<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03506
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 29, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03506

Full Text





SLUS ANCIENT

MOWDIliN RAtI








S43me. ANNEE PORt"AU-P'INCE, HAITM



PETI
ROLE SOCIAtL DU EDCIN P I


BNiS LES CAIPCGIS NOtlVI

CAUSERIE PRONONCEE A A LAHHS' '


PAR LE DR. MARTIAL PAUYO

(Voir le No d'hi er, suite et fin)


maisonnettes d'Habitation sans lesqueltesless cozseils dte l'Iy-
IT'sserit toutes les conditions gi&niste ne poturaient etre appli.
i..iation et dic prprret6 contras- qu&s. A ce sujetil y a encore
: ainsi siinglitrement avec !es beaucoup A fire pour ce qu'll s'a-
is auxquels le paysan a t.cu- git de la Prophylaxie de la mala iA.
:rs td habitat. dont souffre une garnde parties des
..ILe sport, ie grand fac.teur d'6- RgnicolPs. I1 income d'cntre-
Siation, eln lhonneor dans totis Ies prcndre des travaux d'aiaii-
F# civilisG c a 1'u aussi sa part 'nisement (Drainage des eaux de
fi .)Dea terra-i-s' de jeu poir le pour garantir cette classes laboricln-
Itballa, le tinasball ont 6t6 dt:ia i se d'un mali qi entame cons.!ra-
".agnagea dispernant ainsi des su- bement : in inergie.
:j.tgi de distraction aux impotents, L'(Euvre de RK ovation .:t,'!--
.. mAme temps qu'ils aident pois- Trise, pour n'etre qu'a ses d(:L ..
nminent a cr:er P'Esprit de corp offire ntanmoins de b-lles p ,.- sp-.
St de discipline parmi les jeunes. tives.
En fortifiant t'organisme par u- d b -
Be culture physique appropri6e, il
I c oup le nombre des syphilitiques
rtribue a former des gements grce un service de VXner6ologic
:.Ms, vigoureux, capable d'op o& les malades puissent etre sou-
oU les ma oes pukseer nt kstnc soki
I. er une mcileure resistance Irkn mis a un traitement rationnei. Des
adies et par suite, mieux pre- in sections de Bismosol pratiqu&es
Ias la lutte cde remain. tI-eux fois par semaine et dI, cya-
Com:. ment done, chers Audituurs, aternes avoc
.. re -de mnerture alternne. nvc
tanner qu'i nit et6 traditionnel- administration per os de S:.i:-
'iteat e.loitd par Ie nHougan" (de- out permisi de limiter V'ex-
^ ce r.,,.san n'a jarn'ai eu a
PrAiUeo Ce JyS5an jrai ersion Ln Pain dan- ceos re ,,-.
m port& ce- Centres m-Jicaux Ii 't dl soi qle ]'effort thtrapcw.
lI f e aM p e r ,n ,e l d e r n ,'-tr.,dmr -
Sd per.--nnel 4 demlru ah..tr- !Ique prophylactique se con' c,-
g!de fair .,.n Education.
11 e faire sn Elemntio I- r;a p:articuli-rement sur les r.-
11serit natmurllement`0a e- fants 'ci'ge .colaire., plus ace.-
;er que les organisateurs. grE.e a L se i n hygin .
d:e ressources picuniaire.; sa.li- mis a tlL ptl hpo-d i i
antes puiiSnt intensifier 1-s m- contagion que l'adulte. Des ecmni-
S~ens de'ropagande par la cratiol pls rp6t aidi au besoin cd: ie-
4'autres ecolt rurales, des Ela- monstrations par les films cinma--
::isseements Sanitaires de g:'pLis ei t cgraphique., concourront I miutx
Ss nombreux capable d'agir fxer dan leur eprit les prinile
Sdicatement-sur l'esprit de hr Ilas- salutaires d'Hygine seuls capbie
d' rrrecher la degenerescence dc la
Cette m6decine, dans les cam-
. :i'O pour donner son plein ren- ace.
'.:&iEent, doit done n6cessaiempnt L'amilioration progressive do sa
aoir recourse a la mithode dite condition social et sanitaire ain&-
o.Phylactique : celle qui 'use it la nera cette classes a prendre cons-
.I Efieche des maladies avant leur science d'elle-nmme et a compren-
::* eloppement chez l'individu. a- dre le role de premier plant qoii lui
S:::: ur extension dans l: popu- &chet dans 'effort actuel de' STa-
S:kton. bilisation 6conomique de ce pays.
Wy n' aura jamais tro.)o e bon- lUne fre nouvelle s'ouvriva pour
::i volonts dans ce dimaine. Phomme des campagnes: il ne gar-
'..ygiene qui pour produire taus dera plus la p6nible impression
:. fnruits doit pouvoir s'appuyer d'vtre tenu I cart de toute-s (es
t.une bonneC organisation dEs manifestations de Progrbs qui
:'feS 4de p tection et d'aide font la joie du citadin.

.;;**: ^ : IPVM-^w YnW Ce W
STIOMIPHE DE DDYNAMIQUE Ce fut alors Unc fete spIan;i(ie
qul ritdesproprtins AtA-on


qui prit des proportions inatte!1
AU CLUB PRIVE DE dues. Le success du nouveau ja"
P.AU FL-IEut Kolossal avee un grand K: X
PAuL FILS-AIME pres chaque danse les appl-d.dis-
ments cr6pitaient strips par dE
". aOna raison de dire qu'il 'y a bis qui no tombaient pas dai
d::e: petite fete au Club Priv6 des oreilles de sourds; et la f-i
: Paul Fil&-AimB. Hier vers les impr6vue se poursuivit dans un f
P- m. le grand domains fut entrain jusqu'A deux heures du im
%ZIni;;r 1nent pris d'assaut par une tin.
I: onsidrable de jeunes gOns, I1 n'y a que Polo pour fair daT
: beiux Messieurs, de jolies joa- ser un lndi...
iii..s eot de charmantes dames. II n'y a que le Dynamique Ja;
ce monde distingu6 s'6tat ren- potir collaborer la realisation d
7:t grand Chlb pour entendre pareil miracle.
:::i t rn6petition du fameux Dy- A bientbt, le 3 DBcembre pr
: e Jazz, chain, ee sera inoui!



L E'PREEnT AG$ABLEMENT LULE ADRENA-
...e -., PRESENTE A~GREABLEMENT IS ILE ADRENA-
, ..)'....".!!i @ .i :. . . .


1-
t7.
A-


0S
es
-is
te
ol-


a-
ne


de

o-


C 1I5


ERNEST G. CIAUVET
S D)'etl artriPr opridtn 6

i 'RED, DUVIGNEAUD
Zhnomteu
i________


ONDE EN 1896
.NDU D'HAITL



S. | N o 2 0.. 2 6


SITES


RLLL&S~XJ


(Voir suite en 66ne. page)


LA SALLE DE LECTURE
OTTAWA, CANADA.
MA SON DEU PRUPLE
0


PROMENADE AERIENNE

L'aviateur Gordon, l; fidelo com-
pagnon du Lieutenant Edouard
Roy, a eu t'heureuse id4e de mett-
tre son apparel au service des par-
ticuliers qui dcsirent fire leur
bapt6me de Fair.
T1 leur accord Lin quart d'he-
re de promenade sur Port-au-
Prince et se, environs pour la som-
me Ide deux dollars. L'idRe, a no-
tre point de vue est magn'fiqua en
cc senas qu'elle permit a*i public
de s'habituAer tin genre de sport
ddlicieux au dire des cornaiscsurs
et de coux qu1 out (cljit tent6 'ex-
prienrce dimanche et hier apr's-
midi.
NOu croy)nts .;voir que, 'avia
teor Gordon poursuirra ses b:Ola-
des avec tn effectif do 1c passa-
gers par \ol. ls leincdi, jeudi et dl-
manche d chain cqut semaine.
Comme on le constate, ce n'est
pas. dans tin but de profit person-
nel quie i'aviateur realise ces vols
puisque la bagatelle somme de 2 dol
lars par tKte lii !Tprmet a peine
de fire son plein d'essence, mnas
plut.t pour fire plaisir et procu.
rer quelques minutes de distrac-
tions aux admirateurs de r'avia-
tioer.

MM. STEPHEN ALEXIS ET
LEON NAUI A LA HH3W


Ce matin, ine rixe d6sopilanto
mit aux prises, I la rue Dan ts Des-
touches, en face de tLa Pressi.;>,
une femme et un homime. Le toa:-
noi dura un quart d'heure et soe
terminal, h 1'ahurissement g6en"er.i,
Spar la fuite du flemard qui n'en
pouvait plus.
*3*
Eliaph'lne Bazile pr6venu '.ra-
voir abattu un acajou, la section
rural de St. Martin, a et5i dtfler
par devant la Section Nurd et coin-
damn rl !'amendte.

A'-tu rcmarqu6 avec (uelle prc-
cipitation I'ami B se dshabillait.
pour prenrlre part au dernier con.
course de notation? Exhibition cdnn
dcs olis calegons qu'il a achetd& i
Sa Chemiserie Lafayette.
5*,
Leconte Alcide, Davilma Ji ,epih,
ont tt6 expidi6s au Parquet c(u
i Tribunal Civil pour s'6tre servi dii
i nl:m- de Me. Donalvo Hlippolyte pour
toucher une valeur de 6 gmurde:x.

Yvonne Richard prevenu 'avoir,
a la Croix-des-Bossales. le 23 No-
vembre, vers les 2 heuret' p. m..
exerc6 des 'oies de faits s uivies do
blessure's suir la nommee Suzan;ne
Louis a 6t arri-te e-t e-p ,i- an
Parquet.


IPour \i, syulitir nIe \utns (wI'ress-s
.,.- -i 1'$'picrit-, votrc lambon vous
ne l'achete, 1is i !i qctiniicail:&ie.
De minbm piw'. 1<1 toile de Filt o.u
ce- VOui:;t alc, .' 1ai aillcurss czis'i
ia nr-aI 1 .- Cc.rifianec chez Mada-
nmc Simon it la rue des Fronts
Fort;-. Le pr.l.- bel assortment e-n
toiik-i d. Fil dt ;tout Port-au-Prince
.Madarme. SiTn,:ii ient de recevoir
un I.., df. tail'.. en pur Fil pour
Nappe. S rvie.t tes et Robes i
Or 0.-15 I'aune.
S.
Surpri- en flagrant dIlit de con-
trebane -le 16 Novembre nu vwhk f
ob it tentait tde d6barquer ui stea-
ner S.'Sovtlngetn: des mar;chr.. ni-
ses, Elie R.lmy a 6te arrit4 par la
Police ct conduct au Parquet,
V .
L'hutel r-io~r tourists table ;
l'ancienne mairon d'habitation du
Dr. Th6baudl, ai pied du more
de l'Ithpital., erta inaugur6 Ic 2241
Deccmrbre prochain sous le num
cvocateur doe Citadelle.t. La nro-
priktaire de I'l6tel, Ime, E.lia-


prea ders agcntes t d navigation mua-
ritime ou adrienne nl clientele p, r-
manente des toiuri.stes. Nous luii
souhaiton.s dun .succct.

Mais oui, Monsieur, il vous faut
un nouven costume. Voyez aujour-
d'hui mame Lcouis Vilmenay mJi-
nior, maitre-tailleur moderne, ins-
tall6 au Bois\Verna, a I'angle des
Avenues Lamnartinire et dui Tra-
vail. Coupe francaise ou amtr'ieai-
ne A votont6. Elgance garan'.;e.-
Prix imbattables.


REX ET PARAMOUNT


Demuin soir anu Rex: la Revue
sati-ique,. hurnoristique, musical
cMascarade^ scra retBsentCe- par
la Troupe Il1e-Mtle. Maeiarade
est un long iclat del rie. C'est un
chuf-ld'uvrre de gait6, de bonne
humeur et de fantaisie, Avec C.
Lahens, Pomnfro, Day. De Pradines,
etc...
Ce soir aParamount eLady Of
Secrets.

LE BAL DE PUERICULTURE

N'oubliezp pas que c'est e 10 cd6-
cembre prochain ii l'ancicn local tde
Sea Side In que sc ra organism le
plus grand bal de a' saison, le tutt
le plus chic, le plus, entrainant a-
vec lo concours du jazz le plu. m,-
derne d'HIaiti: le Jazz Chancy. LeI
Bal de Puericulture aura sun ori-
ginalit6 propre car un grand con-
cours d'61igance, feminine bien en-
tendu, sera organism et des num6-
mrs sensationnels seront ex6cutt4s


pour le plaisir de vos oreilles par
MM., .Dau.aiun, Desharnmps, Cas-
sius, Gerd&s, etc... Le Bal de Pu&
riculture: le Great Event de la Sai-
son des Fetes,

POUR LA RADIODIFFUSION

Une Rafle Intanres te: C'est
celle qui vient d'eitre lance au pro-
fit de la Chapelle Ste. Th6rse a
P6tionville.
15 lots gagnants.. Tous des Lots
de Choix et de Premiere Qualit6.
Ne tardez pas a vous procurer
votre Billet car vous n'en tronverez
past
Le tir Noel, suir la Place St:nio Vincent
A Ptftonvile et sera agr6m-nt6
l'ane B-elle Fte Sportive, Musica-
tl et d''astres surprises,
Une reunion de dames patrones-
ses aura lieu au Presbytere de P&6
iionville le mercredi 30 novembre
i 4 heures de I'apres-midi poui- les
decisions necessaires.

L'ANNIVERSAIRE DE LA
CATHEDRAL

Le 13 Decembre marquera 'an-
niversAire de la Cath6drale. Cet an-
niversaire sera cilbr6 du rite dou-
ble de lire classes par tout Ic Cler-
g6 skculier et r(gulier de I'Archi-
diocese.


LA SANTE DtU PAPE EST
SATISFAISANTE


Hiler mati Sa Sainete ie Pape
Pie XI a pris part aLux p.ribres sp-
ciales dans Ka C .::,. I I dc_ son ap-
partement officie1. J1 a 6t6 trans-
portl sur une chaise la chapelle
ou ii a price en companies des Car-
dtiniaux et des a imtrcs Pr6Iats pen-
dant une demi houre. Bien que les
audiences soient suspendues pour
touted la gSemnaine qui est consacrke
aux exercices spirituels, lea auto-
riits du Vatican l rnsent que Sa
SSaintet a manifesit le kt dair de ne
pias rester sau lit. IT 'esat h,.ii tile
recevoir un groutpe do nouveaux
marines le 30 prochain. Le Pape a
Ste destendu du lit apres que le
I.':. Milani iti visited et eut trou-
vb sa1 santit satifai.sante.

DECES
Nous aveons apprise avec peine le
deces de
Mine. Donato Latorraea
nee Concetta Maglio
survenu 1 here du martin,
L'Enterrement aura lieu cet a-
pres-midi, h 3 heures.
Lc tcoivol partira de la maison
mortuaire sise Grand'Rue No..,30,
pour se rendre A la Cath6drale.
Nous prmsentons nos sincere
condoltances aux parents ,prou.
vts, p;artiulierement A Mr. Dona-
to Latorraca, A Mr et Mme. Joseph
Maglio.
(Voir suite en Sme. page)


CORAMINE 'IBA
medicamenl inergique non toxique
soutienit l cemur des vieillards, des
nli!tades. lt des convalescent.
INDISPENSABLE
aux ciardiaquoes .urimerls
on (deprimnes -.
CGO TTES
PAUL COUPAUD.
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prince,


PROPOSE ET FAITS DIVERS


L' nrri-.,ir,; jt i it, c.' Suit A la sta-
ltior -de radicdif fusion I-IH3W se-
ra piarticulii-rt.mein interessant.
Mienusiotr S'it.'phuen Alexis, .0oi-
secr natt.-ur 1 .I Maisle National, en-
tretienendra ;e pub.',li,- (iu Docteur IRo-
salvo Eob) et Mr. I onn Nau par-
Iera de Solon M eno.2. Ces 2 cau-
seri: prormett,: nt il'0tre aussi ins-
* trnctives qut'int 6i'f-.s: nite; en rasnr.
des brillant.-es qualittL d'homme de
lettres dcs orateurs et du r6le joud
dans la politique hai.icenne par It..
silhouiettes t ,voqcuer.
Radliophiles. auix ecOUctres

LES DRAPEAUX DE
L'ADMINISTRATION LOCALE
SONT EN BERNE
Depuis c-c mating, I'Administra-
tion Locale a mis en berne ses dra-
peyix', a l'occa.,ion de la mort de
6onsieur Cyrille Liautaud, anceie
Magistrat Communal de Port-au-
Prince.


C


i





PA6E3 a ,s j%4*Jf*flu'0Pfl. *^tMlft *r tfleane wtflflen ns a*Ai*.

Regards sur la vie


DEUX MOTS DE LA PEDAGOGIE


La p6dagogie, 6tymologique-
ment, est un ensemble de princi-
pes et de procddds, relatifs A 1'udu-
cation de enfants. C'est A la foiet
une science et un art; et elle puise
sa raison d'etre dans ]'aptitude de
1'enfant a s'ameliorer, dans la per-
fectibilit huinaine. Comme scien-
cc, clle repose principalement sur
la psychologie et la morale. Com-
me art, elle comprend de.ts proc6de
d'appliettioin qLii varient nPcessai-
rement avec le professeur et. les
dispositiioni,; du ,sujet suir lequel il
exp?;irimienrc. La p&dagogie arrive
ia 'es i;1s ;it une doule action:
un ic act i-;t' n-.ga.tive, qui opposeoae
au db'vet! I' -.nnt des d6fatut de
I'(-nfia:-t ,;;. actiLun Ipositive, (Ilci srE
done i"t". A ':A'hb. a d',xtirper Cee
t t tr..val]r r K 'pa-
noui'. -:ne t r; res qualitC Jatentes,.
Mais. c- e:tce r-..;ible action. pour Utre
e.ffice-e,, t'i:i : ..xerc.:iC r sin lultand-
n'te in'..
La p4A.d; ';':,, Or ;-nou.S dit, re-
p,- e p ,i i 1ur la pr,-chologie et
I n l'~i'r L. ]ycLhoilogi es.t one
.ci:'."j.. m'.:t:''Y'i alll tilt' PLI-
.tr ,:.,r ,... rt if t i tt cJl :'
est. Ia ii.rt.i tci;nce normative'
d(o b ,., tixc: un idal:-i t montre
d;;t,' LJt' ,' L oaut orititcr ]'Pe-
.u : 1' "nfant. Ln morale
( .' "* :V i' Ci n, i tnit etre
S(.r i.." ,r- rc6tienne, de tou-
u : '.e I:
r '- *:c.-nfurrne fA \I
,.~
-" ,.,I L~( ct ]:


veritable nature humaine J-e sais
bien que pour etre A la mode, pour
6viter le qualificatif d'sattardb, il
faut rejeter ou feindre de rejeter
toutes les disciplines traditionnel-
les, affected un goft morbide de
nouveaut6s, pi6tiner les pr6ceptes
les plus respectable; mais un sim-
pie coup d'ceil jet. sur l'tat du
monde suffit pour nous montrer la
perversity de ces maximes: I'arbre
se fait connaitre par ses fruits.
Dieu doit rtgner dans nos 6coles.
L'enfant apprendra A respecter
partout sa presence et A pratiquer
seo preceptes. D'ailleurs que vaut
l'ins.truction sans la morality?
C'est une arnme dangereuse, tine
immense capacity re nuire.
L'6cole, pour &tre a ]a hauteur
de sa tache, d.c''eloppera ]'intelli-
gence de ]'enfant, cette lumiere
qui, domain, dans la vie, doit 6clai-
rer -.%es mn'iindres acts. L'ecole de-
veloppera au-si sh voJornt, cet ins-
trumerit d'act1O1n, cette force qui
lui permettra de tirer 1i meilleur
part td- ,on intelligence. Mais
l ',o.)t I':'Y-con diit travailler a fai-
rt doe .tr noijrrissonr un home de
bien L'homnme doe bien. pour tou-
tc c: le'tivit'/. e'-t an le ment de
force et d be:n.iute morale,
Ren CARE.
Sous-Dirc'etLur du Cc]lege det
Port-au-Prince


.b0gIdoStS& U *,,,,,# r ,C.PPSefC* tSersn e en nS. eo.t


LA


n u- *W--I ----
DONNE UNME COMPLETE
PROTECTION DE LA' BOUCHE :


42.000 dentistes conviennent que lo Magniie est Ie plus
efficace moyen de combotr leaees dangereux acide de ta
boucne, qui cause ia cori dentaire. PHILLIPS MAGNE.'
SIE PATE DENTIFRICE content plus de 75% du vroi
PHILLIPS LAIT DE MAGNESIE.

EPHILLIPS


Agent EchIftlf ERNST LjUDM S.,



-^ AVENDRE

.OTTR~ 'KOPRE Un grand piano (marque
OF EFORT caine) en parfait tat,
S'adresser & Lynce ws
pAre, Ruelle lvIichel Oreste
V.;ot tnant V;; v".- Peu-de-Chose.
u.1;. :..o..cf ':Was-
,AU ranlce& aulres 04
Prc- itjo1 Ta: (A vrHfl of jat i GNl m
a N U tO ,atni-s i is
n n_ tur.. FAITES ATTENTION
.. .s r... : u
n O.TR -I.Ia LE BAZAR NATIONa L
ane. r p n-
5!FAcI- e Encore UNE FOIS, L en
S11 lit d re uLE PREMIER m
F B Clientu- e et au PubUehI fin
-e tages de NOU -EAUX PR "D
cordant dIe FAccord FUANi7J.
.AITIEN, pour ses rayon d:
Par funis les plus e' rogue .
PRANCE
VINS FINS
VINS MOUSSEUX
j CHIAMPAGNtS
que eairie -3risarb......
'47.,Vous it devezrf it vous-mties *'o
VISITER nos ndayons.



CHARLES FEQUIERE
& Cie
INGENIEURS
Consultations Projets Ck
culs Constructions Agenesi 0
ReprseR taptinusGn raleo "
BAOUiRsOYionsA


DU CANADA


b-nPr a *1/ SPUPSSt U .PtJ+p*C~~pp~Ss g~.~l PSSSDFSC Dl~flU.&Nfl 55 n It CCfl*te~Flr


P-out mPieMx idat

E "V I T E
EVIITERS

BIE Ndes RHUMIIES



./' A&


Cone Modication Sclntiflque
Se R6pand
TTOUR ov.e. dans le ne et etar-
a 'r-cugrge, unc grande region
daigxtilcA-'--L'A l rhuyminr- dt-uent.
Le Vick. Vt-tro-nol est prtpart
sr'citdenirnt pour stinuler ler df-
fcnmi de la Nature dans cette region.
Lot~irqu volt metrec du Va.tro-n
-- wiqques, guoffttt dari chaquc nar-
In- -vous senter le picat-cmcnt que
oroduit ctte inLdication sdentifique,
Smilre qu'clIc se r'pnind dans lI
e6ne danrereuse.
Employk a temps (au moindre re.
niflemcnt. trcunruejtn ou irritation
Ju nen), le Va-tro-nol vous aide A
rvitcr bien des rhunes, et A votu
dkbarramser des rhumes de cerveau
:ans leurs phases de d&but.
oigage Rapidement la Tife
Lorsque 1'irrittion a Wt6 nglige, et
oto e nez est bouchf. It Va-mr-noI
dirm ue 1'enflure des muqueuses, d&-
tache lcs mucosits acctumulies et
vous permit de respirrr de nouveau.




VoS trouverx das vOt t paaqret da*
Va-tro-nol VitttaremX bifsre du
SystEne Vicks Pbur Mire Mores W .s
ks Rhumen cher sol. An course d'eQmal
pratiqua sur 17.35)9 peronnt. ne
Syamae ea WdpnIe bho& do MtW trn
matalaie du nam rtm as.
S a50irrdkr s Rtus
"'" ~r~Tr C~r" ^


MAG TIC


HERLINER IH)F


ti .-J~~ ...,p~ n~P C~k~;~ -' -... .tea& a5&alr~~Snu~Ia..IimmAl~g -~~


1i


Quelle est ic femme qui ne souffre
pas de temps & autre de migraine,
nivralgies, maux de tete?
II suffit de prendre I & 2 comprimes
de Cafiaspirine pour que ces dou-
leurs disparolssent plus vite encore
qu'elles n'Ont surgil





FIASPIRINE


LE PR-0-UIT DE CONFIANCE
Sb


tr -


Rue Bonne-Foi No. 54,
TeI: 3270
P. 0. BOX: 198
Port-au-Prince,
Haiti (W. I.) ;



CORDONNERIE
MONT CARME
HYPPOLITE R. JESUDY
Grand'Rue No. 139
Annonce i sa bienveillante cl:'
Style qu'A I'occasion de la reok:
des classes en Octobra .proei;
elle trouvera des chsauitt -.:
gargonnets et fillettes. :
Avant d'aller nitleurs, te t
s'impose A Ja Cordonnerie M# :':
Carmel ot vous sortirez sitist :
Demandez toujours et POtiU!
des Nu-Nile et La.En-Stri .::



















C iot P







Qui dit PILLOT dit
ion march.
Magasin d Vt
Rue paN .:

se face du Dr ArD i ;!


or


a
aaaq




...~ee&Psflrn~cfl~~fbfllet.n~0~,,,,.. aL*. NO (3 s~


nP~*as*.efln~*~~a.es)lah~aaC~ae btablf~pflSfllOSseEwneene


c.-eenCYeeeAr :G j 5 r


i RAPHIJE CHAUVIET
'~ y-.Edition de la veogra.
e"'la R publique d'Hatti par
gvtet, atdopt6e par le Dpar.
i, I'Instruction Publique.
e nouvelle Edition, revue et
i.tia &st en vented depuis le
t: obre chez Robelin, a 4'A-
.i la Librairie Noroelle, etc.


mandeAz votre Cordonnier

M":ARVELA

: prodtnit change la ceuleur de
;:t chaussure seion la robe que
: por tez ou selon votre cos.
Tout.es les couleurs y com-
. 6or et argent.
.. ine craque pa ect laisse un fini
gaBifique ind16bile mais encore,
Sg ei n le soulier plus neuf s'il Btait
pemandez MARVELA et vous
washabilerkaz navec elegance et har
m.onie sans avo.r A d6penser pour
10 paires de chanssures.
Une seule bone paire vous suf-
gt, grace A 3MARVELA.
En vente p.r'tot.
IHPOil.It' JEUDY,
l h-it. i tteur.


POUVR VOTE SANTE
Si vous (.:e.. r--z de l'aopareil dii-
restif, ou i ':.s sentez une do-
* ilit quelcLr,qlt dians l'organisme
4ratez pas '' .L. .ilon de vous met-
trem ]'usgu, i. iti Farine eQu.s-
Peyaw (quir;t, .Pnze de In banane
Troglodyti,.' i. banane Grand
Vin nt.
SMadamr n i ~i-Z lpas .que la Rf-
ine QUt'JISQ:'' A cst un ngc:nt aac-
tif qti excite V; croissance des os
ehb ies B6b~di.




i' ous .'trmiverez partout
le cibl'twrEs dentifrices



a 1.- Gde le tube
Les p iuite frangais
eGIBBSs
sent les moiUleurs


CtilNIQUE
du
Dr. P. C. DESMANGLES
.t..oenne mason F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultations :
4 hres k 5 hres. 30


SRENDEZ-VOUS EST AU
SAVOY






42








,avae &EC LAT
t bain,, si .u ven t : s devienent
toernc. r.-.a.tance .S
sti atc. t rii i i st in t anlng ei. 11 l I

--.- m d% h,.]e .i
d"* Dbt ur insuffler undOIVEL


a'bJ18 tt naturdlle. uU
u cheveu. n venrir v te part
heALPHONSE rAGUET
f ji llcv. CCm u n g m I ui l d evil de
d' ) et d'huile do PerwylaniI 11
d O s d huiles uexitaut au monde- 14
t~b g .:- ...- c naina et n turelle. un
t "'CIL' X.t 'u nt c agidM. t aw les partim
*411 du ljev u. lln write I PtUt.
ALPHONsE XGUET


Agent WG&k


'LES
a


'IOTOCYC-LETTES


I]






PW :


[NDIAN',
p


LINE REMARQUABLE

PUISSANCE EXTRA )1 DINAIRE

PUNCTURE PROOF fUBES

DETENTRICE DES RECORDS DES 5, 10, 25, 100
MILES. i'-

CONFORTABL.E FT S'U:PLE.
YAITES-NOL-S LE PLAIS:IR DE VOTRE VISITE.

PRIX SPECIA'X P09.'R LES OFFICERS DE


LA GARDE D'HAITI.
A I)-f I


L ( ) INX


F -ir Dctor
)i.t'-ributtnr pour Haiti

irand'iu;. lPhone .2-1


Connaissez-vous


3$


Ia lt


D1ieieuse

E' est la




1'heare


SGOUTEZ UNE BOUTE

Z.EH
ET VOLtS EN DONNERE


et heItg re


meilleure



aetuelle.

SILLE DE BIERE


,B.
'Z DES NOUVELLES A


VOS AMIS


La DIERE DE M< agrdablement sur e

contonant totes les vitamins est un TOIIC

PUISSANT, covenant tous, spcialeiment

pour Ilaolgatit les diprims oet es nourrices.


EN VENTE CHEZ :SIMON VIEUX, AU BON
MARCH ET DANS TOUTES LES BONES

EPICERIES.


a m .- BOOM


AVIS

Service National d la Production
Agricole et do YEnseignrement
Rturai
Section de M1deeine VetArinaire
Vaccination centre Ie Charbton
Bactiridien,
Le Service National de la Pro-
duction Agricole (Section de MW e-
cine VM trinaire) se met A Ia dis-
position des 61eveurs et propri6tai-
res de laiteriC p-our lavacciation
preventive de leurs bemuf centre
le Charbon bacteridien.
La- vaccination est gratulte.
S'adresser au Chef de la Section
de MWdecine V trinaire.
T6ltphone; Damien No. 2965
Telephone: Rsidence No. 5310




Pourquoi doit-on user
Ui savmon medicamenteux
tous ls ours?


t





SDans les pays chauds, let
ruptions et les impareters de a
peau surviennent particulti|e-
ment des microbes de 'Pair et d
la poussire.
SLe savon ordiaaire dc toilette
demeure inefcace, randis que l
savon AFRIDOL nettoie, guarit
les maladies de la peau, la rend
Spropre et l'enjolive,
S Le savon AFRIDOL a aussi
tne action desinfectante, son
ecume est surtout legere et abon.
S dante, il posside en outrr ua
S parfum trs delicate.
S Protgez-vous centre tes con-
tagions par Ie savon AFRIDOL,
qui es de la plus haute valeur
m1dicale.
Ser'e-vo s en,
tons Ies jourst!


Afrido
LE SAVON BIEN-FAISANTI
<..A mwS.... n-l---$-


A L'ECOLE NATIONAL
DES ARTS ET METIERS
(SalIsiens)
On peut voir exposee: une cham-
bre A coucher acajou,- styli mo-


derne, executee aux
I'Ecole.
Visite: martin, de
Soir: de 3 h. it G h.


Atelier dno

9 h. B 12.-


REX
CINE-THEATRE

Bollello de Vole


POUR LE CONCOURSE
ELEGANCE
(Dames)
Je, sousignb, desire que


fasse parties du Comit6 qui
dirigera les 6Jlections au
prochain concourse d'61-
gance du REX.
Pt-au-Pce, Ie ............1938
'1 ... r. e .. ......... *
Signature

NB.- Remplissaz le bale,
tin, dPtachezle. XIt dolt Otro d&
pon4 dans lea boits dispotf6e
f I'enStrs do ta sale et dans Is
lobby dt balcot.


a.


IUTILITE DES
STATISTIQUES


trons dans les journaux des statis-
tiques plus on moins officielles qui
mettent sous nos yeux, sous form
de chiffres, tell ou tell question.
Nous nous sommes ikeut-ftre de-
mand6 quel pouvait itre l'intr6t
de ces chiffres align6s et nous nous
sommes fait la reflexion inw6rieu-
rement que les personnel asyant &
tabti ceO statistiques avairt b lan-
coup de temps A perdre.
Pourtant lea statistiques, c';s sF--
ches enumerations de chiffres ari-
des, sont tiles. Elles at':r ent no-
tre attention sur des q'.est:,ns
auxquelies nous n'aurions pa aut
trement song.
Chaeun sait par exemri .i-e 1ie
rats sent des rongeurs n' 0,l"e'i;
mai; 'etendue du dommage cause&
par ces petits animal iC l'esc auppa-
rue clairement aux homTrnms 'qau
moment on4 les stai ;tquos ont
chiffro ce dommage.
On apprend actuellemen': dacui
les ecoles que Ie paludisntu esc.
transmis a I'homme par les piqCl-
res des moustiquos de lua iu.evria.
Mais quand nous lisons -. un
ii meiurt chai':e min'l de;.\ pl -
utliei-('lq. ;i: ( 1'.; t"-- .' me

'ie pi'r in:, n<- s compl i n'''aO ini-
m-dia.u-tent 1que( fi!au le pialn-i:--
mro co.stitue pour P'human,-1, -n
fa pire que la peste ,f 0 t ,: r-
red


Oi n'a pas onco( n.';,,< m' ,f )-
yrn permettant d'extel .i" r-
tout les agents tr 'ii:nsmn't d(u
paludisme, les moe ti- : -.. ej ci-
t., Mais on a tromuvi I1 rcn mde
pt-trmrettant de prvt-enir la mai u ia
et dCe utcr co(ntre im-
m-s minf(nts (ena parant ainM/
n',ous sog eons A Sir R, eual Ro>.> .
Lavera, e t a t,- couep d oAm-
, .n to -'t~' C' I I -' l til4'e'9t


jI ,1'; (lTNPN



S0






-i *.r ..a V (i- ^*in .n de r'chn 0e,






L- Fam i*v(- D,:ng.,s, Ser.


taint de a cap tal, que de ila Po-
vinc, tie a ive sympathies t omoi-
ne i 'locct iin de' a mort uie eiC







re rett 1







Cn a.illon Desmangt

et leur renotve llen ini Ieur senti-
ment de profonlde reconnaissance,
L Port- auPr incei le 6 v. 1938.
rtt









A SiTE-ROSE DE LnIMA
'reAssatous1 dtres parents et
lives ntm er peint Son Exceeivinct; I

tandem journal apitanne qulle de la o-












aura lieu Is daianche, 4 Deembre

prochain. A cet effet le Comit6 de
Direction dmea ne pour asthie rer-
le pin occasion de ette mort de lent
r oduit aft
mis s ds rciesmangs inr-














tundEs,
t IOeuvrrenoinele, nMici emoiseni-








Miesdame !
La et d profonde Greconnaissl,
PortuPe. cEug e 2NoATv.E8.
A STE-ROSE DE LIMA

L'Amsociation des Anciennea E-.
leves est en pleine ativit; in
grande journee annuelle de vente
aura lieu Ie dimanche, 4 DWcembre
prochain. A cet eftet Ie Comitd de
Direction se demine pour assurer
to plem succs de cette feto dOnt
le produit est affect a soula-ge les
miseres des anciennes 6ktves Infor-
tuneks.
A I'Oeuvre done, Mesdemoiselle3,
Mesdames!

La Secr6taire C,6n&-alo,
Mme. Euigie DECATREI.


.....n.-i- 'a


A BASE de CODEINE, TOLU et EUCALYPTOL
GOUT AGREABLE.-COhSERVATION PARFAITE
STOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA. AFFECTIONS DEs POUMONS
PORT-AU-PRINCE, HAITI, TT LES PROVINCES.


-_na-


,


..


1~111_1


I





4 NO- aU ELISE.^ lPt#tS*##-*-------lff.l f NOUNlfVELLISTlfEflf# Ed"flfltjc444


PENSfEES

Dans tous lea Alg, l'exemple a
un pouvoir tonnant sur nous; dans
Fenfanee, ti peut tout.
iENELON.

S.

ne faut s'occuper du mal que
pour en tirer le bien.
LA HARPE.


PROPOSE ET

FAITS DIVERS

(Suita)


LE FOOTBALL DANS LE SUD1

La sorte d'indiff6rence qu'on a-
vait note dans le Sud au sujet du
Championnat de la Coupe Vincent
n'etait, heureusement, qu'une ap-
parence. Et ces jours-ci c'est avec
le plus grand enthousiasme que les
sportifs de ces regions tentent d'or-
ganiser les 6quipes qui prendront
part a ce championnat. Aux Cayes,
plusieurs dons ont Cte d6ja faits
Spar qutlIj..-, coimmergants et no-
tabilits dle I'endroit. Nous les en
complinentons vivenment.

PUBLICATION RE(UE

La Ligation Dominicaine a nu
Ia grannie amabilit6 de nous envo-
yer u Album richement reli6 et
intitui: Htuit Ann-es de Recons-
truskii Nationatle--f Aofit 1930-
16 Aoft 1938.
Cet Album qui 's: -,- hendon:nage
du Dominicain Rafael Tr iiojil, rela-
te, comme le titre 'indique dro rcs-
te, toutes les r&e'isct:cr.. de son
Gouvtirremen t.
Noua rcmerccicn ai Leg tin
Dominicaine do ceette marque d'-rt-
tention.

UNE ENTERPRISE
D'ELECTRICITE

La Maison de commerce 4]e M.
Edouard Mathon, asis ia lan.I' l dt-s
rues du Centre et Bonne-Foi. an-
cien local de Don Mohr, s'oceupera
rie tout eu, qui a trait a el.ctri-
cite. El1' sc fail fort (d terh la ia
disp iti on do .a clint ., '1es
conri tructeurs et ties electrici,:ns, tn
materiel clectrique complete, ifii-
cient, i bon march.
La Maison qui comprend t'ite
une trqipe experts se prtiose
6galeortdnt d',tuder les dcevis des
installations et decorations 6lec-
triques. Elle d:ispo- deji d'ur, a-
telier pour la reformation dt to->
appareiis l6ect riques.
Monsieur Edouard Miathon est
de plus i'Agent exelusif pour Hai-
ti de cette fameuse marque de re-
dio ,Westinghouse> la plus per-
feetionnie jusqu'h present. Nous
lui souhaitons le plus de succcs
possibles dans son utile entreprike.

MR COIIDEL HULL A LAISSE
NEW-YORK POUR LIMA

On made de New-York que M.
Cordel Hull, president de la dldE-
gation amBricaine & la Conferen-
ce de Lima a laisst New York ven-
dredi matin & destination de 1'A-
mHrique du Sud. II a eu une longrue
entrevue avant son d6parit avec M.
H. Wilson ambassadeur it Berlin.


La delegation Mexicaine condui-
te par Castillon'Najera a voyage
& bord du meme bateau que M.
Cordel Hull.
A Washington, on d6ment for-
mellement. le bruit qu'il est dans
les intentions du Pr6sident Roose-
velt de faire une cvisite surprise,
A la Conference de Lima.

ORDINATION

Le 17 Dkcembre courant, Son
Exc. Monseigneur PArchevvque,
fera A six heures du martin une or-
dination dans Pancienne Caihcdra-
le.
Son Excellence Mgr Legouae
recommande Wette ordination aux
pribres des fiddles.


EXAMEN DES JEUNES
PRETRES

L'examen des jeunes prtCrcs au-
ra lieu A I'Archevech6, le lundi 9
janvier 1t939, et commenceras i 3
heures du matin.
Devront s'y presenter tous les
prktres qui nont pas enearc pass&6
leur cinq examens reglementaircs.
La matiere fix6e pour cetoc an-
nie est le programme de la troi-
sieme annee des Statuts Synodaux.


LA RECOLTE DE CAFE
DANS LE SFTD


Dans le Sud, il se confirms dc
plus en plus que la recolte de ca-
fe sera, cette ann6e, des plui abon-
dantcs. On estimre 60.000 le mnrm-
bre do sacs susecptibles d'&tre ex-
portfs. Cependant, les livraisons so
font hi un rythme assez lent. Et
.usqu'ici seulement 10.000 sacs ont
et6 vendus.

AUX CAVYES. ON SIGNAL DE
NO-MBREUX (AS DE GRIPPE

Oni sigrale. c s jours-ci, aux Ca-
, sl- de no:nbreux cas de grippe. On
Ss'en; souvier.t, .-ant tiC:te. Pori:-
; 1-Prince aus.-i a pr'.mppe a S-vi cCs
tuprrnp.:' L ner'. i t t a un': alur-e q
,i1,venait lirf'oi inqLuiittante. Ce-
pLndanr t. ,Ani- lS id. le nmal st e n--
'2W c ranr: ..af .m b,,1riv:e e' tdrS

'rn--v'.a i, Crn ..- ,...- p..r It C -
iCe C, i r-:o t t,

A SA.INTE ROSE DE 1L.I.MA

Lmanchue -.:..n. i.a .-- GIra--


.'.UJ fit d,
7- '..', ,; u'. :- i


Tr
L_ .-'L I r K







,....i" -. '. r' i l. i-
r-Pt .2I -, :T.-- 1'25'5t ..;i .e-S
',":. *.. .< .'- I' -.. t '. t o r-


li r. to 1':. i ( t.ser

A ? ; _.- F 1!, K c r; e .... ?









i v < -"0 i,,t .'. A" sociati'on .
Li S .er :;dr> Gent-rat,
S ime. Euz DECATRFIL.


Gtace
lf


line


Agence du Cap-Ha'itien



Service de luxe repide entire Cap-
'aitien et New-YorLk.
D&parts r6guliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis a 4 heures
P. M. et arrives a New-York les
Lundi. matin.'

PROCItAINS DEPARTS IDU

('AP-IIIAITIEN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
8ANNA-4


ROSA
PA ULA
ELEL-\
ROSA
EIALL.A
tPAUL.-k


I t "

15

2')


D,:cmbre
D'c.,nbre
Di:embre
Dceroibre
D:cembre-


I'RIX IEL Pi'ASAGE:


Cap-Haiit iienNew- ork,

l re 'i s-.-. :

Cabinet e.xitlri'rv t:,
minirdiuIn n /
Cabins itrU'rictt s,
minimum... $ i

.\ l'i:,l:IJ'.r t- .T




.-lyn,.>,t;'.


Cap-it l it-n


9.5.00'
n s


Phin_. "291


PE' ITE. T -E i \ h !f.i. i.


Ls- 'P-n- -. '' Rex
I2- 1.



pro luiti'-,-2'-C 1 p i L I.



I- 1-I-.
'4' K.'' Ch't Ct-:I V ta


Cl' f:.l -: --.. nn i? onrc
doP-t-.; -iA~lF'aCY>1
S',: -, ,* **z" 2 ~ li.*i r -


Librairie Nouvel
La Libraire la miesx..-asortfie

PMaison de Coonaeae).



Robert Bra illach: Corneille ................................
Hitler: Ma Doctrine .................. .............. .........'
Pierre Lyautey: Revolte an Texique ........................ I
Henri Bordeaux: Premiers romans .........."........
weig; Marie-Antoinette............................. ..
rcel: Croisire blanche ........................
Amet: Comment on apprend a parler en public ........
Fo.otball.ur entraine-toi .. .ii..,,
Ruffier: Soyon forts ............................. ...... .... "..
Ja-got: Mngnetisme, hypnotimnc, Suggestion .................
Abbe Julio: Potits secr merveileux ......................
Abe Juli: Grands secrets merveilleux ...........
J : L' noti me i distance..... ........ ....... ........
COLLECTION xLIVRE MnODERNE ILLUSTRE, (G. 1.)
Lirct-VELmer: Le DEsir
Claude Anet: L'amour un Russie
..Carct: Bet roman de YFancois V lion .
Carco: Pervn'cite
CWline: ruytag an bout dI la nuit (2 vol.)
Chardc'nne: Les Varais
* C harc rin : Eva
Chair nltne: LEpithalrame
;Chevaflicr: CluLhcmrrerle
Do;tei: JetrP dl'Arc::
I l{'.s d. : Lh m rn ie fe t j'ai tN.
*i,:io' L'nvmme ni verge-
S a : : aie no uri i ... .. .
Si. -i"'yI : ouiludha iv nt l
S ;c : li ILa vie eIP Shelley

F. m ..Gc.*
[ .- I VH ERMOT 1093 ............ G. 2.00.


-- -n
wvse uv:.'4..


JOUETS JOUETS JOUETS

.-. l[:[iiENI1 COMPLETE DE JOUETS POUR ENFANTI.

I'A:N L'ANCIENNE MASON FRANCOIS FREDA, GORNIA

RLE ET VOUS ALUREZ L'EMBARRAS DU CHOIX '
If '*,,


Li, ui.mit- d, gr:rpe 'est rai'-
: O. On :'csgtre rmoins de cas rt
inurmbi-- *n,-. -nfai~t ne gr Irnt
:.lu i .' tr[ a -.c-; n-

(in .'-.t : I.ie t:n fe'ir it No0 i, c.irt
r(Jk C\\:'\ nr l:t- qiLart.t: r or Ci .--
i-.lt fr .1, i:. r- ali.gremeo nt le ,Mi-
!.. : <"h ri tic s.-.

DIin'ancche, ou-it comment it- !l.
a'tI endra' ex. errnont. cie !'A-
., -. Cr't; .t R, I'ere Cuveoir, qi
faI. '. cn rn tirons Nous con T"i',s


, les fides ai ne manquer & ees E.
cices preparatoires I la Yat 41*.
R&dempteur.

C'est ce matin A dix heMttu .
Palais de Justice qu'afm tie
election du Bitonnier et dt oCa.
de I'Ordre des Avoeats. LalutN..
circonscrit centre Mes. Let3i*
et Louis Raymond.




BERLINER HO?


SIA










LE RErIGERA TELR A CO NDITIO NEYENYT D'AIR.




PRIX REDUITS LE REFRIGERATEUR


CONDITIONS


DE


PAVEMENT


AVANTAGEUSES


LE PLUS MODERNE,


LE PLUS


SCIENTIFIQUEMENT



CONCU.


:"
I


I~ :
:': :
"'"
: :: :

::
:
.

: ::: :
~

: ::: :
:: :
.: ::::'i
"'
"'
: I:::.
~~
;~;;




USINE A GLACE DE PORT-AU-PRINCE.

Distributriee


:::
::
:

i 1

ii

: :

: :
: i


I


1
::