.I Mouviment Scout qui iaidern i
r. pandre ,uas d'amour entire les
ioiiinmes nnrtageont ;a m6m-e ter-
it et enfino In chaine de I'Au re-
ivir. Hip, Hip. Hourrah Bn-
,i-n! Powell! Ue lhbelle sairi-e
Sitte semaine scout oeat un sue
lis complete.

II faut riidre hommainiage au dy
naminsme, au dislnt6ressement
,., s Organ'aLteurs, particuli/re-
.,,nt du nouveu clief scout, I'A
gronome 6ducateur Lucien Cant i
%,,. ass,'t6 du nuvs'sau Conimis-
.aire G6n6ral, le professeur ODar
cot, Franqois.
Ix th/ie de !':,unce, a dit le
"ief scout dans son message :
euA 1'coute de nos realit6s nation
iales pour le d6veloppements per
mettra araos gorecns de conti-
10cr is offrir au D6pa rtenient de
i'Agriculture, des Ressources Na-
turelles et du D6veloppement 'Ru
-al (DARNDR) leur concours
planss la lutte centre b'erosion et
la realisation sur la base de 'au
to assistancee de projects socio-
economiques comme ceux oe Ctoix
des Peres (Leogine) et de Collin
I Greasier).
cQue notre scoutisme ne vive
s-us selfrosg dans un immobilis-
ane traditionnel.) La conception
o 4volu6. .S'il est toujours soli
darital. aicur. froternel. nlein
lir .discinline personnelle. il est
aussi recherLhe et dynamisme.,
SCOUTS TOUJOURS.


mA,'jCARiRBBFAA/RIWAYS




PORT-AU-PRINCE

La Com.paWie ayant 24 annees de Service, dams les Canaibes



NOVEL HORAIRE.



MARDI MERCREDI VENDREDI SAMEDI


Vol 601


Depart New-York 13.15


Arrivee Port-au-Pce 16.15


Arrivee New-York 21.20


Colgate au oltardol p rotege efficacement


la sante et la beauty de vos Dents.


Pour toutes inforniations concernant ces Vols Supplementaires adressaz-vous a notre agent de
voyage ou aux bureaux de la Trans Caribbean, Cite de l'Exposition.



Tel. 3283 3974.

Airport et Service Cargo 3085.










N.B. Soulignons qu'en reason de Fintnsification du traffic. La Trans-Ceribbean Airways orga

nise des vols suppldmentaires.


S................................... i ..- 1i ..iiiiiiiinln s'1Il


PAOPiV'-


Dunn in sird&, plusieurn per-
KOUixliLes. admiratricen du Mon
\emn l Seout, prirent part .11
IanqiKtl de 10)0 onuverts Orgeni-
id aux Conaques, eL qu'.nimnlrenl
ies chefs de group par leurI
chants au repertoire varliA et in6
puisable, us V.'impulsion du bou
Le-en-train, le Scout conitiller
Felder -St Germain.
Les invitsen suivirent iavec un
retl intarit le ,ddroulement du
film snr le dernier jamboree mon
dial qu ieut lieu h Furragut Sta
te Park, dans 1'Idaho ou plus de
10.000 Scouts de 107 pays ont
.raternis6 pendant 15 jours.
Ils itaient tous de jeunes gar'
ions, enpoirs de demain, qui, bien
lUe noe parlant pas la mn6mie lan
gue, ze coiniprenaoeut. Car ils
poursuivaient lea mimes id/oux
amour de la Patrie. justice, hoi-
vntete, amour du prochain, r---
cherche de Dieu.


Scouts toujours


el 2 D6part Port-auPce 18.00


- ------- - - - - ~~ 1[[~~L~.~~I~~ s~11111- I 111~~i ~ r I~l~lI


130000croDDlM MIZO8-200 = 2


_ ___JIWI


1~


Auh


r9


.'-..




KERC1~~~~~~D 4KU Y emMGYUoJU_


----~~~~~~- --- ------ 't46Wt'---- .,


RHUM BARBANCOI
* -1-


'IPUTE DEPUIW 1M62 ra v
CE /u


Retograil en Lotion et e .on- .r.a


1Pa r Fraesrw-Druasice


4m~~ I aeds ,. .i-d ow'-ls, do sot* uimss ds rfs
tso ue~aoaase -1 wse, h @"ossmla pcepeo"tdsoa vgt, a.
(gIai t m~ OMa" PN00, d.ma..
Ihr.4e do voprodseseoss totals Var pidUo r~s'd
'w-oc~ci K~q Fot. pvsdisto N..Jmowei
LENOUVLLSTBD.

JEUDI 5 MARS ION0


21 MAiS AU 20 AVIUL (BE
LIER): Mime 1i Youa aves beau-
coup de travail .4 quo vous aspi-
rat au succh no n6hligas pas des
details par hit,. Des facteurn
d'apparence minime pouvent 6tre
d'une trks grande importance
pour ensemble du tableau.



Aujourd'hui

MERCREDI 4 MARS 1970
RAINT CASIMIR
JEUDI 5 MARS 1970
SAINT ROGER
MI-CARaME


COIN DE L'HUMOUR
OYGLOI TE
-- On n.a dil qW1e votre fille
ainprnait P'cap6raato .. Est-ce
qu'uile Ie perle bi;n, iunintenant?
-- Ohl Je vous croisa Comma
di elle 6taiL n6e oans le pays mA.
mal
X x X'
QUAND LES POULES
AURONT DES ANS
Dans Une cole d'agriculture.
Eitve Martin! Pouvez-vous
me dire Ia quoi on reconnait 1' ge
des poles?
Aux dents m'steur.
May's ... les ioules n'ont pas
do dents! ? ,-
Leas poules, peut itre: fhais
.n0i. "en ail Si la pole est ten-
're elle est jeune! Si elljest.du-
ar. elle ett viaill-.l

PLAN rIuRADE
Les 6 wvce prtscriteuc leur de-
voir de sciences naturelles.
Co.nment, Mcrtin!, dit 'ins
tituteur. Tu cassr.n la Plante des.
pieds narmi lea planes grlMpan-
Ben, m'leur ... 0.1 habite
'in septimFe 6tage Bans acn -


MAUV-ISE RENCONTRE
Deux am's mitrchent danrs la
STraverons 1ol, dit soudain
I'un d'eux. Vqil L noire ami Du -
pont qui viit,par. ci,..*t je lui
doei cinquante. frxar... "' -
Ce n'eat pas Is pelsael JIl
inrversera luI name qusnd il
in'apercevra: II m'en dolt enti

)NE PLACE IDEALE
Un Breton, qui travaillo de-
P1ii ,uclqus tLmI;i uai. la .capl-
tale revilnt passer sea vaeancet
Ifri. pas moyen de tronvor
,1.1- -in~ I til flit. u1n do soR caraf


21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU); LW cuomppaisons avec
autrui dolvsnt vous stipiular et
i.on vous abattre. Ne Arenez pas
la critique trop A coeur. Si vous
I'envisagez calmement et object
vement, elle se r6vleraa f6conde.
22 MAI AU 21 JtfN (GE -
MEAUXJ: Jouruae de forte ins
liration. Votre perspicacitd vo-
Ire don de plairs, appliques .' oil
il faut vou's apporteront des avan
tat" insoupmonnes.
2 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): LeAs ifluencet do
la Lune- stimulent vote cura -
geux et noble effort. Journ6e oi
vous devrez fire de votre mieux.
Si votre route eat bouchbe, cher-
Lhez en une autre. ,Ne vous lais
sez pas ddcourager.
24 JUILLET AU 28 ABOUT
(LION): Malentendus possibles
dans des secteutra impr6vus. Rea-
gissez avec smabilitb, tact et un
profound ddsir d'y-voir clair. Mon
trez-vous sincsa, ealme et sym
pathfquo.
24 ABOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE): Attention aux
apparences. Regardieo au fond
des problems. Bonne Journ6e
pour fairs preave de vos a uns
d'artiste qql s'associent si bien &
votre expert prgtiluv.
24 Se PTJ'MDaM AU 23 OC
TOBRE (BALANCGr) Ne vous
surnenez oas pi an ODrenes des
risoues inutiles. Qu! jAue solt Ie
poids dt vote twavail gardez du
tem n pours la rAflexi3on et la con
templation. Connaissez bien votre
actuo, statn quo,
24 OCTOBRE All 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Vuu vous
-nanerez sans doute trop dure -
ment et voUns creerez de la ten- i
e on et de 'inqt3dtude. L'experien
ce vols apprendra, que vous en-
djmmawrrea sins; votre sante et
diminuare evotre efflcacit6.
23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBEE (SAGITTAIRE):
Vons vonus relevez gfndralement
vite de vos doceeions. Cc doit A-
Ire le cas maintenant car vous
rencontrrerez pet ktre des pas-
sates, diffciles. Evitez la tergi-
versation. les mesquineries,-l'ins-
22 ECEMBRE AU 20 JAN I
VIEft (CAPRICORNE): Votre
, Inn de reconnainre l a cnsuis et
os malheurs de votre proehain
aura soi polein emniol en divers
aecteur-i. PFats, lIe mximum
1oour porter remsde sux .dftresa
21 JANVLER AU.. 1.0 FE -
'VRIER (VERSIdAIn: Lisez les
cinaeils au Cgpricornc. La slmi
litudc dc evos cunjpnetious sugg- '
ize on prbgramme identique. At-
tmntiuon h I'Imprl. de, senti -
ments etl des eitrainementa du
:.ocur.
20 FdVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Assez bones in,
fluences. Vous agirez et amelio
rerez voas rsultats par dos technt
quest uimplea et ,mgsnit uses. des
woupos de poucea i des m'.:lhodes
ou des pians don't la concepntion,
pit moyonne. I


radeo. Tu ne connaltrals pas omn S1 VOUjS ETES NE AL JOUR
Ibl pilnce h Pnrls7 D'HUI: Vous ites plloy.ble at
len... 11 y a la place do Ia ardent ausel. Vus uin.ez vral -
rnncordie u'est usm ninl du toutl inent vore prochain. Vous ddtes-
tez le mal, eurtoat celuil qui est
S A flfait anx mnalheureuw; et vous Ates
PAS MAL DU.L' TOUT' prt A d6fendre biur cuu. C de
tous Vos moyens. Dc nonmbreux
Le cnpitaine fail I'nasruction nagistrats, hon.mes de loi, politi
deCo euncs ri-crisn. ciens, musicieas, chlmistep ct
-Usi hdroa, voyez vous, c'est chercheurs ont 6t&A ratifs des
tn gaurcon oasi peur, hIave, tW- Poissoos. Des mnr;ns aussi. des
* dilieiiro mome ayLnt du cran ... ecrstnires iculiers et des ani
,-n tin nit, c'uot un vrai mAle I aiitors. ndeaaz le souei et la
Soldat Durand, citez moi un lots lendeniain.
Jeanne. d'Arc, mon canitai x>B


BELLE FAMILLE
Un peirtre abstrait fait leI
hunneurs deson exp"ution i des Les Prodults
Ce tableau, p'sBt mot, point
par mol-mgme... Ic, c'est le Dor
trait de 'sa fem:,e...
Ah beni J'esphre que voues
n'avez pas d'enfantal


UN SENS AIGUISEJ
-- Eleve Sagacel Voulez-vous
'ne dire qual est, A votre avia,
le plus ddlicat de nos cinq sens?
Cest l'odorat, m'aleurl
Et pourquoi cela?
Ben, m'slaur ... Par exem-
ple, el on s'anseoit sur une 6pin-
sle. on no la volt pas, on ne Fen-
tend pas, on no la touch pas,
on ne sla goflte pas ... males on
-la sent
xx

DECES DU JOUR
DECES DU JOUR
Joseph GInette 2 ans
Berthony Joseph 3 mois
Sia Vierge lean . Enf
Mar Lubihln 70 ans.


Pharmacies assurant
le Service cette n lt.
J BROSS
Archives Nationalm
ACRE COEUB
Lolue


A PORT-AU-PRINCI


Rajeunssez avwc RESTOGRAI
Plus de cheveaux blanes. '
Pour lea Hommes aIs Lotion eet xcellente.


Pour los Femm", r6iultat a- prss 15 --8-0 et 60 ours. Succ.
garanti, plus de 8000 pers6onnes Portrau-Prince en out fait, d6-
jI Iehoureais oxp6rince.
En vonto dan. tbutes Pharma cies et Epiceries.
TIPCO, Distributeur.





DUCO


a 1'Age de 1'Espace I


Pour ktre adapted A


'epoque des satellites et


des fuses, votre voiture


doit 6tre resplendissante.


Elle le sera quand vous


l'aurez passee au VRAI


DUCO, le DUCO


authentique garanti


par la signature



Dupont de Nemours


le seul VRAI DUCO

pour voitures est en vente
a la




SOCIETE HAITIENNE


D'AUTOMOBILES.


AVIS


A M PC Opeavestt acet





SMme. Robert Gaetjens
was

Coles' Market
Lave

Boulangerie St-Marc I


-1


oyage d4
.DECLARATION DU PRESIDED


NL


ARABE -- ISRAEL.-
LA VILLE DE SUEZ
BOMBARDED
,LE CARE (AFP)
Un porte-parole du MinistA
de l'Int6rigur a d6claria .ma
soir que des appareils iaraalli
avaient bombard aum course,
l'Oprs-midt des objqctLif civ
altu6 s P'lint6riepr de la vi
de Suez et danis ses alentour,
modlats, announce la i radio
Cairo. ,
Le porte-parole a prkhcd qou
conns d de ce raid 08 mialo
magasins, dcoles, 8 hS6pltaux, u
mosaume, une 6glise et delix cl.
sportifs avaient &t touches. 11
cebendant ajout qu'on ne div
ralt anucne pert en vise 1
maine,.
Auparavant, un porte par
militaire avalt d6elare quo i'as
tion isra6llenne avait bonaimr
A 18 heures locale des obitj
blilitaires dans la region de Sp
sans causer de pertes parmf
forces gyptiennes."

LA DEOTGNATION DE
M. ALDU MORO
de Francis Casmoin


ROIME (AFP)
L e suspense a pris fin, M. Al-
doloroM' nistre des Atdaires
Etfingures du gouvernement d'-;
i crate chrutien hompgqeu de-
misuionnaire presidd par M, Ma-
riadio Runor, ua chargt-d ten
:Frlde d0nooer la emae-_
t- l Moro f;-eurait on ti-e de Io '
list des i rbta,iE.Iil,:ts q O s,,e
parts. La De-moraUle Chr6tlanne
avait sOumise & M. Giurpfpe Sa.
ragat, Pr6sident dci. in Rtpublique.
11 est J'un dsa promoteurs do la
formule gouvernementale de cen
ire gauche, toujuurs retenue par
par le Chef de EtaL
M. 'Aldo Mor quio est pase
maitre dana l'art de sa ngocia-
tLiun voire du compromise, nlgno.
re pas leas difficultEs qui I'atts
det.Mais en raison m raie de sea
qualits tde ndgocinteur, il 4ippa,
rait, en l'tat actual, des, chose,
ronme l'homme politique. le plus
qualified pour dnouer Isa rise oc
tuelle que I'onl cosiaidre come
la plus grave qu'ait connue la
rnpublique italienne.
Le caractrc rerstLrictlf de son
mandate site les difficult de
lheure. I.a russite de soa nissilon
d6pend (I asoudiges don't ]a
ehartl Ie Pr'sident de In RAidmbli
que, si ces pries de contacts sont
considdres comma positives. M.
'Moro devras d'abord se r6fdserr
au Chef de I'Etat, puis il pourra
Passer A aI second e phase de ns
mission, celloe des n6gociattons
Proproemcnt dites Pour In forma-
tion du gouver-nenient.
Leos difficulties de lheore sont
nombreuses. Les pr''cipales por-
tent sur la Idelimitation de In ma
joriOt du. icouvernement (rap -
7iorts avec lea ocommuniastes). noll
Slonue eonomique et finanetLre
(austerite) et-autonomie de b'E-


Communique
'Les Membres de la Commission
de Contrble des jeux de Hasard
informient le public, particulis-
rement lea placiers -* joueurs de
Borlette que, conformement f
Particle 4 du Decret Presidentiel
en date du 31 Ddcembre 1969,
une nouvelle sri'e-de Fiches de
la Defense Nationale sera minse
tn vente blentot au local de sla
Commission a la rue Americai-
tid.
'En consequence, dn dclai de
HPIT jburs, k partir de la date
d las prdsente, eat accord&e
tout placter de Borlotte pour li-
q4lder leur ancien stock,
Prt-au-Prince, le 2 Mars 1970.
- Antonio D. MELTJI(N
President do la Commission


tat B 1'6gard du Vatican questionr
controversee du divorce).
.X x .


e Pompidonu:
NfT A PROPOSE" DES MANIFESTATIONS
communuLt6s de Chicago Cos on Nixon a 6LA pour ao voyage nU
ro ions, ont 4 eOxtr7 aise t CpuM mnL i J MIUtra-
eanco, extriaontot ebortala. *o t Ti o aM ,f -ir O do..
trAmmemont ompr6hensifs, at Jo pays. C'est ce que J'vaia voniu
arole pouvoir dire que nou. n'a- ranimer at cola on avait besoln-
vens poes 6t bkn siur ,l. mma C'ost ee qui est falt on toot cas.
avis cor certaines questions, nmals Aupsravapt, parlant de I@"-
qu'k tout le momas thacun a op- aemble de son voyage Is Prist-
pr6cl6 la sincerity de I'autre et dent Ponpidou avit natammew t
ses bones intentlone. Et puia d6clarf:


W YORK (Af P) .- .. tre l polIco do Chicago qui a
S ' lafss des manalfastants u iappro-
M. Georges Po)npldou. Pral- ho" sufflsammo nt pra s d ul
dent do Is W'sabl.' et j:.1os 6puyo .pur. pxilimer
a ddca maldi u9l n atL- de l t I A s endra
mail eu Itontinon dlnulter lee que dans un coas particullor II
chef des communaut6a Juilves a- pensalt qua la police auralt pu.
m-rlcones en annulant. ,on, nsw. avoir collabor6 avec lea manifes-
d0p-vous prdvu lundi, mnts:jl a tantat.
soulign6 qu'I son avis, ctte-coon ,
versation Tie se setalt pas .r6rt. A propose de sa d6clsion de no
I t s utile. pas recevoir lea dirigeants julof
M. Pomoidou a teniiu dire au htlr & New York, alors que Ie
course d un entretien avec un, pe- rendez-vous Utait pr6vu, le Pre-
tit Iroupe de Journalistes- just sident Pompidou a d6clar6 no-.
avant son depart pour Paris. tamment:
quil n'etalt pa, hostile A la can. Ceso ntretiens me paraissent A
s Juiv e et qu'll .comDtait bean- un certain moment Inutiles et mg
noup d'amis Julfa s Paris. n a me dommageables. J'al eu lea
formula des critiques dveres con imaes avec les dirigeants des



Actualitks Internationales


DANS LES DEBRIS dou.
ZURICH (AFP) Au sujet des manifestations
Un altimbtre d'oligine japo- Chicago, M. Pompidou a d6clar6
naise a 6t6 decouvert dans les Jo ne vous cacherai pas que le
debris du Coronado de la Swis- incidents qui ont pu so produire
sair qui s'est Gcras6 le 21 F6- & Chicago, par example, ne m
vriter Wuerenlingen, a ainnonc6 laisseront finalement qu'un sou
M. Frey, Chef Au laboratoire de venir tries falble. C'est plus d'ai
Ia police de Zurich. leur l'attitude des autorits mut
Selon M. Prey, cette decouver hicipales qui m' achoqud que ce
to ronfores la thhse d'un atten- les des "maiiffestants. J'ai Phab
'tat. Un altimetre avait t6 40ga- tude des manifestations un pe
lamentt d6couvert dana la soute a 'partout et je comprends tro
Bagages de la Caravelle des Aus bien' que tout ie monde ne so
tralians Airlines contre- laquale pas du mIme avis Au total 1
un attentant av-at td perpftru presence hier soir au diner d
Ie mnime Jopr. Waldorf Astoria du Presiden


Jo suis satlafalt doe ee oytae.
Les entretiernsquoe j'd eUSt tr s
longuensent et tri libremnt, a*-
vec le Pr6sident Nixon m part-
culler, nous ont permia d'selair-
cir parfaltement no intetttlons
politiques, & court, ia moyen et
4 long term.
Nous avons constati blon sor.
quo nous nations p"a toUJoua
du mmea avis. Comment en so-
rait-il autretnent ? Le Etata -
Unis sont en Am6rique, las FaA
ce est en Europe. ., Etate Unis.
sont une 6norme puilsance. La
France a une nautre dimenson,
d'autres traditional historiques,
etc... mais sur Ie fond et sirtout
A long terme nos objectifs aunt
lee mames. II va do sol qua ce
U voyage avait fondarmentalement
: pour but de me permettre deClon
s naitr lI Pr6sident Nixon, d'enga
ger avec lui le dialogue direct st
e de nouvoir garder avec lul lI con
a- tact direct et ceci a 6t6 obtenu. Ca
il voyage, aVait pour but austi. do
a- d6motnrer A la face du mond. Ia
el permanence de l'amiti6 France -
i- Americaine et eci a oet 6gale-
nu ment atteint. Enfin j'ai eu oe-
is casion de visitor bn certain nom
it hr do rdaliaations aBtricalneo,
la sur le plan sclentifique, techni-
lu qua universitaire, Urbanistique.
nt Tout cela m'a beaneoup intress&.


Invention Revoltionnaire








































La plus sensationnelle MAC.INE A MUSCLER invented a ce jour
Resout scientifiquement toss les problmnies de musculation.
STRNG .: invention nouvelle base sutir un principe revolutionna.re, appor
te la solution scientifique et efficace A tous les problems de musculation :
CROISSANCE HARMONIEUSE, DEVELOPPEMENT PHYSIQUE, GYM
NASTIQUE D'ENTRETIEN, ESTHETIQUE FEMININE, PREPARATION
A TOUS LES SPORTS, GYMNASTIQUE CORRECTIVE, R E E D U C A
T I 0 N.
STRONG : done du muscle utile et apporte rapidemeit -harmonie et puis
sance, force et efficacit6, resistance et souplesse, sant6 et nmaitrise de soi
STRONG : transmetteur de force inextensible, tire sa stupffiante efficaci
t6 du principle revolutionnaire de l'auto-opposition musculaire en..circuit ferind.
STRONG : .indispensable a tous, s'utilise partout, sans installatfTi : chez
soi, en voyage en plein air.
C'est aussi le partenaire ideal, aussi bien de l'athlete et du sportif que du
sddentaire, de la femme et de l'enfant.
STRONG : c'est l'appareil pour toute la famille, pour tous les- ages et pontr
toute la vie. $ 18.50 seulement.
Pour une demonstration voir : JOE ETIENNE
1377 Rl. CARLSTROEM, Port-as-Prince H ati.


Les Bandes Dessinees du (Nouvelliste))




i UINONUS E N QUE DIRIEZ.VOIIS IL VOUS R VEILLE AU I IL W ELifE LATE.ilATiE E VOU S N Aui EZ PAS UN OETIT RE
UVEIL OUD VNIER ON-I 0'UN CARil LON PREPARE VO. L i' l' .i Et. il VEI E t l Y 1 JUST
i i. l E CAFEE NC 1 r ra_ --

4z"-. A u.A


A PETION VIL Maison Rigaud
Rue Pa6rlcalme

Delmas 1tarkl


Luce Chatelain


cola n'a ren change a rien. A-
lora je pense quo ce n'est pas la
pelne do rencontrer les dirigeants
d'un' communaut6 qui sont des
homes mod6ers et qui comprcn
nent ou cherchent b, comprendr2
la penase d'autrui d&s lors que
certain des membres de cette
communaut6 de touted evidence
ont une autre attitude.
Encore deux mots. Le premier,
il n'y a dans ma pensae rien de
ddsobligeant vis a vis de sla per-
sonnalitt des Repr6eaentants deo
ces communauts et en second
lieu aini quea je l'ai dnjA dit on
aura beau fare et on aura beau
dire je ne suls pas antalsmite, a
conclu sur. ce point M. Pompi-


- I"~LLI I ))))~UUI~ -IU11I~-y~;~O~II


I ...._.,::~,:.iil .I: .I.L;~,_;ia~,~-;-i----y------CilY~~~~


MERCDI 4 MAi KA 1


rLI IO~blllllh


n


'/ '




N. I- Ii I .


I~ ~OV~o ;~ -


M OfCRtD I 4 MARS 1970


I CONFIEZ VOS PIEDS A .


vOU'S LES AUREZ TOUJOURS SUR TERRE


DAMIME, IACS A "A MISSION

(suite)


ill., mslennelle manlfetatllin A ca
ra lreasir surseall el pcrnouull.
Atn ble iv am Kcoles es o sx etu
,leantis den arulLtes qui y teris-
i iperont ei g-rand nomore 1ora
romis un atrbre fruilier. Chacun
d'eux aura poor mission do le
pslanter thea 101 et dc Irenretauiir.
Evldaemment, des orateurd, au
sours de Is ceremoniet, seront
charged do d6gager pr6alable-
nicnt l'mportance et Iutlliti de
l'arbre dsate uee Cos:inuinout6
common la nitre dout 1 'conomie.
o',r ns pau dire l'exlttcnce, repo
as preaqu'essentielleenent sur I'A
agriculture.
Ausli, hI station irestlR-re
consciente de sa responaabillt6
et blen Imbue de son rSle, est et
extend demeurer le plus grand
Centre fournisaeur de plantules
du paya. En conmiquence, CiUe
s'orsenlse patlemament et prosEre
sivement.
D'ailleura, tea plantules ne ae
vendent pae. Damien lea done
i& qul en faith la demande. Cepen
dent itant, dans cea conditions,
iJutat charge de fair un trdvall
si caractIAre Ia fois otilcat et
.'-duceatllf, il eat surtout enclln i
donner par exeniple cinquante
plantules a cinquauto pcrsonnes
au lieu de fairs don de la mane
iquantitk de plantules A deux ou
trois peraonnes. Ce, pour eisayer
o'aasurcr pratiquement c. pro-
gramme de vulgarisation qui re-
prasente, certeas, I'un des did-
ments de base de ee travail d'6-
duncation et d'orientation.
LA STATION
ZOOTECHNIQUE


I.E LAIT DE DAMIEN

AMU sloub IlULt pOi'ls Le Miiils is
AndrA Thewriwt, Soiu Sq..rl;t.,
u'Wia. Achillle SiilsIr. It' l
rccieur Gini6ral I'Agronomnc Jau
ies L Ovque sinal ique leous dio-
ritgu&s et divoues cullaboratLeur
tmt celul de pouvoir reconatitsur,
nretaurer et renettre flvorable-
msent aur pied, ce, dans le imell-
leur des d1ai, la station Bovints
de fagon h en asasuer norinale-
ment le movement fouctionnel
omme aupiraavaeit ec mineux
qu'auparavant.
Le Ministre Th.ard ne peut
semble-t-il pas se rdsigner aed-
mettre 1'dvidence quae le coup mor
tel des cyclones n'ait jusqu'ici
pas permits Damien de repren-
dre avantageuaement les opdra -
tions de distribution de son Init
hi prsen sur le march6i local.
Aussi, tout eat mis en oeuvre
pour que cela soit. Diffsrents ty-
pes de boeufsa. ont dailleurs d.ji
it6 commands des Etats Unia.
Ceuy ci ouul s'harmonient par
faitement avec sos conditions cli-
nstiauei sont appelas a assurer
avantageusement la rdproduc-
tioan. Lea vaches dejh disponibles
silentt de grande posslbilitis
laitlirea.
En attendant, des travaux do
rfdparation et de restauration s'ef
fctuent oux difftrents locaux
at enra install la Beurrerie et
oi aeront mis en place les appa-
reils asuciaux pour leas operations
a-la fais rapides et mdthodiiques
ide'pnsteurisation du lait.
A suivre


On n'a qu'A avoir une idWe de CO MUNIOUE
l'Agriculture et de I'livage pour
saisir immediatemenc- 'in.portan- La Secr6tairerie d'Etat
(e de Ia zootechnie dana ce genre fares Sociales porte a la c
j'ativit6s. D'abord tout program sance des 616ves diplp6ms
me on tout project agricole, dans Cours du Soir de i'Ecole I
Ia measure o il ase concoit et s'e sionnelle J. B. Damier po
x6cute, rationnellement, doit, si- ann6es 1967, 1968, 1969
,non n6cessairement, du moina rai sont invites & se presenter
smnablement, comporter un pro is meilleur dOlai, A la Dii
gramme d'elevage. II amble, en de tette Institution muni
sffet, que Vun ne va pas ssans pieces suivantes -
I autre ou que Pun ne se comply 1.- Acte de Naissance;
te pas sans l'autre. 2.- Carte d'Identit6 p
Aussi, iun des attraita les plus present exercise;
marquants d'une Perme demeure S.- Deux photos d'Ide]
les pisturages. C'est Traisembla- 4.- Rciepiss6 de l'Admi
element pourquoi Damien ne ne- Lion GCndrale des Contribu
glige en rien l'organisation ou la Cette invitation leur eat
.6organisatlon de sa station zoo- s6e en vue de la pr-lparati,
technique qui fonetionne et se d& certificate d'aptitude profit
veloppe sous la supervision intel nelle qui leur seront d61ivr
ligente du jeune Agronome Har- chainement;
mel Jean Baptiste. Actuellement Pt-au-Trince-4e 27 Fivrier
la station zootechbinque est h la Max A. ANIOIN
phase concluante dOtxphrimentlt- Sec-.6taire d'Etat.
Lion de i'herbse dite cPangoloa
qui, en provenance de la Jamal-
que, a s16iA donn6 chez no-.' d'ex
cellenta rnsultate.
Evidemiment, le falt de metlre
sur pled c a0urtout d'entmetn;ir
de verts et vaateT pAturages r6- -
linme beaucoup d'efforts et de
debou ra. Cependant Damien,
S-nn senior antant sous eLtimir lea
,liffccult., intendd alier n l'a-
vcni dtan le dorr.aine des ral l-
.ntLin. C'est aninl one la station
zootechnique qui i'Stemn sur une
Sc-uperficri< 1' ptu prS vingt hec
lares oa'ortnlose de faton i itres
pnurvui, autant que possible, d'es
.enrc-s foreRtlires de qualilt pou-
vina nratliquement rsparOdre h s
ih,,aini. Pnrce que. lea ondra-
lnn,, sint varfo'A d!lic-.t-s on re
-ns nu'il y n den vari6ts d'her-
la, sur Ieanuelloes on Pout liats-r
.-ailr(, le animaux et d'autrea va
rsil.,' qui dolvent nlutot 6tre
cu-cillie. Aubsl, citE d& vari .
t(e nouvellement Imnortseia F
Irnhv, s'hrho de Gu'nApo ,uon Is
,ultur .an t niu ou mns f-Ine Lc-oremmire
t dont la valour nutriive neat, /A all
vani daute, pas hI didaigncr. -e 1 8 10auie


I L'Ecole d


4*












Renseignements et I
.DE COMMERCE


des Af
onnais
s des
Profes-
ur les
q-dils
r dans
section
is der

our le
nt!tU;
inistra
utions.
tares
on des
ession-
rs pro

* 170.
;E


CNWsVELES Jr.LiOI*AIV&ER


L'At .l ACTIONN
LINIVERSITAIRE
EN FRANCE
PARIIS oAFPI
M. Ollviar Guichard, Ministre
de I'Education Nationale u padres
oe mercredl une lettre aux deux
doyens dea Facultds de Lettres
ct de Drott de Nanterre leur de-
.nandant quelles mesurese il envi-
rageaient de prendre pour assu-
rer la poursuite des course et la
pacuritq des. personnel s la suite
doe 1'chec des dispositions adop-
taes jusqu'i present. -
Le Ministre precise duns ana lettre
que cette decision devra lui. i-
tre communique vendredi 6
Mars..
M. Guichard souligne d'autre
part quo 'intervention des forces
do police sur Is Campus a Otl
decide sur la Idemands des do -
yens. Ces forces, ajoute-t-il, se
sent refugees a intervenir A 11in
tdrieur des bMtiments bien lu'el-
le a ient les droit, et bien que
sp1ndant trois jours elles aient
dte agressDee par des bands
anarclistes.i
En conclusion, M. Gulchard in-
forine leas deux doyens que lee
cours seront suspendus dans lea
deur Facultks les jeudi 5 et ven
dre di 6 mars.


CollWe international

des Chirurrlens
maconiaque
La Section Haitlenne du Coil
ge avise lee confntree que aa reu
union annuelle aura lieu le mer-
credsa 18, jeudi 14 et vendiedi 15
Mai 1970 au Centre Mo ical 27,
Chemin des Dalles, dis 8 heures
a.m.
Lea confrerse, nembres ou non
du College International sont in-
vitds & presenter leuom travaux
et A nouns faire connaitre -leura
sujets entire le 20 et le 30 -AvriL
Ceux qui ne pourront pas itre
prAsents peuvent envoyer leurs
travaux quai sront lus par un
confrere de leur choix.
Constant PIERE-LOUIS
Se0crtaire .


La etraite annuelle
a Ste Rose de Lima
Le Comite de l'Aisociat'on des
Anciennes Elevefa de Ste Hose de
Lima a le plasis d'inviter los
Anciennes Elivea et leurn amies
h ]a Retraite aunuelle qui roin-
msencera le mardi 10 mars it 5i h
30 p.m. en In clhapellt du Peci-
slonnat.
Le prddicateur sera le P Pire
Goulet du St Viateur, ProfeBseur
.u Grand Seminaire
La cloture aura lieu le samcdi
14 Mars, A 7 h a.m.
Le Comit6 compte sur unc noran
breuse assistance.
La Secrstaire -
Jehanne DUROCHEII


i EN DIFFICULT
/1>
PARIS (AlP)
On declare de source autori-
ase A Paris Sprouver ves inquimtudes" au sujet du
Sous-Marin tait en exercise et devnait faire
surface ct matin I 10 heures.
S Les recherches ont O6t immd
diatanent entrepries aavec tous
le moyens don't dispose la Sene
Srdgion maritime.


e Commerce Julien CRAAN 0


Inaugure le Dimanche ler Mars prochain un Cours Intensif de 16re !
Annie de Comptabilit6 Americaine. La 2hme Annie de ce Cours so fera
au choix : d'Ao0t h Dicembre 1970 ou d'Octobre 1970 h F6vrier 1971.
Elle offre 6galement les Cours : Arithm6tique Commercialse (Ap-
plied Business Mathematics), et de Cost Accounting (Prix de revient)

de Mars h Juillet 1970.
Des Cour, de Dactylographie Bilingue commencent toujours au d6-
but de cheque tnois.

Inscriptions tous lea jours, saul Samedi et Jours Feris A l'ECOLE t
JULIEN CRAAN, Avenue Chris tophe et Rue 6.

ma^


Qu'.st-ce Cma il eboom am
( Suite)


IHldo Einhorn. 6galement sous-es
OYAEet & qul I'on dolt des rmi-
VOYAGE POMhP[DOU dies tolles quo TrLateza doe no,
DECLARATION POMPIDOU doai, ,Sambop, et cSgmf ldu
AUX RAD1IOS Johnny Al posAdo us voix II-
(COMPLEMENTI mlqe, male s rangement rensuel-
NEW YORK (AP *le. 11 lul arrive do chanter faux,
NEW YOuiK. (APP) 'car II .prend por- o des r nquest
Au course 4 r'entretien que.6norm dam de1 nhouldose in
Os dENT A lP_ E P'Is ARhea da l tix e lapubliques
S PrEidnt I Ipuiu tervallws. Toutefols, malgr sea liI
Franalse n aecord6, I'Hltel n 'Mits our Is pln strictement vo-
Waldorf Astoria, aux Radios A- Cl,1il denmure tres atiltharnt.
mrieasines et Fxaucaisea, avat 'Quat i Joio Donato, 1 me sam-
son part, I question lvant ble anon, Intressant jue Johnny
a W d poshs a d Georges Pom-
a nt e M Georges Pom rAlf, ce qu n'est pas avis do Jo
pidou : Uvro-vous & Israel les bim, quia a essay vainement de
tMirage d611 pay6? Le Chef de me convaincre en me falesnt dcou
l'Etat rApondu :dart la situ- te quluees these do Donato. II
tion setuelle et tant qull y aura me faut pourtant irconnaltre que
'eAbargo, e'est-h-airt la iger0., ceux--l, qui se earactrioent par
non, une grande rcoriomie de notes,
poessdent un charm certain et
x x x x ont jou6 us role nullement n6-
OOMMENTAIRE ABBA gllgeable deans i'volution de la
SVOR LEd INCIDENTS 'musique populaire bresilienne.
DE CHICAGO IDDux d'entre oux, PARS (APP) Know it ell, ant t6i orchestrds
Lee incdents de Chicago eontI t e ngegistrf par usn jieun e
one oxpu.lon spontan.e ,'une .angour de 27 aes, Bmir Dooda
parts de opnson aminalne, to dont j'ai l'intention de vous
pae deuleont s ,i opnlouan, s asI pa-ler longfiement, car iI est noi
...pas du Pent Pom&"o seulementat de letd le vo r dimineur
casine juive, qui rdagit avec in- eduiemnt at de lain. .oll.d u
quietude aux desornter manifes- du Brei1, meals aues t'un des 3
ourftu4^ ar a I ....m1 n c-. ut 4 1u 6it dme'leurs du monde, dans ace
tatlono d'une politnque Prancgaie o 4 mAine6usrdu morside, dans eo
qul semble do plus en plus dsese v do la-s.usique po
qu e, nta t dcla pulalre dot es but avou6 et si dif
u corr spo dant da Franc' eficile eat Ia commeryciatisme de
an saesol g d EBAN Mtins- haute quality ct don't lea maltres
re Iraeuen des Affair Ets-an- ppellent Michel Legrand, Hen-
grioen. r nry Madncini et Jurt Bachartch.
M. Eban -a d'autre part souli- L'influence d'Eumir Deodato
gns qu'Ilaenl n'avait aucune res n'a cese de grandir depuis 1966.
pontsbilit6 dans lesa 6vnements C'est chez lui que j'ai renoont-lz
qui se e a-oulent hours de ses front Luis Bonfa, son ainr de 20 ans,
tires. qul n'a pas hpsit h ise soirse ere
x x cycler- harmoniquement en dtu
diant avec luL Guitariste aet cpm-
VOYAGE POMPIDOU spoateur,-, Bonfa figure 6ga0e
OOMMItNTAIBE DE meat permi les musiciens lea plus
L'AGENCE TASS il c6lbres du Brasl. Install aux
MOSCOU (APP) U S A depuis plusieurs annees,
il y gagne fort bien sa vie, bieh
L'Agence Tas qui a annonce que ta quality de sonu-invention
le depart du Prasident Pompidou- mosodlque semble avoir diminun.
pour Paris, a accompagn6 eette II tait d6ja conno dans son pays
information d'un bref commtentai & une 6poque oi preasque person-
re des observateurs Politiquesisb ne ne onnaissait Jobim, mais
Anatole Krasiikov. east les film ORFaIU NEGRO qui
Lea Etats-Unis et la ra la Fr li a ouvert les portes de la popu
sont rests sur lunra position larit inbernationale. Certains
sur touted les grande questioasS thmesm de ce film ont d'ailleurs
internationales,, declare le cam etdt composes par 4bm, ttes quo
mentateur. COest Ia premiere con cA felicidades, meiodi.eextraor-
lusio qun quon peot tires de la v dinairement sdruisai tet posti
site officiblle aux Etats-Unis dh quaedont je me dslecte hncbre fort
Presdent Frangais at des entke- souvent, mais qui n'a pas connu,
tiens quil a eus avee le Pr6sl- h6las, un success commercial aiU
dent Nixon et avec les autres di- si vayte quo aManha de Carnavali
rigeants amaricainls. deo Bonfa, thkme principal du
Leas observateurs politiques film, et qui demeure l'un des mor
qui cnimentent les r6sultats de ceaux populaires "lea plus enregis
ce- voyage, le premier qu'effectti fa est 6galement l'auteur d'un
M. Pompidou depuis son slectibt, autre thime, tr&s remarqu6, du
notent unanimement que les di- trs" do l'histoire du disque. Bon
vergences qu i caracterisent l'at- mime film : Samba de Orfeu. Le
titude des deux pays sur lea pro -mnlodisme clair et a;r6 des th&-
Iblimes du Vietnam, du Proche- mes de ce compositeur pormet de
Orient, ainsi que sur d'autr's le rattacher au movement de las
questions internationales, ne sont bossa nova, don't il eat aussi 1'un
pas 6t6 surmontee,. ajoute Is des prdcurseurs. II eat possible
commentateur. qu'il refuse une tells apparteonal
La visits aux Etats-Unis de ce, .et, ce apropos, til eat curieux
M. Pompidou s'est d6roulde dans de constater que las plupart des
I'amblance d'une champagne Anti musiciena bresillens se difendent
Frantaise effrsnde, attise par actuellement d'appartenir i la bhs
les organizations sionistes, mdcon sa nova. Paradoxalement, slurs
tentes do la Politique Francaise qua beaucoup de gens, A l'tran-
au Proche-Orient, conclut M. ger, comnmencent is peinAe A dcou
Koutchev. vrir Ia valeur rselle do cette mu
sique, l'expression boss nova a
Sx x pris uh seas p6joratif au Brsil,
C oil 'on praftre baptiser du nom
Le Chancellor de la Republi- de nouvelle samba ou de samba
que Fmdorale Uktvba Allemagne oderne ou du signed M. "P. M.
M. Willy. Brandt, a recu ce ma- (Musica popular modern) des
tin a l'Ambassade d'Allemagne morceaux que I'on appelait ou que
Is Leader do l'oposition, M. Ed i'on aurait appeal volontiers bos-
Ward Health, avec lequel il B'eSt sa nova 11 y a quelques ann6es.
entrotenu pendant une demi- Cette attitude s'explique par 'in'
houre. vvaslon de la basss nova par tou
M. Brandt a annonce a issue t o ne armeo de musicians super
de ceat entretien qua M. Heath vi ficiels qui ant reussi a attirer
lsiteralt BONN en Mai prochain. i'attentian du public grice sa un
Un dejeuner a ensuit- reu repertoire d'artifices basement
ni choz le Psramire Minist-e commerclaux. Sur-des harmonies


Monsieur Harold Wilson au Dow
ning Street la D616gation Alle
made dirigoe par M. Brandt et
ses interiocuteurse britanniques
des deux derniers jours.


FOOT-BALLI
EUSEBIO NE JOUERA PAS
AU JBRESIL
LISBONNE (AFP)
Le c61flbre avant centre de
Foot-Ball, le Portugais Eusebio
ne sera pas transfer au Club
Brasilien du Vasco de Gama. Enr
effot les pourpalers engag6s en-
tre cease dirigeants du Club Ben-
efica auquel appartient E us6-
blio et lee responsables du Club
Bri esile ont-chbou6. Le Club
Sud-Americain d sralt engager
Hosebio pour une pride de O10
mois pour la some de trols mil
lions d'Escudos (600.000 Francs)
a lo rque le Bonfica demandait
quatre millions d'Escudos. Lea 2
Clubs 6tant rests sur leurs po
sitions respectives, les pourpalers
so sont terminus sans fisultat


ezagr&nment dulsor es et des
orchestrations r6olument plagiees
du Jazz le plus insipide, de tel
musetianl s sent mias & chanter
des eitees oil il n'Arlt plus quoe
tion quoe do chose Inasgniflante.
et creuses, telles quoe ee petite
bateaux sur 1'eau, l o alel bleu,
lea jolieasplages blanche. et loute
la gansme des mondanitd.
Tout eela ne dosnlnue gunre la
valour d'un 'obtnm, d'on Marcos
Vale, d'un Badenaden Powell; d'uon
Carlos Lyra, d'un Dori Cayim-
mi, d'un Marcos Vasconcellos ou
de gone coming Neky Noronha, Ge
raldo Pereira, iMauricio Einhorn,
Duval Ferreira, Gays, Sergio.en:
des, Luis Eca, Csar Camargo
Mariano, at tant. d'autres, com-
positeur~ ou intprprtlea come
Ells Regina don'tt on ne conhait
en France que deux diaques d'm-
diocres), lair Rodriguez, et sur-
tout l'ineffable, l Pirremplachble
Wilson Shnonal, le showsiann
numero un du BrAsil qui conti-'
nue de goflter h toutes lea sau-
ces et don't j'apprhie au plus
haut point la belle. voix grave,
I'humour las joie de vivre et le
swing.
(A auivre)
G6rald MERCERON


(Suite) p o r
tre plus ertier concur pour le
buccis du tournoi scolaire Haiti -
J amaique.
Les rdsultata s4es rencontnrs du
7Sme Tour n'ont pas msdifi le
dernier clasmsem.t du Champion-
nat. Quatr- matches sur six ont
Ut6 jouda : Ligui de Port-au-
Prince Bas Artibonite (0-1),
Petit Goave Nord (1-4), Aigle
Noir Excelsior (f-6), Don Boa
co -- Etoile (1-2). L'Aigle conser
ve sa position de leader avec
treize points. L! Violette, un
match en moins, compete dix pts
et le Racing, neuf alors que 'S-
cart s'est creus- pour i'Excelsior.
Trois aquipes sont 6 galit 6 de
Points et de goal difference :
Huit plus cinq : Bas Artibonite.
Nord et Etoile,
A-la fin de cette semaine, se-
rant opposes : Violette Baear
di, vendredi: Racing Victory.
Ramedi


LES BRAS DE DOMAIN


p6faction mel6e d'amertume.
le pliton d'un moment 6cou-
ta d'une oraille insenalbfJ.
leSe mmes proper me150on.
gers qu 'eavsient iant se-
cou.e la premiere foin Phi-
lotophe, ls dupe marnnonna:
sEn definitive, je ne regret-
t pas de t'avoir donnr cet
argent. 'ai du goflt pour Ie
theatre, et je m'en voudrais
de ne pas encouraged ton ta-
lent de comedlens.
D'autres petite matoea s
-ont rendu sompte que Ie d6-
seuvrement peut indhiposer
nmime les personnel gdnoreu
see. Aussl- ont-ils is au
point un. procede d'approche
tellement infaillible qu'il en
arrive a flochir lea plus durs
L la dn.tents. Ces psycholo-
gues en herbe se prientent
h vous humblement, et vous
demandent doi travail. N'im-
Dorta quoi. Belayer vote
court, fire le mnang, repein
dre vos chaises, cJe pour-
rais demander la eharIt6,
mais je ne Is feral pas, parce
quo jeis prdfere gagner quel-
que s centimes en travaillanti.
Neuf fols sur dix. cette tech
a;ique poe~utante fait venir
]Ie ear surI la main. s'il ne
s'y trouvait, dejh. Je n'ai
pas de ttche pour tol, mon
garcon, main je te donnerai
quand mans. un petit quell,
qua chose. Toi au moins, tu
veux travailler, et j'aime
voir a. Pourtant, il Deut
arriver que la demands d'ou-
.vrage soit agr6e. En ce eas,
Is postulant se retire, le vi-
sage fausaement 6panoni,
mats le cateour du, et pro-
met de revenir dnas une as-


)

^
I
I
<
I


EN RHODESIE,
SALISBURY (APP)
Le Parti du Centre cMulti-
Racials, qui s'6tait oppoee jus
qu'a present aU r6fdrendum sur
la Consti.ttion Rhod6sienne de
1'annde derniere, a fait savor
aujourd'aui qu'il revisait sa posi-
tion et soutenalt -:cet Constitu-
tion, avec cepandant -des s ervvs.'
Le President du Parti, M. Pat
Bashford. a d6clar6 aujourd'hni
que des candidates seraient prs-
sentis aux nroehalnes Sections
et qu'il espCrait reporter douz I
dea cinquantae siges pour
yds aux Afrieains.
Dana un comuniun6 le IParti
du Cejitro rappele totefoils qu'll
rdjette le racism implicate do
Parti Majoritairo que traduitl I
formule rhypocrisie cddveloppement s6pa


RetoOr du RvereUnd
Andw Azer
Nous avons f.te hcureux de re-
voir notre ami le Comnptable An-
dri Azor, Directcur de Radio Na
1ional. 1 nous est revenue apris
un sojour de 6 mois aux EUA oil
il a suivi des Cours Bibliques as
(National a n d International
School of Bible).
I.e Revsrend Andrd Azor nous
eat revenue en pleine formal
Nous lui souhaitons du succas
cans sa mission.


Les Jeudis soirs de la

Villa Creole
II ne rest que 3 repr6dentations ia
L'HOTEL VILLA CREOLE
The African Ishangi Dtaners
Un spectacle It voir I qui voyu, vfle la vraie culture Africaine !
Grace Rythme I Sveltesse I Technique I
Tout se fusionne pour fire de ces soirdes un spectacle
que tous les Haitiens doivent voir.
Jeudi 5 Mars 1970 A 9 Heuree
Jeudi 12 Mars 1970 Ai 9 Heures
Jeudi 19 Mars 1970 -A 9 Heures
le Show est pour 10 Heures
ENTREE $ 8.oo
Les Publicit6s G. R.


conde, car U vs dire h la
Dersonne aul I'attend doan
la rue, qu'elle pet a'en aller.
Aldons-nous vrsiment ree
gargonnate en leur donnassL
cinq. di,. vingt ou cinquante
cobs ? Lot d'apalier leur
laim, aca pieces ne servi-
ront-elles pas d'aploint' b la
valour qu'ila miseront plus
tard au poker ou au trois-
Dept ? N'avona-nous pas tort
d'encourager cette tendance
k r'osivet6 ? Devenus grands,
ces mendlante voudront-ila
travailler, aprds avoir pri,
l'habitude de s'emplir lea po
ches sans faire. ucevre do
leurs dix doigts ? Ne se-
ront-ls pas des bram perdu%
h jamalia pour le pays 7
D'aucuns donnent du pain
aux petilts mendiants, maie
refusent de les secourir en
espcees. Si tout le monday
procedait de mime, tarda-
rait-on A rdeliser que Ie paln
n'intEresd vraiment pas cet-
te legion grandhiante d'en-
fasts qui tender, la main,
et qui apprenent trop tot i
aimer l'argent 7 Continue-
relent lie A folhonner dans
lea rues, cea petit, gars qui
prdtendtnt navoir pas man
g6 depuis trois jours, males
oat quand mfiue le courage
de jouer au cerceau ou au
foot-ball en attendant lea pi-
gieon idal


DERNIERE HERE
PARIS, 57 personnel sae trou-
. vaient a-bord du Sous Marin
gEurydicee considered come per
Cu.


AU CAPITOL

Un des Sommets du Festival 1970
6 Hres et 8 Hres 30
Du Jeudi 5 au Samedi 7 Mars 1970
du film franmais.


MICHEL DUCHAUSSOY
CAROL NE COLLIER

JEAN YANNE
dans un film de CLAUiE C0HABOL






















W. IN us M .u LU s 5p
oi i l franco alienne nn nlqtio

Entr& Gdes 2.50 et 4.00






Aux Ondes Sonores
(Mme GEORGETTE DUPLESSY)
41 Jlue Macajoux, (Rue du Perpetuel Secours)
et de la Fontaine Mme Colo)
Vous pensez eAUX ONDES SONORES>>
La Maison Hautement specialisee du Son;
Pensez son,

PRODUCTION,
REPRODUCTION:
TOut : equipements,
Instruments,
CQnposants,.
Pices.
Pour vos Achats voyez.
LA MASON AUX ONDES SONORES,
Service rapide,
Les meilleurs prix.


LA BEAUTE ne s'improvise pas HELENA RUlIRNSTEIN la cree



DEMA4I JEUDI 5 MARS VOTRE CONSDILLERE -






SSRA A VOTa SERVICE WUS lJOURS A CASA PONPADOU DB aIL A 5. PM. .
s- _2 d U i. .. . i i i !! i i t !i


---------------------------------------------------------------------------------------------------------------.


PAGU I


S'I


I-- ---- --------------~--- ---- cw wwlwlmld Wllm &- tm-----m wwqpwm I----- --


I~- --- --- ---- ---~ ---------- ----'-- ---- ~- -- - -- ~C~


~H- i- - -- - -- -- ---


,~,~~;i;t*C;~4~sPd-~dll*~I~~Clj~LLL .- I L I Ill;bS;~T+CI~lglCI;i~CI;Cr~idll~l*l-ti~


.. .i 'I .. 1... -.. :.I:. ...




Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06684
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 4, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06684
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
K3I~3~i 4MAU ire ma vaNOW-,


LA BOITE A MUSIQUE RAOUL DENIS .

VOUS INVITE A VISITER SON EXPOSITION D'INSTRUMENTS DE MUSIqUE FABRIQUES PAR LA CELEBRE F1RME JAPONAISt YAMAHA


Y

A

M

A

H

A


1.- Du plus petit piano droit pour salon au plus grand pia-
no & queue pour concerts. Les plus grands artistes ont joug
sur les pianos Yamaha.


2.- Instruments a vent.
Saxophones; trompet,
tes, clarinettes; fltles;
etc...


5.- Orgues pour orchestras de danse (cor
bo organ). Harmonium et orgues degliwe.


3.- Jeu de batteries complete et guitars dlectriques. Une qua-
liti de son exceptionnelle.


6.- Apparella de haute fidditi avec tuner AM et FM.


4.- Guitares classiques tous modes. De la
guitar pour debutants aux modules pour pro-
fessionnels fabriqu6s a la main.


7.- Colonnes sonores pour les grands
auditoriums et la retransmission en
plein air.


j I


t~----------~~ a b~C~ 11 1111 ~ ~ ~ I I III B I I I II I I


UJ nomwwRga --


mH 4DI 4 MARS 107o





VU wouvwlm


MERCREDZ 4 MAPA ULW;


Utto xati, t'aipltailn.i. ntnt Micheli
Uaile ro sprech vrahltent Ilotn tIt
ito uri. Maiot P
itnl du Hoi
Ia progranmu se'xh lio ineith ,iall|e. oti ti pa ant duIt Nicole O
ainlde nai 'onlipoeA, aiu enro plxt, Vivianno
.1 k 616laitlon. C'Cei d'aboiot
iret udo : L.on perits enfuntai '- Ai C
,nui I st eif lt ivvn (l it tI x pe itne
cexaoltinTitie lo a iantueuin
M tlle Mi rlh Cnrnm l Ve'rrel, en rnaitlt -
.ffraint .eii pullc ipoulir ti preti deo n La
militr* ftol motient ol rollitf l Verrel- F
itlei d rr. 1,4 effort dt lleur pro de S. V rr
feneaur idaln t'x ti tlon toui ]\ '
tour de Marie C
talnie en (
Jo ut P'rinteuinp Seiuill ret --m Re
- Indri Matheller. ret.
La Sourire Marie -Mnroelr'
L ar o ye DnCa m PIe
A 'Toute Vapeur .,chmoll nous croyo
Il'mochnnnett -- Schmoll me ses ean
Sheid Thoinas tes ou gaii
EtL:de Czeruy morceun de
Ros.1d'Etk (Leon do Dane) client prof'
Ichtollm Mati niy Bl-niin lue 10e cOm
Bawtcrolle d'0t)6ron -- Wcbert ,onfidence
La' Flutoe nchantie Mozarth
- uHnry Carmel Price
Joyu x Ebants, Hi61tne- Schliioll
- 3Jan Edouard ViinlaL
Ami In Jeunersc Schmoll VOYAGE
Mar1 Th6rftise Cay.ird DEPART
Aenide i- tiluL e- Elsie Bon
ihetl New Yor
L -F(e C. Guiliti iloren
(e tIhlnco On annor
L&a Norma Itelliii Mari ( uo le d6p
tirathe Jnniia Epidou die N
ItI aont pr6eonti l o'un nprW- ii'noe heuri
nutOs, nec 1n esprit nein dWit.i- iiotlera d
* rnno" par MlIt MHrs-Minrthe Kennedty, e:
Valnord. t les (17:00
L'istuolatnce usppliudit fr6n6ti- .('uire.
quement cesO irtistes en herbe,
Icur tnimorignnnt ainti son adnu
ration pour l'ailoni, ic afang sg M
fruid iavec lesquels ,Is interpret
rent r'rtiino frialmients de II
pens dec esles e mtte nor u
.:qua. LaLnmosphitre est charge
d'enthiusiaSme et de joie. Lc pu
blic est captive. I1 est bien pr6 *ft
par6 pour savourer la lere par'
tie du r-cital. Et sans intermb
(,lvi passe a t'exocutisn du
progrzamme. A;n;. rest un plai-
sir d'rcouter les jeunes Drtistes
ci-apres dauis les morceaux sui- S
vanta : S
PREMIERE PARTIES
Jesy Pierre Louis 2emne So
native Kula.u
Virginie Verret- Dol's Dream
Michel Uriol Les chevaux
Rl9y Toussaint Souvenance
-- Shmoll
tiuick Gclin Nel Cor Piu--
assiello
Arielie lrand Pierre Ser6-
;ade des Anges Braga
Mtriell Clermont lUeme Val
oe Chopin 1111 a la
Danielle Jeudi Polonaise -
Chopin Gelee
Avdr, Lerebours Moment
Musical Schubert stall
Marc Henry I homas ELu-
de B3volutionnaire Chopin |
L o musque savant Loute chose,
disait Goeti.. Or, sL1 que le pro CI
fenseTr Verret ''ent flforr, r' e it
fairo.do l a lrnUiil. rni ( i Cc i
yes.,Ari i e e a 'is r r v, T
Ailurit I h:rnm,'.' j t)ctie j tou
ai. Andri. L'rebours. Mare Hen
rv Thi ias. juient sauccessive- L
ment veec fime, v i g u e u r,
Slrdunte des Anges, 1IO'me S
do B r a g a, vigueur. 1 0/ m e
'0tloa In iPolonuaise, Etude Itdvo
litiorinire Muxiial de Schubert.
L'ardtioire applaudit chaude-
nwliii, co Jeunen artistes.
Enauili r'ent II deuxienio p ir MHinIH
fie du l.rognnine. Les oeuvre
haiSt.. ilu Drof-aseur Solon C.
Verret. colnosbe/e des .it'(n cIi-
deooupL u is)nt .>'tut. p"r Is
airtints vu:v 1nt.
N i% h. iLhei.- 10ie Peni/o
rMue u-i.. Un t
A i dglle Edg. Douvon I- tn.e de (
Ct ntl par Euphinid DIi- e d'
monu*'- Paroles M. Dauiuhins do la
A4L Piano, Emile Desamour Lob
Musiluo S. Verrot : Clair d Lu -obo

Louis Bonhonime -- E'h do(I i
nla VA4116/ ValQc)
E14lc lMtellu Vals'- R6
Datielle Lalann Vaisi-
concert en la B Majeur


Di,,. ,ni IUtixt- .,l.,i ri -Ia ita,',,, xw t
4 161 OIpoi i d1e 1 thn i do In nwi lJi
)vouo an dimiiiiaau. i lipnt
aula Dell. ItOrto- l. Il nlt* Elf.t lt n116 i al'xr' 1
sr mer i..,ituoup dr .oLndretlr a I e1
i, r nile A roAi ltx. E .i 1 I T ..oma
alin PI'ltnliude II yi sinn co moreli u lquiiu"
Jollcoeur T. tRiveh etos.e doa raciniton qu1 6moult pro
lull Il(oil L


Stoetin Les Atlai

O6rard Verrot .- Etu
I. Major de F. G
nlitaisle eni 16I Miij111ur
rut
darnel Verret lIan-
do Mineur dei S. Vor-
nemiranico de S. Ver-

>ime Pensc 1musiciale'.
no quo t'aulcur exrn-
timents fiamtiliux tri
i, car il y a dans re
es notations qui tou-
end6ment. On diralt
positeur nous faith dl
, nous communique
is et c'est h nous ?



POMPIDOU
AVANCE
k (AFP)
nee de bonne sour,'e
irt du Pr6sident Poim-
ew York a Wt6 avnci6
Lc. Lanioa presidential
de 'Atrodron.e J. F.
n principe, it 12 h locai
GMT ) nu lieu tlie IS


PonUant quo lt I p6tal 0e0 m' purpillent 1u vent, on sent
ounier dati l ies1 los ui11e e ltlpu
,lo joio nmlincollique. Clair de Lu
.10, piirilol du puimte Mtiirel Daui
phin, mTunlque do S. Verret : Eul
piunmio lDosaumour, accoipiilgni
ivee talent par onai fr/re, niodu-
hnnt cet aair doe s voix douce coam
me v'eau do la source qui couple
hur un lit do roches, plonge l'au
ditoire danc une grande extaso.
ec son coeur qui change, partent
Oes rayons do lunmire qui r6jouis
eunt les mines. Dns od'Echo do
ia Vall6eo, valsoe exdutoe ovec
grIve par Louis P1onhomme, on
aemble entendre le murniure du
cent dans le feuillage au loin,
un chant d'oiseau, Il doux susur
recent do 'eur do la rivitre qui
divale du flane d e Il montagrne
lA-bas. Tout eels nous jette dans
un profound rovi.asenient. Apras,
'cst eValsue du Rsves interprCt6e
avoc ame pare ElsiLe Mtt.ilus qui
donne A ]'assistance des ailes
pour s'envolcr dans Ia vofiti /th6
r11 oh ielle rencontre des visions
-ichntoeresoB qui 1iii font ou-
H-ier l ochc-e! ter, eitrs. Puis,
Dinie'lle Lnminno, dans eConsola
lion.- 6drine d(i noLtes qui an-
oiirte in bonnie au coeur endolo
ri pir "uite du proosanim c doe
:rours. C'est ensuite Michel Desir
.ui Px6cute cR/ve ihnpossible:o. II1
flt eniitendre le gRronde inent du


HAYTIAN AMERICAN SUGAR .
COMPANY, S. A. d
USINE HASCO
SOCIETY ANONYME HAITIENNb

PLANTEURS ET FABRICANTS
ucre Mi-Raffin& POPULAIRE>>
Port-au-Prince, Haiti


Pour votre Bi

S les specialites
cosm dtiques::


e Royale
ibilis'ee j .

rimes de jour et de nuit.:
rmfe masque.
rtme hydratante. .
oniques et Lotions.
rime dhmaquillante.
ait de Beaut*.
avon.
entageL
rillantines.
glme 37 pour Ia bMuti do s main..


l.lno iar I'arllL,'. trnvuill6 purx
.. ,ijU'l n,' out attindlro,
* kholelo ln rrit lilUlquo, lt1o satil-
M.atix x ii dchlihlroxii ci our do
phIl I tI 1i II n.ioi pnrilt perme.
volr ait voix qul lit :
Jouneamo endure,
Lanine-lna '6dlrgir, cotte lainte
Quo los nolirn -rdrnhliins 'qpt
fnite anu fond du cocur,.
Maiien ne 10ug rend sl randi
iiq'une prainde douleur .


e0 nIluantOL-Ax. In pautoat o 4mta-
le doe Putur' do sie joxul. Con
doux artilta sooat lee to-
paouin du lour p6re. 1l6pot=1run
dJh JIs ll penneo po1ernelle. 11
Wulfutrroicitl .lun rre lu reflet vi
vant, Aynnt dIo muagnlfquen din-
positions pdur la munlque, on 'ae
rend compta qu'lls e nourraOitwast
dull grands ianltrvx ut travalllent
;ous lee regnrdx vigilantx do tlui
pbrc. El exlul-cl lour donned ile
principle pour 6viter des 6cueils.
Par lea compositlons do M. So
lon Verret, on constate qu'il est'


Impressions laiss6es par le...

(Sult (In in piro mlire i paI )


L, asanmedl 21 FI6vrler dl :t1 hou
rei P. M, 11 y out un rally do
tous leoa rroupes do la Capitale
at do environs lua Clth de i'Ex
"rrfpa, i. placu duji Nation Linicet
:1 o0 ful. avac I'autoriat.lo de
lu Pi foaturn da lort-lu-P'rincue
un magnifique defil6 de pris dit
300 scouts avec mulique en tlte.
iu'ecadraient dnt decentainiu. itde
badanud, de curioux, do parents
. i Jdximiriaturt Un service d'oe
..re in.peccuble ful aiiurf.'pae In

Loe )irecteur Ide 'cole it rier
Adrien du Sacr6 Coeur, M. Her
miann Florent qui prit part at
I~bil,- v~t ms irablemen


un poOte musicalnn on lxs xprxu Uc Du Duns-- - --s xqui, eson,, aul I.tl, Vl ii a a, eme,. it
Et Marie Paula Dolva ai 6t ma teons aux titres guggestife nous service oe Dieu, de la Patrie ot l disposition de i'Association la
gnifique dans cHarionio du charment. Sa sensibxlitt profon- dii prochain. Fanfare de son /tablisement,
Soir. L autcur. duauis ce morceau, do rod ao y deo notations lamar omposse en grand purtie de
nous fait communier ivee la bel iueemxio fnmintnd.
!o Nature.mOn entend l'oiseau qui tiniennes, m usettiennes let im- It y ut une soir6e sainte u emref6minins.
rhante danx il fpuile n pnt reslons quit le frappent. Et it Rotary Club, des causeries sur io
a ntrieo du nsoir u ucarsso onutre noa faith Psrtagr a frdmiasan acoatiame dans curtains cablisse Cc fut vrainment un beau spc
t oage.epsoir qui carsse f nor to t ioquence, son enthousaiasme, mant i eoaol.a. message du nou tace dans le cadre enchanteur
nous apporte un dlelfcieux uime II eat visible qu'tI ddir travail vcu Chef S,,ou, 'Agronome Lu ne l'Exposition, que ce dffist do
ut Nicole Gein literpeut brot toler pour I'agrdment de sa eommu cien Cantave, i Radio Haiti, cesr centaines de Scouts, avec dra
am Puis, Nicole Gelin interprene brilnaut. I I 4dclare modestement Exhibition de filing suggestifs i peaux, fonians d6plny6s et cla-
lamrmeut cPl6nitudb qui remue tout ce qu'il produit est du do- I'Auditorun de, la Cr ix-Rouge. quant ouns l'aetion de la brse
'ouditoire et le transports tune tddoaCroix-Rouge quantnounactiordolitrbrine
cortaihe hauteur bo il gofite des maine public. R. A. (Bonne Action) collective -.e mer, face aux mornes de IHo
juies infinite D ,n I|cB 4Ailla per ^1 par tous-leis membres dlo 'Asso, tvital plus bleutiees que jamals
unioe infiniues DanDia em tAles per On emporta une agr6able in- nation. t od cans ee apre s tnidi juc doraienl
dues rendues avec talent par preseason des trais lieures ecou- caton. s e e i u ur
Andr/ Cielrstin, on pergoit les dt es -I 10 h A.M. 1 h P. M.,-
ceptions e 1 onsime. ae n tristee n companies de tons ces jeunes
van d'avoir coniu un id6al sou- artistes, grads eL pcLits, qui [
vent inaccessible. Come leare, nous ont fait connantre de vrais Une montre ? Un battement de see6eoA s qui
*1 tombe les ailes fracoas&ees et infants d'enchantenient. Cette
son sane I'a eclabousse. Quel spec matinee fut rtelleaent une pr6- correspond au battement du cWur de la
tackle sinistre et pitoyab!e Et fae & la, saison beethovenienne
Viviane Jolicoeur. exn6utant Lp a rqui met ouverte hier soir mardi personae auim e a qui on l'offre...
Rivibre, est vraiment superb. 3 mars l'Inistitut Fran4ais.
Dans cette picee, I'eau nous don- None prenons plaiisir it pr6sen
nu une idee de la fragilit/ des ter nuos chaleureux complipients
chases de ce monde Par les notes anu direeteur du C Unacle musical.,
qu'i nous font entendre la rvire notre ami Sc C. Vert, et
so prgouffcipitnt avc fracas Ens ux autres maeynbres, ses collabo
run goufre. ari et Mie M EnriCl -ateurs, qui l'aid'nt. former des
oFrnlV G6rard et M- l d ieia Cro lennes musicians quI constituent
nel Vet rret..v e fantsi Ila lle. in helle reserve d- domain. Nous
tene iie6i fvlatin,, s ur.L sle exhortons ees enseignants, fidb-
premier joure avee un rnre 'hro Ihe nxus bannon iptrioa r d
,t,-i oreinu dLa L- cl',o n-io ie ,he aerdne pour Etre touiours uti
A Etnd- e on na] ,' Maj e"id l it notA collectivit6. Ethnous
.1 oFonteisie on r,', Inlu'r do ndressons igalement nos chaleu-
lu -nfrl.T sos/ut renra neoonen reseiis ftlicitations tons eos en
.1 rv'nde p;ensc nui svcou ient ont0 et0 ees .une gens eoui nousn
r.6.. iisvr- on riiin-.t o le ont gratifi6 de sdi alr6ablse mo-
rarmo. Verr t intrvern.v. Mcrio 1m0nts places sous le s gneo do la
inrmet dVerrti in0ere t 0tr- Culture et d'un romantisme /qui
lihr6. Ils ont d6nloye des effort-
,ioimbrinc.e o a Eo ennus r)n i deullement mritoires.
r,-e faisant rossen ir 1 -divwr- Etaient presents h cette fate


RENE COLES
LAT UE


EAUTE-


Piodu.i mi aun point
par lo biologste B. de Belve


roduit licence APlSflM B. de Belveter I
Gelee Royalo stabilis6e offre les garanties de o
eficacitl qui depuis dix ans font la reputation mo
a marque.'
roa bl'et SANTA 2. o anue du 11 Novembre. COURBI





Joseph C. Valm6 et Co
Diatributeurs.


Le Champion du beau vkte-
i meant announce A ceux qul p-
tent pour 1'Europa, ls USA, on
efr le Canada, qu'il eat revenue du
Canada et des Etats Unti avec
une technique moderne et aSre,
qu'il est en outre le Saul capabl"
base do confectioner un mantAau
t d'Hiver qui soit. la mode dan.
quality lea diff6rentes Capitales du mon
ndiale de.
IIa trouveront 6galement des
costumes et des pantalons at un
EVOIE choix judicieux de tiausu pour
les 616gants pr6f6rent la coupe
S sur meure.
.- flaUne visited de votre part a'im
pose de toute n6cessitd, Moe-
.ieurs les Elgants.
Lalue en face de ia Nonciatu
., eT Apotol ique.


to, des dames et demoiseiles aux
tilettes maenifiques le Pr/si-
.-Pnt du Tribunal de Cassation,
Me F/ix Di4&bois, le Prefet des
Arronuisnsments de Port-au-Prin
ce. do Mirebalais et de Lascaho-
-5as. M. Day, ie Colonel J.rnques
Laroche et son 6pousp le Colonel
Maurice Charles Pierre, Mr
Leoneo Viaud. Recteur de i Uni
.-orsit6. Me Berthony Malette. M.
Edner Day, desn onfreres de la
Prosse. notamment Maurice A.
rblhi. Laurore St Juste et d'an
treq personnalitie..
L.C. PH.


VERSAILLES

BIGIO. FRERES

!-&-!W KLra KtWW rr

lox rayons du So.eil qut avait ra
lenti an course vars I'horison.
11 y a hien lontemps que noun
Wen auvna pa xlU un paroll, dit
in vlaux scout BVc motion
Au Quarter (6n6rali, terms i
i6fll6, le Chef Scout adreasa un
beau message aux Srntn rrou-
ptn i a our tie lui.


Le Scoutlame 6colfe di frator
nit4 mondialo par excellence grou
)pa 12 millions io Scouts r6pun-
duel ur touted Ia xurtdar dla ,lI Ir

La 22 Il6triar irnlenii1 i, ntiol
e-nrelr dolie Tialseuinre i.e in.i.en
Powell, l'illustro fondatour duI
icoutinme. L'asseahition nallonn
le daa Scouts d'Haitli a organin6,
duramnt lu dmx aino LLoUkuJ, .Ie ]) I
lr.A airr6muiles apprcoprioc.a pour
magnifier in" m oinolio Ie ccttb
cran'de figuroe,'t falrc miiqux con
naitro aux familen et au public
cetto blenfaitante initiative appe
1/i 4 contribuer a la formation
ti ons eitovens uu Rmtn


i.e Chef Scout ddlivra un der
nie- message et remercia cette
belle Assemblte. Ce fut ensuite
I'anpol pur le R. PasteTrf Ford dv
1; hcni'dietion du
University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs