<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03531
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 28, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03531

Full Text




PAGES

PLUS ANCIENT .
W,::UROTIDIEN D'HAITI




43e :V..
;M .NE....


F-
g: 43e ANNEE

,* ; :


QUOTIDIEN FONDE EN 1896

LE PLUS REPANDU D'HAITI


I i


PORT-AU-PRINCE


MERCREDI 28 DEICEM.ERE 193s
I1


ERNEST G. CHAUVE
J DwR ctL ucr-PgErQ.ristair.

I'RED. DUVIGNEAUD
Sib c!dctur


No. 20.1 50


tHIlIOTHEBIPI IET ICCIINOTEiAllPIE
o Casrie prononcee, A la Station itHZS par le Dr Martial Pauyo,
sous les auspices de la Fondation Castera
-- f

SMesdemoiselles, Mesdames, En effet, la transformation des
Messieurs, chrysoidines sulfamid4s, done
dans 'organisme naissance a des
La Chimiotherapie est r'ordre principles qui sont nuisibles, non
dn jour. La campaign du lance- seulement aux microbes, mais aus-
ment de ces produits est faite au- si toxiques pour certaines cellu-
pr du grand public qu'on pense le. La publication des accidents
e~ploiter, a cause de son enthou- et des checks de ces products a
slasme souvent irrflchi. On vi, depuis longtemps calm I'engoue-
te, en grande parties de s'adresser ment qu'on en avait au d6but.
maintenani A l'elite du corps me- NouS memes, nous edmes Iocca-
dical dent la conviction est faite sion d'en fire dans les premiers
suir la nature et le mode d'action moments un large usage, sur la
4e ces enouvelles merveilies. foi de feuilles publicitaires, ca-
Soucieux de notre role de proteo moufiles habilement par des mai-
tian de Ia SocietA nous interve- trees de I'art. Mais a cause mrnme
nons i cotte here dans le chaos, de cet erploi sans parti pris, nous
habilement cre4 dans les esprits, nous trouvames devant des ta-
pour mettre en garde centre les bleaux qui demanderent la refle-
abus lea uns plus graves que le xion et la reacion se produisit en
autres, que crient ces exploiteurs nous. Les effects toxiques sent de
et pour reformer les idWes concer- plusieurs degr6s. Lea uns, encom-
nant les products chimiques en brants, mais 14gers dans le fonds
question. consistent en malaise general, c&-
1s& sent de deux grouped : hIae, vertiges, naus6es, trou-
D&riv6s organiques du soufre bles de la demarche, somnolence
eemployes-contre leg infections en troubles de la d6eutition et de
general et les streptococcies, sta- la parole. D'autres moyens consis-
phylococcies et gonococies en par- tent, d'aprgs nos observations en
.g-aier. Driv6s nandfliques, pri' engourdissements des extremitEs,
vaet de o'amygdaline extraite fourmnnlement du visage et de tout
eamnande. ameres. le corps, diarrh6e, fievre, acido-
tes d*riv6s sulfo-conjug6s se se. Les accidents vraiment graves,
aNdivisent a leur tour en deux sont Ie collapsus, la tachycardie,
rouapes: is azoiques sulfamid6s l'agranulocytose, I'ictrre, les para-
dont I'ehlc retentissant dans les lysies etc...
poeoccIles no fait plus de doute; Aprgs cc palmarks d'accidents,
ksautres, drives de ces premiers, il s'evidente que ces products s'ils
venir h la rescousse dans Yeu- possedent une valeur curative rbel-
w. ent'tYprise par des fabriques le dans certain eas, qu'il faut
imbitieuses de tromper le public determiner, compensent ces heu-
e6dule, en faisant miroiter A ses reux effects par des effects nocifs,
Syenx de m:robolantd rsultats. Les qu'i faut 6viter pour rester dans
Vedettes du jour. sent connues des la rjgle immuable de la MWdecine
lhotmes de science depuis plus de Iue f un de nous rappelait la se-
20 ans, quand Meidelberg et Ja- maine derniere dans une causerie
cobs firent des travaux retentis- sur la vraie th-rapeutique de la
sRts sur ia sulfamidochrysoidine, malaria. A ce sujet, il montrait
bptis6e depuis de noms de speia- comment Faction toxique des pro-
lits avec des retouches insifisn duits de synthese que sont les
t, substances colorantes pouvait etre
L'originalit6 des sulfamides est vitye par eimploi des alcaloides
d'agir sur les capsulogenes, c'est du quinuinina, et de la quinine, tout
W-dire sur la couche des microbes, simplement.
qui es protege contre l'englobe-
Utlnt par los phagocytes, ou les (A suivre)
Substances. places dans 1orga-
*aime pour les dbtruire. Qui peut Heureous form ite
her l'action rellement extraor-
di aire de ces products darns ces Lne haureuse formule est 1 :r~e
s! IMais, lH oa la question chan- dae n fQuintonine avcon cquel
de face, c'est uand on onsi-ment et instanton6ment, un litre de
4te ]'action ndfaste exercte sur d61icieux vin fortifiant, Sous son
teit l'organisme, pour deraciner influence bienfoisante, tous tes
i at in section, contre laquelle, exis- fatigues, tous les dnprimr s se
des moyens therapeutiques trouvent rapidemenrt so ges :
Sieux, donnant un fort poureen- I'app6tit review les forces ctgrnf-,
iede success, sans les inconv- tent rtaot -
Seats sur lesquels nous gallons nous Docteur V. Mcthurti:. Piarmacie
...,n Saint.Froncois,
..


JOUETS JOUETS JOU TS

SAS90RTIMENT COMPLETE DE JOUETS POUR ENFANTS.

S. A L'ANCIENNE.MAISON FRANCOIS FREDA, GRAND'

1i;:TE ET VOUS AUREZ L'EMBARRAS DU CH01X
-pU ET LE R i RCO QUI

YL,:EST LE GRANUI E O! TITT A2I


CI(CUIAIRE
Aux Magistrats Conrtaunaux

Monsieur Ie Magistrat,
"
Je crois necessaire d'attirer vo-
tre attention sur une question que
cette Prefecture estime etre d'une
grande importance, et-f4is rap- /
porte directement au probleme~ZT
1'[xtension de Y'Agriculture qui de-
meure un des points essentials dui
programme du Gouvernement.
II s'agit de la devastation des
jardins cultives, par les animaux
paves, qui constitute des deg-fts
prdjudiciables de biens ruraux.


(suite en 26me page)


&THE MELODIES

est oblige d'annoncer qu'a cause de
place limited la participation a son
grand bal de fin d'ann&e, le 31 dec.
a 8 h. 30 est r4servke exclusive-
ment aux invites et t leurs famil-
les.


On ne trouve pas s.ulement A la
aChemiserie Lafayette4 les meil-
leurs pyjamas et chemnies. de la
Space, ma.. aussi t~int: n assorti-
ment dc tissues de 11n.';t a sortes,
-- :hr:'- :" polr homes, fem-
Smls, etc., etc.



REVEILLEZ LA BILE
DE VOTRE FOIE-
Sans calomef-et vous sauterez di
lit le main "gonfl6e bl"lo
S rt c li' e ei r.cr-cv ciCC ue iour un litre
te ri tlKti I'irtesti S: ce-wli bil arrive ma-.
vo tn.firielit nr sC di ren! p i, i. gL o putr(.
fiCn l se a vuu alfient. vous htas con-
fi v r ii -n 'emryteoicnne et vutu
1r-i amer. ;: .1::,:, ,, ,s vaye tout en ewiir1
I JfaxetiLa Aiint del pit-at3er. Ue SaClIe
Pv^t-'o n'tatiSnt peer t La Cnte, Salies ice
*'TTES, i'LUlLES CARTER'S Dour Ie
rOsa aPnt ie rauvtir d'atsrer ie lif'e affiaiT
dp bie qai Veue reni-ttra !'sapZ'rb,t V5ko-
taslsa. douces. tonnente Povur fare coitvr Ia
bflf Exjgtz lee Petttee PiluWls Cartv- R cu
IQ r. Touates VFarmnacis,

E. HAKIME. Dit r;buteur


LA SALLE DE LECTURE
MASON DU PEOPLE
SOTTA WA, CANADA


PROPOSE ET FAITS DIVERS


OFFICIER DE L'ORIRE Ai. Sud I( 'rcn ks troupes
NATIONAL navarroises et les marocains sont
HONNEUR ET MERITE entrds profondement en territoire
gouvernementai. Les plans rebel-
Le President de la R publique les consistent A operer la junction
vient de decorer Ie ChargA d'Af- de toutes leurs troupes d'assauit
faires du P&rou, Monsieur Jorge El MonsechS.
Bailey Lembecke de IOrdre Na- Dans le Sud d t Iaprovince de
tional Huonneur et Mriteia au gra- Lcrida, Ies puissantes units rebel-
de de Grand Officier. les avancent rapidement it travers
Les insignes lui ont &te remis le los co lines intigaes qui s6parent le
21 D6cembre dans les vastes sa- haut plateau de Lrgel de ]a Sier-
lons des Relations Exttrieures. ra.


STous nos compliments au pro-
mu.

LA SOCIETY HAITIENNE DE
CILAUSSUIRES ROU RIRA SES
PORTES EN JAN VIER
PROCHAIN

Mr. CASALINI, Fondi de Pou-
voirs de Mr. Eugine AUBAUT, est
arrive de New-York par av;on, il y
a quelques jours. Nous avons ap-
pris qu Ice but de son voyage etait
de rborganiser l'exploitation de oIn
Socidt6 Haitienne de Chaussures.
En effet d'ici quelques jourA, ar-
rivera. a. Port-au-Prince rm des
nouveaux Associs de Mr. Eugbne
AUBAUT qu:; -:rocedera A de nou-
veaux aminagements et rotvrit. -
ies portes des Usines dans le cou-
Srant de Janvier.
Des capitaux considerable:; ont
et& eng:y..-, dain cette affaire et
'e-t a part r de 19309 que le Pays
pOL1mE n Cl(. .c'i ':i':"L:- a on r.s-.sefntn-
1es bionfaits. Plus de 150 ouvri-r;
Sou:t etO forms dans Its derniLts
r mois de 1938 ct 'on peut dire au-
Sjouird'hui qu'Haiti posskle une e no
SUle inmdutstrie qui constituera lun
des plus beaux e Yemples de ce qu
i'on peut r6aliser ici pour amriio-
rer ]a situation des travailleurs et
* satisfaire aux besoins du public.


LA SITUATION EN ESPAGNE

La puissante offensive du Gene-
ral France a seulement porte con-
tre 2 secteurs de la Catalogne ob
les forces gouvernementales sent
concentr6es.

.


30 DECEMBRE



REX


Dernier Vendredi Chic de 1938

avec



he Grand Ziegfeld

WILLIAM POWELL

Myrna Loy Luise Rainer Virginia Bruec


Seize autres Vedettes et 400 Girls

Inn ..4..


De source rebels, on informed
que let- troupes du Gal Franco ont
pi-nntre- trbs profondr ment en Ca-
taiogne cr:asant tla iigrne d'aciern
des fortifications uouvernements-
!is *t menaCant I'importante rou-
Sfetlrroviaire qui reli Tarragone.
L'assaut de "ranco vetrs Ia mer a
rtsullte encore dans ia capture do
2,200 prisonniers, la saisie d'ar-
mes ct de munitions, 'encercle-
ment rapid des stratitgiques cen-
tres de communications t d'appro-
visiontnement loyalists.
De iourds barrages d'artiileriv
et lek bombardments de 'aviation
out saccagt6 ei concentrations en-
nenmies. Les tanks, les autos bWin-
drees p-rifc'dent Ies vagues de o'in-
faitcrie chassant I'ennemi des for-
titiKan tio: s par ;i..... T. s ii esptrait
c.rr&ter l'offernsive. -Ces fortifien-
ion.s ot s.ant& sons l choc des
b>ombe. o. ; l at l esuiSIU fu1rieN t's
au std dei Leida.
Par L>A i1 Vs :C'iit-' t de ohoc
du G(nr!?ia Q:0i .o 5i) tL no ont
c -,~ I n(' ; lca 1'lur :IattFa:l ute en vi t
(ie r 'on;-,'i'.' {!.S p'r es clim art'-
cidant !: ri Qu 1 it cohiu:d :n:ox mi-
t:nef l mec-re:-s Jtde AIlmadni.

1 MONI)AN1TE

I'm2ain 29 I).:: imbre at 5 houre-s
kt demie du sitr slcra ccibr6 en
IEgljise St. Pierre doet Ption-ViIle
le Marriage dc Mile. Giltberte Schar-
run avec no trire ci ,t coilaboratcur
Me. St. Victor Jn-Baptiste.
Les conjoints seront conduits au
pitd de t'autel ritr M, Diumarsais
Estim6 SeCcretaire d'Etat de Pins-
traction Publiquc et Madame Bes-
siere' Oriol.
Au charmant couple nonu adro?'-
sons nos compliments

'IHEURE D'EMERAUDE

I.E rveoillon en musique, organi-
4i nave tant do succs, aU Club
Priv die Paulo Fils-Am6n, le same-
di soir 24 d(cembre dernier, ne
pouvait se passer d'6pilogue.
Ce fut en l'espcce le bal d'en-
fants organism dans 'apr&s-midi
du lendemain, avec le mmem I)yna-
mique Jazz dirigte par Arthur L.
Duroseau qui est tout implement
devenu la coqtieluche du Port-au-
Prince qui danse.
Bal d'enfants? Le joli pretexte,
pour rcidiver entire grades per-
sonnes, les rhumbas, et les Lam-
beth-WAik de la veille. Quelques
bousculade:3 parfaitemnt invo-
lontaires., quelques pi6tinements.
sotu-nuis. ct voilh les mioches, d6-
i. alus6i: et clandicants, invites A
leguerpir Ipour caller fire dodo. Ce
o'est peut etre pas trs loyal, mais

(Voir suite en 6tae4. page)


~___ ~~_ ~~ ~~~


_____I_


_ _____ 1____I __I ____L__I__


t
1





I
r







'5,-

.:


U


U- .--


en .25 i-is-: ---p- -


A 1CI iI L tilE
t .


3*LE NOU.VELLISTha y*


1


:-an---- ,~ l


: L.s dalositions du code rural
&dia.t formees ia ce sujet, la d*-
Sfense faite par la loi de mutiler,
Si. d'esiopier ou dt tuer lea animaux
Lcensifs, trouvs dans les
exi~ cnps, suppose que les proprie-
utires ou grants, victims de ces
d6gats, fassent appel A I'Officier
de police rurale competent qui
dressara procs-verbal.
Article 32.- Dans les 24 heures
de .a capture des animaux indi-
qu,.> l'article precddent, C, HR.p.
i,-s proprietaires, fermiers on ge&
rains du domaine sur lequel les dits
animaux auraient Wt captures, en
donneraient avis A l'officier de la
police rurale de ia section, lequel
aura, sans retard, a se transporter
sar le dit domaine, operer la saisie
des dits animaux et constater les
d6geits commis; de tout quoi, il
dresser sur les lieux un proces-
verbal- Dans Ie cas oii les animaux
-qui avaient commis des d&ghts,
n'auraient pu gtre captures, sur laa-
vis qui en sera doinn par le pro-
pri6taire du domaine divait&, 'of-
ficier de la police rurake (te In c-
tion devra 6galement se transpor-
er sur le dit domaine, constater eL
valuer les degfits commis, il dexra
ussi recueillir et consigner dans
SO proces-verbal, les renseigne-
'-rt ents.eft-46moignageA tendant a
faire reconnaitre les animaux et
leurs propri6taires.
11 se produit, toutefois, que 1'ap.
plication de ces dispositions du co-
de rural, est impossible du fait de
Ia tolerance des officers de !a po-


Prefet de Port-au-Prince


REDUCTION MONSTRE





86 lpaiesdecausue


rflwnssu -wurw.YwOWN


rlIb."A.IF:IWI..F::1 4


i. au-Prince il .22
.. .. "* .. : :r ^
Le 8 St. Doming :.I
de8 Ports du Nord, ep0 i
A Port-au-Prince, le Jeudi t
7' 7heares. A.M' '':: :::
i" repartira le mmne i qt
heures p. m. pour les poy
Sud et Sandago de Cuba. &'
fret et passagers pour I*1i
transbordement h Pointe 4:
J. B Vital, Agent .


lice rurae et ies aides s'entendent
avee les gardeurs an prejudice des
cutivateurs. Ces deniers ne peu-
vent etre autorisis a 6tablr des
hattes destinies A l'levage et A
I'entretien des animaux, leurs
champs n'ayant point lS'tendue
prevue A cette fin par la loi, il est
alors d'une extreme urgence que
I'on arrive a dbpister ces abus re-
grettables et que des sanctions
soient prises contre tous ceux qui
s'en rendent coupables.
Je vous demand, en cons4quen-
ce, d'apporter la plus grande vigi-
lance dans la protection des far-
miers, cultivateurs, qui devraient
pjuvoir jouir du fruit de leurs cul-
tures, en adressant A cette Pr6fec-
ture, un rapport circonstancie sur
Toutes les infractions de cette na-
ture que vous pourrez enregistrer,
afin que les redressements n6ces-
saires soient entrepris par qui de
Sdroit.
Exigez do tous ceux qui ne sont
av en record avec le code, de gar-
i,:-r uitrs animaux A attache.
V.ou'ile2z ; .iir ,ortement la main
i l',cxcutiun .ide ces instructions et
me fournir to'.e'. renseignements
que I'Admmiitration C ommunale
juigert utiles pour la repression de
cet 6tat de choses.
Recevez, Monsieur le Magistrat,
]'assurance de ma parfaite consi-
ri(ration.


ROUTES LLS SORTS


ET A TOUS LES PRIX



E. ROBELIN & CO


(LES


SPECIALISTS DU PAPER)


AVIS IMPORTANT


LA "MAISON

1a a 1 AX NSON

VoAus oti';c dLs:.
Pieces et lncessoires pour Automobljj s d, to'us Iidels,


Attention! Bonnes Conditions
clettes.


des B!icyclte't An:giaises de la fa-

meu: :'ilrq,.: ..fPHIILLIP'Sw

6:i Jli: Fl'iu.h Light, des Piles et

-. ,-, .0t tout-, dimensions,

L:.- .'L:;t:..iqe et Chambres A

Air pour bicyclettes

et des Eallurons pour football en vt-

ri:able cuir anglais.


de Votes I Cr6iit pour las bicy-


N'htsitez pas de f:ir-e votre proposition d'achat i ia Maison oh l'ac-
cueil bienvulil'nt du patron vous attend.
A tout acheteur il est r-.serv6 un bel almanach de fin d'Anne.
PAUL ANSON
Rue Dantbs Dostouches,
a cbte des Telegraphos Terrestres.






~ t .1a sauvegnrde ldu fc'*









IN ErZA,- .IWO HA tE-S tI M^flaf UO
P NCi tOUX. at 0an 3^OBTUje N


-PRLAMACIE BUCH DistrdbatWr por ai tL


Je, soussignee, Madame Veave
Cyrille Liuauud, ni6 Lise Daumec, .
done avis au Public en gn6ral
et a Messieurs Its Notaires en.
particulier, que par suite de a.:
mort de mon rtgrett6 poux, sour-:
venue le Vingt-huit Novemlbre.
dernier ,los biens de Ia commu aW
t6 qui avait existed entire *5
sont indi .: entire ses heritieet :
moi,
En constquence, aucune ali:,
tion des dits bicns, (meublet. b:
meubles, criances) ne peut ,te
valablem.nt consentie avant i.
partage de la sus dite commutnsein


te.
Port-au-Prince,
1938.


le 21 P&mbre


Sign6: Vve Cyrille LLAUTAr ,
nie Lise Daumec,


- -i-,"


Pour avoir du Poid,1 :*
Puissance et de rEnergi t
Pour realiser le DOUB
de votre travail qvotidigl (th
telleet91 ou Physique). :
ila 'oindre fatigue
















Preeane
K$LPAMALT
Produh& bae do
Splnte marine: .on e M
v te .?.)


chez BATA


I


- -


LBANQUE ROYALE
DU CANADA




PAPIERl D'E BALLAQE


E. DEGAND,


:. .~r:
r


PATISSERIE FRANC" I

Grand'Ruei ; ::

Faites Vos commandesiia"
Boulangerie Franoaiaei ij:
y trouverez le meilleur paia
du pays, fabriqud avec Ia I ,l.
leure farine et le plus hygi -
niquement prepar4.-
On y trouve 6galement tou&.:
tes sortes de Bonbons, d"es
provisions alimentaires: i-
queurs, boissons, vins etc.-.



ECOLE SPEC) ALE
DE
STENO DACTYLOGRAPMAW

Reconnue d'Utilite Puble
Angle Rues
du Centre et Mirales I
Telephone S820
P-au.Pee
STENO DACTYLO
COMPTABUITZ
..Le seul tablissement juttid
Port-au-Prince ou les preserl$stn
eshniques sont rigcureustciat~
pliqu .es. :
Une reduction a kti falte wi:
rif gnera des course poar t.'
compete de la rarete du nua**
e. Denvmnder Prospectus.


1,





-aiuujum


CHOCOLATE


tirE:


'I


les plus exquis,
les plus frats.


Les plus jolies


CARTS DE NOEL


Un Cadaau dist'ngus


a"" a


se trouvent chez

DON N. MOBR


AVS IMPORTANT

En vue de leur deliver les ti-
tes y relatifs, 1~Administration
Locale de Port-au-Prince invite les
families qui prktendent posslder
des caveaux dans les sections
C.D, E.F du Cimetiire, & se pr4-
senter stir les lieux, chaque jour,
de 7 heures 30 I 9 heures 30 a.
m. A partir du 3 au 21 Janvier
~9 inclusivement.
L B. Les sections CD, E.F sont
O6es dans la zone Eat du Cimn-
ire (Entr6e principale.
21 Dfcembre 1938
AVIS

La public en g6neral et Ie Com-
meg en particulier sent informs
:.qte Monsieur ARTHUR COUTET
a la procuration de ma maison de
So.Wmmerce, situ6e en cette ville et
W We sa signature est valabte pour
routes les pp6rations relatives ii
. ma dite mason.
ort-au-Prince le 22 Dkcembre
1 ~.


Madame L. G. RIGAUD


CONVOCATION DES ACTION-
NAIRES DE LA SOCIETE HAl-
TILNNE DE CIAUSSURES

PILOT EN ASSEMBLE

GENERAL EXTRAORDINAIRE
I Par application de I'artlele 42
A8 Statuts, les Actionnaires de la
o. ci6t6 Haitienne de Chausj've
.llot sont convoqusa en assermbl&e
irale extraordinaire & Port au-
: .nce, le 29 dc&embre 1938, aaS.ie
S asocial, route vers St-Martii. a
;; heures A. M.. avee Pordre du
j:;U ci-aprts:;
10,: o. Changement de dbnomina-
i. ItI de la SociBt4;
1 o Modification l'article 23 des
Ituts;
ii30:. Nomination d'un Commnissa- I
fl atux comptes.
20 D6oembre.l93d8
I: Pour I'Adminstrateur Unique
.CASAUNT.


i-t- -peet ele.
! ija:.: '..es v s
14" "


I


wt w
AUX P DES FLEUS

C liET DiC1ATOJI
No. 81 GRAND'RUR, No. 81
,A L'OCCASION DES FETES DE FIN V'AN-


NEE, N'OUBLIEZ PAS QUE LES MEILLEURES
LIQUEURS S'ACHETENT CHEZ CADET, DECA.
TRFL (AUX PARFVMS DES FLEURS) AUX
MEILLEURS PRIX QUE PARTOUT:

TROPICAL COCKTAIL, ANISETTE, CACAO,
K MMEL, GUIGNOLE', PEPPERMINT, DU
COUVENT, CHERRY-BRANDY, ABRICOT-
BRANDY, PEACHES, CURACAO, ORGEAT, GRE-
NADINE.
ON Y TROUVE AUSSI:
POUDRE DE TOILETTE SURFINE: ROSE,
NATURELLE, RACHEL, RACHEL ROSEE, O-
CRe.,, 0R.. BRUNA,, VASELINE PARFUMEE
ET NON PARFUMEE.

DES PARFULS DE CHOIX: LOTIONS AUX
FLOURS, EAU DE TOILETTE, BAY-RUM, EAU
DE COLOGNE, EAU D1 COLOGNE RUSSE, EAU
DE COLOGNE AMBRtE.

DES EXTRACTS CONCENTRES TRES TENA-
CES ET EARICHIS DE NOUVELLES NOTES
TRES A LA MODE:

CREPE SATIN, CORDOL'E, IMUGUET, RESE.
DA, FOUGERE, DOUXi REGARD, CUIR DE RUS-
SIE, PEAU D'ANGE, A.MRBRE INDOU, LAVAN.
DE, BRISE D'ORIENT ET D'AUTRES VARIE-
TES.

RICHE ASSORTMENT; UN PARFUM POUR
CHAQUE GOUT .:., DE JOLIS FLACONS POUR
CADEAUX.


ON EST TOUJOURS SATISFAIT D'UNE
SITE FAITE A LA MASON:


CADET DECATREL
No. 81 GRANYDRUE, No. 81


VI-


IMAGESTIC


Acelame le


R0I de


LAGNERANIL


s RADIOS


EL CTRII


Voui apporte la perfection dans

la Technique de la Radio


c qu'aucun autre apparel

ne pout vous donsr,

Cette puretE de musicality qui lait

les d6lices de tout. possesseur d'un

GEN ERAL EL E CTRIC 1839


VAhERiO CeGaEZ

GRNllD'RE, enlace de la Ford. TEL 3185


l tb.btr V __ ..v


1iY LILE DES SANGLIERS


RON CONSEIL


AUX
FEMMES NERVUWSES


Mesdames, ous qui LJes
diprimnes et irritables,
liez ceci soigneusement
Le nombre des femmes qui pas.
sent de longues annies dans ai
souffrance et dans I'angoisse h
cause de complications organiques,
est incalculable.

Chactne de nos lectrices connait
une ou plusiemrs de ces femmes qui
ont gich6 les plus belles annies de
leur existence dans cet etat do
mauvaise sant6 ruinant ainsi leur
bonheur present. et future.
II n'est pas nature qu'une fem-
me soil nerveuse, d6primet ou
qu'elle passe des nuits sans som-
meil. Tous ces malaises sont duis,
la plupart du temps a des irr6gu-
laritis dans les fonetions fnmini-
ns, te!les que des 6poques diffi-
ciles, une gro sesse laborieuse ou
un retour d'cge douloureux. Votre
corps est comme une delicate ma-
chine, Si cette machine n fone-
tionne pas normalenent, e'est par-
ce que vous nigligez des sympt.i-
mes et des faiblesses qui, petit a
pAtit, diminuen votre r&istance
et vote 6nergiec
SPrenez, |s aujourd'hnt la reso-
Slution de commencer i mieux vous
Ssoigner. Employez le fameux COM-
POSE VEGETAL de Lydia E.
Pinkham fait specialement pour
les femmes h l'aide de bonnes her-
bes et de racines. Sfrement ce mer-
veilleux produit camera et adouci-
ra vos nerfs maladies, amoindrira
vosm"alaises de femmes, vous don-
nant ainsi plus de force pour Trai-
ment profiler de ia vie. Depuis
plus de soixanta aris, les femmes se
sont mutuellemint enseign6 ai s
Slib6rer de leur cclavage physique.
ii regagner la joie de vivre, ainsi
S:u'u devenir de meilleures ipouscs
at des mroe.s tpus atitntives, cela
rifice au ~COMPOSE VEGETALU)
Sde Lydia E. Pinkhani. Imitez-Ies.



BITRLINER HOF 1


C'est Bernadin de Saint-Pierres
le pr&curseur du romantisme 'Ie
SFrance, qui, dans s:fn cWlbre cPauI
'et Virginie-, a Ic premier attirt
attention sur Madagascar, la bet.
il ile d. i'Ocean Indien.
Cette ile, qui vient au quatxiame
rang du point de vue des dimen.
sions, a 6t6 dcouverte en 1506 par
le Portugais Fernando Soares; on
V'attribue aussi i Antao Goncalves.
Avant cette 6poque. ,Nossi Ndam-
boP l'iie des Sangliers de son nom
indigine, uavit d&dj requ ia visit
des Arabes qui I'avaient nomm6e
,Pays de AManai'.
Madagascar s!t Line ile magnifi-
que et les voyageurs sont intaris-
s!.les aui sujet de sa beautL. Tout
y est rouni: montagnes couvertes
de neige(, hautrs plateaux avec un
cliniat Sain, mar:is d'4rne tbeaute
traitresse, rivierns au cours imp&
LtuciU et n non avigable forts
vicrge:s. La faune diffbrei a beau-
COLIp cdo p points cIe vuic' de cello des
autres. continents. On pout citer
come animaux caracteristiquel-
de Madagascar, loes lmuriens. I1 y
a &6gairment. un carnassier remar-
quable, Ic fossa. qu'cn ne rencon
tre' quruv dz: ns cuttto ie. Certain pa-
pilulos aux couleuar, magnifiques
ont iunm envergure de 8I centime-
tres; ii y en a d'autres des milliers
don't la InIU ;i ;: atteaint 20 centi-
mrtres. On troupe egalement de
numbreuses tcspeces de chauves-
sourtirs
Mniis Mladagascar poss~ede en
commnunt avvec bien d'autres pays, le
moustique du paludisme qui peut
abondamment prolif6rer dans les
marais de 'ile. I's fievres palu-
deminnes rendent ees regions tres
mal-,nine, h,' baucoiupI d'EuropJens
y ont succcombie
Le voyageur qui visit actuelle-
ment ces cuntree t s'immunise con-
trec cette rnalauhdie a;u moyen de la
quininc. D'apr,? ls ordFsultats ob-
tenus par la Commission du Palu-
disme d(e la Societe des. Nations, il
suffit cio r(ndre 0 grainmme 400 de
quinir're ar jour pendant toute la
saion dtic.- fibvr ..~~ tr s,. premu-
ni'r iiLTLre 't r inal:LIiti jThur Ie trai-
t.m 't, il sui.,ft e 1 gramme i 1
r r,.;-.. 2,. ,i, uiTu i .n' par jour
'e'l'!: .l:. t 7 ; '.Li'-
Le. (iii, t t. p., ;.c cnt done
m." in)'t it i'i n *' Li "' :^ R.;. .b l i, tude
di lt b, hi.-. to tic C iott-' rFt!1i.on pitto-
r .<- i t :. .' '. c. ,ire la
ma itri.t, a t-'i n: ".8v nir d6sa-
Fr r...: ,


GRANDE BAISSE SU'R 2,000 PADRES
DE CHAUSSURES
Occasion unique qui no durera qnc( l mois de di.5c.ml:re... Profi-
tez en pour vous acheter des chaIu., tris bon march.
"Voyez VICTOR JH. CASSAGNAL5 la i Ruc t'avc e; t fact, dn Dr,
MI. Armand.


LES FABRIQUES DE


COULEURS ET VERNIS
LES PLUS ANCi.ltNN;" i. L LES PLUs
IMPORTANTES EN SA(.NDINAVIE,
VOUS OFFRENT LES SPECIALITES SUIVANTES:
..EMAUX *PIONEERa en 15 rtuancslI attrayantes, pour la beaute

du home et d i mobilier. Shchage tropicaux.
VERNIS dPIONEERs de grande resistance A l'usure, s'emploie
-pour tous usages.
Peinture pr6par6e Iddals on 24 nuances varies, sp6cialement re-
commiande ptour les Tropiques.
LAQUUE SYNTHETIQUE aSADOLOIDP en 24 jolies nuances. Ef.
ficacit6 incont .-stable pour la rise neuf des camions et autos usagba
Laques nitr,)cellulosiquas les fabriciclts automobiles cCitroen., Fabrique Danoise de Carros-
series, Fabriques de Montage Willys Overland, La Compagnie d'Au.
tomobiles gDanako4-Adler, La General Motor. A Copenhague.
Eneaustique SADOi pour teinter les meubles.
Colle en poudre pour menuisiers.
Teintures A bois %Sado*.
Encres d'lmprimerie, consistance spciale pour lithographic et ty-
pographie.
SADOLIN & HOLMBLAD LTD
ALPHONSE MAGUET
Agent Gineral pour ali'ti


.I. .l. ,.l -


--- ---- -


MAJESTIC


r. ....._I







PLACE A Lo


Le plus


a.ncienn Quotidien


d'ilHait


et le plus


i
PENSEES

Rien d'essenti 1 ne disparait tant
S que FEglise et la pense catho!i-
que sent vivantes et florissantes.
on i R. PINON.
II p
*
S..11 faut se taire ou dire des cho-
ses qui valent mieux que le silence.
(PROVERBE GREC).



PROPOSE ET

FAITS DIVERS

(Suite)


i e moyen d'itre loyal quand on n
virgt anis et qu'une musique divi
verse avec 1'ivresse, j'impe
riettx--dsir de se sentir une peI
humanity a deux, au cCo'ir mein
S dieiux d'une valE-... Et !'on dans>
done jusqu'au jour.
L'on danserair encore, si Ies mu
siciens toujours prets aux conce.
Lions, n'akaient fini par s'endurmrn
G si Paulo n'avait pris 'engage
ment d'honneur d'ouvrir a nouveau
ses salons le samcdi soir 31 ddcemr
bre prochain, au coup de neuf hen;-


res.
Mfanqucrez-vous I'heure d'&me-
raude... et qui au depart mettra
dans tous les yeux, avec la buei
d'unm regret, i'dtoile d'esprance..,
des beaux rdves impatients... qu
les mots, ies pauvres mots reticent
ne sauraient traduire...
Manquerez-vous I'heure dYnm
raude?

CATASTROPHE FERROVIAIRE

S88 i r-cnr-:n:,', oit e6t tuees tt 250
blesses avant-hier soir i la suite
d'une collision dc train A la station
de Frekatzei Btucarest).
On craint meme qu ie I nombr
des morts ne se double a cause que
plusieurs bless6s sont dans on etat
grave. La plupart des victims sont
des paysails, des ouvriers. tdea horn-
1 ms d'affaires et des soldats qui
rgagnent leur maisIon aprlCs
a' aNoel. Deux trains de secours
sont arrives hier matin sur la sce-
no de la catastrophe et ont trans-
poxrte lea bless6s a Bclgrad, la vil-
le la plus proche.

LE CONGRESS DES AGRONOMESIT
DU S. N. P. A. ET E. R.
DEUXIEME .OURNEE

Hier des communications trds in-
S'ir':ssantes out iet faites au con-
grR ades Agronomes et Specialists
a. N. P. A. et E. R.
i,. matin, Mr Schiller Nicolas,
d:e la Section de grades cul-
et de Sylviculture, dans un
precis mit en relief les pro-
bt. nies connexes de l'rosion et du
:s ment.
Ssite Mr Louis MDjoie, Chef
: Section d'Economie Ru-
r::;, ipia du prix de revient
do- d a culture de. ~ fgue-bana-
ne des objectifa des plantations.
Puis M. Alix Large entretint lea con
gressiste de sea essays d'introduc-
tion des aleurites, du tonka Learm
du chia, des sojas et des canta-
loups 4 la ferme exp6rimentale de
Danmien,,
Dans I'$prs-midl des discussions
S out 6t0 entam6es sur la I legislation


Grace


i I PETITES
H opNOUVELLI


WAAI V


Agence du Cap-Haitien

Service de luxe rapid entire Cap-
-iaitien et New-York.
Departs reguiiers du CAP-HAl-
AIEN touL les Jeudis a 4 heures
et arrives A New-York les
.undis martin.

'ROCHAINS DEPARTS DU
CAP'-HAITIEN


SANTA
.ANTA
ANTA
ANTA
ANTA
.NTA
A-N'TA


PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAUlLA


29 Ddcembre
5 Janv. 1939
12 Janv, 1939
19 Janv. 1939
26 Jantv. 1939
2 Fevrier 1939
9 F6vrier 1939


PRIX DE PASSAGE.

ap- Httite n-Ne~ w-Y rk.
oere C(lasse
ribines exterieures,
minimum.......... $ 135.00
abines interieures,
minimum .......... $ 95.00
Jur tous autres renseigements,
atresser a:
H. CIANCIULLI & Co.
Agents,
tap-Haitien Phone 291


AVIS IMPORTANT

NotIS Soussisgn. Edouard Es-
LCVC. et n Sciete Haitienne de
>pec Cids purt ons a la connaissan-
cc dr-,pubhlic en gbnral et du corn-
!., "'c en p artculier qut ies ac-
?io' do e Ia Socit6le Haitijnne de
Spectacles po'tant ies num6ros 7,
8 et 9 qui appartenaient a Mr.
Ed,.ard Este n et uii ont tte t'eCl-
dues a la Socidtiu Haitienne de Spec
tacies etant adir&ee nous e do-
clarons nulkLs dUplicata devant tre
dlivres.
Port-n'--i'r~ct, ;e 26 Dec, 1938.
[Le Pn -iidtt do la S. II. S.,
Edouard MEVS,
Edouard ESTEVE.



DEPARTMENT DE LA
POLICE, GARDEN IYHAITI
PORT-AU-PRINCE,
LE 28 DECEMBRE 1938
AVIS

Les interesses sont avises que les
cartels d'autorisation permanent
de monter A bord des bateaux, qui
ont eti d6iivrtes pour I'ann6e 1938,
sont nulles a partir du ler Janvier
1939.
En consequence, lea d6tenteurs
des dites cartes sont invites A les
remettre au Bureau de la Police et
A produire leur demand motive
pour robtention d'une nouvele car-
te pour 'ann6e 1939. '*
U. B. LAROCHE
Major, Garde d'Haiti
Chef de la Police.



La Lig e de rIenseagnement
vient de dcerner un prix de dic-
tion au petit Antony Desrouleaux
du Cours Moyen de 'Ecole Na-
tionale Darius Denfa,


vous sans que cela vous coQte un
centime.

Hier soir, les 6poux Constant
Blain, ont eu la joie de fiter la
naissance de leur premier n6 pr6-
nomm6 Constant.
Compliments aux 6poutx..lan et
vo2ux de bonhur au 666.b "


Epandu



..I ;%,J
L pSsD i *::, v1,




Sbra'rle Nouvellei


0n1 Libraint l .aJveux assortle


(Maison de Confiance)


J E. Hlvooer (Directourt de In Police Federale) : Crime anu
E tats U nis ....... ...... .. -.-... .. .... ..... G.
Dale Carnegie: Comment se faire des ais......................
Paul Reboux: Le Nouveau Sav.oir-Aimer ..........................
FR Lert Brasiaichl : C orneile ......... ........ .......................
N:.coi as S gur: La Chair et le C eur ................................
Louis Pierrard: Terres des Indien ...............................,
L. Daudet: Les lys sanglauts ..................... ..................
G. Lenotre: Les Massacres uc Septembre ........... ............
G. Lenotre: Le roi Louis XVII ........ .............................
G. Lenotrc: La Captivite et ]a mort de Marie-Antoinette .....
G. Lcnotre: Bleus, BLnt s et Rouges ...... ......................
G. Lenotre: Le Drame de Varennes ...........................
Batardon: La Comptabiit, a la port6e de tous ...............
Deschamps: Cours 616mentaire de commerce et de comptabilit6
C. Lejeune: Le Commerce et la Comptabilite ............,
H. Hioussaye: 1814 .................. ............................. ....
1815 (Les cent jours)..............................
1815 (W aterloo) ....... .......................
Lou s M adelin: Napolon .............................................
Saint-Aulaire: Richelieu ........ ...... .....................
Saint-Aulaire: Talleyrand ............................................
Batardon: Cours pratique de comptabilite (2 vol.) chaque vol...
Capon: Nouveau secrdtaire commercial.........................
Mc. Laughlin: Nouveau correspondent commercial en anglais
et en fran is...........................
D. Bellegarde: La Nation Haitienne.............................
1815 (La second abdication), La terreur blan.


too
8,00

LO
.aoo

3.00

4.20
420
4.20
4.0
2.00
6.79
&.00

S.00
1560




2s.0
4.20


Grand Bal on fac: d; i'Eglise St.
Jcseph le ler et l c 2 JTnvi,.r pro-
ciamin orgaMni par r Bernard
Th6-da. t. Mr. Ro-doiphe Can'avc
aliez-y en foule Fo'k gaieti.



I:n :;.r e 31.;. ; r Ferand C.rp-

'.& AI t R e 1i. a I ...;--.; .,, .Li'. ;
i ':re. r d : .o a-e -,tr
i ies a combles.




,i -._ L .c.i.'tant oblient 0." c .
poir sa liv:re 'i carf': et 10 s-pbcuL;I:-
teur 0.15 cDet,


sora 0donn sous pe :, par 'Orchcs-
tr. Syrrphonique du Cap. DUj:i les

direeoa.n du .Me tro De la Puente
de i'Acadurnie de Leipzig.

La grand; position de peintu-
re qui eut iieu dernier -mcnt au
Cap ct qui group 30 tableaux,
s'est cloture Ie 17 du courain, Voi-
ci les noms des laureats: Ch6sa
Miller, ler prix pour I'ensnrble
de ses toiles, Michelet Giordani, 2e.
prix pour 'on tableau d'eaus, M 1ie Rt nei Montr:tri, 1,ur
son tableaui .Les T:.: .. re:s et
Rene Vincent pour sCabane de pe-
cheursi obtinrrnt Ie 3e. prix.
Le ler prix 6 ait dv 75 gourdes
le 2e. de 50 gourds et ie Se. de
25.

La bicycletto cARMSTROXNG,
don't le repr&entant est Mr. Frank
W. WILSON. Administrateur de
la EXide Storage Battery S. S.
eat bien connoie dans le monde en-
tier pour sa solidite et son modcr-
nisme.
Nous avons on stock tous les mo-
dcIles: de course, a home, A fenm-
me, ct pouFr n;rfants. Le prix est
e senti :l- menct bar,

Par dicis~ln cd Mgr L'Arche-
v qe.Eveque decs Cayes et ave-c
1'agr6ment du President de la Re-
publique, ont det nomrnrds aux Cu-
res suivantes:
Curd de Jer6mic, le P. Frtdtric
Jan, precddemment Cur6 de l'Anse-
A-Veau-, Cure de 1'Anse-a-Veau,
Ic P. Henri Bellamy, precddem-
ment Curd de Petit-Trou de Nip-
pcs; Cure de Petit-Trou de Nippes,
Ie P. Albert Blanchet, pr6cedem-
ment Curt des Anglais; Curt de
I'Asile St. Joseph, le P. Raymond
Leecrocq, prcedemmnent Cure des
Anglais.

GRATIS... GRATIS.,. GRATIS...
UN BALLONN D'UNE VALEUR
DE 50 cts
A tout acheteur d'un sachet de
poudre ROSOL d'une gourde, chez
Madame Simon angle des rues du
Magasin de 1'Etat de Traversibre,
Madame Simon vous done l'oc-
casion de fire la joie autour de


LIVES D'ETRENNES CARTES DE NOEL

ALMANACHI VERMOT ALMANACACHIACHETTE


POUR CLOTURER L'AN NEE 193& D'UNE

SPLENDID, VENEZ AU


GRAND BAL


DU



BI-ERU XE!.3'


MANIEB$
--:-,g. :
:- :: .- ..
>'.:^s%;


OF


31 DECEMBRE 1938


1---- '- -- ,,,~~~s.D~t~p.Jws..t.pDpa~eI~p~d~..dsc4.&CJE~


hliereus


N0oulle-.


POUR ETRE AGREABLE A SA FORMIDABLE

CLIENTELE DE MIOCHES, DE FILLETTES ET

DE GARCONNETS, LE
PAUL FILS-AIME: ORGANISE A LEUR IN-

TENTION DEUX GRANDES FETES QUI AU-


RONT .. LIEU


i
I
I
r
1
I
1
r
I
I
1
1
r
1
I
r
1
r


LES ler ET 2 JANVIER PRO-


CHAIN DES QUATRE HEURES DE L'APRES-

MIDL

ENTREE GENERAL UNE GOURDE.


WterC6#rqt~f*~lfl*cfleetfl~flflefltrqcnse~Eesf~tCed~


]I


pgnf#0kl.t-
ICW~h~;; '-"fl.-L


1


yl II-


che ............ ............ .. 8.00


4 .6


1" d