<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03488
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: November 8, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03488

Full Text













QUOTIDIEN EONDE EN 1896


ERN'EST '0. (.IA UNVET
Aror*(
FRED. DUVIGNEAUD

thU ea ... ....a... ..


S.. r. .. .,.. .w ,.. -- .'."" .....,.... .....


MARDI 8 NOVEMBRE t1!,{


No. 20.108


coompte deja un certain
de chercheurs scientifi-
aat#ur8 d'6tudes apprciees.
9:8 plaiigident des difficult
resontrent dans leur travail
isate du manque de documen-
ous leur rendrons don-
i en signalant que la Biblio-
:ie de 1Ecole de Lettres leur
.oivrte et en leur parlant au-
i:eddui de qulques ouvrages peu
au en Haiti qui ne constituent,
.l.entendu, qu'une petite parties
t;i collections runies a leur in-


Afrique occidental

Soas devons la collection qui
isiere l'Afrique occidentale au
Sie gouverneur general de PA-
rte8 occidental franqaise, S.
4. M. de Coppet. qui s'est dejhi
.* depuis sa recent nomina-
: lsomme un protecteur actif des
.' aifricains et compete parmi
-ala .eborateurs un homnme d
iee"'qui est. galement un anmi
aWfit'M. Bernard Maupoil.
breux de nous pourvoir d'un
teisolide pour towte -tude ulte-
i.nS nos distingu6s amis nous
.fot Is service rgnulier des berles
stationss officielles 6ditdes par
es bureatux: le C Journal Offi-
ii', le k Bulletin d'Infornmation-'
t.k uxueux .Bulletin du Cumit.1
t.:des Hiatoriques et Scr--:tii-
C Ce n'est pas tout, afin qu.,.
1k raitiens desireux d'etudier-
LArique aient toujours sous 1 .1
YeE It domaine dee leurs ttude.
il y ont joint une grande cart'
maraae en cultures. englobant a I.;
rais FAfrique occidentale ct I'A-
frilyU quatoriaie ct mise ai Jour.
: ap- les toutes dernierce inno-i
t01eons politiques et econvmiiq.uee.

Voyageurs d'hier et savants
4'aujnurd'hui

Ls volumes dclji parus de la
SBfbliothique du Comit6 d'Etudes
e rA. C. F. constituent une iine
0t riche de documents do iprie-
i le main. cL'Afrique noire ec-
I ntales permrnt do jeter un co. p
r' sur I'ensemble de la questi:r.
VYttez-vous connaitre le client q.,i
igit les peuples africain 7 Voici
Se volume rEtudes imetorologi-
VOW, Est-ce la nature prirmitive
Wl vous attire? Choisissez i-rtre
: forets de la Cote d'Ivoire.> et
'fc entaire le plus recent des i-.
ites de l'Afriques. Enfin, des di-
SB sur la capital constituent ia
nt ice annexee h la. WCart- re'l1--
t i de Dakars.
Bien cepelndant ne peul. rous re-
iir plus longuoment (lqu l mays-.
iea passed de ce continent d'oii
o t a reaches tant d'esclaves ei
SridCheaszes encore & peine ctn-
de son art primi'lf. Dar.s te
f. i O amis se sont vrai-
"tt surpasss. Voyez cette gran-
Uistoire du Soudtan central
v4 rvivent lea grands empires
t musulmans. Viennent ensui-
?iet Premiers contacts avec Ies


:. a ins racont6s par )es pre-
i.ft Voyageurs eux-mmos derprs
t e Msavoureux qau i mail-
lir ea.conmme n La C6te d'A-
15O6 et 4L'Etabliase.
t d'Isiny*. Mais l'espace nous
l.ant, it faut passer A utne
i, e Cat~ tgorie de riehewAde3.

i Art ,congolri o

fi.. 1 NPA8 die domramis o leas


Africains se soient impose., ii 'at-
tention du monde plus cmnplt.e-
ment que dans PartC. Cest avec un
respect presque religieux :lue I( '
feuillete le. magnifiques planNRl1
illustr6es. qui ornent des collec,.i:,tas
offertes cette fois par un an-,. (t
Belgique.
Depuis des ann6es de.j. i'nnc-
tionnaires, missionnaires et ime&n'
simple colons dCu Congo belge afp-
portent leur part .au dev': ppe-
ment dre 'art et dt lia science :)I
envoyant un Musee du Congo 6-.s
6cbantillons de l'activit6 des po.-
ples ofi ils exercent leur aciivitS,
C'est ainsi qu'on a pu reunv- tes
series unique de chefs- qui illustrenr des recueils en cirs
de publication mnais don't nuns a-
vons d.j'a recu : , sLes Allume-PFetu, oLes Tr'i-
pieds.,. ,Les Appuis~-tite., los aSta-
tues-mendiantest, le tout on in-
folio de luxe. Une anutr-, collectLin
est 6galerent en course. intitule
,ArLte- africanae.,. On ) trcvw'? ui
choix plus. eclectiqu e d docium-nt?
allant de.s ;Lgendes historiques
des Eaalambai k la Vannerie-. i t
sPoterie au lac Lkopold II,:.

Ie Mlugee de Tervueren

C'e t Ii' m-omrent de dire un ;rc''i
idel in sorce de lOs ces documents
dart congchlai-. 11 existed pris 't1
uruxeiesl oun mruse unique en .1r
genrel .i-stall i ta lisiere de io fo-
rei. a:. village de Tervueren. Cr
n'l.t. pna. implement un ensemnble
de.1 sal-s ont le public pOUT so p:-o
niC.r, c "e.t lautlsi un centre i-: .' -
e to)'el .s ot quelques sai'ttil
coinstaCriCn( lc ur travail au mri e i.
d.: drIcum-ent- innnibramb.,las eIa ,-
i-:s damln.- ; grenirs et les cave-s..
Parmri eux oe tri'.lVe le Dr J:.iW;
Maes, chef de la section ethnri-rL-
phiqut. StN richesses sont co:sLi-
tu'es pat' d'halucinant batan'n.-:
do fetiches, de masquc.s, d'au .-
de flcho., tld chaises, etc., toys .o -
gncuLc-ment ranges et ktiquet..,
(C'et lui qui a accueilli avec Litut
do g6&nrosit6 notre appel en faveur
deo siudiants haitiens. Pour mnn.
trer tout le prix qi'il faut accir-
ter i so n jugetiment. nous sig:ile.
runo- que Ie Dr Maes avant de s?
con.sacrer a IEtui de e Iurs art- ett
d(I former (les disciples parni :;--
quels se distingue Mile Olga B;o.-
Tle. avait acquis l'exp6rience prut;-
que do ces questions.
Avant la guerre nondiale, il a;
explore& en effect I'une des r6g-ori'
les plus. primitives du globe et nmlls
en pi-:::sOdons Ic butin dans son ou-
vrage dPopulations des basains (i:
Kasai, de la Lukenie ct du lac Io-.
pold I. PFaisant dernibremer: i,
point, on comptagnie de sa collab..*-
rat.rice, ii a public .LLes Peuplad.i'
du Congo Belge,, ceuvre de :yn-
thlse avec laquelle les africaniste.
haitiens pourront couronner ieiurs
Ctudes comme nous termincrons
cet article.
Jean COMHAIIE.,
S- u -l


CORAMINE CIBA
mdicadeont nergique non toxique
soutient te co~ur des vieillar.s,
des malades, des convalescent'.
INDISPENSABLE
aux cardiaques surments
ou d6prim9s
GOUTTES
PAUL COUPAUD,
Distrlbuteur pour Haiti
Port&au-Pritke.


ae I..II,,,.., ui*a


L'IFRIOUE IOUS PIRLE


LA SITUATION


EN ESPAGNE


-Les dip&cheo de source re-
belle rapportent que les troupes d- i
Pranco ont rncercli Mora de Ebro,
ville strategique qui a 6td rddtiite-
en ruins par 'artilleric. La prisi'
do cette ville sfra.it d'una grancd-'
importati.c outr le-i rebelled.
Lea dtpiches d liste adnmettent, .sculcme rit: c::l'c ,
nc.mi a di ;Iucci' oen fni.-~ant 'i.l
l6gres avances siur utn rontt tr.;
red u it.:.
Ls inaurge.: maintiennent
qu'en d6pit des contre-at.tnque.,
les republicans Wont pas pC exr.-
p6cher l'occupation complete de B1e-
nisanet au Sud de Mora de Ebrc.
Les armies gouvernementtales ont
concentrA leurs attaques sur 1o
front'cettral te Moru h Corber;..
C'est un d6luge dot bombers qui s'e.:'
abattu sur na ville. (:'et un con,-
bt de corp arps corp que doivi-";=
se livrer kls soldats pour chaqurt
pouce de terrain...



LA SALLE DE LI'CTURE
MAIASON U PEOPLE
OTTAWIA, CANADA.


MEASURE DE

SALUT PUBLIC


Nous publions ci-ldesous I'im-
portant Arretr pris par Son Ex-
cellence le Pr6sident de la R6pu-
blique pour remplacer los cinq Se-
nateurs revoquis de leurs fonctinis
poor menses subversives de Iordre
public :

ARRETE

STENIO VINCENT
President de la R4publiquc

Vu les articles 35 et 19 '-1 i l
Constitution,
Con.idcrant qu'il y a lieu tie
pourv-ocir au replacement des C :nq
S6nateurs revoqu6s par ArrEt4 en
date du 31 Octobre dernier;
ARRETE:
Ari. kcr.- Le Citoyen NE-
MOURS. ancicn M.lni.stre Plenipo-
tentiaire d'Haiti i Paris. Con er.
vateur du Muskc National de P')rt-
au-Prince, est nomn-e S6nateur de
la Rfpubiique pour le D.parto:.itnt
du Nord;
Le eitoyen Barnave CRAFT,
ancient Deput~., Pr'fet de l'Arron-
dissement de Jacmel. f.t nornjm
Senateur pour le D .purtement ide
1'Ouest;
Le citoyen Dr. Antoine FETIIIE-
RE, Admini.trateur :ldu Si '.it'
dt'Hfygine aux Cayes, c t nnnTi;:-
S6nateur pour le D)6partemen. l!.
Sud;
Le- citioync Francoi.. KERM-
SAN, ancient Directeur du LyL',
de' G;cilnaiv.e. ct Estilui E. ESTI'
N E, grand pl;anter, Magi.st: t
Cormmnnitlit d(s Ve-rvret. r-, ncnt n1 -
rn- S nat:ear: ,t: fIiP 1 ,r -
ment. de A rib,,nte.
Art 2.-- I.:: prd. ;ert Ar '
r) ex '. c, nttit A ia dilipig-ence. (it. .- -
'rtire dr'Ed tat lde lnterileSi'.
Du!'6 au Palais National. A P,;
au-Prince. 1 5 Nr.vembre 1958, an i
135erne di 'Indlpendanc et V4 irn .
de la I.ibtlratt.! et do la Restldu-
nration,
Stenio VINCENT
Par le Pre-.ident:
Lh Secretaire d'Etat de lI'an--
rient' :
Ch. LANOL :.
---


GRAVE ACCIDENT

A la 20. -section rural diu Bu-
gne, une mason bi.ttti flane de
montiagne 'est offondrre, le 3 No-
vemrbrt, iltpar aitt d'un t)oul n .:t.
de terrain. Del)u de sea habitants,
les nomm(,- t us)ou-, Codio et Emi-
lus Pierre onkt ,CtI emportis par les
caux en furie.

L'INAUGURATION DE LA

MASON DE REEDUCATION
C'est dimanche 13 du courant
qu'aura lieu !'inauguration offizi.-
le de .la mason national de rt'
educationn. Comme on lec iait, cot
ktabli-sc.eent ou logeInt plus u'une
contained d'enfants abandonnis ei:t
la creation du Pr6sident Vincent et
constitute l'un de.s aspects des plus
atttachants de la bklle cmuvre r'tcia-


RECITAL DE PIANO

C'ast le mercredi 16 Noveembre
prochain, it 8 heures du soir, u
Cercle Port-au-Princien, que Par-
tiate Willy Bartach offrira son der-
nier concert au public haitien.
Comme nous l'avons d djA dit.
Monsieur Willy Bartach est un pia-
nit, ded classee qui m4rite dtre
entendu.
L'entr~e est fixed & trois gour-
des 310.

UNE NOUVELLE
SENSATIONNELLE

M. HI-rard Roy prononcera sa-
medi prochain, 12 Novembre, A 7
h. 40 p. m., au Club priv6 de Paul
Fils-Aim uine conference qui feina
les d6lices de nos intellectuals, A-
pros la causerie, on dansera. Et I1
danse sera conduite par nm Jazz
formidable qui n'a pas son pareil
a Port-au-Prince.
Qui vivra saura.

COLLISIONS

Vendredi de la semaine passet',
o1. enimions dinommes: L'He6ra-
me et Immaculee& sent entr~s :e
ccllsion siu la route de L6ogAne.
Ti.eureuspmennt. le choc n'a occa-
~i.,rl.nn auc-un.l accident de personnel.
ToLjours ant course de la m6me sE-
maine, mais ceTte fois-ci, A Jacmel,
Ie camiron public Lavoisys con-
dliti par !e chauffeur GOrard Pus-
s Mc. non muri de licence, heurto
:t br.isa .on pyni 'e 6lectrique a fan-
plg dies rues H-lpital et Grand'Rue.
Le chaufftur ia te arrEt4 et ex-
i-'dicd 1u Triibunal pour violauon0
ri-s rg'lremnts sur la circulation
ites vthicuies. t c pour reparation des
pr"6juictiC :. cupiis par sa faute.

INCENDIES

L., 2 Nnovembre, verse 5 heiress
pI. m., sur i'habitation Babon, 7e.
section rural de la Commune d&
Grand GoiLve. une maisonnette en
chaume aippartenant h Madame
M3dilia Moi.;e a brti0 accidentelk-
rt nt.
Les fornudLites e1gales ont 6dt,
remplies par le chef de la section.
flt le 4 Novembre, 4 la Petite Ri-
i&.re, commune de LogAne, one
autre ehaunmitre appartenant A Ju-
!is IP':,;r.L a 'tC lobjet des flam-
t .*Up..


faiteurn ont td6 aussi nomrnm6
Les Cur.i de Mirebalais et de Vil-

(voir suite en Gieme page)


... .... ... .. ..... .... .. .. . ......... ..... ........... .... ,

SCALCIPOT, EST LA PLUS UTTLE PREPARATION D.ANS SON
i GENlE, (Vit. l.)


2.


43me. ANNEE PORT-AU-PRINCE, HAITI


* le du Chef de FEtaLt IU, sous i'ei
vigilant et paternel du Cdvou Di-
recteur de ce centre de r6td',..-
tion, notre ami Ffrnaoid Crepaac,
des ,etit.. que la misbre et le vice
se disputaient, reCoivent Iii-, '.n'c-
tion primaire et un r4tier qui eir'
permettront domain de gagner he-
norablement leur vie. L'absence,
chez nous, de ce centre dtait une
lacune regrettable et il faut fair
hommnage au Pr&sident de la R&-
publique de' avoir si heureusement
comblre.

LA RELIEVE
Notre confrere aLa Relvc-o
vient de paraitre en u1ne edition dl
56 pages signers de quetqucsa-is
des meilleurs deri\ains.de la Jeu-
ne Generation.
En voici le sommaire:
1- Les nouvelles tetldanc-s die
notre litt6rature.
Jules BLANCHET.
II.-La function culturelle du ro-
man.
Yvan JEANNOT.
III- L'apport de la jeune ge-
neration au Roman laitien.
i, L-. DORSINVLLE.
IV.--' Glose sur la question cdu
ves livre.
Jean FOUCIIARD.
V,- Manifesto Poetique.
F. Morisseau LEROY.
V.L- En marge du thtAtre hai.
tien.
Edner BRUTUS.
VII- Poimes. Ie livre des
boissons.
Carl BROUARD,
La mer est triste.
Vincent E, VILAtRItE.
V'I.- Cours mon aiguille.
Marthe lEMARIC,
IX.- Contribution d(e la Jeurl
G6n6ration aux Sciences en Haiti.
Reno VICTOR,
X.- L'rnstitution matrimoniide
en face do in rEalitd haitienne.
Alix MATHON.
XI.- En marge du Mariage
blanca de Jules Lemaitre.
Nerma LATAILLADE.

ECHOS DE MIREBALAIS
Le dimanche 30) octobre derni'r,
quelques notabilitei des deux se-
xes de Mirebalais se sont reunica
chez Mr V. Chevry, sur la deman-
de de Mr. L. C. Lhdrisson pour
constituer une filiale du Comitei
haitien de FAlliance fanqaise. II
y a inscrit 49 personnel es deux
sexes, comtme infmlrt's actifs.
Aprit. lecture d s statute oft i
distribution des bulletin, le CA..
sell d'administration de la S:-n
a &t6 ainsi formal; Pr3.i:'ilut, Mr.
LouisB (ht'.ry, Agriculteur .: In-
du:,tlril, Vice-President: Mr. GCu-
laume Joseph, trIsori&re, Mli Ir-
ma Chevry, Secretaire: MM, Nil--
lien, bibliothecaire: Mr. LEon Char-
les. Les Conseillers sent:
L. Joachim, Dr, M. Cantave et A.
Boisvert.
D'apres instructions requas, la
filiale ftLr dts- reunions liittiraire.
et prceher:i les bienCaits de l'Ec,,Ie.
Dix. membrest d'honneur et bieTn-


PROPOSE ET FAITS DIVERS


i





A.:. G 2..SI 4 L.*r-.-r-*

LE CENTRE DES II


K'avez-vous jamdis remarql
que toutes les personnel de votre
connaissance qui habitent les la-
des Orientales ont s6journe plua ou
moins longtemps a Bandoung?
Pour ma part, j'ai toujours eu
l'impression que Bandoung devatt
tre'considlr6 come le centre dsr
Indes Nderlandaises, la ville oft
tout le monde se trouve bien, lL'
Perle deg Indus Orientalei,
Bien quc des localitds come
SBtavia et Souratbaya soient bealu-
couil plus important.es et infini-
memt piiu l pcul.tdes. landloung lI s-
te la ville dies \acanccs. C',-L di
qu'on retrouve, sans s'y altlndra
de vieux camarades apris des an-
ne.s de dur travail dans lan b-ois-
se, c'est 1th (uI'on pe I t It mielx se
r tablir, gTrhee au magrifiq'uz c.i-
mat de mcntiagne r-Lrfaitemt r;r
S n., cqui c:Lt ia 1;i rLct ri.i qUe L it'
la regencc dIt Prt'ang. la plus bei]-
le region de Java,


NECROLOGIE

Mardi :]c a .-.c. na:ne dtrnI :-fi:' r.t
etc chant -- .t '1 ; 'E 1 .5 u .' [" Y;'
de Saintc-Anw \', trn' '
.Mmie 'harlestin Dorcilus
nIe P'hilon inc- Antun,,:e.
Condiean 'e.s i : a farmille, perl'
c.ti: r--mu;n it M. Charlestin Dl.r-
CIULI- l,':',. (."h,rv' ) 1 e'Cpoul X.


VFENTE: PI .

M. TOrIT'Oi I I 'iE Tii -'TIC E


O)t f: lt ..vvr a ~- CUs qcL iX .
apIiartien.dr 4Lia t n i rtu 41'.
diiJdzra:ion n dou counsel de fani]'c
dit nii'neir MritCl a ii.l t. c' n ri:-
t.: ii. vin t nquaj t 're L. r mr i .
c...i. trev;it hal,, i' (it :rl!tiliur t.v>

Port-au-Prince. 2o0 d'un jugenmen
du tribunal civil de Port-au-Prince
en date du vingt sept octobre mil
neuf cent trente huit. homologu-iw-t
la dite ddiib ration de conseil de
fam ile.
11 seia procdOl le Mardi qui si -
ra quinze novwmbre det cette o tine
a dix heures du martin, on t et.tdci
et par le ministere du notaire Mat-
rice Avin de la residence de Pmrc'-
au-Prince, i la vente au plus offrant
et dcrnier nch6risusur des droits
et pr6tentions du dit mineur Mar-
cel P1asquet sur une propri6ti-
founs etl bit scs sise i cette vil',
rue des Fronts-Forts, ayant dessus
une halle en matonnerie et ule,
mason bass, bornee au nord pnr
a... .....a .dito rue ...des o..sFronts-Forts.. an-
Sud pwir Pascal Vitiello a I'Est par
-la dame L.mcna Vilmenay, ct La
'Ouest par Emil et Edouard G:,O-
donberg et meturant vingt pied
onze pouches de facade sur cmt.
pieds de profondeur,
Aux requite poursuite et dili-
gence de la dame Armi de Fleury,
identified au nos. 19191, propri',
taire demeurant et domicilile a
Port.au-Prince, agissant en sa qua-
ite do tutrice dative di e son en-
sfant mineur, le dit Marcel Pasq.tt,
ayant pour avocat Me. Franjois
Jean Louis patent au no. 233, au
cabinet duquel sis h Port-au-Prin-
ce rue Payvee no, 80 elle fait 61ac-
tion de domicile
En presence du sieur Charles De-



mise A prix de six cent dollars. ft.
x6e par le jugement sus enonc.
Pour plus amples renseigze-
ments s'adresser A'Me. Franqoia
Jean Louis, avocat. poursuivant ou
al notaire dlpositaire du cahtier
des charges.

Port-au-Prince, ce 7 Nov. 1938.

Sign6: Pranqois Jean-LOUIS, av.


MAGESTIC


-^*^Stt*SflH -.^td^-e -,WAiC4,*pt***LD-ZI-P -

NDESORIMNI'ALES


Eindoung, est aus i le centi' de
cultures de monLagnes p6iiru'lib-
rement prosperes, telles quoe l th4,
le eaft, et surtout Ie qtfinuina,
don't la culture a pu se devel :pper
de faqon intensive griee a la n.tai-
re du sol, et au climate tout t tait
approprie.
La notoridtd de Bandoung -s'e-t
consid&rablement accrue Id ce
fait, car c'st du quinquina qu'on
extrait la quinine, re:mide devten
indispensable. En effet, l'emploi
de la quinine ne se limited pas i la
lutte preventive contr. Ie ilepaliJ-i
me (400 mg. par jour) ou a-.a gu6-
rison de cette maladic (1-1,3 guinm-
mes par jour pcucdant 5 a 7 jpui.s):
l'effieacit. de--ce produit dans l'
lutte, preventive centre la glipT'e
Scs.,Y' egalemenit remarquablc: ii
'uf ffit pour cela d'en absrbier
journellement 200 n-illigramnmes.

BERLINER HOF


EMULSION

SCOTT




MARVEL

Demandez i votre Cordonnier

MARVEL

Ce product chAff;ge la couleur de
votre chaussure selon la robe que
vous portez ou solon votre cos-
tume. Toutes les couleurs y com-
pris or et argent.
............ crque..pa -et laisse--un fini
magnifique ind416bile mais encore,
ii rend Ie soulier plus neuf s'il 6tait
fatigue.
Demandez MARVELA et vous
vous habillerez avee fl6gance et har
monic sans avoir A d6penser pour
10 paires de chaussures.
Une seule bonne paire vous suf-
fit, grace a MARVELA.
En vente partout.

HYPOLITE JEUDY,

Distributeur.


FAITES ATTENTION

LE BAZAt NATIONAL

Encore UNE FOIS, s'enorgueil-
lit d'etre LE PREMIER A offrir A
sa Clientlee et au Public les avan-
tages de NOUVEAUX PRIX de-
coulant de l'Accord FRANCO-
IIAITIEN, pour .os rayons de:
Parfums les plus en vogue de
FRANCE
V VINS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de a fameuse mat
que KMarie 3risarts.
Voun le devez a vous-m6mea do
VIsrrTEI no# Rayon.


*. a LU NOUVuzAxjrTu* Xr4flW***I*^f*f*


KOTEX


POUR UNE


MEILLEURE HYGIENE
PLUS DE SURETE
PLUS DE. CONSORT


Sorve-v.-ou du IKOTIeX Iecon-
2n dans: le mond e et .t:- comime
off'rant la rtmellcur. prutec'.cn.


8pfl~tja4~s ;WB~;t *..~----~


DON N. MOHR
Rue Roux


Disl ibuteur


pour laiHi


SVOTIIR P'ROPRE
C I'OI"IE-FORT


Le avonordiuarc
drenute inef ,4aJlt~ 94a
MVof AFRIDOL
ea maladies e pes a.t' s i
propr e t I'njlive. .
Le avdn AFRIDaOLa4
nme action deinfecaag
icumeest surtout ltawtg
dant, il poaedz n~ o it .
parfum ctr a dcicat. '
Protigez.vous coamt tle ISm
tagions par Ie savom AFRIDXN "
qui est de la plus haUg g a:
nmidicake.

S ree-vos Cen,
tous les jours!


SAfridolt
SLE SAVON BIEN-FAlSAuI'



GEOGRAPHIC CIAUV.':.
La 66e Edition de la Gd@
phie de la Republique d'K itl'a
H. Chauvet, adoptee par leD
tement de I'Intruction Publi:.
Cette nouvelle Edition rere et
complete est en vente dep it.i
ler 3ctobre chez Robelin, A 1t
beil'e, la Librairie Nouvellet,t.


Apres les Spectacles
le rendez-vous est a
BERLINER OF


QUARTER GENERAL DU
DISTRICT DE LA POLICE~
Port-au-Prince, le 4 Nov. 10.
AVIS

Le Bureau de la Police avisb
interessts que le stationnwid
des voitures A i'Avenue Pri
Trujillo se fera d6sormais CI"
par le passe, c'est-A-dire ~a
voitures stationneront sB
sur le cbt6 droit, le long dE:l
ries.
R. B. LAROCHE
Major, Garde d'Haiti
Chef de la Police

%NNWIIa-,
0.04,


LABANQUE ROYALE
DU CANADA


f Et les douleurs qui en resul-
tent sont souvent la cause de
trop d'acides dans restomac,
Facilitez la digestion en fimi-
nant ces acides. Portz -vous
mieux en pregnant:
- J ---L .. ."..- '.-7- --- -- ... ..... .7...- II II I ilili


PHILLIPS
LAIT DE MAGMINESIgE
S(us, ,,ous rmos a l .uKrAmrm *
Antst Excladin; ERNST LUtDiSl


"SAVOY" :

CAFE-RESTATARANT.i


Demandez & vo~ 44
ils vous confirmeront2#
'nul part a Port-au-
on peut mieux rit
apprecier les bonnsl I
eommations qu'aa
VOY*, situ6 alu Ch
de-Mars.
-- 4 -



Machine d crit
.Machine a cdeakirI .:::.
Oubasne, psaperr 6Vh
ft wk ** *..


I IR_ _1 ___ I______L__ _IYY


"""~Y d


'~.~~.~~~-...-.~....*~bYL~"~ --


CC~NHN CCHChC~~C~EC~N B~h,~B~I~~CQIIP ~8~a ~BIPCECI ~C~C~a~jsrJ~~~C~ccr~crE~k+,


.


C~IIIII*LLLl~y~ ~: _~U : :: :/i:


~ tr


1 0 .w@"




......sssasS~flUWZYCW'#Nj~tnr t.re'ssr,..-rrrv Oflav. sg 4LItIilJtt


nfrean..*PfylrL~~,, l**slW~is*s**4*sfl*#Cflfl*qplsndbflC wenn*nn


A .. -


Cib:O SPECIAL

DACTrLOGRAPHIS
-- ---- -
u.Ut..,d Ps'ipw.
Cutillt iPuNiUtes
Angle RiRu
iCentr, et Miracles
'TtPiphwo 2ne 20
-pau-Pcc

: STENO- DACTYLO
S l COMPTABILITE

P tablssement jusqu'icid
riflce oh lea prescriptions
wiont rigoureureemnt: p-

,rduction a i6 fate au ta-
6Iraal dies course pour tenir
ede la raretd du numhrai-
der Prospectus.



AVENDRE

un grand piano (marque am6ri-
Jaine) en parfait Ltat.
d': resser A Lyncee Duroseau
B ll Ruelle Michel Oreste, Bas-
pude-Chose.


CLINIQUE
dau
Dr LOUIS HIPPOLYTE
Medecine Gen&rale
Phone. 3373
CONSULTATIONS:
Shemi des Dalles 7 8 a.m.
2 1/2 A 5 p.m.



A LOUER

S Majo haute en mur, sise & la
Ie Pav6e en face de la Halle Cor-

Pour les conditions, s'adresser
n bureau du journal.


CHARLES FEQUIERE
& Cie
INGENIEURS
Consultations Projets -- Cal-
edu Constructions Age:nce; et
Riresentations Generales ,-m-
missions.-
Rue Bontn-Foi No. 54,
Tel- 3270
P, 0. BOX: 198
Port-. u-Prince,

IAafti (. 1.1




iso va~iloa e
10 #-r Irit mman 0 a intcar 'y wth
f h-;".gra.Ca E lraiilh W/ork.nma
jII' at'o Soit Lln~'rn ei An
S^itsri M l i pcra s Gcen t
cemrMta on nd *every support
to b"ar t -Sid eppeenn
hI. urr need apply. 'P
A- E. WEAPON FORITER SQUARE
*OX hO. Ila. SRACFORD. NGtAND



POUR VOTRE SANTE
8i vous souffrez de l'appareil di-
Ati, ou si vous sentez une d&-
iW quelconque dans I'organisme
T"tez pas I'occasion de vous met-
kt & I'usage de la Farine sQuis-
Wa (quintessence de la banane
T ldytiqy) ou banane Grand
Sant.
adaume, n'oubliez pas que la fa-
l QUISQUEYA est un agent ac-
tqtli excite la croissance des oa
wth 1e5 E6bds.


MARMEL


CORDONNERIE

::F:l IMONT C


M XFPOLITE R. JEUDY
r 'and'Rue No. 139

l mbt=a & sa bienveiilante clien-
u..l'aatoccasion deI la tentr
5; *.. S4"llsen Octobre prochain,
Sl '': l qlelt a des chauslures p our
PIt Ioito 1 et fllttesl
AVh S t d'aller ailteurs, t w sitee
'i>' i;:A la Cordonnerio Mont-
OI VOQ5 8stlrez atisfait
* -6"ndftt toujoura sA poinimA-
h-t La trait.


FORTIFIANT


EST LE MOT QU'ON DOIT ATTRIBUER AUI


KOLA




COURONNE


QUALITY SUPERIIU l:I


FABRIQUE D'APRES LES METHODS




D'HYGIENE


LES PLUS STRICTER.


BRASSER


,-. -- -- -


IE DE LA COURONNF. S.A.


TE L. 2622.


s C
Void le Moyen Moderne poar Aider h

ARREERunRIUMEplus vil


*7/ aWla rM w'r t d|r -a-- '.u


Masse: vigoureusi.rrtt avec du
VapoRub, lh gorge, la potnne et le
dos entiree les -,a holes cr au-dessus
Puis, appliquez-er, urw couch tpaisse
sur Ja poitmnr et recruvTre d'un linge
chatad
Avant mnmec qp.e vous aye: fini de
fri-tionner., I VapoRub commence a
%ouS soulager de Jeux faqons a La fois
--deux tfarons directs: I
1. A Trovers la Peau. Le VapoRub
agit directement i travers la peau
conmme un cataplasme etu n empiatre
2. Vapeurs M4dicament6es. En
ftme mtenp, ses vapeurs midica-
ment{es, dctgageis l chaleur did
corps, sont inhales pendant des
heuares--cnviron 18 ios par minute -
directement dans s oivs respirrr
totes irrittes
Ctte action combine "catapls-
me-et-vapeurs". dktache les mrucosi-
tg-soulage 1 irritanon---sde A di
uiper la congeton.
.. .


Durant h njit, le V.}pvHub contihut
Saogir Sor,,_nt, su rivat;, ie pirt dL
rhume est p-ass
Evito le Risque
do Dirangcr 1'Estomac
Ce traitr,-rr-n. '.xcrme c r, ne peCt
pa1 dirangcr I'C.torn:o;. cllomme a ten
dance A 1 iairr ; L-'rptiev (rmn-
stant- dc dtrrgue ir.tLrnes n's petci
I'emrnlc.err Ihb'tmern;., .ausi soucri
u'il csr ;o'essairc, ndme pour I' en
ant n bas Age
Blanc-No Tocie Plus
Gr:!cC h un nouvcna: prrci, Ic
V'api ltlb s- c r-r : -ti ;r,.,inC'llnant a
vous sotrs une tn rme tofiarcIl ln e t,
pas. SEute t-I coulcur a ,.i-& enrctv&e
c'est le mEmc \''apolRub-ia .nram
formula et la mane double acrir'w
efficace

V VA PORU
a ,4'soa


. ..,' ~ ,Il, IA


S S contagiosit6 et sa gravity va-
: i rl- dri'ncCment avec les diver-
S.... ',-pid(m 'itas et saisons de l'an-
n e. cc i di.rendant des microoga-
n: mris q.i cntrntre en jeu et d'at-
tr .i facI'teurL non encore d6cele.
Mesiurts Pr6ventives.-- Eles
,:.i*-.tO ,L. d'abord, 'a eviter I'infec-
tiU:l 01:. et:'uitc, i se garder de-
I'. -i', r.,Ii.-posantes.
l'ir I- agglomerations, les
:i; n:.a 6res, oui Ie risque de
.'.'. n par les personnel
r'.t.i; .t I.- i-santt ou n ternuant di-
!.c' n:-n: i, votre face est immri-

... r ..r'.i.ic' avec i'infection put
,...,.' ,.!. evite par t'observanc.
i-. vCi:.'i de I'hygi ne etd .
; .: ; i *''*' a il' s r uSH' t\ concept n
n'.t' cs principles, ar, a
'':: l-:'i autres maladies vshi-
r .i:'-.-. ar .es secretions du ne?
S,' la; hl.:hce, l e rhume est &ga-
i nrt p:r ,ag6 par le contact di-
S'. IWi inidirect. Le baiser, les go-
u ..:i v:. rres a boire communrus,
1a s]r.ot -v tl'es, 'c.; pites, .-los joueta,
1r; icray,'ni, les doigts, la notiri-
r'F re t antres objets soutlle, de
,'-crrt ions fraiches transmetten0
maialadc.
S L::; pIrinicipaux facteurs predia-
S,.-mants favorisant le rhume sont:
:ir vici., la poussitre, les cou-
S..\nt: '.!, les changements de
S L.r'Iature( brusques, I'expositcon


Le faith est incontestable



LE RHUM. SARTHE

e'est la quintessence
D8E


meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terrors.


C'est ce qui fait son arome


GOUTEZ ET COMPARE


I


I I LLETIN IYHYGIENN
SLe Rhaume banrl

(Voir le No. d'hiier)

(Suite et fin)


Ut rhiume banal attaque aussi
frkquermment le fort et le robuste
dies qu'iljk s'exposent A la contamn.l
nation.
A. I'instar de la diphtbrie, il se
contract par contagion avec d'au- -
trre pecr.onnms atteintes du m4al
I anme ce m t; un fait indubitable qu'une camn-
pagne iite'nnsive qui serait mend e
on vtue d'enrayer 1'extenaion du
rhume banal viendrait collat6rt,-d
mnet en aide A cell visant Ala suip
yression de la tuberculose et ope-
rerait en mime temps une dimina-
tion dei a pneumonie et autres in-
fectiorn.. Ce rhume nalt t ritat
6pid6mique et posse toutes les
caract4ris.tiques d'une maladie con.
tasgie us'.
Bien quo'i ne soit jamais fatal,
esus complications et sequelles, ct-
prendant .,unt graves, Ce sont: Ia
ftitvr rhumatismale aigue, la pnea-
.n;-nii-. In Ainusite, Ia nephrite ot
i.n certain abattement cause par
Sune vitality d6primante qui favori-
,-e d'aitres. infections et active lea
pru.grrs des maladies organiques.
Le rhume banal est peut4tre
i s li cor.tagieux au debut de son
Lapparjtion qu'iI tout autre moment.
De sonte qpie, si ]a personnel att-irn-
t-'.i ai bien s'isoler en restant
: ],.- trois premiers jours Oa
r. m:nIhdie, cc fait non seule-
Smennt l'ava tagerait personne:le-
mn.nt mais encore il empacherait
...l.-:d.rat;li:ment i'extension da
t r. : .


Guerit
les rhumes,
la fiver'e et ias


LIQUID, TABLETTE maux de tete
ONGUENT, occasionn~a
GOUTTES NASALES par Ie rhumo.
Eswayez KRULB-MY-TISM*
Ie meireur Liniment du Monda.

........ ............ ..... ... .... ..

REMERCIEMENTS
Mme. Vve. JAnm,. s E Benjamin.
Mr. Ie Pr6fet de Saltroui, Ma:iame
et enfants, Mr. 'et nmc Joseph
Abraham Gay et infant., M.et
Mime. Georges Benjamin et enfant,
Mrs Edouard, Marc, Andre Benja-
min, et tous ies parent-, teat alli,
riemercient bien sincerement Son
Excellence Mrt. ie Pr'.-i, t it it la
Republiquu. le personnel dE h"II I-
pietal G-tt6ra], Mr e Di)ctt.urF Ft-
lix Coicou, les Prefets de IPort-au-
Prince et de Jacmel, les Rteverend,
Peres du St. Esprit, les Loges (de
Ia Rdpublique et principalement la
Loge Etoile d'Haiti No. 5 et tous
les amims de ia Capitale et de )a
Province qui leur ont manifest dets
temoignage s de iympathie a 1'oc-
casion de Ia perte cruelly de leur
regrett6 Apoux pfre et beau-pure,
dec-d& A Port-au-Prince, ie 18 Oc-
tobre denier.
...I les prienXrt do frouIer ici I'ex-
pression de leurs profonds remer-
ciements.
xxx
M. et Mme Lamoriciire Dambre-
ville et leurs enfants, M. et Mme.
Franck Dambreville et leurs en-
fants, M. et Mme. F6lix Alyliger
et tous lea autres parents, remer-
cient bien sincehroment les re!igieu-
ses de Ste Rose de Lima et tous
les autres amis qui leur ont donn6(
des preuves de sympathie et de
d6vouemcnt a l'occasion de ]a perte
de leur regretted
Mme Vve Lamoriciere Dambreville,
nbe Miss Daguerre,
me're, bele-mire et cousin, .nle-
vb$e a leurs affections le mardi 25
oct. 1938. et ces print de croire
h leur profonde gratitude.
Port-au-Prince, 4 Nov. 1938.


AU NOUVELLISTE
ET A
LA MASON ROBELIN
On trouvera:. ,
Le Brevet simple de Capacit6.
Le Brevet Sup6rieur de CapacitE.
Et le Certificat de fin d'Etudes Se-
ondaires classiques ( Diptime de Licenci6 en Droit
-qI
,A VENDRE

Une voitute Limousine, v ix
caoutchouca, A [I at neuf.
Pour los condition-;, sz'adrcsser
au lieutenant Maitvini; Ruelle Ni-
colas, No. 64.


A BASE de CODELVE, 12L V ot 1UC.LPTOL YPO
GOUT AGRgABLR -O.',SSRVATIO.O PAAR'FA,;"E
TOUX, RHUMES, BRONCHITES. ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DEs POUMONS
SPORT-Al.U-PRINCE HAITI. ET LE PROV'INCF.


R):i

1~11
i
:''.31
'il
..1
':
:;
'f
r. I


I~f
I
::il
::
I;


- -,K,,_A 4, #iPF.w 4W- a i .,MW rMg e-.


au fruid et k I'hunmdit6, le surrmvr
nae. )'insoxmnie, ou repose inaufrt-
sant, ka mauvaise nourriture et au-
tres conditions di.,prirnante.s Ipur
l'organisme.
Un mot particulier relatif aux
courants d'air est ici necessaire:
Les courants d'air par eux-mei-
mes ne peuvent produire ateun
rhume infectieux. Le premier
symptom du malaise eat le frsia
son qui n'est pas a cause imais Pf-
fet de Pinfection.
Bien qu'ils n'aient aucune act
tion nuisible appr6eiable stur dc-
personnes de constitution 'phy.i-
quement saine, ils deviennent, cL-
pendant, nuisibles aux enfants, au.<
vieillards et aux individus d4pr-
mes.
Les autres facteurs pridisi.o-
sants agalement important aont
les d4fauts meaniques de la r s-
piration ou du pouvoir filtrart d',s
voies respiratoires suporieures ;in-
si que lea conditions polypes, le.
d6viation- du septum, les condi-
tions catarrhales chroniqu-., les-
quelleu exigent un traitement ap-
propri. -
Considerant enfin le fait rquc ls
bact6ries produihant Ie rhume si,5-
gent fr6quemment dans la bouche,
le nez, la gorge et les dent.s des
personnel en parfaite san<', la
propret6 et les soins donn6s parti-
culierement A chacun,, de ces p;.-
ties du corps doivent, par consd-
quent etre le plus grand souci de
chacun dans la prevention du rnu-
me banal.


J--r ... .


I


----- "-"---


6A6





#- n -PENs-- -.r
i 5.;::.:

S Qu comnque mat le b.ent.re avaMt
Ie. evoir est Incapable d'ind"pen-

S. A. de GASPARIN-
,:r


*
S L'eelave.n'a qu'un maitre; 'anm-
. bitiew en a autant qu'il y a de
gens tiles ai sa fortune.
LA BRUYERE.

c---- -
uI .


PROPOS l f/US1 DIVERS
(Suite)

le-Bonhcur, MM Voltaire Clarlu,
Magistrat Commnunal, Horelle Mon-
tas, deput&, le Commandant du
Sous-District, Villars Jeannot, Ju-
ge de Paix, Camille Monto, Offi-
cier de l'Etat Civil de SavanetteA,
Dieudonnt Duperval,Magistrat C(-
munal de Grand Bois, S. Dore.ern,
Georges Hyppolite Juge de Paix
de Mirebalais,
F6licitations et fructueus ~ be-
sogne.

A L'ARCAHAIE
On a enregistr& en Octobre der-
nier 25 naissances a I'Arcahair
don't 12 filles et 13 garcons.
II y a en 12 d ces ot un maria-
gSe.

DISTRIBUTION DES PRIX
On s'occupe activement de b dis-
trxL ion des Prix de I'Alliance
franchise qui aura lie'u dima-rhe
prochain, sown Ia P.;-,- .t'ifir-
neur de M. A. de Lens, ministry
de France.
Le discourse d'usage-' a pry-
nonce par M. le Dr. (C. ,La, i, r e-
sideni dce la Section du Corni6
Haitien de 'Alliance tras Caise de
St. Marc.
A cette solennit6, on remettra
le diplbxne d'honneur envoy. piar
'Alhiance franqaise de Pafr au Se-
minaire St. Martial qui s'est sign1 -
16 par sa competence et son d&-
vouement A T'Enseignement de la
langue et de la litteratur. francui-
se. Le dipijme est magnitique. On
n'a pas oublie Ie professeur de rh6-
torique, Ie 1, Pere Foisset.
Plusieurs laumrats du Conc'urs
de diction diront des mort eux d-,
litterature franchise et H'ait:e,-
ne. Ce sera mune belle matini'e.

A LA CATHEDRAL

Avant-hier, i Ia Ms.-e, Te predi-
cateur a parl, dcu hikpect que nous
devons aux morts, 11 a pria an vif
les scenes de choz nou..; dan.;l es
veillecs surtout qui, d ordinaire,
fournissent occasion A plus d'un -
sur la tite du mort de soe Ilri'r
S-des ----bats vilaing.
NqUis espcrons que les conseils
... du Curd seront mis en pratiquo et
que los habiturds front un retour
sur oux-memes.

RACING CLUB HAITIEN
Convocation

Les joueurs et les membres ace
tifs du Racing Club Hlaitich s nt
pries de se rmunir le mercredi qut
sera 9 Novembre dans les fialons


de Mr Edouard Esper (Champ-de.
Mars) A 6 heures 30 P. M,
Ordre du jour:
-Questions d'intehrt general
Le Secretaire,
William BAKER.



LE NOUVELLISTE
Rue du Contre No. s37
Botte Postale No. 135. Ta41phone 223S
QUOTIDIEN FONDE EN 1896
Par
HENRI CHAUVET & CHERAQUIT
DirEctUtr-PropTrOaoirJ :
ERNEST G. CH. UVtIET
Directfur-:
FRED. DU IGNEAUD
Ridaeteur en Chef:
MAX DUVAL
Seardtaire do la Ri dactie :
YVAN JEANNOT
Ad.minBEtrAU
C. BEAUBRUN


.* .>Jt.. .


SP~W.VrSI~e.Etwe#*.94MIS>F PSSUS'CfSSUI


PET ITES
NOUVELLLS


SMonsieur Max Geddon don't nonk
avons annonc6. hier, la ddmis.siri
come Surveillant Gendnrl au Ly-
cde P6tion. a etd nomm6 prof-es
seur au meme 4tablissement. Com.-
pliments.
**
Deux cents eatholiques franr3s
viennent d'accomplir A- travel"
l'Espagne Nationale un voyage r.-
tentissant. Ces catholiques ort
voulu rendre A l'Espagne Nationr;-
Ie homagee que lui doit I'univer3
catholique.
*4
Comme tu es'chic ce martin, Po-
lo, dans ton pyjamas ray6? Pa.:-
se aujourdthui A la Chemisertie
LAFAYETTE et remain tu seozns
aussi chic que moi

Dans un petit village de Frarce,
a Douvere, se rdunissaient l'antre
jour, en un banquet amical les -oa-
vriers d'une fabrique de choco-
lat. ss se sont reunis, ces ouvriers.
pour cdldbrer les anndes de servi-
ce que vingt-six d'entre eux uon
consacrees A 'entreprise qui ol 3
emploie.
Et les ann6es de service ci'-
brees par ces 26 ouvriers aiit.'-
gnent le total impressionnant ie
1.213! Tous sont litulaires ko i 1
medaille de vermeil. Quatorze z -
tres ouvriers de I6tablissenuct
sont titulaires de la mddai!le d'htu-
neur du Travail.
**9
Pour avoir une bonne chemise,
rkunissant toutes les conditions d'6
1dgance, de solidity et le fini d6si-
rable. urn visited au Bazar Moder-
ne. 91 Rui du Magasin de 'Etat,
-r'impose.,

Mr. Thorez, Secr!taire General,
a reconnu dans < le parti communiste a perdu pA.s
de 25.000 adherents et Mr Raoiul
Follereau, director des de Frances d'ajouter: ces chitYres
dtant dornns par le part commu-
niste lui-meme, on peut ies estimer
treds inferieurs A Ia rdalit,....
***
Celtt annee marque le cenw:-
naire e d Ila naissance de M. Chumr-
les BourseuL l'inventeur du tli6-
phone mis au point par le G6nitl
Aminicain Edison. Du moins c'est
ce qu'avancent les Prance,..,

La methode employee par b
Blanchisserie trNew China* Rue
Rigaud a Pdtionville, pour la pr&-
paration du linge, des robes et cos-
tumes, donne entire satisfaction
aux aimables clients.

Le plus puissant phare du mon-
de va Atre construct A Ouessant, A
25 milIes de Brest. Son intenstt
lumineuse atteindra 500 million>


de bougie. et touted les dix seem)n
tdes son faisceau de lumiere tra-
cora ia nuit sur 80 kms.

II a 4te decided que la prochaine
conference du sure se tiendra A
Londres te 12 Decembre 1939.
*99
Pour faire de bones emplettes,
on no manque jamais de passer A
'Epicceri Bailly, situee A Ia Rue
Bonne-Foi, oft se trouvent les meil.
leurs products alimentaires.

Le D6put6 Lucien Besset leader
du parti radical ind6pendant a d&
clare que la ligne Maginot doit tre
renforcee par une 2ime et meme
une 3eme chain de fortification
et que les autostrades doivent itre
construites, II a aussi r6clamd le
renforcempnt de l'armke franqaiae
i thqueile on doit ajoLuter 150.00O
hommes; ce qui contrebalancera
les vantages militaires tir6s par
'Allemagne h la suite de Ioccu-
pation d'lne parties de la TchEcoF:.
lovaquie et de I'Autriche. Lo de-
pute iqui parlait an Congres diu
part a aussi fait ressortir les con..
sOquences militaires de l'Accord
de Munich.


a LUr ~ a19 t* *----u smen;wf~lSSENh


Grice


Line


Agenee du Cap-.aitien


Service luxe rapide entire Cap-
Haitien et New-York.
Departs r6guliers du CAP-HAM-
TIEN tous .les Jeudis A 4 heures
P. iM. et arrives A New-York les
Lundis -matin.

PROCHAINS DEPARTS DU

CAP.HAITIEN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA


10
17i

ler
8
15
*.
'-1)
29


Novembre
Novembre
Novembre
Dhcembre
Decembre
Decenmore
Decenbre
Dcembre


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Haitien-New-York.
lire Classe:

Cabines exterieures,
minimum ........ $ 135.00
Cabines intdrieures,
minimum.......... $ 95.00

Pour tous autres renseignements.
s'adresser A:


H. CIANCIULLI <


Agents,
Cap-Haitien


Ph


& Co.



lone 2911


Demain soir passera pour la 2me
fois sur P6cran du Rex, le plus
grand evenement de la saison
gSamsono avec Harry Baur et Ga-
by Morlay. La direction advise qu',
ce film ne sera jamais project j:-s-
qu'h son retour en France A uon
prix moindre que 1 gourde 50.
Dimanche en grande soiree 'Pa-
ris avec Harry Baur et Rende St-
Cyr. Un beau film, un film admira..
ble, d'un nature, d'un pittoresque
ravissant, un drame social fait de
ddtresse de confidences, d'humour
et d'amourn
6**
La bicyclette < ARMSTRONG b
don't le reprdsentant est Mr. Frank
W. W iLSON, Administrateur
de la Exide Storage Battery S. S.
est bien connue dans le monde en-
tier pour sa solidite ct son moder-
nisme.
Nous avons en stock tous les mo-
deles : de course, A homme, A fem-
me, et pour enfants. Le prix est
essentielement bas.
0*9
Au Pare Leconte dimanche aprT-
midi pour le match le plus passion-
nant du moi.s: la rencontre Velox-
Violette.
***
Ce main it a et(1 procedE ait
94eme tirage rdiodiffusd de la Lc
terie Nationale, en presence d'u:
public nombreux et enthusiastt.
Le pavement des lots gagnnts s'ef-
fectuera des demain martin.

La Brillantine Ricin&e Roja eat ar-
rivee et s'enlve chex Paul E. AU-
XILA, Rue Traversi*re. .
Le Bakerfix fixe et issue les he-
veux sans les graisser.
9*
C'est aujourd'hui qu'ont lieu
aux, Etats-Unis les elections des
Gouverneurs. Dans certain Etats,
la lutte est tres ardue. Proba.ea-
ment demain, la radio annonc-ra
les rdsultats de ces elections.

Lt steamer A Jacmel un chargement de 2365
r6gimesR de figues-bnaanes a desti-
nation des Etats-Unis.
***
Les elg6ants en general ccux. qui
veulent plaire, ne portent par ces
femps de grandes ehaieurs que le
drill fin. Passez cAu Monde Chie*
ancienne Maison Jean Talamas e
vous serez satisfait.


Nou veA


AVENUE DU PRESIDENT TRUJILLO) ..

PORT-AU-PRINCE, HAITI

a


Stenio Vincent (Pr6sident d'Haiti) : Efforts et R4sultatf t 4. j
G. Suarez: Briand ............... ........ ..- ........ ...........
Daniel-Rops: La Maladie des Sentiments ............... i
C. P? guy: Souvenirm ........ ... ... ............ ...... ..i
I'hierry Maulnier : Racine .... ............................. .
A. Thibtaudet: Histoire de Ian litt. franq. de 1789 a .nos "t I..3
Madelin: ie Brunmire Marengo ........,.............. ..
V. Pauchet: Le Chemin du Bnheur ........................
J. de Vignes Rouges: Deviens un chef.............: ..
C. Rivet: i ta vie...... .......... ..... .... ............ ..
POUR LES ETUDIANTS. ;:ii
E. Faguet: XVIeme, XVIIbme. XVTIIIme XIXme ailes, ..
T'Iste: La dissertation litt6raire.
Clouard: La composition frangaale pr1paree.
Mornet: La literature frun9aise enseignee par la dissertation
C. Fleury: Recneil tie compositions litteraires.
Ilervier: Compositions littdraires. -
Jasisky: La composition litteraire au baccalaur4at 7:
Bouviolle : La dissertation franvaise (Resumn aide-m6moire).
Dugas: Philosophie (Resumd aide-m6moire) ':8
Dugas: Vncabulaire de psychologie. :6
Leblond: La dissertation philosophique au baccalaureat.
Ioucy: L'apprentissage de la dissertation philosophique. i
S.eury: Dissertations philosophiques
Claude Bernard: Introduction ai la Mdecine experimental. :::
IN4


Aux Gonav'ies, des etudes et de-
vis ont etd faits pour I'installatinn
d'un nouveau conduit reliant le rt- T in
servoir d'eaau I a rille, soit une
distance d'environ 4 kilomrtrep.. M ee

Actcellt-n:ent se troupe a l'tie.-
de la construction d'un nouveau
point a Cavaillon. sans

A la Pharmacie Camille on trou- pprrence
vera la creme dentifrice Squib, 'le't
faneux fortifiant Glycolixir et
toute une variety des parfums
Majestic.


s"o*
L"n project de fabriquer plusieurs
miliers do tamis A cafe de divcra3
moudles est sur le point d'etre rea-
lise. Ses tamis seront employes au
s.sthage convenable du cafe 5007
taniT en .inailie mL-tallique onrt ti6
ddja livr&s et 500 autres pre.r;qui -
choev's.

Sur la line Corridon-Terre-Neu-\
ve I1 poteaux ont ete plact.-a et
sur la line J6remie-Moron 20 pc-
teaux onnt dt reniplaces.

Pour dtre chic et e6lgant, hai.1l-
lez-vous chez Maurice Flambert,
ta;lleur moderne A la Rue des Ca-
s.ernes No. 28.

Pr.es de Vign6, la ravine Tho-
man a crouOA do profonds sillons.
Ce qui na n ceit6 l'utilisation d'c-
no routte privde de I km.


f ilot*


Celui qui ne porte pas les chaus-
sures PILLOT n'cst pas h la modlo.
Qui dit PILLOT dit solidity et
bon march.

Magasin de Vente:
Rue Pavte
en face du Dr. Armand.

Aprb les Spectacles
Rendes-vous au
BERLINER HOF


i6:5
'ill'.
44


Ii.:
C..~:
If .
10. i
A


:.

.. .

X. I NOUVELM
S' POUDRK
%SAERISIRS.:
--.".- -

INVISIBLE SUR LA PAll

Un charme frais et, facinabm'::
rien qui rappelle le aquiIP
Poudre de riz si fine et sti t i
qu'elle est r6ellement invisfit, M
la peau personnel ne pou ti
mais supposed que votre ;;
n'est pas entibrement natufn ., 8
secret consist en un nouveat
c'd6 otonnant td'a6risationw
vant lequal la Poudre Tol .
prdparde. Dix fois plus fine IP
16g0re qu'on ne I'nurait jafl$
possible. Essayez aujoird.all
ne la Nouvelle Poudre .TEI*
cAdrisdee. Travaillez touted ll :
nMe au bureau, au magaia iC',:
maison votre visage n'ain:
mais I'air congestion"6 nln6
Dansez toute la nuit V :
restera frais et charnn*.'t !k
rez-vous aujourd'hui mm M'
d'une beauty captivante aet.a i
que souleit la Poudre TokaLo.ft |
donner,
PAUL E. AUXIZA

Distributeur pour HIa ;;
Port-au-Prinee, HaIt;:. ;i


- .- .

Apr&s les Spectacle

Ip rendez-vous st :1

BERLINER Mi?


Librairie


*il^#^^f^Wf*WMKlrS~slc~Cf


,.A