Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06682
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: March 2, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06682
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




( /.OTIDIEN ,I ii i iSi IIIail

LE PLUS ANCI kAITI "\eS u DU C TRE



Ok s et Ws e I r a n :; PORT-AU-PRINCE (HAIT/)
LUC/EN MONTA. / 4.,

Admpasfr*-fesr. MWr AAX CHAUvyE T BOT E PODSTALE : P1316



No S1H 02'7 JdIm AN S" 'H U M P 0
No 2H 02 VAN ALUNDI 2 MARS 1910


Notre Capitale regoit, en
ce dabut de semaine la visited
des Membres du College In-
teramricain de defense. Its
devalent arriver cot apras-
lnidi h 1 h. 30 A l'A6roport
International Frang*ois DU-
VALIER. Ils y ot 6t ac-
cuellils par S. E. Dr. Aurn-
Il A. Joseph, Secrdtaire d'E-
tat de l'Interieur et de Ia
De fna. National assist6
des Colonels: Claude Ray-
mond, Merciusi Rivire et du
Lieutenant Colonel Ren6
Prosper ainsi quo du Chef du
Protocole, l'Amba2sadeur Re-
n6 Hypolite.
Un bataUlon des Forces
Arm6ees d'alti leur rend les
honneurs au son de I'Hym-
ne National Haitien t de
I'Hymne Panamericain.
A 2 Hres 00 P.M. Son Ex-
cellence le Dr. Frangoia DU-
VALIER, President A Vie dc
la R6publique. a recu en au-
dience sp6ciale au Palaisa
National, les Membres du
College lnteramericain de
Defense.
Au court de audience, le
Contre-Amiral Gene La Roc
que, des Forces Arm6es A-
mericaines, Directeur du Col
lMge, remet une plaque d'hon
neur au Chef de lEtat.
Au course de cet aprs s-
'midi nos distingu6i visiteurs
front un tour en ville et
s'arr-teront dans nos Gale-
ries d'Art, nos Shops tourism
tiques et i la Salle de D6-
gustation eJane Barban-
courts i Boutilliere.
Voici par ailleur le pro-
gramme prevu pour les
journ/es de mardi et de
mercredi:
9 Hres 30 A.M. Les Meom
break du ColUge Interamsri-
.min d9 Difese dposwant
un. gerbe de flour sur la
Place du Marron Inconnu.
10 Hrea 00 A.M. Son Ex-
cellence le Pr6sident i Vie
do lae a Rpublique offre une
parade militaire en l'hon-
neur des Membres du Coll-
kgo Interamericain de DLlfen-
He sur It- pelouses du Palais


1tor, ler Muar rratnenailt le

mort. tioe nete regret' hDr Jean
/'rice Mart.
A cotte occasawni, ous repro-
,isunons la note tue notre collabo
rateur, Maurice A. Lubin consa-
rra. t)la tm orore du du dfunt done
Resvia sIntoeravricama de Bi-
bliografia* No. 47 qu'ddite I'U-
wono Paoas'1mUricasne 6 Washiwg-
ton D.C. (Notes alid News page
331)).
.ihan Price Mar ( 1876-1969)l
M6decin, 16gistc, di lomate, h' -
uorien, /ducateur, ic Ivain, le/Dr
Price Mars eat mortd e--aro
1969. II naquit is la Grands Ri-
viire du Nord, le 16 Octobre
1876. 1 fit se0 Atudee au Collige
Gr6goire, puol les pourbuivit au
LycLee P6tlon de Port-au-Prince.
II /tudia la m6decine en partle
ens France -tl obtint son diplm
-n Haiti.
Le Dr Price Mars oceupa di-
verses fonctionM. 11 fut tour h
tour Sec#etaire de L/gation h
Berlin et I Washington, D.C..
dBput6 de sa ville natale, Minis-
tre d'Haiti a Paris, profeoseur de


Le cors4 de
Poet"gals i AImstitut

Comme nouF l'&vions annoncA,
la direction de 1'Instltut, Lgpe de
Vega, d6aireuseo d'ouvrir de nou
V e g a, dasireuse, dans sa
a p h r e, d'ouvrir de nou-
tienne et de lui offrir de n avel
lea opportunity, a penae & inclu-
re dans son enseigtiement, la lan
gue portugaise. I
Ce nouveau course qui sera
assur/ par Mme Toussaint, do na
tionalitm portugalse, asma inaugu
r6 remain apr/s midi a 5 heures.


National.
11 Hrea 30 A.M. Visits de
la Route du Sud et de Is
Rhumerie Barbancourt It Sar
the.
1 Hre 06 P.M. Dejeuner A
I'HStel.

3 Hres 00 P.M. Visit de
la Central Hydro Electri-
quo Francois DUVALIER it
P61ligre.
8 Hres 30 P.M. Diner of-
fert en I'honneur deos Mesm-
bres du Collge Interam6ri-
cain de oD6fOense par S. E.
M. Ren6 Chalmers, Seer6tai-
re d'Etat des Affaires Etran
gires. Tenue de Ville -
Uniformne.
Mercredi 4 Mars
10 Hres 00 A.M. D6part
des Membrea du CollAge In-
teram6ricain de Do fense.
Mime cerrmonlal qu'hi leur
arrivee.

LES MEMBRES DU C.I.D.
QUI VISITENT HAITI
DIRECTION
Contre Amiral Gene La
Rocque, U.S.A., Directeur;
Brigadier Lorenzo D. Bravo
Deheza, Argentine,
Sous-Directeur;
Gdnera! de Brigade Jose
Pinto de Araujo Rabelo.
Br/sil,
Chef du D6partement des
Etudes;
Colonel Earl H. Chinnock,
U.S.A., Sous-Chef du D6par
tement des Etudes;
CORPS PROFESSORAL
Colonel Jose D. Cardozo,
Uruguay;
Colonel Jose M. Fedrigot-
ti, Uruguay;
Mr. William T. -Briggs,
Corp. Diplumatique des E-
tats-Unis; -
Capitaine d6 Navire Oscar
Nahmena eueva, Ven6zu6la;
Colonel Joaquim Vespasia
no Ramos, Brsail;
Commodore Oscar M. Bar-
cona, Argentine;
Capitaine de Navire Aloy-
sio Mendes Lopes, Br6sil;


lyc6e, Sknateur de la Idpubl-
que, Secr6taire d'Etat des Rela-
tions Extericurces, Ambassadeur
d'Halti A& Santo Domingo, pres
les Nations Unies et A Paris et
Recteur de l'Universit6 d'Haiti.
11 eut ainsi une carrisre bien rem
plie.
Ia contribution du Dr Price-
(suite page 4 colonne 1)


Dana une lettre parue dans le
s Nouvelliste du Vendredi 27 F6
vrinr M. Joseph Lemercier m'a
demand ed6elairer as pauvre
lantern* (a5) a prooe de Ia Va
lldit6 d'un but marqu6 par &e Ra
cing au course du match de Coupe
Pradel Violette-Bacing.
Cette '. d6marhe fait honneur
it M. Lemoreler. VelSU au moins
un spectatur qui danAk le doute
s'adresse A quiqua'n qull canal
dre ih tort oUn a ration come 6
tent mieux place que luio poir in
terpreter lea Lois du Jeu.
Outre Is d6sir de se renset-
gner, le geste de M. Lemerier
met en Avidence un probltma
qui a souvent dt6 aborde mais
qui n'a jamais oeu mmna unconm
inencement do solution l'duca-
tion sportive du public.
Pour bien compiendre les de-
cisions de l'Arbitre ,le public doit
su mains posasder une connais-
sance 616mentaire des Lois du Jeu
et A cet Agard, je ceros ue la pu
blfeation 6dit6e

Colonel Edward A. Carri-
go, Jr., X..A.;
Colonel Amerino Raposo
Filho, Br4ul;
Profiseur Omar Gonzal-
ve. da Motta, breull;
, Colonel1 Eloy Castrillo, Bo-
livia;
Capitaine de Navire .sor-
ge Alberto Fraga, Argenti-
ne;
Colonel Fernando Olea,
Chill;
CORPS DES AUDITEURS
Capitaine do Navire Ar-
nando Abaroa MeiMequi;
Colonel Alfonse Castro
Lanuza, Gumtimala;
Colonel Oswaldo Ignacio.
Domingues, BrOil;
Colonel Arthur Mendes
Falcao Fflho, BrduIl;
Mr. Charles P. Torrey,
Corps Diplomatique, U.S.A.
Colonel Berthollno J. Gon
calves Netto, Brdeil;
Capitalne de Navire Hec-
tar Elias, Mexique;
Colonel Gustavo Zamora,
Ven&nu6la;
Colonel Gustavo Carnevali,
Venrezula;
Capitaine de Navire Magin
La Grave, Veneszu6la;
Capitaine de Navire Almir
Nogneira, Brail;
Colonel William W. Chan-
dler, U.S.A.;
Colonel Jaime Enrique
Snarez, Colombie;
Colonel Arnaldo Castro,
Venexuela;
Colonel Leopoldo E. Cas-
tillo Melgar, Guatemala;
Capitalne do Navire Josa
Manuel Brynet, Argentine;
Colonel Andr s Anibal Fer
rero, Argentine;
Commodore Jose C. d'O-
drico, Argtntine;
.Qavltaane do Nwavre--Wsi-
raen C. Graham, Jr., U.S.A.;
Colonel Luis E. Finol,

(suie page 4 colonne 2)


Utn silence pessnt dans Il- ves
naire abandonn6 par la plupart
les supporters habituels d6pel-
stnait la cruelle deception des
joueurs de P'Excelsior apr/s cec
match malheureux centre l'Aigle
Noir.
lsa talent nombreux, ceux qui
d'stalent diplac6s, hier aprbs -
midi, pour voir cet Excelsior du
renouveau don't on ne dinait tant


HAITIEN grAce i initiative de
I'arbitre Albert Pierre Louis peut
/tre le trait d'union id/al entire
le public et al'homme en noir>.
Alor ia U ne o aait plus ques-
tion de voir avant tout dans I'hom
me qui asumeI l ourde tAchele
de dirlger une partie importaite
un violettiste, un raciniste ou
alglenotri te.,
Certes, nos arbitrea commet-
tent parfois des erreurs, certalns
en commettent mnme souvent. Ce
la arrive en "ati come partout
ailleur. Mats on dolt reconnal-
tre qu'ili font de leur mieux pour
diargir leur connaissance des
lLo.l. Alra ue le publIc en pas
ea autant puisque de touted fagon
l'arbitre est indispensable.
J'ai r6pondu A M. Les.oeser-
dans le num&ro dih Monde paru ce matim, mais j'ai
penas6 qu'il serait int resant do
lear coanmmniquer le point de vue
(SBuite pae 4 col. 7)


Qu'est ce que le College de


defense interamericaine ?


C'est une histitutonu military En Decembre 1ii, Ie Conseil
d'un haut niveau d'etudes desti- orfe 'dfenae interamdricalne approu
16ce A pourvoair des course sur l oV Ie aineg du Collige au Fort
Systtme Interanoricain et lese Lsley J. Mc Nair, i Washing-
facteurs polltilpes, soelaux, co- ton D. C. i calsBe de certaines fa
nomiques et---nilitalres, compo- clllt s don't il peut b6ndficier.
sants essentials de la D6fenae In Eim outre ae trouvent dana le sm-
teram/ricalne. Elle assure I'educa me secteur Le Colldge National
tioi da personnel choisi des For de Guerre et le College Industriel
ces Armies et des officials du d4 Forces Arni6e d Etate -
gouverhement civil des Rdpubli- Unis.
s eu arnerf c ines dans ',oetir, de


cooperation international.
Quand Ie Cpilge fut-il fond f

Le College eat "Ie rdultat des
discussions qui eorent lieu entire
leg dl6tguls des pays menbres du
Consell de D6fense Inter Am6-
ricaine pour r pondre aux be-
seine d'us Collge -suphrieur de
guerre dans la Lonnaiseance des
problnmes de Dcfense de cet he-
iisephre./ A la fin de 1959, leg
different pays dohnnrent leur a-
grmeont & la foundation de eel
ttablissement sous lea auspices
do Conseil de D6faense Inter A-
mericaine.



mCez des i esde


Chritieine
Le Chapitre Gen6ral des Freb-
rea de l'Instructin chrstienne,
qui se ddroule iA Jersey .(Angle-
terre) depauis Je le. F6vriler 70
et auquel participant lea Frsres
d'Haiti : MAchel Cbrrigan, Joa-
chim et Philippe-Marie, v"ost d'6
lire come nouveau Suplrieur
G6neral le REvyrend Fprre Al
.-bert T BEMBLAY. II eat de na-.
tionalite canadienne. "Pr6c6dengn-
ment il dirigeait le district de
Dolbeau (Canada).
Oant 6th lus Assistants du
Supdrieur G6neral, les Fr6rea
Gilbert Olivier et Michel Donman
(France), Laurier Labonte (Ca-
nada), Carmelo Rizzo (Espagne)
et GOrard Vanassa (Etats-Unis).
L. Chapitre Gnral, dew
F. I C. continue sea travaux.
dent l'objet essential eat l'adap-
tation.de la vie du Frere en ge
n6ral aux decrets du concsie Va
tican II.


Le College ouvrit sea portes le
$Octobre 1962 avec 29 Atudiants
d9.15 R6publiques As6idrfcafnes.
Ila furent- diplimos le 20 Mars

Q)id ldes 'tudes ?
Lc. etudes durent 0 sois. uen
sknement esat pareil ix ce qui
dt donn6 par le Collge Natio-
,i de guerre des E tats Unis
p er le Collmge de NATO, et le
College Imp6rial de Difense de
la' Grande Bretagne.
'La s oiours done Uitue vue d'en
as rble de la situation internatio
ale et ses effects sur I 'Hemia-
p e/sre Occidental, puirf 6 tudient
ue'Bloc Communists et le Monde
Libre; lea faceura s la fois mili
titires ou non ui affectent le Sys
tele Interamericain; la situation
millitaire e le plan strat6gique;
les' probl6mes actuels de sla Dfen
se de li'Hr6.isphire Occidental.
Sont pr6vus des visites aux orga
nations internationa.les, des vo
yages dans les diiferentes Repu-
bliques pour ..AtudiGr sur place
Ies facilities nGilitaires et indus-
Mielles, des conferences, des dis-
cussions de groupes,&s lectures re
commanders.
Quel sat le personnel directorial ?
C'est le Conseil de Defense In-
ter Am6ricaine qui d6signe le
Directeur et le Vice Directeur.
Le Directeur eat le G6n6ral R.
La Rocque, Vice Amiral de la
Marine des Etats Unis.
Le Vice Directeur est le Bri
gadier G6nural, Lorenzo D. Bra
si&t.oca_. _,a-^. lssa d lAir
sc P~rgensine. '
Le superviseur des 'tudes est
le Brigadier Ginsral Oldemar
Ferreira Garcia,'de l'Armn e du
Br/sil.


Haiti recoil a visit don College



Intermenrcam de defense

CET APRES MIDI A 2 Itres LE PRESIDENT DUVALIER
A REQU LES MEMBRES EN AUDIENCE SPEOIALE


(le blen surtout aprsA lita magni-
fique exhibition fournle face aux
artibonitiens 11 y a quelques
Jour.; 1I y avait aussi beaucoup
a'yeux Jaloux de racinlstes et de
violettistes qui esp6ralent un sur
au0t des cvert et blanc, un faux
pas du leader. Enfin et surtout
ia formidable machine des eafi-"
cionadoss de PAigle qui talent
Lonflants, d6tendus, prsts a por-
ter leur iquipe du bout des bras
en la poussant sans cesse vers
lea buts adverse, A encourager
ses joueurs jusqu'au bout de l'ac
tion.
Bref, tout ce monde, environ 3000
itait l/ de tri-s 1tt malgr/ le so-
leil insupportable pour assisted a
un grand match entree le ler et
le 3e du championnat, entire 2
des 4 meilleures iquipes haitien
nes du moment.
Malheureusement, ce grand pu


blic, friend de bon spectacle n'y
trouva rien pouz son diplace-
,tient. En effet, les 2 formations
se livrsrent non pas un duel,
seals un combat oat le bon foot-
ball fut la plupart du temps, ab-
sent; il en r6sulta un match
neurt6 oi certain contact d'homa
.ae A home furent trbs violent
et que l'arbitre ne r6prima pas
toujours avec l'A/torkt6 qu'il con
veniaft; blen plus, l'hommd en
noirc commit plusieurs erreurs
d'apprdelation," e, qui, la col&re
dlu public aldant, fit accroitre la
nervoaitt des'ailtears. Op assist,
cn dffinitive, it un spectacle _as-
sez dtprimant oai les iquipes fi-
rent souvent assault de maladres
ses par excis de precipitation, au
point que des joueuro riput/s par
:eur habilet .et Iour technique fu
rent m/gonnaissables, particulib-


Le Chancelier Guat6malt6que est Hb6r6


Le Gouvernement Guat/ma
lien a accepts de relacheT le guer
rillero Jos6 Vicente Cavillo eno
change de la liberation du Mi
nistre des AffaJres Etrangores.
Alberto Fuentes Mohr, enlev6 et
sequestr6 par leas F. A. R. (For-
ces Arm6es Rebelles).

L'aoceptation gouvernamenta-
le a 6t6 annonc6a par radio. Le
Message' du Gouvernement 6tait
adreas6 aux groups qui oant en-
lev6 le Ministre Alberto Fuen-
tes Mohr. It prAciait que ce Guer
rillero G. Calvillo serait remiss
inoesmnmpnt l 'Ambassade dut
Mexique qui servait de midia-
tour entire les F. A. R. et le
Gouverslaknt-- compete tonu du
temps n6cessaire pour le trans-
farer de la prison d6partemlentale


oii iL A tait incarc6re jusqu'i las
GUATEMALA (AFP)
Le Guerrillero Jos6 Vicente Gi
ion Calvillo a Wt remis celte nuit
par le Gouvernement Guatdnalt
que a In RAldsr doe die l'Ambassa
deur du.MexIque IA Guat6mala, Mr
Alberto FAW tes Mohr Mi-
nistre des Affaires Etrangbres
Guantmaltkque qui a 6t/ li/b6r6
aussa(tt par, les Forces Armdes
,Rebelles.
Plualesps bombes.,ont fait ex-
plosion samedl aproa nidi en di
"vert Quarriers de Guatemala
City. L'tne a eclat6 dans un cen
t6/ishonique, l'autre bombe a exa
plos6 en d6but de soir6e A quel-
ques cinqs cents nmkres du Valam
du Gouvernement.


recent du cold de l'Aigle Noir.
Aussi y a-t-il peu de choasep i
retenir de cette rencontre, sinon
le petit but d'assez bonne factu-
re de I'Aigle Noir et quelques ra
res occasions de arorer it parts,
s peu pros 6gales pour les 2 oqui
pes.
11 y eut notamment, cette belle
aviation de Jn Baptiste sur E-
llscot don't le tir puissant faillit
fair mouche; a cc moment, on
jounit depuis 7 minutes, peut 6-
tre ce but, s'il avalt it/ consclu
aurait change la phvsionomie de
la parties.
A cette belle action de l'Excel
(Suite page 4 col. 4)


Qu'est ce que la hossa nova?


par Girard Merceron

Paris decouvre it- nouveau Li- s- ds tres different de l'original.
uu6ma br6silien. C'est le coup iLu I.ca Lomnmientatsirea de srsepI it ce
foudre : ujet timoiguent, d'ailleurs, d'u-
Aprias l'opressante oTerre en ne admiration /vider.te : I.es
transe>, un film cruel et envol- hr6asliens, icrit-il utilisent d'une
tant, Blonde, a fait couler toute en- septilme mineur. Quand ls s'en
cre que m6ritait son Atrynge mys fervent, leurs developpementsa m
ticisme. Puis ce fut das Mortess lui /claboussa I'- des modulations de routine>.
cran de son 6rotisme sanglant et Mais I'extrime droite s'est rsve-
de sa depaysante beauot ploati- l/e tout aussi enthousiaste : r-
que II u'en fIllait pas plus Hollywood, Henry Manelni, grand
pour fate se Gleuber RoIcha, au- pritre de la musique douce, a fait
teur de ces trois films, un de ces de la boasa nova quelque chose
homes don't touL le monde par- de moelleux et de luxueux, tan-
le. Et avec son cinema, le Brdsil dis que Stan Kenton avec sa pom
revient B la mode, entrainant a% pe et son fracas habituels, ten
musique, don't I'strangcr ignore tait de l'annexer. A centre, I'on
encore la stupfiante diversity pant dire qu a tout le mond, pra
La Bosa Nova en mlst un as- tlquement, s'y at mis : Dizzy
pect tres important. Ells a faith Gillespi a enregiltr Desafinadln
tie la mnusique br6sillenne qn gen Davtis vnea faie Sautdade; Mlvccor
re universal qul exerce une in- Danv s sot oAtsetst sruz
fluenec plus profonde qu'on ne le stad t oAos pn len srues.
pense pur le jazz et In muaique Coleman Hawkina nous s laissR:
poemlanre am6ricaine, et, n& tra- dde succule, te versions de Desa-
finado el de cOne notl sambas:
verA euxasur la cmusique cpop. Ji St a 'Mdn
international. Tout le monde limmay Smith a nclus sMesista
,auise en moutant el'm a man* cfios dans son repertoire : Stan
et sPoem t66,du graupc Chicago Getzs et Charli Byrd Ont gsag'n
r o ....A a.du,.. ..ru- Ci ao une fortune avec D6safinados:


SL'Assistant Supervlseur deos -
tudes, le Colonel Donald E. Eg-
Kleston, de la Force da P'Air des
tats Unis.
L'Administra*ur en chef, le
Capitaine John H. Dinneen, de laI
Marine des Etate Unis et one
quinzaine de Conseillera des dif
ferenta pays de l'Am6rique.
Nous sommes heureux de souhai
ter la bienvPpuie h ces distingu6s
H6tes qui none visitent _sujour-
d'hui ainsi qu'un, agrsable s/-
jour.



Les membres d
Conseil de 1'ONA

eront iusttallts
demid
Par Arrgte de Son Excellence
le -Prasid d Vie d a publici
que en date du ler. Fevrier 70
et publiM dans le Journal Of-'
lceiel aLE MONITEUR2 #os.
11 et 12 dates des 5 et 9 du m
me piois, 1e President DUVA-
LIER a renouvel le mlndat
des membres du Conseil d'Ad-
ministration de l'Office Natio-
nal d'Assurance Vieilesse. La
cnr6monie par -laquelle l'inves-
titure sera donrine aux membres
de ce Conseil aura lieu au local
de l'Institution le Mardi 3 Mars
1970.
Nos felicitations au Conseil
qui V4pnt de bn/filcier une nou-
velle fois de la confiance du Pr6
sident i Vie de la Rpublique.


Dr. Orville Me Shine


culture franchise


Dr. Orville Mc Shine eat ori
.g-naire doe Trinidad. 11 est-otou-
joura interest la league et a
la Culture frangaises. II a obtenu
son doctorate es-Lettres a la SoT
bonne en pr6sentant sla -thsu
cMAURICE BARRES. JOURNAL


LISTE,., Cette tlks
notre s uggestation,
par les soins de I'i
F'Etat. Dr. Orville
connu de nos milie
pour avoir prononc6
ces ici et prsoent/
NATION EN MAR


Dans les derniers
Janvier, Dr. Me Shine q
tient au Departement d
cais comme professeur as
I'Unjversit6 Septentrion
Michigan eut le privilip
suoncer une itagistr l Ht
sous le patronage do 'C
Frauce, dte Chicago et
pr6senee du Maire de M
st ls President do l'Univi
Nous nous faisons lI
dle rapporter lea grande
de cette conference qui
bllie dans de Marquette, Michigan,
sL'lnfluence de la pult
palse et do sa civilsatiol
nortante A travers le m
plus particulireament i
nlque, A la Guadeloupe
territories frangais des
depuis 1685, et actuelleme
les d6partements de la
d'Outre-Mer.o
Haiti, la plus prospt
nie franchise au 186me s
fro un excellent exem]
Qu6bec et ces Etata fro
nes reconnus de nos jours
Nations Unles.
(Voir suite page 1


Chez le Professeur Sole


Verret et ses eleves


Jusque vers une epoque rela-
tivement proche, i1 n'6tait pas
rare d'entendre dans lea bhas
quarters de rI ville, as'grener
dans le soir, nes notes d'un
Pleyel-Mais ave.- le d6placement
te la population, des familIes
d&aertant la rue Banns Foi, la
Rue des Cisars, la Rue des Mi-
racles, la Rue des Fronts-Forts
etc, pour gagner les hauteurs
il ne rste plus dans 1'6paisoeur
des profondes suits, que le chant
du coq ou P'aplel lointain du
tambour. II eat pourtant des es-
prits partisans farouches des tra
ditions, qui tienneht I ce que les
Art* d'agrement autrefois popu-
laires, parcel que dispenads par
les mellleurs Atablissements de


la ville, soient encore en
session des Filles du
C'est leur maniure ia eux
luibuer au progres que d
les enfants issues des claw
yennes et des masses, de
lure artistique, tape na
A tout effort de progres
civilisation SOLON VI
a ce titre, a biesn meritA
Patrie. II a accomplit dan
lence, une oeuvre colossal
on n'en peut se faire u
exact que asi 'on assisted
audition annuelle. Celle
hier dimanche, dans lea
du Professeur, a Lalue,
marquable entire toutes -
(Voir suite page


que cis deux
musique pop
rythmes de
ova superpo-
ustime ras)


(Suite page 4. col. 8)


Appel an boycott


temps, aux.. des elections en R. D.
e-gaucbe mu
lea artisans SANTO DOMINGO (NYT).- Le
free jazz) Parti R6volutionnaire domini-
mnsique br nicain, un group de gauche da
pp a enregis l'opposition a lance un appel a
Ipanema*, -et l'61ectorat pour qu'il boycott les.
s'en moquer, Aections pr6eaidentielles domini- .
t.quelque cho caines pr6vues pour le 16 Mai pro
chain. Au mme moment, le Pr/
sident Joaquim Balaguer don't la
S-candidature a la r/6lection a At/
Sproclamee par I- Parti R6formis
te, a deplor/ ce qu'il appelle ale
cannibalisme politiquee qui pro-
voque la violence et la tension en
R/publique Dominicaine.
cLes conditions pour une con
St ._O sultation -l ibre -nexisteut pa et
p""ubli6e. 1i "anou n'aUons pas contribuer a
isrksnenre de donner une apparence l/gale i
est" um en uoe 6lectionn frauduleuseo a d&-
ux littsaraes clars Jose Francisco Pans Go-
des coif6ren mez, secretaire du Parti Rlvolu
TRINIDAD, tionnaare.
MI. Balaguer avaitllui, d6cla-
CHE, re quo la premiere condition
sr sc. lections libores itait Ial


juous de cessation d'activil
ui appar de la part de ceux
de Fran- de base electorale
asocie de chent a conquorii-
ale de le soulivemoent pop
e de pro voltes des caserne
onfdrence
mnaul de
' kvec la


tes subversives
x qui manquent
et qu cher-
le pouvoir par
sulaire ou la r
a>.


ersitl. A la Conference
e plaisir
s anes magondque
fut pu-
Jour... Interamf ricaine

ure fraui La Matonnerie Haitienne sera
a est Iu repr/sent/e B la Conf6rence Gc-
sonde at n6rale de la Confid/ration Ma-
Ia Marti connique Inter Am6ricaine qui
dane les so tiendra I Santo Domingo, R/- -
Careibes publique Dominicaine du 2 au 7
ent dans Mars par le Grand Maitre de
France l'Ordre, Me. Carnot Adrien, par
Iti Grand Maitre Adjoint et
ire coloa Grand Secr6taire, notre R6dnac-
idcle of- tour Gerson Alexis, par le D61/-
plie avec gu6 de Petit-Goave la Dr. Abe-
ancosphe- lard Pierre, par le V6n6rable de
Spar lea Port-de-Paix Me. Luc Ch6ry.
Cette d-l6gatin eat parties di-
manche inatin a destination de
I) la Capitale.de la BRpublique voi-
sine par le vol de la PANAM
via Kingston.
)I A cott conference qui group
ra lea d6l6gations de routes les
Grandes Ob6diences religieuses
de' lsAmlirique Latine, des obser
vateuro de l'Am.rique du Nord
et de I'Europe, il sera discut6 de
1i pos- questions int/resant l'organiaa-
peuople. tion et Ila vie de Is Maconnerie
de con- symbolique dans cet h6misphi-
e doter re compete tenu des contingences
sea me- et des particularitis historiques,
la cul- cultureUlles actuelles et des inth-
ecenaire rets permanents die l'ordre.
et de II est possible que note Capi-
ERRET tale resolve le dimanche 8 Mar -
6 de la courant a visit du Grand Mas"*a"
le si- tre de la Grande Loge de Newca"
ls, dent York et Mme Charle. F. Gosnell,
ne id/e du Grand Secr/taire de la (Grande
Si une Loge de l'Eat de New York et
offerte Mine Wendell K. Walker qui
salonm ont manifeste le d6sir d'effec-
fut re- tuer chez nous uone visited do 3
- Over joufs .leur retour de la ConfI -
rence de Santo Domingo. Il ase-
8) ront les h6tes d'honneur du
Grand Orient d'Haiti.


Slectable Toblerone x 3 LINCOLN


.C/ u OLAT AU AIT SUISSE AVE'O AI.IA DES ET M.EL
ce chocolate au lait, anandes et miel Ch-O.l cSpMcolaiR deer ., u
S s appri*c dyns le monde enter Super MARKET de Lale


Chocolat o bier De renommee mnoqdiale



, : ..- ... .-- ,, .. .- .... ...-


coup ne savent pas q
grand succis de la
sont basa/ sur desge
samba et de bossa n
sae ou (dans le de
juxtaposes a des ry
cains. Pendant ce t
TTSA, mAme l'extrlm
bicale (c'est h dire I
inconditionnels du
rend hommaae A la
ziliennc. Archie She
.r6 aThe Girl from
ae n'6tait pas pour
nien qu'il en ait faitl


Anniversaire de la mort


du Dr. Price Mars


Aigle Noir Excelsior (1-0) un derby heurte
par Yves Jean-Bart


Jn Claude SANON RESPOND


Le chauvinisme,


voila l'ennemi





PAtK ( I



Hiralree de la Cmvtevel
AIR PRANCEN

AF 243 OESTINATIOMN AP 2 "'
QUOTIDIEN 0UO0I bN
1445T d MIAa 13.20
C D
16.45 a d0 11.16
1715 d PORT-AU-PRINCE a 1 0.

1955 d SANJUA a 1010
D P
20.55 a ANTIGUA T ',09.05"
21.10 d a 08.50
21.35 a d 08,25
22.10 d POINTE-A-PITRE a 0750
22.45 a FORT-DE-FRAfCE d 07.15
P Petit dAjeOner D Diner ou d6)eOner C Collation
Pas de traflc local entire lea deux triangles


aaA~aa'a ~


AVEC















QUEI


LA



Mort aux Rats


EN BOULETTES



GIBBONS


QUE SPiT



IL PERIRA


PROBLEMS No. 474 F.


S- Cynique SIg SOe
I In i I V VI1 lEit g randw deat
7 -. Mat sngista Etit le
proteoteur deaw Mort
a PA O at ponr'sa voix
9 BaIy Sm rbronn
s6 s'i est bon
S0 Jardin d'iiver Cham
pion.

S.VERTICALEM NT
)9 I Instituteur Prdfixe
11 Controte
III Vral Aventurier an-
HO>EZONTALRMENT glait
IV Abrevlation Donne
1 J-Le moist dS giboulet un Ussu noble Epoque,
Marque' n tournant dan. la vim V Direction Arrose E-
d'un infant vreux
2 Jolies floeurs VI Greffe Aller on justice
8 Mot de' la fin Canaux VII Entour6 Put rave
4 peronnage eapig1le VIII Proplhte Va an ha
1er6B mythologiqge 1'" I 1 .
SEn rou Romains -I I&- read
S.o l X Pomed/ Pl6ges.
HO NALLtBNT ,YBOALMBW -. :
SOLUTION No. 472 F.
1. Programunll 2. Allier; I. Painlr; An. IL Rilldg
II 3. Neer:-Demins 4. Ib.Obo IL-016; E la; IV. Gironette
.E Eneu 106. Rime;R V. Rd; B.BRBvE Vl Ar.W
As- 9.W O -10, Etc' Mimne; ent- IX.El; RnX&
-Seo Bthm.


.,.I,;; ...., v,.. T~f : l ., ?, !; "' l 1 .

C.ot ud. a'l *d 4 ,lJnfld A effaetitkl. A Gte ftlj1. Leut4 "'n.nt ftln OroA.*i' o ,on ...'.
Cullurmll frangals qul fall qua nant Gouverneir ldlqualt 'af- prit litrablte, l'imp6riallame fran
-a Emtats admlnlstr par la fetif do tra aillOlga Behast lsaate II'Ma `tat Ioto eat vlli&-
France, aprbs 'an Stre par6. pour Ps'eaUtion des travaux, I trion an contraire de la poltiquea
M, -stMu %ft a -athor -diOp. Sl o itb' i Idoi a olon.te 0 n d. plo-ftWtto dIs r Arux I
BI tort s 6t I'mpact doe lin- mrin d'oauvrs publique obllige- OHrm at 17t 7 lcI=..
flunance des valours ulturelles toira. 11I appartnatt a nautort- T
finnalIt qua Ie Pr6ldent de a t6a locales A fixer I taux mint- TROIS TYP NATIONAUX,
ipubllquo do C fttra Aflqle nidft e de saltls IA payer aux ndrnt Z 7 ,A
Sdlt lau second /prsmdum travaIlua .t laur condition. considrat la Eone
t,5 No. pays d e6srt coti- L fltnamomts A u cO rails nobt I lstoaits ffle n
- &hr Id utlltor lo IlrhU ffta,.- ie' tM muni d'un lvret .indl. al' qn 0M41t11a,.
Cal,, at par Jul nonus ommas 116s duei d'ldontltl ob mont nota: i st1or f'anatl 'o ditls o sfrappe
h Ja civlllestlon franialsae. En noma du trav.mlleur. son leu d'o Pa. "hosurouse divWi
oet, lea tarritolrd. ftkIst w al* li dl dot u navall an., tralti S l dI C4Mt do .u-
d'Outre Mar, ayantTopP pS4H qi 11 f eafsoff, l aw rt Alon lT.I il eai&t, delagres.
t6 o d6c dlder do leur destina, ]'emplacement des. travaux aux.- AlMnsl snt varia la traits phy-
ont prof"& ae rixeption d. lt quels U dolt partteer; I date sique os d habitants at Ia syn
Gulsho, reer au barcal. Lami- du recrutomenteat cia da Is If. the dSe meontalita rangald e at
mlat poLteL noir at Prialdent duo bratlon;Ia dersct employcur- africIale ia a donnh namaince a
Shn6gats apubliquement proelao- t lienu ao I doIts rdtifes la un typn quai n'et ni-anftalas, nut
a=6s dettea protondS an confa cssationd dn trwsi-a .afrcain, nt Bm-ricaO n mat qul
aent ma eapaecitr I pnoser pltu Sont slataminmlv ht Shtearmi- a'prute&a re cAi thWtlquesa
feeatlvsment ean fangals quea 5 no Imletperson aexmapte du aux trots types batlonaur
pa-opre langs afericatn. travail public obligatotir o lee an- L P GND N T
atens combattantal'de iguare, lea LA PLUS GRANDE CONTRI
/lESPRIT D'ASSIMILAoTION professurs, Ile Juls, Imn Ives, BUTION-- La nhamiite d'asu
Confront* avec on mond daev- to, comercLnts, ta ounrioersl eatrr
nu chaque Jour plus rapphoeh, Imploy A p 'larmanntonvo rt r le, ommn ae rtio a. Iet
at pour lequel, fl eat Iphf4at7f V.- PNrailement A un syst una longuo, LE OROL II Oat
quele,. individus e compr.nnent 16 JudSl re dastin aux fran- dift lle dese ealaTe do doial-
fitt eux, quel maillur dmoyen ais, oaux trangOm e aiux indl- nor no rlanga, dant I otauctua
"di 'communication quoAi s la tongue case Intlgr. nout trouvons dSo rres, n. ing e datt
franaiase remarquable par so tribunaux t adresse des e uls retaaere oit
clartd, so precision et son rich* indignaes. Aird e 11 y out deux franots, iu not st anglaison
vocabulaira ? ...- cAt,.gories d'individu 0u .regard So Jorelgi catl on-
Lesa succiJaponl da.n l do e 'Adm trn aontalla. tact d n ri cadioqe a-
maine technoaWt ;ronbl It. oeTout t quo nno so c do s poaonea lauptt d'A
aux rhalsatlon aties en ma t6 sort .btabtir un Sdlatingo an "farlquoe aezgifduaa msl iti
tibr. d'insdttut bo -,V tra le s colons at lea leans. anblos t TL Vaudou on haitio a
bfilet A Simiter o& a mlorer r at sA Co dWrnls soent Sd IsnMuse l bangoe e Trinidad. Ca phfto
ne public aoc teaq uadilst .
inttgrer. Lo ,s ancais ont -O ;'dooereondilatlea ayant- A. las du CODE NO eta a si obult6
v6, telon 'observation de Montes nation pronre qui te altdit, de
:qst q'Uils oat appriso dea .R-s -.odallta u travail qul lea con lJs Noirs adopter )a catholicli
baion l'Mpat p d'aoa mllatflon osaient Ia tribtandux propres, me-
n1.- Eitd, un ArrBtn du 81 des soclt s Indlgth de pr- A re nr ua polite
bc br 1908 er.I a Conakry voyance. re t ei ta Franc pirmettit aux
ailoe chambre de CoioaqtleB, amalirancehineale
ale eat compoaie exatulv#At Langage, adtnistlWation, reai- Noirt at Affranici do recovoir
de citoyhna franal eat d'Atran- glon ant 6t6 gisimilh an Gaule one location Sdepremratscl me.
ges n poeession d'm- eoannt s quol .t Jo matric de las tre MUSIQUl M Ofl-.L Ifn
sance sufflstant do ftranai. A Cotta nation fit do a0n fla nco poitique, la Ina-itutions
aucun titre, les indigines n'y 16mme li.el en abtstrbent le a admnlstratlve a j d inele oeat"
talent admin. traits dominant, de la Rena.san ma Mrqu6 lazone de, Antilles & ea
IU.- Un decrt du PhMaldoet ef Italienne pour lea fa te sf detir d M ro modificatio i an to-'
de la ipcllllque Frafltlie atl- a sos propres besotina en prodnui- nanrt compete ds conditions loca
pule que lea Coloidi at le terri- sent unea ntitl originalde typlitae lw-.
toires de l'Ai~4ut OctLetale
Francaise firent partly du domain do so-OW40di -_-_--0
ne public avc toau I details y a N t i I
affsrents. MOmelds tirres quii 1nfuBNatO le
rent la propriQt' collective deo B an tio
indigenes ne fioWonmt itre 1'ob- 1 i
atlonp d la PKpublique d'Haiti
jet d'opdratfods qu'aprls appeon.-
bation par i du Lieutenant
Gouverneur n, Conaell d'Admina I
.- d ,Banque de rEtat Baitian
neur G(6nfral de-PlAriquo Oce-_
dentale Pra mat titua ei Tra Devenez votre propre Compubk an ouvr'rnt
vail p001.'Tz 4,*d boux colo tn compete de Chelues Is Banque Nationale
nies, chaque annie, selon un
plan des travaux d'intAret public I'- -' a_ e,-' 400 -A


bhold


AVIS

Ls Prodults H A M P C 0 pv""t acet


aux agos suelveag-tc


A pOR-Ar-- iNq#e, RWkrt Gaetm ns

Lai"
Coles' Market

Lal=

Boulangerie St-Marc
Ave is Jac... Deasaus

A PETION VI Maiso Rigaud


Delmas Market
Altslut Dele m

Luce Chatelain
Rue Tenusabat IeAtuwe


So A. F. 1li C. 00





Des a.. 4-ftaums l'etiW -6-, NWPay lst


SA.Fe I'' o 0.6
Us wflie desand'ldnnwSS~tet a~tjegs-a*miId


S. Ao F.,L Cop0.ol
uses u ir sbau, haitlease*Igaegt Chitwe Iow




&A.-F. L C. 0-i


J I -';'d" A6'. S Ii h O t h s
SBous t rapport 4 ma OE.64 Ge..ta u
a Influe fras satari
onelm out o um MI HAM "an soI g *. 8 W *D
as Indilu aLa MEIsNOUgs L'AMOUB .
qul a .vl de ," r6 i',"* (Odes 2.50 at 4.00
Is Martlnulqu, cLA BIGUINEs r .
et & Trinidad CALYPBO.
La cuntl ntilialsa drtrSe do nui
Iclix ptIU fraun.ila eSia, ommaimM
ns ta t sauce africalnaO,, CM Bi CULTURM L
.Kn outre. P L6< Pt
AntiJls pozndBlA" .l:h$tg AzA LuSwrOUu
VAL qul *ppela mt 'do" a' B .0 JO
i Is galeth, dana In paya prati- .. .. P.
quaint Ia rdliglon catholique Marmdi a 7 h. P.M.
Le Footballqui s.t -rt ..WND DE PEKIN
Is plus popular, malgrJt 'od- a"..- sD ;L
gina anglaime, n'est.tl le'reuoat
de influencee franqalae. lA. *
Ainsi la IsFranca eat priente VTOIN i CDIM
das blan, des manifestatlonos ae s (WUIOMuV LLi
Id via danseAntils; s Lundl 8 b.80 ance unique)
hibituda, educationn sont alle LES FEMMEB
t'expreson de Id cuttre fran- EN BALANCENT
Vales. Avc Eddy Constantino.
C fat une. nmanflue n mfa Entr6 Galo 1.20 at 2.00
rmnce pour lsquelle aiotii ad e-
sons no plus vles f6litations Mardi & 6 h. 80 t 8 h. 80
au Dr. J. Oriftle 'lth ANGELIQUE ET LE SULTAN
Mlfrt6&A UB Entrhe Gdes 1.20 et 2.00


Lundi (n penrmaence)
LES DraQUES
Avoc Asit o"y QUINN.
Entr e GdeS 1.00
Mardi (En pworoiate).
(Jour poptlfire)
F. B. I. CONTREEBOHOGIA
Entr6o Gde 0.80


GEAMALYNE, UN PERdft
NATURAL 100% GERM9 DE
BLIE, FORTIFIANT
A NUL AUM PAEL
En analyahi.. la c woMkfto'b
des GOrie s de blh on rMt- rf-Ar
vefll6 dea tr6Oors de Vie que la
Prdvtdetkr: y a ptac&: titoa :
Lo vitamins: A adea a
crIsoined; vtasineB 1 fo-tifla
let neris Vitanilae B2 per
mfiet l'asfdlttion dSm sucae (no
tamsent pour le dilabWLO -
VitamlW E, vi.ftAdib de fore,
par exceltAri pour la plnMtude
- de laJ vie*e-tOfte -- VtaittIa D,
tonique du 0yf ta WIWm6t VI-
tatnine PP, favrdti 1'6quMlfbre
alimentaire. Les VtitUWANo ptoi-
phores orgainiquti et ,'nuIttlirs,
laur rle eat capital di l'oYa
nisme auquel 11 fa st frqWian-
ment lea assurer. La sets ta i-
raux, Mle rels de fnain6shlit, de
calcium, de potassium, de for, de
manganese, de cuivre etc.- Lea
Diastases ce ferments @ont ne-
cesmares pour uno bonne awimi-
lation.- Lea Prothines, viawie
v6g6tale. I| est ilmpetit de sa
vqtr qua lea vitaminekma dieal
dam la t GeftALy ea w t v t.-
tumb -Mhem. -at BwO *
thitiques C'ent pourquol le
Dr. de Larebeyrette a dit: eNom
bra de vltaUlna syilbhti4a
n'ont pa 'le d b" md i ,'d tvl-
tts des lwV Hna6t nat~meU
Hommes, femmes at nfani
fatigues, surmenbo prenes la
re) a nul autre parell pour-avoir
dynamlame, vitality, mnergie, 6-
quilibre et la jole do vvre.-
Co product pr6parh par 1-
PP. TrappiUtes de l'Abbay6 de
N.-D. de Sopffons uat on vented
a la Pharmacie B. Geffrard,
Mont-Carmel at dans tout loes
bonnes Pharmneles.


Lnda & IL. at UI
007 INT QUE LIUBONNB
fEtra(tlas L1 0t 2.60
as.iA I %.'et8 a. 1i
QULQQUBU DOLLAR
POUR DJANGO
Avec Anthony STEPHEN.
Entr6 OGdes 2.50 et .00

AIRPORT CINi

JACK SLIDE kLE DAMNED
Entrde Gd. 0.60 et LOO
0"S L380 a.t-$ b 30
. n sr a pAVAAGCE
Entr e Gde 1.00 at 1.60

CINE PALACE
Lundi a 6 h. et 8 h. 15
LEVADE DE L'ENFER
Entr e Gde 1.00
Mardi & 6 b. t 8 h. 15
GENERAL INVINCIBLE
Entr6e Gde 1.00


De -Ie AsteAi6t
Lundl & 7 h. et 9 IL
UNE VIORGE
POUR LE PRINCE
Entr6e 1 dollar par voltae
Mardi a 7 h. et 9 h.
CONSTANCE AUX ENPERS
Entrr6e 1 dollar par voltusr


Programme du Lundt 2 au Samedi 7 Mars 1970
Consultez Votre Cc4thilllre :
LUNDL............. 9 h. a mndi a MAISON YVES MORAILLE
MARDI.............. 9 h. k itidi & 100.000 ARTICLES
MERCREDI....... 9 h. a midi & EXPRESS MARKET
VENDREDI........9 h. a midi a FOOD STORE
SAMEDI............ 2 h. A 5 h. p.m. a EXPRESS MARKET
Tous les jours de 8 h. a 6 h. pmn A CASA POMPADOUR
La BEAUTE ne Bs'iipraSfe pas, HELENA' RUBINSTEIN
LA CREE!
< r C *


A MAGIC CMIE
Lundi A 6 h. 15 (Seance unique)
LA SEPTIEME AUBE
Avec William Holden.
Entree d Lda 160 t i
Mardi & 6 b. 16 et 8 h. 16
LE JUSTICIER DF, L'OU"ST
Un grand western.
Entr6e Gdes 1.20 et 2.50


Lundi & 6 h. 16 et 8 h. 15
(Sance populaire)
LE MASQUE DU DEMON
Entr6e Gde 0.60 et 1.00
Mardi I h. 15 e- 8 ni. l5
L'HOMME QUI VENAIT
POUR TUER
Entr6e Gdes 1.00 et ,0P
Bureau du Journal
Ze Septentrions
Le Journal capois Le Septein
trione vient d'ouvrir un Bureau
i la Capitale pour la copnmodil
de ses rapports avec ses abonnds
et annoncours de la place.
Ce bureau est log4 aU 168 de
la Rue Dr. Aubry.


DrIve In CMt*
Lundi 7 h. et 9 h.
ANGELIQUE ET LE SULTAN
Entr6e 1 dollar par voitare
Mardi A 7 h. et 9 h.
LE CERVEAU
Entr6e 1 dollar par voiture


AU PARANMNT
Lundi A 6 h. et 8 h.
TOBR'OUCK
Entr6e Gds 1.20 et 2.00
Mardi A 6 h. et 8 h.
QUAND L'HEURE DE
LA VErO-,TA"Ci SGONRea
Entre Gdesa 2.50 et 4.CO


CINE STADIUM
Lundi (En permanence)
JOHNNY COLT
Entr6a Gde 0.60
Merctedt (En permanence)
CINQ MILLE DOLLARS
SUR L' Entr6e Gde LOO


ll4e4 Iecr


(Mge e Ire,~dh' sdleeftm-fevade 'c oex; ear

Iiommes et poor feimus ...d des pr'ix qul pau'querout








Goiat g&lk- navui.
A ban de. COD WLNE.TOLU et KEICAL YPTOL,.
Tomx, hes, Iwou.dtest aK mueuuu, Inlumm a


* C IL... -nA.OJe.L~.. .-


LimANS OAM


GL


?


I




~-~---~1- -~


L UNDI I MARA LfrO L NOVYSLLUft a-g~

R fK SARBANO5RTDE DI'UfS 1862



O M r-
miaaa *.


IVOTRE I1OROSCO6'E]
Pa~r Drnejfrt6ke



do. wmiimsa *I wpm h onoem a I O g pmda -I a awfw .
nlwd au I" esalubel spaiaarer
Ilropr~W~~ Fola val'a-N.Jidd


MARI) 3 MARS 19J70


LAJIUI


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): PFates an courageux ae-
I art ot no ralentisies pas von ef
forts dans Ie course de Ia journ6e.
Vous n'aceompllrens gtre l vous
ialentisses votre rythme, mame
el vos intentions sont excellentes.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Rencontrez le mail -
mum de geons, 6tudiez lea object
tivement et 6mcuti 1'expre oslon
dea points de vte difffrftts.
Vous n'aBppt6cMrt pas Sttle -
ment lea contUet' mai larfgitez
votre horiton.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): De belles influences
de Mercure sthumlent votre es-
prit d'inltiathtt vou bonns iddos
(parmi lesquelle pluateurea ont
oaruiinalm). Alle harditment de
I'avant au course do cette pdrtode.
22 JUIN AU 23 JUILLET
CANCER): No vou laissm pa. do
miner par vos sentiments l'objec



Aujourd'hui

COIN DR LHUMOUR


tivit6 voou sera pr6clouse. De bel
lee possibilitA s'offrent & vous.
24 JUILLET AU 28 AOUT
(LION): Prudence particulibre
dans leI associations, dans la fa-
con don't voui utiliserez vos con-
nalssances ou rocovre des con -
sells des sanzes u de ceux aui peu
vent vous Influencer
24 AOUT AU 28 8EPT'I-
BRE (VIERGE) : Avo:r tou-
Jours ine rectitude absolue pout
presenter do nombreusex compen-
sations mime si les gons d'esprit
et ours n soot pas tous de vo-
tre c6te. Discretion. bon seng. et
oompr6hension.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE): Lancez-
vous dans l'opposition si le rdsul
tat en vaut la pine mals dane
touts entreprises montrez ]a dis
cr6tion et Ic sena de '6anuilibre
ingdrents o votre Signe.
24 OC OBRE AU 22 NO-
VEMHRE (SCORPION) Belle
journ6e pour ceux qui seront con
rageux et qni trouveront Ie mo-
yen d'carter des obstacles ripu-
t6s infrasichasibles. A u cu -
ne tfche n'est trop d;fficile pour
un natif de votre Signe.


BON COMMERCANT 23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE tSAGITTAIRE) : Tn
A une table de reitanrant, on flu inem ta p lu favori-
parle de la pluie et du beau sables qu'ellev peuvent Ie paral-
temps. tre tou. d'abord. Soyez peraedv-
- Oh I Moi, dit l'un des clients, rant et hard danas 1'laboration
j'aime mieux i'hiver que Pl'td. de plans et didbes nouvelles.
A cause, sans doute, qu'en Ainsi tout ira blen.
Wta il v a nlus d'accidents, d'in


colations et de noyades?
Non. A cause que je is l
marchand de carbon.
xx-x
BON EXAMPLE
1 y a un proverbe qui dit
t,u'il y a plus de plaisir i donfer
qu'A recevoir ... Eleve Durand!
Pouvez-vous me citer uin exem -
pile? P e
Ben ... Par exemple, mon
pere prdfire me donner une gifle
que de recevoir un coimande -
ment du.perceteur I
XXX
I(ADEAU D'AUVERGNAT
Ileux Auvergnats reviennent
6e la foirs.
Fouchtral, dit l'un. DeVtnei
un peu ce que j'ai acheti pour
biia bourgeolae.
-,Je no chaise pa'...
-Eh ben, Je lul ai achetd une
broche.
l'as pochiblel En orl
Non, cn mature plachtlque:
c'est uno broche a dents!
XXX
BONNE AFFArRE
Le jeune Toto eat arretU dana
la rue par l'amou x d s a
Ah, petitl, alt le Jel t m
me. ru no pourrals pas me pro-
curer une m'ihe do chaveux de
ta scaur? Jo to donneras vingt
Irancal
Aboulez-en cnqqante, m'siour
Hector, et je vonB apporte touted
is perruqu x

TROP TARDI
Un m4oi, furieux, fait une aca
no A sa feminime
.J'a appria que tu as passe
la Msoree avec Martini Main je
tLe prdviens, 11 me paiera ca l
Je ne croln poe qu'il voudra
..11 m'a d6jk donn6 cent francal
XXX
VACHE A LAIT
Une jeune automobiliste, our
une route de champagne, vent de
provoquer un accident.
Misarablel C1hauffardeI,
hurlo la victim. Vous avez tuA
ia vachel
C'est blen. malheureuxl, re-
connait l'automobiliate. Mais, en
fin. personne n'eet bles&d. etnt In
principal ... Votre vache Je pour-.

rait toujours vous la remplacer.
Alors, le cultlvateur, exami-
nant aubitaLivement la oeune fern
La remplacer, c'est vite ditl
Mals ga m'6tonnerait blen que
vous me donnie, come elle, des
vingt litres do lait par Jourl


DECES DU JOUR
Florlant Nealy............... as
Marie Lafalai* ........ 16 al
Cha us Chari ......... a6 nan
Hu'rt Eddy ......... 7 moli
Pierre toranty ........... 70 ane
Nadia ChristoplB ......... 8 mols
Bvelyns Julien.............. 1 an


Pharmacies assurant
le Service cette nult.
LUNDI 2 MARB 1970
VAI WERES
B J J DMssline
,ST AMAND
Rq 4.0 Miraclms


Le Champion-do beau yt-
ment annoane sA &o qul par-
tent pour EIsurpes, tIs UsBA, o
le Canada, qu'l *at revnu' -du
Canada at des Iltats Unia Wev
une techniqd 'moda-e' et ,tre
'Ul est an outre le Seoul capable
de cof*etonerft n mantuen
d'Hiver qul ,oalt- la mode damn
loe diffir6ntoe Capitailm do aoN
do.
Ils trouvernot gfeaIi*ent 5da
costume et des n onS at us
choix judileeux td amo pour
le dldganta prthbmt is coup*
nur mealre.
Une a* a Oete part nim
pose de maten noeeWsitf, Mes-
sieura leo -Elgants.
Lalne en faes de at Nonelatu.
re Apoeteliq6h.


Avis Matrimoial'
Je sounsigio Orlondtleu Prosp6-
re demeurant et domicili a& La
Tortide declare au public en g6n6,
ral et au Commerde en particu-'
Her quo eis ne Buis plus repon-
sable dee acts ,t actions de
mon spouse, noe Ternic d Tertu-
lln, ce, poor 'incompatibilitY- dA
carac, ro et abandan-du tolt ma-
rital en attendant q 'und' action
en divorce lui aslt Intentko.
ORLONDIEU PROSPERE.
Latortue 2 Mars 1970


Le Proces de la ThasIdmldeo


22 DECEMBRE -A*J 26 JAN-
VIER (CAPRICORNE) : Neo in
yez pas d6Cu al ee qui vous tent
& coera ne progrene- pas comma
voua le vondrieL. De-avantages
innatenduea peovent pafaft nt
blen provenir de pritendues tdd
eeption*..
21 JANVIER-AU 19 FE-
IVRIER (VERSEAU) : Recher-
chez la quality de l'effort plutdt
que son intendtt. Dane -lea con-
tucts avT sutrei, lnterpirtez
soigneesenenf- lea facteurv divers
et examiner objectvelneit. Lea
sugge tiona.
20 FEVRIIR- AU 20 MARS
(POI8ONS) : IndfcltlotsB sup
rieures-' la moyeame. Votre sin-
v-rite et votre persaevrance, el
voua lee meotte l'oeUre, VOei
meineeft loin. Tj y a plusledrs
moyet do tvenIr bout de situn-
tions diangrdwbles.
SI VOUS ET"M'I E AUJOUR
D'HU: tUne faol quR voua sure
trouvi -votre vol e,n>fqs brillerez
dans vttre- sectenr et rougeirez
d'exellefit -faeon. St voua vaeeR
nez, vtus perdrez votre temps et
lamlsetez les pountblllts passer a
vote portce Votre patience na
tim-rlle. vote tntrIo vous dti-
gnent pour des tichs de repon
anbillth. Votre' r-dlsnmc. evos dons
d'artitt, vOtra uspTiration Vye.s
I'liertnoite Nont. rnmarnuBhleB. tRe
frnn WO2w fen.-ne i A I'enfte-
meant 6t k llnuaultude. Les ma-
Ah'amat'oucs, 'In'lnmtlon, l'induo
trie. l'nrchltAeture, sla musIcue
et lo Journiallmne sent dons vqs
rordes.
Natisoanee d'Alexandre Gra, -
ham Bell inventeor-du telphone


rnm 1Pour votre BEAVTE,

A ls spfcialitds
S cosmtiques:':

Gelie Royale :
Stabilistc


trhmesdeiJouf eldenut -:
OCic memaut.
tomie hydrtante.


tclove dmmquI~nte.
bt fde SEat. ,


io Savu.d


a kfNa


Un produil licence APiSIM B. do Belvefer i base
de Gei6e Royale stabilis6o offre les garanlies de quality
et d'efficacit6 qui depuis dix ans foot la reputation on odial
de la Inarque. .A


: ,' UX CENTS AUDIENCES POUR RIEN
* 100.MILLONS DE MARKS POUR LES VICTIM


AIX-LA-OHAPELLE On Les obstacles no manquent pas.
aprit & l'iaue de la deux centi6- En g6n6ral cela so d6dtoule a'sini:
nme audience que la fire mle Gruonenthal, eat prite & jet'd'accord sera soumis aux repr6
verser 100 millions de marks aux nahtants des victims; Ce oent les
infants victimes doe lathalidomi- ropr4sentents de la parties civil,
d*',Le but de la defense, qui sou I'aocat Karl-Herrmann Sehulte-
htfdT ces n4gociations, est 1'1imi IIlllen de Siegen, In l mime p,-
tation de la constitution, de par- I e d'un enfant victim de la tha-
kia civil. Ce but atteint, lea accu Idomine et l'avocat et etarg6 de
s6s et la defense pourront atta- ours k Is faculty de Cologne Dr.
'iner le miniature public et men- Ripert Schrelber. Comme. repr6
frer'i -i oul est devenu public au d4itanta do 400 parties civiles is
derqhr 'mols: la fragility de 1'ac pqnsdent encore 700 autorisa -
eaOsat n. Anona de n o1.0 citation. Main de
Quo va-t-il a tivermalntenantT 00 0, 1.000 victimen n'ont peas


ionn6 leur autorisation, pulque
Ic asociatlons do parents sont
en contrueoras. C'est l'avocat
Schulte-Hillen qul atdr- A 1'6-
poque l'attention du p6dlAtre WI
Aiek.nd Leno sur is. relation pou-
vant exister entree le Contergan
(A base do thalldoinade) et Ia sreal
formation de naisance. MM.
Lenz et Schulte illen donna-
rant lI'lacme an faIas-t valoir
sue ce product p-barnmaoeutique
uris par leo future snre n'a "
valt pan 6td l'objet de ufifam -
ment d'6tbies, dtait vendu sans
ordonnance, et absorbW avec trop


LesJe


Olympiques de Mnkich en 1972

LEUR-COUT SERA DElAX FOIS PLUS'ELEVE QUE PRUVU


Par Hans Jochen Vogel,
Dourgmestre de Munich
Personne n'imgore pJus que les
prAvisions dans le domaine de la
realisation de grand projects nont
AU plupart du temps d6passeesm
par la rdalit6 lori4Ue le moment
arrive de r6gler les facturesl 11
en Ira de mam, dees Jeux Olympi
ques de Munich en 1972. A I'ori-
gine, la cr natruction des stadeE,
du village olymypique et de tous
les entrees d'entrainement etc.
uevalent cofter 520 nmllions de
marks. On sait auJourd'hai que
la coft sers deux fois plus dlev6,
solt exactement 1.150 millions de
marks. Entra- le. prv'salona re-
montant i 1967 et l'ouverture des
jeux en 1972 sont fintervenus fac
Lean expllquant cette haunae dea
r coa -
-, La conep t4n6 s. oia. fTndiAq
" nifltaleme-t revue..-
Le snort exige des adap -
couftteuaes.
Lea prfx la construction
ont augmented. l
11 a fall ckrlgeorI&arfineB-


nent tout d'abord Ia couverture
aep tribunes et du staae, lea sal-
led de basket ball, tl'intendan-
ce des visiteurd, lea 'eenitrs d'en
trainement et de repos et ram6-
lioration de plates et des eall a
de gymnantque, etc.
11 en r6sulte une augmentation
des coo0t de 188 millions de
marks; en outte, uepuit 1966, lee
colts de la construction out aug
ment6 de II pour cen4t, 'aater de
21 pour ceqtR ee quit-reppeente


une augmentation de 132 mil -
lions de marks. Des erreurs d'ap
pr6ecation et d'6vlatiadon ont 6t-
6galement commisna par certain
experts et architects, don't cost
100 millions de marks. Sur de -
mande de la ville de Munich les
services de la Cour des Comutes
procedent une enquate destines
i determiner iventuellement les
responsabilita6, finals quel qu'en
soft le r6sultat, lea coits eux sont
ure dure r6alHt6.


ES .

ue Idgret6. Ce rent MM. Schul
te Hillen et Lens qui s'adesi-
rent au parquet cenipoenc d'Alx-
la-Chapelle et dematlerent aux
victims de ddpois plainte; sinsi
*'ouvrit le proci qui dore main
ionant depuli 'vingt mois et bat
foan lea record tie I'hltolre judi
elalre alemands.
Parmi leo quatre mflle enfanip
-fa difforuds, 2.624 ont suorvc ,-
On i'efforce d e tovovr pour sax
unarneet maii amta


.jour oh lea repr6sentant des viec
times recevrant -le text du con
irat Ia &o wdt Chomae Gruenen-
thal virer oa pirtlie do cef 100
milllona d mar; s'll n'est pae
possible aux victims de signer
le contract dan nw certain dalal,
.-les courent le danger de voir
mate affr leor e'apper.

LES VICTTMES
ONT LA PAROLE


- arrangementne........ Quo faut-il Zaire alore? Letri
dehors de la question des domma- buns' dolt continuer lo d6be ti
ge. I, y a six an, la sociWte bunom aolt connuer t dobattre
he ie G enzenhal d of- comme s ilignorat, tout do cette
lert de payer pour lee enfants1 re idurib alpts
asa difform6s. Non seulement le prenIdent du tribunal pour-staua
mnltre public rmais enore M. pequil ne conduit. pracs rien c.ntatant
Schulde Hmllen considralent qull no e cnrduira ia nien.
cette proposition commine un aveu II faut rgretter que depula le
de culpabilit ce qui anmena la fir 27 novembre 1961, date i aquel-
epa # retirer a propobitbom. ,En- ec le conro'gan fut reirtA du com
core pendant le pros d'Alsdrrf rierce, on ne solt par parvenu A
M. Schulte Hillen 6mit 'avls 'crer un groups do personnel
qu- leg compromise qui -taient in non concert-r par l'affmire pour
tervanm en Scandinavie,, Grande n6aocier au nom rdes deux mille
aretaene it aux Mtats Unis pour imtimen. Ce son'. done eelkt-c-
ralent etre eonsiders combine un qu doivent pnred lear I opre
verdict de culpability. Ma is deux affalre en main. Cela 9b74e pay
cents eour d'audlence out montre chologiquement bie it premiere
que la Justice est tddpase par la vue, niais en ralitA eela coniti -
romplexitd de cette penlble affai tue an grand obstaole. Leg fait
re. que trols graBidf Ase&atjonz
s'opposent kI M. Schult- Hillen
La proposition de la firms gocier-risque de rmetatre on qu,
Chemie Gruenenthal vtent. done A gocier risque de femetre On
point. Ainel l'offre de 100 mil tion la olutli9 Dropoade. '
,ions de mark vient i point bunal, lui, doit continue t
pulsque 'on pou-ra, trouver une grer, mal li parole revwiut en .
solution. Pour cela sl faut que de compete aux vtictimes de la fr
tuuteas leo vkitimes ignent un ac- Ilt&
te de renonclatloo de demanded de
dommages Intdrets Le mime K J. FISCHEP.


Les Bandes Dessinees dou Nouvelliste,

Blondie




I


*Iabot .oln ISANTA 2. oevnue du 1INoevenibma. CURBiV~ ]'5



3oeeph C. Vali~t at Cb
Distributours.


co


C10



CD

cm,


APIN 41-~


V


~;s~u~;~8~..-- ;-~aT,7 :77- T7 7' i~d


i 1 1 r v ^ T. v "'? .


q


71!






LUNDI 2 MABS 1970


Am rNr(SRme)


Mars fut Important4 dans le do
malne da=. -A -aj.m jal._


uuhuryU urlRuv~w -mu uuuu


AM NeFUir. Mjs(4


Ie. 117- a -iunt, a cultur~ehl- .T.e NNvro rr niTiPAl I AVION r, Nor ard p
ilenne danm l. rlnquanip lernil log OArrldo Lcesr, INro ; Vrois Orflcel oonerur
rm. aunn&a. Liuotenant Colonal osolph tlI Trehlislcln.. l io doruina drainm rlua do zo
11 a publld .: 1a Voa tlio V. MeLeans-o U.S.A.' lnute. Cte domination plutt
L:tMesInt Colonel Carlo. P b rrtorio q lt an
'lui,, ,l,,1l. 01 .. ,In@ ,,,. 'EK rL A.'- Chez le Profesm yrmnd danger poor lam protligu
s'olutiost IItiltirone (110) AInal CaplaIc Naarin telndaut vera In lapsi-
.'ssl '.is trh,1,,1,1 alks 10., cti. ue ears Armamndi t Mine Solon Verret sud quand l'Alglo Noir r6alioa,
s1 u4H i ir,.Ishlllr. (l10l!11H. .rasi Lisutenant I A son but. A I'allo gaucho, Toni
.I'l, Il->rr Inintlalnl i ( ira.n E. I aodrgu. Cutur. tultel 'ouce combine an uno-doux avec
I'.ler, Mlragl no i 9I48)l Iv. In. Lieutenant Oltel Ceiar Jn-Louls gul diborde un d6fen-
lphull,ll l' latl .1 J Itepiibll Cacaei. t suoi. 1., rubrique. sle-. nfant our de tacelsor; ette tlon
i s tl ,slic loea UP Hi ba iom Oi CTOharles a i-t iseni,. on a pu appricl.r se poutrnlt avis un court centre
(.ti, rAi ,r.lii i ,., I'ht 'de V:Ul, U I. 16 but pronetteours d'un on n retratd qui trouva Desir d6-
sogi rsli.h'. Cl ,l'uihnnlol,> (3 vol b lMlaap Colo o Victor Edniuard Vilat. d'un Marie marquis dans lam 5 mitres, le tir
ilii5I ellho,.tirst sic d 2 vl et to S DollVlBOe; -' Agailho J a I si, d'uno Marie violent de celul-ci heurta Alcln-
tie norl-philes p111l0, Dl o I prt Litdlallt* olonel Antbal Marcell, Laroche, d'une Elzie olr,avant do p6notrr dans le
histolr.- Ir I 'Afrol,." A 1'lWi tr Palndr 3lRaly or; A ouchohet ou d'une Maggy Blain, toL gauche des buts de l'Excel-
'fInill Capitalin de.faatiq Asn- ex6cutant du Mozart. du Webert juW ..
iil Pci ocaso .-. o. .r s ; t dIu Bellini. Sans n6gliger leo jalgr6 *lea assault rpitee,
11 Put l'rca ioi. ,I. pr. rlr LicueenaiBm slonat Rieardo plos agi6s qui emport6reni avec 31t coot r 't le sat vrai), de
ilos .leur inportant.- reur ,.... Lopes-Niel g brio. le. morceaux do In 2Wnme I' ellor, 'rAle su garder cc
orgainlems A Pa rl. ..,in il.-. P, i nptaplita d Frgtgu,Raul parole. l coni lent de retenir lee malgrt, avantage jusqu' as 5oup
Rome en 1054 pnr Prk'ew,, A L: qorroaB. lOataur; nins i'un. Danielle Lalanneo. ,- fflet final, grace la soil-
frinine II a cuntlribu A lanerr LieutoWant OglM Jalme -5irle PNrioe Delvs Andre. Cl-61e dit de sa d6fenae. L'Excelsior
Io niouveenient de In NgrtuJd. Contrerap. Mealqit tu,-s'Eliz Metellus. Nicole G6lln. fr61a le match nul & 2 minutes
En 1910r I'Acd6mnic Frnis-i,,t Capitane o Fd gtoe Ma-.* a- utent avec lime lea dernieres do In fin : Sur un centre en
utl ne.ord, un grand, prlx pour rio Gonzal-M m componstons du maitre: Le Val- profondeur de Jn Baptiste en po
I onsemble de sen ouvres Lleut~alat>r _oQl to do concert on La B-majeur de pllion d'allier drolt, portoun et
Le Dr Iean Price Mars .1, Velarde, 3El .b ; ..f, VerTe. meillcure picre de Is Eliscot, tour It tot, seuls deviant
meure .anns e nte ti I'on d.- rpi Lieutenant- ol Jo0l 6 0o6* : we garden Charles battu tirerent
liters c Ir. Culture hailienn. Luis RoUsil, El Salvador; *quant nu\ hours Concoure que au mouit*'cOri.
A.L N' Mrstie Carmel et Prantz
Maurice A. LUBIN DEPABTEMENT DE' VItpt. le public tls pprsiant REMARQUES SUR LE JEU
'L.etr just valeur. leo couvrit DES 2 EQUIPES :
L'VA M IBTRATION d'kPlaudissements;et .urout le L'Aige Npir n a pas de me-
,s.t Frant qui dons I'interp'tatinn neur de Joeu, ce Oe qui demand
Colonel Wa1 m' A. Koae deB 4Ades Perduess Etude en ueucoup de maltrine technique,
hi. U.S.A.. Mfilir MMlideFla;: La lBmol Mnieur, et sFantalse so peut pas htre rempll, par A-
d iMajor Leo"ard E. Str-t- ,Rt Mejeur, montre dijis 0 A, et5 Argelus qm sont easentiel
I',stter, U.SiA., Olfficler de t de eompostieur, v ntent deux bons difensours; ce
h1hisoft ath nin el
Mawon o a o ." atinhe en von to ri e sent pas des hommes qui maun
M.o dr Jahn F, AzMillo, La eerou quent pour ce paste pulsque Tom
dU.S.Ap, C" &4. In SE tim. 0. n o0*Wtae et Alcindoar sent deux lorn
App Kenneth errell. r de Po a r de milieu d mtier qurain, ont
Lieute s l Champ d- M _jdi 12 -era jur place Iam pointe chem at
thonto Maph. (P Chr Ms fi on le is pleaca. Bieattn paques,
I Officer des m. goulignons lue le gabarit muyen,
Icateua do oe'-.tto' le style de Disir ne I pritdispo-
Doug Has m F. Y t, U.S.A.. Nous are a e n pmanqera t p aour s dapprche qu sons










La nrilSe nt.DaDid L Mna. :roua compAimen meillour rnment on bones ballesv
ua e de d Frank P Gl this et M. Z "aons c ue accome mplir her, main-
Mr. is A. Sh, in Nous nsreu a. Lerrat s crucial poure
terprte; I cart. d 7 iaire-part retralt qui tire son efficacnr d
j- It arage -o I crha .. ie -,, calmer, relvoyancer avec l permit
PF.RSONNEL IMrM:'..,, Jonahas-Aai vm nothre 'd notre e avis, le ses en
SL pour c Gudnre en dfa c-une duipiers.
SSera. Adrian Bsz MIsa. L'Aigle Noir avec Jaequeo et
r* U.S.A.; La ,ceri-aone a 4l 1 Au h ubert en, point, Alcindor et
-A e Ferrell. itorim d P l e. t h un demilieu dumi terrain, ron
J.SAJL-ammp -'Champ l Ahj i.-Jedl i so-erit plus facllement-le ehemln
hlotograpei (PHI Chiri %I ,r it 6 hres. 0R.. des I d uffilets dvers car quelques r-
S F les' apm U..A.: Nos FESTdre chaleu. ne mnquera les d'appravision
Sargnt. -J)avId L Nisee s-u.. compliin...t$MAS meinleur. e..ent en bonnes ballet.
La pre lere e, .JL; .. osux a 1:Io iA. lo n- Du c6r 6 de i'Excelsior c'est it.
en quality -Spclatlme, Frank P Gills, thi et NI. ZEat -. asudard. peu pOrs le mime problme, mais
i rcot encore plin crucial pour
eotte equlpe.. ei, s dfenseur af
fctnionnent olen longs dgagemoento
ei1ries. sors gquils devaient po-
s-.r, calmer, relancer avec proci-
;,on le jeu pour favoriser une cir
A u C:ao .' circulation rapid do ballon c'e-
Ii a nt s note avis, le soul moyen
pour prendre en. difaut une d6-
fenso aussi bien nlantie que cell
Du Lundi 2 wu kirkedi 4 Mars 1970 & "-e r'Asgle. Par exempie, Augus-
toe et Leibben, casoulivent trop
i 6 H're. et 8 Hres 30 le ballon. Enfin Fortuni, maIgr6
si 6on doo nemirst, sa combativit6
Lo'et pam uinsattaquant. c'est plu-
t6t un demi ou mieux un difen-
II guffit done de quelques rn-
UN FILM DIGNE D'N FESTIVAL. touches pour que lea adversaires
--. ,Ihier deviennent sympathiques
lanr Ie football pleasant, vivant.
or6cis gu'ile pratigueront alors.
Nous no pouvons terminer e.s
ir6ciser Que el la plupart des
ioueurs no firent, vas toujoure
Ionneur 1k leur reputation. un
lout netit nombro sut carder In
tite froside .. I'Ai.le No'r Dsi-
!ORt e, llhani .s, Il'a rre gauche
to, Charles


L'Ecole de Commerce Julien GRAA

Inaugure le Dimancbe ler Mars prochain un Cours Inteneif d

Annie de Comptabiliti Am6ricaine. La 2bime Annec de ce Cours
au choix : d'AoOt & Dkcembre 1970 ou d'Octobre 1970 h F6vrie
Elle offre 6galement lea Cours : Arithm6tique Commerciale
plied Business Mathematics), et de Cost Accounting (Prix de r
de Mare & Juillet 1970.
Des Cours de Dactylographis Bilingue eommencent toujours
but de chaque naols.

Renseignements et Inscriptions tous les jours, saof Samedi et Jours F6riis I 'ECO
DE COMMERCE JULIEN CRAAN, Avenue Chris tophe et Rue 6.


3X 3CMAllid


College International
des ChibrBalens
La Section Haitienne du Collk
ge avise lem confreres que sa r6u
union annuell. aura lies le mer-
credi 18, jeudi 14 et vendredi 15
Mai 1970 au iCentre Midical 27,
Chemin des Dalles, d6e 8 heures
Leas confreres, Inembres ou non
dum Collge International sont in-
vit6s a presenter loom travaux
et I nous fair connaitre leurs
.ujets entire le 20 et le 80 Avril.
Ceux qui ne pourront pae itre
presents peuvent nvoyer leurs
travaux qui sront In par un
confrere de leur choix.
Constant PIERRE-LOUIS
SSecr6taire.

Remerciements
S Mme Vve. Joseph Elias, les E-
poux Hugues Elias et enfanta,
T les Epoux Roger Mallebranche
L at infants, Mmia.-Wlinnie Elias
a et infanta, lea Epoux Criepin
W Dragon et enfanm, la Congriga-
l tion des S0eurs de la Sagesse,
ds lOre ainsi que tous le. autres parents
so fera e t allies,
S remercient bien sincerement :
3r 1971. Les Doctours : St. Phard Bon-
I temps, Gerard Pierre, Anthony
i (Ap- Lvsque, Lucien Rousseau, Yves
Manigat, Adrian Westerband, la
event) 5 Direction et le Personnel de l'H1
O pital Frangais, la Direction et le
Personnel du Casino Internatio-
nal, la Direction et le Personnel
au d6- de la Texaco, Pax Villa, et tous
ceux qui leur ont t6moign6 de
la sympathie ia 'occasion de leur
V regrett6 JOSEPH enlevA A leur
iLE 0 regretth JOSEPH, ELIAS enlev6
Slur affection vendredi 18
F'vrier dernier.
1 ls lea print de croire a leur
profonde gratitude.
P-au-Pce., le 2 Fivrier i970


I'lantin Jn Louis.
A I'xoolaior : Id Jou
contra Jn Baptiste, 8am
ut le gardian qui interview
brio an mainte e rrconmti
Le clasement & eo 'joiu
1.- Aiglo Noir 18
matches 24 buts r6us
encalssis.
2.- Violette 10 points
chess 11 buts r6unsio
s0s.
8.- Racing 9 points 0
- 10 buts riussis 4 enc
SPORT SCOLAIRE
SEMI FINALES CAE
Canodo Haitien 61imine
Firmin (1-1).-ur tirage
Lycie Louverture Oltm
ieo POtion (8-0).
Cat6gorle Open : Col
bat S minaire 6-0.
* Le S6mlnaire a d6posi
serve sur la qualification
tains joneurs du College
parait-il, ne sent pas de
F.ement.'
Philadelphie bat Pros
forfeitt).
N.B.- La ligue du Nc
sa 3e victoire, elle.a bat
let cell de Petit Goive
A la mi-temps le score
I but partout.
Y. J. I



jene haitlenm
Un J olne HMatien a
un appareil de prothi
membres suprileurs en
du materiel local.
Tel est le titre d'un'
rle paru dans le journ
cain International Assoc
Technicians in Orthot
Proesthetis.
Nous prenons un riel
le reproduire rIur nos
Le membre Phito Pie
ti a diveloppi un app
prothEse pour lea byes,
sant du materiel local.
amput6, un garcon de 1;
avait perdu ses deux d
on moulin ke ennee es
tant complctement nd
grace ii sa paire de br
tcment lonctionnelle.
I Phito Pierre supervis
vail des 5 ouvriers de
de l'Ecole St Vincent
ants Handicapes. L'Eco
tent est un Centre de 1
tion au service des enfar
muets, aveugles et orth
ment handicapss"
Mr Pierre qui et l,
sourd muet a fait se
A la dite Eole E o il !r
puis qu'il aP boucl Is
Etudes Primaires. I1 a
mois aux Etats Unis o01
vi un course de court d
la conduit de Mr Jua
an 1960, et par 3 fois il
ri d'un entrainement
nel lors des visited de
ros en Haiti.
II est vrai de dire q,
Dieu n. mis une parcel
genie dana I'intelligcn,:
cune de see criatures.
Qu'il en saoit B6ni.


__I ___ __ I_____


L% w f o l --.


Festival Beethoven

PREMIER RECITAL

LOMar 3 sMors
A i'Auditorfam de FlastUtOt

Franals, A 8 h P. M.

Avec

ROBERT SOETENS, VIOLON
Et
MINKA ROUSTCHEVA, PIANO


Billets d'entree $ et $ 2.00. Cartes d'abonne-
ment aux 7 R&citals du Festival en vente a la
Boite Ai Musique.




Aux Ondes Sonores
(Mnie GEORGETTE DUPLESSY)
41 Rue Macajoux, (Rue du Perp6tuel Secours)
et de la Fontaine Mme Cqlo).
Vous pensez AUX ONDES SONORESF
La Maison Hautement sp6cialis6e du Son;
Pensez son,


PRODUCTION,
REPRODUCTION;
TOut : 6quipements,
Instruments,
Composants,
Pi~es.
Pour vos Achats voyez
LA MASON AUX ONDES SONORES,
Service rapid,
Les meilleurs prix.


3 A"V IR L' A ve do It o
ne avent fants do Il 14116 d'Amkd s di
, Eliscot ;LAU Aonde do tipl&-zdeux t-
nL Bver t aun arn.
an e im ano.
uir kilo., NMl ,M 3 kilos at"
points 7 nsolle 8,5680 kilos. d
isls -- 2 X x Ri
BRADYSaISME Ji
0 6. mat- MEASURE D'EVACUATION d
6 encals A POUZZOITE a
POUZZOU5 d.
matches (DE LMVOYE V
Calss6s. SPECIAL (AP) a
DE I'A"P in
ROBERT MENGIN) p
DETS La null d do dnnche a lundi tl
SLyce a 6th cahop & Pouozzoe, m a-. tv
au sort. c6e par le lent SwAvement de
line Ly- terrain d'originse volcanique apple
16 Bradysime. Mais sti'vit6
lfge 4-C eat fi6eue, ce dnt quo lee
premieros mesur d'rmcuation q%
o une r6- sont en vole dze on o d'une s
n de cer panique, seulempnt -e c grade c
4-0, qui agitation. La. population partion l
l'6tablis llirement pauvre, dan le quer- '
tier du Port qul eat le plus at- d
paper 2-0 teint, raseenileo mm effets le I
plus prcieux avant d'htre trans n
ord est AL port6e par camions dans des r&-
ttu en ef giona d'aocuell. P
par 4-1, Alors que leas as quittent lo
6tait de territoire de la Commune una 1
Comnire de Sohante Di Mile ]
B.- Habitants d'autro y. arrivent. d
II W'agit de savants venus 'de e
tons lee coins du monde, arm6sn
S deo leers gothermom tres, de 't
leurs imntographer et do loeat
martraphee. Deux vulcanolo-'
diveloppu gues Japonais doivent dbarquer I
ae pour ce natiln.-Le Navire Ocanogra
utilisant phique de Monaco, attend lui
aussi, a Wt6 retard i I'ppareil I
petit arti lage poor e smauvais tampa. A
l Ameirl Pouzzol inmme, il faith tris beau.
nation of Le Navire Ochanographique Ita-
tics and lien cUlime Iglorin crois dans
la Bale, crease le fond de ola mer
plaisirur pour introduire seo sondee, qui
iecteurs. mesurent Ila temperature et leas
o ore d'Hai vibrations. 5
areil de Un ralentissement a e6t not6
en utili- dans le phinomsune de Ilvitatnio
Le jeune dusol. M a n s L 'affaissemoent
3 ans qui, qua pourrait maintenant lui sue-
bras dans cder eat aussi redoNot que la con
t mainte- tinuation du aool6rement : c'est
cypendant, alors que les idifices et lee mai
as parfal sons dijM l&ardhs sD'crouleraient,
De plus, dans lee sidles paseo s,
se le tra- l'affaisoement, quand il a rapide-
l 'Atelier ment suivi le soulvement, a &,d
pour En- -acompaxn6 d'druptions. La plus
sle St Vin meurtriere a t6e cell qui, em
Rthabilita 538, a faith surgir aux flanca d&
nte sourds a ville une colline, Le Monte
hopidique- Nuovo.
.i meme LA RHODFESIE ROMPT SES
es Etudes DERNIERS LIENS
ravaille de AVEC LONDRES
cycle des SALISBURY (AFPP)
Spasse 3 M. Clifford Dupont Chef de
i il a sui iEtat Intrimatre a sign hier
durie sous martin le eatlficet de nalasance
n Monros de la IRpublique de Ia Rlodisie.
I binifi-
addition- Centre M dical- 27
Mr Moo- Chemin 4es Dalls
jao le Bon Conf6rence du mercredi 4 Mars'
Ile de son 1970 par les Docteurs Hervi Mar
,p rhs- tin et Reni Decastro.
cA propose de trois cas d'enci-
phalite virales.


'uem tele rencontre avail Et&
qui ds vndrdi eat I'entretim
evait oq derouler lundI matin au
aldorf Astoria avant la vidite
1' 0 N U. Male selon certaines.
dications de bonns source M..
,ompldou aurait renonc& ce ma
in a rencontrer lea Repr6sen-
atnts des Organisations Juives.

A l'orngine M. Nixon no de-.
'ait pasa tre reprisent6 au Ban
luet de ce soir et c'est pour bien
ouligner leas gards particuliers I
lont 11 entoure le Prealeit de
a R1publique Frangalse que M.
'Nixon avait d6cid6 la e=malne
demrnre que le Vice-Prlsident
des Etats-This assisterait au di
oer di Waldorf Astoria.
On apprenait ce martin que de
puts hlBr le telephone n'a gu-eo
coss6 de fonctionner entire la paisi
ble residence de White 'Plains
proprit6 de M. Mosbacher, Chef
u'Protocole, oh se reposalent M.
t Mine Pompidou, et la Malson
Blanche et le D6partement d'E-
tat M. Pompidou et surtout Ma
edane Pompidou avaientt6 e tres
iffectae par la manifestation
hostile. de Chicago et ils n'a-
'aient pas cachi leur mnconten-
tement. Pour le Prisident de Is
Republique Frangaise et pour
Mme Pompe(dou il rtait difficile-
ment concevible d'avoir ii fai-
re face 1 New York it des mani
festanto aussi aggrissifs.
D'une part, sUr ordre de la
Maison Blanche, les measures de
shcuriti ont it6 conaidirable-
ment renforcies, les effectifs du
F. B. I. itant doubles. D'autre
part, mais on en attend' confir-
mation, M. Richard Nixon, per
sonnellement tris disolI de ce


de M. Guy Dumesle Arbitre du
match Racing-Violette.
L'opliniontde

M. uNy Dumesle
Moh Cher Jn-Claude,
Je suis content que tu t'aies
adresse A moi pour certain iclair
cissements an sujet du pr6tendu
hors-jeu d'Eddy Antoune lors du
match tacing-Violette. On peunt,
A part les eas provus deii le code
d'arbitrage, trouver une infinite
ae point litigieux. Par example
un jonuur qui a bott un corner
nest pas obligatoirement Off-side
si un partenaire lui returned le
ballon. Supposons qu'un jousur
apris l'exicution d'un comer as
retire rapidement A l'intrielur du
terrain et ayant de ce faith plus
de deux adyersaires plus rappro-
ches que lui de leur propre Ifgne
de but. A ce /moment un partenai
re intercepted la belle et la lui re
tourne, eh bien ce joueur quo;i
qu'il vienit d'ex6cuter un corner
n'est pas hors-Jeu, parce que au
moment oh la passe est fate 11
nest pas n position do hors-jeu
(Loi XI-b) et Dicision 11U-01.
C'est bien malheureux qu'on ne
peut pas tout expllquer a tout ie
monde. Eddy Antoine seralt hora
jeu at Obas au lieu d'exzcuter un
tir anu but lui avait paam6 le bal
lon, car en effect J'admets qu'Eddy
ita-it en position de hors-jOu, mala
rocevant le ballon d'un adveral
re je sale injuste at je jdevais
le sanctionner hors-jeu, et si le
cas se prisente A nouveau jo auls
persuade que j'Aural le amme
compoea en et ce pour n'mpor
to quelle 6quipe car moi avant
tout je fais du Sport.
Mats ausai 11 y a un cas et des
cas quoique r6pondait au para-
graphe (c) de sla Loa XI quit doi
vent itre sanctionnes. Supposons
qua Obas, Bayonne et Eddy An-
toine itaient align6a en direction
du but du Violette dans ce cas
mon coup de sifflet serait partly
au mime moment quaIs le tir d'O-
bas pare que i ce moment Eddy
serait en plein sur la trajectoire
de Is balle (Diciaion 1i-01) par
qu'il influencerait le jeu.
Je croas man Cher Jn-Claud*
qu'il n'y a pas pins & dire onur
ce cas et sans vouloir me diaco-
pler, Je suis I la dispoaitln de
tous ceux lI que la question int4
resse.
Par ailleurs je-dais te signa-
ler que A part incident provo
qu6 par ce but, les joeour des 2
6quipes ont eu un comportement


POUR PREPARER LA VISITED
DE BRANDT A BERLIN-ESTr
BERLIN (ATP)
La D6claration Ouest-Allo-
mando aux consultations techni-
ques pour la pr6paratison de la
rencontre Brandt/Stoph condui-
te par le Dr. Ulbrich S., Drecteur
Minist&-iel las Chancelltere, a
pass le e oMur do BerlIt lundi
matin pour se rendre A Berlin-
Est. Le contr61e par lea des papers des cinq membres do
la dl6gation a dur6 quelques mi


EXCUSES DE NIXON
WASHINGTON (AFP) -
Le President NIxon asustera
au dlnq offrte an I'honneur, du
'risildent de La RHpubllque Fran
aiso et de Mme borges Pom-
pidou par upn, group d'aasclia-
ions Franco ,- Aslricalinm ce
soir I'bhtal Waldorf Astorsl &
New York, aonce pffieielle-
nent la Maison Blanche.
Le President Nixon a appelt
le Pra6ident Pompidon par t616-
phone dimanchb soir et lui a pr6
menth, en son propre. nom at au
nom du people ainfricain, sea ex-
euses pour lea incidents anti-
frangals de Chicago.
zxxx
FAIT UNIQUE DANS
LES ANNALES DE
LA MASON BLANCHE
NEW YORK (APP) -
(par Fernand MOULIER)
La decision du President Ri-
chard Nixop d'asister ce sosir h
I'h6otel Waldorf Astoria A1 Ne-
York au banquet offert en 1'hon-
neur du Pr dent Georges Pom-
pidou par Ise AssociaUtion, Fran
co-Asnricaines d'L Etatl Unix
constitue un fait' unique dana
I'histoire de Ia Malon Blanche.
II n'eat pas, en effect, dane lea
habitudes du Prsiident de Etata
Unis do Be diplacer de maniurs
inopinee, surtont on dehors deo
Washington, msme pour rencon-
trer un Chef d'Etat Otranger. Le
protocol de sla Maiton Blanche
eet tris strict, et 1'entorse qui y
eat falte aujourd'hoi prend la va-
leur d'un' syimbol qtui, souligne-
t-on dana. lea milieux amiricains
reeponsabs,-' era comprise par
l'Amerique put en tire.


exemrplaire, pat example on a en
peler Vorbe !Pipos, mais ce. jeu
tendu Bayonne appeher Obas tre Obas* et ceux du Racing ap
nes n'arrivent paa encore A Bse
controller complement, ce qui
fait penser au public que ton-
jolurs atmospheree est tendue en
tre les acteurs et l'arbitre et les
arteurs entre-eux
Et come l'a dit M. Rozer
Macoha, (1'arbitre francais disi-
gn6 pour ln Coupe du Monde),
OP u faut toujours un responsible
et ce qui icoeure le plus c'est- que
ler,public troUve toujours des re
proches a l'arbitre, c'est lui qui
toujours doit porter le chapeau
alors que souvent les vrais res-
ponsables sont lea joeurs qua
n'arrivent pas & marquer dans
IeS conditions lea plus idralesa.
J'espdre que ceux qui) s'intires
se au sport et au foot-bal eon part
culler ne nianqueront pas de s'ins
crire aux nouveaux course d'arbi
trage que va organiser la F. H.
F., au moins on aura plus de con
nalsseurs.
Guy DUMESLE
Arbltre International
N D R.- Le coup de sifflet ena
tend par certain pectateur a 6-
t6 probablement celul d'un des ,-
gents, charges de rsgler la circa
nation aux abords du Stadeo.
C'est d'ailleurs un genre d'ecci
dent qut se r6p6te souvent au Sta
de Sylvio Cator.

Qu'est que la bossa
suitt)
ce Art Farmnner, son recent pua
sage au 'jout chacque soir- cAmor emn paz
et (Blue bussa>. Enfin, parmi
les chunteurs, citns Sarah Vai-
ghan, Ellr Fitzgerald et Frank
Sinatra, mais arrstone-nous, cir
la listed est interminable.
Il est done grand temps deic
vous fair connaitre d'une fa-
i;un plus approfondie cotte bosSa
nova quo vient de fiter allugre-
ment sea onze ans et qui est l'un
les products les plus dulectablei
du pays le plus envoOftaot, le
plus sensuel, le plus lumineux,
mais auusi le plus strange et le
-.plus' diconcertant qu e je connais
Au Brisil, oh l'insolite taqui-
ne la vie quotidienne, oi le sur-
realisme descend dans la rue, jui
eu la chance de vivrs en 1966
ot 1968, quatorze mois : ce sont
les plus nourrissants et les plus en
thousiasmants de mon existence.
J'ai rencontre, a Rio de Janei
ro et ah S&o Paulo, presque tous
les grands de la Bossa Nova et
de la M.P.M. (Musica Popular
Moderna, noeveJlle tendance qui
tend A Olargir le vocabulaire de
la bossa nova en accueillant non
siulement tous les ryhmes afro-
ur6siliens, mait aussi les proce-
des harmoniques et orchestraux
des traditional les plus diverse,
ran s oublier los eonnritls ilectro-
.coustiques. Par respect de P'or-
ire chronologique. situons d'a-
bord la bossa nova.
(A suivre)


LA BEAUTE ne s'improvise pas HELENA RUBINSTEIN la cre
DCO

I DEMAI-FD3 DMau VORER CONUILL 3-a I c r 1' u
S ---.



oi ,.M
I ., QU'&.ym stice AeX1WM AJ"TICLE


PAIW WP


wu ruvin0mu.


Le Chauvinisme, voila' emiO
(Suite)


~ ~ ~ ~~` ;~~ -~ ~ 1`~ ~ ~ ---r-------- ----- -- ;----- --- --------- -~rrf---- ..~-9-.~--T.;. I_ ~-- -.--~---1.------ ---T~---r- ----- _., -F--1~1--~-C-7. m_--~~~~--_--- --- ---1-~~I- -i.-- ; -- --- ----. ---------., -.,--._~,


1.


E PRESIDENT AURAIT qul s'est paoa k Chicago at in
ENONCE A RENCONTRER quiet do la virulence do certain
S...... .. anifentaa Now
Yor trH voudralt, "on venant &
Le Pri]ldemt Georgee Pomnpl- New York, blen montrer & tou-
ou me mndra direatomet emmbie ia I'Amnrique qua M. Pompldou
U au sig dA I'O N U coafor- eait m in it6 personnel at son
tuant m anu prownm do mavl aml ait qu't condause do la ma
t IlhtIlUmet privu. Samr ultre Is & ms foomadls la geste.
mr par I'HtItel Waldorf AsoEta. diplamef d'una mal it6 turbulan
On Ignore encore s le Prdol- x x x
nt rnodat o reoostromai lea d
Wprameltnte de la Conmunnaut& 3 36 3 M -URE
alive do Now York. La prince


_t


- 01-




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs