<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03521
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 16, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03521

Full Text






i ANCTlEN
,P ATGES



.DXEI DJHAITI

^iiiMWP


L


QIjUOTIDIENFPONDE EN 18% 6

SLE PLUS REPANDU I'FHAITI
rim*"**. ^ ,-H ~ i^_ ^ --- MtjfK --- n*> /^ ww .fflBA3


"tK" 'tA /.tr.' ,# ".'

ERNEST C. LCHAUVIET
I Director- r- roprisdlatr

I
FRED. DETVIGNFUAUD


PORT-AU-PRINC(" E


LA TERRE

i:, TE RECEPTEUR A RESONANCE N'EST NI
..ECLAIREE, NI CHAUFFEE DIRECTEMENT
P.AR LE SOLEIL.

(Voir aLe NouveUliste, du 13 D&cembre 1935).
!!.., ,* *s wrf.


l &re, Source de Lumiere
et de Chaleur.

,l:;phere quli e compose dce
eutx gaz rpt'.; r l unsr, con-
Itomme le rnonu, le Krypton,
i etc.., le.I autr.es pe con-
Wiqui restent h dcouvrii n'(e-
pata la la i Lomnmun l tift e;t
sO d'ulie m utitud d''iuons
iatro:n. Ql vibirent (n 're-
avec le-s charges e1ckc-
g'eiqut-s ide icur longucur
pr'opre enrvoEy(-es par e Sco-

S les lthbories modc-rl .,
Ite qu'aux 1iectrons on ato-
tquos doivent &tre attri-
tit es les manifstlatimon der
ti laqueile cst con ;e com
de nature corpasculaire.
ette maniere de voir. la
et 4lectricite auraient en
lea particles primordia-
i'ectrons. Ceux-ci ne se-
-'tour qu? dcs portion:-
i~at Fliique de ce fluid
thitEk "i remplit tout l'es-
dIf dtsaeies au sein de celui-
t. suite de leurs mouvements
eomme un tourbillon
''distingsue; de I'eau calms

fa on s-emblable au
jI '4ther cosmique, flui-
gt iemplissant I'ULivers
se. perpdtuer des mou-
Stourbillonnnaires qui four-
I no' sens I'impression de


liquefil 5 15707. Son .pect.ir so
trou.ue d:an- ies aurores bora'les.
Le Nt'.n, i:onmtrmo 'es autres-; gaz
eF tr)u i c' jn infirm portion danes
i'u.tn v-I-l.phL''. On s'en sort bcea.1-
cu p .i ii .s it.- insci gne;sI lumincLa-
M(,. Ar C ;n.:t nploi ii donned ,one b:]-
,( +i: :.i: t;i i-" ri',tl ,'!.
.... r .,:y tI'cfet. des radita'. on
,,-. r:-. ,_.0 aI:ome, de Ci .ts diff -
i"':,I. p ':; : n ".ibranti dorni : ce et-
t: bI. ..n';ti gjai noIs .lhtione.
N ..iT.renons ti.,r viu i-i,
m::t -uD piuEs on --'b- plus Ia
iuminjr.I baisse jus.t.ment en rat-
s,,:, de L m,.indre dien-sitti dc iat-
Ti,>- !',-,.re u::x aikitn dt. i- i.,:w. L. ,
,i 't ntna t qu' ne: r 1 .vL en m-
pris comment ie soleil,. puissant
Cmrntte-ur d'ondes, pouvait nous ,'-
c'i;arear :ar Iintermrdiairt- de I't-
mur:bht're, E1 nous sera facile d'e-.--
pijtlur : chauur.
On salt que tout frottement 61c-
tr'que ou mn4canique d6gage de al
chaicur. LeL- ions et les eloctron-;
de i'itnlmiph'rc.'. par suite de ileur'
viL.ratian.ts se'ihauffent: qtuelqne-
fui.4 )eauciuup tirnp i notre gr@
(Clha' e-,plique aussi q(g'en raise1 I
de hi faile, dtn-itS de !lair ;a::
hau.te- t.'-i'.i:du .-. a-r i.'lt ciers 'i'-
ntuurnt .,Lerne-O alors qune dans !a
alklIe ,e< atomes hurnains souft-
frt'-nt J.'une tempir'taiure caniseu-
liaire.

Lee Couleutrs


4Iue nous appelons matierc. NoiIu avors dit pr.cCdeimment
SiRsi que vingt-cinq sie. que les coulers o.scillaient Ua 111\
I O apres que les philoso- fraIience comp.ris.:e entree 10 quL-
~:ians eurent enseignd, a- trillons i I quatrillon d'oscilla-
axxanche, que le principle tions-Seco-nd.e.
l e corps est constitu6 par Prentons un crayon rouge. Pour-
jtJr subtle et indefinie quoi Ie voycns nous rouge? Parce
!I t:ui penetre tout; la scien- que la composition nmi.me de la ma-
:i; If e serpent qui se mord la ti re dontt i st cotll mpe osctfl
vient a cette tre s anciei,- i ]ia frt'qu ncc- ce (o.ic c u-- donni la I
(.. i. cVr',ulour rouge, s i t 420 t:4lions
Bis quelgues precisions sur d'nr scillatius-seconde, p'arce que
W.IglN de ces gaz rares, qui, plans I'air ambiant il a trouve dies
ci^ itoup d'entre nous. .ont ionsi et dcs ,loetrons qui vibrent
ent rangers. s~r cette firsquence et que notre
ag"eat extrait die Fair li- *ei sous sa rd..onance a loLtC.
S .T distillation fractionns. Preno.ns n'inporlc quCel cutf-
u i e, il se liquefle a d'rfmuvre d'uti di noS: grand mai-
S *Ien se-t pour roemplir le-s ,tre. de il peinture. LeonraLd dr
| leetriques idemi-watt. Vinci, Michil Ange, Horace Vor-
m a 4t6 ddeouvort dans li nit. etc... Si nous exposon- leur
e du Soleil avant d':- j'.cltr tc''s pour qu'ei'le rcticlvent
r suir 1 telTe. Son a- toutes ic o r des de 'atmosphirc, si
p rte deux 61ectrons ira- nout1 les phl;ons dans les meme-i
totr du noyau central.- crnditi(on, d'ectirage que lors di
Ut6 liquefi6 a 26805 et so- leur crtlation nous crierons an chef.
*4ti l environs du froid abso- d',ouvre.
..Q, On0 le troupe dans cer- Maintcnant dliminons quelques
i .utces d'eaux min&rales, nilliers d'oseillations second a
i"Par exemple, ef sOrtout profit de certaines autres. Voyez
1883 naturels qui. se dNga- vnus i'eftct dles glanetueslde Millet
., RQ8.-sol des Etats-Unis. de la :Sainte Familles de Raphael:
nf tn existe dans l'air en
SJ trmemeent faible. 11 se (voir suite en 6e. page)



0II JODETS JOUETS JOUETS


ftIMRNT COMPLETE DE JOUETS POUR ENFANTS.

.AL'ANCIENNE MASON FRANCOIS FREDA, GRANY
Vou AtUaE L'EM AR AS D CITORm
,i.F *: P


VENDR;EDI 1i DECEMRRE 198 .


LE PRESIDENT


DANS LE SUD


Ce martin Son Excellence le Pr&-
ident dte lat Rpublique, accompa-
gn6 des Officiers de Son Etat-Ma-
jor et de quelques membres de son
Gouvernement, est part i destina-
tion des Caves.
"Voici a ce sujet les nouvelles que
nous avons recues d'Aquin de no-
tre correspondent.

S 11 brhis 25 m.)
N ,...H '-<:lli..te
*P'orn-it--Pri nce
Arr'ivt: Aquin .iedi 6 hear-es
soir. Population en liesse, '.-
ritable foule do joie d'un bout h
l'auttre d e la ville. Retraite aux flani
beaux, feuix d'artifieE, dansese, ac-
clam.ratons on I'honneur Pr6siident
Vincent; autorites, jeune' gens dt..
filent en la residence Comrnissaire
cdu Gouvernement ni sera repu :e
Pr:-hident.

i 11 r:- 25 m .'i
Nou'elliste!
Port-au-Prince,
Aquin 9 heures. Magnifiques arcs
de triomphe, autorit.s et toute so-
ci6te aquinoise r6unies en residence
tdu Cm.Wiss.aixre du Goivernement.
Rceprtion grandiose attend Son
Excellence.
xxx
(11 hr-' 30 ., m.)
Koniv'l-ii st
Port-au-Prinice
Aqu.;in V\cnlredi 10 hours a.nt.
(In'" ant nonce arrive Prt'sicdnt dans
uri.e hcurei. Grand lmoi. Tout 10 mo,
dc sur pieds. On lpavoiCse de guilan-
de-s et de driapeauix seuils des mai-
.sons,-.
C'orrespondant.


UN GRAND SUCCESS DE
Me. VICTOR DUNCAN
EN SECTIONS REUNIES DU
TRIIiUNAL DE CASSATION
C'f martin Ic Tribunal do Ca.s-a-
tion a renlht sonr. nrr-t on favei-u
ide Ia Vve. Jh. El Saich et .Nou--
tas q( i. dJ piels 17 moi.<. suiv,'ent
outss I[es inridictio'ns pour fair
e laterr leur innocence de la rI,'6-
',nt.i CILa .', reprochee d'avoir
'contre'enu au secret ribglementant.
le commerce do detail. Cet impor-
tant arrest 'est on triomnphe pour ce
jeune ec pre-stiAge-ux avocat, Me. V.
Duncan pour qui le. tCexte' de 1*. ,i
n'rnt pn- do secrt-.

SGRACIE 'SET E

La Liatior; Drnminicaine a cit
.'amabihlte del n1ous envoyer lun oLa-
:'rage inti.tul- <,Trujillo el Cuons-
:r".ir.or de. t un Nacionalidadc et
don i'iauteur est .:oonuieur Gilber-
to Sancrithez Lustirinu.
C'e-St un fort volume de ;300 pa-
ge., richement relih et ilu.strr, em-
brassant route administration de
]'ex-Cht- c'Etat. Doriinic.ain du-
Srant les hufit ann6es qu'il a passes.
au pOcvilcr.
Nouars remercrnz.-'s du graeieux e'i-


A L'E(.OLE NORMAL
D'N STi Tl'TE URS
I, ..; In.spect :u':r-. fit i}'En.-n-ign ,
Mnci.t cL'ru.in Li 13., Pothli]t. fLita-
i mea .t It inspd ceu:r (,e 'En-, igne.
Sment Rua, Mr. Dl.n Cne s nnr p;:t -
.t4 lund uine bourne partit. d(e Iur
tn" cet i l';Inn :,: nmae (' Ins.tt Uto.e r..- pour lisstir-
'i t'apIpieittion !te i 31A ,thod: .-:(-
L ue d nt u Mr. F Itunols..


REVEILLEZ Lf BILE ctet!te mohothl.d c ieiuoe cian
DIE VTOFr F0l1E c. c1ic- ment reco en;d dad
bE VOTRE FI le.s drIniors pir-r nmmt de il'i
Sans calomel-et ous sauterez do seig-ement primaire, ii Stait done
lit Ie matin "gon ad it bloc"
i ft ie imatin i,.,i cur l n bl necessaire tde d6termincr sa valiur
dr bile riaun f.ir.tit-n S 1.- t, arriv e ma exacte par uni contr le d, '; r .sul-
C. almnent t4 ic di''t'trt NI, il 51 put-i-
rt^. Vt,.' .:r. :'... .l., ,:nt ':.u n et. ii3 ,,,- tats acquis au coti rs duti prem ier
,t P1i '. "ctr rur aI-.,,l tmer' lhi:-.flfl et a rtil.
re? ni'. i .r l;; r .' : c ti '- iL I.' n : i o, ei'
P r'T;-ri S t'".I'l :: N.-'it A1:F r.-or 1I
,'OIE ,., ,o iv.,ir ,,,'. If,,,. ,Or .o ,il-. ffui LA SALLE DE LECTURE
Sal<,- ul u v..,, r',mr ttru irl'.i.l nib. V',^-.
taI d.. u'e:, t'9 nm, i i,rti .- ipnur (-are c ..-'Ir Ih
beia. Y:x[-es Ikc%; 'le.trr; I ii rleoL It j..ur
S'o. 'fou.ta, iir'mcBir.. r MAISON DU PEUPLE

E. HAKIME, Distributeur. OTTAWA, CANADA.


II
p Juit-t+-"A------- -'--








IN V IT E LA HAUTE SOCIETY FORT-AU.

PRINCIENVE A SA GRANDE SOIRET E BDARTN-

I SANTE DU SAMEDI 17 DECEMBRE A PART

DE 8 IIEURES 30


AVEC LE CONCOURSE DU JAZZ RIOUZIER,

CHARLES ROTUBERGER AU PIANO ET F.

SALZMANN (TENOR).

ENTREE LIBRE.

we C* ** ******
i ^ ,,^M^^h ^^ --"--LL"wMw-^^^ ^^^---^Mlh~~I~~


No. 20.141


E pr 'iice riC.des insrpecteurs M.
Paubtit', dir'.cteor de l'Ecole An-
ne.x. ii, t t-irav.illi'r, n\Ce touted la
nlaitri-.c q( 'oinin l ni connalt, la clas-
s- enfantin;, compo.scfc d'Ccl-veA de
.ix h dix ant 't Fr.ablit par une
trie; rillatnt.i d&mon.tration !'ex-
coL'. i:lc. el sa mith(de quI i r6init,
common on r'& .sit., trn:e-'s l avanta-
g's d' la ,:M tthrf'[ Globa-le: o't
tie la ..M'.thode phunique:. san
.pr;n6t.C r lt > inmcc.nvtnients >pro-
p -.'.'. U ,: U. K: i ',.' t i i e
.van i, n rpetcurs, irs en-
fanti,-'. n: i. av, lit h 1 s grande

b.Ic: ', 11. ; -. .-. ;',- i- .i'.e: q ';u'i] v" -

o n .' :-. pi'rc 'v.-. t i tableau t io-
:' a 'i : (ls- in S'iniagei .i ;';i -
Suii t ii ..i ri 6i t ictl ci t ..u t r -
prci.' i. l .-:it i ut r a litji,.,' ti.' itst i}s
phrs.-':.s Lritu.: MI tala'alctu anir.-
L'emYjpli l1e .T '.te Me.thode lcermcit
i to ,us. i so re t;dre c ompte, d'ui
seaU coLp dti'rl, de rnapnitiques c-
?tlutat cquits, 'nor s.,ulement *-n lcr
1ui'r, mai. elenTo t.1 L de-tSin it c.n
t: rit Yr,.
La IWth lode dor Mr Faublas a
dmc faith sep prcuve. et a tenut tou.
tec se.-' prornesse.4: Classe extra-
orinrdina'ren it vivnit',. vt maniitri-
se. ralpi-d. .:10- dcuLix -lranches-O'.-
W1- tt. r. .. ." itr -h re..
.. :til n i1 l'K 1v t fl T t. dc v.ii

..I i C. I .. t : V I.-. '


(rc < :.~* 'l :i [ ..r. l : f." I I I t -i, t I- li I 1
[1i2.1 --. l( l.': i0",:' -i ?e-^ .

ret-' ~ fI't lcituti.(Us ci .M r. Ftubla:'
t.t s r, ,;, ';-. e'i' oir q..;". u to ecomi-

(v(r 'sttile en 6e, page)

f, MON lfa' n G


r V


.
i '
SON 01
s p
~: s:e 5
*1p


i t
S Pfour vis rubes Eit ville, la
I nmisrlO rve El Sat'eh et |
Nousttas ist birn pourvue
Sdei-s 1i(, dte touts nimn-
ces iut (1<': qwtmlite supdrieure.
t ~ hl*~QI~J~hFa~C*~0 ~ *rPC~C~.P~~P l


4*e ANNEE


'1


PRPOMS ET FAITS DIVERS


Ir ~~m~wr olaa YY"IUUan~uYnr arrrrr*prr*er,;


- .__ ____., '"*" .. ** ...m mftssusww w vwvwmmiaiaieu


'': .:




.ii:



mIuSTAPHA KEMAL ETI



: En reality, la politique turque
s.a'appuie exclusivement sur le Pac-
I' te balkanique conclu avec la Gr#-
ce, la Yougoslavie, la Roimanie et
ur le pace de Saadabad qui unit
.depuis ie S juillet 1937, l'Afganis-
.tan, la Turquie, l'lrak et 1'iran.
S L, pacLe uoa.iKa.que qui a ete si-
gne 'a Atfnes en levrier 1964, a
Setie LunsLiKue a 1 image de la Petite
En. ti&ce, uont unt, partie deux des
memories ce ce groupenient la
Yougoslavie et la louimame. Se.
I buts sont: lo. maintlnir Ie stattu
quo dans les Balkans; 2u. es-iter
: Tingerence des grandes puissances
dana les affairs balkaniques; 3o.
Sforger et renforcer la coop&Grai~io
interbalkanique dans tous les do-
maines. Le pacte reste ouvert aux
deux autres puissances ba:lani-
ques, 1'Albanie et la Bulgarie.
La Turquie en est un des mem-
bres les plus influents, et il a re-
vetu pour elle jusqu'h present une
grande valour: i1 est en effet le .:.c :
life qui I'unisse aux pays eure-
peens. Le grand interest du pacte
balkanique consist surtout dans
la stabilisation qru'il pporte A l'Eu-
rope oriental au moment ou Iles :f-
forts de I'Allemagne pour vassa-
liser economiquement ces pays ,-c
font 1;plu grands quo jamais. Miai!
le pac .o baikanique r&sistera-t-il a
la rnor d &Aialtuairk et au change-
mient dants personnel politiqut:
qui ji.tk cos;ciUlf?
11 ya uy; pe- rlas fun an. a
8 Juiie :t ;1,37 -uxacctnrn; t, ni) Ut-
to d'une peort--e conI-si:-Cbilc a '_lt:
signed A Thbran, : iitre les minirtrc.
des Altaires ,6t.-anger,; d'iran,
d'Afghanistan. i'lrak et dU TI -
quite: le pacte oriental de non a-
gression, ou pacte asiatique r-es-
serre les liens entire les quai.am
puissances principles d'Asie an-
tvrieure, il marque surtout J;in-
tention de la Turquie d' tendre a
nouveau son influence en Asic an-
terieure et, si possible, de repren-
dre la direction de ]a diplomat;-
danIs cette partie du Proche-Orien .
Entin et surtout. la signature de
cet, acted, ceno-ciutif au voyage-
M, Rustih Ar;s dcns chacun de cccs
pays, ei.ti la mrinifstatio. d'un rap-
prochement t;:itdent du gouverne-
ment d'Ainkra lt (-s nations ius-
lamiques. L'],pnion en Orie-nt, n
s'y est pas trompe ri,)qu',lie a
vu dan.s to raffermissement ct s
lieoyg. avec r'lrak. j'bauche d'unoe
poetltque tiurque tournee davan'a-
ge quo par le passe vers lea ptu-
ples arabes. Cette ori:n.tail ~L'' d(
Ia politique ottoman est si vraie
qu'en Irak mime une certain par-
tie des milieux pullliquc'- iS mili-
taires s'est effrayte de ce qu'lile
jugeait, come une inftodation dii
government dc Bagdad via-h-v is
de chlui d'Ankara: las ,-'si ::.- de


Heihinet boy s,]im:n 'est p',
t.'autire cat -'
Slots. 'Q're ii.' mbie U pu
en plo r important, j iti- er1 ,rti.. "
..r... paIi' rak, .r; ne peut pas mincOm-
naitre inimportance du pact asia-




Faux Cromp
le faux croup est fr-
quemment soulnag par
une application de
AGIT DE 2 FALCONS A LA FOIS

CLXNIQUE
du
Dr LOUIS HIPPOLYTE
M decline Gtaunrle
Phone. 387t
CONSULTATIONS:
2 1/2 A 5 pm
Chemin des Dales 7 AS a.m


66-6
LIQUIDE, TA'BLETTE
ONGUENT,
GOUTtES NASALES


outrit
le rhmea, -
la fievre at les
maux de tfte
occalonnBe '
par le rhume.


LA TURQUIE DE DEMAIN


lique et a 'int6rieur de celui-ci de
I'tablissement de bones relations
entire Gazi lei et Ie Presideit de
la R6publique turque. De plus en
plus, en effet, Bagdad eat destinge
Sdevenir une sore de pont poli-
tique entire l'Asie mineure propre-
ment dite et le monde arabe. Les
relations de 1'Arabie saoudite avec
S'Irak sont excellentes depuis la si-
gnature du pacte irako-saoud'en,
auiquel le Yemen a donn6 son adhb-
sion re qui va recevoir aussi cL-lie
de i'Egypte. Par le canal cde coc'
different instru.ments diplomati-
ques, la Turquie vise A retabir scon
influence sur les peuples procihe
orientaux.
Ismet Inonu et la Turquie
de demain
On connait la personnalite de M.

Ismet Inonu qui vi nt u tre eIu
chef de ]a REy .,:' turque,
grand soldat et habile diplomate ,
artisan de la victoire de Sakkaria
avec Mustapha K6mai aussi bien
que de celle remportde la Con-
ference de Lausanne.
N&, en Anatolio, h tsmir, ie 25
sptrembre 1884, Ism'L it .ses e u-
d S ritc d ir Ct 'tii ntirnop' S ri vec
e grude (t; capn ine ajor, 1
prend part Li une canmpaignCe du ,-
men, puis est nonmmn cconseiriir rn
litaire auprpes de la deigat'ion
chiarg e de n-egocier avec la Bul-
.(^rne.
I'c:tndant la guerre, ii est succ:.-
:--mc:nt chef d'etat-major de ia
:_remi:roe armed. chef de la premie-
;rt' section de; operations du G. Q.
SG, puis commandant de corps d'ar-
moe, enfin --,iu-.-.trita'Ie d'Etat de
la gutrre. C'est le moment de !a
revolte en Anatolie; iI se rend alors
i Ankara se joindre a Kimal. L'as-
semb6ie le nomme chef d'6tat-ma-
jor g-neral; ii remoprte les deux
victoires d'lnonu et celle de Sak-
karia.

(A suivre)

M fAGESTIC

VOUS A VEZ DE


SI BELLES DENTS


Vovus n'tft q-' a f' I.
tw~t I I


Nt..o epa ;
S' mt-n U

fti. ntn


od urs de la
btuche




Adoucit
Phaleine


ut.ae di-,- hieri kl ti-:- d n1.: supt ri' u-
rmt- (ic I-au: en !-as; leg
dental i nfrri eres de has
en hatut. !r-mfinz te
tranhant dog deants t-
vec un mouinaremnt cir-
culaire.



Metter-vous ensure un
pen de Colgate sur la
langaue t prenezr une
gorge d'ean. Faites
joutr 'etau dansa e boa-
che, la faisant passer
plusieurs fois centre les
dents. Rincos de nou-
veau & I'ean claire.. -.t
"oild.



!ette mdthode Colgate
vous done les 5 r6sul
.tat illustr&s idi


Essaye f RUB-MY-TISMa
t ureileur Liaiment du Monde.


tLE NOUVVLLISTfE-. --'',*


Berliner


s bienflits de Fhuile d olive
e du s5rvon PALMOLIVE

S ; .".ti: t j to... u Dr. ia 6.i qui s'noeupe
(. l Oui ,i ::. .'' I : ,i ,,r4 ,r .( ,t,.,,;, 'u; r nre .iance
D ..i;'. ,tr-i -fi rt.,-t Ji, i -r,'I r t. [r .,iti dif- Jeur 'piderm e
r r. uiiLm i tii ris.ient i .,t i.', tu !e .' i
i'-...i. .wan I .n ., .n e, vu; n fir a e care hoiiit
;. rt.. 7 l ..no P f r u- r 4. i-r- trporels. Pour-
t ; '" t'.r-. j ,te, iit .:rneli.r, Piimii-,', c t; ',ripo. d'nuife k 'olive
:, .: : v.n-..,.. i.:, !:- M. ,M'ii t Ft '-.rttc- I :e a i rri-re'pcnsfe
-c i,.:,t.t a i hu ti., r' .',i' ,Ii I'.iih tlivr. (hi r ur biTin avec
[' _. ';; < ] ,< ,. .'rt } ,M r l < tt 'i t r f 1; -. F Ir j i 1 1m1 1 c r. s c i t n f a it ta
t .r h i t t 1 : 't. tr t, r mlu .
da h i I..iI it'O Ur

C'est ltout un roman!
EV mei 2 mo01 o''onl rf'elr, or vicurvfen an ceuveouse. a una
.'.mphrOluie d3 30' eero;grodoa.
Macins d'uno chance rut 50 millions ao na;tre viantet, ot
p;Nurantl *eil vivonan ElIs ont m6Sm gi;laordam 'nl 3 oni !


.~ r


44 I -. I 4. Il a


hR*LJ*jf lsf*M^Mh C *lfHl


Hof


REVEILLON DE NOEL


UNE NOUVELLE QUI REJOUIRA LE CCEUR DES FINCH

GOURMI'ETS:


FEi


Soupe


SERA SERV'I DES 9 IIRS. DU S(OR ET TOUTE LA NUIT

LE BERLINER HOF SUGGERRE A SES TRES AIMA\LES

CLIENTS I..E S'INS('SIRE D'AVANCE. AFIN QUE SATISFAC-

TION rLEINE ET EN'.:ERE LEUR SOIT DONNEE,

IL N'Y A QU'A SONNER LE 34.94.

P;YTO VIT.MIXNSL EST LNE FORMITLE ADMIRABLE (DE-
NTRITB" :0 ).
sss -eTt i Ss S.5Mr-fl fl" f f l- --f l-tSA a r* C3-ai p.'-t


REHAUSSEZ 'ECLAT DE VOTRE
SC.JRIRE AVEC IMLYNOS
F.- b ;t. v.t.-,- at'-il' .--orn.n dcI-


.:- ,'. K *..,.'. ;,... V .'.t.:. ccrrn Wrcz '



S .
: r (' t- --
.i| l
KOLY o i


I


I -


ltI-j.


4"'


...... ~L':.": ..... .:f:f.l.l; } i .
CONSEIL DE LO
AVOCAW .:!,I
L'Ordre des avocata du" a
de Port-au-Prince fait chanter
Messfe de Requiem rardi
20 DWcembre 1938, A 6 : .'
demie du matin, en l'EglifA P p
sale du Sacr6-C A la memoire des ancienA3 bAt i'
riers et des avocats d6c6tj,
Les parents des d4futts, :s,
membres et les amis d l- r::
sont invites A kette piese ciq r ;
mie. ......
PriBre d'accepter Je present ari
come tenant li^, de fa;r part. :
Le Eitonnnier,
J. L4lio JOSEPH, :;
Le Secr6taire,
A. DOIUNIQUE, av

AVIS

La Banque Nationale da i fl, .
publique d'Hlaiti avise les crnpl oy
publics oui d siren n t, s...,


-. .. ....... .,.^umpter ...
leurs cheques d'appointement pour.
le mois de Janvier 1989 que lea gu.
chets de la Banque serone ouivets.
ii ces fins les 22 et 23 D.lyrrJb:
1938 ai 7:30 A. M. jusou'A l.
P. M.
A partir du Lundi 26 D'embre.
1938 P'escompte des a6pointe-tnez'
de Janvier sera re-rris et contina.'
ra come par le pass, Jes samaeg. '
exceptIs, jusqu'au 15 Janvier 9R)
pour ceux qui Ie desirent.
En vue de nous aider i fair i :.
vant le 22 Dfcembre 191- avec kIn
rtgiementls ds escornptes dua I l
Cie LDcembre. Ie- intEre-toc snt.
invits a se prr:senter 'e pius rs4-,.
pidement p.,-ssibi: a nos gulE ..:. .
les 19. 20 et 21 D6cembre 193:.:
L'cscompte de.; appointment.'": '
Janvier 1939 ne sera conse~ .
qu'aux employs qui aurVant para- .;I
chevw le reglement de 'escompte
leurs appointments de Dcembr ..
1938. 3
LA DIRECTION.

AVIS .BATRIMONLIL "4
Je, srousignt, Marc D. Gaston,
declare ai public et au commerce
en g~nbral, n'etre plus responsible '.
ces ancte ; t actions gn6ralenment.
quelconques, encore moins des obli.
nations qu'elle aura contracts, .
de mon epou e Madame Mart l4.:
Gaston. nbe Carmen Nailan, pour.i
abandon du toit conjugal, A MiTe- 1:
balais depuis 1'ann6e 1931.
Uine action en divorce devra a.
etre intentee dans Ie plus bref :i':
lai.



LES ITALIENS RECLAMEN?'7"
LA SOMALIE FRANCHISE .
mais le consommateur souclenr d6'
ses interets r6clamera partout I
tubes de pate dentifrices GIBBCE
a 75 et une gourde le tube. IA 1ci ,
tifrice GIBBS est A base de s N '
et le savon seul dissout lea matfl:
res grasses des aliments .







I~~ fit---
.







voS eHIEVEUI 7


BRIILERONTPIUN>
Vaon faitne continual- NOiV n 1 2EL
chevenx lavaes. di- ECLAT
cojotions, pcnnavanant
tea, barns, rcole on vcut ill? ^ *
lCS, tttm$C ft ciassanti, vlerts~ it "s
trouve anmoindrie, as nat neri.' f "Qto
taut stmuliut leauicu, ?OM! asto mc EE9
de glandces ?jacd.C P1fl
nouvelle sant6. In Britla.otino OUP t R BC5

Brantne Rflue. e nrcdo i inngd'UriA SI
y~lufluiodCSlades eista~ a


lure tme soupncase saine ". 'l AW' -
brillant soyux., en '.4gin's"St Sutr I t : "
viltalOdu chcLL-ni. o cnt partlr '". t m

ALPHONSE MAGUT 4

AGcnt G4d .,al


**wn IAI


~B~~~rr~glhCII~~~BpbI*IE~JdSS~C~~QQB-IP~


---,

u





M. O NOUVELLISTEC,


EScie AU MONDE CHIC


I fser voire rhumn


.8nf Str;an S r l:t ." P
e, ie los ct rmtfour tdu -
be Si. n S aI ,il aI ... i
: ootl en rc vit ; i t t i
i nlCgelment l \' S etiu Connera.
..ea pharmacies.
. f.. S~ura le soulasleent rapid.
qif souffrances causnea par
SfC1ia.rtimes. Rhumes de Poitrinz,
Sciatiqoe, Courbature, Ea-
I t sin~1s at toutedl Doulenu
e :t INerveuses.


9l. t
tar& ift o racsuimspi


lRow


DU DOCTEUR SLOAN


hrisrPrince, R6pubHique d'Haiti,
le 14 Dicembre 193S
AVIS

SGARDE D'HAITI
pRTIER GENERAL DU DIS.
TIRCT DE LA POLICE,
,iyertu des disrpoition.s de Far-
premmier de la L du 4. Aoit
%les propri6taires d,. chiefs
ltavitds A faire leur declaration
ati~eau de la Police pour Iob-
ion de la laaque 'Timmatricu-
f,laquelle sera d6ivrre sar le
iAd bordereau communal duN-
iiiacquitt6 attestant le payment
itaxeprevue par I'article 5 de
iasdite Loi.
lieur sera accord un ultime d6-
ki,jsqu'au 15 Janvier 1939, pour
tc~bettedaration. Passe ce d-
ki, tot iehen ne portant pas la
aque regimentaire sera captLure
tlifA & la fourri re.
onforinmment au paragraph
Idilarticle 390 du Code Penal en
iuar relatif au tir des piecess
t' ri la Police avise le public
S8pbral que I explosion des p1.
a chlorate de potasse, etc, est
edllement ihterdite dans la Ca-
i .
. -consiquence, tout contreve-
at A ce paragraphe seCr arret6
idf4r6 A qui de droit.
0 outre,il est particulibrement
a1l*d aux pharmaciens et aux
tie vendeurs de produitA phar-
eintigques de n& pas d6biter du
ite de potasse aux enfants,


R. B.
Major,
Chef


LAROCHE,
Garded'Haiti
de la Police


UlAXE ROME-BERLIN

'ura aucune repercussion sur
Str et la presentation parfai.
de9 ckIbres products GIBBS
l4ts dentifrices aont offers
k'"toates los bones Maosons
ti 4 une gourde Ie gro s tubc.

FAITES ATTENTION

Ld BAZAR NATIONAL

hoN^ UNE FOIS, s'enorgell-
rt LE PREMIER offrir A
bChtkfe et au Public les avan-
O NOUVJEAUX PRIX d6-
de d 1'Accord FRANCO-
Spour ses rayons de:
f lea plus en vogue do


LOUESEUX
O MPAlGNES
i.us de la .famouse umat

i de & vo u nm esm de
liceI~eent


S ,nnen.n*** n cjf'haa nca*tn*ie fe*.fwalEr PA iE 5


AVIS

11 est. port6 A la connaissane des
.Membres actifs, adherents et vi-
siteurs du Cercle Port-au-Princen
qu'un Arbre de Ncil sers organi-
8s Ie 28 D.cembre it 4 heurea de
l'apr6t-midi dana les salons du Cer-
cde.
Les membres, qui d6sirent par-
ticiper au tirage des lota, sont pri6a
de s'inscrire au plus tOt.
Le Secretaire:

D. HEURTELOU.


L'HO4MME CHIC

Monsieur Maiherbe Labiasi're
Directeur-Propri4taire de 'atelier
iLe Secret de I'Homme lChics is
Port-au-Prince, Grand'Rue, No.165,
porteit n a connaissance des alma-
bles clients dun Secret de rHomme
Chic qu'il se tient & leur disposi-
tion pour les coupes a Ia mode :
Costume de Ville, Habit, Jaquette,
Smoking, etc.. Conditions avanta-
genstes.
Soins Promptitude Elegncc.
MALHERBE LABISSIERE,
Tailleur.


\' EL $. : TL ET N'.S'TAS

fRut (iL, 1;;u;isin de P'Etat

C(OLLELCioN L c'.lIf'LTE DE

TISSUS iuL'R Ri"1?tIES


*^^^flD^bSAP-Dfl.Afl,*p usn ane on nsoonnwne nsnc &en


L. PREE:TZ31.-\ X :- ~ ; ;i:IHi:'T. :M; iAent.

otus trouvere., ce produil dani.- toutie,-. tl:4 tpih'rrirs.


FETE THEATRALE
Mile. Andr6ca Prangois organisei
le 17 du courant, au Collige No. 1,
a;gle Rue Lamarre et Lalue, une
representation t hitrale qui pro-
met d'ftre tr&s interessante. L'en-
tre est ide 0.50.


f~RT A .P IN L 2'~frI H~ ~u~lnl VBERLINER MOP
A


LA MAGNESIE DANS PHILLIPS
DONE UNE COMPLETE
PROTECTION DE LA BOUCHE


42.00 dentistts conviennent que to Magn&ie est te plus
jMcfce mayen do combattre les dongereux ocides de ta
et"ch-, qui case I-caric dentaire. PHILLIPS MAGNE-
SE PATE DENTIFRICE content plus de 75% du vri
PHILLI? LAIT Of MAGNESIE.


Agept Rhl tf: ERNST LUDES.O


y- vi


MADAME
VOTRE JARDIN!

Ves fleurs et vos roses ont be-
soin beaucoup d'eau par ees temps
de s4cheresse. e C'est facile k faire
avec un Tuyaa d'Arro.-age Good-
rich de 25 ou 50 pieds avee Lance
Goodrich. Prix raisonnable. En
vente chez:


ILLIAM NAdRR,
Rue du QuU.i


...Et pour NOEL. Un joli Pot
A Fleurs h choisir parmi les 60 me-
diles different en vente chet
Madame Nord Jn-Joseph,
Rue du Magasin de PEtat,
&
A la Compaknie Nationale
du Commerce Extkrieur,
Rue Pave.
fera un plaisir im.monse soit A vo-
tre Maman, i votro Tante ou a vo.
tre Cousine. Les prix sont tr6~ r-.
duits,. Dernire er6ation' Pots a
Fleurs TRICORNES, Dernmire
creation: Pots A Fleurs '-RICOR,
NES pour Fougbres.


A 8, Ea(Slec E tT fYOL t i lVCAlVPTOL q
cGOUTr AGcRLEAtL .--Co*e V' SRATIJO PARFAITE
TOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DEs POUMONS


r-


; 5~





c4 rd~
s : ~"j~


LE PALUDISMS


GrAce aux eflort3 intfensitf faits
pour butter centre le paludisme,
cette terrible maladie 6ptd6mique
qui ravage de nombreuses r4gione
du globe terrestref, la connaissance
dest rnkthodes permettant de merger
t bien cotton tlutte a fait de t3A
grand progri.. C'o:st ainn qu'a-
vant 1914, on ignorait que le pI
trole ouivait i-tre utili.s pour lut.
ter centre la malaria en le rtpan.
dant sur los cours d'eau, eest, & ce
moment-la en effect qu'il a 0tS d4.
covert qitlu'uI mdlange special de,
diffUrent. petrolen d6truisait conm-
plitement les larves de I'anophlie
(moustique tranhmetteur de la
malaria).
On se rendit compete rapidmcnt
de Fint&ret do cotte d6couverte et
A a suite d'une fructueuse colla.
boration 6tablie entire Fl'nstitut
Ross d'cHygiene Tropical, bien con-
nu, la SociMt6 Storage> et Ila .Distributing Co,-
pany of India. P'on mit fa point
grAce a ce m lange special de p6-
troIe, une m6thode rationnelh per.
mettant c'obtnhir de magnifiques
resultat dnsdn la lutte contrc le pa-
ludisme.
II fut proc6dti a des experiences
precises en vue d c ic terminer dana
quelles coniti nWl o tenir des ri..l.s'.i;a':s hes put s citf-a-
ces en repandant doi pAt role -Vr le
cours 'oi t. -''n c tt c'on ].n i-
vait par 'sexe'mpIe assurer Ia con-
servation ai surface de I'eau,
d'une pellicule de product huileux
sans solution de continuity. Finm
element on est arrive a do bons re,
sultats et tdes mnithod.s qui sont
actualIement ,ly:'i.:. ces furent mises sur pied, Mais la
lutte entreprise centre le paludis-
me a permits de complete les re-
sultats dcIjh obtenius en s'enga-
geant dans une aultre voit.
Nous pension. au dcveloppement
de l'emploi de la quinine, don't 'oc-
cupe avec tant do zle la Commis.
sion du Paludismne d la Socite dles
Nations. 11 (aii do e nrali.e
FempoiC joMrnaier, dons rd -
giens toi r1-1ne ia mlaria,. deI lit
dose (de 0 y..:nm;1 u1 dO quinine
prescriteo pw:' .lf. '!Tn nslM silo ,
mrtthode i .-st <,m~i lce avcc
tant de suCvo par i<'s mniin, (I
pt.ro',n. poO; pre. ot if lh' p;lu.
disimo. Lfe pirit- ct hit quinitnei .
La nhr-i.z 1 .:1'11. n p trange, mais iOH doibt,one dcs rdsu'-
tats pratiques don't de rti!..:I-s dc
gens reeueili,-l t( chaquco :jimr le hi
n nfice.
Pouir gu~r'ir le )?aiudisme, la
Commission <;n question recom-
mande de prondre chaque jour 1
gramme 3:00 de quinine pendant 5
it 7 jours.





..fl-AJ.flkOflSflhJdd


~.*1k4~d~k~a~.+')~~JIP~El*3J~lrM ~ 51a3~1* 1 *JL**ltyI ,


PENSEES

Les debauches de nos jeunes an.
n6es sont autant de conjurations
centre la vieillesse; on paie cher, le
soir, les folies du matin.
I BACON.

La vie n'a de prix qu'aussi long-
temps qu'on peut fire un pas en
avant, agrandir son horizon, s'aug-
menter soi-mime,
Edgar QUIET.

LA TERRE
(Suite)


de la tBataille de Fontenayt d'H.
Vernet sous des projecteurs rou-
ge, bleu ou vert par example.
L'effet en serait certes assez cu-
rieux mais ne donnerait aucune
id6e de la valeur du dosage des
couleurs fait par ces maitres. 11
nous faut done admettre qu'un ta-
bleau n'est bien qu'autant que lea
resonances auront et6 observes.
Ceci nous explique le cas des dal-
toniens. Leur ail peut Otre consi-
d6r6 come un post recepteur de
T. S. F. peu seectf qui melange
les concerts et oi seuls les plus
puissants sont enentendus, Ii ne
' voient que confuflsment les teinte.
et sont danrs fIincpacitp de d te-
ter les difftruntltc frdqueni's cd'
couleurs.
La lumiire noire
et les danses fluort'ccntes.
--Au Salon del la Lumibire d
Bruxelles de 1t : premierO
danseje du Thltre rny;i de la
Mordfiie nrt"o po. r la rro-
mibre fois i: m ro ij, t-,;;' dcanse
fluorescentes r: i oil'nt un:
briiiant sucet-.
Avjxc 1' 1 '6 na. ;' tWO
de lumibre. La dan.i e o ';C "
graciouse vetue dl'ue robci (ic lu-
miire blue et diaphane, Les bi-
joux sont des points lumincux e-
carlates. Une mantille aux fluo-
rescences rouge et bleu complbto la
parure.


Les bijoux de ia danseuse ne
sont pas des bijoux et n'ont aucu-
ne vaietur par eux-memers. Is sont
faits de matiros r6agisant sous
f'action dce, rayos de Wood qu'on
app'i vugn'ireent -Lumire
Noire,. Les ravns n de Woord. unle
clast doultra-n WI.tS, par des lamrnps a vapeur de rnr-
cure f ha;:te pre-ion mu nits don
filtre special no ai.sant pass< quoe
les infra-rouo.:.
La piLp it .i. ctoips Soi.0 capoi-

Id'ntr1 Uas i'actin ~'1 1a Lu-1
mie ,uir' I rIl. nt ht r'minmI ix
deo c'.to o dItTrr.ts. co qui per-
me non souno:e.nt d'en fai:e la
distinction si Pc-n connart la ci u-
leur de fluor-_cnceIe dc: chaIun
t'euo mais aussi do delcier H prte-
mibre vue. ides imsninprete os t ls iab-
sii-catit n ,.
SA r: ;, )
lauil A^.:i).\lN, Scientiste.

NE CHOLO(GI E:
--".Nous avons appris avec ninini-
ment de pine la mort de
Madame Moraviah Morpeau
ne e Maie Fougore,
survenue hier a deux heures de 1'a-
pres-midi, en sa r sidence.
Les fundraillks auront lieu cet a-
pr&s-midi i 4 heures, en I'Eglise
du Sacr&-Cour de Turgeau.
Nous adressons nos condol6an-
es 6mues A Mr Moraviah Mor-
peau, A M. et MA e. Antoine Ra-
meau, a MM. Christian et Pierre
Morpeau, aux demoiselles Marie et
HE61ne Morpeau ainsi qu'aux au-
tres parents et allies

Nous avons appris avec regret Ta
mort de:
Madame Maurice Sergile
n6e Alice Duchatelier
survenue hier soir 4 7 heures.
Les funerailles auront lieu cet
S aprts-midi, h 5 heures, au Sacr6-
C: ur de Turgeau.
S Nos sinceres condol6ances aux
Starents 6prouv6s, particuAire-
Ment a sea enfants. ,


ON


ou i] reside.
On se souvient a ce sujet que lors
ide nrlgociations sur 1'expropria-
tiin par 1'Etat mexicain des ter-
Ps> et proprietes appartenant aux
:n rii.ain.-, 0e gmo vir.i-m r.nt de
VVi -_g- ln avait come argue.
m;::i: qiu: l;s americains residant
au t \xiiUt- avatlen:t ie droit de t
s'at tndre au traitement trace
danls la loi international et que
les terres appartenant aux am&
ricains ne pouvaient etre nationa-
lis&es sans indemnites simplement
parcel que les terres des mexicains
6taient nationalisaes dans ces con-
ditions.
Une autre clause de la resolution
arg'ntioo-mexicaine dispose que
la :rrotaction diplomatique ne doit
pas s'tendre aux corporations.-
Si dioc ni rt-solution argentine est
acc-itt e par Ios Etats-Unis, les
corn n gnies amnricaines installees
dla itas pays latino-amer'cains, se-
ront privdes de ia protection diplo-
matique americaine.

La DA1lgation de Washington se-
rail cont re une resolution


.,l' Ititint: eT Argettine
LIMA (16 D&cembre),-- Les d4-
iTgations mexicaine et argentine
Snt pr&sentd ce martin des projects
proclamant que l's nations ameri-
ciines doivent abandonner le sys-
t1me de fire payer les dettes par
la flrce. On eroit que les d6ligu6s
ii'od-amnricains s'opposeront A ce
ipro~~et. Us seront appuyes par les
pay come le VXnzuela et la
Colombie qui ont besoin de capi-
taux americains et qui ne desirent
pas que la conference cntrepren-
ne une action qui pourrait contri-
buer A d6courager les capitalists,

La D6nlgation Mexicaine Collabore
Etroitement avec la D61&gation
Nord Americaine

. LIMA (16 Decembbre).- La de-
l6gation mexicaine a montr4 ce ma-
tin des dispositions pour coop6rer
avec les Etats*Unis A 'organisation
de la paix. Elle a mrme aecept6e
l'id4e de Washington d'unifier les
pactes existants, les accords. Ele
abandonnera m me son code de
paix si les autres d4q4gu&s ne d&
sirent pas accepter le principle de la
Cour de Justice inter-americaine
Scontehue dans le code.


L'Argentne n'a pas encore adhmri
au plan de.dfense continental
LIUMA-- Ce matin le chef d&e la
dl16gation argentine Mr. Ruiz Mo-
reni a revu Mr. Cordel Hiull avee qui


NOUVVELLES SPECIAL

Les Femmes vont A Lima R&lamer
r'Egalit Politiqte

LIMA (16 D4cembre).- .Au-
jourd'hui A Lima c'&tait le hordes
Femmes, car ce martin I1 comit6
ex4cutif qui s'occupe des droits ,de
la femnme a commenen les discus-
sions. Le s femmes d6l6gues offi-
eielJes on non sont diviskes en 2
camps. Un camp est en faveur d'un
traitM qui obligerait leur pays A
voter une legislation leur assurant
des droits dgaux, 'autre est en fa-
veur d'une simple declaration ou
d'une resolution. Le 2eme camp
semble certain de gagner, car ii
r6pugne A certain d6l6gu6s du
comite de compromettre la l6gis-
lation de leurs pays sur une ma-
tiere qu'ils considerent comme des
affaires interieures et non comme
6tant d'inthret 'strictement pan-
americain.

Les D6l6gations Argentine et
Mexicaine soul6vent la question
de Residence des Etrangers

LIMA (16 Decembre).- Dans
les milieux de la conference on di-
sait que la delegation argentine a
approuvc plusieurs points d'un,,
longuc resolution de la delegation
(t: 2Mexico iraitant des relations;
(ies t-trang-rs avec F'tat ofi its r&-
si'mdent. 1jlL clauisde eette resolu-
ion dispose quu i'tranger ne pelit
pa- s'attcndrle q un trhitement plus
favorable que ie citoyen du pays


Line


Agence du Cap-Haitien

Service e luxe rapide entire Capl
taitien et New-York.
D6parts reguliers du CAP-HAI-
TIEN tous les JeLAdis a 4 heures
P. M. et arrives A New-York les
Lundis martin.

PROCHAINS DEPARTS DU
CAP-HAITIEN


SANTA ROSA
SANTA PAULA


22 Deceinbre
29 Decembre


PRIX DE PASSAGE:

Cap.Haitien-New-York.
lere Classe:
Cabinet exierieures,
minimum.......... $ 135.00
Cabinets inlfrieures,
minimum......... $ 95.00
Pour tous aitre.s rcn,-;grnemnents,
s'adresser :

H. CIANCIULLLI & Co.

Agents,

Cap-Haiiien Phone 291
i! s-i ent, ': .. ito.
eonfereinc. A.- L.,. .. r p an l 1
Ta d0 f_ :.-t c (.i. : .- ,'.. c,: -
titue un de r .. ..-- t.;-:
portants do in \'1 .l .,Lnertit'.
pan-americaiine. L.- r.li.x ;nr-
gentins declarent ... i d .
etre d'abord a~ce;.. ,: .;eP- 1
ddlegazion>s :.,tnt : : rn: :.,
discussion en .asYer; :: .. ". v a .et-
signes certair, qut rger":.ne -,
I'acceptera Tjfs t ; -'. (re-
so.

Les Projets concernant la Guerre
en Espagne sunt moodifiks
LIMA.- Les projects des dele-
gations argentine et mexicaine en
vue d'une declaration pour qu'il
soit mis fin a la guerre civil c-s-
pagnole ont rencontr6 des difficul-
tes lors do leurs discussions de la
part de nombreuses de16gations.-
On croit qu'elieI ont propose que
cette resolution prenne la forme
d'un appel au people espagnol lui-
mime pour qu'il mette fin .A la
guerre civile. L'idee premiere etait
I'offre d'une mediation pan-am6ri-
caine dans Ie conflict espagnol.--
Ele a 6t piratiquement abandon-
Sne sur les arguments de certain
deilgu6s qui ont faith entendro que
c est au moment ou les nations a-
mericaines dcnoncent I'intervention
europeenne dans I'hemisphere oc-
cidental et se preparent A se de-
fendre contre une invasion que
ces nations ameridaines tenteraient
d'intervenir dans les affairs inte-
rieures de FEurope.


L'Argentine et les Etats-Unis
se Consultant.
TIMA.- Aujourd'hui les dee1-
gations americaine et argentine
ont travaille ensemble dans le but
de trouver un project pour arriver
A un accord. Leurs consultations
ont port sur la forme que pren-
dra la defense continental propo-


Les d616gul de Washington
OnLn( nnItf***ijfi46


Grace


PROPOSE ET
FA/TS DIVERS
(Suite)


\ .\n -e ,r ;',_.,.:.; ...rt' :rt,.- bien-
\/. -. ; Ic:.:na;:r. -;n divaoue meant et
-on merE'i-i .
N u s.-'. ai cette l o Lcasiri .
..r ; -:. cr r.. n:eil',eurs com -
.. t.rn r'.:s a ].ers',r' el (A devour
.I- it'/ ,, -: i Mr. Au'.ig te Fa.
.i -, anien arircteur qui s'es:
tart d6jpens-, pour ses 6eeves de
vNormalE etC qui revient Ie ma.
rnfiqjue succs de Mr. Faublas.
Pour qie nos lecteurs puissent a-
,oir ure idee de ]'excellence de cot-
te m.thode, nous en publierons de-
main la preface dfe a la plume
avisee de Monsieur Auguste F^a-
bius.


UNE AFFAIRE TROUBLANTE

Mardi martin ii y eut un attrou-
pement considerable aux abords du
Poste de Police situe au Portail
Leogine.
Au post se trouvaient un enfant
de 2 a 3 ans, moribond dans lea
bras de sa mere et une femme ac-
cusee d'etre un loup-garou par la
vindicte publique.
D'apres les renseignements que
nlous avi:is pu obtenir, 'enfant se-
rait mort le mdme jour dans l'a-
pros-midi et la femme aurait avou6
lui avoir fait ingurgiter de lalcool
pendant qu'elle s'amusait avec lui
dans le voisinage.
C'est une affaire qui nous parait
assez mysterieuse et autour de la-
quelle la justice, nous l'esp6rons,
' fera le jour.


tv
MOVEMENT MARITIME
Le SS. Panama est entr6
le mercredi 14 Dtcembre h
midi en rade de Port-au-Prince et
est reparti le meme jour avec un
chargement de 1.300 sacs de cafe
A destination de New-York et de
I'Europe.

Le SS. Austvangen est arrive
le meme jour avec 290 tonnes de
mnarehandises II a ris le large a-


vant-hier dans la nuit avec 100
Les d616gu6s americains esp, sacs de cafe pour Nouvelle Orlans.
rent que la Confirence pourrait 0..
arriver A accepted le pacte. Le SS. Van Resselaer tenant de
NIew-Ybrk a d6barqu' avant-hier
CHANGEMENT D'ADRESSE pluaieurs tonnes de marehandises a
LOUIS VILMENAY JUNIOR l'adresse de divers commergants de
)Mattre-Tailleur Moderne la place. II eat reparti dans la nuit
Rue du Centre avee un chargement de 1t0 sacs de
En face de la Pharmicie 86journ6- caf6 don't 100 pour rEurope et 50
pour Curawo.
ON DEMAND
A aclhieter ou & affermer ILe 8s. Cantal do la Ligne Trans-
propritS. de 10 a 20 earreaux atlantique eat attend pour aujour-
de terre arrose & proximity d'hui. Son frkt au depart s'6l4vera
de Port-au-Prince. A prbs de 300 tonnes des diffO-
Sadreser au Bureaut rents products du pays.


PETITES

NOUVELLA

La petite fe-'tir thatrale qik.
vait avoir lieo A la Rue du tn .
No. 118. le Dimanche 18 Diii
aura lieu de pr6f6rence a 4A .
St Ju.tirden, Angle des Rueat;
marre et Avenue John Browi
Ne manquez pas d'y assisted. '

Quarante tableaux sur f siu-
jets varies et haitiens ont 6t ex-
poses A I'Union Club du Cap par
Mile Ren6e Montreuil, Ciar,
Muller ct Aichelet-Giordani. Ces
toiles resteront exposes du 11 au
17 Decembre et soumises h I'exa-
men d'un Jury compos6 de MM. G&-
rard de Catalogne, David de la
Fuente, Marc Verne, PeNe Ben- :
gel, Mme. R. Laroche, Mile Elza
Shomberg

SArriv6 samedi dans le port des .
SGona'ves, le steamer Henry Hoi 'R '
Sest parti le mmme jour avee af"'.
Schargement do 420 sacs de caff4 '
destination de 1'Europe.

A la Cathedrale des GonaV:.
les membreo de I'Association dti
Filles de la Pers6verance ont b '
lamment ff&t jeudi dernerr, ler
sainte patronne. De beaux chanlts
furent ex6cutes i cette occasion.

Si vous voula s tre bien log6 st
bien nourri, allez la Fayettes, Champ de Mars, maison
Pr6zeau, no. 5, oi( vous trouver
chambres fraiches avec conforts,
mets choisis, service irr4proobabl.
Pour les conditions qui sent r681-
lement avantageuses adresses
vous AMme. Christian Dietz, pro'
pri6taire.
$**
Le Moniteur (Jeudi 8 D4cem
bre 1938) a paru. Sommire: tAr-
rwtk reconnaissant d'ntilit& publi-
que la Congr6gation des Filles de
Marie. Chambre des DDputas: 8S
ce du 11 juin 1934. Avis divers.

L'animation s'6largit hu Bord-dt
Mer. Los magasins en g6n6ral out
etaI6 des marchandises rEpondal.
& tous les goats et les visiteurs ,t
acheteurs ne manquent point.
*S*
La -HH2S ehaque soir fait e-
tendr e le Minuit Chr&tienaf, l
ceI6bre composition d'Ado!pho A-
dAmn. I'arrangement eat del haute
quality et les grande orguL sur-
tout traduisent la force d'inspit-
tion qui domina I'illustre musCl
cien.


SAVOY


Ililld I IIII/d| NI I II I IV IP #l .


Libraire Nouve1
La Librairt la aeIa x aortle
(Maimn de Conflance)
J. E. Hoover (Directetr de la Police F4ddrale) : Crim a
E tats U nis ..................................... .........
Dale Carnegie: Comment se faire cfes amis.............
Paul Reboux: Le Nouveau Savoir-Aimer .............
Robert Brasilach: Corncille ............ .............. ,
Nicolas S6gur: La Chair et le OCur ....... ........... .........
Louis Pierrard: Terres des Indiens ............ ...... ..... N.
L. Daudet: Les lys sanglants .................. ...........
G. Lenotre: Le roi Louis XVII .........................................
G. Lenotre: La Captivit6 et la mort de Marie-Antoinette .....
G. Lenotre: Bleus, Blanca et Rouges...................
GC Lenotre: Le Dramq de Varennes ............
G, Lenotre: Les Massacres de Septembre ...............
H H oussaye: 1814 ..............................................
1815 (Les cent jours)............ ..... :
1815 (W aterloo) ............ ... ......
Louis Madelin: Napolbon ..................... ......
SamnL-Aulaire: Richelieu .................. .....
Saint-ALilaire: Taleyrand .................................
Batardon; Cours pratique de comptobilite (2 vol.) chaque vol... ;
Batardon: La Comptabilit6 A la portee de tous ............
Descharmps.: C(.urs ,16mentaire de commerce et de comptabitu
C. Lejeune: Le Commerce et la Comptabilite ...............
Capon: Nouvea,. secr&taire commercial ..............,
Mc. Laughing: Nouveau correspondent commercial en anglais
et en fran is ..... ....... ... ,... .
D EDl:tgarde- La Nat:on Haitienne ............... .. ...
1815 (La seconde abdication), La terreur blan.
che
che .. .................. ........
LiVRES D'ETRENNES CARTES DE NOEL.
AL.MANA(' H VEIl"CT! -ALMANACH HACHETTE


i


5


~I