<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 5 etait absente
du microfilm de cette date

Page 5 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03516
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 10, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03516

Full Text




fAGES

A ANCIEN

SW D'HAITI


^^^^e


S-3--- -- ---*-- --
AL ~r


ERNEST G. CHAUVET
Direr. .".'Proprx trii s

FRED. DUVIGNEAUD
S.irr.etan r'
.. . .


QUOTIDIEN FONDE EN 189s

LE PLUS REPANOU )'HAITI


I p I .-


43e ANNEE PORT-AU-PRINCE SAM EDI lI D C."11 LRE 19);;8


No, 20.13f;


IIlG T1IN I EUIti AN1 IIRllSA1111

ig LA FOUNDATION DE L'ECOLE NORMAL PRIMAIRLE
IOFESSIONNELLB ET MENAGERIE D'ELIB DUBOIS
par le R. P. J. Foisset C.S.P.

Aum6nier des ReUigleuiss
Files de Marie.


Les R~sultats obtenus

Slole Normale Primaire, Pro.
:mtmelle, .Mnagrre, d'Elie Du-
:iBdrigee par SCaur Marie Na-
. 1, fonctionne atuourd'hui a-
J:.plein rclenment.
S. group 160 elves, r6par-
sen 4 ann6es d'etudes. Son pro-
\se comprcend rde coLre s elas-
, des court professionals et
l wi a managers.
1 que soit la carrier adop-
tard, ces elves s'y prepa-
te falorn u-periears. Futu-
;: titutrices, ele-s .'y outillent
;eiInmilent et 6prouvent les
e petdagogiques les plus
ijets. Se marieront-elles plus
ooEllUes auront appris d'avan-
aitlaer leur maria, a cherir teurs
;tr; A pier 'eveil de leurs fa-
t humaintli, Ai les dvelopper
eiharmonie, i soigner leur pe-
R'5p malade. Renoneeront-elles
i**rtlage? Elles se trouveront
'iis pNour les luttes de la vie et
W:lrienties; vcrs les sacrifices et
h t ouement chr6tien.
D IjI l'ecol Normale Profe.-
l:4ae a delivrI 111 Iiplbmes
.faititutrices primaires et d'Ins
ite prot'fssionnelles et m-
'ftres; 144 Certificats attestant
ItutBa d':rcde&s t autorisant a
Drpner la cotnture et le dessin
lles Ecoles primaires; et 73
atsio de Capaciti, obtenus a-
:i::trois annbes d'studes pure-
S profes.tkninelles.
D ces 328 diplmees., 167 mili-
t l aujourd'hui dans I'enseignge
iit; 21 se devouent come In-
.-.%l ddans les h6pitaux; 10 ont
eedo I'appel d'amour de Dieu;
*be sont consacr6es au Christ;
. d0venues Religieuses, Filles de
filBea-portent aujourd'hui los
.* s d'un Dieu pauvre, servant,
6' IIi tout cntier sacrifice au bicn
times .
d4 6voucment des Religieuses,
i de i larie, ne s'est pas ren-
'* 1an1 la seule Ecole Elie Du-
k i1 a ddbordd se. murs pour
.eher, combine autrefois le
,t str ia masse du people.
'4 13 Fevrier 1922, Elles ont
lt 'Ecole N. D. du Perpktuel
st. o oft re blottissent 530 6l -
.4das l'ombre du sanetuaire v6-
..doe la Capitale. Depuis 1923,
:. 4 ajoute in Cours normal
i: la formation d'Institutrices,
~efS aux Ecoleg presbytfrales
:.. champagne.
;,.9 novembre 1925, ce fut I'E-
i Eacre Coeur au Cap qui
!7:' Ia nombreuse population
i nS e du quarter de la Fo0-
SI ^:Permrn ses 325 cloves, cette
h ompten' g utne douzaine de
fort adroites.
ole S. Paul t La a Vafle de
com rmena & fonctionner le
}: *'*':;.:."


25 Janvier 1980, durant l& premin-
re visit en Haiti, de Mtre Marie-
Simone superieure gnwra)e a c-
tuelle des Filles de Marie.
Le 6 Mars 19233, s'ouvrit A Pila-
te l'Ecole de 'lmmnaculie Concep-
tion qui ne group aujourd'hui
pas moins de 250 l]&ves.
Grace A I'instance de Son Exel-
lence, M. Dumarsais Estimf, Mi-
nistre de l'instruction publique, la
population des Verrettes enfin
pourra dtsormais confer ses peti-
tes files aux soins materneis des
Pilles de Marie.
Dans toutes ces Ecoles primai-
res, les Religieuses, Filles de Ma-
rne, ne se contentent point d'en-
seigner les matieres classiques.
Partout, elles ont organism in
course de couture et de manage
pour les grades dlves; elles s'ef.
forcent de rdpandre ces connais-
sances si utiles, mdans a masse du
people; avee habitudee du travail
elies voudraient communiquer A
le'irs zelves le gofit de I'ordre et
de I'ecunomie,
Comme ceuvreo post-scolaires,
\oici l'Ouvroir, install- au No. 79
de la rue des Casernes. (Euvre ori-
ginale, unique, dans la R6publi-
que! Fonde grace A la g6~nrosit6
de Mgr Conan, organism par Smur
Marie Florence, dirig6 aujourd'hui
par Seur Marie-Brigitte, I'Ouvroir
rtzunit, 5 jours par semaine, des
jeunes files pour excuter des tra-
vax de broderie et de filet. Avant
.,on ouverture, lea Filles de Marie
assuraient du travail a domicile a
30 jeunes Haitiennes. L'Ouvroir a
permis d'en engager 80 et de four-
nir un travail plus lucratif. II pra-
tique le pavement hebdomadaire et
accord, -comme etrennes du nou-
vel an, un dividend annueL Ce di-
vidende represented parfois jus-
qu't 8 o/o du salaire, gagne pen-
dant I'nnnbe; il stimule activitye
de l'ouvribre et assure la perfec-
tion du travail.
Avec Elie Dubois, l'Ouvroir a
participe A des Expnsitions tran-
gOres: en 1927, A Santiago de Ca.
balleros; en 1932, A Paris. Chaque
fois, la mdaille d'Or fut decern6e
aux deux 6tablissements.
L'Ouvroir des Filles de Marie est
en mmee temps un foyer ardent
de vie catholique, oi fleurit la
Croisade d'adultes; oi s'affirme,
avec vigneur, le premier noyau de
la Jeunesse catholique ouvriire
d'Haiti.
Une fois, tous les ans, enfin,, lee
Religieuses, Filles de Marie, ras-
semblent leurs anciennes elviees.
C'est alors une fete familiale, em-
preinte de simplicity, de charity,
de franche gait4.Fete de I'ame sur-
tout qui sae retremipedans une re-
traite spiritdele, durant 4 ou 5

(voir suite en 8me pag#)


A. EST L'EXPRESSION DE LA VITAMIOTHE1A


LF, PROBLEM
DE LA. DEFENSE EN TUNISIE

LA FRONTIER EST PROTE-
GEE PAR UNE LINE
MAGINOT

PARIS.- La question tunisien-
ne remise sur le tapis par les re-
vendications des italiens a port-e
les leaders militaires franqais a
ktudier les moyens de d6fendre les
frontieres du Protectorat contre
une action militaire de I'ltali .
D'une maniBre g6n6rale les cbcf
milltaires franeais mfpri.pent Ie
peu de chance qu'il v a pour Pita-
lie de s'emparer do Ia Ttuisie. II:
soulignent que le protectorrt :.st
le terminus oriental de la FTrarnce
depuis 1883 et comme tel est dec
puis longtemps trs bien dtfe:.cu.
Les lines de fortitificaios ysn t
modelesa sur le .5yst.rne de ;a 'ed-
lIbre line Maginot qui Couvrti ei-
approche de la Tunisie de Ia cc-it
au desert. Derriere cette tmiagin.:t
Africhine>, la frontiPre oriental
tunisienne est echelonnse de bloc-
khaus d6fendus par des troupes
d'O)ites indigenes et des soldats dui
Continent. Presque tous les offi-
ciers commandants sent des vat-
rans du ddaert et de la guerre ma-
rocaine.

:CEPENDMANT -QV-E LA LIIbYE
ITALIENNE EST VUL-
NERABLE
Les experts miitaire. f'Ir'ni;& i
ont prouvL qit e Ina Libye. colynn:
italienne est particuli.remn-i-t v -
nerable aux troupes mecainisdes iS
it a cavaleric fralncaise auxcjtel)e-
pelvent s'aiouter des troupes nrtr
afiicaines-,. La Tripoli etlip-nm( i -
est relide a !a frontiere tuni.-.inn:.
par des plaines mal deferduc..

CHOC ENTIRE MANIFESTANTS
ITALIENS ET LA POLICE
FRANCHISE
TLNIS.- Des centaine. de.t c:
toyens italiens qui manifestai.n:
hier soir ici ont eu un choc .av:oc
la police franai.se. Beaucoup drt :
manifestants Italiens. ont ete ar.
ret6s. Le consul italien a de no.'-
veau prote-st .t'prt-sd cites autiorl'lte.
franaisees centre' 1 TrnnTifesti-
tions anti-italieines et I' mrauvai.
traitement infligipe ux itialiens quit
jotissent de droits extrn-territc.
riaux. Parmi les italiens arrt.s
on compete M. Ulbaido Rcy prasi-
dent d'une soci6te fascinate et des
veterans italien-s.

LES ETUDIANTS ITAIJIENS
VOULAIENT MARCHER VERS
L'AMJBASSADE FRAN(AISE


ROME.- D-es milliers d'ttu-
diants italiens d(e Rome et de Na-
ples out gagn6 lest rues aujour-
d'hui et ont organic 6 de granies
manifestation), centre la France.
Plusieurs ont td arrates comme
ils voulaient force les cordon& de
police pour marcher vers l'Ambas- '
sade franqaise. Apres qu'ila n'ont
pu voir Mussolini la Place de Ve-
nise ils se sont divises en deux
groups et ont manifest aux cris
de: sEn avant L'Italie, vers In Tu-
nisie, la Corce, Nice, In Savoie.
Djiboutih.

LITALIE AUX COItSES ET
L'ETHIOPl E AU NEGUS
CRIENT LES ETUDIANTS

PARI.-- Hier soir au Quar-


DES ROBINET', A SIF'
1,.- h bir.irri e tI u Grtid -
Ri.., :orc comprLc n re .,
ld rh l itnti -I n nir- ct Ih r,, r.-,
Cn _,.arr.t-. ,,nst fIri1-1: fl > ,C-l\ I-,

D i. ,i-.'i. eLtT1' r, a.i1f'rin- t ., lrf'i-:
n }e ..l ,- : )del.ia c,.es a-t Sr.eJ ic$
drira ,i- ,:ei I de' Port-au-P.":-: .,
Stoeit < .n r. -ii 'nalant q. '
cn.oia r e de. if.c,': v, ,nien' q.., r"6-
lte'!rt p .! ,. cetnt 7 :r ( i:
'[ ,..st n'i. : f! t ', '.uc -nt n-. re :



sanI s 'o r>" r:i :' eL ,.; a '.

t)i i: it i i U t.;, .






I. S -
' C'E SOl : Ii.\L ANN 'EL >LD ..\


i I L'EI I_ ,Tl : Uiel







C -' r ', i li ii






'.L.I
C.


." n .ilicu',er ce*^ bronc h/ ;'. C ie'
C,; .'- .i.; r' .,lZ t 'm cIS i .trn rt..,n '.
5' Irfet : F s n o Pnmo r s f-, vr oS
rend plus fro.;le au-. m;-robes e
j tos ;s acccdentsrt d.e i'hi.er Or.
ren ne vou t I C: ., .to nin pour
reliever un &eot g t.roal atLabi et
son uts~-en en 1st c;uss facile qu'a-
greable. A,.- cc cel excelercnt t-c'iquo
S;cus po'.'uvz preparer vous mrmnuc
uP ".,:n reconsoilucnt do premier
ordre, V.ous mcicneo z un flccon de
QuintonIinc LUn lItre de i.in de
O.ii.e c: vc,.,- cbtenez on v:n tonr-
qu'e qu c,: it',crl t Cu'.- les principle;
octifs du CLu nquina. de oa Kola, de
to Coco, ooc,-(6. oux glycerophos-
phakos, sc-m n une riformule nouveile
et scclnfqLemenlt 6toabie. La
O ;.' or'.- t .sto 'nach iqu e,foririlante,
d'un prix ir.s mod.r.:e, est en
vente dons toutle s l:pharmacies.
A 11 .-o r nc __O ... \,iv


A o['ft- 'Prince : Docteur v
Mothu:in, Pliarmocie SointFroncoi5



tier L atint i'. n'iilli 'r. ,',..dtil iit.-
franca i t ': r'iange'f. "llr pro par des mnii icnit iuns rcol tirE1 lIt
r-ev'-die.n.tioni ital]k rics suit laI
Tuni.ie et la C c'e. i1s (nt briynvnm-
ment (IHfil6 avr.c ct.is ancirtes ot
l'on poutrait liir: vVenise pour la
France, I'Italie pour I 's Corses et
i'Ethiopie pour le Ngus.D. IUs out
gagnd !e Pantbhon et ont malrc'l.
le long dlu Loulerard St-iichel. A
l'int ersection ido. :fioulcards Sit-
Michel ct St-Getrmrain its se seint
hcult C-s avC-c la police L t' ont 6f!
rciu.'iiu..e:?. .IN 1 sintn atlrt i rktini.
devant le bUtildhlg Lii -ttiat orgulii-
s. t ntie Expositin itinitnn nu;iii
iLs. onI t k t {I.' nfic L 'i-ait (liipe-,f( .'sV
par la Police.

(Voir suite en r3me page)


du cmrrn it' r(ck la Pu6riculture. I.e
jazz pi r It- cra.rt inant, le plus' n-
riginral d- Ia C'apital-: e Jazz
Chanrcy...

AIMABILITE
-Ilonsiear Rony Cthe-net, le sym-
pathique Agent de la Sun Life As-
surance Company of Canada, A
F Port-au-Prince, a eu l'amabilit5 de
1 nous env(oyer an 4uLperbo calen-
Si t i,':" ")ur ]''.r!r 1939. C'est un-
n ^;nl'i'rfrn(.,;.l'. ra..elinr. ic_ carwthf -y
r n,. it-iru,' ;ina; (EI Ia Compazd, e.
N 'iL i'. 'i i:.- ,'- m ent nl.
'fnrl Ch'inot c E sa graicieuset4 et en
.,'L'".",.; C c.* L.:-;i ,if:: l }-n t' Itli lenou-
''I n"d' I ti l f )o fr ilui ijr ou-
r ':. o'u ts .de fructne14e


'NE INTERESSANTE
CROISIERE I)E V AC.ANCES
i A.TOITfR DE L'.-A\ERItQUE
CENTRALL, DE L'A.,IERIQUE
D1)' S.') ET DIS ANTILLES

TYRON\ POV.'EI, ietikl de la
C.'lm:,r ag; ,:ii .-'FTw,-:: tith Century
E(-.'- :'.omnlllne LYe hT croi.siere do
',iC .;-, '-lir LIP, .CiippIer', autour
d. -'.\minq.<, ,- 4 'Am6.
I iq.u,' dIf S ...S
S ;t .', :t ,. ""* i ,' ;i. l .-


( nurr uitLe en'. ,nume page)



LA S.A LLE DE LECTURE

OTT'.A IWA, CA ADA
VII.SO.' DU PEOPLE
















ahr' \'' I-' t\ jui L,
Il -," 1()'CO('OL TS











It.s plus i' s.




I .c ,'.L:. *ol -i- !

CAI'rEs': I.. NOt):,




UTn Cadeau distirgue




so trouvent chez

DON N. MOHRl


PROPOSE ET FAITS DIVERS


. it -Uparun~rsri


-AF onl~g -A- raa


g t --, -- ----------


I,


.i


.





. .. .'. : ..

rrPAGE 2IJ flS#l I ttlrS
A A Anv At 'Irans nhwnrv


E CAP OLYWIQUE


rLE NOUVELtLSTE. '"


(Voir le No d'hier)
WhA


Le Comitt6 International Olym-
pique ayant design la ville de
Helsinki come siege de la XtIMme
Olympiade, le Comit6 Organisa-
teur des Jeux Olympiques de 1940
a l'honneur de vous convier a par-
" ticiper aux concourse et aux f6tes
qui auront lieu i cetti occasion A
Helsinki du 20 juillet an Aoift
1940.
Le President du Comit6 Organi-
sateur:
Ernst GROGIUS.
Helsinki le 19 Octobre 1938
xxx
Comite Olympique Haitien
Pare Chevallier
Port-au-lPrince (Haiti)
18 Novembr-e 1938.
Le .Comitte Oiympique IIaitien a
honneur d'accu.ser recepLion au
Comit6 Organisateur deli jeux 0-
lynipiques de 1940 de I'invitatiorn
participer aux concourse et aux fi-
tes qui auront lieu ,i cette uccasiiLu
du 20 Juillet au Aofit It-' I li!-
sinki, vilic deign ,_ par ic. torit
in;:ernatni.,r (Iyri v'.u nmn
siege ce la XII nm C()'ynri.i.de..
En .-ouhi;tonl t c ... u !..
succ&s au Comniti (Org.nisatci.. !.I
Comiritt Olym:iquo Haiti.n f.er'
tout son possible pour e0tr dgnm.'-
mrnt represeitii A cctte manifr.-
tation, ]'annie d-.s J.ux ..ncr-
de avee L XLmec Anni'.r-air.-
de l'Jnt diictt n s Sp-t'
Haitr.
Le Pr6sidc&nt du. C. 0. If.
F:: m:
1. No.:'f:mbre 199t
Monsieur Ik Secretaire.. i 'Etat.
J'ai 1'honneur de porter a vceiE-
connaissance que, suivanit jIe PrT'-
tocole etabli par le Comit6 Inter-
national Olympique, La .-ile U*e
I elsinki a ete d6siTr..e come sie-
ge de 1:i .i:me Olympu.ea1,
..e Comit, Organi.natear (di-
Jeux de 1940 a convi' e CI', nmi.'
Olympjque Haitien it parrtic.ip1.:r
aux c.lonioUraS et aux f&tc-. qui iau-
rent lieri a cette occasion it H -ilsin-
ki O, 20 Juiillet tu I Aofit 19-.'.
Sous ce couvert, je nm'mpr:s.- i'
vouts envo.3er cripi.s tk l in\ itati 1.,


officielle de Monsieur Ernst Gro-
gius, President du Comite Organi-
sateur et de la r6ponse du ComitM
Olympique Haitien.
La cl16bration de la XlIlme 0-
lympiade en Finlande petite na-
tion come nous, faible par le ter-
ritoix'e ct par la population ct com-
rue nous dde race athl6tique, de
vie sobre, frugal et naturelle,,
concoordo-avCc lc XLemne Anniver-
saire de l'Introduction du Sport en
notre Pays.
A cette occasion, le Comite 0-
lympique Haitien, qui a d0ej eta-
b.or6 un programme pour commn-
morer grandio-ement au mois de
lccemnbre 1940 cet xv&6niment, es-
p.re que le Gouvernement de la
-Republique rnE manquera pas de
I aider a r&poinre O Ia'invitation uda
Comit& Organisateur.
La participation Haitienne A cot-
te joute contribuera it c6lebrer plus
scltenneilement *'ncoore l'affiliation
ilaii i l'Olymnpi:sme ldu Baron
Pii trc d&e Cotub ir:in, r,"lsoe six
s i ir-- l ia foundation il- ComitL
1;.: .rn .'.,t :.a. Olym piiue.
L': no ..r.r- c ,::,:i o -.. peut itrc: re-
-.:0 t c; rl_' : '- i ft'crci;',.. .:de-I
irat... IS t. i u: v '., tl'a r a :p e
Ilj filai-. ;a cond:tifn de r :tG":
..n le- telrmTis dui budget olvm-
-.10e tu esL ri- rcglement dI larnima-
o'.,.r;.-me consC.er's par fle Co mnit
ItTrt.ruti.ni Olympique, ILa s--
It i sera auj,'Curd'hni facilht ,-
Ian't a Capitale qu'er- provin-
c. pir les rcpre:ves de la Coupe
V-ircenti.


.Je 'es du.! .Corit Olympiq
,,uront le contours du
Ir en t.
Veuillez agr6er, Mons
cr6-aire d'Etat. l'exi,
nus sentiments distingu


I


0 .


L^D-^-f J -I


..~ .: : i 17~~" ~~re~
F
I: i;
,Y .
L. 16
.. ;S
i I
r: c
;a
-: -.1.
:I-
'' *I~
"' '
: -py.
r,"
F
.. 'ir"
i~' ~ ~':'
q~: rI;
....
.. ,,
t:

'


-. ..., .. .:- Sr r z r 4 .' -' .t Af, ,, t -$t.. lF,$ fldOfl.. .'


es initiati-
te Iaitien
Gouverne-

ieur le Se-
res.sion dec
aes.


Anftri F. CHEVALLIER,
President dil C. 0. II.
Monsieur Lton Laleau
Secretaire d'Etat des
Relations Ext6rieures
Palnia Nationale.

iAi ti;'. Ire)


-A


en..H eOJ.'A~Pnpesbntn1e uses. s s.bss *5 Sns1I .eenns~fsccB rtnY~I~J+ tn-IC rfl~CS


Gralis


Gratis


n balonue-


5 ts
t-.'-" -- .*^'- < .: .- "-;'.




Stout ache'er d'un saebet de poadre


ROSOt d'ane Goarde


chez iaam SIMION

Angle des Rues Magasin de l'Etat et Traversiere


Gratis


L ANI OYALE
DU CANADA





Sr. .L.. ii


rails


S3

II
I .
~JY~~r~*.~UU)~~+JU~i~)~+ L~' 'L'- -'- -~~r I~~N~~.~H~aft


chez BATA


Jt *~rJL^^WAUr*P* 4W


I


.:evs ct vr

BRILLERON TUN

coloratsion~, pvrermai- .n
te, tins. soieil o ou t
Iees, tfern eat MIacwmfts. 3uat.
troivo amncintirf, ii cnt at-6' ,
faut stimujar Icar pouietc, r tact"
dos gtandos sth ac6a? O iur -'A-
nouvttk satb6..La .lriilantino do ,dDr
extra flutrl .. t ~' .f a
rntiI spMtlotnetr tntJ1'e (eid._- M.t
pu.t& fljtuidct dl hbuil, e:,,ist.flt Ru i Ib.. ..:
Wt utine Rctj rE'Ionflwi A of rn:I
..t -t. t ;lur'i
brilliant nve ,n O. 'i-f ."t: nit ~w..,

ALPHONSE MAGtJ ::
Agent Gnt l .


I1~A~*r~~~a-*a*


.. : ...

L'h to ul r : i : :iam.

taiesf par une e Nt
d'ENTE1RiWyr tv'


Devenz votre propre Comptable en ouvrant tn
Co-,:pte de Chpque la Banque Nationale de la
Retpublique d'HaitL
-- -


ECOLE SPECITLE
DE ..
STENO DACTYLOGRAPFt

Reconnue d'Util]le. PU '
Angle Rues -
du Centre et Mirac
Telephone 2620
P-auPce :
STENO DACTYLO :
COMPTABrLITE I

.. e sel etablissement nusq f.:
Port-au-Prince oi les pre" wai t
tpliqhniues sent rigeureusr4met ,.
plIuC&'L
Une rtluction a ~L6 faite a ti
rif gin6raj des course pour te
compete de la raret du nia :.
re. Demander Prospectus,


RE3IERCIE31ENTm

Monsieur Cikdanor Dien-Aj~n et
ses enfants, iinsi que tous le an.,'
treat parents et allihs remereiwt
bien sircertment fous les amis t
de Port-doe-Iaix, de la Capit.le et
ds autre- viill de1e la R4pubUqit
qui1 leur on~L t6nmoigne des preu r
de sym.pa:hie t c'neeasion de i
perLe iLdo iarcJse qui 'ls vieunss
d'tprouver par in morT de
Mladame Cltdanor BieUn-Ai .
uie A rilhlette ,::.chrib,
Tiur C pou'~ r .a i e, I. c mn re, bell
sc(u.r ..i pa;!r. l Li..
Ils le pri:n.T de trcuver ici 'a-
pression d,'e :;r piu, rrofonde pj
titude.
Port-de-Paix, kI 7 D- 193.


FAITHS ATTENTION

LE BAZAR NATIONAL

E::core I'XE FOIS, s'enorg~il.
lit d'etre LE PREL3IE'R i offpr
.s CJiotillt et au Public les ,ava.
tages (de NOUVEAUX PRIX d46
coulaniit G. I'Accord PRANCO.
fIAITIEN, pour ses rayons de:
Parulr-i lie; IJ]os en vogue do
FRANCE
VINS FINS
VINS 3IOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS do la fametised m
!uie Mlaric .irisarts. "
Vous Te detre :i vous-nm1nies de
VISITIER nvs Aayons.

-

AU NflUVELLSTlg
ET A
LA MASON ROBELIN-
On trouvera: -
Le Brevet Sup&rieur de Caapiad
Lc Brevet sit: ple de Capdt
Et le Certificat de fin d'Ettdea
cndaires Classiques (2mtI yir..
DiplIm de Licencie en .Drol
-Pe t


i






'AGE 8 smnw **W**f*#-e
'* Yf~u o


~I*IC~IPI~


PENSEES

L'honmc passe sa vie 6 reason"
aer le pasO, & se plalndre du prie-
seat, I trembler pour. tavenir.
RIVAROL-%
,>"

Apprends a saisifle icanheur.
ear le bonheWmest toujours 1x
GMETHE
.//


25ime ANNIVERSAIRE

(Suite)


jours, aux pieds de N. D, du Per-
p4tuel Secours. Depuis 9 ans en
effect cette fete de iamille et cet-
te retraite spirituelle se donnent
au Bel-Air. Le nombre des Retrai-
tantes n'a cess6 d'augmenter. En
Septembre 1938, ii a depasse le
chiffre de 275.
Toutes ces cauvres varies ne-
cessitent un personnel religieux
form avec soin. A cet effect, les
Filles de Marie ont ouvert, en
1926, un Noviciat indigene au Bel.
Air. Les jeunes Haitiennes qui se
croient appel6cs it servir Dieu
dans la vie religious, y 6tudient
leur vocation, s'y exercent a lia
pratique des oauvres des Filles de
Marie et reqoivent un compliment
d'instruction. C'est une entroprisc
hardie, -Ia premiere de ce genre,
dans I'histoire de la jeune Eglise '
d'Haiti. Deja le noviciat du Bel-
Air a orme 14 Religieuses Hai-
tleies. Neuf autres sent en for-
mation. Sorties du milieu Hlaitien,
au courant des besoins, des aspi-
rations et des d4faillanc:.s ide leurs
compatriotes ;;:s maintenant, les
Religieuses indigenes, Filles de
Marie, rendent a 1'Eglise ct ah a so-
cigte des services inappr6ciables.
Ce beau succes tient avant tout
S1'Esprit apostolique, qui anime
les Religieuses, Filles de Marie.
C'est 'Esprit de la Simplicite -
vang6lique, oublieux de soi, pr-
occup6 de se donner par le sacri-
fice quotidian: 'Esprit de I'apos-
tolat catholique, toujours vivant,
toujours agissant dans I'EGLISE
de JESUS-CHRIST.


PROPOSE ET

FAITS DIVERS

(^t^)


chances, Power faith un voyage de
15,000 miles Via Pan Americane
Airways, Inc. exclusivement.
Apris avoir visited trentc-trol-
pays et colonies, il arrivera Ic 1,:
Deenihbre A Miami. terminus do
son voyage.
Son itineraire cst comme suit;
Los Angeis: 8 Novembre
Mexico City: 10 N': '.mtnire
Guatemala: 11 Novembre
Cristobal 15 Novembre
Guayaquil: 16 Novembre
Lima: 17 Novembre
Buenos Aires: 21 Novembre
Rio-Recife: 6 Ddcembre
RecifeBelem: 7 DUcembre
Cayenne: 8 Dcembre
Paramaribo: 8 Decembre
Georgetown: 8 DDeembre
Port of Spain: 8 D6eembre
(stopover)
(one day)
Martinique-t 10 Decembre
Guadeloupe: 10 D4cembre
Antigua: 10 D6cembre.
Charlotte Amalie: 10 D&embre
San Juan: 10 D6cembre
San Pedro: 13 Dkeembre
Port-au-Prine:t 13 D cembre
Antilla: 13 D6ceimbre
Miami: 13 Dcembre
Comme nos lecteurs le Consta-
tent, dans l'intin6raire pr6e6&lot,
Tyron Power sera sur f'avion
arrivant A Port-au-Prince le 13
SCeembre, Mais malheureuse-
ment, cette grande vedette ne se-
ra icl que pour les quelquea mi-
nutes que I'avion y pass 'ra.


I,




K


A LIMA
Les nombreux chefs de deliga-
tions a .a conference e de Lima per-
si'jft it dire que la conference ne
produira de resultats sensation-
nels mais marquera sea travaux
par une cooperation ppan-amfricai-
ne apprdciable. M. Cautillo, chef
de la delegation argentine a dbela-
r6 qu'il no s'attend t aueune sur-
prise. De son c6tA M. Cordell Hull
et les autres ddl6gu6s nord-amdti-
cains sont on train de manceuvrer
avee les autres delIgations. M.
Wiull a de nouveau confirm& son
optimism que les decisions A la
conference seront-accepties a l'.-
nanimit6dLes deldgu&s ambricains
pensent que des projects comme u-
ne nouvelle definition de la doctri-
ne de Monroe ne seront pas pro-
duits. Les del6gues ont 1'imnres-
sion que le plan continental de d&.
fense de Roosevelt ne prendra pas
une autre forme en dehors de ce!-
le d'une resolution proclamant Fin-
tention. des 21 R publiques de s
ddfendre d'une aggression etran-
gere. l1s ne croient qu'un plan de
pacte sera propose ou discute,

UN SCENARIO D'APRES DES
NOTES ITHERRIOT ET DE
R. ROLLAND

C'est le scenario de la mourfus-e de BtOehovein, la mu-
gistraie .:-rouction q(ui passe de-


main scir sur i'ecran du Rex. M.
Ab el Gance a suLiv le plus pri''s qs.c:
possible iLs notes rermines aux let-
tres franaiises par Rumain Ro!-
land et Ed. Herriot sur la vie sen-
timentale, original et souvent
doulourouse du plus grand musi-
icn allemand. C'est Harry Baur
Qui incarnera ce personnage extra-
or0inaiire.

A JACMEL

La semaine derniire, deux ins-
pecteurs des Contributions, MM.
Munck et Cassagnol ont visited Jhe-
mel aux fins de contrble du Bureau
des Contributions de la ville.
L'inspection a rdvSli que tout est
r6gulier,

LE DRAINAGE DE LA MARE
BREMAN
A Jacmel, on cr-it quie es tr.-
vaux de drainage de la Mare Bre-
imnan seront entr:pris sous puu. Et
notre c ,-irift'r. sSud-Ouest> annon-
ce arrivee prochaine de Iinge-
nie-tr Marc D ,,' :, qui procedcra I
au relevC t frl,'. .ivie de la e-
gion en vue du drainagI de la mis-


re


OFFICE DE LT'TAT CIVIL
DE JXAI'MEL


Au c d:urs de Novembre on a on-
regist.',, -L J-ern-l,6 marriages, 13 de
cir>0 ion' s d rI:riage, 13 d(be-s,
228 na-n:anccs, 1 acte de naissan-


C(


1'iT$ OTM4N AU S.N.P.A.
ET E, R.
Au S. ,N A., AM. Jean Darl gue
a e6t promu Assistant (de I'Agro-
nome en Chef et replace, come
Secretaire G:~.r."It, par M. Jean
Kernizan. MI. Yves Destoucheo ai
6t% proma Chef des Services Ad-
.ministratifs et M. G6rard Bou-
card qui 6tait prdc6demment A-
gent Agricole dans I'Artibonit, a
(t6 nommr Regisseur de la Fermo
de Damien.
Compliment's t tous.


* LA RECOLTE DE CAFE

De partout, la r6eolte de cafR
s'avere, cette ann6e, assez tardive.
Cependant les Hvraisons effectu&es
jusqu'ici sont satisfaisantet s(ous
ie rapport de la quantity et de la
qualit4.Elles d6passent meme celles
-.dea annees pricedentes. Pattr les
seuls districts des .Gonalve.a, de
f Port-au-Prince ef e Miragoano, on
estime A plus de 43,000 bari& -le.
eorises d6jA livrbes.

EXPEDITION DE FIGUES-
BANANES
La Secr6tairerie d'Etat du Com-.
merce informed que les SS. 58 A"


SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA


PRIX DE PASS(

Cup-Haitien-New-Y
1ere Classe:


Cabines exicrieurts,
minimum. .....
Cabines intfricurt 9,
m inim um ............
Pour toas autr-s re:i-ci
s'adres.-'-r a:

II. CIA.tA i'll


15 DcT'cOrnbre
*D L'tkeinbr^
.) D&cenmbre
D. DCelmbre


:;E:

ork,




5 135.0f

$ 95.00

gnme rntS.


& Co.


Ag en is,


Cap-Han'ilien


Phone 292


Librairie Nouve
La Librairle Ia iueux assortle


Grace Line

Agence du Cap-Haitien

Service de luxe rapide entire Cap-
qaitien et New-York.
D6parts r6guiiers du CAP-HAI-
TIEN touf les Jeudis i 4 heules
P. M, et arrives A New-York les
Lundis matin.

PROCHAINS DEPART' DU

CAP-I1AITI EN


PETITES$


TAGALPA, et ~. iAI 'L L .-
charg6, du 28 Novcn.r L '- ,
3 D e~ic mbre r:l:'. ;c ,..o. .
de ;03,i70 rpgin:- d2 '.. ,' -
IneS repartieu cumma .' :
Jacmel
Cayes
ChardorniLes 266
Anse d'Hainault ;; 2:
Ldog5.ne I 041 I
St-Marc '3 S5
Jn-RabcI 1.."77
Pcrt-de-Paix 1.'
Fond-La-Grange !.2 I
Cap-Haitien .3> 77.

lTodal (re v..:) :0.: 70


CONCERT RENVOYE


Le concert que la fanisro ile la
Central dviilt offrir nu public sur'
le Quni. domain apres-midi, n'au-
ra ip!us h:. L'orche-re j0uera de
prie:' .. iurant tOiute la jour-
nec de dt main 1' Ecle Elie Du-
boilt a t'ccasion de son 25iemc an-
niversai Cr,

DECES

Nous a-ons appris avec pFei.c I;
Imort de
L Laurore Gervais,
Lancion tPa-ur au Ddpartement 'tr
'In:: tuclion Publique
sur:ncinue dans la nuit d'hier.
Lo~s futan railleos auront lieu ceI
apr s-mi iL iIn' Cathedrale.
Nos vives condoleanceCs h a in-


9*

Noos avons appri nla mort de
M, Pelage Ednoard, ancieCn Juge
de Paix de Kenscoff, survenuei
hier, dans la nuit.
Nous offrons nos sincerely coo.-
dolances a sa famille, particulib-"
Srement a notre confrere Alci'de
Edouard don't le defunt etait le
frere,


LOTERIE NATIONAL D'IIAIT:
Los Dix Muilles Gourdes du 95.
tirage ont 4t6 payeis A M. Nativa
Guitlaume, dit Ti Bete, chauffeur
,de Me. FI'anois Mathon.
Les Deux Millo MM. Francoi3
Muscadin, charpentier et Andr6
Tou.saint, t.ailleur. :
Les Mille Gourdes A M. Ednter
Charlot; Ie cafetier. bien conna en
face des Telegraphes A la Grand'-
Rue.
LA DIRECTION,


NOUVELLES



FPr Arrete dLU Prt6ident de la
Repubhque en date du 24 noveni-
bre 1938, le sieur Henri Ovid de
r.ationalite frangaise a acquis la
qua lir d'Haitien, avec les droits,
Trxrogatives et charges attaches
A cette quality, conform6ment aux
dispositions de la Constitution et
i:de. Lois de la Republique. Mon-
i(-urCi Oris a fait la declaration et
prfte le serment pr6vus depuis le
16 Novemrbre 1938, devant le Ju-
ge de Paix de la Capitale. Section
N,,rd.
e*a
TOUT LE MONDE CHIC SAIT...
Qiue les plus beaux Tissus de soie,
lea Bas de soie les meilleurs, 1e.
Boucles, Broches, Clips, Brace ts.
EL singles, Strass, Gants de uoie et
en filets, Echarpes, Mouchoira bro-
des, Culottes de soie, Corsets, en-
fin r tot ce qui fait besoin i la rFer
me Ei;gante, s'achetent chez Paul
E. Auxiia, rue Traversien .

Sur les cotonniers indigenes de
la Plaine du Cul-de-Sac s'est abat-
:,oe une tourbe de chenilles Alalia-
ma Des aspersions ont 6(t effte-
tudes sitl6t .o011 apparition.

Si vous voulez 6tre bien loge et
bien nourri, allez A la cPension La
f'ayettee, Champ de Mars, maison
Prezeau, no. 5, oit vous trouverez
chambres fraiches avec conforts,
mets choisis, service irr6prochable.
Pour les conditions qui sont reel-
lement avantageusee adressez-
vous a Mine. Christian Dietz, pro-
pri6tairo.
*as
Des measures de prever-wivr ont
6dt prises, A Damien, contrv, 'in-
secte Lachnopus proteus qui s'&-
tait attaque aux citrus de ia I!er-
me.
.40
La Ruelle Romain con-titue an
:e moment un veritable 'ourbier.
Et l'on se demand pourquoi faut-
il qu'on laisse ouvert pendant la
nuit et le jour le robinet qui ali"
mente en cau les travaux du sta-
dium.

Les blades en caoutchoucn font
la joie de nos petits. II y en a de
routes les nuances et en lion et
place d'alimanachs nombre de mai-
sons de commerce les offrnit aux
clients,


Avant-hier soir, i a a HHI2,
Chorale de IEcole Elie DubaOi
execute avec brio son prograil
La justesse des voix et IreI.
tior ont pi. Los auditaeor -
ront que des compliments A.i .
dresse de la Direction dent elt*
forts sent tout profit pour ot
jeunesse.

Quand vous descended en tvik
n'oubliez pas de passer au B~t
Moderne oi vous trouveres tUn.a
sortiment complete de todleriae '
des chemises de toute bhaitf-,-
$ $ :..S..

Les Ouvriers de I'Oeuvte
l'Enfant Jeius de Prague doi.4mt
une fete de Charit6 en l'rhoniwl
de I'Enfant Jesus de Prague a ~
aura lieu le dimanche 25 D6e .0*
bre prochain A 3 heures p. m4 A~i
local de l'Ecole Horace Ethmrt
au Haut de St-Antoine.
II y.-arra attractions diva"r
Entree Generale: Gratis.

cs-n---I7


FLACO 1
4 1 1*


COMPANY :d

NEW-YORK i



Avise le Commerce en
General qu'elle recolt..
mence ses actlvit |
pour les articles telt
que:
Barriques vides,
Bouteilles en tous gen- ;
res
Usag6s ou non
Sacs tusages pour .
manutention des deon- ;
res &A 'int6rieur dit 1
pays. Toutes dixnetm

Capsules pour bouteil ;
les, prix defiant toutt i
concurrence, etc.
Pour tous renseigne"
mental s'adPesser A:

PAUL EuOENg
Agnt elusi p-ourt
$ P.O. BOX A-0 9


S. ... .....------
lI '


, -L .Yh.,, YY~tf~llkmilY]* YIPC,,g Jlm~ YYCi-,mt, ,, &


jFW* T --- f 'uP r-^-r --T,^. ^t,,, RWllmA6Mi;WrN


t1LE NOUVETLLISTE* -


(Malson de Confance)
*
J. E. Hoover (Directeur de la Police FWd6rale) : Crime ai "
Etats Unis ................... ......... .....
Dale Carnegie: Comment se fair des amis................
Paul Reboux: Le Nouveau Savoir-Aimer ............... .... li
Robert Brasilach: Corneille ................ .............. ...
Nicolas Segur: La Chair et le mur ........................
Louis Pierrard: Terres des Indians ............ ....... 2. :
L. Daudet: Les lys sanglants *...... .................. ..
G. Lenotre: Le roi Louis XVII ......................
G. Lenotre: La Captivit6 et la mort de Marie-Antoinett.....
G. Lenotre: Bleus, Blancs et Rouges .................
G. Lenotre: Le Drame de Varennes.......... .......
G. Lenotre: Les Massacres de Septembre ... ..............
H H oussaye: 1814 ................................
1815 (Les cent jours)....... ....................
1815 (Waterloo) .......................1
Louis Madlcin: Napolon ..... ................. ...
Saint-A ulaire: RicheUeu .......... ....... .
Saint-Aul]ire : Talleyrand ........... .......... .. .
E*a:ardcr.: Cours pratique de comptabilit4 (2 vol.) chaque vol".. f
Batardon: La Comptabilit6 A la port6e de tos ...........
Deseharmps: Cours Ilementaire de commerce et de comptabiitd ..,
C. Lejeune: Le Commerce et la Comptabilit ............
Capon: Nouveau secrt.aire commercial .. .......
1Me Laughlin: Nouveau correspondent commercial on anglajs
et en franicais
t n ..................... ...... ....... ........... .
1:,. le!!egarde: La Nation Haitienne ............. *..
1815 (La second abdication), La terreur bland.
che .
che ...... .......................

I.IVRES D'ETRENNES CARTES DE NOEL
ALMANACtl VERMOT ALMANACH HACHETT ..

** ")i i)


e .


A


i




~sae4&SflSS~i'9FPtWCflflODflbSD*nsaaeene.ne.n.e.~+r


."""*" aLE NOU.VELLIS~ TE ...... ... .. ..... .A.... .. o.:


tvoir a aPo ldes, d sla
:' et de I'Energie.
rFaliser le DOUBLE
travail qaotidlen (in-
et. e:oou Physique), sans
S^lfadre fatigue
a..


S KELPAMMALT
mrodult A base du KELP
Splante marine ,:o:.Tenant to,..
tea lea vitaminei
En vente dans touted lec


MARVELA

te product change la couleur de
Ire chaussu re selon la robe que
Wa portEz ou selon votre cos-
T TouU s jles couleurs y com-
pri or e argent.
ne'craqlue pas et laisse un fini
*aglifiqu'e indrlbile mais encore,
laid le soulier plus neuf s'i tait

Deimandez MARVELA et vous
wshabil-kreza avec ligance et har
',ji sans avoir A depenser pour
0paires de chaussures.
Sine seule bonne paire vous suf-
. grnae p JARVELA.
Eo vente partout.


HYPOLITE JEUDY,


Distrihuteur.


UL NOUVELLISTE
Ru, du C it re No. 137
l Pistale No. 135. T16phone 2232
QUOTIDIEN FONDE EN 1896
Par
INE l CHAVI.ET & CHERAQUIT
Diwrcteur-Propyridvilre:
tR NEST G. CH UVBT
..' ,,l- Dirccteur: '
P fED, DUVIGNEAUD
"idaaeeur en Chef:
MAX DUV Al
SerWitaire de t Redaction
S YVAN JEANNOT
C. BdmnisBtrUN-,
S C, BEAilBRUN


REX
-EINE-THEATRE


lilin 0 Toe
POUR I.E CONCOURSE
S D'EIEGANCE
(Dames)
Je, sousign6, desire que "


. .....,. ... ... ... . ...


iuSe parties du Con-tit6 qti
dtrigera les electionss au
Prochain concours d'ee-
ataei du REX.


SPtu-Pce, le ............1938

.;' Sign.t..re


... ,B.- Remplissez le bulle-
.. ... d6tachez.le. I1 dolt ocre d6-
. dans le boites dispoa es
Olatr6b de ela salle et dons le
i:. I.. y du balcony,
:R N :'H'.

.i, :iii'- -


IfnlllrT


IlTluc!'


Uvl JOU Tu 3 Ur I a
ASSORTMENT COMPLETE DE JOUETS POUK L.ITENFANTS.
PASSED A L'ANCIENNE MASON RPAN(.OiS '(REDA, GRAND'
RUE ET VOUS ALUREZ L'EMBAURRAS Dl CIIOIX


REVEILLON DE NOEL

UNE NOUIVELLE QUI REJOU'IRA LE C(cEUr D S FINS

GOIR21ETS:

UN SUPER CHICI
SERASEERVI DES 9 iH, s. I SUiR 1,T' TOr', LI.A NVL[T

Ai


Berliner


Hof


LA PIlAR.Al..lI. CAS('i ,.TER.
V I-, NLI i(.;: ; .
Depuis. que- i'In ,it:ti Pr hy:'.':e ., a r '...mnn..-:'.! ';. P n. -
cie Castera, en suite de ses Ltudes pharmacodynamiques, biologiques,
cliniques et spectrophotometriques:
LE QUINEMAX
Le remede qui tue le patudisme
On a constat6 les heureux rt-'.:,iSats -uivan!s :
1) Le QULIAIAX guerit tous eis 'as die jpaldisnme, puiC.qu'il po-
s'de une action efficacy et certai;:e .-ur l:..s Schizonites. et ie GanetY-Es
des diverges former de pli' modr i,.
2) Le QUINIMAX gurit tCouo s. K'.- it Ifli.-i iu'. 'pv.-,'i. C-t
plus abordabe quie ia Quinine et (qj'un .cql tube est in traitement.
3) LE QUINIMAX guerit oLius les cas de p'::;linme, pui'sque, dor1r'-
navant ii n'y aurait plus de budgxt.t pour iexti:nction du mal: Quiinrnax
seau, suffit,
4) Lt QUINIM'AX gudrit t'u i s casa de paludsme pI;isq:i" tuit it
monde peut faire un dtlbours e: 's t: r:GoiurdeC 75, 10 pour sc d-
barrasser de ce fleau; redouiabt>-
5) Le QUINIMAX agit aussi c.mme rceostita'anr, p4i5su'i] est
un comiplexe d'Alcaloides totaux, renfermani tuus ICe I r:rI'c i~, ac-
tifs du Quinquina, -
6) Le QUINIMAX resout dlfinitivement et avantagt'usement le
probi&me de la Malaria et ferme ia porte aux produit- de luxe, mais
sans action, nous voulons dire curative, car iis out une action nefaste
sur la sante et la bourse...........
LE QUINIMAX
est- un produit de confuance et de qualiite qui tue ie ..,.ili-ei',':-, sans
les inconvnients de la Quinine et des prod:;its de synrths~e (dan-
gereux).
Le produit est en vente dans routes ie bornnes pharmacies e( t amai-
sons au prix fixed par la Pharmace Ccastern dc Trois Goureds 75 100,
qui est populaire, humanitaire, patriotique.-
Formes de presentations. ComprimV., Ampoulo-c, Graniui, S,:'po -
sitoires.-
Pour tous autrcs rcnseigfniements s'adire.issier t ia Pharmacie Cas-~
tera a Port-au-Prince et A ses Suecunr'ale.-


AItrT~


BEIRINER HOIF


42.000 dentistes conviennent que Io Maqgnsic est le plus
officace moycn de combattre Ics dangereiax oc;di; de to
bouche, qui cause Io carie dcntoirc. PHILLIFS MAGNE-
SIE PATE DENTIFRICE content plus de 75% du vrai
PHILLIPS LAtT DE MAGNESIE.


Agent Exclusif: ERNST LUDERS,


ka~ ~ -K -s -i --- ------------------rz
LE RHUI, SAR HE

c'est la qui essence



nmeileures vareitces de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les neilleurs terroirs.

C'est ce qui fait son arome

GOUTEZ ET COMPARE


Le fait est incontestable


LES RUINES D'ANGKOR


Vorat tronlverez partout
les cel0brea dentifrices

GIBBS

1.- Gde le tube
I :.:- produits frangais
ta GIBBS
sunt tes meilleurC s



LE SECRET
de
L'IIHOMJ3lE CH.IC
lus..e ) M.!lherb. ILabissitre

tl.re Scrcret i e l'1ume Chic) sis i
I ru i.-,...l-li e'., (.rand'Rue, No.1 5,
; i, .:'., i., L ai .an e des aim a-
I : r. .. 'i;: rStecr1t le ilomme
(C hi r' : -, i,.'., i' t& r11 r ,.'41.5-
S, { a 'i '
S -. lt.14 ,JA querN ,
S .:.;fki "*tc. onditions nvan.ti-

wtin,!- -.... !'rs;mpitihis *-- E16gance.
fl.ALl ERBE LABISSIERE,
Tailleur.


C'IHARLES FEQUIERE
& Cie
iI NGEN EURS
| Vneasi Projet
ci cu construction AgneilC'. t
I r t A.itis Gtn>raies m-

tiie lorie-Foi No. 54,
Ti"l: 3270
i. B. OX: 198
1i,,ort-a u-Prince,
1aiti (W. I.)



ON DEMAND

A acheter ou a affermer
proprit* d de 10 a 20 carreaux
de lerre arrosee & proximigi
de Port-au-Prince.
S'adraser au Bureau du
Journal,


SAMEDI 31


DECEMBRE


GRAND BAL


AU


SAVOY


PAJt-Us MAJESTIC


f


-.-K


L


C'4-,.t i: t batea:u t-t on char i
br'kfP; qclue tI' alteint lts ruined
d'Angkor, -;ituIe aui fond des fo-
rA.s vi-erges d. Carnbodge, une
ties pIati' (44 dj : f i dl .Chiin fran-
,iiiSe. Lc ri'ires ferment en ef-
fet le ryc ni die transi.port t- plus
iunport.nt (ia.s cep l, ay., mar6ca-
gO.ux rit ri'ctI I, p'altdi.mne. Mai.
oni pe'ut "y voyager :;ni.-; danger,
ir'i m uni.sf pi- l.l i ,i nitL o It Corm -
mi n ion ,.i ai 1 i-mt' fie Ia Sbci&-
t C:ir.v; Natii ':,jt pr. crF t i t.tre: p.re-
v.',n utif t :. .tFii.rn' -ri dfie O 0

t .,f ,'. l t ti-i.n cs^ fie ri' .s _'-t, pou r
c rtr itt'rnr'. t i i'-Ln t r: t' propre-


ln in e t l ;,i 5 ;,. 7 I.'.;r-'.
.\: l,,,I r W ;, .'i t-m ict er t
A nfh~l<"!' """!'r":'* ?,' [ .i .-. T.t ,, l .I rni-
I g L fi(' a ; Ii l i nx g ; o'rii-n .




ri, couverte. d1'u cour int ieu-
ire et di tempe pr:premet dit,
co' ttui; i ." i 't.' tii rra4ise det
lrrme carr'. pi,.- une au-
it'S F' '.". --- Fant des

Ft .-...:' o 'e t. ; ;' 'i" t chieuns-


r:o .I k -.t;t ;; Lt pt.nr.,rtie lta pCis
d],. n-t .- ,.i;- par deS sculp-

co f o cl ni:"u la i bea doi au-
HaC B ;,I,-aa, ia ,F I H1'4 iei 1, singe


v'F F ou'l ( t C rn''' m'F <'4, a



r'f: .- e roi ,de Si-m Chi, l .ong-
korn avait fait contr -ne mai-


A "g, t mo-



det ;i 3 r1 x.' t p en-
C eEt l l-
[ rh f .- ] I e :,, 'h sionge
k ornpovat fr [n r It'_un raWS





















Si n act1Fl t parti" 4 k' e in-
Iref: to.1 ?roi do Ahulearo -
aer }a n. -i t a re rc- a.e( b
.Antgo',' Enh,,. slmI';CUin U t, ro-















ytrui'e, 0 0 noiL" ti




ns ...e n e -ci so tr


,act'u em rtt.-, nILt''