<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03501
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 23, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03501

Full Text
klW^ W tWSWSH~fW.lfl r fi fl gt.tW3tl~ff

ERfNEbT G. CHAULVWT


MFED, DUVIGNEAUD
i Lflrntnr


QUOTIDIEN RONDE EN 1896


MERCREDI 23 NOVEMBRE 193


No. 20.121


Par Yvan Jeannot.


ETAT DE StANTE
D)U DR,. BL7t-rA


PROPOSE ET FAITS DIVERS


(Voir le No d'hier)
wwuv^-u-.-fvrf- -*-


centre le fascisme


Wrig que ne cultive pas sen-
an ideal de paix. Elle a en
W imer toutes les conquktes
Svers lesquelles l'homme
des difficult sans nom-
l te ndu traverS les Ages de
ses force-' t qui forment
i e n est convene d'appeler
me. L. EUtats de cet h&6
Sres.,tct(Ont la liberty,
S ith humaines. Chez eux,
g.er taine cuiiception de l1,
l.ir rend insupportables les ac-
%i. violence, quc ccux-ci visent
cg nne ou l collectivitsq:
Biture tritd ocratique. les Es -
sm6rfn icains, pour des raisons
aI. t lear ongifie meme, s'op-
et s'0pposeront toujours a
Squi tenturait de modifier
o~.satitution interne. Aussi,
pvandIsrdt3 fascists, nazies
mURIlinisteS qui out actuelle-
cours en certain pays de ee
t, la derniire r6volte surve-
ia:sU.Bresil qu'etouffa dans al'uf
Pi.iudent Vargas, voila qui dt-
clairemcnt 1'existence d'un
set qu'il imported d'y parer.

AiqMe gardienne des
I Utglia d6moeratiques ..

| An+, i quu occupe une position
eipeue dcan, la lutt e ConmP iv'-
;l A: de rcgri'sion. Elle slit de-
| onR existL. ce de continent li-
r dx gran di e ides d'affranchis-
jMt ts a la fin du Moyen-Age
i 'uidevaient donner a 1'humani-
Wi C;tE ontihance absolute en son
0 .I oitre. 1.a culture m edievale
*de croyanc en tun itre divin,
fnt dan toutes les mani-
Ins de la vie et auteur de
iyvisvon des Socites en maitres
Isclaves, succomba sous les.
ji de la i.hilosophie aristoteli-
e.t*D premise tn honneur par la Re-


COMMUNICATION

I DE PIECES


I!; la demand du Dfpartement
iii: iltl eur, nous publions les
aRuivantes relatives A la
aii -ft la mort de Monsieur
i .-allard d6c6d4 i rHaipital
':ii"a i avant-hier A minult :

: RE DE LA MALADIE ET
: DE LA MORT DE
; LOUIS CALLARD

i' GARDENE D'HAITI
^ NMiitaiwe de Port.an-Prine
e:.. 21 Novembre 1938
:::a Callard, Ag de 50 m,
.: itMe, a 6t arrit6 Ie 30 Oc-
*.i g8 et mia au d6p6t du Pini.
a O tionalp do Port,.auPrinee
de la Police.
o::.:,i fmme btW constitu6
;,: point de vue aqueloetttqu
S:.".is ttI ire qul se plalat de
,t. n 6rales do ya.
H5imiil,,'. I ,tl. _i~s lPer.'-


nai.asance. La notion d'une raison
Rouveraine, seule condition du Aa-
lot, Ia decouverte des lois naturel-
les r6gissant les divers phn-om&-
nes, voil& qui a rendu po.sible l'ra-
venture heureuseu de Colomb, et
lcngtemps plus tard. ce magnifi-
que movement d'6maneipation
des colonies am;ricaine.. Ce n'est
done pasi an.s raison qupe 'Amt&-
ritque ~Leut eltre Ia garldienne et le
refuge inexpugnable de. traditions.
ddmocratiques'. Elle y f-t contrain-
to autant par mnt.tr1:t q t. t .:i .it
Les rgimtr chdt, c:lf Trn--., La MIrr-
che au :pn ceti.nce_, kI-s myisttiquel'
de furce,. lt 1:.wurr- friigee en con-
dition ldu progr., heurtenLt -s
conception d.es chos.s ci seLont con-
darmits it tin chr:c certain.


Conclusion


("Fest dan:s c -e c.! 'ni:,ncti)rs qlue
s.'ouvre. i 9 Dlsceri-rt-, la 8. con-
firence pan-namriLcaine. ElSe est a
coup siur d'nn'e importance consi-
dtralb!e .i I'on tient compete dles en-
gagements qui peuvente en sorltir
et tendant i une d6fens-e collecti-
ve de.; territoires am.ericains. D'auL-
tres questions y seront probable-
menLt dibattues, avant pl.uttr
trait iaux problems Sconrimiqut-s.
L'Honorable Cordel Hull rluntt 1i
cnrnait !e liharIliamli i collrlomiqul.
et qiti 'tuit, non s.ans raisin, dans
le libre-elhiange des priduit:s n-
tri.' Et ti .:' i i'.'ltiiibaMi. :mtnit (,.s har-
ri'ts. los plu' str:- pour iassurr la paix:.
:ne manquitterai. a.I',s dr-ute, pas d'ai-
gujile.r It.' d6Ibats s-.tr !e terrain
comrnmeci.l1!, rian tin effort pour a~ts-
scoir l'idi.al rpanamrricain ;ir dce;

On pl-Lut dLone Lbaucoup attendr.-
de la corfoference de Lima ct cspitrer
qu'id en syrtiir Lin panam-ricani.;-
me fortitii de plus d'humanit6, de
plus de cordniailta cet de pluls f.-
bien-Etre,
Yvan JEANNOT.


st9e au niveau des 6e me et 7&me
cotes de I'hemithorax droit.
Les organs ldea csna, youx. nez.
oatilles n'offrent rien de special A1
consider. La bouche est.en bon
ktat, la gorge est normal.
Le thorax est -bien d6volupp56.
Les membres supdrieurs et inlff-
rieurs n'offrnt rien de social i
consider. L'abdomen est couple
et ne prseiite rien de particulier.
Tel est l'6tat physique dui malt-
de lors de son cmprisonnement.
Dana les jours qui ont suivi, lcs
chose semblaient bien aller, les
courbatures s'amendaient. Ia myal-
gie disparaissait en Mmem temps
que notre mnalade se levait et va-
quait librement A ses besoins or.
dinaires.
Le 6 Novembre des phenomr nes
diarrheiques s'intallent, diarrhea
profuse, aqueuse, sans glaires ni
sang fatiguant Ie malade et so re-
p6tant au rythme de I2 15 asel-
les par jour. Un examen de labo-
ratoire fait pour la recherche d'a-
mibes est demure n6gatif. Jus-
'ue I' tat general eat encore
trn bon, le sympt6me eat unique
et notre malade aprsis one m6dica.
,tion adequate semblait revenir A

(vaolr suite a Oa6m.. page)


Le Dtpartement d, 'Interieur
nous a communique le rapport sui-
vant du Service de iantd de la
Garde d'Haiti concernatt I't.at de
sant6 du Dr. Buteau, 4Stenu poli-
tiquei ot Penitencier National.

15 November 1938
DE: L'Iritspecteur Mdical du Dd-
partement.
an: Commandant. de Ia Gar(de
d*Hlaiti .'
Via: Voit-. officielles.
Obijet: Etat ( i siantt 6. Docteur
Joseph i tc-au, detenu en prison
pouAr cauii politiquie.
1.- Le 2 Nov.mbre 1093, appe-
1I d'urgence en prison, nous avons
examine le Docteur Jodsph RButeau
qui presentuit 1c tableau clinique-
classique de F'Angine de poitrine
vrtei (Arngor pectoris) avec con-
ge.;t:rn cirtbrale ayant determine
tnre perte total tkie a mrmoire Ia-
vu: confusion mentale t.re mir-
Quee.
La tension artt-rielle etait dle-
vie: MX17-Mn.10. La cris ovait
di:'ute par uiue syncope. Des soins
iur-nt procdiguis au Docteur qui
'e ai!ma fet dalrmrt. Le lendiemain
3 Novemlbre, les accidents avaient
rprips l.- ou former de cruise, scbin-
trantLs. Li- Dorteitur urtean flt
,-itnispo r ti t 'Asilo FranIiais.
S*xatirnc do LaLoratoir: r I
r'-rcr t. ri e .-: C'. Lt I liiCne cirni-
n]i'. (iO ti: n;t't ic're-4 aztt cs du:
IS Ltr i1 U.'-, it re..- altfi wn tatiain (E.,!
taux i U.! i r -Itan;tti d'Ambard effr--
tU,'e i'-' (t< 0i.112. chiffrc cl-
v ',il L, ..:, t uin fonctionnerment
ri nal U l.' I :: t tis-;-vici (set. matib-

1.n t-0t j o-, n T inm titui a o b to -
goi (.t l..-'.,,* : ni $. heureux.
2.--- I :r t: I;i nation; Cuno idT-
iram llt L -; valisseaux prop're;
du ci a rC',,r .irotes), la tension
.,uigtl., clh iLvation anormale c't
succr a.'L:I-nl.-l'Ct' ren lde, vis-. -
vi. '. f l'.r:e ureiques, il est
rocomrnandi, la sant6 du Docteur
considrc -A_.t ictement, qu'il ne
soit pas ob)ligc do rdintigrer im-
nim6tliatemnTi t iLI. prison. Cette at-
mcosphbre e i.t incompatible avec
s.on 6tat ie -,ant6, tant an point d(1
vue maLci-itl t(dentarisme)qu'au
point de vue moral (choe 6mo.
tionnel capa.bl,-' de fire revenir
b., crises d'Anuine de poitrine qui
pouirn-icit( occa.ionner des acci-
dcnt.s braieo.u,) plus sirieux),


(.S) L. MAXIMILIEN.


TRAISENTINE CIBA
Puissa:nt ntiispaimodique do
synthse, ragi..san:. par voii ner.
veuse et musiculaire.
Permet de traiter avec ia plus
grande certitude d'activite dan.a
la majority6 des cas, touas les phie
nomnOies alriqu0es ot les troubles
fonctionnels lies au spamme.
Touis tat sl-mstimoditues
Troubles neurno-v-'tautifs,
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Hatti
Port-au-Prince.


LA SALLE DR LECTURE
MASON PDU PEOPLE
OTTA WA, CANADA.


L'AVIATEUR EDOUA.RD ROY
NOUS VISIT


Ce mating nous avons recu avec
plaisir en notre Redaction 'ainma-
ble visited de i'officier Edouard Roy
qui. comme on le sait, a obtenu avec
succcs du I .Unis, son titre (de Pilote-Aviateur-
MecanicJen. I1 tait fccompagni de
notre fam Me. Edouard Cassagnol.
Maintenant que nous comptons de
jounes et brillants aviateurs qui ne
demandcnt qu'ia employer ti(.ui'
eonnaiss.alnc.s nious souhaitons de.
tout cctur tlue dans un avenir pro-
chain, la situation financikre de I'E-
tat lui permette d'ncqu6rir nu moinm
deux avions qui rendront de ttris
grands services au pays h tous is
points tid vue.
Au cours do son agreable vi ite.
le lieutenant Roy nous a dit le
plus de bien possible dre son ami 'ia-
viateur William E. Gordon, le prn-
prie tire de l'avion qi'il piloti;t,
et qui est armrv6 ii depuis hbier nmn-
tin. Nou;s renouvelons nos chaltu-
rtusies felicitations 1i notre ami Ic.
lieutenant 1Roy et en prenons occa-
sion pour solhaiter 1t son dwvo1 e
compaguon I'lviateur Gordon le
plus agrable .tejour parmi nous.

DANS LA CIRCONSCRIPTION
DE JACMEL

it'i, i.i;.ippi'(:iotns (ji. lonsiCurti
f'idre (Crlan "Lf t norimm 'l Dire'c-
tuiir lin LyL'cef' dcle .Tuinm l n renm.


placement di Monsieur Edde
(ouksse.
Par aillturs., Monsieur Iaonce;
M6gie nyanI 6t6 appel_6 A d'allttre
functions, la charge dlInspeteur
cdes tcoleS qiu'il occupant pr6cedem-
ment a 6it comblee par Monsieur
Julien Nicola,,
sN,. siniO'ro compliments aui
htntticiai rs.!


DYNAMIQUE JAZZ


Ui'nc crupuatleu selection a pr&*
side A nl formation de ce nouveat
Jazz. La technique musical de Dy-
namiique Jazz .'6taye sur l'harmo-
nieux- rlttiupem-.nt d dix talents
ift' t tt',.': t o';lT' t L2iisses.
I'r hiujlt .t t ll comique Otl-
- ': Ji: in. va ';x imite, A s'y trom-
>:. I s It.:-; instruments sans en
vxc.t.,r auKoni, deridera par sa mi-
nqh.cv irr,0sitible les fronts lea
plu. ,nibirum&i Deitx pianos pour


(Voir suite on 6fme. page)


Un veritable progrbs
est celui qui consist a fair soi-
mtme pRour un prix tres r6duit, un
litre d'excellent vin fortifiant avec
la Quinoonine. La Quintonine est
un extract concentr6 nouveau qui
toriifie le sang, kes nerfs et g9urit
In faiblEsse, la fatigue, 'an6mie
et la neurosth~nie. Toutes Pharma-
cies. A Port-cu Prince: Docteur V.
Matiiur;n, Pharrnm.ce Soint.Francois.


,# *"" f'l",",,". A e. ntI* ~P r.,,-, P,,aJ, ,,, ,,,, ..), ,.. ,, l ,,- .A i


,I T l!]YTTE


so~


VAIRKI2S


LItGNE- REMl.fQUABLEI

PUISSANCE B'XTRAORDINAIRE

PUNCTURE PROOF TUBES

DETENTRICE DES RECORDS DES 5 10, 10 25, 100

MILLER.

COMFORTABLE ET COUPLE.
rAITES-NOUS LE PLAI SIR DE VOTRE VISITED.

PRIX SPECIAUX PO OUR LES OFFICERS DE

LA GARDE D'IHAITI


ABEL


LA CR OIX


Ford Doeler
Distributeur pour H aiti

Grand'Rue. Phone 31,;i


GONOTHEK, PERMIT DE FARE SON PITIT. TRAITEMENT
L DOMICILE.


111~;
rr
13:' ''''
B~I: .. (1U& FBRBT 01


11l.I


'fm w -lpfwf"' -"AtMMM^M a fff^ f^W) rffffw ffmss f --t* ------------\U--


1- *~R~L~hC~B~~ as sa ~aa ska a~aa.a~8~~s~Qa~8~L~s.~n~ks ~B~Wl~i~ ~P~" B~~b~~a t~$~ri~B


b ]


I-NEI ..x




bCNea~e~lb**t b)~sif)lflbf~)l*hr* fpl C LJL~, NOUVELLIS'Lt ~


DOe totre Correspondat & Aquin

LA MISSION A AQUIN


Le samedi 22 octobre could,
vers le milieu du jour, on entendit
toutes les cloches de l'Eglise s'e-
branler conime pour announcer A la
population un 6venement inaccou-
tumd: un jour de grande fete, ta
visit d'un dignitaire eccl6siasti-
que ou d'un grand seigneur de 1la
terre? De fete, il n'y en avait point
en perspective. Nult doute qu'il s'a-
gissait d'une visit. On avait vu
arriver, en effet, une voiture vitree
:-enant ia direction du presbyt~
ai. i-qs q-els talentt ces visiteurs
:;e ,.r:c o? D'ott venaient-ils7
Q i ;' ; *i n i.iis? Autant do
queaiions que chacun se posait r
y repondait A sa fagon de travers
le plus commodiment! Les propose
allaient ainsi leur train... d-ra;-
sonnd... lorsqu'ils furent arr''i t-.
dans leur course rapide, par uno
nouvelle qui fit sensation: les MI,-
sionnaires sont A Aquin... Les MM--
sionnaires;.., et routes, les bouchc,-
criaient...
Le lendemain, on accourut e:1
:'foule 'Eglis pour voir, pour en-
tendre ces orateurs d'outre-mer,
Us etaient 1a, assist d6ans le chceur,
et comme deux puissants aiman
attiraient A eux tous les regard-
Enfin I'L chant", ce iit !e
tour du Prone, Le Rev6rend pbre
Ricordel. cure de la paroisse, pre-
senta a la foule Iles deux Pres R6-
demptiuri-tL.-: ~-s reivdretnds Peres
Duu4.rf' ct -1. K qtiI venient
precher lU .m i a Aquiil. 11 an-
nonga n rni' t1n)ps,. que Fn
d'eux allut r : parojVul,
L e I. tP, I -. > :ri t:a .. 'S
lt chair"' ; .
de so -.tix l, sa 1ix c o.,-
'rur des r 2a;X:: cnthodralfe.t is
expi : T..o_ son ontrate-nt ;
*'n dit as D, .i.;!:'.;. DCou Israell
i 1 viitav : -fe citr redemrtio-
nis lA bis stna-m, Cette proph6tie
de Zu;Chi:, ., a a naissance de St-
Jean Baptiste, bien choisie come
sujet d'oav:r.'ire, fut tr aite avc


iloquence et 6ruditio'n. L'Tonf4-
rencier definit cc que c'ttalt que la
-mission: I'appel de la grace, la
planche de salut jet6e par Dieu,
dans 3a personnel des missionnai-
res, aux naufrag&s du pech6; il si-
' gnala A ces derniers Te danger qu''l
_.y .avait pour eux de laisser passer
ou de repousser une si belle occ -
sion de fortune; i acheva en ex-
portant tous les fiddles, sans di*-
tinction, i venir en foule counterr
la bonne parole oi chacun trouve-
ra I'aliment necessaire, le just, A
son perfectionnement, Ie tidle, A
une plug vive ardeur, le pecheur,
A sa conversion...
Ce fut de l'enthousiasme, ce flit
du dMlire, et n'ctait-ce le respect
dit au lieu saint, le h6ros du jour
eit connu les ovations de I'audi-
toire reconnaissant.
Les hommes, cependant, furctr:
fobjet d'une amrre deception: its
vetati.it d'apprendre que les exer-
cices de la premiere semaine -
talent consacr6s exclusivement au-1
dames, aux jeunes files et aux en-
fants. MIais I'admirat ion, mirce a
la curiosity, les porta quand m&-
mr, malgr5 uux, a prertdr-, '. cur r+-
van(-he en occupant en .. d nom
bre -s porte. 1s ketr., cr-
ridors de i'Egliis uu m, n nt do .
sermons adresca lie iur aux pr-
vi.'ie-. La mission d;s damT
fut cloture !e sanmdi par ur.ia- f
cession auix flambeaux autour ,I ,
a' grande place de I'Eglise sous i
re.urd des hommes, sectatt-urs
:rc' d_.- cette manifeLtation fic-
riqU .
C(onjoint(cJii.t arec j.es exerci-
cos de i mission -t.e teaieCnt, a 9
hcirts.- a, m. et l 4 hEure.s p. rn.
e]-< suppliquEs sa Notre Dame du
Perpdtuel Secour<. Patronne des
mii>ssionnaires, pour- obtenir de cot-
te M sre e incomparable, des gracc
abondantrs de conversion.


(A suivre),




fasse parties du Comitf qul
dirigera les elections an
prochain concourse d'614
gance du REX.
Pt-au-Pee, le ........1988 .

] ** *** <.. .. : ;i
................... .
Signature .,
N.B Remplissz I, bali. le
tin, dtitachez-le. It doit 4tre B .
poue dans les boites diapos.a.
a l'entrec de la salle et da b.t
lobby du balcon.
^xiiniini^^


IT'


L ANQUE ROYAL
DU CANADA


W*-rtnnr -~ -*- ----- l- -- ----- --


' A1 4E* T
N SA~E


MADAME.


N-e &oyez pas une ctenr


malade. Apprenez


I votre soutffrance a:'.

inutile.


Si vouws tes une de ese fjet.'
don't les 6poques sont do~ler e.
Sss, si vous vou sentez d~ri ,.
si vous endurez des maux de tfl*
terrible, si votre dos vous f .a
ma, si vous &tes nerveuse, irrita-
ble, suivez I'exerrtple des mi.iers
de femmes qui ont appris i traw-
ser sans ennuis et avec le swirir
ceette piriode si disagrdabNe. 8 '.
ne se contentment pas d'essayer ds
Sremedes qui les calment pour m
moment seulement, mais cotldes
au ClCOM POSE VEGETALa del Y-
dia E, Pinkh:am le sain de les s
lager constamment et r6ellemmt,
Ce fameux produit aide la Natr.
A accomplir normalement sas fIet
lions rguulires, donne au top .::
ne vigueur nouvelle et ealme I .
nerfs. C'est un lonique bon..
Fain fait d'hercbs et de rdiw
Des millions de femmes & tirra
le monde entier ont profit de ii
effects salutaires et le rtcsoaa:.
dent i leurs parents et a leD4
mies. Vous ferez de rmem Q^a
vous l'aurez essay.


S..et a chaque minute V
de la journey Ia douceur rafraichissante et
le gouit meilleur de la Chesterfield vous
donneront plus de plaisir a fumer.

Dans les Chesterfields sont les meilleurs Donublez votre


ingredients ,que puisse avor uwe cigarette
.., des tabacs Amiricains doux et bien
murs,, des tabacs Turcs aromatiques et du
paper a cigarettes pur,


plaisir de fumer

avec les Chesterfields

..elles soln PLUS DOUCES el out M1EILLEUR GOUT


:Li m'rr c MVS$ TWAVCOC9s


Distribati r Don o N. Mohr


M dicamente
la Gorge
12 a I5 Minutes
Pref6rbe par des million det
gens 6 fa gorge de-oito,
d'autrefois, aval6e d'un atra
Une scule Pastile Vicks, fobac
dam la bouche, iexcre son a cdo
mr4icamen teuse directtonrM t sIt .s .
muqueuses irritdes de in grof. pw .
Idant 12 A 15 rinutts







A ,:,rn vc* :


Ingredients du Vic VIAM g
-." ." :. .


RHUMATISME "l
s IISII:: s%, SS
SANG 95T CHAReet 6'A w -
etc. Cos poltsosent "*Oasdmfl
I0 remobde KAIFUID qul e rict'- CA
tomps I'orfasnism8 en h.Mowa otfn ..::
mnIs, ce mntwH do :a n Iit do Cj i ^''
de atv6 o rt mme ouf1 m.l I a uh ,'.
d'uno via leuna at a3 n Le no.tt
vented d an 1 pharmacli A dRT :
thode a"t. B6cra X LAti.:
SKALEFLUID, 6. pt oEM, EX*fS'P
W, n woiS


'I.....-.......... ....


i-U


....... ---- ... ...


CINE-THEATg


I'az- i d
,Ir.- POUR LE CONCOU".

D'ELEGANCE
n,+,++ (Dames)

.. Je, so igni, desire qe
,d -
a'.5n ... % .: + .





tw--........-
^i*A *RE D JLIMA

.to:tn des A t.eietrn s t
it en pleine astivit6; la
ji'mour annuelle de vante
e.I dianhe, 4 .D iabre
SA cet effet le Comit6 de
se d4mbne pour asHurer
ijfl^ sucds de cette fMte. dcvt
I jdiit est affect A soulager lea
'js des anciennes 61lves infor-

I.Ajreuvre done, Mesdemoiaelles,
i::406mesf

u Scr6taire G6nbrale,
Mine. Eugene DECATHEL.


AVENDRE


: tn grand piano (marque amdri-
in:: ) ~en parfait tat.
dresser a Lyncee Duroseau
:~ lRuelle Michel Oreste, Bas-
:: de-Chcse-


FATES ATTENTION

LE BAZAR NATIONAL


E aore UNE F1OS, s'enorge.eil-
IRt ftre LE PREMIER A offrir a
SClientele et au Public les avan-
: ge de NQUVEAUX PRIX d&-
atant dde l'Accord FRANCO-
SSITIEN, pour ses rayons de:
ftarfums lea plus en vogue de
fRANCE
i. VS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
IQUEULRS dc la fanmeuse mar.
que Marie 3risart.
Vous le devez A vous-mntmes de
VISITER tns Aayons.


ICHARLES FEQUIERE
& Cie
INGENIEURS
*Consultations Projets Cal-
sa Constructions Agences c-t
presentations Ge4nrales .om-
Bimissions.-
Rne Bonne-Foi No. 54,
T6i: 3-70
P.. BOX: 198
Port-a u-Prince,
Haiti (W. I.)


CORDON ERIL
SMONT CARMEL
RYPPOLITE R. JEUDY
S Grand'Rue No. 139
Announce a sa bienveii;ante clien-
te qu'k 'occasion de la rentrea
dte.classes en Octobre prochain,
*. 'e trouvera des chut.sslUre.s pour
blnnets et fillettes
AVant d'aller ailleurs, t. i visit
.tlmpose & la Cordonnerie Mont-
S.amel oii vous sortirez satisfait.
SDemandez toujours h3 pomma-
te Na-Nile et La-Em-Strait
., -


AL


MiALot


DERBY
ENFANT

i coulpur
o u' ",le


P B Porte Pas lea crhoa.
?i PULOT n'est pas i Ias mode.
dit PILLOT dit solidit4 et

: a4 in de Ventef:
gj^/e'arue .Pavee
S E'.u Dr. Anmnsu a
:.:::


,,.ll.esnsI~- jW~~fr*--flflS--fLUy~~~~Yf.:Laaaa, .~.


-". rvC~""j"M" "I i N ZOLIlr&as* ^ -. .,,


Sfat est incontestable



LE RHUM SARTHE

c est la quintessence


OEB

meilleures varittes de cannes


d'un vaste territoire

reunissant les meilleurs terrors.


C'st ce qui fait son ar6me


GOIITEZ ET COMPARE f


ECOLE SPECIAL
DE
STENO DACTYLOCsGRAPHIE


Reconnue d'Utliite Publique
Angle Rues
du Centre el Miracles
Tdelphone 2620
P-au-Pce
STENO DACTYLOS
COMPTABILITE
. .Le seul ttablissement jusqu'ici a
Port-au-Prince oi les pre-;cription-s
techniques .ont rigoureusement ap-
pliquees.
Une ruduclion a et6 faite au t.a-
rif ginaral des course pour tcnir
compete de la rarete du numerai-
re. Demander Prospeclus.


La CHESTERFIELD est la ecu-
le Cigarette don't les funmeu'l di-
sent :

A L'ECOLE NATIONAL
DES ARTS ET METIERS
(Sal6siens)
O; pe'ut ;oir expose: une cham-
bre a coucher acajou,- style mo-
derne, execute aux Ateliers de
I'F c.
isites: martin, de 9 h. A 12.-
Soir: dic h. A 6 h.
LA DIRECTION


AU NOUVELLISTE
ET A
LA MASON ROBELIN
'Jn trouvera:
Le Dr vet simple de Capacit&.
L- Brervet SuperieuLr de Capacit,.
Et le Certificat de fin d'Etudes Se-
cnda.re. classiques i (2mre parties)
Diplbnme de Licenci6 en Droit.

BERLINER HOF


g~hgp~S~~ b~Ji~B B~P~)R ~98~9.~ ~~~~*r~~ N~~86atflfl# .S~~Bfl9PtO


Devenez votre propro Comptable en iouvrant nm
Compte de ChEque k la Banque Natic.le de la
R6publique d'HaIti









EST LE MOT QU'ON DOIT ATTRIBUER AU

KOLA




COURONNE


QUALITY SUPERIEURE


FABRIQUE D'APRES LES METHODS



D'YHGIENE


LES PLUS STRICTES.


BRASSERIE DE LA COURONNE, S.A.

I' TEL. 2622.


fl'- ECLAT



S I j I L

Fr) il, r
T h.

ALPIIONSE MAGL'ET
Agent generala l



: tAILVillA
DcnItIr:.Iz ;'t v it re C'a orCtnni
IMARVELA e



arb.ia 1e p. rt-: w ocu seinc vcatre ot h-
tlu'.ni. ,
I (.. crlei p .S A it uir-v s n
'n.iOU T :'i' RE S T core.
*i r n1 >, cr p'H. nc uf s'i: e ait


ivas habi uc ia.lrez Ie lancare et ha
mtift sns ai voir A dpensner pour
ih.10 tuirei n de ch diasures.nme
Itne r sU eior ione pcii de voutns if-
fit, gr Ace a MARVELA.re l-













qU',:Qs hbintle 'ence de In eanane
Disribu banana Grur.

-- ^ ^- .-. -.. -
POUR VOTE SANTE
Si vous sruffrez de I'apparell dl-
gestif, ou Si vous sentez une d6-
bilit6 quelcon cue dans l organisme
*e rate pas Uoccasion de vous met-
tre A l'usage dtc hi Farine rQuls-
queya, quintessencee de la banana
Troglodytiqurs) ou banane Grand
Vincent.
Madame, n'oubliez pas quo la la-
ine QLISQUEYA est un agent ac-
tif qui excite la croissanco des oB
chez les B6bbs.


Vous trouverez partout
les cei!bres dentifrices

GIBBS
& 1.- Gde le tube
Les products franQgais


ot GI
sont lea


UBSu
meilleurs
i


sflB5,SSD~it*S~t~flWSCCC~rWrrrn~~ -


BERLINER HOF


-'2L"--#' j" kf'lPJ jA* Mhr m*&Aw-M4AaWa-_ .,J.*


PAGE 5


LA SOCIETY

DES NATIONS
ET LA LUTTE CONTRE
LE PALUDISME


Le paludisme est une maladle
qui, depuis Ia guerre, attire par-
ticulilrement attention des auto-
rites sanitaires et administrative.
Cela est dO en parties aux difficul-
t6s que cette maladie a causes A
elqlques-unes des armies combat-
tantes, mais surtout A la grande
epid4mie de malaria qui a ravag6
aprls ]a guerre le sud et P'est de
1'Europe. II y a encore une autre
raison pour laquelle on continue A
s'inttresser A cetto maladie. Le
paludisme a jou6 le role d'une clo-
che d'alarme, attirant Yattention
suir les conditions d'hygiEne et les
soins m6dicaux insuffisants qu'on
rencontre le plus souvent dans les
campagnes. Dans le cadre de Por-
ganisation sanitaire du secret-ariat
de la Soci6te des Nations, l'interet
port6e ces questions s'est traduit
par l'institution en 1923 de la
Commission du Paludisme de la
Society des Nations; cette Com-
mission est charge& de compare
danas le diff6rents pays les moyens
employes pour butter ,ontre cette
maladie et de publier des recom-
mandations sur cos questions en
.e basant sur experience acquise.
C-ette Commission qui est en
function depuis d16j longtemps et
qui tend ses efforts sur de vastes
regions du monde, a nmaintenant
obtenu de nombreux rtsuiiats in-
teressants en encourageant leo re-
cherches et en fournisR-ant Its 6-
claircissements nocessaires.
La lutte contre le paludisme
comprend la guerre aux mousti-
ques propagateurs de cette mala-
die, Iamelioration des logements
populaires et i'applicationr de cerr-
rains remndes. La Commission o-
tudie egalement les diffbrents mi-
,iicamenlts qu'o0n emploie dans li
iute con tre cette maladie et est
toujours d'avis qnc la qu(jlinin est
tin des remne(sdc Is i us efficaces
permettant ; :i fr 'i dLvJ prtvenir
la maladin i et de iitt> crntr( e'ite.
Dtani son qiitantunft rapport,
qrui a paru i! n'y a pas trf" lon.r-
tenmps, Ia CommissIion (dT piudi-
me on question a faith savoitr tj'ii
.on avis tc traitemnent indiquic pour)
te pahudisme 6tait le traitement de
.outrtr durbe par Ia quinine, con-
-.istant A prondro chaque jour 1
wiramnme a 1 gramme 800 de quini-
re pendant 5 A 7 jours, cc traite-
ment Etant repetd i';n can.- de recchu-
te. Pour prdvenir ila malaria, isa
:om.m.is.sion .rec..ommande mun do-e
journaiire de 0 gramme 400 do
quinine i prenldre pendant tout'
la 5,aitson des fibvrs.,


MASCARADE -

C'est Ie 30 de ce mois quo les
Acteurs de Pele-meme pr6setntent
leur Sc. et grande revue;
Mascarade.
Pr6parez-vous A venir rite jus-
* qu'au larmos devant la Mascara-
de qui passes.


GEOGRAPHIE CHAUVET

La 66e Edition de Ia GIogra
phie de I R6publique d'Haiti par
H. Chauvet, adopt6e par le XD6par
tement de 'Instruction Publique.
Cette nouvello Edition revue et
complete cat en vente depuis le
ler 3ctobre chez Robeliz, A& 'A-
beile, A la Librairio Noevelle, #te.


CLINIQUB
du
Dr LOUIS HIPPOLYTfE
Mideeine GOn&ral
Phone. 8878
CONSULTATIONS:
2 1/2 & 5 pam.
Chef in des Dalles 7 & $ a. ,


-K.


,.: ;....:.;:.
,.
..


:ll;


I I




;0 ;--P--- -- --- -- --. ..-- -


WP .. vsf-- PW nrsses.P -v ~Hn#a&401esseNOW 'Wn


Celul IA est bien hetireux qui ra.
mine ses disira A aa fortune et qui
salt se plaire de ce qtu'il at
MONTAIGNE.
.*

La paurrete mnnque de heau-
coup de choses, l'avarice manque
de tout.
LA BRUYERE.



PETITES

NOUVEIALES

Duai..; notre articulet pairni hior
en 5mnic page, prikre lire: un sol-
dat. sans quinine est un soldat de-
sarmd au lieu dte: un soldat sans
cuisine.., ete, error typographi-


Q i; : mrd '.i;le en iou-


L,.i c. ', n ;i' (Ltn3l. i sia s-ensation-
.., ._--. r t'r i'.r !.i n :: lanchette
,r,,'i!.:L ,it: I';- ivr- vi'.: no trele clt.
t'-: ., .:, h tt. I: p t.e Ic pro-


LIl -. l t '. ; .
S n a la j,",

ifil' i


a.tdap t :iiu roman dl uL' p te 1 pI u
ie ci I (e ttres franysaise dJean
Ac'ad.mi, fr r caisU
.. i :..,. '. In 'r:gtle a!t"-
rite. mi

t .: t .. cL ,
a'n '. r...; ..* : n \ ) ; t .'

J '' f: r t i r


W .: i :. ,. .'.'- itr Pn
:... ( : -. i '; :, ..-r1 .pt- _' n::
, .* .- "'. '. )i::;. r '" ;ltL' i -' 4'. ', ,


S ",.-" .'.i": '.' :,: i ,h oix E.' c'-,.l\\ -
.* .1." :;i i '_;,a- pi~r~ i.\ 'z M (:
.. :' .t hZ :
Chl' .F .


'. ; .ir
S C' '





S,. .' "' :'*. Pet!-
', ,' i' I f'
[. ., a

it tt
is' I '.



,, l. L i, 'eL' qui alinm .tn-
. n.,- C.{ J;tki.n. Q uei ,tu t ,-
-., e' .i : '- .. P, -r !h


le *1


i ;' :.i C' t '- -F '
.: '' n :.s i i(t C ; n:' ', i'
', '. tr -in d ,r i" -';;:t


A .1 .,', .-c ar:-. qtIipt 1. n'c"i-
vrit'h4' flm"rv (' 4a,.it ha local( ci t' IOen-
vn. r:i- n Vt a..sist& ci1 (uap,
; t'i i 'i i d i ca.rir'n e. "
i c:i ..;. .. 'l'l .Ltm v--;:, Itt' u tl u 'r .' t'


Au cI Iureau des Contrilution.s
dr (ltl-tIun I'ie L, 1, Nemoura Angla-
d( rtmriplatct' M. J.Leinl Brierre trnwi -
frtrr' St Mair'.
it,
Los .travaux de construcLion tld
square des Gonaives out ,t e re-
pris ces j.oars derniers. DC nom-
- breu- vaillent activement sous la direct.
tion de ( 'Intr6nieur St. L6.

Aux GCoonives.', le Sergent Coda-U
dae replace le Sergent Oscar -Ber-
nier comme chef d'orchestre de la
Musique de Ia Garde. Compli-
melnt .

On crnit que bient6t seront re-
pris les travaux du Cin&-Par-
lant de la Cite de I'Ind6pendance.
Comme on Ie iait, c'est A M. St Re.
my que revient I'initiative de cot-
to entreprise.


COMMUNICATION DE
PIFSE8

(Suite)


un meilleur 6tat de sant6. Du rea-
te, au bout de 10 jours, la diar-
rhee s'arrete; mais A sa place s'ins-
talle de la constipation. Deux jours
plus tard, A notre visite quotidien
ne, )e malade nous signale quelques
douleurs abdominales qu'il localise
plutOt l'et.age superieur de..ab-
domen, avec un1e certailne aceen-
tuation a l'hypocondre droit.e
foib di6bordait alors de 2 ou 3 tra-
ver. de doigt environ les fausses.
cotes, en mlme temps C qu e le mala-
de se plaignait d'anorexie.
Brusquement le martin du 20 No-
vembre les symptOmes prennent un
ctract re alarmant, Ie venture de-
vijnt distendu, b;ilonne, des dou-
Icurs c,- g',nbralisent a tout I'abdo-
nien avec un caractere sI vif que le
moindre palper devient impossible.
Des. vorndiss:'emoIt' ItilCieuX font leur
apparition. Lc,-. extrr mit6s se re-
frmidis.nr, le rou.s A,'accLhrer (120
pulsat ions ia 1a rn'inLite). Le coeur
accuse Lane 6bauche d(e galop. La
tension artil : c.t de 12x8. A Ila
b.s 'e 11u po1. LI'lunll i. itt (jil l(l ues." rNi-
i,- m!i'.p.;L 'E: or,.;' CO.L rOeN' t',..
I..';.t,,- gi. .'.0r.. l .-' T'ari '-sant -ensi-




%lX IIiN





.Eti i A.' .t 'A .TANCE
"I, url c. I ,l;,t. i ; !'I'R:,






S t-Ii-ut ':.;irLI (SStE G. iH.






BI'IIK I1 V 1 DII RICT

Port-.mu-Prn l-d-. Iftitt
Hospital Gins ral anitie













1... : tN ; (; t 193St
..;,,.''.-.r. r<', i; 'il.












Au I l u 4. A Din Ccl C

,,
1'1"!dLIQI'E



2 1 \ : r. t I. r1:tS


I'Y y :-;i.t F F. mirscmeitn P
'| i ; i '%"

tr12 i ... L rr:n a .d a. allcaeit il..!1te
i pj i, L c1i .!': la ,. I t:.-'r.>' it'. )1% f .n




r li : 1- -rls den drw
|i tit :LItie it u .n C t;ip itio i. Nt S a-
In r in gr z:ir, ; ,iii.ait temps. il
i .'t su .-nu: for:tinit asthexni
i r.:i's m'.l : t U. martin dio 20
Nv :,,'i,'c, i: I; .' ris de doi:-

I i''m- *' VFiilI-"i2:. i bi~eux
I,,' ,: .- i -., tr i i

nx.t sn iLt1. rd .. tetmp'rat ure
*..., pui.-ati -ion. [2 .
Icl vntri.. vs.-It li 'e ntLu, iso ple
1 Pi Cn. F I:t t' t p r.iLo t 't I'6pigas-
I cleu:< hy ,,:,c-,ndrr',.s. L p ralp.r '-
veil3c mite ih.i.ia :r .sozeZ vio -,,nt- ht
il rC tioni hi.'u tiqur ct Ai pig -
t.re. Le maniladv i en tdes seloes le
niatin it 4 hour's et lasse encore
des 'gaz. L' toucher rectal no re-
Ie-e rin. II urine peu, le poul e-st
petit, precipite: au cour on per-
<;it in f'galop. La tension est de |
12x9.
L'examen udes pounions montrhe
quelques petits rales muqueux nui
niveau (in pounion droit.
En risumC, syndrome de, perito-
nite avec mauvais dtat general ex-
cluant la iposibilit6 de toute inter-
vention. Mise en train d'une tm-
dication stimulate, La mort sur-
vient a minuit. dans le collapsus.
S: Dr. Louis HlPPOLYTE.

AUTOPSIE
1) Otdeme et congestion pulmo-
naire.
2) Hypertrophic mod&rke, con-
gestion et d6gtn6rescence trouble
du myocarde.


' Ir --- L--- -- ---zj -- ------i


race tine

Agence du Cap-laitien


ervicedee luxe rapid entire Cap--
laitien et New-York.
Dbparts r4guliers du CAP-HAI.
TIEN tous lee Jeudis a 4 heures
P. If. et arrives A New-York lea
Lundis-matin.

PROCHAINS DEPARTS DU

CAP.HAITIEN


SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA'
SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA

PRIX DE

Cap-Haitien


24 Novembre
ler Dcembre
S D6cembre
15 Decembre
22 Decernbre
29 Decembre


PASSAGE:

i-New-York,


lire Classe:


Cabines e.vxirieures,
minimum .......
Cabinet intihrieures,
minimum. .... ....


13-5.

$. 95.00


Pour tu- aitrc.s r-s;-eignercEnfts,
s'adresser A:

IH. CIAA'CIULLI & Co.

Agent,


Cap-fHilien


Phone 291


AJ ,rtie A Lr.n -r nr at:.;'s .
H*) iiyp. rtr-(. '.-.. c. :nlge.t.rn: tc t
: "-'t .- 't *' E ;. [ .'" f .'ic ,-
v,( .t: i',.t. Sp;.:.i., CIeh fsie (rofe
flcerlh.
5) conr .S-t:,n e- *:]-itnercescin-
Ue :r':i;Lt.e des e-:: l tI- la rat .
6) 0'g>:w t s.c,.,r.t d. i rate.
7 ; n i .ino-.r)ro piru-

S) Cn-,rge. ; ron extr.eme, friabili-
to rnmrq': ride la ricrni iet portion
.-d i ,i. n ft rctcro, e purt'.iente ;di
ni' s.' r'..r' de 1i r',gion para-ccen-
S_.*: ~,; ndic-uiaire.
r"i,':'onrernert du bout in ff-
ri,';r .'2; i' ppendice dan .. cot.tov
lnma.l ro nL:!.ique.
I..;:.:;; ... P ritonite d'or;gnt
ii.. 1, '.;. r ,.; probable.
C. GIORDANI.

R'.ix LEON
Iir-clctur (;GenraJr du iService
d'H.y :-~i it id'Assistance Publique

a .. p..- _r-4=_I:------ -

PROPOS ET

FAITS DIVERS

(Suita)


I'accoji; i.iis.ement tenus par deux
art!:t'. de notre milieu concour-
ro;I:. i ;l brillante ex:cutioi des
coming;: tr-iiiabls et des nerveiux
f{" K,
( :jzi, uin tout harmonitux,
pti.--.:ant, compor6 d'unitis de pre-
nmir lian sera 1t grand favor de
kdmaini du Port-au-Prince qui s'a-
mflu-iu 0,
Souhaions que ce jazz d4bute ai
la grande fete des pupliles de St
Antrine au Club Priv6 de Paul
Fils-Aimn6.

P. P. C.

Nous avous requ avec plaisir la
carte de P. P. C. de notre distin-
gu6 ami Mr. LUon Alfred, Sous.
Socretaire d'Etat aut Relations
Extitrieures, qui come on le sait,
est parti dimanche en quality de
Preside-nt de lt Del6gation de la
Rpublique di'Haiti k la VIJ1ime
Conference Internationale Pana-
mericaine don't les asaises seront
ouvertes a Lima le 9 D6emmbre pro-
chain.
En remnerciant Monsieur ILon
Alfred de cette marque de eaoutof-
sie, nous lui renouvelons ainsi


-


JOUETS


JOUEIS


ASSOR.TIMENT COMPLETE DE JOUETS POUR ENFOfI

PASSEZ A L'ANCIENNE MASON FRANCOIS FREDA, G*

RtL' ET V'.,US AUREZ L'EMBARPRAS DU CHOIX "'*


qu'au.x a.tre:, menmbres de la D&-
legation no. meilleurs- vceux de bon
voyage et le fructueuse besogne,

LE JUBILE iU
DOCTEUR A.LONZO HOLLY

Le Docteur Alonzo P. B. Hol-
ly noui a faith ie plaisir de nous
dtfrhicarer une grande photographic
con.sacrant son Jubil6 qui eut lieu
lo 8 Juin ecoule a New-York Me-
dicail College.
Duns cette photographer, le
Dr. Holly e.-t entour6 des person-
rages suivants: Dr, GCo C. Strick-
land. Dr. J. Clifford Hayner, Pr6-
sident de l'Association des Etu-
diint., Prr. Claude A. Burrett. Do-
yln (dtf 1;I Facul t6, Dr. Walter J.
Crump, professeurL- de Chirurgic.
Nous remercions l'heureux
Jubilant de .oa courtoiie et lui re-
nou''vel.ns cis meilleurg senti-
men ts.

SUR LA ROUTE DE


PETIONVILLE


Dernierement nous avons eu A
attire attention de la Direction
G6ndrale de.s Travaux Publics sur
le grave danger que constititit
pour les automobiles ct les pistons
le trongon de Ia route h Bourdon
qui est min6 par le bas au
point qu'on avait I'inpression de
se trouver en presence d'un point
suspend sur le vide.
Prenant en consideration notre
cri d'alarme, la D. G. T. P. a enta-
me depuis cttto semaine les repa-
rations nicessaires.
Nos felicitations,

DECES
Est dectd6e vendredi dernier
aux Gonaives
Mile Soline P1lissier
Nous prsentons nos sinc~res
condoleances aux parents eprou-
Vct.


-c~. ____ uemi,
*- --~- -<-

CnrEtA&


a *


AVIS DE DIV


D'un jugement rendu pt|
bunal Civil de Port-au-hi
date du treize Octobr.e.:
cent trente huLit entire 4ie
Mdra Gabriel, la femmea
Elie, jugement enregi*r4
gnifi6 a parties. ii a 6t ,
qtii suit: .
Par ce motifs, le Tribhi
tient Ie d6faut donn6 ae*t
spouse d6fcndereise qauti:iRg
meant app;,-lc, n'a pa s Co
personnel pour elle; potur
admet le divorce: du si tE
Gabriel contre son 6pous|,,
line Elie, autorise en.ma
les parties l se pr6sent t-
1'officier de l'Etat CivAi i
au-Princc section Sud pOW-
re prononcer, etc., etc...
Donn6 de Nous,
rau, Doyen en audience. i.
du treize Octobre miluiU
trente huit, etc., etc. (s) '
L. F. Smith,
EnregistrB a Port-au;i
vingt quatre Octobre mil.
trente huit, etc., etc.. :
Pour copie conform:
Sur quoi, Nous CWbs.0!.
officer de I'Etat CiVil de
tale, Section Sud.
........................ .... ,.., I
La dite citoyenfe "O'1W
compare, avons do0n11-9.
tre elle et pour le proftA-.
vertu du pouvoU irA A .
par la loi, prononc6 quae
existant entire li cit OAY
Gabriel et la citoyenIne&
est diasous par le divor. ,
Pour copies confon : :l:
(S) Chs. 0. Jeanty. :;


ON DHMAN
A achetetr .si
propriete de 10 &
de terre arros 0;
de Port-au-Prince
S'adreser au
Journal.

- --- -----"..-

PARUMS Att
A LA PI .AMA.

.. .. .. .. .. .. ... i.: Id ,


S*I .

Librairie ouvO
La Libraire la mtinst aasoMrt *

(Malfsoa 4 Coaf :ce)

Robert Brasillach: Corneille............................
Hitler Ma 'Doctrine .................. ......................
Pierre Lyautey: Rkvolte au Mlexique .............
Henri Bordeaux: Premiers romans .. ... ... ... .
Zweig: Marie-Antoinette .... .... .............. ....,.... .
Vercel: Croisiere blanche ......... ........ .... .
Amet: Comment on apprend h parler en public......:'
Footbaileur entraine-toi ................................... :;
Ruffier; Soyons forts .................................... .....
Abb6 Julio: Grands secrets merveileux ..........
Abb6 Julio: Petits secrets merveiilemu. ..................., J.
Jagot: L'Hypnotisme a distance............... .... :I
Jagot: Magnktisme, hypnotisne, Suggestion ......... '
COLLECTION cLIVRE MODERNE ILLUSTRE* (G. ),) .
Binet-Valmer: Le Desir
Claude Anet: L'amour ,n Russie
Carco: Le roman de Frangois V lion
Carco; Perversite
SCCline: Voyage au bout de la nuit (2 vol.)
Chardonne: Les Varais
Chardonne: Eva :.
Chardonne: L'Epithalame
Chevallier: Clochemerle
Delteil: Jeanne d'Arc :
Rostand: L'honnme que j'ai tu4
Pr&vost: L'homme vierge.:
Morand: Magie noire ...............
MoraRnd Boudha vivant
MlauroiS: Ariel ou la vie de Shelley
Byron (2 vol.)
Etc... Etc..
ALIANACH VERMOT 1939...............G. 2.00.
rrrnn-tren..nnonn nAa al!f
r^^f ~ f~ M~w^ M>^^^^^- a;^^-g^?^