<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03493
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 14, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03493

Full Text
.- -- -- -- i ii
bM# JI:I fl9


QUOTIDIENONDE EN 1896
QUOTIDIEN F NDE EN 1896


43;me. ANNEE




'iiUGUR[1TiO


IUNiEST G. C I A UMVT
Ilrevtsiur-I'tOp tat*e

FRED. DUJVIG NEAL'I
ir/atens r


PORT-AU-PRINCE. HAITI '


LUNDI 14 NOVEMBRE 1938


N.I. 20. :


.Vi~d~~fl~_~~X~~~_.n*.snw.~l wwvv.%9..~PI ~ Aflt'S4~ 4 n 1101.~ 1 ~ lW~~:Uq~IM .. ~dY .,.


DELAY 11 SON


Ap

tde
'9y
4 tr
$ t


dtef

-de c

iofatir b
puic.1 a,
l de lista
bitire qui
ulme sem
j0r18$ s$um



:tmime I
rt assez
.. .
ate:et hi
Carrefo

sale de S
Srisiden.
"|~~in..
' : d

























Ie PEidenl


LA FETE DE 'ALLIANCE FRANCAISE



La distribution des Prix do no- Parn i. Irfaron A. Etstache d'O-
ire Association a eu beaucoup dC r Eivqee e Nancy. Arche-
,acks, dimarche, a Rex. ieqte de Florence. ie Vicomte Ma-
M de Lens, ministre de France, re Jh. Eustache d'Osmond, lieu-
aftnt, s'est fait represented tenant-gi Iral des Armies de.
l Mr ie Fra nqueiille, Secr.tai- Franr.ce, C(ommissaire extraordinai-
It de la Lgatince. re dle a ,22rne division militaire de
:~itNte e Lauverteparan. es Tour, le Co.onte Eustache de Bruix,
: whitee sest auvearteiai, au i Amiral dt Frar ce,. inistre de la
:* dnune t la omrseltaie, au m- marine. Parmi ceux qui y sonr
ie d'une salle combte. On y remar-
4.Wit ees S6nateurs, des d6putes' ri, pm c:te I e Robert do
se magistrate, des avocats, le R. ParidLe, pam:phtaire, espion dou-
SGore, Superieur du Petit S&- ie de la France et de i'Angleterre.
oaire Colllfge St. Martial, le R.P. C'est une intressante etude his-
8isset, les Cures de la Cathedra- torque, CcoutCe par los connai.3-
it:de Ste. Anne et d'autres pr- urs a vec attenti d n.
s, L Pkre Nio de 1'Archevtch, D brilliant morceaux de mu-
esemur de !'Ecole Apostolique sique ont te 'entendus avec quol-
rao des Ltudiants, beaucoup de quest jeunres laur6ats dcl cncoutrs
us, le Suprieur de l'Eco- de diction. Ce sont: 1le demoiselles
eu i1 Supieur de co- M. Bourrelly, AT. Th. Kebrcau, R.
:h Jan.Marie Guilloux, des Insti- Solaes et lei j .un.e Jh Gabriel
*~r1C, dInstituteurs et profer-e Pierre, tre. int(ressant. Yvon ,lo-
NsU" avec des eltves. M. Doret, libois Martineau.
libois ait G. Mitrtineau.
..4 entrant la Direction Gen ra- e ( ,
tprsentant ia Direction G6n&- Matin6e splendid, I'une des plus
.:de l'Enseignement, des ddlegubs brilantes tde I'ainnie.
SFililes de Saint Mare et de litany
i-dkesaBouquet le M eagstrat Nou.; donnerons ies nomr des
t: ia tiouquet e Magistre principaux laur.iats, gans oublier
.-Iunal de cette dernire Corn- l Smiiiaire Saint Martial et Ie.
I. des journalists, des repre- & P^ ci
41tAts de diverse Soits, de R. It. P.res Gori et Poisset quit
8 4de Diversoesn Sociti, e out une belle distinction de
Ofs de Division de nos Departe- I'Alliance franquise de Paris, au
t ministnriels, des docteurs milieu dos applaudissement.s et dea
S.ideeine, beaucoup de dames fleurs
d temoisellea, et2., etc.
.diseoiirs d'usage a 6t4 pro- ..
p:...P l'int6ressant Docteur
I:. President de 1'Alliance PERCAINAL CIBA
*,teIsde St. Marc. I1I tait aouf- Onguent analg6sique et anti-pru-
rigineux produisant une analg8sio
4i::p avoir remerci6 l'assistan- sore et prblongee de toutes les 1l-
..a presence, il nous a entre- sions cutan6es ou muqueuses grd-
S d Domailne d'Osmoud au Ma- ce ux propricdts ancathbsiques
.) (Commune de Ouanamin- intense de la Percaine.
a. parl4 surtout de* fran- Ecazma, crevasses du sein, Pru-
:".l marque qui y sont n As h rit anal et vulvaire Fissures, H6-
'." t oloniale, parmi lesquels, i,6rroides.
"e: l Marquis Ren6 Eus- PAUL COUPAUD,
: g amond, Ambassadeur de Distributeur powr Haiti
I Membre e la Chambre de Portau-Prince.

:o.U.. R E AN&R UE LA CURE 4"E :
R^ REAUBE SANS RI SQUE, LA CUTRE W WL'OBESITE


LE PRESIDENT

VINCENT A BILLIGUY


Ce martin, 1*. Station Amateur
HH2CA de Biliguy a tranmisj A
notre adresse, par le trehlement
de la Station Amateur HH2G h Port
au-Prince, la d leche suivante que
nous publions avec grand plaisir:

,Nouvelliste

Port-au-Prince.

Le President de la Republique a.
visitA ce matin la Colonie Agricole
de Bilihguy.
Purti de Port-au-Prince A 4 hres
du matin, Son Excellence arrivait
A Billiguy vers neuf heures 30.
Le voyage a 6te excellent.
Le President de la Republique
a visit les champs des rescape ,
ies plantations de la ferme, etc.
Les rescaps n'ont pas manquLe
de manifester leurn snientimens de
reconnaissance au Chef de I'Etat.
Le President a distribu6 des r&
compenses aux plus mdritants ,:,t
des secours aux derniers arrivs..
Avant de repartir pour Port.au-
Prince. le President a fait don anL
Directeur de la Colonic d'une va-
leur de 250 gourdes qui sera affec-
t6e a la construction d'une salle
de danse et de recreation pour les
jeunes gens de Eilliguy. .


SOCIETY DES ANCIENT
ELEVES DES FRERES DE
L'INSTRUCTION CHRETIENNE l

Le samedi, 1.0 Novembre en
ccur., a 7 hFiure a. m.. A In ('ha-
pelle I1'l i'titirttin S:yin -L.'.n -
de G(;nzag:!, Aet MI.-..ess 'ele.nn V.-
I d C q R iq.t:em t ,*.ra chant,- p.
le rep,.' d1" I l'.'nm des Frl-'-s -
ancien., 6i-; ce. d.-cLdes. notamria-ent
de( CC. FF. AdI-phe, Ctciliten. Anm-
bro'sius et dfe ?,IM. Augu.-te DIdsert.
I.ouis Gauthiei'r. Ienri Elio et Fran-
qois B-rj.iamini sies membres ide
I'Association e't ienrs families, les
parents et eondi.ciples: de nos ca-
marade. dlefnt.s, tat les anti. d.,
l'CEuvrc, des Ir I:r...s Mont pri6- d'as-
sister a cette ce6rmnonie que.presi-
dera S. E. Mgr. 1'Archevdque id
Port-nu-Pri rcec.


Pour le comitt

Le pr&.-idlnt:


Sdl'administration,


Ernest DOTJYON.


PROP03 ET FITS DIVERS


AU SENATE


10TIONA1 01 REIEDUCATION


irs-midi, a iet officielle- Membres du Cabinet et des Offi-
iguree, la mason natio- ciers de sa Malson Militaire, le Pre.
education de Mon-Repos. sident de la Republique paya de sa
monie reunit, come 1i presence, fit une inspection mini-
attendre, une foule i6&- tieuse de I'etablissement, se ren-
nombreuse, qu'impr-e- dant personnellement compete ie
agreablement la bonne tout ce qui a &td dejA fait e. de ce
117 pensionnaire. qui lo- qui reste A fire.
aut, t'heureuse distribu- Des discours de circonstance fu-
ir propret du spacieux rent prononces a cette occasion
De vrai, un 6tablisse- par le Ministr e de 'Instruction Pu-
e genre, le premier que blique. M. Dumarsais Estimk, le Di-
ns eu. devait suseiter recteur de la Maison de R6dcuca-
,ien comprehensible du tion,, M. Fernand Crepsac et M.
, teiu a s'e rendre comp- Dominique. Parmi les nombreuses
t de ces petits que la personnalit6s qui assistaient it la
ne vient jamais sans le c6r6monie d'inauguration, on poe-
blait avoir pour tou- vait remarquer: Son Excellence le
nis a son emprise. L'- Nonce Apoistoli(qu, Mg-r Silvani,
ite favorablement con- Son Excellence Mgr. Le Gouaze. Ie
ne manque rien de n6- Charg6 d'Affaires d'ltalie, Mr de
x gosies de Mon-Repos. Matteis, le President du Senat,
e superflu y trouve une M. Louis ZMphirin, M. Pelix Cuvil-
belle. C'est done une ly, Mentbre de l'Administration
pi's haut point interes- Locale de Port-au-Prince, le Chef
umaine qui se pursuit de In Garde, le Colonel Andr4. des
ur (t qui fait pen- D4putes, des Senateurs, des Freres
rogramn;e de justice 'FInstitution Saint-Louis de
an fondateur, Son Exc. Gonzague, des Membres du Clerge,
t Vincent. Entour6 des etc., etc.


Ce m itin, par rievant le Comrite
permanent de 'Assaembl6e Natio-
nale, presid. par le S.d-teur Ls. Z&e
phiriri, ont prit9 s~erment les Sbna-
teurs Alfred Nemours, Barnave
Craft. Antoine Fethibre, Frangois
Kerni:zan et Es-tilus Estime.
Au discoirs de bienvenue du Pr4-
sident Z6phirin, le Senateur Ne-
mours, au nom de ses CollIgues,
repoiodit avec fermet6 et a propos.

AU MUSEE NATIONAL

1 :s'agit non de deux tableaux,
ainsi tlu'il avail etd annonc, par
cr'e.ur., dans notre No. du 11 No-
. vembie 193Y;, mai.s bien de Dix ta-
bleaux points I 'huile, reprdsen-
tant Dix Chefs d'Etat d'Haiti,
qcic Mr. -Kogivue a ban voulu don-
iL'r atu MIus-e National Fondation
St&enio \"ir;cent.

PREST'ATION DE SERMENT
CL main ia preL3te .-erment comme
Avo\ct du iarrur du e Port-au-
P'rin:,. Ie jeune Jean Malebran-
the, iis dic nitire2 disiingu- ami,
Mce Leoi Malebrarnche, Juge au
Tribinal de Ca ..-ation. Le Tribunal
6tait pr;eidcd par le JLige Edgard
Thorrmns ,s-i rtc dot Substitut Ber-
nai'rd D, .g o:e't.Le Conseil de FO1r-
dri-e 6i;t:t reprsent6 par Me An-
to rneilt tlh.ilVgc.' t'di h',,>'i:utci ctte,
.N!,.- r .,iii.r,-- \'uui e tit su e is
cc,.urtn .t:. mi t'e. J.:an 1 Malebran-
c'Fr a-n: la t carri-re..

LE CO()NGIES DES MIUNICIPA-
.1ITLS .AIMERICAINES

I'airris e.- informations qui tii)us
,nt (4,t f',ur1iie cL.-t 'ic martin a 10
he.ircs i.nr' u'- tia rn lieu t Tla
I'ih ne : '.Luvi rt;'tr.: s'Cennelle du
('..grk -I; 3Iunieipa;ti'.6s Am6ri-
caiinel t auq.'1 pacrticip't; nire
I ;Pays par k e I,'tii .,-t gu:', Matre de
Pert -at -P'r iner, tI 0e ami RapnAel
Branarri.
AN.mi 'reux sont it'; radiophiles
qui Ont pu entendre cu martin A la
ri.dio COCQ Innl rur d'onde.i: 31
rnitrcs. Iv vibrant discour4 de no-
:re rr'.prtseita-nt qui t'ft Iongue-
::lctnt Wovitionlinl paIr l3s congress-
n. C *:isico.rs; que nous pu
: herons nudnmaini, a &t6 stinugra-
Shie i;.:. S:,cr6 tariat de Admi-


AU REX


1^ 7 a A bl 9 s t


It


GRAND UAL AL


ftes-, le samedi 3 Dcecmbre, p.
il a scuI le secret d'organisatio


C'EST TOU'


Un jazz trbpidant! De I'entrain
Les habitues de cet 4tablissen
. moire le grand succEs de l'annJ

,e SAVOY n'oublie pas non11
manche 4 dkcembre ils nourroi
sous tine pluie torrentielle de c
a le don de plai-re h
renommeC. -

?1 vous attend done le samedi :;


I "SAVOY"



hitude, irnaugure la ,ni aon des
ar un dIc se grands bals don't
n.-

T DIRE!

! De 'animation!
aent select ont encore A la a mB
6e dernibre.

plu.. lesz petits : le diman-
It tourlhillrner allkerement,
confetti et de dsen')entins.
tous: it no cdimentira pas an


eNTemnr : .l.
y, wnT RK: : C. I,1. .


Sarnedi soir, ie P're.sident Vin-
cnt, s u11r l:imal.I: invitation de
la Lnegation ditaice, assist.a A la
Projection td film de na visited do
M, .Ilitl,- en Italie.
FESTIVAL OI'FEI'RT PAR LA
FOUNDATION CASTERA
Ce soir, a 8 heures pr6ciEss,
commencera a la Station H112S, :e
Festival que la Fondation Caste-
ra, offre a la Population.
Madame Mcrc6ed& Giron, la ce'
1I'.l:re" cantatrice de passage A Ia
Capital. chantera quelques-uns
des n'meille'urs morcarux de son ri-
che repertoire, aIccornpagri6e par te
Maestro Jsu s Pzaitlas.

(Veih suite en 8Gmre. page)



LA SALLE DE LECTURE
MAISO:' D PEOPLE
OTT4A WA, CANA. DA,


nistration Locale de Port. au.Prin-
ce. Encore une If,4i, nos meileurs
vwmux au Magistrat Brouard et nos
cha l:u.reiises felicitations.

CEVLF:[L,E kDE POLE

NNou as avon td les premiers A
blamer la conduit de cdtte jeune
fille habitant le pays qui a cr-: de
bon gott de nous trailer do -ipeople
a demi tsaurtage> dans time lettre
adressde A une station an.iricaine
de rdiolidiffusion.
Voici en quels terms judt'c;eux
et e16gants, notre contlrr- doi
Temps, a faith son process a cette
demoiselle, qui a trop vite oiablik
qu'elle devai! son ?.\-l:rc avce
1es siEns et qu' ':. di t 't ncore .onli
petit heritage it iA 0. .;, I .
chez nous un e :ne i;che- h4ri-
tieres (riches, roi i enieint a ce
petit pays), ,otre ri;:' Ii xi -
mant dans un couplet satirique de
r '. th(uitr.:, pf quO in:ita-
blement le r;r.l tL,cho indigni: XCe
people est x6noph,.bi 1; n1 1i ime p'is
fI'tranger a Qui'tt g"':ra orernemnt
ment hautemen; soucieux tes in-
te'r6ts vitaux doI p -, cmmr,~n i at
de chez nous, r A.,-. a dce dernier
sur leg dix milke irti ido notre
tarif donanier. Ia vento exclusive
d'lne dizaine d'ar: Le; v'te d'in.
justes coin r i.itr;:;is rt-.an eras ftr-ts
de l'amitie (I- q,:t 'l: i m ;t:.,-'rn ,s -
tes se r6crienlt e core d :'C:.oi',bi e:: JCe peup]e
n'aime pas f',t;ine,' A,.!> Muais alors,
comment qualifier une j uno lle
allike i nos mCillenures fJaeies hai-
tiennes, qui, parcel qu'tellk rts on
Tnomi francais, iouS tino : ou-
pie it deni-sauviage, dn.-,.. a let-
tre adreA t-e tun l po-st .-' ranger
doi T. S. F.? (omme vo',!, tnis a-
vez grnatitement Iesss, Made-
nri-v,',, par vAtre injuriu:se dd-
-i,it'.itulr! Comme vous le regret-
terez. un jour'
On ne peut pas au mnoinl nous
reprocher it: .ne pas aimer la r'an-
ce: 1870 et 1914 indigni.s, prrtos-
teraient! Un Frangais 100 oo, ce-
lui-l, et un vrai, et ui grand Mi-
chelet ecrivait: eLa reconnai-ssan-
ce est une verto noire C'est A s.
demander it qui i'emporte aujour-
d'hui chez v:ous, Mademoiflice, de
Ia reconuiais.u:nce ou de la dnmi-ci-
viliiation !T

LE PRESIDENT VINCENT


.... .. -Ab-wb.%_"OW .4 -.'V. w Vw w


I
L


~....
-
- c~e 5


i


SSSSSM






PAGSi 2


- *aIhAksjflaSfleSSShSSU7SflCz*fler.rn a*.,s.a~sa~flVfl4flflSU#SWJJ~UCSS


SOUVENIRS DE COllI GE


par Maurice DEKOBRA


Lorsque nos temples commeneent
A grisonner, ce n'est pas sans urne
secrete emotion quo nous 6voquonu.
nos souvenirs de coll6gien; souve-
nirs tour a tour tragi-comiques,
burlesques et pudrils,
Chaque fois que je passe ave-
nue Trudaine, devant le lycee Rol-
lin, je me revois travaillant doce-;&-
re les murs austeres de cet Eta-
blissement oi je vicusI hitt annc:s
de ma jieunesse.
J'Sdais It la f(iis un ben .:ilove et
un colCdgien dissipS. Notr-e 1profes-
seur d-t composition frani.ais-e aous
demandait parfis de lui 'M5ltCr
nos pro3cts d'avenir. LUn d meue
camarandls, un fort on th&ir:e .ui
jonghtit ::lec t'algcbre et la trigo-
nomTin:r crni' .1n ,qui'ri-e a-
vec les boul ,- 'd billiards, r',,r,.i:
firremtT.r:
-Moi, je veux etre ingenreur ot
ereuser un canal d]ans !e genr-e cde
Suez o0. tie Panama.
Un attire, qti a i :t :( 'ez C: .-
Cnu, :c.- chtvic.; cri-puS; l1 tr;fe
baguc en plonm! r. l peit cuigt. (<-
clara:
M i,:. jI i -",fi: rt 1- air,.s.
come piap;
Et corner tIo l.i ildei:nl.L:: ce
qu'il ..r:[' n-lait par 1-s aTffare., il
fr-l o cQ.L K i):- e .ausu'.ll'nC? o :-.
gem liqa, :.,.:'i ; ."F :


C ~
~(1 *1~-.. -
71:.


.- i' "G -.l
* :I. i .i i -
* ', ..lr l ,


,n :g ,a
ea VOus r i -' i'. n ..: a





PROGRFS






ce ie (t;'.'1. c -i.i Irl' : ,il: :. 'i "[,
ltigh .;G ',":'": i t P '.' r .



la pair: .

tO '.I; >':'i :' :; i:.S an co-.ur.:
es'ctait ,.,.l rl: Mnn treaI. il a
montre cL-.t1:;en cet irnter Ctait
sincu'e 1. g(:i1 f..lsaiir.t d <.




n(c'essi',' ,t, ',,r'..r;i', -'"- ct (I'i.ol er 1( i
m air e-. ac: ..i i P c i'l ,t'r i ;t.t,-
tan e(, ,r' ; ': : f. ; i >:
om n i. p i sl' r i .
.. -j.Th T11,,2 flit L |ie n',: f1";
SLord A ri,-.t. n vde t a..sez IO'i-
temps p.t' virfL di npaitre dal si
propre pay Iat defiaInce c'nver s la
mrdecine, nu. I tn tiltillC (de l it
Santr pulbiiqu-.: n'et pas 1 encor,,
gagne. 'Indc et Ceylan par ,
exemple :,it deux pays o>l Ies re-
desins in, t encore untue titL'
centre la dliqiancc et la s.luersti-
tion qui rgrnont an milieu d'un
people souffrant u paludisme. Le.os
medecins orit l eaucoup de pine ~t
dtcider lcs inidignes a prendre ua
dose cinee nsir de quinine (1 gr.
g 1 gr. 300) pendant une smaine
cheque jour, come ii et. recom-n
mpande pffr la Commipaibn die. .a-
mudisme de la Socitou des Natinpes.
parce quo les gens ne comprendent
pas pourquoi les breuvages prdp.i- ,
r6s par eux-mrnmes ne sont 1pas
aussi efficaces que Ies remrtdes des
blancs.


Machine d icrire Remin~ ton
Machine & caleuler Dalton
Rubans. paper carbon
Faties voe aehata che:
G GILG


cher sa vie de trois manires diff6-
rentes: la premiere c'est de com-
mettre un assassinate, cela condnit.
A I'chafaud; la deuxieme c'est de
se marier h cinquante ans avec une
jeune fille de dix-huit ans, cela
conduit A l'asile d'aliends; la troi-
sibme c'est de devenir ecrivain, ce-
la vous conduira probablement i,
1'asile de nuit.
XXX
Un de me.s camarades du collP-
ge Rollin (dans ce temps-lh c'itait
un college et non point un lyee).
a pine age de treize ans, ebauchait
parfois des flirts innocents avez
des junee? filles du voisinage.
Je me souviens de cc petit bon-
nhomme aiux che'eux rotx, prenom-
nie Ferdinand. Ii :tait tellement
rouix que, chaq.le fois qfi'il passait
dan. la cour dei r creation, nou,
crions: eAu feu'- t nous imitionTs
Ie ipin-por.. p.in-pon:: des porn-
piers. II troi~vait la plaisanterl:
peu .piritueLle eat il avait ,rnson.
'n jou:-, Ferd:nrd tait tomb_'
fji eMn i e Li.': tIir-i 6 1i t 'e
an" Fi p, Une ,Yi q t 'i fi '

Zc sIr un 1 1 r
sait le lorg ,.. r .

qulatre heI a r -i r ti.. -, -
q,- ad e .r he r y. '. hI .r' e. d -

ce- a in '. La l; '
cr,'.it.in.i. i n ui -_ r n "
n a xa'rc, 1", n i ,' ca. r g'..
','.s. ,'' ':L .t' 'liT c 'ln.-.ns' rlc "n I
rren'":' tt n ,ii '.:"rJ I 2: s '--:ix la !-
;^l^ ia i:< -*' *.x m.;ir'.


( GIA.ND GALA AU' REX
Mardi 15 Novembre 193
PR C r:l A A !E
Premiere Partic
I.e Rs.s-.gn:i ,'t I R-,.:- (Rims-
kym-IK r.-'ac"w).
L.a lFit. Ench-ha-.ite-e (Mozar. .
(A- :r c e a Rf-ini d( la N'uit
.Mnme-. Mi rc:ed-s G:ron.









C..rmen (rBzpt'rm
S I.'A:' icait MK .viyrhe-.r ).
S,<0h' Ptarad i
M- 4ta a.Fl: Fc'.'.
| s Map.ar",
:Ir-. lip:)iolitu Lazaro.
Rig 'etto i V rC.i) tt .
Mm-n. Mt.rced&,is Giron.
E!.:-gie (Massenct).
'Carmen (Cizet).
.:La Fleur,.
2.1r. Itippolito Lazaro.
DEIx IEMEI PARTIES
'illaicllie (Evipli de Aqua)o.
LakmeT (Lo Delcinie).
iOhLAir des Clochettes b
Mine. Mcrced&s Giron.
Gioconda (oncnai nchle!).
(Celor e rroare (Rvomaance)
c Eh bien! je uis pote..
Mr. Huippolito Lazaro.
La oix d rindrp tr mp.s (Strau, ).

Mr. -ltipolito Lazaro.
La Tosc, (Puccini).
qOh!.Doux baisera
RIGOLETTO
(Souvent femme varie)
Mmine. Mercedes GIRON.
N. B.- A l'exception des carte-:
des Actionnaires les cartes d'en-
tree libre ne sent pas valuables pour
cette soirde.
Entrde Gnvprale Gdes 2.50
Places Reservies 3.75
Loges 5.00


A VENDRE
Automobile Plymouth tourist
4 cyindres, trcs bon 6tat, pneus
come neufs. ferait une bonne li-
gne. 100 dollars, cash facilities pour
le solde :
Pr&vost. T616phone 3741.


L- NOI WNtrVl ) ?, e.fLP--1S


* p.aaaask l# A p~ ta #4~eSEt 9e ..,

4 pO
AVEt IMPo

En tvue de leur
tires y relatifs, r'Adrit
cale de Port-au-Pri
famiiea qui pr4ten ,jz
des caveaux dans la
du Cimetibre, I se pr W
lieux, ehaque jour de 7:
9 Heures a. m. et de eit
heures 30 p. i., du lu ,
samedi 19 Novembre 1iB
sivement.
N'. B.--. La Section q
tule danin la mpaitlte ai
re, entr6ea Rue Mgri ,
Ce 10 Novembre 193 .


LABANQUE ROYALE

DU CANADA
'Cs anne ps-,a-a-fS ,S aflO D ram es-se es .fl-S.U#5-OS.P.SSJflfl,, f l5fl^f l


'~= t -
St p"' ; EI4~r~AV


Le Ca.eau

Le plus el6gant

Le plus utile


Le plus raiffin,

* L'airage

le plus liscret

Is plus puissant

Ie plus parfait

Les Moteurs

Les plus conomiques

les moins cotfeux.

Les Machines a ramer

Le meillBur appareil

pour conserver votre

ligne et votre santd,

Les Fours a Kerosene

les meilleurs

pour Ia patisserie.








du


CUXHERCE EXTIIEIKUR

28, Rue Povie P-au-P.
--~~~ ~ ~ -"- V-


AVIS MATRIMONIAL N
Je, soussign6, Ren6
declare au public, -
ment aux hOteliers et aux
a -t-- que je ne suis phlus
sable des obligations qu'su
tracthes Ia dame Elisabeth
que j'avais pous6e, et & qi
tente une action en divorce
cause determine.
Port-au-Prince, le 11 Nov.ri
Ren6 SEGmo::iN


AVIS

Le soussign6 avise le public q'fi
cun regu, bon ou autres titrei.ii
cr6ance souscrits en sa faver, i
doivent tre accquittBs par le~ii
ciens d6biteurs, si I'effet neiti
est present par le soussignti:.
sonnellement ou par un pr3ot'.
muni d'un mandate 1gal d livrWt :
lui.;: :.
Port-au-Prince, le 11 Nov, 1 .$

C, J. CANOVA.


AVIS SANITAIRE :


Les sommites m6dicales out rie
connMi qu'en se lavant fr6quem-r
ment les dents avec la Pate Den1
tifrice Dr. Pierre, honest effieas
ment protege centre la gripped el
raison de faction defensive de est-
te Pate sur les muqueuses de l
gorge et du nez.


CLINIQUE
du
Dr LOUIS HIPPOLYTI
I decline Gdnarale
Phone. 3373
CONSULTATIONS:
Chemin des Dalles & 8 -- -
2 1.'2 A 5 p.m,
":


SLE NIOUVELLIST*
Htfe dau Lenf e Ne. IJp .,i? :
Boite Postale No. 13&. T&16 pbjOl
QUOTIDIEN FONDE EN lEN
Par
HENRI CHAUVET & CIEMR Q:I
Dircteur-Prop'idf ef ." f
ERNEST G. CHKiUVB E
Dir- ctr: :''.
FRED, DUVIGNEAUD i
Rldaeteur en Ch/; ,
MAX DUVAL
Srcrita ire dla YVANI JEANNOT
AdmtniWr t (*...
C. DBEAUBRUN


AVIS r :

Le soussign6 fait savoir a'i
blic en gBneral qu'il a 0 6
billet entier de la Loterie N"Mi-
nale d'Haiti, portant le I .
4969.
Le present avis est donne f
fin que de droit tant A & PolihC
la Direction de la dite Ltterie
Port-au-Prince, lp 12 Nov. .Bl
Albert pSAW



PARFUMS MAGE$W.
A LA PARMACINIE
CAMt L S ;iig
Si iii




07-0 ,,- > .- ._- I ......-.r .- : L- R IVI_, .l, :.. ,, L, ll R i M


l,'A.iS 5


9.%rak~+ sr~ se-*ete**SL**tbfLS tSrc**tCfl*fJll papefls~


io (marque amwri
r it et.t,
Lynce Duroseau
ele Michel Oreste, Bas





irArES ATTENTION

Ii BAZAR NATIONAL

ii UNE FOIS, s'enorgueel-
LE PREMiER A offrir 4
i j tle et au Public les avan-
i7 NNOUVEAUX PRIX d-
l de I' lAccord FRANCO-.
;AStN, pour ses rayliR de:
l?^rUgs les phits ri i'lo dtE

yiN. S FINS
:INS MOUSSEUX
gIIAMPAGNES

( .r Marie ;-. 1 ,
ii. iyt e ldee, ..-us-meme~ de
SE,,
MIJITER nos Ravons


A LOUER

SMasigon haute en mur, sise A la
I gPav4e en face de la Halle Cor-
'W I
Sour lea conditions, s'adresser
a bureau di journal,
:' ~

S::CHARLES FEQUIERE
& Cie
INGENIEURS
Consultations Pro jets Cal-
ala Constructioni- Ag.nce9s et
: presentations G6enrales slm-
t'.uissis.--
Rue Bonne-Foi No. 54,
T6I: 3270
P. O. BOX: 198
Port-au-Prince,
Haiti (W. I.)



POUR VOTRE SANTE

Si vous souffrez de i'appareil di-
ttif, ou si vuis stmntez une d&-
.* itA quelconqite d.ns l'urganisme
nrtez pas l'occasion de vouts met-
re i 'usage de [a Farirle aQuis-
i gyas (quintesse ze de la banane
Troglodytiqc-- ou banane Grand
heent.
SMadame, n'oubliez pas que la fa-
SI. QUISQUEYA est un agent ac-
tlfgui excite la croissance des os
i ltea Bebes,



CORDONNERIE

MONT CARMEL
RYPPOLITE R. JEUDY
S Grand'Rue No. 139

I. Once & sa bienveiiYante clien-
'tqua'& Ioccasion de la rentr4e


I.r1 .--- 'tflUm~4~flU CF Sfl, P f ol lU


SOTEX


POUR UNE


MEILLEURE HYGIENE
PLUS DE SURETE
PLUS DE GONt'ORT


Servez-vous du KOTEX recon-
nu dans le monde entier come
offrant la meilleure protec.r.n.


DON N. MOHR
Rue Roux

Distributeur pour Haiti


-- -


LA ASK de CODEINE TOLU et ET/CAL LIOL
GOUT A OR EABSLE.-CO'SERVAT:ON PAAlAITE
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
| PORT-AU-PRINCE. HAITI. T LES PRovrESCM
l ......... ^^^^^^^^^^^^^^^^^^


i clases en Octobre prochain,
:tli vera des chaussures pour
,IPltets et fillettes.
vanat td'aller ailleurs, t ae visit
Pii i & la Cordonnerie Mont-
. o% vous sortirez satisfalt.
Nfiandez toujours ;13 pomma-
.Nt-Nke et La.Em.Stralt.



AU NOUVELLISrE
ET A
A lMA1SON ROBELIN
: Otwtrora:
1 Bevet simple de Capaciti,
Btrevet Sup~rieur de CapacitA.
:.1R)Ortificat de fin d'Etudes Se-
SCl dasiques (26me parties)
s de Licenci6 en Droit.


S CLINIQUE
du
'' p- C. DESMANGLES
: "m mason F. Duvigneaud
(R (e des Casermes)
S .teaultations :
.hlls 4t 5 hres. 80b


DEPARTMENT
DE L'INTERIEUR

AVIS

Concours d'Admission A I'Ecole
Militaire d'llaiti
Modification,


N'ayant pas requ sutffinanmmen,.t
de demanded d'admission a I'Ecole
Militaire cde la part des detent.aur
du Certificate de Fin d'Etudeq' Se-
coTndaires, lere parties, Section B
on C, ii a et6 d6cid6 dte perm.n-ttre,
cCtto arin6o, 'inacriptionrt '.de por.
teur:-. du Certificat de Fin d'Etudcs
Secondaires, lere partic Section A.
qui, on dehors du programniae .ro-
laire official. ont poussa leur-s ktu-
des do math6matiques.
Cos derniers, au concourse, de-
vront subir les memes epreuves
que les candidates porters du Cer-
tificat do Fin d'Etudes, r1ie par-
tie, Section B ou C.
Leas preuves seront 4crites et
comprendront lea matires sivaran-
tes:
Mathematiques (Alghbre-Geo-
mitrie dan, i'espace trigonomrtrie)
Franc: i. (Composition Frir-
.aise.
Physique.
Langues Vivantes (Anglaik ou
Espagnol au choix).
L'examen d'admission roulera
Str Je programme official ea D&-
partement de instruction Publi-
que pour I'obtension du Cert;fieat
de FTn d'Etudes Secondairces, lere
parties, Section E.
Le conconirs pour le cho.ix ue;
candidates ,realablement fLx au 21
Novembre est rcnzvoyd jusqu'a 2s8
N.,h.vcnibrt 192P8 S:00 A. M., p:(6-
cise:.
L... .s e inscriptionn restera '.u-
'.r.Irto j 1la.n11. 21 Ncvermbre 1938.
Les irttres dlporse.s A. a Piste
le 21 Novembre 1938 seront c.n-
sid6r6es comnm ,ant dans Ia ii-
mn-te permis.e pour I'inscripti.,m.
NOTE.- En deho-?rs de la mornl-
t'cati, ,n cI-Ldess..-ts, toutt S~~ Iles n-r
..i' in pr& &ic,"rnmeznt. e'xig 'es p', ,r
le concourse d'aclmi.sion ia I'Ecole
MilitaJre ri.tc t les mimes,



A VENDRE

U voiu', re Li mlout ; :.!;
caou'.tchouc A l'ea:it ne'n'.
Pour le- cuncsit ', -'.ie'r
na lieulte.:;-nt Marirnr.'i x tlile Ni-
colas, No. 6-4.



COMITE ITAITI-(ANADA

Les membre.i du Co'oit Hai-tti
Canada sont avisi.s que mardi pr -
chain 15 Novenibre, 11 y autiA re.-
nion i 5 hres. chez ie Presidenti
M. DanPth B.llegarde. Aven.c.o
John Brow-vi.


Demand'z t vote Cordonnier

MARVELAA


Ce produit change la coulcur de
votre chaussure selon la robe que
vous portez ou selon votre co ,
tume. Tout-s les couleurs y corn'
pris or et urgent.
It noc craque pas et laisse un fini
magnifique inde6lbile mais encore,
il rend le soulier plus neuf s'il tait
fatigue.
D)emandez MA.RVELA et vous
vous habillerez avec Ilgance ct har
monie s~us avoir A d6penser pour
10 paired dto. chaussutres.
Une seule ioone pair rouw suf-
fit, grfic it MARVELA.
En1 velIte pa:toult,

HYPOLITE JIEUDY,
ristrihuvLiur,


AVIS

PRO(CIAINE OJ(VERTURE DE
COURSE PRIMAIRES SUPE-


RIEURS AU ACAL I)DE LA DI-

RFXITION DE L'ENSEIGNE.
MENT TRAIN


Li, Dpartemr nt de l'lnatructiort
Publiqujn porte- i la co.lflntrit.sancfl
de-s families 1'ouvo:rture trbs pro-
chaine an local do la i)irection G(6-
n6rah.l (d!.' Irt'Escigrinoment Urbain
d'un Cours Sup6ritunr pr6parant au
Br' met Elemetntaire e t d'tin Cours
C:m;p!li men i'ure pr6parant aui
Brevet Sup6rieur (Section Conm-
merciale).
Lc/ Programme de cc' Cours Com-
pl4mr:ntnire s.p.ciat, pour routes leo
mati-res d'ordro cla;ssiqu%, (Fran-
ces, Langues Vivnts), scrap -~ in-
siblem.ent 1fr mrrme cqu cf l.ii dltu
Brevet SLupJ)rieutr d C'apjacit6.L La
sanction c(I (e rlfe;x a inn-eA (l'W t.ti-
des sera Ie Bre,.'et Sup6rieur g-;ta-
lemrnt, mais av:ec nmenti '. *'c-
tion Commercialer n--tntion j i-.t-
fi&e par de.s Cours spi6cil:x df-,
C'omptabiilt, d, Technologic dI
Dactylograph ie, etc.
Ce Cour, ( st a; p..: ;t1 'nI',:-1. I n
Stermps utle, ui: ;;tn; ir im ... r t-
de ;lui. s\ .-t:h,' (' uitel c,.m ortr.,:U >.i n., i 'ordre

S :id :. nt. ign ml entr ngrico
d '.'.u' ';:', ; .: ],r'. -t.-.- tionnel a u-








1:si ..- l I (. t pti-r '. '.t.ar n u-
.t .- tt u..' r: I t :..' '..-


f'l.u '.:t-i m 'ri tiair s '; iil r ', c.ti' i-
d N ,uirma: ai T i ,,t.f 't ik'.ict n in c -
r:c, .',-,it form :i' nsr:igtr:ment
S rtin '- sui ri-icur,. i :Li so ri c-rr-
mrn;iitt' .::c:i..n .n:it i CtLX (Tu1i -'F
rfl '' ,']-0 :l.(K ; I' i" '' l t flit r'un -
r T i t n .I iA" tit- .** A r i : -


..'- i,.,:4 ( ".rnav ..,xc- ;L.. (i..: };t,'. ",


-, r.* p i !ii' ,i : ; prct.sit "i titi.c
1 !'ri.'ltm alin, I!, l'.r .u t d'ht.,rair-
(iC: 1- 1 t-L ] ; 1.-' 1 i NO *l. I
r n ir! ( *'.,n l :,,.1 : .r: t itir :.
C7,rS t. h II'RKV'.T .m '-

RI[. CR SECTI(rUN u:)MMER

CIAL"C 1

I)ORAIRT: 1.i-,.re ot 2- arntes)
tn..trrIcti.-r. cIligicui-"."' 1 ,he-'ir
par mart.t
N :tior is PisycV ,lt'gi- t t tdo.
Philo.sophiL: I har ,.' r spr ,matii'-
HiI toire l.it t(r.airc t T xte- s
connnimntIs: 2 hacrt.s par semn.aine
Composition F'rar ai.se: 2 hlu-
res par scrmi.AtL'
Coinmptabilit at C('ommcrc: ct
Notions Id'lcoomi' Pittitique : 2
hle(tirps par seni'matic


ll:stt.ire genedrale et Rt .t" on
d'lHiistirc d'ilaiti: 1 hcure par so-


li tiillti.
Gogrnaphigclu'i-t rlet Gcogia-
phic lctiomiiilue: I heurce nr se-

Alath6niatiqutes g6dn6rales ct
commercials,: -1 hures par seme!-
ne
Sciences Physiques et Naturel-
les: 4 heures ipar se'maine
Techiologic (garqons) ou Eco-
nomic DuomnstiqCt (Filles): 1 bhu-
re par -e.mainl
Langnuies Viva nites.: 2 heures par
semaine
Dessin: 1 hour par stemaine
Chant (facu.ltatif): 1 here par
,semainc
,Steinograhahio on dactylographie:
1.~30 heurie -pir s-emaeine "
'Cult ure Physique: Y130 he;.re
par t.cnmiine
Total t Ilbdomadaire : 86
heures


.. L.. ....
*l ..', *"RT"'


Sllml


~B~IB~v~g~p~8~88~8~


~ ~-~~v-----------





nfl~ -er.t Dpsfl'-wwr


PAGE 6 .*rdr s # :- a w****** *W*n -****A* n*** *q l Vtt3* 1


LAM5ENNAIS.


jamais tout le hien
faisant le bien.
.Elisabeth LESz UR.


PROP08 [I 118 DIV[LR

(suite)


Monitieur Jules Faine, don't le
livre sur la cPhilologie Crdolea,
est un monument du genre, qui a
value h son auteur la m6daille d'Or
de I'Academie Franeaise, pronon-
cera uno inttrt0-lt- Causerie.
Soyez tous aux &eoutes, pour a-
voir un avant gout. des exquise-
performances artistiques reserves
au Public Port-au-PI'incient. Mardi
suir, par Madame Gironr et Mon-
S sieur HIippoiito Lazaro.
S Soye tous aux '. :L. pour a
voir unc primeilur adliitciuse du pro-
cehin lirr' de r I:' I..' Jules FtC-
ne, qi sera cemrim i pr CVden. .1
succt e haiticn.


LA PRESS AMERICAINE
LES PRODROMES EN
ALLEMAGNE


FTY


'i '.--' 'e a nOem-



-w Y
it's ar.i '.t' ;1-.- Ft; In -. ei'; n .. :i




Ain if: ,e 'i r;


.L t t' va i -ir-o t;. ;.,-
I'sa-iI''i qu n o til 'I 1..r (i q m2 .
(, 'rie d4 i. ctt: s .d' c ti.' ar.1 ;'nr'e. c t'- I
tfar oe n'ii; itt pas : m .t' i. e Id ;;'ic
ntl pa;ys (it Sl rFl ,iiFtS (i'homiflcis i
d'autant .tlus qu: it: people ecst sa.-l
dtifenst'e qu -a i .rte de la ire.s-
sc l tQ" .t .i( am'i'Fit ..

BLANCHETTEs,> ET L'ED'(CA-
TION D1)E IA JELUNE FILL'E

L, 2 C0m- v.fniredii chic an Rx
aura !in l 1 N\w n timbre proQhi';
a8 h)tin'rs 30{. t' n {t xtraconrt i i-
re resairs dapris ta picec cdC bro

(uise <,er, proJ'eC; .iLANCIIET-
TU <. ('F i t t1 m v.a Fi o part' i 'uit
qu'i '' ate me ati'tt ri uis \i
Vie 1I prcbi(men i portant de .s'-
dui citan di la june hle., BriU'Uix
ua fut re- ,' 9t s p.I it, e pt rot-
bleonis. A chacun d'etx ii a tri;tu
une o'ls tior- part 'iliere, con+ 5.'t a-
bie Sui es (tOute, mtais train .e C avo'c
une f!inessi, t'res pousse. Blanchet-
lea es't en symbol. C'est I'hi-toi-
ro emouvante de ia di Achidauc mo-
ral de'une jtie tile qui a tron ecrn
(l.S l'anm'uir, danis t bont6 ofe ia
dproit re des liones. Bla nchett,

it's larme-',
















ro iden la Cokeu re Madter i ZS
MESAVENTURE IE TROIS
NEGRES PORTUGAIS

Le grand journal dts Li bonine
cII)iaro Nuticias. a racontt danis
son editorial de e martin te faith
suivant: Le Capitaine du navne
green 'Cassandrci se dirigeant vers
la Belglique trouva it board apit-,
une escape i t'Archipel du Cap
Vert 3 Negres portugagis natifri
de 1'ArchiplI qui s'&taient embar-
quas clandestinement. I1 ordonna
qu'ils fussent raments i terre. Les
passagers clandestins furent tranis-
ports sur une chaloupe aux envi
rons de la C6te de Madera A 200
nrtres. LA les matelots leur orton-
nerent de se jeter dans l'eaa et
de gagner la ecte par leurs pro-
pres moyens jnualgr que lea n& -
.gres d~clarent qu'lls no savaient
pas nager. Apriy plus d'une heure
d'efforts ext6nuants les nrgreg
riussirent L, toucher la terre. Le
journal ajoute que le fait causa une
grosse motion & Punchal et rap-
pelle qu'un faith analogue se pass
egalement il y a quelqlues annses
avec un autre navire grec.


PENSEES

, .Le droit et le devoir sont com-
me deux palmiers qul ne portent
point de fruit s ni c iroissent i
c6td I'un mle rautre.


La CHESTERFIELD) est la scu-
to Cigarette don't les fumeur4 dli
sent : tELLES SATISFONT).



E1lFi -R





le aoyen de les fair



plaVqauer!


: ilis-iljt imop saibe
"""" M O f


sa',-u uns [ *"


Chirtistc chez
Bakerfix a obtenui. ;
line f ttIne g, .o ." ,:..: "
Cit Ic cW ev au : ,
r ii d l duxfcir, '" :
C<--tte pouv lio '
substance falt ,-f :"
tenir ct t- r es
cheveux >i.nurs,. .,e 4oidttS o en plein
air, rt Inurfor.nc ..n 'riiNo temps c;tto
aitnre sfatne ct naturevlo si e rrche
"immintennt par le ,iHonninmei. Essaycz ce
.>YCnau I..'rJ:crfix : IC ]:Wcr fi x Brillan-
i.;'.'." } pt'lltt li POss.- r I:-.a CltVce Cinc tl ya ;;;:i;,;o r(1C j'omtnadcs ni
cs :itcc.ier en s'6'aporirat, comma
o i!i..xl i: t 1,i^,1, CcaLtict I o fameux
f r, t. 'loi:m;o de p c; Ioltn qui arrito la
1u i. :' e v cC" ,C'-u t 1p'1meos1 Xlaines
'lJ:ii;,;'. fhcz tut parunrcur, plarna
FIcn oJ C!-oiCeur,


On ne sait
qu'on fait en

A .


LA VYOlUG(IO AVIE PiEFERE
Si; iHATA RE

StoyiaC;: i;vitch dans une decla-
ration lai i.. positivenment entenr.
que la Yougoslavie n',cceptera
aucune revisiofi tet4ritoriale. El
pr6f6erait se battre.i

AU DONDON
Au Dondon, il a 6t istabli ces
jours derniers, une Usine pour la
preparation du cafe. Cette usine
qui est situ6e & la Section Bossand
a commence a fonctionner et don-
ne des resultats satisfaisants.
On ne peut qu'applaudir a cette
cxcellente initiative qui tend A la
bonne presentation de notre caft,
lui permettant, par ainsi, de lut-
ter avec celui des centres produc-
teurs d'outre-mer.

LE RELEVEMENT FINANCIER
DE LA FRANCE

Le plan de rolbvement financier
de Paul Reynaud qui ecra promul-
gud parmi ies decrets-lis de Da-
ladier, pr6voit dtes taxes sur les r-
serves des corporations, sur les pro
fits excessifs et stur !es industries
travaillant pour la Defense Natio-
nale. Le programme privoit plus
d heures de travail i'veo overtime
pour rmt'r ar stmaint de 40
hpeur 2 i,; i'- r* i< '' c Front Po-
pJla.re. L ... r'eV .a .tion ide
]'or dte 1:: U; qe li., Fr!r ct', don
nie (t papir- nna n pl-va-
iue do pa do 5 m .iars de
francs- Le prorgri.p me :rv.; en-
core d'imptortan. !'r ieCti o,'s 'ur
1c budget i chcn fn r i E- -
talt Le Ministre s Fi a'ce Revy-

nrO' en fm.e ctim -p 4ii cft 61
ntmi ;iy:tds. co.n'n:.i: d 1, I .d dif- G










surve~e .c.-r maI IL.1pital G-
mnetmo Hmp's lqutp'n tO' r F '4-d mI-


nlit ii 4. '-nmd t t LgUM: jiti -
io' o oia expos iis Ni'omnale
Stin la mornst die n
Mr. 3Ma. s son )esniumigles
Survcn Im e e mat a pre pitsse bea-
I's frsen'aiin-s r,.t. occasen de-
ma aie hrres-nki;f a C'Etg/:,: B ip-






ctue porte n. s xrpus sincres con-
particun i' coremns nos mis t Drnl.
Paul smngls,. A ,mlinistrate q fur



de I'HIpital G.(6n'ral, Simon, An-
dre, Manrice, Robert, Georges Des-
mangies, a Mmine. Louis Poux et
au Major Desmangies.


17
24
let
8
15
29
1^


Novembre
Novembre
Dkcembre
D&eembre
Decembre
D)cenmbre
Ddcernbre


PRIX DE PASSAGE:

Cap-lHaitien-New-York,
1re Classe:


Cabines exterieures,
minimum ..........
Cabines interieures,
minimum ..........


$ 135.00


95,00


Pour toes aitres renseignements.
s'adresser a:
II. CIANCIULL! & Co.
Agents,


Cap-H aitien


Phone 291


Librairie Nouv


Grace Line
Agence du Cap-fatiten

Service de luxe rapid entre'Cap-
taitien et New-York.
Dnparts reguliers du CAP-HAI-
TIEN tous le Jeudis & 4 heures
P. M. et arrivees & New.York les
Lundis matin.

,PROCHAINS DEPARTS DU

CAP-HAITIEN


OU JOUIT-ON DE LA

CE?


PETITES

NOUVELLES

A': Parquet du Cap, M. Charles.
Noisy a .tc install, en remplace-
ment de Me. Elie Desroches, dd-
misi 8iOnnaire.
0*9
On announce pour le 20 Novem-
bre un match entire I'ASC. et 1'6-
quipe dc Port-de-Paix.

Avc' h'arg'ent qUO e et'envtni.
LisE, achiFt,-moi les meiltoursi ca-
iecons possibs, avec coulisses et
Plastics que tu trouveras ai la Che-
miSerie Lafayette, rue du Maga-
sin de P'Etat,

A la pIino du Nord, deux g6-
rants ont pu mettre en etat d'ar-
restation in, vo!eur qui d6vastait
les plantation. de figues-bananes
contents a aur garden. Mais le Ju-
ge d tPaix dc !'endroit, on ne sait
pourqui. ;-i trouve bon d'ecrouer
les deux ;irantx s qui n'obtinrent
leur libtorit que grace l'interven-
tion rlu Pr'f:t Beliard.
60


E~n
Wee>~
tin itt'
Tap7.


K61 it des reparations effee-
la i; pumpe de Balan, on con-
I not

0*0
Pour avoir tn bon pyjama. ,des
chapiu-ix fins, passed au Bazar Mo.
derne. 91 Rue du Magasin de iPE
tat. Vvou serez servi a souhait.

-Lc-s J ifs alermands ont 6t ,con-
damnds i payer 400 millions de
dollarA pour le meurtre de Von
Rath. Comment cet argent pourra-
t-il &re recouvre? On ne le dit pas,
Comme ies juifs ont et6 constraints
de renoncer a toutes leurs affairs,
on suppose que la some sera pr-
levde sur le total de Pinventaire,

A la date du ler Novembre, PAr-
cheveque de Port-au-Prince a nom-
mr Vicaire A la Cathrdrale, le R.
Ptre Lantrain, jeune pretre. A et6
nommed galement Vicaire au Sa-
cr6-Cour le R. P. Uguen.

La bicyclette ARMSTRONG ,-
dont le repreientant est Mr. Prank
W. W I L S O N, Administrateur
de la Exide Storage Battery S. 8,
est bien connue dans le monde en'-
tier pour sa solidity et son moder-
nisme.
Nous avons en stock tous les mo-
d6les : de course, A homme, A fem-
me, et pour enfants. Le prix eat
essentietlement bas,


MUSIQUE LA PLUS DOU.'1i
:..E:.


OF SE REGALE-T-O N DES SPECIALIZES IN~E.


GALABLES? Y

OU TROUVE-T-ON L'ACCUEIL LE PLUS CHAR'. ,

MANT? :

AU


Beliner Horf


I : CHAMP DE MARS


PHO NE 3494.


U-----_-- ------, --,7,i;:

L's.. ai, u et- iC nom d'une As- Pour fire de bonnees f
srcatinn Mixte et litteraire qui n ne manque jamais de 0fI 1
vont ('ctre. ccnatita6e au Morne a l'Epicerie Bailly, situde IA 1 l
Trf. Bonne-Foi. ou se trouvent 1I%:I
**- leurs products alimen tireal.
Aux GCora'ites Mgr. Robert n a ':
rncin m Vi:aire a la Cathedrale des of Slei
-CGlnatrves It I. P. Le Drefl. Egypte a reconnu o l
O* la souverainete italienu me t*
Par lit St. Domingue, est rentrk. thiopie, informe un com ,
ces jours decrniers, Mgr Pichon. Ar- de son Gouvernemet. "
chvt.vi'ue-Evique des Cayes. A son z h:"E
arnr-ve, Mgr L'Archev&que, ainsi La m6thode emplOY. !
que d'autres prytres, unt t6 A sa Blanchisserie NeW
roncontro RBigaud & P6tionviWl P0 t
IoD paration du line, des 1
Pour 6tre chic et 616gant, habil- tumos, done entire a '
lez-vous chez Maurice Flambert, aux aimable clients.
tailleur moderne & la Rue dea Ca- '.
series No. 28. Le due et la du ae
S., center se sent envole6 A 14;Jt
Sent arrives hier par avion de res 30 vera Londrea.
la Pan American Airways Mes- o inr
sieurs Edouard Borjessen et Bra- De Saint Cloud, e OU,
ce Gentry, ing6nieurs ambricains le prix des cMorett1O5, .
employs h la White Engineering 2.000 mtres par 15
Corporation. gagn6 par Ie chevy S!
SL'enjeu Btait de 20.000 I
Les 616gants en gtenral ceux qui
veulent plaire, ne portent par ces A la PharmfaciOe .
terps de grande chaleura que Ie vera la crle dentm'e. ..
drill fn. Passed Au Monde Chiot 1 anieux fortiflant wp
ancienne Maison Jean Talamas e* I toute une variY d*: :j;in
vous aeres satisfait. Majestic.
SI***. tiques. ..
Le bateau venant de Curaqao est parti le 12 :
du courant A mnme destination a-
vec un chargernent de 90.000 bri- Aprta leS$t .:l
ques de Ia Manufacture La Bau- I' le ra.de-R m .Mt iiB
dry. .IERLNE..I.. F


La Librairle kI usmm aa morm

(Mason de Conannee)

Robert Brasillach: Corneille ...........................
li tler: Ma Doctrine ....... ... ..... ...- ....F..... 0,,,
Pien'e Lyautey: R6volte au 3exique ......... .....
. .. : .: d'!-:>
Henri Bordeaux: Premiers ronuts ............,, ..," "
Zweig: Marie-Antoinette .................. ..,,,,,,
Vercel: Croia re blanche .... .......................... '
Amet: Comment on apprend h parler en public ........ i
Footballeur entraine-toi ."... .................."..,.......:..*&
Ruffier: Soyons forts ......................... .............
AbM4 Julio: Grands secrets mervoilleux ........ ...
Abb6 Julio: Petits secrets mervelleux ..........
Jagot: L'Hypnotisme A distance........... ...... ...
Jagot: Magn6tisme, hypnotli3me, Suggestion .........
COLLECTION Binet-Valmer: Lc i Dsir '...'f.,:
Claude Anet: L'amour en Russie
Carco: Le roman de Frangois Villon
Carco: Perversit6
Ceiine: Voyage au bout de la nuit (2 vol.)
Chardonne: Les Varais .:
Chardonne: Eva
Chardonne: L'Epithalame
Chevallier: Clochemerle
Deltell: Jeanne d'Arc
Rostand: L'homme que j'ai tu :
Pr6vost: L'homme vierge ..
Mnrand: Magie noire ..........
Morand: Boudha vivant. :
Mauc.i;: Ariel mo la vie de Shellty
Byron, (2 vol.) c.i:i
Etc .. Etc...
ALMANACH VERMOT 1989........... G. 2.00.
-N,


":c- N LE 'i.
O RENCONTRE-T-ON LE MONDE CHIC' ~ji0
":4 'i


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


ut fu & & malmamWHMMMMMIMARArtlA 2.


PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA