Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06674
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 20, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06674
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text







LE PLUsA~j-EN D"'HAmT


ohw9mw at A,6bctMsr anGCef:
LQCIEN MONMTS

Ad~risreu, M'MAX C~/E


NNNDX, D 4RAW U A NTORAVERJOAINE DE !?R=OM


O80T E' 00 SIU L E


, -_ _F 5 ~ 5


No VENDIEDI 20 FFVRIFR 1970


Une Interview de Pompid0u a la



Chaine de Tel6vision C. B. S.


CHRONIQUE SCIENTIFIQUE

('Savoir pour prevoir,


prevoir pour agir>>


Q(attnnt cRockofolleo C notcrr d New York avoc son fis
John Ken'nedy jr. Mine Jaoqtiineio Kenniedy Onassis refuse
Ide repondro a.ux qutstios deg jour-raoistes, a propoa de le t-
rBn qpt'elle aut 6 tirire i Rosnell Gilpatrio, qui flit vire-MiAi
,istrr dc ta Defenen donl I' Adyimilstration Kennedy. Ces leot
fren ont disport d( to I en'rieltt do Gillmttric, on no sailt coo
o ent lt rent ftrotnmts or.tre lei main d'un vendetr di let.
tros ontograpibe. Cite titfaire crei vn grand reomous dano
I'nopinion intornationale ot fail l'objet do romnicotaires di-
,r" mu" to croe enlla, des lefir nd.
(Spirial et i rxci-lusivit,; ni Nouvelliste de C. P.)




Ce n'est qu'un an revoir,



Mr Alias


La venut en lHailt; e M. Reu-
ben C. Alias, Presideait de la Ber
muda Football Association a per
imis au Bureau Federal d'61abo-
rer un vast programnr.i d'6chan
ges internation&uni 1ur la sai-
son en course.
D'abord, ce sera la Selection
National des Bermudes qui nous
* isitera i la mi-avril pour une
s6rie de trois matches. tette 6-
quipe que nous avons affront6e
o domicile tant en Juniors qu'en
Seniors avec des resultats (4-4,
'-3). (0-0, 1-0) est un adversaire
Lie club de premiere division
nnglaise, Chelsea, sera nolre se-
,ond visiteur i la ;lit d'aer' ou
;iu debut de mai et nous sera op
nose n deux rencontres 11 n'est
pas un inconnu de nos milieux
sportifs. On n'a qu'it e rappeler"
lh triansulaire Haiti -- Wolver-
hampton, Chelsea.
Grfcre aux bhoI voices de M.
Alias, il pst probable 41 le Man
i i.eter United, d'Angleterre et
i, celtic Glagow d'EEcosse, qui
ilx Bprinudofe, vien,., ih hI ai

tos pourparleiivron Iboan train
,,iw- lic ob bir6silien Bango pour
aun ivwenuelh- ronfrontatiori s-
V noes intrlli-nationtux.
Aprin notrem virtion du Mon-
dial, il e t certain que notre foot-
ball nie lut iue profited de tes
cointaucts qui permettront tie jaul
gr d-e lia form, dc notre a]l,-(
1ion nationnale p rnanentei qui,
!,uivantol IPplan dut 'Enitraincur
lidlral Antoini- "'any, pouIti t
-,im entraidne-n! .i ,i rylhini
hien (lost!.
M. Ahi as at lpnl a
distingue (.poust, a.ait evlu


qui il voue un r6el culc, tacus a
profondement touch.
II espere revenir dans deux
mois et ne manquera oas B'inci-
ter ses compatriutes a connaitre
ia Perle des Antilles ensoleillie
et souriante.
Au revoir M. et Mine Alias et
a bientot.
xxX
LE CHAMPIONNAT DE
LA DIVISION NATIONAL
Cinq tours ont ite d6ji joits.
Le 6qme a dbut6 avec le match
Ligue de Fort-au-Prince Ligue
du Nord (1-0), suivi de Baa Ar-
tibonite Excelsior (0-2)-.-Cette
terniere rencontre, enlev6e avec
brio par les Vert et Blanc, -a tS
favorablement commentee per le
public restreint qui y a assist.
Et les compliments adiess6s tant
su Directeur technique, notre a-
,ni Max Guerrier qu'I l'Entrai-
neur Mazarin qui a reprise le col
lier, sont plus que m6rites.
Cette vicLoire ;net i'Excelsior it
egaliti de points avec les leaders
Aisle Noir, Racing ces deux
tioptant un match en moins.
Aussi, le match Violette Ra
in s du mardi 2.1 fivrier consti-
iue-t-il un point de mire poar les
fervent du football. Un Tigre -
Lion quelled que aoit la former de ces
club ,demeure idans ia tradition
in sv6nement aensa. Cuette an-
nCe, len antagoniates, alar'i' avoir
affront cinq o quips Ide !a Divi-
sion nationale, ne s oit s6par6s
que par une marge trc. faible
(un point).
Uij Aigle Noir Excelsior,
pour ie dimanche ler Mars, ecl
c-altement une t6te d'affiche.


NEW YORK (AFP) Walter Cronkite a 6voqu6 en-
suite l'accuetl dalirant rAserv4
Le Prioldent Pompidou a ri- par la ville do New York en 1980
pondu jeudj soir avec une grand au G6n6ral de Gaulle pour do-
netteti aux questions pr6clse \ mander i M. Pompidou a'll n'6-
de Walter Prokite pr6sentateur- tait pas trouble par la perspec.
vedette de la chain de Tl66vision tive d'une reception beaucoup
amiricaine C.B.S. moins enthouslaste.
L'interview qui avait 6b6 enrn--
sKistr6e an Palai. de I'Elys6e au Le Praident a r6pondu : d
cours du week-end dernier a t touted manre jo ne 8uis.its pas
diffua6e jeudi soir 1'heura o pSnr nial de Gamulen Oepl, j 1 4
la majority des amsricaino sont principal bt de'mon L voee 1
i teoeute. de mo'entkethnnr avec e60dit
Au Lujet de la venta d'aviona Nixon at d'assurer iane nswleu-
i la Lybie, le Pr6sident Pompl- re cooperation entire nos deux
dou a d6elar6 quo lea souls rages que I'on volt actuellemr t que note politique ne soft pas
dans le ciel du Moyen-Orient mt
jira6liens. Tr6, francBment, a-t- LE COIN DE LA RECHEROi
il ajout6, je ne crolB pas que le
gouverne. ent isra6lien sit peur -
de l'aviation lybienne. Ce quo r i
Jo croise par contre c'est qu'il
souhaite obtenir des avions am6 I e
ricains. Mais cela n'eot pas mon ses I
affaire.


H
1


Le President a r6affirm6 que
le contract pass avec la Lybie
garantissait que lea avions ne
seraient pas remis a une tierce
puissance. Et lorsque Walter CRITERE PSYOHIATRIQUE
Cronkite lui a poea6 la question:
comment pouveo vous tre sftir
que des avions stationn6s en Ly- L cole psychittrique explique
bie ne passeront pas a l'Egypte la predisposition crimielle par
t a nd is qu'il ne vous a pas l'alration des instincts fonda
6t6 possible d'empecher quo des mentaux chez homnme : instinct
vedettes se trouvant en France ponrvation, instinct drepro
passent en Israel, le Prsident duction, instinct d'association.
a r6pondu: la France a fla con t Son idle premiere est qu'une
fiance ous sprle d'uan A f itao certain structure de la persops
fiancee Plaparole d'un Amiral nalit6, d6veloppde j l'Snart du mi
isradien. Peut-ele fire confian liau crininel, aboutira Ao un com
ce. a demand Walter Cronkite, portement d61icieux, ind6pendem-
A Ia parole d'un Colonel lybitn? ment des conditions socdlaes. Dans
Je ne sais pas, a r6pond u M. ctta optiqule s cmas d6linquan
Pompidou, nous aerons los vigi- tiels s'offrent de fanon permanent
plants. te au choix de ceux don't la



IN MEMORIAL

par Fortuna Guary

Sans doute il est bien lard pour tiques pr6sentaient des satires,
parlor encore d4ella. Depuis qu'el des accusations centre des autori
le nest plus bin des mois sont t6s de 1'epoque. Les acteurs et lee
1P38s. actrices prEtaient corps et via
aix id6es et s'exposaient ainsi.L6o
L6onie CoiouA Miadiou. Per nie ne songeait jamais i se souo
sonnalit6 attachante de notre mi trare eaux choens en retour, sans
lieu, qui rseters longtemps vi- trembler role incarnait son per
va.nte dan s l'esprit et le coeur d e
,i '.... o sonnago.


simplenient crois son choemin ou
qui out 6t6 conquis par le jou na
turel, e6mouviant, poignant de las
grande actrice q'elle a t6. Ini
ti6e h 'art dramati-ue par son
p6re Massillon Coicou don't la vie
fut un vibrant po6me et don't la
mort cruelle fut un apoth6ose.
L6onio consid6rait le th6itre corn
me sa principal vocation.
Elle d6buta d'ailleurs sur une
sc0no parisienne dans une piece
do son pire eLIBERTE>. En ce
temps IA, Sarah Bernard nait tons leb coeurs apris soai
Quand PHEDRE parait, nous
sommes tous inciates. Le Roman
time, le RIialisme, le Parnaose


,-in aitritlI notrni, I'y 't l. o i rn Lc deuxe equpes ttaient o sulingaInt le monde. George e En coupe du monde, beaucoup les huit (8) meilleures 6quipes
me lui (talt vantlt put lea diffe- points el un miiL,; Ile diffrttn- Sand oenfantait Colette. Marcelino de pays dttiennent leur petit re- miondiales.e
rents d616galitions haAtlennes 'ce. Desbordes Valmore, Ida Faubert, cord que leuro sportifs relatent En 1934, pour la 26me edition
iu'il i request chez lui : (Racling Cela ne diminut pas tpur au- tant de feninces pour qui le vrai asiez souvent pour se console de l'6preuve, ils sont all6s jus-
,'luh lutien, 11)o66 Si-i,, lon mant attractt que iiuvnTI uffnir ne fut pas trap hard. Dana notre des reverse essu6s, come cela qu'auk demi-finales battuee par
Nalionale Juinior, liOH Viol.t le autres renconLrt, ai out- pays, tIndipndance allait camp arrive fr6quemment da.ns notre la Tch6coslovaqpie 4-2).
te Athletic Club, 11)69, S lection siders, les lanternes rouges, pen ter sea cent annies., la jenessn sport roi : Lea franoais n'ont Le 5e round mondial organism
National Seniors, 1969). vent renverser tous pronostlcs. de l'6poque faisait faisceau pour .tumais aussi chanted qu'en cette en Suisse ,il y a 16 ans, aura
Arrive iri le jeudi 5 F6vrier, il Notez n6anmoins tur vos cale- epenser la geste des Aleux et piriode de diconvenue, les gloi- dti la grande consecration du
-et roumt une qumlnaine de icurs. ping. o ntrer en cette occasion, ce que res de Just Fontaine, meilleur football allemand. En effect, les
Choueoune oU il aviL pris loge- Viulette Racing pour le mat' des noirs avaient r6alisa malgre buteur de routes les coupes du
ment, notre earnaval, Kenacoff, di 24 F6vrier h 6 h p.m. vents et marine. fl s'agis nionde. Les bresiliens eux, souli
Boutilliers Iuont enchatnt. A P6- Aigle Noird Excelsior pour s a i t de presenter inventaire ghent assez souvent qu'ils seot
igrre, il a 6t i&n,erveill a par le tle dimar.che ler Mnrs a 3I heu- des valoprs quni taient dignes due a sule nation a avoir gagni use In rte SSante
barrage ect n'a pas coach s.on ad- rei 30 p.m. la "Pensue Louverturienne it sa- Loupe du monde organism sur Conf Irence de
miration pour eltte r6aiisation Ce soir : Petit Gofve Etoile voir que la Rivolution de Saint n continent autre que le leur...
olossale. Son appriciution (les lDemain Smoedi 21 : Aigle Noir Dominguo deovait rayonner sur En Allemagne Fdrale, tde- Maurice Lubin
efforts le notre Chef I'H.nora- Bacardi. tous lea file d'Afrique 6parpill6e 1uis le petit imarchand de jour- Devant une brillante assistan-
hle Dr Franiois Duvalier, Pr-ni- Dimanche h 3 h 30 i.m. : Don dana l'Univers par un odieux des ui-jsquiIau Chncebier Willy o de professoura et deitdiants
dent i Vie de la Ri6publique, it Bosco Victory. tin. Voi 1 iecla xalest daan B~ t tut l a at r p-sonaI mo dIniant
lrl ,la adol oec nc StLedr m on de salt e t de personnalit6a1de tre m en
lqu pete avec flert6 que 'Allemagne. doe intellectuel, notre excellent
ne. n'a Jamais perdu un nmtch de collaborateur et ami a pr5nonc6
Com m ent La plupart des anteurs drama ualificationde coupes mode r soir une intressante conf-
En effet depuis quilts ont 6t( r( renco, so00 len auspices do
Sadmis itprendr part & 1'Ipreuve ORESH.
pond dyidondiale, les germaniques ont 11 a parl6 des sprublenies de
r pond a G araudy Le recterche toujours rpondu presents lora a collect des donnes stastisti-
du sprint final. En cette anne ques en Haiti,. 11 a parl6 abon-
scientiflQue aux ils seront a leur 5e participation damment des problems spicifi-
PARIS (AFP) d'une Centrale l *eatrique an Gr i consecutive et t leur 7e au total. U i aes n note .milieu, qui reindent
ce avec lan participation ovt- Etats Unis Si 1'on except l'anne 198, a tikche si diflicile A tout states
L'e.sentiel eat que lee rela- que a 6t6 conclu en 1B96, done ot ils ont vu leur carrire ache- tic-en. II a pass en revue les
tions entiree lea pays socialites blen avant le coop d'Etat dea WASHINGTON (AFP) see dBs les huitinmes de finale questions d'etat civil, de poids
et les pays capitaistes) intro- Colonels, at l'ehnumer aujour- \ par la Suisse ,ils ont toujours t6 et de measure qui varient selon
duisent en fin de compete la lut d'hul monte bien que o'es t n Le Pr6aident Nixon a trans- ranges au classement final parmi les regions et qui sont multiples
to 6cjnomique du systome socia- nauvals proc6a qu'on chercha ? mis jeudi au COngrls un rapport pour un inme product, etc. etc.
blab at tns pprtprpar to ConseiNotional Toute tentative s~rieuse de re
aiu mme du mntm e e ap ta- e r Scentif q .e qui ouligne quo si Nouveau Coe ite de censoment dit tenir cempte do
listed. Ellea aggravent l contra- Apr- s avoir sooign quo cc lea fonda pour fihancer les re- l- l Im a cat isli e de he noies Tc est
dictions de celul-ci a font avan- n'eat pas parce quo r S no churches a ent f slo no-onutNa l ena te l'iniraesuc eonfiren
core l soalisme. caa dn o enr une bitt.Ipoult- pas augment6os, le Eat, Unti s dHyglne Men ale d e oSe Maurie Ltub qtlui a une
Tel eat argument d6velopp6 quo r6oluae at oic ontre la pourraient 8tre bientt i6 Les membres do la Ligue Na- longue expience ide es probl
aujourd'hui par le journal L'hu politique rev n c d 'imo dns ce domalne par los nations tionale d'Hygline Mentale r6unis rees pour los avoir itauie te
omanits, organs officioet du ar rialsmen0 t O Au. ml i qu'el- de I Europe de 'Ouet, e1 Japon en Assembl6e extraordinaire, le cette fin pour avoiri p uru I-'s
ti Communlate francals, pour r le devai t r I tot rls ian- et l'Union Soviftique. jeuSo di ier 1970, sot. pCrora Dta f e monde mnoder.. les o
pondre-k M. Roger Garaudy qui, ga iconomique aves la .D.,A., A l'apput de as th6oap, le Con- d6 AI election dnouveau Coim- DanatIt mone ;entle
su mmomant du derntor Congrbs Ie journal cwennt: En bonns Is- soil National Sclentiftque cite Direteur ci-ntposi: don person a'"qiat es 0ectpent ui place
dhu Parti, avait accuse doa pays gique, Garau 'enuraotl dfl exger notamment les f lts suivante: nalit untes : ptrmordislo et sent I bo bane doe
wiallstesS'atider France at01 -lee 6galement quo let pays socills- 'L'ace6lirateur d'onergle I plut PrViident Dr Max ltesro:M erle toute ad'mini etratlon v eficlnte. A
Cololiels goatc .a.stea ronmspnt toutm relations oven puissant s trouaea en Union So- Vice -' ........ N semen tg6In nalolee g on see
ylet ainsl, estime le journal, tons les pays -cpitalltes at, d'a- viitique at non pas ux Eta -, Mr Max Benoit l- eves par M. Lubin, mettant en
qu'll ifeaut coniddirer -la ltt- bord avoc leb Etate Unilx iUni .Un. U accInlrateur nue"ire .r anst Birville .relief eeqtui peutfausser lea don
sons polonaisme de carbon ,\ martyriBent chaque jour le pea- apclalinent consacr6 I'tnde ctaire G6n6r l : Dr Jan nes recueillies avee la plus en-
l'Espagna, r6alisies n veto pietn vietamln. Or, i! noe 1 pas de rpectons astrophyslique fone- ne'Ph ippetire bonne foi eventt aider, A
d'engagemente contract vo lcl olt et pOur a00e : cr le-. ou- yonn ean France at non pa. auxn, ^cr#-Ire Giniral aJjo(it ., une approche rraliste du oprobli
de longs moia et qai n'ont riQ pis ,ltn laen Parti d:Ta Etats-Unil. Ds pz cnOstri- Mme ner LolDeau me de la collected ides donn6es sta
h voiar av le magalfique moua- vwm5 du Vlttiam, s Froit sent de nowotOux radbo-dle"M Troorier : M. Hubert Deron- tiasiques.,
vament de gritve des mlner ars a-Natiotdol bde b n dU B5dL- maia non l eo Etats R s- Uni- eray" Nous f licitons notre collabo-
turens. Vietnam, dans lear profonde sa Lee Pulsars ont 6t6 ddconvart- Conseillers : Mr Fritz Pierre rateur de cette brillante conf6ren
De n ame, poursenitlb-, le .Con- gen lltlque no Plont jamais en Grande Bretagpe et non pas Louis ce qui s'inscrit, dans la s6rie or-
trat,-porta -our ta .wbukaoa E demon". V UamarqutDouyou ganisie psr 1a CRESM


(Voir suite page 3)


cOmprise on qu'elle cr6e des
nuages entire nos deux pays.
Quant at l'Smotion er66e dans
l conmmunaut6 juive des Etat
Valsl, M. Pompidou a d6clar6 a-
vec force: On no me transforms-
ra pa- en un antis6mite. Je o us
tgqt le contraire d'un atis6amite.
fL Prance a toujours soutenu
Israel quanth ason droit 1'exis-
A-f'e,, son drolt de vivre eno
. Cela, o a toujour s 6W, et rjj--
-toyiourt a notrdn .o*lti tue.
ala nous avons trop osofrt
(lip guerre noun-mimes pour
r6connaitro q hul mnque le droit
sla conqu te militaire.


porsonnalit east ainai structure,
ptensent certain psyiaitres.
Influenc6a plus tard par les
theories frendiennek, cotte cole
i insistait 'tant sur '6pilepsie,
les psychoses et lrinsanit6 mosa-
je, aftachera une importance crois
sante l'inoonscient, au senti
pment de frustration, au complex
d'Oedipe, aux troubles imotiont-
nels qui sont acquit du fait des
interactions soeiales plut6t que
de I'hMritage biologique.
Sans pr6tendre trouver dans
dienc6phale une zone criminology
ne, le Dr. Georges Heuyer, Pro-
feeur Ado eNeuro-peychiatrie cri-
minelle aduslte a l'Universiti de
Paris, fait, a son tour, une parc
important i la double influence
ode t'hMrediti et du milieu. 11 cons
tate le'taux contis rablo des trou
bles fonctionnelA dans la genese
des maladies mentales : maladiq
d'enfiance (enchphalite), trauia
times obstdtricaux. Associis aux
reactions de l'enfant dans le mi-
lieu familial, l'absence deo mere
dans les premieres anntes de la
vie, au comportement de 1'en
fant avec son pire oul ses fbres
et soeurs, a son integration dans
la vie scolaire, ces troubles fonc
tionnels ou dus A l'environna
ment social ont la m6me force
quo -ceux acoqula par her&rit6.
D'os la difficult rencontr6e par
le psyehifitre dans son 6tude cli


L'otude que nous prbposons a
votre reflexion o 'intitule LE
CHANGECRENT2I OCIAL DANS
LES FAMILZKS HAITIEN-
NES : FAMILIES URBAINES
(lre Portie). Elle couvres ra i-
choantillon de 1188 fmnilUee dent
71% de families urbaines et 29
0/0 de families rurales. Etant
'dois quo o' choan extent social
on Haiti eat essentiellement uno
oait, Ibain, -riusovmns done vo-
lontoilo'dewnt timcodi lao, prloestti
S'i- S u o whanit ul n.de 828 nti-
res de families urbaineso inter-
vieotves, 28 pour ceaMt tonfieant
sana la catdgorie d'dpge do 40 aons
et plus, 25 pour cent ont entre,


germaniques ont bantu la grun-
de gquipe de Hongrie et d6crochbu
leur seul titre mondial. La Suede,
pays siege de l'6preuve en 58,
lea stoppa en demi-finale. C'est
encore, un tout petit but de lai
Yougoslavie en 1962 au Chill qui
les arrita aux quarts de finale
Enfin en 1966 en finale, daus
le temps sacrn de Wembley, ils
ont longtemps r6sisti aux anglais
avant de succomber, alors qu'on
Jouait le a prolongations.
Que leur reserve 1970 ?
II est toujours difficile de pro
aostiquer dans un sport aussi in-
certain que le football; n6an-
moins, on peut affirmer, qu'ils
unt tout (fait pour mettre tous
lea atouts de leur c6ti; ils ont
dip6ch6 des sp6cialistes qui etu
dieront sur place, les reactions de
!'organisme vis a vis de 'altitu
de. Ainsi, ils pourront Iltermi-
ner le temps juste necessaire
pour one adaptation parfaite. En
Ire-temps a 'entraineur federal
Helmuth Schoen met cii applies
tion tout un plan de preparation
incluant, states, matches iDni-
anux etc...
Sur le plan football-pur, 1'6qui
pe d'Allemagne mise sur de gran
des individulit6 de classes mon-
diale; le foot-ball tant un sport
collectif fait d'individualitis, Hel
muth Schoen fera encore con-
fianqce un systme collectif i la
fois rdaliste et spectaculaire qui
a toujours si bien riussi i son
Aquipe dans le passe. Un syste-
me oi hles joueurs avancent o pas
ses 'directes,'precises, profondes,
Ai leas belles actions tells que
JAbordements par les ailes avec
crptre en retrait ne mianquent
pa".
Une fois de plus, l'Allemagne
Jouera le beton clasaique avec,
bien entendu, un clibero, sort
tie policeman se tenant en arriS.
re des 4 autres d6fenseurs et in
tervenant partout oi une breche
se produit pour las colmater. Ce
rSle ingrat, sauf parfait, sera d6
volu At un vieux briscardier de.
32 a-ns, Willy Schulz. C'est un
ioueur g6ant, qui faith le m6me.
travail dans son iquipe de club,
Hiambourg, il a du m6etieo, a d6


(sufte page 4 colonne S)
- -- a- .5a.&B~t^


0O et 20 oea, 19 pour cent eiltre
S0 at 35 anse, I pour cnot entire
35 et 40 asu, 13 pour cent entire
20 et 5 agm, pour ent entire
15 at 81 ars. Nous avons done
touch une population relative-
ment mulre de 81 ans at plus
dane la proportion de 63 pour
cent. Do coos amilles 80 pour cent
tont.uniee par le marriage, 19
pour cent sent places, 10 pour
ent sparOedee, 4 pour cent divor-
ceies et 5 pour 0.1t senot rdwdit.
au veuvage. La najojrit do am
femmes (47 pour cent) out eu
tlur prentier infant ver tl'dge do
2, amns, 26 pour cent out enfcai..t
1d aux eninrons de leurs 18 an8s.
On peut done diduire que les fern
tnos do Port-au-Pr ie entrant
dane la vie de manage vers I'dge
de 20 atns. Au moment de otenqu
te, c'.t i dire au course do fLat-
ide 151S, 60 pour O et des fa-
milles awaioient 2 en ontts en mo-
Yenn t 40 pour ct en avaiont
5 en moyre. Noes pouvtons d-
A: meurr\la dilffrence d'ayec
(Suite page 4 col. 4)


nique-du delinquant puisqu'il doit
fouiter enfiremenat tons lea mae
canismes psychiques du sujet aux
diffdrentes tapes de sa vie pour
essayer de comprendre son acte
et surtout 6viter la rdcidive, con
fom6ment A cette regle qui vent
qu'un malade mental, un libyre DR FRANCISCO
conditionnel ou dafinitif. repla MORALES'PADRON
c6 dans les m&mes circonstances, coneacrera un chapitre de
commettra le ,msme acte. ,on ouvravge sur l'Amrique
Alors, la mission du cherchaur Latine contemporaii.e au
psychii.tre ne ser a pas d'abeor President Duvalier
her la criminologie et de vouloir ...La Dr. Francisco Morales Pa-
expliquer enti6rement par la pay dron, Vieo-loyen de la Facult6
chopat.hologie le comporteme des rLettres de Sdville croyait a-
anti-social ou la pr6dispoition cri voir terrin aon ovrage ur 1'A
minelle quia, en rdalitS, ne sont m6rique Latine Contemporaine,
pas des attribute en eux-rnines mats arrive ici en Janvier der
mails bien la resultante de plu- iler avec un group de 17 etu
sieurs 6.6ments devant 6tre a* diante '41 s'ent vite rent compete
16s par lea diffrentes sciences de quil y auralt uie grande lacuna
l'homme. Considdrant que le pre s'i1 ne devait y ajonter un nou
vonu majeur ou miner n'est ge veau chapitre, un chapitre conoa
nbroiemoenftypa&.unaa 1. pay- .rS oPr6Bident ,y'dJc'e,
eattre demaniera t l'dtude des obque u'Haiti, Dr. iMiade
maladies mentales d'apporter ses DUVALIBR et &a son Administra
lumitres au juriste, au Jinge P6 tin.
nal, au Juge des Enfants, afin Le Dr. Padron a Aet s6duit par
que son avis puisse aider la Jus Jes beautds et les charges du pays
twice Criminelle dans le choix d'une ipar Is efforts du gouvernement
excuse absolutoire ou d'un res et par le travail admirable du Dr
onsabilitn p6nale ou attdnude, Louis Lamothe, "Pr6sident Direc-
assortle, dans ces deux derniers tour Ghn6ral de l'Institut Lop*
cas, d'une measure de resocialisn de Vega. Il vient do s'adresser
tion ou de r66ducation par i' itermdiatro do son corres
liondant en Haiti i I' lOffice Natio
tVoir suite page 2) nal du Tourisme eat. la-Propa
gande pour la dooMenta'Won n&
cessaire." .
Le Directeur tG6nbral Adjoinit
dle l Offce National du Touris-
Ile at de la Propagande, M. Ra-
6iah Theodore a faith le pluss )n
thousiaste accueil & la d6marcho
du Dr. Francisco Morales Padion.


DEUX VIfUVEAJX CONSULS
IIONORAIRES D'HAI l
...Le gouverneniant haitlou vient
de fair choix dc detax nouveaux
Consuls honoraires, M. Eric Die
ter Kleckn.r, pour Io Duch6 de a
Luxembourg et M. Kurt Braun,
pour Alicante, important port ea
pagitol sur la Miditerrande.
pM. Eric D. Kleckner est cito
yen allemand. 11 eat le Manager
de Europe Tourist Service (ETS)
qui a sas bureaux au 200 Park
Avenue, Now York et h au 1 Bet
in 31, Allemague. II a di eof-
feetu6 plusieurs visltes en Haiti.
II tait ici il y a deux ou trois
semaines. 1 est revenue mercre
di et a pris logament au Castel-
Hait- L -
M. Kurt Braun est.autrialien.
II eat a rivr mjaernre aveo sa fewn
me Helga. Le couple est-escendu
au Castel-Haitl. -
Ils ont recu aujourd'hui les let
tries patented quit font .d'seix die
Consuls honoralres de notre pays.
Nous eop6rons qu'ils front du
bon travail pour Haiti.


Une idt 10:2 victimim de Ioar
cident d'avion de Santo Doenin
go, t'aonioen ha... pimo de bore,
poids legsr, Car o6, (Then)
Cruz. L'aoion, en ser-vicei, de-
p1is seatlement u rmaim, ton-
ba en mer, peu aprhe avoir
nlaisst Santo Domigo in ronu
te pour San Juan, Puerto Ri-
co. '
(Spicial al NVourrlliste)


VISITEURS DE MARQUE
..An course de. la semaine sont ar
rivyde Port-au-Prince, Mme An-
sy Dupr6, Mme Muguette Du
bonnet, le Comte Francois de
Chamoeaux. Ce sent trois gran
dee personalities parislerane.
Mn Ansy Dupri, d'origine
hongroise est riche, siaploe et
d'une Intelligence admirable. El-
le s'int6ress aux phlosoplhies o-
rientale. ElUe eat la vvee do re
greti Francois DQprd qui lui a
la qelqueas u-s des plus
beaux hotels de "Paris tels 'que
La TrAmouille, le George V et le
Pltaa-Aithen, ces 2 deniers h6-
.tela tant vidw rconvppt PFior
da TCI .090.-0 d d4llarw
le Ritz Carlton de Montrial.
Son maria lui a aussi laisa le
plus belles 6curies de France. L'un
de ses chevaux s'appelle Pretty
Coeur, elle a eu des scruptiles it
l'appeler Jolicovur, et un autre Ba
both du nom de las fille d'tssa El
Saiah...
Nous avons itS touched de 1en
tendre dire : Quel st et homnne
qui m'a tellement imnpressionn,
an Haiti que je n pouvais mn'ei
D her do baptiser l'un de me,
chavaux de son noms?
Pretty coeur n'a gag-u qo'-
tlne seule course. Mat elle en at
tendait mieux.
NoU pensons que son sctrupultd
en a 1t6 la cause. Car oi le che-
val a'appelait franchonment cotn
nit son homonyme il aurait gagrn6
P out-t-ro a chaque course.
Ello a promise de le robapti-
ser Jolkoeur Dour .,n fair l'X
Mmne Ansy Duprf vient en Htal
ti deputy plusieurs anneis. Elle
est la plus granite acheteua de
peintures haitiennoa en n urope.
Elle an a placn quelques unes et
il lui an remote une collection de
plus e deux cents.
Ellas achte ses peintures do
son excellent ami ct conseiller hat
tiln Issa El Saieh, dc la Galerie
Issa 17 Avenueddu Chili.
Quant it Me Muuette Du-
bonnet de !a rice famille Du-
bonnet de Paris, el-e a decou
vert Haiti lann6e derniere i a'w-
basltn d'une visit qu'elle a falta
SA son amie. Mine Chline Cor
net-Epinat. C'est une fem n epa
tante, .Elle ptille centre le plus
fin champagne de France.
Le Comte Franqois de Cham-
peaax, eat l'une des plus attachan
tes figures de Iia socint parisin
ne.
Ces distinguis visiteurs fran-
(suite page 4 colonne 1)


LE cMUNDIAL

El Salvador sans complex

(Suite, voir'le No d'hier)


LES CONLi'IOUNS
IDEALES DE
PREPARATION
Puis, revenant h un sujet qui
lui est cher : la pre-ation c t la
preparation des Salva-dorgnets I.
Mexico, l'entraineur argentin
pursuit : cRien n'a :5 par-
enS pour que nous '.bssiouI; bon-
ne figure a Mexico. Le Gcusvrne-
mtent a alloui 100.000 dollars a
motre 6quip ue nous binu-
ficiions des conditions les plus
idiales possibles pour notre pru-
paration. J'ai d'ures et djAi une
ossature de 23 joueurs a nma dis-
position. Tous des garctions tris
sdrieux et conscints de iour" res-
ponsabilit6. J'ai concentr noon
6quipe dans un camp d'entraine-
ment ot, consciencietuaement, corn
rme de vrais professiomnels quils
Bont, je fais travailler mes joers
quotidietineanent dane leo moin-
dreo dtfils poueparriver t une
condition phygiqut optima pour


notre premier match le 3 juin
contre la Belgique. Entre-temps,
diits l1 cadre de nutre prepara-
tion, nous iuue appritons A rece-
voir I'URES, le 22 f6vrier, puis
en avril nous irons rendre visits
au Mekique pour ensuite finale-
ment accueillir la Belgique au de
but mni. En organisant ainsi des
rencomtre8 avsc nos trois future
adversaires, nons serons mieux
arms pour prendre la measure de
chacuis.
RENDEZ VOUS AUX
QUAltTS DE FINALE
Outre le faith de b6nficicir, i
Mexico, di la mme altitude que
chz eux, il eat mine autre lacune
que lea Salvadoregnes nle connai-
tront pas. C'est le manque de sup
porters. La qualification de lc-ur
nquipe pour la phase finale a-
yant usscite un tel engouement
(Silte page 4, col. 8)


HA/T/)


;:11316


U1 SCIENTIFIQUE

position criminelle et


ibrications en Haiti

(Suite et FPin)
pasr le Dr. Vlrick Is. NoI


Allo Mexico... ici Allemagne Federale

par Yves Jean-Bart


" i


LES SPORT


S JOURSr


ii~i~iPi~


P-11


-Iwll






- .TZ NOU- iniU_ I i-m W3W-WV .W, -.-


PAGuE A 'z.. .---p-


La Pr6dlsposta Uk U4t e


l>lulo Iop traVstux ralids A
n artir d 1017 par Is Dr. lukA
Mr., ax Int~rna do Hipitaux
a|vcalilII do Par'I, la Payohla-
trie )ollt di'un grand prstilm
on laitta.L Ora & l'aftort sOU-
eroenonaiel qul a'ost conerA t
idanl i crtmlmi do la x le i htu
tln i.- tyes0 i I Cantre taychim
irltqut eMarm-.Kimln & Port-au-
I'ritnc (1158) I'll pital* D ifill
(lltlt) a I JudAt, g toa au 64tlu
ioi. paolumivlo par l'6qullpit De
rotrr DOuyon, Bijou. Philipo.
Mirvlll ot tant d'oautru mur lea
lnh idencre tropIcalai do In Silso
phr6nle, do l'6pilepdsi, do la di
pimalon Involutive. dae psycho -
a. nmanlaco d6prosalves, type
diprermif, la Psychiatria, aid6e
ti l'laectro-oncephalographie conti
sor apportar son inttrssalAtc
contribution A Ia prevention et
au traitement des tmladias mpin
tatl don't eat affect un secteur
do Isa population gdndrale et p -


CRITEILt
IIOTYPOjOUIQUUI.-

rolas trimlnologlqu os'alli6ent.
N -oqreptlon t do mdthodolo.
gile .imllair., olaea poatulont quea
Is criminals diff6irnt dos non -
criminols par cartaina traita do
lour mt-onall4t g iAI dyelolp-
pent dos tandances anormales h
d6llnqurtr Ik oh d'autrea Indivi-
duh garderailen unn attltudo
,l'honnCt hoheb, .C05 lp4oasc
Iteuvnt 6tr = nrlioe a al-
Ils 6nt, parfoil, l'expression die
leur proper* personnalit6.
a) L'bcola Lombroplsaop c6Vp-
mun6ment appolse cole Italien-
no doit son nomn Lombroso, m6
.dcOi mllltaire qii p dpt to on
sid6r6 comma e la pAre de la cri-
rnlnologie. CQlui ci foraa iea en
1876 ea shkoriea dns lea propo-
sltioOs suivantse:
Le orlmlmn al sent par naim
sance d'un type special.


cOUR TRAIT6M"TS AIvvmh4ja fNW)5ITIGtAIS
CELLU.LITE RI1IMAWSFL$ ~8ST" ~l AQ RTHR.JrISME
DOME ljS GA6TRlQ4Jij HEP4S Qt(S9AhLN
TROU8LESvtCI1RC0 f w AISE RA$E4J?, et.,


EST SUMREUR PARCE Q.IJA TRIPLE [EFET

0 AC~t1 is IOAGE
-Q DICGEIStKT cjiiiR- 4k

O RAOKN 'f11 d 'fJIA-IIU VA,
S*UT N-T SUR MOUTES LES RTIES'
DUCORPS, 'Aks -911et /
/ -A IT AfA-16I(;RlRf par mitt dulon de grai siso
tu/.torflii,.., .lof,.' .ta e.,
I)(.(ETAVE et A'V RM IAT par / r
aclivai'/o, n I e, h i liu des 6c/a,,anei. oulrihif .
1;01'V/- el D1E(ONTRA Een 'cbeYssal Ia O e scoia
/It, u.%e. .z / /
5. SOCho ulili~se- oens bleimpRV 9/S 'h euadqwwm
LE,M ''Or
LA CH 4'LEUR
,4'IRRA IAT1O
MAISOCHO FAITH liAIGIIR EI AamCiIYI 14UIiQN OlSAN5
/ Ae.a. /ASSOCHO ont oblient
AMAOt3RIS NT AIAPIDE
0 &SNTOX-fCA QN 1OTAV
QMJNTE I- ID ATE
~ LFPAES CQ~tt (2-131)Velts aim F
QA, "MO LWS AN knIO0so Valts8
XAdS4WCHO atoPRODUCTI/ON
45IpCAt I 58UM!V14, I hqusao41 'Atia nPARIS
'Dam oaieta n esed.emans ctro 2 tlabt-pm
Diatributewe.
Josqph C. Valmk et Co.


u


am .uu


I" ilmaodil
SOXIN 09 41


mers On La. jnwnAita
Md.,! or W~nlum
he ly mgaa


mal & iUopabl '0 p tr4clor 1W
canmioquencoa do sm nceas ou do


(Buiote la

-- ty~p ma Mooneat ,car
Wains A m at'e" u .am pl a
tl. qua I'AymmIUrln orAl nafll .
Is longu*ur da la Inmachoir InfO-
riour, la barb. clairoem6a I
nez apliU at t uti fileo anilblll.-
tlA la doulour.
Un individu uil pomsado
clin do cos ,ignes distinctifa re-
prdaonto clairoment le criminal -
type; do trolAs cmoq, il ropr6-
wonto imparfaltament c type; h
S ipls o trol, oe n'et pas nb-
pro'nenjt lm spsg jel type.
Las anomallas physiques
Nii sont pps n6ewsairenment la
.MWpe deolp j1prip~nalt6 mainn el-
los pormottant d'idntifler lea
ITOmp6raments pr6dispos6a A la
dilioquance.
Etant donpO lour temp6ra-
ment, coo indlvidus ne peuvent
pas oviotr de devenir criminals,
a moins de circonstances extrA-
moment favoralrles.
Cortainss categories do d6-
linquanta, tols quo lm volears,


BRASSERIE DE LA CO UBONE, S.A.




UNE FRUIT CHAMPAGNE
PAMPIEMOUSSE


BOISSON ORANGE



SAINE LIMETTE
RAISIN


ET BANANA
CERISE -


AGREABLE CREME DE CACAO




1- a-- -I




AVIS

L '" H A M P C 0"e"t u te t '


aum adesses swjvutes


A PORT-AUaPRINVK


A PETION VILLI


Mme. Robert Gaetjens



Coles' Market



Boulangerie St-Marc
Ave J* Jacques Dessalntes


Mi son Rigaud
RMe Puaiau lcate

Delmas Market
AnlMere Delma

Luce Chatelain
Rue Towssmlt Lervertwre


-R-r-_,~J ~unr3Ur ~)7 XYWS)~


.tdmi o l'lnatitLu #0 k)
1,Jia conAMIL e
m vant la I Ar-atlon
b6anne pour sla', Snt6 M
dont lea asials. a' t au 1
tdnue A Kingaton :
aonnaiesona s oU U i 1T
tance des tests nentaux p
diagnostic et le pronostic
chiatriques, la m61ecton
slonnelle orientation oat
rape. Nous savons 6ga
qw IQAvm;l h lrtir deg
stO ani rwm, C sr mal
profeamar, Ia "gAnWu 9
A la selection, le public ea
ral, on arrivent & .de s6
ddclsionrqunt 4 'avenlr
tains suJbl .
CRITERE
PSY GHANALYTIQUE
DONNEES CLINIQUIES
ET STATISTIQUES.-


SVe
,
eontale
o n
Nou
lutpor- V
our Ie L
c pay- E
profqs- Si
la th6 E



n gin6 r
arieuses
de ear



C
E


Cotte 6ol qil, daus ma con- jalir. I@on& -do I loL L" t*st.
captlon pramilre, difandit la de Goddard montrant qu la splu
th6oria du d6t4rminimsm bioloagi part des arlimilM$ set des di-
quo contra le llbre-arbitre do i'6 lo mentaux. Matlheumemerft,
cola clasulqua, puts, dans sa mo- cotta prapkiten no put se col-
condo direction, soutint la th6ie firmer avee l'appllcation dos
du d6terminismo biologique con- tfsts aux non crimilnel. Ainal
tre coll* du d6torminismo social donc. la d6blilt montWie, attrl-
formul6 per Tardq, dev alt ,.- b aueo CnnMo 4p6raUjqW dae dm
dro da son jtluonbo Ioraoe o l Ilquawlst., 'levnouit blsn We.
Dr. Goring, so livrant A uoe bom,
paralion des criminals avec dea Do nos jours, lee tests visent
non-criminals, no put ddcouvrir A 'mattre en cobrr6lation, P'lntelli-
aucune difference signifAcativie gene, le jilu cultvrl *t la
centre cas daenx cat4Pries. persrm l4 du sujet- AplT4 voir
b) L'6cole desite sts pyhologi- dgmaag la prail paycholoriqve
ques, tout on maintanant la lo- de l'Haitien et faith usne 6valua-
gique et la m6thodologie lombro tion critliue des tests pratiques
aiennes, ubstiluera sla d6bilit6 dane Is pays durant quatre an-
m'ntale .aux oearcteristiques phy n6es de travail ciiiguae at de
siques pour distinguer lea ddlin- recherche, lea psychologpea E mer
quanta ueo non dlinquants. 8e son Douyqn et Loibe Lagacha
Ion Goddard, chef doe ette cole, Douyon, alors an charge de la
sla debilitt mental transmise hi section de Rehabilitation psycho


AU CAPITOL
indredi h 6 h ot 8 h. 80
E FP'
ntr6e Gdes 2.60 et 4.00

AU PARAMOUNT
endredi & 0 h. at 8 h.l.
'ENFER AVANT LA MORT
ntr6e Gdoe 2.00 et 8.00
amedi b 6 h. at 8 h
n 16re parties
ABOU COMBO
n 2 nmo parties
ES LONG JOURS
E LA VENGEANCE
Entr6e Gdes 1.60 et 2.00

AUDLiuoIUM
3NT31 CULTURAL
'ondredi A. 7 h. P.M.
OPERATION 67
;ntr6e Gde 1.50
Samedi a 7 h. P.M.
LE PUITS AUX
TROIS VERITES
Entr6e Gde 1.50

ETOILE CINE

Vendredi 1 6 h. 30 et 8 h. 30
LA NUITI DU MASSACRE
Entrde Gdes 1.20 et 2.00
Samedi i 6 h. 30 et 8 h. 30
UN HOMME TRAQUE
Entree Gdes 1.50 et 2.50

A MAGIC CINE
Vendredi a 6 h. 15 et 8 h. 15
LE CIRQUE FANTASTIQUE
Entree Gdes 1.50 et 2.50
Samedi A 6 h. 15 et 8 h. 15
En lre partic
LES I4EGENDAIRES
DE DEIAS
En 2eme parties
JOHNNY COLT
Entree Gdes 1.20 et 2.50


Freud et asm disciples eamei-
gnent qje toe t individu viput au
monde avec le lardeau de tendan I
ces criminalles inrtinctives. 1 sae T
met en marge du Code Penal E
lormqu'il no pqrvient paa A s'a-
dapter aux exgences sociales. A
son tour, 'G&arsstrger ajoute:
cPuituae MaoW aiamoms toas ain-
si, l ane fa t jpiqt d daire des
inclinations criminelles qui se I
manietent chez un delinquent
un def t do e on hbrtdlt per-
sonneUe mais tn a chsc dArn l-
proceasus de son adaptation.I
Dana oes condition, 1e comporte a
Snaent anti-aooal s ra nnerait a
une faillte d'otd&e 6ducatonnel.
Aux diree de Daniel Lagache, Ia
formation de Is personality de-
vient Une veritable socialisation
don't 1'tchec anrait pour expre-
sion clinique les traits se ratta-
chant A l'6gocentrisme ou d~ter
minant l'imniatail6 personnelle.
commun4ment attribute au on-
minel. .. ..
U y a la une opposition fonda
mentale entire lea theories psy-
chanalytiquesa et lea theories bio
logiqums. Cette divergence se
justifie-t-elle dans jne perspec-
tive clmngue .e statiatique ?
Pour puiaser la question, ii
imporveralt d'examiner cos don-
n6es: Ie niveau de vie, Ie phdno
m6ne de la o mobility, la constella
tion familiiae, la profession et
les loisirs. Ca.-differents niveaux
constituent-ils un bouillon de cul
ture de la criminality en Haiti?
Nous paqsons fortement qu'il n'y
a pas lieu de rouvair les d6bats
autour de ces questions. Nos con
clusions ont 6t6 d6jh negatives
IA-dessus. Le Profesecur Deronce
ray, Directeur du Centre d'Inves
tigapion Soclale, a umla usement
bji dans une 7tda publi6e
dans les colonnes de ce Quoti-
diqn que la famille et l'environ-
nement social haitiens se trou-
vent a c t u e l element
enrichis par suite de diff&-
rents apports civilkateaurs d4cou
lant de cette rze de progcas qui
traverse le pays. Dana ses mono
graphics confides aux Quotidiens
eLe Nouvelliste, -t cPanorama,
le speciallate Vital-Herne a fait
des etudes parallles sur la. cri-
minaliti des jumeaux univitel-
lins et bi-vitellins. 11 a 6gale-
moent tudi6 lea incidences de la
crrnminalistique on IDfense Socia
le. De tous ces travaux d'appro
Sche du phent.mna .criminal on
SHaiti, il resort, en attendant le
bulletin stqtltiqepa dn Diparte-
ment de Recherche Crimniologi-
que du OIES, quo l i'quilibre
moral et social do c coin des A-
mdriques est Batiafaisant.
CONCLUSION.-
L'Homrte, It sa naissance,
n'est pas topt A fait une feulile
de paper viearge. n eat bie n le
sii-ge de teomances anti-sociales
qui ae maifestent A 1'6tat de
nature choe tout le jaeun enfant,
avant la mise en place des for-
ces de contrble. La d6linmquance
apparait, ds l'.intant qu'il y a
une rupture d'6quilibre entire des
forces qui doivent normalement
se compenser. Dana Ie domain
de la predisposition critminelle,
compete dolt Otro tenu du dfter
minisme biologique ou du deter-
minisa'me social ou des deux laI
fois, conform6ment A ls thborie
de In causalitk multiple.
Dr. Ulrick Is. NOEL.


PROBLFME No.AGO F.


I H IN w v yvIvliV x


HORIZONTALLY NIT --
1 Un grand cprnas#jer -
Grosse pitrre
2 Marque un certain regret
- Demonstratif
3 Maruae le lion Sprt-
d ecorns
4 Mot d'enfant Snecta-
rip nragioqu
5 Enlive En rape It-


HORIZONALEMENT


rection
6 Atlme Devint vache
- Queue de pie
7 Aboviatlon Trcs jeu.ea
9 Partie interne En Suise
10 Lames d'acier Dit a
un familiar
x z x
VERTICALEMENT
I Sorte de passoire Per
sonnel
II Un grand sacrifice
III Gendre de Mahomet -
Pronom Mets dollcat
IV Cela On en fait des
cannes lgarei
V Etoiles de Oanr
VI Fait reculer
VII GAne le nlarcheqr -
Viens au jour
V11 --- Reporti Moi latin
IX Dqit as rpla tir
X -- Sur une ppqr* Pr-
cide une ,pdcialisatlon


SOLUTION No. 409 F.
VB4TlIOALWME1$T


I. Am6ricains 2. gatiafoot
- 3. Crime; Ut 4. Ere; Ratsaa
_ 5. Terres; Res 6. Sa; Ire
- 7. SS; Eusse 8. Manla; Sou
- 9. Erid; Cleux 10. Narelmse


I. Apchtlalma- IJ. Iarne
SarAx -'111 ~. Mig; MaItV. RIE;
BRacnlr V.ea-.VrC;
Asia; Ci VU An-,,l%; Ru-;
- VIII. Intinessl IX. NT:
EE;'Soue- X EsisaX.


"ANTILLEAN LINE"



I)part de MIAMI pour PORT-AU-PRINCE


SANTO DOMINGO


4/V IoAYLA EXPRESS.
MITj UWIJJJAM EI'l M-
MIV 4OMIINRY 9?R550
M/V 4.AYLA I$XPMS-u


MIV 0WILLIMN EXPUSS.SL
?41V .4GMt4NY EOjCPRE58
I4VY SOWrINA ESXP~mb


Voy. 43
Voy. 74
Voy. 83

V.ym 44
Veys 5
Vy,. 75
Voy. 84
Vey. 45


Fdvrler 1, 1970


Ftwfpqr 139"!1.

F6vrier 't





Fiyrlw %,,1970


Ck~mbae Fplgopiflque dispoiiblC 0QOpqm W9yw

ROGER SAWIME
Macge Geffrp.gA No: 117
Etage RaadinvFtwankMARTIN
TOl: 22610


www


DANS, NOS tGNMAS


. qvq


La Demangealson

des Pleds Guerio

en.Trols Jours
AVez-vOUx leapoldsqul "o1 4U 4-
mangent, qul vou& ouleant ou TOns
brlmnte da tacon *t lntoltrablm qua
eel vous rand preQue teout I.qr poma
:a fend-.tll, pel-t-ll, ou a t--
atile LAta Cs.e reei dq c.s dasosr
do .a peau at unt erms qula'**
rpasndu dins I tmond antler *t q
eit connu sous den some arinO
comma "Lod Pie d'Atbltt." "I
DLaInngaelson dt pIn. por't" *e- 1
oat lmpoylblt .dl gsu-tr l matlA.i
uanle dmtrurCa l dirme tqul I pteaa .
41xodErm arrPt t C Ad6m Enel s
mept smlnutes, tusa 1 gar on 1a4
hbtre *t rend 1F peau unl* *Lto
ma trosll Jou. Nixod.rm t aa
product I me miTUleuxq qu'Il vtuO g.r-
ntit ia fin do 1i. dor.lan1atson at Il
gu~rloon, non smulomaent de p(led
mali do o.a lei plum ralellee d'mcmma*,
boutons, saon6f, uronlebs, at Imp6tigc
du vista *t du oorps, alon, rsvoyqu
le paquet vid. *t votre argent vott
.or. rendu. Domandeta Nxodermttv
votre pharemsaneu aaujourd'thul-wems.
Mixoderm .Wi;
Poulr l s maladies do la pa
JOSEPH C. VALME
Distributeur


,~,rrrrrrrrrYIElc~c~crrrcrrrrrrr~c~Krrrrr~El ~Lx~mmmEJF~rJ-~


" "''"'"'''' ""'' '


- W- 1 .. L ft&A AaL


. U2 W6viiuoqb


Drir


I


RU- TUATRE

Vonedi A d hi. Ii 8 h. 80
'KRAKATOA
,Entra Gde. 2.50 at 4.0
Ramodi & 0 h. at 6 h. 18
En lbre parts
LES AMBASSADEURS
En 2&nse partit
LE DERNIER JOUR
DE LA COLERF
Avoc Montgomery Wood
Entrec Gdo 1.50


AIRPORT CINE
Vendredi a 6 h. 30 et 8 h. 30
LA CHOSE D'UN
AUTRE MONDE
Entr6e Gde 0.60 et 1.00'
Samedi a 6 h. 30 et 8 h. 30
En lire parties a
L'Ensemble N. Jn-Baptiist
En 2ame parties
VIOLENCE AU KANSAS
Entree Gde LOO et 1.50


CINE ELDORADO
Vendredi a 6 h. et 8 h. 15
LE DROIT DE NAITRE
OU MAMA DOLORES
Entree Gdes 2.50 et 4.00
Samedi a 6 h. et 8 h, 15
En lOre parties
LES VIKINGS
En 2 ome parties
LE RANCH MAUDIT ,
Entr6e Gdea 1.50 At 3.00

De Luxe Auto CinB
Yendredi h 7 h. eL 9 ih.
LE TEMPS DU MASSACRE
Entree 1 dollar par voiturn

Samedi a 7 ih. et 9 h.
PANIQUE A L'OUEST
Entree 1 dollar par voiture

CINE OLYMPIA
Vendredi (En permanence)
FACE D'ANGE
Entr.6e Gde 0.60
Samedi (En p rmanence)
LE RETOUR DE DJANGO
Entrie Gde 1.00

CINE PALACE


Vendredi a 6 h. et 8 h. 15
001 DESTINATION JAMAIQUE
Entrde Gde 1.50
Samedi a 6 h. et 8 h. 15
ADIOS HOMBRE
Entree Gde 1.00

MONTPARNASSE
Vendredi a 6 h. 15 et 8 h.
UN CERCUEIL POUR
LE SHERIFF
Entree Gde 0.60
Samedi k 6 h. 15 et 8 b.
L'HOMME QUI VENAIT
POUR TUER
Entrie Gde 1.00
CINE SENEGA"
Vendredi i 6 h. 15 et 8 h. 15
LES AMANTS
Entr6e Gde 0.60 et 1.00
Samedi s 6 h. 15 et 8 h. 15
En lOre parties
IEES LOUPS NOIRS
En 2moe parties
IA PETITE VERTU

CINE UNION
Vondrodi i 6 h. 15 et 8 h. '
LA PLANET DES SINGES
Entree Gde 0.60
Saniedi i i6 h. 15 et 8 h.
LE MASQUE DU DEMON
Entr6e Gde 1.00

CINE DTADIUn
Dimanche (En piermanence)
H OMBRE
Entr6e Gde 1.00
Drive in Cink
Vendredi A 7 h. et 9 h.
CINQ MILLE DOLLARS
SUR L' Entree 1 dollar par voiture
Samedi h 7 h. et 9 h.
BARBARELLA
Entr6e 1 dollar par voitare








VBNDa~l SJ ,ai~E *1 ix~ WEMWI5. -~
at -~ ~tOla~


fix


(Suite do la 1&re page)


AU RiX THEATRE


(C&acoAs o saselio -4, 4-0~,4-1 Op J04W do mo"csmm !I '

arildo r.)arealso".aatasou p a prtdek dem
r~ fj. wie rs" Adw aaad~ -E.4
oW oEvvNLLwrx
$AaSMNDJ1 FR VR(ER 1970


21 MAItS All 2I AVRII, (HE
,IER). Evtllao uiat lendunce i
trop on fair. La coljonection
vous pr6enage I le succ s sit nVOU 5-
lao avi*l6 et prids, mal vouti de-
ace avoir uni plan d'afni. Ne vous
Ilunacor pan, eoa preparation,
dunn do entrcprlies.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Travaille our des pro
jets int6resuants ninime silr vousi
ainuuilant temniporalreient. N'es-
quivri pas pour aviter simple -
cent la monotonic. Ayeo confian
cc en vo buts et en nvotroe pou -
voir de les atteoindre.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAIUX): Votre ambiance res-
amibloe B cell du Taureau. Maime
sii lea 6v6nementa sent un peu
ient.L no vous d6eourareza paa.
L.o pcrspectivesa 'amliorent en
plusieurlrsectour.
22 JUIN AU 23 JUILLET
CANCER): Si des situations
inattendues fe presantent. U n'y
a oucun lesoin d'action brutale,
Aprns riflexione, vaus trouvoroz
d(es solutions intelligentes et logi
quei. Une action trop vive, d'une
part, du laisser caller, de Pau-
ire, compliquerasent In. situation
alt6rieure.
2.1 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION): II sera important d'tvi
tlr la negligence et. la nervosit.
L np tfite froide et une action ra-
.olue seront n6cecssaires pour de-
aureroeon titAa ce qui P t votre
S aie place
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE): Divers avan-
an'es possibles mais ils ne doi -
\ent pa? vous illusionner et il fa.u



Aujourd'hui

VENDREDI 20 FEVRIER 1970
SAINT SYLVAIN
SAMEDI 21 FEVRIER
SAINT PAPIN


COIN DE L'HUMOUR
PAS POLI..
Un garde interpelle un pi -
cheur, qui se trouve a quelques
pas d'un panneau portant Flins-
cription cDfense de pecher).
Non mais, espece d'abruti!
Vous ne savez pas li-c, peut -
I,,tre?
H6 1A! En voilA des faeons!
prcteste Ie resquilleur.
Vo ne pourriz pourean trc poli,
quaind vous demanded un renisei-
gnament?"


ELEVE A'ITENTIF
Qu'eat-cc que je viens de di-
re, Dupont?, demanded l'institu -
teur h un 616ve qui (teait mani-
featenment distrait.
Hou...
Parfa.t, inmn ami! Et Ini,
Maartin7
Ben, inm'iur... Voub avez
demand A Duponi ve que vous
nienlz de dire
TIRtE PAl I Ex xCIEVEUX


-- Vous n'uvz pljs do frisec?,
damande une client ah l'piciire.
Non. Main prenez done ma
ILitue. JTe vous donnerai une dou
zaine de bigoudig aver!
IONNE RAISON
Le garde champctre interpelle
an touriste qui a lanc sHa ligne
oann une rivivre.
Dites done Vous ne savez .
pas que la pDche ast fromie?
Elle eat ferme?7 AhI C'est
n n ca.ue Tierenagi


done pour Ca, Ue j. .Tie ........
rionY
xxxx
UN FIOMME AVERTI...
Damns un compartment de non-
1fimeurs. Un voyageur sort une o
oipe de sa poche et la met asa
bouche.
Ah non! protest un autre
voyageur. C'cnt interdit de fu -
iner, icil
-Main... Je ne fume pea...
Ne me prenez pas pour un
ballot! Je sales comment Ca se
paise! On sort nagligenmment sa
iolte d'allumettcs, et puis, com-
me par inadvertance, on allume
sa pipe...
Le fuinmeur, ne voulant pas dis-
cuter, range sa pipe. Un instant
plus tard, le second voyageur ti-
re un journal de sa serviette.
Ah nonl, s'excla.ne le s -
cond. Voug allez mLe fire le plai-
sir de ranger ce journal
Mais... Ce n'est pas adfen-
du de' lire...
De lire, neuLt-tre ... Mais
mot non plus, je ne aui3 pas un
ballot! Je sais coinmeneii ea sei
passe. On deplie n6gliget.tment
-on journal, et puis, commei par
inadvertance on baissc sol. ppn-
talon!

Pharmacies asurant
le Service cef null
Vendredi 20 rae-r W170
Rue Dr Audain
,"*.'' BP.<~iflAWX' E .-


ura IoN axplipitr .Ng'ttcndoas pea
davantage qui VOUes ct ill nmiti
triivallea dur pour ce qu it cet
le votre drotll d'avoir.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC -
'iOBRE (BALANCE): Tourn6e
aue VOUs faconncraz A votre gr6.
Ayez one main ferme eL habileo,
LrrAtea tdt voa projects. Pns dae
decisions hitives toutefols.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Bravo pour
esnx qui reconnaissent une poessi-
bilitt quand ls la violent et qui
snvent la saisir, Gardez les oreil-
les et les yeux ouverte.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE): In-
iluences eupArieures s la moyen-
no. Tenez n6anmoili fern.e les ra
nes, contrilez minutleueonment et
servez vous de vxite ptranpiesa-
cit6. Une expresioh natte p vos
penbes s'impose.
22 DECEMBRE AU 20 JAb-
VTER (CAPRICORNE): Sachez
cholsir. II sera important de trier
leI. faits et le theories, d'dcarter
les rumeurs. Avant d'agir, soyez
stir de la direction oue vous care-
.Iez.
21 JANVIER AU 29 FE
VRIER (VERSEAU) Vos in -
fluences planetaires vous ion -
neant 'avantaire sur beaucoup
mais si vous ne vous saervez
pas, A quoi peuvent elles vous
rtre utiles? Pendant que vous le
pouvez, L6aborez vos plaius.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONa): Ayez un program
me precis, remplissezi ie et les
rasultats vonus satisferont. Uaa
'toraire parfait et la cunnaissan-
(e exact de vos engagements se-
ront essentials.
SI VOUS ETES NE AUJOUR
o'HUl Vouos Ates original, ap -
pliqu6, dounc, notamment pour la
-reation. En ddpit du fait que
vous aimez travailler selon vos
idles personnelleq, vous pouvez
suivre les instructions regues c
la lettren et de bon coeur. Seront
des l66ments dominants sur votr
pan: Intuition qui vous guide ra
pidement vers Faction, LacultA do
percevoir les besoins et les d6sirm
au prochain et, en general, effi-
tacitt- ianga Fusage de va. respond
sabilt6s. Vous etes g6n6reux, gai,
n6duisant pour vos amis. II so
eutn qnue les sciences occultes-
vons interessent.


LE 1 REX rTHlIATRI1U
...vousn dAJk annonu, Ochrn
clients easidus at mll, quil voyun
. prpeard une aleaotlon hore.pair
di films d'une clasi oexoeptlon -
ailloe t ds feAoture varli6.
Dianincho, 2 FAvrlor 1970
S6 hroe, 7 hre a t I9 hres,
ouvmn rette mposante eArie a-
vec.
QU EIAqliES DOLLARS
IPOURIl DJANGO
(en rindmaacope couluurs)
Anthony STEPHEN rend pluck
path6tique par an prestigluse in-
tlrprlantion cettc oeuvre o nuir -
1uantre du cintma ecuropen.
Son Colt infailli le et con -
traint d e chanter la mort.
Est-cc pour le mirage d'une fa
bulcuie rangon_..,7 Eat-ce pour In


au no 6rotique du XXamne litelo,
vivra sous vo youx extasi1 l'-6
bloulesoment d'uft tamour Innom
brables...
A COEUR JQIE
Ecartel6o centre deux p8las d'at
fraction: une vie tranquille offer
to par PHILIPPE, et un amour
fou, vertiginsax, une pa sion exal
tAW, tondru ot eruellue b Ia fol,
1'nnour do VINCENT, I'nmour..
A COEUR JOIE
CECILE, ddchire e doit un1
jour ehoisir antre la sdrnit d le
esprit et Il tumlute de lit chair.
Cette superproduction qul a nu -
rdol6 Brigitte BARDOT du pres-
tige do in grande comeaninne du
76me art FranisB ut tonu l'affi-
,he, h Paris, dcwx ann6eo consd
caitvap. dans un crescendo d'apo
th6oia


defense du droitT... Et-ce pour A COEUR JOIE
fire respecter la Mol?... Est-c CECILE, une aorte de Madame
pour racheter une existence mal- BOVARY moderne, irtatilfaite,
faisante?... InquiMte, qui britle see amours a-
D6j& vous avez vu demander vec un amant, parcel que plaine de
UN PISTOLET POUR RINGO vague ddsirs qui lui cachenle
. UN COLT POUR MAC GRE- bonheur tranquillc qu'elle conncalt
GOR .. Vop avez entendu d'au avec on maria. Elle refuse alorm
trees Colts chanter la mort dans une 'vie au n goft d'CternPe npour
UNE BALLADE DE PISTOLE- ia f6te dua peh6...
RO et ce fut ... LE TEMPS DU B. B. dent la fascinante beau;a
MeASSACRE. Maintenant vous eous envofltera come VIN -
vous demanded pour quel motif CENT, creer. pour les fervent
on raclame... clients du DE LUXE, une am -
biance d6licieuse oi le vertige dp
QUELQUES DOLLARS In luxure vYou laissere common
POUR DJANGO avanouis dans ne apiralne dc freu.
Vous aurez la r6ponge h cetto A COEUR JOIE
troublantc question en assistant Les amnours tumultueusee d'un
Dimqnche 22 Fevrier au REX c'Mple tourmentA, avide de volup
THEATRE lai projection de ce t6 opiac6es et corrod6 par la joie
film troua de fureur et de vio- de vivre ... et de vivre leur a-
ience, perc6 de coups durs et de io ur A COEUR JOIE...
directs sauvages... Entr6e $ 0. 60 par personnel


QUELQUES DOLLARS
POUR DJANGO
Entr6c Gdes 2.50 et 4.00


De Luxe Auto Cine
Limanehe 22 F6vrier
A 7 heures et 9 heures
Obiasant A une imperative de
n'offrir sa fervente clientele
que des spectacles de grande cu-
v6e, le DE LUXE prend plaisir
a lui presenter, en Grand Gala,
une page embras-e extradite de
son album de drames d'amour et
de volupt6s...
A COEUR JOIE
Sur procedd
Franscope Technicolor
Une superproduction path6ti-
que de Serge BOURGUIGNON
interpr6t6e par Brigitte BAR-
DOT et Laurent TERZIEFF
L'histoire poetique d'un immen
ase amour qui 6clate avec une vio
lence passionnee entire la provo-
cante CECILE et VINCENT, in
carnant aux yeux de B. B. une
poisie insolente, avec une fantai-
sie inattendue.
Brigitte-BARDOT, !e phano -


,4PO I/R VOC/SSe~ / T/ASS








VOYE.7











.454 AVENUEMAfAhAE IWAAYWt

C/Ti c 0,.4'EXPOSITON


ELDORADO
Dimanche 22 Fevrier
u 5 bres. 7 hres ,et 3 heures
La Direction de cetLe Salle
present
TOUTE LA VILLE
FEST COUPABLE
L'appatissante Jane RUSSEL
et 1'entlta de sheriff quest Dana
ANDREWS nous rarlsentent sonus
la direction de R. SPRINGS -
TEIN un solid western!
Dans ce film. nous verrons un
home seul tenii tlte a ane ville
entire pour fire respecter la
Lni.
Un meurtre est coinalais. Le
sheriff est "A. il ne connait qu'u-
.ie chose: Remplir son devoir aui
ast de mettre sous les verrous
I'assassin, mame si celui-ci est le
Maire de la villa,
Les points se dechainent au me
ne rythme que les pistolets da -
versent leur venin mortel.
C'est ce bouillant western aue
ELDORADO passer le diman -
che 22 F6vrier A 5 hres 7 heu-
.eps et 9 heures.
Entree Gdes 1.50 et 3.00


rA.4O//8Z ATEA V
F.VV710&, 'O;VC7EL
'4-A/ E VY E


BUREAU

LIMATISE



TEL359

3989-359/


LA CAMERA

QUI DEVELOPPE

SES PHOTOS


Aucune autre camera dans Oubliez les bass
le monde ne peut a a rter ee pour developpei
genre d'excitation d Ins la pho- pe pas les phot
tographie. D6Ilenchqs, Enlevez Ce n'est pas n&
la pellicule atten$eez une mi- la moindre ide6
nute D@tachez le, ppIer on- phie pour obten
veloppe. Vous avez vae photo ques photos d&s
toute prate en couldq0 s. sai. Ayez cette


a POLAROID


sins et lee bins
r; on ne develop
os POQUAROID.
cessaire d'avoir
i en photogra-
ir de magaiti-
ile prenfer es-
nouvelle camera.


I




i !




*


Le th6&tre Sylvaln, Parliianu,
Varl~6t., Paramount, lo Ths6&tro
do Verdure hMasullon Colcou. 6 -
talent sOrs do falro salle cornmble.
quand Madanme Madlou 6tait
Iaffliche. La o lorrints pl6ce dw
Dominique llyppolite, pt(nm6e au
goncours orgaoni pu Duninar -
akila Btim6, alors Ministre do
Illnetruction Publiquei, Ila vlt
craor et Immortuliser on Rose.
F41e *fut une deon ininmtrices de
la matique fond6te paur Charles do
Catalogne don't 1 1 inort tragiquc
on radedoo Beyrouthlli ans larci-


,


dent du disparitlon. .ntour6o do seon infants at den
JElio captait tous le appeals do anis de leur Age. ('6talt,:un ml-
J'art, do la litt6rature sous laura lieu Intallecturl asun hbarribr e
divers aspects, alla y analblilisaiti, insa frontibrda. On renrconty it
-.6ca infants, souclouse de lour pro a m vmrnisag-e Ita plupurt des
curer Cao featinsa pirituals qui aatours de Janviar 1046. Cent
gavynt coux qul en sonot rlands, ainal quei LAonle fut, ans doutc,
aans provoquer la aati6ttS. D6jih 'une des heroine des monbinCe
lea menaces pesalenti ur oas de Jounes. Sa figure nor ta lem
aomptueux refuges do la pena oe suvenirs des sanctions do la Poll
lhuntaine accesilbles i. ceux qut (a, en timoigne une photogra -
en connalssent le cheamin pour dis phie qui la montre & c6t6 de Man-
roper lea nuages sombres des do- danm Jacques Roumain.
eeptions, des d6convenueH, par
le triomphe de la Lumilre. Apoelde h 'dcnble Thomai Mn) -
diou A un moment donn6i, nsur ,ri'e
plateau fourmillant d'acteurs on
quate de savoir eille ioun son nou
vea.u premier 116rle le tout seln
Ame. Son influence, d6ji graiide,
en augment. Elle travailla & L'a
m6lioration du sort des families
de sea 6L yves, exploitant en leur
l aveur son credit dans Ia masse,
Scomme dane 'lite intellectuelle.
Elle se donrait constainment,
mans y penser. La source rtait IA
Svivifianto et f6conde, ic trissa-

SLea temps, si implacablle pour-
|tant, respect. rette nature riche.
onie garda touted a ve n vie ion vi-
sage sans rides, un uste infl6 -
chi, sa voix claire un'peu plain-
Live alservice d'une diction sai-
ne, expressive, sans dleamnation,
m" s de6marche demeura vive. Cette
femme petite semblait toujours
vouloir ajouter sae taille, per -
tant la inte haute, leg6rement re-
Sjetoc en arricre, elile regardait
lea gens au visagec comme pour ac
';IGN Ai caparer lea quntre sans quil y sennt
enchasseg,
Dans la campaign presidential
IP el foug-euse de 1057, elle choi-
_44oA ^ asit d'6paul- lai candidature du
'l Docteur FIAANCOIS DUVA -
HLIER, ella s'y devoua jusqu'a la
tdm6ritr. Et ce fut Ic triomplhe


Le Champion du beau vfts-
ment announce A ceux qui par-
tent pour 1'Europe, les USA, on
la Canada, qu'il eat revenU du
Canada et des Etats Unis avec
une technique moderne et eA6,
qu'il est en outre le Seul capable
de confectionner un mantaau
d'Hiver qui ,oit A la mode dans
lea diff6rentes Capitales du men
de.
EIs trouveront Agalement des
costumes et des pantalona *t un
choix judicieux de tiswn. pour
les 616gants prfA-rent la coupe
sur mesrne.
Une visited de vote part a'im
pose .de touted n6aessit, Ms-
sieurs les El1gants.
Lalue en face de la Nonciatu
re Apostolique.


Colgate au gardol protege efficacement


la sante et la beauty de vos Dents.




Les Bandes Dessinkes du rNouvelliste,

-Blondie


It EST DIFCILE ... ._ -ei ,* OilS AVQMS TRAVAILLU OUR POUR
MEDSMATINERQUO DAS 1DAGOBERT. L-l a. :"F NOTRE PETIT FOYER ET'NOTRE
DIX ANSNOUSPOUR-, FOIS, JE VA;- ,sEUR. ETJE N'Y RENONCERAI PAS
ATSUR RE LES PIEODS 0AS POaR ALLER VOIR Si L'HERBE POUSSE
LA1E'l0 / LE PLAT a PLUSVERTE SUR
LA 'UNE a


IL N'Y A PAS D'HER- ToI
BE SUR LA LUNE.. TObX
CUTEST LE COU KTOKS-
ME LEFROMGE MAC DAGO-
MEM NON-.WERT!


S. A. F. I. C.O.
Un nom dans l'Economle du Pays


S. A. F. I. C. 0.

Plus de $ 350.000 essentiellement haitlens aidant a la
revalorisation de la vie paysanne


S. A. F. I. C. O.

Des milliers de bras haitiens gagnent chaque jour
la bataille la production


S. A. F. I. C. 0.

Un million de sacs de Sisal an service de la Nation Haitlenne


S. A. F. I. C. 0.

Une Industrie Nationale an service de la Nation Haitienne


S. A. F. I. C. 0.


AGENT DON MOHR SALES CORP


r I


13>U30P~3UO~OQ~ ~ ~ ---i


------ ------ -- --


a -


P'


-1


d la cause quil r6uninesit tant
d'ardents enthousinameh.
'Elle fit partial de In Pramibre
Commission Communnil. Elle fut
d6cor6e dle i'Ordre dui Mrite Ci -
-Al Touisaint ILouverture au I'a-
lala par leS mains mime dliu Prisi
dent A Vie di l. Itpublque, in
Septemnhre 19(18. l,11e ahorait pu
enment it chnque occasion solen-
nelle, les insigner td'c ctte hate
distinction.
Le Prsidcnlt it Vie de la Re-
publique d'Haiti lui offrit des
fun6railfes officiellef.
Quand ls friia-illon militeir-
arrita. le count pour rendrle un
ultimec homiiiage ii la grande
artiste, nombreux le yeu s'edn
buerent et lea roeurrse serrnrent
en pennant que Latonie Coi-ou Ma
diou s a u t o r i s a ce gasti
p i e u x et intripide A cou-
vrir de notre Drapeau National
Ie cercueil de v'Immortal Dumar-
sais Estim6, arracha de son pays
dent il travaillait obstin6ment A
la promperita dans la dignit6 intE
gale. C'tait a New York en
Juillet 1953.
C'estt une entit social et ci -
toyenne qui s'est abimie dans
'Inlfini! On se consolera long-
temps A Ivoquer sa mamoirel
Fortuna GUERY


RENE COLES
T.AI IT1a.


I


It T


VICND ICD so JWVP


*s n0 osTaLuns


DAN, 8 NOS


Jf~w isone F







vIkDilb DI 1 "R1R 1970


p* mOUTLLUU!we


otei sonti oula I chaune doe l'ho
patolitA de I'Amlmaadour d'lts-
lie. l (Ctomt. (uGamo Adur I [Ira
vwal, masen Mmns 06ine Cornat-
pInalt' t It grand polatre Don-
gir e AliiS de ohlcafo at sm Ieto
sip la Dui h-e hlal.abthll d la I
ltochaouniull Allen.
tllor aaprbo-46al4 Mnu, AAmy
IiilirA aemqsnlm6a ado lI DLl-
coter di la ltocheVoucault Allen.
e* dIo la El Saloh ont vlsitAl
IlA tRK'S GALL'IRY |lsne au
(1i) Rus adu Qua.
Com danlas oant A6t vivemenit
aitiliulslonnea Iar dies palntur o
le Sissaons ltlanchard, d Grirgol.
ro, (i Ailserl Blailel, do Pr6f'te
Duffnut qul oroens cuttie gaeria
vlsitoe plus tard par la sympaithi
que 6qulpe do in T616vislon fran
calns et do Paris Match, Mile Mn
riane Lasmour Itcullsatrice h la
dn' ot RaphalI Tarnowski, et Flo
ri do *Paris-Match.l
Medanmte Ansy Duprd et Eliza
betli de In Rochefoucault Allen
quittfireat OLAIRE'S GALLERY
pour so rendrs au Stud' de J. B.
P6ricles ,'n face du Petit Seminal

Elles so sont a6merve llBes devant
lea superbea creations de co
sculptor sur culvroe spouss&.
Mmne Ansy Duprh Elizabeth Al
le et Claire Jolicoeur front
commie on dit mains basses sur
touted les jolies ohoees qui
s'offranieni a lours youx pour le
plus randr amusement d'Issat.

.11M E IBERTHA PINARD
TOUSSAINT
rcvouse d'Israsl
Morcredi eat rentrie A Port-au
i'nce, Mine Bertha Pinard Tous
saint charmante femme du Depu
t' des Verrettsc, M. D. Toussaint
Directrice d le lEole rural do
Li.uilourt, elle a qth passer qua
ti u mois en Israel pour des etu
ldes en cooperatives comane bour-
iiere du government de l'Etat
h6breu.
LES JUNKETS
'CO.N'DUITS AU CASINO
par Henry Shapiro
Executive do H. & H Tours
.La semaine a 6t marqutie
pour le Casino par I'arriv6e de
Junkets don't lesa membres vien
nent de New York et de Philadel
phie.
Un premier group est arrive
mardi apres midi et a 6th acceuil
li aver musique et danse. Ils sont
au numbre de 75 conduits par M.
Henry Shapiro, cExecutivei de
H & H Tours Easton Sportsman
Club de New York, et sa femmne
Pearl. Ces tourists don't les frais
tice voyage ont 6t6 pays par le Ca
sino International dans le cadre
du prog'ammie de promotein de
M. Mike Me Laney, President de
Resorts Hotel & Casino Corpora
lion of Haiti, sont venus sp6c:a-
Ianent pour jouer.
Ils onl pris logement A El Ran
cho et a la Villa Creole.
Ils cr6ent depuis leur arr:wvoe
une grande animation an Casino,
entourant lIs tables de d6s, de
Black .lack ou 21 et dv roulette,
,ans ,ilvr Tle dboites A0st at.
Uns ot, i.-roupe tde40 elt at
tlldu ct apren mi ii. Ce tout por


(3utt)

teo A 116 Ie &inombr des tours
t vanus pour jouwe du Cateio
Inwarntllonil.
Noua avons roncontrt entrn ait
tres Heonry Shapire o ma grontli
loa fannai Pearl, I lert Wolnor
avocat do Long Island, Now York
et "u jolies famam Jo*0)1hlno, M.
Mihmldoi Flian, dMechants ti
i'hiladeaim t 1 ash armiuin (fn
min Rite. M1. Robert Niathanon
Agsnt do Manutactures de lPhlt
dIlpho ot sa m ignoanne 6pouse

Henry Shapiro qui a tlavail
16 pour lo rot doa jeux de Las Vu
gad Howard Hughes, a ausai trial
vaill6 dans to egamnbling A Cuba.
II a 616 proprl6taire d'un Casdano
A Las Vegas qu'll avaialt veondu A
Mike Me Laney.
UN GROUP lE x56
TO URIS TES
do Ramoy Air Force Base
...HBar martin, notre anmi Tito Gon
zales, Agent do voyage de Puer-
to Rico" a accompagn6 A 'Port-
au-Prince un group do cinquan
to six personnel venues do la ba
ae ahrienno am6ricaine de Ramey,
Puerto Rico.
Ces visiteurs accueillis par le
Public Redations Officer do I'Of
fice National du Tourisme par
Bob Coles Agent de Tours out
pris logement A I'HItel Choucou
no et au Montana.
xxx

NOS VISITEURS
'...Joudi apris midi sont arrives
a Port-au-Prince, M. Arthur Rus
so ot sa charmante femme Rober
ta. Ils sont de New York. Ils
passent une semaine au Grand
6tel Oloffson.
Mme Roberta Russo 6ttst ici
i y a dbeux as.e Elle a rhussi a

convaincre son maria A venir dii
couvrA les beautos et les char
mes d'Haiti.
M. Arthur Russo est Social
Workers. IT entraine des 6tud.ftnts
diplmes dans cette discipline de
Fordham University et de New
York Unilversity. Sa fermme Ro
'berta est aussi Assistante Socia
le. Elle travaille avec les jeunes
filles delinquantes de New York.
xxxx
...M. Harold Harp, Ingenieur e-
lectricien de Sherman Texas est
venu travailler A la reparation
des machines de la compaegnie e-
lectrique, en collaboration avec
les technicians haiteans de celtt-
compargne.
Nous avons rencontr6 sa 'em-
me Mary Harp au Sans Soucr
avec M. Albert Celcis, Assistant
du Manager Everett Shrewsbury.
...Hier matin, Miles Clarette
Grauvogl et Eveiyn 'Perl arrives
de Puerto Rico ont pris logement
a I'HTtel Montana.
Clarette Grauvogl, nie a Mu
n ch, est ritoyenne amn6riaine. El
le travaille h T'Agence de voya-
ge FIVE DOLLAR DAY de New
York qui envoie des tourists en
Europe et Asie.
Elle est ameneie ci oar Mile
Evelyn Per), cOffice Manager*
pour une firme d'imntation do
-uir de New York. Evelyn tait
ii en Novembre.
Fli t varenchantet1,' aceueil


AVOIR POUR
PREVOIlt.
(sulte)


qull lul 6tI falt aou M n1t1aln
Total.
hilt, ait6naa Clarutto lel pour
Jul fair partagerT loe b u t6 Mt
let' charmnI dIlalllU. Claretto,
iarlant couranunonet frangeas
pour l'avoir ajlppris A Par,s, esi
laorfolN symWathilque it ainjouo.
...ll v Ividak, archiltoct o 't d6
corateur d'intbriour h New York
City eut airlrv6 au course do la so
mainu a voa a joll fonuno Su
saln. Jis sont deacendus anu Grand
Hltel Oloffson.
x x x
...Nous avons rencontr6f hier soir
anu Barbecue d'El IRancho, Mnme
Norm Joan Katan. pointre A
New York at son p6re M. Harry
Kaplan, ing6nlour de Chiloago et
de Miami
Ils itaient en compagnie do l'ar
tisto Azaire Cayo.
Normt ost peintre abstraite et
surrdaliste. Elle est descendue A
El Rancho ovec son pere-
lls sont accompa-gn6s de leT
oncle et frcre Fred Pashall do
New Haven et de Hollywood Flo
ride.
Papa Harry Kaplan reviendra ici
le mois prochain avec son autre
enfant, Mme Alaine Gray de Phi
ladelphie.
.. Mine Elizabeth Leinenbach
Commercial artiste el Juan
Schlichtialg oProduction Secreta
ryi d'une cbimpagnie de filis do
New York ont pris logemaclt la
semaine derni6re a Ito-Lel. Nous
les avons rencontr6es hier soir
A El Rancho en coanpagniie de la
talentuuise photograph Mme Glo
ria Karlson, Mi Barry Beilov et
M. Lucien Saint Victor.

.. Ron llutcheson, Vice Pr6
sident du GO Publlshiitg Comps
ny Inc de New York cest arrive
mercredi en compagnie de M. Lin
Tso, President de Lin Tso Corpo
ration de New York et sa fem-
m;e Sou Cheng.
Ils out pris logement au Cas-
tellHaiti.
Ron Hutcheson etalt ici 'an-
n6e dernibre. 11 ettit guide par
Abner .Teaa-Louis de d 'ONTP.


Le March de la Pite
Les course mondinux de la pite
ont enregistre une legere hausse,
fort benefique aux pays produc-
Leurs, qui oouha.ileraient evidem-
nient qu'elle dure le plus possi-
ble.
L'on n'ignore pas les regretta
bles incidences de le degringola
de kies prix de la pite,-- par sui-
te de de la severe cincurr.nce dea
erodits syoih6tiques, sur la si-
tuation economnique des pays pro
aucteurs. Notre pays en a parti-
culierement pati.

Carnet Social
C'est le 12 Mars prochain, A
6 h p.m., qu'aura lieu h l'Audito
rium AIventiste du Champ de
Mlars le marriage de M. Zacharie
Gaudard et de Mile Iminacula Jo
nathas, tille de Mme Francine Ba
,le.
Nous n a dresons n lneillour
voeux aux future coujonitis.


lee /11110100 .puapoesases i 44
f ..osaipaa i assest qeAet "" et.


(suite)


I.;. yo.of. a 0 r Os, 5 Ud5 """m n ', ." J, u6 60 fols us. 6quip' nallo-
fauteate nt. a4 f sal L's de.ud o ealu. Dansa n msrquna au m ll-
(era. Los fanillas urbab es falsl llmbtre lors du dernier Breall :
dtet 4 rddre uietis ombre ad nAllonagno, II n pu contrtar s c
l(our#s s db'reo. m euounomen le Iotol-P616 dana sonar
Conte Haetiens i'nvosttpolan evolution.
eat Ssosasu Sonale (CHISS) aDsns cott defense, mais doanil
(CCahor no. 4, Ji0, p. 51) nant lout Is jou du asn equip"u,
Captoz los aoheo soumoantiquesa pru le plus grand 'ootballeui
du CHISS ohaquse morardi soir llanasadli do si gi-aier.dtlon r
d partir do 8 h. $0 our los oedes ianz Bnclionbauear. Linu Jucur.
do Radio-Haiti du Malazino So- comma unoe nation n'en produit
sor, do Radio Aoetalitbs'. lue chaque 10 ono, qui talt leo
beaux ionrs du Bayern F. C., .
CHISS Rue Bonse Foi No. s (.'hamplon d'dAllenagne. Dana
TWhphone S-S82S son pays, on lo consaidre common
un dieu; on dit qu'll a le football
ana le sangea tellement aa facul-
t. d'lnventer, d'imnainuer eat ex-
MOr de l m Vve traordinaire. Sa facility d'ex6cu-
,er lea manoeuvres techniques lea
Joseph Smarith lus difficiles. avait dejA sidrfi
Nous annonea on av infini- foules anglaises et les t616-
Nous annongons avec stint- spectateurs du monde enter lors
ment de pine la trite nouvelle de la coupe du monde 66; il n'a
de la mort de Madame Vve Jo- vait pas encore 21 ani. Mainte-
seph SMARTH n6e Graziella nant plus msur, plus exp6rimente,
Mercierr, originaire des Barad&- il partira a la conquite des fana
res survenue I New-York LI'a- tiques azthques. Sea crushes) de
ge de 77 ans, le Samedi 14lF6- vront fire merveille, son style
vrier en course 3 hres a.m. a pr6cieux, 616gant, enchantera. les
l'H'Spital, apris une court indis sportife de Lion.
position. Si Backenbauer est le gentle-
Los funbrailles de la chire man, le cha.rmeur de l'oquipe,
Disparue seront chanties a 1'E- Wolfgang Overath, 27 ans, i46
glise Adventiste de langue fran- selections, lui en est le chef d'or
gaise de New-York, domain Sa- chestre et n'a pas d'igal pour ou
media 21 F6vrier & 4 hres P.M. vrir une fissure dans la forteres
A aes file et filles: re adverse. Son 6quipe, le Coloe-
Lea 6poux Adolphe $marth, gne F. C. set un des leaders .du
Mme no e Orth6lia Gonel, D6pu- championnat d'Allemagne.
t6 au Corps L6gislatif, lea E- Helmuth Schoen, en attaque,
poux Berthony Smarth, Mme Da- n'oubliera pas la ligne offensive
nlella Smarth, ci devant Mme qui lui a value la qualification
Hom6re Eliacin, Mesdames Yo- pour Mexico devant les terrible
lande Smarth it New York, et scossais : Au centre; Gerd Mul-
Paulette Grandoit, an Congo. ler, 25 ans, 16 5 elections, meilleur
A ses frtres etscieurs: batteur allemand. C'est un eper
Lesa poux Rignard Rodney et forateurs qui Milie l'opportunis-
LMe Rosoise Rgoma. Itne A la puissance,. i salt s'impo-
AMme Rompeio Roman a. ser, mime lorsque p virrnient sur
A ses petits enfants: jeill6 et mimen6. on associa-
Samuel Elia Yvan, Gladys, on avec Uwe Seeler, lidole des
Hervi, Frangois Smarth. foules Hambourgeoises, si elle est
A ses neveux et nieces: loin d'tre parfaite, a apporti
Les 6poux Augustin Legros et quand mime des satisfactions.
Fritz-Nelle Rodney a N-Y, Ma- dame nie Mireille et Pasteur on crie lors de se. eiitrdes sur
Bouzy. le terrain avec Fequipe natienale,
Aux families: Smarth, Mer- malgri son fige avahce, 34 ans,
cier, GrandQit, Rodney, Rom6la, aemeure un gagnuer, un cano-
Vaval, Rousseau, Gonel, Legros, .ier qui ne repugne pas les
Bouzy. A tous les parents et A- coup,.
mis affects par ce deuil nous In ne faut pas oublier non plus,
envoyons l'expreasion sincere de teinha.rd Libuda, aillier dront,
nos condolhances &mues. 27 ans,13 selections:A la force d'in
P-au-Pce. le 20 Fevrier 1970 tervention et engagement total
du footballeur Allemand tradition
M= snel, il allie le talent. Les journal
listes sportifs de son pays n'h6si
ECONOMISEZ tent pas a affirmer qu'il a. re-
joint Garrincha et Mathews .au
1 DOLLAR oyaume des grands ailliers.1 est
W nim6 d'une soif de vaincre don't
SUR CHAQUE DISQUE 5 .eront peut atre les frais ses ad
Pour cola, achetez ersaires de group.
tous vos disques Comme beaucoup ae nays qua-
i la Continental Trading ljfi6s pour Mexico, 'Allemagne
fern sans doute appel A -es
.'sC grands cexil6s". Hans Schnellin-


or du Milan A. C. at lllnlmut. '
allor do la Juventus do Turin
pauvent rundre do pr6claux sorv
cua, d'allleurs ie n'unt Jamais
deou quand 11t Bont rappeles.
Leo ullemands a riverunt a Ma I
lico 15 Jours avant loa'debut de I
6prouves; \ie no souffrlront d'au
oun Lomployeo vls via ,w leurn
ndversaarce : epusla s%%ntbleo,
Ire ont battu les breallienn a
otuttgahrt 2-1) aevan de lea'. e7-
"ir en ichec i Rio i2-2). Il a ont
pr'is leur revanche sur lee anglais
par 1 but h z6ro domin6 lea
nmexicains au Mexique, tra bheu-
reux de s'en aortir avec un nul
(0-0).
On les place parr.n les favo-
ras de cettL 9e coupe du monde
et leur palmar s 19 nle d6ment
pas lee pronoatiq|uaaur L1 mat-
ehes jopti- aa- 'st1AleaienLi 1 cour
te d6faitt i.-2) devant le Chili A
Santiago.
En outre le tirage au sort leur
a 6t6 tris favorable; bien que tou
tes lea 6quipes peuveut itre sur-
prenantes en coupe du monde, le
.e'rou, la Bilgarie et le Maroc
n'ont pas une grande reputation.
Bien plus, ils joueront leurs mat
ches de htritl6me dans un tout pe
tit stade 25.0010 personnese,ce qui
lea- mettra un peu .h 1'abri de la
furie ties fouie'. imexicaines dcit-
d6ees mener la vie dure et a
contrecarrer par tous les moyens
les 6quipes pouvant barrer la
vuate au titre i leur selection na
Lionale.
Si les germaniques arrivent h
gagne" la coupe Jules Rimet
pour une 26me fois, jis seront
en tres bonne position pour se
1'approprier dffinitivement. Eat
effet, la coupe 74 se jouera chez
cux; or on connait Ilavantage
qu'une iquipe possids quand elle
dvolue sur son terrain, devant
son public, surtout un public aus
ss passioniie et chauvir. que colui
a 1 l e m a n d, qui a suivi
en plus grand nombre (920/r des
allemande) le match Ecosse. Al
icmagne que le debarquenient des
amnricains sur la lune (91r).
Rappelons que pe quipe qui au-
ra remport6 3 fois cette coupe en
sera le possesseur d6finitit. Alors
al;ez-donc ailmands !
Yves -JKAN-BART.
z xx2
Nous pr6senterons au fur et
a mesare les diff6rentes 6quipes
participant a -la finale de la Cou
pe du Monde.


DECES DU JOUR-
Adea Ba sse............... 23 ana
Reginald Pierre............ 4 moib
Patrick Myathyl............... 1 an
Gerda Etienne............ 6i mobs
Carine Adrien... ...... 9 jours
Dantes Weslire............ 23 mns
Souvenir Rodrlgue ......... 6 am
Evel Georges............... 2 ans


DIMANCHE A MAGIC CINE


Dimanche 22 F6vrier 1970, A 3 H., 5 H., 7 H. et 9 H.
HOSPITAL D'URGENCE
Avec : Daniel Clerice, Marie France, Claade Goddard, Armando Moreno,
Martin. '


Maria


Les Productions Artistiques Reni Marini
PrCsenten'
Sous Le Haut patronage de de la PAA de la Jamalque.
RAE NASRALLA
et son group du
SHERATON KINGSTON


CZNTRE DNSS3ABA'iDRNAMT

a 'aet des atitres

Pocndateu~rse ds R~eligionos
opt-ils enselgni6
l'eC611bat 7


iTLLWORTN BLIkCaWELL
CONVtERVNCIBR.


Barbarella
Le DRIVE IN CINE DE DEL
MAS pr&sente SAMEDI 21 Fe-
vrier 1970 en premiere vision Os
tout dernier film de Roger VA-
DIM: BARBARELLA.
C'est un film d'une genre nou-
veau, en fait le premier film de
Sex-fiction. r
Avec des acteurs tels que
John Philippe LAW que nous
avons applaud! tout r6cemment
dana DANGER DIABOLIK, Ro-
ger VADIM nous apprend par sa
femme ane FONDA que m6atne
l'amour se fera en l'an 40.000
avec les machines.
Dans ce film nous verrona que
1'on peut non seulement mourir
d'amour mais aussi de plaisir.
Car hommee aura invent aIs ma
chine h plaisir.
Roger VADIM & qui noui
nous platlons de donner colume
Pere EROS, nous fera retrouver
dans ce film toutes les questions
de -'homme moderne. II aura
l'art delnous parler avec frivoli-
't6 des chooses les plus s6rioeuses.
Aussi devons-nous admettre a-
viec he critique artistfque de
France Soir que uSi VADIM
n'existait pas, il faudrait 1inven
ter.
BARBARELLA passers sur
les &crans du DRIVE IN CINE
DE DELMAS le SAMEDI 21 Ffi
vrier 1970 A 7 heures et iL 9 heu
res P.M.
Entr6e 1 dollar par voiture

Hospitalise
Un parent nous a confirm la
nouvelle de l'hospitalisation de
Mr. Gesner X. Ch6rubin Com-
Smandant des V.S.N. de Gressier.
Nous lui adressons nos vaeux
de prompt rdtablissement.

Remercienments
a Mme Vve Enule Amalde. Mr.
s Jauris Frangois et M ae nee Es-
a their Amidem Mr F61ix Benoit
s et Mane rns Eranco ,Amidee. Mr
I Joseph 'Amldde et r6ne nee Ni-
s cole Brisesn, Mr. l'Architecte
Emile Arnilde et Mme n& Ma-
s rie-Ange Limousin.
Les families Am6d6e, Fran-
gois, Benoit, Brisson, Limousin,
Bouchereau etc... remercient
bien sincirement tous ceux qui
leur. ont timoigni de la sympa.
thief l'occaaion du diecs de leun
regretti' Emile Amoide survent
le 10 F6vrier cOurant.
Une rnesse de Prise do Deui
sera cilibrie le samedi 21 Fi
vrier it 6 hres. A. M. en l'Egli
se du Sacri Coeur de Turgeat
pour le reps Is Ie 'Ame du d6funt
Cet avis tient lieu d'invitation
aux parents et amis.


Dimanche 22 F6vier
1970
sis la Rue dee Casernes
No. 107
de 10 h. a 11 h. A.M

Public Invite

Entree Libre.


LE SALVADO0
SANS COMPLETE
(Snite)
en faveur du football dana leur
pays,, les cAficionadoe* aaivaao-
regnes qua ,,roit encourager leurs
joueura se compteront aux enVi-
ions ae 2U a 2,.U00.
D'apres lea premiers thiffres
aivulgues par lea companies d'a
aviation, dejia prcn de lb.uuu sup-
porters (plus que n amporte quel
autre pays, except, bien asr, le
Mexique) out retenu leur place
d'avion et -leur billet au stlde
pour assister au 6res, moms fortunes, se rendront
a Mexico City (i tviron 500
cin) qui par caruavanas d'oatobus
specialement affr6tts, qui minme
en motocyclettes.
Vous ne voudriez tout de mni-
me pas que nous dicevions. tous
ces braves gens3, conclut lacom-
quement Gregorio Bundi, qui a-
joute, le plus aorieusement du
monde : itendez-voua A Mexico
City on it Puebla, ea quarts ide
finale.>
x Xx
RETENE. CES NOMe
Pour ceux qui se souviennent
tie cortaines surprises de taille
ca.usbes en Coupe du Monde par
oes. quipes considlires pour le
mnoins comme cfantoches3, teller
.,ue les Etats Unis, vainqueur de
!'Angleterre au Brbsil en 1050
par 1-0 on eieore plus recem-
meat de la CQore du Nord qui
,limina 41-0) l'Italie en 1966 en
Angleterre, ie Salvador, on le
chuchote, est riers de ces derniers. Gageons-le,
il fera tout pout mnarcher sur
leurs brisies.
t Rappelons la formation type
Sde lPquipe du Salvador (4-2-4) :
Alberto Fernandez Roberto
Rivas, Salvador Marvana, Jorge
Vasuez, Mauricio Mangano --
Salvador Flamenco, Antonio
SQuintanilla Mauricio Rodr.-
guez, Mario Mange, Ramon Mar-
t Line, Elmer Acevedo.
r (Extrait d e Fruice-Footbaill)


Appresez
'aanglais
t ou Pespagnol

en utilisant le sygtime audio
r visuaeL
a Institut de langua etivan
tea 179, Lalue, en face de Ila
l Ruelle Dufort, local du Coll6
ge Classique d'Haiti.
Inscriptions :
Lundi et Mercredi
Lt de 5 h. a 7 h. p.m.


Sn01 o IREZ VOUS
Cette production retrace l'histoire de deux homes, et d'une femme'enklutte avec l'a-
mour, la fid6lit6 et le devoir. 'Le thhme prin-ipal: l'amour extra conjugal est enrob6 dans 'SAMEDIII SOIR
plusieurs histoires. '
N.B.- GCe film ne passera dans aucun dbs DRIVES IN. 1 1i3B B lACI
3 Hres Gdes1.a e.Ft 2t 5 R 6 s Hres ; Fre et Hre Gde 2 650 et 4 00 DINER ET DANSER
AVEC LES SCHrRUX-SCHLEUX

mammW^V.la3 6mm 6^ An Rond Poiat Night Club

Admission $ 3.00


L'Ecole de Commerce Julien CRAAN S


Inaugure le Dimanche ler Mars prochain un Cours Intensif de l1re 1 IAU CAPITOL


TOMORROW'! CHILDREN ".
SKA CALYPSO JAZZ.
Vendredl 20 F6vrier 1970 au' Shango IBO-LELE
Samedl 21 Fivrier 1970 & CABANE OHOUOOUNE.
CHOC PUVLICITE


SAnn6e de Comptabilit6 Am6ricaine. La 26me Ann6e de ce Cours so fera

au choix: d'AoOt a. De1mbre 1970 ou d'Octobre 1970 A Fhvrier '1971.
PElle offre 6galemnnt'les Cours :Arithmetique Commerciale, (Ap- .
S plied Business Matheimatics), et de 'Cost Accounting (Prix de revient)

de Mars i Juillet 1970.

S. Des, B Cours de oeDactylographie Bilingue commencent toujours ad de- .
Sbut de chaque 'mol's. '._' ,'

Stenieignements et Inscriptions tous les jours, sauf Samedi et Jours Fhri6s & l'ECOLE
DE COMMEROE JULIEN CRAAN, Avenue dthris tophe, et Rue 6. j .


Dui Lundt 16 au Vendredi 20 Fivrier 1970

a 6 Hres et 8 Hres 30



JEFF

SUn merveilleux Suspiwe

S Avec : Alain Delon, Mirelie Dare
avec'Georges Rouquier.


4AAOG 4


AU FIL DES JOUR


_ ~~ __~__~~_ ---~--------- .~ .-~._. .._.. ~_~__~~_~_:__~ ____ ~~_~~~~~~~ ~~~_~ ~I


. lr


I __~ _1 I LI ~ ~ ) ___1___1_ ___:_V~~J* II_*_~Y_Lj~L_~_Ili~-l -LIY;-i-LL___~LLI~~.I-dI?~WIIC_~~LL


. I j .




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs