Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06647
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 20, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06647
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text






























lea Tourisme eat chus nous un
fnlt. Una rfaliti de In vie 6cono-
mnique d'Haiti. Mais le tourismau
tna cennait mAlhcureusoment que
deux centre : Port-au-Prince et
Cap KHatlen. Chacune de sea
deux villes pr6sente ase caract6-
ristAoues propres. Port-au-Prin-
ce, la Capitale, en tant que tell,
fournit les commodit6s qui se ran
content darn tous les centres ci
villa6s. Cap Haitien, au central
re 6tonne avec ce capital histari
qui qu't, construct le Rloi Chria-
topbe nur Ie Bonnet a T'Ev ue .
Ia CITADELLE LA FERRIE-
RE.
Mais le tourinte qui visit Hai
ti n aaurait se limter a Coe deux
Vtiles qut nous venons de mlen-
lsonner. 11 seralt cjr.Bux de cou-
vrlr tout la pkiV U'autant quilt
naslt que c'cst une petite llc et
voudrait plus d'une fois porter
en pis dans les Iles adjacentes
tomme La Gonave. Lit Tortuc.
I tic 1 Vachet .

istlque l'autant que cetto vile
6u Sud Eat est certainement
une satellite de Is Capitale.
Nous avons soulign6 dans un
article anttricur la situation de
Jacmnel par suite de son mauvais
systtme de routes et ce que Ion
pourrai"t d'urgence faire pour
mettre en valeur les possibilities
multiples, et 6tonnantes que prc
senate la Region de Jacmel et
don't i'axe est sla merveilleuse pla
ge de RAYMOND LES BAINS-
Dimanche matin une important
te d616gation laissa Port-au-Prin
ce pour aller visitor Jacmel. Fi-
rent parties de cette d6lesation,
les personnalit6s suivantes : Dr
Lebert Jean Pierre, Ministre
du Commerce et do 1l'Industrie,
Monsieur Ramah Theodore Direc
teur General Adjoint du Bureau
du Tourism, et Madame, Mr.
Pierre Chavenet, Introducteur
des Ambassadeurs, Mr Raymond
Roy, president de la Chambre de
Commerce, Mr Edouard Berrouet.
ex Sous Directeur 5E
ex sous Secrytaire d'Etat au
D6partement de l'Agriculture.
Mr RIchard H. Hewins, Direc-
tour de la Pan American Air-
ways, (PANAM), M. Norbert
Mullet, Directour de Air Fran
,. c Mada'me Mullet, Monsieur
Eqrique Arango, Directeur du
Citeino International, Mr Donn
;[cnrney, dc I'Ambassade Am6ri-
rnine et non flel Brian, Mr Jack
G. Aubert, de l'Amhaesade Am6-
I nine, Mr Peter Hall, Directeur
,;u Journil News of Haiti, Mr
.iulirn lAuture, Sccrtnaire ExI-
cutif de la Chambrc du Commler
,r, Mr Michael Madsen, de 'Hui
ierie Nationale, Perc Lcdu, CurG6
Atil Cayes Jacmel, Mr Louis G.
Vitli, (tomimcrant, Mr Aubelin
Jollcocur el non 6pouce Clairc-SI
ISi,, oellicotur, Mme LeAette Mad-
srn It lon fi n John Aggerhtom,
,auorice A. Luinisl i I photogra
nh, DO1emond.
II nouH faut accorder une men
Ionri sp ,'itie h Mi r Serge Galll nr'dI
Iqui 'enlt .idpentC pour la relali-
Bnaim n Id citte rundonnc At JIac
sil. Mailicurcu oniort Iapptii('
,'uSrgctr' h Puerto RicO, lc jour
nf-imen, il n'n pa, pu rtre deBs n6
i.rs'; cc que noun regretton blien.
rLe centre do railliement, en cc
edimanche mtnaii, fut le Casino
iu'ttrnatlonai m leO Directeur fyI.
Il:nrinlue Aranfro fit servir h chin
unti uno bonne rane de caft-.
p'a 'n autolUsa tDivinlit6 affe c
I u transport de Jatcmel, nous
i ijoilnshis tsort-au-tPriitc vcrt 7
l,'eur'e quinc. Pluaicura qui fai-
siesnst Ic piripic pour la premiere
lois 'inTformaient du nombre
,'eueirce ct aupputatent 'helure
ai rrivre. Cc Iut pour lous un
(iJiir dic flier nur le b6ton armn6
Jul ie dpIloyait come un ruban
pour nou i conduire dans ie Sud.
ie n connalliances avaient 60
I'ile. cau Cailno et i? ne fut pas
tiifficile pour que le dialogue s'en
,;.gecAt entire tous. Nous oavons
que te Pdt de la Chambre du Coam
merce ePt un home actif, plein


Haut fonctionnaire
de la National
Archives de
Washington D. C.
en Haiti
Dimanche, A bord de la Santa
Paula (Grace Line) 6talt de pas
sage en Haiti Mr. Clevelmad E.
COLLIER des Archives Nationa
lea des Etats-Usiis d'Azn6rique.
Ami personnel de Marie Elenne
WELCH, Vice-Conaul des Etati
Unit et de notre rollaborateur
Laurore St-dUSTE, ce derenere
ont tei A sa rencontre au QIua
Coldmb M. COLLIER qui par
le au moins sept langues, noimm
ment le- franatis a eu une idie
ginirate de la Capitate, pour a-
voir parcouru on compagiie de
eas amis guxquele B'talt joint
Mrs. Jenny Co Maloublee, ranta
trice da bteau, les principanx
quarters et lea monuments his-
torlques : II a vu Boutller, la
longue promenade s'est tertmnine
par un dejeOner intime en la rEsil
dence de Marie Elenne WELCH.
M. COLLIER en repartant n's
ceeo de fair 1'eloge d'Halti et
de ges habitants,. .


MTCHAELLE MENDELOVTCI
de ]a Compagnie
0Jean G08BELIN.


TI


La visit d'ane important Communiul


delegation a acmel

Par Maurice A. LUBIN


NEW YORK (IPS) -
L'Organisation des Amiricains-
-Caraib6ena (OAC) entreprend
un ambitieux prograemme qui
vise a expansion des Iacilitis
m6dicales dans lea Caraibea et,
en mima temps, au renforce-
ment de 1'conomie de ces lesa
par Ia promotion de leur tours
me.
Les plans d'un tel program-
me ont et6 annonc6s A New-York
par Giulio Cesare Panico, un con
sultant d'hSpitaux A Washington
at it Sainte Croix et car Bert
Smith, le Pr6sident de tn OAC.
Une parties du prograirarne con
.istora A fournir & la requi-
to des autorit6s des diverse
lien dea cliniques modulaires
pr6fabriqu6ei qui aeront entitre-
ment dotdos d'un personnel pa-
rn-medical et do midecins volon
talres venant tous des Etats U-
nis. L'Organisation espire gale
ment 6quiper chaque centre d'un
hilicoptire une sorts d'ambu
lance airienne capable de
fournir, en cas d'urgence, un ser
vice rapid aux regions les plus
6loign6es.
clar6 M. Panico, pbtsvsoir dielopper oun syvtrme
de service sanitaire regional qui
serait baasd ur lea principaux


d'Wiitiativea, nous no saVons paoe
qu'll 6talt un v6ritable .houte-en-
train. 11 fut poss6da par une ver
vo intariUsable qul racontait des
histoires amusantes, d6venasit seo"
blagues interminable, sans m4
nager sea taquineries A plus d'utn,
surtout h Aubelin,et OClaire.
Aprbs Gressier, nous entrimes
dlans la ville de L6ogine et fimes
station A Is. Cserne pour Ies for
malitis; nous atteignimen Du-
fort, puol FauchA, et c'est In bi-
furcation en direction do Jacmel.
De tradition, nou stavons qu'ih
pareille ipoque, c'est a dire en
Ddcembre, Janvier, i( ne plout
plas dane ia r6glin dc Jacmenl. En
tempa see, on n'a pae trop A se
plaildre de ia route liquids Jac-
nrel Port-air-Prince. Main de.
puis 5 ou 0 jours, la pluie fer-
tilisant les plantations, nous ren
contrAmes une route hauide,l dd-
ja boueuse et les enux passable-
ment- sales.
Nous pa.rvinmes au porttil de
Jacmel, it 6tait midi moins cinq.
'outes les autorit6s de la ville,aler
t6es, talent venues h notre ren-
contre. Gest que nous apprecions
au supreme degri et auquel nos ai
tables inviteB recent sensibles.
14ous rencontrmmes a quelques
pas de la maiso de la famille
Large, le Pr6fet de Jacmel, Me
Louis Lafontant, las mairesse de
Jacmel, Madame Madeleine P6-
rez, le Capita-ine des Forces Ar
moes d'Haiti, Mr Velten Bonner
et quelques autres personnalit6s
dent Me Emile Bastien, juge au
Tribunal Civil de Jacmel, Mri
(Suite cage 4, col. 1)


La Ser64iroerle d'Etat dtia At
felron Socislee so faflt, ,p1#iigkr
dInformer leeI ptOrN fib'i
fRmllie at le public en gn6rol
que, suiyant lei instructions for
'Bellea -do Son Excelleco1 J9 Prd
sldent h', Vie de la R6publlque le
DRIVE IN CINE et le LUXE AUTO CINEC ne-devront;
pinp projeter sur leu" 6cran,L AA
leurs sfinces du vendredi et ih
touted cells offertes spctiale-
mnent comme oJOUR DE FAMIL
LE*,i des apergus et bands d'an
nonce des films ports au pro-
gramme des autres jours do la
semaine qui sont r6scrv6s stric-
tement aux adults.
Cette Secrdtairerle d'Etat es-
pbre rencgntrer 'adh6sion et la
collaboration des parents et per-
sonnes reasponsables qui certain
nent comprendront la haute por
t6e de cette demarche du Gou-
vernement don't i'objectif eat de
preserver ia santl morale de no
tre jeunesse.
Elle fait 6gaJement appel i Ia
collaboration do tous lee parents
en leur demandant de ne pas se
fair accompagner de leurs en-
fants mineurs do moins de 16 anis
la I projection de films ou spec-
tacles autorises seulement pour
un public d'daultes.
Port-au-Pce, le 16 Janvier 1970
Max A. ANTOINE
Secrdtaire d'Etat


II amonce le detour
de Bosch
SANTO-DOMINGO (AFP) -
L'ex-Prdsident Juan Bosch se-
ra de retour au pays apras les.
Elections de Mai prochain, a an-
nonce6 le Secretaire GCneral du
Parti Rdvolutionnaire dominicain,
Jose Francisco Epene Gomez.


80 JANVIER 1910


et


is,


Pa.. G;rard
daB n la rgion septentrion ale
,ae ndfre Rdnublique (1), eat en-
eors-kp n"du mu oeinagen cer-
al. vill s a.traditions A.-


du Jourde 'A ,
[I- '' ^ ** '. 1 '
JOLIBOIS

miles haitiennes ayaint rsid6 r
New York. .


Mf RUGH B, SUtHIIAgLAND,
Pirieeotf- do PUSIS an'Haiti
ea ta Cosajds'asse doDirectesure
do W'SIS an AsssW'qusa Latst.n


,iej its a. a-.o i.. .4ta us o'rss ts Ue du diners
uer 70 Population par -one au-- (d6jeonet dans lIangne fran- ..Ce mayn, M. HM H t:.0fr
bade minuit n 2 h p.m., ou case actuelle) ea la dinde (2), a I ,4n- ta=D'e d
de l -r6veiller par la diane de ou une-volaflle qualconque, cuite ut edStat.IUfoma. Servi
A hi sh a.m., jou6es toutes deux le plus souvet en eitjr, farcle, ce (USIS) on Atteex6 culltel de
S-t rars les rues de la tit6 : ce, accompagn6e d'un plat de maca- uAmbassade des Etata-Unt i
Saflsi e mfeux solenniser 'aiini- roni au gratin et arrosde d'une Port-au-'crince a onlr I Vol d'Air
vees'ae de notre Ind6pendance. boutellle de via. (8). France avec aa maptiyante f-i-
S D' orine nettement christophien Un .gateau apparaitra 'obligatoi me Mary pour MAxio.
no,, ste taditiona 6mfgre dans cement an dessert. Hugh est alit plciper & la
is Ptile de 'Est, de 1822 I En nos ville 'desprovibces, an tunlon dr o en irtersm de l'UBI
1844, rce it l'i' luence des of- nos bourga et b des, en noe laquallee ranion va se tonir. dins
fielder? dir Nerd, y spbfssant rampagnes, dans certain quar- a CkitlMexica n.
C 4l'exi l I l'intlmeu',, impose par tiers de la Capitale continue A Apris la oonfafence Hugh et
B oyer, fidilement obierv6ies, n se. perptuer, en ce jour, le sys Mary es rendront A New York
core de nos joure en R ApubIlque time d'6change. dei plate; coutu- pour quolquea jounrs, B aont etb
Doeminicaine, cette iubade e t me do pnlus en plus abandonne saluis ce martin A l'an&'ort Fru
te'o dine traditonnelles saluent par lea Mlites et lee classes me- 'foin DUVALIE 'er IAba
i nWiintenant l'AN NEUT'JF. ennes de Port-au-Prince 'et Ade ur des Etate.UnSa, M. tClunon
n'cos chefs-eox deo D6partemeonto. Everett Knoxw, ge Is n M arat
Deng un dionro tu r U t LES MENUS DU PREMIER Dan nns actions 'rurale, lee Consellwa do I& dirtoA esae
de la Nation prononedi d- JANVIER families des 'dimsn ((4), les, fa- M. Eerett Ma ly tm- tae,
vant le Parlement de Bon mille plus ae,,,mme le au- par MolmUe Aedtal, t etoc'
Le Chnmcelier de lAtle naite En notre nays certain de eeux trees s'offrent lea tirol plas .trato 3
Occidentals, Willy BraMdt, in qui ne vont paa au bal dan la ditionnels, (surtont a) lea rcol- BOB ET PA LoANE
vite les dirigeants omnmtis nuit du 31 DDc. au ler Janvier, tea ont dt boennes) n une volail- arrives 4"ba-td ot o
tea de l'Allmnagne Oresttua- mangent une orange i minunit; le, le macaroni an gratin et lea M/S SUNWARD
le a des nigociations teml- d'autres e font i leur rveil le riz et pole ml61es (5). areo Bo'aard ,at BRth Litman
dent i des relations rdgula- Jour, 'de 'An avant de parler a ...Ce'natta co o anonce at
ri'seesi entire les deux Etats qu qqu e ce soietatous garden les VETEMENTS DU JOUR arrive e id le grand. jomaafe a-
pepin dana lainaison jusqu'k DE L'AN meriane M. Robert Sloane. I1
1lEpiphanie. \ Cette costume a, eat accoawnpiasgn a e d captivnte
Diminutlon d quota pour' but de atimuler l chance Dan les villas et leas campa- femme Pa trici de M. Bta-d
Dimiutsi tsu -ost u cpurs de l'annie, parce que gnes,\vytement,, sous vdtements Libnan, cGoneral Ageot de Bet
.de SUCre d'Haiti la coleur de 1'tcore on zeste de et sou ers neufa sent de rigueur n as Lat an Anwociato Mdeo Mi
Le Dpartement de l'Agricul- I'orange se rapproche de celle de pour tous lea membres de la fa- mi.
ture des Etate-Unis a annonc ]' or. mille, pour tons ceux doht le pe Bob'Sloane don't le articles pa
une diminution de quota de Su- E b re de famille a la charge. Les raissent dansa ne cinquantaine de
ure pur Hintio 16. 8uo 7 o En t beauoup de families ur- femmes preifrent,' en ce jour, les journauax y comperi le Minai He
Lere pour Ht aiti 7 inea nou rurales, la bsoupe au robes-'A fond laJne, les robes a rad, e rappelles qu'il a visit Hal
lourtes d.apre ,esthmatiou glo- ,giramon est obligatire corn- pois. Le viltemento et cravates ti la dernire fo 1 i y a onvirn
le. a annon t me petit dijeuner, en ce jour fas rays ont proserito le ler Jan- douze ans. Le Premident DUVA-
11 a annonde en mnme temps c. D'autres families ont adopt, vier atn de n'tre pas barrs6 LIER venait de tnteor au Pon-
une diminution compensate ice u Ia stte de poren, cuite & '6touf- duirant l'ann6e. voir. 1 est revenue pour consta
dicit pralabslement declare f6e avee des pois du congo. 11 Depuis quelque temps, beau- ter des progri 6tonnant.
pour Porto Rico. parait que cette dernifre coutu- coup de jennes citadins hi6itent Bob Sloane eat venu voir corn
Le Quota pour Haiti a 6t r6- men aurait 6t& ripandue par des A sorry le Premier Janvier avec tme noe I'avait 6crit Stu New.
duit h 17.419 tomnnes longues et am es venues jadis des Etats- des vitement nestfs, de peur d' msa, leo iNew Looo d'Haiti.
celui de Porto Rico a etd portt Uni d'Amnirique (sous les Gou- tre 9qualiftis de eTi jou de l'ane Bob, Pas, Beinard et Ruth, ar
a 370.897 tonnes longues. vernements de Boyer; Faunsti (Petit jour de 1'an) par les ba- rivis par le coquet paquabot M/S
JOURNAL D'U COMMERCE. ler et Geffrard) et par des fa- dauds. La tradition veut, en ef- SUNWARiD do la Norvegian Ca
fet, qu'aprbs le Te Deum comme ribbian Lines, ont iR6 accnpillis
moratif de P'anniversaire de Fin- par M. Abner Jeaa-Louis, du Ser
Le L aserpendan est de,tons les infants, he vice d oratiode 'fice Na
I Q J e C t U H abille et chausess de neuf, ga- tional du Tosri nle 'di Isa Pro
guent lea rues pour souhaiter pagande.
P'Henreuase Annie (Is rqisonn6e, Ils ont rendu vieite vera midi aun
une nje W ique colter leas tremeas. I'ONT, M- i Tdo1
Si les moyens ne lui ont per- en' presence du Public Relations
PARIS (AP n a n mis dltabiller sa proginiture, A Officer do cet office, un ami de
PARIS (AFP) unDfaisceau L r neui, de pied en cap, le pire dc longue date de Bob et de P.t
SA 1. b Dahls sol nr mro d'aujiour- fartille achitera aun moins les Sloan..
Prbs de 1.000 bombs, guides d'hui, la revue pi*cise que les ouliers et un sons vtement. Bob a dit an Directeur Thiodo
par Laser, ont 6t6 larguso au bombes utili6et au Vietnam, re comblen l a AtA impresalouTd
Vietnam par Faviation militaire sont des bombes conventionnellet ANNEE MASCULINE par les c hangmenta contatis,
americaine rivble la revue ameri de 750, 1.000 on 2.000 livres, mo- OU FE*ININE clhange nts qui Justifent a oben
caine Aviation Week and Space difieea, au prix industrial de 4.000 nopropagande qui so falt actual
Technology, dana son numiro \ 6.000 dollars 28 A 88.000 F. Salon i'exp6rience des ancient element aux Etate-Unis en faveur
du 19 Janvier, parvenu ce martin chaunae. La modification conals- de nos rigons montagneuses du d'Kaiti.
;t Paris. La revue precise que to A adapter sur le nez de la Sud, I annie peut (tre masculine Bob et Pat Sloane, Bernard et
plus de 70 pour cent do cs born bombe un chercheur Laser dont on 16minine. Ruth Litman oat quitti I'ONTP
bes ont atbteint leurs cables. Ce lei rle eat de rechercher la cible D'apr s eux, 1'ann6e sera mas pour saler prendre un rafraichls-
poureentage eat d'ailleurs certain lllumin6e par un rayon Laser 6- culine s'il ne pleut ou line bruine iwment A la GalerWe clbnatTe
nement beaucoup plus lesv6, mais mis par un avion survolant la r6 pas nur lea reliefs dane la nuit CLAIRE'S GALEr.Y, 69 Rue lut
lea conditions de combat sur le glon ou est sitael cette cible, un du 81 d6cembre au ler Janvier Qual. Uas y ont rencontr6 le Con
terrain n'ont pas permits de vbri pont par example. Catte illumlna ou encore, A la rigueur, du Jour sul d'Autriche, notre excellent a-
tier tous lea impacts. tlion d la In cible pout me fare 'ga de 1'An & l'Epiphanie. Dans le mi M. Kurt A. Flcber, Proprie-
La revue souligne quoe seloi lament Apfartir du sol at le relief cua contraire, l'ann6e sera fEmi- taire do Galrteo d'Haiti & San
ias autoritBs mlillairos am6ri- le permit. nine, c'est A dire, une ann6e oil Juan et Direeteun des buresdix
caines la pHestion des bombar- Solon la revue, le systmie d'll- les r6coltes produiront beaucoup du Tourisme d'Haiti A San Juan
dements s'est accrue ainal de lumination par Laser pennat une (a p6 donnain empire). et dans leos lea Vierges.
dix fois, permaietant atnls une precision d'impact, dont I mar- S'il en est ains, l'ann6e 1970 Cos distingu6s viiteurs guide s
diminution des sortios et des ris ge d'erreur est vrduitoe un coa- sera particulibrement feminine, par Abner Jean-Louia, so propo-
ques de pertes d'avions. cle de 10 a 12 pled( (83 4 mA puliqu'il a plu avec persistence sent do visitor los principaux ho
L'article de la revue an6ri- tree), au lieu d'un cercle de 800 A durant les premiers jours de l'an t els d Port-auNPflnce t de 'P6-
calin est extr emont Inb6tres- 400 pleds (100 A 135 mAtres) tionville, ear Bob Sloano qui est
cant-it dolt d'ailleurs 6tre suivi ,pour les systbmes conventionneil. (Suite page col. 6) un tourist qui travaillo working
d'un autre article dans le pro tourists va AcuAre unse arie d'ae
chain num6ro, car i l signffle tides sans caractAre politlque sur
quo loe Laser deviont one asae F Haiti. le dAfejneront A El Ran-
tactique dana tArsenal Aseri-" La reprise des negotiations ha et auront une dernirse ran-
cain. Jusqu' present on n'en con r pcontre avec nous an Granmd H6-
nalssail officiellement 'util]sa- tel Oloffson cet arsn midi A 6A
tion que omme dtpostf de o Sine A r ai e Iurose avant lo dApat du M/S
lntri (mesur des distances) Sino A m icaines Suwad, proetpour 8 here.
Bur lea chars. x X x
La semaine derniere, dons Bon LE MARIAGE DE
numro du 12 Janvr, la re PKIN (AP)- qua le bruit court dans la Cp- FRA ISE AELAS AVE
avait djit soulev6 le voile sur tale chinoise que Russes, et ci- GUIY BOUCHEREAU
les utilisations militaires du La- (Du correspondent de 1'AFP: nols sent convenus d'un ordre du ...Nows avona revu avec bea-
Bev, males n'avait citA quo des ex Pierre COMPARPE) jour. coup de plaisBr, notre charman-
periences effectnues au-dessus Lea c 'tyersations sino-amnri- Les observateurs voient, dans e amue, Mme Souky Paret Bars
des terrains militaires aux Etats caines de Varsovie ont reprise au- la similitude des dates iun- r l i, distingude 6pouse d-u Colo-
Unis. Au ours d'une de ems ex- jourd'hui trois mois jour 'pour gne supiplimentaiet qu'il existe nel en retraite, notre excellent a-
ptences, un avion-cible avalt 6- jour apres le d6but des nigoeia une correlation entire les deux mi Max J. Bazelais. Souky, bonne
td tbattu, son apparcillage ilec- 'tions Sino Soviftiques du 20 iv&nementi at que la date du jusqu'au sacrifice, s'tait char
tronique ayant It6 illumin6 par Octobre dernier A P6kin et alors neuf Janvier a bti clioisie par gee do ben comi.desA petits Sta n
la Chine pour indiquer o.ensi- ley, Dorf ete c Dono Jean-Louis,
blement que le dialogue Sino du Cap- itten; arrive syne ct o
Amiricain pout dans une certal- ; .. ..
Seno ms~e c2 emesureconstituerun nesol- BREF
)pat -Ne'erlandais sC tion de rechange de la politique La Nouvele Delhi (AFP)
extrfieure chinoise aux n6gocia- Mneo Indira Gandhi, Premier
nce p ro os tion. Sino Sovtques. nistre Indie, a inaugur lu-
Ce s oDos Cette impression a d(1 A" di las prenmire Centiale Elecrtri
Sresentie le neuf Janvier dernier que Nueliaire indienne A 105 km
quan4 le Da King Bao de au nord de Bombay. La produc-
I T T HpngnKong a iejet sur. IUnion tion de la Nouvelle Centrale tiera
S.Soviftique tla re pon-lblit6 du de 400.000 kilowatts hour.
piEtinement del ndgo6tfooi d a m La construction de la Centrale
des r6perousions sur les autres public le 12 Janvier dertier le n oenmenliro' pail lor 'de Tarapur a couitt 111 millions
provinces de l',glisa MArie o.n- n .tex d'dnt lettreadrie tv. em e i Pt6kln 'annotalt e. e dollars. Le Etats U1ie a-
tatant qua i le e6libat obligatolre le de Noel pa le Pape Paul pV ise d* *asaorsatioa ;- talent fourni A I Inde A cette oc
n'ert pas une tradltion- uniforms an Cadinal Af"rlnk prelat do. Amiricainea A --*VIls.. Dausl i non ...pr. t e 76 millions 'de
dues l'Egliae Gatholique 1ul0qu, Paya-Bm. Cottera'l "t t -eximat 'oett* date, ua ,at eiWA ua- laers. (APP
l'Eglisa d'"Orlnt aceluepi desae las seriess du"' tFiet P t 'ratents' cependanutnd bi'bi*4 "LONDRES (AF) eier Mi
pd'lt neese las evequaes- ,ch un premier pmd6-. Harold Viison, Preie
Hollande ajoutent qua les diver- (Suite page 4 col. 8) roulement do IgM o istre BritanImque, a rendu hao
gri dos prOpiee duexlibatt Ega e parvenasnt Is .ks tseage ,tund auxt Comn..nei, A Is
toire des p tresa existent ale- ur un ordee j du lou 114,a;1-,-nfgsanimitC du Gen.ral Gowonw
HTolln0d Uiverallonquo elle.d.- lu trols moti pour ie tan dof giguloeae6ecessiueitstesiafradte
Holla ins. ..in ln'a d don't le conten Ct f11 sest Iedlicitde des signs det
*annolm. conselnts de leur nes zconcilation cui apparbissent
remain bilai&sb a iln de la pro La talentueuse artiste suiMae Pa s nn entiree nigrians at ibos, notamB
vineequ'ils dirigent et aU sain .Vivians de Burin organise une Cependant, c-tte inf.sorm tion meqtatre le Gnderal Gowan eat
de l'Egifte Universelle, les Ev4 expoWtiton de sea oeuvres do tapis don$ certain observirts1 1 ( PAal Philip Ef iong.
Squ laien appl les plu remarquablen e kin afflrment att e crtmr, ,.i, um e cm
a, t i'Wom rma e lcoMm d na'oirstes' r& doefil ti' L'expoal j pma tA oafirctte mul6s le Is7 Janvier derni par tion A Mile s Birin aura lUeun element ni d'un c6 ni Ad l'autrO' Li p ONCOU S lDTU, APITOL
1Is C Hile Paastorald Hollande A te vearedi 28 Janvier A 6 hias. Les avis nor 1'effet quoe pour Laurebalf 'Roamond -H. Vvind, l
propoeduotlt1bat nmtUeab USsm rAultH6tel l anc o avoir lea covieraatton do sastui)dn.gqnInt8 oat danei'm-
uasl uis dialogue av0c le St 'I ptronacge Adu Consul de Ss- Vaovite sur leo negoclatison de d r Fs,JeanJaques Gy
S SiA5# "-; U I ; ; Pekn sont partages : re itis Vllatte ,N"c- le^ tc -' M a
x' x Unr expoltn que nous recomn- I rle Colttte' NiNA ,Z 1,nr Can-
L'oaservatore Romano avait mandons de voir, (suite page 4 colonne 6) g" _Storn J"fn-.iptiate. De-


-S-~---.-' ~ ~ '- --


centres m6dicaux otablis dan .le&
ties centrales et qui aurait pour
tache d'aider les faclits medi-
cales secondaires don't seraient
pourvues lea miles environnantes.u
A un atade plus avance6 du
programme, il eat pr6vu que cha
que facility m6dicale 'ou elinique
sera congue de fagon A ce qu'elle
puisse contribuer au ddveloppe-
ment conomique de la commu-
naut6. Lea centres pr6fabriquis
pourront Atre r6pandus sous for
me de station sanitaire, en aug-
mentant le nombre des units
risidentielles modulaires.
M. Panico a fait ziemarquor
que ces stations sanitaires ne con
tribueront pas soulement & sti-
muler 1'6conolmle des 11e mais
qu'elles permettront aux centres
m6dicaux de pourvoir, 4conomi-
quement, A leutrs propree be-
soins.
os 9offrlrons des tours at-
trayanstret h bon match6 qui
permettront aux directeurs et A
lours families do faire des con
sultations m6dicalm completes
tandis qu'ils jouesment de leurs
vacancies dana lea Oaraibess, a
gealement d6clarA M. Panico.
L'OAC organisera, en Mai pro
chain, un festival West Indlesa
et pr6sentera au Coliseum de
NIew IYork une rApglue d'une
iie des Caraibes eon 'e d'inaugu
rer la campagne qu'elle se pro-
pose de lancer pour r6unir lIs
fonds ndcessaires pu finance-
ment d'un tel programme. Le
Gouverneur de New 'York, M.
Nelson A. Rockfeller, sera con-
viA h inaugurer le festival qui
dria la la vie culturally, lea us
et coutumes aussi bien que lea
attractions tourlstiques de Ia r6-
gion des Caraibes.



L'Episc(


pro


du c.

UTRECHT (AFP)
-Le Communiqu6 de l'Episcopat
SNerlandais public cette nuit .A
'ishue d'une conference ayarit r6u
U t eaEvaques et une quauantal
no de provinetaux de divers or-
dro, indique quo leas BvEivques de
Hollande "estiment qua la com-
mauvauti Catholique des Pays-
Ba~ aura Intairt aoceptera A
cte des prAtres respectant en
taut. UbU6 i&, citibat obsliatol-
re que des pertonnem nmiartele
nulasent aec6dor au sacerdoce et
u u da c ertaina cas a de prtres
ay at e-freint par le passA Ia
Loi de Rome sur le cilibat silent
s rtbllm dan. leurt fonetlons sa-
S erdotatm .
xxx
La Province Oatholique do Hol
landed, poursult le communiu ui
ne pest exiger do i'Berlie Univar
Nonen qn@Uo accepts sesa vxn es m
avoir 6t6 consult6e, car la situa-
tion quii salt iainsi cr6eo aurait


a -c~ ''l~' .' -


Pour l'expansion


du Tourisme


et des facilities m&dicales


1 l d d


40, NOw Yotk.Aouiy vient da p d
mer deux moie a NewYork. il
a bti au marriage deas sa visante
fils Francolse avec note jean
Sth ~iamGi uoy Boase-
yU. Ia nmariake a oun lie is e
A6t DecDbm a en 'BElie ImaM
m Sa crement Churtk de New
Yoa. Le charamnt op* a mt'
conduit a rAutel r Mine Gui
ainM Boucharau mnsue ar
dum ari s bras deo FIlart
Bamtla, frbre de la ma6..
Guy itait asto entourl do se
ants. de us powers GaLeaie et
et. d'aa grand nombre
d'a=lutas ma"uSt aiun. iEt Fran
o bel A sfir avait autour
d'ell e sa ma Bouky quA avalt of
fectuI le voyage Nw York
pour asslster & cat h urux ivW-
-numelt, ma scur Jocelyne, ms
re Frmzts' qui prp a son
Maute en Buainess Adminis-
tration et comptabilit6, A4rien
jui fait son h rvice' militaire dais
I Arm6e au Texas, et lea noem-
bromx amLi'qu'elle 'est fait A la
SABENA e b *lm tramills. Usna
brailante r6eotin suivit sla ci
mania relgifasm. M. et Mme Guy
Bouchereau, so rehdirent ensulte
i Honolulu oh le Manager de la
3abena l ur offrir 2 sBmalnes
do lune de mieL Nous faisons
des voeux de-pgfalt bonheur
pour M. et Mme Guy Bouhereau.

LE GRAZED INDUSTRIAL
HAROLD BROOKS
et so ffemae parmi nous
...Dimanche apr4s midi, Mine G
nette Roy, distinguee spouse du
President de'la Chambre de Corn
mere d'Haiti, l'industriel Ray-
mond L. Roy, Pr6sident do Haiti
Metal, a acoetllit a lkra&nort
Francois DUVALIER, M. Harold
Brooks et sa charmante femme,
u6e Hunt. M. Harold Brooks est
'un des plus grand fabricants
de foduit an conserve des Etats
Unis. U et le Priesident de la Ha
rold Brooks Co de Los Angeles,
Californie. So femna ea dla fille
du Rol do t'industrie des produits
en cormerve, M. Hunt. M. Harold
Brooa est venu ici en voyage
do prospcction, car l'on salt que
1'industrlel Raymond a &tA tout
cen=maent en Californie podr 4-
tudoor la imie an boltt d'une
geaisdo quckNtti'e-60- Ms falta ot-
I6gnmes. II avait alors pris ann
tact avec lees maions Hunt *t
Brook. Et ce sont ces contacts
qul out dtersi -in M. at Mine
Brooks a entreprondre cofte vi-
site ici. Ie paosent une semaine
parml nous. Nous les avons paper
Cus hier soir an Casino en com-
pagnl. de l'indastriol at Mume Ray
mend Roy. Nowe lour souhaltons
la bm1venuen un fructieux sa
Jotr parml nous
z x X
LE DR GUY NOEL
a l'H6pital du Sacrd-oalcur
de Port-au-Prinos
... Samedi eat rentr6 & Port-au-
Prince, le jeune et brilliant chl-
rurgien haltion Dr. Guy Noel,
file de 1'6minent endocrinologue,
Dr. Victor Noel, promoteur do re
cherche sciqntl quep n Haiti.
Le Dr. Guy Noel qui a fait un
long stage de perfmctionnement
dans la chirurgie dans lea grand
centres mcqpitaliers de Montrial
Joint I'HBplta du Sacr6-Coeur,
L'Hotel-Dieu est venu mettre
comnaissances au service d sosn
payi et de sea compatriots.
11 va particjper au fonctionne
ment de oR'Hpital du Bacri-Coeur
qui era inaugur6 bient6t.
Ce ceCtre hospitaller eat une
entrepris mixta de midecins et
decommargant r
Ce sera I'un de 'mieux pour-
vus de la Capitals.
Le Dr. Guy Noel a Wti ac-
cueilli par ses parents, le Dr. et
Mme Victor Noel, sa tante, Mme
Andr6e Bardinal Hyppolite, dis
tingude Apouse du Chef de Proto
cole, Me. Reen6 Hyppolite.
xxx
NOS VISITEURS
...M. Moriis Gordon et sa fem
me RuBath ont rdussi apres deux
jours d'attente A trouver une
h-ehiambre au Grand H6tel Oloff-
con. lIe tenaient beaucoup i
A decendre A cet h6tel. Ils sont
arrivia samedi. Ils sont de Ros-
lyn Heights, New York. M. Mor
ris Gordon eat eDirector of A-
cademic Development Frnda,
IInc. SBa femme Rufl Gordon
est Pr6sidente. de Weatley Co,
d'Albertaon, New York. Nous
lei avons rencontres hier soir an
'Grand H6tel Oloffson en compa
gifle du Dr. Alva Strong Miller,
de- Rochester, New York, en Haiti
'pour tous le mole d'hiver.
xxx
,..M.. Lawrence Mahoney et Sa
joll. fenmme Linda passant qua-
tre oa elnq jours en Haiti. Ils sent
arrlve6 diauch.se et oat plis to-
gt amt au Grand Hotel OIoffson.
-77.Mshoney eat eAssitant
Eitor s.de- Tropic Magazine%, o
Magazine da dimanche du Miami
Hlo .-L'.arry et Linda se propo
sent' dM se rere au Cap-Haitien
.I -pour visitor la Citadell


...Nonus avoes renconti bier
soir au Show du Grand Htel 0
loffson le dynamique induatriel
haiiadn, M. Jean-Claude Armnald
*t sa belle et captivante fasame
Elma. li avaient A leur table, Bill
Jackson de Is grande firm d'an-
ances publicitmires (Adverti-
(Votr- suIte page 3] -* ,,


l\l





-)! --~-r~ ~ ---s.-~~~.~ --- -n---..* .---- -----1,


mia Irllr)k


"WAS"? a 'iU saM


- I' -M43 1 S- ;4aNM MW~


~YI~Mdt~~e~~l~lI e~rr~LreKM.y~ ____~~1___ ~b+a;L-iri:~-4rY m~;-u AU ---r.~ UI-U;I~-C-~jL-~


Do maohlnu A OWOu mpintee ? Vo4
Mmm'.busorsi ugo bun'Alo- qu



owlts~


L -dL


L'Actualit6 Fraenimse;


PROBLEM rNo. 856 A.


a p te *V i5Wv 0I'1(


1 Pr). de l'autel
2 .Maraue do courtoidle
3 MessaCre des Dieux -
Commence la sare Files d'eau
4 Embarre-a
6 Poaseasif Prnnom -
tranger CObemin de halalg


7 Ville _du Mam
9 Ane a -wage --MeLi
.9 Bur le 4sleadrier --405a
ton OlseM
10 Mousmux Navlre
x ot a-
VBRTICALiEMNT
I -- Mabobado ls -par.o-
quots puovaqtt tanpsttde A
l'hommr
II Ennui Pr6lixe
III Mouemenut de I'osl -
Posesa"If
IV Mortiem. crApir
V onjonation Pronom
- Sans eunlture
VI Courta i pe JLaibira
VII Somtand
VNII Ngation Laps.-Id
teimps.- Indftii
IX -- Sorte de h utbois eifl
est anglais D6truit
X Se dit dun- 'tat


SOLUTION No. M4 A.


HORIZONTALEMENT -
1. Bucentaure 2. Os; Hunes
- S. Oc: Eli 4. Cid; Soif -
5. As: Hirson 6. Naiade; ROt
- 7. Tin Iman 8. Elfe: Eva
- 9. Ulule: Os6e X. Resalir,
R.D.


VRBTIMSMENT -
I. Brocanteur I. Cisallle -
m. Co; Infus IV. Est; Ha; Ela
V. Sidi (Sidi Brahim); El -
VI. Th6orme VII. Aulis; Or
VIII. Uniformes IX. R1;
No; Ver IX. Este; Tweed.


La Banque Popula're

Colombo Haitienne


AVIS
La Banque Populaire Colombo Haltitene, Awmezs d'e rlr
comme de coutume, la Prnim Annualle tant attended, I se. d6-
posants en Compte d'BpaogDeo invite see acllta t le pubie ,an
g6nbral, & venir admirer Magnttfique GRAND LUXE MODELE 1J70 axzposia dans l hall de on ,
Etablissement.
Sur demand de nombreux clients, les eom itiomaa d* participa-
Lion ont reporters oomme suit:
1.- Maintenir an Compte d'Epargue un Solde Minimum do
(ENT DOLLARS ($100.00) du 15 Saptembre 1069 au 81 "an-
vier 1970.
2.- Ou blon un Solda Minhmum do DEUX CEENTS DOLLARS
($200.00) do ler Octobre 1969 su 81 Janvior 1970.
B.- Ou un Soldo Minimum do TROIS CENTS DOLLARS
($3I00.00) du 15 D6cembre 1969 au 81 Janviar 1970.
Pr6parrv dd. aujourd'hul votre Avenir en deviant, vous
aussi posaeaear de ce Superbe Cadeau, I 81 JANVIER 1970,
ansn bourse d6lier.
Continued done, Cher Cliants t Ami, &k ai. fructifler yos
6conomias t Vote, Banque Pepulaire, tout on @=t a- cbhaneA
do gagnmr cattl. agnilque Voittur eDATSUN) qui vous et
offerte gracloeusexmnt an prime.
BANQUE POPULAIRE COLOMBO HAITIENNE
LA BANQUE DU PEOPLE HAITIEN.
^ .^ .___________


dea plates. Pour tous lea sklaura novembreia, notrae olq llonlime
du roonao ,'ldeal deviant le aski paesaar. It, nou aolln avoir 6
aipizLn. Et dan Ile ski alpin, Ili million at .plueurs centainss de
dial recherch6 eat non plus sa mnlle-de aqul canaitue eitte an-
station de renom, mais la ,.tion services. La atation-cham- tentc d'Alr France.
pigeon, surgie de rien, en plains ,-_ Crtte angmentaLt on de
champs de noege, non seulament pasager entrains t elle aus-
neffraio plus, mait elle attire, as une augmentation des appa -
parce qu'elle eat plus moderne et rells en volT
plus accessible. R.- Oul. ,Evidemment, nous
Le skiour so content de molns sommesa en course do r66quipe -
en molns d'une .'vie de liftiers, meant tout & fall impressionnant.
qui consist s refaire dix fois la Nous venons de commencer nla a-
mime plite dane .la mime jour- ie des ne. 11 veut maintenant quitter peu, vont remplacer un peu lea
leas plates dames pour partir, en petit group, accompagnd d'un nuent h voler, males ur d'autres
gide, passer une journ6e corn lgne, des lines moins longest
plote sur le sommets. -, eat nouvs nous priparons i a-
C'est pour ette reason par voir, dane quelques moie, ]'avlon
co qua le grand ,ki doe i'av s uere uper gant le Boelng 747,
pratiquera en pleine nature qu i emmnera 860 perfonunes.
qua lea nouvellea stations fran Q.- Eat-ce qua pour 1970 cAir
gaelsa des Alpee jouent la carte FRANCE> prdvolt la creation de
des naase res d'une valise k l'au- nouvelles lignes
tre. Des compagnief arhiennea R.- B bien, cAir France)
comme mime cell de la pose directed our ka et 1970 verra surtout (Air
les glaciers .... Franiee, ouvrr ane line tout a
Sane caller Jusqu'A dire que fait intoressante. qul eat la line
cekier en France, c'est skier en transeblrienne. Lea Russes vMen-
ian 2000" come l'estimait r6 nent de nous donner l'anutorisa -
comment le plus grand hebdoma- tion de survoler la Siberie. Et, A
doire sportif anmricain, on peut partir d'eAvril. on ira h Tokyo de
estimer qie lea stations franizai- trois facens d'dflrentes.
sct n'ont, k l'heure actuelle, rien Soft pour lear amateurs do bel-
A enivier lenrs -concurrentes les randonndes- qui veulent oar
ctrangeres., rter prpnue La chaoue scale -
Ie'autrint que lea Alpes fran par -le Sud: e qua lPon appelle
eaaies son VaoLes e( que oae nom- In route des lodes les gens
breux promoteurs et arcrhitectes peunvent s'arriter i Tehiran. vi-
- c on ela ein project, ou nme nd-en sr. l'Iran .sasreter a lban,
chantier. l'amenagemnent de nonu- s'artter Inde, etc... C'et .Ia
ve u Xites- pour le plus grand voie la V1us longue mais peut -
Plaisir des amateurs ae neige et 6tr In nusns touyistique.
de glace. Deuxinme voie: par ole pale. a-
x x x vec erret A Anchorage, en Alas-
A1R FRANCE ka, puis Tokyo-- qui tait jus-
D6cembre et -janvler aont des qut l a 'e. xx Iplus rapide.
moite de epointe pour lea rcompa a. Is ou eat Tnalfntenam battue
gnies a6riennes et la compagnie ler tl noo naile -nere Oui saera Fa
fr-mnaise (Air France eat, ien r_ Monoou Tokyo, en traver-
tteaau, du -nombre aL-c sn" re- ant. Mosscou Tokyo dun soul
.eau international qui cotv'e tou r" dile a. des d S
te notre planbte. x rie.
D6cembre et-janvier, car en cot x x x
tep oriode. chacun veut aller 1i C.I.D.J.


A notre sommairs:
Le granad bond an uaant des
sports d'hiver
La Compagnis d'aviation
niee
La oentre franpai d'lnfor-
inatnios et do Doo ee otation pour
la Jea n s*.
Notre page politique.
SKI -
La France serait-elle en train
de gagner la bataille internatio
nale de la neige? SI cela est vral
comma l'estiment les spciaUis-
tee c'est, paradoxalement, par
ce quo see quipementsa talent
en retard our ceux de la Suisa
ou do 'Autriche, eat qu'elle a pu,
m'eux que sea voidins apines, so
doter, depuis trois ans, d'un equl
pement adapt Is la pratioue et
anx moeurs du skieur d'aulour-
d'hul, qui n'est plus celul d'l y
a dix ans.
C'est par centaines de milliers
n'a'il faut computer actuellement
le nombre des Francais Qui mon-
tent annuellement is l'aeaut do
nla montagne. MaW. ile ne sont
pas aeula loin doe l -: Alla -
meand, italiens, aet ddormais
Amnricains se present, centre au
tree, dane leur foulde.
Certes as brillants succas rem
portes des dernitres anudes par
le e skurs frangis dan lea com
ptitions internationales, leurs
edthodes. leur materiel, ont beau
coup nntribu a cet essor du
ski. Mais, il en revient une gran
de Iart aussi au nombre, A la va
ri6te, et s lamcnogement des sta
tions de sports d'hiver Irz.nai-
ms. I eon existe plus dne 200 i
I'hmnre pctuepll don't uns qna
rantaine est classee qui of-
front ausx nk'eurs lea plus gran-
des possibility s pour pratiquer
leur sport favor.
TI ePt un m fat, c'est qu'oi ne
aide plus come en 1914, ni nid-
me come dans lea annses 30. II
suffisalt auparavant d'un villa-
'ge, autour duquel on am6nageait
deux ou trois paistes et un remon-
te pente. La station naissalt et
oroliffdroit, le plus souvent dans
l'snarchle. Et si alors on alla't
a la neie pnour le sport, on y al
last beauroun ausst pour le di-
paysement.
Aunurd'hui. tout a chanas.
Danna l'esprit come dans la for-
ine. Tn folklore a tcindance A dis
paraltre aun profit de la qualitR


La Demangeaison

de I'Eciema Vai uo

en Sept Minutes
Votre peau contient proxiee rfn-
qeanta msillons,'de ooMuturo *et porn.
mnjnujsules danas lsquela le ermaes
Sdimstraulent at caunent de t errible
ddeme nsllealol. -idlifrmerta. p-
aet o ,z6irU, Drer, sonG, l:n.li,-
lgo,. polni nolr. boutons, d6mann-
s aeso 1 d ped. *et twches. Lt.
tralltement 'rdlnalrea n'appvortent
qurU ino deAtrulset pna le srm.e,
euem .dstoes eto o50ordres doeIn pemu
Lt nouvdllI dtcouvetel Nixoderm tus
oldark feu bout -d'unet'BsolalI'. clno",n

YOrU Nlxodorm,o*als'eoLa,phltariclen .
auejourd'hut-l- meM .-dt tr-,ir" -. :
-- cjiuse 6lt-do
PrTaeLa',m.4 saea6ia -dal a pran
IOSEPH 0. VALME
Distrlbuteur


Depuse pris d'un an fonctionne
A Paris au pled de Ia Tour Eif-
fel un Centre Fraacals dqnfor-
mation et de Documentat'on pour
la Jeunesse Le C.I.D.J.
Comme son nom lindlque, ce
centre, cr66d a 'initiative du Mi
niastre de la Jeunesse et des
Sports, permit aux jeunes fran-
gais tout comme aux jounes
Zra1ncophones de trouver tous
nlea renseignements qu'ils d6si -
rent, que ce sBoit quant leur ave
nir scolanre. universitaire, ou en-
core professionnel, ao tout sim-
plement sur la manisre d'occuper
leurA loelirs, de se dfvertir ou do
passer leurs vacancee .
Mais 6coutona plut8t M. Re -
boul. le directeur du C.I.D.J.
nous expliquer les raisons de la
creation d'un tel centre:


PANS NOS CINEMAS


Lout do cea ceistres d'informatibn -
exiaLant A cJour 6taflt lour sp Lrd A6 h.et t h. 16 Mardi '6a h. ot 8 t .N
ciaLsaation. De tells sort que le UI E IWUTE POUR PRIER
jeunt qu avait une question so UNE SECONDE POUR MOURIR Mercredi A 6 h. at 8 h. So
voyat renvoy6 de porter e En .G-oodes 2.60 at 4.00 LA LECON PARTICULIERE
et, fr6quemmcnt, remtnast au ate- Entr Kdea 2.60 at 4.00
de de. velledi en ayan aasez de Mercredi so8 h. P.M.
fare du port 6 pors en vain La Cia. Jean Gosselin prasente -
nux quaire coinatde la France, LE MALADE IMAGINAIRE
ou aux quratr ooins do Paris. de Moelir.. PA AMOUNT
cJe precise b.en quo les C.l.D.J.
n'a oa.n action uersormelle. Le Mardi & 6 h. ot 8 -
GIDJ est une plaque tournan L'EVADE DE YUMA_
te, une egare de triange,, qui a CDIN PALACE Entr4o Gdeo 8.00 at 5.00
por objet de fare connaitro e a
qui exists. Mali il n'a pas pour Mardi A 6 h. at 8 h. 1 Mereredl A 6 h. at 8 h.
objet de crder ce qui n'exisBte pas. A LA FRANCAISI TOBROUCK
Nobs ommne un peu une cagen- Ent Gd L Entri Gdo 1.60 at 2.0
ce de publiitid, centre guillemets, Ent6e Gd tr e 1.60 t 2.00
des organizations d'Etat ou des er i 1
organisatlfns privies. sucepiit Mercrsdi 6 h. at 8 h. 1B
blh d'apporter un e aide dans DE.NTL E SCHRISTOGN DE Iv i Mn
nimporte quel domain a la. jeu- EntreeGde 1E C TV CI u
Gd.. 1.61)...


nesse.,
A lYheure actuelle le CIDJ re-
coit plus de 2.000 demands de
renseignements par jour, dma -
nant de toute la France, et ma
me de 1'6tranger. Ausai, afin de
ddcentraulier son abondante docu
mentiation et d'etre plus -effilcaee
et plus rapid dan's sea responses,
le CIDJ a- t -il conelu une con -
vention aveoc des Centres de ton
risme -provinciaux.
.C'st sun moyen rapids d'ccrla
ter ten province, car 32 centres
"e touriame dans jes grande vil-
lea sout, das a present, dots d'un
tIlex. Par consequent on peut
c6clater, en province et faire
que les jeunes provincianx dispo
bent de la meme documentation
et des mimes -services que les
jeunes parisiens & 1'heure actuel-
le, grace au T61ex, tout en gar-
dant la quality de information
que nous avone.
Mais il eat bien entendu quo
cette -convention n'est qu '-n pre-
mier pas vers I'clalement en pro
vince du CIDJ, cl cet datement,
nous sommes en train de- 1'6tu-
(lier. Et il passe automatique -
ment et obligatoirement par un
recourse a A 'inTormatique. Nous
s o m m e s actuellement en
contact avec lne s. o i 6 t 6
d'informatique la society IN-
FOR, don't le stage so trouve h
Lyon et don't lingntieur en chef
6talt il y a nioins de huit jours
encore dans notre maison en
trkin d'diudier le passage sur or
dinateur de ,notre documentation.
D'aprna les -premiers r6sultats
de -son tude, II serait possible
de passer stir ordinateur, au
mons A 50%, d' l h In a fin d6-
cembre 1970 Janvier 1071.
II est certain que la couvertu-
re naltfoalc par ]e CIDJ ne peut
se taire qu'a.vPe loid'dinsteur. Au
trement, cela nicessiteralt un per
sonnel nhaolument pl6thorique,
uno d6multipllcatlon de notre do-
cumentation. Incommensurable,-
des tonnes de nanters. et, par nil
leurs, on n'aurait pas la I curIl6


(Polr ,am ita s 8I)


SIROP PECTORAL SEJOURNE

Goat agriabe Conservation.
A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.
Tomu, R ames, Uroneltes, NEineuts, Iufauenm
Afftect ous de Pommous


SS.A. F. I. C. O.

\ us a -dma4m mcoenmao-.u 'Iys


S. A.. F.l C. O.
Plus, de m sseutlemuMW. thaltims aidant a la
erilatl de nla_ 8seasme


.. A. F. I.C. 0.
Des amllers de ra hleitleas gamm-at chaiue joar
la batallle de ,la pradctslo

S.A. F.I. C. 0.
Un milUl w deiMeS de Sisal an servemic Ila IItlon' Haitleu.




U Iaduabe Natlunale am sue ceie la Nation Haltlenn '-

nAm D..e

., + ... A. F. L .
.. w-


Mardi a i7 n. et 9 h.
CHEF DE PATROUILLE
Entr6e 1 dollar sar voiturn
AUDITORIUM> Mercredi h 7 h. et 0 h.
C NTRI CULTURAL VIOLENCE SECRETE
Mardi 7 h. PL EntrE oGde s3.00 par personnel
VOYAGE FANTASTIQUE
Entrie Gde L20
ETOILE CINE
Mercredi k 7 h. P.. (PXTIOONVILI.x
LE TEMPLE D -
LELEPHANT BLANC Mardi A 6 h. 30 et 8 h. 30
Entr6e Gde 1.20 GOLIATH ET
LE CAVALIER MASQUE
Entrde Gdes 120 et 2.00
De Luxe Auto C Mercredi k 6 h. 80 et 8 h. 30
PETER GUNN
Mardi A 7 b. et 9 h. Entree Gdes 2.00 et 3.00
Dernitre reprihentation en Haiti
ON NE VIT QUE DEUX FOIS
Entree Gdes 3.00 par personnel m SESI AS

JAI CRACHBES Mardi l 6 h. 15 et 8 b. 15
SUR VOS TOMBS L'IDOLE D'ACAPULCO
Entr6e 1 dollar par voltura Entr6e Gd ea 100 et 2.00
Mercredi A 6 h. 15 et 8 h. 15
COPLAN SAUVE SA PEAU
CINE OLYMPIA Entr6e Gdes 1.50 et 2.00
Mardi (En permanence)
(Jour populaire)
L'INCO4NU DU RANCH CINE STADIUM
EntrCe Gde 0.60
Mercredi (En permanence)
Mercredi (En permanence) FURIE SUR
LES ANGES AUX LE NOUVEAU MEXIQUE
POINGS SERIES Entr6e Gdo 1.00
Entrde Gde 1.50




HAYTIAN AMERICAN SUGAR
S.CO PANY, S. A.
USINE HASCO
SOCIETY ANONYME HAITIENNY

PLANTEURS ET FABRICANTS
Sucre Mi-Raffin6 Port-au-Prince, Haiti
,.^a ^f^&33888&^


Les 3 Gallery's


Recommandes

Nadter's Aet Gallery
Ra Bonne Fol No. 104
P.O. Box 402 <
Port-au-Prince,. Haiti
Phone 20083
Art LevWs Studio
And GaUery
Rue des Miraales No. 70
P.O. Bo" 962 -
Port-au-Prinoe, Haiti
Phone 20040
Gallery ane Hill Side
SI proz No. 4
PO: .Box 858
; PoatraiPrTnce, Haiti
Shephe.-5-2711
SSUit6 dans les Parages du Rdwr
v r-dbh Desprez enalgne tandi-
quant la route oomplntonent a-
m6nagie..
Vue panoramique unique ean
Haiti dominant I tout Port-au-
Prime Bar & Is disposition
des admirateura de I'Art.
Sont et-d menw.t lee 3 Centres et les 3 deno-
minatios ,oA. 'Part haitien est mis en relief]
dans1toute-aabeuant, dans toute son originality&
.et daws toute aon ?jectivit6 dans des peintu-
res d'artiztes de chik nous.
Tout-visitedr qu'il soit stranger ou haitien
.-Afteut qu .agnerkoy paper quelques instants.



cLID NOtUVZ.L8B


rAfl I


< A Rip-Roarer I A :Sock-Em and Rock-Em
Farce I Gales of Laughs I. Ny Mirror


Never Too Late
With
Bill Pat
Pavlick Toulatte


















Pre bitedby L.e Petit Thietre
Atb he Centre Culturel
I'u" Lavaud-
r.Smnd 7..
7i18 0P.M.
flM ^^ensi'^^*^ 1!'1'1* no .. o1 .. yn^rii'^.


W t si OIla 1 g~reJ



an budget.


s. Consiiltez nos prix et conditions.

i ,... H. CARLSTi OEM


':" .:- "i .....--...Rue Bonne Foi, 21
. -3 c m m m mm ,


ou il eat alr de trouver du soleil,
de la neige, ou encore un certain
d6paysement.
Main l'annde aui commence -
1970 -saera -avant tout celle de
1'exposition international d'Osa
ka, oau Japon, vers laquelle con -
vergent, par avions enters, visi-
tours et homes d'affaires ve
nant dos cinq continents.
Air France proposera I ces
voyageurs une route tout A faith
original pour se rendre au Ja-
pon la premiere du genre.
L'un des reprnsentants do la
compagnia, M .Cuzain, l'expl, -
qua, a notre collabottatrice, aprds
avoir faith un rapid .bilan de I'ac
i.vit d'Air Francew en 1969.
<- Cette annoe a vu pour la
premiere fois Air France" ap -
procher le chiffre do 6 millions
de passagers transported. Noun
avons f6tl, fin octobre d6but


~nl~lP~IWP~CiljOi*W*L


.. ,, p e .


-. ,


..' ...~.. ..... 'I --~~i .~r~..~'i~u. ...,.I. .._I I.., r~ .-.,~


- .. -I ,...... i


I
I
I







MARDI 0 JANVIEI 19"O


I .0 Noomwa


. RHUM OUfoP1RBAMC fM l


VOu serom absolumant ncessairo.
Bonne Journ6e, an g6niral, pour
la creation ausil blen quo pour
la routlno.


compr4honsionon 3 NOVEMBRE AU 21 DE -
CiEMBRE (SAGITTAIRE): No
21 AVRIL AU 21 MAI (TAU prenez vas d6cisiona qu'h bon es-
REAU). Pr6vcnir vaut mioux cent. SI votro programme do la
quo guu6rir. Clasez vos engage- JournSe eat blen conou, no pouves
mental dana l'ordre, tihasses ce vous as tout de m&me l'am61o -
qul eat doutaux, co qui vous fait rcrT Si c'est Ie cas, allez y.
perdro votre temps, fortifiz lea
vaelurs acicennes, lea id6es. lea 22 DECEMBRE AU 20 JAN-
amitil6. VIER (CAPRICORNE): Pas do
risqbes et de fantaiases. Ayoz u-
22 MAI AU 21 J.UIN (GE no mani sflre, des youx bien ou-
MEAUX): Mercure, en position verts et la d6cisioo do no paa fal
favornlc, encourage vos dons 1o flbchir vos prine pcs. Quel -
ini attention aux orrours quo qclues influences dangerouses pour
li hto vous pouserait I corn rent so manifeslter.
miettre. L'cxprloenco ct la prati-
quo vous donneront Ie poll plus 21 JANVIER AU 10 FE -
I a"surance. VRIER (VERSEAU): Sa.lisasez
22 JUIN AU 23 JUIILLET la possibility qui so prtsentc,
(CANCER). RiLfl6chissez pui a- our stlabillser vraiment voure ac
gisnex .Ecoutez le su-cnations tivitt. No n6gligez pa, l'easentiel.
raisonnablo L'intelligence aura Ceux do otre Signe trtomphe -
une pen.6o diversified at des ju rint facilement de l'opposition.
go'mentx 6qullbr&s mais lea ca-
ractres dolvent Atre controls. 20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Une connaissance
24 JUILLET AU 23 AOUT consciencieuse de .ce quo cette
(LION): Orientez sagement vos Journde demand et une condulte
Intentions: certalnes devront 8- intelligence peuvent annihiler lea
tre modifies. Dominez votre ner notes deralauonanbles et discor -
voasit, encourage do saines ac- dantes. Mais il faut quo vous ao-
tivitls. Combattez touted tendancea ez prat h Oviter leas faux mou-
au dlcouragement. .vements et les plans insufflaism-
24 AOUT AU 23 SEPTEM mnt nlris.
BRE (VIERGE): Souvenez-vous SI VOUS ETES NE AUJOUR
de la puissance duun mot aimable, D'Hill: Vous Otes exceptionnelle-
d'une voix came. Vous surez des ment divers, d'une personnalit6
occasions d etre distrait mais si ardenbe et tres efficace dans ton
vous vous concentrez sur os tes vos enterprises. De temps en
buts. votre volont, rendra heu temps, tout en pVaraeisant no
rouse cette journbe. ren-'faire, vous pensze profond6
24 SEPTEMBRE AU 23 OC- ment et quand de brillantt-s ides
TOBRE (BALANCE): Vous ai- vousa rrivent, vous 6tonnez vo-
mez beaucoup le plein air, la mu tre prochain qui croit qu'elles
sique, la trad-tion ,la justice. D6 vous tombent du ciel. Vous Stes
veloppez ces dispositions et vous nm excellent juge des caracteres
ne regretterez pas eette journee. et, tout en prefirant collaborer


24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Vous parti-
rez do mauvais pied ai vouo n'y
prenez pas ga-rde. L'attention


avec des personnel Lrts inelii -
gentes, vous ne vous ennuyez
pas nasmmoins avec cells qui
vous sont inflrieures.


Assurez vous aa la


Norwich U union

La Meilleure Compagnie d'Assurances
Etablle en Haiti
JOSEPH NADAL & Cie. Repr6sentants.





DAVID BROWN

TRACTEUR DIESEL






















POUR TRACTION, LIVRAISON DE CANNE
LABOURAGE
HERSAGE, SILLONNAGE
SARCLAGE
EXCLUSIVITES :
MOTBUR MEI1EL BROWN
ROBUS'WE BWONOMIQUE
TRANSMISSION MONOBLOQUE
1RIiSPOSITIF EXCLUSIF c8ELECTAMATIC,
BLOCAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIE
DISPONIBLE BN VERSION INDUSTRIELLE.

Charles Fequiete & Cie.

DISalHUslUMS


POUR TRAITEMENTS MtDICAUX ET ESTHiTnQUES >
CELLULITE, RHUMATISME, OB.SIT9, LUMBAGO, ARTHRITISME,
DOULEURS GASTRIQUES El HEPATIVUES COUWIPATION,'
TROUBLES CIRCULATOIRES, ENVAHISSEMENf GRAISSEUX, etc..

WMAS$OACOW ,zq
EST SUP RIEUR PARCE QOUA TRIPLE EFFET
0 ACTIIO 40 MASSAE x




SUT .ANT SUR TOUTES /ES RTIES
/'/
ADU CORPS "MAO AD0"
DA0CONYGEST VNN, c lAF WA/IT Par
aclivaion e /t citation des IhaDges nii.
SOUL -et A DE'CONTRA en, abiisan oi la fe s1o

i ssacho utl e ensO nble/ 3moyo sth6r boutiques






AMA GRISSIEE NT R IDE
ts TOX ICA ION TOTALE
/'RENTE IAMTDIATE
,A0HOGARANTI UN ANG T22C-2T30 Voi A i 3.6ON
/, vASSOCHO C/Om. PRODUCTIONt.
SMEICAL INSTRIUMNTA, 12, Chowa6e d'Antil, PARIS
I Documentla onup demand contra 2 timbres
/ .nn


Joseph C. Valm6 et Co.
DiAtributeurs.


LISEZ


A PORT-AU-PRINCE Me. (




AvleJa DeDt


oul m e St-M
Ave T* isSaMo D"-alli


Les Bandes Dessinies du *Nouvelliste


.RETRAlE.
A CBRT i


La seuut6 a. pow uihd dim., 46
howorpoe a u pflOu GSGoodyear.
04o &A em 6ppulaemntsa rron~e
beovkugOO4O1,pluse-*Or#. la=11
duib pAu-s6ste.Veintoiag.3 to
pkw r6oletwantquo I'dws, semoqlue
doe cas ms o l dd.IouffemnMtpuo-
voqu6 par uno oondlult oportive.
U epnou Q8 vous offropite do 1d~b.
Mi. e ernie osotor,'plos, eher6
rea@LsV& VootrvainoanOee~ndanal
ro Godywearilvou vibe&*'
do ~ wpow vwhuvolbme







'~AJOOBILE SA)~
IMVPAM


.. Elles duivent avoir
et 30 ans, Otre intellig
biEn fates, connaltae (an
une langue 6tranegre,
des Jeux olympiques dep
tiquit5 Juaqu'l no& jours
nis&tion du 01O et du (
princilpales curiositas de
et Ie? grades personal
la RMpubliqua f6ddrale.
sont lea 1.MO h8tesses q
teront aux Jeux Olymp
M u n 4 c h lee athl
dirigeants sportifR, les
de marque, les jouirnalist
spectateurs venus de I
gne et de 1'6tranger.
L'Annue p r o c h a
a djhA proceder A la f
des tchtesses-initruEtri
I171, on recrutera le gr
troupe (de charge) et


*RA VICEPLL11SCAR. R E V505N1 Rul TU PA&. PATRMl..) otCf~
CA~l R'~r P5 I esl Pal RITRJ 311 a HORIBLE PERSPECPI
GE QUILLE VAIT RAI i1S6eOUR V1"iII Ut 1DOROR0
ATfo FAIR MAR.aLA F RC -OPCOCN
VOYEZ.50u1 j IRLA ~ I~TRE
-0'
ca cm

cc==j

.w d~ b
-ID -0Y


LA FORMATION DES, TROUPES DE CHARMED
entire 19 nca persons .aeroit pr6parfes pea do trop. oentes et et ttpis. moist de travail intensilf fair preuve done certain r6-
Smoins) lenra ihsalons olympiques., serve, car rien ne fait plus mau
P'histoire .Lea hbtaisea olymnpiques do va:l e lpresalon que de voir des
als Pan- Munich seront 1& pour tout le htaesses se turner lea pouces>,
a, l'Orga monde : pour- le chefs d'Etat, explique -M. Reichart.
CNO, lea leas athletes, lea techniclens. lea Au n mitA d'orga'lsation les
Munich ies artistes et lea simple speuta" h6teses erot rdparties en deux
alit6s de teurs, A la couleur de l'unifor-. grand groups : lea hStesses
Elles, ce me on aauralt atl 'htessae est aun service de Pinformation (pour
qui, auis compftento pour donner des ren lea spectatiurs; pgur lea tableaux
iquoa de seignement h un spectateur, 6lectroniques et autres centres
Altes, les pour accompagner une personnu do renseignements) et lea hStes-
a invites lht ou pour tire d'embarras un ses d'accompagneiment (pour lea
es et lea journalist perdu. eChaque grou invites de marque, lps responsa-
l'Allema- pe recevra las .ytemenut dana bless sportif eet culturels, les
la couleur appropriate, declare journallptes, lea technic'ens et
M. Hermain n Rechart, secretaire e village olympique). cPour le
i n e, on g6nEral adjoint du Comitj d'or- premier group il nous faut 224
formation ganisation olympique. Dans son hoteses et 28 chefs-hbtesses,
ices; en bureau lea actrvitv s des futures pour le second 800 hoteases et
ros de la h bteaes seon d J fixeea. An 59 chefp-hhtesaes. Lea qualifica
les jeu- nombre de 1.120, elles ne sont tions exiges pour lea chefe-ho-


L'Actualite Francaise
(Suite de la 2Nme page)


"d'avoir I, m6me quality d'ihfor-
mation a Marseille et & Lyon -
cela d6pendrait essentiellement
des persounnes.
Tandis qu'avec l'ordinateur,
nous avons toujours, toujours la
:neme quality d'information, at,
de plus, une raplditd que n'impor
te quel 6tre human ne pout pas
donner en raison do In nicessitt
de parcourir des dosslers.
Et maintesnant, notre page po-
litique avec Georges Broussinb...
La politique au Moyan-Orient
n'a pas change, mealgr l'affaire
des vedettes qu'lsrael est parve-
nu h ase procurer en violent l'emn
bargo place Bur leos amnenments
I destination de ce pays et des
autres nations qui out partlcipt
A la guerre israelo arabs des
frangsls.
Cetto politique n'a sirement
pas pour objectif la destruction
d'Israel.
Elle a pour but l'6tablissement
au Moyen-Orient d'uon paix Jun
te et durable fondue so" Ie rea-
pect de la 'ouverainetA et da
rind6pondance des nations ainsa
qua osur e droit de 'Pautodter-'
uination des peoples de catte
reglon du monde, garantle par
lea Grandos' Puissances snembres
permanent du Consell- de W.cu-
ritA de l'Organisation dea Na-
tions Unies et conform I l 'es-
prit comme A la lettre de la re-
volutlon votee I l'unanimitd par
ce Conseil, le 22 Novembre

-^o fdrh


a 1'autod6termination le gouver
nement francals souhaiterait
qu'ils soient appliquEs pour r6-
soudre tous lea autres conflicts
qui ensanglantent anjourd'hut la
plannte, qu'il s'agias du Moyen
Orient ou du Biafra, ot t'on as-
aiste dana l'indiff6rence gsn6ra-
le I l'extermination d'un people
noir qui demandait la reconnais
sance de son existence. Quant au
commerce dan armes, don't on
parle beaucoup en ce moment et
qui ussclte une veritable campa
gne centre la France, solvent
fnndee sur des rumours inexaa-
tes ou aur de faussea nouvelles,
Ia position de ]a France eat sim
pla.
Le gouvernement franqals a-


L'Anftmie st

En effet, lan eo e ngndre tou
tea lea maladie: la narvodtA, le
manque d'apphtit, 1l nsomnla, la
pert* de ntmoir e, at de che-
veux, la march difficile, RI pal
pitation du c.ur ett. Or, pour
tonifier l'organisme d6primd, pro
nex leas vitamines B complex et
le Cernilplex qui contlenenat lea
vitamine,: C, B, BI, B2, B,6 C,
D8, Calcium, n i a c I n ea pan-
tothbnique etc. En total 16
vitamins. 200 comprim6s pour
7 Gdea 50 et en detail 100 pour
8 Gdea 75. En vente Ii a Phar-
macie Sosthbne Geffrard.


valt suggrI llinstauration d'un
embargo general sur lea arme-
meata & destinioo des bellige
rants ,du Moyen-Orent- Cet sp-
pel n'a pas et6 entendu et routes
lea.nations industrielles ont con
tiniu &, fournir des arememnt
aux nations do Moyen-Orient, oft
d'aflleur Isarel dlspoe d'une
incontestable saup6roritA mfital-
re. Dans ces conditions, et tout
on maintenant les interdictions
d'exporter des arsme offensives
en direction des nations qul se
combattent, effectivdment dans
catte region da monde, le gouver
nement franalsi ne pouvaft do-
meaurer absent, partlcuRlbramoint
on Muditerran a, csat h dire
daons unQ zone vitale pour sea
propresa ntrotaeat pour a pro
pro securlti. Toutefols, et qluel
leo qu'en solent les former, 1'ac
tion diplomatique de la France t
a toslours le mOlOe objectif, ta
blir la palx, la pacuritA, 1'qauili-
bre au Moyen-Orlent comma dans
l'enemble de las Mditervane...
C'est dans ce b ut)qu'll a reta
bll ou consolidd d(eo relations pri
vilgles et anmcales avec lea
trots pays d'Afrlque du Nord et
qu'll envisage Ie renforcement
de seo liens avec la Libya.
Certan, juaqu'k present, ces
espoirs do peaix ont et6 dhus.
Mais, rdtabllr la palx, asurmon-
ter les mefiances, assurer la coe-
xsltonce est une ouvreo de lon-
gus haleine qui n'aboutirait Ja-
mais samns effort et sasB volonth.


APOfhq VoW at?5IRw
5A( V11440A..1
\j"V?2~7


454 VdWE A14ef EA

c'ttOsAj ef"r;Pojwrlo


-Ie~


A PETION VIMU I aison. au L
Rtma PasinkdMcalt

Delmas Market
a *.u1i h i()'lO, ',,. .", ..
r ", 5 "


1 --


M~N~NX~ 3,


W W- -


teases sont plus grande : &rA6o
de 85 ans au maximum, physique
:igrfable, deux langues iran.b-
res, anna des respoaabillits, din
cernement, adaptation I routes
lea smuatIons et aptitude a main
tenir une certain dl ripllns.
Lae secrtarist general espAre
que ces chefs-hatesses lul serant
aprtbeeh & 1'occailon par la Luf
t)hana, la direction des foires
et luatitutlons analogues. Lea
hAtes&ds qu ont particip6 a des
sJeux olympiques et qui vou-
dralent apporter encore leur
collaboration a ceux de Munich
disposeront 4galement d'un som
r.ie d'expriences. C'est de ce mi
Leo que vent aussi la grande
dirertriee des h6tesses, cune da-
me tros Snergique, mae aussi
tra maternellea (selon M. Rei-
chart), quil a dija exerc6 ses ta
lents de commandment a Inns-
bruck et h Grenoble. La plupart
des htesses seront recrutoes en
1971 et 11 esatble qu'il n'y aura
aucune difficult, du moins en
ce qut concern la quiantitt.
cQuant hIs la quality, c'est une a
tre lhistolres.
11 pense trouver de 600 a 700
h6tesses A l'extrienr et le reste
a Munch meme. 11 y a en eflet
suffisamment de futures.tudian
tes de la o classes> 1970/71. La
selection offlciflle sera procla-
me le ler mal 1972. En trois
mois, lea h6tessea subiront une
formation acceleree dana tous
lea domaines pour consolider
ieurs connaissances et lea prepa-
rer judicreusement auxs lches
qu'on attend d'ellea. L'onselgno-
ment recouvre une game subs-
tantlelle de sujet et de thoimcsa:
histoire dos Jeux olympiquen, or
gandoation dos sports allemande,
competence et organigramme du
comito dn Munich, banque, bu-
-reaux, do change, timbres up&-
-claux. coucours olymptqurs, piu
icriptions douanilrea, comparnlsa
.abrinnea. installations sportlvss
-ribunes officialles, manifestationa
cuj lturUe, congrts, personnali-
tE 6politiques t &conomlqua ru
rlosiko da Munich at buta d'ax-
P curson, reatauranta. brars orlaw.
Suonnermce pleclalisls, InLtru.-
Slion civique, situation g6ogTiphi
mquo at donnula dmographslqUe*
fies paoa particlpanta, terminoloalo
'sportiveo en plualeurs litniru.A .
nenitre offictiellc do s'adreaoBe
oaux Invites de marquo e at une
Sfoule d'utres drtailt.
Pour l1 urs services olympl-
,qua, acconplis en parUte aelo
le systesme du travail en &quipe.
lea hptesses touchront une rA-
,mouAation qui n'ast pas encore
'fixee mal qul correapondra an
roos is un aire normal. A o -
3Ia s'ajoute a gratult, de l'huler
cement et de la nourriture pour
elleae vonant 'de 1'exttrieur. Pen
dant lea 16 jours des Jeux olyni-
piquas, 1il leur foudra toutefois
resapecter, entre autres, une rcgls
tros strict : defense absolute do
soe laisser invite I dejeuner, IA
ae'.per ou s autre chose par un
participant ou un visiteur deo
Jeux..,
Suddeutche Zeitung,


PC4 VeMCE1IM 7Z A V












!BUREAU

CL-IMATISE'




O/ 8989-3591


U sw -sm e aagia u ms siewe do pw, mdeouehew
Lg~sali dolao aese aga ot dem PWW do
Proprga King a4 Fadatea 8pdleuds- DelwaueaR
4aLE NO~vVELLEsp
MEECREDI 21 JAN VERR 1m7


8 `'


21 MARS AU 20 AVRIL (BE
1I IRt : Ctto Journ6a peut Atre
Leurvuse. Ella d6pandra do votro
prudence, do vos precautions, do
votra bonne volantl ct de votre


DIVE


ERS


Do pr6'IOum aul5lties: les


Les Prodults HAM puetteacbetd?5


auxla~res es


Banque Nationale

de la Rkpublique d'Haiti


Banque de l'Etat Haitien
Devenez votre propre Comptable en.ouvrant
un compete de Chqiee & isa Banque Nationale


~~-4~ ----- -- : ;~-I-..... i_


-


- -


4


es











La visit d'une important AU F


Maurli-a .nlt, Notalro. Noen

(Craft P a Is pl55YMA t# sl&b

arvir *ux vayssaurs un lott (W.
fU tie rcioifort.
I.o IMiAult de Javceol Ao Mnli
Asir1 Nhiui oel Ilea autro inontis.
br l ti' il fatislle vitnrant pr*on
ter tourm aymplathila k cos dl.-
41it501e viellosurse tarlla loaqull0l
II.. cao plntl di'enxrlletll alias.



la 'asion C'raifl par Mi Jules
NioS-olna qul 'av.., '0JAslls ass Mai
arnler, aexsoa dos pluoturaa. ot
l, rl le di c ir n etite ;r ;nuos-
Itlrhe .. ac sla...... l'Uas fsll f'ort
sts atire s lahbleaux ide
qliclalue pelnlrres Juacinseiese t
stbo arlicA es l nsatjos oU el pite
lt n onlitnlor; its iurent piarticu
llnreniont spprik'ioe par le Mfnis
It, slu Commerce rt ie Directeur
Ailjoint ldu Burenu du Touriame.
Le Prefet, Me Louis Lafontant,
invitai A une coupe de champlt-
Ie, 11 fut heureux de saluer 'ar
ilve do tent do pereonnalltAs &
Jiensul, aoullgna lea efforts do
Pr6aldent h v;, do Ia RhpulAlque
pour donner satisfaction A IMin-
purtlen re d Jacmcl don
I.s poBslollit6g aent Inceunnue At
inexploitefs encore. Le Dr Leboti
Jean .- I'rre. Minlstre du Coin-
inrrco,. dAns unc improvisnrton
esicn tournte, msntionna touite
lea r6aliaeetion du Gouversee-
asent t on intir6t A lout le
pays i t A chaqoe portion du ter-
raton iro atioasl. C'ost ce seoucs
osr pouvoair publics qui jstlit'.e
:-a p rtaineo a Jacmel.
u 6ta-l une heure quand nous
,yiie c Ic chenmin de Raymond-
l.s-sIlins. Avec lea pluies prbco-
,, In route 6ttil difficile, mal-
,:rt( les efforts du D6put6 Andrn
Siion. du Capitaine Bonner et
ma, PrCflt LAfonlant pour met-
Ire en 6itt le troncon qui conduit
,I cettc plage pareille A Copeaca-
Ians. Nous mimes 50 minutes
pour franchir cette distance.
Tous ont apprtcie la beauty
paysage, In splendeur de la plin
go et son rivage de sable fin et
Islalnc et ce vast, horizon cmarin
qui invite nu delassement et A
In joide de vivre.
Mine Claire Aubelin Jolicoeur
jacmesienne de coeur, voulut pro
liter de son premier sejour, prit
un excellent bain A Raymond-les-
Bains ,n'ayanit pas cu le temps
ao prendre celui de la Gosseline
pour 6tre introniset, baptisee au
patelin de son man.
Notre ia,i. Pitrre Chavenet.
fit les honneuras la mer de Ray
mond pour bien marquer la pa-
rentc avec la belle plag de de Ba-
yaurdelle aprns Dame-Marie.
II fallout s'arracher A ce cadre
agrE-e qui rappelle rien de ce
,,uel'on rencontre dc si sophisti-
qua) dans leo autres plages cdlb
bres de la planet.
Nous 0avons apprci6 tout ce qui a
t6 d6pvnsi) pour rendre potable
la route .icmnoel Raymnond et
MI 1)hpuOt Simon eat convain-
au uaatoc dossx oonmions is bas-
,culca.il c,.t certain de mettre en
(Ital In ralo B au polit ala pou-

%a J. BoOS 0 -owa
Le Carnaval
announce
rapidement

AU MONDE CHIC
Vous trouverez un
stock de tissue de .
couileurs trs vives,
aux nuances varl.es
H1an1 oubller le lame,
wTlours colon et
velours chiffon de
louiles lea couleurs,
lissus pour
panlalons a femmes
Faites une visit

AU MONDE CHIC
pour vos
difguisements.
Rue du Magasin
de I'Elal 89.



Pharmacies assurant
le service cette nult.
M;,srli 211 Junviaer J.969
DU PEOPLE
March Salomon
J. BROSS
A rchlves Nationalcs


%oir 6tr couvrlte on il'o)p)re sdo
i quprrm m Nous sotsRitihns

nct Astl~fiHon 6 notfro *ml,
lI WipunA.tI mon, pour pormel-
ir'. di oitplitor Wit r'elveso iln
|pliAg. 11 Imporlto a avoir la rOlu
to, ale rsr nr Ut Iltol, len gtuost.
hitun, do ipourvyait ies artlelo
jAmi ir Ia picha IoU luarine. ldo.
IprvoIr Il ekurleas poslr 1'6quslta
t.en, adon tirralna doe jou, ot SI
oaeilblie une aganc ldu Camino.
dl. rualtol aulumnobleiss pour lea
peomenne.dt ur titer, etc. etl.
Lalsaact Raynsanil lea HIlna,
no notui empreaAiness pour oi-
ler r vpondra i une Invbltaton de
MonsMeur e Mine Midouin Tur-
ntler, Marly, un rle manaL t coin
it flanc de marno qu'lno ant m6-
ltalir. LA, Iu vuie eat silendldo.
L'on domine Is mer ot on deliux
points qui dulfenihdnt I'enilrt'e d.i
port, Po tc s ieBaguet>te it In
Cap des Mar6chaud. I,'on ton-
temple Ie wharf qui a t6W am6na
g, par lactuel Pr6sident A vie
pour donner suit A Ia promesse
qua Ie candidate avatl faito A la
population, et tout le secteur du
bard de mer sai italt une four-
miiniireI l'tpoque de notra eln-

II Utait pasaa 4 heuree et chn-
cuns ea oucaiti de rentrer A Port
au-Prlnoe. I banquet qul tdit
pr~u *tiwi- l A Ia' boanne ifI-
qcartte, dan des plate de ecatton
et A l'mtArieur de l'autobue, A
I'tonnement des jqacn:61eiens qu
sout pointilleux sur Ic chapitre
de I'hospitalit6.
C'6tait enfin eIs depart. Le sau
toritte de la ville qui nous a-
auentt recu a l'cntrte nous nc-
coumpagno ent jutqu'ho lendroit
appelI PPasquettei. SalutationR
do depart et souhaits de bon vo-
yage furent tchangea.
Arrtv6s, du c6s de Boursiquot,
nous fflmes d6sappoint6s de trout'
ver en pleine route un gros ca-
mion de trols tonnes charge lit-
aralemrnt de planclhea .brutes et
lous nos efforts furent vains
pour mettre de cmt6 le camion et
nous fryer une place pour con-
tinuer nutre chemin.
Un campion qui revnant de
Port-au-Prince. coni'rontait de
i'autre c6tI le m en e probl6me
que nous, consentit A nous rame
ner Port-au-Prince.
Nous abandonntmes l'autobus,
et tous lea passagers traversarent
un petit course d'eau proche et a-
pris quelques centamnes de mro
trees, nous primes place La bard du
camion eApollo 121. A une pre-
mettre pied A terre. Chacun, sans
;icttre pied 4 terre. Chacun, sans
distinction aucune, s'empressa
d'apporter des pierres, de la ter
re seche pour essayer de dttrem
per le sol encore humide et tglis
sant come un calalou.
Nous arrivames h force de man
,loeuvres A tier le sc mien et
nous reprimes note nmarche en
avant. Le tume problenme nous
arrival du cot de chez Mmie Ga-
neau. Les reomes proeceds et
manages furent employes. Une
canmionnette de la Maeaon Mad-
Ben avait d6j pris ih son bord
le Ministre Lelbert Jean-Pierre,
Mr et Mme Norbert Mullet, Mlme
Madsen et son fils.
La camionnette eut le temps
de rentrer A Port-au-Prince et
vint prendri un second coious -
gent. Le dernier carr ne rentras
qu'a trois beures moins dix.
Nous n'aurions jamaie voulu
donner a ceux-IA qui ant la pra
tique de gens qui voyagent i
trnavers toutes lea parties du nion
de le Hpectacle do l'indigence des
routes do Jacinel. Mais Ieoldentin
a ri do nos petits calculus ftroito.
Chacun peout se rendre compete tie
tout ce que noue disono au0 u-
Jet do Ina route de Jacmel. Oin a
1'expbrience directed (ide 1'tat d6-
isaistrcux des moyen H de cousou-
nication ex)talnt entire Jhaieel at
P-au-P. Le- problcme No 1 de alI
te region rcotea donct It route it
construire ,selon un nutre Irit-'
(iul utlllierna 'apcclo par Is-s snos
tagsno.
Que eoo distinguCas voyageur
ne gardent pas rancune & Jac-
mel, mais bien A la situation ac
tuelle dee chasee. Iso ont, certsins
d'entre eux, habitudee dIe 'alpi-
nilme, lae ont, sana le voulo'r,
pratiquer une espics d'alpinieme
Rou Istropiques. Puissent-ils
oruntribuer i a nous .faire une Rou
Ie. c'ast s dire une route d6fi-
nitive qui assure h<-q coimunica
lions normales entree Jacmel et
le replste ldu pays.
Noun voulons ero re qua ces
personnalt6s officielles et ces
chefs d'entreprises front de leur
mieux pour aider i4 sortir lac-
,-,el de cet isolement mortal. Nous
lee remercions par anticipation
pour une region hA laquelle nous
nous attachons.
Mourice A. LUB1N.


lnig OOYLE DANH lERN-


docorsUon intAUi1r >do Now
York, at hlonry (Irady, banquimT.
Oa Imnortslito vloltokrs arrIlv
vondrel paseont pltuelur. jousr
parmnlt ou.
xx x
.llor olr h symps*thta n Con
omitl dee lat-Un. A Y'ort-u
'PrinvM. M Thnome Cu tilunga at
ma ailulivante fenume r6lda cnt
asooipagie au Sbow du Grand
16tl Odoffaon, jlour chaermnta
ani .M. Gregory Millelr at o
ie flema Maria. Chigotry at Ma
rio, do Marogan HIll, California,
eont arrlv6s dimanche pour jpa.-
it) una dizainr do joura avac
Tom ct Frtda. Gregory at Tom
ont faith lure Atudes tdo Drolt on
seinble hi l'Unlvorslt6 de Santa
GClar. California. Gregory at MR
ria, ferment comme Tom rt .Fr6
da un couple gae, onjou. is aoent
toseb6s llttraliemtt sous lea char
mes de i'lne Magique habiten pa
Eriulie Frnda. Nous leur iouhnal
tons un sejour toujours plus a-
grdable en Haiti
. .Samedi mont arrilv6 & Port
au-Prince, MUesRoberta Scimo-
no at Jeanne M. O'Connell, da
Melrose Maaachusaotts. EUes oaut
jone. et gontillee. ElleB ont prla
Io' ianlt.J'HJtai Splendid oit el
lea pansoent six josue.
Roberta Bobbie* Scimone fi
no et lBgante, trarvaille comma
Secrtairo. Jeanne,souriante, ue
jou6e, eat chstessea. Noua lea a-
vont rencontrdealIdov soir au spec
tacle dui Grand HStel Oloffseon
en compagnie de l'industriel Sid
ney Mllbauer ent de uno amis Jo
seph Harary ot Ibaac Chenm.
...M. Prank C. Blon. Saleamian
de New Yoak et sa feamme Vivian
Sant pris logement samedi soir A
Is Villa Creole.
...M. Robert Blossner et sa fern
nin Karen arrive eAgalement so
media sont descends a l'H6tel
Choucoune. Robert Blossner pet
avocat et sas fmene Karen dais
les aneonce psiublicitaires ou tAZ
vartislngr A New York.
...Mine Betty Klein, arrive sa-


Comnaissance plHaiti
US ET COUTUMES DU
JOUR DE L'AN
(Suite)
neuf, qfias.inent sur tout ie ter-
ritoire de notre Republique.
La qualification de feminine
cst particulierement important
pour, nos paysans : en effect, la
plupart d'entre eux confieront
d'ordtnaire a des femmes (seou-
vent A cells ayant ddja enfan-
tt) la tAche d'ensemencer ou de
mettre lea plants en terre; ce,
afim d'obtenir, esptrent-ils une
plus forte production.


(1) Lea villas du Nord ont, tou
LLS, gar6e ia tradition christo-
phienne des fanfares mumncipa-
Ics, revenues bentvoles depuis
1915, par suite de la suppres-
sion de leurs subventions par
lea autoritt6 d'occupation. Ces
fanfares subsstent encore en di
verses citea de mmec que les en-
scmbles,trios, quotuors (tels celui
de la Grande llivitre du Nord),
ispcialia6t dans la musique de
chambre et qui remontent au Roi
Henry ler le Bitisseur.
(2) Pour le jour de I'An, la
minde peut 6tre rempiac6c par
'0n avait dtjA pris & board
Noel, la dinde est obligato:re.
(3) Autrefois, dana lea villa
haitiennee, le' families buvaient
leur bouteillo de vin cheque di-
manch, lei plu richer chaque
jour.
Depuis Ia preiiiire guerre
mondiale, les prix du v.n ayaunt
augmentC, li consomnimation tie
cette boisson labaissa considdra-
;lement en notre pays. Depuis
i;. Second Guerre Mondiale, lea
prix du vin ayant atteint des
sours astronomiques, cette bois-
son ne parait sur lea tables de
la plupart de nos families quo
Ios jours de I-te.
Nose paysans n'achltcnt quo
pour la Noel du vin, pluo o,!
molns frelat6.
(4) Lea mot du dana notre rerole, qualified le
notable ou la persqnne la plus
rich d'une region. Cc mot prn-
vient de l'Espagnol bien qu'on le
reneotre clnus leo dialectcs dl
Sud Ouest de la France : ilest
issue du latin cdominusa seigneur.
(5) Dans ces preparations cu-
I'naires. pilmen, n6ceasirkosent
en nos Lamnpagnes lea jeuncn fil-
lea, 6lev6es en ville ou ayant sui
vi lea e our d'ensaeignement mena
ger d'une cole rurale.
G. J.


mtdl am mdli de Oceansida,
New as, a- 46 MioliIa par

4 In. I- mh*th Nor lts OMblW
me, do Ia matertllti an eff 1.
Noub souloihtos I )a bltlliun
an Haiti h Wnh Bottat Kleiln
qui et une femne charmantu,
..Ted Ithald t an ravlsantea bfn
wma I.e, Paul Demo a et a Ijo
U f(emmn Susanne at alisard
Dubola toun doe vsllturw cone
dims. ""a]qnt dopub quolqunh
joutn tousne lecharm do /Port-
au-Prle o at des envireros en
coornagnloe do lnduatriel Martio
Plresi-Loula. TPd R olded ea v
daer da froaalste d'artloa de
Sport. Paul Demern travaillo

bolt E t la fll doe notre ami
=eore. Dkboia, PiuWp64taIr de
I'&umbrge du Quee. & Dikiln.

...iar rcat aertvte a Pori-au
Prince, Mine Elaile Sterling Hal
ingrworth, d&eoratrce aniedricai
nia do Beverly Hill, Oalifonere.
Elaine e'intirea beauooup a
la pelnture hattienne. Ella a in-
tallE une alerie d'art ean Clli-
fernie llannue dernidre apras une

... Mle Beverly Murphy, Secrttai
re A Miami Springs, Floridea a pris
lognement bier A l'H8tel Plaea.
z xxx
...Mile Ileana Mesa eat arrlv6e
ce matiri just pour proposer pn
control au brilliant chanteur lial-
tien Arntz D&rose aj rnom d'un
grand producteur de Porto-Rico.
Ella report cot aprs emidi.
..Mine Gonevitve Suzanne Serrc
eat arrive oi Port-au-Prince ce
matin avec sa jolie fille Annette
Henriette Mario, 20 ane didtti-
ciesme a Paris et ea belle-socur
Gilbert F6licit6 Addle Serro, Ge
nevilve et Gilberto eont deux da-
mes charmantes.
En visit0 dans lea Antilles
Faangaises pour quolques semai-
nea, elles ont decide de venir pas
ser troisa jours en Haiti. Elles
out pris logement i l'H6tel Pla-
za.

...M. Jean-Louis Matteau, sa feOn
me Jeanine et sa gentile fille Ni
cole eat Sa mro, MAme Florido
Matteau sont. arrives ce martin en
compagnia de Me. Gilles Chanpa
gne et sa jolie femme Lucille. Ils
,ont du Canada.
M. Jean-Louis Matteau eat
tv-mrtier en oblgiadlorft. II eat
de la FLORID MATTEAU
INC. (membres de I'Association
oanadiennt des courtiers en va-
leurs immobilitres) 1364-6e Ave-
nue, Grand-iMre, PQ.
Me. Gilles Champagne eat un
jeune avocat canadian. Ges visi-
tours passent une semaine .i I'H
tel Choucoune.
...M. Jack Van Bruonmen, Direc-
tour des Supermarskets oun Cor-,
porate Storm. OSHAWA (The
Oshawa Welesale Limited, 125
the Queensway, Toronto 18 no 18 Onta
rio, Canada) at sa feonne Mario
ry sont actuellement en viae i-
ci en compagnie de M. Jack
Thoimpson, dana la IMarina ,
New Jersey et sa femme Barba-
ra. Ces deux couples sont dascen
dus a iHOal Plaza.

DIVERS
...Eddy Jean-Louis J.unior Ice-
teionics Engineers eat rentr6 sn-
mOdi soir. I a 1t& accuellli par
see parents.
...Mme Franck Cantave a reprin
l'avion ce matin (pour New York.
Elle 6talt venue passer une par
tie dles fite nvoec sea parents et
amis.
x x X
...Le PaRteur Cnofa Pointdujour,
Reprtsentant la second Eglise
Baptisto de Pont-au-Prince a ac
conmpagtn6 ce ma-tin a l'aeroport
Francois DUVALIER M. ot Mine
Homer Spaece elat Lila Julian Pet
Juanita O'Dell.

... M. Raymond Cesaan et ren-
tr6 Ce matin vaenant do San Juan.
11 y a i t6 en voyaer d'affaire..


COMPTABILITE Promotion Dicembre 1969.
Monsieur Michel Georges Lescouflair, Laureat avec la note A-A 100%, refoit un prix d'Excel-
lence, un Parker set, en tMmoigpage d'Appriciation


C N F&VEL&E DE t'Jlt6iR ) ID nstaataflt's


BENEFICE TIRE PAR
LES USA DE L'AIDE
A L'ETRANGER
DETROIT (AFP)
L'aide A t'dltrangeer a rapport)
242 millions de dollars A ia ba-
lance des paiements des Etats-
Unis en 1969, a declare lundl M.
John Hannah, administrateur de
l'Agence poun le d6veloppement
international- AID).
Dans uh discours prononci de
vant le Conseil des Affaires Mon
diales dc Detroit it. Iannah as
indiqu6 que sur les 1.951 mil-
lions de dollars d6penses par
IAID en 1969, un total de 1838
mill-ans avait 6t6 consacrd A des
achats de biens et de services
aux Etats Unis, et 143 mil-
lions de dollars seulement ddpen
ses A l' stranger.
Mais en 1969 les pays en voie
de ddveloppement ont payd aux
Etats Unis 385 millions de dol-
lars en int6erts et annuit6s sur
des prets anttrieurs. En terms
de balance des paiements aide
S1'etranger s'est done traduces
par une rentrte do 212 millions
de dollars.
*M. Ha.nnah a souhalt que l'a
melioration de la balance ameri
caine des paiements permette
bientbt de renoncer progressive-
ment A la pratique de 'aide libe
a des achats aux Etats Unis.
Un premier pas dans ce sens
a d6jh td 6accompli le 31 Octo-
bre dern'er lorsque le President
Nixon a d6cidd que les prets de
]'Alliance pour le Progrbs pour
raient etre consacr6s a l'achat de
blIens prooduits en Amsrique Ln-
tillo.

L'ONU CHIIECHE DES
IpM'Tr'rOMMO A TRES POUTR


.E NIGERIA
NATIONS UNIE;
LLe Secr6tariat des
che A recrutcr des f
qul seraient envoyda
au Nislr'Ja., apprens
ne source.
Ces fonctionnaires
raient destin6s A 61
dres de 'ONU danss
d'assistance oconomi
ria pour l'aideo A l
tion ainrs la guerre
L'ONU dispose a:
La.gos d'un Burreaua
Facr6 nux proielts
ment 6conomique.
DONOVAN ElT MI
New Yodk (AFP)
James B. Doinovn.s
mricain qui avain l
change de I'espion s


+Zi od S[ia
C,)r sn~~itaio tc


AT133Kat.1


AU CAPITOL

Dtu Liuii 19 au Mercredi 21 Janvier 1970
Sa Hres et 8 Bres 30
0 iI
0,_ __ __ 9
0 .9
MATWrALIgt'PDELON U


Elle a 25 ans. 11 prepare son bac.
Elle a un hamme dans sa vie. Il court les filles.
File ne sait pa, qu'elle eit vuln ioblw
f II n'a jamais connu une vrai.tfemmne ...

nG. En0etree Gdtes 2 et 4.00 s
M lI X > .I


i





En Vente ad Magasin
de Fouad A. Mourra
et su ,Centiniital,


dolt Azel centre lamfricain Fran
Cis Gary Power, pilot do l'avion
espion U2, est mort lund2 dons
un Hipital de Ntw York la Isui
Le d'une cruise cardiaqud.
M. Donovan, qui Utait iag6 do
53 ans. avait egalement obtenu,
anres quatre mois de negocia-
tions avec M. Fidel Castro, la Ii
Lbdration d'un miller de cuba)ns
faits vrisonniers A l'occasion de
la tentative d'invasion manqude
de la Baie des Cochons. en 1961.
M. Donovan a atteint la noto-
ridt6 mondiale en 1957 en d6fen
dant le Colonel Sovi6tique Abel
capture a Brooklyn par le FBI.
1 a r6ussa A emnocher la condam
nation a mort de l'esuson sovid-
tique en faisant remarquer qu'au
caa oi la pine capital serait
pronounce. les Eta ts Unis se pri
veraient A l'avenir de toute pos
sioilit6 d'tchange avec l'Union
Sovittique.


La reprise des
negociations ...
(Su"te)
pensent qu'ella ,sont suseeptibles
de retrouver les negotiations de
PNkin. D'autres estiment qu'el-
les risquent de les geler davan-
tage. Il semble en fait que les
inbtrits des deux parties en la
'matitre ne soient pas lea mines.
1 est evident tentant pour les
aovietiques de fair redemarrer
les choses au temoment o s'ou-
vrent les conversations de Varso
vie. Au contraire, il semble pr6
ferable pour la Chine de mar-
quer une pause dans le dialogue
Sino Sovietique jusqu'x ce
ou'el!e soil suffiqamment sur lea
limnites des intentions americai-


nes.
S (AFP) Dans ces conditions, il serait
I'ONU cher vraiaemblable quo lea sovicti-
onctionnaires ques aient consent A certaines
s en mission revendications chinoises de ma-
l-on ide bao- nitre A relancer lea ntgoications.
Lorsque le chef do la dlg6a-
, dit-on, se- tion sovi6tique est revenue h P6
argir les ca- kin le 2 7anvier, les observa-
a las services teurs se sont demands a'il tait
que au Nigb porter de nouvelles instruc-
a reconstruc- tions. Le voyage de M. Kutznot
civil. sov A Moscou semblaft en effet
ctuellement A directement li6 au d6gel des re-
restreint coaI nations Sino Anm6ricalnes : lo
le d6reloppr- chef de Ina d61gation sovlttique
ovnit quitt6 P6kin trols joure
exactenient apr-s la premiere
ORT rencontre pr61iminaire Sino A-
m6riacine du 11 D6cembre A Var
A, Aacal- soviet. Lea observateur 16taient
orani6o 1'6- convaincusa que le but riel do son
aviL6t;OuV Ru voyage i Moscou 6tait de ocnsul
ter son gouverneftnent sur leas
suites A donner aux ntgociations
de Pkin.
S'il est exact qu'un accord soit
intervene A P6kin sur l'ordre
ndu jour de. n6gociations, cela
scaaemia indiquer qu'effLective-
sasent les sovi6tique.s ont modifi6
leur position initiale; en effet,
jusqu'h present, les n6gociations
ont but6, semble-t-il, sur les r6
vendications que Pon croyait A-
tre pour la Chine de v6ritables
pr6alables.
Ces r6vendications apparais-
saient d6jA dans la declaration
gouverneinentale chinoise du 7

Octobre affirmant notamment :
]a parties chinoise a propose quo
les parties chinoise et sovieti-
un accord sur lea measures pro-
visoires A prendre pour mainte-
nir le status quo sur la fronti6re,
afin de prevenir des affronte-
ments arms et pour le dsu enga
gement.
SSi les rumeurs sur 'existence
d'un ordre du jour des ntgocia
lions se trouvaient confirmtes,
cela pourait indiquer que lea 0o-
vi6tiques ont accept du moins
de discuter ces trois points. II
est en effet connu que la situn
tion militaire aux frontitres so-
vi6tiques est pratiquement, si-
non compl]temetn A lavantage
dse sovi6tiques et que, par con
sequent, legs ievendications chi-
noises revenaient & demander
aux sovittiques un d6sengage-
ment 'militaire unilateral pour
que lea n6gociations se derouler
sans aucune pression.


'...Le Dr. Ednardo Cerulli, bril-
S" nt ontome triste re sidant en
PenRsylvAi e' i E ii li ., amatin avec .s.a.vissante femme
JToanne. Ils viennent de paassr
plueisurs aemaines I avecsleu'e
et le autres parents eat amnis.


LES GARDE-FOUS
DE LA ROUTE
DE PETIONVILLE.
nombre de conducteurs de v6-
hicules Drives et publics nous
ont pri6 'attirer attention du
b6partemett des Travaux Pu-
blics sur lea garde fous do la
route de Pttion-Ville.
Durant quarante ans, ces so-
lidesl trellis m6talliques, fabri-
qud splcialement dans ce but,
ont pr venu bien des accidents.
Or, cette voie en corniche est
bord6e par des ravines tries pro
fondes, notamment A Bourdon,
au Gros Morne oil le precipice a
cent metres de hauteur.
Le treillis etant en bon .tat,
il suffit de remettre soit 'des po-
teaux en bois imputr6scible
(qui ont r6siste d'ailleurs plus
de trente ans aux intempuries ),
soit des poteaux en fer ou' des
rails de chemins de fer.

xxxX
L'ASILE D'AUGIER
A MONTROUIS
L'Asile d'Augier, A Montroui,
prit de Saint Marc, a &tA d&-
couvert en parties par un coup
de vent a la fin devAjannee der-
nitre. L'un des principaux pa-
yillons a perdu touted sa toiture.
Nul doute que le ntcessaire eat
dejA en train d'etre fait pour
que ces batiments puissent recou
vrer leurs toits, doautant plus
que le vent n'a pas emporbe les
poutres, traverses at latter qui
sont encore slides: quelques lat
tes seulement devront itre chan
gees. Cela permettra aux asilt s
de regagner I'etablissement.

NOUVELLE VARIANTE
AU GROS MORNE
DE ST. MARC
Ceux qui o nt l'occasion de me
rendre de St. Marc au Pont Son-
d6 observent avec plalsir qu'unoe
nouvelle et uoile v a r i a n t e
de cinq cents metres de long a
Wtl creus6e dans len collins
erayouses dos Mornete de Saint
Marc. II convient doe fllciter
lea services responsables qui ont
eu 'initiative do colte variant-a
si bioeu venue: ello permettra de
reduire en effect ]a pants, de rac
courcir le uarceuri de pris de
200 matres et de faciliter sour-
tout le passage des polda lourds.
La variantye va tre ridem-
'ment 6argie en vsue de rendre
plus ai6 le croisement dee gros
camions, puis betonnee afin d't-
viter les glissades, d6rapages et
autrea par temps de pluiea, qui
transforsneraient celtte terre ag-
glutinante en une pilte de pati-
nage.


L'Episcopat
nerandais se...
(Suite'
gard de' certalnea prises de-toul-
tlon attendues do la part du Con
cile Pastoral de Hollando, no-
tamment sur la faoon Impbrative
don't on proposeala dissociation du
sacerdoce at du c6llbat.
Lors du Concile Pastoral, Mgr.
Angelo feli, Pro-Nonce Apostoll
que, s'6talt en d6pit d'une invita-
tion formaole abstenu d'amsliter
aux rennlons, qui se tenaient au
Grand S6minaire de Noordwijker
liout, pros de la Haye. D'autru
part, lors des dibats, l'Episcopot
N6erlandais dans son ensemble
et surtout le Cardinal Altrink 6-
tait interivenu pour exprimer de
nettes servess A APgard des rap
portes raentts au Concile Pasto
ral, reserves dans lesquelies on
retrouvait le reflet de certain
passages de la lettre pontificale.
Cependant, la prise de posi-
tion de l'Eptscopat debouche sur
1espoir d'un dialogue avec Rome
et avec l'Elise Universelle. Elle
ne saurait done, pense-t-on dans
les nmilieux catholiques, etre in-
terprethe comnme on premier pas
vers schlasme. EIle rojoint le point
de vui du memorandum recent des
pretres du dkocse de Munich, en
Allemagne F6derale, invitant I&
Cardinal Juhus Doeffner, Arche-
v que de Munich et President de
la Conference des Ev&Mues Alle
mands, i trouver une solution a la
situation alarmante creee dans le
Clerg6 par le depart de nom-
breux pretres desirant se marier.
Elle fait cho 'd'autre part au
Premier Congres regional des
"Prtrees Catholiqueas du Nord-Est
du rosil, qui demandait la read
mission au sein de l'Ealise des
apretres mariti et la possibilitZ"
pour lea homes marines lt'tre or
donnes prutres.
On rappelle enfin qup Iora (al
Cosadle Pastoral l0ollnldnis., il
avait 616 fail edtat Ic1 l:d (risio
prite par ,100 )rotrec 6iulirt
en particulier, qui avavial ibl>n-
donn6 le sacerdorce au ac-1-, lld-
deux dcrniatrs ann6es, d,', Is
crise grave des vocations asalwasi
n6e par I'ohligation Clithnliql
du celibaL


Centre Mdical 27
Chemin des Dalles
Conference du Mercrvdi 21 1..
vier 1970 it 8 heuresr p Isi
La, Caelioscoplie its 116 ISH al ,Ih
I'Un'versitd d'Etat d('ltiiitia
Par le Doctour Fritz I.saiaa,,'

Convocation
Les Membres du Conseil Pa
roissial de St. G6rard ont con-
voqu6s en Assembl6e Gtn6rals
le dimanche 25 Janvier en eours
it 8 hres 45 du matin.
Pour le Conseil
Melle ICERNIZAN
Secr6taire ad hoc.


LA VILLA CREOLE present

chaque jeudi soir
Un show d'un style nouveau
A 10 Heures P.M.
par les nouvelles danseuses
du Maestro Guy Jn-Louis.
Le tout sera anim6 par le meilleuX Jazz
de la Capitale.





L'HOTEL SANS SOUCI

MARDI 20 JANVIER

S Premier Spectacle de la Compagnie

JEAN GOSSELIN

au course du Barbecue habitue] :

Jean Cottrell et Serge Lannes
pr6sentent Leo Ferre
et
Madeleine Gannes, Jacques Francois Zeller

et Jean Gosselin dans un extrait de

>

R6servez vos places au plus t6t
a l'H6tel Sans Souci.




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs