<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03504
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 26, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03504

Full Text
Il "
-Ytg r c vartstwttU


N'S^.


F 43mem. ANNEE








PJouzguivons notre commentOaire
b& important lettre de Mr
|la'jealu le distingue Secr6-
4'Etat des. Relations Ext6-
Car aussi bien son impor-
Sn'est Pa: epuisee apres one
ku r 6tude.
i ettre se termine par cette
sae; Nous nous engageons,
encore, h travailler en par-
.tgeoord avec votre Gouverne-
jstA tuute wuvre de sauvegar-
t; doe de ensi L de notre Conti-
S pour leIc maintien et la per-
to;o :t de ce halut id6al de Paix
lim FraterhitE Pan-Americaines,
Won statue Ic plis bel example
Manit0 et de Stabilit6 que Y'on
.uw offrir au; monde qui sem-
* avoir perdtu 4, sens superieur
S:6qIuiibre i.iernational et de
b s6curitti univtrsellce,.
au face d'unv Europe dlchirte,.
i;Ntate, qui plie sous le faix den
i ren plus loir dore ses arme-
Mitts et qui eat bouleversee par
e ttinueiues revendications ter-
StiaWles, et d'incessantes modifi-
Si r de frontinres, et don't une
atie flambe tragiquement; en fa.
Sf'e Asie qui sensible en proic au
*aled~tire;, combion il est repo-
i a de considered la tranquillit-,
:atabilite qui rgrnent dans tout
Catixent Americain.
': as .les Trois Ameriques, les
aesa iM ttesqui soient engages,
sout k luttes pacifiques des con-
re fies commercials et indus-

Is travailIcurk manuels et in-
labtuels s'tvertuent a la seule
i:tberhe de plus de science, de
$r1a dce bonheur. de plus de veri-
t:ii Et bel example de fraternity
m;ine, de justice social est ain.
de::dan6 au monde par les R6pu
i noes-qui, cd'un p&le h I'autre,
: 4Ohattu neuhie d'unon tout le long
:Nouveau Monde.


".oni Ext.rieures, nous avons
et dans les Atner iques, avcn-
dtie la Justice et de Ia Dign>;
Rnn:aiane et Internationale, Cle
as' attpirieur de I'pquilibre inter-
itinal et de la securit6e tnivar-

m19haos soins doivent tendre a
I..!'.r un si heUreux etate 1pe
'IWt .Le tresor de la civilisation
.ious conservons pieusement,
Stit m aintenu intact. In doit
t'o u. 11 no pent I'tre que par
a.P, Et la Paix ne peut exis-
r^^ cot hbmisphere, sanIl 12
l mde la Republique des E-
f.,i, d'Amnrique.


DOUs le dissimulons pan. Le
l::. endroit oit cette Paix Jolit
ji" IS Plus pr6cieusement dffen-
. et Iendroit sensible des A-
S I3 so trouve en eson een-
du create mer des Caraibes,
.;. I :lOte par la barriere de Pa-
.AUjourd'hui ouverte, et par
.des Antilles, grandes et pe-
qui, en are de cercle, d6termi-
l ectets opposes de cetto baxr-
iit: fles nt Pas exag6r6 d'appe-
me r notre mer in:;erieure.
ert dolt toujours ntr> notre,
dermeurer America:1e.
Ni.s eitte mer, la position do-
.satt 'tenue par T grande
a~i tL. S t'artil Oceidentale,
S.i: aateb baie, ou mleux, un
iS.agSt e, avee plus de cin-
19. d~ do-I veloppement de
Ct. i.e.m e goltt. dan. Ie-
-d S:!^.^ 2 PnUUR PR Iuv tfL$,


QUOTIDIEN FONDE EN i896
LE PLUS REPANDU D'HAITT.


ERNEST G. CHAUVET1
irE trtr Propridgeta a

: FRED. DUTVIGNEAUD

Diraetqr


'a


No, 20.124 f


1IREllAINE


s'enfonce profondement :.ts kIs
terreset.tient, enclose. u.e I: p;us
grande que la Martinique.
Les defenses s'6tagent done err
profondeur, iavec un rdeveloppe-
.ment. considerable. Et fl'e o la]
Gonave qui s'y trouve tout cntie-
re, determine, avec les cctFs NU-rd
et Sud, des etroits passgt:, vmri-
tables Dardanelles. Cette 11- con,-
titue, avec le fond de In baLi, :n
derniere rdae, v ritable rdum: dle
la defense, amrissage de etoute s&-
curitb pour les hydravions.
Tout !e long de la grande iadver-
ture de ce golf, a proximiei dri
ses pointers extremes. veriti':4cs
m6lees qui kh. tnmnirent, pi,.--
tou-s les, navirts qui, d'Europe. :i'A-
friglue dul No rd, d'Ar-n ,.: ,-I ; I
N.Cri llu dui Sud, s& r-endent -i i
n4i rr t .
E- Panama c'est la porte {:x.ie, :
(''.VEf:tet stur I'Extreme Orient. E
ie Pa-'nama c'est le mince filet i'enu
Q Li. saul, permit la junction des
c6:- Occident.les et Orientles de
Slimmense Republique des Etats.
Unis 4l'Aminrque.
La position de 'Ile d'Haiti dans
la mer des Antilles est unique ,t
d'une importance qui n'a pas cl'-
gal. La parties Occidentale de IcI
grande lie, par rapport a la defen-
se rdu Centre Amerique, est el'.e
meme d'une importance qu'on ne
saurait contester.
Toutts ces rains expliquent
la situation prepond'rante de I'le
Sd'Haiti clansi le Continent Amiri-
I cain er, par suite, son importance ,
La Paix ne peut etrc nmintenue
dans fe Nouveau Monde qu'avec le
concourse. de Ih Republique EtoilVe.
II eat aussi vrai qu'il faut t6gile-
ment le concourse de la R6publig(nc
d'Haiti, molosse attache A la porter,
du Canal, et don't les crocs arret-
teraient tou'i ceux qui pourraient
tenter dc'en approcher.
Connaissant importance de no-
tre Pays, Tpour le maintien dai
1'Ordre Pun-Armricain,, que prId.
conise ,avee raison notre Ministre,
cet ordre, abase sur la Justice et
le Respect des Droits de nos Na-
tions respectives-, sachant que
cette importance vient de sa situa-
tion capital et de sa configuration
exceptionnelle, nous sommes heu-
reux d'avoir un r6le de grande im-
portance e jouer dans l'organisa-
tion et la defense de cet Ordre Pan-
Americain,
Son Excellence Monsieur Stenio
Vincent. President de In Republi-
que, dans son remarquable dis-
cours des Cayes, notre Secretaire
d'Etat des Relations Exterieur::s
dans son aloquente at 6nergique
lettre, ont detini et rappele tla r1o-
sition cat6gorique prise par ;G gutl-
vernement Haitiens.
Tous les Haitiens, qui onut n-
tendu ou lu et ettenu ces ;inmor-
tantes declarations en son, heu- ;
reux et fiers.
Jc lui donne quant a moi, men
entire et enthousiaste adhesion.
Pour le maintien de la Paix Amn&


ricaine, qui sera le maintien de 1'In-
-dipendance de tout 3s ln Nations
Am6ricaines, la Republique d'Hai-
ti est appelce A jouer un r6le doe la
plus grande importance, don't eile
tirera gloire, grandeur et profit.
Senateur NEMOURS.

LA SALLS DR LECTURES
MASON DU PEUPLE
OTTA'WA, CANADA.


LE VOYAGE DU

PRESIDENT A JAMEL


Nous avoas ren hier soir trop
Lard pour paraitre dans notre 6di-
tion les nouvelle suivantes relati-
iyes au sejour da President Ja-ic-
Smel:

SHier, 25 Novembre, Son Exoi-
Ilence le Prisident de la R6pub:!4ue
est arrive en notre ville ver; les
huit heures. La population tr&, a
gr6abltmenl Surpri.ic dle l revcir
Luii a fait l'accuil te plus chaleu-
reux. et 1e plus reconfortant.
AcconmpagnL de.- Officiels dt sa
.'site. le Chef de l'Etat s'est rtn-
(du l ur 1la route Jacmel-Mari ;ot,
puis -u' Ia route de Lafon qui -ies-
sert unei region riche en figues-'.b
nanes. S. E. aprds avoir insp-.ctc
les chantiers des Travaux Pub.;l.
recemment- ouvertt est rentr Ciln
ville satisfait et r6joui des c:'..
tions dont il a ett I'obbj-t.
Soucieux de tbmrroigner sa .,lii-
citude aux rfmvres sociales don't
Jacmel peat a bon droit s'enoi-
gucillir, le Prisidernt a fait des dons
a 1'Oltuvre de l'Obole du Pauvre-,,
ionidation du Paiteur Lherisson,
continue grice a I'iniassable de-
voument tde Madame Rivarol Le-


maire.u
Le President a ensuite visited 1'Ho
pit'al e-t prys Ile d.jeuner pris che2
le SI.rniht-ui C'raft, il a ]ai.ss Jac-
me'! voer tiAx heures. sa6lol .r"
tlit $.-,n parcour-r:- pur ces laborien-
se:; ct recinnii, i antec' s popula-
tions







SM9* H I





I 4p 0

St











I


Pour vos robes de ville, la
mason Vve El Sa'ih et
Noustas est bien pourvue
d des tissues de toutes nuan-
ces et do qual]t&esuperiure.

de I'Etat




CE SOIR
LE RENDEZ-VOUS EST AU
SAVOY


PROPOSE ET FAITS DIVERS


RETOUR UW MAGISTRATE
R. BROUARD


Hier apr's-midi, par utn tvion de
la Pan-American Airwoy:, est rtn-
Sr6 le distinguti Ma;rle iJ' I'nrt-a:a-
prince, notre ami Raphael 1.(ouard
qul avait t- i la Havane repri^-
senter notre Pays au Cmogres des
Municipalites Ambricaine .
De nombreux amis, lde parents
et le personnel de l'Administration
Locale de Port-au-Prince, a vaient
WtE A sa rencontre et !ui t mnoigner
Icur sympathie. 1 fut saidu, A s.n
arrive, par MA. F61ix Cuvilly et
Charles Lilavois, Membres de t'E-
diiite de Port.au-Prince.
Rappelona toutefo'is quoe 'ft a
.Magistrnt Elrouard qu'-ckhut I'ho;-
neur d'ouvrir ces import'ntcs As-
sises panamnricainct-s et qu il .c'0n
acquittn nvace un rare l.onhtour.
N'a'ii iT prenons occa'-i' pu'..r
lui pri-,cnter rnoS vives felic!ta-
tions et lui renonvtelor touted nros
sympathies.

AU PARQUET D'AQUIN

C'est notre distingu.t Cronfrerea et
amr Emmanuel Theard Direct.ur
de ['Action Radicale. qui a teP d-'-
sign7 par le Pres.idnt de la R6omu-
blique pour oceuper Pinmportante
charge dh.- Commissaire da Gouver-
e.itmnent p'rif. It Tribunal Civii d'A-
quin.


Maonsieuir Th ard don't le tdy,;a-
minme a : ti-t mninTefoi-i ,pr(,>i',,5.
gagnera son poste dimanche prt-
chain.
Nous hti pri6.ontons inos -'ii e-b
res f6iicitations ct no. me'il!urv
vmux de fructueuse bi-sogrne.


CHEZ LE IDO(TEiUR
CAMILLE LHERISSON

Cet it-r's-n-iii, aut coutr.i -'i. :,
reunion qui sc::ri tenure chez te .Ioc-
teur Camille Lh'risson. Aver. -.
John Brown, le peintre amrnricain
Douglas exposera quelques-unes dir
sei toilets rbalisees en Haiti.
Comme toujours les ami.i dC la
Societe d'Etudes Sciontifique. v
sont cordialemnnt iniit6e.

LE R. P. CUVELIER

COMMENCE DES ENTRETIlNS

DE PHILOSOPHIE


La mission etablie en Haiti par
la province belge de I'ordre det
Rkdemptoristes joue un role qui
n'est pas toujours bien compri; at
apprici'. It convient copendant d2c
le consider avec attention ca- ; t-
te mission peutt exercer une gramn-
de influence sur les destinies du
pays. C'est, en effect. dans un eca-
prit de lutte, d'nctivite pour l e o-i
combat, que les Peres Rdecmpci:
ristes ont d6barqu6 en Haiti ;t jue
chaeun d'eux s'est courageusemint
tell aux besognes les plus auda-
cieuscs, tant au fond dea mortis-
les plus recules que dans l'atmos-
phbre active e la capital.
Depuis quelquoe temps, la mu1s-
sion Rc-domptoriste est dirig6e par
le T, R. P. Cuvelier, DEa le debut,
le nouveau sup.rieur a d6ploy6e uin
activile d6bordante, ftendant ien
particulier l'influence 6ducatriw-v do


sa mission par ides course. donFi.,
dans palu,;icurs dtablissements den
seignement. Cette activity s'epli-
que par In, formation ant6riWt re
du R, P. C( livelier qui a regu lV;s-
truction des rneilleures 6coles de
Belgique et par son experience des
Antilles oi il a pas.si de nombreu.
ses annoes.
On apprendra done avec intreit
que le distingue sup&ricur de Ia
mission R&demptoriste commence
de3 entr eiens de Philosophie, lun-
di prochain ai 5 hcnr.a p.m. pla-
ce de la Ca.th6dria!e, :ani-ttllels tout
Cl public cULitiv- ,-st i;t .. it assis-
ter.

A L.\ ADIRIE(TION D
lA..-\CTI(N IL.DICALE

Cr' ..-t : :,,'4.r- cl.mir'fre Me. Jean
1h a,: LI1, M Robert Th-ard qu'a
4it co L ,'It' .I Directio de P 'A tion
R.itdital, penlrd nt l'ib.,.incc :!e son
Dir.teu-itn'Priopridti~niri', nore ,a mi
Emm.nunae Th('arid. nnrmnmi Com-
mi.saaireV dc Go-uvn.'t cn Itt-ntt 1pe le
STribunal Civil d'Alquin.
SJeunes, actifl, intelligert.s, MM.
! Jean MNcho et Robeort Thtard sau-
runt conserver h I'Action R-auicane
ce sen& avi-k cettc l.nt1i tc'nie drlnt
il a tou.our faith prop v.
Nous l i ir prtl"'.sr-'nl l .'- tU'.S I st
cormni.El nTi:'rTI

LA SANTE IW. COLON E.L
LAFONTANT

1,;- nm.rIi ,jx mifl.$ du ColonlI
iMaurjce Lnft' antr iiL t -ititt, ta rpputi
tantt.' tt rol.s snmairin :. :appjren-
drullt l y.c' p)laieir quet, :-. ':.at da
.ar -" ''h.: t bdarv l)t ica .O: l iI'i o .
Nouw '-oaln itr.n, s A I: 'r t istirt-
gut ami ac Can iu 1. L tf'it1 Ide
pou'.:',ir repreri-cL bicni- :'" s.-f ac-
ti.i "-is drans la G( r(d' ,l'tl i.

L.A SANTF: DU S. P. I': T IAPE


TD''pr': it 0 1-kc :i : 0ta i C41 r sCir
de IKome pir ',E Nonice Ac ).. *>iqe,
Mon-stigntiir Sil\ani, i,.: Si in. PerC
le Papl Pit XI .,- ;iior:it miI.ux.
Ios ficl'i:c- i lijiive"t *.iorttinier a
prier Dieu picu'ii co kilit r6ta-
I lisE .,'m(i. i. :t .r Ch';t Spirituel.

A LA M.AIRIE)'AQUIN

Par Arri't en date du, 21. No-
vembre l'Administration Locale
'cAquin a 6't disoijL'..
La nouvelle Administration
compt( (dlcsx sym.n:pthiiqlue; per-
.Sonnlil.,d tie ia viille. MM. Drupin
Castor pharmacifn ft Joseph Apc4-
Ion cotIllnme'rtint.
Now, prdisentons nos compli-
miTnts iax inouive'aulx membresc de
la Mainrie d'Acquin.

(Voir suite en 6ame. page)
I-f


Heureuse idbe
'Faites vous-mAme un litre de bon
vin fortifiant en versant un flacon
de Quintonine dons un litre de vin
de table, Instanton.rment, vous ob'
tiendrez Ic meilleur fortifiont pour
tonifier te sng et gu6rir afaiblesse,
fe surmenoge et I'anemie. La
Quintonine, d'un prix tr&s modique,
est en vente dons routes les phar-
macies. A Port-au-Prince; Docteur
V:"qMothurin, Phie Saint-francois.


JOUVENCE DES NONNAINS D'HYERES. C'EST L.A MEILLEU-
RE.


0a3fw~ WHl


1




:I.:.-,.:- '.*a. --- .r. "rsrn*g : .a "lf f l*

NOUVELLES DES COLO ES AGRICOLES
A SALTADERE
Sm -


La Station Agricole .

S La colonies sous l'habile direction
de Vagronome Paul L: Cassagnol
continue a progressed.
A la Station exp6rimentale le
cotonnier s.lectionnO, la canne .A
sure, l] manioc et lc sisal sont en
bon 6tat de croissance.
Le cotonnier americain est en.
tierement r6colt6.
Le .fi:r-itn, sorte de petif nJ:.
est entry' danas In phal de maturi-
te. L'esS i de Cantaloupe est po-
sitif. Le.s plants.- commencent h
flcurir, 66-15 plants de tabac sYlec-
tionnm ont 6et distributs durant e
mois derniet aux colons,

xxx

265 ha 7T '-onlt plants. ,

D ur.;":t i'. r't'i.-' ('otiit'. teaineoup
dc l. ::-. ; ,.'ta dO mC .-
lic A.t : : ti i' -It ffeet "L6
ien d.tt ., i .- :- 'rmes i dt.
c'[loiS. I. .1 : i.iL i',tirns tnt
(:<; 11 1 l' -.Cer \t l :t: *: t s
.-; i.- 'o n i IIL v i,' -.t- I .- : ;..ir: ai. t i,.':-
ont Iris. fin ; la I fin t ., i '
tohrc. Lcu fi-rrminl r vit o ir-i '. '




S ; '. tt 1;i
nc( cin;r. *l t > !tf i m. malso-i t r k

L .. JC" rh, pour fie( 1-



S. i .
: ,,I ........ "oi "I"
7f',



t. t- er;a ive crk'ile. -

1 a: l u; I' e 9;I' it tobre, de-s pr.'-
,':.; .ii ;' i.< 'r t. i f' iLt' ;t (.frCit a ,
i:,;.rC p'. .: f.rmaition ''Iune as-
-,i:L.< L. CI OPERATIVE AGRI-
COLE. TL" t[;, ,ilie entrevue avoc


Mr Salnave Zamor aboutit a la d6-
termination des bases et au choix
de la date de la reunion des mem-
bres fondateurs. Le 20 Octobre, la
reunion se tint. L'association fut
dJnommi e cCOOPERATIVE de
developpement agricole et d'&duca-
tion social de Cerca..la Source.,
Nous tacherons de parler plus lon-
guement la prochaiine fois de cet-
to belle ceuvre d'initiative privee.

xxx

Pour educationn des Adultes

Depuis te 3 Octobre dernier, des
course du soir pour les adults nut
et6 &tablis h ]'Ecole de gargons.
I1 y a en ce moment 105 inscrits.
On lei-ur aipprnrd ia DIes.alinienr;e.
Ic calcul, 1 cU itlir'e 't o*n tcur faith,
fios causerie-s .sur I'hygibne, I'his-
toire d'ii. ifti, 1'ln:truction Civique
etc, Dt.ija (Llk'i4 -<> rii-ijtats :a1n
pu 're orbertnns. 1i :ioniies petiuvenL
lire t't tcrirf.. Itratucoiip d'autr.-
siignTnt de-i, oLur inom.
La di;r-.'c (>n i ', lh -'k.lnie comp-
'e c'r. ." : .:'- t'ir ttIrn sportive
p i '!- : Ui leur pCr-
r t l ,_ 'c ., : : : r hco. urtes ''.
IGsir r .. 1: (C- L.t C fTTr i-
ncn avtc : C '.I k .
X ?, "',

Excursion ii ('rer; a ISource

1.'l f.c de. S., .,lr.re: t pour-
'd 0 ''.: c;-.. .. i: i ..'. Ci S courts.
i t( t. ii..-t. ,,l ';:{ ....t .'it. *i i~ l;.i t ,rrt4'2t-
I i '. ,. '. .i i'l ; .'i:4 :i ,I i 'S r -
t6 i' '. c i-.:''. i i& '- patrona-
h- de hi lu. Q;Jit- !- ;t ii. r.t ''. i-sitt
i-s autc.r -; Ic i oredc la
i.-arol-se, eL C:.npi:;r,:'- ', '. G rde e
It Ile -I:gnistrau C('mmrnunal-, qui
1i',,nt pa s inn q'.ti -d. < i k'ur adres-
ser quelq-C.- I:arcnlUes cd f'licitations
et d'encoIuragei-rxn'.


1lCE SBSS^lE l--tS rP#a r. -crnFn-.-, irWCeI -- l ".,


CO('(M UNIQUE

ite Lit D&it-eion GTnerale tie
I'ns Iement Urbain

L' t N it Jutai
S, h rnu'. 1 i r F .' "e vLie de
St 1p. ',U- du 1 breve Simple
S j [ '.' t'. uri (Orienta-
t i '.' '' r.i ) -c avies tic
cc' c(i(rh.- -', ir.. "nt i, lunldi 2S
Nvem:r iL.r 1 ', h. til marnitir an-
loc;a: lh ;i .ni. (;. F-. L'., Pliace ie la
CathFth i l' (Ir'ilte, tEcole mVo1-
mar L ,'e) r ').
S i,, .. I, *ii ties gens a-
y t ; nl n i ~ l iff erients clas-
S*'."s' ( I .*.' I. .oco.tldh i'





4.*L Wn 28Cno-
(1 4 *l "" ;'i i i 2 n'iiK' vt qiLii. nin!
poit~ ',i ,.- ,i. t,!"r i 'r \cl Simlrni' dc
C(' i ti..it !;.it l,'hlmri1 f l' 1) (dtfTniie'i
e-e-r ir't.'i'i [ti >i f'ti Viif(: d'ent 'e r :t
ia tirireriir' atn6e du C.'outs Co(Jm-
plii-t eriii-',-. :olOi giahlmoent ccl
voqtic .- JI..1' b hi. it' llndl 28 no-
vemnibl' -u iucal de ]a D. G. E. U.
(ile gauchee. (Ecole Tertuliim n
Guilband).
Li.s jt.'ili..' us ioturvi.s d, ('tr-
titicat d'ELuile- Prjlmau& ,. et r"gti-
li'rcnm i., inscrits pour li P"re1- < -
re AnmiC-"' (di Coit-:. dc t-revelt. St i-
pie, u.rit coli'iv'OQiles. potiur It! :n:idi
5 Decembre, iate d'ouverturi'- des
course pour tous les garqunii.--


LE NOUJVELLISTE
Rue du Centre No. 137
Bolt. Postale No. 185. T6Iphone U81.
QUOTIDIEN FONDE fN 18M
Par
HENRI CHAUyET 4 CBERAQUIT
Directeur-Propr*i#fr t
ERNEST G. CKLfUVET
DiratSur:
FRED. DUVIGNEAUD
Rgdactur on Chef:
MAX DUVAL
Ssgotaire dS la Rddsctwi:
YVAN JEANNOT

0. DLAUDRUN


ECOLE S.PEC ALE
UL
STENO DACTYLOGRAPHIE

Reconnue d'L'lilit( Publique
Angle Rues
dlu Centre el Miracles
'Telphonec 2620
P-riu-Pee
STI:cN DACTYLO
C_11 fi'TAIIT' L
Ie s-tul lnbli,<-.enimn jusqu'ici i
Port-au-Prince oil les prescriptions
techniques sont rigoureuseinent ap-
pIlicuees.
Utne reduction a 1et faite au ta-
rif g6enral des course pour tenir
compete de la rarctt du numerai-
re. Demander Prospectus.



BERIINER HOF


meilleures v;

d'un vas


reunissant les


Cst ce qu

GOl UTE


*Imt NOUVELI BTE *" ,'i .
^ : :.. ~~ '*..


AflsfS**DI*SSOUC


- twm~


I 'OTE PROPRE I


LA BANQUE ROYALE
DU CANADA
-- I' -I---

CO.LLtEG SIMO. HOLIVAR

82, Avenut J hn Brown
Telephone: 2181

LE CLLLEGE SIMON BCLIVAR ouire ldtns quelques jours sa
:eptiemc n!.-erc scolaire. Au course de son -exitence et grace h l'im-
Ane:F hncl:. -...;ir qui anime ses dirigeatnts, i' a cueilli toute une
noi.-u-,,n I ..;.cces, Maintenan:l p~in q:ie jamais, chez tous les NMai-
re q ; :- conaacr6 sn suprjcrit6 par leur science, leur d6vouc-
nenut w: ..r; :-.: bit, c'ost k..CLn;e volcnt d'aller plus loin et de
prouiv.r a kI :~s faits, les post ilits de 1'enseignement national.
AdJit, ': -.: complete atx exigenceI de la vie moderne et du nou-
veau c: .'.i.xrinnement de l'Eluei;nem'nL. en Iaiti.
Per't: Nt Mr.res de famille, si ,'oas voulez asmurer A yes enfantJ
un aventi certain, inserivez-ies a,. COLLEGE SIMON BOLIVAR.
82, Aven!e Jh on Brown, 82


arietes de ca


ste territoire

meilleurs ter

i fait son arO

Z ET COMP


i.
i L'Aisoeiatior, e:

rlnnd4 jomrnke anhuew h
aura lieu le dimaacI.. .j4
prochain, A .ct effete
SOlrection so d6min4n-p
leaplein aucc6s de ceit.
le product est affect bii
mitres des anciennes:
tunes.
A rOeuvre done, Moetl
SMesdames I


La Secretaire G6n6nrd |
Mme. Eugtene DcGA


AVENDRE

Un grand piano (marque.i
caine) en parfait 6tat,
S'adresser a Lync6e
pbre, Ruelle Michel Oreste
Peu-de-Chose.


FAITES ATTENTION' .

LE BAZAR NATIO4Aj.-

Encore UNE FOIS, a'
11t d'etre LE PREMIER A
sa Clientele et au Public 1:
tagea de NOUVEAUX Pad
coulant de 1'Accord
IAITIEN, pour ses rayons.
Parfumn s les plus en vogHL
FRANCE M ..
VINS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de. la faimeuse '
qu.e ,Marie .3riart>.,
Vous le devez ; vous-metes".
VISITER nos SRayons.


CHARLES FEQUIER BiW':
& Cie
INGENIEURS
Counsultationi. Projets -
culs Cuonstrul-iulns Agewncd4
Reprlsentations G enraleys-iM


Tfl: 3270
P. 0 BOX:198
Port-au-Prince, .'
HTalti (W. I .)


CORDONNERIE
V MONTH CAlthEL j
HYPPOLITE R. JEtJ)i
Grand'Rue No. 139 ..
Announce A sa bienveiluatse Ji
t6le qu' I'occasion de la
des classes en Octobto
elle trouvera des chaussaral
gargonnets et fillettes.
Avant d'aller ailletrs, 30'
a'impose S la CordoTnneA
Cannrmel oi vous sortires .
Demandez toujours 8e .
des Nu-Nle et La-EmSt


MAGS TIC


j ammum-Io-


nnes




'roirs.


me

ARIEZ


Cel gui ne porte pa"
sures PKLLOT n est pas
Qui dit PILLOT dit
Jon marcd.
lf t de
Mcart, dut e a
Rueeapde nFefa
face du Dr,. Ar


Le fait est incontestable



LE RHUM SARTHE

c'est la quintessence
DES


I.MCrE~HJII,~CmA~C~AM ~


' ....
., ....




p pggrlDU-" an ."* LE NOUVELLISTE


PAGE a


"*~tF~rt*S***stl*Sb~flseflSD*~ flflflt ,fl. p. ptg.*uSt**.tnf*#r+ ,h~'flfl


SCAlADE

0 d3 e ce nmo qua les
Sple-mame pr6anteat-
4 gande e4vue;
r ascarade.
vous A venir rire jous
Me devant la lMaacara-
en
*11--

GAPHIE CHAUVET

e Edition de la G&Cogr-
i.ta RI publique d'Haiti par
avet, adopted par le Depar-
d cle-l'nstruction Publique.
-s& nouvelle Edition revue et
e est en vente depuis le
|wlobre chez Robelin, A I'A-
l Ia Librairie NoIvelle, etc.


:.emandeZz a votre Cordonnier
MARVEL

i"e produit change la couleur de
Schaussure selon la robe que

.tie, Toutes ies couleurs y corn-
P or et argent.
' tne craque pas ct laisse un fini
j)ifque indlti.bile mais encore,
I i; d e souiei r fpl-c neatf s'il e tait

p i' andez !1A iRVELA c-L vous
hvbabiJllrez av'c dl6gance et har
Be sans avoir' L d epenser pour
if paires de cha:.,-suLres.
S~T~ seule bo:'.':.. ;:aire vouis s Uf-
fitgre iL MARVFIL.A
En vente parl-tl t.
I YPOL'lI E J:E UDY,
Distributieur.
-- .


POUR VOTE SANTE
Sivons souffrez de l'appareil di-
pestif, ou si v'oi. sentez une d6.
iWitE quelconqui dans i'organisme
nrte pas occasion de vous met-
t h Yusage de la Farine KQuis-
peya (quintc..cnze de Ind banane
Segtodytiqaz-) ou banane Grand

Madame, n'oubliez pas que la fa-
ineQUISQUEYA est un agent ac-
tif qui excite k% croissance ldes os
dea les BFoes.




V6ous trouverez partout
les celebrct dentifrices

r GIBBS
& 1,-- Gde le tube
: i
Les produits frangais

aGIBBSi>
S ont les meilleurs






EIFIN -POUR


TSRONE VVEUX
ie mnoyen de les fair
i et briller 8 heures

i, rf les
P4 quer c







en m O &ae temp cette
relc sl otenho n h
a cji le famet ,







do-e tprol qut arlta I
?: eji "fu (l- Pomdw tU

: tot nPi etttr, phar-na

.gAL.,O;,.P.. PMAGU:l
g f.t W com
VeII e

..As po-rA m C f tb at




T; Me~at Gdndralr


LES


MOTO YLE1TTES


INDIAN'


ARRIVES


LINE REMARQUABLE

PUISSANCE EXTRAORDINAIRE

PUNCTURE PROOF TUBES

DETENTRICE DES RECORDS DES 5, 10, 25, 100

MILES.

COMFORTABLE ET COUPLE.

WAITES-NOUS LE PLAIS1R DE VOTRE ISITE.

PRIX SPECIAUX PO01R. LES OFFICERS DE

LA GARDEN D'HAITL.


AL LJIJ 1 1


LA CR' )IX


-at Dee I-r

Disribhuteur pour Haili

Grand'ltue. 'hone Cl I


~0~fl
-- a


LU RENCONTRE-T-ON LL MONDE C'HIC?,

OU JOUIT-ON DE LA MIUSIQUE LA PLUS DOU-

CE?

OU SE RECALE-T-ON DES SPECIAIITES INE-

GA LA B L ES'?

OF TROUVE-T-ON LSACCUEIL LE PLUS CHAR-

MAN T?

AU


Berliner -of


.... T


CHAMP DE MALUL


PHONE 3494.




PARFUMS MAJESTIC


Machine d erire Remington
Machine ai calculer Dalton
Rubans, paper cap bon
Faites voe achat chess
G GILO.


CADEAUX DE NOEL D'HOLLYWOOD
. :* ',...,.- -*- ^ *. -, .


1' IJamais avant MAX FACTOR, HI 0L L -
S0 0 OD n'a presented un assortment ei varied
'dte CADEAUX DE NOEL. 11 espces for-
S:mant a le varijdes que chaque femme aimera.
S DEMANDED A LES VOIR AUJOURD'HUI


'- -."*ii"'r* A' thers


me 0i0 ,:l. .l qininr:te pendant 5 A 7
jr aill'."
GC;icc ;:tt pr^ogit:l-arnie tabli par
lu cet aU tr;aitemen par Ia quini-
at' precr! i '.iA 'a C('nrmmission cdu
I',dtdi inme. i': D)r iutinasekere es-
pere attender tl,1' ta1t qu'iI s'est
domnn, l6ui est id c' litvrer Ceylan
du tceri ti--e flt6(:'iu Ittt p)luti mie.


Cie ;le TRANSATLANTIQUE

Le S S. gSaint Dormingue,, 'te-
nant dcs Ports du Nord. est atten-
du A Port-au-Prince, Mardi 29 No-
vembre.
, 11 rcpartira ik jour mnme pour
'Santiago de Cuba et les Ports du
Sud, pregnant fret et passages
pour 1'Europe, en transbordement
A Pointe i Pitre.
Port-au-Prince, le 24 Nov. 1938.

.1, VITAL, Agnt.


La CHESTERFIELD est la seu.
Ic Cigarette dontles fumeur4 di.
sent: ELLES SATISFONT,.


TOVTES LES FHMMES


devraient connaitre ce remar-

quable tonique fail spiciale-

ment pour ella
La plupart ties souffrancea doen
la femme h4rite: ces ftranges ma-
laises, ces conditions de dipres-
sion nerveuse; ces ptriodes de fai-
blesse et, plus tard uine vieiles-
se premature sont des ennuis
feminins qui peuvent ette facile-
ment combattus h i'alde d'un toni-
que fait sapkialenent. pour. les
femmes.

Une femme, Lydia E. Pinkham
a recherch pendant des annbes la
formule d'un- COMPOSE VEGE-
TAL fait spkcialement. pour. les
femmes et don't la reputation de-
puis, a envahi te. monde entier.
Grfce a ce product, les femmes ont
pu traverser facilement les prio-
des critiques de learns functions
organiques. Le COMPOSE VEGE-
TAL de Lydia E. Pinkham donne
aux ferunes une force nouvelle.
came les nerfs et supprime les
douleurs piriodiques don't elles ont
si peur. On doit spdialement le
recommander nour viter les com-
plications qui accompagnent sou-
vent la grossesse, oil celies aux-
quelles tes femnme plus fixes sont
.sujetles au moment du retour
Id'aiw e. .. .. .., ... ,

Le COMPOSE \ EGETA., tde
Lydia E. I'inkham n'es~ pus un
remade lqui tue lat douteutr mais
bien plutbt un tonique qui fortific
ec corps et redonne t chaque fern-
Sme le goii de vivre Un grand
nombre de femjnes dans tous les
pays ont insist suir les nombreux
I UYnLfices que lts femmes peuvent
tirer de ce merveilleux torque.
SE.ssayez-le et apprenez qu'i ;ous
aussi ii fera du bien.. Contraire-
ment a ceux des drogues et dcs
narcotiques, ses ffets seont dura-
bles. Servez-vo.us en. quel que soiit
'voire iage. et vousl jouire? de nou-
veau rld'Lu ni. i agriable et confor-
ablte.




0 V DEIMA .Y)E

A acheler ou a affermer
proripte de 10 i 20 carreaux
de terre arrosae ii proximity
d1 e Port-au-Prince.
S'adresser au Bureau dui
Journal.
.ot \ **- *^ IW Wf^KMIa ll ^ ^.M ,^.


I,


------- ---- -~--


op


*


LUTTE
DE L'UOMME
CONTRE LES PARASITES

Ujne des matadius les plus re-
douttes e t les plus dangereuses
qui menacent 1'humanit6 est le pa-
ludisme, lequel est tratn..nmi. par I'a
nophele. Dans un grand nombre
de regimws, naissi bien sous les cli-
mats tropicmix, subtropicaux ou
tempores, on a constate la pr6se".-
ce ne ces IfdaTgereux porteurs de
parasites et Iorn s'etfforce, par dif-
forencnt moyens, d'empecher Ati-
tant que possible l .er propagation.
D)ans l:ile de CCeylanr, sitube at
sud-est (ide extrrmite de L'inde an-
glaise, o'.,n ircneontre elementnt le
monustiquet ji aldisime, qui e;-t
ici I'eiAioph l'es culicitacies>. Un
grand nomitre (ie saInts font des
rectnerches pour tr itiecr les mo-
yens (fhicaces Termettant de tfui
ter centre cet anoFhhlcf et dans ct
but. If Dr.Gunaasekere. bien conna
dans le piays a 6tabli un program-
mnt rle~-tinO it tre appliqiu6 aux
campagne.- de C.eylain.
11 propose ldc partager file en
differenrte- zrnne, dr- fagon A bien
r.puartir l'activitct. 11 ni se faith pas
l'iilusion suir leI Iff elcult.s qui
.seo r.,center ,l;: I' faith. re-
m riq.ue ..,. \,n f'.'ns .a .':

vron:) T .. .
A ranIi
n ri, n.i7.r, ." i 'occup tra ,

R".P .:: l'n. 'tit Lque les frat i-
a : ii ;ii... i i.-Ap ce tr .tVail destine A
riv t.v..ir pcriudlq.;t.n-ln't seronP t ^r

N :, r.i. 1 Ir (.i k u tire
tr'i t, .,1 'i'A St nr,1'* : di ;ind qute
par ;l i pui -r cai(.,L :,lt.. e ii fIeau
,' iL t .r.C.' :,' ,'.r f de es C .'S II
A.-"' I,;: qt 1 e experts. de-
,\ !' "'; ,riI't, re lu'X Eiabi-
t:t;- iyr a t' i, \l campagf ne
I .i iw.d.tn murnis com-
( cr 'r t -its, des fos-
'.< .:,,- rig, :,,-,*- r anophele
-.i ,-'t' ,t : < .l ,.rlt'e w,, U O iufA I
d(ir .tia,',. iAAt. oCh sf1 d ve-
!,.: .... '..-' l:,r,.,- : f'a u de plus
Tr i : .! .. pay's piPnrc .-
.,,,'" ', A' w';i ," A; '' .\v V(As de

I, : ', i 'i Fa t d 4f.n


A A' *.] ',- ],* :- A i *;' P- (Ta;' Pu'-O" c l'
rA ,. ', .. i .., *, ae mi r
c i '.' :" a ** ;' ,": ,,r* (4i rk' W I 'tlx
(A!1,- ; I,. i r ', 1] 4 d es

A t'r.. ;t -, *h'r+- ^ ,', 'A -, if e sltir ie
l S ( i i 'IJ t* *A '- 'a I atteindr0
'. .;ilt' o ,IlprInant aux
t .i i 'r LutiAl r la
:i,: '.t" f I I., ,, maii Ans prites-
ki'lLnmc *o L : S d'' s Natious,
c'cst -dira : ,i rtventif, unm
d.is .'Omru ar ;.rf (i gramme 40(
wit t'pni' n. naint touted ta sni-
c.-n -. ba na at '-i pour t traite-
nm.it lirro.AiUt,-ulK. 9t, une dose
.l.*ftiirn'iiUrL tc I a'mme 1 gram-





PA; E U N,"*DS.D *N*fLSM*"UnU M f# dS#"'S&SM-#E-dS Sbrv Wf


.LEZ NOMUVELLISTE "


,saa hsasltA *flfl*flW^trd


,, PENSEES

Le dernier mot de tout, com-
ment ne e.erit.ce pas le d&~espoir?
On pout accepier, on peut marcher
.d'un ban pus: on peut nime chan-
ter sur la route, tais & condition
de ne pas vouloir savoir.
H. POURRAT.

*a
La prosperity nous fait connai*
tre vdritablement aux autres tels
que nous soiutmes et I'adversiti
.........c : failt :onnatire h nouIL-memes
qucl sont nos vdritables amis.
Sylvestre Du FOUR.,
--


PnOPos It FAtlS DIVeiR

(Suite)


ELHOS ELS CAYES

La h-e i la ti niae de 'FAHiance
franmai.- Iie: CayeIs a eun iic-u le 29
,".t' .:'.. L i PriCsident de ]a Soci6-
t(, io M:..itrat. M. ,Joceyn, a cu
S boancoun V1 ;('ces, Cf SUccbS, (de
atteI te ies


v n!ir ..do ..r un:e confL:. r,,". ::' .
(?aCye h lo IPresident ce .Air.-
'I 1t:,,<' .-, #'<[ conni.
:; e," park' quatre fois m:x
(: 1929.


ti


Grace


Line


Agence du Cap-Haitien


Service de luxe rapid entire Cap-
Taitien et New-York.
Departs reguliers du CAP-HAl-
TIEN tous les Jeudis a 4 heures
P. M. et arrives k New-York les
Lundis matirn.

PROCHAINS DEPARTS DU

CAP-HAITIEN


SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA


24 Novembre
ler Decembre
3 Decembre
15 DWcembre
22 D4cembre
29 D6cembre


PRIX DE PASSAGE:


Cap-Hait ien-New-York,

lere Classe:

Cabinets exlkrieures,
minimum.......... $ 135.00
Cabines intrierures,
minimum .......... $ 95.00
Pour touts autrs rcnseignements,

S Cs'aAdresi- LLIsr
H. CIA N('IULLJ & Co.


Agents,


Cap-fHaitien


; -
* ^ .*:. : ,




m ro nu i. imi !
:' ,

; ', i l,,-l+ L. T. Ba

dis. ;i un grand bia.---

.a ..'o. ...i contr.. e :


ECII;s L C ('AP-HAITIEN



-x e:i.; Paln o uf- Lo.


...".. -,y..+- t amt
ir oi' v-- )- + Oi .I a I p110s i Si
C' n 51a. IF 4--





+' -. ,,) < i sl T L .r., bc
id (". r in. u. i 'i n s iit
glmour de ;. tr c et a o co!. We gra-
















tio an illustreq.
M, E.L Pierre Louis, rcipondra







entfirement it Fattenic do ftile
SCoti 6'i
(d.'-.1) ,il;i ,tun qu stionnar,- .








triste nouvelle de a mtornte dc chfs
urven I ue A Hambourg le 17 No-rte-
Let d6fUnt qui fut commercantrd.
et Co. tconinue A fon tionort r 'or-
me ur ic ip Parioue la divouara-
tide dMonsieur Karl G. Sdel itrs d
dl, Edt. [icirc Louis, rpontira










omitte.
1}ECES

Des Cayes' nous est pgrvenue ia
tixte n larente tpe a mou arti d
Mre sieur Karl J Seidelou
survenue a liambourg l 17 No-
vembre.
Le nvoy n nt qui fcre condommerant
etabli aux Cayesdepuis plt. de
'vingt ans a Iaiss6 beaucoup dt re-
grets. .
La maisom-&d commerce Shidel
et Co. continue a fonctfionner corn-
me par le passeaous Ia Vditu'ticr
tie Monsietr Karl G.t SideI, ifr s dti
defunt eti de son associ6 Richard $
Otto.
Aux parents eprouvis, partpu-
liremen l 1. Karl 3. Seidel, lnouts
S envoyons nosy sincurest condolnan-
trse nFeled a otd


Phone


A(iDEi.'NT Sli( LA OROtU
JE JkCNIEL;


291


!E


iIer" apr-s-r; iit rIet, r dU'
Jfacmel, la ,'iltre d: Conv,,nant
do la Ga'rde i: faisait pIn". du
curttg: pr,,sid nticl, chavi:a. Les
d(tux oiffticiers t'u y avait';t pns
!ace aRmin: que Io chauffc'r en olnt
recu quelque.s biesureis. Le Chef
tde a Gardec k' Colnerl Andrn soe
truiuvait, fart hcurut.-.meit. (dans
autoo do i'rng^nieur e.n Chef.

LE JAZZ (C'IJANCT A L.A, H12S

Lcs r., .., i .i-s apprendror'. a-
v-ec plaisir qu1.e d.main 11 belu-
res., Ie Jazz Chancy si apprQe:i dU
public, se ferin tentendre dans un
beau program e de muiquc doe
danse moderne,.
Radiophiles aux ecoien s

AU COLLEGE
CLAINVILE BLONCOURT

Lundti t ra chain; "A 5 henres de
I'apres-midi, le Docteur Price-Mars
prononcera une conference au Col-
lige Clainvile Eloncourt a l'inten-
tion d(es eleves et di habitues de
l'tablisSm',t:'n' lt,
Stjet coios!;: La Cigale et la
Fourmii.

CONCERT PAR LA FANFARE
DE LA CENTRAL AU
KIORQL'E OCCIDE JEANTY

Dimanche 27 Novembre ai 7 hres
p. m., la Fanfare des internes de
la Central offrira in concert au
Champ-de-MIars, au Kiosque Occi-
de Jeanty. Voici le beau program-
me prepare cettie occasion
1.- Garde d'Haiti, march mi-
litaire par A. Brunot
2.- Fete Dieu, march prices-
sionnelle, A. Brunot.
3.- tUn accident de chasse, ou-
verture par A. Brunot.
4.- Durce Armand, m6ringu-e'
par A. Brunot.
5.- La Princesse, Polka ur 2 a
cornets A. Brunot
6.- La Valse des Roaa, par A.,
Brunot.
z7.- Rumba Tamba, PAc I-. Her
nandez.
8.- La Garde en beauty, nm6rin-.
gue par A. Bmnot.



BERLINER HOF


PETITES


NOUVELL&S


Au course d'une pieuse c r4rmop-
nie, le Pr6fet Bfliard, le Maire
Louis Andr6 et l'Inspecteur C. Bis-
sainthe, d6posarent le 18 Novem-
bre, line gerbe de fleurs au pied dtu
Monument rige en la memoire des
Morts glorieux de Vertierea.
**'
Robia 1 t issu Ia moded, voile
pour robes d'et6. Rbsistant anx la-
vages r6petes, au soleid et A Fair
marin. Le plus bel assortment. Le
plus grand choix chez Madame Si-
mon, angle des rues Magasin de
I'Etat et Traversibre.

Des tourists francais nous vi-
siteront bientOt. Des pourparlers
ont ete engages A ce propose, aves,
certaines lines de navigation fran-
gaise. C'est M. FranCois Legrand
Consul de SuAde, qui a eu cette ex-
cellente initiative. Compliments.

T i pousses 1'dliegance, Arthur,
jusque dans tefs chemisettes? -
mon ani, je les ai achetkes h la
ChI-:.:.i:..!-. Lafayette. rue du Ma
gasin de PEtat.

Le Blaccara, signage un confrrer
Tu, Cip, a faith son apparition dans
cette vile. Et un grand jeu de bac-
carta, souiignfe le rrmcv confr&er, a
e6t o v=rt tin;tes jc' -.-, files lAondes et bru-
rne. Mais, i parait Qi'on enregis- f
tr deja qul-ques victi mes de ce
terrible it; et uUn j:;ine employed
rde ma iain aurait ttn4 xpul. n4 par
son .atron.

Pour avuir un bLn pyjama. des
chapeaux fmns, passe' au Bazar Mo-
derne, 91 Rue du Magasin de i'E..
tat. Vous serez servi i souhait.

Les rangers de Jacmel ont fait
,ur aprparition ici. Elles flattent le
palais ut font les deiices des ama-
teurs.

Cette semainae, 'animation a ete
assez vive au Bord-de-Mer par sui-
toe k f!'arrivie de nombre de com-
merlantzs cde la Province venus
pour is iht 't de fin d'annde.

La rT-coic: d cotton promet beau-
coup dan:s la .rgeion de Lascaho-
bas, les plantations sont a point
et ne sont pas attaqru* s par le
charanconi

Avant-hier soir A la Cathedrale,
cermrnonie tiihante; pc aque tous
lcs membrnIvs de I'Association tLa
Sainte F'anii }e.- talent presents et
i'on passa di.s moments pieins de.
- recueilrements

La v'nte du tabac indigene est
assez lente ces joars-ci. Des stocks
sut eh dpot6 attendant des ache-
teurs.


Lv. vivres alimentaires abon-
dent dans nos marches. Beaucoup
de mais moulu, pois, bananes, pa-
tates, etc. venant de la Provipce,
repondent a ia consormmation de la
Capitalte.


AGOMENSINE CIBA
FLACON DE
20, 40 et 100,oomprimes
extract ovaries activant la
menstruation.
SISTOMENSINE CIBA
Flacons de 40 A 100 comprimcs
extrait ovarien regularisant la
menstruation
RELENT LA VIE DE LA
FEMME
PAUL COPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prinee.



1.r

e *


ti1


(MKaol dBonl .nc "')
... .. 'g?

Robert Brasillach: Corneille......... .. ..... .. ............
Iitler: Ma Doctrine .. ................... ..... ..:. .
Pierre Lyautey: R6volte au Mexique ............ .... .....
Henri Bordeaux: Premiers romans ..........................
Zweig: Marie-Antoinette ........................................... I
Vercel: CroisiBre blanche .......................................
Amet: Comment on.apprend A parler en public............,.:
Footballeur entraine-toi .................................. .......
Ruffier: Soyons forts .......... ..... ............ .............
Jagot: Magndtisme, hypnotistme, Suggetion .............
COLLECTION tLIVRE MODERNE ILLUBSTREb (G. 1.)
Binet-Valmer: Le D&sir
Claude Anet: L'amour i Rusale
Carco: Le roman de Frangois V lion
Carco: Perversit6
C6line: Voyage au bout de la nuit (2 vol.)
Chardonne: Les Varais
Chardonne: Eva
Chardonne: L'Epithalamne
Chevallier: Clochemerle
Delteil: Jeanne d'Arc
Rostand: L'homme que j'ai tu6
Provost: L'homme vierge
Morand: Magie noire ...............
Morand: Boudha vivant
Maurois: Ariel ou la vie de Shelley
Byron (2 vol.)
Etc... Etc...
ALMANACH VERMOT 1939...............G 2.00.
I.
__ ,w>~-^ ''*'"'''"**fijt


TANDE AC OUE CE DEUX

VINCENT CtEIDY.

18 Rue des Fronts orts


:..,


S'est elablie a son ancien local connu sos le nomn de LA m .li
SON BLANCHE 18I Rue des Fronts-Forts, et done un grand .:
bais de fin d'ann6e.
Coimme vous le save par ses avis pr6cIents, il vient rd'art i
dans le pays avec tun stock de Marchandises de toute fraichar:
Prix Prix:ds.


Drill de Pique cOL
Crash could.
tDrill calimir could
Drill rno.'veautt c oul.
Beach Cloth
Shantung crtn-m
Dnil double fil
Drill gabardine
Dri'l blanc union
Khaki extra superieur
Zfphir franyaise
Chaussette de Sole
Chausnette fil
Cravate de Sole
Cravate de Sole
Ceinture cuir Homme
Khaki pour Chemises
Chemises Khaki double poches
Chemises pour Honmme could.
Chemise, pour Homme madras
Chemnises pour Homme tricoline de soie
Chemise pour enfants
Chemisettes fil i dessin
Chemisettes fil uni
Chemises Polo
Bas sport pour Homme
Eas sport pour enfant
Chemises po')r enfants
Chapeaux line home
Chapeaux Impermeable home
Chapeaux Enfants sup. line
Flannel gris costume
Cretonne Satine
Tricoline de soie
Shantung blanc
Crepe de chine extra sup, blanc
Satin blanc robe marriage
Soliers nouv. robe soirie
Grand ast. sac A main pour dames
Ornement de tate soiree
Couronnc mari6
Bas de soie mousseline
Bas de soie chiffon
Bas de soje full fashion
Chapeaux feutre blanc dame
Chapeaux Paille tagal dame
Chapeaux Paille sup. dame
Chapeaux capline sup. dame
Chapeaux Paille canotier
Serviette de toilette 3 pour
Serviette de bain 3 pour
Laine molton pour grand lit
Damass6 pour matelas
Damass6 A nappe
Toile & drap cru
Tete Indienne A draps
Quatre fil pour cadre
Toile & tente


Courant
3.00
3.00
3.50
3,00
4.00
4.00
4,00
3.50
3.00
3.00
2.50
5.00
2.00
3.00
4.00
3.00
2.50
.500
3.00
6.00
6.0 ......
3.00
2.00
2.00
5.00
2.50
2.00
10.00
10.00
10.00
10.00
10.00
2.50
2.50
2.50

12.50
10.00
12.50
10.00

4.00
5.00
I0.00
12.00
15.00
7.50
12.00
10.00 .
6.00
7.50
7.50
4.00
3.50
6.00
4.00
1,50
4.00


'
r:

r -. I
; ;;.


8
c



r


i


Librairie' Nouv
La LbMr Ia Is nu atiwr