<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03532
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 29, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03532

Full Text
* ;2.. ..--: ..;~~ :. .. .
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ : ~~w~ .a.Y .- -


ELSE.


QUJOTIDIEN FONDt EN 189t;

LE PLUS REPANDU D'HAITI



43e ANNEE *PORT-AU-PRINCE JEUDI 29 DECEMIBRE 1938 No.20.151

i GU--S MS iGRQTQEIS DSCORS FUNLBRE PROTO-**L

0!81S BIS jlil0 0S CoURSo F FUME PROTOCOIE POrSoT
C0,1'R'. i iH 5 PAM


C .est avec plaisir :que nous pu-
fleas I'.Aloction pronone6e par
rAgronome en Chef, Mr Georges
iuraa, h l'ouverture du Congr&s
des Agronomes qui euat lieu, comn-
eon le sait, lundi de cette semai-
e i Dlamien:

SIle Secr6taire d'Etat,


sur les recommendations a faire
au gouvernement. Je desire dcone
que vous emportiez de ces contact-
personnels et journaliers que nonu
allons avoir, au course de cette Con-
ference, I'assurance que j'attach,
un grand prix A votre collabora-


tion; je ,uis certain qu'en retoiu
vous aurez afferni ma convictic
qute je peux computer enti&rerrme


Laigsez-moi VUotu remerei-r an sur votxre xp.,lrince, votre loyali
nom du Service tout enter et, en me et votre d6sint6ress.ment po.
particulier, au norn des techni- continue notre, effort in vue d
dens presents en cette salle, pour riIaugmna,'nlUtion dCt1 noA.re prduL
sl nouveIIe- prove de bienveillan- tion agricole.
te synmpatIl., cque vous nous don- :LI.I i-t labor:toirc.; et It
nes en acceptant de provider, ce champs de Damien, nu-:. nc ces
matin, f'ouvrture solennelle de sons pta crd't:udier, d'invel:-;tig;
.otre Conijrenc-. Ce geste qui d'etxp'rimnter-. 11 t. i+di-.ins
confirms le grand interest que le bl'e h.(1-, de temps a aure, ces ri
Gouverement et vous, en parti- cherches et leurs resultats sole
cuier, prciez an d6ve!oppement exposes aux autres r-emnbre.s d
de la production agricole, est pour personnel que le devoir appel
nous un novel encouragement A ailleurs ou qui sont trop absorbN
poursuivrc sans d6faillance notre par leurs propres occupations,
Stche quotidienne aussi ardue que fin que, par de saines discussion
complexe. des critiques constructive, nou
Mes chers collaborateurs, puissions mieux juger de la valeu
C'est avec une 16gitime fiert6 de ces reeherches et de lurs re
quo je vois reunis ce martin, en sultats, et, par suite, dcider s'
une.Conference unique clans les an- y a lieu de ies pourmsuivre dan..
Siles de Damien, les principaux m-mie sensa on dt leutr conner ur
Oefs de Service, le personnel des nouvelle orientation. C.'et, d'ai
SFtions Techniques, les agrono- leurs, F'une des mileures f-c;or
m de district, les cirecteurs dm de de fire disparaitre 'impr-:.,io
Colonies Agricoles avec leur chef, qi ce certalns d'entre noui poiu
e Commis-saire Gdenral aux Co- rajient avoir de t.ravailer dans 1'
lonies Agricoles qui a bien volUluI oemen et ir'idifferencte, e.d'ot
EOts apporter son concourse a cet- citer. en meme temps, votre imn
te occasion cL que je remercie de lation.
ce geste, tous rbunis ici avec le 1 nous est. trop rarement donr
m4me esprit de sincere collabora- de nous reneontrer nombreux con'
Stio'lTur discuter les problems me ici, de znous sentir les code,
q Ue onfrontent les organizations pior ain appelkees promouvoir et A deve- rrnme id&al, d~sirant et voul]an
lopper agriculture national et A le nrunme but, vaste, grandiose,
la solution desquels chacun de loint.in encore, p6nible a aiteir
Vous pour-: apporter sa contri- dre certes, manis don't notre pers
bution. Depuis six mois, je pense verance, notre conflance en noui
etite reunion don't le but princi- menmes et notre foi dans les dtest
'pal est de d&velopper do plus en nes dte I patrie doivent nous rai
plus, au sein de ce Service, I'es- prochfr chaque jour.
Prit de corps, la solidarity profe.;- Ceux que leurs devoirs tiennen
sionnelle, la cooperation ijntellec- eloignis de cette maison doivent
tuelle, aulant de facteurrindispen- de temps A autre, venir se joindr
ble. an succis et a la pdrennit4 A ceeux qui y travaillent pour fa
de notre ceuvre, maiheureusement re ensemble de nouvelles provi
si mal connue et si mal comprise. sions de foi, d'enthousiame, d,
Th autre objectif de cette Conf& courage et de patience, vertus nr
rence, c'est de faire naitre, ou plu- cessaires A l'accomplissement d
t6t d'intensifier chez vous Ie d6sir notre ouvre dent depend le salu
de la recherche, de I'exp&rimenta- du pays. Quand nous nous retro
tion, et de vous pormettre de vous vons ensemble, ancient; camrade
familiariser avec certain aspects tde classes, profenseurs, co-llabora
Sspciaux de nos problimes agrico- teurs, nnus aprenons a mieux nou
Se, d'en discuter aux points de connaitre, I micLx nous apprlcie
Vue technique et pratique. Vous 1Es uns le autres, nous nouw in
fonstituez l'dtat-major de ce Servi- teressons davantage 4 routes ce
ee et, C ci titre, il convent que je chases qui doivent nous tre chi
"'*k consulate sur les problmes res: ces champs, ces laboratoire
r. nhraux administration, sur la ou, chaque jour. les recherches s
: li;tique agricole & adopter pour
i.'ravenir, que je prenne vote avis (Voir suite en Sn. pare)




: JOIETS JOUFTS JOU'TS

ASSORTMENT COMPLETE DE JOUETS POUR ENFANTS.

PA: : SSE A V'ANCIENNE MATSON FRANCOIS FREDARIAND'

L. IRUE ET -VOUS AUREZ L'EMPnAIRA DU CHOIX



| Th u.ASSOTtNJNZ AD. ET IND. EST LE ROIW DES TONIQUES


r,.

' .
n- '
It-
c-


"- 1
s- I

it-

it
.u
le


s,
1s
ir
B-

eI
:t
1-
I '
.1'
r-
i-




I-

tI


-'
i-


I-




e
t
I,









i-
5-






.t
t.







e




i"



e


PRLONONCE PAR M. LE DR.
NERVA GOUSSE FAILS SUR LA
TOMBS DE Mr. LE DOCTEUR
JUSTIN CASTERA


t sdemoiseiles, Mesdames et Me-
Ssieurs,

C'e.st on devoir bien pbnible que
je rYcnmpis cn cc moment, ceiui de
jrendre la Iparcde devant la tombe
de notre mrninent et excellent con-
f'r.rt., I Docteur Justin Castera.
Au nom du Corps M6dic.al- qu'il
hono):rait dc son taknt hors pair e;
Ln notre nomn personnel, au norn
d.s-je, dtis liens dte haute sympa-
'hie I qu'ii nous t'moignait, qu.oi-
.'uill r.jou d6passiht de beaucoup cit
pr. ses b'rilant!.s qualitis, nou L
venons lui apporter Phommage
bien faible de notre immense re-
gret,
11 ne convient certes pas, de sa-
luer d'un panegyrique de command.
de, celui don't la vie ne fut qu'ab-
negation parfaite et devouement
absolu, Qu'il nous suffice de de
rouler devant vous, Mesdemoisel-
les, Mesdames et Messieuts, le film
vraiment saisis:aut d'une existen-
ce en se t'ra:es a:lmirables et rvo.i'
co;n'prendrez :-.ans painc, quc IL.4
rnots- I' Tn anqli-ni pour en tranti1-
re ,.-t, '. :; beile ordonnranr e.
.S.:- t~fudt.~s cassiques comnmo:n- .
L i': Pa orL,.-;u. -Pirince, I ia ies tr-
mrrn-r ii Panr~. II entire a la FIn cui-
to de M3ltI :r! LI, a a .sLuitc d'exa--
nmens qui dji annonccnt des d(i-
buts encn'rL.ngeants, 11 obticnt son
docto-rat vi.Ct le titre si lenviabiC
de L 'urreit.
Malgrt le.s dures exigences t:.-. pr `.fes.'e-urs difficiks, m:algr:-
leos concULrre'nts solides., sa :hL.e.
-sur *.L'Elephantiasis des Arable.s
-t':t reconnue ia meil!eurs et lui
valUt. la m.daille de Bronze.
A son retuour de France, jeu-
ne Laur.Eit revient A Port-au-
Prince-. pi.i parmi nous, dans no-
tre.. vi~', si accueillante pour les
6tra'grrs-r!jfFirTaue, ct li, devenu
ils de Jacmel, sous les. yeux de
nombre do noi aines, il exerce, a-
vec quelle competence, vous le sa-
(yoir suite en 6e. page)


30DS


aio9k up


NxA


ETABLI POUR LA RECEPTION
DU 31 DECEMBRE
AU PALAIS NATIONAL


Son Excellence Monsieur le
President de la Republinue recevra:

9 hrea 30 a. m.- Le Corps Di-
plomntiqu et Consulaire;
9 h res 45 a. m.- Les S6nateurs
et Dtputts presents & la Capitale;
10 hres a. m.- Le Pr6sident, les
Juges et le Parquet du Tribunal de
Iassatiion, le Doyen, les Juges et
It1 Parquet du Tribunal Civil, les
JLigcs dce Paix, le BAtonnier et le
Conseil d.e 'Ordre des Avocats;
10 hres 15 a. m.-- MAr. I'Arche-
*.(jre (d Pr'rt-au-Prince et les
Iembcre s diu C:erge Catholique;


GARDEN


I 0 Lii fl vfa


PARTY


Le Charge d'Affaires d'Allema-
gne et Madame Kaempfc organi-
sent un Garden-Party au Cercle
vier 1939 de 6 i 8 heures p. m. en
P'honneur du Commandant, des
Officers et de l'Equipage du vais-
seau de line oSchleswig-Holstein, .
Cominme toujours, cette ftte sera
mar~quee au coin de la plus franche
cordiaiit6 et nous en prenons occa-
sion pour renouveler a Mr. et Ma-
dame Kaenmpfc nos meilleurs sen-
timents.

MAlR AG( E


Shares 30 a. Im.- Les Reprsen- En i'Eglise St. Pierre tie Ption-
,ants des autres Cultes; Viile a 6t d e'Ibri le 21 D&membre
10 bres 45.- Le Repr6sentant courant le marriage de
fiscal, le Repr6sentant fiscal-ad- Mlle. Simone Auguste
joint, le Directeur et les Sous-Di-ae
Directeurs de la Banque Nationale Mr. Henry G. Odeide
de la R&publique d'Haiti, le Diree- Tous nos compliments et nos
teur et ie Sous-Directeur du Ser- meilleurs veux de bonheur au
vice des Contributions accompa- charmant couple,
gnrs du Haut Personnel de leur
Service respectif; UN BEAU GESTE
11 hres a. In.- Le PrPfet, Ie Ma-
gitrat Commnm l et ls Membres C'est celui de M. Max Sander, rri-
d Adn tion Locale. cernment naturalisP haitien, qui a
11 hrs 1 a. n.- L- Commnan- u la gnnErosit, de fire parvenir
'u: La G(U; iele! 'Ic:mbres de JU
a Nc dc l Garde. los Memb d au res Pr sidenr de !a R6publique, par
:i-.n MIi:i .-O t Officers de le tr:ch .n ie Yrech Chi-
UAIrdI lIit telain, ia samrme di 2,000 dollars
11 hres 4.1 a. m.- a, La Pres. los c rs d cari.. ges-
to qui fait holl oirti i; ",L Sand1 r
b) L' lngt!.ic.lr c'n Chef de la Di- ritat e sig r a et A us t' f
mnritait di cre isna ot it 1t-
rcc~liin C~rc;iL-`;-III IN:-:; Travaux Pu-
,cn G-ale ts Travaux Pu- frons en exenm:;le a ceux qui out le
,;i., ,: irCelctlr On Htaiti de lagosset trp fom
,T. G. White Engineering Corp., Par aiileurs, MI. Max Sander qui
,'A "-kdrrC :.b t it'Jur do Ia G. T. P,, j
.." ri-N.,re-i ..r deIsa D e G. T. R part pour li's E. U. compete revenir
.i -1c: r. c rnni'-. Sinnieteot sons pe u, infornme no-tr co efr&re
Chefs :: Se..nice de la Direction Haiti-.ournal, 'tablirc dans sa
;in'ra!ite (le-. Tratvaux Publics;
Gc) La Direc-. Tv aux Pbli Set- nouvelle patrie o itl es.pre mettrc
c) La Dirc-ciofi Ccdn.rale du Ser-
) L D l u S a reahlisation des pro.iets tres inte-
vice National ti'.Hygrine Publique, ressaants.
I'Inspecteur G n6nral es; l cpitaete ux valour A laquelle le PrIsi-
de la Rr-publique, le Doyen de la ent Vincent a ajout6 de ses fonds
Facul:., dle Mdtecine de Port-au- personnes, a 6t6 repartic~ par Lui
Prince, l'Aininistrateur de 17- entire nos divers t ablisseenicts de
pital Gi.ni-ral, le] M6decins et k e nfa
u p e e e e e bienfaisance.
naut pers-.o de ce Service; Nous en flicitons vivement M.
<1) Le DIrecteur Gntral du Set- Max Sander et lit s6uhaitons da
,vice National de la Production A su d ses noeles et impor-
(vir ste n ttantes entreprises,
(voir suite &n em pg)
(Voir suite en 6fe, page)



EM B R TH E MELODIES>

fl", Iw. ri est oblig6 d'annoncer qu'a cause de
on^ lka Dr A .1 1 t_. __


Dernier Vendredi Chic de 1938

avee



he Grand Ziegfeld

WILLIAM POWELL <

Myrna Loy Luise Rainer Virginia Bruee


Seize atres Vedettes et 400 Girls


place iimitke, la participation a son
grand bal de f d fi 'annei Ie 81 dec.
a 8 h. 30 est r6serv6e exclusive-
ment aux invites et A leurs famil-
les.



On ne trouve pa; sslcnement a la
aChemiserie Lafaycie-:> les meil-
leurs pyjamas et chemises do la
1;,ace, mai. aussi to-ra, .an assorti-
ment tic lissus do t.or s sortea,
-., :.ha', .(cPx pour" homes. fern.
me.-, etc.. etc.


LA SALLE DE LECTURE
MASON DU PEOPLE
OTTAWA, CANADA,


"I V W/4-- I


LERNEST G. CKAUVT
S .Dirn c' -",r-Proflrir t tffi.F

FRED. DUVIGNEAUD.
firo'et,-er









190..Nou. Soussigno..

BANQUERAE I# ALL i0 CANAPA BliM INetI I stac

' actif total de $908,084,000 t ue augmentation de $38,500,000--U"l c du public en gdnor
mttnd.:- UME merce en particularl
S s deptsa augmentent de $48,000,,..00 et les pri ta conmerelaux de' POUR ETRE AGREABLE A SA FORMIDABLE Jons de la Socist6
' i i Dnn ftflf In, nrnflt cn nr, u nlrnl aln m-i nflVOSa .. Spectaeles portent le


Le bilan et le compete de profits
et parties pour 1'exercice ':ermin4 le
30 novembre 1938 que la Banque
Royale du Canada prxsente au-
jourd'hui A sea actionnaires indi-
quent que les progres out conti-
nuM A s'accentuer. On note tout
particuli&rement des augmenta-
tions sensibles A la coionne des
Sports et des d'pWts. Ig'actif total
s'4tablit a 908,064,711, ou une aug-
mentation de $38,500,000 au course
...... P 'l'annbe.


Augmentation de $18,000,000 des
pr&Hs courants.

Les prets courants au Canada, y
comnpris les prets aux municipali-
S ts et aux gouvernements provin-
ciaux, se sont totalises a $218,211,-
S 058 m, rapprocher de $200,163,727
/-"-, l'annte prctdoente. Les prets cou-
rants en dehors du Canada sont
pratiquement au meme niveau que
fan dernier. L'augmentation enre-
gistree au Canada est la continua-
Son de la tendance note 'an detr-
nier. L'augmentation totaje des
pre-s courants au Canada, au
cours des deux dernieres annees,
ete de plus de $30,000,000.

Les depots augmentent de
$48,000,000

Les chiffres des dipots sont au
total le plus lIeve jamais ertregis-
tr6. A peu pr&s toute I'augmenta-
tion est au poste des d&pSts ne
portant pas d'interit. C'est, sans
d u:e, L r&sultat de la politique
i-.nu6taire en vigueur au Canada
et aux Etats-Unis. On sera pro-
b'oiement interesse d'apprendre
qu'en novembre 1935 les depots ne
portant pas interCt constituaient
30 o o du total land. qu,';! r*.pr-
seonen, t.tru .rcYhui a ptu pr2-
46 ,

Exc.l--ntc liquidilf




pc tur' q.i: .. L'act i ., :,
i ; t u r,

Q,- c:.; kO: .e mI I 4 7. i ,:,


"t c r : '. ; i

pu(L.rc? .rage d i -'aiU 4. ri,!v e '.
tif ta iI 't *:d e l5 ,7, sIb!. p "-
pr'-a .. n i nr 10.:. 1) K.',

Jes profit- au menme nikeau

LA- Ilr:.it. n,:-r, < uJ j ante
sont (i .i .i. tre Jr
,.71 ,27.1 ;,1;.. ,.-u Jr1 k : tef L.s .
di ide:nde. <..t .Lsorbu ui' S"mm t
... de Or 2,80,.i0), Le nmontant ocdi-
naitr d7. : .}:.n'( a cil appropri e
au n f.uns do it.:penion ,t Or 200,000
pour a imu;m.,,abl, de la banquet.
1i est doic ret, urn side ia repor-
ter de 2 2,721,409, soit mine aug-
mentation de $ 396.233.
L'assemlee g~nerale annuelle


des actionnaires aura lieu au siege
social de la banque A 11 heures du
matin, le 12 janvier 1939.
Voici les chiffres comparatifs du
compete des profits et pertes: '


ANNEES TERMINEES LE


Profits
Dividendes


30 NOV


'4


Fonds de pension
Imm. de la banque


Solde pre cdent

Solde a reporter


*EMBRE
1938 1937
Or Or
3,096.233 *3,711,380
2,800,000 3,800,000

896.233 911,330
300,000 300.000
200,000 200.000

396,233 411,380
2,325,170 1,913,796
*i


2,721,409 2,325,176


*Compte tenu des taxes feddrales et
provinciales et des appropriations
aux reserves contingentes S mxme
lesquelles on prend les reserves
pour les dettes douteuses et mauvai-


ses.
Bilan au
ann6es:



Cap.-actions
Fonds du rt
Solde des P.
Divid. non r
Divid. payal
D6p. du gou
DtpOt des gc
prove.
Dep6ts sans
D6pOts port.
Di aux banq
canadienne
Di aux banq
ttrangeres
Billets en c
Billets payal
Letores de c:
Autre passif

Total






e 4 i"; n.
p 1'., .' it,.C .
.-rr anl


30 novernbre pour les deux

PASSIF


:E.
et

bles
i, f
ouv

int
int

ques


ire.
bles
rtdi


19S8
Or
35,000,000
"20,000,000
P. 2,721,409
.' 16,832
4 700,000
ed, 1,44.6,610

9,001,231
. 356,526,649
L 422,500,482


1937
Or
35,000,000
20,000,000
2,325,176
15,378
700,000
6,637,546

10,191,871
305 179,752
420,402,S16


278,077 1,082,825

14,355,708 12,595,086
26,396,639 28,644,831
46,627 414 706
it 18,532,002 26,0a,370
542,445 292,953

908,064,711 899,538,112
ACTIF


Or
r.a:r::. ;,CS 7?,.;C"



ir..:. 22';2 -:,q 1,5)


i ".b LWr'-,urr autr.-

r I pa- bF..in :
n CL

T tr, '
d. t prey 2;

L'.i;-r<5 :-. '
P r o,:b "
n~k-!


:K:iCii,959
I .0(2

1,5J2 Z'W

2

:2.-C:


;.r I: ra. 9,1 ..- 1 f .


Caln.
Dr s nux gouv.

PrtAu aux cites,

Prk's courants S
i'. stranger
Prots non court.


1J4.4J34.,..'JL? 1


S1537
Or
L:.,i:'3,3C.,9 f

'.39,077.016 [
1,4(,7.589 F
l902.2l;'.o&


20.070,C7. 4
5,400 ,56
1
I1,4,?^
.iTi. 14",, .RF

i^t^ ^ -'




1 0.070,564

S8.,4OC,956


1,25'9,790 4,590,098

18.848,359 10,566,674

101,629,015 10,,147,198
2,704,227 2,986,429


Imm. de la banq. 1 756,029 14,995,187
Irmuncubks 2,473.530 2.581,016
Hypoth4ques 751,207 788,834
Lettres de crid. 18,532.002 26,055,370
Cies sous contrdle 3,787,881 3,805,482
D-p. fonds e cir. 1,475,000 1,550,000
Autre actif 506.461 393,533

Total 908,064,711 869,538,112


.i .









.TOUX, RHJUMES, BRONCHITIS. ENROU MENS
INFLUENZA, AFFlCUIONS bis POUMONS
PORtA u-ptPAq .; .HATI. tr LIt mtOVtfncz.
- - -


CLIENTELE DE MIOCHES, DE FILLETTEb S ETl

DE GARGONNETS, LE CLUB PRIVE DE

PAUL FILS-AIME, ORGANISE A LEUR IN-

TENTION DEUX GRANDES FETES QUI AU-

RONT LIEU LES ler ET 2 JANVIER PRO-

CHAIN DES QUATRE HEURES DE L'APRES-

MIDI.

ENTREE GENERAL U NE GOURDE.

a> *n sa&A assnnA naKn. asnnnmeas&emfl

GRANDE BAISSE SUR 2,000 PAIRES
DE CHAUSSURES
Occasion unique qui ne durera que le mois de Dicembre... Profl-
tez en pour vous acheter des chaussurea solids et bien prhsent6es A


trcs bon march.
Voyez VICTOR JH. CASSAGNAL A
M. Armand,


la Rue Pavee on face du Dr.


POUR CLOTURER L'ANNEE 1938 D'YUE MANIERE

SPLENDID, VENEZ AU



GA'D BAL

DU


BER LmInE


'OF


31 DECEMBRE 1938








TOUTES LES SORTES


ET A TOUS LES PRIX


o A A


(LES SPECIALISTS Dl; PAPER)


LA MASON

rani AA.NSON

Vous offre des:
Pikces et accessoires pour Automobiles de tous Modtles,


AttentionI Bonnes Conditions
clettes.


des Bicyclettes Anglaises de la fa-

meuse Marque c HILLIP'S8

de Jolies Flash Light, des Piles et

Ampoules de toutes dimensions,

des Pneumatiques et Chambres

Air pour bicyclettes

ct des Ballons pour football en v6.

ritable cuir anglais.


de Ventes A Credit pour leaos bicy-


N'h6sitez pas de fire votre proposition d'achat A la Maison oil'ae-
cueil bienveilliant du patron vous attend.
A tout acheteur il eat r&servi un bel almanafh de fin d'Ann4e

PAUL ANSON
Rue Dantas Destouches,
A c6t4 des T14mgrnphes TWreitres,


IW'


8 et qui appartenai^,....,
douard EstAve et qui out
dues A la Soci4th Haitienftise
tackles 6tant adir&es nous B
. clarons nulles dUplicata deva
! dulivres. f
: Port-au-Prince, le 26 It'
U Le Pr6sident de la 8,. IL
Edouardt
Edouard ET



DEPARTEIIENT DE LA
POLICE, GARDE IVHAITI
PORT-AU-PRINCE,
LE 28 DECEMBRE 193

AVIS

Les interesss sn-ont a,,ir ...


a ..-vi que j
cartes d'autorisation permant
de monter A board des bateaux, qal
ont 6t6 dlivr6es pour l''nn6e 1,
sont nlffles A partir du ler Jauvise
1939.
En consequence, les d6tenteurs
des dites cartes sont invites i s
remettre au Bureau de la Poliae et
A produire leur demand motlv&
pour l'obtention d'une nouvelegar.
te pour l'annee 1939,
R. B. LAROCHE
Majcr, Garde hdIati
Chef de ]a Police.

OBJET RETROUVE

On a retrouv,' au bal desa fants
organism Ie 25 DAcembre s .tk
Club Prive de Paulo Fils-AimS, an
petit sac a main, contenant Iam .
pelet bleu et un petit moetofr.
rouge.
Prikre ds e II rciamer chez.Paf
lo.


PLUIES D'ETOILES

en liquidation chez E. Robelin &
Co, A Gdes 2.50 Ia douzaine de
boites.



1 ..

^'M W -^ -^^O--f ^^ ^^H~ ,, ^I ;|,


AVIS


Les imembres de Ja sectionn f6ml
nine du eccercle A.ollonia aviset
les int6rese6s et les amis du cerde.
qu'ils se sont tous retiri6 de la.d. .
te Association, depuis le 20 ..* |
cembre dernier: et qu'ils n'orggl
sent aueun bal. '
Pour les membres,
LE CO T. ,



Pour avoir du Poids, de Is
Puissance et de !'Energie.
Pour r6aliser Ie DOUBLE
de votre travail qlaotidien (in'
tellect,',l ou Physique). sa le
A mnindrp fatigue




















KELPA3MALT
4rodult A bai dii KEIF.|
ante marine I d
'es le% vitamint.e
on vented dan .tout":


$18, ,
s p p q








f:R~ (AUl IRlMDES FLEUrS)A

HQ ,AT ', P" CT hUCIT.R L

t.' A No. 8 GRAND'RUS, No. 81
OCCASION DES. FETES DE FIN DAN-
NEE, N'OUBLIEZ PAS QUE LES MEILLEURES
d. '. LIQUEURS S'ACHETENT CHEZ CADET DECA
V" TREL (AUX PARFUMS DES FLEURS) AUX
: MEILLEURS PRIX QUEPARTOUT:


.e, plans exquis,

tes plus frais.


Les plus jolies


CARTES DE NOFL


Un Cadeau diatingui



se trouvent chez

DO N. MOIIR


.


S ,*- .


LE SECRET
de
L'JOJIME CHIC

Monsieur Miher'b Labisre
isreeteur-Pro.pri-taire .re I'a-cir
,L Secret de t'Homme Chie sis
Port-au-Prince, Grand'Rue. No.l65,
port i la connai&sance des airna
hles clients du (Secret de rHomme
Chtin q'il so tient A leur disposi-
Ition por les coupes A la mrode :
Caotts&e de Vile. Habit, Jaquette,
.~toking. etc.., Conditions avants-
S Promptitude E1gnce.
MALH.ERt";E LABISSIERE,
TaiBeur.


TROPICAL COCKTAIL, ANISETTE, CACAO,
KUMMEL, GUIGNOLET, PEPPERMINT, DU
COUVENT, CHERRY-BRANDY, ABRICOT-
BRANDY, PECHES, CURACAO, ORGEAT, GRE-
NADINE.
ON Y TROUVE AUSSI:
POUDRE DE TOILETTE SURFINE: ROSE,
NATURELLE, RACHEL, RACHEL ROSE, 0.
CRE, OCRE BRUNE, VASELINE PARFUMEE
ET NON PARFUMEE.

DES PARFUMIS DE CHOIX: LOTIONS AUX
FLEURS, EAU DE TOILETTE, BAY-RUM, EAU
DE COLOGNE, EAU DE COLOGNE RUSSE, EA U
DE COLOGNE AMBREE.

DES EXTRACTS CONC 0(NTRES TRES TENA-
CES ET ENRICHIS DE 0N 'VELLES NOTES
TRES A LA MODE:

CREPE SATIN. CORDOVE, MLCGUET, RESE-
DA, FOUGERE', DOUX REGARD, CUIR DE RUSE
SIE, PEACl D'JANGE. AitRE I.YDOU. LAVAN-
DE, RISE D'ORfIE:T ET D'A1TRES VARIE-
TES.

RICE ASSORT1.I.:.-L ; UIN PARFUM POUR
CHAQUE GOUT .. DE JOLIS FLACONS POUR
CADEAUX.

ON EST TOUJOURS SATISFPA IT D'UNE VI-
SITE FAITE A LA MAITSON:


Co. T1 GRA TRE, ..
No. GRAN'I/RUE .No. Si


Is
T~ t'r:c u
'-I"etK c;uC2L-


ae


f.UNIQUE


Dr. P.-J:. DCSMANGI.ES
tarinne maionn F. Duvigreaud
(Rue des Casernes)
Consultation :
4 hres a 5 hres. 30




t


I .
I


t
i I


I ...
i


r vos robes de al
nt de fair tous a-
;s de Tissus
Voyse
me eElSa k.
~t~~Y." IE I. Ira;:


Aclame le


RI0 des


IGE ERIIL


RADIOS


ELECTRIC


VouS appote la perfection dans
la Technique de Ia Radio


ce q'aucun autre apparel

.--ie put vous donner,

Cette puret6 de musicality u fait

lea dilices de tout possesssr d'un

Se E RALEL EC TRICK 1839


VtAERIO G AEZ


MiD'RlUE, Ben ac de la Ford. TEL 315


n*rr*saesa*aeJ~**4k*W*aeennR~~l*#ltflt ,


S ".. .





eas Licnei~Ci en Droit qui ont
eu A pr6ter serment vendredi de
,a semaine dcrni&re, no sont pas
.ous, de la dernibre promotion de
1'Ecole de Droit: Pompilus ecst de
.a promotion 36, Fabien et D6--
jean de la promotion 37 et St. L6-
, r de clle ie 38.


En province, la naissance du
rjhist a ete fAt e avse clat. Les
manifestations religieuses ont 6t6
cres 6difiantes et dans lea families
an s'est amuse avec beaucoup d'en-
train.
S*4a


Depuis deux semainca, on onre-
gistre de fortes averse dans tout
,e D6partemcnt du Nord Ouest.-
D'autre part, les vivres alimentni.
es qui dtaienl rares ont paru dans
ies marches.
Dans la region de Jean-Rabel.
eaueoup de terres ont ett remubes
, .n vue de nouveiles plantations e de
S.iJues-banates.

Au Cap-Ijitien au course de la
prochaimn session criminelle -en
ji ,i,er 1049, nc-uf affaires tr's
intiressantes seront nt endues.
*5s*
La White Engineering et Co, ;a
fait parvEnir dans le Nord ces jours
:i, 24 br',ttfts.., 60 pelies, 60 pics
150 sacs de ciraent pour le renfor-
cement de ses travaux-

S Sar la dtkrn;:;itdt du Commissaire
du CGoLul -r'n:-nt de Port-de-Paix,
Sa nnmmee Anicette Daniel a kk
emnprisonrt ,,e pur vcr.'oir participi at
Sune cor.trlabanlde de o lqi c a en
lieu d rl: r:iremi nt n,-r I i ittnrai dr-
| Mnir.ce.
Baa
Chez Matoa;:n:,. R;eilc'.-re; i-B. r ur di
S'. .u ra i r e t c t r : i
Bai nIul: .Nati:,r. !. I y aura i oul-
i o In Vi'i C.r '.:.. Ot. I s-arnedi ,1
SD -:m brye Iet !,- dirn :nchi- lr jr~ i i-
vi,-r 15ru ., .,jidu .v v .'A I c-flint-
i i! Tf '.!,; t '.." i f t1c -

4 *.
A r .- t -

"%"- : i .- l : f l t : :;.. -
n t -' a" i;.: ; ', .* .." t a' : f i( ;
r'a'(: UV .,r.,.X i ,: a 1J ch-mr ,I; (, fl-r
A.r''ii- A ,.f.' i:- t ,..outt c t(i- .-ir t.,';-
,. (".;) ..::-si ,: (i. t -Cr.,'n o p.i I



r.: vL r f~ st 4oe 1 ,t n E-' i rh' n : ..': -t-
h 'n r'.i r "ff ir :'', .] r ,...!1't-,; ( -
frront C" I crii.

Un jet d'argent dars ia grarunde
val-qu,' aS;x abliution-s l'eau sc. f-ib


LES


GENEROIg WUNBR. .".. "
STOUr WT AMXJUU:CAXNR I ...
(kztralt don #Az-.nalf Capgiow),


Une touttriste amrtane,- a dis-
tribu4 hier aprb-mldi, (metmredl
21 Dfcembre) aux infants des deux
sexes, devant la Pension Andr6
plus. de 200 gourde5. A board du ba.
teau qui I'a amen6e ici, vile a or-
ganise A ,seA raises unr r6ceptron
en 1'honneur de tnus lICs passagers.
Elle d6claro qu'elle a tant d'argent
qu'elie ne sait qu'en fire. Elle a
oprouv6 un r6el plaisir, 4n consta-
u tant la joie des gosses qui rece-
vaient ses piceA do f 50 centimes.
I UJ.^-*"-J ""*^^^*"*H "* *C***^S


CINEMA POPULAIRE


Les ler et 2 janvier 'Adminis-
.ration Communale de la Capitale
offrira devant los tribunes du
Champ4-d-Mars des soirees popu-
laire,.
Les 31 ddcembre et 6 Janvier h 6
heures Son Exceilcnce ]e Pr6sident
de la R5publiquc offrira toujours
devant les tribunes des soir6es po-
pulair's. 11 sera project de films
IKI S S! OTUI iOt 11 t s.,,
liSSiOTn T.ltS....


PATISSERIE FRANCHISE
Grand'Rue
Faites vos commands a la
Boulangerie 'Franaisue, vvous
y trouverez l nmeilleur pain
du pay, fabrique avec la meil-
leure farine et le plus hygie&
niquement prepar&.-
On y troupe bgalement tou-
tes sortes de Bonbons, des
provisions alimentaires: li-
queurs, boissons, vins etc.--
ECOLE SPEC ALE
DE
S'TNU DACTI'Y7OGRAPHIE

Recomnue d'lilitei Publique
Angle Rues
du Ctnlrc el miracless
Te lphone 2620

.T'" .'N !)ACTYIL
STt ',, l''' .. l I.iT'
I. 1l! ,I.J,, l -.s.n ,ii, t .jusfqu'iCi
iI' rI-'u-i l '' t i -':1 p e.-.scription'l
,'s. i;Si!i iltt1'." ,. ,, { i. t",l a't lse n t ap-
Im i :~.!,i't le n ia t fit:.t u tla"
Srif gi-nrril d<'.- e rr po'i tur tenir
compti l' (1 l rmI.ii t d u ln.l U ral-r
e. I)mai; ,r P ri ti. pecus.
u t V i? ;i.. urdii. .
:4: f i '"t I l I'S -
tl. i .*.. .'.' pied

.,r i.
S '; L! l. r .ol ;nt coNm-

t.. 1.:! '. '- ..irf nm w truu-
|v_-it ,:}i, ta A' AUXILA, rue
TrnvcC':.ivr-".


FABRIQUES


DE


COULEURS ET VERNIS
LES PLUS ANCIENNES ET LES PLUS
IMPORTANTLY EN SCAND)INAVIE,
VOUS OFFRENT LES SPECIALIZES SUIVANTES :
..E3MAUX alPIONEERa en 15 nuances attrayantes, pour la beauty

dn home et id mobilier. Sechage tropicaux.
VERNIS PIONEER de grande resistance a l'usure, s'emploie
pour tous usages.
Peinture prbparee xldials en 24 nuances varies, specialement re.
commander pour les Tkopiquos.
I.AOt!E SYNTHETIQUE .SADOLOIDX en 24 jolies nuances. Ef-
ficacit incont .'stable pour la mise A neuf des camions et autos usag&?
Laques nitrocellulosiques cSADO: en 48 nuances, employees par
les fabricants d'automobiles Citroen., Fabrique Danoise de Carros-
series, Fabriques de Montage Willys Overland, La Compagnie d'Au.
*ornobiles tDanako*--Adler, La General Motors Copenhague.
Encaustique SADO* pour tainter les meubles.
Colle en poudre pour menuisiers.
Teintures i bois uSados.
Encres d'Tmprimerfe, consistance spEciale pour Jithographie et ty-
nowraphie.
SADOLIN & HOLMBLAD LTD
ALPHONSE MAGUET
Agent GEnEral pour Haiti




* .ji 11:.







t9 II!:


ancient. QUotidien
<(i--h~~~I iiic *c^*kS^^f *'^ r^hT ^^"r I L^^ *^^ '*"


et le p ls


rdpandu
rJ~


PENSEES

La conscience est it 'Ame ce que
instinct est au corps,
VINET.


Ne raisonnez jamais sechement
avec la jeunesse. Faites passer par
le ctur le language de l'esprit.
J. J. ROUSSEAU



CONGRESS DES ACRONOM.IES

(Suite)


-. i,.^rule .ent, s'amrnoncer l .-l n .t ,u
.flIcamuIlcnt, pour i'aCenir, ro nou-
L.,-:, rm oitS oil de cannaisarnct..
l. .quA notire force ni-nt (- c.-t
,i t e.. aB tepI t- iflnument you :i' ;:
4,,i.nee t au service du pay:. En
la. i.nlt siTr voi : cofll-gtctUe de v.--
tx, e& ifnce.s, d vos C'fort., de v";u .
.;i .sati(.ln cdo von pT.rojje -, K '.;r;s.
(ie ,os difficulti,, de w ; r c..-
et de vCs esp ,ir-, ,.it :-..:r .' n-
rnrez une preuve de cr.:::;:.ce,
d'cstime et d'attachem-r- :, nr
interts sup6ricurs, et vous -.iti-
rez que le travail de chaeun n'.-
tait pas vain, puisqu'il avait~~
contre-partie ailleurs. Vous aure:
remain plus de cmur, plus d'ar-
deur ct de foi pour pourstuivre .ans
d6faillance votre ticho grandio.se,
assurer la precnnit6 de nortre ..L-i-
vre, la stabilitti doe noltr ".r.. i .c,
'avancemcnt de notre ;gri:.'u;':.;;
et la proCsperij;( d' ia :! r.
m'adress-e pLrtticulicrfi,:ni i; v' .-
agronuornh'- de disiri'., tI'.;: { -.
contact plts direct ,,.'" :- :'.
rale ha'ittri.ne, qui l; .: j:; .-
toute sai crudit'. & dt ..'t (1 ..'-U -''
indtigence, et lvlns dem:n:'.".. : :, .-
proitv'r a cune- f !au-- C'n:5" 5.":. ,"
noFus fair part d6- eit, Cs a..
a-c:" sulbis t de- cc..,v :t ;.. -..-
s'expus io SerSicr c i.n::-. /-'. ,.. ;
tion Ide ses pr t 'L,-, i'.: 1. ;
vOc II'tiS e cai tn i C .' .- : :- .
car, s i 1nol0 cU ilO'iiS 'Y I .-.: -
reurs, nous j iourr'.,s r! i'... A,
y rcnimlier.
C'est tru i r.mmT :' rc :j'.;' totn ;
in chef ,que .ci- ni; r .u ,".'
ration qu'il rc'',jt s' iiar. .t ii:
une at.mosphibr d c .on
cordialit et c'.t t i'oe .'..n :.r
moi de. rendre un hommn., .-:-
cere et meritP a vous tos '"ui a
vez si ioyalenwrt aidi et e I', j
d e ides, j'en suis sar. ': na s' de
Damien ce qu'il doit ctrc: a pi er.-
re angulaire i. dvelolppin-enrt a-
gra.:Ce et economique de nu:rec
p,. y.. J'ai Ia certitude q;: 'es
qu:c.qucs jours que nouts passerons ,
crsemble contribu. ront A renfur-
Sce: cat esprit, de collaboration, h
r, ff 'r-nir la ccinfance que vous
r t "e fortifier ce.le quoe
.i r,. ts en rous. ,


(a suivre)


Les plus jolis Cadeaux, pour
honaries, Dames et Fillettes, so
trouvent chez Paul E. AUXILA,
les Vitrines sent charges d'arti-
oles pour f umeurs. pour bridgeurs,
voyageurs. pour bureau, pour da-
mes, tous les Farfums, les plus jo-
Us sacs & jtain, dds Services & li-
queurs, des (lips, Broohes et Bra-
celets. des c loleproof> des
Tiassf de soie 'vous mzttre feau
Sla bouche,.


PROTOCOLE

(Suite)


gricole, le Directeur de l'En
mect. Rural, le Commissai
neral aux Ccolonies Agrricole:
I:-cleuir ContrbLeur des Entr
aigricc'les et Industrielles,
In;.trateur C~. &iral des Po:
uirccteur d Morniteur et
Irimreric d:e iEtar, le Comn
d:Eti (.ioi uvrnn 'rentct, pro ia
;N:irale dte Ja R.pubi;que
. r, i ,-tS f.is de r ii'is.ion a
1,n, r. tlar t } e -.r.nr t de-


. m ni t.. --!^ ri %.

:.r tior,~ ireci d .-. : ir n re
i:; i traiii.or- oPtu;.i..u
12 Yhr i.- Le Lr.t e.'
ra:. ,,. s L .r -,.tu..- .r--L,.i. r'.i" :
[rn-..,rctt rs gt'l- ra.iabre: .



mg:: :- dtl'ra i, :'Irser ideti
;,,ire. :e I)iret':(ur du Ly
c R,:., :-. irectH r L e l 'Ec


:Le.a e de Dr4io, t Dirt,-:
;;:..;c Etabi :-.er rI. ts s co

14- hbres 15.- Le Prs- A r
Memir nbs de ia Chambre d
merce d'Haiti, ;e PraidEr;
Cr'i.x Rouge Haidenne.
APRES-MIDI
Le President de la Rp
rend visile:

i hraS pJ. .-- Au Pri:
S -::n:t de !a R .-pb:.qu,;
Shrre.-'. 15 .', rn.- Au Pi
" ,- ('hambre des D put,,
:. -.-. :. .-- Au Pr





T ;. i'i.: N.r.,.:1, '.. [' ,
I. .... I, ., .: E M ux
7_' E.,LF JUST
(.'A-T A


nc i. ut
n ,---.




.'r cer, contace aecon i
S occasr nus .ut

.; : -cie-ntifique'
Dcu d'utne grande sagacil
e 'ocnl.el puissante mise a
z-e d'une intelligence d'&l
:.indecendait rarfois. a nos
pe-nser sa si precietise coil
ion.
Mais la Maladie. qu"'il dB
Lwee Ia patience dCu Savani
<'rvertuait meme h conmba
rec acharnement, etait .1k q
ait.
Vous n'ignorez pas, Mes
les, MesIdames et Messieur
mine par Ie mal qui deva
las! I'emporter, qu'atteint,
longtemps de c6cit,, 11 accept
te disgrace de la iProvidenc
laisser entendre la smoindre
.te.
Oui, malgr6 le malbheur
rable qui le fraipa, alo
d'autres pourraient eSre ten
se confiner dans un morne
ment, ceest avec jn vrai p
le visage illumi. d'un fran
rire que l Dorcteur Castera
guwit & sea confrires ces c
6etairs g ui Aulement ne


nuent ]a vaieur d'un m6decin, mais
ne font que raffermir qne op~i-
nion bien sou'vent imprkeise.
La raison en est que, pour pro-
fiter des dernicres et incessantes
decouvertes de la Science. moder-
seigne- ne. et, profondamen: aniinmt de la
ire G&- -
!s, & oif ir.satiabie ., u .,a oir ] iCe
S fasIait it e ies Rev.i; mndicales.
-eprises Bier n:ieux .nore, ;.u prix d'ef-

stes, Je ?
i Admi- : ort co q aL"e il parninnr 'a-
ste lem- siir.ler la i ,, Te .r cr: la method
e Im- de Bra-e.
nisscire i .prit ,.r :: i ::. m ade-
Banque in d r.,:,i ;.-.,.
d'Hai- rf h ..r u u
ompa- !,ic^ ... ::. : :,: q ..::i..:
DtLpar-
r .m arq,.j .: .... r..i:
IHaults
tcs Ad- .

n ', .. ... .... ... .
i-t N


E Na 1
Qi. Nd (: -





0e CNr7- .iC
:J:..r ,L -. .. r. .. ...



s:t di Owr .. .
"E:q.e -




1, E, 0:



S ..r. .. ::.' ..





cN n iaur


.,v ... : r i :' ".. :} : .. : -- i, :
-. d r v'. r Ir::^ d"





Ie;;, qu~i pc;siti,:: : p.' ;r* *
F aa.e | r p ^ .
.r.ur T ". .' Y: e i. -? r.-
e.ra6U PU. I, -,. I,








i2 aie.n de crsa:ge dL-a.r ..; rr;4 un: -


:iter it e .rue1s se re V ir.raetsa rocetr
Fnt a" Qu a.:' --












,s duis CaMera _ai ss d.n. Ic cce'"r de s" s
abora- aris et do seet eotirrs' .


pistait
t. qu'il
ttre a-
ui veil.

temoi-
s, que,
it, h6-
depuis
)ta eet-
e sans
plain-

irrnpa.
rs que
its de
SIsole-
isir et
e sou-
prodi*.
onseils
dimi-


PROGRAMME
POUR LA CELEBRATION DE
LA FETE DE D L'INDEPENDAN-
CE NATIONAL DU PREMIER
S JANWIER 1939

A MTNUIT.-- Un coup de canon
sera tir au Fort National.
A 8 HEURES.- Au Drapeau,
Salve de 21 coups de canon tir&A
au Fort National.
A 8 HB/RES.,-- Ls Eleves des
Ecoes Nationales et privies ac-
cow agnbs de leurs Directeurs et
profeaseurs, les fonctionnaires et
enmloqgs du Gouvernwment se
rendront : la Cath6drale pour as.
It sister au TE DEUM qui sera chaan


te A 1l'occasion de la Fete de 'In-
d6pendance.
A 8 HEUTRES 15.- La Garde
'Prtsidentielle et un bataiilon de ]a
Garde d'HaYti prendront place de-
vant ]a Basilique Notre-Dame ofi
a 8 heur.cs et demie se rendra Son
Excellence kJ President de la R&-
publique accomparn6te de.s -Secr&-
taires d'Etat, du Chef du Cabinet
Particulier et des Offiters i d Sa
Mason Militaire.
A S HEL-R ES 30 TE DE-L.I
i : i.: :t,:i!iqe Notre-Darme et dans
tr..;:, .-, r es de la I Re ub]i-

D.'.. -, ..u.- ;,: .r;t .i ".'.: ', iv.:mf:rln t
t t .' ; ur pour


'. .' ". ^." i: ', Ga r,.te, -~~a
.......... (* .I an ,h iiitaire.

: : ..ca! '.I R .

,. i-. E, 1m.,n. '. 1,;


S. :, :
: ., -








r ain: ,
'^'' "n. 0; 1r,





i.-:* 2 LR to-
..''-.-. .. '-_ ''- .'h. ., .C- T -

S ... ":: '.;(. '*, f" p.Engi ntr ing











r." :. ': .D'*r: t : .t. r..r:t ii, ;,-
*: :;e ; !--,. ,a
f ':: ,; ir-; eur :r:P des










re
de l a lEu- i-
"." ". "(L d C : :'e I a i-
: ; .n Atr u k;










"A .. 12 i Ba.nque Nionatio
*" .'.",L~r -^ If; I t i z-












C.& B, I. ,Le rs. E l x r -, s s
r- .: l ... r : r.i: .a -
.', .i;re.- T R .n r :ble u d -ai



-- .: ', 2:, Iir' tetir (ini-

C :,t riut
_, .r r t a. im na le .i -

,:. ~Ez, t;:irLeCtL.Or de a LBanqu



C&14 B,- Leur.s Exc.2i ences. Mes-
':e"'.r- .--. A.nr-;eLa Pd,.-jt en:.t. (d }a
SR-:.pu ',u-n. e ..rps Lde isat.f, le
Pr..de.:=... Ie Vie-Pr&skient et les
J-:ge d'i; TrIb..nal de Cassation, le
Parquet du Tribunal de Cassation, '
ie Doyen et :es gIies du Tribunal
Civil, Parquet du Tribunal Civil,
.L Ba:onnier i VtOrde re 1des Avc-
cat-, ais Chefs de Division des D&.
partr.ments Ministiiels, les Dlirec-
teurs^ de.s JOurTaux.
Apr.s it TE DEYMC Son Eitcl-
ience Ia Prsaident de la Repub]iq~ie
i fera ure tourni- en Ville, puis ira
d&poser une grbe de fleura au
Mauoa le dla Place de : l'Ind'pin-
I dance.


Soir.- Concert, FPeu- d'artfices, f
rejouissances diverees au Champ-
(e-Mars.


fca k u
SI-oil,


Grac

Agence du Cap.,MUM ..

Service de luxe rapid eat.'
kaitin et New-York.,
Departs reguliers du 0
TIEN tou, les Jeudis 4 4 1 ."
P. M. et arrivees A New.York v
Lundis matin. .

PROCIL NS DEPARt DO i
CAP-HAITI :


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA

PAULA


5 Janv.
12 Janv. 2j
19 Janv.
26 Janv. 19
2 Fivrier 193 I
9 Fivrier 2$


PRIX DE PASBAgS

Cap-Haaiien-New-Y~ ,..

Iere Classe:
Cabines extrieures, .
minimum....... i
Cab ines intrieurea,
minimum ............ $
Pour tous autres renseignme"t.
H 'atrase&r a:
IANCILLI & Co .
A yents,


Cap'Hlaiten


Phone 91


PROPOSE ET
FATS DIVERS

(Suit')"



ECH(.- )E LA'CAHOBA:
11 a 4t- .uvert A Lascahobas~ :|;
,'*ec 1'a.rpbation de Ia Prlfec hr;.
dt Port--au-Prince unc listed de evi
criptin eon *fnveur des indil
haitinris venus do la RItpubliquJEi
mihicaise. '
Un c,,miti dn i trois damce:i tro
Brunel St-Dic, Mie. E. F, Lai li'
MIme. Rend E, Martin avait a'8i:,
te heur-use icdel et nombrti*..
sont lces r;sLronnes qui ont d4Zij :
s. lenur quote-part. '.'i
Une r t;vre i j g6n6rouse midri d.:
d'itre loube et encourage. '
Le 24 Dkc-mbre 1938, sura i si
ce de Lascahobas, en presence d'r.
ne assistance noribreuse, avec P
de du Capitaine E, F. Lazarre, qI4
s'est dejA tant d4pens pour ces i
digents, le comit6 de scours a d
tribu6, a ceux qai en arvaient le pirt'
besoin, quelques pantalons et e..e'"
mises pour les grande person
et des robes aux. petits enfatS::
puis, de I'argent a 6tW donn6 esI':i
te aux autres.
11 est vrai que les valeurs '
cueillies ne pouvalent pas repod*l:
aux besons de tous lea indigefln.
presents k cette distribution, .l:
some toute beaucou;p d'etre e
ont 6t& soulagzs dans la mer::
du possible. .
A ce tournant de notre vie,' o0
le Chef de 1'Etat Haitien tend un.
large main secou'able aux pauV ri
n'est-il pas reconfortant de conSr
tater le zeIe de touted es mes i .|
nercuses qui, un peu partout, ce li
nous, se peont et, a r'ins$t
Ch~ dae Ia Nation, tendedt aa 4i
leurs mainus tous nos frires i
digents.
I... I


-a a R


I' -I- --


-P" k P '" A" 4kW-


d~HCe~