Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06664
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 9, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06664
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text




44 N.o-


f Jw c
-Ah



#0 m wA r/)


a pw 1,3!6

L Cg:


ml m


M A IL-lilAMM


' 0 I -t T--..BUDE'~na~ W
SIBI DR. MUCn RFp~UI5
I~i-N ni


AM= m-


LE ICAI VAL 1970


a


C 5' 0..-..;. I


LUND? 9, NiAW-i*_g~j33RCREDiI 11PEVRIER 1070


reek m' b


,.* r*< o, m l6rllab1e-
",I un s5C.?t 'omplei C'wt
.e *rfotlvement et manifesto.
I,,nt troil ours do ltlq Galgte
la mutltitude 4U lea .ihU =li
liace des Hrons tie i'IndipandLn.
C. et le long des artlres qu'em -
lpruntait le c o r t i g e n'a
pu so soustraire I ce farando-
les Joryuses oL lea accents de is'
musique mlde aux rythmesa en-
diablis du tambour Ont cr6' une
ambiance. une a'.mosphAbe qui
vos attire, vous reticent instinct
tltament at vous lnvfte A-la dan-
so, a la Itati6.

L'OIGAN1SATION.-
Evidemiment 11 y avait une or-
-gatisatiol, plsqueO tout ce qui
n'at faith at s'qt. ]roduit n'au-
rlit pa spt I'Atis tout seul. Malsi
l'Orgaalanisa A elle aitle n'au-
r ait pas sufi it usciter oun en -
thounasnime ai dibordant.


teo e ux n'avlIenb pas botiugi lai
gri la forte averse.
LES GROUPS NEMOURS
JN-BAPTISTE ET W. SICG(T
SQuant' aux groupea NimOura
Jn-Baptista dit Compas Direst et
Wibert Sicot dit Cadence Rem-
pas, ils ont an quelque Sorte 6t,
comme depuls pluloeur, ann6es,
le vedette. du dufilN.
Du faith d a I participation
massive de leura Irfoma rabies
partisans et fanatiques ils ont
pour ainasi dire attaint le som-
met de l'enthousiasme, de la fou-
le et du d6lire, anim6s qu'lls ont
de6 par cette miuiquts auss
rythmAe qu'endiabl at ausvi
haT'monieuse qu'entrainante.
DANS LES NIGHT CLUB.-
Mais le Carnaval 1970 ne a'est
pas soulement lmnitt au d6fitl.
Les bals organizes dansa le prin-
cipaux H6tels et lght Club de


Sansa ous estimer l'effort des Port-au-rTnce et oe 'etIonville
osganpateurs du Carnaval, pr6ei- ont attire. cette mme foule ani-
s6ment ceux de i'Ed'IL et du m6e du d6sir de a'amuser dan. In
Gomit du dit Carnaval, il con- o i e A ussi dns cer -
vient de souligner quo lea rcsul- tatna de ce SNight Club de nom
tats de ca nalftorts Wuaieint pro bieux jeunes gens des deux sn-
bablemen inpa 6t6 aus.i con- xea tournoyaient encore au ryth
cl seant. i p Commerce et In- me de la musique tandi que d'au
duBtrie navaient pas prti-un con be ie ee mereredi des Cendres
eours emp 4itl ffr pointait d&jIt A 'horizon.
oge Ouares IAct D NQMBREUX TOURSkES
ialun en lr t le-a ET VISITEURS ETRANGERBS.
tun re u Ds a- De noireux t6tristeet vi-
s siteur. strangers out apciale-
Q xjn -l'.ar c ribtion du .20 0tvoyag6 en Haiti'en vue
<-ommerce 'l4astrie > d Plusilt ux f carnvles-
l orgaFr,,at 1it. du qo s. Pluseeurse du U entre.ux ont
arnavl ~ i dw u' elle d'aile" pr part an dfili enn
, na,-"T -.qull nonut,'aodlt auno groupe q e trou
ae ee fa -- lArarticia t r le Char tide I'Assbelation
tion de ,e, at a%. de esa Hteli d' 1ati.
nomtarex Minil t. au l'dvero-
luticn iur as Charg i la fois Evidet'ment ees f6tes de la
-aR e, ,tines na's pan p con- Jole, de la Igaiet, de la beauty,
Lribuo au nu eka d trota bours du sourire at de 1'i1gantg sont
grase ,-ar e s Orheb"tm et ces en e confirmation du cHUat de
J.zz orni aturellement i6t iUi- paix et de travail instauri pEar
v. r leou e nomafreux fanati- le Gouverneent de Son EXcel-
eus et ces, inaanmables jeunes laeA to Docte r Fsangols DUVA
KIM,- q.a t.,U *rtn rji et Ps-i Pt 4 Vie de i*sl-
inme a c. c Itwe 4b joI ont Ueo ,Cs '1. Ou
en qoulnue.o sl' anie do leOr GOuvrdt1 ilt et sa politique tou


,u e Ien- arder et-ie laent
c.nti'.ol: s orit le difilf carri.ava--'
lc~tieei '


I I RT -
( \ % P AaSQUE.-

I O1.r t 6g e Cartsa.-
S,.,, u. u ,-ll -'s-e-6aerItd a son
S mpleur au dofi6 lien h un long
a1flli I 4. Qhars at de grougpe. B
ie.i ,k laarotllullrement inm-
preesionnant. '
Qu'i o 'ela dei la Cavalarie
ronotl-.e ao'i .i tete do dWfild
constliunilt da roiupe tout s fait
.rlimriali q*maitl I.ne mute -
Iue n.opropli,, qu'll qd'agie d&
. ,, quornl v as qul amusaeant
,,,'ll '.~ iif i a'd o e A G sr a p es k
.-..d qui dzMslear Qrgul-monts
" ar ac:ol u t at leunr maml-
rlre. 0 I'" l ; n, qu'll s'agi.
,f enfin d mMt' aurilalique
ment cons at t rcoris de
..c.oleurn V tc4 Ollawope., Li
pliuparL mifs ,pa'l 15eu at*
..h.,rmiantem"W. igllm vilbie-
,.nn jyents m.. tano qu.. Rel-
-,r rri t de rgner par
ir i.r r l 616p rc e dou
Siur ri.L p gry t.est
ririta i 0 551 is -,


lM .m i t ,p ls t td'hi e r
,i,r,ndd-lnl l fp JUtnt abondam
-en, o.- Oaf vur la I pltale
i ... pen w en.qpr i, r a tu.
r., r. pa i f.' l a refrddir Ito
,ld.or Lio es i ants i, dif.leI
.iu7 ,, 0.0 .A 6 aw ,,e In mitei
itruin I1'1 6a 4 do ,ltid
t,- .... b. Wff d eo His lJ ir"e 'obIrAduer
I... ma. q ,t pIdupat W'.


L'Atlaque cont


MUNICH (AFPY
Dea menmbre d'une organlsa-
tion de resistance palentinienne
no sont une nouvelle fois attaqu6s
SaIn compagnie alrlenne isral-
lienne E1-Al sur un .adrodrome
europlen.
Ce nouvel attentat, qui vlsait,
estlme-t-on, M. Assaf Dayan, tila
cadet du Ministre israilien de la
Defense, a fait un mort parnl
,es passagers isra6liena et 11 bleo
.aa don't, vraisemblablemecit lea
auteurs de il'attaque.
Mardi verse 13 heures loca-
les, Sur l'Alrodrome de Munich
nn group de trois ou quatre hom
tes armn6s a attaqu4oun autobus
n.anaportant lea passairer a un
avlon diEl Al qui venait de se
Sposer pour y faire escale avant
de reprendre son vol pour Lorv-
drea.
L'un dea agresseurs a eu Ia
main arrach6e Par une grenade
nu'il veait de dtgouniller et
trolts des bleiass qui ont lt, hbo
pitalls tos st soupgonn6ea par la


lout de slie I un cito' n lt ia i}Gaw t sA 4
Schrurder ems decouaert. It dif (ou e 'aoftdOl ~l
aider ari writer lee d d omaeintits d'ovioa.'. "

. .- .-.- .:



LE BON NUMJW


par Anakie'ypi .. .I
- ... -.. .... ... .. ^- ;- ^ ^


#'eci et in .4 m*a L (m 5
RAPHAREL TARNOWSKE7El
pary, free C ir JE -JA N CQUES FLORI

Pascal Cete rt e torn' idgM #^/r t t finid !de tout r P Pa r T, r Haiti
idoue ine, decouvrIat sans des mot qt'on n'entend. p,, Dlnmanei-par Ie Vol 4.48 di la
aucun lIre, Ila tenk deux pre (Couxtel). Pan Am, Ie Ministre Couullgr
titcres pioput.Li.,, c.'t.iide, in Ironiquement, Comenius avait de 'Ambasmade d'Halti & Paris,
cntant pour amlns dire le math6 pourtant proclamC : cApprendre Maitre Roland Augubain est
un.tiqueo, cc prodigy ae savoir I latin avant la league mater- arrive en c o m p g n i e de
q l avait epuiae Loute science nelle, c-'eat vouloir monter che de"x E n v o y a speciaux
S.(Jacques Armioux, cc geile (ul val avnt de savoir marchers de PARISqMATOH: M. Raphael
lgurant, qui se Ivrnit a di sp6cu A linstar de Saint Cyran, Tarnowaki, journaliate etoM. Jean
nations Intellectuellei sur le. hau lpu lea. solitaires de Port Royal "Jacques Flori, cirf6aste photogra-
etour Iles plus aublimes, ni'hslta. auraient pu iedire'a tour de r6 phe.
paie un instant a desaccidre des Ir : cJ rqoudraIl que voIs pi Its ont-6te accuall. & lear ar
Vetliginux inlneta don't 11' i- mez lire daniI mon oeier l'aflec rivs i l'aroport Prangoin DU
'r fit la hintne pour center une -tion que e porte. aux enfdnts,. LIER par M. Yve Massillon et
'it hodt me let tur rwlonnelle Gette affection sincere n'6teut M. Carl Alcindor du Protocol* et
qll permettranl I, in eour 3acque pas tn van 'mot, lea Maitres des t Caitaine WooUlley Gailard de
SI.ine de lancer plus facilement 4eotitea Eeoles, danA une fruc- Ia Garde Prtidenttllle.
UtS iltve aian- In belle et gran t.aeune collaboration, emptoylrent L'arriv&e en Haiti doe Ce En
de venture de lire en leur don toutes len renbource de'leur ei v yis spclaux d'un des plus
rlant cadeau royBt la cl6 de grit pour aplanir lea prlnclpalen garnds Magazines francats marque-
Z.n a conLabonce di ijulte d ochat B Beat le cheh& lm ,dasir de eota tReve de ljter
A i'poque de PFor-Royat, ap- mia de la culture car 4,1 faut tin nouveau coupd'oBl wu notre
prefidre it lire aux enfsnts n '- teilment aider le oetlleri en paya pour auivre lesoprog-rt ra

ailt pns une lnicure : on Os'B- tout ce qu'on peut, qu'on leur ren 1lnIapUn oastnat du Pr6
0: :aat 1 Ae fair 6peler le latin doe 1'Itud.' Ln, 'tit eat possible., ident DUVALIER.
Spendant trols ou quatre ans et, plus agreable qua Ie jeu et lea G'e poar I brilliant journalist
n) -olea condamnahlt i.\n h is'r- divertissements." (GyNit). fran B IRaphael Tarnowagl gin
.'ier longtemph Bur lean mAme 'fi ddafr 1l96 quo de e trouver ean
,-ure,. h assembler lea mimet lect (Vor aita usMe ) HAti, ear dpui longteaps de
cie., hi supplier par Ia smenoirf. jl il vloudt affeetuer e voyage
e qi tntlqte drnrure L con. N lter. II avait pria contact avee
,tee ii en manque dana route11 -,n lM'Ambsadeor .Loui Price. Mar.
i.ngUs. Iouo rrrncr nfir., p, qui lu l avalt part&- d. rle Jnou
6 rla VALe mDaSrBE co ^ dnat gao igere doA. notre indepene
VA42 morrt )' la suitel d'me va dance Par soe aneftres polonais
lnaho daman. unte startioden dI ski vu Saint-Domingue avec
fr angaise. lea 82 mille homs ea de l'arme-
xx exp ditionnaire du General Le
SLONDu rS.-, clericc. rt d-puts lors il appelle
w Controvernes aur Ie pri e de lea haitten sea cousins.
-: l'eom e. del Greade-Bretagne Lr2Abamdour actual d'Haiti
'6 dens Ie marche conon. PAParis, IL.Max Dominiqe ex
r trroe damst 1 ee xJe retrait d ploitant cette bonne volontf de Pa
U 11pt de dew. n MUIH,-X to Iia-Match do fare un grand re-
d aaru.ut neiuotat 0 iminon n U r a be t un Is portage a invit c dM magazine u
e n an aion etLnbeaep unI s non du l Prsident Vie de la
mr ra lien7 et en blowe phuiears au spubalique, Dr, Franis DUVA
lrid" e ae-,joun li orir- z I LIE-..
- c Noe pr 0eli -le tient ott c PARIS- Raphadel Tarnowki et Jean-
.infbg tiat de parsonnal.-; pr I/U. B. S. S, accepted des con Jacques Morltsont arcivia iei di
ehle'.do Rol Bumsel. veroations sur Berlin. mnance. 4ana de bones disposi-
WASHINGTON.- ions.
elan fI em teoup .sont venesa rejcln, e retrt des troupe a rlcai .r notre caret de not?
drm deux msslenas d'inatructeur' nes au vietnam dana lea 18 mois Quot dre .
n .ltairee pakialanalis n don't I'.n x rQ Ins o'sr i. e. 1
-at deatlie iI l'entraeinonenl a-. e St orlaBs chose..., 1e
L__I.II-i.S,-___..aatat.. In-orfton In in.s


ristique. Je ne anu pas joueur. Qu plus rat sont 29 e9. 2. -. laresl-tariennea -iosdaiaunnesC e'
S. eat, a kolppos6 de bon nombre de Je ne m'y ounnauspan en um-. 'altre I teoai.ii,-ZA Plt blin.
SLe nee du Carinaval 1970 gens, designs seh neux ou rTepu- meros, Boit. "Maiis" I. n'e#lopkhe .' Ce re li d somh |prw'Jr
coadtue, cfrte una exeellente te tu pour ta, e'ne .xve pas sou-r. -l te onA,"mBent-.chacunn .'
propa&nda pour nOdtre ton-amte vent Et quaand 1i m'arrivi de dle- (Suite page 6) q*- -ulx* _trots cents 'o.onmi.
appl, ai cliter tangumsent pr-tle fair, jes. uit dana I'impoanibilste _. ,.'
de cb trois Jours. grae qui ont de traduire mes songs en numoe
en dfflnitnve, don6 lIeu h un ros.Ne suis-j pa b te NA AN
vitarbte lantlsl. ,e connais un nas detpersnneso
vraia tchal.a. vivantai quicon- .' -- "" ,. "
LES USA ET DES tieaent avec one aisance .
RES AE T ESS mnarqnaule, len moindres visions .
RERESALLES POSSIBLES ou situations: onlrlques on abou- .
)ES PAYS ARABES lea sl rei. Mangot, ~, 52. Chien, r r- rad JoI fb ,
WA H N T .15, 76, 95, 9. Orange, 5 65.,Com- -. -
WASHINGTON IAFP) me c'eatixtraordinaire A fal- ,Avec plus finesse que FAIFOUTIN OU TIABSE
Le allusions a den reprai- re r de honte, sle grand St n'aurals pa eh mietre, dons mni ts e gdraleontnl rl
Iln8n note ite inthrlitg hldoaleer satluralpsaolmettredane ip le tar a g6rltalement empl
l^s eone le* in6t~rs p.trr>liers Niclphore Btri-mnie., Se flant h ecrits, l api7ltue ON nlomiueuae i..I .p.,
c u daes outaedueo tadc ]l anrjgdo utina amtitdos onupestine
.c.... m; u do. eeurt pronoBtM, ee oniroman- du :NouvelU te<, Cft. :.. W" pr .ene
c di Caire sont accueillie avec nAt0 ou perAdent, saelon que leura dici, use our la quetlon des che- ltt iti tOUtn
beaucoup de ung frold mardl ,boulesn lren snortent ou ne sor- veux longs et aueal des faprti, nel.tr sltmr-futmn ..arfou.
az EUtat unIs. tent pas. Quhnd la boule ne sort objnt de man propon do e jour. Wa. .
Lap "i .rn do c pan, c" qui arrive frouemeant, Folt-il nnre ralet. la d e u
La. premiere reason de cette ab. c'est e i quon avatt oubeli d'y .ion. da. ororls dTouffe -e d olaP oit t"
.e nc d'6mout on t qula excp- do water n ote deux chiff~na, nou ihane-udona hsm o dee a s .,l _et. bai0di t bzarr
rtlon c i Ia l.ne p ne uo Cal pour n mt in t iutre, ma qua c .dilkAi fIlure. li a l uVa tn lMorittnna.red
rneriep. la" r C toujours aasi IlnuaBiblc. Coanm lo en a menton, a og dan ostonn
,n g i-. r"" ni t, Syic 'e.. teat beau, I'asrilhm6til.- QU. d'ancien fr"n_ aiB, i l.d n nls e-
aorlan o n Vi.so,tlisent quo tre` n o.,ijeLn adnolit. calculit cui -iyclopidlea onunllup ,le. je nfc
S u aa du t ut ide Pdtrow lt aln d cea rMl d'bLe in e pnnrermetea den vol, IA* asircr oit
m. ,, p n comme con, htil rr i d et P r "p
Lrn mouvemeant contr lea inte6- de & ri ndo e quJe coudo lea A A i dns dialacOite poarn-soit dons
I lL. petroliera an rlcaia au Mo e, a t o pr isence de tu 'I 9.*MA Je nonIS r i dah.l n autre des
ye OCrsint naurat .d'mPo ,ta -.je-me .falts-.'efe d'u bru e 4. o- -.ntne
ce que .-llraUlaft nIs L.by,. y- n. ets pa '-& I.. mauvoloe vo-. ^ J Q frnc.,e-.
"rArabi d.udiu.. let Koweit lont renWu quer/, de,,n p, n.i
:1. i I i princirtnu. i d, r t vm n iiaptitud,. I i..l'tcri.Ju' "a, tLr pai le tol regauhl. i 'r suite pag
t..,ras .. I a region. des zi n e t patent Lm.il Lr *' 1t.,x-, 432 unlu o dpOt n-
... "_ t de Ies r .-i.... ailer-c mec o.. i. :" -re ,iai aw l n V (l Liort s'r..1 .-'t. -p
Daut,. -irt, les importations bodettd e ouia pouri nm.u an rmndiuc nifk..jni, pnlta-di. .a a
de petrole en provenance du sMo-menc in.ccepsblle Comment It-m"lai*alb le l t C.. "-d u-. U--
yen Orient noe repr6siotent mime "oulezw ue e gagne, quand. KASAFA.A _n-
esa cngq pour cent deola. condom n -' --b-rat re a co-ip dur eumme drew Football- Aiooia-tinl ."t 7 --r- a
mati.r. de ELtas Unisa. exp- e gqun or do d q,, r.u le Pre st till get note i- T 'no oh
riance de 14i7 a demontre que petts, rats d'aGout. r eclse. ,1'. B. C. t Baro em. A u P ourLL s X t s I ie a.
iflterrwtior, r.aasageire dt ette 4 Aa ncvecont-o v-ez Lea gare du Vieu*Lion -o A ,tc u dcia d visi.- -Ee
snore ualie i "iiat -, ou.tie..e. ,nniuM, ,, ". ... t .o t I.-,tLpj 6 Ita. r
nur,. po v .slt o e5 a niatimt.l v-- qo Ue je fas.e mn elott-. ri -lunt l rencontrei ,u N'ntitpal _accelie e.ur' "in .aira s. Ini r
r en 5o, e BB s dmn.l.. ,. uandje-qn 'ei ,Ltei P m'i taidlnm d .J'j inngjt.,I i ""'- .t -t Stford, en- Cali, s-ni. e
par 'noion sn-cs-it) *aPret t e m r loinar qua e songs an tradoiti guaaroat.a s*pitale a taTee i6tet it cetle 9eeacl ,
ucto s a -Irtalneo ou- ~ m I or .oar 16 et 61. Un connoisseur d pi roftaf I. .. ,tlt n ..e ne
t p h antism'a dl ;i cC. t oa .P a La Jtnl ep9,? 'aen ,.1 l au Mr as Ci
ntnen --il Ie no..num-ro.tn du ve."; -.e.u- do AWgt cleq'maessreaet at ir l enndr4 d'tre-a Ad C auir
par nvltTL aml Andrd losapfhat, X Y. d0Eta, ftra In prrnilEr
N lix S Ia ive r enta l 'a tte \r r t 4. pa.. Ilani .leu. ,de 1. I Lou In
t a ..nt ...,la le % on fuada p Suon trpesnatT sa ones pt,
reun avion d'El A la rMunich us rem o doru .u tu- ...r tine I -p
I. r I M 5f abd l i il ipar.- (; n'. m iin0 Apollo l Inta

police de Fairee parties du Comn- civs de Dama, a bhr-d d'un a- o ,.nl F i, -,'. M Fr-lo*..aio .
mando. vion syrien qui avaitattenrrf pe t de I'Aigle Noiret d-'autre.Bamis
St M. Asoat Dayan n'a pan avant celui d'EI-Al. et .portifse A .. N- TMt: Stet
(0t atteint, lactrice isra6lienne t sasdenplus na'mp* f Un
Hann Mron a 6t blesae et hos Lundi soir ..nr ceinie 01,o No. vvU.. doe pP.lus co. le SC0. l e serait
pitaliade. Permi leo bleaaga o e droam de Munich Riem, on ap cos au R. C. H- ... le sol JR-
trouvent igalement In Comman- pareil 6gyptien den United Arab in.
dant de l'avion, Uriet Cohen, et Airlinea avail manqul eon tdeol New York (AF1P)
linginieur de vol, M. Mort. En- large et 'stait 6eras6 en bout de Robe C. AlUas M. Sargent Shriv.r. atbas
fin, lors de i'intervention de la plate contre des arbres. 11 y U- All aadeur des Etats Unis a Paris,
pollen, qui a ichangi des coups valit eu hult blessas dant quatre gr tt desenpr nitsrau
I -.1it dfi Atr hosnitaisbs. RiRen a4P au.Prince snvisag elt det se prdsenter 0a


de feu avec let agreaeour, un
policies e6t6 blese6 d'une ball
4 la cuisse..
C'eat en partle grace & k'inter-
veotion- rapide de la police que
les agremaeur n'ont pu atteindre
I'avion Irmatllen. En effet, lea
saeoTrea de .s6curiti autour des
aviongn isrooens avaient ete ren
fornees B Munich come dane la
plupirt des adroDort a s la suite
dej attentata commie n Europe.
Selon lea dernire infn0rmna-
tions, le Commando aerait arrive
dana la matinee de mardi a Mu-
nich A board d'un avion d'AIr-
"lerance venant de Paris. On a-
vait cru d'abord qu'lls talent ar


ne permit toutefois d'affiriner
au'll existe un rapport eitre ren
deux affairea.
xxxx

EMOTION A ISRAEL
TEL AVIV (AFP)
L'attentat de Munich, coinci-
dant avec l'arrlvee i M cou de
'anser Arafat, leader de 1'Orgn
,imatlon de Liberation palesti-
njenne, a causi une vive motion
k Tel Aviv o lea journaux ogt
public des iditlons apcialea.
Selon les opecIalistes Israeliena
(ailte F i 6 col. 1)


Depuis jeudi de la semaine
dernibre se trouvent dans nos
murs le president de la Beu mda
Foot Ball association M. Roben
C. Alia s et sa distingude dpou
se. Las 6poux Allas ont fait le
voyage tur 'invlitalUon de la
F. H. iF. pour asslsterx aux festi
vitts darhavalesques. Ils out eu
un accuetl prMncie. de la part -des
diietea ie notra Sport Naitl-
SIl ne nous ont pas cach6 leur
satlafaction de. se trouver au
pays du SoleI et du ouAre.
Heureux aMour a rn peron-
nallits doe marque des Beormude.


LONDRES.- ia "oY.t au in "*"*
f4ink indoupatn pour meur et Ia vie dHaiti...
tre dans l'Affaire Mcckay. Raphael et Jean-Jaoques pas
X x x sont un mois en -Ha*t. '
Nous leuoo aouhaitons la blen
CITE DU VATICAN (AFP) venue tn.'igrable sejour chez
Le Pape a annonce qu'il a ac- o x x
cept6 le prineipe d'une revision '
bilatirate do Concordat entire h- I'OUR UN REPORTAGE
Saint Slige et l 'Italie signi en SUR HAITI
F6vrier 1929, dans le eontexte das FEMINA st SEE de
dles accords du Latran. II a fait Stockholm
cette announce au course de I'au- ...Samedi sont arrives a Port-
dience gdneraie du mrcreredi, qui au-Prince le photograph suidois
a coincid'auijourd'hui avee le qua. Gor,.PR, PlhU et lea ravissants
rate et untime anniversaire maiaeqriinns Jayne Bernie Miller
de la reconcillantion Iu Vatican ct Birgitta Karin Ulla Kirk.
;avec 1'ItaUa. ls sont arrfvis do- Stockholn


La vie de Frederic Douglas

sera portae l'&cran

L'an dernier le aTheater Guilda Prrsident (ki Theater Guild et
avail connu un grand success a- ajoute-t-il, nous ionImes convain
vec la production de son film cu qu'll y a li\ ne matinre uni-
vient de d6cider de faire un se- N6 eselave en 1817, Douglas
cond pan dans lan production ci- s'ochappa de Boston alors qu' ll
nimatographique en anaociant ftait encore un jeune home, pi
cette fois le producteur Sam Jeff blia le premier journal de ncgres
a la r6alisatin d'un film sur da.ns lo pays, plaid pour l aboli
le n o i r amnericain Pbo 1ton de 'Leaclavage et occupa plu
litioniate Frederic Douglas. La sicurs functions dana le Gouver-
dinettsion se trouve pour le m1o- nement. II fut entire autre accra
nient engage avec un group di- dit6 Ministre en Haiti.
rtgi par Budd Schllberg qui 6- L'acteur pressenti pour le rd-
tait igalement en train de pripa e de Duugslas est Yaphel Kotto,
rer un film sur Douglas. On es- u;i talentueux acteur qui a Ifait
rne que n'entenLe sera possible sensation i t Broadway dans li
entree lea deux parties. pice tThq Great White Hopes
La vie de Dougle a itS une t gqui ticndra bient6t oI a6le prin
suolt dtiinemeln tst urvenus pile- L i al dons le film de William Wyl
r.ai et qui constituent un d ra- ier The Liberation of L. B.
me, dit Philip Langncr Guild,* Johnson.s

MEDECINE.-
UN NOUVEAU VIRUS ISOLE AU NIGERIA


NEW YORK (AFP)
Deux -Infirmiires et un che"
cheur amnricains ont 6tl tu6s par
un nouveau virus iaold r6oim-
ment au Nigeria aelon le New
York Tlnes. La virulence de. cat
agent viral eat telle qua le Minis
tire Anmricatn de la Sante a au
lortla6 le Dr. Jordi Canala, dt
l'Univeritli de Yaleb, inter
rmlpre lea recherchel qu'l me-
mit our le virus apre qu'il as%
te lut-mimne contaMnin6i t apres
le d6ces de l'on de aeaRtants.
La maladfe cause par ce vi-
rus tA tiba ti&p tt VT do Lamsa.


lew York occupy pa.r son beau d no du Village Nigrian ou
frtre, Robert Kennedy. avant son furent r6p6r6s lea premiers ma
assassinat, indique le magazine lades
amaricain MTinme. Lea promikren victims amnuri
Ce aibge eet actuellenent occu calnes connues de ee virus sont
p4 par le sdnateur republican deux inflrmndres deddien au Ni
Charles Goddell. Ces derniires se grm.. LTrne troisibme -infirmAn re
maines, rappelle sTime, la ru ltteO -'a pu jusqu'A prse-nt -
meur avait circuld qu e M. Shri- tre .vTew aprss avoir &6 raps
ver avant lintention de piOfnter trime aun x atat-Untas. Hopitatli
a candidature au poate de gou- tei pndant aninf semalinas, elle
verneur du Mlry!and. M. Shri. a perdu 18 kilos et preaoe too-
ver, ancien chef du GCorps de la ie sa enhehulue. Cleat i ce -mo-
paix vavit etW maintenu an poa ment quo I. Dr. Canals, qui me
t it Paris par le Priuident Ni- ',int" dag recharea suroI& la vra
xon Bien qu'ayant Wte noim par de -L a, fttt contamint.- bl ne
l'adminlstration ddmocizt-, du dat -son alat qB'a dee iWectioaw
Prlnident Johnsoh. d" e nag" prlnlv nsur linfirmidre


malade. Loea anticorps que ce
ang ContLnait pea nirent t Al'or
ganisme du docteur de letter con
tra la maladie. Mais son asis
tant, contamin Ia son tour. ne
put ltre _'auvd.
DepuiB la suspension des re-
cherche, lecS laboraoires de Yale
ant priveou leurs correspondents
eo Afrique des dangers prisentks
par la fiovre de Lassa.
I X X
Selon le New York Timesq
cette maladie provoqu6e des tern
l6ratures atteignant 41,6 degree
centigrades, des ulcrea buh-
caux, une maladie de peau avec
die plates h6morragiques, 0un
pneuttonie, d'importantes lisions
rinales, des douleurs musculai-
ras lnupportabhes eat d'une infer
ton entralnant 1'arrt du coeur.
Lea services d'dtudes pide
mlgloglques at de pathologie exo
tique de i nstitut "Pasteur A Pa
ris Interrog6s sur Papparition de
cette nouvelle malade, diclarent
tout ignore h son sujet. Selon
le spdci.llStinte rroge.. Selon le
sp&ciallnte interrog, doit rsns
doutw' s'agr d'une dcouverte tou
te nouvelle qui n'a pas encore
fait 1'objet d'auocune publication
dana len revues mddicale amdci
caten ou int irnattonalem.


p



-i


"Su'de via New Yark.
ll a ont ett r ommand'a I.a
El Saieh et ad Public Relationa
Officer de l'Officer Nataonal du
Tounlamea e de la Proneganda
par U. Roland Villanuew doI la
CARIBAIR A New York.
Ils sont descends i la Villa
Quiaquya,. Pdbatmevlli
Goran Pihl et Iu dna plus
grand photograph. de Suede.
Son pire eat.menbre de la Cour
tpr-fa de Stockholm.
11 eat dl6gu6d en Haiti par PE
MiNA. un gand Magawlas de mo
do par SBE. ne .t apaotants
soft oujhbam. poor ouvo-
de *Gewa b rnna aux asudols
qui voyagt,
Bernie Miller eat arlf oair do
Pi'hladelphie C'e to noire.
Ell vit depusl une anne Stock
aohn, travaillant come minnn
quin et t&udlant I'art photogra
phlqqU Birgitta eat une belle su6
dose 6levie h Chicago.
Elle eat 'etournh deputy dix
hutt moes en Subdi pour travail
ler comma Mannequln cit pour 6.
tudier. Ell st l'h ieureune mire
d'un beau garcon de 6 ane.a, Kevin
Kirk.
Elle a rencontr6 Bernie il y a un
an i Stockholm par linterm6dial
re de la grande danseuse Dianne
Gray au course d'un grand d6fil6
de.mode auquel elle prenait part
Et elles sont revenues d'oxcel-
lentes amies.
Elles itudient depuis s)x mois
S l'Ecole de film documentaire
et de photographic de i'Universi
t, de Stockholm, pour connaitre
les secrets de la camera tout
en travaillant devant elle.
Pour FEMINA, Goran et -ses
mannequin montreront la mo.
de cr6ee par les meilleures bou
tiques nudoise sur des tiles de
fond d'Haiti,
lls ouvriront de nouveaux hori -
zono aux. nombreux lecteurn de
SEE en leur mnontrant des sce-
nes d'Haiti et la part qu'ils pren-
nent aux diverses manifestation
de la vie haitienne: Carnaval e6-
r dmonie du vaudou, etc"
Goran. Bernie et Birgitta e-
puisent lea charges de Port-au
Prince en companies du Public
Relations Officer de 'Office Na
tional du-Tourisme et sa fenmmne
me, doe artist MarcIel Siroos et
de bien d'autres haitiens.
Ils seront accompag-nes de
main au Cai,-Haitien par M.
Issa El Saieh.
Noun lenr ionhaston In bien
venue et un fructueux s6jour on
Haiti. II1'111
xxxx

VISITBURS DE MARQ'E
..Clare. Bray et Claudia Jaeger
oAt ropris In aravelle d'Air
France cc matin pour mrtourner
.i Miami.
Claire Bray .vt canadienne et
Claudia Jaeger allcniai.l.. el -,
lea sont jolies et ch.rmants. El
lea travaillont au Bureau .le AIR
CGANADiA i Miami.
Elles Ataient nrrivdes diian-
che aprbe midl recoammandteca
Mme Claire Juli-oeur par Syl
s pAciiJement pour 'ai-rmniival elle
ont fatt un ag-arabli lajour ie
Haiti. Elles 6taient dewenduos .
El Rancho oi elles ont fait l'ex
pirience des amtnit s charnia,
tes de 'hidustriel Beni Aboudi.
...Nous avaons rencontrd ce ma
matint l'Office Natiorial iidu
Tourisme, la brillante rumaenc-
re amtrtkine Mme P.aiul Mar
hall, arrive tci venalr,-d, aver
son fils Evan Marshall. 10 an,
Elle 6tait ave. ervan et son
(Suite Page 6 (-,.- 7)


Bilan du Carnaval
de Rio de Janeiro
86 morts 14824 blesses plus
ou moains graves -- 1500 arreq-
tations.
Les autoritks policieres se sont
felicities du climate d'ordre qui a
rign6 duran: le Carnaval de
Rio. Elles ont donno des chiffres
suivants pour l'anno e dernire
109 mort. 17762 blesnai
1500 arrestations.
Le Drive-in
uiforndmise son prix
On se souvient que norre Re-
dactlon a eu o ioulever la uIes-
tions des tariffs en vigueur dano
les DRIVE IN.
Pour tenir compete de nos ob
servotions la Direction du DRI-
VE IN CINE DE DELMAS a-
-alt ddjih dans un premier temps
amen4 h $ 0.50 par personnel le
Prix des entries du Dimanche et
lu Mercredi, (au lieu de $ 0.60
Par personnel .
Nouns pprenons avec plalsir
que, dan don Onpdeuxibmne temps, le
DRIVE IN.CINE DE DELMAS
a ddcid6 d'uniformiser, le tarif
des entries qui sera disormais
de 1 dollar par voiture, mime le
Dimanche.
*En entrant au DRIVE. IN CI-
NE DE DELMAS on n'aura plus
o e demander ce qu'il faut pa-
' reals de 1 dollar par voiture le
Dlmanche aussi bien que les jourm
le semailie."
Toutefois cette facility ne sera.
paa accordie a.ux vihieules trans
portant plus de ix passagers. ,


w, 1


----~I~- IP


I de lecture


AU P If Pu v,--,IOURS--


r~rrPlllibL;~Y~~LI~;_*__ii~;;4~L~i~i -~^ll~il~YI*li~LC+IlLi~ B~iU. ij;L~I ~


w




















odmopaanJEsa hm*oene. -vs tout de suite.




.a LMOns. ..

wde


R.e Be; FOitL, 2.,

Rue Bonne Foi, 21


LES MOTS CROSS
PROBLEM No. 48 P.


I I I VlI r ei-.


Hi)RlZONTALEMENT -
I Dcf.ut d'iabile6t
2 Un dee moment. les plui
haute do l smean
3 Fi obstruction Doda
4 Mi6odls Abreatiuon
Symbole En arrlbre
- Grogg) 1
6 Pranodb ppma. utlte
7 On n till do bian bon-

SOLUTION N
HORIEONALEMENT


1. Chansons 2. R.A.U.; Gui-
se 3. Arrirs-6s 4. Spanaes;,Lo
- 5. Si; Us; Rip 6. lnIosai
- 7. On; Eses 8. Reine; Tels
- 3. Sirene; ENE 10. Ne-
sus; Es.


8 Sot Font oeuvre a-
lauk
9 Mat d'enfant CMuA -
Ema Soda *oblb
10 Oiaaloe.bafio
XX4a 9


I- PnrAfls.- On-OmAn.U d-e
U Risque Chose deMsleo
IUI AdueimeMte..
IV Ladari- Mat mar.

ear
V TEnrMtb' id- a-6
VI En scC' DPamd pa'
U-o
VU Soma d.esAlpema-
noise Kai, t raviw E
VITT V deira- -*.A Ie'B-
damr
IX Une- feom n mow
do reamtratlr- Ne-a gt416W
X-Va atolubblo4


4o. 467 P.
VERTICAoLU.W
I. Cramnier It HatieBia
III. Aura Noile IV I9; Im
nrs V. Enms; EN&--.VL 0-
gress; Bf VH. Nue;.EFtA.-
VI.- Sic; R6e'- iM TI; Ele
-X Ricdpiwea;


DANS NOS CINEMAS


AU CAPITOL.
Mercredi A 6 h. et 8 h. 30
REQUIEM POUR GRINGO
Entr6e Gdes 2.50 &; 4.00
Jeudi A 6 h. et 8 h. 30
LA FEMME INFIDELE
Entr6e Gdes 2.50 et 4.00

CINE OLYMFIA
Mercredi (En permanence)
Oil1 DESTINATION
JAMAJQUE
Entrre Gde 1.00
.Ieudi (En permmoen)
ESPIONNAGE A HONG KONG
Entr6e Gde 1.00

AUDITORIUM
CENTER, CULTURAL
Mercredi & 7 h. P.M.
I A RUMEUR
I[ntr6c Gde 1.20-
Jeudi A 7 h. P.M.
FURIE SUR LE NOUVEAU
MEXIQU E
En-r6c Gdo 1.20
CINE ST ADIUM
Mercredl (En permanencel
G(LrNT, L'HOMME
DE LA VALLEY SAUVAGE
Entr6e Gde 0.00
Jeudi (En permanence)
LES EPERONS NOIRS
Entree Gde 0.60

ETOILE CINE
Mercredit 6 h. 80 et 8 h. 0o
SAIPAN
Entr6e Gdes 2.00 et 3.00
Jeudi L 6 h. 30 et 8 h. 80
IRMA LA DOUCE
Entr6e Gdes 1.50 et 2.50

CINE PALACE
Mercredi A 6 h. et 8 h. 16
ESPIONAGE A HO4G-KONG
Entrwe Gde 1.CO0
Jeudi A 6 h. et 8 h. 15
L'AMOUR A PLUSIEURS
VISAGES
Entrs- Gde 1.00

A MAGIC CINE
Mercredi & 6 h. 15 et 8 h. 16
MEDECIN POUR FEMMES
Entr6e Gdes 1.20 et 2.50
Jeudi & 6 h. 15 et 8 h. 16
FANNY
Entrse Gdes 1.20 t 2.60
CINE UNION
Mercredi a 6 h. 15 et 8 h.
SOUS LE BIGNE DE DJANGQ
Entrdq Gde- 1.00
Jeudi & 6 h. 15 et 8 h.
PIEGE A SAN-FRANCISCO
Entrdo Ode 0.60

AikrOta CINK
Mereredi A 6 h. 30 et 8 h. 30
(Sur demand gissle)
OPERATION 67
Entree (des 1.00 et 2,00
Jeudi' k 6 h. 80 et 8 Ih. 80
LA HORDE SAUVAGE'
Entree Gde,1.00 et, 1.50
MONTPANAU5E
Mericri &i 6 I. 15 et 9 L.
SOUS LE SIGNED
DE MONTE CH1 ITO
Enr6e Gde 1.00
Jeudl -6 h. 1B t eB h.
LA BLONDE DE PENL
Entrwe Ode 0.60


REX TREATS'
Mereredi A 6 h. atI 8 h. 80
CUSTER; L'HOMME
DE L'OUEST
Entr6e Gdes 2.00 et S.0,
Zeudi & 6 h. at 8 h. 16
HELGA ET MICHAEL-
Entree Gdes 1.650 et 2.50

AW'PARAMOUNT
Mercredi & 6 h.- et S h.
L'ENFER AVANT LA MORT


CONNAlSSANCE D'HAITI
(Suite-o il 16ire page


Parfols, chess d'sucancu, dne a
tre exproeamon du crtok aaralt
tondance & Ao confondre ovee Ie'
-ifarfontin,. I 'agit de l wTIAS
SBE, qul indique plus prd a -
mat une mau e doe eaoper lee
cheavox d'bord a Ina nqee, poal
au deems des o-erflefi d'o We giU
seumat perceptible do aeom dans
notre vernsaolaret
La provenance de Is lyHteb
sonore ctlaees*e, s mklereit
plus facile & d Aceler. -Co elf -
flantes e oenalnt ella pw is-
.ue en droite l1kne deo I eow -
pnol et no contletuveaetr ellk
pat uDe contraction dn nwt- de Ia
lignue eutilae af ljaflant aud
%I cfavoris* PAT'ILLA8 7
1prononee ope-tiamse
LA MACHOIR
ENTOUWRE DE BARE
Unao grand pae partake dootre

fai-faotinn.ltS-M jmoie BO
aert d'unr priphne, qui devait
dtre nileieo 4r9=-a 41ac 1ipaoae
colon eo- puef lequ Ia dea
ftwonls d tatte odam lemojdroe re
ann6es du XVIUe iclode.-
Une petite petiteane, eapte ur le
-If, il y a trois anas-lba lrtea
Uhe wrevemlaoe ahokait. -dee
onmcorneowo (4-)' d*b ttee mdin
ne paysanue,. desene due des mor-
Pes pas trap Aloigiee%- dt Trom
Cbtueou(l tLe le-delas tuatoac
tlion diti k e-e/flt, ILa folmr Tu-
roale i hebdomadaire du Petit-
March6 LetellierM(.
La marchande proposa-.-& pri
jugt btancoittrpes -bat pat la
nraraiehs-re; cello- cli rilTpom-
dit illico tout en -ramMaaMt' -e
prodnrits: (CC l'cgent Usmw teaMps
pr"ideit bande-, moaoi,( date- da f Te do dew Peimata A
la machoire entourie d'une bar-
be). Toute une priphrase pour
exprimer I'id6e (ow le ta-
bleau) contense dam:" PexpTe -
slon frangealse i ort' ou ro-
le QUATRE PRESIDENTS
A BANDE MACHOIRE


Entrse Gdes 2.50 et 4.00 En cajolat pa nne
partlfe & obtecir de. ilrc
Jeudi & 6 ht. at 8 b. meta sur-ces termnewdent j'a -
LE JOUR. OU LES POIh8ONS vale pourtast-percoUle aeis. Elle
Entr6e Gdes 1.50 et 2.60 d4iltnalt aina no Chefts dE' -
tat: Rivi-re-HERAED (81 D6 -
D lIt0 A t ClW6 combre- 1848, Ma -1844) PhIjpe
GUERRIER (8 Mai 1844 1B
Mercredi & 7 h. et 9 h. Avril 1845), Jn-Louis PIER-
KRAKATOA ROT (16 Avril 1845 lear. Mar
Entr6e Gdes 8.00 par personnel 1846)1 ln-BaptiJeo RICHE -(ler
Mttrs 1846 7 PFvner 1847),
JeOudi 7 h. et 9 Ii. dont'le visage s'ornait de favoria
DU HAUT DBE it mode do temnup Celaf letir
LA TERRASSE donnait one phyi lrnmne. Out&
Entr6e 1 dollar par. -voture singullire, qui a toujours frap-
p6 noQ-petits aux:locans d'ahis -
D" In- CIS* ton 4t-?mI= e.400aftli &gads en
Mercredi & 7 h. et 9 h. contemplant la galerie des por-
TOUTE LA VILLE traits de nos ancens Chefs dE
EST COUPABLE tat, en ila grande sali ,dee sean
Entr6o Gdns L0 par personne ces du Palat LAgitsatif.
Jeudi i 7 h. (Sa& unoniqu) Ne e'ealt-on pae gamus eon
QUE VIENNE LA NUT France, de-1830 184, du vit-
Entr6e 1 dollar, par volture e ge ugre de Loul Philippe,
avoc es -favoric, sru leqoel s'6 -
taleon exe re6 lee crayon, doe
DM &c: carlcaturinto 7 Comnmn esawl
d'emplol du mot favorsi, le
Mme Francklin Desmnangls Grand Larounse ne cite-il pa. cet
n6e Valerie Colas d6edd6e le 9 to phrase de Maurice Bawrws:
Fhvrier 197W m iuse. des eacre- ments de iEulise. pendeloquea de favorilts bnca,
Condol6anees A sea enfanta Mr. Cent vingt ann aptea leor dis-
et Mtne. A hon DesiagUnl eas paritlon de la sew&n-poltUqe,, no
leurs enfantcj Mr. et Mae Raoul tre-bon people, le I pTp s reel
Desnanglea, Mr. et M 6L Cipaas continue A troaver inUtitMle, fa-
Th6odore, Mine n6e Marguerite cles orn6 de ces blharihteppOa-
Desmanglos Melle Mathide Doe- dices capillares des quatre prs-
mangle, Mnt I o r t Madame uldenta ci band minachcire, de la
Franck D me ma ng a net prdtoihre Boi ddo lide d-nmar,
leaurs enfants, Mr. Madame qui furent pourtant., lexeption
Toussaint Guerrier, Mme n6e de R. Herard,;- de-rleaie hi -
Nicole Desmangles at leurs. n- ros de nos Guerres diad4Apendan-
fants, Mr et MKn owse CRow ad b C -
vannes, Mine ne Marie .Zot D'lrlour.eauue nodRtcitosn
Prophte sa flle adoptive, a seea ceole toujouri, l'avz vou ire-
fr6s- et Roenr Mr at Mm. marsqu6, le qalifieatif plutat
Franck Daniel d leurn enfate, sympathlque de og'p *d1( t(
Mm ne ano Odette Colas, Mr et 16rtlacas e e.r ),a a toxme arp-
Mme Joseph Colas, Mme- V, e poflrIa ballo-quqiaI slo r4itbor-
-Raymond Basile n6e Gabriesle gL e-au o etr d ono.eoura
Cola, et co enfante, A ta pe- Ieh 5lcftion? et!a- eoc b.ril-
tits enfant Robert,oj, I ul SU- comas mt jerda I 2mikOlbri-
nior, Jacquelie, MiehFel, ranci psaeu s'eestawdol"a-lea mlder
sin Dmassingles, P e-- "pas te-tqe-I atr, nl -sore to al
Nadla Desmanng, Mi"nre, tm ars u stat-Ia lottreqo
Sergeo Nicole, RonalE, Erv, A- Toom int,- Loarti'e .DtetA
lax, nol, MM. MaurPhi ipe Gueer, tBa- Go d JOi OIS
silea sviou et nie Me r. et lee p -Awttoe Cd h -at
Mine Antoinel, etARaphal et Ire (1) Le Mao C e.t vitU-
of ants, A Mbthels Luc, n Gariel. trIe, on



Colas, A- Melle Marite. ts r s m deuxdme quart .Xlahm iqu.
itle, A MM. ManuriMt et.Y l a- bl(ra jal tiaM S 4I O .
'ile, i& k Ekold, Calne, MagLda, ----
it Glba' Colam,n& FdmLM.Co.n P -NOr m -i- MA
ltm, A Dendela, KOttyLAb.Des (1) La Mast omee*, 'lu-
tin Hypotla Colas, ..-A -- oe. a-o do l'easolA-cart .S C
fT-res ti bOIm`5seTne-,Mr. et tahms.-qiatialn d'asnaox, do.l-



dorest COM, douts l..ewlia-im est -
Aux'titsMlitMesIeaM ,.Co- o Cte M de~ore aa ---
TeO MeiiGtoUee.t I Paer, -. gr1en 0lebejb. 1amsn-
1e ?t. Amoa1, But12ler 'AuW M slaAd
Sterling, Menard. (2) Treow-caeon neetlon


rural de Ia Commune de la
Crohx det Bouque.s, haut per-
ch6o- r lea vermnti lea plui 4-
lorvd do ia eC ln de Id a elle.
Son territeri constlta le- .
in hydrolraphlque -spte &
sla fob dd lvtlrem Blanohe et
Orlas.
(8) -- Ce march, lttU entre
la. Croix dee Bonqueta elt Gan-
thler, dci. son importance actual
1e aui elreotaucee do la dar-
clre uenre mondlale qul ran
dait Ie transport par camione
trie- problimatique.
Certain font remonter le nom
de Le Teier a n de file da
Seoritairu d'Eat la IGuerra de
la XIV. Ce fils fut le pro-
prittaie da oetta habitation
qu'eaploitah en con nom un G6-
at, ono Proenraom. Son pe-. fut
Pun de-peraims de la coloie
fran alee- de 9- Doaiegue.
G. J.


RILAN DU 19EME CONGRESS
DU P.: C. F.
PARIS. AFP -
L'amfrf Garaudy "t die0.
ainl elasue. Avee 6vrietuon cer.
tane de l'anclen directeur du
Centre d'6tude nDarxiutae do Cc-
miti Central, le 19.me Congris
du Partly comualntit francale.
qul dot dimanche weo cintjoar-
q travauxc au Palau doeMSpert
do Npnutwre, enteod Men metnr
un point final a un, tadeuiee
oppofrtnalg. de drolt qut- amra
indtacttablenMent auti le' lntel-
lectuels, A l'intdrlwtar coma k
l'lxt-tier du pit, matsle s
p-u, appmemment, I bs.:'En
faith, II aibleble ben que Ie proc
don't N. RbgeI Garaudy e'eplal-
Knalt vemdrbci devant le Congrte
d'avor tm t rajt, it. tA effect-
vened: lutnrt rt JuO danm Ie
cadre doe la dle nos ur 1- i othb-
>es qi BTripara dnurnt trois mole
lea asi --do Conulr, celol-ci-


A'Appar.ntnt to pen wee
son ritul et ie l e m-
lon Ie mot d'un membre de 'appa
rcl A Is e liberation de Ia gr.pnd
-TouJouaw est-l quo M. Garau-
dy au tore d'ue latervatton
de 15 maulnue, M illmMsemeat pr6
psreo, pairois movaete, et dans
laquelle u n'a, l un uren de sea
lIdi, r. a p tonv, parmi lea
950 .dl tammee ems mn 7 nmo-
yenno d'Ags 85 ane at en ma
Jorit d'orlglnse uuvrMzre, une eu
le voix pour Ie deeadre.
Au eouaitore, cha-un dee ora-
ture qul soo aUnecd6 la tri-
une avant camme apris con In-
tervten n ct, en-premuer lion dvi
demmment, des difrigetas tels M.
Georges MarchalB, Secr6taire A
P'orgaluatios, ou M. Etienne
Faljon, rdacleur en chef do quo-
tidlen l'Humsnlt, ont atzlamatl-
*a ao passage la plateforna de.
Rogew areudy qol. n'a plu drolft


dkja au litre de eamarade. 81 eel
le ci est rejeAo. ur le plan thb
rque cqanmes tendant eon parti-
culler nor no Ie role plet de la
claee oauvrire dans un bloc his-
torlqie nouveau oh prmndraim
place de nombreoax nLtelectaei-
11 eat cepeondaMr trt probable
qoe-cte. .-f t6 .L-.1 aireit
(ti-moins u tof M. OG audy
n'aveit reveal doe, mavl. miou-
vtnirs en attaquMait. de frt 1 &
propo de I'lterveution noviari -
que an -Tchbcottoaquia, 1#1 priest
pe mime do l'exemple unique quo
de*eure- 1'USS a u yeum d,.la
miaJorn6k.des mtistase fraenal
11 eat siguffteattf que Ia salle,
rompant un-silenee rprnbateer
maes diseiplin6, alt ouveonememt
exprim6 on indilgntion quand
M. Gamudiy fat a elaon au re-
lItion a qonomiquc qu'entretien-
'iralt lt gskuveramntoit ,orlitiqam
avec P r a t o et lee fea iclte
gare&, et que des aplpendie-


menot claoureux acemt marqa@
seque mim en a rd des antre
orateurs contre Tant sovtfa.

Le d fae t qua I Ga
al pu -fal- tentade a-t4w
Conlrl Ia vo-e d pnO-.
n'en marque pea mnlsmwm&faof
gement profound dan les mdcli -
des et lea moeura da ierU. es-
&i apr6a itre deicedda WOM tM-
bune d'o, comma n l l declaeM a-
vec Amotion il pari-t pow Ia
dernl6r fol Aon aetir doSt ib-
marmalst eefltetat en ddeM- at-
dibf-a, dig nofal, & l'olxx i
d'ulle cOluff-vntv do pmy-2-9t
attebdue.
Lea d6ecaratloaun q'll y fere
pounrralent encore moatelwr. ei-
me-t-on, un vote d'exaeWla di
partr par a propre se-t .4e
Vil de Mne.
Les Teplteuttsta der pfb
(Votrartmw pqe- 8


tutPS





















U, nse He errg ESSOXTA


UmIOeup. tsutoi dAmsnnent doe tbe o:
wa rapidmit qu ilee
rfpwratonsudu ntoUdwaftr cubbamgo
LaJ mset, reu etl chlwour nf
nmrlent pourfoa im bo routlb uilk


Fw viertd em i iem miur
on lubritficaon etwmotrsttllt EeW
Research ot em0no M UMeilf.hubO
mn-n/ ggljb i4SiL'


C'st is nouvelsthuh*,daterefrt.
ESS- EXtRAX
UtMiA.ez-aeous vftermz que
a corrosion Ia boue, t lecharbon
btrmmantliMtrlur do niotour do
vote voltu is motow- tittera pA
propr.It. EtplusI s roprspleo
longtsmps rvhwam
Si vous nrvo6turparque votlrvoltw
soit un s d1 iferrafille rapldtftnn-

ESSOEXTRA


S- --- Y ---- -.-rr a- --- -~-. a -i;1 ---~~~--.-~~.4 ...4 5.4..-,''i Ii CL. l-..-i rlllL *-~yl~*-.-~lL--.j.-c- .e.<"..i- FC~lL~~- ;- e ~ ~ -.E;:.


ACTUALITS INTERNATIONALES


AL


_ ___ .__ __ I


..










A Ia SRehra.]b. des.,


N ouii n I v I a ii n .Ihii Ili. iln. hIa ,I 14 ..fl l ]1'.- In udolil&6i
irniterqult Hiirlte Iouvn, rldan a I ya llabe die lourah enrlutte, un
inturr, Idan II voine large t ason tour apprendrailt A pronuncitr
pil : un souffle do Montalnle,r a parl, amia dpolr, olea yllabel oe,o
ipani par IHA 1, go, 1ti, lttA IA tem ...


JE( d'un frail 1Is Iplulme Ugra
lO Innovation qui malhourousie
nrint. r a,, g6naraillera pas -
leo lMeanirin doi PIortl-oyal rd-
cld0rout dl'aliprndro A lire A
leura lrvep mon francali oinmmnu cotx-cl octendent lour Inn
guen' matrnello, Ila coinprenldront
avrc blon iollCI do pelnti re qu'llrn
llrrnt on colts lantfuu qu'en uner
mltre don't ill nont elicore, iacui
me idle.o miot pour qu'lln pronnont leur
viol, la langiue quli n tti leur nid?
Dans uri autro, ils percent rlurs
nallen. (Josep Kheomel).
Mais pour apprendre A lire clei
imots, devalt-on, continue ii np-
peter lea consonnes come il 6-
Latt coutunie de le flire depuis
des sitrclea 7 Par exemple, faire
appeler A un enfant le mot bon,
lequel eat compos6 de trols let-
tres b, o, a: qu'on lui fa-it pro-
noneer l'une aprbs I'autre. Or b,
pronone seul fait bl, o prononcd
seul fait encore o, car c'est une
voyielle main n prononcd seal failt
onne; comment done cet enfant
comprendra-t-il que tous ces sons
qu'on lui a faith prononcer s6par6
ment en appelant rco trois lettres
l'une apra l'autre ne fasee que
cet unique non, bon ? On lui a
faith prononcer quatre sons don't
il a les oreilles pleines (bN o,
on nei) et on lui dit ensulte. ns
somblez ces quatre eann, et fa1i-
tes-on un. savoir bon: voilh ce
qu'il no peut jamnis comprendre
ot il n'anprend A lea assembler
parco que son maitre feit lui-
m8mo cet assemblage, et Ini crie
cent fois aux oreilles cet unique
vion. laan.r


En verite, cett
par trop incona&q
lentait I'intelliger
et d6moralisait so
grand Arnauld q
que la voie la plu
me quelques gens
dejA remarqud, s
qui montrent'h li
d'abord aux enfa'
leurs lettres que
leur prononciati
nommit lea .consc
leur son natural
jenlement I'e mue
saire pour lea pr
be, de, fe, le) ...
quai ont plunieurs
g, t, a, on leas app
ie plus nature e
naire qui eat au (
ct au g le son d
son de la derni6re


Alinil par cettll noivelle ntlhii
no, cheque consonnis m c of
a qaul so prononcent quo il fgue
oat appuy6d do la mAnme vo-
yrllo muetto a (bo, fe, le, ne
etc). Do plus, leo polygraninrus
an, in, on, ou, ol, un, ch. gn. Ill
ate forment utin tout qu'on ne
dolt pas d6composer. Avec ce sy.
ttre, pour lire le mnota bon et
chant, prr exernple, il vufflt de
dire tout saimpleinent be on, che
an (t) chan (t). L'apprentissage
des syllabes et dea inots devient
(ldoa plus facile pulsqu'll cat poe
.ible de fire caller do front In
lecture par les yeux et In pro-
nonciation.

Pascal -- qui avait laisad dans
cotte mnanire original In. trace
de son g nie tenant le moi
pour chaissable> ne Bs'avou
point 'auteur de In mthode et
pr6f6ra garder I'anonymat maia,
en 1846, Victor Cousin d6couvrit
ct public une lettre que Jacqueli
ni Pnscal retire du nionde
sous le noni de soeur Sainte Eu-
ph6imic ecrivit A son illustre
Irdre, leo 26 octobre 1655, r6ve-
lant das lea premieres lines le
nori de I'auteur de la m6thode
de Port Royal : OMon trls cher
frdre, nos Meres e'ont comman-
d6 tde vous 6crire af.in que vouB
me uiandiez routes les circonstan
cos de VOTRE METHOD pour
apprendro B lire par le BCDE oi
il no faut pas que les enfants
sachent Io noni des lettres.

Quelque niois plus tard, Ar-
nauld, traqu par sos enneonis, ca


LhM A I'Htel des Ursins, dans
(Guyot). ani court billet address A sa s nice,
La Mire Angalique de Saint-Jean,
e m6thode etait I e 31 janvier 1656, reconnaissit
quente, elle vio- son tour que la M6thode etait
nce de l'enfant bien l'oeuvre de son grand ami :
on raisonnement aVous rirez de ce qui me donne
n, c'est. Ie occasion de vous 6crire. II y a ici
ui s'explique un petit gargon d'environ douze
s naturelle, corn ans qui ne sait pas lire; j'ai en
d'esprit F'ont vie d'essayer s'il le pourra ap-
serait que ceux prendre par la METHODE DE
tire napprissent MONSIEUR PASCAL. C'est
nts a connaitre pourquoi je vous prie d'achever
par le nom de ce que vous avez commencW d'en
on... qu'on ne mettre par ecrit et de ne P'envo
onnes que par yer.


en y ajoutant
t qui est noces-
rononeer. (ainsi
que pour cells
sons. come c,
pelatt par le son
at le plus ordi-
c le son de que
de glue, au t le
Ssyllabe de for


Experimentke dans les petites
nitcoles, enseigngae avec enthousias
nme aux jeunes pensionnaires de
soeur Sainte Euph6mie, la M6
thode de Monsieur Pascal donna
des rdsultats remarquables. A
.l'automne de Port Royal -
en 1678 le Pbre Comblat, reli
gieux Cordelier, qii, pendant un


r eno n rait 61 charivo prt la er
tur. lin rellgleouso mu r6tcrtula
ro el i la chpella, leur rondit co
vibrant t4moltlhae : 'Co qul
me falt croiro quo on dolt Atro
(io dalloos pmrp6tuallo dans cot
to communautd oaest quo, lour
aynlt eritendu lir la nmatllra io
I'orlnaoni dans lo chosur, & Coir-
plies, colic qul lit y parle il pone
tuollementat at l distinctement, et
pourtant sanerfiaon, qu'on n'lon
perd puas rn mot, nil on no fllt.
pas li molindreo iqulvoqua idiu
rctto lecture, et elle y dit toul
d'un ton ni net et avos colau a
touchant qu'll faut ndcensaire-
sent I' couter, tant -elle permin.
de co qu'ello llt.*
Ln M6thode do Port Royal


Oul a ujourd liul p.iI l, i tIrol.
aibeloa d'extalitoca Ola tLuUjouri e
fAvour dans certaines 6cbl6e Los
maltres qu I'eonselirnnr no Pa.
rvt pout $tre pRu loun qul Ton n
6td I4'nltlatour, main, i ltunnni-
mlt4, III souasrlralont au Jugo-
mont do Marcel Pr6vost qut, dana
sea Llettres A Franbolse", anni
Il connaltro lul-.nme, a rendt,
un al bol hommago h 'limnmortel
Illaie Pascal : apprenant h Ilre aux infants in-
vents do leur frili oappolor It, re,
, fes, Q, qua me paralt posesder
une sort de g6nlo et inrilternil
blen qu'on lul (levht one sta-


Frcre CLAIR.


-- Pur votre BEAUTE

f ez^ Fles spd'cialitfs
6 'Osmdti ; '5:


Gelee Royale .. ..
'stabilis e ...

Crimes de jour et de nuLi
Creme mniasque. V '
CrmM6 hydfatante.
Toniques el Lotions.
Creme dnmiaqdillante.
Lait de Beautt
Savon.
DentageL
SBriUaninet..
Crem 37 pour I bu deo m a-in. .
MusA cem

Produits misoe po int
per I. i ologisto B. do Bovefor


Un pr9duit licence APISIlM B. de BeWvefr base
de Gale Royle stabilis6e offrto les garanties de quality
et d'eflicacit6 qui depuis dix ans font la reputation mondiale
de la marque.'
LLaboratelo SANTA -2. avenue 11 NoInbr. COURB9EIOlE





Joseph C. Valm6 et Co.

Distributeurs.


PORT-AMIPRI1CE

La Compagmle ayant 24 an6tes de Service dams le Cara les



NOUVEL HORAIRE



MARDI MERCREDI VENDREDI SAMEDI


Vol 601


Vol 602


96~art New-York 13.15


D6part Port-au-Pce 18.00


Arrivee Port-au-Pce 16.15


Arrive New-York 21.20


Presentation du second livre de

MME YOLANDE PLUMMER
iar Mlax L. Fouchard, becrataire (;i ral au Departement des Ac tane0s cialhs.


Durant cos dernibres decinnies
ir dvolution de la Femme Haitien
ne et son integration rapid dans
tous les secteurs de la vie nation
nale ont largement contribu6 au
d6veloppement economique d'Hai
ti. Les Achos de la bataille des
sufragettes pour la cinqurte et
la consideration de leurs droits
A 1'galit6 ne s'6taient pas enco-
le tus dans le monde 6tonn6 que
sous notre ciel antillais les pre-
miers leaders fiminins commen-
gaient A presenter les revendica-
tions fdminines et A s'imposer
clans pliaieurs donmaiines. Dans le
cadre de cette brillante phalange
feminine uno jeune cayenne Yo-
lande Bedn6dict, devenne plus
lard Mme Glassford Plummer, at
tirait attention g6nral e en reu
nissant brillamment aux exalnelis
du baccalaur6at, apanage jusque
:a semblait-il r6serv6 au sexe
fort. La jeune bachelibre se fit
6galeuent connaitre en puoliant
plusieurs essais litt6raires fort
appr6cl6s.

Poursuivant ses etudes, Yolan-
"ie Plummet obtinl un dipl6mo cde
I'Ecole Normale Supilicure P
rendant les douze arnmes qu i sui
rentn, elle fit parties du Corpr
enseignant. Profond6ment pbne-
Itre des problhmes sociaux de In
Lommunautf haitienne, elle ne
larda pas 6atre attiree par le
dynamisme du tra.vuil social et
se joignit A la belle 6quipe de
techniciens don't les activit6s
irans ce domaine plaqaient lIc Mi
nistAre du Travail et du Bien-E-
tre Social a i'avant garden dc le I
politique social die promotion de
l'Homme haitlenne.


Ce fut conmne Inspectrice du
travail qu'elle s'interessa et ap-
prit A connaitre par des contacts
directs et quotidieffs lea masses
laborieuses haitiennes et les pro-
blemes du. travail. Le Service So
cial Ataot encore peu connu en
Haiti. Mme Plumnmer s'attacha
plus partieulirmenent a k tudier
its conditions de vie et de tra-
vail des femmes haitiennes. A-
vcc une conscience profasaionnel-
le et un divouement digne d'dlo-
ges elle se pencha 6galement sur
tc sort des jeunes travailleurs et
de l'enfance nicesaitause, aban
doinni6e ou en danger moral. Quel
miagnifique champ d'action pour
une travailleuse social En
1958, elle mena une enqudte a
caract6re sociologjque sur la jeu-
niesse haitienne. Son traval dd
recherches et son action dynamic
tue en faveur des enfants pla-
ces en domesti-ith contribulrent
largement tk l1'eaboration des me
Fures de protection social qui
unt 6L6 adopt6es depuis en fa.
veur de ces petits desh6rit-s. Son
-nqudte men6e en 1961 sur le tra




AVIS

VOITURE A VENDRE
Marque : Ford Comet Caliente
Modcle : 1966
Pour tous renseignement, 'Ba
dresser A l'Ambassade da Cana-
da, Pont Pradel, Boia-Verna.
Phone : 5-0091 et 5-8451


vail feminin et la place de la
femme dans lconomie haitien-
ne demeure encore aujourd'hui
line source utile dinfornia.tionF
Citte enquloe approfondie et elai
'ie fult l'annde suivante, l'objet
d'une int6ressantuc cnirunicationi
bien docurmentee sui le statute d i
la femme haitientie dans la main
d'teuvre Pen apres, elle prepare
en 1963 pour l'Organisation des
Nations Unies, une Atude surC I'
solution du statute 1gal de la
femme haitienne.
Promiue Chef du Service do it
Fenime et e l'Enfant a la Direc
aion Gendrale du Travail et de
ia M3ain.- d'geuvrce, organism
technique .et- arnjnistratif de la
Secr6tairerie d'Etat des Affaires
Sociales ,Mnie Plummer ben6ficia
l'aune course d'etudes de l'Orge
nrsation des Nations. Unies en
vue de se sp6cialiser en Service
Social h i'ir'irsitd de Mon-
tiral. Au ttrme de ses Atudes,
elle Iblint sa maitrise en Service
social en prasentant une thsec
intitul6e : en lRgenient ind6paInleint. thesa


qui fut pulaice een 19,6. Travel,
l0use social infatigable, Mma
.lunimner a comprif qu',l fallait
.aussi aider a education du gran!
publicc danr le domainte nouvena
et encore peu coalnu chez noue
au Service Social. Elle public.
dans les i.rincipaux quotidien>
haitiens, uue sacri. d'ltudes con-
sacrees au travail social qui fu-
rent fort apprdciees dans tous
hls milieux. Ce sont ees etude-
qu'elle a bien voulu rouupt- dans
cet ouvrage instructif qui est pu
ire aujourd'hui et qu'elle intitu
le judicieusement eSemaillezc. Fi
,iile a sa devise d'assistante Si
stale profersionnelle qui est cSer
viral Mme Plummer a voulu
ioeux fair connaitr e Il Service
social et sa place dlns la comma
nautd haitienne. En prdsontanl
cos compliments a l'auteur pour
ce bel effort et cc'i excellent trn-
vail nous formulons ics votu,
sinceres pour qua es tSemrailil.-
Iportent des fruits ricrh" 't non,
breoux qui seront l'augrv-Irr n-i
sons prosparcs pour s... l1st,
rignr-i,- et plus 1)0el.


f~Y-rn--rn----


Pour totites information conernant ces Vol. Supplimentairea adressez-vous d notre agent de

voyage ou Ux biteaux de la Trans C&rOibbeaW Cit de l'EtesItIon.



Tel. 3288 J97g.

Airport et Service Carg I085.









Nj. SuUigamen quen raMn de l'intensifieation du trafti. La Tran-C ribb A Alrwass orgae

i .se de vm u ire.


Colgate au gardol protege efficacement


la santk et la beauty de vos Dents.


. .. .-. .. .


a~a~s~ I ~l--~sdb~


Aovn FXIL~f 0.CONINETAL RADNG


^'W- I F1i a I 1 0 140 IW M V I ffI'% L_ IM I P-% W a J-" Y-% no


-u-.-. ~"


I


LUNI 0 WWR1T i0R W Milwl1r't 1 mEfma aeM


- AT.m OwTrUraLmmS


I


i








ABNO 4


NOUVELLES de 1'USIS-


A I.A ItWUNION DU C(ON.KbII
I NTEIIA MNIItlCAIN
Il iO l.nMII.li I I hOCIAi, i
1 I.i1 I I A I 'Nl'i (TIrlIIE NI
LI'II H AlIE A .'AMltiItllllE
LATINI:.
I'mr Laf F ALLEN
C1rr Ipnndll .l (I I'll'P
140 Kintl llnin 0on oirfc'l aux
1it er h finlanelr h. le" l tllen qu'lln
entrprondralllrlilnl l vue d nIll -
vurtir'lec 6p1rannv hlcales en pro
dulLt d'vilprttlion.
Outre io fail dic contribuor tui
fllnlci e nllnlt dell ns tiludes qul no
orient mrnm-l an0n11 colt paysn pal
l1 Conitl litilernm rin aln do 1'Al
llnace pour le Progrci ('CIAP),
los Etats Unlia monit 61-1l.'noelit
prSs II A accordeIr tilne a.sistan0 1 '
tochnlque ill (.ill lPtu llti, i I -
chlille national et rgriotal-o I'-S
march6s tie capitin\ flit- nu\
quels lee resources hltt'.c pour
relenl 8tre plcininui:t imobilis6es
oiu vuo de fournir aux produe-
tours latino amiericalins lea do
cieon d'erportntion qui leur fontt
ni grandement bosoin.
L'offre d'alde a 16t filte par
In d616gation nm n'ricnine ansl1-
tnnt it In reunion sp6ciale du
otnsill [ntiram6rlicain Elconomi-
que et Social. Cette reunion oui


Remerclements
Leeo faniles Duqueresto (Char-
len, Nin-tto Saintus, Albnor Sain
tui, IMme Banes Snintus Pay1n,
'T-horso Dslrs r-omercient hien
inciroement : Son Excellence 1M.
It Secrotaire d'Etat des Finan-
NI. CloviR DUkinor ei son 6-
01ou0; oo Dlipairtenienlt de I'E
ture. dl n Ins ant6 Publique. d1s1
Fl0an1es, dl Travaux Publics.,
du Conmm-rce et de I'Industrie, le
,erisonnl di, I oct.anc de Port
iu-lrinO et duo 'bonnives, Io
corp0 fidicalI do I'Universite d'E
tat d'Haiti, les rclitieux en pnr
tropriscs Pierre-Louis. lc com-
me1rce, Ia Prpase. t-s St-lionq de
rtidio, tous leg amis tant do la
Capital que de la piuvinco et
tou1s reux aui leur ont donn6 des
preuves de symnathie a l'occasion
do la perte cruelle de leur Olte,
-6ile f'llP. sour, niece, cousine,
alli6e : Guirl-ne.
0nlov6e pr6maturfment A leur3
af'potions le lundi 19 jaueier
1970, et les print de croire t
lbira sentiments de plofonde gria
tiLude.

Cordonnerie
(Electric Shop)
avise
Mr. Antoine RichemoiA Mana
ger de la Cordonneo "ILEG-
TRIO SHOP porte & .l.dA
ainee dea clients qu'un "dd'nli-
mots leur eat acecord6, .c conp-
ter A partir de cotte pte, poar
venir prendre llvraison dea chaus
turea on r6paration on son ate-
lier h la Rue du Centre, (bloc
St. Louis do Gonzague).
Pa1s6 ce d6lal ce, chanssures
seront purement et implement
vendlvI' h? la cri6e publique.
P-nu-Pce. Ie 8 Janvier 1970
Antoine RICHEMOND
MANAGER-.


a* O u lieu, Ia OmRanio dihrnalira, &
C(arnia a duro ix ours ot n-
vltI pour principal oobjweW1 1,61A
biornitni do nouYoIlla approolson
e1 11n00 i' Oap lt eh'u I ruvigoirer
et yl tlc e dt coop6Artlion Inter
.id'ric nllie.I t c''o .t nu cour s do cot
lt Cltonf6ronce quo I d1616gu116 amrn6
Ilh-lin olut & lannoncor 1'offro do
tiil 1go1i0v<'r1nlial dl 'ln contrillhUl
jnilSll'A clii( millions (it, dod llars,
1.1tl fillnulicl'n L dil tuden qul'n-
trlIprondraltl l CIAI' dalne l
lilys Intilio lnmArIcaiims.
D11o ibsrvalourm onL fail ro-
ianrquer, I cotte occasion, qu'un
iiatrument utile qui ervirait h
dlvolbppor deo habitudoe d'6par
gnies chor le latino ani6rlcalils
It A 6tablir un nmarche pour lea
devises latino t'1rnit Lun plus
Icrand usago dos lonau mutuals,
Innt II l'ichello national qu'in-
turnationale. Solon le concept du
nWlds mutual pendant long-
temlp8 unoe grande source do ca-
pitaux aux Etats Unis lea
grands et petits invetlisseurs con
fient leur argent a une compa-
gnio qui, A son tour, l'investit
dana diverse industries. Alnsi,
'linvestisaeur et plus particu
librement Ie petit profit non
sculement de la ,llversification
ficio aussi d'unc gestion expdri-
ment6e des dollars qu'il a inveo
tIl.
L.1 cr6ntionit' fl nda muluels
,-,itituernait unO preinlcre tape
devant conduire i une vente des
devises latinp am6ricaineso el.
au d6veloppement d'un change
do litre et obligations ,lequel s'ef
f ctuera;t soum les au.ipices dli


LES ETATS UNIS D'ACCORD
POURI UN tETOUR DE CUBA
AT SE1IN DE L'OEA

SI LA HAVANE
N'INTERVIENT PLUS DANS
LES AFFAIRES
INTERIEURES DES PAYS
lE L'HE1IISTHERE
CARACAS (UPI)
Rdpondant au souhait exprim.6
la veille devant le conseil 6cono
mlque el social interamlricain
par IC president v6n6zu6lien, Ra
fael Caldera., de voir Cuba r6in
tIgrer l'organisation des Etate-
AmerlcaIns, M. Charles Meyer,
Secretaire d'Etat adjoint ameri
cain, a d6clare que les Etats U-
nis ne voya.ient aucun Inconv6-
ment a ce'tte reprise des rela-
tions, mais k une condition : c'est
que le gouvernemente de La Ha
vane garantisse sa non intervene
lion dans les affaires int/rieures
des autres pays de l'Hmmlsphlre.
M. Gale Wallace, dlegIUo 'des
Etats Unis, a d6clare de son c8
to que bien que toujoura plus
nombreux solent ceux qi souha
JcrnJp xatcux-
.in dI l'Orgallastion del Etfit
nmAricains, ils ai&tndent' un chan
gement d'attitqi6 du regime can
tr ate.
Plusieura'dl16guas latino"- ane6
ricaina .7- et notamment-'es v6-
nl'zue0lie& ont soulign4 qu'en
d."p1L. d'un ralentisgement de
tl'oi*ortation cuboine de la gub,
/aila, 1 Havanne accordait enco
'r. son plein appul aux mouve-
intni revolutionnaires gauchis-
S deo notrnbreux paya.


POUR VOTRE SCU RIT

La a6ourt6 a. pour ainal dlit, 4t6
Inoorpordo au pneu GO Goodye4r.
Grio A see0 6paulementa arron la,
IM viragos sont plus oaro, Is oon-
duli plus pr6olsoe. L'entollae 3T,
plus r66"tant qua I'ioler, ** moo
de ohoos at do l'6ohauffement iro
voqu4 par uno conduits sportly.
Le pneu 08 vous offra plus do kIlo-
m0trob sane coOter plus char &
raohat. Voyez votre concesslonnal-
ra Goodyear *I vous avez bosoln
de pniue pour votre voltura.






80CIETE HAmIENN
AUTOMOBILE 8.A.
MU PAVEL


tondall lialram rlcain i0on0mio -
Iu| ot l Hi1lal. I,'b hmnuo ijul plour
raill *tto i"Rlu6 par I'Organi
tion de PFilt Autl6rderalnm Oo.
)Irndirall In 1 v1iil lra titrel diPP
o0op agnilo Iantiin ilnm6rfleilnum
nliI qiuo c1nx uaipartenani uxi
fillnlalo d' il rril I...n tablilei dana
coN 4pMyO par deI rosmirtioantsi
4trahitarl. -
Certains pays de I'Amdrique
Latino ont d0j1 A lan 0 16vulopp6
leo bshon do telclKs iintitutiona.
Manle, eslon de1 olbervatourd, II
rosto encore beaucoup a falre on
vue do moblller ile1 6parasne lo
cales at dtiouragor la t ult deh
eapltaux. Anmil, I'ln envisiage la
furmnation do companies d'lnves
tLiaton enta o lea valeurs en por-
tefeuille seralent issues par leO
gouvernoments et lea ontrprlses
prlv6a eot publiques do l'Am6ri-
que Latineo.
T.a cr6ationl do tolles compo-
gnlea fournialat I& I'invealtsseur
Latino aw6tricain la posdibllit6
de diverslfier les chances de rit.
que, ce qui actuellement no lui
eat poslble qua par la fulte de
sea capiaux.


r 11C NIOWLAX3


POUR TRAITEMENTS MIDICAUX ET ESTHITIQUES :
CELLULITE, RHUMATISME, OBfISIT, LUMBAGO, ARTHRITISME
DOOLEURS GASTRIQUES ET HEPATIQOUES CONSTIPATION
TROUBLES CIRCULATOIRES, ENVAHISSEMENf GRAISSEUX, etc...

'MASSOC4O ^c^ ;
EST SUPtRIEUR PARCE OU'A TRIPLE EFFET -


ODGAGIMENT jethIaL
RAYONHII .ENT d'INFRA.h-R0
SUT AT SUR TOUTESOLES RTIES'
DU CORPs, ,,ASSO 0'
FA IT 1G lG par fmi 'on de graisses
super/hoe's fde s ..
DSCON6EST NE et RF RMIT /r /
activ action e (a ciryutlain des md c1 /d nutritis.
SOtL Fet DECONTRA E oen abaissant la !e .ion

ssocho utilise en nble3 mryos th6r boutiques
/ /LE,MASS E

d r4 /L'IRRAi1JATO "
MASSOCHO FAIT MAIRIR IET ACTIVE CIRCULATION i)U SANG
Avec MASSOCHO, on obierr
AMA GRISSE NT, RAPID
DS TOXCA I iN TOTALE
D ENTER I M DIATE
'APPAREIL COMPLETE 12 -13WF0 Vols u o
GARANTI UN AN 220-230 volts 3
NAS/. OCHO 0 ne1 PROD/11CTON
S-MipICAL INlTRUMIIN1;, 12, Chlaouslo d'Alsn, PARIS
Documenctaiono aa deond consre 2 timbres

Distributeurs.
Joseph C. Valm6 et Co




DAVID BROWN

TRACTEUR DIESEL






















POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE
LABOURAGE

HERSAGE, SILLONNAGE
SARCLAGE
EXCLUSIVITES :
MOTEUR DIESEL BROWN
ROBUSTE ECONOMIQUE
TRANSMISSION MONOBLOQUE
151SPOSITIF EXCLUSIF eSELECTAMATI(C
BLOCAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIE
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.,

Charles F6quikre & Cie.

.. .. U&-S-


'Kno:,.~ AmrD '10 3n' VIIBOSUP U~ twamu~ 1,95


Actalit6s scl.ntilqales alimaides

I A ACll iPT .\11.ILMANJDi. )DE I'PH S lQU ': A "i-TE ')N l1r.. ANNIVI.It.AlkL


I.a sDlosnchto Phylkallalchu
(losellsohafto a cl66br6 le t14 Jan
alor Ie 185e annnlvrsirea an
fondladon. Ella oat en rMallta la
1doyonno des *ool6tiA do phyllquu
du rponda entler, pulqu'blloe a 6to
fond6a on 1845 h Berlin. Bon anl
pollution exacts & o nollment 6-
salt sPhaikallache Genellchlinit
xu Berliln. L'ld6u do In fuIlndis,
Lion oat due asix joulieN phyni-
clone allemands, et parml eux E.
du BolI Roymond, en r6allt, le
doven de l'6qulpe avec 27 ans.
Ella fut tranaform6 enon 1899 on
Rocla6t allemande de physique
.oua Ia pr6eldence de E. War-
burs. Sea prenieirs membres fu-
lent Hermann IIelmholtz. Wer-
lnor Siemens. J. G. Halake, Kir-
chhoff, Claualus et Virchov. Lea


LISEZ
eLE ;qOUVELLISTE3o


Banque Nationale

de la RPpublique d'Haiti

Banque de l'Etat Haitien
Devenez votre propre Comptable en ouvrant
un compte de Cheques & la Banque Nationale


e dentifrice au GARDOL

A' = r
-- 2 ", .


6Aunl o dI la' noCl66i furent la Allemagne. En 1051, tllc so reu
caidro d'axoasioa dto 1i plus rain. groupOroqt pour former Uno it"
,lu Importance, CO'st altial lque, lo soclation pour la ldpubllquo f6-
28 Juilltl 1847, Hlhnholtz a tal dtralo at Berlin Ouest. Lorn-
u. Ina Conoervatlln doe ltincrgic*, qtu lea eapoirs do rallier '"alo
un eXlion6 u cou'rs dIuuel it a ment la socl6t6 do phealquo de
co0nfl'm6 lue prllncipe 6noncA6 Ii RiDA durent d6flnitilvbmnt B-
dlans ea context par R)obert Ma- tre abandonn6A, cetto association
yor. En 180066, Slimens a dAmon- report l'ancienne appellation,
t.r6 pour la pronire folt lora d'u )Dqutsche Pahyalkallche Geesills-
no doeics reunions le principle dy chaft, en-abrAgL. DPG. Elle comp
namoclectriquo. to A I'heure actuella quelque
b.500 membres.
La 14 d6combre 1000, c'est Pour moiti6, ils travalilent rem
Max Planck qui a pr6sent6 aa pectivement dana des institute
th/orie des quanta, pour expli- (to recherche et dans 'industrie.
quer les lois du rayonnement, cc Ainsi, le DPG englobe la physi
qui a 'isgninfi6 une veritable r6vo 1que sous toue sea aspects, de Ia
lution dan le imonde des scien- recherche th6orique & I1applica-
eoo. Et ainasi, le 19e iecle s'ache lon industrielle, qui repr6sentn
vait our une des plus importan- tin de sea secteurs easentiels.


tea conquetes de la physique.
En 1945, la soci6t6 fut diasou
Le, une consequence do la deuxi6
me guerre mondiale. Apres laI
guetre, diverse societes naqui-
rent de manilre isol6e danas le
diff6rentes zones d'occupation en


UN SUCCESS SCII:NTIFIQUE
Pluoieurs nouveaux mindraux,
don't I'existence avait vraisembla


Ilemoeut 6thapp6 ii d'autrcs c1hel
cheurs du mpnde untler, ont 6t6
d6couverts par uno qulpe d< ama
va.nts de Iloldelborg dirig6e par
lo profeBsur Paul 'Ramdohr e l
oui a analyoa une partly des A-
chantlillona de aol lunaire rapper.
.L61 par 1'6quipage d'Apollo 11.
Le professeur Ramdohr dlrige
i. Heldelberg l'Instltut Max -
Planck de physique neul6alre. 11
a'oitt rendu r6cemment o la con
f6rence qui a r6uni A Houston,
*ux Etata Unis, tous lea savants
un miller environ, qui ont collar
bor6 A l'analyse des 4chantillons
de sol lunairek.A l'issue de cette
conference ,il a dgclar6 que lea
observations faites dans son ins
tiLut par lea aclentifiques alle-
mands pr/sentaient un.caractore
de nouveaut6 Dour les autres ex
1 erts.
Au titre des d6couvertes, le
professeur Ramdohr a cit6 un
compose renfermant du itane et
du magn6siutm et appartenant au


AVIS,

Les Prdts H A M P peavent tre achetts


aux a tresses snivantes


S& PORT-AU-PRINCE Mine. Robert Gaetjens



Coles' Market

iLale

Boulangerie vt-Marc
| .Ave Js Jacuesl Desshlies


SPETION VIL Maison Rigaud
x. ;Rue Panatmrialate

Delmas Market
Anuimwnte Delais
Luce Chatelain

I -


group dea pneudobrookites malnm
qu'une comblenioon inthremmant,
A boas do for, do titane et de
xltconlum don't on n'avalt Jamnai
relev6 l'exlatence sur la terre,
En souvenIr do la Mara Tran
quillitatis, leos avants ont conf6f
r6 I'appellation otrapquilllita A
un mnatrlau lunalre O6galemeht
Inconnu juaq'eici. Cinq groupeR
deo cherchour ont d covert si-
,inultanament cette combinalson.
Nul par centre, ai ce West 1'6-
quipe de Heidelberg, n'avait si-
gna!/ I'existence dans lea cail-
lonx lunaires de If dysanallte, ri
che en terrls rare.


RENE CLES
LAI.UE


Le Champion du beau Tvte-
ment announce A ceux qui par-
tent pour 1'Europe, leo USA, ou
le Canada, qu'i eat revmen du
Canada et des Etats Uni avec
une technique modern et fore,
q'il est en outre le Saul capable
de confectionner un manteau
d'Hiver qui soit a la mod daens
lea differentea Capitales du mon
de.
Els trouveront Agalement deo
costumes et des paltalons 0t on
choix judiieux do tissus pour
les 614gants preferent A tolle
gur meoure.
Une visits de votre part a'im
pose de touted n6ceOit6,. Men-
ieuori les M eognts..
Lpus en faeA de la Nonclatu
re Apostolique.


Patronn6 par l. firmen et marques inscri-
tea ici. Sulvez o e ao mmiaons sportivos do '' k' 7
Flah Publcit6. Achetas ce. produits. A- ..
chetez dans ce maisons et conservez voo ,
fichea d'achat. Vous accumulerez ainai des La Compagnio A6rienne
point suppl6mentaires en vue do gagner |a plus exp6riment6e
dne dela nombreusa prbmeo et pout.4tre lI
ler prix :u monde.


V3 semaines

a Mexico


AI R < l XW (> Voyage, e6jour et places aux Stades pour
Ila Coupe du Monde onu bon d"m prix
(Pfl T sauivants:
2Zme prix $ 200
0 L 36me prix S- $ 100
46me prix $ 50
5Le S6ciame et 6me prix $ 25
Le SpAcaiaetet 7me au 106me prix $ 15
de l'habillement 116me au 20Wme prix $ 10


L* dainfectant supreme
DWgraiMe
D6truit les microbes
Parfume et purifie.
5. -f -a, -.-i-- ,,


Les Moteurs Reunis S.A.
Luciani Berhmann et Co.
SLes Ford 15M 17 M -
Escort et Capri


CARLSTROEM
TROPI(AS
Montroo sterara et Roamer
Machines acoudr Esna
Style .Shaaeffer
Oratine. Fours a foyers multiplea


Le lait an poudre



CAMPING GAZ

Lampe& at r6chauds Lumogas J


i~ -1 Irst-i ----- --- -f ~-- ------Il~adCI~- -- --- '--~1 ~


CMEXICO NON STOP




Concours de pronostics de football


*~_I ____ I__:___~_


t I


I


440 p o 40Im p a dw o dp10modppmm


....... .......


,,,,,,,----------1





LUrN S, MAr 10 MEtN n nI 11 tPVIUE 1970


______ RHUM BARBANCOI
"mWF N"*P-ols


I ~. `~~. `~~111 ~ -'-2 -i;--ll ~--~*~"1


Jhu bCmuswe asudsoea#w Foil e .
dortaeme V IS ha 700
8. v por ei a rrnrsr m


JBUDfIS FKVRIER 1970


61 MAMA AUJO "AVIUL (BB
LIAr): utie posaniol I, lHmi
utmons exitea& Co- ecN-raw ma
sur ls, solutbisn rais namble
o as ge-tier a l ml
nour. lOe a pm1 por deo
tlhebe axigot patience et ad -
rleux.
31 AVRIL AU SA NAI (TAU,
IZEAU): Sops prnta Is Inth.
Voes,- dr t steM!
ipr oels s mb e 4ree pMw r- la
ebandalle per e'd bt-ea dams
votre voloat4 do prognailon.
NsB itana p tvatre pogrm a-
m2 dJl 1 (GE

TW domt mmisi-t i tI ef-
fognos'lso plus ptmlbteiBl Voua


Aujourd'hui
MUICRUDI 11 PBVRIER
SAINT ADOLPHE
J E tV 12 FEVRIEMR
SAINTS KULAIJ

COIN DE L'HUMOUR
DRESSAGE
Durant l'hiver, le pso -
quet reats i 'lotfce et la fsnne
de cbamre, la euisnibre et Ie
ehlsffear en sant ravi&. Ia
Lom aJoust susenus, Ie peno -
qost rsintkgse IU salle & mange.
La tamille passe table et Is per
roquet extend la sonnett qui ai-
nsTloe qull fatt servr la suite
du'rsps :
Laissez le container a
saoner, lanee-t-il, sa lea dress -
ra;-x

CURIOSITE
Dans une 6ole primaire, a
la fin do las chae, un Slive de -
mnmde & son int(ltateur:
Monsieur, pourraie-je savoir
qui a Inventh la poudr.?
Pourquoi cette question.
mon pett,-
Pares que papa, hier, a la
isalon,l disalt que ce n ltalt 6vi-
dAmment pas vns.
x x x x
LOULAGEMENT
Le baron revient d'une par-
tie de chase e dana le hla. II
demand I son valet de chambre:
Pierre, tons mes invit6s
sont-las deja rentrks au chAteau?
Ouj, monsicur le baron.
Tous lea dlx?
Oul, monsieur le baron,
tons l dslx.
I- son 0-1


-- Et
Nc
cun n'm
Ti
un lIbvr-



M-


ne vous 0eartea pea do votre rou
to, ous poentre -vrnimenft atteil-,
dre vos but.
22 JUIN AU 28 JUILLET
(CANCER) : Pen d'alde plan6tal
re. Chaeun a ses quallt6s, son ca
radttre, see donsa qui le -condul--
ront plus on moins loftLaur Isa roll
to-do soucsa Served vousdoe vos--
pouslitlft-s poor, rendre brillans.
tes oe.te journme.
94 JUILLET AU 23 AOUT
(LIONy; Soyee prudent, prstt a
preosdre letoournant que -lee ei r-
constees vwOus imsposeront. Vouli'
"ttm ainfi-de. -ereurEst no
ans-igt-oer pas maslgr uohn
conjonction ssez mediocre.
24. ABOUT AU 28 SEPTEM- -
BaR (VIERGR), Votre don d'ix'
plolter vos qualitls; tout en-res '
ant discret, voUs awwore don.
aveantaese Cette Journfie- demand'
dsra du brie, de la vitoltA et
ase idses ft ondes.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRRE (BALANCE): Journ6e
ou von a porr ,donner une for-
ce nonvelle A vos projects, .nmftte
partleltenstn. Devant le'Tretardea


Iat wa diat an ra.


Joudi sol 'sLt d6rouli daE Anu ou as du dine trditio- de oohaqdu ain66t dhn tous los Qu6beo 20 NovembraMtW
tr radlw. ftl, S Bamiouch nel qul so- di-rs m ta a ns paya Mmnbres on alsne d'ho min Pr6sildnt* du Club des Fem-
soue la Pt- a. Mas blance doe ranch mmaraderie go & la grand famille quo cons met do- CarriAres L As;is
Frangolae Rlgaud entour6o du lecture fut donn- do a res* tituent les Clubs B. & P. W. Conrnmrelaes de P'M-P, Hili''
Comit6 Directeour du Club, I'une pondano gin6rale at aunte do- Cheu'1 Asle, -
des plus brillanteso e6hei du conuents,' tuadnm lan moans Deaocngeo blsnca de diff6rowt .
- lub dos Fommes dvCtre du pr a.d'aMe an future tea dimen ilot repr&sentaut les A I'oetdelon do e Ia Bolr-Ir-'
LIbrsl oat Commerelales- do pro, P laodl d'Bai s. o mis Clubs Membres de la Fediratlon ternationale que anouns ut4brni'
Port-au-Prife Haidt. a ur ps par le Club daput OC- Internluiuoonaloe. furent placAs au Is 11 F6vrier prochas, If Mar'
tobrln de ris. milieu de Is. tible d'honnour et, bres du Club des F m es o C'-ar
La nonce s'ouvrit ave- on par..ordre 'd'Importance furent rin-ss do la Clt de QbU us
brlls't rnctia. de pI ,ott dLf Diftursrmw .qmamis d'tetea tre allumfis tour .A tour tandle quo offrent it os pl us fBl.
violon par da M i- l nchel g6n6tal funsats ale ts'eot din- la Pesidents faisalt i'hstoriquo-citations.
Laudan Dedis, Mimbre actif' du c ,ttUemwoe ctalmperMeI Mem de la .F)d6ration Internationale,
Club at I'artltes Prt.z Benjamir" bres. Pouio so fut-at -la c6moie et des Clubs Assocl6s. Nous avongs l lu q U '
d n ve.ith d l & chi*q nouwvesau Solrde' Isquelle nous din
Ce fut unv6ritable r6gal muel Membre,.' actifs~-qu prtitrent Debout, t'esistance econta dans beaceoup d'cia.B stoh cona0s a
cal pour lequel .les -artistes fu- ,aloro.le nonment de fldUllMt au la suhe, la priare de la INdOra- tout particulirement' au CI O
ren-vlvemen't applaudis p arlas Ola tion nternationale- appelnt nla des Fsmmes de CarriAres do Port
_etssncy form de plus do cin b6n6diatoln de Dieu sar tons lesn au-Prince. A ,cet e,,a.,
qastae dames' t .demelsefse,' Ia. so lrs deralt so cO:'.U Clubs e0', .our I'HumanltS touted vos itnvt6 i = l
Mdmsbre du Club ..t ltears os-no par rs, c ro d a n sst be. Consul d'Halti & Qu6bec & venir
tes. organss a... .. mo r noun parlor de votre paa ens-
S Ce fsr .,un cerzmonie fort e- Ie016. -Pour oxuetaerl >Isnio
mouvants oil It'on int mmeA'toein nie des chudel'HeI 'j n -
jLg dro les tiorges de ceta.is pays tudfate haltiennea nous
Stel que Cuba...' 1AI flarmme ront tour concours. Nmols odiC
SCdo Is Libort6 a coas doe briLUer., r. ns donc ]s tIe sco o n -s-
lt nt toparent' t vivro m ss coueia s
i .U La B. & P. W. Cob.Aed Port- o
It ..u-Pao ncisn, Haiti a sforeO par to me s Wre ma ls.
TO g gOM~ y.M o took len noyans d'atteindr o le n. ..
B' ---lam-iin"llq +..- WN 1 nobles buts fixks par la FId6ra- +oiialaifltu. o--r_ .'
ltion Internatlonale h savor: Tra pour nu fts&or nac v- d
S K.1 ;tuole rconomsque et soclaleo do me groan lt
la Femnioe et d-elopper centre noum f-i0M-00
B tons let humains plus d'amnour et sinceroa poorn- q "tr Aacla
o. .. d comprhenlon. dto-n connalsse des noce-" t w-
Noos pronon S galonsent plsi- Voum lles: EgrWnd
air a publioer .c-aprA-,, Ise texos de Port-au-PrInce l'.xps -si
dune lettre ree du,-Cltub d ntose sinsc r--e aitt'i.
'i u. e Outbec etaoui 4dionue le bon r- o --. .


no inqoitteps pan, sos zpmOt
p^S^m. Amjrt d argentie n
6tfedue.
24 OCTOBRH AU 22 NOVEM J .
BBS (SCORPION): La meffleu- C u ru. is ..T t. *T1 ,
re position ser diffieile'-. con- 1 I Bi
qusitr. Ne rested pas sur la ligne
de depart. Suoees possible par '
des nmoes et s des plans ori-
ginaux. Ayez des resources' in
telletellle -
23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEM2RE (SAGfTAIRE): timbales converts
Vons- vou.- entire un .-pew para
tyqs6 nads Is iel s'elaircit pour
une progression rapid vars lea n t ti L1
buts souhaitks. Pae de condiu p 1 iCL etw.. e
s ioft hitives ni de sensibility exa

22 DECEMBRE AU 20 JAN- Pour ilt 1
VIER (CAPRICORNE): Satur-
ne peu g6n6reuse mais la journ-e
ser satisfaisante graee a vos ef
forts. Etdiezs la situation, soyez
philoophe. II y aura de nom C S C tI-tcl lOU CBs s g
brunx avantages- pour ceux qui
Jea chercheront. i a na
21 JANVIER AU 19 FE- a uversaires.
VRIER (VERSEAU): Do bon -
nes influences d'Uranus stimu-
lent vos dons et vos d6sirs de sue + t' nnn
cB., Fates P'effort maximum pen baj Pwnilt L s, .
dacette pride propice. Une
tonuheh d'originalitn serait pour .X. X2 X2 *J 3
vous un bon atout.


20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Avec votre facul
t1 d'adaptation, votre imagina-
tion et votre discernement, vous
atteindrez divers paliers de sue-
cos. Ne perdez pas votre tempo
en inconsiquences.


aucun neot oaesm.i SI VOUS ETES NE AUJOUR
n, monsieur Ie baron, aiu- v galerez le plus
rs bten. Alors, c'et sur puiosant quand vouso agiraz de
votre miux. Quand vous vous
c que J'al tir6. nontrorez negligent, l'6chec sera
x en vue. Votre inmpratif principal
x x eat la perv6rance et 'effort.
Vos' objectifs dolvent Stre 6lev6s
-! Tm- _. car sVoun ave z beaucoup de con -
'1S CG**'- L* naissaneo etl a tacit de pour-
solvre inlassablement une entre-
dl 11 Fintr 1970 prisae commence. Ne vous laissez
pas domlner par vos sentiments.
MEYER Ralsonnez chaque difficult et
B J J Desaesin voon trouverez rapidement Ia so
lution. Oriented toujours votre
RPUBICAINE nmerveilleus 6Anergie sans des di-
Rn TiremMase rections profitables.


La Banque Populaire

Colombo Haitienne

AVIS
La BANQUE POPULAR COLOMBO HAITIENNE a le
plalair de remerner s** nombroux et iddles Clients en Compte
dTpssne at le Public en general de In grande cooflance qu'lls
'ul ont toujours t6molnge. EUlle le Inforne qu'll a 6t6 solennel-
Jaunt proodls an Tirag Traditional da la Magnifiqsne
-DATBUN DE LUXE 1 ,00 ModAle 1970, offered graceunement
PRIMaL
Le timns a a es & 'Audltohlm .du Petit S6miusire Polltge
Ut-Martial. Ise Gadl 81 Jeavlwe iO. a, 10 KreM. AM, en pr6-
ance du REVREND PERE JOBEPH ATTIS, Sup6rieur du
84minnalre da Notair MIL MAURICE AVIN, des Mhmbree da
Hut PTesme do la BPCH ot du Public.
C'et I Cnart d'perguM corepanimant au No: 28585 d6tenu
pw Monlear JEAN SMYT' (artlsa) demourant & Carre-
fourFoaul0ls qua la Cbam~ a favoris6 catte fob-cL
La Direction do la BANQUE POPULAIRE COLOMBO-HAI-
TIENNE PrAente -a nCaleareoz compliments & 1Hoaureuz Ga-
gnant Elle profile de eatte occasion pour demander au Public
at A sea fidilem Dinosant an COMPTE D'EPARGNE, de osur-
veltIer la prochaine annona do ss nouvelles PRIMES.
Continues dome aveo Ia mIme conflance h faire fructifler vom
Eoemwle.h voto BANQUE COLOMBO et b malntenir tonjours
asitme BoSs MINIMUM qul vous permettra de participer au
prodhain timeW
BANQUE POPULAIME COLOMBO-HAITIENNE
6k ,NUW DU' SUPLi BAnrmN,.

, ..... _" -,"', :, f' nL F ..> a ',... '


nom dont jouit dojA cette Asso-
ciation & 'itt gran .....
Mme Praneibu Rijnd'-
'{iift*-'^" 2*


DUCO


a l'Age de 1'Espace


Pour 6tre adapt6e h


I'6poque des satellites et a


des fusees, vote o-


doit etre resple


Elle le sera qimmwa ;-


l'aurez passee a


DUCO, le

a t n d -. a e' *,


autuiiutlqut 'v if

par la sigMeia



Dupont de


le seul VRAI B

pour voitures et en ..


SOCIETY KACB


SFPRANCOISE TEMM t
Prisidente du Club dqs, VMf
de Carries de la' Clt6 de Qiibec


- 'MiUiZ~; iJ sts'Ci


.- P /;'


w you: sE w5SR &




rv&Q70R!;~
IWASMEf


" CAsr W^Sf

'ASs


4URSAI

CLIMAT&I


sAt "tAxPOSIZoN ueu-A
-' a.* ,


; --v.. -,0I2 1b




Ongl~s

osongo


I-


Lt RAi


.fIL o lA


SAamgt-vous 'ia







JOSEPH NADAL & tan





(<8ta 4 e dJa h peg)


is-res ot't eux mmiaspe -Lh tirer di.nanche oe Cong
bte-t4Ml, invite a" a 'r-Cdt que to, pent itae pm
oute note discor-dan, i",ikS temps +encore, A I'eca
at que Is chfsdeo'aoiMittendun sactivt politique par so
,narti communste italienA antS, M. Waldece IRo
Giorgo Napolitano, sur la de ac sor de voir renounv
made, croi onsavoir, d s adat Sertaire G
camarade franjs, a Puprim direction effective u i
de son L toa e j tlnuant sans oute &A
a lafaiaebstcbAosvgvo.-.._ ce par M. Georges
a -. s ^" don't l'autoriti parait s
-11 reste ta aoir-quel conch forcee du Congrsa. Un
stuons.lrontiprl'oreot onl. sept eligs anu bureau
st confirmue lea antres form changers n anmoin
tion 'la. ga -franaise, de de titlair -el 'oc
socilists 'aft & P&U. (Parti st- Roger Gsraudt Itpour
eialiste UnUit de tendance gau- que-t-on, -tri occaup
chistat ixquelles le e part, renou tcty Bese, profensser d
vlre asse apptols & slni dnt-- phie eom's l M. Garasdo
sono-iait.r a rllu-piogranoin bre supplant du bureau
commasnrde ansernmeont devant
cotnstmternljtenh'iativ de dora L
tique A Pactl teeoajor.ite.
C'eat en, tout. cpi" e intensifi- LE CAIRE' (AP) -
scation dela-ldttocossnt las coali-
aion. gauUin te .- cotritto et les Un offlcierles uprienur
int se moBmOpostqa,d'#tat que a WtS blt par on tit
It part d'en teno'surto ts consa- te 'igypsen, marsred de
crer dains les mols qul vinensnt, dique, ce -nmin, to jot
sans 6videstonent perdre de vue cleux o -Abraimn. L'os
pour atantm les object s plus prices; prredlae Ie jo
leintain' Idg.Is. dinmoatUe avan- troavit au' nord de *Ka
eip que diveloppent se Ie thses la rive oriental* du
Suez, entouri de pil
On ne o'attessd_.s-ore er.sgnA- tres otflrlcye*" ps-uro
ral-A d'lmnfltntw modifies trola. chars.
tiona au ein dl r,4'0 ar 4- kIoc
caslog-ddn renouvolleient 4es nr- x x x
ganismes dirigeanta qul. doit cl1
TEL AVIV (AFP) -


ers. Bien
orm long -
de tone
in 'tat de
chet est
i ter qon
doSnral, la
part con-
Marchais,

Spolitique
forcement
cupalt M.
rait, indi-
Spar M.
de philoso-
y, et mem
u sortant.



r isradlien
rei-r d'61i-
morle-lr, in-
mual offl-
sflcler nu
oirnal, .
ntara, sur
Canal do
leuon au
Wtg-6 par


-- Lu niveau de l'Arm6e igyp
4nne, d'une fagon gtnroale, un
a'est pas astllorte, main i no
4 fait'-pa do douta qu'ell* posade
Oactoelsasst quLquao cMotain"
O7JL d'homuea iniuxo entrahae&
plh. combattfa que Is soldac 4
option moyen, a dielarS ce ma
S BOtr-Las dos, one
.J."X.- Iene,
LsrIae & Eilat par
ds hommea I'- grenouflli g op-
tiaes.
X r x
TEL AVIV (AFP) -
Lea milieux officials irasllen
ne conrwmf nt ni ddmentesnt I'n-
S formation du cNew York Timess
alon laquelle IJ Eata Unio
ont vendu A Israel 25 Phantom
S uppmenitaires et o80 aunre p-
F.- parft
Dam leaI milieu politiques
ltss rsson dicr toultfoi.
que I'nformnation du grand Jour-
Stal am6ricaIn paralt fondrs.

IS9/


- oLENOUVLuum


itr


B1


landes Dessin s du rtNpvelMstes


98BI~I--_h~E~ik~ ~ bl I I


r aa modomm"W'. -I.-,


R


_ ~ _____L


i


r'1"'r ~ ~MO. .''. oesnp,, .c '.m.ot, -'.I'
,TIMM.
REPW I Inm" m& '. a 1144f*'0-1.e


Wo~kHo~cco Lel.BIP







PAW ..I

.-.- -.-


-Y ewb oll3I~ps. it


NAM &0~
5L~$I. ~i o~ MI15!LuvU


- mm-m-m4 .


-VU, T1 &EZ TO-UJOVU1S *IlIfi1w


us Chrtrip -muNOT .CARMT
ftf N.YwYo ,
llauiI- Bh r: rr't1' Nr.w Yoa J
L'un de chars lee plum hp- "Iar d m em [
piidis au eours du d6fll ear- di m.a Mm M M....t Wt L I


et Mare Harv6 Lo
dent & New York.
.Ao de .Martia ac


II a (i A gre dana Is zone
comprise entire le Cencle Belle-
vuy et oBourdon Park (Bourdon)
une serviette cSanm p.v aIvec
leas initialed G P, et contiwt de
paplere personnela. Box"i fgcom
penase cetut qui las Ort
au bureau du NOUVHLi TE.
Aucuns question ne soera p oe.


AVIS
La Ligue Nationale d'Hygibne
Mentale avise lee membres, lea a-
.nia et le public en general que
ia conference du lDr -Ay Dor-
ies sur la Rlgulatilon des Nsm-
bhances) (Planning Famnllal) au-
ra leuo i I'lnstitut Htitiano A-
mdrlcais le mercredi 11 Flvrirc
,rochain h 7 h P. M..
Le public eat cordialement in-
it et l entr6e eat cnti'ie librhe.


co. A l'Archltecte JaM Luis Ser
rano et ua ftnme noe Nicolo
Trouillot et lour It Dodier Ser
rano actuellemen ,tA Mexico. A
M. Persnasl Trbillot et Mme
nse Joselvue Ryz* at leurs- en-
fasts Moire, Richard et SohieI
h MXaMxio.
M L Daniel Trouillot ot Mme
et leura enfants Anne-Maria, Mi
chel et Thomas Trouillot A New
York.
A sos Boeura : Mme Vve Ber
thoumleux JDanache nde Clara
Mauvmaw, Mademois*lle itsa Vi
gne, IL. et Mme Molse Vigne nie
Raymond n Staco et leurs en-
[ante, Dopinique, Philippe, i Ua,
SatiB na et James, Mme Junie
Vapa*o&;tnuelleonmtt A 6Jew York
a:, fille adoptivo Maryline Rweo
k aon frire C=xitian Mauvais, A
sea naveux at nAe W M. et Mme
William Rowe actuellement a,
u -


Aux aSoores
(Mme GEORGET DU )

41t kue Macajoux, (Rue d6 Perpetuel Secouri -3
et de la Fontaine Mme Colo) -
Vous pensez AAUX O.ES SONORES* .
La Maison Haiutentut iSpcialis&e du Son;
SPeuaZ 0on, 1

P ODUCTION, ., "
REPRODUCTION:
Tdut : t.i.ments,. C
In trumasi -
COposants,

Pour vos Ach ts voyez .
L- A MASON AU O DES SO s ORES, S
Service raoide, I *
L.es meilleura prix. .
-i ,





AUeCAPF!M. -I

. Aujourd'hui Mercredi 11 Fevrier 1970
"W eUnaWetern Exploif :*



equiem pour Gringo


AMC : hng Jef fries et fernando Sancho.:

SEntre Gde -M et -


DevaIt cnBye
LE CARDINAL 841 N8
Di d'AVWN

Le Cardinal Suenoos, b d
l'op~rUon quT avait siite aU
lndemain du Synode, rend
aux U.S.A., du 10 au n1 Mare
prochain, pour un nemidlira gaui
me tiendra mu Trimlty- I tItte
de New York Cet InEtltus at'an
centre de recharahes itheog lq
au service de I'EgIlse 6~opa
Ifenne. Celle-ct compete 1 I Eva.
quo. aux Etats Unis. Prs de
cent d'entre eux prendroit part
an s6minalre oh le DoctUr M.
Ramsey, Archev=que d.i.Cantor.
bery, Primat anglican, ete Car-
dinal Suenens donneroat *chacun
*troi conferences sous le titre g6
nsral: cL'avenir d o I'Egeafe. Le
Cardinal traitera les troil suje:*
It) L'gle clnostso


nailosque fut celul de STEP- ... ... lem e s t MaSNwax o M. yvs
RINilIA par le steillers des'tt wIqns a nom de FrAs- Paul Alt Pierre Romin,. Roger Io-
fabdlque A Bizoton, 11 repre en a, a rendu sa belle &me A Dieu, mak taus actllment w
talt agrandiq de cent folks une le Fbi's-s deo i. a RoMe- YodL.
e ods aljtfquca eque mois Les funrirai do la regreme
STSP -ut)% etr ata'3 ?mole MUmo L6opold Troullot seronti
helou do flu, <.i 1 mS s '* BF4 ajim'6 a#tall eai annaonc6e ultrieuremnent.
Xe anniversarodo eS oItl5iF &pu-lb I yofI 4 pro Aux families. Trouillot, VL
I.*, la UNSA, productric de s el- fle.ur success ivement i Ans gu0, Rowes, ,Ram'in, Jabouln,
to chausure national de clae d'Hai onalt, aPort-Sal Port V'taW-Herne, Amoensua, errano,
littade.oa'mle aua. m O, Staco nous adresuns non Blcwbres
Lt char oa STEP-OVER "talt rfour it tc-a-rne. D ondolDaice.
mobtA par le petit Gerry Mart- pi. ft Directeur Dame Ax 2
nO, par Miles Monca Re nbold et a et sax ayes. En octobre
NaMlry Mourra et anim6 par IUL.; g i11 dirigeait 'Ecole primal Cd et C ~al
d? pInus popta minia J..aV -re rural de Milot. En juillo -
ile mfficllne de Ptiona Vme. t s, t pert pour Rome afuin- n'ett pas trop tard, pensons-
,a'ier, 10 Fdo libu .,s s-lvre ee xerc1 du Graitd- no., r presenter i nhotr anml
is. dep tobulea t adit Novicint de oa Conrgattoi i t-V MatCLOBSA dos vOeux do ro-
tre poplalre speaker., eudonne dotalrprsd1e&l oete Ml-- mte sal. lundi 9 Flyrier'
Poao, pV r rHP pd lot Ja dernier ramenait 1'anniveroaire
bstrtthday TP OV R. Mals, A dr'agencee de de sa natsmance.
me deI le ddbut d'octobre, c'est Dee parents et amis avaient
-. & -rontrI- "lal" ltI- a leR der- profltU de cete heureuse occasion
Sners mole de so vie, pleinement pour orgafler h son inteniton
.i ega6 IlIt i do de Dien qui; une reception.
S o" dJ Is ie ullA lul. II avait-
des Affalres Arabes., ct attentat 48 an et Il en avalt Dassl 21 en-
pourrutl eire Poeuvr-e.j en- -Lt .*amw t.. H. a -E M IOmdoill-l 4.
brea [doO dro6t, Na '( '
mast ve- a deeoageioti 9js' *n do dm Non. avoes dwil annonc6 to d6
station que pourrait mvoir M. A- cri Coeur a Carrefour (MIrnila ces de M. Murat Bissainthe our
rafat de so laser entrainer par named le 14 ftrlr, A 4 h 30 vauA & l'Asile Frangass le 3 du
see intbtsoautr SovW6efqnw 'p.m.,-et al 1ta liet- 'tinvlta. courant muni des Sacremeuts do
usn u deodiscussions pu aurtn L s ou amis et auux ancens e I9-1 .. 81
un tventuel regiement iwS -v. ddarr.ettu d anis n riclsons que les fun6railles au
II ne pva pa manquer en tout F. Raymond BARBE a.c front lieu Is jeudi 12 F6vrier en
ca de drrctr oeneo lsplion 'Eglise .du Sacr-Coeux de Tur.
im-alienne Dfe mardi sor, le x x x geu 4 h. p m.
dte We b.alxpmen- Minls-=,.. 'Leconvo lprtira du salon do
tre des transports et I'un desx"Mis 'Entrprise Paret Pierre-LouisB.
chefi de file des faucons, s'est de Le pent am de Fa
Liare qtan4 af4ail.tAP p Bile NoeI WWANT sont xxxx
iss-endrert~a'lWU .pi~st~isdd.5Usdiiia il'me do
lea de ret attetat onr eta ea requiem qui aeras el6bre en la 1 D. du C D Ut#
terrorists eux-m8mes. Parlant a Cathtdrale de Port-au-trince le aU au
,a Tl66vision, le Minittre a. af- aamedi -14 FPvrler en course 6 l- f+ -
firmA gue cette action est typi- heroes du martin en m6more de Pax Villa announce e ScBs du
que des rmthodes du terrorisse Fou Monsieur at Madame Nevers Diput6 Edgard Jameau.
arabe don't Yobjectit est d'attein OONSTANT et Pierre-Scandon Dans cet douloureuse preu-
dre surtout d1innocents passa- OONSTANT. ve, Px Villa et Le .Nouvelliste
gers. 11 a sougnt que I'exprin ?ort.an-Prince, le 10 E6vrier prieentent. lura sineares eondo-
ce passe a prouvS que ces at- 1970. I lances Aas Vve. n6e Corsdile
tnatats ion sealement ne portent n: Lpua, ka Mr. et thme Pritrear
oas atteinte k El Al et ne dmcou 2a x x D etrast.aimille, Mr. 'e MMse
rAgent pas les pasager maesil MIcel X a-*uia family, i kVve.
qu'als ont entrain6 an contraire M t dS -I D rtagien Jn. Louis, A Mr. Wil-
in afflux de pasaagers. Le tGAn nor Joseph, Madame et fainile,
ral a enfin exprimI la coysc IWIEc Tasu7ll t Mine Mills Joseph, n6e Angla
Lion que cette action n'aura elle -Noat i iema apprjs la triste Joxs- ,e-.t famille,. A Matr a CIA-
non plus aucune influence sur novel l or de la de Mme Lo monbrt4auvals at famille, Mme
1i traffic de la Compagnle Ira6- pold Troullot, nie Merceide Vi- Fatll: JMeau e.t fanmlle, Mme
licune. gn. Au. parents 6prouvl par ChtikcxSmteau, et famille, Mr.
La Knesaet a vot i 1 y a. quel dui, par.tibrement a son 4 Jean Hbros Jn. Louis, Melle. Ma-
sues jount une lo aesurant-auto poux Lopod Troulllot, A ksi ri S uzit DApetrs-; Mr. Jaeques
matnuuement une coMpenalton belile4air e Vve E amnuel JaVOea, M1R- And* Jamneau, Mr.
nour tout. itoyen israflien victi- TruoIafot., & sea flbem Mme Dr. CarfiW-'ameau,,Mm4 Aloprdvs Ja
me d'un attentat er I' tranver FrIa-e co Af pa, nke Jacque- mew, -Mr., Andlb Beauvais, Mme
lhnwy oaiUot at es efantsa M Ztto Jinmeau, Mme VvWe. Her-
AVNS ri, Francisco. Bertrx-d et Thie mn Dv eL.t famillle, Mr. et
A-ir~n, actal~asnnt IL Mxf M sae.b so-sej. o 1fs5._j


RIsoltats du Bal

Travesti


ORGAN
DUBOI
DES A
Les e
chic. et
lnaux.
Des ,
buos a
houreua
be Comi
plus be
les prix
Chant
Carlin
Princess
Danie
Paysans
Richa
Shbrif
Jo La
rot:
Pierrs
Sydne
u.-.


MA n y an=rou -ierre a teamIL rasca
,e Au families Jameau, Jean enin.
aAls ,' Dpestre, Louis, Joseph, L'AsR.
eaduvala, .D6vot, Pierres a Elves
nous lea aitreo parents et allim et ses a
ffewt6s a "ce deul. Cilens de
Les fun. ailluea Nationales du tit mis
I6iputd Edgard Jameau seront des peti
han.ees le vendredi lf Flvrier pIlein d'
n court en sla Basilique Notre- aux qu(
)a>me & 8 h. a.m. Le cohoi'par- L'Nou
Ira du Palais Igitlatlf oa I ti, tauJi
6pouille mortelle sera expoeoe donated
i .h. du matin.. qu i ont
-' et leur
S' al tra'
S Le C
d .t e t M4 AiUstt .t B.
Srants ss
It VICtor i..e vonir
Nous annongena avec infiniment de I'Ecc
e pine Ia trite nouvelle de la
nort de Mr. Augustin ST. VIC-
OR auurvenue le Lundi 9 Fl-
rier en s residence priv6e s
Iarsrfour-Feuilles.
is create p6nible circonstance,
e Nouvelllste pr6sen'e -es sin-
ires cobdoldances & sa Veuve, it
of enfante Mr. etf Mme Etienne'
it. Victor, a Mr. ot Mme Jean
>oesous Mme nie Annette S9 .-
ictor, i Mr. et Mme Rodrigue
it. Victor, a Mr. et Mine Pierre
metdunes ric.e Anne-Marie Saint
rtto-. A Guy et Nicole St. Vic:
sor, i Mmine Vronique Rena, it
a f111d adoptive Melle GGile
ent, A sei ssurts Mr. et Mme
lasquist 'Ganthier, A MIme Dul-)
Ina Frederlque, i se. petit eon
ant, neveux d t nieces eot a tous
Ie autres parents affected par
e deuil.
Les fun6raflles du regretts d6-
NUM-auront lieu le Jeudi 1i Fe-
drer A 4 hres de 1'apras-midi en
Eglise St. Pierre del Ptionville
t l'inbumation aura lieu au Ci-
metiere de PItlonville,
I' X X xx

IiCROLOGIE
Nous, avono appri avec paine
oe d eS de Madame Emile CAl
VIN, noe Luce SABALAT. Les
tunnalosea ont 6t6 chants le
Samedi aprbs-mldl 7 Fevrier 711
en l'1Uglie du Sa-cr-Coeu-r de
unrsMu.
Noun pr6seenons nos alncetes
eondoleancvs auxr famiflles CAU
VIN et SABALAT mins qu'aux
autres parents et allies affeet6s
par ce-deuil.
S1 era cana le mercreslj 18
P lroier k 6 hres 15 A M. une
Meee doe Pjhiam de deull pour le -
aM delTli do is regralttc
Mme Dillle CATVIN.
CoLette annoee tisesi lieu id' n-
vitatdon aux parents' Pt amJin d
Ia ddtlante.

OCCAmN
A Vendre an parfait tat Or-
gue Tdeltar et Ampllflcateur -
por Jazz (Avec Echoaet Dimn -

W+ ,, L :+,,.+.: : +.+ .+ + : ._.. ..


lISE A L'ECOLE ELIE
S PAR L'ASSOCIATION
.NCIENNES EL4EVES
6dgnisements dnt iti tris
t .lea sujetb cholvis origi-
prix devraient tsre attri-
pr, que tons, c'ent mal.
ement impossible:' Aussi
ita charged de choisr lea
saux c-stm(s.s &' accords
x aux enfants suivants :
tal Avin diguisb'6etn Pou
ne Guerrier d6tlilsie en
lse JaIonaise
lIe Tertulien dfduis6e en
ne n:, I
rd Futhiure "diouil6 en
suture dbguise-'e-n Pier-
e Richard ltuis Jacqsiic-
en ,-Lapin Rose
'y.-Belfort d'6guia en Pay

l Janini dbguis6 en Mexi-
mciation les Anciennes
prbsente sea compliments
remerciements aux Musi-
le I'Ecole St Vincent qui
les fourxisi aux jambes
its, naux parents aussi
entrainn qu les jeines,
otidiens Le NoUvelltste et
veau Monde et Radio Hei
ours prlts & raiderr, aux
contribute par leurs dnsa
presence au success de ce
vestl.
.- Les 1atuts des en-
ius mentlonnes sont nriB
r ret;rer lea prix au local
ole h las Rue dd Centre.


qles Epliscopmins
VA PARLOR AUX U.S.A.
IR DE L'ESGLISE


ouivantet :
Chefs de Brigades, Jeudi 12
Fevrie. 1970 a 7 h. 30 a. m.
Aapergeurs, Lundi 16 Fsvrie-
1970 it 7 h. 30 a. m.
lis doivent ltre munis de leur
"dernre ileitre de compression.
N. B. Les Employos qui ont 6-
t6 r6voqu s sont pris de s'abste
nir.
D. Laidro P'ONS
Co-Diresiter du SNEM
Dr. Volvick R6my JOSEPH
Co-Directeur du SNEIM
Rober I.- BLAIR
Business Manager'du SNEM


Le Chart de la Bamqe
commercdale

La Banque Commerciale d'Hai-
ti et laU.SACO repr6sentant des
fameuses voitures TOYOTA ont
eu une contribution grandiose au
Carnaval 1i C en pt6sentant des
'Chars qui par leur 614gance aus
si bien que par leur originality
et leur beaui.6 artistique furent
particulirement admirables et
ajoutirent la note qu'il fallait
an d6fil6 carnavalesque.
Ces Chars taien; months par
deux charmantes et gracieuses
jeuneas filled Melles Claudine A-
zael et Evelyne Bordes a qui la
Banque Cdmmerclale a d'ailleurs
d(cern6 un prix constituent en
un se6jur, voyager Aller Re-
tour et tIous frais pays a Porto-
Rico.


La Coupe WA rlque
de Football
KARTHOUM (AFP)
: En match, de foot ball conmo-
tant poui la Coupe d'Afrique de
foot ball disvut6 A Karthoum. la
COte d'Ivoa-e a battu I'Eth'opie
par six buts i un.


Centre Medical 27,
Chemin des Dalles
Conference du Mercredi 11 F6-
srier 1970.
tLeas infections urinaires chez
1'enfant en pratique privese par
Ic Docteur Yves Jean Pierre.


nenti Le .doualer Suaneni, e. FOOT BALL
Diagnostic d'um oaise. ldlitilos INTERI NATIONAiL
Universitaires. 115, Rue du Cher MONTEVIDEO (AFP> -
che-MJdl, Paris). On y trove Los Aquipes de foot ball Dyna
ramembl6e. outre I'nsarview el- mo de Zagreb (Yougoalavic) et
le-sm6me et cells qui on'. sulvi, P6narm (Uruguay) ont (ait
lei rtactios iA travers le monde match nul par z6ro A z6ro mar-
el plusieursr tulade d4 fond pu- di asor A I~sue de la premsre
bilfes par des h bolpgiens de elaa partie d'ua tournol quadrangu
so international: P. Delhaye (Ju laire deo foot-ball auquel partici
ridleme et vie chrJ.lenne), G. peront 6galement lee quipes Ifi-
Thila (CollgilalIt6 et Primanut), d6pendientee (Argentine) et Na
Roger Aubert (Lea institution cm nal (Uruguay).
eccldsfatilques sorr-elles critica- -
bles ot rdformsbles?), J. Neo- P nmm i d5a 4O '
mann (Le vmsaniement du sta- dPro --' I!sa
tut des nonces). Enfin, Ih r66d- i CON TLA .POLLUTION
tion d'artidile de Karl Rahner et WASHINGTON (APPT)
Hans Kung (Pom.rait d'un Pa- Dan" us ms.ssage de 15.000
Pe). On yttrouve auo iPlei mt,leP ldent Nixon*, a lnih
pet. On Y tTru au s tea i l so -roisads c ---- Is pal-
vantion du Cardinal Sueaeie au .u.to .o, ciais .,e doInt la en -I
Synode d'Octobre d ler. lutiondet do a et dAe preu en fo
Quant aux dkclarton. du Car msttne dt Con8r7p un rd
dinal au lendelsain deo Is pris. de psraam-io to m e-nt- .
.-siltion des E queo hollftdis ma an. I'evionnemenu f-
sur le e6libat, qui fut si diverse- dan la d.ce.n-u qu comm
mient interprit6e, la astnogra- Cno'L a e. C e....
phle au xte de la radio beIge lr T Programmet le Ch e le
(20 Janvier) permit d'en salulr gradam lignednsson "dcotur
leo. nuances, notamment celles-ei sour FEtWt de 'Unlion le 22-Jan
qul sant fndamntales:e. vier dernier. Mardi, il'l'a miB sur
, (1) Entre Eviquss beiges et la vole des rlalisatlons pratiques
aquene hollandais, dont deuxr a- en proposant 28 projeti de Loi et-
Yaient n ti invites a Ia dermere 14 autres dispositions qui seront.
runian deinformEpaopat beige, .lobjet do singles decrets.
jl, y a eu information, bond pis P L'une des deisions les plus
concert a on. spectaculalres de M. Nixoi concern
-'i(2) Quant au probtlme lui-mn ne automobile, coupasle numiro
me, le CardinaJl Ubclari; avons; constritu 'ne commnsislqn mosphre. Le moteur A eiplo-
aapres de IEpiscopat belga pour sion classique est condamn6 i
1'6tudier... Cette commission, qui mort, avec sursts juaqn'Kla. 1975.
comprend des reprisentants desia D'ici A .5 anm, declare le Pr6si
gnas par les coniells presbyt&- dent de l'IhduBtrie devra pro-
raux, est en reunlon. Trois Eve- duire desa voitureas moteur pro
ques siagerit dans la commissiqp pre. En attendant le lancemnent de
francophone, un dans la cqmmis cette voture rivolutionnaire sur
sion nierlandophone. e Cei diff-., le march, le gouvernement impo
renters commissions vont faire des sera un. ensemble de riglements
propositions. Les conclusions pro trIs s6t-res pour riduire la toxi

po eas seront nicessairement di- cit6 des gaz d'echapemont grace.
vergentes, mais it nest nulle- A la inse an point des carburants
ment nicessaire' qua partotit on plus propres. Ces nouveaux 61&-
choisisse la meme solution. mental s'appliqueraient a partir de
(9) Quant it l'avenir du dialo 1973.
gue sur cette question, il cde- x x
pendra evidemnrent du Saint P4 sEn ce qui concern lea d6
res, concluait le Cardinal Sue- chets industries et les ordusres
nens. Si l'agenda propose en Oc- m6nagores resonsables de la pol
tobre dernier par le cCardinal lution des eaux, le oPrsident pro
Marty, Archevique de Paris... pose la construction, dans toutes
6tait accept, le Synode donne- les -vtles emaricaines, d'usines
rait une possibility de dialogue a nouvelles pour leOr traitement.
l'6chelle mnondiale. Le coft de ce programme dolt e
Abbi Reni LAURENTIN. tre de un milliard de dollars par
an.
Enfin, M. Nixon propose qne
les nouveaux riglemente antI-
SNEM p pollutionn solent appuyis par une
legislation f6dbrale qui exposera
Convocation les contrevenant des aendes
Convocation pouvant aller jusqu'h 10.000 dol
Les Ancins E d lars par jout.
SNEM sont convoqus'A lenr ba Dan dn ndo'Agcl
se le Zone rspctive-o,,a sode ture ,le Pr6sident recommande


I .~~~gPAA9


L'Ecole de Commerce Julien CRAAN


Inaugure le Dimanche let- Mars prochnin un Cours Inteneif de 16re
Annie de Comptabilit6 Amiricaine. La 26me Annie do ce Cours se fera
au choix : d'AoOt 2 D6cembre, 197 ou d'Oethfe 1970 4 Fvyrier 1971.-
Elle offre egalement les Cours : Arithmdutlqse Commerciale (Ap-
plied Business Mathematics), et de Cost Accounting (Prix de revient)
de Mars A Juillet 1970.
Des Cours do Dactylographie -Bilingue commencent toujours au.di-
S/ but dte cheque utois. -

Renseignements et Inscription' toun les-jour'. sauf Samedi et Jours Ferlis I'ECOLE"
DE COMMERCE JULIEN CRAAN, Avenue Chris tophe et Rue 6. "

L--- --waramasses...as-e-wwwwwerswasn^^^;^ *'**!''*


eate Ma asgat i Fouad A. Mwap
et s- a iCitiestals


.0W~~~7Z-'~V.. ~ -~ -


iEu


,-, ---- -- -r --- ------ -- -- -- -------- III~ --- ---~- ----l'--Y-" -l--t -F'--Y --C --- --I--- -----


Im


___


I'lnieditlion graduoleo du I
T. At do certain aurree In
des,
AU IL- D"K JUUml
(bsutaj
ami hu"leu, i'mnautriel c
Louis Nourry Menarrl.
Paume Maranall dipl6m
Brooklyn College oh ile a
son as, A. cum lauded est
reux auteur de trois ro
Brown Girl, Bsroifstoneas,
eh 1969 4t Clap Hand
St .p. public en 162 et Tp
son Plice, the tiniless Pq
1969.
Elle 6ait ici en tW dornis
course d'une .viste au C
tien, ella a faith l connak
de t'lnduatriel Lou* N. J
devenu soni meailler ami h
Paule eat descendue 6 I
4Plaza. Elle passe pluseurs
lei. -
...Le Dr. Carmni Borok e
train .de d6louvrir les bi
et lea chaimes d'HaitS
prim logemsent an course du
end au Grand Hotel Oloffac
en .blologie de J6rusalem
Newluork, elle voyage en
gaie du Dr. John Orton, <
analyst .de New York.
Nous lea avons rencont
comspasi- de I'agronome
Konls, Oh- de Ia SMeaion
quo intrOr6e de I'Etat
en Haiti.
Le D. Carmia' Borek
jeune femme charmante
lui plait en Haiti.

S..M. RBiaardo Hermandez
grand photographer cubain
man eat arriV tla semnaie d
avec le jenue journalist
tographe Gilberto de la C
SMiami Herald.
Nous avions rencontr6 G
de la,.Cruz en commpgnib
ne Pierre MaximUeniln,
Consul G4Cnral d'Haitis A
M. Eugene Maximillen.
fait une _ari tde reportage
Carnaval 1970 qui fut un
sueesa.
L es photographers
tront dans do nombreu
saux de Miami M. Reinar
masldez Tapia 4Ip sete ts
chamie des journaux cuba
bes en Florida,,y comprise
et Show. la journal des A
Ce martin Glberto a. rearis
pour Miami et quelques i
plus tard Reinardo a randt
au Directeur Gvntral Ad;
l'Office National du To
et de la Propagande. M.
Theodore.
xxX
...Nouh avon revu avec
note charmante amie No
jean, ar-rive mardi sosir.
tait mercredi an Bond Poi
le dynamique induutriel Je
Mind et sa raviesanto fern
tins et la nire de cette di
NOS VISITEURS
...Ce martin, par le FR]
CO C sont arrsiv-6t
Prince quatre viteurs
tins Mdlio Maria Alecia H
cat et MM. Carlos Alberto
no et Carlos Augesto A
lnmercants.
Maria Alicia et ErnestoA
Solarl viennent de so mar
Ila sont de Buenos Air
Ile ont, 'aussitt april
dbariqu6 du Frederico C,
viaite au Directeur Genm
joint de l'Office National
risme et de la Propagan
Ramaeli Thodore A qut ile
reconsandis Par M. Geor
lonmon.
Ila onut kt resus d'abor
office par M. Delatour et
par le Publ:c Itelations
de cet office. M. Aubel
ceur. avait de presenter
hommages a M. Thiodore
In ont Aljeine au Rood
Restaurant avec M. AubeL
coeur, sa fenme et d'aut
vitls du ,4'nblic RAelatOn
cer de l'ONTP.
Ils repartent cet apres mi
6 heures.
...Miles Arlene Demnir
Diane Asmanis on, pris lo
au course du week-end au"
HOtel Oloffson. Elles sol
New York.
Arlene Demirgin est cP
trick Social worker5 et Dia
manis est selor..


~C~EE3~'iMs~eZli~B~I~ILk+~~i~~-~--- YYr


L- Sorb o- (IMcw a &m' B e
au. Jue w .des -
~rnom hMe reB. p a 5W101
D D vm .VM Ia emI a pa. o ateMe,-
..-JD t bo- ? -Eg tout ci, sl y
a avi& ecosr des Bourbons, c'est
xrtaIawemeut ei e, u iro qu'ils
auralent mims Val I qael un
S Iassage d'un e'tcle qua j'al lu
LantSt daus mIenumeaa d'au-
capots jourd'hui d'lder. Pom~aoi tel
quel 7 Pour la scutle raison que
a6e de Jo n'ai pas.envie de me reuser
a pri [Lt tite posr refoadre tIe txte de
t1'seu Mme Edith Ley. Allony :
mans; cQuators. 6talt le, chffre Ifa-
paru tldlque des Bourbons. Henri IV
s and a'appelaft Henn de Bourbon at
i Clio 2f y a quatorse ottres damn son
woplei, ulum. 11 naqult quatorse satls,
qeatozte -ladee,-tquatorse ans
er. Aun apr I la, nautth de J ias-Clrlit.
*-uali G3enJor de nallsance 4tat IA 14
.ssance dlcqmln n1 remporta la victolre
Isnard 'Ivrry, 1- 14 mar* et ,mournt Ie
aitien. 14 mal, aprhs avoir 'vcu qUatre
'HOtel fola quatorze ans, qu&are folks qun
moist tore Jouras t- quatorn- temainee
Sn fnm e i6tal nte un 14 mal.
Quatre- flsa quatore arne aBvnt
est en I'assasitnat de HetnrF IV par Ra
eaut4o valllac, enrd 'I promulgualt an
Ell a edit g u ordonnait Pl'&2rglisement
1 w* lea ri e d esYirrinntrle, Cell,
on. Dr. ineme oh tiftassasagn6 Henrl IV.
oempa ]14 Tnss.iT peniiwws "Jh 1pop0-
Psycho o.e le nom d'Henrl, fut uaIsl u-
cr6 te 14 mda. Louis EXiI, fill de
tre ef Henri IV, avalt rgalement qua.
Mothe torze letter IOd3 on nOm (Lous
tochni Irezlmnie). II tint les Etats gtns
d'lsrael ranx en 1$1, k qusatOre ians, et
mourut It 14 mat 1643"; lens chif-
est una res sitl compdcaeIit Cf.nompre
L. Tout d6nnent un total de 14.
Pour Louis XIV, 'addition des
chtffres de la date de son avine
Tapi, :nent, 1643, de l& date doe '
Si Mia nmort, 1715, des deux chiffres de
irMnir. son age, 77 ans, donnent le chief
pho fre 14.
sruz do Louis XV mourut en 1774;
Louis XVI convoque les Etata-
;ilberto gdndraux, la quatorszrme .annee
dp jeu de son r6gne; la restauration des
file du Bourbons eut lieu en 1814, Pad-
Miami. diUton des chiffres de cette date
Its ont done 14. .
5 s-r le Et aloras Vous ne croyezpass
grand que a vaut le coup de risquer
r quelquea gourdes lt-dessus ? Au
parai cun rapport, me direz-vous. Mais
x jour st, voyons, il y en a un, et des
do Hap plus Cloquents, s'il vous platf.
outp la Figurez-vous que le Dr trois
iins po itoites, eminent dentitte, oniro-
Patria man'ieri infaillible, vient de pro
artistes clamer sous mon petit nez nar-
ilavio quois : cTout le monde sait que
ntants j'ai Ia tAte claire ronme e d leau
a viAite de source. Eh bien, j'ai r v cet
joint do Le nuit que je me trouvais k Pa-
oursmin ris et que je viBitais le Palsis -
Ramah Bourbon. Or, palais done 53,
35.- Mol, je n'ai rien dit, et.
je me suis content de rire dana
plaisar ma bare. (Fanon de parler. bien
ume D3- ontendu : je p me ruis eouip In
Elle &- borbiche imm6diatement apr-i4
nt .avc avoir lut Absalon 69, 70, encore
on Ack ces numerous, I'article dr cette fa
me Bet uobche antipileusc qui a norn Co-
ernire, itie. A props, que devenez-vous,
chare amie I Pourquoi noudn fal-
tea-vous tent languir ? Allez-
iDERI wvsa blenltt 'r6in6tgrer ce coi
Port-au- hebdomdauire qui a touijouTs its
ar oan marqut au coin de l'humousr ct
oc, avo doe I bonne hurmesur).
Uzquia Aitna que je le disais, ie n'ai
kcampo rien dit et je me sul content
de rirere ous cape, car mot. e
Alrtesio .ais quoe Bourbono done 14 et
ier. rien qu e 14. Qua ites-vous de
X". ta, Monsieur Ie dentite ?
a avolr Pour finir, unc nouvelle sense
Srendu tionnoelle pour ceux qui n'arri-
ral Ad vset pas k (hver & nosrc g:
du Totu nal1moeintt 'bieif httni5 1
ade. M. Am d'aprladre I'aO Yrt." ,51_
ont ltd .iJm. MA Port .u Pr n, d'ess
rges Sa aLabllssernmnt dont la reason so-
ciale sera : La cpLvcrne dc Tro-
d a cet nhoniesa. Ceux qui voudront r&-
enattsuite v'er, s'y li reront, aus la dire<-
Officer tion de moniteurs, i des nrati-
tin Joli ques consistent qn recitation de
r leur formulas ncaptatoiies it en ins,
e* piration d e vapeurs speciala.es Le
d PVan "istSra dmn d reva rieAtm- "
I .oli temnule du rves']eun. avec u
01.. PYJII P4 ,h",i- n'u( e'. e nc
'dollars. Mots, .Je irouve ca proh
tdi fers bitifr. Pe 59 u0 7
Le june Lealie Voltaire, fils
rgin' et' t. eC- Mme Michel Ange Voltai
ogeaent oas. rentr mardi soir du Mexiqu
-Grand Leslie qu etudie 'arehilec]
nt de re depuis di huWi moes a i Ur
versiti Autonome de Mexico.f
Psychia maintenant sa detxieie o finn
ne As- II a Ms grandes v"anees I
Coun- iR est venu les passer avwc scs p
rents et amis. '


(1) L'Eglise comine ,mission
dans le sqonde; '
(2) L'Eglhie come service
pour le monde; i
(8) L'Eglise et I'unit6.
C'est la premiere fois qu'un
EvAque catholique eu. Invited A
s'adreser A une Asse'mble d'E-
vgques appartenant h u9e autre
Eglise que las aienne et cela cons-
titue un 6vcnement 1ecumnnique
qui efit A-l Impentable il y, a quel
ques anboes encore.
Entre-temps ,Josg de Brouc-
ker, qui avait djih public la re-
teutissante interview du Cardi-
nal en Mai dernier, vient de pu-
blier un recueil sur o e: ivrne.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs