Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06660
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 4, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06660
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text












A s


Une exposition national a6ro-
philatilique sera organise par la
Sociti Airophila, lique d'Haiti it
l'occasion du 40' anniversaire de
1l'misaion du premier timbre de
la Paste a6rienne de la R6publi-
que d'Haiti.
SOUS LE HAUT PATRONAGE
DE S. E. LE Dr. FRANCOIS
DUVALIER PRESIDENT A VIE
DF LA REPUBLIQUE,

la Pr6sidence d'Honneur du Dr.
Lebert Jean -. Pierre, Secretaire
d'Etat du Cominmirce et de lln-
dustrie, le Patronage philattlique
de :


MM. Alfr-d Doren, Adminis-
trateur G6niral des P rates et
Franck Sterlin, Adminilstrateur
G6n6ral des Contributions, de la
F'ddration Internationale des So
cikt6s A6rophilat6liques (FISA).
de Mr. Perham C. Nahl, Presi-
dent de l'American Air Mail As
sociation, at de Mr. 'an Boesman,
President de la FISA."
Cette exposition se tiendra a
Port-au-Prince At 1'Auditoriufm de
I'Institut Francais d'Haiti sis it
la Cite de I'Expoat-ion Dumar-
sals ESTIME lea 4 5 eat 6 Avnil
1970. -
(Voir suite page 2)


I' 1.


*t~ -


7-- AM00


Crise du Moyen-Orient. Les occidentaux



preparent lear response a I'URSS


1.E CONTEND DE LA NOTE
SOVIETItIIE AUX
JCCIDENTAUX

PARIS (AVPI

Dans Ic message du I'reinser
Stviftilque, M. Alexis Kossygul-
uit qul a 6t6 remis A MM. Ri-
'hard Nixon, Georges Pompidou
et 1esiold Wilson, I'URSS a In
tiqusA qu'vlle pourrait se trouver
lans la ne ftsslt' de prandre des
.noesiret' pout que Ila pays du
Moyon Orclnt nuxques vile s'in-
. -Reas hi ninquent pas de mo-
y-in do De-ecise Coett indici.tio
it Me donnie forniellement c tma
,in nu ConCsell des Ministres fran
inis pur le Ministr dies Affaires
Eltrarngrs,. M. Maurirc Schu-
rnann, de;io in centicaniotti onlli
iituelle sur In situation intirna-
ionale.
Le porv parole du iGouverne
.nlont fri.nii.s M. L6o Hamon n,
ni r6ponue itune question d'un
journeliste, pricsia qu'il 6tait
otil a fait ratisonnable d'enten-
,.re par cette phrase Faccroisse-
ment dea ventes d'a-rmes et no-
tummenti d'avin.is
Ie Minitsre des- Affaires E-
It raingeres, dians it collmuncll ci-
lion, t cependant soulign6 que
I" message sovidtiquc rtaffir-
miait l'importance qu'accorde l'U
union Soviftique aux conversa-
tions bilat6rales et it la concer-
tation & quatre, ce qui confirmed
une fois de plus, a dit M. Hamon,
la thise fransaisc sur Ia n6cessi-
ree do ritablissement de la paix
au Moyen Orient et sur le rile
que peuvent jouer les quatre
grandes puiRances du Conseil de
Sicurit6 de 1'ONU.


M. WILSON REPONDRA
PROCHAINEMENT
AU MESSAGE DE
KOSSYGU-NE

LONDRES A.fP))-. .

Le Premier Ministre Britanni-
qua, M. Harold Wilson, r6pondra
prochainement au Message de M.
Alexis Kossyguine, Chef du Gou-
vernemnt Sovi6tique, sur lea dan
gers croiisants de la situation au
Moycn-Orient, declare t on an-
ijourd'hui de source anglaise au-
torir6e.
La r6ponse Britannique sera
ri'dig-, on consultations avec la
France e le I Etat. Unis qui ont.
recu des communications analo-
gues ianis non identiques ot sera
rvini-s it I'URSS vralsemblable-
nuint avant la fin de cette semal-
nue, ajoutt--on do mame source.
On a'attend qua M. Wilson souli-
unera, dan. asa r6ponse, sIa nces-


C61ibat
eccld6siastique
111IEF 1COMM ITNIQIIE
l)11 'q tIilKTARItAT
1l11 CARDINAL ALFRINK
ITrECIIT (AFP)
Le Sacr6tarlat di I'Episcopat
NWerlandais observait mardli oir
tin mutiame coomplit quant aux
intentions des IEviques de Iol-
nlande pour l'avenir A la suite
,ih lu r6iffirmation per 'Paul VI
Iu maintain de Ib i loi de l'E-
Kliso Lamtlnes aur le f:libut En-
cl6H-iasatique.
Soul un bref communique pu-
li6 tuard dar lra Boir6e fai.t al-
luslon A a ltl-tre que Paul VI a
Eviques de Hollande indique
o- -ommuniqu6, appr6cient I'of-
frt du Saint P6er (de parlor aveo
lui de lI question du sacerdoce
aux Phys-Bas. Ils espbrent que
reaultats.


Mort de Rodolphe
Dtrose

Nous aeons appris avec infini-
ment de peaine las mort survenue
it Paris, le 31 Janvier de notrs
confrere Mr. Rodolphe D6rose.
Ancien professeur, icrivain,
r'uteur d'un ouvrage sur le Vau
dou, Mr. Rodolphe D6rose fut
choisi, il y a 3 ans, par le Gou
vernement comme Inspecteur -
G6niral des Missions Diplomati-
oues et Consulaires d'Haiti en
Europe.
La d6pouille 'mortelle arrivera
ici le Vendredi 6 F'vrier pro-
chain.
Nous pr6sentons no sainc6res
condoltances A soh ipouse, Fer-
nande Hilaire Dirose, ah sa fille
Mine Jacqueline D a Louis, h
son ipoux, A Mr. et Mme Arntz
D6rose et h tous les membres de
la fanillle.


sit6 du r6tnbliseiment imm6diat
du ceasez-le-feu entire Israel et
sea voisins arabes. Ce point de
vue a i6t soulign6 avec force au
coura de l'entrevue que M. Evan
Luard, Sous-Secritaire d'Eta, asu
Foreign Office, a sue hier avec
I'Ambassadeur d'Israel M. Aha-
ron Renmez, en' previvion du re-
tour de ce dernier A Jerusalem
pour consultations.
Le Gouvernement Britannique
eatime, dana ce contexts, qu'il est
devenu impiratif qu" lea quatre
Grandes Puissances se mettent
rapidement d'accord sur les in@-
tructions concretes A donner au
Dr. Gunner Jarring, m6diateur
de l'ONU,en vue d'une nouvelle
tentative do riglement du conflict
Isra6lo-Arabe. Dana los milieux
diplomatiques, on rappelle que cet
te position a 6t6 cell de la Fran-
ce, qui pr6conise que la Imandat
confib au Dr. Jarring porte sur
les points qui font d6jA 1'objet
d'un accord entire lea quatre
Grands san. attendre qu'un ac-
cord complete soit rialis asur tous
les details d'un r6glement.
Lord Cardon, le Repr6eentant
du Royaume-Uni aux consulta-
tions iA quatre, rejoindra New -
York vendredi prochain.
Quant A la substance du mes-
sage adresse par M. Kossyguine
lundi dernier Ai M. Wilson, on
indique de bonne source qu'il
laissait entendre que 1'URSS
serait obligee d'accroitre ses li-
vraisons d'armes aux pays ara-
bes si Israel continuait sos atta-
ques centre les objectifs situ6s
en Egypte. Le message assure-t-
on h Whitehall, ne contenant tou
tefoia saucune indication sur 'in
tention attribue it I'URSS de li-
vrer a tla R.A.U. des chasseurs
ultra-modernes du type Mig-23
ou d'augmenter le nombre des
conseillers militaires sovi6tiques
en Egypte. Ce nombre est d6ja
considerable, souligne-t-on dans
les milieu anglais autorisEs qui
-e mettent pas en doute lea af-


COMMUNIQUE


LA LEG
I)'ORDR]
La Sec
faires So
pr6sentat
ploi ou d
les, rapper
int6re.sfs
ral les d
1ucret -I
ART, '
A ltT.
.t clt'op


uitlintu re
i afl, in
partouto
lir. Elle
gistreme


A.fl u6I
pour Ian
toe du rt
lion G6n
lequsl rI

li s co




part, vile
liou d'ori
vrvic h
l' I i 1'6
dernit r
ivt-s ndes
si requis
iays, s'i
fiti san
Pt -tu-I'r


ALISATION EST


fiemnations de M. Georges Brown,
I'anclon Chef du Foreign Office.
selon lesquelles lea consoillers so
vi6tiques seraient employ6a au
niveau des units de combat.

HONG KONG (AFP)
La conspiration am6ricano -
Isra6lienne sBra bria6e, par lea
poings de feor de 100 millions d's
rabes; a affirm aujourd'hui la
Radio de P6kin, capt6e A Hong-
Kong.
La radio a accuse le Pr6sident
Nixon d'encourager Israel dont
les troupes d'agression ont lanc6
des attaques effr6n6es centre les
pays arabes ces derniers jours,
et a blam6 M. Nixon d'envoyer A
Israel des aviona pour l'aider A
massacrer lea arabes.
La radio a qualifi6 de tas de
mensonges visant A abuser l'opi-
nion mondiale la declaration du
28 Janvier du Chef de I'Etat,
rappelant les parties au conflict
du Proche-Orient a manifester
de la moderation. Depuil le 5
.uin 1967; lea troupes d'agres-
sion isra6lienne ont-elle fait preu
ve de moderation pendant un
saul jour ? L'imp6rialisme amiri
cain a-t-il fait preuve de mod6ra
tion dans son ensemble; que l'ar
mce des sionistes ? a demand
ensuite la radio, ajoutant : Is-
rael a obtenu de Nixon 88 avions
et 51 autres Phantom sont en
en train de lui etre liivr6s.
En r6aliti, ce que Nixon veut
mod6rer ce nest pas Israel, Imais
les guerilleros paletiniens e a les
arabes hiroiques, a conclu Radio
P6kdn.


t~O~tMthhX@UL
La S,.t.rltsil 11110 tibtttt lea At-


Ln Secrotaircrie d'Etnt (del Af-
tiares Sociales inforinle Ie int -
ic6 ot le puibl)lic eo Gineral que
hiln leas Instructions de Son Ex-
cellqnce Is Pr6esident A Vic de In
IA'publique, une anquite a tW me
nee par le Service do l'Emplol et
de la Main d'Oeuvre aur lea con
ditiona de trj'ail ct de function
nument des Agences de Voyage
tabless a Port-hi-Prince, en vue
de determiner cells qui pour-
ralent itre autorislcs h fonctioni
ner. Les Agences' uivantes r&-
pondant aux dispositions 16gnles
du tCode du Travail Francols
Duvaliers eL r6gulibrement enre-
;tstres A la Directiun GCinra~le
du Travail et de la M-ain d'Oeu-
vre ont 6td, avec l'nceord tie Son
Excellence le Pr6sident ia Vie de
it R'publique, autoris6esa fonc-
dionner ;
.Speed Island Service Cojum-
liia TraVLl Service St A'bin
Tour Lou Surel Tourso-
Soutliheriand Tours- ABC Tours
C'la.telain Tours- Cnribe -Con
Jnuental Travel lya Tours -
Anaconn Travel Agenicy G6
ndral Trading Agency Popu-
lar Tours Bon Voyage Agen-
-y Magic Island Tours A
gence Citalolle -- Rno Tuurs-
lbo Tours Maison Martijn: -
Age Come Tours Haiti Voya-
ge Benique Vernio C/V
Tours Vertibres Pierre E-
lie HATA (osmopulitan Tra-
vel Service St ludes Ex-
press Service Probyty Agen
cy Travel -- Inter Continental
Agency.
A partir de cette date, aucune
Agence de Voyage ne figurant
;as sur cette listed n'est autolisie
a fonctionner et toute infraction
it ces dispositions sera sanction-
nee par qui de droit.
Pt-au-Prince. le 29 Janvier 1970
Max A. ANTOINE
Secretaire d'Etat.-


Racing et Aigle Noir sous

le microscope

Par Yves JEAN-BART


SPUBLIC...C'est bien recent, mais c'est
r6tairerie d'Etat des Af loin d6jh : un certain Racing -
ciales, a l'occasion de la Aigle Noir explosif. Tout Port-
iun dEs certificate d'emin a.u-Pee, pendant une semaine, ne
'aptitudes professionnel- parlnit que de cette rencontre;
elle, aux fins utiles, aux c'-lait I'6poque des Chaldin,
s et au public en geni- Champagne, Nelson (Tikine), Li
ispositions suivantes du mag, Lalanne, Louhisdon, Myr-
Loi du 10 Fivrier 1967: thil, Ti-zou mais aussi de St
ler.- ration par laquelle un (toujururs la br6ehe) Cc
tire public, dCsigne par fut une rencontre memorable des
tteste la v6rite d'une si- annses 60. Ti Kine fit l, diffi-
ippoiuie au bas d'pn s o- rence entire les 2 formn.tions cn
uon puiste y ujouter ',,i smarquint un but spluldided ie In
osi il est product. Lete on plongeant au milieu d'un
Llaitstim east d'ordre buil paquet de d6fenseurs 'Aigle
est distincte de l'Enre ;Soir itait bien battu : 2-1 -
At et donne lieu n6ecessai Caluin, alors mnitre it jsouer it-
Siin perception d'une ta I'Aikle et terreur de 1'dpoque n-
sut hittlt- our un Laianne des
4. s-oTuute lgialisation m rndil jour -- Quel aportif nt
ru la Indte i laquelle i-st s smouvient de cette petite chan-
si u i nuesro d'ordre snrCtaahdin. ain Lal tuisisi -vt-
nee en ctours et le num6 u' .
elupisid tie l'Administra- Au Bel Air, les tbouillons-pou
orale dtes Contributions, leBsdont on se rassasinit npre6
cfwpis6 s-ern de ce fail t haque victoire de la rbande a
Chaldin 6ittient d6ver6se idnns
pies ductylographi6es et le Ig outB; Ej compagnie di'Eclai
ocopies rertlfiies, lt"1- rage flectrique 6tait bien sntis-
mine t ontant que le t ori ite i l endeniin; let erscinnis
uomporteront la mine Ida tco aiyantl d6bran he tous lbes -
inmie numiro d'ordr, t jo. ux t Is rui Monseigneur
originaux. Lt6galisiet h Gouilloux pour leur pradseil u-
e tiennent dc leur cot-, phorique it travers les rues de la
uinaux. vi yiile C'est bien tout cc qui
12.-- -I'actLe man6 d'un nous revient il na un oire pour
aitien et destiny a h'ustn le lus grand Racing Aigle-
tr.rger sera 16igelisl en Noir de ces dix derniires annies
resort par le D6parte- Depuis les deux formations ont
s Affaires Etrangeres et, iti rout Vieux Lon a con
.. pliar le repr6aentant du i sro 5 tit es, a V i- o snar
l y en a, oh ;1 eIn ern champion des champions doe ba
ni'- I Concacaf; l'Aigle noir s'est adju
ince, le 29 Janvier 1970. i a coupe au moins une fois -
AMuc A. ANTOINE La slupart des elements de ik
vicille garden ,ou bien ant gagns
Secr6taire d'Etat. d'autres rives ,ou bien ont rne-


(roehi.
Maintenant, c'est a peu pre.s 2
6quipes les 2 plus popuiaires clubs hai.
tiens : Des vieux toujours jeu-
i.-s (St Vil, Ducoste, Obas...) en
(suite page 4 colonne 1)


N-E TIREZ 'AS 3UR
LA POESIE

Il advent parfola que des hom
ant, dit. cultiyvs, professent Ie
mnpris d% Is, polae. '
Peut 6tre s'tispirtnt-ils de Pla
01l, dxcluant lea poites de la Re
publique.
Je pense,-en tout caa, qnu c'est
tRe injuste envers un Art asu-
qutl dolt tant la league. francai-
B-- j'allals deriro : 1'Humajdt6.
tu'on se rappelle, ndtamment,
lei d6marches des poites frangais
dti seizibmen eiiscle; In contribu-
tiqn des andaii poAtes de'la Chi
no au maintien plus qua milllnai
de de la Clvilisation chinoise; In
lutte des Plonniers pour aIs sau-
vcgarde de I'Indipendance d'Hai
ti les rtle ... d'un Aragon, don't
l1t po6sie, rehabilitant 'es chants
Ja croisfia ... et la prosodi4 tra-
dtllionr.elle dl'Agrippa d'Aublgne
et de Charles d'Orlians, concou-
rItit lIa Resitance frangaiso, du-
rant l'Occupation allemande.
Entre nous, las cruise de la po6-
sic ne marquerait-elle pas, en
qtitlque aorte. une rise de la ci-
vtlisg tior. ?
De grands intellectuels o'Pnt
oNmpris. Ils ont honor et d6fen
'lti la Po6sie.
Ciceron (air j'ai bonne ind6moi-
re) en fait l'61loge dans un de
ses foneux discours Pro Ar-
chitat, oi il rapporte 'attitude de
pertains homes de guerre, Bru-
uis, Fulvius..., A l6gard des ser-
viteurs des Muses.


Pour dire Merci e aau Revoir


Madame Billie Clodfelter, 40
ants iclate an sanglotA d Hous
ton, Texaos apr-os avoir ti an
utsee d'avoir assasnind soin ma
ri et touohg uns prime d'aou
rance de S50.000 dollars. Son
maria, un vendeur deo voitivres
a dWt tug d'une ball le 8 Joa
vier das un de seas bureau


Congress du I
PARIS (AFP)
Prenant la parole e martin, i
l'ouverture du lMime Cotgrie
du Parti Communiste Frangaei,
Monsieur G e o r g e s Marchais
Secr6taire a l'organisation, a
ties le dibut de son rapport
fleuvo don't la lecture va darer
'*nviron 4 heures, saluer I'URSS
ta force printipale deI l lutte
des peoples centre lee plans de
guetre et de domination de l'im
ptrialisme. Saluant lea success ob
tenus par le camp socialist II
a cependant reconnu lea difficult
teB et lea erreurs que connait na
turellement un systmme en course
de formation.
A propose du Moyasen-Orient eM
Marchais, qui parlait en prison
ce d'une d6lgation de t'organi-
sation paleatinlenne El eFatah In
vitie avee lea autrea mouveumentx
de llb4ration natipnale a d6nonei
la polit;que expansionniBte et pro
"coco'rice des dirigeants dIsa-
raeL
II s'et prononce en favor
d'un riglement pacifiques au M
yen-Orient, sur la base des re-
solutions du Conseil de sacurit
qui reconnaitrait le droll A l'ex
istence de l'Etat d'lsrael et lea
droita nationaux du Peupeio Ara
be de Palestine.
Traitant des problems sa'Eu-
rope Ooddentale II a dnonce6 aIs
penetration massive d&s isvesieamm
mnents amAricainas dana 'I Mar-
chd Cotmun et af-fl o qa 1'e. n
tr6e de la Grandm-Bretagne ne
pourrait que renforcer cette In-


Ronsard, dens son cAbrig6 tie
P'Art po6tlque... *, recomma-nde
hi r6v6rence pour la poiie.
Art noble, en effet !
Anusi tessentiel A I'homme que
lea batt6ments de son coeur.


Us Beatlevemd
ses ebevex
anux teaches
LONDRES (AFP)
Le beatle John Lennon et
son 6pouse Joponaise Yoke One
ont remis aujourd'hui A Michael
.., Avocat du Pouvoir Noir en
-;de Bretagne, leurs longs che-
veux qu'ils s'etalent fait cooper
rdcemment, afin que ceux-el
soient vendus aux ericheres-. Mi-
.'liael X, mule de Stokely Car-
michael, easpre tirer de cettp
vente une somme assez importan
lo pour pernmeltre la tranaforina-
tion d'uon immeuble d'Hollowny
en un centre pour la communau-
t1 noire.
John Lennon auralt- affirnit'
qua le enchbrea sa dirouleraient
sa la elbre Galerie Sotebyos.
Maia lea repoarbles -de Is salle
ac vented ant du6lar6 quo c'htait
LCrtalnemient sne blague.
Nous ne vendons que des ob-
jets d'Art et, tout artiste que cc
solt John Lennon, ses cheveux ne
sont pas une oeuvre d'art ont-ils
ijouti.
En change, Michael X aurait
ohfert A John Lennon un short
ayant appartenu A Casius Clay.


it la Compagnie Joean Gosselin


Brilliant r6Ception L Aumbassaft
do Framme


...Shelley fut un peseimiste. Nous
sommenunes son contraire, Lea tra-
ditions sont pour noun sutre cho-
se qua ce qu'il en dit. Miles Beont
pour nousles tra d i ti on s
ces actes v i t a u x gqui se
r6pctent et que ni temps E chan
gement ne peuvent dampter par
ce que leur ombre elaiTe alimen
te un fleuve de passion ou de re
eannaimsance.
La Troupe Jean Cruselin est
depuis If ans est-ie tideli a
une tradition, cell e .nod ap-
porter dans nos fauteuils les
grand classiques qui ont fait vi


Le Centre Haitien d'lnvestiga-
tion en Sciences Socialcs, CHISS
reconnu d'Utiliti Pub;ique par
Arriti Prisidentiel on date du
.1 Dicembre 1969 porte i la con
naissance du public qu'il entre-
prend avec la collaboration tech-
nique des Universitis de YALE
des Etats Unis d'Amenrique et de
Loutvain (Belgique) une impor-
itatet investigation scilologique
tr be processus d I'turbatnisations
i Port-auu-Prince.
Cette 6tude ta pour but de d6-
.i-niner Ju luatule, la grandeur
I lu dynamique des facteuors qui
cxtliquenit la distribution 6 elogi
',uie uctuelle des quaertiers et l'i-
.6gialitL tie lcur d6veloppeinen.
Eile vise tgutlelniiut it dgager les
perspectives et leg tendances de
la structure globuale lu Grandul
P'ort-au-Prince de dlema)in et l'e


brer lea beaux publics des sidles
passs et qui qontnuent lear ac-
tion agr6able sur nous at lea
graudt succs de boulevard de
Paris, pour qua lea frissons e:
'5s rires de Paris se ripetent ici
Depuis 18 ans, an d sit du
temps et du changement l'Ainbas
side de France participe a ce
respect de la tradition, an of-
frant une reception pour la Trpu
pe JSan Goaselin alimenntan ain-
ai- tout un fleuve--doe ,aedon el
do recbnalnsancio pour cotte trou
(Suite rage 4 col. 7)


d14ments d'une planification it
courtt terme et i nlnog terme.
Le CHISS invite tous ceux qui
s'intdressent a ce probl6me ou qui
voudraient I'aider it constituer
une documentation sur laI ques-
tion i lui signaler leurs sources.
11 demand gitleentul it ceux qui,
Far hazard, seraienit sollicitis par
ses enquiteurs pour des rensei-
gnements it ce sujet de leur ac-
corder la meilleure attention. Les
tnqukteurs scronti ailleurs utiu-
iis de leur fliche il'identificatiou
Aignte pur le Dirccteur du Cen-
tre Hajtion d'lnvestigation en
Auiences Sociales le pronfesseur
rulhert dv Rsoc-rtr..

CIh.SS
Rue Bonte F,,; Nto 2 .
Casier Pobtal 1211
Port-au-Prince.


). C. Frangais
plantation des nonopoles adnsrl-
cains dansle March6 Commun.
Mi.. Marchais a attaqu6 avtec
vigmubur la march i l'intigra-
tion 4cbnomique et politique de
la petite Europe des monopoles
sans patriot.
L'orateur s'es. montri relatl-
vemeni optimist en cc qui con-
come lea perspectives offertes
par la politique d'ouverture a
l'Est du Gouvernemeont Fd6rall
Allemand dirigd par le Chan-
celier Willy Brandt. Les Peuples
d'Europe attendant de ce Gou-
vernamenet a-t-.ll dclar6, qu'il se
decide enfin a tenir compto par
des acres concrets de la situa-
tion cr6e par la d4faite Hiitl6rien
no.
A propoa de 1'Afrique, il a t
taqui la politique niocolonialiste
de la France, aujourd'hui au
-Tehad, comma e hier au Gabon.
Abordant lea problbmes inti-
riours, M. Marchais a fait une al
lusman 6vidente aux theories de
M. Roger Garaudy quand il a at
taqu6 lee efforts d6ployds par des
opportunlstes de droite et de gau
che pour remettre en cause le r6
le de la classes ouvrire eon tant
qua force dialsive de l'volutionn
M. Garsudy, meinbre du co
mile oltllique et du bureau u pol
tique, male don't la candidature
aux organl8sme du.parti ne aere
certainement paa rnpresentie au
,ongr~s, 6tait pr6eent dane la
le aux c 8te6s dee autres d6l6-,
gue de aon d6partono.t la re-
gion p-rileiesm II doint pron-
dre ls parole devant le Congr a
Vendredi.


yA'U ILDES J:UR

pav AURCLIN JOLICCEZIP


LE SEJOUI EN HAITI
DU GRAND INDU ,TWIEL
FRANCAIS
Id. Julian Marnior Lapostolle,
sa f/0mnm Suzy, sa fille
Jacqueline at M. Marcel
Eirosnlvin do Monaco
...GComme il nous l'avait annoMu6
de Nice, Ie grand indudtriel frar.
cais, M. Juilen Marnier Lapos-
tolle eat arrive ici lndi avec sa
captivante femmne Suzanne 4SU
zy) t sa jollU fille Jacqueline et
Ni.Marcel Kroenlein. Ila ont pris
logement a El Raucho o6a ie rae
tent jusque di-nch M. Julien
Marnier. Lapostalle at 1'hrftlar
et le fabricant de la fameuse 11
queur Grand Marnier I'une des
plus finea de France.
Caette liqueur eat i bas de
Cognac (Acquit Joune d'Or)
d'orlgine et d'icoroe d'orange
amere d'HaitiC particulirement
du Cap-Haitien. Elle eat reP
set6e on Haiti par Mo Clara
Caristroem.
Noup avons Iait .Ia couunaian
te de o X'Julen m pailr 4po&-
tolle, #k "-PMrdo
,Iun voyae i qnll AfUi 1 it e
avec sa feamnem E Suy t a fille
l'accorte Sylvi, l'uneo des deux
files de son premier marriage.
En Novembre dernier, une au
tre de sea filles Nanette 6talt ve
nue ici avec son maria M. Maxi-
me Coury, Directeur d'exporta-
tion u wkand Marnier.
M. Julian Marnier Lapstoile
President Directeur Gin rTa u
Grand Marnier est un grand bo-
taniate un grand naturaliate. 11
a dans sea proprts a i Sainit
Jean Gap Ferrat, situe a
lix kilometres de Nice, un jardin
Lotanique ol il emploie trentre
jardiniers dana la naturalization
des planted.
Chevalier de la region d'hon
c our, il est membre Associ6 du
Museum de "Paris, Conseiller du
Commerce Extirietir.
Mme Suzy Marnier Lapostolle
a pour titre de gloire leas soins
.iipress6s et assidus qu'elle ap-
Iorteta son maria. ,
Mile Jacqueline af arnier La-
postolle, 17 ana, duin pr6ei'te

ble fait sa premiere annie a la Fa
cult de Droit de Nice. Elle n'est
pas encore tout a faith fix6e sur
son orientation. Main elle a ra-
vaille juaqu', ta trouver.
I. Marcel Kroenlein. Conseil
ler de la Princesse Grace de Mo
naco est Directeur du Jardin Exo
tique de cette Pisncipaut6.
Au cours d'un djefiner hier
apris midi A El Rancho avocceos
distingues visiteurs. M. Kroen-
lein nous a fait part de l'int6rkt
qu':l porte A Haiti it de son d6
sir a'ouvrir uns vitrine haitien
ne sur le Jardin Exotique de Mo
naco qui recoil quatre cent mille
visiteurs par an.
Co cdloent nous l'avons vive.
nenit romerci6 avec In promesse
tie -lemnander au Directleur Gin
ral Adjoint M. Ramahl Tbiodo
re de blon vouloir prendre lda dis
positions n6ecsairoa h cette fin.
Ce nitins par lc courrier r6gu
liler t. lat COHIIATA ils sont par
ti pour le CLii-Haitlen oi ils sont
attendus par M. Jacques Novelt,
Agent du Grand Marnier dans la
.Mk.iopole du Nord. M. Marnier
y. est all6 s'approvisionner iln 6-
corce d'oraoKe amere. La Malson
Madeiu lui foumnit aussi cette den
rie. 11 est un aml de M. Otto
Madstaon.
M. Julian Marnier Laipotolle a
effect A hior aprsA midi une ex
cursion aux environs de la Croix
des Bouquets pour racueillir des
specimen de notre vari 6i de cac
tue. M. Julien Marnier et Kroen
lain les trouvont impression-
nants.
M. Marnier a sausi aLtiri no
tre attention sur lea tirbis types
d'euphorbes qui se aont nature,
aise iei. Ce sont I'Euphorbia Ti
rucalli, l'Euphorbia Trigona et
l'EuLhorbia Laetea. 8
L'Euphorbia Tirucafli d'origi
no africais e est utiliskn par les
africains pour empoisonner leurs
flpches. Sa tve 1peut aussi 'cau
ser la perte de la vuc.
Ii y a une euphorbie Tirucal


It UVanitet juote tvait df deacon
illu leo dcrnieres marches qui
condulsent a la saill a manger
d'El Rancho. Elle as trove it
droite de l'all6e.
Lea deux autres aupLorbes
viennent des Indes. 11 y a une
euphorbia Trigona dana un pst
asr un muret d'El Sancho.
Comme I'annee derniure, M.
Marnier a consult lea deux vo-
lumes 6crits par 'Descourtilz sur
sea voyages et qui embrassaent la
riche flore de Saint Domingue.
Ces deux volLmes de.s voyages d
Deacourtilz sent la propritkt de
Me Maurice A. Lubin.
NoW. eo haitons la aenvenue
it un s6jour toaours plus *gra6
h ean Haiti I M .Iulian MArnier
Lapoistille, & sa femme SumS, sit
fllo Jacqueline et A M. Marcel
K*oenleiin.
LE BUT I)E LA I ISIT7E
de M. Riis Pederaen
d Burcttuln du Totr ,0e d
Aorhus Denoinark
...M, JRia Pedersen, Official du
Bureau du Touriome do Aarhus
Daermark eat arrive ici hier et a
pria logement A l'H8tel Plaza.
Ce martin, il 'eot p6senth
l'Office National du Tourisme et
de la Promotion avec un ea-
deau souvenir, un bel ouvrage
touriatique qu'il a remisa M. Ru
mah Thliodore. Directeur Gin6ral
Adjoint de- l'Office National du
Tourism et de la Promotion, au
nom du Directaor du Tourisme
de Aarhus Danemark M. Hem-
pel Jorgensen.
M. Riis Pedersen eat en voya
ge de promotion touristique. II
veut pour se familiariser aver
lea lies viujt&os et intensifier Ie
courant touristique entire Ie Da
nemark et ces les.
Comme M. Riis Pedersen ren-
dait mette visit a M. Thkodore au
moment d'une reunion de ce der
nier avec lea Reprisentants de
pAssociation h6telibre, ce visi
tour Danois a pu ainst rencon-
trer le Dr. Jules Thebaud. Pro-
pri6taire du Castel-Haiti, Dr.
Relndall Assad, Proprietaire de
Ia Villa COisle, M. Wolfgang Wag
ner, Propris&-ire du Sple-ild e
M. Fred Pierre-Louis, son hitc.
Proprietaire de I'H6tel Plaza.
M. RiiB Pedersen report vendre
di prochain.
POUR LES FUE'\RAIII.ES.
DE MME LEON ALFRED
...Lundi apr6s midi, le Tout-
Port-au-Prince s'6tait port au
Sacr6-Coeur de Turgeau pour as
sister aux funerailles de Ina re-
grettke Mine Lon Alfred, neIi
Bertha Preseoir, d.c6d6e A Lo1
Angeles, Californie et don't la dI'
pouille a 6tk transported ici pour
inhumation.
Mme LUon Alfred don't le ma
ri fut I'un des plus fid6les t
ides efficient, co lIborateurn dv
feu Pr6sident St6nio Vincent a-
vnitl ht bonti qui lui attairait ,la
Sympahie des genio do touted Ios
classes il' de Soci6ti.
Et es enfantr ain e titeMoni-
sue, Louison, Marie Denise, Ro-
land, .Jen Robert arriv6s au
cours dtLI week t i pour venir
r-joiinlre ici Mich'le, femme da
M. G.rard Dumont, apportaient
dans Ia cortege funtbre de Iiur
inret leurs ino'mbreaux amis.
Une belle Ame s'eot envolel en
Mmn Lion Alfred. II nous reas
cellos de cea captivantes filles
Jeanine, Monique, Louison, Mi-
chile, Marie Denise. Qu'elles re-
,oivent ici ainsi que leurs frires
nos condol6anjes imues.
Ce matin Jean-Robert, etudtant
en Droit A. I'Univeriti dl Cali-
fornie a Los Angei s cst all6 re-
joindre as femme et rrprendre
seo. tudes.
x xxxx
,r SANS SOi'CI
I liteciure d (litders, rr.tal de
ta Cowtpagnie Jean u liosciti
...Los habitues Ji Barbecue din
sant du Sans Souci sont b:cn zn
tis depuis quatre ans. av,,. le fes
tival des :irtistes tie In Conmi-

(Suite page 4, col. 7)


Jubile d'argent des Soeurs

de la Charitk de St. Louis


L'annoc de Grace ,t dc Plix

Anniver aire d l'Inista.llatii:i (1-
la Congregation des Socurs do lIt
Charit I Set Louis ent Haiti.
La Congr6gation poss'de 164
ans d'existence, elle itt: futndue
iar Madame Edouard Mathieux
MOLE de Champlatreux ell Fran
ce dans le Diocese de Vannes en
1806, Apr-s bu 'msrt de son 6poux
Madame Veuve MOLE de Cham-
platreux, une Louise Elisabeth
de Lamoignon, avec le concourse
de Monseigneur ;Xavier Mayriaud
de Pancemont, premier Evelque
du Diocese de Vannes aprIs la R6
evolution Franqaise, fonds la Con
grigation des Soeurs de la Cha


rit6 de Saint Louis. Elle a pour
but principal, l'Education d',n-
fint paullrev, la creation d'Or-
phel'nats, d'Ecoles.
V La Congreationt s'6tendit- dans
pluuie'urs diocnsts de France, tra
versa 1'Ocean et alla s'installer
au Canada.
La Sup6rieure G6n6rale, la trbs
Ptvirende Mcre Louise de Fran
ce, se tient A Rome, 67, Via Pe-
cori Giraldi. En Haiti, la Su-
perieure R6gionale, la Reverende
Mier Jean Marie Rodrigue, nse
Armapde Lacassea s'est installi6e
SB uite pgeon.
(Voir suite page )ll


CARNAVAL 1970 :les meilleurs deguissements et les plus beaux, pour gaironnets etfilettes, se


trouvent (

Avenue JqpO pslUMHs Me 3"6


MERCREDI 4 FEVIIIER 1970


Au Compte Gouttes
Pal iaymond (111LOCTETE


Le Chiss informe


L'Ouverture du 19eme


Exposition Internationale


Aerophilatelique


0 A ,4e' kA'v





-----B-OITE 'l OSTALE 1~316
JI~MND ~ V8~3AC~ UTRAV ~fif, -Jim A ~


` ~


a


-


iIPIP~O~


'* **"H, .' ..


:'* A'.,-;' '1.' .*ri1 '*-;;'


kl







. =.- W I ___ I


Les ltoFu K
Pir Al A Dobsmillne 11 d s rrc bra- a tChts .1 C Gresorm 5', s5O


hAINT -. .AUiRoNT'' P01ilt
QUO)Il NI M .l.ANIC0.l Is.t
lI ellert.4, quo Yves Saint
Laurant nnus a offsrts, a% i rl
tura do la I& amalol d4 I~ mod0,.
Vst il'un comma f ut at dl'uno
or)writon vralmrint xainmiplrae.
C etto allhaontle av6re il'una parsonno
qjul d6flnitliventnt renon A ito-
tanl. A m pompos *t se & antu-
A.90% (J'exueobt naturdle -
menit ls maodle an mousaUli s vnl
lant Is pltrine, s alae mmalfat
tiqn des maltrlsa db dsnion) lea
er6toUons do Baint Lauint reav-
tent i millonuette printlnltrao,
J'aalnia 6crlre sutomnale (on pen
mant au-Il A una hrolane d'un ro-
man do Paul Bourget) d'une gar
de-robe longue, tros longou, an
pcu lourde et d'tne sombre n6v6A
rlat qui, J'avoue, m'a un peu osur
prim at dAu.
Evidentment noun nous somr -
mn', plus d'une foes, plaint et
.iot Ie premier, des excentrlcltka
dcplorables de la rue, mait de IA
A rI oster avec un part| pris aus-
c r 'goureux, c'est, je I avoue, un
pru trop excemaiif.
La dlntlnctlon et I'Vl6gance ne
demandent pan que 'on eolt el
parc'monieux do gRiete et de fen
tilsia. Pourquol Saint Lanrent
qut pour M boutiques immgtne
des modliem fort 4dulaaata A t-il
pour an haute couture opta ponr
un" aorto ditniforme deo choc quo
rovAtiralent leas calntlstea, an
farcur du bon gostt? Uniiarme


do I loc i dIit lle1
rconUmbtreo lau m nl Mal l uasl
unle lunguar aige au gionu


I


t.rolL, a% pianlsu iru Islruge, mu
.sbmoak flifateraa sn ad contral4
re dM** ema Us e a mseamummel
I double bootonnao' aut- dee fo.
cll nr qui no manlquent pas
l'un certain chic... Mats tout co
noilr, Lo gris, ce oarrn.. ,ca chko
vtux Urns. cua stAlhe laiLm6e"
lsogIuea sont Ilmpruign I. uualArl
t6. Mome los blou a,. qui mont
pourtant o 6vqaaent eJtm
uo port t atsufo a dI"&am
pect me pg se' M tt uIP4al1
Ponsquol Saint LamIAt 4Ad
6voqu6 qailqae aitopatMl de
a1ss oi de 1920, deB robes do
mousseline imprim6es (lea tiMsun
font ravissants) aveselea volante
en forme h Ia Vionnat, et dupe
Lites robes courts toutes perjle
A double volant dan nsU pnur style
10257 Est-ce qu'en revenant A
certalnes formula du pasa6 qui
ne sont plus valables uujourd'hul
Saint Laurent a cru pouvoir ro-
mettru 1 AsIgance dana ie droilt
chemin? En tout cas, ce n est pas
avec cette mani&re iimp6rative et
cette nbnAgation vesimentairae
qu'll y r6usoira. Qua Saint Lao-
:ent ausMi paradoxal que cola
puise paraltre tourne On pe
non regardVl w Osanel qLt' 4 m-
,tIre tant. II ds6ow -ra quae IB
est le soleil et l'optimisme d'un
talent qul, lul, Tie glise jatmais
vers unc reserve quae I'on eralt
Lertt sde taxer de pebimisme...
M.A.D.


(Suite le la lore page)


WkOBLEMI No. 468 F.


RORIZONTALEMENT -
1 -- Prneosm masculin Pos
aesaif
2 Passions passageres
3 Russ On y bat le grain
4 D6couvert En liesse -
Plus qu'il ne faudralt
6 Mesures Article con
tract Note
6 Parell
7 Que lon n'aurait pas dO


av.ir
Petit ritalBw M^&A
- Nao
9 Jolie fleur Murec
10 Conjpction A chaud
- Chose latine
xxx
VERTICALEMENT
I Un sale coup 1 Vieille
ooagre
II PeraonBalit6 par &lro.
Petite He
HIl Soaient la t6te -
I'un atiaiskre
IV Relatif Prdposition
V Un immense trritore -
Fin de pariqipe
VI End'I n de d olr6e -
Fruit driver
VII -- Ame obligatoirement
la belle plerie
VIH Sur un schmp deo fire
En lutte T d troatM4n
IX Poisnon des T eos chaudes
Va au hazard
X DeMlnfectes


SOLUTION No. 451 F.


HORIZONALEMENT
1. Mnladives 2. Asiate; Mai
Lin; TNT; Un 4. Oeil;
Isird 5. Eunes 6. Inrt;
COS -7. Esp6rer 8. Si; AriettAe
-- 1. Reno; Scin 10. Vertus;
Sea.


VERTICALEMMNT
I. Malouins II. Aie; Ire -
III. Lisire; Er IV. A.A; Laisant
- V. DTT; Prou VI. Iniussel
- VII. Tao; Rea VIII. Aacites
- IX. Saur; Ortie X. Indes;
ENA.


Nourrissez- voS !
Nouwisusez-vOus !
POURQUOI LA GERMALYNE
IIONE-T-ELLE
DE SI BONS RESULTATS ?
Pare qu'olle eft par a puis-
sano0 alimmktiax5, un saper-ali-
Inent rdgalateur natural de la
nutrition.
POUR VOS ENFANTS,
Craignez-vous qqelqpes ftibles
see ? quelque fat as anerauale?
Nourniaex-les I...
Doaose-lIur le r6galateur na-
turel do la nutrition :


BLOC DE 4 DU PREMIER TIMBRE


L'absence de timbres spbciaux
pour la post adrienne justifiait
-la n4cessit6 do 1'emplol d'un ca
chet special, e'est pourquoi le
timbrea-poste syant servl b l'af-
franchisaement des objete de cor


de la correspondence par posts
akrienne d6termina I'Administra
tion A doter Ie pays do thnbres
sp(ciaux pour la Poste a6rienne.
Un avion survolant la vflea de
Port-au-Prinee, tel est Is suj't


de antler, lea adrophilea classent
colle de 1'6mission de 1929.
Cette mission a 6t grave
et imprim6e par lea soins de I'A-
merican Bank Note Co.
Dans la suite une nouvelle im
pression de cae figurines eut lieu.
Elles se distinguent des premie-
res par leur teinte plus claire.
Voici mis en relief, A Vol
d'oiseau les faits saillants des
d6buta de la Poste Adrienne en
Haiti.
Ces figurines coacr6tisent lYen
vol et leur vocation aura' servi
la cPromnotion 'ArophilateB-
que> so sO le lile cFISAi
La SAH estime que l'informa
tion conditionne la tPromotion
A6rophilat'lique et: est containn
cue que lea uns et les autres
trouveront s cette Exposition ma
tiAre a enseignemPnt et A admi-
ration...


RUDOLF HESS A VU
SON FILS
BERLIN (AFP) -


uf Iaf Lrisf respondanco pour la post ahrien que represents eere emission a Rudolf Hess a reu lundi la vi-
Pour li futuresm maima, ne ojusqu'au 4 Novembre 1929 type unique, site do son file Wolf-Ruedigcha
Pour l'aUaitoment, eraigni portent gAkn6ralement lea emprein A 1'hopital militair britannlque.
von. un. fatigue 7 tes des cachets speciaux de Ja 500.000 timbres do 1.00 Gde oa1 ancientn dauphin d'Adolf Hit-
Nourrisaez-lse I... Gde vert; ler est toujours en traitensnt.
Donnez-leur 1 r6gulateur na- post arienne. 200.00 utmbre. d4 5- de, ade Sa femme qui devait 6galement
Sturel do ls nutrition : Le premier cachet fut eam- CA-wiQot; (den6 M vnir le voir lundi n'a pu fair
GE RMAL dEployd lea 1 et 2 Mai 1925 lore du 50d000 timbra de 75 ete de vle Munich Berlin rai-
PouGEMALYNE ipol inaugural Port-au-Prince '- t by ; on de mnuvolses conditions at-
Pour lea Etudiante, Cap-Haitien via Hinche par a- 5M.00 0 timrabres d 1 .- Ode nmosph6rlquea.
leas fatigue. vin se 1'U.S. Marine Corps blte
lea convalecents, ron de rteU.S. Marine Corps Le 24 Janvier dernier I'ancien
Cena qui ont besoin d'nn sur- transporteur contractul. G'Oest.le 4 Novembre 12-9 que dignltaire nazi, condamn6 aIn
crolt d'haergle 1s, sont le t6moignage des d6 fst m Is en venta le premierT tiln prison A vie par le tribunal inter
Combattea laur depression par marches do l'Adlninisration dan. biteporur it post a6ridAne, la national de Nuremberg en 1946,
une parfait nutrition I l'Orgsnisation du transport de qtJtit dw Gde 0.50 de l'mlis- avalt dejh accueilll sa famille
Nourriea*z-le I... la correspondence par poste oa- si6wten..quation. dans sa chambre de malade. C'6
Donne-ld r I l ru ulrter na- renne tat11 la premi re visit qu'll avalt
turel de la itrition : sas Ie nomeeltwl e 'des figu accept do recevoir depuls sa
GERMALYNE I Le volume toujours croissant rmne postales clamelqaes du mon condemnation. Lorsque sa femme
Sdu son fils vont le yvoir, le rigle
S mnient leur itscrdit do sorser ]a
.5 .- main du prisonnier nmalade. Ilt
"A Hilarious, Jolly Farce! Ny Newo l vent a'engager galement h ne
Ny Nepas riv~ler la tLneur de ce qui

!, O Oei1ig Aof Likable Hilarity!" Ny Post 'sdit au cours d ces visits. Ru
S,. I N Potdoll Hesa qui est fig6 do 65 ans
reatera sans douto plusieurs eoe-
AL malnes A l'hSpital militiare brl-
dunniquuode.l souffre dune ulcire

lever TOO L du Duodenum.
Starring LISEZ

Kate Strauss and Donn Heaney LE NOUVELLISTE)





























Presented in english by Le Petit Theatre
February 6 and 7
", qo -:IOPM



Centre Culturel Adults: $ 1.50 -
SImpaOe Lavaud tudeUat: 75 cents
flah-sa&f aE ttf ifAtjAf t M ai I


Mercredi k 8 h. 80 P.M
La Troupe Jean Gowlin prdaent
Balcon $ 0.60
Parterre 1 dollar
R6servde $ 2.00
Jeudi a 6 h. et 8 h. S3
DE L'OUEST
Entr6e Gdes 2.50 et 4.00


CINE PALACE
.Mercredi A 6 h. et 8 h. 15
MASSACRE DES SIOUX
Entr6e Gde 1.00

Jeudi A 6 h. at 8 h. 16
FRUITS AMERS
Ente6e Gde 1,00 /


CINE ELDORADO
Mereredi a 6 h. et 8 h. 15
MEDECIN POUR FEMMES
Entr6e Gdas 2.50 at 4.00
Jeudi a 6 h. at 8 h. 15
OPERATION 67
Entree Gdes 1.00 at 2.00


AU PARAMOUNT
Mereredi a i6 h. et 8 h.
PASSPORT DIPLOMATIQUE
AGENT K 8
Entree Gdes 1.60 et 2.60
.eudi 6 ih. et 8 h.
L'ENFER AVANT LA MORT
Entree (Gdes 2.50 et 4.00


A MAGIC CINE

Mercredi h 6 (a. 15 at 8 h. 15
PHAEDRA
Entr6e Gdes 1.50 et 2.50
Jeudi h 6 h. 15 et 8 h. 15
FURIE SUR
LE NOUVEAU MEXIQUE
Un bon ifrmn d'aventursa.
Entr6e Gdes 1.20 et 2.50


CINE STADIUM
Mercredi (En permanence)
ROMEO ET JULIETTE
Entr6e Gde 1.00


AU CAPITUL
Mercredi A 7 h. et 9 h.
Jaudi A 6 h. et 8 h. SO
LB CERVEAU
Entre Gdes. 2.50 et 4.00

Drive te Cfam

Mercredi i 7 h. et 9 h.
UN GRAND FILM IYAMOUR
Entree $ "0.50 par person
Jeudi a 7 h. et 9 h.
LES AMANTS
Entree 1 dollar par voiture


CINm iOA

Mercredi A 6 h. 16 et 8 h. U.5
LE PUITS AUX 3 VERITES
Entr6e Gdes 1.50 et 2.00
Jeudi ah 6 h. 1 et 8 h. 1
BECKET
Entr6e Gdes 1.00 et 2.00


AIRPORT CINE
Meraredi A 6 IL 30 st 8 IL 30
AU RISQUE DE SE PER&RE
ontree Gde 1.00 et 1.60
Jeudi A 6 h. 30 et 8 h. 30
(Salle en location)
En lOre partie
L'Ensemble Webert SICOT
En 2menie parties
SAMAO, ILLE SAVAGE
Entree. Gde 1.00 et 1.50


CINK UNION

Meroredl A 6 b. 15 et 8 h.
SOUS LE SIGNE
DE MONTE-CHRISTO
Avec Anthony Quinn.
Entr6e Gde 1.00
Jeudi A 6 h. 15 et 8 h.
LE REQUIN
EST AU PARFUM
Entree Ode 0.60


CINE bLYMFIA
Mercredl (En penmnaumenc)
LE JUSTICIER
DE L'ARIZONA
Entre Gde 1.00LO

Jeudi (En permmnesme)
'PIEGE A SAN FRANCISCO
Entree Gde 1.00


De L5e AMte Cia
Mereredi A 7 h. et 9 h.
LE JOUR OU LES POISSONS
Entr&e 1 dollar par voiture
Jeudi A 7 h. et 9 h.
(Derniere reprasentatlon) 1.
LE GENERAL INVINCIBLE
.Entree 1 dollar par voiture


MONTPARNASSE
.ieroredi & 6 h. 15 et 8 h.
UN FUSIL POUR 2 COLTS
Entr6e Gde 1.00
Jeudi A 6 h. 15 et 8 h.
3 S 3 PASSPORT
POUR L'ENFER
Xntrds Gde 0.60


ETOILE CINE
vTTjP-5T7V.LI
Merecredi A 6 h. 30 et 8 h. 30
HOMBRE
Eiuid'e des 2.00 et 3.00
JeudlA-6 h. 30 et 8 h. 80
UNE FEMME AUX ABOIS
OU rs A PRISONNIERE
DU d 1
Entrfe Gdes 1.50 at 2.50


. -


PA02 2


Ila B3. -


VAPOR = 4 uiaOM 1"0


~~_i~


--


I i


x x x X
-- TaoUlurs riis classques A
vw ton cri6 si Ir 111111 jul| lpuros-
faulllu cuurtLr. iuiis11 ilinntnlun
hair ou boiwe.
t.nngsB imlitiqpux chrlnsmnlor
ccistur6s. tao bj hlb4B a- JILWu.
port6.a ur' Tarse lmOU M i.,'
Jupo plla6e xxx
Pantalona trbe largas, mion -
LOl our corselet boutonn6 ou coin
tur*.
xxx'
Longues jupeo pliza6as por-
teae avec une vestea flotlante ou
une longue eseque. Bn-cr-pe-deo
Chine imprim6 mossaquae ,
Longues iDtti qe -
m antiques, niolll tz ga.n i '. 'n
mouseline de onuleur. VAve t.
prime de motifs peau do serpent
on semis de flours.
Couleurs aourdes pour le
jour :noir, beige, marine, mar -
ron, mauve. Et 6clatsantes pour le
silr: verse et bleu, safran oran-
ge, rouge et rose.

Coiffures romantlques pour
ie soir: couronne de nattes, alour
die sur la nuque, sign6es Alexan
dre.


NEW TOMR .Seneojd du 19 au 234 ovembre

TITm M REALSATU ACIeEUt T ClilMA WM. RC. F
SLIg Oit U 2' s 06ard Oury lan-.Paul Belmondo PAR Radlo CIy 6 200 W 60i
2 o000M Mra Gp Hlbeft le' Pter OToole MO.M Pal. 1100,n us
3 EA**iMMR 10. Damal Naepper Pter Fonda COL Saelkman O 2MJM
4 L'Aib 1U '. Ellt Karan irk Oou gla W7 Traneast East 600 2M4A
5 PAINT YOUR WAGON 6' Josh Ltogan a Mervin PAR Stat It 1217 1460
BUTCH CA 9 a. George Roy HIII Paul Newman FOX Penthousl 970 2i1900
7 tLE IC6 IT 8ANA WITTORIaA 4" Stanley Kranwr Aothony Quinn A.A Vcodra 1003 216.00
S.TEITLE iUCKOO 4. Alm J. Paokula LIza Minnelll PAR. Foas 013 12.000
O* iCO T CARO TL iT AUIC 7 Paul Muursky Nathelle Wood COL Onm I t00 10.4
10 OMING APAfO 4*. N.LM. OGlnrg Rip Tom KALE. fCta Idsa 7S l046e
I

On sait d6j que LE CERVEAU a 6t6 par le nombre des Entp-es, Ie champion des films passes, en 1969, dans
les Salles Parisienqes.

Mais, il est bon de savoir qu'd NEW YORK 6galement, LE CERVEAU a 64t le champion des recettes au course de la
semaine oii il a pass au RADIO CITY, la plus grande salle de NEW YORK.

C'est ce que montre 1'article du Journal SHOW BUSINESS que nous avons reproduit ci-desous.





Exposition Nationale Aerophilatelique NOS CINEMAS
RWX THKATE ~ laUw A'IU




- ''s 's-'-s -- ~ .-.--e -__~~;-- li .. --- -;- .* --


acmzDz 4 ?my3 it"


. 'aa VMOw b '-


- RHUM BARBANCO] REPJTE D Mt it


*Rom in @am a& em --



fisvlI t EV~trhD76v


21 MARS AM W AVRFU (MBE
MLiE) Nt SI% pe 6oalod
dam UrA Mtrfo.rm glsI" 1bu,
6cooem Mtof let-tpatts e One dou
ne dlameas e raxnmiAe. Bonne
jowrne your pre1*oe 4e accords,
4islot r des projbet d'aveoir.
21 AVRIL AU 81 MAI (TAU
REAU): ifahinoMe' plattlkre
tuniq ,nt I ,ms*, t om e mf -
srnaon phs raptd. Ilonaok vo
Oft facout doagir e4 MOWnta -
tion. EritS, touters, I* exatrn

at MAI AU 21 JUIN (GE -
MEAUX): RFentoatre vOs fa-
vee vo mpartetakr-, Vo Sp4 -
riour. et (on) On subahernes
pour r1 wdre dO6 comepbatlons
qui vo n pmme t do temps pr6-
ctux. Pr nt esa i Os discr&
temont, elmirement et ave prsdl-
Won.
JUIN AU 28 JUILfcT
(CAtgBR): 9 lp9agBee -baeh
fiqoe, d'ntres roins- *gnrees.
als IWs dertreo ajxoturont &
llntdrtt Vo a JorBes tEvft.
lMg roots at do Acton uPloti -
bis de wais attiror des d46- 6
ments.
94 JUILLET AU 28 .AOUT
(LION): Jamr e *pparemment
moyene. Rsserroe en certaiDs
endrotta, donmes du champ en
d'autres mate sachez ob vous do.
vez ie fair Les efforts pass"
donneront blent6t des resultats.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (VIERGE): Influences de
Mercure. Votre pens6e rapid et
votre don d'aller A des conclu-
sions san perdre de Lemps pes -
vent clasirer cette journre. Pro
tgez vos resources.
24 SEPTEMBRE AU 23 OO
TOBJtE (BALANCE): 11 y 1
plusaeurs moyens de ddvclopper
vote activity mais tout n'Ira pas
confme vous le prhvoyez. Suppor-
teZ leas invitables retards.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Vous met-
troe nn effort particulier dans
les affalres courantes male si
vons essayee, notamment dans lea


Auj mrdhui

MERCREDI 4 FEVRIER
SAINT GILBERT
JEUDI 6 FEVRIER
STE AGATHE


COIN DE L'HUMOUR
JNE PERLE
Deux damnes vntent les ms
ritm de lours fimmsi de chan-
bre.
La mienne est d'une discr6
tion, ma chlrel declare l'une. Sl
je vans disais qu'elle n'ouvre ja-
main une armoire mans aooir
frapp6 auparavant.
LA PART DU FEU
Sur un tolt, un klectriclen.
En bas, Bon apprenti:
Albert crie I'dectricien.
Tu voie lea quatre fili qui pen -
dent? Bon, prends- en deux...
L' apprenti oblt
Tu ne sens rien'? emande
l'dlectriclen.
Non, rieni
Alora, ga va. Seulement, no
touche pas aux deux autres: 11 y
a six mille volts qui passent do-
dan.
FRUIT DE SAISON
P ouve az -v ousme dire
romblen de temps Adam et Eve
rest-rent au Parads 7 demand*
le maitre d'cole an petit garson.
Jusqu'au 16 septembre mon-
nieur.
Jusqu an 15 septembre? rd-
pete le smaitre, que cette pr6cl -
w'on htonne. Et rourquol cette
date?
Parce que avant, lea pom-
mes ne sont pas mOres.
xxxx

-fWAmades asmraMt
le Service cte uitL
M8ecredl 4 F6vrler 1970
DU PEOPLE
March Salmson
J. BROS
Archives NaLlonales

CT--A e



Mr. Antoine Ribemoz d Kana
gerde Ia Com* -et* W-

,ance e des U d eft,
mots lour ent emp-
ter J peaAW* 4W, 4W, d aU
venir presd Uvmion 4M mM
er o d Ou (bloc
St. Louis, dh & I(fo 1
sferount puenWAt 1t', tsont

Antoin. Bim#OND
M"A(ML


settrse ternes, vous serds t1n-
roesetnmnt murprie des rideiftrt.
BS NOVEMBRE AU 21 D' .
CEMBRE (SAGfTTAIRE): V le
plantss, f.iVblItta&kbt oAluitt e
Yaititenatt, proTstttnt le aucdha
a un effort bmn d lrigi. Prunenh-
oe ,dana 'expresufon de ,vo opi -
nioos, de yro goOts, de Toe rhpu

22 DECB BRE AU 20 JAN
VIER (GAPRICOARNE): Vas
KtaMa r otre cease p parft"p do
hMe, en tfrant des concluilous
aes 'avoir shffisamrment rbcuTOfl-
11 de renseignements. Explore:
autour de vous vec prudence.

21 JANVIER AU 19 FE-
VRIER (VERtIEAU): Vous rn
contrerez doe 'hetllt6 o de I'h
station. No voas conmpro@llttoe
pas. Au contrailre, falten is re
de bonne volonth et de et hr'ra
tion: va obtiendrez 'alde que
vonus attended .
20 FEVRIKR AU 20 MARS
(POISSONS)i Votre amblianc
ressermble & celle du Versanu. Si
vous affrontez de I'opposition, d Vi
ez is lhrtte et vous arriverez a
I'ccord n6osalre ou an pr6 -
deux compromise. Votre bonne hu
meur vous sera an pr6cieux a -
toot.
'SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous tes toujours aler-
Le et prit accepted -les idies nou
velles. Normalement vous 4tes n
partenaire comprdhensif mai
vous aimerez aussi agir h votro
guise, oubliant de consulter eeux
que von plans concernent. VoUn
ne gollterez pas le s discussions.
vons prf6erez mame parfois ne
pas r'pondre plut6t que par des
paroles d6sagrhables qui ne fe -
raient que rendre pire la situa-
lion. Quand vos sentiments 4omi
nent,, vous perdez In clire vi -
sion des choses et votre just op-
tique se bronille. Acceptez les
conditions qui conviennent, les
ralsons qui sont approprices aux
ndcesslt6s et cherohez les meilleu-
res moyens de russalr.


R I


Ji,8--0 -a Co'.


MW~i Roux.


.LAe tbs grand


wwfioitM d'argemtereie


thristofte'





timhakI couverts


.pour WWetc...


Poor, tout"es k


lea efrt~onstanem:





baptnes, n' tgs

ALA











Ss~teM M4LM6-hfhe-POPULATREs,
Pdrtkals prince, Hem.i


,LE NOUVELLISTE.


rnA


. En 1948, sur la demands de
Monsignour LoulseCOLLIGNON
o. m. 1., Evique des Cayes, lea
llileas d a Charit6 de dSt Louia
de Madame MOLE de Chanpla -
treux et do Mgr. Xavier MAY -
NAUD de Pancemont ont 4t6 in-
vitdes & s'installer dans le dio -
chee de. Cayes en HaitLi
En Septembre 1945, sept re-
liglessias de la Congrdgutiqn de
la Charit de St Lcuis, de natio-
nallt csanadienne ont dhbarqu6 &
Fort au n rince. Troli d'entre el-
leas ont rt affected au cunmiot
de St. Jean l'Evngllste & Com
perrin qui venait d'Atre fond, en
vue de d'occuper du service m6na
ger et d'un dispenslre.
Lea quati autren ont 6tE dsai-
Rnmes A Aquin pour une. Ecole
Primaire de trois cents Filles et
un dispensalre. La Fon*atrioe de
la Mission 6talt Mere Mane Ber
the, Suplrieure.
Au fur et A measure, 11 y eut
de nouvelles foundations: Anse-h-
Veau en 1947 Ecole et Dispen
Psare, fermtds en 1964 cause
du Sdisme qui a ddtruit le coq -
vent des Soeurs par deux fois.
Carrefour en 1948 -Ecole. Aux
Caves, laI Savane, la Sainte
Famille --Ecole en 1954. A la
Petite Rivire de l'Artibonite -
-Ecole Pt Dispensiere en 1956.-
Sur la demanJe de 1'acti Ev&-
que du Cap Haitien, lea religieu-
sea ont tW. installdes dans le
Nord au Colldge Notre-Daime du
Perpdtuel SecourA por. le3.-Cours
priniarecs en 196/. Durant la mi
me annoe, Fonds des Ndgres. a
recu des Soeurs pour une Ecole
Primaire et un Dispensaire.


AARWAYS


PtAU-PINMCE

La CoDMpaale a EMOt 24 ami6s ft ek e d s Ca M DeIs



NOUVEL HORAIBE



MARDI MERCREDI- VENDREDI SAMEDI


Vol "I DipWtNew-Y1k LIS PAL

-MM~kPt-awin.Pe 5pJL

Vl "2 DtP~oe a SPi.Us


Pour toustes nformnidton. concernawf ce yu S ipplinsentaire adre.sez-vou e dnotre agent die
voyage ou aux bureaux de 9a Travv. Carlbblew, eltt de ?TaOPOSR.ft


Tel. 3S 3974.
Airport et Setice Cargo 08S5.


NJ &uSliguos gi qftua W"euOderinUlftx~ckUtiodk tratioLasTrao4js.C4*UheejAirwe~as 64

nist do# voles sptimental.Ie


En 1968, Les Sueuri de la Cha
tit6 de Saint Isom o a 6tA appe-
ides par le Gouvernement de la
RpjbllqaD pour' diigr I'Ecole
Mdnag&ro dO Martlmiest.
A Quarter Morin, les toeurs
ont fond6 uide 0ol et un dispen
saire. Quatre aus apr& le Noii-
clat de la Congr6gatoton .qul fut
fond6 A Aquin a 6td tranisri6'
En 1968, la Congrhgatlon fon-
da k'Boirdon 4 Port-pui-Prince,
un Collg e PTbikire.Sitondafre,
En 19$5, les rellgledic n ot tWi
appeleos par Moielgceur Cou -
sineau ceac. pour diriger Ie Sor
vice domextlque h 1'Ev ch et une
ccole maternelle. Ea 1906, c'est
la fondation & Limonade d'unn
evole et 4'nn dihpensare d6dlas
au Pape PAUL VI.
Sur la demanded do chef du Dio
ebse du Cap Haitien, une Ecole et
an dispentaire viennent d'Atre
fond6s, is sont dfrigds par les
Soeurs a la Ravine Trompette.
Une paroisse eat fondue en 1963


L'Institut Fran.als dHtli ,a
le plislir d'infoi~er lea auteurs
haitiens que le concours.lltt6rai-
re pour lse prix inteationaux
CHARLES VEILLON 1969 (d&-
cernes en 1970) est overt. 11 eat
dot6 do 5.000 franca ssiasas (soit
environ $ 1.200.00). Les auteurs
lntoress6 peuvent adres er un
on deux romans ou recueils en
langue fratcaie, avant le 28 F6
vrier 1970, t 1'adresse suivante:
PRIX CHARLES VEILLON
Avenue d'Ochy 29 c
1001 LAUSANNE (Suisse)
Voidc quelques extraits du rm-
glement :
CONDITIONS : Chaque auteur
eat autoris4 A soumettre au con
course un roman ou un recueil de
nouvelles. Le texte peut itre soilt
un manuscrit inedit, soit 1'4preu
ve d'un ouvrage a paraltre, solt
un ouvrage paru. Dana ce der-
nier can, ne erontl retenus que
lee ouvrages sortis en librairie
entire le ler Janvier 1969 et le
28 Fdvrler 1970. Aucun ouvrage
ayant djh eWt honor d'un Prix
ne pourra recovoir le Prix Veil-

PRESENTATION : Lee textes
doivent Atre adressas en deux on
si possible trois exemplaires, soit
dactylographlis, soit en hpreu-
ves, soilt en volumes.
DELAI :Lea textes manuscrits
devront parvenir I l'Adbministra
lion du Prix, aous pli recomman
d6, Jusqu'au 28 Fdvrler 1970.
Quant aux ouvrages imprihnd,
Il dernier delai d'envoi est fixed:
1) an 31 D6cembre 1969, an
plus tard, pour ceux qul ont a
ru an course de l'anno 1969;
2) an 28 F-vrler 1970, an plus
tard, pour ceux qui auront phru
su course des mois do Janvier et
Fevrier 1970.
JURY : Le jury international
oet compose de MM. Andr6 Chan
son, Prdsident, Paris; Louis Gull
loux, St-Brieuc; Louis Martin -
Chauffier et Vercors, Paris;
Franz Hellens et Robert Vivier,
La Cele-St-Cloud; L6on Bopp,
env; Gilbert Gulsan, La.aon-
ne; Charly Guyot, NeuchAtel;
Maurice Zermatten, Sion.
Le Secr6taire du Prix est M.-
Charly Guyot.
Une premiere selection eat pro
poa6e par les solns du Secr6talre.
Le jury prend sea decisions
la majority; en cas d'dgalit6 des
,_ yotx oelle. du Pr6sident eat P rh.
pondhrante. Les decisions du fi
ry sont sans appel.
DESIGNATION DU LAUREAi:
LPrix est ddOern6 cheque as,-
n"en Bulise. Le montent inti
gral du Prix cinq mille fran4
suisaen est vers6 au laurdgt.
Celul-ci dolt pourvoir luflmtnie
au transfer 6ventuel des esp&-
coes a 1'tranger. -
EDITION : S'l nest point
j& engsa- appre doNpe a tn
Malson d'ddou b l a3 0lti0i,
de son =onali d Pa.t I de 'u
vrage couraonst s _.i e a cm .
*- .


oar le Pbree de Sainte troix. Riv.ire, Fond des Blancs, dans
dj4l6e au Patron de I'Eveque du lea hauteurs d'Aquin, A Camper-
Cap, Saint ALBERT. rin jusqu'a Marcellino.


Lai Congr6gation ides Soeurs
de la Charit6 de St Louis posed-
de treize Maisons en Haiti dans
quatre dlocses diffdrents. Un
Noviciat au Quartier Morin qui
ponsmde en lan de Grace 1970,
six novices et deux postulantes,
trente religleuses haltiennes &
Vceunx perp6tuel et temporaire,
7rs d'une qarantaine de rellgieu
sea canadienena
ESe a augmonte Ie nfranbrae des
"dlfices au Pays: Cayes, Aquin,
Fonda des NAgres, Bourdon, Car
rofour ,Petite Rividre de l'Arti-
bonite, en y fondant do grande
convents.
Lea Soeurs de la CharitA de
Saint-Louis ont r6alls6 une ceu-
lvre colossal en Hajti, surtont
chez nos paysans de l'arriere-pays-
Les infirmidres vont A cheval
dans lea mornes soigner lea pay-
sans de Fonds des Negres, Bells-


Nous ne saurrons omettre de
souligner les gudrisons oplrdes
par sla chore Soeur Marle Elmlre
noe Antoinette CANTIN a Cam-
perrin, Aquin, Carrefour, Petite
Riviero de l'Artibonite, on ce mo
ment .Quartier Morln. SBour
Elanire eat une co-fondatrice do
la mission en Haiti.
A l'occaaion du 26e Anniversai-
re de installationn des Soeure de
la Charity do St Louis, qu'elle
'ateront le 8 F6vrier prochain.
nous prenons plaisir a formuler
non Voeux de Succds continue
dane lour mission en Haiti a la
Rdv6rende Mere RODRIGUE neo
Armande LAGASSE provincial
de la Congr6gation et a toutes
see religieuses.
AD MULTOS ANNOS
GUrard MAISONNEUVE


der le droit de publier son ro-
man a une maison d'6dition suls
se. Cette cession fera l'objet d'un
contract entire 1'auteur et la mai-
son d'6dition aux conditions d'u-
sage.
Le laurdat don't le roman se
trou* sons contratauprsa d'un
dditeur, 'favorisera dins la me-
sure du possible le tirage d'une
edition suisse de son oeuvre. Cet
to edition 6ventnele, limited a
mille exemplaires au moats, fe-
ra L'objet d'une convention par-
ticulibro entire 'yditeoir en titre


et 1'6diteur suiL e.
RETOUR DES TEXTES : Des.
uuvrages non retenun, seuls lea
manuscrlts seront retournds h
leurs auteurs, par envoi recom-
mand6. dans le d6lai d'un nmois
apres le jour de la proclamation
du laurdat.
L'Administratiop apporte tous
ses sons A la garde des manus-
crti qui l i sent confiT6. Toute-
fois, elle ne peut-4tre randue r"e
ponsable du vol ou autre domixm
go qu'Ul pourraient subir.


Banque Nationale

de la Rkpublique d'Haiti


Banque de l'Etat Haitien
Devenez votre propre Comptable en ouvrant
Un compto de Chbques la Banque Nationale



i- Pour votre BEAUTE
Clues spdcialits
OIcosmdtiauCes:4:&,.


Prpduib ts oss opoinI
6pk.9 s iaoloi0e. do Bolamfo


jUn pcoduitlicence AI 5IJ B. do Behofeor A base
6 cii 4kA Ad font Is r~pubtlon dsandhle


'0041m OIy 29"Ap"okmbe.C RWIPIE



jossphO VaIni -et 40o
Diatfibuteums


SIRtP 0E|TORAL SE.TOURNE

Ooitagrjadl. C.Mervratofn.
A bans d CODEINE TOL .t EUCALYPTOL.

Tum, Rimfs, Iv.e.tes, imremew3ca, anusa
/ I I ll O I i' gII P' > all I **'I -*_I


. *.* .. ..


PA~9


4' 1


Pn des Dessinees du (Nouvelliste


v 'i '*


Jubile d'argent de...
(Suite de la -lre page)


Les Prix Charles Veillon


- -- -- ------- I--,-1-~_


..












COFZ VOS PIEDS. A








VU.6 LE~S" A-URIZ T.OUJOURS .8UR JKR.E

-,(aB"slwngAVFM ) af ,Ast i


-adront des Jeunta lj i\ vilux, en
tihouisates, ambltloux, putri IN
ulasse.
SI ces 2 formations h toni( iiu.si
riches bactuellenentuean 'letnutr
iue velour quel ostuge prehentolel-
elle it prinent du point tde b ue
tkctlque 7 En d'autres termea,
quelles aont done leur0 forces et
;curs fambleasss 7
A part l I'quipe national gui
jouo assez souvent lo 4-3-3, tou-
tes lea formations haitienncs, do
puls bieu des annueb, s'alignent
on 4-2-4. Cepondant, 6tant donn6
que les joueurs occupant les dif-
lerents posted dana chaque team
ne ponaedent pas sle mim bagago
technique, lea cone)r ivoluent agi
vant la cadence que leur impri-
mont leurs mencure de Jeu. Cooi
cxpliq le t faith qua le Racing et
l'Aigle Noirl psraidsent aisez 6-
lolgnit.
En defense, leAs i dex oqulpes
utilisent la zone avoc tendance
ou marquage Individuolc dans les
Hll mtres La tandem d'arrie-
ror centraux de l'Aigle Noir (Du
cost. Cokmar) parsnit plus soil-
t e, t iis se complitent davanta
gc que ceux du Racing (Nazaire,
L. Antoine)l. Ceux-ci ont tendan-
ce ssez souvent it dgager iA Ia-
veuglette. Ducoste de l'Aigle,
qui a tendance it dcrocher
ot A se tenir en arritre de
nse partenaires. A i n s i, so
force intervention iui permit
de colmater les brbches, et ses re
lances de ball en direction de.
oes avants sont prrc.ses, bin&fi-
lsant de la claire. vision du jeu
que lui confire sa position en re
trait.
Pans les buts' Edner Charles
est plus stir et a beaucoup plus
d'autoriti que Duchatelier. Ce-
u,endant, ce dernier en net regain
,;e forme et revenue au Racing a-
ec intention de s'imposer
st un rempa.rt difficile a abat-
tre.
Pour les arri6res latiraux, di-
'ons que ceuxo riu Racing (C. An
toine et M. Leandre) paraissent
avoir beaucoup plus de talent:
7Is relancent tris bien leurs ail-
liers et front de redointables cor-
.re-attaQuiosn.t qui teuvent s'enga
rer dan l'espace libre laissi par
hurs ailliers quand ceux-ci so di


VOICI LE CARNAVAL
Voici le Carnaval !
Le Carnaval et sea farandole'
C'est le moment de s'amuser.
De penser confetti, serpentil
Pt muorque andiabthe.
C'oalt Ile moment Ie danger.
Aussi. daner rsz yous, eoher
petits amois au
,GRAND BAL TRAVESTI,
qu'organiae pour vouts le Comiti
d'Action Paroii-siale de IlEglls
du Christ-Roi au local du Colli
Ke Catt. PRESSOIR le named
7 FAvrier prochain dbs 4 heuret
P.M.
Votre plainir esera double car
tout au vous auantrvov penr
rerez aux jobes quO procurera In
produiult i1 cette so rie. Cea Joi
r.nit le partLagt den 200 en
faumu do l'Ecole du Bun Paiteurl
idu Trou-Sable une iruvro admli
rahle qui dirlge atver un d(,vour
rent exemplaire Madame Set
Chiuvet.. Pnainz- y 200 elifanit
uaffaunis do savor auxquelr voter.
qtuote-part iA ce lal apportern
un peau de cette Instruction qmI
lour ouvrira lee porteLi de rI'E
poir !
DOs comptoiri bien garnish
dies friandizei succulentes ; de
divertissements varl6es une muo
que entrainante, voile ce qi
vous attend sau sCo11ge CUtt
T'RESSOIRavenue Martin Li
their King Ruelle Nazon, le sH
medi 7 PFvrier prochain d
I heures it 9 heures du soi
L'Entr'e eat i 3 gourdes se
element.
Riclamez vos carter des Men
bres' du Comits d'Action Paroir
sale du Chrtat-Roi.


(Sultg)


rlgent vers clelrc lre ro lattaqule,
Par contre, ceux de I'alIgle (Les
i I'lantmn) aont dtntfciles Is pa-
etr, ballse aux pled et posiidentr
tmseti d'arguments at de qunalit6
pour tenir en respect l',nmpore-
quel sillier.
Au milieu du terrain l'Aigno a
place dernitreinent doux onalens t
difenseurs : Argelus et Alexis -
Ceux-ci normalement excellent
eanB le travail d6fenalf; par con
tre leur potenLiel ufl'cntsf eat asse
faible. Ainrla, on s re-mrqu son
tre le Don-Boaco, un certain flot
tlament danes la circulation du bat.
Ion La rentrie d'Alcindor at
lle se product, sara blnifique :
II diatrlbuera de bonnes balles
aux attaquantR tandis qu'Arg6lus
fera du bon travail come atop-
pour.
La carte de visited des hommeo
de milieu du Racing est assez im
presslonuante : OBAS, Internsn
tlonal A depuis den anniesa t
I'hboi qui eat un club depuais plus
de 3 seasons OBAS est le pou
non de I'6quipe, 11 couvre tout
le terrain. 11 eat toujours notre
plus fort shooter.
11I eat bien aid par THEO, le
petit THEOtravailleurs, shooter
blen qu'effaci et qui porte aasez
souvent ses petite coups.
En attaque, le Racing dispose
de 2 internationaux A (Guy e
Barthldemy) et de 2 internatio-
nsiux B (R. St Vil, Dominique ou
Liandre).
Les deux a.illiers ont tendance
Srovenir loin eir airiere pour
rkcupirer le ballon; ils conr.tro-
ient ainsi toute leur aile. Pour
les deux centre-avants, Barthel-
my se tient en position plus avan
&e que Guy chargi tn quelque
sortee d disorganiser la defense
par ses touches de balls maci-
ques et ses feintcs. Se pa .sss por
tent toujours le sceau de la clas
se.
L'Aigie a deux ailliers qui se
replient assez raremient (Schu-
bert et Jtrrmie). Les deuTP een-
tre-avants, Jacquoa et Disir s'en
Lendent -assez bien ie ler est
finisseur, le second, le strati-
ge Jacquot se tient au coeur
Haime de la defense tancis. que
Tom Pouce descenri assez .e ou-
vent i las recherche du balloon
Squand les services nsrrivent pas.
En definitive, il s'agit ie 2
formations assez eouilibries dans
presque tous leurs compart;-
Snients. llles peuvent tenir n'im
port ouel choc. et fournir. nous
e iommes persitaadis 6un oestival
Sde football comme de. snecr-
teurr n'en violent que chaque 10


HAS ARTIBONITE -
' BACARDI; b-1 MI-TI-MI'.S I
Comme on le pronosatiquait, les
Bas-Artilbonitiens oit triomphi
6 du Hatuey Bacardi Cependant
Sniiliotr ce score assez large, la
victoire des v:sltteurs fut lente i
Sse desslner. Mees 2-0 aprts 20
Sit. de jeulcs diables rouges riagi
rent vivement et riduisirent I'V-
r curt par leur intrireu droilt -
" On attelgnit la ml-temps nur ce

A A lit reprise, le Bacardi donai-
"an, mair0 en vain. Ses joueurs
r u'effonldrrent en fin do parties et
i-,ncis.irent cou o sur cotup 3
- buts.
S Joaen Destin (2 buts). F rirz.
n "alixte, Trujillo, Claudel manr-
r ruirent pour It Bas-Ai tihoiltlr.

S VICTORY PErii GOAVE
i2-li) MI-TEMPS 0-0
1 I y i longtempa qu e lea poiu-
os iina de Franck Civil couraient a-
8 prts une victoire qui lea fuyuit
ui r-puis ds muirs --It luhont enftn
ts uttrapae au dipens d'un IPet:t-
'- Goive pourtant en prorts -I.ea
l- buts furent marquis sa course de
0e ]i second piriode.
r. Babsa de Petit Goitav et For-
u niose du Victory miritent Ia citea
tion aour cette rencontti au ni
n- veau technique cependant usPez
a mediocre.
Yves JN-BART


AU CAPITOL

Du Lundi 2 au Samedi 7 Janvier 1970
& 6 Hres et 8 Hres 30


LE CHAMPION DES RECETTES A PARIS
Le meilleur film frangals jamais passe & New
York ........


A vec : Bourvll, Jean Paul Belmondo, David
Niven, EIlUi Watlack.,

Etre Gdes 2.50 et 4.00


MISSIONNAIRES LIBERES inypt deylS cm'cin Journni
AU NIGERIA r cafflalu Al-rmhptW.
LAGOS (AFt) x a
Vlugt daux m usllonnalroa et BONN (AFPJ,
religiougea, catholquea 6tranger-. M. Gdjr-F'ertjplnid ,LuctILtZ.
ui falaalenl paitleo ds ea2 con. Secr6t bltd'E l nu M~attMiere Nf
daimnis pour entire illegale an d6ral alleaand ties AfaIresu E
Nigeria, ont quitti Lagos aujour trangresa, a qslhhitlBon, ce ma.
d'hul pour Gon6eve. Laes dix au- tin pour VnrStVis. Ua Ileron
trees resta.ta.quitterai L la Cupi aouvrar lea poaeuoroa .converen
tale Fidirale cet aprs nildi pour tiong germapo-polonaises d'apres-
Londres o board d'un avioni lde guerre sur la normallsation des
lignes nigirianes. relatiqna entree lea deux pays.
Un commun iU6 du Gouverne- P .pemMeAI M. Duckwitz n'%
it ait aalt falt 4i t et aniena t : el M aueli project de traits
3s la omosanmmatim de trete i dsijt bgm sE On s'attend h
laldais et cinq Britanniques tous Bunn des n'gOk.cciations longues
Mlasionnailros six moisl de pri it difficilec.


son chacun pour avoir travails
dans l'anelen Biafra. Les mission
nalres avalent etA consign6s dans
un Hotel de Port-Harcourt pen-
dant plusieurs jours et avalent
t0 amenas A l'H6tel de l'Airo-
port hier so(r avant d'etre trans
tr6s it Lagos.
BANQUE DES NERFS
tA MUNICHJI
Une Banque des Nerfs a 6t onu
>erte h l'Universith io Munich.
Elle conLient des norfs de lon-
gueur et de resistance diff6ren-
tes, relev6s sur des sujets deci-
dis, et conserves selon uie nou-
velle mithode de cungilalion it
Sec.
La creation de cette cBanque
des nerfs a itI annonece mardi
par le Dr Walter Jacoby Midecin
Chef de la Clinique Universitai-
re de Neuro Chirurgie de Mu
nich qui a dijai effecmtu avec
succ s deux transplantations de
nerfs greoffls salon un nouveau
proc6d6.

MUNICH (AFP)
Une troisiime transplantation
a 6t6 effectu6e ii y a une dizaine
de jours par le Dr Jacoby sur
un malade grievement blosse il y
a plusieurs annies. Les risultats
tie cette greffe he seront pas con
nus avant trois a quatre mois.
FOOT-BALL
INTERNATIONAL
SELECTION DE ROUMANIE
ET INTERNATIONAL
DE RIOD GRANDE 1-1
PORTO ALEGRE (APP)
Hier soir au Studs de Beira
Rio de Porto Alegrie, la Slec-
tion de Rouraanle et l'Equipc
Br6silienne de l'Inoernational de
Ro Grande Do Sul, ont faith
match nul 1 but partout, buts ac
quis en deuxitme mni-.emps ( las
54 Lne minute par Valdorniro
pour les Brisiliens, a la Ss68ne
par Dimiti pour les Roumains).

EN BREF
A'ARME (AFP)
11 semldle se cunfirmer que ce
n aest pas msim, mais deux asous-
sou-marinsa sovl6tiques qui ont
6t0 endommagis dans une colli-
nion, apprend-on selon certaines
Informations non officielleB re-
n-ueilliei dans les milieux mariti-
res asiciliens.

LeR chanseurs-bombardiers 6gyn
irons ont effectu6 aujourd'hui
in nouveau raid (le cinqui6me
Pn quatre jours) oiur lea positions
nonnesiip mit-cla ergion do Fir
dan, s r le Canal do Suez, td/cla
oe un communique mil'taire i6%yp
lien dliffuoA par la radio (In Clfni-

x x X x
LE CARItE (AFP)
l'Etat Ma or gypAti n a.dcide
o'itanou hier du camn militaire
I'EI Tor, sur lan cte Orien-
tale du Golfe de Suoz. an raison
de n position .,trat6xitue qui
ermoet anux isra6.ienR d'ahteindre
des objectif it l'intcriour de l'E


Remerciements
Les families JOCELYN, AR
CANT, VERLY remercient tous
les parents et amis des CAYES
de PORT-AU-PRINCE, des au
tres villes de province et de l'F
stranger; particuli'rement les dif
f6ren.cs Congregations Reli-
gieuses et la Chorale du Sacr
Coeur, qui leur ont manifesto
leur sympathio a lPoccasion du
d6es de la regretted MME MAR
CELIN JOCELYN enlev-e A leu
affection lo 12 Janvier icoulI
AUX CAYES, et lea print de
cro:re en leur profonde gratitude
Port-au-Prince, le 4 Fvrtier 70


HANOI (AFP)
Un porte parole des Affaires
Etrangares nord vietnan*n'L a
protest hims contre le nouveau
bombardment par l'aviation a-
mreicalne, le 2 fcvrier, du terri-
toire du Nord Vietnam. Plusieurs
groupea d'appareils a reaction
ont ottaqui, a-t-il pr6cis6 un
certain nombre d re r g I ot ns
populeuses du district de Bo
Teach, saua I.a prcvui a do Quang
Binh. Cc district s'Ctcnd de Il
Frontibre laotlenne a Liwer h i-
ne distance moycnne de 50 km au
nord du 17e. parallel.
LA HAVANE' (AFP)
Une diligation fconcmique cont
muniste cubaine se reudra pro-
chainement en voyage offiiele ent
Syrie, a-t-oii officiellenrnt rinnoi.
tc mardi A la Havarie.
x x x x
LONDRES (AFP)
La, prochaine rAunioa de la con
certation des quu:tre grand sur
le Moyen-Orient, qui doit avoir
lieu le 16 fevrier prochain, sera
probablement avancee, estime ce
martin le Daily Express. Le jour
nal ajoute qu a cette occasion la
Grande Bretagne pourrait relan
cer l'ide d'un embargo g6niral
sur lea armses a destination du
Mayen-Orient et qu'elle pourrait
elie-mime donner l'exemple, en
attendant que suit trouve iune
base de iiglement au conflict.

LONDRES (AFP)
Lord Bertranid Russell aurait
diemandi quo ses cendres soient
jetkes as vent par son spouse 1
partir d'un lieu que celle-ci chli
sirs.
C'est du moins ce qu'a affirm
aux journalists presents au pays
tie Galles un ami du philosophy
qui a prfirdS garder 'anonymat
Sclon cet anti, Lord Russel avai
lui-mome pris des disposition
particuilirernent claires au suje
,:e son incineration, qui se dtero
lera Jeudi prochain, et avait no
namment exign qu'auctne. ceW-
.nonie ne marq l sea obslqueaA
D'autre .art, contnaireaernht
(e slt avait it. aofirSne rire
,emment le philosophy n'est pa


L'AmbassadeuW
Feir Baguidy
remercie
Au nom des Familles Joseph
D. Baguidy, Fern D. Bagus
dy respectivement Ainbasaaneu
t'Haiti i Lima, 'erou ot a Il
EA, de Madame Marguerite Bit
guidty Bellegarde, dtienf e tnfnt
petits enfantDs ffectI pt-ar
deuil de leur Graind'Mere, des p
tentH ah6s el amiB, je remerciA
Bpicinlement Son Excellence I
Docteur Franuois DnUVALEIE.
Per6sident ii Vie. de sla Rippbluiqu
et Pa Dlst.nguie "Epouse ains
nue les Honorables membres d
Cabinet Ministiriel, les Offic.el
du Gouvernement des tmornigna
ges de haute synipathie exprima
it l'occasion de la mort de ne1r
regrettke More Madame Vve D
mien Baguidy survenue en sa r
Ssidence it Turgeau le jeudi ?
S Janvier 1970.
Mes remerciements avnt igali
snient au Rivirend Pire l ira
S he, I Ia colonies Jirimienne, au
F Pompes Funbres Parter Pierre-
- Lou's, aux journaux de la Capi
- /tale et des Provinces, au Colliz
6 St Pierre qui nous ont assist e
ctte douloureuse circonstance.
I Je leur prie de croirt, oen me
- remerciements ronoivelis, ii me
sentiments aW'apprieiation et d
S gratitude.
Fern D. BAGUIDY
Ambnasradeur d'Haiti prs die
'OEA


rlElS SPORTSP


L'Ecole de Commerce Julien CR AAN


InAugure le Dimanche ler Mars prochain un Cours Intensif de lore
Annio de Comptabiliti Amiricaine. La 2i me Annie de ce Cours so fera
au choix : d'Aoat h Dicembre 1970 ou d'Octobre 1970 a Fivrier 1971.
Elle offre igalement les Cours : Arithmitiques Commerciales (Ap-
plied Business Mathematics), et de Cost Accounting (Prix de revient)
de Mars i ,alllet 1970.
bes Cour. de Daetylographie Bilingue commencent toujoursn au d-

buit de chaqtue oois.

Renseignelnents et Inscriptions tous le4 jours, sauf Samedi et Jours Firi6s i l'ECOLE

DE COMMERCE JULIEN CRAAN, Avenue Chris tophe et Rue 6.

ii....... ..ioifi r saws- ---www M i^***^^**^*'^! V


4


Avis Matrimonial > Av Ja-)
Le soussigni, Georges Taluy 353, Aveue J. J. DessaUnes i
porte b.I la connaissance du public DEGUISEMENT$ POUR ENFANTS
en gnral et le commerce on par TOUS SUJETS
ticulier qu'i par-ir de cette da TOUS LES SUJETS
te qu'il n'est plus responsabl ude Clowns, Pierts, -Chinois -
Acres et Actions de son. pouse Crpwns, Pndrens, Cow-bos, -
Mne Georges Taluy, nLucie Trappeurs, Indlens, Cow-boys, -
Cang,, pour incompatibili t do Bat-Man ZOrros -- Prih
"c ..acd ienra..ttendant e U'U.. -- 8, -
tion en divorce sit Inine cn Turcs Indienes, I w8 -
tre elle, sous peu. Pierrettes, Fliprs, Cowirls.,
'Port-au-Prince, le 30 Janvier
1970. Chinoises, Majorettes, Gitanes,
Georges TALUY Princesses, -- A'franci,. etc. etc, -
TOUS LES ACO0SSOIRES POUR
Me sse deRequim nn DEGUISEMENTS TLS QUE:
versaire sera chantie le Lundi Masques, ChapeM iX, -. Loups etc.
9 F6vrier h la m6moire de Mme
B. A. WOLFF nse Marguerite AUX BELLES iHOSES
A. Verna. Elle aura lieu e 'E-
g]lse de St. Pterre i P[ion-Vlle LES PLUS BEAUX TRAVESTIS
i 6 hres a.m. AUX PLUS HASPRIX
Cette announce tient lieu d'in- AUX PLUS HAS rIR
vitalon aux parent et ami..
P-au-Pce. le 4 Flvrlsr 1970 ".


S.0 ......O5,.. ~ -...... -


I ) B SOVIETIQUES ENDOMMA
gt34/Wr5.M ) GES EN MWITEDRRANE,.
SEWBN LA PRESS dt
ANGLAISE l,
'cd ded suites d Vai t nan LONDRES C A )
.m.dii d.. slnt B"0' 5u1oI usovi htique vtiU I
malSm 1] nde uaft ele qu uin l, aver. -im. S
'di et a t rapidement emportle Une t isinm atO avir so-
par un aces de grTppe. vtqe a 6 .o ag
r e Ga a. pro taur pnlus de'ia e tr aI, in
P nARI q (AFPri dique ce matin Is Dailyn Expres. i
.. M. Jacques Chaban-Delmas, II sgit d'un subsersible con-' j
Premier Mnistrc. frangais a ten vontonel dType F 2.300 ton
ti mardi soir, d'ecrasr dana o ne, baptlP par l'Otan Foxtrot.
|loeuf lea dissBOensilons qui .m- Son equlpar& nonisl st compose ,
mencent a ae manifester au sein ri d' cenrain d'hommes.n
do I coalition gouvernementale Un deuxi me Soul-Marin So
tour dola iplltq o i-franc aie via ol Dily Tel-
d'armemeni" et- Myasn.tOrient. graprh u a.rat eUsi 6T6 endomma
R1raffirmant, devant ..in miliher g, ce SoausMarin, ajoute le Jour
4e jeunes gaullistes que la poll- mal citant des Forces Navals
sique de cooperation. droree parm AtA6rlcalJes s etrouvalt en M-
le g6nr-ral de Gaullea dana ce do. dictlu T Oct.cDdeita e Be di.-
malne retr poursuivie et mme rigerail verB A l-antique. L
dONeloppe. le Premier Ministre Jou.rnal ne done pas d autre
s a'k recent condamn les atta- w noitaBln. I I
.uue conire cette poliUque formu' Quant an premrle Sous-Mar
iA dltrtnche ipar'Mit. Michel. Poni Tin, sa drnire posltlrn connue
towski. Depute de l region pa- seCmait dana lo Golfe d'Hanmael 1
rislenne et bras droit de M. Va- pr"e des Ctes Tunislennes dh 11
lhry Giscard d'Etal tr milniatro'e raltd oanounlt i des reparations
Ied'EcononiLrn tt des Finance R importantes.
el leader it la scronde formn-
"lion au soin de lit coalition gu-
,vernementale. ... .- ,d ,veny]a S -
an le l Dpte nt" -Je m appetie Yuri Jn-Baptia-
BONN : te. Je duis venu au monde a l'H8
v L'cor.i d'Essen- prestation pital du Canapi Vert le Dimaes
.' conaronue n cntre-preLtatou he lere Fkyrier it 12 h. 45 a.m.
politique? \Voici TINltena dtx je fai? s lu idle de mes parents
]ourB qu'a ete sinter Iplus im particulidrement de Papa Guy
portant cojtrat commercial et- Serge, de Maman Mario Edith et
tre MoscdB et une eanlireprlse Al d man frirs in Dimitry. J'a
lamarnde ca cernai l lthralwolr d nesaun cordll alfrit tous les
de gaz natural. Ond pbole qui ce asn de Papa et deo aman.
contrat Git unela4 I pour d'ints -. o YTRL
tant t. 'on attend une centre- e R
preiatidon de l'Allem gne. Ca ava
32 Cartes a .do avai
PARIS Le Carnaval deviant une fte
TPol mique oentS Gaullistes a- de la gaiet,. de la Joie. Des rcil
vant lea Electidis D6partemeinta UrL de tourists d de different
lea, lea at.aques de MM. Poniato pays du monde vieninent partici-
Aski et Durinati centre le Mi-!" per cette grande Kermesase
nistre de a defense, M. Dibrei populaire.
ont declench6 une sarieuse polI Des artistes ont pris les dispo
.mique, cLA NATIONs defend sitions pour lancer des cCartes
I M. Debre et M. Michel Habib- de Carnaval, it instarr des Car-
S Diloncle, le Directeur du Jour- tes de Noel, du. Jour de i'An ou
t nal qualifi6 d'innaceptables lea den causi da P iques.
- propose des deux politiciens. Ila ont cre des Cartes oi fi-
x x x X gurent Bachu set Saturne, avec
LONDRES : la mention cGAI CARNIVAL
Bertrand Russell un combat 1970, HAITI.
t tan pour la paix. En Grande- La a trangers qui nous visi-
Bretagne, drtrand Russell s'6- tent le haitiens qui ont des a-
S talt faith connaltre beaucoup plus tis peuvent prolonger leur en-
S par aa lutte pour la paix quo thousiasme et leur joie de vivre
par sBen hautes eonnaissance en en utilisant ls Cartes de Carna-
- mathm oatlque. val pour des envoia t l'exte-
Sxx X rieur.
, MILAN :cidts d Mila Excellente initiative initiative pour le
Les Dincidents Ofecia lu g e- Toqrisme et nous filicitons ces
t met clmet centre es manife- es CARTES DE
as tants. Le participants aux ici-artiste por e CANAVARTES DE
2t dents du 19 Novombre dernier CARNAVAL.
u incident qui avaient causi la mort
d'un policies -- ont t6 condain
u"tAo qriatcma's d prasn aloes LE PETIT THEATRE

r* Viqu O m is a lo $,d4

a enoutre t,. t a,,h- m e ameicalne
Les deux representations, liar
Le Petit Theitrc, de la comidie
Aux Belles Choses et anrmcraie t suuccs TOO LATE, auron. lieu dans
le CaMaval na soiree du vendredi 6 et du sa
CarnaVal medi 7 fivrier en course a it l'audito
Le caqu t magaaidaBor- riuon du Centre Culturel, sis
Lv coquet magasin du Boule- lEcole Normale des Institrateurs.
Yard Jn-Jacqus DoBsalns h lt.n t l'lmpasse Lavaud.
seigne Aux Belles Choness eat Le C.n.re Culturel offre aux
,r le centre tl'nttractionAi des fans anuiants du th6itre deas sitbges con
S du CarnaVitl. La mason n d- fortables, un stperbe acoustique
semplit pa d'un public qui y et une vue excellente de quel-
trouve Out ; :pour aatlafalre er s qu'endroit ou I'on se trouve.
SgotUs et-tcs besoins en ,l(guine Lit piece, qui a faith l'objet de
i menta et traVestis pour les trois commentaires ilog-ieux de las part
e prochains jours gras. La propriL- des critiques de New York lors-
I taire du Shop, Mme J'Ingnitur qu'elie y fut jouaee s premiere
l. Pierre BerthouminOi en crtcommeran fois, 1 y a de cela quilqueas an-
1 te avi-iee avait pen4'l -A voyager naes, sere prisente ien version
I t l'6tranger pour doter son mna- anglaise par uno pleiade d'ac-
Is gasin de touted ces utilities. Corn eurs amiricains et haitiens.
Spliments. Quoiqu'amateurs. ils parkagent
tous la mime passion du thiA-
re ire et le disir d'enrichsi la vie
, e .-...-A- en i cultUarello de e-Prt-au-Pince.
r6a r e a Comme il est souligni dana le
9 programnTme qui sera distribua
,O CRE5 ._ i- aux deux representations, Le Pe
tit Th6eitre recherche toujours de
0 c Dtiniia Jeudi a 7 h. 30 p.m., nouveaux membres, queulle que
- camtn- prevu.I le Professeur Max soit leur nationality, pourv6 &r
e Benoit, licencie et Maitre 6s-Scien lent lo franCais ou i'anglais. er
i, u- Antlhroplihgiqi"t ett Sociolo- aina deses acteurs ont fait leur
e giouesa, protoror-era Bs Counf6reni- premiere experience de la scene
4e (e intituli '-Du lerme Socit6 ic;, an Haiti, et iUs ont d6iji ac-
Sdons le Folklore National) au quis une ertaine rendpim e.
s CENTRE DE RECHERCHES EN NEVER TOO LATE vous
s SCIENCES HUMAINES ET SO offre une excellente opportunile
e CIALES. de voir Le Petit Th6itre it 1'oeu-
Les Diplomates, les Officiels, vre. Leas billets d'admission sont
les Educateurs, les Etudiants, le 'en venue aux prix de $ 1.50 pour
Public, sont cordialement .invi- leas aduKeis et de 0.75 dollar pour
tis. les enfants et les 6tdiantsa.
Le lever du rideau pour les
%; %.%-, deux roia6sentatibns se fera it
_____________________ 7 h. 30 p. m. pricises.


, .r, ;1 (Sult*)y,-w -4,


Au ele


rniao Jeain Gooulin igret tant'
eurant tout lour aNOW .14i c do
icleux barbecue, du. -nm dlL
Cette ann-e, oes nIabLuis du
anbecua et tons coaux qi com-
me touristee ou com5 nou,
veaux antanTur6'd d ttdll-
clause soiree peuvent se flatter
'avoir tW lin prenslers it volr -
oluer c s artiatea, car ils ont
joui au Sans Soucl deux jours
apros leur arrive, t. aIs vele
ie leur prenmiare grande sr-
praentaaJon Le Malade .Imaginai
re de Moiaers le mrcreadi 21 Jan
vier an Rex Th6itre.
Cette soire qui eat diji
'une doe plus r ussies de la Capi
tale a connu un succic encore
nlus grand pendant ces trois der-
nieres semaines avec le festival
dos artistes de la Compagnie Jn.
Goaselin. Hier soir, e '*et l der
nier festival L'amiastance tait
encore plus nombreuse quo lea

Brillate reception
( suite
pe de coInadiens frangais.
C'etait hier olr unel brillante
rceptiao otferter. au Manoir do
Laurerse par le sympathlque Atn
'amasdeur de France M. Fhilippe
Kocg et s dis.ingu e 6pouse
Odettid assists& de leur jolia fil
le Isabeile, du Consul de France
et Mne Andr6 Tangty, du Diroc
teur des ffes CulturelUes a
de Cooperation Technique, et Ma
dame Serge Braudo, do e 'At.a-
che de re ddo Prese d I'Amesade
de France, Mine Clovis Kenm an,
Jean Gosselin et sa femme Ma
deleine Ganne, Jacques-Frangoi:
Zeiler, Jean Cotr-ell, Claudine
Delvaux, Serge Lannes, MichellE
Mandelavici, Roger Muni itaieni
ventours des membres du Cabi
ne; Mnistfriel don't le Secreta
re d'Etat dos Finances et Mnt
Clovis Disinor, le Secretaire d'E
tat du Commerce et Mmb Leber
Jean-Pierre, le Secretaire d'l
tat de i'Agricultura 'es Mine A
dre Theard, le Soua-SecrEtairt
d'Etat des Affaires .eangiesre
et Mine Adrien Raymond, 1
Sous-SecrFtair dE0 tat de i'A
agriculture etI Mie Achille Sal
vant, lea membreos du Corps d
plomatique et consulaira et leon
ipouseo, lea merbres de la pre,
sar les artistes, les grand corn
neorgahs et indfisriels -forman
'une des es ites du pays. On y n
marquait ausai le grand indus
trial fransals, M. Julien Marnie:
Lapostolle, fabricant de la dil
cieuse liqueur Grand Marnier
sa captivante feniune Suzy
uS Jolla fille Jacqueline eat M
TMarcel Kroenlein Conseiller d
ls Princess Grace de Mtona
Dlepcteur du Jardin Exotiqu
doe cette principaut&.
C*6ta:t l'iccasloln p'tir tou
ceux quil ont vu et appiladi le
516ces prsaenties eatbi alson p.
sa Troupe J.onn rslielln "d'dalreE
sere des ompliments de viges voi
& Jean Goaselln et aux brilliant
interpretes qui sont Madelhin
Ganne qu it fait deux creaJon
partirulierrenirnt adinirablev dan
Ia. FACTURE de Franoois
Dorin >t PEPSIE de Pierrett
Bruno, Jean Gosselin lui-mntm
Jean Cottrell (excellent dirns LOU
ea riles, partculiiroment dons
Farce do Maistr, Pa.helin, Clat
dine Delvaux, pleine de prisenm
sur setne, Michelle Mendolovlk
une dilicieuse petite fie qui s'a
fai.s berger dans la Farce d
Malstre Pathelin, Roger Mun
tris bien dans le r5le du mar
chand do lan Farce, Serge Lai
nes (La Facture) et Francois Zi
ler sonsationnel dane toun ses r
les, parxlculirrement dans L.
FACTURE et dana PEPSIE.
La soiree fut pleine do cha
mes et de delices, avoc les amil
ts des amaphitryons et les mol
aimables qui s'chlian-eaieilt.
C'itait pour dire Merci et a
Revoir i la fompininie .lean Gc
selin.

OCCASION
A Vendre en parfar etat Or
gue Telestar et Aimpl;ficateu
pour Jazzr. (Ave Echo et Dirnmei
-on). I
S'adresser nau Journal.
AVIS
Terrain t vendre ii Chancere]
les avec construction en beton a
6 pour fabriqu2e.
Poured ous roe reiginemets tel
phone au 2-3311.


mag priohdsua. Is -Program-
me ene plus rjcha et plus
varm aVs Jsques Fzagela Zal-
ter dans de n ouvenles horripi-
lat. d'Alphonse Alla, avec
GClaud Jlvqx dansuna e belle
pptMsent R;Bdie compositions poe
tinues de Anne-Marie Carriere,
our la fammis t*">.
Jacques Freoaia Zeller at
Claudinoe Delvosx ouat sucith de
chaloeurex applaudissemenas.
Et Madelemr e Ganne qui a us-
terpree .une arde de belles chan
sons lea unes ausis savoureuses
que les sutres, a provoqui un
tonnerre d'applaudisemnents.
Ell etait accompagn6ee au
piano par le jeune Paul Fougy.
Les interpr6es de la apif
ont reau ehacun un beau cadeau.
Gsouveun de Gerty H6raux.
Les artises etaient prseotita
par Jean Gosselin qui a dit "on
regret de voir le temp s 'cotu-
le r i vite, car le tomps pase vi
te on Haiti. Et A a rendu hom-
mage A l'esprit d'hospimulaltt de
Georges et de Gerty H6raux.
Aprh lse spectacle, Geaorgi
ayarn runi tous lea artiste sur
la scanse a fail un speech emou-
vant dane lequel 11 a port touted
I'aasistance A avoir une ponesR'
reconnalssante 'erandroit ind
Jean Gosselln et dos membrec de
sa companies at a aussi portn cet
te assistance a regretter le de-
part di ce's artistes.
La soiree tattd dana Is meil-
lenre tradition du Sans So uc
avec la musique entrainanta do
e SHUPA SHIPA qui. lanai t dan.is
la danse la foule des officials du
Sgouvernement, d des ipilona tas.
s des'grands commernaf.s et indus
a triels et des vspiteurs de marque

Les Furmiailles du
Dr Felix Joseph
e Les funraslles du Dr. Felix
S P. Joseph ont et6 l'oocasion d'u-
ne imouvante manifestation de
Ssympathie it l'gard du regretti
n dtfunt et de sa famille.
e S.E. le President a Vie de la
s Republique, le Dr. Fransois DU-
VALIER qui avait ite presen
- ter sea condolanceO dinmnche a-
Spreos-midi au Dr. Aurnle P. Jo-
seph, frire dn disparu et avait
paras quelques moments avec tl
s famille de son Minibtre de iin
o terieur., avait ordonni des fu-
nrrailles officielles at ce grand
serviteur de la chose publique.
En effect, les Dr. Filix Joseph,
r chirurgien dentist eminent, a
Sconsacri plus de trente mans aux
' cliniques Rpdodontiques du Ser-
vice de la Santi Publique, notam
I ment aux Hipitaux de Jacmel,
de Jieramie, des Gonaives et den
< Cayes, it las Facult d'Art Den-
taire et depuis une dizaine d'an
s ne S la Clinique d'Odontologio
Sdu Centre de Santa de La Sali-
r no. A ces divers posted, it a tou
5. jours donnt le mailleur do lui-
x meiinc, se faisant estlimer de s-;
s patients par sa competence, (in
e haut souci professionnel.
1, Une vingtaine do rouronneos t
s Moignaient des regrts dco tou,,
e notamment ceoux de S. E. eIs Pre
te sident h Vie do la Rspubltque,
e, de la FaMrillc Prasidentielle, du
as Dpt. do la Sante Publique, dlui
a Corps des chirurgiens dentists.
u- de la Division d'Odontologle, di
Ce la Clinique de La Saline. Ie l'llo
1 pital de( Cayes, ls Facult d'Arl
le Tous les Ministres unitouraieni
It leur colligue endeulll6. Une coint
T- pagnie du Bataillon Jean Jac
n qUeon Dosalines rendait les dter
el niers honneurs.
r La messed u'enterrement fut
A chanthe par le P. Albert (Goviun.
des Cayes, asisatH de deux au
ar traes prtres du Ceimf Lieu du
ni Sud, leo P. Salomon Pierre-Louis
oet Nerva tGou n. L'Archevi a etait reprssenti par le Vicuire
iutisnra, le Chanoine Dorslien et
te Chanoine Delva.
De nfnibreux menibrernr de
rolonie cayenne de Port-au-Prun
ce a sistaient aux funtrailles
r- hier apris midi au Sacre-Cceur
tr, ainsi que deb Representants du
Dpt. de la Sante Publique, de las
Corporation des midecins et den
tistes.
condoliances a la Veuve du dis-
r paru, n6 Barjon, h ses enfants, h
ses freres et soeurs, notamment
S au Dr. Aurile Joseph et A tous
les parents piloris.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs