<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03471
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 19, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03471

Full Text













QUOTIDIEN I.ONDE EN 1896


.43me. ANNEE



LE GENERAL



l. Aolt 1793, au Cap frall.
fut proclamre la libertye gn&d
ISI enclaves. Fait qui, fut en-
*Int approve en France par
agention Nationale. La sit.:-,
A $f .it.Domingue s'adoucit et
ia o'Ios inqui6tante,
IQsainat Louverture don't la
~.arnt grandissait de pluq en
."iabandonnant les rangs esa;.-
Smit franchement son epke au
ke^ de la France.
!iarW.ivoir bien servi la Metro-
*f t!t nommi Gt&nral en Chef
i'rAmne de Saint-Domingue et
nIJl lea basses intrigues de
ij$ille G Gouverneur Tous-
:t pit non seulement maintenir
p iifluence mais l'agrandir.
iA presencee des Anglais dans
i:g:nllait. Ceux-ci, quoique avan-
itsment retranches dans lea
qies q'ils occupaient, jug rent
pt d'entamer des pourparlers a-
.: le Chef Noir. Et, la capitula-
i't$.du 'MI6e Saint-Nicolas ofa s'e-
.l. rdunies toutes les force,i de
'k..ajesti Britannique sots les
.gvE de Maitland, mit fin b l'oc-
.ption anglaise,
:iassaint devenu maitre d l'lle,
'ap son administration celle-ci
:atttt son maximum de prosperi-

b visaes idealisant 1'Indepen-
awf'e ayant manifesto ouverli-,
te~t tit faculty de choisir son suc-
'mn~s, le premier Consul langa
mi"hnt-Domingue une foinrl;a-
Bezp.dition militaire sous les or-
:nsdu Gindral Leclerc. Se heur-
bat 1 rInergie, A la bravoOre et
1U fnatisme tant des chef. .,tue
is.*jdats indigenes, lea htcIrit
.f analheeS encaisserent plus de re-
:r que de success.
A la Crkte-a-Pierrot, les g&ne-
ain Dssalines et Lamartiniere se
6 dkrent heros. Les esclaves aux
i;i ave un enenmi aguerri, bien
I;lld,:dix fois plus nombreux, pu-
I:ti la balonnette. se frayer un
;i:e! et acomplir cun des plus
i:4t faits d'armes de I'Histoire

.hr suite de la soumission des
i:.ipaux chefs de I'arm6e ind.,-
:tl'Touasaint fit la sienne et prit
heheimin d'Ennery.
1 *'occupait de mettre en va-
tr ss terres quand, traitreuse-
W..t1 i1 fut arrIt6, Le Premier dos.
o: ardonna de jeter le Pr.t
h 4de NoirH, dans un cachot -tM
ort de Joux.
i8 Par un regime de fer tout-
'.Wt inhumain, 1'illustre prison-
j;lt urut le 27 Avril 1803.
t Domingue comalptement
.:.. de Toussaint Louverti:-
i:, des a tes de ftrocit6 entrtrent
:: .etaiUo.


':Z.. tions, pundaison, noyadcs,
Wit i ort des infortun6s noijs.
rg 4ence de ceH faits, les iii-


t VEIE U BILE





amp
DE VOlE EWIE-
*-Wh s m srnm ne







I U*
B ... .- .bWwtih :.latter
iii iio llciat QUiataan.
tiibg Etf aiNaIM et vans

ai?^. e proa eg. wl



I R~~Eabimie
a'


digines dclanchkrent un mouve-
ment insurrectionnel qui se gdn.-
ralisa.
Le General Jean-Jacques Dessa-
lines, 1'Honnme de la Crbte-A-Pi-r.
rot, nomm. General en Chef de
l'Arnie Indigene. aid6 de ses va-
leureux compagnons d'armes, con.
duisit cette guerre avec une intrd-
pidit6 dtonnante. Ses armies m':r-
chrrent de vietoire en victoire
En Mai 1803, i l'Arcahaie, I'lllus-
tre General en Chef cr6a le Dria-
peau National, note H1roi'cv.il'
Bleu et Rouge. Le 10 Octobr5, ii
fit son entree h Port-au-Prince.
A la suite de ce success Dessa-i-
nes porta la guerre dans le Nord
onf it concentra de puissantes divi-
siuns commandoes par des gEnd-
raux eprouvbs.
Le general Rochnameau p rit I -
sition h Vertieres et occupa au .i
la Butte-Charrier.
La journte du 18 Novembre dti-
cida du sort de la cause. Les deunx
armies lutterent a'ec rage.
Le Drapeau haitien plante a, !h
Butte, les frngagis ne pouvant pl.-
tEnir devant I'imp6tuositt de 1',o-
mee indigene, se declartrent va"--
cus. Cette bataille decisive qui .Se
livra a Vertieres demeure, fl'urte
des plus glorieuses que nos fiers
et vaillants A'ieux aient eu bh vliror
pour la conqudte de notre Indep..'
dance. Car, peu de jours aprbs, P..-
chambeau capitula.
Le ler Janvier 1804, l'Ind6prn-
dance d'lialti solennellement p"n-
clam6e, Dessalines fut nomme GCmi-
verneur A vie du Nouvel Etat et eni
Septerribre de la meme ann&e il se
fit proclamnr Empereur.
Sur ces entrefaites, ur r6vo'te
6clata au Port-Salut. En vue d .
f'itouffer, I'Empereur quitta hMa-
chand ob0 ii so tenait et se diriges-
vers Port-au-Prince.
Arrive au Pont-Rouge. cil .Ne
montra furieux de ne point recc-
voir les honneurs militairesa Pour
toute r&ponse, sGara t'ajusta et
l'abatti d'un coup de fusil*.
C'etait le 17 Octobre 1806.
Avant-hier. la Nation haitienne
a respectivement et pieutement
commtmor6 le grand anniversaire
de la mort de son Illustre Fondn-
teur. De ttgitimes manifestation.;
d'amour, d'admiration et de recon-
naissance ont entoure lr memoir",
du Gnderal en Chef de l'ArmdG In-
dig4ne.
L'Empereur ne sera jamais as-
sez loud ni assez ventr6, car 11 nons
donna une Haiti libre, une xterre
amtricaine qui, la premiere souill&e
par l'esclavage a et6 aussi la ]jr.:-
miire it s'en ddlivreor.
Heureuse et fire toujour la Na-
tion qui a vu naitre l'Immortel Dr .:-
salines!


DESSALINES


Mr Antony Samedi.
Cormplirtn-nts cit vmoux dP
heur au disting-u couple,


ERNEST G. CHAUYVET


*FREL. DU VIGNEAUD
Difrt aeu.


PORT-AU-PRINCE. HAITI MERCREDI 19 OCTORRE 198 No, 20.094


DEUX IMPORTANTS

ARRETES COMUNAUX


.. En mume temps que. nous pu-
blions important Arret# de d 'Ad-
ministration Locale sur forganisa-
tion de nos cimetijres, nots repro*
duisons celui tras opportan sur les
droits d'alignement, 4tant dorn6
I'intirer que comporte pour le pu-
blic cette muesure administrative.

Administration Locate de

Port-au-Prince

ARRETE

Vu l'article 28, paragraph 7 du,
Ddcret-Loi du 19 Septembre 1937
sur !'orgarisation des CommunEns';
Vu I'Arrdtd Communal du 22
Afoit 1900;
Considcrant qu'il inpocte de r'-
glerrmeintr le mode et Ia jouissan-
ce des concessions de terrain cdu,..
les Cimetibres organis6s des.er-
'anit ia Commune de Port-nu-Prin
ce.
ARRETE:
Art. 1 Le droit de concessi,:n
d t.. .'ercain dans le Cimetriret. s : '-
g.n.sis de ;a Conrnmuno. de Port--
au-Prince demure ainsi etabli:
a) le droir autorisant la joui-
sance d'une fosse pour la duree eI
18 mnois sans faculty d'y constrni-
re de tomntau, iri aucun monumer'.
fundraire... G. 6.00. "
b) t-l. drrt autorisant la jou '.-
sance d'un t'irraun nm surant ]nix
3m. pour la cn. truction d'un t m-
beau aivec IU fcai'l& d'vy luvver u-:
:.tele, pour un durti: de 5 annr.
G. 20,0.).
pour une dur:i't- de 10 annoes G.
30.00.
POu'r u.lo du'J'k de C 0O annti..
G. 5t.U'
pou,:r u n-t dur'e de 99 ann.e-'ps
G, 10 1[T,
po.n'i unae i -, ;'.d6finie G. 150.00
L r.l au'..'risant la jouis,
sanc'e rt.n trroin pour la cons-
tructt ion :.i;i *,.- i a un compar-
timent il. ariL':i:t x 3m nl ,-c .
la facLit:t d'y ,o. "tr un monument


UNE LOUALILE INITIATIVE
DE LA CROIX ROUGE
HAITIENN E

C'est avec plaisir que nous a-
vons appris la foundation d'une 'sec-
tion de cSecouristes attache a
la Croix Rouge Nationale don't le
President come on le sait, eat
notre distingu6 confr&re ClJmnert
Magloire, Directeur du journal .Le
Matin*. Ele east compose d'nne
trentaine d'tlWves de 1'Ecole dols
Arts et Metiers et destine Ah :p-
porter ieg premiers scours asrx
blosa6s en cas d'accident, d'incer.
die aux autres catastrophes ou en-
lamitds publiques. Dd-ji des disp,-
sitions sent prices par Ia direc-
tion de In Croix Rouge et d'accord
avec Mr. Fernand Crepsac pour
que les ,,Secouristesy suiiver.t r.de
coiinrs Ypciaux qui leurt seront fi':"-
par un mndecin qualify. j
Nou. applatudi;-son. d t.',t
couir A cette heurci-uL initintiatve
don't I'utilitih ,t ino t-r.t::bI t bl t> it
o1101s en prernmns ccca.1on pour t' '1
senter nos sincefr.. comptiments et
nos vnux do success a Monsiet.'
Cldment Magloire t:t to us cO.l
qui nr lit ont pa. marcihandiG 1::
pr-cietux concniurs pour le pl:i:n
fonctirnnement dc cette rouvr.
hautement human it ir. .

AU BAS-PEU-DE-CHOS.E,
ON SE PLAINT...
AIn Bas Pea de Chose. non i)ini
diu 31onast're Saint G'mrard, un tin-
tanurarre dtc tons lts instants, du

n)atinr a so.ar eL du :s ir an1 mat M in,
trouble ia paix traditijnnetli de Ci'e
quarters. L'n ortopio nique y ci--
che, it longueur de jouriines, deIV,
airs insipides: rurmbas, boleros, etc.
qui ont pour eifft immddiat de retn-
dre la vie et tout travail impos-
sibles. Certes, ii (st permit dt s'a-
munser, td se .otul.er du ronfl,mnt
dtourdissant de son appareil. Ma:S
ceia ne peut et no doit -tre a3u ht-
pens du voisin, soils petic des .6-:ac-
tions A, prendre putr qu.i de droit.


Constantin DC' ERVI,


... ..-.. s-U .

L'anbmise est vaincue
gr6ce 6 Ia Quintonine avec ta-
quelle on faith un excellent vin
,fortifiant qui triomphe de I'ane-
mie ta plus rebelle et remote
rapidement I'organisme affaibli.
SLe flacon de Quintonine se
vend dons toutes pharmacies
et 6 Port-au-Prinee: Docteur
V. Mothurin, Phor"i St-Frotcois,


*, --

IMAGJSTIC


LE RACING CLUB HAITIEN
Le President du Racing Club, 1'1.
Mare Bcnecy a eu I'amabilita drl
nous envoyer un exemplaire din
rapport annual du Racing Cltib
i[aitiei pour I'exereice 1937.-l1928.
Entre attret renseignements, irntd
recs.sants concerntmlt 1'6voluttion tde
celtto association sportiv', nous rM -
levons que I'encais.-'e du Racing sO
chiffre actueenllment G. 2.170.05
et qu'au court du mmrne exercis:1,
82 demands d'rdmissions tnt a.t,
requcs Iar Ic Cniomit?' de Direction,
don't uLn grand nomr t.re pre..duttlt-.
liar d. s jOi iu.s. fili-s.
Clia prouve ft' ce. Club ost: er
p.tIein pr'oRe .s. N'm.r< N i n p'tn la is noti t-
c';-;i- n r.-our l r; -.t'rt no1 ; 1 f'li Ct '
titni s it S uits.-

N(OMINATION

Au Cap, Mile Lucie Hloily a it
in.stalde, le 13 dtiL courtn-lt, commiIn)
Sotus-Insi.trectrice des tEcA.les du C.ap..
Halitien. Tou no.-s compliment.-

FIANCAILIES

.No"~)lu I'ons. rl'tqu avtc plhiisir ain
carte de fianrcailleis de
Mile Annette Damas
,': C :


fun ra.. ire.
pour uLi .c
G. 40 00,.
poir '.
G. 70.00.

pour ulr.,
G. 200.0 n.


lit.ru de 5 ann6c:

ci:r:e dte 10 annre.

d.irc' do 30 annie n:

d uli', de 99 anIdI e,-


pour unt: drodt! inddfinic
G. 800.00.
d) Il dr t autoirt) unt aI ,jou;s.
sa mnce d' )N1 t 1t'itn p iour Ie'. lco ,-
tructe' d i i 1 dn
patrlicti(mt nt a.,tarnt ?.rex 4mn, a-


vet- \u nfuoialt d'y iUlver
mecnl fot -1i tr',


prio r vi ar.'

pour une
G. 125.00.
pour IoneI
G. 250.00.
pour tno
350.00.


un mnon -



dur',' d 10 anne,.-

drrt.ira" de 30 a)Innlc

duriae de 99 and'e

dure' indtfinie G,.


Art. 2.- Dans e- ca os o1 le co0n-
cc,.ioinnaire d'lline fassse cE l.e so-
1on le pa r;grapho ,t' *I do I'Art. 4.
n'a pas acooi-s le terrain iA V'exj.i-
ration de 1 moiis., l'Adminiatra-
tion Locale disposellra de r'emlilac-.
ment considtred vacant.
Art. 3.-- Si A l''xpiration d'une
concession temrporaire -prevue duos.

(voir suite t n me Mpage)


MATERIEL DE SPORT
Nous croyons savoir que verse la
fin de ce mois le Dpartement de
I'lrstruction Publique recevra le
materiel de sport qu'i a comman-
di a Pari et aux Etats-Uins pour
tls icoles nationals.

DANS L'ENSEIGNEMENT
PRIMAIRE NATIONAL

Poursuivant son evtref de rSnr-
garntation de 'PEnseignement pri-
maire national, le Departement de
I'lnstruction Publique a dtcidt de
confer o e fonctionnement des efo-
lces cGuillaume Manigat et ;Smith
.Doplessis>. A des Normaliens dip'-
mrs.
Ainsi MIonieu~ A -ir. ;x-profes.sur a i'dcole Jr-Ma-
r:n(o C iioux a :dc noirnmm Direc-
L..i il i'Fe Ecoife Guillaume Mani-
:it on lionu t place du Dr. Pdti. m
'.1i. et Mr Lanneau PNan, pro-
fi...ur.L' au meme etablissement.
Nus notions que coIto c!,
i uLr plus de commodity, a n ;, ca.',
t'.r, atu local a:ttel dit (Colego
liekiri Christoph,, A lAventu ? Ri-
pi, ',cain ,.
cnsieur Surin Eveilardi qui
co.mitail plus de 40 ans dans PEn-
-.igrement, a 6 te mis a la retrain,
rld'fice et replace comme Direc-
tev-r de i'Ecole SSmith Duplessis,
I-ar Mr Vianney Denerville, ex-pro-
fr.s."eur a !'Annexe de L'Ecole Nor-
maie d'Instituteurs. Ont 6te corm-
misionnes Proft-.zcuii au mieme
'tua.blissement Mst 0 Louis Bastiea
i.r l'douard Philippe.
Mr. Fritz Dorsainvile a etd ins-
tri:ie Professeur 1'Annexe de I'E-
colli. Normale d'Instituteurs. Nos
compliments aux nouveaux conm-
mis:,ionn6s et nos souhait-s do fruc-
touitse besogne.
En vue de permettre au person-
nrl dle l'Ecole ;Antoinette Dessuli-
nrse- de St. Marc, r6organisdc d,-
piui. peu, de travailler dans de
:n,'ii:tures conditions, le Departe-
:nint de 'Inlstruction Publique, sur
ia demand du sympathique Pai.
f.t MaLrtc!1y, a fait installer i la
miii:.on prive des Normalienne.,
!e Delco qui se trouvait inemp!byt
;tcpuis longtemps a 1'cole indus-
.rielle de St. Marc.

PUBLICATIONS RESCUES

No.u.ii Avoet revui d' It Legatin
Domitieuaine l]es publications illus-
trt'rt snivantes: Revue de rAg-ri*
culture, organe offieiel (de a zScr.-
ta.rtrie d'Etat de i'Agriculture, de
l'lndustrie et du Travail, pour le
i ,i.-4 dp\,.fi. e oule.
l.e Bulletin ()ffiiel doe l Src-
tIirctri, d'Etat des Relations Ex--
rilu1res pIni r lc moiu de Septcn.-

It tuK e .',,x f~ .,t det Mr. On-
Va;ld .a,;t.'il, Envoy : l:.Sxt.raor'd. ini)t-
oe t:t Mi.b r. Prlnipotentiaire de
la RKpuhliqun Donminicaind A& Rio
d(: Janeiro. Nous renercinrls de
ci1. geraciusx envois.

A fCEfINE
I c. mo i lo, r.d:s : nailg, iq(is
MIGRAINE


brn-


R H IM TI C 1E

FIEVRE
s'';i i I:n: men T t iFm tdiat
COMPRIMES
PAUL COUPAUD,
Distributeur poutr Haiti
Port-au-Prince.


SPIROGYI, ,;ST UN ONGUENT AUX ANTIVI'RS SPTROCHE-
TOSIGUES.


PROPOS ET FAITS DIVERS


Yf~C*IL~Crr~cr~. ~~M --lu.~a~p~cr
Po~s~B~up~a~rs~PkPa~9Pa~iPQ9S4~a~a~*~PP* ~PIC~P~'








i 1i UN CABINET
'',. '" ~EllEGRA ~N P

|: L a& por d'iatrmaA

'ait le buIte d' eprtt que p:

partle toutes les fer

On y papote, comment, et parfols
Segment de

"I

:' (voir le no. de
St.lCfLS 4J a


Lady John Simon
ct les p.aresseux

Lady John Simon, 6ligante, cul-
t.iee, tris active, done au cabi-
net 'ilk'nmenL mtndcrateur, cldta-he
de la Ip lilit 'lut, niaisi dunt le. s c:,n-
seils Soiut Lto lJOurS tilt's ft 'it -
fluence L'cnsiderable.
Elle arrive touijour.~, le ec-ur
plein d'histuires, (d son vie ix j:i--
din d'Adison, qu'eile soigne cite-
mnme. 1]'a heureux, les trait-
tranquilles. EIle parle de sa colle:-
tion de t;ie :is riS Pe 'se d;1 sCsti: p, -
cebines., ler a l a'arr. (it l.. ii;', r-,-
sion. Mail lnirs-(_a e lr't n exaI mi'.-


.3',;it ptqimt ;Il.s '. rI~ft, '.ctii a tr'lit tl'it-
m;.i,. ,' .' tL CS r eit com m Ian iia

1 !. ;'L11i1 'Iti.iT,,fl, i(e! ad' ".? I



6U illil ni
L r' f .- 1 ".. i, i ii i in,.-
tile ,-- ItI I I- l'r! ,-', .' I "I o -
p:'nti p .-il p, 'f,," .',


!utan t ull'- l :' .u t', (t L '. '
'i!Justr im n ." pur t q i -
i art ag, a'ive lady In.;hp, le mnmr.-
bre- conervateur de., ri'- onions.
E.lk a triuvc6 Ui' ai dlicL darln un
aintrli: ri, ..rlt.'i't I flu 'ab:Inet don't 'I -
:ion uolit.:tlt fni s'exerce que pa:'
ce stecre"t inter'ni-die ire: la.d
King.lev W ),'.d. dl,)t I d >,,'r'.
m 'nt il riiL Itr-li :t io i'A a' tl i,-
fiti. Dhil-1 i i', re tin r(lg;nr., Iti.t
qu' lb t i\ ; i t' ll h!(x.siiin, '!. -',
i.,treint pour lui imnitrer l'iv-x..:r,-
jplte Doit-il fire m ,'E cure' El i
I'anccmpagne. SL se.1-il las. E:-
le joue avnc ,litn aUx dcltminos. Elk:
prepare le.,It : pantoel ts diivant -1.'
feu pour l -' rEtofur..' l'a Vi "ii ," ..<
soir. E'le surv'e;i le. p' r :r'rt:Li
rnes Ide cindmai, cair iC spat rt1'i
iadore les films .irvonture ct cd,'
mystt'pr, ct h- mini"e .ouvent uil
sptcL tacil. EIle eritret lent sa C' I-
,bri collect ion de m:ttchlcq de ric-
ket et, 'presquie haque .kemtii ne.
f'i' mITont chevai av'c lui, dtr.s
leur 'ptprit de Bro.-"mkil Park.
Elle s''fforce d'etre l'mbre indii-
pcnsable de o1il mari, et I't6ducai:.
lion ciqu'lle roeut prbs do .son pa;,
l'ancien ministire des P. T. T. UIrn..
ry Faweett, 1'av'ait nim rveill..',,
ment pr6parice it cttte do(lti'i
C(ep.endint, il lui arrive de man.l-
fe-ter avee ark'ur ,t-es idc:s oet st-
pref6rences. Lnrsque sir ingp-
ley Wood etait mninistre de Il Sun-
t6 publiquL, laiy K. Wood f'utt LaI
chanpionne de la reconstruclian
dtcs cottage, riuraux avec sub.mi-s
du gouvernemnnt. Quandr arrit"'-
rent les infants s basques rtfugi6:,
au ddbut de la guerre d'Espag(,'
elle fut Iu promibre A leur disnri-
hueri- des vihres et des vetem, :-.
Profond6ment humane, r6flichic
et mode.te, eldie a le sens du scrti.
pale, et sea critique, parfois, d&-
Smonthront le cabinet enthousits-
te...


4..
Les Pafsionn&es

L'61iment passionn4 de 'assemr-
blWe. trois femmes bien diffirentes
Point donn6: lady Diana Duff Coo-
per, Mrs R. A. Butler, Mrs Eden.
Lady Diana Duff Cooper aplpor-
te d'abord sa beauty: c'est un don
: blouisaant qui lui ouvre d'emll6e
: le coura. Elle eat romantique et
elle eut longtemps le goft de la so-


ANWOME
-- -t wwan sm------




WRMANENC%

tes uchocolnte-partiosz

4e Mrs Chamberliin et idot tont

mUes des ministries

inspire les dEcisions du Gouver.

la Majnst6

ar George SINCLAIR

e samedi)


4 tL NOUVMAlJMf*,


litude. Comme on Iui demanda:t
potrquoi elle ne se mariait pas:
Ma g6ndration a pass danis
Ia guirre, dit-elle,
tait vtrai pour elle qui se n i -
't ii:; sur Ic front francais obi i;
I1 oI.mtra lord Duff Cooper. Qui.na-'
eli e'eut ('pOnls, elie t'occuLpa tL.-:
ictiveenict de sa carritre, elle! si
chi:airL a des \i.it's ('ectoral-;
a'i.'uiurd'hui minme. elit, ciinil- Jt
t.r mier lord de l'Amiratit' hbitan-
n'.ie, et, i Downing Street, "'
e( 1 *",'ujourS le centre actif des *d-


Lits.
-Mrsi R. A. Iui r. i] fille di nii!-
'.1(:nnairl: Samuvl Courbaald. fem-
1iie Clu si .nS-.(cr.itaiire d'Etat tnu
Af(faIres errangbres, 't i de -
ir; \('tbile 41u gtpcI' maitis, oratjr 'r
remar'-qual i, -el. preund rapidL -
mecnt na plact talis qu'; ;Mr..- ,
iie", depuis qtue sun mari a abUn-
donjin e Foreign Office, e.i mcains
aiSiduc aux juiurs dte Mrs Chamn-
terlain. Ses anmics I cc-u.sent de
prI'ferer la lecture Je- Marc l
Proust aux so'icis (Iu gouv-' : -
mont, c -lui-ci fllt-il Lin gouve-ne-
mnirn: filitii(me, fr';lif cornlme untne
,mbrrih rt ,ij .,'lt'., '" "; "'r mrTiancarl[:
Le-..-(i'nc,.-. s 41' c, miit. t, dM1-il i
iciurs, nit "ont. point tIc '.es -.'t l ,ies
I'ar t e, le.- n;mt'brers dii group ni
fixf(' i ld s (. dat c ,I. immnables. C'est
encore un tds trait., di-inctifs .l ,
c'ttv, assembl-e de refuser tout co ,
riLi dunnreit ti it U L ct;.I ac re i L
bli.>, u1in c't4 v.iffti'ic]- a i soln exis-
tencee. It arri'te que cette e;sp Cr
dle c(nfronta;t .ion d'op onions se pas-
.-e t(I11 ftF: < 10t chhncolate pil ".y?
et. par-fums mtmce, un teiharge conm-
pli(i tl(' de c'oups ,ie t.'ii-phone uf-
fit, fa trivcr- l' space, piur aler-
ter cc cabinet d'esprit. C'ect am-
si que, cette semaine, hien q(te le
group Wait point seVjourne s'nas
arrIt i Dvowning Street, il siigea
copenda nt en permanence, com-
nmentant Ilo 6tv6nement .-, dis.cuant
Ics iirtociatiions, s pe a-sionn:nt
pi).tr la c awie franco-anglaise. Le
cabinet fant6me avait mwce tinet
amba.sadrice spPciale, au cernre
du drame: lady Runciman, A Pra-
gue.

(A suivre)



AU NOUVELLIS'TE
ET A
L.A MASON ROBELIN
Un trouveru:
Le Brevet simple de Capacit6.
Le Brevet Superieur de Capacite.
Et Ie Certificat de fin d'Etudes Se-
cndaires classiques (2nme parties)
Dipl6me de Licencid en Droit.



MARVEL
Demandez A votre Cordonnier
MARVEL
Ce product change la ceuleur de
votre chaussure selon la robe que
vous portez ou selon votre cos-
tume. Toutes les couleura y corn
pris or et argent.
II ne craque pas et laisse utn fini
magnifique indc1tbile mais encore,
it rend I s.oulier plus neuf a'il 6tait
fatigue .
Demandez MARVELA et vous
vous habillerez avec MI4gance et her
monie sans avoir A d6penser pour
10 padres de chaussures..
Une seule bonnes paire vous suf-
fit, grAce & MARVELA.
En vente partout.
HYPOLITE JEbUlDY,
Distributeaur


A BANQUET ROYALE
D DU CANADA
PLUS ODE TOOSUCCUFRSALES AU CANADA ET DANS 30 AUTRES PAYS

m. .nnW^^^w-r.N- -wrtanaflefl cf--l.*S'f lC S CfI wwflflv*F Sf l ww....ftI^^flfl


Devener votre propre Comptable en ouvrant un
Compte de Cheque a la Banque Nationale do la
R6publique d'HaitL


donner. .
PAUL E. AUXILA :;

Distributeur pour Hat s
Port-au-Prinee, Hait




CATARRHE5 l

DU NE?


Vwwn" .. l tA..:
V i Ic mtolslusi lTRt@3il .*,::


V!tKS VATRO"
WWIMIWU MMUI~llllllllllllMM lf^


DE CON'ORT


(


Serl'.ez-vous du KOTKrX IrcVcun.
Sli deti:.l. Ic lmauJlde ntier rcomrill
offrrant la rnoilleuri protection.


DON N. MOHR
fue- Roux

Distuributeur pour Haiti


r.auW.mmu u I u n t .. LW .


""W ..u..M.. .....I_. .....w


*.:;i.:-:^

CORDONNERIE
:: .."f, : .
MONT CARBMI

IIYPPOLITE R. JrEUDti

Grand'Rue No. 18:
": : j,:i .


Annonce A sa bieiveulaif:
tele qu'Ak occasion de tla
des classes en Octobr.
elle trouvera des ehaLstSas I
garjonnets et fillettes.
Avant d'aller ailleut% t"S
a'impose A la Cordonnfl:f b
Carmel oat vous sortIt.r ,
Demanded toujours I:
dim NuNileU t La '%



CLINIQUIi
do
Dr LOUIS HIPPOlWfl!
MNdecine e i
Phone. 3s8 7
CONSTiLTAT'On
Chiemin de;-Dalli4 ...
2 1/2 A :&:



GEOGRAPHIC CAU

La S6e. Edition d.:-;.
phie de la RIpubkique
H, Chauvet, adoptetii'..
tement de.. rInstruitOn
Cette nouvelle dltdl:.l
compl4tde est en vit1W
ler Octobre cites 4
belle, A Ia Librts.ra e.;td


'J4

: ":" "" ::.": : : ': :*'' .", N:::
.* < -"<:' '*i "


~- B




i:. : " :. M '* ..
~ ~ ~ ~ I: .. ,


***944494444@< warseassenter a LA NOUVMI,.IJSTR *


-*0l*bd ***e*N $ M-M r MM'FbgtiAr^ f-***t*e*nantaL neaeeene


,,...... .. .- ,.' : . ,: ,.. .... ..... .......... ...^..... M
t. '' a -' *" --

La Maison




A. G. e Gule

ANGLE DES RUES

COURBES ET DES FRONTS-FORTS
PHONE 3732


president TnrfUIO
;a fate de PrNtoa
i: pronnel Compdtent
tli.ia travaux m6canlqu
ip rix od6r6
: ,.. ... Conscience
romptitude
tous genres de sou-
iipaation de Voitrures
All
,taui de Forge
ration de Batteries
gi 0.50.


aui Nouveau Garage
0. V. COLLINS
M. manager


i VAnrENTION
DES FAMILIES

Lefamilles de la Capitale et de
hlroinmce ne doivent pas oublier
st pensionnat dirig4 par M.
lI:a Marcelin et Me. Colbert
.,homme offre A leurs enfants de
:l18 Ana les mimes garanties de
dplUne, de somn et de surveil-
SLe petits trouveront les nnmes
s els maternels prodigu6s par
inae Justin Marcelin.
La peasionnat est organism' tou-
.tim an mAme local.
;ugle Lalue et Rue Lamarre


INSTITUTION
S s JUSTIN MARCELIN
JARDIN IYENFANTS
APARTIR DE 3 ANS

Is Jtustin Marcelin avise lea
~ ae de ]a Capitale et de la
*iJe6 que son 6tablisseent de-
:aes filea continue toujoursa
:tionner d~e le ler lundi d'oe-
'e, avn'les mimes conditions
;ttd, de discipline. Preparation
:3tertifacat d'Etudes primaires et
i Brevet Simple, coura de coutu-
Set dedessins.
i ,=,- _-:,..


I "SAVOY"
CAFE-RESTAUIRANT

SDemandez vos amis et
.Us VOous confirmeront qua
t part A Port-au-Prince
pent mieux mangf r et
iptotier lea bonnes con-
lammations qu'au a SA-
|.O)t, Bitu6 Au Champ-
e-1 Mara.

.- -- -. ,
: OUR VOTE S ANT

V^I;. souffrez doe Iappael di,
ai vous sentez une d46
p occasion de vous net-
Ilq gee de la Farine cQtis-
ui temasnce de la banana
qw) 'ou tanww Grand

Ia dae n'Woubliet pas quo la i
l UEYA Olt an asgednt *
t lI eroitaane deo


.Offre i sa nombreuse clientele de Port-au-Prince et de
la Province pour les ecoles des garqons: Drill tete de
chien et drilex, Drill blanc coton et pur fil,- Pour les
dcoles des filles: Tete d'Indien bleu et creme : tein-
ture garantie.
Simili 4 fleurs, dimity, indienne percale, Toile a che-
mise. Toile & drap, slam A drap Toile a matelas -
toile a tente Crepon gauffr6 Soisette sup6rieure,
toutes les couleurs etc.etc.
I


IlS DIIUi CQDINS

r u*Dis-- alnon "tefa Jno
auis pas venu h.rt
Je suis ~nardnnable, vye
yona s Te snavtie tu do
june ilquorilse Edouard J.
Benjamin? J'ai 6t bhes lul blhE
soir.
Qulls belle soir4s, mo Dieu
j'ai paasee et quel chairman gar
on cee type-lAl 1 voam sort de 1'a
lnaette superfine: c'eat 4e la i av'
t ein matibre.
1 faut 1'encouratr, car feu a
,u ,it pazeille dana deo grands cem
tes de Paris.
'u as preise; alora n'en parlons
ptub. Mais, en sommp il a touted
hurtea de liqueurs. 11 a P'anittO,
le peppermint, la prundile vaillr,
le nectar, etc. Volas-e le plus tbt
possible ai tu veux Erlt'uver d la
,eile proantation, dt ia bonne qua.
lite, enfli toute une giime de ban
goUL I a'y connait bk-n et 9e de-
voue pour aes a m a bl e
clients. Enfin, pour d'autreb
tnrt-:Iertmier-nts, vois Fimon Vieux
epicrie du Centre, Vime. G. Ruu-
rmablr et tant d'a',trei. Cafa vaut
S :, .n.. An u rev it Viouxt


PARFUMS MAJESTIC
A LA PHARMACIES
CAMILLE


A BASigde CODEINE. TOLU et EUCALYPTOL
S QOrTr ARMAL-CONrSERVATION PARFATTE
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINCE., HAITI. M T LFS PROVINCFCS
-- -- -


Le fait est incontestable


liE RJAUI SARTHE

c'est la quintessence
DER

meilleures varieties de cannes

d'un vaste territoire

reunissant les meilleurs terroirs.

C'est ce qui fait son arome

CGOITTEZ ET COMPARE

D I.,, @ z~ d e, ~l l'" 1 I -..


Quelle est Ia femme qui ne souffre
pas de temps & autre de migraine,
nevralgies, maux de t&te?
II suffit de prendre I b 2 comprimes
de Cafiaspirine pour que ces dou-
leurs disparoissent plus vite encore
qu'ellos n'on+ surgil


FIflSPIR INE

LE PRODUIT DE CONFIANC.E
L sAow l,


Les frisioins ut a fivne s'ob.
servt-nt fretiitirnn ru'liint tL .'a.t-
tre( m al:t-iil -: quvi le 14Vi I' diro ,;,'U- .
c: n't'A t 1iu'%ift'r, 1 a ,fir ttrouv', '."
ptrii si..'11 it I '- it; ir ',-I' .
p'out afirntcli quv" n:t lr n i
I'lit ut r i e r ju' IFi trrmb<-i ;a
C( iii flir t i' I'' I !i3l1i -ifl ,


FAI'ES ATTENTION
i.E UIAZXAt NATrIONAL

Encore !NE; '01)IS. s'enurgueil,
lit d'6tr-, IE PREMIER ii offrir a
au Cli,:kitle! vt au u'tiblic les avan-
tUageir c .NO)UVE.AU'X tPRIX d&-
coulaut lde 'Accord I-RANCO.
ILAITIEN, pour .cs rayons de:
Parfum 1. Ilnt p ?u cii vogue do
FRA ICE
VINS FiN'S
VINS MO)lUSEII X
CHAMPAGNES
LIQUEURS de la fameuse mar-
que eMarie ,3risart.,.
Vous ]e devvz A vous-mrmes de
VISITER nos Rayoan. -

. .. ...... *" .: ..':.":- "


_, _~~L-r~rC~~L~LLrV I _II~W~CI~L~CI~L~


LE PALUDISME,
LA QUININE ET
I.ES MOUSTIQUES


Si t'on s'en rapporte aux itatis-
tiques publi*,s renmmnrnm, jar it
Service de la Saint6 Publique dt:
Etats-Unis d'Am6rique, on decla-
re par an plus de 133.000 can oe
paludisme, et sur cos cas, 4.319
sont suivis de mort. Les mrdeins
qui s'oecupent particulikrement oe
cette question estiment que les a d
declarations faites aux autoritis st-
nitaires ne d6pnasent pas 25 o.'o
deo caa constat6s, et quant A la
question traitement. it eat mal-
heureasement inefficace dans !kis
cas trts nombreux qui 6chappent
t in surveillance 6troite de.s auto-
rit&s sanitaires.
Par bonheur, le Paludisme n'est
pas (lirectement contagieux d't.'1m
me A hormme. Un inmlividu ne peut
contractor le paludirnme qu':., par
I'interrn-diairt cdt Ar<,ph.''. on
ties nioust iques lt. lia malaria.
C'est h la suite d'ure pitlurL ie ce
mrvustiquc quI ] l arasit', de la
malaria est inorculi' ta 'hrmme.
Les pilin,'s basses, le-. rnarais,
1'humidite, Ites bouievfer.ement.,
dcln il faits; ruct.-mn(mrnt, itat di
foie. la lprurete 11on u:rrlnr,.t ,ilu
sknI^'g f i rin A ti :in, .
(tll,(. 'fi i, I./i ru i ;", :i L .. ;. ', (
m ;u.tisn i ,< t .' ni" h ,:. "" n'y a p .a.
ir I';,' .., l., t.'. c ut.fii -I- o 'I.'
p;i i, H .'f* i t;H' i' j nt i. B:; I,,, t-.



I I. '(L it ,: ul; lt lt i 1A-.. f .' L. V

de PL% -C.- i v I.
p rpi i t:, i a r tl l i ri



I. ,l tT.if.-i lti.t t'(...i 14, IIV FLI 10 ,_1 :'
,ii;-l'. di k';'1 -sciti b i.:,, q. ti 1 il

1. i 1'. cP A rn t'.
i.l ,t 1 ;ir i a c- it'+" L iJ nn e '
r i Lt ;L'O U 'lu d.ta k .il u d'- au ho
S I 1 -.Ili i i %i tu: i t- t Cv






p-1ty,; non L p Iund C, t qn Ie 'ti tnl.n
ne" conreIti il en dt mit pla L'': .'.
q ,: y se ij u rn e it t tre t m i.;ral t.",
dot ir'endire, comme prventi 'if. de
l.t qu:rinr a do.e jouirnalire d'S
(I,. grm .flY it P uir daii t to iite Ia till-
r-,, e A.-i,: o,',t I ,r M. ai. aussi'.t



dIs5 a 7 I itr P eln IrTe est lIr
dose rectin andee par hIs autori-
tfs sanmtaires comme Ia C"r ifmi.ri-
sion diui Paludism io de la S,,istt
des Nation.s et ice arvce tdei la San-
t bi d'' -. 'inti s-Un d'cA-


.b. -


ftifwm


I






$! :te: f. p pnap e'p
PEsarZ3i. .

Bi : tS..tous cett qu bttMkenen t
I JMae v:(Us d daient o anpulment,
4.I doic vivr itilr ia terre?
P.UYSEGUR.

,iiIi h:ur rordinaire la Fortune vend
.4 biMen ehrement ce qu'On croit quel-
: le donne.
VOITURE.
% ,, -"


DEUX IMPORTANT ARRETE$S
COMMUNAUX
(Suite)


les paragraphs cb cCe 'Art. 4, le bail n'est pas renouve.
16. I'Administration Locale donnc-
ra inmmdiatement avis au conceg-
sionnaire d'avoir h enlever les cons-
trucuons edifices sur I'emplace-
meni, dans un ddai de 3 mois, pas-
se sequel. la propriE6t des ditto's
constructions.m diemeurcra acquise a
la Commune qui pourra en disp>-
,-er comment bon ]ui sembl
Art. 4.- Toutes construction ,
de quelque nature que ce soit, a-
vant d'etre ecnreprises dans Ie.
Cimetieres, doivent etre autorisle-V
par l'Adminitration Lo.cale a qrui.
a cet effect. scront sou.mi, par le-s 1
teresss le plans atietvis y rVi-
tifs.-
L'Aliign.mi nt des construc:-on.'
aiuni que er r h:ni!ter s.eront .&ta-
I')is par i'., 'mnnistra ion.
Ar: .t... P.u ch~rhqu cat'o-
ore ci ; i .. I1 e tU .i .n |
,, tc a r .: ,! ,t t C i n ,,-'


...... tie. ;t' I, ,til.
.. t n.-- but .-. i. '
0.- 1. *o w-. [1, d Ifie f a
,', '.lm :') i.i :r i .t 'utl C4.\ '.'Ll
it ,-.t'ri itiuO -i..ri Ce .iu'e -Lr r,- t l.i-
silon d'iyavant0 dro-a.s nantis: d ti-
tr,.-'. v'dlabkl.:.
Art. 7.- L'enikvement des t .-r
rcs de deblai <-, do to-s r,,'idus dIc
matorial'S x resultant i';ne cn.- .'-
truction au Ci me' idere s'(ront a :t
charge des dr sorp.p. Co'x-ci -
ront astrei.ts, pr.aJablement :it
i.' lir'iil're dos tiiEV _L1iN, fiau (' ; P
meant .Ulilie ca tionc qui (co'uvrira
,, s *frini dr ct enlevemen1t ani ea.
..7 i-, nrtqueratieit d i' Ie fi .
(J.2 i c, u ition cu!r -.-''l remb,. r-
:-e, .s'il y echet,
Art. 8.- IS est d-fc'rdu. sa't
autorisanon spicaice de la Dirc:-
lion des Cim LtibrC:, ,i' f .i I n;-a
cfLtn ].ii lntli in i' 1nat o d
i mn- I i ge r a uc4ui ll r t-ti ti
9' r' 9.-.- L"o pr:.:,', afri-Ct. i-
1' .i t' CLlsg 'rri Cts on disposition
St';rr,'tiis qui lai s)ont coo traiireil- C t .t
scra, apres appro)ba'tif,..i Sd c
tire d'Etat de l'1nte6'iur, exftc:-
te a la diiigence de l'Administc-a-
tion Locaile dco Port-au-Prince.
Fait i I'Ehteli de Ville, a P.,.-:
o'u-Prince, (.n stance de l'Adminhs.
tti.,on Locale, ce 28 Soptembre

Le Magistrat Communal,


*: ...... '' z '


.aflAtM flthJHM l!> W 9Ml


j





i


(S) R. BIROUARD. (S) F. CUVILLY, Ch. LILAVOIS.


Les Assessceurs,
(8) FCUVILLY, Chs. LILAVOIS
Vu et approuv6:
ie Sccr,;tairc d'Etat de 'lntn-.
rijcLr,
(S) Ch. LANOIE,

ax

Administration Locale de

Port-au-Prince

ARRETE

Vu l'art. 28, paragraph 15 du
D&cret-Loi du 19 Septembre 1935
sur organizationn des Communes;
Vu le Dkcret-Loi du 22 Juillet
1937 sur 'urbanisme, en ses arti-
cles 29, 30, 33;
Vu l'arr@te coinmunal en Mkr.
-dv 22 juin 1923;
Consid&rant qu'il y a lieu de rem-
dre plus adtiquate la taxe d'ali-
gneneent et d'er assurer le recon-
vrement d'une mani&e plus efftoc-
ive; .


Vu et appruuvt:
Le Seclrtaire d'Etat de l'Jntt
rietur.
(S) C(h. I.ANOUE.



ERRATUM

Dans notre edition deq lundi At
mardi de cette semaine, priare lire:
lundi 17 et Uardi IS Octobre 1938
au lieu de: lundi 18 et mardi 19
Octobre 1938.



DECES

A St-Michel de I'Attalaye eat
mort


Mr. Claudius ZEPHIRIN
Le d6funt laisse beaucoup de re-
grets.
Aux parents 6prouv6s particule.'~
remnent A sa veuve, A Mr. et Mme. j
Brisard, Mr et Mne IH. Addison
nous envoyons noe plus aisclree
condoleances.


LU KOUELJM ~I~t "en~~


4: ARETE:
Art.:i..~.- e drott A payer pour
l'aligne emnt .._es cultures et cons- -
tructions dans lea limits de la Vil-
3l de Port.au-Prince demeure in-
ai ttabli;
lo.- ClOtures: ..
a) pour une propri4t6 mesurast
jusqu'& 9 mrrtres de faGade G. 25.00
b) pour une propri6tl mesurant
jusqu'& 18 metres de -facade
G. 50.00.
c) pour une propriet6 mesurant
jusqu'A 50 mktres de fagade
G. 100.00.
d) pour une propriety mesurant
plus de 50 m trtes de fagade G.
150.00.
2o.- Constructions en acco!;-
ment de nl Rue:
a) Facade de rez-de-chaussee,
par m6tre G. 4.00.
b) Facade d'etage, par mr-
tre G. 4.00.
Art, 2.-'Pour les construction.
nyant plusieurs fa-ades, en bor,.i-
re de la rue. alignmentt sera p-r-
cu pour chucune d'elles.
Pour les propridtis d'angle !e
droit d'alignement sera calc.je
pour chacune de leurs facades, .-f-
Ion les categories 6tablies A 'ar't.
ler, paragraph 1.-
Art. 3.- L'archltecte ou; lng4-
nieur quLi n signed uine demandef
d'aLuter;.ation .,lans accomlpagnl: ant te deman-
ide ets rcsipoinsble vis-a-v1i dc lad
caisse Cummnnale. cl paliemPent d'I..
clroirs W'aiignir me.l..
Art, 4.- Aus.I.itt qiu'ane i.-
mande d'autori-atiTn d1' con-tr!'i-
Ire rLtrn Eltt agrt e I t: seC 1 ice coCi-
p,':en!t te i'Adninistrati'n LTor:ra
.lre.s.tria at fer parvfenir A i'In 6-
r:ir~;ir qgui l'aura pi .sentee ou si
-rn. [ s pan.-, i'accc.mpagnant I n
I ordEr-'au pur IaIlgncTTeLCTLr p)-

Fait, '. ,ar dit Ing.rnieur uc
Architecle d'acquitter ce borcde-
rpeai dans les i.S heores, une coin-
traritc s-ra ilcernl te centre l ..n
di.:.s kI:- forme:s tab'ie: par 1'art.
7 de lia Loi du 1;; Aolt 1928 s.\r
]e reccluvrem'ent des taxes com-
mniutiaes., ;ins iprejud;ce des sa:ic-
tiins prevues (tans It c;is ou Is
travaux faisant I'oi-.iet de Ia ri,
mande d'anutfri.satior auraient O 4
en La mr's.
Art. 5.- iDurani Ia proddLrI..
1'Architu:ctc .u ]'In,_ig ni,'.r en fuewi
tl ie e 'era habile a ,pr-.t writer at :-
culen nouLveie diemande d'autor'-
sation dte construirc, ni mL sigrnet
alc'urC pilias (evCfllnt 11 compafnlg"r
parcile demande.-
Art. G.- Le prcisnt Arrete a-
bt'oge tiou;: arrete.s oai ,lisposition.
d';cirrits gui qui lui sont contraires ?t
si.,~, ajli.res a pr.1'i obation de la Se-
crctair.rne di'Ertat de 'linttriour,.
tixLCL.t it la diligence des Agents
de I'Adtminiistration Locale.
Fait A l'H6tel de Ville, en sm.an-
ce du Coitseil dc i'Administratibn
Locale, eo 28 Septcmbre 1938.
ft: Magivtrat Communal,
iS) R. BROCUARD.
Lt.s As..eseurs,


eToi qcue j'adore le pius beau
film musical de la saison sera pro-
jet4 dimanche a 8 heurne i)0 sur
1'6cran du ThMAtre Rex. Edwige
Feuillere 6tincelante vedettq <.I t
cinema frangais et Jean MaNrii as-
surert une interpretation !de rpre-
mier or-der. En prenmi6re riavri_ en
ActiualitOfs le Retour dte- Souve-
rain? Britanniques de leur voyage
histlorique en France. !a iC'erre ;i-
rno-jponaise, les inondat.ir,ns dIu
Fieuve J;iune, et le le onts o e-
gislatives en Russie sovietique,
etc...
"*
Or nrous informed ql.'apr6s appro'-
bation des plans et devis de o'Ar-
chitecte Baussan par la D. G. T. P.
un cortrat a Ote sigrne entire Ie D&-
jartemrent de 'Instruction Publi-
quCe t luii pour la construct ion
du p;-f'llon d'habitation du Dir. du
Lycee ; PTion. Le local de I'infir-
merie sera agrandi et le. b."timents
sert'ot repeints entierement tant in-
teirie rLemnt c u'exterieurement.
T.nls nos compliments.
aE.
C'( r utirn, u n voleur a p nPtre
cher les epoux Hermann Dumay
et a enlev, uin reveil de marqi.e
italienne et portant une failure "a sa
partic infTricure. La Police est A
In piiurs-uitc dii 'audacieux filou.

Par Decret-Loi en date du 12
Septlmbre 'ceoult, il a 6te ei6dd
I'tabliss.enm,'rnt des Sceurs Belges
de 1a Congregation des Filles d&:
Marie du Cap-Haitien un terrain
sis ta quarter de la Fossette. Ce
I terrain fai-ait parties du domain;e
public de IEtuat.
-**
Par A'rt r, presidential, en da-
te du 5 ,i ';.ra1 courant, 1'Admini.-
tration ,ro.,' des Cayes est disson-.
te et rf I',la..-:6c par une commission
compr.NO1.. ,I- citoyens Joseph Be
noit lp r., Pr6sident, Diogene
Th6ard ti!s .-t Jean D. Leonard, lcr
et 2_'n, as.%.t.&urs.

C(e matir;, a' la Cathedrale. A
l'oceatin n: troisiem.e mercredi
du cmoii, je; infants de nos Eco-
les ont y r.'u ia Sainte Communuinm
et In c-crnmoilie a 6t1 tr.s cdi-
Ei n t ,.

Il 't S;atiit-JoH du IPatron do I'Eglise UnivermelY)
d(tls N'tiri heures du matin fai-
saient l!urs devotions habittlell.'

Toute la journ4e d'hier et a'.is-
si aujourc'hui les marines du ne.
vire de guerrc am6ricain dPhila-
delphia, se sont promenes dans lea
quartiors divers de la Ville.

A Port-de-Paix, les vivres ali-
mentaires s. font moins rare grA-,
ce H la favour des pluies bienf-i-
santes,


Les arbres communOment dt-
nommba eMadame Ignace. qui bor-
dent la Direction de PEcole d'En-
seignement Urbain meritent d'6-
tre 6nmond,.Les passants se voient
forces de prendre beaucoup de pr4-
cautions car leurs branches 6pineu.
ma, fr6lent leur,tte,


.rr~.


k*MMMMMwri*c*fl*lftl^M~f


PETITES

NOUVVELLES

An coura de Ia derniere reunion
du Cabinet: anglais. lea parlemen-
tares ont envisag. I'opportunit6
de career un minister du cS2rvic
Nationabs don't les functions prin-
cipales seraient de proc6der au re-
censement de toute la population
taut au point de vue des person-
nes que des comp tences.
f**I
Danas lea milieux informs. on
croit qDe c'est a Sir John Ander-
son. Gouvetneur du Bengale jus-
qu'i l'anne deernire cque reviendra
ce poste.

La mission a4rienne britannique
compose du markchal de l'air. Sir
Cyrill Newall, du vice markchal de
1'Air Sholt Douglas et de plusieuis
officers de I'aviation britannique,
i la suite d'un banquet offert en son
honneur au Bourget, sous la pr6-
sidence du G6n6ral Gamelin, s'est
envolee vers Londres, samedi dr-r.
nier A 15 heures 07.
*as


SANTE POUR iLES DAMfS-
.' i.'


Ce que toute fermme doit a-

pair quand elle paw la

quarantine

Nombreuses sent leS femm gqul
passent tee antnes avances du
leur vie dans la icraite et dana
'angoisse A cause du retour d'Age.

..Chacime de nos lectrices con-
nait au moins une et souvent pla.
sieurs de ees femmes qiu ont ga-
ch4 leur existence & cause de leur
mauvaise sant6 ditruiaant ain~t
leur bonheur present et futur.

Une femme peut facilement ttre
heureuse durant lea anaes de sa
mtaturit si elle se rend eompte que
sa sant6 demand des soins atten-
tifs, plus attentifs encore que pen-
dant les jours vigoureux de oa jeu-
nesse. Le COMPOSE VEGETALo
de Lydia E. Pinkham vbus aidera
A vaincre la d6tresse qui s'empate
de vous A cette tpoque de votre
vie. Les symptOmes en sont carar-
thristiques: etourdissements, coups
de sang, crises de nerfs, insomnins,
peur, etc...

C'est alors un reconfort que dtc
connaitre ce fait important: Le
"COMPOSE VEGETAL) vous fver
du bien. Des millions de femmes
Iont pris et ont d6clar que e e pro-
duit sans rival les ont aidees A re-
gagner leur sante et leur tranquil.
liti d'esprit perdues. Pourquoi pas
vous aussi bien que les autres?

La sante est la plus grande des
richesses. Ne la gaspillez pas.





En Province, les pluies peris-
tent toujours, ce qui gene le plein
rendement de ]a r6colte.
440
Le Departement de l'InOtructiui
Publique, nous informe-t-on, a en-
joint Mr. Alphonse St. Cloud, Chef
Supreme des Boys Scouts Natio-
naux, a. former son ecole pour le
fonctionnement de laquelle il n'a
jamais obtenu de licence.

Par suite de la nomination de
Mr Andr6 Mronplaisir comme Di-
recteur dc 'Ecole Nationale &Guil-
laume ManigatP et M. DantolIs
Bias comme professeur & I'Ecrle
Jn. Marie Guilloux. la Direction du
Codlige Henry Christophe est con-
fide ii Mr. Leandre Rosarion.


ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA


17
24 *m
ler iM


D22 &
2a913


PRIX DE PASSAGE i4

Cap-Haitlen-New.yOTfc-,

1lre Closae;


Cabines exti-euree,
minimum..........
Cabines intirieures,
minimum............


9


Pour tous autres r
s'adresser h:


H. CIACNCILLLI &

Agen ts
Cap-lHaatien Phel


MAGESTIC
S I, i;


:. -* :.nn.: ln e.:
La grande Maison des vift i
et camions Ford que dirige
Lacroix vient de recevoir* ii
tocyclettes de la fameunise l
dIndian>. Cette marque a M:&
see premiere dans lea .t ii
1938. : j
Un prix special est reserf:Wi6
Officers de ]a Garde dalti.:.'""
t*|
Pour faire de bonnes em
on ne manque jamais do-pi
'Epicerie Bailly, situ6e A iL
Bonne-Foi, oh se trouvent ih
leurs products alimentairea ,
**A i
Aprs les Spectacles
le rendez-vous eat a : i
( BERLINER H0F ..
6,: ^


-r -:


FORTIFIANT 11


:EST LE MOT QU'ON DOIT ATTRIBUER AU


KOLA







QUALITY SUPERIEURE


FABRIQUE D'APRES LES METHOD:ES:




D HYGIENE


LES PLUS STRICTES.


BRASSERIE DE LA COURONNE, S.


TE L. 2622, :::
D Y I .
: :.:,O
.. ..4 ,


i


p t r .tter. .:::



TlS:...ui.. eo: Je dt: 4i
P. M et arrive i,,&.
Lundia martin.
u. d ""


PROCHAXINS D ::
CAP-HAITI;l

SANTA ROSA
SANTA PAULA "A


%@N1~


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


I


: