Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06663
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 7, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06663
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





*.._ .. m M i i,.f 1.








0 .. I 't M 4 t --- DI V *


N0o1eh ii" .. SAKED! 7 ST W5A 0... 'tMIRitR 1070
r 1". .


La i int

1A'3i APPF) -
La multiplication dso raids 6.
KAilens eat airmlleas au course
,i., Jf .t.U w..t~ id f.
:grgrtt -un .Biai1 tout effort
pour r6dulre la tension au FPrt-
che Orient. M. Pompidou. dam*
sa r6ponsc & M. kossygune a
noulignt qu'll convenalt d'6viter
touted muaz nfuscaptiblq d'ac-
croitro 0 a kls ara
bea et lea hira aeno devalent res-
pecter e ceIez-le-feu, qu'A cott
fin do nouveaux obetatenrs de
l'ONU devaignt 4tre envoyb *at
qua lea quatre Puissances de-
valent so mnttre d'accord sur des
propositions. c6mmunes afin de
poumtitre & M. Jarring, Midia-
reur de 'ONU, de reprendra miislon de rapprochement entire
lee parties adeerees.
Le journal moscovte du 'noir
Ia slrv stiaN d qsp ian lrIsa deB
qboerartts, "fdi-e& dudee aei
oxpriuobes par ls Premier Sovi6-
t ique dans son Maessag, saffiMe
qu'larael o tent en ,oqutAlbrev
nur Ie board d une grand pguerre
et qu'll eat imp6ratif pour lea
quatre Grands de prendre des
inimurea pour mettre fin & Peacea
lade des actioop armies d'fsrael
centre la R. ,A. U.
JLas reprmentanta ties qutltr-
Grands qui, justaonent, dolva nt
se rencontrer e jeudi, semblent,
selon les indicetionq recueilliea
dans lea milieux diplomnatiqune
de 1'ONU, vouloir donner la prior
rit6 non 'pas la recherche de
formulas de paix main aux menu
Tea de nature & provOquer un
apaisement du conflict par une

Si Iron n tuve e'n epr6'en
ce d'un dbnominateur commeun,
il n'en est pas doe mime on ce
quai cohceme r le livraiosa d'ar-
Mues aux belligArants. Comntriroe-
ment rur Etats-UDaol, i a Gran-
de-Bretagne, PURSBS at la Fran
ce n'ont pas ivoqu6 a'iventualit


Remise de Lettres
de Crsance
Le Nouvel Ambassadeur d"Es-
1.agno~E.S.Wsaiao i.see E Bryz
a ete retu hier nprt- nud,, en au-
dience lennelle par le President
at Vie de la Rtpuoliquc, Dr Fran
cuin Duvalier it qui i a remie sos
Lettres de Cr6ance.
Egalemenvt et peu avant, S.
F. Jacques Groothaert preantait
au President Duvalier lea Lettres
'aui 1'uccriiditent come Ambas-
.,dpur du Royaump de Belgique
(n Haiti.
',s 2 prrreonntahLtg diplomatiquea
>nt rA, Lour h ltonu. rcuuees aver
:L co6rumullal protocolaire d'usagv
A ler i. rrmfe ot a lear d6prt.,
dlles 6taient nalu-es par un ha-
taillon i( ai Garde Preildentiel-
lc et par la Musique du Pala.i.
le. President Duvalier, 'adree-
ont t l'Arnbasnadeur d'Eepagne
n ioulin6 eI rnoractere particualer
desa lieos qu unis6ent ce pays et
11aiti, l iinllituddedes probl-
anies orlo-polltlqiue confront6a et
r-esolui navec bonheur par ie gIrn
a.lisbime Francisco France,. I n'a
mns manqu6 d'avoir un mot ai-
Inble pour le Marquis De
Btlhueno qui a laiss6 dans notre
pyH lto meiileur souvenir.
A lI'Amposandeur de Bhelgiqlu.
IV IP AdlNO ,DA1 l .eri a ac souhBi
uns fructuCusc mission pour he
rnforreemoiet des liens d'EfmitIl
entre la Belgique,;f t Haiti.
A ceo deux dletlnbu6B diploma
teI, uoun Souhattons une tris frue
tuecuse miiesfou.


D part de-
I'AmbassadeUr


*t Nous asieibSiiil Aenosreo r&-
oll.stioe I.nvte de PC du KRe-
Jrmesnnt, de d a Bpla pl e
rour du n ilatm, Sa: 1Jorge
.orale quququitte notre pays le
tundi 5 du courant. .
S II a 46 recu hier au PNlai
"jar tle President Duvalier
t Dane une lettre qu'il noun a
,idrTessce. I'Ambassadeur Jorge
'orMl" nous informs jAu'll e
r-end i Panama ot il eat appell
k di ionrCtti0 ili 61ies ft itpor-
tante. "
1I a eiprim6 des remerciamenti
7l notre journal pour 'a collUabo
tratiOn de *tUstlea instants qua
iot lui avone oujours appor
ots, c qui. on son avio rlat.e fl
,dhlamnent La 'symOpathie de I1
;ysref. Hallienne &tl'esdrOlt di
ija REpabllque.de Panama.
S 'Tout en dlplorant le depart di
'dt.e amI l'Ambaeadeur Mora
es', nous nous r6jouisaons ave
Vul de l'opportunit6 qui lul seri
1tonjJours 0eerte de travaaler a
%-esaerremett des liens de frate
'elle 'mnlttl6 entire son pays ave
Ilesa autree at pIUa pAiCeulitr
arent 4 ntb- qu'll emporte a!
fectueeeament dang son sour.
Xaseur dus uccSe. cOittinS


ernationale

d'ul atclrd dur Is ImlLailuIJ la
fquselturse do etetril do fttTr-
r UIe proposition francaise d'u-
na' rlt6ration does ordrea do ose-
Boe-le-fou apparait common un
srdro du Jour plausible pour le.
p hcaines consultatlons nuadrl-
p a t es x x "

UN SENATEUR AMERICAIN
SOUHAITE QUE M.
POMPIDOU NE SE RENDER
PAS A NEW YORK
WASHINGTON (AFP) -
Le s6nateur Charles Gbodall
(r6publicain), do l'Etat de New
York a demand vendredi aUg ou
vernement am6ricain d'Itclure
la ville de New York de 1'itin4-
raire du voyage que le.Pr6sident
Georges Pompidou dolt fair asxt
Etata Uni I lab fin du moie.
Dans une Jlettre adresso s au
Secr6tairs d'Etat' Williann Ro-
gers M.. Goodell estime que la
visited privue du Pr6sident fran-
cais A New- York entrainerait
des manifestations de protesta-
ion centre la politique pro-alabe
de la Frances.

Pfraterle a,, ime :
UN MORT ET TROIS
BLESSE
SANTIAGO DU CHILI (AFP)
Deuxr tudiants onl ten drl6
datourner s ur Cuba hier soir "une
Caravelle des lines chiliennes en
tre Puota Aranas et Santiago a-
vec 71 personnel A bord.
A 'atterissage i Santiago les
pirates invitirent lea femmes et
les enfants a descendre; h ce mo
ment IA, ils parent itre maitris-s
par la police side d'inspecteurs.
Un des malfaiteurs a tt6 tu6.
L'H6tesse de Fair et deux poli-
ciers ont 6te bless6s.


du Congress da P.C.F.
Les Travaux
NANTERRE (APP) -
- Les travaux du 19me Congr6s
du P. C. F. ont reprise ce matin
au Palais des Sports de Nanter
Preside par M. Roland FPava-
"tb. Secrta're- Gcn6ral -des' -jeo-
noEses coam'unistes, cotte stance
matinale oat consaer6e It a a sui-
te de la discussion eur le project
de thaesea expoes hier par M.
Etienne Fajo.
M. Pierre Juquin, ancien d6-
putb de de sonne, s'est Isvrfi k
une s6v-re critique do la politi-
que gouvernementale en matiure
d'6ducation.

11 a signal que le part corn
muniste 6tait la seule organisa-
tion politique i presenter un pro
jet coherent de r6.formes.
La loi d'orientation de M. Ed-
gar Faure, a-t-il dit, n'apporte
aucune solution pour une authen
tique democratisation de l'Uni-
versiti ainsi, anr 1.000 jeunes
issue de 'milieux da cadres sup6
rieurs et de professions libira-
les, 570 sont en Facult6, tandis
uuc pour 1.000 enfantp Id'ou-
vriers 34 asulement tuvent sat-
e6der ia cot enseignement.


Sat elite S iu Bi a de


aaniti-,aatdeUits prsonmalits Francaises


WASHINGTON (AFP) -
L'Union Sovi6tique auralt ex.
p&rlmeud evec saure-a deux sa.
Iellltes a ati-qatalltes an Ociobre
1968, dtlareton vendredi dana
lea milieuxi utoris6s am6ricains,
quae I'otne a'alsrms. pas daoet-
to exporlnree ,
Lea deux engine spautaux so-
vitliques destructeurs de satolli-
tea 6taient lea ComAos 249 et
262, respectivement lanc6s laI
mi-Octobre et aj d6but da No.
vembre 1968. Ile aursient eu
pour cible fictive Is Cormos 248
lanci quelques joursn auparavant.
Les deuxa engine spatiaux au-
raient effectu6 on, rendes vous
avec sle Comos-24. Pea' apra
ils seo sernient alolgrnei de cet
objectif volontairement. Buis, sans
doute aousa 'effet 'tne charge
explosive t6lco'mmandoe qu'auto-
matique, ils ont. ol 'on 6eclats.
Le Centre Spatial de Goddard
precise que ciacun se strait di-
sagr6g6 en soixAnte dix mor-
ceaux environ.
On precise ds sources autori-
o6es que, cQuprairoment A -deo


Le Celonel Efleg et
amsnialstie g hralrle
LAGOS (AFP) .
11 r6gne dans les milieu mill
taires et eils nigelriasna an sen
timeht tria net de m6contente-
ment at de sourde apprihention
A l'gard de ce que pourrait de-
venir -l'amnistie .g6a6rale. promi-
se par le dChef'd I'Etat Nigtan,
le -Geniral YAKUBU GOWON,
affirms le Colonel Pttip Zf-
fiong, qui avait prieant6 las-a r l
tion du r6dutt secessionniate Bia
frais, apris le depart du g6n6ral
OeTukwu.
Dans une interview publtie au
jourd'hui par uni Journjal' Gom o
nementat de I'Etat adu N rd, aew
Nigeran len Colonel Effiong, an
cien adai anr du Biafra,
declare : la qmeiloa 4qu chacun
se poaoe-tt-de-savwl- yr-mt iM
sign e cmme oeme e t qa- de-
vra e.ra puni pour rebeltiUon t
pour lee souffrances nd.rdes
par des Nigirians enoceents, Se
Ion le Colonel le sentiment des
milieu militaires eat que, si Pam
nisiie du Chef doe 'Ejt s'tend
aux auteurs dn cou d'Etat de
1966 et aux Chefa. qui
ont soutenua le Leader Biafrais
Ojukwu, 11 faudra se deman-
der pourquol des nIgirians ont
donn6 leur -ie pour 6craser la
rebellion.
Aujourd'hui, noua sommes as
sis ensemble, nous mangoons, none
vivons ensemble comme des amnj
eat des frres avec neose collgues de
t'Armsi Fidirale que nous corn
battens 11 y a encore q elques
semaines, pounsuit le ColIMl Ef
fiong. II deorait y avoir un dialo
gue en aue d'ane reconciliation
quai permette aux soldats rebel-
lea do ae sentir librle avec lee au
tree nig6rians.


nouvalles do so-rc a EDMOND M
le Uosnonff li aj ai l "1t' ..
ar leea daux s eu se items.
L'engin 248, pesel! dens n-ts
crprlence, ma rvl d'obj dwt i.
249 et 262 quel Atint, ftcl
v6ritables anti-seatellltes.
Le Co rmos-248, power sc part, -
ea ton jours sur orbit, mal
I'kat doe meac Inerts, webalts
ril on Audlque eapparesllag e1
portent syant acs6 d0e to ietord
neor depet s mlva longtp .
La Ps-edletd Joh'iwt eahit a!P
firnA6. II a quelqes afllass
que leaositats Ulis talent on e
msurer de lancer den sondes an-
ta-ecote-ltte. Ca_,e..k-Um ae'a .
rayon d'ationW t '" (
aireon 240o dait'.a delea qve
mnilitaires a thrlalpai ont la con-
vietion que lee Etati Unis pou'r-
ralent..alre do reaplde pfogrbs,' -
it le fa ait, on matibre d'intr M. Edmond Micheletr Miristre
Section d satellites. d'Etat charge de la Fonetiora,pu
blique, est n6 I 8 Octobre 1899
i 3. r CA Paris. It a 6pous6 Melle Marie
E G aialle'et 11 eat pc re de 7 enfants.
LEi lGOUV EMENT It faith ass 6tudes secondaireb
BOLIVIEN RBCONSIDERAIT an collg de l'Immaculie Concep
LE CAB DE RGBIS DEBRAY tion A .-Pau.
CARACAS (AFP)i ----. K. l: .
Leo goavsrnentoutbolivif-tantu- Engag volontqiro f dix huit
diera L onmenmnto a$ o eans en 1917, il faot rartie de l'Ac
Regia Debray les angrand esa. tien franvaiate; il l.abandonne it
anrt do onupr 6herton, le dcari" sa afite de Jacques Maritein
vendredi M .Joso Ortiz Merado pour mititer dans leo mouvements
Minisetrea do 'Econpml d'aetion cetholique. Eg 1922, il
11 axietec ntullement an cli- '1 st president de In Jeunesse cas-
mat pIropice pour reconsidrer .thuliwue ala B. m, puin, on 1925,.
cello. afeatro avea un Agraonde I deo I Correze toU it fond e un fo-
at.tont'io. p ajOutA le :A .ni .' ,I yes-
quat ,eeraguv1 _Caracas. pur, I na se fixe is Bruve oft it cs-e
assiest & la ruenion de. I t u. ause agence commercial en 1926.
mission Interambricaine Econo-) 11 y lance en 1932 leos Equipes
nmique A'SeeShle. scales t puts contribute h la tcrsa


PUBRIQUoElkUi TIFEATRE

LE FESTIVAL DU RIRE

par Jacques Large


Si le propre d'une comnidie est gorge, parce que en ce qui nous
de fire rire, I& meilleure -cont- -concetne, il y a des mois, et des
die ne srait-elle .pa lea-a li I i.et desnmols, qupe cela, ne
fai ritre lte pIns C'eat lA one nous itait pas arriv-.-
proposition fort dAtendable, et Et que ceat vraiment le seul
uae A liquelle noaus derions srieu r ire qui a.paise, le. oeul rire qui
silnent tents de eiois rallier a- cit un oefet thirapeutique, qui ex
press la eisanc, du Festival du R. 'pulse lehurnmeun-peceAntes, acti
re qui a clstur- hier soir la Is' "ve la circulation sanguine, net-
s,-.n theAtrIe ,.- d I C.'mag'nie toie les vapeurs du cerveau, di-
Jean Gosselin. ilateat la ae, drain le foie.. t
-One expression ainuasee ... un "ooge-.s- ncoer.
certain eonrire ... un rire desert Alore yia Corte.tne r Vive
... voils ls expressions de la joie I-.eydeOpq Vie ia i eon6ue, uJ
,ont ne ns d6feodeit jamais lea oait eratioenf" rire I VIve la.joie!
gens distingu6es, ou si vous pr6- Et vive ce rire dont nous aeons
fbrez, qu'ils avouent volontiers. a7i avesc Les Bourlingrinma et
Main to on rs-a rice, o ri -Mais n'te promn6ne done pas tou
Mai bon grot rire, le rir e nue. Nous .n'aurions garde
gras, le rire qui vous secoue lea d'oublier lAzote et notre cher
tripes, ii semble bien quil y res Obaldia, main ceci c'est uin autre
te attache une sorte u dLpprobe, ou raire, le re daprs lea canmps de
tout a.u moains de condescendance -concentration, d'apr6i la bombed
m6prjsante, sous le pritexte fanlla etomique, le rire traumatise, Ic
cleux que vraiment co'est trop rire qui so souvient.


Trop facile ? Alors nous en-
vions, et nous envious sincere-
ment les gene pour lesquels il
Est trop facile de rire it pleine


LES SPORTS

Racing Aigle Noir (0-0)

On atteudait mien
'par Yves J ise4rt


eNous nous attendious it un A
festival offensif; nous 6tions ve-
nus, avant tout, pour voir d4
bute:. VoUaU comprenez tr6i bleo
notre deception, pulsque nous t
dpns ci Jaiseis sur" notre faimr.;
Alisa a'exprimhit an specta-
tour A la sortie du stade; cette
r6fledibne reflote, 'eni g6n6ral, loP-
pinion des 15.000 personnel qui
se sont d6plaees pour assisted
au derby de la season entire s 1s
2 meilleures 6quipes ihaitienneP
du moment; ,
De trsa tAt, il commencaient
it envahir les grading; Certable
taleftt habill6a aux coulcura de
leur club; d'autres boandissuiea(t
de petits fanions; on sentait q
ce public ne demandait qu'A I
brer..Jusqu'a la derni6re minute ;
Ils espiraient ce petit but qui au
vait change t'allure du match:
Malheureusenent, ce but .e vist
japmais; les dden'es ayant tod4-
jcurs le pas our les attaqueE it
le 'hommies du milieu se neutral
oisant compbtement sans le.rorld
centrilal.
On so serait cru-en Italic, oil
Ion as pr6occupo avanrt tot de
d6fendre. Le n d'attaque eat ae
mouvemeut, qui east dons la Istra-
Ition du football haitlin et q ui
reussit sl blen a la tslection an-
onatle-: t it ineistalat. On eapt-
ralt un football romantique, colo
e6, ima6 oil lea belles. acLous at
ile ehvolbes auralent unlhounsia-
.n6 le public, 'friland de bon spqc


,acle on a vU un natch dasn-
gagemenLt ofu l'on oe as meagena
pa. Leas passes h l'advermaire ne
se comptaient pa het lea longuea
ballets aeriennes en direction d'at
iaquanta trop esseules reprsten-
lsient deo proies facilee p,)ur de-
airibres, athl4tiques au jeu de
Ltte magnifique.
(jUE S'EST-IL PASSE
AU JUST ?
SLa partie d6buta &vec. un Ra-
ring exprimant ouvirtement -es -
*disirs de dominer, sinoi d'6pfiser
sqn adversaire. Les champions at
tailualent a rip6tition, mais leurs
zttaques d6eordomnneea et mal Ins
. almee ne fatsafent que tomber
ldans les pieges que leur tendait
une defense adverse bin articu-
lie amtour de Ducoste.
L'Aigle Noir ade report peu A
.eu grace an travail d'ArgIlun et
t'Alexis; son attaqua commenna
fti.sortir de sa timidity; la 4ifensa.
du Racing 1n'eut, pourfifta pasI -
forccr see talents pour stopped
Sdies joueurs qui, viritablement,
oe se connalsaslentl plus.
A la 19e mhiute, le Raclng ia-
mors upe tras belle combininalson
-"i lsaqelle particlpa touted 1'atta
que. Domingue. Gay, Roger et
anfin Barthelmy iouchhrent, tomr
I tour le ballon. Mais Ducoste,
amnipr6sent, arrita net Barthel-
n.y dans son bban.
SA ls minute "uivant. Jfr6mie
d'une magnifique reprise rde vo


16e sour corner faillit' donner Pn-
vantage A' 1'Aigle Noir
D'une maniite ginfrrle, chacu
ne des 2 qauipes n eut qu'une seu
le occasion s6rieuse de scorer en
lire ini-terupa Celle de I'Aigle
Noir survint ait la suite d'ui l6.
lescupage entire les 2 arri6res cen
traux du Racing; le tire de Schu
hert, trop crolst, n'amena ria-l.
/ Pour le "Racing, an magnifiq4t.
heading de Guy. co.as6cutif h uan
coup de pied de soir, ful dtou ir
14 miraculeuseinent par Chauilel,
Si la second mi-temps fur aus'
si 6quillbr-e qoue la len t ite no
li- ra nembla pas pout .. uateaI8
es d6feanseurs dcida&c n pa"'
fair de cadelux, empliyfrcr t
tous les moyens pours rr6-Q"sr
:eqrs adverpafres directs. Lies
qulpques rareoa catons dr eetti. p6
riode eurent pour cadrt Is milieu.
du terrain, car on ne s'usei-nuraft
plas au coeur deaa tranchl6es qUe
c.nstitualeMo lea 2 1igrnrsa I ii eLa
%es- Guy, jusque-IA sserz kt.rsl
eO mit alors in evidence par uHi
r-'-e- de tourblllonb, aves a Isp
autte qtoutea Ung t(6 'de joueurm.
Malhouteusteienit, 11' choua ta-uj
jours our Ducobte ou Coknlmr. e4
cellents.
.Les 2 chpagenments oper6s n
sain des 2 hqulps ne produisironr4
aucun r6sulhat. d
En effect, & la 75e minute, Da-
to Th6ard. t'olseau mizralrur,
(Suite page 4 col. 7)


C'est la Compagnie Jean Gosse
n au grand complete qui a don-
6 le meilleur d'elle-m6me dana
e Festival du Rire. Bravo Made-
aine Ganne et Jean Cofttell. Bra
o Serge Lannes, Roger Muni,
ean Gosselin et JeAn Francois
eller. Bravo A Claudaib Delvaux
t bravo h la gentille Michile
Wendelovici.
Court noua voUlons cette chro
ique, mais combienogrande, nous
oulonB. que vous le nsehlez. a
td le plaisir que noune avons -
rouv6 A pusser ces eobr6es avec
su-. C'est avec un grand regret
ue nous voyons apjprtcher le mo
nent ou vous allez nous quitter.
Mais come .ce i'gret serait
ncore plus grand, si nous ne sa
ions pas, si nousa' n'ay-ons pas
i certitudL qu- I'annia i rochai-
ae, vous erez uneu ole de plum
idle au rei-ndez-cose ct que vo.
re presence en waee sure une
ois de plus le maiique pouvoir
e nous imouvoir oU.-de nus ren
Ire howeur. eu


1948 1945i, Paris, Editions du
Seuil, 1955.
Saontre- la guerre civileo, Pa-
ris, Pion, 1957.
oentures, Paris Fayard 1962.
11 a reu Xe psrix litt6raire de
la R6sistance en 1959 et en 1960.
le prix littdraire franco belge
de na Libertb.


Ai 1DFSJ0U RS


[ICHE ET


I


i
r


n


I


li
n'
Ie
le
J.
Z
at

n



It

e



t


Carnuvai enchtauteur Jr I'Arri. et d'amour: ce qui port r6
)e Pays,Carnaval sympathique de p4ter encore une foia orgueillou
-noe geals pouasin jaunMe et ro- sement que oCe coin de Terre e a
seB. verts bleus et a-Quon de nos te seul o l'Haitien se sent relle
'jiardins d'Enfant, a vsral ori meat Mtltre, Souverain et Libr&-
.ginasl de nos 6eoliers, OC naval eMardI-Gras ou pas pen on ce-
,comnque do we chars Etudlants, moune ou yb -
Garnaval d'faiten- un mot fal C'est la chanson lyriqub du Tr
ade jole dllrante, de sublimne gale ronr, mtlodie fraternelle, oirle
't0, d'hrresse nourrie *a soutenue des livres innoecptes at sympa-
-par la flamme ardente et conder thiknes du petit haitien qui veut
-.de du plus pur Duvall6risme ink aussi dire son mot en face des
_s-al, aenu tpar la conltote lop. garous effyants, des
at Oet-nU t .rdeur r ilfloale, Zombis impremonzania, des jam
,nagHlfli et signifti par un tan 'bes de bols 6tonnants. des Lae
4ibtesprit de conflmnce, d'Ind6 Mayotten mypateleux et des
e pndeance et 'dt'lUbrt .aeeau dans boeufat apageurs...
rl'expre'sson d'ascueil-et de part eMadi Gres, ou pas peur ou Cn
.lpatien au grand Je e mihnIoabl mouiae ou y6>.
d cetes faoire natiomlle, dana des n p
"gestes empreints do devouemenL tVoir suite page 2o


ltre du-Tourisme du
. Gabriel lIoublter.
f


Qtuabr,


ion, avee Franclsque Gay, des LE 3INJS "RE DU TO ,'ISME nu
INouveltes 6qulpeae frshirnqse- ltW QUEBEC M. GABRIEL M
NEF) en .1938. LOUBIER ARBRVERA
La J re.survient; die 19n f iEMAIN MATIZ' .
I participe A l toute premiere La nouveller a'et '' d6einlave
-reestance mntclpolaine, adhere ment confhetim M.tGahbriel Lou Is
nu mouvement'cflbettsmpus ai- bler, Ministre du Tourisme (Chas A
de A Ia fusion des mouvements so et Piche) arrivera & Port-au p
CCombate et gional de cCombate, puls ensuete In Caravelle d'Ali France venant
ae MUR. if eat arrst- par la Gee de Polnte-i-Pltre.via San Juan. el
tapo en .tvrier 1948. Emprison II era uccompagni do ae Be g
nte I Fresmeo, paue d6portn i Da cr6itaire, M. Clandiae Ltrrik at fi
cbau, II y repraiente lea Fran- du journalists Jean-Peg6.
cais au sein du Comit iclandes- Le Ministre Gabriel Loubier ci
tin. sera l'H6te d'honne r du Gouver t
inement du Prssident A Vie do Ila sI'
De retour en Fo.nte, i. r BEpublique, Dr. Francois DUVA
nembre do i'Asseeiblee consult LIER et plus pr6lee6ment de VOf p
tive provisolre aetdes Aasemblier. fice National du Tourisme et do .n
Laotiattuates 1944 1945. tla 'Propagande. .
Son acti.'it6 se d6veloppe ausa Sn voyage en Hait a 6 taT--
dana Iaprease; il praslde le con- range par notre AmbsMedaif (
seil d'administtation du journal OItawa, M. Phflippe Oat ae.
tLe Courrier La Liberti, de Cette &minents personnal6 du
Limoges, puls dirige cBrive Inftr government de la PItvince do
nation. Quebec proflte de '6pbq9w do
Elt D6puta de la Corrige en darnaval pour vtnir Intensifier
1945, il lo rests jusqu'en 1951. les relatlans caoado-hatlennes
En 1952. i t o pr6aente aux 6lec dans le tlomaine touristique
lions du Consell die la. R6publi Pour Nemeno qonl auivent le
cue, il rest-e S6nteur (Trpubli- mouvemanLt. touristlque haetien.
Lain social) de 1962 .1958, puis citte vislte offtctelle dn Minlstra
UiNE i artir de158. D'octobre du Tourilme du Qu6bec an Hal-
1957 A Juian 19,5. il.eat vice ti vient ancouragr,; ent6riner lea
pxrdent du Cola seil do Ia-rR6pu- dispoaltiones blesmaes des cana-
blique en meieme tamp que pre- diens franila pour l'Ile du So.
sldent du Comitn national des r6 lel let da Sourtre car iepuis quel
"publicains oeiauxn. Candidate quas temps le nImbra de cana
aux elections 6lgiplGtivese de mars diena frangais visitant Haiti va
1967, M. Micheleat.e6t lu dans le grnduant, dpassant mime cer
Finistire. tanis 'mol de l'ann6e leo nombre
des touriotes amriseins .6tant
s. DI la constitution du gouver- moins accesbesils a certain propa
nerment da Gineral De PGaulle, en gande malvEillants .t plus ports
novembre- 1945, c Edmond. Miche- vert la deconisteo de ntao sites
let est-ministre des Armees; dans merveilteux de aoa monuments
les gou-ernemento suivants de historiques grandloses et de no-
M. Gum (janvi juin tre culture franchise ayant la rme
1946) et de/ M.-Bidaelt. (juin me source quoe Ia ler.
1946 novemhbre 1946), M. Mi- Deputi qualques ann6es Hal-
chelet conserve -ces fonctiqns. ,i eat considhre par les cana-
En Juin 1958, le Genis-l De dlienso fran ;at qi voyagent non
Gaulle. alors ehargi de former e e it I e m a n t comm e l'I-
gouvernesnt, lui cenfle la res- le- du Soleil et du Sourire,
ponsabil.idu ministire des An- nmad eineoreo celae des de-
ciens codflattants et Victimes de P'nesn des afflmitS cultureUes
paerre. inistre du Toursme duQut
Le 9 Janevier, 1969..dana. le ca- oat n Pairti ta4 otn Nationa
bnnet de- : ma est ttol-bis- il- s ao"n 'Qntebec. Ui"t un m ient
noimm minister deo -la JuStice, tries solid dqe part. qui, ipre la
garden des Sea;uX. II occupe cette rta du .Premir Minrstre Daniel
function dcans Ia penoe difficilue Johnson eat ptise sns ola ditrec
de la guerred'Algirie. -. tion do -M. Jan-Jacqueo Bertrand
En f6vraier 1932, il est choiai e an mesaa
oar le president de I'Assenboler s on onccesse d
National poilr siger au Con I M. Gabriel Loeubit eat O ea. -
scil .,'onsti-ntionnl pendant. 1932. rfllai .arocatl. 11 a fait
ans. -. aes @4d'a tso Drolit & 'Univer-'
Le 8 avril 1967, dans hI qua. 1i ( h salle. Mar ill a trois en
Iri6me gouvernreenlt Pohlidou. fents. .sollat .polttiden, oons-
i] se volt conier le po e D ml- clet doe me responualaittin 1B a 6-
nistre d'Etat charge de In Fonr,- e Ilu Depute en 1962 slors que
ion publique. eon part 6lait dans I'oppooaaon.
11 a I 6 rl. u on 1966 et la m. me
M. Edmond Michelet est Prssi ann6e, 11,' a s t nIouni6 Muinitre
dent de l'Amlcale des ancient de du Tourisme (Chasse et ecohe)
Dachau, PrBsident du Mouvement du gouvernement do M. Daniel
,nternational- des responsables Johnson.
chritiens, president de I'Associa M. 4hbriel -Loubier eat Che-
tion aFrance Algirieo depuis valier de I'Ordre du Vlux Mou-
s&a creation en juin 1963. Minis- lin do Neston. 1 eat Membre de
trc d'Etat, Charg6 des Affaires 1'Asodaihdon des Sonmnellers du
CultureUes depuis le 22 juin 1069 QuAbec, de I'Ordreo des Rtia
Conmmndeur do o Legien u~n rice programme est pr6pa
df'Honneur, il eat titulaire de la n 6 eson intention par le Comiti
Croix de guerre 1939 1945, de d'Accuail forms, par la Dlrectaur
la rosette de la RUststance, Grand G6n6ral AdJoint de Office Na-
Croix du Mirite de lan Rpubli- tionat du Toufiame et do ta Pro
quoe Fdrale allemande et de 'pagandd, M.. amnah Thiodore,
I'Ordre de Saint Gr-goire le as s Is collaboration du Chet du
Grand. Protocols l'Ambassadeur Rene
Al eat I'autoeur d'ouvrares ;ur Hyppolite, da PreBident de Isa
Il deportation, l'Algrle et l e Chambredo Commerce d'Hoali,
gaullesme. -M. Raymond oa at du Publc Re

La June Parque. 1949. Noun souhaltons la plus cor-
.tRue do i n ilbert. Dachau daie bianvenue en Haiti an Mi-


Le Parcours du Defile,

Carnavalesque


Dinanche 8 Fsvrier 1970


- Dart.--


H6tel de Ville
Rue du Qua!
Rue des Miracles
Rute Geffrard
Devant Place Marron Ineonnu
Devant le Palais National
Ptace Hdros devant kloique
Rue Capois (Poex)
Devant les Tribunes
Rue Mgr. Beaugi (Rue St Ho
-nor6).
'Davant les Facultes de Droit
et. de Midaecine
- RAe- Oswald Durand
Boulevard Jn, Jacques Dessali-

Rue Bonne Foi
Htel de Vilte

Lundi 9 F6vrier 1970
D6parl.-
*atadee VW l
Rue des Fronts Forts
Rue -Dr. Aubry
- Rue de lameunon
Avenue Paul VI ci-devant Rue


des Camernes
Devant le Patais National
Derri6re le kiosque Occide Jean
"ty I ,
Rue Capo.'s devant les Tribu-
nes
Rue Mgr Beauggi (Rue St Hono
Avenue Jn Jacques Dessalines
Rue Bonne ,Foi
H6tel de Ville
xx
Mardi 10 Fivrier 1970
D6part--
HStel de Ville
Rue du Quai
Rue des--siracles
Avenue Jn Jacques Dessalinese
f Avenue Paul VI ci-devant Rue
des Casernes
Devant le Palais National
Rue Geffrard
Devant le Kioque
Rue Capots (Sud -~Aordl
Devant te kioeque/
Rue Lamare
Rue Paye
Avenue Jn Jacques Dessalines
THielntea lre
HRfel de Ville


D lmad
'I

WmwOWV~C


* '7b*P p": Ri ,iAT3 ioN pu cr.



Une iite pr pi second por mour

..-- l .- "-if .- ..


"6NM 1.50

rvtl Gdes 2.50



----- .. .


Carnava d'Haiti

par Mme Andrde Momplaisir Pierre


L I.;


I .


%+*auUpki*ij.~T~BriL~;LZ~il61EYYP~L~~ Is3sllr~C~-------~L~CC--C~C--C"~


Xxr
E DIPLOMAT
UGUSTN R.4 I MOND
arm ,tous
...Nous atons revue aves pli-
r notre estimable ami, M. An
usttn Raymond, Charg d'Af
itres d'Haiti i hrokyo.
Auostin eat rentr6 hibr pour
onthinue de preparer la briflan -
a participation de note pay s
'Expoaltion Modaiale d'Osaka.
II a 6t6 accumlll son arrive
pr se mere, Mne Louis Ray-
omnd, nse frres,, so nsr, das
ousins et un grand nombry d'au
res purenta et amis et pa M.
Carl Alclndor du Protocule.
II en profits pour passr icd
avOc ses parents ot amis cette
fete masqu6e qui 'met tout le
pays en itat d'effervescance.


OFFICE NAATIONAL
DU TOURISM ET
LE CARNAVAL 19/0
...L'Office National du Topris
me prendra une part active,o tr
actue en carnaval 1970 qui sera
une efflorescence de joite do
aitt. 8 ,
Toutes leb dispositions sont pri
sose par le Directeur Giras l Ad
joint de I'ONTP M. Ramaha Thio
dors et sea collaborataurs don't
le Chef 'des Affares administra
tives, Me Marc Henry, le IPu
blic Relations Officer, .
Pasteur, Carudad, Hildegard,
etc. pour que cette participation
soit brillante.
Lea reines ont at 6tues le v aen
dredi 23 Janvier. Le chotr da
PONTP s'et port sur MIle Ni
cole Serlin, l-eve de 3 ime an Ly
ce -Toussaiat Loauvertue
EUe reprisentera le DIperte-
ment du Nord et porter le nom
de MIma Christophe. "
MIle Nadia Schomberg de P

le D narto e Dnnt de I'Ouest, erle-so'
ra Anbrona. .
Mlle Cesatin portera les couleurs
du Do partement du Sud, elle sera
Mme Clebuina Simon Mile Ga

brielle Alvarez riegT-nera ur
un char special.
"- Ces beautis seront habilloes
par Mme Jean Thiard. Elles par
teront des bijoux de Madame ti
Mademeadsle. Elleos eront coif
foes par Tonte de la Casa Porn
padour. p B

POUR PREPARER LA VISITED
de la MIS SKYWARD idi
mt Avril prochain
.H..iHtr matin sont arrives ta
Pqst-au-Prince, M. Robert Wil
iamn Lane photographo et tle
p u*nueuins Dlianne cloomis
et Rober, M. Hover.
Bob Lane excellent photogra
phe. am6rlcain, eat au service cit
la Lea Stern Advertising Aarn
cy do Miami
Dianne Loo*a et Bob Hover
cont deux e Modelsa de grande .
classe qu se sont momcntan6-
meant lbr6s de loure multiples
engagements pour entreprendre
.as oyage I bord de la M/S SUN
WIARD qul e6talt itendu lundl
au -ap-Haltien.
L but de ce voyage itant de s-
faire photographerr come I cou
plIe de tourstesa visitant les rui
(Suite pqe 4 col 3)


















i econsidi


Des moohinee A ooudre oompaote ? Voue -
ftublnrqeuahng.mdg


CARNIVAL D'HARt

(Suite do la lbre page)


Sous leo yeux nnerveillsa des
patriotes ct dea visltcura .sran -
gore sa derQule cettes la. atlio-
nle qu so donned on plein air; lox
plus belles fleurs d'Haiti aont
curellice et offlrtes au public as
solfif t curieux: Maraboutn a
tcint de caimittie t Is chevelure
lusnnte ct buuclce soux youx d'a-
muour trone en reane du Sour re,
Grimelle dolaiti las peau fine,
an teint tropical h Ie xprepelon
di fou, rigiie en Rchiu du Soleil;
"Mulfitreeae aux yrux duux et aux
cheveux merveilleux remplit lo
rule der eine d'anour. Nigcss
Cr6ole las poeau satin6e, au re-
gnrd nag que, aux cheveux cr6-
pun 'impose en Reine d'Haiti,
pr6sent6es touted aur des chars
6olouiasanto de lumicro et de
beaul... C'est Haiti prlsenite
dane toute Ron expression, dans
toute sa splendeur, l'Haiti vivid -
tiante de.'gepanoi Duvalier...
cMadi Gras, on nas peur ou
C6 moune ou yes
On s'empresse de diner et de
se nounonner aour se rendre au
salon du people, choisir as place
d& -rdilp-tion d'apres le par -
cours pravu afini de ne rater au-
cune scene.
Pour presenter se0 ta-bleux, le
peintre innd quest 'haitien est
dana la rue aujourd'hui ... C'est
ane s6rie d'originalitis qui nous
conduisent au fou rire, car le Car
naval d'Haiti eat b*en la fte du
Rire... C'est bien aussi cell du
tambour et de sla danse: ici enco-
re oune nouvelle occasion pour
nous d'admirer la Troune Natio-
nale folklorique qui malgT, l'allu
re vertigneuse de la piste ambu
lanie nous pr6sente des shows di-
i.nes de mnrite Fete de 'll-
gance, et de la'beautl, de jolis


mpti4 noUes sont prtoonttp par
des 6toilas haUennea inervoelleu-
ais deattraits at do sympathie.
,Madi-Grs.on ou pas pour ou
CA moune ou y6
Siaitionnement, ndgrteent on
Lfte, mouchoir la .main, .ha -
peau de paille frangte & la tte,
bBpdoolle A t i1o, on Be pro
neos on rit,.oxx daae et chante
dalma pafr tropical prfoumn de
bhalgneuech&ade,.ou de pistaches
ngri-,d 4e 0.aevournt .c ~Atli-
.rei ptspeurs d'Ua1s Rt 0a,11it
imnpau iqent paqwp:de Tita
to du ,B .Air sJa y& twinuese,
de ilcat-. la ffguqae ettdflNe-
moura la,4aptVAnte; l iwl) le
.aiin kgzingrea i t.Wout.Pu chacun
fiertS at llbertt..aur 19,o1-.0 ig-Oe-
ment conquis dle laJ 1 l pnbli-
que No'se .Ipd t1 0n

idme Andree Lmplalsir Pierre



Ba! dk sl Roar
tafBmts
L'Assocation des Aolennes E-
leves de P'Ecole i Elie. Duboig orga
nise un bal camoavelesque- pour
enfants an local de 'tablisse-
ment le Samedi 7 Fwvrier de 3
hres i 7 hres p.m.
Des prix seront attributs aux
costumes lee plus originaux.
Un Orchestra de choix anime-
ia la.partie,
Entree 2 gdea.
LE COMITE


OONTRE LEON
DBGRELLE
MADRID (APP)
L juuico espagnole a lan
contre L6on Ddgrelle, ncleon Ch
du rtxiame, refuge en Espag
depuis 2.5 ans, un mandate d'as
ner et de recherche. apprend-
aujourd'hui do bonnie source
Madrid. Cotte measure pour
prnluder & la remise & l Bo
qua de 'anclen home politlq
Beige condamn6 i mort par c
tumace dans son says.


e ianquestiprn'. f t-N-e vuyez pas iAdemaim


1


Consultez nos pri"x. et eOff qnp


Actualitks he~bae


F Ipagnol avalt n6 pendant des continue A .n anptar -anmer
S .ies .a-oivmmtr aalmsacl do ma I u e ,urm ithod f dlivie du
acei eui.J f,. po.rlat Robot at qusXezrce Is
pofil, 6 Sil.da, parfadt .d6tour-
,us nou -d-vioM. Grace s eatts mh
c6 d e hode, lLt a'dst.Ic fs ir e .o boml
e -. .' -... lpr qu'un Mbre iaime do pas



lgi W 5. 8T (BleIglae4Hlg)
-o WASEfW6tWO .P) u FAA.
SLESo4. odI J4.%i-" ,'


L.--....... .. .... Lea membree de Is Commls-
La nouvello a l6 announce son Judiciairo de I .Chambre g
par l'Agence Espagnol* EFE des Reprtken.anta ont eu totte I
au domicile madrAine de Do- somaine la, pr.meur de I* demons m
grelle, on indiquait aujourd'hui tration d'un novel Instrument n
qu I- n'iabitast plus lI depuls ilectronique e dtt i .db.te-er t
pluieure seomaines. Salon PA- lee auteurs potentiela de detour- v
gene EFE, i mnanda ett lance nemen.e d'avlonon plutot-lo ar-
contre Dgrelle parce qu'l n'a- meoo qua cease individu pourraint e
vait pas repondu a une convoaes disaimuler sons lours vOtemente 8
tion qul lui ava.t 6t6 adress6e par ou dans leurs bagagee.
la justice. SE indique d'otre L upemnte
part quo cotte mesueat la. on Lquipment s p ento ss
sequence d'une requite de a1. Bel la former dede eux p8les actro-
g.que faith l'anne dornJre a- magnudique. places de chaque c6
prea la i publication dans un jour- te d'un coulo r quo le -peoa-
nal Madrildne des m6moires de D6 gers dolvent -emprunter. Quand
grelle : nmfioires d'un paeif.ste un passager, portent aur l= t ne
L Ministre Espagnol avait aver masse de m6tal relad.vw nt Apor
U Degrelle que touted nouvelle pu tante, par example un revolver
bUcat on ou declaration de ma ou une grenade, pased en.relea
part pourrait me.tre en cause deux plea, un signal dWalarnme
son statute de rofugi poDtique retentit. Le policedr de, service
Or, en dcembre -dernier, de- nou intervient ealors e. proebde b
velles dt6larations de D6grelle une inspection plus d6ta.lle A
ava'ent paru dans Ia prese, e. il Fa1'ide d'un .instrment-afltc-ronl-
avait 6t6 convoqu6 au Ministre que ressemblant a un biton do
des Affa.os Etrangtres. Apr6s police et quo eat capable dindi-
avoir comba:tu e-ur I-font Russo ; qu -Tw precisioni r sow e trou-
Sla tte de la Divis'on Nationale ve obajetaspect.
et avoir requ la Croix de Fer des ; d
mans d'Hitler, Leon "DtetUA 4- L'Administration Fdd6rale de
tait arrive a Saint S bastien en l'atronautique (FAA) aleKp4tij
Mai 1945 de Norvege, oI il fu- ment6 avec suceds le novel
yait la debacle Allemande. Son 6quipe-ment. Cependant, a souli-
avion s'6-ant crasS seur i- pi- gnfi un ,por.e-parole do cet orga-i
ge, et ai avaitl S ho spteals. puia uisme, i ne e'agt IA qu'un des
ayant regu l'asile-polit'que en Es moyens lult en oeuvre pour d&-
pagne avalt 6-6 naturalisB Espa teeter lea s6ventuels candidate oaux
gnol. Toutefois, le Gouvernement detourneimen-BLs davions. La FAA


La Volkswagen


A DEUX PORTES. NATURELLMENT.





S' .W .



















Et pourquoi des milliers de techtieis c -travaillent -ils

au service d'inspection et au cont~f lide ih qMit des

voitures VOLKSWAGEN avant qu'dlles laissent

l'usine?

Pour rendre la voiture meilleure etap drrester d ..le.

aux principles de la VOLKSWAGEN: Stir4, Cofifort,

Solidity.

Son style ne change pas, et pourtant, ele nWest jamais

demodee. Du point 4kevue mecanique, elle est m-kme'

ultra moderne, offrant a son propriftaire le plus haut

degree de security sous toutes-conditions.


Sntreprses Techniques et A nicoles,. A.

Rue WWek (


MT. ,Aaoin*,M-ehwmu~t.l* Ius
1910 SHOP pois sa., lwseemals
miou loutroat ac cardA. .on-
tar & pattir do onft 4260s," amV.
mb'i prondm mbft, iso no
Her ArI (Is vbd: Ge.be(bloc
SL Louis d6. USeiSae).
woant -pummusmet-'- slaaut


MAAGKEL


Rue Bonne Foi, 21

UCc3&2fl3C&3I LflZI4^


;DADNS NOS CINEMAS


AU PAAMOUmT

Samedi & 6 h. et 8 h.
.En Un partS.
En Ale partl'
HAL at 2.00

Ditanchb An 8 bi. PP.
(Stance -untque)
L'EVADE DBNUMU.MA
Entr6e Gdes 2.00 et '.00
LundiA 7 e';180"P.M ,
(9Sance 'Vniqre)
D'ANGO,' IOEPARE
TON 0ERCVUEIL
Eltrte Odes 1.60 et 2.60,
Mairdi & 7 h' 80 P.M.I -
SANS FOI NI LOI
Entrte (ides 1:60 at 2.60

-'e Lxe Aft Cime
Samedi & 7 h. et 9 lh
An Wn ONG :;
Entr6e 1 Tollar; per-vo re
Dimanche a 7 h. et 9 b.
KRAKATOA
Entr6. .Gdes 3.CO .pr personme


STILLMAN'S' MANTRA


*--tnd I&apsau

bios plus-claie
ona eslouosmenl 4 asin.
IMH052.ODRU 2? B5.520 ANOEI
Plus de 75 yni~aiiude .Poft
ma11 LIE widua
dam le mond. meier


EI SECRET DE BKAUTLt dmo slli
do feammus des tout". Ierpaotim du monds
4al delrent une posw plul slme at plus
oelout*o roldd ans I Cemrs Ulllm'es.
Lorequ'eile ut applique 6 haqtM e si, I&
Creme Btlllman'l salekircit I* taint Tous
doanee uns omp"exs s li et adisi ddams
seulesmnts a o alsnOa vnaUs eMV1-
aelli6e doe l transformation opre in vtus s
nmean qund lee partea sombm disar
aitronit peu a eu pour fair place a una
peau tlteoment.plu sloi st plus lmpid.l
L'excellent Savon Stillman's
Eesyeasumi le savon stllman'al COe avoa
dos L L oUMt .meat sSi a tu l lat
zamoupllt hi peau. I ett ideal pour enlever
I Crme Stillman'. at e"l t uml us
Savon do Benuts ranratclhl.at pour t
ill. e etierol
En vente dans tot les ;
i -gnins et pharmitlcie


Samedi & 6 h. 15 et 8 h.
ROS 2sI'OUR LE FURHER
Entre Gde 1.00
Dimanche A 7 h. P.M. *
SOUS LE SIGNED
DE MONTE-CHRISTO
Entr6e Gde 1.00



Sam.&d 6 I. 80 ot I h.,'
LUTRING IRVEUW LE-TOI
ET, MEURS
Entr o des 1.20 et 2.00
Dimanche A 6 h. 80 et 8 h. 30
S A'IP-AN
(RPddition lI'Aube)
Entree Ides,2.00& et 8.00
Lundi A 8 h. 80 P.M.
(86ance unique)
LA PLANET DEB SINGES
Entr6e Gdes 1.20 et 2.00
Mardi A 8 h. 80 P.M.
(Stance unique)
SOUS LE SIGNE DE ZORRO
Entr-e Gdes 1.20 et 2.00

,-Drive in Cio i
Samedti 7 h. et 9 h.
LA 'SEPTrISMB AUBE
Entree 1 'dollar par voitura
Dimanche a 7 b. et 9 h.
TOUTE LA VILLE
EST COUPABLE
Entr6e Gdes 2.50 par personae
Lundi h 1I h. et '9 h.
F. COME FLINT
Entrde 1 dollar par volture
Mardi I 7 h. et 9 h.
QUATBErDOL RS -
DI VONGEA NC
Entree 1 dollar par voiture


-RU&SSO & CO.

TELEPHONE : 3
17. EU ROML 17




Le plus grand


assortiement dargenterie


Cb ris to i

Couvets, m, gees,


timbales, couverts


pour ti,, e...


Pour toutes


les circonstances:

L*v


_~ _, --- ----- --- ----rr----- ------- ------ r-,^,~T~~~aL:


--. ; .+ -" .. : ". .,. .. ...... .


REX Tn3mX
Samedi & 6 h. et 8 h5lB
En 14ro partle
LES AMBASSADEURS
En. 2ime pattie
,PIEGE A SAN-FRANCISCO
Entro,.G.d I0
Dimanche t8 h. 15
UNE MINUTE POUR PRIER
UNE SECOND POUR MOURIR
-Entrde Gdes 1.50 et 2.50
Lundi I 8 heuree -
LE RETOUR DE DJANGO
Entree Gdes 1.50 't 2.60
Mardi & 8 heureg
UNE MINUTE POUR PRIE
UNE SECOND POUR-MOURIR:
Entr6e Gdes 1.60 et 2.60



Sqmedi & 6 h. 30 et 8 I. 80
En 16re parts.
L'Ensomble N. Jn-Baptlet.
En 2ame patti.
EL CABALLO BLANCO
Entr6e Gde 100 et L50
Dimanche A 7 h. 80 P.,
(Skance unique)
LE JUSTICIER DE L'OUEST
Entree Gdes 1.00 at 2.00
Lundi h 7 h. 30 P.M.
(Seance unique)
COMMISSAUtE X HALTE
AU L.S.D.
Entree tide 1.00 et 1.60
Mardi & 7 h. 30 P.M.
(Seance unique) ,
ALTEXANDEE LE mUEAND
Entree Gde 1.00e 1.60 *

A MAGIC -CIE
Samedi h 6 h. 15 et 8 h. 15
QUATRE DOLLARS
DE VENGEANCE /
Entre Gdea 1.20 et 2.50
Dimanche A 7 h. P.M.
(Stance 'unique cause du Car-
naval).
MEDECIN POUR FEMME
Entr6e Gdes 2.00 et 8.00
Lundi A 7 h. P.M.
(Stance unique)
L'INCONNU DE LAS VEGAS
Entr6e Gdes .1.20 et 2.50
Mardi A 7 h. P.M.
(S6ance unique)
RIO BRAVO
Entr-e Gdes 1.20 et 2.50

CINE PALA
Samaedi & 6 h. et B h. 15
...ET POUR QUELQUES
DE PLUS
Dimanche a 8 h. P.M.
ESPIONNAGE A HONG KONG
Entr6e Gde 1.00
Lundi A 8 h. P.M.
SUGAR COLT
Entr6e Gde 1.00
Mardi A 8 h. P.M.
DANIEL BOO4NE
LE TRAPEUR
Entree Gde 1.00


Samedl a 6 h. 15 st 8 h.
LES TURBANS ROUGES
Entrie Gde 1.00
Dimanche A 7 h. P.M.
SOUS LA LOI DE DJANGO
Entree Gde 1.00


Entr sGds. .50 et s400
Di-mnlch a 7 h1. et 9 .
LundiA & 8 hP.M.m t
Mardi A B I. .Mw-oulee
REQUIEM POUR' GRINGO
Entree Gdes 2.00 at 4.00



SeIat N 1 6h. et 8 h. 15















riObLer SICO'E
Entree Gdee mOO at L.00
Dimanche 5. 7 I. t 9 h.
HOMBRE
Eutrte Gde 1S.5 4t 1,50
LundR & 7 I. P.M.

Entree Gdes '.00 et 1.00
Mardi & 7 h PJ.L
















Samede ( Iq rmaen)e)
RAWPOUTINE LE MOINE
POU
Entree Gdes 1V00 et 2.00


Samedi A h. et 8 h. 1
En loro parti.
L001NMbl Wbt SNA ICOON
En Ds part.
COPLAN E AJV- S. BEAU
Entree Gdes 450 t &00
Din iahe 7 9 P.M.9h.
CIHUBNQCO, LE DOLALE
SUR L OAS UCE
Entree ode 12.00 et 300


CM OLMZA
Samnedl (En permanence)
LE SHEBIF
AUX PLANET DSINNU
Entrte Gde 1.00
Dimanche A 7 hret P.M 30.
001 DESTIWATION
JAMAIQUE
Entre Gde 1.00



cumm CuLTomL
Samedi A 7 h. P.M.
PHAEDRA
EntreA 'Gde. 110
Dimanch a 6 sh.- et 7 h.
LE -CERVEAU
Entrte Gdea L60
Loadi a& 7 h. P.M.
CHUBASCO, LE RESELLE
Untro Olde .LO
Mardi A & -I. PM.
IRMA LA DOUCE
Entree Gda 1.20



Sanodi (En pen~anaeme)
LA PLANETE DES BINGES
Entree Gde 0.60
Dimniche A 7 hres P.M.
ANGELIQUE ET-LB 8ULTANi
Entrte Gde 1.00 '>


La Banque Populaire

SColomnbo Hatienae

AVIS
La BANQUE POPULAIRE COLOMBO MAITIINE a is
plaisir de remnercier sea nonmbroe ek Sid&loauOllt a C-,mpl
Epargne et le Public en W6n4ral de la grandconslauce qIa
nui ont toujours tmoigante.-Elle le, lnforme qu'il a t5W solemsl
.,ment proe6dd au Titage Traditionnal do la: M.aIantiqne
.DATSUN DE LUXE 1600 ModAle lW70o,-ffert graeei emeant
en PRIME.
Le tirage a en lieA I l'Audtor an. du Ptit zWinairj Co iage
St-idIrtial, le Samedi 81 Janvier'1 70O, ;'10 & rtsj.&MiA l4-4-*.
sance du RVZ"tBND PURE JOSEPH-"TTIS, Sdptteur 4u
6saminaire, du NotaIro BE, MAUICE AIN daut PersLonnm- de' lSl BPCH et di Public.
(eest le Carnet d'paguoe correspopdaatl no: 2858l diteni
par -Monsieur JEANz'CHEVRY (lrttanw)' dei t ant A (larro-
four-Feuilles -quo .Chance a favam*A- -ette. LaibcfL
I .a Direetloid, de i BANQUE POBUkgtt waOuMBO~iAl
rLENNE Printie Chaleureoz conmlMento &'H-ureux Ga-
Sgnant. EI T.pflta, de ooetto occlon p .,j andera am -Publk
et A sea fiddles Ddposants on COMPTE D'EPARGNE, de sur-
veiller la prochaine annonee do ; -e noulles P IES.

Economles vote BANQUE COLOMBO at i mauinir toujin
Smime Sold. MIN qui vou permettra de particip a

$- *tA pNQW AIE COLOMBO-HAIBIENNE
LA BANQUET DU PaEUf LE XAI'N.
i^i ii,....~ 1n~~


1


EL- -A --ow


R. H~J!A FflI~rWmO.







I,.MD Y 1 -' De-ccKE S- VZVR UU I" UOWt:


B1IilJm BRRMjkNCOflT Iir 0-*W vi


VOtre Horoscope Les Bandes Dess i MM

LUND J9 f VRf IER tO V R fo ". .- ....,.,., .......... ...1.70 1 EV r.... .... ... ... ... ,,.. .


S1 XAIV AU M,4V L (OK
I Itap I dt u do Wha* d a v
,jusllta cr qui convient partticu-.
llrvniont & cotton Journo. C4 no
r& pa facile msila n tout cas
ro ram rimuniarotur.
2I-AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Votro aourire vous al-
dir pendant cetta jouiaun mals
I. vou. faudtra aual dnatres ar-
a>es. Un ban Jugeut nour a-
vor0vr oc. aqf tsr, do Is raison
et dee Oapiion Imparc"e.
22 MAI AU 21 JUIN (GE
MEAUX): KEvltas1 aggravtion
tmal. nh6ittes pas 4 demander
lea juste* @rcompon.e, Ie rem -
pact at In r6dultota pour un cons
clenciiux effort. Una mn6tbod. ou
une propoltton nonvolle vau -
dront dttr tudli6em.
22 JUIN AU 23 JUILLUT
(CANCER)i Si vous ptea occupy
ot qua quelqu'un dosnnds votre
aide en on coa ureoat, a*eynx
do douner ne qua vouo pourrez
sans blen entendu. pullerr vos
forces ou n giguer vo. Itarits 16
gitimoes.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION): II n'est pa poa ble de
toujours fire miu ShIffles
..n peu, amailora~ vos oonesiian
ces par Is lecture etc- Sur Ie
plan du travaiU, porsulvezr, no
vou. d6eomraic pa.
24 ABOUT AU 2A SZPTSM -
BRE (VIEKGE): Boyes f tle I
vo objectaf I'lls en valnt In
peine mal nisouvoee vous quaun
bon plan adot toujoura dar mo
difletion. rermps l'oredlle aux
r-4vurs aQ= Oeuo acrpulolx et
aux qohanandoora
24 SE TEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE): V vltez
Ia tendance t domiuer, o 8tre ty-
rannique, a ne pa Jugeo eoxac -
tement La iala.ion. Montres vo-
tre fine intuition et von qtealit6s
slides.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BILE (SCORPION): Vos plans
correspondent aIs h vos buta fi-
naux et au ntvei deo vos dons?
Avant de comncer cettte jour-
nee. rhflcbiioez Lien et aerves
vous de votre tsixihnie sent .
23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CVEMBRE (SAtirTAIPE): De
irands project iA imaginer. N'on
hiez pin que le programme proa-
lable et los Iremiares stomarches
ont une importance conardtrable.
Que ia ctraditont ne vous empC-
che pas d'eEaryer treatment ou
mntho de noivelle.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE): Le
rang ne compete pas pour vous
male les qqAU*thApQrauot em-i lteI
lectuelles et vous n'ave pas tort.
Concentrez vous sur ces belles
dlispositlon. et ne soyez pas la
prole du maatrialisme.


Aujierd'hui

SSAMEDI 7 FEVRIER 1970
SAINT RONNALD
DIMANCBE 8 FEVRIER
QUINQUAGESIME
SAINT J. DE MATHA


COIN DE L'HUMOUR
PEIRVERSITE
Une dame ldeniainde i une
Emt-ce que ton marl parole
pendant %on somnmleil 7
Non, le monstre, II 1ourit
iSeulement.

DANS LA BROUB8.-


1i JAN\'IKR AtU IL -
ViUl i (VKIIS.AU)s Lm
nent eat venu il'avanicer los po-
OtN travaux, A tin rythino acc6-
r. M. Mai S n nuglles |Ios ln
4rraudo ouvres, inou plu. Belle
.ournn si vous Joue lntollligem-
moent VOs cartoon.
80 .FEVRIER AU 20 MARS
(PQItctSUNS) : La prhvoyance
s'.impoae pour I elaboration d'un
bon programmed. D4veloppex vos
bonnus disposltlons qul enchante-
rant vos superieura et von parto-
naires. Si vous avoe conflaunce,
vous r6usslres.
SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vou ave deJos attlrances
t dea rpullsions bien carecterl-
ases et ne translgez pas leour
propo.. Ne royez pas trop entrt6
ou vos a Idas vralnrent up6rieures,
iront verse d'autres. Vous Ates off
fcLtueux, poss6dz Ile sons do la
farmillle, d6fenseur acharni de vyes
princlpes, meant le de6sh6rlt6es,
champion de la libert6a et de la
dligniti bumam.Bs. Vous pouvez
devenir on ex-ellent diplomate
*,u un home pelitique. Voui bril
lerez aussi cnmme 6crivnin. De
nombreux pobtes, confirenciers et
jdurmnlirtes ont Wt4 des natifa
du Capricorne.


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): Soye: r6aimste en tout et
iraroez le sens des proportions.
N'esquives pas mais oltentez vos
forces vers 'ce qu en vaut la pel
i.e. Si vous avez raiment de bon
neo idWes, exploitez-les.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU); Vos plancbes sont bien
ui.entds. Vous rdussirez brillam-
ment si vous tirez le oeillour par
iU de vos dons de cr6ateur. Ex-
cellents p6riode pour essayer tech
niques et m6thodes nouvelles.
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): Des influences stimu
iantes de Mercure favoriaent vo-
tre eeprit d'invention et de cr6a
tion. Le moment est venu de mon
trer votre charme natural.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Vous n'obtiendrez
peut Atre pas tout ce que vos
activity vous promettaieit mais
un effort sincere vous donnera
neanmoins des r6sultats. Bonnes
nouvelles & attendre.
24 JUILLET AU 23 AOUT
(LION): Des projects 3voluant
lentement auront besoin d'etre
stimulus mais avec de la persev6
rance et de la confidence tout de-
vra bien turner. Montrez vos
dons de vendeur, faites- vous va-
lair.
24 AOUT AU 24 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Bonnes in -
fluenesa plan6taires. Sans trop
de pine, la recolte de vos sucets
dievralt etre bonne. Vous serea
alde par la concentration deo vos
attaques, un progTamme bien mi
nut, et l'execution pratique de
0os projects.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC -
TOBRE (BALANCE): Splendi-
de ambiance. Possibllltts extraor
dinaires do succ6s. Ce sara votra
role de les reconnaltre et de lea
utillser A votre advantage.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Ayez una
action constructive our un pro-
jet auquel vous travailles depule
quelques temps. Avec de la pine
et doe a Otenaclt6, vouo crez ca-
pable de le poursuivre admirable
ment blen.
S28 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE -(OAGITTAIRE): At-
tention A L 'emplol de votre tempo
et de votre agent. ,M*reo.si une


l21 MAILS 20 AVIRIL (R
.9EIt): No oomn.umncei. pa. In
jouril6e anu avoir un plan d6 -
fini. Voun urou tendanco k agir
d'abord pula A amayor do dhcou
vrir lea Ayes un programme. blin. tudi6
el exploits au maximum votre
hape.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Perdex vous oonflau-
c en votre capacity datteindra
lea r4sultata escompteTs? .Emayez.
au molns. On ne connait Jamail
compl6tement seo moyens d'avoir
consenti le grand effort.
22 MAI AU 21 JUIN (GE .
MEAUX): Bonne conjunction
qur aidera ceux dte vouB qui rest
ont en forme et qui seront prost
a ramplir lea obligations quoti -
diennes et traiter leo affairs quI
constitueront des surprisea. Bon
ne journ6e pour lea occasions.
22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Ne prdvoyez pas
lee ennuis ni no peoez qu'ill ne
viendront pas pour Is seule ral-
son qua vous d6tournez la tIte.
Affrofitez la situation sans pr6-
tention males aussi sans inqui6-
tude..


proposition vons aeduit beaucoup,
6tudlez la nunmoins A fond.
Cragnez d'etre entrain par deo
fallacieuses pronmeses.
22 -ECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE): Essa -
yez de vaincre la tendance auoI
souci et au 'nieontentementl
quand les .,tiAee para.sent ennu
yeuses. Un nouveau aysteme,
chaserait la -monotonie et vous
donnerait un bono w'ral.
21 JANVIER AU 19 FE
VRIER "(VERSEA'U):' Dverses
routes a'ouvrent Arvotre activit6:i
Sachez choisir la bonne. Ne pern"
dez pas votre temps A de st6riles
cntreprises.
2U FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Influefices con -
tarst&es >avec plus d!avantages
que de idsavantages 'indiques.
Faites P'effort maximum et m6 -
lz l'adresse A l'experience. At
tendez patiemment que lea resulI
tats se mat4rialisent.
SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous avez un esprit aler
Le et vnalisateur. Vons d6fendrex
vos principes eon toutes drcons-
tances, appuy6 par votre intelli-.
gence et votre volont6. Une fois
que vous avez d6veloppd vos dons
et appris la valeur de la disciple
ne personnelle, ous 6carterez les
obstacles de votre route et Irez
jusqu'a la Igrande ,rnusste. Ambi-
tieux, vousa ftes prt A tout ce
qui merite votre effort. Na soyez
pas trap sensible et ne vous ser-
vez pas Je vote esprit avec trop
Je vivacitY.
Nais ance de Thomas A. Edi -
son, inventeur amdricuin.


Messe de Prise
de Deull
La famille BAGUIDY faith an-
noncer qu'une mess de prise de
dull sera chantSe le Jeudi 12
F6vrier courant A 6 hres a.m. au
Sacr6-Coeur A la meImoire de la
regrett6e Madame We. Damien
Baguidy decod6e le 29 Janvier
dernier.
Les.parents. et amis sont pri6s
de consid6rer cotte annonce corn
un* cordiale invitation.


24 JUILLET AU 28 AOUj1
(LION) i Votro ambiance n'eet
pus entllrement favorable. L'a -
chec pout venir au moment e
moina attondu. Montroe do la r6
servo, pr6sentez vout df votro
mheux ot avee Ia bonne vol nmt Ila
plus"6flicace.
24 ABOUT AU 28 BEPTPEM -
BRE (VIERGE):'Oonttolez o-
tre ihnkgtnatlon en develop -
pant s00 meIftYlleueus .polIblI-
tbs. No d6paoez 'pas todtafois
vos limited. Vo no dieves ja
male en fire ft
24 SEPTE MBRE AU 28 OC.
TOBRE *'(BALANCE): Votre
conjonctlon oet *mailleouro que
par certainn. Maie n'en profited
pas pour eparpller vowUi rce au
point d etr tralya6 et de no
rien fairs. Aboados avoc came
touts lee questions.
24 OCTODRE AU 22 NOVE>1
BRE (SCORPION): Evitax lea
exc6a et les soucis. Une attitude
pretentieuse ou hautaine vous fe-
rait du *tort.. Aun ontraire, man-
trez votre votre alane et votretbon
Bens natural.
23 NOVEMBRE AU'21 DE -
CEMBIE (SAGITTAIRE):
Vous tirerez de grande joles de
plaisirs simple, d'activite domes-
tique. Evidemment, si VOes tes en
vieux de ce que vous no poss6 -
des pas, comment v.oula.- vou.
Store houreux.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE): D'an -
tre reront- dans une ituationi
plus complex que la 'vOtre, si
vous pensez vralment qua vous
y Notes. Si, an contraire. vous n'a
vez pas d'ithquitude, 'c'est alors
qua vous Ites sur la bonne vole.
21 JANVI14R AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): 11 y en a
qui s'6levent-graduellement et rai
sonnabMement. D'autres, qui ea -
jayent de brfler leas tapes on
d'employer' d'es- chemins detour-
nas. lla ont tort. Reagissez cen-
tre ceux qui vous entrainiraient
aane des voies dangereues..
20 FEVRIER AU 20 -MARS
(POISSONS): Neptune, bien o-
rient6, vous offre des posoibilitsa
de gains-sur le plan de l'asoocia
luon, de l1accora, d'un project mi
nutieusement l1abord.


qCE dr~ll I[ t .,.
Quol 10A MEft -
RtAIl 055 LA a


ELDORADO
Dimanche 8 Fvriler
a 6 hres, 7 hres et 9 heures
La Direction de cette Salle
present
* CINQ MILLE DOLLARS
SUR L'An
Robert Woods nous rcvlent cet-
to fois dans CINQ MILLE DOTI
rLARS SUR L'AS. Un western
Itallen ayant dro't de cited.
A BALCAZAR don't )e nom &
lui soul sgnifie suceas vous pro
sent un Robert WUODS vaga -
lond, maos maoiant avec dexti -
rit6 son r volver.
Nous verrons cet eateur, hebou-
rMux au jeu et aussi en amour,
tantSt genireux, tant~t traqu',
mais nyant toujouro plus d'un
tour drns son mc rputr !riomeh-hr
des embfichejque lul tendent ses
ennennis.
La ravessante Maria SABALT
mUi apporte le contours de sa beau
t.-
CINQ MILLE DOLLARS
SUR L'AS
Le western aux 3.000 mnea -
tonnes.
CINQ MILLE DOLLARS
SUR L'AS
Le western oil le pistolet d6li-
vre avec plaisir les tickets pour
V'enfer.
CINQ MILLE DOLLARS
URU L'AS
L'exploslf western que le CI-
NE ELDORADO propose A ses
ainables" clients.
Entree Gdes 2.00 et 3.00
x x x


SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous.evez des dons d'&- De Luxe -Auto Cin
conomiste, d'homme (ou de fern
me): d'affaires avis6. Genkrale Dimanche 8 F6vrier
nsent s6rieux de nature, vous n'en & 7 hre o*t 9 hrea
s.pprciez pas moins la society, KRAKA1TOA
vous -ainmez rire et vous distraire (En couleurs)
i d'int6ressantes .conversations. avec de puissants acueurs
Vous.godtes lee arts, vous vous Un formidable drrme e'aventu
feres de ceLte facon de nombreux res et d'amour 6voluant dange .
nmis. Vous gravirez prestement reusement A l'ombre d'un volcano.
I'icheile du suecks1 ou lenteiaent, Une tragldie d'apocalypse ali-
mais vous en atteindraz srenment menntele par Vexplolsion du 'KR*k-
lme-sommet et encouragerez votre KATOA, dont le seuffie puissant
prochain au course de son ascen a fait common les ttompettes de
sion. 1970 vous- offrira de non- Jericho, 7 fois le tour de la ter-
velles possibilitka d'exercer votre re, diferlant sur le monde le raz
patience A 1'egaro de project de maree le plus devastateur de
don't 1'vohlution sera lente Ot e- l'histoire.
yre don de reorganiser de.-affal- KRAKATOA
rem qui laigsent apparaltre des Une dilicicuse intrigue amou-
heurts. reuse flenrit inerveilleusemene
pros des laves Ojecties par 1'6 -
ruption dantesque du voicrn in-
fernal.
AVS Jamais, de m6moire de cin6phi
le. pareil spectacle en leur aurni
VOITURE A VENDRE ete offertI i N
Marque : Pord ,Comet Callente Ies sequences ternifiantes de
Mod6le : 1966 cette superproduction du tonner
-Pour tons rerignements, e'a re. le suspense oppressant de cc
dresser A PAmnbassade du Cana- drame hallucinant, le jeu vibr6
da, Pont Pradel; Bbii-Verna. des acteurs, la grandeur sauva-
Phone : 5-0091 et 8-8451 goe des d6cors. oh le feu et le sang
font une mosaique multicolore,


Un feune chasseur se trou-
ve face A face ave pant A Jolly Farce y Ne
oui once sur lu. 11 fpaule, vise "A Hilarious, Jolly FarceI' Ny Ney
ct entend un autre chaseur qui
o'eat etWd igin sautrn hwar4i "u An Evening of Likeable Hilarity!" Ny Post
,d'une voix inbcorageante:
No en fails pa, si tu rte ..
ceWl cld.y Q7e a'4ivutroe'dea


BONNE PETE ;
S to n sage, sa Stta mm arrng
Sachteral un grof chi ep. t Kate Strauss and Donn Heaney





voir que jeociantlas flso a dit
un c6lbre chantear k un do so
amis: Malheureri enhh 6. l
top tard: j&tals dijA c6l6bre.

ET VLAN4
-Un jeune home t1k pr- ,
tentleuXw maisatrs mauvais dan-,
seur. confle h soa cavallre:
-J'al la danse dane le ann
Ouli, r6poun' la demno'elle.
nma quell'se mauvale c rcula, -
Lo n I,





Samedi 7 -F~ P .&7


RudlDli-e r __0

Car maIe ilki '.'
Div L 'ON
Dam rfte ,, Presented in english by Le Petit:Thbftre
SLundi 9 FVre 10 February 6 and 7
Sri ?1i80 PM


Mard Centre Cultdre] Adults: S 1.50
Mar 0 I0 V ., Impn e I;xvaud Students: 75 cents


;e. disatre et 1'horreur desainent


une marqueterle de peur et d'an
:rosse hA treindrj le ccrveaul
KRAKATOA
Une production fulgurante obt
cout eat feu ,flammes rougeoyan-
ter. ira e sd' oo,-alypse,.- d4cor
denteerirB. iEtnourq fireMi8 ne
ala et .marqVd, VAu iene de ]a
t.Ba ve uie m "r K A, ATOA
Un Smpeclile ide hautl [en:ino
Entree i 0.tS11 par perfonne
/ .

AU REX TiEATRE-
Dimanche 8 F6vrier 197,.
A 8 Hres 15
UNE MINUTE POUR PRIER"
UNE SECOND POUR MOUR t
Avec Robert RYAN Arlhir
"Kennedy Cicoletta Machiavelli.
Vn Westein italien d'une fap-
tre soigne et d'un suspen e
traumatisant... Une production
eembrasee perceded balles et 8
r. ruutO, tamisee d'une histoi~
d'amour. y
u Avec le solell de 1870, se \ I
uneo're n :uvelle sur le Nouvean

Ce western se transform en
un bramier de furiof, an-.une ac-
tion irrascible oh deux hommef
en colore 6cuent de rage pou
attelndrt leur N It
1 1n spmetacI' d" ne allure 1im
pitoyable otI le duel des colts im6
o pO.e la orr e"x hoa-la-lol.
Entr6 .des 1.5 et 2,50
rx xx

PARAMOUNT
PARAMOUNT presented
Dimenche 8 FvTiler a 8 H. P.M.
L'EVADE DE YUMA
Un western violent, furleun.
Inexorable, dramatlque 0t enthou
alaste avec Steve REEVES.,
Un acteur d'airain Inearnante
un home exceptionnel
L'EVADE DE YUIMA
Un home fdn cheval. un re
volver I
LfMVDBE DE YUMA
Una action terrifiant
Une haloe cument,
Tan vengean e corrosive
Une mitraille foudroyante
J.. j'rAPE YUMA
Une astmomplhe 'eNOWr qt .
transforme lei trees vilvants en


at: NISERRAPA I I MAL!.
D E- I 1 m StRI FAlTl



-1.


DANS NOS SAILFES DE SPECTACLES


Ce a ern oe, suT'4rcdm*voua eplein air des Antiles.
DAIRPORT CINE, le nmflleur Entr6ee Gde 1.0 et 2.50


CAPIroL


b6tes aasoliffte do sang.
S L'EVADE DE "YUMA
Un decor doe feu qui domino.
avec de la.ioadro et des iallea
une terrlie mmoalque de, co'auto
te do fureur...
Un home que rieno ne pout
arreter... I 11 t un vAdou..:
II bouscule... 11 i. bacule-tout
sur son passage. 11 tue... I,
II filmine... sa haines cume..1
Sa vengeance Stincelle... I ,
11 allume un brazier autour!l
de sa eraonne...
SL'VAE DE YUMA
Eft le brazier deviont un vas.-
to ficondle dopt lea flammem d4,
vorent sea ennemis...
L'EVADE DE YUMA
Le western quli allumea *usa
uns flamme d'enthousiasme eher
lea -amateurs du genre. Le wes-
tin Is plus irradie doe aquences
,candeecentes... Le (plum peond
tu6 de unartellements d'Angole-
se.
Un ,pectaweohiaro aBrie.
Entrde Gd&G 2.00 at 8.00
x x xx

Drive inCfir
SL'appetissante Jane RUSSEL
et l'ent6te de sheriff quest Dana
ANDREWS nous.pr6sentent aous
la direction de R. SPRINGS-
TEIN un slide western !
TOUTE LA VILLE
EST COUPABLE
Dans. ce film, -nous vrrona
un hoimoe seul tentr t6te I une
/ville entire pour fire respecter
sla Loi.
Un meurtre eat commie. Le
sheriff est 1t. 11 ne connait
qu'une chose : Remplir son de-
voir qui ast de mettre sous les
verrous 'assassin, mgme sl celul-
ci est le Maire de la ville.
Lea poings se d6dhainent au
mime rythme qua lee pistolets
deversent leur venin mortaeL
C'est ce boulliant western que
le DRIVE IN CINE DE DEL-
MAS passera sur ses 6crans le
DIMANCHE 8 Fevrier A 7 Heu-
res et 9 Heures.
Ce igme western sera reprie
le MERCREDI 11 Fdvrlar 1970.
Entrfe Gdes 2.60 par personnel

A MAGIc CINE
MAGIC CINE. pr~ente
Dimanche 8 Fvrier 7 Heures
(Seance unique A cause du Car-
naval) :
MEDECIN POUR FEMME
Avec : Lex BARKER Bar-
bara RUTTING Senta BER-
GER, Anita HOPER etc...
Une 6pouse jalouse, un gyn6-


/


LES MOTS CROISES
PROBLEM No, 467 F.


I a3 V Y I viW1I!


6 Court danx les steppes
7 I a toujour I bn does
- Crochets
8 Souveraine Identiques
9 Charmeuse Direction
10 Sa tunlque lul fut fatal
- Proposition


Pour permettre A tout le mon
de d'aasister an dMil Carnava-
lesque, la Direction du CAPITOL
a momentanment interi-ompu le
deroulement du FESTIVAL du
film Francaia.
Du DIMANCHE 8 au MER-
OREDI 11 F6vrier, e'est on film
d'action qui aera portO & l'affi-
che de la Salle de la Capitale !
REQUIEM POUR GRINGO
avec Lang JEFFRIES et Fernan
do SANCHO.
Potr venger son- / re qui a
6t0 torture et mis A mort par
des bandits de sac et de corde,
GRINGO. organize une expldi-
tion punitive, don't il eat bient6t
victim A on tour.
Pourra-t-il sortir -de griffes
de aes adversalre 7
Ce flm, aux mflle rebondlsse-
ments, se terminera & la satisfac


cologue asduisant des maladies VE| LIx
exaltles, sont A la base de ce VETICAL
film. 1I Lea reliefs du Nord
Beaucoup d'6motion, des tou- 7 II Une ratee migre
rhes adroltes donnent vigueur et Un A Berlin
relief aux personnages et A leur I III Possedera Sombre
comportements. Une tnportante I Bomt de bola Appor
sequence montre le d6roulement 10 th_ A A nalsance
chirurgical d'une c6sarienne. L'ar -- Troubli. Debute un
tion est fertile en rebondisse- BOlRIZQNTALEMENT ensemble
ments dramatiques. 1 M lodies 'V Une femmne forte I -
Gdes 2.00 et 8.00 2 Sigle du monde arabe Poss6dd
I x x x Un duo qui finit bien.c.al. VII Decouvertes Cardi-
3 11 faut les rnlerii at plus il
AIRPORT CINE 'tt ion VIII Sit4u Objet de me
AIRPORT CINE present a- Article IX Jalon Dans les Pyr6
vec .fiertS : 5 Note Contume-.-- Re, ns Orientalea
Dhnanche 8 Fevrier vuiste eilebre X- Peuvent servir de preuves
A 6 H. 80 et 8 H. 30
Rory CALHOUN mt Rod CA- SOLUTION 5No. 463 F.
MERON dane : C HORIZONALEMENT VERTICALEMENT
LE JUSTICIERn DE LOUEST 1. Alos; Ailsa 2. Seri.Ue -- I. Ascaris; A. C. (assez) -
Une explosiotn de cr une 3. Cold; Ilion 4. Germe; Se IL tA; Neige III. Origan; Ern
action vigoureuse, un elment de rpge 6. Inn; RO; Ur IV. Eider; In& V. So; RP.;
pense bout de souffle tel 7. Se; Icare 8. 1ena; Ins e 9. Case VI. Limera; T6 VII. A'-
se pr senate : d Agreste; On 10. Cessoea; IS. 16goriee Lei; El IX. Ossu:
LE JUSTICIER DEL'OUEST Loi.- X. Aind; Riens.
Un western ambitieux d'Ed- 0 '* 5 -
word Ludwing I C'est une .eevre
enflamn6e, pleine d'ardeuer et do
passion oht la terreur, la violence
et l'horreur sont au rendez-vous AVt C
oA le colt dicte nla Leoi I .
LE JUSTICIER DE L'OUEST
Un film d'un rnalisme saisi-
sant interpret magilstraletnent
par Rory Calboum et Rod Came-
ron qui, par leur fourgue et leur
audace donnentt leur role un f
relief nettement masqu6 I ,Iu" t a"- lR ats
LE JUSTICIER DE L'OUEST
Une action dense et touffue
emenes avec force et comportant
tous les elements d'6motion sou- '
haltia un w tatern sans cones EN
Tor.n. dur, imnpltolablea ou.un
bWroo horse m6rie, pourtant, un
hours la 101 eoige qu'U soil tut u
par son flidde ami pour .suver .
I'honneur d'un sh6rlf 1
LE JUSTICIER DE L'OUEST
La plus haute expression Oa !s
.I.,le.'nce et do I'cmoti.n au Cine -
ms I Un soWinet du 7 ero Art, I
un chef-d'uvre du gnle I E 8
LE JUSTICIER DE L'OUEST
Un nouvemu visage du Far- .
west I uni aouvre exceptionnelle,
passionnante, inexorable, toujomrs
d'une Intensit6 polinante !
LE JUSTICIER DE L'OUEST -,
-Un madivr/bliant don't lea 6-
boliques donnent Ile frisson u
ipectateurs !


MERCREDI 11 FiVRIER 1970


- ~fil~(saae~sit9~----~`~~ ~ -rC- ... -------------- ---- -~~-~---'.~~..- ~~~-~---~'-~----~-- -~~I --- --~ 1------7--.---.-C--.- -~ .--r-~ ---. -------.. I~------~ ; ~_~___~~_--~


ldm


PAM$


tion de tons.
Mais le Carnaval one fois ter-
mindS LE FESTIVAL poursuivra
sa carrikre.
Profltant des 8 derniers jours
de la I emaine, le CAPITOL fera
un rappel des 3 Premier. Filma
et passer :
IcA FEMME INFIDELE, le'
Jeudi 12.
LA LECON PARTICULIERE
le VENDREDI 13.
L'ASTRAGALE le SAMEDI 14.
avant de presenter les 2 Derniers
films du FESTIVAL :
JEFF le 16 F5vrier, et QUE
LA BETE MEURE le 22 F6-
vrier.
Cos deux films, reserves pour
la bonne bouche. ne pasaeront
qu'au CAPITOL a 1'exclusion de
tout autre Salle ou DRIVE IN
de la RPpubllque d'HaitiL


aA~t~3k


R&NM T SPT DtmU(=s I RxV&= No






oLE oUtJWA4MN


SAXXDI 7 BT


77 --


LI COmINDJARMIsR
S l ros isprlv. len coatollnQ o vent avoir diff6roente* cAses.
iiu't vous avens donntl daem no Solit par do iauvaises conditions
articles pr4adents, voa plants, do culture, soft par doe virus ou
.o li6gumeis, von arbroe dolvent de bactertot, solt par den cham nes du Palale de S
d ,lhveloppo. avoc vRiiour. Mais pinions parasites. Milot, Ila Cltadell d
iteniUon, 'tout dangerlu'est pan Len maladies causes par deI topha, les plage2 Ie
rarthi, car do nombroux ennemia, virus ou doe bacteries sont de v6 man.s do la Isile, etc,
Iln insects surtiaot des mal-. ritalles (maladies Infectueuses le navire n'&valt pu
die peouvsnt leo atfecter plus on qiul s traduBsent par un rabou- Jusqu'ic. a cause du
mains ieravement I wonus n'y pre Rrloaement den piantes, une dkco temps, Bob Lane, DI
11<2 garden, comprometLant I r&- !oration et une crispation du Hover ont paas6 qua
oite on enlevant touta valeui or fouillage, une v6gotation languins voyager A Puerto IUe
namentale k votre Jarsin. ante, des fldtrissements ou la Thomas avant d'ab
11 existed des paraaltes gt6n- pourriture dee racines, tiges on navire pour venTr Ic.
raux susceptiblea de nuirp A tou- feuliles. La lutte centre elles est La Lester Stern
tea les cultures et come chaque encore tr6s difficile. Agency tient beauce
,snpfc de plante poseide en plus Quand aux lobanlignona p pra- Por-age ur Iat Cp-1
Bn propres ennemis, c'esf cottre sites, leprsa flalDit nicr p- ce sont ces photos
do nombreuses affectioli diffti- que envahieent les Taeine, le ront les pages public
rantes que Vous pauvae avoir A tigers, lea flours, lea fruits et sur la champagne qui va
butter dans vote jardin. Seuls tout leo feuilles. Ilh provoquent prise pour encourage
des sp5cia(a~tes pouvent en avoir ainst des taches brunes on notroe, tea -.n visitor r
aI. connantsance parfalte, mais des d6formations ou une sort de vrfl paroclain & board
-ur le plan pratique, an co qui duvet blanch&tre. Leas tissues en- WARDb, un su.re
Vouo concern, II vous suffit de Vabia meurent. six nevires de tl No
s naoir ce qu suite u Le b.n.ecte.etentreepetite ribbeen Line.
Les maladies des plants pcu- a. nutseetape ent s .. Accuoillia h ier m
Snimaux nulalbies peuvent s'ut- oo-Th lbor "
taquer a raclnes, akX feuilles, ropor Fani


l luon1-o n-sfles, sx rulIe. IPublic teur tatons
nule e rso ffice Natonal du
e p. .c -~-i-b2i1'ib hT.n ,do Ia Propaga de,Bob
-Ay- nt ll ne w ,- *iB uo daontiact pes a CaM. ie


Nrar u is ehev a pb p r en ntes les plstas aies-, I doIAt agencet p artist ca dellei
.au .yree aon 11 Po t-a n-Pr's& part il-e-r, an Ai*t-l so ~"al11 iu e ou man Prdsident deon
ce trials noufaelle da n d4CaeA.,et x j g rsi 3 t mau &ScIlate.te Ilae o
0 'uue tnter-gmaw, put th efruiz .. e0riao01.... ,110
r sa a entra ni II neile ce cun rem- in par Is D retour Gne
te Ic "Eo :. :. dbec.al "ea ar "id6 danB la so ....r t


us l'Ad-nuco s tra aer 6ricae.d* 4esae ailte e ~ dot'Offeoe NU o nal
. nu I- a ." m ..' do1. Pr.oo ot





d fnulfui.J l to 41 i^ et Uait a VISITEURS DE zM
de ,o proondtion qut chptl t tolte f an pr= e- ...Mike Me Laney
nombre de Je-nes gena -nthre- rant des Byinpt nB e oc montrer Haiti aux g
A 1'issue de ses dernieres 6tu- pas les autres. Hier sont vebua.
des, le Docteur Brutus fut nom- d existed actuellement des pro- icD M James F. Ed
m6 samdecin traitant 'hpitt al duits fongiede permettant de charmante femme J
La Providence& oe l rest envi'- letter efficacement contre la plu M. James F. Edw
ran trois ans. II fut surtout le part des maladies cryptogaml Berryville, Virginie.
iaidecm des pauvre, des hum- ques, e'est h dire ca-usees par les Industriel, hanquier
bless. Ayant l me genereuse, sans champignons. Ces products s'ap- d'Entreprise de son
aucu e ide d'honorares, il se piuent par pulvrisation ou lAbrVe d chevau eton
faisait un plaisnr de aoulager par poudrage. Toutefois, i1s ne envdreprses de coure
lurs mauL. Et s'identlant avec peivent dtruire les cha TAIpi- vau rerer
eix, 1 ear apportait le mot d'es gnons para ue tant que ceux Nous avets enore
poir. Aimant sa carrire, exercer ci n'ont pas encore pentre dans d s Edwarde hie
la profession, 'c'tait pour lui e a plante. Autst diven*4t-il R ... Mike M pLaney

lieue des Gonaive, it a r6alise6 tout de feuillage avant tote ap n trer Haiti a g
beancoup dJien au bnfice des parition de la maladie. Ce atn ar
lafortsund. 8a mort est une lour NDLR.- Lo s re eignement Aier Frant e eus
Le Docteur Brutus s 'tait, certn.- o it aimablement 6te fournis pro- ire M. F.
acqui ue rt3 noriet dans le drireants de la mason DAR r 5 FPoru-u-Pinc
mreta non aeulement lA, matils fog charmante femme neJ
lane toute la ville acs Gonaivea. lut fficacemntN tre Iap rirolziers F. haE
rSon courage a. supporter total OrOTBALL INTERNATIONAL n Berryville, Virgiene.







Ancien membre de la Commie- quARTOUM (AFP) ge a clndutiue pranq
blon communal des Gonuves. i. C treprise d ons
Si'st vertur, dais sa sphire d'.u Can-roun a batu (otoa ds'lvti Le nDr. et P me Vico
tion id'pporter aa modest con re troions a deux Ctte d'lvoire sons arrvons e mat
ribution Aian'ebellitsemaen de r ci enalt par deux i zero a la pre gn e de ledwaur eau-fr
Tvile. po-,re mi-temp.Soudan a battu o M. JeHa t roii r et M
Noue ade ona en cette dou- pe pa ttle trois zero. avant tot ll e e dernier,
Loaroup jeircoenustancc, ndi vivess ad Co ma-inapr





indrolfank go Ma Vetve, nel Vu- -n, M, Jean Cpoizier,

Mnadano Lammrtine Ccoy, n o ..L F6vrier ramenait g 'heu T-France venre
Mr. et Mme Pieou rre J-Baptiate reux ndtm Vearsaire de naissanc avec los Thar San Juis.
e Doenfant, Mre V a t taitd Bru- t e la petite Evelynt Jacques. C ympa pque
aqusi Mune Marc Denorac, Me Mdansr- NeI priftont occasionn DAour ont ar-o-ablemenc







oenu Bru tu s, ain s qu' u touns les noUs-Jolndre a ea parents et n- n da et m um e fla pte
c sect ur. Carte de tOU-o enT







neto le Jaan CCo roizeie


LE MEANT DE L'INDUl FOOTBE JAPONATIONAL S Dr. Victor Thae
tel-Hait Ilsg seront g
Le Sn e e Southerland Tous.
S-ltait Inpade plodoi-r-tlienM.EBa
Ann-ion nombrqdo IasCommin-s -CARTOUM (APP) go ancliuique priva









on c unade Coni i M Gio-anni rene.










REPOND AUX REVES P. en1tan V
-ient (-van-ticdai~s ci iphi-re ala io Ceanqen-nbna tn Cjjtau (1tv I Le -Dr.dQt dMtne Vic-



















DE LA MAITRES trE DE MASON dvoire o, e mat
LA PLUS EXIGEANTEr In t p. fiedton derininr
-andlaainveh t sonVcave oh V& M.e Jovan CoiziVen



















POSSEDE LE8 RAFFINEMENTS ",e dnu Dar
LES PLUS PERFECTIONNES nfant don Is uch se e
DE LA FAMEUSE TECHNIQUr E HITACtHI LIERt aptpar M. Carl ta
S Carlo, Atoie, BrProtocole par indt
.: m lexandr re. 8oh t

AGENT POUR HAITI : HEARD C. L. R Y e N our so to
Mto.e rDistributeur : ENCHA aranF i h Tra I
alr. et-Mine Pierre Jn-Beptietk roo ris vireain-cdo natsganii avec le onTharsin.












t, ou leMa produita HITACHI naat arantis. p lentitag-alemned











re rents alipo di nn leRancho past leo p
CaA artir du Dimanche 8 F ourer 197n
SJoane Croizi-
IT A 1 I tdire sio farille oR
...-A. -CIL'iL'EZJ -a- Jeudialour d .d are-

LE GEANT DE 'INDUSTRIE JAPONAISE iVeslee hienvonuns.
Isaoat ps-intlgem




















tl-Requi nHaiti. Ipoon
Le nisuper IiIIWSoutherlond TooF-s.



















AU A ITO' ',... JeuW matng snp










| Avec : Laf eff gi Arnando Sancho. s@ m n 1
Por et nari ncele Dr.
S Entre des 2.50 et 4. litaLen, M. r lak G




VP nsdent de la tan A





d I. o iedras mit ar
S dmGaWllana tAparI


AU FIL DES JOURS -s, A c" Racing Aigle Noir (400)
Peter Pan ,a fait encore des
(Sutte) tlennesi la Ruelle Rivlere.Von-, .Uite) -
dr-ldi 6; -
ans Soucl, h h. Fred GulUmore art arriv6 tLite J tdlh. D6s tros heures, larquis, (Aigle Noir eat son 4e club) quai quipiere le cherehaientansh- -
lu M Cria on compagenie de notre sinl Doa-. Lr oat on congencre. II ebnt.aquise, boufo s pas avait dperta i lea terrains de jenu cune, do leurs m onoeii;' Blaay,.
s coins char dou Sendral.. l ant oint II a et le cndi pln grndqa' Huce pain, dpuia pras de 3 an reimnplea manquant vilbement de em
mal va que idc ce martin par Mme Sarah An- ple d' ric qui noun 'Pa preenti desendalent de. carries fami- Bellony; ii ne fut qu l'ombre d tition fut compmtmt
ip arnaerr no Gillmore temme de Fred. Sa- come un frire. liales, arborant sur de frai mi- 1'excellent sillier gauche quit fit par Pelat 1'
u manuvala rah Anne, Prograianmr analyst Leroy t Carol ftment un nols des perruques pondr4es at letr beaux jours du Lyc6a Louver En dernier lieu, disemi qs oe "0
anne ot Bob j Plertoeo est arrive avec couple enjou6. Nous lour soulba- des rbana de couleor paste. lure et du Violette. anliers ne firentrf eno Id
tre jour ses amis Gberto Gonzales t a ton un agrable ejour on Haitl I y avat bal Ala i coan. Vers la fin, F. LAandre rentra fenses centralesn 'ren roej p
o et A Saint femme Doris Ann. z ...Hir soIr nous avonb rencon- A arriveve d'un tris digne a I'alle droite A Ia place de Do- 1 fallait tenter le-a d am
andonner ce a xx x tr a la I Villa Cr6ole, M. Eli Coo IRol et d'ne ic#lieusoe Reine vi- mingle, efface eompltement de par leo alcs avec cntc en re-
per, dlans lee biens immoSliers A tue de rose a voile an vaet, la puis la reprise. Plantin e. mon- trait ce qu'on ne vt eun
Advertising S /EUS New York et s ofemme Harriet. court touted nt-ire repreent-e tra intractable et fit oublier le moment v
oup A ce X ... Phi rt Chin, D iaectur, Ila talent en compagnie de leoum par les bain binsdu Peter Pan fin dribbleur qu'est I'Internatio- Un seui motif de satiaction
HAitien, cdr d'une. cmpgne do navigation charmantes amies haltiennes, Klidergarten, tit- la rfv6rence, nal B. La relive de Legros t pose
qui il maritie do Paramaribo, es, ar- M ine Simon Phuton et Ray- esquissa quelque, pan d'un me- Un tir, aases faible, de Schu- beancoup d'inqul6tudea Maex An-
qtairM dana r-i6 ler mati... de nmeo que M mon de enaud. a.etf fort dietingau6, imls... au bert sur le poteanu clturia le Oc tone, Moise t Daniel Antoine d
itre endare- Joel Paridn Ing6meur venue de Eli et Harriet parent les fr- rythme du. Mini Jasz lea Teen tions de ce match, decevant a Racing sont djia ecndidatz.
lr le tours M i Criteo i a M' l tes earnavalesques paremi nonr. Agers entra dans la danse. Lten des 6gards. xxxx D
Haiti en A M. Lot CriteWgr a 6ta euccel C Ce fut plaisir de voir 6voluer OPNIONS DEx
dt Y 11 par not" ami le grand inus ...M. Ncholx x aza e tte oule bigarr6e de gargon- POURQUOI CETTE FAIBLE
de q ou X iel Irving. 8 jolle fetnme Mimi oaIt pris loge- nets et de fllletes, at- de voir PRODUCTION T e ,N T EU
rvegin Ca- ...Jdi soilr, Jques ment hier apreo midi au Castel- leaur manmaon mues Be mettant Duard, an factu rs achol Apris Ie match, nous avona
satn f agn6aEl ae euxHaiti. dens Ia farandole, heurenuse d'i- que intervint : Dens unomatch a tontacta les 2 entarnineurs pour
matin A mpa6- astso a do Nick .Kornaza, eat cGraphic nitier de cette fagon. le-urs petits eno omele r sultat- d signera savoir leur opinion sur cc demi.
eLIER par i 1nee groupieu doe dovi s Dsuigner et Mimi eet ecupt-eur. aux sainee joies du carnival de pratiquement le champion, lenahec ae Ieur iqolpe ct voin- co
Officer de canaden. Dan un de deux esik e"atMai emit scAur auxsnotre pay oies. du caerfs sent fleur de penu lea qus cdan eurut ipndt oc -
Torinse et groupeactrouvaient, Ren6aet Nick a A reconmmartd aux I joueurs percent ainsi tonte leur q' oont rpondu:-


N w ait. GHiadi no Ler eene Marquis Roland s lea deu uipe ont Isal tee ledu d-Peter
L Fernande St Hlair Mae Dr. et Mme Jules Thbaud par A Drctrice d Peter Pan ol maitris technique. les sout com RENE VERTS DU RACIN
SLa o,Diane ge ,Larouche, Mmi eMarn-Ange as jolla Seer6taire R6gine Mont- qui n'a rien m~nagA pour fare sie crisps pliar-Is pour do perdrE
er At M me Blondine Dejard e gan oaile u Beu des Tha6- de ce b al d'nfants usne r6usit-e c6te in et
r ou rist e emm ne BloM.dLoinDesjarn maineavecsafemmelamrqui- ls habit. II nt done xplica comptas mbearucoup sur In ra-
on, M.Sut dine M. Gt paon Bfrd, Cses sent baud e Balser de New Jer- ran ble qu'ile attaque ent conaefense piditrer oes avants et su leur
et iNew B6dari. Ji yavt a feusa e notore Lt en oam ans t MON E CHhe d estructiveson. taa tria technique da0unc nI nl-
o 6.l6 r ogueaneiot-s oGurard Perre des i.e jartnune einq RolandteuEnnuite, lea deux c quipesont o constinres difficiles i.. Ma&heu-
VAER M. Mare inet et Ma land Ohvilleo et Bason pora e Carol. i Leg Crnaa f at)h le de n- tries par LNOIR: Ms jouers ont- st
QUEl Adjoint Me Blondine Dejarin paat Pl rs jourPort-arnce aucs c n ae de so- milieu Du ca eu d u terraing,- plaude Dssir; avec ctindiont -
Sdu Toue fe Mi ri e. Lou Dejardins maine avec afemme,Is rqui- lme pour Ale Noih, h argran la a bilit de deux di mes intnat cio-
tion, M. Re- nouns a fat part do sos senti- se Jean de Balsera de New Jer- rapidement son entre- l'attaque et I)a dense c-ntrer le jeu onur Guy e Bar-
el-Haiti, fIse rante pour note pays. Bo soy. eli ont pris logement a turent pales,a circulations dule ihely, trp (einor et Desiil 11
s en Haiti. Vendrei matrin, le Profes ur. CastelHalti ...du pays en compa- dniU cfo de layers MONDE CHIC 'aportit r daiS frid en antres pour fair la d
Jean Yvde la TUINCA rande- l ati- Martinde Ruichard N. Sparer, avotein, comptr rer. Ls seravanics de prriaentle sou- Mai ls ilsiervent et
poun le a rtut Francis et na belles et gri- de "musique de Evanston E llinois OU trouverez u n ot. parvenaict aal int Guy at Ben Dsolnguec.
on la At eiu voyagfne e hrian-o Dont at et sa ravemm ante amhi e Mia- l thelmy, En ootballucun moment. production d
S t go elli A aroprt Frano g chard Markualia s, avocatsquez de Rio Clve-dras pa nnt de mirplacle : on nepeosition id pas MICEL NEsseTTE vivE L'Ament
S Etat le V nv MarcMiet eta land, VOhioa eton pole. Carol. Co Aleu 8 tre viva alecindor commL oNOIR: Mes joueurhannte
dingoue apons enontre pa-Dr. troi charmnt couplLa ceisee de deux. LES DEUX EQUIPES EN 4--4
Q tr I Var ing Gerstein. assent pliers en m ...Claude Martin Junior, sa tier an milieu du terrain Claude Dsir; ave l'indipo -
continue d pagne des membres de Minct et technicon sans o r le pour IC le de c Noir,naisqn enatr les atta- RACING: deuh do mes iteernat -
rands nade cn en rado-t Mme viaioa Sanchde ou ,...M. Denios Lewt prasenavocat nsea fairs, Arg qui lus e hAlexis s Landrex Alcinor et D. Antor)ine P-
as et sa jole fille e Ran Jlemme Sandra puiBzozo Counselor et ouvcanir s tror. Bieda un plr6e de b- rai, fall beauup, Obe san Domn -



itre M Ja- ta. Rojas SamVictor Vergs, Ps-at La cham de New paYork et sa discomp- veious chion de 1 manqua beaucoup ortrAtle, gaa e puisdF. Leand ure Barthelmy, a
r sjoindre Marient de RI TURINA grande a- gingue e Richard N. ViS Pd paarer, eo toutes le ch-uf s leaurs a ons d painto len u cins i Mauits V Is sa ner StVil.ent
wards et sa genes de voyage de Sano Derain cat et sa ravosante amie Miga- ties enpern. En football, i n'y a ia prdodctMin d' nsanaabe de man
ar de Mke. de go u aivl hier avc an grou- dli Vasque Ibdo Rio Piedr. as, tiss pa de ir L'ombne de ceat-ci E ntrainenr: tite VERTU



a bienvelnue x h xxxx de 'Eta t no pes beaucoup sun-)me match -e


edJames F M Luckdinen r oh p teo RSo. Mon decn us R./. t -. untranf mpression queOsen co- AanLE NOI Re : Cr
SPraident Nos arvnsarenoontral le kDr.Jn d oaites W e chemise.lES DEUX EQUIPES EN 4-2-4
trci, i Vatrgashr r a A ha-L16a ean Romm ...aClaude Mar tin Junior. -na Ccla entrain s une absence tota
possa de s pagrnle as anebres de cgrofengrle me ro Hbon et bien d'autres a- AU MONDE CMC lea d .c.mbinaiu n ent re les atta- RACING: Dn.hatLicr 4
Sde che- don't ne Ma-ria Sanchei Ro mis nou ont p arsentl hier soir uanoudts qui e cherchcaient sns Landre, Moise, D. Antrierine, Pe-
Jase t sa jollae fileo Mile Rantoni M. Julius L. Bezozo, tCounselor p Ouar Vopovoira se trouser. Bie plus, lAan, Jn-Baptliste, Obas Domin -
ntr Ms,. J- t. Roeas Sanche. at- Law de New" York iet. a sdis- r e de 'otre peonnel tech- u beaucp e puiF. Lande, Barthelmy
S 3 soir ivEl Mario No erot souhatons n tingueal et pousa capta Ils tavan feen cette occasion nos onermarqu veau, son patron: Jn-u Guy St Vi, Roger t-Vil.
M de Mike. duan-i l'Hu.el Ceouodne. hier soir 4bo-L61 Ruedi ede)aDsir Loib de td!celui-ci Entraineur: Rena VERTU.;

Sbienvene nue Jauene de M. ede l'Etat-ionpesbeauo aesantes t
ore James F, xLucknr Topogra DIVERS Jolicoeun avaitde M. Lul'imprssionen nou formon pouqu sr lul des- AGLE NOIR : Chles J








in en compa ...Nous avone rencontrO jeudi St. Victor, do ,M. Ris Ped-rsen, de sueCns perPonnel et continue AVIS s larenr a"
a Gre vetl fr phe soir haitiu Barecudate d New-orkancho M. D u dnsoir, les garaibes du Id a profession. antn Duoste, Plan-
d Poainto- eat arrv6 hiaber avec sa eharmamn Romero, june 6t griciouse 6pou AA V I S;u, Alexis ,A aeure Bellruauy
Be du jeune diplontate mexicain Ca -" -t ,al ",u AiBsr, ArSchilus -- Bllony
n oe nt arri to fendle san naice a one n aShi.ley D Sergio Romero a d br son hen Monsieur et Madamr e Maourice me J rmie.
aleDr. ViaDcrsontantDirec -or cireux aniversaire dansa bdali Aujourd'hui 7 F&vrier ramene Naud eavisent leur-aimable clar a Entraincar: Michel Trette-
ah stGuel e Meruser on tph de ajois e vi- 'heureux nniversaie e note tle qu pPour tous rerenti du 11 Fler
e Simone Ma Douglas, eoceupationel Thereplat re du Barbecue dansant- de 'Hb collaborateir Efuer Toussaint, 1970 le SALON DE BEAUTE at
SNw Yrk. Luckner Joseph et du uu qution n ra poe. phone au 2-311.
imres, on ni Shirnley se sont marid'Hyg Ne tel El Rancho en compagtride a rememre de note peronel tech- le Bureaui de vente des pr-
triq t Yk le 2 Jin 1969. sa n mar, de son once, le bril- unique. duits REVLON D B RA TI
tentue p rk lla n A ant- ir gien Dr-GuToy Jeosn y A c jeuner et sympatuique col- seront trans6rs al 96. SRue Dan
a e i et deen me n- do lnsitut d Cnsulardiologie de laborateur, nus voulns ffrir te Deouche. A Vendre n parfaittat r-
IeA 3 Rivi cho. Nots e lour oulhaitons Ia Montr6al et n captan. o fern Ln cette occasion nos marques Etaze Building F. G. Naudi ge relesta-r et Amplificateur

















euidnveparla D. Isidro ONS xx P 1 v Eh e D n-
i Ca ino me Jacuelne, do M. et Me Au- do considraton agissant t l A Echoesie
in on rompn ...-Nouo l a n ed belmn Jolicoeur, do M. Lucien nous formoas pour lul desvoMu S'adresier au Journal.
t. voonrnonatraljeudig St. Victor, do M. Rile Pedersen, do ..uc.a personnel e.c. nt-inu AVIS
it eCt frlne soir na Barbecue d'EI Rancho, M. 1 R6u ans lea CR-aibes du ,uans a profession.b I a t6l gar6 dans I zone
Ia raviLnnote Leroy AmberN ot sa jeo femme Bureau du Tourlme dle Aarhus Ad Multos Annos. comprise entire le Cercle Belle-
Mile Josseli Carol. Is sont de Bo-.on, Massh. Denmark (Jutland) de M. Jac ut et Bourdon Pak (Bourdon) AVIS
a le ataialnt ean ompagni ade ao.ra quei Baussa qun e s charmante une serviett-e S ioaente avec Terrain i vendre Chance-rel
un passdon- sympathique ani Eric Behr fo nme CochJ.a et- Ia sjoi soeur SNEM lea initialed G P, et contenantdes les avec u-construction et Ion nr
Ale indor phe ma Mn et aptante femme r do onchita agro aza d p persons. Bone revenue e PRIERE por fbri











uirel Ant d Vilaerse, .'Verre- Rich ranrd ai-le 2 du courant muni. B fa r
GM. aon A- is Merceron et de l'artse Manrcel at bureau du NOUVELcISTE. Pour tous re .egnEiniseentib t le
n rue- Sirois. Le entiAncienst dmployis d Aucune question neora oposn phonez 2-3811.
as vi it-sr La .i x SNEM sant .onu oqx eures Choses
t impresiOn La Ligue Nationale d'Hygiine .M. Eric rD. Flckn, Manager de Zone respective aux dates
du fait quo Men tale anise s membre, lea a- Europe Tourie st S erv (TS) uine UET



























s repart A EL RAINL'HU Casia .-n
abent pas de alis et le public en gfineral 0 -dont lea bureaux sont en Alio- Chefs de Brigades, Jeudi 12 GRAND BAL TRAVESTI
arrvant lI onfrence du Dr Aryl lea 7, 9 et 10A a.New York arrive F6vrier 1970 7h. 30 .no. HO n
venait de den suar Ia eR~gulation des NONs- ici mardi eut repArti hier aprsis Apergeors, Lundi 16 Favrre-S
estez n paave 2 Ornceshtre (Plannin Fsensamiial) a idi. nnels. h. a.NS SO
ntendu Papa sra lieu l'nstuot Haitiao'- A- Rouu belr pareChancelier Re- Ile970 S 7 h. 0 a.rI
SVou ts JmUarcain e d 11 Fv ri e dernMare le Pigniate comparession. TAM T
e pas. Vours Lopic et 7 h P. -M.. eat ave h lea. C papers qui font N.MB. Las Employas qui ont1-
ubli e atn Show niqe in- dmp ortant au prognoramme a t6 r6voqu snt pr de sabste
ent a C ltetente eo satielib delay danti e es bouteilleB iat, Momp r, Guber LES PLLuxembourg. niUS B. AAUX TRA
upr.id VeD la participation deInseesa ePONne AUX S BAS PR S
t rrivasits avA: o e st s
Zrands indus d r.o e ,- elvick 16myd SId',lrJOSEPH ."a le r h e

Ainstti eat le -FA Rober I. BLA[IR"-
marmaelt de CARNAVALd1970 ueetrgendares
nie ex R- Samedi -- Dimdnehe Lundi cs d .e Murat de TIm as>>'
ret extm-lieur avee l'rchestre W'bertT, iA ..
a Cmaro ot- ldans sa nouvelle *tringue, Ca, : u. ii.pia scone.appran even he.-


duarlel An- ".. ?raeial'les2 docourant muni P-EV'a n, NER OS
M. Lion A- nDistribution de Chapeaux -Surgpiise. tf- itimefnts do l'Eglise. TAD
ms un fruc- Prix enti..reme.it d6.n-i.oique I'"oudtnprslnentn e nan Ain-irc '
ti. cE fLtdolandes4Aa Va-oe nabAn-
cExecuti- Entr&e:UN DO L4 -,Adrtt'eLeroyo A sea-n ants M. eat
Serviear- am GA-and Aestr-e et- o- -' A ux Ben -
Servie, n t..ants, n e Edithe Bissainthe --
Jaanie fern- on -- -. .I Tat" ;" BM"XSerge Bissainthe et Madame
rte les arni- n eo Marie Charles Chfitelain et.
ean iirithe ot son Apoux, HM. ChA- s

Is repartent t Mme' Vve Octave Bissn!nt-he. o TOu LES SUJETS
s M in e V ve M ac A rty et enfantso- 1 4 1
et belle Kiki Grand B l les 7, 9 et 10 F lvrier Bissainthe et enfapts Mme'n..
I'veon pour aLespinasse A3 M. et Mme Poly












55 4g *D- w7-e-#--ODOO iI c t t .. a.... t .


PAGS 4


--LAMWbE.AVO'SPRIX

pf~mo n fac l uuvit mlarqMUS uesCivaftks L JORAN MONA4,
sAput~ee dana totw .j
les Q55J ~u~~e t4'A~ a-t--


LA MOOZ A 'YOS PIRI

E -UN, -B E
Noma


___ ___ ,-~a--~r~~lrlr ---- ----" -- ----- I~LI1


iat~e~




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs