<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03509
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: December 2, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03509

Full Text













QUOTIDIEN FONDE EN 1896'
LE PLUS REPANDU D'HAITI.


I ERNEST U. CMIAUVET
Dircteur.Pro-rn'idiattr

FRED. DUVIGNIEAUD

i Direc tur


43Rme. ANNEE


I 1'


SLA U E S T ION

ItNSFERT ET DE LA RECONNAISSANCE

0iMAReQUES INTERNATIONALES A LA

mtC CONFERENCE PAN-AMERICAINE
:' DE LA HA VANE


'I-- -


I t oi sera discutie
ikaaflrence de Lima, la
sor la Proprile Intel-
opjet& par la CommiMs-
4mArricaine sur la coo-
.Dtellectuelle a Montevi-
Sst agreahle de publier
rteteurs qua la question
Jle memoire ci-aprbs, a-
*on temps ht la Vie Con-
ptamiricainie de la Ha-
w ntre distingu6 collabo-
A'wj, Me. Fernand Leroy,
Sle tranisfert et la re-
des '1larcjues inter-
|^:

~aPrince, 15 0 lbre 1927.

Dierteur de I'Office

thiio Internatiuonale

ra Protection dles Marques

hbrique et de Commerce.

upeNortL


le Directel'r.


vo~re honori.e er4 da:e du 141
ko~ ul. vou. av.ez bien voulu
astifer que, siVlnt deux ci-
resse a votpre Office par 1e
.rste& Perrnir,. Ambassadeur
aux Etat-Unlis, et le Dr.
'BRowe, Direct.ur de l'Union
4ricamo a Vti'ashington, un
ittifaux m.dditcations qu'il
conavenable l'i.troduire dans
).ventions de Penos-Ayres
S.Cii, en vile id'Ine plus corn-
U1niforme prr.:tection de la
indust-icl, ct et commer-
tkRSt touite.- le. Ripubiiqucs.
l 1ton Interrniaionrle, a ete
A programme de la Vle
.e. equi sera tenue f la IHa-
.i Janvier prochain, tout en
Onaant que toute suggestion
t art serait grandement ap-

hm.il tris sealible it la haute
Sdont vous m'honorez, Mr
Oeur, en m'invitant 1 par-
Laux trava~.t de eette con-
w don t le but reminemment
e.:sarait manquer de con-
..t Ia manibre la plus effi-
'Ie dermeure profonde-
*muiad ae a d6veloppe-
..cet esprit de solidarity
..tale, si nices aire 5 l'heu-
u' i, a 'existence des bon-
at s appel6es a rgner
.. ,rts des communautts
e.Oaine s centre elles.
Siflatteur que aoit l'hon-
SV OU mne faites, il ne sau-


LA BILE
t VOTIRE FOIE-
tetVons saierz do
i "o bloc" du
ail flatM? ,,t sm jour n Itre
gt NSPS it txdp vt mal.
Ilt.* 4 i l''O ear,. e t vwutlr
s- -'tTi vTe toutL an nolr
t., da l PLanpc Une a lge
&m as cafi^Se t t
: iSt CARTPibu r l
i 0cA rL d'gaSurer 1 lit"e R Ie
c a tafJ tru d'apjamb V6 .
4fi"Dant m MW ib uu kr I&

.,,q :. .. tr .
l~lma^^'^^bUtw.


PORT-*AU-PFIINCE, HAITI VENDREDI 2 DECEMBRE l1938 o. 20 129

.. ... ......'~...' ......... .. .. ~..." 1- ..- .:.... .. .. .. .. ._-, -


rait 6galer, venillez bien ie croire,
le plaisir cque jeprouve I r6pondre
aujourd'hui I a kbi nveillantt at-
tente de votre Ofice,.
Du reste, vous n'de's pa.~ sans
savoir, MT'looinskr cl: Directnlr', qu'en
raison de lu corcrreulnc dlovya'lt
qui U toujours l i' s.t4' da.( une *car-
tainc rphre. de 1'indulstr a du
commerce. et qui .s'eter:d nair.t':-
naritt a bien d'autrE-. bharianc-ts dit
SI'Uctivite suciale. cde fakbricantl s:,i-
gn eti seinent tcn.tnt n i. 1 ci .LT-;. r : i. .
la vogue de certa:i'l prri-t :. ..-;
Ses ma.rcht-s mondi;ra.. p r d-_ .;r-
ganir-erne de re:.seigeitrnnts dis-
pouant dc moyens det: i.mnirl ica- -
tion largement ram rii., n'epron-
Svent ll :-.lscrulU e contr-efaire la
devise de l-urs propri:alre., dair,
le but d'accanarer ileur clien :e
CepenFant. comme aix '.i rmes
de la egIlation ,do2 hacunm dcls E-
tats dIe I'c nion, I'indiutriel imitt-,
en fraudt, de ses droit.- ne pentt
exercer a-ucun recourse. si ma mar-
que -n't r t pas enregistr'e, le tlgis-
lateur Haitien. en vuue cde raiser
ieilnment cette protecLtionl qui fit
t la suite d, la Conf6rence de flue-
nos-Ayres, une des principles pr'-
occupation de la Ve. C'n.ifrer:ce du
Chili. a prdvu t I'artimle X I de l a
loi cnu IS D cci'mbrc 1 2t iel ti',-'
aux M-Ah:l ueS dI, Fabiql. It ,i
Commerce -L n Hlait. qu, dn le
cas d'enregis1trn'r ent in' j e'rn itna:.'l.;i
d'une marlqu;:, Ie tran-: lt di e 1'in-
criptionr faite 'un de' s biure-'.
do l'Union, mTenLtioinmn ia 'article VI
de la CouvenriTn rdu Chi'i doit '.r
constate sur 1 rgistre slpciial die
ces tImarqcues, par Un ccrtifi at de
simnile dE1rt dires.d: par ie Dcpar-
tement du Conmmere, moyenrant
l'acquittement d'une t.axe datermi-
ne, pour jouir du btif;,fice do c't-
te Protection.
Or, je ne crois pias sIans interet
d'attirer l'uttn:io'r de la Vie Con-
fdrence .ur le fail que la notifiea-
tion dt.s mentions d'enregistremeint
offrant ce caracture, bien qu'6tant
effectu,e pidriodiqtlculic-t A c D(-
partement par votre Office, ne par-
vient jamnai. A op6rer ipso factor
le transfert ni la reconnaissance dest
dites marques, tant qutr les for.-
nalites, irritantes de Ia simple cer-
tification du d6pot requ par le bu-
reau de rUnion: ct, 20: de Iins-
cription au regigstre prVu l ar-
ticle IX de la loi sus mentionn.e,
n'ont pas 6et accomplice conf:r-
miticent aux prescriptions tlui v
sont edictees.


, (I suivre)


AU PARQUET DU
TRIBUNAL CIVIL

Par avis ins6r6 au Moniteur, les
examens pour l'obtention des cer-
tificats d'aptitude eux professions
de Notaires, d'Arpenteurs .et. de.
Fond6s de Pouvoirs ont 6t6 fixis
aux 12 et 13, 14 et 15, 16 et
17 D6cembre courant et auront lieu
au local du Parquet du Tribunal
Civil de ce ressort,


BERLINER HOF


PETITES


NOUVELLLS


Hier le Portugal a fet6 le 298enme
alniversaire de la r6volte natio-
nate cnntre la domination espa-
gnole.

Un avis des Relations ExtLrieu-
rn- hinffo:rme que le nonmm Senten-
il, qui demeurait h Vilta Elias Pi-
rnai, dlctcde. a laissd des biens de
vaIlur actuoilement-t sous ia garden
de !'autorirt; de ai region.
.**
L..s e .it rie d'Arptntrur, de Notainr et
d(I Ftrudii de: Po, u'voir out it6 tixes,
nt (':;p. iinx 5, 7 et 9 D-cembre
1928.

Ia Relwiution, m.i;- ce n'est pat;
,' lia ,o',:, .- q iu'il s'ng t, heureuse--
Srn'enrt: c'est ;In rIvolution ldats
'indlustrie d1:I BAS, Les bas Kay-
Sr It-ur dernidre creation de has
tin. Tlorsion sp-ciale, slide et. d'u-
r.c tri-s grande soupiesse.
Cingq lno vf.aux colors: Gala Night,
Arrive. Advent. re. South Sea, une
.,ymiphonie al:ant du belge blond
ai beige cyu.vr .t at un ton in;dit,
Un beige chatoyant, changea.nt
commrne urn pali'ette suivant la i-
rriert..
En ivenit'.e ixc:lusivement chez
fMadamec Simon. angle, rue Maga-
sin dce 'E:a;t ;, Tr.ave'rsiere,.

L'E ,.,e P1-ti,.:u: d'Agriculturse
c-:mpte' cit .e :i:o n -- 24 edudiants,
dI:nt i 1 :Ir'a:.ittfteurs 'te: diffrTents
di t i,.'t ;.-iI .-e so.it dist inragui
da:s l.tr-: ceik-is ct 14-' candidates
adm( i. p.:r corn:u :tt. ',


,,s ;'As ; .m b;;-i. t.- Etm dia'nt.-s
ra.ir 31I. Iml que-Te .:' I neenci o s. ,

Does ,:;LitLI;- d1''.hirnmes travail-
leintu actu:,l-ni.. it i- la route Ca-
yes-Aqui .n qat si' tc rouvent en trc
m au,,ais ,a .t.

Les livr:ii-son.-1 de cafe .'accle-
rent ces joaurs-ci aux Cayes. Lc
prix sur place est de IS a 19 cts.

La maison Ed. lsathon a requ
les radios. muarque TW\etinghouse.,
module 1939, q:Lui o:t de toute beau-
t-. Les apareils .sent exposes a
lancien local de-I DIon Mohr, angle
des rics du Centre ct Bonne-Foi.

IDans 'ia region de Dutruche, le
S. N,. P. A. prepare uni pepiniere
de cocctiers. On cro:t qu'un grand
essor sera da;ns l Sud, donned par
Ie F N. P. A. h cette culture.
eli
Li. Magasin Buurjolly-Vincen t
qui bruln h Cuvaillorn tait assure
par la IInnovcr fire Insurance Co.

Les rdsultats de.s 6preuves phy-


siques et. moraEk des examens
d'admission A l'Ecole Militaire ont
6t6 prononc6s hier. Une quarantai-
ne de postulants, nous informe-t-
on, oint ett tiiminis.

Depuis deux semaine, nous. si-
gnale-t-on, les peaux d(1 ch-evre sont
en hausoe. Cola proviant de ce quec
la Maison Brandt a trouv6 un d6-
bouch6 en Teheco.slovquie. Elle a
db.I etabli plsieur. comptoirs d'a-
chat, notamment sur la line fron-
tibre.


(voir suite en 61me page)


PROP03 ET FAITSD RIVERS


TOU'RNEE D'iNSPECTION

Mercredi matin. le President de
I.' Republique a visitC. on commpa-
giai dcu Ministre Estim6. TEcole
Normal id'lnstitutricc. ect son an-
nexe, lU -stuium tdcs sports situj6
da.ns le voisinage du Club Militai-
re et l_'; ch;nlie- dit Lvyee Pc-
tion.
Le President ;i L-td -i.tisfait dt-
I'orgiin nition :t:-. 1'Intcrnat de 'E-
cole Normale. di. In 'imarche des
travaux qui s.'txdctent ai Lyce&,
Pltiorn sou.s !, dii rti d. .'Archi-
: tecto Rrt.ert Balus.san et de 1'amo-
r ingement d: stadium ith pourront
6volue-r dtSC.oIrmain m en grand nom-
Lbr- ics lcolicrs.

LA tiECOI.TE D'U RIZ

On enregi.1 ,x CT (niivoS,- n
1 inT-ense commerce (ie riz e icrc Des-
isalines t GonaCl es. Lei moul us
riz ocnt recommence .t fouctionior
et il en d ciecoile on a- grand
movm.rnci'.at i'iffairtis. On sait qaue
l'Artibonti e ,.st r'putl- pour la cul-
Sture dce io ipr-duit. e dt.ronmiere nc-
Scessitei et que cette rC'A.LIUrc y vient,
SoLius rapIp rt l -I la fluantit, a-
van! Ia figHlle-bahaine.

AU STUDIO ,MARIE I.AIREi

N. u.S ct :i v.n.- t'', ...- ph. ...: i, ailos

Punt Sair:CtG.-:i -. -.o t ita-







d ,l iq IlLe ., d ;I [: i ; ei. ial -. 'j dfid -
t itui dl '-.: ;* t', l ., '',,. ... es 0.1i -
'. UN. 'O
YLI.-IC' a C .1V ,, ; i : '-. : ln
.1 Wonra m;n u .r d PI. tr: ars, -.












ri 1 irplln -. l 'i.1C .. U LI.L I r .I 'n e1"..
'Sail] ric g' .l 2 ;,"*.- *(t 1*'.i .* \; !

S i c:'.initU;i .ti.l., .1 di" :,^ "* -,: v r't viFi -
n)' d s W
tii lii. e agLr i:1.-s, ;, i... permvi
i i r," t'.. Lcit ,a, .2 I he rcn r .
!i ln ..'n .t1-i5.-'.:i an :-2t i.i ,, M aric-
Clairet s" 1 ,. ,' ; ,''.'., .g.i et inl-
dites. de la h i .d *It.. S.nus-So -
ci et de l]a n LEt ric ,d. \ r.eres.--
Le studio .st o., et I .... ;is Sup
heur.s du nfltorf :ns:. it.: rt' i 0pim .

LES FTATS-l['NIS ELT C(UlA
NEGOCIENT UN A.t iORi)
CO31 IERCIAL

Monsieur SuImrner Welts Sons-
Secrctaire d'Etat amdrica n fr -
n-ell nlem-nt nL>nl.ci e rilt.' - vernemenot : Cut'clu aH, \ e epu:
clique de Cuba u;i imra 'rt:;t ac-
cord c'nmm.rciai u'.pi(-mr:ir ii2
q(ll ontrora cn vigutniIr l1 X Dridem-
bre courant. Cet accrdit &.. I la-
se di; r'eii:,ro,.:itt. LI ,s i-roduit:, cue
hains cornice Ic Y.Icre, Ic tabLt:, li
rhurn, Ies pornnws d.- torrT, ont 6tc
particuliirerment pri en consitde.-
ration. Cet. accord complete celii
de 19'34 a base aussi do rdcivroci-
te qui demeure toujours en vi-
gueur.

LA REINE VICTORIA

Que le IRex predsente ce soir #Dn


3eme vendrecdi chic es.t pent dtr
le film le plus grandiose, la m-is,
en s&ene la rnieux r 'F-sio (Ii filnlt
GtV jamais realises ai Cinnma. L[s
factes de la court dcl ct.:tte g'-altd
Reine arnourcuse rniigrmaltiqjue ev'.-


> 0i. :' :'rot6s en does tableaux qul
voquent les c'.rir.ties les plus
dramlatiques de ce regne de 60 an?
de la tReine In plus sl6&bre d'Angle-
terre, I;a Reine Victoria est unro
dati.i dans t'histoire du Cintma. La
Rcine Victoria est 'Coupe des Na-
iions,> a la Biennalededo Veiise en

C'e't un film parlant anglais a-
vee soun titre en franSais.
That is an english taking picture
with fronch sub-title,

LE NOUtVEAU SUPERVISEUR
DES GONAIVES


LVI, itt' t! K: s


AT TIoust,-r.int 'il congE'
(h -ndhni-"


L, FETE .IT CHIC


Tomt Pot-a-Prince chic ;e pre-
pare i as.ister a grand bat de
Pu6riculture qui ouvrira Ie 1 DL-
combre I:pr;;cian la saison des f.-
tes a i'ancien local de Sea Side In.
Grand C. -- is d'6lgance, numI-
ros t.xceptin1Ts do ains;es et de
chants par de grands amateurs de
ces arit..-. En Iule le 10 DIcnm-
bro prorth ihp atu bal de Pu t.ecul'
ture, Ia f.";ic dhi chic, (te iJ'intrai~ n
Ci du i'.,

EL'ARRIC 'E1 DiE LA SUPE IWEU-
RE (ENi':ALIE4 DEUPS RELIGIEU-
SES DE [I'ECOLE ELIE DUBOIS

.i l : ar ivt.. la. S r "eu-
;e Gs'i mx; !** liC iic'hsn s E
C': ; Ej" ')ib:;s. La RKtver Me-
r\ .;iT;ri' P.r ^..,), ',e.t p :: ; a son
>.- s ..i.-'it .v ::. "en. lia 'lt. "t elh?
.o it v i-i: r tfn I1:t,0 noir'e pays


S'...' r S.-a Eluper:sr' CGDe-
n ai de's ( eWigieuses de Marit- de
r.ecv r tot' s no S. (. i it Xn :
1oi',


Al' S ftR.


-Co. .Iurs dlri'r, 24 f mep-
Lcole, 8 ,Oeis de bourgs c &uco-
k's .rurai' s -sites dans lei dis-
tlts do lPrt-aiu-Prlnce, .de Poeit-
Goive, de 6 t. Marc, des Gona'Ives,
de Pila; anco et du Cap-Haitian, oat
l6t insj-zei.es par le Chef de la
Stetinon de dSupervision p i et 'A-
ist ant du Di ectour de I'Enseigne-
mont Rurn.
TD's s:uigestions ont fdte faite.~
aux TlI:.i i o lurs des ecoles visits~
en ce qui coricerr e Iur m6thode.



LA SALLE DE LECTURE

OTTA WA, CANADA.

MASON DU PEUPL2


AXEINE

Le meilleur des anrulg6slques
Migrraine, Rhumatisme. Grippe,
Fibvre.
Soulagrerment ixnm6diat
CO:\MPRIMES
'PAUL COUPAUD,
)Siriut:.u'r pour Haiti
P rT-an-Prince.


LITHOS, EST LE FERMENT LACT'IQUE A MEILLEUR MAR.
CHE QUE..,


p.


I


.~;; hC~,~t~r~~EJ~.s+S~.~*b*~F~*~~O~+PB~P~




it'







11 n'y
bien plus p
sant6 d'an
pas s'6ton
gouvernem
dans toute
considPrer
de leur ti
ct & am.l
Conmbier
toire du r
sonnages c
assidus, a
dans la m
les efforts
enters? E
sa mort, Al
le a requ
gleterre E
MPrite, ac
fois a' une
ainsi le cc
come ir
guerre de
taux angla
laklava. S
teis que tI
S and village
'tiygifne i
gne), CLife
vie ou Ia r
ont contrib
reo mettr
pager les
Ot touted I'
h( e'o i'ql i
lincui-. .,
no
L ; rr: .
qui a tor

tc en d-m


~ea~~wtde..Aee#*s t416A9t4 SD


tS t~*CI r-~r..po ci-~r u~~


PROTECTEURS DE L'HUMANITE



a probablement pas de du paludisme sent proag'0s par
)rcieux au monde que la' l]e moustiques, ddcotverte don't
people. II ne faut dore l'importance considerable a t&6
tner quand on voit lea peiut-tre rise en lumiutre de ]a fa-
ients ies pays civilises, con la plus caract6ristique dans u-
.s les parties du monde, ne expression employee par 1'an-
qu'une grande parties cien roi d'Angleterre, le due de
che consiste A protdger Windsor actuel, lorsque celui-ci a
iorer la sante publique. d'clar6 que Ross *avait, grace i sa
I n'y a-t-il pa.; dans 1'hs d6couverte, rendu habitable un
monde de nonim de per- tiers du globe terrestreD.
:dlibrcs, don't l.s travaux Dans le monde entier. on fait
dmirable; suont rust.i-S actuelIe'nent des campagnes orga-
6moire doe tous (e dent nli-.-Ccs isr un grand pied, pour lut-
ont profit A des peoples ter contre le terrible danger du
;n 1910, trois ans avant paludisme, affYreuse maladie qui
liss Florence Nightinga- faith encore ehaque annde des mil-
des mains du roi d'An- litrs do victims et nots vCoJon-- les
douard VII l'ordre dtu :spcialistes du paludismne d'ur
corde pour la premiere grand nombre d'institurs mdiicaux
femme e, recompoensaat prtendre des mesur,,. enerQiLques.
murage dtployl par ele pour ,prevenir cette mTilthie, n-
nfirmiere pendant la co'boration avoc l., C.nm i Sio
Crime a dans es hi da Palu disme de hI Sorit des
is de Scutari et de Ea- Xa:isr:s. Lor- ue r-j .l:.;*,.
)es differentsr ourat :- ontren t I ec:.r- :- r:.-.! -
ealth tI ::'i;v In v. nus :c ie rc ;' t.2'*-'r I rni-

I In vi.JIe C C c '; 'C (.1 gr" n'.r r y. "' ..-



'e en vi : i I : ( I i ,:
fort h id t ,- '" I f I:. ''


mn tho ,d o i i- -. u .' .i r.
activity de ceN t e -T;\r. .;-i .' : i','q, ,
th consacf rn j 'm .- n ... .-'qu.'"rQ.. r .,-
ati ni tC i. n t u A' -.'

I(i S;r J4:I- i t., 5 i o mdLocine.
s. r l, i A us c o r,1. :1.:3 -. .. i'.. l. "-

ensrtn '.-.m :ec .. -(anne crern .


% 4 L NOUVf9LLISTK -a --


LB tUE RO YALE

DU CANADA


FAIBL. lo w... ,-,C


SECRETARIAT GENERAL DES
ARCHIVES DE LA CHIAMBRE
DES DEPUTIES
AVIS

Conform6ment aux articles 20
de la Constitution et 2 du Re c.l&-
ment de la Chambre, M. C.-
les DWput&s sLt inform qu
partir de cette date, 1i R(gi'Sre
d'inscription e.t t.uvr-rt ut Scr-r-.
tariat Genpral des Archives, ,
Ieo jo-rs, (~e 9 h tres u ..: id

Port-au-Prince, I 1Tcr DIce i"-.
Le Sertaire (n,'rti dI ; r-
chives de la Chamrbre dez d -), ,lIis:
Justiis DOIUCET.


A\',

Les participant- ; m ( '"in; ', -
nat de tennis pour' .
Thorland smit avise-- ,i LU L ..
ph 10 et 11, 17 et 18 P.Dcn-mb, pr.-
chain.
L ;s inscrip!tins ,- it. &n par-
jt dit cctte date au ..:,, ("!2u, on
in Mgin It Mr. i:;t-erd Yin
tho;L, angle des t'.0 K',, t ,n,. -g<.,
. Centre (an: : ( I-..i
Mohr). Les droits d':n-crp,':n s,'c
rflx( ft nuII dollar.
trt--au-Prince. ,I r I)C.. i':,.


MAGES"TIC


t HEMOGLOBIN
sWop DESCHIENS
RdAenirac!ur do Suon, prescrit par I'ilite medicole.
Supcrioeur a in Va.".d cEAc r ot FerrtLgineJ,. Admit; dnns les Hdp;itux de PariO,


\\ i l.Iil'I'I T \1 F T


I~II
i, .r'' -



C dO yr A :


(ii(,


.its Iat plariet OuE2K;


CLINIQUE


Dr. P. C. DESMANGLES
anc;enriPe Tfrcisor F. Duvistiicaud
(Rue des Casernei)
Con9-ultations :
4 hres A 5 hres. '0






EMANGEAIf OH

He a


V 0 -= 'I4 p..:"
i- "%
so ft A m
~*L~rZ~La


LE R'FRIGERATEU'R A ('ONDITI'o.. :L.,:iA'T ID'Al


PIX REDUITS



CONDITIONS




DE



PAVEMENT



S AVANTAGEUSES
; : .


i .; REI,'R'U r. AT. LT'



LE PLUS MODERNE,



LE fLUS
LL'~C


SCIENTIFIQUEMENT


CONCJU.


USINE A GLACE DE PORT-AU-PRINCE.


Distribtrice


SU -
r l't ;".'.,, i, ** l icgt
'.. ";ot IV

ic a. i',, .-. Pr-M 1
Agrc.-n a"- ,-,: l' i'En gniElt ..,







eac/tin de w iire Vft
-Machinej(ij a did iba


.. j .
0,r al.Wn







SenLaice N e.i:" lieril ]a ProOlt

LSet:re Ur, n dI 'te h


Le Scrv i.-... ; ticnal de '.-

duction ,Ag riclo (Section 'Sf
cine Viddnairt) s ine bmeti
rlosition de: d' ur et P i
res de laitri r pwuEI ]a 1'- 'T
prevenilive do leurs bcul WshW


S'adre:scr -S Chef de la
de M5ednti- V6ternai'~, "'"
Tdllphoni: RMesidenI N1.
T416phone: Damien No.



SLE AOU VEILLISfl
Rue di (;Ctre AN. In
oStts Posta! No. 1Ut. TvlP .
QL'OTJIFErN PONDS EM $0
Par
HENRI CHAUVET O CRA
Dirert. r.Pro-'fd i .: :in I
EIR-NEST G. Cl V :
Dirotofurt
PRED. DUVIGSAI'i)
RaCiTuTr aeu Cai:
MAX DUVA '
Scortuire do aW ":
yVAN JEANNOT
AdminiWLtr'O
.vtnmlt


C~nneaeflvr*~s*,VJ(~Pfl~j~FlD.IlWY ffSfltllA


a
~LF~B ~r~irrP d B~~b W~4~A ~-QB~Wg~~ BN~ ~BJ~t~~C-4~d9~~ r rru c~r~CL.~




0,' :, i '. ^' W

.APHIE CHAUVET

i Mition de la CGogra -
R4pubUquO d'Haiti par
&ivet. adopt6e par le D6par,
x I'2nstruction Publique.
..nouvellc Editiorrrevue et
~ et en vented depui- le
obre chez Robelin, Al'A-
,&Ta Librairie Norielle, etc,


des A votre Cordonnier

S....ARVELA ...........

po t change la couleur de
thaussure selon la robe qu
portez ou selon votre cos.
ToutLs e.s couleurs y corm
t argeiit.
ib crague pua et laisse un fini
que indelbile mais encore.
le soulier plus neuf s'il 6tait

| dez M4ARVELA et vous
fabillerez avec 61gance et har
sans avoir a dEpenser pour
res e chaussures.
seule bonre paired voua suf-
f4griAce a MARVELA.
MI vente pFnrtout.
l. HYPOLITE JEULDY,
Dismributeur.

I .----.. ...

CORDON NERIE
MONT CARMFL
l HYPPOLITE R. JEUDY
Grand'ltue No, 139
: Once h ''. e b ;envniate chen-
t-ke qu'A I'OL. eion ide la rentrie
: s classes t, Octobre prochain,
el.trouvera 'i.' ehaiUSure:-s pour
p:.iigonnets ..! i.,:tte ,.
:::Avant d'tr jr :iiliur i 71 i itei
:'impose a .i Cororlnnerie Mont-
cEiamel o0 oi.;< sortirez satisfait.
D emandez toujoiurt s pomma-
4s0 Na-Nile ut La-Em-Strait.


" SAVOY "


CAFE-RESTAUI RANT


Demandez ~ vas amis et
Bs vous ctonfirmeront que
ul part ;a Polrt-ru-Prince
on peut r.ienex ranger et
apprecier les bonnes con-.
aommati!ins lquau W SA
VOY 'n '*, i 'h ,4-ril


AVENDRE


n grand I;i;:no (marque amiri-
CjliEe) en I.jari.it ;it t.
: S'adresser A Lync&e Duroseau
*t, Rue!le Mlichll Oreste, Bas-
h.l-de-.hcse.
Vi..as


App 6tis saint,
facile a dig6rer,
une source inep
d'ener _e eltd'op


I'aliment tcrnqu: f-.. ,
regendrateur ............... .....
a a'.


I ge r, '-
Milo est
:usable
timisme
1/


L. PREET2ZMANN-AGGERHOLM, Agent
Vendu au d.tai]: Dans toutes les ipiceries.


CHARLES FEQUIERE
& Cie
INC ENIEURS
Consultations Projets Ca:-
culs Constructior. Ag.i ces ,t
Reprcsentatiuns G-ncrales ,/.m-
missions.--
Rue Bonne-Foi No :--1.
'~ .-' .il 27
P. U.B ,OX": l1
Port-a.i-Pince.
}f'4'ti (W. I



At' NOUV ELLIS'TE
ET .A
L.A MAISON ROBULIN

Un trot-vera:
Le Brevet simple dp C'apacitC.
Le Bre'.et Supneur de CapnritC.
Et le Crtificat de fin d'Etudes Se-
eridaires classiques (2Cme partiF.)
Diplome de Licencie en Droit.


ECOLE SPECIAL
DE
STENO DACTYLOGRAPHITE

lIeconnue d'Utilie Publique
Angle Rues
du Centre et Miracles
Telephone 2620
P-au-Pce
STENO DACTYLO
COM'PTA I LITE
..Le seul etablissement jusqu'ici a
PIort-au-Prince oif les prescriptions
tc-hniques sont rigoureusement ap.
plique6es.
.'ne reduction a itk faite au ta-
rif gneral ties course pour tenir
compie de la raretd du numn6rail
re. Demander Prospectus.

1'


MAJESTIC


fCl'flcfl kflfl~sbe-flesfIflflfl nan-EUOlC~~c~~Sn ansesfnflf~fl'flr


uonnaissez-vous
C0f~~l^A HBf


SZH.B?


Iiegere



eilleore



:tuelle.


SGOUTEZ UNE BOUTEILLE DE BIERE


Z.H.EB.
ET VOUS EN DONNEREZ DES NOUVELLES


A
.iS*


IOS AMIS


S4p

.Ir ., 0- LAT

-^ -.tt*-lnt. ,er nsistance
4.;i i 0 o"1 c itn ac; e tiva l'actinz

S.. ~e* 1 ,bac%1i.., le insai ffler une
td. : Brillantine du Dr Roja.
1 e-t on zrnlanft dl.l
.:.'::." _')P toxncn trait^e i t ) ,t:t dl'nile de Ptnsylvanie, a
dM shui es '-isatatatarmonde. Ia
^ ,...i.. .. o r unnera votrao cheve-
Iii s s'? i .t. fifcFait:
: Wcve. En vents psartob
PHONE MAGUTr
I' l: Ageat G~fn&W. OM:


La BIRE DE MI LT agrlablement sucr

contenant toutes ls vitamineis est TOIIC


PUISSANT, conenant


ous, spdcialement


pour-letlatig, las diprims er les. nourricess

EN VENTE CHEZ : SIMON VIEUX, AU BON

MARCH ET DANS TOUTS ES LES BONN.ES


- r1 f~~ke3~


RY:ME-T:L .-g 7-r H rr '-
^ ^ S tT ^ ?. : ^ i'- .,. ."''. : ". .".w :: 7 ,^?.,' :7,'^:^*; "'' ": *., '* .. .
-


S Pour vous rmeti re
en forme, prr enz


-i tt r ;,'hia [', ',, t ._;
cu:'iiii n T rip u.ii J,.. '-)..; o .-
Uric l 'Lt l r it i' ( i -

ritimr o.- .. I is. in ,I: .1 I .
les rc i ,ni leur' ,*i .tii :'r;,.i ,. : ,-

c oci' u o: drj l ,','
I, at h It, .v ..... ..
L'ulll d '. n\ru~i vnii|,. ti: i': ;; *
fa:.cistf, ptis tl,'1:c f,'t:
fTcs .antc-ti 'r' ni
cult;iv la trrer (",'' ai-. r. i, .-
trici 1 .Jo ;-ui; d ,-c(:nr; 1:i'tL-.
iar la force d0s hIe-h.-'.s.
Un autttl-' O t'o c i (' L(. t it ''r-
tout dans I'e:.-,poir de fairc do.i cn:.-
mcrce ql'il axait. acccptCI dc :-'.:,-
patrier.
feauc.i' I,' t' m n' r j.l.. ar;j,'n ,
]a Liy ii. K-u r ra ;: ral 1l .'1
fort oi 'cur pil'.jt ..* i natal"'
Alo( r'C-i"t"t t : .tIJI' f.'llsir*-.'?
intrlrrogulit iitill gilOtlic d'rl icticm.,
II W-i',ta cc- 110 \(VOLIA I l fakx'y :.
r6pondit un officitr dit' l it.:iSuit ddu
markchal.
Des indigOnes cotom)plaintct ce;-
te arriv'.e a'vec in indefinis.abl-.
sourire.
Un empire no so ccon.sruit pI:t,
en un jour, 11 faut bienr le dire.

xxx
XXX

ASSONANCE OBLIGE

Un PFrnatai, ami de M. Eden,
parlait Vautrie jour avec l'aneien
ministry du Foreign Office d'ts
cuesticoons 'ordrtx' d(l jour et do
prochain rapprochemeunt anglo-
germain.
Chamberlain, diaait-il. y e t
fermement resolo, n'est-ce pas?
On ne vaa pas centre son
now, ripondit en Olu urant M. E-
den.


P~A~t ESIr


A TRAVERS LE MONDE


LA LANGUE ET L'ESPRIT

On faiiit allusion, en presence
de M. Neville Chamberlain, A la fa-
cililt qu'ont MM. Mussolini et Da-
ladier d'employer et de compren-
dre les langue.s 6trangbrcs,, ce qui
Ikur permet de crwrriger an besoir; ,
leurs interpretes. i
Hlas! moi, rcepri Ik Premier
britannique, je nw tatls ique run-
glais. je ne parole qu'anglais... et...
Ici M. Chamberlain appuya sur
Jes mots, puis ii aijouta :
Et, surtout. jo ne p e cns
qu'anglais!
Comme on acquie:.cit,. N1...
Chamberlain crut devoir spfetiter -
que, memc s'il lui t:taiit dinnt dde
pouvoir s'exprimer en framnais, en
allemand ou On italienA. cola in'03m-
pecherait point qu'il ne pens raait
toujours qu'anglais.
Personne n'ei doutait dl'nitleur.
N X Y-
LE PIANIST ET LA RL.t::'US:

.Mieicc.zysiaw Michalovitch, I1 cI-
tibre pianiste polnmis, qui pas.:ait
h just titre pour le meilleur in-
te rp t e de ChOpin, vienit de mc.'rn-
rlr h Varg:ovi', .ge de quatre-
ving't-.ept ans.
TantC en Polgoie qu'ih Il''trIgr,
il a;tv it dot:nn dc'inm m ra,,in.i-.a ;I t-
di tions.
I1 xc.dcutai tin iri ,ii .o 1 .. pi,.a
c'mourv .'nte.. mazirkt .. t{ no pi.,, "
quanL d i' t 61 1 ,It de rinr da.n- i 1 ;a -
Ie ]'arr-ta.
11 .,t- rt.tournia. ni collt.i t, cet
o.judroya du regard la personn, qf.i
rialt, unn' jeoin fille qui no' pTu-
vait d6tacCher les yeux do (e C' tqi
i;routoq.ualit son ire: Ie pan;taii
rjlevc du pianist, d6couvrant sOU
calc-qomn et a'n rmorinci i rlk -a jaro-
be nue.
Alors, Mc-czy.-law 3Mich'iS v.
tout en filis:int glis-er son ''f'.;i-
lun, dit t'.it haut:
Quand o on i.utc du.i 'li...
if faul. onte.ndr;' n no : h, .,.
x ,' ir.
I.. m. ('. ,. t ... m* ll ,: *iI


LE5 IT.1 ,iENS EN tIIU ;


HISTOIRE ET LEGEND

A\r.-e h'nvtintion des Zueniti.





(p : '.:,.uiu a'it'i6 t i t la recherchei
(!. tr(..r. -'c. t. i.lui attribuer '!es
int:nii.n Abi nroiatqut-.i Un sa-
l;i.It rt.:.nd qu3.1 Co nmb etait an
';:a l !;irl". Et'l vo-ici ce qul'i -x-
t1 iiCe. J tOuv.,tc- C.to!1t .ne nym-
,,.' r ait ii t),rph(;,:c. e-n fontaine
('nine IV, (u',Ux aLvailnt la vertu i;:
raijounir ccet:: u'i .'" tiaignaiKnt.
Et Co.lo.mb serniti ..implement par-
fti i li recht i rchlu i. e:te frontaiJri'
d.r .o..;\eL1 (c,:-.


?~tttot


- 'iJ~.f~t'


Anu chiits-
:.. i:t ino'?.
..i'j1 6 ot


.apf;(,it e Vene :
ltue Pa'iec
Sr fc t Dr.. rmand,




'4 K .. .: ,1 ".4 .. i.. ar ...
t-I-
AC IT i 2 '-.4 A LA FOi
AII C t : T ; [::: -," ~ II r.,


ulcnI- "i. T E


'(1tIu IE CON(COL1 S
IE LELGANCE

(Dames)
J, swionign6, desire que


fs.=Pe: p,.:rtie du Comit" qui
rlNigrtn io.st- elections au
prochain concours d'61&

iLUnce du REX.
Pt-au-Pce, Po .............938
.... ....... ..........
Signature
N. J-1 Renplissea la bulleA
ii, t!;iace'.ile. II, doi&~tra dt
p'v> It, ns at r boitnos iapoe.6l
; i'ontuo- do la salle et damst to
lh-btby rlu balion.
*--


flS~~~C**ebf~I~YdlS*M eesatesesaet eeaaaenas~esw sssstr*Ed *flWW


Sans doute, si nous adoptions
la prononciation franfaine, nous
ne rpouvohs pas nous empfcher de
constater que drans Chambraina,
it y a... Berlain.
Et M. Eftlen, iaggravant', ldit en
fnt i;.ai :i
--Nav ori'1ik. n'ont pas fini d'en-
t,ndr(: le i chant doi Berlin.
L'(ex et sains dtoutll f.T ur mi-
nistre prit .3ur ces mniAs atll&
grcmcnt cong tli'-...on interlocu-
teitlr.


i;EU


Delie ease et



e'est la mI



1'heure ae


.~-~.u~~)~llrY~LILYIlli~r~iru.


rr~s~pl


BPICERIES.

Ioil




'9:


: PJNSRES
S -PBN8S'....

: Ida: d l de I'ldueation scralt d'ob.
I~tenar ume eonmplte preparation de
Srhotune a la vie tout eatlre.
Herbert SPENCER.


C'est faute de p6n6tration que
nous concilions si peu de choses.
VAUVENARGUES.


-.... PROPOq-^ET .
FAITS DIVERS

(Suite)



LA SESSION CRIMINELLE A
PORT.DE-PAIX

L'ouverture des Assises Crimi-
nelles a Wte fix6e pour le Nord-
Ouest au 9 Janvier prochain, a 10
hres. a. m,, tant pour les affaires
qui competent au Jury que pour
cells qui seront entendues sans as-
sistance du Jury,

YUNE MERVEILLE CHEZ POLO
S LUNDI DERNIER

A notre avis, il est peut-etre su-
perflu de fire le compte-rcndu de
la grande redptition qu'A offerte a
la clientele de Polo le Dynamique
Jazz au Club Prive de celui-ci.
En effet, lundi dernier, des 7 hrs,
P.M., A la surprise de ce fameux
orchest~ plus de trois cents invi-
tes -t trouvalent r(unli chez Paul
Fils-Aime pour donvrer lutr appr6-
elation sur Ice jeu :Inompjnrable de
ce nouveau Jazz qli, crtrtainement,
va fair les (IdCic. duI 't Port-
au-Prince qui s'am.fsL:.
Immediatement apre t':rcCi e
tion du premier morceau, iR pubiil
est conquis. Les invites ne pen<-
vent plus garder leurs places. De
joyeux couples penetrent dans la
vaste salle de danse. Vraiment, ils
sont visiblement satisfaits du ren-
dement donn6 par le Dynamique
Jazz qui affole les danseurs et dan-
seuses par l'execution de ses bole-
ro-songs, rumbas, congas, fox, etc.
On s'est spare avee regrets
vers 2 heures A.M. An champagne,
de chaleureux compliments eur.Ant
adresst-s a I'orchestre.
En sm mot, cetic runi nu i' "n.,
a donn6 at pa blk i',cnasion d'cp-
precier, une fuis de plus, le ban
goat de Polo qui a ou I'idee 1'( gager ce nouveau jazz pour i{n-
ner, -xns nul doute, plus id'ec t,
plus d'entrain, plus dIe cacht ct
plus de distinction a ses f6tes,
Le nouveau rendez-vous e~f p,;:;-
demain soir 3 denembre. Le l)y:i-
mique Jazz vous mettrai l. fiur-
..............mis dans leas jambc.s. Noe manqoez
done pas a la ftte des Pupilles, qui
a toujotrs etc la plus belle Od ''an
ne.


ASSISTANTS.

UN TRIO INCOMPARABLE
Le Dynamique Jazz, les Pupilles
de St. Antoine, le Club Prive
de Paul Fits-Airne.
lo.- Le Dynamique Jazz carac-
trise puissance et brio. La maes-
tria avec laquelle sent executes ses
,fox, ses meringues, se. rumbas,
ses congas, fait de cet orchestra le
jazz up to date par excellence.
.2o.- Les Pupilles de St. Antoi-
ne symbolisent elegance, mondani-
t6 et charity. Lp fine delicatesse et
le joli d6vouement qu'elles ap-
portent it la r6alisation de leur
euvre db, bienfaisance, leur ont va--
lu la conquete de la sympathie et
-d e 'admiration du beau monde de
]a capital.
So.- Et le Club Priv4 de Paul
Fils-Aim6, nous savons d4ji ce que
c'est: distinction et courtoisie de
I'ordonnatetir, impeccable organisa-.
tion, inimitable accueil, ravissant
coup d'eil, enchantment du lieu
oh tout charm, captive et 6blouit.
Voilh l'incomparable trinity qui,
le 3 Decembre prochain, fera le
plaisir et la joie de tous ceux qui
auront le bonheur de participer A
la fte des Pupilles au Club Priv6
dq Paul Fils-Aim6.


P~ntsetf.#sse.,,.tNP~n~rifleeCasnnsnenn"Y


,LE NOUVELLISThEb** '


REPRISE DE MASCARADE

Sur demand du public, la deu-
xifme representation de MASCA-
BADE aura lieu lundi prochain G ra5
Dkcembre au th6Atre Rex .


CADEAUX POUR ENFANTS

Une distribution gratuite de bal.
Ions pour enfants sera faite gra
tuite A tout acheteur A la Compa-
gnie Nationale du Commerce Ex
t6rieur.

JOCKEY CLUB XD AITI

AVIS

Le Jockey Club d'Haiti porte A
la connaissance des proprietaires
de chevaux de courses, aux entrai-
neurs, jockeys, que la Saison des
Courses sera officiellement ouver-
te le 2 janvier 1939 a I'hypodrome
de Chancerelles.
Les inscriptions seront ferm&es
le mardi 13 Decembre courant a 4
heures p. m. au Bureau du Club
(Etage du Rhum Sarthe) Rue du
Quai, et les poids des Courses
d'landicap seront publi6s le ven-
dredi 16 Decembre,
Les entraincurs, jockeys et gar-
cons d'ecurie voudront Ogalement
passer au Bureau !es lundis, mer-
credis et vendredis pour I'obten-
tention de leur licence de 4 A 5 p.m.
Port-au-Prince, Ie lcr DIe. 19,88
JOCKEY CLUB D'HAITI.
Secr6taire du ComitE Ex6cutif.


Line


Agence du Cap-Haitlen


Service de luxe rapide entire Cap-
Yaitien et New-York.
D6parts reguliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis i 4 heures
P.M. et arrives_ New-York les
Lundis m tin'.

PROCHAINS DEPARTS DU

CAP-HAITIEN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


PAULA
ELENA
ROSA
PAULA


8
15
22
29


D4cembre
D6cembre
Decemnbre
Decembre


PRIX DE PASSAGE:

Cap-Hail ien-New-York,
1ire Classe:


Cabines exterieures,
minimum,......... $ 1300
Cabines interieures,
mini um ........... $ 95.00


Pour toers iautres renseignements,
s'adresser a:

II. (IANCIULLI & Co.

Ag ents,


Cap-H 'ilien


SERVICE NATIONAL DE LA
PRODUCTION AGRICOLE ET DE
L'ENSEIGNEMENT RURAL
AVIS
En vue du recrutement d'insti-
tuteurs pour des 6coles relevant de
la Division de ,'Enseignement Ru-
ral, des concours seront tenus aux
lieux et dates ci-dessous:
Damien, le 15 d6cembre 1938, h
10 heures a. m.
Port-de-PaIx, le 19 d6cembre
1938, A 10 heures a. m.
Les personnel qui ddsirent pren-
dre part a fun de ces concourse doi,
v-en cetre munies du brevet 616men-
ei'e ct dun certificiat de bornnes
urs si, gn. du .iagistrat Com-
nmutali ct du Juge de Paix de leur
comunnfme.
Pour tous renmseignements su-
tpimentaires, s'adresser a la Divi-
sion de I'Enseignemnent Rural a Da-
mien ou a Monsieur Mars Chris-
phonit, Inspecteur-Instructeur du
dist ic: die Kr:'-dch -P;ix,.


PETITES NOUVELLES

(Suite)


Le President du Parti de I'Ac-
tion Republicaine catalane, Mr.
Louis Nicoleau Olwer, a pronounce
un discours pour demander aux
:i ;btr,. 4,. du Parti de soutenir le
Gouverncment de Negrin. &Aujour
d'hui, a-t-il dit, nous combattons
non pour certain individus, non
pour les emblmes, ni pour le dra-
penu de certain drapeaux mais
centre la dictature, pour la liberty
individuelle, pour la liberty garan-
tie par l'Espagne democratique et
rbpublicaine,.
XXX
Quand vous descendez en vilte,
. n'oubliez pas de passer au .Bazar
Moderne ou vous trouverez un as-
jsorime.nt complete de toilerie et
des chemises de toute baautt.-
Qualit6 garantie.
***
De Barcelone on made que les
navires britanniques cStangrove et
Stanwells ont Wt6 gravement en-
dommag6s au course d'un raid re-
belle executed centre le port par 5
avions tSavoia,.

Mr Halifax et le Due de Devin-
shire Sous-Seer6taire d'Etat aux
Dominions ont &t4 choisas pour fai-
fe parties de la suite du Roi et de


Phone 291


la Rine i'Arngleterre bors de leur
visite aux Etats-Unis ai printemps
prochain.

La DNB announce de Memel que
deux luihianiens ont attaque un al-
lemand iundi soir et I'ont grieve-
menrit blessed.

Mais out. Monsieur, il vous faut
un nouveu costume. Voyaz aujioar-
d'hui mEome Louis Vilmenay Ju-
nior, maitre-tailieur moderne, ins-
tai6e au Bois-Verna, a l'angle des
Avenuesi Lnama;tinire et du Tra-
vail. (C:o L franpaise ou amcicai-
ne a volun.t. Elegance garanr;e.-
Prix imbattable-,

Le vapeir e'thonien sombr dan-s ia mer du Nord. L'6-
quipage a Ote -auvt.
v *48*
A Paramount samedi 3 Decem-
bre, 2 grand Jnr.g Paquebot de
SLuxe-> drane sensationnel inter-
prete par' i-s mei'ieurs acteurs et
d'ceuvrc d'eiprit, de gaiety, de bons
mots avB. E, Gravey.
**w
Le faith ne. suuffre plus de doute que
les cak!cons de Bazar Moderne sont
les plus durables et les mieux ap-
propri's a aI nature tropical du
Pays,
l*b
Leas i'oux Pierre Borno out fe-
te hier maiin la naissance d'une
gentile tille. Compliments A M. et
Mme Borno et meilleurs vceux au


Pour fair de bones emplettes,
on ne manque jamais de passer a
I'Epicerie Bailly, situde A Ia Rue
Bonne-Foi, of se trouvent les meil-
leurs proCaJits alimentaires.

Depuis cette semaine, la toilette
des rues de Petionville est assure
chaque matin par une &quipe de
balayeurs. Compliments au Magis-
trat Laercte.

Avec les derniers arrivages, la
maison Paul AUXILA s'est pour-
vue des varietes des teileries des
plus fines de la place.
Uine visit s'impose.

A Pilate, la riviBre du Bourg a
cause, la semaine derniere, des d.-
gats consid6rables, renversant tout
ce qu'elle .rencontrait, et important
choses, betes et gens.


E tats U nis .............. ..... ... .... ...........
Dale Carnegie: Comment se fire des ...
Libraevre Nouvetir-.









Robert Brasilach: Corneille ........................... ....... ..
a Liba Lrler Isf inteux asuortle .:!...........





Etats Tnis .......... ........ ........... ..... ......
Dale Carnege: eCommet se faire des a.mi..........":..... ...
GPaul ebotr : Le Nouveau Savoir-Aimer ari.......c..-n .. ....
Robert Brasilach: Cornei e ......Roue.... ................... ,.
Ni.ols Seur Lea air et le Ceur ........... ..... .
Louis Piererrd: Tes res des eIniens e.................... .....,
L. Daudet: Le s an lant.. ...............................................
G. Lenotre: Le roi Louis XVI ..o............................. a j
G. Lernotre: La Caprivitl et ta mart do Mari,-Antoinette ..
G. Lenotre: Bleus, Blancs et Rouges ...........4..2...1.............. ^
G. Leiotre; Le Drame r ......:d.............................. j
G. Lenotre: Lea Massacres de Septembre .........................0.* :
H. Houssaye: 1814 .................. ............ ..... ..:*I
1815 (Les cent jours).................. .........,.,. Sat :^
1815 (W aterloo) .......;.............. ..........,. ^ g^ ;|;
-.Louis Madelin: Napole on ........... ...................... ....; :
Saint-Aulaire: Richelieu ............................... .
Saint-Aulaire: Talleyrand ...... ....................... ........ .
Batardon: Cours pratique de comptabilit. (2 vol.) chaque vol. .,
Batardon: La Comptabilit6 t la portfe de tons .. ..........
Deschamps: Cours l6aimentaire de commerce et de comptabilit6 20Im
C. Lejeune: Le Commerce et la Comptabilit ...........
Capon: Nouveau seerrtaire commercial ....................... Zi,
Mlc. Laughlin: Nouveau correspondent commercial en anglais
et en frarn ais ....... .................... ...... .F
D. BeLlegarde: La Nation Haitienne ............ ..........
1815 (La second abdication), La terreur blan.
che ...... .................

LIVES D'ETRENNES CARTES 1DE NOEL

AI.MANACH VERMOT- ALMANACHn HACHETTE
Sain -A u air Ta ley and ..... ..... ... ... .... ... .............. ".......... '!;i1 i


JOUETS


JOUETS


JOUETS


ASSORTMENT COMPLETE DE JOITETS POUR ENFANTS.

PASSEZ A L'ANCIENNE MASON FRANCOIS FREDA, GRAND'

RUE ET VOUS AUREZ L'EMBARRAS DU CHOLX






E L TI L A M US RE
l| | :







..
A




...



.. .. .. ...


chez I


Pour 6tre chic et elegant, haN;t-
lez-vous chez Maurice Flambert,
tailleur moderne A la Rue des Ca-
sernes No. 28.

Mercredi dernier, les lives des
Freres des Gonaives ont fte6 l'an-
niversaire da R. F. Theodore, Di-
recteur de l'Ecole du Sacr6-Cceur.
*ee
SLa bicyclette < ARMSTRONG 2
don't le repr6sentaut eat Mr. Frank
W. WILSON, Administrateur.
de la Exide Storage Battery ES. S.
est bien connue dans le monde en-
tier pour sa aoliditU et son moder-
niame.
Nous avons en stock tous les mo-
dbles : de course, & hoinme, & fenm-
me, et pour enfants. Le prix est
essentieltement bas.

On annonce, nxG Gonlives, le


SATA
.: .'.: ::. !ii!!


transfer A Port-au-Prince da
gent Oscar Bernier, chef de a o
sique du District des GonaI. '

La mrthode employee P8rAi
Blanchisserie ,New ChI, o .
Rigaud a Ptionville, pour 1b
paration du linge, des rolb et
tumes, dornne entire satfa0
aux aimables clients.

Les l16gants en genkrt o .r
veulent 1~aire, ne poreant P t
temps de grades chaleurs 4
drill fin. Passez c ancienne Maison Jean ala1U
vous serez satisfait. .:

Rappelle-toi blels Myotte,
ce que tu auras A acheter pour
et surtout ach6te les c r
la Chemiserie LafaYyetW "
Magasin de I'Etst.


)