Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06653
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 27, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06653
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

di NM 'ANN.' A IDl 7 .IANVIt.11 luTit


fl I ,l rw ,..... ,


ue maun, grave rncenoie ....... e mxu .
~ n Par For-uneec
1' sin e i qu..........o'/s~no a,.. a .,e


a l'ls e Elec r eAp rds 1a discourses prononc/ par
IC. i Pr~ ,, i d ... i ...... ,A.


t' natin, tvrn tk 10 hIuret-
-45it lItr"nn, a M0lath A Ia Bec-
ltion it untlro 12 de lIT .lnni tit lit
'titngniire d'i'eclnirige Eltctri-
iqu it ln Iu e du Maigasin de I'E
it. l'inriend id qui st'et product
iii fail d'un court circuit provo
quiu pnr oI'tlteniiitoit d'unue porter
il'ul Itnk d'hull n avit tendance
A sntendro aux nutres sections
do l'utine quand les pompiers n-
iert6s i temps arriv Crent on tou
Ito hfite sur les lieux eL commen-
icent immediatement ieurs op&-
:ations Cest ainsl que grfice it
une n sprsion rapid et m6thodi-
que dl products rhimilqte aux en
dio/t oi0 nviit 6cint6 et so dtive-
lipoinit ilncondie, inl ont pu en
tnnl t rnl i rv tivtmont Icourt cir-





vr'idra el'Unnt hvperonne, accidents
rniitiveioni t l(-snt-rs, leurt.i-inlnr
Cot a/nan que pluiacurn ou-
il,- I (j( l'U -nt n/l ts. durent
ti- trnansportida J'uitgonet alt 1
iio- (h4 1'hIiv'rsit. d'Etnt. 11
run nit d do mmie de l'ouvrier
Eldner Henri qui a requ une bler
sure A s'ocil gauche ini/ que du
01oldat HIugues ,.t.an lJacquc ti c
1a Conpagnitie des ponipicrb qul,
,i. son ctid a rc-nu une blessure
ii In pnmbe gauche. Ce soldat fut
trinnsprt6 a bard do i'cihulanvc
,Ic In Croix Roupg.
l,v Ministre Joseph et le Pir et
Lay s tir les lieu.r.
It Pr/fet de i'Arrondissement


II y a eu, le 25 Janvier, en
France et dans tous les Pays
Francophones, de grandiose ia
nifestations pour honorer le cen-
cnnaire de la naissance de cc
grand 6crivain Iranqais. Les fit-
leg organisent deux expositions :
'une au Musoe de Chamb/ry et
iautre i it'Institut doe France
pour mettre en lumiere le Ioeo-
vres de lcur illustre p re.
N6 h Thonon-ies-Bains, en Hao f
to Savoie, le 26 Janvier 1870,
jlIniry Bordeaux, iecencie en
liroit, dbute, tron /Ou ijunh Paris,
piar on volume dc critique oAines
.Modernes. Rappelf, en s1896
,tin nit svi/i- natalo, par n a mort
di, on p're, avoent, il rempln-
,r iu tiirreau.
n 1!900, il commence, aver
I1L Plnys Nataln, ute carri/re
ilttrairu qui sera trim br/lantc
,.I que jitlonnent le romains c61-
is o tIa cur.det Vivre, oLes
,i/.iiain.i n ar tl,.; (:Irt/n-; n dtc
~mins, nl.i RoI/ot- tic /.Laitc.
to, Ni-/renur il n put-, aLa Mai-
o.,n, l[' lntrragk, c /s lh' u-/Nt /r. d.vLcr II t cS
inmit nuLeur di rn-uL ietl tu l-
rin in/rl,. o -iipi ilt-'., biographe : aBnr
I,,/ ['Auirvillyt, ,oSaint-Louia;
p/winyilte, critique : <,a Vie an
Mibilis en /IT4, com Cin1 o-
101 dC It(iCerve, Nta(h fu
(; Q (; coenvoyi it muisnioi
;,11 front it chaque offena ive, 11
,; por t e tn e ',tonl m ni o tinloi
r1-rinU r dont / [,,s Dornil tn
,our ludu iFortIc Viouxof, d In.
l )IinJ ( li ivrot-,, lm ynemertu
in g *n rldutsa tun i LouLtI I 1
inhi in I'Ar Ad6nie Fri.nuaise, cn
1I) it public nur teLe (*(-ti(.
mitnlw panw i 4Q uaraonto e ni
iez lrm Quarate>; al icontinnec
-;omIt oeuvre deo romancvie tcu
i mi il, e di mainnorialiste/ qti
nctBl eI,, purfois, di/ muse it ipro
It So1 1. is M(moireHo : nitoi
1-ni anun V it Imint /n XlIu to
nun: ilutn i it -toB Iout de I I
:/uit/,/ kinaitr au da but tie 1970
-- sonit lIc reflect ihumnaii d'unV
ilopque, d'un temps et appartien-


SLe (nrardftl (atholdfie M
Los Angeles Jaames Franci
Mr Intyre prend a oa ttrailt
i 8.7 anra prame avoir dirtg, '
peMnlant plus de 20 was uat
diocese de pluw de 1.0 mit04onsa
de fid/les. II a // robjet dte
plusiours c".tro~vsU rr&*-
mant avec des ra cibr/'fu
.~ arg 4 prm pofpd r form .t.
d/es drotqa oiviques.


oit Pt-an-Prince motnsiur Wind
nor Day qui, d6 loes pretnilhore st'
cotilre, o' troUvailt our lea Ieux
tic I'lncendie a pu, personnelle-
n11int avoir tmmcdiatei,,ent *Pop-
portunitd d'alerter los services
rcsponsables et pr6venir du m6-
me coup le Secretalre d'Etat de
l'Ilnt6rieur et de la D6fense Na-
ionale Ic Docteur Aurdle Joseph
qui s'empressan de o rendre it
S'Us:ne o il viftLa ien companies
du Pr6fet ct des dirigeants de la
dite Usti. Is diff6rentes install
tions.
1,e rat-t itte oent electr,que
ia-t-I1I- tdre rare.foret ?
("eCt In question qu'on se po-
se. Ce erait vraimnnt dommnag
tar ce rationnement qui est d6ji/i
lunssi ndulrc qu'ennuyeuxi, n'il dt
vCit tre renforce davantagi, ce
.-erait t out a "uit inalheurbeux
pour tout te mbnde, surtout pour
Irs erolicrs ct nle itudianto qui


se voient souventi dans li plus
u,-otpletr obscuriti.
Co renforcemenit du rationne-
rtent est sans doute inevitable.
puisqu'un autre ,roupe eolectrogi
ine devrh tre puiident deux ou
trois jur s nettoy6, aynt Atn co
pieusement a-rros par les poin-
piers.
Par ailleurs ignalons Ie di-
vouemeni remarquable de la bri-
goade noble de scours de la
Croix-Rbuge qui a donnd les pre
incrs sins aux nvictintas.


nent i t'Historie. mLa Peur de Vi
vre eot un de ses important ou
vrages.
II meurt a Paris, le 29 .Mars
1963, ayant travaille jusqu'A son
dernier jour, avec cette lucidity
aigue et cettLe curinsit inlassable
que l'Age n'avait paa 6mouss/es.
Le Gotrvernement frangais lui
a rendu homage en 1'elevant A
la dignity d'Officier de la Idgion
:.Honneur a titre militairc. It
fut d6core de la Croix de Guerre
(1914 1918) avec palmer, puis
Commandeur det la LAgion d'Hon
neur en 1932 et Grand Officier
4n 1960.
Henry Bordeaux a beaucoup
voyage : il a viit 6 le Canada
iuras des ftes du 3inie Centenai-
re de l'arrivee de Jacques Car-
.ient6 I Acad6tmie Franqaise et a
sentb ]-i 'AcadR6nie Francaise Le n
publi/it un remarquable ouvrage:
,Nouvollc et ancoinne Francer
dans li-quel il fait valoir 'amour
ii( lit France pour le Canada.
II 'int/ressdit heaucoup h Hai
t (.ui a goardd fidlement la nlan-
t-cu ci la culture frangaise -
i'olur radieuBc qui embaume et il
I'hommc.
Se -c&rit ldeineurent timmor-
ioti et .)nt exerce et exercen!
oiincorc inalgrt r cette tpoque d'u
:/ilittritnte forcenf une bien-
ai/annte influences sur Ren Innni
,irahble lecteurs.
Puihs, ce grand dinparu -
,iont in vie fut desi plus digne et
ies mieux timp! c jouir id'untc
-i v-, t. / 'u1 t boittnti Ur it-esu/ hili
mi, rit, !


Si I'on scrute attenltvementles
diverse ecteurs de notre milieu
on se rendra compete que la fern
mc a toujoujas 4ploy6 et diploie
des efforts en evue de evolution
dc nos diff/rentes couche s ocia-
lee. Maintenunt que nous avon,n
et depuin pria de deux ddcennies,
des /tablissementi secondaries
pour lea jeunes filled, avec des
Studies c I a a a i" q u as bien
faites, elle donera un ren-
diement plus effectif eo pourra
mieux comprendie certain pro-


DANS LA VIE
RELGIEUSE

Publications

L'ancien Bulletin Notre Da-
me du Perpetuel siedotUra viOent
oe reparaitre sous Ie titre :
pos liminaire, I'6v/que du Cap-
Haitlen, Mgr Albert F. Cousi-
neau signals que le Comit4 de ri
action est formed coinue suit :
P/re Joseph Jean, Directeur, Me
.Claude VixaUnar, Me Frm.tls St
Fleur, Ma Maloireo Mechl, Me
Edonard Berronet, lee Soeuts Ma
rie-Carmel et Laurence Tour:pny.
,.6dacteurs.
Le Bulletin sera la voix dlu
diocese du Nord.

Le deuxi/me num6ro de clAr
bitre Hatiten, o dirig par R a-
tiold Bidon et Albert Pierre-Lo ls
vent de paraltre, avec un NoWp-
' mlre vortI". ''


is,.. .,. .,. .
P ." '.., MB ./r s : ..c
it .. ,


I :', It'a go .Lae ,O ,
'/iat (ie a in noutiture a Owe-i
dialed rapport des scones et d
de pillage au Binfra.


as tisnuon uxnuoevanle. a ia
?nnoe, le -8 I c igl.e 1969, le
airtoramam ne poui'ilnt plus dou
toV' quo leur nouveau Prfoident
titit bien Phomme pour qui ils
aviient vot6. MII jubilaient, its
aptlaudissaient, car tout sem-
bit indiquer que Ia nouvelle ad
ministratior ne leur rnservait
pas de surprise.
Ceoendant Nixon pas plus que
let autres Pr6sidents qui ]'ont
pric6d6, malgr6 toute sa bonne
volontA et son grand dssir de res
tar. fiddle aux promessem qu'il a
faRtes au people pendant lesa 6ec
Lions, pourra bien it certain mo-
meht, se trouver dana l'obligation
Sde modifier la politique qu'il a-
valt prdconis6e de bonne foi.
Le tact avec lequel Nixon a
trait ble r6centes rdvoltes des
atudiants, a aensiblement r/duit
lea protestations de la jeunesseo
universitaoir. 'Pour le moment,
lesa probltmes deconomrniques scm-
nlent vounloir relguer au second


E0 notre R6Edaction


. 0 i e ll .. le a a ette attlen.
i, (lgerm). ars8He non-
es can doe f/a de rapt et

tio


Offensive centre l'd time


en France

PARIS (AFP) un temps interdit de parole par
;e Vatican, devait, dans une salle
Une offensive se d6veloppe de- paroissiale, traiter de la 'noralh
puis quelques jours en France sexuelle et la faute. II en fut e0m
centre ce que certain appellent p/chi par des groups de jeuneo
cErotisme et d'autres cPorno- gens qui apr6ss 'avoir aspergi
graphien. Les tenants de la ver de teinture blue et rouge et 0-
tu, si Ion en juge par les der- bligd A prendre la fuite, into
niers d6veloppements de cette ba nerent le Credo.
Laille se recrutent apparemment Dans la matinde de dimanche
aana le a milieux catholiques ou des tracts avaietnt-/,t distriB-lP
philanthropiques, loes dofenseurs h Ia sortie des Eglises pariaoen-
de la cReligion Nouvelleo dans
ce qu'il est convenu d'appeler les (Suit* pag 4, cal. 6)
movements de gauche.
Le dernier assault en date /-
tait mend lundi soir par, nobles- Nouveaux 3_gi
.;e oblige, une troupe d'61ite :
l'Armee du Salut. Elle avait or Ldition no113 et 114 d
anis6 dan une salle de ru- L dition no. 113 et 114 di
onions parisienne une conf6ren e journal I ia orte La nuO
sur le nthame : L'avilissement de TEUR3 comporte la nouvelle
I'homme par la drogue, 1'arotisme Loi harmonisant les disposition
et Ia pornographic. Les orateurs die la lo du 24 F6vrier 1919 su
qui comptaient dans leurs ranges le Notariat, on function des exi
un ancient Ministre, M. Claudius gences nouvelles cr//es par In
Petit et I'Evoque auxiliaire de Statut 6conomique el social di
Paris, Mgr Pezeril, 6taient me- pays.
n6s par le Commissaire G/neral Cette nouveUe loi compreni
de I'Arm/e du Salut, M. Abadie. 80 articles, ubdivisas, en rcin
Mais les contestataires vinrent Titres. Y sont nota'mment 4ta
anombreux ihi la reunion et menc- blis le regime du notariat,' lea a
rent si bien leur centre offensive, tributions et la rcpartition dea
allanL jusqu'h utiliter contre les notaires, lex conditions d'acc/
d6fexncurN d lto morale, 'eau i la tfonction, leaos inovalits di
des carafes ornant la Tribune, I'exercice de la function, le
quc la s/ancc dut ctre dcourtce.
Leo arguments dchangdc furent
heureusement plus nombroux que
lea coups et le combat ne terminal E I
snuns vainqueur ni vaincu.
Un autre incident s'otuit dijiil
adroul6 dimanche ia Paris dons VIENNE (AFP)
le cadre (Ie cette champagne mo- Le prix du post d'Ambassa
ralisntrice. Un Prtire, I'Abb/ deur : Duhcek vine du Comit
IlMarc Oraison, bien connu pour ( central.
ses opinions avancces et qui fut xx x
mUnrs IMicrD


blames.
Aujourd'hui, dans des domai-
nes divers, la P6dagogie, I'Admi
hlitration et la Politique, le Corn
pierce, les Sciences physiques, chi
jniques, m6dicales, la Littdrature,
ile Mathlmatiques, la Peinture,
la femme apporte asa contribution
au progress de nos compatr:otes.
Alais nous regrettopa de ne pas
entendre sa voix da.ns les grands
d6bats nationaux et internatio-
na u'J .: notre- 6poque. Avec sra
,n.ibillt.. son intuition, aa dias-
c'plsr:.. n-sn rare aenp dea chose.
a...n rrti ,l'orgaUt ion. ell.-
pioiurr; odtr des lides a.,-rta
u. r... mao es oat dO noA limo.


Nous avons regu ce matin en
note r6daction t'agr6able visit
de notre abonal de vieille date,
Me Remuzard Denizard, D61igue
du Grand Orient d'Haiti h Lasca
hobas et celle de M.-Alfred P.-
M. Toussaint, Vindrable de la
deuxibme Loge Haitienne aux E-
tats Unis du Nord : cL'Arche de
No/ de Miami. La premiere eat
a New York et s'appelle aLe Gol
gotba>.
Ces personnalit6s maoonniques
ttaient venus assioter aux cerd-
monies commemorative de la
F dte de t'Ordre Manonnque
ti d'Haiti le dimanche 25 du cou-
e rant auxquelles elles ont pris one
e part active.
n Elles ont 6etA 'objet de la plus
s touchante attention de la part
du Grand Maitre, des dignitaires
- el des frlres du. Grand Orient
n dHaiti ti 'Aoccasioh de leur s&/
Sjour en notre tJapitale.
qt, ..^ous s8ommes touches de cette
FoS~ife iL*ia*otre 0n
droit et nous souhaitons bon sue
ces dans leurs besognes h nos
deux distinguns visiteurs.


iments do NotalMat


conaltions essentielles i la validi
t6 des actes notaries la compel
tence du ministsreo Public rela-
tivemenlt la discipline dos no-
taires, le tarif des honoraires
des notaires et du droit de tim-
bre mobile special (ca dernier
droit alimentera la caisse de
construction des tribunaux) et
des dispositions sp6ciales.
Nouo no doutons pas que I
Ddpartement de la justice vou-
dra .bien mettre ce texte en bro
chure afin qua les noteires et
let parties puissent rd e mieux
au courant des nouvylles diaposi
lions. "


BREIPt


charged de rofugids,
LAGOS (AFP)
L'envoy6 de. I'ONU confirine
les v;olences des nigrianas.
BONN (APIP)
Le Roi Hussein de Jordanie
viendrait en visited Bonn en A-
vril prochain, announce mardi le
journal de Dusseldorf Handels-
blatt citant des milieux 6conomi-
ques Allemands. Selon le quoti
dien des milieux d'affaires, la vi
site qu'effectue actuellement en
R. F. A.; le Premier Ministre
Jordanien, M. Bahjat Tahouni,
aurait notamment pour but do
preparer la venue du Roi Hus-
pein.
xx
VIENNt, (AFP)
Les Ministre. des affairs
Etrangires adjoints des pays
membree du traits da Varmovie
so sont runs ia Sofia leo 26 ht
21 Janvier, announce aujourd'hui
I'agence officielle HongroiSe r


m eletam
L. BOGA'I
rl--


plan Celles que poant i'efferveo-
.cece de la jeunouam et la guerre
au Vietnaomnl.
, Aox Etts'Un, Ise cost de ta
ile a augsmenti de 5 pour cent
et leos alairea de 8 pour cent. Lea
economistes pensent que cette si-
Luation pourralt t'aggraver si
des measures dconomlque4 ne sont
pas prises tmmddlatemeht.
Lea attaquea rAsp6tes dirigees
-ontre Ie Dollar sont restees sans
Lffet, grAce A la stratdgie mond
taire de Nixon. A Iheure actuel
Ie, cette devise' lhternationale eat
touJours la plus forte dans le
monde.
Malgrd lea quekelles partisa-
nes qui existent au seoindes r6pu
blicaino et des d6mocrates, les
leaders de ces deux grands Par
tis Polltiquea, finlsBenC toujours
par se mettre d'accord quand la
Nation eat menace. Cependant,
il serait bon de signaler en pas-,
sant, qu'on estime que 58 lpour
cent deondmmocrates sont dea li-
fdraux, 25 pour cent des mode-
rte et 17 pour cent des -indpen
tants. Dana le Parti Ltpublicain
on value lea lib/raux 28 pour
cent, les modrin s o '48 pour cent
ct lea conservateura s 29 pour
cent Ce taux sont dloquents et
indiquent clairement que le Par-
ti Ddmocrate eat plutdt liberal.
(Voir suite page 2)



Au Compte


Gouttes

Par Raymond PHILOCTETE
PASTILLE VALDA
L'aumour, bien souvent, n'a de
cilarmes qu'au debut; mais pas-
sa cinq ou six ans, on semble fa-
tiguds Fun de l'autre.
Les petites mignoneries, des
deiux cUtKs, deviennent rare. Ce


I HA-
M. CLAUDE CHAYEt7"
Reprdslntant P'aroianant
Adjoint dci ta Franicad rONU
cl sa fomno Maroi Elizabeth ;
parid nos U ,o
,. HIler apres midi sout airi-
vO.W Aport a R X 4irce%.M.Claude
GChayet, diplomat franqain et sa
gracieuse 6potau e Marie FAliza-
beth, frangaise nD a Loodre
M. Claude Chayet, diplomats
de carridre eat Repr6aentant Pre
manent Adjoint de la France aux
Nations Unies, New York.
M. Claude ChWayt oat le fila
de l'Ambassadear de Prance i.
Maurice OChLyt qui lors de sa
mission en Haiti fit I'acquaitlion
pour aon -goUWernament du Ma -
noir des Lauriers.
Le Representant Permanent Ad
joint de la France us Nationa
Unies at Mne Claude Chaynt ont
ts accuMillls a l'a&iropat Fran -
cois Duvaler par l'AmbaMadur
de France a Port au Prince M.
sPhilippe Koenig at ma charmunte
femme Odatta.
Cd oltipgu couple a pl is lo-
egment *au aiolr des Lauriers
o it dux jours.
NOUn avona rencontrd H. et
Men Claude Chayet hier Boir en
compagnia de l'Aznasmadeur et
Mmw Philippe Koenig et de leur
jolie fill Isa, l, au Rex Th6fi
tre os uITroupn Jean Goselin
reprenlt La Facture
18 y. out &6 reprdsentis au
Scrtair d'E4tat du Commerce
et d o lndustrie le Dr. Lebert
Jean Pierre par l'Ambassadeur
at Mme oPhilipOp Koenig.
Nous souhaitons la bienveaue
tn Haiti au Rpreaentant Parma-
nent Adjoint de la France oaux
Nations Unies at Mmine Claude
Chay-t.

ILE BUT DE LA VISIT
EN HAITI
IDU DR CARLOS 1-ERNAN
IAZA,
expert en nutrition 'de I'OMS


pour 'nous, oorse d(nux semaines
parnU nous. .
i est venu travailler avec le
Dr. Frauois at le 'Dr. William
au ddvelyppement -.iu programme
ce nutrition enrrepria avec e con
wars de I Santk Publiqu at da
l'OMS, de I LINIICF.
Dalls e cadre de ce program-
me, des centres de r6cup6ration
developp4s et entretenus par le
Dr. William Frolggre at aa dili-
gentes quipa aont patronnia par
Ie William Waterman Fund.
LO Dr. Daza visitera les cen-
treo de rdcuphration et discuters
de toaw uI prUiblnes doe la 1nutri
tion ave lea pincipauxz ntaros-
9d4 en Haiti.
xx x,
JAMES l. BYRON
Manager d'Yvette .inmietu
pdirmi -itou#
...Noun avons rcvu avner pai -
air nd.re anm James L. Byron
Manwer do 1 l grande artite Y-
Vette Mimieux dont lo passage en
Haiti I'ann6e dernit-re avait don-
It6 lieu k une a6rie d'intiorvle-s,
doe plut avantageuses pour Hai-
ti.
James qui a cte accueilli c.
matin i I'aoroport Frangois Du-
valier par Jean-Claude Vande-
gies nous dit qu'Yvette eat ac-
tuellament en Orient.
Elle l'a envoy& en Haiti pour
prendre les dispositions en vue
ae installation d'une fabrique de
taxt1e. -
James nous dit aussi qu'il vrnnit
de quitter Sammy Davis it Puerto
Rico et que ce brilliant acteur
noir lui a fait part de son ddsir
de venir en Haiti pour fatM un
film sui Toussaint Louverture.
Yvette it dans un ddcor hai-
tien depuis sor retour aux Etats
Unis grice aux nombreux objets
don't elle a fait l'acquisittln ici
,et qui ornent ses appartements.
James L. Byron passe cinq
jours A la Villa Criole.

XOS VISITEURS


nest plus la mt me femme ni le ... Ce matin eat arrive h Pora ...Phil Roenblaum, tElectro-
niame home. tu Prinm Ise Dr. Carlo .sHeon nic Egintarn de New York Ci-
Laz, specialiste en' nnt4ition de ty- P logemeat dimancfe au
L'un s'dtonne de l'autre. La Crfcanisation Mondiale de la
vie A deux ne tient plus qu'i un Sant/. De nationalist colombien- (Suite page 4 coL 2)
fil : habitudede. ne, Toe Dr Daza est en mission h
On r6alise que le beau temps, .anto Domingo.
c/etait, en somme, c-elui des fian II a d6ja effeetu6 plusieuei vi- Dr R Shlmlenberl
cailles. siAes en Haiti dans lea cadre du
programme de nutrition des Na- est mort
En ce temps-lA, effectivement, tons Unies.
on idoalisait tout; c'tuait 1'po-. It aAtAiacouailli par te Repre- N .ounvenons dapprcndre qu'/
que de ccootte et de ch6ri, de man nentant Pr-maanent doe MS, rIt. ]a suite d'une carie cardianqu,
mie et de papi; on n'6tait pas Franois Draose, parx-le.,Direc --est dcde Ile 14 Janvier ti ecite
encore prsi dans 'engrenage 6co leurs du SNEM, Drs. VolvAek R dand6e iun des plus J minenti Ar
nominee. i y Joseph et Isidor Pns-Ibanez, chivistes du monde, le Dr I It.
par le Dr. William Fougore, Di- hiellenberg, ancicin Dircct-ur nits
L'amour, ma foi, est ainsi feit. recteur du Service de Nutition Archives des Etatn Unis 'Ance
Comme les pastilles Vidn : du D6partement do Ia Pu- rique II et lnauteur d'un itvre
blique et de la Population, par clasique rModernI Aich ,ves Itra
Aux premi-bres suc6es, quelle 'Ing6nieur Luis Silva de 'OMS. duit cn pluieurs langues. Les fu-
douceur o i, e Dr. Carlos Herman Doza qui itrailles du Dr Shellonb,.r i ont
Main apr/s, 6itinertumn est arrive av6ecs de bona, voex s'4 cAl/brdes e nb itiln 17 Jan-
;' vierr j 2 heures p.m. a Ilaymar-
ket Baptist Chprch. ,tn Virtinitt,
Croisade en faveur de Jacmel eiL- ...n kyA
vouve Mauanit .1/ h \ Slhil-
-I-- lenberg sea filb I'nul .t arl,
i ntss sneurm Minr Esther Smith
Par Aubelin JOLICOEURI nue0 S/heenhl erg, Katinhrvt'rnin ta
ia Slicllenicrg, son frcrcv Witicr
Mes peniaesa et mes yeux s'ar- devenue une vaste savane e0rva-' 0. Sh/llenhierK, ai siaci (onfr-rr'i ii
r6tent sur lee chosea et lee gens, hie par le grosa t menu botail. nirriceain, in tous crui quiu re
mait le bua pas,.il continue de La route est de pluo e plus diLf- Ieuil affects, lnous pr6mentons
rouler et mes souvenirs d'enfan file. I'expression dl notrint i-iuilnureusta
ce se d6roulent conmme dans un Le bus peu a pou dolt rulentir sympathie.


ilm avec les maisons qui caum-
paet par un miracle d'quilibre a-
prcs les dommages causes par le
dernier cyclone, avec tous ces
gens at chooses aur leaquets .. le
temps a fait son oeuvre.
Coest daj oIe hamu de Saint
Cyr, c'est une ddeolation accro-
chnte. L flaques d'eau auccA
dent aux flaques d'eau, les mai-
sons semblent vouloir s'appuyer
lea unes sur les autres pour se
supporter dana leur v6tusod.
Le Carrefour de Cap-Rouge
brasse d'autres souvenirs;, ceux
de mes vacances aux Orangers on
pour y caller il faut passer les
splendides plantations de mandarin
ne de Carl Madsen pre de Lizou,
et qui avait auitrefois lea plus ri
ca)eB habitations, il faut aussi pas
osr la Ferme Ecole des Orangers
aiu infant j'ai vu enseigner Julien
Lauture.
Puis .'el i. inrraLr, di'aviation


U-

BAS AIaTIDONITE H,.CING nou Ligu-, i les personnalites io
(I 2) le e'orn.1l.cnt I < li 'foi t.: d' s
S' rigeants sportif-
8 EtI a dee centitines a On peut d&s nimantenant se,di-
roir ff I e'trajet Ginavea'-- re : que pour I'Eacelslor, I'Ai-
St-Mare 1'4 Port-au-Prince pour gle- Noir, Ie Violette. I'Etolle, li
Svenifr ja qrkger I'Equiip dIe la Bo Artibonite deviant un roel
'L oy did Baa Artiuonite Toute epouhantatil Nous upputons
lea autoilt6s cviles, du Leader qu'il ne fera qu'une bouch6e du
'ateharblelya, du rrefet Br- DacIrdi. de la Ll-up de Port-au-'
Fort, P# rter anonyme, ont *-rince. du Victory
de los .4 asoutenu leurs "
SluiP i cal... so nt oar- Le Boa Artt, onite qui port
s Ia tTte aue s apren avoir linn ,taut I e Canion de- Liui- ll
tL courrgeusemrntn ,evant Ic te- lies i lu FHF a drolt a toute
giant de la Coupe Pradel. notre admiration. I mcrite wu
L... fires St VII. Obin, Bp. mention special dans le Cham-
n rIi ni ,nionnat de la Division Nationale.
hlm.v yu nt Ju are npp-l a tou Nous souhaitons qu'il continue is
tea leurs resources pour I'emPlr inuteir avec la mnme ardeur, lis
ter de justese sur ret 0onze com nigme foi. e'm sme enthouelaome
batif qui constitue on belt ex-oap-' ,puur e ranger parmi ce que nouna
pie de ce'que pourralent offir appelons let Grands de la Coupe
Its aonfnttliu 'wprla tinfw. > ,tdi. ." :


sa course. Las plantations de co-
tonniers nains retiennent mop at
tention.Je me rappello que c'est
Ul oil j'a vu pour la 1cre fois
cotte eap/ce de plante herbac e
quand vers la fin de 'ann e 30 on
l'introtduisait i Jacmel pour reti-
placer P'arbuste de la famille des
nialvacics attaqut par le Phyloxe
ra ou le charenqon mexicain.
J'entendais l'agronome Doug6.
tout jeune alors en parler a. mon
p6re avant de remarquer ces plan
stations de cotonniers-nains, sur
In rnute tie Meyer.
Meyer! Je me irappellb qu'oii
traversuit I'eau d'une source.
ohantante pour y arriver.
:, L. Juaquen D&iembre 1961 quand
ije ratournai h Jacmel apr/s
huhi n.is,, je.u u' is omais
.A l inton que YMaear J'y
avais une tanten Noelhia, nhwn yr
re liar je ne sai: tqooll conrasnr-
c ce en elle lui permeLait en de
rare occasions de m'amener cheZ
elle pour un journee.
La region n'avait jamolis beau
-coup 'a.trait pour noi. C'6tail
arlde h certain endroits. II n'a-
vait pas cette vdgtta.ion luxurian
te desOrangers. region arrose
par la r'/ivire du mime nom on
mon pste avait des terreo et -od
je passais mes vacancies. l n'y
avait pas eqtte' terre rouge et
grass de CapRouge; ob ma grand'
mAre Rachel avais ses propri6-
t/s at oh j'ai dvyeloppi le gout
de manger le cresson frais en
me baignant dans les eaux frai-
ches et limpides quand une fois
mon pmre h'y laissa oller avwem
ma tante Margot et ses enfants
Yolande qui m'est reet/e comnma
uine soeur et-Edner at Claude. 11
n'y avait pals cettte terre rich de
.. ochon Gras ou Marbial oU je
suis n6 et qui donne une force a
tout-
La region de Meyer souffrait
al ors n carence d'irrigai w-
Ces tortes Ont bonn i filom
'pousser la patate, Ie pots congo,

(Suit. pas 4,.Col. 1)


En visit a i'Ecole

Nonrmale I urale

Deux qpecialistes du Cn.iitil
MAenonite Cbinnuttee I( 31l(C') oiult
le siMage de Ila division rurtioulah
se trouve a la Grande Riviirc
du Nord se trouva cu niuatinv
en visit de courtoisic ct d'Infor
flation ih 'Ecole Norunai. Rura-
lede. Damoien. 11 'agitn de Mnue
Elaine R. Stottzfu, et M. Lewis
Jaimin. tIs ont i6t .CcuIillis avec
cthaleur par le Directeur de cc
S put: .' 'C-,ri. re (' d 'n.eitgnernent
I'eda-rjg,.'ta. Me Antony Dary,
par les Iprofessnem ts presents et
par leos etudiants ct ctudiantes dc
It preminrt e i In deuxieme an
nde- de I'E.
Ia t-n-....-.. conutne /ont ex
jiliqud tour Ai tour Madame Stottz
J'uo et M. .Jsmin est une glise
c.hrhtionnr fondlir on 1536 par le
Prdtre Alnnon' Sinoons qui s'otait
particulercmient distingoue en
0Europe ct qui a pris rellemient
corps eo Amnerique (EUA en
1920. Aujourd'hui elle entre-
i.ient des oeuvres de blenfaisance
Ai travers, plusieurs pays du mon
de.*A la Grande Rivirre du Nord,
clie a fond6 un h6pital tres bie/
pourvu, ouvert des dcoles, drig/
des chapelles dans les centres ru
raux de cette communaute.
La. Mennonite'paie les frais d'6
tudes de trois etudiamns de la
Grande Riviere du Nord inscerits
ia 'Ecole -Normale Rurale de Da,
mien. Ces distinguds missionnai
res dnt -effeetuc ce voyage A la
Capital pour visitor 'rEcole et
pour se rendre personnellement
compete du bon travail qui s'y a'c
complit.
Leurs expos ont et6 suivis de
project,'on de d &positives et de
d/monstrn i-.,, au tableau noir ee
qui a fai I'enchantement des etua
giants eO de tous ceux qui ontreu
grasna plaioir d'etre prnseits
ce. moment lI.


a-
t


1IU ONN (AFP)
La visited du Chancelier i a Bar
lin Brandt reassure lets aloib
sur iouverture- verse Pankov.

WASHINGTON (AFP)
Pour 6quil,brer les forces : Ni
xon dit : Armes A Israel si les
6evnements l'imposent le Pr6
sident a ajout6 que seul tin ac-
cord librement accept par les
parties peut amener la puix dans
;a region.
x X.
.JERUSALEM (AFP)
Satisfaction & Jerusalet -
Activit6 de guerre lii-tit6e Une
mine non dnsainorcee aurait pro
voqu6 le d6sastre d'Eilath.
LAGOS (AFP)
Une ccnLai/en de viLtinimic -les
oiafrais firent sauter un pont


Le Jury du Prix
JFrance Haiti


si,,mmes vraiment peont- d. N.un neons rernemment annIon
na Ia voir r6patidre sB luue t c, qu'un prix FRANCE-RAI-
ir .l.ei revues telles .que 4 des Femme, oEsEcle>. ser une v svre lf.t'raire d'un
ti de Chel NoNsa., qul dclai ierivain haitien. II eat aaoal on-
b.er, des setBnorp d notre vert tant a la critique Jitt#Alire
anaute, 1 qu'au th/Atre, selon Ce qd i nou
xit g io d, nos soeurs dot. a ti signal.
1'effor1 r'de fare quelque L..- re-ponsables de e prixt
mtar oWt'eattmons qu'elleo ont pris touted lea dIfe tl ons
pas ~l"Pl'epthouslasme pour composer le JURY. Nous
an Is. t quo 'eat cropons qu'll sera presid6 par
insuant l e dlcult&a deo le profeaeur Pasteu-r Vallery Ra
s Eort '.qle 'oirsvb & ser- .dot, do I'Acadotnia Fmranlmal.,-
ar.la sefh a isB eollectivit6, Les autre membres ieront MW.
donner un eaSor pour le Alain Bosquet, Henri Qu6ffelet
-s. A dsfaut de cotte action L49n Damas, Robert Cornevin,
aire, elles experiment leurs Marc Blanepain, la dtichesse de
leurs impressions pour la la Rochefoucaud, Gabriel D'Ar-
ion et oenseignement de bousior et Mme Jacqueline Pla-
compatriotes dana des oeu- tie.r
pilctarales qui s'adressent h Nous invitons lea crilvaini
esprit et is leur coeur. haitlent ik partilpraen grand
*(V- p nnoTbre' pour ce 'sr x France-
' fVvr wir 8 "*"'""tl,..... if' f""d 8;'"1


Le Centenaire d'Henry

Bordeaux
Par Philippe CANTAVE,


Les Efforts feminins dans


notre milieu
Par Laller C. PHAREAUX


Nous
n. [.pl
rc daur
r ,LEct
rhilent
tuornm
A.1 c
* vent
, hose,
n'ont
nim I'l
routes
,vir, p
t lui
-progr-
Baluta
;idles,.
dillect
leurs

leur


~ ~ ~_


is iM'. k< .. Te, a *3-6



.... uc, t= r,4 s jf l'%,* -. ,- .... .""

'r"intfr yMa "MAX CHAUV4.T PO
__, _. &- c uF r".- e vi" 6,f,


I


Au F5,S, .7OURS

1 JOLICOEUR


UM -.- AL -A AAL I


L r.-....,.~... .l.:l.T1E. _~)~ ~__~ll~:il :l.~i I_~l!.lbC-_)!I..lu. .L I..*lr : .II-:.-II......_J.*~~_l~.d~~~ ~l---:--l~LI_~l .-~..l::~L~L1.~.~lJ~~~_YL*II*I~-i- II.!!.~I~I :Il:i I~ cl~U I~_~ ~L1 ;n .L-s~L~~re~,.~~J2~r .~U-".tr*h~L--.L~


e
lu

e
ns


le
u

d
q

t
a-
s

as


A


































-U4Id LLt


PROBLEM No. 454 .F.


HORIZONTALEMENT
1 Philosophes
2 Cri de joie Inflam-
mation de Fail
ti Dbsavouer Fleuve py-
4 Ministre du cult Mise
n circulation
5 Aventurier anglais
6 Dieu de la m6decine


7 -- PaSMennl- Rlouve ita-
lion Honmne latin
S- Raunir ROeaf
-. Qut on t bla linwht6
10t- A qui4'on ,I.faHtito.rt -
Mis en terre
x x x
xxx


I Coups violent Arti-
cle,.arabl
11I -.Docteur de. la.loi --E-
ragme
III -- OiMNam.pamleur Fin
de partioips
IV Que Von n atkendait
plus
V Dnouerte .iR6sidu
VI Un- pu- part
VII Pratom fallt -aouf-
frirn oseaif
VIII .6p 6cialSg -*aeenne
- Prudent
IX D'un aundlaire Une
bavnrde
X Port mdiermraen -
Dans la Mayenue


SOLUTION No. 452 F.


HORIZONTALEMENT -
Marne ; A-ram 2. Ose ;
Av6ra 3. Ut ; Ra ;;Es- 4.
TriAre ; Ni UO ; diones -
6. RN ; Dudley 7. Eole ;
EGN -8. Miserable -9. Sir;
4toi -10. N6es; Frein


HORIZOONTALLEMENT
I. Mouture SN II. Astro-
nomie II. Io ; Lire IV. N&-
rdides V Ardu ; Es,- iVI.
Eider VII. Ave ; Olga VIII.
Res ; Membre IX. Ur ; Ney;
Loi X. Meres ; Rein


Mort aux Rats



EN BOULETTES




GIBBONS


QUEL QUE SOIT

LE RAT


IL PERIRA


Le dilemma Am6ricain
(Suite de la lre page)


Le President Nixon favor e
une reduction g&n6rale des taxe=.
II1 pense que lea am6ricinsa pa -
yent dea taxes excessives et que
colp entrave le d6marrags de
l'impulsion qua son gouverne
ment d6 sire donner A industries
et au commerce. En effot, le con
tribuable am6ricain paye A 'E-
tat 36 cents Sur chaque dollar
qulil gagne.Q unt une nation dit
Nixon eet sur-taxe,,elle pert
.on caractere de clibre entrepri-
sea, pour devenir A la longue, u-
no 6conom.e dirig6e.
Le Budget am6ricain pour
1970, a 60t considlrablement r6 -
duit par le Congr6s. Capendant
de nouveaux frais et faux frais
font craindre un nouveau dAfi -
cit bien plus 6leo6 que celul qu'on
voudrait tliminer. Aussi, Nixon
ordonn6 des compression dans
tons -lee cadres de l'Administra-
tion A intmreur come a l'ex-
t6rieur. L'effectif de 'armde so-
ra aussi touch par cette measure
6conomique qui, affectera son ef-
ficacito. C'est une compression
qui coilte tres cher aux Elate U-
nis, car Uls so voient obliges A d
penser 8 billions par an dans la
fabrication t c V'm6lioration

Avis impoErtat
Entre le sienr GiAMd -* Scott,
arpenteur, demeurant et domici-
liC A Port-au-Prince demandeur
en divorce et son spouse no e
Maud Dorvil, demeurant actuel-
lement a New York, Etats-Unis
d'Amdrique, dofenderesse sur cet
to action, le Tribunal Civil de
Port -au-Prince, en date du 4
"Novembre 1969, a prononc par
dBfaut la dissolution du marriage
entire iea parties. En vue de la
transcription obligatoire de cette
decision, il a t6 6mis le disposi
tif suivant : Par ces motifs,
aprds deliberation, maintient le
defaut octroyc centre la d6fen -
deresse : Admet le divorce du
sieur G6rard Scott d'avec son
Opouse, nee Maud Dorvil, aux
torts de cette dernidre ; Pronon
e sla dissolution des liens exis-
taunt entire len parties, Ordonne
sla transcription du dispositif du
jugement iur les registrea de
l'Officier de Etat Civil de lit
section Est de Port-au-Prince :
Confie au pre Ina garde de Fen
fant Maud Gerde Scott issue
du mar'age; DiL qu'uu extrait
du present jugenomet cra insrf
dans Pun ;des auotidiens s'odi-
t.nt i las Capital nsous peine de
dommages intr~tso envers lef
l;ers ,s'i!l y tchet; Comme pour
in signification l'huisBBi.er Albert
Hall de ce tribunal ; Compense
leo ad6pena en raison de la uua-
ht6 des pazBtiep '; NDonnA le 'Nouo
Alfred Blitse, JuV e-ent addiente
civil et Publique de co Jour,
quntre Novembre 1969, en pir--
Hence de Me Charies Dengrottes,
Substitut du Comnnissaire du
gouvernement de ce resort, rvec
l'nmsistime de Mr. Antonio Mil-
fort, Commis GrefHier du
Sitgc. etc ;
En fol de quoi etc. Co 22 Jnn
vier 1970.
L. VANDAL
avocet


SIROP PECTORAL ISEJOURINIE

Grohit. griabke- V woervatieuu
A baew de CODEINE. TOLU ei 1RUCAtYPTOL..


Aff d-s -i --es?.mas


d'armes strat6giques, car l'Am6
rique n'pet plus en measure de me
ner avantageusement une grande
guerre conventionnelle. Accul6s,
son seul recours sera la bombe H.
et.le monde se verra plonger
dans une catastrophe nucl6aire.
Le President Nixon, justement
alnrm6 par le nombre croissant
des crimes commis aux Etats U-
nis pendant coes dernfers Amsps,
a pris-des measures exceptionhel-
les centre touns les d6linquants.
Dans e but, 11 a accord beau -
coup plus de latitude A la police.
D'une fagon g6n6rale, on attri-
bus cette recrudescence d'entre-
prises rTm Inelles aux hbrn quest
changements soclaux, conomi-
q u e s, politiques, cultures
e t i n te ec t u e s
qui modifient graduellement los
inoeurs am6ricalnes. La nouvrlle
faqon- de' concevoir lea relations
entire les deux sexes, la manitre
de r6gler les disputes, labus des
drogues hbro:ques, les hippies.
sont autant d'dllmcnt. qui u nt
Lonsiddrablement affect' la civi-
litA habituelle des anim6ricains.
Tout semble indiquer que sous
administration du Pr6sident
Nixon, les luttes que mine le n6-
gre romricain ceontre le s prju-
ges de toutes sortes, deviendront
plus ardues. Les leaders noirs au
front maille a partir, et devront
mettre sur pied une nouvelle stra


t6gie de combat. Dejh dans le
Sud, on parole de modification h
appqrter aux lofa qui permettent
les negree de voter, et 11 semble-
rait que le Cpngres en parle. Evi
demment, le Sud, ancien rampart
des d6mocrates, ne volt pas d'un
bon oell cette evolution rapide
des noirs dans tous les domain -
nes.
Les measures prises par Nixon
pour arriver 0 un d6sengage -
ment total des forces armies amd
ricaines' au Viethnam, et aussi it
la conclusion dune paix honora-
ble, ont donn6 comime rksultat u-
nIs diminution de 501% des per-
tes am6ricaines et une reduction
appreciable des combats. On ne
pense pas qqe Hanoi soit capa -
ble pour le moment de lan
rer Une offensive:,. d'envergure.
Dapr'.s une d6claration faite
par le Pr6sident N4ion, ce der -
ier n'hesitera pas"ae savir con-
tre lea roug* silos augmentaient
d'une faeon excessive leurs atta-
ques contre les nm6ricains -t
leurs allies. '
Entre temps, le I conversations
languissent A PaSil' Cela pourra
encore durer trst Iongtemps, car
pour Hanoi, Parisoaest one excel-
lente -baseode f-ad ande, et- son
seul point -de c art -avec l'Occi-
dent.
U1 n'y a pas de doute .que lea sE-
tats Unis voudraient d'une: enten.


POUR TRAITEMENTS MIDICAUX 'T ESTHITIQUES
CELLULITE, RHUMATISME, OBSITE LUMBAGO, ARTHRITISME
DOUI.EURS GASTRIQUES ET HFPATIQUES CONSTIPATION
TROUBLES CIRULATOIRES, ENVAHISSEMENT GRAISSEUX, etc...



EST SUPfRIEUR PARCE OU'A TRIPLE EFFET

0 ACmffiide ASSAGE
9 TdNIF!AjT,-lfii0


SUIT ANT-SUR TOTES LES RTIES--

FA IT A NAGjIR par nalia'on/ de. qrai.s
superfljeso I de inri s-/
D'C ONAEST NN e/' RA ,,flT par /
artivation e lsi h ,tio, ds hangss nulrii.
SOU f el DE ON'T 'A E e'n lbaiissant la let I'.on

esocho tiilise ens nb/le3 rnoy +h6r outlques


V LA C ,E/R

MASOCHO FAITl MAIGRIR IT ACTIVE C CIRCULATION DU SANG
/ Ave'4 "'A7SSOCHO/' on oblient
0A* RISW T RAPIDE
DEt TOXICA IbN TOTAL
A Df ENTE I MEDIATE
VAPPAREIL COMPLET / 12 -730 Volts ou) 3 600 F
.,r GARANTI UN AN 220-230 Volt.u rO
/..,0sson e"t .... PRoOuic 7/o0
MJIcAL IN5TAU NINIT 12, Chouss4e d'Anlti, PARIS
Docaemeanillons ujdmend*econtra 2 Iionbr


to aveec lea rouges, qul, permet-
trait le plein d6veloppement 6co-
nomique,. politique, social et d6 -
mocratique du Vietnam du Sud.
A cause de sa situation geogra
phique, leitatsts Unia appartien.
nent aussi A la communautd des
pays sltu6a surBles cotes de I'O-
c6an Pacifiqueo11 est done 6vi -
dent quo l'Amnrique .ne cessera
jamals h a'intdresrs'cr ux affai-
reB asiatiques, h moins qp'elle ne
veuille Be cantonner dane une
aorto de ndo- isolationisme. Or,
la presence des forces armies a-
miricaines dans cette partle du
Monde eat indispensable h lats&-
curitd du monde libre.
Par ces rdecents discourse, Ni '-
xon a inaugur sas nouvelle poll
tique exwnieure me O NEGOCIA -
TIONSa. L'ancienne politique a -
mericaine do eCONFRONTA-
TIONS ne Sled plus A la nouvel-
le nre. Sans nul doute, l'Amdri -
que latine effe re A cette nouvelle
pulitlque un magnifique .ehamp
A'experimentation,.
La rapport Rockefeller a fa;t
beaucoup parler de lui, et a sou-
iev6 une vague d'espoir dans les
Ameriques. Cependant, les sud -
am.ricains et arssi les amrin -
ctna appartenant a cectainsi see
reurs, se demandent si une mis -
Bion d'tcoute (sans dialogue)
-- d'uneldurne dc 24 heures dans
ehaque'peys, a promise au Gou -
verneur de bien connaitre les
vrais besoinms de chacune des Re
,ubliques qu'il a pu visitor ...
i foaut esporer que la nouvelle
ASSOCIATION DES NA -
.TIONS AMERICAINES* pr6co-
nisee par Nixon adoptera int6 -
gralement le rapport- Rockefel-
ler.
Les Am6riques se rdjouissent
e. applaudissent aIs declaration
ie Nixon relative aux droits des
Nations d'avoir le type de gouver
nement qui convent le mieux a
icurs problimes et h leurs cult -
ies. Ils sont mainteniant convain
cus que les EtatUnis Uni ne sont
pas une puissance centre rsvo-
lutionnaire. Cependant, on eat en
droit de se demander comment
va-t-elle concilier son attitude
neutraliate avec son grand desir
d'accomplir une sore d'cexoan -
enio Is de la dmocratie travers
le capitaisome.
La plupart desn pays sud am6
ricains ont trbs peu A exporter,
tl leur production ne reprisente
pas grande chose. Nixon a dean
do aux sud am-ricains de con-
centrer leurs efforts sur le tou-
risme. I11 a m6me suggnire qu'un
jour de I annie uoit desirnd asos
le nom AMERIQUES, cut que ce sjou
soit -onsacr aux actres suscepti-
bles do divolopper le tourism,'
our une 6chelle mondiale.
Pour terminer. nous dirons que
l'Amerique du Sud sait quv hI
President eat tres bion renseigno
sur lea Am6riquos, icb rapport
qui lui parviennent de ces pays
ont tellement volumineux qu'il a
du demander qu'on lea resume.
II est done certain que le Prbsi -
dent des Etats Unis flra de son
inieux pour donner satisfaction
aux latino amdricains chez qui,
i! a pu soulever une nouvelle va
gue d'espoir. Les Ameriques peu-
vent done patienter.'Tout arrive
i temps A qui salt attended.
Fortune L. BOGAT


< Farce Gales of Laughs!> Ny Mirror


Never Too Late

With

Donn Heaney Kate Strauis s


Presented by Le Petit 'Tlatre
At ,the Centre. Gultuiel
Im.pase' Lavatnd7
: FEB..6,and 7-
',., O'^PM.' .


-.


Mardi A 6 h. et 8 h. 1
SEPT ECOSSAIS
EXPLOrENT
EntrA. Gdes 2.50 Rs.


DA NOS CINEMAS


15

4.00


Mercredi A 4 h.
En'- matinee scolaire
ILa Compagnie J)ean Goagelin
prdsente
MAITRE PATHELIN
Mercredi A 8 h. 30
-La Compagni' Jean Gosselin
present:
MAITRE PATHELIN
Paterre 1 dollar
Balcon : $.0.60
Rio. Gdes, 2.00

CWe PALACE
Mardi A 0h 6 h: et 8 bh. 15
LE JOURNAL D'UNE
FEMMEI EN BLANC
-Entr6a GeL 1.00L
Mereredi A 6 h. et 8 h. 30
LE JOURNAL D'UNE
MERE EN BLANC
Entrde Gde. 1.00

AbuinAMlUM
CENTRE CULTURAL
Mardi a 7 h. PJ..
LA LOI DU SILENCE
Entree Gde 1.20
Mercredi A 7 h.
L-HOMME VENU
POUR TIER
Entree Gde. 1.20

De Luxe Auto-A-t6
Mardi a 7 h. 9 h.
Dernimre representation en Haiti
MON HOMME -
Entree Gdes 3.00 par peraonno
Merdredi a 7 h. et 9,h.
VIOLENCE A JERICO
Entree 1 dollar par Voitdre

A MAGIC CMi
Mardi A 6 h. 15 et 8 h. 15
PETER GUNN,
DETECTIVE PRIVE
Un tres bon film policier.
Entree Gde, 1.50 et 2.50
Mercredi A 6 h. 15 et 8 h. 15
ADAM ET EVE
Entree Gdes. 2.00 et 3.00

CINE STADIUM
Mercredi (En Permanence)
COPLAN SAVE
SA PEAU
Entr6e Gde. 1.00

Cm UNION
Mardi A 6 h. 16 at 8 h.
GENERAL INVONCICILE
Entr6e GOe. 0.60
Mercredi it U ih. 15 et 8 h. 15
LES EPERONS NOIRS
Entr6e Gde. 1.00

MONTPAMNAMi
MardJ a 6 h. 16 at 8 h.
AS DE PIQUE
OPERATION CENTRE
ESPIONNAGE
Mlercredi a 6 h. 15 et 8 h.
QUINZE POTENCES
POUR UN SALOPARD
Entr6e. Gde. 1.00


Aujourd'hui

Pharmacies ausurat
le service cette adt.
Mardi 27 Janvier 1970
VAL ERFS
B J J Dessallunes
ST AMAND'
'Rue des Miradclee


VISITED LA GRANDE k"051% ION


CALIXTE HENRI

Ouverte'ljusu'au 28 Janvier
SGallery Monmin
282 -,(d ; Iwalines
.i e6teI de T616-HatL.


-- -




N~rwie Yula




La efeteCbmqpex'Aeurnc


3'


I


- .~ -----~- I" ,-'


Mardi A 6 h. et. 8 h. 30
L'ASTRAGALE
Entr6e Gdes 2.50 et 4.00



Mardi k 6 h. et 8 h.
PASSEPO T DIPLOMATIQUE
AGENT K B
Entree Gdes 2.60 et 4.00
Alercredi A 6 h. 30 et 8 I' P.M
L'EVADE DE YUMA
Entrie Gdes. 2.60 R6s. .1.00


DiIve htia6
Mardi A 7 b. et 9 h.
MEDECIN POUR FEMMES
Entr6e 1 dollar par voitur.
Mercredi A 7 h. et 9 h.
r.000 DOLLARS SUR L'AS
Entree $ 0.60 par personnp



(r1TORVUILAU)
Mardi a 6 h. 30 et 8 h. 30
SAMAO,. FILLE SAUVAGE
Entr6e Gdes 1.20 et 2.00
Mercredi A 6 h .30 et 8 h. 30
TERRE SANS PARDON
ilntree Gdes. 2.00 3.00

CIx LYPEGAL
Mardi a 6 h. 15 et 8 h. 1
LE MASQUE DU DEMON
Entree Gdes 1.00 et 2.00
Mercredi A 6 h. 15 et 8 h. 15
5 CARTES A ABATTRE
Entr6e Gdes. 1.500 et 2.00.

CINEOLYMPIA
Mardi (En Permanence)
(Jour Populaire)
LA BLONDE DE PEKIN
Entrie Gde. 0.60
Mercredi (En Permanence)
GRINGO TOUE ET GAGNE
Ehtree Gde. 1.60

AIR-PORT CINE
MardI A 6 h. S0 et 8 h. 30
ATTAQUE A L'AUBE
Entree Gdale 0.0 et 1.00
Mercredi
iE CIRQUE FANTASTIQI"
Entr6e Gde. 1.00 Rs. 1 5r


C".rdrA. ie
(Electric limp)


Mr. Antoine RJclemond, Mana
ger de la Cordonnerta ELEC-
TRIC SHOP porte la connals
sance des clients qu'an ddlai d'un
motl leor eat accord, A comp-
ter A partir do cotte date, poor
venir prendre ilvraison des chauo
sure en rpaaration em n on ate-
lier hA la Rue du Centre, (bloc
St. Louis da Gonsasgu).
Passe ce daelai c f hausaorea
soront purement et aImpltment
vendues A la cride publique.
P-au-Pce. le 8 Janvier 1970
Antoine RICHEMOND
MANAGER.


AVIS
A vendre voiture FORD, Mo-
dAle 1968, climatine, pridre de
tdldp1honer au No: 2-2033.


Fct~


a






MANDI 21 JTANVT31 iifo am *f*V




R -E1B4Nm OARRT !REPUT 4)NPJTIS4#G


L -A-Par FrasI Drakqe 9


Chrwae. sa *eM6l4 *owrerradails el jwer d4 are
do A"aaWO.d eo. trsWMr be ieo^wohih -
dwst au.w psw da ms.
frl(t do reprrdaun m a titloa ao paroWata rdow-4.
Preprieod King ?tr'ext Sndoald -- ea#hwit4
LsA NO tVELLSTEa
MEROR DI 38 JANVIER 1970

21 MARI.kU 20 AVRIL (BE 24 OCTOBRE A
LIER)i De ,lvorables Intluences RE (SCORPION
enrousagent votr* activity cou- contrastAes. Orgae
tumiire et les entreprises ne po- Lt vos connaissanco
sent pan de probli\me (ou press ,on intr6tla .Certi
que). Dana leI can exceptionnels, vront Sire rayda
ktbention aiux d6faillances, aux ic-amme. Soyes di
pitereB l'nqui6tude.
23 NOVEMBRE
21 AVRIL AU 21 MAI tTAU CEMBRE (SABGI
KEAU): Etucies lea ct les s6s. Des altirations secondairtes cs n6cessits de
dirn votrn attitude eLt dans votre dra vous donner d
inmthode actuelles, front une y ous yconsentez I
,anlo hliff6renre dnne leB rasul- it moitis gagn6.
tat.
22 MAI AU 21 JUIN CGE- 22 DECEMBRE
MEAUX): Cc que vous accom- VIER (CAPRICO]
plirez drcidera pour ou contre y'ez pas d'agr eh
votre progression future t pro- avez besoin de co
foseionnel. Soyez discret dans yez des convereatic
votre avanve. ges. Des avantags
22 JUIN AL 2: .IUJLLET dront des efforts p
S(,AN'eI: No Inissez pas vom 21 JANVIER
toveN prendre li place do votrin \ I VEIPSEA
motion, mnme .i votire inspiration trurmonez pas ml
'st trbs puissanlte. Bonnet in physiquement, maiil
Iluences tin litLune stinmulant o- rythme assez prot
tre sinerit et 1 vos facultds d'n tcindre vos r6hulta
laptation. 20 PEVRIER
23 JUILLET AU 24 ABOUT POISSONS): Ne
(LION). Splend de journey pour vos nmeilleurs efforI
avancer vos affairs personnel pas trap loin i hi
is, qui vous aideront consider impossible. Soyaz
bementi. ainsi que les votres. Vo nature v6r;table e
Ire originality et votre diligence drez de satisfaisar
vous obtiendront de bons avanta- SI VOUS ETES
ges. D'HUI: Vous ites
24 AOUT AU 23 SEPTEM ble, volontaire, ad
BRE (VIERGE): Lisez les con element doud pour
.,eils h reux du Lion: Ambiance literature, la pein
similaire. Le charge et le senti- en g6ndral. Vous
ment diomiinent. Travaillez dans un second m6tier
]a joic. emps r6munerate]
ya.nt bien von belle
24 SEPTEM.BRE AU 23 OC- vous pourrez etre
10BRE (BALANCE): REsistez reussite qui profit
a la fantaisie mais -non a l'acti tre gdn6ral. De o,
vitg qui d6tend. Dans vos efforts, teurs, organisateuo
met'tez Ia s:ote de conscience et ses charitables, po
de stability don't vous Ates capa- listed oat Lt6 des e
ble. eau.


K -"


.U 22 NOVEM
N): Influences
nisex vos dons
ec au mieux de
ins projects de-
do votre pro -
scret; oubliez
SAU 21 DE-
rTAIRE):
ble personnses
, come aussi
chacun, il fau-
Lu mal mati si
a bataille sera

AU 20 JAN -
RNE): N'essa-
solitaire. Vous
llaboration. A-
ins aver les sa I
,s vous vien -
passes.
AU 19 FE -
AU): Ne vous
ntalemnnt ou
.s gardez un
ressif pour at
ts 16Kiltimes.
AU 20 MARS
ptune stimule
ta mais n'allez
I recherche de
fidele A votre
et vous obtien-
nLs r6sultats.
NE AUJOUR
s d6cid6, capa-
aptable, spdcia
la musique, la
nature, les arts
aurez souvent
ou un passe -
ar. En emplo-
es dispositions,
un example de
tera au bien-&-
ombreux inven
rs d'entrepri -
ntes et journal
enfBnts du Ver


De Mieux en Mieux

KODAK Instamatic

Avec l'(Eil Electrique

















Gardez les souvenirs du Carnaval 1970.
Pierrots, Pierrettes, Monatres, Bceufs, Cava-
liers A n'importe quel moment. rPemp.eelair ou
sombre.

Avec KODAK

A L'OBIL ElJECTPRIQUE











A-ent : ,ON MONJR SAMS CORP.


Les 3 Gallery's

Recommandes


Rue Bonna Fol No. 1104
P.O. Bt -oBt
o nteu-Prhoe, Halti
Phoane 0088
AKrt &OYmSrs Studio

Ine des Miracles No. 76
P.O. Box '962
Port-au-Prince, Halti
'Phone 20040
OU.wy Gag l id1
Desprom No. 4
P.O. Box 868
Port-au-Prince, Haiti
SPhone 5-2711
SBitu dais les Parages du Bear
voir de Desprsz ensiglne indi-
quant la route oomplisftent a-
m6nag*o.
Vtfe panoramique unique en
Haiti dominant ei tout Port-u-
Prince Bar & la disposition
des admilateur de I'Art.
Sont et demeurent les 3 Centres et lea 3 delhp-
minations oi I'art haitien est mis en relief
dans toute sa beauty, dans toute son originality
et dans touite son objectivity dans des peintu-
res d'artistes de chez nous.
Tout visiteur qu'il soit stranger ou haitien
ne peut que gagner a y passer quelques instants.


L


1969. L'ann6e de a laune.
Ainsi dira I'Histofre.
xxx
Reniant sea reves denfant ou
te po6te ,1'homme voulait savoir..
A n'importe quel prix: c'est le
cas de le dire aujourd'hui.
11 sait maintanent: il n'y a rien.
En ce sidcle de profit et de mer-
cantilisme, il espirait aen tirer
quelque chose.... ,
II est fix4 muintenant: il n'y
a rien.
x x xx
Pour cet exploit prodigieux -
car c'en est un on a risqud li
vie de trois homes, parmi les
plus courageux et les plus comn -
plats de l'eapce hhumnine.
Et on a d6peno6, camoufl% nai
vement dans lea: posters les plus
divers, un nombre de millinards
tellement efarwat, -que personnel
nose en falre' le romptrv exact.
Dommage que personnel non
plus n-'ait eu 1' lide d'ajouter On
milliard de dollars a Pun des bud
gets de la lune, pous catte rubri-
que : f contribution de ]a science
orgueilleuse ih la urvie de h'bu-
manitds.
Avec tant d'autres malades.
moisreux, malheureux, tous leos I
preux du monde eussent at soi-
gn6a, boulag6s.
Ces preux don l dnt dix-seuti
me Journ6e Mondiale, a eux con
sacrde a pour but premier de
nous en rappeler existence. Au
milieu de ces preparatifs, de cet-
te flivre, de cette joie, on n'avait
pas eu le temps d'y penser.
C'est leur detin A eux d'etre
oubli6s.


1969. L'anne de la lune.
Ainsi dira l'Histolre.


LISEZ
cLM NOUVZILLIBTEi


.1il"De mnkes du AN vli~e




OH. RsEJ IN* .M b"WI*),S l TU DEVRAIS PLIJIOT PFuRdT QU.E.- A LE FEiRAIS vl* S, F AA .1
CPS 51 IEVRI iL.A PAl S APLLEbtit COSt E BE OCORSI R dIF LO,5TI7158OLV. 'PiIs.
AoLE A Mess -Ig s ON BO E LIREIUN DONE LbVR bElbOW I UE S b VRIME T RSo T I

up$. 5 PAR EXAMPLE. "MAL ECLAIRIE
k iKF~w
'C ~ lB~P~~


Par son Fondateur:

Peut-6tre ajoutera-t-elle: puis plui de 20 ans, tes homes
disposaient des sulfones, le mddi
cament qui gaurit la lspre. Un re
mrde facile, d'un prix vraiment
ddrisoire. Et -cependant dlx mil-
lions de lpreux demeuraient en-
core sans soins, sans secours.
sans amour,.
Dix millions qui deviend'ront
vingt million avant la fin du
vingti6me seliLe, si on se refuse
toujours a6 entendre leurs cris im
plorants.


Pendant des cikcles, la Ilpre a
6t6 une malade d4shemonint.: 'El
le l'est encore.
Non plus certes pour ses vir-
timen. Noimbre d'anciens s lk-
preuxv aont devenus des hommen
conscients de leur dignitA, et
tout i fait capable, le cas 6ch6
ant de la defense.
Mais d6shonorante pour les
puissants et les puissances -
iui ,par 6goisme, lichet6, incu -
ric. laissent mourir des millions


Raoul FOLLEREAU

d'itres, humains, atteints d'une
imaladie rarement contagieuse et
parfaitement guorissable, les mil
lions d'etres humans qui ont les
mimes droits que nous A la santd
mt a In liberty.
x x x x


pu sans doute les sauver'>.
A)obitera--t elle: Chaque
jour de cette anne -lit, deux
hommes sur trooi out souffert
I agonie' de la faim.
xx x x


1969 a t6 l'annee d c l une.
II n'y a rien sur la lune Re- Que 1970 soit I'arnee de la ter
signons nous. re.


Mais sur la terre, it y a des
hommes. Des homes, nos frlres,
auxquels nous devons one juste-
part des richesses communes.
Que la dix-septi6me Journ6e
Mondiale des LUpreux nous rap-
pelle ce premier devoir, en fa -
veyour do tous ceux qui souffrent
1t qui out faim.


J:dl9. Annoe de Id lune.
Ainsi dira l'Hllstoira.
Ajoute-t-Alle : tDeux mil-
ions de cancereux sont norts cet
le a.nn6e li... alors qu'avec lia
menu monnaie de cette ddpense
luntastique eb v..ine, on aurnit


x


L'annee dddice s ceux des horm
uies qui sont trop malheureux,
dans ,un monde trop 6golate.
A ces dix milliun.o 6u ipreu:
'ui souffrent encore, >L nuot'
rien fait pour minriter de tant
iouffrir.
Aver ies trois millions ide jiiu-
nes qui ont demand a I'ONU.
sUn jour de guerreo pour it
Pafx, r6pdtons :
Moina de chars dasnaut et plus
de charrues. Poum tous.
Moins de bombardiers it p)lu
c,'h6lpitaux. Pour tous.
Moins de bomihs et plus .1.
plin. Pour tours
__pa 550 al leo, vu_


Que par votre affluence, votre
i. conCOrs, votre anrour ,la dix-sep
ifnme Journre Mondiulc ldes L6
preux soit le point de d6puart, Ie
nLremnplin, l'aire dl'enivol d'une an -
nme eonsacree a Ious nom freres
pauvresn, inlades, oalheureux.
JUne annAe oi la technique aso
vice de la Ifiiterniti .


Contre la lbep1..
Contre touted s h-pres.
Vive la science au scour, de
tous lea homnimes!


-. .i 1....s.a'--,5, -.55-.O.~ -I .- .r u: ~ .l lu ~ ~ ~rJ .l


41


La Banque Populaire

Colombo Haitienne


AVIS

La BANQUE POPULAIRE COLOMBO HAI
TIENNE a le plaisir d'inviter sea nombreux et
fiddles Clients en COMPTE D.EPIARGNE au
Tirage de la Prime Traditionnelle de la volture
.DATSUN DE LUXE 1600, Modile 1970, expo-
see dans le Hall de son Etablissement.

Le Tirage aura lieu a L'Auditorium du Petit
Seminaire College St Martial, le Samedi 31
Janvier 1970 & 10 Hres A. M. sous la Supervi-
sion du RhvUrend Pere Joseph ATTIS, Supt-
rieur du S8minaire, assisted du Notaire Maitre
Maurice AVIN, du Haut Personnel de la
BPCH et du Public qui voudra bien u assisted.
Port-au-Prince, le 26 JANVIER 1970

BANQUE POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE
LA BANQUET DU PEOPLE HAITIEN.

.. .


Banque Nationale

de la R6publique d'Haiti

Banque de F'Etat Haitien
Devenez votre propre XComptable en ouvrant
un compete de Chbquee% la Banque Nationale


S. A. F. I. C. O.
Un mUm daus co*kfe du Pays


S. A. F. I, C. O.
Pls ,deo$ PM essesadelngmet haltAens' aidant la
rvalrisation d" laye paysauie


S.'A. F. I.C. Q.

Des milliers de h al i chaqe e ju |


S. A.F. I. C O.
Un millie de"psl.a. ue N an servldei ba Natlm Mllaltlee


S. A. I. C. O.

Use labats* tRedougan s uewe Eu na f itea utsluems


S.. A. F. L C. 0.


Los U U Itln3R s dam...

(Suits dq la Ire page)
Aco amuj.t,i nua" pauv, s rft r Ancisonlenneo dAv -dEleB Dubolsa sgne -eatalns sodms en on pl4 I'lmpreaionlimie, tantht du sym
Jt produtlos dp ena (Chris -msuilvat mit huo-' l osri'niea d difficultla do a vie.i beolm. et qu'alle prbeste un
one L .ontant Meatburin. MA1re t 6titn do m sa- tt. arm.o lo sm Ainsi Mamo Aidle, C. -ylvan ,art partiluller h style r car-
do 9ameIu, sAant acoompll sea ,esmiosite d'AldIo ,,lMi rt 'ru acl toujuuro a guldio par uni ins- taiJns a ete qud i sa'ofnnt 'A' 0on
devoir envoers es enfat*to o n .nt hurerux at son adosloacen- l|ration gtn traoam qui, 'not.is. regard. Madame SyivCin appar-
iamnr, avee "nr c iexaptonotlle as. cs fruotuueo.m 6soidte par. son o snmmsa prsuadk, ema grande lent surtout hI n -romantume
lduite, als lpidonpe Is Art. Len 4poux ot divloppant sas bisnes ment r6comipenre'steb lo temps quis re confond au temperament
rlffdrents oablsoix expuss d6dnse diapatlions, .aon e.ilsva "- A Pouo elle, i aNature eat un haltian ie plus pure.
eon anion talinoignenti des dons o cqohuer du talent. Et esl 'sat large tableau divers ledoffrint Lartistr faith doneous n magifi
doe son ientelligenc et des quaslits servlapdeo me. dons'podr d lf maidicprofondes islons dont ells qu Cqffort pour s'intgrer, au ter
tie son scour, t lderni6roement, Usoshnsaga h asn compet ioter veut fire ele compdstriotne uI- roir dan see productions. Et at
une astre artiste, A esprit plin message oil cite e rest en .relief Is ir part, car dell intend 1i aor- palrise ne c hj ment pas,. nouts
de rDffinement etI's lAme rem f- valf e sr d < amour etde trisoUd' racheritCartaine peltesses et polvon it 'ce sujet entrevoir les

flces par ]a vernissageode see oeu guess, pour rdpa sre at entrete- gle de In grandeur. D'atlleurs, Is donnant abondamment dans cha
vres ais lentr&lixdn l IdeolInsti- mr, l'spolr dons' le cuesrn de matire fondamntalede sonoeu que onvrequ'elle product. c'st
tut iran~als pendant Is7p~riode i'unhlbre u vre, c'est ioptimisme, un opti- une fraction: de aoi quell# axtcrio
du 7 o 22 dc imbre coule. Doe o fait, ''est Is, femme qui p n isme f6cond4, d'oi doit sortir. rise et une ranch. deo notb vie
Durant des ours, coeat un dr Pottult son oeouvre uctive un certain bien-otre pour notre qute xhibe aver lanre
Dura de sjou ds e jstundef at pour I permanence de Ia Parideb teociitit1eat vesiobrblnUe u 'artis- pour e plaisir at l'ensnignamr nt
le nu odohmmes et do famines don t n ,rot mtilerispbrnot to dntotir fairmoobliern Ouvent denairar communsutd. aMo al-
Sleale, a hommeseat de femmes de natldnAil. o'est e en uol, Aid lie to pupat ml iforudne et dei n comuma a Mdo
Itoraut tuioe Do alliedri aCoie r e eauouvre dan Is ses do I da pnoe lr le aconvirAm uir des boaundm rest sMm oChristi-.eontant
ind ctiois de Aiond mnele olrt de son conjoint. Vislonnaire et que loe Ciel s em6nes Ca at Jli Mathurln ainel qua d'ntres in-
Sylain. Loin de son ar, pro r6allste aIs fols, elle ie d adai- qlur notre direction. C'est atni m to qu alt -
conle ctr a iota Mare 'l rivn ~,n rien de tout ce quin noun en- qu'Aidbe verse un pem s de Is ~ eam perfea tisonnanlit s fanroe -
aconjuncture a W6et suronle Prive aure Is flour deo notre pariter dins note sin et nasa scents font a travail f6cond, vratmnt
de l rque pfr our gagser son ltote a p oni r CdcIe au n otre r epin emet eor 'ite ,a on t rfectrvoai nt a vincnte, -
pain et celoui d a fanille, elle -. l0a d I naux dD eor fausm ami.e lleel r oit P avanR dExm
pattue etel n iaptri iers q es uai ca ulete arbres do nos verges et de Ayant proven usea regards en profitable it notre ooll telit
att4nu aioe trite que lui c scranu I r fot, la montre qbi tuaeurre Afrique, au Congo Kinmhassa eL m m Pe I'ept dun moe o envi-
alea peint.r.. Sachant qse sTout dano lea champs, le renard duanB' t raver Ilea grande CapitaleeB raeonre avrait plmetlrs v
au monde eat m id16 d'ainmertume ct un grotto- "aimirable trou- d Europe notamment Rome, Pa- pim dof apetre,. in
de charmes8, elc trouve un a value -, le pauVre infortun6 ris, ayant iadmird lea oeuvres dernidre Expoltblon a tW reali-
rable tase temps danas le qui pile sos le faix des deso et des grnd maitres dans dlm- s6e Is 16 Janvler courant 4'. Ma
tudes on genital, notanment In qi petie pour g4gner son pain, portents mus6ee, ell a p u Tecueil rie Jose Gar e, Miahseus Ma-
Lttrature Dalleur, ave s a grande Dame a u o et de smmet de r u ample provision d'impres ne Andre org Nudd
belles iclinations naturelles, son la sci6at, lea efforts, pour don- sons qu'elle a rqunlet an fais- Jennifer Melby. Et c'dtaifnt del
goit, cette discipline fut entrete ner ane impulsion economlqua ceaux. o6uvres de quallt6 qui charmi.-
nuc prr son distingu6 6pod no- a notre peuWle, lea Imposnts Et c'est I& qu'elle puise ta ma- rent lo public.
tre charmaic ami. Marcel Syl monumentsqui ornen r nes t t e r lat Is former de sea composi Rivalant avec de talentuux
vain, qui a 6crit un roman. Par places publiques de notre Capi- tions. M6langreant icea s 16ments peintrea de check nous, tilr qiu
suite doe visciesitudee de l'exias- tale. tc "avec ce\Wq'etle a trouve danB Philom cet Snelque Obin, Hec,
tcnce, nous ne savons ce qu'eat Etant un pionnier, de tout ne- iotre rice terroir et dane son tor Hyppollte, Max Pinchinat,
devenu cot ouvrage. Nos lee ]a, sUe a fait concrdtement de ambiance famlidre elle produit Potion Savain; Ren6 Exum6, etc
teurs petovont appr6cier lea quali magnifiquee poemes artiatiques des oeuvrea qul noun enchantent. routes ce% artistes, tres jeune.
Les littoraiws d'Aid~le par lea or qul prelamcnt lea beautsa et aue Concernmnt la nnihre de Mme par l'esprlt et le coeur, impres-
ticles qR'eilc public dans cc jour ji lee miseres de notre ambiance. Sylvain, nous partageons l'op;- sionndrent favorablement lea vi-
nal. Au surplus, ceux qui talent Ce qui r6vble la nqblesse' de son nion de M. Antoine Bervin siteurs.
pir6sents i I'Institut Francais le &ise et I'iivatlon de son esprit, quand IId( digt agmment dans Nous leur prdsentons l'expres-
iour de son "Exposition, ont pi Elle tient ai lea mettre routes la presentation de Vartiste : sion de notre respectueuse admi
constater avec quel A propos, au service de an collectivit6.. Ma tia lea jurys exigeante ration" et .l-s convion5 h perseve-
quel aplomb dans une belle impro C'est de sa part un engagement rdclataient quelque precision rer patiemment dans la vole
viaation elle a r6pondu au magni dynamique en vue d'apporter sa a l'6gard de Mme Sylvain, on qu'elles ont choisie.
fique speech de M. Antoine Ber- contribution au rel6vement de pounrrot tout ;de m me dire
vin la pr6sentant a 'assistance. cette dernibre pour qu'elle attei qu'elloe se rapproche tantht de Lallier C. Phahreaux



pp nd eOdea 66e Joure



mdiiale des Lepreux


~ -----~- ---------------- _L-=L~CZ;L.-- --FIIIYC;


-Wqp _p 4p do- O 0040-o ep


-== = == == -- -- -- == == = ==


(,


'1




'-1 "-- w


elmNOU


MARDI -b V I.ON i NND


Croipade en faveur 1 Jacmel ,A
INBTITUT DiI
i( il'a DNV LOdPPNM NT
AGRIOLI ET

Ai. ,,,1I...1. -
.' Il.iou r do lortUe tur dom n l 1 itnl o r n Ids 3 il m nt du [Late Indlustriol do l I.r- 1.l1AI1. Hd AlF
n111tir ,ont>- >1u.oUxi, U lu,)t .I (aIu adontrlcs dle Io Wt m au.Jrbtrod, i proxinilt tina DI'Ao n -I T11. AVIV
,tollnK q Iunt Il rourt Jnmt7 1 i34 oMrt o a *t vna ntoya r port Frna iol. UVAI.IrIt Mbar- ,II,, a ,
t'arrt.fmar CJOttid. I1 r oula U dma.Lw Im Mr de a s ourao aBtn- chi No 1-10. l o ....
.lohol e otortrlliA urr hutl. u pon .M arpr Jo riux* tlftf e PMlt IUD No 4 8iF ILA,, lI porter par
>.ut kl mtsitro.. laO elucs Pont Monltour Olflill du 10 Oct 09). roilloi0o a oa1
lllnou rl't*ron l h~par.cullr nCt .. po ..r .n... Les Ingeolmru, t Ao hllds tra,, mnent i u'uns uns
i.Ir ron.l av h ,,MI nliduvalo dos. AAU FDL 0 10i JOUn RS 1r-pr-un B uous IoBn le int0rJ. gyptleni at atl
In piayaero J rile t lIur m ati- e6 6 nt Infolmso qu'rl 1 ue do udnral lare6lie
tinl ipor t ol. Jo puiu o oudtain *B1t, @ 'aBn 6 teo noat du 'PUTc ImsIo- comma I'm gnfflr
it Xniphlot d A blion Anahlan. 11 Granmd th oiorson 11 y ptso- trial loo1lim & Droulllprd, & prawd l'apr mildl un
i. fi |iI uot, xiArlilonco plus doiu na quaiuu jou, it lol lLi sml. do l'Arotport F Tnaol i DU lltalre 6dyptln.
ouretu 110w dAiool t. a traits ,ol oauur, n vr Atleu lOns VALBE, I & ocbtA6 d Equls Aucune opera
dla I)|i Mille. C'el Isln rr, e'st t-na rnurlBy Warena, tr mona National recora enA Me boi n ot eus lieu at 1
AllayinoiiM --. Il. ainls notrtyo m u A, ub w atl,, rolux s ea l'A6tafo do IA BNRIH uaeatlon oat Ie
doatlnalton. Cott. ml r ast touto man Lnio, doe lawoU L ona Rue do Macgaln do I'Etot, le ongnatton Ayptlo
prhoe rs O outa .ltraystiae qotnd seon. arrirve i. natik deo.nere iountnamlia seoas pit c uiAlcto, rele port parole t
nIorS arrlvon'sA A hauteur ad C ,le. piour inare o lg t onot Bu rt v A l'texcution dens travlux s'st pas dons
vadler do. Ile charnr li sont chn ,,Usla 1to, el lotloolln dhi y sus-mentlonn6s entree Ie 80 Jan- intin a dj 61
t*os par Jatoques Larg, metas itlea. rv n.eo Ain Jmouiquo, no oy, vier ot le 27 F 11y a pail de uiositut ain vrta, al.- lt, aetg VnAtil vin unse at; los jour00 ouvrablhes, do 8 ihaare i Des roquettes de
t'o 6bJet doe a0on attention lho. moenatqus o i Shon -wood om & 1 hours. e. nt; vison ont te ti1
11 ur tardo arorivr. L's.tent.on ... .r .i Loo o plans, deBlns pactficBa- die plonniers de
du Milnitre Lebort Jn Pierreo est Ao tion, roensegnements plertlnOntl ces tire n'ont c
iolllclt*' par rich1 carro~ rs n Al cobitaul, mare n6cemslres atux So1utm1sionalirA ni domiagesi mn
do matro do la ri g on traver- des iA.iL-rb Aie.iiL et 0ta'- pour Is preparation do lao of- Jout4. I
ae6, plr le plantations de oton mnd itoitaUe a repri la Cara- fre, alnsi que lea conditions du Le porter parole
nlrn qu'alent de relevr l veUe d'Air trannc e e n en marehn puvent Otre obtenus de tre part que des
pt ysn, pa jadlo potagr compa do la a neue a SEN dls is pxsoento publica- avaint attaqu
plantla do choux, do b tttetaves role u aumnn tlion', chaq.e jour de 8 1 00 a -- r .cet apres ml.
Lotat d route n' pa hn Mme i Robitallle vient de A 4 : 00 p. m moyennant un d mnilltaires Agypti
L *ur o ra a route Lop da n par dux semaee ci avec on p. do garnte de Cinquante Gour ,u Golfe de Su
C 4ur son parcour. L-ar Jeep du ea 0iro ne liydo a 6 rn s dee eon oepriOs ou par chnque & i dra6llens a-t-tl
Dputo Andr0 PS mon, avecRuf- oro l-dro deo SOCIETE D'EUI bard des batter
fins tt Maby u r. doesnt tnohL as h eda1ta, r CAm6.roport ATIONA ) dfente rni-
poauTgersn do bus mont dd sout- L a auoe r larport EM ontant NATIONAL de d6 cette dttaque anti-
fro-douaur. Cotton doulaur t pa .ent, par Paulte et pa pt sra rembount rs in l hacun des hures 40ocaloe
i r a-loulo r. tti e dxzotn c lo Lrbuet d-y LoAarEd. r b ro e ou ds r 4 0 1
&i Incio, ai acroch lant qu'o an e X sounmisionnalres lorsqu'lr aura re
no pout 'enphrW d'en parler, e di, oy nis O bn tonat les plans o" dou
qu'on ne peut acordeor plus da a sprs midi, Mll Joy meIB qui lul avient W four-
tentlon aux efforts fails ca *t A iba ,lani, Er re a rr aueill a et qu l vaent 6th f SOMMET AFRir-
basasosainkricalno a accueli h ni. SOMMET AFR
par lce paysans pour lo r aurvi- report aro us valier Chque soumilon dolt Are ac A KHARTOUM
vance, car its no trvatllent quo am so" companro d'une cautDoun doe s-
iour manger. to i~r Wolgang Strew, At, ^rantt pvisolre(Re: ,Remeto- KHARTOUM (
En.finl C'est Raymond LOs ,t1 0an1 r-roteoaeur r sycqoiogle gments pour lea Soui(irion- K O
Ralno. Et jo murmnuro: Thalas- I it itnivertutt te1 hLt carolte flu g-ooments pour leo Soantlslon- Lea pays d'Af
Ra hla E: Nord. "nalreso 16 Cautlonnement). oriental r6unis
ln! Thoasal No Des dift6ro.es sBoaumisaons re e mmet
La plupart des cocotiers qui I VR S;ues seront dlcachetles le 27 F6 qu'un accro:sser
cronpl6tait at.rait de o cdrC DIVER vrier 1970 A 10 :30 a. m 10qIoloren
on. t abattus par lo cyclne ... Mane Clmentina Me urphy cal de La SENpar ie Bureau cr.mit ouem
Les abordia do i plage sont Knox, distngute iepolsAo an dAL e troblmtites de 1
bouux, basader des Eta Unis 'Port jdation en pr dsde
Au desisu dela mer lmpide an Prince, M. Clinton Everett oumlssionnairo q se son de trio
lo del tout pur et toout bleu Knox e rent6e hier apra midi presents, L'A djudiaotione e d mecolonialt
ud un bel blt le r venant de Miami par la Caravell eonsctio s s ra pronoun t ai oi
yono d'un soleti dou qua cam- d'Air France. Elleoa U6 accuetillierrieurerntlomitet avis enasera don La question,

agnc au descelln d oure. La msr u r Lo-p 0 nonm et des mombresntdo n6 par le Comit h nI B'adjrondca rAbudElas (Min
ta crtte de sts vagues ruissele l'Ambasade. des Affaires E
Se.alore abondammet d
En descendant du bus je me .. L e Thaatre dae Verdur est ial S;ds- l de droitpent No
seans comme ankyloa. Je souffre dans un ddtat deplorable. Le D iontl rserv droil dap ielre Sess.lr
r tr desdendnte du s chae qu n ont q t 0 .. N aI s
du dos comme un damn. Mats re.eur doe cThintre, M. dAJnd tr ou d greeter to oumisoN .oir. L plupa
je aprie ma douleur detre sage Nrmo coostot iGpuisaant cet M A aitepd enS
et do se tenir plus tranquil aje &tat do chose& Leo haitiens et leo TIONAL pot-a-hince. Is 26 toteode
10 peuX atlor d'e d o Bur depen aos t P syoot- eex po-. Fait t que dLoun ver to
ser A man 6tat r~el quA djagnoso-toi A pat Um-r" 'ondaoos fauoes-
tiqu6 our la dennde m dou Prnsi- d enaet do n oue" quand il plei,
den- Duvalier par lea Drs Ther- A se dlchiror le pantalon sur
mezy, Lafontant, Saimphar Bon- des chaises qui on" .out q. Mort de MMD-. NAISSANCE
to ps fit dire celoi i qua ime no.n erparati..on c.e t.A ita ttan Mon le B n A ..r.e
vit danger: Co.t homne dfle _la .s'imposo oau TJ rlo de Verdure. An t e _arNn- iproau
mldedfne. Oui je Is d fle sans x 2 X Nous anonons 0vec0 pelne Ia idle Marie-Mid
peine our une piote de danse ...Diranche ea. rentr6 de Por mort survenue Is 27 Janvier en Jo 17 Janvier o
mois non pas sur une route sea to Rico note estimable ami, M. coors, our Gonooves, do Madome du Canapb-Vert
brouse. Emmanuel Pierro-Louis, Propre Anita Mathaloier. annedoVDr.I
La Caiaine Volten et sa a- taire des Pompes Funlbres Paret An0a0 infants M. Am~ dle Mathe do Mine, S .
siotants, Midouin Turnier e. sit Pierre-Louis. taitier, M. et Mine Franbois Del- Par suiteAse ce
fille et bien d'autres notables de o fldent do passer deu p MSylverMatheler M. Jean
j.actualnous attendant sur ce-te nes danm i'le de Borinquen aver aAt,. yiv M.t.r, M. loon conoaosient tou
plage our laquelle Midouin at An ses enfants. M Baron, Min Oiale Baron, M. grand'pLlre et
drA ont emsayd de d6velopper dts x x x x BrnMineYe ton. Aron, gr dr
alttracfiono. ... Lea einlphiles fr6lquentant et Mine Yves Baron. A on frl- Mr et Mime Pf
--,_A .. .....,_ .... 0 -e0 Roosevelt et Barreau,. 50se0 A.. Men. Wo


Mouvement
Maritime
Le M/V Jennilb est attend
dnns nos ports vers le 31 Jan-
wvr i (ruirs et aprsk avoir d6-
li rqu6 .I cargalton acceptern
tiu frrt pour Halifax (Canada)
,it billtdoiphle, ou encore pour
d'nutron ,ports des Etatd-Unia
iourvuqu leon offres solent, as-
.z ,urffi-antLe. Pour touo rensei-
r-ni-i at rompltmentaires, vouil
h'zv wull adroer a nos bureaux,
Sdei L'Epodtion.
Andr/, T. THEZAN
AGENT
21; .Invior 1970


lea cines en ptein air se plaignen .. .. .-. .-
de ce que de ces Drive In sait devenu sans nitces, h tous les autres parents
crier gore cd6fin .ivaments affects par ce deuil. ..
C'est un prix d'entr&e qui une Nous adressons nos sincere
fols, ayant donn6 de bons r6sul condol6ances.
tats exceptionnellement a (Al Les funbrailleBs de Mine Anita
dcs6, difintitlvement. Mathelier seront chanthes en In
x x x Cathdlrale des Gonaives remain
..JaciulnAe Atmtin. aecrsb.i- npr-s-midl A 4 h.


re est rentroe ce martin vmeniilt de
Puerto Rico.


- Au profit d'une
Centre MOdical 27, MISDloienquec
Chemin des Dalles Sous la Supervision d
.aonfrrence du Mercredi 28 Jan teur, un Comit6 d'dleves
vidr It 8 h P. M. cEvaluatlon du c6e Antsnor Firman pro
Centre de Fonds Parisieno par profit de l'Elaboration d
Is Docteur William Fougore. nllothlque, le samedi 31
1970 A 9 h 30 A. M. au R
S..... ... ,n film d 'Ati


HOTEL SANS SOUCI

MARDI 27 FEVRIER

Itc.uxicme spectacle de la compagnie
JEA. GOSSELIN
Au courn du barbecue habiluel :
.ti.n < OTTRELL et Serge L.4NNES
Dans
S('0111lENT VA LE MONDE, MOSSIELi
IL TOURNE I
)i Fanfois BILLAETDOUX
el
Clandin 1 DELVlAUX el Roger Il'NI
Dans
,.L.I 1EL.4ISSEE* DE AMAX MA.4REY
Pri-,re de reserver vos places a l'Hdtel sans
s ouci





AU CAPITOL

.A parlir du Dimanche 25 Janvier 1970(
i Hrea, 7 Hres el 9 Hres


c *
Le .nme filih du pestitil.
Arer : Picrrc Braunberges iet Marlne Jobert. V

Entree Gdes 2..0 cl 4.00
.c^^KKX^}^*)^**!**^*^**- --% 1ww -M ^***


.u Direc
du Ly-
jette Lu
d'une Bi
Janvier
.ex Th-iA
tio :


Le beb4 et ni
A merveipLe.
Noua presen
tons aux heui

Remercie
Les families
nini, Kersair
douard remerci
do la capitals
,t de l'6crange
moign6 leur 1
Bion de la mor
mere, grand'm
Alexandre et 1
A leur profondc


DE


a 00 10,PS '~ ..


io it l'armlo I"-
iTlrrlquement d6-
it6 do commandos
taqu6 le Quartler
n dana le Sinai,
ris au d6but do
port parole ml-
tton doe e genre
'Information en
product do lma-
onne, a delarle e
arahlien. Ce qui
s le Sinai tot ce
it annonc6 avant
r CommuniquO :
i bazookas impro
eis our le village
N:.-lil Dikla et
naul nl victimeas
nat6rlels, a-t-1 a-
e a annonc6 d'au
avions israollene
dnrant une heu
di dCe objectifa
ens dons le nord
oz. Lep apparelle
pr6cil6 ont bom-
reis d&artllerle et
a6rlenne d.sant
Il a d6but6 AIt3
s.
x x
ICAIN

AFP)
frique central et
pour leur sixlt-
hartouni estiment
ment de leur aide
s de Liberation
ule Bolution aux
Afrique du Sod
es places sous un
liste, a.pprend-on
Khartoum.
selon M. Farouk
.s(tre soudanais
traogercs,) a AtW
iscut6e lors de la
n du sommet hier
irt des d6legations
mble-t-il, qu'il .
re et de n6gocia-
ortugal et les r6gi

CARPET


3 paisir A anon-
Monde de la gen
!rique, survenue
courant A l'hipital
la dernire pou
Mldric Barbo t et
'eanine Agnant.
it 6vonement, ils
us deux une pro-
e partagent le
la la grand'mere,
qhilantrope Barbot,
enne
a mire so portent
ton. nos fllicita-
erux parents.

ments
i : Alexandre, Ja-
It, Bazelais, E-
lent lea amis tant
qua de la province
r qui leur ant t6-
iympathie A 'occa
t de lour regrettlc
Ibre Mme Sophie
ea priente de croire
e gratitude.
XxX

CES


SUti l r fl r il ui I drrlllt d I hfr i
Atnl Arl uu (h Ivo? K to,
,i,. o }I'anh, dernlum par I,-
toofo to ill' liusakak i l.occ"Itlm
ii, dornler somlst.. 1
nqira oUr lo fail d'Aetepter un
liervateur udo It R6publIque A-
rus Ulo la a ConfMronco dAi
I, I tboudan, d qu0l .sl i'autollr
Iatl a proposition. aura terminl
mem consultationi blat6ralss avec
,1S' (I6l6aiLlonA do oblique pays.
Knfn, Mogadisclo, Capltale ido
lA T R6plEbllque Somalici .)Dq!ot it
Itt proposB6o pour le prochain
otmetl des pays d'AfTIque Con-
tralc et Orlentale, affirme-t-on
il isture dia ne de fos dl. UR
i x x x x
VISITED ,DU MABECHAL,
pETC s O'eAUes stations on
.1;OVIETIQUES
)STATIONNEES EN ADA
3ERLINr EST (AP)l et rnd
'Le, Mar6chal Andr6 Gretchko,
Ministre de-la Defense de F'UR
SS, a visits aujourd'hui lea trou
pea sovietiques stationnees en
RtA. L'Agence Eat Aflemande
ADN preclse qu'il s'est rendu
n.tamment aupr6s des Unit6s me
camnise et blind6es et des forces
LitnOes de l'air, sans indlquer lea
lieux. II 6tait accompagn6 do G6
n6ral V. G. Kuliow, Comman-
dant on Chef des Forces Armles
,ioviftiques on RDA et du: Gnn6
ral E. E. Malze, membre du
C4nseol Milltaire UI'URSS, ainml
que d'Offlciers de hult grade de
I'Arm6e Nationale Populairo de
la R. D. A.
Le Mnrechal Gretchko, qui 6-
tdit arrive hier martin 1n RDA,
avait 6t6 retu hier npr,'f, hildi
a Berlin Est par M. Walter UI
br:ceht, Pr6sident du Conseil de
I'Etat et Premier Serrotaire du
Parti. L'entiqvue avait port sur
ie renforcement Joe la cooperation
fraternelle entire les Arm6es des
deux pays.
x x x
L'ATTAQUE LCYPTIENNE
CONTRE UN QUARTER
GENERAL ISRAELIEN
LE CARE (AFPi
Une ur,,tL de commandua .gyp
tiens a attaqud' aux roquettes,
tot ce mating. le Quartcr General
ies Foreo. Armneea- rat-lienneq
operan d.an1. lt inai ano nl
band e doaza.na anoncre en debul
d'apres nudi un' orti aroule r ..-
litire ._ypttE-.. L.n is rand n-.m.R
bre de roquelttes on eti tIreen-c
par les :,mrnr.ndo. fg3ypticn- sur
IL. positur, it.raelienner lI mcja..
ritI decs ,,_allatiorns .411 que
du ma:erel itrailien ..rI Et, du-
truits, a IjoIltc .. poneo paro.l-
L pi. ,, ibraE -I-,irn alta -.
qube se site, sdlon le porte pa-
role, centre les 'regiris de Chelkh
Zoueid et de Roug, a 1i5 km .
t'Est du Canal de Suez, et cons
itue, selon lui, le centre le plus
important de telecommunications
et d'observation radar des forces
israAlienens dans le Sinai. Le
porte parole a fait otat de lour
des pertes eno homes du ct6 is
ra>len au cours de I'op6ration.
Le porte parole de l'armie de
la RAO a indiqu6 que toua lea
cmmmandosa gypiens aont rega-
gn6 indemnes la rive occidentale
du Canal de Sueoz. 11'a donnl
tependant aucun d6tall sur le
l-,oyen do transport utilize par
.les commandos.
; C'est Ina deuxitme operation
de Cbmmahdos 6gyptiens en
-nioins de 48 houres. Dimancht
dlrnieri le. porte parole ,6gyp-
'tien a annonce que les comman-
dos avaient d6truit un< important
Le tlntio d radar israelienne h


trt un grand 111 on : ,C ................
Lcs Marines Attaquent Nou avons la douleur d'an- I30 k A iEst du Canil de Suez.
Avec la Vedette de I'anne- Sid- noncer la triste nouveUe de lan
ny Poitier.in mort du tout petit Enmanuel x x x x
Pour We Comit. : G. Chdrubln (A l'Age de 21 jours)
Frantz Israel, Px6sident d'Hon le mardi 27 Janvier en course i> PRECISIONS SUR LES
nour; 4 hours a. m. A l'h6pital S9e Fa PIECES DETACHEES
Gcrard Biin, Pr6sident- "mille : A sea parents proiuv s ATISIES A GENEVE
.IT (Itdi,,l. F'oI r,f nr I, ,. V rs' Pil ctir.l5Jc,. 1 ...r0n t 1 c n i re Ge.-
den ar ,..(er o ohioubin. son mire Mno, CENEVE. i AFP
Hel Morquet... Socr-talre An'001 Ntluaid sonB frere GCe.
Pri. unique G .. .2 s 0, nr _-hlru-in Ir.. i seas ocurr Pri.s d'une t..nne et ieoini dv
(;el. In d, M, Ket y, Marjoro ],,ce. adti-tach s e 1 h0 b,.e-ur

Fete de SaJ.t J-ean 1 -:. l.I ,l et ,rl,,.i bomb ardior anric .mjs 1 tip
Bosco Ist N, l] NMme vve Erci-s ,. drmenr i'Laoort de Gen.ve
L, ian,ed;1 t Ja vior pro-l.la G C eior. Ml,e e i% ,.ii ...rd,, 'ir, i T ar.r B s.ieng
rem re In fHate de Sair n, 'en ,iem ro." tilL.,u I. I ;t :T lEI Al. ,. ant de Ness-Incrk,
B Sm a, dL u dn heriniorJ ',.Ziubr. G g"-Ih '
jO SC i, p a ,,,rc de% j eun at 0 d ef o rm l rn ,,i A .ll terdi ri,1 appren l.o n -
hAmrl. Ft.n jdr.tpur jle In C er, Ihrubm. ht on o-,usi, D'-isn. .)ln tr lol tre bonne sour .e.
grtgi i, In Sal.iCh' ev et ,e: (C llt_.,, 1 -- i, fmlill u ., ,'\, i lo. an. Ik noi
dIt- Morie AuxIllatrict : is. N. eiav, Augustin 9 -,p) Suinhurs
Hnu-nde Ct allies affectU-l par ce ux r rah sn s se, q

t t I ra en do condol6ances F coup du de trn-t
S. .... sa,n .lean BOi CO 3 Les funrailllesdu pet. Emsa n dtcurce a i iU pIOe i
lo-l.onu G hrubm c,-rToot ohantles t appareltA It .t1
1 r l rr o I I heures p i mn I Basilq I rer le hn General
I r, I 1s a nf r l in .tr .-D m r m e n t, d tro n le m a t6 lie t m ilt a l
L ...... ; 1 J...a I s I.. i 1p, llp I morte)les, .-,, re r ,,c E E lats.b rne T. a a
h 7 i.., A la CB les Choses ir 1l A
I, -Ir I i; ii pr.v I mrnrwe1e Ir do 2 heuieo %' W VIV.- Er, ou1r., le Boeeng ai,.-


La prlsente annon.e nOW' ( 1 t
ItIi d',r.vitti.,n m au s.61opera-
t-ur- r., .-oore-ratrei e .llemn es Choses
t i-urso. sfamdlels,. i Av leJ. J. Dessalines

.. Sal, .rnti. n I- Pc.r. o.O DEOUI TS POUR INFANTS
Prince. S SJE
S low7hirrots, Chinois, -
Cnn a la. rTrapp 'flidiens, Couw-boys, -
Le Mem Lrei Fo ndateurs e ur Z orros Princes
les anriens dirigeants prAs L ts Turc nnes, Danseurs
& la caoin)sq,.-' i que Ilr mes P Ileurs, -- Cow-girls,
du VICTORY SPORTIF CLUB Chli Warjorettes, Gitanes, I
sont r.,nvoo. une reunion Pri ~Ft Aifranchis etc. etc,
..rRdr I u oe a 1 ....i.c..r. I uCESSOIRES POUR

parr de-, heure- i0 de I'and NTS TELS QUE:
midi rf lnad du h MBAta:n,. '; [lag
IAll, Cr ,I. Ruel.. ChrlEJnn i r peaux, Loups etc.
t o. B PsPo .. r. e. S C OSES
a 11 est .lp 10 que ousos 1e om LES CIm
voirs deu ptrrlcipm roitte un .k1ES PU/$ BEAUX TBAVESTIS
non o eront d6battuese. AiXPLUS HANPRIAX
quest ao tIl9e. A l'rieot.nd #i s-1?
0.v "D U M! I 11 !-1A


ola laqi9Snt lI trak Now-Yurk
-a-,motydait,' AIetour mli.
Soomblrn Uher i leo. La compa
grle avalt daldb ca oour do pro
Smp*I M 6T l *ur Tel Av iv


I C RA'BAT- DET.bAr "
PARIS, (AFP) I :
Le gouvornement Ubyon a
pena6 qu'll luot talt, ,n6coaire
dI s'oasurer lea moyens d'une, d'
fense et comme cotte d6feans,
I1 ne Vent, poae s'avance ta fon-
der our de gmo batsallon. il lui
list apparu qu'll fallnlt la
fonder a u r une force a6-
rienne decisive entire les mains
de pilots Lbyens, a d6clar6 M.
Chaban Delmas & propose de la
vente des Mirages ala Libye au
course de son emnretlen til6vis
avec M, Pierre' Desoroau
Le contract qui port sur la
vente des Mirages porte 6gale-
ment sur la formation des pilo-
teo, a d6clar6 le premier Minis-
tre.
B'll apparaissait que ces appa
reTls changalent de deatinatlion,
aiors les suivants serai-ent sous
le coup de l'embargo, a ajouts le
premier Ministre.
La France done sa garantie
au droit d'Israel d'exister, c'est A
dire A son independance, A sa
sAcurith, h l'exercice de it pl6-
nitude de sea droits Bouveratna,
a rappel6 le premier Ministre
ajoutant : rien de tout cela
nest change, rien.
Lo nombre des aviono vendus
h lI Llbyoe '61ive blen A 100 Mi
rages tout autroe chiffre, touted
autre 6nonciatlon en dedhors et
au-d61A de la declaration du Mi
nitre do la defense national
sont faux a declare, M. Char
ban Delmas

L'HOMME-ALIX TROIq
COEUR8 EST MOR1
ANN ARBOR ltIchigsarn AFP
GCrald Hector, 'honmme aux
truis corura, est di-ld6 mardi ma
rti u lHpital de l'Universit6 de
Michigan, A Ann Atbor, onze


loura aprba uvlft ubi u ai dru-
I nid tCn llMf 1ntotlot cordlaque.
'1u a"Vh.(Alimb[Dh.un B'piwatlim
lu mnoma'garn Is 17 Uatep dotj.
plor.
' Ut purts parole du r'nir.
)ionpitaller d'Ann Arbor a preol
0 qu1 I. morLt tAitt iue C dr'
il6qullea r6nale at l6r.athllquLn."
dS nous avlon4 pu trouver un
duonneur 24 houres plus tbt, la
prmnlir doerniare, a-t-il ajtout,
Aqus aourlons pu sauver M. Rec-
Lor Le nouveau coeur qui avatt
t6 implants le 16janvier a par
oaite fonctlcnn6 jusqu'a la der-
eiitre minute, .a ajoutb le porte-
Varole. .
; Le premier, organe avAlt "
prblev6 sur un jeune home doe
24 ans, le second, sur une femme
,le 56 ans. La second operation
avaiit tI jug6e indispensable
parce que les manifestations de
*rojet aprus la premiere oparp-
,tIoq 6taient plus fortes que le se
.rum anti corps adinnistrk au
'na patic.nL.
* Pendant sbn sajour a i'H6pital,
Ml. Rector ii'Atait convertie an
Judaissme.


Cambriolate
Hier martin. A 11 heures, le
salon de coiffure de Boss difft-
le A la Rue Montalais, a ti visi
Vt par un cambrioleur qui a
emport6 2 tondeuses, une paire
de lunettes.
Non sympathies A Boss dif-
icile.

Avis

Le livrm de Fernand Alix Roy
DANS LA SOCIETY DE L'A-
BONDANCE> est en vente A 2
gourdes l'oxomplaire dana lea it
brairiea s mivantes : LA PLEIA
DE LA CARAVELLE -
LOUISDHON Ren6 Max Au
gustes AU SERVICE DE LA
CULTURE AUX LIVRES
POUR OUS.


Ini stfltan s

BON AP- riosn .qu rnprtin


M. Egon Karlheinzi Bahr, jour
naliste et diplomat qui vient d'e
tre charge pa le Chanceller
WitlyBrandt de menor lea pro-
chaines n6gociations 'de Moscou
sur le non-recours A la force.
est un partisan convaincu de l'ou
overture A -lEst. :
r 1 xx
SAIGON, (AFP)'

Le troisibme retrait de trou-
pes amlricaines du Vietnam
commencera domain avec le de-
part pour lea Etats-Unis t6lW
jusq'au premier f6vrier, de troek
mille marines de la base de
Danang, a. annonc6 aujourd'hui
le porte parole militaire amril-
cain a Saigon.

LAGOS, (AFP)
Une femme et un ho'mme ni-
gerians ainsi que deux Daho-
me6ns ont 6t condamn6s bier A
des peinos d'emprlsonndmeot
pour avoir vendu un enfant de
huit ans commit esclnve.
xx xx
DEPART -*
Par un avion de la sAir Fran
ce a laisoa notre Capitale, le
vendredl 23' anvler courant, en
voyage de aant, Mile Marlq Ha
kime. Elle va consulter un sph-
iciialtne concernant on cas. ;
Lont accompagone A I'aro-.
port Francois DUVALIER, 'or,
frlre, M. Emile Haklme, seB' ne-
ru. t nl eni ainsi c que es
ooer Mime. A Hlakiie MmNIm
\'r,:nn. Rikime Ri'mpel C'r,
dermicore a pri l'uaion Jde cAli
France, le Idn'emoain pour In TI.
joindre a Miami on ou, ,de I'as
sister.
Nowu ouhastiuna Mtt. M Hb
klme un fructueux iljour dan.
la leru.po, dc il. I Fi-rlJ c ei
,r,. prmpte cu.rison

SAIGON tAFPI'
Des sler.ongs on att aquA -et
i. n.- O.: c un .- vo
a. tr anlor'- .- I rte, d
i.epr .It in PotiNc Mil.n ta e Aml.


Offensive centre
PErotlsme en France
(SuJieo
1e 00a 1un a ,ppr,. n
a tie n. imn p an, Uu pr ,

de touA le nioi3nm 0,'1 p u in.,
puobliue par ine pro'Jtau .. ..,.
liqoe et purnograph qul.
On a 6galement rnniaiUe e .jr .
aepuib un certain timpe c-leju. \-:
reprlsentatione du specta-:e d-.
Garde Hair son; rgul .rempql
troubl-eo par l.s E ppectait l- .ui u
ro'y ,ennent iopare-nmenl. qo-
dans le but d'exprimer leur dblat,
probanton.
Cette campaign en fa.cur .1
a vertu c re6t1 d'ailleur pofrt
dEo iormc i10sez etonrinnl,.
C'eot inasi que dans le dern er
bulletin du diocese de Pari. It
Cardinal Marty a public uie let
tTe d'une mere de famille piot-.0
tant centre i'elegance t aIs r..
cherche miae par certain reli
gieuose dans leursa vtements.
Dans sa r6ponae, le Prdlal
blei que refusant de condrmni.i
Sle relig'euses pour le soin appro-
tO b leur tenue. reconnait qu I'r i
tacohement au ChrisarIt a comnolu
nion acvcoI miere doit se tra-
duilre meie dans la mnanilre de
r.ortr un volle ou de n'en pas
porter.


ricaine d. qui transportaient des
mamhandises du Port de Saigon
a Lang Binh, it 25 km au Nord-
Est de ola Capitale, a announce un
porte-parole militaire americain.
Las assaillants ont ouvert le
feu a Parme autQmatitqe et ont d6
truit un 6amioni et blc-6 un eha f
feur vietnamien. Les Jeeps de
1'escorte ont riposte a la mitrail
leuse. Aucun soldat am6ricain n'a
dts bless dans cette embuscade
tendue a 11 km au Nord-1Est de
la Capital.

NEW YORK (AFP)
M. Harold Wilson Premier Mi
oistre de Grande Bretagne, a d6-
clar6 lundi, au course d'une brx--
ve visited A New York avant' de
gagner Washington, qu i 6tait
venu voir le President Nixon s ur
tout pour diocuter avec lot de la
anobllisation et ,I, I'organliaton
de Resources (-,,munca pour
;combattre leo fl6aux qui' affli-
gent I'humanit6.

LONDRES (AFP)
Le Times accord ce matiq son .
titre principal au sdjour de M.
-Harold Wilion & NaW York .t,
a ses propositions visant A instau
rer entire Ia Grande Bretagne et
lea Etats Unis un nouveau type
.de relations speclalos axles sour
,la lutte contre les maux commons
-.aux deux pays : pollution de l'air
inagalitl ractale, voilencr tAr.


ouvelles ft Nord
OUll LA CALDOA SUGAR
Le dti Janvier on rours I bo
au l brhus de MlIml ad6 -
arqu6 dudo lo port dil Cap Hal-
m t o Tomas d54W8"rdon
ear oompt do t ALDO5 0 -.
A^t OOILP. R r* -.04"W t -
at lot do a 'Ml on '1te WA
us pouvant transporter 50 om- '
Lo-aM6orl d1 I'UsN 8u -
bro'do Walih oltiplla "por
iehvamnent do la Contrals 01 -
dalle. II a effeta6 doM voys -
re-clalr i Porto Rico na en R6-
ubtllue Domdnlcail pour u ro
er dcPautres Tochnfckl en M ,
u montage rapide de I'Usine.
x x x x

'N EXPERT DE LA'FAQ
AKNS LEB NORD
La semaine dernibre so trou-
alt dana le NordOla Dr. Aogus-
ha, Expert de la FAO en Rati!
olon lea instructions. du PAMeI -
dent Duvalier. le Dr. Augus -
ha a Wte d616gu6 dana e D6par
emerdt par Damfen en vue de
nener une enquAte h propoa du
al de Charhn d6nunc6-par cer-
aines localitis. Les Communes
le Plaine du Nord et de St Ra
phael ont Ate visites-. Apria exa
men, aucun cas n'a 6t, relevI.


scrivez-vous a :
- ECOLE DE COMMERCE
IAURICE LAROCHE la garan
e de votre such .s
- ECOLE DE COMMERCE
[AURICE LAROCHE une assu
dance pour votre Avenir

- ECOLE DE COMMERCE
IAURICE LAROCHE le centre
e formation professlonnelle id6al
pour la jeunesse
ECOLE DE COMMERCE
MAURICE LAROCHE Building
noderne, materiel ad-quat, per-
sonnel comp6tant.

Cours de Comptabiliti de
3 h. A, 5 h. p.m. (2 ansI
sp6cialement destines aux Etu
giants des Facult6s
Cours de Comptabilith da
i h. A 7 h. pan. (2 ans)
Cour sIntensifs de Comp-
tabilitl de 5 h. A 7 h. p.m. (1 an)
Cours d'Anglais Usuel (en
6 mois)
Cours de Dactylographle et'
de Stenographie bilingue
Inscriptions to, lea jour, ou-
vrables de 8 h. A 12 b. anm.
9t de 2 h. A 6. h. p.m.
au local de i'Ecole de Co4m-h
merce Maurice Laroche, Angle
Avenue Ducoste et Chemin dos
Dalles Telephone : 5-4211


Le Carnaval "
s'annoncee
rapidement

AU MONDE CHIC
Vous trouverez un
stock de tissas de
couleurs tres vives,
aux nuances varies
sans olblier -le lame,
veours coton, et
velburs chiffon de
routes lea couleurs,
S tissue pour

pantalmns d femmes
Faitds wune visit

AU MONDE CHIC
pour 0os
deguispments.
.Rue du Magasin
de r'Etat 89.
^w^^^Vw.k %


to Vqmte an mausuI de pd A. Mourra
.etal*a qof rippalm


PAOB 4


I


17~


(i


BONN, (AFP


I




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs