Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06678
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 25, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06678
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




fUOTIDIEN

LE PLus ANl N D'HAITI
POND II *k U9

dis eof Atdoc r w C hef.
L/C/EN MONTHS

Aofmnhshwihr. Ma, MAX CHAUVE.Tr
-* % *m


miga. D1 ,4i I Ea(Eu U flAMUtUI4.Jy DO P3UIs


AeMc: K tz C, __.
Nt 2lt


PORT-AU- PRINCE (HA I T)



BOITE POSTAL 1316


No. mog.0111 m AJg3It MERCRIIDI 25 FEVRIER 1970O


La Vie Interiationale


PAIUS (AiFl')
La pc wom re journAd de M.
tI'latjdou i WaahlontoN a 6to un
uret succ6a. Tel etiTavia exprino
co martin par le corr-pondant de
In BBC. Quant aux cbal*ez doe t6
]Avlilon am6ricaine6a eUls asouli-
rwnent le caractare chaleureux dl
l'aruPoll du Pr(Aident Nixon et
niotte4t en relief Ia volont. 6vi-
dente d ceiul-ci do resserrer lea
ropports Franco-Am6rlcallns.
On a 66 frapp6 par lee applau
diusements qui, au Nationa
Preao Club, ont auivi las paroles
do M. Pomp&dou sur un sujet pour
tont trIs controveore ; la Politi-
quo Froncaiso au Proche-Orient.
itSans doute noe signlfiBnt-ile pas
quo l'auditoire a 66 gagenA osea
rues, rnis ils adressaitent i la
clart6 et A la franclf ot de son
exposit qui a donn6 touted lour net
t aux motivati ons du Gouver-
nmoent F'rancais : 6viter quo le
conflict Isratlo-Arabe tine so trans
former en conflict Est-Ouest, d'oi
ai pritference pour la concert
tion i quatre, et sauveagarder lea
ijtfruta directs de la France en
M&literann6e, nt i6rc qui repoe-
sttnt our des donn6es gaographi-
ques 6videntes. Ce qui confin a re
tcnu attention doe journaliates
prsentks c'est Iv passage o le.
President Fran ais. tout en sou-
ihaitant qu'un jour la Iprisence
des Foccoes Am6ricaines en Euro

Attentats d'avlons
Declaration de
M. Yigal Allon
TEL AVIV (AFP)
Je sus convaincu que leos diffi
cult presented dans l'expedi-
tion de courier et de fret vers
Israel viennent uniquenment des
nisures de s6curite prises par
les Compagnies Ariennes. Maisa,
si elles devaient continue, elles
lIrendraient la fonne d'un blocus
et deviendraient totalement inac
ceptables pour nous.
C'est ce qu'a declare ce martin,
a son depart d'Israel pour la
trade Bretagne et les Etats-U
m-is, (pour le compete de l'appel
Juif unifi6), le Viceo-Pr6esident du
Conseil et Ministre de ie Bduca
tion et de la Culture M. Yigal Al
ton.
Le Ministre a exprilmn sa con-
viction qu'uno action coordonnre
de tous les pays intlrsssls au
mai0ntieie de la stcurit de l'avia
tion civil, pourrait mettre un
terme i la piraterie arilenne.
Selon la Presse, M. Yigal Al
lon rencontrera h Londres le Mi
nistre dos Affaires Etranghres,
M. Miohael Stewart. D'autre
ptort, on apprend ;i l'aeroport de
l,rsl que re mlfinl encore, lo'rri-
v6i du Coorrietr o du Fret reste
irrtgulhtre.


po detvionne mutilo, a exprilmA
l'avis quo con Force 6italent A
I'leuro actuello in6coesalres.
La te616vidon oamricalne appor
to aujourd'hui aux auditeurs une
autre information de taille : le
Pr6aldent Nixon annuncerait le
mole prochain qu'il va livrer 25
nvions Phantom A Israel. La Chai
ne CBS qui dit Atre inform6e de
source share precise que le Pr8si
dent Nixon rlduirait ces fournitu
res au cas ol I')URSS et la Fran
ce accepteraient de tour c6t6 la r6
duiro leurs livraidons d'armes aux
pays arabes.
Quatro jours apris l'explosion
du Coronado de la Swissaiir 1t
do la Caravelle des Austrihn Air
lines, I'6mtion reston vive dans
les milieux de lI'a6ronautique civil


L'Espagne et les activists


des Palestiniens


M1ADRID (AFP)
Los nindatodt d'arrt lancs' con
.re environ 70 Arabes marocains,
dlglrions et pulestintens r6sl-
Ident i Madrid seanblent indiquer
qua les autoritis espagnoles en-
tendent demnnteler certain r6-
seaux d'esplonnage et ie terrorism
me en relation avec lea orgeanit-
satione palestiniennes, estiment
Ofn6ralement lea observateurs.
Depuis plusieurs mois en ef-
irt des rumeurs de plus en plus
persiktantes font 6tat de la pr6
sence sur le territoire espagnol
d'agents d&e organizations de rn
distance paleatinienne, notam-
.sent El F.Atah et leos FPLP. Ces


Le ler. Recital du Festival


Beethoven


Repondant it I'invitation deI
;'Association PRO MUSICA de
Port-nu-Prince, le c616bre Violo
niiste Robert Soetens et la Pia-
niste Minka Roustcheva, ouvri-
ront le Festival 1970 le Mardi
3 Mars prochain l'auditorium
der 'Institu Franqais.
Leur Haucit Patr qonag ser plA
sous le Haut Patronage de t'Am


Conference au Le Maitre Violoniste Robert
CRESHS Sootens demieure ii cette date 1'h,
Domain Jeudi ai 7 heures it0 ritier le plus authentique et le
I- m., come provu, le Profes plus direct de I'Ecole Franco -
seour Srgo BRAUDO. Docteur Belge lde violon, viellir de plus
(en Droit et diplimr de l'E.N.A. de cent ans.
rsamiAUl do ser Coll6gues Yves N6 en FIranrc (N pai irles boo-
BLOT ot Yves MOUTEAUD, gas sUi furent des nsir'iens |)ro-
prononcera su Centre de Recher leosionneos formn6s aux conserva-
bcho en Sciences tHumarnns at So tires de Liege et de Bruxelles,
cisles, a. Conf6rencte d6bat Robert Soetens fut le disciple du
]ntitulie L.A SOCIETE D'AIJOTUR quil avait tonnr et frequent
IHUIJ'. qu'l lit coUuntne A .qun.
Les Diplomates, les Officials, dnB son plus jeuns' ae.'
lea Profmoseurs, les Etudlants, le Mr Soetens it recu si frornn-
rPublic sont rordialemrent invites. Lion musical it Paris, o, il oh-


bassadeur do France, Son Excel-
lence Philippe Koenig, comporte-
ra des oeuvres pour Vidlon Pia
no et Piano seul de Ludwig Van
Beethoven.
Nous prenons plaisir i publier
tout d'abord la. Biographie de
ROB RT SOETENS


int son ler Prix de Violon a
Conservatoire National Supi
rieur, et oi il 6tudia plusieur
ann6es sous aIn direction du r e
bra Professeur de viclon Tucier
Cape.
Robert Soretes r jour en con
cert avec lea plus grands orche
tres doe Paris La Socift des i Co
certs du Conservatoire, les Con
certs Colonne, Lamoureux, Pasd
loup, ,ainsi que l'Orchestre Nati
nal de la RTF 11 s'est de m
me product aver la. Philarmon
que de Berlin, le Concertgebov
(Suite page 4, col. 5)


organizations don't la pr6senoe tONDRES, (AFP) q
n'a cependant jamais otl conflr "
rone offlciellement, utillent, aem. Mine Sylvia Allen qui, a h'age
ble-t.il,- Madrid comma base de de 84 ans, eapbre pouvoir deve-
depart pour leur, opertiBons nit a nir mitre grace it une mdthode s
travers l'Europe. -itise au point par le docteur Pa- s
Le rcedont attentat contre le Co rice Stept.q e a declar6, aujour-
ronado de la Swissair semble a- d'hui, qu'elle pourrait probable-
voir attire P'attention dlu Gouver ent mcommencer t porter, dans a
nemnent spagnol saur le danger qoelques semaines, le premier 1
que lea hctvite d'espionnage et b1ib6-6prouvette.
de terrorlame d'61ments arabcs Pour lt ene e
mcontrolde, bases en Espagne, pi our 1 joona denmie, ii 'a-
n'aegagent indirectment sa re- git moinms d etre le premier coba-
ponsabilt6 y. e do '6tonnante experience que
L'Agence Europa Press citant d'6tre enfiu en measure de r6ali-
(le sources bien informees esti. er une maternity que son 6tat
rme pour sa part, que lea arresta- .hysloogicue lui avait interdit ,
tions do ces arabes- ne sont pas Jsqu'ici, Selon la thcorie du
sans relation avee t'attaque per- tdeur lSptoe.,en efet, il s'agit
)p6tr6e il y a, quelques mois centre "bn de rdali tr tut .o u nins
l'Ambassade du Liban. a Madrid- V ce .qui concern la* periode de
pixr des 6lements non identifies. -sbtation elle nine le sta-
L.'Agence indique en outre que les de du phenomine de la reproduce
activities priqumies du Front D tht quJ dolt Be d6rouler en labor
nocratlque Populaire de LIblra- f-rtaire & bse m6me de 616iments
tiofh plestruilenne, cr6 pe r un vitaux provenhnt do M. et-Mmene
group d'6tudiants arabes de I'U Alle"n un ovule et un spermato-
niversite de Madrid, pourraient zbide. La m6thode) du M6decin,
etre 6galement Pun des motifs de r6ndue publique hier consisted a
ces arreatations. De la mime fa- prtlever chez la femme un ovule
con, souligne-t-elle enfin, les pro qbe le blockage de ses trompes' de
testations de certain milieux A- Faloppe, par exenMple, empeche
rabes de la Capitale espagnole de progresser verl't l matrice.
centre 1'expulsion recent d'Esva L'oeu t ro ueella da un serum
?ne de sic marocains, don't M., I f-rt:laitciaon b u fJi ensuite
Mohammed Ajar, Leader de IU' 0n laboratoire et, .46s que l'em-
-1ion Nationale des Forces Popu- bryon aura pris former, il doit
laires, serait & origine de Fin- etre plac6 dans l'ut6rus de la fut
tervention policitre centre des ttmre aman. t "
itoyeris aabehs rsidajnt en E8- 'Si, pour le Dr Steptuc, il n'eat
ioagne. ae s question d'entarme I lia br,.
Sx atron a la chains de b-be e.
UN ATTENTAT ETAIT lprouvettes,a certain A'niquat cni.
PREVU CONTRE ,Qmmi Is Doctear Pedlar, d. 'u
M. ABBA EBAN iiversiti de Londrea, qui prle
CARLSRUHE (AFP) des dangers de la produton rnr.s
Un attentat etait pr6vu centre sa"t d 'tre humans.
M. Abba Eban, Ministre israe- Quart ih aspect tioral de ce
lien des Affaires Etrangeres, pen nouveau proc6d de procreation,
dant son sejour en RFA a. an- unport parole do t'lglise M6
nonce aujourd'hui peu apres le thodiste a udclare que celui-ci ne
depart du Ministre pour Luxem comportait, it premiere vue, rien
bourg, un porte parole du Par- de condamnable. L'Eglise angliva
quet F6d6ral de Calrsruhe. he se reserve .d'ttidier plus a
Selon le porte parole du Par- food l'ensemblc du dossier avant
ruet F6d6ral de Carlsruhe un ara de.se pronoesar.
be, don't 'Pidentite n'a pas eta r, I x x .
-elee, a fait savoir mercredi der,/ atiC : NMuances
tir ar, Z uijbur-ar da, policed do SEIesI d s -
n,"- qu'un attentat se prpa-
rait contre M. Abba Eban. L'hom 'eprO Vettesn
me a expliqu6 qu'il etait charge CITE DU VATICAN (AFP)
Oe receptionner des pistolets mi- Le Vatican reprouve le prinri
trailleurs et des bombes deposes ie des bees e;.rouveltes. mais
planss deux casiers de consigne i refuse encore de so prononcer
In Gare -de Munich. 11 0eva.it en sur le cas de la f6condation art- f
,uite porter ces armes et ces bom cielle actuellement pratiquee par
bes i Cologne o l'attendait deux un gyn6cologue hrita-nnique, le
correspondents qu'il devait d'a- Dr Patrick Steptoe sur une ar0 .
board contacter par tol6phone. glaise, Mine Sylvia Allen.
O z x T Interroge 6 c.- sujet, Mgr Faus
LLXEMBOURG (AFP) to, Directeur de la salle de prep
M. Abba Ebma, Mlnisetre des s at- du Vatican, a rdpondu :
Affaires Etrnngiree d'isroel, 1 Ila. Feondatlion in vitro, est
est arrive en visit officielle mer inacceptablc pour ia iiorale cRa-
credi anprs midi i Luxembourg. tholique.
u En raison du recent attental de 2) Ce proc6dd substitute un far
6-. teur mecanique aux rapports na-
- (suite page 4 colonne 1) turels, affectifs ct psychologi-


1-
n
n-
le
ri
i-
Aw


Violette-Racing "2-1"

SLe r6alisme a la mode
par Yves Jean-Bart


Le r6aliame eat cette tendance
du football moderne qui pousse
a un regroupement en defense et
au milieu au terrain a accepted
la domination de l'adversaire
pour mieux le surprendre par
des contre-attaques rapids. Dan;s
ce genre de football, il n'y a pas
de places pour les fioritures, les
dribbles sans fin, les passes la-
t6rales inutiles; le football-spec-
tacle, le romantimoe n'y sont pan
et seul le r6sultat imported. Get
te tactique est dans l'6volution
mrme de notre sport-roi; isome
les br6siliers n'y 6chappent.
Tout le monde defend et A 1'hen-


re de 'attaque, les avants sont
suffisamment rapids pour re-
prendre leur ponte Notre se-
lection national avait d6ji r6us-
si ainsi, face aux Etats Unis, en
coupe du monde. Ce syst&me a
encore mieux value pour le Vio-
lette hier soir, au Stade Sylvio
Cator. C'est pourquoi, qu'on le
veuille ou non, noun affirmons
que la victoire du V. A. C. fut
avant tout, tactique
Avec Vorbe, Bayonne, Rock
dans 1entre-jeu, Dely a 1'aile
droite, Guy Frangois a gauche,
J'el au centre, le Violette a, pen-
dant tout le match, laies6 venir


le Racing pour mieux le dtear-
gonner. Et personne_ne nous
dimentira quand nous dianse que
durant les psriodes de domina-
tion du Racing, il n'y avait pour
le Violette que le seul Joel An-
toine au coeur de la defense ad-
verse. Cependant, au moment
des eQntre-attaques, celui-ci avait
suffisamment de qualit6a pour
attendre le soutien de seo co6qui-
piers.
Ce m6canism ne n onctionna
paa durant la 16re demi-houre;
(Suite page 4 col. 7)


LES SPORTS

Le point du Championnat


Les des sont loin d'6tre jat.e
a l'issue du match Violette -- Ra
being (2-1) qui cloture le sixibme
tour du Championnat de la Divi
.ion Nationale (Couupe Prudel).
Au classemnent, nous h auns ce qui
suit : Aigle Noir, onze points;
Violette. dix; Racing, Excelsior,
r;euf; Bas Artibonite, Etoile, Li-
gue du Nord, Victory, six; Ligue
de Port--au-Prince trois; Dont
Iosco, Bac a-rdi, PeCo GoAve,
deux.
Comme on le constatera, le pe
loton de tite quatre equipee, ,,eut
a just titre, pr6tendre eniever
la competition pour P'annde 1970.
Il est suivi d'un carr6 d'outsiders
avec une difference de points va
liant entire 3, 4, 5. Les lanterns
rouges, gaulement un qutatuor,
rcaspirent qu'h jouer un rble de
trouble fite.
Ceci dit, quelles sont les cthan
ces des mieux classes 7
Aigle Noir dolt rencqnlr.'r Ex
celsior le dinfinche 1cr MAars.
Dans l'ordre du calendrier, see
prochains matches l'opposeront
au Bas Artibonite, a I.- Ligue de
Port au-Prince, nu Violette, au
Victory. De ce lot, troib adversai
res sont de tatllc et prcu-er.t le
tenir en ochec. Point nest. Ie-
soin de leas citer.
Violette doit, jouer centre le
Bacardi, l'Excelsior, le Bas Arti
bonito, t'Aigle et la Ligue de
Port-au-Prince. 'rt situation est
oimilaire a celle au Leader.
Racing affrontera Victory. F-
toile, Ligue du Nord, Petit Gof-


ve, Dun Bosco. Sa tfche semble
plus facile que celle des prdd6ces
seurs; cependant il ne faut ju-
jrpr de rien, les gars de l'Entrai-
neur Hyacinthe ausasi bien que
les Capois ne font point de ca-
deaux.
Excelsior sere oppose a hl'Aigle
I; la fin de cettc semaime comme
annonci plus haut. Apr6s ce se-
ia sa confrontation avec le Vio-
lette, puis Victory, Etuile, Ligue
dtu Nord. II lui faudra beaucoup
a'efforts pour franchir avsc suc
ces au moins quatrc des cinq 6ta
yes qui lui restent.
En derniere analyse, le Chaino
)pionnat de la Division Nationale
est devenu un vrai suspense et
nul ne peut pr6vuir sa conclu-
sion.
Le septirme tour, qui debute
vendredi avec Ligue de Port-au-
Prince Bas Artibonite, same-
di : Ligue de Petit Gofve -
Nord, a une tlte d'affiche qui
vaut le d6placement : Aigle Noir
-- Excelsior" le dimanche oer
Mars it 3 h 30 p.m.
Devina, nronostiqueurs, a v6us
de jouer I
DEPART DE SALOMON
ST VIL
Ce soir, par le vol de la Trans
Caribbean, notre anti Salomon
St Vil et sa charmante spouse re
tournent New York. Ce sympa
thique sportil, ex joueur du Ra'
eong, ex-International que nous
(Suite page 4, col, 3)


ues,' sur lesquels se fonde I'a-
tour human. L
Toutefos, ent co qul concern I
Mme Allen, il s'agit d'une 6pou- I
e souhaitant etre ffzondde par I
on propre po dtfins de donner r
e jour a un infant. Des le c
nents particullers Interviennent i
remarque Mgr Allulnc. Le cao d -
a femme me. scmble, priori,
plus nraturel que celui de 'hom-
me. Pour le moment nous noe nous
pronongontg las avant de mieux
connaitre P'affaire.
On sait que Pie XII a condam
nl nettement Is principle de la
foundation ariocdelle. II y a
neuf ans, un gynteglogug de Bb-
logne, le Professeur Daniele Pe-
trucci, avait ddjk 6tt bl&m6 par
lea autorithe religieuses pour a-
vtor r6prouvette. II avait interrompat
lexperiencedevant un Lolle g4n6
sal. -
Lens 'eerve. a, du Vatucap clt.
nent, du rest, de -t'oner ,n e-
cho en Angleterre mome, oil un
chef d'6quipe de recherche 6 l'Tf
niversit6 de Londres le Dr Kit Po
dlar, a mis en garde l'opinion
contre la micanisation de la Bfo
logie; Un jour, Adit-il, on verra,
par exempie uan GCneral commai
der la production de 100.000 aol
idats.

L naisace des

New York
NEW-YORK tAFP) -
Une jeOne femma de 27 ana a
mis au monde mardi aoir des
quintupl6s, trois filles et deux
gargons, lea naissances so sont
succid6es rapidement, entire 22
h. 08 et 22 h. 18 (locale). L'ac-
couchement s'est diroul6 norDma-
lement, d6elare-t-on i l'hpi&l
Columbia Presbyterian de New
York oil lea informations ont
et6 rares, la famille no voulant
pas de publicity, expliquaet-on.
On a pourtant apprisatres ra-
pidement que la mire avait pris
des pilules centre, la sterdliti.
Plus tard dans la nuit, l'hbpitl
a rv61l6 son nom. II s'agit d4
Mme William Kienast don't le
mari est comsia voyagaur. Le
managee avait dejh deux enfants.
une fillette de 4 ans et un petit
gargon de 18 moss.
LaS b6b&s sont n6s environ 6
smalines avant term et sont
tons en bonne sant. Its ont t&6
rransportes dans une pouponnil-
re, h Manhattan.
Lqa m6decirws 'attl dalent i
une naisance naltipld.
Un: U dn e tq iU t de c.e, de
qhfltopl6s o-r" 6t signal6a de-
pual le d6but du siecle. Mais
darm cinq cas soulement lea en-
fante ont v6cu jusqu'I leur ma-
turit6. Les plus connus nont lei
soeurs Dionne n6en au Ofady au
Canada an 1945 et dont l'une,
Emily, est more A P'age de 20
ans. Lea quatre autres group
de quintuplis tousa en vie, sont
leo DIlligentis nus en Argentine
pn 1948, A l'Est de Prietoa, du
Ven6zu6la, lea Fischer d'Abuc-
dean aux Etata Unis, nia on 19
63, et lea Mutangua n6s au Mo-
zambique I'ann6e suivante. Le
pourcentage des quintuples par
rapport aux naisances talent
aux Etate Unls de an eur 84.984.
656, avant l'appariteio do novel
les m6thodes tendant a favoriser
Ia fertilitA.


AU MONITEUR

.OMMAIRE DES
NOS 11 ET 12
Dkcret accordant une allo-
cation mensuelle (de Gdes 1.000)
ii titre de pension sp6ciale Mile
Anite Brice.
Arrete autorisant la Socie-
te Anonyme ddnommie : cSocie-
tW G6nlrale de Promotion Touris
tique (Sogepto).- Acte Consti-
,atif et Statuts Annexds.
ArrWtd nommant les Mem-r
nres du Conseii d'Administration
de l'Office National d'Assurance
Vieillesse.
Arreti nommant les Mem-
bres du Conseil Sup6rieur des Si
laires.
Arritd nommant les Mem-
bres du Conseil d'Adminisrration
de POffice National do Logement
-,Arritd nommant les Mem-e
Lres 'di Conseil d'Administration
de I'Office d'Assurance Acci-
dents du Travail, Maladie et Ma
ternit.


JAUFIEaL DES MOUi.
-pcBBABEIflOICUP I


;A-: COMMISSION
DES COMPTES DE
ASSEMBLEE NATIONAL le
FRANCAISE le
revenue d'ws mission an
aux Eate Unis s'et arritie lo
& Port-au-aPrin e te
...Hier aprin midi par sle Vol et
d'Air France venant deo Miami m
sont arrives Port-au-Prince lea m
D6put6s frangcis MM. Pierre Bas, b
Charles Louis G6rard-Deprex, p
Claude Henri Roux et le fonocton
nxire frangais M. Bernard Mo- il
rem. co
M. Pierre Jean Marie Simon a
Boa origtialre do Besangon eat t
Dipute de Paris depuls 1062.
II a h 6lu dans le VI1 Arron a
disaament. 1 6talt avant son 6-
lection & la d6putation,au Cabinet
du General deo Gaulle come c
Charge de Mission. Il avait reCu
des maing de l"Ambaadur P'ier
re Meraeron, sle Ttr do Oomian j
dewr do l'Ordre N tdonaL Hoo-
uour et M6rite que tai avait con
f6rA Prssident 5 vie de la RI-
publYtud, d'Haiti, Dr Francois
-DUVALIBR.
C'est ,m splendid collier au-
quel est suspendne une tr6s belle
croix blanche, none dit le D6pu
16 Bas. Je la porte souvent et
avec fierte.
La Deputy Pierre Bas eat Pro
sldent dole la Comission des Comp
tes doe 'Assmbl6e Natiouale. II
set revenn d'nne mission sp&dalle
a Waahinagton, i New York et
i Ia Nosellae Orleans, avec sea
collgnes MM. Charles Louis G6
rard-ieprep orikinaire de. Tours,
D6eute Maire de Courbevoie et
Claude Henri Roux originaire de
Pointe i, Pitre, D6pute du XVe Ar
rondissement de Paris, et avec
M. Bernard Moreau, Admninistra
tour des Services de l'Assembl6e
Natlonale Frangaise pritant sa
,sa coamptenmce a la Commission
des Comptoe.
Cos prestigiexix membres de
la Commission, des Comptes
de 'Assemblie Nationale Fran-
caise viennent de passer neuf
joure aux Etats U s.


MOrt deNO"ie -
Max Bnchereau
Un tolegraimme de New York
nous a appris la tiiste nouvelle,,
de s- mort de Mine Max Bouche
reau, n6e Madeleine Sylvain.
Mme Max Bouihereau a milite
longtemips dens t'Enseigenment
Rural, oa elle fat Inspectrice.
Sp6cialiste en Sociologle, elle a
icrit de -nombreux ouvrages et
6tudes, notarnment cL'Eaucation
des Fenmes en Haiti,. Ella a-
vait tdt charge par I'UNRA d'ef
fectuer, aprns la guerre, une en-
qu6te en Allemagne. Elle fuc Pr6
sidente de la Ligue Feminine
d'Action Sociale.
Elle eat more lundi A New -
York ot sea fpn6railles seront
chant6es vendrsdi niatin. L m6
me jour A 8 h a.m., upe messe de
funnrailles sera, chantme en I'Z-
gliso du Snrr6 Coeur de Tur-
geau.
En cette triste ecirconsthnrce,
nous adressons, nos sinceres con-
dol6ances A son mart M. Max
Bouchereau, son frore Pierre
Sylvain, h ses soeurs Suzanne,
Jeanne et YLvonne, alnsi qu'aux
parents et allies et A nos amm
de In Librairie Carnvelle qu'af-
forecte ce deuil.


cNous avons Ito a Washington,
New York et i l Nquvelle Or
ans, mais nous rvons essentiel-
ament travaiIll6 i Washibngton,
mr le Congria, avec nos homo
ues des commissions oampiton
s d~a House Ajmnntrti=o
t nousy avonse ot b ren
xma dit le President do a laGon
mission des Comptes doe 'Assem
l6* Nationale FPrancaise. le' DN
at6 Pierre Be.
cNo avons etudid, pursuit
. l'organisation du Congr-a, les -
Domostences 'des conimimos et
ussi Io statnt des Rprdmn-
ants et de Sm meateurs.
Iog mwar' de la Comnmis-
ion des Comptw de I'Assembl6e
National Franaise amt disent
per la bouche de leur Prsiident
que reveanet dee Etata-Unis il
ne pouvaient s'empicher de a'arrr
ter en Haiti mime pour deux
Joers. rls vont rentrer it Paris
par Pointe-.i-Pitre.
Is ont 61t accueillis ai lour des
center de la Caravelle d'Air Fran
ce i l'a'roport Francois DUVA
LIER hier apres midi par l'Am-
baeadenr de France, M. Philip-
pe Koenig, le Consul de France.
M. Andr Tangruy, le Directeur
des AffaireasCulturelles et de Coo
tDration Technique, M. Serge
Braudo, et par MM. Carl Alcin-
dor et Carlo Noel du Protocole.
Ce. distingu6s visiteurs fran.
cais ont pris logement it la Villa
Cr6ole.
Hier sobi ils ont d6jeaini au dU
licieux Barbecue dansant du Sans
Souci en' oompagnie de l'Ambassa
deur Philppe Koenig et sa char-
mante femme Odette, du Consul
de France. et Mme Andr6 Tan-
guy.
Ce matins, apres une court ex-
cursion en ville, ils ont 6t6 con-
duits Ibo Beach.
Le reaste du programme eat ar
range pour eux par 1'Ambassade
de France.
Avec nos voeux de bienvenuo
nous leur souhaitons un tres a-
gr6able sojour en Haiti


LE-RUT DE LA VI-SITE Dt
DR MATHIEU 'BEAUBRU.V
Secrtoiren Gineral de
l'Association Midicale
Inter- Caribdense
...Dimanche matin, le Dr. Ma
thieu Beanbrun et sa charmante
fmme ?Pamela ont repris l'avion
Xr Kingston, Jamaqiue. Le Dr.
Maoieu Beaubrun, originaire de
Saint Lucr est President de la Li
gue d'Hygi6ne Mentale de Ktigs
ton et Secr6taire G-nidral de l'As
sociation M6dicale Intercaraiboen
11 6tait arrive ici vendredi pour
porter Haiti i faire Dartie de cet
to Agociation. 1 panse qu'une
telle Asmociation ne peut avoir de
sons si n'en fait pas portie Haiti,
la Premiere Rdpubllque Noire du
Monde et don't le Pr6sideunt,eat
un m6decin.
11 a pris contact avec lo Doyen
do Ia Facult des M6decine IDr
Raoul Pierre Louis, lo Dr. Rend
Oharlest. minent medecin intarnla
te, le Dr. Victor Laroche Prs -
dent do la Croib Rouge Haitien
ie et Mben d'autres membres du
Corps M4dical.
Le Dr. et AIme Mathieu Beau-
brun ont 6t6 sales A leur depart
par le Dr. Guy Noel
(suite page 4 colonne 5)


PARIS, (AFP)
Le philosophy Roger Garaudy qui
s'6tait d6j attir6 les foudres des
didrgeants. du part communist
francais avec son livre grand tournant du Socialsame :
l6cidive en publiant un novel
ouvrage intituld cToute ia V6rite
D6ji 61imini des organisms di-
recteur.t du PCF au course du
dernier congr&s comlnunisme te-
nu au d6but do mois, Roger Ga
raudy n'h6site pas A affronter
le risque d'etre exclu du part.
Roger Garaudy reproche au
PC les occasions manqudes,
comme Mai et tJuin 68, l'absence
de discussion ouverte en sonny
sin, les sAquelles du stalinisme.
t11 6voque a nouveau l'affaire
schkcoslovaque en distant qu'il
n'est pas possible de se taire car
WI-silence devient complicity et
Ajoute : est-ce affaiblir le piarli
oa ab contraire carter un obs-
tacle h son rayonnement que de
demander qu'il dise, clairement :
'* Socialisme q nous voulons
instaurer en Frr.nce n'est pas


celui quo Brejnev impose a la
Tehecoalovaquie.
Le philosophy s'indigne deutre
Dart do I'ensemble des pressions
exercedos par les dirigeants So.
,idtiques pour tenter d'imposer
-A tous lea parties communists
i'alignement sur laur module tde
socialisme centrahse, autoritaire,
bureaucra-tique.
Danrs sonr dernier chapitre 9
intitul un veritable reqaisitoire contre
la politique soviltique.
J'accuse, ecrit-il, les actuels
dirigeants Sovietiqucs de prefe-
ver n'importe quel r6giime et de
le soutenir plut6t que d'aider
it 'ascension d'un part commu-
niste qu'el quel qu'il soit lors-
,'u'il risque de tendre a un socia-
lisme different ( du module sovid-
Lique ct le mettant cn cause...
J'accuse tk ldirigeants Sovisti-
ques de ternir par leur compor-
tement, du bassin minier des As-
turies a la Macedoine, de Prague
h Caracas, la belle et just ima
ge du Sooialisme.


SCHOCOLAT AU LAIT SUISSE AVEC AMANDES ET MIEL




S hocolal TDvier Derenommee mondiale



^? <^^*'-H~l' aMHfBHH .,Hll^


La future maman d'un


)


Rneur Garaudy remase Aattaque


I ~ ~ UII ~__1I___~L ~~ I L~~__il~ L1 ~~~ _~~__L____~_I;~__W___Y__I__YY ~YICL-m~L.YIL~I~m-LY~-~PIIIIY~ -----~~-----~------~p-----------


1.


i




PAO3- 3. MRIOUD 35--.~I~ wuvum iMP ~ ~;'-`..I-`;.~Tn.~-- --7~~i ----~-- ~~r;;: ~ r.rl-~~~~~r--- .--,:l----


DANS LA


G(;EA MALYNE, UN PRODUIT
NATURE. T001,T GERME DE
ISLE, FORTIFIANT
A NUL AUTRE PAREIL
En analysan. Is conspueiione
des, Carmn de bl6 on rebate 6oer
vuillO due Lraora do vie quo e Ia
Providence: y a places: citons :
los viLtmines: A aide i& la
crolbtance; vitamin B1 fortified
lIs nerfs Vitumine B2 per
init l'assimilation des sucres (no
aimmon'. pour lea diab6tiq "i -
Vitamine E, vitamins do force
par excellence pour Ia plAnitude
de in via sexually Vitamins D,
tonique du systamo osseux Vi-
tn'inine P, favorite l'6quilUbre
ahlmentaire. Los composes phbo-
phores organique eat nucl6iquos,
lour rdle es: capital danea liore
nismo auquel il faut fr6quem-
ment lea assurer. Los sels mina-
raux, Ioe sols de magn6iumn, do
calcium, do potassium, do for, do
mainganese, de cuivre etc.- Los
DianinOes coC ferments eont n6-
cessnires pour une bonne assimi-
lntion.- Lea Prothines, viande
v6g6tale. 11 est important do sa
voir quo les vitamins continues
dona lJ Germalyno sent des vi-
tamlnes naturelles et non syn-
tlihdtiques C'est pourquoi Ie
Dr. de Lareboyrette a dit: cNom
bro de vitamins synthbtlques
n'ont pas le dixiAme des activi-
tt. des vitamins naturelles.
Hommes, femmes et enfana
fatigues, surmen6s prenez la
eGERMALYNE>, fortifiant natu'
rej a nul autre pareil pour avoir
dynamisme, vitali-6, 6nergie, 4-
quilibre et la joie de vivre.-
Ce produit prepare par los
PP. Trappi.es de I'Abbaye de
N.-D. de Sepffons est en vents
S nla Pharmacie S. Geffrard,
Mont-Carmel at dana toutes lea
bonnes Pharmacies.


LISEZ
cLE NOUVELLISTE



JESSYE
SOPR


II y a do col 14 ls pr4, la

a. s.all JIo Yeae a t -"
k .-ir, na pr6onita us unaun au
11 n as-ln l'Offio National do
I..,lhplrm ,sL Comallus.autalre.
qiu illrli ralt stores avc compo -
.h y iiuyn.lInsal' i t nI rol oan-
IliOSIanlaniI I'lAjrOiiuillo Brthony
letss.
C'*alt peor deandaner Jo o.on
course doe ot Offloe pour 'pai110o
rat(on d. conditions do o lAm
Sopulitlonn do Ohauffard 4
sr .pnoipes do I'suto ium
Jo I'y rendls at A n n retoar jo
fi dans le Nouvolllsto i4 coIp-
to randu do oette pj(te qui e
me le rappelle, intdep 4u pluo
haut point, feu Ie DoCteur Prim
Mnara, le Docteur DOuxller et
oien d'autres.
Compte-rendu quo e N~wel-
aiste veut bien reproduire, iain
'onant qu'on repmnunm par-
ier de Chauffard et.ail f ,,.-r-
sortir les rWeas prqgrsa qui ,y ac
compllasent ponuas e Gquvrgne -
moxt.. k'rpgrs uxque4ls pntri -
Ihunt avec un ddvouennt int -
rahle i'qrspt agricole, M. Abel
APPOLON,et le R. P. eoyn, ou
i6 do la I aro'lae, qui nmrche sur
Ipe traces de oes pr6d6oeqsqsrs.
Depuls lors, je me aule ajpinals
retourn6 A h Cauffard. Je suls
heureux que le daujlime d6putAl
de la commune de Port-au-Prin-
ce qui se. i6vile an dynamique
nntliteur polyvalent, *M- F61ix
itALLEIEREAU, coordonne lea
efforts de tous 0eux qui slint6res-
sent au developpement Int#gral
de 'intfressante collectmWt4t de
Chaufjard.
CHAUFFARD fT
LE I)EVELOPPEMAN.T
COMMUNAUTAI8P 4
Septembre 1956
A quatre J huo,de alAol de
la R ivire -roid., 4 .4 0 wBkreas
d'altitude, par dolk Ja .,1morae
Saurupts et escarpea ,o Taimuetr a
ae Procy, & 4 ou 6 -onin-e ae vol
de Port au Prinoe se ,inouve
Chaulfard dana une gorge pro-
fonde of vivent plb ,de d & 1
paysanB qui sont parmi lea plus
arri6rs au0 pays. Un site vrai -
ment agreste et savage.
Le R. P. Quentin emu de la si-
tuation de ses fiddle a aeinande
ie eoncours de *IOffioe National
de Ddveloppement Uonunuum utai-
re. Celui ci m'y a ddlBgue la se
maine dernidre en tant que Direc
.eur Adjoint do cet office et
specialist en dussaton rurale.
I1 n'y a pas de route. Leas aen



NORMAN
"A Nf


J~;r ~


~v5Ie4~I4~j~WIUq


iaerm qul conduLsuta & Chauffard,
Il chomps uont bord4s du lulai.
moe. On y tomba parfols an lo
pameOa.a"t ou on- ~ahtmt-la tr,-
ro, oommne n Jouno do 20 ana qui
tat mort quolqucs Jourx avaiit
mon passage on cuallunt du ca.
f. Lo lhlsides mouccombont moU.
vent an chain, mourtris par les
choom by f ia *.
nouttinu Lde iars saOtsa.
II n'y a pas doa iarehi. Lea pro
dults do Is.4qtiq BIurLvawnt
our place, ear lte ercs uont Tru
saslhs desa avoureuses figuoa -
hiuanns, do samcaoet succulents
ot do a d e la Juta caome cr,
e'our so procurer un paeu de eel,
quolqueso allumnettea, on part an
bandem pour nla vllo JI 8 hours
du ppir, avec un panier d'oran
e ou deo cehadbques sur la tte---
ny a pas .de bte .de aomme -
et l'on on revient Is lepdemain
solr avecs quslques ccntnimes.
A Chauffard, c'est la tempera
rure de Laboule, les choux sont
6WnrmW e les petits polts, la pomme
no terre fleurieseptl dlns lee jar
dins o tout le long de P'ann6e
rtgne une riche verdure. Leeo ar-
bres atteigpant des proportions
gsganteaoues et leor frondalson
Le dimpeasaire? On no salt pas
ce que c'est, on l'aura peout tre


BRASSERIE DE





UNE



BOISSON



-SAINE


LA OU1


ET


LGREABLE


iT'


des sombres forts verges.
L dipapeoaalro. Un ai nalt pa
Le qua o'e4t, on I'aura pout Lr
plum tard. hn ateeindeasn on ar
do In mOmin varouae touL lI'ann6o
nilo a perdu mo coulour. LA j cDO
dants, ila liana esvonoT Inconn
nus. La mortalitd Infantilo sui
une pento rapid comma la rivib
jam qui b "m s tutruffld t dun
As rileos, iWL. MaiseirtmLa dcrosso
nibres. La supertitlon s'6pa
nouit. Si 'on st .liaaade le mn
Wtoln. I'liqmranlio ,4qul sont ils
lesa tros d'un muLre monde- o0
nappellora I pritre pour donner
=l' atr~ Onction, mas anmitt
qu'il eat part, ou feia signed at
bocor, au ho1uzan cahi6 au ond
de Ia cour at Ion se fera, moineor
bien souveM on en mourt avec
dles poudres, de onguents oaux
couleuro douteuoea, A l'odeur f6t
de, alors que g6oeit le tambour
Disputes, malenteudus, faut pas
en avoir, minon gare au poison, il
reene en maitre.
Les jeunes garons e 'ont suivi
dans routes ,cea visited en me fai
seant fite pare que je leor avals
fait cadeau d'un petit miroir au
leur a permit de voir leur visage
pour Ia premiere foil. Cependant
tout le monde, grande, petits, fu
me la pite en terre cute bourr6n


PORT-AU-PRINCE

'Lto Vpaawde ayatt 24 annis de Service dans les Caraibes



NOUVEL HORAIRE



MAJIB MERCREDI VENDREDI SAMEDI


Unique R6cital
Mercredi, 25 Fkvrier
7 H. 30 P.M.
Institute Haitiano Amn6ricain
Entree : $1.oo (Etudiants : 0.50)



AVEC

ILA



Mort aux Rats



EN BOULETiES |







QUEL QUE SOIT

LE RAT


IL PERIRA


* 14S1


WIN 6


D6part New-Yerk 13.15


D6part Port-aulPce 18.00


Arrivwe Port-au-Pce 16.15


Arrive New-York 21.20


Peer f s~u. wJ*pawwtS.cowmeanw cg ceVol. Sppt~mntatres adremez-v#W d netre agent de

voymge ou SILT blreaux .de la Tramn Cartbbeae, Cltd de FExp~oaitiopJ.



Tel. 5Son 594.
Alrport et Oerz*.Cago 1085.


NZ. sonoommo esm ia.raloedo Thdoil.iSUUoP t briaAifi.i jf,,rwAR bftm Airways orga

nise duevole. uuppUuueI~udro&


I


HORIZONTALEMENT
1 Des 4tendues d
2 Prions Masi
3 C'est Ia fin -
rdn6en
4 S'amuse Sa
5 Sigle d'une gri
-. Dr6le de coonpire
6 Sorte de patiss
note


HORIZONALEMENT
1. Coloriste 2.
8. Alma;. Oesel 4. Ne
5. TW; LT; Ue -
7. Mit; 2rizi -
Con 9. Ironiste -
Nipw.


do mauval. tabac, tLan pin ia los iara on luli folant accroiro quo
a sltau .aplNdImnt at tombsint c'n oat un de vsiiigt.
e La mort d'un parent, qoalle bel. Capendant ils voudraient sortir
* la occasion pour tfatWd 'bumbance ie ecte ortiore, lea pauvres pay'
, ot lpaill que 'on organisdn au sana. IID sout vonus du blon loin
a p de iro pucifict ot Ion par contalnon, avoc lour varouse
* garden lea oadavyr jusqu%' qua. ealo oe d6chir6e, your prendre
tre Jours pour prulonger lea tekt part AI la r6union organize a
Svitt4, uimprto sl lbs odourm leur intention, ot rdclauI r ledis-
t nnal iB atd ;=~lg en d a*ut einslire, la route, I emprchd qutI
a 4'ttiasIfont bomber ed syneope.) la akdoerot Otire plus semLn I
le pauvre cur6 qui chante lea fu- bla hux gans de la villa qut vt-I
6 n6ralles, Et pula apres lenterro vent at prls d'eux.
? ment lea porters o de'eercuell 11 fuuoot les voir descendant lea
1 n'ont qu'Jo jeter leur linger. pentes rapl:les des mcrnes, en cn
r lonnes serruedo le jours do cate
t Lea voleurs d6vaatent lea chasme, en chantant lee cantiques
Schbamps danse lsquelsa 1enpoque appris h la mission, portents ur
d de la re6colto, 11 faut passer des leur tte leur quote part de
0, 1u tit b Pao poor s rvall. chaux pour tI construction du dis
o er. Ou bleu. c esat plus a.mpmi, on pensaare.
ne los cultivera pas, puisque-les Mais autrefuis c'etail pire, il
I malendrino vont tout pillar et que n'y avalt pa d'agent agricole.
Sl'on ne trouvers. pao i vendre c presque pas- de visiteurs. La cha
1 u'il daignerout laser. Quand pelle ddpendait de Ia parolee de
1 aux vieux qui no peuvent se d6- Ste Anne et -le pere ny allait
fendre, e'eet la mort par priva que rarement, alors & cette tpo-
tions. que on jonuait plus librement de
i Lee explolteurs de lenr eot8 ne la machette centre ces contradic-
i restent pas inacttf, ila s*ot aus urs.
Si habiles que ceux de la ville. Chauffard est reconnaissant
I Pour qulques gourdes on prend au R. P. Guillot, l'ancien curb qui
a des r6elotes do deux ou troig an- 0? couchait Ih son arrive sous
t noes, si ce n'West plus, de Is. pan les cafdiers faute de presbythre.
u vre vieille, et P'on hUeite pas A 14 y a .laise6 sa pnte imals aussl
e lul donner un billet de deux dol- une Imposante chapelle, un soli
de presbytere, une vasteosalle de
clause en pierres tailldes qu at-
tend un personnel ad6quat et ,sui
fisant; ces constructions sont u-
O NnE S A ne veritable prouesse, car .pc-.ir
transporter un sac de ciment il
kf fuut Ie partager on deux et le
confrer 4 deux hommes.
Le cur6 actual, le-R. P. Quen-
tin, continue 'oeuvre de son pre-
dtoesseur. II a djhA r4uni quel-
ques gourds, rassemble aur le-
terrain qu'il a acheto, des piories,
FRUIT CHAMPAGNE deo chaux et du saUe ppour ]a
construction du dispensaire. II
U eat partout dans lea chapelles J
PAMPLIEMOUSSE Berly, Loaval, A Bongat, h Ma-
langa distantes parfois jusqu'o
ORANGE quatre hures de ch.val dans los
UORANGE h mores. Sa man oaft d6ja 6bran-
16e. A traveras on enthousiasme.
ii voit Omaffard devenir 1'mulo
CITRON de Laboule, car 1. le caf et a-
bondant, la riviare est limpide.
LIMETTE avec des chutes permettant lins-
tallation de turbines, la v6g6ta
tion eat luxuriante et Momance
RAISIN est A deux kilometres.
Et dans un avenir pas trop
lointain. c'est AL Chauffard Que se
BANANA r6fugiaront les citadins, fuya.nt
la chaleur et lea bruits de la vil
le. one se se pr6cipiteront les Sto
CERISE ristes pour se reposer, ans ce
silence plein/ de mystrt. que la
suit rien ne trouble, sinon que
CREME DE CACAO orientant les voyagers a ttards
orientant les voyagers atatrds,.
qu le roulement lointain de Pas-
sotor rdpercuto par lea hautes
montagnes.
VICTOR BASTIEN B. S.
M1* W q Spcialiste en Education Riurale


7 Suites Pas si sot qu'on
Vil VEI' I le dit
8 Est indispensable pour
une bonne audition
9 Petit chat Enlevas
10 P6ndtrer Poasddde

,xx
VERTICALEMENT
I Tissu soyeux Disperm6
A tous venta
II Princesse lagide Au
bout du train
III Toute sa reputation
tient dans aa carte
T IV Remu6 Egalieer la
terre
d'eau more V R6colte
sue VI Champion A ne pas
* Saint py- chercher inutilement
VII Proche parent Lac
ans vie VIII Sert & polir -- Pilier
ande Ecole de enforcement
IX Conjonctonn Ffteille
erie En X Au fond d'an polaia -
Personnel.

SOLUTION No. 344 F,

VERTICALEMENT
Elirent I. Cdani; Mays II. OIu@; Ri-
eige; Nul. gre III. Limitatio IV.
6. Bastion Orages; LN (HelIne) V RA6;
8. Agile.; Ein VL no; LIl se V. Sten
10. Sen; lor; T.P. VIII. Su; Nie&- I. E-
lu; No Elmnear. -


. 12- ..i..-.0..1 aoJ3~a ..a5oO0Oi .O .


DANS NOS CINEMAS


Assurez- vous a la


Norwich Union

La Meilleure Compagnie d'Assurances

Etablie en Haiti
JOSEPH NADAL & Cie. Repr6sentants









PROBLEM No. 346 F.


-----------------------_


- -- -- -- -- -- 41


1 Yr -


-- -.. m~r


u FNVRM Im


PAO*R


AU CAPITOL
MorcrodJ & a h. It 8 h. 80
Jeaudl & 6 b. at h. 80
QUE LA BRMTE UClE
Entrin Odo. 2,0 at &0O
9

AU PARAMOUNT
Mercrodl h 6 h. ot 8 h.
CALIBRE 82
Entr6e Gdes 2.90 et 4.00
'Jeudi & 6 h. et 8 b.
L'ADORABLE CORPS
DE DEBORAH
EntrDe Gdes 2.50 at 440


AUDITORIUM
CENTRE CULTURAL
Mercredi h 7 h. P.M.
MISSION A HONG KONG
Entr6e Gde 1.20
Joudi a 7 h. P.M. 3
B-EC K E T
Entrte Gde 1.20


CINE UNION
Mercredi it 6 h. 15 et 8 I-
COPLAN SAUVE SA EEAU
Entree Gdo 1.00
.eudi 4 6 h. 16 et 8 h.
FACE D'ANGE
Entree Gde 0.60


ETOILE CINE

Mercredi 6 h. 30 at 8 h. 30
MAMA DOLORES
Entree Gdes 2.00 et 3.00
Jeudi A 6 h. 30 et 8 h. 30
MEDECIN. POUR FEMMES
Entr6e Gdes 1.20 at 2.00
S -----.i.

A MAGIC CINE
Mercredi h 6 h. 15 et 8 .h. 15
HOSPITAL D'URGENCE
Entree Gdes 2.50 et 4.00
Jeudi h 6 h. 15 et 8 h. 15
CLINT, L'HOMME
DE LA VALLEY SAVAGE
Un grand film d'aventures.
Entr6e Gdes...............


CINE OLYMPIA
Mercredi (En permanence)
PLW FEROCES
QUE LES MALES')
Entree Gde 1.50
Jeudi (En permanence)
HELGA ET MICHAEL
Entree Gde 1.00


CINE STADIUM
Mercredi (En permanence)
(Sur demanded)
ROMEO ET JULIETTE
Entree Gde 1.00
Jeudi (En permanencep)
PAS DE ROSES
POUR OSS 117
Entr6e Gde 0.60


I


11 ~i~gi~


REX THEATRE
MercrodI A 8 h. at B h. 1
QUKLQUES DOLLARS
POUR DJANGO
Ama Avohiar BTwM U N.
Entrbe Odw 2.50 et 4.00


AIRPORT CINE
Mercr6di 25 F6vtior 1970
(Salle en location)
Jeudl 216 Fvriar 1970
(Salle en location)


CINE ELDORADO
MOerredi A 6 h. et 8 h. 15
TOUTE LA VILE,
EST COUPABLE
Entr6e Gdes 1.50 et 8.00
Joudi h 6 h. et 8 b. 15
UN HOMME TRAQUE
Entree Gdes 1.60 et 3.00


De Luxe Auto CinM
Mercredi h 7 h. et 9 h.
A. COEUR JOIE
Entr6e Gdes 3.00 par personnel
Jeudi A 7 h. et 9 h.
LE SECRET DU RAPPORT
QUILLER
Entree 1 dollar par voltdre


Drive in Cine
Mercredi k 7 h. at 9 h.
LES FEMMES
S'EN BALANCENT
Avac Eddy Constantine.
Entr e I dollar par volture
Jeudi A 7 h. at 9 h.
L'ASTRAGALE
Entree 1 dollar par voiture

CINE PALACE
Mercredi A 6 h. et 8 h. I
BALLADE D'UN PISTOLERO
Entrde Gde 1.50
Jeudi A 6 h. et 8 h. 15
LE BAL DES ADIEUX
Entr4e Gde 1.00

MONTPARNASSE
Mercredi a 6 I. 15 et 8 b.
LA PETITE VERTU
Entr6e Gde 1.00 I.
Jeudi a 6 h. 15 et 8 h.
DU HAUT DE
LA TERRASSE
Entr&e de 0.60

CINE SENEGAL
Merceredi a 6 h. 15 et 8 h. 15
CINQ MILLE DOLLARS
SUR L'
Entr6e Gdes 1.50 et 2.00
Jeudi h 6 h. 15 et 8 h. 15
QUE VIENNE LA NUIT
Entree Gdes 1.00 et 2.00

A VENDRE
Une mason situde au haut do
la Ruelle Edmond Paul (terrain
Vautour). S'adresser & Madame
Horace au No. 58 do la meme
Ruelle.


bxlq.











~ IUMBARBANCOUJT BPm DEPUIS 1882
N I,-


I-0 w&& m w ,-


04 W ON DEMANDED
[oRE HO O 'Lettre ouverte au Pi
VOTRE HOROSCOPE Viede aRp

FPa r s f f Le CO- T e R l
-, -- LE COMITE DE [tEP'KG't "46VLA Rft tmu1ll


"horchom a @to a$os ao~t-ra'oadsI -a jour do ab'. .assieera'eira
dod aaseaisasa ot gosin teeaVene. I" porepoelltaa C *Damcw
igssalama Ia. osires pour deosed.
P~roj( ale rs-psrodeoe ips iald m partletle r4ae,'gd
l'roprosult Kim# FJuoabwas Sysdieaie -00ohmsadeA
atLM NOU;VELLSTEa,
JEUDI .26 FEVRIER 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
tI.K1: Unc fois votre ddciion
prin-, appuyMeaIa par une ac-
tion vicoguraune. Sl vous hour-
toz A do I'opposition, rnagissez
avoc sagease et logique main Acou
tez I'expression de tous lea points
dIe vue.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): VWnus b6nefique rend
cette p6riodo favorable en onri
chissant voy relations personnel-
les, on fortlftant votre defense
les honnes causes. )Sentlment,
culture et creation scront favorl-

22 MAI AU 21 JUIN (6E
MEAUX): Pour obtenir les r6sul
tats d6sir6s, ,mettoz ce qu'il faut
do temps ct d'6norgie, et mimc
un peu divantage. Appuyez vo
tre foi ur une action soUlide. Re
visa des m6thodes pdrim6es.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER):. Influences extraor-
d-nairement propices. Benucoup
lc moyens 4i vbtre disposition
pour atte'ndre vys buts, pour rA
colter une moisson de bons rainl
tats. Le moment est venu d'agir.


Avjourd'hui

MERCREDI 25 FEVRIER 1970.
SAINT LEANDRE
JEUDI 26 FEVRIER 1970
SAINT NESTOR


COIN DE L'HUMOUR

HONNETE HOMME
Un home a pos6 sa candida -
lure au poste de garden de nuit
dains un grand magasm.
On va 6tudier votre dossier!
lui dit le chef du personnel.
Dans un 6tablissemcnt come
le nStre, il nous faut un home
de confiance.
Oh! Avec moi vous pouvez
ftre tranquille. L'honndtet6, je ne
tonnais que oa...
J'ai travafll6 pendant dix ans
dans un 6tablissement de bains,
et jamais je n'en ni pris un sell
PRUDENCE
Un home rencontre un de sea
amis.
Tiens!, demande-t-il. Pour
,uoi eat ce que tu tiens toujours
ton parapluie derriere le dos'! Tu
an peur qu'on toe le vole?
Non. J'ai peur qu'on I. re-

PAS DIFFICILE
Chez le m6docin.
-Qu'ett--ce qui vtus arrive,
,'tr Mairtin?
Ah, docteur I C cat lestonima
ga me brale tout le temps...
-- Hum, Je voli ... Qu'est-ce
qui vous buyez, habitucllement?
Oh! Ca m'eat 6gal,, doctor!
(Co quo vous avez sous ilt mtinOl
TRO PItEN...
Un ostivant, qui vient d'arriver
a non hStel de vacances, va so
llaindre aupros du patron:
.I suls vraiment mecontentl
11 y encore dos punaiss, dans
la chambre ... En un an, nous n'a
vez pas rnussi A lea fair pqrtlr?
Ahl Vous penscz, monsieur!
Un hotel ol il y a tout Ic con -
fort!
UN CONNAISEUR
Dans o.ne glerie dt. tableaux.
Mol, eca me fait bien rigo -
ler, ces petite tableaux de rien
du toutl dit un ues visiteurs.
Ahl Pariez moi plut8t de bh
oallles avec des centalne do liaer
sonnages, de vastes scenc3 large
nent traitCes... Ca, c'eal du tra
vail I
Vous 8tes critique d'art,
Rans doute?
Non, je sula encadreur.
QUAND TOUT SIEN MELE...
Une passante, dans la rue, B'ar
rt(I aupris d'un petit garcon qut
sot en train de pleurer.
Qu'est-ce qui arrive, mo-
enfant?
Han... han... Je suls perdu.
Ce nest pan grave! A too
Age tu dois connaltre ton adres
se. Je vals to raccompagner che:
toi.
Non ... han ... Je ne la col
nals pas ... On a d4nihnatW hler.
En effet, c'est ennuyeux..
Mais je vals htfcher d'arrange
cela. Comment s'appelie ta ma
man?
Han ... Je ne a.is pas nor
plus... Elle s'eat romaride ce m
tin.

DECES DU JOUR
Setg'e Dulus.................. 2 an
.Tr, Claude T.uehard 1 moo
.I... na q R.sTi,in mo
Oewald J"osr,h, 2 mo
Magic.ire Emern 5G. at


Pharmacles assuran
le Service cette unli
Mrerredi 325 Pbv-er 1970
F-IOTTRNE
RSe du Catmm
ALCTNDOR
Ruelle Cameau
.. '. '


24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION): Vous aves des posslbi-
litAs pour progreascr. Obusrvez at
tentivement afin d'dvlter lea pi6
gesa et de no pas suulever une
inutile opposition. Vous gagnerez
beaucoup par une collaboration
6troite avec vos partenaires.
24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Tendance do-
mininte vers la fantaisle. M6 -
fies vous des indiscrets. En
fait, on attend de vous de man
trer tine intelligence vive et Ile
oodt de l'nction.
24 SEPTEMBRE AU 2J OC-
TOBRE (BALANCE): Vous af
fronterez une forte opposition,
Mais, par du tact, un bon jugo -
ment et 1'quillibre natural de vo-
tre Sine, vonus serez on measure
de la dominer.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Veillez saur
votre chance. Elle existo mals il
fnudra supprimer ce qui est )nu
tHle. No renouvelez pas lea or -
reurs piisass et montrez de In
pr-cision en traitant les dtMails.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE): DIes
situations diffieiles? Analysez,
puis attaquez. avec conf:ance et
omtimisme. Vous utiliserez an
mieux vos relations au course de
I'apres midi.
22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE): De bon
nes influences persistantes stimu
lent yvo connaissances, votre s4-
rleux et votre Alan. Ne craignez
pas de suivre votre inspiration
pour l'utilisation de vos dons.


21 JANVIER AU 19 FE -
VRLER (VERSEAU): Uranus,
toujours bnd6iEoue, protege voye
ambitions, votre confiance en
vous, la finesse dans la pensde
comme dans o 'action. Vous ferez
oes demarches qui vous meneront
au success.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Avec prudence et
decision, vous tracerez plus sdre-
:nent vote voie vers des buts dsai
res. Une proposition nouvelle A
eudier! Examinaz la bous tou-
tes ses faces. Un peu de prudence
ne nulra pas.
SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous Ates une personnel
sociable, habile, adroite, d6cid6e
a travailler dur pour le succas.
Les obstacles rcneontrAs our vo-
Lre chemin ne vous d6couragent
pas mais agissez plutot comme
santulant pour vous pousen r A
un novel effort. C'eat pourquoi
vous reussissez si frdquemmeont
quand d'autres rchouent. II era
important toutefois de ne (pas
vouB surmener, de refrdner votre
dEHir constant de plaisirs et do
distractions. Vous ites extriimo -
ment divers et rsuasirez h peu
prds quel que soft le champ d'ac-
tion que vous aurez choisi.
Naisoance de William F. Cody
(cBuffalo BibU), plonnier et sol
oat amtricain;
de Victor HIugo, po-tc, auteur
drmatique et romancier.


RENE COLES
LAI N TE


a Le Champion du beau vte-
moat anno sne Aeux qu pw-
tent pour l'EDgrop, Im USA, o
Is Canada, qu'fl net 'RT I do
Canada et des Etate Uns neam
ns une technique miodne at Am,
i4 qu'il eat on outre le Soul capable
0" de confectlonner un mastoan
s d'Eliver qui molt & la mode dana
M0 lea diff6rentes Capitales do mon
de.
Us trouveront 6gallemnt des
costumes ot des pontalodns 3t B
* cholz judicieux de donn PCar
t. les 61lgants prftirent la eosup
gar manure.
Una islIt. de Totre part a m
pose de touted na6essit6, Ma-
slows I -a.31l6a te.
Lain. o faes do I Nondatu
ra Amtoollono-


A Son Excellence lo Doctaur
Franoois DUVALIER
President Viao d* la RApubllque
Palais National,
Port-au-Prilne,

Exoellenca,
En otre quality de Socr6taire
du Comit6 da.rfection de Ia Rue
Courbe noue vons attire Votre
attention asur la altuatlion tragi-
que de oet important soteur corn
mnercai at sollicit6 Votre assistance
pour la renovation do oette sone
touristique; Oomme nou l'avons


d6JA falt remarquer le 4 Novem
bra dernler rapids a 6t "la proe-
ntbfte rAponI* note S 0 tlan-
cd lore sur Le Nouvoellsto du 8
Octobre; an offset, pour rester
dana lIg limit de Votre Ideal
d'une Haiti plus propre, plus bel
slo et plus progp6re Is ComitA
dWasainln emene t et d'embellise-
ment de la Ville de Port-au-Prin
ce a Jug6 bien A propos de Jeter
un coup o tl sur le cas de la
Rue Courb e ot c'est ainsl que le
20 Octobre de l'anne dernlire,
au D6partement de la Santa Pn-
blique et de Ia Population, h la


Banque Nationale

de la Republique d'Haiti


Banque de 'Etat Haitien
Devenez votro propre Comptable en ouvrant
un compete de Chkques A la Banque Nationale





H AYTIANAMERICAN SUGAR

COMPANY, S. A.
USINE HASCO
dOCITE ANONYME HAmITIENN

PLANTERS ET FABRICANTS
Sucre Mi-Raffin6 Port-au-Prince, Haiti


RUSSO & CO-

TELEPHONE : 3294

17, RUE ROUX. 17




S Le plus grand


'asortiement d'argenterie



SChristofle


Couverts, menageres,


timbales, converts



z pour ebe, etc...


|Pour routes

S les circonstances:



anniversaires,


baptkmes, marriages.
Sc&Cz2ttB^t&3f3l3N^


resident'

1lin-11l ...


AVIS
DE SOCIBTE EN
NOM COLLECTIF


Docteur Francois DUVALIER,
President A Vie de la Republique,
nous Vous prions d'accorder A
notre mise au point d'aujourd'hui
la mome g6nfirosit de jugement,
la meme larger de vue don't
Vouw faites toujours preuve dana
le traitement et la discussion des
questions lea plus acabreuses, no-
tre constant soucl tan* non pas
de nous plaindre gratultement,
encore nmoins de critiquer, mais
de fare jaillir pour tous une
bienfalsante lumidre sur los sen-
tiers obscurs.
En m nme temps que nos salu
stations les plus respectueuses
nous prions Votre tExcellance .de
bien vouloir accepted nos sou-
halts lea meilleurs pour une fruc
tmeu"e besogne.

Pour le Comit6
Joseph Ed. GUILLAUME


I'


a) Apport ae Monsieur Anto
nio Murat:3............... 3338.8
b) Apport de Monsieur
S&bastiani Allen:...... 833.3
c) Apport de Monsieur
Roger Pierre-Etienne... 333.3
Total:..................... 10CO,0
Ces apports ont etd effectu6
en espfces.
La durde de la SocitA est d
trois ann6es entiares et consdcT
tives qui commenceront courn
le vingt et un Fevrier mil neu
cent soxante dix..................
pour flInir le vingt F6vrier mi
neuf cent soixante-tralze.
Le contract est renouvelable a
gr6 des parties. Un )mot ray4 nu
Deux expedition dun. contract d
Socit6A ont t6 d6powees au Ds
partement du Commerce et d
lIndustrie, Is 24 F6vrler 1970.
Port-au-Prince, le 24 Fevrie
1970.
EMMANUEL BRISSON,
NOTAIRE.


A1. I[.T Sulvant acta roqu par Me.
o Emmasnnl BRIUBOI., anotab A
1 lil~...O Port-au-Prlen, le vinge *t un
Fvrler mil meuf cont solxante -
Sail P'rancols DUVALIER le dix, 1il a At form entire :
dlt Comnlt a decid6 do mettro.-
on execution Is projat debo tonna l-- Monsieur ANTONIO MU
go deo cot Atrange coin tourisati-, RAT, identifil au No. 4594-RB
qua, un project pr6vu depuis 2.- Monsieur SEBASTIANI
pres de trols an. ALLEN, identifi6 au No. 5048 -
A cotte occasion. do belles pa- NN.
roles ont Atd dites, minus depuis A.- Monsieur ROGER PIER-
ctte memorable reunion la situa RE-E=IIENNE, identifi6 au No
tlion la Rue Courbe s'est terri- 2696-E
blement aggrav6e: la circulation tous trois propridtaires, demeu-
est devenue impossible 'mme aux rant t domicili6s A Port-au-Prin
platons, lea voltures s'enlizent ca,
LITTERAL'EMENT d a n s la Une Socia& en Noam Collectif
bouoe et les immondices, et grace sous la Ralson Sociale eSEBAS
A la salson pluvieuse qui vient TIANI ALLEN & CIE' et ayant
de commencer, maintenant c'eat pour d6noYnination social on en-
vralment la :catastrophe. Le Se- seigne COSMOPOLITAN TRA
crdtairo d'Etat d la Santea Pu- VEL SERVICE,.
blique continue latter farouche Cette Soc9it6 a pour objet ton-
ment pour sauver cette impoitan tes operations commercials moe
to zone commercial; cependant bilire eat immobiliares permisem
nous avons -'lompression, que par leas lois de la Rdpublique, no-
comume nous d'aillours, il n'et tamment 1'eiploitation, dans too
pas loin d'etre dacourag6 par la tea leurs sp6ecialit6s, do bureau
rdsistence fTroce d'une force d'i- de tourisme, des agencies de voya
nertie asaez pulsaante pour tenir ges et de r6servationsa et d'a
en check tousa les louables efforts chats de billet. de voyages dama
jusqu'ici d6ploy6s. Les belles pro touted l'6tendue du territoire dt
messes du 20 Octobre ant t6 la RPpublique et &I l'tranger.
oubiue, sltSt annonoea... N'ont Le Sicge Social est A Port-au
elles t6 que de simple t ompll- Prince et pourra Atre tranafdr
monte .de condol6anes T... On en tout autre lieu d la, R6publi
dirait plutot de magnlftques que *d'un oommun .accord enter
flours parfumdes ripandues Mbier le aa cds.
Bur la Tombe dA lInconnu, an- La Signature Sociale at I
Jourd'hul d6sseches et disper- Raison Social.: SEBASTIAN
seoo aux quatre Cos, d l'opubli. ALLEN & CIE> et la signatnr
Excellence, A moins d'une in- de deux associbe don't l'une ser
terventlon personpelle do Votre toujour cello de Moniteur Rogs
part nous n'avonss aucnn eepoir Pierre-Etienne. Les trois associ
de Jamals voir une fin henrense auront lee pouvoirs les plus 6te
de Ce canubemar quni nons faith dus pour tous actea, places e
tant souffrir; Excellence, dites operations concernant la Socift
seulement un mot et nous Berors et tous les actes et pieAes expr
d6livr6g du decouragament, de la meront la cause pour laquelle i
rmIne et du dosesporr. auront At6 sonscrits. Cependan
Le 8 Octobre de l'annte derniare pour acqu6rir des izmtaeubles, e
nous nous some. pemis de revendre, il faudra: sla Rais
sonhaiter que Votre Excellnece Sociale et la signature des tre
nous honor de la vlsite du Me- associds. Un associ emparc
deein dans notre tragique coin pourra toujours so fair repr
obscur; aujourdhuti nous osons senter par Pun de se. co-associ
demand qun'l noes toit accord dannent mandate.
le privilNge de pouvoir importu Le Capital Social est de Mil
ner le Prdsident & Vie fe la6 E- Dollars, monnaie 16gale des ]
pnblique jusqu'A ce que la Rue tats-Unis d'Am6rique du Nor
Courbe sorts de son 6tat de d6- compos3 come suit:
solatlon.


LX
is


U-
r6

l-




re
i
l

t
I







i
,1e
ra
,or







6i
n








l
et
d-
1

ot
rd


r sun M ., t 1 ('

On oIt ,aWlt, A& d i M r, ,d_0) -o D'-un proprl6tt si I
tl _H 'pp- al. ~NsF~- 8' e u bl patlR o n Pyren. d6pendant
1ce 2 1- 6 enden B.Jans. J r" e n C easa tu r.
to du vingt FvIrlsr mil nauf a reUonvile, born6o h I'tl par
cant solxanto t. oars s, Mateu S tieon, k& 'Out par
at transcrlite e trots st u mfr l m Ta llse adnl, u Nard
nouf cent aolxante neuf, aux re- par Augustin Cadeau e anu Sud
quOta, pourbulte et diligence des par qui de drolt;
slsur eat dame Augusian an,- 9o) D'une propriath sioAe
,Louis Lindor at Auralle Exhum' t'Habtfation Huard ou Leroy, d6
"Cantave Alexb, propri6taire*, de pendant, de l'Etang du Jonc, Corn
nmeurant at domicill6a r Port-au- muna do Pntionvlle, bornea.
Prince, Idontifias aux Nos. 4586- l'E*t par Durlt, ainioi connu, h
00 et 4687-00, ayt pour A- l'Ouest par Jfula, ainsi connue,
vocat Me., Antoine P. Phanor au .oud par la route d4 Grenier;
identifi, pliatentA et impos6 aux Telles.que les dites propriAts
Nos. 1032-A, 6886 et 29975 a- s comportent, poursauivent t
vec election de domicile au 'Ca s'tendent ians n rien o xcepter.
binet d do pedlt Avocat; qu'il sera ni raeerver
procEdd le vendradi qua Ion Co diltes vents meront falte,
comptera vingt Mars mil neuf sur Ia mise prix de Sept Cent
cent soixante dix At audience Qutdre Viegt Quatorze Doltaro
des. crid. qni sera tenue an Soixante Seizef ied dana le ea-
troistaine chambre Civile d Tri- ber des charges, Ia s inme va-
bunal Civil de Pertr-u-Prince A lour pour chaque proprne6t ou
dlx hteurea don matlu in svent tre le charges doe l'e.nchre at
an Dlus offrant et denr nerch- les taxes d a e lal ieonmobilld-
rioeur : re
lo) D'un deml-carreau do tern a-Pce.o le 6 FM ri 1970
re aur lequel eat 6rigA. none ai- DoU'xi t raydr nuos. Dsux
son, sise A l'Habitaiton Bot spin renvoino P PHAN
Lambert, dupendant de i Monta Antoine P. PHANOR
gne Noire, Commune de Putlon- Avocae
Ville, born au Nord par Horace
Ldxim6, au Sud par Larco, A
S'Est par lea H oritiers Philitln Avis Matrieon i cal
MoTse et A A 'Ouet par l'lngA- vs at m -
nieur Chariot;
5 2o) D'une proprirtA ilse h J' soussignae, Mine Joseph
Sd'Habitsaton Thomassino Aelon Clermont. n6e Hermlonne Lam-
Srurabi de ttEtang d u Jone, Con bert, dlare que jo no suls plu
'mune doe P ton-Ville, meurant Presponsable dos actes et actions
xacte de Pnt trntio nef cille, e de mon poux, Mr. Joseph Cler-
deoar.Man de terre, norte aeu moat pour m'avoir abandon
Sud pat un chemin vicinal, A e me.s non (9) ean. T
Y'Ouest par Elizer Paul depuis pros d un an.
S ord par Aupg.tn ,nr at a En attendant qu'un. action en
'Nard arr Augtin Lindor at divorce lui oit intent6e, i pro.
Est par la route qu pare les ritte de lo caslo, pour e ttire
S deux section; 'occon pour attire
S- n e r I attention du public en nral
rano) Dune ptropri do a de qa et du commerce on particulie
Srae Dens A den carreau de B sur '6tat mental du sieur Joa"ep
Ster sise l'Ha itation AGim, Clermont Dour na contractor a.
Sdpendant de l'Etang du Jae', vo nIni nurne affaire s.uaseti
Commune de Pt t onvle, bsrne h daffecter la masse des b ie
a par Nid e,. l st par ector de la comunaut6 que e form
SPamphile, i lEt par leo avec lui deiis note marriage.
Stiers Macoute Nuoma Gay et a P-au-Pce., le 24 Fdvrier 197C
Sud par un n chelrin viclnal; Mme Joseph CLERMONT
1 4o D'une proprit6 meurant ne Hermiosnne LAMBERT.
o un carreau et demi de terreasise
A l'Habitation Huard on Leroy, i
dependant de l Etang do Jane,
le Commune de Pdtionville, born Avis Matrimonial



'Madame Mailuos St. Hilaire, ne qu'il nest plus responsible de
]3 Resila Noel et an o ud pr loes actes et actions de son Apouse
Apoux Philog lne ean Louris t nde, Gerda Richard, pour incorl
3 Paul Louismay Paul; patibilitd de caractdre et abar
5o)- D'un demi carreau de don du toit marital, en atteat
4 ter osis a l'Habitatlpn Godineau, dant qu'une action an divorce
0 ddpendant de la Idntagne Noi- lni slit intentAe .
6 re, Commune de P6tionville, bor- P-au-Pce. 24 2 70
no h l'Est par feue Ersulie Nd- acquet PIERRE PAUL
le mA, A I'Ouest par lea hbritlers
a- de feu Philistin Mobe, au Sod
r par Biamby, ainsl connu et au
f Nord par qui de dioit: Le Ciment d'Haiti
60) D'une propria rioe ai L CAn a
il Thomassin, ddpendant de la Mon S.A.
tagne Noii-e, Comnrune de PA-
u tionville, borne au Nord par Vend :
I. Morency Etgi3, A l'Ouesf par
oe une route, A l'Est par Augustin 1 Autobus Ford
g. Lindor, au Sud par Narces Duo- 1 Autobus Chevrolet
de pont Day et Noel Regis; 1 Bulldozer D4
7o) D'une propridth ds un 1 Camion Benne Ford 800
carrau et un quart do terre st Fair, offre sous pli cachstI
er se A Huard ou Leroy, born6.e A CIMENT D'HAITI S.A.
l'Est par Joseph St. Hilaire, au Boits Postal. 1828
Sud par la route de Grenler et P-aso-Pce, Haiti
A I'Ouest par lea Apoux Pranck Le mat6rlol eat visible A I'l
Dalencour; sine do Fond-Moimbin. ,


Les Bandes Dessinees du ,Nouvelliste,
Blondie


, ,, ,,, ,- .L, ., ...- ". .


I II rrm III a~rm III aslr II -~------------ ---- --~


15c'';


11 PAra I


s


Il

e,
n-
a-
e


a:


U-


l
r
-



e






I 8 shK Moff u -


mInaD' a uWS5 LY


LA MODE A VOS PIEDS DA MOBE A VOS PRIX0


YLE CHAT BROTTEP pr3nte an3du.elivtolam .uv. G"O uDAN MONACO
TOTOpBOTmtKX PMr teKs t dmtlu 0" D"AtBI HmjNA
(w an do BAm*-e M l) la m Ospitall s .'uropt, d'Aniqu XINP.0 W VANDI O. BI
mliJ .... ~ ~ ~ ^ -W *^v L: -- b -yg1K -- i_ I I I I .. __ .... '__"__-_ II_


L'aspUaga t uI actlvJt6s des ..

(SButs)


lMunich, ties mies.r do security
exceputionne'e oet 6t6 prices pour
a udur6e do sot sO6jour A Luxem-
bourg. Aucti horAiro des d6pla-
coiments n'est rondu public, I'HS
tel o6 r6sde M. Eban a 6ts foull
16 inliutilousement iet sra itrol-
'emont gard6 par leas forces do
l'urdre. Enfin lea contr-les de
,ersonnes aux pontea fronltire,
aux gares eit A I'.aroport ont Wt6
iria strict depuis plusieuro
joura.
La visit officlelle proprement
dite de M. Eban no commencera
quo jeudi martin, par lea entre-
ltien politique, qu il aura avec
son homologue luxembourgeoia,
M. Gaston Thorn, ot avec M.
Pierre Wcrner, Pr6sident du
iGouvernement. Cette entrevue a-
vec M. Thorn aura d'antant plus
d'lnt6rst pour M. Eban, que le
Ministry luxembourgeols lui ren-
dra compLt de si r6cente vislte
officielle au Caire.
M. Abba Ebnn quitteias Luxem
bourg vendredi matin.


L'Autriche a pris dso measures
de contrsale et de scurituitii 1'6-
n'ard des citoyena arabes dsil-
rent se rendre dans le pays, a,
annonc6 aujourd'hui le Ministre
autrichien des affairs itrang '-
res, A Vienne, M. Kurt Waldheim
M. Waldheim a expliqui au
course d'une conference de press
(iue chaque demand do visa d'un
ritoyen arabe doit etre approu-
vee par le Ministire de l'Int6-
rieur A Vienne et lea services de
scssurit- autrichiens avant que la
demanded soit accord6e par l'Am-
1assade concerned.


Le Gouvernenient de Ia confe-
di-ration helvetique a prscis6 au
jourd'hui les measures visant les
ressortissants des pays arabes.
Les visass simplts ne seront di
livr6s que pour des raisons huma
nitaires impirieuses ou si d'im-
portants intirsts Suisses sont en
jeu, splon les dispositions prises.
Leo visas de tourism pourraient
etrc accords A des personnel per
sonnellemient et favorablement
,onnues de l'Ambassade ou k des
requerants recommand6s par c-es
personnel.

MISE AU PUINT SUIhSE
ALGER (AFP)
II ne s'agit que de measures .pr6
ventives de sicuriti qui ne sont
abaolument pas dirigoes centre
les Arabes en gin6ral, a aflfirmi
MA. Jean Denis Grandjean, Am-
basoadeur de Suisse h Alger, corn
mentant le Communiqu6 de Ber
ne cur le r6tablissement du visa
,l'entre en Suisse pouT tous les
r-issortisnnts des pays Arabss, y
sompris l'Alg6ris- Is Maroc et Is

L'Ambansadeur, requ hier Ia sa
dimande au Ministire algriren
,i's Affaires Etrang.res, a souli
lrn6 que res measures prices A Ia
suite de la catastrophe du Coro
nado de la SwissaIr, ne visit
iqu'A pouvoir contrsler les allesa
tl v-nues den pals-tinlena. Ces
dernilrs, a-t-il precise, voyagent
on effet avec des titres de trans
nort.s dblIvr.s- par les Etant Arn
Ibr-, parm lesaquels l'Alg6rie.
I-.s nobshivotleuro rapoellent A
(e, suJet sdenuis nluslours an
n.Os, la formalit(- du visa avait
.6 t- os rim- entire l'Alg6rie et
1:, Suisse.
NDLR.- Li Presse alg6rien-
irn, dansa de virulants articles a-
-nit d6nonc6 le rnesaures raciates
6dictles par Berne, accua6 en ou
tre d'un qualifiable part pris.


ENQUETE SUlt L'ATTENTAT
CENTRE LA CARAVELLE
DE L'AUA
BONN (AFP)
Selon la police criminello f6d6-
rale, lea derniers 616ineni dc 1'en
qu6te men6e aur 'attplctat perpb
tr6 amniedl dernier, a Frauncfort,
centre une Caravelle d& In Com-
pagni asutrichienne AL A, entL
permia d'6tablir n-fecredi que
Pun des nuteurs preiumes, uns
certain Moues Jawher, avait di
ja quitt6 la RFA la veille doe in
cident. II s'est embarqu6 le 20
F6vrier A 13 h 45 sur l'Adroport
de Francfort A bord d'un appa-
reil s'envoldnt vers le Caire, via
Munich. Mous Jawher availt au
paravant remiss ce mgme jour le
paquet pitge r un guichet pos-
tal- de ranfort. Pur centre, la
commission special d'enqufte na
pu savor sl Ie second terrorist
recherch6, Siflun Radi Qaddou-
mi, un joidanics de 29 inso, so
trouve encore ou non en RFA.
Leas policies ant rctrouvi dans
une des chambren de I'HI6te oc-
-UpeAs A Francfort par lea deux
ihommes, de il'6tain iH souder.
D'autre part des objets du
fret postal de l'appareil, qui (-
ta.ient tombs en vol par la bre-
chaue 'avail provoqu6 'explosion,
ont iti retrouvis prs- de Milten
berg on Baviire.
Ou apprend par ailleurs que
Ia police judiciaire va entrepren
dre une vast campag-ne par vole
d'affiches afin de retrouver le
Gou lea responsablea de lincendie
de la Mai-on de la Communauti
Juive de Munich oh 7 personnel
ont peri. Coea affiches, au aom-
bre de 15.000 seront exnosees
dans touted l'Allema.gne de l'Ouest
Elles reproduisent le bidon d'es-
sence oui a servi a allumer Pin-
cendie.__fn sent langues, la poli
ce demonde de fonrnir tous I a
renseignements susceutibleos de
faire avancer l'enoiute.


Juxemeat t P616
sur le football
international
Lo Quotidlen commence le 13 f6vrler une pu-
blication des r6flexions du Rol
du football P616 sur le Sport
International.
Lo Figaro d6bute son reporta-
ge -n rappelant cqu'on 1958,
lors do la. Coupe du Monde dis-
putee en Sbude, un footballour
br6silien de 17 ans naianit h la
gloiro*.
Au fil des ann6es, Peli est de
venu incontestable ved:Lte d'un
Sport dent l'universalitl consti-
tue 'un des principaux attracts.
RWcemment, a I'occasion de son
1O00ioe but, il 6talt conmaci6
dans son rsle de Premier Foot-
Balleur du monde.
Lo vrai nom de Pil est Ed-
son Arantcs do Nacimento. Sa
carriere d6buta dOs l Age de 5
ans dans lea rues de Bauru om il
apait sur des ballesa fabriqu6es
avec des bus mis au rebut.
Pour la moment, opinant sur
los tactiques, Pl6 esat die l'avia
que la diff6ren.e fondamentale
entire le football sud amiricain
et 1'euron6aen so trouve dans le
faith que le premier eat baso sur
sea facultsu criatricesa de claque
.oueur tandis qu e le second ap-
'orte une importance primordia-
le it 'organisation du jeu. Per-
sonnellement, dit-il, cje penche
vers une heureuse combination
des deux maniures pour oue le
snectacle soit en mime temps ar
tiastioue et scientifique.*

Le Point du
(Suitel
avens revu avec plaisir a 6t6 con
tent de son sajour puisqu'il a as
sist ,A un Racing Aigle Noir,
a particip6 aux festivils acurna
valesques, a accompagni son club
a la Jamaique. Sa seule drcep-
tion : la dIfaite du Vieux Lion
'face au Violette, hier soir.


xxxx x Noun lui souhaitons un heu-
11ESSAGE U-THANT AUX reux voyage et un prompt retour
.AU'I'UKITO S IKA LIENNEb parmi nous.
BAGDLAD (AFP)
Le retrait du contingent ira-
kiesh du Frout Occidental (Jor-
dano yrien) a etMe demand Prise
par M. Thant, Secretaire isene de Deuil
ral des Nations Unies, dans un Mr. et Mme Joseph Rodriguez,
,message qu'll a adiesse a auau- leurs enfants et petits enfants, Mr.
toritis irakiennes, a declare, se- Yvon Smith et ses enfants, ':ous
,on Radio Bagdad, le Gne6ral Sa les autres parents et allies front
leh Habdi Ammache, Ministre chaser le 26 F6vrier A 6 heures
ir-akien de intesiecr. 45 A.M. en l'Eglise du Sacr-
Le General Anmnitche qui a ur, nemessE d ps ddei
faith pour la prcmtere fois cette pour le es de pi dede
revelation, sans pr ser Ido a t Yvon Smith ne Raymonde Ro-
de l'eavoi du n,essage de M. d d d e 1
nant t celle de la re ponse ira- d ig d i
kienne, a d6cler6 it ce sujet : icoul. Ils y invitent tous lesl'p
Le Gnuvctnenicnt dIc ta Rvo- renseat les a'mis de la regretted
lution, dans a riponse, a fait d pfunte.,
connaitre A M. Than que lan pr. P-au-Pee. le 23-2-70
sene de force es rakiecits or-
le Front Occidental itait iai i,,-
cold aesc le Pacti Ide- fensn
S int e c L qu'; Chickie Horne C
aoit plus logiquie de deiandcr i
Isorael de s e retirees des territoi-
res arabes qu'il occupe et cela en
an plicationi de la resolution iu
Copseil do Sncurtt6 (20 Novem-
bre 1967) avant dei olliciter le
re(trait des force irakienones,
conclu le Minaiste irakien.


Convocation
Le D6partementl du Comnerie
Exportateurs de Fruits de ter
it aasister it lne srunion qui se
liendra le jIudi 26; F6vrier 1170,P
it 5 htP. M. au local du dit Dt-
pasrtement p011 't ta'conmaunic
I ion important.
P-au-Prince, lo 24 FL-vrier 1970.
Dr Lobert JN PIERRE
Serr6taire d'Etat


La Cef6rence 4 de Iue W- d NI Pinlde
WASHINGTON (AFP grand princlpos e s politique
'd r u a pro. tranoire : Prlorltd 1sa cancer .
Aprs Ise discoura qu'll a pro- station des quatre grands pour
nonc6 hier devant lea 'journall- trouver une solution au problb-
toe amricasino as National Press me du Moyen Orient at relanc6 A BORD DE LA
Club, Is Pr6sident de la Rdpubli- do la Mission' do M. Jarring. La, SANTA ROSA
qua Francalse a rtpondu aux Capitals de 1o France a dit M. Dimnch
nombrouses questions de son au Pompidou, n'est pas le Caire. manche mat
ditoire. M. Pompiddu, do lPavis Ella nest pa non plus Tel A- aten, amie Geo
des observateurs, a pass avec viv. 1e eat ncessaire, vital, qu'un ste un tess de ls
succs 1l'6preuvo Press Club, tra jour Israel et lea pays arabes fa ,u photogri
ditoinnelleinent redoutee par les s'entendent, vivent ensemble, seo Thus E togrn
Chefs d'EtaLt trrngers en visit comprennent. A propose de l'affai ont eelHaldane
officielle aux Etata Unis. re libyenne, le Chef de l'Etat a IMoa blnes "dee
En rdpondan't aux questions dclarr : II s'est product un vi- d'alosur s l
qui lui 6taiant posLes, Is PreB(- do qua nous n'avons pas contri ', LT H Ie
ent franais a r6affirm6 lea bu6 A crier. Nous avons combl6 ve A. Elle a
ce vide dana notre Intrit et dans ver 42e nopays d
l'intir6t de bien d'autres Etats. H6tel Oloftson o
Mort die ile La France est prite & accueil- roo ontr(mn
lir tous lea investiseements am6- avec Georgeanne
Carm ea RoBy ricaina dens la meure oe s n naged d Agens
visent pas a la prime de control x
II a plu a Seignesur de rqtpeler do Soclitia Francaises, a declar
a lul 1'nm de sa. rvant Car- d'autre part lI President Pompi- VISITEURS DE
men Roney dicidde Mardi martin dou. ..M Gary Tmdloio
A ,a moeura et bean frrre: La Conference de press de M. dredl avec ea jol
Miles Claire et Lolotte Roney, M. Georges Pompidou 'est terminal Ann et ses enfav
Sle Dr. t Mane Conatant Pierre our la question de detente tradi- ke at Adam. nI a
Louis, Minie n Lina eRon it ionnelle : Etes-vous maxi ou mi le malaon.
sea awevux at nibces: M. Ie Dr. n l? Gary est Geane
et Mrne Constant Plwrm Louis En souriant, M. Pompidou a Coquet Magasinr
Sr.. M. Is Dr. et Mme Girard Pier ripondu : J'ai vu ce matin ma GOODMAN, a)
re Louis, R.l Pre Joan Pierre femme'sortir de Camp David vi I'Hitel Plaza su
Louis,' MM.- douard, Jacques et tue d'un manteau quA je connais nue, New York.
Philip.e ao Louis, a sea cou bien et qui availt it rallong6 de Gary Taylor
sins at cousins: Mme Vve An- 20 cms. Quant ma prtf6rence, pris loement
dr6i Chava er, M. et Mnh e Ernest je dole dire qu 'a connu le queya.
Paul. Miles Maria, Georgette, A- temps des robes ongues e quo Nous lee avons
nita et Simone Paul, M. et MmIe Je pens qu'elles ajoutaient au soir au Grand H
Joaseph Paul, & Mile Lona Vol- mystre a l'amour. bier soir au Barl
mar, A 1'aasociation des ancibnnes La conference de M. Pompidon Sans Sond.
lives d Ste Rose de Lima. au avait i6t 6 droublee pendant quel Nous lour soul
movement Noeliste Haitian. quest minutes pat une jeune et ble ijoura en H
Aux families Roney, Pserre- belle itudiante juive de 18 aens ...Hier martin, Ie
Louis. 'Paul, Pierre ILavaois. Mon qui, apr- s avoir tromp lia vigi- Muguatte Duboc
peyroSuSe, Alb&sic Gouse. La lance des services de s .curit., a Vol d'Air Franc
maute, aimsi qu'A tous lea autres riussi A usonter ita la tribune en du Comnte France
parents et allis le NouvelloBte criant : assassin, assasdin a l'a- pour Par-s via
polsente ses respectueuses condo dresee du Chef de l'Etat fran- York.
lance. calm. 1s ant &t6 as
Lea obsnaques de Mile CAR-, Aussit~t maitriaee par les go- Francois DUTVAi
MEN RONEY auront lieu Jeu- illes sla jeune fille a At6 entrai- mis cadont Mmne
di ars mdi esili A 4 hres on 1'Egli- ne haore de l'enceinte du Press pinaat, l'Amhbass
se du Sacri-Coeur de Turgeau. Club. M. Pompidou, nullement Comte Gastone
Le Convoi partira du Salon funu trouble, continuait a parler aux etc.
raire Paret Pierre Louis oul la di journaliates. La police amiricai- Hier aprs mil
pouille sera expose. L'entr&e au ne avait erretA ouellues heures net-Epihat, fils
Cimetiire se fera par la barrisre elus tot une dizaine de personnel Mme oOdine Cc
princiosale du Service des D&i-s -- en majority des .tudiants qui embarqus snr le
A la Rue de L'enterrement. ripondant A un mot d'ordre di avec sa belle am
la ligue de defense juive mani- Cailleux. Ils vii
restatient devant e bfitiment du unesemainea en
Carhet Social Pess Club. Philippe at I
Nous saisissons avee joie l'oc-
caion qui nous et offerte de L ler R6cital du ... x


3ouhaiter oonne fete A notre es-
timable ami Roger Riviire (Tibo
rour les iniimes) don't aujour-
d'hui c'est l'anniversaire de nais
sane. Tibo est un EmployA Su-
pirieur de la Loterie de 'Etat
Haitien.
Nous lui voulons du succs con
tinu dane touted sea entreprises.
Bonne FPte el Ad multos An-
nos Roger I


hanteur Animateur





I. -


Cette grande vedette des scenes de New York, de Californie at
de Floride, a donn6 plusieurs shows avec Harry Belafonte, Samny
Davis Jr. et Ahac Jackson.
Mercredi 25 F6vrier A I'Htel MONTANA.
Jeudi 26 Fivrier au REX-TAE ATRE,.
S(Choe Publiciti)

,6 a4 ffff fpift,tIfffeflhftflitin flhit itsttn9tflitMttff hff sfmrftfs tflshff~rflhmhhls 0


\ (Suite)
d'Amsterdam, la BBC de Lon-
dres celui du Mozarteum de Salz
burg, et avec tous lea grands
orchestra symphoniques du mun-
de Ses tourn6es de concerts
sont men6 sur 4 continents : Eu
cope, Afrique, Am6rique du Nard
at du Sud.
Robert Soetens fut 'ami et I'n
terprste des plus c616bres compo-
aiteurs de ce asicle : Ravel, Al-
bert Rousscl, Bartok, Enesco et
bien d'autres, sana oublier le
grand musicien Russe Serge Pro
kofieff, avec lequel il fit une
lournie de 40 recitals d'oeuvres
pour violon et piano C'eat
pour lui que Prokofiev icrivit
son 26me Concerto en Sol Mineur
pour violon et orchestra, que Mon
aleur Soetens cr6a d'abord ia Ma
drid en 1935, puis joua en pre-
mieres auditions : A Paris sous
in direction d'orchestre de Char
les Munch, A Londres avec Pro-
kofiev lui mnme, A Amsterdam
avec Markevitch et & Berlin acVc
-bolti.
Au course de sa longue et bril-
lante carrisre M. Robert Soetens
a recueilli lea 6loges enthousias-
tea des plus grands critiques et
la faveur des publics lea plus di-
vers de tons les pays du monde.
C'est ce maitre incontest6 de l'ar
chet que nous viendrons' tous &p
plaudir en fouled le Mardi 3 Mars
prochain dans l'Audilorium de
l'Inatitut Francais, A la'ouverture
du Festival'Beethoven.
MINKA ROUSTCHEVA
La sympathique et brillante
pianist Minka Roustcheva parti
cipera le mard7 3 Mars prochein
au Ricital du Festial Beetho-
ven, en jouant une Senate pour
piano de Beethoven et sera A, ce
tmme recital la partenaire du
srand violoniste Robert Soetens
dans lea Sonates pour violon et
piano. .
NWe A Plodlv en Bulgarie, Min
ka Roustcheva a achevi son cy-
cle d'6tudes musicales aI l'Acadi
mie de Sofia en 1960.
Puis elle itudia A' Paris sous
!a direction de Marcel Ciampi
et Suzanne Roche, et plus tard
a l'Acadenie Marguerite Long
oa6 elle suivit lea classes d'orchea.
tre evec Tony Aubin, et 6tudia
linterpritatlon avec Marguerite
Long. En 1968, elle obtint le ler
Prix de cette Acadimie avec le
titre de Pianiste de Concert.I
Minka Roustcheva a aussi ob-
tenu de nombreux prix des con
course internatlonaux : A Vaerse-
vie i 1957) a GenOiv (1962), le
prix \'lottis a Vercelli, .Italie
(1963). le prix Marguerite 'Long
(1964) et Vlienna Mottas A Lis.
.aB np lwilaa jai neS iuojlnpoxd
as !nb aiiuiiJ xnap a irpnoid
-du a0no(0 ui auop seUOz saosr
Saaulnd-nw-Ijod U Si
inpuoa v\ uaiaog a qO slao l uolt
o!A s23Ii I ai 0 aAW sanbFiquiV gal.
suip a9uinol as 'a.ipls.p Beuual
mannaoo) -'siu-n-ws, '=iA*T5oanox
equ3tnV 'ainbinj, 'ilaalngua us
S'aua uoeq 'aoqaioqa op onbisnom
o-p adnosi is eatiasqMo ooeaAv eo -
-sO alutoo noa '01l149W us )uam
aIiainI9.i iinpojd O si0 'AlOO.
i Op I1 8ioS op osieoqalo sp
IUTo iN0 la Aq3lJno t siUIN
1 -Ouuoq


AU FIL DES JOURS
I ,,, (Suilte)


in, notre char
rgeanne Mar-
la Santa Rona a.
itimable pour l
raphe ri ne
dont lea photo
s tons lea grands
EtHt8-Unis et
a nature de
v 'oyag i tra
le Imonde.
onf6 an Grand
ul nous 1'evions
noChe sprs midi
et Raymond Me
se Cltadelle.

MARQUE
r eat .arrive ven
le femmen Mary
nts Geoffreo, Lu
.lai-6 Joshuaa

eral Manager du
SBEIRGDORF-
te i n face de
r In 5me Ave-

et a famille ant
i la Villa Qois
rencontres lundi
1&tel Oloffeon et
lbecue dansant du
initons un agrea
:aitit.
a ptillante Mme
met a repris le
e en compagnie
pis de Champeaux
a Miami-New
alums a l'aroport
[aER par des a-
Ciline Cornet-E-
ideur. dItalie, l
Adorni Bracesi.

di Philippe Cor
de la captivante
brnet-lpinat s'est
SVol de la TCA
mnie Mile Barbara
anent de passer
Hati.
Barbara nous ant
ir tris bient6t.

x x


...Nous avons revu avec plaisir
notre sympathique ami M. Ro
bert Wims, Vice-Pr&stent de la
First National City Bank de New
York. 11 est du Bureau Central
de Manhattan.
Bob Wims vient ici plisieurs
fois par an. I avait quatre
grande amours : Haiti, le Rhum
Barbancourt, le Grand H6tel Oloff
son et la femme hattienne, mais
il vient d'y ajouter deux autres,
urjscouple qu'il aime.
I Bob nous a apporti des pieces
rare. II passe environ deux se-
malnes en Haiti.

...M. Jean Vogtens, grand ex.
portateur et distributeur de films
a Paris a repris l'asvion lundi ma
tin pour se rendre A Now York.
II est reparti par le Vol d'Air
France. II vient de passer un long
week-end eu Haiti pour voir sea
amns et se reposer. II a un vast
circuit d'exploitation de films dane
les Caraibes. Id 1 a pris contact
avec le Dr. Max D. Sam. M. De
niel Lafontant. Mme Millet. Fin-
dustr3al Jacques Malval, Mme Nal
ly Rigaud. It 6tait l'invitf do M,
Henri Lousteud. I itait en rou
to vers New York Dour affafres
quand il s'est arrst6 ici.
II a it6 salu6 A l'asroport par
le Dr. Max D. Sam et M. Daniel
Lafontant.
xxxx
NOS VISITEURS
...Le june Steve Field de West-
port, Connecticut eat arriv6 au
course du week-end.
In est venue passer qulques
jours avec son man Jared Sca
neid don't les parents Howard et
,Roz Schneid, anciens propri6ta
res de KLEIN'S of Westport M
sont itablis a Port-auhsilnce Van
ne dernlre.
Steve Field eat enchant a.'sa
ti.
xxx

...Mme Myrtle Miller, arrive
samedi aprea midi de Fairfield
Connecticut avec sea enfants Paul
et Kenny passe une semaine A
Port-au-Prince avec ses amis Ho
-


ward et Rax BShnsid.
Myrtle eat descewdne au Grand
H6tel Oloffson.
z x x
...Le Consul do dBeaiqwe A Port
au-Prince, M. Georges Naudi a
prisa l'avion dimanche a vec sa
charmante feamune artiste Andr6e
pour aller voir see enfants a Waa
hington, D. C.
Le couple a ets saluM i 'aro
port Frangois DUVALIER par
des parents et amis.
xxx
...Mile Nicole Gardbre s'est em-
barquie dimanche martin sur le


NVol do la Pan Am pour s run-
dre A Kingsten et & New Yok.
Ella pamsers qdlques Jours sole
ment A l'6tranger.
xxx
..Butch et Mihl Ashton ont pris
l'avton dimancje pour Miami.
aIs y sont ales combiner affairs
et vacances.

...Le Dr. Larimer Mellon et sa
distinguee pose Gwendolyn, part
tis dhnanche, reviendront ici lo
13 Mars. Le Dr. Larry Mellon
est le fondateur de I'Hbpital Al
bert Schweitzer de Deechapelles


VIOLTTE RCING (2-1)
(Suite)


cela explique le fait que durant
toute cette piriode, le ballon res
ta danm le camp du Violette; sea
joueurs riutsirent sporadique-
ment A traverser Ia ligne media
ne. Malheureusement, t e ce fnt
le pech6 du Vieux Lion, sea
Joueurs n'ont su tirer aucun bn-
nifice de catte domination mas-
aive; tout le temps, ls avalent
le balrn et toujours ih le per-
daient "u moment dlciaif. Par
.instant, lie urent, ils eurent le
but au bout du pied, mats, ils
echouaient ou bien out un Phi-
logene imepayable, ou bien par
manque do precision dans lea
tirs.

A la Ie1me minute, lee Violet
tistes eurent un moment de
grands frissons quand our un tir
de Guy Saint-Vil, le balloon trou-
va refuge daos leg filets; Appaun
dissements, vivata; tout ceci
pour rien car le ballon avait pas
ia hours de la limited du but a-
vant do s ger dan le filets.
Le Violette fit tout pour sor-
tir de cet 6tau; Guy Francois se
battit conilne un diable pour met
' tre de l'ordre en attaque; a la
246me minute, il riussit A pren-
dre deux dvfensenrs de s vitese
et centre A mi-hauteur sur Joel;
Ia reprise de vole de de cdernier
psa eriettement a cste.
On commeneait t eni A penser








O-n
SlIa second period quand laI
me minue minute un incident oe
produisit; ce devait res le tour-
nant du match: Un C6rner de
Leandre eat repoumss de la tnte
par Bayonne; le ballon choua A
Obas qui plea un tir; dana sa
trajectoire le cuir heurta un du-
fenseur du Violette at aboutit ai
Liandre en nette position d'hors
jeu; ce dernier central quand me-
me devant lea d6fenenre sadver-
sea qui, entire temps, avaient
cesse leurs actions; Guy St. Vil,
soul devant les buts videos, mar-
qua, sans grande conviction, on
le santait bien. Malgri tout; e'ar-
. bitre Dumele donna le point et
Sce fut le dut l d'ne aerie' de
scenes regrettable au course des-
quelles, Vorbe se mit en vden-
ce (Non Philippe I un inl-ernatio
Snal n'agit pas ainsi).
3 De notre csti; nbus astimona
qu'il n'y avait pas hors-Joeu; cc-
a pendant au moment oh LUandre
t allait recBvoir le ballon, nous
avonrs entendu effectiveient un
coup de sifflet, c'est ce qu i jun
tifia le fait qu leaI joueurs du
V. A. C. aient brusquement ar-
rMtA leurs mouvements, car an-
trement Guy ne serait pas aus-
si AI l'aise dans las conclusion du
but D'ailleurs, lea tigres a-
vaient tellement cru au hors-jeu
que Baptiste touclha le ballon
en plein carr6 de r6paration.-

Cot incident cloas, lea debate
prirent une intensity accrue, cm
but fit balsser de ton aun Racing
et constituina un doping moral
pour les'tigres qui nous firent
assieter, "alors, A quelques belles
phases de jeu. Bayonne, au
centre du terrain, langa tris
bien saes avaunts d paointe,
quand ne combinaison entire Ba
yonne Dely Vorbe abontit
A 'ul, qui, sol deoant Louis -
Charles isgalia sans bavure.
Aprns In reps, on eat encore
unae priode de domination du Ra
I ciig. Eddy Antoine, apria a-
voir traverse tout le terrain se
d6barrasa deo Lahens et de Bap-
tiste; le gardieh Philogue battu


no dut son salut qu'A son pied
gauche.

L'avantage numin ique (3 hom-
ines) dont le Violette disposait
pour le r1le de relayeur, ne tar-
da pa n lui donner ls contrAle
des opmralions; a attaquas de-
vemaient plus danigereUBea. Sur
'une d'elUes, Dely prit Auguste
de vitese et passua latralamant
a Joel qui tira sur le poteau.
Rock en embuscade dens les pa-
rages, reprit les ballot et insri-
vit Is but victorieux de son qui-
pe. On jouait depuis soixante -
dix minutes environ.
Un pen plus tard, A la saiJs
d'un Corner, Bayonne plaea un
clobes qui heurta la transversale.
On craignit le pire pour le
V. A. C. quand Lahens, victim
d'une blessure la region tempo
rale gauche, dut laisser le ter-
rain; mais rien ne se produisit,
car Rock transform en arriare-
central s'ecquitta avantageuse-
ment de sa tmiasion Ally La-
guerre, le 12me home du V.
A. C. faillit inscrire un but d'en
trce; son tir fut dpvin de justesse
en Corner par Louis-Charles. e
C'est en vain que le Ra-
c i n g pesa sur l'acc2lra-
tour pour passer- a a rites-
se supirieure; see joueurs parais
saient fatigues par leur victories
se champagne jamaicaine; ils so-
rentia t iem leveroS- la l hau-
teur de leursn adversaires sur le
plan de ia combativitb (eux qui
sont maltres dans ce domains).
MalgrA les efforts de Landre,
le Racing ne trouva jamais son
second souffle; il doit so contend
ter maintenant de. partager la
3lme place avec 1'Excelsior der-
riere I'Aigle Noir, seul en tite
avec 11 points et le Violette, se-
cond avec 10 points.

Le chamnpionnat divient pa-
sionnant et rien n'est encore dit;
d'autant plus que l'Aigle Noir
devrar dfendre sa 16re place di-
t nmanche prochain centre I'Excel-
sior.

Les deux Equipe, :
RACING en 4 2 4 : -
Louis Charles Nazaire Moi
se D. Antoine Angust _
Thio Obm Landre -
Antone G. St. Vil --- 1 t
Vil.
VIOLETTE en 4 3 :
Philogine Jn. Joeph La-
hens puis A. Laguerre Baptia
te Gernain Vorbo Rock
Bayonne Dely J. An-
toine Francois.



DERNIERES
REPRESENTATIONS

AU CAPITOL

Le Samedi 28 Fevrier
1970

(0 6 Hres et 8 Hres 30)

de la Troupe :

CTHE AFRICAN
ISHANGI DANSERSO
Entree $ o1.00

Riservees $ 2.00


SL'Ecole de Commerce Julien CRAAN


Inaugure le Dimanche ler Mars prochain un Cours Intersif de l1re
A 'Annie de Comptabilith Am6ricaine. La 26me Annie de ce Cours se fera

anu choix : d'Aoflt A D6cembre 1970 ou d'Octobre 1970 a Fevrier 1971.
Elle offre 6galement les Cours : Arithm6tique Commerciale (Ap-
plied Business Mathematics), et de Cost Accounting (Prix de revient)
de Mars A Juillet 1970.
Des Cour. do Dactylographie Bilingue commencent toujours au d 1.
but de chaque Inols.

RenseignemTnts et Intcriptions tous les jours, sauf Samedi et Jours Feries A IECOLE
D DE CAItl ROE JULIEN CRAAN, Avenue Chris tophe et Rue 6.


AU CAPITOL
Du 4lercredi 25 au Vendredi 27 Fivrter 1970
a 6 Hres et a 8 Hres 30


MICHEL DUCHAUSSOY
.CAROLINE CELLIER
el
JEAN YANNE
dans un film de CLAUDE CHRO Ci




PAM MAW I
1 .AN0K k lAV^


to1 nOu LA ulO 5 unMnM MRM tJ.L LU Cm- m Cm

Dernier Succis de- Claude Chabrol.
Ce film itant une exclusivitN du CAPITOL
ne pa3ra dans aunem autre Salle ou Drive In
de la Rjpablique d'iHati.
V __ __ __ 0 as 4abloopoolo, I


Une formula formidable

I C'est le GRECIAN FORMULA 16. II 'rend W
vos cheveux ses couleurs naturelles en 10 jours
s3 semaines au plus.
Le GRECIAN FORMULA 16 n'est pas une
teinture. C'est une lotion qui reconditionne les
bcheveux sans les graisser. II leur redonne leur
.jeunesse. .
Faitea disparaitre les cheveux gris en peu de
temps et sans le m o i n d r e tracas avec le
I GRECIAN FORMULA.

AGENT

Don Mohr Sales Corp.


_-~P~PIPBT~ P~-- BB1 I ~d I i- ---~-- -.----c--~----,.~~-- ~I~~-.--


IMVIIIK%


.'-~gy~,~i~l. ........iui;




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs