<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03495
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 16, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03495

Full Text



SPACES

rPiS A.NCIEN
IPT IEHN QQATt


If satmsx a, CTA~~T
fJ) O I/ t :fi! j-'/ C'; !'< V
,h^*
P t ... ... ... f
. . .


QUOTIDIEN WONDE EN 1896


43ee. ANNEE PORT-AU-PRINCE, HAMMITI j MERCIEDI I; OVEMIRE 1928 '.
. . .. .. ... 7 .. .. ...
m.nnl uim n mn vra vi n Aen v.a is m i .i.... ...


IIIFFr~EIIN


iE'IHE LE SliNT SlE'


I IPOSTUOQIIE I IMUSSOLI

le. F R. P. Fois:et C.S. Sp.
: .:.. .

'il dif6rernd fort pinible vient Sentre !e Gouvemrement ner a institution du marriage, qui
*i et le Saint Siege Apostoli- est la base de la famille, une digni-
St conform aux traditions catho-
:"a reasons en sont d'ordre re- liques de son people, reconnait au
tieX. Malgr6 les sentiments pro- sacrement du marine, regle par
at catholiques du people le droit canonique, les effects ci-
jid4ologie racist s'est im- vils...... Les causes concernant la
dans la peninsule des A- nullit6 du nrariage et la dispense
a. Dis le'14 juiilet dernier. du marriage ratified et non consom.
srad organe oftici:-ux du regi- m sont rIservnes a la competence
Aisciste, le Giornale d'I'alir., ; des tribunaux et des dicasteres ec-
au nom..d'un group d'intel- clesiastiques.o
Set sous le patronage du IMais ii n'y a pas seulement vio-
itire de la culture populaire, lotion, du Concordat. Le dcr-et-loi
se sMrie de dix allegations, mar- Mussolinien s'avere en opposition
la i position doctrinale du formelle avec la doctrine catholi-
|sme, au regard des probl- qu et la pratique canonique, du-
S eis te race, rant les st'cles.
: ourd'hui, ai' controverCs 3
: sued ds measures gisla- i Jamais, danas e passe, l'Eglise
i dret-loi, e manant u catholique no s'est permits de fire
^s. Un decret-loi, emanant du ,
ne distinction centre 1le difTeren-
Uvernement Italien, vient d'in- e d n l
n alien, le din-tes races. Elie ne Ic peut! Allez,
: Ule, d'uti facon absolute, tout enseignez Eoue ne le pati'n A, le
enseignez touted, le. Nation.-, lui
a:age entire citoyens italiens et
a ordomne ,son divin Fondateur. A-
I pemonnes, appartenant A uL ic
clapte tots les humans, crbeet
S. pour tous lei humans, prete a re-
:. presence d'une mmcsure, si
S. n injt, I S. ib ce\oir I'humanite tout entire,
letement injuste, Ie St. Sioge
;tique a e de son devoir l'Eglise carte d'elle tous les eld-
|stobque a eru de son devoir
I 1mt-nts humans qui suscitent les
i er de sollennelles et d'6nergi- h u
S, pairicularismes ethniques, natio-
tei protestations. Le Souverain
naux. poitiques., g con.rmique.1:.
tiUtiffSaSaintetd Pie XI, lui-ne-
Sa adras6, de sa propre main, La Palestine lui a prite son ber-
I* lettre-.A M.. B. Mussolini et une cau; mais IEglisiU noe .'y est pas
~tre A Sa Majest-, Ie Roi d'Italie. i rnfermrnd. Le- apotres, aussitbt
..Je voudrais essayer d'indiqutl.r ia rs In premiere Pentuccte. se
ld quelques-unes des raisons pro- :'*'nt prtcipitp s it la conqute deo
fades, qui ont d1i forcer le S. Sib- lu: 'is ts nations, Ft aujourd'hui
PlApoastolique i s'tiever avec taut n'orfe. le mdne Esprit anime l'E-
o ft gie contr- ces violentes me- I Iu:-ue du Christ: elle s'ass.imile
ale Msracistes du Fascisme. i 'E.-lpri anmricain et it'sprit chi-
) t d'abord le ddcret-loi en ques;- noid": lie s'adapte au JaC:n; Ell
j viole le Cunrordat, une dts ;conquiert i'Afrique et la Polynbsie.
.t6a. parties du pact bilateral. Dcs que l'au baptisimale a re-
d.. ri entire les deux Puissance,-: gen.re l brIa.n il n'existe plus
PSPer'ines,-a:Teet.i dl'un commnun aax yeou: tri I'Eglise. ni Grec ni
M:rd, siRn6 IC 11 f6vrier 1929 Earbur.. ni Jud.i ni Gentil; elle ne
S:;palis de Latran, r6gi pa'r le volt plas (iue des etnfants de Dieu,
:. t internationally, et posdant llt j revCtus .Ii Christ, incorpores au
thereee d'un traiit diplomatique. Christ.
I;:.ltitee 34 du Concordat est. en
1 aii conqu: (i su:ire).
*.***' *********-fBp ***************a^^**f*-^-9 -


AVIS


apartment de l'Instruction
Publique

.tr-s pour la preparation des
Moniters et Monitrices
dEducation Physique

. ~D6partement de instructionn
IOUque porle a la connaissance
"&l fnmlles qu'I sao propose d'on-
..Yt.bIe6t. des Cours th6oriques
:.: lPratiques pour Ia preparation de
2' oniteurs et de- 5 monitrices
. Culture Physique.
c :i nssquence les jeunes gens
;'. l.jeones filles qui d6sirent pren
:: .prt au cofcours les habilitant
SIra les ours en vue de l'ob-
.:.~i du Certificat d'aptitude ii
l:Pgatmentd de la Culture phy.
: 8'OIt avisbs qu'un registry
.eription sera ouvert, du 20 No-
.fre au 5 Dcembre, au Bureau
CO de 1'Education Physique,
c dei la Cathkdrale (Ancien lo-
*j ?Enseigetnement Profession-
Dol.
Pro. Oattnme de ces coura eom-

S EtE1, lments de Physiologie


et d'anatomie des.criptive (nlty lo-
gie et arthrologie). Hygiine.
2o.- P6dagogie applique a i'E-
ducatiun Physique.
3o.- Formation technique indi-
viduelle des moniteurs et monitti-
ces.
Pour etre admits it s'inscrire,
a u moins c t 25 anis au plus ct. jus-
tiller en outre des pieces suivan-
tes:
lo.- Les grarq.ons, un certificate
du Directeur d'une Ccole secondai-
rei iatlissant quu'ils ont fait leur
troisiLime inclusivement; lct filled,
iun certificate de la Direction de 1'En
scignement Urbain attestant qu'el-
les sont nanties de leur Brevet E-
I 6mentaire.
2o.- Un cortificat de bonnes vie
et Iceurs.
3o.- Un extrait de leur acted de
naissance,
do.- Une autorisation des pa-
rents rcsponsables, s'ils ont moins
de 21 ana.
50.- Un certificate medical at-
testant quil a sont aptes A prati.
quer la culture physique.
Le Concours d'admission don't
a date sera fixe ulttrieurement,
comprend un examen d'aptitude
physique portant aur les 6preuves


suivantes:
GARCONS, 60 m tres plat
(course), Saut.s en hauteur avoc
Mlan, Sants en loiiingur avec flau,
Grimper A la corde, lancement tde
paids;
FILLES, '10 mLmtrc's phnt (cour-
se). Sauti. en hauttur arvvor tan
Sautsa e longuciur avec elan. Lfin-
e-r ur cible.
Ces. ,rt'nvtes stubics. tls 50 po.-
tUlants (25 gar.ons, 25 filks) a-
yarnt ohbten ls pj lus fort,.s .l m)>',n-
nes seront tidmi; a stuivre It'e, coui.
de.s 6ieves moniteurs.


LES LAUKEATS
DE L'ALI.ANC'E PRAN(CAIS,:



Nous donmons avee plaisir le-
noms des laurbats de la distribu-
tion des Prix de ]'Alliance fran-
qaise.
Ceux qui ont remis les miilleu-
res copies de Composition francai-
se aux examens officials de l'anni%
1937-193S, Etudeg primaires:
Mile. Yolande Boyer Pension.!at-
N D. du Sacr&-.Cwur), Mile. G.
Pasquier (de 'Ecble L. Wickel. Js
Turgeau), Wilner Ls. Jacques (.E-
cole Darius Denis), Mile. Louise
Gilg et Mlle. S. Dominique (i',i.-
sionnat Ste. Rose de Lima), M.e
G. Ducasse (Pensfonnat du Sacr.4-
Coaur).
Etudes Secondaires Rhi:..'r-i-
qu.e: Michel Chabrot P:,'e'.>-
phie: G. Solages (Petit S'iny:ni re
St. Martial).
Prix de ]ectur.3 et d'appli:; ..it
S, deux Ecoies rurales de la CrIx-

i .ir suite en G;rne paVa)



DECLARATiON
faite a la Presse par Monsieur
Jose Maria Repos Pr&sident cdu
4,me Congris d'Odontologie Lati-
no-Americain et Prlsident du Co-
nmil Executif de la la Federation
Odontologique Latino.Amric-ainra.

En laissant la terre swur d'Hi;-
ti pour continue lign voyage.tdan.
toute t'Amrnrique. firn de rcniplir
la raission de propaganda et d'n:-
ganisatiron dr 4,eme Congr- d'rU-
tiontologie Lati'io-Amr:nit in, \:
aura lieu rc.'hainenme nt A : .-
'vane, et d'_unt profiteria a itRjep:- -
r.i ite de( Cuba poor res' -erreor I. -
tage leos lion-; : i itilue l'i il'm i' : .
do confratcrr.t, q( ui lient p:.
pil- du Contine it Amriricar., :i.
moon cto la brilante reprtetnlt-
tion ile ses, hOmmes de scierct: d:li;.
la branches dct '(Odontologie, je ('-
sire fair parvcnir do nouL'cIu
expression de :res profolds ire-
merciement.s aux Autorit&s Supe-
rieurcs de Ila N: tion, pour la siin-
cre .ct tre- cordialck reception dontu
j'ai c6ti 'objet de leur part,..insti
que pour 'offret qui m'a 6t6 fait.
d'envoyer unc D1 gat lon HIaition-
ne :u dit Ccngres.; j'6tends ga-
lenment c,.s reniCercienwnts, avtc li.
rnmmnc cordialite. i tous mes C'o-
frres d(l Conseil National die l,
F.O.L.A. en Haiti et at tous los pro-
fesseurs de I'Ecote Dentaire et i
la Presse haitienne.

Port-au-Prince. 15 Nov. 193.,



LA SA LLE DE LECTURE
MAISON DU PEOPLE
OTTAWA, CANADA.


LE SENATEUR ESTIME
NOUS VISIT

tlier aprt,,es-midi rimLs avons .eu
le grand plaisir de recevoir en no.
tre Redaction I'agreable visit du
S-nateur Estilu_ E.tim4 r-eem-
menL nomrnme ULar Arrttd dcu Pre-
Sidelnt Itl lo;I Rl-publiqne pour le D6-
partemront idcI l'Artibonite.
Lc. Satetur Es:tirmi don't notu.
i','n:r-. eti dernirire ment A relater
es brillantict qualit6s qui lui out.
valu la hauitec onfiance de Son Ex-
I ce-t.cce 1: PrL-s.dcnt de la fi1 pLubli.
q-iie r roilu a ccoinqui.i par s- a simpli-
c it. et .o:>1 amE biliti.
,:,,: 'i- .i renoiu ielolns no. Aince-
rs eCromplnimet 1.1 et nos meilleurs
,'oe ix i.. patriotique besognre.

QUI rs"T SAIL, ADORP RUSSO
DLai ts i z.c. t! -os noiuve .l' t \ pid'lts
t do 11.Ra cn.ft .re i; it tilt
q :' e !: : ,.i gi .r:y : d,. .. J. G .
S. .. ::..:. :.' g': I. C ,r *,.ra:i,,n,
: (.!F I n'-.- ,
.r, ...t de la D. C.
.. .. t '. "r ,IM r. Sit-
'. c...: .ne n i)f:i cr Am -
ranir de ': UD 11.
S i ', 2;. V' : 1 t r' ic or si '.
D);,'..:i:'r .: G(.r.rage e ca bien 31.
S.'' la u -- i ;'Ln ;,'C S rti'-;gnt
in a'rc <(. irs q'.,i eat a (onm-
"., ;r in ,k d, BDizcton des ac-
I C. c"\. .." .. i;n.:e suir ilos- pimi-
i. r,.' i;,r 14.; :'< Li [iu i *'lAli(:'t\. i il.l-
..-, au I. '. ,.te IA pr1 t.I d i
, .,' -;, .i.: i .:i'il: e'.n taisait l'.-
{.h :. C. .c.., i- O tC' ct; C hoix de
l-i 1-4* n. t maIhoiu-
,t. : :. .'~ i i :. n i .p ,s.',r In
.,41.,; 'S ':, ,., .i ti.i'. C 't i 'i' ic .t 4 -
1i., .' d

!; r.;, t : ',..,.r ,!A i t in \W !ui ;
'" ti : cie.i rna ',
:i. ('. ..,, ', -. i, tfr. q Tuan i.
:.I- ,'I r,.; ti, ck n co(m ;..,'-
:.ni- ,:, r r :i di;,ns Ie pay-.
li' r: ,' '..' ['it "\ ,n i tH .-,n ".- '
it' (i'i '."iii 'hi'r: Ii ne faut 'ai
(oL.1 i:t ,:W hO i .e dii\ -.i' !


IREX
EIt,'-THEATRE


BulIIeIr Uj 'oie

1WIO' L.E CONCOURSE
IY'ILEGANC E

(' )nams)
Jh,. :, t. iitii,. d :-ite que
I........ .,,. 4 > ..


f';. .. I t';r ti.' l d Comitd qui I
':it t., ( ..-. election an
i "..it:--; c,..ncours 1'l-
&..-i.l,' uu hLX.

a c I ...... .. ....1938
--

.J.. :e.

.'.i t I.% T. lli;. / h Ii -
(in, r!.' ;1: }: -;*-.c (oit ,trC di..l
'.> :.., l.[;i n' 1,.. ., ri. t.:a f[i.s t Wo$i
i t?. '.. t u t. lcn iK et hb l-


.A1ICi.. Sr T IE MEil.E UR PROUl)IT CONTRE LA CONS.
:rIPATlON. (Artiehnti .


PROPOSE ET FITS DIVERS


*

i'p, .;>idi qtue, j.lui.qiji'Ki, sa prince-
pal' )proccupation est d Ce ca.e:.,
d'.linciers mares qui, ne pouvant
pa .-t, rouver de djobs aux Etal-
Oimi. i, thl.i, etant rests ici, n*a-
v.inrt.'. r tin tr,'u v6 faire, se ra
L'.tt it :;..;r l-. ertmploi.s qu eur of-
tfre I en'i-,ri is.e de travaux publics
ct dans in !ittri- dut confrat, 6taieirt
.test in(, arLi :1aitiens, et its sc t
nlum1Freux (1i1i pourraient 6et.i
appele.l a en pnlrfiter.>
N>uO- r. t n;!

(''fl C:K1'
Pi';(rT-A.i -IPRINCIEN
Nt..- ":. u .. ( iuC c t4 $Ai Y.o
:ia t i rC-.tu-Prff,_'-ii,:, qpie ie

.. i.. .. : .',.- P::, r concert au pubiiQ

( [. 4: I.''.'r,!y;... !i"r,' 1n'. ttxO o \Ol;
.




t. fotle ce soir ad-
', t. t.;.; ant de cc virtuo.-e
| I .1 L IV'i 1r

1A 1 REX

.L-. -.:JiiL'0 .v ..r',rt d.':nn; au Rex,
hi.'i S.,,. 1';I,; i..- ceeIbre tenor es-
P:'. .' Iil i', t i Lazaro et la fa-
rni :'s .o ,..;iC. i 'gtre, Alme. Mer-
c.'.t',- (L;jitl;i -- conlijtt un grand
s ulCts .-- -'n ltditoire select, que
,. ri h;llt-i.; I -;, presence le Pre-
.idie:.:', Il.i>iu H ue, ctait ve-
S'.:.i glrandA trtistes




'l it t
i. n ftrtt aussi


4. i-" t P E i'
-'h c. :. 0 ,"'.. ,..t Giron, quo a
A}'; If?:-.): nii'jnr a ,lue, non sans'
i.-U.-ei, t[. .:.r -,'V ( dans hart de
h ; is, .... ,;;r .- con: Uit, aux
ir .... 'c a.'ri-. lkS plus diffi i-

(vor suite on 6mea. &)


AGOMlE.NSINE C.'IBA
'LA CON DE
20. 4') t 1i11) coJin-primn -
e:xt 'ait .:'a;' riet t c ei'ti'l)t Ia
rnsi int rnintic rl .
,-'TIOMFENSINE CALtA
F'I:, .. d .-10 h 100 comrnrimnics
,xtrt,. oi'arit n regularisa'nt it
lin ls> t rilLntionl
'ECLEINT LA VIE DE LA

PAIUL C.UPAUD,
S'stristdnt ur p(tur Haiti
T'( i rt n I-P rice.



Une bonne precatation
Quarid vous *tes fatigues, ii vous
suffit de fair vous-m&me un litre
do vin Fortifiant avec fa Quintonine,
mais nous vous signalons qu'il
existed des contrefoaons et des
imitations inefficoces. Nous vous
recommandons de touiours sp6ci-
fier chez votre pharmacien ta
Quintonine. Le vin fortifiant quo
vous obtiendrez ain.si e-s le meilleur
et le plus @conomique des toniques.
II stimret I'organisrme er rnd ap-
p6tit. Toutos Pharmacies. A Port.
au-Prince : Docteur V. Mothurin,
Pharmacie Saint-Fran.rois.


i:':: ::
I:."







LES GFNERAUX CHINOS ONT DIT

AU GOUVERNEMENT: "NOUS AINCRONS"


La guerre de Chine pent durer
10 ans

A la suite de l'6vacuation de
Hanheou par les troupes chinoises
les commandants des armies chi-
noises ont envoy& un, rapport a
hur gouvsrnement pour louer hau-
-eCX..'llt leS measures prises par les
rp. -uds 6tats majors pour la re-
rn :e stra.cgique de Kaouangsi et
its so montrent trbs optimistes en
ce qui conccrnic 'avenir, 11 estime
que la guerre petut sO prolonger
cinq ou meme dix ans et qu'ils sent
stfrs de vamnre, Ce rapport des
comrrandants porte sur 5 points.

ler Point: le moral des Dirigeants
Chinois est intact...

II mentionne d'abord que la re-
traite strategique de HInkeou a
eu pour but d'empceher la realisa-
tion du plan m6ticuleusement pr&-
par6 par les japonais, plan qui con-
sistait a amener le gros des ar-
mes chinoises de la region de
Whan dans un piwge pour les ane-
antir. En effect !es 30 bonnes divi-
sions de 1'armie chinoise snt in-
tactes et se sent replies avec le
mar&thal Chiang Kai Shek pen-
dant que DIX MILLIONS de re-
crues sent en train de s'entrainer
dans Ic Yuannan et le Stechuen. Ce
quijtinquera le plus c'est evidem-
tfent le m'at{r'i dol guere r qi ar-
rivait par Hofng Kong. Mais les
routes de terre lpar la Birmanie ou
par Ia Rtussic dcvicnnent meilleu-
Ies et ii noe scruble pas qu'ane in-
quietude dcime-esure at tcigne le
moral d.es dirigeants chinois. Dans
tous les cas ii n'est pas Ie moins du
monde question que ie M-r-chal
Tchang Kai Shok rsrigne seo fonc-
tions...


SOUS IE VOILE

DE L'INVISIBIE


L s-prit cuiivei et tieve en qui
s'ir:.carne l'amour de 'Invisible, ne
doit jamais s'arret.r A do simple
scrupuies. ni so laisser gagner par
la cupidit4 du doute, agent insigni-
fiant qui met souvent en ddroute
les plus nobues idees. tI y a des
faits qui sc troutvent dans le ca-
dre niu-ij de la nature et qui ne
sunt ipa compris du commun des
mortcls; its rcstent pour les uns ai
1'Ltat surnaturel. La v&rite est tel-
te qu'iIs se herteant (de fois a des
conceptions non fondes, h des con-
cep............ titrts trop banales et trop peu
semieiiiqu: s qui ls ufont apparai-
.trc-u/i\x yeux de t'hitrnanitx, corn-m
me des touts n6tligeables, ddnuds
d'intert g6neral. La nature a des
secrets que ton peut ignorer, vu
que Pexistence d'un faith inconnu
fnapparait pas souvent u quelqu'un
-en I.pin', et cntiere lumiLre; c'est |
A celui qui s'intresse a d6tacher


de tobscurit le- secret materiel.
L'InvisibilitR comprend au pre-
mier plan des sensibilities exte-
rieures qui se manifestent dans Ie
domain immateriel des 4tres qui
nous entourent, et au deuxiwnme
plan Je monde matBriel d6pouill6
du ivulguaire, mais cachant dans
son sein le problmie d'une vie sym-
bolique et relle .'On I'a,.h just ti-
tre, appel& le Monde Invisible.
Ce Monde quoiqu'on dise. n'est
pas imaginaire. On pent &tre cer-
tain que d:ans l doute et dans
l'inexp&rience, lea choses lea plus
vraies et lea plus naturelles -
chappent A notre esprit.
L'humanit6 cat vaste et rnyst6-
rieuse, pourtant il arrive; que mal-
gr6 a grandeur, sea travers et ses
inaperCus, nous i>ourriomis d4cou-
vrir, avec ur pen d'attention et
d'6tudes laborieuses, un secret que
nous croyions enigmatique, mais
qui n'a rien de tel. La volonte qui
nous guide & la recherche du vrai
et des chose caches, nous impo-


Lee 4 autres points: reconstruction
et plan de resistance...

Les quatre autres points- de ce
rapport chinois traitent de la liber-
t6 d'action que les arnmes chinoi-
ses ont conserve, en se repliant de
la guerre de guerillas qui rend trbs
difficile l'instauration des gouver-
niements sino-japonais dans les
provinces conquises. La derniere
p;artie du rapport porte sur i;m-
portance attache par les com=nan-
dants des armies chinoises A In
deuxiBme session ordinaire du
Conseil Politique du people A Shun-
king. II s'agit de la discussion du
plan de resistance et de recons-
Struction adopt par te Kuomintang.

La Presse chinoise est optimist

Toute la press chinoise est op-
Stimiste et souligne que f'Evacua-
Stion de Hankeou qui a mis fin h la
bataille du Yantse Kiang ia-
Squelle a dur6 5 mois a coitt au
Japon environ 500.000 hommes.

Le General UgaMi fait Hara Kiri...

Ii y a quelques jours A Tokio, .M
Ugaki qui avait abandoned les Af-
faires Etrang&ers 11 y a peu de
temps, plutbt que de permettre
'offensive sur la Chine du Sud, fai-
sait hara kiri en voyant qu'iI s'e-
tait trompe, De tout cela, it faut
conelre que c'est surtout pour le.-
ctrangers que les victoires du Ja-
pon A Can'ton et Hong Kong sont
actuellement tres graves. Quant
a la guerre de Chine, elie durera
encore des annees..

(Extrait)


Ssoe e sacrifice de 1'Effort. C'est i
nous d'en profiter avec persiv6-
rance, pour atteindre au plus haut
le succe& desire...
Le monde Invisible est te domai-
ne des faits naturels et reels, A
franchement parlor cette science
pr&dominante est richement do-
tee d'une puissance d'evolution qui
lui 'ouvre en plein vol une route
certain. Nous devons nous met.
tre en garden contre le charlatanis-
ne qui fausse la vdrite et les points
essentials. Le Monde Invisible ou
royaume des disparus renferme doi
sublimeso beautds et beaucoup
d'impr6vus. Le guide le plus puis-
sent aux ph6nomines pros6lyti-
ques est le Spiritisme. 11l eat 1'a-
gent indispensable A la bonne mar-
che du monde scientifique et a la
propagation de ses doctrines ca-
racteristiques. Ce n'est pas tout
encore, iI nous faut un medium par
sequel I'esprit du desincarn6 puis-
se se mouvoir et donner libre course
a ses multiples secrets.
Ce medium doit &tre attach par-
ticulibrement A notre service et A
notre personnel.
Le Spiritisme est une science E-


tendue qui demand une etude ap-
profondie, de tongues meditations,
un esprit de concentration et une
volont6 indbranlable. C'est la
science qui poss'de le plus d'adep-
tes, et nombre de t6moins sont lA
pour attester le faith.
Que lon ne croit pas si 'on veut,
moi je garde la conviction qu'elle
n'a pas te6 cr6e pour Ie plaisir de
Stomper Phumanite trop cr6dule
des fois, mais dana le but de fire
jaillir la lumiere dans les esprits
obseurs et incertains. et Y'appor-
ter au monde eivilis6e l' F ent ra-
tionnel A son evolution vers lin-
connu r6eI, non encore d6fini dans
ses plus beaux secrets.


Rene JACQUES.


La CHESTERFIELD est la s on
lo Cigarette dent les fumeueo di
sent: E.LLES SATISFONT?.


I LIII3 NIJtaUtLLIWI 5~; itp *.,,&S.ACWEV,1?~1MCSSJ .SInUWS


i 'FKOE PROP
r COFFRE-FORT
-


... -..

LA BA QUE ROYALE
DU CANADA

.C*E S,*f*t.t#.#fCttr -ss **S*flJ>fC rllafltdnC


n es/

ffesiH et. es, e37s
u ri n a e s,.
laiamaas-L


]


'939


General


Electric


S'appareil le plus en vogue


lonagues


550

1700


Kilocycles


Ones


courts


13




49 metrea


13-1533


ModUle GE-78V

Precision -Puret6 Satisfaction


voyez


Valerio CAYEZ


T 61. 3185

C'est un product de la General Electric Co. U.SA,

., o -lift ORMAN,


~s~nrs~mll-~*~-'*rr


Pour le commit,
Le president:


Pourquoi doit-on Mm
Un savon medicwunudep
Stow los ours? .








S eure iea pac candq b
eruptim et In inmpurmib"o
peau murviennenr particuii
mI aent d== avirboJ e rlir et t : *.

0 Le savon ordiniie de toiet : p-
Sdrawure inc ficacet, can&$ .; :1
avon AFRIDOLnett.guret :
let mlaldi& de ta ptlea sa i..
Spropre c itenjolive.
SLeovon AFR1DOL i..
,m action dosiofctat~ct era
6cmcUC est wrtout egerebecaB .
ate, il posside n outre


teians pu le svo AFRIDO4.
qui at do sa plus baum vsIS
mktcale.

Serez-v I ts lea jour


Afri d ol.
SII SAVON IEN-tJISAFt.:.:
---- -- -- ---'" :* .

CLINIQUE
do
Dr LOUIS HIPPOLYT :
M6deeine Gu6rl:te
Phone. 337 =
CONSULTATION .::
Chemin des Dalles 7 A $ ..
2 1/2 A 5 p.m.
-W.

LK VNOUYVESfLl i
SRu du Centre Ne. *go
Bol Poartte No. 185. :T 'P:.
QUOTIDIAN FONDS : "J

MNRIl CRAUVET CHMQU "
,Drns.tntr-Propridfr* "
gR-NEST G. CHOVZT :
jDir *r :...:d,..
FERD. PDUVIlNSAtP
,ft f ur ,a CA *:'
MAX DUVAL .

YVAN JSANOT .:. 'i^


......~- |11 .. illl rd,


*- 8013T8.fl I
J.LJWLH ET$.
(. ,.eLgy R O .I..

Le aamedi, 19 *oi
course, A 7 heures a. to
peoe de rinatitution ..
de Gonrague, une Mi
le de Requiem sera eli
le repos de I'mne des
anciena .4Ives di4 d4s
des CC. Ft. Adolphe, 0"
brosius et de MM, Augt
.Loat Gauthier, Henri j
tia Benjamin, Lea gL
'Aseoctatkon et letiu'
pasrets et cond ia~~qip
marades d6funts, tou i
I'CEuvre.dea FrAre set
sistr. A cettet e6rbmonlt
dera S. E. Mir. 'Ardl
Port-au-Prince.


c'


L





- --~o*l~up~o*~ r *li L/jijFPs weuvauaira, flefluaeaL~,


de-.- AVENDRE

IIL:a piano (marque amW-
i epar1fait 6tat.
e!ji er & Lyne6e Duroseau
aU-- .Michel Qreste. Bas-




S AllI.ATES ATTENTION

i1 BAZAI NATIONAL

Lt UNE FOIS, s'enorwueil-
SiLE PREMIER a offrir A
S tgle et an Public les avan-
NOUVi-:/t'%N 11l.X-X '





:. 'V. S .l ..t

:...jQT.I l'. hf: '-. se m
e LMarie ir I r
ousBt Je tdei ,'s Pols-mnmes de
VISITER utr.n -r *te
...... N

A LOl"E'

..jaison haute en mur. siae & L
g*MPayve An face de la Halle Cor

SPour les conditions, s'adresser
f bureau du journa.IT






ee Constructions Agences et
Zeprbsentations Gen6rales Lom-
tni seioa.-
S ue Bonr.e-Foi No. 54,
|T1: 3270
P. O. BOX: 198
Port-au-Prince,
Haiti (W. I.)


POUR \'OTRE SANThE

Si vous souffre doe I'appareil di-
gestif, on si voui sentez une d&k
bilitE quelconque rdans i'crganiame
"rateS pas Ioccasiun de vous met-
tre I'usage ri la Farine Quis- ,
queya (quintes..-rnet de la banane
TNvlodytiqG..- oa banana Grand

Madame, n'on uiez par que I& fa-
.








Sne QUSQUEYA cet un agent ac-
ti Qai excite ;a croissance des or
-thou lea Bebe .


CORIDONNE' IE
MONT CARMCL
YPPOLITE R. JEUDY
Gra i'ktiu N :. I;


Annonce a sa bienveillante clien.
tl qu', I'occasion d lIa rentr6e
4i Classes en Octobra prochain,
t 'trotuvera des chaussures pour
itpnunets et fillettes.
SAvant d'a!ler ailleurs, i I visit
pose i la Cordonnerie Mont-
I" oin vous sortire: satisfait.
EDunaez toujoura ;es pomma-
S Na-Nile et La-Em-Strait.
=--

AU NQUVELLISTE
ET A
LA MASON ROBELIN
01 tMuvera:
I Brevet simple de Capacit4.
e Brevet Sup6rieur de Capacit.
e Certificate de fin d'Etudes Se-
"*res classiques (2mre partle)
ww de Licencie en Droft.


CLINIQUE
du
Dr. P. C. DEBMANGLES


"aane prison F. Duvigneaud
(Rue des CaaeRe).
C Coatatlti :.
4 bres & 6 hres, 80


II. MA
I ~


-- r- *.t-" w t m- A


KOTEX




POUR UNE MEILLEURE HYGIENE
PLUS DE SURETE
PLUS DE CGNt'ORT


Servez-vous du KOTEX rocon-
nu dans le monde entier come
offrant l& meilleure protection.


Quand on regarded sur unl planit- i
phkre la r6partition g6ographi-.it'
au paiudis~me, on fait une triate
constatat ion.
Le Portugal, 1Espagne, '1Plie,%
la Grece et les Pays Balkaniq-'o.-.
une grande parties de la Rus.sif, IA.
frique, IAsie, 'Amnrique d i Sud
et I'Amerique Centrale, c'est-a-di-
re des continents entierS dans les
regions tropicales et subtropicale:;.
sont atteints par ce fliau. CeoUt se
traduit par i'anemie, des tremble-
ments febriles, I'enflure doe a ra-
te, des douleurs et enfin la mort
pour des millions d'homines.
Hippocrate, qui vivait avant JP-
sus-Christ, a conna cette malady>
qui porte d'ailleurs un nom erru-
n6, celui de malaria. Malaria si-
gnifie litt6ralement emauvais alr:x,
mais la maladie n'est pas produi-
te par le mauvais air et encore
moins par les brouillards des ma-
rais, come on le croyait autre-
fois.
II y a plus de 40 ans, 1'Anglais
Ross a montr6, en effet, que la ma-
laria est transmise a I'homme par
des moustiques (anopheles) d6ja
infects; le paludisme est une ma-
ladie parasitaire et ce sont les pa-
rasites de la malaria qui rendent
maladies des millions d'hommes et
en font pdrir des milliers.
Depuis qu'on a ddcouvert que
les moustiques transmettent Ie pa-
ludisme, ii a sembl6 que 'extermi-
nation des moustiques de la ma-


laria pourrait fournir un nouveau
moyen j.prrnettant de letter centre
cette maladie et 'on a fait dte nom-
breuses tentative en vue dattein-
tre ce but.
Mais it eat apparu que eette fa-
con de latter centre It paludiame
6tait en g6naral plutit d do omai-
ne de la theories que de la prati-
que. O n tut bien localement,
grace au drainage, hi I'a.sschbement
des marais, en plantant des arbres
le long des course d'eau et en recou-
rant h d'autres measures de ce gen-
re, d6barrasser des moustiques des
territories pas trop 6tendus, mais
en g&ndral on se heurte A de gran-
des difficultss d'ordre technique et
financier, On est done amen6 A dC-
truire les parasites dans Ie corps
human en employant la QUINI-
NE, ce rembde ancient qui a fait
ses preuves.
La lutte centre Ie paludisme en
recourant a la quinine est dana
beaucoup de pays le seul mhoyen
possible; it est de plus devenu ti a
simple depuis que [a Commissi-In
du Pauioiaine ue iLa cCtLc e$s
Nations prescrit I:..:: r. Imetbhje
standard uIne udoe journ'i;-cre d
I gr a 1 gramme 30' dt- quinine
pendant 5 a 7 jour- soulement,
sans traitemen: supplrmentaire.
P)our prtev:nir ia nmaladie, cct or-
ganismn rc-.m. mande de prendre
une ul.e journaliere de 0 gr 40
pendant toute la saison des fievres,


- ;aI~zft4E#A~srt


DON N. MOHR
Rue Roux


Distribu 'eur


pour Haiti


GRAND BAL AU SAV 0 Y



.SAVOY>, selon sa bonne hbabitut'e, ina gure ai saison des
fetts, ie samedi 3 Dcembre, par uii ': .ss grasi.ds bals don't
il a seui le secret d'organisaion.-

C'EST TOUT DIRE:

Ln jazz tr.[pi.:,rts t e D 'eonLra in .)- l:in :in .1
Les habit ) s de cet etabli.- .r selec n:n c! ectr a a me-
moire le grand uc-ces doe 'nn6& Uer'nfr.

* SAVOY nobli i nion plus les pIot: t i4. dimnan
nmanche 4 deembre is pourront ton t!cio: tm'- ail.grmt-n,
sous un:e pluie torrentielle dc confetti et de serpenI..lt
& SAVOY-> a Ie don de plaire- to is-: in no dementirv pas -Ia
i renomnf ..


; G 10


I1 vouis attend done Ie samedi : l)c-'mbr)
ENTREE


USTWm


Les Fabriques de



Gouleurs et Vernis
LES PLUS ANCIENNES ET LES PlUS
IMPORTANT EN SCANDINAVYE,

VOUS OFFRENT LES SPECIALIZES SUIVANTES :
..EMAUX PIONEER* en 15 nuances attrayantes, pour la beaute
du home et du mobilier. S4chage extra rapide.
VERNIS PIONEERt die grande rtsist.iir h I'usure, s'emplois
pour tous usages.
Peinture prdparte wId&als en 24 nuances varies, specialement re-
command6e pour les Tropiques.
LAQUJE SYNTHETIQUE eSADOLOID en 24 jolies nuances. Eft
ficacite incontestable pour la mise a neuf des camions et autos usagka
Laques nitrocellulosiques en 48 nuances, employees par
les fabricants d'automobiles Citroent, Fabrique Danoise. de Carros-
series, Fabriques de Montage Willys Overland, La Compagnie d'Au-
tomobiles cDanako,.
Encaustique SADO, pour teinter les meubles.
Colle er poudre pour menuisiers,.
Teintures A bois aSadov.
Encres d'Imprimerie, consistance special pour lithographie et ty-
pographie.
SADOLIN & HOLMBIrLAD LTD
ALPHONSE MANfAUET
Agent Gentral pour IHaiti -


,,~-~-~ I~~C~dRn3I1~HA~)IIII;4lrs----Y-.Y1~Ws


A BASS do CODLNS, TOLL' et SlU/CA)l# OL
IG OT ACReiABS.a.-CofsPiRVArton PA/tPAifrE
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DEs POUMONS
a PORT-AU-PRINCE HAITI. ET LES PROV


E PALUDISME FLEAU, DE L'HUMANITE


~c~cl-


I ,'l





AB Bean e'11 n Nea.4sr4 40 U
PAGEC~~~~~c*';dM~~* uc


PENSEES

I faut tenir son Imagiaation
danJ le respect qu'elle dolt i Is rai-
son.
MAIEBRUANCH.E.
*
Le people qui cultive trop I'art
de parlor laisse s'atrophier I'art
d'agir.
Oussip-LOURIE.



LES LAUREATS DE
ALLIANCE FRANCHISE

(Suite)



des.-ouquets at de Petion-Villc :
Miles M, Th. Michel et Leai sJeah-
ty et Ic june D. Alexis.
Prix de diction: Miles. M. Trh.
Kibreau (Prix dto Mie d'Hauteri-
ve, fille dc' Dumas iPs), M. Dorsin-
vil, II. Hirard, A. Bourrully, A. M.
Picrre L.ouis, A. Cauvin, Prix du
Comit6 du Souvenir Patriotique,
en souvenir dl son a'ieul le Gi. J:n-
Francois Cauvin, institute de-
voue et citoyL'n aux mccurs aust-:-
res). T R. Solae.t, G. Gaston ct E.

GARCONS: 1;in Jibois. (",
BIEanchet, G. ,aIrtieincu,. La ra.n;t,
;. Iils-Aimn ,, A. BIerni:ltele. t
Batley. Joseph G. Pitrre, (Prix de
M. C. Ga'?ze1u, de 1'Acadcemie frm,-
ca::;., lcr laurat dLu concourl), i-t
3. I;In-Air i.






1'
Ir (t I. ,'; i (ii' r:.r't.'-e LA U. i
que i n i 'e: mii...I .n r .i : ..irt' i .
:'esLt fjj s .i -.t: rig .ic} p .-. sU l.t-



:'l T inu .' i' '.t' N.'iaur.c i..i.h'ar .-. P:.,r-
rc:,, n ;. Cap l-I iiti t: t ."ge ti.V
2. ik. -. (."e t un l ti;'i en t(e.v ,'
,Sim iniiiif :. 2I a; i ,o ii ,t ,-c1-i
s5- dix anrs. 11 ,.ie't d' .tre narr'n..1
m .dccti' ..t., f.i (;.tri!, ,l'H .n'
C : p r;v ,,: ,, i- ',i .. i: : ru n -,v.'.-
dci chiruirfgie o.I e iinav:'., ar choix
du iurt.:.
'fix :1 ;, 1 L !: A I Ln-

M an^*. 1. (",gC :,>Jl'. Ce.;s p1'i :'.')'t
,.ir .rt. rp;'.i l. C; S.'ra'., "'ci n ".,-

f ': ( ,,i i' '..i. .4 r: Ii L ;i iii (.'t


( r r.
... ;'r uT]', ;.. :i ; 'Lr.-- it ,It a
A ,',',.'- 'i .t 1tr. y': .- 'l iri .
(' c. i.- u ( I.Normale). :
.'.,S T t', ".d : l xis, Pluvye .,.
S .---. ;a i ',q ,!i S tin nr-e Cuoll:ge
4;;t r i, C'i'.st l:ne m laiie:
',ir (ff rtr i);r Ie n -.iistre des Af-


i .. ll. A V L i.'.'rU s 1 .. 'i. :,'. .





l tarI.m I'A jia,'iC- t ua amisc dito Pa-


ris a ,c'l .rl; 1 ( t 'is.tlii is nt
silo dipklme dl'Honneur 0t au ro.-
mitarquibl iproft s.eiur l'de trhI6tor,-
(ji1', I:e R. P .ri ,' oi.. t, la medailleh

Le R., P. (G;,r,. S(!ptriur, a
requ l;a midaille de .Maitre do I'.\i
lance i raLnt;is.e.
LU (lil,'6rn n ('t ti rriiis. par it
reprtie.'ni ati I.1 d ii i -ti,:' i F r,-
C:s et AI. 1Ji.t' i-' ; .t .'ci.Chv lai
miCdaitl, !a ani,'de ,,il irc di <("-
vouie et ;d igr it' r. ]ig .' :x.
Le Pr lI''ii ; it: l'A tr ic lc ,; :'I -
minairea L e ii Hli' ri': tti 'l t' -- ii
milieu des aliji.aJU(i.4-m.lrnt.iis pm,,-
longbs d t. a 'il u
be au R. Pere. (Gor".


xxX
Les morceaux dits par des Ianu-
r6ats sont: Ie Lion de Sully Pruid'
honmme, Pauvre Petit de Dutrem-
blay, .Jeanne .d'Arc. d'Alfred de
Musiset, I'Ombre sur la Montagie:
do G. Lescouflair, L'Attente Mys-
tique de Louis de Cardoncl, Coup
de Clairon de Massillon Coicou et
La Defense de la Crete &a Pierrot,
de F. Battier.
La fete a 0t6 magnifiquement
clbturce par 1'excellente chorale de
l'Externat Ste, Rose de Lim qui t


nous a dtit :intendre lea chasseres-
sese, i:.:role; de Plouvier, musi-
que de i;rr,.Se. Quelle belle fite!
FPlici;::n;xts i tons.

.... ... L... ...... .R .- .


PROPOSE El FLS DIVERS

(

ies et se rv6lia une chanteuse de
grande classes. Tour h tour vibran-
te, tendre. impktueuse, elle est la
diva qui enchante, siduit, captive.
Son art simple, souple, subtil,rend A
la perfection les sentiments vio-
lents ou tendras du cceur hu-
main. La flute enchanted de
Mozart, Villanelle de Bizet re rent une inttrpretation parfaite,
Non moins heureux a 6et le c('-
kJbre tenor espagnol, Hipolito La-
zaro, 1'emnule de Caruso. Que ce soit
dans P'Africaine de Meyerbeer ou
dan- Marta de Flotow, Ique ce soit
dans la Tosea de Puccini ou dans
le Rigoletto de Verdi. sa voix puis-
sante et flexible. d'une tonality et.
d'une purete mer-veilleues, lui as-
sure tiln pouvoir de s4iduction rare-
merit 'g'ail
En -omner. tn .:1 effitort qui ce
,inc(ert d'hir su.r. ii e-t tout de
m| me d, ::j .r.,U' (i'.1 1 -. public h io -
tien air rdVO;iti av.c' cete hon-
teuse artm;mron :( a i'tt'.otiit(7 ru Rex
auquel, ij ccttj occa-;.on. 1OL70 f pr.-
sentunrs tousI noI cor.miHmPents.


PETITES


NOUVELLES


Le L:v'.i. n:: '! iK;Oi .ril Roy qui
:vit .L-, t-.x L. S Uiv'( dPus
C- s <:l'ti J (I ''.n rel ti pr..ibabie-
imen't. 'i ndired:, pi ,.u ie aeriern-


to


I. .


I,.. (, U .. :'L. S., S t. est re-
V :niL, !'lou.s i::r.'fml -t-on, cis o i tg "i v,:L 'K ri-i' c ii'Lter-
dire-., Gi!:.unm Ni:aly la par-
tkipiatltoi ,.i'..i C' nam]pio rat de focit-
bail 198'-1939i On ( espire que, le-.
m :itFs "i.L : tii, :.i\ ancL s 11' --
xi. ..tiant ls. I1, Riaing nli tarldera
'< i, reptrc.lir "< [tee a c 'U. S.1
s. IT


'A ,'c H .. r..t.'l-1i s trrivages. Lia
Irnii.-.! P;:.i! AUXILA s'est 'pour-
viIu de:i variit't,- des roilcrie-. des
ptlus tint.. (t l, I pa '.
L'ne visiie .'inmpoLe.
ata
On coistate avsce plai.uir que I.'s
locanux %I ornomr:,r dte maisons (1k
commerce etalis ,ur cette place
1o t rf.:u Li i f-,rtfe couche de pein-
Stture. E'-i r,. bel r-xemple s'elargi t
S!1> plu1-- vn p1l]i. Compliment .


de lin dI'uni Le-, enfliits de-s deux
,sA., s'4arr(eli'lt volintiers pour
uoirtlnmpler co'.s beauix joflttL-. et ae-
cordelr in .riIre I it'l Papa Nol.
S*'
FIur ftiri ic boi i iti's emplettes,
ti n'_' rnuii;tiqutl ja:lmnlii., do passer iA
l'lt' ricr i laii ly, sitiui. i la RI a c
;i1ltiii0 i'- Fi, .1 s.: tronivent lea meil-
liur.- pro,..its alirneiitirci s.
u a.


,Si l'ft n .t ui' p itar i te. n'ip ratiur,
qui, ( i agn it -:r lt.-s frilc iix, noui.-
iurous n2i hivwr as.- ,.ceiisible cot
It an r'L .

La r&e, u i, (*ie mainioc s'uannoncr-f
neriiulnte clais rt'ion de IBorf -
ardopoli .t Lea nunlbtarux carreau.:

U 9*
Pour avoir tine bonne chemise,
r6unissant tout, fies conditions d '
tmgance do soliditd et e fini d6si-
rable, une visited au Razar Moder-
ne, 91 Rue dii Magasin de l'Etat,
s'impose.

Le petit bateau cAibatrosa a ga-
gne le Nord, faisant escale dans
divers ports.,


Graef


Line


Agence du Cap-Haitien


Service de luxe rapide entire Cap-
Haitien et New-York.
Departs reguliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis A 4 heures
P. M. et arrives -t New-York lea
Lundis .matin.

PROCHAINS DEPARTS DU

CAP-tAITIEN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


RAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA


17l
24-
ler
S
15

29


Novembre
Novembre
Dceembre
DWcembre
Dicembrf'.
Ddceinbrt
Decembrt


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Hai tien-New-York,
1ire.Classe:

Cabines exterieures,
minimum ......... 135.00
Cabines interieures,
minimum. .......... $ 95.00
Pour tous autres renseignements,
s'adresser a:

H. CIANCIULLI & Co.
Agents,
Cap-Haitien Phone 291


On1 coi-;.tate au\'c satisfaction
qul r'ot ei caf' e..t ien presented
di'.n -e *facon g6nfrale. Avec la bon-
ne- v.::ntC on peut arriver tout na-
t.irc.km'ment au Ibt.
St 4


II yv a nt un pen d animationn
ti semaine aui bord dc merr par
te de l'arrivee de beaucoup de
liers de la Prov'nce apportant
r-e. diverse.


cet-
sui-
voi-
den-


Avec nmn igenr e de travail, je
rest i,-Llu 1 li mair-on, done je n'ai
pai (deL yjamai nmais ;i tien est si
joli qu'il me fait y penser? -- Tu
en troiv'eras de pareils Ila Che-
mis(erie Lafayette, rue du oMaga-
sir, e I'tF ta: No. 95.
S*,
La ce.-.ion d'.xamen pour 1'ob-
tentinr: dsl- ce.rtificats d'aptitude a
l'eercice ,tde la profession de Fon-
di- dl. Pouv.ir et des functions d'Ar-
peIlttce.r e.t de Notaire aura lieu an
Pairqtli.t l,.. Petit Goitve aux dates
et lihttn t- :-uivantes: Fond& de
Pou-voir: 26 .t 28 Novembre 1938
it 110 huLre, dlu matin. Arpentenr
Public: ::0 Novembre et lcr DP-
cmbir-'t 1- :3 a 10 heures du ma-
tin. N>talre Public: 5 et 6 DEctm-
Irc ]t; ,i 10 heures '. 0 matin.
0*0
Pi',' u (trce chic et Ilegant, haL;l-
k.:z- tins .her Maurice Flanmbert,
1:.;:,.!r! n',.de-ne A la Rue des Ca-
s-te. No. 2S.581

Le I'S 1 vembre en 2e. vendredi
chic p:is.tt'ra sur t'ecran du Rex un
des filmni.s Ic. plus sensationnels de
la :;saim:ll .L.LANCHETTE1 don't
la suipeir!, intivpretation port I'i.uI
rekol (, Ps :; plus grand de la Coim&
die firai(caise: -Marie Belle, Gran-
val, Jitan MaLJrtinol li. Blanche! re. st
'his.t.oir, i'-mn,)!i ante de la d:hhtan-
cc d'uiie title don'tt une drc:.ption
dC'amoLir lavait fait le maiheur. -
Blanchette pose le problime dte :"-
ducati;lc-i t de la jeune fille...

Les &legants en general ceux qui
veulent plaire, ne portent par ees
temps de grandes chaleurs que le
drill fin. Passez AAu Monde Chice
ancienne Maison Jean Talamas e
,ous serez satisfait.
at,.
Dinianehe en grande soirtfe Le
Coupable, d'aprbs le tres c-lbre
chef d'euvre de Frangois Copp6e
cLe Coupible; est la plus s lna-
tionnelle thbse juridique qui a8: ja-
maia t t6 prodaite i I'4cran. En Ac-
tualit&,: les grands 6vineme.ni de
Septembre en Teh6coalovaquie, etlp


rvr. wrwo ,.o Op -i> iiii t~ O Ni


If


,,,,~~.a~ u~a8~~~~~B~pL~Ol~blb~tll


LA REMINISCENCE)
La SociPte tLa Reminiscence,
..'hon,:re de bien vouloir donner
une preuuve de hate sympathie a
Son Excellence le President Vin-
cent a cette date du 18 Novembre
qui marque sa prestation de Sr--
ment i Sa Presidence de la Repu-
blique.
A cette occasion tous les Mem-
bres sont invites it se r6unir A eet-
te date at Local de Ia Societe i 8
heures du martin.
Port-au-Prince, le 16 Nov. 1938
ANTOINE ESTINVIAL
Directeur-Fondateur
de la Reminiscence
Cite Vincent.

REMERCIEMENTS

Mmne. Vve. Pyrrhus Joseph n6e
Emma Galavance, Madame Vve.
Eugene Bmrtdlemy, Mr et Mmne.
Victor Robin et enfant, Mr Andrif
Joseph et ses frbres et swura et
tous les autres parents et alliC
remercient bien sincerement le Dr
Franqois Dalencourt, les Rverends
Peres de I'Eglise Ste TrinitM, les
Loges de Port-au-Prince et princi-
palement la Loge du Grand Orient
d'Haiti et tour le.; amis de la Ca-
pitale ct di la Province qui leur
ont. manifest6 d6s temoignagcs de
sympathie it 1'occasion de la pcrte
cruelle de leur regrett6
Bartelemy Pyrrhus Joseph,
Mlcanicion
6poux, fils, ptre, frEre, beau-frire,
cousin, enlev6 A leur affection le
mardi ler novembre 1938 1'Pige
de 43 ans. Ils les print de trouver
ici I'expression de leur profonde
reconnaissance.

M. ct Mmie. Victor Robin et en.
fant, M. Mirabeau -Fils-Aim6, M.
Josu6 Blain at ses infants et tous
les autres parents remercient bien
sine6rement Ie Dr. Dnmangles, Ad-
ministrateur de l'Hbpital G6neral,
le Pasteur Von Potten, de 1'Eglise
St. Paul et tous les amis qui leur
ont donn& des timoignages de sym-
pathie A l'occasion de la mort de
lour regret tC
Joseph Chiry Fils-Aimi,
Macon de profession
Oncle, cousin, dec d i l'H6pital
GCndral ce vendredi 4 Novembre
1938 i l'Age de 62 ans. Us les prient
de croire A leur profonde gratitude,
Port-au-Pririce, le 14 Nov. 1938.

Madame Veuve Auguste Rameanu,
Monsieur Danth Rameau, Mcin-
aieur et Madame Alphonse Rameau
et fmille, Monsieur et Madame
Emile Bouchereau, lea demoisellea
Eva, Aveline. Reine Rameau et
Monsieur Antony Rameau. ainasi


Cie Gle TRANSATLAN.
Service des Narires de:
Messieurs les chargess.
vis&s, que le paquebot .k
venant des ports du NriD.i
tendu A Port-au-Prinee, 1e6L
crt,
Il repartira le m~me JoW
les ports du Sud, prenant fi
element pour l'Europe .dkt
Port-au-Prince, le .15 N av
J. B. VITAL
-t


Vous trouverez partot

les c lebres dentiffteti


& 1.- Gdle k tti .:

Les products franpWi:

ont lei r S i
sent les rneilleoui

:l


r~3 ~ 44as* *I m **

Librairie Mouiv
La Librairloe stmes a* s w Me"w

(Maisonde ConiCe anae )

Robert Brmsillach: Corneille........... .........
Hitter: Ma Doctrine ......................
Pierre Lyautey; Rvolte au Meique .....L.....

Henri Bordeaux: Premier roahns ....... ,.
Zweig; Marie-Antoinette ...........................
Vercel: Croisire blanhe ........................... ,...
Anet: Comment on apprend. a prer en pubic ...
Footballeur entraine-toi ......... ....................;,
Ruffier: Soyona forts ...... ...............;.ii
Abb4 Julio: Grande secrets rnerveilleux ........... f
Abb6 Julio: Petits secrets merveileux ................,
Jagot: L'Hypnotisme A distance......,.........:...
Jagot: Magnitisme, hypnotiahme, Suggestion. .
COLLECTION LIVRE MODERNE ILLUSTRE (G. 1
Binet-Vatmer: Le D sir
Claude Anet: L'amour en Russie
Carco: Le roman de Francois Villon
Carco: Perversite
tCeline: Voyage au bout de la nuit (2 vol.)
Chardonne: Les Varais
Chardonne: Eva
Chardonne: L'Epithalame
Chevallier: Clochemerle
Delteil: Jeanne d'Are '
Rostand: L'homme que j'ai tu6
PrBrvot: L'homme vierge
alorand: Magie noire ...............
Morand: Boudha vivant
Maurois: Ariel ou la vie de Shelley
Byron (2 vol.): ':
Etc... Etc...
ALMANACH VERMOT 1939............... G. 2.00.


i
F