<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03505
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 28, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03505

Full Text















LE PLUS REPA DU D'HAITI.


ERNEST G. CfAA
UiREftteuarPropr ;G ta t

FRED, DUVIGNEAUD '

Bw&CiVprx


h;~t~~Kqg$lr~~ ~IB);UhlmTI- ~ I~I~ '''""'' IICr- -?-L*P Da0Uwin~*S.' QVC


PORT-AU-PRINCE. HAITI


LUNDI 2, NOVEMBIRE 193:8


Ip


Ii


La conception du devoir mt-dicai
a evoun6 depuis quelques annees. A
la fin dcu sile derrier, sn setul
souci -tait, semble-t-il de prescrire
une mnidication adequate et comr
p!,te. Aujourd'hui, il doit penser
socialement, concevoir le Patient
en fonttion cu Trilieu danr I eqi;cl
i'. it et souffre.
Le DiL.pensaire a surtout iii t.-ut
Prciphylactiqu.i qu .i viv .` diri lint:er
In Pourc. rtage eo'.6 It.! M.alarin,
de- I ';; l, Syph:lis .di.ag.- ti-
tli;.i t-'i ez ic':- ninah.dc 's. Cat:, der-
i .'_ a l ri..entir parti;.uliir 'rient
S','. ; e.t:tio an: a L cause Eit' ,
gr'.t-,. d.sordres organiq'ut!es ont
ei. -.. res,-pt.nsable q 'In r. reason
:'.,- dPverc_.s Infirrnitis que Ic a.-
i-n: :l-g.ule a, .a Progeniture.
"-. s-ort .7 p.Lipart d.i trc.mps d.
t:or.' don-: Ia de-riience phyiquei
e: ,ntellect'ueie contribue pour
unt. grandeur part i retarder lte pro-
|grs dc I''enfant.
Je dois ici rendre -tn homrmage.
sincere au devouemenrt cdu Person-
nel Agricole et erseignant qui :prndl
a cceur de preparer ces jeunes 6-
16m'nt-s n vue d'une .utilikation
plus ratioiinellt. p.aritan pois < ?
fiacet de 'lte-r.- bra..
T).'.< ,..nseels t ds pr, acipeS"
d'fyIgi:lt T leur sent cdF.penst. trant
it 1I't6cie iqu sat r le: champs d'ex-
Y:rimentition. et en provision d'ia-
ne amelioration durable de la men-
taiite dut pa..yan, ii a fall le p.r-
ter o- p;,renr ire .1 contact Fermia-
n(nt avec le P--r:-ionnl en creant
ch.z lui ane co:,nflarce j.ustifiee par
la htonne fo i,: : siricux do ceux
c.ii sont appept-s a lin.r-truire.
II e.-t et.ki t que c,:-s dimors-
trations r6pi t: j air':ont par pro-
voquer en lti de-4 rtTflxcs tui pro-
gressivement I'6kl;gneront de ses
inciennes ha-iitlis en I'achemi-
nant dan. lav i t, iL Plu-grers.-i
Malhelri-u. .en'nt, lis mailtplep
besbins d&- Cos ,D6tsheiriti.a rela-
tifs A leur ly'gidne alimentaire
don't i'ignoance to-taei et s irtout
I'extrr-i.e pau',,retUt des moyve-n
les conduit fatalement' a 'Avita-
minose : dtat connu, vous le de-
vinez bien, qui prepare le terrain
i lIa Tuberculose, ces multiple.; be-


Pi la- population Urbaine jouit
Sivilvge d'avuir a sa disposi-
Up nombre relativement pro-
fo6d& de mdlecins, parmi les-
lt1 des Spmcialihtes. le tableau
:gt que trop navrunt pour celui
W a sejournP, tant sait peu dans
-tampagnes en ce qui a trait aux
itpiples besomls de !a classes ru-

*: Yi eu 'occair.in dle toucher la
aiN du doing at; cours des quatre
Mis que je vien.- dI' passer corm-
me tMdeeinr des colonies Agrico-
ede Grand tBa., -:rt :'t 'dOssmond
Si ron tien -; arrpte deg rcanci-
tions de vie t...i a, fait prin'it~ ;'e--
I& Paysan, dr, !7~l s[istene-lce Jar'.-
a rgirns de li p'us rudl.ern ai-
m des Pharma':,.. uil p o--
lmever its 1roduiii de prmn;.;-t.
e ssit& on colln it ais n t -i ; ;u' .
'ait talit6 air et6 considirablr -
dt diminuee par touts sites
privations et de maladcies: t ,at
g$i eonditionni par une 'recon-
OdanMe des prineipes 6l6mentnai-
de Te rtygine et Ia corni.ince a-
engk qu'il a danrt Ie Hc.utingan:,
*airs qua son affection a v'ii. at-
tiat ne phase 4rieuse '1,. -;i
ifoltion.
Aussi dan !cl prograrinm.- de,-
4lonies Agrit,.--,c* on rn'a p.s
ib c cote siciai de premier or-
t rlatif & a -ante des riom-
lnt escapes recemment ver'ut
del Dominicani,.
Jevoudrais, ct soir, vou-i dO,'n
Umr un aperu tie 'effort qui a ,'t&
yt c avecAdps t,-ra, res inancie-
ftminimnes, puUr amlrniorer: ieur
Standard de vie ct lear fire b.e-
.&ier des moves; th6raret iques
dispose la Medecine actuc!ll
st a lutte centre les maludie3s.
S1 est indispensable, 'Hygiene
Iat un des plus grands facteurs
:t ute civilization, que la contri-
in du iMedecin soit int6gr6eC
Ias.l'auvre ed'ducation de la :na<-
|e.
La M6dseine -oiale s'achemine
tlol ent vers des solutions.
pins et s'attaquant aux problE-
:a te. origine, dans leurs cau-
'?Memi res.
S eoYgres de cette m&decin e-
rement lie A ceux de l'etat so-
d4t ddveloppement moral et
tflique des peuples n'est qu'u-
Sd'e manifestations de la lutt-:
St~ommne pour le bonhen-, uin
agents de la defense eontrc-
Sforees hostile qui assifgent
l. e de toutes parts et a tous
Slstfnts: forces miteorol.gi-
t, Parasites varies, erreurs a-
i:. itaires vices hertditaires o;
Acquis individual ou nai-at

: a ne a8gglonmbration de 300
Itt i tables dans un village,
phtation d'un Dispensair. Ru-
Srt e Plimit, deo Ieole SiroO-
I ,isant ainsi une collb,)ra-
t toite de I'Educateur et du
~4 o^ ur le plus grand bien
t^tlvitet


necessitaicnt, dis-je, des
de secours capablcs d'ass u-
cc; enfaInts une ration ali-
tire raisonnable pour leur
d6veloppement physique.
face de- problimes aussi ur-
i'initiative privee ne 'est


pas d&elar@e vaincue: Par des r6Lu-
nion. hebdomadaires auxquelles
prennent part les meilleurs des
rescap6s; nous avons pu obtcnir,
la creation d'une caisse d'6pargne
en pr6levant une certain part de
leur aalaire. Ces cotisations ejou-.
t6es A cells du Personnel, quoi
qu'insuffisantes, il eat vrai, contri-
bueront dans une certain measure
a diminuer les rigueurs. de la fain
ches lea n4cessiteux et b fire rb-
pandre ainai parmi eux les idtes
d'entraide social.
(A suivre)


.. CE DES NONNAINS D-.RES, C-- ST LA

l^I' a .IDES NONNAINS D'I-HYRES, C'sST LA MEbIL-
I '.


ROLE SOCIAL PDU IEDECI


ASEIE S P NNCEE S

CAUSERIE PRONO NCEE A LA HH2S


maintenant hors d usage. 11 promet-
tait pourtant, mais il n'a pas te-
nu. II n'a pas tenu pace que son
prix interieur camouflait ing4nieu-
. segment une quality m dlocre. Lar-
gument prix A emporte en quelque
sorte votre decision avant meme
que vous ayez rrfl6chi sur les ga-
ranties offertes par la qualit.--

(Votr suite t n ~tme. page)


LA SALLE DB LECTURE
OTTAWA, CANADA.
MAISON DU PEOPLE


LE MAGISTRAT BROUARD
NOUS VISIT

Nous aovns reup, ce martin, avec
plaisir 'aimable visit du distin-
gu6 Maire de Port-au-Prince, Mr.
Raphael Brouard, revenue ven-
dredi de la Havane ot il avait
6t1 repr6senter notre pays au Conr
gris des Municipalitks amkricai-
nes.
Nous avons et6 heureux de le re-
voir en parfaite sant6 et toujours
anim6 de ce bel enthousiasmne qui
lui a inspire dtj, tant d'initiatives
heureuses.


PAR LE DR. MARTIAL PAUYO


PET WES





Ce martin ont commence, aux ca-
serrnes Dartiguenave, les examens
d'admission A 1'Ecdle Militaire. Un
fort contingent de candidates s''
tiuent pr6sent6s h ees preuves qui
comme on le sait,' sont physiques
et inteltectuelles.

i Vndredi matin, il y eat gand
4 moi i la ruie MlOneigneur Guil.
loux. Le pr6venu Joseph De:e s't-
tant ,vadi de I'Hpital G4n6raai ou
1l edti: intern6 sous la surveillan-
ce du garde Jn. Mary Anselme,
lungeait A touted vitessa la rue
q.uanrd ce dernier it feua dans
:a direction. Le pr&venu n'a puif
.'" atte:nt,

P ,-' Ir )n voyage, Roger, as-tu
ifn4 t ln tout? Oui, papa, mrnme
an pyp']rna dja vi N6 dans la vitri-
n, fdit a; Chemiserie Lafayette, rue
du M.agasin de I'Etat No, 95.

L.e 2 duu courant, A Ca Ira, Sons-
District ie LeogAne, il a 4t4 ecxpe-
dI par un des bateaux de h. Sta:n-
dard FPrTit Co, Ia quantit dle 1531
rFime.- 'le figues-bananes.

:-Mt .a route de Mariani, is -ai-
rut'e irnaintriculde au No. 909 con-
duI:., par saon ptc.prkilairz L,:gra!,d
Pierre, a heurtiI le pi6ton Justir.
Er.l- La victim a Ct6 tra's'p:cr'Ae
a V'ii,;..:Al G( nbraL.

,M... : ,ii. Monsieur, i1 vous fautr
.r. na. ve.n. costume. Voyfez auj';dr-
di'hui m.me Louis Vilmenay Ju,
rior, maicre-tailleur moderne, irS-
tail-' a.it Bois-Verna, a 'angle des,
A.t-ef.::.-- Lamartini6re et du( Tra-
vai. (ajpe francaise ou am;nicai-
n ita v'-al.l:t EhIganu.c garante.-
Prx inm"attable.

L- ijf du courant, 84 rapatries
ha;itl ::-. venandt de Barahona rsnt
arrive- ', Lascahubas.

D phaI te Port-au-Prince-P6tionville,
la D. G; T, P, aminage une pite
pou.r ,c'i.vliers ct pistons tout en
creusint I e pctits canaux pour t1'
coulernenn des eaux.

Darns Ies milieux inrrformis il so
dit que le President Roosevelt a eu
hier et aujourd'hui avec l'Ambas-
sadeur Hugh Wilson des conversa-
tiuns siur la situation en Allema-
gne.

Quelie dBception en achetant le
bon march pour votre trousseau.
Ce linge don't la resistance a 4t6
nulle rac'nte lui-mtme son histoi-
re. rans un language trts clair; on
voit le jour A travers. A chaque
lessive ii eidait un pen plus; puis
il finira par craquer et le voilk


Confinuant Ia serie de sea ven-
dredis chics le REX present ven-
dredi 2 Decembre prochain une
magistrate production qui a djhA
recueilli le suffrages de 100 Mil-
lions de Spectateurs, qui a obtenu
le prix du meilleur film de I'ann6e
A la Biennale de V8 nise La Rei-
ne Victoria. en version anglaise
sous litres franair.-- C'est la re-
production la plus grandiose de la
vie intime, amoureuse de eelle qui
,fu la plus grande Reine d'Angle-
terre.
C'est un drame d'amour passion
nmnlt.


Ir Auditeurs,


Douleurs Crises Itifrmitis
gu6ries 6vities par la cure d'
ATOQUINOL CIBA
Non Dipos6
Disaolvant tlimintatiur de
'acide urique-.
CACHETS GRANULES
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prince.


p.'4sme
I :.
i^, ;-


. ANNEE


Ir


Nous le remercions vivement do I
son aimable visit et lui renouve-
lons toute notre sympathie.


UNE VUE DE LEON AUD0AIN
EN 1909

Sur les facteurs cosmiques dnns
les maladies infectieuses,

La Foundation Castera fera lire
ee soir it 8 heures premises la
Station IHHS, important com-
munication scientifique faite par ]e
Docteur Cleinent Lanier, A l'occa-
sion du 4e. anniversaire de son inau-
guration.
II est project la creation d'It'
Comite Haitien dc Cosmobiologie,
don't la reunion inaugural aura
lieu dans les premiers jours de Dc-
cembre an sieCg social de l'I sa-
tut ProphylIactique d'Haiti.

LA CHAPELLE f DE
LA CHARITY S. V. P.,

Comme nous iFannoncions der-
nierement, xLa Charit S, P.P,
a fail construire u r:*- Chianelli,
.i'Asile des Pauvres des Cays:. C'ert
un magnifique petit edifice ot qui
temoigne, a lui seul, du devdue-
ment qui anime 1'animatrice de Ia'ru
vre, Mmne. Bermingham. Si nos in-
formations sont exactes, la sti. l'
de cette chapelle arrivera ie 2 Di'-
cembre prochain. La benddictiv'
en aura lieu dans la premit-re lqn-
zaine du mime moi.-.

LE BAL DE PUERICULTURE
Qui ouvrira la saison des fetes
aura lieu tle 10 D6cembre prochain
A P'ancien local de Sea Side In.
Concours d'l66gance feminine. Jazz
Chancy,

NAISSANCE

Les 6poux Stuart Cambronne
ont fat6 le vendredi 25 N" vem-
bre, la naissance d'un garcon pre-
nomm6 Wilfrid.
Compliments A Mr et Mme Cam-
bronne et meitleurs veux au bkb6.

TROISIEME VENDREDI CHIC
AU REX


No. 20.125


PROPOSE ET FITS DIVERS


I'


_""*.a~~ ri, ~~ ;Ils~uc;_-ra:..cu.~ -~-- PII~Xrm*mr ~60 -- --r-- rrrm -- -----------Xi~.


LA SANTE DU DEPUTE
HEARD

11 nous est parvenu ta nouvelle de
la maladie du DApute William
Theard, souffrant depuis quelque-
jours. Nous souhaitons un prompt
rktablissement au sympathique D1-
putl des Cayes.

vMICHANT. JAZZ

Comme nous le souhaitions, le
grand favori de domain du Port-au-
Prince qui s'amuse, Ic Dynamique
Jazz, puisqu'il faut i'appeler par
son nom, fern ses dbut's ; e l De-
cembre prochain a la brlllante f-tu
des Pup;ilice at (Club Prive de Paul
Iils--A inw1.
V't1Iez-vous avoir dis aujour-
d'hui une idc], xacte du potential
musical die ce fameux jazz, ren-
dez-vout ce so)ir i sept heures pre-
cises an Club Priv6 de Paul Fils-
Aimi 0o Dynamique Jazz fera sa
grande repetition.
Inutile de vous dire qu'on sera
bien force de danseri et que le Bar
yera n vert aux consomrmations,

L'EMIPRNT CO(iMUNAL
D)' CAP

Comme noul '.i 2c;fnlS de4r-
niL'ment, I'emprunt communal du
Cap-lIaitien a kt c inti mrcunlnt con-
vert. Voici comment s'oet r6alis&e
!loprti aon. IT.eo dec Cat',o'gne, 5.000
d(ulars., :.1)0 dolarOs:i v. i en mn-
tt itanx nzr ia r .iason Si t: t (t C.t
1.000 dolharz par !a Maison Allie-
ri et I.'"1', (1 Io a s 1par c'1!rtui{ul '.
Maisons dfc cmnimwrce 4' Ia Capi-
tale,

DECES

C'-s aVOC infiniment de p(.-i.
qur nous annon.Aons la nmort de
Monsieur Cyrille ,iautaud
-. r .. it.' cOe r;al: ti i a 1[0 hoirl e (t
d.L'!ii ', en si rt~dnhet' :n nant do
Turgeau.
.LeS funri. i-. aront in do-
main aprsf -midi, ia 1 heures., at,
Sacr-(':ciur de Turgeaui.
Le defuin qui se faisait airner
de tout It mondic par sOe mani6rors
affables, a laisst 'aucoup de re-
g re t N
Nous onvoyons nos plus sincA-
res condoleances aux parents 6prou
vts, particulihrement a sa veuve,
A ses enfant, A son fr Mre Me. Leon
Lia utaud et h son ncveu Me. Pier-
re LXiautaud.


Nons avons appris hier par tel~-
grainme la triste nouvelle de la
mort de Madcamne Cldanor Bien Ai-
m6 survonue A Port-de-Paix.
Nous envoyons nos sincreCs con-
doleances A M, Ckldanor Bien-Aim6
et A sa famille frappe par ce deuil.

(Voir suite en ~ieae. page)



ARTHIRITISME, ACIDE UNIQUE


soins
fonds
rer A
mental
plein
En
geonts,


s


I If w I


I




;:;s:ic


:r
r i


-
lia LS )


L'ADYERSAIRE MINUSCULE

DU CANAL DE PANAMA
:i


Quand on traverse le canal de
Panama, qui partage le Nouveau-
Monde en deux parties, 1'Amerique
du Nord et l'Am6rique du Sud. on
admire cotte creation de la techni-
que, mais if n'y a qu'un petit nom-
bre de ipersonnes qui songent aux
difficultis cbnsidrables qu'ont eu
a surmrn Lur les ing6nieurs, les
m~decin- et ie. mi'lielrs d'ouvriers,
avant (ILIC l'uvre gigaintesqule ait
eth rkalisce .-
Lor.cjique M-aglluIn rut .:fectu&
son cilt'l.i're 'voyapg"e e(n doublan: i\
pointe. sud dce l: Patligonie, on sEC
rendit tuopte que li'-rhme de Pa-
nama co.I :'iiait. ur i'.arieitx obsta-
c-e: 1:;' : .). ti,',n pntre le.;
'roi et. S.'i :'-A ir,:rrt .ant<..ts "Ue Ct!-
e. s dio I'A i L.-.t tacifl-
quo. On .. tab.ir des
pro) -i.- i. : I c .'-' Prril d'rn
cial ir i r .uin. F rdi-
)and I'I 1. -. '.g. raldtl homnr,'
qui :i r. n. Ul te iri ,
ufitl ( 'K .!r.. r t .: .:..i lrr iP m rT-
Vaux. I. L" Id," t-frpe, p .
Soct': ir,T,.: .i lu inali dc Pa-
:nam a p r'' ":'o -: '.i' i' ts '
francs Ci tr;i .'.: rr ( t ( -t'he'L
tait L d('i.. .rn' i-.ti :., it I !d m :- -I :
ria *.t i CO':"!, de i:I fiLvre ja'iure, wt;
:',':.it r, : (. 0 odvrier..,
J ti- ,, ;;',, -,.s [-[Eltts-U nii rt.
..- et to ,
I' ., '' t t pay -
n O'i .: r.' ii.d t 1-
't;tl .:V r ; .; t. ** i' ; -


...,, i .' -,* : . , .. ., ,v r


11


C ft' T71111'
.' .. tI. 1. li


.


aw"O.Po.-


-.(


D .n (Is pays chauc :s
-LA-


rssrE~u c

P
F
~~..
I
:C


V, :ra uvegarde duL!
-if


(ILINIQLA


Ir. c : -;I.T

( itc' l tLU :: I 1
{.nn.~iit4, itlns :
4 h.cs ,i 5 ;re-i noQ



Api&s les Spctaccltea
L u1.;-\L-I1H au1
i;I:itl.NIR'it HO"


HEX
tIN [-THEATRE


Bielin Il VYie

PO'UR LE CONCOURSE
D'ELEGANCE

(Dameis)

Je:, SM~
...... .................. ..


fasse parties du iomit6 qui
dirigera ]es elections au
prochain concourse d'616-
gance du REX.
Pt-au-Pce, le ...........1938

.......... .......
Signature
N.B.- Remplisst le bulle.
tin, ddtachez-le. II dolt 4tte dbd
pos6 dans les boites dipspi'ea
SI'entre de Ia salle t tds le
lobby du balcony,
I Owwlwomll/i a w t.W.4$%-


9


Aidez vos Reins
A &lininer lI' acids nocifs *
'F r.fn .". "'; .L:'. : 'L' L', r- d ulttn .u fll-
irt"-' I F'i- i. F '* r iI t':' it' r lt L
r t' r i t, t'.-i." 'I : ,. : ,, tr*i-'-t'5 iiP .im bpon
,.-, t r ; i -r :.-. *. .. "..= -- :. i' -' :.*. I d roins

r*r an dI-
,.. .." ;t- l o nric
i ,, ,,,- y i., rr: t ,';.l:-'1 L'. ir r kt 4.lo n % .


S-,-.t : j c .r :*0 tr r, e: .a '.. ,t v U H
P "ir t -.' uj-L u riin, la. I 9t
.r.- c- 7.-nt.: 4..... ^ ^ L... Q. urt''Z tlU.- lI fl
l,'.i., \ v ..trT IY tr r.u-,.X v U,
tri Li U -l I' pu ri
JLRia 41 ; r. v .1-~ ain r, vptlon UT'
> i l u.u" f .i i' ,,t >lpoaC8 em
v'. Ir- ati Kr.uiv'. f 'i


[ lP NOUtVELIJST

- '


OU RENCONTRE-T-ON LE MONDE ,CHIC*?

OU JOUIT-ON DE LA MUSIQUE LA PLUS OOi-


CE? -

OU SE REGALE-T-ON DES SPECIALITES mNE-

GALABLES?

OUi TROUVE-T-ON L'ACCUEIL LE PLUS CHAR-

*' MANT?

AU


Berliner Hof


fallait d'abord reduireo A 'impuis-
sance ces petites bestioe.s ou tout
au moins limitr srieusement
leurs ravages avant de pouvoir re-
prendre les travaux, lea Ameri-
cains dicidhrent de recourir it des
savants experts dans les questions
m6dicales. Les mares et. les ma-
rais oi se diveloppent les mous-
tiques furent assc'hos atssi com-
plytement que pos:; I]e. La fibvi'ro
jaune fut complt?.r n.', .Slp.rimee
et 1'on put rduir.A ti u n faible
poureentage le no.-rmt.re des persion-
nes atteintes par lo pliludii.me.
GrAce Hlan Cm':rnmision du Pa-
ludisrme lde a So'-itSi ce d Nations,
nou.- aivOIS nriaC-:r!i'. -. ti' Ie' rTe-
rni.de preven if r i 4.'ron -, Iontra la
nmatlitr., el; io dhrl 7: 't 1tI! cOn-
tre l.s rnuo stil ..'., "ns;ii.i e a pren-
dre uLne dne- ji-.trn ri;,re de 0



rn trncn (at in '::...i"., r corrn-

nine dor c':iOti 'i',L i rk1 flanime



aidi;, tI n ^;- .u .7"* W. ft i 'i .lI'C:,r
conn e r c .

l n i' I ,; '' 'i :... -_ L' L-
t aiig rin .: "'. i .- :,i
mo Ist in .
1~, n.t Ic r n: ..
( UUF t trr l a i, ; L : 7 ri -
tll dli : ,i d. .. '.* -' .vc -.

U t Ci I 7; l Ft .i .. .* t ':- ; ..' F o"r-

Ut n < n.' : ":.; C S ,-

c(iu .- rl i- .r'

ai r nr n i n

I fi l d, la n .


na~s~aaasnsshe~ehshsBaee~a~e~e.8e~fflfttl BllffLf~t~lfltBf


LBS


I LCCLTTEES
B, W ir fti
11 i, [LtTIlJ. U


T1T7 AK' j

1UI1d


SO NiTl


AiloiJ ilI*J
tp

d R siit5JJ1


LIGNE REMARQUABLE


.


PUISSANCE EXTRAORDINAIRE

PUNCTURE PROOF TUBES

DETENTRICE DES RECORDS DES 5, 10,, 25100

MILES.

COMFORTABLE ET COUPLE.

YAITIES-NOUS LE PLAISIR DE VOTRE VISIT.

PRIX SPECIAUX POOR LES OFFICERS DE

CA GARDEN D'HAITI.


ABEL


LA CROIX


Ford Deeler

Distributeur pour Haiti

Grand'Rue. Phone 3134


.-'nnnnn.,e we. HH CflNBCfal~fff -L.


GEOGRAPHIE EAtiij

La We Edition de aI .
phie de ]a R6publique d'
R. Chauvet, adopted paii
terment de lnstr4cton.p
SCette nouvelle Edltlo Mi M
epmpt* e tsat en venQte'
ler ?ctobre cheap RobeU :,
beile, A la Librairie Nor7e% 4!81.


Demandez i votre Cord.i_,.,

MARVEL

Ce product change la eatui
votre chaussure selon la rejsi..
vous portez ou selon votre~
tume. Toutes les couleurs.y:
pris or ef argent.
11 ne craque pas et laisei il
magnifique ind6ltbile maisiz
fl rend le soulier plus neuf a'
fatigue.
Demandez MARVELA et:
vous habillerez avec l6gane ".
monie sans avoir h d4penser. a
10 paires de chaussures.
Une sell broniei paire voslm ''
fit, grAce A MAR VELA.
En vente partout,. .

IIYi'OLITE JEUDY,
Distributeur.


POU'R VOTE SANT
Si vous souffrez de l'apparei.
gestif, ou si vous sentez u us n
bilit, quelconquie dans organisma
.e ratez pa's I'uc nsion de vousmrt-
tre A i'usag-e de la Farine a( .
queya (quintessence de la baws:
Trog]odytiq:;.) ou banana. GrW,
Vincent.
Madame, r'oubliez pas quo I a
y ine QUISQUEYA est un agest0.:
tif qui excite la croissance le. a
ehez les Bbeis. ':


-4 91-M


Vous trouverez partout ...
les celebrcs dentifrices

GIBBS

& 1.- Gdc le tube
Los products franslas ':'ij

sont les meilleur :"I;.ll|;


PARFUMS MAJESTIC


VOS CHEV


BRILLERONT
Voaa attes continue li-
lemsnt eo.flrr ,t |
c~oioatiofs. pcrinocfln-
tet bairni. scdeili on -t l
sL-s, trnes et civss, a -tr
trouVO aotin, i ts aion'
taut Synun leiler pouS&'.t
des giandes _bac ,,
noonlk ssntA. La BnIIIant dOP
titmah fuid. est ul A
is spcitalotite
daiSe st d'huil do flta


h%, j W Roja.O t .via
i~i w en a son u
vpr aae.e. o .U v
brsgft SOYLX iuimn


.. -. .....-..


i CADEAUX DE NOEL DHOLLYWOOD


St.- Jamals avant MAX FACTOR, RHOLLY -
4V0 W 0 D n'a present un assortment si varl

de J CADEAUX DE NOEL,. 11 espces for-
,.,'," mant lts varifets que ehaque fenme aimera.
DEMANDEDZ A LES VOIR AUJOURD'HUI



i W "1 '" M
DON MOHR
.Distributeur.


MM|MIMr4WWftlW


c**J,.psnlRsw'.%.r~w*tntasfll~'vsr*bEvr d*nPDr.SS+l~SPt*E


-


F msr


_--- --~b DtBPlrb g~*5 ImQ ZCI~ rrr


n


.'",, .::


CHAMP DE MARS


PHONE 3494.


7!!


:...:, le SO de ." '
;A ura de.
l Urse. et grande rev
... ..Ma a .
.Pr4rez-vous A. 4n
qi lau rmes devant ti
de qui passe,. .


.1


::", $".,,"


,-:I


vo"=


,.




- ~'H*~*ur r r.. *- ~.


tLE NOUVELLISTE I


b*f4%*"* -s8**-SLb g*l*tl* ea.>4t f*f*,, ,*


I tEOSEDE LIMA
i tion des Ancienne E-
i#-. en pleine altivit6; la
i journ6e annuelle de vante
lilleane dimanche, 4 Dkeinbre
SA cct effet le Comit6 de
se dmnene pour assurer
i rc&n uc de cette fete dqnt
"W.wultet esaffectd i soulager lea
di des anciennes 61Ives infor-
-S
IreuTre done, Mesdemoiaelle,
comes!

A Secretaire G6nrale,
: :' Mme. Eugene DECATREL,


S AVENDRE

I tn grand piano (marque am"3ri-
i.tlae) en parfait etat.
S'adresser Lync6e Duroseau
a, Buelle Michel Oreste, Baa-
pe.-d-Chcse.


FAITES ATTENTION

LE BtAAR NATIONAL

encoree UNE FOIS, s'enorgueil-
itd'Otre LE PREMIER h offrir A
p Clientele et a;i Public les avan-
dps de NUV'EAUX PRIX d-
'wlant de 'FAccord FRANCO-
.A1TIEN, rpI-...r ':es rayons de:
parfums les plt.is en vogue de
FRANCE
SVINS FINS
VINS MOUSSTKUX
CHAMPAGNES
LIQUUL'RS 1I :;a fameuse mar-
q cMarie 3r .trt a.
Vous lc dcv'e?, t vous-memes de
VISITER noS ,. 0yons.


CHARLES FEQUIERE
& Cie
ING N IEULRS
Consult tur.- Projets Cal-
eTs Construct:ions Agence i t
R eprisntati 1:.- Gn6erales Com-
misfsi5s--
Rue Bon;:.e-Foi No. 54,
STe: 3270
S PO. 0 OX: 198
S Port-au-Prince,
Ha.: .W. I.)


CORDON ERIE
.MONT CARMEL
RfYPPOI.ITE R. JEUDY
S Grand'flue No. 1339
Announce A .la bienveiilante clien.
I:WE qu'a I'occa:.ion ds la rentree
d"et f classes nr. Octobre prochain,
T tte trouvera dea chausLure.- pour
:t.ronnets et fillettes.
. Avant d'aller ailleurs, t tc visit
fsimpose A la Cordon nerie Mont,-
t .^ el ou vous sortirez satisfait.


SDelandez toujours 1s pomma-
SNu.Nile et La-Em-Strait





t t
ii















rporte pasen barn


I5 LL n'eat pau Ais m odtt
dit PILLOT dit solidit :

u uin de Ve:nt
\ ..- + -: O ;-
Rue Pars end
ew. e du Dr. Armanr,
;: 9 Pxti -i'i


_ ; ?.... .


N -,r~~8U


LABANQUE ROYALE
DU CANADA



COLLEGE SIM O.V /IOLIVAR

82, A remnu .1 thn Bi nvi
Telephone: 2181

LE COLLEGE SIMON BCLI VAR o. xian qielques jours sa
:eptieme annie scoiaire. Au.' :,r.r:, r vc m eKxist:'ce et grace i lAim-
nense ben 'voicicr qui ain:e -: r.g-:-nt-, ;i : cCioli toute une
noisson de sucos. Mainter:s r' .: i j:-:::, Ci tz tons les Mai-
res qui cnt cons:acre .a s.fl r.:.': :.: : V lu sci'Ce., leur d6vouo-
nent et le.r pr:bitz,. c'ctt 1: fec.' v .:'- ad'ailer i.ls loin et do
prouner, rpar ks faits. le p,.w.:iilht de i'onfignemnent national
Adaptati':n complete aux cx:gr.reS de la vie morderne et du nou-
veau conditionnement d I'Ek:inen, ict ein taiit
Pbres at Meres de familic, S: ,o1. oulez asurer A vos infants
un avrenr certain, inserivrz-ies ai COI.LEGE SIMON BOLIVAR,
82, A;-!.,I ,) .-i Prown, 82


MA.4 GESTIC


Bnuiletin d'Hyg#ue

LE CARBON OU PUSTUIL

MALIGNE


Le carbon est originairement
une maladie de certain animaux;
mouton, bceuf, cheval, ch6vre, ete.
I est extrtmement contagleux, et
transmissible A lhomme. Le siRm-
pie contact du poil de la bte ma-
lade ou more suffit quelquefois A
nous container, de mzme que sa
chair, son sang, son lait, son uri.
ne, ses excrements, les mucositti
de sa bouche on de son nez. Meme
cuite, sa viande rest nocive, puits
que le microbe de cette maludie.
la bact6ridie charbonneuse, s'enve-
loppe d'une coque apres la mort de
'animal et devient une spore ca-
pable de vivre des dizaines d'an-
nies sous terre, et de resister mo-
mentanement a la chaleur seche ou
Shumide.
Les mouches et les poussieres
infectces jouent aussi un rSte dans
la dissemination du bacille.
C'est gen6ralement sous la for-
me d'un bouton indolore et indu-
r6, sans pus et A fond nolritre que
te mal se manifesto chez homem,
sur une parties d6couverte: Cou, fa-
ce, main. Les plus exposes sont les
personnel en contact habitue] avec
les betes sus-design6es ou avec
leurs products: gardeurs, vkteri-
naires, bouchers, ouvriers, d'abat-
toir, tanneurs, etc.
En quelques heures le point in-
fectA s'entoure d'un cerele rouge
d'oednwme, la fievre s'allume bien-
tSt tres levee, il y a nausees, vo-
missements, sueurs, affaiblisse-
ment progressif, respiration gnbee
puis asphyxie et mort, apr6s 5 ou
6 jours. II y a aussi la forme pul-
mronaire ou intestinal du carbon,
sans la pustule cutande.
Mais la gui6rison se fait vite,
dans les 4,5 des cas, grace au trai-
tement opportun par le serum sp&-
' cifique; ct 3e mra a presque dispa-
ru du monde depuis Pasteur, gri-
ce i la vaccination anti-charbon-
lleuso.
En easC d',id't'i, on recom-
mande Ia qiarantaine dans la zo-
ne infested lisolement eet l trai-
tement des: individius et des alni-
maux atteints, la vaccination des
sujets indc-.mnh.no I'incincnration on
i'enfouissement prufond sons ter-
re avcc ie la chaux des betes mor-
tes, le enforcement du control
sanitaire des animaux do bouche-
rie et de Icur.s viandes, le renfor-
cement des measures prophylacti-


quest dans les families et
6tablissements interessts
une intense propaganda
ne dans les populations.


dans les
et enfin
d'Hlygib-


CLINIQUE
do
Dr LOUIS HIPPOLYTE
MWdecine G6iBrale
Phone. 8373
CONSULTATIONS:
2 1/2 t 5 pan.
Chemin des Dalles 7 A 8 am.


Le fait est incontestable

LmE RHUP SARTIHE



c'est la quintessence



meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terroirs.


Cest ce qui fait son arome


GOUTEZ ET COMPARE


PETITE S


ANNONCFS


La mnthode employee par la
Blanchisserie eNew Chinaa Rue
Rigaud A Petionville, pour lat pr4.
paration du line, des robes et cos-
tumes, done entire satisfaction
aux aimables clients.

Pour etre chic et 616gant, habil-
Slez-vous chez Maurice Flambert,
tailleur moderne A la Rue des Ca-
sernes No. 28.
*49
Pour faire de bonnes emplettes,
on ne manque jamais de passer A
FEpicerie ,Bailly, site 'a la Rue
,Bonne-Foi, ois se trouvent les meil-
leurs prodiits alimentaires.
S,
Pour avoir une bone chemise,
r6unissant routes les conditions d'6
16gance, de solidity et Ie fii n dsi-
rable, une visit au Bazar Moder-
ne, 91 Rue du Magasin de l'Etat,
s'impose,

Avec lea derniers arrivages, la
mason Paul AUXILA s'est pour-
vue des varidt6s des toileries des
plus fines de la place.
Une visit s'impose.

La bicyclette ARMSTRONG 3
don't le r;e)res:.'itant st IMr. Frank
W. WIL S O N, Adminirisrateur
de la Exide Storage Battery S. S.
cst bie'i connue d(lns it monde en-
I tier pour sa solidit, et sen moder-
nisme.
Nous avons en stock tous les mo-
deles ; do course, A hommnnc, th i-
me, et pour enfants. Le prix est
essentietMement bas.
*0*
Voulez-vous riussir i affaires
dans Ie monde ? Soyez Lit-n habil-
ef. Al!ez aujourd'hui mnm, fire
prendre vos mesurcs piar Ituis
Vilmenay Junior, 1k maitre -t; lcur
moderne qui garauil le succd.s et
adaptc le s costum(.s ai li pterson-
naiitt1 de chacun.
Adress;e: Angite ds A venues
Lamartin ire (ct d lu Travai, au
Bois Y 'r!o.
**0
Ltos digants on genCi;al ceux qui
venlconlt jT'aire, nt puv-eiit par cOs
temps o' g'rorli'ds chahlusi q ute le
drill fin,. i'astsz crAi A inc d Chice
ancienne MAHIson Jeanr Tlam:s et
vous 6erez satisfait.
9**
Machine d crire Keminglton
Machine d calculer Dalton
Rubans, paper car bon
Faites vos achats chez
G GILG-


Cie Gte TRANSATI,ANTIQIUE
Le S S. *iSait Dominrgue, vt-
nant des PorIm srn Nrd, iSi attimn.
du A Port-au-Prince, Mtarni 29 No-
vembre.
IT reparunirn juir 1nt'mc' pour
Sat.iago de Cuba :t es Ports do
Sltd, prenan- reTW passages
pour l'Europe, en transbordement
A Pointe A Pitre.
Port-au-Prince, le 24 Nov. 1938.


J. 1. VITAL, Agent.


ECOLE SPECIAL
DE
STENO DACTYLOGRAPMIE

Reconnue d'Utiliti PPblique
Angle Rues
du Centre et Miracles
Tdliphone 2620
P-au-Pce
STENO DACTYLO
COMPTABILITE

..Le seul dtablissement jusu'icl m
Port-au-Princei o lea press options
techniques seot rigoureasement ap*
pliqutes.
Une rOduction a 6t4 fite au ta-
rif giniral des cours pour tenir
compte de la rarett duaumrai.
re,- emander Prospectus.
La CHESTERFIELD et la sea.
Ie Cigarette don't le :fumeu4a d1
seat : TELLES,-SATIrSFO.NT. .


~i~j~ji)~:
i~''"
ll.I'


I


--.p--~l~h*~*~UYJ*~ I~Li~L~;~dWtt~iliP*lP~LI~





1"":::: iTr Ir rET fm"
PENSRES

..Duns tous leo ge rmes li vkirt
A est la fois ce qu'll y a de plus
: "sublime, de plus simple, de plus,
Sdfficile t etependant de plus nk.
turel.
SMine. de SEVIGNE.
.*
La morale ne s'est pas faite dPun
coup, elle s'est faite de toutes les
petites victoires que rhomme a
remport6es sur la brute qui est en I

F. BUISSON,


PROPOSE ET
FAITS DIVERS

(Suite)

LE COMBAT LOUIS-LEWIS

NEW-YORK.-Joe-Louis, cham-
pion poids lourd du monde, et John
Henri Lewis, qui est reconnu par-
tout comme champion semi-lourd
A l'exception de New-York, se sont
rencontres au bureau du promo-
teur Mike Jacobs afin de regler les
derniers details au sujet de leur
bataille de 15 rounds, pour le titre,
qui aura 'oiu le 27 Janvier, au Gar-
den,
Les d(-ux boxeurs ont tout ac-
cept6, maus ils n'ont pas signi6 le
contract official. Ils signerc i ce
contract i 25 Novembre. Louis
rutirt'r 4 4i o de a. rtecetteo qt
dit ar'indre Or 10 )000 tan-
( En spit.sTant qu( John Lewis se-
rnit vaitqis-.r, i tomberait sous
la juri'dictio on de Jucbs pour, une
J *:r U b (' 2 ans..

AIASCARADI

Mercrcdi 30 Novembre aul Rlx
la Tro'1up PeRt-Mele pri-entera
:lASC'AARADES vive satire des
montrs du milieu. Revue Musicale,
humoristique animee par de sa-
vourcuses chansons de salons et
de rue. Avec C. Lahens, Pomero
Day.

AU COiE; L: tDE NOTRE-DAME
D)t PERICPETUEL SECOURS
An (n';. -ou i la direction de Son
Excellence Mgr. Jan, des ouvrierls
travailimnt activement n la pretia-
ration rdu itrtlran oi s'eldvera, bin-
tot, la chapel l du Coltege dt No-
tre-Dame du Peppttuel Secours,
Nous (firI'oIts h cette occasion.
tou. nus cornri piriment au dlvoue
l'vtcque du Cap.

IOB()t E DI> IPAUVRES

ti,L'bolL ddi a.'uvrc,. dont ha
distingta-e Pr{'-'u',to est Madame
Rivarol L.emaire, organise, le 10
Ddcembre, au Club Priv6 de Paul
Fils-Alint1, utn grand bal don't iv
profit s,'ra consacre ab 'Hospice
Nosirel Lh6i..is:on.
(Ce s(cra une occason pour cha.c.m
de s'amu. r touit en faisant trne
bonne counre.

INCENDIES


Le 19 Novembre vers midi, sur
I'habitation Bel-Air, Seme Section
Rurale des Platons (Commune de
Petit Gofive, le nomm6 Hyppilite
Milord mit le feu volontairement
A la maison de Endophene Bijo. -
Le criminal est aux ordres de la
Justice.

Le m6me jour, vers midi, sur
I'habitation Piller, section rural
de Boucassin (Commune de 'Ar-
cahaie) a brft e accidentellement
une chaumiBre appartenant A Mme
Altida Louis. Dans la nuit, ou la
Petite Rivibre des Iayonnais, com-
mune des Gonaives, on a enregis-
tre la perte de 5' chaunmiire ap-
atrenarlt t XMme. Dinette Nar-
cisse.

Ixe iendemain, sur l'habitation
Lacroix, _6me section rurale de
Dessalines, deux chaumitres, pro-
pri6t6 de Mme. S6nat C6sor ont
e4t la proie des flames. L'enquite
men6e a conclu un accident,


.n ga wlfs f l r* Iws~ L.aFl N V L U' k ---- t.. -.;IS O


Grace


PETITES NOUVELLES

(Suite)


line


Agence du Cap-Hattien


Service de luxe rapide entire Cap-
Raitien et New-York.
Departs r6guliers du CAP-HAl-
TIEN tous les Jeudis 6 4 heures
P. M. et arrivees A New-York les
Lundis matin.

PROCHAINS DEPARTS DU

CAP-HAITIUN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA


ler Deeembre
8 D&cembre
15 D&cembre
22 Dkcrmbre
29 D6cembre


PRIX DE PASSAGE:

Cap-Haitien-New-York,
lere Classe:


Cabines extirieures,
minimum ... .....
Cabines interieures,
minimum ...........


$ 135.00

$ 95.00


Pour tons autris renseigner
s'adresser a:

H. CIANYCIiLLI & (


Agents,


C'a p-4Haitien


Phou


nents,


o0.



c 291


E


PU'i BUCATION RE(F'r


Nous anvns-iecv avxr plai~sr it
Bulietid d'Octobre (U la Compa-
gnie (tGenerale Transalat: intique qu'i
comporte beLaucoup d'informations
interessantes, notanmment e1 HIo-
raires des ligrnes de paquebots et
cargo et les tableaux des horai-
ros et tariffs on vigucur.
Nous rm T:r -i-rir( ila Transat de
son gracieux envoi.

UN GISEMENT AC CAP

On informed qu'i l a kt6 trouvd
dans isa environs dlu Cap un gise-
ment do minerai dcont 's Ichan-
tillsons oumis aux E, U. a naiy-
se sone st rdvtls: safisfaisants. On
croit que sous peu on po.irr'a co'n-
mencer exploitation.


AVIS


Ser ice Nati'uai de l: Production
Agricol t et de I'Enseignement
Rural.


Section de Mldecine Veterinaire
Vaccination centre le Charbon
Thactridien.
Le Service National de la Pro-
duction Agricole (Sectihn d( Mdde-
cine Vererinaire) se met A la dis-
position des 6leveurs et iproprietai-
res de laiterie pour la vaccination
preventive de bers boeufs centre
Ie Charbon bacteridien.
La vaccination est gratuite.
S'adresser au Chef de la Section
de Medecine Vetdrinaire.
Tlephone: Damien No. 2965
Tel6phone: Residence No. 5310


REMERCIEMENTS

Les Families Desmangles, Ser-
res, et tous les autres parents et
allies remercient Son Excellence Ie
President d'Taiti et tous les amis,
tant de la Capitale que de la Pro-
vinee, de la-vive sympathie t6moi-
gn4e a I'occasion de la mort de Jeur
regretted
Massilon Desmangles
et leur renouvellent ici leur senti-
ment de profonde reconnaissance.
'Port-au-Prince, le 26 Nov. 1938.


LE RENDEZ-VOUS EST AU
SAVOY


Et c'est la une grave erreur; car
en matiere de linge la quality pri-
me tout. C'est elle qui assure la
resistance, done la dur6e. Le bon
march& est un leur'e qui cofite tou-
jours cher. Achetez toujours chez
le Specialiste, chez Madame Simon.

Notre confrere La-Garde informed
qu'aux '-Cages on attend I' arnmv
d'un grand nombre d'haitiens qui
-nvaient 6migr& A Cuba.

On announce la nomination de M.
HLermann Desir comme Agent A.
gricole a Leogane et A Grand-
GoAve.
006
C'est le Dr. A. Garnier, croyonas
nous savoir qui replace, le Dr.
Fethiere, ancien AdminiAtrateur
de l'H6pital des Cayes, nomm6 SA-
nateur. Le Dr. Miot replace I.
Dr. Garnier a Jdr6mie et le Dr.
Pierre-Louis rentre A Port-au-
Prince. Nos compliments a tous.

On informed que le Gouverne-
ment tchf(cslovaque a tented une
demarbe :nt.oui a' atupres du
Gouvtrernemrnt britannique. Dans
une note remise par le Ministre
tchiqbIe Masaryk au Foreign Of-
fice. ie t goait.ernec,,mcn de Prague a
dcleman:i ; Londres les garanties
it-rt:^ iw.ona': s promis-s A Munich,
car : nlgwciation, avec I'Atle-
mrtagn', it Poogne -r lia Hongrie an
viUe d ]a 1xation {,tinitive des
frontires on: pris :n, Ces garan-
ties snt stipulees Cans I annexe do
l'ac.'oi de Mounic'h e devinnent
autnm:' iquemeni t o'li::atoires.
W.1g;S


Un incident d'une grande gravi-
te s'est dErouie hier sur la fron-
tiere tcheco-polonaise. Los Polo-
nais out accuse& !es soldats tche-
ques d'avoir tire sur 'es membres
de la dbibgation de delimitation po-
lonaise sur 1e territoire c&d6 dans
la Sii.sie A la Pologne. Un commu-
ni(qu6 off icel a meme paru A cet
effet. On nt. peut pas prevoir quant
A present les I .,--quenri:ce. qui de-
rr-:e n,( : :
couleroni dtc 'i rcdent,
Le Gc:vernerment de Prague a
crdoni. ie enforcement des trou-
pes tchlqivus :n Ruthrnie pour pa-
rer auNx am. bilios polono-hongroi-
SOS tusir cet e zone.



r^4fl|^^*sfl ^f^^^^^Ba~a f'*


Librairie ouvel
La Librairle &la eWo as:ortl:

(Mawlon de Confianee)


Robert Brasillach: Corneille........................ ... .. 34i
Hitler: Ma Doctrine ..........',.::..........t.*. ......,.
Pierre Lyautey: R vote an exique ................................ .
Henri Bordeaux: Premiers romrans ............... ............... ...
Zweig: Marie-Antoinette ...... ..... ......... ............ .... ..
'Vercel: Croisibre blanche ........................... ..........
Amet: Comment on apprend a parler en public ........... ::
Footballeur entraine-toi ...........................................
Ruffier: Soyons forts ..... .... .............. .... ... .
Jagot: Magn6tisme, hypnotnime, Suggestion ............,....
Abbe Julio: Petits secrets merveilleux .............................
Abb6 Julio: Grands secrets marveilleux .......... ............ '
Jagot: L'Hypnotisme a distance... ................................... "
COLLECTION cLWVRE MODERNE ILLUSTRE> (G. 1.)
Binet-Valmer: Le D6sir
Claude Anet: L'amour un Russie
' Carco: Le roman de Frangois V lion
Carco: Perversit6
Celine: Voyage au bout de la nuit (2 vol.)
AChardonne: Les Varais
Chardonne: Eva
Chardonne: L'Epithalaime
Chevallier: Clochetnerle
Delteil: Jeanne d'Arc
Rostand: L'homme que j'ai tu6
Prevost: L'homme vierge .
Morand: Magie noire ............
Morand: Boudha vivant
Maurois: Ariel ou la vie de Shelley :':
Byron (2 vol.)
h Etc... Etc...
ALMANACH VERMOT 1939....... ..... G. 2.00.
Moran" Bouha viantA {*;i4


SAUVEZ VOS TEUK X


U Cemot ios biens


lesP lus prlciuz

Pour cela :

aycz L'LAIRAQGE INDIRECT


instal


Ti2, B


TCL^PHR


1 par:

LA


SNATIOiNALEI





--S








us Pav
: :f




e .
ii i
A .


11/
Pour vos robes de ville, la
mason Vve El Saleh at
Noustas est bien pourvue
-des tissus de toutes nuan-
ces et de qualitM sup6rieure.
Rue du MLgasin
& de MFEat
2i~s AJ,,,h,,*Jl-.,r,,J*-h* ,*^


ICl~- ~L -YIPLO~P~Ylsl~Or~l~C~*Y)C~~l~t*~dlYXCIII