Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06644
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 16, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06644
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text



-%L-- AA

P CIt Ai DAI 1

UNCL~ MI139 Ax em t




IW X CNAUVLt i j 1 BOlTEOSTAM: 1316
.- &5J ~MEMS42 .DE LAIBOQKATION IN'TURMKICIIOAINE DE Pmaim


IHAITI VA cMvoI

La Securite da Geiniral P .JLUM *

.. MEMDICANTS


u!uh"wu


I)AR-ES-SALAM (AFP) -
I.e lien oil se trouve le G6n6-
ral OJukwn so merm r6v616 quo
lormqu'll y aura p1ik de dangrs
a le fairs, a dto'arN, en lubstan
eo, le Reprm6entant special du
Biafra pour l'Afrlque Orientale
ot Central*, M. Austin Okwnu,
interrog6 par I'A. F. P. au sujet
den rumours solon lesquelles le
chef de la secession biafraiso se-
ralt arriv6 en Tanzanie ou en
Zambie.
Los britanniques, lee rusms,
les egyptlens et les algiriens n'6-
pargneront ancun effort pour
mettre la main sur lul a-t-il a-
jout6.
M. Okwu a declare qu'% son
avis 'avenir du Biafra dipendna
doi c4 quo arrivera & la popula-
tion et, h soe dirigeants, de leur
Aicuriti et de la situation icono
mlque, de attitude qu'adopte-
rton lea nig6rians & leur i6gard,
* prt% avoir assure los biafrais


Placi sur orbite

WASHINGTON (AFP) -

Le satellite de t616communica-
tions Transatlantiques Intelsat-3,
lanc6 mercredi a 6t6 plac6 au-
"jourd'ui sur son son orbit ds-
finitive gtostationnaire A lEst
de la crte du Br6sil.
L'allumage du quatritme et
dernier 6tage de Ia fusee porteu
so The-Delta qui a' 6t6 effectu6
ce martin, a permits de placer In-
telsat-8 dans une position qui
permettra le fonctionnement op-
timum de ce standard t6lphoni-
que cosmique.
Si le dernier itage de la fuse
Thor Delta n'avait pas fonc-
tionn6I la Comsat (Criamunica-
tions Satellites Corporation) pour
Ie compete de laquelle la NASA
avait effectu6 le lancement, au-
rait rmsu une indemnity de 4.670.
000 dollars. II s'agit de sla som
'me ri'vue par le contrat-d'asan-
rance qu'avait asouscrit la Corn-
sat. Intelsat-3 a t6 en elffet le
premier satellite assure centre
un 6chec de lance ou une mise
sur orbitse d6fectueuse. La Comn
sat avait pay, une prime 872.000
dollars. Cette police d'assurance
avail tl' souncrite h la suite de
(leux 6'cheen, enregisrte ces der
nier moisa.
Intelsat-3 nse trouve I 35.700
kms. d'altltude au-dessus de 'A-
tlntlique .I la verticale de l'6qua
tour. Au course des prochains
jours, Isp techniciena vont effec-
tuer les travaux d6finitifs do
mino nau point du satellite qui
(lole entrr on service commercial
Ip 211 Janvier.


qu'ils devaient so rdiller h l'id6
d'un Nig6ria unt.
xxxx

M. THANT A LAGOS
DIMANCHE
LAGOS (AFP) -
Le Nighsia a annonc6 official
element aujourd'hul quo M. U-
Thant, Secr6taire G6n6ral des
Nations Unile, arrivera dans Ia
Capital FPdirale dimanche.
Le Secritaire G6n6ral des Na
tions Unies a accept litivitation
du government nig6rian, di-
clare-t-on do source gouverne-
ntentale. Awuuroe indication n'a
6t6 fournie our 'la dur6e du s6-
jour do M. Thant, et on ne sait
'il so rendra dons les zones af-
fectie par la guerreo.


GENEVE (AFP) -
Le gouvernement F6d6ral Ni-
g6rian a autoris6 deux avions,
places sous la responsabilit6 du
CICR, i gagner Lagos avec un
chargement de 21 tonnes de mt-
dicaments, a annonc6, vendredi
i Geneve, un porte-parole du' Co
mitt International de la Croix-
Rouge (C.I.C.R.).


llulti va recovoir pour plus d
$ 400.000,00 do m6dicaments,L pr
tuits piiarmaceutlques et fours
tures m6dicales exp6di6s par
-Catholic Mcdlcal Mlisslo Boas
de New York.
L'exp6dition, don't s'occuper
le Catholic Relief Services,
Loo 6ratlon avec Ie Secours Cs
tholique, eat attendue vers la 11
de ce mols.
D'autres expeditions, potur H
ti, sont en course de pr6paratio
selon Frero Bender, A. D., actu
lemnent en Haiti pour visitor de
cliniquee et des dispensairea.
Frire Bender nous dit que
Catholic Medical Mission Boar
est heurcux de pouvoir mett:
ces dons de products m6dicaux
la disposition de plus de 300 cl
niques et lispensaires.
Au course de ses 42 annies d
sitence le Catholic Medical M
ioen Board a expidli nun total
30 millions -de llvres de m6dic
ments divers aux cliniques et d
pensaires des pays en vole de
veloppement.
L'id6e d'un service central
pour fournir aux Missions d
m6dicaments et des services sa
taires ful suggerdc par le Do
teur Paluel J. Flagg de.Yonker
New York et R. P. Edward G
reschie.
Sous sA direction, un coni
de lIn Catholic Hospital Assort
(Suite page 4 col. 7)


La chose prend des proportions.
Le chevec gagne du terrain. Par
ti du crane, il s'est fortementt
eloigni de son point d'attache et
rigne un peu partout : sur le
front, sour le visage, ur les temn
pes at surtout our l es cou.
Par lea tmasazi es, les tours-
tes et les compatriots revenant
de voyage, nous savions lexisben-
ce, depuis bien des temps, do ot
t strange mode qui consists
pouwr l s homines ea conservert sur
lour ttfe plus de choeux qau'en
&nt lea femmesea. Et nous pensions
naivemsnt que c'itoit bon seule-
ntent pour fitranger, quo ce he
reu qui poussait loin de nous 4-
tait la nouvelle marque enregis-
trne d'u.e race aui n'avait rien
de common avec la ndtre. Bea-
fles, hippies ou beatniks, qu'a-
vions-nouns du voir ? Fruits d'u
ne doctrine, d'une rivolte intinme
ou d'ut findantiosme chroniquo en
quoi les problomes et les habitu-
ates de cen hurluberlus ichevelds
.tai'ent-iln comnprables aum no-
tres ? Ma foi, nous n'ent saono
nTIO jusqu'iei.
Main toujours set-il qu'en fin
d(e 196, la smode anant dit son
mot. evlle aussi, nous avons vus
sssrgir d Port-an-Princ s nown-


Vague d'exhibitionnisme


Par Anatole CYPllIEN


.oumisoni). face i laI rue. au vu
ct au nu den passants, et avec
usne otntLation molee d'lmpudeur,
(s-t devenu monnaie courante de-
Duia quelque tamps. 11 est vrai
quu le people abuse deo la canne
i asicre at de l'eau de coco. deux
excellent diurmtiqueln. mai lea
Anglais, pour grand buveurs di
th6, qu'lls solent, n'ont jimaiq
lout lea airoseurs sur la vole
publiaue. El Dieu aait combien
Is. th6 excite la miction !
Li[ bema ne lernlerc, bur le
lioulevarl Jeut -J cquonI fessali-
nei o Je veullu eccueillir lea ins-
p rong0on e d'un m decin itrauger
le passage danes l pays. Centre
South oattence, i. n ite parla pas
(lde paysannes qui portent un
Iourd panior sur la tate. ni se
,ao splendldes montagnes, ni dec
carnlonnctLia dc Gartcfuur aux
apelleationse tellement 6difiantes.
L'homm de d art so contents de
me dire : oCe qui m'a le plus
frapp6 chez vous, c'at la duirW-
-e colliquatlve aocc Haiiens, ct
;eur inzroyable sans-gune lui
donner libre cH1 rb n'importe oi.
Dites, monsieur, ne consomme-
t-on pas de sol tei ? q
Mortellement confuse. je d6-
campal et, chemin faisant, je re
nassal dana mon esnrit l'affreu-
se bottle qu'on venait de me pous
oer. HRia je n'avais pas faith
dix minres cue je vis naitre
une flaque spumeuse aux pleas
d&un grand gaillard coilt centre
un mur lee jambes indecemmnent
ecarttes. Plus hcnteux que fu-
rieux je pourauivls ma route et
rommentgal i me douter que mon
tourlste avalt dit vral.
Maintenant que j'ouvre l'oeil,
'east fou ce que je vols lea gens
s,arrbter pour moulller et em-
nuantir le sol-Et, s'il vous plait,
ius sont legion ceux qui le font
face k la chaues6ee comme s'ils
voulalent choauer les spectateurs
lnvolontaires de leur inconVyena
te et bruvante irrigation. Avant-
hier. J'al entendu une dame
sla t chenue reprendre Verte-
tont rIn de ces exnlMiiltsOltuteB!
SparTdon, monsieur, telle que voul


me voycz, j'al atongtlenps ocon-
d un eminent urologue. Pour
nim'ater ou me scanUaliser, fau
drait certalinement me montrcr
:luLre cnose*.
Autrefols. seules les barriires
an metal et les euncoignures 6-
Laienl menaces car la corrosion
incongrue t d ces lhumecteursp
iunp6nitenta. Maintenant qu'une
vague d'exibitionnisme 26ferle
ur la ville, lea poteaux L616gra-
phiques et 61ectriques lea clotn
ren, les murs, l'asphalte de. rues
uou 'la blton des trottoirs recoil-
vent journellement une malodo-
rante douche en jet. Neuf fois
pur dix, ces besoin proitendu-
ment pressantas turaisent p rs
blen pu attendre quelques minu-
tes de plus, ct etre tatisfaitt
oanme 'intimit s d'un petit en-
uroit.
Quand il s'agit d'enfants, Ic
eal nest pas incurable. II con-
mient tout implement de lea rao
peler i l'ordre chaque fois qu'ils
oublient quse cla, ne se faith pa
en public. Au c i n 6 m a er
plein air, par example, lea pa
rents devraient exigCr que leurs
gosses aillent a.u lavatory, at
lieu qu'ila lea laissent mouinlpr
comme des petites chiens, leI
pneus de leur voitLurc.
Cependant, lorsqu'll s'agit d'l
dultes coriaces, aux reins Intari
sables et mal ,duquts, le problt
me eat autrement plus ardi
Peut-on leur fare admettre qu
cette action, quoique des plu
soulageantes, devrait, autans
que possible, 6tre acecomplie dan
un coin discret, et non lsa bar
be de tout le monde 7 La' cons
truction d'un grand nombre d
venpasiennes est peut-Utre un
solution, mais j'ai l'lnipresalio
que. moyennent une asrie d
meetingsgs 6ducatifa, 'Haltien fi
rait un retour sur soi et s ur
S veillerait. Car. si dr6le que eel
I naraisse;ola plupart de ces gel
out humectent le sol toutes I
sasote journey, le font beaucos
plu pnr manie ou laisser-alli
(e'est le ca ou Jamal de le d
Sre) que par besoin rtel.


bre apprdeiable de itess absa
nennes. Consciente d'itre se
vent en retard sur la vague
ternatioials, avse frindsis, no
jewnesse s'accroche au derm-
wagon pour ne pas rater le tra


Le Dictionnaire Frangais- Cr6ole


de Jules Faite sera bdite au Canada

I.e Coltrat a dti sin hier entrts iMie I'Ve Jule PFaine of le reprndentant de la eMason
ci Rdif.,i Leo ,,c d If1M rial ,tt r Yros Dube


lo
r6'


tuiawnL s evenant do ud IO tr-
yer, lftudiants risidant en Hai-
ti, artistes on tous arts, filet d pa
pa n'etudu nt niern du tout on
rsien au killed, tous se sent is
s arborer des tftes hireutes, d
mi-chemin du hippie et du lion.
Aftuelement, nous vtyotns sos
vent au vola t d s voitilas, eSa
chauffers intd6finissables qua
nous hdsiteriores a appeler Mon-
sieur on Madeiwiselle. Nous af-
tendons qu'ils descendent pour e-
tre fiade. Hlas 'I le pantalon dit
epied eliphant qui en general
parachives l'nsemble, ost tout
auesi inddlinissable et I'on s'ir-
terroge en vain pour savoir s'il
se rdolame d'un nsex ou de Pauo
trc.
Soule lusur pour nous guide
parfois dans nos (nAbres : esat
accessoire risottaft qui faith fu-
? cur d nouveau, les favors, corn
nunedinent appelds cpafoutinr-s.
ici. On a beau dire que les goltas
ac les couleurs ne as discutent
pas, ntre nows, qu'ils sont laids,
ces pafoutins-lt, quand ils proli-
farent I On y mnettrait" volontiers
to feu comma dan t des haltiers.
Qual tyrarn que la mode MS-
me les hos eofs plus raisonna
bis lui obiispent. Ces favors par
ex eple... Vditligemment, disore-
timint, its en lassent pousaeor
troit centimrtres de plus ot ill
en sont tout contents. Ca et ta,
quelques eimables quinquaognai-
ran s saoft mis as cultiver, eur
ausit, tignasss et rouflaqusttes.
Maw voyon, tout eat use quest
taon shabitude, m'a dit sin epro
roeseistaes. Ouebliez-vous qu'astre-
fois les hoitmes portaif estS h
seuX longpe
Ouf. Autrefois .. Mani poir-
quoi citer autrefois pour excuser
os qui est extravagant. asjour-

Quellc est doac cettea saof d'er-
centricit ? A quoi jouent-ils.
non Absalou "? A tro danes le
vent ? A Stre'ddcontracts 'Y as.
tl.icnformistes ? 4I avoir tPair di
s'Btre nial lavso ?
II aout bien squl jous sse pan

tien a8r. Et puisque nous n'5
pouvons riosU, vilsni,-t le carnt
rn- pour un soioeolen(ent fugitif...


Au Brasil
Pel'scadron de
la mort,
5 RIO DE 'ANEIRO (APP) -
S L'Escadron de la mort>
s inaugur6 une nouvelle technique
u pour emp8eher i'identificatio]
, de ses victims; il br~fle leur
s corps.
La d6sormais, c16bre brigad
de justicters d6eide A letter co
a tre la corruption et is laenteu
s do systmen judiciaire et qui
- procedd, en 1969, A plus de 26
* executions sommaires, signe to
Sjours ses eifurtres; elle laisi
s son sigle; E. M. .et une t6te d
-t mort surmontant ldeux| tibia
s crols6s. Mats ees signatures as
r- compagnent maintenant un cad
-' vre carbon. .
e Le pritaer corps astn lain
o par lea bourreaux amateurs a 6t
ie retrduvi ce matin sour un terrain
vague de la grande banlioue d
r i- o do Janeiro.
la .Lea autoriles manifest nt un
an vive inquletude devant coe noi
'a veaoix sglemesnta des Jostioleo
lp anonymses qui diploient de plu
ir en plus d'efforts d'imaginatio
I- pour i6ltoe d'tre Identifi se
S. punts.


rd Len milleux liLtlraiere haitiens hie, du contiat cueilleront avec enthousiasme I'i
ct ceux qul s'lt#reoserit tout par Ie6 but des editions Lemeac est nittative des editions Lemeac.
a ticulliroment aux questions de d'appdrter sla quote-par- quebe. Nous nous rjjoulssons de ce
,a philologle apprendront ave satie quQoie hB 'effort national d'alpha suceas pour la lltt6rature et la
n- faction at Int6rdt 9ue le volumi- bdti4 gfon at de faire connaitre science haltiennes.
in neux. dlctionnaire.francgais cr6o plus particullrement dana le Signalons que c'est Ia peut etre
leo de Jules Faine, oeuvre monu- monde i'ocutre de Jules Falne. un d6but prometteur. M. Dub6 et
ai mental dlu grand phllologue hat- noua a dit le sympathique repri sa Malson portent un grand int6
n ticn qui n'avalt Jamalb pu Otre sentaot de Lsmenac, M. Yves Dub rit aux grande oeuvres de notre
ej publi6e, sera edit6e par la Mal- b6. 'litt6rature et. souhaitcnt une in-
es son d'diltlon mentrbaalaise Le Lfs milieux scientifiques d'Hai tenslifeation des changes cultu-
msac. Le contract entire lee denx ti, au Canada, des Etate Unis, rels entire le Canada et Haiti, a-
le parties a 6t6 sign hier et pour de l'Europe ct deio Antilles ac- t.il signals ah notre Directeur.
rd mnrquer I'heureux evonement, 1 I
re Charg6 d'Affaires du Canada ot
la charmante Mine Roger Gilbert OHCINIQUE SCIEN1TIFIQUE.-
[1 avalent offer hier solid une recep. "
.on on leur residence deo Peggy-
'0e %lil. S
is Mme Vve Jules Fahine accom- s '
de ,man6e de Pon neveu et Mine le "
t- Dr Girard Lion, assistant a t o
lie reception heureuse queo l travail 1 a '
d de b6n6dictin de son marc va en- '. V l0 11 A
fin cvoir le jourm et server & une -
8s plus grande connuissance du cro ,
en le hDoltien. Dens une enqutte r6alisbe sur un 6chantillon de 600 sujets de Ii
r- Deux ouvrages remarquables ont a 80 ans, r6partis entire lea dif6rents niveaux de l'enseignemen
rs faith rayonner le nom de Jules
a- Faine : cPhilologie du cr6oles (29:%) d'universltaires, 18% de aecondaires, 40% de professionnel
qui reaut un Prix de Aoead6ine et I3% de pAmaires), noun avon. voulu eavoir dans queUlle lesur
ap nivers, 6tude- compare d'es cr6o le #ysttmi d'iducation en vigueur chez nous facilitait ou non c
ls parls das t maronde gr Main sl'oeuvre mottresse eDir,- o i
tionnaire Frangais Criole* itait degis d'interaction dana notre famille, dans notre entourage imm6
toujours en carton. diai dans notre locality, dans notre paysa et dans le monde.
Un heureux hazard a voulu -
Sprovoquer la rencontre de Mme 'anous a 6t6 possible de constater que l'aducation dispense dan
Jules Faine et de Mr Gilles Le- no, 6coles d6bouche 4 peine nur la comprehension des problnme* d
i&vre, Profeaseur -A l'Univereit.
de Montr6al et philologue de re la Iocalit6 (29%), qu'elle eat pratiquement nulle et inop6rante e
nom. II a particip6 a li'labora- face des problbmes nationaux (5%) at des problbmes international
lo- tion d'un dictionnaire francais
an- aun Canada. n a poihrsuivi des re "
in- cherches linguaistiques dans le qui -sign~ie quake i'cole haitienne prepare des 616ments borai
tre grand Nord eanadien pour I'd- famil
rief 'aboration du premier-dictionnai- a ie inthrte locaux, fanmliaux, strangers I leur propre pays ,
in. re Esquimau. indiff6rents I la culture universele.


-es recherches actuelles se font
aux Antilles notamment & Ste
Marthe. On congoit qu'il ait tt
vivenent intiress6 au creole qu'il
connait et parle un pen.
Le Profdaseur Lefivre faith par
tie d'un nouveau centre qui vi nk
d'itre fdnd6.-A I'Univerit6 de
Montr6al, sous la direction du
Dr Benoit : le Centre d'Etudes
Caraibes. Aux Editions Lemeac,
il eat Conseiller Linguistique et
participe is tout ce qui concern
le dictionhaire.
II fut particulitrement impress
sionn6 par le travail de Jules
Faine que lui soumit la veuve de
1'dminent philologue.
Et cette rencontre fut a l'oHi-
gine des tractations qui ont heu-
reusement about I la signature


12.000 LATINO AMERICAIS
ETUDIENT EN ESPAGNE
Onze mille quatre cent vingt-
six 6tudiants latino am6ricains
on tfait des 6tudes en Espagne
pendant I'ann6e scolaire 1966-67,
d'aprns des statistiques parues
dlans le la Culture hispaniques. La plu-
part de ces 6tudiants 8.000 -,
talent inscrits A l'universitd do
Madrid.
Ceux venus du Paraguay Lt do
Porto Rico itaient lea plus nom
breux (1.700 pour chacun de cos
pays. Venaient ensuite les P6ru-
viens et lea Cubains (1400 respect
tivement).


Nous avona demand 4 nos informateurs de hi6rarchiser un ense
ble de fonctions assign6es k 1'6ducation. La recherche d'une bonr
pifession se d6tache come Is function primordiale avec 58% d<
reponses, le prestige sosW suit avec 88% et 1'obtention de revenr
61ievy 10?. On peut-aoulligni.ici que la bone profession porte
puissiiance tote sle entree fnicions puisq'elle peut perfettre
se taller du prestige social avec de emplois bien cotes et bien r6mi
n6r6s. Nos informateurs sont travaill6s par un besoin. imp6rieur
mobility social ascendante. Ile espirent que l'cole les aideira & mo
ter dans I'echelle social (50%), A avoir de bonnes relations (28%)
C. H. I. S. S.






Ins ta anta nis


LE MAUVAIS TEMPS
PERSIST
Descendue des regions septen-
trionales de cet hemisphere, la va.
gue de froid qui s'est abattue
sur les Grandes Antilles, depuis
Isa semaine derni6re, a'est accom
pagn6e d'un mauvais temps per
distant.
La navigation cStibre eat de-
venue de ce fait difficile surtout
pour les petites embarcations,
obliges de rester au mouillage
ou de ne pan s'aventurer trop
loin du rivage.


L'AFFAIRE OWEN


LONDRES (AFP)
(De Busile UESSELIN)
L'affaire Owen risque d'etre
pour le Parti Travailliste, dans
une p6riode 6lectorale, ce que
'affaire Profumo avait itt en
1963 pour le Parti Conservateur:
une catastrophe politique.
Ministre de la D Lfense du Ca
binet Mac Mllean, M. John, Pro-
fumo avec t6 accus ait la Cham
bre des Communers d'avoir risque
de compromettre sla scurit6 de
l'Etat; il a vaipendannt quelque
temps partagfi une maitresne,
Christine KCeeler, ovait un Atta-
chl Militaire SoviJtique, le Colo
nel Eugine. Ivanov. La Justice
n'avait rien retenu centre M. Pro
fumo qui noanmoins avail di Pa-
bandonner sa qarri're politique
et se consacrer h des oeuvres cha
ritablec. Le coup purts au Parti
Conservateur, un an avant .les
Elections g6nireles, devait se r6-
viler mortel.
M. Willitm Jamnes Owen ne
pr6sente certalnement pus n u ris
qua comparable celui de F'an-
cien Ministre de la D6fdnjie puis
ou'il n'occupe qu'une position mo
ideste au Parlement et qUea .lee
possibility qu'il avail de ditenir
des secrets d'Etat important pa.
raissent assez rnduites. L'affaire
eat grave copendant pour 1e Par
ti Travailllate parce qu'elle ris-
que de porter pr6judice ei t oute
cette aile d'Extreme Gauche du
Labour qui nounrrit ouvertement
des sympathies snvers lee pays
de l'Esat Europ6en. -
S II n'en eat pas moins vrai que
le. groups parlementaire Anglo -
'L at allemand, don't -M., Owen 6-
talt membre, comprenait Eric,
Lubboek. un Libieral connu, et
Barnaby Draysen un Conserva-
tour. Mais II Otalt prdsidt par
Mrs Renfe Short, membre In-


Iluent dte laile gauche de Labour
et ayant faith parties de la Id6l6ga-
tion britunnique qui se rendit it
Cuba en 1963 et effectua de nom
breux voyages en Union Sovi6ti
que, en Hongrie et dans d'autreb
Pt.ys Ccmmunist-sa.
Etant-donn6 le mode de vie et
l'age de M. Owen, il aemble peu
probable, sil est prove qu'il a
i6ellement fourni a une puissan-
ce tlrangere des renseignementn
de nature h mettre en danger Ia
S6curit6 Bnritannique, qu'il ait
agi par cup iTte ou int6rtt. S'il
.A ommuntiqu6 avec 1'ennemi ce
serait plut6t par idCologie, ou
inome implement parce qu'il cro
yait fermement h las ncessit6 d'&
tablir des relations 6troites avec
lea pays de 'Est.
M. Owen eat gard6 4 vuc en
vertu do la section 1'C de la Loi
sur lea secrete officials de 1911.
La peine maximum 'est de 14 0an
de prison. Lee veritables eapions,
come Lonadale et lea Kroger,
ont tfi poursuivis- au nom de la
Loi sur .la filonie et la traihison
aosent lea peines vont jusqu'.a l'em
prisonnement n vie et mgme la
mort, malgt6 la suppression de
ia poeine capital pour tous" lea
autreas crimes.
Son crime, si l'accunatlon par
vient le prouyer, apparent.
done Ila fois come noina gra
,e que le veritable esplonnage et
romme d6sinntreesa. 1 n'empche
que la police a refdus sa mise
en liberty provisolre soum caution.
)ustement i cause deote aspect
dlilnnt#reWe que son acte de par
lier un prejudice irreparable h
un PertS don't I'extrsme-gauche
cst dib scceusde, nons aeulement
de flirt'dangereux avee les pays
do M'Et, main de tentative de
renversementi de la structure 6co
nomique 1t social de la Grande-
Brtag se.


Des marines nous signal
qu'au Paslsage du Vent, canal i
Lie Haiti et Cuba, les vagues o
un mstre de hauteur et davant
ge dans la soirde. Le long desa
tes du Nord ot du Nord Oues
le long de celloes des arrondiss
mients do la Grand'Anse, de T
buron et des CtMeaux, lea vague
sent tout aussi fortes et les vi
fliers doivent mouiller sur des
.uneres pour ne pas driver.
L'on s'attend a ce que la sit
lion climatique s'am6liore la
maine prochalne. Do fortes plui
ont Itt enregistraes dans le S
et le Nord, surtout sur les so'
mets des montagnes.
xxx

EXPOSITION
PHILATELIQUE SUR
LA POST AERIENNE
D'HAITI
Le miois de Novembre de l'
n6e dernibre a marqu6 le XVs'
anniversaire de n 1'mission
premier dimbre de la Ripublic
soHaiti, consacri6 A la poste i
rienne.
A cette occasion, Ia Socidti
sophilatulique d'Haiti (SAH) p
pare avec le concourse de lan F
ration Internationale des Soi
tes Airophilatiliques (FISA)
ne grande exposition th6matiq
L'Instittu Francais d'Haiti
oien voult priter son precil
concourse en Ia circonstance.
offrant le Hall d'entr6e de s
Auditorium de la Cit6 Dumars
Estim6 pour abriter les vitri
dc cette Exposition.

Tous nos grands collectionne
vent participer a cete manila
station qui se diroulera en M
ou en Avril proehain.
Les dernisrea dispositionse
front prises A cet 6gard dimur
che prochain onu course de la sa
ce de la Sociti Airq6phila
que d'Haiti, qui se dtroulera
unanche prochain en la reside;
de Me Jean L. Months, l'un
principaux aninmateurs de
SAH.
XXX .
RUMEURS DE GUERRE
EN CHINE
HONG KONG (AFP)
Les habitants de la plupart
grandes villes chinolses sembl
ntre convaincus de I'immine
dl'une guerre aver l'Union Sc
tique,' eatime-t-on A Hong K
i Tia lumireo des rclta de no
breux voyageurs arrivant de (
ton. Shanghai et d'antres vil
Atl'rei de l k Mer'de ChIne.


LA NORI'EGIAN
CARIBBEAN LINES
of le tourism en Haiti
...Pierre Chauvot, Directeur de
I'Agence Citadello auralt touee
lea ralsoim de crier : Victolrel
En effet, depuls deux ona es Be
d6menalt poso amener Idc lea n
vires de la Norvegian g aibbean
Lines. Cetta ligne do navigation
maritime dispose des coquele pi
quabots M/S SUNWARD, MWS.
STAWARD, M at 83 KEWARD
M et S SOUTHWARD et M at 8
SEAWARD.
Le mois dernier, 'M. Nielwnr
dout nous avions annonc6 le pas
sage ear Haiti, 6talt venue pripa
-rer la visite de ces navires ide
11 est Vice-Pretldent en charge
des qpprations de cotte lizae.
Mercredl, M. Pierre Chaive
eat reatr6 de Miami, e compn
gnle de M. Hejioth L. Wittner
i'un des cinq Vloe-Pr6esetes, cha
g6 du Service de Cargo do la No
veglan Caribbean LUna. M. He
Smuth L. Wittner 6ait venu masi
tar & la vbite ii des toaristoes
S fctuant i croistire A board d
la. M/S SUNWARD arrive dan
no) eaux ineroredi et reparti jet
s di apris midi. Ce navire a pass
pros do trente six heures en HE
ti; avec pluieuars contains de pa
e -sagers qui ont reou un service e
S cellont de l'Agne Citadelle.
Jeudi vera midi, M Helmuth L
- Wittner avait nviti l d6jeine
a board du SUNWARD le Secri
tire d 'Etat du Communece et d
l'Industrie, Dr. Lebert Jea
e Pierre, M1. Pierre Chauvet, M
Jean-Claude Nadal, M. Rolalha I
n catrel, Directeur do Tours de TI
x gene (ltadelle. II avait pr4cede
nient rendu viite au- Directes
G6enral Adjoint de l'Office N
6s tional du Tourisme et de la Pro]
ganda, M. Ramah Theodore.
M. Wittner -en Compagnie
Pierre Chauvet et- des Drs. Li
inard Feldman et Yvette Gindi
Tardieu, Feldman, nous a appi
ne hier soir A El aticho que la N
es vegian Caribbean Lines va et
blir un service hebdomadaire
us Haitf Nous y revidrons av
n plus de ditalla. '.
x X- -- -
do LES ECRrVAINS
ua- i,01 ET MIKE POLLOCK
de ...Nous avons 6et agi'ablenie
n- surprise de revoir hier soir
Barbecue dansant d'El Ranc
nos admirables amis lees ciivai
Bob et cMikeo Pollock.
Robert Pollock et sa captive
te fcmnime "Mike vieonent en H
ti depuis dix ans. Ceo sont des.
mis de l'archltecte Robert Bau
san et des clients fiddles d'lbo-
li. lls south arrive ici le vend
di 9 Janvier et repartiront
main namedi. Bob a rempU hi
boir une page de notre earn
Ivo" co qui suit :
J'ai fait la connalasance d'.
nt belii .lolicoeur, 11 y a dix ane. )
l5 tours de ces ann6as nous avo
nt voygie partout. MaS femme, 1
a- jolie Mike et moi nous aW'
c6 dan lia suite a6journ6 4 Rome
st, nous ;avons pass6 qiatre ane.
e- puis notre retour ih New Yo
i- nous (crivo0ns un programnea
es parait clhaque jour A la CIS t
oi- vision. Quant a.Obie que l ui
uxi il arrive? II s'set mari6? Vt
quelquis chose do plus Importi
un quo Rome ou la t 16vision. B
se- des close, Obiel Bob 6crit i
ile ies jslieta varits. Mike crit
udil biographies. See u jets ant j
m- qu'ici Maurice Chevallier et L
da Christian.
Bob et Mike. rentris do Ba
l'annse dernitre ont Iniuouri
23 Juin leur progranmne de
vision hi la CBS do New York
Ils collaborent ainri anu
irransmo Love of LiUfa auen i
16 ans varaft A la OBS cha
'a 11 heures 30 du matin. Ce p
me grammedure une deml-heure.
du aul le astrteint ut produire
que tue jour de lund| b vendrdadi
a6- alimenter cot episode dramatic
de l1a T616vision amercatli
Ae gofiti par ces t6lespectateurs.
pre L'aanne dernireM, Bob et
id6 ke 6taient venus ici ave le p
ie- ducteur de Love of Life. M.
u- tram Berman. Nouse ouhabl
lue- la bienvenue a-uonam.i Bob
a Mike PoUHoclL c.
eux z x x
so0 QUAND LE MAIRE
ais FREDERICK DESVARIEU
nee rcfoitle i imbres du Syund
dss 'fonctionaires- do Montalo
...Hicr vers midi, les "221 n
nrs bres du Syndicat des Foni tflor
rfe- res de MontX6!, descendors
ars Castdil Haiti et a Ibo-LIl6 ave
pris ls direction de la Mairii
se- Port-au-Prince; Ih la suite
an- leurs conducteuis, M. Frar
ian Bertrand et sa femme Marie-
i6li- re, el M. Jacques Rochon et
di- lpouse LiUsette et des rprt6
nee tants de la Southerland Tu
des arrchitecte Hubert Ethesart
la sa feanme Nicole, Mnile Lyaia
Helmcke et eon marn le Dr. I
nard Helmrke. de Japhet M
th.ll
Le Maire Frederick De
rieux, asiste des 'Edlles Br
Nazaire at Marcel Agusfih,
Secrgtaire Ginrsal de la Con
des' Eion. Conmunnale, Me. U1
ent Pierre- l .onuis at des autres
nee bres du personnel de I'Edillt
ovii tendait a midi treste ro visit
ong canadieno. Li reception eut
sin- don. la Salls des ,Mauir." o0
Ian chaises avainit 6i6 plante.
lies tention de res nimasires du
dicat des fonctionnalrea do


LE COIN DE CECILE

ABSALON 69- 70


I _~ ~ _


ti .l1. Li plunpirt d'entre eux
sent drn lemmes. Smile talent en
tenue tris ligIre. On tour avaif
dit qu'il faisait chaud en vill. et
quo le Matro Devarieusx, na gal
lant hanmm, le comprendraitL
II y avalt danl ghu9 ,
Mae Denise des Trols Maaomee,
jeone et belle fesme da Pr4i---
dent du Syndicat dme Fosolion-
naire do Montrial. X. Jean des
Trols Maisons, et Is mire de ae
derniar, Mme C6cile de 'o Mis
S Malaos, M. Guy Beman, de
l'Agence de, voyag TRANS 0-
S OEAN doe Ohrwrooke, arrive' IcL
L il y a trolA 111ies avee sa fern
* A me eo e aun doe eon-
. dateurs du troupe litposant do
S vialteurs canadien vusy a do
Sherbrooke. L'accuell fai"t-. ca
t nmnbrcs do Syndicat des PFnc-
- tionnairoe de Montral par le
r, Mare Frdi6rique Deevarieux et
r lea Edles Breton Nazaire ot Mar
r eel Auifietin fist des plu chaleu
il reux. On servft le chsunpagn,.
s Le Maiir DESVARIEUX pro-
if nonea un beau discours dana s.
u quel i souhaita la bienvenu i&
s ces visiteurs et mit I'aocent our lea
U liens quninnssent Haiti et le Cana
i da,particalibrement la Province de
ai Quebec, sur l'amitit fondue ssur
as lee affinitis de langue et do cul
ex ture, etc.
Aux paroles de M. Devarieux,
L. rpondjt -M. Jacques Rochon. II
er fit part as. Maire Deevarioux des
e- bonds voeux doe l'llustra Maire
le de Montrdal, M. Jean Drapeau
in- qui lul a envoy6 deux beaux ca-
. deaux et .asi des voeu des v e M.
D6 Jean des Trois Maisons, Priei-
A dent du Syndicat. On servit le
m chamnpane at l'on porta une s -
ur rie de oToaitae. On distrlbua en
a-_ suite aux visiteure canadiens des
pa exemplairea du dernier outrage
du Pr6aident DUVALIER : Lea
de M6moire d'un Leader du Tiers
o- Monde. Le Maire Deevariex eout
ne l llourde mai plaisante tctie'
ris de dedicacer un grand noambre de
or ces ouvrages, particaibreient
a- ceux envoys au Maire Drapeau,
en au Prhident du Syndicat, M.
'ec Jean des Trois Maisons et ceux
offerta Mmne Denise des .Trois
Maisor, i- M. at Mane Frainoil
Bertrand;, M. at Mme Jacques Ro
chon, M. et Mnie Guy Brennan.
Les membres du Syndicat den
ent Fonctionnaires de Montrial quit-
au *t rent enchanths le Maire Desva
ho rieux et les Ediles Breton Nazai -
ns re et Marcel Augustin pour se
rendre i CLAIRE'S GALLERY,
van 69 Rue du Quai ole Mme Claire
ai- Jolicoeur a qui certain de ces
a- visiteurs avalent 6ts recomman-
us- d6s, avait invite le grope a vt-
L- der quelques verres en admirant
re- Jlo peintures et sculptures de os
do- galerie.
ier a z a
net L'EVADE DE YUMA
au Cini Paramount
Au ...Co martin, oa a visionnin au Ci
Au n6 Paramount L'EVADE DE
Ina YUMA, an presence du Pr6sident
ma do la SECA, M. Gilbert Holl4n
ons do. Catte production cin&mato-
oit graphique avec Steve Reeves 6
Do chappe is tout qualificatif. Ce
rk, sont los cin6philes qui an lo d6
li couvrant lui attacheront les qua
tli lificatifs qui leur plairont. On
ist- yu do la violence dana d'autres
ila films, main on n'y a jamais vu au
ant tanut do violoeco qua dans I'EVA
ien .DE DE YUMA. On a vu den
sur homes dura et forts m&chAs
des leur haine jusqu'au jour J do la
ja- vengeance, nais on n'a jmalsni
in- vu un hommoe ausai fort Mike
Sturges mcher asa haine et te-
mnis nir avec tent d'iclats o proves
Sle so de vengeance. L'EVADE DE
t6il YUMA n'est pas un simple film
k. de Western avec vol, injustice,
ro- hamine et Vengeance. C'est un ba-
vui ton de dynamite commee celui qui
qtle a fault sauter le train avec 80.000
pro- dollars en pieces d'or.
Ce C'est le filrp qui a garden l'affi
sha- che pendant des moii et des moin
pour is I Guadeloupe. Son succes a re
que tardi son arrive en Haiti.
eai C'est ce film que le Cin6 Para
mount pad era dimanche soir a
Mi- sts trois seances.
Br- O.V, NE VIT QLE DEL'X FOIS
tOrsa a ue Luxe Auto C Oic
b.et ...ON NE VIT QUE DEUX
FOIS. aprsn avoir faith rne bril-
lante carriere d'une sanaine
au Rex dans le cadre du federal
S du film do Ia SECA ser. proje-
iris t6 dimanche et mercredi pro
tca chains au DE' LUXE AUTO C1
ea NE. C'eot un film i voir et A re
nem- voir. ce chef d'oeuvre tir6 du ro
nna man sensationnel de Ian Fleming.
au C'est une bonne occasion de voir
a no? on de revoir dans touted sa splen
e de deur sur le grand icran du DE Lu
de xb Auto Cin6, ce film A grand
nois spectacle. Apris les s ances de di
-Cla manche et de mercredi, You only
s6" live Twice sera return= en Gua
ien- deloupe. *
ours x xX
et LE BUT DU VOYAGE DE
ann"1 MME GEORGES LAROCHE
Ge' ...Mme Georgea Laroche a pris
y hier martin le Vol Air Prantce
on comoagnie du brilliant doetear
sva- Jean Chanier Brierre. et son tfl
eOn Charles Henry. Ce dernier. l6i-
d ru rion-gynrcologue 6tabli aux
mies Etats-Unis deputy 1945 eat un
yse B6&ialiste fort Ipprici a Shr
re veport, Loulsiaane.
6 ,t 11 vient de passer auelques
jt u-s ici aver ses areIts et a-
d rn ts. Mmie Georees Lareche, qui
de a une mine eOrcellente at dee jam
l* beo oui la portent mal eat alte.
y s se faire soigner i. Shreveporet.
Mon (Site page 4 col 8) ,


L6
t

s
11


re


E
e

6









el




~-.-~.' --~-C~ --- -.I--


t iffr~oI~uWe I


ITORIZOONTALEMENT
1- D'one capital .uropolnm
(pluritel)
2..- Comme* lo ang Points
cardleus
5- Evitoone r6pbltUUon --Me
moq-uL -
4- Amoujittir En s4naont:
prenom fldnb. .
B- Art Dun auxilalre.
86 Pnmos Croats-4i lau


HOLUTIONI
LN.JaCZWTIV.NOZIIOR
I. "revismesa- B. RImet; E-
NA 8. Bavure; You 4. Ane;
Tmibas Ubu; Us 6. Nar.
rs-; Ela 7. II; Autel 8.
Bpriases; B 9. Ri; S65LW
- 10. Entre; Urns.


DU C


a fAge de 1


Pour atre a&


l'epoque des sa


des fusees, voter


doit re resple


Elle le sera qu,

l'aurez passe


DUCO, le I


authentique


par la sigo



Dupont de N

l e seul VRAI

pour voitures ei

Sla


SOCIETY HA


SD'AUTOMO


t Nf oewuwat ^ 1^ "* 1 "


S.A
On seen d
S.A

Plus de $ 3.00



S.A
Des millers de. b


S. A


S.A
Use Istustre IsthM
S.A

So





Space





telites et


re voiture


ndissante.i


and vous


au VRAI

I~T TVA


I- jIbtet IS Ioenm Ean
orouaft
a- t4oodulton Punlotin pa
rolllo I lraffau.
U -- Pe I t do me d6barraserr
dao ertal vA in VA AhL
10- in d'lnflntif Hur 1N
rosa dos venta.


5YMRTITIOALMIzclD
I ett ddo vTrw.
HI- Jug d Iarel Faire
tort.
III- Coule dans lea son-bois
Adverb*.
IV- Gsos -do pelntauIw
fitequsa.
V- Prequ touJonurs omaii
ble a soVm in -- Mxime.
VI- Genre do sauetO.
VII- Rivhre d'AllH gne -
Dont on, e osrt o Lnl nO e t.
VI-- Chedler -- CGa^
pion VearabL "
IX Geadre do Masomt -
pots athAr ot iuvers.
X- Sur la Charento.

No. 87 F.
VlqiqeAO.EApMUT -
I. Basnibre IL. Cran; Alpin
- IIL evaur,- IV. Emu; Brad-
,oe V. Vertueuneo VI. Item;
Etfi, Vt Eu; Esau ViII.
Seyanl; Mr IX. EnD; Ben
- X. Sausaole.


J u iUVj here avant que son corps sit POUR TRACTION, LI
6t dcouvert, Mandroyn se tro UR TRACTION, LI
vait en effet au bar des amis LABeO
Stenus par Fillet, qui devait er
g'narafll vir d'interm6diaire dans la tran ERAE
section. i HERSAGE, S
Marcel Fillot, qui avait tout S A'
d'abord denonc6 ces quatree co SAjt
ature inculp&s comma auteuri-de I'as iI C
sassinit do Mandroyan, et Xs'est ECLU.
ensuite retract, talt poursuivi
seulement pour complicity. MOTEUR I1
Comment I Paris les 5 Jaon ROBUSTE -
vier dernior, lo procis s'est d6-
emours s-aroul6 dane un climate lourd de TRANSMISION
silence et dc sang; le jour 'mime
DUC do son overture, on cfIet, le aPOSITIF EXCLUS
iu file adoptif de Mftn6, Antoine
D U,(C"A Mondoloni, poignard6 par des in L f
connus sur un lit d'hipital I Ca BLOCAGE DE
vt eon vented va.on, en Provence, tait enter CHAS
S envente r.CASI
Tout au long du procis, lee DISBONIBLE EN VER
homes du Clan Gudrini n'ont
cess6 d'affirmer leur innocence
dans le meurtre de Mandroyan,
soft directement soft par 1'inter
TIENr NE m6dlailre de la vingtaine d'avo- DIeRIa
[ K B cats lea plus grands a n0 U
IT Barreau Frano toengag B pour
]a circonstance.
Selon Vun do ces anvocats, Me
Floriot, la police n'aurait pas
e cherchh 6 tablir la v6rith dane POUR TRAITIMINTS MIDICAUX T ES
l'affaire du meurtre du jeune CE LULITE .HUMATISME 08
malfaitour, mats coincer lee ia I[EU5 GATRIQUES EB
..__B __ _-__ Guerini h tout prix. TROUBLES CIRCUlATCRES ,EN
----------|'MAS$Oc,

EST SIUPRIEUR PARCE OU'A TRIPLE

F. I. C. O. f ACTION do MASSAGE
ans acesaMle d Pays 0 OSAGEMET d NiAl
QRAON1 TNIF 'INFR A-I
SF. I. C. 0. ^ l
DU CORPS, ,, MASS C
i essex tellemet haitles aidant & la I FAIT MAi/ p,.~ inar ,,a
maw" Jsuperfues et des / .ties.
t oa6C'E9AGs-TINE el IA
acilio e a cirulaion



LE,
. F. 1. C. 0. SOL I^'di



FI O LA

allan swve ft a a gdt Ia^^R ggMASSO(HO fA
.F.L C.O.i LA


F. L. C. O.



oe tdph C.
~~~~~ ~~~~~~~~~~~~ .", ,-.., .' ,[ ,,,',. .,., '". .L


Mme I1, K0E' .. ...
A ETE to w 11 DRAN
X T A 199 now.VM O N T,
l.ONl>I (AI) -- IIRUXULLER (AiP)
Teilo et, momble.tII lla I onrlu
slon & isqualUa lea li pairs olnt M. Mmaurlo HSohumann, Minli
pervenus *l I'rn on croft un Jour t.re lPtgIel deo Affalr es. man
nl diu ianir,. Is th6s do Is police Ores. a dflttil h nouvea .1 po
.Gloeh L'vuonlinf Nowg.. era itlltlquo tranalum ft d& aRd do
ila oulvate It on e ravisouire do Prooh Orient, anu ncounr d'ns
Mis MaKay diparn I 11 y 17 cnnf6ronou do proes dinnn6o i et
Jours voulalent 4 l'oilanm a- opr6 midi & ruxelles, & Tri
torquor une r'a I oel marl. bm wlel AlMItilld Franaisag.
M Aleo McKiy, adminfleratur CottO politiquo. A-t-U dli, so
du effray6t par I& pabUrllA jIe En premier lieu, lo 8 "ulnn
au ri6tnt entourt oate lrl- 1967, c'et 1 dire avant-la guar
an pr6cdont on Grand Br- re des six our no avos pro
togio, II ont drcldi donbe dben pos6 at appliquS pour note pro
rasser do lour prisonnire n I pre compete un embargo dn6.ral.
tueni. La date de cotte proposition et
S r r xpqu do cette decihlon set r6v61strico;
Ainl s o trouversit expliQUO p r gesta
appel thlephonlqueo rus par M .prn stsn'elle eop-rait aom
Men y danM la nult qui a d ulv lom p e-dut arr6ter Ia fatal as-
la dieparitlon de son ,epo calade, Pourquot ? tout simple
quoluues minutes ,souleman a-- ment pMrce que nous n avorna pas
pr6s que I anouvellott eo r- d'autre but ni d'autre Int6rat
nonceo par Ia B..B Le my' quel p j.
t6rioux intorlocuteur,- parlant au .
nom do las Maffia, avalt exig6 En u.k.me .lieu, bl. n quo
de M. McKay nn million do -notre example n'ait 6t6 enivi par
vres pour I restitution doe us personnel, nonp avons, epr la
femme. guerre des six jours, maintenu
r.. 1'lembargo & l'6ga&d do tous loe
pays qui avalent 4t6 bellig6-
LE PROCES GE.RINI rants. Israel, du fait qu'il 6talt
LE PROES GUERr principal client, a cela
PARIS ( eit ek al subl'au premier chef
La Oow d-asa od B. d aris des -eom6quanaoe do. oette mesu-
fait connaitre & 18 h. 80, son ver re, etatenat comnma a 6tr
dict dand le.proc&s Gudrini. Bar 1e premier beneflctaire des as-
thelemy Go.rir.il Md A-6 a kt soupliBomentas qu. sent ,interve-
condamn6 A 20 bW do- r6cluim nu par "iCu I" Mab U s et con
crimtlnlle. Pasal, *on' frkro, I tran* & I 1 v rIt do dire- qua
15 amn. Dominique Poll et Henri
Roesi ont 6t6 condamnas eux
ausdi A 15 as. *Marcel Fi!ot A a
6th acquitt.
Le Procurer G6nAral Charles DAVID
Dubogt avait lalse, Is choix au,
jure entire la rclusion a perp6 TRACTEU
tuith et vinget- an do la Ime
peins pour, Bazthoelomy Gu4iniT,,. R tJ
dit M6m6 et 0 on frhre Pascal,,
ainsi qua pour leurs denu Lieu
tenants Dominique Poll et Hen-
ri Rossi, Ue paine de cinq 6
sept ans do prison avait re-
quise contre-leur--eoA tlcp6 Mar'
cel Fillot.
Les deux frires Gunrini et
leurs Lieutenants avaient A r6-
pondre de 'Paccusation formula
d'un jeune malfaiteur, Claude
Maondoyan, dent So corps avaei
t d6couvert cribh de billes le
22 Juillet 1967, dans le massif
du Cap-Canaille, non loin de laS
Ciotat, pros de Marseille.
Mandroyan avait cambriol la a
villa d.'Antoine Gu6rini, frhre
ain6 des Guhrini, dansa Srigion
marsefeistse,, le -jour m no des
obasiquesc de ce dernier, abatti en
Juin 1967 par une band rivale.
C'est, semble-t-il, en essayant
de n6gocier la restitution des
bijouxi d6rob6s dana. la ninmion
d'Antoine, que Mandrayan strait
tomb6 dens un guet-apens. Une


do,6ais 6 /lnsonatri/c
F n'ba.~aila teSon bi/
13/nOy0% 1h6r eutiques
MASSfGEsr
CH 4'LEIJRR
I RAD JATIG
iAll MAIGPIllEf AWIVE CIRCULAIIOIE DU SANG
1.4VSSOCHO On obtient
LG RISSE NT PAPIDE
IlTOXIC ION TOTALED
NTE I MW~AIE
NAN '.22?0230 ,v .3.600
SOe -- srans.PRODLX71O1Y
114ZUOIINTA.1e;,Cheowu"e-d'Aistoe. PAPO

YValMi atCID.


AMAe -New-York, Los Angeles,
Sa Francisco, Madrid, Meaico
on ailleurs
LA DOMINICANA DE AVIACIQN vous offre cos facilities.
Elle vous transporteras les JEUDIS ET DIMANCHES Santo
Domingo o0 vous aaez une bonne correspondance avec la
PANAK et la IBERIA.
LA pOMINIGANA DE AVIACION vous offre egalement
d'autres posslbillth, lea Mercredis et V e n d r e d i avoc la
NORTHEAST AIRLIANS & Miami
Pour tons renoelgnement asuppl6mentairea, veuillez vous a-
drnaamus PAN.A A votre Agent do Voyages ou aux Bureaux
de la DOMNICA.NA DB 1ANACION, Oit6 de l'Exposition, en
face de I'Office.NetionaLd.u Teurumnoe. T l8phone 8277.-


rat. Atgle Qd me
,d dal. =m--l pa Vendrdl 0 h. et8 ih 15
a nest LB TUEURB DI LIOUBST L
prau, loBt a bBnilot d'an Ane lbdo UbW'ylW
En trolalm llli, 11 I ea rAl oamp, mlt a b6n6floe do toun, Antr e '091T 00 l o.0Pi
quoe iPmbar o no appllqu P la vent inoonditlonnolle des a- .'
sux pays qui, mann avoir 414 .moments.i. is avoir lot6 I'em Smml a 0 b.. t 8 h. 15
lifriants, sonS engage detlls a. bargo gin6ral m. Moyan.Orlent Sn J16e parUe
quarollo. Par oxermple. 11 e'appll- imma au Blafra. LB AMBA BBADBURS
q7 e IlTffpto, maim pe A Ia ln 2me paroe I
MslbyeP, & n Syria mis pas x x z AGENT 888 PASSgPOR1
Mahrb. Pourquol 7 pour doux POUR L'ENFtR
motlfm, d'abor *tl, pay axmnp'e, COIRfM Ds DE PBIF8 Entr6e Ode 1.50 I
nos0e wI ,Ion. auzxpn do ]'A1 B Ai3 X *. ... .-
ftie dwl rd, noets- comm t '. *" -. T.
trions envers la Franco et pia LIBREVILLE (AFP '' C1M1 I'ALAC
.ouloaent eny wp 4le, Isa grave Le Gdneral -Pb.i 3flnt, 0g I r w m
fate. de-.oOnsoaitret nohDe pr 1'0st0 pas jusquo' peasnt ndred d& V di 6 h.at 8 h 16 S
nonce at notre Influence qui ont cadre du mandate qui lui avalt 6t0 FACE D'ANGE
pour principal m6rite celul d'&- confi6 avant aon-.dpart du Bil
tro souhaltoes .Enslite Ia vide frd par l G6n6ral Ojukwu, a d6 OU LES LONGS .OURS
cr66 par notre absence seralt clare Jeudl apr6es mla M. Hua DE LA VENdEANCE
blenLbt combl6 par une autre on cinth Own, dfiigu6 do Ia R6pu Avec Guli on Ganma.
par plusleur auentree prisences blique du .Biafra & Lbrevifle. Enutre Gde t1.50
qui sont beaucoup moire souhal.-d ,o h B h
t6et quo n urios r ra uu coldree d Smedl 6 h. et 8 h. 1
tdees t quA nou uon. render d'u confrence CONSTANCE AUX ENFERS
Inevitablea presse M. Ogwiapres avoir don '_u".1"" ""-" 22 .. ....
"n6 lecture d'une voix grave do Entr6e Gde 1.00
Enfin, on quatrlime at dernl" la. d6olarationt,du Ghntral Ojuk-: +
lieu, si l'embargo no a'appliqnu wu, a qualifis la rencontre qui
pas aux pays non bIlllg'rants, aon lieu- eudl :BLagos entire Is A
ela ne' .igntflie nullement uoe Gn6ral Efflong at Ie Gen6ral A MAIC C u
nous +oys rta lur, p r GeGwen CChef d Etet dn Nig. Veindredi A 6 h. 1 et 8 h. 15
nimprte qoae caes dimp trie, anse quo Ia sene da e a VIs re ti 6. Th
.port. quells&.. aa"e", impor MA COUSIN E R"ACELLE


de elivrason qui sst tou. tion do G r6aljute .a ESMLEG NDAIRES
lour chance de suocns aux e f- ." 'DE Ene DELMAS
fort. entrepris, our P'nitiative C'est cepndant au nom du GA En-201m. partr
de la France, par les auentres mets nral Ojukwu, en tent quae Chef AL SO0 DEL MAMBO
bras permanent d Consel do d iaa qu d6 Etre d1.20 t 2.50
Sdcurltk, pour preparer n rgle .oclaoration come le fainaient a ,
meant de polx acceptable par tou oame moment lea dhlhgudo du
toe lea parties ein cae. Dea sBifra dano d'autres capitales. AIR-PORT Ci i
lors, Je croni quo certain donu.n-. ., AIR-PORT CINE
M. Ojukwu a pr6cia6 qu'll -tailt D S
demeur eon contact aven le -Gdn6 VEo drd h.r80Uat 8 30
dea* rnroutse ral Ojukwu constaement avant eCITE DE APEURB
son depart du Biafra et jusqu' a Ei2tr6e Gdee 60 et 1.00
BRO uW N ""r"gar t. .m Saeiedl i 6 h.'80 .t 8 h. 30
Trn x mu, il a invite lea jour- En lure parties
R DE E Ds aUa parents B'alnt6res er au L'Ee smble N. ZU-Baptate
R IJro l e l sort dea populations biafraises En li2me partial
Bnna sucun doute menace de g LE TEMPLE -E
S nocide plutut a ux probllmse DE L'ELEPHANT BLANC
juraidiqueo et former portent Entre Gde 1.00 et 1.50
our lactivit;6 de sa dcigation.
Aucun people, mime en Euro
Pe durant ;a econde gueorre mon T
diale, n'a combattu ausel long C=B _TADIUM
ei rconstances omparables -t-1o Dimanche (En permanence)
Nous voulons vivre. Cati NOUVEAU MEXIQUE
vous de nous aider Ae suver 0au- Entr6e Gde 1,00
S(Voiru p itse, eg e 3)


VentdrediAe L7Mh. JP "M.
a SOUS LA LOS DE DJANGO


ous vlonsivre. 'et UN MERCENAIE e
*. Te ntr6e Gde 1.50
ous de nous |d nuution. a_ ^,EntreeGde 1d 500

CINE OLYMI IA
VRASO NDE ANEVendredi (E permanence)
VRAISON DE CA E popular re
URAGE CENTRE ESPIONAGE
ILLONNAGEEntr6e Gde 0.60
LSamedi (En perm nce)
SIIE : Entr6e Gde 1.00
VITESNorrisaezeI( oid
ESEL BROWN Nourl sez -veus! Avis Judic aire
ECONOMY QUE POURQAUOI LA. GEMALYNE Un jugernon as t rand par
ILONAEdfautIe jeudi seize Novembre
MONOBLOQUE DNN -T-ELL il no cent soixanto ieuf Iar
1lS Chambre CommIerciale du Tr-

F iSELECTAMATIC D l NS st bunals ivi doPort-au-Pr ince,
Enent r|galateur natureI do pa cEnt soixnte nenan profit do
S UNIFIE nutrition. I Se do Commerce BEO-


|U| | tuZI., INC., ablienAriti6n a a Saturco, Puerto
IONO in D iPOUR VOS E NFANTS, Rico, ej emall a en u socialN
MIONOBI OQUS E DONE-T-Ee'tson principal atohlissemeutta
PCraignez-vm qu elqes fa bles contr Isae tion arguerite e-
aN osne e lquenfatigue ano ra mveatr e Na comevarotle, tsaul-
ire Nourrises-les I... bli srune dei races &Pot d
DonenOz-leur rgulateur a- au-Princ e 6loemecigne BLa Co-
turel de Ia nutrition: queta -C. lMaggy Shop ar, la dito
RI EGERMALYNE I dome Marguerite Sysve Na
ur leo futures a e scuesnt abs e Max Eati. An
i FTCraiitem leSur L t, reaiogesn c ne lCarmean cAntre Nce jge-
Luvoes una fatigue .. moe t ne sera receivable paNs- le
Nourrisses-les I... dela dun dmaies mrcumpten P
ITHTIOU9aDonnez-leur leo rhgulateur no- jourice d pnsente publicati on-.
I Iturel do Lb nutrition : qP-au-Pee -I s1oJanvier 1970
ItSGTt, LUMBAGO, ARTHRITIGERMALYNE I Roger H. DUPOUX
. EPAJIQu ESCONSTIPATIO Pour leo Etadiant,, Avncat.

a r .. lea converale ennto, ae
40aur un otiesom n snt ne nur- Avis Macaione dal
RTIES'lui esoussigne, Mine Max Etienne

Nourrisses-les I... gdsiroal .tan qommorcepen
1 Doenns-enleu r Soguiateur -jparticulier nature plun aon
O ,, s turel de ia nutrition : able desctes et action do mon
3 Tr GERMALYNE I opoux Max Etienne pour raison
.OU NT Oojeures et valables enatten
dant qv'sne action en divorce
R.TIES' I t 'neoltintenthe.
Mme Max EMNNE
0,1 de de-isnutLErNOUVELLISTE, nae dCarmen ALEXANDRE.


rAGU2


U


IinuOSUinSmmmWU3


~1I.. -K vmo~i* ii~ L


DM" X~A


...M.&NOW 4,b dI&h


w


my,1~-- Y


I


~c;it~i~ -


CI..l.. ;:-*'rr~t~UL~L~.~*L~L~YIYl~`r~JU~~I


lhdr t k O'Lh. t 8 h. 80
A 7UMM11 INMIDELB
IwStI Ods 3.50.6 6.00
da& dk 8 h b. st 8 b l

PARAMOUNT
Vendredl k 0 h. et 8 h.
L'HOMME. L'ORGUKIL
ET lA VBINOANC .
Ave6, ftae MNERWO.
Entry" Odes 1.20 e 2.00
Samefdl & 6 h et 8 h

En 24aiA parole
WANTED
Avec Montgomary Wood.
Entr6e Odes 2.00 et 2.50



Vendredi & 7 h. et 9 h.
MERLIN LENCHANTEUR
Entire 1 dollar nar voitura
Samedt & 7 h. et B h. -
LA PETITE VERTU
Entr6b 1 dollar per voiture


MTOILZ CINm
(PTIOWVILI.
Vendredi- i 6 h. 30 et 8 h. 30
ASTERIX ET CLEOPATRE
Enut e Gdes 1.50 et 2.50
Samedi & 6 h. 80 et 8 h. 80
RASPOUTINE LE MOINE FOU
Entr6e Gdes 1.50 et 2.50

De Luxe Auto Cist
Vendredl & I h. et 9 h.
SUGAR COLT
Entree 1 dollar var voitura
Samedi h 7 h. et 9 h.
PLUS PEROCES
QUE LES MALES
Entree 1 dollar par voiture

MONTPARNASSE
Vendredi & 6"h. 15 et 8 h-
VIVA GRINGO /
Entree Gde 0.60
Samedi 6 6 h. 15 et 8 h. 15
LES ANGES SAUVAGES
Entrie Gde 1.00


CIN= UNION
Vendredi h 6 h. 15 et 8 h. -
LES OUATRE FIT-S
DE KATIE ELDER
Entree -Ode 0.60
Samedi i 6 h. 15 et 8 h.
PROPRIEE INTERDITE
Entree Gde 1.00


ELDORADO
Vendredi & 6 h. et 8 h. 15
LA RUMEUR
Entre OGdes 1.50 et 3.00
Samedi 6 6 h. et 8 h. 15
En lire parties
SHUPA SHUPA
En 2ime parties
SOUS LA LOI DE DJANGO
Entree Gdes 1.50 et 8.00


CMI S5EEGA"

Vendredi A 6 h. 15 et 8 h. 16
QUATRE HOMMES
A ABATTRE
Samedi A 6 h. 15 et 8 h. 15
En l1re parties
Cin6 Festival avec
LES LOUPS NOIRS
En 246te parties
ROMEO 'ET JULIETTE
Entr6e Gdes 1.00,et 2.00


OFFRE DE VENTE
L'IDAI informed le public en
general que ae trouvent actuel-
lement dans son garage de la
Place -Geffrard, A cit6 du Cen-
tre Textile, pour itre vendus
dans l'etat, ols B e trouvent,
sans garantie aucune, centre
cash et aux meilleurs prix qui
seront propooPs, compete non te-
nu des droits de douane qu'il
fandra payer, les v6hicules ai-
vants
1.- 1 VWhicule marque Morris
Mini M'6ke : Modile 1986 : can
leur : verte : Moteur : 8 ACFA
UH 2404
2.- 1 Vhicule.:' Marque : Toyo
ta Land Cruiser : Mod4le 1967 :
Couleur : Beige Mteur : F -
281384
3.- 1 Vhhicule : Marque : Mor
ris Mini Moke : Modiel : 1965 :
- Couleur : Verte : Moteur : 8
ACFAUH 2859
4- 1 Vihicule : Marque Ford:
Bronco : Modle : 1966 : on-
Seur : Beige : Moetur : U 14
61 --789906
Les offree seront rescues eons
pni cachet adrs6-o la SDirec-
tion GOndrale de l'INSTITUT
DE DEVELOPPEMENT AGRI-
COLE ET. INDUSTIIEL -
Boete Postels 1313-avec mention
<0ffre de Prix Avis du 18.1.70
Les vdhlcules peuvont eire exa
mint. au garage uns-indiqu le
ismatin de 8 h. 30 & L hre, et E'a-
pr#e-midi de 8 hrea a 4 h. S0.
L'IDAI ee rerve le droit
de rejeter n'Importe- quell offre
et ne conclneres de mareh6 qu'avec
ai preuve du riglemest des
P.-n-Ple. Ie 18 Janyier 1970
INITITUT DE DEVELOPPi.
MEANT AORICOLI IT
INDUST5 L. -


WA04S,, WT






VENDREDI 1I 0 KVNM IM


1 I0 aoVINab I


BIUM BARBANCOURT RWPUiE BiJ 18e2


),4i &)J -m -'mj I


VOTRE HOROSCOPE
| Par Fira'-vrs D'rak


deoa*isewas= o sew b'-09'uisOpw~'oob ofgmm
Ps-edt do em.rowaa.. eoatah# 00 ek
1's-pritooKing oFaOaor'symvuimle s-aI
4&LE NOUVVELLTN
SAMEDl 17 JAN VIARR191W


.SAMEDI 17 JANVIER
21 MARS AU B0 AVRIL (BE
IER); Des plans devront tre
chnng6h, quo cola vous plaise ou
non. Alors? Soyas raloonnable et
patient, car 1 cehangement paut
vous Wtre profitable. Contrdlex
roe sentiments at votro combatl-

21 AVRIL AU 21 MAI (TAU-
REAU): Venus stimule votre
nitiative t votre esprit era -
(cur, voug aide A accomolir d'un
mnillleur caeur des tlches ennu-
yieeues. BServe voUe intellgiem-
Sment de os dons.
22 MAI AU 21 JUIN (GE -
MEAUX): La bonne humeur
vou crae ussil utile dans les tA
chen quotidiennes qu'ello le sore
dans lea plalsirs, ou m6me .davan
stage. Poursulvez votre march
san' nervoalt6 ni hAte cxagr6oes.
22 JUIN AU 23 JUILLET
.(CANCER): SI vous ayez 6th
prudent au dibut d la sermatne.
vous profiterez con jours- ci des
bone rhsulta.ts .Mettez un fer -
ment do. jole et d'ardeur dans lea
efforts do cette journue.
241 JUILLET AU 23 ABOUT
.(LION): Une tonne de colZre
n est pea contrebalanche par une
gramme de contrCle .Vous n'au -
reiz epa d'excuse. Vousn tea in-
l "lligent, montrez le et aldez le
veisin Ai l'tre aussl
24 AOUT AU 23 SEPTEM -
ERE (VIERGE). Aver une aide
plabntaire minime, cette journmea
exigera beaucoup de reflexions,
d tudes, puis d'actions decisives
et de persvrtrance jusqu'au plein
succbs.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC-
TOBRE (BALANCE): Voue au-
rez tendance au mecontentement,
h 'irritabilitd- au suj'et de resul-
tats qui se font attendre ou de
personnel qui ne vous compren-
nent pas. Reconnaissez cette pos-
sibilit.

Avis Matrimonial
Le sousaign6, AndrA Davius
BASSAN porle la connaissantce
du public on gin6ral et Ie Com-
merce en aprticnlier qu't perir ,de
ctvto dale, qu'll n'et plus rewton
sable dem Actes et Actlons do son
6pousc Mme Andr6 Davius BAS
IAnN, n'e Carman Francois, pour
incomplttibilltK de caracthre et a-
linidon du toit marital en atten-
6i-.'. qU'unn action cn divorce
woit Intonthe comtTe aOU, BOUs
'P-nu-Pce. lo 14 Janvier 1970
Andr- Davius BASSAN.

Avis de lrnstitut
Haitlano Allemand
l,'lnntltut Ilriltlano Allemand
ti full, ln plaiir d'annoncer uux
lntdrenHa6 qu'A partir du lundl
ID janvier un course nuppl6mental
ro l'dllomaind pour d6butants ye
r dolnnni Ic lundi, mcrcredi ct
vendredl de. 0 h 80 8 h 80 p.m.


RENE COLES
LALUE


Lo Champion du beau el-
ment announce A ceux q ti. r-
tent pour 1'Europe, l- ,ULA6,'
io Canada, qu'l eat revowt. ad
Conada at des Etate Uis awe.
une technique modmrne at lOs,
qu'il et en outre Ia s al capable
do confectlonner un mantteau
d'Hiver qul soit A Is mode dans
lea diffirsntes Capitales do man
do.
ts trouveront gaslelMent des
costums t de potsalMon t IM
cholx. judldemi do ties 1s
Tie l66geants prtrtet s counp
ou meoure.
Unse vlalt de votrs part @'Im
pose do toutoe ieelta. Me-
steura la EtKeU.
Lalun o fats do is Tonutta
re ApotolUqtl&


1


24 OOTOBRE AU 12 NOVEM
BRE (SOORPION)) Trop *ou -
vent T Oaup surew que d Cps-
tite chowea* Important pen et
qu'elles pauvent Itre traiteas plus
tard. Ce pout 6tre une grave er-
reur. Secones votre indolence.
2,8 NOVEMBRSE AU-S,. DE-
CEMBRE (SAGITTAIRE): Vo-
tre programme pout 6tre comple-
xe. Attaques Ie avec une d6ci-
hion rheolue at solide. D6fondes
bardlmmnt votrea point de vue
mais 6vitez d'etre brutal A 1'6 -
gard du prochaen.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE): Polis -
sex, amiliores la od vous pouves
le fair et esoyes m6thodlque en
tout. Belle journey pour celui qui
montrera de lintaltigence et do
l'esprit d'entreprise.
21 JANVIER AU 19 FE -
VRIER (VERSEAU): Evidem -
ment voua aves besoin do collabo
ration mals un certain degrh de
concurrence voUs aiguillonnera.
Accepted avec enthousiuame de
letter.
20 FEVRIER AU 20 MARS
(POISSONS): No permettez pas
qu'un ddlr de player eat de con-
fort vous pous"e A ntgliger des
devoirs qui Bont Importants pour
votrb avenir. Du tact danse vo
demnandes, n'exidgez rien.
SI VOUS ETES NE AUJOUR
I'HUI: Vous avez la profondeur
eP la comprehension necessaire
pour vouB placer en ete des con
currents et vous entendre avec
vos colleges on colsaborateurs.
Mais parfois vou vOUB dpcoura-
gez pace que vons vous anervez
et gaspillez des heures A vous
tourmenter h propose de poBsibi-
liths qui ne ae pioduiront peut-
6tre jamais. Si vous restez fi-
dele A votre nature profonde
vouB rhussirez dane lea entrepri-
Bng que vous tenterez. C'eat vrai
sans cease, tous las jourTS. Vous
ites intelligent mais paa tou -
jours d'enprit pratique, obll -
geant, plein d'humour et de tact,
trse ayapathique.


POULET FARCI.- FPalre une
farce eveo do la chair A& suaolse,.
to folm, jI coour, to g6alor hch6bs
Ilu pioulot. Ajoutor de la mie do
lsin linhlb6o dio lait a aasorita;
n doufr ntleor, une cuillork e h
noupe do paoTal Blen fair Ito m6
lange, on rompllr lo vontre de
animall. La brider, le rotlr nor-
malement.


POULET GRILLE.- Couper
1lh poulate en deux dans le Iens
de in longueur, aplatines 16igAre-
ment at failed macirer dens un
peu d'hulle, de :Ju do citron, a -
vec porall at laurlor. Faltes cul-
rta A molUd au four pulse tartinoz
len poulets dun peu de mouter-
do, saupoudrea -lea do chapealre
at achaevt Ia cUI ao s l g en
los 'arroant de boIrre fondu.


r.4 L Moe' do Cuivitts do Niailc a. so ad d dse topu low I abirlr


-'-Pour votre BEAUTE'k





Gele'e Ilovaie 1,L
stab~ilisic

;Cf~Ies de, gur etide nuLf
CEfte masque
Uftn ydial.

Toitue e hw n


sow Ilo


Produita is poinl '
,-u I* biologits B. do Bdmfw


Un product licence APIBl B. de Bel veer base
doe Gele Ro*ble stabilis6e offre les garanlis do quality
Set d'eiicacit6 qui depuis dix ann font la reputation mondiale
de la marque.
Laborafolrei SANTA 2, avenue du 11 Novembre, COURBEVOIE I.



Josph 'C. Valm6 et Co.
Distributeurs.


AVIS

Les Prodults HA M P C 0 pevet tre achet6s


aux adtresses sulvantes "


A PoRT-AU-PRINCEMine. Robert Gaetjens



Coles' Market
Lalm

Boulangerie t-Marc
Ave Jm Jeq- .-essallmes


A POTION VILLA Maisoi Rigaud.
Rue Panamrdccauae

Delmas Market
Autor"te ehis

Luce Chatelaii
Rue Tousatlut Leverlure


K4eceuws Dimupia

de Cummie Haltienne



VoLAIrLUIM-3?LEURIYRAPPUNT


_ Afillm ot*, wlitbt oi,'
plito rdtlantiot mnauseno at sfll-
eapte I r j
. P' AlgIA '
o n chet d'oauvre qal honored
la 7a. Art[ La savour humaino
de oe drama. J eos do conselonre
qullt toul&ve du. fe t d'un Impoi
sable adulthre no iannqueronnt
pCs d'6mouvoir lea coeur tsenal -
Enltra Odes 2.60 at 4.00


Drive in Cta6


ridatte. avatt tok I" hotmsel VIOtitMC .e S BCWTrBS "it
& asn plted. inMrrat6 pa 0. ALUtlIMt -
14I pourtant, all. 6taftl s bo- 'l e 1L TA AMW ALEXAN
so d'un homnme llanc i qul ella DR1 BTEWART
valt 6t6 etUdpa. '
Ella oblesaift u matrea. rc VIOLE14CES EL rBfg 9 paos-
dailt tons ana caprices, couchalt era u DRIVS IN CINIll., te Ul-
aves on okutre home, mate nas e manche 18 Janvier 1070., t to
djnnalt Jamenis. Aiercrodi 21 Janvier 1970 A 7
Etatt *elle frigide? ou, avail-t hours at 9 heated
ella dee Valsons d'at de la Is er- Entroe: S 0.60 par personaK.
(c7
REGINA: Un roli difflclle te x za .
ni par Ia grande artiste noire LuxeAut Cua
IARYAM.


CIIU ELDORADO
Diimenlih 18 Jarivlor .
S5 hru, 7 lires, at D r ea
La Lilrettilon du catt, Ball
pr6oanl 111n tr's, grrnd aucche '
i'llAEDILA
Avoc : Anthony Parkina, Raf Va
Ione at Aflliia AlMervur
parmi le s grand a tlea diu 7c
Art, 'inncrli ce chef d'oeuvre.
La pr6ienc I i i dni-quo do A.
PerkllinH. liar VIlono vlt Mellna
Mureouri nntloncoe I cearncthre r6
nolument dritmatique du Phae-
dr un p feilmr dnt on lie finira
JRmais de parierl
PHAEDRA
Une histoire d'amour interditl


ACTUALITES.

INTERNATIONAL ES
(Suite de la' 2tne page)


Los plllules DOLOROBTAN
cherchent non sulement k fairs
disperaltre lea manifestations de
la maladle mali asual en dd-
trulre cause.-
No,c eoAtnn plna offrir
inutlement' 1il y malatenant
tUe pulMs. DOLOROSTA., DO-
LOROSTAN mit vito -. t
'ans danger --no contleut un-
cun prodult noCdf.
DemandMo. DOLOOuTAN an
,, ourdoalf msu. Es n o ca drm
r' toutem tei Phemaio.


mals sont grisees per le succha.-
Quant aux -6fugi6O, 100.000 ae.
trouvent dans la region d'Aba et
la m rib f dd ~le r.An


Dimancbe 18 Jauvier a0 h L 0 h.
ECRE1 ES: Le Voulant eombter I'attente de
Ie qal slainse a e fervent clienile. la direction
le vrtai plair du DED LUXE. a entrepria des
S n. marlihes aupres de .. SEC -
CAs en vae de presenter an pu-.
blio des grands soirs, un dae-mo
S numenta lea pluf uipi.rieablea
-du cinema mondial.


vaut 6galement pour ls quelque
18.000 personnel d6pla~cees tU-
muahia. La situation est Inoins


es author itese drapess pro dent
a leur triage, en isolant lee BUS-. bonne 6 Owerri.
pects- (environ 600) et les hom Le rapport declare enfin que
mes d'0&g militaire. Les copdi- lee principales routes dans le r6
dult blafraiB sont en bon 6tat
tionL dans lesquelles se trounvent mais qualifle de tritlques la p.-
ceas 6fugi6s sont bones et cela i durie des moyena de transport.


Banque Nationale

de la R* publique d'Haiti

Banque de l'Etat ffitien
Dcvenez votre propre Comptable en ouvrant
un compte de ChM ques & la Banque Nationale


ON NE VIT QUB.DEUX FOlI.
En Cinemascope Technicolor
Avec Sead CONNERY dan Ile
rble de James. BOND.
Cette superproduction unique
dans' leas annales clnematographi
ques dolt repartir jeudi' matin,
pour Points 6 Pitre.
ON NE VIT QUE DEUX F018
Un film qui a recuellli tous'
leo suffrages du grand public.
Une oeuvre de haute essenci.
interpr6the avec la maitrisaed'tin
art consaohmT, par une constaella
Lion de vedettes internationalea.
ON NE VIT QUE DEUX FOIS
Do mnmoire de cin6philcs don't
Ia ferveur pour lee filns d'action
i haut voltage, aw janmis 6t dd
mentie. cette euperproduction.
prodigieusement mouvemetrAe ,
n'aura ejamais soulev 6 autant
d'enthoueiaanic ni provoqui au -
tant de delire.
Le ilm qu'on ne raconte pae
aux amist- il faut P'avoir vu
*personnelleenoit pour en mesurer
tootes la trngi.ne intensity et is-
vourer, avec plenitudeI. 'ntminente
essence de cette oeuvre gigantes-
que a l'echelle de 'espace.
Entrie $ 0.60 par- peronne


CAPITOL


taut de vies que possible, a-t-il
Si les secours massifs ne leur
parviennent pas imm6diatement,
le biafrais tomberont comane des
feuilles n automine.
xxx
DECLARATION D'U-THANT
SUR LE .BIAFRA
OUAGADOUGOU (AFP
J'ai toujours pense que le pro
blWme nigdrianAte pourrailt tre
ie5olu qua dandile context afri-
cain. La pai'x ue peut Atre rita-
bie dana cette parties .du monde
- que dans le contexts des rdsolu
tions do 1'UUA, a declar"- 11 -
Thant, Secretaire Giniral des
Nations Unies, qui ripondait au
toast du GCn6ral Lamizana h 1'is
sue d ud6jeuner offer eu son.
honneur au palais pr6sidentiel
die Ouagadougou.
11 et grand temps maintenant
de revenir a une paix durable.
il est grand tetis d'appliquer le
principe qui consiate h oublier et
a pardonner. Ce nest qu'alors
que l'on aura un Nig6ria plus
prospbre et plus heureux que ja-
maise. Grce e- action du gouver
nement fid6ral et itl'assistance
de POUA on pourra r6aliser la
paix" dans ette parties du conti-
nent africain, a ajouti U-Thant.


TRACT POUR HONORER
LA MEMOIR DE
JAN PALACH
PRAGUE IAFPI
Un tract appelant Jles tu -
diants h honorer la m6moire de
Jan Palach a l'occaBion du pre -
mier anniversaire de son immola
tion par Ie feu, le 16 janvier
1969, a circul6 ce martin dans les
diverse universifns pragoises.
Le tract affirme notamment
quo les exigences du jeune 6tu -
diant prennent une signification
historique A une -poque ou n'im
porte qui peut l tre, pour un mot.
arrt6t, dnmis de ses functions
exclu de la socifil6,
Les 6tudiants n'ont reu P'auto
risation do ae rendre sur la tom-
be de Jan Palach. au cimetibre
d'Olsany, que par potits groups
de cinq reprCsentants de chnque
4 faculty.
xxI
NIGERIA BIAFRA
RAPPORT D'UN
OBSERVATTEUR
INTERNATIONAL
LOND.RES (APiP) -
La necessitM pour lea autorit6i
fcdoralee do Lagos d'imposer un
contrile ferme sur lea troupe
nlg6rianes opirant dans dans'le
region d'Owerri, qul tut l'ultimu
capital biafraiae, eat soulign&
dans un rapporti parvenu au
Sjourd'hu t Londres, du Colonse
Douglas Clairns, principal men
break britannique de 1'auipe d'ol
-iervateura Internationiux au N
gCria.
Le rapport, qui porte sur uni
Inqpectisp-effoecte au ocours de
trois-deftiers joura dais'lott'ler
Sgle Alp- Umuaig -' Ekot Efkpene
prseise qua lee troupes ftdkrale;
ne manquent ppe de disclplini





Un m6d8l0 nent'-, ji et
iuofenu Iklamnt dltpn01* r
pidetm wt toute._ .'sOrtes, d .


quo ath. DOLO .a Nm. eti
.rscM. ,'.la), xbomatl.m t



Toatee Isn doulean provoquem
par eo effesetions Asdparalmen
devant DOLOROSTAN.


cue a pris pour OLIVIER la
force d'un veritable amour. .
D'autre Dart. la solitude de
FREDERIQUE la rend inanibte,
malheureuse, done vulnerable.
Elle cdde, mais as reprend aus-
sitdt. Cependent, OLIVIER fas-
cin6 par le souvenir d'une nuit
do complete volupti ne peut se
d6tacher d'un sentiment oil ee mZ
lent romantisme, jalousie, obsea
sion, aveu xlment.
Ce dialogue amoureux pourra-
t-il se poursuivre entire un l(,gieon d6butant et une cAin6e>
I


que ses 25 ans oant d6jh rendu
expert ?
Comment a terminera cetta
legon particulibre 7
On a l'impression qua cetta
leogn particuliere loin d'etre d-
prfmante et d6moralisante a don
n6 h OLIVIER la force de pren
dre ses premitree decisions d'hom
me, On home de devoir et d'hon
nour.
Entrie Gdes 2.50 et 4.00 ,
C'est I deuxihmo film de Fen
ti-val du film Frangeai.


SIROP PECTORAL SEJOURNE

Goift agriable Conervation.
A base de CODEINE TOWL etEUCALYPTOL.
ToX, Rhmines, ronditW tiduts, efimu
Affection des PoImnm





LOTERIE DE L', TA HAITIEN

Nouvelle Table de aTbs de 3f8(9W Billets

A Gdes 2&0-I le Billet

ler Gros Lot -----------* --*..............................;-.....G ....................................G 100.000.00
2 Gros Lot ..........----- ............ ............... ................. 15.000.00
3e Gros Lot -------------"-------- 10.000.00
3 Gros Lot ............................... ......... ...................... .............. 10.000.00
3 Lots de G. 3.000.00- .--.. --*...*- ---....... ........................ 9.000.00
20 Lots de G. 5 o.00.00 ................ .-.............- .............. ...- 5.000.00
200 Lots de G. 100.00-----................ ,.. --....... *-- *** 20.000.00
350 Lots de G. 80.00...........----.... --......... ....****** 28.000.00
2 Approximatifs du ler Lot i' .. ......- ..................** 1.000.00
2 Approximatifs du 2e Lot A G. 2~ ..............................- 500.00
2 Approximatifs du 3e Lot-A G. 200.00---.......................... .......... 400.00
297 Centaines des 3 Gros Lote 60.00................................... 17.820.0
897 Termibnaisons des 3 Gros Lots A 50.00.................................... 44.850.00:
2.100 Terminaisons par Tirage de 7 Boules A 50.00..................... 105.000.00
I BOULE DOC DUVALIER................................................ 1.000.00

3.867 TOTAL................................. --...................................G. 357.570.00

N. B.- A partir du tirage du 15 Novembre, votre chance augmente- a la Lote-
rie avec cette. nouvelle table de lots : 200 lots de G. 100 au lieu de. G 60.
350 lots de G. 80 au lieu de G. 250 de.G G 50.
297 centaines A G- 60 au lieu de G. 297 A G. 40. .-
2100 terminaisons par tirage de 7 boules A G. 10 au lieu de 1100 par tirage de
5 boules a G. 40.


Quailse 6:at belle Ia R4gina de ,VIOIENCEB hl
VIOLENCE SECRETES. uimm qul noes eron
Avec son port al er. Cette. ..seuel nest amai
evsol W'est jamaits


DANS NOS SALLTES BESPECTACJ4ES


Il

I.


1"011R valUs SWVIR & 7ICKSAWO/XMA M4I
5A dfVE G~AoEDjQ Vol iSRjfsER PA7~VO~o
/IV 9 .ASSGA~YVG
VISAS~- _




VO YEZ ,


8UREAU

ICLWIMATtSE



46 4 VENUME MAR/ JA 4WA TCL.
CI7E DE 4LEXPO.JtON y'lo"359'-


~*?ri~


~W A~,hp(iLm-MW


I~J~li~iin*~i~L~~P*l~;L*~iVYU~FYYL


PARE 5-


Dimanche 18 Janvier 1970
h 5 H. 7 H. et 9 Hrea
OLIVIER. 6va de Phiaosophie
dans un LyceA du Quartier La-
tin., oursuit do sbrieuses 6tudes
tout en menant belle vie avec les
filled do son Age. Maie un jour,
jl surDrend. nue dens sa chamn
bre FREDERIQUE (Nathalie
DELONI la maitresse d'un
wirand coureor automobile FON-
TANA (Robert HOSSEIN) 6-
lpign6 pour instant de PARIS.
Cette vision fndiwcr6te don't
FREDERIQE ne 'est pag oper.







PAaU6 Ld NOUVLwJIN. vmWtID! 16 JAMNVIK l




LA MODE A VOS PIEDS LA MODE A VOS PRIX
ramt w.' n' .G& OUONTE

LE J CHAT BOU TTE prmato ean slOusivit I-' marque sulvantes C JOURDAN MONACO
.. PlUTICB0 TORINO
vO1r m 3STg 0pn r6putes danD touted DA 0.LTdR IMLENA
( ha Rase* a iuS) 1..lea Capitales d'Europp et i'Am riq GN.O ALIXOVANDI 01BI


Mi MOllANDUM :
IU I O.MIP0 DU UARNAVAl.
1'l70.
l.'Edilll A dt Porf-au-Prince a
fail rcellot fol appel a otrt Cor-
porntion pour I'oirgminiatlon d un
grand Carnaval 1970.,
tnnitila en grand nombre la I
Salle des Maires, nous avons rb--
pondu pr6sente et decitd6 que le
Commerce et I'InduNtrie partlcl-
peront on force A cette fate de
In jole, la plus grande fteo popu-
laire du pays.
La CoWmit6 du Carnaval com-
poe de membres do taute leos en
trepries commercials et indus-
trillles, a d6cid6 A sa reunion do
cr jour delplacer le Carnaval
1970 eur la Thmte (IREB, JOiE, JEUNESSE DES
'COEUS PDANS L'HAITI DE
DUVALIER.
En outre, co ComitO informe le
Commerce et I'Industrie qu'll a
6t6 d6cid6 co qui suit :
1 Cheque entrcprise indus-
triclle presenters son propre
char.
2 Los glands commerargfs
-presenteront leura propres chars.
:1 Le petoits commernants ce
grouperont pour pr6senter uni
char fltient.
4 L'Assoclation HSteliire
prisentera un char.
5 L'Atsociation detics Agents
tie voyage presentera un char. -
3 L'Association des Salles
dri Spectacles prdsentera un char.
7 Les Jazz. les mini-jazz
participcront au Carnaval.
8 L'Association des Ven-
deurs d'automobile participeront
au Carnava).
Los groups patronits par
le Commerce ct l'Industrie parti-
ciperont decemment au Carnaval.
10 Les Lignes Aeriennes
participeront au Carnaval.
11 Un Comit6 est form6
pour recueillir les cadeaux it dis
cribuer coniimm orix nux Reines,
chars et Band'es.
Le Comite rappelle aux Indus-
triels et Cominergant- son espoir
de les voir apporter leur con-
cours le plus enter pour la rsus
site dJ'un Carnavil.au succis du-
quel l'Eailit6 a invite le Commer
ce et l'Industrie h collaborer. Cc


Apprenez
l'anglais
ou Pespanaoll
en utilisant le syst6me audio .
visuel.
Institute de languos vivan
teo 179, Lalue, en face de la
SRuaUe Dufort, local du CollM
go Classique d'Haitl.
InscrIplions :
Lund eot Mercredi
do 5 h. 4 7 ih. p.m.



Uectificatif
l)ann la chronique cintmatogra
h|i]ue pr(ettr bio- phier p ltr Jean-
lde (iIharm, euClaude Chabrotl
ou h tIa. ii t'-ritur, nosi leo-



(ui)nenl il s'ngifimolt d"une phrnmc
tit t.tttlcttn pits-ipclaatmite : Boi-
qit ..i oit que ..., li ontl dO cor-
titieniciiin t In conpleter d'eux-in6
Mi|telt itf atiquement : smoit
qulel lt -per en.ttelt e it 'auteurls,
:e. Merri.


aucc" ora d'ailllurs colul
lout lo CommrVasnts at lo Int
ti I- t
Le Cumlts pr6p6. i aurte
Il partilcpation du Commerte
do :Indutlrlri aux ffestivitts c
navaleoques 1970, a d6clar6
permanent e>t travaille chaqu
otir matin et lnoir h I Salls d
Mnlres mine a sa disposition pr
t'Edilit do Port-au-Prince.
Port-au-Prince, 1e.14 Janvli
1970.
M. Oswald J. Brandt. Pr6s
dent --- Raymond Roy, ice-Pr
ident Mme France Martell
Mine Marl6ne Bailly Mg
Victor Chatelain Willy Guer
cy Dr Enrique Arrango (Cas
no International) Guy C61es
tin (Shell) Andr6 Thlzan (L
gne d'Aviation) Pierre Dom
rique L6on Jean-BaptiBte -
Jean Bernadel (Banque du Can
d ) Franck Andr6 (Radio)-
iamayric Charlier (Assoclatio
des Journallstes) Anthony B
yer (Artiste) Michael Madne
Nicoli Martino (Sep Over) -
I ierrot Debis Gonzalos Jean
Louis.
CARNAVAL 1970
Des commercants et
Industries
prisenteront
des ch s ,
Les Sociltes Industrielles
Commercials suivantes ont spo
tan6ment r6eondu l'appel d
Comit6 du Carnaval 1970 et
sont ente&es h pre6senter leu
spropres chars pour le carnav
. de la Paix et du 'Progres, de
Joie. de la Jeunesse des Coeu
dans 1'Haiti de DUVALIER.
1- HAITI METAL 2.-
STEP OVER. 3.- MADSEN. 4-
BRANDT. 5.- FRITZ MEV
6- NADAL & CO. 7.- TEL
CO. 8.- LUCIANI & BERt
MAN. 9.- SOCIETY HAITIE:
NE D'AUTOMOBILES. 10.-
DATSUN. 11- CASINO IN
INTERNATIONAL, 12- B
C I M E N T D'HAITI. 15.-
MINOTERIE D'HAITI 14.-
C1MENT D'HHAITI. 15.-
FEDERATION DES EXPORT
TATEURS DE CAFE,. 16- C
RACAO TRADING. 17.- TOY
TA. 18- AUTO MECAN.
BRIDGESTONE. 19- ASS
CIATION HOTELIERE 20- 1
& S CONSTRUCTION 21.-
IYADESKY & CO 22- DEPA
TEMENT DU TOURISM.
Ar fur et i measure oue d'ai
t-es chars seront offers, nous e
informerons le public.
Cette information a 6t6 do
n6e aux membres du Comit6
aux Ediles r6unis hier asoir I l'
tei de Ville oil 11s travalllent d'
race pied pour un carnaval e
nel ot sous le signed le Duvaliri


Avis de Divorce
En ex oution d'un jugemeo
rendu par le Tribunal Civil d
Port-au-Prince admettant et pr
noncnnt lit dissolution du maria
k et Ic divorce des 6poux L&c
Auellard lit fem'me nue Anne
Marieo Charlemagne, l'Officier d
]'Etat Civil deI la Capitale, sei
lion Sud, a, le jeudi 15 Janvie
en course, transcrit sur lsa reg
Iren it cc destinlit, lo disposit
du (lit jugement, conform6mci
it lit Loi.
P-au-Pcc. le 16 Janvier 1970
Marc Louis RAYMONDI
Avocat.


En Vente au Magasin de Fouad A. Merra
et au aCIaUtl l


doe


AU FL DES JOURS..
(BuSl)


A Loulslao. Eli. a 61 paluV n A sent deux emaines Il.
or I'av-oport FPspols DUVALIER Paty Anderon, aBtock
el paro m e fll n' emnnt urono- ,ker do New York Stock B
r me Ren6 Larocheo t le Colonel goe at vnue rejoindro so
NI Jacques Laroche, Assistant Chef Fritz Alfred arrive quelqup
tl 'Etat Major des Forces Am6ea reao plutor.
to d'Haitl ot par blen d'autres pa- .Marye J6fon Jaoquee at
ir rents at aini. Le Dr. Daniel Beau vto mercer toir venant de
lieu se trouvalt ausei i l'a6ro- York. Elle eat originaire d'A
er port Francois DUVALIER pour Elle eat ejtoyenne amrlcain
salucir Mine Laroche et Il Dr. x x x
i- Jean Cheaner Brierre; Noua sou- DIVERS
6- hattons un prompt et heureux re ...Nona avonS revu avec p
tour A Mme Georges Laroche. inotre Soun et raviseant c
xz xx triote, Mlle Carole Daniels,
NOS VISITHURS de I' nlnent dentist Dr. S
at ...Le Dr. Richard Meltzer 6Om- no Daniels, Doyen del la FI
nont m6decln pdilatre amirlcaln d'Art Dentaire et Mme n6e
i Profeaseur I' PUniversit6 de Ro dsra. Cmrole eat Hbtesse de
i- chester, New York eat arrive hier de AIR SPAIN, A Madrid.
_ avec sa chaetpanto fenme Amy. eat venue passer doux moils
SNouN lea avons ToWr s hier otr aw u cancer led avec ses parents et
_ Bar du Grand HO6tl Oloffbon en ...Noun sommes maintenant
on companies de notre compatriot selgnis. Nous esp6rons qua
3o Philippe Elle. Le Dr. etMme Ri- lecteurs le seront aussi : Ma
1n chard Mletzer viennent en Haiti Vilaire no travaille pas da
- depuls vingt ans. Depuls djA Cabinet d'avocats de Me. C
n. uno quinsline d'ann6es le Dr. Henry Kleefield de New
Meltzer a pris I'habltude de venir Son frAre le Dr. F61ix VI
chaque hiver offrir quelques Be nainsi quo son gendre Jean
marines de service & l'Hplital Al mangles nous ont pri6 de
brt Schweitzer de Desebapelles. fier, ear Maurice Vilaire es
Amy nous a annonce le maria fessour do francais A Unit
go de sa jolie fille Gall. Le Dr lege du Maine.
et Mnet Richard Meltzer passent ...Mile Marie Yolalne Rigau
deux mois en Haiti. Notse leur venue hier do Londres a 6
souhaitons la blenvenue. cueillie par des membres de
et ...M. Jodsbh Kerroou. Chef Cuisi mille.
an sinier au DUKE ZEIBERT Rea- ...Le grand industrial Sam
du tauront de Washington D. C. est tein. President de la fabric
so arrive ici avec so charmante fem aLadv Marlen Bras eat
rs me Iatherine et sa jolie fille hier matin.
al Chesley. Ils sent descenduts El ...MIle Kathleen Ceasis. rav
la Ranoho oa ils passent trois jours to fille du Consul de Jordar
rs M. Joseph Kerriou d'origine Ire Mme .Elia. Cassis a reori
tonne, vit depuis longtemps aux vion hier matin pour New J
- Etats-Unis oi il a fond6 son fo- lKaiay pursuit seas 6tude
- yer. St. Elizabeth College de
'S Le Duke Zeibert Restaurant Jersey.
E eat l'un des plus achaland6s de ...L'ing6nieur Architecte
H la Canitale Fedtrale. 11 est situi mond Desmangles est rentri
N vres de 1'Hotel MAYELOW'E. credit venant de New York
- Chesley qui Bs'est r6vle hier a 0t0 fire un cejour ave
9- soir au Barbecue dansant d'El frere notre excellent ami
ITT Rancho une danseuse admirable Desmangles et sa fanille.
- etudi 1'economie domestiaue et ...Le Dr. Elmer Loughlint
- l'art au Motgumery Junior Colla distinxtdbe Apouse 5ont n
-- ge connu a Washington sous l s mereredi soir venant des I
R- nom de M. J. C! UniB o ils ant 0t0 nasBer 1
'T ...Le Dr. Benjamin Arthur Qua- tea de fin d'annee avec leur
O mina et sa femme Dorothy ont los et petits enfants.
& pris lozemenit merecredi A 1'Hotel ...Nous avon. revu avec
'0 El Rancho. Co sent des conugnO beaucouD de plaisir. le C
M res.LeDr. Benjamin Arthur Qua Kesner Blain et sa distinDu
- mina eat un Jeune et brilliant oph pouse. Dr. Jacqueline Duo
.R talmolocue de Boeton. revenues des Etats-Unis olh I
...M. Nicolas Schwarzman eta sa nent de passer quelquesl
a- gricieuse femme Claude. It s Bont ne.
en rde Paris. Ils ont paaat trois jours ...Mme Mollie Abitbol. cha
au Grand Hotel Oloffson. t e fenmme du grand comma
n- -...M.Henrv Howard Thompson. en tissues M. Isaac Abitbol e
et jouriialista am6ricain de New tr~e de New York mercredi
1I ':York eu t arrive hier martin pour Mollie vient do passer les f
ar une visit de quelques jours,. fin d'annae A New York av
x- ...Mark *Phillips Raskin, tTV enfants at petits eonfants.
s- Producers, de ABC a Neow York ...M. Richard Ellingson,
est arrive marcrodi avec sa in- Builders et Sa femme VI
lie femme Bonny. Ils psasent in Ann passent quelques jours
viron une semaine en Haiti.. nous...Deborah Lynn de Di
..M. Ca't- Bross, oExeeutive nes Iowa et Marjorie Helsa
nt d'une entronrise aux Etats-Unis terror Designer de New
e At sa femme Suzanne passent ouel sont arrivees ied mercredi si
ro queo jours ltci.
a- ...M. Everett Melby. Miniatre x i3
0n Conseiller d. l'Ambasaadeidc E Loi Joe 'P irsNel,
- tats-Unis a accueilli merc.redi U
de soiree l'a6ronort 'Francois DUVA fes- d'art .1 Howard Un
c- LIER ton fils Eric at sa 1o te ty, Washington D.O. prone
er compaw Pamela Tripp. Its pas l samedi 17 Janver une
T pans-renCe flustr6o doeslides en

Ia ktnoneur et MW rite leurs Bur les meilleures oe
n des artistes haitiens, prit
t a. Dr Samipao et modernes, et auasi lee
Une letire requo de Rio de Ja vres Arcentes de quelques at
neiro nous apprit avec plaiag-stoe- afro-ammricain. Cette confi
I'Ambasaadeur d'Hatl--ai Br6sll, aura lieu lieu A l'Institut I
M. le Ge6nral Pierre Merceron, or no-Am6reiain, i partir de I
ganisa unoe i illante reception au res du soir.
sitge do son Ambassade pour ce-
l6brer le lIr. Janvier, I'anniver X X X
saire do notre Ind6pendance. En
ceLte hedrouse circonstance, le A
Dr. Martins Arthur Sam paio, un
fervent ami d'Haiti, eut le privi U
lege de recevoir de la part du P
President A Vie Dr. Frtancois DU En raison duit su
VALIER, le grade t lea inignes F
de l'Ordre Honneuc et Merits de par LA 'FEMMEi
Grand Officier. De beaux dis- decidd de prolonger
course flirent 6chanigs par l'Am- in de la e n e.
bastadeur Merceron et par le Con fin de la semaie.
sul Gn Hritil d'Haiti pour marquee T os
sa gratitude au President DUVA To les Jours
LIER ajoutant qu'il mettra tou
jors s relations u service LA FEM
d'RHaiti qu'il consider comm a as J .Jjl 1
26me patrie.
C'est une distinction bien m6
rit~e.
Nous pr6sentons nos ainceres 1
f6licitations au Dr. Arthur Mar
tins Sanmpaio chez qui le culte
d'Haiti est une tradition de fa
mille.
Football
International
MONTEVIDEO (APP)
L'Etoile Rouge de Belgrade,
Championne de Yougolavie s'est
incline 3 buts A 1, jeudi soir en
match ami-al disputO A Montnvi-
d6o centre Ia sBleetion d'Uru-
guay. Co match qui entrant duns
sle cadre de la priperation de 1'
quips Uruguaytnne en vue du
Championnat du Monde de Foot-
Ball, fut joud dans un excellent
esprit at ne fut- marqu6 par au
cun incident. "
Least responsables do l'Etoile
Rouge, qul est engage dales la Un film d
Coupe MONTEVIDEO, avalent
laiss9 plusieurs titulaires au re- A vec : Stephane
pon ce qui n'empecha pas la' for
matron Yougoslave de donner
une tries bonne r6pliqne a. la se- Entre I
election d'Uruguay. i
L'unique but de l'Etollo Rou- Cette heureuse
'g e fu jnai'it isur penalty par A F MME INFI
Klenlacvesy k la 3Bs me insni s, il A rFEMME INFJ
rUrugtuayon SaSioal ayant corn vite du CAPITOD i
Du i fautEtor eKue dispu /le, ni dana aucun c
tore dans le cadre de la Coupe pitale.
MONTEVIDEO une etnontre a
dcentr information Ereloile
e C... bli.a. .. ::... .. .,..Vb%1I.. a. 1 ;


( 4I/9(IE4~I AP& L'R1'mAM~iVUjt LAGOS- ..Le Biafraafait sn red
aipo fills rhihmearnwnt. do
]swuutd au Nig~rWa


LE COMMERCE BT L'INDUSTRIK
REPONDINT A L'APPEL DE LIRDILITE


LA REPRISE DU
DIALOGUE SINO
AMERICAIN


Bro-
xchan

m heu
tarre
New
qAuirn
e.


osmps
, flos
mculte
SGare
board
Elle
de va
amis.
Sreon-
nosa
lurice
uns le
Claudo
York.
ilaire,
Des-
recti-
et pro
y Col
ua. re
t6 acf
sa fa

Gers
us do
arrivA
vissan
nie et
s Fa-
erseo,
is au
New
BRay-
e mer
Loil il
e saon
Karl
et san
entries
Stats-
les fa
rs fil-
aussi








ecseo
colonel

s viermi
semai-





el. Ihan-
sercant
st re.
i sole.
Sts do.
ec aBs
Honic
riritnin
10 Moi
sl. In-
York
wie.


CAPITOL

cs8 remport6 au CAPITOL
INFIDELE, la Direction a
r son exploitation jusqu'a la


& 6 Hres et 8 Hres 30.

ME INFIDELE


ie Claude Chabrol.

Audran et Michel Bouquet.

Gdes 2.50 et 4.00
decision s'iinpoait, puilquel
'DELE qui eat une exclusi-
ne passera dans auce ,aal-
utre DRIVEIN dIii Ca-


- -


WASHINGTON tAFP)
M. Paul Krelsberg, chargX desI
affaires chlnoises au D6parte-
ment d'Etat, so rendra a Varso
vie pour tgslter & la reunion des
Repr6sentants.de la Chine et des
Etats Unis, apprend-on jeudi de
,source inform6e. Sp6cialistes des
problimes do la Chine, M. Krels
berg sera le Conseiller prqvisoire
de PAmbassadeur des Etats Unis
en Pologne, M. Walter Stoessel,
pour la reprise du dialogue Sino
Am6ricaln. r
La r6ouverture de ce dialogue,
que P'on attend pour le 20 Jan-
vier, suscite un intfrit consid6ra
ble a Washington oh t'on eat im
patient de connattre les reactions
des responsables chinois aux ou-
vertures discrteslq que I'Adminie
tlation R6publicalite lose a fai-
te. .

CIIINE -. USA AVANT
I.A REPRISE DU DiALOGUE
b.NO AMERICAIN
ARSOVIE (AP)
(De Andr6 DAVY)
La rencontre Sino Am6ricai-
ne, qui dolt avoir lieu le 20 Jan
vier, A Varsovie, est consid6r6e
par I'Ambaspadeur am6ricain en
cologne M.A'Valter J. Stoessel,
comme trop important pour &-
trc compromise par la moindre
indisecrtion. Les chinois ont exi
&6 en 'effet un secret absolu pour
cette reprise d'un dialogue inter
rminpu depuis deux ans et its ap
pliquent pour leur part stricte-
ment. la consigned. A l'Ambassade
chinoise, les fonctionnaires, uni-
form6ment vetus de tenues cri-
ses et couvertes de la mgme cas
quette a la Mao, se refusent de-
puis des se s4incu a tout contact
avec la press.
Du e6t ae nmricain, le black-
out est presque .aussi complete;
II ne s'agit pas de propaganda ni
d'une affaire de routine, entend-
un dire 4 'Ambassade. n1 s'agit
d'une affaire serieuse h laquelle
it faut donner toutes chances de
rfussite. De numbreux journalis-
Itc, parmi lesquels plusieurs c6l6
brits de la press et de la t101
vision amn6ricaines, sont attends
h Varsovie pour les entretienrp t
l'un se demiande si let diplomates
am6ricaiis pourront r sister jus
qu'au bout ai leur presnion en
.ncintcnant cette inconfortable
consigne du silence. .
Dans lea milieux Diplomati-
qaes de Varsovie, on estirne g6-
nidralement que si Washington a
recherch avec 'autant d'obstina-
tion le contact avec P6kin, c'est
d'abord en rain a.nde s guerre
au Vietnam. Les conversations de
Paris pietinant, il semble nuitu-
rel que Washington a'efforce de
ttter le terrain du eot6 de la
Chine Populaire, grand voisin du
Vietnam. La reprise du dialogue
Sino Amoricain sinsrc logiauc
mient dans le triangle des pour- -
parlors Moscou, P6kin et Wa-
shington, observe-t-on d'nutte


Pharmacies assurant

le service cette nuit.

Vendredi 16 Janvier 1969
VALME
Rue des Miracles
EMMANUEL DAY
Rue Bonne Foat


EN RKSr


lart. Le troislime c6t6 du trian
gle Pkin Washington 6-
taio ret en pointill6 deputy doux
aus.' On le volt se detsiner a
nouveau en trait contipu la
grande satisfaction des am6ri-
cains at sans doute hussi nont
ans' plaisir pour lea chlnois.
Dana lea milteux politiques po
lonais, on eXprime part'os la
crainte que chinoia et ambricains,
en renouant le dialogue, n'arri-
vent 4 Otablir entire eux un mo-
dus vivendi au detriment de l'U
RSSS ef done' du camp socialist
tout enter. L'on soulikne a ce
proposal la reprise par P6kin d'u
ne virulent champagne anti so
vi6tique coincidanr curieusement
avec lea perspective de reprise
les entretiens Sino Am6ricains.-
Si l'on so flicite dans ces m6
.nes milieux, qie ce-o entretiens
se poursulvent i4 Varsovie, ilors
qu'il avait Ota question de les
continue ailleirs, l'on ae mdntie
"quelque pen d4sappolnt" & la Bsul
to de la decision prise par Wa-'
shington et par P6kin de tenir
les futures reneontres dans les
locaux des Ambassades et non
plus sous les lambris" du Palats
Mysliwiecki mnis par la Pologne
a la disposition des deux pays.

Declarafio de
Gale Plaza sai
L'Ai6rie Latine et
les CaMabes
WASHINGTON (IPS)
Selon une declaration du Se-
cr6taire GCn6ral de P'Organisa-
tion des E t a t s Am6ricains
(OEA), M. Galo Plaza, le prin-
cipal objectif des pays de o'AmO
rique Latine et des Caraibes
pour les anh6es soixante dix
sest 'de continue A am6liore. le
standard de vie de leurs .peoples
et de le fair plus vite que ja-
mats.,
M. Plaza, a pris la parole,
jeudi, au Club National des Fern
mes D6mocrates, A Washington,
a Ogalement d6clarO que lea lea-
ders dse l'H6misphbre Occidental
ont admis que les pays de l'AmO
rique Latine et des Caraibes de-
vralent travailler dane le but de
pouvoir se suffiro economnique-
ment pende plus de l'aide financiere
ext~rieure.
M. Plaza a, en outre, fait l'e-
loge du President Richard Nixon
pour sea objectifs de libralisa-
tion des changes commerciaux
et d'octrol d'aide multllaterale
qu'il consider comme dfaisant
parties d'une nouvelle et impor-
tante approche A adopter par les
Etata-Unise. Cette approche, oe-
lon M. Plaza, eouvrirait la vole
A une grande r66valuation des
relations intere'msricaines au
course des annres solxante-dix*.
En outre, a-t-i1 ajout6, ceette
approche est base our le con-
cept que les pays latino-aonrti-
cains peuvent et dolvent plani-
fier leur propre d6veloppement
et d6finir leur ppropre destin6es at
titude que te diplomats 6quato-
rien a quallffi6e deo ceigne encou
rageant.
M. Plaza a 6galement mention
n6 trols autreos fails qui, salon
lui, sont d'un hbon augures pour
I'am6lioration des relations dans
cet h6misphere au course des an-
noes soixante-dix.
le Gouvernement Amdricain do
permettre au Comit6 Interam6ri-
cain de l'Alliance Pour le Pro-
grbs de reviser son programme
d'aide et de developpement pour
l'Amerique Latine.,
test qua les gouverziements des
Etats Unis et des autres pays de
1'hOrmsphere mettent de co6t les
gfn6ralitis pour se preoocuper
de questions specifiques, quel-
qu'6pineuses qu'dlles puissent 8-
tre, plutot que d'essayer do les
cacher tous le tapis.,
cLe dernier signs prometteur-,
a poursuivi M. Plaza, cest sle
nouveau processes d'avoir des
discuassiotk multilat6rales sur ces
questions. Ces conversations ont
commence ici, en Novembre der-
nier, avec une reunion du Comi-
t6 Special du Conseil Interameri-
cain Economique et Social et re-
prendront ce mois-ci A Caracas,
just avant la reunion des Minis
tires des Finances des pays metm
bres de l'OEA.
Le Secretaire G6n6ra'l a qua-
lifi6 dc'encourageant, l'offre
du President Nixon de prendre
odes measures positives en fa-
veur des changes commerciaux
dans cet hemisphere. Lea au-
tres pays appuieront naturelle-
ment de tells measures, a-t-il a-
joube, mai vu le temps qua cela
requiert, l1h esperent que les E-
tats Unis prendront les devants
an, r6duisant les tariffs, les quo-
'tas et autres reitricitons impo-
ses a, leurs exportations.s
Le diplomats latino amsri-
cain a admles quoe ce sentiment protectionniste con-
tinue a prevaloir au Congrem a-
lnArcain, d'importants progrbs
dans ce domains semblent invrai-
semblablesg.
Le Secrstaire General de
tOEA a conclu en disant que,
solon lusi, le facteur cli caps'
ble de eontrlbuer a Is'aernliort
lon deo relations dans eat homno
phere e t-_ia 'compreheaIeon n --
doa cdmniiii de ce qui cons
titue.' a lAogue chance, tea meil
leurs inftrte tant des Eteis Uni
que di P'Amerlque Latlnes.,


GENEVE OJJUKU LANCE
Un appel 1'aide. On ignore
encore( oit IIse trouv.
,. xxx
B 0 N N.- Kiaminger acuao.e
Brandt d'abandonner la r4ursifca
tlion de PAllemagne.
BEYROUTHB.- xBerouth" libre
e FranCals qul d6routa un avion
de la Twa.
xxx ,.
LONDRES.- Un d6put6 travail
listed eat arr6t 'pour esplonnage.
BEYROUTH.- Le iban ordon
no Il fermeture do deux centre.
do Gustrilleros Arabes.
xxX
BEYRO1UIH.- La Jordanie eap&
-re acheter des armemento PA Oc
client.
xxx
LE CAIRE.- Le Cairo announce
l'echoe de trols Raids de l'avia-
tion milltaire Isra6li nne sur les
positions 6gyptlennes.
xxX
TEL AVIV.- Solxante-douze
pour cent dea Israliens sont en
faveur de la paine de mort pour
lea terrorists, quand lea victi-
rmes de s derniers sont des ci-
vils indi qe un sondage effectu6
pour lo comptle du Journal Lon-
donien Jewish Chronicle,.

TEL AVIV
Plus doe .000 immigrants pro
venant des Etats-Unis at du Ca
nada sont arrives en. Israel en
1969, ce qui conatitue un record.
On s'attend quo ce chlffre soit
encore d6pass6 cette annie et que
10.000 versonnes originaires d'A
m6riane du Nord arrivent dans
le pays.


Haiti va recevoir ..
(Suite)'
tion se constitua en Catholic Me
dical Mission Board pour attein-
dre ce but.
SAujourd'hui lea principals ac-
tivites du CMMB'aont :
1) Expedier des nedicaments.
des supplements de nourriture,
des instruments et o quipements
chiruygicaux, des m nuels, des
pansements, ec., ai missions
medicles dans les pays eftn voie
de developpement.
2) Solliciter des' differentes
firms pharmaceutiques des me-
dicaments, des speialitas,, aussi
bien que des instruments et equi-
pements pour les lihpitaux, les
midecins, etc...
3) Acheter les mddicaments et
products que lea firmes pharma-
ceutiques n'acceptent pas de don-
ner gratuitement.
,I) Recrutcr des volontaires' n6
licaux et para mddicaux pour
les installations ties missions at'in
de, quand c'est n6cessaire amnlio
rei le standard des soulns m6di-
enux et d'hygionc publique qui y
stnt dispensds et on m~me temps
entrainer leur personnel indigO-
ne.
5) Stimuler, par ses publica-
tions et la publicity, un roveil
du people am6rlcatn au suje( des
problme a de missionsq midlcales
ct leurs besoins, et cr'6er ainsi,
par l'information, un climat de
responsabllite6 et de soutien.


. _... I #n --


--


.:Y.I~~ ~i~lrTB~eCS~F1~IBQ~ I*_'~Hl~blt~~ii_*~L~et~isui~ ~r_~~~2,.. I.-'c~i;i~Wib--~U' i:~L~~I~.-r-ri-S. ;c-~*~r"~4m~c~l^Cl~iL~%l~iiP1I~PY~I


CHINK- URSS
La Etato-UrI n'ocartent DU
I'7vetalttAtO dwun non4t o o-
sovltlque, dclarM ,l HaUt-Fbnc
tlonnalre Amdricain
X X x
WASHINGTON (APPy
Lee Bita-Uni n'6cartent pas
I'&ventullt6 d'un conflict entra
la China Communiste et l'Union
Sovi6tique, a r6vl46 joudi un
Haut Pbonetionnaire Amricalin
qui 2 detnand & carder 'anor-
mat-
It eat evident, a-t-il ajout6 a-
lors qu'll sadreast A un grou-
pe de journalists de la Radio at
do la T616vivion r6unia au Dper
tement d'Etat, que lea Etata-U-
nia no ouhaltent paa uno tell* -
&ventualitt mae ileat bon de so
tonir our se garden. II a ajouat
que pour le moment 11 ne voyait.
pas I'Unlon Sovi6tlque sur Ie
point do tenter d'agrandir son
territoire par la force. L'opinlon
des mnilieux goorvarnnentaux a-
miricains a-t-ll encore dit, est
que l'Unlon Sovitique ne pense
ipas n teTnes do conflict maeiour.
x x
BELGRADE (AFP)
Le Mar6chal TITO, Prisident
de la RApublique Yougoslave a
regu aujourd'hul dans sa reiden
ce do Brionl..M. Ion Gheorghe
Maurer, Psr-aident du Conseil
Roumnain, au course d'une conver-
sation cordials prolong6e.
MM. MITJA Ribicic, Pr4ai-
dent du Gouvermement, et le Dr.
ANTON Vratusa, Secr6taire d'E
tat Adjoint aux Affaires Etran-
gOres, du eote Yougoslave, ainsi
que MM. Emile Draganesco, vi-
ce-prisident du Conseil et Nico-
lae Ecobesco, Ministre des Af-
faires Etrangeres Adjoint, du co
t6 Roumain, assistaienit notam
ment h la reception.


ECONOMISEZ

S 1 DOLLAR
SUR CHAQUE DISQUE
S Pour cela, achetez
S tous vos disqueo
a la Continental Trading


Nouveau Comite

Scout
Pre6iident Dr. Raoul Pierre-
Louis
Chef Scout Robert Stecher
Commissaire General Al -
phonse Louis Charle "
*Commlssaire h l'Entralnement
Raymodn A. Alphonse
Commissaire au Trlsor Jean
Remain
Commissaire des Louveteaux -
Andr6 Pierre Antoine
Commlssaire des Eclaireur. -
Fritz Pierre
Conomiisaire des Routierl -
Lecaire Toussaint
Conseilllers Antonio Morel
e Raymond Stado Andrey
Larose- -/ervals Louis-Plerfe
Excellent Elysce Maurice
Dosrivieres Georges Thlbaul'
Andr6 Dariu Nerva An.
tonin Ferdinand Surpris.


Demain soir ia 7 h. 30 F l'Institut Franqais

36me et derniere representation

de MONTSERRAT.




O OI IREZ-VOUS


SAMEDI SOIR


DINER ET' DANSER @
AVEC LES SCHLEWX-SCHLEUX

Au Rond Polat NIght Club @
Admissions $ 3M






Aux Ondes Sonores

(Mtne GEORGETTE DUPI.ESSV)
4f Rue Macajoux, (Rue du Perp6tuel Secours)
et de la Fontaine.Mme Colo)
Performances L gendaires,
Regroductions phenomknales,
Interpretations faisant 6poque,
Toutes Oeuvres,
Tous genres : G -Glque,




Dtbues Educatifs,
Disques Scientifiques
Chez vous, sans ddpenses exagdrees
VOYEZ LA NLAISON AUX.ONDES SONORES;
LE DISQUAIRE DES MELOMANES AVERTIS,
lE.iDISQUAIRE BIEN CONNUJ
DE LA RUE MACAJOUX
eamm- m -- I( Ie p


L




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs