Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06655
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 29, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06655
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text











i NEN W~TA S

Admmrpsfmfouer. &m M'AX CHAU Vk T-


MUMUflE DR IJASB5OATkOl iMtDAMZD1OAU4iS DR 1585


N21.002 W A JEUDI 20 JANVIKIL OlI)


La Celebration de l'ad6pendanee

National a Qu6bec


1005, Cheniin St Louis, Qu6- r
bee, Canada. L'adresse du Con-
sulat CG6n6ral d'Haiti. Ge Vendre i
dt 9 Janvier 1970 il est 18 heu- a
res. Le week-end commence et la
reception aussi... II s'agit de las
reception qui 6tait offerte pour
ctl6brer I'anniversaire de 'Indd- i
pendance d'Haiti. A cause de cir
constances dues aux habitudes du --
milieu, le Consul Gen6ral d'Haiti
rC.Qufbbe -ei nonitpot.sOe, .MMe M
Musset Pierre-J6rome avaient n
choisi cette date au lieu de la
date officiellc du ler Janvier.
Parmi les premiers arrives,
I'Honorable Fran;ois Eugene Ma
thieu, Ministre d'Etat aux Finan
(es et a I'Immigration, accompa-
gn6 de son spouse et repr6esen-
Isant le Premier Miaiatre du Qusi
bec, en varance3 a l'etranger.
Environ 20l pcrsonncs r6pondi
rent i i'invitation den 6poux Pier
re--Jir6me, parnmi lesquelles des
'sfflcieln diu ftouvernement du
Qulbher, le forps Consulaire au
Somplet, dt'r pcreonnnltiCH mili-
talres et religieunes, des reprasen
lasnte de la prcmc et de la i t6l-
vision, des Membree de lit hauti
saoci6t(t d, Qu(he(. -tL den c'ompe-
rlotee.
II convente de Silg ialer lit pr6-
seiree des prernonnairitin suivan-
Is'-: 'llonorable Joan Marie Mo-
sn, Mlnistre d'Elat ii I'Eduea-
tion, M. Antonio Duba', Sous Mi-


Excellente measure
de lAmbassade
amtricaine

Avis do I'Ambasiiad Auienrirm,.e
on.es'nant ICB Vioa
La Section Consulaire de I'Ain
ieaslade Amisricaine (tablira. it
partlr du 2 F(6vrier prochain, un
service quotidieni d'infirmations
A 'intention de tous eux qui
posluleiillt un v,sa d'entr6c &' u
ELtts Unis. Cette decision ent.
prise en vue d'accorder un meil
lrur service aux inoiressao-.
De 7 h 30 a.m. a 11 h O0 a.m.
Mvi. Ns-hitt Brown. Assistant (-
(si' pour Iee visas. lournira i
Itosu crue qui en front la demand
i, desa information sur les di-
rers types de visas. Naturclle-
ssenl, les premiers arriv6s seront
lea premiers servi eti a ucun frais
ne scra rscelami.
M. Brown fournira agaltment
des renseignements aux postu-
lants ou it teurs repr6aentants
dont les demands de visas
sont pendantes.
Le Consul aminricain, M. Tho-
mas Cummings, a en outre infor'
im sur le coit des divers types
de visas :
Visa temporaire (voyages d'af
fires ou de plaisance) $ 2.00
Visa d'6tudiant 28 -dollars
Visa d'immigrant 25 dollars.
(De plus, une valour de 10 dol
lars sera peraue par le m6decin
dans tous les cas ou ua n examen
medical eat requis : les 6tudiants
se rendant aux Etats Unis pour
la premiere fois et lea candidate
a un visa d'immigrant).
Le tarif ci-dessmU est 1tabli
conformment aux lois am6ricai
nes et aur une base de-rciproci
tM avee- le Gouvernement 'Haltien.
Aucun autre frais n'est reclame
par 'Ambassaede Am6ricatne.


nistre di
;ault, C
a Coopi
au Mini
gouverni
M. Mau
Gin6ral
nales au
Intergou
naid Mi
du Prot
mier Af
Christia
vision dc
re de I'l
du Qud]
Directed
Qu6ibec,
Chef d'
Mme B.
G6n6ral
Est du
kinson,
Commas
Forces
hec et I
Avant
(:cIsul
des terr
itr Ia h
invite
no car
L'Hon
Mathieu
sentant
Qu6bec
hieur du
rennit
eitI la
le Presl
que d't
Dr Fra
Des )
e rtiten
istilst U
'entrai
Vers
mnencri
Lint le
chnrme
la eoirt
eanadie

RUBI

La






teA ae
lin qui
de retc
16es de
Prem
a l]a fc
La For
sabue"
Fontain
ribleme
peine c
faut c


terpr6t
loiici,
trell,
Muni
bles gois
Jean
Ce
claosla


la Justice, M. Guy Fre
osimussairec G lnrai de
ration avec I'Exthrieur
there des Affaires Inter-
imentales, et son 6ppiusc,
r ce Hdroux, Directeur
des Relations Internatio
Ministere des Affaires
vernementales, M. Rom-
ville Desch&nes, Chef
a ole, Mme Pierrette Gre
ltqniaarqProtraeote,- M?
n Latortue, Chef de la di
ee Finances au Ministe-
rdustrie et du Commerce
bec, M. Rend Dussauet,
r de Radio Canada h
le Brigadier Ga6nral,
Itat Major ct son 6pousee
T. Guimond, le Brigadier
Commandant du district
Qu6bec et Mme W. A. At
le Lieutenant Colonel
3lant de I'HSpital des
Arm6es du Canada it Qu6
Ime L. St Amand.
de passer au buffet, Il
General d'IHaiti trouva
'es heureux pour souhai-
Aenvenue h sao distingaue
Pt exalter )'amitif haitin
radienne.
Wrable Frshiaoio Eug6ne-
ien so iqualit6 de Repr6
du Premier Ministre du
porta un toast au bon-
peuple haitien, & la pe-
de la Nation HIaitienune
sanLt de Son Excellence
dent a Vie de I Republi
saiti, Ic Tress l1norabsle
noois Duvalier.
oisasona finen et des bou-
licieuses contribuarent in
ir dans lea salons du Con
il amblaince de gaiety et
n.
22 heures les invite corn
nt a se retire, empor-
souvenir d'une soir6e de
d'une soiree trop breve,
ae de l'amitid haitiano
nne.


AjIEiSj L INC'EN0I1E DE MARDI A L'USINE ELECTR



le Rationnement



d'Electricite dev ent



plus severe.


las
vee
Per
ant
de
tolr
vwc
que
Ito
reel
tal
rel
Cho

rie
1.1er
Aus
In


ipt

Mon
stu
sin

aux
de
plu
cirm
It
,a
ci
rec
et
,e


UNE DATE A RETENIR :
b FEVRIER 1970
UN MATCH A VOIR :
AIGLE NOIR RACING
Le Championnat. de la Division
National suit son course normal
et a ajilj-attelat quatre tours.
Le cinquiime va itre abord6 ai
la fin' de cette semaine. L'affi
the qui retient surtout 'atten-
ZH1bn ei-lle du "6 TPfrie"r eo se
rnt ax prises le leaders AI-
GLE NOIR RACING, qui to
talisent le maximum de points :
8 et un goal difference : plus
17, plus 16. Ce match est a.t-
tendu et constituera la minute
de v6rit6 pour lea milliera de fa
natiques des deux camps qui pro
nostiquent la victoire di leurs
couleura.
D'un 's4 Eaner Charies, Ed
dy Cockmar, Serge Ducoste, Re-
nc Argdlus, Jean Claude Deair,
Hugues Guillaume, de l'aut.re
Clervil Antoine, Joseph Obae, les
frrese Guy et Rcger S. Vil, Clan
de Barthlmny, Leinz Domingues.
QnuaBi in totalit sde non irterno-
tionaux l opposes dlana unes ren-
conire qui aura une grande in-
fluence sur le .d6roulement dc la
competition 1970.
On peut paivoir ,'Bs mainte-
nant qua le Stade, seri. litt6rale-


VI lette -- Pet

Par Yves J
Mi Temp 0 I
Buts : Pet Golve : Jn Baptis
te (24 Inltltd)
Violetto : Dely (886me minutes)
Envirin 2.000 spectateurs
La plupart des spectateurs
presents au stade Sylvio Cator
n'ont pas m6nag6 leurs applau-
dissements aux 6quiplers petite-
goaviens; ceux-ei, au coup de
sifflet final, rassemblla au ml-


PIQUE DU THEATRE

Farce de Maistre Pierre

Pathelin

Par Jacques LARGE

able soir6e avec lea artis- pelle, ces vera qui sont come
ia Compagnie Jean Goe- ces frles cloches de cristal a la
nous ont offer un billet muette presence taut qu'on n'y
nr vers lea rives ensolell- touche pan, mini auxquelles la
notre enfatice. moindre vibration, le moindre
nier contact avec ce passed rappel d'air arrachent leurs tin-
is si proche et si lointawi" rements pareils A, des chants de
ntaine, le d6licieux, le d6- joie ou k des sanglots.
le tendre, le cynique La cHoeurtiz qui comme JIlyase
ne qui est toulours si ter- ala Ballade des Fendus,; cla Bal
mat actuel que c'en est i lade des dames du tempts j dis>,
royable. La Fontalne qu'il et une omission present ai no-
nnmatre, edmprendre et tre m6moire: eMignonne, gallons
sentir, ce qu'll nous a voir si la rose). Pourquoi pas ?
visible de fale "4vec les tn- AprIs le recital de posies ce
nations de Michtle Mende- fut la presentation de la cel6bre
Serge Lannea. Jean Cot farce de Maitre Pierre' Pathsllin.
Claudinea Delvoaux, ERogr Voilk cinq cents ans qu'elle east
et surtout les remarqua-, loue, voila clnq cents aris qu'el-
ee Animaux Malades de le fait nire voilA cinq cents ans,
tee dt par Mcqnes=-Fran-. cle nous en Iournir la preuvne,
Zeler, at pLe N(rone par que leas ardeurs de b6tail trom-
,eOslli ro pent leur maitre, que les dra-
sou-_en. piers violent sur I'aune de tissue .
sent assi lea souvenirs
Des qui. reviennent a la (Suite page 4 col 3) -


ment assault pour cet Cv6nemient
que tous attendant.

AIGLE NUIR DON BOSCO
(3-1)

L'Aigle, en l'emportant sur le
Don Bosco, apres un match d'un
niveau technique assesz lev4 quoai
qne henrt, par moments, occupe
l. premiere place aevc un goal
difference plus dlev6 que les au
ties comp6titeurs. Nous avons vu,
un Tom Pouce, de plus en" plus
fort, un Ducoste toujoure 6gal i
lui-mame, un Bendao aussi jeu-
ne qu'enthousiaste qui aintiept
,a form Coupe du Monde, un
Jacot qui sembie sc retrouver.
En face, un Sanon qui mfirit et
semble promise a un be a-venir
ainsi que Louis. Jeannot Paul,
Capitaine des noir et jaune. d'u
ne classes indiscutable, rejoindra
sous peu la S61eection nattonale
permanent, il le mdrite blen.
Le Classement, cette -date.
se lit come suit : Aigle Noir --
Racing : huit points;
Excelsior, Violette : six; Baa
ArtiboniLe. Etoile : quatre; Nord
soais; Don Bosco, Victjry, Bacar
di, Port-au-Prince : deux, Petit-
(,soLve : un :
Demain soir : Ligur de Port-
au-Princs Excelsior.



It GOAve (1-1)

EAN-BART
lieu dfi terrain, .6 dounisent
aceoladem Ont comprelit IO,
bien leur joke : sw venalent d'em
pocher leur ler point depuls le
dl-but de la saison, point d'au.
tant plus pr6cieux qu'il a 6td ac
-eluis au adpens d'un des gerandes
w la division national.
Quand aux codquipiers de
Philipe Vorbl, Us n'ont pu ia-
chor leur dnejptlon ; e matohl-
nul conedd hI la anterne rouge
C'quivalait A une dafaite ; on n'a
pas le drolti d otodlner et frS-
ler ainai la d6faite.
Pour en venir A la rencontrs
dlsons qu'elle fut d'un faible nl-
veau technique. Durant lea 20
preahinres Ininutes, le Violette
semblait devoir l'emporter tris
facilement t6moin la )cadence
ralentie avec laquelle il operait,
unanimement, on avalt I'impres
ason que lea p6tits-goaviens. al.
latent encore connaltre un mau
vais quart-d'heure 'de 90l mi-
nutes au course de cette periode,
sn maintes occasions, les ableu et
blane eurent le but au bout du
pied, mals leurs tentative ou
bien 6chouaniet par pr6cipita-"
tion, ou bien trouvaient i& leur
conclusion 'excellent goal petit.
gaavien A la 176n,e minute
environ, une tros belle action de
Vorbe se terminal par une pass*
lumineuse a son alllier droit ; l1A
centre-tir de ,ce dernier tihioua
sur la tansversalle.-
Le tournant du mate) s. .,i-
tua aux environs de la 24dme mi
ute. A ce moment, la pression
du Violette devenaft de plus en
plus forte, les mont6es de seOB
arriere plus fr6quentes. Cepen-
dant le genre deforcing ne met
glyggy igggnreiacaiM(


Incidences de trois



nouvelles Legislations

rn promulguanit In nouveile 1t rent en di6pjant sur les bureau
latlon our le Notrlat, le Gou- nement de la RtI publique np- "eaux instruments juridliques uI
rte son coup ide piucho i un p)l6s a conditionsnir l'exercice de
.re 6dil(ic vernmoula : t lan loi ia profession d'Arpenteurs et do
1019 dent I'anachronisme no. Notaires en Haiti, la t.arificatiosn
re oe rav6lait incompatible i.- des actes ji dlciaires.
la re-structurntion 6conomi- La promalgation de In loi sur
et social du pays. I'Arpentage et le tarif judiciatre
Devant les ind6centes diposses so signale ijAh par cos inciden-
nas, lees aijnations inconsid6- ces heureuses : lea d6poasessionts
Sde bienss fonciers don't iolentes e rardfient dens lea
ant victinjes le justiciables campagnsa et bourgs de la Rdpu
,vant des sections rurales, le biqqa race h l'action conjointe
ef de l'Etat, ex6cutant lea pro ties Chefs de Parquet et de ia
ases de as cempagne dslectorn- conu.Tnission agraire prdsidentiel.
devait tendre ses hras aecu- le qui tiern ent mnainforte iAi 'ex6
rs it cos exploits de toujours. caution de a nouvelle legislation,
ssi, les diffsrents ministres de les plainte., dinainuenc prog-essi-
justice qui ao sont succ6d6s, vaiment de'ant les Parquets t Ile
1951 au Council da Gouver- MiniBstre de la Justice, tendance
nent no nont-ile 6vortudB A mul strict a -'appli-otioli du tirii
lier, ir cot offet, lea comnisa- judiciaire observe.
ns d'enquite et les lcttres c cir A la favour de ces premiers
Mire is I'adrexne des Commia- r6sultats,la nouvelle loi sur le No
res du Gouvernement et Do- tariat conrait le jour, i son tour
iu deg Tr,bunaux civil. Le Mi ae r61e. 11 est a esp6rer qu'a aI
tare Desvnrieux., se conformant faveur" de la creation d'une vuri-
e nouvcaux d6siderata du Chef table jurisdiction notoriale a u les
Ina Nation, form, it son tour, droits tan des paysans que des
sieurs commissions spaciales citadins sent garantis par des
apos6ets de juristes de la Cour textesa impratifs, les procBs dis
du Parquet en Cassation, de pendieux cesaront automatique-
Cour d'Appel de Port-au-Prin ment, la aolitique de r6geularisa-
et du Barreau, de notabilit6s tion des i trees de propridt6 s'
rutres parmi les arpenteurs poursuivra dans un climate d'nr-
les Notaires, onfin de Juges dre, '6tasbisament du Grand Li-
Paix de la Capitale. vre Foneib r pourra faciliter 'anug
Apres de laborieusees delibran meditation du crTdit rural et du
nf, les Commissaires s'excuti credit urban.


gnie pdtrra itre en meaur
cheter lea ginerateurs poe
capacity 6d'au moins 600 1
qui nous maiq4ue actucllem
11 a ajout6 ,cn confirm
nos apprebhnsions :
de 1'6lectrIcltA ea ausosi
pour les Abonn6s quo pou.
qui dirige la Compagnie'e
prdvois que le rationneme
devenir chaque jour do pl
alus s6vbre. Actuellement
hors de ce gdndrateur qui
ld, nous en avons in aut
1000 kw qul est en repara
Ula Hasto, pour des raison
dre technique, no peat pa
le moment continue b nou
comme de coutume durant
son sucrier.e
Au sujet de l'incendic,
a donn6 lea pr6cisionsf
tea :
Le mardi 27 Janvier A
du matin, notre Centrale
aiu-Pnnce a enregistri la
liors de service de notre u
1000 kw No 12. En effet,
t,ndie a W6t cauBd par unf
cass6e a l'itenrfer de Ias
ne, ce qui a occasioned d
graves .dommages.
Gratce an contours enipre
Service d'Iicendie des Forer
inde's d'Haiti lea d6gists-ont
tia timhlRxs cette seule uni


VI
... Le Dput6 Andrd ,Simon nous
expose quelques uns de ses pro
tbltnes i Jacmel et il essaie forte
irent de nous les faire partager,
le Minittre Lebert Jean-Perre
et moi. De mon c6te j'appr6cie
.tle efforts que faith ce rude tra-
vaMflur devnu- potitclea- "-pour
le relbvement de Jacmel et des
regions avoisinantes telles qua
Gayes-Jacmel,reMerigot et- Belle-
Anse. II s'efforce grace it un dy
namisme de leader ou a lla for
ce qu'il pulse dans son dhvoue-
ment h la cause du duvali6risme
d'am6liorer les routes, d'organi-
ser des p6pinieres do cafipour
d6velopper sur une plus grande
6chelle la guiture do noeis den
r6- de base planss us region.
Andre SioSn ,st tourment._nII
:.ve d'un tcprit d'quipt,' qut luI
lpermeUtrait de r6aliser dans elt-
te int6ressante region de Jacmel
et dens l'union qui faith la for-
ce, ce que le Pr6identa i Vie de
la RIpubllque et Mnme Francois
DU'VALIER attendant de tous
les bons duvalieriates. II sait que
as'il pouvait travailler sans chi-
.anesa, loami leos opulatlooa do
Iacmel, d4 Cayes-JBal,. sde
Mattgo et de Bell n-
dralent a iM .. p a au now-
du r M.. -
O' s ~ tu c mmeo trajt A.
me'drs 'le Deputl Andr Slmb
a-ur lai router de oCa s-Jaeml
,uoe japkns qWurnd-sle bus rouae
die OaptfrSOr-Rnsn h Sa h Jr.
reel.
Absorb par ces peansies, je
ie vois pan le temps passer ni
Iss difficult6s de la route.
Au course de ce mnma trajet
cerLains des exansionniates don't
le : Pr6osident deI la Chmbre
du Commerce, Rtaynoand
Roy nrettent -de pos.
voIr' rester pour Jouir des char-
mes de la vie de .nul t Jac-
mel. t Lizou de parler d la
Dame Ersule et de sea cfritail-
les8 de sa cbouillabaisei. Je me
rafigpelle que Serge Gaillard
iu'en avait aussi parld. 11 me di-
salt que quan d JAcmpl, ser a
1 lhi' at1 deint de "oRt-au-Prilnce,.
cette ville sera commie tLa pague
rae a Puerto Rico oal Pon va pour
manger des fruits de mer. En ef-
fet, A Jucirnsl on trouve en quanti
,6 abondante lee sard'es rones,
lea .,te agues et surtout le bro-"
chat dont la chair est si fine. Ain
si les amateurs de piche sous ma
rine y deouvriront des r6cifs
charges de poissons oa ils pour
ioant ezercer liur art. :; ,
-La. Dame Ersule- noe disalt
Serge Gaillard pr6paralt en son
temps une bouillabalse qui fai-
salt les d6llees de tous. Elle a-
vail son installation pros du
port. L'on se demand si elle vit
encore. C'6talt apparemrpent une
fenmie admirable. Moi je n'ai
pas ceanu ces peti.s coins de.
quartiers populet et pauvren ot-
les d6licer se cultivent comme- le
miel dans lea trones pourria del oih
la vertu s'lpanouit comme la ro-
se sur le fumier.
En revenant de..Carreouar Ray
mond, M.' Roy parle bealb d11'
I'Tslne ElE,'triquo de Osllard


la-premibre qui fat install
Haiti. Lese ylonee venus d
ce et qui rappeUlent ceux
ris t6moignent d'une certa
phistlcation. Cette usine
que italt dirig6e par lea
Boucard.
De retour dans la ville
cibiade de Pommayrac,
s'arrete au coin des ru
se trouvent les maisons d
Lemaltre et du regrettI
Turnier. Et ses passage
rigent vers Ia dcmeuren
douin Turnier.

(suite page 4 colonne


Le mondi, Archivisiitcu a 6t
.rappa de stupeur,- mime pris d4
panique, en applreamnt la mort'
rde Fun des Grandi, al ie n'est
iu plus grand a i'heure actuelle_
Je aIs profession. Thodore R.
"hellenslsrg, a.ncien Dirttrdi iis-
Slrtre des Etats Unit ,'Area-
iiqu' n'eAstpls. II a sc tii leC
14 Janviter dernier I une rise
cardiaque Perte cruellet 'il eq
feit, pour pea qe'on ,'onnussme
Poeuvre considerable de I home
et l'int6ret qu'il portait .s ruUirs
es Archives du mi nd.-. a i.e ide
de l'Amerique Latine ..n, pasricu
lier. En raison de la j,.urne- a. i
la profession, en Eurele c,-nre
cn Am6rique, event SaI.an t s.i. r,
en mati re archivtstiqoh..- or up,
reconnnissaiti qu I'auoorir t-.q
maitres hiolandais: Muleti. Fuori
et Fruin. Sur le ondle A nLl. -
Saxon, particulierseenn. r ,Q
Commonwealth, a ricgn r": ...s Ait
ltingtemps, In haute p ,.s..irlird
.de .Sir Hilary .1 enker, ... Or
deux guerresi ondiale- c.a:v,, ,sit
tendres plus onmplexe I, ..ilotl,".
mie des Archiveo. La i..is. ilea
papers devenait chhque suei lilua
lanorme, du fait de la Ireiaraon is
services nouveaux, en fonctirn
de nouveau besoina. D'o la nu-
ecasitd de nouvelles niithi-,l- i'ap
proche.
Lea Muller, Faith eil rFruin.
lea Jepkenson et monse. I.s chir-
iistes de France, 6taient depa-
s6s. II fallait d'autres theories
d'autre Principes po;i des Ar-
1hives Modernes. C'est alors l qe
Theodore R. Shellenberg, imerl.
cain d'origine allemande, eat ;n
tervenu avec aon maitre Livre l .
Modern s Archiv archives MotS
derfes. Edit d'abord ii Melbour-
ne, en Australlc. puis A Chicago,
liTre cest le risultat d'une 5'-
lie de conferences prononces e
1954 en Australie. dans le ealle
dte Fulbright Progranriem -
Sane pour autant n6gliger le n
-pecta traditionnels en Admin.-
eration-des Archives, le Dr Shtl-


IQUE


AU IL ESJOIR-S.a


LES ARTISTkES DR
LA4 TROUPE GOSSELIN
assistentt S u pectacle diu
Grand 116Htl Oloffon
...Le spectacle du Grand H6te
Oloffson avait attire lundi soil
une foule cotsid6rable. Lea arti
Gomps- tes de la Troupe Jean Gosseli
re d'a- suivant une tradition y avaient
ur une t6 infitas par nous C'6tait a
kws, cc prs- la reprise de La FactOr
enter qui ..venait de connaltre son as
lion de cond grand succs, Le spectaci
a 6tR ddit6 i Jean et A Madels
nement ne GosseliUn et aux artistes de 1
crucial Compagnie. C'6tait un spectac.
mr mol impressionnant meme pour Jea
et qui Gosselin qui vient en Haiti ds
nte va puis 18 ans, et plus oncgre pou
us en Madeleine qui voyait la danse
en dei l'araign6e pour la premribre foi
a brfi Le Show du Grand Histel Olof
re de son monte par Mane Lina Matho
tiosi et Blanchet aseUtbe do Vivian
Ma d'or- Gauthiir et d'Andr6 Germa
as pour avee la plupart s-de nos ielel
s ahider artistea, danseura st chanteur
la sai eat.juaqu'iciI 1& melluuR que.o '
pulse dnot dans ue b'itte .
il nous nai. \
suivan-' .Ce spectacle attire chaque lu
di hu Grand H6tel Oloffson ur
10:25 fouled d'haltiens, officials du go
h Port- vernement et grands come
mise cants et industriela, des tourists
nad de venu" de tons lee hotels.
un in- x x x x
e piiee LES IMPRESSIONS DES
machi- iNDUSTRIELS .,
de tr e crrvea avoec SiCe Me Lsaws,
e Le Colamel Ellis P Lepton 'C.
efs l du a dltiipg, Engineer; de Denver (
nes Ar- lorado eat l'industriel V. H. BucRh
SPu I- nan, cExeutive, d'uic grans
itd. compagnie b Miami, arrives ma
el di aprs midi en compagnie d
It1 Pr.sident de la Resorts & Hot,
Corporation of Haiti, M. Mich
el aMike Me Lany.iet M. Phili
SShaeer. un cExcuttves,isu i
nos Internationl-. d'Haii neaee
seint de louer les beauties, lI
lide en charges et lea vast, possibility
e Fran de notre pays.
de Pa Ils sont venus 6tudier les prs
ine so- jets que diveloppe ici Mike 3
6lectri- Laneype car ils veulent.particip,
Frtres a ces investisselients: "
Ils sont descendus a I'H6t
El- Rancho. Nous lesa veons revs
s d'Al- hier soer au Casinoa Internati
le bus nal avec M. Shaefer etle Dr. I
us o01 rique Arango. Directeur du 'a
de Paul no.
Dupr6 xx x
o se di. CUSTER L'H03.MME
de Mi-- DE L'OUEST
arIx Rex Thidtre
". .Le Rex ne craint pas de pres
1) 'l "tr l'un de ses meillerse ffli


i cee pdqpequ de carrnaval. Ce
OCint-Thea.re corpp nur Ia puis
"aBce de frappe de cette grantle
I r6diatlon citnmatographique pour
attrer tons les cin6philes dignes
al de ce nom. II s'agit de OUSTER
r L'HOM3ME DE L'OUEST.
s Le film eat une page glorteuse
n de l'histoire des Etato-Unia.
6 Coux qli aiment let actes do cou
a- rage, les actions d'&dat no man
e queront pas d'aller voir diman-
a- x x x x

oi QUAND GAIL HIUGINS
a rdlbrio eon annniversaire
Ia 6n Hatti
i ...Kent Bigygs, sun Balil Bonds
e- man de Miami a nccoMpag'ne iss
r soa ravissantA soeur Gafi Higgins
de pour son aniversaire.
sa. Kent Higgins et Barry Y>n-sls
f- sont lea agents de la .JERRY
Dn YANKS [saiI Bonds don't lea acti
e Avith consistent i lih-rer les
in gena do irlason. ts opirent dans
0r touted lea courr de .lustio dte
rs, Alanii.
on Gail une inignone petite
de, -blonde travaille eomme Kent et Gail descendus au
un Splendid Holtel 6nt passed une par
ne tie de leur soir6e in la Fr6gate
ou Canadienne ou Gail a entendu le
r- tHappy Birthday et au Casino
es International oil ele a eu son di
nor d'anniversaire arros6 de vin
fin.
Kent'a gagna6 au Casino.
; Kent et Gail sent repar.as ce
'tiatin avec Pintention de reve-
?it iir dans quelques seniaines. Kent
Co veut aller chasser les sarceiles ve
i i nues du ('anada et lea pintades.
de ...Neil St John Raymond et sa
%Ir jolie femmne Lysa continuent de
u se fair bronzer au soleil d'Haiti
eI Ils sent arrivds's i la semaine
sa dernidre. Ils sont au Grand H5
ip tel. Oiof*e. Neil ,sat au Gradua
isi i:.e Seho of Design de Harvard
a- Univernitr.
es "- xX -
s LES EFFECTS ET
LES MEFAITS
o- ne la publicitde e Midecine
dc ... Un -Jenne midecin qui comme
ar nous cultive les relations publi-
ques, nous a &mu mrdi come
el iL )9u,'-a aborde pour nous" dire
us dans un combine de iompli-
o- ments enthousiastes e: de repro-
K n che discret : Voes articles sur
si Jacmel sent 4patants. Tout le
monde lit votre rubrique.a
Neous aeons tout de suite sen
ti qua quelque chose de plus a'
rieux allait suivre.
"Et mon interlocuteur qui est
en
ms (Suite page 4 col. 4


Mort de Y Archiviste Amnricain


To R. Shellenberg
UNE I'ERTEI P I'OUt I.E MONDE
- rs lssrrs SI I.c'


S Paur Laurore ST JU.STE

Imnberg vat venue iaves des s 16-
'nents nouveaux r6ponldant le
,mieux aux besoins des Etats re-
lativement jeunes. u'oi nion suc-
'-s 5upl0rt s decs Pays Latino A-
m'rica.iinis, oh cn livre it 6 itri-
stiuit h la loits cin tispagisiil c en
portuglit. On parlalt tin6me d'u-
lrC Ver'sioln frii aisc- (Is fed(rlr-


Archives Mi.a i.e 1 r.t n ,h',
on raison de o a mairlis ii Ir Is-
Shellenberg qui tut l chlu-vdh ill
vriee idu preirier Stsrlaiseli-
teramoricain, reunissant Wit-
shington D. C., lela ioi -'ri
('Archives de I'Am riqu, 3 '.- ,-s
(Suite page 4 cor 3)


Le Dr. T. R. SHELLENBERG


DIMUaDCheeIr F6e14b45, 97kbet 9i


REX THEAToE"T -JT




Custer 'Homme de I'Oust
.- : -. .. 0 .. .. .. -3,


EBtr6e Gdes 2.50

R6serv e Gde s4.00


^*-^-^ ^ -^yy .......


La plus jeuwne des soeurs Leinon, chanteuse, Janet 2S ann
et son mari Lee Bernhardi po sret a Los Anegles avec leur
fille Kristin Lee (7 lives 10 ocwes) lemr troisieme enfait.




LES SPORTS~


Croisade en faveur de Jacn
Par Aubelin JOLICOEUR


IAli~9i~llB~i~s~ --- --


j,Ae "aA' jiohct (mAI Ti)



BOITE POSTAL 1.316


--


si1 -tait a pr6voir que le ration
nnment-de l'dlectricite, A Port-au
llp.ee et ses environs, allait O'n
ier aprbs la mise horn ser-
v ;.ro.de unitif de- 1000 kws de
1lUsine Electrique, a la suite de
'nceendie de mardi matin, dent
i mime jour vait failt la relation.
Dans ce mame coempte rendu,
9r. ripu- nous inquittions d'un ren-
f\ cement des rigdeurs du ration
riement et des m6faits et coned-
qeences du black out. Le soir
theme, -on constatait que les heu
res de ce cblack-oute s'allon-
geaient. La situation est dure.
Mabi elle elste. La question qui
,le pose est celle-ci : combien de
temps va-t-on prendre pour r6pa
fer nu remplacer t'unit mTnise
hoes d'dtat par l'incendle ?
Voulant renseigner l'opinion,
nous avons interview le Direc-
teur de Ia Compagnie d'Eclaira-
ge Electriqueo.Mr Everett Shrew
sburry qui nous a ma.blemnent
regu" et tin volontiero nous a
fourni lea explications necessai-
res.
e rationnement renforce me-
nace de durer car i notre ques-
I tion :
Quand pensez-vous que le ser-
vice alectrique sera r6tabli ragu
isreaieat e1 pM. Shrewsburry nous
a fait Ia rdponse suivante :


1 -


a


; ;-


7


1


~- ~LEJ~Y~iL~IU:(*_LL~~ I11. Li~l-_-L~i~*I~Y~L~~i~;LY~;Li-Y~L~(I


e

s
el
ir

I



b
i




n
wo





t
Ir





E
n
A
M
t
c

rv
al




X1.
It
u





Fn

)
19


A


r

E


I






























I L., 1 II 5 II L
HORIZONTALEMENT
1 Dee petite riens
2 Une femme potoe
3 Dana la Corrtize
4 Su un cashier de sclentifi
quo Meomree
6 Lettres de magaciti -
Mol latin
0 Rol do Myoeneo S11le
eur un drapeeou frncals


7 Sout toujoura punls dane
In 8 Cotjonction -- Aldont h
porter In panler
9 Tiour souverIn
10 Partisans d'un. doctrine
qui niAlt 1'oxlstence de Jmoa -
Christ
xx x
VERTICALEMENT
I Eh blen Assalmonnerat
II Ineecte piquour Pr6-
III Pinonn minculin Ei
IV D'uin ouxiliaire an -
clenne contrie do l'Ase Mineure
V Ville d'Algerie En
crin
VI Pronom Viens au
nonde
VI- Artlcle Restituea
VI Lettres de Ilesd e ne
P"ae acepter
IX-- Prfixe Note
X Cnnu --- Port do Tinsisie


SOLAPRION No. 454 F

HORIZONTALRMSNkT H z0o M
1. Humanistes 2, Ol; Ut6i- "I. 9'o El II. UleMv;
ti 8. Renaio; TOt 4. IntWi; El*- 11. M4ntet; Ias IV.
Emise 5. Omtoe 6. EAten Ineals VNUe ; Seore --
, -7. Se; Po; Vir 8. Lier; S"h VI. Ivfe V1OS'e; Mal Setes -
- Emerltes 10. Lte; So VI. Titl;- AviS- IX, Etes;
tie Pie X. gbto-, Ernse


P'ROIULEMIE8 No. e461


I


- --I.... ;- .... + +LL ----- ^ ..t^+^ ^^,^ ^ ^ ^.^ +a ^


II fau ir d'abord!












Le scort


"As qutre portes"r






Avant de prendre une decision!..



Car L'ESCORT a quatre portes a toutes les



chances d'etre la petite voiture don't vou



revez !


Passez la voir a esalHe exposition du


ddpartement devente des produits FORD



a la Rue det atsewrns t- cte du Rond Point.
I-,X,
), a, t"o+ +i++ + ++ + +. ++ +, ,+:. + ] +... + + ,%
...... +m :+., m s++ + .. .. ++ m + +,m + +, ++ .' ,... .... ++++... +: +++: +++ ,++ ,+: + +++' + : :


PARIMn. ...-- e n M S i10'-rf, ner Mo.t It lim co Minllti.r dire blc d o
ir MnWtre J vou vl In- r ,T+ .P o 4Ml. Av r lt du n onde sulparueon d omntlr tel ou tjl 1
tervlawd I1 y a qulquea Jour or, "i tedu +w "iul dtaleont vrnlunWt pie'trop fo.i
Jo vouy m...a man. doute upm tco qo lea lbyeneir eo rMln:stroe -- Sh telat.d Ot In rnlen pour la -
d'outrom quemt.one qu mujour nu r ^nt la, nouveaH Len. la reponso est simple: la < "" 1 .. ",
DI'ul Masu, auourd'hul -'ctua gou aunom. dm clt montO pour poitlon de 1a France conslete inu parlr plu tt oI t Is osulvan -
n D n ju ar -. ..? 00-e ata so br


Je ne peux pa.... o pee o.. par- danu .lagoeuvrneent Fbuen n rilt C'om t aa rMalon pour laquel- ne diplontolique, un donalne lou
lor dee faonux Mirage.p Et la pre 4 q'. emer aa ranee' ,e la F llvrT l- Israel. joure ncoplexet dansileqqeotle
,uletlon li"JI in ouna0;o ln '- p tn- S, r ,daceMpterlees offrems nl BuxIpay volrains. Et 'll appa- nouvlles, leefaita, le ountenu
it quot, Jo an cr i l i M a' fdt ar laB rale8oit quFn es apparel don't a~un contract, pr example n'ap
IE la paouont --on t oelle- cl- tats Unie, par la Grand0 Breta- ious. parlon; changealent de des- PartUennent pa. t uon teul gouver
t E ae qup, an lvrant oe Mira- a n eat par Union ov otlque, t tinatlonls,et pnous Ie Iausone vite, ...met d no A
d6 & I1 L mbye la France n'ea t f t l Ia ge vr mee at I "yten q el Y aloro le aouiv a nto tomberaient Le Prem ier M inlstre A une
lao dortno o is rag EitI dan t c et rn a .mratI pre- s a t le d p de C a embearo. Et per seoul des parites, male aux deux
ie conf 'n 'Ot(,Innt, et ?-S^-' netstez -o de voue rappeler. ct ni l'une ni tautre dese parItes
aortle an detimnnt d'Ioneel.e an l'pitl lue 1 qb l 1ion ot'exta beaucoup our cee ne peut parlor oano 6tre en ac -
Le Premier Minlets-.: Maio t^e 'c ee l rverene 6. I.sM ^'l Mlrige pour lm'-Libye, mael i1 s'a "'ord avec'.lUautrf Et Iasvole di-
pes du tout En effet, esn Mirag t~~rnue .'aniute,' frelo 1d" gtt d'apparells qui nie ont ps plomattque, M.,lJesgraupeBs, je
dont vott parlsz, eetfe lotpoele rni o .do die ene core farcton, piloter no ouIappresb ps, et lente
de Mirage noeat SS cant 'ni e.o tu,,i de ^.j patr dep pllote qoui....e aont peo e- c'eat Ia raioenipour lnqatuele
nourrir lI conflil. Cit mont dse ap Be trouv rn u'ur en fa. e d'nn encore fermes, quet lea premieres nouse aeon du attendre jusq
parell. aql mont di esirha npar 1 im. e q nu Etir livraiblen n'itervlendront pns La eemairnes de nire pour fare
gouv-rnument "lbyen- -prr t ed e qu esldnue.E t s' urr avtntl5tou 16 mooi, qu'elles se- ,une detelatien offictelle qu a
Iv Libr l e d'un pereder don do n o Franee ato frieenue, i re at ront rchelonnieta dan li tempe dilleurn ft.Jte do la manlire
1 ranaedun sa tecutditef portne nt uiMatoute ole l in e t vue d t q'oelleq ne devendront impor- la, plus notte deviant la commie -
A cet ogard. je voudrala vOeus e apptell, fltaits bo tantes qu 6 1972 1973 pe r 'e slion omptente ds l'Assemblu
asey, on point de OeU le son ter nlile et que, de cett matnim r apotie peu nisner que da guerre sere te de tet oteM te doca Detfenue,
den oenx millions d'hbiltaont) r.t viruse q p ner deu c a d r p en u'un jour e a el vent prt rfitemenuet-e den o
qae ro paye romprend dee riches l1ua0sommee en terme e po1ti conquer cies pporeeio peurront 9- tre sure qui toot antre ehifre,
sea fabuieqles en pltrole, t u tell a quets pol tfs ce i qumie surcrol j tre utilisie entre Israel. touts auatre ldononcistion en d -
ven ir, sina le premier, d i enMa qui concern lAfrique rfsondo i e ra venurt dire, & die P nation, cmnt fane. Cet'li qel-
Ioan des tout premiers produce lAfrique Noire. l rna Ministre, quIeraini pout Otre quo chottse lne importance ittt
taurs dut mdute, et qu'une tlle raoure quant t a politique de de.
sItuation n. e tell richeae I y a lIt un a eiment di politi la France par rapport it son Poorna prt, er pen profn-
pont, dana l'avenir exclter bien que Meditarran eoine et Afrieac- droit l'exlstence? d6ment quil no saurit y avoi
des convoltises. ne dent voues imeauraiz inmportan- Le Premier Ministre Maio ie gouvernement, doe cenfianit
re J'aJoute qae nous attention na polltique de la France 1'e dens un gouvernemcot de la pqrt
L'hietoire a enseiegnx i todels ulee a developments foonomiqu ard d'Israel n'a poe varied. La .un people s'il n'y a p oeusu ge
peoples tB commencer par la important%, t tell onseigne qu'u. France a affirmed et cola n tst de la. verite. C'et une affire
France -n ce qe e ant lee convoi ne mission conomique ett cultn p d'h-er, quelle donnait s ga ondamentle, cet n pilir n
tiste extrieures, t lte gouverne- relle est en voie de formation s rantie precimntt au droit d'l relaire de tout dn create vR i
eaent libyen a penes qu'il luot iaris iet one its toteB de chapi- rel d'exiltner, c'est t dire mt son able, et, dieons li, de toute\
tit necesaire de 'assurer les toe duta fixes conetrent li independence sacurite, t ociet hu,,aine dign d c nom
moyens d Sne dieense. griculture, les cadres techniques i'exercicetou e la plenitude de sen C'est la reason pour laquelle, Je
Et comm cett dfener il ne r formation, le gnie civil roit souern. Rien det toit vous lavone, ej no e ui pas fto-
peut pes, to lovance. la fonder c'est 9 dire les travaux publics cela n'est change. Rien. chie bien an contraire, qui VOus
sur de gros bataillo.. II lui est t mearitines, ceut dire les ba M Desgraupes -oJe wu 71- ,-ayez post ces euestione.
apparu quoil faUait la fonder sur teaux et la petrochimie. ee une aetre question ,M. le Pre-
ane, force arienne decisive entire M .Desgraupes Tout celta ner rMinastre Si tout ce quest
leo mains de pilots libyens. est tries bien mais l'on peut se vous venez de dire avait dti dit
M. Desgraupes: Oui. C'est la poser une qneetion. Ces Mirage l-i ,atOS, est--ce que les theses AI i d
ia question, M. le Premier Meinis dites vouns, sent destints o de --"'ue r M.. ..?et"is Oui A vendre voituroe FOiD, Me-
tre. Ofui sont les piloted libyens? ndre a Libye centre les convoi i Jte 1l ne Isral-o 8 eoo1 lia atio-, ri-e de
ni nerait qu'il y en a doeu n pour times que pourranit lui attire son c'e M.-rapl.Et-jed djt r vou el6preet, -lmhoeapNtO e d 2-2088 e
l'instant? pitrole. Maim si ees Mirage chan qua'ine- q estdlree te passes qum P o" ,Not:f.-2'q,.
Le Premier -Ministre: Nome s Il get d'affectstion-.et. i on lee-re ___ -___ ______ pot_ qchs W_ imprta- _
il n'y en n'a pas tgun- radtolli rdelen, quell.goisltle *en ]vit -de me.
nsipasti enonbrei1ysn ae i ooe o ... Basque N ationale
bre. it vone avone que Je ne con vnus?
nombre pae tre important. -I LA Premier Ministre A d l 1 eu na "n
Mais. li contract qui porte sur l a n'en pas douter nous sommen en p Ia f AVUDb Onue d i deIt
vento desa appreilB port egale- droll de compeer qn'it n'en sera .'es "L n pepl SI n'y Ep ua
ment sur la formation des pile- rien. Je n'insiste pas sor le faith ne f St nls ri Cla -,
tee. que la distance itntre lo Libye ett "I *Tt u11 oa" I
M. Detsgraupes: On peut se po le front actuel rend pratique oni i au t II de d
nstrb: Poiurquoi ette poilitique appareils ta. Devenez votre proper Comiptable en ouvrltut
franoolsit t i'gard de lea Libye? teIdo. ChiqU, lA Bane dikn nom.
sApro tout, il y a d.eu..san M. DEareupe En pai nt l copr de Ch ues la Baq U Na-tiOna.
perone .no parlait de la Libye. de Libdo Libye? ctla i L e----- =e- ,-Avnd. to FO'R-M


DUBON





D 0UBONNET
5t^X^ D 9' N.N^i^^C^8


BtS1- --'--'-It "-' -'Y '-Y ;'-' '-I "^ ^^ g


HAYTIA AMRICAN SUGAR
COMPANY, SmA.
USDIN HASCO
SOC2EV.AiONY* IATIENNI


S PLANTEURS ET FABRICANTS
Sucre Mi-Raffin6 Port-lu-Prince, Haiti.


Joudi & 4 Ah. '" "
En M atin Io h' t ,oam !
La Oompagsni* Jean Gosalin v

h 6 U. lW a|ir -d ... .IU
UNE MINUTE POUJR PRIER,
[UN BSCONDE- POUR
MOURIR I,
Entr6e Gdos. 2.00 et 8.00
Vendredi t& 6 h. 80-
LA Compagnie Joan Goseelln J
prieknte : U .
PEPSIE
Entree : dert1err 1 doll C
Balcon : $ 0.0 R6s. 2 dollar
~-,


Jeudi 29 Janvier t 6 heures -t
8 heures 15 '
LES FAUSSES INGENUES
Entr6e : Gde 1.00
Vendredi 30 Janvier t 0 heurei
et 8 heures 15 e I
MAYERLING
Entr6e : Gdea 1.50



CKmNT CULTUiMu
Jeudi t 7 h.
LE MASQUE t.
DU DEMON -
Entr6e Gde. 1.60
Vendredi t 7 Ih.
LE BRIGAND
BIEN-AIME
Entree Gde. 1.50

oe Lxe AUM ClUA,
Jeutdi it 7 h.-. set 9 h.
OSCAR
Entree 1 dollar par Voiture
Vendrpdi a 7 b. et 89 h. 1
LES ANNEES SAUVAGES
Entr6e 1 dollar Par Voiture ,

A MAGIC CINE
Jeudi t 6 h. 15 et 8 h. 15 .
ANGELIQUE ET
LE SULTAN 0
Entree Gdes 1:60 et 2.60
Vendredi a 6 h. 16 et 8 h. 16
UN FUSIL POUR
DEUX COLTS A
Entree Gdes. 1.20 et 2.50 4

CINE ELDORADO
Jeudi 29 Janvier 1970 t 6 heures
et Sheures 16
DUEL AU. COLARADOe
Entr6e Gle. Gdes 1.50 R ser
v6e Gdes. 3.00
Vendredi 80 Jinvier 0 6 heures
8 heares 16
BECKET
Entr6e Gle. Gdes 1.0 Rtser
vie Gdes. 3.00

ClNE STADIUM
Jeudi 29 Janvier (En Permanen
ce)
L'IDOLE D'ACAPULCO

Cordounerie
(Electric Shop)
avise
Mr. Antoine Richemond, Mana
ger do Ia Cordonnderia ElIC-
TRIC SHOP porte & laI connatl
sance den cllenta qulun/ ddal d'un
moas leur eat accord, I comp-
ter A part de actte date, por
venir prendre livrelaon den chem
lures en r6paratio n eson ate-
lier t la Rue -du Centre, (bloc
St. Louis de Gontagtid).
Pass6 ce ddlai al chtussuree
seront purement et mhnple smet
venduea t la crime pubhlque.
P-au-Pce. le 8 Janvi6 1970
Antoine RICHEMOND
MANAGER.


Avis Matrimeaal
Je soussign6, Jean Souffrant
avise le public en general et le
Commerce en particuller que je
ne suis plus responsible des ac
tea et actions de mon epouse ne e
Mirlane Jean, ce pour incomps-
tibilite de caractere, injures gra
ves et publiques en attael at .
qu'une action en divorce+ lui soit
iritentee.
P-au-Pce. le 29 Janvier 1970
S Jean Souffrant


Les 3 Gallery's


Recommandes

Nader's Art Gallery
Rue Bonne Fol No. 104
P.. B.x Oo2
Port-au-Prince, Haiti
Phone 2003388
Art Lover's Studio
And Gallery
Rue dea Miracles No. 76
P.O. Box 9062
Port-au-Prince, }lantl
Phone 20040
Gallery Gag Hill Side
Desprez No. 4
P.O. Box 868
Pot-u4Pie, Haiti
SltW dag .l1. Plee q do- d mA
volt do- DepIt euM W tildi-
quaMlIr lVt coMtMtWMt a-


pmN a di& In' iAItt
dIt I aFItwomm 1'A'.
Sont et demeuil~0t l 8 Cvt 1tkF:8le ML
minationa oi4 l'tbt 40Wt- e 6U1f ef 6if
dans toute sa -bftsI* Iww i
et dans toute sew abtsW res d'artistes der chez Tout visiteur qu'i satI afSXiap im hinthA
ne peut que gagner A y pWiner'qstlXW1 1 t.i-


endredl i 0 h. t 8 h- 30




r"AMOONT
seudi 29 lanvier t 6 hourea et
O PBBFAR TbOM CER
ntr6e Gdes. 160. Rha. 2.60
endredl 80'Janvier & 6 heuree







heudi 29 Janvier 1970
e 7h. ei 9 h.
Eur demande gn1.0eal.
LES FRERES COURSES
Entrv e 2 1 dollar par vulture
Vendredli 30 Janvier 1970
i 7 h. et 9 h.
JE VAIS, JE TIRE ET JE RE
VIENS
Entree : I dollar par voitu1



Jeudi & 6 h 80 et 8& h. 30
LA RUMEUR
Entr6eO Gdes. 1.20 at 2.00
Vendredi t 6 ho 80 et 8 h. 30
LE JUSTIClER DE LOWEST
Entree Gdes. 1.650et 2.50


A-POTEOACI
Jeudi 29 Janvier 1970
Jeudi t 6 h. 15 et 8 h. 15
c IRMA LA DOUCE ,
Entree : Gdes. 1.00 et 2.00
Vendredi 30 Janvier 1970
it 6 h. 16 et 8 h. 15
.CLINT L'HOMME DE LA
VALLEY SAVAGE>
Entree Gde. 0.60 et 1.00


CINE OLTMPA
Jeudi 29 Janvier t 6 heures et
8 heures 15
UN DETECTIVE A LA DYNA
MITE
Entree : Gde. 1.00
Vends di 30 J nvier A 4 heuresi
et 8 heures 15
LES ANGES SAUVAGES
Entrte : Gde. 0.60

AIR-PORT CCUE
Jeudi 29 Janvier 1970.-
RIO BRAVO
Entree : Gdes. 1.00 et 1.60
Vendredi 30 Janvier 1970.-
AL SON DEL MAMBO
Entrae : Gde 0.60 et 1.00

CDne UNION
Jeudi 29 .anvier k 6 heures et
heures
Technicolor
AS DE PIQUE
OPERATION
CENTRE ESPIONNAGE
Entr6e : Gde. 0.00
Vendredi 840 Janvier 1970 h h.
I5et 8 heoree
Technlcolor
MISSION A HONG KONG
Entree : Gde. 0.60


MONTPARNAMSC
Jeudi 29 Janvier h 6t heures et
8 heures "
LES ROBINSONS DE LAMA
ZONIE
Entree : Gde. 0.60
Entree : Gde. 0.60
Vendredi 0 Janvier h 6 heures
et 8 heures 15
Technicolor
SANDA DESSE DE LA JUN
GLE
EntreAe : Gde 0.60


----- ---- -y~


ww-4wmwmf


-'WW WWI


m_


1/


VIGIIA






JEUDDI AI MtVIB 170


- -


RHUM BARBANO(UJW REPUTE DBPUIS 186.


Un nouveau genre de Folie


RPS. N. A. Moseou, loo cras no
,multlpllt. (In Jounsn Iol, inll
tanl la ninitUll'oaltation ali dou t It
lionv dnn ilun grand mango ln
inoti'ovto,l In vlle, a'est oaenhal
nA voloninllroaiiant au falcon dn
th6ttro do l'.pt6rotoi dl Moscou,
dinatiche IN Janvieir. liannont doe
Iraets dalain la aill,. Con traae.n
dean ulnt nl lib litlon l doin-
kidentis st vAt. iqut, notamnieant
de Pyotr Grgeroaniko enforain
dala un asile p iychliarlque.
Aloxandro Danietll, it f, ilte ie J
.1 Daniel, i erlv.ain novi6tlquet
ijul purgeil aaiulellaen-rit uIne p(i-
'to de f ainsa de travaux forc6a
on U RSP a1 attire l'Ptten-
tI o n d'un ear.valan anglaisn
.;ano une lottre ouvarte. L'
lits de leorivain qui uest Ag6 de
di:x huIt anis, declare quo son pl
re i6tl'd d6place nu couirs de I'6
ta pass dans la prison doe Vladi
mtorov i In suite de irditendues
ateintebs a 1'ordre du camp. Le
prisonnicr et un uetenu qua su
hi le minm sort aont compl6to-
ient i sol(s. La more d'Alexan-
atre Daniel so trouve 6galement
anat un Atahlissettentt pantton-
(inire
Atnst I a)e confrmlttat ne fola
oe plus quo Ita Rusie sovi6tique
estime que le mcilletr cndroit
potr motLre lea citoyint qui Ioe
tont pas d'necord avoc le regime


malt I'aiir d'ala,ins. JuIqu'al pr'6-
mont, ct00 proodad Atalt vonaldd 4
cminm nto rototble, nmals on y vo
yatt (6r ailoment un cpr or*s
in coMuparatOon nux Imethodea do
torture t dalas anulpl d In mort
at>us Stulnno.
A Moas'ou, on a tent6 de mlIttra
ae i)rocaid6 evi i eIlatILo avOCe Is
,iocirinea oiammnltsto. On expll-
a,ae par exemple que tc comnu
ailm iOat ;rts eat qlle qulconique a'oppose it
Sttten murcho doit fourtintent 6tre
nin'ibnul. Si persioue d'autre ne
atolt on cette doctrine bizarre,
rla chefs comnmunites ont 6t6
parfois amis au ba6ndice du dou-
It, en ce qul oneer0e Yetrs pro
i Pes croyanices.
Mais les informations qui nous
parviennentl de Moscou nous di
.;nt h ipr6ient que matne cotte
supposition est errounne. Cotte
forme do punition n'est oen aucu
tne ieaon un sprogrtas,* a, nis. au
contraire, e r6v.'le Stre tlen
1pus cruelle que le camp de con-
t ntrattion ou minle la mort.
Vf f-- prem 11 .1er~


En premier
de si oui ou
praonne sera
le do focus n'e
S6n noma oet
ours des an
chef du dipa
d-es prison lit


1VOTRE KORQ$4
Par7-Franues IDrah-


CA~rchau la .eeftion eorraap)oodant! aimjours-do v otre
do nusasaaaac. nt voua irouvetra-zL"-psmrspoetivesa
-4gfalet h5alet asatoca poas tur domai. .
Drotdio reprpsodutielonatoital#e os.pau'fdell isorta
Prop~is-stKing Foatnures BSnioslaate EaIutrimeiti
cLE NO UVEL~LSTE;
Vendredi 30 Janvier I


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
LIER): 11 ne faut pas qu'on
vous reproehe d'avoir oublie ou
neglig6 de faire le plein travail,
efficace, que vous devez. Mon -
trez partout votre nabilet6 et vo
tre faculL6 creatt-Ic naturelies.
21 AVritL AU 21 MAI (TAU
REAU): Journ6e pupirieure 'a
la moyenne mais vous 1'ammliore
rcz si vous avez le comportement
qui convient etsaavez 6viter tou-
te perte de temps et ce qui n'est
pas indispensable.
22 MAI AU 21 JUIN (GE -
MEUX): La position de Mercu-
re stoimule votre esprt d'aventu-
re et votre imagination. Si VOus
lfaites vrainent on effort, votre
.iurn.- v ous dtlnnera satisfac -

22 J.lIN AlU 23 JUILLET
cancer'R: Prenez vos thches
ia tour die rile; rinisez celles qui
.tont aneannes ava-at l'en cot -
nnitcer de nouveclcs. Des rvi -
siento eront ni-sentaires. Prene.
ar.yde it vts appr6ciaLions.
2.1 Jl,il.El AU 23 AOUT
(LION) I.'esaentiel d'abord
t'on ,r(7r lul vot.re effort nt,-
xi1mum. Daen avantages sup(
rur0 annt parfaiLeomenL itOsi
Iaesl omats r-'et h vous dealea-(,er
her elI le le trouver.
24 AOIIT All 2:13 EPTEM
iltE (VIEtRGI;). 11 y a un cer
Ia,1 nonibre de dntl it faudra voua otccuper oell
Inatlme temnps que delI groa-ndei.
Montrez un Ju s ementi l siir. Un

mnuvais virage pourrait gitfrchr
toute votre progression.
24 SETITEMBIE AU 23 OC -
TIOBRE (BALANCE): Comply[
tiz votre travail avant de pas-
,or it une autre thche. VouB au-
trz tendane it ipartilller vo for
,aa'. Des aou'rs? Travaillez (ins
ie came et la conflance.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BItE (SCORPION): La respon-


mtop famnux Inatitut Srbsky do
Moecou.
Loraque Lunta unvolo un horn
.no h I Palle d'ali6nb, o r'iost pan
pour In traitor do son ,nsalo. Au
contralro, on P'anforme avec Una
nirsonnno r6ollotnnnt malado ol
h Ia fire flancher aur le plan
on tonts do 16.broulllor au point
mental. Oth osnle do le rendre
fou. Un rapport nuthentiquo rapp
port clandestlnement d'Unlon
.ovl6tiquo rapport que lea spa-
tients resolvent de fortes doses
d'amtnazfne et de nuffamine qui
,ausent den rhoes d6pressifo et
physiques. Do fortes doses de
narcotiquas y sent parfioa njou-
l6es de manibre iL affolblir le pa
tient.
Des prisonniers qui ont a6jour
an tant dans des camps de con-
centration quo dans des asiles d'n
li6nds ont d6clar6 qn'ilh Italent
resaortis des asilis on condition
physique bien plus mauvaise qu'hs
leurs sortie du Pnmp de concen-
tration.


eui, Celul quai 1 a. En Russie ,il y a une rigle for
non telile ou tellei iell selon laquelle tout prison-
plac dons u n m on anier dolt pouvoir comparaitre de
D. R. Lunts. Au vant un tribunal. Et cetite rgle
ndoe t9 ,ia fptal dit que le jugement dolt avoir
nrte 1950, is6occupt lieu en public ou que ce public
tmnt occupntdoit au moins avoir aces aux
ers politiques au princlpaux details du procds. La
ou les accuaos n'ont rien a se re
procher, de teller lois sent 6vi-
demmebt assez embarraesantes
f i pour les autorit6s. Mais dans le
I ats d'une aslination mental, les
o p .formalithsp sont. rduitesi a un
Sa tmitnimonm. Des hommes ou des
femmes peuvent 6tre empriBon-
ios sails que personne ne puisse
fire quelque chose pour eux, et
col ci pendant dces ann6es. 11 eat
i" _y04 impossible de fire fire une en-
quete ioffiieelle. C'est d'ailleurs
i anxiversea r c qui semble avoir incite lea So
. qu vow cviets oa fire davantage u age de
ae preceded. II faut se demander
F A ce moment, si la p6riode stall


1970


sabilit 0sera 1e mot-clef et vpus
.aurez la supporter. Ne vous oc-
cupez pas de trap de cujets ah la
fois car vous ne traiteriez conve
nablement a.ucun d'entre oux.
23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAGITTAIRE): Ju-
piter, bien orient, stimulera vo-
tre effort. Evitez lea pens6es pes
aiinistes. Vos instincts humanitai
ies seront puissants. Aidez par-
tout oi vous le pouvez.
22 DECEMBRE AU 20 JAN
VIER (CAPRICORNE): Un
peu d'indolence? Reagissez en a-
doptant un rythme plus vif et en
ex6cutant votre programme. Am6
horez si vous en avez l'occasion.
Vous mettrez dansa votre vie une
note agrteable.
21 JANVIER AU lb FE -
vRIER (VERSEAU: II1 y a u-
ne vole r6gulibre et une irr6gu--
liere. Surveillez vos apourquoio
et vos t comments. Montrez It
maximum de bonne volonti. Veol
lez ht arectitude de voas dlisposi-
tinns.
20 FEVR1IER AU 20 MARS
(POISSONS): Un peu de contend
tion est possible. Intervenez
quand votre bon sens vous y pous
te. Lea gains do la journ6e se
rent proportionn6sa ux efforts.
Dans les can important, etitplaa
yez lem grand moyens.

SI VOUS ETES NE AUJOUR-
D'HUI: Vuus avez dea dons ex-
Septionenilement vari6s. Quand
vou0 tes arret6 par un obstacle,
vous trouvez instinctivement un
autre chemin pour parvenir h vo
Ire but. C'est excellent, a ]a fois
pour le d6veloppement de vote
agaliti, a parce que vous dicou
vrez souvent la meilleure route
qui est ignore doe votre pro -
Shain. VouB voua entendez gn6i
ralement bien avec vos eollabora.
0'0urs. Vnus avez des goits intel-
lectuels mnals vous savez aupai
vous distraire avec des amis.


Nourrissez-vous !
Nourrissez-vous !
POURQUOI LA GERMALYNE
DONNE-T-ELLE
DE SI BONS RESULTATS ?


Parce qu'elle eat par -a puis-
sance alimentaire, un super-ali-
nment r6gulateur natural de la
nutrition.
POUR VOS ENFANTS,
Craignes-vous quelquns faibles
seo ? quelqe fatigue anormale?
Nourraama-lea I...
Donnef-lour le r6gulateur na-
turel da In nutrition :
GERMALYNE I
Pour lea futures mamans,
Pour l'alltemantm craignez -
voum une fatigue ?
Nourriseas-le I...
Donne-leur Ie r6gulateur na-
turel do la nutrition :
GERMALYNE I
Pour lea Etudiants,
les fatigues,
lea eonvalescents,
Ceux qul ont besoin d'un sur-
crolt d'6nergle
Combatteo leur d6prossion par
une parfaIt. nutrition I
Nourrisas-loa I...
Donne -leur le x* z~ tesr na-
turel de la ntrtea :
GERMALYNE I


nlonno 6tatl plum terrible quo
tlo tomp acutueal. a
Tout codl n'ot pow da In balls
thforlo. Los hommo at *ot aI m
inis qui souffronat Bon- doen us
som couragoux al patriotlqtWn qul
ont commna ul dIfaut calul .de
no pan itre d'acc.or l avoc lei r'
glimo ot quil I disent on public.
'ous coux qui los connalasent t6
moignent du fault qu'ils ne sont
nullomniot fois et qu'lls no Pont
jamals 6t6.
Une po6teoae russe bien con-
nue, Mmd Natalie Gorbanyevska
ya, va snns.doute subir le msemI
port pour avoir protests aupris
.des Nations Unies b propca de la
suppression des libertds en Union
soviftique.
L'un des buts que I'Union so
vi6tique pursuit en procedant
de la adrte, c'est de teacher res
cruautis aux yeux du monde. 11
ne faunt pos que cola esot pas pos
sIble.



AVIS a
TRAVAIL OFFERT EN
AMERIQUE DU NORD
Dames et Demooselles
arlansi COUR.AMMENT'
FRAXNAIS.
POUR RENSEIGNE-
MENTS : Soe presenter de
2 A 5 hres. P M tous ls
jours.
,Avlon e Marie-Jeanne
No. 9 Cit6 de l'Exposltlon.



EN BRUF
RAID DE L'AVIATION
ISRAELIENNE SUR
LA REGION DU CAIRE


LE CARE (AFP)


Quatre avions israeliens ont
altaqu6, A 10 h locales ce martin,
la region de Meadi, a une ving-
taine de kilometres du Caire, et
Ia region de Dahchour, it plus
ci'une quarantine de kilom6tres
de la Capitale, a a.nnoned un
porte parole 6gyptien.
Trois civils sont morts et dou
ze autres ont ete bless6s a la aui
te de ce raid. Trois habitations,
ont dtd touches au course, du bom
bardement, a-t-il ajout6.
Le porte parole a pr6cis6 que
la DCA 6gyptienne esat entree en
action mais n'a pas fait 6tat de
'intervention de la chasse egyp-
t;enne.


LE CARE (AFP)
Les habitants du Cair- ont 6te
tomoins ce matin des raids effect
1u6s par aviation isradlienne A
proximait de la Capital.. Pen-
dant une dizaine de minutes sans
aucun signe de panique, ils ont
v6eu la guerre Isradlo Arabe
transported jusqa at,. porte.s d('
leur ville.
C'est i 10 h 10 (locale) apres
le roulement sourd des bombarde-
mentB dans le lointain, que le o a
non ot lea mitrailletses de la DCA
e-gyptiennes entourant la Capita
le sont entra e nation centre I .
avions isradliens qui survolalent,
memble-t-il la Capita.le 6gyptien-
ne. L'alerte navalt pa 6t6 son-
tiae. Les habitants du Caire l-
taient pour la plupart h leurs fe
nritres ou ur leurs balcony. Ils
ne voyaient, dans le ciel, que lea
flocons de la DCA et dans le loin
main une train6e blanche, celle
d'un avion volant a haute altitu
de.
Les airenes qui, il y a h peine
quelques joura retentisBaient pour
des excrcico doe defense passive,
i,'ont pas fonctioand ce nalin. La
radio 6gyptienne n' a, par inter-
rompu Bea missions. Le traffic
se poursuivait normalcment dans
lea arthres de la Capitale. L'61ec
tricit6 a cependant dtd couple
pendant une demf-heure environ.
Dans certaines universit6a et eco
lea lea 4tudionts et 6oliers ont
Wit conduits dana les abris.


COLES


SUPERMARKETS

LALUE AV. CHRISTOPHE PETIONVILLE



VENTE SPECI*Al --TROIS COLES

SUftR MARKET


SAMEDI 31 JANVIER 1970


LUL'.ilpl.JL 1a0IIV Jbt.1J.a1 Jimv> JsLu 1.5 -
ROBUSTE ECONOMIQUE g TLE
JRANSMISION MONOBLOQUE -t _
BISPOSITIF EXCLUSIF SELECTAMATICO 0OUPMET5
BLOCAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIE
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.

Charles Fquiere & Cie.

SDSTRIBUTEURS Poulet Desquiron Uvre


La Banque Populaire


Clombo aitfienne


SAVIS

La BANQUE POPULAIRE COLOMBO HAI-
TIENNE a le plaisir d'inviter sea nombreux et
fidates Clients en COMPTE D.EPARGNE au
Tirage de la Prime Traditionnelle de la voiture
((DATSUN DE LUXE 1600, Modee 1970, expo-

see dans le Hall de son Etablissement,

Le Tirage aura lieu a L'Auditorium du Petit
8Wminaire CoUllge St Martial, le Samedi 31
fanvier 1970 & 10 Hres A. M. souR la Supervi-
sion du Revmrend Pire Joseph ATTIS, Supe-
rieur du Siminaire, assists du Notaire Maitre

Maurice A VIN, du Haut Personnel de la
BPCH et du Public qui voudra bien y ausister.
Port-au-Prince, le 26 JANVIER 1970

I BANQUE POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE
LA BANQUE DU PEOPLE HAITIEN.


_En m s ao o o w____ __---~~jO~~~ j


Hot Don Hampco


Salami Hampco


Carf Rlbo 34 toiles


Livre


Livre


Riz uncle Ben 10 lUvres

Sardines Portugaises Acil 3 pour

Soupe Campbell Vegetable 3 pour


Soupe Campbell Tomate 3 pour

Soape Maggie 3 pour

Waxtex paper cir6

Cut Rite paper cir 75 Ft


Ajax cleanser 3 pour


Pine Sol 15 oz


Shelitox 32 oz

Baby food Gerber 13 pour

Lait White Lily 5 livres

Vermicelle Victory 8 oz


Macaroni Arlequin 16-6z


Spaghetti Arequim 16 oz

Mennen Skin Bracer 6 oz


Colgate au gardol protege efficacement


la sante et la beauty de vos Uents.


Liqueur Marie Briza rd Apry Peche
cafe .


Vin Bordequx Rouge 'Cruse

VertmouthNoilly Pratt,

KuAov Vodka

Sham Barbancourt 3 6toiles

Ril blanc 25 livres


-0.56

3.25

0.54

0.72

0.69


0.79


0.37

0.35

0.75

0.72


0.56


1.75

2.52

0.16


0.34


0.34

0.99



2.49


1.95

2.29

4.29

1.48

3.19


GL4TlS -GRATIS -GRATIS

fiewsrxblieu Mm wfk~e deCabase- ii

Selle porte ONMOM"'siuOMp~d de troig
cldffrea Miuutiquefl son.: III -! 232 "3339


-nMrI-"


$ 0.45

0.66

0.49


~~__~


r-i------~ ----,~~ -,-, ~ --c-- ~ ---- ~ ---- -- ---


________________ ____________r___- --r--t---slrr------------


-1


-- ------- -- I-- ----- ;-cl-- ----------iI- -- -U..~~-YilC---li-I-~lllri;._Ln_~uZ.


(






dA nW1WjWl


'JUtiDI 3 MVYrU~ zla -.''


Croisade en faveur de Jacmel "'oim,*k


(Bi

(teoie .lmour. tI parhi
Bur Is ,llinoe qui dionam mtB Iu
la nirr I-s, pa@ m t d coon
nt t1-inturm do Vld miLLm.
tll @dl ivantomat ompour
pro I. nit a. tend ion clat ou
1'l-IlBll.rl tet ilfiant Jkallil.
I' lec lchet Ia tm rd'6s. Plus pr
thei do mum, c osent Isle olts o
enrdlts umte Il on tAide i hno
it ttialttnt qul furmnt inttpoual
t ( nl .s anp do ina Junouao, to
Ilr quv colloe da Iluucard do VI
ti Id Itellianda, do Mad ,
lPrrlai, tIc l\tnt BtipUito, ile Bot
lelt ,toun emg-raido tlsnmeranlt
hoc qui l J'accoipalsttaim 1l dvi
roitt,tLo ipatr tnltt prc.
1). IOuiB, co cotmomrants colu
iui avalt falIt Is plis agrIable
iiiression ourt inol 6-a.it M. Alex
.tnireli Vital. II talt mince e
It.R1i II aval. dqous6 Jatnnlne MNlu
zoc. une beauty. Sos enfants Ray
tond ot Ma-celle ie rappellent
tliln. n n'61ttit pao cornune onton
,ouis so nfrire aln6 toujours der


Le Carnaval
a'annonce
rapidement

AU MONDE CHIC.;
Vous trouverS un
stock de timus do -
couleurs trees evies,
aux nuances varied
sans oublier le lame,
velours coton et
velours chiffon de :
touted les couleurs,
tissues pour
pantalons a femmes
Faites une visited
AU MONDE CHIC
pour yos
deguisements.
Rue du Magasin
de rE tat 89."


Remerciements
Les families : Alexandre, Ja-
nini, Kersaint, Bazelais, E-
douard remercient les amis tant
da la capital que de la province
t de 1'eLranger qui leur ont tk-
moigne leur sympathie i l'occa
sion de la mort de leur regretted
mere, grand'mbre Mine Sophie
Alexandre et les prieri. de croire
At leur profonde gratitude-


Avis
Le li-vre de Fernand Alix Roy
cLE ROLE DE LA MONNAIE
DANS LA SOCIETY DE L'A.
BONDANCE> est en vente 6 2
gourdes l'Pxemplaire dans les li
brairies euivanteas : LA PLEIA
IE LA CARAVELLE -
LOUISDHON Rend Max Au
gustes AU SERVICE DE LA
CULTURE AUX LIVRES
POUR TOUS.


) et qua Ise aeatsu pladent -In1
niuluvala causee. Ell nlime. v.ol
a r rso anbur uun o bouru. lt onq t oed m intla qan i lel n'aa
s Ii ,it satirist muu i glourru, h a n a ) h. tim dolt
ur 11 A llt ountl ouum Is 11ularlp blon
so foujour. onjou6 asvo UI let pil r ain n 1t, t r r A' aitpre hi
a blus loin. imte qliq in, oa ,
r- Db'tant u im"eetoin o-~r e. I 42 ps amens appr6oisblo pour ma-
,r c- s ploul qut 'achota aalt-l ou. au ra ) -l s
a vr m e do cla i d ar 6talt e rl rebuman a du
m Da oomplable do ramion te f eet don un clas
n un aulre hommen rmarquable par Cotte fara eat dono on eospam-
mm a botitt, oseo amudnits. 11 vonait quo do Isa fares on @I voue prf6-
chaque dimnancho haso moa ltrers roe, im fmrii ol uo. xu Clamsiqna
of C(mut lul quai paralt-il fatImt 00 n ecl qu'l tr&atm G eoi s5am0a
pour IsM alton J. B. Vital & Co d&Ohsian ehat I.mp11= i=mlao
IQ n d6maaroba auoo do ,ermns tames rearts at rico, almoqua
n onpoulateure o Donroa. on reel qcoella I, et 0on i e
* La 'invit6a do Midouain o d6- c.ractbre de tons lo temps at de
n lectnt en eo po.t coin du parn tou m ls limux. a lasique done
Mdi o) monte une brine qul nou lparce qu'on la Joae oro aprs s
S arrive douce et parfum6d atpri clnq cent san, fit qUl lul soul.
o avoir cromai lea flours du Jardin. conltitueralt una psNve Irrf-
* C'est d'abord avec des fruil. table.
t qu'on nou reobt. Des oranges, Joan Cotrell Claudine Del.
u des mandarines, oranges et man v ux Mlchles Muodelovnl. Ro-
y darines venuM de la ralgon des 0 ger Mnil at Serge- LmndiR Joumnt
S rangers qu port blen son nonr cette lfarce aveo tout l'entrain w'
avoc sea oranges o. se manda- touted In vivacit- dotlrbirlw,'t a-
r rines d'un gofl. dlicleux, vaec eux.noul revenoa &a n Mo-
Davant ces panders do fruits yen-Ago qui a.singullrmaont Ia
Sdpoo a ur* nom tables par. My- physloaomrl de I'l prndeuom t
riam Turnier eat Marle-Frangolse Un speetacle qul mt & reocm-
Tumier Delgado, par Ruffiaa 81 mander, et. vivoment, A nos co-
mon.a et Meby' Bueno, fleuras. ap lhers de ton 1ea i A g. .
portent fruit ceitains airs de
I'opira comique MANON me D6Ctea die R e R K-
reviaaaent.
Conna-tu moan pays o flunrit Fire iSM
L'orn r Roger S Fireatone, le cinqule
Le py des fruits dor et des r me fils du Fondateur do la Fi-
sea i (wnese regtone Tire and Rubber Compa-
CG'est 1 qua Je voodrais vivre. ngy eat mort subitement, aprda
C'etst A que Je voudrais mourr. ne syncope, lundi soir, dans
C'ekt Ie pays ob )a brie sourit son manoir pris de Bryn Mawr,
plua l6Dr6 que rl'abeile. en Pensylvanie.
Le pays o6u rayonne et sourt Mr. Firestone 6tait Pr6aident
comma un bienfat de Dieu un us In Firestone Plastics Compa-
6ternal printempi sous un dcel ny de Pottsdown, Pa., l'une des
tonjours pur. branches de la grande compa-
g nie de caoutchouc d'Akrcn et,
durant ces vingt-einq dern:bres
Mort de *. .ann6es, membre du c Board of
Directors, do la Firestone Tire
(Suite) 1 & Rubber Company.
Le service funebre a eu lieu
ta pour autant inact. !1 ne cos ce martin h onze heures en 'Egli
-ait de dispenser des Conferences so Episcopale du Christ Redemp
dans lea Universitqs, et ii 'a wt tour Bryn Mawr et l'inhuma-
sion do certain Sdminaires, co tion sit cimetibre de Columbiana
me celui de Mona, I las Jamai- le petit village d'Ohio d'ot par-
quo. I tat en route pour ine tit a fin du siele dernier un
Cnrence a Mexico, quand il a 1 june industrial du nom de Har
etd brusquement frapp6 pars la vey S. Fir-estone pour ouvrir sa
camarguie. petite usine do pneus qui devait
La dernibre fois que nous vi- devenir 'un des plus grand em
mes le Dr Shelienberg, a dt en pires industrials du monde.
Mai 1966, las Maison Blanche, FIRESTONE
6 la reception offerte aux Con- INTERAMERICA
icressistes, par Mine Johnson. COMPANY
Nous dvoquions cet apros-midi,
lit le souvenir d'une autre rencon
tre cinq ans plutft, dans les Jar MOUVeM nt
dins roses de cette m sme Maison Maitlh e
Blanche. (White-.House), oa le / J t
President John Kennedy vis.ble- Le M/V Jesalb est attend
iient heureux; exalts.it dans une dsn ports Verle 1 Jan-
ailocution la noblesse de las pro- vir n cours et apris avoir dl-
frssion d'Archiviste conune egar- barqu6 sa cargison accptears
aien des trdsors culturels de Ibis diu frdt pour Halifax (Canada)
snanitd. En vdrit6 des Archivis- et Philadelphia, on encore pour
tes de la culture et de Is treonpe drautres ports,. des Etats-Unis
d'un Thdodore R. Shellenberg pourvu quo lea offres soient, as-
On en rdncontre un que tons los sez suffisantes. Pour tous renoei-
2 cent ams. gnements cosoplkimentalres, v.u1l
i Sa iort est une perte non 0eu lez vous adresser &nos bureaux,
t. cement pour sa famille, non seu- cit de L'Eposition.
cement pour I'Amerique, ma's Andr. T. THEZAN
S pour le monde. AGENT
S Laurore ST JUSTE M. A. 26 Janvier 1970


Directeur des Archives
Nationalcs di'Hi,;ti


Aux Belles Choses

353, Avenue J. J. Dessalines
DEGUISEMENTS POUR ENFANTS
TOUS LES SUJETS
Clowns, Pierrots, Chinois, -
Trappeurs, Indiens, Cowrboys, -
Bat-Man Zorros Princes
Turcs Indiennes, Danseurs -
Pierrettes, Fleurs, Cow-girls,
Chinoises, Marjorettes, Gitanes,
Princesses, A franchise etc. etc,
TOUS LES ACCESSOIRES POUR
I)EGUISEMENTS TELS QUE :
Masques, Chapeaux, Loups etc.

AUX BELLES CHOSES
LES PLUS BEAUX TRAVESTIS
A UX PLUS BAS PRIX




AU CAPITOL

Du Jeudi 29 au Samedi 31

a 6Hres et 8 Hres 30
Un Western de Classe


Toute la Ville est coupable


.rec : Dana Andrews et Jene Russeu -

E rete ldes IO et 4.00


Pharmacies assurant
le Service cette nuit.
Jeudi 29 ,anvier 1970
D.U COIN
al-Prince, M. Terry Winsbury,
Rue Mgr. Guilloux
MATRURIN
Rue Fronts Forts


Vente de bien
mineur
11 sera procSd, le lundi seize
Fevrier Inl neuf cent soixante-
dix it dix heures du matin, en
l'tude et par le ministbre de Me
Maurice Avin, Notaire aIn re-
aidence de Port-au-Prince, I la
vente au plus offrant t et dernier
enchbrisseur d'une propridtd
fonda et bfitisses saise Port-au-
Prince, un portail de L6ogine fa
Cade ELt dic 'Avenue Trujillo, ac
tuellemcnt Boulevard Jn-Jacques
i)essalinea, mesurant cinq mntres
quatre vingt cinq de faade (5 mn
6J) aux calcs EsL et Ouest; sur
une profondeur df seize minLres
cinquante (16 in 50) aux cotes
Nord et Sud et ayant une super-
licie de quatre vdngt seize m2tres
carr6s cinquante deux (96 m 2
52); cette proprietY sLa bornee
ao Nord par Emmanuel Baille
au Sud par la ruelie Baille, I
l'Est par Mme Angelina Jeani-
ton et i I'Opest par le Boule-
vard Jn-Jacques Dessalines, comn
ie il appert d'un process verbal
.,'arpentae de 'arpenteur Byron
Alphonse assist le son confrere
( larles Dorfeuille, cu dalIc du 18
(UItobrc hdut, d'un acted de vento
liasso au rapport dau Notlire
Maurice Av n en date du 3 No
cembre 1953, le tout enregistr6.
Ce, en vertu lo) d'une dAlibe-
ration de conseil de famille du
incur Morvil Aurdl:cn, tenue
aous la prtsidence du juge de
Paix de la section Sud de Port-
oi'-Prince en date du 12 Novem-
lire 1969 2o) d'un jugement ren-
du par le tribunal cvjl de Port-
au-Prince, en date du 20 Janvier
1970 homologuant la decision du
Conseil de famille du dit mineur.
Aux requite, poursuite et dill-
,ence de la dame Innocente Altl-
dor, propridta:re, d'mTeurant et
domiiicIi6e 4 Port-au-Prince, iden
tifiee au No 2857-NN ayant pour
avocat Me Aurdlien C. Jeanty du
barrea.u de p,-.rt.au.Prlnce, identi
fib, putente et impost, oux Nos
5 H, bbhitts et 44JR .% t aBc Mlee
tLion de domicile en son cabinet
bsis A Port.- .i Prince: laq oelle din
Me agit on ia qualitO de tutrice
dative du minneur Morvilt AurA-
lien;
Usa dile vc-inte e fenbur Ia
mise a irix de Deux mille huit
cents dollars ($ 2.800.00) fat
par le consell de familleo-
Pour plIIo sarnplmm -enmolgae
moents eadrelaer ha Me MAUrle
Avin, notaire deposltaire du cm
nier dem charges on i& 1avoca
N soprince A 27 JanRDV6 lil"
Aunfdlen C. JEANTY.
-* Avomit. **'*-


AY ri. a JOW,. v.**l** -

an hdimem pro f lonnl brilant tons naenres- m X Install. tbi- u cotr at ..a .
Pulr dls plue brllan.s do as I on. do IS ALL A MERIQA ps I s Owi u ..'bri, ue ontr ata ..r
htllm*1M u 4Rl et ou6 &p dod 9 xdxx X 1- p doe at c'st co qul me rroulmalt:
d ialls h itod ras m O t hIa. D IV E R. .. .. A u eo pods d I'a 0cre dr lt I
partiou4tmi oh rumIdol a s6riom roiamdma on ',-noL' .- -
QNK t o o't. O n mun Aut do Jam -' oa t .n mu 5. Doam tot P rn don d- "o n o'e Ur 'a I, 'abo b. com pltmmnt 466
6ar O'Mt PgM & allo quo J'ai,- artiale lom loctaure ont certain bro pour la posted *arlanno ers mr &a Pal mpoma ae*d
pradi W0e6al Vhkrflvd4ao ae1 r'l menet omipris qu'l leur fallalt 1. r olmm aommmo "pr .marqueati fc t auo s.a t .a dOcl.a
no 1 r0 o uhfa- qu| r i em n t. ro !: L'laole Ot one Ovide DU ]. m an elfmtaron s panD'ri i'. m r ntei t d 11 e Bl *1 marew i .
l oelm faIt souvenm l'objet do VAU. J une cotrmiiaton im La Soelte rpil. chan n tir appalomment an"din
commentaires trs flatlemur pour poumsnte ln tenue... ..L Deput J Haiti (SAT) p r com' qul tempe te gamden Phogmne
VOMu. M s o ao0. T at m, Andri 'Bmon cout Doun amener .. Isa _It .un. DEposltion N.ato-_, bm D ieMo t sg latm vo
ln par teout l mI uA., vo -C m Ptr pour votr I& Malson du n\le A6rophhliquoe d'Hati gttblr mc o a it orn p.eam
en. g d rmeapomLikn V6u1 "Soyownf qUit a mame,*e pour 107C, La nsmmbres d costt o S o -ara ourmr eta MUton prmes
n e pouvTax pm Voun parmoto tampp"lsl qua Is Medocin deo cam c i ae montrnt trm. optimi d- e combl erour retard A la mar
do lietoAt... pagno Dr. Frmangol DUVALIERt.m.a certaa?_?v p qubl Igcaonlars da Violptte
0 JP en o on din o qur vo, y a soula0b des mllllera d'lndi- Siuccag de ce co la uie crahalen t de mlle 'faux, maml
mrticl our to Dr. Fitzerald pou gonta don't I reconnaisnce en gri au co.cour^,se ,mo- ro dieux uetoalent paz vab
rent fair. baoup do tort 4 Ia % lem ecturm quand 11i prtt ropblatallate si.lttio. JS. g a tranovai et Vonrbe; at pd'aX, a,
profemi a en Hti D',mo II part la course au pouvolr ......I -collaborationdl, I. drati ioau biont n placo d'e atn
ny pa dme mirMoe en moel i 11 a ms troi cents heomms sur international dst" .oi a dlo t er bo n ptnmq fit q q-
ne. Co qu'l m foli, do mmqrewx .J route Jacmel-Carrdfour-Ray lfla ,ues( "IeSe soonsts qus ft qusl
(1tamolotrte halttisu d nt mnond pour la rendre prntliable ptronsa d o_ i... u i....e quet arrts monasationnela. La
le D'. oDhe GaitmeroJesn- imaim lea dern6rea pluies ont d td r a o ""e ert d6fese visiteuse, contamment
not CoM, Cbrgm Hudieors, trult cat effort...... Et-le bus re h .es co .ma.nifestationa. M. Pe- foate, pli miaone raqoa j
Yvea Pirre, Raqnold Momnto jprend la route vers Jacmel. d i.'A 1, mtresent mam juidu'au bout.
Frrltle Ic on fait mana brult awe i x X x xde 'Am1cica Air mJil Socie
Is po deo maya. technique donL T ...Le R.P. Roger Ddsir, de IE. ty, a offer "'a partclrl.tion i sx
fl disposeot, car les tnmtru- glise Episcopale a pria l'von plus large ais c 'eo m'antfet Ati, ,
ments d'oPhtalmoloite ons t le pour New York. II st alld sa- En raison d l 'ampleur prvue A la repri on amiato an
plu d chaedo 1 m decne. at Bans tar & la Conf6rence Th6ologique d: cL'EXPOSITION NATIO- Violet etrc np t do qulqu
brumt. Lcd I4 dlt-al1 oK la c eprofaman l dolt me' W Christ. Cottm Confdrence tien- D'HAMn 1970,," l'Intitut Fran vies bien lanc6s par al'rri're
cer amo publicity pomr mpec, dra A Trinity Institute de New o ci d'Haiti a jug6 neeaire centr l G6rard Henry.
er %lthique profmlonnelle.. York. de mSttre Son auditorium la


SNore ami nous falsalt ana
plnt moumias et tout contrit
nouS 'ecoutions parlor. 1 parlai
blen, avec une maltrise deice
qu'il voulait dire et aussi du fIN
gais, le vdhnule de sa pense. II
nous prit un cas et nous dit que
le Dr. Frd6drique avait pose le
mime diagnostic que le Dr. Fits
geral ot quo I'fn.wrventlon du
Dr. Frederic n'aurai pas eonu un
result. mains eclatant.
No-re informateur conseiller
nous dit encore que les Drs Jean
not Cadot at Reynold Monsanto
travaillent dans des conditions 46
roiques A l'HOpital de o'Universi
t6 d'Etat d'Haiti pour ob.enir
des Nrsultats ou aussi 6.onnants.
Mais ils n'en parent pas. Ils
sont allds jusqu'Is la dcouverte
do precedes peu coilteux pour
conserver des yeux en vue des
greffes de corne tries .courantes
:ci.
Et c'rtait sur des compliments
et des voeux que notre ami nous
quitsa.
x.x x x
NOS VISITEURS
...Mardi soir eot arrive i Port-
au-Prince, M. Terry Winsbury,
Sales ,Managerd de la BOAC a
Kingston. Nous l'avons vu mar
di soir 6' ls table de M. at Mme
Jean-Claude Nadal. au Barbecue
dansant du Sans Souci.
Hiar apr6s midi il a ddjefln6
au Bond Point Restaurant avec
Jean-Claude Nadal, I'Arehitocte
et Mme Hubert Etrhart, et Mme
Lysianne Helmcke de la Souther
land Tours at lea Itglnie urs
Ernst et Alix Cines de IBO
TOURS.
XXX
...Mine Ellen Hjorth arrive ic
le 20 Janvier pour visiter sea a-
mis le grand dessinateur amsri-
cain'Larry Peabody et sa char-
mante femme Bette continue d'6
puiser les charnmies de notre pays.
Ellen Hjorth rlui eat du Dane
mark est la marraine de la ravis
sante Annette Peabody devenue
Mme Osborn. -
Nous avons rencontra Ellen
Hjorth hier soir au Grand H1
tel Oloffson en compagnie de Lar
ry et de Bette Peabody.
..Jane Friedman, insAitutrice de
Brooklyn a pris logement au
course de la soemaine Ibo-Ll6i.

...M. Loren Hardesty, eContrac
lors A Ithaca, New York est arri
v6 hier avec sa femme Virginia
et ses enfanta Virginia Leigh, Ja
mos, Martha et John, et sea
beaux-parents, M. Erwin Mc
Guire e. sa femme Helen.
M. et Mme -Loren Hardesty
-et M. ot Mme Erwin Me Guirt
font fare un voyage dans lea
Caraibea s leur jolie fille et
petite fl1le Mile Virginia' Leigh
Hardesty, 20 ans qui obtiendra
son dipldme en littdra.ure fran-
Caise de Cornell College d'Ithn
ca en Juin pour se marier le ms
me mois avec Ray Vandenberg
6tudiant en sciences politiques.
Nous souhsitons la bien-
venue en Haiti aux families Har
desaty et Mc Guire.
XXX
...Le Dr. Andrew Mayer et sa
femme Estelle de Norfolk Virgine
on pris logement hier i El Ran


...Les Drs. Leonard Fildman
,et Yvette Gindine Tardied iFeld-
,mand at Yveote idise Tardieu
'Teldman ont reprise k'avion bier
* apres midi pour New York apris
environ un tmois parnmi nous.
Ils ont &A accompagnes hier
apre nsmdi 6 l'a6roport Francois
Duvalier par M. ot Mme Gindine
Tardieu et ie Conseiller Lucien
Chauvet. ......
XXX
...Mme Carmen Boivert a pris
1'avion bier apres midl pour New
York via San Juan. Elle y est al-
Ie passer quelques osmaines. El-
le a dtd salute A l'adroport par
des parents et amis.
...Mme Jeanine Roy Liautaud
eat revenue A Puerto Rico co
matin. Elld y a Wte voarn nfils
qui fait des 6ludes en (lectroni
que. & 'Universit doe Mayaguez.
xx x x
..jM. Holger 0. Schmidt de l'Usi
ne A glace Nationale est rental
ce matin de San Juan.


Remerciements
Mme. Vve Alphonse Astier et
ses Enfants Mr et Mine Dioge
ne Caze et leurs Enfants Mr
et Mme. Pierre E Tardieu et
leurs Enfants- remercient bien
sincdrement tous les Amis de la
Capital et des Provinces et de
l'Etranger qui leur on' tkmoigno
de la sympathle a l'occasion de
la mort de leur regretted.
ALPHONSE ASTIER survenue
le 12 Janvier 1970. Ils les print
de croire f leur profonde grati
LCd e .
p-au-Prince, le 29 Janvier 1970

AVIS
ADMINISTRATION
GENERAL DES
CONTRIBUTIONS
L'Administration Ginarale des
Contributions rappelle aux Com-
mergants, Industriela, Direc.ours
d'Ecoles Priv6es et A tous lea
Chefs d'Entreprises, qu'un delai
expirant le 10 Fdvrier prochain
lour est accord, pour verser IP
roduit des valeurs retenues sur
leurs employs pour les contribu
Lions de Solidaritd et de Libu-a
tlon Economlquc.
Paas6 ce dolai, lea sanctions
prdvues par la loi seront rigou
reusement appliqueas contre tous
les retardaLaires, sans prejudice
des valeurs initiales dues.
'Port-au-Prince, le 27 Janvier 70
Franck STERLIN
Directour GCneral

Convocation
Association des Anciennes du
iensionnat Notre Dame du Sa-
re Coeur.
Dimanche ler F6vrier : Reu-
nion mensuelle au Pensionnat.
Lea mnembres iiiL pnr;s d'ns-
sister nombreux rr cette reunion.
L'ordre du jour roulera sur les
lispositions 6 prendre pour ]h
kermesse annuelle.
Merei : LE COMITE


Offre d'emplois
La TRANS CARIBBEAN AIR-
WAYS recherche jeunes gens
.A. d. 1B A 24 ans. avant leur


xX x r sag-den e 1 x-aSA -
...M. Stern Benedict, directeur rdsiaence rux USA parlant
d'entrepris oet sa charman.e con couramment le Frangais et Van
pagne Jeanne Marie Andersen glass pour o tre employs come
'Phillips sont arrivs ici ce matin toward ou STEWARDESSE sur
nour une viste de qeques jours ses igespri de
x x x x Les intkressls sont prids de
...M.Elgin Kingsbury, Ingsnieur fair leur application dans 1.
de la ALL American Cables arrt plus brief dslai .u bureau do lm'a.
v6 ce martin de San Juan a 6'a ao report ou peuvent au besoinu t-
cueilli par M. Mangonds Mana- l6phoner aux numbron uiuvantI:
ger de cette cotmpagnis en Haiti 2-3085 .2-3086 pour tout.., in,
II eat venu fair des r6para- formations muppl6mentairee.


disposition de cette society et
non le Hall d'eutrem.
Ainsi, sre douoe-on pns quo
touted les collections connues.
internationalement ainai que, eel
les, Inoins connues, recueillies
par nos jeunes, l'espoir de lave,
nir participeront largement i'
cette Exposition :leurs propri4-
taires tmoign ine ainst de leur
appreciation de detta initiative.


Institut des Hautes
Etudes commercials
et cnomsiques
Lse tudiants de l'Institut des
Hautes Etudes Commerciales et
Economiques (IHECE) ont le
plaasir de vous inviter une grand
de soiree dansante qu'ils organi-
sent au Casino International le
Vendredi 6 Fdvrier 1970 4 par-
tir de 9 h P. M. avec le concourse
du Super ensemble Nemours
Jean Baptiste.
La cotisatiop est fixde a $ 2.00
Une consaion pc.ale d'un dul
lar est pr-vue pobr leas levels dew
tcoles secondaires et lesa-tudianis
dq l'Unlversite d'Etat d'HEit et
des autres Instituts Universitai
res.
Au course de cette soiree dan-
sante, il sera procbde au tirage
aa sort des deux lots suivant :
1 -- un billet d'iuvion aller -
retour Port-au-Prince Mexico
h l'occasion do-tournoi internatio
ial de Football et $ 200.00 6d'ar-
gfnt al npo deo. -
2 e-- un-appareil de radio Tran
sister. -
Le prix du ballet d cetteafle
esat de 1 dollar.
N.B.- Leas cartes de bal e t les
billets de la rafle sont en vents
au local de l'Institut.des Hautes
Etudes Commerciales et Econoni
blues, Champs d& Mars No 3,
1 ort-au-Prince, HaitL
Le prot'lt de cette soiree dan-
sante et de la rafle sera affect
th acquisitionn de nouveaux ou-
iages pour la bibnothbque de la
iondation de I'IHECE.
Pour le Comitf dt'tudiants
Seymour DAY Jr.
Tr6sorler.


Avis de Divorce
eort-au-Pce le 29 Janvier 1070.
Conformement au jugement du
Tribunal Civil de Port-au-Prince
rendu lo seize D6cembre Mil Neui'
Cent Soixante Neuf admettant
divorce des Opoux Joseph Pier
re A. Bazile, la lemme nde Rose
Micheline Jean-Pierre et pronon
mant la dissolution du manage
u.istant entire eux, l'Offic:er de
i'Etat Civil de la Section Nord
de Port-au-Prince, lea formalitbs
l-gales prdalablement replies, i
ranacrit dans lea registres h cc
affects le dispositif du dit jugre-
ment :
nationn maintient le dIfant octro
yd contre le ddfendeur. Admet
le divorce, de la dame Pierre Ba
zile n6e Rose Micheline Jn-Pier-
re d'avec son 6poux aux torts de
ce dernier : Prononce la dissolu-
lion des liens existent entre lea
puart:os; Ordonne la transcription
Lu dispositif du jugement sur lea
registres de hOfficier de l Etat
Civii de las Section Nord de Port
au-Princc: Dit qu'un extrait du
present .jugetent sera inser6
o.ars Pun des quotid.ena s'ditant
it'la Capitale sous peine de Tom
Sages inttrits envers lea tiers
stl on Acheo.
Me Bertho1ald EDOUARD
Avocat.


L'Ecole de Commerce Julien CRAAN


Inaugure leDimanwhe ler mars prochain un Cours
Intensify de lire Anee de Comptabilits Am.ricaine.
La 2ime Annie de ce Cours se rera au choix : dAofit
a Aeumbre 1970 ou d'Octobre 1970 a Fivrier 1971.
S...E.le off re igalement los Cours : Arilthmthique
Commerciale ( Applied Business Mathematics ), et
de' Cost Accounting (Prix de revient) de Mars a Juil
let 1970.
Des Cours de Dactylographie Bilingue commencent
loujours au debut de chaque mois.


i0


.Renaeigpements et Inscription tous les jours, sauf Samedi et
Jours Firio, a d 'ECOQE DE COMMERCE JULIEN CRAAN,
Avenue Christophe et Rue 6.

.ir.-mmp im i-inrrrrW-TT-T-Ti- -^^---w--.5 ^--*ghs 5SW -WWW5 "miis ^^-%%%% t-r''i


Vera ia 7Bem
visitours, sentan
sonnMrent e ri
defense. ils e dtai


ae minute, les
t la fin proche,
amemblementd en
lent bti.n d6cid6s


NOS AVIS
INSTITUTE DE
DEVELOPPEMENT
AGRICOLE ET
INDUSTRIES (IDAM)
SOCIETY D'EQUTPEMENT
NATONAJL (SEN)
PROJET \ Projvt d'Am6nage-
mant du Pade Industrial de Poat-
au-Prince, proximity6 de l'Abro
port Francois DUVALIER Mar-
chnb No 1-70.
RE : Prst BID No 4 SF HA.
Moniteur Officiel du 16 Oct 09.
Les Ingjirs urs, Architactes,
Intrepruneurs et uos leas intkrea
Bs6 sont informs qu'en vue de
l'amdnagement du Tore Indus.
triel localisM a Drouillard, A proxi
milt da l'Akroport Franois DT
VALIER, la Socidt d'Equipe
meant National recevra en sds bl
reaux sis a I l'tage de la BNB
Rue de Magamin de l'Etat, lea
soumissions soas pli cachet, rel
tives A I'exdcution des travamu
sus-mentionnus entire le 30 Jan.
vier et le 27 Fevrier 1970, tou
lea jours ouvrables, de 8 heunre
a m i 1 here p. m;
Lea plans, deaitns Bapeifica.
tions, renseignements pertinent
nmcesaires aux Soumissionnaira
pour la preparation de lea of
fre, aInsi que les conditions dl
marM peuvent' Atre'tenua d,
la SEN dsA la pr'mente public
tion, cheque jour de l : 00 a m
A 4 : 00 p. m- moyennant an di
p1k de garantie de Cinquante Gm
des en espdces ou par chbque i
l'ordre de la SOCIETL D'EQU
PEMENT NATIONAL (SEN)
Le montant integral de ce di
pot sera rembours s Achacun de
soumlssionnaires lorsqu'il aura r
mis en bon &tat leo plans Bo doct
ments qui lui avsdent at four
nis.
SChaque sountisslon dolt &re a
compagne d'une caution do ga
rantie provisoire (Re.: cRensei
gnoments pour lea Soumlsaon
naireso 16 Cautionnement),
Des difdraates sounisolons r
cues seroit daeachetdes Is 27 F
vrier 1970 A 10 : 30 a. n.au an
col de la SENper le Bureas
d'Adjudlcation, en presence ,de
woumisplonnairesc qui so soron
prdsenta ,L'Adj*udicakion de
constructions sera prononcae ult
rieuremant et avis en sera do
n6 par le Comith i l'adjudlca
tairs et aux autreo soumissionnm

La Soci.6 d'Equipement Na
tionael se reserve le droit d'acce
ter on de orejeter toatae oumaimor
SOCIETY D'EQUIPEMENT NJ
TIONAL
Fait i Pot-au-Prince. le 2
Janvier 1970


Petit Golvte
Ms)

A conservar lear malgr avanta
ge; mall Ie Iort voulalt qu'Q en
utl autgeuem. Eh effet, &Is
8M5k salUitnt un poulmmnt tir
db VGei at pmOu par lI sar
dim atil-IMvlIm; DlY tou.
Jours t l t nt n's anmo mal
t& 0alm-. ParadmxalBmmt, e.
but doontracsta un pen las re
pr4moaants d la I clt de Boulon.
quo qui falUllrcnt reprendre l'a-
"ant0go & Ia 876me minute par
AndrO Gullauman.
En dOflnltive, malgr-Ia fal-
bless technique. d la plupart
deo Joueurs. Is rencontre fut pas
slonunant; I6 actura firent mon
tre d'uoe corrtion parftate
qnui nexelot pAI la largeMa et
la Go Ubatlt; ii n'y avait pas
de cadoau et ion luttait pour cha
que pouce di terrain et sur tou-
ten lea belles.
L'attque tu sviolette onfT
d'uni satriit alchronique malgro
Ia valaur de es iindlvidualUte
quil ratnt des occasiona trap f.
cues ; labasence de.Bayonnm, fut
nous ,ommes certain, pour beau
coup dana cette centre perfor-
mane. des olea de d 'entralnetur
Lahens.
1,i petite goav-ena, eux ont
au-demus de touts .log., 113 ont
ble retenu 1 4 lecon de I'Algi-
noir, ear tenir ean check, mur ion
propre terrain, lea ex-champions
dle Port-au-Prince, nest pam is
Ia portle du premier venu.
Enfin signalons la trs -bon-
ne parties de l'avant-ceontre petilt
godvien Roger Jn-Baptteo du
demi droSi. Gerard Badlchon, et
la trls grande forma de l'arriare
nroit du volette Ernest n-Jo-
seph qui progress n chaqute or
tie.
LKS EQUIPES
PETIT-GOAVES-
Andro Dearocha, Sollman,
Henry, Jn-Loula-. Apollon, Ba-
dichon Semephen puis A.
Guillaume, J.R Guillaume Jn-
"aptisbe, Mervilien, Entraineur:
G Prard Henry
3 Violette :
a Philogne Jn-Joseph, Lahens
e Baptists; Germain A Paul -
Vorbe Jn-Robert, Dume, Fran
Scois Dely-
r Entraineur : Lahens
Yves Jean B- Bart


u ASSOCIATION DES
CHAUFFEURS GUIDES
M D'HAITI

Mm AVIS
En vue de ft'aciliter sla distribu-
tion equitable de nos visiteurs
- suivant lea normes die la Politi-
s que de Just;ce Sociale du Presi-
S dent a Vie de la Rdpublique les
- 5ropriftairea de Magasins et
SShops toutristiques se trouvant
e dans le circuit de nos tours rgu
" iiers pour les, bateaux de croiaiZ
n re sent pries de oidn vouloir s'ins
S crire au local de 'ACGH dans
Sle meilleur d lai.
o Pt-au-Prince le 28 Ja.nvier 1970.
S Jean R. BERNARD
President de I'A. C. G. H.
Joseph Lafontaine DOMINIQUE
s Secretaire General de I'ACGH
ASSOCIATION DES
r CHAUFFEURS GUIDES
h'HAITI


c
a-
A-


o

t
e
n
.
as


a-
DP
A
6


AVIS
II cat porter aI la coinaissance,
eas Membres Ic l'ACGH dalp
Chauffeurs Publics, des Guide,
Interprntes et de cous ceux-Iu qui
s'mnttresscnt au transport tourism
tique que eonformnment aux ins
tructlonm formelles du I'rrsidevt
,t Vie de la Republiquo la ulistr
sution des tourists dansi le l Ma
gasins et Shops de Souvenir Tou
ristique sera str:ctement control
par IACGH.
Tout contrevenant a la recomi
mandation faite pour le shop au
aCuel il aura dtW assign sera ox
clu du transport touristique.
It-au-Prince le 28 Janvier 10710
Jean R. BERNARI)
President de l'ACGHI
Jooeph Lairu.Laa.l DOMINIQUI
SecrrtaireG,'Gr.nr.l ,.- I'ACGIl


8 OU IREZ VOUS

ag SAMEDI SOIR


DINER ET DANSER @
AVEC LEZS SCHLUX-SCHLEUX@
@ Au Rond Poit Night Club @

ossio $3.OO


GRAND BAL TRAVESTI
A-


HOTEL SANS SOUCI

MARDI 7 FVmRIER


A partir de neuf heures du

soir, avec la participation

des orchestres <

Shupa et
de DeImas>

.Entre $ 3.00

.M -*f- I-. h- -^ ^Io ,


r* a


ND


......


41 IC~ll"pip


~e+~.hasi~o~rcBico)(CuaV

....... ....... IIli ~ _U 1~_ ~ ~ l_ l UI1 __I_ Y I ) i l l Z


PASU 4


5.


t


,e
It
D.


1




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs