Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06673
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 19, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06673
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text







LE PLMS ANJEN D'HAITI
~aO4W ur 33,0

ImamtivulV '1 I POT-A- A


Admpiusthvrw A4Ax A u ver BOITE POSTALE 1316
A an itR VA M" N ScIA NTERtAMZRIOAINE DE PRflasu


Is,.Not Tame A"flMu JEUDI lIU FEVR~hER 1970


NO( VIl,,LE CRIRE EN JORltANIE AVEC LES PEDDAVIN



De gaves evenements se pr6earent-ils



en Jordanie ?


itEYtlOl TH (AFP)

A lit veille de Is rejprise des
..gocilations entire le Rol Huse-
oin et la resistance palestinlen-
no, les derniers dlveloppementa
de la situation en Jordanie susci
,ent it nouveau l'inqui6tude.

L'encerclement de la valley par
;'Arm-e annonc6 Is nuit dernibre
t.ar des voyageurs arriv6s de la
( apiatul jordanienne, a toujours
n-t6 dunn le passe le prelude ih des
,.vonements graves. Cete nesu-
rn, cette fois-ci encore, est-elle
annaonce d' une 6preuve de force
it une simple measure destinhe it
purer a toute tentative de sub-
version afin quc lea cbnversa-
ions entire le Rol et lea common
dos se ddroulent dans le calm s
I'ersonne ne peut dire ce matin
quollee sont lea intentions du Rol
l'une part, des organizations de
resistancee de l'nutre.
Tout depend maintenant en ef
rt en Jordanic des decision luo
prendront, chacun de leur cote6
, Roi Hussein et la resistance.
L.e Souverain, In semaine der-
attre, t i ssaye de reprendri en
main unt situation qut lui chapel
pait tie plus en plus. Exaspre-
par !a progressive deterioration
de son pouvoir, conseille aussi,
dlt-on, par les america':ns il a
-ntrepris une olration dont lai
premiitre phase echoue.
Crotraint de geler les disposi-
tions adoptees centre les Fedyi-
nl les fetes d'Al Adha lui ont
accord un repit qu'll a mis ait
profit pour etudier a nouveau
I angoissant problem qui se pose
A lui et, croit-on savoir, pour s'as
surer de la fid6lith de son arm6e.
Va-t-il maintenant, ayant conclu
i l'impossibilith de s'imposer par
la force, n6gocier sincerement a-
ve la resistance afin de parve-
,,ir 0 un modus vivendi qui lui
permettrait une fois de plus de
dagner du temps dans l'espoir
,ue des rvhnements impr6vus lui
permettroent de repreandre un jour
les chooses cn main ? Les informal
tons selon leBquelles an remanie
tnent minist6riel sa-rait imtnment,
que le sch6rif Husein Ben Jarhil,
onrle du Roi, serait limogh de
-on poste Ite Commandant en
n tdeIt I ArnC tendrait a I(
confirmed. Ou bien iencerclement
,, Amman eat-il l'annonce que
itusscin a d6hider de brier 1.ns
Fedayine par la force ? Seul le
.rr;tr re-str :int de la famil-
hc royale et del confident du
Souvorain pourrtit r6pondro ;
:.--tte question.
Lit r6sistance, quant n elle,
tout au mintoin a principle orga
nination, le Fats.h, ne parait pan
vouloir itour Ie mona nl, renver
.r la nMonarchie. Nu n or vou-
lono pan succomlitr A a Inoentatioti
au pouvoir, r6prtaient ,-roH dcr
niers jour snts rceprin-entantH it
ileyrouth. Depuis deux jourH, ila
iot bieni certain qu'un vide poli-
taque- i iAmman emi arrasnerait
,onoled6rallement. slIt 61ements leo
titt mod~rdn tie ]it rCsistanee,
,t -.sont la majority II s1ea en t
,,tiedo mi-ame du Front l'opulaire
i'r. la Li-cration de la Palestine
(FPLP), don't la politique extrc-
nmiste dane touted les directions
re pout qbe souhriter un accrois
cement du d6sordro au Moyen -
Orient, et qui considere qu'il itaut
d'abord fair, place nette, abattre
It regimen aanujettis t l'imphria
linme afin de mieux mener ennui-
tL le combat centre Isra-l. Le
FPLP ne repr6Benle certaine-
imtent pan la majority de la r&-
notanee main Bon influence eat
loin d'6tre n6gligeablc. Un inci-
(]ent, provoquh ou non, qui d i-
clencherait un aanglant et irr6pa
rabli accrochage ,st aussi tou
joura possible.
En l'absence de toute inform
tion certain sur lea intentions
rie ceux don't tout depend, le Roi
et la resistance, notent aussi lea
observateura, lea radios et ln
press arabea s'lbatiennent de
tout commentaire et ne publient
que de ra-res nouvelles sur la Jor
danie. Aucune d'elles ne aae ha-
.,arde it 6mettre un pronqstic
quelconque ni n'exprime son ap-
pui a Pun des deux camps. Dane
l'attente des 6v6nements, quo
tout le monde considbre comme
imminents, le monde arabe toul
enter retient son souffle.


DECLARATION DU
PORTE PAROLE DE L'OLP
AMMAN (AFP) .
L'Etat palestinien pour leque
nous luttons et nous nous macri
fions ne peut etre hrigd quo drl
note terre, la Palestine, a d6cla
r6 aujourd'hui a l'Agence Franc
Prease un porte parolee de 'OL
(Organisaton de nla Libnration
de la Palestine).


Conimmntant les nouvelles en
provenance de Tel Aytv solon
lesquelles le Rol Hussein pour-
rsit nbdiquer et Yasscr Arafat
prendre lI pouvoir en Jordanie
,a porte parole a r6nffirm6 que
1'unio e objectif de la revolution
paleaf lnenne 6tait de libhrer la
Palestine et non do renverser les
r4gimes tRablia en Jordanie ou
i.ans' n'importe quel autre pays
arabes.

isRAEL SUIT AVEl'
ATTENTION LES
EVENEMENTS
DE JORDANIE
TEIL AVIV (AlFP)
C'eut 6t6 la plus vive attend
tion que nous suivons les 6vfne
ments de Jordanle qui semblent
se rapprocher rapidement -d'ine
dranmatkIe confrontation centre
le Roi Hussein suivi par une lar
ge parties de son axmi6e, at leas cam
mandos palestiniens mais nous non
saurions dire quell sera notre
reaction Et notre action, au
cas, nullement certain d'aillours
d'une chute du regime Hachbrni
te.
C'est ce qu'on dhclarait aujour
d'hui dans les milieux politiques
israbliens oh l'on ne cachait pas
que la situation en Jordanie faith
I'objet de consultations constant
tes au plus haut nirveau.
U1 ne semble pas d'ailleurs,
aux dires des meilleurs opserva
teurs, que ces consultations aient
d'ores et dhji apouti et qu'israel
sit d6&ide quelle altitude.
Tout d6pendra, dit ONPN de


I& lorme prdeis6 que prendra lea
6vnoements.en Jordane o et des
6ventuelles interventions 6trman
res Iraldkien, Syrienne, Su
dienno, Egyptienne oil autre. On
peut seulement crooire s'il y a
une intervention 6tran gre, qu'is-
rael no restera pas les bras croi

S'il n'y en a pas, si tout se
passe entire Palestineins ot Jorda
ii:ins, 1'intervention israllienne
n'est pea certatne,.
D'Una fagon gen6rale, il y a
deux 6colea en Israel: celle qui
eatme que Isa prime du pouvoir
par lea 6lmenta extrlnmistes pales
tiniens cr46 un tres grave dan-
get pour Israel et que ee dernier
devrait done occuper de nonvelles
positions au-dell du Jourdain en
vue de protfger lea agglomn6ra
tions israeiennea de la Vall6e
duo Beiosan et deo I Vallee du
Jourdain exposes en feu des mor
(Suite page 4, col. 3')


II 'it t i'altitude de Mexico
11 ponssde une belle /Itite
eqriiipe
11 aura deos milliers de supporters
(Alex TIMAR)
SAN SALVADOR.- Conside-
r6e par lesa augures, ies faiseurs
de pronostics et lea experts com-
me 1'oquipe la plus laible du
iMundial 19t70,, 1'nquipe du Sal-
svdor nabordeora pas pour au-
lint la competition COloilme victi-
me expiatoire. Le fail de se trout
-e r en compagme It relieve datns
It group --es come I'URSIS, le Mlxique et
l, rBlgtiquc, n'eilvc riei i lit
foi it Isa l termination qui ani
me des joucurs et llesa dirigeaiats
nalvadorignes, lesquels libir6a
de tout cemplexe sent persun-
i16s de crser une ou detix urpri
:,et de taille i Mexico.
BUNDI OPTIMISTE
sAvec un peu de ,ctance, assu
,ei m6mc Gregorlo Bundi, l'entrai
neur argetiltin de. centro am6ri
rains, nou pourrions bien nous
qualifier pour Ih's tiua;tl de fint-
le.o
Forfanterie, orgueil, pr6somp-
Lion, ida.ns le parolee ds eBundi ?
Non, rien de tel. L'homme it 'air
tie savoir ce don't il parle.
J'ui unc counfiance fermic t so
lide dans mes joueurs. Nous n'a-
vonm creates pas dean individualit6s


32e anniversaire
du gMercurem
Notre excellent confrre nI.tc
Mercure* entrait hier dans sa
trente deuxihme annie. II 1au-
drait plus que des mots pour tra
duire la quality 'tie l'affection
qu'en cette occasion toute la press
se national tkmoigne au distin
gu6 confrere Alcidc Edouaid, Di
rector de cet hebdomadasre d'In
ULrct Gnn6ral et Commercial que
!'un recherche et que l'on lit avec
un plaisir toujours renouvel6.
Trente deux ans sur la breche
avec une ardeur toujours remar
quable, un divouement, un apos-
tolat qui encouragent les autres
confrhres dans la profession i
pershverer dans la poursuite d'un
id6al, le plus noble- qui soit, puis
qu'll s'agit de 1',ducation, de Vin
formation et de promotion de sa
propre communauth et de la comn
msunaut6 humaine universellc.
Nous felicltons le confrere Al-
-4 e4-Edouard ainsi que ase bril-
1antB .r'dacteura et chroniqueuis
pour le succsB qu'ils ont toujours
aasur6 au journal. Nous formons
pour eux le voeu que ce suceis
solt continue, pour le prestige tou
jours croissant de Le Mercure.


de super classes international
dans no rangs bien que des gar-
qons conune Rivas, Quinlutanilla,
Rodriguez ou Martinez, valent
lts meilleurs 616ments de n'impor
te quelle autre grande equipe na
tionale. Chaque joueur est dot6e
d'une excellence technique de bal
le et nous poss6dons une forma
tion bien hquilibr6e, pa.rfaite-
ment coordonne idans touted ses
lines, courageuse et eartoul corn
balive iA l'extrAme. Souvenez-vous
di Mexico City et de Kingston
(Jamaique).a
La dcrnitre phrase de l'entri-
neur argentin as rapport, on le
devine, aux deux matches ren-
(is ncesu airea lors rdes parties
taliifcailives dana leur group.
D'abord en denii-intalr-, centre le
Itonduras, i Mexico City, olt
h(s Salvadoregnes longtempo me-
,iti 1-2 orausirent h renverser le
rsuiltat, d'abord en 4galisant Ia
marque quelquea minutes avant
l. fin, puia en pregnant lavanta
ge (3-2) lors des prolongations.
Puis en finale centre IHaiti, i
Kingston, oi une foisa de plus ils
arrachhrent la qualification (1-0)
it l'isaue des prnlongationsi.
(Suite page 4, col. 6)


Les passagers
serant fouilles
en Urueuay
MONTEVIDEO AFP) -
Le government uruguayen a
adopth aujourdhut de elv6ree me
sures tendant A 6viter les actes
de piraterie a6rienne.

Dsaormais tous lea passagers
se trouvant h bord d'avions utili-
sant les a6rodromes uruguayene
seront fouill6s ainsi que leurs ba-
gages i main. Las codnpagnies
d'aviation qui s'opposeraient b.
ces operations encore jamais pra
tlqu6es par auoun pays, devront
fair savoir, par 6crit, leur refuse
aux autorit6s uruguayennes qui,
dans ce cas, d4clineralent touted
responsabilith dans l'ventuel ac-
te de piraterie qui pourrait me
vorduire A board d'un apparell de
ces companies. Toutefois le gou
vernement uruguayen ae r6serve
le droit de ne pas tenir compete
de opposition de la compagnie iA
une fouille des passagers si celle-
ci est demanded par lea services
de police qui auralent de bonnes
raisons de penser qua des voya-
geurs transportent des armes.
D'autre part, le Ministre uru-
guayen de l'Inthrieur a annonck
l'envoi prochain au Parlement
d'un project de loi pr6voyant des
sanctions p6nalee pour quiconque
sera surprise transportant der ar-
mes ou des explosife en avion.


CHRONIQUE DE MONTREA

De Platon a la comWte


Bourassa

par CharleS Fernand #ressoir


der, teIs jeoes obhir, c'st chose
dvidente enoeffgpait Platen t4 A4
thknes.
Pas tellfemsna ridente, alte.
yein md certain CaWadfetesna
franqais, car Fun dest froe homt,
ates part lesqelsa la P _ttinc<
awra tchofeir son, prochain fPres
better Misf8tres en 1970 n'n qit7
7radte Six Ane.
C'st, en effect, I'dge e MOT.-
semr Robert Bouroaso, canwdfi
dat qu'd la mi-fanvter, i Partf
LbAdral Provincial du Qwbec o-
dsignsd comrme son mnovteaUt led-
der, a= eosgrse qut a'est entn,
dans rncefnte du. Colahe do lIa
Vieillf Capitale.
Mime ci Monsiswr Bograssua nt
deviest pas Premier Misnftrsi, it
dnaurera o ton su leamit deCh
au Part mas amsei Leader do
'Opposition Libtrale Provtoi -
to, au Parlmen t. Ceci suppose,
naturetetenmmt, sn matiaren. corn-
mae Ddputo de Mercier, lorn den
cdectfomts glrales at Quobec A


La Vie Internationale


PARIS, (AFP)
Dans son oMessage sur 1'6tat
au mondee le Pr6sident Nixon
a d6fini la nouvelle Charte de la
pplitiqu-. extrhmiste amhricaine.
Public hier en fin d'apres -midi
ne document nhcessite une 6tude
approfondie si bien que lea rhac
tions sont encore peu nombreu-
ses. L'URSS, A qui il est avant
tout adressd, s'est jusqu'i prh-


sent abstenue de porter un judge
ment.
La Presse cominuniste euro-
pcenne se borne, comme le fait ce
na.tin L'Ii'UMANITEs, a d6cela
rer qu'ii n'y a aueune rupture
avec la vieille politique d'inter-
vention des Etats-Unis et que,
ceux-ci detoeurent la principals
force d'agression du monde imp6
rialiste.
Dans a'autres 3ecteurs de I'o-
pinion frangaise on note que Ir
nouvelle doctrine qui substitute
au paternalism et nf la domina-
,ion le respect de l'ind6pendance
et de la souverainet des Na-
tions avec lesquelles lep Etats U-
nis veulent 6tablir une coop6ra-
tCon fondue sur la consultation,
oejoint lea objectifs du Gouverne-
anent frangais.
(Voir suite page 3)




Consul Honoraire
d'Haiti au Texas
La Presse de Texas, notam-
ment le nAbilbne Reporter New.s
announce la nomination de Don
Pierson commse Consul. Honoraire
d'Haiti I Eastland. Le Journal
public l'informatlon A la suite de
la declaration offclielle qu'a fate
it ce eujet I'A*nbassadetur Bon-
homme, mereredi h Washington
au nom du Pr6sldenta hVie d'Hai-
ti, le Dr. Francois Duvalier.
Mr. Pierson a d6clar6 au Jour
nal < The Abilene Reporter-
NewBs que come Conuml Hono-
raire d'Haiti, il collaborera la
promotion des rapports tourieti-
quee avec Haiti et sera le Iepr&-
sentant des citoyen haitlens ta-
bils dana 'Etat du Texas.
Pierson eat membre d'un group
pa de financiers am6ricains qui a
travail et c o 1 I abor 6 pen-
dant plus d'un an avec le Gouver
nement Haittlen a la mise au
point d'un progranhae d'6tablisse
ment d'un Freaport en Haiti.
Le Journal rapport qOe ple
de cent companies am4k laleni
ainsi que des investilsemur privs
sont inthrees6 A la rlalsatiom
de ce project qui comprend t'im
plantation d'usnes, d'atelaers e
des faciths touristiquea en
Haiti.
Le cout du project sera de f'or
dre de 200 millions de dollars e
rhsorbera le achmage pour 10.001
'haitiens a dit Pierson qui *st uV
chevronn6 des affaires industrial
les et 6conomiques. II eat un dea
fondateurs de la Banque Natio
nale d'Abileve don't il a 6t6 mg
nme le Pr aient.
II at t class parmi les pluI
grands hommes d'Affaires anu
Etats-Units. II a 6t Maire de
Eastland et President du Rotari
Club de cette ville.
II est pere d'une fille Marilyi
et d'un garcon. Grey de sa fern
S me prcnommhe Annette.


Au Studio
,La Femme),,
Le Studio cLa Feninmet sis i
la Rue des Miracles, que diri.-
geait avec tant de competence et
de -d6vouement la tras regrett6e
Mme Raymonde Rodriguez -
Smith, continue de fonctionner,
sous la direction de Janine Rodri
guez, e qui nous adressons nos
voeux de succs continue.


lautomnie 1970.
Co Coogris des Libtraux Pro-
vinctauo A laa suite de la divnia-
sion de Monsieur Jean Lesange a-
prs Douze ans, don't Six comnae
Premier Minaitre, tla direction
du Part!, a entrains la nomtina-
tfon d'un nouveau Leader qua de
valt remptfr wae neule condition
do base : dtre djal Ddputl, done
membre du Parlement.
La vie potitique candienae, vid
tew dane architecture des locaunx
du Parlement Feddral d'Ottawa
at de ceux des Provinces, eat cat
quile ur le sysnlme anglais. It
e'agft, bien cntendu, de structu-
res, car le Style Trudeau, don't
nous parterons plus bsr, cat loin
d''fre ibitannifquea...
Le Gotvernement Fddhral rite
D)ominfon fac figure d'unt super-
Etat don't la jurisdiction sY'tend
sur tout le Canada mais, au point
de vse des principles des ScienceR
Politiques. le Qudbec eat un Vdrit
table Etat, amineur il eat vrni
quaon appelle simfplement Pro
viote ae lieu M d'tliser le voca-
ble Etat sAicher deputio quelques
anniaa aux Canadiens Francais
y copnqris factuel Premier Miis
ire Jean Jacques Bertrand.
rxxx

Vote propose, dans ce passage,
aes de fair reasortir la differe-n
ce entre le systame 'canadian -
done antglais et le syotherte a-
smricain.
(Suite page 3)



Au Compte


Gouttes

par Raymond PH1ILOCTETE
On s'est longtemps prhoccupe6
de savoir d'oL viennent lea races
humaiataa. -. ,
Nous retrouvons, ce sujet,
deux tendances nettement oppo
saes parmi les anthropologues :
celle de asmonoghnistes qul, 'ap
puyant depuis qu olque temps sur
Jel donnres acietiques apporn
thes par Darwin, lanettent l'una
t6 de r espgee, et celle des polygi
nistes qui croient A la multiplici
t6 des easpces.
Florentino Amnhino, la palono
Lulogiate argentn. bion connu
por son tableau.t hylogun6tiqtiie
Sde I'lhumanlle at dese anthropomoa
etS paut figure parni les sa
vants monogAnltd9.
DasprV s launio la pampa argentl
uno meraft le berce aui Ite'umnaniti
De oaerain Planoolh,6s serail
o lt Totraprothon-,-. le prcur
r eur de iomwnm. .SIt-a-dire 1
premier atrel & ljpndre la position
debout. Ce T6taoprothonamo, appal
tenant aux eoudch les plus ancieo
nen du mioc6neatnp6rieur, aurait
donn6 naisaaco. Bon tour. an
Tripirothomo, ou, Diprothotno et
finalement, -au Prothomo.
11I y a lieu d rappeler ici unt


(Suite page 4, col. 8)


Dans le cadre de foilt et de recueil
lenient le plus ontier, sa'et d6rou
16% hier martin, i fHiatorique Pa
*o~ne de St-Joseph, que soutieu
nent avec \ fiddlt et ferveur le
President A Vie de la R6publitue
Monsieur lo Docteur Franqcie
DUVALIER et sa Distingu6e E
paon Mame Simone 0. DUVA-
LIER, une belle nanifesta-
tion religieuse...... En effet, de
puis de nombreuses ann6es au
Chocur de la dite Eglbse, trf6e
une gngantelque croix dte bois
supportant le tableau architect
ral d'un petit Christ. Le Cur6 de
la 'Parosase le trhs d6vou6 et in
fatigable Pere Halaby a bien vou
lu, aid6 de tous les bienfaiteurs
de cette memorable Eglise com-
mander une magntfique statue
pour supplanter la gigantesque
Croix de bois...
Le voil, J6sus Crucifi6
dans son plus haut degrh d'abaie
segment : Tete couronn6e de crnel
les pines et pench6e vers la droi
te pour donner un mot d'esp'ir
au ban larron, buste soumis a la
d6gradante nudity et perche de
glaives, corps abtmn et cach6 d'un
lambeau de line blanc retenu- '
]a taillo d'un cordelet marr.on
memnbres fatigues, ensanglanthh
fixsc-par des massifs clous... Voi


COMMENTAIRES
DU PARIS, (A FP)

tDevant la mappemonde, une
grande puissance tale son jeu,
d6ploie son discourse unilersel, vi
ile son coeuro, tel est Ie de 1'6ditorihal du journal aLE
MONDE de ce jour consacnr
au message sur' 1'tatt du monde
da Prdsident Nixoi, et dont 1'6-
litorinliste retient aescrtielle-
ment que les engagements souscrits, ne
bouhaite que coop6rer et, prhter
assistance dans certaines circons
tancea. Mais le zhle intervention
niste d'antan a disparu. II n'est
pas hefuin d'nsiatottr noin nltis
sur la. tendance au 'd6gageiment
.ui prevaut en ce moment a la
Maison Blanche. Elle out pr6va-
!u de toute fagon. Le-pays a 6te
traumatis6 par la guerre au
Vietnam et il est normal qu'il
r6clame un r6pit et qu'on le lui
accord.
COMMENTAIRE DE
L'AGENCE OFFICIEUSE
EGYPTIENNE
LE CARE (AFP) -
Le President Nixon n'a fait
qua r6affirmer de manibre catk-
gorique la position hostile des
Etats-Unis h 1'hgard des arabes
et leur parti-pris en favour dIerael
hcrit, cet apr;s-midi, *'Agence
officieuse 6gyptienne d'informa-
tion M.E.N. con'mentant le pas-
sage sur le Moyen Orient du
message sur l'Etat du Monde dn
chef de l'Exdcutif amnricaln.
Le President Nixon, pursuit
1'Agence, a r4itfrf lea demands
formul6es maintes fois par Is-
rael, a ioulignh l'existence d'ur
accord total entire Washingtor
et Tel-Aviv et laisa6 entendre
Que les Etats Unis et Israel na
font gu'une seule et mime par.
tie.
Faisant 4tat de la satisfaction
des 'milieux officieux israeliens
SIla suite du message de M. Ni
-xso, I'A-r... Vptenrd-. -not.
que le chef -de l'Ex6cutif ,amri
cain n'a fait mention ni de la r6
solution du Conseil de Sedurit
du 22 Novembre ni des droilt
r du people palestinien, ni du bor
bardement d'objectifs civil igy
Sins par Paviation isra6lienne.
i En essayant de justiffer l'er
voi de nouvelles armes am6rlcai
1 nes en Israel, et en 6voquant 1'4
quilibre des forces au Proche
SOrient, souligne l'Agence EgyT
r tienne, le Prssident Nixon ne vi
I sa qu'h garantir la security mili
taire d'Israel. Ignore-t-il. dema
l de l'Agence, que touted les at
r mes des pays arabeas engag6
t dana le conflict ont 6te ditruite
r pendant la guerre de six jourt
e alors que les pertes isra6lieanne
Sont e6t6 inalgnifiantes et qu'o i
Sreel eat actuellement saturd pa
n les armes offensives fournie
t sans arrlt par lea Etats-Unis.
S Evoquant Ina dception du Pr
Ssident Nixon pour le peu de pr
grhs accolmplia dana la concerto
S tlon i quatre, l'Agenee officious
du Caire iouligne quo e'est pri
cis6ment In position obstin6e d


ci, tel qu'on peut le voirl de tris
pres, pendant trois jours, 6tendue
sur une estrade pr6parse an la
circonstance, devant le saint au
tel du dit-lieu; car, arrive & sat
miedi, ce tableau du Christ va oc
cuper sa place definitive sur la
grande croix de bots du Choeur
de cette enceinte sacree...
Cette cernitonie religieuse corn
inence it 10 h. 30 a. m. compor
tait le Pr6ne, la b6n6diction de
la statue du Christ par le Curd
de la Paroisse. I'aspersion du
Christ par tous les fiddles pr6
sets, et, en dernier lieu, la mes
se habituelle d'onze heures du
Mercredi. Do belles et pieuses
chansons dv foi, de charity et d'es
prance furent ejtonnhea par la
Chorale de l'Eglise, que secon-
dait assistance dlans les refrains
reconfortante. -
A 1'6closion de ce nouveau Ca
reme d'Haiti, temps do prihres
et de piht6. c'est encore une occa
sion nouvelle pour le bon people
de chez nous de p6leriner pen
dant ces trois jours vers la Pa
roisse de St-Joseph, pour voir de
prbs cette belle .et imposante sta
tue du CHRIST REJDEMP-
TEUR, prier et demander les grf
(Suite page 4, col. 2)


Washington et le part pris des
Etats Unis en fav"r e d'Irael
qut ont empkch6 la reallaati6n de
n'importe quel progress A la con-
certation. ,
L'Agence du Moyen-Orient re-
jetto enfin lea accusations por-,
t6es par Ie President Nixon con
tre l'Union Sovihtique et le eof-
forts de ce pays pour exploiter
la situation & son profit et ou-
ligne que I'Union Sovi6tiquein
possd pasde pas d base milltalres
dans le Proche-Orient et ne pro
fite pas des richeanes du monde


LES OBSERVATEURS
DE PEKIN ET LE MESSAGE
DE NIXON
DU CORRESPONDENT
DE I'AFP : Pierre COMPARED
IPEKIN (AFP)
Le Message sur ,L'Etat du
Mondee du Prdaident Nixon con
firm ls intentions qu'on prate
- aux Etata-Unis, depuis la repri
se des entretiens sino-americains
de Varsovie; d'8tre disposeha re
tablir la Chine Continentale dans
sea droits internationaux au
tours des proehaines annhes an
etablissant des relations norma
les avec P6kin et en acceptant
son entr6e aux Nations-Uniaa.
Tolle eat la premiere reaction


der olbsevateurs apres oavor pris
connaissance du document.
Les intetonems amricaines en
verse la Chine sont expr aies dans
le message de manire a la faois
explicit et implicit, estaLmnnt
ces memes observateura. QuanA
le Pr-iadent Am6ricain prle d'i-
nbvltable retour de la Chino dana
Ie concert des Natons cola ne
peut avoir d'autre signifcathop,
dans leur esprit, que l'accpta -
tion de I'entreu de P61dn a.x Na
-.one-Uncs D'autre part, lors
qua M. Nixon Insiste aur la neu
tralitd que Is. Etats-Unis enten
dent observer devant la querelle
sino-aovi6tiquae cia mwlq ai
lament que l'attitude doe WLhing
ton enverB P6kin dolt tre do me
me nature at au m6moe ntiveu
que son attitude avers Moacou.
La srouille persistante entire la
Chine et I'URSS apparait aUx ob
servateurs comme l'616ment 'oli
lique determinant qui a conduit
les Etats-Unis h reviser leur po
litique asiatique. Cette opposition
qui dure depuis plus do 10 ans
doit 6tre ma4ntenant analys6e par
lea experts ambrifains comma
un 616ment permanent du rapport
des Forces en Asie : Par leur
hostility r6ciproque at par leurn
differences apparemment irr6con
ciliables, la Chine et 1'U'ISS e
neutralieent r6ciproquement


AUFI DS JUS


M1lKE ROBENBERG .
Squi tnous apporte la teldtision
,t couilere par able est arrived
aveo un groups 4industriels
...Hier apres midi par le Vol 601
de la TCA sont arrives i Port-au
Prince, M. Morris cMikeb Rosen,
berg, Pr6sident du Conseil d'Ad
administration tde la'T616-Haiti, sa
femme Ruth, 1'industriel Arthur
Ph.lipps, Prsident. de l'nduntrie
pilstique A'CPH A BC sa famide
Ruth et un group d'inttressants
industries et lers feannals
M. Richard DiHck Weljbrock,
Vice-President de la :Mayflower
Security Co Inc. (grande banquet
d'investissemenis de Wall Street)
ct sa femme Linda.

M. Arthur Hotter, Prdsident.
de la Transvac Electronics Corpo
rated de New York specialis6e
dans la fabrication des systcmes
da iadar et so compagne Ellie.
M. Jim Hall, Vioce-Pt'sident
de In Transvac Electronics Corpo
ra'ed et son pouse Doria. M. RI
chard aDicks Clapp. Executi
ve> Vice-President de las Pan An
chnrgr des operations d'oitic-
mer.
M. Ralplh Logan brilliant Ing
niour do T16vision, President de
Antrol Electronics Laboratories
de NOwn York et sat fernme Nor-
ina. M. Karl Folliciti, Reprusen
tant ides ventes de Electronics Un
limited de New York et son 6pou
te Dolores.
Cr group important d'indua
tr.els am6ricaina a et6 accueilli
hier aprhs midi AI l'a6roport Fran
doia DU VALIER ,,pat l'iaduatriel
haitien, M. Andr6 Apaid, Di
recteur Ghn6ral de la T nl6-Hpnti
et le rPublic Relations Offclerr
du 1'Office National du Tourisme
et de la Propagande.
Mike Rosenborg nous dit qu'il
lea a anmenes en Hait' pour leur
fair voir lea possibilits d'investis
aemenmis clans I e pays avec le nou
veau dmveloppemeno qu'il va-pren
dro grace an programme d'infras
prueture du gouvernement (tl61
phone, e6lectrrcit6 par le barrage
de Phligare la route du Sud).
MAke none parlant de ila Tel6
Haiti nous dit quo cb sera pour -
lui unse grande satisfaction d'appor
Ler ici la telhvioan en b anc et
noir et en coiileurs par cable. Les
images arriveront par satellite.
II y aura non plus un channels
mais quatre.
Lat ttlh-,Haiti va Stre au servi
ce non seulement d'un certain pu
blic mais du gouvernemest, du
people, aver soin programme d'6-
ducationi.
Cee distingu6s visiteurs ont
pril logament, certain s A El Ran.
cho, Ics autres i la Vila Cr6ol,-.
Nous leur souheitons la bien
venue et un agreable s6iour par
mi nbus.


MERVEILLES DA.VS
nVQS SALES DE
SPECTACLES
...Les cin6philet (Ite Port-iu-
Prince seront biLe. gite? i week-
and. La otix populai- s'leevw
poor crer dans un de nI.,.ax crho
list caBelles Mer ,-ile, !
Mieseidle 1 en effet. lans nos
aalles detspectacles avec Adora-


ble Corps de D6orah au Cine Pa
amount, un drame inoubliable,
avec Carole Baker et Jean Sore4,
at ine. plhiade d'autres admira-
bles acteurs; avec Quelques dol-
lars pour Django, un Western
4tourdissant ati Rex TheAtre ave,-
Anthony Stephen, le Django
qu'on attendait at qui est arrive;
avec Que la bte meure, le sor-
met du Festival du film franuais
,''Cin' Capitol: et a.c A cour-. *
jole au Deluxe Autu Cine. dans
loquel Brigitte Bardot s'estl rve
lee une grande et belle comsidien
no dans 1'bliouissen.ent d'un
grand amour.
X X
31. HARRY I. IfAIRI'I
tExecuttve Editor,
,u Reader's Digest
...Hier apre midi le grand pin
tre arezricain Douglae Alien et sa
disgtagi6e 6pouae la Duchess- E
lizalmbet t la Rocfiefoucauli tAI-
len ont anuilli A l'a-roport I.
DUVALIUER M. Harry If. liar
per, der's Digest on sa carmanst frmi
me Mary. a seont I'leasanitvill,
New York.
Il ont pris logenient su (; ind
HStel Oloffson.
M. et Mnie Harry H. J Harler
sont parni leo anis qui ont suivi
M. et Mme Douglas Alliun te Ial
U. _
Noua leu souhaitiao l., bieu
vetue aet un asgrablc s6ijour parmi
nous.
X X x
.11. Y'VES DEFAL'ClIE'X
1'ridnt DirecLeur dtn,,,,tu
des Etablissementse l'ii,"-
de Paris parni nous
Ce matin, notre estimnable con
fr6re et ani, Mo. Jean A. M;
gloire, Dircteur du Journaloi,
diue et Directeur de l a'ltule do
Commaqrce Pigler de I Port-at.
Prince a accueilli i ti F'.,Ipo, t. -.
DUVALIER, .1. Yves UDfau
cheux, Prisident-Directeul f(Geno
ral des EtabliBsemnit PitEer tie
Paris.
I1 east en tourney dans l'Hmits-
phire. II est arrive ie matin des
Antilles FraeCai es.
t visitcra idensmis atpreoui Ita-d1,.
le de Commerce Pig:er de la Rue
Bonne Foi et plus tard il sera ra
cu par M.et Mme Jean Magloire
en leur residence Desprez-
Nous souhaitons la bienvenuo
et un agrable s6jour c-n Haiti ih
M. Yves Defaucheux.

x x x x
.E ('C1,11TE-ET'
LA OM11TESSE
FRANCESCO DE REGE
...Ce matin suont arrivhs a Port-
ati-Prince le Com'i- Francesco de
llege, ancioen Ambassadeur d-'lta-
.u-Prince, le Comte Francesco de
lie. i Port-au-Prince et sa char-
ranrtc feomte la Comtesse Eliza-
Nsetta de Rege.
Apr4s son depart d'Haiti, l'Am
bassadeur Prancesco de Rege a-
vait pris aa retraite.
Le couple vit actuelleent nh
la aJamaique, Mats en revenant
des Antilles Franqais's of il o 6th

(Suite page 4 col. 7)


Dimanche 22 F~vrier 1170 A 5, 7 h et 9 h


MMUX TUATU PRE MUINTB


Qgelques Dollas pour Django
.... 2 =:=' ..'", .


Entr6e Gdes 2.50

R6serv6e Gdes 4.00


Apres le Message de Nixon sur



"I'Etat du Monde"


LE SALVADOR SANS COMPLETE


A L'EGLISE ST. JOSEPH


.'Vlve Jesus, Vive sa Croix)

M- pa" Mme Andrie Momplaisir Pierre


I I


~-r~awlrp~-b, ,., ; .- ; ~ ,h r ;i j- ;- rr,. ~; r-i ~,sjr~l~a~~in~L -~_~LULI C~j~rr js~5~*~4diLI~~~C*I)Ib;l~*IU*Cj-LB~S*I d-~L~UCli~_P WL;~tlh(i~L~~:~h SYW~l~ii~*~U~i~~l~i~t~Lllb~~ -~C~LS~li~dBit~)U- ~hl~ia~L~L~LjCL~i~~


1


n

it
O


is



X


[

i




-~


- p Ioit


R8v6rnd Pere MaxB u t


et la leunee scoite e Wb
Pir Jacquos DlEVEilA4N


AVouos orars d1 vrat- Scout,
tial. ni mAoiuns voUta vttlllt
.t,venlr ot rwsto r dls hommano.
l).. lonmem do oartelhro, doae
ltmm 1 toi volon'A.,
Ira IHOUIhIAGUET.
M, itrouvant dan. la "M1tr.oo
o1. Amirlc.tlne on rtA dwrnier, je
r oven-i do ,New-York Unlveral
ty lloapltalt, quand Tyel LA-
FOND m'appelna u tdl6phone.
,'Algle fier d'une voix tremblan


to au bot du fll, me ditl Jac.
que,. uno mneuoYlte novrllo do
Port-su-Prince, pour tol : PAreo
Boulllagire eat mort.
Ji suit roest quelqueo socondes
pour bhn cdt(prndro cotte mou
vyia plisanterle do la part du
fitra iin6, ot, s me suls raviW6,'
an no lisant .aJmUMs iv~ la
chos,.u ausml dh4elosa- *tA' pcie
sibla. Tyel, avant do voyager, Je
l'al -salu6A l'Hospica Saint Fran
coi de Sales, iI n'avait 4u'une
affection aux youx, a Je P'al A


LES MOTS CROtSES
PROBLEM No. 469 F.


r II IlV V V vWIffr


lire
7 Abr6viation D'un au-
xilllire
8 Hablude ridileule Me-
nue momanaie
9 Lac Endrolts c6lestes
10 Petite flour ornmentale
x xx
VERTICALEMENT


nouveau renoontr6 au Minlastre
-d Frinances avant man depart.
Un guldo, raocompagnalt car la
vue avalt consld6rablement bals-
*ti nous avons ou on dialogue
oesernant soe projaes comme Au
monler I'Amile Communal; 11
comptait, me disalt-lI, our le
,oncoasw des al Mas, pour lancer
an* awppe mvac leam gaansa do
la Zone, il y avalt de grades
posaibilllit de fair du blen. Tyel
mn'lnterro'npit, pour ajou.ar: til
a eu des funirailles nationales
RBye zBye Jacques. Le aelephone
mo reforme, me laimant perplexe
Je no pouvals encaiBser seul cet
to mauvaise nouvalle. Apria l'a-
voir annonce6e ma mire qu i 6-
tait du nombre de sea *mil, J'al
form le num6ro de Jean LAVE
LANET qua le PMre Boulllaguot
avait baptis6 du surnom db
CGBIGRISp pour lui fair part
ausl de cetts triste announce,
Jean de me r6pondre (Boquo6
ranc6 non, oui Grigris, Tyel
vient de me l'apprendre, et J'ai
fertnm6 men tour. II fallait me
recueillir, car avec le R6yirend
Pere Max BOUILLAGUET, Fon
dateur et Animatour de 1'aoalen
no Troupe Scoute, Georgea
FRASSATI, s'effondre tout un
monde de souvenirs.


SI I I Comment et quand, ai-je fait
S --- I U We grand. astrit6 la connaissance de ce Pretre sym
S I I Ii Vratnant asez Ro- pathique, et franc qui rendalt
0 man-da Mary Webb jaloux certain de ses confrires
III Canaux Ne recon- de l'6poque; Etant un des amis
niOinNTAi-LMENT nut pas do mon feu pare, il l'intressait
110RIZONTALEMENT IV Presque rien Sor.e pour que Je sois un Boy-scout,
de pigeon et papa qui aimait cotte troupe
1 Habitants dun nouveau V Codle en Dauphind de jeune aux uniformed flam-
continent VI En caf6 Continent bants neufs, et dont les clairons,
2 Contentent Marque le lieu et tambours, allure altitre, fai-
3 nae Nmaniare de vendre VII Moi, deo vac-aces salt courir tout Port-au-Prince,
originals Note Petit ours -- Bout de boia donna son accord. C'est ainsi
4 Epoque Manqu6es VIII Captlvwa que, le 14 Mars de l'ann6e 1935,
65 De bins olides Cho- IX En note Fin de par encore gosse, turbulent, on uni-
ae latine ticipe Porchrie former avec mon grand foulard
Poosessif Vieille co- X Maintiennent les rones jaune, mnon chapeau anu quatre
SOLUTION No. 467 Fbosses,, au large bord confme ce-
lui de la G.D.H. a 1'6poque, mon
HORIZONALEMENT VERTICALBMENT couteau a la ceinture, trs ftier
de moi-mome, i ofaisais mon en-
1. Batterie 2. RealitO; Oc I. Bravement II. A.E.F.; tr6e a local de lArcnev 6 ot
- 3. A.F.; En; N.C. 4. Bms; Ion III. Ta; Eole; G6 IV. tous les gargons 1taient d'un en-
Aera 5. Ooto; Rip 6. M- .Tlemeen; ER V. Einstein thousiasme dilirant exieutant
16es; Vue 7. Enimte 8. Ni; VI. R.T.; Ose; Mi VII. I6na; les consignes des chefs de pa-
0116 9. Toge; Mulet 10. N6 Moud VIII. Cervelle IX. tronilles. Comme tous les enfants
rides. R.I.U.: Les X. Chapelet. de mon 8ge, j'6tais attire par la
varid.6 des foulards, violets,
blanks, jaunes, vert, rouges,
par les infirmiers, leo clairons,
S -etc. Nounes ftious tries fra de no-
re troupe qua i parcouralt lesa
A E C rues de la ville, les drapeaux cla
AVEC quant an vent: on paradait. Les
revues que nous faisions au
SCamp de Mars, on au Champ de
LA kr L r, lee Sam tdis et Dieanches
; -^ -- 2 hehsrap.im.,' msarquterit
e 4re novelle- dans niotre Sconu
S I "-' :" tbne, Ile plaant disormals dans
11e. cadre des princips de d BA
nN U i lT DEN POWELLS. Notre m6thode
H .. de travail fut amdnllorde an fur
et A mesur' que noua recevions
des livres et a tries documents
des Scouts de France, sans pour
SEN BOULETT S autant negliger la parade trms
goutae chez eHaioien.
sor Le Pare Bouillaguet devenu
B RI~er ^4 lf ~trts populaire, rayonnait dana
C'/ I M I .t les families reldguait ainsi dan.
S'ombre certain de o ee sup&-
i U rieurs. Aussi fut-il on Avril 19
i 39, transftr6 A Belladare comme
m g Cur6. Nous 6tions au Camp de
E .. I ; 'Pflques la IRiviera Froide sous
D UEL Q E S ls conduit du Scoutmostre
R aoul PIERRE LOUIS, a.sist.
It A i de Lucien CANTAVE et du PA-
SLE "a re GARDINER, quand nous en
Sfrimeo informmn naturellemant
on n'a pas voulu y croire, cola
IL PE R A 6 quivalait au sabotage d'un nou
vement de jouneasso an plain es-
sor. Ce nooat pa, poasible, se di-


COMPTES



COURANTS



loit hamn AaEfras d"tbindicolor da
env IF I ,Msin msbanque qul vods
mast M .9w LA SANUE ROYALE
DU CANADA.

U.ses =M omm wpwaKdo iza

auibs avw o & rA o Vaisld~pw.s...
gvat Ai m ~ mtow-
iosaiah 1109s111us

AuMniRnivjiAvQm~smmosrflow
C&oiu e4wpw 0 Sssb talmmm~uaomt
VC4riwtado Atoftok
".latbwdoQ 04W aufmdVSjAW







LA BANQUE ROYALE DU CANADA
krTABLIE EN HAITI DEPUI8 PLUS DE 40 ANS
,Sod&'Aoaoy o--. apta rad W 4 Pd fi ds d Rhao"?
CAN $ 3215.28.000
Pksdo 12 00 ,ocatrokkauossCamda. darn l i ~ w set
~rA mfdtkpw du Sad, bloesax a Now~Yai..Le n s so


salt-on au Camp, ol Pbre Boull-
lagfut eat Ildole do catte jounep
so asolifMa d'ld6al, los patroull-
lea do coe adoleacon. so fori-
dalent en larmes. Un solr & un
.fu do camp, 1 nous fit la sur.
prise d'une visit, on oompagnle
do sea amis, lo Dr. Joseph PER-
RIER at d'Edgard ORLANDO.
Dan son speech doe reonstance,
11 nous confthma son d6place-
ment comme Aumonler: au
camp, la consternation fuit g-a6
rale. II a fall beaucoup de per
suasion du S. M. Raoul PIR-
RE-LOUIS, IVi.I.T. Lucian CAN
TAVE, leas Pre. GARDINER et
ALERTE, des fr6res D6louls at
Doalandes VERNET, ot d'Ed-
gard ORLANDO, pour remonter
le moral des Scouts aux abois.
Tout, le Camp ce soir-li sanglo-
talt du Pcontmmtre Jusqu'au der
nlor novice, y comprise notr9 pb-
re Bouillagunt qui finit ~on
peach par eos moti m6morables
cADIEU MES BEAUX JOURSa.
I1 nous a lalwss en ob6issant h
sa vocation de pretre, il a con-
nu, & la suite divers posies & tra
verm notre pays, falsant son de-
voir sacerdotal par devoir. Ray-
mond ALPHONSE et moi allions
souvent le voir Asa Cure de Lo-
gine, pour recevoir de lui des
conalils: nous 6tionas la tote
du District de I'Ouest, comme
Commlassair, notre reaponsabilitS
d'6ducateprx at de chefs en face
de l'Amoclation des Scouts d'Hai
ti, reconnue pr le Bureau Inter
notional d Loindres et d'Utilil6
Publique par le Gouvernement
Haitien, nous obligesit A nous
d6penser pour fair Opanouir le
Scoutisme dans. le D]partemren
relevant de notre Commande-
meit. Je le ternais ausi an cou-
rant de mes projects personnel:
un 26 D oembre 1948, je lui fis
part de times fianhailles, il fallait
voir comment Aill tait content;
coela m6rite on BON GROG, di-
sait-il, nous devons ftter tes fian
caillesi. II pr6para lui-mime le
cocktail, il avait pluoieurs recet
tes de ce genre, il avait toujours
un bon mot pour dhacun, une
farce aussl. Id, e6 moin qui pou mari6 nouw
et il a tenu parole. Le 25 Mars
1950 dans son sermon a & cette
occasion, II. retraea na vie scout
a ma fiance et sa joie de binir
notre union, cela a augmanto boa
grande joie et je -m'en souvien-
drai touted ma vie. A nouveau, il
fut deplac6 de Ldogine vers une
eutre Cure, nous avons perdu
contact durant quelques anndes.
Je l'ai retrouv 6 en 1964, au mo-
ment of tl partalt pour Thiotte
tn compagkile de V.S.N., nous a-
vons eu ime court conversation


Agn xcu :CO TNNAL TRADING

EM ANULA BR *--


aves la proBoesse de me voir si-
tat retourn6 a Port-au-Prince,
le Pere Bouillaguet 6talt un
home enJer, loyal, i0 ne savait
pas dissimuler, il 6tait scout en
appliquant sans reserve les dix
articles de la loi. kVous ne devez
pas Atre comme cos girouettes
qul touIrent A tous vents, soyez
fermeni dans voa convictions...
Attachez votre char A une Otoi-
le... Aimez votre Pays, cette bon
he terre d'Haiti, elle le merite,.
Ce sont des phrases qu'il nous
rep6tait souvent. II aimait aussi
Haiti. Ne s'est-il pas fait Hai-
tien, par naturallsation? II fut
un grand Haitien, posant des
actes au benefice de son pays.
Sa journey bien remplie, il eat
rentr6 IN la mason nous laissant
uon example de courage et de fer-
mnetl dns l'acoion. Sa tfche bien
fine, 'appel scout vient de cl5-
re oa vie, il eat all en chantant,
au del 0oa Dieu D'attendl
Jacques DEVERSON.


Avis Matrimonial
Je soussign6 Michaud Renaud
avise au public en general et
au commerce en particulier n'-
tre plus responsible des actes et
actions de mon spouse nee Im-
maculee Ledoux pour cause d'a-
dultlre, en at endant qu'une ac-
tion de divorce lui eoit intent6e.
P-au-Pce. 19 F6vrier 1970
Michaud RENAUD.


Remereierents
La falnille Pin'de, ses pa-
rents et allis et amis tant d'Hai
ti qe.,de lI'traner qua lui, Qaui
tomoikn de lWa Bypathie a I'oc
casion di-ai `ort de Mr. Raap]
PINEDE enlevii a ir affection
le ler F6vrier 'dcoul&.
Ils lea pient de croire & leur
profonde gratitude.
P-au-Pce. le 17 Fevrier 1970


Invention Revolutionnaire


La plus sensationnelle MACHINE A MUSCLER inventee a ce jour
R6sout scientifiquement tous les problems de musculation.
STRONG : invention nouvelle basee sur un principle revolutionnaire, appor
te la solution scientifique et efficace A tots les problems de musculation :
CROISSANCE HARMONIEUSE, DEVELOPPEMENT PHYSIQUE, GYM
NASTIQUE D'ENTRETIEN, ESTHETIQUE FEMININE, PREPARATION
A TOUS LES SPORTS, GYMNASTIQUE CORRECTIVE, R E E D U C A
T I0 N.
STRONG : done du muscle utile et apporte rapidement harmonie et puis,
sance, force et efficaciti, resistance et souplesse, sante et maitrise de soi-
STRONG : transmetteur de force inextensible, tire sa stupefiante efficaci
t6 du principe revolutionnaire de l'auto-opposition musculaire en circuit ferme.
STRONG : indispensable A tous, s'utilise partout, sans installation : chez
soi, en voyage en plein air.
C'est aussi -le partenaire-idial, aussi bien de l'athlete et du sportif que du
s6dentaire, de la femme et de 1'enfarit.
STRONG : c'est l'appireil pour toute la famille, pour tous les ages etspour
-toute Ja 'vie. $ 18.50 0 ealeaent
N r.ur|te itntj0 101i .ova
1377 I, aCAnLSTO6M, oi-aPrimee Haiti.
=S= ^= ====ZS=- ==== _____ 1 *.11^ii .0; l


DANS NOS CINEMAS


AU CAPITOL
Jeudi a 6 h. et 8 h. 30
Vendredi a 6 h. et 8 h. 3C
JEFF
Entree Gdes 2.50 et 4.00

AU PARAMOUNT
Jeudi a 6 h. et 8 h.
CALIBRE 32
Entree Gde s2.50 et 4.00
Vendredi h 6 h. et 8 h.
L'ENFER AVANT LA MORT
Entre "Gde0 2.00 et 8.00



CENTRE CULTURE
Jeudi A 7 h. P.M.
LA PETITE VE RU
Entr6e Gde 1.20
Vendredi i 7 h. P.M.
OPERATION 67
Entree Gde 1.60

ETOILE CINE
.eudi A 6 h. 30 et 8 h. 30
(Sur demands pour la dernitre
lois)
FRUITS AMERS
Entree Gdes 1.20 et 2.00
Vendredi AL 6 h. 30 et 8 h. 30
LA NUIT DU MASSACRE
Entr6e Gdes 1.20 et 2.00

A MAGIC CINE
Jeudi h 6 h. 15 et 8 h. 16
MA COUSINE RACHEL
Entrce Gdea 1.50 et 2.50
Vendredi A 6 h. 15 et 8 h. 15
LE CIRQUE FANTASTIQUE
Entr6e Gdes 1.50 et 2.50

Drive in Cin .
Jeudi a 7 h. et 9 b.
LA LECON PARTICULIERE
Entrde 1 dollar pai' voiture
Vendredi A 7 h. et 9 ih.
CINQ MILLE- DOLLARS
SUR L' Enwrce 1 dollar par voiture


Jeudi h. 156-et 8 h.
L'OR DU SHERIFF
Entree Gde 0.60
. Vendredi A 6 h. 15 et 8 h.
LA PLAN-TE DES SINGES
Entr4e Gde 0.60

CINE STADIUM
Jeudi (En permanence)
QUATRE DOLLARS
DE VENGEANCE
Entr6e Gde 0.60


REX THEATRE
Jeudi a 6 hb. et 8 h. 30
CUSTER, L'HOMME
DE L'OUEST
Entr6e Gdes 2.00 et 8.00
Vendredi A 6 h. et 8 h. 30
KRAKATOA
Entree (des 2.50 et 4.00


AIRPORT CINE
Jeudi a 6 h. 30 et 8 h. 0
PRISONNIERE DU DESIRE
EntrSe Gdes 1.00 et 1.50
Vendredi a 6 h. 30 et 8 h. 30
LA CHOSE D'UN
AUTRE MONDE
Entree Gde 0.60. et 1.00


CINE ELDORADO
Jeudi A 6 h. et 8 h. 15
SAIPAN
Entree Gdes 1.50 et 3.00
Vendredi h 6 h. e-t 8 h. 15
LE DROIT DE NAITRE
OU MAMA DOLORES
Entree Gde, 2.50 et 4.00

De Luxe Auto Cine
Jeudi a 7 h. et 9 ih.
CHAMBRE A PART
Entr6e 1 dollar par voiture
Yendredi it 7 h. e. 9 h.
LE TEMPS DU MASSACiH
Entree I dollar, par voiture

CINE OLYMPIA
Jeudi (En permanence)
LE DEFI DE ROBIN DESIM lP].
Entrde Gde 1.00
Vendredi (En permanence)
FACE D'ANGE
Entrde Gde 0.00

CINE PALACE
Jeudi &0 6 h. et 8 h. 15
LES RELIGIEUSES
Entree Gde .00
Vendredi A 6 h. et 8 h. 15
001 DESTINATION JAMAIQUE
-Entrae Gde 1.50

MONTPARNASSE
Jeudi 1 6 h. 15 et 8 h.
LA PLANET DES SINGES
Entr6e Gde 0.60
Vendredi a 6 h. 15 et 8 h.
tUN CERCUEIL POUR
LE SHERIFF
Entr4e Gde 0.60

CIN SENEGA.
Jeudi A 6 h. 15 et 8 h. 15
LE PUITS AUX TROIS
VERITES
Entree Gdes 1.00 et 2.00
Vendredi a .6 h. 15 et 8 h. 15
LES AMANTS
'Entr6e Gde 0.60 et 1.00


HAITI REAL ESTATE


Achat Ventes -,Locationa
Box 515 A Tel 2-1889 Building Pan American
Esrgiltrez voe Terrains Maisonsa et Meublea en nos bureau
Uil .afiM e de la cInternational Association of Real Estate
rBqsaB of Chicago,.

_-- egg etes e.ueerese-es --. -rseUO -


qm==-=




-e'-r


JIUDI l.~ PU 1z~ai


)ouoir acquerir" u



n. Ne renvoyez pa;


in~mt~c.narm~.mrn4nm.ncg~-g i..; t-iq.. ,w2C ~ ~E ~K ~fl ~K


VOTRE HOROKCOPE
Par France s Drake


Cher"keein eeetioen oorroa)end!adsalccJour do estro amudvoerese
-gwloeo I"v, ente wree peourdomaina.
Droit do repe-edwotdseu hotl.e ouparhIs rlo edooe.
Propri*U KEtag Festum .Svedlete Ewalusivihd
eLk NOUVRTLLeS TS3
VENDREDI 20 FEVRIER 1970


21 MARS All 2l AVRIL (BE
.IKR : Heurouse journic. Elil
d?'pendra de votre prudence, do
ios pircautionis, de 1'expression
de votre bone volount et tie vo
irr, comprehension.
21 AVRIL All 21 MAI (TAU
REAU): La psrnsine qui est
forte intirieuremrnt te il'aaiii-
Cra pa ii la tricherie ou it h
ruse. Elle y .erait tentte. Etu -
liez bien les eircgnstances uvant
siagir u ide fairs dei suges -
22 MAl AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): Dignit, grace et in-
'eiligence v-ous aideronrit a inener
votre jeu. N'essayez pas d'obte-
nir trop tit des r6sultats mrme
de vos meilleurs efforts. La. .pa -
sience restera une grande vertu.
22 JUIN AU 23" JUILLET
(CANCER): Une paille dans l'a
ner, un bchec, peut itre, ou une
deception. Soyez aussi ferme que
vous le pourrez: les risulLats se-
ront bons et vous contrebalance-
rcz I'oppos,.tion.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION): Une attitude apathi -
,ue, le manque dintirnt (simple
:nent pace que la fin de la so-
maine arrive) dirangeraient les
avantages pricndemment acquis.
ProtCgez c s que vous avez ga -
24 ABOUT AU 2.3 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Votre touche
d'art est necessaire. Soyez prati-


Aujourd'hui

VENDREDI 20 FEVRIERI 1970
SAINT SYLVAIN

COIN DEO IHUMOUR
MLEUX QUE LES EPINARDS!
II Isut manger des 6pi -
nirds, Tolo!, explique le papa h
in garcon. C'est tris bon pour
Ia snnt6, vu que- a content beau
ouip de fer.
MaiB alors, papi Pour-
quoi qu'un mange pans nos four -
.-hetttes? C ell rontient incore
plusn!
TRACGQUE ALTERNATIVE
Quand j'ni bu, je peux pas
Iraviailler C'ent terrible, mais
v falloir 1que j'y reninee
A hoiri?
Non, Ai travailler .


I'AS EXIGEANT
ln bohiime rencontre un anmi.
Ah! Je suiH bien content d
tv vnirl Toi qui es mun mellleur
copain, tu vao bice me prater
cent francs..
Impossible, mon pauvre
vieuxl II ne m'en rest que qua-
rante jusqu'La fin du mois...
Bahl C/a ne faith rien' Tu
;n'sn devras soixante!
t EN EROSITE

Deux dames sont en train de
bavarder.
Moi, dit l'une, pour le ma-
rinage de Ia petite Martin, j'al
offer un service a tht pour dou
ze personens. Et voudos? n une
Oh! Moit, j'ai donn- une
pince a sucre qui peut fair pour
rinouante personnel !
GOUTS ET OtJLEUitS


Je voudrais un litre de
in!, decade e un grcns entrant
chez un spicier.
Du blanc ou du rouge?
Oh! N'importe C'est pour
an aveuzlet
AU COURANT ...
Dans un village, un tourist
essaye d'engager Ia conversation
avec un consommakelur.
Commoe i pleut, le sujet eat
tout trouvO...
Quel temps!, dit le tourite.
On eroiralt le deluge.
Le quoi?
Le diluge! Vous avez bien
cntendu pasrler de No*, non?
Ben ... Vous savez, ca fait
hien huit jours que j'ai pas re-
g;ard6 la television.

pharmad.im -at
le Serwe.ett suit.
J,EUDI 19 IVRI, 1970
CHEVALIER
Lalue
DU BOULEVlARD
B J J Dessaltiles


ue d1.as les questions priimordia-
hIs, lea probe leir b du foyer, les
activists d'dducatiiu. Evitez tie
porter tort i quiconque.
24 SEPTEMBIE AU 23 OC-
T'OBRE (BALANCE): Vou- pur
tirez du mauvais pied si vous
n'y prenez pus garden. Un peu d'e
aemble,, journee propice pour la
Liratiou et I'activit6 artistique.
24 OCTOBRE AUT 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Pour fair
trionipher vos idies, gagner l'ai-
de et l'approbation dnit vous a-
vez besoin, it faudra, en certain
becteurs, regarder en arriere. L'e
quilibre sera necessaire.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE): Ne
ious Ia.ncez pas sans recherches
dans des entrenrises nouvelles. no
momptez pas sur des profits a -
Sant que la triche soit achevee;
que les inevitables retards ne
vous dicouragent pas.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
tIER (CAPRICORNE): On ne
peut toujours etre ravi de tra -
vailler mais on pent estimer la.
valeur de ce que 'on faith. Le con
tentement sera un tout appri -
ciable. Journ6e faite pour P'acti-
vite.
21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): Souve -
nez vous du'-pouvoir d'une1r6-
ponse aimable, d'une voix doace.
Vous risquez d'etre distrait mais
si vous vous concentrez sur vos
obiectifs. votre esDrit de decision
vous fera. vaincre.
20 FEVRIER A U 20 MARS
IPOISSONS): Ayez une main 1
gere. ReflUchissez a vos plans et
a vos projects. De belles influen-
ces astrales stimulent votre oc-
tivitk.
SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous Otes extrAmement
ambitieux et confiant. L'mchec
'une entreprin iic diminue ja-
mais votre enthounsiame main n-
riot plutot comme un stimulant.
pour nmbliorer la quality de von
efforts el vous pousser vers des
iuts plus lev6s. Votic belle in-
tuition, qui constitue pour vous
presque un caixibme sense, vous
dit quand vous devez prendre
d'importantoe decisions. Ce don.
combin,- h votre divelisiti, vous
vsnduira h Ito brands aucek.
'ous aten toujours sociable. coin
prihensnif, d'esprit profond6ment
liumnin. mnain vos sympathies nru
s,'nt voun 6garer i vous lie fai-
tea nsa travailler votre ,aitl ra
;rsise.


RENE COLES
LAT UE


Le Champion du beau tet-
meat annonoe A coax qui apr-
tent poor EMuope, le UBA, on
1. wanda, qti'll t rewma din
Canda et de Etats UTnis Tee
une teeldmique modwrne *t ofre,
qu'fl est e outre Il Soul capable
dq confectionner un mauteau
dM5yler qui solt a la mode dane
lea diffirentee Capitales do mason
de.
Ile trouveront Ogelement dee
coatume et des L a t -
cnoix ju4icleux d tmue d
les elahts prfrmt hla ep*
sur mefre.
Une visit.* d vo part aim
pose de touted sa6iew t6, ,Mt
lur s lea Ea*, .
Laelu en fte de la Noselata
re Apoetoliquea


Au Canada, pour dcvonir Pro
mier Ministre sur le plan fddd-
ral ou au niveau provincial, it
faut d'abord itre Ddpute lXUa.
tal ou Diputd Provincial, eommen,
on I'a vu.
Aux. Etats Unis, cetLe conai-
tion n'eWiste pas. Si le democrat
Lyndon B. Johnson avait 1te par
lamentaire (Sinateur) avant de
devenir Prdsident des Etata Unis,
pa contre, Vlactuel Prdsident,
Monsiewr Richard Nixon, idait
tun vsiple particulier avanl siI
loction comme chef d'Etat. Leu
ddleguas spublicains l'aivaiet
hoisia, quelqnes nwis smilemer.t
avant la bataille ilectorale 4,
1968, come candidate a la itt-
sidesre.
xxxX
L Andy Ettni Unis, John F. Ken
nsedV avait comment une expa-
riewn de La Jeusease au Pouvoir,
mais le dranme qui abreyea sa a'te
1e lui a pas.laiiss le tonps d'es-
savir do fair tomber la thiorie
de Platon.
Naturallement, on notre siecle
de robots, les scvnoputers> rem-
placent souvent t'eepdrienoe. Le
Cid affirnmat djd qua la valewur
W'attete point le nombre des an
nies...
Eternelle queralle des Anciens
et des Moderes I
Le Premier Ministre Fidiral
du Dominion, le Canadnii Fran


gais Pierre Trudeau, un doe p us
fownuo edlibataires du monave,
tier4 d ce quo Ion connaisoe Ba
passion pour lea femmes ot a su
exploiter, tfors do la ampagne d-
lectorale, sa reputation de beau
gargon et de Don Juan. Le Soleil
de Qudbec, du So janvior 1970, re
produit la potographie doe la chav
tewse amndricaine Bwrbara Strei-
sand apris ea visit au Parle-
mwent Fdddral d'Ottawa come iv
vitde spciale du brilliant Pierre
nveo qui ells avait passed la soi-
ree prdeddemnte darer. Elle eat
midne restoe, aprea la visits, sou
ligne le journal, environ une de-
mbi-heure dane son bureau...
II est vrai quo Monsieur Tru-
deau vient d'avoir cinquants ans,
ce qui no dirote pan ute eotri ne
jeoveave.
xxxx

Robert Bourassa, quo ls Parti
Liberal du Quibec, allied au Par-
ti Liberal Fidiral de P. Trudeau,
vient do designer conmie Leader
dans la Province, n'a que Trente
Six ano.
Avocat et eoonwmisto, It a vou
is, selon LE SOLEIL, donner
tl'image de la jeunesse, de o'ef-
ficavite, du came et de l'assurarn
Un journal anglophone de To
ronto dans une de sea caricatu-
res politiques, a prisenti Houras


Tournant u1e loi qui interdit aux daunemiues nues les bars
do Sacramento, Californie, Sue Itaines de 2S ans, davse do
vant une camera pour permel tre aux clients do a ivre i la
tiliviion sen e solutions an bar.
-- _________ ^ -


La Banque Populaire

Colombo Haitienne


AVIS
La BANQUE POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE a le
plaisir de remercier see nombreux et fiddles Clilets on Compte
d'Epargne et le Public en g6n6ral de la grande confiance qu'ils
lui ont toujours t6moignie. Elle lea informed qu'll a 6tW solennel-
lement procede au Tirage Traditionnel do la M ag nifique u
eDATSUN DE LUXE 1600 Modile 1970, offerte gracieusement
en PRIME.
Le tirage a eu lieu a I'Auditoriu)t du Petit S6minaire Collge
St-Martial, le Samedi 81 Janvier 1970, a 10 Hres, AM, en pr6-
sence du REVEREND PERE JOSEPH ATTIS, Sup6rieur du
S6minaire du Notaire ME. MAURICE AVIN, dev Membres du
Haut Personnel de la BPOH et du Public.
C'est le Carnet d'Epargne correspondent an No: 28585 ildtenus
par Monsieur JEAN CHEVRY (artisan) demourant a Carre-
four-Feuilles que la Chance a favoring# cette fois-ci.
.La Direction de la BANQUET POPULAIRE COLOMBO-HAI- -
TIENNE Prisente sea Chaleureux compliments h PlReureux Ga-i
gnant. Elle proflte de cotte occasion pour demander an Public
et A *es fid elD BDposant en COMPTE D'EPARGNE, de sur-
veoller la prochaine announce d ci es nouvellee PRIMES.
Continues done avec la meme conflane a lfaire fruotitieT vos
Economlee a votre BANQUE COLOMBO et a maintenir toujours
le mme. Solde MINIMUM. qui vous permettra de particlper an
prochain tirage.
BANQUE POPULAIRE COLQMBO-HAITIENNE
LA BANQUE DU PEOPLE HAmTIEN.
4 Or.
pma ~ ~ ~ ~ ~ i !7 1, (=4 p4q


sa oomme une compete. Certes tel-
le Wee compete, le nouveau chef
eat venu d'un coup au premier
plan.
Maiolees oomtes e'er. vont aus
si rapidement qu'elles sont "ve-
nues, alors quo leas satellites con
tinuent a turner autour d'un an
tre de prenlitre grandeur. Jeu-
ne, nmais n'ayant pas doe uccl s
Idminins connus, Robert pourra-
t-il dire, osr le plan provincial,
le satellite du brilliant Pierre ?
Charles Fernand PRESSOIR.


AVIS
Marque : Ford Comet Caliente
Module : 1966
Pour toue renseigpemente, s'a
dresser ha 'Ai6bassade du Cana-
da, Pont Pradel, Bois-Verna.
Phone : 6-0091 et 6-8451


VOsuhm eepo Vee
D Mbfl'flbhvown~ha~n ,'ia~ug


En Angleterre, o'est la phrase
tNous ne pouvons pas plus iious
disefigager de l'Europe que de
I Alaskas qui retient attention.
Mais c'est Israel qui est le plus
prolixe uans l'expression de sa
R-atisfaction nutamment en ee qni
conccrnc l'urgente necessity de
restaurer le cestez-le-feu et l'af-
irnmation .que le teo.aps eat pas-
sd oia les grades Natiofis pou-

Avis Matrimonial
Je soussigni Francis R6volus,
Lailleur proprtataire demeurant
et domcilii a Port-au-Prince,
identify' au No. 25750CC declare
au commerce en g6inral et au
"public en particulier, tant a la
Capital et en province n'mLre
plus responasable dee sactes et ac-
tions de 'mon spouse n6e Ismelia.
Charles pour cause grave et in-
jures en public, et abandon du
toit marital, une action en divor
ce sera intentie centre elle.
P-au-Pce. 18 Fivrier 1970
Francis REVOLUS.


(Suite de la ltre page)
vaient dieter leur volonte aux pe
tites. Le passage oh M. Nixon re
proche a i'URSS de manquer d'es
prit conatrucLif au Proche 0-
rient et de s'assurer la pr6domi-
nanle dans cette region, rencon-
Lre les vues de lel Aviv.
Au delit de ces perspectives g6
..6rales, la degradation de la si-
tus.tion au Proche Orient re-
quiert dvis measures urgentes.
M. Gunner Jarring ine repren
-ra pas poair instant sa mission
de mndialteur de I'ONU au Moyen
Orient, a tnnciinc6 ce miatin M.
Thant qui s'est entretenu hier
avec M. Jarring.
Les consultations quatre con
inucnt il est vrai. Cependant
craque jour apporte un novel
eliment de trouble.
La tension en Jordanie qui,
lii croyait 4ecartie par les cri-
cessions faites par le Roi iTua-
,iein aux Fedayin, a covnu uin r
gain cette nuit. Les llindis de
i'Armie jordanienne ont encercle
&mman et les Fedayin se sont
naussitot mis en 6tat d'alorte.
D'autre part ics terroriates pa


ksetiniens font de nouveau parler
d'eux et c'est une fois encore A
Munich. La police bavaroie array
tait hier trois arabas porteurs
t'armax venu s board d'an avion
yougoalave. Ila viennent d'avouer
qu'lls. talent venus ddtourner
un apparel de la Compagnie IN-
rakHenne. El Al.
LE PRINCE DE GALLES
DANS LA LONDRES, (AFP)
Le prince de Galles va server
sans ia Royal Navy aprbe avoir
termin a son entrainement de pi-
lote dann la RAF, annonce-t-on.
offitiellsii-mnt, aujourd'hlul, 1
Palais de Buckinkham.
Le Prince, qui a vingt' t un
ans, quitters I'universit6 de Canm
;)ridge en Juin prochain.

DECES DU JOUR
Mme Ernst Ewald 8. 5 ans
Eddy Adam ........ 9 moni
Chrislaine Jolibos 2.4 ans
Augustin Auguste..... 82 ans
Rose Marie Sanon...... 19 an.
Anth6nor Marceille ...... ans


Auto et M6canique S. A.


Rue du Peuple 178


Distributeurs exclusifs pour Haiti des Camions,

Camionnettes et Voitures Bellett de la celkbre firme

japonais :











I suzu


La Florian 1600IGOOcc



La FLORIAN 1600 cc, module de luxe ou module camionnette qai a batta tons les
records de security, d'edaurance et de comfort. Son levier an sol permbet une prise
directed qaet arantit la rapidite des changements de vitesse. La FLORIAN 1600o cc est
plus spacieuse, plus luxuease et offre une plus grande visibility que n'importe
uelle voiture de sa classes. La FLORIAN 1600 cc vient dqaipEe as choix d'un siege
unique 6d 'avant on de sieges sport separes

UNE VOITURE FABRIJUEE POUR SATISFAIRE TOUTES VOS EXIGENCES





Les Bandes Dessinees du ANouvelIiste,

Blondie


ne alors



s a demain. .




R. H. CARLSTROEM

Rue Bonne Foi, 21




, La Vie Internationale


D(e to d a re pa
(Suite de la l1re page)


1 ,-j~"i: ; .,..~~~~-Y:~ ::i:~I`:-:~:__~_ ,__,:~____ __,_~_~_.__,1;: ;~,.~_~:-~~~;:_ ~~


mm -- -m-m',uYY Y~~ Ymm YIIII


ILI


I I ,


L


. u. m U


ire=


I


./^--1tijl|lt^^,:


--









?AOE 4 ~1e NOVYXaUDIUs


-if--


"01iMANIF -
,!A N I JA NE


VASAICO Uhf

Ito (APP)l


.I <ionl tnt i footballl de
Io'siniHtilrt t Is t ihal lllf a Itn utI t
sIt li t' sI .1 oht'l, li s'pot l n
ftmlwinoent dvnant I'1qulpo du
('Cluib 'nIttco dsl (ntIlia par Itsux
'util iA brin. I romitotlns quil,
ldinst ot s dornir si '6tnlint incll-
ni i davnt I'extrtordlnaire 6qul-
lie' lit i lian sore do quaitro Ai tin, till-
geit cnt conttrm Vscotoutes bot
vstlittes,. Stinltrantu, Dobrin,
Dlknlocaque ei Lucescu. DIas le
d6lbutl du tatch, on as rendit
.olnpts1lo que Vaisco n'6tlit pas de
nillel doiant mon adoversilre. Les
roumlins somnibllrent toutefois
d'abord pls intbr'ssoda i 6tudier
le jou de Vasco et la pretniire
nli-tclpt so ter'niinn sans but. A
in dix-septi6mo minute toutefois,
It numnro onz0 des brAsiliens,
Tino, savit r6ussi A dribler trois
adversaires et au moment oh it
ua pr6pnrait A cfusillcr> Radu-
camanu, it fut envoy6 A tcrre
par 'arri,-ro. Ties lui-mgme,
sharg, do shooter le penalty,
Caspilln lamnntablement la seule
chance qu'out le Vasco de mar-
quer.
s's lit reprise les rou'mains,
oaynnt hien enti lit faiblesme de
I'aldveorsirc. so lIncerent A 1'at-
nlquo 't l'6quipo br6silionne fut
.domin6c: los arri6res ne s'enten
slloit pan nvoc les otants laI
rinsunntisimco minute, sur unet
destientr ilc dtouts 1'6quipe amor


,t'A pur t-b.troordlinloa mStm
roanu. lumnitra 1no pincn 1 la Is l-
In au fondu doe loi da Andrnda
di'uni mltre coup do tate. A pr1
tir do IA, lea routainl fureir
Iprntlqu titt l lesubls A1 occupor
io tolrraini du M orcnl ao at lI
quatre viigt dauxltinoa minute,
Nongui, uprtit un ruenarlquiall
travel poriontnl do Luicoscu, nl.
gin avc qune fac llit uxtraordil-
nalre 1e deuxlstmoe at dernler but
de, rou6nlina

Coupe Pradel
Avant-hierr I'ExcIsht nit abtto
i Has Arlittbnito |)ir 2 butst A


A I'Eglise de
(Suitey
cos n16cessit'-s a l aa vie etuS anr-
lu ...
De mo6ne que la torre se fait
d6sertique en I'abscnco d'eau, Is
court hunlmaln so desaaisoche, se cro
caliseo sans le, secours de la pri6
re... Qu'Ln ce Nouveau CAREME
de 1970, naou soyons encore plus
nombreux proclamer le RE
GNE ct la VICTOI.RE du
C HRfST RIBDEMPTEUR sur
le monde.. Que JESUS-CHRIST
suivi par nous sur le OHEMIN
de la OROIX soit la PORTE de
notre ESPERANCE, le PILIER
do notre FOI, la BARQUE de SE
COURSE A nos INTEMPERIES
Ct le GUIDE Perpudtol h, notre
CHARITY.
Port-au-Prince, le 18 F6vrier
1970
Mmnl. Andr(w Momplnisir Pier-
re.


REX- THEATRE

Dirnanche 22 Fevrier 1970, a 5 H.. 7 H. et 9 H.

QUELQUES DOLLARS POUR DJANGO

Avec : Anthony STEPHEN


Un Western Europeen trou6 de fureur et de
violence, perci de coups durs et de directs sau-
va fes. ,
Entree Gdes 2.50 et 4.00


VIVE ATmTiO I
EN ISRAEL I
(Sulic)
tl ea t *ha ll- Ell I'ruue lo t l i'jiit etiqinltt liiiatlinlants lir0
fola nIu imlvwir A nmian II eo
rsl'lnt 1plum |riu ilslilM at plu i r-ie
Ihlat i qui'll noi le nont ujour-
d'hul a0's qlu'lls ni'ont rion A
pordro. Gelta 6coloe nolltno allsi
usl'S Ion'gue 1c&.inco laa cr6atloun
d'un 1I>t l'ulcstlnlelloi on Jordia-
l oft ltard fliralt m plix
liav'r IoI e. it obtlendlralt. en 6-
cliunie uune hinportanto niartle' do
ClsJordnii constltu la meoll-
leurrn chance do la pair.
II cat impossible do dire laquol
Ie des dourx colen nuralt Ia dessus
at tout d6pendra do nombroux
fncteurs inmpr6vlsibles.
Notront enfin quo lea mall
lours experts on questions arabes
d'Isrel estiment quo si Ie Roi
eat d6cldi6 prendro des risques.
lea 00.000 hommos do son armbe
et routes ses forces de s curite
n'auratent pan trop de difficult6s
A briser les 15.000 connmaindos.
Mai le Roi perdrait alors aa ri
'ut'ation do lender nationaliste
arabe u laauelle il talent tant. at
sa vie anaussi courralt les plus gra
vyes daners.


Manifestations dans
plusieurs villes
americaines
NEW YORK (AFP) -
DOT manifestations dans plu-
sieurs villes des Etats-Unis ont
siuivi 1'nnonce, hier aprbs-midi,
des verdicts rendus dana la jour
nde con.re cinq des sept person-
nes poursuivies it Chicago pour
incitations h la violence pendant
It convention du parti democrat
en 196(18.
A New-York, une march sur
sTimes Square par 2.200 person
nes rLunies it Manhattan a at
annulie. de forms d6tachements
de police ayant pris position
dans lea rues 'ovoisinant la gran
de place New-Yorkaise. Lea ma-
nifestants protestaient non seule
ment con.re les verdicts de Chi-
cago noais aussi contrea e procrs,
A New York, de treize membres
de l'organisation des pantheres
noires.
A Ann Arbor, dans le Michigan,
la police a disperse A coups de
matraque enviror 1.800 person-
nes pour la plupart des 6tudiants
de.l'Universi.s, et a procddi A 5
arrestations.
Trois personnel ont et arrA-
tAes a Lawrence dans le Kansas
oil une cinquantaine de manifes-
tants avaient envahi le Palais de
Justice, brisant des vitres et ba-
digeonnan les murs.
Le Palais de Justice d'lowa
City, dans 'Ilowa, a 6galement
6te envahi mercredi mais les ma
nifestants se sont retires pr6ci-
pitam'mene lorsqu'un Juge est
apparua en. robe et toque et lea
a menacds de les condamner aur
le champ A des pines de prison
Dour outrages a la Magistrature,
arabe. Israel et les Etabs Unis,
conclut I'agence, rip&tent depuis
plusieurs anncies que l'Union So-
vietique ne cherche qu'A exploi-
ter la situation a son profit, qu'on
nous dise alors une bonne fois
pour routes comment elle s'y
prend.


Les Productions Artistiques Rene Marini
Pr6seenten
Sous Le Haut patronage de la PAA de la Jamalque.
RAE NASRALLA
et son group du
SHERATON KINGSTON


TOMORROW'S CHILDREN /
SKA OALtPSO JAZZ.
Vendredi 20 F6vrier 1970 au Shango -a IBO-LELE
Samedi 21 F6vrier 1970 h CABANE CHOUCOUNE.
C00H0 PUBLICITY


Preste e*I pays
de I'st
A LA DECISION DE M. ,,
BRAND 11 B IE t,,NDR i' f
A BItLINN-STS .
iA, rdieos ot la presto do<
pays do I'iEt unt r4agl d'uno ma-
nibro r6sorv6o malh piltlvc,
dana l'enmmble, & la d6o lon du
chancellor Ouest-Allemand Wil-
ly Brandt d sno rondro, fin Mars,
on Allomnagno d l'Emt.
MoCou set la sonlil Ospitalo
Eit-Europ6anno & no pas avoir
comment Jusqu'A pr6aont la r6-
pones de M. Braridt &ot hotio-'
logue Eat Allomand M. Wilit
Stoph. L'Agence borne, 'mercredl soir, I annon,
cer la nouvelle dans une court
d6p6che, en Be r6f6rant A l'Agen
co Est-Allemando A. D. N. maim,
mip A part le brof commentaire
de l'Agence officielle de Berlin-
Eat, qui avbit estim6 que le
chancelier f6d6ral cherchait A
6lider les propositions de M.
Walter Ulbricht en adremsant
son message it M. Willy Stoph,
les radios des autres Capitaleos
du monde oocialiste ont accueilli
1'6v6nem~nt favorablement.
Radio Varsovie : le me age
du chancelier Willy Brandt Auna
titue un pas en avant. Cepen-
dant, d'autres pas doivent encore
6tre accomplish pour que les re-
lations entire lea deux Etats alle
mands deviennent nor'males.
Le journal de Varsovie cDzien
nik Ludowyo c&rivait de son c6-
t6 co matin: il no fait pas de
doute que ce sent les entretiens
a Moscou, A Varsovie et h Ber-
lin qui, dans leur ensemblet, dA-
termineront la normalisation pro
gressive des relations avec la
R6publique F6d6rale Allemande.
x x x x


Notre cliche done un apergu de la DANSE DES BATONS. Cette danse d6montre cc que savent tous les hommes de race noire, h sia


voir que l'on n'a pas besoin


Radio-Prague : la decision du Souvent on volt ici des enf
gouvernement de Bonn, constitue En Afrique on danse en
un 6v6nement politique impor- A DANSE DES BATONS
tant. Le faith quo, M. Walter LA DANSE DES A NS
Scheel, Ministre Ouest-allemand musique.
des Affaires Etrang6res n'accom Cette dauge composera un
pagnera pas le ehaneelier A Bar
lin-Ect, sera utilise par Bonn ISHANGI prisentera SAMED
pour affirmer sa these, salon la-
quelle l'Allemagne de l'Bat nest
pas un pays stranger pour la
Rispublique Federale, et que lea
relations entro les deux Etats
allesmands ont un caractere sp&-
..iaL Isddcind Violentes.
Radio-Sofia : lao decision de
Bonn peut Stre conaid6ree coram-
me positive. Elle ne signifies pour les
tant pas un changement radical
dans le point de vue du gouver- a la Conference de
nement de Bonn, mais elle expri-
me une plus grande souplease.
Radio-Belgrade : guelque cho- PARIS, (AFP)
se a boug6 dans les relations en-
tre les deux Etats allemands. La Les Etats-Un s out mend
decision de Bonn signifie inddnia 111nent au Sud Vietnam
blement la reconnaissance des guerre chimique sur une Ach
realitas auropiennes. sans pr6c6dent dans la ann
de la guerre, a dit madame
E'fllftu'*'s de M^decine yen Thi Binh, Minmstie des
Etudes de M decline fairest Etra-ngres du GRP.,
en France vrant les ddbats A la 55
L'AttaabtCulturel el de Coop&- seance plnibre de la confern
cation Technique pres l'Ambas- du Vietnam, ce matifi. En
,aide de France a Port-au-Prince ans, 43% des terr ecultivable
uous prie d'inserer ce qui suit : 44% des forts ont et6 atteint
Lesa tdiantsi fragains ou hai- pres de 1.300.000 personnel
liens quia formeut l project de oxiqu6es.
'inscrire en OcLobre 1970 dans
;ie Faculte de Mddecine d'une Ce n'est pas seulement un
Univursit6 franqaise, qu'i:s s.oient ,socide, c'est un crime de bio
oau non candiants it uiU bourse, e'est it dire la destruction de
ant. avis6s qu'ils devrout avant te possibility de vie, a renc
Ic ler Juin s'adresscr par lettre le dil16u6 d'Hanoi, M. Ngs
recommand6e au Secretariat de Minh Vy.
I.I Faculte de M16decine a.upr s-
rle liaquelle ils dlsirent poursui- s1c Ministre Xuan Thuy, a e
re deos 6tudes, fin d L sclliciter get boycott la aonidrcnce
l'envol d'un dossier d'inscription. In 20eme fois consecutive.
Pass6e cette date, I'immatricu
nation ne sera admise qu'en fone- En outre, la d61gation du
lion des places reatant diapoui- i diffuse un document dicri
biss ivoc les detaills horrifiants
atrocit6s comnicn ispar les 1
fHUSSEIN NE PENSE PASS smriraine,, Sud-Vit
A ABDIQUER pes lImricaines,, Sud-Vie
A ABDN (QUAF icnnes et surtout, Sad-Col
AMMAN (AFP) ncs au cours de l'op6ration
A aucun moment Hussein n'a pen iema nida la province de t
sO une second a ibd quer, a d6- n ser slafn I 19proi9 : 8t
klar6 h I'Agence France Presse aNwnila fin do 1919 80
M. Zeld Rifa, CIef du Cabinet vils massars, surtout desil
itoyal. Toutes les nouvelles di t]t tes, des enfant ett de s vicil
s6es par l'ennemi it ce sujet, a-t et sds contained de csts.
il prcis, sonLt d6nues ic de tout Mais, a r6pliqu6 le de16gu
fondement. Elles sont destines Saigon,l'ambassadeur Pham
uniquement A porter atteinte au '.am, rien que pour I'annie1
tr6ne de Jordanie et A son Roi, prbs de 30.000 civil ont
DECES sus, ble-sc'sa ou kidniuapp6s,
E E i:es des acted dle terrorisine
Does Gonalves, nous est parve- pstr6s par des d gents conirs
nue la triste nouvelle de la mort te. Et ce ne sont pas des a
ide Mme Thiel PHILOGENE, nte
Bernadette DENERVILLE, dr6c6
use dans la nuit du 18 flcrier en
tours.
deuil. artikuli6rement son 6poux Au Compte Goutte
Me Thiel PHILOGENE, son fri- (Suite)
r- Me Vianney DENERVILLE autre thiorlo.
et Mme. Au mois d'Aoit 1t76, -au Con
Aux families : Philogone, De- des Anthropologues allemi
oerville, Belnaud, Pluviose, t il fut question des cranes
Fort, Noel, Agnant et A tous les historiques allemands. Le
parents, allies et amis que 'ce Shaafhaussn prktendit alors a
deuil afflige, nous pr6senitons Ataient des criines africains:
nos condol6ance 6mues. vrt ainsi la vole A une lh6or
Les funArailles de la regrettle thnologique. savoir que toute
Mme Thiel PHILOGENE seront nmanit descendrait de la rat
chanties ce jeudi 19 fivreir A fricaine.
4 heures n. m. en la cath6drale Jolie question!...
des GorJives. I
.onn.ives. -, Certain autres pensent`
hommeme est apparu suiee
SAU MONDE CHIC.' ent ou simultan6ment en
Saiait toujours l'heureus pe, en Afrique, en Asie...
occasion, cell d'annoncer ,' Pour notre part, il est plu
p se le able que l'humanit6 drive
a prestigieuse client ar- souche commune. d'un tronc
riv6e des articles suivants: mun, qui, si l'on veut bien,
tius franai pour robes, tre norn Adam (le pr
etissus frangats pour ropes, home, selbn la Bible). E
broderie, batiste, linon, opal,' sans, on pourrait croire que l
toile de fil unle et imprime, critures ont devanc6 les conclus
tergal, toile de fil A drp etc. de science co oine.
sans oublier des pyjamnas Mais comment lea races h
sn oubner de psont-elles forms?
pour enfante, oreillers, et
draps do toutes les dimen- Cest 1A une question que
toire semble, A elle seatk, is
sione sante A creuser, puisque, it
Et c'est superflu de vous y 'r6fliehir, lea dIlfrencet
plogiques quo Y on constate
parler de ces confections et tre les grands groupes ethnic
articles pour BEBES. de I'humanite s'ltaient ffee
Pas de joll b6b6 s'il In bien longtemps avant lIhisto
s'habille pas Raymond PHILOOTETE
AU MON CHIC
Rue ,duMagasin de l'Etat
9. LIBEZ

LE NOUVBLLISTE-


de musique, ni 'm6me do tambour pour danger.
ants marcher dans la rue en esquissant un pas de danse, sur un air qu'ils fredonnent dans leur eceur.
certaines occasions lors d'un marriage, d'un d6cbi d'une naissance, car la dance a toujours une signification.
est une dance sp6ciale, don't le rythme est marque par l'6cho des bAtons sur le sol et qui s'execute sans

des numcros du spectacle que la Troupe des Danseurs Africains sous la direction du Chef de group Razak
I A 6 heures et A 9 heures au CAPITOL.
Entrde : $ 1.oo et $ 2.oo


critiques entire


Parties

paix sur le Vietnam


et
une
helle
ales
Ngu
af-
ou-
tme
ence
sept
es et
ts et
in-

ge-
cide,
tou
cheri
uyen

n ef
pour

GRP
cant

trou-
etnr.-
lion.
tigre
lang
0 ci-
fesn-
laeds

c6 de
Dang

6ti
viuti

gcu i
gisse


s

ngres
hands,
s pr6
Dr.
u'ils
il ou
ie e-
ce a-



r que
save
Euro

s pro
d'une
coam
peut
emler-
n ce
lea E
siona

uknnai


smpis


en
blues
tuAes
aire.


.ents individuals, mais 1'expres
Lion meme d'une politique.
Autre thbme de protestations
riciproques : escalade de la
guerre au Laos letsam6ricains
multiplient leurs bombardements
elt diligent les operations des trou
pes ,de Vientianc. Ils vculent 6-
tendre la guerre A toute la P&-
ninsule indochino!se, disent Ha-
noi et le GRP. A quoi le d61igu6
de Saigon tspund : ce sont 50.
000 suldats Nord Vietnamiens
qui ont violA le territoire Laotien
et 16.000 d'entre euxr mnent les
operations en course dans la plain
ne des Jarres.
Contrairement i laI coutume.
;a delegation am6ricaine n'a pas
public de lexte de iscours de
.an reprlsentant Mr. Phifip Hi-
bib, maisua aninonc6 u'uin con-
muniqua serait diffuse. Aucunoe
explication de cette d,'.s..iotn n'
encore 6td fouride.



LE SALVADOR
SANS COMPLEX
(Suite)
o N GROUP EQPILIBIRE


AU FIL DES JOURS

(Suite)


passer quelques jours avec des a
mis il n'a pas pu s'empeiher de
s'arreter ici pour deux ou trois
jours.
Le Comte et la Contesse de Re
ge ont ete accueills ce martin a
l'adoport Frangois DUVALIER
par I'Ambassacleur dItalie, le
Comte Adorni Bracesi, M. et Ma
dame Ceriano, M. Ludovico 'Pa
ce, Mane Andr&e Hyppolite 6pou
se 4u Chef du Protocole, 1'Ambas
sadeur. Ren6 Hyppeflte, M. et M
dame Georges Ho6aux. Mana-
gers du Sans Soucir Hotel.
Nous leur souhaitons la bien
venue! --
xxx x
NICK LYNN
Press Matrager d'Air France
arrivrd avec d'iinportant
visiteura
...Hier apres midi par le Vol de
la TCA est arrive A Port-au
Prince, notre excellent confrere ct
ami americain Nicholas 'Nick
Lynn, Directeur du Service de
Prisse d'Air France a New
York.
Nick est aocompagn 6 de Bene
di't Coleman de Londres, Jolui
Durand de New York et Robert
Dietrioh de New York.
Ben Coleman eat un jeune el
lalentueux couturier de Londres.
11 ust t'associ6 du fameux Eric
Joy (23 Old Burlingston Street.
Londres, W. 1.) qui a dit quo
tSeul un home qui peut cou
per (tailler) et confoctionner a
l'autorit6 voulue pour dessmtiar.
I'haihilet6 ,d'E ric Joy a 6t6 d6


D'ail!eurs, affirme Bundi, no- .... vlo "ez "-n-ys of- v-l,
tre group eat beaucoup plus s'- Row. E. Haris & Sons of W. I.
quilibre qu'il n apparait. Je di- et Worth & Riley. 11a 616 le cer
isi mame qu'il est le plus blcan ude qttr pie. resl a stinises
Le deg quatre. La Mexique joue vau Bdes q tre le foa ndatesti
un football assez similaire au no M. Fish. Et maintenant devuis
tre : tout comnie nous, elle pos- une anni il consacre son talent
hi-de une bonne sifenss en line, A donner des consultations dans la
avec ues arriercs solides et rapi- mada masculine aux grades mai
ls qui pratiquent efficacement sons do confection tells que
ba relance du jen l t Ides a.ttn- art, Schaffner et Marx et Tras
quanta dotes d'une bonne vitesse ntrnatoanal et a Berty'x son nou
d'ex6cution, mais, contrairement u et btAs achalande atelier de
nux avants azt lues par trp nature d Old Burlnton Street.
individualists, los notres evo- [ar ea
luent d'une maniere plus homo- Londrae.
rgne sans computer le fait que ce Sea principaux clients se trouvent
sont tous des cfrappeurs qua n'i dan lse Who's Who. Ce oont le
fectionnent de tirer seehemint et Marquis de Londonderry; le 'Mar
puissamment sous pratiquement quis, de Hartington; Lord Li
tous les angles mc me lea plus chfield, reoonnu par vote com-
fermis. Nous craif.nons davanta me r'un des hommaes les mieux
re les Bsles qui, un peu com- haWlll6s de Grande Bretagne;
'ue' nous, font figure outsiderss. Lord Beaumont de Whitlay; le
Van Hin.st et ses coequipiers oant Comte de Gawdor; Jacide Stewart
'a r6putaliion do. former une for Yul Brynner; LAberace t Rod
nation sde chocs qui ne s'embar Taylor dans son dernier film The
resse gubre de fioritures dans Man Who had Dower over women
son jcu et qui est toujours physi Bien qua Bric Joy croit qu'un
uerment bien conditionnae. Mats bon desainateur conturt=Br no de
J. crains pour les Belges le han nit gas cherchr la mode, il dO
dicap de la haute altitude, un d veloppe p nne grande influence
savantage qui ne nous concern avea sa line militaire dans ses
pas. (Le Salvador, pays monta- aiax es c.rnatiobn' qui present
trneux par excellence se troupe nsi t na* e tres masculin et
Lit A In messe altitude quo Mexi estrmenvent oonfortable. Et E
co). Quant A l'URSS, elle ne ric Joy do dire A proposes de cette
nsus effraye guere. En Coupe du nouvelle ligne dans la mode mas
Monde, les Soviltiques, qui posse cultne... L'arnme I'a troCuve trss
ldent pourtant une des meiilleures pratique pour combattre durant
i-u'pes du monOi;', jouent tou- la guerre at c'est pourquoi je pen
ours ponr une raison ou une su se qu'il est. convenable a
ire. en dessous de leur reelle vt thommne d'action d'aujourd'hui.
piur. Je no vois pas pourquoil i Les costumes de Issa El Saiph
,n serait diff6remment cette for's. (Gallery Issa, 17 Avenue du Chi
Pour vous rsumeor la situation I) et d'Alvin A. Seitz, Propritai
dans ce groupe oA). ie pense oue re du fameux Grand Hotel Oloff
nous avons une excellent chan- eonsont confectionnAs par Erie
'te nons classes au moanns h l Joy et Ben Colmanu, 23 Old Bur
diuxisme place.o lingtan, Strmit, London, W. I.
M. John Dsaoand est de la ri
Continuant d'analyaer les dou Mho fanle, hiritibre de Kodak.
ze autresBu eq st 'uip s A tundial Robert Dietrich eat aussi d'una
Gregoriao Bundi est dha-is que le s he famuille de New York.
quatre cgrands in')uehablses, de Ilbs sont tous descendus au
la competition sont le Bresil, PAn Grand tel Oloffson.
gleterre, I'Allemegne d 'Ouest GHier soi Nick Lynn, Ben Col
et l'Uruguay. Solon lui, le ,;r- man et noun avons din as Grand
,;1 devrait 4ventuellement trinm- Hatel Oloffson en conmpagnie do
pher et rer'frncr ainsi son hgI a Jol Madame Bobbte Twedt
nmonie perdue A Londrea. institutrice a Boston.
Sz x x x
(A suivre) ALES PRODUCTIONS
flctrait do tFramce Footbal.) ARTISTIQUES RENE MARINI
AE.tra d ra -e Footbal proestont Roe Namrdlla et


son groups Tomorrow's children
du Sheraton Kingston,
Lc public haitien se prepare
a entendre Rae Nasralla et son
group TOMORROW'S CHIL
DREN du Sheraton Kingston :
un ensemble de jeunes pleit.{
d'entrain et de dynasmisme sur
la scene. Les productions artisti-
ques Rene Marini prisenteront
bientat ce formidable Ensemble
en Haiti. Rae Nasralla et son
group se produiront sous le haut
patronnage de la Pan Am de Ia
Jamaique. Ce group reniarqua
ble dans son programme de sica.
de calypso, de jazz, d6butera ici
remain soir au Shango Room de
I'Hitel Ibo-LA16.
II donnera son deuxikme et
dernier festival de musique a
Cabane Choucoune samedi soir.

VISITEURS DE MARQUE
...Le Capitaine Marcel Boucan
officer de la Marine marchand"
Franqaise est arrive ici hier In-
tin venant de la Guadeloupa aver
sa captivante compagne Mart'
Frangoise.
Le Captaine Marcel Boucan st
Marie Francoise qui avaient ef
fectu6 une visit ici il y a quel-
ques moist sont tsomss sous les
charmen des Ilce, I ia Guadelou-
lie 'hbier ct de Haiti aujourd'huj.
La Capitaine Boucan fait I"
project do venir installer une en-
treprise de plcherlo on Haiti.
Le, couple, sympathique, chnr-
mant, a pri, logement i I'litit-I
Plaza.
Nous esp6rons quo let Capitusi
no et Mine Boucan reussiront i
mettre ]eur nrojet (it xe ltiors .

x x x
..Le Dr. Eric Delval, specia-
lislte en rhuniatisme set arrive
hier mnatin avec sa secretaire
Mme' Janine Ach6.
Li' Dr. Dlvas se ouvenant du
concourse spdntani que lui avail
donn6 'annoe dernibre le Direc-
teur GCn6Oral Adjoint du Touris-
me. M. Ramah Theodore 1l'occa
sion deh difficult qu'il a. eue,
avec le Yacht Leopard Normand
qui avait bris6 son mAt, a Wt6 le
remercier quelques instants u-
'pres son arriveie.
Le Yacht etait venu ici dans
le but de diposer une plaque a
'Ile de la Tortue en souvenir des
flibustiers.
xxx
..Mme Sally Holzalel arrive
ici vendredi a pass mrois J(,urs
as Castel Haiti. Elle a cte sn-
lube A l'aeroport par Me Jean
Sa.les.

DIVERS
...Fritz Rqdriguez a reprise I'a-
vion hbier pour New-York. Il '-
Stait venu-asasister aux fun6rail-
.es de sa regrettee soeur, Mme
Yvon Smith, n6e Raymonde Ro-
driguez.
...Mile Barbara Ann Rowan,
cAttorney at lawa de New-York
0:st arrivee ici hier martin et a
pris logement A la Villa Cr6ole.
Barbara Ann Rowan est une
belle mulatreFse. Elle eat de New
York. Elle cst avocate des droits
civils. Elle est venue se reposer
de ses fatigues. Elle passe une
semaine en Haiti.
xxx
...Mine Carmen Boisvcrt est ren
.ree hier matin venant de Puer-
toRico. Elle a Wti accueillie par
des parents et amis.
xxxx
...Hier matin, Mme Stephenson
a repris P'avion en compagnie de
son fails Raou! et de Camy et
Cleyase Labossipre.
Ils viennent de passer quel-
ques senmaines A; Port-au-Prince.
C'est avec regret qu'ils ant
quitthi le chaud Poleil de leur
pays.


..,,.


~ia~


TAOE 4


OA NG.UTMLLIMIP




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs