<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03467
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 14, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03467

Full Text






d o




GQUTDIEN iD "E 195T

QUOTIDIEN J1ONDI EN 18H


c r rMai:.AA 'S f .
ERNI ST ,0, 1C1l \AUVET
DiVreotw-Pr~ropratrAe
* A
II':.J). JIYVIGNEAUD

b ntrsr


ii: :T










Si::jt.s et Asultats, le recent ou.
i i de M. St6nlo Vincent, Pred
. H alti. Ce livre (ui est une
tunintese des r&alisa-
rdenttiilles de 1930 & cette
xptidtte et 6claire d'un jour
les diff6rents actes du
dea VEtat. Tout en remerciant
1c, efence, le Pr6sident Vin-
ad de cette delicate attention
:p Cl J ftns ur la direction de
IecteiS, tes su bstantielles li-
lRai vont suivre et qui for-
t la conclusion de ce precieus
,ie que 'on trouvera en venrte
ilaprmnerione de 'Etat.


. iVoil) done 'effort accompli, ai
; as, notamnment, de ces qtuatr-
: nirea armies, et ttes ont: les
fAltats obtenus.
I n'6tait peut---.re pas inutile de
amettre aujourd'hui come er,
relief sous les yeux du grand p1n-
iB y a tant de gens qui s'obs-
Stieat, malgri 1'eidence A les
ow n estimer et meme h le nier
acsktement! ..
Nous avons prch6, tout le lon,
Sfa route, la croisade de la pro-
dalon agricole. Nous conTinue-
R A I preacher jusqu'au bout.,
pm que, plus notre experience se
pioage, plus notre conviction se
ieare que ce sont les vertus
Sd:travail et Ie rendement de la
la~.Wtioa -qui, seuls, titnoigni'-
Wdit I& notre volontd die renova-
.tbat i d'ailleurs prch, d'exem-
le.D I-''y a rien de tel que le-
ftsples vivant.. J'ai livrd tout
'Al I bataille de la figue-banane.
t fallait essayer de liberer notr2
. k maaie du servage de la mono-
- IlitAre. Apras la rEcolte du caf6,
. IBe nnnee, a partir de Mai, et
juiqu'eu Septembre, le pays tout
'sitte retombait dans les affres de
w qta'on appelle !a smorte saison-.
L A figue-banane et venue. Elle
Seeporte toute 1'arnne, n mais sur
ON r7thme plus acceldrd prdcis6-
*. t pendant les quatre ou cinq
jsia que 1'on passait, de temp's
jiorial, A se plaindre du mEs-
,UMle des affaires, en attendant
aprochaine recoite de cafe! Nouw
4- S tainsi tu la morte saison, ou
l atot nous avons ramene cette
aiion k la vie, grace au cordial d o
h*ge-banane. Du ler janvier
t au 20 Aofit 1938, nous avons
d6 excitement 8.344.630 rP-
ine. Cela signifie tout sinmple-
Wnt que, au course de cette perio-
4 ii iest entree dans la poche dot
poducteur pros de quatre million-,
4t ceat rille gourdes, sans comp -
k r W salaires de tous genres pa.
Pa la Co pagniie et d'autre,"
.. b8e fs feffectuoe0-, sur place. S'!-
m"iOe-ton la catastrophe que
!64 alurions eonnue si, pendant
Silg tcrme que le caf6 n'etait
$Ie idu paysan qu'A 8 ou 10 cen-
-iesla livre, et que le charango-i
fmxhin antantissait notre coton,
.ft W'avjions pas cette resources
de la figue-banane. Je re-
.ei: chaque jour, la Providenr:e
pernir q ue les efforts coti-
bri es que j'ai faits pour que
Sfuebanane haitienne devint
S derj6e d'exportation, fussent
.ggetti de succeb. L s quelques
j1CMlVt q que nous avons avec li
Ston Fruit, a propose de ,'ex-
o d son contract, ne diminueont

*G4b*Gt*a*t**en*enp

: tOQ1N, GUERIT LE PAZ
Q h U g'Ne.


VENDREDI 14 OCTOBRE 1938


SRESULTTS ARRLTE

-- STENIO VINCENT

Spas I'importance du secours que la Prnsident de la RUptblique
production et le commerce de la fi- 'arti .
Vu iI l'articfe a de la Loi du 13
gue-banane, depuis tantSt troi lans, a i, 1 la i
J illet 19?>C sur le. jour'a frit&.
et, notamment, au course de la de- iit l i :- jot fi
modifi e par cemle du 17 jmllet
niere cruise du caf4, In plus violea-le d 1
te qui ait jamais boulevere n-;.11 9
affaire. Considerannt que c'est On devoic
IL'organis n et le patriotique de comminmorer les
L organization et ]e develcppe- r d i-
ment de ]a production agricole de & grand n (iers tes o tr
py pm f.toire et il perpetuer le gouven r
ce pays ne constituent pas seale- des Hros de 'Indepndance Na-
ment uine cauvre national. C'est.tisr
egalement une grande cauvre hiu- tionidbant quil convient d'h:-
maine. ElIe devrait etre passioi.- omrer par funt [ieUse cerrnoni.e L
nante pour tous les Haitien d ra ir do lmnr.tl Jen-Jac-
ecrur. Et i'i-st ausi urse cr re in- k-DESSALINES. Fondateu
disrensabl.e, et qui no saurait etre l- Nat, r,
ajournbe. Le pays ne mpeut pas con- t ran,,,, crta:re d'F-
tinuuer, en effect ia trainer apre ,i '
plus die d.lea.: millions d anallhi .P RETE
bet-, ma-se s.ins d ssr:., ans h.e- .,: ,. ..- .e ',nl 17 O ct,
oins qai ne p:rodau presque lrie-r. 1,. .1,: S:.ives PublCs,. ,
qut con.sonme encore moins, qi C,,mnrre, ,,, ,c,., chmner,,:'
echiappi.- toLte taxation, et qui, ,,a :, 1;me an ivrai r
Iv\rs', depuis to.JjoLrs, a ses seals r e m, ,. Jen,-Jacc a
instinncts. \it da-,.: e Ip l; imenlta- ES.S
bl eLtt d'iuitfri-ance physiogi- A I. ;'ent Ar
A.,:I 2O l- t >ent Ar
que, t noe peut mrnen pas encore ,, ., .ai.e"ne de do, i
se hau.ser a ia conception d'ui ; i S d'c-:.. r, h actn w.i
rmn etix--tre, cond;tacn prcrr.ire ,i ..
toute dignity humaine. Drr .a P.-ai ra. h Po:
C'e..t parce que I Gou.err..:. ;u-p, '. 12 Octi re 12:.8 Ar
ment actueI e.t peut-etre I: pr..- t.5 adepe: c.ne .f A
mier qui soit aiid reellcment ai i e a Li: ir,:r e d ia Re
crceur des probinbmes igns sooulev t.ta'i
par cettte situation tragique ct ,pl- ,:, V"CENT
cidli, (Iie ?e .ont si fcrtemcnt ra ij p'
cus.s, depui< quciques anes sur- ,. Scr air.- d Eta -. 'Int-
tout, les paras>titmes politiques, ri-o-r
aI dmini.tratif- et sociaux qui dres- C'hriR an LANOUE.
Sent l :-r ,goisme nocif en face dr
cotte Tmans'e pitoLyable. La classes Lt' Sc.r .' ,r..- ,': '.t de.- ;nn:. -
ties iu'el.l]eatui s. qui s'accroit d- c t .1: Cl r ln :rce':
':s -n us pis et a laquelle S'int'- Mii U o-It!. DEJ;,AN.
rent, d'ailleurs, avec une incr- des Travau
able incon-sience. de gres bhttiil- .: Se, -. r i t a Traau
ions do primates arriviats, nc. c
constitae, jus'.qu'H present du moino .' I on LALE, A'.
qu'une simple catgormie socik, i
enfermee dans ses compartiment Le! crr.:M:r d'rEtat do la Ju.-
urba'ns, dominke pIar le natural :C ,r Ct 4 i-'.lt-:
souci d i iie, diviste par ks ri- I.. PROPITETE.
valit&ts individuelles, et .e dechi-
rant it belles dents pur s'a.surer. Le Scucti.r- ui'EtaL de l'Ins-
ici ou l., de .s positions d'int.rt '.e :r'.uctit r, Pii .fu. ''1 e 1'Agricultur'
particuliers. BiAcheliers de l'ense.- :'. d i fr .
gnement ^sc!~ufinire, l:cencis '.1 1D. ESTIME.
droit, avocats. mtdecins, ing-
nieurs. littfrateur., potes, r. ----
fesseurs, arTpnteurs n tarts. IflNISTi.\TION GENERALE
t'e st tout ce q,'tn ippelte i itt:, S CONTHIHlUTIONS
ou a peu pr[.i qi ti n' cherche v.
n criOt pu.rtir ttrout'vr dew o mI;- A IS.
yein- d'exi.st nce qu I dtII 1 .- t,-- l] e.t 'a.lp rtt; : contribuable:;
tivitbs gouvernementales ou adr- ir; e- ;.i :nt i acquittr :
ministratives. to. ,- drit I,! ierlcu des Etran-
Aussi, affluent-ils presqut- n., r ;. < .21 r, rt. 19p8 au plua-
ct avec un eiseniblte parfait, v. r n ir I, 2v.O.- nu itr
nl function publiquie poLr ili .- ore i
mander, nonr p.as sLeulement i vi. t xe c :
mnais qulq]ue fois mirme ia fort Ulli: ctm ,4 ,! ',:br. 198, n'
et les jouissance qu'clie pIeroure ul. tt! II It .exertici e :1 8-
C(or on veut jnuir au.si, it vitt', it it:F j ,l AL ,':, ,- (lite ate., l-.. p -
la concurrenceti t tclIc q( ..' \(ii ,1, p V i m.. l'gi ati1.ip!
bientot le malheureux fuoncet 'i1i- C g,^, 1 ,,TI allhquie.,.
re devenu Iui-mtme la cible et i. D.-s 1 i- o!i-ntti Xnit t evt
proie des envieux, amis on compa- I nx redevtI,.:i. :i et- qui a trait ;
gnons d'hier, qui lui en veuktnt unt- la ttice et '"ir.-pt sur 1e rev.-


quement d'etre en place et l ui~ n Crux qui n les auraient p.t..
livrent aux plus laides intrigtues eno reCus ceit invite A en rf-
pour I'en deloger. clrtme des copue i 'Admtni. tra-
-Ote-toi de 1. que je m'y met- tion GenePral dce. Contributions.--
te... lui crie-t-on cyniquement. 11 Aucune rd.Amatimn. prtisnte.
y A d6ja assez longtemps que t.t son pIrctexte qu des bordereaux
manges... C'est mon tour, main- ont ,t garts, s'era accepted.
tenant... II quL'il.a doivent' sollicilt.r du DPpar-
(A suivre). temfnt di linitr'iour, It renouvI
tAG E Ilemnuit dt llt:S IL. 'l'tik de 4jitur
MAGESTIC pour I'cxv.t'ice 9i:'i199, t ver-
.reat atti n}tit t d es ('otilributioj..
''^"***"^^* ^ *** le montaut d' ia lt ax ty relaticv-.

4UDISME SANS LES TRACAS DE soit dix gorlde -.
Port-auPrince, le 12 Oct, I. 1t.


ABEb


FORD DEALER


No, 20.091


PROPS ET FAITS DIVERS


BULLETIN DE SANTf DE
S. EXC. LE PRESIDENT DE LA
REPUBLIQUE
14 Octobre 1938
L'6tat de sante de Son Excellen-
ce Ie Prdsident Vincent continue
A s'amdliorer. La convalescence
comm ence, .
RuIx LEON.
Dr. Antenor MIOT.


ETAT CIVIL DE L'HARCAIIAIE
En septembre dernier, il y a eu
A; l'Arcahaie 36 naissances dent 19
iltes- et 17 gargons. On compete ecn
oultre 24 d6cPs, 4 marriages et 2 re-
cU rnalssances,

DEUX FILIALES DU C.H.A.F.

I.e Comiti Haition de 'A!lianco
franchise va incessamment Ptabliir
une iliale a Mirebalais et untr aut-
tre i Lascahobas avec prescrip-
t:or,.s formelles de prcher ]'6col:
dar s cs detux arrondissements a-
gri-:.ics Saur 100 enfants d'Ag
sc.i:t;ire A peine dix sont inscrits a I
I'Ecol,

NOS ECOLES
Lia rintr&e des classes A Port-an,-
Pr'iict a donn6 d'excellents r6sul-
r .. II y a des (,:ab' l me.-n-1 qui
.nt reitfus6 des centaines d'eieves,
fi;lt: de places. On cite piusi'urs
,,eos primaires laiques et notam-
meit encore Jn-Marie Guiloux et
h1. S-mninaire Saint Martial. CIel,-
c; a r-fusd pluI i de 300 lieves. 11 3
a bot,;ucoup d'enfant.s de la Pro-
Viinc(, qui siont venLu A Port-au-
Princt. Le Comite Itaitien de I'AI-
liance.t franuaise a preche ici les
bienfaits de I'Ecole dans les qua-
tics ipopulaires.
Le probldme des locaux scolaire-i
cst du'e'enu une question palpitan-
te d'Wiit6rot national.

EDUCATION FAMILIALE
LL Bulletin de N. D. du Perp&-
K:'eli S-cours, No. d'Octobre en
corn.-, announce que les causeries
plouir ies dames et demoiselles do
ia v'ilki reprendront le jeudi 27 Oc.
tobrc.C'est travailler A ta collabora-
tion de la famille et de I'Ecole pour
la bonne formation de 'enfant. -
V\oih line bonne teuvre.
4"(Ph^* *^^ Pb^PAlgC^^^S< P1id^<^1^^^^^^^.;


NOMINATIONS
Le Pere Le Merrer a 6t normm6
dircteur de 1IEcole Apostolique do
Saint Pol de Lion (Prance), e Pb-
re FertC, Cure du Dondon et le P&-
re Dick, pr6cedemment pfrofe:.-sour
au College N. D. du Perp6tuel Se-
cours, administrator de Cerca La
Source.

A MONT-ORGANISE
Mgr. Jan a cr 6 dans son dioce-
se une nouvelle paroisse, A Mont-
Organis. Son administration est
confine au R. Pere Coignard, ancient
professeur au College N. D. du
Perp't-;L! Secours. En S.ptrembr_
detrnerr cut !!eo soienr:iilemnt !a
i,,,,i,. in d ; --:,r,. '6t e afss ez
cquelnt.
L'Evqju_ a' etae au milieu d'unf
fotueC c(cmpacle. T&s betle fete dans
te corn pIrdu du Nord. Felieit-
tionm au; ('ore et nxa bienfaitetirs
qui -r .:-*r' aussi a :'E} :-li q.,s
o2i en' 1 re-taur,,.

V SITEI'R DISTINGI'E

t. It M., John E. Giatcobbe, R.-
rA erutant do M ,:'-i .:: ,;., Lino-
type Company ui 'aeiomnainait
M. Frank Chenet, M. GC;iobhe est
enf torn, e de propagande dan-s lke
in ires e s6journiera que!ques
j.]urs parrni nous.
Noas. t'e.n remercion. vivement
tt lii soihaiitons dru
(Voir suite en 8eme. page)


FORTOSSAN CIBA
et
FORTOSSAN IRRADIE
Suraliment phosphore integral
pour enfants en bas fige
PREVENT ET GUERIT:
Rachitisine -- DeIbhiiti, Dfforma-
tion des os, Nerviosit& Retard de
dentition, Mauvas-e nu rit i n, Re-
tard de la marche, Trubles de ia
croissance ,Poudre soluble a dela-
yer dans les biberons.
PAUL COUPAUD,
1)istributeur pour Haiti
Port-au-Prince.

tAAidfi^aB~y^ayfy~f^^^^Ty)^^^'^^


Grand Rue.


Les modules 1939 sent attendus incessimnent en
Haiti.

PRIX SPECIAL POUR LES OFTICIERS DE LA GARDEN
D-ITAIT-

,- :tt w wn r r -


S0[cy elettes


De la fameuse

marque

SIEt NDIAN ,

nr vente chez


mnrra~~ars~r~


Is~


5


~x~ -.. l..L*..1?...~~~1.... ._1 1._ I-~_I_ __C~-
'II'~"' "'C~rrur
~~8*e~R4Rlmrrrt~aP,1. U4LLC ~v -Ym Il-r*~n~o~***a~4.~~**crrmr~lrkv ,,


i
i i









con
""""" bali
'?# ~a :: .
PIN DE LA SAISON ESTIVALE ouws. Nous laur -souhaitqu une chd
SOURCES-CIHAUDES, bonne anane scolaire. ren
LE VICYY D'AITI
LE MARCH E len
A aucun moment depuis la co- DES SOURCES-CHAUDES situ
lonie franchise, cette station ther- nif
male, n's jamais tant W6t I'objet Lea demarches n'Wont pas cessti l
de la grande marque d'attention en vue de la rtouverture d'u mr- pI
des excursionnistes. Et de l'avis ch6 des Sources-Chaud., don't I'u- de
des plus anciens habitants des tilite est incontestable pou:r le d- du
Sources-Chaudes, c'est la premi.- veloppement de cet important cen-
re fois depuis I'Ind6pendance que tre balndaire. I're
tant de visiteurs sont 6ntrsi aux Cette semaine, une petition a tepro
Sources-Chaude l D)urant la saiion, adressde A Son Excilerne iW Prl- .,
A 10 1"11


It village avtc it va-et-t'ient des
vill6ginturistc.s, les toilettes des 6-
l6gantes dernoiselles, les cris jo-
vyux des enfants et les doux mor-
.ccaix ide musique provenant -a
et it. des maiso'nneittes voisines,
avait, 'grate it tous ce>z charmed,.
.laspet. d rJ'It. petite vriile ou in4
JoiP, ut la gpite president i tou.t.
On p1,')iv;it com)pterr ce., visi-
Ut'.airs p.r renti'tnes. Et u.s se rela-
yniant i,,cmnm, pja-r enchantement.
A c.i.t. .te l,)- iJ'unit glroupe avait
.-,. 11. : ,. g. -:':;pte a rivaiL.
c h*n c .'. ir ,d.;r nt r o te I la
s-L :n l' I do uii; l i; Octa'r .A
D'iapri.s Ia o, ras'al:.t Agricoa .. (In
pet'tL r-t in r .a]S exit, g6ratiin.
nombr... e \v.-:teure i So a rce.-
Chaudes, 'a plus d 1e 100.
Maintenant avec le mois d'Octo-
br, c:hac n ;,yanit sa Itcshe i re-
prend'ire r.::: ill.:, e viiilage est de-
T.-.'n i: c-. ,- e :t human, qui du-
ta t t.,- n:,'L.-, l';.. va;it eitire-'C-



Ti i:,: r.,l ,-. Ji.-l...- Il:ti<~':r t Com -
mu;L; i .' l r: iJt.-Pa x, iMe, Saint
MT,.rt :. A.: *.!i .-- v n du TrIib int
Civ d P -IP:x. Archeb.c-n.
I pict ; [u !,'.- .iL' Port-dl'?-
P'aix, .M. DtlU.n. ;anir:: JJfge- do
Paix de I, B.-n-P1leu, .I. 1. Atha-
nazo A. ui u<:.., dir .oteur de l'ir:tC-
rsant ioiurnal, Ie Phare du Nord'
0I')..- -. N Nefor: Moise, dir-.,.-
ti dir ( iurrier de I'Arlibonite,
.M iitrl' S.,m ,- St. V'i a vocal mili-
ran i' Gr(--M:rre, les families
Thiel fe.iJ. ()liicr, Thebut:d, Iunr,
etc.. de-- o,'an;iS'e:.
Co'mmrii on li: vcil, cette b'inne
iproaganle rc-ntrejl.r-e ldepuis quael-
q tw 1 alItn lO-'.. ('11 A,'n d ro'I"\ nmeont
dties Sources-C(hl.taudvs, nr demenmre-
ra pas iinlrI t.'t..eu--. L, ponmbr'oux
visiteturs ar[i'.\ : -tis torc.es-Chalr-
des, Csi Teuiurs 'i S, .< t tilt tul'8 ,'ih tt ts tm t
iturl O:i '. (" t : '.e ri''gr t- qu'l S]
ain .i.i..., itt tal ti L t.i rm .k'.
pju m erl" t 't.J!us- tiai .inor'-l d.}'y re'v '.' ir'
i' r.', ,- it. ,pt.r iL' ,ur tii p .is piroloi -
gi,,. (,.'p'endant, pui-que c. grannd
I rai; i1. ,lut e( t d'i l'.;cu '.ls. entiere-.
ivent hi'pvre d--, jumrnau:. a i:tf
'dAi i '.--- nntr i'igrori pr-



ii.; ** :; ti; t ct in p:SrI.en .-far U e





lxti, ile c e it fit sel d'Eupso ri-t it l q t

(' contiuntr des parn s et jardi-a
puLlics s-rarint amnagit.s Et-
Soureos-Chaurl's, grice A une s&.
rieuse organisatiun, n'aurait rien
tA nlviert it cts grandes statoriuns
thermales d'Europe qui constituent
d'immenses sources de richesse na-
tionales.


NAISANCE

Les epoux Lafontant B. Tro-
chet ont fett joyeusement la ve-


nue au mronde de rletr preri&re-
n6e, une jolie fillette, prbnommn e
Vernette.
Compliments a la famille e(
meilleurs vUtux di 6 b6lA.

LES ECOI.ES

Le mardi 4 oct L'r::, let trois &-
coles de cette localitr; out 4t6 rou-
vertes. .Les l6ves apres deux
mois de vacances oit r.'pris leurs


sident Vincent an Pa!ai9 National,
a Port-au-Prince, par la Coopra-
tive Ag-ricole, au .noam cde habi-
tants.
Voici cette petition:
Union Trav.il Bi-n.Bt,'r
C('updrati,, A.-gricr'le
ide Por't-a-Pinmcnt. du Nordl
Bur-rean C('ntra!
dcs Soullrces-Chautdkes. le 5 Oct. -F
A S. E. M. Sttniu Vincent,
Grand Protecteur de la Coop6rativ'
President te ia Rdpublique
Port-rau-Prince,
Excellente,
No~'i a von Ih 'Innt'ur d( v'.41 at-
*{res, r it.LIurd i cu nte .SLipp.
(11I:- ati rn.-m de t .;-, i,'- habitan.ts-
des S..urcr-s-Chat'ud,- d*: 1a -.i-
de dPoir:-a-i-rntur-t dit Nrd. ni
fav'e r d'lu 'titbli---.niC ;'. .c tri -
march,', frm- t'" t l .: -i ;'-
Nou.is n'ignornl.: pIas, Ex-'elen-
ce, 1'interel oqu 'Vos nitil porter:
ici n Port-h-it rim t-It. N'..I.- stvOfnilS
aussi la grande soiicit,:le que
V'ous professez t.c.ur la masse la-.
,"orte'.-e et ia P.ri die souLtrancei
c..ie V-us prene:,. Qlan::t c-tIe ma- -
-,t. trtavcrae sCe hi.r{, nma!houire-;-

C'e-t i'.eC ir. ie J':t. I' con-
ilcii qu. o ; l \1 non( l ij- acres-
.tr a Votret paternge..e sollicitu.cde
pour obtenir ii riiL~.e-tr.'.Lure do e :-
tre mnarihe,
Ce marched situi a!.i Centre d--
ia rgiorn de Port-a-Piment du
Nord, ia Source-Chaatcle. dolt noi-
:.eu cment favoriser le developp.--
mernt commercial de cette plain,
mais aussi (on|tribLLir au relev'-
ment des Sources-Chaides, ce vil-
late qui, grace i e3 Eniux Ther-
male.s clbres, do.-.i ent cumme .i
Cittadelle (.'hris-to|. ph in lied. de
nos Jours., tr-'s fr(,q,':'nte, A tel
point que cctteo annee c'et par
centainec. que nous avons compte
e.s visiteurs venus do tous les
points du pays. Mai.s ce tbel 6ian,
pourra s'arrkter Ji notre marchl6
n't'.st itpas r6talt. l iatIcoul) de ces
;viitu rs oe sort plaints de ne rienn
trouve.r a acheter A Sources-Chau-
des. Et c'est ai 1'Anse-Rouge qu'il
leur faudrait aller faire leur pro-
vision.Mais l'Anae-Rouge est A plus


S
'Ver
FEr
Phi
che]
de,
Alis
Gre
tlm
uls,
'en


isLNO l'VELLIMJ *

20' m, des Sources-Chaudes.
s habitants don't la majority esat
tmerCante ont vu lours affaire
saesO considbrablement dOluts
fermeture de notre seu .mar-
, ear tous ne peuvent pas so
dre A I'Anse-Rougc.
Nous sommes persaudds, Excel-
ce, que, pregnant en main notre
matioTt, Votre sollicitude se ma-
estera en notre faveur et que
narch6 des Sources-Chaudes, le
s grand bien que Vous deman-
la population de Port-A-Piment
Nord. sera bientt6t une reality .
)aignez agr-er, Monsieur le
-sident, l'hommage de notre
fond respect et assurance de
re fidfcle attachment.
ignes: Lafontant Throchet, E.
rnet, Doreus Gustave, Ulysse
dlus, V. C6dieu, Cedieu Jean
lippe. Stella Jeancin, D. E. Mi-
I, Mnme B. Throchet, A. Lechar-
Osiutc: Jn-Charles, Mme Vve.
gma Senat. A. Eug6ne, A. Noel
-vy Gustave, Aneus Joseph,
ie Borgella, T. Ulysse, Jeanvil.
Mmie Dtryns Pierre, etc. (Sui-
t d'autres signatures).
CORRESPO NDANT.


LE 30 A THORLAND

Le programme copieux et varied
dcs attractions qun animeront la
grandrtl journre du dimanche 30
Octolbre fait de cettn journ6e una
f t.-' d'ob[ igati-In.
DI.,; ciUx heuroes d(i matiHr, le iazz
Gtugir rd tcra prticnr eet les i-
tr'_ tir.> c,:rr nen,:- rnt atL rylth-
mt dies p:[us folieo ,.',nrngues, E.'i
plus d'L"une grande course A bicy-
clettes, e concArur.s de tir er au-
tre.- ,;ux, il i era d.Csputi h la pis-
cin., par no- mneiilei;r.s amateurs, 1a
magnimique Coupe Pilot pour le
championnat de nage d'Haiti. QLi;
en -era 1'heureux vainquetur? Per-
sonnte rn sait. Mais il est certain
que la competition a :n.: I..-Asion-
nar:teo :u rlus haut p int.
A mid:. j:,ersonIne n'aura besoin
de regagner son home. Au priK
democratique d'une gourde, des
p;ats garnish par nos meilleurs cor-
dor,s-blieu seront offers. Bon ap-
petit, Mesttr.rs et dame.s
Puis dan. I'apreis-midi. ies at-
traction; et les jeux se poursui-
vront ave.c It mrtme entrain ainsi
quI le hal i auim6 par Ile jazz Gui-
g-ard. \':.ici tionc uine journbe de
folle gainetI qu'o'ffre Thorland. Re-
tenez en n,~,n ia date:
Dimanche 30 Octobre.
Entree Ge6n.rale: deux gourdes.
Enfant~-. uLne gourde.
Tous i Thorland:

Machine e crire Remington
fMachine 6 calculer Dalton
Rubaus, paper carbon
Faites os achats& che
G GILG-


A Profitable!

I'
is available
S 1to a1 y l1* f t t
i' hra 6ise. b e tWtratmi- 4
ul. > *We Suet &waer e a fhlo j
o Teo hr toPft d pr .* n. i
Of 4fl-la t rGal kbr Ofa..m..
"" e"fh n"' "Org

O A' t f WABRE g FORTEL SQUANt
SO/ NO. 18. I, B ADFORD. ENGLAND


*.. *A l W . ... ... r.
.ERCLE

PORT*AU.PRINCIEN

Les actionnaires du iSyndicat td
Port-tauPrinelen sont pr*e de .se
r6unir en Assemble GAdro le
Mardi 18 Octobre en eiArs, A t Is
p. m., A Is terrasse aup6rieure du
' Cercle.
A d6faut de quorum la reunion
sera renvoy&e au Mercredi 19 Oe-
tobre A 6 h. p. m.
Si, A cette deuxidme reunion, la
majority Wnest pas constat4e, la
saance se tiendra le jeudi 20 octo-
bre A 6 hrs.p.. m., qulel qtwe soit
le nombre des actionnaires pr-
sents,- ce, conform6ment a J'ar-
tide XXIII de l'acte constitutif de
la Society.
Objet de la s6ance: Recontltu-
tion du Conseil d'Administration.

FOMBRUN,

President du C erce.



INSTITUTION DE
Mme JUSTIN MARCELIN
JARDIN DES ENFANTS
A PARTIR DE 3 ANS

Mme Justin Marcelin avise les
families de la Capitale et de la
Province que son 6tablisseent de
Jeunes filles continue toujours A
fonctionrier des le ler lundi d'oc-
tohre. avec lcs mimes conditions
d'ordre, de discipline. Preparation
au certificate d'Etudes primaires et
au :r-evet Sir.ple, course de coutu-
re et de dessins.



Cie Gle. TRANSATLANTIQUE

Service des navires de charge

Messieurs les chargers, sont a-
vises, quo le paquebot Caravelle,
venant dos ports du Nord, est at-
tendu a Port-au-Prince, le Lundi
17 Octobre courant, h 6 heures
A. M.
11 repartira le jour rmme, pour
les rprts du Sud et de 1'Europe,
prenant fret seuiement.

J. R. VITAL, Agent.


- as


PARFUMS MAGS
A LA PHARMAW
CAMILL .i,


.. .t .. I



6Pour leurpremier bain I d/





'- : -I
"I-

.. : ..,- 1
,}'" ...I :;.'-
/P-J.









I t 6 ceptionnelle,. t, h ule r d'olive, vul eC d t pour eslQ unet i dou1 a d op
a t at C-a s:c d
8 eplye pour len p iers ain. v Palmalivel Et vous-snimcs qu! db-irez
V' it OS crhargis de survefller eaur Ihysiknc.]eur santi, dlitctat de t avie u i u V. .s os-'le pour
I n. .t. ,":.









i T P LIire nt ent P iv de bet6 sr to vot corps,
et.o e n e n ue ean douerche, attirante
o a ls Ls NTr e avaxt terro, les 5 pelite, Djonne .Mar as Pour Ie ?"&* de ago blb~t. totit








.... .... ... .'I...
g mpo" pour r pr oin s, on P molliee! E i.-mZ$ au dsire*
P ,T a- 'pr queI t re n utiiier Lt ,RA.ial al jra drdr I't*t dek i, Jeun o, hfm iwr, ," .,P'I
& v t, --jr$On pal6 Pl olivt... dere b24egt6, ,4r l votre orpt, ..




"-- -------"
t L'aT $- i '~HI',&IIU DI .%, nmW :?*FAIN
a mi it6 d~t249 ..:.. ;i :g

abb~ CO~br ).llc~~: aaild~i9rbnc*~r5O ud~'...;i;;i::i~~
Ilor~ ~~ ~~ ~ ~ ~ ~ ~ '? ..... ulfo a Rnro!..i i aLL. t~~P~aHOUlbCLHU


.iA~t~fliSSIdnaaaa.ai-


M www-rww___ __


,..t-,.,i- Y __


4Clk 6 -irA .- -. -n -.--4


----
A ATTENTION'

DES PAM*

Les families de la Capitalt::
la Province ne dolvent paue .
que le pensionnat dirig4 r
Justin Marcelin el: M : i
Bonhomme offre & leurs *&.
7 A 18 ans les maimes gartiap
discipline, de sons eat ~d. i
lance. '
Les petits trouveront leis-.fl
soins maternets prodiguli: il
e m.Justin Mareel ""
Le pensionnat eat bir4t
jourA au mnme lotai .
Angle Lalue et Rue I





.aflYkD~flC rwx I t1 U 1t': lit LS8 MlOUVW~lZT!I s fLI~*bna.#ep- wa...~


c~QWflU9 PAG2 S*,~*s*~*ll~*


I! ":. ----.---;. ..' 7 : .-: .f--- !,: Hb--H----I li




JIW NOIVEIES DU MONDE ENTIER


Relues ce ai par. Cable, Radio et Correspondance Aerlenne

,:* ^(STATIONS HlIR., f1UH, etc.)


10N S'EST COMPLI-*
UPAPEST LANCE UN
rg A PRAGUE
ON (TchcIoslovaquie)
conversations hungaro-tch&-
aues qu taient resttes hier
t mort n'ont pas progres-
d'hui. Au contraire elles
marques par un fait d'une
Ssans precedent dans les re-
entre les 2 pays. Devant la
iite slovaque a ne pas vou-
i* cder les territoires recla-
le gouvernement hongrois a
on ultimatum a In Tchicos-
Le document r6clame les
reet en contestation.

DpELAI DE 7 HEURES t
'.1&ministre des affaires 6trange-
gromis Mr. Koloman Von
a pr&sente I'ultimatum au
-de la conference des mino-
tet a donni a la Tchcoslova-
7 heures '3 pour repondre
iqoi l Hongrie adoptera d'au-
are.

I CONCESSIONS TCHEQUES
. INACCEPTABLES
Ia' concessions offertes par la
lovaquie aux termes du rL-



La bicyclette ARMSTRONG .
it le reprisentant est Mr. Frank
,:. WILSON, Administrateur
bil Hxide Storage Battery S. S.
.Mtln connue dans le monde en-
ltpour sa solidity et scn moder-

fuaavons en stock tous les mo-
S*.; de course, h home, i fem-


et et pour enfants.
awtillement bas.


Le prix est


glement des minorit6s hongroises
en Slovaquie sont consid6rces inac-
Sceptables par Budapest.

CONCENTRATIONS DE TROJU.
PES ET MEETINGS
PATRIOTIQUES
On a appris de source autori-
she que 1'arm4e hongroise a fait
avancer des troupes sur la fron-
tibre tchlque. A I'expiration de
l'ultimatum la d6lEgation hongroi-
se retournera ici pour prendre le
dernier. mot. des hongrois. Si au-
cune satisfaction n'est donn6e on
croit que 1'armee hongroise rece-
vra 1'ordre d'attaquer. A Budapest
des meetings patriotiques sont te-
nus demandant au gouvernement
de prendre des measures energiques
et la press nationalist participe
a fond a la champagne.

LES TCREQUES MANELU-
VRENT SUrR LA FRONTIER
On rapporte cet apres-midi que
des divisions entieres de 1'armtee
tch que sent concentre's sur tojLi
les points dt la frontiere et at-
tendent dan- leurs trenches Fat-
taque hongroise. L'artillerie loutr-
de a 6.t trainee dans le., champs
recouvNerts des premieres neiges de
l'hiver On ,s&time 5 plus de t.200
appareils, les a'vi::1 i. qui e les Itc e-
ques jetercut ldur"s la rlataille.si olle
est dlecinche.Des corp-,. de mitrail-
leur. armes onet pr' leurs disposi-
tions cn prenm!eres lines. Leo



Le fait est iicornteste.- : It,.
chauksures BATA so:t irr'pro-
chables sous le rapport der la so-
lidite et du fini. Ce sont. 'e chatis
ures prefr6es dcls tlegants


,-.-Dvenezs-votre propre Comptable en ouvrant ut
Compete de Cheque a la Banque Nationale de hI
R4publique d'SaitL
'Cmrr,**rw ,.fhf^^rvCwwvN fv F JJ ^f^^^^^ C*^^ -- **PP I M


ponts sur le Danube ont 6et mines.
Uls exploseront dts que lea pre-
miers soldat-s hongrois tenteront
de s'approcher d'eux. Des d6ta-
chements de tanks lourds et lgers
ont &t4 d'urgence exp&li4s vers leg
rives du Danuxbe. L'impression cet-
aprbs-midi es.t que les Tceh-ques ai-
meront mieux combattre que d'ac-
ceder aux revendications hongroi-
ses.

HITTER SEUL ARBITRE DE
CETTE SITUATION
Le premier Slovaque Tisse af-
fronte, srrmble-t-il, des dissensions
dans son propre parti et seul I'avis
d'Hitler pourrait etre un facteur
d6cisif dans Ia querelle sur la di-
vision de li Slovaquie. On rappor-
Le quae e ministre slovaque Dur-
chansky est revenue a Bratislava de
I'Allernagne oi il a conf6re hier
avec le chancelier Hitler.

LES DIPLOMATS SE SONT
SEPARES
Les .-slAvaques au court de.s. ne-
gociation.s nli desrent ckder que
2.000 mile c.arres tandil que les
hangroi-; recinment 8,000 miles car-
res. L.Ia LIrngrie' voudrait des vil-
-Le oh la population n'est pa.; seon-
le.'rne't l,.' gr'.i-e. LIa delegation
}-ngrse .. laissL e pour.L i Budape.st
,o ,r ( ..'..L I 't.q:.,rr :, c":.hiret tandi.s
quoe .JJ.,crbh iiso nou'.veau prremier
slovtaque iP iartit hatvoemrnt pnur:
Brn tin 'i ,i. T esi \:.-.I part avat i
']Lie KL rnya anilt rt-je: l"s cnce=-
siil.. i:;ftTt'r'. en dernier lieu par
i C.: v sl.'.o laqtl..4 ,

IMPORTANT ARTICLE DE
ALVAhiEZ DEL VAYO MINIS-
THE LOYALIST ESPAGNOL
PARIS Le grant qiuotidie.n
;5ari..:lt r. .ParKi Scir-: a public un
impolrtP .t arrit. e d- S Mr:. AX'.Nar,:
del' Va -. intit i : ,'e pagne r,
deviondra pa;.a .) nimpi:le objet (L
marchandage2. Le ministry des af-
faires &trangeres de la R6publique
a souligne d'abord que la decision
du gouvernement espagnol de re-
tirer de sa propre initiative tous
les volontaires Ptrangers combat-
tant dans l'al-me r6publicaine a
cr66 une situation qui ne laisse
maintenant aucun doute A tout
honnete observateur. I1 precise que
argument en favour de Fadver-
saire accusant la R6publique d'e-
tre influence par f'6tranger fait
maintenant d6faut,

LE PEUPIE EST PLUS DECIDE
............. .A AQUE AM ............
>I e l.- t,,_,',_t e-patgnol, poursuiL
Del Vu:o, s t !ei.i.! avtc plusI d'( -
nergit' que jman i a c,'mnialtrte jus-
q u' -. qu t pay- soit libere de
1'inrvasiorn etrangre. ILa terrible *vt
mons true pxp('rit.Ice qui se
pasa an Eturop'e ;,'i cours des der-
ni.res s.-emabmles u lit:eu die ]'encou-
rager a rer.ftrce au contraire sa re-
solution dol e n as admettre que
'Espagne .1 r sacrit6ie h la poli-
tique ae capituiiatiori qui menace
l'existence des petite.s nations et
qui eonstitue dan s une measure
do plus en plus grande pour
les drnmocraties europ6ennes lb
danger de disparaitre A tout ja-
mais.

NOlUS DESIRON'S LA PAIX
MAIS INE V ERIITABLE PAIX
Monisieur h,-l Vayo ajouta cnous
ddsirons la pIil: Imur l'Europe,
maiu tone :-nt,. lt l puain solide et
ba es& t, tr .iustt're, nort pa. IAL
pnix qtpi i 41 n(,' tl-0 i ': i (.s( raln-* I
quillit pollr (uei(tJiiu'ls mois tanih.-
q4ue iLes force de gKut.rre rnt tout It
temps dt prt;piarr lcur action dce.-
tructivo. Non p.ts it paix qui uin
ijour abandnnne l'Autriche, un au-


tre jour ia Tebiscosivacquiie et peu

Souliers e.Pilot, tout cuir nou-
veaux mod les pour homes: U'is,
Chamoupy, Tresse, Blanc et Jaune,
Noir et Blanc, Verni. pour Cer&
monie, Etc... Etc.. Qu-bec.
A des prix d6fitnt l rance: $ 2.50 et 3.010.
Passez les,~ voir chez Victor Jh-
Cassagnol., Rue PavIe. en face du
Docteur Armand oil ce charlmant
pirectcur vous fetra tn eccneil tout
cordial.
Ces ;nodle;n ;ont aupsi exposes
au Rex et A Paramount. Rappelez-
vous que tPil'ot:, veut dire: Con-
fort, Solidit6, Eirgance et: bon mar.
.eA. .SI c'rt Pillot,, c'est slide.


A pett tous lea patits 6tats pour la
satisfaction agresseu4rs.,..

LA REPUBLIQUE ESPAGNOLE
S'ADRESSE A LA DEMOCRAT.
TIE UNIVERSELLE
Le front populaire espagnol a a-
dresse aujourd'hui la Democra-.
tie universelle un message dans le-
quel il protest centre une solu-
tion du problkme espagnol qui no
sera pas conditionnte par le retrait
total des combatants strangers.

CONTRE LA POLITIQUE
DE MUNICH
Le- manifeate protest centre les
e16gentdes,, dnaturant ce que re-
presente In R6publique Espagnole
et .s'leve centre ]f politique de
Munich qui remplit de tristesse
ceux qui furent en 1914-1919 les
souls amis allies en Espagne et qui
peut avoir des consequences irre-
parables si on ne met pas fin a,,x
proceeds emlnpoyes dans I'affaire
Tcheclolovaq ue.

LA REPIUBLIQUIE DEFEND LES
DROITS DU PEOPLE
Faisatnt allusion aux tentative
pour mettre fin atu cflit erp'agnfo
e manifm .t.. ,.'uliign. qu-e a Rept-
blique c.-.ai ,'gi le de'fend lt 'c* iro.ts
de I'E -pac..-ir j it ra.- !,- P t'-at ,i ,-.
made aidee po.U;0r i Pe1.t. e(sDa-
gnrcl onr m ttanit nii h ',a ;l .Ltiquci :
d:e. non-l i r. tee vont ion,

PAlIS NO31ME 1N .AMI-A.SSA-
DEUR *. ROME
PARIS Le car.n:: IM.vlii-er a
G tO::.','rtve I" ;l.-f t 1' .I21,n-, ieirj
rax iS- Pi:..r;ii. r K i iA, 'is-, ;:t,,
d,, 't. r:ii ., ,',."'.. ,. IL im e .",(. i! va
appi r'.,:"r :;1 r,-o ,::.i ; Ian p;- .r i
Fran': do a c1.'.: -re ?'-.hi-
pie.


La meIthode employee par 1i
Blanchisserie Rigaud A Petionville, pour la pri-
paration du line, des robes et cos-
tumes, done entire satisfaction
aux aimables clients,


EN VIlE DE LA PROCHAINE
BATAILLE DE CANTON
HfONKONG.- Mr Elmer W. Pe-
toerson informed des renforts chi-
no&i en nombre considerable ont
ete envoys du district et vers la
zone de la baie de Bias avee des in-
dications que? d'un moment d'au-
tre ils petiVent nav.ir A affronter
le corps exp&ditionnaire japonaii.
Les routes de Waichow situ6e A 80
miles A PEst de Canton et ]a gIr-
de la cit Ina plus proche de la baie
de Bias sent bloqu6es avec des ca-
minons et des autobus charges de
troupes chino;ise. Waichow est,
eroit-on, le premier objectif des
japonais qui sont au nombre de
35,000. Is sent d6barques hier A ]a
baie et ont aces A la capital du
sud de la Chine par ine bonne rou-
te.

BILAN DRESSE PAR L'A-
MIRAUTE JAPONAISE
TOKIO.- Un porte-parole de
l'Amiraut6 japonaise a d6clar6
que les hydravions japonais ont
fait 2,000 victims parmi les trou-
pes chinoises hier et ont d6truit
60 camions charges de munitions
et de provision an course d'un raid
contre le I s ferroviaires dc
('antorn.



Le<- i.':i.'i, en general ceux qui
vc-ulent plaire, ne portent par ces
temps de grande chaleurs que le
drill fin. Passez cAu Monde Chic'
ancienne Maison Jean Talanms et
vou.n serez ;atisfait.



CLINIQUE
du
Dr. P. C. DESMANGILES
ancienne maisonr F. Duvigneaud
(Rue des ('csu,-t'cs)
Consultations :
4 hres i 5 hrees. 30




MANGEAiOS

Fy rri~?;$


MAGESTIC


F OfULS DU DOCTIlUR SLOAN ~


votl comment c sent
la b6uchce spres l'emploi de Kolynos. Sa
mousse active et p6tillante penktre dans lea
interstices, dans toutes les caviths; elle sup-
prime rapidement les vilaines teaches jaunf-
tres. Du mcme coup elle dEtruit et balaio les
germes dangereux qui engendrent la care.
Essayez Kolynos. Vous connaRtrez la joie
d'une bouche fratche et rbellement propre.


Q'U


~yllh'~,~t*~M~4C~+r~.Il~ll)d~JI~I~~'~LL~ LLLL' S~C~~CC~I~I


I - .. - - -- -


PACE I





LID ---O. ^ S S l f e f f W U ,fVt*--l..^ ^^u---t-,.


C ~ treerr asr.' WcE%.


LICfTATION


On fait savoir A tbus ceux i qui
'ii appartiendra qu'en vertu: d'un
jugement du tribunal civil de jac-
mel en date du 23 avril 1938
passe en force de chose jug6e, 20.
d'un jugement du tribunal civil de
Port-au-Prince en date dii 11 jan-
vier 1938 pass en force de cho-
ses% jugue, So. de difftrents accords
intervenus entire les co-licitants, if
S sra procd4 Ie samedi vingt deux
Octobre 1938 d&s dix heures 'du
martin en l'Etude et par te minis-
4tre du notaire Hermann Pasquier,
rue' Roux, ci-devant Bonne-Foi,
No. 57 A la vente au plus offrant
et dernier encherisseur des im-
meubles .,uivanits;
lo. Une proprit6c fonds et bia-
tisses sise A Port-au-Prince rue du
Champ-de-Mars, mesurant quinze
pieds de facade sur cent vingt
pieds de profondeur, bornee: au
Nord par les ieritiers Jean Vic-
tor, au Sud par la dite rue. it 'Est
par Baronette Baron et A I'Ouest
par Peretto et Pition Riobe sur la
mise A prix de ux cent dollars...
.. ........... .. Cy ...... 200.
2,.- iUnc prn pi&tiC fdors t b -
tisses is en citto vilie rlie Saint
Ironure. mc;urant doze pieds de
fagade sur vingt troie pieds de
profondeur, borne.: au Nord par
Madamrr Exina Jn- oeli au Sud
par in dite rue, 4. t par i c-
ri ite D[t- n1 e-e en a 0i p r
l iests d i p.on t n -
se a prix dcc d(iC c IaR ,... I O
3o,-- UtU- l r,,; ^ ^i,. f*?.nds tC:+ bti-
tisses si'e i- Port-a u-i" a c. r:ct
St-Honeor r i C. seiC pityr
et demi de facade v com'ris un
passages c.mmun de troi.s p.ied.i- t
demi ur Vinl: cinq picds de pro-
rw S ir:. ItiE''.. a ui par MIe

e r nd
man ;'a nu;' r '1 S c '
vL i de drot








xan '. r I .. .
I ,.- ['n, r?';;p "ir.( ; i.....' i"a' -





Cv Or 140
5 j.' ', r1pr fndsi et bit-
t F n- tU-Pine avenue
Irc ''i }, S 'n-r Av ] I'n -"-t. d:Pa e Se
chFip;o "ti c {' q ]C or' in i. a pr-
m t' ''.r:.o m .e- ire' quarante
pieds ,i'- a sLr soixa-nte pieds.
Ud pro: .'. '. bar .. au Nord par
ii3t.-ry l3 on, a'' S pud pur Jules
ic:gi". a .t.' par un I' avenue l i
a !'uEcs t i ar JuIes Micdge; lla cu-
piCed du N\rd aia Sud sir soixanati
piods d- l''- I .1u t, borne au
Nord pa'r J '-t M"ego, ;uoi Sud par
S par ain. t a Ope st. plar -.
Mcig1., la tro!i-i,:'. m 1 p,' ir:' mesu-
re uu' 'rar 'Cto pI3 d. dI e I 1".L;''t" sur
so-ixLin pite lds de proflt.nd ne+c au Nord, au Sud et a l'Est
pJar t Ju I's MYege et a ')Ouest par
\V. Savain; ia quiatri'fm portion
mesourn quarante pieds de facade
sur cinquante pleds de profondeur,
borne: au Nord, au Sud et a
l'O:tot puar J. Meige et a It'Est
par W. Savain, et la cinquieme
p"'rt on msure quarante pieds du
Nord :1u Sud et i'ngt deux pieds
de I'IEs: a IOuest, bornee: au Nord
Ounest par J. Meige, au SLId pa"r II.
Ambla3ti I l i'Est par W. Savain.
r' 1i mi ..A'i ptrix dth deux cents
dollar. Or 1-200.


6o.- ---. ne tprop it& siise a Port-
au-Prince, Avenue Louverture,
mesurant vingt deux pieds de fa-
cade .ur Ie grand chemin, cinquan-
tc deux pieds au c8t6 oppose; sur
quatre vingt onze pieds de profon-
deur au cote Est et cent quatre
vingt douze pieds six pouces a
l'Ouest, bornee: au Nord par Lo-
risma Janvier, au Sud par 'ave-
nue Louverture et I'Est par Ray-
mond Ain6 et A I'Otest par Israel
Plaisimond sur la raise prix de
quatre vingts dollars, Cy... Or. 80.
7o, Une propriWt6 fonds et bW-
tisses sise A Port-au-Prince, der-
riere Ie cimetiere exterieur, rue
Pdtion, mesurant vingt pieds de
facade sur la dite rue sur cent
pieds de profondeur, borne: au
Nord par Charleus Charles, au
Sud par la rue Ption, A I"Et par
Sylvestre Bellegarde et h I'Ouest
par Alcdsius Bellegarde sur la mri-
se A prix de cent soixante dollars,
Cy............ Or 160.
8'o.-Un emplacement sia it Port-
au-Prince, donnant sur la ruelle du
cimetitre, (prolongement de la rue
du Centre), mesurant trente cinq
pieds de facade sur la ruelle, cin-
quante pieds au c6tU oppos6, bor-
n6e au Nord par Aristhomxne Sam-
son et Magulua Faustin au Sud
par Ademiise Saint Louis, Madame
Lucia Louis Innocent et Madame
Margueritte Louis Innocent, A 'Est


par la ruel'.e C'u cimetiLre et it
l'Ouest par :iu euve Gernovil Ppn-
tagne sur la i,,ise A prix de solx n-
te dollars...... Cy. Or 60.
9o.- Une proprj4te fonds et bA-
tisses sise on cette ville,.-rue Jo-
seph Janvier, ci-devant Penthi'vre,
mesurant quinze pieds de facade
sur quarante et un pieds et trois
pouces de profondeur, borne : au
Nord par les heritiers Janvier, au
Sud par Ia dite rue, A P'Est par
Devine et a 'Ouest par Clorinde
Mathieux sur la mise a prix de cent
quarante dollars... Cy... Or 140.
to.-- tine proprite fonds et ,
bAtieses sise a Port-au-Prince A-
venue Louverture, mesurant vingt
quatre pieds de facade sur 1'avenue
Louverture, quarante pieds au co-
t6 oppose sur une profondeur de
cent cinquante pieds en line droi-
to au cot6 Est, autant en line bri-
ste au c6te Ouest, bornee au Nord
par 'avenue Louverture, au Sni,
par Justin Mege, A I'Est par Vic-
tor Carrt et a iOuest par Docteur
Tertulis Nicolas sur la mise A prix
de trois cents dollars. Cy... Or 300.
11o.- Une propri6te fonds et
bAtisses sise en cette ville, rue du
magasin de 1'Etat, mnesurant vingt
pieds et dix poouee de faCade sur
cinquante et un pieds de profon-
deur, borne au Nord par Rose Jn-
Paiu, au Sud par les htritiers Ca-
mille Louhisdon, a 1'Est par Du-
racine Louhisdon et ha rOuest par
la dite rue sur la mise A prix de
cent dollars. ... Cy. Or 100.
12o._ t'ne propri.it fonds et
a^. .e.-- si Fe a Pelionvil 1, stir Ia
'ranudh route ( auw-Princll i'angle de- rues Lam-
E 'r ut MagY. 'mn"suram ingt six
i eds et de-mi d. faade sur Ia
grande route, seize pied au cbt
oppoe si-r la rueL-.i. art sut cent
vingt pied& de prol'ndciir, bornee
au Nord par ia rue Lambert, au
Sud par la granie route ir Est
par Marie RobertsLon et a I'Ouest
par Eugenic Prinston Baptiste sur
Ia rmie a prix de deux cent qua-
mra ti' doeiar ,.. ... Cty...- Or 240.
r13-- Lne portion de terre si-
utu6 -i Ptnionviie sur le grand che-
mrin cuiduisant Port-au-Prince,
quei,' q':'n i.- ,t i contenance, la-
tiu-ne p- "nrtin do ttrre 1 'pndant
'lttnl ', i gra'nc q.uanitt est bor-
une a '-i a grande route
Purt-au-Price-P a Sud
par ia Nationale oun Ime Deusth
et an Nord par qui de droit sur la
mise a 'rix d cC en cinquante dol-
lars. Cy ... Or 150.
A Ia requc't dcs sie'urs Ludovie
Acoqu, Aphone Aloque, des da-
mes Philomi e Acloque., Maria
Acioque, Laure Pilet, Rtgina Pi-
let. Isabele Pilet et Pauline Pilet,
prupnrietaircs demeurantt et domi-
ciiis a Port-au-Prince sauf Maria
Acioque, demeurant et domicileie a
i'Arat_:,i,, et tous ayant pour avo-
cai Me Lo uis B. Viigrain patented
au No. 1683. 20. de ia dame Armb-
lie Pilet, proprietaire demeurant
et domieilfe A Port-au-Prince a-
yant pour avocat Me. Victor Dun-
w. p pa',Jt. t No-. 1195, 3o. de
Madame veuve Francois Ambroi-
se, de sun vrai noim Ramjattan
Takoudyal, proprie taire. demeu-
rant et donmicilite a Pit ionviile, a-
yant pour avucats Mes.. 4. 1 Br6-
dy et Eugene Legros respective-
ment patents aux Nos. 1496 et
1960. 40. de la dame veuve Maria-
no Alvarez, nMe Pilet, des epoux
Alphonse Guignard, Ia femme nee
Pilot, des sieurs Luc Pilet, .Jene
Pilet et Octave Gabriel propridtai-
res demeurant et domicilies a Port-
au-Prince.
Pour plus samples renseigne-
mients prendre communication du


cabtir des charges ddposd au ca-
binet du notaire Herman Pasquier.
Port-au-Prince, le 13 Oct. 1938.


J. M. BREDY, av,
Louis B. VILGRAIN, av.
V. DUNCAN, av.

NOUVEAU GARAGE

A venue du Pr6sident Trujillo
En face de Ptfoia
Personnel Comp6tent
pour tous travaux mecaniques
Prix mod6re
Conscience


Promptitude
Execute tous genres de
dage
Reparation de Voitures
Over All
Duco,
Travaux de Forge
Reparation de Batteries
,Charge'$ 0.50.
Aeeourez tours
au Nouveau Ga
B, V. COLLINS
Manager


sou-


F-


R serVez-VoUs










la
y S^ @ i











fsesssy ~ y


COLLEGE SIMON BOLIVAR

82, Avenuc J hn Brown

Telephone: 2J81

LE COLLEGE SIMON BOLIVAR orvre dans quelques joura sa
:epti6me ann4e scolaire. Au ours de son existence et grice & i'im,
nense bon vouloir qui anime ses dirigeants, il a cueilli touted une
moisson de success, Maintenant plus que jamais, chez tous lea Mai-
res qui ont consacre sa supdriorite par leur science, laur devcue-
nent et leur probity, c'est la fernie volonte d'ailer plus loin et do
prouver, par les faits, les possibility de I'enseignement national.
Adaptation complete aux exigences de la vie moderne et du nou-
veau conditionnement de l'Enseignement en Haiti.
Pkres et Meres de famille, si vous voulez assurer A vos enfi:nti
un avenir certain, inscrivez-les au COLLEGE SIMON BOLIVAR.
82, Avenue John Brown, 82
T461phane 24-1.


Lel Cadeau

Le plus Elgqant


Le plus utile


Le plus rafind.


L'Eclairape


Le plus iscret


Le plus puissant


Le plus parfait,


LoB Moteurs i


Les plus conomiqus


LeOB s DU coutouL








COIPAiNIE NATIONAL

ti


E(01 1 EXTEBIEIUR


128$ Ii


__ Port-a


oe Pail~s


u-Prince j


ii~d;j d ~WV*S~L)' MIPUc4M~Jh*r*5~+lrJ~rvrJ~YI~C~'shlYlrllW -c~~wrsle p~~i~Vrurh~hCrrm C~~u*r~r


ordinaires adventures dc8ai9
les se d6battent BACH et
troupe d'artistes qui int
pour notre plaisir cette b
com6die...
Entree G-nerale Gde, 0
Samedi 15 Oct. 1938 & 8:1;
Talla BirelI, MelvyC POy
Ralph Morgan dans
NAGANA
SUne Production UViVuP
NAGANA... c'eat le An
ne par les indignes & IA
Ts6-Tse qui propage la sma
sommeil... NAGANA ......
admirable qui nous r6vale 0
gers et wes tortures, lea Affr j
tourmerits par lesquels
d6vouds auxiliaires d 1.
qul ttentt de d1VW l I
de ce mal affrent.. F1n l
,doit voir....
Entr4e QGn6rale kGdit
PDjan tehe 16 Oct. Igsas
Marcelle Chantsa, I
Lucien Barroux dans BAr
BACCARA
Tn Film A.C, i
..une satire sur 98
la Soci4t... un film J .
dialogue Apre et inctibllf
dettea de choix...
Entr&es Enfants U ...
Adniteos 1.10.


\ 1


I


I


i


-~~~ulu -


a


Sne ""





Ve--d-redi.14 O ti I
Un. fim i ia laii:]
1'Aviation.
ANNt..
Smisc en scne '.:'',
avec Pierre RiehEia
bella, Jean Murat, ;Mi
* Paul Azais avac aue$A.
contours des As de
Delmotte Cavalli
Cl6ment Fouquet -~
Enttrie 1.10.
Dimanche l1 Octobi ,
Reprise du film 'a
AU SERVICE ]6
Une r&dlisation
Un film de Pierre
avec Pierre Richard *
Kortne de la ComRaie&1
Suzy Prim, Roger
Astor... Alcover,-, Maeil
...Une intrigue extra
tient le spectateur en bh
trag6die d'amour...
Entree 1.10. R6seryne& i

A S heures 30 ::;
Un grand film popular :
LA MASON DDt Mygft
d'apres le clebre roman d s
adapte- et realise par Ga
des.
DISTRIBUTION" ';
R6gine alilandrit (Btlani
tel).
Marjory (Georges MaUwf:
Henri Corradin (Jacgqs Vi
rennesi.
Julien Vilandrit tI(Roll
man).
General Bettigny (fBerlkt.
Christiane Villandrit (
Povel). ."; ::
et Rudeberg Balpetre de rQiX;
Ce film adnmirablement ija
ra revivre pour "e plaiir.da~'
tateurs les aventurea inautbit:
de Julien Vallandrit, accusi~.e
tement d'un crime don't i it
Snocent.
En Premiere ParLie...
Un documentaire formidt :
LE VOYAGE DES SO RAISS
BRITANNIQUES EN ~ ".
Entree 1.10. R6servge,.L
Les aimables clients datXaid
avisks que les cartes ^ i |
vent ttre prices avant 6 he .
Ie dimanchF, passe cette hesurt
Direction vcndra toutes lesa ta
qui n'auront pa. -th rtcla Cs.:
ci pour &viter I'encombremata
xzx
PARAMOUNT

SSamedi 15 Octobre 1988 &i^ t
L'inimitable Fantail Sit*
dais
LA PRISON EN f P.
...Vous rirez aux laidu :
bon oceur en assistant snt


rage





,,,,,-=:_= 4 I>i i^> ,, Mi r NO-.-UU.1A VVElWp *


fJ~~lrnflDusw os~r ~ra*nta.EU1fl Wfl~+tSAtfleeennaawnaeeea sa nstssan


:CLUB HAITI ,.

6e G6itral dol w3n
-i Club Hilti. .
R vendred. l 4(Ol.
he heures praises du solr,
-' ieur REdouard Esper,
Mrs, a l'effet de sta.
Sle points de I'ordre du
smnte de l
itiaoture de la correspondan-


de nouveaux


I 'pIport Annual;

SQuestions d'int6ret g n6ral
l -Prince le 12 Oct. 1988.
5 Pr6sident:
SMarc BONCY.




is:flux COPIINS

:" Dia,- mor '1tu Je ne i
AtiS pas venu hlrt.
j. e uia pardnciable, YVo
onsI f I Te soavt~~e-ttt d .
.i l lio Uiquriste Edouard J.
at J'a t6 chbe5 jui bie?

g Qts belle aoire, mon Dieu,
. pus e et quel charmant gar-
. o type-ll! II vousa ert de oI'a
:.:tilsuperfine; c'eat de ls auavI
Smatiftre.
j.fit I'encourager, car f'eo a
Sd pareflle dans de% grand C
g Paris.
a T un preas4; slors a'en paIrlon
:l. Maile, en somme, ii a tputei
wtui de liqueurs. 11 a ranilette,
iL pppnmlnt, la pruielle vanillW ,
i.cWt4, ete. Vois-le le plus t6t
:gable si tu veux B 6 uver de la
aIe pr sentatlon, de a bonne qua.
SIt.efin toute une gs~me de bon
pitt. nI y connait bln et e d6.
es pour ses aimables
t anta Enfin, pour d'autres
m asenements, vois Simon Vieuz,
fileere du Centre, Mme. G. Rou-
Win et tant d'anttre. Cela vaut
W~l pine. Au revji4. Vienziu


AU NOUVELLISTE
ET A
LA MAISON ROBELIN
tl trouvera:
1 'Brevet simple de CapacitO.
SIBrevet Superieur de Capacit&.
It I Certificat do fin d'Etudes Se-
Dfuites classiques (2eme parties)
SDilp e de Licenci4 en Droit.


FAITES A'FENTION

LE BAZAR NATIONAL

:h :ore UNE FOIS, s'enorgueil-
W00ro LE PREMIER & offrir &
.liCentle et au Public les avan-
:.ti'de NOUVEATIX PRTX d&.
ilt d de 1'Accord FRANCO-
IEN, pour ses rayons de:
a'.lumis lea plus en vogue de

slN FINS
VIB MOUSSEUX
iiCHaAMPAGNES
J:QUEURS de la fameuse mar-
| lMarex',risart.
-:iYe le devez A vous-memes de
flnos Bayons.

: .



I "SAVOY" 1


:|:CAMFRESIAURANT

Sk; audez a vos amis et

Yous confirmeront que
i Part & Port-au-Prinee
N Peut mieux ranger et4

I!ipPtcer les bones cona,
i tiona qu'au SA-
ol situ6 4U Champ-



m I-
. I ::. ..


K"O--T E X ---..I'. ......... ----I- -- I- ----- --l---I-----I-- -- ---'.



KOTEX


POUR UNE


Servez-vot
nu .dans le
offrant la m


MEILLEt RE HYGIENE
PLUS DE SURETE
PLUS DE CONt RT
















us du KOTEX recon-
monde entier comme
eilleure protection,














DON N. MHR
Rue Ilou.

Distributeur pour Haiti


* ~- in-- -. .a.t-~-,-r-n-ru


Part of the

rhythm of action

the pause

that refreshes


' Ps.r avoir dti Po1ld, de ai
Puisance et do lEnergie.
Pour rdaliasr e DOUBLE
de votre travail qiotidibn (in-
tellectuel ou Physique), sans
la moindre fatigue


Prenes
KELPAMALT
Product A base du KELP,
plante marine contenant tou-
tes les vitamins,
tn vente danu toutes lea
'*apsuu aqJ seimog


POUR VOTE SANTE

Si vout.-, ..,fi- t. rt a;pPar,:-:I i.-
gfeRtif. v r .- t L r:t Ie, L: fCe de-
bilitti qutelconqtie ,i;In 'i' r :talis-me
-e ratcz pas. i'CCLnLsi.i dif 1.!- r-n. t-
tre A i'usagr ..h a FT rir:. Qui-.
quey.va- ( rii! t '- e i. K a bji' :Lan~o
T rog ed yi- ., 0 :>. .i : i,,i;.' G i l
V in cent.
Madameii r'u'.ttu ..:I r,:: ;- lie a fu-
Ine QL'ISQUEYA -c' *i ,ap. t a-
ti qlti e:xciti in cr,.>.i :in dftL Ls
chez ie? Hroe,


CORDONNE:RI
MONTH (
f11"I'OLITF R.


LI.
ii-: i *ii~


(:randz'Rue ... :;! o
A nnrirmc h srf lI, .r', I .ntc:h .he))-
t n.ie qi'ta i',.c'( i.' : n i.: rcn .'_
des clan 5.?e. e Orl. t,,:' :' roc' Hi in,
elie troutvert (dits Ch;t.A ; ,rep ;."
gatrqonnets et filte:,t--
Avant d':lkr i ;ii'. r -
s'impose a la ('In rd.n ':.r MoN-
Carmel onil ,o.: .-' rr'tI sat t tis.fit
Demandliz:. I -n. ,4'r, < flc-
des Nu-Nile

GEOGRAPHIC (CHAUVET

La 66e Edit~ti de int Geogra-
phie de la Rifpub.liliue d'Haiti par
H. Chauvet. adopt6e par le Depar-
tement de I'listruction Publique.
Cette nouvelle Edition revue et
complete eat en vente depuis le
ler Octobre chez Robelin, A 1'A-
belle, A la Librairie Nouvelle, etc.


PAUL COUPAUD,
Distributeur pour anti
Port-a u-Prince.


A SAINT.GARAHR
I)imrnnche 1t7 )eloi-r


PA ....


1


La fite df Salnt-Gerard promet
cl'tre brillamment ctdi-brtc cette
anxak-.
Voici I'horrairL de-, messe :
A 5 heures, A 5 1 2 hlures, A 6
hcur., i 6 1-2 heures.
A 8 houres, gran'messe pr6sidte
par Son Excellence Mgr Le Goua-
ze ct setru dit e par le Sup6rieur
du Petit S6minaire, le P're Gor6e;
et le sermon de circonstance sera
prononce par Ie Cure de ]a Cath&-
drale le Rev. PIre Richard.
XXX
A 8 heuresr moins un quart, on
procedera A l'uverture ct A la be-
nidiction de la nouvelle route ap-
pelie Avenue I Be lv6dfro St-G&rard.
Nous croyons savoir qut pen-
dunt inauguration de 4IAvenue,
une surprise d'un tde prestigieux
et ancient habitants du quarter
sera r,'-.rv'e aux assistants.
Dans 'aprb&s-midi, A .1 heure.c,
proces.-ion suivie du salt solen-
nel du Saint Sacrernent.
I1 y aura concert la veille sur la
place Jrremie par la musique de
la Central et le jour rnme etle
joucra pendant et apres la messe.

AEI: SERVICE DU T/,AR. A REX

ITm-ar i ::. s .r lir;x. ,' .-t :L


.,. 1 .. 1 r, ; n a
- !,: '. ', .T. I : '


l t i i' "- i\ ,





tn L ?r. -



[I








L'.-DMIN'ISTR" 'TION U .-
L L1 I l.ORT lP Kmo



ET .H.YCIENE DENTAIRE
r ,. "." I t '. ... ; '

U I\TNSRAIN .W L
l: iE PORT-A"".U'-PI':u,.l.-if:" -
.'T I ., lYCI., NF .. ENT" A .iR",E -1-:


rai'-t
par ,'
tionnli
le de.
Patien


: d,- Trnv~r ix o f,'fet.ct. dti-
c n.. .' I s i mbr 193I8

pari i" im is.-.tirnin Iofea-
PAlit-aPrinc :


its .soignds


Extraction
Anesttht-si r par infiltration
AnesthL3ic- au chlortir id'E-
thyle.
Pan mfntitin
Dent.s inclutis.e
Abets alveolairf.s
Turneurs marnligne observes,
Snusit, rax ihir.'
C'imont,~
Amalgan.e,
P'r'lyhylhixi -
Anet-.Pn s lbt'F .' C .fniit'tivl'


2-15
205
54

9
217
8

1I
tW

.10 3


A BASESdeg CODEINE, TOLU et1 EUCALYPTOI.
c OLT Atc#fle.P.-coNseRVAfl roIN PARFAITE
TOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINCE, HAITI, l:t I:.P PROVINCES

*p gf lJE^^ fl*flfrl*fflS JSSSrSc^ SC*PS~Sf*t*f*flf*^^9* rat enn* n^ -----*--f-f-l------


Port-au-Prince Haiti
' tASfERIE DE LA COURONNE SBA.


desEnfants
fladrsYE gs droguesr PdicE
%tisaaseas e
Ii*Jui c

S. N. P A. ET E. R.
AVIS
*On peut trouver, la Ferme de
Damien, tie. plants de tabac au prix
de 2 gourde I' miller. Phone
2865.


DBILITE E
FAIBLESSE


IS


SHEMOGLOBINE
sirop DESCO IENS
RAgintratfvr du Song, precrlt par I6rltl mddi ,cate
Sup4rtl*r tol vlande crue t tux flrrl noux. Admli dat4 I*mH Hap)Ita dte Pfrie


MA"ss


lilliiAilpll 41 ll, l!,lil.41,_--illB, IF&t Ahll llldlt lll illllmd iFll'.ll i .. -


- ------ ----


-. ., ,,- '






1 iMPe5 dn#- f* rc*,zr tnsass.aLS4'W'-v*ar S
PENS.' .S CONGREK

I La vie de I'hoauae et tn paper Le letr C
a:: J i; U ne faut erire dcmrs Amis de 1'E
t: qu e de baenes actlona. Aires a en I
FPRANKLIN. milieu d'un
citation des i
S* seignant et i
.Le monde maintenant aime les tt6 invitets
': forts, ii et tonjours port- it croi- gr~s.
Sre que les fort ont rain. Mr. Lhh:
:RENAN. fait represent
SD. Calcagno
:.'..- ..-. ..-....--.. des human,
:a Plata, de 1

P PII T F lIT lll 8 haute person


I tl I I I I 1( IIIU 1 MI !' *


(Suite)


LIGUE FEMININE D'ACTION
SOCIAL
CONFERENCE DE
Mile. MADELEINE SYLVAN
Mademoiselle Sylvain de retour
dey EtatsUnris ou elte a 6tudie&
sp6cialeiment 1'organisation socia-
le des communautes amfricaines
: a rapport de cc :t .;',-p. et de c-e
lui qnu'-lie a effectt u& an Mexique,
une riche rmos.sonl observations
ct d'exptrienf-ces (iont c nous fe-
ra part a Inc cc:nfirence qu'clle
prononcera le samedi 15 octobre, a
8 hours P. M., au Circle Port-aiu-
Princien. La conference est au pro-
tit des ecoles du soir do la L. F.
4. S. Entrde gale. 1 gourde.


ECRHO IE rCORAIL
Le dimanchr 2 Oct obro dernier,
jour de ia ifte de :- Therese de
1'Enfant Jesu ., unt manifestations
catholique a e0n wai aC .ral sous
le patronage dr, RIeverend Pere
Lestrohan, Curi de ia laroisc:
Messe solelnr;. a s ept heures-
et sermon dfu Curi exhortan les-
citadins i ddfcndre la foi catho-
liiquc de t 0' fri(res d.s :'i.'L' S
mnnacec ipar l. protestantisime. A
cette oca.sion, un(: association de
defense catholique a iet fondee le
memce jour par le P're Lestrohan
et le Comite de Direction a @te k lu
commr e suit:
Pierrr Turdiiu : Prsident;
Vilhle.vaiix FrancOi ;s: Vice-Pre-
sulMen'i :
Larayette Edmond: Tresorier;
iDeslandes Berry: Secr6taire-
Archiviste.
Dansa iap'res-mdi, procession sp-
lennelie oi Ics r.!icq1es de Saint.
-Th-rcse furent rrtc6cs -par dies
jeunce files. Le c'rtlge sO rendit
A zRoche Crauss ,0 des pr :res ftu-
ren t de>.


La iet e e terminnr par la Bene-
dict itn du Trbs Saint Sacrement
et I'Angilus du Soir.

ENS'EIGNEMENT RATIONNEI,
DP DESSIN PAR (Ct. LALLE-
MAND (DES ARTS APPLI-
QUES DE PARIS)

Comur dtc l'e'erpective, )Dossin
;Geomitral, I)(eration floral et a-
nimadc, itistloirt de 'Art-Aquarel-
li et peintur e t l l'h uilt', Croqui. a-
nath6miqire. 6tude des styles. Ap-
piveatioi du dessin i i'mprimerie,
la cresi unique, la mode, I'ameuble-
ment. ia publicity, etc.._
Parcntis soucieux de I'avenir de
vos enfants, faites leur apprendre
le dessin.
35 Av. Lafleur du Chene pres de
la rue Capois.

COmVOCATION
Les Actionnaires de la Soei6t6
Haitierine de Spectacles sont con-
voques en Assemble Gtnerale le
lundi 24 Octobre courant a 4 heu-
res de t'aprsi-midi. Cette S6ance
oe tiendra aux bureaux de Ia So-
cist6 sis A ['itage de la Socie6t Hai-
tienie d'Automobiles.
ORDEE DU JOUR :
1.- Rapport du .Trisorier;
2.- Renouvellement du Conseil
rd'Administration ;
3.- Questions d'Int6rit General.
Port-au-Prince, le 14 Oct. 1938.
SED. G. rMEV. Marcel GENTIL,
Pr&ident. Trdsorier.
Philippe CHARLIER,
Secr-Administrateur.


S I


La quest
cupe doe nos
Hlommes. L
mis un resu
Lherisson. I
nos lecteurs


h#-rV-aeirFiMl'-a rw *C -SS. -I


Si t L'EVDUCATION

i:grbsn amricain des
ikucation dc Buenos-
ieu le -mois derniri au
grand succs.: L'Asso-
nermbres du Corps En-
M. L. C. Lherisson ont
A cet important Con-

risson, empeche, s'est
enter par le Dr. Alfredo
, doyen de la Facult6
stes de 1'Universite de
'Argentine.- C'est une
nnalit6 scientifique dia

on d'Education preoc-
jours tous le's grand-s
e Dr. ("alcagno a pro-
m6 d e c~ Ctongrs A M.
II sera communique A


DECES


Nous avons appris avec peine la
mort de
M. Emile Remusat Pierre
gurvenue aujourd'hui, A 3 hres.
a. m.
Lea funerailies auront lieu, de-
main apres-midi, a Sainte-Anne.
Nos sincere condoleances A sa
tam iltlt.
I**
Nous apprenons au moment de
mettre sous presse la mort de
M. Paul 'ervet,
survenue ce midi.
Les funerailes stcront chantees
remain matin, a 8 heure-., A I'E-
glise du Sacr6-Cwur.
Maison mortuaire sise en face du
Cerele Bellevue.
Nos condol6ances a sa fami!le.




PETITES


NOUVELLES



A Grons-Mnurne on a accueilli avec
satisfaction !a nomination des jeu-
nes Ni: rmri.- n Francillon Jean et
J. Dupuy come Direceurr et pro-
fesseur de YEcoile de Gros-Morne,

Notre confrere IArtibonite inforime que quaran-
te cinq journaliers travailient ac-
tueiiement sous les ordres d'un In-
g1nieur de la W. E. C. A Ia restau-
ration du grand canal de 1'habita-
tioan ;,La Riviere>; non loin d'En-
nry.
,.1 **
Pour faire de honnes emplettes,
on ne nrinquc jamais de passer A
I'Epicerie Bailly, situ'e a la Rue
Bonne-Foi, oE se trouvent les meil-
leurs products alimentaires.

Toujours du n6me confrere
nou apprenons ou'un voleur p6-
n6tra dans une des maisons de la


X LB NOUVZLJATffrR


leversante, douloureue, inteijrr. -
the par les aeteurs d'BUte du i...-
ma franpais.
**. r.
La grande Maison -des voitures
et camions Ford que.dirige M. Abel
Lacroix vient de recovoir les Mb-
tocyclettes de la fatheuse marque
SIndians. Cette marque a 4t6 clas-
s6e premiere dans les courses
1938.
Un prix special est rserve aux
'Officers de la Garde d'Haiti.
*1 i 1
On nercommande plus de chemi-
ses A 1'6tranger. LE BAZAR MO-
DERNE, 91, Rue du Magasin de
['Etat qui a'est specialist dans la
abrication des calegons, pyjamas,
cravates, etc. offre au public un
choix complete de magnifiques che-
mises.


LA ROUTE GO


)NAIVES-


SOURCES-CHAU DES


Elle est au trois quart achevke.
Les parties les plus dangrenses
sont deja reparees. Et de. automo-
biles ont pu arriver a Sources-
Chaudes, sans encombre.
La G. d'H. pursuit la repara-
tion de cette route avec beaucoup
d'activite. Bientot, grAce a cette
route si utile pour Ie deveeloppe-
merit de notre region cette station
pourra recevoir beaucoup plus de
visiteurs des Gonaives, du Cap-
Iaitien, et de la Capitali'
-Le voyage triomphal du Roi
Georges via Paris le dbbarquenment
A Boulogne, le gala de ;iOp6ra, le
banquet de Versailles, Ia reception
a l'H4tel de Ville, le d6fi1'6 de 50.000
soldats francais: Tel es: Ie Path&-
Journal de la stance de dimanche
prochain au Rex.



ARRETE COMMIUN ',



En attendant d'y revenir. nous
publions ci-dessous important ar-
rktf pris par [Administration Io-
cale de Port-au-Prince sur I'aligne-
ment des clotures et constructions.
Vu i'art. 28, paragraph 15 du
Decret-Loi du 19 Septembre 19;-;7
sur Forganisation des Communes:
Vu le Decret-Loi du 22 Juillet
1937 sur ]'urbanisme, en ses ar-
ticl e 29, 30. 33:
VIu l'arret.... communal ern date
du 22 Juin 1923.
Considerant qu'il y a lieu de ren-
dre plus adequate la taxe d'aligne-
ment et c' en assurer 1e recouvre-
ment d'uwn: rmaniEre plus effecti-
ve;
ARRETE:
Art. ...- Li droit a payer pour
i'aiigncnmcnt does eltures et cons-
tructions danis les limits de la V1i-
It de Porb-au-Prince demeure air:-
ai etabii:


-- - --- -- --- --**--*--- -- -- -- -- ------
.. .. .. ,
r--s frassrflfsaatflf~flfl~fUD~lC*~~flIeitd "Cts


I


Art. 4.- AussitMt qu'une de
made d'autorisation de construl-
re aura t6 agr le service com-
p6tent de l'Administration Locale
dresser et fera parvenir & Ping&
nieur qui l'aura pr4sent6e ou si-
gn6 les plans l'accompagnant un
bordereau pour l'alignenfnt A pa-
yer.-
Faute par le dit Ing6nieur ou
Architect d'acquitter ce borde-
reau dans les 48 heures, une con-
trainte sera decern6e centre lui
dans les forces Ntablies par I'art.
13 de la Loi du 23 Septembre 1935
sur l'am6nagement des. taxes com-
munales, sans prejudice rk's sanc-
tions prevues d(an. le cas oir les
travaux faisant I'objet de la de-
mande d'autorisation auraient 6t6
entam6s.
Art. 5.- Durant )a procedure,
l'Architecte ou rlngbnieur en fau-
te ne sera habile a presenter au-
cune nouvelle demand d'autorisa-
tion de construire, ni a signer au-
icns plans devant accompagner pa-
reille demand.
Art, 6.- Le present arrete abro-
ge tous arre-ts ou dispositions
d'arritds qui lui sont contraires et
sira. aprefs approbation de la Se-
eretairerie d'Etat de 1'Int6rieur,
execut a la diligence des Agents
de i'Administration Lxale.
Fait ? I'ltlotel de Ville, en sean-
ce dLi Conseil de I'Administration
Locale, ce 23 Septembre 1938.
Le Mag-.trat Cmrmunrl,
IS) R. BEtO(UARD.

Les A .sessir. .
(S) F. CITVILLY,

( l ChL: LILAVOIS.
Vu et approuv(':

Le Sccrtaire: d'Etat dAI 1'Intt-
rieur,
(S) Ch. LANOL'E.



ECCOLE SPECIAL DE

STENO.-A,;.: I1YLOGRAPHIE
Reeonnae d'Utilite I'ublique
Angle Rues du Centre et Miracles
T4 tonne 2620
Port-au.Prince
STENO DACTYLO
COMPTA BILITE
Le seul &tabli,-.ment jusqu'ki it
Port-au-Prince oi les prescriptions
techniques sun' rigoureusement
applique-s.
Une reduction a etr falc uu t.i-
rif grneraI des course pour tenir
concpte de la rai. *c: du numbraire.
li t!'. kt.r P v i,,,P ectus.
v

CLINIQUE
du
Or LOUIS HIPPOLYTE
Mi6deinme G&~iale
Phone. 3873
CONSULTATIONS:
Chnaii t ~i5-Ianae -UI~U\lf-faI JLIA


temin des uDales 7 1 a ieux IortiLjiantIl jycoii Ar- "*:
vile et apreA avoir visit la cuisi- lo.-- ( 161tres: 2 L'2 5 p m. tute ne vari4t- des lr :i
S.P..2 3' a 5Dm toute un vanriete des
ne ne trouva de mieux A faire que a) pour uine proprit6 mesurant Majestic.
Sde tirer A lui les draps dont talent jusqu'A 9 metres de facade G. 25.00 =
recouvertes its personies tran- b) pour une propriety mesurant I
quillement endormies. L'alarme fut jusqu'At I rrmtres de facade G. BERLINER HOF MAGESTIC
donned et le filou prit Ia fuite. 50.00.
** c) pour une prpriitn mesurant ---^-'--N-'----P,,,IC,,, ,, ,,,-
Contrairement A ce qui se pas- jusqu'a 50 mettres ,de- facade G.
so dans le Sud, la r colte du caf6 100,00. M
s'annonce tres faible dans 'Arti- d) pour une propri&t6 mesurant .. M ,I::
bonite. Les livraisons tardent A se plus (It 50 metres de facade L i re o u m
fire. IG. 150.00.
** 2o.- Constructions en accote- La Librairle la adeux assortle :
Les connaisseurs, en general lea meant dte la Rue:'
elgants ne portent que les chemi- a) FtydeC dte rezde-chausste. (Malson de Confiance)
ses , les plus bel- par m6tre G. 4.00.
lea et lea plus durables d&e Pla ce, b) FPaade d'ftage; par metre G. POUR LA RENTREE DES CLASSES
Faites une visit la Cheamsefe 4.00.
Lafayette oui vous trouverez 6ga-' Art. 2-- Pour lea constructions APPROVISIONNEZ-VOUS A
element des pyjamas, des calegons, ayant plusjeurs facades, en bor-
etc., et vous serez satisfaits. dure de la rue, t'alignement sera LA LIBRAIRIE NOUVELLE ::
Une visit done s'impose. peru pour chacune d'elles.
*e* Pour les propri4tS dangle, le PAPETERIE :
A la Prison des GonWives, le droit d'alignement sera calcul
noimm Abraham, aceus6 de meur- pour chacune de leurs faqades, s- *MILLE LIVRBS CLASSIQUES POUR TOUS "
tre a tented de s'enfuir en brisant Ion les categories tablies A i'art. :
un barreau de sa cellule au moyen' ler, paragraph .- CLASSIQUES : Les Meilleurq llvre......... G. 0 ,
Wrnxe lime, mais i fut rattrap6 Art. 3.- L'Architecte ou i'n- Classiques Pour Tous .......
quelques minutes plus tard. genitjur qui a sign utn demand Larousse ............................
"** d'autorisatio de ctonruie ou les Dictionnaire Larousse. ... ..... .. ...... .
La MAISON DU MYSTERcE* plans accompagnant cette deman- Memento Larouse ..............................
qui sera represented au Rex Diman- de est reaponasble vis-A-vis de la Dietionnaire Analogique 9.00""!i..
che est le plus grand tripmphe dra- caisse communal du pavement des Dictionnaire friaais Azed ........................ \:i
matique de la saison. Oeuvre bou- droits d'alignement. Dictionnaire de langues etrangLros. ::;
"%:5",


Aence duCa


Service de xe rapida~~r
Hatien et New-York. d
D6parts r6guliers du
TIEN tous les Jeudils
P. M. et arrivteas Ne.w
Lundis matin.

PROCHAINS DEPARl lm:

CAP-HAtTIEN

SANTA ROSA 2.
SANTA PAULA 27 .
SANTA ELENA NS
SANTA ROSA 10 No
SANTA PAULA 17 I o
SANTA ELENA 24 Nov Ni
SANTA ROSA ler
SANTA PAULA
SANTA ELENA 1-5 D
SANTA ROSA 22
SANTA PAULA 9

PRIX DE PASSAGE:

Cap-flaitien-New-York,. ?':i

lire Classe:

Cabines exterieures,
minimum.......... $ i j
Cabinets interieures,
I ninimum........... $ f4li,

Pour tous autres renseigne .
s'adresser A:
.. { .;' :
H. CIANCIULLI & Ce.

Agents,

Cap-Haitien Phone
:"' ...: :. .
-- ;

MARVELA

Demanded A votre CordonRid r.
MARVELA
Ce product change la coul ti:r..
vote chaussure selon la robe ql."
vous portez ou selon vote Ms-..
tume. TouItes les couleurs y ,i
pria or et argent.
II ne craque pas et laisse un.hi.::
magnifique ind6Iebile meals encs:
11 rend le soulier plus neuf s'itll AR.
fatigue.
Demandez MARVELA et v i:
vous habillerez avec eiegancee ;ith
monie sans avoir A d4penserp"61f7;
10 paires de chaussures. ...:':.
Une seule bonne paire vous asu:.
tit, grace A MAbRVELA.
En vente partout.
HYPOLITE JEOrDY,
Distributeur.
.p: :


A la Pharmacie Camille on tIfr:i
vera la creme dentifrice Sqab .t^:
ta- ^ eall a