Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06661
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 5, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06661
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

l~ PLrs AJsfkN DI)AlTI


vl~iv' of y, d r mdg'w onChef.
l/Cit A? oNrA S

Ad"rnsfttw, MAX ~ ~C/-pAUVE T


M13B3R3 DR L'AAIOKAION INTBRAM URCAINE DI P2R5B


N, Is.Io00


7dims ANNEM


Indication sur le Message de Nixon a ossygumnel"'""d
.Ieux i nportnntes personnalit6


WA8HING;TOiN (AFP) --
Maeltr le rnUti&mo observA lo
In Malson Blanche on apprend
qua diena l o In o a A & M. AJle-
xls Kossytuht, le Pr1B.den NI--
xon prdciserolt quo lee Elate -
Unls ont faith, lout rtenmment
des dMnmarchn' tent asprAi des
gouvernementd de pays arabes
qu'aupre s do celni do Tel Aviv
en vue d'aboutir a un cosse-le-
feu a yen Moy rien t..
Ces indication ur la teneur
du message du Chef de l'Extcu-
tif am6ricain & son holnologue
sovi6tique on6t t recuedlllies ah
diverseos ources diplomiattique,
don't certaines appartiennent m6
ni au D6partcment d'Etat.
Daprd'n Ios milieux diplomati-
ques, M. Nixon no so serait pas
borne6 A dire A M. Koosyguine
uo lea Etats-Unis a ont tenta de
ronvaincre lea parties au confit
Idu Moyen-Oriont d'instaurar un
-eossez-h-fcu. II lui aurait rappe
16 que les Etats-Unis 6taient tou
joura pr6i comm ili I 'pnt an-
uonc6 dans le paBs6,' is engager
des discussions en cue de aIs con
delusion d'un accord sur une li-
mitation des armmemnts au Mo-
yen-Orient.
Le President Nixon rappelle-
rait d'autre part que lea Etats-
Unis. rstoent on favour do l'ap-


plication' do propositions do
palx qu'ilo ant dnonce6es respocti-
vonment le 28 Octobre et 18 D&-
combre et demanderait a son
corrospondant sovl6tique d'y r6-
pondre de manlire constructive.
M. Nixon rojotterait en outre
dans son message h Moscou I'af-
firnimalion sovidtique solon laquol
Io Israel et lea Etato Unia se-
raient loes seuls responsables de
l'aggravation d e la situation ml-
litaire actuelle au Moyen-Orient.
Le Pr6dident amidricain souligne


rait qu'en fait lea deux parties
- alssi blen Israel que lea pays
arabes Bont ausal responsa-
bles l'une quo l'autre de l'inten-
siffcation des combats et des
raids adriona.

M. Nixon, salon certain mi-
lieux officials de la Capitale F&-
ddrale souligneralt quo lea ef-
forts entrepris par Washington
pour convaincre leo parties au
conflict du Moyen-Orient d'instau
rer at de respecter cette fois un
ceseaz-le-feu danas la region a-


Gitans et Gitanes vont

enter (ans la danse


Les Gitamn et leos Gitanos se-
roat tris nombreux, le lundi i)
F6vrier, a l'Hotel Sana-Souc,I
si on en juge par le rythme au-
quel s'arrachent les oartes d'en-
ir-e'd u bui orgapisn par 'Asso-
ciation des Damts du Corps Di-
ploma.ique.
Depuis plusieurs semaines, les
dynamiques membres de I'Asso-
ciation secoondes souvent par
les spouses des Consuls Honorai-
res 6tabliis 'Port-au-Prince, font
lt chasse aux lots pour la I ombo
la de la soir6e. Leur charme a-


Ie Comitd du Carnaval


offre un Char


QUI SERA MONTE P.
LE PARCOURS DU CORTE
Merc-redi soirl' I'


Les ddelibrations d'hier soir du
-Comite Carnaval 19703 au sa-
lon de I'H6tel de Ville oh il a 6-
labli, depuis environ un mois,
.on bureau ont otd tris impor-
tantes.
Comme chaque soir les mem-
bres du sous comit6 charge de
recueillir les dons en espdces et
in nature des commer ants et in
austriels "qui n'Sffrdiit as i 11
chars ont pr6sent6 leurs rap-
ports.
M. Guy Cdlestin le comptable
a riv6W16 que jusqu'a ce mercredi
soir on a recueilli d'eux, au noma
du commit la some de $ 13.395
et quo la plus r6cente importan-
te contribution eat celle de la
Cie des Tabacs Comme II Fautl
qui a remia un cheque de 500 dol
liar. Au iourn ide la mme jour-
n(e de miercredi la Cie Electri-
que sollicit6e a faith un don de
100 dollars.
Par ailleurs de 41 qu'ils dtaient
sn fin de Ins emaine dernitr- Ir,
nmhre desc hrs ipromia it qul
iefileront efflectivement a psaHr
a 45. Lea deux derniers d6clar6s
sont e-ux de Seven Up (Milo HIa
stime) du grand p6c'ulateur ins
, nf6- de Pdtion ''ille, I'x M itsi
irit Iibbhert Jean Jacques.
Ie Magistrut Dervarieux a iu
-i niinonoe, au course de In sian
re, que de 70 le nombre des ban-
iert vitgroiups joyeux A plods et,
,n cimicn 'cHt passd A 80. ('es
aiindes par lcurs leaders nont
ishbventionnes recevunt du cnsh
du conit.6 et de l 'Edilitl et saU-
i u-a digumBeinlll .
TIoutefoi leia deux filto Is'
p.,us aillint de In Ba ancc d'hier
soir furei 1t I) ht dcsiion pris,


giBsant et la gdn6rosite des comn
mergants et industriela de la ca
pitale font que le tableau de chas
se eat considerable e. permettra,
la chance aidant, de fair de
nombreux heureux.
A d'autres moments, ce sent
les artis.es qui sont a 'oeuvreo,
s'affairant avec talent A pripa-
rer une attrayan.e d6coratffon de
ciTconstance et A creer une am-
hiance colorde et joyeuse.
N'oublions pas que les cartes
d'entrde (6 $), qui pouvent tre
retirees a 'Hbtel Sans-Souci,
donnent droit A participer au ti
rage de quelques magnifiques
groS lots, parmi lesquels fwgu-
rcntl dja plusieurs billets de vo-
yage par avion offers par cer-
taines conipagnies ahriennes.
Tout parait done contribuer
a assurer le success do cette gran


vaient commoen6 blen avant la do mauvaise augure & la situa-
ception, 'amedl du message de tion humlllanto dane laquall fs.,
M. KoCsygulne. _. sBe trouent par leur propra fau-
Pour lee milieux officials du t,. estime 1'6dltorialiste. Belon
D6partement d at, Is -meam go 1Mi, "les gyptiens ant perdu 64
de M. Kossyqiae ne conutitue iPpareil our lea 800 1 ivrI par
qu'une tentative do. presaion du boscou depuls la guerre des six
gouvernement ovitique our le eur, et ia plupart ds bases bases de
gouvernemant de M. Nixon pour iissfleas ovietiques ant 6te de-
que Washington intervennse au- tuites. Moscou et Le Cairo anu-
p~se de Tel Aviv pour mettre un talent de comnprendre qua lee ar-
terme aux ttaques isra6liennas. uib seules ne penuvent pa r6eou
II n'en rete pas moins quea -Is dre e probl.me des arabes. Ce
r6ponse du Prasident Nixon l'est pas par manque d'armes
si elle ae6t envoy6e en tempe s ue le Pr6sldent Nasser \ a 6t
voulu aslon l'expression du par- sbmergd.
te-parole de Is Meiaon Blanche
- ne B'est gure faith attendre. Le handicap des arabes tient
Le message de M. Kosygulne a- leur absence de technique et
vailt dt recu samedi. Lundi et de volonte. De plus, le Prisdesnt
mardi dE6j M. Nixon s'en pro', Nixon a' faith clairement avolr
cupait en compagnie de on Se- \qu'il ne permettrait pas que 11'-
crdtaire d'Etat, M. William Ro- uilibre des forces solt d6trnlt au
gers. C'eAt mercredi quo ls poa-" pi 6pena dIsrael. En n'admettant
tion am6ricaine a t6 d6flnie of- los illusions militares du Pr6sfi-
ficielletnent et transmiso A Mos- '.ent Nasser Moscou s'expoee A
con dana uni tex sign dea Isaoir les arabes bhumnlif nou-
main mq me du President Nixon. veau et risque finalement do ae
laiser, impliquer dana un coflit
x x x x plus gdnral. Pourtant, il exiate
une alternative honorable A cot-
MOSCOU INVITE to folie. Les Etats-Unis se sont
AU DESASTRE, ECRIT tfeclards favorable a une pait
cL'HERALD TRIBUNE just qui suppose sla retitution
de laI plupart dee territofreo ara-
PARIS (AFP) --- bes par Israel. a eft tempo, ee-
lon 1'6ditorialiste, que Moscou et
La menace implicate des sovi6 Le Cairo fassent A leur tour des
tiques d'envoyer de nouvellese ar- propositions,
mes a l'Egypte est une reaction


Numdro Special de Conjonection.


AR SES MEMBRES de manifestation d'amitf et de nouveau num6ro de CON- sommaire 'en oaest copieu. s'ou
GE DISCUTE T FIXE hienfaisance. JON-ON a Parm. 11 eat conaa ore par une exoelleute introduc-
GE DISCUTE ET FIXE erA A la M6decine. C'eat le No. tion oignoe du Dr. Raoul PIER-
Hdtel de Ville / Le 2 Fvr-ier 1970 1, Vol. XXV Annde 1970. Le RE-LOUIS, Doyen de la Facult;
de M decline et l'un des pion-
niera de la cooperation Franceo-
par les 16 membres du comite rIUBRIQUE DU THEATRE Haitienn de ur e plation Francoa. I
sur la suggestion de Michael Mad Haitienn ur le plan medical.
sen de participer effectivement. T rA BTVR E A UT E a frndu hoainmag aux profes-
ai defild prouvant qu'ils parta- -LA 'U i A lIU seur frangaie de passage on at-
gent la joie et la fidvre des t'es tachis a lInstitut Frangais
tivit6s carnavalesques. A cette 'Haiti sinai que des collDgues
in las construction d'un char Par Jacques Large haitiens don't le Dr. Maurice
pour le Comite Carnaval a &te Armand et le Dr. Frants Md-
confi a 'Partiste Thony Boyer de La Hobereaute nous esat prasen reve as genre dard b ui font d cl de c er le pu-
I ONTP. Ce char sera mont6 par tee cmmee un p6ra parl en n i e. rn ,re is fini- blic ndMical de cea savants con-
Ta 'sideaitt tr ersoionne. C'est t-ois_ ars do Jacques Audibertn. daine qui rom it, les neat 'fdreinces qui ne peuvent quotre
"10 n]&)d*tt-TeTper C'est troisacres de-faeques"Audiberti, dans une eomposititohqui West profitable an pays.
selon nous une excellent idde, En quoi cette piece de thbtre pas tujour des plus r profussies table an s.
tar il ne faut pas qu'on disg que e'apparente A un opera, parli Qu Aussi, au lieu d'upra parl, nous Suivent des tudes au n m-
tes personnalitis n'ont fait qu'or .hantd, est un mystere que jus- aous permettons de proposer, nous bSuivent de Cs uides a nnt l'om-b-
aniser, supervisor miser ma restent ou'n present, il ne uous a pas definition suivante : parodie do brjet de conferences d- qui o t de
indiffirents au cortiege. ,, possible d'approfondir, nant pr6texte A un divertisje- diffr ents apn iali.tes franpais
L'autre decision est l'organisa nnent pofitique. qui sent venus mettre A contti-
ion 'due parcour de troa jour- I eat vrai que nous serious as- Quil y aieu une volonte de usonr omp6tence our
,,es. Le probleme car c'en est sez en peine de dfinir Ila piece. vomdie, de parodie chez Audi- science. Ce sont, cs Atudes r
't nous comprenons qu'Audiberti berti eat hours de doute. Le no scence e nt ces de:
(Suite page 4 col ) i-mme y a dprouv6 quelue de ii ime qu'il choisit pour certain 1) Les donndes de la biopsie
ma t. fiult. C.r 'est une pie qui no de s p Lenaeros 'indiluesu- hpatique pr6 et per-opratoire
Le sergent Raibu',. C sont I aso course' des cholostases prolon
No velle Initiative doe insttut Lope des nom.s de personnags.. de .o- g6es du nourrisson.
Siddie. Et m Tie lIa Maitre Pur- 2) La chirurgie biliair ede la
de Vega .. ait laisBe perter une intention cholostase prolong e chez ]e
ronique... nourrisson.


L'Inetitut Lope de Vega que
dirige avec conp6tence notre a-
'mi et collaborateur Dr. Louis G.
Lamothe vient d'inaugurer, le
ler Feivrier en course un service
de traduetion comportant un
large 6ventail de sections : Espa
gnol, anglais, allemand, portu-
gals et italien.
Pour assurer le fonctionne-
ment effficace de ce diff6rentes
sections, la direction de P'Institut
Lope do Vega a fait appel aux
meilleurs linguistes haitiens et
strangers vivant en Haiti. On
corcoit d6s lors que l'Inatltut
Lope d Vrega est A mime de tra-


duire en un temps record toutes
sortes de pidees et n'importe
quel ouvrage verss on prose).
La n6cee&at me fait sentir de
plut en plus dans notre ctramu-
nautd d'un tel service do traduc-
tion. L'initiatlve de Insotitut Lo
pe de Vega repond h cette n6-
cessit6.
x x x x
Par allleurs, A Ia fin de ce
mos, l'Institut Lope de Vega
si justement reput6 pour ses
course d'Espagnol inaugurara le
27 Fivrier exactement dee course
de Portugatle. Ils seront diapen-
ods trois heures par semaine.
\


Sur notre cliche, Monsieur Augustao Ratirez Arasgo, Prisident et Diirecteur Gsenral de la BPCH,
.acompagn de M. Roger Aimn, conrdleur Gdnrnal, remettoat lea clefa de la taugnifique Voiture DAT
SUN de Lutce 1600, modl.e 1970, a I'heur&us bdndficiire, Monsieur .jLAN CHEVRY, ditenteur du Li-
7 et d'Epargne as No 23.635.-


A' cO6tW de Massacre ct de Ita
sibus ,des personnages de poisie
pure, la Hobereaute, le chevalier
Lotvy, Aldipe "d'une po6sic pure
et tragique. -Et c'eat lIA, d'apri-s
nous que provient le profound lmai
Waits de la piace, de cette juxta-
position de peraonnagea qui i'ont
rnen en commun, de ces dldments
comiques qui dolvent se transfer
mer instantan6ment pour rejoin-
dre le tragique, de cette grinia-
ce A qui il eat dem&nd6 de se
transformer sans raison apparcn
9 en larmcs et en grincoiinenti
uc dents.
C'est one gageure impossible
que de demander At 'un personna-
ge de sentir et de s'exprimer en
terms comqties. tout en posunt
des cetes tragiques. Audiberti ne
liouvai qu'6chouer dans cette en
treprise et le public ne s'y est
pae tromp6 en r6agissant froide-
dement A la piece. Ce nest pas
que la pidce sot passee par dessus
sa tAte, car c'est le m6me pu-
blic qui avait r6agi favorable-
ment lonesco aet a Obaldia, qui
ne lui ivalent certainement pas
propose des pieces faciles. Mais
c'et que ces auteurs, soit dans
Pabsurde ou le grotesque, sa-
taient cantonn6s dans leurs the-
mes, leos avatent exploits avec
toutes les resources de leur im-
mense talent, projetant des comn
positions d'une parfaite coheren-
ce. atteignant A la v6racitd de
implausible.
Ce nest pas le cas de la Ho
hereaute, et le theme meme de
la piece, le pritexte, si vous pr6
ferez. cot acte final d'une lutte
buppoBse entire lea derniers repr i
sentants de oa religion Oes drui-
des et les tenants de la nouvelle
religion triomphante, la religion
chrdtienue, est dimenti par les
reactions ultdrieures du person-
rnae principal, in Hobeorct.tli
Main une explication, mnme
sommaire, de ls piece,. nous pa-
rait indispensable pour la com-
pr6hension de ce que nous venons
d'6crire. La Hobereaute, qui em
prunte son nom a un petit oiseau,
le hobereau, eat la femme-oiseau,
(suite page 4 colonne 1)


3) Plan d'6tudes d'un syndro-
me h6morragique
4) La spl6nectomie dans les
h6molyoes constitutionnelles de
ienfant.
5) La maladie hdtnorragique
du nouveau-n6.
Les conferences appar enlsnt
au GROUP DE RECHEfROSE
d'H6patologie Enfantile de 'EN
SEROI (I'Hdpital Parrot, Bic,-
tre) qui travaille sous la 'direc-
tion du professeur agrdgth.Da-
niel AJagille qui fut en Haiti en
1968.

Ces 6tudes bien faites, acom
pagn66s de graphiques de tableaux
et de ref6rences bibliographiques
abondantes seront utile &A nos
mdecins p6diatres qu prevent
r~clamer sans fraic ee numaro de
Conjonction a l'Institut Franqals
d'Haiti.


tru'angerea. du Seoutisme. MM.
Ben Conger, Finance executive
du Comibe Interamdricain du
Scout ime (San Jose Coata Ri-
.a) et M. Sherman Ramsingh, de
Trinidad qui eat Traveling Com
missionners pour lea Caraibes.
Ila sent arrlvs bier en notrec
Capital et se rendent a-ux Bar-
badse oh a etient usn important
S eminaire de ScoNthme, ayant
-trait notamment- aux probulmes
de finances.
Ilgs talent accompagnos de nog
amis Lucien Cantave, Chef scout
et Victor Bastion, Conseiller.
Ils ont rf-ndu visited ce martin,
a Mgr Decoste, Aumonier du
Movement Scout en 'Haiti.
Au coUrs de notre entretien,
l'accet a mist la nouvellc
impulsion que le, conit actual
contend donner an movement
scout en Haiti. Nona remercions
ces persannalitme de leur courtoi-
se vislite.


Pour 1 defil 1

caruavalesqae
De nombreux abonn6ae habitant
le Boia-Verna, oIs haut de Lalue
at Turgeau nonu ont pride de sug
gerer au Comite charge d'organi
ser les festivitos carnavaloeques
d'inclure cas quarters dans lea
zones prEvues pour le dMfile des
trola jours gras.
Nous n'avona pas encore do dd-
tails Bur l'organisation du dfi-
16 qui connaitra cetta aunne une
certalne ampleur. Mais nous esti
mona que la suggestion de ces
leoteurB est des plus juites, puis
du'elle t ise permettre d'nten-
dre 1 routes les zones de la ville
le pladii de voir ,volner lee di-
zaines de chars et lea divers d16
ments dn cont-ee.

Arrite de Ch6maO e
ARRETE :
Article ler.- Lea Services Pu-
blics, les Ecoles, le Commerce et
l'Induttrie chOmeront le Lundi 9
Fevrier prochain a partir de mi-
di et le Mardi 10 Fdvrier toute
la jouroa.
Article .2l Le prhant Arr-
t6 sera public et exzcut6 I la di-
ligence du Secrtaire- -dEtat 'de
l'Intdrieur.
Donnd au Palais National, h
Port-au-Prince, le 4 Fevrier 1970,
An 167meo de l'Indpendance.
Dr. FRANCOIS DUVALIER
Par Ie President :
Le Secrtaire d'Etat
de l'Intdrieur et de la DDfense
National :
Dr. Aurele A. JOSEPH


e
)n


CINEMA


Autant en emporte


l'OTAN...

par Jean Claude Charles


Depuis dicembre dernier, on
nous projette une excellent co-
m6dle qui semble n'avoir pas eu
sur le public tout P'inpact d6si-
cable : Alexandre, le bienheu-
reux, Cette critique joviale et
bien dlabor6e de la -socidt moder
ne oti le travail tend de plus en
plus A constituer plutit'une alid-
nation qu'un instrument de libi
ration, sla plupari lee speotateurn
l'ont reque avec une froldear qui
cferait conclure que nous sommes
irnpermdables aux aides fantai-
Sies du style farfelu, n'stait le
nscces, chez nous, de certaines
oeuvres A mi-chemin entire le bur
lesque et la com6die de moeurs,
voire de certaines pitreries plus
que molliresques. C'est vrai, nous
aimons 1 bonne douche comique,


Receasement de rPArlcalte de 1970


Le Mardi 3 Fevrier en course .
n eu lieu i la Bibliothlque du
DARNDR la premiere reunion
concernant le Recencement de
PAgriculture de 1970.
Le Directeur Gen6ral de I'A--"
griculture, I'Agronome Jauris L6
veque a ouvert i sOcance par ueic
breve allocution en vur de souhal-
ter la bienvenue au\ reprdesn-
tants qualifies de 'lristitut Hai
tien de Statistiquas, M. PIngO'
nieur Jacques Vilgrain Directeur
de l'JHS qu'entouraient deux de
ses collaborateurs MM. Raymond
Gardiner et Prosper Jn Charles
et b, celui de l'Instjtut Hatien
de-Promotion du Cafi et des Den
ries d'Exportation, M. Antoine
Lambert.
Le Directeur du Service d'E-
'e.onomi Rurale ct des Statisti-
.qnes Agricoles, l'Agronome .R-.
gnier Pierre-Louis et quelques
technicians et Spe6ialistes du
D'ARNDR travaillalent 6troite-
ment qvee ceux des organismes
sus-mentionnss quand aoudaine-


ment le Seerdtaire d'Etat de I'A
agriculture Son Excellence M. An
drd Th6ard leur fit une visit.
Le titulaire du DARNDR leur en
tretint quelques instants pOur re
mercier le Directeur de 1'IHS1 et
sea colliborateure qui ont bien
voulu si6ger as sein de ce D6par
tement en vue de preparer un tra
vail A tras haute, port6e dconomi-
que, et pour esquimser an trait
de la Politique .: 1'Honos able
president i Vie, Son Excellence
is Dr Frangois DUVALIER don't
la sagacity d'esprit ne laisse rien
au hazard, mais qul veut que lea
Ltatistiques Agricoles du pays
solent 6tablies avant tout nou-
veau d6marrage, afin de prendre
les measures adequates A cet 6-
gard.
Nous en profitons pour mettre-
I'accent sur la participation acti-
ve des metnbres des Nations U-
niqs en Haiti, pour leur d6voue-
menat d6slntdressA en vue de con-
tzlier at la rhelisation de ce ra-
censement.


lea feux J'mrtiLfoe qu k'rrrrrrr...
binmm saois aLE CEIVEAU>.
La m6thoae Aaeinmil aura peut
atra,-perpals a lonesco die fair ,Ju
thAtre d'uaant -. garde Mali &
iG6rarI lOury, I'auteui de ce film
qul tln it I'at'fiche actuellement,
l'humour tout 4 fais britannlque
qu'elk- utilise pour nous fournrer
s.tte niiudite lngue de Shakes-
peare- ddiins ]a tte, aura fourni
slmploment la -matire d'un d6but
ide sednario tir-s original. Tous lea
,noyens sont bons pour fair ri-
le, du moment qu'ils ne s adres-
sent pas A ce qu'il y a de plus
particulidrelnent villain en nous.
Londres, cinq ant apresa, laf-
faire du train postal rebondit. La
T: V. informed : ladies and gen-
Llemen, hommee qui avait conqu
J-e fameux coup trimbale un cer-
veau d'un poids exceptionnel;
Scotland Yard, apr-s enquite, a
sicouvert que, par suite d'un
trnumatisme quelconque, l'enci-
phale du bandit penihe d'un cd-
Le; de sort que, et caetera. Et
void, A la sequence post gdneri
que dijA, le mythe qui court les
rues.
Ap cinema, si I'argument ne se
prnt en soi a la cocasserie, le
iuetteur en scene le plus Inventif
arrivera mal A en tirer la plus,
belle des conmddies. Car celleslci
ne miritent vraiment leur nion
que dans Ith uesurv ou i'affabu-
lation permet dle mionter une mu
canique oa les g ags s'enchainent
avec bonheur, oh aucune baisse
de tension ne vient, A aucun mo-
ment, geler une salle qti doit
tbujours niarcher A fond et rire
spontan6ment depuis 'la premiere
image jusqu'au mot avec oLe Cerveau, ca commence
des le gindrique, ballet de cou-
leurs se prfsentant sous 1 for-
me d'une peinture annite" qu'a-
gr6mente une chanson beat dent
les mordus de la radio voudraient
(Suite page 4 col. 8)


E. NUESSLE
Ut sa famlile purmii nouN
...Ce matil aont arrives a Port-
au-Prince I'Amirel Francis Ed-
wvard Nuesale, sa charmante fem
me Elisabeth et sa captivante fil
le Virginia L'Amiral Francis Edward
Nuesasle ct reraitd do-la US
Navy. II r6sideu t Chevy Chase.
Maryland.
Sa fille Ginger, dipldmle de
l'Univeraith do Virgmie oh clle
a obenu son cB.A.V en biochimie
'ravaille coaunte Editore de
Science Magazin it Washing-
ton : DC .
Elle y travaille depuis une an
nide. Ginger pratique beaucoup
de sports dent te tennis, la nata
lion, le Ski.
La famillo Nuesslo eat arrive
en mime temps que le Capiltaine
Lionel A. Arthur of ficier retrai-
t6 de la US Navy et sa femme
Ridie.
Ce couple vit 'i St Thoma,
L'aiiral FraOcis Edward Nues
.sl eat sa famille et le Capitaine
Lionel A..Arthur et sa femme
ont pris logement is la Villa Cri
ole.
Le Capitaine et Mnme Lionel
A. Arthur nous ont &dd reconi-
"'mande ainsi qu'i d'autres hai-
tiens par la grande esth6ticien-
ife.Elizabekh Garland de St. Tho

L'Amiral Francis E. Nueisle a
fait carrier connmme Naval avia
tor A bor4 de Ports' avions. II
en eat de mo me du Capitaine Lio
nel A Arthur qui 6tait it bord du
porte-avions Yorktown quand il
coula A la bataille de Midway.
L'AImiral Nuessle, sa femme
Elizabeth, sa fille Ginger oant d4
SjeAtns ce midi au Rond Point en
compagnie do Mme Claire Joli-
coeur, de Mme" Sally Kappel et
du photograph Lynn Pelham de
Life Magazine avant d'aller ren-
dre visit .a l'Ambassadeur des
Etats-Unis M. Clinton E. Knox.'
Nous leur souhaitons la bien-
venue et un agrdable sOjoUr par
ipi nous.

MLLE MYRLENE VALENTIN
dpousera, M. Yves Yacisithe
le I1 Fivrier
...Nous annoncons avec d'au-
tant plus de plaisir le marriage de
Mlle MyrlIn Valentin qu'elle
(imsite page 4 colonne 5)


Dimuuche 8 Fdvrier 1970 A7h 730 3PJL


an TMUiATi ':


Une minute pour prier, lne second por morir


ZEtree Odes 1.50

ItirV.f Odes 2.50


S.'. I,'...... -IsP ~ l~l ~ -~x~r ;_I-~


IIITJDI 5IPEVRIER li'7u


~-~ ------ raaar Ir


_ __~_~_ ~3


I


PoiQr-AvU. AR/NcE (vA / r/)
% .. it ., .. .. ,

eol~rru P64TAI4I 1316


I


~


LE COMITEf DE COMMERCtE coup de plaisir notre excellent
defilers our son char done ami, le Dr. Guy, Jeanty, brilliant
0 cortiffge oa5iavaloqa Cardiologue haitien travaillant i
...L.IdA dt Maid Fr6deric Des 'InatilU t de Cardiologle de Mont
varieux de confler I'orgamnuaion rIal comma l'Assitant du 'cel-
du Carnavall970 a tin Comnit lbre Cardiologue canadien Dr.
form des grands comnergant l Grondin, mondialement cona
et industries de la place a c6t6 pour Jes transplantamtion s
flatteusemeiDt commented dana eg.
ton l as le e u Le Dr. Guy :eanty tle file
Ce comitA a capltalee t tout" de m1Inent Dr. Rend Jeanty et
lea bermes volontl e t tuC les Mine n Louise de Rougunont.
energies pour les O e plus Guy set arrive samedi avtc sa
clatatn pde ncettef ~tdo e rrige agable o -
et ande de s: ittA t bo jeur e et ravisD nte femm Jac-
arC8e Uvenqlt unn centa e sseajolies filled Natha-
ne de chars d6isherontldensli ue at smabell -e.
ruesde Port-au-Prin Am o= G ca rAu at' T fi
des apros-mddi de DimanchIe a un anus paMer l fetes carnava-
di iat mardi. lesques avec le Dr. Ra a Jeanty
Les D6partement Mini~ t&r o et E K familIe.
et de nombreux autrea brvices NouN soiUhAtota ns blenvenue
do I'Etat participaront cetta et ni tr agrdabe la jour en
grande explosion do tambours et Haiti au Dr. Guy Jeanty, a fbim
de rythmes et ih co voiee de con 'me dacquellne et ses filled Na-
fenttis. thalie et Isabelle.
Le Comite du ComeOrce char -A MISSION TECII.\IQ E
g6 de l'Organilation do carnaval ISRAELIENNE
intend auai avoir son propre a roct l'Ambasuaduler del.
char star laquel monteront tous Eiats Unis 6a Ale
sea mCulbreo. Clinton E. Knox
Le Prhidnt de la Chambre ... Lundi eoir, on remarquait
db C aoimere d'Hail, l'industriel au premier rang de la plate du
Raymond L ,t oy nous dit que grand hrtel Oloffson oh allait
cette participation directed du Co so donaer le formidable specta-
mi6 eat pour montrer l'int6rat cle hebdonadaire de cet hdtel,
qu'l porte & catta fate de la d l iAgronome Moshe Konet,. chef
tents dent il a Wt. charge. de ia Mission Technique int6-
Le Coml6 vent ainthgror rdans Igre du gouvernement d'Israel,
le movement d'enthousiasme ases ipvite d'honaeur l'Ambassa-
qu'il a c66 pour le public. deur des -Eta.ts Uni t Mme
in et tamps nous dit M. Roy Clinton E. Knox, 1'Acronn.
que lea haflens comprennent qua me :oseph Eliab et sa charman-
cette fte eat une ceasit6 A la- te femme, l'Agronome Abraham
quelle doivent contisbuer tous les Ben-Shimon qui replace M.
secteura de la co~Munaut Eliab, l'Ingdnieur Shmuel Gefen.
Cette fate sera un success, par CE.' (Chef du Ddpartement de
ce que nous l voulona. oPhysical Planning, an Centre
M. Raymond Roy travaille de Coopration" Agricole avec les
avec le Directeur Gnfral adjoint pays on voice e developpemnent
de 'Office National d Tourlais- du Ministqre de 'Agricultore
me Monsieur Ramah Theodore d'Israel, venu ici pour develop-
'et le ePublic Relations Offi- per un project d'irrigation, l'dmi-
cie, de cet office an program- ient Docteur Rend Charles et sa
S me d'accueil o r ga n as a en femme, M. Larry Beyda, G4rant
Lhonneur du Miniajre du Tou- de La Belle Creole et sa femme.
rise du Quebec, M. Loubier Ce diner etait pour honorer
qui arrivera iei le dimanche 8 l'Ambasadeur ei Mine Knox et
F6vrieravec son Secraire M. sealer le depart prochae.i de 'A-
Jacques Labrecqaie. 2 gronome et Mn'e Josepih Eliah
m .. Le Minli y ir-I nus qitteno bjenidi.
suggestion de I'Amba asadeurd- -.r vii de r r
d'Haiti a Ottawa, M. Philippe Can anLs ici comma membre de la Mis
tave pour intensifier les relations sion Technique integrde du Gou-
canado haitlennes, particu lre- vernement d'IArael. On connait
ment dans le domain tourristi le grand ucchs du project Hai-
que. tiano Isradlien ddveloppd sobus
A x't x le patronage de 'OEA de Bas
LE BRILLANT CHIRURGIEN Boen don't lea produitas agrico.es
SDR G'WY JEANTY sent vendua sur lean marchds ame-
et sa fmnatle parmi n ueos ricaina.
...Nous avona r evu avec beau x x x x






PAM a


" a *


Don machines A coudre oompeotu ? vowe
Wnmobtlei*.a quo oheag el. m uihlmm
dMdfonts:

"Att a


- parce qu'lls sea re hustes, d





, ..........


0 ,,-,* -7, '* 0' -.

f~1 ~ 'a.- ~ .. .. 4 -


t~~ Cesywpftehlqm& Losloa h.In adW*Wmt






Is ulistt6 sils~l ae, st[E.



5 iR J CARLSTROEM


LES MOTS CRISES
PROBLEM No. 461--F.

rise certaines gares
I [VVi Vil 7 Corps dur Prinom maS
culin Bout de papiei
2 9 0 Q manquent d'ducation
10 Aneienne capital, do la


4 VERTICALFM4m'r


IH'RIZONTALKMENT -
1 Rume
2 Arrose Foix Coutumars
3 Roman-fleuve do l'ao de
la Roche Sotto
4 Vieilo langue Devien
dront poissonm
5 Au bout du mole Co-
lbre Sigle d'une institution cha
ritable
6 Preposition Caracte-


I Singe capuchin Un 'de'
Etata-UnI'T
1 II Les An.lLns y croyent
.beaucoupr
III MA#irsable PAed&l
une speialliation RepStiMaent
IV Pont de-Paris Vingt-
quatre heures,
V Dana a l evlse do notr-
* R6publique Personnel '
VI Regle Qui vont au
hazard
VII A bien 'de 'la chance' .
VII Relatif Vainquit-
au Sud
IX Fabrication A la ehalne
X Attendi'trs. fort


SOLUTION No. 459 F.
HORIZONALEMENT VERTICALEMENT


1. Jacques; Ma 2. Amou-
rettes 3. Roues; Aire 4.
Nu; LS; Trop 5. Ares; Au;
Ut 6. Egal 7 Imm4rites
- 8. Ile; Sir; R6 9. Rose; MA
tre 10. Et; Sue; Res.


I. Jarnac; Ire-- II. Amouri
iot III. Cou;' EfGeim-o IV.
QuelsvEs V. URSS; Begs; VI.
EE; Agrume VIL- Statutire -
VIII. 'TLr; LT; *TR IX. H6-'
rou; Erre-X. Aseptieedol


Banque-Nationale

de la Reipblique- dHaiti

Banque de 1'Etathffaitien
Devenez votre propre Comptab 1en-ouvrantr-
un.ompte de Chbques.Biaa1 iti^gle


L'Actualit Fancaise-


*0


A notre sominaire: donnet des renseignaements tre a d6couvrir quela mont lea plu important de passer par une pha
pr6cls'sur evolutionn des ph6no- uriles. Mali mortbul, on r6tli ?6 e pr6iihmlngire aeroport6e quA
Lea satellites d'6tuide des '\ -mnes 6tt-dits. chit & la tuahlere dont on pour- permettrait de dresser en somime
resources terrestres Et l'oi' imagine bleni leurs rait dreshcr un inventaire des do un catalogue, ou un inventaire.,
L a Dme Salon Internatio champs i'application'. maihe"-d'application, notamment d'uno part, des don.ulnes d appli-
nal dela navigation"de plalsance En agritiiture," tout' d'abord. "sux Etat'Unm a la NASA cation ,d'adtre part; dEs techni -
Une branch de l'a6ronautique On poUti 'sutlffittefr la roiftn-' at en ,PFrale a C.N.E.S -, ques possibles st envitageableo.
an pleine expansion :l'aviation ce deI riecoltW, prWbift leuin pla -comniif noutf l'explltiue M.:Allou-
d'affairee nification A 6ach6ance et g6eW'On"', jc, 'in' de sesv ap6eciallstlla x x a i
x Xx t.e On aporenco ch co uLes satellites am6ricaina Comnime chaque' ar.nee, i cotte
o a o d i 1 as janma t "a'folbe Inveh u' oat commence it travailler bean-. 6pooue, Pans e t dovernu le plus'
rr la Terre depu e ae rierles zites forestibrli. oup sur le gina luire, e granu port e plaisBace da u mon-
Ecouvrir aTdn peu i e.ieux qu'au \ norer. n partlillkhr lea cLunar Qrbl- de.Sur lea cinq ivea-dotr grand
rasndu sol lea meanismes qui r6 Dans Ie domain do l'ocranoirra ter' ont permit doe fire d'eicol- hall d'exposition de la Deiense,
gissent la vie terrescre. et par pine. I'ubservation par patellite lantes 'pliotos'-e la luie qui ont 1.300 bateaux sont prdsent6s;
IA. 6tablir des provisions surtout 'av~rersa galemhnt fructleuse : smelt" lea sclentiflqued' arner don't beaucoup', toutes voiles de-
au moment crucial oil l'humnant6 I'etat de la mar, le d6plA ekndht cainsa' se denldtider si on ne pour hours, A occasionn du 96me Salon
connait un grand developpement des glances, posnt souvent" de r salt pad "faife aur la terre ce international de la Navigation
...Voil uon vieux rxve do l'hom- doutablts" prbblmejf- deo 'naVlaa- qu'ol faiBMC'nr'sa lunb, c'eat h- de PlaiA&nce.
me. un rove qui eat tout pret e tion et, as socurit6 talit inaiftx dire'ob hrvr la surface teriretre Quila soient t roteur onu voi
so r6aliser, grAce aux Lechniqueso tiablie,-le trrifl"commetni lf l ten ,- en "tirr des informations 'do 1, grands-ou petits, enebois ou
opatiales. I truuveora'ameltora enent. O Itous ordres, dent lea application en platiqee, blanc ou rouge, tous
,iourrs, on ce ql" doneerft'la p-I pourraient fatre extrenmement into lea bateauxx' expol6as A ce salon
Certes, on a dispose jusqu'A ure ,rt cherh'lea baic 'de poi ressantes. et c'eat pourquoi lea prouent, par leur nombre et leur
prsbent,'dee moyens' dobserva ,ons, d'apr s leO amas de 'plan-- Etate Uals ont d.irarrC, essen- arita l'inter~ t de, plus en plus
tons:- ballons et avions notan .in qu'll silvel' et lo tkdh" tiellemem* sons l'implsBon' do la grand que Von'porte en Frrnce,
moent-.L'avion; pour so part, s'est huileusfa' qurtleslaccoalgnid t '- NASA, un nornnc" prOgralmoie o come presque partout dans le
montr un auxiliaire pr6cienx, En-g6aotogle*'l'obvditvatln par resources teniestres' quo nous oande 1 la navigation de plaisan
mais il n'a permits et ne permit E.telliteti-est'fAglerdent' promet nous efforgons maihl tent "de uf on France, oa Ie pare des ba-
,l'explorer que-. des phlenomnnes- teuse'. rTe et de ddvelopper nous m- ce. En France, o. t pare des ba-
bien circonscrita. Le -satellites, ede note ct. ( Suite page 3 )
depuls une-'-dcennie; semblent Les satellites ont d'ailleours 'dj' Q.-a.. VohMM-nemes, c'est I dire
s'imposer puiaqu'ils permettent, fait leur preuve dans ce domal- le C.14.8i:8-' Le *Centre Natio -
grace A leir grande altitude, une ne. On arrive ainai a d6tallter la nal d'Etudes Spatiales?
ausoultation. globale-et r6p6titiVe :tructur-e gdologique du-sol, lee R.- Effectivement, le Centre C d e
des diverse Tagions de la Terre. systemes de failles, d 'syncli National d'Etudes Spatiales e-t C o lm
En effet, un satellite don't .le naux at d'a#nltt- ydlftift i et biet place vis A vis de ces probil (ElectltC wSIft '
movement suivra celui du soleil A etablir une nouvelle "ea.ogra- mes Rtant donn6 'aspect, disons, avise
phr rappdrt a la Terre, verra, phe bien- plus precise. nmcessairement, les- Tigions de L'adede de structure du sol de vueldes applications lles-m- Mr. Antoine Ridhemond, Man
mine latitude, a la n me here a d'aileurs des impllcatIfots *- mes,'la France sest 'intressae gede Cordonnerie ELEC-
locale et sous le meme &claire-- riuses dans la recherche desini-' la qtlestion depuis environ un an TRIC SHOP porte" A la connaia
ment. On voit IA tout lintfrtt nerais ou des sites 'p6ttoliers.- et demi on deux ans. Et, aprs
des satellites. Citeohi encore 'parmn let applr, une premiere phase qu a t con ance des client qu'un dlai d'un
cations osaIbles: In detection des sacrie laI documentation et A moe leur eat a.c orda, sop-,
L'une des premilres"id6es des pollution de fair ou de 1'enu, Plinformation sur tons ces domai ter A partir d catte date, pour
spcieahstes des techniques spatla -- el aussi tVtide dq expsn'sBon onesle C.N.E.S. A erA o un groue- venir rendra Ilvraiaon'dea chaos
lea fut de placer A board des satel des villes, que-les' services de ca pe de scientifnues de Ia nTerre' aes. "en on soil ate-
lites un appareillage photogra dastres ont tant de inal A suivre. qui regroup des-agrdhi i .lekHer a ina du Centt (bloc
phique pour observer les systA Mais;- out eels nest enrore que gCologues, des scientifiques di St-. Louis do Gon gui).
men nuageux. 1 y avait'AA une aou ,omelnt du possible: Les satel vers. des petroiliers, etc.r qutf a PaS< 'c"d4i 0 e chaussures
preoccupation nm6t6oroio ique. li -s d itudeS deb-re-soureea ter- r6flechi A la manisre ilont on -ou seroit purMient et eimplelent
Equip6s d'appareils plus sens restore ne gravlten{ pas encore vait dresser un programme do vendues A la cri6e publique.
bles, tebl que spectromkires, ra -- autour de-notre plante. .On en' ressotures terresties. Et, .ln ore--
dare et autres, les satellites pour eat 'pour" l'insaat At& d.fldr ce mietre -o lusion -*i:ia quie,' s- P-au-Pce. Is 8 Jan Dri '1970
ront se montrer d'excellente a du'ils seront, A qutabllrs le ombre ;'soVect exi";mi'ntl *de celao Antoine RIOHEMOND
gent "d'inforniation, capable de de capteurs qu'ils emnporteront et question, il 6talt extraemen MANAGJER.


/ .l V '1 1


Auto et Mcaniqpe S. LA&

Rue doPeuple 178'


Distributeurs exdusifs pour Haiti des Camions,-

Camionnettes et Voitures Bell11t de la celbbre fin

japonaise :


La rVlouir


La FLORIAW1600 cc, odiblelde ueouEiffmi.letqi~bul ot
records.dwedaeur~tE, d'eidwruice: etjgivomfort. im-le iler 'aw set parmet iurns uw.
directed ant qwruntlt In rapf~diltdem: cbugeuueuts de' vitt~i's'Lt-FIARANA'1S~L-4UM.
plus speclease, plus lumuense l-olive ame plus grande vlslbilutd gme O~mparte
quelle woltuaae de o caanchm. NeFLORIAN Z1600 cc vulmut Eulpican4f GMM-4i
Ifuulquo 114a reontem e sliges sport sdpurds

UNE VOITURB FABRIQUU POUMIUM25M r


Jeudi A 6 h. et 8 bh 40
cCUSTER,, L'HOMME'
DE L'OUEST
Entrie 'Gdes 2.50 et 4.00
Vendredi 4 8 h. 30 P.M.
La Cie. Jean Gosselin prisente
eMAIS N'TE PROMENE
DONC PAS TOUTE NUE, !
Balcon $ 0.60
Parterre 2 1.00
Reserve : 2 dollars

AIRPORT CINE
Jeudi A 6 h. 30 et 8 h. 80
(Salle en location)
En lOre' parties
L'Ensembl Wbert SICOT
Kn 2eme pwrtie
SAMAO, FILLE SAUVAGE
Entr-a Gde 1.00 et 1.50'
Vendredi A 6 h. 30 et 8 h. 30
LE SIGNE DE ZORRO
Entr6e Gde 1.00 et 1.50


En vue'delsfestk"ts
Carnavalesques.-
Mini Jazz, orchestreei,-groUpe
ments de danseurs, chanteurs,
offrent leursa services pour le
plein' succas du carnavaL Des
notes harmonieuses, des- cris de
joie impregneront 'atmiosphbre
lors du passage du corthge.
C'est dana ce sens- que M.
DELANO Y ES, CHERUBIN
convoque lea membres de son Au-
sociation m6 cLES CREOLES D'HAITI*
A une reunion qui soe tiendra le
Vendredi 6 F&Trler o, local or-
dinaire duo group eon v dune
participation active, dynamique
aux.festivit6s d s 8, tJ9-l. qui
se derouieront sous le signed du
DUVALIERISME.


Invention Rvolutionnaire


La plus sensationnelle MACHINE A-M,1USCLER invented a ce jour,
Risout scientifiquement tous les prbblimes' .de musculation,
STRONG : invention nouvelle bas e~-tur.ui principle revolutionnaire, appor
te-la solution scientifique et efficace a' tous les prbblemes de musculation :
CROISSANCE HARMONIEUSE, DEVEI.OPPEMENT PHYSIQUE, GYM
NASTIQUE D'ENTRETIEN, ESTHETIQUE FEMININE, PREPARATION"
A TOUS LES SPORTS, GYMNM\STIQUE CORRECTIVE, R E E D U C A>
T IO N.
STRONG : done du muscle utile et apporte rapidement harmonie et puis
sance, force et efficacit6, resistance et souplesse, santc et maitrise de'soi.
'STRONG : transmetteur de force inextensible, tire sa, stupefiarite efficacy"
td du principe revolutionnaire de l'auto-opposition nimsculaire en circuit ferm6.
STRONG : indispensable a tous, s'utilise partout, sats installation : chez
soi en voyage en plein air.
'o '6s'aussi le partenaire id6al, aussi bien de I'athlete et du sportif que did
sedentire, de la femme et de l'enfant.
Ss : c'est iarl paur toute la famille!y pour tous les ages et pour

37e didRSt ,oirO Po t'-MiI, itOI '
1377 RI. 'CARLSTRO M, Port-au-Pff-e Haiti.
.. ,,, ,, E, =


AU CAPITOL
Jaudi A 6 h. et 8 h. 80
Vendredi i 6 h. et 8 h. 80
LE -OSRVSAU
Entr6e G4 2.50 et 4.00


Joudi a 7.h. Ct 9 h.
LES AMANTS
Entree I dollar par volttre
Vendredl i 7 h. et 9 h.
HOM BRE "
Entr& 1 dollar par voiture



Jed.k1 6 h. 15 et 8 h. 15
BEOKB 2- 0 .
Entrbe Gdes'L00 et 2.00
Vendredl a 6 h. 15 et 8 b. 15
DANGER DIABOLIQUE
Entr6e'Gde 0.60 et LOO

CM DORADO
Jeundil 't- h.-t 8 IL. 15
OPERATION 67
Entr6e Gdea 1.00 et 2.00
Ve Areda 6 i. et 8 b. 15
(Sur demand)
FANNY "
EntrNe Gdes L20 et 2.00

CINuE UNION
Jeudi A 6 h. 15 et 8 h.
LE SEQUIN
EST AU PARFUM
Entre-OGde' ,.0
Vendred i A 6 h. 15 et 8 h.
3 S 3 PASSPORT
POUR L'ENFER
Entr e Gde 0.60 -

CINE OLYMPIA

Jeudi (En permanence)
PIEGE A SAN FRANCISCO
Entr6e Gde 1.00
:Vendredl (En permanence)
(Jour populaire)
UN CERCUEIL
POUR LE SHERIFF
Entr4e Gde 0.60

DeW%80 Afto Clad
Jetndi A 7 h. et 5 h.
(DernlAre reprhaentation)
LE GENERAL INVINCIBLE
Entree I dollar par vulture
Vondredlf i 7 h. et 9 h.
'FACE IDANGE
OU : LES LONGS JOURS
DE LA VENGEANCE
SAvec Gullano Genmta.
Entre 1 dollar par voituire



,Jeudi & 6 h. 1et 8 h.
8 S 8 PASS*ZQtR
POUR L'ENFER
-Entre Gdes 0.60
Vendredl A 6 h!IS et 8 b.
L.E REQUIN EST
t.AU PARFOM
.Entr6e Gde 0.60



n-Jeudi. & 8 h. ,, et 8 h. 80
pUNE FEAM AsA nOIB

t. ',D.ELf

oFURIE SUR LE
'NOUVEAU MEXIQUE
.Entrie Gdes 1.2C et 2.00


Jeudl A 6 h. et 8 h.
L'ENFER AVANT LA MORT
Entrhe Gdes-'2,0 at 4.00'
RVendrwUl a h. at 8 h.
KITOSROUK
oEnt Gde' 1.60 et 2.60


'eudri' 8 h. 15 et 8 h. 15
FURIE SUR
LE NOUVgAU MEXIQUE
-Jn bon o u' d'aatarMa.
-Entrhe Gde .2o0 at 2.50
Vendradi A 6 h. 15 et 8 h. 15
COPLAN SAUVE SA PEAU
Un film policler tres mouvementh
LEtree Gdes 1.20 et 2.50
CDEE PALACE
Jeudi & 6 h. at 8 hI. 15
FRUITS AMERs8
Estre lGde LOO
Vandrdl & 6 L. t 8 h. 16
MASSACRE DeS SIOUX


DANS NOS CINEMAS


~~-` ~ -I~`-I'~~1~--'----~ "rr''.-~~"~'~----- ------~~Cr~nll~-r*n7-----;?T:'-r??T"- -- --:~~.l1?lrTirr~~ll.-7-----~Prp~n-T--~-~ ~ ~i~-vT--r -P7~I~"-~-i~ ~-l~i~C IR-~~~T~-;-~-~--r- --~------------. -----I------._~~--- ---------


Emboomwimmmoffir,


I


__


_ I I ~_I 1 ~ I II _Il:L _I _~~_ _ilJ~ i __ _L_ Ilr ___ Li_ C i _I__


r"M^*~b~P ~g~ER651?Pg~Z~R~L~t~h#?bkeYld


I tr


i


-.. w


II


11




-~~~~tr~~~~~ / a U~' n-- ~ --


It=a a mV3 aa


i co tit
a,.,:atd.- ,, ,


L Par .Fran



"LUwi -O O


VENDREDI 8FB
81 MARA AU.20 AVILI (BE
lR)i Atys no puaao claire
et pr4Atotas bl vw idWes. Vous
ire a inal VOrs u nouvea su o-
*As. Revliax votre pr6gramme et
illmines lea sativtt inopportu-

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): La con)oaction voun
aontm de Is force qal pout utile
meant 'tr eunployla pour vas' et
Fponr -Ie mutre. Chrcahea I meil
eur et vOM l'e trouavga.t Soyer
attentif & tI dlstoftio' deslaits.
22 MAI AU 21 JUIN (GE -
MEAUX): Ne m6prisaq pas la
tradition mal assay de modi -
fier des habitude, d6subtes. Des
Lituatloun confuses uant indiquena
it rous pourres en venir A bout.


Aujourd'hui

JEUDI 5 PEVRIER 1970
STE AGATHE
VENDREDI 6 FEVRIER 1970
SAINTE DOROTHEE
COIN DV L'HJMOUR
IMBRQGIlO
Une'jeune fenme eat all6e con
suIter -ne cartomancieWne.i
Voui allez rencontrer 'homn
me de votre vie, lui dit la voyan-
Le.
Merveilleuxn s'extasie la jeu
ne femme. Mais ... que vais-je
fair de mon marit

CBHEZ LE DOCTBUR.
Une fiemme parlait tell -
ment pour expliquer toua s eama-
IJlses A son docteur que celul-ci,
impatient, finit par lui direa
Tirela langue, madame.
Parfait. Maintinant restez com-
me ta jusqu'A e que j'aie fini
de voas examiner.
xxxx
SYSTEM D
Un Jeune gargon appelle sa
mire -t lin lance, triomphan. :
Iaegarde, oman, le beau
violon quo j'ai onstruit.
La maman, trsn fire, admire:
Tu as fait cel tout scul?
Oui.
-Et o b as tu pris lea cor
D[an le piano


Pharmacies assuMant
le Service cette suit.
JELYDI & FEVRIER 1970
CHEVALIER
Lalue
CHBEVAIAER
Blvd. 'Jn J. Dbaailmieo


VO !l DBb-1 A WWS PLe ndes D ieN veliste
KROSCO.PE ..K.-.m -= a
dl I dix hours do mstd% n n, to dOU Mde
As Drake I'6tudo at par le mtIletdre de Me asolpat-dl~ I a 6-4
\(- """Maurice" Avin, Notal .... ............. ...... ..... .I-qu
b Svanto i na plus at iutract- Aat ix al, aftaan roir' uREGARDE00 & AVNT LFCH.ETiT- EJFT MA E
*jw do < 9rseas dem r a onslxh6ril.seur d'una pnoAoA -I6 a 1 TEDEW AL FAtT LAA
ge pv"pewe ue ns fonds at bitlsaes sslq A Port-pu- ailtone" I = M du' O V ML TW DE-1 011
prince, au portal de L togino fta bo Hnou- da na ft
erese adeesad. nCds iat deoIAvenue T p gor it '.nto
- Dswohegiid tuallament Boulevard Jnaeqo son d'atdth bt
t. atWdst;oul; d it g odPaird I a l SoeuBd
VR I)RR 1970 ne proto deds al wze c Port-a-Prince Is1-Ii Jo 19,
cinquinte (16I m 50) aux e6 70; Dit qu'll y a lati l'ado-
Montren do la justice, dJo la loya Nord at Sud et aYant une r- tion de la nmimnari are Sut-
t6, de l'esrit crstateur. icle da quatre vingt pin e mri to PIERREW pot Tram
22 JU1 AU 28 JUILLET earr6s cmquante doeux (06 'n2 oisP1 t 0"m a Im- TT -
(CANCER): Tendances A 6viter: .52); cette propri4t oat bor6e macul SOfr" Oa& .' J
oublier vos processes, manque nu Nord par Emmanuel Baille au DIroceur des Archive MNatto -
d'ambltlon, Infraction aux rgles. au SBud par la ruelle Baille, nales do fair traiscrireo nmar
.Fouveno vous. ause quo as n,- l'Est par Min Anghlila Jeani- o v.do I,'c. d reconaaci d--- do
gligence des d6talis nest Ja ton e t &I'Opest aarI t Bol Mar n L.A. F ra n c a ise
main recomnandia pour riuslsni nard Jn-Jacquen sbeelnea, corm en date du 19 Mar. 1962" l Ci
24 JUILLET, AU 28 AOUT me ii appert d'un proofs verbal if du r ont J 's
(LION): RempUsasz soigneono- arpenLage de o'arpentaur B positif do p rseo r n ek at -
;r.nt vo engagements, d'une fa -Alphonse aai deti do o o di no Jamal d rr (soalte de la 2dme pag)
;on complItte. La nanire aLt Is Charles Dorfouille, cu dbad do 18 en fai 4st; Dit m'upIs t M(
m6thode compteront. Preneoz s Octobro ,id9. d'un acte d a btI n des quJot*le teaux de plarsunceast "dwdrsn.. to navigation q t actuelle- tw oea ammes de bateaux, de de 80.000 frac c'est dire
disions en tenant rumple cc: Ta pasae au rapport do Notatre pobtI dana lon des quotroo itoilO- ltoes gammas de stleaux,* do do 80.000 (aic a d
dcilon en tenantcompte ( a- P u rappo te du 8 o 'tant a Cap-ale conform .0.000 units, ou 8b60 coles de meant A tout Jlet ll puin le d6rivour, 4lW eat une des. tout de mimea qu'il a fait nn '1
venir. mbre 195, l out e nrelatrd. meant an D6cr.t-ol d 256 voile forment chi ta hn Q-- Mal. al Mt ala qui apeclalit. frnaCatlse plaque. rieux effort a 1'exportation. B
24 AQUT AU 28 SEPTEM Ce, n ertu lo) d'une d6lb& rier 1o. Os 0000 Jeno, et ol le dveltoppe soot dee"..et e .riolet- nous anvon den sries de dnrt teat do 80.000 francs go no 1.
BRE (VIERGE): Votre esprit ration de oneil d tfamil Jduo Donn de Nom, Fournier FP' went des ports va en s aca16 -- canaux, gqal ont-.bo.dant coin veurs come Ie c420(, le <470z, d6finit pas tout A fait, e'est en
actS cherche A s'exprimer. O- nmceur Moal Aurdl'en, teuitd tune, Doyen en audieico crlile et rant. e vous laves dit qullue part qul sont utillise damn le -monde fait an bkteau da cinq coucnet-
rientez-le avee pr6voyance et ous Ia pr6sidence du Jue- de publique *du deux F viaer -mil -, iH MA, h.ll1 e.s't, ctte cnde, c nlauit I oi. ... eantier et qui sont des-6rlte qui toe. 9 mdtre. da e ong, tag A rapp
discernemeat. Attan A nvos op P alx de AI section Sud ad Po- neeuf cent aoixantedi en prj- l s oWtds, c oau Salon, par IR En fat; a, Uont'des bA atteignent 15.000, 20.000 25.00- do, puoaq'll a gagne da. coor-
rations finandiares, A vos projects au-Prince en datei du 12 Novhi-"l sence dde Me.t Gerards- Er ii' taculartib? Nous sommes all6s hI.' tesx qu i at i de quality6 unltd commaI e aVauraene se, en Budae, eon Anglettrre, un
d'avenir. Des changoenmeta pour- bre 1969 2o) d'ui Jugdbitflen-f SubStitut du Comriamtiir do Gou e -g indr o n onmn v .e c.vl teon w m or t qui tro' male, non' avoc auobi beaucoup peu dans tous lea pays d mor n
ront itre indispensables. in par le tribunal civil dAoPOrt- vernament de -ce eort," aMe sakeu '-r i..__ ..... er npolnaldo ai n tmabnbi donop de voilliers de croaiore. Et te do entier. l 1 a mime travel le
24 SEPTEMBRE AU 23 OC au-Prince, an dafeadu 20" aittier Passitancw deo Marcel C adacI. 'xBeaucouv d originalitai ear,, eun anIglsent b oamaop diral qua cette annde, dane cotte Pacifique dans une courseoen so
TOBRE (BALANCE); Journ6e 1970 homolognant la decision du Greiff dou slA g au fond, toutes le- noureat plus comfortable et, asul un prix gamnnme de bAteaux, i y a beau litair et eat arrive second derri.
splendlde pour le sucets, & con- Conseil de famille du dit minour. 1 et' ordom t.; etsont do originality. PJe pse maoiss malak,paree qu'fl a un coup de ouveaut6s, et notam- re Tabarly c'eat dire lea qua
d tion que lea faits solent vnri Aux require, pourIta et' dill- En fio d quol o ... quaee a I'o deos piolat certae't nombrl dd- oeaWituadi o meat des uveaut6s qui dolvent litha de ce bateau.
fis et lea, mithodes 6prouv6es. gence do la danse TomidtAM-lti- Prangools E. NER Avocat- nportants, st I'aIrr do'ee" qW no aont pas jmpoo-'comasn. lntdresa, r marehes ext.-
Ne ralentlssez paa votre effort, dor, nropri;6tire,-detieirnAtlt' et nombrnox modes destin6s L la c sCt In c an l r a i t el rieurs & a I France, anxquels lea Naturellement, en bateaux a
airot6gez vos placements. domicilie i Por--Prt ; *ide n -- navigation fluvlale. En flit, on Q- Ms k'rt caI bltasx, coontructeurs attachent beaueoup totaur, 6galement beaucoup de
lotQ_,Pance, e e d-navgaloe cS* 1 lt ou d taaa Itirnouveath Main dina gu t
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM tifi6e au No 28657-NN ayait-poft p rance, ce t de. naviglor qui dent d n I la asiaUtion d'imortance et d'int&6t. nouveauts. Mai je dirai qu la
BRE (SCORPIONN) Mame a, avocet i|||e Aurdil% -C..JL = Wn i' nest pa enc, trbs- d.elopp6, flvial .ur le'camz, i y a ..... .. -Prance eat moine, exportatrice.
vous avez devant vous du travail Larreau de Portiau-Prinme,tdetlH"' ~ comma 1 i'est enAn.glterre d'aItAft bt-a s qul onat desti P.armi 4upoVout :er le t mointa constructrice, mmer.
diffleile et qu'nn effort aconsid--f-,- pateItd et iml.s6d aiux- NI" Mme Vve Adrien Calsnir;-. Mr. ou dam le pays scainamlaes n6i l&a lna tiot i cotibre et cSaftri, qui est constrult par Nous avons aunsi une ispcia-
rable s'impose dans des teaches 58-H, 551609 bt 44058 A avec61ee et Mme Antonio August ne e t, ctte annme, e Co aisnariT m. ime en hba te mer 7 MicAl Dufour,- qul 'est, 'en fault, ite.qula est le cannot pMnmnati-
p6nbles, vous brillerez si vous i.on de donmitele in ton cabhin t Anne. Mari Auguste, MeM e Ma- G.n6ral an .ourlmne *t'o-, tla,' R.- Blen sir. J. dire que le champioit er exportateurs que, dane lequel la Prance eot
avez de J'aiBance et de TI mAIth- ss A Portat-Prmrirs laotiolle da' re Yvonne Calaimr, le. famieia profession de e pIplaan'er- le Saian qul ete au mon- lfraxis, pulsque l'annie dernib- riellement le premier producteur
de. me sgit en sa qualt de tutl Casimir, Mathin, Durand, Char lent fire on effort, elt- -a dI le salon Ie 4laiimnportailtpar re i',a vendo pluo de 120 Arp& pmondial et export d'aMWeurs
28 NOVEMBRE AU 21 DE dative do mineunMo'tVI Aur'- ]es, Delatoor nvow neu modbles ql of- ias iurfaprheentI'au'lond too ge. cArpge, c'eet on bf teau 4567 de sao production.,
OEMBRE (SAG1TTAIRE): Vo- .en; remercient general de quatre, cinq et m
tre navigation sera paisible, si La dife vent e a'is- WeOuria"- ,'Administration G6ndrale des Con six conehetto, dotinis la a Is.e*...g- -g- nnnin.....*-,U
vos entreprses sont bien organic mise A prix de Donv ,, ile hntt tributnoI, le pe Ionnel de l'IinaT vigaldon surlegn canaarx; gqui ont
soes. Dirigez vote combativit6 cents dollars ( 2.80M00) fi Kgration et del- gnrtit at enFance, exrtimnat beauxv A As'
vers-un succas qui vraiment en par le conseil deo famntl]-' tous lea man q al loat on te1- ris,: noun avona pfa dh 4000 ki r...- rena "o
'aille la peine. Pour plus "ampleos' reneigne" gn6 leur sympathie & 1'oocaslon metres de canaux .etde biteax-
22 DECEMBRE AU 20 JAN- ment sC'adresser' A Me eMaurice a mort *du oregti TA ait traAiment detinis cet & /
VIER (CAPRICORNE): Belles Avii, not T'tdi6P0iltfl discs- ....i
influences. Persov6rezi d ons lea hier deo" chagIes0 ouAI l'avocat- ADERN'dCASIMIB it' 4yuk. o -"aw .....
tAches qui exfgent uno cratPre souot1gnie.' at0 beon mla"t d Strain Ah leonpt-a-..
at .on .utlen pui.so.ts. Cette Port-a--PTrnce, Tleo65 v 10fonde iftIef-s PH O TOS
journie aura des advantages inat AutAieAl* JEANTY. ...... -
tendus, mime si vous devez vOUs Avoadt. '1
mettre vous mime A leur re Mevd. e .-" : .
cAvit d D W4 MT_. Mesdames, Mesdemoiselles et ;
21 JANVIER AU 19 FE En conforUdlth-d'n jugement Messaieurs,
VRIER (VERSEAU)' Vous n'ai n date dm 16 i6Embre dernuie
raez pent-tre pas ce aui vous du tribunal civil de a r Notre rassemblement i e
sera offert ou ce qui sea psse, en admettad&et proonoant r divetr oir est pour saluer n elle rnIa re
I6nIral, mais cett journnie rvous ce des apoutx Jean Beauvoir la files part de cette femme 'om a
sara propicea pour vous commae fem n Zesaqo elne o Lauren- n eases belles-qua
ausni Dour autrui. ceauoet de ha sigidlcatlon.-Is 20 lithe d'aiwumtltet do caur: MiI
20 FEVRIER AU 20 MARS du mime mois-an mat, P-11O, L6on Renaud.
(POISSONBS): Vous nurez cear ier de ,l1tat-Cvtl .de ,la Sectio-ko Educahrice de carriere, Mme I




sI Vous ETES A E AUJOUR fte i de porter la conit issan ce hit a' r r61t en de leur do oirt doO dlle: Desa lentca ez, Eneve Ce u'bet pal nb cessaire d'avoir
taines difficultie A p trodulre en Est de port-au-Prince, apr e R a cotrb tm rs- mi. dreid enphoto a-
ever vo. partenaires. R6 ems jugem.nt isur e-reCstre e rIonmeotaLans s o ole o a is.monde ne pout aPomrter ce pour developer, on ne develop
,.lnez at rectifiez, rorganiaer vendredi 30 Janvier dernier.volt&Auojdo hbten'pate do r
ime ni Cra nt ceumair' Ce prisant avis eant Pwblii aitfutures actoyennes blenbamlbtoondeo genindexcitationd sans lapho- pe pas les photos POLAROID.
SI VOUS ETES NE AUJOUR fins de porter h la conoatissauna aIvr rile a. de Tour do"*. togrqfphtse D6ec hez, Enlevez Ce n'est pas n~eessaire d'avoir
UHUI: Vouns tiez fait pour Utre de touas Te init&end qu'll n' B 'x Epaus .at mire de amailte ma- l'aouioe -- attended use mi. la moindre idle en photogra-
un rdaliaoteur. Vous apercevez te plus de liens conjugaux'ant'oe d le,"elle sent rvouke eorps-aet i- jIleJ
clairement vos buts et saisissez lea sus dits ipowe. me & l'6ducation de ses'enfants nut6:- Dbtachetle paper en- phie pour obtenir de magnifi-
les n6cessit6s longtemps domvan P-au-Pce. o SL 1970 heude o veloppe. Vous averrl photo ques photos dbs le premier es-
c. Vnous r6ustirez alinas i h progress Egne LER ROB. Active, toujours gaoe et sou veloppe. Vous aveuo photo ques photos ds is premier es
ser notablement. Voua -. gss ..a-- ri ante, milant l travail A lJ touted pr@W en'coulurs. sai. Ayez cette nouvelle camera.
vec un a emo sen qui a double AVI joie, Frcs RRenaund savait en-
d'ehprit pratique et, one lois que a T uV enime emps trver pour pn
vous soerez bien organsi, vous VOITURE A VENDRE -o ln noeurIag -t.dicourag6 he motut d
irez de l'evant sana difficult. U- Marque : Ford Comet Caliente* r6confort qui cnole eL guerit.
ne carritre ncifetifique, littkrai- Mod6le : 1966 AuprsA d'elle, chacun pulsar lt
re ou artitique vnoU convient. Pour tous rantlgnementl, ea coni la JlcrI.iniritE -T.
Voes avor de la philoasophie. Rates dresser A 'Ambassada du Cana- I n'y a pas longtemDs. 'mroTe "T I Ci D OAT (f)
iitul.f et parfots exceasivement da, Pont Pradel, Bol*-Vrnna. qua cette femme vaquat ple AG ENT D N M OH R SA COR P
-senablle. Phone : 5-0091 et 5-8461 de vie h sea- occupations coutu-
mires. Ce n'eet qua peu de
tempso, ur les conseils do on O.l shmmha o h.af


mideein traitant qu'ellU gardit
"A Hilarious, Jolly Farcel" Ny News La C amp o c h i- me p lrelab Epae'ait hs e pour
"A EbthftIt of Likdble-nehMrity4" Ny Post tent pour l'maM hir US JI a chre Frances, vous tea par-
I? Jos Canada, qu'i eIat re ven tie, Jlatsant tous lea vbtLes dana-
Canada et des B.at UnIl It6 une profonde affliction. Crif t'
une tehmiqice smadere at qu'sausco deq m vos emfasts et pa
Squ' t an notr i n Sa I- rents, daectffriqt vbn "t4foIr
Sde confteotUaner n m ntau nue 'et appir6e e, vous v-ivrez
a t. d' lver qgi soft & la .o' d ternllement. Certes, au soir de
lea diffnmtms Capitale don o otrn e vie, vonus le 1'ultlme
d. Starring rtetnern 'de !
Kat.'StftAsuriand Donn Heanel._ 'i ts 1v- 3 -ant- .Que
SIUlonaiEk E Ilefontdire I pleu
our mesure.. rewit',tFe dispat. l l.; quver
U s ivalto he rotr o EK' M i let ox hIdnsil'6t -O,
poss do toute n6ceait, iM daw 'nro bWim. Pa lr oti
dears let Eldgants. helle Athel "
Linus onofadodianNdAot,"'
re Apotqulbqe Madame A. TIMMRe




LA

iort auiats


Preente In english by LT Petit Th4atre
S February 6 and 7
:to0 PM


Cqntre Culturel
InmStM LanaStU


Adults: $ 1.60
Stdadnts.?.,6q5 toS.


3N BOULtV



omBo


PURL twIam



- ---


NS


SRAT


,IL PIURA


PAGE a


K COMPETES`


COlURANTS

.p| b..... .. o e r
tci ha faWthft- doilt bhNder 4o
unihm 'deasm d'uns bvmqUSgiw6l
-m oomt pU LA IAiUmtIbYAL
DU CANADA.
Ur en ss comet vo- prest dAies.
sns- -ms m .prohiqueusyd
m&n a mam a n d.omwas
a wles m ams Gwh. do va sdi. m -.
S .'v",w.mo st .,fc -:i, UMI
jo wl, ve port.


a*--MH.miww&-SkW a









*m4$omw O -||Ogu d AM & s

1200 MOO S ato-Calm .dam to -Ama a
A .fqt ,ldo -_. LLat. &. -. f a). '

*WMM~MM.-- ------..---Cc.i


Thewr -Ww n


- *~.'*-*,-:'-: .,,,, I. c~ *' 0 ~ '%. .' '... -........,~. .,~-e .;*:. .- -


I~R4~L~4~LL~~le~P~


c,.~t4i~L;u~L~c ,~






1AO3--~ -- JEUDI----- sI.--..-- uVE


k .. '. Z Pl '- *I ?c I WIT


LA OsmMgAmT

t imr-tf. ditmentriae do Ua
saIe ma Mq ponunt;- tittlir
lmeOnt, a *nvolor dainu lee air
Flii. Mel la fille du druld.ql do
ter odft do eoDn 1-.ae
.on amotr po:ur I. ehaMlt Lr
vy pour dpouser la baron Meae
Sre., n criminal endurel, la teo
00uv do la rdton.
Co marlao, dan. P'id'o i
.ouX drulidr, doing prouver Il'nIg
inaia d% Ia religion eathollqu
qui aeMpto do binir Pounlon df
tiilme et do I pureti, ot prorvo
,uer a s 6vote du chevalier Lot
y. qul, d'ardent d6ifnnsur do l
rvlfllon, me Iransformerra oin so
plu ardeti, perwocuteur.
C'esl un detour d'une subtillt
iuli noun paralt frlser inlmmg.
nable. MaI, pour lea begins di
la ple, Ia sistretimo ruealt, eat
le brave et loyal Livyo 'am mta-
morphbes en pourfeaolur de moi-
nes et engroaseur de nonirls. Le
but recherchd cat done atteint, et
ce n'at pas avec un mince 6ton-
nement que nous assidtons A In
ane oh la Hoberedute conjure
Lotvy de renoncer & ea vie crimi-
nelle pour redevenir le loyal che-
valier uou'd etit auparavant, sen-
dent ainsi tVn sacrifice compli-
termcnnt ihutile.
C'et A partir de ce moment que
noua ne comprenons plus, ou que
plutot, nous commengons B eutre-
voir la vdrlt6. Audiberti avait be-
soin d'une situation lui permet-
tant des enavoles du plus beau ly-
Iisme et de Ia plus belle expres-
sion podtique, et il a cr6e de tou-
tea piees cette situation, qui tout
en miprisant la logique la plug
el6mentaire, dtait le vehicle qui
lul convenat le smieoux.
Lyrismie. PoAsie. Certes, et do
la plus belle ct de Ia melleure
quality. Principalement, Ic person
sage de la IHobereaute, admirable
moment tenu par Madieleie Ganne,
dens une creation que n'oublie-
ront pas ceux qui etaient prd-
ent auno Rex hier siir. Madelei.
*ie Gmune, hobereaute parfait,
femme oiseau, femnie-fe, ra-
yon d'or hnmaire filtri par los
eaux tranalucides et profondes
du lac, Madeleine Ganne, fugitif
instant de fratcheur, de beauty
ct do gritce, mirage chatoyant h
l'irrielle presence.
Lyrisme. Polsie, Serge Lannes
dans le role du chevalier Lotvy.
l'impatuositc de 'amour alliA au
renoncement de la jeunesse, 'or
gueil blesl du male se dissimn-
la.nt dans les cris profonds de la
douleur, la folie du d sespoir
poussee jusqu'i ses ultimes conse
quences.
Lyrisme. Poesie. Claudine Del
vaux dans Aldine, dochirne entire
ses deux amours, Lotvy et ia Ho
bereautv, et qui pareille A ces
ieuilles mortes qui se dltachent
ct tournoient gracieusemet avant
ae se poser a jamais sur le sol,
-rlflre s'effacer doucement dans
les eaux profuides et accueillan-
tLes du lac.
I.a Hobereaute eot certainement
la piece de resistance de cette sai
Kon, et rien n'a W t6 h pargnl par
In Compagnie Jean Gosselin pour.
,n fair un success. Tres beaux
ilcors, costumes somptueUx, et
Urse interpretation absolument re
enarquable n-r sa quality et sa
I Lirete. Jean V ran-ois Zeilcr
oansI le r~le du baron Massacre
.I Jean Cottrell dans celui du
svrgent i.oibus out blW parfait%
,-L nous ne pouvolis, aingi qu'h
,uts' n ,.pe, ique lour adri.smer
nos p5u5 vilt's compliments.
Miais nisoiu .rligloits (iueC dans
c, ca le v6hicule Wnait pas 6t-
SIn hiuteur doe interpretationn,
oo nou o ie polivons nous lpc-
,irtr de regretter que celle-cl
L, it point trouv6 sa recompense
smplrment nilriltk dans une ai-
Ire pilrs qui aurait justifit tant
effortst.
.J. L.


CARNIVAL 1970

Au Rond Point Night Club
Samedi
Dimanche
Lundi
Mardi
Permanence
avec SHLEU SHLEU
Admission $ 3.oo

Reservez vos places et achetez vos tickets
Sravance.


AU CAPITOL

Du Lundi 2 au Samedi 7 Janvier 1970
a 6 Hres et 8 HreASO
LE CHAMPION DES RECETTES A PARIS
Le meilleur film franCaoi jamais piasA & New
York ........ '


A, -
Avec : our4l, Jean Paul Belmomdo, David
NiMe, Elli Wallack.
ESrO Gds 240 ell


D.lrpule hull Jrs~du ,le. iquljso. rand poblhrs apog~f~eeme leel~t


Oe 4IWUnoianr ogTit.mi t
blia oeuvrent activement & fairen
dliparatiro lea rrevasse, Joadri|
reA ni= da epeoul, e rn& d'an-
truochme, qul paromblstt lea
rues du baa do .a villo dana la
aecteur commercial. L'asphalte at
I, b6ton no sont pa1 mi6nagf6
our los chauss6ob dua rues par
oi4 pasmront lee d6fil6a carnava-
I-ouue d" jour graa
Mioux vaut lard, quo Jamamd I


Can alt Scolae
D'apr6s nos information
corteg du Carnaval Scolaire 44
filera vendredi 5 domainn) et a
" media 6 Fivrior, dans I'aprbs m
d, a travers les rues de la Cay]
tale. Doe chars seront pr6eantb
S par leao Lycefes do Port-au-Princ
e- t colui de Pktion Vlle. Leur
fanfares animerunt ce d6fil6 nca
navalesque qui prmest d'6tre Wt
pittoresque.
Voictle I parcoura du dfil6 :
Pareours du Cortage du
Caroaval Scolair.
Vendredi 6 et Samnedl 7
tlr Jour DIpart :
lo) Rond Point
2o) Cut do i'Expoasltion
So) Rue des Miracles
4o) Rue Mgr Guilloux
5o) Devant le Palais Na
tional
6o) Derriere le IKosque Occe
de Jeanty
7o) Rue Capois
8o) -p Devant les Txibunes di
Champ de Mars
2me Jour- D6part :
lo) Devant t'Hatel de Vill
2o) Rue des Fronts Forts
3o) Avenue Jn J. Dessallne
4o) Rue des Casernes
o) Devant le Palais
6o) Place des EHros de I'n
dpendance
7o) Rue Capois
8o) Devant lea Tribunes du
Champ de Mars

Le Carnaval
sannonce
rapidement

AU MOrNDE HIC
Vous trouverez un
stock de tissue de
couleurs tre vivest,
aux-nuances vari6eS
sans oubUer so lanme,
velours coton et
velours chiffon de
touted les couleurs,
tissues pour
pantlbnf d femmes
Faltes une visite -

AU MONDECHIC









pour Jazz AsementDimen-
sion).Rue du M
S'adresser au Journal.

AVIS
Terrain a vendre h Chancerol-
lea avec construction en blton ar
m6 pour fabnrtue.
Pour toha reonaeignements tel0
phone aun 2-8811.


aw nm ervenis *um ueuu g ww *-
ia rInoontre Aig r It-r -I Ro r Fvreu, I noi
*l(r du @e.hdid f HW rin i g-PPulpto lsr F6vjl, la, t or j

majorlth do nos vadetlin Interne 'rese.
itonales constituera sam contel- .. d 1 '
to, une proemre d'un haut nl- L bulletin d'l fcmiot Sio
vanu *i ['on tient compto do l'ex nutrangir- do cet Afn, .arvo
rollonte prdparietion technique et nua & Port-au-nPreso r tsUty.
pitaidu dtu Joour doie doux pa. aout malntenant dlifuoad par
club.Ta plus populasira. ,t" BStation eonmn,-lale do ra
La Bureau Fderal a toutem lea dio & chaqlue henre, u courn ide
ralsons do crolre quo lea vingt Il JournI&.
deux acteuts se llvreroui ave
touted leur fougue, touted lsar der Toun no. complimentI h I'actif
Age. un combat loyal marqu6 du directour-admniastrateur Me Roc-
fir py qui les na toujouto" ca- kefeller Joan-Baptisto.
ractdrlmiz. ,
Le oureap Fodiral empire quo
lea -Meltars do fanatiques auront A I l Mapel& d
l comportement eremplaire oqui
fait itn doreux : o't I publc lnloXsPIOW
tole plus sportif, to plus correct qu-
exists. Le Cleri d I a Cathbdrale cot
En avrni tous potnr qu'A glB- ieureu d'annonser rux fiddles
Noir Racing soil le prOldde qu'i et E messure dr reprendre
dWan Carnaval qul s'aniionce SOU Ismesee dominieale, A la chapel
d'hereoux auoirce et quoe Isa elk tI _d explosionn, des dimanche
]eure AqupsI popro. ", alan 8 Flvrier, toujours A 9
Vaomdqqe im at enl m -c W. .I
confoediU dai -l| mI*M a-p1q4 M
diseements.
Dr Roger LAFONTANT
Seeritaire Grndra,. Lea alCddents de


Le CguMt6 do Ira te de


IQ

pi
65







it


La manltre insensae, v.c lC%
quelle diligent leurs voitures cer
tiins conducteurs do vehicles dits
Martin ou de Carrefour provoque
quasi journellement, des acci-
dents urla Isroute de Carrefour,
ln route la plus fr6quentde de no
tre Roopubliquoe.
Le plus souvent,' ces accidents
sont pratiquement bdnlin, iriae
les v6hibulcs endommagas restent
sur Is chaussee deud ou trois heu
res, quelqe'efois davantioge.
II en rdsulte alors des embou-
eillages monstres, des files de
voitures ddpassant plus d'un i-
lometre de longueur et prenant
pros d'une heure pour doubler le
lieu del'accident, devenu un im-
pressionnant gbulot d'trangle-
ment aon ddriment du plus grand
nombre.
Nous ne doutons pas que l'ac-
tif Chef de las Circulation des


~AU i- f cUR


NECROLOGIE


venlcules, le ICppitaine uelbeau, *I-awm sW a dus a siHOtel Ibo-I 16 ou ils res- cueuili la conviction que ces der-o
passer lea instructions qui s'im teront jusqu'au 11 Flvrier. niers dlsiraient sune paix dura-
LES LIVRES potent pour le contr6le de cette Nous annongons avee infiini- x Ixz ble au Proche Orient. '
La 'lAbrainre Emmanuel zone, devenue le principal secteur ment de peine le d6 -e de la re- ...Mme Mildred Elson et Mlie
Schutt-Aine industrial de la Capitale. grettie Mme Luc' S. Fougre, Nancy Howard ont pass le deo
- LA CULTURE .-u Congo, le 26 Janvie. deohl6; en vue de visitor la Citadelle. SA COLLABORATION
116, Rue du Centre MeAt dei Ldric i is suite d'une court maladies. Nous le- avons rencontr6es di- AU CIES
Phone 2-1051 .Menbre dela Ioci6t6 Cayenne manche soir a 1'H6tel Mont-Joli. CARACAS (AFP4
Vous propose : _P he_ d6funte laisse le souvenir Mme Mildred Elson est de Israel a offer tiercredi aux
MILLE MILLIARDS r uneamere dB fatniole od Boston M Commne en 1968,bro Pays Latino Am4ricams mem-i
DE DOLLARS Nous anosons le doers surve- snere.s, qu sn A rendr lle et venue passer trs mois res iu Conse SIntamsricin s
par Robert Latte. au it 1'HSpital de l'Universit d'E service a son prochain. A -I'Ecole Saint Vincent ,pour les Econ eomihunit pSuE sa
Vor 1986 dane une quin- tat le mardi 3 fevrier de M. Ludo Eu cette donloaprause ciuna- handicapfe de Sister Joan. slaboiation tecniqoe ps u AmIs-
zaineod'annes sur leur lance vie Prophlte. o nce, woa pritoto nos K" h MIle Nancy Howard qui avait retaliation de projete en Am1i- h
aqtuelle, une soixantaine de So- T5 .ea sotntmn da condolao. effect e sa pnireme visited isi il que Lotine.
ciit,6 vent dominer le monday. Nous pr6sentons nos sympa- eon OX.. Luc S. FooAre, y a six an, et Di.rectie Cette proposition a 6A6 formu-
Sa ineiden accident h toes A sea enfant ells Anone so n p uAL Lo tS A. d 'yao .xnses do l'Hgiso le par M. Yascov Doron, 'Am-i
Sa incident ou accident antMellesAn atuellemn au Congo et i son education Chrtienne de lEglie bassadeur d'Irael air Vnzula
de rcours. Elles rlaliseront en- arie, Antoni6,ne Micheline et f Heni a Fogire qi eEpiscopale de Andover, Mass El o t o I
an mbl mille milliards de dollars Marie -a "ne Prophete, a see m o ttd ifUpe. ainsi qu'a lepasse quatre ou cinq semeaines u e en ie cn
de chiffres d'affaires annual, et f Benen P hi, elle" into Anjt- e oerimsr est belles.. WoeHa A Ecole Saint Vincent pour les i e CIES.
runem nor, M. et Mme Max A .nt.nor, Lous A t M... ha, ndic L L'Ambassadeur a rappei it cet
mole do budget entunel de Ia Mll. ci Parr dens AnoneE, sh.et lc Joliv rt: aM 000, Odnel it divers prujets doi clEAp- d
SFrance. C'est dire qu lea leaders Mane C. Pierre LosuInts, nde Esthers tm Plote .ae0EN BREF pmente rdalisf sroa tsde do
do eA po dt cnintdnor et Ius cnfacnta, it ses Mine n'En1ihvao-t qe fa -peOrgaisation s teEtatu Anit Ie
de eh palates de t~tsiauront chacun neveux, aidces;a 0x families Pro on ban-mr t -m LOa itA
un chiffre d'affaires annual d- phto, Benjamin, AntLnor, Thsl mie ;n t Mn Justin Pee WASHINGTON Le Pr6sident cins dana de nombrcux pays I e
passant le budget de aIs rance: dal e et touss ls autres darentso r mil le. t H. Jo- Nixon a ropondu la lettre de tino Ambrieains.
ano prmeios aden anet lli6s, aff par e deuil ert Jolivert et famlle, M. Kosasyguine.
re, plusaiers giants seront ainsi Les funrailles seront chan- -tu Albert, 'uta. t GENEVE- La Corbo du Nord
chn, plus mpotant que lates le vendredi Fvrier h a llrt M h va librer le 51 pasagers du DECLARATION D
France. P. M. it l'Eglise Ste TrinitY,' Le .....rl
Fr s de cinquanta do ces o- nvoi parra des o s Fu Johii etMme, n6 a lo Courrier S dCor6en intercept LME GOLDAlMEI Rd
Pir oreclinquante do rocno- convey partir d P pes Fe lo Amh, et Ma d olond en Dcembre dernier. TEL AVIV (AFPI
ciqdts seront d'oigine amricalne bres Paret -- Pierre Louis, sis leRaat Obra nL WASHINGTON Le Spnn- Lea attaques akriennes d'Israel
t otes, voon ou conirant, it la Rue du Centre. Abraa tfam ; Mle tour Me Govern critique in polite n territoir gyptc t i de
paces 6conomiques auront tend laine L. Abraham; John i. qu vetnamenn de H. Nix oe o l tio
a ix dimensions do Ia plette e J..n-Barenot M an oe MEite3 Jo WASHINGTON Grand dl- respecter le cegsez-le-fe.Iu et emp'
teritoime doe leurs operation Mes de Req em -%,t et famille, I' nler Go bat sur i nr6duction des forces
la radon aion r Jolivert; t e Philip icins en Europe.
SLoa grand ctaue erdes. laces abs met e t t leomedi mGENEVE 21 Prbtres arri-








mau ttonde develop oIs oan d ieafeteso R S GUJL iD, BAL'
Lnouveau en ibro le : -E M. Robert L vent en Europe aprs leur expu
que dc domain repose our tros Mne Augustin Pauyo it Abraham q t Canaa son d Lge.
chiffres : 1985S unae so mstamir hanter le samedi 7 F6vrie 1970 Pasteur Sanof Jolivenrt et famil- TUEBINGEN 0 pour cent
de soc6t sr mill amilliards dLbe 6 h A. H. en Ia Basilique No- Is; et Mile Moa J6ivrt des allemands approuvnt l p
dMallars; une stratgie le multi- tre Date une Messe pour i re- La dpouille itelle d lique do ndt.
annon le ds de lme de son poux M. Au grette Me Luc S. Four ar MADRID Juan Carlo pro SAMEDI 7
on eontatio n du u o u v oiri ud e o: s-a g u otin P eu y o riv ers prolp ab l pm en t I e S em e di m et u n r6 gim e d lin oc ratiq u e.
ique; ne orte probabi Ctt announce tintliULANGERIeu dinvi 7 F prhan et dte de LE 'TICAERIE Le dPRIR D d N
tEa onottei onu aease ci tatn aux parents et smis du funrall2es her9 fix A 29ultrure- r ne d nABygeA arf
eVo extent rtle d fiineea con- e d6funt. n. 5.4
Slu eontde, develop ontn on. des Frs rts Forts,

ca e c de Sylvstr Fr Jean HetuanBa ASHUPA Belle
Le iches et s sert de 5 A 9 h upper i-
chess -I per Fordid~nd Lundberg e


Mort deMaleb ,MKOK .A5A de Del
Mallebranchke fr.
rDI Ma et mlle PE, ; O ,
Pa Villa nn le dcit d a table t les Ent
Monsieur Max M llebrenche diEl-
PhpA survenou le 5 viri .urs e. PBOULA GERIE PATISSERIEI PIERE DE m


















ci et family e au familles Male- -gigi aFr iB Pr
rThoby De La Pntioente, Laeomb LES A
EnDr cet douln tous ei au- Pain Sc29,ndOIS VERNA 29 TABLES A LMENTS
tance, Pax Villa e Le Nouvellls- -.
doa.nes o a s Vehlve n d Josal- a e-
hin'e Mea pp, it o 1 enfnts H e n Succursale, Rue des Fi voants
f-ic.ei i Mebn Rodph p Mallebrams
/ r. et Mine Rudd. b i I ctc d Sylveste Jean Bapts LES PLUS B AU
heglet dut-famile Mr. Richard AUX PLUS
De, La Fuente ei. Madame oe Ouert de I A.M 9h P
4h4'b Mallebera*the, Mr. Mal- 353 Avn J. J.u I
- t 'ietitrs Monsiedi Adrien Malls DEGUISEMENTS P
branche, Monsieui, Daniel Malls-D
brenche et enfante, Mr. et Mme La Boulangerle O b bus trouverez plus de quinte vurietes de pains pour -TOUS LESA
Girard Mallebraiho et famille, Clowns, Parrot,
e.t MiMme Augun t j Gu6rin et fa- la table et le sandwiches. Trappeure, Iajllni
mills, it sa bollpItre Veuve l- at-Ma--
vira Mappy soda'Ferrara, it sea Tres.iroNres,
beaux-fr- ree et s les-sours Mr. Pains PicnicTuPierre i d
et Mme Joseph 'ianciulli et ia- -Pi ce s, YkIuppa
mill, Mr. et kii Glrard Masuc-ChIo s,
ci et famille au. feamilles Ua-e- r CPrio ,sMe~t, a
branch, Mappy, .arri6, Ferrara, ,:-' -T L'
Drout l Gulls et it tou0 tea au- Pains Scandinaves DEGUISEMENTS

par ce doull. sa eelC Apea
Lo Leiun aial do Monsilur Pains sans AUX llES
Max Mallebra dit P6p6 a.s-AUX
roet ehant6Ieselvendredi 6 FiL
vrier kA 4 heora.de.1 l'apris-uld( S' o rsqeft. # epdio LES FLUS BEAUX
Res-. Le convoi t-'-a do Is
Si&l% Parolauimlo e Isa d1oPtille'


~me~eocL ~ ~ We im. E-C -Silk 5


eat notre ohrah filloul. /
ipousera MI0 S i0b-d tow'
o r ,du U-r M. Yyh YT loche
arrlV tOUt ranmnit dte Etata
Unt 'purr o eirisa qul aWa
alb616r 'ln tllte do btn, i to.
Rue td Ot ntr*.
Myritne oat la fille do non
charo aia, U. Raphael Valentin
at ma c& ana-nte femie Anna.
YVrs eat le f lm do Mme ASa-
the Taclnthe et do IM. qt Mme
Andr6 Colln.
Noua falcons dl malntenant
uno abondante emplotte de voeuz
qui apporteront Is Jole, le bon-
heut at Isa prospritI dan lour
foyer, x
ERNST HOFFMANN
Sipon d Bernadeffe Denisa
Is 31 Jan'lr
...Nou avons appri vec
beaucoup do Tlalsir I Maiage
de notre sympathlque ami. M.
Ernst Hoffnunn avec notre char
monte compatriot Bernadette
Denis. l .
Leur union a W6t cilebrke en
stricte intimite le samedi 31 Jan
vier 1970.
NouRs falion des vOveu com-
pies podr le. parfait bonheur do
noni ml, M. et Mme Ernst Hoff-

NEVER TOO LATE
sera opr6sefonte domain
par le Petit Tlcddtre
...' Petit ThOatre faith un
grand effort pour assurer le sue
ces de d a prochaine pi&e NE-
VER TOO, LATE de Sumner Ar-
thur Long.
tCotte piaoe mettra en dckne
un' grand nombre d'acteurs qui
se rnvdleront domain vendredi 6
Fdvrier aoi Centre Culturel de
l'Impasse Lavaud.

An ia, wrailles dui
Dr F. Joe.ph
C'est le CapiJWaneWlly Gail-
la.rd, de la Maisin Militaire, qui
reprdsertailt S. Et sle President
a Vie de la R16publique, le Dr
Francois Duvalier, aux cermo-
nies 'ds obseques mardi au Sa-
cr6 Coeur de Turgeau du regret-
t6 Dr Felix P. Joseph, ddcedd en
pleine tAche.


Ua ou i on e6talt en droit de s'at-
tendre it un tchaka de inauvais
gouit, on d6couvre un gets savou
reux : des gags de quality (sed
ne de la Citroen ui tombe du


pont t bascule et se scinde en
deux), des canulars tillphoni-
ques (seine o Belmondo, apres
son numero de lousoquerie tapa-
geuse avec Ja panthers don:sti-
que, respond au voisin qui prend
la mouche : I se passe, mon-
sieur, que je vous emm...i), des
trouvailles originates (scene de
la bande de dessiff animal synchro
nisee au dsveloppiement du film..
Quant i la dernilre sequence
Li, aprls mille plriplties, on
nous montre ne mini-statue-de-
la-liberts au bout dune grue et
vomisast de 'argentit gogo sur
une fouled en ddlire, il semble qu'il
n'y faille chercher aucun symbo-
lisme direct. Mais on eat tenti
dBese demander pourquoi Gerard
Oury a imagine de fair aboutir
les fonds de 'OTAN diana cett
esprce de cheval de Troie. D'au-
atent plus que, penchaiAt isn tt,
re image du film le chef-d'oeu
cre'de Bartholdi semble avoir le
dernier mot, prof6rani quelque
chose comme cIn gold (Bic) wi
trusts, ou peut Stre : < e rer-
0eau, c'est moil>
Jen-Claude CHARLES.


TRAVESTI

NS SOUCI

gVAIBA.

icuf heures

es orcbestres

SHUPA>>

gendaires

nas>).

^ $ 3.00

SaRV"a VOS
ADVANCEE





s Choses
Dessa es
OUR ..NANTS
SU Irs ,




- .-ttc, jj





wx, Loops etc. {

CHOSES
X TRAVESTIS
VAS PRIX


(Suite)
un de sarieux a 6to aolution-
no au course de discussions cour-
toises entire le apitanme Jean -
',taude Delbeau chef de la circu
nation des Vehicules, le Lt-olo-
nel Franck Romain reprdsentAnt
du Chef de la Police, les Ediles
et les membres du eoniied reprh-
sent m par le Vice President
Raymond Roy.
Pour nous rasumer nous pou-
vons dire qu'il resort de tout ce
.ui eat jusqu'ici crti et dit qte
le commerce et I'industrie of-
frent des chars et habillent dee
Reines pour une valour de $ 65.
000 dollars environ (28 cars)
et auront contribhu -en cash au
succta du Carjmval pour 14 om
15.000 dollars. Vne valour qul"Best
dpenas6e non par l'AdministTa-
tion Communale mais par le co-
mito ou fur en..nmesure des be-
soins, des urgeuceg W-des imtprd
VUs.


ra mnt; par lo
6Prof9 ur Monaxua il 4dana un
style trs avan"q-i.
Un grand *UacoGe Iawura
Slea multiple efforts flte par
lea anmbree du Petit Th-tro
pour It prdsntatlon do Never
Too Late.
NOS VISITEWJK "
...ILe pho.n raph Paul J. Hogn
do Is HANNAU ROmNSON
INC (Toal Hospitality & Travel
emotional serviea) & aMniL
vat nu fair* e u i irle
de photographle d nom hfteiH
pour des pages publlctalre. II
eat deseacdo A Is Villa Criole,
...Miles Carmn' Ines .Marquez
Donahue et Jeannette George,
deouz JoUes H.esmea de bord de
la CARIBAIR out pria logament
ce martin A I'HOrel Choucoune oun
olles passent quliquea jours.
x I X
...IHier soi. a I brillante rdcep-
tion offerte par e'Aambasadeur
de Prance et Mme 'Phlippe Koe-
nig en 1'honneur des artates de
sla cmpagnie Jean Gooselin, noua
avons rencontr6 Mine Dasks Mc
Lean, femme do M. Nell Mc
Lean, anoeen Membre du Parle-
ment BrItannimque, d'origine coss
saais, et Mme Mora Tzretkovitch
dent le maria Dragisa Tzvetko-
vltch fut'le dernime'Premler "Mi-
niatre de to .Yougoslavie avant
l'avanemnnt des Comnmunidtres.
Manes Daska Me Lean vivani
A Londres et Mara Tzvetkovlcth
r6eidant W Paris sont deux pa-
rentes de Mme Horace AshtlOn
avec laquelle elUes se trouvaient
Wairr Br.
Nous leour souhaitons In bien
venue.
...Noues avons revu avec plai-
sir Mme Margaret Williams, aor-.
rive ici Ia jendi 28 Janvier avec
son marl M. Howard Williams
de New-York.
Nous avons connu Margaret
Joseph quand elle .fit son premier
voyage ici il y a huit ana.
Elle s'east marine depuis avec
.M. Howard Williams qui travail
le au D6partement dEducatlon
de l'Etat de New York. Ce symrn
pathique couple 6puise lea char-
nmef du pays avec les amis de la
petillante Margaret dent M. et
Mme Max Fombrun. Margaret
et Howard Williams aont deseen


UN INTERVIEW D
NABSSER AU LOS
ANGELES TIMES
New York, (AFP)
Si lea Etats Unia vndenl
rael 50 ohassurs bomba
supersoniques suppldmeonalr
Pr6oldent Nasser so rea
Moecou pour demander au
vornement Sovl6tlqque de lui
nir des armes.
Dans une interview ace
an Journal et i la SociWtt Metromadh
possede des Stations de Rac
ite T616vision," et qii sera I
se aux Etata Unis la If
cette semaine,:le President
Rlpublique Arabe tUhia r
de confirmer op de d6mentir
se soit rendu en URSS en
vier. Les deux joutnaliates
se sont entretenus avec lui
dant une heoure, ont recueill
i session qu'il avait effective
afit un voyage en URSS.
L'Homme d'Etat 6gypt
aouligno que son pays q s'in
gaiit i une solution polititut
tot que militaire du conflict
be -, Isradlien.
Le President Naseer a re
qu'Israel posaidait ule net
p6rioritn aorienne non e tul
sur l'Egypte mais aussi su
Jordanie, la Syrie et le Lib
Le President Nasser a
meant recovnu que ni la R
que Arabe Unie ni lIr Lit
(I sposaient des piloted ca
il'utiliscr lea avions rmoder
reaction don't ces pays ont
iori livraison ou qu'ils on
asnand6s I l'Unioa Sovil6tiqu
In France. Les Isra6liens,
leur part disposent de deu
tes pour shacun de loeurs
se combat, n-t-il affirm.
Le President Nasser au,
nouvelle fois, rejeto touted
de negotiations directed av
rael, soulignant qu'un reg
uevrait comprendre le retro
tous les territoires occupe
puis juin 1967, y compHsi
Je Est de Jnrusalem. D
ovec des envahisseurs, a-t
firm6, iquivaudrait a la
tion inconditionnelle.
Le Chef de l'Etat 6gyp
6galement rnvlf qu'au coe
divers entretiens avec le
giants soviltiques, il avai


I 111 1(11 1 I I 1 -3


--lss_--------slll 1~ -~--~sl~_.~1---_1 -___-s~~IIYI%~PL~W-sP8


PAGN 1


tieor mauor l" tarr M if tt

Mair (PrmerT Minttre d' ir-L)
au ou. rd'un. adMdo= dWtI
A a ci arabe de la radleodltl ( s
rdiers ra611enne. Mme fkar a !=& 'A
oe, Io quo ces attaques vout contMluOr
dra h jaoqu'k c qCue ce. objectif solant
lou- attelta. 1
I four

o Ard6 iutMt entm te
n. I'OTA -
a qut
die et (Sti ,
tlrvi- cortainement diposer d'une co-
tn d e pie. Et hop !on eat dans le coup.
dee a1.- 4 1e I a-,'_
refusr I.e. hold up dun tiraln qui doit
r qu'il transporter lea fon ds de OTAN
q Jan- de Paris i Bruxelle.
qu s Par qui 7
pen- Par, d'un 'c8t, celui-lb mume
Ii l'im qu dolt conveyer le traor : un
Oement Coloner anglas qui attrapi de
justesse ... le corplexe du cer-
tien a veau. Par, d'un autre ctei, deux
ntires- FranCas, membres de la pegre:
ae, plu Jean-Paul Belmoado, maltaiteur
t rae- de second clase- (qu'i nous ex-
cuse, c'est le journal qu i distr-
nn ue lea cotes), qul n'is, pe fini -
te nu de payer sa facture I la socete;
e e et le copain qui h'a aide t e'va-
I n dner de prison, Bourvil, toujours
0a. affubll de soq impossible nez en
gal beec de jacquot, la boblne plus -
igihl- iuignolesque que jamais. II faut
bye n sinaler, a la dichlrge de cs
pables eux fils de Gaulois (cocorico!),
rnes A que la France nest plusit I in-
t, dj\h TAN : is peuvent donc avoir bon
S o ne conscience et rallser Ila mau-
e et B valse affaire. Iais la rompeti-
pu ion ne eerdt Pas laases 'olympi-
px pilo que, ni Ia situations assea d4ao-
avilno pilantes, si'un t quathct-ine larron
nie courait, lui aussi, oprls le ml,
me lirvre, le train en or... Riser
une Ions it d'autres b pl-i.sir d Isn
ide tcleouverte.
vec Is- De quoi ?
element
ra.it de Du brio d'un realisateur qui
e de- semble dltecter les effects de sur
la par Prise au radar et qui a su tenm-
iscuter pcrer la veine c6mique fransaise
t-il af- Ie l'humour britannique .-- avee
reddi- ce qu'il content de flegmnatique-
ou la reliever, le coas chant, de
ptien a ia sauce italienne, cet humour
urs de exuberait qui a fait nos d6licea
s diri- naguere dans le film de Pierro
t re- Germi : as noTA i-on1 e Aoc en-oAit+SA-set-


___Y____I__W___I_______L~*LLIUSk-*k~-CI


.'UDI 6 iVatB f 1 M6




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs