Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06669
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 14, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06669
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

F


MfllDlt D b&


1 _i_ 4 9 1


No M28.i


BAMEDI 14 ET DIMANOHE 15 FVRIBER 1970


It *o jyIs di rendre hotanma-
go t aWdIJM (to Part-os-FcI'm
ot du tWf* d A Cnons, e et de
lldustrie qu ot failt vitro d
"nO populations trois jours d'j-
/fervwvoe eollietive i'uni ox-
ceptioneolls chalour, a I'ocasion
tdu Cmarval. Cos feies ant 001n11
tmt suoka SOrtaitirs. Compte
fSeu du grand seombre do foutr-i
tes et do journaloitss itro ngers
qui otaient dans nos mors id cat-
to occasion, coia fait use boann
publicity pour notre pase onA I
viritstr vit sous It charms d'une
7,aturn pittorsque at do I'urbn-
i.iti doe habitants.
Deaons o condition concretesl
du moment, it fauo apprdhmtdner
toutte la portse de re triomphe
qu'ae i toI conjonclion harin-
nievse do won diff[rentos olanses
socielM aet n tirem toutt Im con
ndqureons' pour I'avenir.
Tout d'abord, te Commer-ce et
'lndustirio onet o uen participa
tIon effective at mitsis ti ror.-
ganisation du Carnaval. A ean-
so dop nilatantitlles contribu-
ionse mnatri.elloe dei -onimrercanf
el induntriels, cas toinirs populai
res ont gagni Oan quality parce
qno Ilo chars ont tie, pour io pin
txirt de viritabls oeuwres d'arl.
En oiutrs,- et c'estal le plus imn-
portant tons lei aeoteurs de
nitre eociltd se sont amitsie sanet
diecrimin'fitin, la flambie do joia
du Carnival ayant faith diaparai-
Ire les tntagorisinex nnperficiels
t I ridicuess.
11 est souhaitable que ce pre-
redent sociologiquement signifi-
ratif, dams la measure o. it.l est
moils l'effet du hazard qvi'un
signed des temps quo nmis vivons,
sait Ie prilude de la rimincilia-
tion national our to base des ob
jectifs do, 'divdloppement 6sons-
quo qua pursuit le Gouverne-
ment progresriste du Prisident
Duvalier.
C'est d la rialisation de ces
objectifs prioritaires que le Chef
de i'Etat ronmviait tous lo see-
teors, en prsentant lea russurma
Ies perspectives de la He Died
vie. tJe me sens le dataoW dfm-
gager lea responsables quoftdiensa
de la Noatoot datm taous In wo-
tours rt 6 toan le Ir h eleoha *
participer aux isnevn snts oi aux
fa.it qoi conditionnent I'4duma-
tion dconomiqua doe l- Natipt 6i
travers le Plan A-.-ul d'Aisol,
Economique ot Sooialse d nsttre


LNOd des precsions
Dans son edition do jour, aLe
nouveauu Mondes crit : cLe Nou
velliote> rapport par ailleurs
qua Frcdiric Douglass a dirig6 Ia
representation diplomatique amr.
ricatne en Haiti. Nous aimerions
voir len-confrere prnclaer la date
du praiage du cong6nire en no-
tre Capiltal come Envoye Ex-
traordinalre et MillstreA Plralpo-
tentalre de son pays.,
En raison de l'abondance des
:natitres, nous reportons i lundi
!ef prieisiona demandOes que
n-us fournirons volonLierH.


Article ler.- Una Conmmis
sion compos6a des Citoyens : D6
put6 Loula DURAND. Cl6mein
JEAN-PIERRE et Marc-Aurble
GAILQON, oeapetivamneont Prairn
deil, ler Assoesuru et 26me As-
sonseur sit forntne pour g&rer
lea intar t de la Commune diu
'ap-Haitien, jusqu'au prochai-
nas 6lectionr.

Pour lade tnt
Puort-au-Pce -
Chauffard
Le ler F6vrier dernter, au
-ours d'une reunion prbsidoe par
ie Diputi de la 2bme Circonscrip
lion de Port-au-Prince, note con
fr-re Filix Baillergeau et i La-
,uelle assistaient, sle Rv. Pere
itoyant, Cur6 de la Paroisse,
le rapreSentant du Service din-
formation et de Documentation,
M. Claude Jean, le rcpiraentant
uu District de Fort Dimanche, le
nergent S6nat Francois, un Con-
acil Communautaire a itt form
a Chauffard, Sectipn rurale de
Procy, en vue de.o excartlon do
'i'rtains travaux utiles au dive-
lioppement de la region.
Le premier objectitf de ce Con-
stil Conmuinautaire composi des
leaders agrilcles de Laval, de
Chauffard, de Fert6, de Berly, d&
Masson et des e'virona, eat Ile sper
cement de la route Port-au-Prin-
ce-,h&uffar'J par Fond-Ferrer
Jans les hauteurss Je BizotOn eh
pagsant par Is route du SAnato-
rium.
Pour qui connait lea rlchessei
en caft et autres denrsea alimeni
talres de Chauffard, cette rpote
de p6nitration s'avre d'urgente
,,ecessit-.
On sailt, par alleuras, que du
,oint de vue touristique, C hau-
rard qui joult d'o ,e4llW eoMBM
.-elui de Kenscoff 'bi M-Vtl;PS
radio tot o o1'eau O clt se loudn.-
cs au milieu d'une exuberance do
verdure


,; branieo.
1Do grwastrqevass ot'iofens-
trtWsei ot 0 n train. La routs
itu Sud mcoutant 78.000 a 9S.000
dollars ls kilometrs, it faudrts a
Goverpo.msnt mV rs 156.36.000 i
18.381.000 dollars pour achever
cos important travaux. II con-
ient do notWP quo, par endroite,
sont ndecestirses ee oeuvres d'art
pour la canalisation des es m.
La Central Rydro Eleetri-
quo Frranois Duvalier do Pdligre
voAtera 13.200.000 dollars et la
construction du nouveau War/ de
Fort-ait-Prince 9.000.00 de dol-
lars.
Depuis quelque temps, Le Nou
vellisto mene une active campa-
unse n favour de la route de Jac
mel. C'esnt ons oesisitd.
Vitat d'aoprit ol ddepeanesent
qui a parmo a x cooimrfants et
mdustriels do ooUllaborer si office
cement avec neo dynaniquesn di
los' en vTne d succis des manifes
nations cama-valesques, m4frite
a' tre nrwintsnu, d4duple.
Daos le symbolasme saisissant
de la colonbe offrant le raineau
d'olivier, le char prdsentm par
'Edilit ao expr imd l'option esson
tieall du Prieident e vie de lae R
pntblique, Son Excellenceo le Doc-
leur Friaoie Duvalier -qui invi-
te unss foi de plus tons les Hai-
tiens at tons lee strangers qui
ont faith de notre terre hospitalii
re leur secoride patrie, au ccotuin
te deo to cnutructwion doe la
Nouvelle Haiti.
Le voeu do tous lee Haitions
de bonne volonti est quo grdce
aux efforts du Peuple Haitirne
boud t a son Chef, aux cadres
techniques et politiqtrea renovs,
aux comnnnrgants at nid-ustri s,
la Central Hydro Electrique de
Piligre, la Route du Sud et lI
nouveau warf noient les prochai-
nes conquites de la foai du. grand
Hsnmie d'Etat, Duvatier, et de
la Nation Haitienne rdconcilie
0yec elle-l..inne
Max A. ANTOINE.

-M. That et
is Proche Orient
NATIONS UNIES (AFP)
M Thant, Seer6tiire Gineral
des Nations Unies, recherche ac-
tuellement des moyens qui per-
inettraient A l'Organisation Inter
national de contribuer efficace-
Sent a un apaisement de la ten-
sion militaire au Proche Orient,
estime-t-on dans certain milieux
diplomatiquen, de 1'ONU.
La decision dc M. Thant de
convoquer d'urgence iA New York
le Geniral Odd Bull, Chef des
obsaervateura internationaux au
Proche Orjent, en raison de laI
rupture virtuelle du ceasez-le
feu, vient renforcer cotte n.pres
sion.
Apr a avoir confiri avec le Gi
niral Odd Bull, M. Than a'en-
tretiendra Ai Genve avec M. Gun
nard Jarring, le midiateur pro-
pios6 par lea Nations Unles pour
la question do Proche-Orient. Le
Steretaire G6neral, pense-t-on,
pourrait demander ih M. Jarring
do wonder le Caire et Jirusalem
sur In possibility d'un r6tablisse
ment du cessez-le-feu entree Is-
raliens et 6gyptlens.
On declare Agalement dans lea
mnimes milieux que le Secr6taire
G6neral auralt constatA qu'en db
pit dc la succession desn sances
de travail, lar concertation des
quatre grand rest dans une im
passe dangereuse.
La plupart deos sp6cialistes des
Nations Unies sont f,-anchement
pessimisteB quant aux possibilities
d'aboutissement des propositions
amnrieaines pour un appel renou
veli aux deux parties afin qu'el-
:as respe'ctent le ceassez-le-feu de
1)107. Lea diplomatea soviftiques
ant dQjA fait valoir qn'il s'agiralt
Ih d'une reconnalsaanco implicite
de l'occupation par Israel des ter
ritoires conquis a la suite d'une
uagression armue, solution inaccep
table pour eux.
Au course des r6cencto reunions
de la concertation, lea sovi6tiques
ant declare que les combats me-
ntas dans lea territolres arabes
occupiH par lea urganisations pa
lestiniennes reprtsentent une
guerre de Liberation 16gitime qui
m srte pleinement l'appul de o1U
RSS et no saurait tomber sous
e coup d'un ordre' de cssee-le
feu, quel qu'il soet.'Tel serait no
tamment argument avanci par.
'M.' Jacob Malik h sBef homolo-
gues amsricain, britannique et
francais lore de la Inaooce du 12
fevrier.
S Oh conutatae A cet 6gard que
l' Uiflon Sovnltiqen o'est jusqu'a
present abitonue de ripondre
o aux propositisbn frangalses condi
I tionnant le cas o chant, 1'obllga-
e tion, pour leg Etats Arabes et
e lJ ornigatiton palestintennes
iostalle our leurs territoires,
, de respecter 'intkgrlt6 territorial
. le de s'Et&t d'lrael, une fols a-
e obev l1 procoMus d'-vacuatenn
* d twiin e j occupy. et une tole
* 1ul.jn0u & sV limited ant6
Srieurea ou a desi HImntes convc-
nuei.


Dans chaun (le a groups se dd Pierre 1
tLaclut deo figures I gem i
Jo8. Efrain Gonzalez fut Ithlga
redoutable des guerrllleros i nd.
pendants. Manuel Mnaruladla V& I
lez, alas Troflijo. fondat ur dO..
;a Rtpubl(que de MNarquetalla, n
tait en octobre dernier sea vi nt e
annfes de guerrillero Le corn- i
mandant des Frces Arm6es R. i
volutionnaires du P leri Lib6rl .
fat ele (dniral. Eliseo Velr.e
quez, tin politician de la Os GIt
le, qul i Aa nmct. fut remp L |b
par un 6crivain et Ldbologue IA
In guerrilla, Eduard... Franco IsO
za, alas cEl Cu,ronel Ce det-..
tler eoste nnud ammc le Robln.
des Bois tropical Ln autareo fI
gure 16gendabie ,uo i'ast dlstin: ,i
-ute dans les r, np, dee Force
Armies RMvolutionnrorcs eat Be_
raldo Giraldo, al- I EI TuertLa
ou El Capitan.
Parml les guerrlleros illustres, M Pierre Lazareff, direc-
ii convent de mentionner gale' tour 'g0'l de dlFrance-Soirp.
ment le pare Caomilo Torres tin 4Paris le 14 Ar rl 1907.
mort on ftvrier 1966 dans les a A ,V s de David .lA.arett, n6go,
quis de Santander. Licenci6 en ciant en pierres priciiuses, d'o-
Soclologle, aumhnier de l'Univer rigine rusee et dq Martine Helft

re Torres avait dcid i dfomer- ne Gordon, Difeetrice du magazi
en 1965 un cFront Unis de tou-' ne fnminin cElles -
.e0 lea forces de gauche y com-
pria let eommunistea. II italt d's It11a unet fis et deux petite-
bord an partisan de F'action 16g Ectale communal, ollge
lc, mais dans son testament po- tal, lyees Condorcet, lycie Rollin,
Mate, A quatorze ans et demi, at
(Suite page 4, col. S) ..tirm par le journalism, i d6bute
dans un employ subalterne au


En Colombia, des elections pri
sldentletae et 6Iglsilatves peront
organis6es en svrll prochain. On
a'attendait & ce qua tout ae pas
eo come aux elections de 1958,
de 1982 et de 1966. Mais les car
tes sont brouill6es. L'hosizon po-
litique te gonfle de nuages me-
uagants A penvron deux mois des
elections. A la vOrit1, depiols 19S8
une superfilcelle solution de corm
promise avait permls une activity
politique normal au ntveau des
couches supbrieures de la nation
o.olombienne oh la guerrilla rural
le. avec des fortunes diverse, de
meure la toile de fond depuis
1948.
L'on se souvient de l'absassinat
di Leader de I'alle gauche du
Parti Liberal, Jorge Eliecer Gai-
* n, perp6tr let 9 avril 1948 en
plain centre de Bogota et au muo-
ment de la Neuvibnte Conference
des Ministres des Relations Exti
rieures de l'Organisation des E-
tatl Amnricains. Dans son livre,
n'erie de l'Etat, Port-au-Prince,
1962, Monsieur Yvan M. Desinor
a consaere un chapitre bien docu
mentA i cet ivinement du 9 A-
vril qui ouvrit dan s 'histoire de
Ia Colombie ce qua l'on eat con-
vtnu d'appeler l'eire de la vio-
1Lnce. Pour lea iibiraux, le Gou
vernement Conservateur de Ospi
ra Perez Uait responsible de la
mort de Gaitan. Pour le Parti
Conservateur, les communists
en 6taient les auteurs et les nooms
de Fidel Castro et de Romulo Bd
tancourt furent cites. Quels qu'en
woient lea responsables, cet assas
sinat provoqua une sanglnnte A-
meute qui, parties de la Capitale
nise -A sac, se ripandit rapide-
ment dans les principles villes
de province. Et ce fut le point
de depart de la guerrilla rural.
Au course de l'anatee 1950, la
guerrilla connut son apogie
juand plus de dix mille homines
ocupcrent 200 mille kilombtres
carrds qu'ils organisrent en r&-
publique come la Ripublique
Ind6pendante Socialiste et. Popu
!oire de Marquetalia,' la R6publi
quake Indipendante de- CEl. Pato.
On relive trois tendance anu sein
des gropes de guerrilleros : lea
guerrilleros libiraux appuyds
par le Parti Lib6ral, les guerril-
ieros communities et les guerril-
leros ind6pendants qui s'appel-
lent" oLos Limpios" et devien-
dront tout simplemenL des ban-
dits.


L'(EIL

Patrick Vilaire t Washington

Le Direcctur de la galerie I'art h l'Universilt Howard avec
d'art mement revenue des USA. nous NOEL.
parle dans son studio 4 la rue J'sl grandement gagn o en toe
lonne Fit, de son sucfca i Was chant du doigt experiencee ar-
hington. tiatique de IrUniversitt
Patrick licu detendu, lisant J'ai parl6 aux Proftseurs.
ane lettre it notre entr6e, au stu aux Etudianto et J'at pris con-
dio, la tend i T1iga qui en prend tact aves. le m6thodes de tra-
iacture. vail, doa ours. Ainsi, j'al une
Dans l'atenLe, nous feuille- ld6 global de Ienseignemen.
tons un bel album des souventru dI Part h Howard.
de vacancea de Patrick. Nous ad Par ailleur,. jen ai profit
mirions surtout une ferraille qui pour oxecuter certaines pieces
fut vite expliqu6e par Patrick. en COramique et opdrer des ex-
C'eat l'art actual aux USA. p6rienoes aur le verre.
dit-il ? A l'autrc page, c'est un
tupis dlchiri en lambeaux atta- Pour revenir A ta question,
ech i uni clou qui eat aussi un l'ide d'exposition tient du fait
chainon reprisentnatif de cet art qu'au couro du travail avec le
moderne amnricain. Ces deux Profo uear Loy PIERRE -
tculptures poursuit-il sont expo NOE L, je lui fil part de la prd
aoes actuellement au RAN MUSEUM. j'avals emport6a aven monl.
Aprns ces explications, Patrick Je 11t dmnandai alore quelled"
gultare hI la main, es prtte & opportunity J'aetio a prnentes-
naus fire un rlcit do son voya o distnsa l'Univerulth cur
ge au pays do Lincoln. 11 se d j'al voulu tout *implement &u-
place un instant chercher une dilr Ia reaction du "milieu ame-
boelson glaees, et i sa rentre ricain noir d'abord., face A mea
le dialogue recommence. dena, .
Da. Patrick, quel 6tait le m Eore parenthhse, n'oublies pas
but de ton voyage ? qu'Hward Universit oeat la plus
Pat.- ai voyage en Ambas- grande Uhiversit negre dle Wrs-
sadeur, riprcsentant ma menbre htngtonl .
sux .:ariages de sea nieces, deux .- A yue d ts deinn
cousins i New-York. D- A la yue de tea deins
Da. Avais-to lu'ide l'un e qu'lles fureqt se tim-reoedim?
e position ? Pat.- En bien le Professeur
SPaI.-- En r6alitt, lVid6e d'une PIERRFNOEL suit dep hs quoq
i posaitioa. n'r li ps n it plni quet anneon. l'&volution de noar
f aue au prelable. Mais n ig. movement da-rt. C'est par elle
n'avai counseiile de voyager n d'ailleours qun le Centre de Cira-C
V,-c lea meilieura de nes dessins. miquoe di 'Educatlon Nationale
On ne sait jamais, disait-it 7 avait organisd la grande Expo-
Done, je n'avais aucun conerat slto. d O Cramnlque i Washing-
,onr une vraie exposition. ton en 1965 so la Direction de
Da. -Comment l'4ie" d'expo -TigA. Le Profesm-ur lee jugea do
- sition so'est-olle done Impos6e 7 taille i affronter le grand public
Pat. En arrivant I New- et ds l'Instant, Je? Me mis au
Yrk, je voulua en proflter pour travail. Pendant une semaine,
- vliter leI Mu6es de cette gran- J'avais, prnpare l'exposition.
deo ville et par la suitc ceux do Da.- Quelles furent tes autres
Washington ia rtpptia. Ii marches? '
Je me disposal 1. voir t lalseurs Pat-. Ja dnmaBdW au Folofa
WaiO., artistesia amricalns et Jo eur PIERRE-NOEL d m'eaccom
pensls ausui, revoilr certaines d pagner por ae Mvisite suzx dIfUd
nee oeuvres qui se trouvent en r onit galurkl do Wsington
exposition permanent a I'Uni- pour continue mon ttude *ur
verslt- d'Howard depuls 1965. mrs deains.
A mson arrtvie ii Washington.
j'l travailU k un project sup Vol r suite page 21


Irazareff

journal. -Le Peuple, mais fait
liaral6lensaet dog lpota .por
divers jourkMu ,pL fond nmeme
un hobdomadaie IllMustio s.
11 eon ona a journal tLe "~(or
qui vient d'etre cr66, et, suoccessi
vement, exerce les fonotions de
reporter, courrilriste de thia-
tre, journalists politique, wsearc
taire de r6daction etc... I l' cho de Paris, A est r6dacteur en chef de piche colonialel pendant l'expo'i
tion -coloniale. II entire en 1926,
i cParis Mldi cormn reporter
et devient bientOt chef des infor
umations. II assure en outre la pa
go de la vie parislenne. Jean,
Prouvost, director de Parhi Mi
di R ayant whet cParis Soira,
PIERRE LAZAREIF devient
b i e n- 8 t--l'anitnateur de ce
journal (dont le ti r a g e
dipassera deux millions d'exem
plalres) oil il exerce lea fonctions
de secretaire g6niaral et directeur
do la redaction. 11 est, aumi,
Iun des animateurs de cMatch
avec Herv6 Mille et Paul Brin
ruier. Das cette 6poque, Plerre
Lazareff eat friquemment appe
16 A 1' stranger come consmeiller
technique par des quotidiens ou
des pnriodiques nouveaux, on qui
veulent se renouveler.
LVoir suite page 2)


JESSYE NORMAN A L'INSTITUT
fITIANO AMERICAIN

tout just d'gne tournee en Euro servatoire Peabody
Spe ou elle s'est produite i Brno, re, qui avec le Pi
en Tchicoslovaquie, i Vienne, en cais Pierre Berm
Autriche, i Berlin Ouest, et i la faculty dle muo
Munich, Stuttgart, Bremen et verslt6 de Michig
Cologne, en RIpubliquc FMdr-ale crivit par la suit(
,l'Allemagne. de university ou e
le. Professeur El
Sea performances lui valurent Proeeur E
des commentaires 6logieux dc la an.
part des critiques europiens. Ain Miss Norman c
le'b;. Ia" eeri ce qui suit dans un edito- en 1967, en m6m(
rial intituli aSucces Grandiose note amiricain I
pour Jessye Normann cLors- Oette cermmonie i
qu'elle apparut sur Ina hcne de nursence de plusit
la I Sanderghalle auf der Wart- ciels du Gouvern
burg, en saluant la schlre sa-I- cain, notamment
le,. uone chose itait certain : TLyndon B. Johns
une nouvelle heroine wagn6rien- sulte, envofya la
ne dana la litgne des Flasstad lettre la fdlicitan
et Nilsson s'annongait., performance.
Le a son tour, I1'loge de la jeune Norman s'aJoute
-antatrice en ces ternres: cJes- vpprmcii.tion de I
sye Norman eut un grand et im -ritique musical d
9ortant succs. II announce le d Pont), oMiss N
but -d'une carrier d'opira d'un voix prodlgteuse ,
genre exceptionnel, dlont la Deut d'ailleurs a.u mon
sche Oper ainai que Jessyc Nor- le goit, Is sensibi
mnan sauront tirer profit. Le .-jittinctif qui cart
matin suivant la representation, ritnble artiste.'
!a direction de la maleon a enga
gA la chanteuse pour la durne I,e prochain coi
de trols ana avec des contract Norman i Port-a
annuels entlers. n'rdsentt sous lea
Nie a Augusta, en Georgie, Servicaine C (Ult
Miss Norman a commence ses Amtcaina (leUomI
etudes de chant avec le Profte- tion aver le Con,
sour Carolyn Grant a l'Universi Peuple n Peuple,
o6 Howard de Washington oi ltions prIve qulte
Ulle recut son dipl8me- en 1967. relations culturell
nlle poursuivit -se 6tudes a- (SUite page
ves Mme. Alice Dusqhak du Con


y de Baltimo-
rofesseur fra-n-
ac, nieembre de
iique de 'Uin-
an. Elle s'ins-
e& cette gran-
lue 6tudia avec
lizabeth Man-

chanta cumnme
atamitl e6lfbri,
oire du grand
Carl .Sandburg.
se d6roula en
curs hats offi
ement Ameri-
du President
on qui, par In
cantatrise une
It de sa haul

rites par Miss
cette flateuns
Paul Hume, Ie
au rTornuan a use
qu'elle pr aente
ade enter avec
ililt et le stylp
octirisent I v6

ncert de Miss
u-Prince s ra
auspices du
do I'Ambassade
S) en coopdrn-
it6 de Musique
une organist,
e consacre aux
le internati,,
4, col. 8)


Miise Jeasye .Nor-o.t, in soprano ,tmericaoae qu dounMers Ux con-
cert a r'lrtitt Hanfiaino Amdiricalo, le Pji fvrier a 7 Ah 0 p.m.


-AU-F IERS JUR
pH I J^iL-^luiv .10LICOEU


LtE CONSUL HONORAIRE
D'HAITI A CARACAS ET
LE 1BBR JANVIEt
...Le Dr. Louis Lamothe, Pre-
s ident .Directeur Giniral de 1'Ins
.itut Lope de Vega vient di re-
cevoir pour l'instant un enregis-
trement du beau discourse pronon
c6 par le Dr. Maximilienr Lowen-
thal Consul Honoraire d'qlaiti A
Caracas i l'occasion d'une bril
lant,. reception qu'il a offoete
pour e6lbrerI l1anniveratri do
l'Ind6pendance d'Haiti leo IZean
vier.
Le Consul Maximilien Lowen-
thal eat Doyen do Corps Conm-
ldire A Caracas.
11 so propose de venir tris pro
chainement et d'6tudier la possi-
bilit6 d'offrir des bourses pour de
jeunes haitiens.
,X X X X
INE AUTRE SELECTION
SENSATIONNELLE :
cello de Rex Thd&tre
...Hier- neu avons parl6 de la
slect bn snlationsoale que prc-
Boentra le \ Cind Paramount i
parttr do de'omaln.
Nous y avon. relev6 des super
production tells que GClibre 32,
Adorable Corps de D6borvh
Quand sonnera l'heure de Ia Ven
geance, La Brigade du Diable,
Les Perles Grecques, Qqi a tu6
Fanny Hand ou Adios Killer.
Ce matin nous avons vu vi-
sionner oun des chefs d'oeuvre
de la dleeotion du Rex. I1 s'agit
de la Nuit des Gin6raux.
Un monument einimatographi-
que qui nous montre la grande
conipiration ourdle contra Hitler
par seo Marechaux et Gdniraux.
Et attitude de chacun d'eux
it son post re'nectitf tra
vers les pays de l'Europe occur
pe, Peter O'Toole y fait une au
tre creation giniale.
Cette brillante Aslection qui
dibutera l dimanche 21 Povrier
montrera au public ,haiian, Quel
ques Dollar% pour Django, A
occur joie, avec une Brigitte Bar
dot ex~eordinairp. La Nuit des
Gneraux, 'Le petit Baefneur,. Le
Chat troque les- Diamauts, et
Operation Tonnerre -(Thunder-
ball) avec Sean Connery come
James Bond 007.
Comme on le sait toutes ces
superproduction aeront -ausai pro
jettes sur l'6cran de De Luxe
Auto Cinfi.
Nous ovons entendu un cin&-
phile qui liait un prospectus du
Cin6 Paramount dire: La concur
rence avait eu vent semle-t-il
de cette preparation massive de
films de oqualiti, car la prcipita
tion avec laquelle ell a bails6
ses prix ne peut avoir une autre
explication.
Le Cin6 Paramount dobute sa
Belection dimanche asiec CALI-
BRE 82.

ES MANAGERS
')L ELILILLY
purni nous
... Ce nmtin est arrive it Port-
au-Prince, un group de Muna-
grs mit E LI I LY h Puerto Ri-
co.
Ce group se compose de quin-
ze personnel don't des visiteurs
,inadienos II1 at conduit ici par
AM. Robeit Thomas Tedrowe, pro-
,luction Manager do cette compa
gnie de produita pharmaceutiques
et sa feinmme Martha. Notre sym-
I athique comphtriote Daniel
Viard est compagnie i Puerto Rico. Les au
tree imembres du group sont M.


L'ETAT D'EXCEPTION
ALT GUATEMALA
RAPPORTE
GUATEMALA (APP) -
Le gouvernement a rapport
vendredi 1'itat d'exceptton qui
existait depuis Janvier aprso 1'as
sassinat du journalite Isidoro
Zarco et d'autres terroristes qui
itaient entre dans le payh pour
produire du de6ordre.
Cet htat d'exeaption n'avalt
pas affect la lbertd de press
ni les usages politiqaes.
S x x 3
Le gouviernoment guatdmalt6-
que a fait savor A dez e can-
didsia peirsidsutiels do l'oppoti-
tion qu'ta eront poursuivi polur
dists a'lls peonsistet & abuser
dos garanlies do la lolI 61eeora;
porr pouaser a la subversion.
II 'agit du candidate Luca
Caballero qui a diclar que osea
partLcuam gagneralent leas rue
,pour combattre s'il itait vic.ime
de fraudes aux election. I- e'a-
git encore du Colonel Carlos A-
rana qui fai t avoir que nes
hommss taieti disace i& pas-
ser a pI r rbellion i le rn drol a
6taient li6de.
Le gtuvernument a donnr l'as
surane quo ea 6lecUtions du pre
mier ffar seront complbtement
librea, que la volonti des ilec.
teurs e _pnmts pr km masn a-
ra reeetO -- -.- .



John Q. Carrothers, Executiven
et sa femme Sybil ,Ann. l'Inge-
nieur William Woolsey It sa mlem
me Rosalie, l'Ingenieur Stephen
I. Shersick, sa femme Judy et
sa soeur Penny Lynn Skersick,
M. Robert S. Johnmon et sa fern
me Mary Ann.
Leg visiteurs canadians venus
de Puerto Rico avec le group
sont M. George W. Manson, kers de Manitoba et sa femme
Margery Ruth, Dr Frederick Olli
nick, chirurgien dentist de Ma-
nitoba et sa compagne Marjorie
Joan.
Le group a prit ligement au
CastelHaiti oi ii panss trente ix

ISITEURS DE MAIARQUE -
... Nous avons revue avec plai-
sir M. Abraham Mark Frank et
sa gracieuse et p6tillante I'amice
franalfse Dany.
Noun avions faith la connaisosann,
de Abe et de Dany Frannk en Ma
dernier lors d'o week-end it
Bloomfield Connncticcut chez no
chere amis Don et Ridgme Fabec
Faber World o Carpeotsn parents
ne not,ve ran issante filleule Chan
t-.l Laure Faber.
Abe et Dany rentricnlt d'un
long voyage ni Europe.
Abe a pris sa retr:'it aprie-
aesir faith fortune combnmcontrac
teur en construction.
Le couple "que noud avons nc-
cuelli her apres nili t I'aero-
port Franqoif Puvalier a pris
logement i El Rancho. 11 passe
environ un mois en Haiti. Abe et
Dany qui out dint hier soir avec
1.OU an Shango Room d'Ibo-L6li
dicouvrent pep it peu les beautis
et lee charges du pay. don't leur
'it tant parlI Don et Rigime
Faber et I'&crivain francais Ro-
,and e Grataloup.
Don et Regine arriveront ici le
5 Mars.
Nous souhaitonso la bienvenue
ct un agrfiable sajour en Haiti
M. et Mine Abraham Mark
Frank.
xxx
...Jeudi mating, Mie Bette Peabo
dy a acuenilli it l'airqort Fran
cols DUVALIER .-M. Thomas
William Frank et sa distinguee
ipouse Claire, beaux-pirents de
sa ravissante fille Velsa qui a 6-
pouso M. Thomas Wel Frank de
New York.
M. et Mme Thomas William
Frank pasasent quvlques jours ii
comme les invites du grand des
sinateur et Mme Larry Peabody.
.M. James L. Till, cluternatio-
opinlManager> du National Geogra
phic Magazine eat arrive hier ma
tin avec sa jolie femme Fritze.
ils nout de Rowayton, Connecticut
M. James L. Till et sa fenmm
sont venus passer trente I .'
heures en Haiti. tls ant print to
(Suite page 4, col. 8)


Madanme Pt Nixoe essays son
on u,.ci uniform do Girl Scout
a New Yodk. Els eat Il prisi
dente honoraire des Girls
S~oeul.


Djhusuche 15 V6vi4W A 1 5 h kt 7 It3


amR TeKATRK RuK.NT O




KRAKATOA


Etirde Gdea.2.54

Uuidowve Gles 4Mu


SaitCNIQUE NTUIlNATINA iBiographieg de

par Max A. Apdoine La Vie Mu wmenca Dersonnalites Francaiss


A.JjW K-"LZ% -


I


LA SOPRANO
H

L'Ambasiade des Etats Unis
prend plaisir ai annoncer que la
soprano americaine de renom-
mne international, Miss Jessye
Norman, donnera un concert a.
l'Institut Haitiano-Americain, le
jeudi 25 Fivrier en coura.
Miss Norman, qui est Agie de
24 ans, a dnja obtenu de nom-
lireux prix en hommage i sa, bel,-
le voix, tanut aux L'iats-qUn"-
qU'it ltroigsr..-Elle a ete dciao
sie, cette ann6e, pour represen-
tor son pays au Concours Inter
national de Tchaikovsky, A Mos

Miss Norman qui, en 1968, a
visit lea Caraibes et t'Ameri-
aue Centrale. viendra Dour la
premiere fois en Haiti et y don
nera un concert. Elle revient


I


rV9-AU..AMINE. (#AI/ r)


901IE 2POSTALE 1316


_ ~


..:. '.. ~.~: ;d~Julu..-n~,ir*r~L~is~~L-u~.6~b;Y~-,


I








PAO~ 3 d.U ltOUW~I*
a ~ ~~b-se-~ -~


eina


-p quleue sent ebudesw, de 4004t6 suiuseg araat$es.


Des machines 6 coudre compaote ? Vous
n'rn obtlandrez que ohoz Ena, an Sudlalm



elmple p e s
mammCeXK8teamm8Kmun


L'OEIL
(Suite de la lsr. page)


DO.- Qualle a e6t l'impression?
Pat.- Le. Directeurs de gale
rin furen, tous 6merveilldes la
vuo do ces dessins? tous vou-
lAint m'exposer tmais je devrais
attended 71 ou 72 selon leur pos
albilit4d.
Da.- Quel futl e r6sultat de
con impression. 7
Pat- Je dois dire, quo ces ap
pr6clations de Dired.eure, techni
ciens visits talks : Le Directeur
do chez Joey galleries, do I'U-
iliverit6 catholique etc, etc. fu-
rent un 8 imulant tr6e fort.
Da.- Pouvais-tu des lors ex-
poser I
Pa- Non. un inconvenient res
tait h surmonter c'6tait de trou
"or une galcrie pour l'exposition
.ar nux U.S.A.. lee Exposi.ions
sout programmies pour une ou
deux annee, h l'avance.
Da.- Que comptais tu faire
dans cette impasse?
Pa.- C'est alors quo le Pro-
fAseaur Pierre-Noel a pens6 voir
1'Union Pan-American.
Mr. Gomez Sicre chief Division
.f Visual arts de cette Galerie,
apres avoir vu les diapositifs
do mes ceuvres, satisfait, voulu
prendre connaissance des origi-
naux A lur vue, le chef de Di-
vision fit part de sea impressions:
Votre line de travail eat bon
ne, il y a beaucoup d'expressions
dans von oeuvres.
Mais dit-il.il reste un proble-
me, la grande galerie officielle
noui explique-'_-il nest pas libre,
sai vauns ulez attendre 1971. Ou
meaux, il y a une autre alterna
tive. exposer a l'une des gale-
ries attenante a la galerie de la
Collection permanen.e.
Jose Gomez Sicre a poursuivi
quake je pouvais me presenter eI
11 D6cembre parallellement au
vernissage d'un artiste argentin
Mlcuel 0 Campo et d'un recital
de piano d'Antonio de Roco &
I'Union pour bnoDficier inal
d'un grand saloc..
Da.- Quo pensais-tu de cette
nlle d'exposition?
Pat.-- Comme je voulais lap
Driclation d'un public internatio
il, j'ai vile onisi l'opportunitd.
C'eantL ainsi que j'ai acciptd
a'xposcr le 0 Dlcembre dernier.
On.- Si je nc me trompe, eat-
c, des deasin. quo tu as expoads ?
I'a.- Oui, den ldeesin simples
sur mft tann nncadra'ment, des
encr, cncrsr noires sur paper
Da.- Comblen de desins as-
thi expose?
In .- Jaen al 0u 17.
Di.- Quell ofut l'attitude des


Visltaurs I
Pat.- Ils furent 6tonn6s au
premier coup d'mail.
Da.- Quelles fuset leu s pen
lees?
Pa.-- Dls m'oi dit aertaines
fois, qu j'femployais un symbo-
liame at qua ce symbolism tre.
pou connu de la pointure moder-
ns.
Da.- Les as-tu exjplqu lu'o-
rigine de tee crd-tionss
Pa.- Oui, j'ai exp~Iu6 ma
m6thode de travail et m w0tOur-
ces. Je leur ai 4 di que j *apar-
tiens 6 un grSup: La NOUVL.
LE E C 0 1,E AITfENN I
D'ARTs qui feit dpuoie plus de
12 ans des recherchI ur l'art
avec pour base: L* culture POpu
lairo: FOLKLORE, V 0 D. 0 U,
ART PRIMITIF, et quo ces a4a
tions abstraitea, modernee vien-
nent de cos rech rche.
Da.- Quellps 4urent 4'autres
impressionsT
Pat..- Pour deautds, il oout
ktI ftonnds pour Bler vair.tech
nique, d'autres encore pqr lAeur
valeur artistique e. 6.motionnelle.
Une femme a 6mis cette opi-
nion: unp TARANQULA par le velou
td et 1'expresion de violence QUi
s'en d6gage.
Un m6decin Argeutin etiL 6 me
dire: ;Vous Ites non asilemant
inu desoinateur mais un poete'.
En general, je snai pas eu do
reactions ndeative.
Da.- L'exposition a dur6 corn
bien de jours?
Pat.- Un moist, du 9 DAcen-
bre au 9 Janvier.
Da.- Qua pensuait la press.
locale de ton exposition?
Pau.- Seul ,le Bulletin art
of a'merican organ de la Sea-
tion dc diffusion de l'Union pa-
rait et done des details sur cha
que Exposl.ion de l'Union. 11 pdr
nsntera sa critique.
Mats il es t encore trap tot
pour qu'apparaisse une critique;
tout as. planifiC.
D'une facon InfornmeHa, j'ai
posd pour le photog-aphe de I'U-
nion et certainac critiques d'art
m'ont interview.
Je suis ren-re au pays un jour
apres l'Exposition, je no euis
pai encore au oourant d'une cri-
tique quelconique.
Da.- As-tu vendu de tes uan-
vres 7
Pat.- Oui, quelques-unes.
Do.- Tea dessins 6talent-ili
uniquement abseralts ou avaiL-
'tu des figuratifsa?
Pat- uniquement des abs-
traits.
Da.- Comptes-tu nous grati-


HAYTIAN AMERICAN SUGAR
COMPANY, S. A.
USINE HASCO
8OCIETE ANONYME HAITIENN

PLANTEURS ET FABRICANTS
Sucre Mi-Raffin6 Port-au-Prince, Uaiti


tier d'une exposition individuel-
le 7 Si oui, 6 quand peut-on l'ee-
perarl
Pat.- Je compete r6aliser une
Exposition de ce m6mes qua J'a
vais eepoeees & Washington tred
blenA t 6 L'OEIL DU SOLEIL.
Da.- Voill un nouveau nom,


Le 13 Juin 1940, aprbs avuir ti
r6 le dernier extimplaire du veri-
table part pour Clermont Ferrand et
Bordeaux oil ce journal eat re -
pli6. Au moment de l'armistice--
tandis qu'h Paris occupy se d6 -
.haine centre lui une champagne
monstre en raison de l'a ntis6mi-
tisme et de son attitude anti-mu-
nichoise il quitte la France
par l'Espagne et le Portugal. Il
Fa rend aux Etats Un s et il 6-
crit de nombreux articles, tous
consacra isla guerre en Europe,
a I'efort de guerre, A la France
libre. II entire h i'Office of Stra-
Legic. Service puis, dAs lia crea -
ition du War Information Office
'Office d'Information de guerre)
il en devient chef des services
francais. (Parmi l'Aquipe qu'il
rdunit autour de lil, figurent des
6crivalns journalistes aussi di-
vers que Jacues Maritain, An -
(Ird Breton, Philippe Barrds, Ro-
bert de Saint Jean, Andr6 La-
barthe, Michel Gordey et Julien
Green). En 1943, il part pour
Londres d'oi il dirige lea mgmes


services en liaison avec tous lea
services allies et la B.B.C.
Au lendemain de la Liberation
do Paris, il rejoint la capital
frangaise o il eat appel6 par
Jean Guignebert, alors secr6tai-
re g6ndral A l'Information du gou
vernement provisoire. Puis, il re-
joint, dda le mois de septembre
1944, l'equipe de l'ex journal
clandestine Ddfense de la Fran-
0ce qu'il transform presque aus-
sitot en eFrance Soir et don't
il fait rapidement le journal fran
cala qui atteint le plus haut ti-
rage.
II lance tour a tour des hebdoma
daires: Elle*. tFranee D'man-
che, aLe Journal du Dinanchea,
l'Agence S.C.O.O.P., etc... II est
co- directeur de l'lntransigesnts, du cNouveau
Candide, (hebdomadaire) et de
T61Id 7 jours* (hebdomadaire).
Conseller technique de cRali-
tksI (mensuel) il est aussi admi-
nistrateur de jourd'hui, dhe Lectures d'au -
jourd'huio (hebdomadaire). du


aJardin des modes*
ae cConnaissBance deia
Huel), clntrprlse,' (
re), I a public. deux liv
,enirs: cDernidre edit
Munich A Vichys et,
ne Gordon ... Lazarel
sur P'URSS.
II dirige la collectli
tempos aux editions
11 eat conseiller te
la librairie Hachcte et
ce Regle Presse.
D a public deux lit
TF) la principal 6me
formation Cinq cole
sne quil produit avi
Desgraupes, Pierre I
Igor Barrdre). II es
technique de T16l -
collabore regulidremen
dio Luxemliourg, Eu:
et Radio Monte Car
ere maintenant une pa
temps aux problems
ports de la tAlevision,
et de In press.
TI est eommandeur
gion d'Honneur.


* a 11tMol I .


DANS NOS CINEMAS


est-ce une 6eole, un MUe40eou
une galerie d'exposition? \
Pat.- Puisque l'OEIL volt
tout, to a saturas.
Da.- Patrick now te rnmernarA.
de .on aimable courtolis1e '6-
gard du grand public *n lui fal-
sant un campte-ammdu sl dlail-


16 de ton grand sued
hington.
Et noun attendons
la dite de ta proehai
tion & L'OEIL DU S'
Morcl.


AU PARAMOUNT
Satindi & 6 h. et 8 h
S w En 16re parties.
Is Was- TABOU COMBO
fortement En 26me partial
ne exposi- Entr6e Gdes 1.50 6: 2.00
OLEIL.
Dirmnche 3 h. P.M.
GRINGO JOUE ET GAGNE
DA. Entr6e Gde 1.00
Dimanche a 5 h. 7 h. et 9 h.
CALIBRE 82
Lundi A 6 h: et 8 h.
LES SE;PT VOLEURS
DE CMICAGO
Avec Frank Sinatra.
Entr6e Gdes 1.20 et 2.00


en..uel), CINE PALACE
alt15 loen
hebdomadal Samedi i 6 h. at 8 h. 1B
Ldair). CONGO VIVO
resa de sou- Entr6e Gde 1.00
ions et aDe
avec M61d- Dimanche a 4 h. 6 h. et 8 h.
if, un livre 001 DESTINATION JAMAIQUE
Entr6e Gde 1.50
on tAir du
GallUimard Lundi A 6 h. et 8 h. 15
chnique de LES PROFESSIONNELS
de l'Agen- Avec Burt Lancaster.
Entr6e Gde 1.00.
res de sou-
nission d'in-
onnes 6 la Drie In C
vec Pierre Drv
Dumayet et
s conseiller Samedi 6 7 h.. et 9 h.
Hachette. 11 MAMA DOLORES
it avec Ra- Entrde 1 dollar par volture
rope No. 1I
lo. II consa Dimanche A 7 h. et 9 h.
artie de son LA LECON PARTICULIERE
des rap Entr6ee 1 dollar par voiture
de la radio Lundi & 7 3'h. (Sdance unique)
dc la L6 IRMA LA DOUCE
Entr6e 1 dollar par volture


AU CAPITOL
Samedi & 6 h. et 8 h.0SO
L'ASTRAGALE
EntrAe Gdes 2.50 et 4.00
Dimanche A 5 h. 7 h. et 9 h.
JEFF
Entr6e Gde. 2.50 et 4.00


CINE OLYMPIA
Samedi (En permanence)
LES ANNEES SAUVAGES
Entr6e Gde LOO
Dimanche a 6 h. 80 et 8 h. 80
(Sur demiande g6nerale)
LE DERNIER .OUR
DE LA COLERE
Entr6e G O 150


AUDITORIUM
CNHTH tCULirUiRL
Samedi 6 7 h. P.M.
PHAEDRA
Entr6e Gde 1.50
Dimanche A 5 h. et 7 h.
LE CERVEAU
Entree Gdes 2.50
Lundi h 7 h. P.M.
CHUBASCO, LE REBELLE
Entr6e Gde 1.20

ETOlE CIW

Samedi a 6 h. 80, et 8 b. 80
LA SEPTIEME AUBE
Entree Gdes 1.50 .et 2.50
Dimanche A 6 h. 30 at 8 h. 30
5.000uDOLLABR SUR L'tAS
Entr6e Gdes 2.00 et b.00
Lundi A 8 h. 30 (Ssance unique)
TURBANS ROUGES.
Entr6e Gdes 1.20 et 2.00


A MAGIC CINE
Samedl h 6 h. 15 et 8 h. 15
En lre parts
LES LEGENDAIRES
DE DELMAS
En 2eme partly
L'HOMME QUI VENAIT
POUR TUER
4 Avec Brad Harris.
En.rte Gdes 1.20 et 2.60
Dimnanche A 3 h. 5 h. 7 h. et 9 h
SCOURRIER DIPLOMATIQUE
Entr6e a 3 h. Gdes 1.60 et 2.54
A 5, 7, e. 9 h. Gdes 2.00 eto3.0O
Lundi i6 h. 16 (saance unique
VIOLENCE AU KANSAS
Entree Gdee 1.20 et 2.60


CINE UNION
Samedi A 6 h. 15 at 8 0a
ROSES ROUGES
POUR LE FURHEER
Entr6e Gde 1.00
Dimanche A 5 h. 7 h. et 9 h.
QUINZE POTENCES
POUR UN SALOPARD
Entrle Gde 1.00



VOITURE A VENDRE
Marque : Ford Comet Callent
Module : 1966
Pour tous renselgnements, s'
dresser h l'Ambassade du Cana.
da, Pont Pradel, Boi-Verna.
Phone : 5-0091 et 5-8451


AVEC


L



Mortf a



EN B01


AUX THEATRE
Samedi & 6 I. at 8 h. 15
En l1re partle
LES AMBASSADEURS
En 2eme partial
SUGAR COLT
Entr6e Gde 1.50
Dimanche & h. et 7 h. 80
KRAKATOA
Ener6e Gdes 2.50 et 4.00
Lundi & 6 h. et 8 h. 15
UNE MINUTE POUR PRIER,
UNE SECOND POUR MOURIR
Entr6e Gdes 1.50 et 2.50



Samedi A 6 h. 30 et 8 h. 2t
En ltre partial
L'Ensemble N. ':n-Bawtum
En 2bme partti
LUTRING REVEILLES-TOI
ET MEURS
Entr6e Ode 1.00 a: LO0
Dimanche A 6 h. 30 et 8 h. 30
S AIPA N.
Entree Gdes 1.50 et 2.50
Lundi & 6 h. 30 et 8 h. 30
TRAHISON
Entrde Gde 0.60 et 1.00

MONYPA1NASS

Samedi 6 6 h. 15 et 8 B-
...ET POUR QUELQUB8
DOLLARS DE PLUS
En.r6e Gde LOO
Dimanche A 6 h. 7 h. at 9 h.
COPLAN SAUVE SA PFAU
`"ntrde Gde 1.00

CINm RinO"An
Samedi & 6 h. et 8 h. 15
En 16re partle
L'Ensemhle W SICOT
En 2eme partle
QUINZE POTENCES
POUR UN SALOPAkIB
Entree Gdes 1.50 t 8.00
Dimmnche A 5 h. 7 htL t 9 .
LE DROIT DE NAITRE
OU MAMA DOLOREfS
Entree Gde. 2.50 at 4.0CO
Lundi A 6 h. et 8 h. 15
DES PAS SUR LA NEIGE
Entr e Gdes 1.20 et 2.00



Samedi A 6 h. 1 et 8 hh. 16
) En lre pertie
0 LES LOUPS NOIRS
En 2dme partly
) COPLAN SAVE SA PBAU
Entr6e Gdes 1.00 at 3.00
Dinnhe h. 7 et 9 h.
MEDECIN POUR FEMMES
Enlrte Gdes 1.50 at 2.50
Lundl A 6 h. 15 et 8 h. 15
QUATRE HOMMES
A ABATTRE
Entr6e Gde 0.60 et 1.00

De L xe At CM6
Samuedi A 7 If et 9 h.
UNE MINUTE POTUR RIER
UNE SECOND POUEMOUMI
Entrde 1 dollar par voitur
SDimaneh e A 7 h. et 9 h.
L'ENFER AVANT LA MORT
En.ree Gdes S00 par pesonne

CINE STADIUM
Dimanche (En permaneance)
CINQ CARTES A ABATTRE
Entr6e Gde 1.00





LA



ux Rats



JLETTES


GIBBONS


QUEL QUE SOIT




IL PRIBRA

1 SKX^^3^{!


Biographie de...

(Suite de Ia lsre page)


La Volkswagen


A DEUX PORTES. NATURELLEMENT.



























Et pourquoi des milliers de technicians travaillent ils

au service d'inspection et au control de la quality des

voitues VOLKSWAGEN avant qu'elles laissent

I'uIne?

Pour rendre la voiture meilleure et pour rester fiddle

aux princpes de la VOLKSWAGEN: S fret6, Confort,

solidia.

Son style ne change pas, et pourtant, elle n'est jamais

demod e. Du point de vue mecanique, elle est meme

ultra- moderne, offrant a son proprietaire le plus haut

degree de security sous toutes conditions.



Entre!ises Techniqe et A cg, S.A.
*~~~~ Buedu ijnr.

-~ ~ ~~~~A *Or^.^^^j ***^-^^lW.*--*' *l~


- g-~_sc--nFaa~~-~~_~____.


I


PAGIo


i-7
13d~ 1319 M 1A W WON"~S~~jrkl






e& Im t Inacbb f








kue Bonne Foi., 21






SAUDDRI Id NT OLANa5 1 .5'NVDrgn MR


L NOUVLLISwjm


PAGE 8


RHUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862


AmkA.*


VOTRE HOROSCOPE AU XIRKA
n -- ... ji -


k- L-ltrat-cl iraeI


gj4-4.


is meidw eo'm'.spoead asIanJew rdi oke9" eeledvrwdrv
do sakwew d van la rwmus I.pio-p..dvie0&0 Oas.
00541do r~pmiw*b*m total@. ou paridalhio rdevd.
Proprid 4w 16W sgft~w o' m"ddssle- Zswoulsiado
aLaS NOUVRELIST~S)
LUN~iM 16 FEVRIER 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER) : 11 a pout quo vous a-
ye des teaches suppl6mentalre &a
aecomplir mais at vuo y.ous adap
tas anx circonstancea, m6mo ex-
captionnallo vOs profltarez
,"'una jo=rn stimulante.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): S1 voua voum heartez & du
vantage do difficult que d'ordi
naire, examines imm6diatement
ta i situation, et recommences a'il
au 11 ne aut. 11 no taut paa renfouve-
'tor vns erreurs ou tenir & des
concep.ions erron6ee.
22 MAI AU 22 JUIN (GE-
MEAUX) : Le ens dee propor-
tions et Ia connaloance parfaite
ue vos obligations aeront esasen-
Lioal. A rec bonne humeur et bon
nue vlAont, deux ualit6a des G6
meiaux, vour pouvex aller loin.
22 JLIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Coordination, flair,
pr&clion s'limpooent. Une recher
che pers6vdra to vous dinners
'lea Bvantages excepptunnels at
prAparera one amelioration de vo
*Ta situation.
24 JUILLET AU 23 AOUT
LION) : Votre conjunction s'a-
mdllore mais ne vous conduira
pan oh vous vouIez sler si vous
n'y pren-z pan garden. Etudiez possi
bilits et suggestions nouvelles
mais n' drtez pas co que vous
np comprenez pas. Posez des
questions.



Aujourd'hui

SAMEDJ 14 FEVRIER 1970
SAINT VALENTIN
DIMANCHE 15 FEVRIER 1970
SAINTE GEORGETTE
x x x x
COIN DE L'HUMOUR
FIFTY FIFTY
Dans le train de Marseille,
une femme monte, accompagn6e
de quatre enfante. tented de ran -
ger ses batages et d'ir.staller se .
-nfants dans un compartment,
mnais elle est vite ddbordde par
ia marmaille qui bouscule les aU
tres voyageurH et leur march
-ur lee pieds. Finalement, le plus
june ichoue dans leg bras d'un
monsieur qui, agace, lance:
.- Quand on entroprend un pa
rll voyage, on laisls a&u no oins
aIn moitl6 de soa enfants chez saol.
C'eat bien cc quoc j'ai faith.
soupire la mcre
Ixxx
All! MAI.SI
Voyons, dit le Juge i l'Inccu
j6, Jo crols vouH avoir (,Jh vu
I:uelque partIT
Out, momnsieur le Juge, IaM
tu Ihonneur de donner pendnnt
uin an des lecona do piano t ma-
(iueioiselle votre fille.
Un an de prison.


DIDVINETTE
Comment lea mamana cha-
meaux punjment alic lea petits
chanenux dkiobM8sants7
ltponee: en Ile privant de dO-
art
x x x X
ON NE SAURAIT PENSER
A TOUT1
Un couple pait en vacan-
ces. Arrive 6 lta gare, le maria
diti
VoyonR ... cartons, valises,
convertures, malles ,puraplu'ea,
tout y 6st. I1 no manque que le
divan do salon.
Tu plaisantes? demand sa
femnim.
n'as du tout, car, sur le di-
vce il y a nos billets de chemiln
de far.
XXx
SAINE CURIOSITE
Monsieur le eomman aire, il
faut absolument que vouB me fas
mlez connaitre l'individu qui m'a
tambrloU. *.. -
-a- Ot, lmai ne voUB laiss o
paa entratoer a des violence sur
sa perWnlnr
-- Waye psa naeur. Come it
eat entrm chez mota ihen hen -
reas dt martin, sans Tiviller Ti5
femme, je veux implement lui
demander comment it a fait.


Phamnadlet assurant
le service cette nutll
Soamea 14 Fivyi.,r 197o
DU COIN
.Ruoe SMr. Gulloux
8T GEORGES
C(hamp-de-Mars
DImaeos U Fdvrier 19'u


ANOION
RaM CoutMe


24 AOUT AU 28 SEPTEM-
lRE (VIERGE)) : Quelques
restrictions plandtairoe. Mail ce
Ia no signifle pas quo la journ6e
eat perdue. En d6veloppant I'6-
lan de votre personnalit ot voo
forces intrisurems; vous dearte-
rez nombre d'obstaclesa.
24 SEPTEMBRE AU 28 OC-
TOBRE (BALANCE) : Si vous
n'avez pas touted Ia coop6ratlon
que vous prbvoyiez, ne voua in-
qul4tez pas. De nombreuses queo
tions. n'auront pas leurs rpoui-
so maie l'unanimit6 d'intention

cut Atre atteinte.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
ORE (SCORPION : Cette jour
n6c demandera des 6quipieras au
tant qua des individualistes. II
ddpendra d e vous de collaborer
ou d'agir en solitaire. Faitea de
votre mieux: n'6parpillez pas
vos forces.
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
CEMBRE ( SAGITTAIRE ) :
Plus d'avantages que vous a
pensiez. Bonne p6riode pour met
tre une nouvelle vie dana vos
p-ojets future. N'dcartez pah
pour autant toutes les anciennes
mothodes.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE) : Excel
Icntes influences de Saturne
reut-tre ne feront-elles que pr6
prarer des rdsultats pour dema'n
onais qui seront aussl important
que vos rdalisations actuelles.
21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERSEAU) : Obser-
vez les petits differences d'opi-
nion. Elles peuvent vous dviter
de cofiteuses erreurs et l'obliga-
non de rtrognrader. Si tout va
bien, allez hardiment de lavant


Dimanohe 15 F 6rlor
& 6 h', et 7 hres 80
KRAKATOA
En coulours)
avoc do plulaaanta actattur
Un formidable drama d'aven-
tures at d'amour 6voluant dango-
reusement a I'ombro d'un volcano.
Uno trag6ddl d'apocalypse all-
mtnt e par l'axploslon do KRA
KATOA, don't le souffle pulasant
a fatt eomme les trompettes do
J6richo, 7 fois lt tour de las tr-
me, d6ferlant aur Jo mode h rag
do mare le plua d6vastateur de
I'histolre.
KRAKATOA
Une dAlicieuse intrigue amou-
reuse fleurit mervelleuasement
pr6s des leaves 6jrct6es par 1'6 -
ruption dantesque du volcano in-(
fernal.
Jamais, de m6moire de cin6 -
phile, pareil spectacle on leur
aura td offer


Los s*6quon
satte ouperpV
re, Its usiponi
drama halluo
do* actours,
fo des d6cocs,
ont une mom
to d6ssatre at
uno marquote
eiolso & 6trel
KR
Una produce
tout eat feu,
ted, drama d
dantesque, at
sang at marq
mnort voml e p
Un Spectac
Entr6e Odes.


AMA
Dimanche A 8
COURRIIR
. ave: Tyro
dia NVAL,


1


RUSSO & CO-

TELEPEONI : 3W
17, R* 2OU6 17




Le plus grand


assortiement d'argenterie



Christofle


Couverts, minageres,


timbales, couverts,


pour bebe, etc...


I


I





I


20 FEVRIER AU 20 MARS M
(POISSONS) : N'essayez pas
d'atteindre le drain Eonnable mai.. O r tou te
faites l'effort nicessaire, non Pour toute
seulement pour les obligations
quotidiennemi mais pour lea tAches
suppl~mentaires que vous ren- th
contrerez.Sntaire q cles circonstances

SI VOUS ETES NE AU-
.10URD'HUI : Vous 9tea droit, e *
sorieux, d6sireux de porter vo- a i
tre fardeau 4t capable d'aller V a
nvec liu plus loin que bien d'au-
tres. Von march progressive-
ment vers le success que vous at
t nez avant que les autres s'en m a ages.
soient nimme apcrqu. Vouso res-
coz vous-mmcc, droit, vf, compa Z 3 a
rnon gai et agreable. De nonm-
breux nuteurs dranatiqiues, pod- .e-
tIs, architte eset rudits ont IT A T T
.t. da natifa do Vcsau IHAITI REAL ESTATE

VENTE
AU-DESSOUS DE
LA MISE A PRIX
EN VERTU :
d'un jugement du Tribunal Ci-
vil do Port-au-Prince en date du
vingt-huit Mars mil neuf cent-
soixanto six contradictoirement
rendu centre la Veuve Maurice R.
Elie, nee Merc6dds Portier, le
sieur Joseph M. R. Elie et Is
dame Maryse R. Elie, main-enu Achat Ventes Loeations
an appel par un Arrdt en date
du vingt et un Dcembre ilte Box 515 A Tel 2-1889 Building Pan American
jugf ent a ordonnte Io portage Enregistrez vos Terrains Maisons et Meubles on nos bureau
des cdmmunau .6s t succession Une affili6e de la cInternational Association of Real Estate
do su -dit sieur Maurice R. Elie
dAcrd6. Boards of Chicago*.
dIl mera procedd e amedi qui
sera vfngt it un Fvrier a dixc .......".* a d- I- w
heures du matin en l'Etude et
par Ie MinistAre de Me. Andr6 A --
Giordani, Notaire A Port-au-Prin
oan La Banque Populaire
'A la Ven e aU plus offrant La Banque ua e
et deno..r. nch.rteur C o o0e
d'un Immbl funds et blti ColOmbo Haitienne
seas sis en cette ville, Rue du
Magasin de 'Etat, doe la conte-
nance de Dix-Sept pieds de faa
de sur soixan'.e-douze pieds de
profondeur, born au Nord par
Madame Louis Canssus; au So d La BANQUE POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE a le
par Madame VIina Ncol, A rIEst plaisir de aermfer M a mi mbreux et fiddle. Clitta eon Compte
par la Rue du Magasin de I'Etat
et a l'Onuet par ~adame NoeL d'Epargne et le Public en gg6ral dm Is coasiance q If
AU DESSOUS DE LA MISE lui ont toujours timoign6e. D.e lea informed qu'i a M05 solsid-
A PRIX QULL ETAIT DE DEUX element proe6dd an Tirage Traditionnl de la Magdfoiiqn
MILLE SEPT CENTS DOL-
LARS ($2.700.oo). Outre leas DATSUN PE LUXE 1M00 Mod6le 1970, offered paciassmenst
charges de l'enchre. aen PRIM ". *
Aux requite, poursulte et dill-
gence du ieur Joseph M. R. E- Le tirage ae lieu & 'Auditorimn du Petit S6minaire Collge
i T, dameuran. et domlcill6 & St-Martial, lh Samedi 81 Janvier 19'70, & 10 Hr., AM, on prA-
Portau-Princ se trouv t a sone du REVEREND PERN JOSEPH ATTIS, Supirhl -r du
proc6dant par son avocet, Me. S6minaire du Notaire ME. MAURICE AVIN, des Membres du
Antonfus Champagne. identifi6, Haut Personnel de la BPCH et du Public.
L- pa.entO et impose sur le Revenu
aux Nos. 1749D, 27254 et 85284 C'eat le Carnet d'Epargue correopedamt a No: 285 5 46tenu
avec 6lec.ion do domicile en son par Monsieur JEAN CHEVRY (artisan) domenurat & Oarr-
cabinet sis A Port-au-Prince, An four-euiles q I Chance a favor ctte fo.cL
gle Blvd. Jn-Jacques Dessalines four-Feuiles que la Chance a favorla cette fe L
et Rue DantAs Destouches, Eta- La Direction de la BANQUE POPULAIRE COLOMBO-HAI-
ge Phcie Chevalier; et do la do- TIENNE Pr6sente ses Chaledireux compliment i& l'Heoeux Ga.-
idintif;c auR No. l3617 deme-rant gnant Ello profile de cette occasion pour demander au Public
.otAinllernant New Yaork. LSA, e t sos fideles D6posanta en COMPTE D'EPARONE, do sur-
dumicilida a P.:.rn au Prinae,
myant pour av,:,cata Mes. Mauri- veller la prochalne annon I d. ma nouveles PRIMEB.
.e Delille et Charles Dalencour. Continue done avec la mime conflance A taire fructifter vos
dnenmpo s rle ifvpatenp'sa et Economles A votre BANQUE COLOMBO et & maintenir toujours
Pour plus samples renseilgl- le mime Solde MINIMUM qul voue permsttna do partielper an
m..nts s'adresser au Notaif re- prochain tirage.
quis ou aux avocata souMilgn. BANQUE POPULAIRE COLOMBO.HAITIENNE
Maurle sDeltlls, av. LA BANQUN DU PUsPLE NAITIMN.
Oharie Dalancour, av
AntorluB Champagne, av. -i


No manauez pas d'aller voir
JEFF au CAPITOL, car ce film
ne passer dans aucune nutro
Salle ou DRIVE IN de la Repiu-
hlioun.
x I x

ELDORADO
Dimanche 15 Fdvrier
k 5 hres, 7 hres et 9 hres
La Direction de cette Salla
present
lTne ocuvre d'une grn.udeur ex
ceptionnelle.
IE DROIT DE NAITRE
OU MAMA DOLOREb
D'apris l'oeuvre de Filix B
CAIGNET.
Un des romans les plus extraor
dinaircs de la litterature mondia-
Id nous viUt, au cin-ma. Ie plai-
r r 0.ae d-ctau!, auet dat
Simattor quo pa ilomiSut. ia4i13
r le eliebr1TIT DAVISOW 0n
onaboratiun 9weG Custave CAR
ITON, dn naltrj.de .IL palette
rindmatograph'que. Ce ilm bou-
leversc.r.L: I'histoire d'un amour
lus fort qUa tout, subtle et rat
Rn6e, path6tique et angoiseante,


CefItIn


DANS aOS SALES

a torrlfantes do X. MALDEN H. NAF, J. MIL.
iduction du tonner- LICAN ate.
n opprosant dr co Daprt lo roman Sinterlo ER-.
Inant, Is JoU vibr4 "AND do Potor CIIENIRY, It6h-
sla randour sauva- lasatour H. HATHAWAY,.
otth fou et to sang Co film COURRIERH DIPLO -
maique multlcolore, MATIQUE qu'll nt faut pan con
I'horrour doesinont fondro avec PASSIlP'OI1T 1 -
Drie de peur et d'an ILOMATIQUE r6cumment pass6
udre It cervoal ans d'autres salla atio un film
AKATOA 'oesplonniago avoc tino s6rie d'n-
cton fulgurante on venture dynamiquis at :nystd -
flamin o rougeoyan- ricusesn autour do Is possesscion
'apocalypse, d6cor :du micro film d'un document do
mours tAch6es de purt6e international. De nom
ules du sieno de la recus ncLeurs l'iutrpr6tent.
iar KRAKATOA. La mise e scdne esat adroit et
dl do haute tension. Int6reasantea ellc met en valour
2.50 et 4.00 ure suite de trahisons de pour -
sautes. do rapts. Ca film est l'a-
xx x duptation a l'6cran du roman A
sicchs de Peter CHENEY Slinis-
,GIC CINE ter ERRANDO. L'action exce.ai-
vement mouvementde donne de
h. 5 h. 7 h. et 9 h. l'ttralt au film .Leas hros sent
DIPLOMATIQUE virtimes de nombreusesa violen-
ne POWER. Pati ces, accompagnues de m6thodes
Aphen MeNM l asez bizarre dent lee services
\ du contre espionange se servent


f(
rc

Ir
n
q
4
ti



n
tj
d
01
v



p
t3
P,
D,

v
Ic
r
p
ir
qi

v
vi
n
d,
11
b,


dans leour mission.
8 heures: Gdes. 1.50 et 2.50
5 hres, 7 hies et 9 hres
Gdes. 2.00 et 3.00


CAPITOL
A partir du Dimanche 15 F6-
vrier 1970, vous verrez JEFF.
JEFF edt une grande rdaliss-
tion franeaise interprtode par
Alain DELON, Mireiale DARC
et Georges ROUQUIER.
JEFF 6tant un film do Haute
Facture, le CAPITOL a tenu s
le rserver exclusivement a sa
clientele, une clientele te choix
tt de grande Culture'Artistique.
'EFF, c'eat eitstoirs d'un rcd
glement de competes dans le Mon-
de des Truands.
Habituellement, lea membres
d'un mome gang se font un point
d'honneur de rester loyaux lea
uns A l'dgard des autraen
Ici, c'est le contraire.
Chaeun s'emploie as doubler
l'autre et la Loi du Milieu n'est
jas respectde.
Le chef de Bande, JEFF,
(Georges ROUQUIER) seine ses
complices. ls l'uttendent pour
sqparer le Butin.
Mais en vain.
JEFF ne viendra jamais ai
rendez vous.
Parai ceux qui attendantt et
qui commencent a s'inquidter,
rseuil LAURENT (Alain DELON)
a confiance en JEFF, comme
JEFF, d'ailleurs, a confiance en
lui. Et pourtant...
EVA (Mireille DARC) trahit
JEFF, son amant, sous l'effet
de la torture, II est vral, mas
elle le trompera, en outre, avec
LAURENT, sous l'effet de la
Passion.
Le receleur Hollandais joue do.
ble Jeu, lul aussi, mals ce sera
h vous de d6couvrlr quand, con
ment et au profit de qui.
EVA brfle pour LAURENT
qni a prias son coeur et son corps
et cependant c'eat elle qui le edon
nerai un beau matin.
Volontairement ou par cun,
trainte, nul ne le salt.

Dans ct' film, personnel nicest
o:amplktement sinire o avec per
sonne.
Ausni, aprs avo ir vu JEFF
chacun voudra interpreter i tI
Omanidre lea points d'interroga
tion qui soe posent, tout particu
liiLrement dans les derniere d-
qoences.
Tout lovsse i penser aue beau
coup de ocBDectateurs voudront re
ooir le film pour en saisir tou
teq lea nuancemcetancrdsoudr
routes lea 6niimes.


Pr6sente
uie Dimanche 10 Fevrier
S6 hrea, 7 hres, et 9 hres P. M.
CALIBRE 32
Aprbs le retentisant succds
aes Uivr6sr don't PARAMOUNT gar
d!p le secret.
Aprdo les pages les plus en -
Ilammdes Jamnis extraites d'n
album de westerns europ6ens.
Void venir une production mar
uuante du cinema italien:
CALIBRE 32
en cin6mascope couleurs
avec Peter Lee Lawrence et
AgnOa Spaak
Un calibre eObie: CALIBRE
32.
Un tireur d'1ite, un pistolero
zedoutable, une correction infail-
lible. un index v1loce pressant a-
vec unw rapidity surprenante snr
Ia detente, et ... le CALIBRE 32
chante la mort en transperqant
ddvaliseurs de banquet, lea pil -
lards sans scrupules qui ne con-
naissent que violence et crnaut6t
raplnes et assassinate.-
Jamais vous n'aures vu pareil
affrontemer" I1
Un titan do colt contre des ad-
versaires de taille
Une lutte inexorable, une ac -
'inn encombr6e de bagarres sai'
i- santes, une venture passion-


- -i


COMMUNIQUE
Tout en renouvelant son admi-
ration pour le movement spor-
tif qui eonnait un d veloppement
sans precedent sous le Gouverne
ment du President h Vie de las
Rdpublique, Son Excellence Doc-
teour FRANCOIS DUVALIER, la
Commission Communale de Port-
au-Prince se trouve dam r'obli-
gation d'interdire aux footba.-
lemrs el volleyeurs l'accdo des
places publiques.
L'Edilit4 pense qu'il nest pas
inopportun de rappeler qu'il y a -
plus de 40 ans, le football s'&tait
install au Champ-de-Mars d'oi
il a dtd chaass par le progr-s. Ce
n'est pas sous le Duvalirisme
constructeur et progressiste qu'il
y retournerait Ce serait un d&-
fi aux lois do l'Uurbanisme qui
postule, entire autres, la protec-
tion des paces verts,
HB.el de Vile de Port-au-Prince
le 12 Fdvrier 1970.
Fr6d6ric G. DESVARIEUX
President do la Commission
Communale "'e Port-au-Prince
Breton NAZAIRE
Membre
Marcel AUGUSTIN
Membre


PROBLEM No. 466 F.


i nn l v tvvfvair


6 Seoul
7 Son. ridicule, cheo Mo-
lidre
8 Verte contr6a D6but
d'ensemble
9 Garnie
10 Fit vainqueur aux Ther
mopylls Jalon.


VEJfICALEMINT


9 l Cononction Pour 6-
*10 clairer
ITIMNT1- II Oela suffit Fait des
HORIZONTALEMENT Vers
II Pronom Interverir
1 Tres contente IV Ddbut d'lmi{ation -
2 Qui a mime competition Conjonction Pronom
chimique V Raisonnabe Cri ovin
3 Note Durcissent la 'VI Cargason _- r
viande VII Salubres Seule
4 Article Relief to di- VIII Grande pear
terranen IX Flenuve frangae
5 Entre dens la composition X Coordine Article _
de Fair Tissu natural Dit h une majesty.

SOLUTION No. 465 F.
HORIZONALEMENT VERTICALENENT


1. Maladresse 2. Ive; Rin-
cer 3. Ere; Amie 4. Naddge;
Nos 5. N.S.; Veni 6., Oc;
PeriN 7. Th6iVre; Le 8.
AMre; Na 9. G.S.; Chfnaie -
10. Denlers.


I. Mien; Otags I. Avran-
ches III. Leeds; ER IV. Piece
V. Drage;. HN VI. Rime:
RR; El VII. ENI; Vienne -
VIII. Scenes; Aar IX. Se; On;
IS X. Ereslplto.


Les Bandes Dessinees du aNouvelliste

Biondie


ar' O'' lid VOTnRE C0.) MONSIEUR DULPONT, YOUt EZ-IOUS Or .llfl Pl~lPjRQuai NE tE Lki na-
DEEd N WSt ')I EUR o stDifliA IlisTIE It Etit VEST Vt .-IAN55Ei1T5 I mi EmE.
llale 150 sECUOI KALAISAUTER EIDE
AC015515 ID o, 5 1 .


DESPECTAM


~-----.--- I II I Ir


port* I'accent str Ion tlbosif so AI tno -I tI
oiaux at la fataith tO d ditn hisu- AM M
,,Ynaln. .r, U a to v f rtin"
Dianohe 1it Fvriar
C'oet un drama d'utnB ptyholo- a G hre So0 t 8 hres so
gie trea fouill6a, brillamienit min- 1e plus grand film de guerre
ttrpr6t6 par Aurora BAUTISTA' 10 touto l'histolre du letmmal
qui oat avoc senasibllte at ltno SAIPAN
tion une Jenner flle aristocrat Cette oeuvre eimrquabtmeat
deshonor6e prate & tout acrl- o imWe n'st pad liftlement Une 4-
tier pour que son enfant vivo. Ju nou~io fresque doe LI 8 6hr
ino ALEMAN, un brilliant m~6e- Kuirre, man aua! un film pro -
cin rt'origine famliale obscure et fonddmetit human ol t'aetion eat
la ndtgresse Eunslla COSME dans pimentee de usapenase Ca&que
le role complex et d6licat do MA sur e00 documents r6els, domine
MA DQLORES falnant prouve de par la forte peraonnalit6 de Jef-
grandes qualltds dramatlquesa. frey HUNTER, un vral hdros,
Jamals, avant tLE DROIT DE cuonvalncu, d6cldd.
NAITRE d6motion n'avait at- Plus frt pluAPAu
taint au cinema un tel deagr, on a pectaculire pqua L'En, l'
film n'avait 6mu i profond6ment DES HOMMESue afilm EN ql r
la senslbilitil L'tiensita drama- nit toub la atois njeurs des
tique, leo cractre tourment6,I, ta -randes lussites di genre ton-
profusion 6clatante du r6cit res- ne are a 1 'normtdes forces en
tituent avec force I e climate doui n er t'n o"0t4 dos 'd re an
livre de CAIGNET, oh s'affron- prdsonc al, t'ond doescha mps
tent Ie renoncemcnt de sol m- tre bata a mpleu or d 6sa i a-
me, l'dgoiosm,. 'amour since et SAIPAN aine.
les prudences hypocrites. TTi neuvre dure, an bavu -
E u tr6e G des 2.50 et 4.00 i r le5 p" s
tro ds 2.60mt 4.00 s, san rides, psmlonnante e,
fort bien rdalisae, 6voquant las 6-
Sx x x oisodes extraordinaire de la der
De-Luxe Auto Cin6 nir aruerre mopdiae.
SAIPAN
Dimanche 16 FPvrier Tine oeuvre d'emotion, un film
i 7 heure rea tr.A denaa o combats, ex&cu -
Un super espionnage qui expto' tiona, f^roces acl.lons de common
se furieusement comma une ra- mdo B seuecdent avec rapidit6 At
rale de mitraille... 'on va d'aiigol.e en surprises
L'ENFER AVANT LA MORT "T rcA6t de hroua avcc lesquels
nn a'identlfle au course des ba -
'En couleusra tallies d'ne sauvanerie cruelle!
rvec : Lee TADIC S A I PAN
La flatteuso appreciation d'un Le reundez vous des grand
grand quotidian de la capital a ours k AIRPORT CINE, le cfn
claasd ce film comma une oeuvre de e conalssenrs Un film
solid, et robuste, d'une denait6 qui vous mettra horse d'haline I
peu common. etra Gales 1.60 et 2.00


~SA


~LMII~LYY--Y -~-- --I ---- --U Y


,.,cl.. ~. s~p ~I ,,c-~ -; .~d~a~LiL~~*~*i*-~,-riP~rii ~~lar-~rS&.'r~.rrin~i -+Y*~Ll~uri3Ulil;ilC~~J~LY I-a~riyr~i~*r+Yi-**blbj~i*~i~:wl-ul~l C~;yj~;Lk~LI~-~ul~n~Cg ul~S~ : r.~i"~L~i~iJu~U*l~Ci~a~i~=bC;i~C~t~e~ip


ws~wow

CALTR Ai 5l Un western
Duoe tMUallAt pau communal
Un m comma on Wn'n volt
oAM iouivmtI

DMive in Cht
LA LECON PARTICULIE -
l k: Cotte" 61ggante peinture do
moeuro Intapretd par Nathalie
DEiLON, Robert HOSSEIN et
Reuand-VERLEY nous apaprait
Ltd un 'chef d'oeirvre.
D'ailleurs le cadre et -le -luxe
Asa munaO6ment dana le d6 -
carsa n font quo contribuer au
succas de cette oeuvre.
Michel BOISIOND a demand&
et a so obtenir, de sea vedettes
t! meillear d'eux mames.
C'est t'hletolre d'un Jeune hom
me. Oliver, lbve de Phnlosophle
oana un tlyce et do Fr6ddrique
une femme dtlaishst et aide d'a
mowr. Olivier qul n'a aucuns exp6
rience smntimentale eat conquis
par le charm de. cette personnel
visiblement plus ag1e quo lui. Oil
vier eat an septihme ciell II a
couch One vrale femme.
MaIl apparait Fontana, l'a -
mant qui demand a son ancien-
no maitresse de dl'pouser.
Qu'adviendra-t-il d'Otlvier en
face d'une pareille situation?
C'eat avoc rette eunperrodn c -
tion quo le DRIVE-IN CINE DE
DELMAS ddbute son nouveau ta
rif do $ 1.00 par voiture tnuns lea
nours de la semaine y comprise l
DIMANCHE .
TA LECON PARTICULIE -
RE, le film qui a obtenu le PAL
ME D'OR, prix dcern6 nor l o
pactatours, passers au DRIVE
IN CINE le Dlmianche 15 F6vr'er
197o. 1I sera repris lea Mardi 17
at Jeudi 19 A 7 heures et 9 hen
'*P.


LA CREME

STILLMAN'S
POUR LeS TAOG"












6nd ia peau

Wien plus claire
an soalewi 4 uemainu
METHODE BUR XT SAr m DANOIS
Plus de 75 milliw de PotR
ontet vendus
dans le monde entier
LE BEECRET DE BEAUTIa im miieoad
d f.en.. dans tsutesle I partise du mond*
nui doirenit esa peu pim elire at pr
Todouto mida so Is Cram stmlllmsn'a.
Iorsqu'edo ast SppU" ca m o rs,. b iaI
Crme Stillmanai' seairdt 1s taint eat oua
donnae una oomplxion bued at radieum das
,oulament 4mbmaoin.VansNOWM5M
eille do Ie a transformation op&re an voas
Ineme quand len partalomabonm dispsN
aitront peu a peu pour [mi plitO a Ue*
peau ellament palu clair eat plu Umpid
L' .,.I-llnt Srovon Stillmian'
Esse, -is ailm o O iIhaoiTsWr-
do.a ei delicst alpatdamfa mettbAa .
imugI.t sI p I s m 11 Ideai psour h-ed
1s Crei Blliim' -.* ai uli
a..oiia. s .dA Poui 1:-
j,' vonte dons tous lea
)rinrgo;l s et pharmacies


L'ENFER AVANT LA MORT
Un film fondroyant de gangs-
trli, charge come uno dynami-
te... La loi du talion inscrivait
es coummandementa en lettres de
feu: OEIL pour OEIL... DENTS
pour DENTS.
Leas mpdratifs des westerns
liurlent: couteau pour coutean,
colts poor colts.,
La loi Je s gangsters de L'EN-
FER AVANT LA MORT dame
avec force : RAFFALES pour
RAFFALES, et ae text de leurs
dix commandments se termine
Par hes mots: VIOLENCE et AR
GENT.
L'ENFER AVANT LA MORT
Un super policies italien'
trou6 de fureur et de sauvagerie,
lperc6 ti6s par les rdcents durs de 1'6-
,ran: AL NORTON et DAN
MAY.
Tin film qui surclassera sea de
fanciers par son intensity drama
*ique ... son escalade de violence,
eon d6ferlement de furaar, son
eruption de cruaut6, sea ba-ar-
res imnressionniantes, see sequen
oes Incandescentes et non anisis-
sant SUSPENSE.
Entrda $ 0.60 parn erasonn


t









J~AO34 aLl NOUYEJJEs SAMUDI 14 lIT DWANOZN 15 P~V1I3.R 1~O
.5


Le Frire Barthelemy
est mort
L.o PFr(ts, o Semlt'>-i -uls"
(toigiTa le an t oen d(1tl. 11 viin
ain it. pordra 1 Vrtsiv HlarthA*
lomny, ilA646 A I'llapital Frian.
tul. 11.* s.lilvs ls'uns hinssrraige
hrtrhirale, quil I'avli frapp6 la
l.'ltl 1 v1il'or dais I r solr*c.
l.a nmno dt funArallles eru
cAlOir,-. on la Chalmpllo do I'lni
lilutlion l dillianchr l 'I FAvrls,
A A 1I du nlir. So d6poullle mstur
tell, wire ltlihuni all Cinietla re
du .llvownalt Notre-b)am* du Per
pti'l SetIours, A Bourdon.
l.a l'rr\ > t Itrthlenmy, arriVi
S.hllll i1 a consaecrd 411
ain, ilo MR vie A I'ernsollneiiilent,
elnnt euria do quarante asin et,
phillotophle, A Saint-Louis do Gon
engue,, common profasseur de mia-
.hiantiquecs et do Sciences
Le Frbrct-Bnrthllemny tlnil t,
hliiniin1 riglide, mnlculeux, extrp
isermen. propre at d'une fldMitO
hosllue A wi rbgle et au r6glo-
men. de I'Instltution. Le teamps
Atait pour lul chose sBcr6e: 1i
bulet rconstanmont A son bureau,
cn dehors des heurea de clause.
Son enul repoas tait la promena-
ilc du dimanche apr&d-midi, qui
tMal. 6galement sacr6c pour lui.
Lo Frora Barthlemny s'et do
vou6 corps et Ame A la jeunesse
haitinne qu'll aimait profond6-
moXnt.

D6cks de M. Joseph
Elias
Pax Villa announce le d6ces de
M. Joseph Elina, survenu A I'A-
silo Francais le 1S FNvrir.
En eltto douloureuso circons-
tarne, Pax Villa ot Le Nouvellhi
to pri-nnten lours sincbres condo
l1ances, it aB Vve. n6e H61-ne
.cnln Jacquei, it 5s enfan s,
Mmo Winnie Elias et famnille, iM.
,it sMc Hughes Elias et famille,
M. Roger Mallebranche et Mme
nee Haydbc Elias et famille, M.
Crispin Dragon et Mme n6e Jo-
sitte Elins et famille, aux fa-

I,'S BANDITS A LA BOMBE
(IIURENT TOUJOURS
D1anbury (Connecticut), AFP.-
Le hold-up spec aculaire a la
Vnion Savings Bank de Danbu-
ry a rapport 75.000 dollars en
billets a ses auteurs, qui n'ont
toujours pas 6Ite retrouvbs.
L'un des deux homes, selon
leI tdmoins, avait des cheveux
.rda longs .l'autre 6tait un indi-
vidu trbs fort portent une, monus
tache. Armn6 d'une mitraillette et
d'une carabine au canon scie,
Is on ordonnd A tous les emplo
yes (1 la Banque qui se trou-
viient dan. le hall de ae cou-
oner a terre apr6s que 'uon d'eux
eut intini au caissier d'ouvrir le
.offr, fort, ce n'es qu'ensuite
|lu'ils cnt place at amorcd 'Is
iombe qoi devait exploser au
moment qu'ils quittaient I'cta-
blissement.
P -rmsi t 25 blesses figurent
hui' policies qui 0- trouvaient
dona Ies locaux du Commissariat,
grovement endom'mag& par la pro
ilro bliiimnlo qui ditourna 'at-
t<,ntlon de li police et suscita la
plus oracndt ronfuilon dana la
villa


S Lei Carnaval
m'annonce
rapidement

SAU MONDE CHIC
Vous lrouverez un
stock de tissus de
. couleurs tres vives,
Saux nuances varies
sains oublier le lamn,
S velours cotton et
Svelours chiffon de
< loutles les couleurs,
lissus pour
Spanlalons a femmes
F'ailen une visit

AU MONDE CHIC
S pour yvo8
deguisements.
SRue du Magasin ,
S de I'Etat 89.
-A..%~ of V1 411W^


intllh Ifnas, .ean-Joqlas., al
Ilbrnchob, Dragon. & a Canagr
leMoj. i lm e q a PC--2
ft ka (G u e in pan ar nLi
6alli 6Aprouv par col=s L e
la fun6ralll do M. Joi6Ap
,llis asront ohant6as la lund l
1d F vrlr a i h. de 'aproA-midl
A I'ltllte du,aor 4Ocwrd Tur
Esau. Loe li tll-Ima'r d., Is
Aalli paroslwalal, oI lI ddpoullol
inortalol sore expos dsl 2 hras,
Ulcnl.r aU cimetiBl so fora
par la barriere prinelpalo diu
Service (Ie DoNo.

D6csci de Louis
Davidson
11 "eat parvenu A notre connsal
sance par cable regu do Lan Ve
Kas, Nevada I traste nouvelle
ie la mort de cet actif et sym
pithique home d'affaires amni
ticnin Louis Davldson.
En cetto pt-nlble clrcontnnree,
noun preseitoiniH ns condoltianice
A sn Vouve nooi Alixe Roger An
,'lon, A sa fille, Racholle et ai
tous leo parents et alli anfflil-
ges par ce devil.

Dkcis deMnme
Yvon Smith
Pax Villa annonce le ddcds do
Mine Yvon Smith, n6e Ray-mon-
de Rodrigues, survenu le 12 F&-
vrler an aOUr.
En oette doulouretmae preuve,
Pax Villa et Le Nouvelliste pr6-
sehtent laura aincraes condoldan-
ces, A ses pere at mere M. et
Mmne Joseph Rodriguez, A son
6poux, M. Y.von Smilh et ses en-
fants Rudy et Gary, Mr. Michael
Roy, Mmne et enfant, Mile Joce-
lyne Coupaud, h ses msurs at frb
ret, Mme Jeanine Rodriguez et
infants, M. et Mme Joseph Ro-
driiguez fils, M. at Mme Fritz
Rodriguez et enfants, M. et Mme
Ernst Rodriguez et enfants, Vve.
Christian Germain at enfants,
Mr. et Mime Georges Rodriguez
et enfants, Mr. et Mme Antonio
Rimpel et enfanta, Mile Margue-
ri e Rodriguez, aux families Ro-
driguez, Smith, Roy, Rouchon,
Dessable, Malary, Theard, Rim-
pel, Mourra, Coupet, Coupaud,
et h tous lea autres parenlB et
allies Oprouv6s par ce deuil.
Les fundrailles de Mme Yvon
Smith, n6e Raymonde Rodriguez
,seron- dhanttes remain diman-
che 15 Fevrier A 3 h. 30 p.m. A
l'Eglise du Sacr6-Cceur de Tur-
geau. Le convoy partira de la
Salle paroissiale oh la d6pouille
mortelle sere oxposoe des 2 hres.
L'entzOe au Cimeti ie se lera
par la barribre principle du Ser
vice des Dacbs.

Carnet Social
Aujoura'hui la fate du Grand
baint Valentin ramene aussi
I'heureux 'annivorsaire d'un Sym
pathique Officier du Corps d'A-
viation F. A. d'H M. Valentin A-
lexis.
En union avec ses parents el
..mis nous formulons pour lui des
voeux de santI robust et ito pro
gres.

Grande date
a retenir :
Dimancne 29 mars
1970
1 r-te ii T l'-lloitlbi h 2 h. '.M.
(,e In Ritfoh' orgianib6ei Iar li -il li
eiant : de I'aIECE 0u profit de
,a bibliothbque de ia Fondation
rue 'Institut des Hnules Etudes
Commerciales et Econimiques.
ler lot: on billet d'avion aler-
retour Port-au-Prince Mexico, et
200.00 d'rgentl de pocho tour-
nol fntrenational de football).
2e lot: un apparel de rindii,
Transistor.
Prix do billet $ 1.00
N.B.-Les billet sonto en ventc
..u local do Iln'titnut des Houtes
tItudeu Comniercta uts iet ono-
lniquea, Champ do Mnrs No. 11.
Pirt-anu-Prince.

Babyiram
J,. 6'1pp'.'itl. Clifford Bnron,
je ,ul vonu nou mondeA i 'Hopi-
tl1 da Canap6 Vert le vendredi
13 Fdvrier It 8 hres p.m. J'ai Wt-
accueillt, par Is Dr. Victor Sur-
pris et une 6quipe de gentille In-
fiimibres. Maman Michble et
ml ,uros ensportons Ih merveil
le, Pupa :n.-Claude cat ires
joyeux. Jenvoie un baiser ah
tout le monide.
Clifford BARON.


OU IREZ VOUS 9


SAMEDI SOIR


DINER ET DANSER
AVEC LES BW .LUX-SCHLEUX

An Rond s Point Night Club
| Admission $3S0 |
i)@Y)^%(>Qf^(A}C))6^


AU CAPITOL

RAPPEL DES FILMS DU FESTIVAL 1970 1

Jeudi 12 : LA FEMME INFIDELE k

Vendredi 13 : LA LEQON PARTICULIERE |

Samedi 14: L'ASTRAGALE t

Dimanche 15 : JFFF

.4 vec Alain Delon, Mireile Dare t
Save Georges Bouquler.

a~asswmw i~liin i'An^<^f^y


tifno Ameauine

(~stlts!)


Si' quDlea os les 16gales nont 0-
putnio. 14 paipl Pst ailnspaIp
as d6aliA k risquer me vie poar
ija la prochaline grt6ratlon do
rolomblons ino su pna uno glin6O
ratlon dl'eclavoie, lout revoltu-
tlonnalrs since lbr iolt roconnal-
tre quoc I lutto arm(i rct In
ettule Issue qui root ..
Dana cello atmoaspbret do guer
ies civillon, surtll eu 1053 I oou
verinument du Gnitral Guitavo
RIOjas Pinilla. Clul-ci roussit A
pacifier partlellenit Ih. le payn
tar une lot qui accordalit l'aninls
tie uux hommern en armes. Prati
aluement caEion la guerrilla lib6ra
Io. rar El Coronet, Chef des For
con Armies Revulutinnt.ires, se
convertit on un important hom-
me d'affaires eat El 1 uorto do-
vint Depute supplant. Male lea
.uerrlllorosa Ind6pendunis et con-
inuniltes Dtouruiventii eicor Inl
lutte.
Quand en mai 1957 le G6n6ral
Pinilla se fit r66lire contraire-
ment A la Constitution, trols
joura apres 1'Arm6c le d&posa.
Et an course de cett e mme an-
n6e, lea elites dirigeantes trouve
rent un compromise qui allait per
miettre de sauver Ia face d6mo-
cratique an Colombia. Guillermo
Leon Valencia, leader du Partl
Consorvateur, et Albirto Lleras
Camargo, leader du Parti Lib6-
ral, signirent un iindus operan
<.i conn udans I'hibtoire politique
de la Colombie sous la d6nomina-
tion de cAccord de la Casa de Ia
Monedas. Selon cet accord, en-
Lr6 en vigueur a partir des blec
(ions de 1958, un Prdsident libt-
ral devait succ6der a un Prbsi-
dent Conservateur. Cette alter-
nance pr6iidentielle aeratt effec-
tive jusqu'en 1974, date A partir
de laquelle chaque parti ser lIi-
bre de prbsonter son c.indidatt A
la prrsidence. Ce rapprochement
centre les deux parties tradition-
nola, cette alliance des ol-garchies
par dessusn la t6te des masses re
present seulenent la consolida-
tion des privileges des classes ri
ches. Le. Parti Conservateur est
calui de la champagne, des terra-
Lenlentens et de l Eglise qui dispo
aent des atouts nbcessaires pour
ae rallier la sympathie paysanne
a ]'occasion des elections. Le Par
It Liberal eat celui de la ville,
de la, bourgeoisie industrielle et
commeroante, des banquiers qui
disposent de suftsants moyens
de pression aur lea onvriers.
Le syst-me a fonctionni en
958 quand le Parti Liberal prc-
senta come candidat- la pre
c-dence Alberto Lleras Camargo
qui fut largemenri a.lpuy6 par le
Parti Conscrvateur. Lo Front- Na
tional appnya en 1962 le conser-
vateur Guillermo Leon Valencia
t- en 1966 le liberal Carlos Lle-
rae Restrepo. Certes il y cut des
dis3ldents, ains le candidla.t du
'irontI 'a toujours emporti. On
peut noter la candidature A lit
residence en 1962 de l'actuel mi
nistre des Relations u xt-ricores
de Restrepo. Alfonso Lope% Mi
.helsen qui a fonde en 1969, A1
In suite 'une division du Paitit
I.ihb.ral. le Mouvement Liberal
lrvolutionnaire it loujours en
1962 la. candidature di & 'ex-Pri-
*dent. Rojas Pinilla, venu do
I'extreme droile ilu Parti Conscer

Mai a actuellement la craise searm
ie plus profondc et menace les
dzux partial. A In Convention ie
Novembre 1969, le Parti Conser
vateur A qui il revient de cholsir
le candidate du Front pour sUcce-
Iler au liberal Lleras Itestrepo,
n'i pas pu disignpr un candidate
unique. Six pre-candldats bri-
gnnaent 1'inveatiture du Parti
CUonervateur : Missal Pastirania
ltorrero, Evarislo Sourdis, Beli-
a'trio Betancur, Jost' Elina del
Hierro, Hernan Jaramillon uOcnm-
po at 'astodor Jaramillo Arrubali
Aprbs dt;s d6bats nnimts sous la
conduite de 'cx pranidenLt Mrorin-
nu Orpina 'erez, la convention
,16slgnit deUx candidates : Pistrn
na et Soaireis. I premier accroc h
I'Accord de lol57, qui vm provo-
iluer un iaffroiteinent au sill
ite la Conventionl du Parti Libs-
ioil, runlie le 5 Dccmbhre 1061).
Certes ear une large miajoritd. la
Convention lib6ralc a d6sign6 Pai
crann iiomme candlidHtt du oFront
Nation ranils 1 s'est product
ine divi-ion noin tour du deu-
xzibmp candidat pr'sent6 par lea
conservateurs, en I'occurence
Sourdia, mais autlour de Belipa
rio HPtnncur, appuye par 'ex-
Frdsident Conservnteur ,Guiller-
,o0 Lcm, Valencia et par leas an
icena Ministres Ihibdrux de ce
dernier.


Alire"a l tohventlmlts Ibrleh,
tloR, pout i6tr rhum6e do Ia ft'-
tvn sulvante :
Mis el Pastrana Bqrroro, do
toedanca cantristo au noln. du
Part Condrvateur otl d6slgnd
candldst du Front Nationial aux
61ectlons pr6sldentlelles d'avrll
1l70 pour suceddr au liberal Car
lon Lieras I Hatropo. Main lIo con
.servateura qui violent mal la can-
didature do Pastrana rejettent
la lIglthlinte do la procedure du
choix, arguant qua la Conven-
telon du Parti Conservateur, pour
n'avoir pas presenti un candldat
unique selon le voeu do l'Accord
do la Caaa de la Moneda de 1957,
doit so reunir A nouveau aprds
le retralt des deux candidatures
proposes. Ceate auggestiou avail
Wt1 faite imm6dlatement apron
In clrture de In Convention du
Parti ConaBrvateur. Elle fut rc-
pouosade par lo Prsaldent- du Par
ti. Mariano Ospina Perez- ex-prO
aident de Ia Rdpublique, qui A-
Lait str Idu triomphe de son pou
lain, Pastrana, A la Convewl on
liberal; car ce dernier est appu
y6 par l'actuel President Lihibral
Llefas Restreno dont iI a StA IP
Ministre doe 'Int-rieur et I'Am-
hassadeur a Washington.
Une autre proposition avail
4I1t fate par I'acLuel Ministre des
Relations Extdrieures. Alfonso
Lopez Michelsbn, Leader du Mou
vement Liberal R6volutionnaire.
Elle conslstalt i.,confier aux par
!iomentaires des deux Partis le
choix du eandidat du Front Na-
tintal. Elle ne fut pas accepted
par le Parti Conservateur.
Done deux candldats crui.erva-
teurs reatent face a face : Pas-
trana, A qui le Parti Lib6ral a
donnc un certain verni ilec 16gi-
timitb et Betancur, appuye par
une faible parties des Liberaux.
Comme cand!dat de l'opposi.
tion, on rencontre le mAme Gusta
io Rojas Pinilla, prkenti par
sun Parti, Alliance Populaire
National (ANAPO). Wien que
ses chances soient ir s minces
I'on presume que les Forces Ar-
mies ne lui laisseraient ias assu
mer la pr4sidence de la R4publi-
que, si, par impossible, les urnes
lui sont favorable.
En outre de la division des
Partia traditionnels, des gueril-
las communists, du bandelerismo
qui troublent le panorama politi-
que colombien, il faut mention-
rer un autre facteur 'incertitu
de provoqu6 par le Comitt Pa-
triotique National qui a choisi
,:our champ d'action les Forces
Armnes. Dana un tract public
au course du matois de dcembre
dernier, le Comite demand aux
Forces Armbes ne manitre active dans la soln-
tion des complexes problbmes dii
neuple, de racheter la dignity na
tionale et l'indbpendance. aujour
d'hui compromises par lea oligar
chiefs nationals et l'impdrioliu-
me ambricain. II a. lance un ap-
pel au coup d'Etat inilitaire en
se reftranot a l'exemple du P&-
iou noi les forces armLes ont li-
bmr6i leur people du joug nord-
amtrieain.c
Ce tract a product un tel im-
pact psychologique dons lea mi-
lieux interessbs que l Mine tre
do la Dfense Na.tilonaie, ie GO-
nreal Gerardo Ayerbe Chaux a
dfO rtaffirmer la loyautI des For
cos Armoer au regime constitu-
cionnel et leur appui illimit- au
'resident Carlos Lleras Reatre-
po. Le M'nistre a occus6 le Co-
mitit de collaborer avec leas pseu
do revolutionnairest qui ont sub
jugu( plusieurs pays du monde
pour implanter d'abonmlnablei dic
tlatures. It attribua cette incita-
tion au Coup d'Etat militaire au
slimet pri-61ectoral de la Colomi
bie et A tcortaines cir'onistanris
inmalheureuses qui se sont pr6sen
tides dans d'auLtres pays de I'A.
mnrique Latinei h l suite de
coups d'Etat militanires et de sou
1-vements subverH'fs.s


La rbponse inimediate du MI
nistre de la DLe'nse Nationale
eft vite comprise quand on so r6
fbre aux difficultst des Part s
L.ib6ral et Conservateur pour
trouver le candidate unique de lo
Grande Coal ton. L'image d'un.
Coambicl unifibe autour du Front
National tenud h teffiaRr ck-nat
les ambitions personnelle'. L'in-
fantst htiI n6 dana In. Cosua dI
in Moneao en 1957 va-t-il &trfs uA
vorm por sets crateurs svnol Ie
terre cd? survive ?


Gddo.


Le trasnc ea diffioil, conges tionnd pour lea conlduileiern d'autonwbille at de camitons pdi vont
oout isa pltid, la ide at les eaow eongelIss de la 2e Avenue at do la 7ae Rue de New York.


LA SOPRANO
C IWO tJ4 s c af lIA* E ) JESSYE NORMAN
(Suite)


L'INCENDIE DU FOYER
ISRAELITE DE MUNICH
TEL AVIV (APP)
L'incendie du foyer israelite
de Munich, qul a fait sept morts,
a provoqub en Israel tlne trsa vi
ve 6motiqn, venant surtout apres
I'abtentat commis dans cotte m
me ville centre les passagers
d'un avion d'El AL
Les journaux ne paraissant pas
le samedi, c'est par la radio que
les ialmrlit-es ont appris la nou-
velle, 4ui faisaJt ce matin l'ob
jet de tous commentaires. Le fait
quo les victims 6taient certain
des- rares sarvivants de la corn
munaut juive d'Ailemagne, et
qu'ila alent 6tt brill6s vifs ac-
croit encore 'indignation ressen
tie, personnel n'ctablissant de dis
ntietion entire IsraAliens et Juifs"
de Ia Diaspora. Sans attendre leg
r6aultats de 1'enqugte, I'homme
do la rue lie les deux attend
tats de Munich et les attribute au
terrorism antl-israelien qui, a
sea yeux, parait devenir plus dan
gereUx A present a i'tranger
qu' l'intrieur des frontibres de
I'Etat.
LB cMARIAGE SECRETi,
DU PROFESSEUR BARNARD


donbsie, Chine Nationaliste et
Japon.
z x x
DROGUE
SEIZE KILOS DE COCAINE
DANS UN BOEING OHILIEN
SANTIAGO DU CHILI (AFPI)

32 paquets de cocaine dr-
mi-kilo chacun ont 6t6 docou
verta vendredi matin i hbord
d'un Boeing 707 de la companies
chilienne Latn Chile, sur l'a6ro
port de Santiago.
La drogue a At- decouverte
par hazard, an course d'une aspec
tion de I'appareil avant son dd-
part pour Punts Arenas, dana
le Sud du pays.
Selon les informations recueil
lies auprvs de la Police, la dro
zue se tronvait i board de I'appa
reil depuiste plusieurs jours. Le
Boeing ayant fait des vols sur
Panama, la Colombie, le Prou
et d'autres pays au course de cat
te pbriode, on ignore encore oh
quand et par qui lea paquets de
cocaine out 0t0 d6voses dans
'aviou. I


JOHANNESBOURG (AiPP)
Parni lea 23 privil1gies qui out PARIS (AFP)
IA admis, la nuCit dernitre, r as-
sister au marriage secret du Pro Trdis Evrbues Fran-atis ont
fgaseur Barnard, se trouvarit a plis position aujuurd"-ui centre
lpropre fille du chirurgien, Deir Its articles et appeis public au
dre, 19 ans (comme- la nouvelle course de cesdecderniersIa mui invi-
dpaose de son pmre) nee d'un pre oant les Chretiens a butter centre
mier marriage dissous lugalement ie Sionisme.
le .31 Juillet dernier.
Pendant la c6rdmonieo Otime Les trois Prtlats, sont : El
du marriage civil, Deirdre Bar changer, Dclarue et Etchegaray,
nard availt pri place i la droiteq membres du Comit6 Episcopal
do son p6re, mais elle a d61ibOrc pour les relations avec le Judais-
ment refuse par la suite de se nie, ont exprime dana une noto
p-tter aux exigences des photo pastorale publile aujourd'hui
rauphes lorsque ceux-ci oct At6 leur ddsopprobatiou puur ces ar
admit a l'intorieur de la somp ticles et appeals, qui mA onniris-
tu e rsienc des parents d e parents ent Ila oimnsicn rel.gieuoR idn
Mme Barnard. Judaisme aujourd'hui.
Le fr6re du chirurgien, le doec
teur Marius Barnard qui iailt 6 x x x
galament partie de 1'&quipe car MOSCOU (AFP)
diologique de o'hopital de Groote
Schuur an Cap, n'assitaft pas C'est la fin d'une psriode et
au marriage. Cette absence, solon peut--tr le debut d'une autre,
un attach de pressed du Profes- mneilleure, a declar6 M. Walter
sour Barnard, cest due A un empe Scheel, Ministre Ouest-Allenmand
chesnent non i un dbsaccord fa des Affaires Etrangbrcs, au
Dn mdal. o f ours a'une scale technique qu'il
Dix membres des familles- a effectufo hier soir A Moscou en
Zoellnyr et Barnard 6taient pr a et our ia Nouvelle A slhi.
sets au total h la c6ir6monie. roue pour NovellLeli.
x x x X xxx


LE TOUR DU MONDE
DES ASTRONAUTS
D'APOLLO 12
KEY BISCAYNE
FLUORIDE ) (APFP)
Les astronauts d'Apollo 12,
Charles Conrad, Richard Gordon
et Alan Bean, accompagnba de
leursa spouses entreprendirout
lunli prochain un voyage de 40
Jours dana vingt nations d'Amdri
quo Latine, d'Europe, d'Afriquo
at "'Extreme Orient, tWnbraire
nuquel pourraient s'ajouter par
la Ouite d'autres pays. Voice l'iti
n6raire des astronauts tel qu'il
a Itt annonc6 vendredl par la
Maegon- Blanche de Flortde (on
le President des Etats-Unis a-
journe dipuis quelques joura :
VWnzu6la, Pbrou, Chili, Panama,
Portugal. Luxemobourg Dane
nmsaik, Finlande, Roumanie, Au
richh, Maroc, Tunnlie. Cote d'I-
vo re, Tainzanle, Madagascar,
Ceylan. Birmanie, Cambodge, In


ALGER (AFP)
Cumment-nt le raid israblien
sure luslne mItallurgique, pras du
Care, EI-Moudjahid 6crit: A
ceux qui s'onieuvent apres lea at-
taques des patriots palestiniens
centre lea appareils para-militai-
res d'El Al, cet acte sauvage
donnera i rcflchir sur la vra.ie
nature du Sionisme et permettra
de constater la difference entire
l lutte mniene par les Etats et
colle des usurpateurs sionistes.


MOSCOU (AFP)
Sous ie titre cRaid Barbares,
l'Agence Tass d6nonce jeudi le
ra-id isrbliin sur l'usine d'Abou
aabnal, le qualifiant de nouveau
rrime sanglant co.mnuis par lI
soldatesque israeiien~tl contie- le
population pacifique de la RAU.


0~


EXCELLENTES CORRESPONDANCES

POUR LE CANADA, vL'UAOPs ET L'INTERIEUR DES ETATS-UNIS

SVeNadredi, Saedi, Dimanche : Depart a 8 h 30 A.M.
Port-au-Prince -- Kingston -- Montego Bay Miami
De retour le meme jour a 4 h. 56 par lacmfme voie pour San Juan
Toujours avee nos .FIESTA JETS- -

Qui sont plus rapides, ia cabine est plus spacieuse, lea sieges plus confortables.

Vous aurez impression d'etre en premiere clausse au prix tourist.

De la place pour itendre vos jambes, et ce sentiment ad'appartenances qui


vous, rend l'atmosphire compliment amicale.

CONSULTEZ VOTRE AGENT DE VOYAGE'OU.NOTRE AGENT GENERAL DES VENTES

LA. PANAMERICAN Cite de l'Exposition Tel : 2-2094


nales. C'est grAce it ce comit-
.que furent organfses les concerts
ufferts respectivcment en 128I8
par le piancste Anne Schein et
,-n 1969 par le violoniste Arturo
Delmoni et qui ont I6t tellement
appr6ci6s du public haitien.
Les billets admission A cc
concert, qui aura lieu i l'audi-
torium le l'Institut Haitiano-A-
i'sricain, seront biuentt tmis en
vente t l'lnstitut et a I'USIS
aux priX modiquI- de 1 dollar
*pour lea in lultls t delp $ 0.50 pour
leas tudiant-s.
Miss Normain sere accompa-
gn6e au piano par le Professeur
Manuel Rueda de Santo Domin-
go, dejA connu du public haitien
pour avoir dtb, l'annec dernisre,
l' ni.

SPORTS FOOTBALL-
NOUVEAU DIRECTEUR -
SELECTIONNEUR
DE L'EQUIPE NATIONAL
HONGROISE
BUDAPEST (AFP) -
Apr eu ms do e cruise con
secutive A i 1'limina.ion de la
Hongrie de la coupe du monds.
11 F6dtration Hongroise de Foot
ball" rorganise "et dirig e par
nn nouveau President, M. An-
dras Terpitko, a nommt M. Jo-
seph Hoffjer Direcbeur-Selection
neur de n 'Equipe Nationale.
M.tHoffer, a .Itde do1953 &
1966, entraineur de f'equipe Na-
tionale Hongroise Juniors oh dO-
but-rent Albert, Goeroes, Bene,
Dunai, etc... Depuis 1950, le nou
veau Directeur S6lec"ionneur
eat chef du service sportif de
t'Agence T6legraphiqine Hongroi-
se et il est consider come le
meilleur specialiste de football
dans son pays.

AMMAN (AFP)-
La visit que le Roi Hussein
clevait effectuer au Pakistan I'
partir du 14 Fevrier a At- annu-
lee pour le moment, announce un
communique public ce soir par
le Palai Royal h AmAnnan.
Le Souverain Jordanalen devait
effectuer un sajour au Pakistan
upre sa visited A l'Emirat d'A-
bou Dhabi et qui devalt common
cer aujourd'hui jeudi. Cette 'der-
nitre vilite a galement t6 an-
nulbe.


kGCT ~LCAIIPII


I. ____-


.......Od.- '.;72';72';;~~~;~~~;~ nl~ti -*:r~ iore,~i 05~;~~ IElr*utu


m


Selection Paramount

A partir du Di-
manche 15 F6 -
vrier 1970 le Ci-
n6 Paramount
prHsentera ses
nQmbreux clients
une selection de
films tride s-"
le volet.

CALIBRE 32
Cin6mascope couleurs.


Vous admirerez
le jeu simple et
implacable de Pe
ter Lee Lawren
ce ]a vedette de
cet exiceptionnel
Western Italian.


I. i0- ;.~s~niji2z .~ -


GRAND HOTEL

OLOFFSON


Grand H6tel Oloffson
Prbsente son -spectacle d'hiver
avee une troupe des meilleurs
artistes haiene :
chanteurs et dauneurs
Sur ehordgraphie at direction
artistique do 4eux grand Maitres
Un spectacle iA Is manire
du Grand HOtel Olbffson.
Entire $l2 ou Diner et Show 5
Spectacle chaque lundi moir.


^-----


-. ~II--. ----------------- ---- ---,-,----- ..--.-. .----- ,__,...__, ,_~,..__..__~


AU MFL DU JOURS
(Suite)
gnmedt au Grand I6tel Oioltson
Ui ,prienu t eoMUosenti lo Ira.
vas at trout ent blan Aleur gilfit.
...Lo grand pontr andrlcain,
I. Diagi Allen do i aseo a*
m ditat.uoo 4qo aIn Duhesa
m Elleamsth deo Is BRoohaouam
Ront do nouveau' dans lur fle fa
vorite In don t arr*6se Jeudi, au
Grand 6tl iOloffson.
Ha mtin Uls et a ccmalli I
l'a6moport Pitncoi DUV A.IER
leur chnrmante acia sMme Bar
bhar Drtpt, a rtiste paintr qui
il y a denx arn avc V on smarl 6
tait Id lea Allen. Barbart eat
maintenant dlvorres. Ella pase
trois s umanei iclavec M. 't Ma
dame Douglas Alien.
Oes deliniers aeront rejoints
ici mercre i prochain par d'au-
trea smia important M. Harry
Harper, Vice-Predent du Rea-
ders Digest et sa famine MAny.
Ce couple passers dix jours au
Grand Hotel Otoffson.
Sx0x x
...M. Richard Eyer Vice-Pr si-
dent de la BEAN, IASON & E
YER (Insurance Brokers) de
Lanadale, Pennsylvanie a pria
logement au course de la semaine.
ovee sa feomoe Helen au Grand
Hotel Oloffson. Le couple paiss
hult- jours ici.
x x xz x
ZVOS VISITEURS
...Dr. Henry Meyers et sa ge:
tille femma Pat ont pris loge
ment a El Rancho. Le Dr.'Hen-
ry Meyers pratquo la nm6decine
genbrale. Le couple est de New
fork.
xxx
..M. Gilles Vachon et ,sa jolih
femme Hlebne d6couvrent lea
beaut-s d'Haiti en compagnla do
Nicole et Rita Vachon, leurs
soeura eat belles soeurs. Nous leo
cvons rencontr6s Jeudi saoir El
Rancho en compagnie de l'indus
u-rel Clement Robitaille et de sa
compagne Paulette.
*xxX
..M. James L. Till de Geogra
phie Magazine et sa femme sont
arrivts ici bier martin pour une
visited dde seux jours. Bs sont
de Rowayton, Conn. Its sont
descendus au Grand Hotel Oloff
son.

...l s sont au nombre do cin
quante cinq (55) les tourists ar
rivis hier i midi avec le Fiesta
Jet de Caribair. Di passaient la .
journey a fairs le shopping i
Port-au-Prince pour repartir
hier arebs midi.
...Jeudi martin Butch Ashton, Ma
sager de ABC Tours et de Kyo-t
na Beach a accueilli it 'aroponrt
Ioch Horowitz et Harvey Green
field.
Rich est de Mount Vernon,
New York et Harvey de Long
Island, New York.
Is sont toua lea dlex dans le
commerce.



x z x
...Patrick OlReilly; du Pahr
Department de New York t aO
jolie femme Marjorie sont arrt
vs ici cette semaine. Noous lea
avons roncontres au Rond Point
Restaurant.
Patrick qui et blanc travail-
le sous la direction de notre enti
mable congenbre et ami Court-
ney Callender qui a d6ji effectbe
plusieurs vsitest ci avec sa cap
tivanto femme Ruth.
Marjorie, une congs6nre 6ta.t
ici it y a deux an avoc son amie
Rosalind Malloy. Patrick et Mar
jorie ae sont marl6a 11 ya mix
mois. Ila soont descendus au Pin
za HStel.


jI


We


m


AOG 4


.-


SAMBJDI 14 =B~ DIVANOM 15 VtVRIMfR MO1


dLl MOUTLWARB




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs