<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 5 etait absente
du microfilm de cette date

Page 5 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 6 etait absente
du microfilm de cette date

Page 6 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03522
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 17, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03522

Full Text




+


43e ANNEE


PORT-AU-PRINCE


SAMAEDI 17 DECEMBRE 1988


No. 20142


- -C~?p ... 4arrMmShm0WflB~b 'A~~tbi L~t bM~t& O'tait..,...Bflt .'ee


Se IDteressante Ranoion
oeeto


Mt


do


' re(
nue
l en
utcr


ni
Us.







tytem
wi i.V
tm
JAb




:: malll
.its .


10 DNcembre, les mrcm-
rAssociation du Corps
t se sont r6unis en
GEinrale.- ITs on',
Cure du rapport gbnm-
situation morale Wt; fi-
e la Socidt?.
rt a 6td lu par le !'rd-
teouvre, M. L. C. Lhh'-
en ouvrant la s:a l:2, .a
ses coillguis une mi-
ueillement en ti6mnirte
el Eth6art, I'un dl-s fon-
1894 de la So,- 6tA. Les
s sont: S. Vincent, P.
L. C. Lh6risson.
rt hl e.t d'un xif 'uit% -
t en rivue tOtlu ls, .0c-
sociation et ser.1' ecx-
)nsel;- i Il'adrcsse (ies
et maitres de I'Ensei-
ipres change de vues.
Save felicitations p .IrL
omplic.

6 a ensuite prced d au
ient de son Conseil d'ad.
i. Plusieurs nouveaiux
ont it4 choisis et Mr.
sson a Wt6 acclam6 Pr,-
gr6 son d6sir exprim6
successeur.
portons quelques pas-
pport qui pr6voit 1'Pt t-
. '! .,


a .?une salle de unern'
t I 'Htel France Haiti,
i *' Destouches.- II a parle
i& ,de plusieura col1fgues qui
Imt pas la modique cotisa-
.cluelle. La cooperation, dit
S'esprit d'association
aut parmi nous.
.j. isoiation constitute cepen-
Wla4e force, N'oublions pas que
W1et qui a fait des Etats-Unis
itAam6rique du Nord une belle,
At puissante d~mocratie,......
6tu rapport a parlh duI probl-
tiah fr6quentation scolaire qui
tn peu amrlior&e. Mais, les
.t les maitresses et maitres
Mhsuffisants,.. Le probl&me de
:analphab4tisme et angois-
.:D'aDprs le rapport pr6sent6


fan dernier an Congres de 1'Edu.
cation de l'Alliance franqaise, ls.
analphabets ne se :hiffrent pas-
(villes. et campagnes) A moins de
78 o.o. Pour lIs campagncs :sou-
les, il y a 96 o. o. Pour lets vi.:;,,.
et bourg. GO o. o, cnvircr....
Le icap;port rl"!ati c: as dui Ja-
|pon qui a pl:; sidr e pirlcic-
me de I'Ecole par la diffus;ion do
I'ELseignement poputaire qui k. rt--
duitt dce io joiurs !e nu.mtire des i!-
lettre-s a moins de G o.c.- C. '-.t Le
Schan'em'tnt qui a produi. utin peu-
pie v'igou-olx, couran(-ex
t.:: a j i.r.- it-,., ni, J.i).-n j a. p2 li-
t;I'Ij d.limocrar ti:it e rt -ma:n ipe.
3"- 1 [i ii ,; I.'' : .se 'm bl de la po-
jpula:ifn :;!a.sruiine. Vu'ilh la puis-
i sace:- .:, i'Eolie Lien organise...
L .' rar.cort a )rappel ks
Cor-seis- dri' S. E. Mr. Pichon, tou-
jitur. soucieLix de no's interets et
de notre Avenir. lli fLut, dit 1 Ar'
chev&que-EV:'quc, dTes Cayes, une
Coalition de I'Ecole, de la religion
et du Patriotisme pour nous sau-
ver.se Patriotisme" n'est-elle pas la
vertu essentielle?
Le rapport price instammrnent les
maitresses et maitres de V'Ensei-
gnement d'apprendre aux cheers
enfant:, confi6s i leur sons r'A-
muur de la Patrie qui nous man-
que. C'est le ler, le principal dFe-
xoir de I'honmme et du citoyen.
Dans leuril tiltche d6icate inos, pro-
I'es.-cLtrs re C)iiv'nt ps.01. oublier quel
ie dLiurrol ;alcietl tdeis idee e.;t d'i,
u.n reaichement de la formation,
moae.
La lect.urll du raipport est co,-
verte d'applaudissement .
Enfin, u n nouvel change do
ues, slur totes ie, affaires dc, I:
Soci6te.
A li solrt ie dc la union, I. L.
C. Lh6risson a cu au ministPre un
court entrctien avec l'honorable IM.
Estime, Ministre de l'Tnstruction
Publique, sar certaines doleances
de ses coll&iue.e.........


I COMMUNICATION EF PIECES ,

IARTIER-GENERAL DISTRICT DU PENITENCIER NA-
i|^'TIONAL. PORT-AU-PRINCE, REPUBL1QUE D'IIAITI,
::. 12 DECEM3RE 1938:

| BUREAU DE L'OFFICIER DE SANTE.
toiotre cdinique du detenu poliJique Julio Jean-Pierrn Audain...

K .. -

:- Le soussign6 soumet aun 6tt de snnlte en tappiare:l lrios-
.wndant de la Garde l'histoi- sant ct qui ont d6terminj.; nottre
iique du dectenu politique Ju- mailade & -A soigner par je Dr. r a-
hPierre Audain. jous, son compatriot. Ce3 doultiurs
SAge de 35 anrs, journalist, int6ressaient tout 1'abdomen et af-
ifire de Port-au-Prince, Au- feetaient nettement le cararir' dec
,a ftl arrete Ie 2 Novenwbro crises subintrantes, elatant a la
l-t emprisonn6 aux ordres de maniere d'un coup de tonnerre et
jice. Homme de petite eons- calmei s un pen par l'ingeitii:l doe
sanq grand divelnppement laudanum on d'un alealin quelcon.
I[alre, plutot frMle, il na s'e5t que. Elles s'acoompagnaicnt de
W Men port depub tarft6t 12 sueurs froides et notre malad pre-
Spremieres manifestations nait les attitude- les plus varies
Imal sont survenues au pour les apaiser. C pendanc jmaii
:IfWd'IfE jour A Paris et ont elles n'etaient suivies de vomiase-
i" des crises ulourea- ments, et jamais non plus 1il n' a
laiinales patticul&rement eu d'hbmatemese ou la mioindre
Ssurvenuea brusquement
|~f .cannu C auf itneU d'un (Voir soite a Swe.- papg)
COMU40 MIO% 'u


LE PRESIDENT


DANS LE SUD



Villo d'expedition: Cayes.
Date: 17-12-S8. Heure (9 f. m.
No. 321
;Nouveljiste.
Por[i't.L-Prince ,
I Les rjouissances publiqutrs ont 4
Srte particulitrement imposantes
slr apres. concert agrximent6 de
-siltues ide joe et de feux d'artiiirc
ila Plice d'Armes, plus "ide six
r.i!e prrs.onnes ont dc>fi h ttravers
Icst rue. des Cayes. Parade civicLue
imnpressionnante prcddd1e de corps
rd musTiquLe et de flambeaox. L'en-
thousiainme populnire est a son corn
I tL, .or.que president reclamn par
Sia foule parait au balcon. Toute la
nuit on a dans dans ds les diff6rents
q;uatrtiers dei Ia 1ville. Le Pria.dL-.t
Vincent ira ce martin in*spect:.r
chartiers dce Ia Whire routes Canmp.
SPerrin-Cayes Warf. etc. et du nou-
Ve! asile con.struit grace A lui pour
les pauvres des Cayes. Ce soir bal
au Club Militaire, rendez-vous di:
touted 1'flite cayenne. Domain di-
nianche dans la mnatine Vincent
prononcer'a irnportant discourse. qui
sear radiodiffus.

Dans la soiree d'hier, beau caon-
cert effort stir in Place par la iviu:.
sique dLi Palais. REjonissances pu-1-
bhqu(;. Retraite aux flambeaux t --
Enthousiasrmo indescriptible clar,
In ville.


CLRRESPON DA NT.


NO


S'VELLES SPECIALES


,La D-ligation Argentine Garde
en Suspicion les Etats-Unis...
LIMA.- (Dep.che speciale.
La dOlEgaioni argentine a jet6 urne
suspicion pcur l'avenir sur la pnli-
tique etirang-r,- des Etats-Un'f
los qu'(est venue aujourd'hui tn
discussiun.-' I, d'iclaration commu-
ne coitre 1i'AgrtsioiJ. LXs mCne-
bres ieh ic ddghgation argentine or.it
insist sur le faith quIe lio ELat9 -
Unis. pourrriinLt Ctrue un agresse.i-
potentitl e qu'ilss veulelnt cd'ur
resolution (jtui sptcifle que la dd-
fen.se doit ttre porteie contre f'in-
eursion di toitte nation. Lta difrn-
,se commune int.':;rossatit p)'incipale,.
ment les possit-,ii itds d'une attaq',e
venant d'nnc nation itrangier it cf>
continent ct des d[eletgu6~ oiut. atou
clu'ills n'ont dlans- 'ide qu'Iun a-
gre dic'tatc'ur de' lL'Europe.

Un tProjet du Mexique en Favour
des Ouvriers
LIMA.- Ce matin la d6ldgation
mexicaine a d(iposia au sous*cornit6
6cononmique une proposition favo-
rable h la class ouvriwre. Ce pro-
jet plaide pour plus de liberty aux
ouvriers et plus de liberty dans
I'exprcssiop deos penses et des op)i-
nions..


PROS ET FAITS DIVERS


LE PRESIDENT VINCENT
PARLER A REMAIN

Demain, a .10 hr,. a. m. LE Pr&-
sident Vincent prononcera, aux Ca-
yes, tn grand discours q(ui sera ra-
diodiffus6.
S adtiophik: aux 6c cOLutes'

AU CERCLE
PORT-AU-PRINCIEN

Demain, au Ceorcl Port-au-Prii-
cien, A 9 bres. a. m. seront exp'.u-
s.s les dessin.,, croquis, etc. du
grand peini.ro haitien, Pierre-Not.-
don lIa lprces' new-yorkaisc, .'v
course d' tn voy .o i-e' qa'i v'en; '.
fectuer aux E. C. a ut6 tmianrinn .
vanter Ie beau Lalent.
Le public 5' cE-t eordiaiement ;'n-
vitt.

HAITI SERA REPRESENTED
AUX PROCH. LINESS MAN(CE -
VRES AERIENNES
AME ICAINES F
Le GouvernuLrent 1Haitien a 64ti
invit-e A partici.. r aux rmanwtuvrus
aeriennce annueiles qui se: d6roule-
rout pour la do:zieme fois i Mlla-
ni, Florida, U. S. A., les 6 et 7
Janvier 1939.
Nons eznregstirons vC.Oe pTi.niV
que ,c:'est notae di.irt n.t : r' mi, T'In-
g6nieur Chaurs. PFjuiiir qui a ti :
choisi por 'V reprt l1n I' flh'ctnnrt pour cctu e i'r-
.l .' d';utter:-'i, ] de)! t ;1 :.-t i',) jet
Iht' t part d' Chef d' 'ECft:. no>
.-.onhaito)rs q. .t sn miss n' .oit a i- -
si fruct Vcus_' qt'agr.abl ,

CEI SOIR ;
A uTHIE 31ELO)DIIS,>
LE REN)EZ-VO;S
DU MONDE ELEGANT



REVEILLEZ LA BILE
DE VOTE FOIE-
SAs calomel-et vous sauterez do
lit le matin "gotnf! a bloc"
I1 t' iu j f i'.r t ",, r u-4,, ', .oll J 1 i.'
de bhli d '- I itI!.'n T .:i tt- .rritvef rnai.
Vc.: itihmc.t np' 't. .ti-oic fltl S 113 ij rput:c-
tie t. ri:. I U'ni' i.t.n It p in a u l t re e C. n.
illit'. V ,A.rI ir-' :etrite 'ti( t i'r.f et v, )s,
i .' nI ,.., ;Tr :Z .tL ;. V oLi' ..'.:i^ titt-L In noai 1
I.N 1 ;h t-ftl' ,,..t IIUn p'L'-,I ar. .na -'k!
S F1 ITEI'S .S II. -.i', CA ,ii.Th l Im,ur if.
F u01 oV l .t I nv.r J'-,!.1 r..r tI hh "' sni. :
de l.Oilr r-ul v',.,i. remcrtrr., V't,),l.n.S \i,',.-
fils. rx-iui .;- : .I'etlte l'llu4t. I I :ltor4 Iour
ko Iole. 'ut.; Plu:rmacnr.

E. HAKIMIF. D)istrbuteur.

L'ap6tit .ous .-:,:I-:o.* r
Acf6ters co soir un iucocn :i
Quintonine F ..ur Vn pnix r,
modiquo. Ver. eztlc dans un'litrc
de vin de toaile et vous obtien-
drez instantC. dment le meirleur
fortifiant qui rnndra 6 votrf esto-
mac fatigue sc'n activity primitive.
Toutes Pharmar.,es. A Port-au-Prince:
Docteur V. tv'.uthurin, Pharmacie
Soint-Francol;.


LA FETE DE CE SOIR0
AlU CLUB PRIVE
DE PAUL FILS-AIME

S'il t' ail pas trop tard pour
donrner llt avis aux t;rg..nisatricem,
.ie leur atrais conseill6 d'ouvrir
un! eniirjueto avant d'offrir cette
srattraction .peciale pour les hom-

Apr&s avoir compile les repon-
seos A IIa question: ,Qu'est-ce qui
I plat Ic plu.s aux hommess, elles
p'i'cruieirnt choisir h bon escient.
Ce. serait faire preuve de sagesse;
mai.. hela.-' :e beau sexe ne raison-
Ite' i o ,:' * Y t r. '[ Vt r-
11 '-t' viru; qu~e e pouvoir intuit
Sti' i. c f Jdameg est formidabe.
Leu.r ietii doigt leur aura sans
donu it.liqu.d e chemin de cette
azt.trAc.lion speciale pour lo horm-

A cc soir done chez Polo, o0i le
s;exL f'urt vt-rra bien ce que htl ri -
yc..rve GL'Obole du Pauvres........
A cce soir done en foule A ce Club
do haul( goult oi toutes les ga-
ranties meotales et sociales s'accor-
dent pour In protection de la fami-
ie haitionne

(Voir suite en Ge. page)






jtl MONEY CHIC



















-3 1
4.*'


S 1'..i I' ','I, s E' -, e bal
aiiunt de faire tons a-
chaint' d Ti';su,
Voyez
MIne e Vv El Saich


snn*. nteA*JM>| rff#-i lflflttEy~efl


JODUETS JOUETS JOUETS

ASSORTfIMINT COMPLETE DE JOUETS POUR ENFANTS.

PASSED A L'ANCIENNE MASON PRANCOIq FREDA. GRAND'


RUE ET VOUS AUREZ L'EMBIARIRAS DU ChIOIX

LA SALLE DE LEC TURE B- ....mrFCB~ --M----r-----i
MASON DU PEOPLE RHOCYA, PRESENT LE RHOD. DE POTASS. CONTRE L'HY-
.OTTA WA, CANADA. PERTENStON.


StERNEST .. CIA tET.



i: CIEN..

)N lHAIIIirt rr
'., S L IEy. w UV IGN .A Ur



Q QiOTIDIEN FONDP EN m1896 1 ""

LE PLUS REPANDU I)'HAIT
) ... ,'rox,, ,--'.,t ..~,m,,,,M<|.a ---- ------ --.. _


~s~vrr


-J. -- ~ 1 ~ .4


__.__~ _II


I
It


i:'t

:''' '


i






PAGE 2 DDNI

MUSTAPHA KEMAL ET LA TURQUIE DEDEMAIN
(Suite et fin)


SLa paix revenue, le soldat. d- d
vient diplomat; ministry des Af-
fair-s trangeres, ii conduit les
negotiations qui aboutissent au
Traiti de Lausanne et h la joie de
pouvoir effacer I'humiliation dut
Trait4 de dSvres. La proclama-
tion de la Ripublique en fait un
chef de gouvernement. Depuis lors,
il n'a cess& de jouer un role tre's
important dans la vie politique, 6-
conomique et diplomatique de la
Turquie moderne.
Un des points important de la
carri&re politique d'Isnmet Inon
est sa sympathie pour i'U. R. S. S.
qui lui valut, it y a quelques an-
nees, d'etre -carte de ia direction
de la diplomatic turque. On iui re-
procha alors de I:; --o trop pen&-
trer rinfiuence de Moscou a Anka-
ra, ce qui n'mtait que partieileremt
exact. Ce qui l'fYe. davantage c'< i
son admrirati~n pour certain as-
pocts d- .a r.'r.gan.- action -.o normi-









T .n el J ..





corbinaisons polU it ,. '.-i ,rx :n-

net n'a que du mapris dt e :
Traite de Laisanne? (C qui impour-
te pour Isrr,;t comme pour M. Sa-
radjo' lou, ]e s,'ccuseur de M. Rus-

rant de ]a nation turque dan: !
Proche-Oricnt et en Asie ou vivent
press de 400 million* W'individus
d'origin te t de turqu:it
de religion musulmane.

Europ oan ava -
cotir d ans ea po.,t iq ue -xt i:.r: .-:"









la tendanc a nation tuErqe : aTn
pareligion pactsc omka-iqu e. m
KemiL avait rt ., a: ii:s r
se t, m a t-ni c ir; -
ntbrc Lat,. r:, d,.v ii ,:- .*or...
A t 'l t lr e if ; '-. r !-e-
tor ams a jlaitiue e( ir ;


jour mneme de 1'election .dt nou-
veau president, a sa signification
certain. Une collaboration plus &
troite va s'6tablir entire les pmis-
sances signataires du pacte aia-
tique, c'est-A-dire 'Iran, Hrak et
]'Afghanistan. 11 est probable que
cette collaboration s'6tendra gale-
ment i t'Arabie saoudienne.
D-u point de vue musulman, on
va assisted selon toute vraisem-
blance a un recul de la politique
de laicitU et a un retour aux cro-
yances religieuses qui, du rest,
n'ont jamais disparu dans .'ama du
people ture. Le bloc islamique en
formation va recevoir, sinon tout
de suite, I'appui et 1'adh6sion de
P1ancien pays des Califes, du mnins
sa collaboration bienveillante 'our
la realisation de ses buts dans le
Proche-Orient.
Est-ce a dire que la Turquie va
d ibererment turner le dos a I'Etu-
tro., rompre le pacte balkanique,
r. retirer compietement en Asie (t
'r r.dreii !e r3ve du Touran? Cer-
x.: xk'nophobes pieins de faus-
S.- .s >.,1 voudraient-ils et
.,:., V er un tei renversement po-
as s Intentioins
':-, 1t s! i 'uel les in-



i~Mkan- tat ]lc dent.
L 'r ].::t ; pnr lustlapha Ke-
;. e (2-'enco 2 re tr picine periode do
.. ii a SjW in dV )' aide de s
S..uc, jurop-fef nn'S- et il.s fn--
r t h. a i^ :nrK capitaux. Vouloir
I r ; vr av c I' Angleterre, 'Allv-
*n-;f;en ia France serait se pre&
iarLr de durs reveils, pour tout di-
ar iu r;ilution interieure et une
r6grcssion don't MM. Isnet Inonu,
ani.ljogilol ne veulent certaint-
ment pas. D'autre part, comment
rbsister a la pression allemande
Sui so fait sentir de plus en plus
forte dans cette parties de I'Asi en
Ss'isolant des autres nations 6gale-
mtnt menacces, e'est-a-dire tons
los pays balkaniques auxquels la
Turquiie -st unie par le pacte de
1934 ?
iLa T. qui, parsa position stra-
1 i. t l dipl.,ma:tiqie, est appe-
: :.r un role de plus en p'Us
*:.':' danrs la : .1: t- e mediterra-
ti:-ii:, :t proche-orientale. Soyoni
i;r~. 6uadfs que te successeur du
Gaii, hiritier d'un des plus auda-
Ci1-1ux et des pi us energiques rd-
r:..r:ateurs. d notre temps, sau-
ra n.t.nir s S,. < q
Andre CLOT.


,.----~"/
G(RA DE BAl/SE SI:R 2,000 PA IRES

DE (CHAI:tSSURES

Occasion unique qui ,c d(ir.ra quC e le mois de Decembre... Profi-
tez en pour vous acheter des chaus.sures slides et bien pr6xent4es
tres bon march,


Voyez VICTOR JH. CASSAGNAL a la Rue
M. Armand.


Pav6e en face du Dr.


flofla S.&. 4tflhtA1, BSdbE)Jb#.fd S#~d~I. knsne* ssJ.SUun L 1W- ~ .,. .4L~


LE NOUV ELLISTE a-


Berliner


Hof


REVEILLON DE NOEL

UNE NOUVELLE QUI REJOCIRA LE C(EUR DES FINS
GOURMETS:


fin


S usA&per


SERA SERVI DES 9 HRS. DU SiII':

LE BERLINER HOF SUGGERIRE A


Iiu c


ET TOUTE LA NUIT

SES TRES AIM.ALLEI


CLIENTS DE S'INSCRIRE D-AVANCE, AFIN QUE SATISFAC-

TION PLEINE ET EN:l:RE LEUR SOIT DONN-EE.

IL NY A QU'A SONNER LE 34.94.


BERLINER HOFE


alwn E. Oa8al


On v troupe les nme
mises du Pays, fabriqUi
tissues les plus fins, Ies;
et aux prix les plus r6

~- k~o9~4a A


iileures che-
:es avec les

plus solides
duits.


LES FAB IQUES DE



COULEUR S ET VERNIS
LES PLUS ANCIENNES ET LES PLUS
IMPORTANTES EN SCANDINAVIE,
VOUS OFFRENT LES SPECIALIZES SUIVANTES :
..EMAUX vPIONEER) en 15 nuances attrayantes, pour la beaut*

du home et du mobilier. Shchage tropicaux.

VERNIS aPIONEERB de grande resistance A surer, s'emplole
pour tous usages.
Peinture pr&par6e Ilddal, en 24 nuances variees, specialement re
cormnand6e pour les Tropiques.
LAQUE SYNTHETIQUE *SADOLOIDs) en 24 jolies nuances. Ef-
ftacit6 incontestable pour la mise A neuf des camions et autos usagaE


C-








I
t


Laques nitrocellulosiques cSADOa en 48 nuances, employees par
ies fabricants d'automobiles aCitroena, Fabrique Danoise de Carrs-
tries, Fabriqles de Montage Willys Overland, La Compagnie d'Au-
tomobiles Encaustique cSADO> pour teinter les meubles.
Coe en poudre pour menuisiers.
Taintures A bois ,Sadoe.
EnPtea d'Imprimerie, conistance speiale pour lithographic et ty,
~ographi .

SADOLIN & HOLMBLAD LTD
ALPHONSEI MAGUET

Agent Gtniral pour Hatt


1 ,~ I~dl i.>i M'rI n'I C n


A. DO IUNIqUE,

AVIS
La Banque Nationale de ih
publique d'Haiti avise les emple
.. publics qui desiren: escompfi
.e urs cheques d'appointement poi!
ie mois de Janvier 1939 que les g .$
chets de la Banque seronc ouveiri:.
A ces fins les 22 et 23 D4emrfi
1938 a 7:30 A. M. jusqu'& 1,
P P. M.
A partir du Lujidi 26 DWcemikeb
1938 l'escompte des appointeme'e'i.
de Janvier scra repris et continti
ra come par le passe, les same4.j
except&.., ju q.u'au 15 Janvier 1I :.
pocr c'.,s (.u le de: rent. :"
i. .:. de rno,:s aikr r faira.
i vaII 22 D aCmI.lr 19.. aveeI .
relement. s i. -. e. -l ,ptes dU( 'rel .
de nD cem- ren if.- t i ejrp5s ise t
invites a sL pr c.-cntCr :t ptpA ? .
pidenment pei~-ble nii 1 gUi~..
Itls 19, 20 et 21 Dftcembre 3 ',.
SL'cscompte des appointsmenth .
Tanvier 1.391 ne sera consi.nt
qu'aux employs qui auvont' pan
chev6 le riglement de lescompte
leurs appointments de Dieemb.r
1938.
LA DIRECTOR.
I


A' VIS I MATRIMONInAL
Je, '0Lu.-.signe. Mare D. Gasto;,
declare au public et au commerce
en ge6nral, n'Nire plus respongsabr
Sides actes et actions gen4ralenwt
quclconquea, encore moins des obl'
gatioris qu'elie aura contrawti6e"
de mon tp',0-c Madame Mare ) .
Gaston, nee Carmen Nailan, par:
abandon du toit conjugal, a i Mi*.
balais depuis I'annne 1931.
Une action en divorce, devra miw
etre inntente dans Ie plus bref t'.
lai.



LES ITALIENS RECLAMEN'
LA SOMALIE FRAN. AISB'
mais le consommateur soucieux de
ses int6r&ts r6clamera partout 1ea
tubes de pate dentifrices GIBBS
a 75 et une gourde le tube. Le den-
tifrice GIBBS est A base de savof
,et le savon seul dissout les mAtit~
res grasses des aliments .
... .- = ~ ~l li l


Df...... .
VOS CHEVEUX-:i.

BRIL LERoONI,, NOVEL
vous faites continil- N
element soufiiru vrs k LAT
u." CLAT
chevoux : lavagas.,d"- ".."
coloration, permiaren- ent
tes, bins, a ls ol .cu vf ent its cin
sacs. tesra et cnsuiantq. levi r nstWC 5(
trouvc amodnric, is siot annJt' r ti
faut ttiulor leur plouSSc. eiu tte
des glandes' bac)ac le4 ur min.uC g
nouvel smant La rillanone dud rnl RPI
Settra uirle. est tn r"tflai d-i.,-de t
ricin pt ci -em.nt L .iu lvi 1 0 .3.
d gtai9J s) ".et d'huile d.otn i ,
tlusfluide des hule exita"nt DDM0t1 c,
rSrUantin R"} xa ^ ^^n'mcn1.
lure tna soupI se c ,rt n t urel "
brilliant soOcux, elt l" _i' .ur^ .arto
vitaule du eCveu. Ea .'Lt' i UI
SALPHONSE MAGUET

Agent GMdral


wp --- -r -


-- -"'- -!--
00,0 04401 to.Ow" 00

CONSEIL D>E: VOrn

L'Ordre des avoats dui
do Port-au-Prince fait Chmnti
Meat: de Requiem marine
20 D6cembre ,19'Id, A 6
demise du matin, en l'Eglih .
SiWle du Sacri-Cceur de T
A la m6moire des anciens bi'
riers et des avocata dcepd& s
Les parents des defuIt, ,i
membres et les amis d.l l'
sont invite. A cette piems e!
nie.
Pri6re d'acceptr Ie present a%
come tenant lie i de fairc t.
Le Batonnier,
J. L6lo JOSEPH, :
.e rSPeraftir


LLLUi


/, /~-IR~-aa~


r~mc


Bazar Modef ne









:,: AV,,


1A PE D'HAITI
G&NIBRAL DU DIE
D$ LA POLIgCE;'
de~ dispositiosiid de Iar-
r de la L3 du 4 Aoit
prprintaires de chiens
,i faire leur d6ciaration
u de ]a Police pour Fob-
i las plaque d'immatricu-
uee sera dA!ivrte sur le
.rdereau communal du,-
Saitt6 attestant le pavement
F prvuc par l'article 5 de
to Loi.
sera accor& tin Lilime d6-
I'au 15 Janvier 1939, pour
te declaration. Passe co d, -
it ebien ne portan- pas 1
giglae~mentaire seia capture
A la fourrire.
1j rm.pf ment au paragraphe
itiele 390 du Code P6nal en
relatif au tir Jde pieces
i 'la Police avise le public
S que l'explosiun des pe-
chlorate de potasse, etc, est
tenrt interdite drns la Ca-

j':nsq ne uence, tout contreve-
Ii ce paragraphe seir arrite
t quI de de droit,
pltre, il est particulirement
gt aux pharmaciens et aux
ivendeurs de produi's phFir-
Dilques de ni pas dibiter du
t d de pottnsse aux enfants.


LAROCHIE,
Ga riled'Haic
d', l. Police


FAITES ATTENTION
.:E BAZAR NATIONAL

bore UNE FOIS, s'enorgr.efl-
titre LE PREMIER h offrir b
tWBttle et. au Public les avan-
de NOUVEAUX PRIX d6-
de I'Accord FRANCO-
,pour ses rayons de:
''feums les plus en vogue de

T.I= FINS
VN IOUSSEUX
C0AMPAGNES
UOLtL S doe la fameuse mar
.i rtaie.SrisartfR.
ht? le devc. A vous-memes de

,,',,

IADAME
S VOTRE JARDIN:
Ss fleurs et vos roses ont be-
Iblewt oup d'eau par ces temps
*1dteresse. C'est facile A faire
'L:n Tuyau d'Arrosage Good-
il d 25 odi 50 pieds avec Lance
IOich. Prix raisonnable. En
.:'.
WILLIAM NARR,

Rue du Quai


pour NOEL. Un jolly Pnt
:tkPft.A choisir parmi les 60 mo-
:4k diffirents en vente chez
I slate Nord Jn-Joseph,
RlIs du Magasin de 'Etat,
&
'A I Compagnie Nationale
Sdu Commerce Extbrieur,
S Rue Pavle,
tun plaisir immense soit A v>
I'MMnan, k votre Tante ou A vo-
tCousine. Les prix sont tr&b r4-
i.st. DerniBre creation: Pots a
STRICORNES. Dernierc
i : Pot A Fleurs TRICOR-
I our Fougeres.

: E TE THEATRALE

: eii Andrea Francois organism
1 du courant, au Collge No. 1,
i*t7ue Lanarre et Lalue, une.
;*.nftltation thdAtrale qui pro-
i d'~terere" int6reaante. L'en-
':^i t do 0.50.




nUt 1 jolie1 vn da pya


j Cgutir 1 5130


&*f~fsi ntfntl cV)~a W este*OI *en~~sF,fllftf~fed~nennse


ret-;signIe siur to.ut
ce q.:i est pubitl: dans
11EVUES
1JOaRNAUX..


les


& PUBLICATIONS
d e tote nature
Par;t:ssant erL France et A
!'Etranrer


OT-A'J-FRICE. HAITI, o i B 2 Motmartre,
......... ........ .... Ch. DEIMOGEOT, Directeur






MO NTEZ U T RAN E OVEAUX


PNE US AUZ LNTA EGOVDYS

ET VOUS AURET LA PRUVE DE


LEUR SERVICE EOUNOMIQ E


Sl DistrueArs p GNTI, iOGAT & Go
SeulaeDltrlbutlWrs pour laitd:


PA S 7


-lflf n "-*s*e ,LE NOJUVELLITt b
LA PHARMACIE CASTERA

VOUS RENSEIGNEI...,,

D epuis que l'nstitut Prophylaetique a r eirmando6 a la Phar
eie Castera, en suite de ses etudes pharmacodynarnigqes, biologiq'i
.cliniques gt spetrophotomrtriques:

LE QUINIMAX
SLe remede qui tue le paludisme
On a constat6 les heureux ri-sulats suivants :
S1) Le QUINIMAX guhrit tuus les eas de paludisme, puisquu'il p
.s de une action efficace et certain stu 1. s Schizonits ct c.. Game
des diverse forms de plasmodium.-
2) Le QUINIMAX gubrit tous les :ens d pat!dismcI, ptlisqu'il I
plus abordable que la Quinine ct qu'n .a.1 ul tbe e.t. ui trn aitemrnt.
3)-LE QUINIMAX gudrit tous l, c.. (s ', ll. l 1lirl, Iise, :
navant il n'y Aurail plus de budget pour I.t inctiuon do mal: Quinini
seul, suffit.
4) Le QUINIMAX gubrit tous les ls d paldismo pu.iiqque tout
monde pLut fire tin debours de; Troi., Gourldes 7151100 pour se (
barrasser de ce f6au recloutable.-
5j Le QUINIMIAX agit aussi common recnr.stitunnr, puisqu'il
un complete d'Alcaloide, totaux, reInfurlrmant tous les principles ;
tifs du Quinquina..-
6) Le QUINIMAX resout definitlvemnct et avantageusement
problem de la Malaria et ferme ia.tiporte :iaux p'oduits de luxe, ma
suns action, nous voulon: dire crainttie car i,5 on- untl action ne Saa
sur la sante et la bours.e..
LI- QL'!NIMAX
e~t un produit dt cortont;,:ce e d t qaiit: ci t l.-e cpaludisme, sa
les inconvenients de la Qinii,:e g: de prd.esvis de synthtse (d;
gereux).
Le proCduit eat e n fcnt i dian-. i. .. .n.:, ihar'n..;i0, c ,i
son au s.rix fix pr Ia Pharm:tc. C( a I.:rI d Tr, Goutrde 75
qui est populaire, htam;n :.r :r.: rti t .ii
Formes de pr 'ent it ; CL'umpr.r ., Atn :,.,.'.;, GranU-t >-i
sitoires.-
Pour tous a:trt.s re': .;ig : -n ,...'.. 'a:r s..- 1, i P ianmacir '(;
tera A Port-au-Pri.n.. t < '.'. L .--


& Cie
INGEN IE t
Consulttitio;s ..--- Pro)ets Cal-
ClII C,, lrt rfions -- Agncei et
Represe itatii. (G..r.c'irls Uom-
rnli_ siioAl .-..-
Itt lhnnef-Foli No. 54,
T'l: 3270
1'. (., BOX: 19



ECOLE SPECIAL
DE
STENO DACTYLOGRAPHIU

Reconnue d'UtiiUi Pulite e
Angle Rues
du Centre et Miraces
Telephone 2620
P au-Pce

STENO DACTYLO
COMPTABlLITE

.. Le seul 4tablissement jusq~u'ie i
Port-au-Plrince oii lee prescription
eehniques sont rigouretsement ap-
pliquas.
Une rtIduction a itfJalite au tar
rif g4n*ral des coura pour tanir
eompte de la raret6 du nutmiri
e, Demander Prospectus.


.- R. B.
Major.
.. Chef


.., L ~UIIIY~P~;~A-F~R11I~C)IYI~LILI~-arL -_r


^la aeaff to
fIQtIlJEb, TABLIETt'E anux de ~t
ONC UENT, o ealonm&
GOUTTES NASALES par l rhtaue.
Essayez dRUB-MY-TISM.
lo meiieur Liniment du Moede.

MARVEL

Ce product change la coulaur de
votre chausasure selon la robe que
vous port-ez ou selon votre cos-
'ai:.. ',,.tites les couleurs y com-
I 'ris Ir t:r e trgot nt.
' 1i le cr'aque pas et laisse un fini
madguifiqlue ind-l1bile mais encore,
i: rend lI 1 s lier plus neuf s'il 6tait
'atig it.
Dernandiez MARVELA et vouS
vous habiilerez avec le6ganee et har
monie sans avoir A depenser pour
10 Iairesit' id chaussures.
Une 5.enle bonne paire vous suf-
fit, grace A M3ARVELA.
En ve$!-.' partout.
JIYPOLITE JEUDY,
Distributeur.
Aujourd'hui plus que jamains

LE TEMP.S IEST IRECIEUX
ne perdez pai le votre
i. c-it rchetr i:ansr1 les, J.-urnaux et
(. Re',ueP ies articles citant voure
1'"m n.l t (raitant deI s l u1Liestions qui
cLns iUtees.sent pii.isque
t 1LIT T O UT
Dur'a. ti,:e Coupur(,-; de Journaux
FIindtl en 1889
'PF LE iFAIRE POLR VO'US
.',LIT TOUT)


LA QUININE ET LES METHO-
DES MODERNES EMPLOYEES
DANS LA LUTTE C.ONTRE

LE PALUDISME


La conquele de I'air, en pregnant
ces derniterx tem'tls tin d6veloppe-
mrnet considerable, nous a d6jh h%.
bitu&s a vo iir employer les. avions
pour le.' transports lhI plus inat-
tendtu. N6Lanrnmins. Ie fait qu'on
fait voyager d(1;- poisons par mil-
lier.s ldain dtles avion., ost encore
tunr chose lpeu commurne.
Mais citte mn6thode p. banale
s'applique it un but ase0z plr tI;c'.i-
lier, certainement tres important;
il 'agit dol.- poison; qu'o l fait vo-
y::ger fjir ;avion, pour .souttnir la
ltt-e (ontir uie. d'es t'sp ces de
mouSliqJ1.UC ;" pi. cl dangermuses
It iu monder I'narno.phi.le, agentt trans-
mtto'er dr ih malaria. Etant dmh-
rnP qi.t'il re.,-,:)rt dEl- rapports 6ta-
blis .l'tr 'di- noml', r ieux m 'rdecins .;ue
c'ette .fpccbee daingereUise se multi-
plti- 'une faccn catastrophique en
dicnnri;w t lieui ii un chiffre terrifiant
ii ma.hdiwes trs s., vent mortal-
les, ,',n .fT ngrlige rien( pouLr ooi-.nir
ln r-(.-. l tltilt a L.- i fficacc' que i,-)-
sible dal;i i' .t 1.u c i-ntre cet in ;ec-
1 .t .
LD- t^p ccu -'. i-i *h1 pois-
o r.ns, .or .n 'n'if tdan; l(s
mt.l nii i' r tr. l de mois-
: ;. -.. ( i,: t- dL li ., ti" g ra tnd.
i.-,. '.,.r- n r ta : ,r. On i
C;.; ,.t c ,i :! ,il) -i t dAl s a-

r. : 1 :" n ales dtLear.que :can:. I-
rgl i- rr ;lT-r s- al ,* X 1ades fl u-
S [''jCt li Cong; O:' entu e-
le: insi Un1 grandl; C.LT 'Iag i9 det
r t itnr .'k- r. ,.1 la i .que en

di,, CoL: go. Ci. ;i'2l i -2 ;Ir j: nt t1ej1
cl u.ignts eu.i.- lto tor.n. d press pour pois.rons t des esca-
dril.s ccmpiltes, oat di.ih effcdtu3
rinsicurir foie Ic voyage.
C'.st l En des m;' t.ri. les plus
-ffic'ce.- deL let.'tr ori tr. le palu-
dis.me, mai.s il y -..n a n autre qui
le ccrmplti, ptarfa",it imon.,t. I1 s'agit
do d:t.,vi!,: r'l',i_'vr P lt (L-I ',:mede spd.
(itiq I t,.. i;, r'L t alariit, la q inm.ne
q'.ui, 5yWl< 2, '.'jrni, I '.t .' i.se jour-
La. L'r', ii',. } -.: ../ i *... 1C(," m ployt3
t t i f '. ,' ,.:vt& ;, .1: r.' 2 le prv-?
Cr .ln*f
,l,_* ",i .,. i. N w,,.... *:,-,'., t c- I. PwjA

.ij i ,'i ,.i. ..4 < -. : tO t IP1
'.4m '. RI i I ; .-' 1 tihb.

1. '-'; .y; lAt ', ..i i i ,iuli ust
i'. ,2 ,,,' :..- ;, L ; "1;.,' "' L i p ro -
t ,"; im a ,\,.. I 'i'umm ..l o

ri., ia L ', r.: ..- ti4 ludi sme

unw. (i s" y;nii't n!'i t ': I Lrramme
'2 gT: i":; p' l' t'.Fil ifl? .2-', a




('JARLES FEQUIERE


I






: :: .. PAIP a w..*.J:. *'. -.*. *.*nI w
: PENSERS

Quelque temps qu'll fasae, Cno
Squitte pas I grand chemini
*
(Proverbeb espagnol)
Si la science n'a pas de patrie.
l'omme de science en a une,
PASTEUR



COMMUNICATIONN DE PIECES
(Suite)


*


herorragiec intestimalc. CGs ancr.s
douloureux a allure intermitttente,
se sont rj.; t6s h. quelqu- jours
d'intervaile toujours avec le mni-
me caractere... dcex heareti .preu
les repas ils reve(nnient puis '.,en
allaient sans que rien de sriCeix
semblait 6tre fait po-:)ur l jugu-
ler... Puis :13 ont clii':par;t tou* &
fait lai.sant au mal.i.:, u -- .U11 ttA
chancelante et 'ntm c,-rtaine i-:.p-
titude h I'effort phys.ique c-.ntnu.,
Depui. lor.s (-n e-tf t i. pp.tit t di-'-
pari r'L(.. -Lr i- pius .' 2 :r ; L ':-
sati'n ia fa n ..* :. '.
cvo O. c I. IL :
,e fl irnuf ( .; 1T: t *.,'; :. ; .., t







t'-: V Y ii' X' i : K P v. c-r (Ii'
manger. .Janr..< t-:' .
.ofit na ( 1 c ihc:-', i :.'qu: .- ;,
mefl s bitr, apprer '. p' n J'
ar tabie n 1 e i -e t ]i:- ..n ,- c -7:
nutr. .lC'tfmeirit e n -itfeit .-li
eluvI tl lt. r tt. : a i.'s: e L- 3
p.-at :. '.. : .?r;' ,tax. :^-: "[,, '
re t ir -l 'r p.; .' a i : i"-' 'I



e.t.10 i m -- -. .:
,e .rf ',t ,i. r -[,' .". ; ; : ,:

ric L t ze -r.-nii... NY lr. n., ...! :-
lors s mr i aissister it CLa Ci, jT:,: n.
RentrP en IHaiti queique I-m,ips
plus tard, sa santo n'a pas &t# p'us
brilanto,.. Lse corsultaiuon -lI Dr
Amand I. dcecidWe a se fair- ': .r-.
rer dAppendlicite. 11 accepted j':';"J-
sement cotte idee qui rnva1". ia,
procL:rr co, bon 6tat de sant& .i'A,
envidi. tent. Elt ",,:r. Ia rnmen r.f-
que, il r t r-:-ait l-ThpiaU G,:-iL-
ral oi i nvl'ait subir une appendi.
S'(.r- hi iAt onlore il ?:'a fpa
? d ',; A ,' 'i .X .l .: i.' ? -rm ,
[a ',1',"-- -' txA:it ,- r!: tm-os -' >I.'
t V-! (-;i p zi ;l .- -.' avtry p -.
iC.e te ff ci do \'(.' m .-.-.. n', ,.1 t i-
taire 's ld 5 i '. .a-: nt nr '. ": ,.i,

decide i,'r .'p ., .. .. .,;. .
rt.;pa3 ir, : c '..! "

.i ia i t I pr.! L .- :.
-t,, L liin d iurant :; ai.? i 1 ';, at

fd'rli.', i-vegt ,T.r e- ; t r n:., :.'. "'i t it
deva ti '.I tn ir. ,', di rtrr ;l\tC ic i. ,t 1 .-! v, n .',i '- i- r-
te ti l .'P, r ,.,i ."' t i 1 ,- ,ri .. .. t
m ii,_ux 'tr' r,-i F.. ;; r :7.


fi'r f it it (:I'cilt it ;
m arq '..(l j ;,..- -,r"i; :, ..t ..- t"..-
iP r t :i : -;e .'): : I ,:' .
18 j"qzuz l. U",^ ,oi tr, iv -. "'" ';. -


ie, sauff t r t u i ;- hi t ii it.
LUnI co s'tuoltau :i,-n c us )l r V ,.i
et Eutau l ,.' porc i pr-uT'.c- _r
N( Iliit-ti I'.: parsr- ;'L p'iI j-' ir
N .w-Y jil. [ :- t00 i ;.- r: ii
i'.l'' tl d i, ",;:i, t.m :. on t ..i ,, .1
propose ];lu la volr ) 'i -;.: ,r-
trice qu'ii n't pai acc.p .iso :.r .

vw'I 'apn it p u i.s g LIilri. T'ou tc-uoi:S 1't
sui vYnt AtricLement uni' c.rttint hyv
gi Tie alimeotaire. il n 'vlnit plu.
A computer avec ce grande; c-'es -
douloureuses abdominales.
Actuclement il soLIffre do pyro-
sis, d'"ructations, de constipation
opiniatre et ceci depuis son derniter
voyage de sant&... Notre malade
noe va pas A la selle sans un laxatif
quelconque et ii accuse toujours
cette me sensation dte gie rdou-
loureuse a I'etpge supdritur de
I'abdomen. L'exaihen somatiqu-3 ne
fournit audune indication bien in-
tOressante. Le venture est souple, la
douleur semble presenter son ma-
ximum d'intensite au niveau de la,
region para-ombilicale suprizeure
Sgauche. De 1& elle s'irradie A 1'6pi-
gastre et au dos. II n'y a nulle part.


de dciene musculaire... Le ole et
la rate garden respectlvemoyt
leurs limited. Des pigments bilNii.
res sont retrouv6s dans les uri-
nes. Lea autres appareils function.
nent d'une faqon satisfaisante,
3.- En r6sum .c'est le tableau
clinique d'un sujet qui, depuis 12
ans, souffre d'un syndrome daulou-
reux de l'abdomen localis3 plus prk
ciadment au niveau de la region pa-
ra.ombilicale superieure gauche,
s'accompagnant d'anorexie, rare-
ment de vomissements, de diges-
tion laborieuse, de constipation o-
piniatre et qui accuse des pigments
biliaires dans lea urines,
Diagnostic: Ulcere Gastnfque
Probable.
4.- Consid6rant que '6tarT du
malade necessite un s6jour dar.;
Ln milieu hospitalier, le souss'gn6
recommande qu'il soit transf&6r6 .
l'H6pital General pour examen ra-
dioscopique et traitement.
Leon COLON,
S. Lieut. (SS), G. d'H.
Approve:
Louis MAXIMILIEN.
.Major (SS) G. dF'H.


APROPOS ET
F'IITS DIVERS
(Suite)


LE (RI.\AN) 1AL DE CE SOIR

Le great event iie cette semairn
'. t girarnd. al qu'organise %The
M-. l~'' ,c-v et qrai r&unira le tout
P'.r:-ua-Prince chic. Un jazz en-
1 :-;';. un cadre enchanteur. a,-
: r,'.'n t :. s-iccL' de cette s iAree
i l ..t0 i'.* 'r,-te'' clans k:- annales
L,-.1- '-ti I r s hsaiiennes.

IE PASTEUR RUBBEN MARC

Nous arnonq.ors avec plaisir le
retourIr ici du Pasteur Rubben Marc
Set de .-son spouse, apres un s6jour
d(e plusieurs moist pass aux Etats-
ILnis.
Comme no:us nous 1'avions dit le
Pasteur Mlar, avait profit de -;n
v. a age pour pIrononcer. sir la die-
m:ur.do dt- son Eveque. une s6rie de
coir.:rti ces Jdans pliDeiirs viles-i
rr it fic rJ Ei i; :..
T- :,u. no:.s cC-f,4'lmetiis.

Mr. ROBEI.1N DE RETOLR


< 't i.-.t '..- 1..:: ;irf qI e nrto, s 'IvoIns
::-.. nil ire dti ltnrg ami, Monsieur
Eicne Ri-obl'ri, Doyen des
Col.mrrcan:nt.. e la Place, retour
d F rn :- 0:1 il :aiv:t ete pit--,er
oiqwt.e. m.- es te rpos bien mre"i-
fr. Mon.-ic'ri R. bvclit e.st arrive per
:';- l.c-r:n i r 11 lta r, daI s.
Nt .:.- l.ti r.r; :-in:v, -'ns notr.: pro-





i .rra] hl .. ,.. 11 rL[' ;uld soir e atn
it,. 1 s t, un -i.v' portion M.ensation1 el-
it. L'n j-an e chanteiour prodige de
10 ans Bobby Breen la plus beile
'.:i enftntine desa Etats-Unis dan.-
uLn fnm Ornouvart, passionnant: Le
CL ;uIt D. Misouri. C'est l'histoi-
re duin nfari'ant abandonn6 don't la
vi% lJo ross-ignol a conquis sa grand
n'.rvmi quf i tait. riche. Le Chant du
Mis souri une production aentimen-
tale, impr6gnde do fraicheur et de
fantaimee.
Samedi a Paramount deux I
grand noms du cinema mondia
cFPr6ddric March et Claudette Col- I
bertf dans la Princesse Nadia. Une
superb production emouvante et
sentimental.

A L'INSTITT DE
J EUNES-FILLES
CLAINVILLE-BLONCOUWF

Lundi apr -midi deviant un nom-
breux public, notre ami, Me.
Marceau Louis a pronone4 sa
Conference sur cMme Dessalineas,
Premiere Imprattrice d'Haiti. Ure
here durant le confmreneier entro-
tint l'assistanoe de cette femmo l-




Grace


Line


Agence du Cap-Haitien

Service de luxe rapide entire Cap-
qaitien et New-York.
Departs rguliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis h 4 heures
P. M eat arrivBes New-York lea
Lundis matin.

PROCHAINS DEPARTS DU
CAP-HAITIEN


SANTA ROSA
SANTA PAULA


22 Dceinbre
29 Dkcembre


PRIX DE PASSAGE:

Cap-Hait ien-New -York,
l&re Classe:


Cabinets exterieures,
minimum ...
Cabines intirieures,
minimnum......


$ 135.00

$ 95.00


Pour tous autres re.ceigr.ements,
s'adresser .:

H. 'ACILLI & Co.

A genls,


Cap-Haitlien


Phone 291


L;u t r. .:i pj ''.. .' ttL'. r .aL
be(-r, autiour 'tl. iE t '. i i ,tt i('
heure;..e ir.tlencic --" p!.lit qL('..
de son mnri. en :- ir: it i p;-
blier le., r ires srr e r i 1i' pa.'a .
souvent pour le i:; de la ajct::-.
nation. Quelques h-t..
a. t.ez important, r.irita :-
d' etre erti-remn er: -'c. ris, c:.
etC egalcrnent soW l,:,.
rt L. mlC, comrp .'. T .i. ':une
confCrencicier.

POUR LE FONCTIONNEMENT
DE L'ECOLT MILITAIRE

Par arr.t-t- presidirr.'cl n cdite
du 12 Dcembre 19&S, 1 t.: '
vert au DepartemleiL ie ii:iti:,ur
un credit extraordinaire de Deux
cent quatre vingt cinq mille trnis
cent soixante-quinze gourdes qua-
tre vingts dix centimes pour li
permnettre da '.urer le fonlcio?.r;c-
ment de I'Ecole Militaire.

LE CONCERT DE REMAIN

En l'ab]sence a a Musique drL
Palais qui a accompagne le PresM -
dent de ldIa I:cpublique dans sa vi-
site aux populations du Sud, le C'-.i
cert de dermain -era donned par la
Farffare d lia Centrale.

1DECES

Notus :-avon, appris avec pein.. la
morr de
Mr. Aiphors'e Leon Durand Comp-
take ii la, M .:aon Aggerholm, si r-
venue cette nuit en sa r.-idercm,
sise i In rue Geffrard, en face Idu
Petit S-minaire College Saint
Martial.
Les funeraiilcs auront. iieo rIk-
main martin, iI aI Cath6drale.
Nous prbsentons nos sincr.es
condolhances aux parents eprou-
v6s, particuliUtement i sa Veuve,
ses enfants, et A la Maison Ag-
gerholm qui vient de perdre en Ia
personnel du d6funt un de ses plts
fiddles employTs.

MASON VINCENT CREIDY
Rue des Fronts-Forts No. 18

La mason Vincent Creidy vier.t
de recevoir par le dernier bateau
un assortment' de tissus pour ro.
be de toute nduveauti.
Consultez toujours lea pnri du
dernier rabais: Une visit s'impo-
se done A la Maison Vincent Crei-
dy.
-.. y r *

Vous le save, peut-stre...
Que leo parums en vogue des
mellleurs fabricants, Guerfl, Lan-
yin, Cmanel, Coty, .Ri2fg d; abil-
la, Worth, tWtant, Molinard,
Clro Pinaud, Llong, Matchebelli,


~4-flieeflJI t4 fld#94Wt49V4W9.*~crrwW~ptrWly* qC~dfl


Cantines de Port-au-Prince :
,


It


No. 1
p" 2

4
"* 5


Cantine Cayes
Cantine Cap
P6re E. Codada (sea ceuvres paroissiales)
Crkche dte Port-au-Prince
Mtutalit4 Scolaire du Bel-Air
Sr. Ignace (Pensionnat Sainte Rose de Lima)
Pupilles Saint Antoine
Dames Saint Francois de Sales
Association Corps Enscignant
Socittt Histoire et Gographie
Enfants Assistes Gonaives
Ec-ole Slo&6 Jacmel
College Cap Haiti..n
Cantine SaYnt Louis du Nord


Allocation GenT-ral- de 3000
Enfanis Assitb. Cap-Haitie
Cantine Petionv'ilie
2 Cantines Gonanve-
Cantine, Grande Ri'vire du No:
-2 Can:in;i Fr.rt-Lib-rt-
C:antne P:.-'.-de-Paix


17,9,



75,
275


loom.



7100

,108 :'

G. 1.280,00


gourdes, r6partiea comme suit:


Ciantir;e -- Jc-a, R:; U l
E-lir';.lrer-.. Et. i.les Le,.ce Madame Bourand
-u co.'-rs :r:,li: .-di.e',s ,t autres


Somme des Totaux:


1.000,QO
o.0@
200.00

2D00.&
G oo. eo
10000)

720,.

G. (000,00


5.8140'
A


Nou vele


La Librairl e la aeux assortic
(Maison de Confianee) "
J, E. tHooer (Directeur de la Police Federale) : Crime aux
E tats U nis ..............................-.............. G.
Dale Carnegie: Comment se fair des amis.....................
Paul Reboux: Le Nouveau Savoir-Aimer ...........................
Robert Erasilach: Corneille ....................... ............ .. ...------
Nicolas S6gur: La Chair et le Coeur .............. ....... ..........-
Louis Pierrard: Terres des Indiens .................................
L. Daudet: Les lys sanglants ...................... ............------
G. Lenotre: Le roi Louis XVII ........................... ..............
G. Lenotre: La Captivit et la mort de Marie-Antoinette ......
G. Lenotre: Bieus, Blanes et Rouges .........................
G. Lenotre: Le Drame de Varennes .........................
G. Lenotre: Les Massacres de Sep tembre ................ .....
H. Houssaye: 1814 ............... ..... ........ ........ ..
1815 (Les cent jours) .................................
181-5 (Waterloo) .............. .............
Louis M adeiin: Napolon ...................................... ....
Saint-Aulaire: Richelieu .............. ..............
Saint-A ulaire: Talleyrand ............................... ............
fatardon: Cours pratique de comptabilit6 (2 vol.) chaque vol...
Il'tarlion: La ComptabilitA a la port4e de tous ....................
Lieschamps: Cours el~mentaire de commerce et de eomptabilit6
C. Lejeune: Le Commerce et la ComptabilitB .....................
Capon: Nouveau secr6taire commercial ..........................
Me. Laughlin: Nouveau correspondent commercial on anglais
et en franCais ......................................... ...........
D. Bellegarde: La Nation Haitienne ................................
1815 (La second abdication), La terreur blan
che ................... ...... ....
LIVES D'ETRENNES CARTES DE NOEL
ALMANAC VERMOT ALMANAC HACHETTE


I

2_


The


INVITE LA HAVUT

PRINCIENNE A SA GR

SANTE DU SAMEDI 17 D


DE 8 HEURES 30


A VEC LE CONCOUR4

CHARLES ROTHBERGE

SALZMANN (TENOR).

ENTREE LIBRE.

---- -------


SliAmoies


4.90




8A
3.70


4.20




1008
24.
4*







2.00




4.29


-4
4





-i


E SOCIETY PORT-Al"


IANDE SOIREE DAN- I

ECEMBRE A PARTIR




s Dv JAZZ ROUZIER,

R AU PIANO fiA. ".



i
-4


-$ffl-d'yr'"


C~TB~.~~~a~N~ro~Nrp)~Hb~hP--_-_L--~~L ~L-----~-----L-LL LI~~~IC~LPB~mQL~


~'l~rrtrrrur~~~n~~EhCNo~++rYlbr~Wa~n~E


, ,.r u,, **w* u*, ^- ,r n -.*1 *r** r ,- ,.--, '.:......

(EUVRES SUlBVENTIONNES'. .

PAR LA LOTERIE NATIONAL YD'HAI


I


i
iC


imrari l e