Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06685
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 5, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06685
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text









1


No I OftOOM gN
9di~ NN3~JEUDI 5~ MARS 1970


NU K SL CO^ LUUEIIJOOAV5AV. 1 17L t'AJArI -


L.e 3 Mars en course, it 8 heu-
rea 30 p.m., le G(ouvernement
maleti pOUA--alqer To_ depart
des membre idu CID en ititeen
Haiti, Icur avait fait -ofirir une
magnifique reception dans le ca-
dre de Cabane Choucoune, ctlui
de I'HtItel o'tant rv6016 trop 6-
trolt pour le grand nombrc d'in-
Aitis, plus de 180, k cette fete
tie 'adicu.
A la table d'honneur ou la
-onversation ctait dies plus animie
avaient pria place le Secrtiaire
d'Etat et le Sous-Secr6taire d'E-
%at dea Affaires Etrangeres,
Mgr. It Nonce Apostolique, l'Am
bassadour do Columbit Vice Do-
ryen tiu Corps diplomatique, lIc
G6n6ral Constant, le Ministre
Lespinasse, I'Amiral Gene de La
Focque et le Brigadier Lorenzo
D. Bravo Daheza, respectivemeint
DUrecteur et Sous Directeur du
CID. places directement a lIa
,roite du Ministre Chr.initrs.
L'on parla un peu do tout. de
1 'urbnit6 du Chef de 'Etat,
tde vieux souvenirs de Washing


ton, dtie 'impact product par l'-
iigre rur leas visiteara, de I'Orga
;iisation du CID, vinlable cole
tie leaders, "pour avoir fourni de
puis sea sept ass d'ex stence, de
.onibreux membres do Cabinet
mninist6riel et notammont deux
des Ministres de I'actuelle Junte
piruvienne.
La. rr6eption devait ae termi-
nor fort. tard Apres un show
hrillhnt de la troupe folklorique


NOS8 RLATIONS ECOUNUMIQUlE AVBEt.,LE C un A UA.-


Dialogue d'industrielshaitiens avec


12 envoys de la


Te61vision Canadienne


rationale, Bous la direction de M.
Narcise eot le concourb du Jazz
rics Jcunes qui durant touted la
solr6c avait fourni le fonds mu-
vical d'accrompagnmeminentit lith t-
te.
Au champagne le Ministre
Sharlmers prononga le discourse
sulvant' magistralement interpr6
Lt. en espagnol par le Ministre
liaymoid .


Mort de Mfe Jean
Montes Lefranc
Aveor infiniment de peing nous
annonqons In mort de Madame
.iean Montes Lefranc n6e Car-
.ailie Dijewa surrenu ceisea n ti
a 4 heures en sa residence A Del-
mA son 6raox notre confrire M.
.Jean Monis Lefrane, Sous Se-
t rtaire d'Etat aux Affaires So-
iales h so mire M ime Margue
rite Sijour M. Michelet Craft
et Mme n6e Marie Rose Lefranc
- it sea frires, soeurs, cousins,
cousins M. et MmHe Justin
Dijean M. et Mme Pierre D&
Jean -I M. et Mme Justin D-jean
ct enfants--Mile Antonia Sijour
- Mme Dieulonne Sijour, en-
fants M. et M-me Miracin Se-
jour, enfants M. et Mme Lu-
(ien Toussaint enfants o- Mile
Antonine S6jour Mile Grazei
ia Dijoan M. Miechelet Djean Au banquet oeffert Id i'Hitel Chi oucowta peir lO Chancelieor Ren
- M. et Mine Edner Fortunat et.- C shahntrs t loUonnecr des monboraa du.Collage-Ja.tes0doain-40 Di
Mine ne M arile Djean 'M'it -fonsa; le Diredteur du dit Colloge te Cbsfr -e A-miral Gene La Roe-.
Mme Drs Leroy Michel Sim6on qete remet att Mi-istre Chalmers ae plaque comsmimoratioe.
et enfantl MM. Murat et An- (Photo DieFT-- Clichn Le Nouvelliste).
trie Laheis M. et Mine Flix
Luciend eStnfants M. et Mine
tiiul or M, oc- HoseMae Le Discours du Chancelier
('.trard St Vii -- M. et Mine
ianul Baron M. et Mine Mar- ou andie
-el Augustin D6ican et enfants
-M. ete t inr Rger P ( atan et
infants Mt. et Mme Cl nanl Re Camers
Romulus et enfants M. et
'me Dyntsi Di6iean et enfant l
Aux faiillle Evene et Philozn Monsieur le Directeur tion per fas et nefas dc.i objee-
not et infants M. et Mme Wil et Messleurs lea Membrcs du ctifs fix6s par le Chef.
son Florestal h aes beaux fri Collge Interamiric.in do Et parce qu'ih aos yeux, le Col
rae: Andrb. Frank et L'on Le- D6fense, !6ge interamnricain de Difense
frann Mme GIrard Jn Bantis Excellence, Rlvi6rendissimte Mar nout comane 1OID represented 'u-
to et enfanits Loula Jeune, C6 Ie Nonce Apostolique, ie des expressions lea plus 6le-
ltotin. Dorial. Messieurs les Membres ties vIes de cette Am6rique fraternel
Auxi families I, efran, S6jour, Corpi Diplomatique et Consuaii- te n quil nous croyont, avec qui
Dijoean, Itroye Simtonp Lahenos, re, nous partageons lea mgmes idiaux
artin. qt Vil, FlorethL. Joseph, Messieurs les Memhres du Co- de aix, de fraternlt6 et de sell
nous adrceassons nos sinebres con- !,inet Minist6riel, d itd, nous lul avons ot.verLt
alliances. M. le Chef et MM. les Membres tout grand lea bras, heureux de
Ii date ldes funbralllel tie Ir du Haut Etat Major des For- se ntir btatre si pros de notre
rot-rettli mime Jor. Montr Le- e oo Armies d'Haiti, ,neur. le coeur de I'Amirique 6-
franc. n6 C('arm61ite Dojean, so Messieurs, ternelle qui a foi en Phommne et
i, annoncie ultt-rieurement. qn son deatln.
TI y a quatre ans de cels, le EL oui l'a srouv6 !I
Gouvernement haiden et son g6 C'est en effet, h la fin du sit-
DERNIERE HEURE nial leader Dr Fran.ois Duva- ele prc6dent, en 1890, je crois.
Her Prs-dent h Vie de Il itRpu auelle avalt +cr6 blen avant Pea.


FOOT-BALL oblique, aient I'accueil le plus
ha' ux hI'OOrganiration In-
L'ARGENTINE BAT LE BRE m6ricaine de D6fense condui-
SIL te par le G-ndral James Alger,
RIO DE JANEIRO (A.FP) st ret n ami sir d'ilai
La d6faite do la atlection fore s restdu un la la
sllilene devant l'Argentine Pr H. pour avoir compris la lutte
to Alegre, par 2-0 fait lobet d de ton rleainstants ine pa-
manchettes dal lre page des jour le grand responsible de la Na-
manchltes d Le page der Do tion pour la fair acc6der h plus
naux brdlliena. Le Correro a de blen gtre social et iconominue
Manha declare m me inos ag a-ins cue la volonte de sacrifice
vons de a chance qu Argeiti- de c mme people, toute son 6-
ne ne joae pa A Maxio, n6ergle concentrie sur la r6aline-
CITE IU VATICAN (APP)
Le Cardinal Jean Villot, Seer
(tire d'Etat du Vatica a lanei D m ie f
aujourd'hul un appel aux pret res. i 1
et aux religleux, leur demandant a face
de contribuer activoeent au d-
veloppement du Tierm-Monde.
(Voir le I

Au Compete e por co
cotet la varit6 de viande ai
G outt s plus consMOiun en Haiti.L Lllo
ouitS en effet, tria utilhae,. danr
M-.nolare et eat 6ga


Par Raymond PHILOCTETE
SANS IFOLIE
.1Is. lu, pas plub tard qur
tantLt, haomeo et Julietten de
Shakespeare.
Deux jutice geas don't ile
fnmill, sc haissent mutuelle.
ment, c-On viennnt se tuer
I'un poura I'aute.
I.. tel amoor, c'est beau.
c'eet aubllmn-., 'est 6mouvant.
A ne ps inilter, cependant.
Car. nros jours ob sauf
exceptlona. I'amour est un sen
tliment d/.modb-, qutconque
(SBuite page 4. col. B)


leau t triO apprtlde dans les
griandes reception .et dlns lea
grand rertaursnta ou le de prcca. quand U est bien pr6par6
be prkents.comme un ml-t d6li-
c(enx.
Dana presque louteB nos .-ampa
gnes, 1'6levage de pore eAt 'tune
des ativit6e qul Intaresse le ;--y
san de facon partlculire.
Cest ainal qua le pluns humble
paysan exercant ses activity eaur
Ie plIu minima lopin de terre se
fault l6jveur de porch D'abord
c'nt aur lml'vaeg de ses porce
qoe repose sm meilteura espoira
Damlen fournit de 'aide a ces
ileveurs en TnmtanLt, entire autres


I

N


xiRlence d'organisations politi-
ques internationalees 'Union pana
m6ricaine. prelude I l'Organisa-
(ton des Etats Amiricains (O.E.
A.). La Charte de Bogota devrait
eoi coner6ter en 19.1S, lea nobles
buts, les normes et les idiSa.ux,
pr6cisis i leur tour ,mis i Jour,
il y a quatre ans, dans une nou-
velle charter, cell de Buenos Ai-
res et son Protocole.


V -
o. d'hier
iA leur
reprodu
C'ea
recontil
bili6l.
Darmjen
les effo
u gar
-' lvage
agricole
le darts
le fair
il disp
bles. A
d'ores
reprod
trattis
ner le
station
Centre
tudes
(S,


Le Secrdtaire d'Etat a l'Isttrhds' at t a la Difense INatioiale a-
luaot a& 'Afroport Ic Directecur dit Co(llge Itnteraoricrin de Dfcia-
Ps.- (Photo Dietz Clichi Lo No.eel.liste).


Le President Duvalier

et le Centenaire
De la Paroisse de Ste Anne


Des dispositions sont on train
pour que le Centenaire de la Pha
ioisse de Ste Anne soit inarqu6
par de belles et solennelles mani
estations.-La principal ir6monie
aura lieu pr6cisoment le samedi
21 Mars courant et donnera lieu
a la Cons6cration de i'Eglise au
course d'unf, messe conc616brie
une pr4sidera Son Excellence
Monseigneur Francois Wolf I-
,,ond6 Archeveque de Port-au-
Prince. Rappelons que le premier
Centre Catholiquo religieux a t-
'oir etk consacr6 lut la Chapelle
St Frangois du Bel Air et, le
deuxiime ,Ia Cathidrale de Poft-
qu-Prince.
L'Eglise place sous le vocable
de Ste Anne h Port-au-Prince a,
comme on le sait, 6t6 coustruite
en l'ann6e 1877 pa-r le R6verend
PNre Frangois Jaumouilli. Cette
Eglise devait desservit l'une des
plus vieilles et plus populsires
paroisses dc la "apitale.
Aussi d6sire-t-on marquer d'u-
ne pierr. blanche ce Centenaire.
C'eost. ainsi que des travaux
d'embellissement et de restaura-
tion ont itd entrepris I'Eglise
a l'intdrieur comme it 'ext6rieur
de l'Edifice tandis que les cloches


Lions mdispensableos de iiiniie que
I'horloge qii a, de ce fail, reconi
mience A Ijoneticner.n
Par aillcurs depuis dimaninche
a commence i l'Egnse Ste Anne
la Mission i l'intention des jeu-
aes filles dans le cadre de la pre
naration des manifestations des
fites du Centenaire.
Pour leur part, les membres de
I'Action Catholique de la Parois
se sont en train de proceder aux
operations de recensement des
pdroissiens de Ste Anne.
La Troupe artistique de Linn
'Mathon Elanchet offie, cette se
maine, au Th6Atre Rex un Con-
cert spiritual aa profit de la Pa
roelae.
Nous sommes, enfin, en meEl-
ic d'annoncer qe-on Excellen-
ce le Docteur an ois Duvalier
President a Vio d.l a ipublique,
dans un de ces gestBs g6nnreux
dent il a le secret a I fit parve-
nir au Comit des es ftes du Cen-
tenaire de Ste Anne et au CurS
de la dite Paroise MTgr Kibreau
-Catitneier-secret deo S, SAaitteti kI-
Pape Paul-VI un cheque de 10.
000 dollars representaiit la Con-
tribution nersont le du Chef de
tEtat aux' travaux de reslaura-
E; 'I l'ai~p


ont de leur cote, subi les repaora- tion de i glse.



Connaissance d'Haiti

Un prOjug6 original a Desdunes-
par Girard Jolibois


A Desdunei, Grande Place sub-
siste un pr-jug6 qua j'estime
tros original... rendez-vous en
compete, vous aussi, atmi lecteur.
D'abord, oil eat ce lieu dit ?
En instance d'tre 6rig6 en
commune, ce quarter a'6tend non
loin du Pont do l'Esthre, en aval
de cet ouvrage, presque sur les
rives du nouveau lit creuas, il y
a treize ana, pour la Rivibre Il'S
TERE, dans la vaste Plaine de
I'Artibonite.
Voulez-vous vous y rendre ?
Prenez la route, traverses Saint
Marc, franchiel l'Artibonite
sur le Pont Sond6, obliques au
Carrefour Pays, pasez i& VIllard


Qu'est ceque

par Ggral
(Suite, voir


(Voir suite page 2 ) II exist ausi de nombreux autrp
compositeurs ou intearprtse de
grande valeur qui so r6clament
l d'aytres sources -comme ,Edu Lo-
Ift bo, (autr d'excellentr,-themn
S ISS comme CanAo de amnh.ec.
Cheganga, Pontelo, Z'ozbl. Upa
Neguinho, ArristAo, Vairo. O
tempo e o Rio), lee tlaallstea
) Gllberto Gil Mt Caelano Veloso,
lea folkloristes Z6 Ketl, Sergig
S i iardo, Paulo da Cuna, le
disposition des II ments chanteuses Maria Bethania et No
ateuras de quality& d ra LeAo. et tow. res musicien
Ituer pleinement lesa possiobt' daticle&s a ser pacee qulls
de la apaton porcine que puisent alternativemnent h d l
n eat ln traan de dbployer sources diff6rentes. common Tha60
rta qt i rallni. Parce que de Barro. Nets (auteur de cOG
rd b la place qu'occupe mI'inenoi daa Laranjas hiclee
de pores dans les activities Buarque de Flolanda, auteur 4e
-s, il tent, tre en msu A Banda et PedrPedro Pedre-nro)
erni-hr efficac..-ment son t6
ce domaine. Or, jl 1.0 peut aDE MANTERE TRES
re que dan la measure oal INTERESSANTE, DIT-IL.
ose des fadcltke indispens:. TEL AVIV (AFP)
.ussi, la station porcine est aSI de nouvelle a ttaqueo ter-
et dujA pourvue d'616ments ruiaote corntre des avions tivds A
ucteurs qui sont solgn6s et destination d'irael sie produlsent,
de fajon A pouvoir don- nous r6agirons de mani6roe trfa
rendement eacompt6. Cotte aintressnte, a d6clar6 mercredi
esat 'un des nmilleurs leIMinistre Iaraillan des trana-
de d 6mr onsporta, le Gnral de I'Arm6e de
pretiques pour ei-s A'u 'PAir Eaer Weirman, au ci-ub
d'un congris ae6ronautlque a Tel
ulte page 4, col. 6) Aviv


au-dessus du grand canal d'irri-
gation BientSt, vous apervevresz,
au loin, & droite its silos Sur6le-
v6s de I'usino it riz de Deiseau.
Quittes maintenant la vole na-
tionale, en refusant le chemin
qui, h droite, vous sninerait au
Bols-Dehors et & D6seau, pour
turner carrdment A gauche.
Sans vous soucier des flot' de
pousstire soulev6s par votre voi-
ture i son passage, vous parcou-
rez, durant quelques minutes,
la large all6e. qui sert de lisiere
aux habitants Trois Barnes,
Bois-G6rard <1), Lagon Pangnol
(Espagnol), Duclos.


(Voir suite page 3)


la bossa nova?

Id Merceron
le No d'hier)
les pianistes Hamilton Godoy
(de excellent Zimbo Trio)' mar
qu6 par une solid culture clas
sique, Cido Bianchi (du Jongo
Trio), fortement influence par
le jazz, Hermeto Paschoal, indi-
vidualiste trIe int6ressant, et-.o-
fin le genial chanter compoei-
teur guitarist Milton Nasci-
mento que je considered come
le plus lyrique et ie plus profound
de tous les compositeurs br&ii-
liens.
Mais qu'il s'agiese de samba-
nqvistes. de. tropicallsta on d
membrea d'autre mo pitnrs,
toue aiment et respectent Anito-
nio Catlos Jobim, towu (a' 'exeep
t.on de.certains folkloriatea pUr6
limits paE leur manoue- do.on
naslances harmoniques) ont" te
marqua6s par ea musique. Qu'llo
revendiquent ou qu'ils roettent
I'eriquette bossa nova, cela n's.,
enr dfirutive aucune spice
,'lmportanoa. Apre Jobbl, on
ne pouvait plus composer sanl
tejnir odmpte de se acquisitions.
Qui eat done ce Jubim, qua le
critique americarn Gene IA"e a
d6crit comme le meill ar compo
siteur do musique populaia de-
puls Gershwin 7 -
(Voir suite page 2 ) -


Hier soir, & la Chaitbre de
Commerce, M. Real 'BarnbW,
journallste canadien, recueillit lea
sentiments de quelques une de
now commerwants, industries, pro
pridtaires d'litesl, et homes
d'affaires. Wed B brnab6 est 1'un
de* douze envoy' de la Radio.
T6l1vitlon canadlenne. Cette mis
lion visited notre pays aur I'Ins-
tigatibn duo gouvernement, cana-
dien. Toutefols, ella garden an ca
raietre e=ml-priav, ear as-e dela
rations n'enggaeront en aucune
fagon lea officials canadlen..
M. Raymond Roy, Pr6sident de
la Chambre de Commerce, fut le
premier% i 6tre interrog6 sur lee
poasibilit6s d'une augmentation
des 60hanges commerdlaux, in-
dustriels et tourlstiques entire le
Canada t Haiti.
Tris d6tendii on ddlit de 'oeIl.
indiscret et incommodanit de la
camera canadienne, Raymond
Roy paria en terms 616gants
des liens qui nous unsemnt au
Canada Francais, de noe affnui-
t6s, de notre langue commune,
de notre culture latine. airons collaborer 6troitement a-
vec lea Canadiens frauuae, & dit
le President do la CIbabre de
Commerce d'autant qua le Cana-
da et Haiti sont lea deux seulh
pays du Nouveau Monde a par-
ler frangais. D'allleurs, leas a-
nadiens ont d6ij capti la con-
fiance des Haitiens. M. Roy en
veut pour prenve lea efforts et
la competence de Is 1U eo qui,
en un temps relativemeint court,
a su r6tablir et perfectlonner noo
tre systbme t6liphoniae. ecJe
n'ai pan cherch6 &-con(tuir ma
joise, lorsque j'ai pu ravoir 1,
t6elphone aprie en avoir 4t6 pri-
v6. J'ai t616phon6 a tosu mes a-
mis pour leur dire que j'avais le
tel6phone.v


_ Na penez-voua v E. J& e-
mandi R6al Barnab6, qua vow
pourriez btre bloquds par le
giant amiricain dana vos efforts
pour tirer parti d'une pleine col
laboration canadlenne ?


sPas le moins du monde, a
r6pondu M. Roy, car nous avonis
adquis une total indApandance
d'action grace au Gouvernement
du President it Vie de la Ripu-
blique, le Dr. Frangois DUVA-
LIER. Et puit Haiti ne serait i
aucun moment ferm6 aux invei
tissements am6ricains.
D'autres personnalits6 du comn
merce et de Pi'ndustrie furent en-
suite interrog6eB par le reporter
canadien.
Ca fut tout d'abord le tour de
Mr. Raymond lambertr, Mr.
Flambert fit remarquer combien
11 avail confiance, lut aussi, dens
1'efficaciti de la main d'iouvre
canadienne. Raymond Flambert.
ami de longue date du Vice-Pr6
-aident de la MIRON, no regrette
pas d'avoir incit6 cette compa-
-gnie canadienne A signer un con
trat avec Haiti. Les travaux de
-a MIRON sont terminus at sa-
tisfalsants.


M. Pierre Chauvet, Directeur
-de l'Agence de Voyages DELLE, d6clara: ines marchands de soleil, et nous
,asrions heureux que nos amis
,Canadiens viennent 'en approvi-
*iionner en tr s grand nombre.
- M. Chauvot souhalte qu'avant
!longtemps, la companies a6rien-
Iie Air Canada 6tablisse uno er-
"vict airian direct entire Mont-
ro- It Haiti.


nous. M. Gonzales a not quae,
depuis quelque tempa,l I toursI
.tea canadians viennent pn tra
grand nombre en Haiti, -et 1 en
tire un bon aug-arr.
M. Elias Caeais eatime qua
nous avons int6rt & traitwa d
affairs avee le Canada. Newn a
aeons djit trait, et' am n'a-
vons pas. A nous plaludre. D*a
leg mole & venir, prdaage M. CaO
sis, nos relations ayev lea quoA
cols as raffermiront senibLmslM
M. Jean-Clande Ndal
la creation rbcente d'nne
Haitiano Canadlinne do fa-
,cation de floells botteleose. La
ficelle botteleuse mart I liar li
foin an bottem. La part canadtio
ne eat .amle, U at Trai, male
non '. o pa. moins que
abs n fW avant longtemp5
notre prodlnt aur le march
nadlim franasli. Je nUs tris attach an Qui6bb.
oi j'at pas9 ecinq ann6es -'
M. Berthony Vieux sait qt
des liens naturels nous. unia,
au Canada Frangais. Noun O
alta on p s t collaborer avec
amia po la transformation 'de
no pV ul agricoles
Dr. rules Thibaud, proprti 4I


re de -F'htel Camel Uaiti, eou-
halte- qua a'lntensifl au Canada
Ia publicity tour-tique en favwur
d'Halt. 11 souhaite igalmnent
que a'4tabliue damns n avenfr
proche un transport adrian rgA
lir entire le Canada et Hati.
M. Assals, du Ciment d'Halti, for
me leat.on qua nos routes a d6-
aloppOUnt Ainri, l'usne qu'Il di-
Aige fournirait a I emt aices-
aftr : et-as a oration du ri-
emu a mitrM balien. t e srasit
t aone sugaMsation des investis
enmenta Qudbooia et Raltlens.
Nous sommes tres opthnistes
quant aux r6pereotsons heureu-
Wes que peuvent avofr ceT inter-
viewws t16via6es, car elles pa-e.
ront aur plus de quarante cinq
chatnes auo Ltats Unis et au
Canada.
Cette important reunion d'hier
aoir s'est d6roulie en presence
de M. Gilbert Charge d'Affairw
do Canada, de M. Bernard St.
Jacques, promnoteur d'affatres du
Canada en Haiti, de M. Ramah
Th6odore, Directeur General Ad
joint de. lOffice National du
Tourisme et de la Propagande,
et de quequues personnalitis du
commerce, de 'industrie, et de
Il'htellerie..


ns taata nis


A L'INSTiTUT LOPE DE de Kingstot- (Jamaique), le S-S
VEGA sahta Paula, battant pavilion a-
L'A ssbaasadeur dur uatkmala, m&ricain, avec 265 membres 4-'6
E. M. David Tercreo Castro quipage, 251 tourists en transit
-!uwera aur c .GI- ni -Wan -o GBpiS -<-. -t-
aujouram a une Aonference i& se afversea.e
l'Institut Lupe do Vega, le jeudi x x x x
12 Mars k 5 h p.m. Le 2 Mars, le bateau Sunward,
Sx -x venant de Milhmi a jetk 'ancre
I HALITATION COAIL dans.la rade dU Gap Haitien r-
GUERIN l : 2 d c vee naaWzerares d'asipage et 305
Article ler.- Eat decliri zone: tourists en transit a son board.
touristique, car consequent d'uti-' Le dit bateau a d6barque (6) pas
lAte publique, 'habitation Corail aagers amiricains et est reprati
Gudrin,. situe en Is Section R. le mme joer i destination de
rale -e Morne B teau, 'ommu San Juan (Porto Rico).
ne de Port-au-Prince. x x x
Article 2.- DUs publication du A I& mdme date, a pris moull
present Decret, touted lea por- iag-dan.sla-ridede Port-an-Priln
tions de terre de la sdi^to habt ce Venant de Port Everglades
actionn seront aujettes-s l'expro- (Florida), le bateau Bergensf-
priation pour eause d'utilitO pu- jord, battant pavilion norv6gien,
'.ique. Les propriktaires Intires- avec 303 membres d'6quipage et
Is( recevront une juste et pr6ala 567 tourists en Cransit.
ble indeinntd. x x x x
x x x Mine Bichara Izr.'6ry cst roa-
PENSON SPHOIALE trade i Port-aii-Prince mndri a-
Article ler.- Une allocation prsa midi h 4 lire 35i par le vol
nensuollo de Mille Gdes (1000) 101 de la TCA venannt de New -
ect dccord6ae titre de peaolon Yodk.
speciale-a Madame 've P'Nlx Co xxx
limon ,et A ses eafantts mineurM. Miles JoEtte Chi6lry t- J.eanine
x x x Gabriel, sont parties mercredi .
11 se dit que ihi pike ai priao anintin A destination tie Montre-al
de Dieudonun PomAro gCondition 'in Miami en voyage d'6tudes.


ce conditions era une nouvelle
dois rFprisentde. Cette fota au
Rex '- Thl&tre. Nitre anmf Ponme
to en apportera-t-il la confirm
Lon -
xx x x
Par le vol 243 de la Air Frbr,
e; eAst arrive A- Port-au-Prnia,.
venanii de Miami, Monsieur Pa-
dro. Antonio Argerich Ambansa-
deur d'Ar'g'itine en Haiti. Par
le meme vol, aont,partis a desti-
tation de Washington, les colo-
nels Carlo rhommaal et Ludovico
Luppic, Attaches Militaire prie
I'Ambastade d'Italie h Washing-
ton. -


Stupid ifant,
en vTritM
Un petit group d'adoles-
cents se strait laissm tenter
par les attracts spicieux et fu
nestes de la drogue. TPlle eat
la d6freic r chronique du jour.
II y a longtemps que les re-
vues et magazines etrangers,
et mnme certain films met.
tent les jeunes en garden centre
ce aParadis Infet nair que
S"ecnf ia6 s"otupifiantt. Ils s'y
I I I seeIentisiad renrI ua


Mlichael Madeen, dynaonique- Le ler Mar, x-pr letvosl 432 .m. slent c 'la pre i lndre haas
home d'affaires, ne das re de la PAA, eat arrive la. Capi reux. Cependant, A police Ce
pas de persuader leo imports- tale, venant de San Juan, M. Ma lait ct nos limitirs -,t i6toufi
tiours canadiens d'acheter beau- riano Sanz Briz, Anuassadeur dans l'oeuf ce qui pourrait do
'oup plus de caf6 haitien. d'Espagne e Haiti,. a-r le Snme i .nir, chez nous, comnme on s
vol, sont parties d~stintn de 7d6plore dans certain grani
," Dr. Rendall Assad, propri6tai- Kingston, -M. Charles Demin San centres de I'etranger un fleau
ie de la Villa Cr6ole, entOvoit daerson, Premier flecr6dsre a- un'plai.
Ia posibilit6 d'une collaboration I'Ambi,:-ade Britanhique en Hal N.-i, jsxhnr'on les parents
plus effective entire le I Canada et ti et, ,ilestinatiou de MNimin. M sA rdotl.-r 0 ... ;L-;lancer r-i
Haiti. el y a toujoure eu un Carnot Aiirln, Df1un du G iC. la u.. ,, t loJunesse
courant d'amitit entire ces denx i erneimnt-i on Missaldg qpc:ale
nations, a dit le Dr. Assad, et s x x -
la venue d'un plus grand nombre La Centralc Deasalincs delca A as ae r
de tourit-es canadians en Haiti. yes qui avalt suapendu css ecri- LAwbs a
ne ferait qu'exalter cette amitid. ritil le 28 F6vrier ve"r 6:20 A 'Baguidy
Canadlens et lHaitins appren- M.. par sui .l'une rs.nn 1. b Ut B-a I
dralent ft mieux e connaltres. rep ise cle u Ol re a v -IT pr Stete Ses lettres
M. Georges Gonzales, mane- a fourni l.0. iaeCs aucre d.
ger de I'h6tel El Rancho. pnose 20t livre e qui pc-rte In pron- C CrinCC
.qua lea entaprises canadlannes non 1 tui total de 42.3'3t yac..
tireralent advantage d'un accrois- MOUVEMENT xxi POT 1DD (AFP
segment des investigsements chess MOUVEMENTS D l. PORT Le nouvet Amnt.. Josdph Bai
Le 28 Ficrier. le yacht iMatri i Madrid. rM. Joseph Bagu
Temperance. buttant paotillon a- dy a pn4iento- ujourd'hTu sea le
PPericaln .'enant le Nacsau (Bi, tf doe crlban- au lher de h'E
.WASHINGTON tAFPP hamas). a jet6 I'an re plans tat esiagnoI. l,? Geodsmr- Frano
Le Praidmld Richard Nixon a rde de Jermie, par do r ie par s 'u Frano. La crm,,e, a laqu
oder-ld gjourdbul l'entree en w panne. 1e aeslstait e IsNanoelier eepagno
gueaor du Trita le d non-prolifira Le ler Mars. tct arrive dan' Gregono Lopez Bravo, a eui l;e
tlon dee armes nuel tair. la trade de la Capitale. veoant au PalaJs de Il'Onit.


e-
le
Its
n,

ir


h et 9 Ih wIT3AT IM-UlsII



STRAF DAMNS LA TE
1 + ..,^ f L ', +'. "-"; :'* ":,,^-; ... ...... .. ." :"" '.* :- .; ..;l "* "*' ; '.+' '^ '"-.^ '. .... -W .... t>


RRE


1UR


bitte Gdes 2.50

B6serve Gdes 4.00


-mu' ; i ,e, *dit~'~i 'viecS5~~Iot~ --nv. -


Le Gouvernem ent Haitien sale



le depart des membres du C. I. D.


Dimanche a Mars 19, a 5 h 7


.7


Ail o Aimfw 0Ft.ChfPOIT-AU- PRINCE (MA/ITI)
LUCIEN AofONrASBOT

A ramftr.lrMW AM 1(CH-A U VE T "' POSTALE 1l1
? E -- E Ijprpiweg FWT awu.ojniu U naS. LE 31


ly
KiNk, ,
Mm
I









l"m


~I .


Ils~---UIIII-`--~-"~li~ L~I~-iU~UILI1II~C~W1~T~I~*~t~Cij~l


ul
t
-
l
u






a~~~~ U nui


A MA N im 3 e


LA Id6W for,. postul6ia par
I prwa nvbule dorM document mont
dee plai hoAursgel mapot do la
porsolnatld da tata, prtUqMew
vnuo crntre, *an ase doe a 411
ulton tel*ea do oo vrniAut
du polopm, pour ls piuple at par
to people, nsesoem 6 dis la ciopi-
ration A l'chelle contineitale,
Lt crtte Justilce ocdal* requ6rant
io supprmeion dec privillirg oil-
girchiques, tallemant n6feate h
e11alkuanaeant hamtnoueuxa de

Excellence, Meadicurs,
t;' t ihonuraiue Lontre Amni-
ra Gon* oe la i ocque U.S.A. Di1-
0 c, r uu rtotmoe intraimeri -
lKtniO i ktemna, qul Uaut. r -
naMrquar moquemnment uais asn
alscuurs d'hTr, qu eteitt A etm,
LtAn 'o ,are iun.,ue, un pion -
mar n panitae-Wcawf.e.
II Wt omrfeiunt de voer fette
dbtine, ,p' ma prenm e o ur' no-
tre let on u.i.A, roune ase 0 fls.-
utauteUtuI M p sm raprgeNmmitlvW
*i1cW- Vn esnWc rcmoir ao

deecoar UaK wOares, plwla-j4
dre, ear nrae fmVeai -o 4 ne
at *inq11ume1es1t *I e nMr, eoat
nor ow awau nM i *a-. Sno 1e ia-Va-
lnalemeoaM.e. --- *-M heei-
res am a isansif> been vant
I minsa nadice a 'Wti, on 40
cnoulite nu jrund Lalayeute pa-
ydeaet n goa.o e dmr sang 1 8a
vcanmn a ntweempe de la icase
- uo in liberte seee tree coonbM
e naies. tt avoc quel enprtu e-
temUnt 'i kmpionir Jean Jacques
1,esmislm et. Aflxandroe Pboon,
ea" peres immortels de oa pirnte
haitienne, contribuerent A l'eman
tcpation des cototaes enpagWeoes
en accaeeeiant et rhoonfortant u?
des hbomie d d 6ake et de cloute
Mtrands et Stnon Bolivar le Li-
n-rusMKr, en tIar foarniaaM t Y6''
(uipanoent Mllit dra ncessair en
In vepriee defLa lutte.
Retour ax soauces, si I'oni
veut se rappeder que le Panamori
canisnme pOut e heaurter a des -&
cuelols inattadus, laissant des ci-
Latrices ind&16bilee tell ctte ab-
sence d'Haiti au Premier Con
grAs panamric'atn de Panama en
1826. CettL miae A 1''cart de
Premiere R6publique Noire Ind
pendant du Monde est de l'Hi
toire. Rien ne peut 1'effacer; o0
ne pent que retenir le fait, e
,ntuditer lea elons et lAcher 4d'
ter de Tiwerl er-eatets.
Et poortait L' es-f prt
res de cette nature, des d6sillu
,ions, des mises A Pindex injusti
fies n'taot pas close pour Haiti.
D'une broculr-e public ,A Port

hpaeaoo---dGM AWO


nou Prince, Intitul6a 'lue d'llialI face a i'Allijtnc pour
Is IrAtia, pe riant cIt te dIu
dtiteorl* priononce t a %alinltuh
V.C(. par I aMgo1fuatn n tunn,,
I& 'occalior do Ilk reunion aur
UtM -4u dM.-ba Co"oiu nterun6
rimoan de I'Aliance pour to lirt-
grom (29 Janvior 2 16vrler
1tftH), noun lationa leon xtrUtHn
h'tlmOin" qua nome propononn A
votro u1i'dilLGton. Jo cite:
profondo inqui6tude et 'Wa mbre
e tpetso lnr Udiblque
i'ehe, do 'Ailali.cc pout Ie Pro
gros, Achee qu t dnni cc cas opiel
fique rend le carmetbre d'on vnri
table srnniale.i>
Decpuia 4 dn4 uon niar dlodif-
f4-once, vMns o n*;nc agintUei et
dc Itqprtltli 'orestir nH *qu'on
sache pourquol at mans reason vn
labM, tweuro la plate Ktpublique
N6a'r -e lV5nitsphbe.>
tFaut-il metiligner une fois de
pls l'iUatoUlanoe des investisse
ments dirawmtrnctuor dana le
domain agrioola ou celul des In
diloltri de tad M fonrmadOn qui
earait palnalo de r4oorber le
to+ Ia v'hokant des nouvellis
ginduotimnl qul ue prodntont en
Trah saUraMch6 gn travlil pour


EN B4





EL Q soIT

QUEL QUE SOIT


anur Ia Mle W a deAaOpolr.s
rM e nt eo* loint IN'& $6cfti
itulidlia ;| eutte atir.ao ,ar .ou
iovuaia tr~a blown |quie oup no
Ious adreosons pia sux responmaa
klis d'une certain situation.
Non propose vont A co larto grou
a d'ilhoammo ponanta venue duo
ioua ,es horizons do l'Am6rique,
I, don hemmes doat Ia sjour chua
noun n'est pas uno simple partial
de platatr, iatl uOn VoYage d'6tu
de ct d'linformationK.
41 CA ban, Mfass da AmAit -
qubc. queUe -qa.gBlt l&PlePIrcuo
dou 46erltl ple h votrc I'n
droit Je Ie rdpOte, quo mea con
#60antions comportent, qu'elles
retionnent tant soft peu votre at-
tention Crlriusa represnteti une
a Mites a voes pays reapectifB
,t vok-n, *mlena vous anraz peut-
otre demaln des hommes de cou-
vernement.
Dois-)e ajouter que leo chosen
ont Palr de changer. Use tquipe
d'experts de Il'UEA so trouve
dana nos muro, travaillant d'arra
che pied en collaboration arec
aso homologue haitlens k lilnven
titre de nos remb'oirees d t eotea
sort, Se traVx doe T'toloi'e,
som relevyd d'hydologie sont
presque termflbs. Et au d1re del


OULBTTES


LE RAT

IL.PfiSUA


re0 Ilmaal haltid da bon tWB
vaU a M 6 ft. ha afwap-
-ait llanaine n mu lO N pas
d'('tudi*, loa roeommandatlonI at
surtout Io finanoewnt par lea
sourcoa do ordit International.
En *oeera4I doe ttl Misslon,
cotnma do routes cellos qul Pont
pr6c6d6a ? Sao recommandationa
rentoront alieo lottre mortu coam
me o0llea de la comislmion tra -
partlte BID OEPAL OEA en
19031 On not.a a asaur6 du c6n-
ftwftr. Xtls gwSAN"bnlon e fpait.
fomIn Ia At do poteo rti 6u -
lien El pouido pado ha bWa
n *sawmmNat que vmne eeita
aide, Mti mtlib at & I~I
nt QWf, -Moim t nvrc txo eMn
do anm pVwwp0 hI mr tfa .
fra J Ine ql la fe -
Rant .mUc- dJ@ I flagmas d


- jOh ~ 2 e M Mwor, aOM
ba lo reMI do M v9"a 1a w
in A 1e'maI Ifm e0eM t4-
P-bkee, e. a ink ii Iu
rift bpdo. d 've"II-

pa" atq In ytalr le im iO
ullBs Ths ot~pll-eft FVt Ml' w
la r6fection de son r6seau rou-
tier et 26 km de Ia route kin 200
reliant Port au Prince aux Ca-
yes, mrtropole du Sud sont d-Nk
achivaiec
L'effort a accomplir eat long,
)'asceaion dm pentbe-At p6nblte J
matn I* a4te*ear neoat te Son E 19
cellence le Dr. Francois Duva -
lier arrivera pee fine,. 11 oun -
nattra le repose ur le cirnes -en-
soleill6es, apr6s l'Apre bataille
pour I'6quipaltm t du pays. We
shall overcome.
Mals qua reprochait on au jus-
te au gouvLrnemcrit du Prdsident
a Vie de l Rpnbblque? D'avolr
fail une revolution social et po-
litique irreversible. D'avoir per-
mis I'accession dea masses urbai-
nes et des masses de l'arritre
pays A plus de lunmire et de bien-
Atre D'avoir Voulu l'largisse-
ment des llites en leur infusant
un sang nouveau, en faisant s'as-
toilr aux e3tds des fils des 60 fa
milles, les plus reprdsentants d'u- 1
ne nouvelle 61ite tire des classes
moyennea et mTme dou people car
esprit souffle la ofil I veut.
Les tenants de 1'ancienne oli-
garchie, veritabes princes el
exil, lie s en sent pas cotisold. 4
Bien entrainds, de par leurs habi
todes de vie, les hautes fonctions
d6ja occupies, au maniement de
1'opinion publique international,
ils en profitArent pour la mobili
st r centre 1'aotuel gouvernement ^
haitien qui fut ddpeint sous un i
lour partieulibrement odieux.
(Voir suite page 4)

DECLARATION BRANDT SUR
SA VISITE A LONDRES
LUNDRES (AFP)
(DE L'ENVOYE SPECIAL DE
L'AFP ROGER BOOb'Z)
Le Chancelier Willy Brandt a
declare en cette dernibre jour
n6e de sa vsitte a Londres qu'a
son avis les Btato-Uanis ne retour
neront pas A lisolement.
Le ahef du Gouvtrnbemnt F
deral Allemand a laiss entendre
que les correspondents do -Peosseo
accr6dit6s h Bonn qui l'accompa-
gne*tt dane soa voyage quo la prAj
oenne st6ricaine en Europe a dtA
finaa4mrent 1'ne des principles
questions qu'il a discut6es avec le
Premier Mainitre Britantuque
au course de sa visit de trois
jours.
M. Brandt a indiqu6 quo le pro I
blme d'un 6ventuel retralt de
Foroesa Amricaines en fern pro '
ohainoment lobjet doe discusslons
centre lo Miniotre de la Dfanee s
de lt Grande Biretagno et do Ina
RPA, M. Denis Heath et M. SlB-
midt.
Les Europeans, a estim6 le
Chancellor, auralcnt tort de Be
comporter ccooTnme des gatnlna-
ctes apeur6ee dans un poulailler
en 6noi.


UNE BONNE NOUVELLE
QUI REJOUIRA
LES BELLES FBMME
C'est la vente de la POMMA-
DE A LA MOELLE DE
BOEUF ET L'HUILE DE QUI-
NINE de PINAUD qui suppri-
me lea pellicules, faith pousser
lea theveux et stimule la vie de
la chevelure.
Gette merveillouMe de la Par-
fumarle 0PINAUD oat en vente
aux PhJarmacile Geffrard, Mont
CGaHel et dana toutes bonnes
PtarmauneW.


























163, E


AsEulla d IiowSn


DUBO


DUBON


DUBONNET






DAVID BROWN

TRACTEUR DIESEL






















POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE


LABOURAGE
HERSAGE, SILLONNAGE
SARCLAGE
EXCLUSIVITES :
MOTEUR DIESEL BROWN

ROBUSTE ECONOMIQUE

K TRANSMISSION MONOBLOQUE
aS POSIT1F EXCLUSIF cSELECTAMATIC*
BLOCAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIED
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE

Charles F quiere & Cie.

z-- mr. ** um


Qu'est ce qme A bossa nova?
(SBult de is, Ie page)

Ua hbmmo haint at fho- M6dloJles oat de o. noatles. (L a
tg aw ul dNb avqir nvilm 4B1 d' leursl une jinae r u e,o,
O-, qul ie stUrk mnie im rays bonoe vacc deM y e Mek et
ve. gat me |it oi partly 4'ort- dftx beaux aUimate). l un'sa oan,
gne frangalse (Jobhn viont du au piano, qualques unes do see
trangals Jobipm, m'a-t-il d6olar6), compoeitions, on partlculier eBo
at qui part. soron tomps entreee nita> et an belie mal1on & Ipanema, ofr fl quo plaanistque m'as semAb tnr
vient We reposer p6ribdiquement, faible (11 Joue toujoun trta ln-
at Is viea trpidantio de USA, ott tement); ea harmoQnleB soat a-
It continue do gagner une vrale gr6ables, mait n'ont vraoinent
fortune. Au Br6oilr it eal lus dif- rin do boulevermant. Par centre,
fickle do le voir qua io Pr6sidont 11 possade un sons mhlodlquoo except
do la R1publlque, car, trop c616- tionnel: A la fois abstiles, ddli-
We *Idg6 por 16t admiratrices, catea, 'sensuella, fluides, ,podti.
Nni mnu. J'aval blen de ques, male aimli accwmible, ea
lea JMriilhtu,, aIm ha ortna do m4lodie s'adromant & tons ceux
tsees aslmut, i ne Vnmt vOir per qui, en gastronomie comme en a-
moe. en dehora d'n erNiee d'a mour, en muslque comme dana
talks tie % trolt. Je 'stme done les autres bonnet chopea de l'exis
parthialtnminadlt else x d'a. tence, so rtvblent des gouthneta.
voilt "tW wu e ui ul, & Rio, en So muslque exprime avec On ra-
S ,s, lkee aux boas office d'un re bdnheur I'amour eL I'Intimnit
4l11 I 1t 11i W, =t&I en du couple. ElUe eat beaucoup plu,
fltt, lVdamt t edo qmtre h*u. faltl pour Ie secret de l'alc6v
ee, e't arm Ill qul m'a que pour Ie Odlire dan boltes de
qiIeIn e 6 lureie ajta hls plu onuit voutep ou ddfoulement col-
idwp, i 1'wenir de l'hum. lectlf.
Sit6 W~l tek aombna) jus-
qu'nux atltbes compares des G6rald MERCERON





At'narf AUJOURD!'UI
LA MORE DE DEAIN -




















l-remiere montre automatic
fabtiuge dans le monde eat en
vente l'horlogerie bijoterie


E. BERTHOLD

33, Rue des Miracles.

La a9 as


Programme du IAundi 2 au Samedi 7 Mars 1970
Consultez Votre Conellre: -
LTJNDI.............. 9 h. A midi a MASON YVES MORAILLE
MARDI.............. 9 h. midi a 100.000 ARTICLES
MERCREDI........ 9 h.' midi a EXPRESS MARKET
VENDR EI........9 h. A mldi & FOOD STORE
SAMEDI............2 h. 5 h.ppni. a EXPRESS MARKET
Tous lea jours de 8 h. A 5 h. p.m. a CASA POMPADOUR

La BEAUTE ne s'imprEo1m pas, HELENA RUBINSTEIN
LA CR EE


A-MAGIC CJIE
Jeudi A 6 h. 15 et 8 h. 15-
MAMA DOLORES
Entree Gdes 2.00 et 3.00
Vendredi A 6 h. 15 et 8 h. 15
MAMA DOLORES'
Uhte hittoire dratatique et bou-
leversaglte.-
Entr6e Gdes 2,00 et 3.0J

CINE STADIN
Joudi (En permanence)
(Sur demanded)
CHUBASCO, LE REBELLE
Sntree 'Gde 0.60

ONE&ELPORADO
Jeudi A d h. et 8 h. 15
LA HORDE SAVAGE
Entrde Gdes 1.20 et 2.00
Vendredi A 6 h. et 8 h. 15
(Sur demanded
ROMEO ET JULIETTE
Entree Gdes. 1.50 et 3.00 *

ONE SEXiES
Jeudi A 6 h. 15 et 8 h. 15
LA SEPTIEME AUBE
Entr4e Gdes 1.00 et 2.00
Vendredi h 6 h. 15 et 8 h. 15
PAS DE ROSES POUR OSS-117
Entrte Gde 0.60 et 1.00


Jeudi i 7 h. et 9 h.
LE CERVEAU
Entr6e 1 dollar par voiture
Vendredi a 7 h. et 9 KL
TOUTE LA VILLE
EST COUPABLE
Entree 1 dollar par voiture

IaEOLYMPIA

Jeudi (En permanence)
LE POINT DES SOUPIRS
Entree Gde 1.00
Vendredi (En permanence)
(Jour populairo)
LES RELIGIEUSES
Entree Gde 0.60



Jeudi A 6 h. 15 et 8 h.
...ET DIEU CREA LA FEMME
Entrie Gde 0.60
Vendredi a 6 h. 15 at 8 h.
CLINT. L'HOMME DE
LA VALLEE SAVAGE
Entr6e Of 0.60


We take single or couple at
refcThing La Boule gist hour.
Brenkfait and diner.
Notify Idc Nouvelliste or Call
2-3151.


LES MOTS CROlESi
PROBLBME No. 35- F.


2 --Bn .5tHfle Menue mon
'naie Ronwhu
S Vivent our un inntmnse
iontinelht
n4 Poee Chboi BAle
* Patrie te Znon 'Slu
6 bre
6 Phonttiquement : oU le .
SOLUTION

HORIZONALBMOEM
3.. Charittes 2. MApit; Vie
,- Rudene 4. Poneoe; Al -
B. Ric; Role 6. Equitable
7V. Ulcd e. P Fee; Rasade 9.
'Us; An,; Ton 10 Crierent


bras Dana la trousee de 1Aco-
tier
r7 Changement Demons-
tratil
8 Tach6e de graisse
0 Consacr6 Oorpi dur
10 Voyelles PKre d'An-
dromaque
xxx
VERTICALEMENT
I Condamnations N'est
plus un territaire portugals
I PondamnMtions N'et
II Une vraie-vo/flr-
III Corps d'amieo Laps
de temps
IV Vit en olitaire
V Va en justice Possdds
VI Ridmaux
VII Retif Dit ar ie
Christ
VIII C'est mun pove
IX Dr6ol de regime P.-
re de Jaison
x SitBeo -- D'un, ani'iaire

N No. 351 ]I.


I. CR; Pr; Fat II. H6roi-
Ique -- II> Opumcule IV. Rids;
IC. (hinr); Ar V. ITEUT;
ternt VI. S.; Ar- A V
erbes VIII. Eve; 01at -
X. Si: Ale: Don X. EUlle:jnt.


DANS NO N-M

AU CAPITOL X TrATIu
J I 0 h. at B h. 0 JJadl & 7 hmts 80 P.M.
QU LA BETE MIOUE sall on lotion)
nti Odes ..50 *t 4.00 80IREE ARTISTIQUE AU
PROFIT DX L.4 EAR.OIB
Vendredi kAh. e 8 h. so DE STE.AKNE
QUE LA W MMBURE
Entr6d Gdeg 8.50 et 4.00* Vondredi A 6 h. et 8 h. 15
-- QUTLQUZ B DOLLARS
POUR DJANGO
AUDrITOUM Avec Anthony STEPHEN
SEptr6e Gdeu 2.50 pt 400
Jeudi & 7 h. P.M.
PUEL AU COLOADO AI3T T CUI
Entr6e Gde 1.20 Jedi& 0 b. ;0et 8 h.80
ndr k 7 .P.M. THERE SANS PARDON
Vendr edEMME .P.M.t Gd 1.00 et 1.50
S'EN BALANCENT Vendrdi A 6 80 et B h.
Entre Gde 120 ROCGAMBOL CENTRE L
Entr e Gde 1.20" SECTE DR L'ESCORPIOb
EntrEe Gde 1.00 et 1.60

EMOILE CUM PALACE
tmwtn"aLLA) CIM PALACE
leudi & 6 h. 30 et b h. 80 Jeutdi 6 h. et 8 h. 15
PHAEDRA UNE VIARGE
Entr6s Gdes 1.20 et &.00 POUR LE PRINCE
Entrf. Gde 1.00
Vendre 6 h. 80 et 8 h. 80 Entr de 1.0
LE CHEVALIER Vendredi A 6 h. at 8 h. 1
DE PARDAILLAN FUREUR SUR LE BOBPI
Entr6e Gdes 1.20 et 2.00 Entree Gde 1.00

AU PDe -LM e Atf C
Jeudi A 6 h. et 8 h,
Q UAND L'NEURE Jeudi A 7 h. et 9 h
DE LA VENGEAN40? UN HOMME
SONNERA POUR L'ETERNITE
Sttrte Gdes 2.60 et 4.00 Entree 1 dollar par voltur.
Vendredi a 6 h. et 8 h. Vendredi 7 h. et 9 h.
CALIBRE 82 MON NOM EST PECOS
Entrie Gdea 2.00 et 4.00 Entree 1 dollar par voitur,


UvamjuX Ikts


AVIS

IH A M P C 00"'


aw m mmlumtes


A PONTAW-PRic MIme. Robert Gaetjens

Lame

Coles' Market/



Boulangerie St-Marc
Ave *3 JaqMo Demtte


A PETION v IjA aison Rigaud
lm PuImaMtica

Delmas Market


-Luce Chatelain

uRm Tumn t Levefture


S. A. F. I. C. 0.
13mm mm 'lrne "ml p aP


S. A. F. I. C. O.
g


S. A. F. I. C. O.




la e de as diae Sisal su elricS*e laatlg f

S. A. F. I. C. 0.



Une lndstrie Natlenale a service de la Nation Raltleane


- -' -


rrll ~


PMffdw


~r~-~rrrr~


----- --- ---- v -


IY~.CJ~~~L~- i~Cl-_ -~UVZI IL-*r-Fi-i~~~-l*E~~~-*~iali~i


.-~~ ~I ~ _'~,,~ ~ ~_~~ .~~ ~~~~~~~ .~_~i.(ri...,i ~.~ ..I~~ ...-;,,c.--"-...- ..- ~LILII~._L~y~ __liL-LYL~;~_~--~L-:_L;l~llll~iC.~.~


B











so
A








5 .
HORE






e


oa


I


i


I


:s. A~. F. L:rG. .la~






- an 3OUTELtYagMe..


r-r


RHUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 180e
a -


2)w (-8% & ~A A)


do um t uom0w~tooprescd6.qofm





cLS NOUrVILLSTgv

VENDRED! 6 MARs 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
IIER): Quelques d6toils bien
domfnes, contribucront A I'excel-
hence tie cette joarn6e. Commen-
coo d'abord 2 saveir ob vous vou-
legs llr et comment.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Faites ce qui vous don-
nera lm tpreelon que la vie eat
digne d'Atre v6cus. De cotte ma-
niere, vous pallierex lea tensions
do pass et series mfeux en mosu
ze d'assurer votre activity I'as
ventr.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX) :Bonne journse pour
lea arts, In littlriature, la vie so
ciale. En tout, montrez vtre fil
nesse. Ex-ellentes influences de
Mercure .
22 JUIN AU 21 JUILLET
(CANCER): Ne dites pas de -




Aujourd'hui

JEUDI 5 MARS 190
SAINT ROGER
MI-CARCME


VENDREDI 6 MARS 1970
SAINTE CoLETTZ
COIN DE LHUMOUR
LEGITIME DEFENSE
Une dame contemple son mari
qui vient de longer ses pieds
dans une bassine d'eau.
En voilk une idee, de met-
tre de l'insecticiale dans ton bain
de pied ...
Ben ... J'ai des fournrm dans
lea jambes


BON APPETITE
Un curieux, our lea boulevards,
interroge un avaleur dae sabres.
D'avalcr des sabres toute la
journey, ca doit ous cooper lap
petit1
Au rontraire: ca me l'ai -
PUins I


LA PAILLE ET LA POUTRE
A 1I'cole.
Monsieur! Mon p-re n'a pas
pu d6ehiffrer ce que vous avcIz
marqut Bur mon caller.
Cost pourtant simple. J'a
vala mis qu'll faut que tu 6crives
plus lsiblement


MARCHANDAGE
liIn client, dans un hotel, discu
\t le prix des chambres-
D'accordI La chambre 22
(at cherel, recoanit la patron-
nse. Mai il y a une vue splendi-
de eur [a mer.
Allonsl Laissez-la-moi 2 moi
L.6 prix, propose le client, et je
vOas done ma parole que je far-
meral un oell chaque folBs que je
memeettrasl la fen6trel


A CHACUN SON NOM
Vous vous appelez Gertru-
oe? dit Isa patronne it a nouvella
employee de matson.
SI ea ne vous falt r-el, je vous
appellerai Marie. Je n'aime pas
changer mea habitudes, et c'est
le nosm de man aocltenne bonne.
Dans ce cam, sl ca ne fail
rien & Madame, je l'aIpeOellai
Madame Martin. Vu que c'eat le
nom de umon ancienne patronnel
rXX
POULE MOUILLEE
UIn voleur. de ponule cat en
train d'en plumer nne uu bard
d'une rlvibre, quand U volt ''ap-
procher le garde champytre. Vi-
vement, II Jette ]e volatile &
lPeau...
Ahl AhI Celte fois, je vousB
prends en flagrant ddlit, mon
gaillard s'exclame le garde.
Moi? 3u n'ai rion faitt
Et ce tas de plumes a vo
pieds, italors?
Cal Oh l.. (eat cette brave
bte qui east all&e ae baigner, et
qui m'a demandI de garder ses
sffalres'


Phavmseles asuramt
le Service cette nutt
JEUTil MARS 1970
\rITA-L HERE
Rue P.v6e
3T AUGUSTILN
Ruelle Alerte


LIBZ
cLE NOUVELLIUTEB


main que vous eve oublis au -
jourd'hui .Ayes une sensible corn
pr6hension, un mot aimable qui
eat trae attend, do bones ac -
lions sur des plans divers.
24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Pourquoi ne pas pro-
greoer plus hardiment Si VOUs
Yes ,les fa4ta et que votre intui-
tion vous disa quo Ie moment at
vnu? La ronjonction vous eot
favorable. ,
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BIRE (VIERGE): Si vous n'avez
pas one vue nette des valeurs,-
c est que votre esprit n'est pas au
point. Votre Inspiration dolt vous
taire gravir les cotes lep plus es-
carp6es.
24 SEPTPEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE): Un nou -
venn but on vue? Saches d'abord
ce qui est exig6 de vous puis no-
bez comment et ou vous pouvec
Clattcindre. Consultoz ceux qui
ant avec vous des inthrkts coin -
muns.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
lIRE (SCORPION): L'impres -
sion que vous donnez, en g6n6ral,
ast boone at vous devez itre opti
miste, avoir de bequx rIves, des.
uapoirs lcvis. Vos actes d'au a
jourd'hui auront randlc influen-
ce sur l'avenir.
23 NOVEM'RRE AU 21 DE Pou
GEMBRE (SAGITTAIRE): CE
Bienvcillanie, justice, amiti6, sa- T
ge jugement, soUn parmi vos plus
belles caraceristlques et sont sti i
imuls par Jupiter bien oriented.
Journey qni se presente bien.
22 DECEMBRE AU 20 JAN EST
VIER (CAPRICORNE): D@ve-
loppez votre sympathie, votre af
fabilitd, votre sincirite. Ne d6 -
pensez pas tout l'argent que vous A
avez 6pargne mais gaspillez ce
que produlsent vos amiti6s et vo-
tre attirance chaleureuse pour
toutes les bonnes.choses que vous
offre la viea.
21 JANVIER AU 19 FE FAL
VRIER (VERSEAU): Une bon- su
ne conjunction encourage une ha DED
bile activity mais ne mettez pas
la chance centre vous par hite, ac
ddmarhes superflues et activities SOU
strtles. ne
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Le natif des Pois
sons, qui est un intellectual, trou
vera cette pdriode distrayante et
iustructive. Soyez prrt A de nou
veaur diparts, a nn effort origi- /
nal. Von oavez tant de qualit6s i /
divelopper

SI VOUS ETES NE AUJOUR-
D'HUI: Vous aimez ce qui tou-
che la mer, la navigation, l'6tude
de l'oe6anojraphie. Tout ce qui
eat extraordinaire vouae passilon-
no. Neptun waus donne de l'ins
piration et de la pr6voyance.
Vous 8tes sensible et Irouverez de
vous mnme plus facilement vo-
tre route que si on se charge de
vota guider. Vous redoutez la
pression exterieure. Vous i6tes
solvent un vislonnaire, avoc vo-.
tre touche perBonnelle de philo -
sophie et do romanesqfu.u& De nomn
breux pobtes, hurnoristes et essa-
yiatea ont -t6 des(latifs des Pols' ,I
sons.
Naissance de Michei Angee,
peintre, architect, sculpteur et
pobte, d'Elilabeth Barrett Brow
ning, pobte.


La aetralte fUnuele
a Ste sed e Lima .
Lc Comit6 de l'Asociatlon des*
Anciennes Elives de Ste Rose-do,
Lima a le plaltir d'inviter leas
Anciennes Eleves et leurs amiels
a aI. Retraite annuelle qui com-f
mencera le mardi 10 mars a 5 h
30 p.m. en la chapelle du Peni'
sionnat.
Le prdlc &teur sar Ise R Pre
GoUlet dun St Viteur, Proiesseuvi
,u Grand Smi tnaire
La culture auri lieu le samedl
14 Mars, & 7 h amjn.
Le Comit6 opte our une nom
breuse assistawce.
La Secrsta-l
Jehanne DUR.QCHER


COMMUNIQUE
La Secartairerie d'Etat des Ai
fares Sociales porte tla connald
sance des 1ives dipl6m s deq
Conrs du Sor do'Ecole Profee-
sionnelle J. B. Damier pour lea
anndes 190', 1968, 1989 qu'lla
sont Invits A soe pr6sexter dano
it meillour dadi, a la Direction
de cette InUtution mumnn des
pieces aulvantes -
1.- Acte de Naissanc:
2.- Carte d'Idetitl6 pour le
present exercise;
R.- Deunz photos d'Identit1;
4.- R6c6pista de I'Admlntatra
tion O(n6rale dea Contrlbutions.
Carte Invitation leur eat sores
6oe en 'vue de Ia prlporation des
certificate d'aptitude profession-
nelle qui leur seront dbllvrrs pro
chainement;
Pt-au-Prince le 27 Flvrmer 197TO.
Max A. ANTOINE
Becrtaire rPdtt.


I TRAITCRMTS 1s 001CAUX nT asTHtaIQUES :
:ELLULITE, RHU ATISME, OBtSIT LUMBAGO, ARTHRITISME,
DOOLEUR 'GASTRIOQUES ET HEPATIQt/ES CONSTIPATION '
UBLES CIRCULATOWRES, ENVAHISSEMENT GRAISSEUX, etc...
.. I

FAAS*1C44MO -',^
SUP"RIEUR PARCE OU'A TRIPLE EFFET
}ACTION do ASSAGE




S A NT SUR TOUTES LES RTIES
DO CORPS, "MASSO 0
'7 MA IGA'IR/par 1)7/'ns./ 'On de grasses
perflues el de.% in-es.. /
CONGEST r NE el A F 'AIT pacr /
fiviationet e la cituIlatioit des echangqes nuiri/i.s
UL CE t DEONTRA F en a cb i..ssa, a te*a sois
/ / /
socho "tilise ensc, ob/le 3 moye s th6/ ~. tiques
LE MA5S E

/L'IRRAiI IA'TIO
MASSO(HO FAITll eAIGIEt lACofA (IRCUAOULAI0IDU SANG
/ Aes fA.SSOCHO/ obficnt .
AMA GRISS T RAPIDE
D 4S 4TOXiA ION TOTAL
Dt ENTER I. MAft-DATE
VAPPAREL COMiPiETI 120-130 Voelstou) .5 J F
GARANTI UN AN k 220-230 Vol13 1
fICAL INSTRUMENT, 12, Chousse d'AnsIn, PARIS
Documenition sue demonde contre 2 timbres

Distributeurs.
Joseph C. Valmd et Co.


Ik "


CONNASSANCE D'HAITl
(ite do la lire page)


i M


RUSSO &CO.
Vxw-KMMB: 3w
l .ift nLt in.





Le plus grand


ssortiement d'argenterie


ChristoflIe


Couverts, mnagere,


timbales, converts


pour bWW, etc...


Pour touted


les CIrconstances:


anniversaires,


baptemes, manages.
*cvs" vA *-* 1 i'll R fIfM w


e Le premier essai public on
France 4 son sujet, Borges par
lui-mnme, vient de paraitre au
Seuil dans la collection cEcri -
vaina de toujoursa don't rarement
le titre convint aussi hien a un
auteur. Ecrit par un de sea amis,
E. Rodriguez Monegal, il a 6tt
traduit par Frangoise Marie
Rogset .Exe!tete initiation A
cette oeuvre .nuiae se rtdnit pas
th la mystifieqtio e6rudite au
jeu des fasses atrbutions et a
Ia creation de tetes opocryphes,
Elevi au milieu de livres anglais,
Borges passa h Gencve lea an -
naes de son adolescence. Trois
dcrivains frangais, qu'il cite dans
Enquites (Gallimard, 1957), ex-
priment sa conception de la litt1
rature que E. R. Monegai peut
aire oecumlnique. Mallanrm: monde n'existe que pour aboutir
i upn livre.. Bloy:c L'histoire
Cst un immense text liturgique
ot lea iotas et la ponctuation ne
talent pas moins que les versets
ou lea char trees entiers, me-is
I'importance des una et des au-
tres est indlterminables et pro-
ond6ment cachp Valsry: ,Une
histoire approfondie de la llitt6-
rature devralt 6tre comprise, non
tant comnme une histoire des au-
teurs et des accidents ae leur car
Slire ou de celle de leurs ou -
vrages, que coname une hirtoie
de t'esprit en tant qu'il prodnit
ou consomme de la litt raturn et
cette histeire pourrait mnme Be
fair sans que le nom d'un ccri-
vain y iAt pronoinc4.


blesse de Prise
de Dealt
Une mems de rise do deuil
sera chantle en lEglise du Sa
cr6-Coeur de Turgeau le lundi
9 Mars 1970 & 7 hres. A. M. en
tnmoire de Mme Germaine THO
MAS. Cette annonee tent lieu
d'invitation aux parents et amins.


rilpnes, Rhume
*yst6matIquemt
cart6s ou Ru6ris
AVEC ZUBES SIROP
ET PASTILLES
A -base de Tolu, de Teinture
do Bensoine, Esnce de-Cnapic,
Acide Boenoique, Strop do Su-
rose, GlucoBe 'at Glyc6rine,
i4HuUles do Gingoinbre et. d'an-
ors 61mnonta actif, e cZUBES,
vous prothgera centre touted grip
ve, rhume, refroidlsement, bron
Site, toux, mal do gorge et ms
ie lee enfanto de la coqueluhe,
s'it eat pris come pr6veOntit
. St voWa tes ddjA atteint de
Yun do cs':maux, 11 voums en vous
d6barresamsa dans un minimum de
0 4e mvoi cont ow-d-

sagr6"abes maladies on proeant
cZUBBIS pour le maintlen do
Totre sante, Is conservation de
,votre dynanta6me et 1a permanent
ee de votre jote de vivre.
En vents dams touteo Pharma-
ies. .. ;


.alis approuver et de faciliter
la monumental Bibliographie
comment6e que Michel Contat et
Michel Rybalka publient chez
Gallimard, lea Ecrits de Sartre:
511 textes r6pertoriis, du pre -
.nier conte, L'Ange du morbide.
paru dans une revue de jeunes
en 1923 (et que l'on trouvera en
annexe, avec d'autres pages inj
dites ou pout connues), i lori-
ginal italien d'un entretien paru
en septembre 1969 dans U Mani
festo et don't Les Temps moder-
nes viennent de donner la traduc
tion. Jamais bibliographie ne,fut
si passionnante parcel qu'il n'y en
eut jamais dfe si vivante: moins
le text e est connu, plus pr6cis6 -
ment et .onguement il est d crit.
Ou haut de ce sucle de paper
(mals solide, Sartre, un peu ge-
nt d'etre ainsi juch6 admire les
ex6egtes d'avoir edans leurs ana
lyses braves et denses transfor-
mn ce d6nombrement en portrait*.


La vulture d6orisa un martle
pour donner doe a uns vaste mas
re da doux kilomAtres carr6e on-
viron, do falple profondour, aux
rive. in lir6e durat la I saoon
pluviusa polsunnuxx Ia-
aon do Dl3dunes dent Ia iurace.
eat k un mntre au-demnsou du ni-
' vau do la bier. L'agglomlration,
ombragle de bayahondes, qui
vous fait' face avoc son miller
d'habitants ei A travers m o rruel
lea de laqupll, sinsilnuera votre
v6hicule eat Desduues Grands -
Place. Elle eat dot6e d'une Egli-
ua nagu6re parolsslale, d'un tri-,
bunal de paix, d'un petit march
bi-babdomadaire, d'une spaciouse
et r6cente cole primairo (2).
ARRIERE LES NABOTS.-
Le pr6jug6 original dp cette
locality no vise ni la cooleur, ni
la race, ni l'Ie, ni l'origine tri-
bale...... Ms la ature.


ger parfoi
Mais je n
(...) le se
bien l'aute
ct si je i
peinture,
qu'elle est


is moi come un Itran
is difficile a connaitre.
0e puis rien recuser :
ujet du tableau, c'est
iur peint par lui-mime;
n'akne qubI demi cette
c'est 6videma.cnt pace
vraie.,


Descourtilz, qui fut son parent,
qui a v6cu quelque temps & Den-
dunes, dit dans son cJEmai our
lee Mnurs des Habitants de Gui-
nle & St. Domingues que la ma-
ioriti des enclaves de catte ha-
bitation talent do nations ARA
DAS; IBOS, AMINES.
G. J


Fco MPTES

COURANTS

Diw h cowmmrce c-o dmmadnsIindustric
tout bourn d'sftuims doit b&Mdec dui
m-rAms moo18rnes d-uns bmp"qe qui veft
sont ofto par LA BAN1OUE ROYALE
DU CANADA.
Us co om. t -VonmI do lfsi
two~ov~psmmu par dus let iv mdone*
avu no soft contift do vo. d6pasum ...
at vwi ods su o~ussomew m s~dcuram, -






oLroo&Cifd, 0A op-* vomo V ,






LA BANQU E ROYALE DU CANADA
9TASILIE EN HAITI 025015 PLU00SOF40 A~i4
S~ir'A~~pu-Copa4 ul d A"de & f
CAN S 326.528.000,
Pits e d 12 0 0 uassasoim 3u Ccnd. dam. lea AsulM at
l'Arnftiqow do Sod. heeecso %J,. %wk.eA Lodro etPais.


Les Bandes Dessinkes du -Nouvelliste

Blondie


JOUDg S MAl t Io


deodunawl. L'exogainle sembi* as
,so fltquitne, partout pour
I'homme pourvu qua oa compare
r6ponde an anriteO d la tas4e.
La desdualsa pat ridm-
ment, satfaliro, en aoor de ola
communautA, & la flame d'un
partenaire de petite tatle; mal-
le couple va fixer alliour sea pA,
nateas.
LE ROI-SERGENT EN
'AURAIT ETE RAVI.-
" L'ouverture de nouvelles voies
de communications par I'ODVA,
le 'volume des changes suscitls
par la rlziculture Intensive ont
mis fin au quaal-ailament do
DeadUnes et ont tendance an
augmentant le brassage dos ndi-
vidus h attouer ce pr6jug6 ori-
ginal, ue I* Roi-Sergent et son
fils, le Grand Fr6deric II de
Prus- ailectionnouer de giants
Dour leur Garde Rovale, auralent


p
V
I


Assurez vous a la


Norwich Union'



JO Etablie en Hairt
JOSEPH/NADAL & Cie.Repr6sentants.


LeWltIm6 postu rMdire, 6%~
wo i apopsi 0GOGoodyea.

-as". lasow-
jenoIag. OT.
m m'be. loqus



1 $0 Am di. A
W.me mod olI
i 4V"W43 k"


I 1--m- I I -W, -1 -l- 4mgpw I I I q ww I I m""No


meo do Dsodunes dans lour gsa dite ville, ea 1702.
do d'bonnsur, compov e dasol- I habitants do Bol G6rard
date do bell statuir. talent renemme6 pour leur a-
Cette costume deadunienne re- drease au biton at lIa emachb
inonteralt, semble-t-11, asese tes, leur vaillance au combat,
haut. Colul qui a donni son 'nom common soldata do no* armies
a cette habitation, ROSBIGNOL gouvernementales ou r6volution-
des DUNES (8) dent l'aleul naires, puib commae brigands do
.Rossignol, originalre do St. grand chemin.
'Christophc, probablament un mu Ausul, le prinom eat-i, tris
IAtre on quarteron come la plu courant dans I'Artibonite. Un
part des colons originaires de jour, J'ai Wtd le 7cme paoager
cette tie it i poque, vint soe fixer masculin d'une camionnette :
dans I'Artibonite en 1090 nous nout prenotumions tous Ge-
colnptait onze enfants 16gitimes rard, y comprise le conductour et
blancs et une trentaine d'enfants Ihomme de pine. Nombre d'ar-
adultirins mulAtrsa, 'lil faut en tibonitiennes ont0 Marie Girard
croire Moreau de St. Miry et come noms de baptime.
Descourtilz. Sol6n la 'tradition ora (2) Ls grand travaux d'in-
le, touts asa prog6niture 6tait de frastructure de la vaote Plaine
haute taille et les mille cinq de l'Artibonite out 0t entrapris
cents (1500) enclaves, qui ot- pour la plupart, apra aIs mike
talent en valour ss deux mille n eau (en 1956) do Barrago ra-
et plus de carreauxo d torre (co tenun doe Pligre: ca, t 4arir do
tonnerisa, screrie, bols debut, 1J58 par le Gouverammat do S.
lIs plu grande hattes d'IIervap I, i Pr6sident & Via de la R-
de bovins et d'6quins Saint Do publiquo, le Dr. Frangois DUVA
mingue), talentt ils toujours chose LIER, on vua d'aesur i'sor
8 sis en consequence do touted, cette region, dovenu;
1 Girard,JOLIBOIS. de c failt le grader A ris do la
Bpublique.
S NOTES (8) FIt' de Rooignol La
(1) Cette habitation apparta- chicotto, Rosigaol des Dunes est
n nalt S un colon do St. Marc, ql done l'ancstre de famillie hai-
* avait ashet6 des titres de nobles titnnes, Rosaignol at Desdunes.
se, Lemercier de BOIS-GERARD. Ses fils mulatra furent lei chefs
1 II fut 'un des monbres do I'Ad- do l'lnsurrection de. easlavee dans
ministration Municipale do la 1'Artibonite, d'abord aux ordre,
de Toussaint Louverture, puis do
Dessaalnea.
L'une des filled blanches de son
frbre, Rossignol Grammont, au-
rait enfant6 pour Toussaint Lou
afw venture.


________ _)_ _1~____ ____ ____


t-.~4araa~i6i~,~J"ai"L~ir'~i*~U~?r~YPI~C


Lw pines do famille n'y tolb- fort appr6ci. -
rent pas quo leaur sours ou laurs Llamarcessible Fondateur de
filled coenent flourette, entrant notre Pattie, Jpan Jacques DEB-
en concubinage, ni mime convo- SALINES, de court taille pour-
lent en justes noes avec des tent -- ayant v6cu des ann6es
conjoints do court ta1lle. La d6- d'eeclavage am lea habitations,
fense eat, 6galement t et aturel limitropheos de Duclos, de Mar-
lement, enjointo It la prog4nitu- handd' d Lavillae avait chois
re male, dans ses rapports avec des desduniens pour Iss enrolel
le sexe dit faible, de tell sorte dans son regiment d'1lite. II11 e
que lea detocndant. seront tou- fut de msme du Rol Henry pre-
jours de belle stature. mier le BiatIsaur et doe 'Empe-
L'endogalie ne constitue pas reur Faustin Premier, le Grand
une obligation formelle pour lea Patriote, qui appelbrent, des hom



Dansla lift6ri

JORGE LUIS BORGES, ecri JEAN PAUL SAIRTRE ne re
vain argentin, es. surtout le poc .le rien de ce qu'il a ecrit. Hon
te d'un indltuable ailleurs. n6tetk intellectuelle qui lui a pe
Lp.nm- .. A


r-
rt


CL L-U 1CII~-~~M -~lyl-- ---r~------- La


I


~




wUI 5' KARI Ls


-uar umzmmb


11 ,et ail A queonque nwsat
pan on situation, pour iptwr le
philasophs Jan Paul- Sartre, &
qulcenque n's pas I sentiment
d'*tro conaerni, do spicealer aur
Is clmportmenit ao <'aUtre va,
tout quiand tt autra sJ flrmf
.omain people noti, arrire pqtlt
fit d'iciaves, n'ayant Jamala ac
si ptS lour condition.
Mali l'Anilrique sera unle ol as
tidlare dana tonn lea domainka
ob aelt Lrahira as vocation. Ella
I sore dopul las Teaira d teu,
le ,terrie andlnes, lea tles parrui
In*s Jet6es Ca et Ak dane In lner
des Cralbe,. Jusqu'au itlu ru\u,
oft ei s no sera pai.
C'eat le Centre Amirhl Gene
,to la Rocque, U.S.A., Directeur
.lu CID qui ponrtuait 4 pen plr6a
en v a term" :
noun sommes a dtsg6a pur I'iUx
-snncma, cel dn dehoris quil oest
le totalitarisme palen et celot du
dedani qui eat 1'6gotane. notre hi
souolance B noun unir pour litter
contre Is falm, la maladle et 1'f-
C'ext to mnme Impfratlf de Is
aoltdarltA qui avait port Sen Ex
cellonce le President a Vie de sla
Rdpublique & d6clarer dans son
Message du 14 Avril 1958, anx
Peoples des Amdrlqnes : tant pat vral que la polltlque
des Etate et dana leur g~sgra-
able, ce PnanAricanistmne agits-
sant. si charge se vitailth et de
quality l ntrinseque de renouvelle
ment aeportera, .Jen uis s ar, cot
to formula de collaboration dyna
mitonue ar une condition de vie
amnellor&o et par l'duanoulssoni unt
d'on dautilbre ot d'une prous ri
10 6conomloues durables oui coin
'Ideront avec Ia disparilion do
lindAaliti des Communaut6
Excellences,
Fr'res des Amtriqucs
Messieurs,
Le people haitien tprouve une
lots de plus un extreme plaisir
a fraterniser avec cous ceux qui
a'Inthressent aux Afforts qu'il d6
ploie pour vivre dans la dignity
tt l'honneur, sons la direction 6-
clair6e de son Leader. 11 envoie
son plus cordial salt a tous los
peuplea du Continent Amrnicain
deont les falls lut font Phonneur
ae le visiter.
Je vous invite. Excellences, Mes
slenrs, A lever le verre 9 la Ban
te et au bonheur du Centre A-
miral Gene Ia Roceque, USA, Dl-
recteur du CID, du Brigadier Lo
renzo D. Bravo Deheza, Argenti
ie, Sous DirectUr, du tirindral
de Brigade Jose-Pinto de.. AraiE-
jo Rabelo Brsal du Colonel Earl
il. Ch nnock, USA, Ch.f et Sous
Chef du Ddpartement des Ecu-
do- ot de tons lea membres do
CID se trouvant parmi nous.
Puissc cette belle institution al-
ler de succs en success et deve-
:air de plus un maillon de la chat
ine d'ainltiii6 et de solfdartd deo
Amdriques-
Fin de digcourm
X 2 x
L'Amiial de la Rocque tuet-
tant de c6t0 son text erlt, jugs-
car lui iniuffieant, rel.undit par
ane brillante improvisatin dans
laquille il drlanre notaniment :
.Mr it Mirie'tre, il ett bon quo
vous ayez lanim6 coe v'rlt6k quo
nul ni prut cnt.qitc:r
Qui peut nicr la situation de
dernipr ored,' qui ai 6 n faite nux
'airs dana le An,6riquro et le


I


blat, fend4 dg plaintes dea votre
"l ast bon quo tout cola sit 6t '
entendu par meg hotsl sa qui
commae vous laves soullg, sent
do futors homaos d'Etat, do
future leaders.
Ma conviction est qua la mon-
do eat en train do bouser. La l
nuation du Noir o'am6liore. Je
no dout pas quo vous no rencon
tries ruasi te blenstt plun l,(
comipr6hqonalon.
Uno plaquo d'nhumt.iur fut A6gc
lenient rmo so au Minitre Charl
mars, au noes du CID., par son
Directeur, geste auquol le chai-
celler rdpondit par queiques
phrases heurouses de remercie-
ment. La remise de cutt plaque
d'honneur,. il la conslddrait, dht-
il, non aeulement comm. un geste
heureux dlu CID via rise du Gou
vernement Haitlen, mant coMne
une marque de l'amlit e i Al deCtii
ble qui tlait Is' peo-'plcs des A-
mdirques. It la conserverait cornm
me un souven-r inoubllable de la
visite 'du OID en Haiti.
Lvon se sapara, vers 1 h 30 du
matint, non sane avoIr pris de
nombreuses photos de groups;
l'une important lee 2 Directeurs
lu CID, les Secr6taircs el Sons-
Secrdtasres d'Etat des Affaires
Etratigdres, Mgr le Nonce Apos-
tollque lea danseura de In troupe
folklorlque nationaleu an grand
complete, le directeur de la trou-
peB Mr Narclsse qua 1'Amlral de
sla Rocque tint h fdliciter person
nellenenLt. II ne partit pas sans
rkitdrer au Ministre Chalmers de
transmnettre es plus chaleureux
rcmerciements au Chef de l'Etat
pour l'accueil Inoubliable qu'il a-
vait revu en Haiti. La
Tris belle manifestationl de la .-teA
,nti6 des peoples de sc continent. tb,


DECES
Nous annonions avec peine, le
dices de M. Andr6 Francois sur
venu en sa residence, a la Ciit
Beauboeuf le Mercredi 4 Mars en
course A 5 h A.M.
A sa .Yve n6e Rosina St Hilai
re a Mercilia Nazaire a ses
enfants Edner, Daniella et Hec
tor Francois a son fire : -Cl
home Franqois h ses beaux
fils et belles filles : Nicole Si-
maon, Rosita Roed, Serge, Bony
Lt Reno Michel
et aux autres parents ct allies
que ce deul affected Le Noovellis
te resduvele ses sincere rondo-
lances.
Le convoi partira de I'H5pital
de l'Univereitt d'Eat d'Haiti
pour be rendre a I'Eglise Ste An
ne oi les fun6railles seront e6l.-
bries le vendredt 6 Mars a 4 h.



Awveaea
F'afglais
ou Pespanol
on utilleant le systtme audio

Institut de langues vivan
tea 179, Lalue, es face de la
Ruelle Diffort, local du Coii
ge Classtque d'Haiti.
Inscriptionsa
Lundi et Mererodi
de 5 h. A 7 h. p.m.


mrInmmSPOT


ii .Arg lus (Bendao

ira It Mexico


a tAPCO, ati"n','at's
busp'Sdacilsotics nssioea,-


assurera les frais de voyage al-
ler retour Mexico Hasti d'un
joueur de la Selection Nat:onale
ce Football ivincre A I'ultime pha
se des iliminatoires. Le choix est
fait. C'est Ren6 ARGELUS, no-
tre lateral droit de l'Equipe Nationa
le qui assistera aux finales de la
Coupe du Monde 1970, Cou-
pe Jules R i m e L, bbn6t',-
ciant par a i n s i du ges-
te de cette Compagnie industrial
le que dirige avec competence M.
Bill- R. Steed Vice President et
Manager Gindral.
Comme le soulignait M. Steed,
dans sa lettre au Bureau Fide-
ral, au lendemain de Kingston,
les efforts de ces joueurs m6ri-

Au Compte Gouttes
-(Suite)
se tuerait pour l'tre aims
irait tout seul au cimetiire.*
Et serait peut-6tre vite rem
plac6.

Bien souvent, la femme di-
clare au nouvel amant n'avoir
pas aims les prc6idents.
Histoire de lui faire com-
preindre qu'clle n'est prisee
que de lui !
On sera.it asse-z nail pour aIn
croire ?
Chatte !
Tout simplaneent, ellt joues
la comedie de I'amour.

8X Xi::: 3


__ ECONOMISEZ
^M I 1 DOLLAR
AU CAPITOL SUR CHAQUE DISQUE
.. .... 170 A A Pour cla, achetez i
partlr du Dimanche 8 Mars 1970 la, Continental Tradingq
a 5 Hres, 7 Hres et9 Hres _____3


tu d'etrte reiompaens-,.
'ait, 11 grantissmlt '. tr
de I'un d'slntil CU. nu Me
ARGELUS, dont le com
:nent fut exempluire as. co
la magnifique champagne n
le, est origmnaire de I'Arti
N6 le 7 Mai 1938, il fit se
mires arises au Club Aig
se de St Marc, puis' fut s
par le Bacardi. 11 regagna
silence ofi apres une peric
repos, fut intigri 1 l'Aigle
Retenu peur fair parties
Selection Nationa-le depuis
nde 1965, il defend depuis
enthousiasme et foilee N
Rouge.
En filicitant 'heureux 1
claire, nous presentons nos
pliments a Mr Bill R. Ste
. su appr6cier A sa just
la brillante parlicipaiion 1
ne a' iXeme Chnmpionina
Monde.
xxxx
FOOT-BALL
Coupe des Clubs
champions
ISTANBUIL (APP) ,
En match A Mee des qu
finale do la Coupe d'Euro
Clubs Champions de Foc
l'Equiper Polonaise cEg
Varsovie et le champion d
quie Ga Astasaray on
match nul un but partout
HERTHA BSC BERLIN
BAT INTER MILAN P.
BERLIN (AFP)
En match aller des qus
finale de la Coupe d'Euro
Villas de Foire, l'Equipe
tha B. S. C. Berlin-Ouest
to, ce soir, l'Inter de Mil
un but zs ro.
xxX
FOOT-BALLx x x
COUPE D'EU-ROPE
GILL (APP)
En match aller des qu
finale de la Coupe des Clul
pions Europlens de F
Glasgow Celtic (Ecosse
Florentina (Italieo 3-0 (m
1-0.


LA OREVE
DER OH E1N8 D %' FB,
,INTERDIT ATX D. & A.
WASHINGTON (APP)
Le Prsaldont Nixan a altn
merredi oit r Ia r4 oluton du
O sa Int'rdlant fa kr m du
lr, do 87 Jours l movement
grbve gen6rale doe Chensmib
d PeFor.
Oitto grAvo devait common
ier mercred & Ainnuit.
-Mal I lo porte-p'arole do is Mai
son Blanche, M. Ronald Ziegler,
a soulign6, en' annogant la signa-
ture du document, que colui-ci ne
rAglatt' pas le conflict et qua tous
lea efforts seraent antrepr poor
persuader lea quatre syndicate
des ouvriers des Chemina de Fer
S et lea compirgntes prieea de met
te un terms 9 &eur diffdreAd qui
ribque profondes rc-
pIrussaons saur touted 1'6conomie
smbricainc.
ICEDENTS A 'DENVER
(U. S. A.)
IENVER, COLORADOO) API
to A a suite dos. rdcents Inci-
dents suveusdan la region d
.Denver, au Colorado, des renforts
a4t 96 envoyna pour privenir
tRnte manifestation de. violence
.pendant la visalte qu'effectue en
co mommet dana I'Ouest des E-
tato-Unis Mme Nixon, sla femme
do President.
A Boulder, a une cnquantaine
do kilometres an Nord-Ouest de
',Denver, ou Mmne Nixon s'6tait
rendue mercredi pour viaiter des
centres scniaux de voloataireo e-
tudiants, trois boombes ont explo
S6 ces trois dernienrs jours : lune
De cc dans le local de la preparation
rsence nitlitaire de l'Universit6 du Co-
exique. lorado, une autre dens une Salle
sparte- de la Faculth des Sciences, une
urs de autre enfin sous une voiture de
niundia police.
bonito. Bien qua, ces inisdonts ne sem
es pre- lent avoir Aaucun rapport avec
le Reo- la visite do Mme Nixon, lxes ser
ollicite vices de security de la Maison
sa r6- Blanche ont envoy des renforta
ode de pour prendre avec les autoritls
Noeir. locales lea meu na nieessaires.
de la Mme Nixon i0 passer trois
il'an- jours dan le .
s avec
Moir et
bnefi- PWmavce
Sco isranUenae aux
ed qui Natos Ue
vaheurN n
haitien NATIONS-UNIESl (AFP)
at i du Le Representant d'Israel A
P'O N U, M. Joseph Tekoah, a
flait une demarche pressante au-
pros du Sd&6 airtre Gnueral M.
Tlhant pour qu'il convainque le
Gouvernement Libanais de met-
tre fin aux actes d'agression con
tre Israel qui s'uhtensifient 9 par
tir du territoire Libanals et qui
arts do se produisent depuis quelques
-pa des jours nsur tout le long de, Is fron
ot-Ball, tire.
gian de
le Tur-
t faith Retraite annuelle a
St Louis de
AR 1-0 Le Coltde l'Association des
rts de Anciens Elives des Frires de
arts de p'Instruction Chr6tienne a le plal.
peu Hers ir d'informer lea Mmnbres di
a bat- I'Asaociation que sla Retraite A
ia n patr nuell esra prechde & Ia Chapel
an pa le de 1'Inatitution St. Louie do
Gonoague par le Reverend Pnr
YVES RIOU, Aumonler au Ju.
vinat des FrPres de l'Instruc
tion Chr6tienne, du Jeudi 198 a
arts d Dimanche 16 Mares 1970, h 6 hre
o Cham du soir.
0ot-Ball Le Comit6 invite lea Membra
a battu h partleiper en grand nombre i
si-tomps l'accompltssement du devoir pai
cal.
Le Comite
-o-T- P-au-Pee. le 2 Mars 1970


Conltge international
des Chirmreicns
La iSestioni-Haltmino du CoUil
ge avise lea confrere quo sa re
union annuelle aura lieu le mar
credit 18, jeudi 14 et vendredi 1
'Mai 1970 au Centre MdAical 27
RAY Chemin des Dalles, de 8 here
a.m.


s.Vites a presenter leaws travaun
Lt nous fire connaltre lear
'sujets entire le 20 et .le Avril
Ceux qui na pourrq at. pn Atr
presentss peunvint' envoyar leuas
travaux quni leet 0ln par u
confrlre de lenr tshX.
Constant PIB RBE-LOUIS
Secrdtalre.


O'eat kla u wte do tto d6mar
obh, a tadWqu6 I. TdMoah a Is
Pressed que I le etlire. Ga*.
ral a Invit6 le lReprsentant do
LAban, LM Edouard Ghorra, vk
nir la voir pour discuter ameC
kla de Ia slttoaon La LD616gaton
Libanaise confirme q K M Ghor-
ra a'emt rendu cheap M. Thanit &
la demands do co dernter. Le d6el
gu6 israblien verra do nouveau.
-M. Thnt nmercredl aisor pour pron,
dre connalssance du reoultat de
as dbosrche. ,
lM. Tekoal a.remia ann mnma
teanps au Praident du Coiiseil de
S6curit6 et Secr6talre Gt6nral
una communication o0 11 'litve
centre la politique dtHbtrn&antt
hostile du Gouvernement Libanaln
et centre les attaques survenuods
apris les r6cents accords entra
Beyrouth t lea organizations toe.
roristes, qns lagitimisent I'utilisa
tion du terrtbire tibanais con"
me base d'agressfon centre Israel-'
x x x x -".
BRADYSISME "
POUZZOLES ': LA F ITE
VERS LINCONNU.
POUZZOLES (DE L'ENVOYE
SPECIAL DE ,L'AFP
ANTOINE MBRLINO).
'Sous I'empriae de' la panique
at de ]a crainte d'une catastrophe.
la poqpilation de Pouzzoles' pour-
suit son exode sous la pluie et le
souffle glacial de la montagns.-
Lee vhioules destines a li'vncua
lion du Quartier Baa deo la Ville,
sle plum. ,Matelas snr les 6paules,
trainaint des chariots d'o apparals
sent des couvertures, des pole,
des casseroles, des cuisini res A
gaz, des jouets, les habitants de
Pouzzoles so dirigeni maintenant
en longues colonnes vera les loIca
lits proches. C'est la fulte vers
I'InconnU, la march du disespoir
prdfdrable a la mort lente sur
place, dissent les habitants de
Pouzzoles.
La p&che, premiere activity
keonomique de Pouzzoles avant
l tourism, eat igalement en train
de disperaltre Les p hours, qui
avaient jusqu'k present r6sistd a
la fuite, abandonment eux aussi
le Port. Quelques uns d'entre eux,
qui oant v6cu ii tonte leur vie, se
lamentent: on no poarra plus rien
pecher dans ees eaux quil culsent
les poisons, disent-ib. 'Pouozoles e
tait le second march adux pois-
sons d'Italie apris San Benedefto


del Tronto.

@aL et mkme
fr d'Affailr
meros du -p
avolainalt rPa
millions do n


-LES OPERA
tU VIETNA]
AIGON (,All
.Hult raid
giants B-652
tions de Tr
Nord-Vietnap
du Laos et d
bombardemen
la roquette
Front de Lib
lions et inst
et Sud-Vietm
qu6 lea derni
guerre asu
ne operation
re, que ce soi
Sad Viotnta
Front Natior
dt% enregistr
semaines e0



AU M0
Saisit to
occasion, c
sa prestigi
riv6e des
tissus fran
broderie, bi
toile d fil
tergal, ,il
pans oubli
pour enfa
draps de
salons
Et c'est


L-eeoar ao d pvraftl ln d'advweal
elet d, m'Adr., ema ,tSu. lt
rsrhdteensi WOE*.,s -dins gut a*atten.
do France Le al dalent potent 1 n nouvalle
w annael d Comn asle d'attaqumo eordonnka, fin
oalson & Pousoleas FrNlr dmut MArs, dans la
a dornier trola sent d do ada nmps de s or-
nouveaux francs. e atong et Nord-Vietasmien
xxx MalTr cse calab rlatif, lea m-
TTIONS m6riwains ont sub l a semalne der
I luinr p l pert plus Aai 6v0 M
PM treglitrea depulis plus de trms
pp) mol. "
ds des bombardiers it x x
our des concentra-
oupes. Vieton"g et DL C .NTFAOS
ioennes en bordure D'UNE ESQCALADE AU LAOS
Ie Cambodge, quinze VIENTIANE (AFP)
its de harclernent a Les Nord-Vletnamians pour-
et au mortler du ratent enuwhir tNut uo Laos ein
Ration sur des poil deux siamin si les raids amnri
sllations amnricaines calns dtlentat interrompus, annon
ammleies onit mar- c-ton nmureredi de source occi-
iores 24 houren de la dentale a Vientiane.
Sud-Vietnam. Ancu- Lea bombardiers amincains,
de grande env.ergu pour In pha 1rt bass.en Thaitan
it du ct6kmeAaasno lande, effectuent en effet de 150
%mien on du cit6 du h 200 raids quotldienB centre l'Ar
nal de Lib6ration n'a mec de Hanoi tandis que les pe-
6e depuis plusieurs tits VT-28) de' T'Arme laot:wnne
n dipit d'importants "'en font qu" vingit quarante,
ajoute-t-on.
Le as m6icaina onut trois sujets
iPQ_ 1 4 104 de preoccupation : le fait qu e la
Progression a Nord-Laos est
IN l cm die, selon eux, exclusivement aux
ujours Iheuresea Troupes Nord-Vietonaiennm.i.
ujours 'heure cL'eacalade* de Hanoi en ma
celle d'annoncer h tire d'ainmemts et l'utirsation
euse clientble l'ar- de Roquettes de 122MM, de mor
ustier de 120 et peut-itre d'artillle
articles suivanta: rie de 122 MM.
,cais pour robes, Reprise rapid de la Plaine
atiste, linen, opal, des JarrPes par lea Nord-Vietna-
unie et imprime, miens disposent encore do trois
mole avant Is seiaon des pluies.
e de fil A drap etc. De son cot6, Hanoi est prioc-
er des pyjamas eu par l eacalade am6ricaine et
par leMplol, au moins une fois,
nts, oreillers, et de bombardiers .
toutes les dimen- Les craintes ressenties it Vien
tiane, de voir l'une des parties
oublier lautre a intensifier I'es
superflu ,de vous calade paraissent done justifies.


parler de ces confections et
articles pour BEBES.
Pas de jolly b6b6 s'il ne
s'habille pas
AU MONDE CHIC
Rue du Magasin de 'Etat
S 89.
^,^.r^.^0^.^.f


Damien face a sa mission

(Suite)


diants en Agronomil et pour les
41lves de l'Ecole Moyetme d'Agri
culture.

LA STATION AVICOLE
L'Aviculture est on genre d'ac
tivitds tout A fait passionant. II
est, en effet, assez rare de ren-
contrer un Aviculteur plus- ou
) moins bien organism qui n souit
attach A son travail. De i'avis
des connoisseurs, 'Avieulture est
une Entreprise qui reaele de gran
des possbilitds de rentabilit6. Un
mien en salt certainement long.
Aussi, east-il en train do ra tarer
soigneusement t mintimuseaient
sa Station Avitolo exs~prmentale.
Son ddsir eat quo I Aviculters
haitieas n'alent plus &i fatre venir
de l'6trahser des pOulW pour
tours operations do reproduction
C'est ainsi que cott e station e 11
vre h toute une rfe do travaux
de rdorganition et de radanfta
tlion. Ceux-O revetent souvent
un caractbre dlicat tant doun6
qu'il s'agit an prime abord d'effec
tuer ivexpdrimnitation des diffM
rentsa races de faeon .pouvoir
ddceler celts s'adaptant le mieux
A nos conditions climatiquesa. Lea
types de ratio d ration de forte quality
nutrtive et a meileur niarch6
possible sont aussi A exp&3inentTr.
En tout dtat de cause, Damlen.
a maintenant A sen disposition
S lus de 700 revroducteur. Ceux-
s ct ren provenance de New York.
bont d'un Automnatismas tonnant.
Quant a ba Poussiniure, el a
ot dan s ph ou momns bien gar
nla at o cdesq tentnit un as
poet ass gmai ."A se altrayati
c QlOlUSr A cole trvadle
pour lrnntant d augmenter sonl
iroupeaun do fondation. Elle s'oi
quipera bient6t de nouvelles Bat
tar-les de dtnarrago appeles.
dans une large measure, 9 faUtler
ass eMEatCl'd'i,,cUbation. Cel-
le"-as n sont pltouours facilse.
car Pun des poTts esentimlo ot



;- VOUS


I SOIR


T DANGER
SCiLEUX-SCHLEUX

It NihRt Cl C

donti. $ 3M


de tdijours veiller A/e que les
oeufs soient unif ora t n
ehauffId. Et il semble qu e saa
nest pas tris solvent poasbLa
ave lea coupuree apit&res db
1'dnergie ilectrique.
En d6pit de certaines difficul-
t6s, surmontables au fur et A me
sure, 1'Entreprise va d'un pas assu
rn. Et, quand on sait qu'un incu
bateur peut, 9 lui seul, contenir
des centaines d'oeufs, il est pos
sible de so fire une id6e des rT-
sultats susceptibles d'itre obta-
nus par la SStation Avicole exp6
rimentale national du f it de cet
excellent travail h caractre a ia
lois pratique, et acientifique.


MAIS OUI
SALON DE COIFFURE -.
M=TE
h la Rue du Dr. Aubry
No. 149

Repassage
Lissage
Mise en plis
Coupe
tTiasae,
Coiffure
Lavage des cheveux
Manicure
Pidicure
Preparation des Perruques
Coupe des Perruques
Nettoyage des souliers
Etc... Etc..


Offre d'emploi
Salon de oiffure rencher
isthaticienne expirimentie.
S'adressaer : 147 Rue Pave
Port-au-Prince.


AU CAPITOL
Du Jeudi 5 au Samedi 7 Mars 1970
a 6 Hres et 8 Hres 30
Un des Sommets du Festival 1970
du film fran.ais.


MinEL DUCOUUSSOY
CAOLINE CELLIER
JEAN YANNE
dans un film de CLAUDE CNABIROL U .





PA^^^^^^ CI CA,^ M^^^


Entree Gdes 250 et 4.00


arm a


(Bulte do Ia s6me pagp)


REX- THEATRE
Dimanche 8 Mars 1970, h 5 Hres, 7 Hres et 9 Hres
Un espionage terrifiant :

TRAFFIC DANS LA T REEUR
(En technicolor)
Avec JACK PALANCE FERNANDO LAMAS ALDO


Une lutte d'un acharnemient incessant. Des combats d'une furi
irascible... Des bagarres saisissantes... Un esspense oppressant,
Enrede Gdes 2,511 el 400


Q@@@@@ @ l@@

Oil IREZ


SAME


DINER E
AVEC LES

Au Road Pol


LA BEAUTE ne s'improvise pas IELENA RUBINSTEIN la cree L



EMAIN VUNDREDI 6 Mau VOTRE ONSILLER






KgRA A VOTRM SERVICi A FOOD STORE D9E 94 MIDI


~ --aFe~s~8aaa6~p~c~ --g-~_g~i-Fi)-~--C-B~F~-I----Bll~iQII ~~ --*i~--8--


PI AV U 0~-. _-- -


IF -


1


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs