Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06654
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 28, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06654
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text
I-l I....~-- .1-- I


Ls


wag 0e




4WMAX /AVT


Let't


.,-.


MURMD* DE L'AaVABOM&%M INTERAUEWAXINC DR. P35833


PORQ -r-4-AV-f4,Ct (.VAl I)'



BOITE.PO.STALE 1.316


I


1l4 0 .001 ft A3"W


LE CARE (AFP)
(Par J. Pierre JOULIN)
Leg israeliefts ont franchi, mer
czedi martin, un nouvol echelon
dans l'escalade des operations us
Proche Orient, estiment lea ob-
servateurs. Pour la premiere foil
dopuis la guerre des six jours,
lea chasseurs bmnbe rdiers de
I Etatl H6hreu oat bombard des
objectifs militairps aux portes
m6mes du Caire et lea quelque
(inq millions d'habitants de In
Capital 6gyptienne til 6t6 lee
timiins lis premiers raids lanc(6
quanlsient aur I villealu mCe.
Tout a roaisaece peu apreis
dlix liheures du matin. Alors qu<
I'.ctivit lbiattait on plein, une
fouls nomhreuse avait envnhi les
prlncipales arteres de Is a ille ou
leg rues des quartieis populalres.
Tout i coup, lea vitres des inimieu
Miles onat 616 ibranl6es par un rou
1. tent osourd dana le lo.ntain.
nea chasseurse supersoniques isra
-lens, queatre selon un colmuni-
qu6 nuilitaire egyptien, venaient
de surgir duns le ciel et de pi-
quer sur lielrs ojectifs : deux
Camps niilitiireis situs dans I
hanlieue sud et sud est, i'un .
Meadi, a une dizaine 'de kilom6-
tres du Gaire, I'autre h Dalih-
cisour, a une vingtaine de kilomi-
ties du centre de.la Capitale.
x 2 x x
Aussitht la defense anti a6-
rienne 6gyptienne qui ceinture Ic
Caire entrait en action. On en-
tUndait lea explosions des pieces
de gros calibre, 1'aboiement des
mitrailleuses lourdes, le crepite-
ment des armes l6g6res. Dans le
del uniform6ment bleu, lea 6gyp
lions qui s'ttaient prceipites A


TEL AVIV (AFPi
Lorsqu'I il s'agit de d6termi
nar h quote serviront le s Mirages
quo la racee va fournir i a a
Libye, je prtf6re croire, non pas
ce que dit le Premier Ministre
Frangais, mais ce que disent les
Jbyena, eux mimes, future pro-
piri6taires de oes aviona.
Or ils disent fort clairement
qu'il se. pr6parent a participer
in i lute centre Israel.
G'est ce qu'a d6clar6 aujour-
t'hui le G6nCral Dayan, Ministre
de la DIfenet, en r6ponse A unse
question au ours d'un d6jeuner
offert en son honnour par la press
m, 6trangere.
Israol, a poursuivi lo GCen6rul,
H'efforce d'Atre indrlpendant dana
I o domain des armements. Mali
nouin devona 8tre modestes et
nous rendire compte qu'un pays
cinmme Israel no saurait ttre totsa
Jemionlt ind/pendant en co qui con
irrne lea urnme lea plus moder-
ni's. C'est pourquoi, face aux en
voli inaestf d'/qulpements mili-
laires novi6tiques aux pays Ara
hien, et i present de la France ii
la Libye, nous avona besoin de
Ious lea Mirage, Phantom et au
tres avions que nous pouvons Ohal
Le G6n6ral Dayan a soulign6
d'autre part qu'il appr6cierait le
lderinier message du Pr6sident Ni
xon au Congfres des Organisa-
io0ni1a juivesn Washington, en
function dt la r6ponse concrete
que les Etats Unis teront aux de
mandos isra/liennes pour de nou
vallcs fournitures d'armement et
pour tune aide /conomique.
En langant nos attaques A l'in
tiricur de l'Egypte, nous pour-
at)ivonH un triple but, a. d elar
d'autre part le Gendral Dayan
au course du mame dcleuner. -
Le premier but eat d'obliger
ls 6gyptiens a respecter int6gra
lement le cassez-lefeu, en leur
prouvant que leura violations du
tre riposte, leur cofltent trop cher
Nous avons d6jh r6usal a rtduire
le nombre et 1lntensit6. des inelI-


,.urs Cendtres, sur loeurs terras-
sea gu.dana ia rue, ne voypjent
que len floconse lanes de la DOA
et, au loin, lta petite trainee blon
chdie d'un avion volant A trto hari
te altitude. Lea sirtnes d'alerte
n'avaient pas riten'i. Pendant
que1ques niinutes, les explosions
..' succ6dcrent, ccrtaines tr6s pro
chess, d'autres plus sources ,t
plus loiiltaines. Loa hiabtanilits du
Care paraissaient calnes. A au-
sun moment le moindre nsine de
panique n'aliiparut sur les visa-
ges. II n'y eut ucunaer irturl.i
ion dans le trsfic autimlmoilee au
Centre de Ia tille tol daos les
,uarlierd p6erphlnriques. Quelques
policiers ou agents de 11 defense
passive tentlerent en vainde I fai
e cntr crldans les abris Ia foule
Ies rcurieux. Au moment ircme oil
ers chasseurs bombardiers israe
liens effectusiCnL [cur raid, pli
sieurs avions de ligne apparte-
rcs s'apprcviaient ai attLrrin -,-
dk-oller de l'Airodromie Internn-
lional du Caire. Mais lii encore
onl ne signala aucull si-ne de pa
unique.
Le bilu.n official de ce bombar
cement est de trois crvils tuds et
douze autres blesses. Trois habi
stations ont 6t6 d6truites, proba-
blement dans le quartier dIe Mea-
di.
Le porte parole official du
wouvernemtjt 6gyptien a souli-
gne que ce raid comme leas pr6c-
dents, avail essentiellement un
r aractere psychologique.II a expli
;I6 qu'il 6tait tres difficile de
decllncher l sirnes d'alerte t
d'intercepter lea appareils enne-


dents le long du Canal de Suez,
si bien que ous n'avons eu que
domue tuds eur ce front au mois
de D6cembre dernier, contre tren
te en Juillet. Nos raids r6duisent
done la pression qui sexerce sur
nos soldats sur ce front. En at-
tendant la paix, nous aomnimes
iprts, a raifl'irni h le Genral, ii
accepted un cesaez-le-feu total, et
il n'est finalement pas exclu que
lea 6gyptiens fnirent par lit,'-
tepter.
Le deuxisme but,, est d'empt-
cher lea /gyptiens de pr6parer u-
no autre guerre, et de les con-l
vaincre que c'eat lI une chose
qui finirait fort mal pour eux.
DujA, nous voyons le r6sultat,de
non raids un profondeur. Avennt
ceB raids, les C6yptiono esti-
maient que les preparalaisa pour
le d6veloppement d'une nouvelle
guerre devraient durer des moist.
Maintenant ils parent d'annues.
Ilassen gui est un peu consid6-
il e-nmmine le confident de Nasser,
(Suite page 4 col. 8)


mis en raison de la rapiditt6.du
raid.
Les vlonones supera;ques isra6
liens, a-t-il dit, ne mettent que
suelques minutes pour franchir h
uasso altitude, afin de ne pas 6-
Lre rep6r6a sur leas crans radar,
is distance qui lea s pare de leur
uase A la banlieue du Caire. Lea
ivions, i-t-il poursulvi, piquent
sur leurs objectifs, larguent
lurs boimbes et repartent. Le
tout no dure que tres peu de
temps. II est quasiment impossi-
lie li repuror lea appareils tant
lu'ils se trouvent pur leurs ob
jertifs, a-t-il precis6. C'est la rai
son pour laquell lea o pilote s isra6
liens peavent accomplir leur mis
sion nI touted impunity. E videm-


inent, lee chosesa serai
rented si lea chasseurs
dimrs israeliens station
leurs objectifs ou e
plusieurs passages.
Enfin le porte pai
L6 toute plainte du Goa
6gyptien auprts d'org
ternatlonaux, notamrnt
ganismes de l'aviation
slurs aviona do line
moment du raid auto
rodrome International
bun, a declare le port
du Gouvernement6 gy
que lea iqra.liens ne t
:un eompte des plan
s cs auprbs des organ
Lernationales.


CONNAISSANCE D'H

L'Apparition de N. D. d'Altagr&ce

Quarrier Morin

Par Gerard JOLIBOI1S


N. D. D'ALTAGRACE ET
NOTE REPUBLIQUE

Enhardis par cette victoire ac-
qoise ce 21 janvier 1691 (1), en
raison de intervention miracu-
leuse de Notre Dame d'Altagrace,
les Espagnols reparurent en 1696
pour d6truire a nouveau le CAP
et la parties du Nord, avec autant
de rage qu'apr6s la Bataille de
ja, Savane de Limonade. II fallut
le Traits de Ryawick, en 1697, et
ravnement au trtne d'Espagne.
en 1700, d'un Bourbon de Fran-
ce, Philippe V petit fils du
Roi-Soleil, Louis XIV pour ra
lentir les continuellest iostiljta

Grave accident
de camion
Le Camion l'Asomption faisant le trajet
Cap-Port au rnc#a a fait pana-
che hier aprts midi verse lee 3
heures 30 au Morne St. Chris-
tophe peu apr s eSources Puan-
tes.
Le v6hicule venait de qui.-er
la Capital transportant un lourd
chargement do ciment sinsi que
des passagers. -
Mal manoeuvrb par son con-
ductur, 11 s'6talt immobiliae au
beau milieu de la pente. Le chauf
four chercha alors A mettre la
moteur on marche on actionnant
le vehicule en direction arridre
at sour une nouvolle fauasse ma-
noeuvre, le camion chavira, versa
son dhargement de ciment sur
bon noinbre de passagers don't la
Iplupart out 6tt6 elev6s horrible-
ment et grihvemant blesses. 11 y
cut quatre morts sur le champ.
A I'H8pital G6n/ral oia les
blensas furent conduits, on enre-
gistra un attroupement inaccou-
Lum6.


,'a n.iverosirv de l'tdepmendance avtionale a ite brillumtmeutl f/tc
& Quebec ot le Consual Musset Pierre J/r/me offrit une belle recep
tio.a Sur oele photo on voit le Consul et Madame Musself f.erre-Je
reme asinai que IHonorabla Jean-Marie Mor/il, Ministre d'Etat
l'Educatioa. Lire detain Le coptc-rerivdu de celt.c rereplioni i lo-
quelle a- ietaieit 206S0 pcrpanaot.


A la Faculte d'Ethnologieet au CRESAS

La Faculty; d'Ethnologie et le meant des8 m6mtoreB de Ure"An- (U2me A14NEE)
- Bureau de Documentation du nee sur la Centre de Recherches en Scien- M6moires qui sarnmanceblent de- .- cLes croyances populaires
ces Huruneos et Sotales rtvZ-- pui. 1958 dana Ia petite Biblio- haitlinnes at le Ph6nomnl de
lent aujo.rd'hui au gTand public -heque de la Facultc, ainil qe In partiilpation.
une bibliographle 1cientlque qul es trava.ux pratqus de ia See. E S
s'est a.cumU6e e peu avec tin du Doator sur lF'onoml Gabriei N. NELSON 7.1968)
lea trsvau ratiequs dEtnSogra e I'Ethno Pychologie. On Bati 2- eQueiqueg aspects .e la. fa
phie tt de Ju lore pr oiM cha que Ia repertoire biblhographique Le des Rota en Haiti.-
quo Juillet par lea tudlants de des tm6moires de Licece vieit Easal de monographle -
2mee AnnJie. p dftre public dan le num6ro 15 Frafools.M. AUGUSTE (1966-
se A el. .d Ina Revue de la Facult& d'Eth 1967).
En attendant la mise en formne nologie. 3.- Ia Flte d'Ogoun Balind-
chronologique on alphabttique, Sur la demand du Doyen Dr le 25 Juillet A la Plaine du
lea chercheurs penchfn aur Ia .s B. Romaln u'ne anaeyse assez Nord.
question hatienne ou sur des pro ud.oiNpse se faith cos joure-c,. Auguste F. ROBINSON (1967.
blemes do Sciences Humaines Eliel cbndulira Ia publication se 1968).
ronero den ce pr-.travail de Ion un critbre leetif de ceo tra 4.- Deacription d'une cerimo
BIbIhographle d'utiles ri6frences. vaux d'Egudianls. ne. Le Kainda deull ou cand!iati
Disons apu's penr informatlr deual
quvient d'6canat de Is Fprendr cut LISTE DES MEMOIRES DE M orele LUCIEN (1966-197)
DMEHOGRAPHrE" ot mt l


I


PENSIONS SPECIALS


Vve HERVE 31AGLOI E ET
Vve Dr. BELLONY HYSON
S Conaidtrant q(a 'et l'un des
plus mhnprieux devoirs de r'!Eat
de ttmoigner sa gratitude I mx
qui ont 6t6 pour lid dee servi-
tours loyaux et fidMlee.
Cons4ldraun quoe la sacrifice de
la, mort du brave offlclier Herv6
ent diff MAGLOIRE tomb an' chap
S-bombs dbonneur le 14M Avril 1969 an
nnalent s ct *ourB de la bataille livrEe aux 616
ffetualeist ments Communistes tablia h
Boutilliera conatitue une perte
considr.abie pour le pwys et pour
role a ecat sa famille, qu'll eat juste de re-
,vernement compen"er son d6vouement on ac
anisme6s iI cordant uue pension ap6cialei a
clut aux Or sa veuv"a;
cit ,a pl Considerant qua le Dr. Bellony
volaiht pa HYSON a conaacr6 plus de 40 ans
ur de l'A- de s vie au service de la science
L A qual m6dieale, de la Jeunesse ULniversi
te parole taire at du FPoPle Haltine.
ttien .par l Qu' y alleu d -6comnpenr
lennent a's u sus vkes loyaux et d6vouds
tea d6po-.la Pattie commune en accordant
iaations in usne pension sp6ciale A Sa veuve;
iSatino i rapport du ecr6taire
d'Etat des Finances at dos Affai-
res Economiques;
__ L 1t de l'avia du Conee-dae'
AITI Secretaires d'Etat;
DECRETE :
Sa Article\l.er.- Une allocation men
suelle de SEPT CENT CIN-


Refus de visa a
Armthr Asie


franco iblriennes h St Domin- LE CAP (AFP)

CONTACTS AVEC UN deLa A ton du S
CATHOLICISME de l'Aftiqu dun So
DIFFERENT ;uvisa.anus jeu
Noir Amnricain
Tandis qu'au XVIIIe sitcle, por participer a
se perp6tuait 'esprit de la Con- nets Internationaux
tre Reforme dans les 6glises ca Pays, a 6t6 annoncs
tholiques des pays d'Europe, ea- tin au Cap par M.
core agitts par lea s6quelles des Ministre des Sport
Guerres de Religion, et par voie simt. qui n'est r4f6r
de consequence A St Domingue, sa dclaraion aux
colonies frangaise, nos anctres mnulte par Aahe j
Lsclaves 6taient evang6liss sur. sa srepritseB a ien
cette terre par les Jtsuites, lea: frique du Bud. La
Capucins, lea Frvres Pr8cheurs" CSA d'Arthur A
de l'Ordre de St Dominique (Ja- dclare M. Wa i"
cobins ou Doinin ns), tous a la aelon l& pres-pB
pointe de lance de la Centre dR- l'intOress6, dans 1
forme dans un ritual et une doc- une breche dans I
trine des plus strict. existent dans le pa
no u m e grosquement pour jous
Voici quc leas invasion repe-
t6es de la Parti Hispanophone
de l'Est (en janvier 1801, sous a
le Commandempent du Gouvr- DtctS de la
neur Gnerael Toussaint Louver ..de nra )
lure en F uvrier 1805, sous les Ia i pu
urdres du Fondateur de notre In
uApendlance, l'Empereur Jean-Joe Ia U H f''
ques Dessalines-a en Mars 149
et Dncembre 185, hn la suite dn LIMOGES (AFI
Pr6silent mauis Empereur Faus- Considarte con
lin Soulouque) vinrent noeltre ce groanse femme du
mme sceancins esclaves ou bien pes6 jusqu'k 250
leurs deHcendanti., n os urrire- Marie-Louise Bas
grands-pcres, en contact avec un a9 encore la Thenr
Gnatholicieme plus chaud, plus vi te it 'age de 69 an
orant, plus fervent, plus spect- tr dea In France)
culaire, mais aussi plus mysti- retire depulis
que et dohe plus exultant que c-- dane une roulette.
Ili de Eglise Galicane.
Dans leur 6onierveillement an- Tirant profit do
vera lea manifestations du chris nalire embonpoint
iainisme castillan, nos noldats se un d6rtglement g
piasslonnerent pour Ice statues avail exhibd durea
habill6es des saints, les effigies ans son impression
dile madoniis ,ornoes de riches te dnsa les barqq


Des objectifs aux portes meme di




Caire sont bombards

Nouveau pas dans I'escalade militaire au Moyen Orient


Gouvernmement mensuelle de ille Gourdes (G.
id de; iefui -L .1.000.M0) et aonj A titra- dao
de Tennu l pension spdciale ai d chaene des
Arthur A.sh personnel ci-aprns d6nomm6esa:
ux Champion- Minme Vve Andrf F. Bistoury'
x Open de ce G. 1.000.
6 mereredi ma Mme Aline ESTIME G. 1 00I1O .
F. W. Waring.
ts et des Lot--:: l; z : xlx *
r6 aS course ae* Article ler. Une allocation
critiqes for- menselle de SEPT CENT OIN-
e omreu- QUANTE Gourdes (G. 750.00)
--' K d""' t accorded A titre de pension
dereuo do spdle i chacune des personnel
she, a encore i-ran d&MnsAonmo .;-
e l pu-. G Mle Eva pierre G. 750.00-
6dao do E VVie Piuillaune Pro-
le but douvrlr iphte, n6e Julia Pierre -
le mur racist aLouis G. 750.00
ys, et ion uni- Mmne Vve Dr Maurice
er au Tennis. Pierre LAiFLEUR, nte
Etulia Mtnard G. 750.00

plus x x x
.. LIQUIDATION DE PENSION


%ian- a a omme-de' TrolE Cent
p) Vingt Cinq Gourdes et 00/100
inme la plus (G. 325.00) par mois, de Mon -
Monde (elle a sieur Weber Nazaire, Intlituteuir
kilos). Mmne h 6'Enseignoment Rural.


saler, dite Zizi
esina eat mor-
Ina A Brive (Cen
ol elle a6teant
quelques annes

n son extraordi-
provoqu6 par
landulaire, Zizi
it plus de vingt
nnanto silhoue--
ues foraines de


Voulalt-elle

abamEb-er sen
,nouveau-n6

Ce matin pau apras hult hou-
reas, on a enqlmetrb un grand
nuoi au haut de l'Avenue Ma
gloire Ambroise (Carrefour Feuil
le)


Trance tre NRIrre Fuis, tom /
(Suite page 4 col 8) a 10 kilo.. -- Uno dam a '6t iungri.e dauns
u n ravin oh cache derriere un
bosquet, elle aocouchait un en -
e **ant. Interrog6e pa des passants
Croisade enfaVeur de Jacmel des habitants du osinage
elle a all6g-i6 qu'elle 6talt all6e
S'-IV A ce Him aeulement pour satis-
f-Itr uan besoin physilologlque- et
Par Aubelin JOLICOEUI qu'elle no savait pas qu'alle al-
S it acoucher. ,


Ne croyant pas beaucoup
dnam I. repos, pour me dlauer,
jie i e mets lea pled' ns eat coon
mencae t courir tout le" long de
la.plaga tiude, on 6vitant-de me
faire'toucher les peids par lea
/vages qui, y viennent finir
leur danme eamnuse. -
Et Olaire june Atalanta s'e
lance apr-s mo-luaolnig poor mts
vaincre A Ia course que pour
m'entralner lans u eau. Je m'6-
chappe do justeee de citte der -
nidre yentuallt griteo.e a Db-
put6 And S bnon qui nmanelle
pour e faire aoimrupneik Ca.
yes-Jacmel par le I i LtrLbert
Jean Pierre et emoL .
Tandl qe qu lea autre mem-
bres de la D616gation et les no-
tables Jacm6lien du Comitb
d'Accuell prenuent leurs 6bats
sur la plage oi se conatruit un
grand canote Andr6 emporte Le-
bert et-mol dan* as ea p.
Chdmin faitent, le b putt de
Belle Anse qui a du dynamics -
me A revendre nous' parle des


Don d'owtauMes

d'Etat Halti
-L'Association Universitaire des;
i~~ efrtrn I


*efforts qu'il fait pour donner
Satisfaction pleine et entire au
President a Vie de la R6publi -
'que, Dr. Frangoia Duvalier et
Sa Mmie la Pr6aidento qui aide si
souvent dains sea marches. II
nous dit sea problImes n6a de 'am
bition du pouvoir de ceux qui lui
refuaset toute cooperation et par
surcroit lui mettent les bAtons
dans les roues.
La route sur laquelle roule
difficilement lI jeep at les plain
tes d'Andr6 sont autant de cau
ses de r6flexions qui font louf-
frir .
SNous voici a Cayes Jacmel
ioh Andr6 vout nous montrer les
efforts qu'il a faits pour doter
cette yille d'une 6eole doe je -
nes filled digne de ce nom.
II 'a r6alis6e sani .;ed, e
P'Etat avee la collaboration de
sla population.
G'est I'Ecole Simone Ovide
Duvaller, Insthution Sainte Th6-
rAse, construite en 1964 deux
ans apria 'son dlectiona conie
-.D6put6. Car Andd6 pense que
Ia oh 11 y -a le volont6 il y a aus
si lea moyens. Deux ans plus
ltard 1'6cole fut, s6rousement en
dommagte par eIs cyclone Ints
e1t par aee mimes efforts allies
;A ceux de la population, il la re
construisit.


pays entit.remnlclL uu parteleu-,
ment francophones (Aupelf) a Nous entrons dana une vaste
faith done li'Univerait6 d'Etat court plant6e de gazon bien sol-
d'Haiti d'duvrages pour une va-i: gn4. Lae P. Ledu ui vient die
leur de 5.000 dollars. faire le voyage Port au Prince-
Le Recteur de I'UniverslWt, no J e\l jvq. le membet.1zS la1
tre ami Me Lionce Viaud vent: U= a1 noous avaU 'pr d
de recevoir le premir envol, con- aux Caye. JacmeL II court A
ltant en 18 caisses d'ouvrages.not tre comm nous pn-
a--asecond envoi eat attend. 'nos dvet c'I'sg n et le -
Le Recteur Vlaud compete ri- se-e d t PEgiles 01 le to-ns
partlr ce outrage entire les dif byttre rpeares par les on
f6rentes Fo alt6. .:.


La femine et le nouveau n1
pnt 6t ,condultsa r'Hopital dans
un taxi sur la demarche de quel
ques personneM.


CoMnmu

La Secretaire
Affaires Sooalee
Chauffeurs Guid
ment aux instruc
Excellence le Pres
la tAppu/lique que,
a la pratique coni
les visiteurs A se
vement dans certa
-la ont pour oblige
duire les tourists
porten dana leurs
leur faire visitor
environs dans tous
ments de commer
objets d'art ou d'a
curiosilts et qui en
vent de l'industri
Aucune discrimina
Itre fate et at acu
l1&6, le tourist a
liberty de fixer so
tours organie6s de
/galement tous ces
La collaboration d
des Chauffeurs -4
quise pour veille
application de cei
dans lintfret et p
peeneit de l'indust
haltienne et non 9
reta personnel d
g guil ou il'avanti
commerca tts.
Port-as-'Prinee, le


Mgux A AN'


nique

erie d'Etat des
rappelle aux
deo, conform -
lions de Son
dent i Vie de
- contrairement
state d'obliger
rendre excusi
inB magasins,
ration de con-


QUANTE GOURIDES (G, 750. I
00) eat accord6e A titre de pen-
ison sp6clale sA dahcune dee per-
sonnus ci-aprs d6nosnmnee:
MYne Vve Herv6 Magloire G.
750.00.
Madame Vve Dr. Bellony Hy-
son 750.00
xx x x
A Vye ANDRE B1 TOUtY ET
Mme ALINE ESTIM o
Consid6rant quo Mr Andr6
Francois BsBtoury a consacr plus
de 30ns a do ga vie au service du
bien public dana la 'lute qu'il
n's cee6 de mener contre la d6-
poaBssion de terree aux pa yans
et don't 11 etalt Jo prte-endard,
cosmae Pradetde l a Comnis-
sion Prtidentielle agrafle per-
manente;
Consid6rant qu'au cOurs de oa
carrier ce serviteu. infatigable
de la Patrie comunue aest tou-
jours distingu6 par as conduit ;
qu'il est jsate quo Ie Gouverne-
maen doe Bpabliqu accord
une pension spdciale saa femne
et A BeB enfante;
ConseA ant que M e Aline Es-
'timn6 mrite attention dea poe -
voir publics,pour w uautes ver-
tug citoyanno et. lea services si-
gnalts qu'leUes a rend a Ila Corn
munaut6 Nationale; qu'il y a lieu
de rcompensar see services lo- J
yaux et dtvoues en lui accordant f\
une pension apciale; '
Sur le rapport du Secr6taire \
d'Etat des Finances et des An -
faires Economniques;
Et apren deliberation en Con
seil des Secretaires d'Etat;
Article ler.- Une allocation


L4 DEUXIEME
SPECT.4CLE
hlp arnilrei do la l roupe
.'ocl, an San Souci :
Sd ,d erClatant
':... ier aoir, une foule conal-
idrable so presa]L au San Souci.
G'6tait & l'occasion du deuziume
spectacle avec lequel la Compa-
gise Jean Gosselin allait' agr-
melater le Barbecup,-dansant da
de eet hotel. On y reiharquait tous
lea habitus, (. ep.Barhtsase dan
sint, 'une de soiteos leas plus
Auiesai i de la CCaOital, lea dipla
mates, lea grande commerTants el
industiiels, lea visditeura. doe ma
que, plus lea officrejs lea gaen
a caractere s6dentaire qui ne ae
montrent en public que rarement.
C'tait sune assistance fleuric
qui se .trouvait hier soir au Sans
Souci ou l'Ensemble SHUPA -
SHUIPA de ULApel. Dorm e* n-
thonuimm Mr=,tot c- beau

bL'Antba oiadur de o 'exp et
Minei Philippe Koenig, le Consul
de France at Mme Andr6 Tanguy
C.alont entourta de tous lea amis
de la France, y comprise l'Ambas
sadcur des Etats Unis ot Mudn-
zue Cliptop E. Knox. L'Ambaaan-
deurid'A.emuagone Dr Fran z Mal-
By Mink et sa charmante femme
Marianne en coavctnie diU Chale
celler st lme at ote porterent
Ilusieuirs toasts a notre sain-
16.
Lea m redbrea de la Mission in-
t1gr6e de FOEA en Hati c616 -
bralent la noinination de 1'oxpert
boltvien on politique fiacales Gon
zalo Ruiz au litro de Sous Se-
cretaire d'Etat des Finances de
non pqi.
lotte re6*tilnn o tffrtoe par I
Chef deola Mission Don Edmnundo
Borel. et sa jeunL et aptivante
fommo Eugenia, accomagn6s de
Ia mrce de celle-ci, lan Senoras
Olga Acuna r6unzlsait autour de
M. et Mine Gonzalo Ruiz, leur
fllG Avaro Perez del Castillo et ne
femme, Jerry La Gras at sa fern-
me, ClGriter Lair et son spouse
G6rardo Soto, Norman Williams,
Alfredo -del Campo et son 6pou-
eso, les Cecilia Gonzales, Su-
sanu Gonzales, Alvaro Perez del
Oa2tillo Jr., etc.
Claire et moi, nous, nous trot
vions a la table du Dr Carl Tip-
penhauer aet sa charmante femn-
me Doria.
Mile Yolande Perreault.
Secretaire de 1'Ambassade du
0Ganda- arivtre ce soir li pour
remplacer momentantment Lisa:-
te Theriault parties en vacancres


se.joignit nous.
Toute 'assistance, joyeusc
6tant dans la danse.
Puis vera 11 heurea la musi-
qua s'arrita pour faire pla-
ce au spectacle introduit pas
Jean Gosselin qui fit l'loge
des dramaturges Francois Billet-
doux et Max Maurey don't Jean
Cottrell st Serge Lannes, CGlau-
dine Delvaux et Roger Muni al-
sient interpr6ser des scenes de
ieurs pieces.
En effect, Jeah Cottrelu se re-
v aIn une fois encore un conoidien
brilliant dansa Comment va le
monde, lMossieu... II tourney! de
Biletdoux. II raeut la replique do
Serge Lannes.
Claudine Delvaux, johic blon-
die interprets av oc come par.e-
naire Roger Munine snee s dle
la Delaiss6e de Max Maurey, Elca
y mit tout l'1acla de sa voix bien
timbree do sa diction parfaite
dt de sa paulanceo qui marquent
sa pr/eonce sur saene.
Lea artiates furent justemeni
applaudis.
Ce fui un suc-des nclu.int.
Usi reurent chacun un caE-
deau t ouvsen r Ic t clry et-
raux.
LE ('OL0.A I'-'t .' '/'A'I .I \7.1, )
.Le Colonel Nerva Stalco, Al-
taeh Millitair .t l'Ambnia ..ole
d'Haiti h Wahnliigton cut lrnvr-
hier auras midi ave seoll fuli .,-
ney et sa fill o Dominique
Le Colonel Necrva StiLcu l I)t
I'esu6t du Gouveinoument pris le
(ocli/ge interam6ricain dc lio -
so. II a 6t 6 accueilli Iar desa i,,.n
bres doe a farmillo el M I'inrl -
cindor du Protocolo.
Nous lui souIliAons li h-)inve-

LES INDU:lSRII:l.'.S Aleill 1.'N
.1 \'1'C .MIKE /(' LA.EY
Hier tprs nimidi par le Ca-
ravello d'Air France est rnitrr .1
Port-a -Prince industriall Mi
Schael Mike Mc I.ni-y Presideint
Ie Resorts &, lpote t'orporation
of Hafti. II est ,aco]>lagna de M.
Philip Shaefer, n Executivei. a
Miami Beach, et ies industrials
Ellia P. Lupton, ('ionsulting, En-
gineers de Denver Colorado et
le Colonel V. H. Buchanant Exe-
cdtive, d'entrI.,pi- i .it 'htaoi
Beach.
ee -vsiteurs amoricains sont
venus 6tudier lea nouveaux pro-
jets de Mike poar Haiti.
Nous lcur pi "hnitfIs lI 2bie-

(Sufil page 4 col. 2)


Chaban Delmas n'a pas desarme les
les critiques, dit aLe Monde,


qu'tI tranr PARIS (APP) au .Proche Orient, signaled le
vooiturea pour I journal.
la villa et sea L'interview de' M. Cliaban-Del \xx x
lea etablise mIas 'a. pas disarmi les cr.ti- Coniilenltan le message du
ce vendant des quen, titre aujourd'hui le Journal resident Nixon aux Organisa-
artisant, des en premiere page. lions juives amti calines, le cor-
n general relt- bien que le Premnier Ministre jespondant du Journal Bey-
rie touritique nWait apporlt6 aucunc v~r.tabli rt, routh signal quae le Gouverne-
tion no devra vflation, on retiendra, tcrit it ment lihbanais dplore la volte-fa
n monopole to- Journal, engagement pris de Le de la Masson Blanche qui ris-
yant la pleine ;nettre sous le coup de l'embargo que ,dit-il, de compromettre a
-n choix et les les Mirage promise a ia Libye si tout jamais la concertation h qua
-vant favoriser lea premiers appareils limits 'ichan tre et, avec elle. une solution po
ltabliassements geaient de destination. I tique.
le l'Amoelati Seule I'UDR exprime sa satis- L'opinion qui pr6vaut est que
Guides eat re faction Ia 1'gard des propos de pour M. Nixon, I'dquiliire des
er a la strict M. Chaban Delmas qui n'ont forces au Proche Orient signi-
s dippositiona suffit ni A dissiper vraiment le fie en fait d6s6quilibre en faveur
our le develop mala-ise ni h d6saraer les criti- d'Israel, crit le journal.
tried touriatiqde ques, ajoute le Journal. d ans les mislieux politiques et
selon lea intu- Los arguments d/veluppes d'au diplomatiques arabes, on souli-
du -hauffeur tre part sur le m6me njet par Ine que depi .-..z .1 a a r ..ie
age le certain M. Maurice Schuman devant la mon de la enite J.: M;rac t A I
S.. commission stnator;alt des affei Libye le;- -rc.:n,-, i,. prsoW-
re-s traageren nrunt p a cte non gande ec'rn:i. .at ,.Lii i en
27 Jane 1070. plus convaincits et ont entra;ne ,.. uvre p.ul -.J. i r le reclime
le dep6t d'unt question oraie a- de M. l'onpnl.. il rur lioreer
ITOINF vec debat our une pollitque pro- la main ab. Guuiin.rmnEni des
4'Ust. .. ,. -pre.A.agrotMke epcore la tension, Etats Unis, estlmE le journal. -
-. -. w -.. .. -. 7i-- .. ..o It.. .. .. -. ,. ,- -. ; ;


- .- c-I-.. .. a- ~-- c.5 .~c'*i 'LI'- ..i~~~~La-tau. l .. -L~~ Yi~ b~~*:~I9


[nd~ew Peter GriffitlLta de Liverpool "Il
tes e-nfants rdfnegira 4I aa 41ptpal 6 Paiort *1 era




LOU FILDES J3OUR.SI h-I
par A 0 EL IN O 1I


I-Alt?


xxx


DIclarations du


Gen6ral Moshe Dayan


I_ --~_-- Ir -


V.%'RLFKl, "Bs JA:%'Ir! t1.n7'


,,qp,


. J


rr----











MAThsAN AM5RICAN SUGAR
COrANYr, tA.

usmRS ANTMFAIacOMM

PLANT1JURs BT FalARRICW ,
Sure -tftin6 epiL
Porftu-Prince, A ul


De Mieux en Mieux

KODAK Instamc

Avec IXEi1 hitrique
















Gardez les souvenirs du Carnaval 1970.
Pierrots, Pierrettes, Monstres, Boaufs, Cava-
liers n'importe quel moment. Temps clair ou'
sombre.

Avec KODAK

A L'OEILEILECTRIQUE U


Agent : DON MOHRSAES CORP. j


a *

zg'z.': doe
"" ,-~, ,4ao'c o o Eli
IHoung e il bon 0 o1 O h 3- 'Cont. if~tiro de Bou-
Gorth Nicolas ALXI x xxx tul t do Malice nar par un pe-
Gerth 1 Nicol 7 ALEXIS tit Timn 'Te M bI d'Anhlada.
(1900 1007) 14.- sLea maladies aurnatu R on de Formate. Autrs r6 82 ,-
S"ellem-en-H- *l e lta.ta sutleBa. *AoMtt4o -'t-on l!
xx x x Alexandre 8OLON (1007-1008) don Payaans do In a r6lori mills he
0.-_ Una approcho do la men x x x x Clade DORCAL (1906-1907) 'Francl
-talit.+opuplair a.L.rasr,.lA.I6 xxxI xI
gndoe d'Antoine LAN GOMIER, 15.- 4eSgilfication do Imaxxxx
4leoilR 1 s MAB 08 10go.,d le Ie .OVte. u, rl ean 24.- eMsrlge .slu Ins cousin 88.- 4
x- dx x"ak r4n e att A lK n ip(t-ede ac Gladysa iklowt hao
x x x l'eau AndAC4{UILLAU.E nmipn aa
(ouetter mort lan d'leau) (il0n7-I9681. LLe
7.- aCroye ou nnieota- ,Rsul 'Ell MY 1966 1067) Mxx
tious du Vodou dans lea .aotivit x
maAriales ot .6wnpmjqtea, do la z xxx
population hai 9Sn 16 25.- oNature et port6e oocia- 84. _-4
Yvn JEAN (190 1966) ,. cLe4aeousdans la men le du group k ta"lta hiatetau Louis Yves THOMAS Ronald
x XX Jean BAINVIL (1965 196) (1966 1967)
8.- oUn aspect des tendances x x x a a a
actuelles du Folkler- hnitlen -" 96 4
D l H" "^ -5. '
la Bolett APT17.- Croynces et Sorcelleric 26.- oA la recherche d'une mobilisat
Guy S erge ."BAPTISTE sn Hti* hymnnologia proteatante haitienne ciaux
(19 1966) Guy, Robert KEBIEAU Ch. Th. ROMAIN Raoul
x X 1967 1968)
9.- 4Le Carnaval: Malfesta- 18-- Aspect d'un mardi mas- x x x 6.-
tion culturalle.- on Bna.,t eon tin au deent-de I'gliee-St.-An 27.- cPanorama de la nausique tien ,
importance dens la vie du pen- tone haitienne Solar
plel. Reovio St. HIAN (,1066-1967) Romanc MALARY ((1907-1968)
Michel .Sa1mador -LOUIS 238. aLes croyances haitien -
(1964 .1465) ( ,) ,,,i sutour,- d nes nles


10.- Qualques.aspects du tra
vail collectif i Cazalea
(1964 1966)
FMlix SANON ,(1964 1965)


11.- oTendence de la littera -
ture haitienne-en favur -de Ia
culture et-ade- ,thlie-Nat&enalet
,Claude, -Emile ,AOAJOIWX
(196B 106)

12.- oLe folklore au -Service
de Fenseignement ~natique>
x x xx
18.- Vodou le -grand schisme
haitiens


-,
'19.- rallles
iHilaire LABOSBIERE
(1967 108)'
x x x x
20.- Folklore haitien comme
valeur spiritudlle et comme bien
de jcivillsatlons
Jean 'HRODNEZ (1987-19689)
x x 3
21.- Le carnaval 68 i Port-
a-u-Prince
Rodrige JEAN (1967-1068)
XXX
22.- Tantiune.a9nn"taotqn
Raphael H. MWB [4067,4e)


PORILT-AU-PRINCE

La Compagale ayaat 24 anaues de Srme 4VI JA er ,a eBI


NOVEL HGRAIRE



MARDI--MERCREI VENDREDI- SAMEDI



4O"I I M.tart New4o*k L15 p.m.

Arrtie Pt-au-Pce *15t1im..

Vol 02 'Dpart Pfrt4a.. PCe5*-p~Mn.

Arrivle New York 8.30.pjn.









Pour toutes informations concernant ces Vols Supsplmentaires adressez-vow s mefreqfgmt de'-
voyage ou aux bureaux de la Trans Caribbean, (W de'FExposiion.



Tel. 5283 3974.
Airport et Service Cargo 08S.








N.B. Soulignono qu'en r edvie vinteneificationdu trslic.,La Ttwam-CartbWbIn 'irweUs or l

nise des vols suppioimetaires.


Dumas Benjamin (1967-1968)
xxx
29.- aLa Foi dans Ie Vodou
uu la croyance gF6nralise et pro
fonde en une possibility de vivre
en relation avec lea Otres dits sur
naturels et d'avoir une influen -
cc 6tendue et mystique heureuse,
ou malheureuse sur sea sembla -
hles3.
Georges GONEL (1967-1968)
SX xx
30.- - sur lee manifestations de la colt-
re des loase ou mysteres dans Ie
Vodouv
Guy ADELSON (1967-1968)
S x x x
31- oVisite au Pantheon Vo


Avis de formation
deocite asmonyme
Il eat fond6 une Societe Ano-
nyme ddnoamme ; SOCIETE
COMMERCIAL DE DISTRI-
BUTION, S. A. don't le sifge eat
&, Port-au-Prince. La Soci4t4 a
pour objet de i'aire le commerce
d'articles divers et notamment
des products de beauty, cosmdti-
ques, machines et accessoires aet
toutes espmces de marehandises
g6nbralement quelconques; d'ache
ter, poassder, vendre, louer tous
biens meubles et immeubles; de
faire toutes operations commer-
ciales g6n6rale'ment quelconques.
Cette Soci6te fondue par MM.
Henri P. BAYARD, Lionel E-
LIE et ANDRE CHALMERS,
aura un capital de ($ 10.000)
DIX MILLE DOLLARS, divisi
en mille actions de DIX DOL-
LARS chacune, 6mises au pair,
souscrites par lea fondateurs ain-
i qu'ill suit: Henri P. BAYARD:
Quatre-Vingt Dix-Huit pour Cent
Lionel ELIE : Un pour Cent Et
Andr6 CHALMERS : Un pour
Cent. Copie des Statuts de la dite
Societe a Wti d6posee an D6par-
tement du Commerce et de l'In-
duatrie et au rapport de Me.
Gaspard Joseph Raoul KENOL,
Notaire a Port au Prince.
Port-au-Prince, Ie 27 Janvier
1970.
Par Ie Secretaire :
Andr6 CHALMERS, Av.


RENE COLES
LALUE

-


L[ Champion -do beau vMte-
mont announce a ceux qui par-
tent ppur l'Europe, le USA, ou
I& Canda, .quqli t revenm do
Canada et des Etatl TUni avec
une techniqagnemnied e at esre,
qu'il est en oautre I Seul capable
do confectlonner on mantean
d'Hiver qul olt "I Ja mode dans
les- dffirentes Capitales du mon
do.
ei trouveront fgalement de I
costumesa t d, ntaonu at stun
choitx judlu do-idm pour
Ins ntta -S plfinuot la coope
iour amlure.
Une iliot de votre part a'im
poUsede dto6*e -.seeeit, M--
iera.. leU s lUanto.
ro .dinactheaosde la ,N2nlatu
re Apoetolqus. -


37.- , Ke.nel I


88.-
res leur
Louft
(1867 1

39.-
(V


4,...amau wm asJAN. M, o


4. 3ax TE. A1U
S' Marcmed i& 4 h. s
Sia *. lbn mtUnie scolaire
lone IiMB ND J La QIompaignte J)ean Goosslln
pr4eenta
x x x x MAITRB PAT ELIN f
La visited du papiUont Mercredi 8 h. 80
itoptation dana-le fa. --La Oo mspite Je n GooO1I
altionnes pr6e i.:
k J. RICOT (196.1907) MAITRE PATHELIN
x x x x Paterre 1 dollar
Balcon : f.0.60
cUne persistance du o l- 68. Gdes, 2.00 -
itlah dana one aLmvai- -. .
nne a Changefx i
SURPRIN (1965-1068 7 '
xx x Cl PALMAx
x x .Meraedi 6 .0h. et 8 h. 30
cLea incidences dut Vo LE JOURNAL D'UNE
IO viEa hitifteon-1 ERE EN BLANG -
GEORGES (1965-196',)
Entr6e Gde. 1.00

qVodou .cule dynamique
teur et problimes so AUDITORIUM
ELYSEE (1965-1966) CUm 1.r U
xxxx
Mercredi & 7 h.
cVgvI dans le vodou ha.i L'HOMME VENU
POUR TUER
nge 1MEYER (1965-1966)
Entree Gde. 1.20

a, superstition en Hjxiti
LEVEILLE (1966-1967) f t Lm Aio CO
x x x x Mercredi i 7 h. et 9 h.
cLes croyances populai- VIOLENCE A JERICO
SCtlsi CELESTIN Entr6e 1 dollar par Voiture
1968)

aLe protestant et le jeut. A AGIC CM
Mercredi a 6 h. 15 et 8 h. 15
Eolr suite page 3) ADAM ET EVE
Entrde Gdes. 2.00 et 3.00


Ailez A New York, Los Angeles,
Sa Francisco, Madrid, Mexico
ou allleurs
LA DOMINICANA DE AVIACION vous offre ces facilitds.
Ella vous transportera les JEUDIS ET DIMANCHES & Santo
Domingo o y vous aurez une bonne correspondence avec la
PANAM et la IBERIA.
LA DOMINICANA DE AVIATION vous offre 6galement
d'autres possibilities, lea Mercredis et V e n d r e d i a avec la
NORTHEAST AIRLINES A Miami.
Pour tous reneeignements suppl6mentaires, veuillez vous a-
dresser & PANAM & votre Agent de 'oyages otf.auxolareau..
de la DOMINICANA DE AVIACION, Cit4 de l'Expowition, en"
face de 1'Offije National du Tourisme. Tlt4phone 3277.-


Mort aux Rats


EN BOULETTES


JI BBONS


9UEL QUE SOIT

'LE RAT


- -


< Earce Gales of Laighs-! Ny Mirror


feer T late
With

Donn Heaney Kate Strauss


Mereredl & 0 h, et 8h an

L'ASTRAOALE
iatitnt ogI at L.00

PARAMOUNT
Mercredi h 6 h. 30 ea 8 h. P.M.
EVADE DE YUMA
Entrsee des. 2.50 R1s. 4.30


fl'e 1I Clam
Mewerdi I a h. et 9 h.
.000 DOLLARS SUR L'AS
Enr#e $ 0.60 par persohine


irTIOUI. CD

Mercredi h 6 h .30 et 8 h. 30
TERRE SANS PARDON
Entree Gde. 2.00 8.00



Mereredi a 6 h. 15 et 8 l. 15
5 CARTES A ABATTRE ,
Entr6e Gdes. 1.60 et 2.00


CINE OLYMPIA
Mercredi (En Permanence)
GRINGO .'OUE ET GAGNE
Entr6e Gde. 1.56


AI-PORT CINE
Mereredi
LE CIRQUE FANTASTIQUE
Entree Gde. 1.00 R1s. 1.50

CINK ONION
Mercredi a 0 h. 15 et 8 h. 15
LES EPERONS NOIRS
Entree Gde. 1.00


MONTPAUNASSE
Mercredi a 6 h. 15 et 8 h.
QUINZE POTENCES
POUR UN SALOPARD
-Entrde Gde. 1.00


CIIi STADiUM
Mercredi (En Permanence)
COPLAN SAUVE
SA PEAU
Entree Gde. 1.00



(Electric- Shop)
avise
Mr. Antoine Rieoemand, Mana
ger do Ia oCrdonnerlo ELEC-
TRIO SHOP porte A la connaja
eance des iente qu'un d6lai d' in
mole leur est aecordd, & comp-
ter A partir doe atte date, pour
venir prendre livkrlson des chau.
sure on rdparstion en son ate-
lier la Rue du Centre, (bloc
St. Louis do Gonzague).
Passa ce dlai ce. oeaussures
seront puretnment et simplunent
vendues A la criee publique.
P-au-Pce. l1 8 Janviar 1970
Antoine RICHEMOND
MANAGER-


LISEZ


*.1


Presented by Le Petit Thrtre
At the Centre Culturel
Impasse Lavaud
FEB. 6 and 7
7180 PM.


ThJBON


'-~~` --.....-~~.~.~~.-- ~...~~...-~~~ -;--------- ---..---,.,.--. ~_.~~__~_ ~~_ __~_


II _...-i;... _.l~i-- "-'


-- -- -Wqpmpm 0


NASA~bw~


- 1- -.-. ---~;.~..~.II. .,I~. ,.:.,, ~.r~-.l~ "-. 2-r;lEd~*~i~L;j~,~~s~b.~Li~iLiZ~-Llll~g


]

]

]


m %pr~L ..




imi E


MERCIRDt 28 JANV[ER LNOr


RIUM BARBANCOURT Lt i.:W88:62
-.v.. -i &


VOTRE -OROSCOPE
r aaI7rFra7cvs Drake

2h rA s le Off.st w oon~ ~d ow J .u Ws d o *efr" hus w fe r
ow sad'n~ x~m I"s su polvp(4eu" ow',a
4"u~s Joe powr doww*L

,&LI NOr~VVLLSrT.s
JEUDI 29 JANYIER 1970


21 MARS At. 20 AVRI1. (BE
LIER): Lin effort continue, per -
siev6rant, r6alilateur, vous uppor
,era de bona rcsultuts, Aocol6 -
rura is venue du suectxs. Cotte
jo.urn6e aers vralment une 6preu-
vr, pour vote valour person -
nulle.
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Certainea perspectives
.eront s6dulsantes, d'autres A re
Jater. Tlut dolt Atre examine a-
'ant d6cislon. Ne milez pas im-
prudomment lea af'fairec et Il
plalifr.
22 MAI AU 21 JUIN (GE -
.MEAUX): Comnme pour ceux du
T'aureau, nmais hveC davantage
,d1 fluctuations. N'exprimez pas
s,tre opinion trop brutalement
h.i discretion sern important.
22 .JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER): Evitez des jufce -
menLt hittifs. Regardezr y d
"lus prlir. II y a der valeurs quo
vous n'apereevrez pe anu pre -
'nier coup dWoel]. Bonne journkc
pour des nmeliorntion, vn di
virs soctcurs.
24 JUILLET AU 23 ABOUT
ILION) Ce ne seront pas le
i.onibre et le tyue des possibili-
t6s qui importeront mais la fia -
qon dent vous les exploiterez.
Etudiez vos impdratifs, traitez--
1es selon ieur int6ret. Ayez de
I'ordre.
24 AOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Soyez pr6pa -
r6 aux interruptions, aux d6eais
.mprdvus. Lea consequences peu-
vent ne pas se fire sentir im -
m6diaterr.ent. D6barrassez lat -
mosphere de la tension possible.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE): Vous au
riez des ennuis A vous montrer
trop combatif. Votre opinion se-
ra mieux 6eout6e si votre mertho-
de est aima-ble et persuasive.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEMl
BRE (SCORPION):Encore le con
oeil: I'e.;sentirl d abord: Accumu


si- auant des cnnaisctaneces quo
.'vus le eourres dana touted, leo


)hasos de votre activity. Emi -
ployez bien vos heures de loisir.
Gardez I'6quilibre.
23 NOVEMBRE AU 21 DE -
CEMBRE (SAG1TTA11E): As- (
boclatfona, rencontree, enoigne '
ment, 6tudes scoilare saont favo-'-
ris6s. Ne faiten pas d'inutiles
changements main accepted ceux
qul sont d6atrables. t
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIEiR (CAPRICORNE): No
vous endormez pas sur vOa lau-
rers phassx6. (Vous affronteroz,
et souvent vaincrez, lI. compdti -
tion. Main veillez 6 ne pas aller
tro plon n moment inoppor -
tun.
21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): Vous a -
,ancerez IA oil votre prochain n'a
pas suffisamment de renseigne -
ments ou de connaioooance. Muis
soyez attentif ou diplormate. De
nouveaux avantlgei vous seront.
offers.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): D e bonnes in -
fluences de Neptune continuentl.
Avec le meilleur emploi de vos
dons, des plans muris et de l'en-
durance, vous accomplirez beau-
coup aujourd'hui, et pour P'ave
nir.

31 VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI: Vous avez beaucoup de
connaissances, le don de bien
vous faire valoir aux strangers
.u aux partenaires. Vous pro -
gresserez ainsf plus rapidement
que d'autres. Mais il y aura des
failleBs c6t6 de ces qualit6s in-
,ontestableB. Veillez h ne pas d6-
passer vos limits, A ralentir si L
vous vous sentez incompris et A
progressed meme si vous jugez
autour de vous 1'atmonphfre pen
propice. Votre Signe est celui do
qualit6s et de dispositiins non JC
breuses, d'id4es origina'.ee et d'un
ideal 4levd. Visez au mieux d-e. --FN -
votre forme physique et morale.


RUE


17,



Le


Ch


5SO&co.


RU. ROUL 17



plus grand


ient d'argenterie,


ristofle


iouverts, ihuageres,


timbales, converts

pour b6b, etc...


Pour touted


les drconstance:


anniversaires,


haptimes, manages.


.* nudiltt II A IR llTHELEMY
(IM 1W# )
x x xRx '
40.- (Quelque ilapects dUi pro
blAme do la chance dana Ie fol -
klore hoftlen. REm)a d'Ethnogra-
phle rgligleuso, d'Ethnobotanie et
d Ethno chlm e
Ernst MIRVILLE (1967-1968)

S41.- dann la vie haitienne,
Woolley F. BELOTTE
(1967 1968)
xx xx
42.- ou Vodou,
Ange-Lucie JOSEPH
(197 )- 1968)

438.- cQuelques considerations
bur la croyance aux loup-garoua
visitant lea maisonso*
Pierre CLERGE (1967 1968)
xxxx
44,.- Lion et le diable,
Mme Pierre Fr6d6dic William
ANDRIS ,
Yowoll JOSEPH (1967-1968)

45. --La nuite haitienne, sea
,nystres et lea mythes relatifs A
certain animaux
Ryo A. RICOT (1967 1968)
x x!x x
46.- morts
Yvon DUROSEAU (1967-1968)
x x x x


x x x
50.- eQuaello st la relation du
pinya haltlen
Gabariel DlMY (1967 1968)
x x x x
51,- Le pr6tre du vodou hal -
lien"
Jules Albert MOLFON
(1967 1968)

62.- que en Haitil
bt Martin DESTIN (1967-1968)
X XX
x x x .
58.- tMariage mystique d'Er
iulle selon rythme Radas et Pe-
trov
ValAs RENE (1967 1968)


54.- au-Camps
Louis R. JULIEN (1968. 1969)
x x x x
55.- deurs, les jeux des enfants, deuce
units de l'univers folkloriqui


haitian har ,uujourd'hqil
'Yolande VAr.BIRTTT (198-1901O)
x x X z
56.- 4Beatitare folkblrlques
Maie Louise LL, AUTHIER
(1968. -1969)
x xx X
57.- Gu6dd Nibos
Max Ch. MICHEL (1968-1969)

58.- cEtude comparative deA
manages protestants et vodouo
Clermont D. NICOLAS
(1968 1969)


59.- cKanson fer et sea
clients
Je4n Wilfrid BERTRAND
(1968 1969)
x xx x
60.- Le symbolime des cou-
leurs dans le culte vodou et son
emprunt au catholicinsme
Enel CLERISME (1968 1969)
xX X XX
e 61.- cParallele entire le houm-


47.- cLe combat de coqa ou le f
destin d'un trait culture*
Alain GILLES (1967 1968)
xxxx (I

48.- aLes marassas et les cro-
gances populaires haitiennes
Yves RICHARD (1967- 1968)

49.-- eAnalyse fonctionnelle V .
du pigu6 dana la vie des paysans
de la Guinaudke
Pierre Gabriel BERNARD CA
(1967 1968) :


for dre 41 UU(UC::Ull> .litc Vil-
le an ramp r, ru cdi Pfrt-"
Au- ,Prince.
Jean ,. VAI.ME (1968 \'.a9)
x x x x
6(2.- L'Efdueation Idans ni
champagnes
Nora PAIJLTRE (l68 1M9)
xxxx
6.1.- Trou Forban, I
Jacques ,10SAPhAl (114 ig)-l9',l)


64.- aLea Obsentiv Folklori -
ques haitienneso
Andr6 LORMISTOIRE
(1968 1969)

x x xt
66.- cLe rara a L-ogzne, a.
former st son 6rolution>
Vaudrec PROSPER (19i8-1909)

66.- tian au niveaa de svai composan-
te sltructurelles.
-Benont Victor DESULME
(1968 1989)
x xxx
,67.- tien et sea aspects socio brono-
miquesi (Ethnographie)
R6mus PHILIPPE (1968- 1169)

68.- cLe Folklore c.j-il uno
science 6volutive dana notri hi-
lieu*
Hulzer D. ADOLPHE
(1968 19(i69)


69.-- cLsg' croyauces anns na-
tre milieu
Fernand MERELUS (198O-1939)

70.- Ldonel BERNARD (1068 1969)


LISBZ


La Volkswagen


A DEUX PORTES, NATURELLEMENT.
wr i e nnw AMV.M WR iffW'at i lliaWW t' Jo a TT l if J2l fi. 'f&


Et pourquoi des milliers de technicians travaillent ils 1

au service d'inspection et au contr6le de la quality des

voitures VOLKSWAGEN avant qu'elles laissent

l'usine?

Pour rendre la voiture meilleure et pour rester fiddle

aux prindpes de la VOLKSWAGEN: Sfiretk, Confort,

Solidit,.

Son style ne change pas, et pourtant, elle n'est jamais

demodee. Du point de vue nmecanique, elle est meme

ultra moderne, offrant a son pinipritaire le plus ihaut'

degr6 de security sous toutes conditions.


Entreprises Techniques et Agricoles, S.A.

Rue du Centre.


MEXICO NON STOP



Concours de pronostics de football


Petrounn par lea firmes at marques inecri-
tes le. Suivez lam 6miisions sportitve de o 37 MW -
Flah Publicdt. Achetez ca. products. A- __
ehetez dana c maisone et conerysz yea
chete dam ces masons at consevLa Compagnie A6rienne
fiches d'achat. Vous cciunulerm ainat dea
points suppldmentairea en vue de gagner a plus exp6rimenthe
une des nombreuase prhtne et pout-4tre Itdu monde.
ler prix :
^1


3 semaines

a Mexico
VoyAge, Qejour et places aux Stades pour-
Pierre -

la oupe du Monde ot ben n des prix

S26me prix $ 200
S03Ame prix $ 100
46me prix $ 50
5 me et 66me prix $ 25
L. specialist 76me au 106me prix $ 15
de l'habillement 116me au 20Mme prix $ 10

.n -*-s A m ii ram


la FaclW56 dfh.lol1g0 i-*t.I .
(Sutdoasll te po8 80.p) -4


Assurez vous la


rich Union

a Meitleure Compagnie d'Assurances
EtabUe en Haiti
)SEPH NADAL & Cie. Repr6sentants
.. .


Les Moteurs RiMis S.A.
Luciani Berhnmann et Co.
Les Ford 15 M 17 M -
Escort et Capri


- -------- ------------------ ----~--~--r~-------I


I


qm-o- -- -- --


---~-'40 d'-


:~t~ l~ll~j~IINNW^-.- 4l~n


~y~CJ~)~i;Srclc~rc~-6~~ ar~rr~rll


paim ent irri c e-a u GA R D00L





MI1~1*K 24 :ANIVJVLIT* 01


00LA MODE AVSP LA MfGDE--A V89 PRIX -p


ol w ainotI=JOURDAN MONACO
v~ DIY~in PUWU3 4put~m. &AMtout,&'SI~

0mk sNis il I.0sOpitalu.-?'muro". t d A6US~I YVxDI '.o121


Croisade en faveur de Jacmel
(Blltt)


.1 AnIre
Hlnionr Oilde Duvallar. une
:.41 Ovhl Duvalier un
cons.ructlon ompoanlte, bien toe-
nue.
C'eat lI & oeur V6ronique la
Dlrectrice. Elle me r6monmitl
pour l'avoir interview II y a
qualques ann6es.
La Soeur V>ironlquo 4st en -
tour6e dea soeurn Gertrudo et
Anne Marie. Elles sont de la
Congregation des Soeurs de St
Joseph do Cluny. Elles nous
montrent lea s pt smiles do clas-
se qui ont un effectif do 270 616-
vye relevant l'enselgnoment le
plus moderne. Ces ealtle de
classes sont d'une propret6 re -
marquable.
LA Dputi Simon parle d'a-
grandir cette 6oole pour porter
son effectif A 380 .live.
Lee 61l6vA y sont nourries. It
y une canine entretenue par
lI Socours Ca-hollque. I y ost
servi leIn lt le martin et le re -
pas du midi, m6me les dinan -
ches.
. Andrb loun la spontan6it6 du
President Duvalier pour tout ce
qui concern Jaemel. la compr6-
ienslon et la sollicitue de Mine
Ia Pr6sidento, il rend homage
eu Ministre Clovis D6Ilnor qui
lui a donn6 la ponpeo lectrique
don't on avait besoln au Presby -.
tOre.
II demand an Ministre ecan-
Pierre de bien vouloir l'aider.
Et come il lui parle ainsi il
dit A la tris chore Soeur Viro -
nique: Chure Soeur je vous am6
ne le Ministre Jean-Pierre qui
va vous offrir un cheque de
cent dollars par mois pour pa-
yer vos professeurs.
En effet quatre professeurs
n'ont pas touched depuis des
Le Ministre comprenant le
piege dans lequel il vient de torn
ber fait un 1iger reproche au
DIpute, qui ne s'embarrassant
pas de si peu continue de louer
ses propres efforts soutenus par
Mme la Pr6sidente.
dit-il, en s'adreoant avec force
egstes au Ministre et A moi.
Tout cci a 6te r6alis6 par mes
efforts, avec le concourse des
parents des 61lves, par des cor-
v6es.>
Comme il parole ainsi, il rap -
pelle aux sour a es cadeaux re-
Cus pour les Alpvea i l'occasion
de la Noel et lea port A so ser
vir du Ministre Jean Pierre
commoe 1interprets de leur re -
connaissance aupriks de Ina Pro-
mi6ro Dame de la R6publique
don't la sollicitude a fait des
lihoureux it travers tout le pays
le ninio dernier.
I,. D-Wpu Andr6 Simon veuit
nIosu inmencr it PIrWdo pour voil
tl Maison du Souvenir qu'il a
iitinag6 i pour rappeler que le
M6detlcn de champagne Francoi
I)uvosier y a noulag6 des mil
liorn d'indilgents, don't ta recon
cim since en fit ses itocteur
quand il prit iart A la course I


Remerciements
1. o fumlilies A:lexandre, Ia
nito, Kersaint, Bazelai E
diountir remercient los amiJs tan
do In ccapitale quo de I province
-t. ,h t-rcnger- cui lcur ont ti,
moi n6 leur sympnthle a l'occ
vion do In mort de leur regretted
mdro, grand'mtro Mme Sophi
Alexandre et lea prient. de crotr
;t leur profonde gratitude.-
Avis
Le livre de Fernand Alix Ro
IANS LA SOCIETY DE V
IIONDANCE* eot eri vente a
gourdes l'vxemplaire dans les
irairics suivuntem : LA PLEI.
I)E LA CARAVELLE -
I.OUISDHON Ren6 Max A
gustei AU SERVICE DE L.
CUirUTUE AUX LIVRE
POUR T OUS.


pouvoir. J
Mal. la route osi msuvelso n
os 1L rempi paM. r
Andri dolt ae soon.enter do nous d
dire qua cetta malson du aouve- K
nir eat un dispensaire pourvu R
d'une salle de consultation d'une 0
sallo do petite chlrurgie, de g
phatmnacie, etc. g
11 nous dit auisi qu'll a enga-
gA pour la r6paratiohl de la rou-
te do Belle Anse trols mille
hommn s auxquals 11 donne A
manger, avec le concoure de la
population rural si cooperative.
1 en a mis, deux cents sur la
route do Jacmel Carrefour
Raymond Caye Jacmel pour
la rendre a ratiquable maals les
dernmlres plulee ont d6trult cot
effort.
Nore retour sur las plage de
Raymond Leas Bansa se faith a- e
vec non moins de difficult qu'au
d6part. La route est execrable. 0
Sur cette plage of vibrant in-
tensismnot cooe excursionistes qui t
n'ont autune envie de reprendre |
In route de Jacmel parce qu'elle
est of mauvalse, Il solell descend
Interment on des rayons obliques ]
et doux. Tout ce monde dans '6-
merveillement se d6salt Are avoc
de l'eau de coco.
Le photographe Ltionel Do
mond enregistre aur le paper
sensible les excuradonistes ve-
nus dd Port au Prince et lea
notable de JaRnmel, le Pr6-
fet Louls Lafontait, le Capitai-
ne Bonser Velten le Lieutenant
MiUianaird Kavanaght, le D6pus
t4 Andr6 Simots, sa femme Ruf-
fins et sB cousine Meby Bueno,
'industrel Miduin Turnier et
ses files Myriamn et Mario
Franqoige, etc.
Et lei Bud reprend la route
vers Jafmel.

AU FIL DES JOURS
(Suite)
NOS V SITEURS
... Hier soir est arrive Mlle
Yolande Perreault, comme Se-
cr6taire, eflottante & 'Ambassa-
de du Canada A Port-au-Prince.
Yolande est du Qu6bec. Elle
vient d passer environ trois ans
A l'Antassade du Canada & io
de Janeiro.
En rsute vera le Quibec of el-
le va pasSer sea vacances, elle
s'est aretee ici pour deux enemai-
ne en ue de remplacer momen-
.an6merit Mlle Lisette Th6riault
parties pour soes vacancies.
Yolande a pris logement A
'HStel Sans Souc.
...iier apris midi eat arrive
A aort-au-Prince, Madame. Kay
F. Reld don't le maria est o un
tmemb e important, de la Grey -
hound "i Miaml.
r Ell a precMd6 celui-ci arrive
a aujouiod'hut.
Le ncbuple a pris logement a la
s la Vi la Cr6ole.
II a t6i recommand6 ci par
M. StLuat Ncwman. Pr6taldena do
I In Forme do Public Relations
e Newan & Schulte.
... Hierb oir noun uvont rencon
trAo au Casino, la belle Lorraine
Shagouri, infrmiire de Kings-
ton. Ale est arrive e ce mime
moir Venant de la Jamaique, en
compagnie do son cousin Ray-
nlond Sleemn, dans la manuifactu
ct ra i n Jamaique et M. J. Char-
Sleis Kotun, charge die la region
arl1t 6enncn pour Ia Ivision Lin-
tri.at:tnale oe la I STANLEY
c ONS UI.TANTS is Santo Domin
Ae o
o Lorrai(e Shngouri, Raymond
bleem et J. (,harles KoLun sont
desceqdiis au Castel Haiti.
lsa oat d6jeuni cet apres midi
y au Rond. Point Restaurant en
E compagnie de Yolande Porreault.


2
H
A


S


Centre Mddical 27,
Chemin des Dalles
tonftrence du Mercrcd 28 Jan
iler a 6 h P. M. cEvaluntlon du
Centre de Fonds Pa-isien par
la Docteur WiltLam Fougiro.


!e je
or t a:
Karen
quin
Elle
le.
Raf
La


nale,
du mn
Ce


AU CAPI

A partir du Dimanche 2
6 5 Hres, 7 Hres ,e















SLe Unme film du
A Arec : Pierre Braunberges

Enlrie Gdes 2.-5

... --- jc. Bk.. ,( ~' W.-"'-


(4 matltx James L. Byron,
or dic Yvette Mimieux et
ance in(lulstr:el taoul Hage
ncueilli A l'aroport la jolie
IL, Howe. Taylor, manne-
le Burling on, Wisconsin.
st deSceTnue A Ia Villa Crso

le renvoyke
Rafle de la bicyclette neu
:ercules qui dcvait avoir
u 2nice litage du mois de
ir 1070 de ca Loterie Nat:o
aura lieu au 2eme trarff
ois de F6vrier.
26 Janvier 1970.
Frantz BARTOLI.



TOL


5 Janvier 1970/
t 9 Hres


Festival.
iet Marline Jobert.

i cl 4.00


1


tc

d
ri
a
a
d
e

en
cl

c

t
1
l


r


ice lyguey simplantaen -NOTES- 3) Travaux d'auditing on de
Snote 6 e Des r- (1) Le 21Janvir e ail- LES RAVINES DE LA ROUTE v ification; install-aon deo IIst
ions loea plu loignie. telsr quo ) eur s 2-at r eat da- DE CARREFOUR .- / .nmea modermas de Coft pour lea s
ions les plus eloignteestees que lurs la-date chosiedepuits Une uip dejeuraler eat iisrqriBB indastriollse aut a -
s Cayes,Jrme. teaux, Port v pe- tore de 1691 par le clerg es naffectfe au curages de la Ravine -tree; pr6paradon d"Imaa comp-
ie piX, lonte a rouaate, sans plus me- gnol purhonorer Notre Da- de la Cour Brea, prAs du Marchie tables; installatiori-de system s
ttnre on Novembre. Nos p dAltagrace. aux Poissons, sur la Route Na- de contrble interne en vue de p 6
tt.ndre, en Novembire. Noe pay- (2)-Dans ma famille adoptive, tionale No 2 entire Port au-Prince venir leas irr6gnulaita (erreurs
ans leO plus vigoureux partienft oest parvenu ce r 6cit et Carrefour. on fraudes); control budgtaire..
fins avec femmes et eenfants, Commandant le 10e igimeut, Cest un travail trds utile qoui 4) to es de march en vue
nont6s sur leurs meiloeures bAtes le Colonel benjamin Noel seno- ea t ainsi entrepris avant IS, P& do rponds't aux questions sui -
e some, charges elles-mtmes, ra A Neya A a N fin de Fvr.er riode des pluies. Aussi, person- vantns:P
Soe dun ai pusant trajet de 1805 pour constater un fait he ne doute-elle que ces opera- Quolproduits ou services ven- i
provisions, d'uste ler de u- inoui souffrant de la secherbs l s de erage se prolongeront dre? o l undre? A ui lea
e et autres niindimenta : se, Isa population de cette paros- en amount de la Route Nationale, vendre? et comment lea vendre.
ment h deu n nt akilomtres dese avalt amarr6 an pilier d't m e sur cette mime Ravine de la 5)"Pr6tpration et analyse de
heins lea attendaemt jusqurauxa point, la tAte en bas, Ia statue (,our Bra e0t dons le lit des au- projects a soumettre aux institu-
nclennes lmnitesu et plus de six de i patronne e la ert, Stl trees. ravines *. Source Leclerc, tions financires nationals, 6-ran
oents jusqu'au Seybo. Barbara (Ste Barbe) jusqu e Chaudeau, Bizoton, Diquini don't gnret et internationales.
tBeucoup ne evenatourleosimuieIs (3 Dnue a sipr te leau. leo eaux torrentielles interrom- Pour tons renseignements, tps
er se fixrientB ur lea immense (3) Dans son outrage : cEn pent le traf'c A ehaque averse sezo hA'adlrese auivante:
terres vierges Patie d Hat;, planteurs d'autrefoia, n 6 e-re route si friquent6e. INTITUD AUT.S
.Est. Ares d'aujourdshui,, Eugene An- URappelons aussi Inolan'easoitt ETUDES,,C3StMROIALBS
Ceux i s'en rtnuint ra- I n pseudyie de Ldon Decos, 'etablir d as Me ecntT E NO UES.
ontaient ndan tout r e e-nre d rance en Haiti) ton our e cours de Lha de O p de:ar, No. 31
- romm jadis loeas klern .d donned" usn description tr6a colo- te ravines, afin do retenir les part-au-Prince, Hai F
Moyen Age euro,,n i intena6, re tie la fete de N. D. d'AR- lluvions, responsible des -d6bor rivez
ment chr6tien leoa episodes die grAce auteur de la chapellue p i r veA
lonr voyage, harg d ur as ive e dements des eux deruisll- Mr. GEORGES DABBAS
prit mytique do mrvelllerux tere t dbutde s lle.e Miont. Directeur du Bureau dEtudes
bres s'inclinanit ur leur passage Description que 'on peut cor p. on Box T
pour leur ouvrlr Is route, ani- parer aves cell qu'a 6cr;te a a Covocation portau-Prnce Haiti
mime rpoque our le plerinage A AssocLation des Anciennes duoP
Saut d'Eau notre regrettE roman rensionnat Notre Dame du Sa- V llV ll
e NO AVIS oer Antoine Innocent (n rA P-au cr Coe .ur. oo 1 Y
PNOSee on 1873, brilliant 61ive du Dimanche ler Fevrier : Ru- RESULTrATE DBS
NSTisTUlT lE d LycN e Peion, animateur, du group nsion menuelle au Pensionnat. MATCHE DELR
sIUmTPPEENT -e pI de La Rondes, Secr6taire Lea membres onL pries ds- SEnMAINE DE.NIERE
DEVEICOPPEMENT sRdaeur du SBnat de rIn. Il-pu- sister nombreux it cetta nrun:on. C.1. M. Bird 3-0
AGRCOLE ET l r ique, mort ean 1958) da on Lordre d jour roueraur Sacr Coer St. Frans 3-0
INmeSFh l rdAI)-Ic' L- tn 'orprchduejoxr515 ra ourel 2 -13M39 Bldng PnAein
DUSTR L (D ) T emarquab ouvrai eMm tols. diepo sitons Ai prendre pour lt SAonasire Eclair 3-1
SOCIETE DEQUIP JN petit table do emoeur ioales kermesse annuelle. qS. Louis a Anglade 3-0
NATINAL (pSEN) (4) Les falts rpuc milrt-m Merci LE COMITE Cobra Canado 3-0
PROJET :ProJet d'Aniage- len ux du Champ di Mare pro-
minit du Pare Industriel da'lW- duislrent en ju.liet 1849, II ser. .. eso. .----
aunPrince, Aprotmiso deo t hi a e, selon lea croyan. eT p pul l-
port Franols DUVALERMar-res, qula ces apparitions, soa6-
chi No 1-70. talent r6p;it es au n iAme endroit H A IT1 RIASL v if1A I1
RE : PretBID No 4 SF HA. on Novembre 1886.
Moniteur Officiel du 16 Oct 6d. o1 6 Ju 1 T eat In date M
Le Ingneur, Architetea nralement dope pour p-
Entrepruneurs et usous lea Intees portion de Ina Vierge des Mira-
B se ont, inform qu'en vue edes Saut d'Eau ou Ville Bon- ,
l'ah6ngamment du Pare InIxa- ura dessus d.un boaquet doe
triel locali6 ADrouillard, prodi palmistes royaux, qul s*l16vent
mit.I de lds-Aroport PranolU- encore au flanc erd de- 1'minen p
VALIER, la Socite d'Equope- e supportant cette bourgade.
ment National recevra en es lbu I a locality prit imm6diatemenf I
reaux sis AI l'6tage de la BNRH tin extraordinaire d6veloppenernt.
Rue de Magaain de .lyEtat., lea D" 1960, 'Empereur Faustin ie
soumisslons suds pli etehot, rile Soulouquer et son 4poude y firent
ties & 1'exicutlon dle travaUx riger, iit leurs frais, pour abri-
sus-mentlontos entre le 30 Jan- ter les p6lerns, divers longs pa
vier et le 27 Frvrier 1970, 'Lou villons, aux paros a en tron de otion
lea jours ouvrables, de 8 heures pahi t, dbitis en feuilles Rros Achat Vented- Location
a. m A 1 heure p. m; siree ou en planches dtie bols Box 515 A Tel 2-1339 Building Pan American
Lea plans, dessins spaiifica- brtt, non quarries et converts de :. ,
tions, renselgnements pertinent chaume ou de feuilles de etrhche. Enreoistrei voso Terrains Maisons et Meubles en nos bureau
nticeaires aux Souneissionnaire.s (stipe desschd du palmist) :
pour ta preparation de len of- ces baraques servirent de nod- Un. affili6e *ae la international Association otteal Estats
fre, ainai que lea conditions du ea A 'avenir pour lea autres cons a Boards of" Chicagos.
maMc prevent1 6tre obtenus de tructions simildirec. Un grand
to BEN' sdis Ia pcr6sente publira- hangar, nu toit de chaume, fut
tion, chaque our de 8 : 00 a me lse g----- -' *-
A 4 : 00 p..sm. moyoennantund6 En 187, 24a ns aprsI'app._ _
P. de garantie do Cinquaute2 sp.ari 2pon Yon conppteralt d ji dax
des en especes ounpat Ch A't& conipt t dx __Baut d'Eau, soltt j_ --
La NATIONis-sLdN)4lationdootrRtpubAiquehux Belles Ghoses
p6t sera rembours A chacun des p0q' Gerard JOLIBOTS. -, A. u eaell e
soumlssionnairesJorsqlu'tl aura re NDLR.- La premiere partle 321 3 a y Ve ,. e 34 M ,^ .
mison qb 6tubalt lea- platisa e docu aru don 'IItion des aanseel rD GUSEMENTSM POUR ENFANTS
menta qfdI lui avilent t W. four- 4"et dimanche 25 JanvierA1970 o --fU KC a l,- ,
nis. e ,- no quotldien. TOUS L UES S TS
Cheque souj-isPlon dolt erte ac F P ermts, fins, -
.pagnIe d'une caution do ga
]l a raeiiPrW (Re.: a on: : TrAOpeurs, Indiena, Coew osA --
n ,bress 1 Ca ) -. BatMan Zorros Princes
Des dfr achrm re A*. uh, Turcs Indiewaes, DwieuWS -
s tm tim't1,10:-so .au L ..t Pierrettes, Fleurs, Cour-girls,
cal de la SENpar Sa Bureri L, MV JeoAalb apit "attend-, -)- G'aw
dAdjudilcation, en pqinai 5 d dmpstarn 00r0T0pri.s l cJan- Princesses AfrWtanehis etc. etc, --
woumlasionnalresc qui B 'BerOc, fvier an cours pr III R4
presents L'Adjudiciogt sJrcqu6a s a. ", ptera.- TOUS LES 'AI.CESSOIRES POUR
conBtructlons sra PrO" frt ref p ) -w EUISEMENTS TELS QUE :
eument et eDGt 0avisae en ,a e .,DEGUE M EaT$ Y L Uf :
ni r e Comsit AI'audl t d Un i Mdasues, Capeaux, LoUps etc.
tales e autres BNI
roe. tor ut." nel-' AU_ XILxS Cm o m -

uoron do rejetorl .-d LES PLUS BEAUX TRAVESTIS
SOCIETY DQUPMET c d^ a rT.TT, zAN, AUX PLUS BAS PRIX
TIONAL AENT
FaitLA poAu.Pdnce, 1 26 3 6 Sonpt B1970
Jave 1070 ... ..


(Bi

ijJoux, el pourvues d'une de.do
rhoe royale, qui varIa.t saton In
our et l mooli ( I'InstAr don or
nemens Ilturgiqueas, lei autcla
rutillants, lea chocurs Illumin6s
oa 6glisoa, la d6coratlon prodll-
lieuso dos Imageos p.euses dans
es sanctuaires, lea magnlfiques
ratoires (pueal le cr6ole dit-il ro
Katoire : d'un n:ot ospagnol ro-
-ar, prier) des maisons priv6es.
LE CULTE D'ALTAGRACE
'ETEND
L'union complete de PIle, Sd
822 A 1844, sous notre b;colore,-
largit h l'infini lea rapport de
aI population de la parties de
'OuQst avec cell de l'Est, avec
in entholiclsme aux 6clatantes
xteriorisations.
Nos soldata s'itaient d'affleurs
omplus, lors des invasions pr6ci
6ea. kA d6rober dee ijnagea orn6es
et des statues habillles do saints
pour ven1r lea placer dans des
oratoires priv6s, Bitua6s sur notre
territoire actuel. Objets d'uno in
tense v6n6ration, ces lieux de cul
,o sont devenus par la suite, do
tastes chapelles, intens6ment fr6
quenties par des foules renouve-
16es de pMlerins, ainsi qu'on le
constate A Dmeermihe., A Marlia-
mant, (3) Il'Oun4t ost A Est de
Pbrion-Vslle, A Chalumenu Mus
seau, ir ls route de Delmas
kViergo del Carmse -o- la Virren
del Cermen), en plisieurs lieux-
dilt de la Plaine du .Cul de Sac
et en d'autres endroits du pays.
Le cult de Notre Dame d'Al-
tagrfice s'tendit done rapide-
ment A tra-vers tout notre pays
ds 1801. '
DEPEUPLEMENT ANNUAL
De 1822 A 1844, la coutume du
p6lerinage annuel vrTs le loin-
. ....t,,-. Are de ; D. d'Alta-


Remercemenets
La Famille Rameau Loubeau,
tous les autres parea et at lli
remercient blen sinebremnt
tous lea ateis des Cayes, de Port
au Prince, des autrea localitis -
du pays et do l'Etranger, qui
leur ont t6moign6 de la aympa-
thie A l'occasion du d6cis do
leur tr6t regretti *
Rammau LOUBEAU
enlevi A leur affection le 15
janvier 1970 aux Cayes.
la les print de croirea leur
proflosnte gratitude.
Port au Prince le 28 Janvier
1970.


u*e*ad m. 6 ACQuN Le P. C. me condamnera it


ma lourndqunnour cent pour cent, dit Garaudy
une vislle femme rencontre au da ntrhaban-DolmtoVs, aucourdl
board du chemin sauvant deI la ontretlon t at -
mort lar enfant malsade at tent soIr, ont auscit6 des reactions e "OME (AFPi, amment) a ia nation de prol6ta
d'autres menus falts pour eux I'essra'ble d Pertia Politiques riat ouvrier, indipeadanue dA
charg6sa de prodlgee don't la tra- at d sSyndlc" Frsanal. notm be. Le n jeux ont ti4 faItb d'avance. Partly Communiats francsu par
dition nous a tranmila le rec t ~meit e1 3We It1 scnst I Po la p- e prochain Congnrs du Paril rapport A Moseou, plu d'ouvertu
dane maintes families paysan.- tLi Etrangire expos par le -Communiste Franqois me con- re a 1',nterrlcur du Parti, condam
nea) ce qul d6cuplalt leas on- Preier Ministre. damnera A cent pour cent, d6ela- d.ation do ce queo l'n appelle la
n6ee sulvantes le nombre des par i felon M. Raymond Guyot,mem re I'dcnrvain el philosophy com- normliaalaio. n, Tch6qosiovaquio
tants d'une region donnbe. bra du Bureau PoUltique du Partl muniste franga:a Roger Garaudy, t so declare, d'autre part, dans
En d6pit di-e In Pr"oclamatinn Cdmmunilte Frangale, lea d6ela- dana une interview accord6e la cette Interview, indigne par los
ratlons du Premier MJnistre out Statnpa de Turin. intrusions dans les affalres int6
dlndipendance de la lR6publique plinis de constater qnu ce qui d6 L'auteur du grand tournont du rieures du PCF de la press so-
Dominleaine, le 27 F6vrter 1844, terpsine Ia polhlique d .Gouver- social.~me, estime cependant qu'd vi6tique et notamment de la Pray
du clisnat d'hostilit6 sur les fron nment GtaullsHt-Centriste n'et e fera pas I'objet d'une expul- da. II rejette ausai tote sympa
tires Id cotutnme des p6lerinages. nil J palx ni la Ilbert6 at 'indc- sion du PCF. rtnie pour leo thAses maoites et
vera Higuey Ie pournulvi prati- penance des peoples, mais les M. Garaudy qui contests la li- accuse le POF d'avoir sons fva
quement ans dliscontinuer jus-. Bea Intirias des monopoles, ge suivie par le Parti Commu- I;u, en Mai 1968, le movement
qu'i notre Second. Empire. Noa c'eat-A- dire le budget et Je coi- niste :francais affirmed ensuta 6tudiant el rdaffirme sa th6orie
compatriotes, en route Vera le sane merce des armemnto. son intention de continue A d6- solon laquelle le future passage
tuaire de N. D. d'Altagrdce, 6-, isL explieatlons de M. Chaban iondre ses :d6es don miles prin :-u socialiBme devra s'effcrtuer
talent,. emble-t-II, blen arcue Ills. Delmas auront certallthment d6- ipalesa ont, rappelle-t-on ; subs davantage par une grive natlo-
d'orlinaire A P&1poque dons In it. I'opinion Francalse declare titution d'un bloc historique noo- nale qui partlysera la vie 6conom
p ie t ans cotpor sa part n ommuniqu du enu intellectualss, ouvriers, to- que du pays que parI a vole par
Cess6. r Proe-Oet le argu- n' implique pas n&cessairement 1't
du Mont Carmel, d' abord art moments avanc6rs eont g anralementa g sage de las violence.
du-ritnt ChrlC d bMarsrt, hhypocries et souvent d6risoires, bureau d'Et deS LA PRAVDA DENONCE
cst6 eat du Champ de Mars, bloc nou pas dit,. Len remt ar Mn quoi ECOO antiques L'ANTI-SOVIETISME* DE
compria entire les Ruelles St-Cyr n dtn tot quROGER GARAUDY
et Magny), pulse A Saut d'Eau ot ss' d6ml.aions ont pU ranforcer cs kIb BI MOSCOU (AFP)
Ville Bonbeur (4), sons le 'venir effaceme do note paveu d' L'Institu des Hautes Etudes Dans une analyse d'un livre pt
gno de Faust.n aSoulouqu, vocab a paix da e rmnl on od Men Commenciales et Economniques re blt A Sofia par des auteurs So
done remplac un autre vocabHpe pax dan x xce region du Mon connu d'utlUt6 publique par ar- vi liques 0t Bulgare la Pravd
aerial, andue le culte d 'Hyperdu- OEON: RAJUSTMENT 'rt6 r6sidentiel date du 22 O- etoprend lea principaux points d
liChe renist, et d la Mn re de ibsueent MONET RAJUSTEMEE obre 1969 announce aux secteuot '1ouvrage qui d6nonce le reviato
Chriet, et diminut sensible pent MONET (A FP) IREpriv6 et public la creation d'un nisme eonflnfnt A l'anti-Soviftis
le tres grand inte6rt que led a pie- MOsOU (AFP) bureau d'6tudea economfques qui me de certain philosophies Ma
lerins haitiens de la premiere Une vaste operation de raus' lear offre lea services ulvants; xistes Occidentanx, don't notan
molti du XIXe e le portaient tement pnd C are au sAin des 1) Organiaation et B6organisa ment' Roger Garaudy et une plti
b Notre Dame d'Altagrfice, cou- pays du OMECON a 6tce ]cid6 tion d'entrprisea en vue d'anilio de de philosophes Yougoslaves
ronn6e par lo suite, en Aoft 1922, qui permettra ces. pays de dis- re leour productivi.i et leur ren- Tchhrcoslovaques.
Patronne de la Rp publique Domti poser, en plus de leurs monnaiea tabilit6. Roger Garaudy ,crit u'orgas
nicaine, en prisenee de 15 eve- nationals, d'une monnaie uni- 2) Travaux de comptabiltt et du P.C. de I'URSS., a common,
ques, venus d'Haiti et de tous los que et largement convertible ca- expertise comptable : analyze de par P critique de o a thorie L
pays baigns par la Mer des An- able de fairse franchi au COME dxpertise omotabe : analyse d par ina crite du reflet qui a gliso L
tiles. CON une nouvelle de dern t b-d t sf;-ra nboiste do reflect qui a glis
tiles. rard JOLIBOIS ON ne nouvelle tae den ot vaux de contrlle, notammuent con peu h pou vers la r6pudition
Gerard JOL!BOIS. doveloppement, apprend-on off 'le de getion; comparison in- Leninisme en tant que d6etri
elellement.o va-ias ..u... ua


long comme celui sur 'Ile de Che
bouan. II a 6akment laiss6 en-
tendre que la defense anti-airien
.he restait trio fuible, et '-tit in
capable dfarriter lea raids en
profondeur sur tours le objectnfs
mlitaire mgyptiens que lea israd
liens pourraient choisir d'atta-
quer.-
Au course des pinetrations de
ose commands en terrtto re Agyp
tien, a sit le General, nous n'a-
cons pas rencontre de spicialis-
tea russes. Mais nous savons
ulU'is sont en. touted preniiire li-
one. Pourtant, je ne crois pas, a
dit le G6neral Dayan, que nos
attaques en profondeur provo-
quent une intervention directed
de I'Union Sovi4tique dana le
conflict larailo Arabe.


Aux Ondes Sonores
(Mine GEORGETTE DUPLESSY)
41 Rue Macajoux, (Rue du Perpdtuel Secours)
et de la Fontaine M ih e Col))
Performances L4gedaires,
Reproductions phbnom6nale;,
Interpretations faisant 6poquc,
Toutes Oeuvres,
Tous genres : Classque,
Populaire,
ReUgipux,
Theatre
S, Disqies Educatifs,
Disques Scientiflques
Chez vous, sans d4penses exag&ries :
VQYEZ LA MAISON AUX ONDES SONORES;
LE DISQUAIRE DES MELOALkNS AVERTIS,
LEDlSQUAIRE BIEN CONNU
S DE LA RUE MACAJOUX


P -8F-N-.Amwfttbmwh-. OWL*i-r m --m


DECo S D FENEL9N
ROUSSBAU
Pax VIII annonce ls dckA
Burvelu Ie 28 Janvler en coura
& I'Hoapik Saint Framote do Ba
lee de Monsieur Fknelon Rousseau
En cttoe douloureue circons-
a *nce Pax Villa at Le Nouvelli-
to prAsentent lnua sincArea eon-
doldsoc. & Ia Veuve nbe Violet-
to Paucher, as sour Madam.
Ansa Rousseau, A sa tante Mlle
Eug6nie Rousseau,, A. a belle-
ooeur Madame Victor Rousseu,A
sesa nveux et nieces Docteur Lu-
Scen Rousseau et Madame, Mada
me Josette Rousseau, M. Paul
Border et Madame. ne Lina Rous
an et enfanta, M. et Madame
Roger 84n4cal et enfants., son
bean-frmre Docteur Lauvinski
a Faucher et Madame, aux famil-
Sle RousseAu Boides, Boncy, Pa-*
* ret, Faucher, Cav6, Bernard,
P Compas, Phanor Lasnour, Re-
u naud, Arnaud Merceron at a
- tous les autres parents et alllts
S prouv6s par ce deuiL
r Lea fun6railles de Monsieur F6
* nelon Rousseau seront chant6ie
le Jeudi 29 Janvier A 4 hres do
I'aprbs midi en l'Eglso du Sacr6
Coeur de Turgeau
Le convoy partira de la Salle
Paroinsille oi lan ddpouflle mor-
tell*s era expose des 2 srea.

- LE PRESIDENT
da TSIR ANA OBLIGE DE
o' QUITTER YAOUNDE
n YAOUNDE. APP.- t
s- Le Pr6sident Tairanana de Ma-
r- dag ar, arriv6 hier soir A Ya-
o- und pour partieiper au ommnat
- de I'OOAM, tris fatigue a quitti
et cet apres midi la Capitale Ca -
merounaise pour Paria via Duala.
Le Preldent Tsiranana a At6
ne amen6"sur un brancard dans 12a-
Svion. I1 est accompagn6 du Doc-
: teur Rousllion, m&ninent preti-
e cien de Yaounde.
du
ne
d Iiclarati adu
S(Soute -
le
li- a 6crit dans son dernier article
f_ que tout autre que Nasser trouve
t- rait la .situation disesp6ree. Ce
qui1 prove bien que dans P'entou
o- rage do Nasser, on trouve que la
situation est sans espoir pour
a Egypte, et c'est la aussi une des
consequences de nos dernires
ra- operations.
qeu Le troisirme but est d'affaiblir
eat ie r6gimne gyptien, on moqitrant
e t aux masses ugyptiennes que leurs
ble dirigeants les trompent sur la
ien veritable situation dans la con-
tre frontation Israelo Arabe. Je no
e- aals pas si cola aboutira finale-
po- meant a fire tombor Nasser, tel
ry jc no sais pas si non raids -n
lea profondeur l'affaiblissent qu'au
Pe contraire le renforcent personnel
at element. Mais A an juger encore
our une fois par Tes articles de Hey
qui kal, lea dirigeants 6gyptiens ser
so- tent qu'il faudrait dire nla vrit<
a leUr people. Et s'.Ibs I disne
ste rreelletnent, cela peut changri
vda bteaucoup de choses.
eh A la question: Mai., quel pou
m6e tait Stre le degri6 ultime d( cpt
lry te escalade 7 nc touchern-t-erl
orne ia' des objectlfs civil ?
tea Le G6nsral a rcpondu
et n'y a plus pour nous d'objj.
,er- tif militaire 6gyptlen silur',
lute l'intirieur de leur torritoiro 'i0
le nous soft Interdit. Noua ntltaqu
rons. -cea objcetifs jusqu'A c qu
lea 6gyptiens aeccltent un cesn<
ap- le feu total. Et nousn omnieso ill
Lid6sa A no pan sttaquer des obj.
urs Wfa civil, et noun ne le feron
4m .ui Bour terre, ni sur nier, i idan
Ho lair. Mais si leo 6gypti.nh Ic fi
w talent, cela changcer.t le I chose,
"'. Le GEneral a laia6 entendr
Ine quo. las guerre rcsteralt statiqui
""- c'est A dire que les isra6liens n'c
"Mr Laperaient pas de nouveaux tei
ritoires, sinon tpour un raid pr


.


et r entrepr es


I --


e
e


r


r
t
s
a



n
u


n
16


i r
t
I,-




u i
L".
,Z
16-
VC
nm
lim
'111
Pg.

oc
r-
TO


.1


..
.1m mftffi"S- -.. -


dune validity international
pour aboutir enfin A 'anti-Sovi
tisme.
Lea revisionnistes. ajoutI
journal, citant lea auteur du
ore nient le caracetre scienti
iue de la philosophie Marist
Leniniste, Ia plagant sur le mi
plan que des former d'idfol
gie r6ietionnaire.
Les auteurs d4 'article de
Pravda se f6lUcitent -que 'ounv
ge pAbli6 A Sofia dimontre q
a theorip Leniniste A reflet
vraniment scientifique et qxl'e
est appelbe Ai r6soudre lea prol
mes lea plus compliqusa des sci
ces, naturelles et sociales de no
Apoque. Ils dinoncent anerglqt
cent Ies oppertunistes cotiSort
rains tl qu les Frannaila Her
Lefebvre et Roger Garaudy,
philosophes Youaglave Gayo
trovlte .MMhaoll M-ukovtch
Rudy Supek inai eua P'aute
Polonsai LesMek Kolakowski,A
nient existencee d'une philo
phie Maristet unique.
N. D. R.: La theorle LenTni
du reflet d6fendue par la Pram
centre M. Roger Garaudy, eat
fait 1'interpr6tation stricte dono
oAr Lenine aux idoes de MA
suivant lesquelles la conacni
n'et que le reflect de l'etrs at
structures pdlitiques, sociales
culturelles no aont qua de. sup
structures dipourvus de to
autonomie et d6tarnltnea par
infrastructures 6conomiqueas,
eaot-A-dire leos forces at lea i
ports de production.
C'est sur ce point qua plusli
philosopher Marxites Europb
don't Ie dernier en date est M.
ger Garaudy, ont rompn I
l'orthodoxie Marxists Lanfa
fond6e ur l'ouvrage do Leu
niame at cos textes sur la lilt
ture et 'art partisans.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs