Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06670
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 16, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06670
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
0''.~ -- ,-.-----. -.


_4 PijiIk Aim"RN DHAIT I

#tEroomel'R'ftcw Q9


AdmuwrtevjrOf AJI MAk W O


D(T'UtUNWIOA MN 1DR PUU


Na. 28.0111 Y~ AKN~U


LUNDI 16 FEVRIER 1970


4


Interview du President Georges


Polipidou a Life'


NEW YORIK(AFP) -
11 y ua toutes hIs raisons de
croire qua le conflict du Proche -
Oriont sera reglf dici i ta for -
mation d'uno armce de I'air en
Liby aver- des pilots entrain6sa,
estime M. Georges Pompidou,
Prosidecit de aIs Rpublique ran
raise, dan un ac interview qu'il a
accordee a i'hebdomadaire ami-
ricain dre son voyage aux aux Etats U-
nis.
La vente par' la France de 110
Mirages h la Lib'ye a. provoqud
aux btals Unis une emotion tell
que a presque uniquement
centre son interview sur eette
question. A ce propose, M. Pom-
pidou declare: il esat vrai que la
command libyenne est une gros
,e command. Nous avons tentte
ae la r6duire et surtout d'ntaler
la livraison sur une plus longue
piriode Cependant je ne pense
pias qu'on doive lie fa consid6rer
.ue sous angle du conflict du
Proche Orient. Le Pr6sident
Pompidou ajoute en effet que
meme si la population est redui-
te, la Libye a de tres grandes ri-
c.esse s p6trolirc s et i.se pehut
qu'elle veuille difendre ces riches
sea centre qui que ce soit et pas
:.implement en Israel.
En r6ponse au journalist Ri-
chard Stolley qui lui demnandait
'il ne pensait pas que lea avions
vendus par la France pourraient
ire uiliske par les Ogyptiens
c-onmme beaucoup le croient, M.
PUmPiidou a dclard: cela serait
(ontralre a nireo accord. De
plus, j1 sroia que lea 6gyptliens
peuvont dbtonir beaucoup plus
'avlonse qu'ilbi no peuvent en uti-
lseer. II aemble qu leas Mirage soi
rilt devenus un ftichoe dana cetts
lartic du monde, maim jo ne vois
pos pnerqoui Ils pllotes 6gyp -
tlnnB deovrninb avoir plus de
chnlic auvc le Mirage qu'avec Ic
Mig, bien que, rnturellemeni, je
'onsidVre que leI Mi-sgi 'st. un
xcollent avion.
A ]a suite de la vonte d's Mi-
rageit la IAby, le Preeident Ni-
xon avait dit quo le fl EtalH Uni
dlevralnt ipeut ltre fournir un
:.iupply-ment d'armoiement pour e
prot6K'er. Richard Stolley a do, -
mannd ii M Pompidou sil no pen
.tilt paI is cc propose que 'accord
Frinco libyan relanceratt la. court
sHe aux arm(smnts au Procho 0 -
riont et si dana ceto eaffairo, le
Prefidcnt Nixon n'avait pa 616
i romp6.


Jo young laisse le soin di'nter-
prdter 'ce qu'a lit le Pr6sident
Nixon, a rdpondu M. Pompidou.
Course aux armements ou pma, a
r ureulvi le Prd6sdent oFrenqel,
e ncrol. pas que la situation
actuelle au Proche Orient puisse
6tre pire. C'est ia guerre main-
Lenant. Qu'est-ce qui. pourrait 6-
tre pire Je n'ali pas tromp6 le
Pr|ldvnt NNxon. Je no liM pas
consult, mais Je ne I'ai pas
trompe. C'est un term qui dolt
itre exclu du context des rela-
tions Franco Am~ricaines.
tuani. I la p,,spibiltl6 de e
vuor I'objet de manifestations aux
Etats Unis h las uite de l'embar
go iritigaiEs aur la ventL d'armes
a Israel et le contract llbyen, M.
Pompidou a d6clar6 : il est in!-
possible que toute politique plai-
seo tout le monde dans un me-
me iays, a p lu forle raison A
1itranger. C'est pourquoi je ne
suis pas surprls que des groups
el Amcrique critiquent la politique
franeaisc ou ce u'ils croient f-
,-e Isa politique fra.ncaise. Je sais
qu'aux Etats Unis, come en
France, il existed une.grande Ii-
bert6 dans ]'expression des opi-


nions. .
Mais je cfrois que as ces mani-
featationa oat lieu et donnenl
sanmLjniression de m6sentente eh
ire lat France et le a Etats Uni
.'u doanent aux francals le son-
LumMt que la France eat iInel-
tae da la personnel de leur Pr6
nident, cela ne servlrait en ren
iLs Etalti. ULnis, ni Ia France, ni,
permottez-mol d'ajouter, Israel.
?Farnilleurs, le Prialdent fran
cain sest d6clar6 imnipressionn6
par la maniire dont lea amdrl-
cains se concentrent alr ce qu'ils
font, prennoent leaura diciasions a-
vec soin et une fois leur decision
prise, les conduiosent avec deter-
mination jusqu'au bout. 11 a ajou
L6 qu'll admirait 6galement chez
La amrlicans ce besoln moral
do se donner h une cause qui.
leur done, a-t-il dit, un plus
grand sens de la solidarity que
'es suropes ns.

Enfin, M. Pompidou a ddclars
iue cc qu'il attendait le plus de
son voyage aux Etats Unis, c'6-
tait de senouer les liens 4'amitie
qui existent entire lea deux peu-
ples depuis deux cents ans.


Catastrophe aerienne en


R*publique Dominicaine


SANTO DOMINGO (AFP) --
Un anion A riacion de 4a corn
pagnie Dominicaine d'Avlation
(CDA) s'est abim6 dimanche
soir dans la Mer de Caraibes A
cinq miles au large, apres avoir
decoll6 de l'A4roport Internatio
nal Dominicain de Las Americas.
Selon lea premieres informa-
tionr l'appareil qui se rendait i
San-Juan de Porto-Rico avait h
son board 96 passagers. On ne
connait pas encore le nombre de
victims mais on declare A Saint
Domingue qu'une Oquipe f6mi-
nine de Volley-Ball de Porto-Ri-
co se trouvaiti h board de 'appa
reil.
96 personnel, don't lancien
champion du monde des poids 16
gem, Teo Cruz, se trouvaient ik
board.
Pendant un certain temps, on
a cru que lancien champion du
monde des poids l)gers Carlos
Ortiz se trouvait 6galement A
board de l'appareil, mais rapide-
ment, l'on apprenait que le Car
los Ortiz, se trouvasn A board, n'6
tant qu'un homonyme. Pen apris
l'annonce de accident, des op6
rations de recherche ont imm.-
diatement commence. II y aurait
22 murvlvant&.


des dubris de apparell flottant
iur ls lieux de accident.

On avait 6galement annonc6i
qua Mine Theo Cruz, 1'6pouse de
P'ancion champion de boxes, et
ses deux files talent a board du
Jet dojminicain. Tous ces bruits
etaient faux
Le Gouverneur de Porto-Rico,
M. Luis Ferre, a dscrdtd, que
deinin serait un jour national
de deuil damn tout le pays.

xxx
BILAN DE L-ACGIDFNT
102 personnel mortes, don't la
majeure parties de olquipe do
Volley-Ball de Puerto .- Ricu
Solon des officials dominicains,
'6pouse et la fille de I'Ex Pr6si-
dent dominlcain Antonio Imbert
Barreras seraient parini leo pas
saioers.
11 y avait a bord 4 nord am6
ricaona, 39 dominicains, 23 pcrto
ricatins, deux prruviens, un argen
In et un pretre belge.


Les icdlsm "Maws


Frederick Doula, ,MJ


DAglafiSaS eni


par Maurice. A. L"u

Nous nous empressoni de don .) du eAdvertisers de Boston ner atisfction an. Chroniqueur 4derick Dogl a posalde I'occa-
hIsttr(de du JoufUitl cLe NaN- -slon de fare.ea renomme mindux
veau ndea en r pondanjs a, qu'aucun autre diplomats aril-
demade d'lnfornatlonan cain depuis Ia Guerre Civile. II
-m ad ."seaI en position de fire an im-
,Nou sommes hevreux de four I ncnsee blen A one periods, ritl-
nir llcoa ces d6ta ils Wa u uJet de que de 'histoire d'un-peu ean pr
Frdidric DOUGLASS car nous iuqoel II est accrrdItk.% Signa.
avona toujours asmlr Ies efforts Iaons que a sa nomination recon-
surhnmalin, Ie talent incompara tra 'oppolitlon des hommen d'az
ble .tltW grandeur d'imLm du cSa xaier de New York qul n'6talemnt
go d0Aracosta. guisre diaposis & Irgard d un
Frdierick Atiugstus Washing-- Noir au poste de Rcprdsontant
ton Bailey naquit enclave, en diplomatique.
Fdvrier 1817, d Tuckohoe, 'Etat Douglass n'dtait pas homme is
de Maryland, d'un pbre blanc in- ase laser influence. Ii partit de
connu et de Harriet Bailey. 11 Washington en Sptombre 1889
oeut peine connaianance de aI par Ie bateau cLe Dispatcha et
mare et ii bnlsflica. de toute la o'embarqua i Norfolk our Ossip-
tendresse de is gfand mbre ma- pee. II arriva on Haiti i la fin
ternelle, Betsey Bailey. II connut du grave contlit qui opposa Fran
ainsi la cruelle is de l'esclava- vois Denys Lgitlme et Louis
ge et parvint, pourtant, dans des Mondestin Florvil Ayppolite et
conditions dramatiques, a savor qui finit par 1'61ecton de der-
lire et ecrire. nier la Prpalden' e d'Haiti le 9
Ayant atteint un certain ge iSeptembre 1881. 1
et las de l'iniquit6 du regime au A Isa miNovembre, Douglass
"uel il1 t6i souxps, il s 'enfuya, present ioes lettre de cr6ance
'e lundi'3f'Septei5bre 1888, de ]a an Prdsident Hyppolite. Le Mi-
maison de son maitre et c'est de nistre, a cetite occasion, souligna
puis cette poque qu'il a adopted le grand honneur don't il est fier
le nomfde DOUGLASSw d'8tre Ministre Rdsident et Con
Longtehips aprbs, le 12 D6cem sul Gendral des Etats Unis en
bre 1846, il vint de son propre Haiti. Le Prr6idont Hyppolite, It
movement acheter sa liberty de on tour, rendit iommage an nou
Mr Hugh Auld pour a some, veau Ministre come leader des
de 711 dollars 66. Nousn avons' Noirs de son pays et declara que
dans nos papiers copie de son ac les Etats Unia. oat offer 1'dvi-
te de liberty dense la plus nette de leur eti-
Nous parsons sur toutes les pi me pour Hitai par la nomination
rip6ties qui se sont accumulfes de Douglasa. Et il ajonta ce
dans la vie de Frdidrick Dou- sont lea propres paroles du Pr&-
glass, et galement sur un 6vdns 5ident Hyppolite cQuant. &
ment considerable pour les Noirs vous, Monsieur le Ministre, votre
des Etats Unis, 'abolition de l'ea s-putation est connue dons its 2
clavage, pour arriver au Cito-' .idmiisphares. Vous Ress 1inMarna
yen. tion do l'id6e qu'Haiti Fuit, le d6
Benjamin Harrisson devenu. veloppetnent moral et iutelectuel
President des Etats Unis d'Amd di la race africtine par l'effort
rique, sous la plate forme du, personnel et la culture de l'ea-
Parti Rlipublicain, annonca le prit..
ler Juillet 1889 la nomination' En Juillet 1890, Douglass ob-
de Freder ck Douglass come Mi tint trois mnois de cong& ct re-
-nltr c REident et Consul G6ini, vint h son posts en Decembre de
ral des Etats Unis d'Amsrique, la mgme annde.
tn Haiti. En septembre de la A cette meme epoqueI, l'Admi-
mAme, ahn*e, le P bsident amiri nistration do, president Harris-
cain lui ajouta le post de Char &on vint a dsirer le MSle St Ni
Ld d'Affaires i Santo Dominrgo. iLolas come base naval. Ce fu-
Beaucoup de commentairesa de rent ies tracta.ti'ona entire ic vi-
1'tpoque jugerentaue le post en ce Airlral Bancroft Gherardi,
Uaiti n'etait pas A -Ta measure die ,.mmandant dA Ia.'Flotite Nord
:'immense talent et dd presoti. Atlaptique .artve le 25 Janvier
il.. Douglass; qu'en outre le G1t 1891 et le Ministre des Relations
;.rnricain alarmt par les artlch'
ardents qu'il ecrivit voulait pri-
ver ler Noirs de leur plus grand Par aillours ,dons Precis
et de leur plus sincere ami. Mn thodiqus d'Histoivr d'Hai-
Douglass se fit slenne opinion tie, Is Dr Francois Dales-


CONNAISSANCE D'HAITI


On ignore encore les causes de A props de Notre Dame d'Altaurice
accident, mqui erait dfl i una
panne de moteur. par Girard Joliboia


Lea rumours autour de cotte
catastrophe n'ont pas manqu6:
au course de las nult, on signalait
quo quinze survivants avaisnt
6tW recuellis par les passagers
d'un Yacht. Le capitaine de ce
bfiteau devait, quelques hours
plus tard, pr6ciser qu'il avait
woulement aperou des corps et


Je remercie profond6ment Pin
g6nieur Nerval K6breau d'avoir
daign6 Ocrire au Nouvelliste au
sujet de mes deux articles swr
AApparition de N. D. d'Altagra
ce, pros du Quartier Morin, en
1691 et sur lea incidences politi
ques de ce cults en Haiti. Dans
un pays, oil. chaeun a peur de
monner son opinion, njime sur un


Violette Don Bosco (2-1)

Sans Eclat
par Yves Jean-Bart


Malgr6 l'affiche assez int6res
sante ,c'est dans un stade qua-
si desert que s'est diroul6 ce
dernier match du be tour de la
Coupe Pradel. Le grand public
i's pas eu tort de s'abstenir, car
cette rencontre qui promettait
beaucoup, du moins sur le paper,
;e fut pas un grand spectacle :
technique tries quelconque, votre
primaire chez certain joueurs,
actions decousues, a6ciaions assez
contestables du corps arbitral, fu
rent A P'honneur au course de ce
match qui ressemblait beaucoup
plus a une stance d'entrainement.
Toutefois, a la fin de lapartie,
dirigeants et joueurs du Violette
tombaient dans une accolade g6-
nsrale; cetto victoire, malgr6 la
manilre dont elle a9 -t obtenue,
ieur permettait non seulement de
s'accrocher solidement 4 une pla
ce de dauphin, maits encore d'en-
visager avec confiance le pro-
chain match au sommet centre le
Racing.-
Le Dqr Bosco, lu, h qui rien
ne rsdastl cette ahison. eat tou-
'jours poursuivi par Ia malchan-
ce. MalgrO la saignde qu'il a su-
bie danu l'intersniona (6 titulai-
res ne jouent plus) il avait align6
,out au debut du championnat.
une Oquipe, certes Jeune et inek
,.rloment6e, ma;s pratiquant un
football MSKX plaitan; au fur et
.6 "W 9 Al dinalreftMOL den


matches, son effectif diminua cor.
:aiddrablement par suite de bles-
sures et Icaquages de certain 16d
mentp. L"'ebt done une iquipc a-
moindrie, privee de deux de sea
neilleurs avants (Faya et Fon-
-us), qui Se piebenta devant le
Violette; on comprend qu'il fqt
difficile aux gars du pere Dje-
bels d'op6rer avec leur allant ha
bituel; lea jeunes promus qui en
cadrirent Emmanuel Sanon ne
purent jamais le servir cuivena
Element; ce dernier, d'illeurs ne
fit pas montre de sa rapidit et
de sa combattvit6 coutumieres.
Le match fut pratiquement
jou6 4ans lea 45 dernibres minu-
tes les 2 6quipes, en lbre mi-
temps, se contenterent le plus
souvent' de e regarder; le'Violet
te manoeuvra au courb de cette
soride avec une prudence defen-
ave assez incomprehensible; Vor
he, inter gauche' nominal, peu
habitue ia ce rcle joua le pluE sou
ent commae demi; 11 ne rostait,
de ce faith que sle soul Joel Antol-
du Don Boanco : son miller gau-
tonne pas, si sla seule occasion
sriceuse de scorer fult i 'actif
du Don BoCO : eon aillier gau-
che, seul dans lea 5 metres de-
rant le g&rdiben 'Philogr.e, fit
,oute une multiplication de con.
Srle R avant do se laisser ravir
le ballon par Lahens, ghndreux
a b'extrkue. -


Les deux 6quipes, a la reprise,
revinrent avec de meillures in
tontions. MalgrO tout, ellen ne
..cmblaient pas telleuOme presses
de marquer. Le Violette ei I.
plus iotrent I'inltitaive des opie-
rations. Un bolide victorieux de
Joel Antoine sur un travailhprd-
paratoire de Guy Francols fiT cor
tir la maigre assistance de 500
spectateurs d'une profonde 16tliar
gie. Ce but rendit la rencontre
un peu animt e.
Le Don Bosco se porta tout en
tier A h'attaquie la dSfense du
Violette, press6e sur a s buts, fit
front avec un cran .admirable.
Cela ne put empAcher' Jeannot
Paul d'6galiser d'ane magnifique
reprste de sla. tte consecutive ai
un corner.
Le Violette ne se dicourageu
pas pour autant; d'ailleurs il fail
Ait Taprendre P'avantage i la mi-
nute suivante; mais Vorbs, en ex
cellente position,, tira dans les
nuages.
Ce n'tait que parties remise,
car Guy Frangois aflait se revel
ler. Veras la '0e minute il regut
une passe de Bayonne Ui pnntra.
du cte. gauche du carr de r pa
ration; dans sa course, 11 mit tou
tE la difenee a seRiU en alter.
(Suite Pap 6 col. 1)


point d'histoire, c'est deji un ac
Ln de courage qu'un technician de
la valeur de Ping. N. Kebreau-
qui a contribui a la construction
de tant de routes dans le Nord,
dons l'Artibonite, dans le Sud
d'Haiti, et surtout dans le Pla-
teau Central, ainsi qu'en R6pu-
blique Dominicaine daigne sor
Lir de sa rctraite pour jeter plus
de lumirse sur notre connalssan
ce du pass Aussi, devons-nous
lui en savoir infinimaat gr> et
couhaiter que son example incite
les lecteurs A alimenter le riero des quotidlens, ainsi qu'on
le fait ailleurs, pour une meilleu
re formation de l'obinion uhbli-
que on pour P'dification des g6-
6irations montantes.
LES DEUX LEGENDS
J'avone que la second 16gende,
(Voir suite page 2)


TRIOMNHE DU
RACING, LA


Mercredi dererier s'envolait
vers Kingston, Jamaique, le Ra-
ring Club Haitien puor un tour-
noi de trois matches et un match
d'exhibition contre la S election
National.' Jamaicaine.
La permiere rencontre, s'est
Bsold6e par un Ochec pour le
Vieux ilon (1 0).
Le Jendi, notre Champion a
Otrill6 P'adversaire en marquant
quatre batts a tAn (4 1) et le So
inedi 14 l4i'va'er, il confirmait sa
sup6riorit'Imn l'emportant sur la
selection de la Kasafa par 1 & 0,
La rencontre d'exhibtion sen
jouera ce soir au National ,tas -
dium. I
Mlicitations aU Racing Club
Haitien, gagnant du tournoi, qui
a maintenu blen haut le prestige
du Sport national. '-
La delegation du Vieux Lion
regagnera la Capitale, deaina
mard 17 Fdvrier A 7 hre 86 p.
m. (Vol 436 de la Panam).


scour cit ai propose do la po
litique exterieSre d'Haiti
sows Hyppolile, ce qi vit :
... Aussi, ce fut one stu-
pdfaction qui deviant de l'a-
xwespration, quant d lat fi
d'Avril 1891,uno flotte ami-
'icaioiv tie isix aiviresa Ce
guerre eomomadsie par I'A-
miral Gherardi vint au Port
au-Priued pour riclamer la
roalisation des proineses fa i
too par lae rivolutionnaires
du Nord : la cession du M6-
te Saint Nicolas conate
daipt d chariboi et osatio l
naval. La ville du Port-au-
Prince devint d'une excita-
tion indescriptiblc, ce qui
obligea le Prisident Hippoly
to itait en tournie dais
I ud deo regasner le Palais
National.. ..'
Devant uns attitude poput-
laire-' ausaai rettentnt caraoct
risie, li etait evident quake e
Gouvoresonent devait oppo-
ser uu refuse former, sioin ce
serait l'iniuts.
... Heurtoseoment le MiNis
tre aumdricais au Port-au-
Prince Frederick Douglass
charged arusui do plains pou-
voirs come l'Aniral Gherar
di, dait un noir attach a sa
rac et abnait Haiti C cause
do colas; il s'interposa entre
eon Gouvernoament at le Gois-
fesmtsoent Haitiesn afni de
protigero Haiti. L'Amiral a-
marivia, inanqanIt de fCap-
i i d t sepriorfafnt official
de oics paa'daut ldcher prices.
La crie esla diderous en fa-
vour du Peuple haitien. Le
Gotiverizeonent aaisricain la-
ni/oesta so. colre si revo-
quant Frederick Douglass
gui tomba dans une disgrace
complete at definitive. Hon-
esour Frederick Douglass
qui aima miseax la disgrace
que do trahir sa race. Le pen
pie haitien uti doit iue record,
Ssisstsane dternelle.i






De Now York, nous avons ap-
pris aven plaQair le miarage de no
tre charmnante comptrilote, Mello
Janine Malebradis, file de Mr
et sMme Jutes Malebra6che, avec
Mr Roland Solaga


x- x x medi 14 Fvter a New York
Nous adrissons nM compli -
Domain soir, au Stad Syl-io mente asx husuroux joints et
Cato, dans Is Chaimmonnat de la leur souamtlone do boner Nous
Division nationals A 6 bres p. m. nous aisoions i Ina Jole des deux
364 Artibonulte EX(n!Iaor. famllle.


hoahsident'


I.i DR RENE CHARLIS' LE IUT IL' I'Ol A(iE I)E
a I'llnivoertd do Mimre. m. ROGEI ('A RASCO
a prnowd dew confsroTses nsnbr dui ('iimitL


d'organiMtio:o ies lemeas Jeux
du Centre Amerique ct Caraibcs
...Nouas avons rencontr tla b-s
maine dernibre au Roand Point -
Restaurant M. Alejandro Csuier,
hsrgO d'Affaires de Panama et
'Expert panam6en d 1'OEA, M.
Iasac Williams, qui noas ont pre
senth M. Roger Carrasco, Mem- -
bre idu Comit d'Organlaatoin den
onzimos Jeux do l'Amxdqua -
Central et dese Caraibe qAul int
se tenir & Pama.
Itn 6talmot n compagita des
Jo ls pdruviennaw Maria Rosaali-
na Herazo D. et NCely Carnza.
KL Roger Carrasco 6talt venn
recuellir Ia participation d'tlal.i
aux llihse Jeux de I'Amdrique
Central et des Carsiber.
Ie y a eu une reception au m -
lieu do la temaiye dernirec chez
le Charge d'Affaires de Panama
M. Alejandro Cuellar pour prit
sentor M. Roger Carrasco et jeu-
di moir, ce dernier a faith au Sta-
dium' Sylvio Cator un expose du
but de u vAiste au President du
Comiltd Olrmpique Haitien assist
te du Vico-Prsident Me. Gerard
Raoul Roozier, du Secritaire -
'Gdnral de la F6deration Hai-
tienue 'de Football, Dr. Roger
Lafontant, Secritaire Tresorier
du Comite Olympique Hairien,
du Conseiller du C.O.H., le ca-
pitairtie Jacques Joachim, Preisi-
dent de sla Federation de Volley-
Ball de Mr. Antoine Taissy, Pre-
sident de' la Commision Natio-
nale d'Athl6tisme, de l'Ing'-
nieur Louia Jadotte, Vice-Prsi-
dent de la F. V. B., de l'Indus
trial '-Vtilfrid Justin Secretaire -
General de la Fddaration Haitien
ne de Basket-Ball et de M Ku-
gana Vieux, Secr6taire Excu-
tif de las F6dration HaitleTme
de Football.


L e-Dc leas Chales, adtant ran
du &Vu-1aut lant l dernIa en smen
Zxtdrieurde -5I Antmnor Firmin. pao i des Doh rsRa ole Con
NOs sMases par I'istoire 6e qui drado et Arnolddo "Vystra.
adsvi.tdea pourparlers haitlano
aa fcfiaL. Allrent do leur Le Dr. Chaiss meambre du Co
train b u des commentoirea inte mijt dIn7 tsgstion sor len ar-
ams&. bo-virus fond6 par le Pr6sident
-e 80 Juillet 18111, Frederick DUVALIER avc pour Dlcear
Domgla g, pour araionsa person- Dr. Carlo Boulos vient de tra-
seleas .enonc a sn poste vailler pendant cea deux dernt-
s Mlmstre anibrra m en Huai, reo semaines aveo as collabora-
il an dtmi lion fut accepted par. lion- des Doctus Raul Cuadra-
a Dptajrteteni d'EtaL, Ic l11 do et Arnoldo Ventura de o'Uni-
Ao.t -alva#t. verwitt de Miami.
* D Ioul fuL haulenent uppr6
H#6 par1e Go ~riniemnt uppi- II a 6tf invite a prononcer 2 con
tien. A I'Exposition Interna-tio- f6rence A create Univerite, l'une
nale de Chicago, de 18W3, Char- aur la flbvre dingue at 1'autre
is A. Preston portageas vec Fr6 sar le diabote. Cm dsux rojets
deriA Douglass le privilege ds combines en un seul oat oonnu
representer Haiti comme Co un succs digne du talent du Dr.
Commissaires. Ce fut Douglass Ren6 Charlesai eat revenue mer
qui eout la supervision des tra- credit al mnidl.
vaux de Ia construction du Pa-- -"N
villon haitien. Et le 2 Janvier
1898, ce fut lui qui prononCa un .
v6bhment discourse en Homnmag, s II--- iM iIll-
i Haiti. Nous nous ferons le plai-n. f llh
sir de publier quand nous au- m .-- ---_i t
ronse le temps, le text de ce dik 'M 5' UMM I r C0
cours remarquable de Fr6d6rick
Douglass qui mdrite d'etre con. Un abonnd qut eit revenue du
nu en Haiti. Platesu Central nous rapport
activet intense qu ds diploie
Nous efimes 'occasion de pia- dane ette patie du pays De-
courir toute la correspondance pole I& Plaine do C al d Sac Jis
qua Fred6rick Douglass kchan- q' d Puii gre Ii"on psde Sa py-&
gea conue Mineistre R sident nes lectr-ques. En outr, deP
avec le Ddpartement d'Etat et r- iues r mparations ntW ap-
ed p elper tons ses papiers inti portdes aux routes do Pla tea
man qui strouvent au Dparte Central si Pon -e rappelle autri
nimte dn Int6rieur des Etats fois des difficult qu'on TkSaih
Nimls, dans un building d6tach. couvrir la distance de Port-an
Nouan times en plerinage hiaI Prince & Hinche. Les gens de I
Mason du Granti Disparu 1se0 region espsrent beaucoup de tou
urn one B 'd'-ation doanIs ,ipsrtia ces travaux qui s'exccutent ainsi
cm Sod Eat de Washington D.,
C., h proximity du fleuve Anacos
tia, et nno visittAies auss! e
Music qui porte soi orni, pas
trop loin de sao orsidence.
G'est i notre suggestion quoe NOMINATIONS
VINECO a reprodait Is busts .deo
Frddrick Douglass et celui qui Par commissioner Soil Excel
oanus fut offrt a t d envoy en ience le Prdsident ivie de Is R
cadeau au Prisident de l'Univer publique lea nominations suivan
T-d'-Hward ~h-vxlste-le- I- h co nt t16 faites,
timent Friderick Doughsa. 1) Au D6partement de aI Con


EXPERTS QE L'OEA .
Sa Porta.u-Prinees
..Le Dr. Gerardo Canet, Coor
d..~daateur tiu PrOpraue h 1'O.
"r'Et. lest arrive Id dimanche 8


BIBLIOGRAPHi E
Life and Times of Frederivc;
Louglasa- (edition ,revise& ih
1892) .
Collier Mac Milln. New-
Iork 6410-pages.. ,
Philip S. Foner : Selections
from the writings of Frederick
Douglas.
International Publishers, New-
York 96 pages.
Philip S. Foner : Frederick Dou
glass.
The Citadel Press, New York
444 pages.
Jon Kurt Wilkman : Black A-
mericans.
Correqpondance diploialique :
Archives Nationales de Washing
ton D. C.
Papers intimes de Frederick
Douglass : Depa'rtement de ]'In-
t6rieur des USA.


donation eat de Inforniation F1vrier. Nlous i 'avor revu au
Monsieur Roger Tribin au titre Bal travesti des DaMes du Corps
de Consultant au Grand Conseil Diplomiatique en compagnie des
Technique des Ressources Natio- Experts de l'OEA et merctiedi
,ales et du DIveloppement Eco- an Rand Point Restaurant avec
iioique."-,', -M. Earl Roneche, "aAeistant Ad
2) Au 'D6p srtment des. Tra- ministrator o de l'Admiatitration
'aux Publies. Transports et Corn de la Cooperation 'Technlque de
nmunications : Monsieur Charles I'OEA, et hier soir encore a
U. Celidor au titre d'fngknieur Grand HOte Oloffson avec le
Idu District de Saint Marc. mfme Dr. Roueheb.
Monsieur Fernand Laurin, au x
litre d'Ing6inieur Dpartemental x E x x
uit Nord. ''ISITE'IDEN IE MAIRQUE


3) Au Dipartement des Affai
rci's Sociales; le Docteur Guy
Noeil, au titre do Midecin Spicia
list en Orthopedie et Traumato
iui, au Centre OrLhopedique de'
SOfaitna.
1) Au D6partlment du (Coim-
nii'rc et dic 'Industric: Madaine
.ean Bdlizaire comme Dactylo-
Irauphe au D6partemoent du Conr
iaierce et de l'Industrle.


Croisade en faveur de Jacmel

x -
Par Aubelin JOL1(.OEUR


...Je n'ai pas encore achav6 ma les eaux de la rivle- en cruea
serie d'artlcles : Croiaade en fa menacent de couper la route, A
veur de Jacman. Le film ne se la hauteur de Camp Coq. Le
termine tant que no tombe le mot pays est beau, 11 est merveiljeux
Fin come l rideau sur la scs mais on n'aido pas la nature, -on
ne. ne r6pare pa l'oeuvre' du temps
Mea multiples occupations, et e. des cataclysmes. (Mame" ceux
mon voyage ma Cap-Haitiaen le di qui en ces lieux, d6tienuent le
manchg lar Fvrier avec le Direc pouvoir dont ils sont,- fers dt
tour Gnral Adjoint de l'Offl- don't ils tirent tant de pypfits per
ce National du' Tourinme et de la sonnels, vous disents quale gou-
Propagande, M. PRamah Th6odo vernement n'a pas fait ceci que
re pour asaster i l'inaugura le gouvernement n'a pas faith en-
non des croiaibres du M/S SUN la,oubliunt qu'en pareille -crcons
WARD de la Norregian Oarib tance cd point oux le gouverne-
bean Lines m'avalent manbch ment). C'est plum facile de reje-
ra'eare pins regular -dan cetto ter les responsabilit6s sur d'au-
campagne en faveur de JacmeL tres. de crier haro sur le bau-
Et ja no partAPtpe pas & ctte -det de chercher un bouc
caspagne enterprise par le Nou missiaire p o u r le travail
veuti element en tant que jac qui leur income et qu'ils n'ont
m6lien,niais comme an citoyen ha.i pps le courage d'ex6cutor.
tien qui voit se perdre un esprit .' Nous voili au Cap-Haitien,.
d'initiative qui deait Is lot de cha M. Thbodore et moi. 11 pleuvait
quo citoyen et qui faisait Ila sur la ville comme il pleuvait
alliance et la toflert de chacun spr les routes.
de nom d6partements g ographi- Le Cap dispose de rues as
ques, de chacun do nos arronais thaltdes, d'un bon systime d'6-
manents, de chacune do nos villes. gouts. Les maisons pevenit res-
deo chacun de no coucitoyens sembler a des bloites d'allumette
J'ai accomspagn6 le.dinancle .qui s'amoncelliakt, mais 'on re
b1r Fvrler. M. Raash Th6odo marque un pen de propreta. Une
re au Cap-Haitien. Bour leas oa -tourn6e le long du quai a fait
tea j'at vu pk. de. gens flers d'.c '7 ousser un cri d'admiration a M.
cuper une position males peu dis Ramah_ Thiodore car palgr6 la
pos6s i combler les nids de poule pluie tout 6tait d'une propreth
qui empfichent lea vhhicules d'a- remarquable. Nous avons fait
vancer. M. Ramah Theodore et moi des
Dans la plains de IArtibonlte ommentalres 6logieux sur \'e -
Iai vu des champs blen cultves,' prit de corps, d'initla d's ,-4
mils la route qu'un petit effort polls. '
aurait rendu meileure Otalt -en Maim arri his Ia 1te-l -Mont
eertaius endrotts impraticabl. Toll, on onus a expliqui que cetta
Quant aux mre de..Gonaivea el- propreto d tait dle A initiative
lea sent an ai mauvasi tat qu'il du President i Vie de la Iepu
eat pr6fhrable pour lea vehiculea mblkue Dr. Franuqis DUVAU.E1
de circular sur les tr6ttoirs. Et. qui avait d6lsigu au CaIp I Mi
c'east ce qus fit Herman Andr,, 'alstre de laI SantO et de la Popu
l'Inppectejr du Tourinme qui nous lation, Dr. Marx Adolphe qui
pilotalt. avalt mis sur pied depuls le msar
Plus avant en allant vers la Lim di pr&-dent un Comaft d'enbellis
b) certaines a u t o r I t 6 .
no violent mBaM pa quo (Suite.page 8)
9'a ,uswS ": : ... -


... Nous avong rencontr sanie-
di A Cabane Choucoune le fai-
dieux Lord Hummingbird, le Roi
du Calypso du Trinidad.
Lord Hummingbird a comemn
c6 i se rendre c6lhbre en compo
sant MATHILDA en 1988.
11 eat arrive vendredi come
I'inviti du Directeur de la Pan
American Airways, M. Richard
Hewins et sa femme Mary, sae
amis do longue date.
Lord Husmmingbird- 6tait same
di soir h Cabaner Choacoune avec
ses H6tes et M. Alfx Angus, Em-
ployd Superieur de la Pan Am
et .a femme.
Lord Hpnningbird qui r6side
A Long IsJand New York nous
dit que sa visit ici a 6tM le point
culminant de sa tourndc dons les
CaraiBes et que maintenant son
soul reve est d'acqu6rir une pro
priet6 ici et de composer de la
musique a partir de ses impres-
sions d'Haiti.
S...Nous avon, rencontr nau
course du week-end tole Dr. Anbho
ny Radspieler sa captivante fem
me Gundi et las ptiliante Mlle
Evelyn Elbert.
Ils talent au Casino Interna-
tional. Ils sont descendus i l'H5
etl Splendid oh ils passent deux
semaines.
Le Dr. Anthony Radspieler est
originaire de Franckhfort. 1 est
citoyen americain. It eat Docteur
en Economic et on Sociologie, i
Washington, D.C. sa fermme Gun
di, e n o l a n t e blonde,
pleine de charms et de sduc-
tion travaille ac Fond Monetaire
International i Washington do
meme que Mile Evelyn Elbert,
au visage captivant mais chan-
geant.
lbs sont all4s passer trois jours
A Ibo-Beach.

.. M. Wolf Kahn, sa chairman
te fenmme Emily, ses jolies filles
Cecily et Melany et Miss Gloria
Karlson ont pris I q-ement same-
di A PH6tel Ibo Lile.
vrf Kahn Est un peintre pay
sagiste de talent et sa femme a
un dgal talent dans ia peinture
abatrait.- Elle eat connue anus ems
norn de En.ily Mason. -
Quint it Miss Uloria Karlson,
616gante et charmnante, c'est une
artiste photograph de rebom.
Elle aura. une grande expos ion
de ses photos le mojs prochain it
image Gallery fide New York Ci-
ty.
M et Mnie Wolf Kahn et Mlss

(Saite page 6)


. ... ... ,


---~LLlsll~l~I"rrrme~z116sll~~


It


~iLILI_


No. 9I.01t


u
;e
e







a
s
it


T-A Nlkl






PAGNI


SELE


..~ 'I.


I ~ *P~: K..


l~rtj
,~, t~&~


-: 4.


Vous adma rerez le jeu simple @t

implacable de Peter Lee Lawren

ce la vedette d~ cet exceptidniel

Western Italien.
\V..


LA RRtf t PCDIARLE
Paiiavisiton Eastmaneolor.
Avec : WtHiam Holden, Cla~f ftdbYt'tson,
A.ichael Rlknie, sDana Andrews.
Des sauvag"d^delt It, ds f nrt gsA de
la violence lances dans fa bataille la plus
infernale.


CALIM9 U5
cin~makcdpbedculturs


'Apr&S Prakitele, Michel Ange,

BAudeiiire qui orit immortalis6

l'AdorAble corps de la femme, le

cindma justifiant son titre de

76me art nous prisehte cette


QUI A TUE FANNY SAND
(Killer Adios)
Technicolor Techniscope
Le rem"arquable Peter Lee Lawrence in--
carnant un farouche et redouta ile Pisto-
lero A Tijeras.


impressionnante superprodhction

ti'sse de remous passionniels.


ADORABLE CORPS DE _DbEhJOA
Cihnmascope couleurs


LES PERLES GRECQUES
SuperpIroduction en Eastmancolor.
Une histoire d'amour; chansons, muiui-
que et danse A Athines. Le plus grand suc
cs de la production grecque en Eastman
color.'

















QUAND SONNERA L'HEURE
DE LA VENGEANCE
Cin6mascope couleurs
Un Tireur d'61ite: Mal'k Damon.
Une action suffocante: de la t mnritk
et de l'auda'ce d'uni tyle inconnu jusqu'ipi.
.. -


A PROPOSE DE..

(Suite de la lre page)"


relative h e rtte Apparitioif et d A. indiqu6, que dans les ora- ter du Prdsident d'Haiti, Sudro
Si 6 Imples Corlp dur menti par lIng Ke reau, e tbire ,priv6s, eux-m8mes rejetfs I)artiguenlve, le- mme e que
I ir R WVIVIVi-ll 1 7 Seule Miuva1e hxmenr m'tait pas minconnue, puisqu'elle ppr l'Egliae Catholique d'Halti'uiL d'aUtant plsqua lip Wr.:.Roal
SI I I J I ^ I 8 Se d6ilica dapa 616- a dt reprodulte en Aot 1922 fillo de l'Egliee Gaflicane. Yo Bobo. infellecp'el ethomi .dB
nme nt popa, fern. par lea quotidtns natlanaliss Apreas.Ia terrible epiinlmie de t,_n, i'une do nos plus briflanes
12 [ 1 '- Spelal1W a sqipnaliennea tes qu tLe Nouvellistu,, Le petite verole de 1881, u., autre inteliBgences l')ie nss plus ar
S- 4 n enUT, "emps, Ie Courrier Haitien (diri vpcable marial deviut assea po- dents Aminiaej 1 eiiLAu
10 Canto0 Bout de .9- g6 par mo0 phre, Joseph Jolibois ulaire en Haiti, qelui de N. D. Nord et de tout le pays, q oi ou
Spier Note.. le) et s par Is bulletin H-e- u Perptuel Secourp. virtuellement Pr6sideht de. a
SpIer Note. 'M ligieux dHaiti (Septembre P22), 1 Quand 1l R6publiqWe. Domip publique d'Haiti, a la mort de-
76 V... c o fincrl deN 1. d'Alpgrace San Ficaiie en .19:6, son Prdept frmeU t d'aire Instal
VETICALlo, T 'o Domino k17Aotlt ,92z). Frsneisco Henrlque.Y Qarvai A d 16i a Pal|al sons I pro-
Ma s a premiere iegenise, con- s > sislonna. Son gesn, fut ul section des bayonnettes amnri -
| 1-ceronant l'Aepartlon au sdessus pr leaos Minitres, D pu.e, S calne.
Ancinne qpn.r asd'Italie de P Ic G (deu,, au ours, Gouverneurs de Provinces
aa-r LiA6. Laps do tm -" i telle sorte que l'O.cupant, ne INSTAURATIM N Ei HAITI
', ,iI.WO =s-l rA as-- irouvan t que du vide de.vAuit lui, DU CULT E, E
HRIZONTALMBNT III Fpin e partlelpe quence de ma relation. sut craer, de toutes, plAeas, u N. D. D'AXt AGCE
Plont de PaFin d _L'on Vest toujuura demand, iouvernemnent MiUtaire Amiur r .
1 -. A clus d'un corde V IPnt cto aompfra s srtout dana le Nord d'Haiti, ta d'Oacupation de la Rpublt C'eat a.ors quej.. nationls-
son lnatrument ... compete en ann- et en rids pom~qoi ClergO espagnol --- e Dom'ncane. tes ht e a pieux nir
2 Et pas les autre Sur V Brile #r la gvle u Pt t lnan oaur cgte prenaere legen 1 Seulp antorita morale, M.. rtuieml es eu pays mi-
un pU -- ,i \ ia tout an oservant aif.idile- Vilfo NGUEL, Arechequ. s mitrophes, ocqu* par If W.sea
:; .- Fut un grand general a- yit ,, ;-Pat lalstede cette Apparition janto Dom-ngo exalta.lor .da l fprcea dbtrpgAre, dicd~rnt
van. d'.tre preiodesnt at -- M do cite vtoire de.Limnonade, vantage Ie culte de Notre Damo dl'hstaurer I nouvein en ipotre
S- Boisson chre aux An- as atiolse pour l" Dentinide no- p'Altag-rce afin de- mieux, a Patrie, Is culte de N, D. d'Alta -
glal. Gendre de Mahonet t' '-a nPatrie '1 JArr IER, pler la Conscience Nationale e grace, distribuant en nombre de
5 Menue monnale Eat GSreff la but d'h .ono.. gra ndiose- rasembler en faisceap Jea boe- demeures A ja Capitac et ,ep ,Pro.
couch menta*swne ann6ldans 4e6 sib hes volontes et lea energies.. j vince des images de cette Vierge
alas auants .I& er.igee Brune Le Pr6sident dominicain d6m p Brune portant l'anfant, qui avait
SOLUTION No. 466 F. VMlrculause de Hyuey ..... psionnare vint A Port nu Pr;ncp suscitH, par l'engouelaent dn pwle-
l"A L ErN L. -La rv on s -ae .troave ,certes dposer devant la premiere Oo rinage h son sonctuaire de Hy -
1HORZONALEMENt .1. E1; Lapn l- .. r eon tefedan*-'aceeis.si .u tra na".lon d'enqutte nord am6'rlea- guey, le d-peuplegummt de certai-
1. Satifaite -- 2. ] re _X. 84.a- noA'sEao, e-.en. .1700--(0 ape a- pe i n v e s t I g u a n t.smr nee parties de notr pays,'- do
3. Sl; Norfs 4. Le; EstAOrel 5. me -- ,1IL. Toi; AS_ i 1 w*.Jla.pparitleu).. d'un .prince lee a t r o c 1 t 6 a des fore4e 1822 h 1B .- ,,
Azote; Soie 6. Un 7. Pr6 EN; CGa..r-,_V. 8. ss6;1 I- feengai., un .Bourbsn. .le duc ai'c'auation an Haiti at solllei_- .L Cura "de '_ Cat" drale do
cleuses 8. Eire ENS 9. Meu Frrt;-. Rel. -iL.AVl Iiiig;.,Th a P'njou0,IeVaBu YhiIippe.XV...l, I
blWe 10. Xerxes; L6. VIII. Frose IX. Seh fjlUat taixe a viteilas rMaen-
X. E"; Le; Sire. tlhnsna,_Je% JhaisM ihc*aireo a- .A ..
.- ^ ... ,. msasa ue courad'unelonpae.hlsa
Iu6ritlesip-5a |ipaa AehHoiogo-
S w-.-- ~a dsl Maison d'Au- A
AVEC trial .si.dangerenx pour.la. Fran R
m, adUluzl"W XVII an-d esajeint TI RE OW A LA TRADITION, bi N
s$ qute A aBna.Ambagedans ;
un-asiavae pub a a as.prblsde O'est une question brdlan e u'une conception.Lea.axt&sieaure
8 ,qan~ele-proprae iaau-fr ra..dn qu'aborde le livre de Mihel L er Juricdque do. niartags a fait
-i ldiis3l.l,rancolau-rrgn. Saser, dcloi. public chez Faard, das oublisr l'MBsel: ntif alit vi-
B _X -alar elsa de Is Phalange espa Ia collection ,Points chapda Ie vonta ,du couple quirIlsa:m.effec
*9 0n0-- -. .. 1 divorce et I Eglise: le mariage a vement le siagna!.fAl'unin, Aiu
S6 .- erkistapo.e-das sentiments ieat 1i LouJours induslaolle? uarist.et de soa.JEgli, .Or,ic'est
al Borb d'Eap ur eut n th6ologlen qual- .,prdidmeni le foamallsme que ie
A n uahtffin ept .atttep I ii6. 11 fut I une des chev ea.ou- 'Chitst invite ha.dipasser, l oit il
i par i'/#aliaempntr.de iloqtilbes '3-Ul-fr-sa dtf.rel-- otn.ngis..- lo .Trappl.le qcu depuls I'origlne let%
.- -n,- &' .ln certaliie .entni lea part ?"gique preparatoir de Va can 1. eoux sont 4uue seule',chair) Mi,
1EN f -, ,-raw \Us u J l ,,. .., j- ...
E 6 mnuB. selon lea orea.forls ol ii fait 6qulp.e' aaec', E r- .. L eoaupl existe daszua rna-
e Phillope V et de Ferd naftnd roa. ** "._ 1 t4 physIqe et.pojeholJa
S,au fi-/!_.. -_ :w1 iW V7, ion-.fIls, par Tralt de Ble Michel Leclt .U. .. trop adgline. J oD n'o .ulles
U u Rnar.-Iaosol OCharles LV..oMtlt fills blime soulevd s onci a p ar pra tema qua nde
l -,'e-Ph-lt pe e eafn"6 A la bgi r .oghby. le 2b Sept*mb e to cpltre 4. ina que Isa niea-
IFra.e lI part espagnole d St i65. San. renancer 4 P ndiss& Acasede ImidaeusIet .miaepr. la
TO *" ominrme- en 6ahanre do.a. con-- 'ubilltd du marJa, m, a -ou la i .cane de Evansl cmmne. a
pine. la urivounlbre dU Temple, la 0,rh r .uu ci ,E lotr vivants du ouple q V& as cons
fille de Louis XV1 do France- glie ne pqrit -.elle e it e Vatican 1ter eur, comm a m
.. UEL UE SOIT L ar kA 'tAT aA Ier de d't ati 1. r .
,'.,, so.,,,.-,....i,..,,U quLiesnt cnnewbery ,0 I'Eglie -remesnt o marine M 'rann.
-N. D. IPALTAGRACE ril. e,n.d u le I a t donnd d'en haut Mla II ne
.i _,. A la a do de s.i.In rlJd qul e it peant tre dissond do Is s4e
d'Eau, am, t pu- Js a ....e r. S. I, -
I 8IL4P.0A oft n suoen pus
fIv u nn plu o, .,, n. U to
is alore In Ai. Michal lgdereIq tend A montrer Depulm I'Intwremnlon de Mar.,
*-'I* .*liC;'L**"*i^ 5.AiBic, ".'.i'~' ii.i^ a t~~ii..^^i.. ~^ L. ^ A '^ \2l_*,^^ ^^ ^ ^A LL^ ^ .-'.'.. -, -'-


Port au Prince & cette Opoque (il
le fut de 1907-a 1920), le PFre
. J'en, M ip- JAN (qui devait de
vMgr. K' n, put. I'Etavdque
BA-ilseur du Cap lactuel Doyen
de l'Xji&pK Cathsilfqimo do la
R6oDqlique d'H.iti, \e Chkne
.I-artL e"JCIgaerec) intronisa of-
ficiellement le cult de N. D. d'Al
tagrace e Haiti en construisant
.p* St4r ri Ieix le sa p~roisse
la premire cape'e de Delnias,
^d'i6e & cette Viadre. Le R. P. J.
.Jan0 frdquedritait asaildlnent
lors noua nulieux ,ptJ$ioaldtets at
'est la pemremiere soutane qua j'ai
vue aux hurenux du eCourrier
Haitiea q4aiihd ,uXn inteliiisences
.pt apte A coniDrendre ct disrir.
Le .Le quicnteanaim aatairo i
Marlianmit. dans lea hauteurs de
Pktion Ville. a EtA accepts par
'autoritA ecclas;astique. il y a
quelque 40 ans. Las autres sanc
rumsres. vouns en Haiti a N. D.
ld'Altawrace par l'Egl;se Cath'oli
sue. soot postdrieurs & 19.10.
Notons que les images, impri-
mees ces jours-c'ab M mqae, ont
lendance 1 pr nr-eor = ".Le .jne
blanche N.D. d'Altaerlce, reprO
,entee autrefois comme a ne mu-
lat'rese, aux longs cheveux noirs.


AU CAPITOL
Lundi a 6 h. et 8,h. 80
Mardi A 6 h. et 8 h. 30
JEFF
Entree e Gdes 2:50 et 4.00


CINE OLYMIIA
undl (En erinanance)
. ET POUR QtUELtQUES-
DOLLARS DE PLUS
Entr&e Gde 1.00
Srdi (En i'RTanence)
E SA. G DES VIERGES
Entie :Gde 0.60


CENTRE CULTUMEL


Ldndi & 6 h. et 8 h. 15
UNE MINUTE POUR PIER,
UNE SECOND POUR MOURIR
intr6e Gdes 1.50 et 2.50
MArdi 6 Nh. et 8 h. 15
LES TUEURS DE L'OUEST
Avec Richard Wyler.
Entte Gdes 1.560 et 2.50


ARP- T ei4m
Lundi I 6 h. 30 et 8 h. SO
TRA-IISON
iEntr&e "d' 0.60 et 1.00
MAfardl & 6 h. 80 t 8 h. So0
(Sill en location)
Ea are paiti-
L'Enemible VW SICOT
Ca 2ne ilartie
QUE UNDO CHACHAORA
Entria Gda 1.00 at 1.0


Lundi 1 7 h. P.M.

IR & T h. Lnudi A 6 b. eb 8 h. 15
S .MA LA DOC' DES PAS SUR LA NEIGE
I R M A LA'DOtrCE m 1 0
Entr6s Gde 1.20 Entr6e Gdes 1.20 et 2.00
S- :ardi 6 b. et 8 h. 1
tT0U 1IMMIE .A1 COUSINE RACHELLE
-- b Entre Gdes 1.20 et 2.00


Lundi B 8 h. -30G (asce unique)
MsiM- A M. UTj51.9


GQrard T.OLIBOIS Gtie G els fO' at 2.0
Mardi k 6 h. 30 et 8 h. 80


u, p Avec Franco NERO.
rem a s: Entr Gdes 1.20 et 2.00

A MAlC dmiE
KISMRIVORDE?
Lundi A 6 h. 15 (aiance unlqu
Zogbby au Conelle, thiolgilns, VIOLENCE AU KANSAS
historians et canonis.s ent re- Entree Gdi4 1.20 at 2.60
tUiechi asx tvoles qul poarrajent
a'ouvrlr pfr des gene, muras Mardi 1 6 b. 15 e. 8 h. 15
dans des cas doulonreux et inex PRSONNIED E DU-DESIR"
tricableM. tam, moraia.esa tri- OIL : FEMME AUX ABOIS
mains oat.5p os sUr ce ',terrain Etrie des 1.50 et .50
de multitlep a ypothbse. -. -
Pi in dt domul- 'AUPAKUfkWhT
plMir l.a ec ad'amplebment dirt
mans"e, c'est I dire .caux qui Lundi A.6 h. ot 8 'h.
Tendent le martage nul. Parmi LES SEPT VOLEURS
o es mpechements, U ya I'ince DE CHICAGO
piacit physique A l'u non conju- Avec Frank Sinatra.
gale. Qn ajoutaikit toutes la In Entree Gdes 1.20 et 2.00
rapaitof psychologfques A for- .
mer un vrl couple. D'autres, tel Mardi & 6 h.,et 8 h.
ls canonite -canadien Charland,. C A L I B R E 32
pro oeset tout slmplement de re Entree Gdea 2.50 et 4.60
conIaltr ,pu Pape le drolt de -- -
r0npre n Importe e- sarilage- .
an vwa'ide la.par le d Chriet Wive U- M
A.' arm:; bute j'que tu dtle-
r la e d d Lundl & 7 h. (Sdance unique)
M I- 1t' 18" I8' s al0el" Le IRMA LA DOUCE
ederc4 fart de Ju.es l Entrn 1 dollar par volture
do .tetol tlsui e l condul- n "'
raent (A c l o vre) dntred dolla r par vol7 I.
LA LEVON PARTI -tYLlZ
(A sutvre) oEntri I dollar par volum


CIMI SENEGAL
Lundi 1 6 h. 15 at 8 h. 15
QUATRE HOMES
A ABATTRE
Entr6e Gde 0.60 et 1.00

DeLfxe Auto ClB


Lundi h 7 h. at 9 .
") (Sur demanie)
PLUS FEROCES
'QUE LES MALES
Entr6e 1 dollar par voitur*
Mard i 7 h. et 9 h.
LES SELT VOLEURS
DE CHICAGO
Entrbe I dollar par voltura

CINESTADIUM
Lu-di (En permanence)
LES AMANTS
EntreO Gde 0.60
Merdcedi (En permanence)
CINQ CARTES A ABATTRE
Entr6e Gde 1.00

CI*E PALACE
Lundl. a 6 b. et 8 h. 16
LES PROFE SIONNELS
Ave Burt Lancaster.
ntr6ae Gde 1.00


Entrie Gde 1O00
LA E'. .. '"('TE


5.. 7., .


I...,,
I -


PROBLEM No. 468 F.


DANS NOS CINiN AS


ra


I fL -f -i -r v,-v 'Pift M 91 1


b-i: ~i


I


I .




- jno-- .-ran,-- r-ar~~r


- r WMW ~ P, a_ a


3m3 11daav sm aS t .aalxiAs kd mm.kg
em t od' : 4

rnsli Ados bI MM r "'






7,*n:pdtI Andrn 81m*n ,e de 7 bbn i@n n
..r. n3l S 1 A T Lba To, B1Wrbadte, H tte Ltate, ooouper do v h ee 6 0omlo s de 6ans
M. 'M* Martlnlque, Half l' oL at Jamlque, votu people. Jfala l toarirsm rap
S tn u om l n mitent d1o 1 dam port d f0on fort dppr6lable. 11 yn I ireult No, n pro
hi a l k boue a, Ieestu du c paotr hon v e uno Potdtr gto y fat offttr u atou t je.. Lda oute din Ka uMg t e- a r
mlenr da.n. ML raham Ir rs dpluquae al qu le nou. cy Seguin. j suct u Fur-
duo s a de na h a, M n. a IA c ina6.oajah11 1 J an Ia0aa.clip a ee r So is e t dou -




alt oon do PL tu*pad De- loon r cr do,n Mme u Mar. U ni b on s it les a nte el t
t t 4at sar Ga tanytd lC entIn 0ssAv W O d oxa1l'suwloMdo




svantdata no 6e l PI lot ^in or@li Esoouat ie, o ta r vo a tn do m t t Aeated aia de premlr ttn Untqus dita d L
Im atA e aee t quaer tn de tAT ou: rvt aoarbl n e. SaintLt cooupr d non omit e dant Ieo rbe l dprt c ,
Miro lS. Marti oniqueHalln M a n Is tcmi oalu votm e, arl et Hnis d'ios .uis e ra u'en p dint le r e mn, m e-t- pI
jdnea t eta n t o me i ai cae ACtVllta l d t 'poe trotie fe l oe rt 6la' l1 y h altlen I N q uair ut No.S danlqu .
t du t lie e onals ne poor ci e rold ot Pour o.e taut oftrr soo u e..Laroute doa a eott fn-
qua a oIns ah oLd o re duV r d ob radlar.Fl atsplusbiaa pi(nt et quoa T v on q Sguian.etnn eour -e ..La jacmonmFur-

JorImad ntdu r, M. m n as m ranmun., Mo.i Mr -Jail. rilielha-rmalout ll u.s '
IMDafo ise, do ALus Sa u _. rt .1"C y" f- a, l N-atio' o q de tolsut projfa dins lu oen- "r -" d 6 "
Dluce le Cpitain.e o Gr a De onr hanr aite, limeMar Etd j Por-aPct igorsl on lo n .raab tnwe p ourenta enos rlrta de

Ag ent 'aaa p a .cfont sa i am a a iL .Ecoto i.n lesntapsi os de nt r oev de au tttd .r-.da pre.miar ob s. Un a gw .ino
a l ia tre ae, i Ai d l q'llme nhna ds andl,- ..e Tuiaonepa de. d'uqa dens lJome Cari lobes. od's prla e
Pert T haisodre, M. Pierrel han v Nons aros taroom no- i notret alBea.eAf.Me. vquen Clens t JIo nfeamld enoa.tA d o




'4, anlaade tar do Jo.Die a e t vyag a Ani llt e Daa-o trot ndemanam at Iut. rl Dufati n qutlr t prl tiqu klo
riesu, d LWent Indiet r Da l at alvowar t vonro6ad e.le troold la t I ns t na '.lyeson arri ."abe l vdo pdu Nor a t ndi do-. L p loa



Onaaaur di~lt ii de 61i esto leo mnt de toutd IM A antmoh u e fe donuis unr ui eare pa Ctrrefour Dnoen va Ie 8u'd. t lle chur lds prne a
i two ltS'aint-Teboma, K. at Mlme na ti d t t o c o Bs e nMonsieur J o0 re Au dre m do n g re mon re r d atitut allm
Ja.n-Qads Zt'ai'1t NNW J den .olseaaaumuaicians, deoi



iqit & n& data. p JM dK B enWeordvetieram Tc noa ioirr se nouvenr. nn q e uaratatda air
vsIt rega n connta;ta t d anCaptl deois a leu trdanhodo N t. Margtilo a oC l cit Noie I s lo a p e de rdut
Maia Cat, qn mime dlea jde Ulrk tanaoea asa A"aE Ca l sleo204e C qui part ao Carrafet e
ovaiet la -olt le.C 8 ane 10d anvi er, 71%. r de M dod bonne:1 vsaRaIon eDulet jumqu' l Jamal. kino

Apro nsa d'aa-il. a Di St J f Nts voud dire povaiIluoL ... ...d n .. ... .etttra eun J tam il a ,.r .t a N ,erd a d 1 Ka n L rl nalec a

ro d d ea a r pli. I Et noie ie ale hL ell Picoui d'oeils ur I carte eeront Ca r Dain 1 e a esd lanct e our p e
Mr or Moit d l C tmo o qa uon toe un tllfe .noe nti d fa ta"o B d e a ve da Ca- r- retur do lo m u rr S In- de I'atittot d
bar IePn-e l -e de Le pautiq a e atpord d l'ta plaitn a een holernee La. fondletio
oer "Usn 1re t A i tHin Ee -0lim8 n4u5 a geram es, iat o t deune o tt rAu denr dre ,le
M-ono ti t v e Aopl dendreTh entme, ialo l dot h nattdo e4p 1n=d
Gmoieral oiotnt, LA ldi eu e dondo vacaI&re di u etOB lle iA qol .'iCl do o c I tE INT qworsan d te at do dhvelopp


me" ^ :, N 'St wSiea- nm" Jpar oeLD ut ndeotSluion eof, faiee ale aa. Et n age degqa Ce nouveaut i



nn.ah as e deTEhl e"et le l e pare qn u 'tOu I onour d'une large prle int a lo.ett e our ltdutrie, de
fclre du M oaO re d A. o e it art dontj I. on i'a nirea nn route n terr tt ul raa d't e cut de r. Un k ampisra nn et
te. do Main Lwevtc V s n HNoot nos6td agoubraoenm a ot -." ont oi dehoera on nouval at- (tO prognroie 4 'Mn



1imabl dale o t circuit No. OI uikex ePlqunea lance par
cumaarn Noait do C ha Ise P las e 'v no tir uae cue fer btantitNatio enale o.i, 12 qii tratt &|Iaurouta. a uiraindoe p'udrcato
mire. due Cptsplsne rse an e ds aurl e o det. o part. dr Por -au-Prince p on C de otrai-projec.t de lons urn e ln.t iLu a nd perto
Ilkers t 'etais d noas I'strFaor l eed dcons t amblaupou rro t nena frfr 3lu on garnwdrk fluance irodu
A rw ea' n aareoahenbta se~i A~rd dl i mt. A l l l Ao,'e aeusAo a eseendre I Thtotte,h Saltr m oa deplusd ellu ca ki




ar i to se s Adolph ons6terlee ue nol ies a t n de a med, M- et A Bella-FA o e.. loa re iavec tooten aortae d 'ce iont it oto qol mei
uire en i a uMit, ait lpho n am e i d 'en e a a aut a nprt viat L Ia urL e minai ue Ld'iutr
i venait 0dchangr I ace Go didad at doe viloes. A IS nu do Port-aE-Prnoo.All i s 'ottues En perlf e
In villsadoCop. Le n Minatie a- M 5-Eran o purrondIartdir-plus long-ro proc6pdaddeoproduet
en qepi lea plean houirl dsoe tang lea s Antlla s or t ona s oa u MaDque Ford CometCalleute 11n ponie s paprias' woir oantriboelon utile A





Je go ti az po3ile r Pat nywle nzsn ma
tI a a pele, atan ra Gee Htls diat' des Modble 1968 viit Ilan p do Raymond La o cii. .qe. La D
de 'oapolice, Ia C Pit'eiO plagsa de-rve. sabl eclaud, mer Pour tons renseignements, a'a nioBn,-at joWr.deoaut-e chairons neor travaitle pour








ra nd I d es s l oraoe da n- -o(alld
eIa hi 6 o els m so e u -_hdea at .dscocodei .'plt lirs drasaer h l'Ambsaa do. Cans- de cette Ville, dire commae Mme 'Inatltut Il prodn
oavai ,aonfie. le dair d a ,e n tieque. -q e't pour qeuo da, Po nt Pirdel, Xein-V ns. Mter Uitrd: On onoe cn ae t l'aid do
L Phone : 5-091 t 5-8451 veous I .traits de stkr-edsCv
Mont-oli dealt ava- n Ic trIn---atil ade to' r ipadod
. .,reb",,.enAnt iat *M da .... as lo ... : z .r.n 'irr lea hlles .u-
d edztechnkom travsill



mentasBetM 6ia pasr le'.Minipia A tee onn oso Ia 9 iii e a



d = o. ; = -. .- .
tdophes F oe ol iat amentable re r vn be n doa in i po dar,
-auture quo Pal comennecid a $S11ns ,entPans.o



in aner deputs plus d trnte an m mIlsan r conatnurc or lee : C33 Filas e aeatiltqo
le drea doson n a i lces P d'bdels an herd do Is me, nr n,
n te d e conna anc m e A O lon d Is C-ts e ed ..- LInato ai


dona rlernetdos cteleDnL te nay endra. d p rpr i s lea
o uer an sou a ne al ut v e T s a G-tqup ea, qli ei
Sve x ivis ou artlAloer go. ans= ..cientifiquoee atfe'
dut naoreno t'esl a tR nhoon, l n _oa. .. --so beau nat quees, a ent ilrrl 6
des jmL rs a des u Aie. C. dd
ctoyatn o ede is ubl-qua i t vn""ias.e d im
Mai quideit pa' do ep o itiati- aonr domanda Lonpentslierag fri
vses e -l. p.iv:es 'e n, indiv.du lle eshi. _. q-d Jnea.'"
qui n r mecnatte a, a rd'hlut ar b U mrnm mN.m .,.min..,'e. une e 'l n -
qua colo.-trbs deJcit eysiarannt onsl- ta i direct -


poabll qe oe Jsaar dcler lt- p" ut l Andr. Sle n ul e a ntd u o' pies edtlmon q ui e'm
ivle point t sAvir quo a Jet- r A utt logs P .. FuHi m inea
roila en u rs d k ia e a t- Dtancemola R6 b


l. p ot-r ro p a- o s a-'Ic9-e rsa e aatm d a aa aa m I 'srta a k. at

l uaed. a e fire. ,. ..-, A '1 ---P tn e q



. ..q.o lee .c.tt c ti e & J .. ... t doc unt a qu '
. uiten L ntre dean e rte s a a T e k a-. ,, l efi losi. quai e
qc.iaieern do de ct M w "on uents. d coint




di.n...la am Aai d I. C C, .':*0 ,,- 1 -ent <>c. mvr qua
Io den 0O'o agao a aVut -




re It. %i Ttd r f lq-A.tLa
vl la oIi-naedusrn do It n L Aj P.T f l Iot .te am.
at-ilalarlanoicdGetS rillea..Lee 3o f Al ,. F I e, 0 0cties,,

A,, "il. .s do. 0 WNW !.nj. po.s leaRMnts ba c .o,.











ivrira: wigsd-


.I it_ .v ', .,.







Depart de MIAtfl pv IP9RT-AU-PRINCE


I SANTOO DOMINGO


M/V .LAYLA EIXPRSS Voy. 43 a6ilier 1,170.
/V ..WnIJAM FR3M3 vy. 74 rFivIe 3,197,
IM/V JOHNNY ElXPESS. Voy. 3a Fi6r*te 9, i
M/ aAYrLA EiXPtE S' -,s 44 F. r .er 1i ,
,- s'" 0
SM/V .WILLIAM 7
,,.4 v .n NY .EmfI.r. r rl ,. m t .,:1 ,
.-- 7 -" .r.. .''.e :i -' / '. .
:, '-4 T~-.OY. 45

tt cb^lgsvl dII s. ilamnlble c
'.,-
", : d. 6' e !


S... -".4.... ;?u.ff stb

A 0, 4 ,., I ..t' .
,t .


ls prmnnior inatitut alclmalond d biotechnique


de Siockbhim -rimental il 6tudita lee possibill-
ibriter le pri ths et les problimes de la paateu
nd de richer ration par radiation. Cell"-cl
nement biolo-. jermet de porter A 15 jours is
cBlotechal- conservation a bord du piBraon
plans Ie cadre frals. Les appareAis Routgen p*-
velles %eino a-ent molna que Iun apparells fit
ministeth'f6 raAdlo-isotopes et peuvent itre dd
n et de a branches.. Pnr la suite, leur uti1
n Volkawa- liaatlon u Lord.du nadlrc, de -
bAtimenut do he exigera des apparels -doin
*upera notam plus grand rendemeqt. ; il a til
ent de m6tho 'rvu -dess appareils i tubes
biologique Rontgen jumel .
la s6leotion .
de bacthries, Le vocabulaire scientifique.
problmeh bio la;
atipnuant lea Une cEinfuhruIng ion 4ie dent-
tioa biotechni She Sprache der Wiauenschaftena
pportra une I Initiation a& l language cientlfi-
Il technolo- que allemadeol) et publiae par
r. Fritz Wag Gunter Schade aux Editions E-
le compte de rich Schmidt (Berlin 1t60. 260
action d'hor- p.l. Ce livre ent destiny en pre-
mierobeh ex- 'aleer h- lie UL6trangers qui tu-
igitazo. qC diet' dan le uaniveraits et les
par- eempple grandesaa oles allemamnde ou ven
tles. ,iti.e laot fairn des travanx sciennifi-
ra en ojair' qu sn ppose dos conludan-
prouttae eAt ei mcnta e e la ngdi a
tir du pit- ImLade on voudraft factiifer I'ac
as laugagl .cientifqlue. Par


d Gotigena
Secientif ique
pour mission
es' thidati-
I ad o a d
ocamtktation
caine-tI. la
hriMsne. Pour
titut, qui eat
on du proteo
,denx exp6-
b parW I'etino
utre par l'a-
elhebe. -1u-
irchad et en
e-centaite de
;tohomA-s. Us
oqti~re lfoi
dol-atylha dp
a et fooUrIniS-
rhez le peu
it 'i cafn -
africa~in '_11, *


- langage -eintlflque on n'.entend
s meulement lei le language des
sciences naturelles, niai anasi
touted lea disclplines ecientifi-
ques., encre que cellme qui ont la
pridfleetion des Ltrangers soient
Sprises plus particalierrcent eu
Sconrsidrati'on.
? fort .du plaiolien Mar Born
Le. profewear Max Born -ct


I,


.1


:4


afrlceind de
dla Srel
Am eitoe t'.
de Lotitn-
racerches
cotilera aus
sour d'autres
IrI I constil
P" de. flms
la danse et
iglobera un
du mouva-
a pstrent 6-

dI reherohe

aour son Ige
s,, qui marvi-


ra inncpalam et i'xploration
otologiqu de ia Est
subtropical. .A..r d Ilk ar
i, r ,tonl.bolo-isq Bgt
.I Dlage t' o 6At nioh oc-



iesta) atll thla uphae



li 'qain iq" ttik es orain-
qta qu atteiig nt ces grand
iq'oDlts et dea proceau d de cum
t"ioition mlcrobiologiquea Ei chi-
. iouea. Dee gtologun el igophY-
pT Ii-elon de o'Lstitut national d'by
Sdterapiae, qui part'ame bvr' ia
f itethhe ceientilique tllemande
ln a r6qultas de ei trdivaua de
Sfherche, tiravailleroi enonuata
' jtldant dix Journ iar Joe ocle
ribtinantal portgaisi et i easbie
t.st dC nouveux instruoments.
- ,o L navire-laboratoire allmand
' Walthir lerwits a qUlttli re-
i atrhavej, jdtae ayaut l a tm de
.lniae poor u e expedition da
31000 nillBa marina, gai Ia coup-
4ia a-nur le- oelc contufentl de
*A m arique d Sud. Ju aqu'ik la
'ib de mara II ftldiera orpstima
.qunemnt l&I .posibllita de p6
4Ie o tre Peithlt de la IPlatas
'.J lIa pointed m6rldianlo de P'A-
iaif-que ; a Iecond& parties de.
*B voyagte, qui dolt durer Ju-.
dibut jait, et conmace-e


'.ty.ah Heria. alf 'quiph
I ao!.a i ll ,l i


d6c6dd le 6 Janv:er 1070 & Got- tion abusaiv de t connaiassances
tm en V i'ige de 87 anm. Prix "cientiiquea I des fins politiques
Nobel de phytlqoe en 1954, c'6- c pour fire appel an santimnt
tuit 'an des derniers grandA de reponabllt desa hommes d
"chercheurs et penseurs qui dens science. La correpondancea avec
IL premihres dhcenniec de lootre Albert Einstein, parne r6csm-
sicle partlclpirent immOdlate- meant an libralrie, an eat on ma-
ment. A la conception d'noe non- gniiequ tnimopgnage. (cAlbert
velle vision physique du monde. Einstein Max Born. Brief-
Avee set 616ves Warner Helsen- wechisel 191tt-155f. Comment
orgw et Pascual Jordan Ul mit au par Max Born, pr6face de Ber-
point A partir o'une hypothhsoe trand Russll, avant-propoi de
de HelsenbeO g-ne th6orle math Werner Hi6senberg. Nymphen-
matrque onplete de la m6eani- burger Verlagahandung, Munich
que qna- tque (1926). C'eat 1969S0 SOp.. Ce qut fruit l'origi-
atares avoir dt6 die Idrolt et la nashli do cette correspondence
philoOphbia qen Max Born s'adon ment, rdtrospectivemenI ohacu-
sha Is physique. Diml de ses c'eat qu'en 196 Max Burn a com
fonctios en 1988 a l'avinement ne'des 117 lettres. Comblant, ain
In righne ual t, em chercheur T l des lacnno, il expliqua ce qui
d'origine lirafdite gagna I'dtran- nest passcemprdhenelble sans
cer. Cambridge et Bangalore en initiation. La correspondence ne
Inde furent les premin:es sto- -ontient pan seulement dea comp
tions de son emi ration. En tes 'rendqs authentiues aur la ge
IJ36, Iord .Butheord le fit ve- nise des-priicipales iddes et des
mir I Edimbourg, ou it 4enseigna grande d6couvertes scieotifiquea
josqu'A sa retraite en 1958.: Un modernes, inais elle met aussi en
an plus -tard il rentra ean Alle- 4videncele lea vue oavent diver-
magne et v6cut depuie a -Bad gentes des 'deux savants h pro-
Pyrmout. La c61lbrit6 du grand poa de questions politiqueas, so-
thysiceen remote aux annies ciales et hnmaines de notre
recherche (1921-1083) & Gottin- temps. Hedwig Born eat integr-
gen,- ot il fonda 1'Ecole de Got- dIs le d6but dans la correspon-
gen, oh i fonda l' arinsen, que se composait d'un d;ja consacrc e et on lui doit des
troupe d'61&ves brillants : Hei- descriptions congoninles do la per
cenbere, Psscual Jordan, Wolf- sonne d'Albert Einstein. L'ami-
Fpfog Pauli, Robert Oppenhei- tde qul unisait IBs deux savants
intr, Enrico Fermi. Edward Tel- persist mEme lorsque Born et
,:r, etc. Einstein s'opposerent directe-
ment sur des points fondamen-
Max Born mit d6'ibbrement it tanx de la pysique et portirent
Trofit ton venom mondial pour ma me eette co-itroverse surt i
nertr e an, garden contr I'ntliisa place publinue.


B-AERIE DE iA COURONE, SA.




U N E FRUIT CHAMPAGNE
PAMPLEMOUSSE

B 01SSON ORANGEE'
CITRON

.SA:INtE L TE
RAISIN

E T BANANA
CERISE

A RA LE f- EMDE CACAO.
.AR. .-








t IaP AA MtCO We a*chetu

RA M 07- mA .u.. -t


A PORTA.A.P.nm Mme. Robert Gaetiens


Coles' Market


Boulangerie St-Marc



A mF U.II MaLSonU Dgud


Delmas MaSket


Luce- CiItelain


SLU ,I 23 MT 513 i


- rr ~''anr


' 1


---- ~--- ----L-YI--UL -UL.I


1~LI


I..... ..... .. .... ..,_ -: M l


,I M,%, VVWP NOW W4 tM T


I~


I


a -


I


[; ;
















En rayant *Mur'le bulletin, po UI M lal6*l. &at sullk Ji d
les #,liVIni au mlt r I tl e ita r Mz ov6tidquo b qumibal gtg b q4
! nomd idal lttr (lurmuudy, te rdv a tujourd'hu to P l ur a do n l tI
dour us oni a tl. 1t mu parti, V0iM t. t 4it ,t din c0 l 0 al "I dll 616nn'aBo
Is AlIMIpnI I rondit d VaU AnjouN'It A roliu>Amnioer nrin a at IO s dri Noel, dansa o vu 'f11ndel 1
oplim~l,~ale.n. iax thqeolidi ct",I Pauote rounle.r a l-m tRonsgul tho"aj pr' dA 1
1ilns Vie'tr eGux ertlment ~ tta-hoM'e. eu i t, lus ni.a e d, +-a noi Oo chit ,duvrPtr
li nnoos de Garau le tou K r ,, nousa
ctliantes, leor ii dl uiatauO hlr. lanotnll4 w do oa t; o m Atinmltto atu t
lospho e d1'. C. Wn'n mrit dana_ iiS ed4m udyi, mtis' *- l luntP t Istpr ooi
dilouto pIn btint pailemltntai !4' lt eatl-de n 'crainfi6.. J tlre mar4 cottati
LU loctriailre ccoun6 it., en el-- ault li equrllsnoi no croix:i...at J3bVd toultconic,'c
flt, itti do tote" Ir, lut, t des dront 3mm'ido lour position. la. qul ont dlargi la brch- : do Jean I
conimunitci. N6 In v illle do In rtcherches ofora r ansit ) P. C.1 ea i .roilx. gui nous apprend, a IL
I ronilrre Guerro a sondilie, I Mai Et Jacques maduahi, 'qul n' force do n'avoir rien, it dcouvrtr I
soile, t ii 'tait convert i u pro- plot. oubh1Vi1 x1t de-'o armaudy, eout, arl d dt eaXqu i n n a
tontantiarl noAgsdo quaormlpa ux leM a 4tbedj'arIaase tit atude e eetuiMt
tard qu'll deviant niarxilte et a- a "*
dhgre au P. C. Profiesear as r gr- '
gi an 1937, it occupy I Albl, au
lycda, la mime chwre do philoso '.'"
phis que Joan Jaurla et, plus
tard, Ie mfime o LAge do daput .., ,.. '
oJal paine conflance en vo-
Lre avenir, ul erlt Remain Rol LIS DISCUSSIONS VONT BON TRAIN
land, apros avoir lu son premier
livre. AffectA dana une division pou,.lic't tp tad, sjour d dox emai en
gdnontere nacrd aorloli, iVc pour1lel autm c'est-eamsexm tlt.. latitude et largeinent suffisant
ialeux citation.x d ie frdt dIsc En toUt lm6eCairl'entreaineur f6d pour atteomdre une atnellbratfo i'
ommae. Airrt" tee r nihtOl r ral Hlnmt S3oaohna-qui a pr6pard snaible de ni aclivteiv cardila4u'e-
d omoccupation, fleforell tintol"- a one national, pour Mexico, el circulatoire.
trois oi dirttionavt riy pout" b.tour ne autouri d les footballersa peuvent se fier
doux compagnos : une bible t la ct te afaire, :ql to auction ur d aux exp.6rienced assemblAes
cLogiqueo de H"cel. Sa rentedtl c gra ,uj et: l fpta par les rlanieursau ujet de.:l'a
lre nvoc: Maurice Tparrto6aFaltitude. calandrrt Ad.oot.-
ire avoc Maurice Thore sanra d 'tia .. .m..o teoll nt char-u daptation A I'altitude. Karl A -
cslive ; le secr6taire g6n6ral dti 'ltr A dm, directaurde -padaie d't c
linrti 'non seulement le ddfeadta qu'll n'yd a p* atra hox IF dam, dirocteur 'dAoburg condin me d
Ldujours centre les sectalres, OO16 a'eul.atvat d'envoyer se0 ptllariiBramer ourv
mnais I'aider u A multiplier ies reH Mexiool 6ll seul^ v d le Sifettaset (2:OQO0m d'altitu-
contres entire croyants et marxis c d.but dL l-tCoupe d a totred de) avant chaque con petition d6
vs. z tootball, Laplipart d6, aatr a u
1 nt i teta, clisve.


Le R." P. Girardi, salesien, con
sulteur di secrmtarist pour les
.ion croyants et Pun des r6dac
teurs du paragraphe sur l'athdia
me A cVatican Il, dit de lul. :
J'ai rarement rencontr6 one
personnalitd qui m'ait done ni ce
jeint Is sentiment d'etre dominW
eL unifi6 par une pr6oocpation-
qui ne faisait le sens. Son attitu
de de recherche l'a amend A re-
penser concrktement son r61e d'in
tellectuel A l'intdrieur du part.
3a tiche ne consistait pas A r6
pandre un mansrxme fig maim
h proposer dans le sillon, et avew
la m&thode de Marx, des rfpon-
.es nouvelles aux questions nou-
velles. On a le droit de-ne pas
Ctre d'accord avec toutes leS solu
tions qua GF-raudy propose, mais
on n'a pas le droit d'dviter les
questions qu'il souldve...
La recherche de Garaudy sera
dotnin6e par le prbbldme de la
suhjectivitiA i 'int aeur de la
pens4e marxiste : t'homme est requ's de prendre
une decision, une initiative his-
torique ,dans le risqub et la.its
pdalifsiti5Pt"'ot:t;dfliNsjn ra-
nier livre, appliquant a la politi
quie la- rvoltimon cyjbeale itue
(2), il 'krit t;<0n nnn
fire 4yllfe en O se5
rein faire ni ce parti ne se trans
fo e pan lui-meme profond6-
mntA...'


Certes, Garceudy, qui v cut au-
prta de Staline, a dLjhi 6prouvb
do' grande dicentibriit iAnkfldd6'
main du XXc congr6s, iil dut re
lUtltir h la reconquftLe de ses cer
titudea, non pa0 en' seentaotwl ou
c',d(iabhum6', non pas decide A ne
iplfB r'olic, nine d-e'dk a'ne-plus
tr-ire que lom yrux ouv.etts.s
11 FlROID DE PLUgS EN
Pr'US GLACIAL


n 6rdJition du pri tempo
dr'Pracue, c'et it dire di struIC
tu a commaunitcH aduptoes h un
) h> e h enuitoi i lnduitrialii;, va
'fittutimmnanmer. II montrern que
IItI phn e (Iu r, quetralsne burtu-
cr-tlqI'c, cc terrible dvlatlontfs-
i.i. uu'quel. H'ccroche 'I'VtASS,
pe t Utri evlti'c, que le parti
.onmuniet nei doit pan sir 'PNl
|l meteur dc I'aetivit l dans une


Avant leJes.un olympiques de
1968 & Mexico.la m6d4eeiie spor
live taut. pmarenue uA la coolou-
sion qu'un' adaptation A Jfaltitu-
de (la capitale-du Moeatico Be trou
ve A 2.300 mnau-de."mB du ni-
vrals de la. mo) de-troiB eman-
"es dtait n6oieam*tre po.r que les
athletes so lanteet ,'jsqlt'aux li
nites de- leurBs orcessanes 'oueir
de risques pour. ltur sant&. 11
est enduitanaposm que-eo resul-
tat th6orique 6tdat bien-difflrent
des condition rkelles.
Le profeose-r' Herbert Rein-
dell (FribotrgVen:Briagaur), mb-
deefn chf ,del tquipe illemande
auxjeoux olympiques de Mexico,
ii reeohnu A la i'suite de nombreux
collapids, notammenet au course
des ebreuvfs darvion A Yochimil
co. que Pan' avait pans conptc
anve ce gwie d'accident. On dlt
admettre'-ue "'lors des essais
scientifhiot i I- d la chambrO
ie d6preoiAr de Fribourg, lea
suortlff-ebblyawe n'aviient- pas
cJonnat leur maximum
Mn ?tl lrtalfri'dit htuit altl p
mand durent justement caller
ijiaqu'id .a liiite de leyrs forces
poult tqr fler,lkt i'ni6anille d'or6
Le nOiififna i;randitrse*o apr is'a;
v itifte '-cM nt efdyignte. Jao
mais vncorc la victoire n'avaic
;t6 obtenue a. u' 'tt prix. Lea
..thlites staliet 'offrondrds et
la remise A biteml ressemblait
& une viritalio inflimerie.


II declare lui-mAme : cC'eot
une erreur de'croire. querl'i'ntrai
inmen en altitude n'eto vraimerit
efficace qu'aprxs un snour mri-
nimum de trois semnineia; Leo


tarda
SUl ADAPTATION A I'AL
bult ,allemand profit* .pleinemen
de i'ettidinetient de Stl tretnmee,
apr ane 's tnle' semiaizr de-' dez-
jour. Les. t6btt u'ltrieusti ont
fait- clairdentnit apparaltre to
gain de pMtinee. .
L'6qipe natiouile-. d'Allema-
gne, q' tie de"trouvers. a Mexi-
co que depuls deux- semaines au
inoment' de renoonta'Mle Maroofi
son premier adversaltWi-,ne doe'
vra don'c aVolr aueunrcomntext
T'infdrioritd. Do toute fauon, cO
test pad eni trols- ou quatre se-
maities' que 'oP- puvt r0duiire
sensiblediielt l'dcart qui nusaaw"6
par6 des '16lNivienms' eacoutumsa
, Stlon l'entra neur Helmut


I, dangerde col1ipsus nie Se-
ro toutefois 'f pa aissi grand
pour les foltballeurs puree que -
ears effortct1A6tit fournis & in-
tervalles et'lrin 'd'btle'- mangre
iliinterrom did btlbdt t la Ifin.
Pou.-Ladt pouo Ics joudur6 des
rays plat! Meic b n)'ide pans
les conditbns de jeu ljtniales.. "
1e probltd ke o' rootle mme
mlrpuin le.a ,j .l^ de temps if.lrt,.t la avant I
. comp6ins' ? Mi t' lea co n- BN
nti.aance i&tdim..iWorBatont DAVID BROWN
depaseoid dbaS fert, poieu noisto
assentiels d c llR CTil~iU 0 I t

n-u ne nrc H it f'e. e pour
placer un *i' "te'llldco condl 1 .
.ion norilt ilt 9eSlie qu'un oh 1


* ,,*.. ton mu IIL~fItt4fl(-in 'I'I iIt Uts
11h1 TchicosloVis mitt ll li.i do ;I
vW Bulisrie _0.=.1o4an mu lieti
Sdu Maicc O' f eiitnit;' 'p .
TITUti sonne ny 'idftllitI A
Le iiragtru' iortt a .douo te !
Schono'(iJe: in. tuiwipar-partisat tr'sfavorable am:olpze allemanda .
des ckmpg, d'entratnement qui Matis Bttarlmadrt du giteauT
durent ftreplongfrtemppa) un a- Lea P-6ravinna>- lbitu6s I 1' altt- I
jour.prvulong6.-A3Mexico, entrance tude, tont tout-d'e m6me elimin
rait un.,probIlmew'papohique sup- lea Argenthirnsr UUrfois ,eneore
pl6mentalre. LIternational Wolff 'centraltleur fd6dal Helmut
gan ,Ov rath. rafipelle les dana- Schon a 'mis. en garde c'eontre- 'ex
!ers de 'l o vie en cotiomun dana ces de confiance.
.n camp : lo6rsqu'h volt 'les m ,
mes tetes toute i- jodtiftde, mf- Tous lrea groups ont leurs
;ne li miAlllfir's copamis se ta- difficulttkr le n6tre anus8i, a-t-
pent indtdilent- sur Imtor syttA- I d6Alarei.-IMais it prove quand-
nie. me,-Ai joie certain h jouer
A Leon. Hdlnti"Sllioh' nob procide ps' i-,en logs et. pour pas oher. Au
dt lai"t'h t faco' "quo 'Karl A- re ss, to stade de Leon, d'lne
dam- qui jiftbqueuat ,besoini't's capacity de 25.000 spectateurs
gregditindiWb hi 'it,'saupout- l, laitgel'' ldtIldet '"aio mominent de rains- de cormpdltan et il pro-'
la coWfptittPflA; Ir~8Iut Sohon. m.et de coifbrer une ambiance
cherche touJours A ter-'lemten,' Jrrdprochable.


oioni 'initePEi. Cml 1qal lut sora'
d'aititat' ih(fiti il ..t' o le t sa-
jourpMtl Ar tsOf Ah'lMoexic sera,
brefi.
C'eit done le 20 mai que Hel-
rout Schon partira pour Mexib
i Wvec A T o Jlains. Et ce sera

Rl1e WEAT, 15 Janvier 1970


L'AVif.TURE COMMENCE'
AUX QUARTS DE FINALE
JuSq Ie Iduo ; toutt va bien.
Pour c6 qO- eesitdeli iuite;- lea
quarts de fthile, lest dttficultde
vont peutztre commenfer. D'au-
Laflf ;plus q4o I" 'oi-n ceonfroZs-
teau puiLsant grd e Ipe r. Lies
deux premiers de chaque group
"''aI .


Banque ~iiJ

de la k, publiqueia' dilaiti




~~~n ~ i I&ped C~ue1 BaiqpNationale


Produib'aitiou Pbo*iat A


bnproduit li, ceAPISHIJR& de owleehra,,"
Lde",Ce~."Rc,1la sbbi6isS.fire Mgaou~wuo-o.-qud
-,Ot'4#f idgctimcitdeo" iiam.di sfont btia jjtion mvosdIo-

Ltoos ?4-U~ Zsn~.i Nsrube.COURWEOIE1




JAeph C. Valmwet Cal


Concours de ponosics de foot

Patrons par lee tissu at aslarun erie -

S aiai.ees prodalts. A-
^B.^^,^^U^,^R 'cheasm d- mwaona a .onsrves vo dg
ficA d'AtOt. Vo00 i d La Coupegll AAtame
ao*n oue do m aplus exdriment

Par rix


SPierre a i3exico
Se so= r placessa' ox Steade pour
la Coupe du Monde on bln b u des prix



^-*^ ^^-^ .. .50


O~UR VOT1OE scp

La *&atn*As potiralnet dlmu-We4
kwouwpor~o' Io pntii 08 Goocbpra


dI a pluspr~otsk' Leentojgt.



utitree miteopatv plusolraer1
rhg. V" Vci mr ios~nl
re Godyar ~aav'boooln
do pnmpwio trPOW l


1
J4
A



"I


'riOOD~%EAIah
V.'
I C
I


POUR TRACTION, LI]RAISO' DE CANNJ
LABqoO-AGE
HERSAGE, Li1NNAGE '
SAI A~GE -
EXCLU [VITES :
MOTEUR DI S-9EL BROWN
ROBUSTE EONOMIQiUEr '

f IR ASIpN MONOBOQQE
D SPOSITIF EXCLU I SELtEC:A,,ATrt,
BLOCAGE DE ItREEf EL
CHASS UNIXE
DISPONIBLE EN VEOSNiOKINDU$ST ii

Charles Y&1Ji


La7daQbi m Drepd


t tlaltt an pondre F'.
at




-lamp at rdand Laumga J

e-We se' e asf;'ef *-''1 as-^*


- ~n1i$


H--------~~~.-=-P--?--; ::~: ~


.


0400P 4w- 1 --- -


------ ------


.





I T ATT


Spar ~


008" a aw owmdpanda.
do so* oymoamm ide s s talus0 o -me~ ds ds4



MAftFJI17 FRVRtRI? Y7970


11S MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Ave aos juaenier.i Ito -
yasux, 4e 0'6lit6 d'an.e lt do la
bom -hunrcur tn cotei journey
nstraloment contrasts. Rencon -
tr coaux quol ant aes-s uJeito Int
ressant. de discussions avec vous.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU-
REAU): M6me at tout no va pas
coactaient come vous Ie ys u -
drnis, no roas luervn ril he vou
doregn. Fatoes do votre
iniux: pea4onne no pout exiger
davantaeo de voas.
12 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): En oeprimant VS pi
mono et on mettant A 1'6preuve
nes id61 s nouvelles, ayez do la dia
cretlon et du tact: Si vons etes
&gressif on trap exigeant, vous
crerles doe I'tagonumso
82 TItN AU 23 JUIftLLT
(CANCEll): N6gligez leo petites
contrarlit. 11 y a des chooses
trop importariten pour perdke du
ermps A des fundlt6st A de l'acces
soii-r. No |i'asmi pas Ia chance
yous fflr entke Tea dolgte.
24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Si vous avez travailll6
ayec On ach-lrbeiWant exceptlon-
nel.o 'at Tbfititt, riendrbnt. Au
tcfyi nt,-la iournie t9ra n oayen-
no. main ii ne faudra pas ralen-
tir Votro effort pOur nutrint.
24 ABOUT AU 23 StPTEM -
AR2E (VI9RtiE): VpuE rencon -
trerez des situations qui vous
rendront perlexe: deneurez cal
.me ni exagdr6ment inquiet, ni n6
glilent. Evitez les excas et lea
extrAnmes.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALAN~GE): Dans la
course %bour la position, le presti-
ge, mrme Li question quotidienlne
Ia plus banale, Ovitez I'antagonis



Aujourd'hui

LUNDI 16 F&V1HIrR 19~0
SAINtE JULIENNE
MARDI 17 FEVRIER 1970
SAINT THEODUL


COIN DE ti'UMOUR
PRUDENCE
Sur un plateau de cinema,
un Ait*dr apprend qu'il doit tour
nier une Abne, au course de la -
qt4lle hn Iridien lui knece des
polknanrd,. II me plant 'an produce
tour du pril] 'qnil court.
- Ma'i son, reporid le produc-
tour. il p'y a aucnn 'irnger. Cet
Indlen i't d'tine adresse formida -
bln.
Oui, 'mris il tuffit d'un pro-
jecteur rial regl* pour au'il rate
son coup.
Le producteur r6flichit:
Vous v uez ruison. ilt-il par
dire. On tournera cette sebne le
dernier jour .
.x z
SI JEUNESBE SAVAIT .
Un nouveau d6tenU regoit la
visit. do l'uuninler de la Drion.
qui lul demanded:
Qu'est ce qui vous a amend
ici, mon file?
L'inexpdrience do la jeuneassa
mon pOre.
Jo ne comprends pas. Vous
aveox bien moixant anm. n'eot-ce
pas?
Moi oni. Main Das mon sav-
cat.

L'AMOUR )'UNE MERE
U9 petit hdrisson eat part
d6couvrir to monde. II est perdu
dans le desert et la nui; tombe.
11 commence k avoir trbs peur.
et le pen d'expdrience qu'il possd
da no lui nermet pas de retrou' -
ver son chemin. Alora. de irron-
ssn lamei commencent It cou -
ler I long de mes Joues. Et. danu
le noir, chaque' fois qu'il henrte
un cactus, on pout 1'entendre '!-
crir. plein d'espoir:
Cmnt tol. maman?.
xz z XX

Une mite dit B as file:
Si tu ne finio pa we point de
,., tuo n'auras pasi derepeuoew-
gett.....


ON NE SAURAIT MIEUX DI-
RZ
Un pilsonnl-r h adc lea
ltreaux de na cellule. Avant de'
'twnader, il lafsse un petit mot
'Vi atnable, b .intention du
ratdlen, et qnl -commence par
sTenillez excuser la !,LertA oon
Jh- prends...a





Rue Paies

Lame
dx~ ou
Ew- fikd


me et la minfianco. Vous avoz do
grandes possibilit6a do roussite.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION);: Excelleitea '
possibilit a main elleo no seront
pan en surface. II faudra pioba
blemiant lea dicouvrir voUas m6-
rme. II sera n6cessaire aussi do
rhslstor pour ne pan LtrL eitrai-
nr vers de dosagriables situa
tlon.
S B NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE) n
y a phin de substance et de pos
sibilitta dana cette journ6e quo
-ous nourrez ]e voir du premier
coup d'oeil. Patience: Mviten lea
decisions hatives. Ayez une acti
vit6 bien r6glea.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VItR (CAPRICORNE): Exat'i-
ntz toutes leo prbpositlonR offer-
tee mais ne vous melez pas de ce
out ne voum concern .aa direc-
tement. De belles influences de
Saturne stimulent vos dons intel-
lectuela.
21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VEP.SEAU): Lea gena
nvae q-i vons travaillerez ne ae-
rant pan tuns parfaits. Avez on
mo, aimable pour cbacun. Vous
seres plus efficace en faisant da.
vantage plaisir. Dirigez intelli -
gemment vos efforts.
.20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISAONS): Des problimes se
poseront dans lea sectefirs de 'en
neignnement, de la culture, de In
recherche. Si vous Ites came et
mTticuleux tout ira bien. TDe nou-
veaux avantages si vous ies re -
cherchez.
SI VOUS ETES NE AUJOUR
TT'II: Vous avez du bon sens,
de 'esprit pratique, du goilt et
dee dOns pour les arts. Vous tes
toujoras prat r travailler on A
voua distraire en conservant un
robuste moral. Votre veritable
force, Intelleetuelle et physique,
eot plus puossante encore aux
'btira'u te dclhnaine lan tempete
ct ol l'opp.nition menace. Beau-
'coup de natifa du Verseati devien
nent des ecrivains, des homes
politioues et des diplomats. Tia
roussissent aussi en d'autres sec
tours ob l'optimisme pt la sflreto
du jugemnten ont deg n6eesoitis


Le Ohampions bs i Vto-
ment annoBce & qt pa-
tent pour rE rope, In USA, -
]o Canada, qu'Sl eot rw U *
Canada "te do Uirt i -s e
une tte bliqoa ziod -at 1 ,
qu'il est en outre. le I8s~ aPhb
do confectioner n"' lnkmiwu
drEiver qul solt' & I mob' de a
les diffrentes O sital doa am
de.
dls troooant .gemmrt dee
costumes *t dsa p timena~et
choix jndfleux das MM IW
In dldAnkt prafk t 'c
sur mnir.e.
Une isit1 d -Votra pat aim
paose de otute nenio t, *
sieurs 4eio BigDUt,.
LaIn, en feede las Nelstl
re Apostolique.


AVIS
D'un jugemen t du Tribunal
Civil de Port-au-Prince contradict
toirement rendu 1. i Mai .1969 et
signifi6 tant' A parties qu'k avo-
cat fl appeit que le ,divorn aa.i6
admis et prononec entire oe sliur
Nestor JOSUEtt sonqpoisaen6e
Exanita- MARDI naux tort oex-
elusifs 'de cetie dernire ,et dunn
acted de l'Etat Ct il-de la Section
Nord' de Porfk.-aunriae -en dite
du 18 Janvier 1970 11 appert que
l'Offlcier du dit Etat rOivl a
transcrit nsur eslo regttes,4s ,ce
destinsn let diepositif _du dit jit-
gemenet en conformityi dou derit
du 6 Juih 1968.
Pour extrait cerfifid conform
par 1'avocat sosnsign&.
Constantin /Mayard PAUL
Avocat.


LOTERIE DE L'ETAT IA

Nouvelle Table de Lots de 00


A Gdes 20.00 le Billet


ler Gros Lot---............... ...... ................
2e Gros Lot-....---.. ........................ .......
36 Gros Lot ........... ....
3 Lots de G. 3.000 ..................... .. .. .........................
20 Lots de G. 5.0 .00................. ....... ........ ......
20J.pLaot"de Gi. 1G0..00.00....... .... ..........'.. .
350 Lots de .'. 0oo-,..............................- '. .. .....
2 Approximl a du ler Lot A G. 500.00-...........................
,. -Approximatifs du 26 Lot AL G. 250.00...............-..................
2-Approximatits du 3e Lot a G, 2000..-.............--- ........
297 Centaines dep 3 Gros Lots A 60.00-....-----....-- ......
897 Tertninaisof 4des-3 Gros Lots A 50.00-....................---.........
2.100 Terminaisoi .par Tirage 'de T'Bouleas A SO -..-............
I BOULE DC 'DUVALTER-.....................

3.867 TOTAL -- -.............. ......................... G.


N. B.- A partir du tirage du 15 Novembre, votre chance augm,
rie avec cette nouvelle table de lots : 200 los. de G. !00 au li u
350 lots de G. 80 au.t eu de G. 250 de G 50. r "'A
297 centainesa A O0 au lieu de G. 297 4 G. 40. -
2100 terminal tisn'-par "tirage de 7. boules a G, .Q a lieu d
.6bou.t G. 40. o


Affaires...
Plaisirs...
Miami vous attend
depuis Iongtemps deja.
Tous les jours une Caravele
decolle A 11 h 15 pour 6tre
SI'heure de votre rendez-vous.
Faites votre reservation chez
votre Agent de voyages ou A Air France.









AIR FRA eNC
It bon voyage


MEDECINEI,-


lfy a encore un espoir pour les



IeucemiquES

UTINE METHOD QUI cAFFAME LES CELLULES CANCEREUSES


ranil iM ltcal sannougait feaseur Ekkehard Grundmann, sang) A son sujet at comme
it uo lo' -chances de qui eat Direceur de eInstitut il n'y B pratiquerpent aucune i m
Is ansflnts attirnts de de Pathologi. expdrimentale des ladle qui n'alt iadscit la produce
taft 'x*jourdfnui einq usiner Bayer. .ion d'autant de cremmde 'mira-
grandes qu'autrefoit, 1 1 v -quelques annies, enco- clear qua le solcer, il oys a aem
dI'impor:Ahteo ddcouvgr-'re. soul un 'petit nolobre de spi hid qu'L. altai du devoir de Is
loe. Co theme. a dgele cialisteo aui travaullent dans mle preoe, qui est l Apour infqrmer
traIt5 au cohra d'un 'je grand con.roea de recherche du le public, de''- ceherer l viritW
m= ,tWm international monde savaient ce que signifies dans cea nouvelle" contradletoi-
tent' a' Eberfeld LIfr IQ mot cAsparaginase,. Jusqu'au res. D'autant plus que cette nou
suit a 6tU r6dilg6 A la jour oi lea journaux annonc;rent valle thdrapie est. mins au point
I ftnma l avec ,l'aji- en gros titres quole 'on avait d6- par deo s.. e bautement
Sco rencontres, Ie pro convert un tremnde centre le can respec.ables de l'industrie chimi-
S cr. en citant Ie nom de ce pro qune et par un certain nombre
duit. Una nonvellsa sensationnel- d'diinents chercheurs qui Joui,-
Se qui fut aussit6t Usiyie d'une sent d'une reputation internatio-
N raise aun point: on reconnaissait nale.
i T | I^ : que les espoiro itaien- primatu-
S LI O r ns: n realit. B'1agipait simr Que me cache-t-4 done derrikre
plement d 'ep6riences sur les- ln nom d'Asparagingsse e: dans
S B llet s quelles I corp ms dical s'expri- queli measure peut-on se srvir
I) ||iers mait encore avec la plus grande do ce produit pour coknbattre ef-
'.- riserva. ficacement la lenedmie? La leu
Lar leuoemie 6tant une maladies cAmie, qui peut rev6tir diverse
grave et preque ioujos rsmor- former. eat uns maladio cancer
tell on dit suet cancer du reuse qui se rnanifeate, come
pqur lee autres tumeura mail-
Slgnes, par une multlplioation anor
1- male des collules, i A la difiren
G 1UU.0U.W IM lmt Dalmltlm ce toutefoisa que ces cegulea ma-
1,000.00 W l ladel sont lea leucocytes o glo-
.. n nnlrir iveM6 h l buled -blance du aang.- Le theme
S 10.00".00.0 i DgI.C-" ds leucemie, forgd par le grand
S 9.000.00 Mns Opa Io psthologu. Rodolf Virchow, vient
0000 *- a.l. ..-- du gree et siniffle oblancheur
oStyt ^*on n 'zwbi, sanguine. Lea organes hemato-
20'aOL000.00 ." ^ S3S[ h. D- politiqu.,. la vAUs -onuse. Is
28 ,0.00000 ia fo'e, la -rate et le-ganglions lyrm
i e oo pl oooMp- ou oI a t.. M. uhariques soet envahls par tle
L..o.l. *i= g l h muove t L
..... I 500J.0 I-, ovw pa n11= ni-ahde atteint do leue6mie meurt
A*si *-0 m, a .A S." n ouvent aprsi un arret provisoi-
J .A2.- -.. Pna ota.* -*re du mal, une remission, & lai
I s" Di'itr w -an mm. T W suits de 1]augenntation excessi-
1 tu44J3X -IA vae des globule s blancs qui a'c
4=41 S"1Sl 7 S a compagne gindralemonent d'uoe
'" Va m.W0 _dlmlnulion des globules ranouges.
.... ..c.00pOEne" gnamet rd'une
..... .000.00 ..rS, Soo 7.oS 1 nombre de globulin on throm
_- oo..slm". ti oo bocyten diminuant rapldement
-7.<70.n at.., ,. s 'ti, 'iluo *Diem 'is.vnr~' dan s tmn cam de leucem 0, let ma-
S .57570.00 '*4r... .o nfd O .. i ldea sont d'autre parb ex-pose;
a a la Lote- n risque dhmorragt
.Ao. 60 andr- o Blen que l'on ignore enoore
60 a a als-ous re aw V-= .: I 'origine de la loecfimie..on a d6
.-1 b" a--.^r convert un point faibles dana i,9
M = =a -ls oaCstr. mu n'abolisme des cellulo anorna
",uyamom:*i "le. Pour fair la synthbea do
V3k '="X"o;6%-S protine -et do 'album wl,. a el
ar ge de .. .1 ---- -
I. %, JOSEPH Q VALME i L
AD-.. .. Mi Dishtribut "r d NOUV


lule a hsoin, d'un acide a'mind explique ainsi le princlpe du
qui est l'asparagine. L'asparagi- tra.ement & l'asparaginase: pour
no eat une subbta-_.ce connus do- des ran ons qui ne sont pas enco-
puis longtomps des savants car re connues en detail certaines eel
elle eat ins r6pandye dana lea luib leoc6miques aont incapable
taus vy4gdtaux et so_.trouva en do produire de 'asparaginane.
particuller dan. les pduses d'as Mai com*rmna elis ont b-soin de
perge d'oth elle tire du roste son rat aclde amino pour fair la sv"n
nom (Asparagus). Un acide ami thbis de 1'l2bumine, alles ex-
na ne pout Loutefois se former tralen, cet l 6ment indispensable
qu'en prdeence d'un enzyme pal- do I'humeur du corps dans la-
.r sat.- mr ]s ualh T !yysd I'a"parogins des
g] I rn sin en. 8,1 'on .admisis
do' aspnmoianso A I oln-s
YOWIt o Nilrel dIeomposB l'asparagine
a* d* iwndreple dans junameur e pri
.egan f lL.' li jeL e .' ,mpo',t dont btle, ont un be-
amin-a et lee nzymes servn tn' oMl. iRstultar: le "e ellules
leur d6cdnposition:-C'est-&--eete_. -laanuuea m neuren't pratiqu*-
d couverte qu lea s avants doi- meat de faim.
vent Ia ddcouveroe d'une th6ra- .
pip de la leucimie qua justified, Bin entendu, ce process ml-
a Ion l'exprosls e Byie par crobiolpgquf es e un pen plus
Ia professeu, n Gru a n un complI els alit at touted le
coptim.sme prpriti". ,' ceUllules. tcniques ne soont pas
Comme cela alive, frquemni victimel' dIe e ent, c'est Ia h-arSd qu a con- teseaor Grundmann Jent i pr
donit A Isa qdiSi-trt dOi rle de eanr qtsl. an a d6couvert ici un
lsDrraginasa, oun ut6, tie 'en nouveau ; ipe qui pourrait
n ae qui 4ecoapod- cet -.ide a h server i de nouvelles m6
thode d" tiatment. Les' meil-
leurs rdauliata 'obnt :L obtenun
S h de dams le triltotinet de nl leuc6-
ew. Yor ~mohn J mlymphtlit algue qui se ma
idd. a gajta -ri, fsto"' surtou; e.ez lea enfants
Iei'emiquu 1 n onV- aal et l lJooses et qui ast saortallFi
I oculA un i m .d'n lornqu'ib no la traits pas.
ebch k .n.toa *eu es. Le) avia 1ont encore par-agli
Jua:nre aa I. a'd. .colla-o sour n I chance de s orve des leu
rteur. ale J Broome, e6miquit. Les premilres observe
prouvait quoe LJ Com d cobaay trons cliniques ont durn 0t an et
lnferme une aatit "exception demi A cln anne. On a p0 cons-
ell d'ennyn l'asparaina- taer quo l chances de' gunrt-
'. Finaemsnt, ne biochlmisto son sugmentent consie6rable-
new-yorkalse. le Dr. Lgouno Mash meant lorsqu'on combine c .rai
lurn dicauvrat en 190af qua cet temnnt avee on tralltement A ba-
Duzvme elt ausal fabriqun en es d'hormones cortico-surrinales.
ouantils uffisanto Par le e11 fame prodults A Ia cortis.
hbacJll. Ds lorts. on pouvaJt pm ne. te proes'eor Grundmann
oer i la production en masse do suppose qu0 ce'te nouvelle nm-
certe pr6cieuse substance. ihode pourrait aussi servir dan'
A ce D point des rechercheo soni Ie tratement d'autres ltumeura
ausii intervenes lei laboratoires malignes. Rien ne permit de di-
ous.. inaae aer I dana le bq l'noh re eon Lout caa qu lea dcouver
p.k a r no too risio" no oafot de cette for
p S .,,dons if -awe-sare s ._P&ilalo de cancer quest la
4ai O M feS mioed0o, y e no pourront pas Otre
rM. LTTj10o # ur SaQj --W 9n un Jour Idaure,
l.. wee cancer.


Alfred Pullmann
(H' annovereche Allemagne.
ILUT 14 lanvier 1970)
.


1l11gin


LUNM Il29 TM Iu io -aEKUEU *~






~ mm AnANC3COL3


I j _


~C-----~---- --~---,-1- I-


r~- ~-- ---


__


4'. .


I


" :r a &' <:.. *. *


,, ,,,,~,,__ ,L







VOL 4.0 aaaan


PAGE 4 %Tam MOIdWdl .'.. .U WI Uw





LA MODE A V0S PIEDS +u LAMODE AVOSPRIX


LE CH AT BOT TFnt ptexlusivit Ils marques s alvants CARW JDAN MOTE -

VOT'ER W5OTTI Pum rput6 da- mtsIO ORI 0

(0i aI deo U l ) les Capitals. 'Umape t d'Amriqu W MIWYANDI *


N( NOVELLEs 9 4'trAiwpa )


Inorlt di bbl. L t lrl. avant'
ri rl I i Ar o is w r i,, t
dcinier, 'i itubi. r ,,' ,,.rtrrlr or-
rit- rnt pIns I'uban n
C. lfutl ) .id .hlJill 1 in ,
o t at t. I, It ( i. I

2 forrnrrti n, I- I' -I' i.' i i .,
fallensdide c-s lv .-r e.. 1 i.i I,
iDon 2H inu, trits it jeron par a
roqurntsr -' s-otentant Ciec fire
ls si-r' rix ux difenseurs;
Sc I)t P, riur' it fit rien pour re-


dcpuis le milieu du terrain.
rceprit et pratsqu sun forcing.
MIrllieureesemen.t, il ctt ltien
frontation C En ttffe, malgr unes
joueurs durent marque lines 3 utsr.
Ally lu erer ai nonessires pour-
.5it(c t'Jor'A o ,itriroc. sutorur s(is
Sbutsqualifrtion; iltas tiont dos
ite dcmpoal-diletc. trnc (2) avec
eson p.onv,,lois ce match qui aur son
,Jrorerrlr(r lt et .Teannotr in sri
prs certanem furentde Iallure dune il-







.ale prompt beaucoup.










A Mirebalaisx
tion de propagSCande de DAAIR a
I()SVEIdTURE CENTRE
utl),)IIiNE CLASSIQUE 2-0
rganise Lyune maLouniferqure et le Ly
nematrouver pour une ulime con-
front tion, E ertif onte, lgr ojtne
sorinatson massive, les louvertu
liations de 1'IDAI puret are le Nord3 buts
uisi lear itaient n6cessaires pour

t Gisdeongral-de Bassin Bleu(2) t Gvec
naive. Soulignons; ce qutch 1'IDAI
de Son Excrtainellentce le Chllre d'une lai
Natlepron Dr. Francois DUVALIERp.


A Mirebalais
Dinmsnche 15 F,6vrier la sec-
tion de propagande de 11DAI a
rganisdent Vie mage la Rnifique sopublirque
,nseatgraphiquance pouvait popular
tiMm Max Adoliph. Dle films a-
gricole. sport ront fprojetsard.
' os a M. G6rard Maisonnaeuse
charg de ls peropagande de tins
titut expliqua h la foule le ur4a

a n ves. Sualignos qcironlIDAI
Cet l'un des grandes r6alisations
do Son Excellence le Chef de la
Nation Dr. Franoois DUVALIER
]rcsidnta h Vice de Is Ripubliqu.
Slan r la.Vaiance ot pouvait re-
rarqu r Sh r presence do Diput6
M ie Max Adolphe, le Major A-
he ms6rsn, Se IPr6fet Geffrard.

MARRIAGE
Noun a0V OIle grand plaisir
d'annoncr1r Ic oririagc do .luli
,'rasrsiscr5 llt,.pcareet Ired Vi-
air,,]h s rdo hv. et Mine
L.'i- i lpa re, dt Mr et y Mme
r l D(-orLur s., nuptiae loeur
.ris dnr,",Ivs s e soedi 21 P6vrier
I hl i-' n 'Egihse M6thodis
In s.It'S Siargrab]!se eirconatan-
., riu)-isormoisc pour lo ofuturs
srnjiris ,[(-io VcmUo de parfait
irelo i-sirs,'jugol e ttnoun adreo.
ours,, ,ih,' haleureucea f6cicitasions
,tuxieur(eu porents.


Centre Mtdical 27
Chemin des Dalles
Crif'rence do Mecreredi 18 I,-
vrier a S, hrea P. M.
aLe language et lea psychismos
par Ie Docteur Jeanne Philippe


L.YCaE PETION --
Malgri te match nul le Lyc6e
P6tion set be ts b-nne position
I.rr sa qualiflcation. Longtemps
. & i. I. a narque,ase Joueurs no
.u0,ni mIeur palut nq' une erreur
.rt.-TC, d'un hr ar. r. als'er.
i.'.rIseodre i.R- Inihael at do
1..01pnrd, part avac leu Rclr.,
rAriroiaurtnt benuctrup Ila thihe
ides Joueurs do St Jean Bosco.-
x x x3 x
Dana le VOLLEY-BALL Is sen
le surprise de la semalne a ht6
causheepar'le C1ll6ge Jaonak. Au
guetin, 'ette institution qui fait
Lea d6buis dans la Coupe Dubon
snet a mis k. o. le Sniinalre, ex
champion, par 3-1. Ce fut uri
matelh incertin jusqu'I la fin:
mi technique 'sseza faible des ac
teurs, permottait Voias ls renC er
emnea. n JEAN-BeART.

Z Z X X

I.E CHAMPIONNAT
DE FRANCE DE FOOTBALL
PARIS (AFP) --
Pour- le championnat'de Fran-
cc Profesiionnels lire division :
Bordeaux bat Lyon 3-1 An
gers et Sochaux -2 -2 Nantes
bat Rennes 2-1 Strambourg
et S_. Etienne 1-1 Marseille
bat Rouen 2-0 Red Star bat
Ajaccio 4-1 Sedan bat Mi-
mes 1--0.
'Lea matches Angouleme -
Metz et Bassia Valenciennes
on; i realmis.
Classement:
1) St. Etienne 21 matches ,1
points -
'2) Marseille 21 26
3) Bordeaux 21 26
4) Sedan 21 25
5) Angouleme 21 2a


FOOTBALL INTERNATIONAL
RIO-DE-JANEIRO (AFP) -
Pour-Ila deuxiime journoe du
tournoi international quadrangu
laire de Football de Rio, l'rqui
pe brisilienne de Flamengo a
ba.tu la selection national Rou-
maine par 4-1.
Le score it la mi-temps 6tait
de 2-1 en faveur de Flamengo.
Les buts ont et6 marquis pour
Flamengo par Arilson (29 et
Glimes) Doval (41bme) et Dio.
nisio (57'mne),.et pour sla Roums
nie par Domiae h Ia 16me' minu
te de jeu.
Le roumain Dinu s t1 oexpul
s6 du terrain par l'arbitre a Ia
71brme minute pour aggression con
tre Dionisio.


DECLARATION AUX USA
DE GUERRE PACIFISTE
CLEVELAND (AFP)
Laussuz-nous prouver h la Na
lion at &u monde qua le mouve-
niant pacifiste americain est blen
eivant. Que vienna Avril et nous
ratournerusa dans lea rue do e ou
tea los villas du pays : Tclle oeat
Is declaration do guerre faitel s
ieau par lea rganisarions pdci
fistes an brlcaines riunlcs en Cora
gr6s National h Cleveland. -
Cette d6claratlon, lue par Me
Jerry Gurdon, Avocat de Cleve-
land, a. ut salute par 45 minutes
d'applaudissements ininterrom-
pus.
L'unite de vues s'est faite au
Congr6s, runi A initiative du
Comitr de mobilisation etudiant,
ur leas objectifs b atteindre lors
de la champagne de printemps. Le
combat centre aIs guerre a Viet
nam que les organizations paci-
fistes ont entame dopuis plu-
sigurs annies a Rlt marque ces
deriders mois par lea grande
manifestations populaires elt les
ifllie du Moretoi e organibi no
tamment & Wtsbingtoni, I. San
Franciaco. -
Outre leas organisatesrra lroty-
kystas, sont reprnaentes I Clevr-
land le nouveau comity de mobili
atlon pour mettre fin & Is guer
re du Vietna-m (Knew Mobiliza-
tion Committee to tnd 'the war
in Vietnam) et le Moratoire sur
Ic Vietnam, (Vietnam Morato-
rium), deux orgnisaLijons qu; en
regrouprent une multitude d'au-
tres beast'o p plus petites.
'x x xx
CONTROVERSIES EN RFA
IONN (AFP).-
L'incendie "'irminel du foyer
juif de Munich,, qui a fait sept
norts et neuf blsses, a provoqu6
de vives controversies de politi-
interieure en- RFA.
Co'est ainsi que M. Franz Jo
sef Strauss,u Prsident du Patti
ChirStien Social bavarois, a. mis
en cause la capacit iu Gouver-
nement Socialiste Libdral Brandt
Scheel de faire respecter l'ordre
en RFA.
L'incendie .de Munich, a dIcla
d ancient n Ministre de o 'I Dfen
.e et des Finances, est le r6sul-
tat d'une politique qui n'a plus
les moyens de contrrler la crimi
nalit6.
Cette nouVelle attaque de M.
Strauss lhomnme fort de las Ba-
v ere a value une r-plique inm&-
diate de la part du Ministre PF-
d6ral die l'lrteriitur, M. Hans -
Dietrichi Geinscher (Liberal).
M. Strauss, a-t-il 'dit, a causes
un tort consid6rabler axix ritr6ts
Je l'Alleniagne'en tenant d'ex-
ploiter les regrettables incidents
de Munich 4 des ina de politique
int6rieure. -


PALERNE: LES RATS
MANGENT LES CHATS DECES
PALERME (AFP) .
A Palerme, les rata d'dgout Nous avon%'&appris avec infini
nangent des chats. II ne 'sagit"' ment de perie' la: nouvelle dI la
pans 'une galejade, mais do don mort de Mr Loricette Guirand
nseo officielles communiques du ,urvenue & Fond des Blancs le
rant un d6bat A l'Assemble, Par 12 F6vrjer..countb, IAge de de
lementaire R6gionale sur le as aet en nt.faee sac -erents de
fl6au du port. Los employs I'Eglisap-
charg6is de la dcra.isation ont Nous pr6sentons nos condol4an
trouvc en effet plusieurs sque- ces A an veuuve nee GCla Buises-
lettos de felines rongis par lea reth, nux 6poux Arien eaptPiste,
ts. a fenme ne Marcelle Guirand
rD'aprbs c estimaions offi- et enfants, aux 6poux Alcide E-
ielles, )l y a plus de deux m ail- ouard ec enfantb, aux oux Nic
lions de rats k Palarme, soitl sa e Gu and et enfants. iees
trois par babitant. bla dhvotant i;etits enfanls, nenneux et nn Aces,
trois pr habitat s dvorent ux famillea Guirand. Iusnse-
racule-t-on, prim do deux cent reth, Edouard, Fabien. Mitchell.
milek. .onnes de denr6es almen- .6rome, Rigeua, Thladal a(noi
tires cheque annda qu'aux parents affligis par ce
x x x leuil.


01


in Vente aun magasm
4e Fouad A. Mourra
et an ,Continenta1,


II 6talt temps...
Quund on pense i au nombre
sans cease croissant d'ensrai-
neura de football improv.s6a qui
d rigent nosa Club et Ligues, on
a doit de pousser un houf de
soulagement en apprenant que,
(e martin a d6but6, au Stade-Syl-
vio Cator un stage de formation
de technicians qualifies sous P'ha
bile supervision de d Inspecteur
General des Sports, M. Antoine
Tassy (Zoupim), Entraineur F6-
dcral.
II 6tait en ef'fet 6 h 45 a.m.
quand le Secretaire GenAdal de
a FHF, D Rogr Ro r Lafontant,
dans un speech approprih, dtcla
rait officiellemet 'oudverte les
cours pour l'obtention de brevet
d'EntraineUrs de Football. Les
ieons viseront: 1) Anatomie par
le Dr Robert Gelmain, 2) Physio
;ogie par le Dr Henry J. Rimy,
3) Physiologic, 4) Massoth6ra-
p!e, 5) PsyCEhologie, 6) Prnpara
tion physique, 7) Lois du Jeu,
8) Football.
Le Football mpderne est. deve
nu une science avec Aes ')o(s pro-
pres, ses voles d'apprloche, sB
technique. La place' de ehoix du
Football dans notre milieu exi-
gealt que cette lacune Bolt comn-
bl6e. C'est pourquoi, le Pays tout
enter accueillera avec. chaleur
cette louable initiative du che-
Svronnd Zoupirn dont I Bsolide pre
- paration et la vaste experience
constituent un sir garant du suc
cts et de la quality de ce sta-
En f6licitant vivement touas
lea profesar-urs oui. 4hn6volement
aont accept A seMerlt,, ur rnn-
nalssances au service do aW Jeu
nesse, le Nouvelliste qui a Lou--
jours pau6 toustes les dimar-
thea de ce genre formula des
voeux fervent pour la complete
r6ussite de oe stage.-
II itit dnoe vralmnt tempsl.


LES USA INTERDISENT
LA PRODUCTION ET
L'UTILISATION
MILITAIRES DE TOXINES
MORTELLES
FLORIDE (APP)
Le Goov 'eemeni dese Etats U
nis oa dcade d'lnterdlro la produce
tion et l'utllllation millitalres de
toxinse mortella,, a nnnoned sa-
medl esoir un porte parole do In
Maison Blanche, h Kay Biscayne.
r6sldence du Pr6sident Nixon en
Florlde. I
Lea Etate Uns a vaient ajh
interdit la production d'are-
nient bactdriologlque.
Nbos donnons inail la preuvi
du srieux avect lequel -nous abor
dons le problime de las limitation
-de la course aux armaments, a
prec6Is le port parole. Nous don
noaes 6galement las preuve que
nous sonmmes prita prendrc des
riSques pour ta paIx.


Gloria Karlson 4ue nous avons
rencontres ce m4tin au Centre
a'Art en compagnie de noa chers
anmi Mile Franicne Murat, Direc
trice de ce Centre et Pierre Mo-
noslet qui y est revenue apris a-
voitr tW longtempa l'un de plus
,divouas assistants du regrett6
Dewitt Peters ,ont etW recomman
des au Centre 'par le grand ar-
tiste Jsoi $eley auteur d'une
belle sculpture montrant un
Christ & I'Eglise Episcopale et
par M. David Schermerhoan,duex
excellent armis de notre pays.
Les Kahn et Miss Karlson out
effect sle voyage en compagnie
'de M. Baynard iHare et sa fem-
me Clare dekcendus an Grand Hi
tel Olbfseon. Mnie Clare Hare
eat sla Directrice de Downtown
Community Nuisey School oit
ludi las jolie Cecily Kahn.
XX. X
...Nous avon. remarqu6 jeudi
soir au Barbecue dansant d'EI-


Bonn cerait pret h rencontrer
M. Stoph. Avant une decision
gouyernemeotale, on parole actual
.ament d'un voyage de Brandt
a Berlin Eat oi 11 rencontrerait
M. Stoph. Toutefois aucune di-
cislon definitive n'a encore 6t6
rise.


MUNICH (AFP)
Gigantesque incendie it Munich
Sept morts. La supposition se-
lon laquelle cet incendie est dtA
a une main crim:nelle se renfor-

xrx A
MILAN (AFP)
La grive des transports en Ita-
lie. Chaos dans les grande vil
les. Comme de coutuine, les mesu
res prises par lea Prefectures
pour organiser des ransportb au
Moyen de eamions militaires 6-
talent de loin insuffisantes D'an
tres graves sont pr6vues
x
ANKARA (AFP)
Crise Gouvernementale en Tur
quie. La d6cisihn du Prisldent
de charger le Premier Ministre
de la formation d'un nouveau
Gouvernement a reconduit la Tur
quie dans la meme situation que
eelle dans laquelle/ elle se trou-
valt avant sla dimission du Gou-
vernement M. Demirel jouit tou
jours de la conflnnce des militli
rea


NEW YORK (API)
Les consultations de l'ONU au
;ujet du Proche Orient sont au
point mort. M. Thant a rappal6
le Ginfral Odd Bull en consulth-
Lion i New York. Apris avo'r
entendu le rapport du Gin6ral
M. Thant entreprendra un voya
ge de 10 jours qui le conduira no
tamment en Birnitnie. Une esea-
le h Genbve murquera aIn ron-
verture de la Conffrence du (db-
sarmerrent


MOSCOU ( lFP)
D6rcis:a(.n de M. Tardowsky,
Rcdacteur en Chef da Novy Mir.
SuccAs partiel ieis orthodoxss.


LA NOUVELLE DELHI (APP)
M. Waiter Schcel. Ministre -"
Ouest Allemand des Affar'res
Etrang ares, a affirm aujour-
d'hui, i la Nouvelie Delhi, qua
la doctrine Hllas ein' etait virtual
lament mortet quea le nouveau
Gouvernement do Bonn accords-
rait sa politique stranagre it sea
int6rita.
x x x
AMMAN (AFP)
Un eConseil Politique Unifi6e
comprenant des representants de
tontes les organizations palesti-
niennes a 6l4 constitu, a. annon
c4 un porte parole du Com-
Inandement unifiL
BUENOS AIRES (APP)
'Un immeubl? en construction
de quatorze tages s'est effondr6
dimanche soir' daus "un quarter
situ6 an nord de Buenos Aires.
rrois blesses -(deux femmes et
an infant) ont 6& retires des d6
combres daens un. -tat .rave et
transports A I'Ht pitaL.
xxx x
WERTHEIM (AFP)
REdlection de M. Adolf Von
Thadden & Ja 'Pr6sldence du Par
ti National D fmocrate Allenand
- tNPD A Extrime D'roite) ct adon
tion d'une motion affirmant que
le NPD est conservateur : tcIl
sont les r6sultats essentials do
quatri6me Congres du Parti N
SD. Dqui s'eat tenu pendant deux
jours a Wertaeimr.
L'Air Chief-Marshal, Lord Dow
dling qui commandait en 1940 la,
Royal Air Froce *ors de la batail
Is d'Angleterre, esL.mort aujour
d'hutl son domicile dct unbrid
ge Wells, dana le Kent, I'tAlft
de 87 ans.


Joy-e
amiiversalfre !
...Aujourd'hui 16 FPvribtr, ra-
mine le joyeux annivernaire de
naissance de Mme Albert Dar-
bouze, n6e Marie Bernadette
Francois.
En ce jour de grande joie pour
cette charmante lectrice du Nou-
vellists nous nous aasocions h
tous ses parents et amis pour lui
dire: Ad multos A"aos.


AU FILDES JOURS


RasnIM.. John Ralledge et as
Ave, RaMeela; M. "Josph S.
Field a mon iponae LeI.
M. nL.eIaM John Ratieige mont
de O80, Poride tal que
Mr." t sM Jesqh S.yield 1mu
de Wet Pm MBech, Flprdmo.
Jd 't Joseph posesdeat tous
leas d ttloms d radlodff
slon. absh mspM n entree autres
la 1IO Od-o- eL Joesph
Ila WMi rWeit Palm Beach.
B100810 et Loll sont aussi
tlg atM- qu" charmantea.
Coe deus couples ont passe
vingt quatre heures en HaitL 3R
para.i venidre'l pour leas Antilleo
Francaises, ils repaseront icd sa-
medi prochaln.


ltol

Jours tvec \es maannquius Ber-
nie Mlr, de Etate-Uils et Bir
gitta FRin, Kirk de, Bude, nous
a fait part do sa surprit de ren
contrer au Grind Hotel Oloffson
soh compalriote et ami le jour-
nallste Bobi Sourander. qu'ill
croyait avoir laisn en Sunde, car
lb vivent sous le mmes to et
ne s'aoient pas confld ,leur pro
jet de voyage.
Gortn R. Pihl travaille N our
FMINA et SEE de Stockholm.
Bob! Sourander qui voygea ea-
vec sa jls fennmes Margarita
e Bot Edacteur at DAGENS NY-
RETER ou Daily News de Stoc-
kholm. -
Bobi et Margarita Sourander


x x e r x sonte rnpaorti la matnine dernie.
...imanche nain et arrive re arprs Is navall'
SPort-au-Prince, notre confrere Goren.. Pihl, Bernie Miller
.tr cais M. Paul Boyer, our a- iat Birgitta Karn kirk be sont
lifrnae s M. Paul Byer, Jorna e de ndous jeudi o Cap-Haitlen avec
litn ,proMesalonmol. Oigiodreo do lass El Sareh. le roestlent s-
Saint Etienne, Paul Boyer eat jonEd'laie l snt a ceerdu n-
depusis trois ans eon Guadeloupe, Is. Villa Quisquaya.
II traville comme R dacteur de la a
Fra. cAntilles eat est correspon x x x x
daent .d, group de Presou Robert ...Mme Barbara Zinn, arrive
Hemreat qul a trente Journaux ici a course du premier week-end
et revue s n France et: dans gs de Fevrier, ean conpagnie de oM.
D6partements d'Outre-Mer. Irving Cantor, a 2t6 conquis par
Paul Boyer deicendu A I'Hitel les beausa et les charges du
Plaza oh il pase quatre lours ar pay. \
sat venu fair un reportage aur' Barbara nous a et recommnan-
is piche aportiie et industrielle de' par la journalist Eugenla
dans lea Grandeo Antilles pour Bedell.
France-Antiiles. II prendra con- Ell te et assistancee de M. Da-
tact domain ave lie Directeur -vid Black President de la David
Gnieral Adjoint de l'Office Na-dBlanck Produetions (1.501 Broad
tional du Tourisme et de Is Pro way, New York), B a r b a r a
pegande, M. Ramah Theodore. o Aoccupe do recruter des talents
x x e. d'engager des financiers it in-
vestir dane les spec-acles de et-
...Dimanche r matin, Mine Ma- te society.
rie Emond, jolle femme du Dr. Barbara a paseo quatre ours
Michel Emond de Montrial a re- i El Rancho. Ell nous a romis
prim l'avion avee sa jolie fille de revenir.
Sophie 4 ane pour aller rejoindre x x x
ano marl, brilliant specialists en ..'itnduttriel Morris Deakter
Mrdeuine Interne. et sa captivan.e femme Annette,
Mmn Marie Emend que nous arrives ici pour le carnaval avec
avona rencontres au Bal travesti leurs amis Murray et Natalie
eNuit ittanes organis6e par l'As- Gurman, ont Apuis6 lea charges
sociation des Danmes du Corps de cette formidable flte mas-
Diplomatique ale I u n d i 9 Fh- qeie' en compagnie de leurs aamia
vribr an Sans Souci, en corn- Hendrik et Wanda Verwaay, Ro-
pagnie do sea HMtes le Cnhargh nald ae Josiane Madsen.
d'Affaires du Canada eat MMe Ro x x x
ger Gilbert, a pasmt douze ours NOS VISITEURS
en Haiti. ... %famedi eat arrje a Port
Elle a 4t6 conquise par lea au-Priic, Mlie HtldaenVinet, etu
charges d pays. Elle .paxrlra diante infirmiere de Montr'ia.
long:emps de l'accueil que lui Elle eat accompagned de son a-
ont fait Roger eat Frangoise Gil- mie Mile Suzanne Brosseau, 6tu-
bert en Haiti. diante infirmire conmme elle i
Elle a Rt6 salute dimanche i'H6pital St Mary's.
martin i li'Aroport Francois DU- Huline, jolie et accorte est sla
VALIER par le Chargt d'Aftai- Jeune soeur de Mme FranCoise
rea du Canada et Mme Roger Gil Gilbert, eharmante femme du
bers et leurs enfants Francois, Charg d'Affaires du Canada, M.
Stephanie et Marie Pasceale. Roger Gilbert.
x x X x Ce matin, Hlene, et la gentil-


...M. Jacques Munier Expert
de la BID A I'Institut de Develop
pemen: Agricole et Industriel et
sa charmante femme Eliane ont
reCu pour le carnaval la visit
do deux couples de leurts mil-
leurs amis M. Charles Petrelluz-
zi, Entrepraneur en batiments et
en Travaux PUblics et sa jolie
femme 'Brigitte, M. Louis Jac-
ques Bonneville, Directeur de la
Banque SOBEGA de la Guadelou
pe et sa femmin Denlse.
Les maris talent orepartis sans
leurs femmes apria ie carnava!.
Ces derniires continualent de
Jouir de l'hospitalitM de Jacques
et d'Eliane.
xxx
..Le photograph suhdoio Go-
ran P. Pibhl en Hai.i depuis dix


Ces dernierb semblent avoir eai t,%'3G%%%%Vl1%X.%%
,orte un sueccns dans leur lutte .
contre lese limenta Libhraux A T C L'
su eeln du Parti.
IK I $ AU CAPITOL
z z x i A
MOSCOU (AFP) i Du Lundi 16 au Vendredi 20 Fivrier 1970
.es problems pos s & Moscou
jar les manifestants occidentoux. ft 6 Hres e 8 Hres /0
i.irhraton i- d(,ux ressortissant res et 8 Hres 30
ialieni. Preasion exerce -Dar R6 -" -
.in.. ,a reaction de Micosu mon- Y '
lr, oue PURPS ne comprend ,'
su'un langige, celul de sla force.

.ICOSIE tAFP) i
I.a Gouvernetent des Etats n merfeilleux Sspenie
Unia aursit 'intention de trans-
f6rer le perso..el de la base de- i's Avec : Alai elon, Mireille Dart .
'Wheelus. en ye. en Cr. enUya.. oenCrt is an' *
-rend-on de sources militnAres ia. avec Georges vr O'uier. .
Nicos'.. Les a mrica.lns out ue ,
a as e i m n o r t a n t e d a n s c e t t e l le -. ..- "-- -


L'Ecole de Commerce Julien CRAAN


Enaugure le Dimanche ler Mars prochain un Cours Intensif do 16re
S An*e de ComptabilitM Amhricaine. La. 2Ame Anndedoo ea Couro so fera

au fchoix -: d'Aoflt. a, Deembre 1970 oil d'Octobre 1970 & FPvrier 1971.
Flle offre glemnt lea Cours : Arithm4tque Commerciale (Ap-
Splid Business Mathematica). et de Cost Accounting (Prix de revient) 1
de .Mars & Juillet 1970. .
t es Cours de Dactylographie Bilingue commencent toujours au d-
but de chaque nois.

Ren1elgtCO ments et InC options tous les'jours, tauL Samedi ot Jours F6ri6s h 1'ECOLE
DE COMMERCE JULIAN CRAAN, Avenue Chtrit tophe et Rue 6.

sT 16%


ie buzanne Bruosseau ont ee ac-
compagn6es i CLAIRE'S GAL-
EERY, 69 Rue du Quai par
'icme Francolse Gilbert. Elkcs pas
sent deux semnaines ic,
xxx x
Miles Monique Forget et Nico-
le Th6oret et 2 jeunes et gentilles
infirmiires de Montr6al sont ar-
rivees an course du premier week-
end du mois pour assister au Car
naval. Ellem viennent leci depuis
trois ou quatre ans.
Nous lea avons revues samedi
soir A Cabane Choucoune.
...Mile Lynn Sheward, Seecr-


tair & l'Ambassade du Canada &
Kingston 6tait arrive le pour le
Cmrnaval avecun group de sept
amis. Ce grope ddeeendu ala Cas
fel-Haiti a 4Journ idc du ven-
dredl 6 au lundi 9 Frvrie-r.
....Noe a ovons rev9 aver plaleir
Alfred Gourdet, Profesaeur de
linguisttque et d'Anthropologe &
l'Unverslt do Horats, Hemps-
toad, New York.
Alrdfr, re aln du Capilai-
ne Fritz Gourdet a pass une so-
maine iei av c a jola e femme
Claudette et a fillk Kim.
xxx
...M. Roland Janson, cultivan-
teur de tabac de quality de l'As
somption, P.Q. at sa charmante
femme Denisme ont arrive la se
maine derntfie en compagnln do
leur beau-frrea et soeur Jean -
Paul et Rolanda Villeneuve de
Ville d'Anjou, Montreal.
xxx
Miles Marjorie Booker et Lu-
cy Mikulat, deux Jeuns et Jo-
lies h&.esa de bord de ais Pan
American Airway a Miamio ar-
rilves iei lundl ont pess les
deux derniers jours do carnival
i Port-au-Prince. Marjorie Boo-
ker, une congeinre est doe Was-
hington, D.C. ft Lucy Mikulat
est de Boston. EMlle reviendrent.
Nous en sommeas tr.

...Mine Luelle Boaubien, nfir
mnjir de Panrt Saint Franoies.
NIolet Canada at son fils Paul
Beaubies ,lrecteur d'tudes 6-
puisent depuis l llundi 9 Fevrier
les charges du payi en compa-
gnie de Me. J. B. Cantare et sa
charmante femme Panos.

z Ir x
...Walter Cedric et m joliae mn
pagne Susan Carrithrs ar-
rivos ici au course du week-end.
ont vu tout ce qu'l y avait a
voir A Port-an-Prince.
Ds aont do Wlioughby, Ohio. Ils
sont rpartis ce omatin.


M. Oliver L. Peacock et sa
gentille femme Ann out prjs lo-
gement & El JRancho. Oliver eat
Commissaire de li Foire d'India
ne a Fort pierce Florida.
...Le Dr, Marion Me Call, Oph-
talmologue de Dttroit Michigan
et sa jolie femmne Jean et le Dr.
William Maya, specialist an M6 -
decine Interne eat a charmante
femme Eliane d6eouvrent lea char
mes d'Haiti.

...Roland Rivard, technician en
Elec-ronique de Montreal et sa
gentille famine Nicole, coiffeuse.
visitent Haiti en compagnie du
Dr. Roland Bernnche et aa fem-
me NAall, de M. Gfllea Ross, pro
priotaire du Rotaurant AU TOIT
BLEU do St. BarLhilemy, P.Q.
aet sa femme Rita. Ils sent tous
descendu a El Rancho.
Ils out pasd la s oirha du dl-
manche A Sous lea Manguiers de
l'Aml Lafontant. Et ce midi Ie
'minme Edner Lafontant lea a ac
compagn6a au Restaurant Le
Rond Point


Inst a tanis

ELLE ACCOUCHE A 11 ANS oue l'accoucherent, [a tris jeune
DE 2 JUMEAUX re aveait resenti lee pkemires
MADRID (AFP) douleurs dans I lsallc de e ifose
Une petite ecollire de onze ens lle avals 6t16 o u ssitt transpor-
At demi a accouchs vendredi de ote ki PI'pital de Muriel ,
deux jumeaux, un.egargon et une identity de la jiune m'rer' -
fille, A Sahagin, dans la Provin ,u se porte bier -Wit pan 4e
(.e de Murie Len des deux nous rv hl re Ur lu
npres sa narssance. Son firrere ju g x
nideu eat en parfaite ianti. LONDRES (AFP) -
Salon le Mddecin quit a prati-
Samuel Beckett vient d'6crire
as plus court pie ce inon la plus
DEC S court de I'histoire du th6Atre,
DiE Beaumont nous avons apprise La plae a pour itn re rersths
avec innnimment de peine tris- et no dure en effet guire plur
t. nouvelle de oIs tort de M. Hor e n' dure on alelt gode PLa
tan Etienne, survenue en se r6e dt rn auffle: 30 seteondes. La
aidence Ie eamedi 14 F6vrier 1970 Paroalire do est8 e micrA plies
En cette doulour-u6c .irconstan aura lieu I g Mal r A Oxford au
ce nous prfsenton s os sincres coure d'un sla organism aamu bel-
rondolaances aux parents ipron- ctice de da Fondalian Samuol-
v6s par ce deuil. Becket pour le thirtre.




O GRAND HOTEL

OLOFFSON I


EN BREF


Grand H tel Oloffoon
Present onpect e cleo driver
avee une troupe des meilleura
artistes haltiens :
chanteurs et dautaurs
Sur chor6graphie at direction
artlstique de deoux grand Maltres
Un spectacleI la mn lire
due GranAd H6tel OIofao T
Entrde $2 a' aumWJ-et Show $ 5
i\ Spectacle cheque mlidi molt.


LES PORT


wa was talattak evename


I


f
\
i


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs