Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06645
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 17, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06645
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



0 IKF1





A~m~hifr T 4*DIEN#M4P


Ni. It 11,


U; A T *Aj&jt Im k D~pert de Mm4


Ldg vi LIdum


.tlj'.- Sm.i re, ti rlue, -on
S(.1-l sr i la (i nltdIe ,0aeoA-dr
prltea oe ittoIa*otif ed"i de ron
,-.ioriin iquoi et morilte 7ia7 pays dit
ilf to Ioroa o$poi e4e die
.Vi,,i i7n7UgUros ci llit chroniiiit
rharngments officiellement prOvils
sreo tot Hi6tcio t)prlidtetie*lj
oolosiiner politqgc. Coeosa Rico
nitrveni prlpident. X\ino o//ron s
rlhinnt Hlrforal de ce pays do I'A

l Dimanche 2 Fvrieri pro-
chaln. It people costa ricoin dli-
ra un nouveau pr6iident de lt
i6publique et renouvellera eni mi
me temps la Chambre Ligislotive
ls, payn cot actuellement gouver
n6 par l l'roteBseur .Joi' Jos-
quiri Trejos Fernandez du Ptrti
dl'Unificatlon Nationleo (PUN).
imli In Chambre L6gislative qui
conlptr 57 membreo est dominte
par I PaI'rti do Libdrition Nn-
tlonnl't, IIN) aver 211 asifs.
Environ 18 pnrtin politiqqes neo
ILtputeront 'll fivrier ia faVeur
itd 'lectorai costa ricrin. Six
atl pri.ent6 ties candidate it II
1rroidoencr, Landis quo let autres
tpoituleni den oigei hi li Chanl-
lire Li.gilaltive. Des candidate it
In prisidence, trois so d6tachent
die' si'wt, idvr ou lrolo-sieir Tre

ui.l to Figueres Firr cr, de Iu
gauchle ldmoc rat iuc, pr&isente
par tI I'LN et qui a tt6 dhjil prc
sident du Posta Rica en deux
fois, 1it48 1949 et 195:1 1957.
Mario Echandi dimenerz, 6ga-
ment anrcin Prsident en 1958
1962. roandidat du part actuell-i
ient au pouvoir, le PUN.
Virrilio Calvo Sanchez, du
'Parti R6publicain, actuellement
vice Pr6sident de la Ripublique
et pr6sente par le Front Natin-
,,al (F.N.)
Notons 6galement la participa-
tion du Parti de t'Union Natio-
nale de 1'ex-Prcsident Otilin Ula
te (1959 1953), du Parti D6mo
crate Chr6tien, qui entire pour la
premiere fois dans la competition
i In pr6sidence et du Parti d'Ac
lion Socialiste (PAS), dirigi par
Manuel Mora Valverde. Ce der-
nier part, de tendance communis
to, a dl dioaimuler an banntire
id6ologtque pour se presenter
,jans In campagne ilectorale, car
in Constitution defend la partict
pstioni des communists aux Alec
lions. Silnalons en pasoant qu'as
io ulr ri hli inois dle d6cembrp I9MO
i v ut eI l Id6I atK partiruli?'re-


Pu uinuw Mari Delse

1i0.1, chque ill Duvaller Domlnique
nmr. Cotte i# w l?, "l ubriq i ap- II
1mo7v0tiret .sor tI Wo poliNque, ...Mnmo Marlo-Doenls 'DUVA-
I'Aimdriqoue Lati Son objOectl LIE E DOMINIQUE Socritairo
,oiifre 1pe,( dI rhAmimp re t il'rIvd do son Excillance le
qpii i'(.its teft 1r0 1 tiploo. Prkildrlt A Vie de Ia R6publlque
por wi, st'rie ,t'ortirlesi ir hI's D, Francoi DUsrAlIER a pris
das let payso e o sroeit ortani- le Vol 243 d'Air Franco hior sir
,u ror o. tdl'nnedT 1T70. SaSlon t pour ailer rejoindA & Paris, son
trio I Ipre ier r"'1 d 4it0re t" marl, ,M. Max Dominique, Am-
donr aoijorrd'hai u panorama dri baasa o,''rique CoIra lt. Lum.irc. Mime Marie Deniso DU
VALIER DOMINIQUE 6tait ran
mint orageux it' la Chambre Le trie A la mi-D6cembre pour passer
gislative pour fair adinettre 16- Jos fetes de fin d'ann6e avec son
galeiment le Pnrti Dmiocratique files Alejandro et see illuttres pa
do Alvaro Gonalez Espinoosa qui rents, lo Pr6sident et Mine Fran
refuse de jeter un voile our I'id& Coils DUVALIER et lea autres
logie franchenient communlite d(I moemnbres de se famllle t sea nom
son parti, brrux amnis. Ella oat repartie hier
Comment nce r6partisent les soir avec son file. Elle portrait un
chances d'aec6der nu tiauteuil prr 616gant ensemble blanc, pantsa-
tidentiel ? lon et unique, des chaussures de
la m6me nuance. Admiratrice 6-
Depuis ces 25 dernimres an- vidente do J. B. l.6ricl& elle
n60es, I1'lectorat costa ricain a avait un mngnlfique collier et le
itaobli une tradition qui conRiste bracelet qui lul fat pendant,
a favoriser lo andidat de l'opr- toua sle deux dessinks par ce
position. Si l'on so rfrftr i ve rrand artiste haitlen. Mine Marie
jcu de pendule, la victoire de li'i Denise DUVALIER DOMINI-
gauere, dit Don Pepe, ne laisne- QUE ot Alejandro ont 6t1 accom-
rail paa tie doutl. De plus, torn- lpagnts dans leur voyage par la
tente centre le Parti d'Unification i-uvernapte espagnole do celui-
Nationale et le Parti Rtpublicain .i et par t'A-nbasoadeur Henri Si
qui permit IIux dernires h1eoc- clait. Le Pr6sident I Vie' de la R
lions Ilt triomphw ilu i'rof sseur publiqtue t Mnme Frangois DUVA
Trejos (PUN) AI l praidetnce et LIER. Mme Nicole DUVALIER,
d Canlvo (Pt) t la vice pre6s- t sa ravissante fille Natacha,
(i-lnce n' pia surv6cu au choix M Jean-Claude DUVALIER, M.
par los parties reopectifa des "an- Alexandre DOMINIQUE, les mem
,:idits it it prOsidenc pour l.s boes du Cabinet Ministfriel, le
compptitions de fevrir prochain. Chef c'Etat Major de lArmes, te
A la suite de In designation de Chef de t Garde Prnidwntielle
Mario Echandi par le PUN, au- ot tle Hauts Officiers de ce CorpK
tant dire par le President Trejos, t one foul -d'autorit& proches
Cilvo s'est senti frustr6 et se d6- dui, President et Mme Francois
clara candidat lui aussi t la pr6 DUVALIER, et des amnis for-
sidence. Cette division semble tou nmainnt hier soir o I'aoroport
vrir une troisimre fois l'acccs a F-anCois DUVALIER un imp)o-
Don Pepe quit ne manage pas Es sant cortege de parents et d'a-
Sritiques acerbes A l'actuelle ad- mis qui faisaient pour. Madame
ministration et qui, graice a la MariwDenise DUVALIER DO
m.ejorite de son part i la Chain MINIQUE et son fils Alejandro
ore, paralyse les initiatives du des voeux d'heureuse traverse
President Trejos. t d'agrable sbjour A Paria ux-
Cependant le candidate officiel,t et u, 7 sjoignons lea ai6trsu,
Mario Echandi ne manque pas e n g n A
da0 070son udes stousto oi nour -


- ront d6vier le pendule politique.
Entre autres, le prestige de l'ac
tuel gouvernement qui a obtenu
des sucres hvidents da.ns le domain
ne 6conomique et financier. En
offet, la monnaie national, le co
Ion. qui 6tait A 12 centimes de
dollar am6ricain est officielle-
ment pas% A 15 centimes; le d&-
firit budgrtaire de 5.95 millions
(Suite page 4, col. 7)


CONNAISSANCE D'HAITI

Nos us et costumes de Noel
i IC A -
Par Gbrard .lOIA1BOIS


Noniiibre de us et coutumes
du .our do I 'An, en notre pays,
ilicoultont (If- notre I pendance,
irocrlimif! "I bler Janvier 1804. d10
I.i ,-omim'mi,,r.6on deiei- lorieux
Anniverusiro et remontent initial
iinct f h Jtan Jacquea DESSA-
I.iNES u ii lenry CHIRISTO-


IE: SALUT )DUl CANON.-
Ins chups dI canon, qui a-
luint. le d6but de l'ann6e. a ml-
rtul. u te, honorent avant out
I, .IOUR DE L'INDEPENDAN-
CKE. Cce 'aliV"s, qu'on r6p6talt
titrefoli A 80 h. a.m., au moment
ti tn hilner 1 bicolore, t 9 b. a.m.
,.i Ti D/im, B 10 h. a.m., quand


lea Chefs do l'Etat d'avant 1915
(leo Commandants d'Arrondisoe-
mnet ou do place on dlaor, de la
Capitals) d6bout, sur l'Autol de
d. la Patrie (lI ou a b6t cons-
Lrult le Mausolbe de Dessaltpes
et de Pdtlon) harangualent Ia
fouled des Officlers, des 61Cves
at un immense concourse de popu
nation.
A Port-au-Prince, ces salves 6-
talent reprises successivement
par tous los forts pIrlph6riques,
le batteries cStl6res, les vais-
weaux de guerre monull6s en ra-
de. mfime euxn de nationalitt 6-
tranfLbre-
(Voir suite page 2)


L lldpnartenllt io I'lntt-
rieur ot do Ih Dffenlse Noto
noat eIforims qtio tone com
prImV nltre i Ifire l (telsl
Contributions at to Startu i d
Rai CCh'reto .ri,, Ie Grand
Quvrtior Gf, rat rLia F.A.
d'H. ot MI fII titti d'Ethnoto
07e, itlut 0 au Nord at A 'Eat
rio 1lulai Notional, s m inte
lty /l la circulation d part"
ae., I 30 diu soir.
Al tcnf vofi-o, diploinati-
one, coioniairs, iffiviellt,
*rhl, 0 oIL publiqou n,'oet aIu-
torfst;o i franclhr cette zone
a arirlir de cite hikers.
,eo )poartement Militaire
d lto Police de Port-on-Prin
ni prondr leta ditoposittons
pour ta stricte opptirct;,oe
de colIc lnienire.
Port-aft-Princer or 17 .aon-
vier, 1970,
Dooteur Auiirle JOSEPH,
Socretaire d'Etal de
'hIilhrio r at dle lt Difenes
National.


fHu bert Buve-itery, direc-
tiur du tMonde2, est no le 5 Jan


COMMUNIQUE

Les Dames da Corps Diplomatique


II nous eat agreable d'appeler
attention de nos lecteurs sur
t'Appel des Dames du Corps Di-
plomatique qui se dbvouent pour
apporter un peu de bonheur h
nos petite haitlens malheureux.
CARNAVAL 1970 -
Depuis plusieurs anndes lee
Dames du Corps Diplomatique
vous invitent pendant le Carna-
val. t venir danger et vous amu-
ser tout en les aidant A noursui-
vre les efforts de solidsrit6
qu'elles ont entrenrls en faveur
de 'enfance 'nalheureuse.

Mort de Petion
Colimon
Nous annoncons avec pine le
dcBs de Me. Pdtion Colitmn, str,,,
venU vendredi soir t' 9 hres 156


en sa rdsidence k Turgitu.
12e AnniversIaie di A a sveuve. ale An~e Jas-
tram, A son fil Me. Dantes 1'
.Nouveau Mo*U4 Collmon at Madame;,to-s es p.-
titl enfante sea s rr beauxu -
Notre confrdre, le quotidian freres et belles sceur: ; Mtne Clo
cLE NOUVEAU MONDE, est tilde Colimon, Melle Anna Coli-
entr6 dans sa treizieme annee. mon, Mme Marceaut D4sinor,
Fonde an Janvier 1998, au Cap Mme Clsment Coicou, Mme An-
Haitien, dans la celbre Rue du dr6 Colimon, Mine Nemours Co-
Conseil. l'hebdomadaire voulait limon, Mr. et Mme Moldus lean.
d'abord Stre un organs d'intirIt Mr. et Mme Dantds Destinoble
regional. Autour de a table de Ad6. A sea nevaux, nieces, cou-
rbdaction. Mr. G6rard de Catalo- sins et cousins, aux families:
gno avait r6uni queue-uns des Colimon, Jastra'm, 'Laonard, A-
meilleurs chroniqueurs tel le re- lerte. KInol. Alexis, Zamor, Va-
grettk Marc Verne, r6cemment 16s, Myrtil, Ag6nor, Tribid, FA-
disparu. 1-hlre, Saget, Grand Pierre, De-
sir, Jeanty et at tous les al)i6s
L'hebdomadaire a bientt cpri affeetos par ce deuol, nou.&4rAl-
de 1'boffe, revgtait un caractrme antonB ns0 sinchres condoldan-
national, installait A la Capitale cea.
son agency pirtcipal, puts son Len fundrailles de Me. P6tion Co
bureau do direction et devenait fimnon seront chant6es Mardi martin
par In suite quotidien. h 7 h. 110 en I'Eglise du Sacr6 -
En douze' ans. LE NOUVEAU Comur de Turgeau. La d6pouille
MONDE a. ou une croissance eac- mortelle sera expose ho I saIle
oelbreo don't as reioutarnt---o-paorotsate du Sacr&-Ccour Mardi
lectsur. 0se a abonn6c -et se0 con- matin des 6 heures et aprhs lai
frereM. cdr6monie, l'inhumation so fere
au cimetiore de Saint-Mare


En catte date faste pour le
quotidlen do la Place d'Itale et
du Quai Christophe Colomb, LE
NOUVELLISTE forme ses mell-
leurs v1eux pour son Dlrecteur,
notre amnt M. G6rard de Catalo-
gne, son Administrateur, Mme
Marina de Catalogne, sei rodac-
teura, ses collaborateurs et tout
son personnel et leur adresseno a
plus vives. fllieftatione.


Inauguration sensationnelle du'


Championnat Inter Scolaire de Football


yest diani une atmosphe-re t
in fois houleuse et f6drique qu'a
dibutm cette ann6e le champion-
nat interscolaire de Football sous
Ie haul patronage du Grand Pro
Lecteur des Sports et de la Jeu-
nesse. Son Excellence Dr Fran
cois DUVALIER Pr6sident a Vie
et de la Pr6sidence d'honneur du
Ministre de education national
Son Excellence le Profesaseur FrC
d6ric K6breau. Au dire de cer-
.ains sportifs. 11 faut remonter
ii quelques dix ans pour trouver
Plant de chaleur. tant de d6termi-
nation et tant de chauvinism
chez la gent scolalre. La vie spor
tive a done reprise pour nose co-
lea.
Des une heure p.m. une anima
lion peu ordinaire r6gnait dans
les principles arteres de la Ca-
pitale .De Iavenue John Brown
le Lye6e de P6tion Ville, le Col-
lece Classique et le College Gr6-
olire Eugene d6verBalent asr le
Stade leura Olves avec fanfare
en tAte tandisa ue de la Rue La
marre s'hbranlaient en tenul im


000 ECOLIERS Y ASSISTANT

peccable vers le Stade le Vieux
Lyc6e P6tion et le Petit Sdminal
re College St Martial. Un peu
plus tard cc fut le tour du Lyc6e
Firmnin et du Lycee Toussaint
Louverture. En d6bouchant sur
le Palais National ces 6coliers et
teurs nrofesBeurs ont cr66 une
atmosphere qui ne manqua pas
de claire t plus d'un particulti
rement au Leader National Dr
Francois DUVALIER qui alme
tant la jednesse du Pays.
An Stade Sylvio Cator lea bar
riares furent assaut6es tant la
mare btait houleuse. Le ddfile
an Stade eut lieu dans l'ordre
le plus parfait. La tenure des 6-
quipes participants a btW exem
iailre et les fanfares de nos dif
ifrents Lycees (P6tion, Francols
Duvalier. Louverture, Firmin,
Jeunes filles) sq sont rivalis6es
dane t'exicutlon de nos marches
et meringues. C'est dans cette
ambiance de gaiete, de joie et de
passion que le Ministre de I'E-
ducation natlonale d'une voix
mal continue par Ibimotion dI-


clara officiellement ouvert le
championnat miterscolaire- de foot
ball season 1969 1970 pour Fat
tribution des Coupes Dr Fran-
gois Duvalier, Jean Claude Du-
valler.
Puls ce fut le tour des 6Mlves
du Lycee Francois Duvalier, de
Pbtion Ville d'offrir un show
A la d61ectation de ce public
qui lea applaudit vivement : mar
t.he militaire, pyramid gym-
La premiere rencontre do foot
ball qui mit aux prices Lyc6e
Francois Duvalier et course mo-
dernes classiones fut d'un bon
uiveau technlaue et Pon s'imagi
ie lea milliers d'616ves de la montagne
-car le Direeteur Cantave a of-
1fert des tickets a tous ses 616-
vyes. La hartle so terminal a )'a-
vantage des homes de Cantave
.at de Vertus (un neu-trop bru-
Iyant) Score 3-1.
Emmanuel Sanon semble oren
(Suite page 4 col. 8)


Cqttc annee encore elles sont
persuaders quA, par votre prd-
Ienpc et vontre gaietd, vous assu-
Irere le success du grand bal
qu'loles preparent d6jh avec en-
thlousiasme et qui aura lieu le
lundit 9 Fevrier. it I'H6tel Sane-
Souqi, A partir de 21 heures.
Vous y retrouverez tous les
Gitans et toutes le a Gitanes du
Mon'de, tous lea Tziganes, tous
lea Bomanichels, deans leurs cos-
tumes leo plus colors aet danse-
rez d'autant plus joyeusement,
aux .rythbmes 'udiabl6s ou langou
reanIsede deux rchestre: riputte,
qua votre plaisir d'un soir per-
mettra de venir en aide A de nom
brauses organisation- charita-
bleas
- .Wteneazsdls d6s lnaintenant
voti soirt,'i7 lundi 9 F6vrier,
atiu ours saquelle vous aurez
SaWs dout';ssBi la chance d'em
porter un'j gros lots rtunis A
vot int65e5
I:Aie billets tntr6e sont en ven
te, 'd "-afiijourd'hui, h l'H6tel
Sans Souci au prix de $ 6.00 et
comprennent le buffet ainsi que
la participation au tirage des
gross lote.


a




t


Un Vernissage... plus un


Cela fait blen deux vernilsa-
ges, et si P'on tient compete du
talent des artistes qui exposaient
et de la brillante diversity des
(euvres, on devra admettre que
le public port-au-princien btait
convi6 hier soir m un veritable
1'estival artistique d'une rare qua

l,e titre ie .cette note s'inspi-
re deI la presentation original
ldu vornissage de 'exposition t
'lniistitut Francaia : <3 c 1
femmes peintres. ,,Les artistes
qui exposajent s'appelaient Ma-


NOTICES BIOGftAPHIQUES


Patrice Lumumba


dans la brosse du Kassai

Par Andri CANTAVE


Quand le 17 janvier 1961, 1'6-
norme Munongo lul epfonce une
baionnette centre les cotes, Patri-
ce Lumumba etait bI quolquem
mnois de sea treinte six asns. Au-
jourd'hui, i I'ocqa6ion du. ieuvit
me anniversatre de sa mort pre-
maturde, l'auteur de ces lignees
liMCe isce.satfie d"honorer sa m6
lmoire en rtlra'tant brivemeni
la premiere parties de aa viea
'Intention de la jeunesse haltien
ie. Surtuut en ce tournant do la
. vie Internationale ot le ndooolo-
naalisme vout fire du continent
africain une some de mini-E-
tats. I
Le 2 Juillet 1925, Madame ,lu
lienne Amatu, spouse de M. Emi
le Lumumba met au monde un
gargon que le couple pr6nommen
Patrice. Petite f..-inille d'Ateleles,
alie vit ii Onalua, territoire de
Katako Kombe situm dans le
San Kuru au Kassai.
Le pcre et la mere sont de for
vents catholiques bien quo la vas
Ic region dlinaiantifhre congolaise
noit quasi animiste. La plein,'
nature favorite tant le develop-
pement de l'enfant qu'h six ans,
sa prmcocitb port le plre A le
conduire aux champs. Si un mis
stonnaire ne ,'y avalt arrach6
un martin, il auraitt vout com-
me beaucoup d'autres A I'6]eva-
ge routinier de la volaillt -ou
a la culture du chikwangue. "
M. Lumumba ne s'y oppose pas
.Bon paysan ,II n'a pes d'objec
tons au voeu du Pere. Non plus
A celui de Poncle Lundula qui re


ve d-Un neveu aux armies ;Mais
w missionnaire en mettant plus
de zl1e dans son m6tier de con-
iaincre lemporta. c t '.- .'-
Dan ole pagne traditional' a-
dapt6 -l'ardaeur ellMatique -du
nord .ouest, congolaiqule ju pe
Patrice 'vasehea; les paBlontiites.
L'une intelligence remurqVhable.
il apprend h lire l meorit rapide-
,ient. 11 6tonne.
Son imagination s'aigoise au
contact d'une nouvelle r6alit6 et
court aprhs une formule d'adalp-
tation t sa triste condition hu-
maine. C'est la.dynamique du pro
;Tge. Faute ide tableau, rentrr
sous Ic toil afmilia.i, il airiffonno
a mme le sol les mots de son
manuel. Au-delii de toutse cuilo-
sitb cnfantine orufinaire, -ces pro
.midres ann6es doe lasse s'emplis-
,ent d'interrogations int6rieures.
Tous ces dieux blancs des na-
nuels ? tous ces anges blancs des
manuels ? 11 s'en rebat les orell-
les. ,
M1contentant son pere d6j jo
yeux du project des missionnaires
d'en fire un eatechiste et e seou
ciant peu du dosir de Poncle Lun-'
,lla, 11 change de cap.: I esat, at
treize ans, en 1938 avec les pro
testants. M. Lumumba. en est
scandalis,. voit on lui Un d6miuro
ge. Mais iltn'est nullement troun-
bl&. Pour la premltre ioris de sa
vie il choisit. L'offre des su6dois
de Pinitler au mitier d'ihfirmier
est accepted. Nianmoins apris
(Suite page 4, Col. 1)


rie Jose Nadal Gardbre, Michble
Manuel, Andree Georges Nau-
d6 et Jennifer Melby.
Parents, amia et amateurs de
l'art s'htaient donna rendeo-vous
pour payer un homnmage bien
mnritd au talent de cea peintres
don't la technique, en une court
ann6e a 6volu6 d'une fagon abso
luiient remarquable.
Nons a vons rcmnarqU6 dans
louro ieuvres une tendance bian
dhfinie l'abstraction, quolque
hvitant ide rominpre o complement
avec la peinture representative,
surtout pour MichMle Manuel et
Andr6e Georges Naud6. En
tout cas, aucun apparentemont
avec la peinture haitlenne dite
primitive.
Un certain ton dominant se
retrouve dans lea esuvres de cha
runt de ces artistes. Pour Mi-
cliel Manuel, c'est I'or, viell or,
pour Marie Jos6 Gardbre, c'east
le bleu, avec la predominance de
cereles et de spheres symbolques,
et pour Andre Georges Nande,
c'est le rouge, un rouge sombre
don't t'effet est heureusement con
trast4 par des lines noires vi-
goureusement trac6es.
En sortant de l'Inatltut Fran-
sais, noia nous sommes rendus t
la galerie Monnin au vernissage
de l'exposition Calixte Henri.
Calixte Henri a d6jA expose
au Pbrou, en Suisse, au Canada
et aux Etats-Unis, et ss abuvres
se trouvent dans de nomnbreuses
collections priv6es, tant en Hai-
ti qu'a I'dtranger.
Calixte Henri est unl pintre
qui pr6sente les scenes de la vie
haitienne avec simplicity et gran
deur. Refusant de se rtp6ter
pour profiter d'un advantage ma-
teriel immediate, il a pr6frd uon
travail sincere, au lent progress
et eat devenu ainsi un artiste
respect.
La galerie Monnin hier soir
Itait le rendl-Vo'is ldes noM-
breux admirateurs duo peintre.
Une ambiance ehaude at cordia
tole y rbgnait, rde en grande par
tae par I'exquil amnabilitt des
h6tes qui Go de6p. aient mans
computer pour aocuefllir et ren-
seigner leurs invit6gl't.
Deux vernsages, 'plusieursi
paintres, dea 'style. d4iff6rents,
mais en fin de, Acnpte, encore un
pas en avant pour la- petainture
haitienne quit a'aiftline haque
jour come un des plus grand
sujets de fiert6 national.
J. L.


i RU\E CAMAUN vin Sil JuV n e otzIr e 'AAmbam
DR PROMOTION adour d'lt alie a Pbrt-au-Princo,
TOURISTIQUE le- Comte Gastone Adorni Bfa-

L..Le group annondc par Stuart TLe atlngui chat de la Miaxion di
Newman, Pr6slient de la Firme plomatique italienne en Haiti eat
de Public Relations Newman revenue d'Italie oi il. a 6t4 gassr
& Schulte est arrive hierr Stuart- lea fates de fin d'annae avw lt
Newman qui Itait ici pour ee fa mebress de so fiflb It as 6 ac
tea do fin d'aoei -veao I& char- cueUihi a eon garsyMa & Itagsoort
manta fences Edith et sa jolly fil Fnuswoim DUVAUIA hier- ma-
le noneus avait annonc6 la visit tin, par lee mdmbra .d bhaot per
de groupe qui v nous aider a sonnel da l'Ambssade d'Italll des
promouvoir note. lintutrie too memhbrs du Corps diplomatique
irstlque. Le groups a compose do et M. Carl Alcindor da Protoco-
M. Robert M. Stelzer, Prdsient le. -
de Student Marketing Institute xx x
Inc. M. Jack Daziens, Vio&,4ri VISITEURS DE .MIAQUE
den des operations de YOUNG ...tIler martin psr l Vol d'Air
WORLD TOURS. M. HRsuan France venant de San Juan-ont
Finesod. Pr6sidet de G00 Publis arrives a Port-au-Prtinb I'ngI-
hing Co. M. Phil Flamm, PUa- nieur Russel Georges Ludwig at
blishero de GO a zinaze. Its oa chari onta feome brtielienn,
stondesconuf laeI Irs."Us
ooent descondu Ia Villa .Cre Cely. lIe lsont de Arcadia, Califor
Noua lea avonsa renoonas bier ne. Ruo el avait pas s queqes
soir it H6tel d'Ibo-IAi6 o Its tmnps ici comnne Ingbnleir prin
talent conduits par Aber Jean cipal du project de la CAIMEP. Le
olunfl .d a Siro n duInformanoln distingu couple deam edu Ibo
do 'Offld National do Touris- L616 tuiL t bher soirolr otre table
S d roa de Ila n opagie q notre excellent
talent an compgo ne de l'Indus- aini. Is Dr. Carl Harry Tibien-
trie Sere Lotl BaZin, de Mine moeNr at en grocieuse fomme Do-
Tanya Home et de Miss Constan ris, de l'industril Robert Tippen
ce Clpmenla, Aseistante Social hauer at a rapvisante jpouse Jo
o Ia Brookwood Child Care de celyne, de M. Gaston Baussan et
Brooklyn, New York. Ce syempa du combdien Ernst Duplan de
thique a vislteurs sent veuua expio New York.
rer lescharmea et lea beautha de ...Madtine. Sehwendeman et Lu
ootre pays en rue de participer cy Ewankow arrivdeo hier apres
a la campagne de promotion an- ,midi de New York ont pria loge
treprise par notre Bureau du Tou ment au Grand H6tei Oloffson
rism A New York, Idiig par M.a o nous les avona rencontride
Jean E. Saurel, asshie de lartis e compagnie de M. Barclay New
to Tho DUVAL, par sla firm num, Translator Consultant,* de
de Public Relations Newman & I'American Bible Society dI New
Schulte qui travaille pour nous. York. Madeleine Schwendeann
Ces visiteurs dont lea compagume eat Advertising Production Ma.a
Tape Merchandising Associates ger dI SCHOLASTIC MAGA-
Inc. et Instant Disc Marketing ZINE a New York. Lucy eat
Inc possedant lee machines qui .Photo Editoro du m6me Mara
vendent lea disques 45 RPM you zinc. Ces deux charmnante6 da-
draient installer ,une usine ici reg passent six jours en Haiti
pour la fabrication des, pieces des Nous lour souhaitons la bien-
cartridges ou des cassettes qui venue et un agrbable sojour pai
sont appeals a remplacer lea dis nu nous.
quest: ost ...Nous avons revu avec plaisio
Noss Sauhaitons /la bien- Mmo Robin Roberts, actrice el
ventue eat- un fructueuxsejour en chanteuse americaine. Ele eat de
Haiti a Messieurs Robert M. Ste New York. Eli eet acconmpignb
zer, Jack Daaiens Hr-miL Fint de .'sa jolie ile' Caitlie dite
soud, Phil Flamm. fK.at", Robin n na p so nhli


vier 190Z a Paria. 11 est docteur
vni roit etL 6icqaI&A l etteps.
La diistion6- Ia-eeaW u-
ridique et econoafique de PInsti-
cui tranaoi de' Prague iqu'l so
sure de 1928 "It 1989, en ftit un
speclaliste de I'Europe central.
II collabord, to cete spoque, i
atvers Journaux 0ou' revues, nu-
taminent cLe Telmpsez, Politi-
nues, oEurope nouvelle3, etc.
En 1938. en d6saccord com-
ulet avec lea positions adbpt6es
par nal. Nonmm au Comimnsariat t
tIInformation auvpr eieFein Gi-
raudoux, II rejoint bient6t, le
front de 'Elat d'ob Ji est, liar la
Kuite. d6tach6 a I'ttat-major de
I'armine tch6coslovaaoe en forms
tinn en France.
ChargO de course, apr-s l'armin
twice, t IDsbdnne et t Colmbra, il
assume- en 1941 1942, la direc-
tion des etudes ht 'Ecole des Ca
dress d'Uriage et particioe active
ment .t la resistnnce.

La Liberation le rambne nau
journaltanm. D'nabord rCdacteui
en cbeT de I'hebdometdaire Temps
'rdosent, il prend, en d6cembre
1044. la direction du journal eLe
Mondei don't il a fait, deputy. oun
journal de renoimme internatio
nale. Les a ditoriaux qu'iU signed
du nomr de Sirius sont toujours
attendus aver c L plus rrnnd in-
tLrbt.
M. Beuve Mtry a dgalenient
icrit divers ouvrages ;
blics d'a.pras Francois dt Vitoria
et sea rapport s avec le droit con
tmporainw (192); tVurs la plut
grande AIlemagnie (1939); iflexions politiques" (1952); oLe
suicidedee ta IVIme 1iepubliquLo.
(1958).
M. Beuve Mery a epouso, le
27 septemibre 1928, Melle Deloye
don'tt il a eu einq enfants.
II est titulaire de nombreuses
decorations trangeres, membre
deo 'Acad6mnie do-. Vin .de Bor-
'deanx et pratique .'alpisiaoe.
En dIcembre 1969 iL.enonce 9
'it Direction du quotidien Le
1Monde don't il est le fondateur
pour laisser la place h Mr. Jar-
ques FAUVET.


Nes toeaux ours qu'elle avait pan
se- en Haiti, il y a quelques an-
nies. E ie a pris logement hier
au Grand H6tel Oloffson oiu nous
l'avons renroiitroe 0n conmptni-ii
du Professeur Trumbull Higgins,
historinii militaire de New York
qui 6tait ici il y a deux ans
avec elle. Le Profeeseor nous
a parl6 de notre charmante
amie Ann H e a t h e r et sa
captivante fltle Miranda. Le Pro
fteseur Higgins r6unit une docu
mentation sur la tentative din-
vasion effectoue on Avril 1941 i9
la Baie dea Cochons, h Cuba. 11
6crit sur la Strat6gie.
II se rappelle que nou I'avonm
cit6, louant le grand tratlmg
quo ii Touussaint l,oveortur-.
FETE IIIER
FETE AUJOUI'rHI'UIL
A EXPIO i7
.11 y avail' fte lo Jeudi 15 Jan
vier i> L'EXPO 2,17 de I'Avenue
Jean-Tacques Dessalfnes. C'6talt
l'heureux anniversairie de natre
estimable ami, le talentueux artir
tc d6corateur George Rizk. Ce
(SuiL,. iagi 4, col. 1)


La Vie Internationale


PARIS (AFP)
M. I'hant sera dimanC
fos. So decision d'accep
vitation du Gouvernemnei
ria a dte accueillle avec
tion A 'ONU. Bien que
taire G6n6ral sait pris gr
de ne pas se miler de ce
;idire coomme une affair
rlieure on polISe qU'il se
de fare part au G nbram
de l'anxidt6 de certains E
fricains et autres concern
population du Biafra. I
des rapports d'obelavate
i'ont pu d'ailleurs que vi
dant peu de temps une p
sez faible" du r-duit. a
que' la situation n'est
tragique qu'on aurait pu
poseil, M. Thant pourrai
rar A son interlocuteur
ter aussi largement qua
lea secours humanitai
qu'ilsoviennent. On soulig
I'entourage de M. Thant
voyage aura un caractre
tielleanent humanitaire et
ra pan pour objectif d'ob
G.n6ral Gowon 'admiBss
aervateurs international
En ce qui concern 'sa
ment dea secours, le dip
premier avion britanniq
gZ de v4hicules et de 11
de m6dicaments laisse
qu'apr6t une- semaine d
le feu vert a enfin 6td do
Lagos. Lagos a bgalemei


, rise 1'envoi de 21 tonnes d& medi
ea enonts aro la Croix Rouge In-
hbe La international. Cet assouliisement
iter in- eda ns 'attitude du Gouvernement
nt Nigi- Nig6rian laisse intact la volon
satisfac tii de celui-ci de centraliser tou
le Socr6 lea secours. Aucune precision
rand soin 'est encore parvenue sur le sort
qu'il con du Gdniral Ojukwu.
ire int& Cependant un reprdsentant
a oblige Biafrale i tDa,-Es-Salam a pr6ci
i Gowon as qua le lieu de la retrailte du
dtat' A- Leader Biafrais ne serait re6v61
oniso la que loreque celui-ci strait bonr
n' dspit d'attelnte de ses ennemn s au
oure, qui nombre desauvis il a -rang les An
sister pen glais, les Russes, Ies Egyptiens
Pr0tie as et les Algeriens.
fflrmant Au Proche-OiientI, Israel mul-
0a au0si tiplier ses attaques centre le ter-
u le sup ritoire Egyptien pour scomme
it ugg' vient encore 'de le dire Mine Meir,
d'racep- .dcourager It! Colonel Nasser do
possible, rechercher une solution militain
aes d'oh a au conflict. Des Commandos
-ne dana out faitht eater. cette nuit dea Py
que s lo 1one Electriquis.
e essen- SurI l route du Sud du Caire
t one au e Sa'sf tol0kms settlement de
tenirs'du-]a'1 taleal* -' Egyptienne souli-
ion d'ob gne-t-iot& Tel-Aviv.
't" Tt effort dfloy6s par I'A-
chem nne lonmage pFidhale pour jouer de
art d un bo=n qreltio m s-avec ses voaisin
ue char -'do 1I a'uont approuvbs par sla
I tonnes Fraoa-,- et 'l'accueil reserv tpar
penser M.Sheel,. Miriidstre Ouest All*-
lattcnte. mand dle Affairee Etrangerea,
onn6 par ;
ni auto- 'mite page 4 colonne 5


Dimanche 18 janvier 1970 5 h, 7 h et 9 h


Ur TEEATIt-


Une minute our Prier, ne Secoade pur M rir
": am ~ ~~I .. ".. ....


-Etrie Gdes 2.50

RItserve Ode s4.00


~iti-Ei~.--FLli~i~BXY7~Pl~a~.i~~EIL~~J-~


j





I.ISA LARAQUE
UL'OU SE MICHAEL CRISPO
rc soir au Sacrd-Coeur
i/ Turgeoart
. Hier martin sont arrivds '
Po'-t-au-Prince, Messieurs Mi-
oiRel et Pascal Grispo, odeu fre
is jumeaux d'origine italindne.
IIs sont de New York oui ils vien
rent de terminer leurs etudes en
Feiences Economiques. Michanl
eto le fiance de la belle Lisa La
raque. Its se marient ce soir
v-or 7 heures en l'Eglise du Sa-
, r6-Coeur de Turgeau.
Mike Crispo et 'Pascal Crispo
si. trouvalienL hier soir t I'HStel
ll,,-l,1 en comnpagnie de Lisa et
.1, l.i ravissnante Mile Eliane Cd
Irslin, 'une des plus belle* da
I,lz. mouB. Nous faitons dea
vueux pour le parfait bbnheur des
futuis coinjoints qui sont Michael
I'rispo et Lisa Laraque.
xxx
IKT(a'UR DLU CO' ITE
l,ASTONE ADORNI IRACESI
AI ,,,ianadeur d'Italis
I0 Iort-ot-Priice
llier mattn, par le Vol d'Air
Fiance venant de Pointe-ii-Pltre


L

t






v
e
iv
n






Lr

ir
at
i.
ie

ie



















eep.ftl qftle set tVOuEE, MIN UntsRn, Uau


-e s





R. H. CARLSTROEM


Nos us t eoutumo ..


Dans toutea lea vi1les JUO-
qu'aix moindred borgeades, do-
t6e. de bouchfIe fel, 'edhwtft
Ia vo4x grondsi te des canons
(1) afto de otmleux rappeler inos
origlt eS gutersara., en ce Jour
commemoretif de notre Ind#psi
dance et e at de'lnnigne Fondateur
do ha Patrte.
Cetta initiative des salves de
canon Ic te Ja4anrvler rwvient d'sil
lours A DESSALINES LE
GRAND qui fit alsisl tibrar
rt annlveruir- en 1805 at on
180. L'ida de cotta s charge
rden places d'artillerie proviasit
d'aleoura de jTossaint LouveT-
turg qui fit saluer do ctto fa-
con chaque e s6e, le Jour do
Nol, mirtnuolt ijumm, en d epit de
orirwra ceotra ren du Diecftoire
at duo |oat au sax tendasneces
atheietoa ou d lates, en dipit
des diao elatoiaas envoyea A ce
sujet an gouernemenient m6tropo
ltamn.
La coutume des salves de ca-
non A Ncel et au Premier Jan-
vier a 6t6 Bcrpuleusetment ob-
servie jusqu'a noe jour.
LDans le Nord, ae perp6tue la
tradition des artificiers qui dans
les diLtff6renft vlles, tirent des
pieces dotonates, .de fabricatim
artisanaf, A l'oacaaion de ces
deux grands jours.
LE BAL EST ROT.-
La nuit du 31 D6cembre au
Ier Janveso un grsdi nombre
va A la fIte. A notre poque, il
n'est ipas une petite ville, uine
agglomnration, ni mime one see
tion rural od un hal no eoit or-
ganisi. Si Yon ne 'amnuse ce


Suite de Ia lire page)


jour, on d*vmra le alre an moinu
pmun d" Joour sulrmnt juqu'A
lTEpfrptlj ,
DIme on eams opnes, los nou-
v'aUs f rathluems inOt doe plu.


Ote movtemnet des bala popu
.laires-nmtlqoes eelmene, il
y a' gozttite an -Iax extrcmites
du pays, dinr- le- environs de,
Cayes, de Jftnie-t du Cap,
ou i'tAftiae;, i' fatut- ble n le
reconnalttre des nwtgrattons de
nos traval1lrs roraux Vera les
Calnnat et les centOle saucrtib.
res de Cub'a t dd Ia Rftubllque
Dominfcsale oa'st '4tndt pen
a peu A tootee nos sections ru-
ratle, mame cesls des mornes.
Le c qy6-pleda5 (aIsna qie nose
paymanx appellnt en cr~ble le
bal: leas pieds qu'on esaiA* par
opposition A ce qg'on inltltulait
autrefoe. pelle inaintenant cdiane pour
qualifier les rytbnsa folklori-
quge) triomphe partout: il utili-
se Isa pis grded maison ade la
section rurale, souvent le local
de 1'e.ol.
LE GRAND BAL
DU 31 DECEMBRE.-
Le Fo ndteur de la Patrie,
DESSALINES LE GRAND, a-
vait ilsar6 le grand bal de
la nuit da 81 DIceoembre aun ler
Janvier a Palais Imlprial de la
Capital, dans l'Artibonite.
Cettea coutume fut amplifiie
par le Rai Henry Christophe, en
son chateau somptueux de SANS
SOUCI plts par le Second Empe


LES MOTS CROISES
PROHLEME No. 352 A.


1 iV v V I V y orI v


7 Convenable N'a nas
de patrie
8 Dlun anxiliaire Con-
jonction La bonne est sou-


vent contrarli par Ia naevaise
a[ 9 Sur un t16igrammoe -
Tente Dont on a prit note
10 Usteuile manager -
6 Paytagiste hollandal.
U X VER'TICALE'MENT
SI -Muiiens de champagne
I Forgec des chalnes aux
gens libres Tromp6
o III Article -- Agent princti
pal
II)ItIZOONTALEMENT IV Connu Initiales de
I'auteur de Quillfle un propose con- -- Conjonction
Irhiro A la blons6ance V Turaues
2 Cherche la bagarre VI N6gatlon -- Labiac6c s
3 Lic Pia de famille forte odeur
quund 11 et petit VII -- Au monde Coldre
4 Choix houreux dana es VIII Conpoaltleur anglais -
ions Coup ob chacun des di6 amine
6 Engin de pche tmuni o 1 m6me hnombre de points
d'un groa flotteur Pr6pomi- IX Prtfixe Mis A l'ombre
lion X Dana une 4tude d'offi-
(I Jugement cler minist6rlel
SOLUTION No. 251 A.
HORIZONTALEMEN& VERTICA=EMENT -
1. VarsovieA 2. Rouge; B.O. II.VrillifreN II. Aod; LMser
3. ld; Ricanal 4. Cale; III. Ru; Ci IV. Sgraffites
L. N. (Hilt.tne) i. If; Aait V. Oeil, Adage VI. Car-
0. I.; Favue 7. F6tidea 8. vlain VII. Izar; Usit6 VIII.
E: Tallon 9. Rel6gation Z En; As; 0.1. IX. Ali: N.O.I.
10. Er; S.E.S.E. (Ion) X. Saintea.
't -~ r 1 .- l -P -


reur Fauatin Premier, qui fit
venir A Port-a,-Prince d'ancites
pages et files d'honneur de la
Cour dca 'IUlutre Bataseor de
la Citadelle, dan le but de don
ner plus d'eclat a ce bal tradition
nel.
COette coutume du grand bal
du Premier de 'An Adu Paia
National fut sunpendue sous Sal
nave et a disparu par Is suite
des anndes plus tard.
Lea jeunes qie file '.y pr6pa-
raient un an A l'avance, avec
leurs toilettes commanders de
France, loure sautoirs, leurs col
llers-choux, leurs carnsts de
bals, afin d'y danger le ionuet,
Io quadrille dee lenders, la pol-
ka, ia gavotte. 11 fallout plusleurs
r6unlons des plus prestigieuses
et plis respected mres dce fa-
mille avant qu'y lut accepted la
valse, maise condition que le


DECOUVERTIL
D'UN RRSEAU.
D'ESPIONNAGE
EN SLOVAQUIE
IRAGUE (AFP)
Les organiames du MinietUre
slovwque de 'Intrieur ont d -
masque et arrRt6 ces derniers
jujors a Bratislava plusieura a-
gents travaillant centre la Tchr-
coslovaquie et dent lee activities
se concuitra.ient Eur les informal
tions d'ordre militalre, 6conomi -
que et politique considers com-
me ,secrets d'Etat, annonece ven-
dredi aprbs midi unr. communique
de ce Ministire.
Ce r6seau d'espionnage, dent
le centre 4tait en territeire autrl-
chien et qui avait plus particulie
cement intensifi6 se s activity en
1968, recrutait ses agents parml
les citoyens don't les parents s'S-
laWent compromise en exerCant des
functions dans la Wehrmaeht hi-
0i6rienne, pr6cisce communique.






























F ft -w O


i A Rip-Roarer A Sock-Em and Rock-Em
Farce Gales of Laughs!> Ny Mirror


Never Too Late
With


Bill
Pavlick

:''. .i', ;


Pat
Toulotte


Prsmseiiterl b y 1- Petit Thfftre
At Me Centriie Culturel
M seL~wvaid1f'
F -.a A-.


caVdiare14 a. Is.Own- d
tresa) p steeri. ame


batn'y tei;it a e l d .. P s
noes eoate la. traded el.p (wI*
d GAN k d 0- 0I1p l-U







NOTES..-. ,_
tlia pu mlatie" s pat, pa Ian





ofriclers amcla durant I'oe
cupation milita re do notr pays
no u191 c A 19 at expuils. ()u










R. U. A.r
NOTES I.
(2) Co milien ds de candons,
dre agglomprations, ont 6ta en-
le(1v92s pour la lupart par lea
ofpieer anfeRueiens, durant 'ic
cupation miltaire de note pays
de 191.L- 1994 et exoes arti
E. U. A.
(2) Combl de fpois ma gand'
mei* adoptiae, ame Alxwtdre
Beijamin, new Emds. FRBZS
18441i927) m'a nan,, dran ma
prime enfame ces souvenis de

N.D.L.B.- La eseoade partie
de cet sittele p-raiima dana l'u-
ne de nos pcn-haines ditions.


OFFICE Di VENT
L'ID I inoree 19publc a


L'IDAI informe le public en
gZ&6ral qua 'e trouvent actuael-
loment dane son garage do la
Place Geffrard, & c6t6 du Cen-
tie Textile, pour itre vandus
danes 1'tat o il s e tronveut,'
ans garantie aucune, contre
cash et aux meillours prix qui
seront propos6si, compte noe'te.
nu des droita de douarne qu'il
faudra payer, les v6ihicules aui-
,vantR:
1.- 1 VWhicule marque Morris
Mini Moke : Modble 1966 : cou
leur : verte Moteur : 8 ACFA
UH 2404
2.- 1 VWhicule : Marque : Toyo
taeLand Cruiser : Modble 1967 :
Couleur : Beige : Moteur : F --
281884
3.- 1 V hicule : Marque : Mor
rls Mini Moke : Modble : 1966 :


Mason a loner
A PETION-VILLE ROUTE
IBO LELE
4 chambrea*- 3 bains 1 toi-
lette
2 salons 1 salle A manger.
3 galleries jardin piscine.
Bar Stereo etc...
Pour tous r-nsaignements corn
plOmentaires s'adreer A
Max E. VTLLARD
P.O. Box 333
Port-au-Prince.


Oouleur :Vert : Motor
ACFAUB 59
4- 1 Vhicule : Marque Ford
Bronco : ModAle : 1966: Cou-
leur : Beige, : Moteur : U 14
61 789906

Lea 6hffres eruent regues eons
pli cachet adress6 A hl Direc-
dion Geoerale de q'INSTITUT
DE DMVELOPPEMENT AGRI-
COLE ET INDUSTRIAL -
Bolte Postale i818 aven mention
cOffre de, Prix Axis. dn, 18.1.70
Lea v6hiculeles peuvnt re exal.
mins an garage su.-indlq6e le
*matin de 8 h. 30 A 1 hre et l'a-
prbe-midi de 3 osree a 4 h. 80.,
L'IDAI e reserve .Ie drolt
de rejeter n'iportae quolie office
et ne concluer de mnarcbi qu'avee
la pbeuve du rbglement des
drolts.

P-au-Pce. Ie 13 Janvier 1970
INSTITUTE DE DEVELOPPE-
MENT AGRICOLE .T
INDUSTRIAL.


Awilade rlistkut
Haltlam-. jUespre

L'lnstitut Heitieao.- Allemand"
se fait le plaisir d'annoncer aux
interesais qu'A partir du lundi
19 janvler un course suppldnentai
res d'allemand pour dibutants se
ra donnA le. lundi, mereredi. et
vendredi de 6 h 30 A 8 h 30 p.m.


M= -THUAT
Samedi A 6 h. et 8 I. 45 S
En lre parties I
LEB AMBASSADEUI(S I
En 2eme partle ---
AGENT 8 8 8 PASSPORT I
POUR LBENPEk
Entre Gde 1.60 I
Dimanche a 5 h. ,h. et 9 h.
UNE MINUTE POUR PIER
UNE SECOND POUR MOURIR
Entr6e Gdes 2.50 et 4.00
Lundi A 6 hI. et 8 h. 30
LES CANONS DE NAVARONE
Avee Anthony QUINN.
Entr6e Gdes 2.00 et 8.00


CNE PALACE
Saunedi 6 h, et 8 I. 16
-CONSTANCE AUX ENFERS
Entr6e Gde L00
Dimanche A 4 h. 6 h. et 8 h.
SOUS LE SIGNE
DE MONTE CHRISTO
Entre Gdle L.50
Lundi i 6 b. et 8 h. 15
*MON NOM EST PECOS
Entr6e Gde L00


A MAGIC CINE
Samedi &A 6 h. et 8 I. 15
Eni lrae parties
LES LEGENDAIRES
DE DELMAS
En 2eme parties
AL SON DEL MAMBO
Entrie Gdea 1.20, et 2.50
Dimanche A 8 h.. P.M.
CINQ CARTELS
3 hrxo: Gdes 1.50 et 4.50
Dimanche A 5 h. 7 1s) et 9 h.
CINQ CARTES
A ABATTRE
Entree Gdes 2.00 et 8.00.


AIR-PORT CINI

Samedi 6 h. 80 et 8 h. 30
En lbre parties
L'Ensemble N. Jn-Baptiate .
Eh 26me parties
LE TEMPLE DE
DE ELEPHANT BLANC
Entr6e Ode 1.00 et 1.50






Samedi & 7 h. P.M.
UN MERCENAIRE
REST A TUER
Entree Gde 1.50
Diinanche a 5 h. et 7 n.
MON NOM EST PECOS
Entr6e Gde 1.50
Lundi A 7 h. P.M.
VIVA GRINGO
Entree Gde 1.20

CIN OLYMPIA
Samedi (En permanence)
LES RELIGIEUSES
Entree Gde 1.00

I[Emnache & 6 h. 30 et 8 I. 308
LES ANTES
AUX POINTS SERIES
Avec Sydney Poltler.
Entree G&e -1.50

DECLARATIONS.
DE MAKARIOS
ATHENES (AFP)
eJ'ai comdama6 et continue A
condamner les actes ttrroriates
qui A Chypre nusient & qa cause
national. Je suis heureux qua
ale Premier Minigre Grec M.
Georges Papandopoulos Mit lui -
memae cndamn6 avec force ces
acte s commne nuisant & la Cause
chypriote. J'approuve lena eau-
res priss ean mon absence par'
le President de la Chambre M.
Cleridis qui a interdit la d6ten-
tion d'armes par toes lea citoyens
mime primitivement denteurs
de-permiso, a d6cklar6 notamment
Mgr. Makaro Pr6salident deI la
Rdpublique de Chypre A son ar-
riv6e cat apris midl h l'hotel de
Grande Bretagne 0o il r isid6ra
pendant sa visite officlelle d',
deux jours apris aa r4cente tour-
n6e en Afrique.
Interrog6 au .sujet de sa ren-
contre ventuoale avc le Roi
Constantin de. Grece en: exit h
Rome, le primat de Chypre a In-
diqud quae c'tait seulement par
suite d'une avarle technique de
son avion qu'l1 aait i6 dan.
Itnpimowblili de oe rendre Lu-
jourd'hui A Rome pour rencon-
trer le Sewm ain avant de ve.
niC & Ath mM.
f.,'iMarleos a ajout gqu'il
n'IlemiJap lur ls moment ni deo
plan m nT project press pour
une rencontra av. le Rol.


DANS NOS CINEMAS


ISUZU



LA FIRME JAPONAISE CELEBRE

POUR SES CAMIONS,


CAMIONNETIrES ET VOITURES

BELLETT




P ente
























La Florian ISOOcc




qui vient d'etre reVue en Haiti pour la premiere fois.
Ceux qui admirent diji la Bellett, la voiture d'une solidity d
toutse preuve, n'en croiront pas leurs yeux deviant -la cillbre FLORIAN
1600 cc, module de luxe ou modVle camionnette, qui a battu tous les re-
coras de ascuriti, d'endurance et de confort. Son levier au sol permet
one prise directs qui garantit la rapiditM des changements de vitesse. La
Florian 1600 ce est plus spdiieuse, plus luxueuse et off re-wIe pulus ran-
de visibility que isimporte quelle voiture de sa classes. La Floriad* 1600ee
vient. 6quipee au choix d'un si~ge unique & l'avant ou de 8siges sport
siparis.


DistPibuee exclusivement en Haiti pea :


AUTO"ET MECANIQUE S.A.

"". .., .Wh .o : .."


.~F ". ~II' ~~~~ :' "~ `~ ~~T-l~~e~--- ~ly-~~~'Fr~----~-1----~"li~;~.~.T-~_~-~l


~B~W13~91~B~L~p~P2~e~ojli~~~S~B9~=1L~-~ ~Lh~~S~-n1P-~St~~ ~Lb~~


- -- -- ~ -- ip-


.,.ft.ew 0


11


~_i_________~____;_____~rr~W;rsi~r~,~ulu


amedi A 6 h. et 8 h. 80
LA FEMM INFIDELE
intdie Gdes 2.50 et 4.00
Dimanche & 5 h. 7 h. et 9 h.
Lundf A 6 h. et 8 h. 80
LA .LUON PARTICULIERE
Entree Ode t.50 -t 4t0o




Samedl A 6 h. et 8 h.
En lire parties
TABOU COMBO
En Sim& patie
WANTED
Avee Motgaomoery Woo.
Entree Gdes 2.00 et 2.50
Dimanehe A t h. P.M.
LE RETOUR.DE DJANGO
Entree Gde 1.00
Dimanche A 5 h. 7 h. et 9 h.
L'EVADE DE YUMA
Ave Steve Reeve.
Entree Gdes 3.00 et 5.00
Lundi\ l 6 h. et 8 h.
BONNIE ET CLYDE
Entrie Gdea 1.20 et 2.00



Samedi 7-.h. et 9 h.
LA PETITE VERTU
Entree 1 dollar par voiture
Dimanche A 7 h. et 9 h.
VIOLENCE SECRETE
Entre. Gdes 3.00 par personnel ;


ETODE CIMI


Samedi A 6 h. 30 et 8 h. 30
RASPOUTINE LE MOINE FOU
Entree Gdes 1.50 et 2.50
Dimanche A 6 h. 30 et 8 h. 30
PETER GUNN
Entrie Gdes 2.CO et 3.00
Lundi a 8 h. 30 P.M.
LE TRESOR DES TSARS
Entree Gdes 1.20 et 2.CO

De Luxe Auto Cl l-

lSmedi i 7 h. et 9 h.
PLUS FEROCES
QUE LES MALES
Entr6e 1 .dollar par voiture
Dimanche A 7 h. ot 9 h.
ON NE VIT QUE DEXI FOIS
Entree Gdea 8.00 par personnel



Samedi A 6 h. 16 et 8 h. 15i
LES ANGES SAUVAGES
Entr6e Gde 1.00
Dimanche A 5 h. 7 h. et 9 h.
SOUS LA LOI DE DJANGO
Entr6e Gde 1.00




Samedi A 6 h' 15 et 8 h.
PROPRIEE INTERDITE
Entree Gae 1.00

Dibuah ,e b h. '7 h. et 9 h.
LES ANGUSB SAVAGES
Entree Gde 1.00



ELDORADO
Samedi A 6 h. et 8 h. 15
En lire parties
SHUPA SHUPA
En 2nme parties
SOUS LA LOI DE DJANGO
Entr6e Gdes 1.50 et 8.00
Dimanche A 5 h. 7 h. et 9 h.
PHAEDRA
Entr6W Gdes 2.650 et 4.00


Samedi 6 h. 15 et 8 h. 15
En lire parties
Cin6 Festirval avec
LIUS LOUPS NOIRS
En 2iee parties
ROMEO ET JULIETTE
Entree Gdes 1.00 et 2.00
Dimanche A 3 h. P.M.
QUATRE HOMES
A ABATTRE
Entrie Gde 0.60 et 1.00
Dimanche a 5 h. 7 h. et 9 h.
COPLAN SAUVE SA PEAU
Entree Gdes 1.60 et 2.50
Lundi A 6 h. 15 et 8 h. 15
VOYAGES FANTASTIQUES
Entrte Gde 0.60 et 1.00

CINE STADIUM
Dimanche (En permanence)
FURIE SURI
LE NOUVEAU MEXIQUE
Entre Odd 1.00

.. ^ it .





SA.MDI L*l 31 DINabi~ II .'ANVIM A~ uia EOUTfl1.


RH1TI BA.3AcO TREPIIE DIEP4,8~LU ~


.-.l -urrrnd\s 1rase-


Ie*l W iiC-i 1239/ 1i'(04 doeat'. Ak Iieis.

k-U&SuM i ri.imav dm oro*6"s 'a o d i. oa g
Droll d ropo due Pir lolilift. pr.Ude'
rcp'dI RimeiheasmreSyadjoutE.- KolauWitdr


LUWNDI 19 )ANYIRR )970


11 MARS AU 20 AVRIL I(BE
I.IER): Tout no vionidr pas fa-.
ilnlinOOt At yous Pum de d&rl.
ilona Importante BA prendre. Fal
iAs -lI avOC moate vLyea RVIta-
vsi ne scronli pas ngliagblen.
1 AVRIL Al' 21 MAI (TAU
REAU): Vdius bien orieiilte.
MlonlrA von duos afln de corn -
Wier Ia trous qui peuvent exieter
dns voLre prograimme. L'cmpli
de votre disposition et i votre
gout d'ertiste se rkvdlera trbs
nrofltsble.
22 MAt AU 21 JUIN (GE
Meaux): Un exaimen s'in:pIose
CGrtaint obstacles our vutre rot
le temrniaderont un clt'ort plus
concentr6 on une comniolte rtvi
sion de vos plans sa yous voulez
ibattr -esI barrires

22 JUIN AU 2:1 JUILLET
(CANCER): Refrenez VO rOac -
. Llons t votre tendance I l'excn
tr4iiti Ddensez raisonnable -
- ment mails n faites as des dco-
nomies qui so rve6leraient coi-
teusses dans I'avenir
24 JUILLET AU 24 AOI'T
(LION). EviLez la teadance it
Lergiverser on ia travailler tiiir
hI coups. Garden vos regards fi-
xia our votrc but., un rythine ciil-
tie eL raisonnable. nlu inarche
assure et progressive. MIlitrisea
do soi indispensable.
24 ABOUT AU 23 SEPTEM -.
BRE (VIERGEl: Affairea et re
nations personnellres particutili&e-
iment favorites. MiontLrz vote
htO aefficace et aimable et vous
serez eisr de ne pas dtre perdant.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE): Vous
tussirez brillamment surtout si
votre secteur est celui de la crea
tion. D'une fagon ou d'une av-
tre, lea influences de la journde
vous seront favorables.
24 OCrOBRE AU 22 NOVEM
BRE (SCORPION): Vos dons
d'organisateur seront remarqu&s.
Serve vous de votre experience


et n'employez quo los mellieuroe
des m6thodsl 6prouvsci. Un pret-
tlge iccru et & prvoir,
23 NOVEMBRE AU 21 DE-
IEM RE (SAGITTAIRE): Ne
rcirardoz pas mechanitient rel x
lul saont en desaccord avec vous
oa qui expriment tis idles qua
vous jugcz bizartes. Si vous lea
(tuditez, vous remarquercz petu
i(re qu'ellei continent unt par
cell de sagesse.
22 DECEMBRE AUL 20 JAN-
VIER (CAFRICORNE): Si vous
eteq trop ardent, vous d6passerez
volt limited mais, au contraire, en
les respectant ct oin gardant un
rythme raisonnable, vous accom-
plirez beaucoup.
21 JANVIER AU i9 FE -
VItER (VERSEAUi. Influen -
cos favorable .R6fldchissez. tirez
le, conclusions approrides. N'ac-
ceptez pas tous les concells don-
ius. Etudiez d'abord suogacuse -
mnent.
20 FEYRIER AU 20 MARS
(I OISSONS) : Vutre esprit ferti
.c, appuy6 par une volont fcr-
.c, engendrera lea conditions cs
cnliellesa pour asBurer votre suc-
ces. Sur le plan personnel comme
,)rofessionncl, faites dlie votro
tiOeux.
SI VOUS ETES NE AUIOUR
w'HUI: Vous eles d6bordant d'6-
Snrgie et d'opLintisine mais trae
parfois decourag6 quand vous ne
sembiez pas appreci6. Biep que
vos reactions soieint puiBsantds.
une fols que vous' aurez appris
a les controler etI h les exploiter
* votre avu.ntage ,elle s vous seor-
viront de base slide. Votre
goit pour les voyages peut vous
m.ener a une occupation exceed -
tionnelle ou a un passe temps.
Journalism. litturature et scien-
ce vous attirent parLiculilre
ment.
Naissanee d'Edgard Allen Puo.
soete, critique et contour anmri
cain.
de Ja-mes Walt. inventeur tde
Ia machine a vapeur.


I


SON) ddeide
tire avec 'aide
ide R. Rudd, n
tempD d'enray
tires qui s'.iba
...Et un Re
hien d'honmne
hour profess
Iueur profess
l rich( pt '
Un joueur,
joue le tout p
nc fait rien h
3 hre-: Gdes
H hrcs, 7 lirea
Gides 2.50 et


AU PAJ
PARAMOU
Dimanche AI
T.'EVAD
Un western
inexorable, dr
sisfe
Avec St
ITn acteur
un home ex
L'EVAD
Un home

L'EVAD]
Une action
Une haine

Une vengea


Ott- Aft -


de re-taurer o Dinabnche 18,Janvier
Sde Van Moreran 'et 5 bre U bre s, et heures
ai ds Van Mtil encoe UNE MINUTE POUR PRIER
iier la arlie de nre UNE SECONDE
at our ]a vellie? POUR MOUltiR
voIet sur la ville oTechnicolor)
volver ... et com.- aver: Alex CORD Robert
s?... L'un et tri RYAN Nicoletta MACHIA-
ionnel, autre aun VELLI -Arthur KENNEDY
'enfers'est ouvert... Un western italien d'une fac-
un pricheur, I'un ture- soig6e et d'un suspense
pour le tout ,l'auLtro traumatisant.
h mloitiot Une production embraade, per-
1.50 et 2.50 e- o de ballet et de cruautd, tamnm
1 et 2. heurs s6e d'une chaleuruse histoire d'a
o cI re msour.
3.00 LNE MINUTE POUR PRIER
St UNE SECOND
x x a POUR MOURIR
R MAM UAvec le soIeil de 1870. s lave
S ..Ott u .e .rp .nouvelle sur le Nouveau
NT pr6sente Mexiaue..
6 h. 7 h. et 9 h. Les contres meurtries nar -lea
)E DE YUMA luttes sanclantes aspirent las
a violent, furieux, naix reconquise ... L'amnistie eat
amatique, enthou- proclameo...
Tandis que le Gouverneur s'd-
teve REEVES vertue i faire rdgner I ordre, des
d'airain incarnant hors la loi, bandits et criminels,
ceptionnel contestant la measure de clmence
E DE YUMA ... et le western s'enfla-mme. La
,un cheval, un revo lutte devient plus fLroce, le sh6-
SDiiUff affront lea hours la loi et le
E DE YUMA fili s'irradie de sequences fou -
terrifiante dlroyantes.
kcumamte Le western se transorme en un
nee corrosive prasier de fune, en une action


'NOS SALLR DE SPECTACLES

irnal4blo Uo dex homn2 o rbn o 1 C
Ira o60ument do rafe poor i tLm ,- MR A


VOTRE HOROSCOIE A MAGIC CIm


DANS

tinl iltratllti fodrayanim
L'EVAD)N D VU1MA
Uno aUtmoiUthe d'anfor ill
ransfrluno lee a lrn iltml nil
betas muolftfs do kanm
L'.VADE DE1 YMAA
tn DMeor de fami qul dealns.,
&Tes do ia padres at don hballu
line teriible UiiOb-qiiq de rruiu-
t6 t do fur ...
L'EVADE DE YUMA
Lin hom gue rion no pout ar
ro6tr... ,.at, un 6vad6.
SII lousculc II liua'uile tout
sur son passage. I tue .,,
11 fulilne ... Ba hnlne ccume...
Sil vengoince lincell ...
Il alluni un brasiler autour do
ea perpoano...
LEVADE DE YUMA
It Ie ibrauier devlent un vacte
Incendie don't les flamnies dd6vo-
rtiit see ennemis...
L'qVADE DE YUMA
Le western qui allume sausi
-nc famnime d'enthouOsiasne chez
lea a Tateurs du genre. Le wes -
tern le plnus irradi de sequen-
cos incandescentem ... le suspense
le plus ponctus de martellement
(I'Angoisse.
Un Spectacle Ieors S6rle
Entr6e Gdee 8.00 et .00
x x

REX THrATRE


drI lour but.
UN] MINUTI': rriUtu I'liIFl
IINL SECOND
POUR MOURnt
%ll; woetean ou ia furoul 6tn-
,..le, ou lo iRUpeti, orrndi, oft
:aCtion ne >-liticne cih arrdt lain.
aint In speatiteurs acraitmn.
Utn Apectacle ,ila n. allure im.
iltoyable ob le duel des colH sim
pose la lo saux horse la llot.
EntreaGdea 2.50 ot 4.00




LACREME

STILLMAN'S'
POUR LLES TAQOM5*


illianchea A MAIIItl OINE
J hres, 5 Inil. 7 kes at 90 hm..
i.INQ CARTER A ABATTRMn
v Deoan MARTIN, Robert
MlJTCIIUM, lorer 8TEVNNH,
11 M. MC DOWALI., Kathesloin
JUSTICE
Una parltie da porLdaos Lun,
nldoon l Rlaion oin 1880. Lun
tdqs Joueurs, un itranoar, triche.
Van Morgan (Doan MARIN).
voulant enimpchar sea partealumo
dtie I tur, set assommi. Dtgottd.
II quite ln villa apris avoir fait
sos adieux A sea anmi Nisa Eversc
(Roddy MC DOWALL) at Nora
(Katherne JUSTCE).
D'6lranoes personages arri -
vent h Rincois, dont. Jonathan
Rudd (Robert MITCHUMi),. pre-
tre qui s'est ordonno lui-mAne,
brandlossnt d'una. iqain lI Bible
ct de l'autre un revolver, et Lily
Langford (Inger STEVENS) es-
corthe de bautL6s professionnel -
lee. En mime temps, d'6trangea
dev6nements surviennent...-ocom-
pagnds do curleuses coineiden -
ces... Van MORGAN revient ia
Rincon et d'couvre que Lily doit
ddtonfr Ia cl6 de i'Anigme. La
ville vit dans I'angoisse, lea hoin
umos ne sortent plus qu'armtca,
(hlaun soupponne son voisin. on
cdt su board de la guerre vcivile.
I. RhA kl Ilan (J- ANDER


-~---


Une BONNE raison de' pluspour onduire

*- _


Finis les maux de t6te!


.. 5


ad-i'sa. b. RS o
Avura TOYOTA




7L. 06' a4
Le B miit


Quef soulagement de savoir que votre Toyota peof computer en foules circonstances sur
des services d'entreilen rapids et srs t.., tout en sochant bien qu'elle n'exige normalement
que des frals d'enretlen minimes. *
Pour assurer 6 tous nos vehicles longi6vl 6 et constance, nous avons construll sur I'lle
ensolelleo do Curacao un antrep6t g0ani pour nos places de rechange. De cote location
central ous pourrons dest rvir toute 'Amirlque Laotine ... n qualques jours selon n6cessifb,
Cecl abrdeg consild6rablanTnri la dure des r6porations at assure un emploi judicleux
de pieces de rechange Toyota do provenance garorile. 1
Apportenant au group des dix grands de Pindustrle automobile du monde, nous no
croyons pas qu'll suffise de consltruire des v6hicules qul solvent unlquament solldes at sOrs, B
faciles 6 condulre et accessible .6 tous 6 des prix ralsonnables, ou encore de cr6or des "
points de vente et de service dans plus de cent pays. Non) Nous voulons en fire des .
v6hicules qui vous liberent de routes trocasserles. "l
Avec L'nstollation du novel enlrep6t "Toyota Ports Depot .of Curacao," en mars 1969,
nous vous servirens encore mieux.qu'auporavant. Non seulement porce que nous sommes I'un
des meillours constructeurs d'automoblles du monde, mois parce que nous meltons 6 la
disposition do nos concesslonnaires at 6 la v6tre, heureux propr6taiores de nos Toyota, I
des ressoUrues r a puisables pour entretlen de nos v6hicules.c
.. )tv


- Distributrice exclusive pour Haiti,


- -.71


JJ%, ca / ,ad i.


rend la peau

bien plus claire
en oudemien i4 semainm
METHOD SURE ET sANS DANGER
Plus de 75 millions de-Pots
oantete vendus .
da7ts le mnonde entier
1,E BECRET DE BEAuT9 des iillionn
elnlmmoestOietSo ieipartes,.iin ,-e
ttui detirent unsopen peau plu ir at plus
*elouto mrecideo en l Creme stlmaun's.
.orrtrt'e et ipplIouto chaequa tir, I
('reaot Stillhnn' eclaircit Is taint et Touar
donne une complexion belle et Tdieus d=a
aeulemedt 4 ao v Somaone. res
eillne de Ia transformation op~rol usan va.
Mcea quand Ilea parties sumbres dp
Aitrontpaopeuapourpfairep s eitun1
petu teellcntl plus claire e4 t plu lmpido.
L'excellent Savon Stillman'a
Essayeaussi1leSavesstllmaue!Cesavo .
doux et delicatecnent par[ium nettoie ct
asouplit Is peau. 11 eat ideal pour enlevei-
lh Creme Stillman', et eat uasi ur
eavon do Beatc rafreichisslpant pour I
toolille e uieoei
S En ventoe dans tolls lea
Sinogasi'ns et pharmacies


SIROP PECTORAL SEJOURNE

Goit ar&ble Conservation.

A base de CODEINE TOLU et EUCALYPTOL.

ToUx, Rhumes, Brcwhites, % Eunuemets, Iflutae

Affectidms des Pfm.-


la USACO, Rue Pavee 116


" '


I% -, 7


QuaeUe lit belle la I 6Ri& de
VIOLINOEBS BIERETB.
Avoc son part alitor. Cotto a-
fricalne avaL ItouB Ion hommeso
SsBOB plods.
Et poitartntl, lu btait Is chn-
ae d'un honinie tblsnr ih qui elle
avtit 6tQ vendue.
Elle ob6tinaolt au nUtitre, c6 -
d il A auoB ca capri.es, couchalt
avec an autre home, mais no eB
clnnalt 1amate.
Etait elle frigide? ou, a'all-
elle des r-aions d'agir de la sor-
el ,
REGINA: Urn role difficile to
)u plir la grande artiste noire
MilARYAM.
VIOLENCLb SECRETES: Le
film qui nous montre que sans in
common accord le vrai plaisir
exuel n'eat jamais atteint.
VIOLENCE SECRETES 6eA
sintrprth6 par" G. ALBERER' -
TAZZI; MARnAM ALEXAN
DRE STEWART
VIOLENCE SEtcitl'ES, pas-.
.ran au DRI'E IN CINE, le Pi-
maiche 18 Janvier lii70 et le"
hsercredi 21 Janvier lT170 i 7
heures et 9 heures
Entree: $ 0.60 par personne.



Dimanche 18 Janvier 1970
a 5 H. 7 H. e 09 Hres
OLIVIER. eylve de Philosophie
dans un Lyc6 dit Quartier La-
tin. poursuit do s rieuses 6tude
tout en meant bOlla vie avee les
filled de son Age. Mais un jour.
il surprend. nue dans sa chamn
bre FREDERIQUE (Nathale
DELON) la inaitresse d'un
zrand coureur automobile FON-
TANA (Robert HOSSEIN) 6-
loign6 pour l'instantde PARIS.
Cett vision indicrdte don't
FREDERIQE ne s'est pas aper-


-,q- ;- rlAvww _71


SAMNDI Ll PT DIllANOM 19 ANVLU lp"


"L WOUTlM,,


Dfimanah 18 Janvier
A 5 brus, 7 hrus, at 9 Ibrns
- La Direction do sette BaUe
pr6benit un tris grand. Bunci
PHAEDRA
Avoc : Anthony Prldksa, RLf Vn
lona at Mctlina Mereounn
Parnil lea grand astrom du 7e
-Art, 'lanisrt C chef d'oeuvre.
Lan presence au dn6rique de A
Perkins, Itat V.alone ct Miil.|
Mercouri n1,ittoni Ic ciiracstre re
bolument drunat.tique die sPhn,.
dra un fili drnt'on ne fin'ji
Sjaimale de parlcrl
PHAEDRA
Une lisitoire d'amour ineterdil!
Un film oB*, ambltieax et cruel'
lsne rdallsation sdrieuse il eti-
caceI
PHAEDRA
SUq chef d'oeuvre qui honored
le 7e. Artl La saveulir bumaiac
de ce drame, le cas de conscience
qu'il soultve' du fait d'un impen
sable adultdre .no manqueront
'pias d'imbuvoir les coeurs senal -
bleo! "
Enlree Gdes 2.5Q et 4.00

Do Luxe AutoIcia6
Dimanche 18 Jauvier it 7 h et 9 h.
Voulant combler 'attente de
sa fervent clientele, In direction
du oDE IAIXE an entrepris des



gue a pris pour OLIVIER la
force d'un v6ritable amour.
D'aukre part, la solitude de
. FREDERIQUE la rend inquidte,
mialheareuse,. done vulnerable.
Ells cbde'," maii sB reprend aus-
sitot. Cependeant, OLIVIER fax-
cind par le souvenir d'une nuit
do complete voluptd ne peot se
detacher d'an sentiment oni se mi
lent romantiame, jalousie, obse"
sion,. aveugleinent.
Ce dialogue amoureux pourra-
t-il se poursuivre entire un legiens debutant et une cAinse>


dwtarlh anuptJ'i do li efd C *
GA Da vu de pr4eUnttr t im-
bile dn grands tui, un de mo
numents lea plnd imptriouabluI
du eln6ma mondial.
UN Nil VIT I QUK DEUX POIR
i-.n Cinhinan.opa Teihnicolor
Avec iaSn t:ONNEKY dan In
role de Jaies BOND.
Catte .uperproductlon unl4ue
d.in leon annales cin6matographi
ques dolt repartir jeudi miatn.
pour. Poinrs A Pitre.
U, NE VIT QiLE DEUX FOIR
.In filrb qui a recueiUl tous
1i- suffrages du grand public.
liu ,uvrre i r hault esseOlie,
ttiLerpri.,.e ttV, .ia maitrise d'un
artn onSie.iiP, psr un.- contelUma
Lion de.vedetLes |nurnationales.
ON NE VIT QUE DEUX POMS
DDe memoire de cindphile doeat
ia ferveur pour .lea films d'acUlon
a haut voltage, n'a jamami 6t6 d ,.
meant, cetts suporodnod0o,
prodlgletaement- mouvesentat ,
n'aua }amals. oultv6 aatant
d'enthouslaaine ni provoqu6 an -
tant de dblire.
Le filnm qu'on ne raconte pan
aux aniss it (aut I'ayar
personnillement pour en meosrer
tout l a tragique Intensiti et sa-
vour r, arve plemtudc, l'mtninente
essence de cette oeuvro glgantex-
qhe A l'rchelle de l'espace,
Entr6e $ 0.60 par porsonn*



quo ses 26 ans ont ddjA rendu
expert ?7
Comment a' terminera cettl
leon particuliiro
On a I'Impression quo cett-
legon particulire loin d'etre d6
primante et ddmoraligante a don
n it OLIVIER Ia force de pren
dre ses premires ddciiions d'hom
me, un home de devoir et d'hon
neur.
Entrse- Gdes 2.50 et 4.00
C'est le deuxiime film de Fes
tival du firn Francais.












AU FIL .D JOURS...


snct s mis doo eorge ( at 1Il lsanteodt B8tadlutl. desO 4d lua
-w> nti>.braus qui lui i stppSellent aonsqusatmi patx xnaltls itu Rno
ccn anniaerstre at tont n later a d1t et .'a dae i miiptalu so
I4 jot autour do lult .AauJatrn at r fiutam
1Il Jan r, w y fto r leA A1- 'IRK. prog
lI. cosr tt'not Ilieurousx Amistvfr me pr4par par I s Houthar.
Irlado Mil.e Kathy, ik, Air land Tour* o les so I anoua dcm
cmlfea stior ot sliboraitrt In I6talOe otaoi-Hatl 0t 1 l L6iA a
tsellctaitt dat dras d (aq. do O de6 plue riish- at de plus v a
1.0 mscisibtrx mUacole de (<.nrU. ti6e. 11 faut dire alamn que olh-
.1 i s Kathy auaO blet qua M. et cun dat hitola prenalt dlm Initln
Meie Tihomutas IRisk, a urs parents tlve housae a pour la jolo in
\i A.Sl ,,.o .cJ|t|p aisak At. at Mmne plus total* do C n mt mbrai du
A'I c -I5c Nur, Inicci t c itcrceci emcurs ilyndleat do loinetioscnairnrc sit,
,u wt ,,,, 0IAs rlie tl'ourjoru'hul MontlraL. O Qsynptathlquan visl
ht mtcttc o Ai cIllt ocmmtneSe o a. tours' ctzu;adlona ont commonc h
Nco. ftalAcitr'une pi-nc deux dteouIrlr Ice ohrman d'HsiU tl
"i .ian on r'nmeitant eauourd'hul samedl soir A Cabane Choucounu
Iv lot de voeux quo noust fornonv avoc Is musique entralnantI du
Ipor Gsorre at pour Kathy. Super Ensemble Nemours Joen-
x a I Ilaptisla ae. lI spctawcle captlvsnt
iROGRAMM.K NT dte Ina Troupe Nationals Folklori
.IlI'RKSSIONS que Dimanche martin loea abord9
.I/. eour c Haiti desy embresi test plclines du Castel-Haiti at
,.m Syndicat dAIs A,'onitiionnairesa d'libo-lAt I montrnalnt leos milti-
ie' Montrjal plea couleurs des costumes de
.En quile dea Joles que procu- bain de ces jcunes filled et dames
TrentI l (couvartes doe 1exotis- et des homes sued cherchant to
11e. et le ohoe dees contastes, lee bronzage par le solely.
iomembresi du Syndlcat des Fono- Oea tourlstes canadiena out
tionnalirre do Montr6al ont 6pulii6 t6 tout au couro do Is seemainn
toutas Ile beats et tout lee en excursion & Ibo-Beach ob lar
c-harsmnc de Port-au-Prince et des chitecte Robert Baussan falt un
,,nvirns au course des hult jours travail lounble. En effect, le. visit
paiat6 on Haiti. Venue on doux tours y trouvent vingt cinq chain
gToup.s, coo visiteurs canadiens, bros des plus confortables avac
out 6th, accuelllis A l'akroport lea attomtiuons tell. qtue terrain
Fri-nscoil DUVALIER par des do tennis, voilleos et bateaux i
orficolie de IOffice National du rames. Et lea moynas de pccher
Tourin- w ot de Ia Paopagande, .Mardi sofr, la Direction du Cas
|iar in dynamique quipe doe an tel-Haltl rnissalit autour doe
Southlrliand Tours condulte par deux groupes runs lto Chargi
Iulwrt L4 Nicole Eth6art et par d'Affaires du Canada et Mane RD
Mtnoe Lynstanne IHolmck. ger Gilbert.' lo Public Relations
lt eont pris logeinent dnns Officers doe 'Offle National du
,',ux luxueux hotels do Port-au Tourinme et Mme Aubelin Joli-
I'rince et o Pftion-VIlle. Un cour.A et lea' membres do sl Sou-
rgmupe lanss loqual se trouvent la therland Tours, pour un grand
Iswll et grfBcilous Mine Denise buffet agr6mento de spectacle
clos 3 Maisons, 6ppuse du Pr6si folklorique. Le lendemain. le Dr.
dent du Syndicat des Fonctionnal et Mme Jules Thdbaud avalent a
cs- do Montreal, M. Jean doe leur table ha 'heure du di
'I'Toi MiLsons et la distinga6e- ner do can visiteurs canadians, le
mire de c dearniler, Mme Caclle Directeur Gen-ral Adjoint do
des Trols Maisons. eat descend 1'Offlce National du Tourisme,
au Castel-Haiti de Port-au-Prin et Mine Ramah Theodore, M. et
co. Cc cioupe eat dirigK par tole ca Grard Sp6nar-d de l'Ambassade
talyseur, Jacques Rochon, blic RelationBs ou Repr6sentant Mme Jacques Rochon et M. et
do la fameuse Brasse-ie Mon- .Mine Hubert Eth6art.
son ici avec ea jolte femme Li Plus tard le group s'dtait
settle. M- G(rard Shanks, prfpo port an Casino International
so l'Accueil pour la Ville de oi un autie spectacle folklorique
Montrdal qui faisait partle de ce dtait offer pour eux at pour Isa
e-oupr est reparti -hier pour al- tourists do la M/S SUNWARD
ler fair sa champagne come D6 de la Norvegian Caribbean Lines.
put. uLe deuxisme group est des et pour ceux do deux5 autres na-
cendu i l'Hotel Ibo-L&l6 de P- vires en croisiere.
tiurville, en compagn-ie de M. Jeudi vers midi ces membres
du Syndicate des fonctionnaires
de Montrdal ont 6t6 regus ar
Patrice I nmumba le Maire de Port-au-Prince, e.
Frdderick Desvarieux qui leur a
aimS L5a &X 5 fait an accuell des plDus chaleu-
( uIlt) I roux.
trois ansa s 'lnstitut de Thsumbe Au courx de cette nouvelle ma
Oe M1ace ci n aura p a oe uipi6 nifestation do 'asmiti6 haitiano-
me, ,yant conacre tout son canadienne, de belles paroles ont
LoIpa a ktousseau, Voiltaire, Vie ti W 6chlngies entire le Maire
u er nugo, cnurcnill. Desvarieux et M. Jacques Ro-
Lea irecirUives qu'il se donne chon, qui remit au Premier Cite
nionLrent quil veut asaunrer plei yen de la Ville de Pont-au-Prin-
conoren su conclieon ao omme. Ce ce un cadeau de la part de Illus
tiue Jean 1cgler corronore ei tre Maire Jean Drapeau et un
I apprhccndcan iansa a movie rev autrea di Prsident du Syndicat
luonnaire ; Iminairc de Ia fin humane, il qui emptch6 a d6ligu6e pour le
pr6iere ,volontairoment, scien- remplacer aa gracieuse 6pouBe
cnint, Its lutte pciente, quotadien Denise et sa charmante mcre,
no. Ii anccee tie tirer savoir et Mme C6eile des Trois Maisons
cocnncuitcnce de sa praxir. II con Le Maire Desvarieux, a son
scent a son etat d'homme. ,I1 ne tour, confia une splendid sculp
veut pian seuloament la fin, mais ture i M. Rochon pour celui qui
AusI los moyecns.) restera e61cbr6 dans I'histoire du
iQuelque pr-corc que puiBso C Canada e omme le R6alinateur de
tre sa i, pc.r.,neltl6, un cutodicta I'EXPO 67 de Montrda]
tre c11 c c hape pias aisment at nar Aprta cotte rceo)tion offort-e on
,clsi tncc 17 ano. Mislionnairen leur honneur par le Maire Desva
c pt ,uricsc tn plnaceca pour le rleux asaltBc6 dos ddiles Breton
ccvcir. Autcl le pr6pareont-ili a Nozairo lot Marcel Augustin, lea
.ninibecr I ci irontlitros de la vii visltcurs canadiena a s so rendirent
A CLAIRE'S GALLERY, 69,
le l w i'trice' r6volt6 ne le ou- Ruoe du Qual oa une autre r6cop
blleri |cns pourtant quand inspi Lion chaleureuse les attendaiit.
c.- un cctin i| 6crirlit : II parent y admirer leas oCu-
po cr tic fair oublie r ue tu arc-, peinturem et sculptures de
claim c ihoiner. la plupart ddes plus grand artie-
(i i cppri t ch canter I.hs lolcuan- ea i a e e Lat .
Evl c-s divers (anticcucos en ie ont efrLf-tu6 une excursion anu
rytvhmn i n ce cqlv ueir. Sand City do Gaston Bausaca.
'l'c cIcccccccicccl ic-cclr an ccfier 'soin, un grand diner agrl-r
Toce cn cliour % mentk- de specticrle folklorlque
Midl en LLcn 'roeur de rcr6ature r unllsoit tous coa tourist Cana
ic.ine, tuc ni delrnandai icru-ire diens dan le I cadre .enchaniteur
Qumcn in u ido mii a vie et ti dIbo-L616. Le spectacle fut une
trt de b onhcurl occasion pour l'architecte Robert
'Scc dix hul ton scront boucl6A Baussan de parler d'Haiti et des
dans Icc fLorfi. do KIai. joies quo procure un jour dans
En 1,1)4I car-rive it Kindu avee lnIle du Soltil et du Souriro.
pourb IgceK. m oullgne Pierre Nobs n'avons entendu de tous
di Volt : ucc chemise au col us6 1ce visiteura canadiens intervie-
at un pull over roul6s en boule, wes pas une seule voix discordan
cn plus de ee qu'll porter. sur lui, 1e. Ile sont tous enchant6s de leur
,ne pair cde bottine trouies, ca tejour en Haiti. Leuro compli-
denu dc I'oncle Victor, un panta mental vent aussi blen h ceux qui
ion minable avec une corde en .es ont accuellia n'heure indue
iuioc te eeinture etune chemiseo laquelle ils talent arrives, les
Sira trcdd arrecuxi. officicis du Touriame et les Repri-
L a grande venture du leader sentants de la Southerland Tours,
afrircain .tail nigagc6c. LIa direction et au personnel de
A. C. oeurs hStels, aux beaut6s extraor
N.B.- Lea trois quarts do cinaires de noa. sites, et jusqu'a
ce textc sont tir6s d'un travail leurs compagnonst d'oecasion avec
qui parnetra bient6t sous le tire: lesquels ils se proponent d'entre
LA COURTE MARCHE DE PA tenir des relations coscutanites di's
T-RCE TTMTTMRA. sliti6.


Quarantieme
Anniversaire
C'est le 4 Novembre 1929 qu'a
At6 6mis le premier timbre hat-
tion pour In post anrienne.
C'est done lI quaranliame an-
nivorsaire de cct 6v6nement qua
vont eommomorer par une expo
ttiian Ile actirs membres de sla
Sociftf Aerophilat6'lique d'Haiti
(SAII), avec le concourse de la
Ff-d6ration Internationale des
Socict6's A6rophilat6liques (F.I.
S.A.).


Hausse des prix
du carbon
Le mauvals tenps perasitant
damp6che, depuls -hut out, les
barges de la Goneve de laloer
le mouillage pour cingler vers la
Capital Le Charbon de bois est
devenu rare do ce fait.
Les prix du sac sent passes
it quatre gourdes is Port-au-Prin
ce et i cinq gourdes & Ption-
Ville. L'on s'attend qu le shan-
gement dans lea conditions atmos
ph6riquea augmented lea stocks,
en provenance d'autres regions
productrices, d,ur moment A l'au
tre et ramine lea prix a leur
course normal.


ICl qul asit il qtliquod unions.
sciada no softiront 11e do cao
lro.irsolvt ns st jllloe rcantdltii'
nit ol crtarim la hA(lmas.
X X

...\ -e cintnpitlle d6veiopKt~ un
certain InatUnolt. D'attro dirot
ju'lls Isnt Ie flar. Ills savent d<6Ja
quoe 'EVADE DIO YUMA oat
urta erction l t aiaotilnalra. lits
vouidrnlont Vor In Cin6 Para
mount tclmioncer d6e aujour-
di'hul i vonta, doe hillet d'ontrli
Cetllo e uporproduction avsc
stove Retves for en Haiti un
crrribre auwi hrillanti que deis
JeS Antilles Frangales d'o 6 on
n'a pu la d6gagar qu'aprst do
multiples d6martehs.
...Evelyne Bronner, HOteate d'Air
France & Pointe-4-Pltre est arri-
vco hier matin Ella a pris logs
mentA I ll'H6td Maralbou, de mg-
me que M. Albert Perez, Pilote.

...Marl-Claude Dostouchesa, Ad-
joint do Direction est arrive ci
hier. Ella eat de Paris. Elle a 6-
th recommand6e ici La Me Joan
Sales et Mmne.
. .Le june industrial Alix Du-
val est rentr6 hier de San Juan.
.Miss Carolyn Raymonde Dia-
cro, de Londrea passe quelques
jours en Haiti. Eleo eat arriv6s
hier matin.
xxx
..Le june Pierre Braudo, fila
de I'Attach6 Culturel et Consoil
ler de Cooperation Technlquo dee
P'Anbsassade de France et Mme
Serge Braudo eat arrive hier ma
tin.
...Aujourd'huli Jorg R. Backuo-
fen, more STATLER HILTON a
mis fin h sea vacances, en repro
nant la vois de Baltimore, Mary
land. Jorg R. Backofen vent de
passer environ une semaine en
Haiti. Nous avions remarqu6
une premiere fois au Barbecue
dansant du Sans Souci, mardi
dansant come un vrai latin aviw
notre captivante amie, Mileb Ya
nick Bonnefil. Mais Jorg n's rien
d'un latin; il est de Munich. Nous
l'avons revu dans la suite i El
Rancho, a Ibo-LAlI, toujours avec
Yanick. Il nous a dit hier soir
que ce sons toujours sea edatess
qui sont latinee.


Mort de Mme

Solanges Hirard
Nous avona la douleur d'annon-
cer la triste nouvelle de la mort
deo Mme Solonges H6rard, surve-
rue hier h I'Hdpital Frangais a-
pres une court inaladile.
Les fun6railles de la regrettde
d6funte seront chnntees lundi
apies midia 4 heures cn l'Eglise
Adventiste de la Rue de la R6u-
nion et la d6pouille mortelle sera
expose it Pax Villa des deux
heures.
En cette douloureuse circons-
tance nuus presentona nos inch-
res condoleances A sea pere et
mere Whiter Hirarrd et iMme n6e
cMarie-Th6ri.se Jeanty, i ses fre-
res et soeurs, a ses oncles et tan
tee, particulifrcment Mr. F4Lix
HCra.rd et Mme, aux families H6-
rard, Ricot, Jeanty, Paul Char-
les et it tous Ies autres parents
et allis afflige r6s n --.


LE COIN DU JABDINIER


Apres avoir amdliore votre
sol et obtenu une bonne terre de
jardin, vous devez veiller A entire
Lanir sa fertiliL6. f0a1 cela 11
vous suffira d'apporter p6riodi-
quement du fumier ou du com-
post afin de maintenir la quanti
L6 d'humus n6cessaire pour rem-
placer 'ulimus qui s'est d6gra-
d(1.

Aussi, chaque deux ou troiq
ana, il fauura apporter de la
chaux et surtout, chaque annie,
des engrais afin de maintenir
une reserve d'616ments fertili-
sants A la disposition des plants
et de remplacer les elements pri6
lcv6a.par les cultures.
En effet, de mime que lea ani
mau, Ics plajitce ont besoin da
nourriture pour vivre et se do.
velopper. Une grande difference
exnste cependant car leas plants
contrairement aux animaux, fo-
briquent leas ubstances don't el-
les sont constitutes entiarement
a partir de sells mineraux sis-
plea que leurs racines prennent
dans le sol et du gaz carboniqueo
que leurs feuilles vertes trouvent
dans Fair.
Par leurs raciness ,elles pni-
sent dana le sol les alienente
don't lea trois principaux nt :
I'azote, I'acide phosphorique et
Is potasse.
i,'azote iN) permet la crois-
aance et developpe le feuillage.
L'acide phosphorioue (P) fa-
vorice le developpement des racl
nes. Il floraison et la fructifica-
tion.
Ia eotasse (K) ajn6liore la
couleur el In B saveur des fruits
et des lKgumes, aumentes la r-
nistance des Dlantes aux mnala-
dies.
Ce trola lamentss 'ont prale-
vta en quantit6s imtortantes par
Its plantsFs cultlveea. Aprbs la
recolte, ils se trouvent limln&s
du sol. Ce sent done ces trois 616
ments esRentlels azote, aelde



Le Carnaval
s'annonce
rapidement

AU MONDE CHICu

Vous trouverez un
stock-de tissues del
couleurs tras vives,
)aux nuances varihee
sans oublier le lami ,
velours cotton et
velours chiffon de
toutes les couleuks,
ttisus pouw
pantalons a& femmes-
Faites une visit .'

AU NODE CHIC
pour vos
dgusdements,
Rue du Magauin
de r'tat --89.
I7 iM i,^ 7....

DO ( -W<^ftfAINNuaaf~f


phosphorique et potasse qu'il
Taut chaque ann6e restituer au
sol sous forme d'engrals, afin
d'en maintenir une reserve suf-
fisante it la disposition des plan-
tea.
D'autre part, ces d16ments doi
vent se trouver sous forme de
sels solubles pour pouvoir itre
absorb s par les racines.
D'autres elements sont dgale-
ment nceessaires aux plants,
tIsl que la chaux, la magnesie
et le souffre. Ces elements exis-
tent en quantity largement suffi
sante da.ns touted bonne terre de
jardin ou sont apportes par des
amendments. Sont aussi Indis-
pensables, mais seulement s l'A -
tat de traces, le fer, le manga-
nese, le bore, le zinc, le cuivre,
le molybdgne. Ces corps sont ap-
pelds oligo-616ments. Ils ont,
dans alimentation des plants
le r81e des vitamines dans 'ali-
mentation humane. lls existent
dane tout lea sols et sous forme
d'impuretsd clans la plupert des
engrais.
SI vous avez des doutes sur
l'engrais a employer, le plus
simple eat d'employer un engrais
i.omplet apportant en mnme
temps l'azote, 'cacide phosphori-
(ue et la potansso en6cessalre. Re
tenez implement ceci : pour en
tretenir aIn fertility e votro sol.
voeus n'avez pas ah choisir entree
le fumier (ou compost) eat les en
grals, car lea deux I a finoi sent
uAcessaires.
NDLR.- Lees renselgnemient
contends dacns eel article noue
ont aimablemont Wtd fournis par
Ia (Ilrection tic ln mnalsan IDAR-
BOUCO.


La vie international
(Suite1

aux propositions de son Colligue
Belge, M. Harmel, an ce qui con
care l'unification politique de
l'Europe, montre qu'll n'y a pas
de difficult entire Paris et Bonn
dans ce domaine. Telle est la
substance des declarations faites
par M. Maurice Schumann i l'is
sue des entretiens qu'il a eus
hier .avec M. School, entretiens
qui, por lui, ont de tris bon au
gure pours leo coivemations que
le Chanoelier Brand t le PPr&l
dent Pomnpidou. auront A Paris le
30 et 81 Janvier.
Pendant ase temp, M. Alphand,
Secr6taire Gjehra l au Quai
d'Orsay, pourauivit mes consulta-
tiono a Moacou avec M. _Gromy-
ko et ism adjointa L'eure en a
t6 le eujet essential ainai que la
prepsration du voyage quae M.
Pompidou doit fatirea en URSS
au moles d'Oetobre.
En ce qui concern le Proche
Orient les hiterlocteurs ont cona
tat6 une agigsaaition du conflict.
Apres le rejet par I'URSS de la
formule de Rhodes, les quatre
Grands pourraient, semble-t-il. a-
morcer une6 nouvelle tentative en
transn tta:. It mdidateur do
b'ONUT des r potions d4taill6es
nma on lu laisani l 'soln de
d6fbnir la 'oliqi de de la n6go
elation.

3xe6MfflffMBaxR6M.0


01 IREZ VOUS


SAMEDI SOIR


31. 1535. DANS


Au Road Poeat Night Clab
[ Adaoie $ 3M

* m1wmSM


0
0







MUX~
0



moe


TC Oai0SLOVAQUIB. s ttlitet4l ple partioulibre
IlKelfIOON D2 mont'dnas ls a yltos do m6-
aItUDtR PAVOb alloo t des typoarphe sinai
SUR l.AM D OUVITIC quo paromi t e tuadlat.
'UNJ ORI4ANIMATION it x
MLANDBRTINt REACTION I LBANAIBE
PIIAGUE (AP) AUX DIOLARATiON s
Rlude Prevo, orgaao du par- IE" Muse GOLD& MUR,
U communist*, done o mnatn IHYROUTH '(AFP)
aoun lt tltre sR service de 1'6-' Nou tenons & rIaffirmar quo
tranger, des prildeons our Isa d6 Io Liban n'at nullempnt respon-
couverte d'une organisation iN16. sable do i'FOlUvement du garde
gale, annonc6e 11 y u q su suo civil lra61ions, a d6clard ,amodl
jour par le Ministire deo i'6nt6 aprbs mild un portse' parole do
rieour, bans toatefols pr6cler la MInltistAre libansi do Affailres
nombre deo arretationa oprw Etrangibres, cite. par Ridio-Boy-
an citer le naoma des peronnes roulh.
prrAtee. Le port parole r6pondalt sin
La communique du Minisitare sil aux menaces du Premier Mi-
do l'Intmrieur s'6tait born, le 12 nistro isra6ien, Mme Golda Meir,
Janviar dernter, & Indiquer qu'll .acmnmant le gouvernemint liba-
'agissalt d'une organization i116 nais dassurer la liberation du
gale, hostile a l'Etat visant h garden civil du village isradllen
perturber le proceasus do conso- do Metoulla enlev6 au d6but de
lidatlon A.t a cr6er des crises po- ce molts par uot commando d'Al
litiqites, proaiuat toutefoli que Fatah.
cette organljtion s'efforalit de Les menaces de Mme 'Meir, a-
recr6er dansitoutes les rigtons de t-il ajout6, no nous 6tonnent pas.
la Tchedcqlovaquie des cellules Elles entrant dans le cadre de
qul devalent traveller solon l'i- .a politlque aggressive et expin-
d6ologle Trotakyste. sionniste d'Israel. Tout le monde
Deputy lori, ,Radio Prague sait, notamment le Premier Ml-
s'ltait longuement 6tendue, dans. nistre igra6lien, que le guetteur
un commentaire du 15 Janvier, du village de Metroulla ne se
sur lea c6ofaits du Trotkysme on trouve pas sur 'le territoire li-
Teh6coslovaquie. banals. Par consequent, le Liban
tRude Pravos rdvble eujour- ne pout dtre tenu pour response
d'hul que l'organlsation en ques ble dens cette affaire.
tion avait 6t6 cr66e sous' le nom Le porte parole a poursuivi;
de Partly Revolutlonnalre Socta- nous n'avons pas oubllI le pr6-
listo Tch6coalovaque, a l'dpoque textext invoqu6 par Israel pour at-
oil, grace a" influence des forces- taquer le 18 D6cembre 1968 1'A6
anti socialistes et antiso -- report de Beyrouth et incendi6
vidtique tch6coslovaques at 6- treize avisoas civils au n ol. (...)
trang6res, lea emotions ont pris Leas accusations lane6es aujour
le pas our la raison. Solon les d'hui par Tel Aviv rappellent
documents salasl, precise cRude cells qui avalent pr6c6d6 ce
Pravo>, organisation est issue -raid et ne sent qu'un pr6texte ah
du pr6tendu movement r6volu- 'ennemi pour camoufler sea a-
tionnaire de joeunes qui groupait gressions r6p6t6es, la detention
notamment des tudiants et des do dix huit libanais, et 1 checkc do
jeunes ouvriers et don't l'activite so tentative visant hi empecher


x x ,

BALL DXE P1NG PON
ET 0Ia1RUnI '
M.2XI0O ((T)
Les Ba ll do Ping Pong peu-
vent 8tri iatillee p er lCe Chirur
gions dans lea intnvebntionsn ao'
cessitWe par lee o graves do Tu
borculoMe avanc6%. out d6etar6 lo
Drs. Garcia Salazar at B6cera
Baello, au course de JoUr'oe
Midio-Chiurglcales qui, a d6-
rioulent au Contra Antl-Tuaeric
leux d'Huipulco, aus Maxqou,
'Les Ballea de Ping Pongf ont
pr6ciaf le deux ap6clalistlt dot-
vent 6tre places, une fols arecu o
vorteu d'une natsihre iolinte et
inerte, dans lee cavit6s pulmonai
res attainto, afln de faclliter
lea interventions chirurgicales
sans que le patient souffre du
manque d'oxyg 9. Ces Balles, 11
en ftut parfolj usqu'ha 18 pour
remplir une cavity attainte per
mettant 6galement au pounmon de
r6eupirr- une grande partle doe
see fonctions.
Les technicians anciens fabri-
cantsa talent' a pratiquer rPabla-
tion des parties atteintes
xxxx
LA FEMME D'UN LEADER
DES PANTHIREDS NOIRES
A PARIS
PARIS (APP)
Mme Kathleen Cleaver, -femn-
me d- Ministre dos Affaires E-
trangdres des Panthdree Noires,
est arrive aujourd'hul 'i Paris.
tenant d'Alger, oh son mari eat
rtlugI6 depuis i nmois. Elle a dicla
rs qu'edle demeurera quelques
jours dans la Capitale Francgais
avant de partir pour-lee Etats-
Unis.
C'ast mon devoir de rentror,
a-t-ele dit. ajoutant toutefois
c'est avec une certain appr6bhen
sion que je posrai le pied sur
l'a=odsroms de New York.
z x x
EN BRIEF
LAGOS
Des observations, au course d'un
bref voyage, n'ont pas vu de si-
gne de G6nocide au Biafra.
LE COAMR
Un Journal Cairote d6nonce un
cosmplot des Etats-Unis pour sa
-boter le sommet arabe.
WASHINGTON -
Le DIparitement d'Etat affir-
me qua le document public a"
Caire est un faux.
X z X
PRINCETON
A la fin de sa premiere anneo
Nixon est approuev par 61-0/01
des Americains (Par Georges
Gallup).
xxx
SAIGON-
Le Senateur Tran Van Don lar
ce un nouveau part d'opposition
BONN.- Kiesinger abandonne as
tentative de combattre la politi
que de Brandt a ,16gard de l'A
lemagne de I'Est.
BEYROUYTH.- "
Le Chair e condamne cinq off
ciers pour avoir perdu un Radar
announce un Journal.

LONDRES.- Le- Tribunal refuse
de lib6rer sous caution le Dipu
tc aecus6 d'espionnage.
xxx
PARIS.-
Le Baron Edmond De Rothis
child voudrait engager Mordcha
Limon comme reprsenntant e
Israel.
TEL AVIV.-
Israel perd un avion ? r6ac
Lion dano un raid sur des oijec
tifB S 30 miles du Coire.
TRIPOLI..- B
Kzacsuy ost nomnm 'Prcemii
Ministry de Libye.


ntsuenanti as pays 48 minions
do dollars. La valeur don aor-
tatloni a premier a mositra de
19000 a attoint 85 millions de doi
lars, ca qui repraeante uno aug-
mentation de 10 millions par rap
port au premier semeatre de 1968t
LIA reaerves de la Banque Cen-
trle talent en Juillet 1969 do
28 millions de dollar, solt 56 nIl-
1oli do plus qu'en Jullat 1968.
Durant leas quatlrc ann6esa de ad
ministration du PUN, le Pro-
duit National Brut a augment
A un rythme annuel de 9 pour
cent, ce qui eat particulibrement
important quand on sBe rappelle
que la population de Costa Rica
se double chaaue 18 ane. Ce sont
Ale failt qui ne manquqront pas
de retenir attention de l61eec-
teur costa ricain au moment de
d6poser son bulletin le 2 f6vrie'r
car la champagne electorale san
fait sur le thbme du bien-Atre 6co
nomique et du progr6s social.
Don Pepe le comprend trash.
blen. car il dirize ses attaques
centre le PUN en reprochant au
Gouvernement de ne poa crier de
nouveaux employs pour lea 65
nille ch6meurs actucla ct en sao
lignant la richesse du secteur pri
v6 compare a la pauvret6 du see
teur public qui represented soul.
mient 15 pour cent du Produit
National Brut.
En consid6ra-it la propaganda
faite it travers la radio, la t61le
vi ion et la presse ecrite,- le
quotidian de plus grande circular
Lion de San Jcia, La Nacion pu-
blic a chaque edition 3 h 4 pa-
ges exclusivement eonsacr6as ia
la propngande des deux parties
:t soulignrons ,que lcs frola dc la
cnmpagi e laectorale serO.nt rtm-
boursds en parties par le Gouver
nement aux parties qui auront ob
tenu au moins 10 pour cent des
votes- la lutte semble se con-
centrer entire le PLN, parti po-
puliste permanent fonde aux en-
virons de 1947 48 et, qui a sa
base parmi les ouvriers, et le
PUN qui ddtient l'appareil admi
nistratif. Cependant l'electorat
manifeste une certain indifft-
rence a 1'gard des candidates de
ces deux parties qu'il consider
come des eviecux, nles mames
de toujours. nl pense gdndrale-
Smeat qu e no hay por quien vo-
a tar.
Profitant de cette indifference
-et de la divergence suscithe au
sein de la coalition gouverneinen
-tale o la suite du choix comme
candidate I la presidency de Ma-
rio Echandi qui ne fut pas d6si-
gnm, omas impose par le Pr6si-
dent Trejos, Virgilio Calve o
lanI dans la campagne presi-
a dentjelle. Il rsunit dait un Front
* National, connU sous 'la danomi-
a nation de cTroisiime Front), le
" gros du Parti R6publicain, une
1 fraction de b'Union Nationale de
1'ex-Prdsident Otilio Ulate, qua
quesa membres du PILN et beat
coup de ceux-la qui pensent qu'i
Sny a pas pour qui voter.
Si indifferent et al divise quo
soit 1'electorat costa ricain us
nouveau 'Pr6sident devra stre 6
lu le 2 f6vrier. Mais il faut sa
demander si le parti qui trion
phera aux elections pr6sidentie
les obtiendra la majorit4d h I
( hamibre Lgislative .Car ca
course de ces Iernisres quaore cll
I n6es, Costa Riea a eu un Pri
n sident uniificationniste et cn
R Chambre libirationnisLe. ce qu
n'a pas manqu6 de nuire a lad
iinistria.lion du Pr6sident Treio
et de causer de craves prCjudi
ces au pays. Signalons entre al
tree ceonscauences do cetteodivi
siic 'enLre Ex6cutif et L6Aisilati
i l ratification encore pondant
dui Protocolc ide S n .lo6. siMn


AU PARAMOUNT
Dimanche 18 Janvier 1970, d 5 H. 7 H. et 9 Hres








































U n Western hours claset
' L ^ lUne action terrifiante, une haite&npe ante.
Une vengeance corrosive. Une milts'tfovu-
droyante I 1
Entrde Gdes 3.00 et 5,00


Q


AU CAPITOL


A partir du Dimanche .18 Janv.er 1970
d 5.re57 Hres et.0 HrW*S
Le Dei4o FilmF du Fesual
Un Film elegant, intelligent qui conifirme
{le talent de Hoisrond.

Entree Gdes 2.50 et 4.00


_______ __ __________


L-


!l --k


oWr"~a~""s~3P4'5YYnsmFa~E95L~B~'~


1 _v_ v v v v_ v v__ _-


~i~i;B~


teaat.
GIDO,


IaasuanatioB


Chaplmpio at ..
(Suite)
dre une sirieuse option comme
meilleur butter en marauant les
3 buts Quant a la 26me rencon
tre du Lrc6ei Ption Vs College
4 c. ce fut un veritable raali
pour les aDortifs et ceux IA qui
n'6talent pas prasenta neuvent
se mordre lea pouces tant le succ
tackle fut de choix. Ce match d'un
hbut niveau technique permit
d'augurer d'un avenir plus que
prometteur pour notre snort na-
tional. Le Directeur Occyl et 1'en
trainer Andr6 Alexandre-ad.i-
vent itre f6licltds sour le ti'a-
vail accomplish ; techniquement,
physiquement I'6quipo eOPEN>
du Vieux Lvc6e P6ition eut un as
poir. Le score 3-0 en faveur du
plus ancien lyc6e ne dolt' en au-
cune facon fire sous cetimer
los 6quipes : Cours Modernes
Classiques et Colldge .I C, nous
sommes certain qu'ils tomberont
beaucoun do faveori de ce cham-
pionnat. C'est tant nmieux car re
la donnera uslus de colors aux
rencontres. Raphael Pierre tou-
jours servi a souhait par Yvon
Gaspard tras lucide et trbs bril-
lant viola deux fois et de faqon
dleant6 la care adverse.
La Dremisre edition de ce cham
poinnat a done connu le plus lar
gie succia.
Ce martin le championnat s'est
poursuivi en sarie cadet aver les
rqncontres Lyc6e Firmin Vs Col
lede Juan Vasquez e Lyere Fran
ois Duvalie'r Vs College Phila-
delphie, la premiere s'est termi-
nee sur le score 2-1 a I'avantage-
de Firmin et la esconde sur
le score de p a r i t 0-0. A
a voir ces jeunes .voluer il y a lieu
de fonder beaucoup d'espoirs. '
L'Inauguration a eu lieu sous
d'heureux auspices et il convient
e d'expliquer l'engouenment de no-
Stre Jeunesse par l'importance de
l'enjeu car c'est le President S
Vie de sla Rpublique qui ns'a ja-
" male cessd de manifester Sa Sol-
Slicitude a A'endroit de la Jennes
" se, la patrie dc demain qui a
d1 pens a offrir lea trophies de ce
u championnat via son File Jean
l Claude DUVALIER. Nous gar-
dens le ferme espoir quo a anm -
e me ardeur animera dirlgeannts et
n icoliers et la patrie commune en
c tirera le maximum de profit.
e

a Pharmacies assurai

S le service cette nult.

SnSamedi 17 Janvier 1969
i J. BROSS
Archivee Nationales
a DE LA .SANTF
i- Rue Pavye
u Dimanche 18 Janvier 1969
i- ST RAPHAEL
f Carrefour Feulle
e DU LION
i. Rue Traverm-slire


__i




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs