Title: Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION THUMBNAILS ZOOMABLE PAGE IMAGE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/06641
 Material Information
Title: Nouvelliste
Physical Description: Newspaper
Creator: Nouvelliste (Port au Prince, Haiti)
Publication Date: January 13, 1970
Copyright Date: 1963
 Record Information
Bibliographic ID: UF00000081
Volume ID: VID06641
Source Institution: University of Florida
Holding Location: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: acn6482 - LTUF
0012544054 - OCLC
000471641 - AlephBibNum

Full Text





LsPLVSAN~m* DPHAhl






4~rnarmbr.4~9l'MA X CVA U,~


J i


S,


XMnIN DX L' 1AU0IOiAI U4TWU.MRICOIAZN DE PIflaM


a -RO


746me ANK. -'


ll ti NtjNl i Il-. MONTIt Al.


Lao-Tzenu et nos pre6vsions



poor 1970

FRI Ih..I, Fernand PRELSSOIR


Une dtm paritrlnlarit du i sya
lme poliltlqae canadien, sur le
plan foidal, celul des Provin-
csi prims isolineatt, o t mie
ilana lea relations entire Ottawa,
Capital Fedirale tilu Dominion,
,I le\ diverse Provinces,- eat
Ia. creation di Comnission aux-
quelles on confuie la tfchei d'tu-
dlier un probltime. CneLi l6udel
pout durr des annecs ce qui
Irocure Iavantage do retarder
Ie inomrni de In division i pron
tire.
x xd
Ainsi, Ii 19 Juillet 116:f3,- il
y i plus de six sutt fut cre6e
dans It Capitaln fd6ralo la Coin
mismion Royale d'Enquhte sur Il
lilllitng'ulmne ct I Biculturalismni,
qit la pe-reac iiglophonc ttppel
I-,. pour fair court, I-Bi-B Cectt
('onisaitiellon n'a pi encore ter-
niiln6 son travail et, selon THE
TELEGRAM, de Toronto, dtiu 18
d-enitbro 1919, clli a publ6 le 17
tic ec olis, oar troliente Rip-
port.
11 oxist aussi une Conniisaiop
F6dfrale Provinciale dC lt Cons
tliution, lnquelle, ten cc iois de
lcetmbrc, a r6uti, une nouvelle
foet, les membres do Gouverne-
inent FHdral et les Premiers Mi
nistres des Provinces. Cette ses-
sion a pris fin le 10 Dicembre.
II y aura un nouveau rendez-
vous en fdvrier, un autre en juin
1970, mais ce seront des nions de travails et LA PRES-
SE de MontrIal, .en date du 10
dEcembre, announce que ala confe-
rence constitutionnelle propre-
ment ditnene reprendra ses tra
vaux que l'automne prochain.
Le journal ajoute que, salon le
Premier Ministre du Qu6bec.
Monsieur Jean Jacques Ber-
trand, la discussion progress a
pas de lortue et tout le proces-
sus de la revision constitutionnel
1( pourra s'avtrer trcz long.s
xxx
On ne peut Weampgchers en ma
tiere de Coutumes Politiqueo et
de Droit Constitutionnel, de fai-
re des comparisons.
Ainsi, au sud do la longue front
licre canadienne, on est frappe
tie la rapidit6 avec laquelle lea
C'ommisuions Parlementaires du
C'ingri-s am(rirain et mee Ina
'our Suprime t- publient leurs
alnpport ou rendent leurs d6ci-
clons.
II niavait pan fallu Quatre
Moi iauxi Etals Unis, pour pins-
cr tesH Articlecs de Confid6tra-
lion hi lta Constitution F-ddrale,
,ilt du 26 toni au 17 seplcitnbrec
1787.
Ol pourrait itre Ltent6, en cons
lilit li -ntecur cuanadienne it
itendre des dictolons polltiques,
do, opener au pihiloaoiihe chinsil
I,,t "Tzeu, letuel vivait tnviron
11(O0 ttS oavant J6isou tChristet
cr6hait l'd)imcnct. d'iction datn
cctt inunximei : tlc habilco gene
it'eitni t I)i agir. :iar il n'i st
rit-tintiUi nt altt'rciig- asri lit pcen
ti|qui du non-agiri.

Isi. Cantidiint frtntali ontiL
au rentre de Ltout le prothlime po
ltliltu du Dominion, car lB consa-
iluciint unu GRANiE MINORI-
TE itli refuse tik ssintigrer et,
it fiut lI dire, souffeort i d
DISCRIMINATION pendant 200
tiIti, Polttlquement ct Economi-
tuelnient.
EKgalI t ou Indcpend ance a'6-
criait Ic qu/.i-:cois Daniel .lIohn-
son in 109i, dans Ie tire deV a
livi' qul devait falire de lui un
Prmnelr Minlistre Provincial.
Ii QuoIbec llentft Unillingue
climait la mtbtme annte Raymond
licirb)tut, our la couvcrturc d'un
totr-r ouvrage.
x x t
Diain son rapport iqui vient de
piraiite, la Commission Royale
il'Enqutte sur le Bilinguisme et
saucer manifeitoments le Canada,
miucver manifestemrent le Canadin,


de rTecosunandations qui se rap-
prochent itrangenfmnt des conclu
sions do Daniel Johnson et do
Raymond Barbeau.
La violent poussec ind6pendan
tiete au Quobec, la presence d'u
ie 6quipe do'canadiens franqaig
dirigle par Pierre Trudcau tA In
tlet du Gouvernement Central
d'Ottawa. voilt lie deux 61 -
ienit qui, s'ajoutant i l'atout
considerable que constttue le trot
sinie rapport public doe I. Com-
misslon Bi-Bi, vont force I Ca
nadi, d6ur 1970, A rejeter defini
tiveient toute attitude qui sont-
blerait s'inspirer des !eneigne-
-nionts de Lao Tzeu.

L'Ambassadear
d'Allemaa men
visit i Damlen
Le Vendredi 9 Janvier en
course vers 10 here g a.m., la Se
cretafrerie d'Etat de l'Agricpltu-
re, des Ressources Naturelleia et
du DIveloppement Rural a regu
la visit doi l"'Ambassadeur de
la Rpubiqltque Fddrale U'Alle-
magne, Son Excellence Mr. Mal
ay MINK, qui a eu un long en-
tretien avec le Ministre Andr6
.THEABRD.
Nous crayons savoir que l'Am
bassadeur AlHemand a fait part
au titulaire du D A R N D R de
intention du Gouvernement Fe-
deral de forer un second puts
arthsien a Bas Boeon en coue de
l'l61argissement du cadre des ac-
tivites agricoles de la Coop6ra-
tive d'Irrigation et de Produc-
tion de cette communautd rorale.
(Voir en page 2 une informa-
tion sur Ba-Boen).
L'INTERRUPTION DE LA
TOURNEE DU BOIEING 747
LONDRES (AFP)
La tourney europienne du plus
fgros avion du monde, lo Boeing
747 de la an American Airways
a Rt4 interrompue an reason dou
mauvais temps, et l'appareil q it
tera l'a6roport londonien d'Hea
throw pour New York aujour-
d'hui ha 14 heures (18 heures
GMT), a declar o e matin aj Loli
dres une porte parole de la Pan
American.
Le port parole a tenu A touli
gner que l'abandon de ce voyage
inaugural, qui survint au terme
de la premiere tape, osi 'avion
tLait arrive hier, eot absolument
sans rapport avec ley ennuis m6
caniques, au relte miners, qui
ont Wt constat6s it son depart
do l'adroport Kennedy d'abord, h
Heathrow ensuite.
L'avion gfant devait s'envoler
aujourd'hui pour Francfort, avant
do gagier d'autrese aroporta eu
ropi'tos, Orly notamment.
On Ignor enorenr .A quelled da-
tl il ontrepreendra une nouvelle
sourn6e en Etroape. 8


!,E LOYER
Le Ioyer '! lon Dieu de bon
Iieu!
tua vous read, chaque mool,
tine bonne parties du salaire, 0a8
site en long et en large le bud-
g,.t familial.
On se troupe, sovent, dans
tlune altrnative :
Ou l'on pale son loyer, et 1 on
ne mange pae ; ou blen lo man
ge, et i'on ne oii pan son loyer.
Dces deux ctles le manl t In
fini2
x o. x

.PiTir POUR .LES ANIMAUXS
an.lol- C'ypnc.n, dans je ne asia
.luos ,queF nunmro du cNouvellis-
toe. a rublI6 un bel article aur
li Iru t.tlion que 'on dhlt aax
.arilm.l.ux domestiques.
.k- smi. d'accord, parfaltenimnt
a1' a-cor
Si I'on arrival un Jour t foen-
,ter ch.z nous I. Socl6 rt& 6
par mon CDronre oej p nrai
premiers & applab l. "'


NOUVELLE VAGUE
DlE FROID
Une nouvelle vague de fruid
A'eat. abattue vendredi, samedi,
dimanche et lundi sur les Grani
dtes Antilles.
D'apris I'Observatoire de Mia-
mi. c'eBt la plus forte vague de
froid enregistrte depuia un demi
ciccle sur cette parties central
du Nouveau Monde : le froid y
it Ut plus vif qu'en janvier 1956.
A Cuba. la coupe de Canne A
aucre a di litre suspendue Idu-
rant deux Jours.
A .Kgnscof/-l march tait
pratiqueP(r-vide vendredi et au
jjurd'hul. C'est que les paysans


En liuit. lee ujimaux sont
des souffre-douluur, depuis lea
Anas et let mulata que l'on assom
me san. piti6, jusqu'aux chluns
quo des gaming se plaisint h la-
pider.
Je pense tA Johnnie ma peti-
te ehienne noire et blanche.
Je raimais bien ; elle s'dpa-
nouhisait, t mno approach.
Dernieremient,l el disapart,
et ce fut en vain qu'on 'est mis
i la arecherar r.
Un matl, on la retrouva, no-
y6e dan una deterne. I
Ella wrait 66 sans doute mar-
ty*ie, car oile availt de contu-
sioaB an coU.
Pauvre JohIioel
Depuls qua tu n'es plus, la
matron est trbat.
Aujourd'hul encore, J'al eIs
coeur sorr6 de retrouver vide le
couloir.
Je ism'tais 11 & tlco eio
un peott tre 'ealsonnable, et ta
mort me fault encore 'mIonz ctin-
prendre le cri .poignant di Cy.
,-pP* Ur los u ianImux Is


Ili: COIN IlK I.A liFi('I llflIF .S'IEINTIFIQ|Ii:

Le 9fme Congres

Latino americain


Neuvlime Congrds latino-Alndri-
cain do Soolologle -
Au ours doe a dux a se.
maine du 'molt do Novnmbre
1969, i'Aussoistlon LeUnoamirl-
caine do Soclologie (ALAS) r6u-
nieait done hi villa de Mexico,
sous lea auspice do l'Unesco et
de l'Universlt6 Autonome du Me-
xique, des soc ologues profsalon
nels et des profeaeurs da socio
loegi* de Ia majority des pay.
de notre continent. HAITI y
6talt rprdsent t par Ie profei-
sour Hubert d Roncsray Direc-
tour do Centre Haitian d'In-
vttigation n Senien Sociale
(CHISS), Le Congris versait
sur sept th6nms fondamentaux :
I L'inveatigation aociologi-
que en Amorique Latine : Coor-
donateur Jorge Gracarena. Ce
th6m i emobrassalt lea probl6mes
relatifs aux cadres th6oriques &
Ila mithodologle, aux techniques
d'investigation, aux th&mei d'in-
veatigation, e I'organisation et
it la politique de la recherche in
Amorique Latine.
2 La nociologle de lEduca-
tion, de l'Universit6 et du Ddve-
loppetent : Coordonnateur Al-
do Solari. Ce theme touchait lea
question relatives & 1'6ducation
A ces diffdrento niveaux ,tout
particuliermenot l'enseignement
univeraitaire dans ses rapport
avec lea problbmes du d6velgppe
ment e6oonomique et social ies
plans d'enseignement et la poli-
tique 6ducationnelle en Ameri-
que Latine.
3 La soclologie du d6vilop
pement: Coordonnateur Anibal
Quijano. Ce thime tr& ample
s'est limits a l'etude des probli
mes de la stratification des clas.
sea -sociales, de la mobility, de la
'mobuilisation, de l'urbanisation,
de l'industrlaliuation, des poles
de croissance, de Pevolution des
entreprises, de las dependance 6co
nomique, culturelle et politique.
4 La sociologie et l'anthro
.iWgte -de iop.lahtious indignes
et paysanne : Coordonnatenr Ri-
cardo Pose. Ce theme couvrait
lea diff6rents twviix A caracti-
re socio anthropologique sur
lea populations monolingue s et
bilingues de 'Amrni&lque Latine,
lea cultures folkloriques et pay-
sannes, les probldmes des popular
tions marginales.
5 La soclologie politique :
coordoilnateur Octavio lanni.
Ce theme incluait toutes lea itu
des sur le phdnomdne appelI po-
pulisme, sur lea movements ou-
vrier et paysans, les groups de
pression, les parties politiques, In
sociologte electoral, lea id6olo-
gies politiques.
6 La soclologie de la crise
latino amdricaine : Coordonna-
teur Orlando Fals Borda. Ce
thome groupalt tous lea travau<
qui accentuaient ]a situation de
crises et i'instabiliti de la region
latino am6ricaine.


7 La iociologie ghnirala e
leas ociologibt partiounllrea. Coo

prfio tEdan orlatIUorn Id. .
clol rlque, sla mthodologie, li
Loeiologie e la culture, de l'art
de la religion, etc.
De ensemblee des travaux prt
aent er A ce Congrae, il s d6gag
trois tendances th6oriques e t m
thodologiques fondanwntales: I)
le, tour ito aIs dimension dicro
nilue, 2) explication du fait so
cial latino mericain par unt
th6orle de la d6pendanee 8) re
cherche desi factaur tructucrel
d'une socolololi suthentiquemen
latino ,am ericabie.
I) Retour e la dimension dia
chronlque. La sociologie a affair
m6 son autonomle de l'hlatoir
en s'attachant i lanalyse de 11
socihte prdsente, de lIsa BoclMt
en acts, cell qui est entrail
de se fair, de soe refaire et if
sa refaire. iUe a refusei d'accu
der &t Is' causalith historique II
priority dana l'explication du so
cial. II faut ausel comprendre le
comportments hultains tA aI l
mitre d'une certalne futurologie
La ociologie se r chreI t la dy
namique des relations de chan-
gement : relations de classes, re
lations |inberrogionales, dynami-
que des poles de croiseance, etc
Longtemps en conflict avc lei
audiences sociales connexes uoni
me l'histolire et la philosophic
la sociologie a rcagt par le d6
veloppement od'une srie de mo
deles, oi leo poutulante do i his
toire -sont ramen6s t& des. popo
tions extromelment roduiteo. Pa
n6cessito elle a exagerment mu
nimls6 la part do l'hiItolre dan
sea travaux empimquds et se
modules mathdmatiques.
Les communications prdseap
t6es au derniere ongrcs tmoln
gnent d'un souci de revalorise
tion des facteurs historique
dans 1'explication.
2) Explication du fait socri
latinoamdricain pax une thmorhi
de Isa dipendance LiAlmrinqu
Latino est dfinie. come un pr
duit ndocolonial. Sa particular
t6 lui vient de sa situation d
d6pendance via tA via des 6coio
mies dominantea nord americai
ne et europ6enne. Ce sent de
pays fournisseurs de matilre
premieres et des acheteurs d
marchandises des Grandes Puio
"saces industrielles. Sur le plao
internment, ils se ontentbnt do
maintenir un noyau privilegi.
d'admninistrateurs et d'interm&
dialre n au service de sla domin
tion 6tranglre et une abondante
main d'oeuvre paysanne o' ru
role sans preparation technique
Lea former de domination del
classes supdrieures sur les cla
sea inf6rieures assumnent des ca
racthristiques semi religioeuses
patornalistes, r6preseives. La do
mination n6ocoloniale s'efforce
de ldgitimer un certain natlona
lisme, de crder un march d
consommation pour lea produit
manufactured, d'entretenir une
bourgeoisie crdole. Elle parlt
d'intdgration natlonale, de r6for
me agraire, de o modernisation
mials elle reste bien au-dessous
dos tiches fondamentales du d6
veloppement 6conomique.
8) Recherche des factaur
structures d'une aociologie au
tbentiquement latino am6ricaine
La sociologie latinoam6ricaint
est n6e doe cette situation de d
pendance n6ocoloniale. Eile a'es
de bonne heure consacre to 'in
portation d'un type avanc de
technologies e' de thIorie en vui
de ratlonaliscr le novel ordr-
neocolonial. Elle a accentu6 un
sociologie du consentement, de
valeurs communes, de lsadapta
tion, du d6veloppement confiu
nautaire au lieu d'analyser le
couflits, lea contradictions, le
positions, lea 'dhsquillbres, El
11 a Atomis6 le fait latinoamhrl
cain dans des analyses morphdo
(Suite page 4 col. 8) -


n'ont pu sortir de leurs deimeu-
rea devant l'intensit6 du froid
ita 1'extdrieur.
Des informations, venues do
la region de Kenscoff, signalent
que dans lea hauteurs des Sour-
gailles, notamment it FtWly, it
Bongard, ei surtout au col de
Caba-yo troupee par oh l'on tra
verse la chain del lit Selle pour
caller do l'arrondissementii de Port
au-Prinice celui de .Jarcel), et
sur les deux versants supirieurs
de la cret de la Selle, le givre
eat apparu et a'est maintenu piar
fois jusqu't 9 h a.nm.
A Sdguin, il semble qu'auraient
gel6 des ricoltes do produits ma
raichers. L'on parle aussi d'ani-
maux, laisss. dehors i lt'atiache
et mort ainsi de froid, sunis pro
section.
x xx
LES AVENUES BOYER
ET CHRISTOPHE
Nos abonn6s de i'Avenue Bo-
yer, (celle qui part de l'Eglise du
Sacr6 Coeur pour aboutir au
Point Francois Duvalier, ci-de-
vant St Gdrard ou Clermont),
nous prient de signaler aussi it
qui de droit le mauvais tat de
cette rue. La chaussee est crevas
ase au possible par des fondrl-
res .et et las molndre plule les
eaux de rulssellement y dpvalent


Les Agents de

Voyage au Consulat
des USA
Sur la convocation express du
Consulat des Etat. Unis d'Am6-
rique du Nord t Port-au-Prince,
les Agents de Voyage 6tablis &t
Port-au-Prince se sont, vendredi
aprea mddi, r6unis au Bureau
du Consulate si la Cit6 Dumar
sail ESTIME o ilfa ont 6 6 rogue
par le Chef du Service Consu-
laire Monsieur Cuning.

Portant la parole, celui-ci miit
accent aur certrains probldmes et
fit remarquer quo des pieces pr6-
sentees par ces Agents pour leurs
clients ne r6pondent pas toujours
t& la vrit at que la question de
1tgalbualion de ow. dits pitcan
par las Institutions Nationales
compi6tentea n'dtaient plus const-
di6r6e par le Service Consulaire.
Monsieur Cuning qui a parl6
en anglais durAnt plus de trots
quarts d'heure uvait t es ctls
le Vice Consul americaln Mon-
sieur Mc-Lpegdin qui, bribve-
ment, a, en quelques minutes.
traduit l'expose du Consul Cer-
ning.
Selon des Agents de Voyage
il seinble iue de qutstionts agi -
taes par le Consul am6ricaio au
course de la reunion devront g8tre
reconsid6r6et dans 1'int6rdt bhien
tompris des parties en cause.


CONNAISSANCE D'HAITI

Nos us et coutumes de Noel

Par G6rard JOLIBOIS
Par cardad JOLIB01S


A ces seules observations, ne
dolt se borner 1'6tudL- des tradi-
tions de Noel-in Haiti.
VE1LLEE DE NOEL


en trombe Tous les habitants de-nos cam
II parait qu'outre l etecion pagnes ne peuvent se rendre at
de to vole I faudai ait assi un la Mease de Minuit dans une 6-
asrieux courage du vaste drain, glise p)roissiale, at 61olgn6e d'or
haut de pris de deux mktres (et dinaLre que ce pdlerinage ne peut
actuellement ensabli) qui collect Stre accompli que tous les deux
lea eaux den rues perpendiculaires, ans, chaque lustre, chaque dkcen
pour lea conduire h la Ravipe du nie, en raison de la distance
Bole de Chine. trop considerable, en tonction
L'Avenue Christophe, elle aus- des revenues de la famille. du
al, rhelame le rouleau compres- rapport des r6coltes au course de
sour et 1'6pandeur d'asphalte, no I'annhe.
tamment A I'intersection des A- Dix ou quinze pour cent de la
venues 7, 4, 3 et 2. population campagnarde ont pu
L'Avenue 7, qui relief l'Avenue done gagner la bourgade, la plus
Christophe t la Rue N ou Tous proche, desservie par on pretre-
saint Brave, est quasiment impra resident.
tlcable, nous signalent encore Que font le adutres n
d'autrei aonnhe. En beaucoup de regions, no-


tamment dans cetta;ins parties
du Nord, du Nord Est. de I'Ar
tibonite,-du Plateau Central, du
Sud, de grades veillea sont or
ganis6es au centre d'un group
de masons d'une habitation. Au
tour d'un grand feu, I'on y chan
te des antiques do Noel, parfois
un air profane, ddj& aneien. VUn
bonne' partle des assistants ga-
gnera la chapelle rural la plus
proche pour reciter devant le
choeur bien d6cord. I'autel aux
clerges allumes le propre de
la messe du jour dialogue par
le directeur de la chapelle, la di
rectrice de 1'4cole presbytirale
et par ces missionnaires laIquel,
bn6voles ,ces cat6ehistes aLbleah
doub-s qu'on appelle iDERIES#,
et qui pr6parent & la Preilbtie
Communion, au marriage iet mi-
me A la Fin Dernidre.
(Suite en 26me page),
* ., _. *. -. .- ,


La Situation Biaffra.

lPArI 'i(AP'P) d'atterrir at lavion angiulal c
g de dix lonnbs de medicame
Un lonetlonahre du Mlinjalkre M. Nixon a ouvert un crdIl
t' zanmblen des Affalres Etrangrois dlx millions de dollars mais
r n annonc6 ee martin a Luseak Repr6sentant spdial pour le
S UM Is l bM o unt-lh Kaun- ge ri- Biafra, M. Ferguso,
A be'oqVoern6l6t* avalent M. Neville, Prmident du Co
ato .?,1slale' polltique 'eu le International de' la Croix R-
der blafraisa le G6ndral Ojukwu. ont faith htat mde difficult
Le mIme, fonctionnaire a ajoute certaines tilenent a i'6vol
que, pour des raisons de s curite rapidede Ila situation et d'ai
,I le Gouvernement zambien souhai du fait que, des centaincs de
61 tait que Ic G6n6ral Ojukwu ga- liers de rfitugids fuicnt le
Sgne le plus rapidement possible es routes. Le deroutePreident Po
. l'Eirope. On croit svoir que le dou a adress6 o M. Thant,
leader blafrais arriverait ret a- retiree Gtt6ral doe 'ONU,
,o pri-s midi meme ko Lusaka; .appel presbant pour linvitl
e prendre routes lees-mosuresI
' Pendant ce teinps le General soairee t la preservation et i
- Effiong qui assumait le pouvoir venir de. populations ibos. Q
a Biafr depue idpart du au Pape i a charge lgr
, General Ojukwu a ordonnt un dt dhain, Presdent de la Caritt
croehage dans I'ordre et envoy ternationalie d'organiser lea
( IC 6missalres afin de conclude Cours qui dolvent Itre. acien
un armistice avec les nigerianl. vers lea Hptilaux et iL
SII nverra une aute utre mission gis en brousse. Mgr Rodha
i charge dc n6gocier a pa.ix avec quittiD bier Parie pour Lagos.
SLagos sur la base de dea risolu- routes dernires nouvelles du
u lion de 'Organisaation de l'Unite ira proviennent de t6ntoins
d Africaine, n'ebt t dire en renon laires.
n cant a touted pcession. Le Gnt Certains arrives It Orly
cral Gowon, chef de l'Etat nige- nult, ont r&vi6I la presence
Srlan, a, de son cote, demiandS aux troupes algeriennes parmi lea
SChefs Militaires de prendre les ces nigerianes. A Ia points
measures propres t assurer a red Loumibat, ellecs auralent pris
edition en masse des forces bia- part decisive t la dernimre c
raises. II a rdittre sa promesse cive.
d'antistie itpur tous ceux qui se x x x
sont laibsi 'garer et prcvu doI
e mesures'de protection pour loea LIBERATION AU
soldats qui se resident. BIAFRA
p Mais cela ne constitute que l'as LAGOS (AFP)
pect politico nilitaire des 6ve- Tons lea ddtenus politimui
nements. Bien plus alarmant est miiitaires du Biafra ont etd
Sle:sort des populations biafraises res aujourd'hui, a annonc6
Sdana ies jours qui vont venir. On apris midi la radio biafraisc
Sne doute pas de la volont6 du G6 Lde t Lagus .
tteral Gowon d'eviter le massa-
r cre-snais on pent-se demander si,
en raison d u caractre tribal 'du o n i
i conflict, il riussera t la fire pre i B c A
S valoir. L'autre"' question, nion Bogota
Smoins angoisshnte et urgente, est D'une lettrreu ru do Bo
celle.que pose existence de cine nous extrayons les'lignes su
inullions de- biafrats pratiq.e tea :
Inent sans vivres depueis que le cNous aevons le plalsir de
k- vols de couran ont tI6 interror', informer cue nous venoi
pus. Enl Afrique, en Europe et fonder t Bogota Colomnbl
aux Etats Unis de nombreux or- Lye ALsEXA RENDR P
e ganitmes se prdparent o achemi- qui commancara oA fonctienm
ner des secours et des avions 2 Firier 1970, date de I'c
S.. clargs de vivres et de mndica- 2 rer._ane 90 te
o meints sont prts' t prendre Pliitt. i' -
i- Mais. le problilmie le plus immn- d N s -rr
e diat eat de trouver le moyen de lions culture entrHaiti
) se mettre en rontao t avec les po iatreo payshliatidta e
s Li Premier Britannique, MA.cArmnon, coiniosentinpr
Wilson, a thier soair qu lea i part l'elgnent di pt
e nutorit6s nigerianes n'avaient re catgoige-l qa'il fo noa
f- os en.:or donn6 1'autorisation tradutln hoor d'an
I.'!haithsat Istiano ,amirica


en Un mot nouo allona organizer
l'Editorial ALEXANDRE PE-
TION.
Nous comptons ausei 6tablir un
service de correspondance entire
la Lycde P6tion do Port-au-Prin
a. at le Lyc6e ALEXANDRE PE
TlON de Bogota, ce qui servirat
& unir lea deux Jeumesi oestu-
diantines poor dea lendemains
melllaurs.
En vous demandant da nou.
rdaerver una petite place done
vote important quotidien pour
informer vos ]oteur de Is fon-.
dation do premier Lyche Haitian
en terra e6trangeir, noun vous
prions, Monsieur le Directeur,
d'agrder nqs salutations distin-
guods.
Constant H. DAQUIN av.
Recteur du Lyc6e
Marlena C. DAQUIN
Licenci6e be-Langus
SECRETAIRE TECHNIQUE.


A l'avenue
J. J. Dessaliues
En d6pit des mesurea prises
par les services competent de
la Sant6 Publique et du D6par-
tement de la Police de Port-au-
Prince, tout un group de pic -
pocketa, de ddlinquants et de
voyous, infestent la region si-
tu6e h l'angle de la Rue des Ca-
sernes et de l'Avenue Jn-Jac-
ques Dessalines.
Coa vagabonds ont install en
permanence, sour le trottoir, des
jeux de cartes et se livrent a
une s i r i e d'activitis qui
aboutissent quotidiennement at
des querelles blessures 6chan-
gee de coups de pierres minena-
cant pasaants et vitrines, et
scandallsant tous lee habitants
de cette zone commnnerciale.
De plus, il est impossible de
tenir Ia trottoir, le- vitrinea et
lea murs des maisons de commer
.ce du coin dana un 4tat de pro-
preth Ininunum tant le service
de lavage de voltures que tien-
nent ces types rend cette zone
impraticable.
Que leos Services de la' Police
ou de la Sant6 Publique viemmnt
au secours des habitants.

Douglas Bravo a
rompu avec
Fidel Castro
CARACAS (APPI
Douglas Bravo, leader des gue
rilla vnd iauliennes, a rompu a-
vec Fjdel Castro, parce que ce-
lul-c a d6vi des principles de
I'internationalisme proletarien,
soulligne un document des forces
armies de liberation national
(FALN) envoy i Ia press.
Le document wacuse ie r6arime
cubaln de atravailler uniquement
A fortifier son" conomlei, suspen
dant touted aide anx movements
rfvolutiopnalres latino nidri-
eainna. -'"


lhar-

it de
bo.
Ni-
n, et
miLe'
ooge
don't
itlon
itres
mil-
long
mpi-
Se-
*un
n6ees
IA l'a
uant
Ro-
as In
Be-,

r6fu-

SBin
ocu-

cette
de
m for
*e du
lipe "
offen






es et
lib6
cet






gota,
ivan-

vous
r de

TION
er le


r les
it les
cailns,
sndre
remik.

teors
lhe .


UN PROJECT DE
WOTISSfMENTS.
qert inow l Wtaset u h taU ns
do pwfeagwoui Itrelgwi
"t qtout d'aemeumn
...er aoir soua avons rencon
trd au Grand Hltel Oloffon, lea
industriela canadien, M Izie
Itotterman et Bernard FrIakal, do
Toronto. Ilas talent en compa-
gnie de notre sympathique ani,
Abner Jean-Louis, du Service.
information de l'Office Natio-
nal du Touriame et de la Propa
grande. M. Izzle Rotterman eat le
President delay NASHUA LAND
de Nassau, Bahamas qui fait l'ac
quisition dane lea Caraibes de ter
rains I lotir pour de riches pro-
fessionnels des Etate-Unis et du
Canada. M. Bernard Frankel eat
dans la banque d shypothrque affi
le eat affiliUe & la Manhattan
lice la NASHUA LAND qui el
Bank de New York et de Nai-
oau et personnellemient & la To
ronto Dominion Bank. M. Izzie
Rottermaun ous dit qu'il a decou
vert Hlt i tA sept ou huit ans
et tout\ Ircemment au course
d'une vistte effectupe Ie mols der
tier et qu'it est tombf amoureux
de cette ILE. II appelle
IHaiti la plus belle lie du monde
et i'le de I'Avenir. II avait ren
contre lore de sa prdcdente visit
le Secrtaire d'Etat odu Commer-
ce et de l'Industrie le Dr. Lebert
Jean-Pierre et le Directeur G6n6
ral des Contributions, M. Franck
Sterlin. d avait vu alors combien
ces officials du gouvernement 4-
talent intDreses to encourager
les capitalistes strangers.
II est revenue dimanche en corn
pagnie do M. Pierre d'Adesky- co
Ptroprietaire de KYONA BEACH
qui lui a dit son dksir de vendre
cette propriate si son associe
Bern Shindler veut vendre sa
part.. Izzie eat intkress ita fire
acquisition de tastes proprictes
situdes le long 8es plages pour
en fire des lotissements qu'ac-
quorraient des professionnels 4-
tii.ngers cherchant des mois d'-
vassn pour cinq o01ix moiea cha
clue annie. I1 kous c que des hat
tieni, trouveraient dAa-c.a ovate-
teme de- lotissemeins J.Iopportuni-
Lt de ddvelopper l'urbanisme et
l'tconromie de leur pays.
Son project attirerait un. miller
de professionnels strangers dons
.e pays pour aider son eonomie.
Nous souhaitons la bienvenue
ct un fructueux sijour en Haiti
a M. Izzie Rotterman et Bernard
Frankel.

RECElI'TION PROJETEE CE
SOIR AU CASTELHAITI

roaodimtts
...Ce soir une grade rccptUon
iera of forte par la Dlrectidn du
c(astel-Haltt a lntention des
groupe de. visiteurs canadians ar
rivt ai u course du week-end Cco
visiteura arrives dana deut grou
die, die 108 et de 1ol peronnes
h bord diea avions olidsa de II
NORD AIR out 6t6 accuoillis oa-
la dynamique dqulpe de la Sou
therland Toure don't l'Architacto
IIulbert Eth6art ot ii charmnante
femme Nicole; Mme Lyslanne
Brun Helmcke, utcn
La reception du Castel-Hial
qui comprendra un grand buffet
agrimeuth d'un spectacle folklo-
rique ddbutera dds 7 h. 80. Ella
r6unlra autour des perBonnallt&
osyndiealis canodiennes don't M.
Bertrand et Rochon qui accompa-
gnent cea group do nombreuses
pcrsonnalitda haitiennes don't des
officleli du Tourisme.


LE DR JAMES ROBERT
FITZGERALD
as FOCUS de Port-de-Paix
...Le Dr. Jamem- Robert 'ittgerald
lun des plus 6minents ophtnlMno
logiites des Ettat-Unis est do re
tour parmi nous avec sa charnan
te fenme Mary Elizabeth. Le D-
it Mine James Robert Fitzgerald
sont d a RiverForegt, Illinois. Le
Dr. F. vient iei depuis une di-
zaane d'anndes pour offrir ese sei
-vices aux cliniquei ophtalomologi
ques de Port-de-'Paix et des Ca-

yea. II a ralie des miracles i
Port-dei-Paix en r6ussisanllt des o-
p6rations qtle l'on croyait inutli-
les. Le Dr. James Robert Fitzge-
rald et sa fenmne oot pris loge-
men4 hier soir au Grand H6tCl
Oloffson oal ce matin I'uminent
ophtalomologue baitien, Dr. Geor
ges. Hudicourt a vris contact
avee eus Ils se rendcent inces-
Bsament Port-de-Paix. "

LE DR ARTHUR
M. MORISSEY
i la eliniqud oplilefi'rTt'
do La Torts.
Le Dr. Arthur M. Moriuay d41il
nent ophtaloinologiete do Boston
eat arrive au coors du week-end
avec de m6dleamnents et do ma
tdriel pour la cllniqut- ophlalomo
glque de La Torlue
1 a a6et uailll par ddm mem-
bLtc de l',qulpe de La Tortui.
Le Dr. Morimey qui a travail
16 oanilant deux annhm monuieuU
ii. h I. 1inlque Opbtaemologi


'., .- ] .


N.. 2 I7'UI


* 'MARDI 18 JANVIERi 1:71:


Ins ta tanWs


Au Compte Gouttes

Par Raymojtd PHILOCTETE


-- -----p;-- --------


5 I '' 5 o sit


r


que d,. Port-de-Paix va offrir cct
to fe soes services a eltle d La
Tortm. '

AO SPECACLE DU GRAND
HOTEL OLOFPFSON
..Hter,a l woired daO Grand HO-
tel Oloffso n'avait puaa ttir la ,
foul sabitoelle, sa ngl daonte t
panme de aIs plule, vial Apeta
ClI u-at gagna en charmzsi at en
NauAt. Les artstes taiant u ua
tionndl dons des namafo do dan.
. lea plus intArmaants da otre
riaeh- folkkmr On rnarqualt
danm 9t" an ance .lnent
Dr-. Frnk OtWeDk it as chr-
nte fnmuie, tovlt o 4 lsa El
Sa* Propr*tair do Ia Oaleric
ISaA M. hildon aghalays J.
Kravitz. Vlco-Prldant d la C)
LU 'FISCHER ROGO INC (Ad
Tovrliig) dh New Yortk t de Ba
Tv.ey Hills lei avec It fanux
photoCradps Phil P rler at I a
raviaista Renh"
BergDo D.ne owrd, Con-
nie 0OeUa, IKaren Broun, noe in
vite et Ia lndiutrtieb Izla Rot-
tecnan, Prhsident de la NAS
HUA LAND *do Nassau, Baha-
mas et Bernard Frankel, danm la
banquo d'hypotheque affilue laa
NASHUA LAND, en coinpagne
de M. Abner Jean-Louis, do Ser
vice dInfomnnaton de l'Office Na
tional do Tourisme et de la Pro
pagande.

.VOS VISITEURS
..M. Russell Moon, Inghnieur do
la CATERPILLAR, arrival bier
aprds midi de Peoria, Illinois a
t6 accu illi par M. Maurice Bon-
nefil, le eAprdsentant de la CA-
TERPeLLAR en Haiti et par M"
Joseph Cadet, cServiee Managter
de la compagnie a Port-au-Prin-
ce. x

...Le grand industrial americain,
M. John Homlish et orn file John
Homlish, Jr. ont reprise l'Pvion
aujourd'hui pour New Jersey
apres one autre agreiable visit
parmi nous. M. John Honmieh,n S
nor 6tait ici tout r6 eawjoz en
voyage d'affairee. I1 a'inthreae
auX matkriaux de construction
travhe.o.en Haiti et avec lesquals
il fait lea s de ciment des plus
eolldei. 11 vient de passer une se
maits ied por montrer le pays
qu'fl aome taut i on fils.
II sera de retour ci dons quel
ques semaines, nous dit-il.
x X

..,M. Kenneth Kviutad, Direc-
tear de la UNION CARBIDE A
la Jamalqua est arrive lci diman
che. II avait effectu6 uno visited
da prompection en Haiti, il y a
dpulement qudques mois, avc rsa
famllle. II eat venu cettr folks ahol
sir un Reprhsentant en Haiti pour
la UNION CARBIDE. Ii a pri
contact avec M. Clifford Abrlms .
do Commimercial Servicetd.

DIVERS
...Nous avons rtuvu avoc plaliir,
Mine Louis Raymmindul. Ella htait
touts rayonnanto de sail. EllH
vient do fair un edjour A Paris
avec son fil., le Dr. Rodrigue Ray
notid, Amnbaesadour d'HaltI pr4e
le March Coanmun, at Oa famll-
le. Elle eat rentre le 19 Donsem-
bre. Elle a assist aux couch-s de
sa bru, Minm Monica tjCdki, Ray
mon4 qul a donnd le jour & son
qluatrikne enfant un garCon pr6
ionnim Richard le 12 Novomibre
x#X x
.. Le grand industrial haitien, na
tra excellent ami, M. Lhon Bap-
tists eat rentr- hier apris midi
par le Vol d'Alr France veiant
d'un toornd o A Chicago et At Mia
mi. II y a 6td en voyage d'affal-
res et d'en a profit pour voir
ses enfants.
II eat revenue tries satisfait de
son s6jour aux Etata-Unis. NousL
lui souhaitons tola bienvetiie
xxx
..On continue encore de parler
dc Ia splendid rerche construite
il'Eglise St Pierre de Pdtion-Ville
par M. Albert Hage. Cit artiste
avait faith sensation pour la Noel
.1968 ave- une crfeihe monte en
cette Eglise. II a rddoitd son suc-
,es pour la Noel qui vient de pas
ser. On a admire lea peraonnages
de la creche parmi lesquels A-
dam it Eve don't le pdch6 donna
'lieu t la venue au monde dp Sau
veur de I'homme. Hage qui a un
atelier de confection trio aehalan
dd hia Rue (No. 89 est mun vrai
artiste.
.M.' GC&eld Rigaud et sa char-
Mnnte, femme PFrancolue, Preiden
te du Club'des Fenmies de Carrila
re et Mine Edouard Rigaud ont
prlis l'avion aujourd'hui pour lea
Z tats-This et le Canada.
Gdrald, Franooise et focr me
re et oelle-mhre, .Mine Edouard
Rigaud paseront quelques Jour.
SNew York avant de so rendra
a Montrhal, A Quebec et & Montma
gny. In sront de relour pamir
nous dane n mols.

La jeude Claude Hogu, Cils de
nos uymbathkluqes ams. M. Andr6
eag et Mt me a prIs le Vol d'Air
trance eat apres midi poor -
rendru & New York. II y 'eat uhle
redoindre Ma frerie Lealbn et Ga
ry *n vue d'y poursulvre ses dtu

I


.1 I)-ULI_~UI~L-L-~YY--di~; :I;L-IB~:1~;L~L-.Ji~_Lbn~l il;k--r-rlr.lu.;l.u)Il*Cn)l~LL~Yidl~~p


AI I I S 0U


L)l : I _~


n
to ,

a






10
:e
l-
ie
to
e

n
113




e
6
it
71
le
le
.6
le






to





!


De mebse &ooudm ompobeVON
WGnObU~n~m qyuo ezmar~enmsodhbe
uI~moil


Faites. patie'do mvtn c'et le mment.



$ 10.90 par mois et vous enlevez la IIOTUS.

Voyez -nious sans tarder.


R. H. CARLSTROEM

Rue Bonne toi, 21


Nos us et cotado No
Buite de l llre page)


PROBtLWME No. F.


HORJZONVALEMENT -
1 El6ments de chaleur
2 Et pa. ailleurs 1 On
lul dolt un emzcllent dictionnaire
8 Petit instrunent de omu-
sique
4 En rame Epurai
6 Organe vital Saint
inversO
6 Mues
7 Grossit 1'Elbe Con-
j notion


SOL1ION

HORIZONTALKMENT -
1. Transistor 2. -Rameurs;.
UA (Huea) 8. AvAr4e; Arc
4. Ctr6; Egal -- 6.-A&us;
Ile 6. Rudoyr 7. Me. NP;
Or 8. PrEident 9, 'Io; Nieceg
- 10. Accrocs; Eu.


p db)s au- ud -
rAps de am" Ptit abri
9 Un'eu de a uor D6-
core Boout do paper
10 En noir Lieu do tra-


'VTO''IALVM2KT -
I On y vient pour Is Car-
naval Enfre aths la lfabrica-
tlion do la ptruenlrle
II Tel -un-viabur
III Le-point le"jlus large
dans sla sphere
IV Beaucoup de suie -
Adverbe do lieu
V Gendre de Mahomet -
Tranche de rMti Vit partir
un Saint cur6
VI Bolte Non pas
VII Sert la Ireproduction
- Pronom
VIII Note -- Partie de
l'intestin
IX Consonne double Un
des grand lac
X Suites -Bien aerrfi
*



VERTICALEENT -
I. Traa; Epia II. Ravier;
Roc I. Amertume IV.
NMr6ides V. Sue; UC; Ino
SVI. Ire; Syhdic VII. SS;
Epkes _Vm. Atir; NC IX.
Curel; ROte 7. -Rcnleur; Su.


La Banque Popuaire


Colombo Haitienne


AVIS

La Banquet Populaire Colombo Haitienne, bhureuse d'offrir
aomme do extunoa, las Prime Annstlle tint atatendee, A ass de- a
ponants an Comptl d'Ep.rgno, invite e ellents et I*e public en
gKn6rui, A vhilr adift rr Il Mhgfltfique tVOITURE. DATSUN
GRAND LUXE MODEL= 1970s expos6e dinm I hall de son O,
l'labilallsemot.
Sur demand do nombrtux clients, les oondltslos do participa-
Lion sont repordtesm eome suit:
1.- Maidtenir an Compte d'Epargne un Solda Minimum de
CE'NT DOLLARS ($100.00) du 16 86ptembre 1969 au 81 .an-
vier 11070.
2.- Ou bien on Bold* Minimum de DEUK CENTS DOLLARS
($20(0.M) do lor OdtLb're 1960 au 81 Jantier 1"0.
8.- Ou un Soldo Minimum de TROIS GEN'NTS DOLLARS
($'100.00) du 16 DBcedibre 19609 anulti nilar 1970.
Pr6parez ds aujourd'hui votre Avenir ,n davenant, vous
aunsi possseacur de co Sup, be Ctidthn, lb 81 FANVIER 1970,
ians bourne d6tier.
Contlitn done Chers Clients at Amis, a fire sructifler vos
economies A Votre Banque Pepulaire, tout en ayant la chance
de gagner tette Magnifique Voiture tDATSUN> qui vous est
ofrfrte gracieuscment an prime.
BANQUE PDPULAIRE COLOMBO HMITlENNE
LA BAIoTnE DU 'PLXf ITN.


Poe Aq vou sF q*


v0 -


VOYEZ


Drans le Nord Eat et en cer-
taines zones du Plateau Central,
la nuit do Noel eat appel6e la
de l'ospagnol Is cNoche buena,,
la bonne nuit.
Dans leos ArrondlBsements do
Nippes; de la Orand'Anso, et en
d'autres rEglons, oh il y a encore
des pilndes, les pbletins, so 'ren-
dant aux chapelles rurales, aux
Sgllses paroisilales, on en reve-
nant, sont accompagnis de
grands flambeaux, constitutes par
de tres jeunes pins ou par de
grosses branches port6i en otte
du 'gtdUpe: ce, of la fune he'bril-
le pas cett e nult.
Souvent, au retour, ces pble -
rins chantent sur le partours des
cartiques de Noel, et, a leur tra
verAne des habitations, lea cou -
plots, lea versets, lea treponsp
sont repris en choeur par ceux
'qui sont rests chez eux.
ESOTERISME DE NOEL
Pour nos rebouteux, nos tronesa, nos herboristes populai-
res, que nous app4elbns en creole
ciocteurs-feuilles*, 'les -'pantes
midicinales recueillies sturtobt la
nuit, puis le jour et la semaine
de NOEL, jusqu'A P'Epiphanie,
comportent beauco ui'liltzs"de ver
tus et, par consequent, sont im-
pr6gnfes de plus d'effeta b6nifi- '


REMN CMLS
LALUB


ques. dans le traitement des ma
ladles.
Lea doyens d'ge, les aminiens
de Tos conunnauit&s rules siont
.Jes premiers A c616brer & l'envi-
lea qualit6s de leura animaux, me
me de leur volatile, mis bas ou
close A cotte 6poque..,
Pbur nos paysans, 1'poque de
NOEL ma'que une grande pause
dana le travail. A moinB de n6-
ceaslt6 absolute (tnaturit6 de la r4
colts ou des fruits, potartise -
ment defglMilts, te6r6les on den-
res, mantlue d'argent ou des con
dimbntA qu'on ne ttodve qu'en vil
le). nos dampagnards (1) saspen
dent d'ordtlaire 'toiute c vit6 a-
gricole- de la 'Veille de Noel nu!
lenderoin de laI ftile d 'EplTbha
ni ou Jour des Rotsl : pe de
tcouniblte 'ou t Vull '6oirtthinau
taire, mtme lea marches rraux
sont 'pratiqoenrent dlotrts, les
ehendino videos ditrant cette 6po-
que.
ARBRE, BUCHE, FANAUX
DE NOEL
L'Arbre de Noel eat d'origine
trees recente, en notre pOiiys.
D'spr 'Ines enqubtes, cett cou
tume daterait'de bien noins d'uu
siece. Ell aurait rotnmehcA a se









La Meilleure CwA A


JOSEPH NADAL &


d6velopper dansa iea villes par- roulbe huit Jours avant la Nati-
tuairee oh talentet Atablis des vit6.
aoetlhsrsitts ot hinaa trTeis sUe Mals J'emplite Ia sur le domai
minds. De lfamiles hatlemines ne de NInMthe tlul'noni r vele lea
les'ontmithks a St Marc, aux Go secrets culintfrst' dantsn et d'au.
- A ts, oau Cap Hartten, i Port jutiod'hui,a'tc tant deAavour sque
'de 'Pzlx, A Petit Gouve, A J&Yne rien qn' laI lecture I'en vfent
nile, aux Cayes, A Jnnuel, a is booche I-
Port u Prince, chas' ou ion a Lea FANAUX DE NOEL (sur
'eompt6 beaucoup de nroclants Iesquels Mtne Jatquellne Turlan
gaermsniques--, puis lea satres Cartozo'ient-de. pkibler tn d6hi-
villes ont autv.I'et-la champagne a tetux -ofite le -Noel: M. Maurice
march avec all6 resse pour fai- Lubin a prieuntd uine critique de
* re desetndke -des, pinedes loin scet ifit4reht-ht o'uVr'ge pour en-
tItnes des Arbres de No-AL. fdnts "dins T'8dtlon "du lundi 29
decifsbre" oWtler de ce'o 4ioil -
Nos' -premiera Arbres de Noeladen),, ux as Od.si'Moit6nt A une
ethient ornds d'oraBges, coutume O ifdcne pOlus 'lontaine que P'Ar-
encore: observe -danas, la plupart bre deoNbel. -
de'tloa.villes de province. D'Watti lea font tonir du Sud-
La BoUCHE de Noel eat connue OUefstde In France, d'autres de
en; notre: pays bien avant l'Ind6- Nttinnatdle, o t lea eTnUtsa lea
pendance. Si'vraiment elle se sBe- faConneratent tihdre; ,'6fttins y
rait appeal en certaines parties voient ne influence espagnole ,
du,'-pays -chouque, ou cchdiiuquet- Eternelle riviscence deo NOEL
le>, c'estflue cette 'tradition vien en des us et coutumes, err'ipuleu
drait.de 'onrmandie. cement observes en 'ndtre Vays,
Je sai qu'aotiefols d'ahciennes pour mieuxn mmngifier "la v hue
f'amilles dt 'Fort au Pi'nee et au monde, danas n cfitexteo de
d'autreB v miles de province fat mabree. d'h'i'tM, du SAU-
-saient cadeau aux lfe'dtx a tiny- VEUR DES HOM rES.
san de nur n "e edo e sGrard 6JOLiBOIS
de Noel-et unebou-teille de vmi
'Pbur ere 'ien'rasie et'plus1 de- NONT- s
lectable, sla bche de Noel Wtoit (1) Nos-isaysans--peuvent d'au
tant plus suspendre- tute acti -
vitO que depuis le d6but de l'An-
ite;, ies pl"ihnitI la Noel. Ainsi,
dis. P iq Ftes, _a s qavent 'qtelle
SAitpfantito de'dlaille (pli&lets, ca-
i*irdspaifois :oil et-tiftout din-
'o --e s u l tattobt vet idre' en D-
Sndmbre eadet lf ants tlimne lea
Mm 'fees ,dnt lea plus -olyuaintiues
hlx Olt h a er et-*< ir:-des din -
d6ns, iUIue e plat'prinipal
des ltafus, le jour-lnIte de
gi' A iWNoel, est le,'oq dInde (Cdinde
en Cretle), "roM d'une bouteille
'0 ".'de vin d' o lea e kx 'fentasti-
Giquee ,eqattntt -aldor d ce volatile
kCie. iReprtsentants o dn etoiO. de'la loii de l'offre


Len e G W Aujouri'mui


Le Champion du beau 'tte-
ment announce & ceux q Far-
tent pour l'Eourope, lot U4A, ou
I* Canada, qou'l esel ev' nU du
Canada st des"Ettas Unla avec
une 'technique modern at sure,
fgu'll eat en outre le Epul capable
de confoctlonner o n antau
d'Hiver qui solt la Inode an
les diff6rentes Capitales du mon
p de.
Ila tiftvikotit itlletment den
costumes t -des pdmtdflosM et un
choix -Jundiex -e t slus, poWr
S'las 6Tganta prlrent1 la coupe
oni mndaore. i
Une vfite -de vote, part. Ilmv
pose de "outo leceegit6, Me-'
lienurs lea Elegants. -,:I
.Lalu en fact-de la Nonciatu
Lre Apotolltitl.

i6vfuIE


viSAA~


Le Gouvernemdht dlu lcenci6
Mendez Montenegro, fiddle 4 Aes
promesee de r6soudre les pro -
bibnos soclaux 'du people guatU-
malteque, i inaugur6 les travaux
de la construction de la cColonle
du Journalistoe.
II y a quelque -douze ans, I'As
violation des Journalistes Guati
'maltaques, falsalt -des demirches
prs des gouvernementa' ite6c -
ents pour quo lea rives 'Ct es-
poirs de "'oter claique fbourhtliste
de si propre malson, deviennoent
un r6Rlt6.
Ce nest que maintenant que
Ilactuol Mandataire, avoc a dO-
mocratique affection au sujet do
In ll r spresaion de la ia hse
et de In -digillt du ro'uillste,
a fa(t fruit fler les -dBirs ades,
travailleurs dea letiresoe 'uittmal
tiques.
Cette notivelle dolonie aura qua
trc cent Vingt .quatre apparte -
fnents 'divIss 'en -'cAteho1rtles, en


LA CI E "-TES JObiUNALt.iTES

accord avec les besollis dea fanmil-
-Ies at- de leurs posaibllit6s 6cono
miqees. Lie cot variera centre Q.
4.500 et Q. 7.000; he d6lai-de-pale
meant da i'habitation s'6tend our
mne Iriode de 20 ans, et le ver
segment initial dcvra couvrir 5%
de 'la valeur total de la mnlson.
Cette colopie auro deux Cen-
tres. Commerefiaux, un Edifice
Scolairo et des Camps pour la
R6cl'ation don't la superficle sc-
ra verte: cela veut dire qu'elle
comprendra tout ce qui h6cessite
I, vie-mnoderne.
Les habitations ont r6-spkcia
lemant dessidses et organisoes
pour que les journaliste habai) -
luos 'le'ur profusionn, h'inter -
vtfinent pas planss la~Vie fimilia-
le de -eux qul y vifeit; et cecd,
'est bmmTde et lleureux.
"Cefte -"tuvelle -"lvre- du III
'GondVertiftnt de la -Rsvolution
bvint soltfi6tiner oun "'tienom-
b'rcnx 'prblOlemo dnl'ipofttance vi


tale "que, lbrs de sa champagne
pr6sidentlelle, dans les program
mes de devlop pment, promit to
Litencid Julio Chsar Mendez Mon
tebi6ro, etquli B'erit dansA 'his
torr'e avec la chaux, le clnient et
le Ter.
Maria Odette A. de Canivell


Messe de Requiem
lrme Vve Eus"pe Lac et 0 a
flle Irma'- Lue font chlttar 'Ont
lesse '.-d, Iret ulea.-'le edlredl
16 Janvier A 6 hres du martin
en l'Eglise de Sainto Bernadet-
te A Martlssant pour le repos
de 1'anme de leur poux et pere
nO Eusope Luc.
Ce present .avis tient lieu d'in
vitation aux parents et amis du
d6funt. -


DANS NtS CINEMAS


-7- -- --- I-- --- -,


MAi... AVIS !



SAM P C peavet re sachets


m Z adme ses sutvaates


SA RoT .Aupea Mme. Robert Gaetjens



Coles' Market



Boulangerie St-Marc
Aye Ia JSeesauuSSUllin


A ftON 'Wm Maison Rigaud


Delmas Market


Luce Chatelain


__j __ *:*L_ l *- ^ -___ii -rw TL __


BUREAU

CUI4ATISE


45 4 MV
clYE DrE4LExoojlt/oN g~v39


MIR, I ow


. ON"


r,_,i- -r 4L-I--L-~--YLI-C ~.


...... ......~CLL`"L4~IYY


~Br~ansrrawsnzrc~asPtl~arrl~nr~anran~ab~


AM "A


MX=*0TUATU
Mardi A 6 h. t 48 h. 15
MONTH OMMrME
Avec Sidney Pottier.
Entr6e Gdel 8.00 et 6.00
*Mercredi a 6 h'. et 8 h. 16
MON HOME
Entr6e Gdes 8.00 at 5.00


CDII PALACE
Mardi A 6 h. et 8 h. 15
LE CORNIAUD
Entr6e Gde 1.00
Mercredi h 6 h. et 8 h. 15
FACE D'ANGE
OU : LES LONGS JOURS
DE LA VENGEANCE
Aveo Montgomery Wood.
Entr6 Gde 1.50



A.NA lCOft
Mardi A 6 h. 15e t 8 h. 15
DUEL AU COLORADO
Avec Audio Murphy.
Entree Gdes 1.50 et 2.60
Mercredi & 6 h. 15 et 8 h. 15
UN HOMME tBAQUE
Entr6e Odes 2.50 qt 4.00




Mardi: 6 h. 30 et 8 h. 30
GAB(ON EN CAGE
Entrkd Gde 0.00 at 1.00
Mereredi A 6 h. 80 et 8 h. 30
MISSION SECRETE -
DU -SOUS-MARIN X-16
Entree Gde 1.00 et 1.50



Mardi A 6 h. et 8 h. 15
(Sur deinuade)
LA P-TITE VE9TU
"Eitre, Gdes 1.50 et 8.00
Mercredi h 6 h. et 8 h. 15
LE PUTS AUX 3 VERITES
Enfitroe Gdes 2.60 ot 4,00


CIm SENEMGA
Merd"A 68 h. 15 et 8 h. 15
UN FUSIL POUR 2 COLTS
Entr6e Gdes 1.00 et 2.00
Mercredi h 6 h. 15 et 8 h. 15
ANGELIQUE ET LE SULTAN
Entree Gdes 1.50 et 2.00


AUnEulIUNM
CeNTRE CULTURAL
Mardi J 7 B. P.M.
L'EGVPTIEN
EntrIe Gde 1.20
Mercredi & 7 h. P.M.
LE MONDE PERDU
Entree Gde 1.20

CINE STADIUM
Mercredi (En permanence)
QUINZE POTENCES
POUR UN SALOPARD
Entree Ode 1.00


CINE OLYMPIA
Mardi (En permanence)
(Jour populaire)
POLICE SUR LA VILLE
Entr6e Gde 0.60
Mereredi (En permanence)
BALLADE D'UN PISTOLERO
Entr&e Gde 1.50


Mardi a 8 h. et 8 h. 80
Mereredi A 6 h. et 8 h. 30
LA FEMME INPIDELE
Entr6e Gdes. 2.50 et 4.00


PARAMOUMT
Mardi A 6 h. it 8 h.
TOBROUCK
Entrie Gdes 2.60 et 4.00
Mercredl A 6 h. et 8 h.
LE SECRET DU
RAPPORT QUILLER
.Entrke Gdes 1.60 et 2.60


uifve IN Cli
Mardi A 7.hL. at 0 h.
ALEXANDRE,
LE BIENHEUREUX
Entre 1 dollar par voiture
Mercredi a 7 h. et 9 h.
HOMBRE
Eritr6e Gdes 8.00 par personnel


(P L o )

Mardi A 6 h. 80 et 8. h. 30
PAS DE ROSES POUR OSS117
Entr6e Gdes 1.20 et 2.00
Mercedi 6 h. 3o et 8 h. 80
CINQ CARTES A ABATTRE
Entr6e Gdes 2.00 et 8.00


Do Laze Auto C14
Mardi A 7 h. et 9 hb
LES TUEURS DE L'OUEST
Entre Gales &00 par personne
Mercr4di k 7 h.-et 9 h.
PASSEPORT DIPLOMATIQUE
AGENT K -. 8
Avec Roger Hanin.
Entree 1 dollar par voiture


MONTPARNAISS
Mardi A 6 h. 15 et 8 h.
LA GARDE CHAMPETRE
MENE L'ENQUETF
Entree Gde 0.60
Mercredi k 6 h. 15 et 8 h.
MON NOM- EST PECOS
Entree Gde- 1.60


COn UNION
Mardi k 6 h. 15 et 8 h.
ESOLAVE DE SON DESIR
Entree Gde 0.00
Mercredi A 6 h. 16 ct 8 h.
...ET POUR QUELQUES
DOLLARS DE PLUS
Entree Gde 1.60



(lectrIc S1tw)
_., arise
Mr.Antoline Richemond, Mana
ger do la Cordonnerle ELEC-
TRIC SHOP ports A Ia connali
sance des clients qu'un dhlai d'un
moti leur est accord, & comp-
ter A partir d create date, pour
venir prendre Ulvralson des chaus
sures en reparation en son ate-
lier A la Ru du Centre, (bloc'
St. Louis dae Gonxagum).
Passe ce dlaci cee chaussures.
seront purement et aimpldement.
vendues A la cri6e publique.
P-au-Pce. le 8 Janvier 1970
Antoine RICHEMOND
MANAGER.





MAIM il NVIaR tIWo


na XupUmU 9 -.


RffilM-B 3BANCOURT REPUTE DEPUIS 1862



(bits 61A C A






,kdu5 @U irYo h eFr me r.; re



J'PoWgdo plvuai8oi e leo luloe apeefat ielhordaemd
?"psiaIt%# reatroa SVvidicsecs Eeoiuss~iv


MNW9,0CIdbi14JAN VJERR1970


21 AVRIL AU 201 MAV L (BE
REAUR): AttDhde retss ignal pro -
pife arent de voue lsuafer. Quassil
d'ranta uivies par des ue s trt d
pat lso e bot01t ni olnergs, i saut
quelee dictent Vtrev action. Cro
yes en roi- mmite et. oyeo per-
rilr~rant.
21 AVRIL AU 21 JUIN (GTA
REAU): thiou setWesa alter -
rent uivirf par des succf tria-
rilaI. Une bonnie oreanilation
ous vou rm rttra do vos gre er du
I ont rotemrilnt i ri
22 MAI AU 21 JUIN (GE-
MEAUX): Voun vlo ol sismateour
tie perflction qu'il faudro par -
folt Vous srriter iin d'liro cer-
tiin quo vos bones intentions
ge diIns l e courant.
22 JUIN AU 2:; JUILLET
(CANCEIR): Unc- tdcc inspire
nine collanborantiow miiicle vo
alder ia maener I bien deq
troJists lA ichtance 1loign6c. Etl.-
diez les nouvciix d6veloppt i-
ments.
2.1 JUILLET AU 23 ABOUT
(LION): M eilleure joutin- que
voue le supposiez mais il d6pen-
ira de vous den extraire tous
les avantages. Come dans tout,
il n'y a de bon quo ee qui est re-
connu tel et utilise.
24 ABOUT AU 23 SEPTEM -
HRE (VIERGE). Que votre
journee soit consacree i beau-
coup de devoirs et a peu de plai
sirs ou vice versa, vous devez
avoir confiance, etre ferme et d6
tidt, si vous voulez reussir.
24 SEPTEMBRE AU 23 OC
TOBRE (BALANCE): Des ef -
forts coordonn6s et bien orients
dlonneront de bons rdsultats. VW
tre habilete et votre action di -
recte vous seront precieuses.


ta llital.
24 OCTOBRE AU 22 NOVEM
BIlE (SCORPION): TGIntllestL
et bon goilt nacroltront otre r a-
yonnemens ,L'eusentlel pour voun
sera de savoir comment montrer
votre pereonnalti et votre v6ri-
table iniage.
23 NOVEMBRE AU 21 DE -
LEMBIRE (SAGI(TAIRE): L'ef
fort nerd pnrticullrement rTcom
poens .Donnezs leurchapnce a vos
doiis de crlte.ur ilsou ne rher -
rnaez' ps p aventurt pus r It soul
pdiisir de I'cventure.
22 DECEMBRE AU 20 JAN-
VIER (CAPRICORNE)n: Exami
nez attentivenuent ICe projots que
i\ous nlOnie ou d'autres ont ae
bore. Vos idles peuvent olles
ire namnliorles? Pouvez vous
f'ne des suppressions? Nei vous
laiucez pas tIte baissoe.
21 JANVIER AU 19 FE -
-V IER (VEItSEAU); Dinian
iche ern un jour plus compliqu6
que vous pouvez le penser mais
esnintrcz dl la phlilosophic ... rc
du sourire.
20 FEVRIER AU 20 MAIlS
(POISSONS): Irous rencontre -
rez peu d'opposition it moins que
vous la cherciiez, ce qui serait
maladrout. Scinez les gerines de
oa bonne volonto el aoyez discret.
Bonne journey dans l'ensemble.
si VOUS ETES NE AUJOUR
D'HUI. Vmus les a lId fuis d'es-
prnt artiste et pratique. Vous bril
lvruz dans les aflaires niais vous
pouvez aubsi r ussir dans une ca,
ridre liblrale (hlevee commie le
tlissin, In literature ou I'archeo-
logie. Vous Ites toujours prlt i
vous dlplacer, vous travaillerez
inlassablenient pour ceux qui
vous sent chers ou pour un pro-
jet qui vous paseionnera. Ceux
de votre Signe n'ont pas de limi-
tes. Chaque jour, un horizon nou
veaCu peut s'ouvrir devant vous.


L'heureus Exp6rience


do:a-2


(Jul srne lsnne In trl.teess. .i.. VKQUtU, du lrocutit db u -
, ll anm Isjolol Couxs qui Ignuo vice do Produclton r tL In Vulig-
rent lea techniques ngrivloe or nation AgricM 1 .lu lrt*,meJo u.
ralenti urprils ide eontiter le n -timlrh rn .ONAI i AAu HpCIii t
a nl.,,, .-i. mlfrilchae ,l i .0 hre- :- riet V is NET. u i d e t
.ar'e do '.rre ipausilruxsu tie Bit" s onnel. Mr. St-Lucian IHECTOIR du
flioin ,t1 Ju mllet d rider, suxe t im li]rcclet ur Jlu ,rrvlmr dl nf ,irnic-
d'y ai, lllr unrit ulturt, n.nitabi. i le Agriole v'Agroltttme Ge -
I tn vnIlttir nux enoptsatiurs il i lrlaL DUJO1E rt de In It lanslt.1-
reltt itrlot ,i'roier'i,,t lun r'O. rce en chef i ce Service, Mos
rc.gs ferourhe pour romplacer lFranrk OSNAIID.
coo bulieons do llanos et do boya
hondes par un champ de melon. Le Chefl do In Mids n l? ral-
d'eau, de cantaloupe, do povrono., lienno, Mr. Mo.e KONES, I'A-
do tomatE(petit mil p) grnome -atieen Zoseph E-.
et do polo; Grace k.'actlon d'un LIAB, lea teohnlcmis Mox DA
Chet dEtLat qul alt ta qu'll veut VTD et ElIllo PIERRE regurent
pour Bont people a l'amtile lal. avec -ole Is grande 6aulpe do
tiano AllIMuindLe et Isriltenrme, Damlen qui no manqua,.pae de
par le trucherment de I'OEA oat a lea f6iclter et d'applaudir le
It Fol des membrtes de Is Coopi success it la fermet6 de rflgnico
iaLHive d'Irrigution el de Produc lea dent le' viage refl6tait uno
lion de Bus Boon qui but vu flertt de bon aloi.
poindro ces plantules pour. Iu
prere ssflo dans ieur terre. 'La cuoillette des fruit ,e felt
En vue d'encouragkr 'le'ffort ave m OAthoda et miputie. Lee me
Ies rl6tiicolefi, salon le voeu do lons d'eau et lee cantaloupe sont
Son Excellence l DocteUr Fran- lec premises de cotte rscolte, ils
Voli DUVALIER Pr6slonet 6 Vie
tie Ia Rn publique, le Secretaire c .
le Sous Secrltaire d'Etat de l'A
nriculture des Res aurces Notu-
relles ot du DIveloppemneni Ru-
ral lours Excellences Mr. Andrd le t s
THEARD et lI Dr. Aehille SAl- C i n
VANT se sont rendui h BasB -
Boepen le Judi 8 Janvier en course i C i in
pour assister a i'ouverture de la I A
premiere-_ rcolle des plantations par
kinblios dnss cetteo locallti, dans
le cadre du Plan d'Action Econo
sniquc du Gouvernement, avec le
concourse du CONADEP et do In VOLAILLES ET
Mission Isralienineo d'aide techni
(life h Haiti. Le s titulaires du _. (Suite voil-
DARNDR taleinti acionieAgnes Si I'on veut cuire le poule on
,iu Direcieur Genral de l Agsri- -iorceaux ,les idltaillero commcine
culture, l'AgronoBui Jaturb LE s ai:
1) Rctrancher du poulet I' ber


Avis de Divorce ,
Aux fins 16gales de droit, il
eat port r la connaissance du
public en general quo I'Officier
de l'Etat Civil de la Section
Eat de la Capitale, A la date
du 31 Dlcembre 1969 a transcrit
sur les registres de son Office
le dispositif du jugement de di-
vorce rendu par le Tribunal Ci-
vil de Port-au-Prince 1le 20 No
vembre precedent entire les 6-
poux Michel Philippe Lerebours,
I'lpouse nee OCkire' Ghislaine Ca
det aprs e Pacctfiplissement des
formalitsa pr6vuea par la loi.
P-au-Pce le 12 Janvier 1970
Eugene LEGROS.


et la peau de la tIte.
2) Couper le cou a la naissan-
ce de Pestomac et ensuite le par-
tager en deux.
3) Rogner les angles des pat
tes, enlever la peau. Les couper
A 'articulation de la cuisse.
4) Enlever la cuisse elle-mme
a 1'articulation qui la relie A. ce
que nous pourrions appeler entre-
cuisses, eapece de masse de chair
plate comme le plat de la main
et traverse au milieu par un os
long. I
5) Enlever cette entre-cuisse d
corps de-la volaille
6) Couper 5.. i..i- t'.-, a 1
jointure de l'epaule.


titi dispowei an does lots die-
Inot., l stIandards aont misa on
daliei et soront oCAirMdiI sour la
iarch-A extkrleur C0ome eonv.
ia et e forests effort our ia
tarrhi loreal, Dlei' no Tleols en
vhironi, I polvis na' 'Ou piment
dtoux lt aa econcombres pour.
ront 6ire recult6a. II en de m6-
mto dn-petitn mll do varlito lirae
Henna G.B. ,L U t G.S. 68 cult
vies our 2 hal/2 do terre.

Compte tenu d dynami:mc
de l'nfarlguable Mane Marcel
JEAN, Secrtailre de la Coopt.
rative et delay haute comprihen
lion du Prisident de cette Asso-
elation, Mr. Bernar DORCELY,
lee 250 cooperaioun de Bas -
Ben sae r -eont & I hauteur
de ]eur trho' et oant dlsposes h
renouveler lur contract de Produc
lion en atteignunt leur objectif
qui eat de prpdl-e sUt one sou-
prrficle do' 00P"heclarem.'
;,I ,


Simple

Haltienn
ICHE



LEURS APTkRETS
le NoPd'hier
7) Couper l'paulej
re du haut .
8) Separer le dos
Pour le faire, cherchi
de chaque citr, un. 1
rattach4 chaeun d'eux
lieu diu dos; introduin


(MIANTMDIZDE SL T UNKN (lTARINIT:


L'art de B. n d an- i
Ha.-Bon dU t L u .on grand tour do blues & tat dv Moi. ri
centre d'Intr4t aour 18 r apr- dc 4 d ons. eat eoat o dun honm-
tnmOnt de l d'Ar1 e;111 parce me qul osprime sea aentitnlnt, |
qu'Ull prleente run des champs par Is on.i
d'actlon du Plan G uvmn nmn- Pour mel, Las o a e o nt plus
te. oi re d6veloppoment gicolile Importants qu d'esayer do
plardfn6 a ouvwet de large heori- Jdur dos quantitS do note,. I
ions It un group important do resemblbent aus voulurs oauto-n
planteurs qui vivalant jusue6 mobiles. ou. P vez avolr one
oans espolr at qul voysiaent leur vlture Tpide uu fore es4pouer dons pinaction. m1ante pRA leg d1ux.
Matonant I vont redoubler On peul trouver idan oea-
dardeur au tr-vail en mnlti-. ine Aspects d style do B. 13
pliant )a. moyn.e. tolmiquIs gri King i nfluenm du Jan qui a
re h benCadr.ment do teAcnlens af t .faone do lant
vcoe nap nts Js o.dent o. celle dent i profo de ma mgu-ar.







ineostt qu'ile es htaen deD
Vue do tiror Iplus doo oa p M etr e a. we Bsse, i admire lto
,ible. deso uodellmm infpulaables chostre do Count Bade. e ,t l.f.
et blenfalsantesae noturoeel, on do chanter do Jimmy.Ru-
Pueasent lea autrse ceop6rat tes oh xlg quet-nl' CeJo do ls gu-
de Islame d Cl do Sac, po tare, e style tradulmit t i net-
se-seurs do pults artsin, 8-e tement influence d'ortiatog aus-
n essure do bnlfciar des m '.. e ,clnr q te harie u Critia
mes ovantages done tn prochaln L" DJ-ng inbadt,, I gt
enir.- ,beige devenu 6toile dui jaL.
avenr. Le sens profond de ma mu-
sique est qu'il eat, huenain de
souffrir et do ressentir do Ia
Avisde'D vorceL. douleur, qua cette iloulaur molt
d'origine inthrieure ou eetdrlau-
En conformity do ia ,Ii et d'un re,a explique-t-il. C'ee-t" a pro
iuienment do divorce rendu par pre do loespce husnaino qua de


le Tribunal Civl, de ce Ressoh,
le 27 Novembre 1969 entire le
Docteur Frit z Gondre et asol 6-
le pousep nle Anne Marie Jeromne,
e dument .sig ifi parte, 'YOffl-
cier de I'Ett-Civil de. la Section
Est do la Capitale a tranerit ]e
dispositif du dilt jugement sur
00*ses registres, la date' du 31
Dcembre dernier comme en faith
foi l'exp6dition de actede .de di-
vorce dllivr6 par lui au Docteur
Fritz Gondre. Le present avis
Ala joint est publiM pour I'information du
public en g6nlral.
du ventre. .
er sur le dos P-au-Pee. le 12 Janvier 1970
)elit os long,
x vers le mi- Eugene LEGROS.
re -entre -cha


cun d'eaux un c o ut e a u
h. plat pour les dltacehr a-
vec les deux mains, tirer ventre
et doe fortement vera l'extlrieur
pour -qu'ila ofrment 2 parties
bien distinctes. Laisser entier le
vehtre pour que les filet's res -
tent fermnes ,I la cuisson. Parta-
ger en deux le dos.
9) Enlever la petite proemi -
neonce charnue qui se trouve pla.
cee sur le croupion. 1l'extr6mitn
de 'lepine dorsale. "
Les assaisonner come pour le
poulet enter.


s Ltfr o'de Cuisine de Niniche ye vend dans toutes les libraries


AVIS DE DIVORCE
II eat port Is La cooinauance
du public en g6eural qu'en ver-
tu d'un jugement de divorce du
Tribunal Civil de Port-au-Prince,
en datednu 28 Octobre 1969, en-
- tre lea Npoux 'Arthur Valcourt
Calixte, 1'.ipouM, nee Madeleine
Andrea Jbsetta Thevonot dument
signifie, 'Officier de Etat-Civil
do la Section FAt de la Capitale
a transcrit le dispositif du ju-
gement dan aes aRegistrea le 5
D6cembre dernier come en fait
foi l'acte de divorce dllivr Ib I'P
poux demandeur en divorce.
P-au-Pe. le 12 Janvier 1970
Eugene LEGROS.


SBanque Nationale

Sde la Republique d'Haiti
Banque de 'Etat Haitien


Devenez votre propre Comptable en ouvrant
un compete de Cheques a la Banque Nationale
-*^--^a-^-^-^ a-^ -a-- o* ir^ '


I


Une BONNE rason de us pour conduire
Un, ^.B.- N -.r is .n e--l u -.,*


L. TO.YOTA

ir -C ns- o TflV II, .= -
Veneomo lo _LoG n "
Lo Colombia Sumon

OPauiqus d I'Equotesur -'
.' 681


inis les moux de t-te! _-
6uel soulggpment de savoir quo voltr Toyota paut complpr en totes circonslances sur
des services d'entretlen ropides at sOrs ... lout on sachant blen qu'elle n'exige normalement
que des frals d'entretien minimes. .
Pour assurer 6 tous nos v6hi;ules long6vIt6 et conltance, nous ovons construct sur I'lle
ensolelliae de Curacao un enlrep6t giont pour nes picoes de rechange. Do celta location
central nous peurrons dessorvir toule I'Ambrlque Latiln ...en quelques jours' salon nIcossitl.
Ceci abrige consld6rablement la duree des r6paralions atassure un emploi (udlcleux '
'de prices de rechange Toyotal de provenance garansle. 0
Appartenant aou group des dix grand de I'(ndustrle automobile du monde, nous no
crayons pas qu'l suffso do construire des vehicles qui solont unlquement solldes el sOrts, "
faciles 6 conduirc et bcessibles .6 tous d des prix raisonnablos, ou encore do cr6er des I
points de vente et de'service dans plus de cant pays. Noni Nous voulons on falire des
v6hicules qui vous libdrent de routes tracasserles.
Avec I'nstallation du novel entrepdt "Toyola Parts Depot of Curacao," on morse 1969, .
nous vous servlrons ehcore mieux qu'ouparavant. Non seulement parce qua nous sommes I'un
des maillours constructeurs d'outomebiles du monde, mais parce que nous motions 6 la
disposition de nos cotceossionnaires at d la v6ore, heureux propribtoires do nos Toyota,
des resso. r i s r p& asine u obls p ior I'antrea en de no- v.hi.-ules '
.WWI___ A~


la USACO, Rue-Pavie 114 -Distributriewedlusive pour I ...H..


sl. ~--7.~-~`~i---.`;- -~-~F--;-~C--7-il~------~ ~----r---~---.-~ --r-~_ _lilYl~n---IR-~lr_


or%6vtr,,r malre lii diluleur, et
'affurcer dr plus sii plums aL-
teindre lea ihjretlfatie plus en
lou vSIto le 1'el'efftence b
UI son vrai nom Ritley H.
Klng osl nit kd Inta Hna (Mimil
ipt en 1926, B. II King n'eut
guers e teepsd ,lu irequenter I'-
ole car iI devali iravillr danii-
Ion BHamp. ier on loure cran
pilter Ie rovenu lamilitl. II chin
ait dana Irs clirir dir on E.
glise., et d"i de m uncle. I'al,.
a apprenJre a jouer di la guin
En 1649, il part dcour Mem-
phis (Tennaesee), oe il tzeroa
do son premier ermploi do pr6-
sentoteur de diaques k la radio.
I1 y enregisira egalament son pro
enar disque a so eis, cThre.
O'GCck tfluees. C aee los fut '
suivi de nombreox ata.e, ot il
oitmenga s detra oeamu 0onu le
nom dn BIluSS Boy. Co noem ut
abrigi quelques temps aprIs
pour devenir
Pour B. B. King, lea ann6es
1950 at oan partly da annos
1960 furent ma ptriode de vs.
clits maigres ea, aiditl, ca ccite
6poque, blend des Aminiricalns coi
menateint i oublier lea haii-
teurs de blues. II voyages beau
coup au coura do cette pirlode,
jonant pendant une aoir6e dano
uine vlle e t pendant une eolrhm
dans une autre.
En 1988, it connul i nou-
veau Ie success; aujourd'hui i1
se produit dans les cabarets Ies
plus 6legant et done de con-
certs dans lee colleges at lea U-
niversitls.
B. B. King a ecrit 60 pour
cent des chansons qu'il a enrte-
gietrcae depuis 20 an.. Son moar
ceau favor, the Bluea,s est devenu I'un dea
grands classiques du monde de
la muhique.
Re1snant 'art de B. B. King,
Michael Lydon a ecrit danm Ie
New York Times Magazine :
ePour les amateur, de blues,
King n'et pas seuleiient un bon
musician; il eat 'essence meme
du guitarist de talent, Ie sou
fait home, seul avec sa guita-
re, race pour laquelle tons Bes
admirateurs Iporuvent le mime
type de sentiment qu'A 1'gard
du cowboy on du conducteur..e
voiture de course. Ses auditeurs
le considlrent comme un homnme
fier et intelligent, qni se presen
te sans complex et sans prdten
Stiona.>


.... o








UAl MNVuumM -


MAIM t iANVXOa saM


C- N*siJVLf 1;I


1.1 ll Ni ilP'lj ItN lirTRfl
A tIA1IbLAti0) AlIPRINGi
NiVi Y VilK tAFtd)
"n rat IuiiAvitatinL ne-
.it,,- Par 1 -tlln tiLoite titae t


H iotl" nt n 1, 1. .C ,.lo ,,, (th o, .do

tati 'it, Mndt ddo Max" rdo a u
totrss m. dra tn e u oean i ,hu.-
et o wl imol e a"ont mn0OtIe forte
Therit lntlh a.e par co project.
s PVd&atJol n tiQ cOs (deux
lJ. A sOi offet rspondu par 1'af-
firsnative a lOur homologue anni
rictina, EllH ont toutofois rcan
m6 plus do ditalls.
Dans lour lettre d'invitation,
los diriteanta dec. la FPsdlration
Amsricaine avaiint surtout tenu
A oulliner l'inunmense avantaie
qui dicouleralt d'uno prlparaUon
A Colorado Springi, don't l'attitu
do est sensibloment la monme qu'A
Mexico City.
On rappe'lle que c'eat A Colora
do Springs quo s',talt pr6parci
l'6quipe ambricaine do natation
an vue des Joux olympilques de
Mexico en 198.,
x x
PREMIER COMMENTAIRE
DE LA PRAVDA
MOSCOU (AFP)
Touted les nouvclles tentiatives
qul pourrailnt 6tre faites pour
aggravor la crise du Nigeria a-
prs lat d6falto militairo du Bin
fra, 6choucront. Le people niBg6
rian, y comprise In population du
Sud Et ldu Pays (Dinfru) e0it
capable do r6soudre lui mame ses
propres problcmes dans iint6rdt
d laI Paix ot du ProgrTbs dans
Hon pays, 6crit cc matin la Prav
da dann son premier comnmentai-
v sur Ina situation au Nigeria
ot diffuse par l'Agence Tasa.
Le Journal Sovi6tique. relatant
les derniers faits au Nig6ria, d&
clare quo l'Armne Fhderale Nigh
rine a remport6 Il victoire mi-
ittaire on brisant la resistance
organisie des rebellcs s6paratis-
tes. II souligne que la guerre me-
noe depuis deux ans et demi
daons la region la plus people
du pays a proyoqu6 la destruc-
tion de nombreuses villes et cau
s6 la mort de centaines de mil-


liars de gons. It noldait pan dto
laulte qua relte gearre Int*estin
n'euralt pa eoU dou ron aqtsnees
aual il6vaeltarlreo I aen puliain
re ielontilsnuIea n'attllelnt pAs
1la rlsnfl, n'anvnslont des ar
inm.peus msparslts aolt n'ippur
Inait pon ltinr soutlen polltlqun
afrirme In Pravda qul In dlu
qu'oncor minlnntntn t antr' '1-
qhor d le r4dbllion mlllttail du
ilinfre lea pulaeniaco occldenta-
Ie n'ont toujoure pan abandonnh
etUrs plans d'lnerdneGa dane lea
affair Intrieouroes du NIfrica.
Tiute la presso occldentale com-
1no sur commando tonce do nou-
veasu desi ppolt ur fIc n6cosemil
d'envoyor nu Nigiria, avlons,
troupes, nmlslone. On volt claire
n'entl s dessiner derrfore leo pa
anvents do Is guerroe nilrrlan
lsC machinations des gratndt mo-
nopotes p6trolters du mondc di-
clare encore Ia Pravda qui expli
quo que le Nigrlna tant la plus.
grande region phtroliflre do I'A
frique Equatoriale, lea Compa-
gales P6trolilreB do Grande Bre
tagne, des USA, do France et de
Hollando y ont obtonu de gros-
ses concessionsa et quo leur com-
p6stiton entire elles alimente de
dvekroes manlires les forces do la
Secession.
La lutto diffielle pour la pr6-
bcrvation du NigOria unl a per-
mis au pcupleo nigierian do mieux
comprendre qi sont ses ennemits
et qui sont ses anms conclut la
Pravda.

COMMENTAIRES
ISRAELIENS SUR LE RAID
ARIEN EN EGYPTE
TEL AVIV (AFP)
Apr6s le raid nerien de mar-
di sur l'a6rodrome militaire de
Hanks, (i 18 km du Cairo) qul
faith suite au bombardment ef-
fectu ,il y a six jours, sur des
camps militaires it une trentaine
de kilomLtres de la Capltale igyp
tienne, les observateurs de Tel
Aviv ont l'imnpression qlue lea iR-
ratliens, profitant de leur super
rioritd adrienne. vont renforcer
craduelement leour pression.
Tout en 6vitant d'atteindre des
objectifs civils ce oui pourrait
hire interDrti, comme une phaso
nouvelle de la guerre les for
ces isranliennes semblent vouloir
visser des positions de plus en


PIONEER


cs-53

lUn haut parleur incomparable
Woofer 12"

Tweeter, type professional

Prix tres raisonnable '


SiacUX
^^^^^^^^^^^^^^ _____________________---I

sofiav


^^^* ^^7MIS I [S^^^


En Vents au wMagasin
de Fouad A. Mourra
et nu Continentalh


plus prokch du Cairo ea qul,
dine lour eaprjL, ie surali mas
quer d'voir d important r6per
culen to pulliique ot piy shologi
quasi.
Cos raild pourrlntm estiUmeni
Il a obervature contribur At af
falbllr Ia rffinmo naaiorion, voor
un orfot n6apLif sur I oop6ra
Uun eirte I'loypteo, ol e llrya ot
ls Soudlan, ranforcor Io tendanc
ea favour d'un rotour sou caner
lo-fen at d'un solution politiqu
asaurant Ia palx. Une tells press
sloen oxercie graduellement pour
railt galement, alou oeux, per-
moettro d'Oviter use Intervention
plus directed de telle ou tell gran
tie puissance dane leo confllt.
Leao obaervateours soullgnent,
onfln que Ia dAfense igyptlenno
n'a pa. 6th plus offiVace au course
do cec raid quo lorn du precedent
effectui 11 y a six Jours.
x xX
PROOHAINE CONFERENCE
DES P. C. EUROPEENS
A MOSCOU,
MOSCOU (AFP)
Une conference des Partis Corn
munlstes Europenus va s'ouvrfr
incessamment A Moscou, apprend
on de bonne source.
Elle serait consacre -essentiel
lenient i la lutte anti imporia
liste et & la ascurith ouropleonne,
indlque-t-on de mime source.
Les Partia y seront repr6een-
tos au niveau des D6ilgu6s des
Bureaux Politloucs.
Leo seances pl6ni res de la con
firence proprement dite durcront
au moins deux jours ajoute-t-on.
xxxX
NIGERIA BIAFRA
MESSAGE DU DR.
AZIKIWE AU GENERAL
GOWN
LONDRES, (APP)
Le Dr. Namdi Azikiwe, an-
cion "Prsident de la .Fid6ration
* du Nigiria, a envoy aujou-
d'hui, depuis Londres, un messa-
ge de f6licitations au g6nhral
Yakubu Gowon, chef du gouver-
nement federal. Le DDr. Azikiwe
demand uu gienarl Gowon de
transmettre galement sea filici
stations dans ce moment nistori-
que, I sea patriotiques camarades
L'ancien Prhsident du Nigeria
prie d'autre part le gouverne-
ment fidiral de fair preuve do
clhmence, et de nourrir lea affa
mis afin de faciliter lI'oeuvre de
reconciliation.
Lui-mme lie i 'Pethnie ibo,
le Dr. Aziklwe, cZik come on
l'appelle famillArement, avait
soutenu i'origine la Is secession
biafralse. Devant la pournaite
des combats, s'ktat progressive
meant iloigni du colonel Ojukwu
et avalt A plusieurs reprises vai-
nement tenth d'amener lea deux
parties A n6gocier. Recemmnent
avait enfin franchi le pas
dicisif vers son ralliement la
cause f6d6rale en condamnant
la aicession biafraise.

PANAMA
UN PIRATE DE L'AIR
BLESSED UN DE SES
O'TAGES
IL EST ABATTU
JORGE TULIO MEDRANO,
un Panamien de 20 ans, a t&A
tu6 hier alors qu'll venasit de d
turner un avion.
Mont6 A Changinola (Pana-
ma), Medrano ayant pris une hi
teese de 1'air pour otage et, la
menacamto d'un revolver, avait
intme l'ordre au pilot du DC i
do la compagnie panamnenne
c Rapsa, do so rendre A Cuba.
Le pilot r6ussit A convaincre
Medrano d'autorioer une escalo
a .David (Panam) pour prendre
sez riticont, leo pirate de 'air fi-
nit par accepted.
xxx
LE PIRATE DE L'AIR
DE PANAMA
A pine arrive h David, I'a.
vion fuat corn par les troupes
dte la gardo national. Elles a-
vaeint reCu i'ordre du Pr6sident
do la junte proviotire pananken-
ne, M. Dmetrrio Basllio Lakas
cd'empichea he tout prix mavion
do dicoller. aJe ne vo x pea quo
Ion puisse dire, avtajoutd le
president, quo lea pirates doe air
pouvent agir en touted quietude
Bur notre terrltoire.s
COURT ECHBILLE
L'ordre avait l transnis au
gdnisal .TTorrijoe, imendati
de li Garde national, qui dp-
cha uno dhtaclment coommandin
par un officer, M. Noriega. m
Celui-ci prit aussitrt les dis-
positions pour fair attaquer l'a-
vion. Quelquoe homnrme, profitanti
t]e la presence du pirate de l'air
i la queue doe appareli, firent
la court ehelle au lieutenant
Palacios qul commena par pas-l
ser un pistolet au commandant
de bord.
'Puis., hls6 par s cace ieas
le lieutenant pIalaon tour0
dans 1'avion. Pnant co temps,
a 1'exthrieur, par haut-parleur,
un autre offlcier prenait contact
aver Medrano, lui demandant de
se rendre immitiatement. Medira.
no, un grand gaillard de 1.85 mi
tres, paricull msnent rlsolu oh
solid, refusal de se rendre e
I) it mAme un autre otage, le ml
canicien de board.
Le lieutenant .Palacios aval
profitoi du dialogue pour prore,
sir dans laploareil. II eut ben
tat Medrano en point do mire e
taira. Quatre foeis.
XXX
SANS HESITER
Medrano sa'croula, mail a
vat doe. mouari tl euat le temp
de tirer A on tour. blessant 1
amncantclen qu'il gardat en ott
go. I/bteom ui availt orou.
e'eesuir A la favour des coupe d
feu. fat lMAesment bleude e
tonbast au ours da la ,pagail]
qui sulnit
On dpsalt apprendre peu acrd
qua .Medrano voulslt so rends
a la Havano parce ou'll 6talt ma
pit-h par la poltk pansamnoi
II avait sienble-t-il, iii meli
deo opinatiorB de guerilla ma
n&es contrc la junte provnaorl
La conumnndant NorieRa, cp
dirtitiet lea opeatoon. iur lat
roport da D0vld, a Sit, ovpim


Uen trml n q'n ralmona des
ordl qu'U aru, rem, Jl n au
rait pas hladt de totsfon &
Kaua I's b laYton es Al Pe B
Mgeent eralt 0o eoOte la vie A
UI y mvsit 17 pats oSW *t 6
mnibrma dd'ultagm A boel du
DO 8 de la eRAPA., AprS o
onfadanoa, 11 5metimnt eon si-

EN QBANDE-BR1tTA&GNB
LA ORIPPE A FAIT VLUS
DE QUATRE MILLB MORTS
EN SIX SEMAINES
LONIDRS AFP). L'pkd6-
ale doe op at Grande-Bret-
in a fault .186 victime en alx
senaines. La oemaine derntlre,
l'doldnmle a faith 2400 m=rta
chiffro qi n'avalt pas 6e6 a
depnul uns. autre faomu-i f pid6.
mlo de grippe on 1961.
Dana las Midlandw, lm entre-
preno rs de pompe funabres re-
fuset tout nouv l nterrenent
j qu'au 20 Janries D'autre part,
la grippe qui touohe aussi le per
sonnel de con entreprises retardle
encore loure opDratnsu.
xxx ,
MORAVIA
Semis Debsay sera -
libe It t-11
Rtgis DEBRAY earalt qpo-
ahainement lib6r6 A sla favour
d'une amnistio politique g 6nira-
Ia. CGest ce qu'a dclard hli 1%0'
crivain Ialien Alberto Moravia
qut vient d'offectuer un a6our
do dix Jours on Bolivie. II a af-
firm6 tenir cette information du
president do la Bipublique boll-
vienne lul-m&nme le g6n6ral Alfre
do Ovando.
Une relikeme

hoIallandaise vut
acc6der i la IIitrlse
Une jeune Hollandaise de 25
ans, portent mini-Jupe et has de
fantasia, vient d'annoncer qu'el-
le espbrait bien un jour acceder
A la pratrise. Soeur Maria Adria
anse, qui appartient A la congr6
nation dee Filles de la Providen
ce, poursuit actuellement des 6ti
des thologeiques.
Lora du recent concile pasto-
ral neerlandaia, elle a faith plu-
sieurs declarations qui lont pla
cee A la pointe extreme de la
conteetation religieuse aux Pays
Bae. Hier elle a d&elaTr que
dles murs des convents ltaient
des barricades a abattrea
cJe suts certain, a-t-elle dit,
que dans un dlai plus ou moines
rapproch6, les femmes seront ad
mises i ha prltrise. Comnme j'at
encore quatre aros d'tudes d
thDologie A fair, j'ai done beau
coup d'espoir. s
Si la blonde soeur Maria sO
prononce nettement pour l'aboll
tion immediate du oelibat des
pi-tres, elle a fait quelques res
trictions en ce quI concern ce-
lui des rellgieuses. eC'st une
affaire eontlremew differentt.
a-t-elle expliquE, Entrer dans no
couvent est un choix consclent
impliquant lb e cibat


DECES
DE TASSIUS MIDY
Nonu annongons la mOrt do M.
T assiua MIDY, survenu en s
residence A Fauch6, Section Ru
olitale doe rand-Goive, dans hI
nuit du 12 Janvier, &I la suit.
d'uno longue maladies, muni des
sacresment de t'Egloe.
Nous prisentons no- condolsan
ces i son spouse Mme Vve Tas-
aius MIDY, nO. CGlane Mathurln,
A see infants Mmne Gertrude MI
DY, M. Open Granfort *t Mae
noe Virgins MIDY, a M. Jirome
MIDY, Mlle Tamiano MIDY,
Mile Yvone et m- odrigue Join
ville, i. M. Julian Voley, Miae
Charitable Joseph et ass enfants
A sOS frlres et aOmwe, aux pa-
ronts et amis Aprouvis par ce
deuil.
Les funurailles auront lieu,
morcrodi 14 h 7 h. A. M. A Fau
eh6.


La PeMtm ext6ert** e FUsa

MOSCOU (AFP) qu'll y i aux Ette Unli des for
ce n qui 'oppont *ux nogola-
La position du Gousvrnsmenti Uons sur pl Salt en eGpboltant
bovidtique sur les prinolpux pro, la pritendue mensce mvl6tique.
blemas InteraUmjax sa pri Peur~parlrae 8oe Amdrloalin
eisk, Mwort'hl, s ohoBn d'.u- Vaete ;
n confdranee do do Nap armr M.u*nponde p
onld Z istlne o prole C s aqu lo provoqu par
d inlatr q~ n dee A port parole on trois phrases:
dao ins otat b ga sdaos. Je ano dispose ps d'informations.
Uremu Pao r. ffrop-1Wn -- Nous nmavons quo e a p es pour
L queBt it davurable r Im pnr eijur. 3e vons cosreilae de, vous
ticipation des Etats Units i cette remmor aXu paif s intirealebs
Conference. Loea tate" Eit Eu [RSS Foreso :
ropens ont la mme attitude prote
Wushinkton an a 6ta Inform La. protestation chnoIae coo
L'important maint nant, aux ir un commentalre de la pressed
yeux do I'URSS at do hater la naovi6tlque consldm r e Padekn corn
(onvocation do cette conrsence. me une reliance de lattento des
Clle-cl ne dolt pai avolr un ca doux Chine eat reJetAe. M. Za-
racthre do blocs et lea pays euro mlstlne a rdaffirm6 la position
peoni non engais doivont y sorittlque face h I lChine Natlo-
Jouer un rile utile. L'URSS et naliste; I'URS n'a pas reconnu
ses alllfd sont prtte A multiplier at no reconnaltra pas Formose.
leo contacts biatiraux os d'au- D'autre past, e port parole
ire motte pour parvenir & ce but. a imentl formellement lea infor
La question de Berlin ne fgu mations selon lesquelles oune rc
rera pas dane l'ordre du jour de formTOe monfalire talt envisagie
la Conference Cette question, a en JRSS.
soulign le porte parole, cancer.
ne tea quatres grandea pulssan-
ces. Elle dolt etre dicutie eur M ert de Mine
In base des accords de Postdam. M I d e ceoo
Les pourparlers Gerano SovI6 MY3 U B JFcyl
tlques stir t'en agement a un
non recouras fa force ne cona- La veiol des Cayes eat endoeul
tituent pes un proalable aIs con leo par la mort de Madame Mai
vocation de Ia Confirence. celian Jocelyn, dec6dee a I'age 'd
iepooiatio ti qSine Soviotiqnes"- A05 B aprot une tongue maladie
Lea pourparlerg Sino Sovieti rchrtlennement supported. .
ques urs l questions de front lssue o une des' plus ncienneg
rcs ont repris k Pektn, pen apris famiUies cayenne, ells epotaF
le retour, le 2 Janvier dernier, Marcelin Jocelyn, qui fut, damn
de M. Vassili Kouznetsov. le chef le premier quart de ce sibcle, I'l
deo Is D1gatilon Sovltitque. Le ne des plus grande illustritions
porte parole s'est reful: de com de lintellectuallt6 haitienne, con
Lmenter le droulement des con- nic en tamoignent lea nombreus
versations, ase bornant duclarer ouvrages qulil a laisse s pour 1'r
qu'll tattt premature de fair un dflcatmio des ginerations mon
bllan ide ces nigoclatlons. e (La tanteos our des questions juridi
position sovitlique, selon lea der- ques, politiques, copstitutionnelleC
inlies dEclarations officielles se ou t ocinles, son brilliant passage
rait d'accepter la rivilion deo cer au Parlement, la valour de sa co
taines sections de la frontlere Si laboration come Ministre. dl
no Sovitique slora que la Chi Gouvernement d'Antoine Simoc
ne demands a fixer 'ensemble de sans oublier sa participation i
la front re entire les deux pays), ,a celebration eclstante du Cent
URSS -Biafra : naire de notre Indbpendance
L';uRSS accorde son soutien au Port-au-Prince et aux Cayes.
Gouvernement F federal du Nigh- Dans le village de ce gran
ria pour letter centre les forces homme, Mme Marcelin Jocelyr
imperialistes qui tentent de scin s'est hvertue A fairs le e bien, A
der et d'affaiblir ce jeune pays. courir les misares,.contribuant au
L'aide humanitaire apport appr sox succs de oeuvre de biafrais coantitue une,immixtion t6 S'il vous Plait, participant
dana leas affairs intreures do avec entrain aux organisation
Nigeria. charitables spontaniment croei
URSS Salt : chaque fois qu'un cataclysme na
S'urel rapper venait sla Metrop
Les pourparlers americano le Mnridionale ou ses environs.
sovitiques sur las rDduction des Devenue veve, lipouse exemt
armaments strategiques (Salt) piaire de transforms en une m
ase poursuivront (A Vienne) dans ede famille vigilante et progre
le m ine esprit qu'k leur ouvertu sste, qu a s ever dignepien
re (Helsinki). M. Leonid Za- sea enfants et les rendre utile
miatine a declare h ce propose A hur cit, i6 eurPaIe, r Patr I
collectivit6 national.
Aussi, les obseques de cett
.n5o Mpei5e3Sot Grande Dame ont-ellesa et ol
jet d'une grandiose manifest
Mme Ve DieudonnR Legros, tion de sympathie de ]a part d,
nde Ginette Renaud, se fia s a- la population de la 3e ville d
doptlfs Mr. Emile Charles et notre R6publiqhe.
l'Ingenieur Rollan Dulyx, son Le Nouvelliste s'unit aux rme
ft6res Llo Legros et famille, sa bres de to nombreuse Colonie c
Iseur Mnme Vve Turgot P6tigny, yonne de Port-au-Prince pour I
ne Eulalie Legros let famille, dresser ses comdolieances muo
I a cousin c Mlle Marie Fernnd, aux infants de ola dfunte, M
Sle famille- Legros, ThiSvenot Phi!sne Jocelyn,s la IRtvrenc
Tiphatne, Lobs, Renaud, Syl- M~re Lucle'nne,. Directrice du Cc
vain, Ferrle r et toue les a utr eo lge St Fiangois d'Assise de I1.
.parents eL altli, romeient d- e venue Dr 'Roche Grellier, as
no fagon sphelale Son Excellence Adeline Jocelyn Verly, i son
Dr. Francois DUVALIER Pr Bl- poux, le Dr Verly, aux petits
dent A Vie de la Republique. fasts, ux families Jocelyn, A
weurs remerclements sOoten- gat, Fouron, Fthibre e 0t to
dent blen sinelrement au Cabi- Ls cellos qu'atteint ctte disp
net Mtni.triel, A hIa thambre rition.
des Dipuths, au Corps Judicial-
Sre, las Garde Prasidentielle,
Saux Force. Armies d'Halti et A Centre M lical
teoua les amis qui lour ont mani- 27 Chemin des Dalle
Sfasti le tlmoignage de oleur sym Confirene du-Meercrdl I
pathie A t'occasion de las mort de Janvier 1970: cL'OMS et les Pr
leur Regrett6 blames de Santh en Haitis par
DIEUDONNE LEGROS Docteur Frangcois Dresse.
et les priest de trouver ici l'ex-
presslon de leur profonde .grn-
titodo. Avis Imoortant
La direction de t'Ecole Techn
que de Cosmitologie pour rcpol
Pharm aces assurant dre A la demandedees Intiress
et aDfin d'parguer les retardatt
le service cette ulit. raes de la perte d'une ann6e, av
5 4e Cue0 lea inscriptions aux couo
MARDI 13 JANVIER 1969 de Cosmitologie sont revues toa
ST JUtDF. lea jours ouvrables en son loce
Rue Pavno sis au 98 de las rue pave de
MARIE CLAIRE Ih am. A 4 h p.m. jusqu'au mar
Rue Fronts Forts 13 janvier prochain.


I






r





s







i1
e





(,
lt

A
is







n


















A-
i-
to
es
e



:e

n-
ns



te



a-


[e



Ae
6-
r-
u-
sa-






le




i-

ai
r1-
rs


dt


Daus e Veley-ball I
Vsndredi 16 Janvier au fitmina .
ret 4 houres
Covpe OvalHe 1
Caor Coeur Oollbt Bird, r
Arbitr es Cauvin FrMre Er- i
nest MI Dorfeullie
Coam Ooti6 Doshow meI
Collcg Bird 16miaslv Ar
bl dot Jadottie PGIll# r -
Chatelain
Au College 8 Pierre Ik &4
habrues 16 :
Coupe Glovis Bonhomm :
Cobra Anglade : Arbitrem:
Armand Joseph Bertaud
Samedl 17 Janvier : Au Rolla o
go Bt Plerre h 8 h 80 : s
Coup. Oofatia .
St Franqols Lalue Arbi- r
tre : Frire Ernest Cauvin-- I
Travieralre
LycOe GIN : Arbitres : J-
dotte Paillere Gutlerreza
Coupe Clos Beonhommer* :
Eclair St Louis : Arbitrea: w
Dumesle Joseph Chatelain I
N.B.- Pour lea Champlonnata
de se Divl6sin et des Minlmes, 8
date limited pour Inscriptlon am
med 17 Janver h Midi. Tirage o n
sort i 3 hres ao Colluge St Pier
re. e. s e

Don de la FAO a
la Section dte
M6decine
v6teinaire
GrAce aux demarches du Dr.
Pietre Aucuadra, Conseiller tech
unique au Service d'Elevage, an
Section de Msdecine pVterinsaire
a regu le Vendredi 9 Janvier en
course, un stock de medicasments

valnnt 7.000 dollars, don de laI
FAO au Gouvernement- hatien.
Ca sent des antibiotiques desi
gnos sous Ie nson de Splkanycin.
Ila sent prisentes sous forme de
tablettes qui pourront Atre admi
niestis aux vaches par vole ut
rine daons les cas de M6trite et
sBos former de poudre deviant r-
tre transformhc en solution a-
queuse pour soigner 'enterrito
chez lea veaux.
Ces medicaments mis en rcser
ve las-pharmacie de I'H6pital
v6tkrinaire situ our la Ferme
de Damien, seront mis las diapso
sition des dleveurs et places dans
lea agencies vdthrinaires des dif-
fMrentes sections du pays. La cli
unique ambulante qui parcourt lea
endroits lea plus reculis du pays
en mettra aussi a is disposition
des inthreskos, si Ie cas ] re-
quiert.
L'Hlpital vutorinaire de Da-
mien offre ses services A tous. I
comprend une section pour les a-
nimaux domestiques, chiens,
chats et des sales d'internement
.pour ceux qui sont gravement ma
lades et ou des soins spiciaux
leur seront prodiguds. Une deu-
xieme section pour le gros et me
nu bdtail fonctionne sous la di-
rection du Dr Pietre Aucuadra.
Les bevidhr, les a uides les per-
cins etc pourront 6tre 'hospitali-
sos et soignes a bon compete. Ils
pourront mfme subir des inter-
ventions chirurgicales si Ie eas
-le nhcessite et recouvrira leur sBan
tt et leur vigueur.
L'hopital veterinaire de Da-
rolen est A votre disposition tous
les jours ouvrables de 8 heures
a.m. 2 heures p.m., jours fhrihs,
stmedi et ditnanche excepts.


Mason a loner
A PETION-VILLE ROUTE
IBO LELE
4 chambres bains I toi-
lette
2 salon 1 salle a manger.
3 galleries jardin piscine.
Bar Stereo etc...
Pour tous r-nseignements corn
plnmentaires s'adresser A
Max E. VILLART)
P.O. Bo3 833'
Port-au-Prince.


AVIS
La Ligue d'Hyglne Mentiale
announce le forum qui aura lieu le
moercredi 14 Janvier prochain A
7 h. P.M. A I'Auditoriunyde I'Ina
titut Haitiano Amhricain. Le
theme sera : cProblcmo du Con
trOle des Naissances en Haiti> et
sera eclairh par le Dr. Harry
Bordes. Le public y est cordiale-
ment invite.


S96me Co(-u e
[a d" u anr caln

(qua parlfirem ac lieu do
MoItllt is mnouvement dialer
qua del iUon dodamdnin.
Sql fnBtrnt a itroature
NNWa'*.
La dtpeddawi IntliaMtoala
o l'Amrltq Ladam as product
Une solalogae fondmalutaloeant
nirosodolofliqu incapable do fa
iUite I esomphohenal des pr,,
11mm du dielojpptant natlio.
nel. L derniuer ongrcisprdeoni
Be am raedenlition do rl6a du
oeolog doe dne oie ontaxre lati
oam ln. La dlaee Uiqoa ma
rn de I vi e veocale dana Ia rd.
[ion impose na dlkouverta prn
grealve des noTuvelleas r&lit,
Id I Conaieenee de son apparte
nan.eMau nouveau type de domii
nation. 'Des soctoloagues sot in
rits &L oritiquer les inftrumenis
theortqoes ed mtlhodologlqueo
reua de r'Oocident, d fire leur
auto Analyse dana nne socrtt
in m6ts de crhe&. n aut crer de
nouveaux styles d'lnvetlgation
et d'enalgnement ba e sour des
conaidHratlons" nationals et poli
tlquea. La aociologie doit Stre uA
instrument de combat, elle doit
avoir un pouyoir critique, de d6
passement Idologlque, de con-
tr8le rl a et effectif du destiny
deo l'Asnrique Latine.


Babygram
Je mn'appello Sherley Jean L.
Gateau, Je suis venue-pu nionlde
a. l'Hllpital Francais le 5am1di 10
janviers 3 h p.m., j'ai tc .>r-
cueilli par le Dr V. Surprise t
uoe 6quipn de go entilles infirmi-
res. Mama-n Elza et moi nous
hous portions it erveillc ot papn
Polo est tres joyoux. J'envol un
gros bas A tout le monde.
Sherley Ju L. GATEAU.


Mort de Alphonse
Astier
Nous avons appris uvec beau-
coup de pine Is nort survenue
hier martin h 7 h 30 en sa rei-
dtlice A Babiole du sympathique
commerqant de la Rue des Mira
les, le regrett6 Alphonse Astier.
A so veuve iplorfe, a ses en-
fants a ses frhres Diogene Ca-
ze, Pierre Tardieu et famille, A
tous lea autres parents et aux a-
mis affects par ce deuil Pax
Villa ct Le Nouvelliste prisen-
tent l'expression de jeurs sinc
res condoleances.
La date des funirailles de It.
Alphonse Astier sera annontee
ultlrieurement.



AU MONDE CHIC
Est heureuz de rendr*
joyeuse so diutinad e .
clientAle .E lui offrant des
articles de premiere quAfllt
tels que : tofl .de fll k drip
de toutes les
couleurs, M pour
nappSe *t Hal x _o
ba t, opal; ogendi,
popelima et brodrBa Sulos
de touts nuances, targal.
dentelle etc. Pyjamas.
chemises de nuit at Klmonos
pour dames, pyjaman poor
fillettes et gargonnet&,
draps, oreillers, serviette.
de bain suoprleour, plastiqn o
pour table, rideau, chaise
et pour recouvrir leal Uvroe
AU MONDE CHIC
N'a pas oublA le tavon s
citron Valoy at le aavon
au sue de laitue. ,
AU MONDE CHIC
Rue du Magasin de l'Etat
89 -



Offre eEmplol
June Fille ou Dhno PARLANT
ANGLAIS, ayant experience coin
merciale Salaire avantageux
(Fixe plus Commiosion).
Adressez-vous :
Entro Midi et 2 Heurcs A MAI
SON YVES MORAILLE, 7 ituo
des Miracies (face is la BNRH.)


AU CAPITOL

A partir du Lundi 11 au Mercredi 14 Janvier

a 5 Hres, 7 Hres et 9 Hres


LA FEMME INFIDELE

Un film de Claude Chabrol.

Avec : Stephaie Audrai et Michel Bouquet.

Entrie Gdes 2.50 et 4.00

N.B.- Ce film e pabera qu'au Capitol *
a l'exclusion de toute autre salle, ou
Drive in de la Capitale.

assay%>%ihahs%#415iStisMMWtSSW1%SMSKWS


.. w


1AGU 4


n < i BOULANGERIE -- PATISSERIE

29, BOIS VERNA 29



Succursale, Rue Traverslfre
Ouvert de 5 h A. M. A 9 h P.M.




La Boulangerie oi vous trouverez plus de quinze variet a de pains pour

la table et les sandwiches.

,s PainB Picnic


pi
d Pains Franaip V

1 Pains Seandinaves

A* Pains sans sel

i Bokhers etc. PW. r*WtC ift s


Wo---


~ IIII1I IIIITI r r r I! I II I


..-~. '~,;Le ~~rat~'~~B*i.~~- .-- ~ -*.~,~.~i.~;;~~..:I ~d~FLLi;;-- ~..... .....iQI~


______




University of Florida Home Page
© 2004 - 2010 University of Florida George A. Smathers Libraries.
All rights reserved.

Acceptable Use, Copyright, and Disclaimer Statement
Last updated October 10, 2010 - - mvs