Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06646
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 19, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06646
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text

I


--- --


0


Nit'i11" M13 U NNEN LONDI 10, JANVIca 1070


Ce Canada, diapre come une



Amphore Grwxque

par Charles ernnPreuoir


l'eut-on 'atiplxler 'iul Wycr
ymnmki, 1t% en Pologne eL- trr
lirofeeseur tdIe littorature caiu-
dlenne franCilie it 'Unlver'silt
d'OttAwn 4U cincoure Gertrutl
Isainv, net "p trnnde-lBraitagoi-,
att ensteilner le frantncl s'u C.tant-
Mats out, tout cat possible
trins o gran pys, y tumprts
IC fait uo c raes (tu. CANA-
itiENSI tont part'te ila itk om-
tint1 loi. Iloyniae deti t nienires
qut vient de pub.It r son troisle-
me rapport esur t itttiintruitne
Stle littulturahisme.
(Cttie t omnllstlon t1 eIUx t' o.
ir1 ne n ott, an ntatiltnllm vin-Irnno-
aisn|, Ie journalhtet Jean-Louaa
t;ngnon, et. un Canadicn-nnglaia
lOnvidi-on l)u atnoi1, president tde
I' l nivorsiti t. nriaton.
EllFe aompte tdcux nemores
oinUt( les nom di signient IM asnt
'Origine tI tanniqut'. --. Mes-
setourst Royce Frith et Francis
,litn ni en K1IlU ..real'laY
tadnckyij, tiretter to departetLriO

tde WtVitntipeg. Le' rtst ii-I
form, de trois Canadiens-fran-
tItiB I- It Rv6reiid Clertmont Coor
iller. oil des chefs de II Cot n
niulintute acndtenne ildu Nouvenu
Brunswick., pays dEvangiline,
PitPaul I .asi. nroft ssear Iet
Droit et de Philihsophieh 1' lni-
versite de Montreal. et Andri i
Raynauld. orofesseur u'Econo-
mie Politique iIn la n Ime 'niver
sit x.
Une tulle tLommi-si,ti. Dar sa
composition. s'offre l I'observa-
teur come retDisentant l'.ssen-
tiel de la culture canadienne.
fondue sur la reconnaissance de
dcux des plus grandes cultures
uroduites liar I'Eurepc. sans ou-
bler la nccessitLi de prot6eer.
au sein dp. ce ntilAanie,. 'aonori
d il nuinorit6s come 1'important
croues slave.
Lea deux membres iasus ae
l'Euroae de o Est n'ont certain
ment pas. tout en favorisant leao
Aitudes slaver. demanu6 tuea l
PI'lonais et l'Ukrainien fuasent


mdoint con0uneli liiirucs offlciellev
du Canadu. Pls so seon courb6o
tcsant In hltlie des Deux Peau
mtua Fonodateurb. ct contprla. eux
itnluritntita ,tous les droits de
Ila randc Milaoritu l'anadienno-
M'rancnise. Payr d'immigraation

lffren:tu inondo un xit-nD le ir
diunlisim dans In diveraitA.
Qu'a conclu ito Commission.
dane cc rapport qu lei Premier
Ministry Fdtrati Pierre Trudeau
a rindu public

THE TELEGRAM tde Toronto.
en date du 18 d6cembre 1969. tan
nonce que ce Comit6 rcnd le fran
cal tsnal A V'ornlas. dan d ee
services du Gouvernement ftd,-
rl setlon une formula vroament
ncuve.I


Qutnit il 'indestria priv6e au
Quebec, lea auteurs du rapport
"RCOMMANDENT LE FRAN-
CAIS COMME LANGUB DE
TRAVAIL DES EMPLOYES;
s'aglssant de la direction des en
reprisese, il taut qu'ello suit bi-
linguc danae cc moonie Qufbec, en
cam de finnnccment anglophone.
Ce oue vcut la Cuionniiassion,
a ct l'6tablissement de grouped
unimucnitcnt francophones ou uni
,uement anglophones, tLnt dana
I'lndustrie privec que lea Servi-
res Publics. afRIl cd'assurer une
chance eialeC aux Canadiens -
francnis;
z x
i, 1Commissiont considdire cront-
nite grrifantement ineffir'lce la po-
(Suite page 4 col 41


Le Gdndral Philip tiffloe,
remplafant du Gondral Oju
kwu apres le ddpart do coluit
ei du Biafra. II a signed 'ae.-
aord d'armistih nmettant fin
4 la guerre de o 31 smoi du
fliafra.


La Reaction Ouest-Allemande


a la declaration d'Ulbricht


BONN (AFP)
.1Le Gouvernemtint Fetuail a!'e-
mand s'en tient, aprbs les decla-
rations de M. Walter Ulbricht,
a son intention d'adresser dans
les prochains jours une offre de
negociatlons sur le non recourse
SlaI force a Berlin Oueat.
M. Conrad Ahlers, porte paro
le official, a constate lundi apres
mini, que le Pr6sident du Conseil
d'Etat Est Allemand s'est mon
tri dispose a des negotiations
En consequence le Cihancelier
Willy Brandt adressera dans les
prochains jours une propoait'on
de n6gociations a son homologue
Est Allemand M. Willy Stoph.
Le Secretaire d'Etat A lt'infor
mation,-, de la RFA at pr6cise
qu'en faisant sa proposition de
pourparlers, le Cabinet BrandL -
Schooeel partira du point dc vue
que la RDA est d'accord pour
nd6gocier sur le non recours it


1a force come 1'ont fa.t i't ,
SS et In Pologne.
Au sujet du project de traits
soumis par M. Walter Ulbricht,
;e 18 Dacembre dernier, au Prr
ident de la RFA, M. Gustave
Heinemann, M. Ahlers a souli-
gn6 que normalement des traits
sont conclus it la fin, non au d16
iut de n6gociations.
Le porte parole a indiqu6
que le Gouvernement de Bonn n'a
pas l'intention, pour sa part, de
joindre un centre projpt de
TraitA a son offre de pourpar-
lers a' Berlin Est.
M. Ahlers a relev en outre
que M. Ulbricht aa ccordr une
priority aux n6egociationa sur le
non recourse ia force qu i se
daroulent actuellement A- MoseCOU
entire 'URSS et la RFA et s'est
o'avance, associM aux resultats
de ces negociations.
. ie Gouvernenont de Bonn. a
trecis6 le porte parole n'6tablit
oas une chronologie de cet ordre.


3M. Ulbricht cherche manifeste-
iment a gagner du temps et s'ef-
force de retarder I'ouverture des
uourparlers avec le Gouverne-
ment de la RFA. Une telle attitu
do serait regrettable.
YI est clair, a ajoute le' Secre
tire d'Etat ait information, que
des nrogres dans les relations en
tre le s deux parties de l'Allema
ene ne peuvent 6tre atteints par
des controversies publiques.
Le Gouvernement Fedderal Alle
mand renonce done A faire de la
poldmique avc M. Walter Ul-
bricht.
Le Gouvernement de Bonn. a
eonclu M. Ahlers, ne dispute pas
lP fa:t du statut territorial ac-
htel existent our le sol allemand.
.-I ne formnule as, come M. U1
hricht. des revendicatlons -f su-
jet de reconnaissances ou d'aban
dona sans reserves. II veut amt
liorer la cohabitation des alle-
mnanda par des accords engageant
les deux parts.


No mio nvoio; quea Matutinte Lois
Malllou .lones Pierre-Noel eat
uta arLilsh reo-nirquable. Nona sa
con qua', pour compile ide I'Uni-
varait de Howard o elle esat pro
lass-our ala' Desln, tle at mente
une enq-tite (-a 11(18 eur len ar-
I %tWm haitlLton, sur leurn oeuvres
at our It-r centLree d'Art et les
galeriet qua le's possident. Elle
vail fait it citte occasion den cli
.t., h qu0 it t.arftut -aitl reti

'"l) rutour on Illtti, Minte Loin
Pierre Noel i gratified -- II I
dt1ito d i(eux Ixpon)tion e I Ipein
tire, la'une ur ti sneuvre de la l
ixtl,' Ilenri i IlI galerlo d i Mr
roK e.r Montill el p l'tla i ore tr 41
.intrit ,- fet-citro a I'l tt t
tratnett'lo illiti i l'Public hail
taesn Ita excellenitLe conference.
Kle' .ut lieu ii 'Inti itut 11 itia-
S Ambrwcitin ils a it dispo
lhmi oar to )irect'i ur. Mr It-pRo,
-l dto'net al l'Ambassalir
t,lAll. itt"i too 1 Mo Matie
t itd M i| 'Io'c A. Ii M. ( ailit-
I i r l M ir lotrvsy I..ifert. iltun
rcItnol nit br, -' l'trti tlee fi, de cr1
Itri'taitr e o hn (. a l hlr'ce d'A rt,


Tentative d'invasion
de Cuba

MIAMI (AWI'T)
I)cu1 gAoupea de. Cubains Anti
Castrites, oint tent- en vain de
dibaTrquer( dana lle an course de
la secondle semaine do Janvier
pour y mencr des opratliona da
Guerrilla conire le r6girne de Fi
del Castro. Annoneic vendredi par,
le a'Dtpartemcnt d'Etat, cette a-
venture e t tilatte en d tails
namedt it Miami.
loa plus important ldeh deux
groups r6prtis sur deux erm-
Iarcatlons, n'a pu mener i bien
sa tentative de debarquement ia
Ia suite du ntaufrage de l'une
les deux emnbarcations dans la
Buaie de Guantanamo. L'un deB
hommesn 'est noyd, les autres
oMt td C recueillis par I'autre ba
teau. Les quatorze surviyants ont
alors vir6 le cap pour trouver
r6fuge dans la Base Am6rioa.ine
de Guanttanamo, d'o tils ont ti
renvoy6s ia Miami et remis en ti
berth, auf l'un d'entre eaux quil
btait recherch- par la Police A-
mrieain.t
l..e second group, compoasi de
,0ull homm'e ,don, Rtamir.) de la
PE. Antil.,ilr.t le qui s al 't pas
ti0. I, tenrtatne de d6barque
mu ,tt d. I. BaoWe .Je Cochons, a
6. eot c .prt or des Vedet o. Br
wtnnitlurs. a quelques mnille de
Elaun Cubalnes. Lt bit honm
,ne ontl t in terroge& a Nassa
(Baheamal Pour part, tRa
niro do I FE est reAh'rch6 par
In Police AnAm6riceine pour avoir
etla dovao ust n navire pansa
ti en dns vlentention de l'til!l
Gonte Cuba.


dI un public intross6 ii routes lea
manifestations de la Feinturv.
IM. Wilson Jola-oeur prsentil
Mmte ,sonvs. i'oea r Nolii er-
ames bien choisis.
lit -onfirenci -r" i.st ei .o-
vue oums les artiites qui ont re-
t-nou I'attent.on, en distinguant :
Ic Centre d'Art, le Foyer des
Arts Platiques, et lal Nouvelle
Lcole d'Art Mouerne n asigina-
ant leaurn particularit"a techni-
ques et les reprcsentanLs-modtiI
lea. Puli, pour l'Information dest
alt LisL O eux-nientii tlle fit in
projection d'un certain nombre
de cliches dont LPhihlbpe Augu -
Le, Rganud Benn't, Wilson Bi-
gaudI, Blanch.rid. Seymour Bot-
Lux, Laturent Casiuir, Bourmond
Byron, Joseph JIasmin, Adam
ioontus, Antolin Obin, iRobert
(Suite page 4, Col. 1)


cArt Aventuriert eet oI noa
oms done le doseinateur Pe-
t-r Max a a s fantatsles
pour mi-pantaloas, stralsgi-
quement expos6a a Nano-
York.


Le Championnat de la Division
National.

LIGU'E DU NORD-VIOLETTE
(0-2)
II ia fall uttend-re 85' p.our
quo le Violette parvienne it
jnendre l'aviuntagu aprs avoir
domino le camp adverse la mi.
joure parties dlu temps could.


BULLETIN DE NOUVELLEt;

Haiti:
Exposition flottante
La premiere exposition com-
uaerciah. flottante qui aura liou
an UHaiti sera organisBek par des
honmmes d'affahes deaJa Floride
dent larriv6e it Port-au-Prine.
at-l pr6vu pour le 2- Janvier s ,
.ours Ai board du S. S. Sunward,
aie la tNorwepnn Caribbean Li
aaaa (Lignea Nmvtg'itnna Cnrib/
ennse).
M. Richaird Lankenau, du De-
partement du Comu4nerce de la
laridite, ora a I'ort-autPrince le
16 Janvieor ust ve. de fire les ari
riangmernt ndoeasaires o uone htel
t visited. A cette exposition il sOt
ra montird des products hpr6sat-
par plus d'une trentaine do mai
sons de commerce de la Floride
int6reambes danm den u change a-
v(-c Haiti.
Au nombre des articles expo-
's6s figureront des spn6cialites itpour
la publicitte, des inatriaux de
construction, des bateaux do plain
saner, des products eon bton et
ciment, des articles pouT hotel
cL restaurant, dtie I'quipement
pour dessin, des products chimi-
ques de protection, des apnpaareils
pour fabriquer la glace, pour lUFa
go- domestiquo et indtustriet, de
la nourriture spdcialisee, des mai
soils mobiles, du materiel de cui
sine, des products en caoutchouc.
-l.-e appareils de refarig6ration et
J'air eonditionn6, des tents et
- onibrelles, des volets, des meu-
ble plants, dea products en pa-
Spier. des produits alimentaires et
.r base de vlande, des via et ou
Slonas, eAc...
Ci Cette exposition se fera sur Ic
>c point sarrire du .S. S. Sunward,
* uns vaissoeau de 11.000 tonnes,
-'1al pout transporter pri.s de 540
. panlaers.
', ort-au-Prince serta isa -premii-
rc'-toae de cEtte mission corn
mercialo de la iFlonde qu i visit
ra ensuets Aruba, Cur-acao et lt
Jamaique. Des invitations e aont
larcpes aux loaders tie la com.
sunautt commercial haltlenne
eIt li Maison Joseph Nadal &
Cie., agents de la Norwegian Ca
Sribboan LUnes, fait le pr6para-
LlfN nhceasaitos au mnceha de
citte exiposiltion flottante.


L'absence de Vorbe s'est faitlsen
Iir chez les Bleu et blanc. Guy
i'rangoin 'est particull6rement
ignaalb at roues dte oett,' rencon-


hAS ARTIBONITE-DON HOS-
CO (2-2)
Le score est equitable, car les
deux 6quipes sent bbatues
avoc une 6gald ardaur et ont at
teint la limited dos A doe. Le Bas
Arti)onitfa, siule Ligue jusqul'
l)rdseot invaincue, aura pour
proehain adversaire le Racing
Club -Haitit on Ala fin die crttc se
nmatine.
x xx
PETITi;tAVE-AIG(LE NOIR
40-10)
Les Pelitgoaviens onta encais-
se un lourd carton devont Un Ai
gle qui, pourtant, n'a pas forc.
En eff et, operant Hu petit trot,
sous Ia baguette *magique du ta-
lentueux TOM POUCE, lea Noir
at Vert ont jou6 au chat et t la
souris a;vc -'adr4saire o n pre
nmidre mafieomps,o ne ;: malquant
que quatre lois, puis Vachevant
Is la reprise en scorant six nou-
veaux huts. Le mardi 27, nous
vernros l'Aigle, leader au goal-a
soerpjre, nface an Don Bosco.

xx x
LE RACING A LA
JAMAIQUE
11 se confirm qua le Racing


Notre chronique ui 4f='ave,

Le Franqais, tel qu'on le parole

i par le Dr. Pradel Polapmus


- ilarc'- IluelqJacn dxprebsilon
et qa0elque, textee dans lesquelleo
la tuotLion cil aP joue le r6-
le d aoutien de phrase. Etl e
pot al geranium que tu as vu.
tLuut. A I'heur" Bur I. lombe. eh
blo, ij Y A BEAUCOUP DE
CHOICES QU'IL nene Je
PAUl4 Tescure t Duhain. "'hroni-
.Pms- t. X. rh "ia, (122)
Qutd je penease q'ilL.Y A ds
MALHELiUEUX Pua.1 lhr.- He
lo0gc rut. Pirouctte ou. elit Va-
charon tat( Id eL. tV D 3 E


viendra,. par substitution d'una
proposition (elativea ia prop6si
tlon Infinitive : il y a beaucoup
d'eleves .qul manquent, tandis
que la deatdbme dtvl.ndrta : il
y a besmucop d'b ves qui doi-
vent Kre t aamles. inscrilb.
Htmaur juez qu'cn peut dire sue
rI4 mall avec un autrac scns en-
coftre II y a eaucoup d'oltvea
M Ptre Inscrite. 6 'dtre inscritm
beaucoun d'Olev esc strouvcnt
inscrlts, se cont, incrita.


I1 T A pL;0 G"EkS POURT Dites : 11 a vingt ans que
rEN FI qu'en some Ile inond. ji 'noccupe de ceftc question,
MatL lie l lid. ib. t. VI i p. 40) iy a dlx arts que jc fala ce tra
II a dr-s gens a penser... aill, il y a dix ans qu'il est par
-II. v a beaucoup d'6ldves a ti 1i y a quinze minutes, que
rar, iquer / qul manquient.' attends. il y a trois jotirs do-
puls que je suis arrive cet on
11 y a beaucoup d'delves t exa- a : j'ai ving .ans depitis que
mindr. A inscrire / qui dolvep.' Js m'occupe de ce travail. il a
6tra axamin6s. En d6pit de I'- .dlx ans. depuis qu'il 'eat part.
denlitj structural de c a deux' C"o Mernires tournure.s ce ne
phrase. leurs sens sont diff'- sont pas des haitianismes, mats
rents : avec le verbe manquer de danaereux cr6olismes cappbles
mn construction intransitive sins de louer des tours pendables ih
posaibilit6 de retournement par un concour.
le p$.Iif, la premiere phrase do (Voir suite page 2)



La visit de


la Iellgation a Jacmel


oore movement en favour
du 'dvelopement touristique faith
soil; chemin. C'est ains, commne
nouP I'avions annonc6, qn'nne d6-
1lttion important hier s'est
renlue en la metropole du Sud-
Eat. Elle comprenait lea person
nalitas suivantes : M. Leberte
JeFn-Pierre, ministry du Com-
merce et de l'Industrie M. Ra-
m4h Theodore, Directour Adjoint
du Bureau du Tourisme, et Mame,
M. Pierre Chavenet, Introdud-
teur des Ambassadeurs, M. Ray-
m nd Roy, President de la Cham
bhr du Commerce, M. Edouard
Btrrouet, ex-sous-Secritaire d'E
tar au Dfpartement de l'AgricAl
tihre, M. Tichard Erwins, direT-
teur de la 'PANAM, M. Norbert
BAUIet, Directeur de Air France
et Ame Tffulet, M. Julien .Liau-
ture, Secritaire Ex6cutif de In
Chambre du Commerce, le Direc
teur du Journal NEWS OF HAI
T, M. Donn Heanly et son fils
Brian et un m e mn b re de
l'Ambassade Anericaine, M. Mi-
chael Madsen, de o'Huilerie Na-
tionale, M. Aubelin Jollcoeur et
Mme Claire Sirois-Jolicoeuc,
Mme Lisette Madsen et son file
.i.hn Aggerholm, notre collabora
Leur Maurice Lubin, le Directeur
du Casito International.
Ce fut une excursion assez
mouvementae don't nous ft-rrons
le eomptt-rendau, de domain.

Cette important ddl6gation du
ectenur official et du secteur pri
vi a reu le plus cordial accueil
do In part des autoritia dc la vil
le de Jacmel et des membresa do
Commerce et de l'induatre da
cette inttreasante citt.
Lee difficulties rencontreca sur
la route, si ellesa ant ceeres ren
du tatigante cette randonnae.
ont permit de se rendre come


du blen fond de las champagne
que nous avons d6clenchee pour
mnclure la region du Sud Est
unno tout programme de develop
pement founritique, don't Port-au-
Prince seriat le centre.
Une question est pose en ce
qui concern la voie d'acces a Ja(
mel et k son pittoresque cenvmor
nemeni- i: Faut-il harder l'actue
track 'et i'amhliorer ou adopted
carr6ment u -nouveau trae6 qu
7.crmettrait d'dviter les multiples
S--rbtficheas naturelletas de 'Pac
*uelle route ? -
Naps traitetons de cetle ques
tir, capital, apres nore compt
iendu de 1aintcressane viaites ef
fe tua'de bier par la d6tlgation. i
Jac l.mel.Rayrmond le Bain s et
Cayes Jaemesl.

DECLARATIONS
DE M. THANT
PARIS (AFP)r -
La situation dans .la zone de
combat esat pacifique et il y
mnme eu fraternisation entire le
populations y comprise la Ibo
et les Forces- Armes Fdraldels
a d6clar6 aujourd'ui M Tliant a
Stant les informations -qua lui on
fournies son Rdpr6soetntnt ap
cial ft Lagos et le Reprosenta
de las Ligue des Soci6tde de 1
Croix Rouge.
Le SecrTtaire G6enral de 1'C
N.U. a d'autre part declar6
son arrive itParis qua lea pr
pes Iqu'il avait tens dans le
diverse Capitales africaines s
vatient dti daformnses. Personn
ne diteste et ne condamno pin
que C noi la violence, la haineeat
la guerre, a-t-il diL.
M. Thant a enfin rondu hor
aiage aux sentiments humanital
res qui ant inspire le neassg
que lui a envoy le Pr6siden
Georges Pompidou.


AIUinll DESJOUB1U


ILE SEJOUklt
iFORT-AU-PRINCE
adl tCUTTERS'SHERMAN
Le Seattle gera ici
les 24 et SS Janvier
...Nous avOrs rencontr/samedi
solr, Ie Oapitaine Paitl Lutl et
son officer en second le Lieu-
tenant Commandant Maloney.
Us detaent au Casino
gnui du Colonel Joseph Roy, At-
tach6 Militaire des Etatat-Unin
i Port-au-Prince at r chrant uan
le ftmme Claire. Le Capitaine
Paul Lutz eat sl Commandant du
cCuttoer' SHERMAN. le plus
moderne t le plus raplide des na
vires des Garde-Cdtes ds Etata-
Unis. Le Naviro eat arrive dans
nob caux samedi mating pour una
vista de trente six heures. 11 6-
tait leit A la mImi a Gp6iode uan-
nde dertlire. It avait rdalis ua
co moment-ld un exploit qua la
Pasteur Wolff n'ent pan prut d'ou
bile. gin effot, come ca Pan
teur avait un arrest du caeur a-
los qu'il etalt en mission vangs
iiqxue aet d d ,veloppament com-
Inunautasira la Gonive. un he
- lioaptAhe p)rti do catt unt nas
Svale am6ricbline aua l'ev lcarche
sour le transporter A l'H6pital
du Canapo Vert. Ainsi le Pasa-
.tour Wolft a eu la vie suuve. Ca
niavire. le premier du genre a -
Ire qauip6 deo mdteur Jet com-
me lea avions '707 eat I'un grand
int&Ot human. II1 a pour roaN
de fair des patrouilles auteur
r des cotes et d'asurer le sauvata
t go dea gens en danger
S Aairti come l'on peut voir.
le sauvetage du Pasteur Woift
l'annee derniere 6tait dansta Ie ca
e dre de sa fonction.
e oLe Coitaine Lutz, distingueo,
n sympathique, nous a announce ra
1 riveC proohaine de l'une des plu
r formidable units de la marin
i de guerrs des a tats-Uni&. C'ens
s, le, SEATTLE de 25.000 tonner
mesurant .94 pieds de long at
100 de haul. I Mporte le noam nd
- la vill, ot il a at& construct.
e C'est un navire- d'approvitsiot
n- ement en vivreo alimlntaira,, el
tnutritions, at en essence pour Ia
Sl1ntte ae l'Atlantique. ,
Le, SEATTLE que Ia Capita
- a Lutz nous a decrit comma is
plus rdcente uSiadB-.la ptllia
t- flotte amdricaine com ,ort
deux hdiicoptares -dont castn
s .ieut transporter vingt cinq' Pas
a sagers eat une charge de Cinq.tot
es nes. Ce navite, moderne, rapid,
is I la longueur d'un block
es de maisona dans Une gran-
ci de Villa. La SEATTLE vien
t out rcemmnent de prendre It
t haute mer. 1n et cononad D a
nt le Capitaine Bruce Kener i. .I
I arrivera idi au course du prochair
Sweek-end et restera dana nos
ttaux les 24 et 25 Janvier.
ii M. ROLAND LEFRANCOIS
0o P'irttidtet de Nard Air
as totie' ici avacti o famille
a- ...Nouo avons rencontrt sanedti
oe Boir h Cabane Choucoune. M. Ito
a land Lfrefncoli President do
at NORDAIR. II talt arrive au
course id Ina journ6e ave sa cha-
Snumante femme Th6rbse et sa fl
i- Iv Joanne. de M. Bernard agnBn
re Rennriscntant des vents de Nor,
t Air, tat femme Micheline wt st
fille Diane, A bard de l'avio


Comment Hanoi va-t-il


border <(1 annee du chien


Du correicooidain. de' IAFP
Albert DUPUY
HANOI (AFPI
- Le Nort-Vietnam nasborde ans
illusion cL'Annte du Chien uro
chain -annte lunaire. La conima,'
iuoration. dana lea prailiro jours
de F6v"i- ... u.' t ala eo.
ti re l ann i "r- rot

"i la I R -pabLjquce -'D taLtu c
du Nord Vietnam etl uldt raenti
1tat a 1-5ajcct'- .,utltl *a-Algn.-
sn pollti'nuo; i't rioBLiaue'a&, I
Soression et le ddvelopatieatL dpr
-'eoffort di auerre restena- lp prr-
-nira rimnerattf mis mn ..nt n t1 r
I- rdrimme !


(Suite page 4 col. 2)


Au Compte Gouttes

Par Raymond PILOCTETE

11 est de ceos faits curieux, en yangent dans la famille du car-
vsritS. omanthss Ltinctorius et de l'aca-
Le 4 Novembr.- 192, drux r cib nilbtica, des chercheure ont
ch6ologueo aauiglLi,. Howard Car trouvr une gulpe, encore imnacte.
ter et Lord Carnarvon, dceouvrn- Dr plus, on 11206, H E. Win-
rent une gerbe de bleuero aur le I.ockt, directeur d. It'expdition
6arcophage du phairaoi Tati Ark.- uu Metropolitan Museuain do New
Ammon, mort it 19i an. Cr York. decouvrit dlans la iala.-se
ileurs ont d6t6 dposees la par :he Dar-el-Bhlirri, alea Jadavres
Ankhes-eri-Amon. I j.tune epout_- 'de seoante soldais qu coambatti-
se du Eouverain. Or. apres 1 2;3 ,rent saus le commandement du
ians, eHea n'avaient pas eto conm- pharaon NebhepetRJ#, et qui p6-
pltci-n.ecnt decol)ort-e: ':- qui it rirent l'an 2000 avant J.C, 'ous
dre i Carter cToute la splen- "une pluie do fl(-ches.
deur et la magnificence royalss, .'
I'-elat ebloulasant de I'or pill- Mah act, on se demandl i i
rint devant cs pauvres fleurs Lonservation de ces corps quo,
don't Jles couleurs n'avnlent pas niaurelleinent. n avlient pade ie
-.riti-rement disparu. I. d6barras-6s de leurB s vlcre,. no
MIeux encore ieralt pas attrtbuable, dans une
Parmi lea fleurs qua recouvri-: certain measure, & I'asepsie du
rent la d6poudle mortelle d'Am terrain.
oophib ler (15910-159 av. J.C.) t II eat de. es falts curieux., en
et qul, solon les botanlstes, e sv6rlt6.


Les directives officielles con-
.tcrnant ian celbratiun ldu Tet.
cut est la plus iuniporLainLe fite
traditionnelle, n'en Ilissaient
d6ia rien ionorer. Si Its autori-
es soeuhantent nue le nouvel atn
solt aecruellli avec Juiste. cnthnu-
tasme et foi. elles itne so font pas
fate de rannelet quoe le tt dia-
iaeurIe I tdl do la resistance A 'a
gresslono-amiricaine pour Id slut
national et 'Idlficntion du sosis
lilme.
Las propos tenus par M. Ton
Due Thang, Pr6sident de la R6-
publique, a scours du aernier
Consaeil des Ministrcs, et lea
mots d'ordre lances A I'oecasion
de l'anniversaire du Parti danso
une circulalre du Secr6tariat du
Comit8 Central, preciaent lea li-
mres de force d'uue action quo
cautlonnent la r6f4rence coustni
to au testament du Pr6sident He
Chi Minh et la f)iddl'l ind6fecti
ble k la vole du soclalisme.

Le prineipc numro un eat


uone celui de la resistance. Le
remmi ne se cacie pas et ne ca-
che pus les difficultts'et les sa-
crltces qu'i entrevot surn la rou
te. 'l salt, dans le mgme temps,
tout leo rix qui s'attache an
mainwen d'une population mobill
see et ah la prevention de tout re-
larhement-du tonus moral. La d6
termination de la Nation dolt
renondte At 'obstiation. voltre
aux tentative d'aummentaLion do
la pression ennemie.
C'est ce que traduit le mot d'or
ure: tout Pour vatncre l'agres-
.ton augmenter l'aide au Soud
Vietnama nour valncre l'agres-
.,ion. Les slogans suivants : r6ta
blir et d-velopper l'hconomie et
la culture P1conomie nar I'ac
croimsment de la production, le
relbvement de la. nroductivit6 et
de am6lioratlon4 techniques etc.
et amnillorer nroare-stvenentt let
conditions de vie de In norula-
(Suite page 4, col. 7)


La ascetrrein csdoesateetfaloilas ,sssge- @a ot t'objecftjs
do In Aseenicoat11lsres qu a rdslaj eatPta its vd a idft's
qua prdooaeent todeaata on ioseasmodo Ddts-odt. Laautaoa
bite@salseanesroduel tefl d Keamos5. Whseowvn at sgesraop-
weal .AlsalGiesemls). Elie #Oramiss on v saelo probable-
wenstian.estocrdAearil.


dc No.d Air'qui 6taitl enuicher
cheft i.- meinorel du Syndtea.
des fonctionnaires cte Montreal,
qui repartalent Ie lendeniain.
Nous aviona rencontr6 M. Ro
land Lefrsancos en SeptaLbn
1967 A l'bccalon do In visit. de
(la d6lgeation haitonne & i'X
PO 67 de MontrsL-l Ottab y i
gieuae delegation 6taLt alan pr"
aid6e par le S bcrtes dlE du
Commerce et do lIndustrte, Dr.-,
,Lebert Jean-Plerre. Nous avsona
diner rdunisaant autour do Mon-
sieur et Madame Bood Le-
franocis, i Miastre at Madie
Lebet Jean-Ptirre, Ih Directar
General du UBreau Hdtin du
Tourlsine Mont X M. Jean
asmani .t Ma femme et noua. M.
Roland Lefrannois nou dit sa-
medi qu'ill navait pu rLblrte Oau
d6sir do venir ic quand 11 voyelt
'avion du NurdAl Air qui allalt ve
nir en Haiti paesque vide. M. Le
irangoBi, sa tesne Th6rsa, %a
fillse Joanne et M. Bernard (Ga-
gn6, sa fame Michllne t sa
gentllle Dianc, sont ropartl idi-
manch nous sa ns avoir easaye
de saluer le Minintre Lebert Jean
Pierre.


DEUX ARTISTES
CANADIENS :
Marcel Sirois et
Yvee Madadonntwe o
6 Port-aw-Prince
...Hier atprAs oidi par le Vol
d'Air France venant de Miami
eft arrive l btllant artintle
Marcel Strois eJazz & Go Go o-
riente4 singers de MontratL
11 a fait le voyage de Miami
t Port-au-Prince en companies
du talentueux coiffeur Yves Mai
sonneive du Grand Salon de Coif
fure Rolan de St-Germain, Bou-
levard Montr6al.
Marcel Strois eat venu com-
ma chaque annde paser I'hi-
ver chea nous. Marcel qui comp-
talt des iti sa .oeur Mm, Da-
nailJean-Pierre vient d'en a-
voir une seconds dams 1Tle du
Solell et du Sourire. depuis le
Y-ariage de Claire Siroas devenue
Madame Aubelin Joliccur.
Quand il est en Haiti, ii dit
commae Reiner Maria Rlke: -cLa
'vie maintenant out, eomimon-
ceri. tu
Yves Maisonneuve est coif-
feur o ce Salon de boauth Ro-
lande Saint Germain oit Claire 6-
talt esthdticienne vivagiste. Y-
ven a iprofitS du sejour en Haiti
de sa tatt, Mine Th6rese Male
part at son maria Franeoia, arri
via avec lea menmbres du Syndi
cat dek fonctionnairee do Mon-
tr6al, pour v'elr viiltor Haiti.
U1 eat descend au Coatel-Hai
ti oa ant prie logemetit depuis
une dizaine de jours M. et Mmne
Francois Malepart, en comprn-
gnic do M. Marcel Bl6anger at-
sta feinme Elizabeth, cousainc de
Yves. de M. Jean-Claude Blai
et sa conpagne Luscillo.
Noun souhaitont la it, ala cor
diale bienv nuo aux artiste*c
Marcel Sirois ul YvsH M-atn-
neuva
LB JOURNALIST
FOB SLOANE
ittledu cl Porat-au-Priince
...Domain martin, par le M/S
SUNWARD de la Norvogian Ca-
ribbean Lines arrivera A Port-
au-Prince, se grand journalists a-
m6iricain, M. Robert Sloane.
La vitite de Bob Sloane a 6t0
annoncde a M. Stuart Newman.
President de la Newman & Schul
te, intdreseante Pirme de Publi,
Relation quati faith de la publicity
pour Haiti. Et Stu Newman
vient de demander au Directeur-
Gendral-Adjoint de I'Office Naho
cnl du Touritme. M. Ramah
Theodore de bien vouloir rete-
roltr ce journalist don't lea ar-
ticles paralssent dans prds de
cinquante journaux y comprise le
,Miami Heralda.
Bob Sloane qui sera guide ici
pair Abner Jean Louis, charged
deg personnalitre de marque, ii
l'ONdT,; resters i .Port-au-Prin-
ce do mdi A minultn domain.
Nous lui eouhaitons La bienve
nue at un agreable sajour par-
mi nous.
LES PRISES DE CONTACT
de M. Jack M. Dazietts
Vice Praeident ds
Young World Tours
C- ...Ce matin, M. John M. Da-
ziens, Vtce-Prdsident des Opdra-
tions de YOUNG WORLD
iOURS die 'Livonia, banlieue de
'Detroit, Michigan, a au un
entretien avec queilqus uns
des principaux ihtnresha du tou
risme. L u a union au lieu it a'Of
.fice National du Toureismne et de
la Propiagande en prm ence du Di
recteur Genpral Adjoint M. RI-
mah Theodore. .II Salt conduit
a I'ONT par Abner Jn-Louia ,
M. Tack Danaznts esat arrive ici
Svendredi derni m an compagnie de
M. Robert M Steler, Prdsident
de Student Marketing Institute
Inc. de M. Henamn'Finesod. Prp
sident de Go Publishing Co. isso
rde tYNoung Wonild Tours fond
an Aott dermner pour promouvoir
le voyare. parttaeulnremcut le
voyage des jeunes, e- de M. Phil
Ianro sPublisher de GO Mo,
gas 11Z ant to rejoin's a Ib.
ir MU medi aprt-e m idl paj un ou
IF ep. quJ va aussi nnu ai-
desr .Jns notre camsaono de pro
LDu, touriatique.
(ftate page 4, col. 2)


Sur les Peintres Haitiens


~ ~I ~rsm~a~ I Ir 1 III r


Qpo'rIDI~eN

Lie PLtiS -Aivexiw W H11.e
PON" IEN 1696



L&CIEN AMONTAS

Adm!tra'w. \#*IMAX CHA(JVEZ!


MU M lUDO 'AJIkO4MtIOIN NTU6AMKUR!AINE DR' PSAsu


Adreue: Rpz w CXN7P*







BOITE POSTALE 1316


[ LES SPORTS ]








' DANS- NO CINEMA


JIODLUME 1o.RiJ4 A. i ., T^iI(fllrr
1an nquo Ila Ion Y, A Ms
S ; ." ....... a sant In oolor 11 taut isa m h. I cha idW 3 mi n- -
plsoer. on 6orlvant, pao des TI- 4 pet Oheaaeg regttlsg, op.
o ,%, 6 u 1vi 8 1 a dnralm ntnl d n i e L pb.olarea oue n ae oiria e u .al l a ..f..
cN* Prttro malhome6tan r a An d a "u aur adqisiplab na kql am n adual.
II T Bymboliae I'alr du, i. ndovlindras un olseau *at parehi rnet po d'Waploy. oette lou
iO -1 Al tholo eo koan dlavo -a S H "*ur.In .u.n6aplin d l'ontr. do lionan d ater. daMrlptlo., ear
7 fi ,Aod ora----pr fll ,dnt 1. parur I ado-POL-uPimool i U yVa IM veriM.ailordae t ittu-w
t Cio. n parlant d'un el- Ii'0 o n I oonives so transfer- quaio *U8il)a k t et oonUnna,
4 To do d Ve mn InMwU DaU1Uon a le moprlae : an reel: a e *Paintred do ei-' -itdlreIocn
r m m I.u Unt I o b at1a. do Por-a-Prlnce. in fer; ri. porIentl fairs.
5vo l m L ^ -Roflaf ri > laoir Ia Gonit6s. A l e orrit&r, d r aisa blssini. yr
"'Antrethe l our an [ V : ,' _roduiro .mua &nm f1 l dr t=re ao.lon _s la de ftn p ereit1Uf in d cel,
l --.o. d e '. ..''t.UXre t db 6, i'faBet do ean verb daectiptif:
-I '-Id-dns o -r .. .. aat*.If. la 4AM..., rih8M Lw. win-
-. V / I I I VRTI 9 "at I II L c YolrRa. tll y s oUt un ioU- Udn tru Oaa118vT plaMn. Nos
n 1uf n I 1t I Tout lul nat boa ien doe psIoaue Indlepenrabl a not.Jesa Gonanilmt de o last
I Rognurs d'aaigtt qui, re franoali. II entire uvent dons fastr lau vwart... Das ftHIa
lioIZ.OONTALEMENT fondue, sort & la fabrication des 1'expresalon de Dseir f inen. gei da ioul Sla viva. at vAn
monniesa neuves ou protondos, par exeram mrirent as Igprirknt joutor
I LT doge dote Vonl y mon Il -- Daons ie raison ocialea pie : ,Dana tout rxte ol 11 y a damon lea mondres louffles ou
,.it lae otfr de l'Amlenlon pour RdpaLndu daitu l'ame de Ia boauti, l 1y. a littrittMe, vent. i y avaiet A des' trs,
,.tobrar son mariaire eymbollqeu IV NBxite Interjection I& oi II n a *pua. th, n1ptnt dos coudrifs et des pranors
iN'tc lI mae Rol y avoir e-oinallt6, profondar, pourpre. des ahlre pansbAs,
S- Anleroh, pour uon meo- V Dats e'norn de lamar- U n'y a psas littlature dains. dii fri, puoo@nSa lIa rh e
dern Plates form, an ail dhe des claseusra i pled Ar- souls acenptlon diu mot (Abb6 abandoinule. (Chron. di naq.
lie nutour de sba mista tidce urSTbe Du Boa, cite par Chaiangn y, p. 141)
s Viat| langue Dans VI Se d lnontre surtout on Senninger In Iictesa ltt. ghnro. p. -
ine locution latine slgnlflant geomnltrTa II y a une poe4ae de l'hnorne. Jean Grono inultiplie t pIl-
1uion Diu n VII I phigee y faot acri- II y a quelque chose do vertitg- sir 'les 1 ln y a) dan. uoe derl
l 6iMN do Coftlllo VA flc -- ConjonctiOli neux dans l1s chffres gigaitas tion. ritliIle martyr pour e;lul qtii te VIIT Vartentt aluivait l'amtie ques (Duham. Chon. Pasq. I. lieu du martin et Gdmnus a tour
Ipst la ,eTuiTalro IX Note Lac Certain -
r, Chanrplon Canton do eat un parasite notoire
]'Alins X Vleillre famtlle italienne
C, Fille do Zeus Fait Is RivIre quii spare s'AngleterB
joi' ider, Oros m 1angourS re at o'Ecosse
SOLUTION No. S52 A. e -
lIORIZONTALEMEN'T VERTICALE7tIT DE MUSIQUE DE GUANABARA
1. Mlaisonnant 2. EmeutiLt- I. M6n ris ni. AmObur:
IT 3. No; Nom 4. Eupho- I)up6 III. ie 1tiiot -- IV. LAnbassade dunBrhnl. infer- Sectitarit do l'fatlou at do
tie -- 5. 'miniter; En 6. A- Su: H.M. (ectbr Malot); me LAmilbsade duBax intla infoado SetIrl Clt de ltiton et d
ru- 7. Idoine; Art 8. V. Ottom anes- VI "* Ni- e N ley rlolte intiens et lec o a ratdo Muede l'nat de td uMba,
ut EL; .R..(rpon pte I I~re ,.Icomposlteura haitiens qu'au court ra et du Musae'do eIanxe et du
u ; Foi 9. R.P. (r6pon pte VII. N6; Ire -V. duo moiede Mai 1970, aura leou SoIu..
st, paytCe); Ose; Lue 10. Seau; Arne: Rafle IX. N0eo; Ecrou le IIme Festival de Musique .. c.
Near. X. Minutier. ra,,o.. ....... I- ^llet .- Ce F.atsvalt coaistrera dane


DAVID BROWN

TRACTEUR DIESEL






















l'UUk TRACTION, LIVRAlU.N DE CANNED
LABOURAGE
I HERSAGE, SILLONNAGE
SARCLAGE
EXCLUSIVITES :
MOTEUR DIESEL BROWN
ROBUSTE ECONOMIQUE
TRANSMISSION MONOBLOQUE
I' .S1')OStITIF EXCLUSIF cSELECTAMATIC*
liLOCAGE DE DIFFERENTIEL
CHASSIS UNIFIE
DISPONIBLE EN VERSION INDUSTRIELLE.

Charles Fequiere & Cie.

DISTRIBDIaasUKS

-- .^^3^C4 Lo 3^


RELCOLE
LALUE


Le Champion du bk0t V ts
meant annonTlee a & deux 'q pa-
tent pour l'Eiiope, Us USA, ou
le Canada, qu'll eat rtvnu du
Canada dt de Etats Unia *tec
une teehflqOa modense at Aift,
qu'il est en ontra le Soul esapbl
de cbnfbetftWrtear Un noadstAuo
d'Hiver quai it I la tlahode dhs
lea diff6rentes t OAplks du IttOI
de.
Ils MtiuVeront galeohelkt det
costuflea '*t des t!italonf at In
choil judlcteux do t islu VPor
les 616gants prf6tMfit la endMO'
our measure.
Une visits de v=tr part a'im
pose de. tbatl B;eedktt, 'li6
lieurs les IB lh lts.
Lalua en face de la Nonclatu
re Apoatolique.


a i Los2
at "u q d el quo Jsa y a lesM a prl Its na MardI &
84a aeIt Inoda,% StL ar 1. et Kee qual tad no NooPOU

it do 0 aUlaI 4iocha~l 08th. a11 *tpaasWBt F nlrdd eaLS 8i55O
at, *ea ls plods, u y amet ce Im inae ioqome i n l mbJ
sot porex, qut asonne comme m un 1 i y A a ttetU ft It tea t a&- a-i, l i
plafend de cave; oplu d'rbet, "Dant aagltant autour des ploeaa
mala due. touffos de I, g ale v igueBmo qauria -Lu-d.. A d Lat A h. 15
ltbt are t %outte O 't trta rnlo chap in 4e IPA tt MON NOM ST PIUCOs
f o. dia,- i n land IE o -1 .% 'Q L. O
"U yu a die-on in u' 41-ta, IS
maer (Rp ro lel po tdinvia ble, oeSSb a fl Iqu i n 6 h. .t haAt
Dana Io toxtl Ia. Cdele _d don't 'opt indlosnamnt ar..I A LA FANCAISO
la ervi .dIon.dutt -o ontr.s it va cq 1qie It so con oend Entrie Gde 100
tudes. Ias me tl nl a SS l' la 1 lY nT dOm I n DU man i u
IVElt -. soul --.e'- -T.o U de n a our, .
In r6etion tr6fom la mt is aunaWtsne qu attend a- rdi 7 P
Phraisne o --nn qui Ills a TO d eO- aexkl logs conmMolcatioT
chea Paute- et tttoe I ft 4edo rI TS sur Atln t iq ne, 0
dernier. Vo I o roManun 11 y S a Ilnuit drte plin de ro.
po 4 d'Apolllinare cIly & a a t s oae t des plasn es pou lea L .. G ,.NG
Is reprise Id la d croix partout de ci d G
la nut deaue.V, de a cdaqua II y a de. si oni Ale rle UN DETECd VE
n oui t a m t ir n asfoU I s dOdo m eas hogrsnd a s rdevantnde
no lII dn mllt.tein bria C ont Jama .ant6 & la guerre Mardi 7 h. Pet h.
ale' dbu ato~ 11i y a des Hndoulf qul regsanqt VOYAGE prentation en Haiti





m y a u a au. a sm-13 a des croix part t. empatneda ON NE VIT QUE DEUIC FOIS
I y n fanta bn- qni pe occtale Entre Ges 3.00 par peronn
It y a danealI clel six a wixowu t 11 V a des fIlgufs de Barbario sur Lundi A 71h. et 9 h."
In nuit venue on dlrait dw i k9i,- s cactus an Algorie UN DETECTIVE
cots dent naltratent lea gtonole II y &ae longui esmins souplcs A LA DYNAMITE
I Y a on am-mauln onewali q. -deo men amour (...) -Entr6e 1 dollar par volture
en voulalt t a&on amour I y a des homonaa dana Is tonde
11 Y a mills-Pota"Ihpng bniada qui n'ont jamis6th b l gnorre Mardi Ai 7 h. et 9 h.
par lega clats d'obts autour do 11 y a des Hinotus qul e fxleit eraninre repraientation .en Haiti
mel avec 6tonnament leas canpagnes ON NE VIT QUE DEUX FOS
Ii y a un fantasin qW powoa- occidetalme Entr s Gdes 3.00 par personne


-I~-pouv ns. tgus


,SUU~ uIIIuIIIB


- Et ouand faut-il se prrba-
au r8le de mbre ideale ?
- Plus d'un an avant la nais-
ce de P'enfant. DiQA. a partir
catte Deriode. la future m re
contr6ler son 6tat de sanut.
On an avant la naiBsance de
tant. il n'est nas indiqu6 que
mere Drennent des mndica -
its et surtout des antibioti -
a. Par conseauant. tout Itat
amatoire dent. doit etre sup
nm6 lus tOt. ct ensuite il faut
n veiller A soi e t 6viter mteme
maladies sausi banales out
refroidissement car touts in-
position peut se rmuercuter
l'oureanisme dfe l'enant oui
naitre. W n'est vas. non
s, indiciu de prendre des vi-
ines en tablettes. t l'exesD -
Sdeo cas particulier. our re -
niandation du mhdecin.
Les femmes qui-ont un coeur
moindre volume. et il a'acet.
ternmes cmenues devraient
er tout effort ~'physolue.
eat ,trte iiosoortant, pour0 I
itn du future enfant sue lo me-
!vite tout contact avec lea re
o chinuques insecticides eL
rals chmlnioueas-
Ce sent lea 'centre indica-
a. Et auelles saet le-Tccone
idatiinsi
- Une alimentation rationnel-
e sominmeil. le reoos et avant
une excellests ambiance, ce
uoi dolt veiller l'entourage.
at psychique de la future mA
une 6norme influence sur leI
rme nerveux de l'eitfant. Et


IONNET


il y a lieu de s'en souvenir.
- Cependant, il y .a des cua
oi toutes ces recomman'dations
n'ont aucune influence...
-- Il s'agit des cas ou il y a
conflict sCrologiique. C'eat pour-
quoi les medecins exigent que les
jeunes qui d6sirent convoler en
justes noces se soe umettent aux
examens. Connaiseant le danger.
ils pourront y remedier.
Comnme autre cas, mentionnons
certalnes maladies familiales, ma
ladies psychiques et surtout la
schisophrenie, maladies de oappa-
reil musculairce deformations o.-
souces, hemophilia, sourd- muer,
etc. Cela ne sigsJfie pas que at
P'un des conjoints est porte vera
ces maladies, lenfant qui natiur
ne sea pap en bonne sante. Ce -
pendant,, le risque -'st parfoli
grand, et parfols il est preferable
d'adopter un en!ant que metcre
au monde des enfaits maladifa
et A chaque naissance vivre une
ti ag6die.
Les parents s'habituent vite A
i'enfant adopt et. Vaihent com-
me s'il taflt le'lelr.


I'td Wonoe 1. SI section deoeu D U
vres musile des compositeu-t i 'm
des pays de l'AArlq e na h vn
tarthiisaobs 6aiot a cto.p an4
ans dans le Continent. Interpress, Varsovie, --
Pour pa tieiper A ce Festival .. rer
lea compoeitou-s doivent envoyar ChaQue femme reve d'avoir un -
leur partition a I'adrease suivan fils fort come Hercule, une fil- sanc
te : Coordenagao Geral do Festi le jolie conime Une ddesne. de voir de
val de Musila Ceatro Muni- aes enfants en bonne meant intel doit
cipal Rio- de Janeoro B-aail. cette pour de beaux enfants?
Ilae ourront le fire oilt diratte clients, gais... Y a-t-il une re- Ue
meant soit par I'ntteandlai-e de Nous avons los6 cette question a e
* l'Amshsade duo Brsil A Port-au- l'un des plus Ominents savants Ia
Prin. et un6decina polonais. le profes- Que
seur Boouslaw Halikowalki de io
Les nartitions doivent 6tre ai- iInstitut de p6diatrie de Craco 'r
genes npa- un paoeudonsnme et btie vie. nri
acconpagnees des renareenanoents r
suivants : nom. adesse. national La ms6decine de nos -ours en des
tk, biographies do l'autaeur ou sait d6jA long sur l'influence de le
des auteurs: an outre, deux Pho divers facteurs sur le developpe- 0sI
tos 6cm oa r m sinai uu'une a- ment de "oenfant qui'doit bienat bur
nalyse 'suciite de 1o vre. nitre. Certain ant une izifluen- dolt
Las ocuvras masicalea Euvet teo ngatLve sur son diveloppe luoa
etre ddodeux categories : A) oeu meant. d'autres un influence tamr
vres R).pbqOIiteBset B) Musi*i-pesitive garantlsBant oaue le rOve Lion
tde Chambr.. 0 o dde las mre se' ralisera C corn
Unl'Jury iiterlational' aeeode Pout 8tre donnrions-nonus I
ra lee ftix suivants aux oeuvres plus de mprcisions a nos lecteura.. de i
de chacmoe staoie pior entant -l e serait tries utile. Corn ine
les meil quaelts techniques rcncons done oar lea parent. Ivit
ek a'tistioUes : Les recherches effeetudes shpari I1
Catgordte A: ler rlx Ncr ment pai lea savints deo divers
20000.00 dollara. pays ont prouv6 qu'il n'y a pas san&
2ktne prix Ncr. 10.000.00 dol lieu de pe dDkchermavec.la mater e
laem. T,. i1ta renanta,.mil .u monde dot
8lme prix Ncr. 5.000.00 dol P5r dki-smare-i. 'inisea totil ed* "
lars. ..la raiblt consattultlon -
Les trois flallstes do lCat Le luB beux enfanls vro- "a-
KO~l A nlon i;lasalfi6daaln L a t
trots pemler pP AXlr'us viennent de meres a es entro
trilx tidrnl itmapx de N n 256 'et 82 ans et de pre pk lus ages -
prix d'oreeeogmant do Non.. quhtlle., encnre eue Pv e do p*- Io.-
1.000.00 dollars.
Cat6gorie B re a dtloins d'influence que celui tot
ler prix Ncr. 10.0.0000 dol de la. mt-e. L'6t
larm. C'est A dire. jeunes filled. no re a
2ele prix Ncr. 5.000.00 dol vous hdtez Pasl aynt
lare.
meo prix Ncr. 8.000.00 dol m Xm:
Leg troi fifAlllte.s de la cte'at
gore B non claesififis dan. lea D 0
trois premtilers ptix rafteont tin
prix d'eneouragement de Ncr. B
500.00 d lsars.
LeA Innerltptlons aeront accp U B
tees jusqu'au 27,Fvrier 1970 et
l'A ift. d- 'du Brsll soe tiendra 1 U B QN
A la dis Mtion des intiresas, I
pour leur fournir d& plus ampleos
informations. DUE
DU


S- Pour votre BEAUTE
S1,s sp6cialitds
e cosmdtiques

Gelee Royale 1: B
stabilize ::

Cf(mes de jour et de nuit.
CrWme iiasque.
Creme hydratante.
Toniques et Lotions.
Creme demnquillante.
lail de Beaut .
Saveon.
I Dentagel.t '% .

S Cfie pour la beaout6 J ains. '


ii I


Produts mrs ai poinl
per t b olioslae B. d BUl dir


Un prqduit licence M U~~lM &B doEWeifrW a
do Gslel-ROl. abWis fire lee garmin~sadonuft
etdwJadI6 4uir dopkladix ma loont Is ripubtibn motaai"M
e laIartisa.'


D lLaboralolrei SANTA 2.owe"Ai ij H ALM N
S-f

Josewpho. Valfl6 et Co.
Distributeure.


I


h 8b1 Ho B It. so




Lundi A 6 h. et 8 -
BONNIE ET CLYDE
Entr6e Odes I0 elt 2.00
Mardi A 6 h. at B h.
L'EVAD DE YUMA
Entree Gdes 8.00 at .00O



Luotdl A 7 h. et 0 h.
M MOM FOU
Entroe 1 dollar por voiture
Mardi A 7 h. et 9 h.
CHEF DE PATROUILLE
Entr6e 1 dollar par volture


TOILKMCUI

Lundi a 8 h. 80 P.M.
LE TRESOR DES TSARS
Entr4e Gde. 1.20 et 2.C0
Mardi A 6 h. 30 et 8 h. 30
GOLIATH ET
LE CAVALIER MASQUE
Entree Gdes 120 et 2.00


CDI 5ENIGAL
Lundi a 6 h. 16 st 8 h. 16
VOYAGES FANTASTIQUES
Entr6e Gde 0.60 et 1.00
Mardi A 6 h. 15 et 8 h. 15
L'IDOLE D'ACAPULCO
Entrea Gdes 1.00 et 2.00


CINE STADIUM
Lundi (En permanence)
DANGER DIABOLIK
Entree Gde 0.60
Mercredi .(En permanence)
FURIE SUR
LE NOUVEAU MEXIQUE
Entree Gde 1.00


- Et quelles sont let indica-
tions quo vous donneriez, mon -
sieur le professeur, soaux parents
qui ont ddjA le bonheur d'avoir
-les enfants?
Depuis leas premieres heeres
de sa vie, 1'enfant a besoin de
tendresse. Sans renoncer a lui in
culquer certain principes, habi -
tudes et discipline, il lui fiut to
.uoigner la plus grande tendres-
se. II doit etre eduaue dans une
ambiance de asrmnite. d'ordre. les
trois nremibres annees surtout
.-.ont d'une tres rand c important
ce Dour le ddveloppemennt du nou
veau petit etre human.


Banque Nationale

de la Rlpublique d'Haiti

Banque de l'Etat Haitien
Devenez votre propre Comptable en ouvrant
un compete de Chkqueas la Banque Nationale




De. Mieux en Mieux

KODAK Instamatic

Avec l'(Eil Electrique
















Gardez les souvenirs du Carnaval 1970.
Pierrt%, Pierrettes; Monstres, RBoufs, Cava-
lirs a n'importe.quel moment. Temps clair ou
somtbre. "

Avec KODAK

A LtOEIL ELECTRIQUE
-> K--DA--


Agent : DON MOHR 8ALE S CORP.


La Banque Populaire

SColombo Haitienne

AVIS
La Banque Populaire Colombo Haitienne, houreas. d'offrlr
eemme de etome, la Primn Annuall* tant atteadue, A ses dh-
posaent. en Compto dApargaef nvite-a a enti t public an
general, A venir admirer la Magnifique VOITURE DATSUN
GRAND LUXE" MODELE 1970 expoade dans I hall de son
Iltabllsasthen ,t ;
Sur damande de nombreux clients, lee conditions de participa-
tion sont raportm.a come suit:
1,- Maintenir en Compte d'Epargne an Solde Minimum di
CENT DOLLARS ($100.00) du 15 Septembre 1969 a 81 .'an-
vier 1970.
-2.- On blen un Sold. Minimum de DRUZ CENTS DOLLARS
($200.00) du 1 Octobre 1969 an 81 Janvier 1970.
S8.- Onu un olde Minimum de TROIS CENTS DOLLARS
($300.00) da 16 Ddeemhnb 1969 au 81 Janvier 1970.
:Prpares, dbs auj6urd'hul vote Avenir n .v.nant, vous
ausui possWaur de e Souperbo Cadeau, le 81 JANVIER 1970,
sans bourm ddlitr.
Continue i doaes Chnrs Olieats at Amis, i fair frhet fier oes
conomle 1 Votan Banque Poplaire, tout m-ayant la chimee
de garner ette MKaglft4q Voltunr Iofferte gracoieadant ae prime.
BANQUN POPULAIE COLOMBO HAITmN NE
,LA BANQUET DU PEOPLE RAITIN.
IN lApt M ln'~~ P"


..~. ~JII1.L~6rr~~lL~i~E~hiY1 ~ M~-- jli~iiBC~lli~O~Vi~iL~IEj~L*V .xL~;ip~~lr;jL.Cr~~.~J~WIIIE~~




*~"ab~p~y *-.'sr ------Ti 0~ _R-.- -0. 0_~r- *-~0 .._ r~~~~_~~~-:-~_F~-- ~~r-~ I rrI


Ora 5OUIUm


LUNDI i JAVIMnI 3M


R~IM.BAUBANOOURT ItA~4~a~is LOIte


[OTRE1NOfOSCOPq 1
1l .7 Pr Frances )rake j



ipaslaI'to m~P.~ mamiw e


MA"II20 JAN VIER 1970

?11 MA"'AuSOAUWAV91L (HE couo, allezies fond 'des chase
LJERI vi of cqri-cl- ,pour, ile-uvrir lot tr~mors qui Y
mom 4 rfbdkxos NiBs oconft-In- ont 050045.


dront opq tdwourn arma Geen
,ul sprimant rdliwm sutrement,
Gain oymna indfqu6s. Certains
Shanatnents ns-eaamudraW
91 AVRIL AU 21 MAI (TAU
REAU): Le sen a oui vous au
rexm fair us vous enchanteront
ran tots. C artains aront tendus.
Un mot ua"ubl de vom Mara )a
blienvenu. Exploites des plans mil
rio. Soy efficace danr vote ef-
fort.
21 MAI AU 21 JUIN (GE -
MIEAUX): Concentri. vous sur
.ev auestions sul otantiellc et
portinrnhIi. Etltet une sotcoia-
tion ddralionndble et des cortili
nations mats o'dcurtez nos des
probllmen qul doivent .tre r6su-

22 JUIN AU 23 JUILLET
(CANCER) : Rythrme acc6A6rk
,inns certain saecteurs nui so rA-
tl.ra b(nifionue ciana l'venir,
montree de l'efficadci eLti de
1thonntettA.
2. .JUILLET AU 2:1 AOUJT
(I.ON): Belle iconjonction sti-
nulant votre nersonnallt6 et vos
t nncit6s .Certaines questions
,particulierea exireront vos dons
,t votrp attention. Poursuivre a-
%ec intelligence.
24 ABOUT AU 23 SEPTEM -
BRE (VIERGE): Certaines si -
suations irrteronit lea personnel
suoerficielles ou irrifldchies
srain, avec camp et prevoyance,
vouos roirresserez. Abordez routi
ne et mable sourire.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE): Excel -
lentes oossibilit6s offertes mais
ne vous laissez Das entrainer
vers ce qui ne vous concern pas.
Une bonne conjunction stimule
vos brillantes facultls, cotre sens
des proportions et votre persove-
rane-
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BItE (SCORPION): L'ambisnce
,ot bonne mais elle risque de pa-
raitre mellleure encore a un
coup d'oel raoide. 11 faudra quo


ReIlablisseOe
Do la VOIe er
RajeunissumwMt Ds

loop ln, o e iiO. os .c a 1a iii 1s Vi
..J ,rXtn Pr do
.100n villO0 NeasI

llr., .*k.lt1.a a- a R

>l0n>, r0lbll tsl p's4 0. .
Sd. c tnt.d-oo tntl rl t

ondn P.t dblut=N44M I
MPt nrt r OF.
>* A Wkr-lll i rttaet
0an.. = a



068. k .. ..
-. : 8. .n.aryeta o r- iroaw



d(ncl scr&11canto en.c 4. mm
.1t. rC.un al los rib. r s et M
oJ i.th.s.(rnid..eutia
[)an,]0 M Vas I& alsue ha V61010,$00






Rio-n 1 1 Vk>WJ N L a. Vht

lF-PH C VALME
binisibuieul


23 NOVEMBRE AU '21 D -
CEMBRE (SAOGTTAtRrIi.
Dans la lutte oue votes meneres
iour votre position, votre presti-
iK ,mnme pour vo a ffairea qut-
tidlennec. velllez & sdtez l'anta
soniman et la m6flance. Chances
ndtables de rdussite.
22 DECEMBRE AJU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE): Des at-
)Ifs mime minime eat des amls
acront von melllerleurs lent do
aucets. aFtes des compliments
cuand ies sont due et neuvent re-
monter le moral de ceux auxoUels
il ,'ndreesent.
VRIER (VERSEAU): Develop -
. 21 JANVIER AU 19 FE -
nec vos done. ovez. enthoulasite
A iuste raison et oriented vo eof
forts dens des voles oroductives
Ne Intasez nan lee avantnaes vous
filer entire les doubts.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): Des accords uOs-
06s devront dtre revia6s, renfor
prls. La eomptititon stimulera cet
to journae. Soyez prAt A adopter
des m6thodes nouvelles.
SI VOUS ETES NE AUJOUR-
D'HUI: Vous avez une splendid
vitality. la fols intellectuelle et
physique. Vous Wtes toujours
prdt A vous engager sur des
voies nouvelles et A saisir rapi-
dement la chance. VoUs reussis-
cez glnlralement parce que vous
vous appliquez. vous ne lfichez
jamais pr et tes ardent vers l
r6ussite. Mais parfois vous an -
rez tendanre i parpiller vos for
ceos en trop de secteurs divers.
Vous aimez la compagnie Td'a.mis
aui ont un moral Mlevl et sont
auFesi ds crateurs Quaent it
vous, la littratureu peut etre un
de vos nasse temps ou un se -
eond metier.


LE ELL



Recettes Simples

de Cuisine Haltienne
wr NINICEN

VT AP
VOT.AILLES ItT IRUItR APPRiETS


rs'?outra OtBA..-- l-
le .e pr4parentn, ronmoe l. pou.
lets.
L "CANARD SAUVAOE
LE.S s A R C EL I. E 8, .LE
(.NGEONS OU .- ANARDS
SIFFLEURS.- lit sont tl i
chal ir vive et sublesent le
mOmesa r6paratlons chtualse
du conard dometique. Ill s sea
vent aussi antoaxr6 de cross
culeson et dejus da citron.
T.ES CAILLES,- Les callle
sopt rotiat-h faeu vl ou au fou


, ohiud.'
L,' t MTITS 0I AUXi lia
- llM I" Orolan nont u
S1n utI r.tta h fu vif. en lea sau
eant anns cosse par lo mppcho do
Slca mas.uolo. lPuib s alir aI m a
Sil liceura fond u gu'du baore do
Spuiksnn et Ic Jus da cltrOh I
0 LES RAMiERS.- Cousins
Sgermains des pigeons, lea ra
* mier' se prparsrmt come eux.
r N. B.- Tot lea olseaux san-
n vagee sont ocUleants arroade de
Barbancosfrt pendant leur marl-
sa nade.
r FIN


L@ Li.m dU GOis4e de Ninihch so iend daen toutes. es Iwfiride


"lisr 3 Gallery's

Recommandes

Nader's Art. Qe ery
Rue Bonne-Foi No. 104
P.O. Box 9o2
Port-au-Prince, Haiti
Phone 20033 .
Art Lover's Studio
And egdlery
Rue des Miracles No. 76
P.O. Box 082
Port-au-Prince, Haiti
Phone 20040 j
Galley GmR Hill S1de
Desprez No. 4
P.O. Box 858
(, Port-au-Prince, Haiti
Phone 5-2711
Situd dans les Parages du Rer
voir de Desprez eneign e indi-
quant la route complAternent a-
mrdnagfe.
Vue panoramique unique en
Haiti dominant le tut Port-au-
Prince Bar la disposition
des admirateurs de l'Art.
Sont et demeurent les 3 Centres- et les 3 deno-
minations ou 1'art haitien est mis en relief
dans toute sa ati ns toute son originalitW&
et dans touted son objectivitA dans des peintu-
res d'artistes de chez nous.
Tout visiteur qu'il soit stranger ou haitien
ne peut que gagner a y passer quelques instants.


LAB. kudos ".Demin6os du NeiweIfistea




II P OUL LC Q Otl IM K% VI






T ACFULIES NT iNtINLS


LA SITUATION AU NIGERIA de reeev* du mat6rel roulant
et a exprn I 'egpolr qu'un grou
LAGOS (AFP) p. do Journlates pourrait quit-
Quo ce solt eur Ie plan mili- ter Loe dim-se your le. r-
talrc comma.bur I, plan hums- glons ffbet-V i la I rgoom *t
nlfailre, ie -gouvernanent do LIA. rendre. eeinpte par ux-mlws
goo entend de plus en plu que do sla situation fite aux t lb.
Ia a6oossion biafralM srit strito Avant eu vraliNmblablIonit,
meant traite e#muse mse afsf e un group d'observateurs Inter-
intdrieure sans interference axte national, d-eat Ie premier rdl
rieure. Ainsl sur le plan militai- port rendu public vendred' ma-
re Ie chef Anthony Esahoro, tin an' fait Mtat d'aucun aigne
Commlasalre & l'infonrmnatlon du da d aodi, doit A oumoau -
gouvernement f6d6ral nigfg&an, partir .powur lableonne sope des
a d6clar6 vendredi qu'll n'y a- combat- afin de parfaire eon
vait eu aucune n iugoeation d4 a report.
cune sort aoee lee chefs do Van Malst es ifnormations avalean
clenne r6glon rebella et qu'il 'y Lea nie trouvent pas un. deb snna
on aurait sans doute aueune. La reserve A l.'dranger. Ainst lea re-
edrimonie de reddition n'a 6tA. prisentants de 14 phys membreo
selon lul, qu'une affaire strite au group de La Hayo (Pays -
ment mllitaire. Ba. Australie, Belgique, Luxem
11 a enaulhe mis l'accent ur bourg, Canada, Pinlande. Su3dde
lei secouts organized par e seal- Norvbge Dainemark, Irlatde, Its
Nigaria,-secoura permettant de e, Suisse Etats Unis et Allema-
distribuer essntlellen t de a sne Fl16rale) se nt r6unie ven
tions almentaires t700.00 sr- edi- apris midi i Ge*ve pour
in snntairs m& 700e r tulisr an plan cargoac d'ado
sonnes. II a etim6 que d'lei un aux victimes de la gierre civi
Tnoi. environ Ie problIme de oea uNiglria. Ce plan: dan -quil
seours srait rolu, qu da sera dfiniivment daor. se
troesotos lee rd s s~aient pr6senti an- Gouvernement de
rentrds dana conus maton. O Lagos. II neatt pas exclu. Meant
que d6jA on n'enreogsitrat plus donn0 Purgence, qu'il envisage
de d6placements maasa.is da It parachutage de vivre aux r-
l'ancien rdduit biafrai. It a danu fugies dane Ia Brousse par dew
tre part annnoe que le gou avions militaires.
nement f6d6ral avalt instituo un De on e6t, l'organisadon Cari
comit6 d'urgence pour la coordi- ta Intenorstionales nigocde as-
nation de touted les operations tuelhemet & Lagos pour pouvo5t
de secours et pour examiner ea reprendre son aide hun itaire
particulier lea lees d'assilstan- et s'Atonne-que chaque hetre pas-
ce t-rangires. Enfin 11 a mlw se en discusiunion stiriles aug ,
gnd la ndcessitN pour le Nigeria mente Ir dotresse eU Biafra Pt



V6rification L
D'UNE HYPOiTHES, -ENSATIrlONNELLE "


LES POLONAI.l
'RAVEhSERUNT
L'ATLANTIQUE SUR
UN BATEAU VIEUX
DE 4.000 ANS.

Eat-ce que -lea habitants itu
Vieux Monde carerent la culture
des Olm6auesT
Interpress, Varsovie
L'anthropologiate polonias, Do-
cont Andrzej Wiernsinki eat ac-
tluellement our lea traces de I'una
de plus passlonnantes 6nigmes
coneernant la pr6histoire ae n.-
Lre civilization. Conine il roasort
deis recherches qu'lt a mffectu6ea,
l, oat plus que vraiemobblcblo que
den nouveaux venue du Vieux
Monde sont parvenuas en Amdri
que central, un mlll r d'ann6cs
avant Ia ddcouverte de l'Am6ri -
hone par Chrlstopha Crlomnb. Pour
Sconfirmer cetto nypothboe nsa-
itounelle. das savants olonais en
irerendront incessammeont Isl
I traverse de, 'Atlantique our il
S'cole d'un bateau utIlll 11 i u
.4.000 &a.
;botl noAstsiiJ JQ1 A4ugla tis at ar-
eh6ologues, gera one fidMle copie
alem vollfersb s, pa.
tie occldentl~e,4ai; J-l:rrBan-
nhe au cours du dmdiife millr.
aaire avant mtre ire. S recoum
I tWkion -t. lAMak e Bar
1 'iqmttut de IWIttI de ,-s cula .
iture mat6rielle de lt'Acad6mie Do
l dnsm.ded .Simss .aj.a beousolr
nviestion remilacmronile olcil
al- Iha &aia eIon les prpoli-
k -.le balau iappellh-
V l tlh. nuom Id'une
dt CJWolpni (re des Olmnoues


Colgate au gardol protege efficacement


la santi et la beauty de vos Dents. 1:


On 6rdvoH que l'expdition de-
marrerxa en 1y71. Cette exvPdi,-
Lion qui, probablement, coinpren-
dra 6galement d savants, du
Mexilne et du Sln@gal, entri I
prendrait une'reconaiaslanee ai-
chAologlque du littoral occiden -
tal do e'Afrique. Le buteau quit-
tera l'emnbouchure du fleuve bn6
gal pour Ia haute mer. Le but de
ba croiStre sera de ioprospector la
cote de I'Anmdrfque central prle
dlo Rio Panuco. C'est lix prciod -
ment que, selon des Idgendes an-
5ucs., un group da proto-olmnc-
ques qul Crcirent la plus ancion-
ne culture n-Aricalne, ddbarqua
il y a des elcleas. La tiche de
1'expndition sera non seulement
de vcritler V'exactitudc do 1'hyp-
thhse sensationnello nor la migra
tion d nos0 ancitre en Amdri -
11ue, nliis ausai de preparer le
terrain pour les prochaines re -
cherches scientifiques polonaises
cai Amrique central don't noan-
ore de regions sont encore assert
peu connues.
Les Ludes de A. Wicrcinski.
anthropologuc de la care d'ar-
cenologle prhilstorique de 'Uni
versit de Varsovie ont ddmontrd
qu'il y avail des Ilments de-ra-
ce blanche et de race noire par-
ii les reprhsentants de la plus
oncienne civilisation mire de l'A-
ririquc entrale la culture
(ite rLa Vent".


au Nigila. Pour sa part I'UNI-
CEF prend.le rlals de pluemlur
gouvecrnements dtrang pour
central r et achemlner Is pins
rapldemnnt posola dvye et mt
dicaments.
" A Lilbonne, dans lea organisa-
tions de sears, on st constaf
di refuse de Lagos' d'saepter ne
aide en vivreo, amase6e Sao
Tome, et qod s'alve ma natelnat
A plan de 7.500 tonnes qu ris -
quent de me d6tirlorer ao elles ne


sent pas rapidement distrio6eea.
Le sort et la rAidance actuoe.
du Genrmal Ojukwu restcit te
jour 'na usa. -myt-lamx at itm
n'a encore transplrf our Vw-
chef du Blafra.
Enfin M. Thnat, Secr6taire G4
niral .dcs Nalians Unles poor -
roll son pIriple afrlcain PoE- A -
bidjan oh il eat arrivA vendriedl.
ii %e rendra dlmanchc a ltgos a c
ceptent alnui 'lnvitatlon du gou-
vercenient federal.


I f U n-Mm


DUCO

a I'Age de l'Espace


Pour etre adapted a"


1'poque des satellites et


des fusee, votre Voiture


doit tre resplendissante.


EHe ,lesera quand vous

-l'aurcz pase aU VRAI


DUCO, le DUCO


authentique garanti


par la signature



Dupont de Nemours

le seal VRAI DUCO

pour voitures est eC vente




140CIETE fHAITIENNE


D'AUTOMOBILES.


BRASSERIE DE LA COURONNE, S.A




UNE FRUIT CHAMPAGNE
PAMPLEMOUSSE

BOISSON ORANGE
CITRON

SAINE LIMETTE
RAISIN


E T BANANA
CERISE

AGREABLE CREME yE CACAO
_____ .------------


S. AiF. I. C. 0.
usm mem d ies e*rie a Pays

S. A. F. I. C. O

Plus de $ o35M sO dUmtlelemuet battles aitdat A la
reialime satl et de Ia vie paysamrt


S. A F. I. C. 0.
Des fillies de lt smt thaque jlrom
il betaille ela preoductles

S. A. F. I. C. O.
M ailtl de sacs de Sisal an service de la latlu HaltieMne

S. A. F. I. C. 0.
uge la utrle Wtltmmle a. service de la nation Naltlemse


S.AF.I.C. O.
0-

.. .. .. .. .. ... af -


OJOCID m mmmmmm 0


__. _~ _____ ________,c--


s ,- .i~a~.~~Bbar;*iiL;a~,~~;;iirk~j~.~.z~













' LA MODE A VOS PIE1s. LA MODE A VOS PRIX
L E: G Al yB wTi T h C V IAIN DIOR OrNTE
LE GH A BOTT .m a"' .K O.lGo' .... ..

wt x "Ir mIR PBn. d n t outK .: 1 1 r
(m No do Aadb- WMt) i. le pltalM d'Europe et d'AmAria,. WsN.0 AxW o.VANDI ORBI


Sur lea Peat-e


S itllr ,ll ltor llyppollte, Chlr.u
iO kintm li at, a0)y tverose, liens,
sitS, 55. tihnli. tlU i. itl uisict~vl ,
c,,i m Jot st,e utieaUIed, .au-



iat s-c Ani r.-i4ti i 55I0u 0
ii llt ital|, J iteo lts S lnoty its, 0, llM -
ui Jnose itmuir-4 UntIoatat te smo
t1., n iileum aar uel, t.tuIIau oe MI
u.mii ,t, tlniir, nsul i t tVo r,
y, Max EwaO, vingueranu isour
..t, inri aixtov, Antonio Jo-
s pi, oansl Laxontant, L tuckner
l.iairts, .i enemi Jean, Chiarlie
Oblas, 'iyniond Ollvicr, Tiltion
,..-cn, acna I hetiud, Tigs, Gu
iouite, trickk Vilairc, V ilfrid
Austin (lit FlIDO. Elle souligna
11 cocIvres de sculpture sur bois
.10 sur metal de Andr6 Diman-
he, de Nicolas Dimanche, 'de
ieorges Linutaud, de Murat
litrrei, de Jean Baptlste Mauri
11, (t Enmilo Lafontant, dt Lu-
iovic iBooz, de Hilaire Mollen-
tiiel. Elle attira attention sur
Ics Alteliers dc Jean Baptiste P6
icUli elt tir lo ramarquable con-
tr e r e6tranique qui
e-t It propriitk de M. Victor Noe
vers Constant.
A.prts cet expos illustrA de li
piinuture hoitienne, Mine Lois
Pitorre Noel prseonta le premier
artiste Noir ayant de l'importan
ke en Amerjque, Henry Ossawa
Tinnner n6 en 1859 qui pass tou
t, Sf vie in Paris jusqu'h sa mort
en 1937.
Elle projeta les cliche do trois
oeuvres duIn pentre -Tnner, qui
des tableaux de Calvin Barnett,
lHutbert Howard, Eldzior Cor-
Lur, James Brantley, Benny An-
(:raws, Faitli Ringold, Barkley
lHendricks, Jacob Laurence, Ni-
cholis Davis, Alvin Hollings-
orth, William H. Johnson, Hale
Woodrut'f, Louis Sloan, Lois Mal
iou Pierre Noel, Hartwell Year-
vans, William Day, Charles Mc
Giee, Raymond Saunders er en-
fin des sculptures de Randall
Craig, Joseph Bailey, John Simp
son, Selma Burke, Joseph Bailey,
Philippe Smith, Carl Sdaih.
Ce fut une belle soiree d'art
puur laquelle nous sommes hcu-
reux de presenter les plus chs-
rcurelises ftlic nations it la distin
Lu&e artiste. Madame Lois Mail-
iou Jones Pierre Noel.
Maurice A. LUBIN.

Avis Ju1diciaire
Le soussign6, Dieuney Gene-
Lien, demeurant et dornicilie at
iannoix, 2mec section rursoe de
Dcesalincs, advise le public et le
-ommerce qu'il nest plus respon
table des acreB de son fipouse.
se ILouisila Prophets an altten-
lant ou'une action en divorce lui
toll ilenten pour causes gra-

,annoix le 1 J.anvier 1970
Dinuney GENELIEN

Us et coutumes du
Jour de I'An
Neo loctcurs ont dO corrlger
l'ux- mAmsH le litre de 1'6tude
h, notre collabhoratur, Gsrard
IlOLIIOItS, relatives au sUS et
CoUtntlnies du Jour de I'An3 et
non h, celles de NIol.
La prcemlcre partio a paru
inns notsre edition du saminedi 17
lanvler 11970.
Ia siconde et dornlire par-
ti pairnitra dans notre edition
itl domain, 20 Janvler 1070.


Young Wbrld Tomrs quli tRnd
sea aotivkto i& trave' I'Europe
vioni ds aireo publlmOi o r I'EN-
p "gni une int6resant brochu-
re. Son choix dan lea Carrabes,
o'.st Haiti, I'lle do' I'Avonlr. II
entand rhveller pastout t 11 a
s nactvtt6s lee agent do voya
go pour les porter t tltrr le maxi
mum des dbplacements des Jctl-
nes ot h Inthreaser cen dermers
A visitor des pays pour minux sai
fanulhariser ivec Id monde. -
SNow ne vendcu-.pas de pad&ka
go tours, nous dit Jack Dariona,
nous vendons doe voyages comnime
grosiste.
Le Pr6sident de Young Woold
Tours, n Dan Michaud qui come
mol eat dans cette induatrie de-
puts plus, de 20 ans traVaillalt
dans uno Agence compttltrie de
de cello oil j'tais employee a d6-
cid6 de fonder cette Association
avec moi pour voir 'Industrie
du voyage sons un angle nou-
veau.
Noun ferons de notre mieux
pour fare d6eoovrir et aimer los
Caraibeb, pour faire dj6cotqvrir
et ilmer Haiti.
VISITEURS DE MARQUE
...Samedi apras midi, eat ar-
r(ve h Port-au-Prince, M. Sidney
MUlbauer grand commergant -
industrie, on retraite. II est de
New York.
Grand ami de Ben Aboudi et
d'asac Abitbol don't lea. noms
sonn eni i n Haiti, M. Sid-
ney Milbauer a 46 accuefili par
ces derniers et M. Albert Silve-


LES SPORTS
(Sutoe)
Club Haitien, invitB au tournoi
de la Kingston and St Andrew
Foot ball Association (KASA-
FA) se rendra t la Jamaique
ot il shjournera du- 27 Janvier
au 3 F6vrier.
Nous souhastons du success au
Vieux Lion.
xxx
VISITEUR DISTINGUE.
Dimanche, t 3 hres. 30 p. m.
les Dirigeants de la Federation
Haitienne de Foot-Ball ont ac
cueilli au d6baradre ad du Boule
yard de i'Exposition, M. E.rwin
A. Single, Prsident de las Uni-
ted States Soccer Foot-Ball As
sociation qu'acompagnait, son o
pose. Ce distingu visiteur qui
vient pour ]a einquiame lois
dana notre Pays, n'a pa ca-
dbh combien iP 6tailt I heureux
chaque fois qu'il foulait ce sol
hospitalier.
Au course d'un lunch en son
honneur au Rond Point, il i
longuement discutk avec les res
ponsables du sport national sur
Ilo moyenB de resserrer davan-
lage leos liens iexistant entire If.r
deuxt Associations.
Aprso une promenade h Bou-
Lilllers, il 6tait reconduit .A bord
du M. S. Gripsholm aui effectue
u5e croisiero.
Demain moir, au Stado Sylvio
Cater; En eoupl6 : t 5 hres. 80
p. mn. LIGUE DE PORT-AU-
PRINCE ETOILE I 7 h. 80
p. m. EXCELSIOR BACAR-
DI. Vendredi t 6 I. :Ligue du
Nord -- Victory Samodi ht Ina
mnme here : BAS ARTIBONI-
TE RACING.


rt, Propri6taire do l'H6oli El
Iancho.
Sidney oat arrive par lo mI-
moe Vol qui a *ens Id, Ia char
manita Tania 1tosaney Roberta,
Intarprte d Conaftenca I'A-
gence I nternatonale d'Energle
Atomlque t Vienne.
Tanya qui a plus ,d'~une atta-
che avec Haiti, eat 6 lnaire do
Danzig. Elle cet citoyenne vesn-
zublienne.
ie' a6xt, revernu" wve pours
lao oes baons Bouvenirs do sB
ravissante fille.
Nous sohalitons la bienvenue
A M. Sidney Milbauer et tA Mme
Tanya Roberts. x
...Mme Ellen Frey Wouters,
Professeur de Drott, eat arrive
ici samedi pour nne visit de
deuxn emaines. Ellen a pris lo-
gement au Grand Hotel Oloff-
son.
Ellen voudrait changer le mon
de, avant m6me de le bien con-
naitre.
II1 est vrai qu'elle n'est pas
noe d'hier. Mais come dit un
6crivain cedlbre : Qui ignore le
pass6 eat conda'mn6A Ie r6p6ter.
Et nous d'ajouter : Celui iul n6-
glige un movement social ac-
tuel eat condamn6 & un faux ju-
gement, ou h fair une grave er-
reur.
...Nous avons revu avec plai-
sir nos sypmpathiques amis Os-
wald Hildegard et sa charmante
femme Hildegard, nee en Haiti.
Oswald qui avait. passe quel-
que temps iei avee sa femme
eat maintenant Directeur de la
LUFTHANSA A Munster.
Is. sont arrive. ici samedi en
eontpagnie de M. Herbert Naap,
cTourist Manager) de la LUF-
THANSA f Dusseldorf et sa ra-
vissante femme Barbara.
Barbara s'est r6vhl6e samedi
soir t Cabane Choueoune une
danseuse- admirable.
Nous souhaitons la bienvenue
en Haiti At Oswald et Hildgard
ainsi qu'h Herbert et 'Barbara.


LA ROUTE PETIONVILLE -
FRUBRS.-
La sona da Frr as eat devena
un prbogement p Pdtfonvill I
Oveo. 103l nomM oli s coiu'w-
alone qul s'y 'hih depul- I
cimetlire de PIU6nwille Jusqu%'
'Eglise de oSe. ClO,. F
L'une des mundlealitis de P&-
tionvillo a d'ailleur. d6nomm6
cetto vole cAvenue Dr. Francols
DUVALIERa, en fonctlon des a-,
m6agfMane. quo l Gouverne-'
pori& ft eett rout si vtvantt,
qui eat Ia continuation d'une rue
de notre fratche cit6 r6sidentlel-'
le-
Ausla ne doutons nons pas
que lea services responsables te-
ront le .nceessaire pour la reml-
me en 6tat de la chatUse d'une
vole si fr6quent6e, en y envo-
yant graders ou niveleuse, rou-
leau compreaseur et Tune 6quipe
d'entretin. Un pftassage.:gu y
seralit ncessaire pour In travel
sa des ravinos de la T~te del
'Eau ot de Marlique, qui cou-'
pent ceetta routu
xx x
MESSED CONCELEBREE
PAR TRENTE PRETRES
Une messe, cone6l6br6e par
trente pratres, sera chantee le
Dimanche 5 Avril prochain, Di-
manche de Quastmodo, A l'occa-
sion du ler Centenaire de la Pa
roisae de Ste. Anne.
La moose sera dhanthe dana
i'aprbs midi, en plein air, sur
le prityle e de l'Hgose.
s ToUs les concedlbrants seront
d'anciens Vicaires de la paroisse.
Le celebrant principal sera
Mgr. Emmanuel Constant, Ev6-
ques des Gonaives, ancien Vi-
caire de Ste. Anne.
Ce sera la manifestation do-
minante du programme special
hlabord pour le Centenaire de la
paroisse de Ste. Anne de Port-
au-Prince.


Ce Canada, diapre
come ane Amphore
(Suitel


Decs de0 M.
D.CS d- litique actuelle du Gouvernement
Albert Desroches Federal tendant a augmenter
gradulellemment le nombre dos
Nous arnoncons envec inns- emplqya, bilingues.
ment de paine, tla w ale do. -. AYaqt longLt.imp. er,8s6iie les
lit mort de Maonsieur b )t "I. laniuea vivantes, 1'auteur de la
riches survenue Dimanche t mi- present chronique pense qsuay
df. A Pktionville "les vues de la Commission so t
Nous pr6sentons nos condol4an empreintes d'un grand realism
ces a sa Vve. Mme Albert Des- car en dehors des vrais profen-
roches nee Florise .Etienne, a sionnels de l'interpretarlat et
aes enfants et petitse enfant : enore dans des doma.es pe-
Mr. et Mine Joseph Benoit et fialiaes chaque Otre human ne
leurs enfants, Mme nMe Primero- poslade vraimenta t fond qu'un
se Desroches, Mr. et Mme Rosny seul parler; sa langue miaternel
Desroches et leurs onfants, I SB le. Cependant. dana un .inme
sceur Vve Mme Vilfort '6rSme pays, on do;t comprendr, son
nee Sophia Desroches. a sea ne- voisin.
veux et nieces: Mr. et Mme An- En substitute n la loi du
tonio AimA et leurs enfants, Mr. ismbre le principle des Deux
et Minme Arnaud M-tellus, Mr. Peuples Fondateurs s1 chrr aux
et Mine Jacques St. Eln et leer Canadiens-franoals, la Commis-
enfant. A Melle Jacqueline Jr&- ion affirmed sous une nouvelle
me. A MM. Michel. Fritz et Y- forme le concept grec de la Ij6)-
ves Jerome. A sea cousins et cou ,nocratie et de l'Humanisme.
sines : .oseph, Edner, Malthilde. D'ailleurs, peut-on dissocier
Emilio Desroches, A Mme Vve- la langue frangaIse et Van-
Alexandre Desroches. Melle Ar- glaise de l'heritage de Rome
lett Etienne. elt de I'Hellade ?
Aux families Desroches, Etien Lea Canadiens commencent A
ne. Benoit. Gaudin. JAromne. Ai- eomprendre que le Canada est
me St. Elin Mdtellus. leur patrimoine common, origi-
Les fundrailles du regretta Al- ial paree qua diapr6.
bert Desroches auront lieu s Charles Fernaund PRESSOIR.
Mardi 20 Janvier h 4 hres P.M.
au Sacre-Caour de Turgeau.
Ln d6nouille mortella era PT-
oeu : des 2 heurn. P.M. au Si.
i.nr run-mrirr- Part. Pierrr Louis


C NO(JVELLEs iD mr AerLI~mv


,Wilsn rendf
henoun. i a Gowoen
LONDRES (AFP)
. M. Hdrold Wilson. Premier hil
nstre Britannique, a rendu -horn
mage. lundl aux Communes, aIs
magnanlmiLc du G6niral Go-
won dans la victoire, aprbs la
chute du regime Biocession olte
biafrais. et II s'eat Millcntd des sl
'anea. e r6concililat-on uit appa-
ranisent entire nutgrians et ibos,
' bta ment centre Ie Gt nrul tUIo-
won' t-lOe ftnral P)J D Efiong
En ce i' con.ernt l'ldift aux
*victimes de Ia & uerre. le Pre-
mier Ministre a rappel m ou son
.Gouvernement ava.t mi cnqo mil
I, onalde livrea & leur diasoetlon.
one trente tonnes de fourniturt,
m6dlcale avalent it W x l e tlle
: a Lagos oet quo v.ingt mddecins et
infirmieres britarin.aues t6talent
Sd6if vartis pour le Nig6ria. Quin
'ze autres doivent loea y rejoinaro
yrochainemnent.
.M Wilson a estinim aue In
' nuetion la plus pressante actuel
lement Mtait 'celle de l'achemine
ment de scours vers lea r w,)t
eniatries et il a preclst oiie esn
Gouvernoment avait offert lea
services d'un bataillon du odnsm
pour reparer les route qui sent,
seion lui. Ina mellleure voie an
conimunninaton.
Le Premier Minstre a indi-
'au6n qa'll avait .poulte le Priom
dent "Nixon h tIbnos .do I'aide
aux vietimes ft 1i n ..ffirmA sa
dLtermination de fire tout ce
qun eat en son pouvoir' pour ao-
surer I'cnvo" des quantity s nicces
saores de vivres et de mediea-
ments en collaboration avec lea
autoritCs nigerianes.
Le Gonvernement Britannique,
a conclu M. Wilson, cntinuera a
joftr son rale pour satisfaire.
bumainement, lea besoins de per
sonnes oui, pour des reasons in-
dfpendantes de notre volonte,
ont d.jt souffert trop longtemns
L'intervention du Premier Mi-
nistre a marque In rentr6c parle
mentaire apres un mois de va-
cances driver.


Novel amendment
a-la Constitution des
USA, propos6
WASHINGTN "tAFP)
Sine nouvel amendment laa
Constitution 'de s Etats Unis, ga
rantissant ft touts personnel le
droit international uon enviTon-
nement convenable a the propose,
lundi. par ie Sbnateur Gaylord
Nelson, dmocrate idu Wis-.i.in.
La cruise de 1'environnement de
Ihomme eat le plus grave problb
me auuuel 'Humanite doive fai-
re face a dclar M. Nelson. dans
un dis-cours h In Chambre haute
an course duquel le Sinateur a
ranpel quo chaque ann4e 172
millions de tonnes de fum6e d'u
sines et de gaz d'echapptment. 7
millions de vieilles automobiles,
20 millions de tonnes de papier
et 48 milliards de boites de con
serve viennent s'ajouter au re-
but de notre civilisation.
A ce rythme. a d6clar6 M. Nel
son. l'homme est en train de d6-
finir lea termes mumes de soi cx
tinctiltn.
EN BREF.-
LONDRES (AFP) -
Espionnage en Grande Breta-
gne. Deux diplomats polonsni


Pharmacies assurant
ar.i itel I Ol,-ffsu,, le service celte nuit.
t, s.,n ):cI a 1d i r Lur.i 1 Jr unVeC 11i' 1
ar m ur,,jj jes -illeo-uSCIENCIA
ilr-- holeltI t Rue Dr Aadsan
tteurt el dol.bur VI LGRAIN
orIrraphle et dlrwlon Murcht ( Slmun
.Ic deu', irands Maitr.'
e.rand H6tcil Olaonff n. Centre Medical 27
2 ou Diner t Show Sh Cliamin des Dales
l -ti-ue iuln i. C onf. r n .l- 'rel l .1 1

P r r i u rtr I.z L p'.nr ei




AU CAPITOL
Du I uindi 19 au Mercredi )1 Janvier 1970
a 6 Hres el 8 lres 30


Elle a 25 ans. II prepare son bac.
Elle a un hontne dqna s4 vie. II court I fill
Elle ne sail p~A qu'elle est vuln&r&ble.
!1 n'a jamais connu une vraie femme.
Entree Gdes 2.50 et 4.


In..




1.00 "VA i B3Mft*do'Found A. Mourra'
eta bltfjiec --


ont Wta invites t quitter la Gran
de-Brotagne, vendredi deralor.
aious 'accusatlon d'eplonago.
Le Foreign Off ice refu. &t
eonffrmer information.

MILAN (APP) -
LeA entretlens de M, Thomson
& Rome. La Ministre Britaund-
que pour lIs Questions uropOep
nes, MX. Georges lhomson, 'east
rendu jeudi et vendredil Romne
oh il a 6tW req par le Prsident
dA ]i s R.vumil1n,.I TotaU.em.'


President de la RApubllque ec
Mme Pompidou, l'Hetdemadaire
Amnrlcaln connar cr A 1'6opuss
4u Cf(iff de l'Etat un article de
hult pages, mSprelnt de sympa-
thie chaleureuse.
Spontan6iste, Franchise, Gale
t6, ZErtt d'inlerddipndance,
goft du foyer et reticence mar-
qude 'ftgard d'une certalne vie
offlclelle, ce sbnt leas Dominan-
teas que l'auteur db 'article at
ietenues chZ Mane Pdmpidou.


Mme CLUDE POMMDOU,
VUE PAR
.IN 13EBDOMADAIRE.
AMERI INOAN
NEW YORK (APP)
Elle conduit vite sa vieille
rPorache, elle nag, elle ride,
elle monte bien t oehaval. Ce por
trait typique de la femmne moder
.- ne et sportive est celui que )'Heb
domadiLre Am6ricain tLooka
vient do tracer de Mane Claude
Pompidou dance son dernier nu-
| Un molte avant lo voyage offl
eel que vont fair t partir du
24 FsrbTer aux Etats-Unl ls


I.I. u


a possibllit6 d'une solution peal.
M. Brown a 4'aaufre part d6-
oenti le lnfor nsi que I-
ournxau du"r Ulndonimns pu
blitlant ean poremire page sa eoo
mneat do son arrive eoneu uant
dle incidetts quti e naralent n e-
dults ea course .du dinr offrt
dimanche soir on son honotaur
par le Ministre Israhlien des Af.
Waire Eitrangeres, M. Abba E-
ban..
11 n'y a pas el de querelle en-
tre mol et d'autree invittA a dit
I. Brown. J'etals trbs -tirAo
t J'il detnmand6 it mo hb6tes si Je
pouvals parfir me coucher. Je
auls rentr6 chez mol. II n'y a pas
ea d'incident dvec le Minitre Is
raelien des Affaires Etrangbrps.


DEMSIERE HERE
LA DIFFUSION PAR
RADIO MOSCOIU DES
MESSAGES DE
PRISONNIERS AMERICAINS
AU NOQD VIVINAM
MOSCOU (APP)
Lea messages de treizoe risc-
niers amfr[cains au Nord Viet.
nS.m que Radio Mo-Hou ififfuse
ra la nuit prochatne en direction
des Etats Unis sent, de mbmol-
re de correvpondant, 1,s pre-
miers -niis par la Itadio sovifti
que.
La raison de cette initiative
a.iable s'ordre technique; Moscou
assure, par des imetteurs incom-
parablemehl plus pulssants, lo re-
lais de Radio-- Hanoi et, dons
curtains cas, de radio -t La Ha-
vane. II parait evident dana Is
Capital sovietique, que 'operas-
Lion sera rdalisue t lai demand
dos autorlths nord vietnamien-

Les messages semblent en ef-
fet avcir d6jo etl diffusds par
Radio Hanoi, h l'occasion do
novel an, et, semble-t-il ensui
te par Cuba. Main le degrn de
reception aurait det juge trop
fable, et lea nord vietnamiens
auraient sollicite aide techni-
que des sovihtiques.
L'heure de la diffusion de Is
court bande iagnotique qui at-
tend actuellement dans un studio
de Radio-Moscou, eat appele t pro
duire le maximum d'impact de
plus grande hcoute que lea mes-
sages seront entendus aux Etats
Unis. p-
LA PROTESTATION
AMERICAINE
WASHINGTON (AFP)
M. Martin Hillenbrand. Secr6
tire d'Etat adjoint -pour leao af
faires europhenne- a convoquo
lundl M. Yull Tcherniakov, mi-
nistre conseiller de i'An.bassade
soviitique h Washington, Ioilr
lui exprlmer le mncontentement
du Gouvernemcnt eIc Washinp-
ton A oropos de Is diffusion par
Radio Moscou d; messgeKs de pri
Peonniers am6rIcas au Noard
J ietsam, annonce l paorte earole
du Dhpartement dl'Etat, M. Ro-
bert Me Closkey.
Noiis accueillone favorable-
ment touted information cur nom
prisonniers h Hanoi. main nous
semmIee loItrltauf ot troubles per
,li ntnttrii dont l informations
,,ont trainsilses au oubl'I- imrl
ciin., n (tf. lr I- porter parole.,
>.ti p. aioutA Noun iomniies Ar
rivts 6 en conelurc qte cette' ini
tlative a 4th prise h dies fins die
propagande.


-- --1 .. .. r ... '- -- .n,- 0 -. I WaV
ftragat. Le- conversations oat AlABES IBRAEL.-
port sulr lentre de Jo Grande- DECLARATION DE BROWN
'B-rtta.1 e dan 16 March6 Cot- A -SON. RBE'OUR A LONDRES
man alnst quo aur lea relations LONDRES (AFP) -
Europ6ennes Est-Oaett. Uns solution pactlfque du con
x X,. flit Isra6lo Arabs eot possible,
SCONFER. C a dclar6 aujourd'hul, M. Geor-
DE PR11 SSEO ,--, go Brown, leader adjoint du
BR WALTER ULBI T Pardt Travailliste, en arrivant t
BERLIN. (APP) Londre fit h issua d'une tourn6e
tI aut quo des relationa do de troit semaines dans le .pays
droit international .'dteblssent do Mo en-Orl.nt.'
centre les deuxn Allemagne. Donn J'ai quI tt LeCaire an peu
et Berlin Est dolvent en diseu- ,alts optimiste parce quo j'ai cru
ter le plus rapidement poslibe-. y d6celer une attitude r6allste,
Cotton exiginee a d6t raffIrmhe/ et- mes antretiels on Israel n'ont
'pa M. Walter Ubrcht, pr -" pa modifid ette impr osion. -
dent-;d uConmell de 1'Etat de la it-l ajout6.
B. D. A.. an course d'une con&- L'Ancien cretaire a Fo-
rence de prese. qu'll a tennm ,eign Office d rlar6 que, par-
ln di matl. Pour la premiere tout dana cfpayey, II avalt tenu
foil depula 1981 des journalts- t ,ouligner qu'l. n'6tait ni pro-
tes occidentaux ont eu I'occasiln a obe. ni pro-Isradlien. male pro
Sdo power des questions an can- itanniane -t que ses intmrlocu-
daro un HEst-Allomand. ters avaient comprise et acept6
M. Walter Ulbricht a aax- tou- cette attitude.
te as declaration our le proje t Des Roit des Presidents, des
de tralt a de droit international remiers Ministres et dautres
qu'l a adressnt avant N il a aPr hommes d'Etat m'ont faith part
idett Ouest Allemandd M. Gu- de leurs vues sur lea problimes
toay Heimann. Ce text prfivolit do Ia rgon, sur lea relations a-
at coexistence pacifique des do Tve ls* Grande Bretagne et sur
Etat allmand sur la ba1ose d lea solutions eventuelle aux dif
l'Prgaihe at de la total souveral- ficlt satuellae nmas les con
not rn tdeeiproq s. ver-sations ont 6t confidentieles
Xi. Brandlt deviant le Bondes-o t. en te qui me eoncerne, elles
tag n'a apports qu'une r po e .resteront. a affirm6 M. Brown
inastiafaisante, a affirm M. El-
bricht qui a reprochA au Chan-
cellar Fi4dral d'avoir omis de o o njet es
d o n n e r t son intervention, Conment Halnoi
Il dimennion historique quoe va-tJl border me
I'on nouvait attendre 26 a a- t (Suite
pres la detaite du nazisme.
Le President d d e e do tion seinscrivent dans cette direc
'Etat Eat Allemand a affirm on et serve srv le me objectrf.
de faon claire et net qua pour Directement, dans la measure oft
lui lea accords de Potsdam, 0t cons concorent l'effort,~e guer
la seaul r ofmrence en droit Inter- re et t "Is mobllsation pycholq-
national lorqui'l iagit d'appr6 gique de tout I epouple, indlvecte
cier lrvolution des rapports in- ment, pour mutant qu'ils contrt-
terallemand ouent at l consolidation de i'E-
L'inobservance de ces accords tat et du system socialist.
par la R. F. .A. ,et ses' allis oc- Mals cette volontl d'assumer
cidentaux, Ia conclusion surtout le utur ne sauralt prfndre le
des accords Germano Allis do pat or "les elgnces ]'un ecom-
Paris (1954) ant, a-t-l estinme, Oat dont l'enjeu eit l'existeIel
cimente la division du pays par f mmn e du pays. A veille de la
Ia seule fate do.'Ounes. ea du Chien, le Nord Vietnam
Une r o dana continue don e e polariser 'es-
Unanr6unifiatloi,- don e sentiel de sea energies vero Is lut
ientvisage i qe nr la base de at te don't issue ne lui apparalt
en-ocragtequ cer I 'bae d Ies pan pour remain. S'ii se pr~oe-
d6mocratie, coet a dire du oia pe d matnant.
atpe de rrunlr, d s mdaiotenant
lisme. Le Leader Eat Alle-- toues lea conditions qui lui per-
mand a soultgn6 quae son gou- mettront d'etre proper et heu-
vernementi attend malntenant la reux, i se garden de aacrifier a
reponse officielle de Bonn, loe cette volbntO une paicelle der me
interventions de B. Brandt do- yens et de la dterJmination qui
vant le Bundentafg -yant d te d'abord A sea yeqx, doivent lui
trop contradlctolres' p o u r garantir d'etre, scion leO voeux
Atre consid6ree commx tell. de loncle Ito, pacific, uni et ind
Nous avons ounmie un project a.- pendant.
t-il dit, c'est b dire qu ]'auitr qul Ba nManmoins ajout qu'il fe-
partle peut done ellae alc 11 sot rait un rapport au government
opinion. 'britannque.
M. Ulbrcht a ref i d'abor- II y a des perviers et des co-
der les questions do detail cancer lo'mbes dans tous lea pays du
nant Berlin Ouest. Ppur ce qui monde mais jai constath qu'il I
eat de la position de fond il a availt une attitude rhaliste plui
renvoye t une rcente, note do accentue et que I'on envisageall
protestation du Miniastre des Af-
faires Etrangres de la R. D. A. -
qui s'etait dleva I ly quelque
teomps, centre la provocation que
con.titue la runion des commis T
sions du Bundestag dans lan- LHOTEL S
cienne Capitale A la fin du mois.
M. Walter Ulbricht a apport6 AR
par centre une prison interes MARDI 2(
sante sur le probleme du non re-
cours h las force; la R. F A a- Premier SpectaclI
t-il dit, attendra le rhsultat des
entretiens Germane Sovihti- JEAN G(
quest sur ce sujet avant de con-
clureiun tel trait avec-. la Repu- aucoirs du Ba
blique Federale d'Allemagne. au u a
Le problnme du non-recours a y r 1
la force, avail souligns aupara- Jean Cottrqll
vant le President du Conseil
Et Allemand, est une caffai- pr6senten
re commune, aux pays socialis-
teo. Signer un tel traitS entire Madeleine Gannes, JT
lea deux Allemagne n'a de sens, Madeleine ann ,
selon M. Ulbricht, que si le Chan Gos n
celier capporto la preuve de ses et Jean Gosselin
bonnee& intentions en reconnaln- caim e te prom
sant la R. D. A. conmmne Etat Mais ne te prom
souverain *t en Atablissant avec
eUe des relations de droit inter- -.RS'ervez vos p
nationals. i
M. Waiter Ulbrich a mis fin a H6tel S
6galernent fIt la seulation mur
une. 6ventaelle -4d6emuoclatJoa uni-
lat6rale du' comMl e -interamn
entire leis deux AOUemana .
,Nous shparons blei l'apectc po-
litique de I'rconomique et du A u
commereial a dlt.. ,M' Ul- | xA V d
bright au cosm' de Ia diacusion Mm R'
ave le journalistea u-l a suIi (Mme GEORGE'
aa declaration linminalre., 41 Rue Macajoux, (Rt


et de la Fontaine Mme Colo)
INGENIEURS
TECHNICIANS
HOBBYISTS
EXPERIMENTATEURS
POUR VOS PIECES VOYEZ LA MAISON
S AUX ONDES SONORES
'TiU bon conseil peut iviter beaucoup
de ddpenses et de temps perdus
TECHNIQUE, EXPERIENCE, PROGRESS :
NOTRE STOCK LE PLUS IMPORTANT.


I


S,* ..b~b b~b 6~6 ~6. .* 6 6~6


AU FIL DES JOURS...


~~~1- -- -~7--rC------ .-1~ ~--r ---__C;_I_.T1--~.-~-~*- ---


-^


lb~ t~


ANS SOUCI

0 JANVIER '

e de la Compagnie

OSSELIN

rbecue habituel :

et Serge Lannes

t LMo Ferre
et
acques Frangois Zeller

dans un extrait de
ene pas toute nue,,

laces au plus tot
ans Souci.





es Sonores
TTE JUPLESSY)
ie du Perpetuel Secours


<\a\V\X\\w n % \\


~---~pe~L1


I


, ,. _


r



t

t





it




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs