<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03530
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 27, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03530

Full Text
--- --.. .-.-- .. --. --.-W --.n --- -- -- -- -. -. ... .. -- -


S Directeur. PtroplyrtaVre

FRED. DUVIGNEAUD
SDirt rt: fu


QUOTIDIEN FONDE EN 1896

LE PLUS REPANDU D'HAIT1

4TN o

43e ANNEE P FORT-AU-PRINCE MARDI 27 r.)E('FMRE 19% 20.14"9


MESSAGE DE NOEL ET LA

PAIPAUTE CONTEUPORAIIN


S)Io, Noel! Une nouvale fois re-
uit, a travers te monde, cc cri
gjlgresse chretienne. Et, de non-
i, tout s'&branle, L'humauite
:Apche a re.s d6ceptionls, a .sa
lte douioiureuse, a son 6ternel
gt pour se turner vers Beth-
lIm. Et li, divant .la rerc-e. L.-
gag de nmis~re et de gllj *. r sei
ipose son ritre, son Ami, son
gnveur et son Dieu, elle ic.:. te-
Smyist&riet.:< message de .'a.:-
loire, dui lt,'s hauevL-'.t a ).l..-
Ssur a tt.-r-.' Paix :I.:x ih:,.uisx
I bonnc- i~"!ont-.
La paix, condition t.-. oUrZ- t '.
sbheur, ces' t ce C ai :.Cl '. ue .,"
plus A I'humanit6 c.O!nt.mp.zai:..
t pourtant, los hornmmes .-ont ( U-
jears en niouvement LpnrC l:a i r-
lrir, toujours en attente pour la
evoir.
-Plus que jamais, en efi'.-.. nous
mes en proic I I'inquititrte prri-
de, incurable qui domine I'txis-
ce humaine. Nombre Je Na.tn -i
ernes sont emportees par ce
Sle baron de Seitlre appelle, ii
t6e tire, rimperialisme cContem-
.'pi App6tit de domination ia-
Bis't I'tmperiahism? olitir ie
. peuples centre peuples. L'im
.frhsme social. a 'inlriLeur -Jcs
::.atin, W, pose le monde du capi-
j:l.4u monde du travail. Autour
: Plrdre social 4tabli ou i. tra-
.Wae livrcnt, un peu partout, de
*ients combvni Certains i..pris
;amient de repiatrer ce. qui s'ef-
ite san' cesse; d'autres s'ef-
intntde career, avee des ombresc
:yeantes. dc l'tre conaistar-t I'our
Stisfaire aux besoins de ln curio--
.ithumaine. des savants. ,ran. un
1itde ramene eux, -e sont faits
.Spetre de perspective: lls ,,i n -


c 'affaud6 des hypotheses qui, suc-
c ssivement, e ssont &cro-Cf e-I com-
rie des: cha;eux dc carte-. Le.- sys-
times philosophiques A leur t:.ir se
snt bou'.cuI'si les uns les autres.
Poisitivismc, ,-volutionnismie, mo-
ni matrime a st, ocioinismet,
id6aiisme bergsonicn, morale inid6-
pendanr:: autant. de tmorins im-
piu;an:s de 1'iternelle inq.ui6itude
huamate-
S :, d..oute, a travers le-i si&--les,
c-., -c:OtLs kurn|aines, danrs L*ir
c.,i:. it ;l",::de di berceaiit la torm-
L, .>;:: :...iLt C.orinub cette agitation
; .ery.L'.t-alc: <;Condition de I'hom-
nmi:, a di Paszal, incunstance, en-
nrtii. iLqui.O tudLt C : mais jamai--,
t trI.'eu. l'iuma:ni t inquiite,
tor:,nrenta: c par ses capaitsi insa-
tiabl.., par .-e. aspirations A la ple-
Iitudte d'tire Lt a ia plenitude de-
la vie, i'a pouss6d des plaintes plus
douloureuses, lourdes de toute ia
de6olatiron de la terre!
DNpositaire, interprzte et r4ali-
satrice du Message de Noal, 'E-
glise n'a pu assister impassible i.
tant d'-gitations s;triles. Plus que
jamais. Elle s'est effort~ e durant
les 50 dernietss annies, et s'effor-
ce aujotLrd'hui de pacifier les Ames.
.Jc vousi dcnne ma pain, repi te-
t-e'1, aI, nr.nom du Christ: que votre
cw'.ir ne ;so trouble point et ne s'ef-
if; ie roint; e(t cette paix qui amu'
pl).;sa. t,.o!t sentiment, toute pen-
s!e, t.ute intelligence, ce sera Ie
Christ en vous; le Fib de Dieu,
votre Sav~mur, reconnu, accepted,
aineI par vous >.
LT'glise no s'en est pas tenue
lI. Au monde en d6 sarroi, les cinq
derniers Pontifes remains ont, har-

(voir suite en 6e. page)


30 DECEMBRE



R X


Dernier Vendredi Chic do 1838

avee


he


Grand


Ziegfeld


Loy


Luise Rainer


Virginia Bruec


.3ize autres Vdeettes et 400 Girls




JOUETS JOUETS JOUETS

RTx.OTIMENT COMPLETE IDE JOUETS POUR ENFANTS.

A L'ANCIENNE MASON FXANOIS FREDA, GRAND'
wn A RRAS DU CHOIX
Si'; ... z m s" o A as


NOUVELLES SPECIALS


LA CONFERENCE DE LIMA

FERME SES TRAVAUX CET

APRES MIDI


LIMA (27 Decembre.- C'est cet
apr.- midi que la conference pan
aimtricaine ie Lima a fermi- par
un ceremonial trbs simple seeq tra-
%'tIX.
L'6vinemclnt a -tk .marque par un
grand discour.- de MIr Concha qui
a preside avec beaucoup de tact
et cdimpartlaiit ceies assist.2 Mr
Conucria q.ti est ministry des affai-
res u-tralirg6es du P rou a jou6 un
role inmpcrtant an course de co a -
iesl.. bLan de cette conference
)a ius irM'ortant- t dcis confhren-
c;, m:rtir nimL'rieainc.s etst asaez
long. E!l. a inserit i ,o:n actif plus
it 120i d.ciarationes rt6solutionS.
On comptait dans la conference la
prtsenciiLec dte plis de 6 ministres a-
rmiricain s des affairs ttrangeres.
et ambassacdeirs a Washington.
Cclntrairement aux conferences a-,-
terieurcs, cclle de Lim n'an' pas
product de pact. Es ont et.e remn-
plac6s par de simple declarations
iiant les pays signataires attant
que ies pictec. dc.iraient etre sou-
mis, s'il y en a.vait, t ]la proc6-dure
de Ja. ratification par les difff-
. runas csgrr. americainst... Cette
proeitduri- a ',; recommand&e par
Mr C';utilo dran ie; discouurs qu'Si
:ronoimr;a j i S DCbembra dernier L
la v;ille de i'ouverture des travaux'
Piar ini ias rk'.-ultiori s et de:la-
r:atiIos le: plus sorari..onnelles de
cotfe confrEranc. on doit computer:
U-ne resolution d'initiative ami-
ricaine pronant I'abaissement des
barritrcs douIaniLres.
Unt reo~Jution d'initiati'v cubai-
ne et ccllombicnrne condamnant les
mente.s du fascism et du nazisme
et leitr. pcersecutions raciales.
UL'eL rL.,olution d'initiative me-
xicaine, argentine et. cubaine fai-
sanjt aipp.1 ali peuple espagnol pourt
qu'il mette fin a la guerre civil.
Uine resolution prescrivant la
cooperation culttLirelle et intellec-
t ueile,
U:ne r~oolution d'initiative domir
nicaine et crlombienne recomman-
dlant Iune societl dies nations ame-
ricaines. Rcbolution qui sera envi-
sag&e i lan conference de Bogota on
191 S.
Et la plus important declara-
tion dite un pacte pan ,-am6ricain de d fen-
se et de solidarity& continentales.
Cette declaration don't I'adoption
par la conference de Lima a &6t
misc en pril p 'a lrpposition sys-
t-matiqqiuu de la dcldgation ar-
gentine es t I'au'ure du D6parte-
ment d'Etat am6ricain. Elle de-
mande a tous les pays am6ricains
de s'unir dans une dtdiense commu-
ne, si une attaquc 6tait porter par
une puissance extra-continentale.
Tout l'honneur de cette gdndreu-
se initiative revient & Mr Cordel
Hull qui pendant pius de 15 jours
a confer avec tous les d~l#gusa
pour expliquer le point de vue am6-
ricain et arriver au r6sultat dlsir6.
Cette declaration a 'te adopted par
tous les d6lkgus it Ia session pl6&
nitre do dimanche.
.Maintenant jque la conference a


pris fin lte d61Egue6 s'apprktent '
rentrer chez eux persuade d'avoir
consolid4 la paix inter am6ricaine.


CONGRESS DES AGRONO-
MES ET DES SPECIAASTES DU
S. N. P. A. & E. R.

1ier main a euf hIues se sent
drclroule' da:u i; sai ilec de lecture
di la bibiiotrhb'ule ti Damien, les
ce:renmonie i d'ouverture du Con-
gr., des Agnoni.mins et des Sp&-
jalites. du S. N. P. A et E. pR.
Apres un magnifique expos dk'
M. G-orgeso IUranux dc r'halisations
* .it.rtes dc.puis sa creation par 1'ad-
rini- .tratico de Damien, le Minis-
tre E.sim5n prnit 1'' parole oIt danl
nnrj [.ri't.h ne i hrn uiV i ....
I i t' 'i t l '. ,o t. itt
c. -,: r ;b.i, r^ ,;;rs ,' h o ii c
syrn.pathi,.. t i :.ute h, confiance
du Cylivcrnemn !
L.e Co.ugri: s l ;n,-i overt de-
n',,i 'C c p0,j e LI.'\1 ip L" la IIdiscus-
,,un t.c's p;o'.niu.tv; I dIu Sigatoka tt
du IPanama diiss.-f, me-iO ave.:,
cLmpciT.nce par Ir. Chef de La Sec-
tion :le I'.ytjopathdoigiee de D,-
min, Mr. VFrkdric Kebreau.
Dans l'apre.,-midi, les congres-
SjiFles rcndircnt i Kenscoff, oii
ils vi_ ,it(rer,: l s !'.elin:eres do re-
:-.-'er.elnt di S. P. A. et E. R.
S'e.;. cuitr Pc .i errasses de TM.
LE hP s Moise.
A'va utnL r6pndu t I'inv.itation de
1'Agronm'T.re.um ") O'n f d'a,.Li.at,.er ':i
'ou.r a'.rt urie le i C'onfrlrnce, e Se-
ert. wai d L:'.-1 t dt.1- i'inaincC Ik.


Ti.va-x I .' -', lc (ommi.-atir' .
rik.s-' Coo'ict; -' A.ricoie., 1. Co,: i ,a.i
Jose'ph A'.exa,'r:'( de lhi G. d'ii. I
dc nonribrc -..' ,rsQ..rnnaiitnl.s ie
Po,-: -r -P i;t' L

DEI'ARITE.1ENT DE
L'INTEItIEIUR

Conmm uniqu

Prnat.L oca>iorn dc' la couu.c:rt.l-
re illustrCie d'ltft de journaux \di-
tA-s PorT -n:-Prinee, le Gouverne-
ment de1 'i lt6publique e voit d-arts
ia nf.cssiti dte rappeler uti jour-
nalis.tes qu'il intendend pan quo
SOTcient, til itistaiiT, trouiblt Ic ks e. x-
celicntes relatit.ns qui existent en-
tre les Nations ..trangirei ct Lui.
En consifuence, ii invite le. piu-
blicistces i traiter avec tout le res-
pect auquel i.s oU.t droit 'os Agents
diplomatique. air :i quc les Autori-
t. constitutes c l1i gouvornent er1:
Nat.ions.
Si ler jourr'ali,,-. s contrevenaitc'nt
it ce d;l&hule prinl i!pt, Ie Gouverneit
nment de la ittpuL'tiue mettrait im-
mndiatcmenet J'ac.i n publique en F
mouvemlCent contr; eCux, et Ct, enl
vertu des terms mnmes de la Loi
etablie en la mat iere.
Port-au-Prince. le 26 Dec. 1938.

Les connaisr~iera., en g6n6ral les
6l4gants ne portent que les chemi-
ses sLAPAYETTE', Ies plus bel-
les et les plus durables de la Place.
Faites tne visit B la Chemiserie
Lafayette oi vous trouverez 6ga-


element des pyjamas, des calevons,
etc.. et vous serea satisfait.
Une visit done impose.


COMITE HAITIEN DE
L'ALLIANCE FRAN(AISE
Association des Memhres du
C'on:s Enseignant.
I'Ecole.

Prcssant apperil tous, conform&-
mi:n;t aux; vL ux votes par le Con-
gres de I'Educati.n et de I'Anal-
phabCtis.mf des .altes des 16, 17
et. 18 Aoit 1937, at Port-au-Prince.
La Prosp(,rit( d'uln pays depend.
aV(La!t tut, i, !i'intEc.lig,.nce et det
1'Ac:ivit.: l. t.iF. c;cu,;- .- t' -se habi-



i nl ait'.
',,_-,n, ': \'}, ,.' /,'].'.rm r a it dip it tic

S 1',(,ai.-,tlltt dj r n vel'en nt
d- I allnn ,i nous: prioi.: JitstammeIIni.t
l\s :":r7'.- ct mri r < du famile ,t'en-
O', 1, ri-gulibCreniii t ku tr.-, chers
enf;,2it 1 ,,.Cotl&e,
SL'Ecot Ile temple de la
science, dc- la vrit6 et dc t'espdran-
cc. Eile rend les aimes libres ct
vaillantes. Elle est te salut de la so-
ciet6.
L'ignora'nce e-t un grand mal.
(C'est Lune callamilt.
Un ignore t.t .: u- n :,s riii. ;t
un avuigle. II n'u I ais dets besuins.
1! eit encotre e' xploita~ l e.
jIlri-F i -t LitaCIdir.. envoyV z
t:t' vO .- n;it a l'E ole.--

N 'o i']l i, ii .1or n ,i ,
dt,,,t i ;, .1. '- J toutc i-
} r" ;. r ',.' ',+'.it,' t i".r-'. >,*.. t t"-n g 6-
,'-i a). di o,.,. :m:!,_ra, e..: ,..
A toUri, 1' .. L t ,ma n ;) < iln eu f-
I'rt de, pr.'.i;:t'Lt ,i' p our i .in it
L':ta-,itti'n de- tl'..at .
:;i UTI r,1t:ca,i ; t pro.-'pL'fcirC
it i-' r n- t r' ,'" i' in t t ,.,Ctr ,e l.'1 pre-
nic 1';ranr dc- .-.i. jri-.'occt;paticns
quFi t dk'..e 'L dut.' :, de la Jou-
n ,' :. -..
Pcrt-a I-Prin'tc. *, 25 d)c. 1938.
L.' ] rusir a t' .
I,. ('. L)i- zR .SON.

A RRETE DE NATU'RALISATION

tar i"' .L n '. tit idatl dii 1-4 D(Sco -
ir*,, a q;j;,iir,:' d'llaitiet av',c l.s
Irits., prer'ogativ,-.- et. charges at-
rach ..-' ti cut li quality, a ('t- accor-
due tu sit, r Max Suidieri, die na-
tionaliL" allernande.

UN GRAVE ACCIDENT LA LA
(;i.VNDE RIVIERE D)U NORD
((: Itu i dr rii ir, tlt grave ac-
cid,('nL 'i.sL ,rotaitl A a Grande
tivilrt- du Nord. Detx hommtnes tra
vail:aient it hur champ quand de la
cc.llinu: voiSi P, s'op'ra un formida-
it!c bIoflLmfrent qui engloutit run et
,nlisa 'autre jusqut'aux 6paulcs.

L'ASILE COMMUNAL DU CAP
L'Administration Locale du Cap,
informe-t-on, vient de fair I'ac-
quisition de la maiaon des 6poux
Louis Mercier, au haut di Cap, en
vue de I'@tablissement d'un asile
destine aux pauvres du Nord.-
Cctte initiative du Magistrat An-
dt6 a 6t6 bien aecueilic au Cap.


Complimen s.


S. T. 37 EST UN DENTIFRIC E A BASE D'HEXYLRESORCI-
NOL (SANS EGAL).


#LUS ANCIENT
TIDIZN D'HAITI


PROPOSE ET FAITS DIVtERS


WILJLIAM POWELL






p i .: .' 4 m e W f l 5.J:. .9. ..eC WW f .V l SS. f

VENTE SUR LICITATION
|li .. "
...,..,.


On fait savoir & tous ceux qu'il.
appartieinra: .
idu'en vertu d'un jugement con-
: trai.uci.irement renau par le Tri-
jLjUital Ceiu Uie tor-au-Prmne en da-
Stc u six DIcembre 1938, enregis-
Stre ordonnant le partage de la suc-
cession et de la communaute des 6-
pjux Paul-Emile Francois, 2-d'un
auLre jugenient enterinant le rap-
port d'experts en date du 21 du
meme mois de IDcembre ,enregis-
tre; Et aux requetes, poursuite et
'diligence 1- du.sieur Justin Fran-
gois, identified, propri6taire, demeu-
rant et domieilit & Port-au-Prince,
S poursuivafnt e partage de la corn-
munaut6, ayant pour avocet Mal-,
tre Victor Duncan, 2- de Madame
Georges Leclair, identified, autori-
see et assisted de son epoux, pro-
prietaire, demeurant et domiciliGe
en cette ville, poursuivant le par-
tage de la succession, ayant pour
avocats Mes. Edmond et Louis
Montas. 3- de Maitre Paul Bouche-
reau agissant tant come tuteur
.de ses infants miners Luc et Ma-
"h ,ie Bouchereau que come avo-
S'e- at de Me Pierrc Bouchereau, 4-
de Madame Alice FranCois, ayant
pour mandataire special et avocat
Me A. Accacia avec domicile Mlu
aux cabinets respectifs des dits a-
vocats,--
J1 sera procede en l'Etude et par
le I Minister de Maitre Joseph Ed-
mond Michel, notaire en cette ville,
dfim.nt commit par le dit juge-
mrnt a I'effet des prlsentes, Ie
Jeudi qui sera douze janvier mil
neuf cent trente neuf, a neuf heu-
res du matin, & la vtnie au plus
offrant et dern :Tr oncrhir-:.:ur des
immeubles suivants:
1 unc propri6tL fonds et batis-
ses sise en cette ville, a la rue du
Dr Aubry, mesurant trente pieds
de large sur la rue, trente pieds en
deux sections a I'ouest liees par
quatre pieds et demi sur trente six
pieds sept pouces au nord et qua-
rante pieds sept pouces au sud.
iorn6e, au Nord par Leonce Bor-
no, au sud par Joseph Valm6, a
Est par la rue et a F'ouest par n i
couloir commun de trois pieds de
large aboutissant a Ia rue tFrou et .
per Ma.ij:moi:: Hil Francesca An-
cion. La dite vente aura lieu sur a
misc a prix de six cents dollars...
Or. 600.00, prix fixed par les ex-
perts, outre les charges de i'enche-
re.-- .c
2) Une propri-td (nu-propridtd) C
Avenue Magloise-Ambroise pro- t
long&e de la contenanec de 26 pieds
neuf pouces a ITEs, cinquante troi-
pieds A 'opposti al 'ottest sur cent i
vingi quatre pieds de profond=ur,
borne, au Nord par Justin Fran-
Cois, au sun par tin passagr comn-
rmun de 3 piLd., ,-PE rt.i aw--T-.--
,iue .lagilre-A:.broise prolonged,
a loucsit. pa;r la proprihdtd au No. 5 i
.t Geirgrs Audlain.- Cutte vCe',.
aura lieu .ur Ia mise it prix de dct:>. 9
cents daliars fixde par les exOpP't.3 r
outre ies charges de I'enchbre....... 1'
Or. 200.00 u


3) tUnc prolnritL fonds et bati.-- ;
se. si':tU- a i'atveiue Magloire-Arn- i
broiEe prolong6e mesurant 25 pieds fi
sur 'Avenue, d'autant i l'oppo.e g
i l'ouest sur cent vingt pieds do 1
ri-rofondeur. Elle est borne, au p
Nord par lc passage commun, au b
sud par Paul Bouchereau, a l'Est r
pair i';LveCnuV ei t 'ouest par un res- v
te di terrain, La dite vent:: aura b
lieu sur la mi.e i prix de cinq a
cents dollars, prix fix6 par les ex- I
ports, outre les charges de I'enchb- t
re...Or. 500.00. d
4) Propriet6..fonds et batisscs ii
ioo. i I'int6ricur, usufruit rdser- l
ve. l
Cette propritd4 measure soixante 0
deux pieds de facade au Nord, soi- 1
xante deux pieds de facade au sud, t
sur trente pieds de profondeur. El- G
le est borne au Nord par le pas- e
. ggo, au sud par Louis Alerte, A s
SI'Rst par-.un reste du.meme terrain d
ei &j'ouest par le No. 6. .
L'oufruit A vie de eette pro- n
, pri'~ e st ede A& Mademoelle a
.Philomene Hypolite par le 6poux p


PauaEmile Frangois selon acte ia
rapport de Me Chrisostome Rose-
mona, notaire tn et te vifle, en dite
au iW juliet 1927, enregistra et
craiuscint. Lette vente aura lieu scur
ia mise a prix de deux cents dul-
lars, outre les charges de l'enche-
re... Or. 200.00.
o) ti e pro.rit6 fonds e t ha.
LUSeSS Su datl'n sur ia rue J.L he
es ae sa cont~eanee ae SU
pieas ae large sur la rue, 'i pieds
a I oppose sur cent. vmgt timt pieds
a I uustS cen treteno sept pieas A
rtst en quatre secmios. La pre-
mnere de b4 pleds itee a la second
par une egaie quantity vers iEst,
ja.seconae e 15 pieds allant vers
ui toe~. La trousieme de 25 pieds
liBe a ia quaLItrile par 8 p~us.
La quatrieme ae t3 p;ies. hEe est
ornee au Nora par la rue, Mada-
me ri4onao en Ueourges Audiam, au
t~t par Louis Alerte et un pas"-i
ge common de trois piedts menant
a Avenue MagIoire-Ambroise pro-
long6e, ia lEsct encore par le
passage common et ]a propridet au
No 2, A l'ouest par un candI la se-
parant du No 4. Cette tente aura
lieu sur la rise A prix de sept
cents doliLar; valeur fixie par les
experts, outre les charges de fen-
chere.... Or. 700.00.
)6- ne propr0t21 fondi t-t batis-
ses mesurant quaranite pliei de fa-
9ade au sud sur 126 piedst & i'ouest,
1i6 pieds a I'Est, bornci au Nord
par la rue, au sa d par Louis Aler-
te, ita Est par Ie No. 5 et a iouest
par je No 7. La dite venate aura
,ea stur ia mise ia prix de quaure
cents dollars, outre lea charg-ts ie
i encrere, prsx nx& Far e-s xpe-ts
Or. 400.00.
7) Uine propriete (nu-propria-
Ie) mksurant trente pieds de faca-
de sur 96 pieds de profondeur, bor-
n6e au Nord par la rue J, au sad
par Louis AJerte, a i'Est par Je No
6 et a Fouest par le No 8. La tite
vente aura lieu sur la mise a prix
de cunt dollars, outre les .Larges
ue ienchere, prix fixed par les ex-
perts... Or. 100.00.
8) Celte propridte est d'iegale
contenance qu e e No 7. E;oe est
uorne au iNord par it. ru., u Sud
paar Louis Alerte, a Ist par le N:>
7 et i I'ouest par ie No 8. La dite
vuLIe aula Ceu sur la mise pr'ix
de cent dollars, prix fixed pur les
experts outre s tcr;. s de lea-
chere... 100.00,
9) Cette prupri6t m-esure -aussi
rentee pieds de facade aur 96 pieds
:le prroftndsur. Eli: eat borne au
Nord par la rue J, au sud par Louis
Alerte, a V'Est, par Ie No 8 et a
I'ouest par le No 9. La dile vente
aura lieu aur Ia rmie a prix de cent
dollars, prix fixt par les experts,
4utreze J ,,:irg:wde ,.cnrch-..QOr.
t 0(. 0 .
10) C(tte. prou;ridtL e:,t do la
mr.llme corite;na;.ce quci colle an No.
9. Elle esn bornic a N.urd par la
nue, au sud par Louis Aierte, a
'Est par le No 9 et A :'oaest par,
in couloir common ide 15 pieds de
large. La cite veone aura lieu sur


a mise a prix de cent dollars, prix
ixe par les expc ls, oUic leCs char-
les de IYenc'hbre.... Or. 100.00.
.1) Une prowiti td de trente
)ieds i l'ouest isur uni passage pu-
Aic de 15 pieds de large, trente
'ieds A I'op.os6 A l'E.t sur cent
-ingt pieds dr pIrofondeuiir. Elle st
-ornea au Nord par los propridtds
wux Nos 7, 8, 9 et. 10, au sud par
ouis Alerte, I'Est par la propri-
6 No 6 et hl'ouest par le passage
les 15 pieds.- La dite vente aura
ieu sur la mise A prix de cent dol-
ars prix fix6 par lea experts outre
es charges de l'enchere.., Or. 100.
)0.
12) Une propriWtf fonds At ba-
isses sise A I'Avenue Monseigneur
huilloux prolongee de la contenan-
e de trente pieds de facade large
ur 1'Avenue,.trente deux pieds et
temi & l'oppose aux cinquante huit
-ieds do profondeur. Elie est bor-
i6e au Nord par Madame..........
nusud par la dame Ismenie, a PEst
ar Lucie MoYse et A F.ouest par


SLE NOUVELLISTE
PAvenue. La ditet vente a
sur la imise h prix de tro
dollars prix fix6 par les
outre lea charges de I'e
Or. 300.00.
Pour tous autres re
ments, on peut a'adressei
Jos-ph Ed. Michel, notaire
avocats soussignes.
Port-au-Prince, le 27 d
1938.


Edmond
affi- a

affich6 a


A 4


ura lieu endroits dMi gW apur la loi p.r 3lw.T" EPARTI MIa M
)is cents Geser Lominy, huissier du tribu-
experts nal civil de Port-au-Prince ee Part-au-Pfni.e flp
-X. iJL--- dm% embre 19n..- 4A Clt -


nehere... 3ou1'UIJW vznarntt sep ec nn


nseigne-
r A Me
on tnxs

1cembre


Victor DUNCAN av.
A. ACCACIA av.
et Louis MONTAS av.
Paul BOUCHIEREAU
ete le present placard aux


sign


Gesner LOMINY


Pour cl6turer 1'annie 1938
d'une maniire splendide, venez
GRAND BAL
du
BERLINER HOP
31 Decembre 1938.


au


BERINER HOF


LiES FABRIQIUES DE


COULEUFS ET VERNIS

LES PLUS ANCIENNES ET LES PLUS
IMPORTANTES EN SCANDINAVIE,
VOUS OFFRENT LES SPECIALIZES SUIVANTES:
-.EMAUX
du hcrne et du mobilier. Sichage :ropia.;x.
VERNIS %PIONEER> de graIde rshjstance h sureur, s'emploii
pour tous usages.
Peanture prepare ; fldeal en 2- nualt'.8c .ar:t-.': v pL4cialemrent re-
com':nr.:dL: pour kIc Tru3 :ques.
LAQU E SYNTHETIQUE SADOLOIl), en c24 joiies nuances. Ef-
fcacitd incontvstabOi pour Ila mie neuf des camions et autos nsage;
Laques rnIrocTh!u osiques Tes fabricant d'automobiies eCitroen,, Fabr;iCe Dannoise de Carros-
series, abriui: s de Montage Willys Over;ani. I.a Cia mpagnie d'Au-
:on:ob-ies :Dana, -Adler, La General] Motor'- Copenhague.
Encausti que. SADO> pour teinter les nmt-.b:s.
Cojei en pou dr- our menuisiers.
eT rc b s: Sados.
tr;nre 'mpr;-moe: consistnce speci; :: 1 r lithographie et ty.
pograpvh e.
SADOLIN & HOLMBLAD LTD
ALPHONSE MAGtET
Agent General pour Haiti


LeLsS JOT- TS





Les phus beaux,


Le plus grand choix,

-Auprx le plus ba


Des Cadeaux de


toute beauty

I ---------- Un-. hOix .- ineom parable,.
lblbable.

I LES PARFUMS. LOTIONS,

EAU DE COLOGNE

Cordai CGoty, Ltntherie, Ro!qr Gallet, Ga-
billa, Wordh, Lucien Lelong, Pinaud, Mar-
eel Guerlain, Palou et Chinel. |

d't I-- 11,1 *Ir9N
Chez Mmine SIMONt


Angle des rues Magasin de Etalt

[el Trarversi&. |
ears T4*flflD-mflaflncqflflflflg#S d lflflsflcfl
~~ ~~*f^*^^^^* t^~ ^s.^ ~* ... .......,.,4,......,,^^**


I


AVIS IMPORTANT

Je, soussign6e, Madame Veovi
Cyrille Liautaud, nae Lise Daumsa
done avis au Public en g4nErsl
et A Messieurs les Notaires en
particulier, que par suite de tI
mort de mon rcgrett6 6poux, siP
venue le Vingt-huit Novwembr
dernier ,les biens de la commU~natt
tz -qui .':it exist6 entire isB
sent inc...-s entire ses h6ritiofl.
moi. .
En consequence, aucune aWWji
tion des di t biens, (meublei' 7
meubles, creances) nc peat':
valablement consentie avat "t
partage de la sus duite conmimUN*
t6.
Port-au-Prince, le 21 Deembre
1938.

Slgnt: Vve Cyrille LIAUTAUDt
nee Lise Daumec. :i

---""'^

'-Pour avoir du Poids,ds1*
Puissance et de 'Energi
Pour r&aisear I e DOUBIl
de votre travail qaotidien (t '
tellert2al ou Physique), st.
la moindre fatigue


Prevez
KELPAMALT.
Product A base du
olante marine c ,ont*l
tee les vitaminet.
En vente dam .:to


PAPtIER iDBllAT I l l

TOUTES LES SORTS

ET A TOUS LES PRIX


Es ROBELIN & CO

(LES SPECIALISTS DU PAPER)


I


re 20 eembr ii

AVIS
SAfn d'viter tout e
aux derniers tours, le
re et conducteurs de
moteur et & traction a&
invites & se presenter au
la Police, Service de la C
de 8;00 a.m. t midi pour h
vellement de leurs patetnsjj.
mis de conduire pour 'II
19381938 9. ','
11 sont-en outre avis :ji
tir du 15 Janvier 1939 aul
cule ne pourra cireuler ea-
muni de la nouvelle plaquew:


Les propri6taires de chien
avisas que tous les mercredi
8:00 a.m. i 11:00 a.m., &par*$-
21 Decembre 1938, ils Peueat g
mener leurs chiens A la Fourr
de ]a Commune pour 4tre vacefn

R. B. LAROCE,

Major, Garde -dHa

Chef de la Polic :,



Cie Gle TR.-lSATLANTIQUR

Serve des na-ires de chargE
Port-au-Prince le 22 D6cefbt
1938
Le SS St. Domingue, ve iat
des Port.sc du Nord, est attend
h Port-au-Prince, le Jeudi 29 ert.
a 7 heures. A. M.
II reparfira ]e mmrne jout .h-
heures p. m. pour les ports' da
Sud et Sandiage de Cuba, prent
fret et passages pour 'Europt.ii
transbordement ai Pointe &f$.,
J. R Vital, Agent









J


.^ .. ... -. ., ,.. .. .... ..
E ;2. CW-012 M:ANN V# 4flf -*Aw. A*.A.* 2 *'as a WAA NlU42



C *7. a" '-. : : ;


3cnr31r3t~


*


les plus exquis,
les plus frais,


Les plus joliea
CARTES DE NOEL
CAIRTES DE NOE.L


Un Cadeau distingu6



se trouvent chez

DON N. MOHR


us


RADIOS


EL CTRIC


sence

sence


acne. n~aar*wneenu j~*neflnflnea flW~flflp*


meilleures varieties de cannes

d'un vaste territoire

reunissant les meilleurs terroirs.

C' st ce qui fait son arome

GO ITEZ ET COMPARE

k fait est incontestable

LES ITALIENS KECLAMENT


$
a
\.. "---:


AVS IMPORTANT

En vue de leur deliver les ti-
tres y relatifs, 1'Administration
Locale de Port-au-Prince invite les
families qui pr6tendent pns86der
des caveax clans les sections
C.D, EF du Cimetiere, a se pr6-
senter sur les lieux, chaque jour,
de 7 heures 30 h 9 )beures 30 a.
m. & partir du 3 au 21 Janvier
189 inclusivement. I
" B. Les sections C.D, E.F sont
ttes dars la zone Est du Cime-
tie (Entre principale.
21 D4c4mbre 1938
AVIS

Le public en gdndral et le Com-
merce en particulier sont informs
que Mdnsieur ARTHUR COUPET
a la procuration de ma maison de
commerce situee en cette ville et
'que sa signature est valuable pour


relatives a

Dtcembre

RIGAUD


routes lf -.opirations
ma dite maison.
Port-au-Prince le 22
1938.

... Madame L. G.


CONVOCATION DES ACTION- I
NAIRES DE LA SOCIETY HAIl-
TIENNE DE CHAUSSURES
PILOT EN ASSEMBLE
GENERAL EXTRAORDINAIRE
Par application de I'artiele 42
des Statuts, les Actionnaires de la
'"Soc16t Haitienne de Chaussate.
Pilot sent convoquks en assembi.-'
gi '" rale extraordinaire a Port-au
SPrince, le 29 dkcemnre 1938. aa si-
S:' I-social, route vers St-Martin, a
'10 heures A. M. avec l'ordre du
J::i.our ei-apr s:
:' lo. Changement de d6nomina-
itton de la Socibt6;
20o. Modification i l'article 23 des
i 8tatuts;
0 So. Nomination d'un Commissai-
I.e. aux comptes.
20 D6cembre 1938S
i Pour I'Administrateur Unique
CASALINI.


iR:eA4. In
AS.ELJ:' .:j~de

. :. ;:'*l~ ~i..


A P ASA dS CODEINE. TO,, U rt E ,rZ, ,PT0,-
GOUT AREABi,L.-CO.NSERVATION. PARFAITE
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINCE. HAITI. ET L.ES PROVINCES


P**flflb+~flflflbCees-lnnrtIC nnnne4Jan s n nsnfl- fle~h flBBflfl


Sti"rr--


Acelame le


ROI des


11 GfENKAL


Vous apporte la perfection dans

la Technique de la Radio


ce qa'aucun autre apparel

ne peout vous donner,

Cette puret6 de musicaliti qui fait

les delices do tout possesseur d'un

GE ERAL EL ECTRIC 1839U


vIIAhERIO GAfEZ

GI D'RE, en face de la Ford. TEL: 3185

W.i .


LA SOMALIE PRANQAISE
mais le consommateur soucieux de
ses int6rtts. r camera partout los
tubes de pate dentifrices GIBBES
h 75 et tune gourde le tube. Le den-
tifrico GIBBS est A base de savon
et ]e savon soul dissout les matie-
res grasses des aliments .
COLLEGE JUSTINIEN
Dirige par Justin Marcelin
&
Colbert Bonhomme.
La Direction du College Justi-
nien announce aux families tant de
la Capital que iet In Province qu'el-
le reprend ses activists sur tine
base tout a fait nouvelle.
Preparant les 61ives tons lee
'xamens officiela: Certificat d'E-
oudes Primaires, Brevet Simple,
Brevet .Sup6erieu.r, Rhetorique.
Des course spciaux d'anglais et
c'espagnol par des professeurs
c-mpeter.t:, commenceront dds la
entree de Janritr.



Ln CIIESTECZI'ELD est la su-
Ic Cigarette don't lea fumeur- di-
ent : *&ELLES SATISFONTo.

Dr A URELE JOSEPH
Angle des ItRues du Centre et des
('asernes 63.
Consultations: 7 h. 11 h. a. nm
3 h. 5 h. p. m.

6 Gncrit
les rnumex,
la fil.rre et lea
LIQUIDE, TABL.ETT'E man:x ric tte
G' UENT. oceanxsnn6s
'iOUTTES NASALES par le rhume.
1i meilleur Iinimnnt du M~mde,
Essayez aRUB-3MY-TISMi


,r ot .


JS PETTt ASSASSIN


Le joli petit moustique, semble
au premier abord une innocente
Sbestiole, main bien des personnel
'conservent des souvenirs eoui-
.ants* de leur rencontre avec cet
insecte, qui emprche de dormir par
son bourdonnement agagant.
Bien que los metamorphoses des
moustiqucs (ceuf -- larve chry-
Aaiide insect adult) oient as-
sez compliqu6es, clles so r alisent
en 10 ours tout au plus; un mous-
tique peut d~lj anu bout de SO30
jours trc grand-pbre de 160.000
petits-enfants et arribre petits-en-
fants! No laissons done jamais un
moustique s'envoler tranquille-
mont, quanci nous avonrs la possi-
bi!it dte le tuer.
Quand on dissigtie un moustique
au course d'une sopYrntion,, on est
oblig. d'admirer I'arsenal qu'il por-
te dans :ts trompe, Aus~it6t quc
le moustique s'est fix6 suir une per-
sonne, il cherche avidement une
place appropri6e pour transpercer
la peau. 11 procede it cette piqflre
au moycn de divers instruments.
I) y a d'ahord ldeux petit.s couteaux
qui dctcoupont. LilnL overture clans
la peau, ouvcrture qui, est ensuite
agrttadic au moyvn de tleux tris pe-
titL.< lames; pour terminer appa-
rait I'aiguillon (mieux condition
qu( e 1'iiguilit ultra-modi-rnie la plus
fine) qui fait dans la peau une
profonde piqfire, tandis que l'tui,
renfermant tous ces outils vient
se replier lentement au bas de la
tfte doe animal. Quand il s'est ga-
v6 de sang (nous pouvons le voir
:, gonfler), ii s'enfuit vers une
autre victim, si-nous ne sommes
pas assez prompts pour le tuer.
Mais si le moustique ne faisait
pas autre chose que piquer et bour-
donner, ii n'y aurait pas encore
grand mal en la demeure. Sir Ro-
nald Ross a dccouvert "en effect
qu'une certain esp ce de mousti-
ques, l'anophele, propage la terri-
ble npalaria en transmettant les
parasites du paiudisme, des mila-
des aux personnel saines.
Aux course des sikcles ces char-
mantes bestioles ont communique
la malaria A des millions et des
millions de persdnnes et encore au-
jourd'hui en contamine un tres
grand normbre chaque annde; mais
grice I 'emploi dIo la quinine 1e
nombre dtis.d6cs; diminue forte-
ment. La Comminsion- du Paludis-
me de ia Socidtd tdes Nations re-
commando it titre priventif de
prendre une dose journalibre de 0
gramme 400 de quinine pendant
toute la season des *fi vrcs et pour
le traitement de la maladie pro-
prement dite une dose de 1 gram-
me A 1 gramme 300 de quinine
par jour pendant 5 A 7 jours.


LA MAISON

ranimp AoN1NSON..


Voua off re des:
Pieces et acc.ssoirc5 pour


.
Automobiles de tous Modeles,

des ricyclettes Anglaisisk d la fa-
mcu.e, Marque 4PIHLLIP'S.
Od ,. i-Jl, -: Flamh Light,l des Piles et
Ampoule, de toutc.- dm'iension,
Sdes Pneumatiques et Chambres A
Air pour bicyclettes
Set des Ballons pour football en v&-
ritable cuir anglais.


Attention! Bonnes Conditions de Ventes A Cr6dit pour lee bicy-
clettes.
N'hMsitez pas de fir vre etr proposition d'achat & la Maison oih 'ac.
cueil bienveillant du patron vous attend.
A tout acheteur il eat rtserv6 tn be] almanac de fin. d'Ann6e.
PAUL ANSON
Rue Dant fs Destouches,
I ct6 des TiMgraphes Terrastres.


_


1





et le plus


rdpandu


I PENSEES

.Le devoir est de toutes les heu-
S res, ae tous lee instants; s 'i s'in-
SterrompL, 11 cesse d'existr.
Ch. ROZAN.
I
Ceux qul ont le bonheur doivent
nows montrer qu'ils ne possddent
rien que ne poassdent les homes
danis leur ceur.
tMaurice MAETERLINCK.


LE MESSAGE DE NOEL ET LA
S PPAPAUTE CONTEMPORAINEK

(Suite)

diment, indiqu6 la source profondo
/ des perturbations modernes. 'sC'est
S e--4e pernic-eux et deplorable gotit de
' norvetutes que vit naitre le 16e
sieclee, declare LIon XIII. C'est
au~si, ajoute Pie XI, tun egoisme
effren6,une cupidit- insatiabie,cau-
se de ce desordre et ce destquili-
bre injuste, par lequel ori voit les
rchesses des nations, a~cumul6es
ent-re les mains de quelquts indivi-
dus.x.
AVvec non moins de hardiesse, la
Papaut& contemporaine a proclamwtl
les principles ncessaires i un iou-
vtel ordre chr6tien, fait de char.-
te, de paix. L'immortella Eneycli-
que Rerum Novarum de ILon XIII,
la grande charter du travail, a i-
naugurI la s6rie des enseignemen:
poutficaux, qui ont emerveill [h-V
hon:res d'Etat, les ociologucss c:
les economists die norre temp;.
Quadragesimo Anno de Sa Sainte.-
Lt 'Lc XI vicnt d'adapter cctti rl,--
Lrl',e C oc:aie de 'Eglise, avec urin
m.rn riise eL une auIduCe InmcolTIar'-.
bles, a un nouveau stadle de 'e6vo-
Jution du monde du travail. Et au-
jourd'hui, grAce. l 'Eglise. l'ou-
vrier se voit conferer unc excellen-
ce et une diignit, qu'il n'a jamais
eaes. Lorganisation de la socitt
poiitique et tconomique s'imnpr&-


gae de la doctrine et de ia loi dc
justice et d'amour, Bien sir, dans
l siociete moderne, tout n'cf-t pas
toctrc reconstruit, maLs toot se re-
construit isoua les auspices (t dans
1n lumireo des oneycliques ponti-
fieale,, messageres de pnix socia-
le.
Plus important encore, la paix
international. La Papaut6 contem-
poraine, de toutes ses forces, s'est
attache a la promouvoir. Elle n'a
cesse d'exalter amour de la patrie,
g6nerateur de multiples vertus'et
de nobles exploits, pourvu qu'il
soit fond( en Dieu, enseigne Pie
X. Mais on mome temps, elle a
stigmatise les dtiationi nationa-
listes du patriotism, indignes du
nom de ehr6tien. d6elare encore le
m@me Pontife, parce qu'elles.heur-
de front deux v6ritds eass
tiAiles. Ia traternit6 des peuples et
I'unit6 de la grande famille humai-
ne.
Fidele 4 sa mission pacificatri-
ce, l'Eglie- n'a n'6niig aucune oc-
easion de priconiser une mystique
caolique de la paiV entire peuples.
SBnoit XV nous a montrO l'huma-
nite, faqonnde et come p4trie en
un seul corps, par le .sang du
Christ, auspendu A la Croiz. Pie
XI, pluieurs reprises, ar e.l6br6
is v tu pacfiqu de la prir.
cDea ht~n e qui prient ie mime
DIeonu p l pa.l do la terre, ex-
l pique fe Pape, ne peivent te n
In.&- e temp agent die isoaora
1 me. =..'..:.... ...n..............


de entire les peuplea... et fomenter
eat impMrialisme nationalist qui,
de chaque people, fait son propre
Dieu.. Et Pie XI de recommander
ie nioyen, par excellence, qui
reconciliera les hommes: I'auguste
Sacrament de 1'Eucharistie, emys-
tere d'unit6 et de charity.
L'amoralitW des relations inter-
nationales, la Papaute contempo-
raine F'a trujours condamn*e, de
la faqon la plus s ;vere. CNon, la
force matirielle n'est pas la loi su-
pr6me du mondeo,, a declare, au
Sd6but de ce siecle de fer, 1'illustre
Pape LUon XIII. Veut-on que les
lions de la fraternity se resserrent
St se raffe;rmisscnt? Que tout le
mond 4e pe-rsuadc dc c.tte vbrit6:
cC'e:t In justice quli .'evCe ies na.
tion .. .
En vLC d;- iorgani-Lio7i : ie la
paix exterk-ure, l s Souverains
Pontifte, sans ceasc, ont sugg&re
une rtroite collaboration des diver-
ses nations sur le plan 6conomique
et sur le plan social. L s ont denon-
c6 la prkcarite et Ics funestes effects
de ia paix arm6e. satteinte fatale,
selon Lon X1II, portee a la riches-
8e tdes nations come it la fortune
privCe:-. Avec insistence, depuis 40
arnt, ils ont exhort& les peoples i
confier la solution de leurs diff6-
rends, non pius au tranchant de 'e6-
pge mais aux raisons d'equit6 et
de justice, etudides avec Ie became
et la ponderation n6cessaire. eM'rar
des nations, ennemie n&e de la vio.
lence et du sang&, i'Erlise a pro-
Sclam I'institution de 1'arbitrage, a-
vec sa haute function pacificatrice,
cornmo la solution chriti,:;nne dleo
conflirs internationaux. Et dang
p.i-c;.urs occasions solennerles -
Ia eiCri i.rc f1.:s, lor'. du douloureux
conlii': hai'tiiano-domui:cnaln ie
SiiLLI Si eIuge trpos toique a xerce
iuii-ibRme la h-;ate fonctii'n de m6-
diateur.
Commi;nt ne pas rappe0er enfin
la demarche'du Souvcrain Pontife
a' ctuli], on :septembre dernier, au
momeIlnt ou, jIou:iiL le drame de la"


pai.x curopenne. D'innombrables
pr'i&rcs chrctonnes montaient vers
Dieu pour ': c'ontervation de la paix
dans ]i jistic-O e dlans La charity,
lors.que un nmiouva:nt message pon-
'tifical, tpartout accueilli avec une
gratitude profonde, est venu d6cla.
r..:r aux nations.: sDe tout cour,
InoLI offronsi notretie pour le salut
er la paix du monde: .aoit que le
Seigneur de la vie et de ia mort
veuillc mettre un term i\ I'inesti-
mable don d'une vie d6jf longue.
soit qu'Il veuille prolonger encore
Sla journee d labil-ur de I'Ouvrier
afflig6 et fatigue,.
Au Moyen-Age, Rois et Empe.
reurs reconnaissaijnt aux Chefs
de l'Eglise une sorte de suzeraine-
te morale; trop souvent, cepen-
, dant, ils esayaient do s'y sous-
i traire ot de la restreindre. Pure-
ment spirituelle aujourd'hui, 'in-
fluence social et international de
la Papautd est peut-tre plus di-
recto et piua pdnitranxte que par
Sle passe. Au milieu des divisions
don't souffre la grande famille hu-
maine, dans la tourmente de fin.
quietude qui s'est abattue sur I'hu-
manit6 contemporaine, Ia Papa
s'affirme ainsi come la puissance
essentiellement padcficatric2, char.
g4e de r4p6ter et de rkaliser le Mes-
sage de Noi1: cGloire, dans les
hauteurs, A Dieu; et, sur la terre,
Paix aux. homnmes de bonne volon-

J. FOISSET
C. S. Sp.


Grace


Line


Agence du Cap-Haitien
Service ;e luxe rapid entire Cap-
qaitiei et New-York.
Departs reg&giiers du CAP-HAl-
TIEN toun. leg Jeudis a 4 heure-
P. M. et airriv&t:s A New-York let
Lundi rnmatin.

PROCIIAINS DEPARTS DU
CA P-HAITI LN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


PAULA
ELENA
R C." A
PA LLA
ELENA
PA OSA
PAULA


29 )D&nnbrl-r
5i Jun. 193.
12 Janv. 1935
1 Jaun'. 1913"
26 Janv. 1939
2 Ft'r rier 19:')
9 F1',-rir 19309


PRIX DE PASSAGE:

Cap-llaitien-N-'w- York,
Ilre Classe;


CaMi-nes exterieures,
minim umt.......... $
Cabines intirieures,
minimum............. $


135.0('

95.00


Pour tous autres reise:gnemnents.
s'adresser a:
H. C(IANCIULLI & Co.

A gents,


Cap-Haitien


Phone 291


PETITES

NOUVELLLS


On croit. ra]pporto eL'Informa-
tiona qu'une reform sera faite
dans It personnel des Ecoles Conm-
munales de Labadye, Magayosse
et Haut du Cap qui ont eti place'e
ces temps dktrniers sous le contr',-
le du S. N. E. R. D&j4, pour.11-it
1e minme c-onfrbre, Directeur or Di-
rectrices auraient 6et suspend (iI

La ~emaine dernmire a ett- ins-
tall4e comme Directrice de i'Ecole
sRosel]e Dilon. Minme. Joseph F.
Etienne en replacement de nMle.
Elia Etienne. Compliment;.
***
La bicyclette .ARAMSTRONGxi
don't le reprtsentant est Mr. Frank
W. WILSON, Adcministrateur de
la EXide Storage Battery S. S.
eat bien connme dans le monde tln-
tier pour sa .olidit6 et son moder-
nisme.
Nous avons en stock tous les mo-
dles: do course, k home, i ferm-
me, et pour enfants. LE prix est
essentielliment bas.

II y aura, au Cap, une mission
qui durera du 1-9 Mars au 9 Avril
1939. Les RR. PP. Dubois et Car-
lier de 1'Ordre des Redemptoristes
se front entendre dans des ser-
mons do cireonstance.
4as


TOUT POUR HOMMIES
KLEGANTS. ....
Castmirs toutlaine, Palmbeachs
uni% et A picots, Diagorals noir et
marine, Serges, Gabardines, Cou-
pes & rayures pour Pantalons de
e6rmoriie, Flanello: unIes et rf-
yes, Drinls de lti, Shantungs


.ibrairie
La Librairie th ..


Notu, vt leII

a= :" .:i


(Maison de Conflance)


J. E. Hoover (Directeur de la Police F6edrale) : Crime ari
Etats Unis...................... ...
Dale Carnegie: Comment e fire des amis......
Paul Reboux: Le Nouveau Savoir-Aimer ..............
Robert Brasilach: Corneile ....... ....... ..................
Nicolas Segur: La Chair et le Ccur ...... ............
Louis Pierrard: Terres des Indiens ..................
L. DaudtI: Lea lys sanglants ...........
. Lonorc: Lts I s : Cc Septembre ................. ...... 3,00
G. Lenotre: Le rol Louis XV ......................
.... ... ..... ...1 l1Ll 4 :"
G. Lenotre: La Captivite ec ia mort de Marie-Antoinette ...... 4
tr. Lt'tre" E h'u. .Blumc. et Romue.,
G. Lciitrc: B J, Bianc Ret R i ........ ...... ........... 42
G. Lenou:i Lc Dranki tie Vare-nnes
Batardr n: La CmpJtabilitd IJa p.ortee de tous.......
Descham;s: (-turs el66mentaire do commerIe C t de comptabht& 2.0
C. Lcicune: Le C'ommerce et ia Comptabilite .. ........00
H Tloussaye: 1814 ................................. 3
1815 (Los cent jours) j..... ... ,, a.oo
1815 (Waterloo)........ ..
Lous M dd .: apoi ou ... .. ... ... ... ............. l. .
Saint-A laulre: Richeliu .............. ..
Saint-Aulaire: Talleyrand ....................... ..... i
Batardon: Cours pratique de comptabilit6 (2 ol.) chaque vol... i.
Capon: Nouveau secretaire commercial ...................
Me. Laughlin: Nouveau correspondent commercial en anglais
et en fran.ai ............
D. Beilegarde: La Nation Haitienne ..... ............. 4
Nation Haitienne......... .. 4.20
1815 (La second abdication), La terreur blan*
che .................... 00

LIVES D'ETRENNES CARTES DE NOEL

ALJMANACH VERMOT ALIMANACH HACHETTE


POUR CLOTURER L'ANNEE 1938 D'UNE MANNER

SPLENDID, VENEZ AU


GRAND BAL


DU


BEIILIYNiI


71 11EFERM E 14190
01 IILIabij] Fe 1000


Crashs blancs et couleurs, unis et
fantaisies, Tussors de sole A prix
tr s ban chez PAUL E. AUXILA,
Rue Traversibre.

On announce, au Cap, que o. Pet-
Stigrew, le dynamique Directeur de
iJa Compagnie de Pite a l'intention
de cultiver le cafe sur une grande
.cholle, au Borgne et au Port Mar-
got.
Au Cap, une Session Criminelle
sans Jury s'ouvrira le 23 janvier.
Deux affairs figurent au placeL

Depuis que!ques jours le contrO-
le des Ecoles Communales du Nord
par le DEpartement de I'Instruction
Publique est devenu effectif.

X* Raphael Valbrune apprenons-
nous a 0t6 nom=r Juge de Paix
de Perches. Gonmpliments.

Avis de DIpart
Les d6plchei pour New-York et
I'Rurope (via New-York direct)
par le S.S. ANCON aeront ferm6es
le jeudi 29 du courant,
Port-tu-Prtei le 27 D e. 1938-


"HOP


W. POWELL,ET Mi. LOYT
400 GIRLS
Le dernier vendredi chief de 10.9:
au REX
Un grand film *Le Grlad te"
felds une oeuvre magnifiqueI, ".:
preinte de poesie de romA4"in :i
et de lyrisme. Des d6co s stspl ':
des d'un fate inimaginable, Wb:::
action passionnante. Un film :i'::;
terprt6 par W. Powelee, IiM. L W: ;
autres vedettes et 400 girls thii
et blondes. Un fil qui e St i.
immense apotheose de la Is'te
et des charmes de la femmrne "
~ ~-- a .,;.

LA CORDONNERIE ELEG1.6c
Prop. Apolln gatanill,
Rue des. Fronts-Fort& ;i

Confection soigne de .chtA .
reo en tonu g .ea l
Presente ses meileurs vWtL
gp nombreuse clientle "
i


_


PLACE A LOUERI
[j:~~~~~i P L A C EA: :: .
I e' 'pn" anc'ie cjnotidien dJE"tait
..... .. ..; ,: = .
n ; o. .: ;. C o ; ;:


:' "' "" '" ...' l

I "exia:o;ie


..;.


Le plus ancien CZuotidien d'HE3ait


!'.'


I Malrr A--.- f-I