Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06668
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 13, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06668
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

Lk~ PLus ANcVEiV D'I-IAI






Admn~truewA#&4MAX CNAUVS di it


-rn-n- U L'AUUWUIU3INTU4MU~n~rI DIPlu


'I ON~t s~ ~iaum -VENDILEDI 13 FENTIRi t10170


I.A CRISIC EN JORDANIE


Le Roi Hussein recule Jose Maria eredia, pote


U.as~tronaute F'rod 01. Noise ,pioche over l'instriuiten I qiu'd
ztilisero pour creaser on Irou de 10 piedts ur In lunet. 11
eat uCentre Spatialde Flnrac A sa doatem on ot des
pio~r~srte Cus pour atn-licles 10 piedn de pnfomileumr



Haiti : une nouvelle 'ere


est cr~ee


La grande s Revue frangaise
d'Informations politiques, o cono-
miques et sociales DIENNE>, sous la Direction de
Monsieur henri Sacquet, vient
de publier dans une de ses r6cen
Tcs editions une page idifiante
-onsacre aux rdalimatoins effec-
'uhes dans tous les domaines par
le Gouvernemerrt du Dr. Fram-
cois Duvalier President it Vie
de la Rpublique. Dans cette
chronique intitulee HAITI :
une nouvelle ere est n6e a, l'6di
torialiste s est applique A atti-
rer l'opinion mondiale sur les
eifortA d6ploy6s par le Gouver-
noment et le people haitiens dans
'li batnille de survie meom6e pa-r
Il Chef ,r I'EatP t lai mise en
,x-cution i-tn projects de develop
cement ,t i(,. modernization. II
.ouligne Iti .aparit6c itentcs8
e Ce- paysi ncompris item organis
lele int -rnaitionaux de finan-
(ement et on grand apport a
l'numnaniti Lout entii-ri. 11 ajou-
le que nla 1i6gilation haitienne
.mrtatelle fournit A tous les indus
IrielHo et invoestisaeurs etrangerH
ie novantagHo multiple, et des
fuariilkms qui font d'llaiti la terr
dAlectlion des industries.
Nnuo prenonm plaisir a publier
i-et important article
IAITI : UINE NtiIIVE;I.I,E
El EEST NEE
La R6publique d'Haiti a com-
,inm&or6, le ler J.anv(r, le 166e
annivernalre de son ind6pendan-
e-, natlonale. i'annhr 1969it (0t


pour el le d6but d'une ere de
progros -conomique et social.
Malgr6e la persistence des ef-
forts dramatiques d'une situa-
tion hhrithe en 1957 du prece-
dent regime de prevarication,
malgrh attitude negative, lai
mesquinerie et l'incomprhhension
de certain gouvernements ca-
mTis et des Institutions interna-
tionales de financement sans par
ler de Phostilit6 d'une certaine
press international cl des in.
vasions qui mettaienL a chaque
iois en danger l'existence mome
de la nation, la R6publique at-
teint actuellement 1'6tape d6cisi-
ve de son dhveloppemont dans
tous les domnoinevi.
En effet, au prix dun effort
curhumain elt souu s'Kide d'ui
che avisI6, le PresidenL Fran-
cois DUVAL1ER, le pays a pu
s'aider lui-m6me, c'est-a-dire 6-
difier la cNouvelle Haiti) sans
mide Otrangire. Depuis press de
treize ans, il n'a cesa un seul
instant de letter pour so survive
ct son dhveloppLment.
Ainsi avec les propres ressour-
oes dn pays le President Duva-
lier. aprns avoir dot6 Port-au-
Prince. Capitale uL'Hiti, d'un nou
el A(troport International mno-
derne, sa amorc des le debut de
1061) In construction d'une nauto-
route de 197 km qui dolt relier
Port-au-Prince A la mhtropole du
nud du pays, et qui, A la fin des
Iravaux, cortera plus de 115 mil-
lions de nouveaux francs.
lne autre oeuvre d'envergure,
(Suite page 4 col. 8)


(PAR ANDRE CLOT)
Pour la troisi6me fois oc
mons de troia ana, le rol Husseib
n' pas pu brier Ia resistance
PaleatinleiOm. II a accept de su
ecoir la mise en vigueur des
nlesures qu'il avail 6dictees, i
n'a pas pu leo appliquer. Lea n.
gociatlona commeneoos avec leg
organisatlons paloetiniennes 1e
poursuivront-elles 7
Le Roi parviendra-t-il a con
clure avec elles un accord analo
gue a celui que le Liban a r6alia6
avec lea Fedayinesa en Novembre
derner ? Dana la situation ac-
luelle il nest possible do form
ler aueun pronostic mats an fail
et certain : Hussein n'a pas
report le success qui 1ui aurait
permit d'avoi- leg mains libres
A lIim6rleur et A l'ext6reur.
La Jordanle est de plus en
plus un pays Palesitnien. Les cen
taines de milliers do r6fucls ar
rives depuls Jiuin 1967 out accru
Ia proportion et influencee des
Paleatfnibns et plus le temps p m
se plus la d6sorganisatdon s'ae
centuera. II est temps pour HuB
sein d'arrhter cc processes. Le
porte-parole des organization Pa
lestiniennes dissent ouvertemen
gue leg commandos pourraient
quand et come ils le voedraient
prendre le Pouvoir en Jardanie, c
qui est Bans doute actuellemen
exagr car le IRi dispose enco
ie de slides appuis dans I'a
mee et parmi lea troupes Bedou
nes. Touijburs est-il que le temps
ne travaille pas pour lui et qu'i
en est, au contraire, meaur6. Or
toutes les chances qu'il avait di
reprendre en main la situation
lui ont tchapph, hier come en
Novembre 1968 et come en F&
vrier de la n6me annie.


cubain (1803 1839)

par Louis G. Lamothe


s eront-ellea laurs avantages 7 Se
Ion leurs porte-parole *nx-m- I:e chant e genial du payauge
n moe, il eat exclu que, pour le o :nexieain elt considered a just
n ment, la r6sistAni veulle pren Litre come le premier poete ro-
e dre le pouvoir in Jordanle. Cj a antique de l'Am6rique hispani-
r Chefs savent quell reaction une que puisque son pohme * tentative de leur part pVrTn OT Teocalli de CCholula" paru en
I rait dane le monde ara en 1820 fut 6crit 10 ans avant 1'e6
Occident et de la part da'toa, closion du romantisme en Espa-
o sans parItr de leur unit6 qil sy .ne.
* briserait probablement. Ule Cta Cependant son sens pouss de
pe nouvelle a cependant 66 fan, la vue, de la beauty du paysage
- chia. Certalns observiteuru p- iiexicain, le tlees ou poet.e our
sent quo lea chances do m fragilit6 des chose humaines
men[ du probl6me du Moyen-O et sur la Infort, sa vie agit4e qui
e rient avee lea donn6ecs actellee. va de banniesement en bannisse-
SC'est-A-dire 'accord des Etats ient font de lui uni romantique
- voislns ed'Isdel et la resolution a la manibre de yruon et do
t du Consell de 86curit6 du 22 No Chateaubriand. La lutte de Cu-
5 Novembro dininuent de plus an ba pour I'indhpendance fut la
t plus et qu'i] faudira lien en vesIr Pis prolong6e en Anicrique La-
s un jour au .vral dialogue : lul iLLne car jusqu'en 1898 toutes lea
d"Israel avec une entity PoIltiwue tentative d'hmancipation furent
n Palestinienne. Les e6vsnemetlte vuu6es h l'6cher et Jose Maria
qui viennont de se d6rouler Am IIleredia dont la passion de Cu-
- man en raKpprochent probable ba 6talt norme saest servi de
u ment Ie jour. sa plume, de l'exil 6tant, pour
3 v.ituphrer la presence espagnole
o A Cuba.
- Poe r EHo DIbls Cet homnme qui, a vingt ans,
a Le Conitt de I'Asociation des' at kbanni vie de Cuba est le
' Anciennes. Elves d'Elie Dubois il' dun cubain libra., magis
a intnreBss6 accorder une demeure Irat au service u egouvernement
t igne c grand Ministre doc pagnol. Ce nouveau Child-Ha
b 'Instruction Publique, vient d'a- aod aIbor& s6iourn a SBos-
t voir un entretien avec le Se- vn puis A N'w-York avant dc
o cretaire d'Etat des Affaires So- ;w fixer definitiven.ent a Mexi-
t iiales, M. Max Antoine. Le r6sul co. Le tourbillun revolutdotinaire
' tat de cette entrevue se rhvele a-t-il hcrit, m'a permits d'tre en
r pronmetteur et In question sera i eu de temvs avocat, ;oldat,
i scumise e I'attention du Pr6si- ;oyageur, professeur de langue
Sent it vie de la R6publique qui espagnole, diplomate, magistrat
Sne laisse jamais passer l'occasion t pokte.
Sd'honorer nos grands morts. Bon Byron fit sur le poakt une for-
t ie besogne dans cette patriotique te impression ; il a enrichi sa
n initiative. pens6e tout en lui sugg6rant le
thime de la liberty. II a 6th trbs


"Parmi les raisons que 'on a A pr s la
indiqu~As comme ayant incite A pr e;0 la
.Hussein A prendre la rcente ini
tiAtive figure son d6sir de n6go T
eler sur la base du tPlan o- "ito
gerB', qul .et favorable A la Jor
dante beancoup plus qu'Ah l'E-
ypte et pins encore qu'a la Sy ADDIS ABEBA (AFP) -
rie qu'il ignore complitement.
Lea vbnesmenta des derniers La visited du Seeretaire d'Etat
$ours perminetront-ils au jeune amhricain M. William Rogers en
sooverafm d'aller de Pavant dans Ethiopie s'est finalement ddron-
eette direction? On measure enco lMe exactement selon le scenario
re mal la porthe du recul, hier. prhvu.
Hussein main id est douteux qu'il
solt ma itenant encourage A ou Le Marechal Tito tout le
vrir une n gociation sur un pro confirme d6mormais eat repar-
Jet desapprouv6 par presque ti jeudi martin naenti d'une mis-
tons les pays arabes et par les sion qu'i n'avait pas sollicit e mais
Palestlniiens, mene s'il bhn6fi qui risque, s'i accepted de la rem
ci de accord tacite de Nasser. plir, de le placer rapidement au
Le project du Roi ayant 6 premier plan de 'actualitA dans
rhou6, les organisatibs palesti l'affaire du Moyen-Orient.
fenneis, qui ont r6alish centre Profitant de leur presence si-
lui leur unitk, sortiront sans dou "multan6e dans la Capitale 6thio-
te renforcees de 1'6preuve. Pous- pienne, 'mereredi soir, M. Rogers
a pri6 le Mar6chal de se fair 1'6
cho auprhs du Pr6sident Nasser
Novel Ambassadeur du d6sir sincere des Etats-Unis
de promouvoir un rimglement pa-
de Grande Bretagne cifique do I crises. Lo Secr6taire
d'Etat lui a d'autre part remis
Le sForeign and Common la-dessus an expo0 6 dactylogra-
wealth Office vient d'amnnoner phi6 de la poItique am6ricalne
;iujourd'hui quo La Rein. a ap don't la destination finale n'6-
prouv6 avec plaisir la nomlina chappe avideonment A pereonne.
tion de M. Edward Noel LAR. Le Makrchal Tito s'arrdtera en
MOUR, C M G come AmJaaOm effect tA Khartoum, an Caire et At
dour de Sa Majeet: (non-rdai Tripoli au retour de son voyage
dent) en Halt). qu'il faith actuullement dans lee
Cette affectation demeurera pays d'Afrique do 1i'Et.
conjointoment avec la dstfgna Peu import qua ce nouveau docu
tion de M. Larnnour common Haut ment ahn6ricain no solt on dft-
Cammissaire Britanniqne i la Ja native, selon les metleourog dia-
malque. d6jm annoncee le 29 Jan tions du moment, qutune redtte


vier.
M. Larmour qul est n6 en 1916,
1I jour de Noel, a faith sea otu-
des au cRoyal Belfast Academi
cal Institutioni et A aTrinity Col
loge Dublin. I a servi dlans 'Ar
moe de l'Inde pendant la Deuami
me Guerre et en l98 W'eat enga
g6 dans l'Adminiatritnn mI ivile
en Birmanie. Apres l'indhpendan
ce Birmane, i set enter au cComn
monwealth Relations Office* a
Londres. II a eW en mission A


Danm le socidtis moderneo con Rang V Employd de bureaoe, Wellington Nouvelle Z61ande, -i
temporainss l'homaess vaat par Profeseaur d l'Vmseignement pri- Singapour, A Camberra, au La-
ce qu'il fait. II eat ddfinn par sa maire, Eleotricien, Speaker de ra gos afnsi Cju' Londres.
projesston, son occupation. L'ac- dio, Couturiare. M. Murray, I'Ambassedeur
livi-e d'un individu le sittle d Iin Rang VI Huiesior, Musicim;, Britannique sortant qui se re-
Uribur d'une hchelle do stratifi- Hdbolier, Commergast do detail, tire cette amnne du Service Diplo
cation social. Contromnitre, Mdcanioien d'auto matique, sera itd an mars et re
Dana le but do mattre a la dis- mobile, TailloW Mayon, Spocula viendra pour prendre cong6 du-
posiftion des ch*rchevurse ue clas rant sa visit d'edieu, du 14 au
sification haitienne de caraethre (Suite page 4 col. 2) 19 Avril.
hi6rarchique, nous aoons dmann
dd 6 un ichantillon de 178 per-
sonnes o majorid unsiveitairds UBLICATIONS DR 4-aWS C AFRICAINE.
lions ,igwrent s,, lwltee 6 U
restge soal dnt jowt chacu-' Lea Editions Pr.sence Afrlcai- ou Cin6ma Africain. EtIl'auteur,
ne d'ell. Nouw livrons cott kid- noe, sise a Paris, vienunet de M. Paulin Vieyra, eat 1'un des
rwrases des occupations en Haiti lancer quelques ouvragts imtpor- plue enthousiastes partismsnB d'un
. oare meditation. Cos resul- anta : cinema Africaln.
tote tt prds ots pa r'ordre 1) Le Mandat et Vehi Ciosane 8) L'Anthologie des Ecrivains
d"nportance decroisantte, o'ett a d'Ousman%. Sembene. Ce sont Franqeal du Maghreb, ,soua la di
dte' en occupation au rang I deux lopgues nouvellee et, Le reaction de Albert Mbemni. L'oeu-
Htant lee plus prosetigi use t, Mandat qui a 6thiadupth an Ci- vre 6crite en collaboration pr6-
cello@ du rwr,g IX lee maons pros nma par l'auteur lui-meme a 6t6 sent des textes et des notices
ciees ra prim6 an Festivil die Venise, en d'6crivains franais de l'Afrique
R I Mdsdoin, Igdniot r 1968. du Nord. S'y rencontrent des per
Architecs, Pofeasssw d'UniUr si Ces deux nouvelles dont,l'au- sonnalitks de haute valour lihtt6
1, Socdo u,u Prdrs. -teur, O smane Sembene, a rdcu raire come Albert Camus, Jac-
RaeW SI Agronome, Dirseteur Ic prix de la Littdrature an ler ques Berque, Jules Roy et Emma
du Smvi priv on public, Eo- festival des Arts Nfgreo de Pa nuel Robles.
rclansste, A wh 6 Iur 1966, ont peu en format 4) LeO Antilles Dcolonisees de
Rang. III Manager d'ontreprise de poche pockett book). Dmlel Gnerin. La lbre edition
nduelUsie, Avocet, Offiei*r lIe 2) L Cbdma at lAfrique de remonte 1966. Deputy, les An-
li'Ana, Employi do banqie, Iaaulin Vleryra pase en revue tillues aes sont lib6rem, ourtout lea
Ciopt .le Inf i ,re. Staxtit- lea effort, lee decustlons qut n territire quo appsrtetioant
e, en Libraire, Archivte, Jus- rent lieu pour Is production et la I'Angleterre ont accd a l'Indue-
allets, Noret, P hari'w L Oa Pa ealiatlon des ftlhmn par de A- pemndanc.
tourBlbK o fricarlns,,en.mmeal existed .un, L'ditlon de Priaene Africal-
uRang IV Professour de lyele .0ninsla Africaln, es ce mol9nt m saeort la plstee def l6ri-
ao de college secondaire, Theni- quantitativement modest mais, vain AlmA6 Cesaire et le texte
den de lao&ratoire, Mdoanicion qui est appel a un bel avenir. primitif side A la comprehension
dipl6n, Assistant Socald, Arpen Et d16j ,il eat possible de d6ga des problnmes antillais actuels.
r, Swrtaire, Dactylographe. aer une 6thique et une politique MALU.


LONDRES (AFP)
La Grahode Bretagunat a udress-
aujourd'hui un appel pressant a
Israel et aux pays arabes leur de
mandant de cesser les hostilit6s
ufin d'6viter des incidents tragi
ques et de faqiliter un rglement
conform sA la resolution du Con-
seil de SkeuritI du 22 Novembre
1967.


Le Sneateur Democrat- (do
South Dakota, George S. Me
Govern dJclare devant la Corn
'-itofl des Reations Eeti-
rrwro edu Siudt Weashig-
ton qua 1. progrsmms de NW-
ioe de let.et gradual des
frotupM du Visrtam Sot as
cnsmnsonge7 potique*, qos lEa
Elate Unia auront wen force
doe 80.000 homamws nmiron
das le Sud ist Aeiaiquo
daone 15 o #0 am.


rencontre


- Rogers

du dernier pan de paix des E-
tats Unis, don't lea grande 11i-
gnes sont connues depuis deux
mois. L'amitih qui' lie le Mar&-
chal 'Tito an Pr6sident Nasser
n'est un secret pour personnel,
et iinfluence du premier sur le
second sere d'autant moins n6-
gligeable que l'on d@peint volon
tiers le Chef de I'Etat 6gyptien
cqmme 6tant passablement preoc
cup6 depuis quelques temps par
l'ampleur de la presence novl-
tique en M6diterran6e.
Le depart prhcipit6 jeudi soir
pour Tel Aviv de i'A'mbaesadeur
d'lsrael A Addis Abeba, M. Uriel
Lubranu, a d'aillheurs semn un
certain 6moi dans la Capitale
6thiopienne. Mais on assure dans
son entourage qu'il ne s'agit que
(d'une affaire de famille.
Cette premiAre passe d'armes,
terminde, M. Rogers seat pen-
ch6 des jeudi matin sur le dos-
sier cAfrique. L'Emnpereur Hal-
l6 S6assi6 et le Premier Minis-
tre, M. Aklilu Hubte Wold, lui
ont broos6 tour A tour, et A l'ex-
cluslon do tout autre problme,
un tableau assez sombre de la
p6n6tration communist dan la
corner de 'Afrique et de la 'me-


1-alheureux aux Etats-UniH puis
qu'il n'a jamalis pu apprendre
1'anglais qui 6tait pour lui la nE barbare aux ons Apres
et b ala De plus II avalt la
Aoatalgle,. de 1I- tene natale
quand il se Booenali des pal-
mier, des jotra ensoleill6s, de
la brla di sotr dana son lie
bien anime.
II a t4 plus heureux au Md-
aqua pays dont il devint Ie ei-
toyen 'psr a. naturallUatlon et
don't I'esprit politique s'harmoni
et.it bien avec aso tomeirament.
Qu'y a-t-11 de grand dans e'oeu
vre 4e Jos6 Maria Heredia ?
It ya avant tout lieredia, Ile'
iiberjaire par excellence, le prh
mureiir de Jos6 Marti, le reveil
leur de la conscience national
de Cuba. L'abus des allusions.
classiques et mythologlquee
dans la po6sie d'Heredia a ddroei
Le quelue peou la critique male
1'essence de cetta po6sle-subjecti
visme et mtlaneLlle est roman
Lique. Pour la premiere fisA le
paysage amhricam dpparait dans
les po6mes de ce disciple de Cha
Leaubriand et de Lamartine, Com
ame Shelley, le pokte eat ddomtn
par une vague nostalgic de beau
te ineffable. La lecon d'Heredia,
e'est surtout le gout de laI vie,
de la vie des chosen qui nous en
tourent: Ia feuille more qui
tombe a son histoire -le ;'oleil
qui nous eclaire s'efface pour
aclairer d'autres cieux l'6toile
du soir ensorcelle quand il ne
pleut pas. Mais tout ceci eat 6-
ph6mere a4nsi que lee moments
de bonheur.
Aprbs avoir escalade le TIco-
calli, cette imposante pyramid
de '6epoque azthue Meque,
le pokte s'assied a son sommet et
m6dite sur le devenir de 'huma-
nitd, spren s'8tre extasid devant
lea beautds do mode dlmerau-,
de et du volczn Popocatepelt, le
pohte sonde le mystcre du temps
5qul passe, Des peoples, des rois,
des villes ont disparu mais le
Popocatepelt persisted encore mais
hluas pas pour toujours car
oTout phrit :
c'est la lol de la nature. Mmie
ce monde
sl beau et si resplendissant ol
nous vivons
est le cadavre pale et hideux
d'un autre monde quk fut
Le T4ocalli de Cholula, gcrit
a 17 ans, ouvre cs vases close du
paysage du nouveau monde, un
paysage chatoyast qui n'attend
que des poktes pour Ic ctkbrer.
Mais la oml Heredla done sa
vraie measure, d'est dans sa coin
I position : Le Niagara
Dans cette pieces, e'rite A 21
ans le po6te s'est rv6l16 le vNrai
thentre de Ila nature nme6ricain-.
Un deluge de mots, de comparai-
sons et de m6taphores, nous si-
gnale Ia veritable inspiration ro
antique du poite qui parvient
a donner au' lecteur l'impression
rnalle d'une scive terrifiante par
,a grandeur et .an beauty. L'a-u-
teur noun offre une description
achevue dc cette mcrvOillc natu-
ielle e t soudain il sc plaint de
aa solitude et 616ve une pens6e a
Ia gloire du Cr6ateur. Dans le
Niagara imagination incominen
durable et la fr6n6sie de l'enthou
silasme lyrique snot en hairnonir
avec l'unith de Ia forme.


nac. d'dtouffement qui phse sur
l'Ethtls*. (Suite page A col.
L'poB6 leat *old6, croit-on
savoir, par une demanded d'aide
miltafr accrue de la part des T- autT
dirigeants 6thiopiens. U I aut
Mais M. Rogers, & ce que l'on
dit, ne parait pas partager le par /'Ing
pessiminame de see h8tes et n'eat
pa8 du tout convaincu que la
furniture de materiel militaire Combien y a-t-it de
constitue la panacea aux maux autour de l'apparitibn
politiques de l'Afrique. Dame d'AltagrAce, p't
I Bpublique Doneinica'
A cola rien d'6tonnant de la o I fIte ueptio u e Do i la
part d'u t home qui, dbl sn 21 Janvter de cheque
arrive a Addle A mabebwm oe nrdi
formulalt le vasu pidux, oontre iLs lecteurs aasidum
toutoe evidence, que 'Afiqe n ve elliltes ont dfi pou
soit janel Isle ptle d' lot- paisir le mgalgiR qe
to d'intofchle eoteh GrUndes do Monsieor rrd Jo
Puleances. Pour la plupart des l'apprltion de la Vierg
olewrvateure 'atttitds de M. Ra taille de la Plaine de 1
gere n'eat on definitive que Ie Quiconque a v6c on
fit de l'obae.on 'de dedeeng que Donloicaine at e'e
getoent d'une 4Ambriqu trauma- A la Bibliothbque Natio
tiaee per l'ecp~rionee vtetnamJen a'informer de ee culte p
ne. a Notre Dame d'Altag



NEVXi TOO LATE

Ii nest jamal tfep tav aa Pretit Tbi
par Lwurore St. Juate


On rapport qu'au AVilIe sib
.Ie finlasant, l y et & St Do-
anglnie une vie tla6trake eL ac-
lyve, qu'au Cap couanne k'IAogi-
no, &J6ra6mie oomme i, Tort-au-
1lince, des troupes venues d'ou-
tre mer, des artistes lpeaux se
faiamient applaudir daa lPinter-
prdtatlon des Clasaquea, qunnd
lie-n'executaient des pieam di'ne
piratlon Atrangpro Comne l.1
t'hiatolre dtait aeffectlvanmnet csun
perpftoel re nsmseuce'menta,, a-
prie Ie Goelin, Is-.trouin coe-
mopolite du -Petit .Teatre a
product A la grande jole d' m.
salle archicomble : le cNEVER
TOO LATEM, II nest jamais
trop tard, de 'samtricain Sum-
ner Arthur Long. Le rideau so


lime : avec dea IcIts det
sant ceux 'Hory (Will
lick) vieux b14ou e 11
des pas de giymnatque
talon, autour d'an sofa.
(patrieia Toulotte) (as
"-orte de bonne a tout fai
1, dos tous loe -aavaux
go. Sen can insalre )ltl6
%Anne Tomar), abae de
l, vetnae e 'n VlaL. Jin
C ;eet jx) I I* l ec.in. d
avis pofeaslonoels, easi
spectacle de ce Monsleu
rmy) Jamals satiefait.. et
a conteaux tirmr ive.-
tharles (Don Heaney).
Kate (Kate ACowles Stra
(Vo r suite P ae


S7)



reso

IgzieurI


AiU I DIES JOIURS.S
par A'BELN *OICOU


m de cloche

Nerval Kebreau


14gondes le pay., connait une autre ver-
de Notre sion.
ronne de Uni jeune paysanne de Hy
ine, dont guey, une nuit, eut une vision.
3 date du A son roveil le martin, comane
annae. son pere se rendait A la Capitale,
elle lui demand de lui apporter
du cNou one image de la Vierge. 11 accn-
or aovec da A son dasir et A son, retour
rportage it lui en remit une. A la voir, la
lials aUr pette .pqsane ne e asentit pas
* A la ba satisfaite. Aun .~ .phe a .n vwge
imonade. du phre e eo o a
BRApubli de. Quand U irs cbetat i lui aver
et rendu une autre image de la Vierg et
ale pour qu'll la prementa a as fille, el
artliuler manufesta que ce n'6tait poa en-:
rOco dans core cela. Lore dmun nouveau vo
yage A la Capital*, Is .pe se
trouva tout a coup en presence
S de quelqu'un qui lub pre.la un
S paper enroul6. 11 le d&veloppa,
vit une Image de la Verge ect
s'appreta A reinre*Br linconnn.
tre II avail disparu. Quamd de re
tour s ha lui U prseonta l'inage
i sa fille, eln exulta de joie et
lult dit : c'eet bit la Vierge
que j'ai vue on an Elle a'ap-
voux, ce pele Notre Dame d'Altag-les.
liam Pay Un Sanctuare a 6t0 6rig6
oui fait. pour oonserver catte knage ohi de
en plein puis longtepUVi lee pilerins na
Edith. tonaux et tne vent rendre
teumme), lors unahmna i la, Vire.
re, a sur,
du maa n on ASonoat pm de statue
A Grice, de Not-e Dwis d'AlaWc ccam
la family me on existe. de Notre Dame
n, (Rony de p'Aeasption, de Notre Dmne
donne leo de lolmascui. Coo.epion. de
ste & ce Notre Dame de la Moe6dme (BR
r, (Hen- pudbHq DlomaindA,) do Notres
toujoaura Dea e Cd otM d(V ai ).
Son fle L'limag aFportfe t& H Wc "bt
6poux de preaum6e htre la seule qui ait
auss). servi A tirer les nombreux exemr
,2) (suite puge 4 colonne 1)


L AMBlASSAlDbj t-
,iIHEiooaD shiidhj r it
DE BELGI QUE
est rstournd a Mesxipo
...M. Jecques Groothaert, Ambas
aadeur de Belgiqu6e Mexico, A
Kingston et A Port-ao-11rince a
repres 1'avion lundi matin pour
la Capital Aztque.
Arrive jeudi dernier, il avaltc
present vendredi see lettres de
erdance an Prheident a Vie de
la R6publique, Dr. Francoi DU
VALIER.
II a 6t6 salute a son depart
par le Congl de Belgique ai
'Port-au-Prince, M. Georges Nau
d1 et par M. Carl Alcindor da
Protocol
LA SELECTION
SENSA TIONNELLE
de supvrptodutiv s
de Paramotent
... tre, Slection& ,
Aloes que so dro&le le Festi
val du CUn-Capltol, le Para
mount pr6aentera A partir do di
inanche sa S61action, une selec-
tion pa cnmme lea autres.
O( eBt\ six films de grand
calibre, dam suprproductions, den
chafe-d'oenvre -trite sur le violet.
Parlant de calibre c'est avec
CALIBRE 82 que ddbutera di
manehe la 86lection du Cine Pa
ramount.
Le autres films sereont L'Ad
rable corps de Ddborah, Quand
sonnar l'heure do la Vengeance,
La Brigade du Diable, Lee Per
lea Grecques, Qui a tu6 Fanny
Hand ou Adios Killer.
Le Cin6 Rex aai pr6septera
bienfot une Selection de films
tri6s sur le volet. 11 parait que
ce circuit Paramount, Hex, De
Lux Auto Cinh eat rice en films
extraoeiatren,
En attendant CALIBRE 82
marquera le delut de la formida
ble Selection de Paramount.
xxx
LE BUT DE LA VISIT
DIl DR GUILLERMO
DE ZENDEGUI '
...Lundi soir, nous avons rencon
tr6 aiBal NUIT GITANE de
1'Association des, Damen du Corps
diplomatique le Dr. Guillermo de
Zendegui et sa charmante fem-
ime Beatriz. Ils nous nut W6t prh
sentks par le Dr. Gerardo Canet
Coordonateur dun program de
I'OEA. Le Dr. Guillermo de"Zen
deg-a eat Directeur de'la Culture
de i'OEA. II dirige Ia Revnue A-
mericana de l'OEA. esat venn
ici pour un grand reportage pho
tographique qui montrera les
ruines de Sans Souci e la ItOa
delle. Le Dr. de Zendegui a 6th
recommand6 h A 'arehitecte Al-
bert Mangones, DirecteBir des Si
tes et Monuments historiques
dI'Haiti.
Le Dr. et Mmine Guillermo de'
Zendegui sont descendus A" 1'HA
til Ilispaniola-
I.'HOP'ITAL DU
SACRE-COEUR
scra ,auguri s 15 Fevrier
.. L'Administration do l'H6pi-
tal du Sarer-Cicur announce l'inan:
duration de cette Institution dI
santh qtui aura lieu le 15 F6vrier
i 11 hliures du enatin.
L'H6pital du Sacr6 Cmcur est
situ6 au 116, Rue Capois.
CG centre hospitaller est I'cu-
vre d'une association dcI mde-
rin e. do commerceants A In tete


devant les Fedayins


(cl tONIQUE SCIENTIFIQUE


"Savoir pour prevoir,



Prevoir pour agir"


I


Adrae9: IJS DU' CENTrE
"t 212


PORT-AU-PRINCE (AI IT/)



BOITE POSTAL : 1316


-, .. 1. ,


de laquelle se, trouve 1'emrnent
sp6ciacste haitien, Dr. Victor
Noel, m6dacin endocrminologue, Di-
recteur d'un service de recher-
che@.
Le Dr. Guy Noel, fil> du pre-
e6dent est rentr6 il y a trais e-
maines de Montr6al apre a un
long stage en chirurgie dans lee
centre hospitaliers csnadei. tes.
qua H tpital du Sacrr-Casur et H6
tl-Dieu pour participer an fonc
tionnement de l'Hopital du Secre
Cceur de la Rue Capoit.

LE DS ET zAM CARL
H. TIPPENHAUElt
seont repsrti
...Le Dr. Oari Harry Tippen-
haupier rt %a diating 6pquse..
Doris ont repria 'avion mercre-
di.pour Bogota. Ila viennendt,d
paper un mois on Haiti avec les
membres de la famille do l'Ingi
nieur et Mnme Harry Tippenhauer
Le Dr. Carl Tippenhauer qui
a eu son titre en Sciences Eco-
nonrglues de l'Universit6 de (;e
nofe et Repr6sontart Resident
du Programme Alimentaire Mon-
dial (PAM) de o'ONU A Bogota.
II avait prononcl il y a trol,
oemaines une brillante confren-
ce A l'H6tel Sans-Sou=4 en prison
ce du Represe1tant Resident du
Programme des Nations Unie.
pour le Dhveloppenment (PNUD)
le Baron Walter de Selys Long-
champs, de I'Ambassadeur de Co-
lombia a 'Port-au-Prince Dr. Car
los Torres Poveda, et du Repre-
sentant du PAM en Haiti.
Le Dr. Carl Tippenhauer etait
parti du pmiys deputy une dizlaine
d'anneos.
I1 a Wte vivement impression
n6 par les .progrs enregigtr6s
dans tous les donmaines iid.
Nous lui souhaitons une car-
rire de plusn en plus fructueuse

Xxx
.M. ROBERT VAN
.IELCKEBEKE
Consul d'Haiti o in.rellen et
sa fmnme M.arie Reine
parmi nous
...M. Robert J. H. Van Melc-
kebeke, Consul honoraire d'Haiti
A Bruxelles et sa dinstingu6i
Apouse Marie Reine ont et6 ac-
cueillis hier matin A l'AAropor.
Francois DUVALIER par le Con
sul Gneral de Belgique A Port-
an-Prince,. M. Georges Naud6 et
par le de !'Office National du Touris-
me.
Le Consul et Mine Robert Van
Melckebek- en sont k leur roi-.
time visited en Haiti. Dec 3ndIS
it la Villa Crtole, ils passent un,
dizaine de jours parmit nousn.
Le Consul et Mmine Van Melc-
kebeke aux diros des diplomats
haitlens et de tous les 6tudlants
qui ont vislt6 Bruxelles, font du
bon travail en favour d'Haiti.
Avec no, remerclenmnts, noui
leur disons: Continuez I

LE MARRIAGE IDE
-i. YVES YACINTHI, .7:
DE MLLE MYItI.tVK
VALENTIN
...Hier soir i li hours a 6t c6-
lebrh en l'Eglise do Dieu, Rue
du Centre., le marriage do Ia jou
ne et gracieuso Mlle Myrldne Va
lentin avec M. Yves Yaclnthe.
Myrline e3. la fille de no ex-
cellents amis, M. et Mine Ra-
phael Valentin
Yvos est le fils d Mime Aga-
the Yacinthe.
Myrlene 6tait d'une elegance
de reine. Elle yortait une somp-
tueuse robe 'do brocart ar-
gentde prolonged par une trained
de plusieurs metres duo m inme ti-
su.
Bien maquilloe, elle avaUt,_ un
voile court retenu nur ,a coiffu-
re bien faite.
Yves rentr6 des Etats Uni,
pour- le marriage portait un bean
costume trs ih la mode.
Le jeune couple avaiL un beau
corthge d'anges d'honneur.
Yves et Myrlene talent con-
duits A 1'Autel par Mme Anna
Valentin, 'mere de la marine au
,bras de 1'eminent Docteur Paul
Moke.
Une fouled de parents du jeu-
ne couple et d'amis de I'Institu-
trice Mme Anna Valentin rem-
plfluait I'Eglise de Dieu hier soir
h l'occasion de-ce marriage et un
grand nombre d'entre eux etait
a'asi A la brillante reception of-
ferte en la residence de M. et
Mme. Raphael Valentin.
Nous faisonr des voeux com-
plets pour le parfait bonheur de
HM *t Mme yvee Yacinthe.

DES AGENTS DE VOYAGE
DE PUERTO RICO
sn tourder do familiarisation
...Aijosrd'hui sont arrives huit
Agents de voyage de Puerto Ri
co. Venus il enon voyage de fami
liarisation, lie ont 6t6 accueillis
par M. Roland Decatrel, Direc
tour de Tours doie Agence Cita-
delle d1 par le Public Relations
Officer de lOffice National :lu
Tourisme it de la Propagonde.
Il ont pris logement A t'H6.
tel Clhoaucoune o ils assent eIs
week-end.
Domain apirs midi, li effec-
tueront un tour des hotels avec
des officials du Tourisme et IM.
(Suite page 4 col 8) -


e





r' *ow -.


PAGE a


i1lIm




n m I v V vu v2 t


1 Manque d'habilet6
2 Plant* A fleumr jaunes -
Passer k l'eau claire
3 Epoque CamaradA
4 Prdnom f6mtnin Poe
Aessif
6, Piouse abr6viation Dans
tun. phrase laline de CAear
6 Vieille langue Mourus


SOLUTION No. 46 7F.
HOIMbZONALBEMNT Vi' a UI T
1. Sipulture 2. Oursonne I. Soin; Muet IL Euler;
3. Ili; Utes 4. Norte; TRO I. Ti III. PrisonniW IV. Us; Ti.
Rois; Paer 6. NSI Be; Le tania V. Lou6s; Gang VI.
7. M6nagere 8. Inactive 9. TNT; Secte VIL Ume; Per.e
Etainte; Er 10. Tirage; Are, VIII. Resta; II IM Role-
veM IX Stre: E.


RBMKXfNBTh


Mme Vve FPlix Josepk, n6e
Heorni n Barjon, Son Excelloace,
Ic Secrtaire d'Etat de 1'Int-
riour at de la Dfense Nationale,
le Doe-our Aurale Joseph et fa-
mille, Mr. Antenor Joseph et tn
mille, Monsieur Pierre Joseph,
Melle Germains .oseplh, Mon-
sieur Felix Joseph Junior dit
, Mme Vve Alb6rony Bar
jon, Monsieur Raymond R6my et
sa fille Martine, Mr. et Mmne
Canova Barjon et famille remer-
cient bien sincerorpen. Son Elx-
cellence, Monsieur le Pr6siden"
A Vie de las RApublique et les
membres de son Gouvernement,
le Docteur Lalmartine Pierre -
Paul, le personnel de l'Hospice
SL-Francois de Sales, le person
nel du Centre de San'6 de La
Saline, le Service d'Odontologie,
la Division d'Hygi6ne Publique,


lea Magnains de rEtat, la Ban-
que National de It Re60bltla
d'Halt, le Doyen de la 'Pream:
Le Grand Quotidien Le Nouvel-
list., les REAvrenda Pares Albert
et Nerva Gouin du Petil Sfnl-
naire Collage St. Martial, eflin
tous leos parnt eat aami qui leur
on. apport6 du rtconfort A 'eoo-
casion do la maladies et do la
mort de leur tres chu:. 6ppox,
frire, pare, genre, beo-feAre:
Le Docteur F61x Jo ph, enle-
v6 A leo affection le 1r Fevrier
1970.
1 les priient de Cire A loIr
profonde gratitude.
La mese de Prise de deal -
ra c616breo en l'Egliewa. Scr6A
Coenr de Turgeau Ie .metredi 18
Fevrier en course A 6 heures anm.
Cette arnnee tient lieu d'in-
vitation.


LISNE
tLE NOUVELLUR8iE


j


J LA LI Il lll.L


DO S NOS CINE


'At PARAItH 't AUVCAPfTL
S h Vendredl h. et 8 b. 80
iCVAD-- D En A .. LA tLOEV UPARTICUIJIrL
LE.VADom DI Y L D. .
Entr6ao Ode 2.00 elt 8.00 Inrob d .BI eed .0


No. 40 P.


7 Osathmr n browge O-
ailant Artiolo
N Fait (ouvre salubre -
Mot d'onfant
0 En graihso Forkt plan
it6 d'arbres tris hatvr.s
10 Ancionnas monmaloi



L POW f Um Ma06
do gage human
UI Dans I Manche
Ill Centre industrial an-
Claim Bout do poplar
IV Morceau
V oar Lettres do baine
VI Riche dans Ias beaux
veri Consenne double Au
cmur du X.t
VII En entier On y valse
VIII Algrades Coole on
Sunlss
IX Personnel Ind6finl -
Bout do boal '
I Maladle de peou.


Sf ,. (1


li ri1M. Edith'i lost 'oant plr as thJre ptipl.. ,u I
pm ranltr6., Klailt Ii.ol ,lu viol di ithi a Lond un unfunt. La mol-
rnorl, frolic InilffArniir rO il. Bai n on O a t sann 'dowsni deooinn, In
fill Cisrlam, llruaquannt, arri- vlaux bonholmns roupalton, I file
ve E.IILh & I irranilo JoIo doI l I Churlos uall fio coi0untAllram.
mialsonn6. Ella port* une nouvello Consultd, )u midocin r6pond nil
coiffure, luntro unto curltlinn 616i t4liiepho IIquo C 'ot la vArll6. 11
ganco dan la lanue. Ella no re- fnut lorec fplre tacC & Ia situ-
vlientl lia nsculoin t do chox Ia lion. La'foinmmo di Clirlos dorA-
colffour llo avail 6L6 ohez 1o I t"ntl. s'occupIurn, lh travnj,
pAiluoebn di awir ni sto ,o- n a so. frI in isulo se
too & rd466m.'Per irt flit' -do, fliflr# soost ioUifllnpfi
dilt In chose, mals il Invraniem content, I n'est Jamais content.
loinble pour une femme o'un car .Kto. d6ldo elloe utpl d'ivoir un
taln iro. quo personno A'y prite ;firnpt,' et tl irend d'audaciteu
Intention Quaud on s'eCt ressaisl, ses InltLatilvc. Constntant |lue
pour avoir i'enlani%, alle davra
'Otre oMlit6e de tout fair par
elle- meumeo, elle conclut quo tous
REN COLES ca homes sont egointes, ne pen-
sent qu'k lour lbusineso. Pour
LAY 'I force son m "ii b penser & elle,

dit simplement eGo tohells Edith
en failt autant, mains le r6sultat
escompt6, a un effect contralre,
lea deux mnari, (Phre et Fils) ren
trent le soir ivres morts, font
un tapqge A tout casser, arrivent
m9nae I se bd'tre au grand noi
des volshins don't le Maire.5 Le
vieux maria dit les pfres b&toes
Sas femme OCells-ci so sauye
on oleine nuit. Et voila a mmal-
Kan entire en pplin i6sarrol, Ie
marl et Is belle Fills parLent &
an recherche, donnent au t6l1pho
ne son signalement A la Police:
Uine vieille femme.enceintes, tan
dia que le file Charles se lamen
to. Recovnnt Ia visited du Maire,
il lul parle, Ivite au perc do pa-


Le Champion do beau vae-
ment announce A ceux qul par-
tent pour l'Europe, 1m USA, on
le Canada, qu'il eat revenue du
Canada et des Etats Unis dvea
une technique moderne at sue,
qu'il est en outre le Seal capable
de confectionner un mantnau
d'Hiver qui oit & la mode dans
lea diff6rentes Capitales du mon
de.
I trouveront Agalement des
costumes at des iantalons at un
choix judiclenux de tihuo pour
les 616gants prdferent la coupe
sur nesulre.
Une visit de votre part s'im
pose de toute n6cesaslt, Meo-
sieurs les E1Hgants.
Lalue en face de la Nonciatu
re Apostolique.


TEST'S ULTRA-RAPIDES
A L'UNIVERSITE
DE MUNSTER

Grace au soutien financier de
la foundation Volkswagenwerk de
Hanovre qui alloue 183.000 DM
A 1'Institut de Biologie des radia
tions de l'Universit6 de Munster,
le professeus Dittrich el sos col
labhorateurs avont determiner damns
quelle meaure on pout utiliser un
nouveau type de cytophototoms -
tre A impulsions pour lea exa-
mens m6dicaux en snrie, dans le
cadre de la prevention centre le
cancer. Le nouvel appareil per-
met d'effectuer plusieurs -mil-
liers de measures par second Imur
divers 6chantillons biologiques.
On penut analyser A une rapi-
di.6 Anorome des Achantillons de
tissu,de sang, de secretions etc.


Lea donn6es fournies permettent
de determiner la concentration
de subs.ances cellulaires impor-
tantes, laquelle aert A son tour
A distinguer deux groups de
cellules, les e llules normales et
les cellules canc6reuses. Un ordi-
nateur associ6 au cytophotomene
A impulsions fournf. les r6sul-
tats de l'analyse au course de l'o-
pdration.
Cette m6thode exp6rimentse A
I'Universith de Munster sur des
sumeurs animals va itre appli-
qude maintenant dans divers cli-
niques notamment pour le dia-
gnostic gynkcologique.
On envisag' de dIvelopper cet
te 'mdthode de manibre A ce qu'el
le permet-e de sdlectionner auto-
matiquement les prdl&vements eel
lulaires effectu6s dans le cadre
de la prevention centre le can-


ecr du col utkrin. CeOte pr6-s61ec
tion autothatique permettra de
rdduire dans une grande measure
les difficult6s apparues lors des
examens mddicaux rdalisde ptrio
diquement en RApublique FMddra
le dank la population feminine
appartenant A des categories d'a
ge d6termindes.
(DIE WELT, 15 Janvier 1970)


AVIS
VOITURE A VENDRE
Marque : Ford Comet Caliente
Module : 1966
Pour tous renseigsnments, e'a
dresser A l'Ambassade du Cana-
da, Pont Predel, Bois-Verna.
Phone : 5-0091 et 5-8461


vmRba3Aa 195'INV&=n I i~7o 1'


yei uns rdvto aIulot.
Au poLUt Jpurr Ip tamIo salu
.nd I fl6.ge 1as, Ia retour td'V -
tlrh. Vhanre travalUtant v*c i1
pnre, i.' proflItu pour' paper -4
aormsila so Vondilioin. 11 rtcinrl
me plus di ftOrlt at domandu
Uins augmntsitlon de as alre. I1
rrend (don dilpbsitlona pour miller
lvro allleurn ot so propoms d'en-
ganor, une bonne. Le Urincheux
por,' capilull, II sla diposn A fal
re autant'pour sa'nomme. Et oa
rideau est baisaB sur le vilux cou
ile enlass6, Ia. femnme sp6culint
Nur son bonhaur, de,.eo trouver
idntt enttten10 douX bimnoes: lo
vieux marl et loe fil qu'elle at -
Lend.
Magnitiuec interpretation, en-
core que William PAVLIGK, par
as timidity ait laiss6 voir qu'i es
muyalt rampes, que DONN HEANEY,
bien que subllime dans la sc6ne de
1'ivrogne, gagneralt a se montrer
plus clair. Par centre (PATRI -
CIA TOULOTT' ET KATE
STRAUSS) ont montr6 qu'ellea
ont de 1'experience.
Quant a. Rony CHENE T,
poor court qu'ait 4tW son r81e, il
s'en est acquittL avec un rare
oonhoar, laissant le public sous
To charge de son accept d'Oxford.
Deux heures, plua'de deux heu
res de fou rire, pour lesquelles,
nous remercions vivement, ta -
teurs et animateurs du PETIT
THEATRE. -
Laurore ST-JUSTE


Une BONNE raison de plus pour conduire


.* 4,j,- Finis les mdux de tate! -


oloaot ye'IU UIA
1 IV* w C50 0
OWWA
bsa ioeioo *.w

ltkfmes dos. l15M,ato
in 5 1k, 1Tv


Quel soulagement do savoir que votre Toyota pout computer on touts circonstonces sur
des services d'entretien rapids et sirs... ltout en sachant bien qu'elle n'exlge normalement
que des frais d'entretlen lninimes. .
Pour t~srer 6 tom nos v6hicules long6vlt6 et constant, nous avons construct sur Ile T
ensoleill6e de Curacao un entrepot g6ont pour nos places de rechange. De cette location
central nous pourrons desservir toute I'Am6rique Latine ... en quelques jours selon n6cessit6.
Ceci abrege consid6rablement la dur6e des r6pdrationsoelt ssure un emptoi judicleux
de pieces de rechange Toyota de provenance garanlie. d4
Apportenant aou group des dix grands de I'ndustrilo automobile du monde, nous no
croyons pas qu'il suffice de construire des v6hicules qul solent uniquement solids at sirs,
faciles d conduire et accessible I. tous a des prix rosoannobles, ou encore do crbor des
points de vento et de service dans plus decent pays. Noni Nous voulons an fire des -
v6hicules qui vous lilbrent de routes tracasseries.
Avec I'installation du nouvel entrep6t "Toyoto Parts Depot of Curacao," enmors 1969,
nous vous servirons encore mieux qu'auparavant. Non soulement parce qua noes sommes I'un
des meilleurs constructeurs d'automobiles du monde, trois parce que nous metto Is la
disposition de nos concessionnaires at a la v6tre, hovreux propridlaires do nos Toydto, ,
des ressourc&s sreset inepuisables pour I'entretien de nos v6hicules:

.


- Distributrice exclusive pour Haiti.


Une nouvelle mIthode

POUR LA PREVENTION CONTRE LE CANCER


la USACO, Rue Pavee 116


MA9 m


Samodint & 6 h. at 8 h
En lare pt-tl..'.
TABOU COMBO
En 26me partli
OSCAR
Entr6 Gdos 1.650 d 2.6 *

De Luxe Auto Cilo
VebdTfll A 7 h. et 9 h.
LE DEPI DE ROBIN
DES BOIS I -
EntTe 01 doHar par voiture
Sq'medi h 7 h. et 9 h.
UNE MINUTE POUR PRIER
UNE SECOND POUR MOURIR
Entree 1 dollar par voiture


Drive sI CInS
Vendredi A 7 h. et 9 h.
LE RANCH MAUDIT
Entr6e 1 dollar par voiture
Samedi A 7 h. et 9 h.
MAMA DOLORES
Entree 1 dollar par nolture

CINE STADIUM
Vendredi (En permanence
FURIE SUR LE
NOUVEAU MEXIQUlV
Entr6e Gde 0.60


Sanodl a 0 h. t' 8 h. 30
L'ABTRAAA.L ,
EntrIe GdoW 2.56 et 4.00 $

CMIE OLYMIA
Vondredi (En permanonca)
(Jour populire)
SAMAO FILLE AUVAGE
E.-r6e. Gde 0.60
Samodl (En .-permanence)
LES .ANNEES SAUVAGES
Entree Gde L00


AumnUA UM
CENTRE CULTURAL
Vendredi i 7 h. P.M.
i EDECIN POUR FEMMES
En.rte Gde 1.50
Samedi i 7 h. P.M.
PHAEDRA
Entr6e Gde 1.50


ETOILE CINE

Vendredi 4 6 h. 30 et 8 h. 30
QUATRE DOLLARS
DE VENGEANCE
Entree Gdes 1.20 et 2.CO
Samedi A 6 h. 30 et 8 h. 30
LA SEPTIEME AUBE
Entr6e Gdes 1.50 et 2.50


A MAGIC CINE
Vendredi A 6 h. 15 et 8 h. 15
TERRE SANS PARDON
Un grand drame.
Entr6e Gdes 1.60 et 2.50
Samedi a 6 h. 15 et 8 h. 15
En lere partial
LES LEGENDAIRES
DE DELMAS
En 26me partei
L'HOMME QUI VENAIT
POUR TUER
Ave Brad Harrts.
En.rte Gdes 1.20 et 2.50


CINE UNION
Vendredi A 6 h. 15 et 8 h.
UN CERCUEIL
POUR LE SHERIFF
Entree Gde 0.60
Samedi A 6 h. 15 at 8 z.
ROSES ROUGES
POUR LE FU(RHER
Entr4e Gde 1.00 ,'


--- --- ------ -----.----- -- ------------ ---


i- -


I '- "


MmiL-.MLJ


Vendredl k& h. WE 1 h. 15
LES CANONS DB NAVARONE
Avac Athoay (vah.


Samedl & 6 h. aet 8 h. 15
En lbre partle
LES AMBASSADEURS
En 2bmo partial
SUGAR COLT
Entr6e Gde 1.50


AIRPORT
Vendredl i 6 h. 30 et 8 n. 30
CARAVAN DESR -
HOMMES TRAQUES
Entr6e Gde 0.60 et 1.00
Samedi A 6 Ih. 30 t 8 h. to
En loe partial I
L'Ensembl N. Jn-Baptia
En 26mb parties
LUTRING REVEILLES-TOI
ET MEURS
Entree 9de 1.00 eL 1.50

MONTPARNASSE
Vendrdl & 6 h..15 et 8 h.
FEU SANS" SOMMATION
Entr6e Gde 0.06
SamTedi 6 h. 15 et 8 ,.
...ET POUR QUELQUES
DOLLARS DE PLUS
Entr6e Gde 1.00


CINE ELDORADO
Vendredi & 6 A at 8 h. 15
LA SEPTIEME AUBE
Entree Gdes 1.50 et 8.00
Samedi A 6 h. et 8 h. 16
En lire parties
L'Ensemble W. SICOT
En 21me parties
QUINZE POTENCES
POUR UN SALOPARD
Entree Gdes 1.50 t 3.00

CINE SENEMGA.
Vendredi A 6 h. 15 e: 8 h. 15
LES FRERES CORSES
Entree Gde 0.60 et 1.00
Samedi A 6 h. 15 et 8 h. 1B
En lire partie
LES LOOPS NOIRS
En 2eme parties
COPLAN SAUVE SA PEAU
Entr6e Gdes 1.00 et 2.00


CINE PALACE
Vendredi a6 h. et 8 h.L6 15
ESPIONNAGE A HONG KONG
EntrAe Gde L00
Samedi A 6 h. et 8 h. 11
CONGO VIVO
Entr6e Gde 1.00





"1 ."' ;'- '.


VR~fND 15 FERIR 10ei3 O V Z~


RB~JM BAR BANC '0 EP" EPUIS 186i
RHUMBARBANC6YtJ1 t PUTlkR' "bPUIS 1mc


VOTRE HOROSCOPE | A nxA mrK
Pa.v J t w.. ov. .. 1) .," .. I


~~AwA~eIs *e-u 55W),Sd as jImu do wanfra u naiu~rs
d6 "amss... en" s v ow wvroo .vpeep""eeetequo woso.
de4I". a subw -p~domean
p,,gg do n'pow'etimasetotal* it portteli. e*.swd.
PewjuvKim#E ,Feas.. vaetuitae -s Nu.Juiti
-cLN PJOUVZLLSTED
SAMEDI 14 FEVRiER 1970


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER:) Synchronisez vos activi-
t6a afin qu'elles coincident avera
ls nblesit&s do la Journte. Una
recompense sup6rioure A la mo-
yenne est promise a von efforts
Vous pouv computer sur des
blenfaltsa.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Vdnus, bien orient6, en-
courage le aspirations artiati -
ques, lea id6es originalCes, le
cocur, leo problbmes du foyer et
los amitil6 nouvellea.
22 MAI AU 21 JUIN (GE -
MEAUX): Ecoutez le consella du
prochain. Vous ne les suivrex
pas toun. Voua en adopterez cer-
taoins et avc profit N'6cartez au
cune idle et exploltoz meme le4
possibilities qui ne donneront pas
inmmdlatement des risultats.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Loea influences ho
tile s' lo'gnent et votre ourn6e
devra Wtre bonne. Acteurs, i6cri-
vains, mualiclens, deoainateurs,
ceux qul sont en contact avoc le
public sont particulilrement lfa-
oriea.
24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Votre endurance et vo-
tre came wero,,t m's l'6preuve.
Soyez rlsolu. Dana quelques jours,
anC influences mblefiques qui ont
domino votre vie disparaltront.
Vous irez alors joyensement de
I'avant.


Aujourd'hui

VENDREDI 18 FEVRIER 1970
SAINTE GILBERT
SAMEDI 14 FEVRIER 1970
SAINT VALENTIN
z xxxx
COIN DE L'HUMOUR
LE BON BOUT
A Edimbourg, le propridtai
re d(un hotel apergoit un gargon
u'tage oceupl A nettoyer une
paire de chaubsures devant une
port, dans le couloir.
--C'el exaspt-rant, dit le pa
Lrbn, irrit6. Comblen de fois vous
oi-je dit de fair lef soullers A
i'officc7
Excuscz moi, monsieur, dlit
le garqon d'etage. Mais je no
poux pas emporter cette paire-liA.
Pourquol ?
-Patree que If! client se m(! -
fic; iH tient In bout des laceto der
Tiere ain portLe.
xx x x
LA It. A.
II faut ensayer do rendro heu-
reuse as motin une personnel par
nemaine, qu'll y en a un par-ml vouB qui
a'l fall dernitremtant ?
-Mol, dit un e61ve.
S- Tr6s bien. ramonte noun
i-c.ca.
-- J'6tai invtl, l'aulre jour,
,hlz ma prand-mAre, et, quand
ie iuls parti, elle m'a dit
"ren je ault hetreuse quand je to
vnla parttir...


PATIENCE RECOMPENSEE
Aiorf o demand un cliba-
taire h un collgue. Mon'que a -
t-e-lle nccept s ta demand en me
.iaroe?
-Oti, mals pas tout de suite...
Ce sorn pour plus tard.
-- joianient cela?
Elle& m'a dit: -u sera Il dernier que j'6pouse -
rai...


Phamacles assurant
le Serlte ete t lft
Vendrodi 13 Fevrier 1970
MONT CARMEL
B J J Dessalines
MATHUMIN
Rue Frnta 'iPits


I


24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGF): Vous 6t't en
retard danm application do voe
devoirs, tans l'ucconmpiissenment
de vos promnesaes? Pout 8tre
Vous Otes- vous trop engage. 11 y
a toujours des mayens de r6tro-
grader habilenient.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE): Venus
blen orienLi. Mettez vous sans
Larder voes plus chtres r talisa-
tionb, surtout cells qui touchent
r'L arts at la famille.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM-
13RE (SCORPION): Peu d'aide
plaRLtaire main vous pouvez pro
teger cette journei de la m6dio-
.ritl6 al -ous faitesa reuve d'en -
thousiasme et de pers6v6rance.
Certaines nouvelles r6cha-uffe .
arnt votre coeur.
23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE SAGITTAIRE):
Vous aurez beaucoup de o satis-
factions en completant des pro-
jeta en coura et en donnant au,
prochain I'asasiatance dont il a
besoin. Ayez de la stability et du
Bsrieux.
22 DECEMBRE AU 20 JAN -
VIER (CAPRAICORNE): Bonne
piriodc pour a:.ieliorer vos r6a-
l;sations en course aussi baen que
poui en entreprendre de nouvel-
les. V 'tre z uNnntet6, votre sens
ae 1'6qu'libre el votre persav6 -
,ance vous conduiront au succds.
21 JANVIER AU 19 FE -
VRIEP. (VERbEAU): Travail
lez & des teaches dejh prevues et
.ommena:eeE el nt retarded pas
votre progression en vous esqui -
"ant de temps A autre. Vous an
rez tendance a 1'instabilit6. Re-
frlnez -lit.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Votre modestie et
votre sirIpl cite vous sunt des a-
touts mais le moment est venu
de parlc vwcr fermet6, surtout
dans la defense de causes qui le
nm6ritent. Nhiasitez pas. On vous
ecoutera.

SI VOUS ETES NE AUJOUR
:D'HjlI: Vous ferez preuve d'une
mnrveilleuse 6nergie. Vous ltes
evivanto, aimant l'exi-tence de-
p'lis le moment oi vous ouvrez
lea ycux le matin. C'ent cet esprit
il'initlative que no'is recherchons
lous mais il faut es'n servir in-
telligemment car cetto vitality
ne doit pasn tre mal employee.
Maitrice de soi et r-serve sont
,Arssaires. Une fois que vous
:urez pris je depart, vou3s tes ca
pable de processes itonnantes. Es
5eyez d'lviter co qui vous sern -
leara bizarre et refr6ner votre
tendance h l'entfte'ment. Discipli
lr' personnello sera essenti'lle ci
#otin vouloz tleindre le saom
mnots ni sent parfuitement it vo-
tre port6e.


Dimaneho 15 F6vrler
& 5 hrag, at 7 hras 80
KRAKATOA
En coulsur)
avoc do pliidanta actturs
Un formidable drams d'aven-
turoes at d'amour Evoluant dango-
rousoment a l'ombro d'un vw6am.
Uno trag6dlo d'apocaxypns all-
iiAe nt par l'exploalon du KRA
KATOA, dent I)a souffle puisaaant
a fait omme l e trompettes do
Jdricho, 7 fols le tour de la ter-
re, d nferlant our le monde le raz
deo mar6i le plus ddvastateur do
I'hlastolre.
KRAKATOA
Une d4licieuse intrigue amou-
rouse let1rit merveilleusement
pros des leaves jecteas par P' -
ruption dantesque du volcano in-
fernal.
Jamais, de m6molre de cinS -
phile, parcel spectacle on ler
aura 6tl offertl
Lee es6quancesO terrlflisate' de
cetta superproduction du tonner-
re, le suspense oppressant de ce
ranme hallucinant, le jeu vibri
des acteurn, la grandeur sauva-
go des decora, ohn Ie fen et Ie sang
font une mosaique multicolored,
je d6sastre et ltorreur deas'nent.
one marqueterie de peur et d'an
roifose A 6treindre le cerveau I
IKRAKATOA
Une p oducton fulgurante oa
tout est feu, flamine rougeoyan-
te. drame d'apocalypse, dEcor
anntesque, amours tAchles de
'ahB et marauees dr u aRine de la
,nort vomie par KRAKATOA.
TIn STnetaclc de hnutte tension.
EntrfGe Gdes. 2.50 et 4.00


A MAGIC CINE
Dimanehe A 3 h. 5 h 7 et 9 b.
fOURRIER DIPLOMATIQUE
avpe: Tyrone POWER. Petri -
cia NEAL. ephen McNELLY,
K. MALDEN H. NEF, J. MIL-
LICAN etc.
Daprbs le roman Sinister ER-


DANS NOS SALES DESPECTACLUB


hAND do Peter CUENEY, R6a-
limitear H, HATUAWAV.
Ce fUm OUR0 LUR DIPLO -
.MATIQU quil fm taut pw con
fondM nvo PAS6BPOfRT DI -
PLOMATIQUE reoomment pus6
daoms dautr nallte at un film
d'atpiuonng aV A one nerie d'a-
vnttmec dysnamlques et inyst -
rousen autoor de la possession
du micro film d'un document do
IortA international. Do nom
greun actours l'intorprtsent.
La mise en sedne eat adrofte et
lntrenate, ellc met en valeur
1u.m suite de trahisens de pour -
suites. do raptBs C- film eat l'a-
daptation A P1'an do roman A
nscee de Peter bRENEY ter ERRAND). L'action excessl-
vement mouvement6e donne d'
l'attrait au film .Lee h6ros pont
victimes do nombreuses rIiolen-
(.res, accomnaTnles de mdthodes
a sao bizarres dort le a service
du centre esaponange so servent
da&n leur mission. k
R hieures: Gdes. 1.60 et 2.50
i breo, 7 hresa et 9 hrel
Gdes. 2.00 at 3.01t


CAPITL
A parttr du Dimarnsm 15 F&-
vrier 1970, vous verrez JEFF.
JEFF eat une grade realisa-
tion franlaise Interprteo par
Alain DELON, Ml-reile DARC
et Georges ROUQUIER.
JEFF etant un film de Haute
Facture, In CAPITOL a tenu &
le rsisrver exclusivement A as
clientble, une chentele de choix
et dp grande Culture Artlstique.
JEFF, e'et I'lMiatodre d'un r&-
glement de comptes dans le Moo-
dedes Truand.
Hab'tnellement, lee membres
d'un mime gang se font un point
-Phonnenr de rester loyaux lea
uns a I'gard des autres.
le. c'est le contrailr.
Chacun s'emplole A doubler
('autre et Is Lei du Milieu n'est
-jag respeetoe.
Le chef de Bande, JEFF,


BRASSERIE DE LA CORONNE, S. A.


UNE!



BOISSON



SAINE



AET AL



AGREABLE


I a1


FRtJIT CHAMPAGNE

PAMPLEMOUSSE

ORANGE

CITRON

LIMIETTE

RAISIN

BANANA

CERISE

CREME DE CACAO


(Georgas ROUQUIEB) sm. uesm
umplilo. Ili l ittendunt poor
*-parer oIs BuUn.
Mali e V n. IA.
JEFF no vlendra Jamols all
rondoez vouo.
arml cei ux qu I'attendentat ci
qui cnniooncont A stlnqulltor,
reul LAURENT (Alain DELON)
i confinnee en JEFF, con"me
JEFF, l'alllour, a coniatce en
lu. Et pourtant...
EVA (Mireillo DARC) trahit
JEFF, son amant, sous l'effet
de In torture, 11, est vrat, mats
elle le trompera, en outre, avec
LAURENT, ious J'effet de la
Pension.
Le receleur Hollandais joue dou
ble jeu, lul aussi;, mais ce sera
A vouR do ddcouvrlr quand, corn
meat et au profit de qui.
EVA brile pour LAURENT
qmui a pris son coeur et son corps,
et cependant e'est elle qui le nerav un beau matin.
Volontairement on par cor. -
trainto, nul noe e sait.

Dana ce film, personnel nest
'omplAtement sincere avec per -
Bonne.


Asuesl, s "* avylr v" E Fm
,chacpn vodrA mutalprdfes A (
mant0re lao point d'Inerroga -
Lion qui o posent, tout particu -
lIariment dan le s dirlA-a 1m -
quences. e r
T'nut ltaaso 'a penter oaue beau
coup de apcctkteuri vbitdront re-
ir" le filim pour en 'sisir 'tou
te% lee nuanoeo catoeh rsbudro
Llitest lea eintgto .. ,
No manusz pas d'aller voir
JPFF au CAPITOL, car ce film
ne aismera dans aucwne autra
Salle ou DRIVE IN de la RIpu- -



ELDORADO.
Dimanche 3 FFirrier
a 5 hret. 7'hw at 9 hr..
La Dirictlow di cettf Salb '
present*
Une oeuvre d'une graudear am
ceptionnelle, ,
LE DROIT DE NAIThF
OU MAMA DOLOTLEb
D'aprls l'oeuvre de F6lix B
CAIGNET.
Un des romans lea plus exiraor


Oo U vouS SqV/,q &


dinlirt d T tttiM tv mond:4.
la now Y5 np, dlsnma, Is plAJ-
OIr di 9 -3Ur anl dr
m 10 tlq iu f Mpu zlo ant, realtf6
'Car I* cMlbN Trmt DAVrSON en
.ollaboratlu aec Oftft CAR-
RnO, I 1 eft de oa palette
caindMttm tt flrtae Ce film bau-
love""!r; if ne d'on amour
plutfOn letout subtle et rat'
.in-, puaMa"st' Mt a ris loante.
port lmeee IN te tabous so-
ciaux et Ia fatalitE du destin ha-
maian.
C'.tuP. dram d'un4 e psycholo-
gte tr1 W*-fotl[l bsilltemment ln-
terpr4I ppr Aurors BAUTISTA
q;7 Mr aveC aensiblllte et 6mo -
tione une jeun fllle atistocrate
deshbonodre', "prite' ""touit sacri-
her ponr qm v*fM~ ..i.t
lio ALEMA? jr nSt m'i
cn d'prigine faniW e obscure et
la ndgresse Enelila COBME dans
le rle complex et dllicat de MA
MA DOLORES falsant preuve de
grand s quallt6s dramatiques.
Jamais, avant. LE DROIT DE
NAITRE, l'emotion n'ava4 at-
Leint an cinema un tel.degr, un
flIm n'avait etnu si profondihnent
]a sensibllit! L'intenosit, drama-


VISK TA v/AiY/Aa47EAw


I LA CAMERA

S / QUI DEVELOPPE

SES PHOTOS


Aucune autre camera dans
- le monde ne-peut apporter ce
genre d'excitation dans la pho-
tographie. Declenchez, Enlevez
la pellicule attended une mi-
nute D6tachez le paper en-
veloppe. Vouq avez une photo
0 toute pr6te ei .ouleurs.


Oubliez leas bassins et lea ba
pour developper; on ne d~ve
pe pas les photos POLAROI
Ce n'est pas n6cessaire d'avo
la moindre idWe en photogr
phie pour obtentr de magnify
ques photos des le prpmir e
sai. Ayez cette nouvelheam


tlius, Io aractato tdurtantA, I1
profutxon (latanta du rlcit ra-
ltumnt aveC forced ]e climate du
livre de CAIGNT, oi." o'affron-
tent Ie rtaonetmcnt de oi me-
me, l'6pgoams, l'amour lncare et
lee prodences hypocrites.
tr Gde .o et 4.00
Sx x x
D* Laze Aate Ciad


DIaaimcheb 15 F6vrler
A 7 heares at 9 Hneure
Un super epilonnage qul explo
as frueusement comtne une ra-
fale de mitraille...
L'ENFER AVANT LA MORT
Ya couleurs
Avec : Lee. TADIC
La flatidtea appreciation d'un
grand quotidien de Is capitaie a
cIaosl ce film comma une oeovre
solid, et robust, d'une densait6
peg cmunume.
LUENFWR AVANT LA MORT
Un film foudroyant de gangs-
%ers, chargE6 come une dynatm-
to... LaI loi du talion mcrvait
S s cummandements en lettres de
Seu: OEIL Ur UEIL... DENTS
_ or MUrr.
Lee 'tmptratlf s des westerns
nurlent: couteau pour couteau,
-flta poor 0tons..
La loi tdo gangsters de L'EN-
FEE AVANT LA MORT clame
avw force : RAFFALES pour
RAFFALES, at ie text de l ur
dix cokimantdements Be termine
par ILS mote: VIOLENCE et AR
IOrNT.
LRNFER AVANT LA MORT
Un masper ptfocer itallen
trail de fureur et de uauvasgerie.
prc6 ide coups d'ars> admln's -
tas par lef recent dura de 1'4-
*ran: AL NORTON et DAN
SMAY.
ln film al i ralassera sea da
vandeer par son intensite drama
*iaue ... on .escalade de violence,
son' dferlenent de rureur. %on
firnetion 4i., ca t. -ese boenr-
rae imnres3lonnantea, see sIeaen
ean incandescentea et son naisla-
aRnt SUSPENSE.
Entrie $ 0.60 par nersonn

Famatiot de


1) 1 est form centre les aaso
cio. responsables ci-dessous d6si-
gn6s:
S lo) Mme Ernst Casskus n6e
Andr6a Blot, dunent aasistle et
autoris6e de son maria, le sieur
Ernst Caesus, tous dameurant
domicili6s & Port-u-Prince d'une
aet;
2o) Monsieur Hubert Alexis,
demeurant et domicli(6 i Port-
au-Prince d'autre part;
Une socitt en Dom crt lectif
sous la ralson socialse cALEXIS
& CASSEUS> et dent Ie siege
s ocial sea A Port-au-Prince.
2) La society aura pour objet
principal 1'lmuportation at la van
te do poles et accesoires pour
automobiles et vbhlcules de tou-
tes sorts.
3) La sociEtE est form6e pour
une dur6ee de deux anndes A par-
tir du 5 F vrier 1970, renouvela
ble par tacite reconduction pour
dei plriodes d'une annoe; la si-
gnature social sera cona.itu6e
I de la signature cojointo des as-
socles appooee au bas do la ratl
sot social.
A ) Le capital de la socit; cat
o de dix mille dollars conatitui
o 1 Pi6ce et accessoires pour v-
lop hlIe -
D. -apport de Monaieur Alexis...
$ 5.000
Dir Espoces apport de Mine
1 .... 5.000
- c 106.000
-" 6) Un original de actede cons
. Utitutif de la soci&t6 a ltd d6pos6
au Dnpartement du Concmerce le
era. 11 Fevrier 1970.
Mine Enuit Caasua
MI Hubert Alexis.

A VEDRE
P A VENDRE- WILLYS WAGO-
NEER 1967 excellent Atat.
S'adrnar A :, OMS, Departq-
ment de la Sant6 Publique. Tel.
2-17-84.


Flour 1a &. antAd aft


les Bandes Dessinees du "Neuvdllisten

Blondie


7PEI8DAJIT JIE LES AUTRES COURENI
VPRES UNEBAIL! DE GDtF OU DE
TENINUtA IlS COMtFORTABLE-
\ TlilSTALII AU FRAIC ETCA


-ArapCge de la cariel
":-" .-"-"J .' ..~~ ~..oJ.-L ,' .'. ; f...,,,,'C,,..,. .e


ra~mV."i~il


POLAROID

AGENT DON MOHR SALES CORI

sp...q.,.ciaBBmii=tlu=b=nawaromaaclo>nw--B=aenayi-_a_- .,^j |^


I i


I ~ ~ ~ ~ ~ ~~~~o. .*IUD-~W-~~ ~ -tIIIPIE


-_i~-r~ ~~-~---- -2~.:?n~aaa~B--71-..-


:9' -I-lL ~JIYIII-~~_ _~ -LI ~-L--l~.~


-


i-


~- ------ ---- -- --


VINRZI 8 XVIJR 97


I

(
\
\

I


k ", Nouvtnxrm


OR, AU PAIT









~AOU 4 W MOUIIMU!3a VNNDUDI 1, IUVUUI 1970


LK Camt JAlMQKK
A par. Ioe virus *t lea chain- do tout II yous easit aipoeable
pignona. roe plants Oant eor- do rgalaer deo trelteauens dtfft.
tout merasee par if ,teMliso .s. -eI ea M mhtC m dI plan-
lluourw t que Ia. prod-uia e *I tont.t rl e qu pama|te.
Inrcticide, actual perme.tent Vous av u aul s t b 41 n
tle rA.ller trash offtloece contra pulv4rlsateur adapt 4 t& lq s rftreu
coo iavagours, mt6me lorqUat de votre JardIn. I'nes u W Oas
curx-rl ipnt anvahl i e planted. daevs r4pandra sur dam plant
Centre ia en.Bct at ie.- baa. e" ontoe un lltft edo i-
ricn, vivean. nsur Ia flllaet Ou quida par 10 naFtr- e trr.
ur lee tidto, vYouis pouvns attn- Rappel. yvou qs a aqMrbra
ilre lour aipparitihn pour tralttr frutler at Ia v&ge noe pouvent
en lant certain de c.opper Inm. tr1 tratl(d4 affloteeemnt qua par
nnslietlrwint lIs d6i[tt. Ia pulr rietpka.
P'er cntrs II eat Indlpon.a- f voUs Gt aueoi lndlspensable
bli .e trailer prventlvemant da traltb & tampa t auul iou-
eontre lo insecta don't lea j lar- vent qull et ndcesairs e ptv-
vas so div-eloppent & 'lntdritur mnat blan aomn de reapcter 1M
de tigers, dne feaullla ou de dos" at 4poqu d' em4 indl-
frulta o elles cont A I'abri des kqubec 'ur lo emballage de pro
trltemente. II feut en effat dulta..
mrlntenir un dipbt de product
actif pendant touts 1'6poque ot N.P.L.R.- Los rensegnemen ls
lec adults, pondent afin do lea contend s dam cat article nous a
en emp6cher ou an molns do uer ont almabloenent t6 foumrnis par
lea Jounee leaves avant qu'lles le dlrtri eants de la malson DAR M
aient psnDtrtS le planted. BOUCO.
Pour detrure let inso.es vi- I
vant dan le ssol, tl eat indiquA
d'incorporer k celul-cl un inswcti- SA 8OJR POURe .
cide approprid. (i) l
Attention. Curtains insoctiel. tor en d#nrd, atissir, Arti-
des osent plus ou mains toxiquess ans : Msnuialers dbinistse.
pour hotume; repectes scrape Rang VII Cosemis dans uns ma
leneament lee modes et ptric- gain, Soldat, Chauffeur, Forge- t
tions d'emploi indiquoes sur lea ron, Travailleurs d e min ou de
emballwaes. oarrir, Pecotillor, Charpen- e
Vouo pourres vous d6bar asez tier, Barman, Cordonnier.
facllemmn. des eeoargeta on d6- Rang VIII Cultivateur,. Ou-
posant, le soir, des appita granu river dans une entrepirse mawu- t
ls au pled des plants i prot6- fqcturilre tobac coton, Manoe d4
ger. Cos granul6s attlrent e. 're, Courtier. t
empoisonnent lea molluaques pen- Ravn IX Phdhmi.r, Domestique, IN
dant la nuit. Garpets, Ciswr do bottes, Umt-
Vous lutarez facilement con- rir, GOrdicn, Porte Faix, Hounr
tre lea maladies cryptogamnilnes gan, Balay r de rue.
Icauseu par le champgno) et Moaseur Henrl Seaquet, vient
centre lea insectes nuIieb es.& An ScincesM Socials (CHISS) t
condition d'u.lllser de pr4f6rence Cahier wo. 4, 19S9, p. 63-54
des products polyvalent., t la I '. Capt.ez les ichoe scientifi-
fois insecticide. at fongicidesu p- fiqs din CHISS ohaque m ocre D
pllcabies sur touts. vos cul.uresa. di g sr d partir do 8 ht. SO tr 1
Cos produlit, congus sp6cialament le nesde e .doRadi-Haitd au Ma I
pour lea jardina, cofGtent un pen game s aonore dr Radio-Actuali-
plus cher qua lee autres, xmail (s. e
vous shnplifient dnormAment les l
traitements et vou font gagner Vas et uS
beaucoup ae tampa. Dana un
Jardin oh vous cultives un peu C f..W a B


Un autren o de
clocue
(Suite3
plaires qui cnrculent a travers le
monde.
Dans le Sanctuaire d'Hyguey
toua lea devote doivent accompa
gner leurs pritres de 1'attouche
ment l'image qui east place. au
dessus et un peu en arrnAre de
l'autel.
On y accede, d'un cetS par un pe
tit escaller, on met la main sur
la vitre qus la protegs, 'eest le
toca traditionnel, et on descend
par l'autre e6te. Je ne sats si
c'est le mrne sanctualre qui a
existS jusqu'en l'ann&e 1952 quand
je suis allS fair ma premiere vi
site & Notre Dame d'AltagrAce a
Hyguey..
A 6poque de I'tablissemnent
de la sFeria de la Paz y del hom
bre libres un project fat mis au
concourse dans le monde pour la
construction d'une basilique de
dl6e A Notre Dame. Uine firm
'francalse gagna lo concourse et ce
fut un architects franqa's Mon
sieur d Seigonzac qul conduisit
lea travautr
Aujourd'hut. Note Dame d'Al
tagrilce est chez Olle dans ea ba
allique.
Nerval K6breau
Ing.



ECONOMISEZ

1 DOLLAR
SUR CHAQUE DISQUE
Pour cela achtaez
tou v di-se quecn
In i Continental Trcding


Messe de Requiem
Les parents et amin de la Fa
mille Nevers CONSTANT Bont
prids d'asisterr A une manse de
requiem qui sera c6l6brde en la
Cathdraole de Port-au-Prince le
amtedi 14 FPvrier en course Ai 6
heures du martin in mdmosre de
Feu Monsieur et Madame Never.


Nous savons que 'Atelior Vi-
neco que dirige notre excellent
ami, le D6put6 Victor Nevers
ConstanL, realise une experience
remarquable dans le domain de
la edramique. II a mia en terre
cuite lea scenes lea plus typiques
de notre vie quotidienne et lea per
sonnages sent pris ur eIs vif.
II vient de prendre initiative
de reproduire le busted de nos il-
iustres conginlres. II a dejit mou
16 lee tites de .Froderie Douglas
don't la vie va Stre port-e l 1'-
cran, M. Garvey, et se propose de
presenter d'autres personnalit-s
come Harriet Tubman, Georges
Washington Carver, Crispus At-
tucks sans oublier Pierre Tous-
saint qui prit naissance dana
i'Artibonite et pass it New York
une vie consacrse a& x bonnes
oeuvres.
Ce sera une magnifique -alerie
qui figurera A cste de Dessali-
nes, de Toussaint, de P6tion, de
Lhristophe, du Dr Duvalier.
F6licitations i notre ami Vic-
tor N. Constant.
litre le ilodras
et le Salvador
GUATEMALA (AFIP)
Un Corps de Paix form par
le Guatemala, Nicaragua et Corsa
IRca n so serait rvIlo eff.cec
pour r6tablir i'harmonie centre.
le Salvador et Honduras, opi
ne l'ex-Prbsident hondurlen Ra-.
mon Villeda Moralsa dens une,
entrevue publi6e par le journal
gumtamaltAque aPrenoa Llbre.
Son ldea eat que cot Organlsmne
solt en mesure de sorvir tous lee
pays de l'A.nmriquo Latine et
pourralt f la rigueur remplir
le ral, de la Mission Pacifiratrice
de I'OEA.
Au cours des conversations
mntre lee parties, le Salvador a
demand Ia ri overture de la rou
te centre amdrlicalne pour 1'cou-
lanent do sea produite tandia
que le Honduras a insist- t ur la
question de d6lim4tation des fron
tires.
Daas lea Sowts
BOXE
COPENHAGUE (AFP)
I,e champion d'Euope dese
polds moyens le danois Tom ao*
Sa'it match nul en 10 reprise


f
1i

g
v

1







































is
I
J

f



J



s
r






Ta



I







Il


bl


AU FIL DES JOURS.....
<(oult.)


iicatr.' bans. I soli n oJim l e- in -,
eont an emApmlWe d D hacker John at Jvlyn Stala.it A n -
d1a4tel Aot d OfflIe a a re ta t Wble hier aor & B I flalih
Utaal du Touasm, M. Ramah a ,
Thodora. .M. Hiftman Benjamin, daens
Sa to d voy t n ble Imumnbltera It A rrison,
w7 l7 e (0W ;; = U 1 N W Je y am fC e Joan
ecrd, raour du Bura u d'Air IBurnk IM oharmee du paa an
France It Sa Juan, dan to cadra ome e du Oonoucl do Bua,
dte on partnue de proenollton Ueorga er frIvur d'lteltlf fine, Le couple eat deamoendu
Sx X z au Grand HOtel Olotffson.


LES CROISIERES DU
NAVIRE DANOIS
ENGLAND N HAITI
...Htr prbs-mldl, nous avon.
rencontre an Grand Hotel Oloff-
son, M. Herman, Wieman et ea
femme Karen at le Dr. EJler
Bjerregaard an compagnie do no--
tre amal Roger Landrin.
M. Herman Wieman eat Crnisee
Manager* du Navire danois EN-
GLAND de la United Steampship
OCmpany qui me trouvali en crol-
sibre dans la trade de Port-au-
Prince hier avoc 8 4 paseagerk
et 152 membr- d'quipaga.
Le Dr. ElIs Bjwegaard eat
mdecin & board.
Ce navire qul a une uscur bap-
.isoe Winston Churchill ports ee
norn parce qu'll assure le traffic
centre l'Angleterre et le Dane-
mark.
Repr6seon ean Haiti par Ro-
ger Landrin, ce navire vient tli
depuls trois ans. 11 avait effec-
tud une erolsirre au Cap-Haitien
Sctte 6poque IA.
Le ENGLAND en est i. sa cin-
quibme visite icl. n visit notre
port avec ses passagers at seo
nembres d'6quipage chaque tren
te iours.
MLLE MARIE CARMEL
DELICE EPOUSERA
If. SERGE TANCREDE
'e 8 Fivrier
...Mile Marie Carmel DIlice
et M. Serge Tanerlde uniront
eurs destinies par le marriage le
samedi 28 PFvrier h 6 h. du soir.
La b4n6diction nuptiale -leur
aer donnue an 'Eglise du Sacr-t
oceur de Turgeau.-
Marie-Carmel est la gentile
ille de M. et Mme Dilinois D&-
ice.
Serge eat le files de Mine An-
6lique Tancrede.
Nous falsons d'orea et dJijt des
oeux pour leur parfait bonheur.

VISITEURS DE MARQUE
..M. George N. Barrie, sa dis
tinguoe Spouse Mary et la ravis
sante fille de oette dernidre, MIle
Wendy Garett 16 ans ont reprise
'avion hier apr6s seulement 2
ours en Haiti.
Ils sont de Princeton, New
Jersey.
M. George N. Barrie, actuers vtent ici depus tde Ion
grues annes. II achlte den pro
duits de notre artisanat de notre
compatriot Edner Pitrre-Pierre.
Ils nous dWt quit se plait tou
ours en Haiti.
XxX
...Le part du grand indus-
triel anirricain M. Joseph Pelle
grino et do sa charmante femme
Michela Lena ne s'Ce pas fait
sans arachement.
L<- Pr'sident de Prince Maca-
roni n" Ain I vr, Mass et sa fena
me aeatenlt arrives ici dirranche
natin.
IL. Raoul Ohamleur a fait
icoibl des plus chaleureux :i
ar-oport Francois DUVALIER.
M, Pellegrino eat amoei6 A
'tinsareli htiten Cl6mard Jo
seph Charles pour 'installation
de Ia plu grande fnbriquae de ma
Caroni 4ain I& rtgon. M. et MMine
osph Pellegrino eodt eti values
mersed-i motin par M. at Mme
Raoul Cham, Dr. Apollo Garnier,
M. Ludovic Celestin -t M. Cha
My.

.. Nous avons rencontre bier soir
SEl Rancho Ed Mautner et sa
olle fenune Elida, Peter E.
ichosberg et sa charmante spouse
Laurie.
Ed Mautner eat Agent de Ma
ufactures I Miami. Peter E.
chosberg aes industinel. II fa
roque des chemises de quality.
a Stabent en compagnie da dy
.naique industrial haSiten et sa
aptivante femme Elsa.
Nui lsur .eouhaitona un agrea
e saejour parmi noUn.


CONSTANT et Pterre-ncandon avec iarinricainenn- n i.. o -
CONSTANT. cours d'une runrdon de Boxe qul ahox u
Port-au-Prlnce, le 10 FAvrier s'eat dtroulle ce so-r f Copenha M. ay MMahn at as char-
man.e femme Natalie continuent
1970. de r de Jouir des charms die 1Ile Ma-
gique. Ils sont arrives samedi
C)60C) C )b) a deoniert e"n oomPagie do nO0
dchere amis Gent et Selma Fried-
S 011TT TREZ VfOUS fman repartis dopuls avec leur
OT ) Vfile Douglas.
M. Ray Me Mahon eat dans la fa
bripat-on dee arltca pour ds -
SAMEDI SOIR talquba et autre (a-
dies hosiery). Il sont descendus
au Grand H8tel Oloffsor

SDN T DA ...Le Dr. John tonci, brilliant
AVEC LES SCH EUX CLEUmIecin o de Pildelphie at s
june at rsvissants fe ne bloil-
Ade Evelyn passent quelques jours
AnRead Poitt N Clo au Castel-Haiti.
.. R P t" Nom I avaons rencontres ma r
$' te s co a irst. Casino Intrnatio
I ADr. JoeLn C ltci pratique
.. .. lae-ticee leadree It Philadel-


C


AU CAPITl i

RAPPEL DES FILMS fV FESTIVAL 1970

Jeudi 12 : LA FEMME INVFIDIiL

Vendredi 13 : LA LEQON PARTICULIERE

Samedi 14 : L'ASTRAGALE

Dimatche 15 : JEFF

A ee : Alain Delon, Mireille Dare.
avec Georges Rouquler.


NOS' VISITSEtRS
...Mier soir nous evons reaicon
tr- iC Oatel-Hagti Mlel Alda
Lao at Cherie Sp rberg, deux
jounes eat gentille a aflrmlbre
de New York.
Aidt, uno eurealenna, eat nde
it Porto Rico. nIle eat Jolte et p
tillante.
Aida Lao et Ch6rie Sporberg
ant pae ladsI polr au Barbecue
dansant d'El Rancho avac Mme
Claire Jollcoeur lrst'ste Marcel
Strols, d'autras ilhvita du cPu
bile Relations Offlcero de I'f
flee National du Tourisme et
noaBs, I
Aids Leo et Cherie Sperbea~ re
partent lundi prochain aprA, 4
jours ieL
xxx
...M. Jerry Droulllad, dans l'au
tomobleo Security ci Dtroit east
arr~v la semald e dernrlre en
compagnie de Mine Carline Be
noutr, nstitutrice I Los Angeles
Califoniml. Ila sont descendus au
Grand HEtel Oloffson.
Sx x x
... Susan Goldmnith et PIlils Mar
via, cSocial Workers* A New
YNrk N dcouvrent lee beautea Lt
leo charms de notre pays.
...1M. Alien Samson, un amni de
loneue dat e notre pays eat de
retour ile. 3 est de West Orange.
Now Jersey. 1I est descendu au
Grand HVtetl Oloffson.
xxx
...La belle Chore Robles hStesse
de bolr de la Eastern Airlines
It New York eat repartie lundi
mattad apr s avoir asslst au pre
mier dfildr du Carnaval 1970.
Chore Robles eat de Puerto Rico.
... Nous avens rencon.r mer-
credi soir & Ibo-L6le, M. Ber-
trand Vermette et sa femme
Marthe en compagnie de M. Jac
quest Turgeon, a femme Gisale
et la scour de elle-ci, Mile Joce-
lyne Gagnon.
M. Bertrand Vermette eatsL
industrial laitier. Jacques est Ins
pecteur de la cKruger Pulp &
Paper, de Sherbrooke, P.Q. Ila
sont ici depuis environ deux so-
maines.
...-Mme Th6rlse Vachon Cham-
poux est de retour parmi nous.
ElUe montre lee beaut6a et les
charms de 1aIle a ie son
ami M. Grant Raney, Inginieur
de Toronto. Its sent arrvies ici
mardi just A tempa pour voir
une bonne parties du carnaval 70.
2x
...Dave Burrell planiste ambari
cain et sa jolie femme Marjorie,
Public Relation de la United Air
lines It Kennedy Airport ont pas
s6 lea fetes carnavalesques au
Qrand HStel Oloffson. Dave a 6
gayS l'atmosphare toujours dbli-
clause de 'Oloffson en suced
dant & Howie Schneid au piano.
x
....Nous avon rencontr6 au course
des fItes earnavalesques, M. Ro
land Therrel Vice-President de
de l'Assemblee Nationale du
Quebec. II est D6put6 de Papi-
neau et Maire de PlaBance dane
le Comt tde Papfineau.
II prend sa part de la joie de
vivre ui nflours on notre pays.
..Ron et Joan Shambrook vien
neont de d.couvrir Haiti et sea
beautte.
Ron eat pilot d'Slicoptkre.i
ommerclaux f Toronto. II est
dte la eonpagnie Dominion Hell
copter de Toronto. Arrive s ven
dredl, ilg se sont rendus lundi


"'u Oep-IIalten pour voltr
Ladell, BOn pens. que lt
me hat fa
iter 11 Ol tadl an Htlic
L'appfro l poutoilt doeoaen
) frtm.-es" mm.n, .
.-Nous avoni wrvu, &aoe
Mille Lette Tberioult, Be
r( A P'AmblBado du Cans
ae eat avenue dsknanche d|
da .ot ella a 6t6 pour coe
coin. None l'avons revue I
la Nuit Gitane e 'Aso
des Dusmes du Corpsn di
que au Ban Souci en
gneli de Mine H61ne Brian
mante fcnme de 1M. Claude
du Canada.
..aMmse June Glassman,
tant Profelsora de Psychis
Tufts Medical School do
Mass eat arrives- il pour
alto de quelques jours. Eli
a Wi recormmandeo par le
chard Kenny ot s. femn
bara.
Mme Jane Glaseman eat
due au Grand H8tel Oloff
DIVERS
...Mme Yvonne K6brea
rentr6e ici le 3 FPvrier po
nir au chevet de sa mire
lustin Charles enlev6e &
tion des slen le 9 P6vrier
gd6nieur Andr6 son fils est rentr6 la semal
nitre. Et hier eat revenue
pharmante amie Mile Mar:
re Charles, sa oseur. Marl
re, Comptable i New Yo
arrives uste -pour les fu
lea de sa manre.
Noun compa lssonr f lI
leur de coo pereonnes qu
sont si ch6ree.
Sx x
.... Hier 12 Fvrier ramein
joyeux anniversaire de not
pathique confrre et amnd
,Leroy. II a c61Obrd o bee
hier soir au Barbecue
d'El Rancho #n compagnie
charmante am-le Janet.
Nous nous associon
joie en falsant pour I
voeux de sante, de jole
succs continues.
,..Demain 14 Fdvsrier, j
St Valentin, jour des' amn
raminera I'heureux anniv
do naissance de Mme Mons
charmante femme du symps
commnereant Joseph Rizk.
Nous associons nos v
eeux de son maria, de ses
et de tous ses parents et a
xx x
...Le talentuoux artiste
teur (George Rick, fondat
I'EXPO 247. Avenue Je
ques Dessalines a pris 'avo
ddbut de la semaine avec
re, M. Thomas Rizk. Es
ront quelques semaines
tranger. George va jusqu
routh pour choisir de bea
teriels pour son studio d
ration EXPO 247.
x x x x
...La Troupe Jean Gosse
repartie mercredi martin
Vol de la Pan Am. Elle s'
due A Kingston pour une o
representations. Elle it-a
probablementt la Hevanne
d'aller continue sa tour
la Martinique et o n Gay a

Reprise du
championnat de
la Division Nale
Demain soir, au Stade
Cator, so jouera le match
bosco -- Violetlc qui clotu
5Lime tour du Championnat
D)ivinion Nationale. 11 rev]
grande importance pour le
te qui est a trois points de
dors Aigle Noir et Racing.
Dimanche aprts midi i 3 h
p.m.
La Ligue de doort-au-Prli
ra oppoa6e it cello du Nord
rencontre assez 6quilibrce
drtnires perfor.nrances des
adversaires.


Aux Ondes Sonores

(Mme GEORGETTE DUPLESSY)
41 Rue Macajoux, (Rue du Perp6tuel Secours)
et de la Fontaine Mme Colo)
Performances Legendaires,
Reproductions phenomtnales,
Interpretations faisant 6poque,
Toutes Qeuvres,
Tous genres : Classique,
Populaire,
Religieux,
Theatre
Disques Educatifs,
Disques Scientifiques
Chez vous, sans d6penses exagerdes :
VOYEZ LA MAISON AUX ONDES SONORE
LE DISQUAIRE DES MELOMANES AVERT
LE iDISQUAIRE MIEN CONNU
DE LA RUE MACAJOUX


-A1~- -.--~~r 5~~;,y


11a


$ 100- $ 200

Sla Banque Commerciale d'Haiti.

Soyez |'Fip des 10 cents de la BCd don't le copipte d'epargne sera
double au cours du mois de Juillet 1970.
es comptes d'6pargne entire $ 5 et $ 100 seront doubls. Les comptes de plu
de $'100 seroet augrnentes de $ 150.
Ouvrez un compete d'6pargpe maintenant'

DOtJBLEZ VOTRIE CAPI,'L '
AVEC LA BANQUE COMMERCE ,LE ,


NOTS CAN=

DecO de 1. Cadet

touri 1 Los pompon funhbres Paret
torl viPlerro-Loula voue annoncent le
atero, dc6s do M. Cadet Desourcones,
r,. euryenu jeudi olr 9 h en nsa
dro ccr i6sidonce I la ruolle Chr6tlon, h
,' asa veuvu n- Lonige Nicolas, &
plaieir Has belles ecrsa Mmo Vve Fran
psta-r auI Benjamin et famll)e, Mmo
Vve Elbl Leblanc 't as fille a
a seae neveux eat nieces, : Me Nice
vcanA .sa Rn11lique, n6a Mariette Dee-
diiA sources, son 6poux et a int
n b M et Mme Fleury Dseeourcea,
atin M. et Mme AndreAn George at en
plornati fants, M.t Mme Charles Georges
compi eC enante..
, char Aux families : essources, Ben
o Brin jamin, Leblane,. lnilique, Gear-
An gees, Nicolas, a Mdard, Cineas, Mi
trial cnel ainsi qut touc lea autree pa
n tra ierents et alliS6 MM. Pierre Louis
Boton et Le Nouvelliste prseoutent leurs
uns vi reApectueuses condoliances.
enauos Les funorailla de M. Cadet
oDr. R Dessource s eront chantcsa same
ne Bar di prse midi 4 h en p Eglse
de n du Sacr Coeur de Turgeau.Le
deraen onvol partira. du salon fuhrai-
u'on. re de l'EntrepriBe o aIs depouille
sera expoa6e.
U eat X X X
.D-ve- Ducs de Mine Vve
e Mde
l'affec Edoard Brantome
. L'In-
ubreau, Li's Pompes Funt-bres Paret --
ine" der Pierre Louis vous annoncent le
a notre rIdces de Mme Vve Edouard 'Bran
ie-Clai- tome nde Circee Jabouin eurvenu
ie-Clai- roercredi i l'Hapital Frantia.
ark est A eas enfants : M. le Dr Re
indrail- n6 Brantome, M. Carl Brantome,.
sont pouse et sea enfants; Mme
ou- Anteoniq Wawa ne Glaiys Bran
i dnou tome, son 6poux et sea e rantsa -
n nsu Mme FrPdtric Gaetjens-'n~e Mar
Ine Brantome, son 6poux etl se
-,nfants.
inait le A sea frere, soeura et belle:.
reu m aoeur : M. Emmanuel Jabouin,
Frsantz son .pouse et sep enfants, Melloe
su jour Annais et Marie Jabouin.
dannt A se veux et noveu r iet ces : M. et
e de l Mme Jean Rabel et enfants -
M. et Mme Abe- Joseph et en-
n ia 5a fants Mme Gsralda Jabouin.
lil des M. et Mme Ricot U csmangles.
Set de Aux families Brantome, Waiva,
ur Is Gaetjens, Jabouin, Vital Herne,
ourx Vigne, tous les autres parents
loureux et allies, MM. Pierre Louis et
aerssire e Nouvelliste presentent leurs
s Rion, respectueuses condolences.
ethique Lea obsiques de ia regretts e d6
funte auront lieu domain (same
oeux t di) apres midi 4 h en iEgli-
nt se du Sacr&Coeur de Turgeau.-
rms. Le convoy pa.rtira du salon fune
d raire de 'entreprise.- L'entre
decora a cimetiere se fera par la rui
ur eac Mgr Guilloux.X
ion au
pass Carnet Social
5 A 1'6 Aujourd'hui 13 Fevrier ram&-
s Boy Sie i'heureux anniversaire de nais
ux ma T Oance de M. Bernard Hyppolite
e deco f qui nous pr4sentons nos voeux
de bonne fete, de sante ct de
r6ussite.
bin est Ad multos annos Beinard !
par le x x x x
est ren Aujourd'hui Vendredi 13 FP-
u deux vrier ramlne l'hoeureux anniver-
aussi sire de naissance de Mr. Jacque-
e ava"t lin Pricls Directeur du Lylea
Rnme i de la Croix-des-Bouquets.
n'. Nous profitons de ce.te occa-
ostn pour lui prLsenter nos mell
leurs ve ux.
Ad multos Annos.
11 n'et nas trop tatrdi pour
Sylvia r.ous de presenter nos meilleura
Don voeux de Bon aeniversaire o la
irc l e .harmante Immacula Pierre, (Ms
t de la ma pour lea intimes) don't c'Unit
6t une le 3 du courant I'a-.nniversaire de
Violet naissance.
ea lea- L'heueueux yvsneuenti a t6 it`-
t6 le sameedi soir 7 Fuvrier par
ires 30 des agapea au course deaquelles
Mama fut l'obJe des voeux tou-
ne so- -hants de tous sea amis.
d. Une x x x x

s deuxi Remerciements
La lamiille Petion Colimon, sea
parents et allies, remercient bien
increment lea amis de la Gran
lI Saline, de Saint Mure et
des autres villas de Province, de
sla Capitale et de l'Etranger qui
leur ant temolne de la sympa-
thie l'occasion de la mort de
leur regrett- :
'ETION QOLIMON
enleve a leur affection le lb jan
,,ier coulS.
Us la les prient de croire f leur
profonde gratitude.
Ft-au-Prince le 12 Fevrier lir70.

Remerciements
La famite Leon Alfred :emer
cie les parents et amisL tunt d'Hai
Li que de i'dtranger qui lui ont
leimoign6 de la sympathie A 1'oc-
casion de la smort de Mme Leon
Alfred enlevae iA son affection le
28 Janvier 1970.
Elle lea prie de croire h sua pro
S ; onde gratitude.
rT Port-au-Pee le 12 FPvrier 1970


J marma afeap

(Butte)
Ecoutons-le :
TU o onsr majetueux at me-
rein, qUland soudain
ear d'&pres rochea tI brimant
D6chaln6, tu t'6ienced vilement
Comm. I'lrrislttible et l'aveu-
als deetln "
Quelle voix humane pourralt
tderIre
de la syrte ruglseunto
la terriflante face 7 Mon Ame.
s'dgare en de vaguels penedes.,
Qtand on Re rappelle que Joae
Maria Heredia n'est pan seule.
uient le premier romantique de
l'Amerlque espagnole mai ausei
clironologlquement parlant le
premier de la langue eapagnole,
on pout lui pardonner certalnes
faiblesesa de style. Le domte coMa
pare dana le Niagara le passage
e l'homme sur la tLerre A cetta
eau eristalline qui passe et qui
va se perdre dans le ndant cain-
ai, en va-t-il de i'homme. Mais ce
qui done de ia ehaleur las pil
ce c'eat que, bien plus qu'a la
nesatinee humaine, c'est r sa pro-
lire destinee qu'Hiredia se r6fa
re, t sa propre solitude.:e
Dana lea verse d'Herdia, on
Lrouve la profqnde note de l'exis
tence. C'et parfois une plane,
un loupir de lassitude ou blen
ann chant qui it travera las rdsi-
gnaotlon anx maux terrestrei, h
Ila motr, exalt e la vie. II a 6te
tris bien compria par son neveu,
le polte.frantais Jos6 Maria He
redia. L'auteur des Trophies a
inonde 1'cole parnasienne de
inots emprunt6sa Z on oncle. Cc
poote qui a vdcu is Port-au-Prin-
ce ainsi quo sa comprt-rioLe, In
grande poRtesse Gertrudia Avel-
laneda, qui a dtcrit avec amour
notre Capitale au temps du Prt-
sident Petlon co.rmenceh sortir
de sa tombe depuia qurlque temps
pulsqu'll fait l'objet de blen des
thseas de\doctorat dani lea unl-
versalts esbaznoiles t hispano -
amdricaines.
Louis G. LAMOTHE.


Succts du Simalo
Club
Le SIMAIO CLUB de Tease
rot (Diquini) a report unu e-
ciatant succes durant le Carnaval
particulirement le vendredi et
le mardi-gras.
Le vendredi, la soiree ta-t ani
moe par le TABOU COMBO.
Los autrea soirs, le cDo-RE-MI -
SIMALO> Jazz menait la danse.
Deux des morceaux les plus de
i,.andds furent c Marabout de mon Coeur du
pokte Jeremien Emile Roumer.
On se souvient d'ailleurs, avec
quelque verve, M. Emile Roumer
a exaltS dans sa clironique quoti-
dienne du journal 'ambiance du don't lea dirigeants s'efforcent de
faire revivre les traditions natio-
nales 't musique, cuispe, danses
et autres) afin de mieux revivi-
fier Fame haftienne.

Rarette e verres
de Lampes
Un nouvel effet de i'augmenta-
tion de la dur6e des coupures de
courant; lea verres de lampes
sont devenus rares sur le march
C'est que toutes nos families sont
obliges de se pourvoir de lam-
pes A k-rosine pour clairer es
demeures plongles dans iobscuri-
t0.


Appreaez
I'anglali
ou Pespagnol
en utilisant le systime audio
viurtal
Institute de langoma vivan
tee 179, Lalue, en faeb de la
Ruelle Dufort, local du CoIll
go Classique d'Haiti.
Inscriptions :
Lundi et Mercredi
de 5 h. A 7 h. p.m.


HAM: UNiM
ROUVILLI SRI
(Snite)
I sCantr-alea hydro Ilootriqute
Francoli Duvalier de Politgre
qui, execut6a entibroment t lk
charge de la nation, eat en chan
tier depula mptaunbre 19Ut. A
son aehAvemeant an 1970, la Can-
trale aura un eapacltO da 41.
500 kw, at aura roflts 6 millions
do nouveaux francs. Ainl, Haiti
aura franehi une gre nde 6taper
dan e I domalns doe I production
t dte oI consommatlon td I'ener-
glo e ectrique.
IAutre Ictoire datna la grande
bataslle de.aurvnse mende par le
Chef deo 1Etat eat, A Port-au-
Prince; la inlts on execution du
project de dveloppement et de
modernisatiop du port qui -manu
tentionne apnprximativament 285
000 tonnes metriques par an
dans lea deux sent importations
et exportations. Cer project esti-
miS & 46 millions dte nouveau
francs consisted dans la constra.r-
tlon de nouvelles faciliea portuai
res rdpondant aux exigences mo-
dernes du transport maritime in-
ternational.
L'annde 1969 a vu aussi sla ra
ligation de la premiere phase d'un
contract signs le 6 Aoutt 1968 en-
cre l'Etat et la Compagnie de
u'Irlphone Continental Ltd do
Qudbec, qui prsvoyalt 'initsallb-
Lion d'un syathme tielphonique
cfficace t Port-au-Prince et 1liet
ollssement d'un system internr-
bain moderne pernctt-olt touts
communication avec i'etranger.
l.a deuxi6me phase du program-
mie dolt tre compltRe eni 197.1
a/ec une augi :eitation de vingt
nuille lines de la capacity du
systeoe te lphonique do Port-au
Prince t, partir dtie 1873, une
extension graduelle du *service
aux autres villes et villages.
Tout cela devrait idiquer i
un observateur impartial qu'il y
a un reservoir .d'energie cit de
talent qui, sia les fainlitas leur
sont accordeea, pourront realiser
advantage pour tole ays it pour
lhumianito tout cntiure.
Ainsi, Haiti attend avec foi
t, rrie du our ou le prn ucesus
d'auto assistance qu'elle a ini-
Lid soit. encourage et asplifie
par l'asalaLance des pays advances
ou des organism mea internaticnaux
de financement. II y aura plus
de terres -irriguees, plus d'auto-
routes en construction, une ex-
tension des moyens de communi-
cation t une exploinltiuni plu
poussele et plua rstionni.le du
u s sol, parties liremiet dans
le domain des minerals et du pn-
t.role.
De plus, avec les advantages de
coulant de la legislation haitien-
e sur s promotion industrielle
et les conditions naturelles du
pays, situS au colur des Carai-
bes, le Gouvernement du Dr Du-
valoer offre A tonts ceux qui son'
inLcrersos ft i'investinsenient en
Haiti des facilities de tous ordres
pour l'implantation de nouvelles
entreprises : sim'plification des
formalities administratives. cno-
,oesaion de their ains pour la cons
traction de locaax industries, ai
de des g-zrviees publics, etc. lb
convient de souligner qu'un r-
cent project vient complete sla li
te des facilities offertee, c'est lu'-
.nlnagement d'une zone indus-
tlielle et d'une czonE francrheo i
i roximiitA du novel asroport io
ternatonal deo Port-au-Princu
compte ltenu galement du nii-
vesnc ies -aslaures et tdi babosnu-n
ce dic n main d'oeuvre, Haiti
pourrsa devenir li terre il'rlectlon
rdes industries.



Messe de prise

de deal
11 sera chants le mercredi 18
Fevrier t 6 hrea 46 A. M. une
Mease de Prise de deuil pour le
repos de I'Ame de la r-grBttse
Mme Emile CAUVIN.
Cette annonco tient lieu d'im-
vitatlon aux parent et amis de
la ddfunte.


L'Ecole de Comme rce Julien CRAAN


Inaugure le Dimanche ler Mars prochain un Cours Intensif de 16re
Annbe de Comptabilit6 Amdricaine. La 2ameAnne de ce Cours so fera
au choix : d'Aot f Decembre 1970 ou d'Octobre 1970 ft Flvrier 1971.
Elle offre s galement les Cours : Arithm6tique Commerciale (Ap-
plied Business Mathematics), et de Cost Accounting (Prix de revient)
de Mares Juillet 1970. .

SDeb Cours de Dactylographie Bilingue commenoent toujours an d6-
but de chaque noa. "

Renseignements et Inscriptions too. leg jours, sauf Samedi et Jours FtriS a A 'ECOLE
DE COMMERCE JULIEN CRAAN, Avenue Christgophe t Rue 6.


wi wtri .*--i-----------------------~-- -- -
- .. I- u. ,.. ^ r ..- ,.i ,* ., [''.. ,. ., .,


GRAND HOTEL

OLOFFSON



Grand H8tel Oloffson
Pr6sentes on spectacle d'hiver
avec ne troupe des ,meilleurs
artistes haitleas :
chanteurm et datiseurs
Sur chordgraphie et direction
artistique de deux grand Maltres
Un spectacle It I manire
du Grand Htsil Oloffson.
Entree $ 2 on Diner et Show $ 5
Spectacle cheque lundi soir.


c~ .~-: .~rr.l '.- -.`~-:-.----- -- .--s -- -----------i.r --;- ,,- --- -~,~-, I r c ..,.


No opmswt -, -%
-mlV%49L. -.%% t;,%Ilift M


WM


/~ijyr~YLPi;r~i~;~..i~E*~i~a~y;kiiC~~~


tAGo 4


I


2 1


I


am Ilvvmwwm


VENDREDI 1t P VUB 1910


10,




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs