<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03479
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 28, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03479

Full Text




:'PAGES

-PLUS ANGIEN
.QUOWIDiN D'Al-rr


ElLSEt


ERNlH T 0. CH. iVET
Illi',ergtv r-'troprlUtht o

P'RED. DUVIGNEAUD
floreaet


QUOTIDIEN RONDE EN 1896


-n


'"~f r '* .* *' ^- -^ ---u^^^tS*' ^^li* L -flrt "WV*^ ^ ^


43


ime. ANNEE


PORT-AU-lRINCE. HAITI


VENDREDI 28 OCTOBRE 10:8a


No. 20.101


- B.-------- -- r-


I'W


miTRSATION SUR OMEUIE SOCILE


: (Vtr le N
Ib ..


.'. Aussi, reprend M. Fdlix Ch&-
Slea medecins se plaignent-ils
la diminution de leur clientele
A1 s consultation, et en mime temps
S:: a raret6 des demands de soins
I. prodigue'r A domicile. Nos bon-
Ji a sours se lamentent de n'avoir
: grand chose A fire, &tant ha-
W i6egs preter leur concours a
easQi viennent se contier i leurs
Sgtwt. Notre asile, pursuit ce der.
.i,.aurait pu continue son as-
'i stale si tous ccux qui peuvent
int verser leur obole, voulaient fai-
e. ce l1ger sacrifice, Mai.i les
m. ~u dou6s se dErobent, refusent
ker contribution. Est-ce indiffe-
Sace ou mauvais vouloir? conclut-
I, je ne puis vous le dire.
'Je profit de ces renseignements,
po r m'enquerir de I'Stat mattriol
d A difice;- des d6penses n6ces-
Sit6es par la pratique d'une bonne
Sbygiine au sein de ce centre de
ait6, ainsi que des former de l'as-
iistance m6dicale et du nombre
des alades admis A la consulta-

.-Et, M. Felix Ch6riez m'infor-
rpe que, A part i'alimentation heb-
domadaire don't il m'a prkeddem-
ment indiqu6 le chiffre. les d6pen-
0s effectuees au course de son exer-
""ie, et afftrentes : aux r6para-
VtIos se sont elevkes A


i la literie et A
au telephone et
tit4


Gdes:
la lingerie
A l'electri-


2,000
600


350


Que le nombre des person-
nes consulates s'est 61eve6 2.675
des prescriptions m6dicales
excuttes 4.120
.des pansements et soins
rournis a 5.040
-Certes, pour am6nager un tel
Bud tt, ilVa fall se procurer les
fond s Doessaires. Aussi, come
je comprenfs vos apprehensions,lui
fais-je savoir, la pens6e que l'Mu-
wre confide A ses soins pourrait dis-
paraitre, qui compete plus d'un de-
ii si&cle d'existence,



PETaLSCE

NOUVEILLES



)Magr6 les pluies, la r6colte deo
'6 V% a subit point d'arrft. Dunsa
.I rWgion de Jacmel surtout les li-
Vaisoan sont assez normales.

A Saint Loui N du Nord, lei Usi-
0es de carf sont an pleine activity
'et I& presentation des f6ves encca-
It'eante.

Les fascistes ont nmanifest6e un
ipf ressentiment centre le discourse
WIlonc6 hier soir par le PrMsident
osevelt qui a condamn4 les E-
ata Totalitares.

La Direction du *Bar de la R&-
$tlonw organise, le 29 du cou-
rt, un grand bal priv6 dans %ses
alone la ue d4u Magain de I'E-
tt No. 56, mason attenante l,
lue FrYres. Un jazz endiabl6 as-
Stera le auulcs de catte sore,


.
~. '. ~lIERHO. .


Par Pernand Leroy.


10 (MNw)


A cette observation, un sourite
dcontenance parcourut tout a coup
le visage de M. FMlix Chtriez,
Le crpuseule commenqait dt6j
presque, A 6tendre sa patine obs-
cure sur les derniers mots de no-
tre entretien, quand celui-ci m'in-
vita A visitor les batiments de la
Society de Secours Mutuels et de
Bienfaisance.
Voici, d'abord I'h6pital auquel
doux asiles annexes ont et6 ajou-
t.s. Ensuite, voii la salle d'on4-
rations et le3 chambres d'opt6rt.
sitaees A I'aile droite, a l'etage:
tandis qn'au rez-de-chaussi., oIUre
une grande sale affect6e aux socie-
taires du beau sexe, on remarquec
les appart.emeoits de la Provincia.le
des Suouras.
MaIntenant, ios derni&res coras-
eaticn: d1: soleil ont complIte-rmennt
disparn A lt'horizon. Au dlehors, a
travers la Grand'Rue, la grandrc. :t
bruyante artere de Port-nt -Pr.-
ce. circultt er tous sest' de norm-
breases autos don't leis vrornbi.s-:-
mernts so rnilent it l1 sonatoe deCs
,jardins de musiqueo qui s',che-
lonnent d'un bout A I'autre de cet-
to imprcrtantte voice de pi6n.'tration.
sans cesse pr.pocsee aux ambliora-
ticrws de l'urbanisme.
Derain, assurement, ad'auri't
realisations front suite, ds''. (,jie
les ressourc.s de Ia socitt ptr-
mettront. de les entreprrncdre.
En attendant, je pena-se ql'tu:e
telle muvre d'utilite publique ne
doit ptas disparaitre; q;.1en' 2-
pit des fgoismes qui s'agiteint en
son sein, le- devoir de chdcun des
membres qui la component et qui
ont engage la promesse de- ui ver-
ser une quote-part, est de Ia lui a-
dresser statutairement; puis, de so-
lidariser leurs efforts; de les amal-
gamer en une inamissible volon-
t6, pour qu'elle puisse continue
ses services et remplir sa bienfai-
sante mission social.

FIN.

i i.- "--

AVIS AU PUBLIC

11 nous est revenue qu'un quidam
qui sc fait passer pour le Doctcur
Talleyrand exploit la bonne foi du
public et des commergants en leur
demandant de souscrire i.laa pau-
blication d'un ouvrage que prepare-
raient MM. Amilcar Duval Ot Max
Duval.
Nous prions le public de eroite-
que MM. Amilcar Duval et Macn
Duval n'ont aucun ouvrage en pr&e
paration et ignorent totalement
colui qui eC sert de leur. noms pour
pareille besogne.
Nous denonqons tcett. escro.lue-
querie 1 la Police.



REVEILLE LA BILE
DE VOTRE FOIE-
It1 r et M ist d
im tiaSard tnft a 'o-


11t4nu4 qo.t 1*1k Vernli eh le Jour na lltre
*m bM goattnt 'IatMn. 8 yt1 biles rist me?.
waB atnaw ni A* drflrwt OWgs. na pu"It-
aw* B4 N' eea tgiiaflut vfan wea BIe hen-
.wui#kbt 4 age'wPts3Gop8n t ou0i
ebmj V tht& V*12*l I"PO ,toent 6t f Vl

cst nnlrk kAg fr miE utevr


K HAKIM. -putribufoteur.


.i I. I.

$0--


nul part h Port-au-Prince
on peut mieux ranger et
apprecier les bones con.
sommations qu'au SA.
VOY*, situd rau Champ-
de-Mars

I ----- ---- ----
- -- ~


MAfiASTIC


PROPOSE ET FAITS DIVERS


S::'


LES ELECTIONS

PRESIDENTIELLS

AU CHILI


C.e n'e.st qu'hier soir qu'ont &6
connus les r6sultats des electhns
Sprrsidentielles qui ont elev4 h la
I Haute Magistrature de l'EtI:t le
Leader socialist Pedro Agnirre
Cerda, candidate, du Front Populai-
re compost des parties ,'adicaux,
socialistes et communists.
Hier, dans la nuit, le Mini;tre
de I'Int&rieur a announce officitM-
Iemcent i.que M. Aguirre a- 6ta li
;par 220).000 voix centre 199.000) an
leader conservateur Gu-tavo Ross
qtu: avait I':ppui notammenr t des
a.-.csttes et deis democrates,
irrnmditmenwnL apre.s son u icc-
nion. Mr. LCerda a fait unf decla-
ration a la pr'esse YNoeIs nei lha'i-
son, per.--nne, a-t-il dit, et notre
g gi id dtl-4 r e-st d t.rava ilie ia
Sb,'nhitour t. 1: I R6publique. Mon in-
tentiovn est de respecter la Cui.ti-
tutic:n et les oi. 'Ion sincF; li:d-
snr e-t c'ii i'un hominm qi n i, :-
sen le le peupie et I.iai atltnd I'alp-
u.cJ du .(I ro1 n Populittire et rd I'A-
liarua Popular Libertadora de.;
autrie- groups qu, ont c-on'rniu
a v.'ic -'t'i ire pou.r p-unvcir i],n r lr
ati F:.eule C"hilien et aux n'ass -c
pay=anIr.es ti ouvri',re: .0 paii,, c1d:
Tmtit-:onsi:,, l1 ciluare eT libern.
J'ai l';inteclt;n de proceder & flne
stlection de collatlorateurs ,'&si-
reux d'aliporter le bonheur au I.;-a
pie. Jo ic r.re'i-te: .nous ne haI s'->rns
:perSconne et ontre grand ditsir v-st
dt'abo.'ir ;.i bLnher de la rtcpu-
liique1 .. .


COMMUNIQUE DU CA.'IN2: T
DIU PRESIDENT D'HATTI

Profondfmnint touch4e des nom-
breux t6moignages de sympalti~l
don't Eile a ut ]'objet, A l'occaRt 'i
de Snl r6ecnte maladie. Son Excl-
lence le P'rtident Vincent 'er-nr-
cie bien cuLdialement les membres
(des Corps diplomatique et co'w.a-
laire, le Sdnat de la Rupublique v -t
la Chambre des D6putes, les term-
bres des Tribunaux et de la PreA-
se. La Garde d'Haiti, les ReprIsen.
tant.l des Cultes ainsi que tous ceux
qui, cn cette circonstance, Lui on.t
apr'ort., avere t r6confort dC ',p.-a
souhaits nffectueux, une inobjla-
ble pretnve d'attachcment.
Palais National, 20 Oct. 19a3.

-_ __. .. L's "^^^^^



SAVOY"
at




CA FE-RESTAURANT


Demandez 0 vos amrns et
ils vous confirmeront que


LLOYD) GEORGEI PARLEx,...

Lloyd Georges. romp;nant 1- i..
lence obstii qu'il garc!e depuis
quciqtio' tempq, a dtclari.. aujour
d'hui que la paix de Munich a.-
boutira it une ,guetrre sans amis*
pour la Grande Bretagn .
Son cliscoiurs fut pronrrncu doi-
vant l'Egliso de aIn F6dration, pnrr--
dant. qure Ie council det Cabinet, iau
contlr d'une r.nlioni del dloux h-u-.
rcs et demio, passait. en revue lIc-
questions vitalcs relative'ts n Ia dto-
fc-rt.' et a. x colonies i donner en
satisfactiorn i leitler. le Cabirnet
n'u pt-. a.llt,).)on CI e ti d c I6cisimcn.


RARETE D'EAU AU CAP

Port-au-Prince n'est pas !'unIttue
ville sans eau. Le Cap la suit de
triss prts et connait ces jurs.-ci
une raret, complete d'eau. En I.f-
fet, la pornpe du puts arttsien Ih:
Balan ne fonctionne plus, parc, que
desaxee et que la rouille s'es,
attaquIe i certaines pieces css;en-
tieltes. Mais, croyons-nous savcir,r
le n6cessaire a t fait par les Ser-
vices compktents pour y rimdda-r.

I'ETABLISSEM ENT DES
SCEURS BELGES DU CAP
Par arr6t6 prsidentiel, une :),n-
tion de In Rue I comprise entire le-.;
rues I et K f:aiant partic diu dIJ-
maine public de I'Etat ; -t' dtsat-
fecti c t cl'rIcr A I'tablisslimeYI t tt-
Scr.;rs Belges dui C'ap. Par ani:-, c.':
4tabli-sem 'ent qLi; 'i r rctd d t. ... : -
'ic s at :x (nfar;ts des qiat' -. ..:
la Possette- po. irrai -,' d i'.
rt recuciltir .r. pd.lus .' : rn'): ',:",
1'ele ves.
S..
MUTA.TION A" S. N. P. A.

OUn a nnl,' .:fi ill nominatiuio ( '.' \-
g-i-irC.me A rnd c i rtgon con'r-
Agroan'orme d\ Db'-pt rli Nord ':i
It r'remplacei MI. DI)'M.z~z ti ar.,-,i .''
al- mime titr'e i Jtrtnmic ;
Pucr a:ci1'i'ur? noU:o: npprf'r;: .-
,qu- 1. LA., Kernizal n eZf t n',:isr '.
A.'rnt A 1 c,1 ';ic C ,p ct. quic 3.!
JITles ~-!nos. A grcsnome du Dis rnct
de la Grande Rivibrc du Nord 1a it,'
trnU.f:.t'.t3 ud. D .rcrt'mc-nt tic i'd.-
icv\agc: cL Dan;inns.

SOC'IETE ECONOMIQ.'UE
CAN ADA-HAITI

Un journal caiadlien rapport.
qu'il vient d'Stre fonds, Mount-
r1'al, une sI)cictd conmmercinale a-
yant pour objet de devclopper les
changes co.nomique-i entire Canu--
da et Haiti. (Cest A M. Phihlipp'
Cantave, trbs coninu et apprfec;:
dans les milieux canadicns qui'a
6t6 coniti1e la Direction de .e'tte inr-
portante Societ., Mile Eve Coti qui
nous visit tout recomment en esc
la Secrcttaire.

OVERTURE DE LA SAISON
CRIMINEL.,E A FORT-LIBERTE
Par ordonnance du Doyen du
Tribunal Criminucl de Frt-Liberte,
,1 C Cst fixt" aUi iuntdi 21 Novrnmbrei
i -roeC \ ii I heures idu rnatin.
S.'overture dc lai se(ssicn crimintol-
1 0 de ci re ,ssort. Les afftTiri:'s qrui
doivent ,tre entendutcs sans ,,..s-.
tance du JIury. seront tlppl.clSc'.st ct


(lII.AI.;INE CHIA
(ALMf ITO.L'TIES DOULEURS
I Iv6ra. Kitsf.- ctraetaS. mligraines,
phlegmnmo s-. t-lrumnctismnes, ot to iAte.
uImtnbais siniusit(-.-, sciatiques, co-
tiques: h6pathiqiues, crise tabot.i-
quoes t. nptl.'hre'6tiqtles.
. .unalgnliqiue sedatif
analgrisique s6dalti
puisunt et sans danger
(OMPRIUMES GOLITl'ES
SPAUL COUPAUD,
Ditributeur pour Haiti
Port-au.Prinee.


ZELMArA, C'EST LA MEIiU.EUREI MARQUE DE CRIMES
D)E hEEABLAE. .


Lloyd Georges dlelara que a
Paix de Munich eat une mauvaise
paix et constquemment n'en eat
I pin ue. II iajoutn: nous avons
1 i. crfit Y i'honmieur, nous avo n per-
c. c.1 '. .. p i. 1
-i..: p. .., respect de nous-
ntenL.es. Ainsi done, h;i paix est im-
possille. IC'est a g:uerre avant peu,
Et la geurrc san- arris A nos c&-
tes. Continuiahnt s on rtquisitoire, ii
dclnhra, n,:Ou acvonrs tendu un pe.
tit etat dtlmocratiqne enveloppu
dan.-< l'l.nin Jack d'Angleterre et
dan.q IC tric.,-](lre c France, A tin
Dictateur ;an.s n mri qui lui refu-
sert ju .-.ttu' l iberi-td, Evoquait
lIs guierre-s (d Chuii-. d'Abyssinie,
Wd'Elpagne. rT '(. d(iem.-mbrement de
P. .,rh.F ,,-J i.j ii Ltovyd Gorg;.
'c i r.u : .-.. .s',-*.. scendttu ,ch -
,": .; 'u. du deshtn-
-. u!.';s ? POUv'Ops


TI:NT.\'T1V I)E SUICIDE
". '. l), )1c0i ,,r :00 a. .,
i ;, 7 mc Secti. r' i irniru des Co',-
1.' ;..- m ': t. m I. L in i-
.-. i .t t 16 e di s e -
iu'i in l cit -i ." r t i-tam n te gri-
i. t u t 1 i I'a d, l'tr
ra-..iir. IL, i -,.. .' te transpor-
t'o. P i' ] t;i (: (1 i i';:n re (ncorc
(.. r, ,ti *1.". ,, ; a te do dc.-.s-
poir.

ASSASSINAT

L., 23 Octobro. vers 10:00 a. m.
ia :i tr.fer s tcliot i rurale Trou
l)i' i. ( o nti:eUlcUit. ta Croix-des-
LoAutI]uet-s). a tit tus sassinte A
cI.,Lup-s I ..ii i miclhettc ia nommee
Ch:acrlrmie CharI',stn. La Police
recherche Ie crimin.il en fuite.

DE BELLADERE
LIe 22 octobre vers 2:50 p. m.,
,Mr. Robert M1. Washington, Secr4-
tai-e iti lT Lgi-ation des Etats-Unis
c'An-.rique it Ciudad Trujillo, st
pass. A Beflladbre accompagn6 de
sa femme. A destination de Port
au-Prince, dartns a voiture portant
I a plaque R, D. 16-1.

DES VOLELRS EN ACTIVITY
C(0o, jocurs-ci, les chevaliers d'in-
dusttrio rettnouve"t'nt plus que ja-
tl.i' t'ifl detr 't plrnti f'QU' nt. tous
les gi-,ret- d(I vol t (d'rscroqueric.
I.e.. plus ing'-tic;x font circuler
do raui.-(, liste-s dI souscription
dan-. le commerce', n vue de sou-
tircr de i'arg-nt ;ux cr.dules, en
so .-,riV;nt c i.s no'm- d'honnctes
grns. rt. en .' fiai.szant passer p.ur
d(C-i ic'nT-,<;iiirtgv (icIl,'ii e sont pAS.

(Voir auite en 6bme. page)
.-


jugies i l
main, AI
CO's.


morcreC(di de chaq'ni ;;-
l'ordinaire de( s nutiii, -


i





.i:I


....wnui.n


L iA NOUVLLMSTP


~.a~sasn~ta~*,III* MCLL~~~~'~~ tttIee*Srbfl~Sfl/f(SlU


*1----- -- -- ~ruwIUUW~b!U


tier s'y sont int trcss-s (-t par cdeux
foi. Ic rle ix Ni.bl cI n midt ec-il': :a
Lt O I ['P. IX 1 U:.,til (l'._ ..'lW '. "' ti
iGtr. ilr\ mi l'',' p ii ,..L T '*. |.ii ".; r ..it,-

I7102 DO 2 i- I In,-. qL:. a1 ;Y. .:-|
19p 2 a d Si .n r.., R- ,u '- ..- i

do fiUi S Jr i h ii I..- \: < I ;.:i.- i -
do at sjet ef.Uai
en 1907 A Allip >..:,. i'. r,, ii
a dr couvort Ies ar'a it; j .
d!^m 5'' ; :l -;,kL,. L.r in, d
- I tr. .. ,. : r 1. I

r ; !: m ,]';.-
ri ; i .: m ) ,,-
b ...i "t : ; -


nru fri ;p r ,.

tlu i d. .ide it ; :'
rr'A!;&':r Ut rn

a 'I'tat t ;i:i;. i ..
O n ai aii' .. r. ;.. ..


- ; I


I I Ir I t -- l- f

GB Lgaivr:'e Ii flflhu~ qui iclt


11
gionrs contamtin6ec.
La S'omiet. dte-. Nations a par'fai-
m r. O,.mI.r;; l'irp..)rit[ :ce QL o

];:t o,; ; LJ, r !n ( ;, ini:i :. .i Con'-


i : ." t ;.:., a. r .,' l ::o e drt.<


S' n i. 1 : i C r:" m a-
.'. .' ; .; c en ', u" c"- i o, le
a .0 ne oet
, .lii' i.. I'.I ii,, I ;i 1.;', grarmmn ..
..(,. ,i ii l 7 i ". J)i1 } \ [ ril '.
crit .~1 Ca ..ai tn-I :t .;iis iternd .
":\i- I c- i u.. .-h 1:1 r.. O]) 'r '
,...ra m .', J, i a. ; ,,", c i nt )r,:.:e fo,-,-



GEOGRAf'HIE (HAL 'I VET
La 6Gi.> Eu;::.ni de ;a G.Ogra-
phi. de la R6 ih'.p uijuI d'Haiti par
IH C'hau.vet, ado;m, p},nr le Dpar-
tement Je ili.,t..ct.iun I'ublique.
Cette no.,n'.-e e E.liiIn i revue et
completede c*t on vent- Jepuis leI
ler )ctobre chcz Robeli,. a I'A-
tell'e, it la Librairi. N"J v?.r e, etc.


-N-n 'eecn crre-Cn ne ennr.n,,.,n ,n^ S fs"J S. W s^


..D.DaDns els pays chauds


est lc sauvegarde du fc''-


'''
"' '
*
'''
''


h) dans I'apr&s-midi
Iiss .." heures, c(.mmonLer )}
graiilc i.lprtuvl cy-cli-te e de annee.
T1 y aura non lsuleme:nt le concoutrs
r6ser A,'l a Garde mais aisrci Le-
]ii de. groucLp ments de jeunas gen:,
de? doU, ,: s;-xes. Les inscrits sict
rij-ia irn g;iand nombre et !a l'u,
.ern trt, in!tres mte.
lRapr-I;:clm gLialcment que :di- rIl;
hoeurts io manr;n et jusqu'a hI nit
]c jazz GLig rard animera Ia fte.
Etitrs Getl.ruale: 2 gourdes.
Enfarnti : 1 gaurde.
Tous a Thorland, dirnanehe!


7W.: -rn--rn


":: I
I
^/ re
por

:" san
S du
'
qu
plu
tre
cha
.cli

on
not
si I
con
lud
ma)
due
ses.
I.

pre.
pla


PRIX NOBEL RELATIFS4AU PALUDISME
e 4

e patudisme joue dana 1'histoi- Iors de la penetration de la--race
de 'rhumanite an rble pWim im- blanche dans le continent Africain.
rtant que n'importe quelle autre Enfin dans le Sud dte IEurope,
dadie-endemique, car il sBvit on trouve des provinces entieres
is cesse sur uno grande partio completement abandonn6es alors
globe terrestre. qu'elles etaient autrefois trs peu-
C'est dans les pays tropicaux plees et tres prospZires.
il est le plus repandu et aussi le Si le taux de mortality relatif A
s dangercux, mais on le reneon- la malaria n'est pas trbs clev\.en
souvent dans les regions 1moins Europe, il n'Wn rest pas moins
iudes et parfois mCme sous les vral que cette maladie am.ne len-
nats froids. toment mais stirement la dcecaden-
Depuis dies temps immdemor-iaux. ct des populations atteintes.
associc de facon indisuoluble. les La lutte centre Ie pa.udisme et
ions de paludi.moe ot de marais, la supp'ressiun di cci'to rmaladie
bien quo la malaria est. souvent p1rerenete dJne uit intet-tf social et
nue sous le nom dc fievre pa- 'conomique de premier oriidr, t.t il
kenne; mnalhcureusement. cette est normal qu'on y ai.or' .:- la plus
ladie n'est pas sculement rdpan- grande attention. On c.pree si ren-
dans lea rCgions niarectageu- dre maitre de Ia mala i d', i p rt
(1n d truisant. lee mnoustLiques du
a iu te c..ntre [< u'.iidisne aludismo et d'attrte part en ad-
sentie in iEttr' ( e ,eImitTr a;ii.s L'tral' sy:'. L'mt iqtaCment Je
n. k -. .-,i itLT- I. L I rrtOindte Ci- a. -0 iiliNr,.t a;.ix hT" biLt.I T1 e.-' .'--


L'ADIMINISTRATION LOCALE

DE PORT.AU-PRINCE

Recommande aux families et aux
entrepreneurs de pompes funfbres,
de vouloir bien indiquer sur les bil-
lets de faire-part ou de touted au-
tre faron A leur convenance, lea
portes d'entreea suivantes du Ci-
metikre, par oh passeront le. con-
vois:
1.- Entree principal
2.- Porte Ouest
3.- Rti i gr. Guilloux Porte
Nord-Est.
4.- Rue Mgr. Guilloux Porte
Sud-Est.
Ce 24 Octobre 1988.

-I

PROGRAADM E DE LA FETE
DE DIMANCHE

a) dans la matinee
Les 6preuves d'dlimination pour
le grand concours de ntaation au-
ront lieu la veille et c'est done ia
finale qui sera disputee, dir.anche,
dans ]a matinee. I] y a deja )or.s do
vingt concurrent inscrit! et qui
sont rarmi leE meilleurs amateur's.
De ,ortc qu'Jl est possible ie prI-
voir unie lutto pasionnant- autiour
du trrphMe gtenreusermen oLffert
par ite etablissements P1i. 4
En plus du grand concno'ii Jr na-
tation, des concourse pour je.ines
filles et jeunes garcons au.' ,nt Cga-
lement lieu a la piscine de Thor-
land ainsi qu'une intrressante exhi
bition d'un gargonnet de 5 ans
vraimnnt extraordinaire, (de con-
cours d(o tir. de ping-pong, rafflea,
tourY d'acr rbatie par un quatunr
trnr:iant '
ir:ef toutetes ortes d'httrac'ir :s
et je.- ix pour tcu ki s gof'ts.
A mii, deps plats garnis seroin*
offt.rts au prix mcdiqie de ur.e
gn .r.:l: .


r:








bI
* .:, .
, :.. *..j'.:!:



^ ^
" :.;i
. >" ':, :'.
' : :.:




:.:..
'f ; '
i >i


DON N. MOHR
Rue Roux


Iistributeur


pour Haiti


_ ---- -^ hMnr-e~ -


'^^^fveff"" """"C- aQYrnsnreenneerf flfl^nflWwW*


I


E les doulcurs qui en re
tent sont souvent la cause
trop d'acides dans I'eston
Facilitez la digestion cn 6li
nant ccs acids. Portez v
micux en prenan:;



PHILLIPS
LAIT DE MAGNESIE
( (Ausst SouS FORMiE TABLETTES -


sul-
de
nac.
mi. .w, ,*
'ous c' a~e :
1AST1:

--^ *.
Ir s
4 -- fin ~ --


Agent Exclusif: .I tNST LUDERS.


i

a A PkofitableW

: 'I ., .IP'

I ('. "r c rd l ,' on t ,, itir (i
| ,c fr T.I'pk 10 to Mcmar' 1! ;


Apr ns ls sH1 -)
a j* Entgih Wo..r an.
a f Suit Lvnpy 6f flim

eto herad S ppc *fl*7tf
A E -. .REN t FORITlt SQUA t
gCI' NOU. I3k. BRADFORtD. ENGLAND


Apres lee Spectacles
Rendez-vous au
BERLINER HOF


Le fait est incontestable



LE RHUM SARTHE

c'est la quintessence

DE8

meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terroirs.


C'est ce qui fait son arome


GO!ITEZ ET COMPARE


qkfic to nameux pet ."
..rfaftement entrAinl eC
n leu t Is plug modr~
de



























DU CANADA
PLUSI 380SUCOURRALS kU ANACA IEl DANE 30 AUTRES. PAYS















Z?#n)n votwe prepre' Compfbbl Sc OUY0 W: .
Aur 4. & lateni 4. 40 I 45
,* ,, .. .:,::... .- ...:!l i
.:: .:.:.':'.:


.i

.

























,- .. 9;.]'iitl
'2:i,"!)
]D~~~~~r~~~.. ~F .,$'...I.: n rtPr~Z'11
~15,'Q : ,'i ri i .
.";i


....... )


KO0TEX


*: : iI
; : .i!![

FOUR UNE METLLEURE HYGIItNE .:
PLUS DE SURETE
PLUS DE CONtr; i



.ir
:: : : : 4:
















Servez-vous du KOTEX recon.
nu dans le monde enter comme '
offrant ]a meilleure protection.


:: I ::.:::;;tB
: :
:


*LW*^*H*t**


~i~L~1~18~~


m1*


r~h-~~ C~CI~J~2C~E ~~II CCl,~lrW~CH~h~ hF*lr* hhDEle ~ hC~Cb~J L~r~~ r r 2~r, r H r9~r




IIYPIOESII~


I


(


t'



p,.


j
I


1

r






* .- iIr Wr -"M-0-4r0.--0........ 0.: *44f -i ,m,


t UL NOrVSLULTIP ~ eafleh*as4 Ce- Af*lUp"i es t*SS* PE***A

'- ...4....

stiet pardlnnWbleh e
a To e oveWm-ti ad
I Iqueor ist e Edounrd J.
p J'ai Ath ehs lai bhi

bene soir0e, mon DIeM
a et quel charmant ar-
Pe tl 1i vous sort dre I'&
i Upertupefln:.c'et e s .ta v*

faot 'eDcourager, cear 'en a*t
Pi ilb e das des grands &c

'yp ae press; Slrs a'- parlos2
Sidsa en somme. U I toutt
-o queurqO.Ur 1i a ranhtw,
i t, 1 prusetls vSailitv,
etc. VolIs- le plus tai
sbi t vell jrnverW ds Is
Spr6sentatfon, de ia bonae quA
renate nno sp1 me de boa
~ia [ W'y connait bhen et se d4
Spour seas emables
ts. Enfn, pour d'sutree
;jeitnementa, voi Simon Vieus,
i:*trie du Centre, Mime. G. Rou-
'sia et tant d'antrea. Cela vaitl
ils toeint- Au rev-h. Vieuh


AVIS
On trouvera en grand nombre t
pa.Dien des plants de cocotier, d'-oi
..poon, de tabac, de laitue, d'auber-
g ine, de tomato,



Tffrr NTION
SDS FAMILLESJ

.aI family de lI Capitakd et de
S rovice ne doivent pas oublier
i s pensionnat dirigf par M.
ls Marcelin et Me. Colbert
SBahomme offre A leurs enfants de
118 ans les m Bmes garanties de
Sdneplin, do soins et do aurve-l

LeO petits trouveront lea mnmes
wins maternels prodigu6s par
l ie Justin Marcelin.
Se pensionnat est organism tou-
jrrs au mLme loeal.
Angle Lalue et Rue Liamare


INSTITUTION
Mie JUSTIN. MARCELIN
JARDIN IYENFANTS
A-PARTIR DE 3 ANS


MI e Justin Marcelin avise lea
: families de la Capitale et de la
Province que. son 6tablisseont de
S Lines fillies continue toujours k
foactionner dBs le ler lundi d'oe-
to:bra, avec les memes conditions
O:d. rre, de discipline. Preparation
l certificat d'Etudes primaires et
mI Brevet Simple, course de coutu-
:i: etde dessins.



POUR VOTRE SANTE

81: i ous souffrez de I'appareil di-
tiO C U si vous sentez une d&
Si; IW Queleonque dans I'rganisme
S rfa Pasl 'occasion de vous met-
e :t .'sage de la Farine eQus-
.' (quinntesence de la banane
iP tlIOdytiq4.4 ou banane Grand

r Ie, n1'oubliez pas que la Sa-


*j tIssH6b&.
iUEYA est on ant ac-.




CORDONNERIE

MONT CARMEL
': PPOLITE RI JEUDY
:ili:: .. OtdRts N. 1,W
I: nce: s bienvailsanTe elien.



t fiilettos.
i 'M i tlt td I geUtL xtVISitS
l 1 b en ..d m e visitso
Si.QII "a' Claronntrt-iM t-

^*S-1*^~-4 .1t lt


flryr -r -


Asea


Queie est la fermme qui ne souffre
pas de ternps b autre de migraine,
ndvralgies, maux de rtteo
11 suffit de prendre 1 a 2 comprimes
de Cafiaspirine pour que ces dou-
leurs disparaissent plus vite encore
qu'elles n'ont surgl








LE PRODUIT DE CONFIANCE


S


^^#M4PWnfWirnrt7fwbt we^rAs.e4.tPwas .es *SWh -


POa. #StCO ,0 0"4,pop",sAPt ar nSf tE ,
^j.^f~rufJuJM-f-fa^^Vit-^^f^f'f''**-*^'-^'^^^^'*'9*


MONTE UN TRAN DE NOUVEAU


PNEUS OODYEAR


ET VOUS


LA PREUVE DE


LEUR SERVICE E NOmNIqUE


LIITI!ITE DU CINiMfA


.. Le cinema *r impos6, partout
ou it fipas, la mnode ambricair;'e,
un canon de: beauty nouveau, des
be.soinrsr ouveaux, qui font que les
jeunes genwi du Siam portent lei
merires pantalons et recherchent les
memes distractions que ceux rce
Los Angeles. Regardons autour de
nous et nous n'arriverons pas &
computer le nombre de jeunes frnl-
mee qui se coiffent comme Daniel-
le Darieux. Et combien avons-nous
vu de fausses Marline? II eat Ind-
niable que le goQt du sport, des e-
bats au grand air et l'exigence
nouvelle que l'on a pour la beauty
physique se sent d6veloppes plus
rapidement grace au cinema. GrA-
ce au cinema on par sa faute, une
plaisanterie bonne ou mnauvaise et
une expression incorrect ou pit-
toresque se r6pandent en un moia
dans le monde entier. Interroge
sur la puissance parfois effrayan*t
du cinema un poete a r6pondu :
cinmna m'ont beaucoup plus trou-
bl6 que les films... pouvon.w-nous
tenir pour nulles le ondes de cron-
vOitisc, de regret, de renoncement,
d'admiration, d'amrour. dc jilusie,
qiii circuient dai;s une .,aile quandr
par exemplv, une fcmmt c.,mm.r
Claudette Colbert, Etlwig. Fc ';l-
re, comme Gric,, (d.vs homnrme
c'rmme (;ary C' p. r, ( ;. r,,. Bo-
yer, JA.n M i-r,; pr .r..t p.s.e--


R an t n
//,,*";. ", ";. ,, *r ; i

I.t. .Atiste,. pretre-. isI-.
P rod u cte u rs A m ri ca i n.
A MA.E(RAiS:



An r abtl ra x,
a.''ha (Juitry.


F'crr. ii : i ..
FP.:rre RchL!i \\',i n.
1-Larry BFiir,
T ro R>s.i,
Jcan GCibin.
AMERICANS"
Shirk, y Tcmi4r.
Clark Gbel,
Rober: Tay;,-r,
fing Crouby,
William Powell,
Jane Withers,
Fred Astai.,
Ginger R'ogerz,
Sonja 1-ine,
Carry Cooper,
Myrna Loy,
Normna Shearr.
Ie Cotlt de la vie d'une Vedette
.A Hollyvwood
par mois:
Francs
Loyer d'une vlla ............ 25000
Sectf blre .. .. ........... 9.000
Femriie de chambre .. ...... 3,100
Cui.iniere ................... 3,500


Valet de Chambrc ........ .. 4200
Nourriture, ecliiratge, blun-
chissage. etc. ........ 112.500
Confl'f.-ur (4 fpi, i, rt nvlc '.
nrsl jn,1 plik -( M t t it', "',,


l ttn rob .. ..
iUnet" gelbe 1lic rci;cpt ion .... ....... ...
Frais de voiture, ..... ....


soula Distrib t*lLr pur llii

IU3L3^M^so


1,400
2.100
6.,000
700
12.000
2,000


Tota Frcs 81,500



LE NOUVELLISTE a
Rits du Cntre NoU. 137
BoSte Pontale No. 135. T,6lphone $8
QUOTIDIEN FONDE EN 1898
Par
HENRI CIUAUVET & CHERAQUIT
[Direcrteur-PropTridlair :
BR-NEST G. CH UVET
Directetur:
PRED. DUVIGNEAUD
Ri'ducteur en Chef:
MAX DUVAL
Se retairo de Ia Rdsenioti :
YVAN JEANNOT
Ad4ainisftra(ter:
C. BEAUBRUN


r: : ::g'.' r::
i.r : ~
: : .
il)il"


PAQW 5


-
-,...-- --








: PN.Se PETITE

o. E.vous le db es honm.
Issipu vignorrce et extir-
pa:: ls .erra rs. .., _
E E. de LAVELEVE. Le .LYS 1
rez dimanch
Ym..:.bole de
La famille, ee n'ea past sule.t fille malheur
gent de diner ensemble. nu toutes Ic
GOUNOD.) la fin de la
lea deuces re
SII mI:. L fond... Par 1
dpur de ]eur
Sl I Dolly IHaas e
R' Ulrzcommu niqUe
.i. de ce poe I(
(Suit e) tmalheureuse
premiere pa
ai ere Ienra
SD'autres csprent battre monnaie allemande st


:- 9 .


aui prejudice des commergants sous
le fallacieus pr.texte d'avoir pa-
y6 un article de rien, le plus sou-
vent une bagatelle d'une gourde,
par un billet de 10 dollars. quand
.ils n'ont remiss au vend:eur qu'iun
greenback de 1 dollar...
Actuellemenm, nuus signale-t-'):,
il y a une petite society de ma-
landrins, experts en electricity, qui
s* 'adonnent au \vl des comp'eut's
installed par la Compagnit d'Eciti-
rage Electrique A ]a devanture oni
aux poteaux des mniagain- et d-:'
maisons d'habitation.
Dans la nuit de Jeudi dernier..
deux comnpteurs fixes malencon-
treusement hauteur d'homme, it
et& enlccvs par" ce, fripons, a In
Gd'lRe et los fil, doe connexion
a ni..


t .ntj g '.r oui t.'-l i nc isoZ f --
me .t- e li.C~ i :lU'i,'.tid anx QL.C' a
sent exnt i' .t:. Ix'-.s tarnl' 'i,,- :t,.; fln.-






&tres dangit rux.




dg sins, ,irt t'.t t .r s a col .t s.6 ri .
U :t 'nts i:.:> S f ,lct,-rit9-. cOn m'i
:'-(f ,gr it ., ::i i..x pub. -ation '.' a.,-'
ioaner::t q.t flu'e ir"-s banqug s r i:-:'
miTt >' i- t: t s t re Vi .- f p ai r .-
otimer i,:*.M puu S c 'ati'urx d e :,i-
La cri:.:en titique q


\ int d50 mi,. VTr:i i soA t cht r Jt



do 5;0 nuilliard-.,


LA MO)T D'HENRI DIIKSON

Hf:nri D)ncksn, co-nmpcit't., eL
inte'rpr-tt: dl e.; ,-I.!:res clis unso; n :
Oublion.; le pas.-4 ,.1 vCo:Is aimed & t
j'en mnclurs, ILa dorni:rT vise -st
mort .- :'t'ment irn C(j-:sino d( 1I'Al-
bmhreo L T- chaaitaut La derni _.ir-
strophlie di T'-stament dte Pierrot.

2 FILMS NOUYAE.AX

PAR SEIMAINE
AU REX

Mme. T.lkiy noui a comtfirnm c,
matin qui la Dfirctiojt du HI x-C.'
in6 comnmenricorra vendrcedi 4t novvtr'-
bre le programmed dt dceux ilin.-
nouveaux: un le v(edr1ei el uC n iJ
dimanche de chaque se-maine.
La charmante directrice nous a
demundf det fire lppel au p,.l,':ic
pour qu'il assisted nombreux it c,'-
manifestations de l'art cin6mato-
graphiqtiu C'est toujours 4Sam-
Som.f. d'atpr&s le dramne puissaiint d: :
tenry. Bernstein qui eat A l'affi-
che pour ce vendredi et les t 1 '.I:-
liers de la Vulga pIxur le dimun-
che 6 Novembre en soiree de Ga-
la.

DECES

Est ddeede hier martin A 11 heu-
res,
Victor Perpignaa
Ses funerailles auront lieu cet
apr&s-midi .4 heures. Le convoi
partira do la mason mortuairo sise
rue Saint-Honor6 pour sq rendre
t I'Eglise Sainte-Anne.
Nous presentons nos condol6an-
ces aux families 4prouves.


P- ht'


MAGfSTIC


course de ch
vancent sur


.aa. -nuCJAfLD USA.~


;S NOUVELLIS

(Suite)


BRISE que vous ver-
e soir anu Rex est le
'existence d'une petite
euse, tcndre qui a con-
s miszres, mai. don't
vie :fut illumine par
alit&s d'un amour pro-
'extraordinaire profon
intensity M motionnelle
et EMliyn Williams ont
aux scenes p6qnibles
Stragiqu* tine verite
ment humaine... En
rtie: L'Armi6 fran-
trs lo. lgC; ls, Il mode
clon Madame Goeriiw',
evaux, les jrapronai.; a-
Suchow, etc...
0Ma


La Brillantine Ricin6e Roja eFt ar-
rive et s'enieve chex Paul E. AU-
X1LA, Rue Traversiere.
Le Bakerfix fixe et lisse les che-
veux sans ]es graisser.
ib
Les mrilieux politiques rappor-
tent quc Mr. Daladier -,se pop..se
dE d cmannder A ta Cont\pflntinin .'u
r.arti radical socjU li.t. le.. p ..' r,ti .
illimi, p,'r r,_-,,n.-n ruireii l', han-
C-.
Mir. DaiLd.ti' ri firnt dia: .son
dernier :discl-ours qiue Ia Franc': est
un Empire et c:u.i. conditionice "'r ba 'ilb.rte des conm-
muniU:t1 l ,ions entrf Eit .hLa trol[), k c 't
I'Empjre. Nous dc ons a.io n'ET aC
dit le ler Francais aux auTnit
ancienne:., des amititJs- n ,ewi't -,- ct
iide. amn;tic.-4 orenu'clvelet.-..

La bicyclette .:c ARMSTRONG .
dent le repre~en.tant est Mr. Frank
W. WILSO N, Administrateur
de la Exide Storage Battery S. S.
est bien crrinuie drns le monde en-
tier pour sa solid!te et scn moder-
nisme.
Nous avorns en stock to:F le TB mo-
dbles : de course, h.mnme, A ferm-
we, et poirt enfant.. Le prix est
esatiatlelement bas.
"$8
IL.e, 'aip, rt L te i 'Allema ne
arir t r [fr. : .:' .'.I~L ini : n 111
p5.,te dc non ajrresiaon 1a L; ,,i;lha-
ni, non: .' ,.F (rf cic i .l :'. d-n c i,-.
f .


L.e .1Moni) "L ,' l 2' O),." tobr '
compt'uIIr : :

approu',ant.- le changement d-. Ct-
sigmtLioon dc lda -All America Ca-
bles. Inc, rp;,ra ett,. on r it'le i-., c l
America ( Caasis. and Rndi- In'.-
2) loh r.v l tn t.- .', ,t-r .- x I.1r,
l'E c,'le i itarit ,']'H a;it .
6l&


La m6thode empl: yee par'-'
Blanchisserie oNew China), Rue
Rigaud iA Petionviile, pour ]a lj.i-
paration du line. des robes' et cos-
tunimes. donned entire satisfaction
ax airsimbles clients.
**
Par i ;LV- t [lu .'r.jpa ram-n- t 2 it
.IJt-ti n-)otrt ami. i'Irtg nientr Phi-
ltipI,)e 1;iBr eal it. ne vn Hlalt i et
(i'rigi1ne a ifric- e it tfi d m(nur, t
bhaitirn, -ontform imr-,rt .i la .'Le-.
*m*
L, Prince Hlftiroychi Fushimi,
ils ain,; Inu 'riitce 1-Iirtoyasi F'i,.
himi chef d'Etal;t Miajor naval ja-
poI'ais -est. die'ud6t. 11 avait requ de.o
llessur:' 'slIor du si-ig de Shmn-
gai l'anne dt rnlliire tiandi s H i .'ll
commandait un dest.troyer.
**0
Les 6Agants en general ceux qui
veulent plaire, in portent par ces
temps de grades chaleurs que le
drill fin. Passez aneienne Maison Jean Talamas et
vous serez satisfait.
6$*
A Copenhague. ]a police a pro-
ce6d6 i arrestationn de 10 nai.r da-
nois, accuses d'avoir escroqut des
hommte d'aftfirc-st uifs,

De Jacmel on informed que la
maison W. J. A. Buttner de C(u-
racao a-fait des offres A la Imanson
Luigi Masi poir I'achat de plu-
sieirs caiases d'oranges et d'avo-
cats et que d'autres Cies 4trang&-
res auraient fait des demands si.
milaires A des commerpants dc' la


,,..^ M. iS NOUVEJJTB "
t


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA


27 Octobre
;i Novembre
10 Nuvembre
17 Novembre
24 Novembre
ler Decembre
S D&eembre
15 D6cembre
22 Dicembre
29 Decembre


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Hait ien-New-York,
lere Classe:


Cabines extirieures,
minimum ..........
Cabines interieures,
minimum...........


$ 135.00

$ 95.00


Pour toue autres renseignements,
s'adresser a:


H. CIANCIUJLLI &


Agents,

Cap-Haitien


Ph


Co.



one 291


TIME


JMOL'EMENT MARIL


Parroi it-- pa.ssagers arrives hier
a b.TId du paquebot .ip:": 'r ,
trcatent .Mr. Yrech Chatetain c.
sa f.rnile, -Ir. Jean 3ag-y,. Ins-
pecte r Gaen'ra d, ia Cie. G;e.
Transa:.iX quin e; t 2Madame V.'-t
gny, Mir J --scph Dufr.r:, Con.iil de
'Arg.nt:i"-e it Pnri't-ai- 'ric -. !
L de C.talog ..e, M3me. Lou:is 3,.
raMi:r. M1-. GfTfrard Ce-ve., mu.c l
cien haitKi:s,: et f-iamille, Mr. Rob'rtt
Nadail, i'*-. deTnmoiselles Gcorgctli
Laroch'-. Ermili i Mc Guffie, Emil,.
Rourmnin. M ari Lacro:x. des re-
liKgicti':-- ft1,ncaiAes. canadienne.'
et italInc-r.ms N eo. meilieurs vceux
it tonus (s 'u.-i,!agers du Flandlre.


place N,,-:: -.iuhaitons que ce bear.-
mouvemrr-nt so d6veloppe de plus
en plus cntr,, Haiti et los lles avei-
sinante .)
"S.
HiUcr Ic- fonetionnaires o.t. re-
u kIt-ur chcque et se sont presen-
Tr(' anux Guiche-ts de la Banqi.c,
**S
Pour fire do bonnes emplettes,
on ne manque jamais de passer a
I'Et .. ; ,- .-illy, situ Ae A la Rue
Bonntn-Fl, ul se trouvent les meil-
leurs products alimentaires.

La Vil!ue dt.s Gonatves se I:repr:-
re iA 'ter avec 4clat son dignpc- pa-
tron Saint Charles Borromec, 1- 4e
November prochain: cArchevr'-
que di Milan, ii contribute a la I 6-
fornm ceathulique, et se fit re::ar-
qtuer pair si( dvoucment lor- dce
la pc-ste qui d6fsola cette ville.
*0*
CeOt t semaine, beaucoup de vioi-
liers de la province ont apporte6 'er
denr& a diverse sur la place- de
Port-au.Prince, ce qui a i untin
peu de vie au Bord-de-Mer.

Pour ftre chic et 6b1gant, habitl.
let-vous chez Maurice Flambert,
taillour moderne t la Rue des Ca.
aernes No. 28.
"rf

Certain quarters qui itaient
priv6s 'd'eau ces jours derniers on
sont pourvus depuis hier, les repj-
rations ayant pris fin.

De Barcelone. on informed que le
"Ministbrte de la defense-a public tgt


Librairie


NO ::


Grace Line
Agence du CapIHauiten


Service de luxe rapid entire Cap-
Haitien et New-York.
DSparts rlgullers du CAP-HAI-
TIEN tous'les Jeudis a 4 heures
P. M. et arrives i New-York les
Lundis martin.

PROCHAINS DEPARTS DU
CAP-HAITIEN


- -I.-1- -----"COe tflveflstlens


A N A B.ASR de CODBINE. TOLLU et EUCALYI


GOU T AGCREABL.-CONSERVATION PARfFAlTf B '
TOUX, RHUMES, BRONCH1TES, ENROUE i H
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMO(W SJ-:
PORT-AU-PRINCE. HAITI, ET lPEs PRov INSCaU. *'

i~if-e "f^^f .B^ M ^^* *^^ ^* ^ ** ^ *^ ", "::'
M ". .. .. :


LIBRAIRIE NOUVELLE

VIENT D'ARRIVER:

ALMAN..ACH VERMOT 1939

Gde, 2.00

LA LIBRAIRIE NOUVELE REQOIT REGULIEB;:i

MENT CHAQUE SEMAINE: REVUES, JOURNAUX.:i

ET QITOTIDIENS FRANCAIS. CEUX QUI S'A

NENT A LA LIBRAIRIE NOUVELLE N'ONT

CRAINDRE AUCUNE INTERRUPTION DE SFi|


CE.-


d&ret crhant une m6daille pour les
brigades internationals. Tout mem
bre de.i brigades qui a combatit
dans la guerre d'Espagne pourrat
porter cette m4daille.

Les connaiseura. an gAnfral lea
i6liants ne portent que lea chemi-
ses -.LAFAYETTE, lea plus bel-
les et lea plus durables de la Place.
Faites une visited A la Chemiserie
Lafayette ot vous trouveres 6g~.
element des pyjamas, des caleons,
etc., et vous sorez satisfaits,
Une riaite done a'impose,
***
Au c-urs du dernier conseil de
cabinet tenu A Paris, un program-
me d'armement a eta W tabli et Mr
I)aladier a propose de lancer iin
nouvel emprunt de la defense ma-
tionale sous la former de bonds de
76 frs. (valcur nominal) :em-
boursable par la valour de 100 frtcy
en 30 ans.
***
Sa s oEuamaade plus d e shmi-
see & l'trang r. LE ]BAZAR MO-
DIRNX, 91, Rue du Magasin de
'~E~t qui s'est spsialisd dans la
abriftlen ds ealqgns, pyjamas,
cswtates, etc. offre au public in
cl45x eamplet de maLnifiques ehe-
mines.
lb

A la Pharmeuae Gamtlle on trou-
vu~t la ~arme deatifriee Squib, le
fantux fortifant Glycolixir et
teute une varit6 dan perfume
MaJaftle.


it Ilt


Celui qui ne porte


pat


sures PILLOT n'est pas &
Qui (lit PILLOT dit 'i
ion march.


Mas


rasin de VMPB',I.
Rue Pcw::t
: S ::i


en face dau r. Ar,


Machine 4iir

S iabam, MaWt drM
tin cv*aWs


% I


- -- - - -


w ,, +,w .. .+- ~r~~


""""' """"" """rPP~~Q~r~r-


F


. .. s:.:
:. i ;


,~J*LIII~


AVENUE DlU PR~IDENT TRUJItLOi

PORI'-AU-PRINCE, H AITI

La Libraries la i tfies asorte

(Maion de Confanee)
.: 5, l,+ 'i

Stenio Vincent (PriAident d'Haiti) : Efforts et R6sultga .
G. Suarez Briand ......................-......-........
Daniel-Rops: La Maladie des Sentiments ................, I
C, P6guy: Souvenirs ............. ...... ...... .....;4....
Thierry Maulnier : Racine .... ...... ............ .......... ......... ,
A. Thibaudet: Histoire de la litt. frang. de 1789 A nos Joij :"
Madelin: De Brumaire at Marengo ........................;..
SV. Pauchet: Le Chemin du Binheur ......... .....
J. des Vignes Rouges: Deviens un chef ..................
C. Rivet: Fais ta vie........... ..-. ....... ...... .......
POUR LES ETUDIANTS
E. Faguet: XVIme. XVUIIme, XVfIIBme XIX6me sideles. :
Teste: La dissertation litt6raire.
Clouard: La composition frangaise pripar4e.
Mornet: La litterature frangaise enseigne par la dissertatifi
C. Fleury: Recueil de compositions litt6raires.
Hervier: Compositions litt6raires.
Jasisky: La composition litt6raire au baccalaurdat
Bouviolle : La dissertation franaiise (R6sum.6 aide-m6moire).
Dugas: Philosophie (Rcsume aide-mfmnoire)
Dugas: Vocabulaire de psychologie.
Leblc.nd: La dissertation philosophique au baccalaur4at.
Doncy: L'apprentissage de la dissertation philosophique. :.i
Sueur: Dissertations philosophiques
Claude Bernard: Introduction A la MMdecine experimental. :2