d'un chef
reeaonsable de. d ecti6n
Cet entr epenent tht
ra sulvi de o tages
,rpqut praveqi a S
.udnms' *Boelog, _oip
1'entrainemen le qui
les Aquipes l nltiri
Paris, das la vTIain
mier appareil, le 'moL
et ensuite t New Yet
mie en .service, au d6e
L'entrainement des-
sol se poursuivra 6gal
le hangar d'AIR FRAI
val avec le materiel
d'entretien et de c
das la livraison locale
ments et la constructi
quettes qui permettro
pliter l'entrainmeiit t
tempa vouli pour la
la fin de Mai du pre
la port 22-A, donts
tion sera alors tout
..neoe.


Ei 6Gdea 2,50 t 4.00
Ramadi h A h. et R h. 15
ft laro partio
L'Orchaltre SEPTENTRIONAL
En 2ome partle
ADIOS HOMBRE
Entr&e rde 1 50


UILve h CEtD
Veniredi & I h, et 0 h
TOUTED LA VILLE
M T COUPABLE
Entree I dollar par voiture
Saedi A 7 h. et 9 t.
LB PILS DE TARASS BULBA
Entre 1 .dollar par voiture


Programme du Lundi 2 au Samedi 7 Mare 1970
Consultez Votre .Conaelle :
LUNDI ............ 9 h. i midi & MASON YVES MORAILLE
iMARDI..............9 h. midi & 100.000 ARTICLES
MERCREDI........ 9 h. A mldi i -EXPRESS MARKET
VENDREDI........ 9h. a midi k FOOD STORE
SAMEDI...........2 h. AB5 h. p.m. i 'EXPUESS MARKET
Tous les joyrs de 8 I. 5 h. p.m. & GASA -POMPADOUR

La BEAUTE ne s'improvise pas, HELENA RUBINSTEIN
LA CREE!


ETOILECMINE

Vendredi 4 6 h. 30 et 8 h. S0
LE CHEVALIER
DE *PARDAILLAN
Entr6e Gdes 1.20 et 2.00
Samedi i 6 h. 30 et 8 h. 30
BARBARELLA
Entr6e Gdes 1.50 et 2.50'



Vendxodi-..6.h. 15 at 8 h. 16
PAS DtE ROSES POUR OSS-117
SEnt e Gde 0.60 et 1.00
*Saomedi 6h. et- h. 11
En le parties
LES LOUPS NOIRS
En 2eme pattie'
QUINZE POTENCES
R POUR UN S4LOPARD
Entfe',Gdes 1.20 ot)2.00 .


CINE OLYMPIA
Vendredi (En permanence)
(Jour populaire)
LES RELIGIEUSES
Entree Gde 0.60
Samd4i (En permanence)
SHALACO
Entr6_ Gde L00

CDI U -mo
Vendredl A 6 h. 15 et 8 h.
CLINT, L'MOMME DE
.LA VALLEY SAUVAGE
;Entie Gde 0.60
Samedi h 6 h. 15 et 8 h
-SUGAR, COLT
]ntree- Gde 1.00

CINE STADIUM
Dimanche (En permanence)
LE RANCH MAUDIT
Entree Gde 1.00


BONNE raison de plus pour
t\i dir


caolo I


une
oas curaoo


toa colao

NLa o ,puk ude tEquo fr
Le Pif "* o1 u*^ .*^ ^


L Bols.


I -"~ '


Finis lUs macm de t&tel W e
Quel oulogement de savoir que votre Toyota peut computer en routes circonstances sur
des services d'entretien rapids et sOrs tout n sachant bien qu'elle n'exige normalement
que des frals d'enlretlen minlmes.
Pour assurer. 6 tous nos vbhicules ,ong6vit6 et constance, nous avons construit sur I'le '
ensolelll6e de Curacao un entrep6t g6ant pour nos places de rechange. De cette location
central nous pourrons desservir toute I'Am6rique Latine ... en quelques |ours selon n6cessitl6
Cecliobrage consld6rablement la dureo des r6paroatons et assure un emploi judicleux
dte pieftpsle pchinge Toyota de provenance g.raritle. 4
S kp'kimadnOnt-ou.groupe des dix grands de linddstrle automobile du monde, nous ne
croyons pas qu'll sufflse de construire des v6hlcules qui solent uniquement solides e t srs,
taciles 6 condulre et accessible .6 touss 6 des prix ralsqnnables, ou encore de crier des
points de vente et do service dans plus de cent pays. N6nl Npus voulons an fire des
v6hlcules. qui vous .llbrent de toutes tracasseries.
Avc I'lkstallation-du nouvel entrep6t "Toyota Parts Depot of Curacao," on mars 1969,
nous voQs servtrons encore mieux qu'auparovont. Non saulement porce quo nous sommes-l'un
.deo meilieurs coonalrucleurs d'automobiles du monde, mals porce que nous mettons 6 la
disposition de nos concesslonnaires el a v here, heureux proptielaires de nos Toyola
des r.ssourc s oat in6pulsables pour I'enltetlen de nos vbhicules..
'.e -,


EN VENTS A ITIWIj -B PE
64xwufJajPJSfNTALE


I


Tout sera pret pour le B
DEB SON PREMIER VOL A WONTMlAL, MAJ


-I AOUZ


rY~--~-~ --~LICbe~hYUr--MLIIMIY~M


SK.OO .-F ww-mwv


...-AU.... 5 1 r bt


--- -- -


-- -- ---


US-AGO Rk. P4 W4; e I I Fs- t ..4xalu&.e -
.....


bllL~1I~


] .....


to Brlill





.m r eism u n 0 a M : ., -

./ .s.. .. ..


4WIJM lUARP(\WVKWS~fl!T irutit^~K;
-' ^ 1 .. r ,. I ., "'


QI @ a @A


VOTRE HOROSCOPE
;ur Fm n-v ra Ilrk


AOM ishe aoasogags am Je d.4 got,. easWSomires

6 abeemm -oa Joe pnp gem
lenIaul toetog pernre rgowut




SAflul 7 MARS I19O


21 MARS AU 20 AVRIL. (BE
LIER): Certainl aeront oatts -
fatas, d'aitrea m6contents des r6
sultats de veo d6etaions et de von
plans. Soyca prudent dans 1'exa-
men des conclusions de ceux quo
coo 44tisiona coneeruent.
21 AVRIL AU 1t MAOI (TAU
REAU): Boyes calms. il-un plan
i une tactique n donnte t pas lea
r6sultats eacompt6s, faqonnes -
les mitux, toolute les e coaoil
pulse, en route! Celui qul n'icou-
:4 pas eat afr de ne pan triom-
pher.
22 MAt AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): Progresa aver tout
entrainin et In bono volonti don't



Aujourd'hui

VENDREDI 6 MAlta 1970
SAINTE (;OLETTl
SAMEDI 7 MARS 1970
SAINT THOMAS D'AQUIN


COIN DE L'HUMOUR
'5EPAS INTIME
Deux amis -se rencontrent.
Au fait!, demniande I'un.
Vous :tes alU diner hier chez
as Durand' Moi, je me suis ex-
-us&, car je n'aime pas les mon-
fanits ...
- Ohl! Vuus auriez pu venir!
Y'tait un replas intime.
Vraiment? -
Oui. Mgme que les pommeas
le terre ituient en rube de cham-
)r; I
xxxx
PROFITEUR
Un monsieur rencontre un ami
u'il n'avait pas vu depuis long-
eramps: t
- Tu es mnconnaissable I
."'est fou, ce que tu as engraisst!
- Out,je Bsal. C'est leo aus 1
.t le frominrge...
-Tu en imanses done tant one
Non. J'en vendal i

MINUTE
[tn patron apostrophe violem- -
lmint sun employ:
- Comment! 11 vous a fall
due d'une here pour all r met-
.ra une lettre A la poste!
- Ah! P-rdon, Monsieur le
.lircteur! T11 y en uvhit .leuxl

VIAISON CORRECT
Au buffet d'une petitt gare, un
oiyageur, qul attend depula un
oin moment qu'on vienne piendre
r1 commander, Interpelle In pa -
Ironne qut tr-ne derriere son
nomptoir:'
V)u u t'avez pan une fille do
itlle?
Alors In patronine, ur un ton
rc rcproclihe:
Oh non, Monoieur! Elles
oent toutes propreal
TRES BETE
Un marl rentra chpz lui, trial
abattu:
Je suld malade commne-un
r-ihlen ... Je sent que j'al upe A
vre de cheval...
C'eat lon, r6plique as fenm-
me, couche.- tol. Je vals tiliplio-
ner au vdtbrInaire.- -
SYSTEME D
- Comnunt falre pour trans-
porter de l'au dans nne p.anpi-
re ... -
C'eBst Impossible -
SFas du tout:.-U "s UTi d'at-
tendre qu',ltle sot 0el1it
x -x xr .
CHEVAL RECALCITRAIlT
Un cavalier novice a aline, ou
:nanrge, le cftral qu'i oavaEt toun
leux heurea plus tOt.
Malb .. c'est wingt.francs
1 here ... l't vous ,e me donned
sue cinq francs
D'accord, noUs sooUmme par-
vie deux heuroe.,. Maos ati,1
n'y aul pas resti plus de
-ninues sur I,. doh de untre ca-
nasson,
MAL TOMBE '
lHier, A dean teutes du ma
tins un cambriolour sest intro
duit chez tauit raeunte-un einplo-
y- L. Beo collepiues.
.- Lt .. ;, a pris qau..que chp-
Je vous erois : Ma Esume a
Iru aue c'ktalt inol qul rentrais!
x x x x
LE PROGRESS
L'oxygine fut dicouvert en
1774!1 explique I'instituteur.
Muts, m'sleur ... Avant, a-
iors. comment quo lea gePa y faol
talent pour lesoirer?


Pharmacies asaNast
le Service cette Mit.
'ENDREDI 6 MARS 1970
PEROU
Rue dse sars

Oh Ep d< Win


vous 6tes caoablc (ct ceux de vo
tra Sigue n'tn n nquent pan, ai
vraiment l t le peuvent. Amilio
rez votre tfrme, votre precision.
22 JUIN AU 28, JUILLET
(CANCER): Adoptez una tacti-
que de rapid r6aliastion at vous
voules ;voir de bons r6eoultats.
Pritode propie opbui essayer i -
diese et m6thodes nouvclles.
94 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION)): Faites le maximum,
pisO attended lsea rsultats, avec
calms. 1 la crise 6clate, dans le
anilieu familial vu aoileurs, prk-
servez votre 6quilibre, vos pers-
pectives et votre moral.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE): La conjunction
indlqut des Influences et des pos
ghilltcns qui t6-oluent Voua ne
les aimerez pas inimediatement
finals beaucoup d'entre elles va -
tent n.ieux qu'elles le paraissent.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE): Le Ciel
Astral conseille une exacte obser
nation des conditions at des cir-
constances avant de vous lancer
ians de nouvelles r6alisations. Sa
chez exactement ob vous en Etes.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Un change-
gement de rythma peut tret laI
solution. Prenez des inesures
poor amiliorer vos performances.
11 ne faut pas que les arbres puts
sent vous emp&cher de voir la fo-
rit.
2S NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): La
conjonction vous pusjsc a un ef-
fort rdflichi pour concilier les
opposition ct detruire les diffu-
rences. 11 sera essential de r.ettre
a profit vos dons emilents de mn6
diateur.
22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE):): La
jn vous Ie pourrez, accdlerez vo-
tre rythme mais s'll faut ralentir,
n'h6sitez pa non plus i le fire.
D6veloppez votre sens de 1'6qui-
ibre et votre perMivtrance.
21 JA.NVIER AU 29 FE -
VRIER (VERSEAU): Une -ac -
tion. fficace vous vaudra l'nppro
bation de yos partenaires. Une
intelligence discussion cristalli -
.era vts -prochaines demarches.
Analyse rationnelle do toutes les
possibilities s'impose.
20 IEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): La prisente posi-
tion de Neptune vous-n-met en gar
Je centre ia fantaiste e. 1'extra-
vaganee quand -m effort persi-
vtrant pour I'accomplisseinemt de
voa devoir s'limpose. Vous pour-
i iez perdre votre temps Bans ms
me VOUs en apercevoir.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous Etea attire par lin
tellectualtt(. Le natif des Pols -
faons aimed, en general, l'6tude.
L.es nurvoille. le d'c notret monde
vous intriguent. VouB aimez di-
eprer, rpehercher, dicouvrnr, amE
liorer. Une situation conflun-
re voun convent. Vous etes atti-
r6 par le voyage et les tAches ex.-
ceptionn Iles. VoUB ferez den
plans d'avenir preets vous juge-
rez avec finesse car Vous accunmu
lerez promptement vos connais,
oances et avez beaucoup de flair'
Vo6n u tea trs sympathique h von
compagnon, mais veillez qu'au -"
rcan 'eux n'abue de cette 6eLua
tion.

IN


A Ste Rne o s w an
Le Comltn de n'Asaciatlon-des
Anciennes Elives de Ste IHse de
rinta a le plisair d'lhviLer les
Anclentao FAmvea et lers amsles
Sla R Etraite aunauete qui c6m-
n.encera lI mardi JO mars a h
.10 p.m. en la elhipellte d Pen-
Sionnat.
Le pridic&teUr ona le IB Pire
Goulet du St Viateur, Professeur
-n Grand S jltairo -
.a clotre aura lieu le I npidli
44 Mars, A 7 h a.m.
Le Comiti compete our une nom
breuJe assistance.
La BSecrbtaia
Jehannme DURQCHER


DANS N OS SALIS DE SPECTACLES


L SAMED I'7 MARS
La DirecUon du DRIVE' IN -
CINF DE DMASkB ja' tan-
prt. do e amlmblm aluiite pour
le chaMngmenit tport6 to pro-
gramme du BA I 1 Mar
1970.
Nile leur propose en affot aLE


LES MOTS
PROBLEM


7


10

HORIZONTALEMNT- -
1 Sources do inmilr-
2 Courte pritre Marque
le lieu
3 Fin nectar Peut servir .
4 Accord Laps do temps
5 Lettres d'416ment En
arritre
6 Se produisafent souvqnt

SOLUTION


HORIZONALEMENT
1. Bouleyards 2: An; Sou;
11 3. Aaiatiques --.4. Met; Elu;
TA 5. _Ele; A6r6 6. S.L. (ais
selle); RFgle 7. M GCet -
8. Graisouse 9. Oint; Os 10.
A.E.; Eetion.


,Carltroem, Rue Bonne Foi, Aget Qfilela.


Les Baodes DessinRes du ,NouveJlist


I---


-VOUS-AVEZtM i"E RAEUR PET ".lbltAulPw' "icuciE A ..C
CE RAPPORT I.JE EVRAIS BIE JAMiS UE MACHINE, PA- l.E C ..OEUR I AON JE I
VOUSREPLCER PA REMPLACERA ET POUR A PEN- pI l 1
.,,- UNE MACHINE, ) liflHOHIE V .YOhl Q0. r '. '


i


FIL8 DED T4NAUS ITUL via nat rtr dlolla La
en lieon at pioce W e CA UVAL QUlUB muo l'tiMfol
DIR TRUANDBa. rai BOULBA rafusBt
EL FILS D TAAMDD11 1OUL tribuldt q 10 ol do l
BA. tlr do roman do NolaI l guorro aveo taws' m
GOOOL eat tInerprt t a trio emanta. L4 file .Aa-aee
par le grand aolar JEAN RAN BA oat falt prTionlpr
;OIB PORON. d'un onbagoemnpt el 'd
L'hbtolse M altto dns lI'U- DOUBNO ob 11 rencont
kralne du XVIAme bolel o0h la LI EPILS DE TARAI

RA uo film grand go
LE FILS DE TARAJ
.-.- BA un film human.
SCROIf LE FAILS DETAR
I UY ,lXjL j jl' BA un film onit l patriot
port au supreme.
No. 158 LE FILS DE TARAi
S- BA passera aur lea
DRIVE IN CINE -.DE
le SAMEDI 7 Mar. 197
Bur un champ d tfoire roa et ia 9 hour,
7 Saccage lea r6coltc -- Entr6e $ 1.00 par Vo
Voyalloe -.
8 Attach6 a une voltur -- x xx
9 Fbl cla Dlmanche 8 M arsA, 7
10 Amnmnt le bea LeU doux cihamplons
tr n itallens Feonando
'x'xx et Lang JEFFRIES
S 1"NT presented etre fis-d i
VERTICALEMENT _. REQUIEM POUR G
I.... r Ce film brutal & l'm
I Un amour, A ,Lond mene, nous monte I
Pareills r su per' sharp shooter,
II oltiatre evacuoe --" En fit de touts les 'itusati
route ,ourquol on I'a surnom
III Petit mantaun giclen.
IV. Romaine Cherche ,Le -r, de. Gringo
dopaoser lea autre daUn des circonstanchs
V Pleusa abriviation lesm, 11 deva-it so'hrttr
Identique I'our se difeidre. il I
VI A de trie mauvaisea pi- revolver saus 'ialles. -
qfires Poas6da sent de Gringo d'elli
VII Est pras de.sea eonU.. la bande ajant commis
VIII Couturnes Car son frtre a tk& ass
IX Va do l'avant Le r6alisateur ,ie ce
X Poassysif Passe western nous montre u
do SANLHO Lour a to
No. 352 F, zeuxtendre et bafou6
l.Iche.
VERTICALEMENT Le tin6breux vengeu
parail souE les traits
I. EIames; Goa IL Oiselle- GEFFRIES n'ayant qu
rie IIL Uniti; An IV. Br- en tte: Tenir son sera u
inte V. Este; Eus VL Voi- Femi BENUSSI, ce
lages VI. Auquel; Eli sante aventuriere nou
VIII. ecu .-- IX. Diate; Ego- sa touche imitnine a c
- X. Sise; Ete ril.


'OA 'A EQUA w POUR :3*0 I

w. re m 2a .? ,,.1
I .Minks-' rMM |ur 1- ,Iia nUt



snoiS w. 0
SB O UL lmanche 8 fMars 7"T heu- r


ut& bros. 7 hir. br It




1 OiL La n d c x -
e Nt alM .. "





En Premiere vision
bS BOUL LA DIABLESSE
&rew du V9ldl le dr.ma ]e plus puos -
QEZ.AS Asent le oplu ornl port A I'6cran, j
0 & 7 heu t q-L4ui a recuedl lee -sulftra e
de ouLtes le ades ne capitles
oiture dn mondel Brilamment. interpr
'it par une grande vedette, ce
film attachnt,-passionnant m6le
.- .vece viguMis drame, motion et
h. et 9 h. violancel
des Wes LA DIABLESSE
SANCHO Un rand chef d'oeuvre, l'hia
nous eont Lore d'nune mire qui ue, trahit
dnms : sans pltd pour que. in enfoat I
G MGO -b D no coanalase dana-la vie lea do-
aeton bieno 'ire de t'existenea eu'elic n ire-.
un Gringo noel
tirant pro- LA DIABLSE .
ons. Est-ce Un film dur,' ne hitoire bou
me le Mo- tcvetaante, pleine de iureur, on,
u t jer d'une profusion -ucatanLe
Cal .n t o0 le ltbeheu rest une ifu6 o li
'rea del. n che q4, easale vainepient de-ru-
en duel. ser avec lea lois de to vii'!
rouve son PA DIABLESSE
'oh le ser Une euvre 4iabolique n dra,
niner seul' ie crael qui soulive den eno -
ce crime. t i t .
taailni. LA DIABLES
Excellent
n Ferunan- Le spectacle de l'annee! line
ur amount suprproduction inconmarable de
, cruel et puissance et d'intenslte drami-
tiquet
Snous Vo te Rendez vous eat a EL-
Ar anus 3p DORADO, le dimnche 8 ars
dun Lang d 6lre. 7 heures et a hetires.
L'tme chose Entrec Odes 250 at 4.00
ent.
tte ravis- x x x x
sa apporte
e film vi-n AMlm *w'ta S

inimanche a Mars
it 7 heuree et 9 heure'"-
Un draie d'a-mour d'une essen
.. ce 6nlvrante.
I. L'ADORABLE CORPS
D DE DEBORAlH
En cinimascope couleurs
avec : Carole Baker Jean SO
REL Georgea :HILION
/ Use cantate a la volupt6 en-
tonnee par le crime et la cupi-
d it Y... l
Une exp oslon d e passon e -
reintaates et sordides...
Une superproduction impres--_
i sionae te ie :do renous pas-
I ionnela se 'dronlant douloureu-
aement autour de T'adorable corps
ue Carole BAKER, un ponme de
clinaic don't la beauty el t'inimense
fortune exicitent les convoitises
les plus diaboliques.
jUn drame bouleversant oh lea
ltr.ts lea' plu sordides, pre-
opnut on Yviage defer, engen 1
dint leabse.ml la-p*lus horribleas.
Une oeuvre opaque et amnire
qui laissera sur votre Amne com-
me une odeur sulfureuse.
Une production tragique, ruti-
lant ie sensualld, pUlet6e deo
FPsf e Impure, irlv.e sur le
platino de la voluptd, l'acier du
orime et de la vengeance. Un
spectacle exeitunt! Un cantique
d'amour ou la convoltise pollue
li. uretC et ou la passion prend
1Ps accents incoppua!
Qui oseraltdlie.4.on a un spec,.
ladcle aussi envouiant ct rfittei un-
gala d'uneo essence aRusi except
tionnelle.
Entr6e $ 0.6Q par .persoane
xxxx

MAGIC-CINE
Dimanche a MAGIC CINE
Salle Climatisie
L hres, 5 hres. 7 hres et 9 hres.
TOUTE LA VILLE
S EST CQUPABLE
(Johnny RENO)
Cinuiiascope Technicolor
avec: Dana ANDREWS, Jane
SUSSEL, Lon CHANEY. John
AGAR etc. -
STute la ville eet coupable eat
,- n w.etein a la.--tchacutiue solirfe
Serbc ean eharpmteo. -
C'est Una histolre mnuvemente
Squ met en presence le chef do
-, ice pol eA ; pour. cr-mcotLtoute -o popuahe ,
de I ville y conprh le malre, ls
tu;:- tentehit de:ljn!dher Jeff.deux.,hom-o
refte de llvrer wa prou 1o0t
eivge, oti, .qu'dls mlent mel ,a I
KANSAS CITY our subir an
proche en rgle. Ih proteslent dc
leur Innocence. '_
Devant. la populace en furfe
c4ue fera k Shtrirf., Lo vtrilabjh
coupl.able era-t-il ddcouvart.?' .A; I
tant r.e questions qui donnent
ce film un cnsemok sp6ctaulab
re, et pregnant. Lea bagarre -tri
frquint4; soot violentcs... aEl
S- soot menees avec un bon men da d
mooveme.t. Leo pourat aoq-'
tent & P'imoclon du apecl~tenr. A.9
--: .: n.tl.e rtoaur A I'erah, dana.
ctte production, de plusleurs an-
clennes vedettee dui western; RI -
chard ARLNN et Janie RUSSEL ,
iju'il e at curleux et n.olai n t -"In ,

hres. 7 neuree, el 9 roeures f
(bes 2.00 et 8.00 .




<'" --- CAPITOL prendi plrtiEtr i pro'
1 ente" r
I imanche 8 Mars y,
a 5 b ap 7 h re et h ,e. P M ,t 9
I' *' 1neodrable Guiliano GEMMA A.
.n'entrnrent Jacques SERNAS X
I S. DAVUMIB dtme -E


Essences divines tranipoe-es de jardins
idgiliques, affleurantes ses alanguis
de troublantes ob iona-...


VERSAILLES !


BIGIO PRERES

s-J.. ws..... M fMtB^ pppp a s at OUo
------ -----



EiQUE

V TlJtMMEZ
La triple concerto po Wi,'Aiolon, violoneslle et oachaetre de
Beethoven., une di eas plus -nobles creations -
La 6eme Sykmphonie ': -PASTORALE que joue Karajan, I'unA
des interpr4tes teo plus 6minenta de Beethoven.
Sonate pour hbassor et Violonclle en'si birmo ma jour de Beethoven I
Images de Bertolt Breht.
Les Surreallses aooa G'rard PhUlipDe, Pierre Brasseur inter-I
jprilant : Aragon, Eldard etc..
Lai mqhique dtiEfilj 'A J'otrchestre.et le cheur des eBaxtro:
Born free, Balan Samba, Tristara etc..
Dave Brubeck : Time in, Take Five.
SBravo Blrubeck : Glito LIndo ete...
La Biosa Nova -avec 'to Rodriguez
La trompette et la voix de Hugh Maaekela dane : Bajabula
Bonk, etc... '
-Duke-'Efling.t&'t' son om fot'at -! La plh-'belle afrlcaine, Soul
Call
Lea nouveaux diaques d'artistes Haitiens :
Shleu-Shleu : 'Mi came. Cafd au lait etc. .
Septentrional : Appolo, TI Tayi etc...
Vous trouverez ce diques et d'nnombrables autres nu CON-
TINENTAL TRADING Emmanuel Ambroise. .


3L%%S% WflflfflflWAU fl)01SbMSS


*- -- .. .. .
,,- .', -, "..1',, ',, --.- --.- --..--- --- .. .....


i


IF


INGO .NJB PADIONNE
Un pWer woeto qRi M n
as do e4noan semint le
Own wWt n VVdtult a
inmirti. pm' ouvnr .pulanto
an violence, onilbfll6t 6m
ve taote la meltriae dp
ott-ur on senme Calvin J.
ET.
IMGQ NE PAMDONNE
Ingo, c'eat Galtano OnE
illde, euidaclaux, convoal
npment bn dible I'action
Seteurn hors-airire
RINGO NE PAltDONNE
Un film impituyable. un
able volcano en eruption! Le
aolontaitement elallste aji
a puiesascae de P'ouvreq
lasse d'embl6e parmi lea
res de CALVIN
RINGO-NE PARDO-NE
Up western balgni deo
ato le colt dicta Ia loi et d
GEMBIA donne toute la
dll son talent dunwe l'inarn


UNE BONNE NOUVBLI
QUO AEJOUERA
LEN BELLES DNIMES
: C'est la vente de la PT
DE A LA MOELLX
BOUF ET L'HUILE DI
NINE de PINAUD qui
mie lea plliculeg, fait I
oee clevaux et stimule la
la chevelure.
Cette mervellumse a I
fumerle PINAUla ot a
auxr Prhaima ie Geffrard
Cartnel etc dan. totes
Pharmaads \
\,.ii ti


Swoon:


Uttiez leas jolls Miroirs
ces A Main, mtallia6e.
d'Utle- cadeaux et n des
bordblhm.
En vEnte A laBoulat
Poete, Grand'Rue.
--. -.


I


I~M;Ll~;~jioL;i~i~h~tu~iCnYii~~l*lap~Ldl


. r ,. :., ',,1. ... :" ...... !,,


PA8 dun pia'aonnacg qul unit vlo0 n-
ifSt t ce. htro-sane is voont.
a Ari Co sera vote pronhain renders.
depola vou. ves'o tl wm sern le plus furt.
o. m&- di I. saluu,
notion' |ntri t. .. ? i)( LI It f)
ureand
PA aj s

PA^ AU REX THEATRE
,MA,
neant. L I'lmanilt P 8 nUrs
-do ce A 5 hre- ,7 nre. etl 9 hres
R. A- lC DANS 1-AI rEICREUR
En technicolor
PAS avec Jack I'ALANCE Fernan
v(ri di LaMAS -A.id1, f[ '.Y et unt
a biyle As id JUliO
oute A De Is via! .. De la couleur'
qut as i. I'action.
mellleu Un nffrontem.nL, d'une indicl-
.lie fureur mettani aux priset
A danus Utn choc fracnaBnt des tra
PASB fonlu de charges explosives et
iolenc ure iiittooab!e organisation do
ulliano amnstero puiOat, et redonutas-
menI re blues.
rnmtion Une lutte d'un 'archarnenment
incessantl Des combat d'une
furle irasciblel... Des~ bagarres
L saaMnte centre des forcesn
colbrst. Un suspense oppress -

TRAWIC DANS LA TFRREUR
)MIA- Un traoe d'erplosltf qui vous
E D2 .entralnera de Hong' Kong h
E. QUI- Macno dians une venture pa iinn
sNWrl- nante oh le danger et la terreur
P.oomar tignent t'rret de mort de tous
vie cenx qui veulent eimettie anu trn
verasde l'opcration... n-
. Par- TRAFFIC DANS LA TERREUR
a vente Un trafie dangegreux an coury
, Mont Juquel les titans du risaue font
bonnea mordrn la poussi're A leurs ad-
versaires...
Un espionage cnvo6taiht qui
Impose aux spectateurs angols-
s6s un suspense suffocant.
TRAFFIC DANS LA TERREUR
Une intrigue houleuse qui vous
S 'mnera.-des mystbre "de Hong -
'Kong aux secrets de Macao.
Des hros inibranlables, des
technicibos de Ia clandestiniti.
des experts en karatU et en judo
nccentuent l'iatenmot de cet es-
Pionnage fracansant. -
TRAFIC DANS LA TERREUR
Un spectacle tempeate dfer-
lant la violence autour d'un char
rnementde Nitro-- Glycirine, d&-
i-lwhlaant la tenrrtnr entire des for
ces agressives, dnins one atmos -
;phtrede obruntallt et un (ldccr de
fea et d'exl:osIon.
Un film a-u tone:.. -
EntrEe Gdes 2 50 et 4.00 .

es t Fa- :-
Ce sont .'tW--naI --ingle tor couple at
prix a- rreb La- Boule guest houae
Br-akL.t -ad 4hinr.
gerit La Notify Le Nouvellite or .Call
.- z. 1 .
r _Z -* ,


;... '%... ,., :.


~j'~-;Sir~LblP~ 'rl---------








PAM1a


La Etuatiuuu an do IIbiSb
Liba e6 la cralate M tmo 'e
(suite) ospamignle \d'essuranoo a il
I'on pourmisi at fainr obIgtitUe on
ibwaque ,Is neuirtllit ied n uI con i r n Hsalt iune pertio d
lilt Arabo lalhintO. t.o romman> 1ours r6se'ves. U n tl p-rograimm
tisire s 6th remarqu6 larce qu' II ut4 a- un, atmophre do
oinstlu,. satimant Iea ollorvak- roniaoeno no donnmesa s poea.
s.urs, ut oppul su Liban dans biltS, A leximulhe do* C qu'olt
is situation actuoll. Montego Be pour Kl utou, ds
l.afin, le Liban a ll0fon- Ilos Mmi Beao pour MI o., do ton
Ntationls inls iloo In Is u uttion ar Ia log di rivago, ontO DU
3a frontltr nvt Israel. Ui> Ap- VALISIR VILL ot SWAINT-
lirelnd co mill ti e source Intfor- MARC, une vrale cit6 plag avo
,.ne, qI ices (d6ra .rclies vont so o' 6tabllio sinento htolliors o
piiurnuivr, ,uUt a'icrLtor i'opiion nisigasiln, so restaurants, sel
iitcriustiosala astr IB* risquos quoa bars ,et ss night cluxs. #ApMei
ieralt rourir in paix dpnls le i'aroport Frnno s DUVAIIER,
Moycn Orient tout cte d'aigres apr6 bIre" I1 appartlent au':
1011 ,sr.iien rontre l Libaui. posrviols puiblcs d'6tatblir des plans
irrandloea et de no pas e iont-i
x x x ter, do vftorc daps ]a routne, 1-
filmeUtotoursiisme haition dovien
APRES L'AVEIdTISSEME1iT neo lndsttrivnatitoale No 1. Je
D'fISrAEL AU tiBAsN feral done dde mooas noux pour oex
TEL AVIV I(A o n) cuter ts instructiora, qui m'ont
TE A dovnnaea par eI Pr6aident F
LCe portn puro, du l i'eArme DUVALIER et on salte diie
israillenne ietri ce ni matein que Joe me laisseral pBa. arrcter
tout linorer ie l'informatioa' en par Ie jeu des 6golamers retarde-
prorenance de Beyrouth salon talres et des rivalitas st6rlles.
laqnellc quolque deux o ent sol- Plree que nous cahesions tou
daits israliens ant traveor i la Jour= dertar la pailto des mots
fronticre liban-ise au corn de ia grain des choae, nous aUonw
nla huitlt ettaqud des commands nouse mettre an travail pour inten
palestiniens dns le. village doe slier la publicity aux Etata U-
Ganil, dar.t- le Sd du Liban. A ni, r au Canada et en France. Dana
me connaissance, a dit c oarte- ce domain, le dplMant, leao af-
.parole, la seul incident qUl os ficheS, 1*1 brochures 'dlstribithes
soit product la nuit derni -e & Is symboelseront lea tamiboura de no
frontier Lbe raannea a re folklore e lea cloches de notrU
eu lieu A i'lntrleur du territoire .shr6tl.nt.
isra6lien, h 1,5 kmrn de la frontib Par aeleours, d'4 quelques se
re, pi-s du village de Cltoula. en malnes la voix d'Haiti se fera ci
Galil6e Occidentale. tu cors de -tendre eur lea ondes A New York
ret accrochege avec des cummlah commie h Washington, a Montr6al
dos palestinens venus du Libsan, cpmsme A Qu diee, s Paris comm-
un soidat isra6lien a 60t tu6 et A Bruxelles, tandia quoe rsonne-
oenx outre aont 6ta bleshse. rant P travcrs lea spaces des i-
Lea Journaux isralitens rap- ni.ssionas radiophoniques vivan-
qorent di utre part qu'en rcpoen tes avel des informations, des
t. A l'avertisenment israelien commeoraires ct des miss au
ironnsmi par 1'intcrmsdiaire des point veritable dialogue du edon
liplomates des puissances occi- ner et du recevoirs. Ce sere l'ap
dentales en Israel, lea autorltds pel quotidien do Ia civilisation
libnnaises ant declar6 qu'elles Ie haitienne la csivilisation de IU
relent tout leur possible pour nvi niversel.
'or les incidents. Lea chefs des L'histolre est une creation con
fi races de aseurit6 libaiais h Ia l tinue et nous porter A ne pas nlgli
frontiere israihenne auraient 6- gear 'oeuvre de coux qui nnous
element eu des contacts avec ont prode6s et c'est pourquoi en
ours homologues isradliens, ajou saluant le depart de M. Luc Ai-
tnt ces journaux. Les officiprs bert FOUICARD, qui s'est sign
ihbanais auraieniL assured les isra I1 a la tite de cat organisme
iens qu'ils ne rmnagent aucun par quelques initiatives heureu-
effort mais qni'im ne peuvent a Bes aet en soulgnant qu lea paro
surer un calm total, les que s-ous avez prononces,.M.
le Secrtaire d'Etat, m'ont pnu en
meme temps quo fait sentir lea
responsabitlt6s oa m'iuconment.
C eet don't je vFrussuis reconnaissant
u iedOivje netrouve rien deomieux pour
terminer cette allocutlon quo de
ppA partrera r flemacheon dun grand
philosphe:esUn people a toujours
besoin d'un home qui compress
te sa volontuS, la resume, rexpli
que ot Is mbneo of il dolt allero.
Et c 5est cola, notre Rvoluton,
a oiso ne natPa o nnae et cart's inne.
en cmmAvec : Gnicatin dLIANOe avec lea
pays voisins et eol comeualron pro
et avec de ave euxla part dent nos prt
geons les asagage et la culture,
sur les border de notre M05diterran
n~e amrcialne et "sous -le signc
du mauchd commun de la fran
conhonie. de ntore vocation part
catibre dans le Nouveau Monde.
SSOPHIED ES DUJOUR
DECEJA ES SENAS OUR
Mar~e Excellent ......... 4 miis
A.m6 Jean .................. 39 ans
Joseph........................ 40 ans
Blen AimA Gfrald ............ Ent
La premiere Fran~ofs Straphin ......... 41 als
La orel Hectonp ........... [5s ails
en qualt Mseose .l............... I ans
Andr4 Fransois.......... 52 ans




AU CAPITOL 1
A partir du Dlmanche 8 Mars 1070
t!5 Hres, 7 Hres et 9 Hres
UN WESTERN EXPDOSIF
Ringo ne Pardonne Pas





















pnannnsinmsiusimMir;n


eta umhl~


psalmbe* Iamosuh


q qu ohops. A I'lmnsnble Ar.
o t rl. '
Alnsl., toutLs 14 aello de ela
so absolument hlon paurvum at
Indhpandanto le]o uns des ou-
tLsa mont dlpos6e melIon I" der-
nlAr6s a exlgonoe do Is P6dtogl,
r6pondant & tout ce qu'll y a do
0ioux on fatll do contrt ot &
tout oc qu'll y a do plus favora-
ble on felt i'eamblaneo prOpico
aux r6flexlonm et &l'Etudo.
Quant au Dortoir ot la sal-
I1 principal d'tudeos. Use y cc-
dupoent des coined tout & fault so-
quet. Mal i11 n'y, a pas. do ca-
dro plus reposant quo celul de la
Biblllothqueo don't lea rayons lu-
xuousmeont 'install s ont abon-
damment pourvUs. ,
La Direction du Decanat de la
Faculty d'Agronomio eat, comma
on Ia sait, assuree par l'Agrono
me Louis Blanchet pr6cfdemment.
Seocrtaire d'Etat do l'Agricultu-
re, des Ressourcos Naturellea et
du .D6veloppemonti Rural. fl et
assist do notre a nl Pierro Mon
tas qui, en aa quality de Vice -
Doyen de la dite Factuld, aure
sla .direction de l1'Ecole Meynne
d'Agriculture.
C'est en l'aimable et ct blten
charmante compagnie de c*s. der
niers qu'il nous a 6th donn6 de
visitor lee moindres coins de Is
Faculty qui, pour' le moment, as-
sture la formation d'un -effectif
particulibrement nombreux.
Bien meublde et parfaitement
6quiphe, la Facult4 d'Agronomie
dispose de touas les Laboratoires
indispensable Ah son fonctionne-
ment normal.


Qu'il s'agiese, en offet, du La-
boratoire de Biologie oh le Prj-
fesseur Doret a esquiteS, A notrs
intention, une brave damonstro-
tion. Qu'il s'aglse du Labbratoi-
re de Zoologie et d'Entomologie
dirig par 'Agronome Evelyne
Damas revenue de France oh,
pendant deuxanitdeuxdans, elle avait 461
se spdcialiser dans sa branch.
Qu'il slagise, enfin, du Labora-
toire de Chimie o tle Professeur
Joseph Adrien a faith pour noes
un brof mais passionnant Expo-
s1 de valeurs chimiques compa-
r~es, tous ces Centres sont Oqui-
pes de fauon vraiment renmarqua
ble.
LA CLINIQUE VETERINAIRE
La Clinique dite Vtnrinaire
fonctionne et exerce sea activities
dans les cadre de I Facultd d'A-
gronomie. C'est ce qui, d'ailleurs,
explique la denomination Alar-
gie de Faculth d'Agronofnie et de
MWdecine Vhthrinaire.
11 semble que -cette Clinique,
pour peu que son existence re-
monte a longtemps, ne dioposait
ndanmnoins pas de 'dquilpement
necessaire pour remphr convena
blemeut son role. Ce n'est que r6
comment qu'elle a etb pourvue
des appareils indispensables, de-
puia les simple s ciseaux pour
les pansements benin jusqu'aux

10 XE itt15(X
A i^ -n


outile optolux pour les IntMr-A.
ventions oblrbrflskes at pout ,pOKHEDp DEMANDot
les op4rotions do transfusion ar- U AVANOcE
tlfllelle. AU PENTAGON
La Ollnlquq V'ptlatr uls WABBINGTON, (AFP)
poss6de son propre Laboretoire
set dlrlse par Ie Dooteur Pietro La firms a6ronautique Lack-
Augrda d xpo o dao-a F.A.O.. do haeda., plus os pieducter d'ar
natlonallth-taltUonEo. LD. eetou monsit aux Eatas Unis, a demen
Augreda set ]lienMtt stch dl joidl au Pentag ns do lut 1f1i
a son travail. n s famiUlarlso, ne avSanco do 64t millions d
parait-il, asses blo ave no. pay dollars poora aider 1. r loudro
san ainal qu'avea leur sytbme poble finance.
do vie. Dans une lettre adress'l nou
Ceux-ol font d'aileura montro D6partemoent do S14 Aense, M .
-do besucoup do comprhhoaslon b- Daniel Houghton, Prcatueut diq
l'gd" doe bienfaisant activiC ('onsil d'Admlnisnratlon do Lod-
t6s do ICniq V rinar. khed a dlem an "e q ul ooient
as da Ina qu'aucun d 'eux n'stWi- ln6dlastemenit versiea des aven-
C tsnai Q I du D ces nor des fournltures qui lont
sit a &vrsw 0,50 tentt actisellement l'oljet de' cntesta-
rhclamns pod isider & asureri li tione avec lVAdmInistration. -
Cemontlnat d6 Vaccincatien de a e osntestations portent sur
Cemp de ee orvtaccnts on 1 q tre programmes d'armement
iE P L A I a en le cot t dhpasee considerable
AIDE DE LA- B.I.D. =- m' et leo prtvisraons, come le
It n'st sane.doute pa i.t transporter greint C-5' Gala-
11 n't aami.Aoute vials in xeie, ou des .programnesB-qui ont
de souligner 4 ue mis e en 0 4- 0 46 annulds en dours de rdallsa-
vrs de coo Inportant projects qt tions par le Pentagone pour des
rkalilstion. d'otlitl publique a, ralsons d'6conomie, coiare 1'h11i-
deom une large m eure, 6th pos- coptAre cheyenne.
sble grace A l'aide conjugu6e. do M. Haughton a fait valor que
Gouvernement do la R6publique ia la compagnie devait attendre
et eurtoul de- is Banque lnterp-
m6ricaine de D6veloppement t-n-
ei qu'A la haute comprbhensipn Bllet amu
et A Ia sollicirude prsonnell de
Son Excellencle le Doteur Forgn- ,a, V lllW te,
gois DUVALIER President & Vie
de la R publique. Mon cher Lucien,1


Ansei, est- il
les advantages qt
tirer do cot intd
me qui bien mend
synchronish bien
exhcuth, est nip
plus favorable
I'Economliw Natii
F


Invitation


superflu de dire
le le pays peut
ressant program
6, coordonn6, bien
Sorienth et bien
pel6 h avoir la
r6percussion sur
onale.
IN -


Le Grand Orient d'Haiti a le
grand plaisir d'inviter touo les
frhres de 1'Obhdience h une te-
nue extraordinaire qui aura lieu
au Temple de la Respectable Lo-
ge l'AmitI6 des Frres Rhunis le
Lundi 9 Mars A 5 hres 30 du
soar.
Cette Tenue eat consacr6e h
la reception par le Grand Orient
d'Haiti, le Grand Maitrede dlao
Grande Loge de New York ac-
co'mpagn6 de son Grand Secrd-
taire.
Dans 'espoir que les magons
haitiens r6pbndront it son a pel,
le Grand Orient d'Haiti resfeircie
A. advancee tout les Frreea qui
viendront l'aider A accueillir a-
vec prestige, .nos dtstingu6s visi-
tours quf passeront 48 hres sur
le sol haeiten.
P-au-Pce. le 5 Mars 1070
Sign:
LE COMITE
D'ORGANISATION. "




RADIO


S .Presente
O Dimanche a 5 Hres, 7 Hres et 9 Hres

LA DIABLESSE
Une oeuvre maitresse du C inma Mexicain. i
Admission : Gde8 2.50 et 4.00

N.B.- Ce film ne passer dans aucun Drive-In
Sde la Capitale.


Une lutte d'un acharnement incessant... Des combats d'une furie
irascible... Des. bagarres saisissantes... Un suspense oppressant.
Entree Gdes 2.50 et 4.00 .


Dans. lse @dnstantan, de.
tre edition d'hier .5 Mars, v
avez annonch qa'ul se dit
C CONDITION CE CONDITI(
sere reprsenBte cotte fols
Rex Thtitre. gain zdreye fin; ou bien oeu
Ian information an, ca r lap f;
ca lap occupe*.--*
Out, le Thfitre National IP
laire, voulat donner satisfac
A tout un public deasv-ux de
la pitce, rQprendra au Rex T
tre A Vendredi ,13 Mars proci
A 8 heures P. iM. cONDITI
CE CONDITIONt .
Et, voiIA confirm. Mon C
Lucnien, l'instantan= de v
Grand Journal.
Cordialem
Dieudonna POME
Directeur-Admnilstrateur
T. N. P.


vo-
ouss
que
DNs
au
que

lopu
tion
voir
han
ION
,her
otre
i-knt.
!RO
du


I


que los contestationsu aIbsnt r6so
1o1 pour commeoncer a itre pat.
yle, Ile so trouverail dans unu
situation daestreume.
Clast sme doute la lirentire
foil qu'un gron produletur, d'ar-
moment fall na tell reqaute au




provoqu6 en Israel par les. tour-
des pertes subies dans la zohe du
Canal de Suez, le Gouvernmnnt
Isrnamen a t6 contraint & joow
Si irnlre car tei, lno attaques a6
lonmmes en profondeur centree e
torritoire gyptien, y compria con
dtret des objectiaf non melitareo, a
noblninent deoare le .Gleitoha-
med Fawzy, Ministre Egyptlen
de la guerre, 'dans une interview
Sla cPravde reproduitea viendre
di par la Presse Egyptinne. L'ef
ficaclth du systri de oe dense A-
gypt1en a e fi ronfoces et'les For
ce I ralAennes nar la rive Orien
tale da Canal de Suez sont, expo
sos & de ldurdes p rates, a pour
nuiviq lyn Gdnral.
Lee reBnoumcb israBennes en
homes et en materiel aot 6t re
dultes en sor e qu'larael a 6t o-
bUgi do rcduire au, minimum la
denaitnede sea effectlif et de on
6quAeinent le long du- Canal
Suez, ce qul a provoqu6 un vlf
mecontenbtemennt chez le a isA-
liens, a conacl u le Miniatre.
BONN La Banque Fedeale d'Allema
gne a reloy6 son taux d'esocomnpte
de. 6 A 7 et demi pour cent.

RAIDS MASSIFR
AU SUD-VIETNAM
SAIGON, (AFP)
Lea bombardiers stratedgiques
dernltres 24 hlures, 8 raids mae
sifs au Sud-Vietnam, sur lea oh
jectifs Nord 'vietnamiens et viet-
tong, altuis le long des frontiW-
res du Laos et du Cambodge, s
indiqu.- vendredl Ic porte-parole
du cohnmandement amhricaia.
Suy Pensemnble du territoire
lea derihnlres 24 heures ant fti
marques par 11 bombardementi
de harctlement h la roquette el
sou mortier centre des installa-
tions amhricaines et Sud vietna
miennen.


SHITACHI

LE GEANT DE L'NDUSTRIE JAPONAISE

Le Super Mixer.


RESPOND AUX REVES
DE LA MAITRESiE DE MASON
LA PLUS EXiGEINTE 1 1 1
POSSEDE LES RAFFINEMENTS
LES PLUS PERFECTIONNES

DE LA FAMEUSE TECHNIQUE HITACHI
AUX PRIX HITACHI.

AGENT POUR HAITI : HEARD C. L. ROY
Distributeur : ENCHA

Tous les produita HITACHI sont garantis.

swea^ atfc aiil e-ajs ^gc*^ MB .I


O0 IREZ VOUS

SAMEDI SOIR

DINER ET DANSER
j AVEC IES SCHLEUX-S HLEUX
An Rond Point Night Cil
Adnissionm $ 3


VIMMIAMs a U M it"


Instantanis
d r


Mile An&Wa srunial. ls .-
tionaalt canadioe, et .ear-
chechaer so ration de sole ll che
noun. Mile Bernard felt do cint-

Sx x I

revient d'un voyage d'affaires i
ii Antigua. !

Lea parents et amis de Mile
Carlda Desroches lui nt Jait j
un chRleurtux accitll, nier ima-
t;n -ia o descante u'avion. Elle
-roentre d'un voy sga Porto Rico.,:
-Mile Apghique Be.iitt, eana-
dienne, titit transpuithe de joie
Dier martin, en decouvranc subtte
sent ceate rtservt ineptsp.r de
ahaleur et de asolell. Notre pays
lui souhaaite la bicnvenue.-
zxx ".
M. Sylvestre Nau, c i eate dans
,e affairss, ovien o'en traiter
juetement A San Juan. II o1mble
eatisfait de son vuyage.
S "xx X
De nombreux bras dtaient lar-
'gement ouverts pour recevoir
hier martin Patrick' Lemoine. Les
parents de Surians Guillaume,
Sarrivhe A bord du meine avian,
lui ant faith e ft.' Anua-Marie
Picot a retrouvd les smens avec
avec non moiama de piaizir.
ENLEVEMENT DES
IMMONDICES
Le Departemenmi e la Sanie
Publique fitl Leaucoup efforts
pour accclcrer 1'enllevemcn.: des
immondices dans les diveri- quar
tiers d6la Capitale.
Aussi'ne doute-t-on pas que I.-.
camions, prtpos a a cs service,
n'oublieront pas Its rues Cnurbe,
STiremaese et Macajoux, oil les
immondices ant tendance A 'a-
monceler.
se et nue ps attendre outre mesu
re son tour.
ia ERLIN-EST D'ACCORuI
POUR POURSUIVRE
LES POURPALERS
, BERLIN. (AFP)
Lea autoritls Est-Allemandes
s sont d'accord pour repiendre les
pourparTers preliminaires i une
rencontre Liandt-Stoph avec la
delgation de DBONN. M. Ge-
rhar Schuesseler, chef de la d6lt
cation Est-Allemande, a invite
eon inmerlocuteur, M. Ulrich
Sahm, haut funetionnaire de Ia
'chancellerie, 4 le rci.contrer a
nouveau lundi matin a annonce

Colln6e international
des Chiruragens
, La Section Haitienne du ColiUA
Sge advise les coufreres que sa rnu
nion annuelle aura lieu le mer.
f credit 13, jeudi 14 et vendredi 15
Mai 1970 au Centre Medical 27,
Chemin des Dalles, des 8 heures
SLe confrh-re, Inembres ou non
du College International 3ont in-
'1 vits a presenter laur travaux
et a nous faire connaitre leurs
lujeta entire le 20 at le 80 Avril.
Ceux qul no pourront pas ltre
prasenta peuivent envoyer leur
Stravaux qui saront hin par un
confrere de leur choix.
Constant PIERRE-LOUIS
Secr6talre.


AU CAPITOL
Du Jeudi 5 au Samedi 7 Mary 1970
a 6 Hres et 8 Hres 30


Un des Sonm
du


MICMEL DCWAIUSSOY
CAROLINE CELWER
et
JEAN YANNE
dans un film de CLAUDE CHAABIO


idil 'Aoir t'Agece offillelle Bst
A llem uand s a

Mme Chavanns Dounyon, nie
Luclanne Olmaud. sot parties
iler h dsdtnation de Montral.
Lie"nItoer Lonus Jadotte,
'oet rMtds meordl martin a

Jqeolyn Cooupaud eat patie
Jeudi A destination de Chicago
via Miami. i
Mine G'aton Georges, nse An-
ghle Paultre, a hiu6 la Capitale
jeadi matin & if h. ,20, par le
vol 242 d'AIR FRANCE d desti-
nation de Minneapolis.
X b x
Mile Enfmanuels, Pierre Sa-
jous est partie deartinatlon de
Montreal via Mialemi. '
'Jacques L tgoutte Inspcteur A
ie Compagnie d'AIR FRANCE
eat arrive A Port-au-Prince hitr
maetdn.enant de Miami.

Ageat du Nouveliste
au Cap Haitien
Nos neombreux abonnse du Cap
Haltien et du Dhpartemeet du
Nord apprendront ave" phi-sir
la nomination d'un nouvl sagesn
dansa a mietrepole du Nord M.
Raymond Mewilus Co-Directeur
de t'Eccie da Commerce D. Ckant
et .-R. .Metllu. Notre agent, ou-
ne et dynamique, est A la dispose
tion de nos abonnes au Cap, au
No. 56 de la rue 13 I.
Nos voeux dc fructucux beso-
gne notre novel agent Reynold
METtTLLUS.


Offre dremploi
La maison JACQUES A. DU-
FORT & CIE cherche un damar-
cheur de produita pharmaceoti-
ques, 'de "prhf&rence ayant de t'ex
p6rience, des connaPianes de
N'anglais et pharmacien.
Leo inthres as voudront bien
se pr6snter A son sige social
sis A 1'Avenue Somoza, centre 3
h. a.m. et 6 h. p.m. (le samedi
entire 8 et- 1 hre.)


MAIS OUI
SALON DE COIFFURE -
MIXTE
I la Rue du Dr. Aubry
No. 149

Repassage 1
Lissage '
Mise en plis
Coupe
wTiasse,
Coiffure
Lavage des cheveux
Manicure
Pedicure
Preparation des Perruquss
Coupe des Perruques
Nettoyage des soullers
Etc... Etc...


ets du Festival 1AN
Umr franvais.






GUIUtIAelh


Entrie Gdes 2.50 et 4 00


|gWgWWWWWgW PD ll#SlkwgmgHIalnlBlit MlillIuMu m KmmmmlMass ____** -, -*- -W T-fW -

LA BEAUlTE rie s'improvise pas IELENA RUBINSTEIN la cr~e


DOMAIN SAMEDI 7 Mars VOTRE CONSILLERE





UBRA A VOTSEIUVRW & U MABET DE 2 H A 53 PU


OLOFF$ -


Grand H6tl Oloffson
Presents son spectacle d'hliver
avec une troupe des meilleurs
artistes haltiens :
chanteuro et daosnura
Sur chor6graphie et direction
artistique ddeux grand MAtres
Un spectacle ak l a mMueu"
du Grand H6tel Oloffeebi
Entrhe $2 ou Diner et Show $ 5
- Spectacle chaque lundi solr. .


~. ~rP-4.----*---;-n-r--- --nl-1 -~- ---- 4~ e IC~r :i;'C7LI r 1- i~TI7- .* -


,,


- -W. ___Y, -x ALha -. LK I- -- umm"k -


-f'l --J' ........... : .. .. ....


'


.00


$-rrrirrrr;rrrrr-i~~;rrr-lam'00.k


paignanannMMM M


--- -- --- ---- --


_ ~ ~~ ~~ ~~~_ _1~ ______~~ ~


r AwkwUl"APAIrMo4va




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs