Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06659
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: February 3, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06659
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text


I


MyuyMb D L'AMOOU Ano NTmERmaMB BAINE DB PlaBM


E. QAtP7p A N I




.,adoc,,ur -tet ONf me
LUC/EN MAONTAVS
Admminstratur Ar MAX CHAUVE T7
^ ft~~s~jwiavo/i~~jr/ It -- ~.^- ..-... ,...^


714tm oNNUD


MAlA I 3: l':VIl it:I 1970


1I.0 N ll) E I,? Ar( l')
L'] Amtnnasnde, sovietioiu et s ,
ll i te rin rls es britars ni uest
'lique ii on SOv'stlque nitr man
Il. s i nterven't iili .ireptnt eats
I nMoys Orient.
n icrte parotre' dc I e Amblas





Il NI Y.n Orent le dt ilitw g res
it lit a i ietSolutin o s p tiqut'

p nt s tno.s otre die utsetc a





!) I iianniqu-e dotelaret que
Sits n alSdur srOietist m ue
i k .- tars,)edre se acurain, bier


.tn tGrn me. urt drn arc ea res r
'ct ,' Pr siai' V I it'e I ll 'Una' o





sil t-l i M ir in mirie it au t it Mo-
von t s/OiettI- l Israel ni e cit it
c1 t -1Im It' n~lltt -n ctt(tlcIII a, I'




















ISS, pansidqr DE
Mit -Li. usts q M io ,avtesi.











It an s il i' utri t ,n I ca n t-sor'.

. i telh iniat, de doit ni- deI s r ra t
A rons ts icentcie leur dls 'esatrv-
,Ii, ntaaI'.mb1s7adeurn ovitlqu.M
i/k SiIl att irns-\ t-y.iitiievu ca m















n pair Prcasdnt Georges Potann
Oss soPLnt-helt' Or/.antnins que jus






GI cirts l isartI' ptnrltiqu q I,; tu






RSS 'u u iotin OrientI taconsist
.I t-ita r t-r u'ta o sd sibislit- de Col-

/nis n- tout itre pdan les Et at-
ran bes t-rerea tleurs arseiacux







,!fruits pendant l i uerre ds










DS.x jours YGIN7. El fa, o A
SWclare i Viteall que
i URSS (ait tre condre co
1Aiel priassnipa]resouonsabtiqe
rt s nouvell,- ,ur st i a- s li. M aecslt










OalIn ion d atre patirt q'auen
,I ouvellein Grantin Brt iagne atiq
.d I'd r uS. iont les details res-
tent secrets -t-a -6 discutIe ce /a









itn par' i suabinet Britannique.
C m)n antne d'autre-pat i mque
m asocIdeur d'ssraelte M. Alt-ha
ron Remessygi, ,mlect Niatre re



tu IL/apr ni-ae-ll ci acuFerein n



MESSAGENTAIR E
t1 tANI)i'NS (AFil S
1,'A n "hmois,, nur t i t
t.,Adr,.s.M. Mikhail Smirtovsky,
:Ie rv ehier oiri a M. Harohl











';I4 l uJMAtion lo e a ltir..l attel
ticn s(ai/ Grane stBrnau inesrut-

hi dn t utrtutit -cantt asita situa

Ion a ur l's S au Moyen WaOrien,
ipprsindt, stoudre at britanniques. Y
Cc mst.l s darssnatli -la/t-tnnde mitei
ne sAource,Canhait de M. Alexis













Kos ssyguint Premier Minitrso
vi6liqu+. ]I souliKtnai-Intt n-eissm-












sft d-ritlalier roaidement de apro
orfen vu( .d'un e solution pacify
























,,fft, siv ,ldIjwndra d,- Illsolidliti'


L'Af/rique/d, MStd u rfne/4i'
isnt d'eitrtre a Arthur Ashe,
an ntgre amdricai vette dette de
te-anil, l'eimptchant ainsi de
po)rticiper on ClsaMapionewat ou
vert Sud Africains qui se
jouera es Maru. Les on/ifciael
asmdrican conasiiderent ce fail
commiie ue discrimination racial. cAshes
a dit aux juwrnalistes a lo-
I-a)i, qu'il l regrette fort pour
I'Afriqus du Sud.a


w, not, nerfs 0{ de eex des dini-
on nt notre sang froid, Nasser st
lit oblg d acceptr sUn cesta-z-li-
fi'u total et d'adnettrs I'- chee di
.. gucrre d'usure.
Maarv ajoutn t cs-c propos
.'il flilt s'attendrc qu'une fortc
presshn dipn)omatilque seratxer-
to, dills s jIr -rochainsa jour; sr

Alors que das/Ie-s its li/uc offi
,l 1 41Stuntii n- il a d6 trc pvoir
eu n s 4lUtUle cons cronicit on sur
.. ,s- s irchts s v 'tisles, Ile' point
d a. r plsn n srlioun. Israeli ai nsi

t -rint s t, ccssez'- le-feu, lea diri
Lt-nts rtit-s ptiens croytnieut infi
ter, dashes ane stuerr d'usur, det
urdes' listrt- is Israel stir e Ca

sut moins longuesa c inatces an d(
i:arsquenac sur sa rive oriaentate.
( pl as risit-choun. Israel ai snu-
1t-al/s i le syst'i-n, doe d6itnse ant-
is nt-sri-n 6syptien et entrtprend


:.r, l'URSS menace do liver
aux arabes des armes nouvelles
tt plus modcrnes, tels It Mig 23.
xxxx

LVENTI EL,
ACCROIiSEMENT DES
ENVOIS D'ARMES
.-;OVIETIQUES A L'EGYPTE
WASHINGTON (AFP)
Le Dipartemcrat /'E 4at -c rt-
Iuse, lundi soir, h commenter des
informations de sources diploma
tiques selon lesquelles I'Union So
vietique viendrait de notifier aux
Etats Unis son intention d'ac-
( roitre sea envois d'armes A la
Aepubiique Arabe Unie en rai-
-aon de i itatic it/ire amsnicai-
ea IIsrael.
Cette intention sovietique au-
lait std signifi/e au Gouverne-
.ent am6ricain par le biais de
i'Ambasade d'URSS a Washing
ton dans un message qui, selon
les mimes sources diplomatiques,
accusa.it les Etats Unis de soute-
nir directement les actuelles ac-
livitts imilitaires diu Guverane-
menit de Tel Aviv centre I'Egyp-

D'apreris ce message, I'Union
MSovietiqe accuserait les Etats U-
sis non seulement de enforcer
le potential militaire d'Israel,
iais d'etre, cc faisant responsa-
isle aussi de Ila decision de Mos-
cou de renforcer sun aide mili-
taire aux Pays Arabes.
SMlon les milieux bien informs
dit la Capitale am6ricaine, il fau
drait s'attendre iit'envoi piar
;'Union nSovitiquc a a RAU et
pett /itre h d'autres pays Ara-
I Ls, (/di Mig-23, la dtrniere ver
:,on dit son phissanti avion ds
combat.
.Jusqu'i pri-sent aucune canfir-
iationt d,. 'iini de Mig-23.
-a plus rI'Cnte verm-to u chaa-d
.aiur supersonique sovi(tiquet qui
turc-isse it F-4 OPhantom amniri
cain n' (lta obitenuae mas iles
stimeis milieux diplomatiques Iis
sent entendrc qu'il aturanit d6jia
pu avoir lieu.
SIlon in s mmes sources lae d
ctison soviliqou de rinforccet tle
polentiiel a6rieln de lia UAU n'ilau
rail pia it6 ginifiir6c par M. A-
ilaoily Dobrynine lori de i'entre-
ise i t n'il tist 'uedredit dt rsier
air ie iSecrt-manr d'EtIat M. Wit
slii li/totrrn. A cc propose le pI r
'. tur i/ndu I'pastc..at-i ,1',E.
tat st ret. Juboui prclosen. ttc
Ni scoalmentL, na-il d(isdan i
AFtP mardiu i Ilk 04 h 00 MT. 11
setilis pourtant, se, is dis ali deux
infornts d li]a inCpitalc F- ttdc a.
s/ne eette sl6cisions aurait s 5/ Bi-
asnifit- it/directe-enit it la Maisos

Slantion. Jau Mt n Opr ient tett
ticsion a' panas non plus l6 of-
ficiellement eonfirm(-e. Maisa on
,tsi-tit qufl i t-iette mshodet a i6
atie-re ali- 6'a it6 dans le des
asin de toulignr/it I gra/ti soI la
-stuation anu Moyen Orient tel
Ile quielle st vue pa r lc IKrom-

xx xx

Declaration du
GEnEral Dayan
ARABES -- ISRAEL
BEERCHEVA (AFP)


tition dc ces tanks aux condi-
tions pitrlcualtres du Proche 0-
lion t c les avaient accepts. Qui
aurait pens6 it ce moment lit quo
nos suggestions et notre c xp-
rience nllaiant profiter aux li-
byens, s',st criIt le G6n(-ral Dk,-
yan.
Selons le Minstre de Ia Dhfen
s., Israel entree cet LEt dans une
nou dvelt snifoqier qu les Artenc
Israeli Arabi es in ie tes ps
un c 16buterais litauatrice annissi
du aontrsle des territrcrt-c pit-
t'tw-s,'isira6lienne. Noun pon-
,oit- y roster ind6fininent, bien
LeW sut anus t-coitc des anie's hu
ines / -ts -iI al l's rssi
Si In personnalite pasi tniiene -
mer deiopposignifiere aui i lout dAra-




lis e deisjordanie doivent e ux
.6mes dscidier des frontires d'in
reel, itdclar le G eni ral Dayan,
alors jt in'oppotie r6solumnit it
retie nous n'vons pas stiniterveni,
sic jt-ase'oppose aussi is tout di/
iogue ave cla Fatires qui ne cepr
nent e ri setqurite. Nproes lit n-
,tses pourtant de dtruireponsablrael.s de
L' Ministry de la Disfense a
our bien dtlarie tre hos ile o/ mu-
ne isra6isatin doit les Arabes dous
Cisjardanie. ns doivent iire li-
Ires dac iter o in eur enationalet
dt nous 'avonsa lpas intervenir
,dr.t dans les materrtires Occuponc,
a affin tre Isnurital Dayau qui-


rlaaienl oit Ileur feurnir tuans
les services et avantages qu'iI
fIsurnit aux citenans d'Israe .
Les egyptsraiens doveulent que les hs
roit perliennent fin, ils oteue qunt
sser de instairler sur nois homes ou
driit daous arrterons itoi nre tourpis,
a. affirsi le Gs6n6ral Dayan qui
enore dclar hostile Ministre iren-
,int sur ia ies pour a Jordanie.
Israelocuton a aucune raisepar dee
tou,)as resanpete l criesse. Le-fs Eyp. Si
stien qui depuisveuentque temps os
its prennent fin, ilEtats-Unt qun'ont
pas erach leur consternation ammes
re nvous arrteronsu lnotre tprouosr,
a enChre d cl'ar le Ministreicain.
-'en de la d6fese.

LA CRIS DU
MOYEN ORIENT

PrLe Prsident des 26 JEtats-er
avaernier atmble avun premier copas en faun
toveurn de Arabes la crise.Len de g'an-
iere a qui depuis quelque temps
mypnagetient es64 pEtats-Unades, n'ont
pras ctleur cuonster, qu 'oatin a-
prves roir iaentetion d apia ros
du 'aChetion tde'Excutif Am rain.
ite Prsident plu es Eur tales-
Unvi, ot-iques, diautaent plubstance,
avale fa cihaeurn premier pas en fa6-
veurion des Arabes fimen de 'a
n6e dCan0re. I1ome it denaiuxe
arriunir au dCaire l 7 Frie annpre.
e plus les respans tables E-
gypvien dici ont sur le perlan dis, a-
prmatique, ctte con, qene lriquffen
ive iprndrie de avaiures de Cnc
seI de 'puerre. Le PrWsident E-

L'atien ne 'aurait pa ach au
fait/ alors pcus prOsaten er lee
ovqui naurit pa reu dpa Egyptque
tea chasseura bombardlersc lac6-
liens pourcuivaient leurs optra-
tionas t harcelesnent, Wsatta-
quaientia time h des objectifiR si
tu-its 6 10 kilomitres sn (Centrt-
du Care.
Leau cours de sovi visite au Caient re,
plus devtian emanux une nouvelle 6-
chC (Spetite page 4 col. 2)dot
r6unir au Casre Is 7 Fivrier pro
chain, les Chefs d'Etiat des Pays
directeme-s engag6s dan-, I. con

lIs craignent que, si rien ne scr
witnt d'ici It surt l plan diplo-
nsatique, cette conference risque
de prendre den calures de Con
soil de guetre. Le Prnsident E-
gyptien ne l'aurait pas cash au
Chef du Gouvernement Libanais
qui n'aurait pes reaqu de 'Egypte
au course de sa visits as Caire,
le souilesn 4emand6 paour r6sou

(Suite page 4 col. 2)


Le moisa de Fvrier sera tr6s SPr Anatol
important pour Israel, a ducla-
r6 lundi uir le G6neral Moshe J'ai longuement h6sit6 avant
iayan, Ministre israclien de la d border cette question qui sent
Defense, au copra d'un meeting le rchauff6 S plein nez. Si je
populaire 4 l'Universit6 de Beer me r6sous a la trailer malgr6
ci.eva. Cost en effet au course de tout, alors qu'elle a d6jh d6fray6
ae moist que le Prtsident Richard tant de d6bats, c'est tout simple
Nixon va donner sa riponse con ment parce que je crois qu'il
cernanrt la fourniure d'artesa i subsiste s u sein du patronnat u-
Israel, a pt'ecisa le (;-unral Da- ne poignee de tites carries qui
yan. refusent nettement de monte
Le Etats Unia ssoti la. scule aans le train. Pour ceas vieillea
puissance au monde qui a accep- I crruques, P'employ nWest qu'un
,, de nous fournir des armes et vulgaire tapis brosse sur lequel
de ce faith I'a decision du Pr/si- tl faith bon tr6pigner d'impatien-
dent amenricain sera important, ce tout au long de la sjoumern6e de
nun seulement en raison du ma- travail, mais que 'on miprise to-
tLriel militaire, mas au cause de talement en dehprs d service.
ses implications politiques, a ajou Rudoyer un employ, lui par-
io le Ministre de la Defense. 1t ler avec morgue et hcheresse.
y a deux ans, a-t-il pourauivi, le est non seulement barbare. mais
Gouvernement Britannique avait aomplbtement insenui. Quel ren-
accepti de vendre des chars dement faut-il attendre d'une dac
Chief Tain A Israel et a-vait me tylo que 'Fon engueule quptidien-
me envoy des specimens de ces nemnent pour des v6tilles ? A la
-nkinBs et des experts quirk avaient longue, elle en devient tellement
aemandi nos consellas pour 'adap complex e que son rythme de tra


COMMUNIQUE
Is Scci Sisiit Ifri,, stic
5o0 Excellence Mesoieur le
Prrnidentl Fie de lu Rdpu-
blique tMet, ,16e wo 0 elle fog ,
Ont guard e lec fo/n e osnilirds
publios rur ti I'habitudes pri
ce psaer earfcins tinsre eux
doe s prseamte-r ti dea Am-
bitasadei polei u sai/ dsi i'au-
lorite anorale qune Tles. r aut
re it-r peoitaon rfdnita ti hi
rarchie atdt. iitiratlis, fairs
presttion pour I obltntion dol
visas tissples ou o/fficniels o
faiouers sdi spra'igasev.
I1 /eure st-rappl suqsto a-u
le la etcaicellerie eel habili-

/c/'al ou eiplo/iatc qcn et qc a
It Gosnveiiesmi n'heiitera
paa ( preundre les mesurci Ice
litms (oi ren rcontre cen.r sii
cantiueront a se liver t) et
te pralique cotiniasiable.
Port-au-Priirc, le 7 Prtn-er
1970.
S Perrt eirr Rer /Atif PrirS.-


e CYPRIEN

vail s'en ressont sarieusenicnt
De surcroft, I'appr6hension Ia
lend maladroite, ct les fautes se
.ie ..n a pi- axi.....c s.... ..s cc ii:.. .


M. Jean Rostand, lbiologists et
6trivain, membre- de l'Aradisnie


CONNAISSANCE D'HAITI

La Foire aux Loyers
Par G6rard JOLIBOIS


Ia concentration excessive i
Port-au-Prince et en ses envi-
ronia imms diats, d'un poureenta-
ge beaucoup trop elev6 de la po-
pulation total de notre R6publi-
s-ue, ne cesse d'etre de6plor6ee par
nos urbanites, nos architeetes,
ans sociologues, nos a istoriens,
noas ethnologues, nos ierivaisis.
Entamn il y a quarante ou cin-
quante ans par suite des avan-
tages exceptionnels, consentis ena
tous les domaines a:notre ville
mitropolitaine, ce pjroedsus tend
a transformer notre Capitale -
in Ripublique de Port-au-Prince
- en une tete knorme sur le
corps d6bile que constitue alors le
ieste du pays.
Ce raseminblemens t dc platieurs
centaines de milliers de person-
lies pose naceasaircmnt des pro-
limes fort irritants de logement,
et dlpit de tous les efforts du
Gouvernement "de les risoudre
).ar la construction, au Septen-
trios de nutrn a/il/t prinalpale.
Pdensembles (cites; d'habitations
h bon march.


Des constructeurs

canadiens visitent

la route du Sud
'Par la voie de s 'air sont arri
vies dimanche A Port-au-Prince
trois intkressantes porsonnalitsa
de I'ridustrie Canadienne. Ce
sont : Tommy D'Errico, Eddy
Sentelli ea Yvan Hould. Ces per
sonnalitLs qui font parties de la
Grande Firme Canadienne Reaver
Asphalt Pasving Co Lid. 6tablic
;a Montr6alt 'adonnent principal
meant aux travaux de construce-
tion de miaisons, di routes, d'ae
reports et autres.
Oe matin nous avon eu 1ia-
gr6able surprise de recevoir
nla visite de MM. D'Errico
Senlslli et Hould. Ils 6taient ac-
compai n6 du Consul g6n6ral
d'Haiti h Montrnal notre ami
Jean Sassine.
ils revemaient ii r6cisament i.
la route du Sud quils ont 564 en
chants de visiter. Selon ce qu'ls
touia sntt i-onfiC e trilvaux di-
Ji' r6isc/tsn lPont it.taie' uic tesrh
jique remarquable.
Nos distingu6ss visiteurs qui
sont pour ainsi dire tomb6s sous
le charge de notre pays repar-
tent demnain, so promettant d'y re
venir pour un plus long aijour.
li/ sent d'ailleuri ini resssia i ent
treprendre iti 'iniportants trn-
,aux routiers.
En les remerciant de leur court
toisie nous prenons plaisir.h for
muler it leur intention nos voeux
les meilleurs de bon voyage, de
success continue et de prompt re-
tour parnni nous.


L'OFFRE ET LA DEMAND
Pour les transactions relatives
aux grandes et .noyennes demeu
res de ]a Canitale, de Petionville,
dIe Laboule, se sont etablies de-
,ms un quart de sitcle, des agen
sea immobilieres ayant pignon
sur rue. D'ailleurs, ne sonit pra-
tiquemnent pas rare les residen-
ces, classes selon nos economis-
tes, en cat-gorie de luxe, en pre
initre eategorci (estimiees a plua
de trente mille dollars en valeur
reeale a la vente), en deuxaime
cat6gorie (plus de viugt mille
dollars), en troisisme eatlgorie
(plus de dix mille dollars), en
quatriime cat6iqrie (plum di cinqi
mille dollars).

(Suite en ie page)


eeprrEentant de la florre mot,-
intc td- u tio)esmenst coaseras
tiate en Teht-rosloviaqiec, Lubo
mir Stlrougal a ete onnta eu
rteinplacamentat dt Promier O-
Adrirk Cermik pa ) le I 'rnidnrtl
leldeli, Sroiodl.


Le dernier article' du Cardi
tal J. Danielou, en favani- du cili
iat. pat tri s commeit6 dana lee
milieux remains. Ceux-ei restent,
dans leur Grandc MajoritS, fide-
les i la pens6e du Pape et font
sept remarques majeures :
1.- LA TRADITION HIS
TORIQUE : Jesus Christ n'dtait
pas mari6 et est n6 d'une Vierge
Si quelqu'un veut me suivre, a
t-il dit, et qu'il ne renie pas sonc
pere, sa mire, sea frtres et aa
feamme, il n'est pas digne de noi.
Depuis le Concile de Nice, en
395, l'Eglise d'Occident a post
pour agle In Ce611bat, ce qu'ont
confirmed le Coanile de Trente et
de nombreux Aires, jusqu'i 'Vati
van II.
2,.- Le pritre so concserre ab-
,solument A cet a'bsolu quest Dieu.
3.- Un tal engagement reBte
trms smod6r6s. Hora da t'egltise'
nomnbre do parties, en Chine et A/l
leurs, exigent de leurs adh6renis
une conduit- quotidienne rigou-
reuse. Mgr. Boullon, Evique de


mettent h pleuvoir .oub ses doigtb
Bien star, il peut arriver qe NOUVEAUX
le patron broie du noir : son pp AFFRONTEMNTS
tit garton a ahval6 une pince de MILITAIRES ENTRE
monnate, sa femme le trompe de LE SALVADOR
puts que lie pR(its concombres k- ET LE HONDURAS
talent aux p'rjlt avec les aubr, Tandls que lea observateurs dec
gines et il vtIen,.tout just, de l'Organlsation des Etats Am6ri-
t'apprendre, il a racu -soute une cainis dimentaient dans ..un rap-
cargaison de uirchandiles av- port qu'il y ai eu des mmorts au
n6es, sa secirtaire viiDh de t ui curie des iicidetis. fraoitaliers
.anlncer soia .prochaiu part entire le Honduras et -fe Salvador
pour New Yodk,. et viltgt autres de jeudi dernier 3.0 soldats
rontraritees inhrentes ;i la vie. saalvadorieni y avaient selon Ti
Mais en home 6duqu6 et rompu gucigalpa, trouv6 la mort le
-aux affaies, le patr'n doit sc Ministre de la Dfenge de San-
faire violence pour arborer e Salvador a annonca que de nou-
masqu: de la polit-esa et du sa veaux affrpntementc entire les
voir vivre cheque fois qu'il ,a- deux arms venaiintt de pro
dressed la parole I'un de ses em-, duire samedf. Ils n'aurdient fait
ploys. -"que des blessed.
S;- La tension erait extrme tout
(Voir slite page 8) au long de la frontiere.


rrangaise, ieat 16 le 30 octobre
1894, h Paris. 11 eat Ie fils d'Ed
mend Rostand et de Rosemnnde
Gbrard.
Mar16 h Anr., Manite, asculp-
teur, il a un fil. Francois, lui-
misme Lerivain.
11 fit sea 6tudes aupdrieures a
It Sorbonne, on/ il ohtint sa li-
cence 6s sciences.
Mobilias de 1015 i 1018, i raut
affects au service de vaccination
a.nti-thyphique du Val-de-Greiee.
Ce fut ra lecture des cSouve-
nirs cntomologiquesa ie Fabre,
quand il avait'huit ans, qui con
lirma son gofit pour I'histoire nai
turell.

Chercheur, leistorien et avulga-
risateur de la biologic, moralist',
M. Jean Restand a toujours par
tagi son activity centre son oeu-
vre d'6crivain et ses travsux
d'homnne do laboratoire. Dance
I'ordre scientifiqcue, on ui doft
des rechorches originales sur aI
parth6nogenisse, la gynagense',
IL doublement des chromosomes
:par-le frolid, l'h6r6dit de las poly
.dactylic chez lea Amphibiens, les
't.tangs iA Monstresi, 'action pro
tectrice de ia glycerine A l'6gard
de la conglation, la production
exp6rimentale de. anomalies, la
regnsration du X/nope, etc.

CVoir suite page 2)


Au Compte


Gouttes
par Raymond PH.ILOCTETE

L'E JEU DE DAMES

Sport intellectual, le jeu tde
damnes developpe certaines facul
tis.
Dans maints pays, il est bien
cte, a tells enaseignes qua les
fitdrations dianistes binefiadent
de l'aide materielle d'un grand
nombra de partdisuliers...
En Haiti, il es c arepresenfi, en
tre aufres, par Etzer ernGrmaiR.
BNranger, Raymond Saint-ort.
Lors de la renconrencone Germin
B6ranger pour l'atrsibution
d'une jolie coupe offerte par Ma-
dame L6onie Coicou Madiou, Ed
zer 6tonna les assistants par sa
technique s/are.
Damiete de valour, Raymond
Saint-iort a participS au Ceam
pionnat mondial du Jeu de Da
mIes 1960, qui s'est tenu en Hol
lande. Notre compatriote s'eat
class cinquibme, et. l1 eut i'oc
casion de sc mnesurer aux Rus-
see Kouperman et Taeh6kolev,
respectivement champion du
monde 1959 et chamnition du mon
doe 1960'
Saint-Fort, sommniie Loute, et
un idolftre du Jou do Dames. On
a doe lui un ouvraige, pr6fact pa
Maccel Dauphin : eL'Evolutoiin
du Jeu de Dames en Haiti.n
Un sport inltressant, rffectivei
ment.
Esp6-ons qu'il finira, tout
come le football ou le volley
mll par stusciter li'.thousias-
me de notre milieu.


Verdun, ciaitait recmmient la re
marqiue d'un militant Marxiste iA
un pratre ouvrier : nous ne de-
vrions pas, nous non plus, nous
Inarier.
4.- Le Pretre Catholique,
dispensateur de acrements di-
vins, est different d'un pasteur
protestant. Le secret de la confes
sion est plus sfirement garanti.
5.- G6nkraliser 1'admission
au sacerdoce d'hommes d6jA ma
ries, remettrait sans doute ena
cause le principle tout entier du
e6libat.
6.- L'abolition du cnlibat jet
terait le trouble parmit lea cehtai
nes do milliers d ae rtte sautsi
fidiesa que silencieux. En sept
ans seulement 1,58 pour cent des
prtrces adiocsains ct religieux
oni demandS 6tre relev6a de
Jeurs voeux pour se marier. En
itse viennent les Pays-Bas (3,26
pour cent)', l'Am6rique Latine
(3,02 pour cent), le Po?.ugal
(2,22 pour cent); l'Afrique
(1,66 pour cent), I'Espagne
(1,54 pour cent), et la France
(1,85 pour cent), selon du oins,
les derniires statistiques connuies.
La Belgique vient en d'erniier
(0,5 pour cent).
Catte abolition ne ossoudraut
pas forc6ment, l crise des voca-
tions, le ClergI Ochrn'doee. qui
admet le marriage, compete 9, ail
lions de fiddle et 800 aeminaris
tes, le Clerg6 Catholique 4.500 s6
ilznrisaes pour 7 millions de fi
dales s.,lat. le Cardinal Leo-Jo
seph Suenens. les Eglises Protes
tantes d'Angleterre ont 3.000
poase .vacants d'apres lo Cardi-
nal Danielou, P!attaque centre let.
c6libat des prtres est dirigde, e'n
fait. centre, le Pape, la hi6rarchie
et la discipline tout entire de
I'Eglise. Le proche avenir. en Hol
lande et ailleurs, dira s'il
avait raison, concluent le obser-
vateure.


S" a


L'Opticievt new yorkai, le Dr William iFenbhn,, s .,,a,,
tni 'cystim re Ilenrojpque biop tfiqwee port par Itnneul 'Sit"
for (11 ans) dc Delphos, Ohio qui eHt ci e.ilt ae r
paa cent ds vision. La e, ti ll e /lti- nmic ne-olnqie ,.-
pont peandant 4i an ptFt 's tentl t itoa s do ,,
tent "e vieion oanjen I





WAUDUSUODESUIOIS lS
parAlIELN Ja1 aI


LA VISITE INA'GL'URALE
de la M/S SUNWIARD .
de la Norvegian Caribbean Lutes
au Cap--Haitien a ete renvoyie

..Le Directeur General Adjoint
de I'Office National du Touris-
nie et des la Propagande Mon-
sieur Ramah Thiodore accompa-
,gne du sPublic Relations Offi-
cerj et de FInspecteur Herman
Andr6 avait pris de bonne hsu-
re dimanche martinn la route du
Cap-Haitien pour aller assisted iA
la vicite inaugurant les croisie-
res *iebdomadaires 4e la M/S
'SUNWARD d6 la I nrveglan Ca
i ibbean Lines.
LC navire devait arriver le hun
di A 7 h. 30 du martin.
M. Jean-Claude Nadal, Agent
tie la Norvegian Caribbean Lines
etsa distingu6e spouse Liliane
ct sa distinguee spouse Liliane
avaient effectu le voyage deux
joours auparavant a board d'un na
vire allemand. '
M. Pierre Chauvet, Directeur
de I'Agence Citadelle, accompa-
gne de Mme Barbara de lsngh
Directrice de West Indie, Tra-
vel Service de St. Thoma.s et Ie
photograph Lionel Domond de
P'ONTP Staiont arrives par la
route quelques instants avant le
lirecteur Gnderal de 1'ONTP.
Nous navons trouv6 une vil-
d'une propret6 tonnante grAce
it 1'effort du Ministre tie la San
t6 P'ublique et det Is Popuation,
le Dr. Max Adolplie quil avalt
mnis in action un comiti d'embel
lissesnielt et d'aasainiasement
pour eI nettoyage de la ville. TI
y travaillait depuis le mardi prt
c6dent.
La. d61(gation venue de Port-
au-Pince prit logeltnent au Mont
job li iktl de Mni Walter Bus-
senius o Watlky Busseniu ose r6e
vile un hste parfait.
Dans'la soirde du dimancael' It li
recteur G6n6ral de A 'ONTP iM.
Ramah Th6odore accompagns du
'Ministre Max Adolphe, du Public
Relations Officer dt l'Office du
Tournisme, de M. Pierre Chatvet,
de MN. Jean Claude Nadal, de M.
Leopold Sanchez Agent de voya
ge et de M. Auguste Bobinson,
Directeur du Bureau dui Touris-
me du Cap prit contact avec les
autorites capoises don't le Pr6fet
Emile Auguste, le Maire Ludot
vic Vincent, le Commandant dit
District Major Moise,. r6unies ii
la Mairie du Cap, pour deciderc
du protocol de l'accueil.
Oe qui ne se fit pas sans he-
sitations de Ja part du Maire et
sans rires de la part de tuute
tas-istan/ce.
S Lundi matin, toutes les auto
rites du Cap et les habitants de
la ville ausi attendaient le M/S
SUNWARD quand le Consul
d'Allemagne dans cette Ville M.
Otto Schutt arriva avec tuns es-


sage annonqant que la viilte a
eta annulee a cause du mauvais
temps qu'il avait fait Ia veilt.
Le navire fera sa visits inau-
gurale lundi prochain.
Un nouveau program d'ac-
cueil sera etudiId par I'ONTP a-
vec le contours de- autorites ca-
poises.

MIME EVA KOENI, .
Fashion Coodinator de
ia Andrew Koeniny en 'iiit
SPortiau.-aPrince
. Ce martin Eva Koenig -st pas
6se en transit Port-au-Pric,'-.
'Ile esdit de Montr6al o ele est
-Fashion Cuordisnat ur de la Al
DREW KOENIG une sociitn ap
partenant a son maria. Elle re
vient d'uns tournce denas oe An-
ti/les Frangass.

una reine.

le descendant de la Caravell
GUYANE d'Air Franc,, avec at/.
ytux ports verat-ci- tdcouvertir -ts
onde. Merchant i la cadence ds
a 5, t-soeur (.haudi Ivass -i.ri ,t
i, -s les re-gards.
Elle S'est 6mervedillee deviant
les trouvailles arutitiques du Sh(op
de Mase Janine Chauvet a I'a'
rlIort Frt-ingots I)UVAIiER,
imals lie tl'a pu ,rh 'm .,
lih/is- ell .itajou ltOUt" -Ison Ids tt1
l'uttensd Miu.
Celatc tjeun et e'griiants, is I
me, accorte par nurcr-,, nists
a promise une visited pour bientlt.


"I ISITEUI.. III ...l-4 liQ l .'
...Ce matin noui s avons resna-
tr6 prNs itsd In pistrinei(' ha Vil
,,i Cr c It. igranl I it ,luct- I-'ur
e filmsI 1 ltHe-rer ,teinmanin.
Il dsjtin it' ieprs-a. i s ia s- si






i du' M hulisa-iin eta -ati-
llint11 fl tr
si c rSt Stei' liat u t-i tart t ns urs

bhishert cettsa jihs fnstis 'stn
:y t di tip tMeI-chani t,,' Ii[is -:
anin, i/n Massat-hu-ties-i
Arriv6c c jeufihivrni hHrh,-
Ann Stainliann rests .wi isi-Aiil.1
prs le earnaval.
Ils iont enchant. l
xx xIx

M. Geo Gtmza l, .A-i--' .ta
nager d'El Rawh, et
annte femme neait- e ,i a
delle ont -aacutpa,,nt, h-scr ato-r
au Ste'c sle du tHio ittl a
lofsonA 3l. Mar San Mt ar-<,Si ,I
Yracteur tenltnsitrsin a Valhal
1,. Ntw f,,lk els t hartaanti

as'ill s ssiniiiir-i i' sit\dC
t'at sl',esenldsit s.:s h--Isch.
suiaes );/ .I t lonine 1)


Important reunion


des U: S. S.

A LA 33E CONVOCATION .NNUELLE DE
L'EGI.ISE DE DIEU '.IN CHRIST,


La otChlirch or' ind m Chi..l
cEglise- de Dieu i Christi -*'a
a heree actuelle. i plus in-ior
i&nte d4nominati. protevs -te
dirig6e par des .s cax Ir Ls
Unis. Fond6e il : plu ,1, ..n-
Auante ans, par le Rivirdnd C.
H. Mason, du Mississifi, 'TEglise
don't le siige central se' trouve k
Memphis Tennessee, compete dles
filiale dr ar;e ;s cinmlante ELats
.C I'Trn,.:.n, don, "'Alaskah Dips
sant le cadre des Etats Ur;i churchh of God in I. hirist e.st re-
prcsentie A Londres, au 'tBritish
Haonduras, i Panama jusqu'aux
poertes doe Cuba. Introduite en


Haiti en 1929, sla nauve/lle Dc-
..trine qui preche h la- fois le a :/i,
Pime d'eau et celui >/u St-Espriit,
S6it a-ccueillie par la families St-
Juste, dd nt le pre, le Riv-renI
SJOesph 'St Juste mouruLt Evque
de P'Eglise. 11 fut ramplaci par
son fils, le Riv6rend Louis' San
veur St Juste, 6galement Eviqut.
decked, "il y a un an. L'oea\re rca
lisbe est colossal si Pon en juge
par le nombre de temples, de Sta
tions qui peuplent ies Districts
de TOuest. de I'Artibonite jus-
qu'aux marches du Sud.

(Suite page 2)


rr *Suluasaa~.uuu5.l~~Ls.aY___maas~~~~Y~c,,'''i-2~L


Dementi Anglo-Sovi6tique snr une



pretendue menace de 1'URSS


Biographies de


personnalites Francaises

JEAN ROSTAND


A propos du celibat


des Prktres


Patrons grossiers


cauchemar des employs


rAdrmfne: RutE DU CENTRE
Mt 213


PORT-At-PRINCE (HA / r/)



BOITE POSTAL : 1316


a


- C





\, ,, 2i00


%, ,


I I




- T00' ~ '*-~* -. 04m~ -
m~i U FEYIIDE 8719


an ou tmUm


Importante..
1 1 r.I -s, re u


'jilt, .... mm -ll ., a) rOtm l1:U lJ4
IIi all Pr.).)00)d44)
I) 10 On l b, 1101) %Bs l 11011, 1)
,u.oolI1 palI1( liet Iuio -toR
1111 Ic I All I 'Itll) ) I) Ill)l Vill,

'I v (% m)41.1 II I))0-, o I I'
5)) 0)10)Ill,
1)1111. 1011 1030)1) M ilImi,1

ll4" i 111)111e p)I'm 1
It-,I III .0) (c ,)rphe 1 111 15 0 ,ll
flio, 000)r lean snomiru.olobf
Soc tr DiOROTHIY. 0000000 q))i r
V'1 ,10))0)1 no 01)0 ))1)4))OIVl'0 Ot I00
(i, leg 110 ISIif~tations do Io 330
kt(11ocs,1i~o AnnUk-llo (10 V170'-
vvs rallonioilno line Imlporl-nnie
qt Miadrtill dfnomnine
.ilEC. 11. MASONn, fruit


<1r I uour .I ooffr do va iln. -
lo ,ri mmArtI4 au so (.oUt die
)hien il o eiireli jlille dioll"i. A
"'Alp ln BSIO tlur. IlEvlu 0ell
"hal-p di lKg1l", 1litaluW sau
( tliIltlENEY ,le New Jersey,
1110 Imilrti ntito )i tb'tlori l)r mnp)o
S Om ( ('lf du P'raoeidlum toes IC
v'qutim la Soailr hilihop, J. 0.
I' LIern rMn, d Bnlre ;Oirl,
rl':\,0lt) 1) A. li1ItTION do
Mmi EINESTIRE WASiTTNtI
ITON, Aneitante l tl InI mifr I'l:glim, d' lintl, d, IEONE
IOlINSON, 1, lit Swur SI -
MONS. tie In IDotonerma, MAR -
Til A HARlhlkH.. origlnaire d
thicalor, )it0is nffoctio au Libt-
i m. D'mouvontes ccrdmonlea ont
entour I'lnnugaration dlO bati-
mont. Dimanche dlanter, tort tard
dans la soir6e, dnan ls jole ot
dans l'alMgrae, a 6t6 cl6turbo
aprsb hult jours, In 33e. Convo-
cnt'on Annuelle de I'Eglise, l a
plus grande de touted Ihloto're
d. <'PEgline de DIEU EN
CHRIST* en Haiti.
L. S. J.


LES MOTS CROTSES
PROBLEM No. 48 F.


nTI Im 17 YT V VliT,


HOURIZONTALEMENT -
1 SouffreteusB
2 Vit sur un grand conti-
nent J- oli mois
3 Prends connaissance -
Puissance charge Seul
4 Organe Chamois des
Pyr6nSes
5 D'un auxiliaira
6 Sur la Croix En Ecosse


7 Atlandre avc conflanc-
8 Petita udoodis
9 On y va pour divorce
- Parties intarte
10 Mobloe qualitba Mer
anglaise


VERTICALEMENT
I Habitent un cel6bre port
de p&che
u Conttimt Ville eotre
MI Boduro Bout do pupiar
IV Flerae lder Brillant
V Ioocide Beamo*
o-trefoi
VI Court dnam leo steppes
VII Demi mouche Chose
latine
VIII D6but d'ambarras -
Vivent de peu
IX Sale et s6eh6 A des
effete piquant
X Un ancien empire britan
nique Sigle d'nne grande cole


SOLUTION No. 462 F.


HORIZONALEMENT
1. Talonneurs 2. Asie: Nie
3. L.T.; Ironie; 4. Chaland;
Nu 5. Mi 6. MHdiateur -
7. Entieres 8. Marris; Api 9.
Alain; Apis 10. Nui; Note


VERTICALEMENT >
I: Talc; Msman IL Asthine;
Alu III. Li; Aiderni IV.
Oel; Inri V. Ratatini VI.
N&on; TIS VIL N.D.; EE; An
- VIII. Uni; Murano IX
Rion; Ripit X. Se; Us; Sise.


CONlNAISSAN-C Da'MATI
(Bulb d. 1 *Ue~ls


Maoi o zcrgiammte M or r6-
(d'Mun wst A k eunsstaruon, Mt
rain omprl., d" & molns Ie cinq
millse dollars), des Iogl & loyars
mod6ir4, tlas quo a pparto-
muentl d'Une onU daux plWco
>ous-lou6s dnsam un bfitimnt plus
important, dlen Inisonniletta, dad
paylllons, ou encore doe chanm-
bres, don cilanmbrottlm, autour
d'une court, d'une couretto, 1n
long d'un corridor( Bln pa-awGF
3uelconquo, 6paurts i Iuvinants
d1an les mnultiploe quartiorn con-
traux ou p6riphl6riquoG do not-rB
mLropol. ea os ontinuelle expan-
sion.
11 faut bion satisfaire tout4,
co. demandes. II faut blin 61ire
un lion do rondez vous, d'une
part pour cea potites at maoyen
neo bourses, cos 6conomiquoenent
faibles et d'auLro part pour len
courtiern appel6a h rxpondro
aux d6sirs des premiers, h leur
presenter les offres des locateurs
6ventuels.
Lee contacts entire locataires
-n puissance t coo stiles inter-
m6diaires s'effectuirnt d'abord
sur le. galerles des notaires do
la Rue du Centre on Hammsrton
Killick, 0 Port-au-Prince.
UNE FOIRE SPONTANEE.-
L'augmentatioo en progres-
sion gombtrique du nombre des
client provoqua, A la longue,
Rinstauration d'une aorta de FOI
RE AUX LAYERS, 0 l'angle
Nord'Est des Rues Roux (cl-de-
vant Bonne Foi) et du Centre


rae o Is l a Phbsrtrn Uoum&
I sr bbtw imrtohG "ml
air, aboollhment Itdllt on notre
pays, I'on dlicuto formise our I
agmrrmonts d'In log li proposO,
*ur Is i4ltlon di'noe chambro,
d7une pluom, ,d'un appartrneint
our tn AsituaLlio d'lun demoure
ti -- last not least sur I.
.oflt don loysro.
L'on n'ctend pas d'brclti dn
voix: Ion transition n nmblent
*w falm do louoih e orolllo *t le
aiurtler prend des allures do
confoseur avoc non apparence
objective at ubtllosent d6dal-
gKnous du monleair au-dessus de
touted can complications de la
vie.
L'on no porgoit done que den
murmures, main 11 y a beaucoup




av*w
. Mr. Azto ia U h md, Maa

san5e d&S lld qu'en d"ai 0m
molb bwu eet aeord, & sow
tor 11Ptir do efte #"a,
venir 3a0.n I t Hision 4 t ..
fair on- -11 1 M em Iom.
liar a & AM du Cwsm ",(
St. Loi e d oas"ugmW).
Pasd as dihl es.
oenost psee"nt dlM
vendue & la cri60 publlque.
P-au-Pce. Ie 8 Jenvier 1970
Antoine RICHEMOND
MANAGOBL


Biographies
(Suite de la lare page)


Homme de v4rit, M. Jean Ros
tand entend demeurer fiddle aIs
-aiaon, au menismne scientifique
et n'accepte done aucun dogmatis
me en quelque domame que cd
roit .11' croit que I'ldie dimocra
1ique triomphera finalement, car
11 lui paralt impossible que fc'ins
tinct de justice ne fasse aboutir
ses protestations at quake 'avanta
ge du grand nombre n'eu vienne
A pr-valoir our l'intirgt de quel
qnes uns,. Mais Ihe faudra
pas que la collectivitd 6 misusee
ae sa pujasance a 1'Ogard de ceux
qui la constituent at sl'individus
lit spiritnelle de chacun devra
Ctre jalousement pr6serv6e pour
lI plus grand avantagc de Fen -
semblet.
Laur6at de l'Acadmmie des
sciences, II a reu 6galement le
prix Kalinga, le Grand Prix de
laVille de Paris, le Prix Singer-
Polionac ,le Prix du Palais de
I) Doouverte. 11 a t&k requ a I'A


cademie FranCaise le 12 novem-
bre 1959, Ce fut M. Jules Ro-
mains, qui rnpondit i son dis n
11 appartient aussi l'Acade -
mie international d'histoire des
sciences, a la SociktO de biologic,
A l'lnstitut international d'em -
bryologie, A l'Acadimie mondiale
u'art et de science.
Ecrivain scientifique, il a faith
connaitre en France h un vaste
public les grand probldmes et
1le grandes dicouvertes de la bio
logic, en particulier dans les do-
maineo de Ia genitique et de t'em
bryologie.
Outres seaq notes et nemoires
originaux parus dans les revue
specialisoes ou dans les Comptes
rendus de l'Acad mie des sc en-
ces, M. Jean Rostand a public en
librairie quelque soixante dix
ouvrages, parmi lesquels figu -
rent nombre de tires c6libres.


MEXICO NON STOP




Concours de pronostics de football


Pier re


Patroon per le firmi et marquis iscri-
teoo lei. Suives lea inilo ns portlves de rI f
Flash Publditd. Achetes oem prodmits. A-


La Compagnie Ariaonne
la plus exp6riment6e
du monde.





XI'


S 200 Les Moteurs RdwUt S.A.
$ 100 Iuciani Berhmnai et Co.
$ 50 Les Ford 15 M -17 -
$ 25 Escort et Capri
$ -16


chetez dans ces miasona et convervez voe
fiahe d'achat. Vous aeemaular a ains des
points suppl6mentaires on vue de gagner
une des nombreuase prtOls et pent-8tr le
ler prix :


3 semaines

a Mexico
Voyage, sdjour at places aux Studes pour
la Coupe .do Monde on blen an des prix


COLES Pkme prix

56me et 66uie prix

I-a iicsliao 7me au O~me prix

de t'habtllmmnt Il6me au 204me prix


L1 d6ainf"ctnt sprmne
D6gnrals
D6trait las microbes
Parfuma at purifla.


r- Avso&Lao ^M


IA lait on poudre _




CAMPING GAZ

* j mp- t r&Amm o c -.U l 9


4. g g $n gUb plus. Ausl, o a"
sw ple J 4 eW d blen 'frqm mne too
plOtatlo1, lI oe* bst' d'expUlo- tofolu set-'elt. KbIla- & langley
tlon, & 4 tontatives do oporu Bud-Ft de Rued Louis Josph
ere Ilntrmn6dtalre marlin ot in- Janvior at Simon Bollivar (o do
llff6r1nt aux mbiras humalneo Ia Rfunion), Una outr* annoxe,
Trih rarotment, Ion rmarque looaucoup moins anhn6e, function
do. slgnes d nmauvalso humnour, no depuls qutlquo tamps & l I
rion quo sur I visages, ne lJr Tue (d'Alarto qul pamso A la laib
nme furtive d'uno ollent devant re Bud do notlr N6cropolo.
in hautline d6n6gation dte len- Girard .'OLIBOIS.-,
trumntlour impasible.
Los porponnes qui recherchant
(Jos appartementa Aont, qntro-
vingt dix fo d sur cent,' do .ex Reuierled Uents
f6minin: junquo IA In femine ren
to done I'616ment esoentlel du Leo Families BARTHELEMY,
foyer. Le courtier est tounjours DERENONCOURT, LESPU un homteo. SE, NONE2--, EaItRTEI-AU
La follow no dure d'ordinairo KERNIZAN, MICHAUD, LARO
quo de 8 h. a.m. h 11 h. a.m. 11 SE, ABRAHAM CHRISTOPHE
dat extraordinaire d'y apercevoir tris touch6ea de la manifestation
quelqu'un pass midi. A la pre de sympathie timolgnee & l'occa
inlre heure, s'y coudolent prks sion du d6chs do la regrett6e
do cent personnel et les visages Mine Vve. Lafond BARTHELE
se renouvellent chaque quart MY n-6e Marie0 DERENON-
d'houre. COURT, romrciatnt bien sincere
Cette fire principal aux ment les parents et amis, particW
loyers, qui a bien pris vingt ans li recent ceux de la Capitale et
et plus pour ae constituer en de la Province, et leo print d'a-
catte position, timidement dans greer l'expresion de leur profon
leo dbuta aveoc plus d'affirma- do gratitude.
tion par la auite, no offit d6jh P-au-Pce o- 3 Ffivrier 1970


POUR TRArITMINTS MDIOAUX ET STHOIQUES i
CELL-ULiTE, RHUMATISME, O861Tt, -LUMBAGO, ARTHRITISME
OOULEURS GASTRIQUES ET HEPATIQUES CONSTIPATION,
TROUBLES CIRCULATOIRES, ENVAHISSEMENf GRAISSEUX, etc.

'MA$$SSOCO 'tQ


i -


DANS NOS CINEMAS


EST SUPERIEUR PARCE QU'A TRIPLE EFFET PASSGEPORT DIPLOMATIQUE
o lCTia do AssAEntr6e Gdes 1.60 et 2.60


RAY A MA ".TU Mardi A 6 h 15 et 8 h. 165
SUT NT SUR ROUTES LES RTIES' LA POCHARDE
DO CORPS, MASSO O /0 Entre Gdes 1.20 et 2.50
FA'ITfAG'~i S npar minatmon de grais Mercredia A h. 15 et 8 h. 15
superflues ot do .ines. / PHAEDRA
D CONGEST NNE t RA F MIT par / Entree Gdes 1.50 et 2.50
active7oat I e la circi/latio,, des chag..es nutril/
SOUL Eel DECOA'TRA E1 abaissan la te s'o.n
.ne c.use.. / /MONTPARNASSE
550sho11 uli/se ens nbl' ,3 moy sthr outiquos Mardi A 6 h. 15 et 8 h.
LEY.AS GE R.YUGEZ LE S BIEN
LA CH EU RuEntrin Gde 0.60
/L'IRRA IATIG Mercredi A 6 h. 15 et 8 h.
UN FUSIL POU1R 2 COLTS
MASSOCHO FAITH MAIGRIR ET ACTIVE CIRCULATION DU SANG Entre POURe 1.00
Av/ e MASSOCH/ on ob/ent
AMA GRISSE: NT RAPIBE
DUS _NTOXICA ION TOTAL CINI STADIUM
D rENTE IMI DIATE Mercredi (En permanence)
L'APPAREIL COMPLETE 120-130 Volts ou ROMEO ET JULIETTE
SGARANTI UN AN 220-230 VoltWs s).600 EntrOe e 1.00
/A /sasocno 0 PROLDVC7/o0N
Mt4CAL INSTRUMENT,1, 2, Chaqu.se d'Anfin. PAfRl
Documentation suldlntend tcon)re 2 limirerL .5


Joseph C. Valm6 et Co
Diptributmus.


ELE NOUVELLISTE,


REX THIATM
Mardi & 6 0. et 8 30
aCUBTKR L'IlOMMS
DK L'OUIa1
Mutrg ods 3260 at ij0
Morcredl A 8 h. 80 P.M
1u Troupo 3JLi, osaMlin pr6septo
Balcon $ 0.60
Parterro 1 dollar
, R6earv6oe 2.00


CINE PALACE
MardI h 6 h et 8 h. 15
LES AMOURS CELEBRES
Zntre. Ode 1.00
Mercredi & 6 h. et 8 h. 16
MASSACRE DES SIOUX
Entrie Gde 1.00


CINE ELDORADO
Mardi A 6 h. et 8 h.
SPROPRIETE INTERDITE
Entire Gdes LOO et 2.00
Mercredi a 6 h. et 8 h. 15
MEDECIN POUR FEMMES
Entr6, Gdes 2.50 et 4.00


AU PARAMOUNT
Mardi 6 h et 8 b.
LENFER AVANT LA MORT
Entr6e Gdes 2.50 et 4.00
Mercredi 6 h t .s


POURI1 R6ablssmed
SEow Yot & TICKeTA V/O///8A TEA VVb~

1vffW4A5S~/AA'C4E 4YA~ Ra*euuSSeinsDO0



d. gt.mo Mo.. .~

d .g. 4.1 x


I. ocot. dm .0% 0,
13Lp t..o, popb44t .eb
CLIMATISEbi (. 4 O. YA=

:t Y05405ea wm nO Wt o5 0


r-ba00.u-I.. in..,
45.4 VENZE MA R/E AeAANWt EL: t
44400.4"s 3.
C/rE OjE /4.EXPo03/r/oN 98 35/ Va ke -..?
44 -Vdili AN a a.. b
JOSEPH C. VATME
Distriboteur









a..beauti e i


T01 doutis


I dpa'almo ,-, o --mm a -, W m wa -- m-- -- iww-L-


- ..~._ --I~---C----PCC- II


OWN FF7 i

Colgate



ra+WdenLftice aU GARD=Mj


* AdiuN 1W717= IM


Mreredi v 7 h.. et 9 h.
UN GRAND FILM D'AMOUR
Entree $ 0.50 par personno


CUIM KNCGAiL
Mardi A 6 h. et 8 h. 16
VIOLENCE SECRETE
Entr6e Gde, 1.00 at 2.00
Mercredi A 6 h. 15 et 8 h. 15
LE PUITS AUX 3 VERITES
Entr6e Gdes 1.60 et 2.00


AIRPORT CINE
Mardi A 6 h. 30 et 8 h. 30
LE ROI DU RACKET
Anthony Quinn.
Mercredi a h. 30 ot 8 h. 36
AU RISQUE DE SE PERDRE
Entr6e Gde 1.00 et 1.50


CINE UNION
Mardi A 6 h 16 et 8 h. ,
FEU SANS SOMMATION
Entrie Gde 0.80
Mercredi A 6 b. 15 et 8 h.
SOUS LE SIGNE
DE MONTE-CHRISTO
Avec Anthony Quinn.
Entrie Gde 1.00


CINE OLYMFIA
M3ardi (En permanence)
(Jour populaire)
DOMINIQUE
Entrde Gde 0.60
Mercredi (En permmanence)
LE JUSTICIER
DE L'ARIZONA
Entree Gde 1.00


De Luxe Auto Ci"
Mardi A 7 h. et 9 b-
L'EVADE DE YUMA
Entrfe $ 0.60 par. personnel
Mercredi A 7 h. et 9 h.
LE JOUR OU LES POISONS
Entr6e 1 dollar par vottare


AUVCAPWL
Mardi a 0 h. et 8 h. 80
Lm QERVEAU
Entr. des t at 4.0o
Morcr-dl i 7 h. et 9 h.
LE CERVEAU
Entr6o Odes. 2.60 ot 4.00


Drive In.3t6
Mardl A 7 h. at 9 h.
ANNA KARENINE
Entrtm 1 dollar par voiture





MARI~~_.p~ ~~ S~~ F3_3 i.7o ga_::;i- *oq.- -'-- PAGESr -~


RHUM BARBANCOURT REPUTE DEPUIS 1862


I


I


C~AW""doI& 005"meto eer~eemeeqal as Jew & **to r.ean .
do anwaam at oo vou wodw e A" pinw.emda s *a$ om
41Mtsnl m*ee miy dowur dteda.
lh,011 de eew.o total. s apar*6&*4A11.etdev
rewprKiU f 4mg eaturvmSyuddieatv- SZvalowdivi
4N i.5tOUVKLLiSYm
MERCREf)I 4 FEVRIER 1970


21 MARIS AU 20 AVRIL tBE
LIE) : Voun trouvermc difficile
do voue entondre eve- rertalnes
porsonat. Eamayad lo, d'autant
plus .R6*erve particultere A 16-
gwrd des aup&rtours et des al-

21 AVRIL AU P1 MAI (TAU
RtEAU) Attention A I'exagera -
toen, A l'exchs dans dos entrepri-
sea nouvellen ou peu famlthresa.
Si vous pouviz etatr Jdns votre
routine, n'eamyez pan d'oequiver
Ile difficult. De la logiquo et
ie ]'action.
22 MAI AU 21 JUIN (GE
MEALUX): Influenco plan6tai -
ree trIn favorables qui at.mulent
votre Kincrstte, vos dons cron -
tours et votre personnalltd. Veil-
le toutalois do no pas aller aux
extr mleh en quoi quo cc noit.
22 JUIN AU 28 JUILLET
(CANCER): ConjuncLion asnez
Ocnaruusc. Do bonnes actions pas
wtds apporteront des rbaultata.
Dansa l'lnborraion de von project,
ayez toujours une alternative 6i
votre disposition.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION): Deo la tns on sur vos
roenourees, maie 6vitez l'inquik -
tude, le doute et la crainte. Vous
flehiasez rarement devant l'ad-
versits unais la conjunction pr6 -
sente pent vous donner 0ette ten
dance.
24 AOUT AU 23 SEPTEM-
BRE (ViERlGE). Ambiance sem
blablle celle des Gkmeaux- Mais,
landis qne vous tendez vers le
succea, montroz votre gentillesse
naturelle, votre amabilit6 et la
consideration que vous portez A
tons.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE): Bonne
journee pour des plans et pro -
iets nouvea-uLx. Bien eotendu, pru
dence et comprehension complete
de vos actions sont necessaires
En tout, comservez votre sens na-
turel de l'quilibre.
24 OOTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): St vous &-
te4 raimonnable et logique, vous
analysarez sans peine lea compo-
nantes de la journke. Des chan-
ces do gain ne unront pas 6viden-
lea du premier coup d'oell, mais
regsardez bien.
23 NOVEMBRE AU 21 DE -
C('MHBRE kPAGITTAIRE): La
position do Jupiter vous favor
svrn. Soyez diWid a "dnnf voa d& -
marches et montroz la bonun hu-
rneur qui eat. si pulasante centre
jei circonstanceR hootiles.
22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE): Excel-
lente Journ6e. Vous alsa nsez vi-
IA. 1,n ponsilbiliti-n, los cherch-z it
im trouvez quand dWutru neo son
t'ent mime pee qu'elle existent.
L, momenont cat vonu do vouB aer
vir de von quallt6.
21 JANVIER AU 11) FE -
VILIElt (VERISEAU): Innfluen -
N'a plan6taires contradnt6e. Voas
conninsoez alternatlivornent des
p/-riodec vives et stimulanten et
dis heures de ralentisanment,

RENE COLES
LAI TME


Le Champion da beau aate-
ment announce & oeox qu l pa-
tent pour I'Eusope, aI USA, on
le Canada, qu'll eat roe o du
Canada at de Etatt Uids mcne
une tehniqae modanme et aire,
qu'll est en outn le Soul capable
do confeotoaner un maiteau
d'Hiver qul soft la Inode den
les diff6rentes Capitales du moe
de.
]h trouveront element do.
costumes t d ide s Iat m
choix Judikeom de o pour
esn tasuse. pifm i cowe
nar masar'.
Une vlta do votre part sim

LaMlun on fia di la Nonelaef
re Apoatollqu.


pour des raistons inconnues. Vineiz
aI lit stab.Iiaton.
20 FEVRIER AU 20 MAltS
(l'OISSUNb): Quand on at peu
d'enthousiasme, l'effort s'en roe-
sent. Vous aurez pout-Atre 1'tin
cmlie mass la situation paraitra
terns on curtains secteurs .Ra -
gisoez en d6ployant plus d'aner-
gie encore.
SI VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous 6tes vibrant et en-
thousiaste au sujet d'id6ea novel
le quio affront des posnibilit&n
certaines. Vouan ai Iez lea v oya -
ges, les compagnons agr6ablea, la
recherche de points de vue plus
tleV6s, plus large, plus stimnu -
lants et des moyens de leas ttein-
dre. Vous ave d'exceptionnelles
remsources auxquiiles vous pola
vex fire appel, un esprit rapid
ct la just estimation des conai-
tions de I'existence. Lea prochai-
nen semaines exigeroni une rp
nmarquableo sine6ritk que vous pou
"cz possader.


Aujourd'hui

MAJRDI 3 FEVRIER
SAINT BLAISE
MERCREDI 4 FEVRIER
SAINT GILBERT


COIN DE L'HUMOUR
PAS DE FLATTERIE
Un tout jeune agent de po-
lice interroge un cambrioleur .
Comment avez vous forc6
ha porte ?
Avec une pince monsei -
gneur.
Je vous en prie, pas de flat-
terie. Appelez-moi monsieur 1'a-
gent come tout le monde.
C'EST LE PROGRESS
-Deux dames se disputent:
Je ne suis pas come vous,
je ne course pas le quarter pour
raconter des histoires horrible
sur tout le model
-Evidemment, vous, vous a-
vez le tdlIphone!
RAISON MAJEURE
Deux amis, dans la rue:
Hier. dit l'un, j'ai rencontr6
Ia femme.
-Ah? Et qu'est-ce qu'elle t'n
dit?
Rien.
Alors, ce n'6tait pas ma fin rn
x x x x
Pharmacies assurant
le Service cette nuit.
MARDI 3 FEVRIER 1970
SCIENCIA
Rue Dr. Andain
NOTRE DAME
Rnu Bonne Faol


VOTRE iOROSCOPE
Par Fra,.ntes D)rake


Banque Nationale

de la Ripublique d'Haiti

Banque de l'Etat Haitien
Devenez votre propre Comptable en ouvrant
un compete de Chlques a la Banque Nationale


Pt


Ies Bandes Dessin6es du Nouvellistes

B- .-die


qw t-* .&A AR "


La Banquet Populae

Colombo Haftienne


AVIS
1.4 1ANQUE POPULAIRE COLOMBO HAITENNE a le
plininr do runaortior a nombroux et fiddle Clientst on Coaupt.
d'lpnargne at le Public an g6n6ral de la grande conflanow qulls
lul ont toujourn tinolgn6o. Elie leo Informeo qu'll a 60 solennel-
lamont proodd6 au Tirage Traditionnel do la Magnifiqu ne
en PRIME.
Le tirago a ou lieu A l'Auditoriuon du Petit 86niaaire College
St-Martial, le Samedl 81 Janvier 1970, A 10 Hrm. A.M, en pr6-
sence du REVEREND PERE JOSEPH ATTIS, Supbrieur du
S6mlinairo du Notaire ME. MAURICE AVIN, d-e Membres du
Haul Personnel d laI BPCH ek du Public.
C'tes le Carnet d'Epargue correapondant au No: 28535 d6tenu
par Monsieur JEAN CHEVRY (artisan) demourant a Carre-
I four-Feulles que la Chance a favorla6 cetta foia-ci.
S La Direction doe la BANQUET POBULAIRE COLOMBO-HAI-
TLENNE Prdsente ses Chaleuroux compliments & l'Hourenx Ga-
giant. Ella profile do cette occasion pour demander au Public
Cl it oes fidbles D6posanta en COMPTE D'EPARGNE, de su. '
veiller la prochaine announce de ses nouvelles PRIMES.
Continue done avec la smone conflance a faire fructifler voe
Economies it votre BANQUE COLOMBO et A maintonir toujours
le meme Solde MINIMUM qui vous permettra de participer au
prochain tirage.
BANQUE POPULAIRE COLOMBO-HAITIENNE
LA BANQUE DU PEOPLE HAITIEN.
S_


LA



Mort anux Rats


EN BOULETIES



GIBBONS


QUEL QUE SOIT

LE RAT

SIL PERIRA.


"A Hilarious, Jolly Farce I" Ny News

"Am Evening of Likeable Hilarity !" Ny Post



Never Too Late
Starring
Kate Strauss and Donn Heaney


























Presented in english by Le Petit ThAtre
February 6 and 7 '
1:~ PM

Centre Culturel, AddM : $ AGI
Impamm Lavaud t -16te: "T Bmta '
; ^^KX^X^XS^K~fCM'a


L'ESCALADE DES COMBATS
A LA PRONTIERE
SYRO ISRAELIENNE
BEYROUTH (AFP)
L'escalade des combats sur la
iigne byro isnlalienne de cessez
le feu a pour but de d6montrer
qu'il existed un soul front arabe
et qu'Israel ne peut plus atta-
quer cheque front 'un apr6ss P'a
tre, a declare lundi radio Da-
mas. Apri4 l'Pattaque d6clenchbe
par Les syrlens --dont le qua -
rrimeo combat s'est d6roul6 ludnd
nationn il eat evident, affirme-
t-on A Danas, qu'larael n'a pas
'nitiative 'dans oette parties du
front oriental.
lees combats sc dlroulent sur
leas hauteor du Golan, nla parties
du plateau Surien qui domr ne
1'Ouest la haute valley du Jour-
dain. Considerie comme d'une
grande importance tratdgique,
ea possession perniettait aux sy-
riens, avant la guerre des six
jours, de faire peser sur cette rA-
gion une menace constante. De -
puis juin 1367, ce sont au con -
traire lea israeliensa ui sont en
measure de menacer Damas. Si
jamaiB des pourparlera de paix
devalent s'ouvrir, la question de
attribution du Golan serait, es-
time-t-on, un des prebllmes les
plus difficiies a r6gler.
Aucune indication nest don -
n6e du c5tL syrien sur lea effect
tifs engages dan s lea combats ao-
tieln, qui mettent aux prises de
puis plusieurs jours des forces
de plus en plus nombreusees et
auxquelles, lundi martin, lavia -
tion a pa.rticip. L'armoe syrien-
no, de toute maniere, est consid6-
r6e par lea spclalistes militai-
res come ayant fait, an course
des derniers moist, avec I'aide des
savcltiques, do sensible programs.
Son armament eat sortout aoviA
tique. Forte de 70.000 hommes
environ, don't 60.000 pour 'nar-
moe de terre. elle posslde 400
chars .Son aviation comurend 160
apparells parmi lesquels 60 Mfg
21 et 20 Su 7. Soumis A un
entrainement intensif par leurs
instructeurs sovi6tiques, les avia
tours syriens ont monrtrA leur ha-
bllet6 et leur combativits, notum
ment en juillet dernier, lors de
I'affrontement arm6 avec les Mi-
rage israbliens au dessus de Ku
neitra, et il y a quelques jours


loraqu'un avion ayrien a survol6
A basse altitude la ville d'Haifa
on franchinsant Je mur du Son.
Ln situation mdnterliure de la
Syrie, parfaitement calm deputy
plusieursa nois, ne peut que favo-
r oer, estiment lqs observateurs.
les effort que d6ploie son arm6e
eur Ie terrain. Lea factions du
isaan syrien au pouvoir, long -I
tamps rivals respectent l'ac-
cord etabli entire elles au me' -
ment du congrds du parti, en
ears 1969.
Les deux tendances principles
nont toujours dominoes, 'une par
se Pr.ai.dont Nourtddine Atanai,
Chef de l'Etat, et M. Salam Je-
did, Secr-taire GneAral Adjoint.
du Baan, 'autre par le G6Anral
Hafez el Assad, Miniotre de I
Defense, 1'homme fort de la Sy-
rie dont lo ponvoir, dit-on, ne
fast que croitre. Lea dirigeants
syriens qu'l eappartieennent A
l'une ou t'autre tendance, sont
unanimes dain lower refns de too
te solution politique du conflict
ar ra- ar ien. Ils sont conal-
Jirs, avec lea irakiens, comme
les plus intransigeants des lea -
d'ers progressistes. Le conflict,
pour eux, ne pent etre rtgl6 que
par lesa varies et leur seaul objec-
tif est de se preparer intense -
ment au combat final.
xxx
LE DIALOGUE
ENTIRE LE SAINT SIEGE
ET L'EPISCOPAT
NEERLANDAIS
TEMPORAIREMENT CLOSE
CITE DU VATICAN (AFP) -
(De Georges-Albert Salvan)
Paul VI a r6pondo clairement
aux hollandaise: la loi du c6libat
ascerdotal obligatoire vieille de
sacerdotal obligatoire vitelle de
seize siecles, ne sera pas abolie,
11 eat toutefois faux de prdten
dre qun'ill nty a pas eu do dlalo-
rue entire Rome et La Haye. Les
changes ont AtA multipli s, ce
dernidres semaines, oralement on
par lettres on eat implement ar-
rivc au term de la premiere
(tape. L'Eglise ne modifiers pas
sa position. Ni abandon, ni dis-
cussion a dit le Pap e dimanche
Et lundi tnatin, le Saint Siege a
r6pondu aux interpretations res


Patrons grossiers,....
(Suite de In Ire page)
Joe vais vous rapporter in ex- inur determination de malmener
teaso le paroles que j'al echan- leurs employee. Puissant ces ours
g6os hier avec mon amie Moni- mnal 16ch6s lire cet article et mb-
qne. diter ces lois Al6mentalres du sue
- Comment est-il, ton patron? cEA qu'on n'a jamals cess6 de
Ur. niufle. A son arrive le eur seriner, et que, ponrtant,
martin, il ne nous salue m6me leurs tetes carries refusent d'as-
pas. Quand il n'a pas beooin de e.miler. 11 ne fait aucnm .dout
Inus, ious p'existons pas pour que tout patron mal enmbouch6
tui. eat en train do toer itemnent son
Pas de laree, heint entrepsrj .Certes, hI grosebret,
CeB ean e je te le dii. Et daM Mien de ao, peaut 4ire un
;veo tva, taOm rmme c'est 'Mpa pomon et, mal le 'b6ance fa-
per'mis. Et Pemnni voia-tn, detst tale est -inluctable.
qi'il cherche la Ietite htWe en
gueuanLt Moi, to me connae, d6z,
qu'on aboie aptis moi, j'ai lea
sningee qOui cnes-nt autqomati 0.,^ -
quement de fonctionner. J'eom -
prends plus rien. d
Certain patrons, an contraire, doI *Ea i a b ue
conaeients de l'inestimalo4 ..xrb
qu'ils peuvent tirer d'un'u'aabian W in ues
ce agrdable, s'overtuent a Atre VO*.mM v emqu ete-
iAconcractes dans leurs *pports enn.. *WIG& t t por"
avec le personnel, et cela -n 'ddpit SdNO il) ematVusent do terr blI:
des nombreux ennuis qui peu- 4 lae tiiime mOtll5emept.
vent surgir au ours de la jour- bsu .un a n-
nke, et dont leas pauwre esmpo- piE oa des pisdo *t tracheo. Le
S Os ne sont nullement uonasa- -tion entmerdlnj p t ppoUo"nt
q1*ml *oulsement tomPomuro parve
bles. II s'ensuit que le patron a qutus no xi nt is ge twrm.
l',stime dC Lout soun odtabliese *mo-S. sanow ma dCaetdred ado i aze.
month. Ne Ic cr.-gnant pes, leas sLl d 5ouoe Nisodeete 55W
employee lui parlent en toute IH- irmo t nst neat auw. .nio t
bertA, lul font .mame des sugges el&taau bst d'cu",.e ne. enon
ior, ef, I mglunt danb I'n rst Ta p~~t o idA %A e*t eotr
d an l"a n tdeco ]',n o' -" rend..- Proeures-
nrtt de rtasn, at J tAr d(-vnue ',ohuIo n brM mns,
nicnt eat Inapprcialeh=, *udoor #"n x. c ,t r IM .<
J'al courwimae do awer rien C sN1KUm s.a meladis.
4crit t IA 1u01 30 6t: .voannu de I rdapena,
0'05f 1. tense, a At-55. A. P 46 usdeif


ecs patrona pAtA. -a- et gros -
siter, puisqu'lls persistent daps


JOSEPH C. VALME
Dixtribateur


triedves d'ne pronee onnrldhre
comme orient, en prdciant
que le Pape, parlant de ea feng
tre aux pidlerins runia le diman-
che, place Saint Pierre s'adrea-
sailt, en r6alit a l'Eglie univer-
Aelle.
S'll doit y avoir conflict, esti-
me-t-on, ce no era pas avec l'E
piscopat hollandals males avec
un group de prstres qui juge-
ront d'eux m4me. s'ils veulent
rester fidMles on non au Sacer-
doce. Do taste fans, le synode,
pr6vu pour I'an prochain, pour-
ratl 9tre r Aer1v A l'examen du
statute du= \pet et trouver des
solution siouvtlies ne mettant
pas, en cause. le principle.
D'ores et ddA, I-Egllse catho
lique admea an Saeredoce les pa
teurs proastante mari4. et con-
vertis accepted sons certaines
conditions, le marriage dam I'rF-
glise d'Orient

NEGOTIATIONS
POUR LE REGLEMENT


DU PROBLEM KURDE
DAMAS (AFP) -
Deo nagociationn relative. au
rigloment du problime Kurde
ae sont d6roul6ea A la fin de la
senmaine derni6re entire une dn6-
gation du gouvernement irakien.
conduit par le G6n6ral Ha-dane
Takriti, Ministre de la DWfense,
et le Mollah Mouotafa A] Bar-
zanq, leader des rebellas kurdes
dans le Nord du pays.
L'Agonce arabe ayrienne d'n-
formation qul rapporte cette
nouvelle d'une d6pdche date do
Bagdad, pr6clse que la d6l1ga-
tion iraklenhe a regagn6 Bagdad
la nult dernirre..
Le n6gociations Takriti-Bar
zanl, ajoute l'Agence, font suite
A celes qu'avaient eueo r&eom-
ment, I Bagdad, lea autoriths ira
kiennes et lea repr6sentants du
Moullah Monstafa Al Barzanl.
Toujours selon l'Agence Sy-
rienne rannonce d'un accord en
tre le gouvernement iradkien at
lea rebelles du Nord de lIralc
est immineotA.


I


ACTUALITES INTERNATIONALS


alr --vou -a



Wawich Udon

, ,, .., ^^ W~ .


NIL --~----~--- I-U~~- -


a


HAITI REAL ESTATE




AN 4





Achat Ventes Locations
Box 515 A Tel 2-1839 Building Pan American
Enregistrez vas Terrains Maisons et Meubles on nos bureau
Une affilide de la tInternational Association of Real Entat*
Boards of Chicago.






DUCO


a l'Age de l'Espace


Pour ktre adaptke a


I'epoque des satellites et L


des fusees, votre voiture I


doit etre resplendissante. i


Elle le sera quand vous


I aurez passee au VRAI I


DUCO, le DUCO


authentique garanti


par la signature




Dupont de Nemours


le seul VRAI DUCO

pour voitures est en vente V

a ila f



SOCIETY HAITIENNE


D'AUTOMOBILES. ?


---a do a ado a--do m am d-


1 -- --- -- -- -


_ I ly-~qllll *I I_


1


MARD 8 IP VRIR 1W0


PAGg I '


iW


U


1,


r


v a="






MARDI 8 PVBRIER 1970


La NOULJI U4, -


DAnm a


llolr ir lrou oana ly n donItrA
all iand 116.W OotiftOn M. Car
0i1l K. 1oklw lkl*0otuD r d
I'mi .1 ilc d >tdNnfjr d& 1'Am
ricl'. .tlaplist Homni i Mlm Iko)
ieetl on I Valloy FoarX,, Itanosyl
11 6toil saoileteagende a allSlowi
o 5v. heilrl tpar itnotr t inl Md
Sri-i.-llu.i, Mntnsgor do 1'lll-
(rl Plasa 1 II o1 it doaeunlu.
M Carroll E. Hlickly no c,
HO .i'rnviyer ded rTupteas do I'A






ela Mk New York City. it Atati
iio n ompatniqo con MilTE ci-t
INEt e New York City. 1o6lait

-,Man compagnile de MlQieBei-
th Maik do Nesw York City, ear
rivie Ic il y itt uie semaine ot du
Dr. David Levis m6decin psl.a-
ero do Sa i Francisco et sa ravhs
nanto femme Gabrielle. hostess.
de bord de la UNITED AIR-
LINES et de M. Ernest tHolant,
Manager do la Villa Quiqueya
out l'Ingesiwur Jacques Verna.
ieor loir, nou avon0 reneon-
tr6 au Spectacle du G-and Htell
Oloffson. ola bonita> Milagros
BaeOa do Vlllavarde, sour de
Mine Conchita Basasan.
Mliiag-re oat arrive danion-
chl. Elle lait hier soir on com-
paglic do Jacques it Conchite
Baunsan ct de Pierre Richard
Merceron.
Elle est tombei Ilttdralenient
ous leo charmesn do I'lle Mag-
quo quai Fst Haiti k no s soour bd
rie son bonshour.
A\OS V191TEURS
...C martin a pris la Omravollc
(i'Air France pour San Francl-co
via M'ami. Mile Lucienne uSb-
phieo Dhubois.
Cousine do MarLine Saltis,
ravissant o femme francaiso du Do
Jacquon Sares, Sophie tuait arri-
vie samedi pour mie vdisito de S
jours. Elle 6tait descendue A I'HA
tel Park.
Nous l'avons vue hier soir au
Spec-acle Folklorique du Grand
Hotel Oloffson en compagnie do
Me. Jean Sales et sa femms el
Mile Marie-Claude Destouches.
Elle est repartio enchanted
de son sujour irop court ia son

...amedi aprs nidi sont arer-
v6es a Port-au-Prince, Mile Shir

Le Consul
Desrouieau et
notre Tourisme
Intervenant au sujet d'un ar
til'e peu tendre concernant notre
pays pubsl dans le Quotidien
Daily Gleaner, le Consul G6n6ral
d'laiti a KnmKston Monsieur
yvon A. DESROULEAU a dans
une lettre adressee au Directeur
(;n journal eerit en autres "ce
qui suit :
iPour developpcr le moune
nisent toiristique- it Ia Jamaique.
le lynaniisme des a(itueln respond
saiblen, leIurs bonnes manieres.
raceueil 1Oe les jacm6iens r6-
aorvent it leurs visiacurs tout e-
In dllvraient nisp:rrr aux ou-
lbura le il'articlr de plus no-
bleli idi et Lde plus Iblles pag( 5.
Notre action romene Consul
visa pluAt a une bonne harnrmo-
i, (,enltre l<- ancmbres du tinter
i.ir II'lyelen Comrmuniily> action
iiil'e' par In d doctrine poLit'que
dI l'/,min-nt -rivain Son Excel
; Inc< s Ie Dr. Francoos DUVA-
l.ilt t'r/l-Hiden, it Vie de la Rt6
ipu lillia, d'Ilaiti.
Cmnpliments au Consul RDES
tOITL.EAU.


CNt~!HIlrLLEQ DM Vist


uIes Pont do Munltr6al; u. LL'agitation
voi00 irMOD.s1 in 90"tai mous
Al 0&in Chiroune.. Jttlloy, Jo. 'aMnpillFIe
lie parlanit no un 16ter icc int
I tranaer au frangals at a Irit Etats Unis
glals, noun a roollu l in dlosicrip
tUmn quo lul aval.t falts do noun Ne 'w York (APt'
Mlls e tot1n ilkuionan.
Shirley Iltracovitch et Iloth (ons illuetlce ill
Ituben s'tltaChOnt biaMooup I'eune lion, I'Agltatlon t
& t'utre. aux ICinta Unisi.
llen, ISaaent environ une nscmi rAl d lu grvve
no on LIt. puinis plus do :I m
a x x praise du pays, 1
Mau'rice Forman do DELL L'u trick, nesto pitsn in
blicetlons a. an Jolio fonmme VCn situation Be dikgri.
ety ont print logerenit au course breoux scctcurs, n
du weok-end Il'Hatel Ibo-LAtn. clui ieao transpo
Noun leo avons roncontra samedl
soir a Cabano Choucouns A In ta Les 8.500 hiomi
bei do M. Jacques Baupian, Mann et patrons des
ger d'Tbo-IA16 et an chairman e e- du Part d. New
pouase Conchlta. .iai en crbve dihu
x x x x cargo, ip6trolleei
...Les trols 616gants Jaquoes Bon de dificiles mane
nier, Raymond Jodoin et Pierre coaster ou prendre
Sarrazin de Moltr6al montrent les kurs pr-prcs moy
boaut6ie At les charmed d'Haiti A ant les p6niches.
Roger SAvigny, G(rant de la Coom ne demandent pa
pagnie Bauthurnt qui fabrique double de leurs s
des boites en carton et sa femme ritcul actiellemintl
Claiire. Ah Paul S6vigny G6irant dollars herer.
d'une compagnie d'eau de Vichy
et s feomme Mariette. Une deb print
Ils nont tous de Monrreal. 11n cigies a6riennet i
sent dpendus A Il'Htel PlaZa. National Airlines
x x x depuis sanicdi pu
tleginald Taylor, (oe Vancouvert, British Columbia., ties billets et des
Canada et sa gontille feimme Ey 11 a failu line
re, institutrlce sont arrives ici diciaire poutl vil
venant des Antilles ou il vien- le week end dcr
nent de passer sept mois. cats nyant ordon
lective centre I'1
La Crlse au lle autres compa
Sld6 de contre at
Moyen Orient lock out g6ndral
(Suite.)l l soir-
dre les problhmes du Liban avec
les Feddayin Palestinienr. Si les n6gociat
Aucune information officielle et patronaux n d
n'a filtre au Caire sur la teneur Fdderaux ne sa:
des d6marches sovidtiques mais ule solution dic:
on croit savoir de source srde d est possible eqou
que le Kremlin cortnmpte agir par cede datir paur
tapes. II s'agirait tout d'attirer sgrve qu affect
attentionn des quatoe I g~nds ue du pays. ns e d
sur la gravity de la situation et que d pays. U
sur la n6cessitd d'arrAter au aassitrioses peol
plus vite 'escalade. nagociations en
Le Kremlin se pcrterait ga- element de la co
rant des Egyptiens A condition ve des camionne
que les Etats-Unis obtiennent d'Is y plusieurs c e
rael PIarrgt des operations of- ycpre about aou
fensives en profondeur centre ventualite d'une
1'Egypte. transports routic
L'Jion sovietique voudrait carte.
ensulte que le President Nixon
renonce A fournir a 1'Etat He-
breu de nouveaux avions. *
Le Kremlin pourrait alors ne Da.ns le V o
pa, donner aux Egyptiens les
chasseurs bombardiers MIG 23 kdsultats des M
qu'ils auraient demands. Une la Semaine dern
fin de non-recevoir du Gouver-
nement Am6ricain conduirait les Anglade CCH
sovi6tiques it franchir une nou- St JosephLyce
velle tape dans la fournitur Lae I Bird
l'Egypte de materiel militaire et Lyce I C.LM
de conoefilers. On dit encore au 6t Louis --Le _
Caire que le soviltiques comp- Canado I Bir
tent beaucoup dans leurs damar 6niminaire II -
ches sur l'appui de la France et 1cr
de la Grande-Bretagne. Cobra Eclar
On souligne de m~me source
que los initiatives de I'U. R. S. S CALENDRIElI I
n'ont revitu i aucun moment la jeudi 5 Flvrier il
former d'un ultimatum et qu'll As Sensimnire.-
n'a pas lt6 question d'une inter Coupe Mme Arnoi
vention militaire directed de I'll Plnette Ste A
R S S .iotnas Augustin
Kn'fin cerlaina observateurs Coupe Duboonel
n'excluent pas que les dcmar- Glrard Go'urgue
rhea diplomatiques du Kremlin
siiirnt accompagnies, dans leo Au Stadium Vin
prorhains journ, d'une diclara- main)
lion relativement ferme a '- (Coupe lMme Arm
gurd d'Israe'l. CetLe declaration Centre Classiqi
vierait eanentiellement A rassu Catts Pressoir
rer lo monde Arabs et h iviter Le St Martin
une d6gradation de ola position Coupe Dubonalet
de I'U R S S dans cette region. Ecole Frire Adr


Ao
A


C-


CARNAVAL 1970 c

Au Rond Point Night Club c

Samedi
Dimanche
Lundi
Mardi
Permanence
avec SHLEU S'HL.EU
Admission $ 3.oo

Reiservez vos places et achetez vos tickets
i advance .




AU CAPITOL

Du Lundi 2 au Samedi 7 Janvier 1970
a 6 Hres et 8 Bres 30

LE CHAMPION DES RECETTES A PARIS
Le meilleur film franCais jamais passe & New
York ------


i, CollAge St P
oupe MAlne Atm
inlrc I'ElWI'l'
es Jeunes Flle
Oupe Ovaoltine
Lalue I Ly
'onpc Duboinnol
'ernand Proasp(
erture


m Soclale I
aim




iri-ect d' I'hiflie
olit iht I'iira liliar c

lois litr 4ientre-
i General Elvc-
eoren ertain, In
ido dans de nodm
otamilnent dins
rts.
mes d'6qutpage
30 remorqueurE
Yodk se sont
anche, obligrnnt
et pialuebtas 4h
iouvres pour ac
c la leier pr
ena ct immnob I
. Losa quipages
s moinis que le
salaires qui va-
t de 2.906 4,06

cipales compa-
emiricaines, la
s, est paralyile
.r une grivo de
rg6s do la ventic
s r6ervationas.
ordonnnnce iu-
etr un arret dbs
rnier. Les syndi
ni une grbve s6
Union Pacific,
gnies avaient d6
itquei avec un
A partir de same

neurs syndicaux
t cs mediateurs
ri,-ietent pas A
i au 10 Ftvricr.-
c le Coigris d6-
empicher une
er,it gravement
activity 6conomi-
ne autre menace
ourrait toutefois
hainemnent : Les
vue du renouvel
invention collecti-
urs, entamoies il
maines n'ont en-
cun restitat. L'6
grave dans les
-rs ne peut itre



lley-Ball
catches de
idre

2-0
Luther King 2-0
L Louverture 2-0
Id 3-0
1. I 3-1
St Martin I 3-1
d I 3-1
Lyc6e F. Duva-
3-0
3-0
I)S MATI HES
i :1 h 30 P.M.

A dliee
SCIM. 11

l.yree Ption
enit (Ruelle Rto

ue F-nduin -

Lco Abeilles
ien- Catts Pres
lorre
,']lalti -- olyre

cie I

-r LyIye, Lou-


'I.It I KIItAND I li-l'
I-T (l IrT
IONUIIC. (A Pi'lj
Lord Ilortrand luael.la 061,n
lroin. li.loniho a t pmafile Ili.
tiuilequ, a t mart lundl a 1 0 hr.n
LORDlt) BRTRAND) RUSSEI,.
GMT A sont domllo ld do I'hm
Ponrhyn (Paysdn Go allon) II
lilt Ag6 do 08 ant.
En 1950, LordL Bortand Itus
soll, tromninme comLit,; du nmn,
avail rocu to Prfxc lobel de Lit.
t6rature.
xxxx ;

LONDRES (AFP)
Aveyc l dbeia de Lord Ber-
di alors qu'l allatt nler din
un plotl loss le deux ,n.,
qu ltre-ving,.-i di s-huaiTe ihntl.
versaire. In Grande-Brrvia-nre
pord son philosophy contemporain
le plus c61 bre, ot le monde son
pacifista le plus acharn6.
La mort de Lord Russell a 6ti
announce peu aprns minul par
un porte-parole de la Fondation
Russel pour la paix. Le Grand
lhilosophe Britannique so trou-
vait A sa residence habituelle, te
Plin Penrhyn, A Penrhydeudraeth,
dans le Nord du 'Pays de palles,
il s'esC lteint hier voers lhcresa
GMT. 8'
Lord Bertrand Russell 6tait n6
le 18 Mai, 1872. I11 appartenait
'i la famille des Dues de Bed-
ford. Dans l'Histoire de la Pen
sie, il reasera non soulement on
tant que philosophy mais aussi
comma mathbmaticien et hom-
me politique.
Auteur de plus doe 50 ouvra-
ges, pour lesquels le Prix Nobel
de Li .tirature lui avalt &A attri
bou en 1950, Lord Russell avait
consacri la fin de sa vie a I lut
teo pour la paix. Profondiment
hostile aux armes nueloaires. il
avait crci en 1963 la FondaJion
Russell pour lA paix. II a igae
ment At6 l'organisateur du Tribu
nal International pour les crimes
de guerre au Vienam, prisidi
par Jean Paul Sartre.
Son oeuvre littaraire est do-
mince par deux ouvrages essen-
tiels Principa Mathematica et
Outline of Philosophy (1927). 11
a public ses m&no:res en 1066.
Lord Bertrand Russell a 6t6 ma
ri6 quatre fois et a eu trois en-
fants
xxxx
LA NATION :
M. PONIATOWSKI
A DEPASSE LES BORNES
DE L'ACCEPTABLE

PARIS (AFP) -
Souos le titre Inacceptable, M.
Michel Habib-Deloncle, d6puti de
Paris et Directeur de la cNation
orrane de l'U.D.R., (gaulliste)
prend vivement A parties M. Mi-
chel Poniatowski Seer6taire GA
n6ral des R6publicains ind6pen-
donts qui avail violemment cri
tiqu6 dimanche A Reims, devant
le Congris des Jeunes g epubli.
cains ind6pendants, la politique
du gouvernement francais at
Proche-Orient.
Los positions prises par le S1-


.. i,'PolliquoI Latino Amerlcaine mise ...- il le Cart i 7'"

-t. a IW W nas % .en cause A Caracas Feeulles
Lrnno inl srO5


*h r td n t npullcaltA ldi1".
l> n I h It ,,tli.lltr d. la poll-
tidllie dou ionvaolenn aL u Pro
ht.-Orltent.'ao gt4tirAli at di no
Irn aniiil M -lirl I D lir6 ltnli so
io la It i osIa. NBtlOnal, on rwa-
c all,.i, ,t d6panbo6 I bomn do
rucceptabl.ls, crt M Ilalbi-elle
I G cio Co,. portoi11. poursit Io
jtit,'.- dIl enrl. v, ntd ilans l'oT
tih di I. viulolici bhliu an ilell
do ce quo so sent prrnist I i
]eo partial d'opposltion. S'il appa-
ralnisalt quo ces declarations re-
flbtant I'opinloh de la douximoa
formation do Ia majority, ce se-
rait un grave atteinte qui ase-
rail port6e a la cohesion de cel-
le-ci.
Quant A l'attaque centre M.
Debit, choisi comm bouc 6mis-
saire et compare par M. Ponia
towski A un marchand de canons,
M. Habib Deloncle 6crit qu'el-
41 constitue le type de l'attaque
pirsonnelle injuste et indigne.

.Si M. Poniatowrki a raison
stlnterroge le Directeur de la
Nation comment M. Giscard
d'Estaing leader des R. I. -
et ses colleagues peuvent-ils con-
tinuer A singer dans un gouver-
nement qui pratique une politi-
que hasardeune, d6tentable et mi-
serable, aux cotes du successeur
de Sir Basil Zaharoff ? il con-
vient de souligner A ce propose
que M. Giscard d'Estaing Minis
tre (r6publicain independent) de
I'Economie et des Finances,
s'est d6clar6 hier A Paris soli-
daire deo la politique gouvern"-
'mentale.


La Coune du Monde
de Football
LA SUEDE PEUT ETRE
UNE REVELATION
PARIS (AFP) -
L'Uruguay et I'Italie peuvent
commettre une grave erreur en
supposant qu'en semi-finale ils
seront classes dans le second
group et se rencontreront en
quart de finale.
Cette opinion est attaquie 6-
tant donn6 I'efficience actuelle
de la selection su6doise. Le foot-
ball su6dois n'est pas sentimen-
'tal, ni capricieux. L'quipe de ce
pays a dt6 class6e en tete de lis-
te pour le pr6-mondial en 1969
surpassant tous les europiens y
comprise l'Angleterre, I'Italie l'AI
lemagne. La Suede a perdu deux
seuls des douze rencontres qu'el
le a eues dans les competitions
en vue de Mexico. Elle a battu
lURSS a Moscou, la Hongrie i
Stockholm. Les joueurs su6dois
ont marqu6 21 goals et en ont
recqu 10.
Chaque championnat mondial
a 6t6 un sujet de transe pour
la Suide. En 1958 elle a joud la
final l avec le Br6sil, la majeure
parties de Cse 6quipiers itaient a-
lors des itnaliens. Naturellement


Le Select Restaurant!
A LALUE.-

Haut lieu de la gastronomic haltienne

r6put6 justement pour sa bonno cuisine haitionne

invite lhattions et c6trangers ii venir ippricier son menu
varied et savammest prepard, sous I'habile direction
dc so propri6taire, Minme Anita ALERTE.
" ^CXS tiC' ltXMXW ^


AU FIL DES JOURS
(Rulto)


on deduit de lh; la faiblesse d'u-
ne selection su6doise. En 1934 et
1938 elle avait jou6 en quart de
finale. En 1950 elle gagnait avec
honneur la 36me place.
Selon les pronostics les suedoi,
joueront un match dur centre les
italiens et auront le temps de se
remettre avant d'affronter les
bresiliens toujours apres.
On considered toutefois que 1'd-
quipe su6doise est pour cette fois
la mieux 6quilibr6e .de 1'Eur9pe
et cela grAce aux vedettes de la
nouvelle g6ndration. I1 s'agit
d'une nouvelle vague et comme
le P6rou, la Suede peut consti-
tuer une des grandes rivilations
du prochain grand tournoi mon
dial.


Anniversaire
Aujourd'hu, 3 F6vrite- rami
ne l'anniversaire de naissance
de Madame Myriam Turnier
(Mousson) ,une fervent lectrice
de notre journal qui a gagn6 une
large oud;ence jacm6lienne depuis
la croisadc eque nous avons en-
treprise en faveur de cette region
du Sud-Ouest. Sa marraine, Ma
lamei Berthe Giordani a voyage
L)our aller kll6brer cet heureu:
anniversaire qui met la joie dan
toute la famille Midouin Turnier
Mille vocux de bonheur, Myriam
A 'Lwccasion de votre Niemne pri

AVIS
Terrain ii vendre i Chancerelr
Vs Iv(rel1 cnstrution 1n boelin a
l poir fabric i me.
Poir lous -retlceitc l,
plionez au 2-3i311.


NOS AVIS
OCCASION
A Venidre c ln pn-rfait taiit Or-
gue Telestir et Amiplificateur
pour Jazz (Avve Echo et Dimen-
sion).
S'sdresser au Journali


LA STEREOPHONIE ET.


aLA HAUTE FIDELITY

rt a4,ou4'& w n/om


MODEL SA-900 4- HEAD TRA67ORIZED
200 WATTS PROFESSIONAL AUTOMATIC REVERSE FOR
RECORDING AND PLAYBACK


aiA NoKM


L'on nouS inalo laI ralir
M u 6tst do treo nv *n u d
dls DnIllos, comtpris ntir I* OCr
refoursFoulleos 1t 1* haut da 1 I
Itua.Mir. Gullloox (Sanatorilm).
Un buldor t ano e nlTvelaume
cst Important travall. qui itl
te granilement los e ommuniea-
tUons avec 'intirssant quarter
du Carrfour-Fulllas. an planea
extension.
II reate maintenant A trans-
formar de la mnme faton la troit
,con du Pont du Carrofour-Peull
les verse lAvenue de Salnt-GA-
rard, et do ce pont vers l'Avenue
Magloire Ambroise oI la chaus-
sle est cailloutense crevasse
A souhait.


Nw a ; --__. L II- -.


m


SNouveils -analon ontres oLindU-
raits t ~l Sailvador, suspension
dam gIinlln a cot.ttUuUtnoUllo
al (tutlnitla .I la sulto d'uno
vagus d'uassas)nst`. qui done lo
Ion pour os 6Aloctlona sr aden-
Iellei du lorS Mnr., autro vague
id'utsiilnats do dlparltlonn, d"
diepn ie main divers on Apubli-
.Uto Dlnlicltcino, qdli'ent rcenq1e
voter le III MaMi.
F.t Washii.gton 7 Mardi pro-
thin t'ouvre, A Caracas, une
Lrios lmportante conference 6cone
mique don't le succts pourrait at-
t6nuer l'instabilit6 politique de
louto une parties du continent.
C'eost la reunion du o Consell In-
terani4rieain doonomique et so-
cial, (C.I.E.S.). II 'en est fall
de peu qu'elle n'ait pas lieu...

C'est le 17 Novembre, dix-sept
jours apres lea dIclarations du
Pres.ilent Nl\%n sur la politique
latino-a.on.ric.lne de son Gouver
nement que la commission sp6-.
ciale d'experts s'est r6unie pour
la premiere fois, A Washington,
en vue de preparer la conf6ren-
ce pl6ni-re -des Ministres de I'E
condmie du D6veloppement ou
des Finances qui constituent le
C.I.E.S.
II 'agissait, en vertu des d6-
cisions. prices ant6rieuremant A
Vina Del Mar, et' h Ia lumirre
du discours du 31 Octobre de
mettre au point, une bonne fois,
les rapport 6conomiques entire
les Etats-Unis et l'Am6rique La-
tine.
Quand la commission sp6ciale,
aprls s'ftre ajournde le 29 No-
vemb b sans avoir fait beaucoup
lie progrbs, a repris ses travaux


EN BREF
Nasser blame la politique des
latts Unis au Moyen Orient.

Le Budget de Nixon metal ':w
I-'.nt sur le btsoills civils.

lEngeagements iara6l Syriens
i a quatr le houre-, l I lvl i u
tiurs (Idu tGoln.
Des Atihasldttsadur Sovktiqu
prenennt des iitiatives, siiblh-t
il, sur le Mayen Orient.
tsrael prend des inesures con
ire oln (,d6vscloair,.


Nous avons eu l'ooeasion d'en-
tendre A SIMALO CLUB i Tes-
sero. (pris de DIiquini) lea r4pk
tItions du Nouvel Ensmnble Mu
sical, d6nomm DOREMI -
JAZZ SIMALO.
Compos6 de 'quatorze in t.ru-
mentistes virtuosos, ce jazz en
puissance eat constitu6 par 3 naxo
phonistes. trois trompettiitefo.
trois guitaristes, ideux batter'-
ct tambours, un tam-tam.
Le Nouvcl Ensemble Musical
animera les soir"es Carnavales-
ques nu SIMALO.



Le Carnaval
W'annonce
rapidement

AU MONDE CHIC
Vous trouverez un
stock de tissus de
couleurs tres vires,
aux nuances varies
sans oublier le lame,
velours coton et
velours chiffon de
routes les couleurs,
tissus pour
pantalons d femmes
Faites une visit
AU MONDE CHIC


Jeudi soir, la rupture appa-
raissait consomme. Loin d'envi-
sager une augmentation de 1'ai-
de financiire la d616gation de
Washington rclamailt une meil-
leure protection pour les investis
segments nord am6ricains. C'6-
talt confondre volontairement ai-
de et investissements.
II y eut des coups de t6elpho-
ne prncipit6s centre Caracas et
Washington car, du cot6 latino-
am6ricain, on laisnait entendre
que Is conference minist6rielle
n'svait plus de sens.
La principal concession, sans
doute consentie gar les Etats -
Unis pour Trattraper, la situa-
tion et rendre possible la confe-
rence ministiriello de mardi, est
la promesse de porter de 10 A
50% la proportion de l'aide fi-
nancicre que les Etats latino-a-
m6ricaiq pourront consacrer h
des achaa effectu6s dana des
pays de leur choix. Selon lea rb
gles actuelleq 90% des fonds doi-
vent itre dipenosa dons une den
R6publiques am6ricaines, c'est A
dire pratiquement, le plus sou-
vent, aix Etats Unis.
Les Etats Unia, d'autre part
envisagent de consentir des avan
tages spiciaux aux pays relati-
vement moins developpiea, sans
preciner encore, touteaois, ni la
nature exact de ces avantages
ni les pays qui seraient appeles
it en profiter.
Enfin le Prlsident de la Cornm
mission Spiciale le dl6tgu6 ar-
gentin Manuel San Miguel, a
fait savoir que lea gouvernenments
latino am6ricains pr6senteront
i celui de Washington, avant le
ler Mai, une liste de leurs pro-
duits don't I'entr6e sur le terri-
toire des Etats Unis est acuelle-
ment soumise A des restrictions
qu'ils d6sireraient voir attdnu6es
ou supprimies.
La deldgation nord-amdricaine
s'es5 diclareo d'accrd avec l'i-
die de preparer de tells listes,
ce qui ne signifie pas bien asir,
que le gouvernement de Washing
ton s'engage A en tenir compete
Ldo SAUVAGE.


HOTEL SANS SOUCI

MARDI 3 FEVRIER

Dernier spectacle de la. Compagnie
JEAN GOSSELIN
Au course du Barbecue habituel :
CLAUDINE DELVAUX
vous presente ,
Anne Marie Carribre
JACQUES FRANQOIS ZELLER
vous prksente .
Alphonse Allais
et -
MADELEINE GANNES
dans un Tour'de Chant prOpar6 specialement
Pour l'Hotel Sans Souci.

Priere de reserver vos places a l'Hotel
Sans Souci.





Aux Belles Choses

353, Avenue J. J. Dessallnes
DEGUISEMENTS POUR INFANTS
TOUS LES SUJETS
Clowns, Pierrots, Chinois, -
Trappeurs. Indiens, Courboys, -
Bat-Man Zorros Princes
Tires Indiennes, Danseurs -
Piereltes, Fleurs, Cow-girls,
Chinops, Marjorettes, Gitanes,
Princesses, Afranchis etc. etc,
TOUS LES ACCESSOIRES POUR
DEGUISEMENTS TELLS QUE :
Masques, Chapeaux, Loups etc.

AUX BELLES CHOSES
LES PLUS BEAUX TRAVESTIS
AUX PLUS BAS PRIX


(5't~I~. 'iv5 JY --r eIO W*gn~ltui P~:~i(:l::. ~ I: t-e- .~ -- .I -. .5 *


,-a :: .A ,' : ''2:: : ... .._ =. '.. .. ... .... .... [ : :7 = .. :". .."' ... .. "- .. .].. .. .


qudi dierulor A..Caaoau la.dhl-,
gation nord.-i6irlcaino in'talt nil
core dlsponi6O i montror con-
cllanta quo a ur an soul point.
Elle vailt fin, on offat, PAtr S
ri6silnsr a l'ld6o qua tlsar&l
ipermanentt cr6or relvmtsit do
C...S. tt non, comme 1 snten-
dite Wauhington, du C. I. A. P.
(Comnlt6 Inltera'm6ricain do 'al-
liance pour le progrbs) leqnel
est un organism purement nord
amerlcaln.
Mainl Io reprsentants de I'A-
otriquo Latine atimalmst que,
avant la reunion des Ministres,
il devait y avoir accord 6gale-
ment Bur un certain nombre de
grande lignes, aet qu'il apparte-
nait aux repr6sentants des E-
tats Unis de montrer que qua-.
que chose avaitL change.


A ec : Bourvil, Jean Paul Belmondo, David
Niven, Ell Wallock.

Entree Gdes 3J0 et i.00


~rl-----~- ~~_~____~_I~ _


rAUS 6


c*~ -~--L~U-----------~L_~II-1..C


AIDE OU INVESTISSEMENT ?mui l


pour vos
deguisements.
Rue du Magasin
de l'Etat 89.




Avis Matrimonial
Le soussign6: Georges Taluy
porte a la connaissance du public
en gtn6ral ut le commerce en par
liculier qu'A pari(r de cette da
te qu'il n'est plus responsible des
Actes et Actions de son 6ousa
Mine Georges Taluy, noe Lucie
Canga, pour inconpatibili6 d'
caractire en attendant qu'une ac
tion en divorce soil intentete con
tre elle, sous peu
'Port-au-Princeo, le 10 Janviwr
1970.
Georges TALITY


Centre Medical 27,
Chemin des Dalles
Conf6rtnct du Mercred] ,1 I4 '
viier 1970. l'rograminni (I 'Educit
ion Sanitaire au Centrei Mater
;0 Infantil>.
Par le Docteur Ary Bordei


LES SPORTS


_J __


n
e
e


x
s


n


r-
r
k


, .: ; -. ,,.


Novel ensemble







University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs