<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03464
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 11, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03464

Full Text











QUOTIDIEN F,


- p- II


E RNEJT G. CHA'UVET



L it ISMED :. 77VIGNAUD





ONDE EN 1896


43^me. ANNJE


I.


SPORT-AU-PRINCE. HAITI


MARDI 11. OCTOBRE 1938


'IBITE DI LIW
i;p PllSSANIEU




y crons fire plaleir
et s n tleur permit.
|iijral ir sons les yetx Ie
: 'ftiiran de I'Accord de Mu.
to ne sLaurait sous-esti-
yjip--ortanaee au point de vue


i' -ljemagne, le Royaume Uni,
xrskFnce et 'Italie, pregnant en
|%jjae: tion 1'accord qui a 6t0 oti-
oseU en pHr.:--e Tcpo'r a c).a -
.ji"T YAlltemagne du territ'ire
e::ite allemand, ont accept les
aTnes et conditions suivants r6-
Sli*ant In dite cession et les m.-
a~: e qui la c:nditi;'int.lnt et par
i'-a.ccord .i -,"' i -'tnllrt ch.an'i
.ia rlesponauiA dc de: d6march .:
:inssaires A son accmplisseme t.'

.L'vacuation commercera le ltr
O*etobre.
--II--
Le Royaume Uni, la France et
fltaie acceptent que evacuationon
6 tarritoire sera achevee le 10
Octare sans qu'aucune des inst.2.-
..tWin existantes ne soit d6truite
atqi* le gouvernement tch6coslo-
4tfUe sera tenu de proctder h I'A-
acastIon sans endommager les di-
fe installations.


OlD DES QO


DEIUNICH


4ITR


coslovaque d6terminera les details
-de l'option, considrera la voi., ai
adopter pour faciliter le transfer
de la population et rbglera les
questions de principle qui surgi-
ront au sujet du dit transfer.
La d6limitation finale des fron-
tieres sera assure par la comn'.is-
sion international. Cette commis-
sion aura le pouvoir de recomnir:-
der aux 4 puissances; L'Allema-
gue, le Royaume Uni, la France et
I'Italie, dans certain cas escetp-
tionnels de petites modificatih ns
dans la determination strictmrnt-r
ethnographique des zones cqui d.i-
vent &tre transferr6es sansf pH,"-
bit'ite.
Le government tchecoAJovaque
aura dans une period de 4 sn:pi-
nes, a partir die la date de cct ac-
cord pour licencier de ses forces'
militaires et policies tons l: '!.-
lenands des sud6tes quli p.t..::a.r t
d6sirer &tre licenci6e et le goll:',r-
nement tch:oslovaque aura da n:
la mime period A mitr.tre ,a ..
bert6 les prisonniers allemnands c( .
sudetes quii font la prison pourL i'.i
dElits polinques.
L'ANNEXE DE L'ACCORD)
Le gouvernement de Sa M'',e-
t6 dans ie Royanume Uni et iQ go-
vornrienln t T- Frnr-ain i-,nt qitl "nI I


H -.. .II--*". -. -.--
cordI ci-dessust Lur la bnse ,qu'ns
t .conditions r6gissant l'6va- tenncm A l'oire continue .: ;:I-
aatin seront etablies dans leurs ragraphe 6 des propositions aug'n-
fitnlsa par une commission inter- francaises du 19 Septeimbre Le l:pi
ationale compose de repr6s. a rait t une garai in inter,ti-
ints de l'AHemagne, du Royaunme nale de.s noitvelle frontierc.s Lr
i R, de la France, de 'ltalie et de 'Ett tchCcoslovaqtue centre '.,e
M TCh0coslovaqcuie. aggression non provoqute.,
: b ocupation par tap es des ter- (n consdquenee e Igouvtri--
itoirr oni prmdomine 1'61bnment meant de S MajestO dans Ie Royatz-
em.and--Jpar les troupesa-a-!e- .-e I-ni serait prtt -- pour contit
U iers commencera le ler Oct;- buer a la pacification de 1'Ex-op.!
Se. Lea 4 territoires d4signes sur h particlper i une garantlc ii-
It. arte aniex6e seront occupea ternationale des nouvelles fronT.:-
IRtes troupes allemandes dan.s re de 1'Etat tchicoslovaiue con-
rfe suilvant: tre une aggression non provoquie.
Le territoire dsign6 par le No.. Une des principales condition
a er et 2 Octobre, le territoire d'une pareille garantie serait la
i Wh au No. 2 les 2 et 3 oct.- sauvegarde de I'Ind6pendance te
I le territoire daigne au No. la Tch6coslovaquie par la subs'.i-
S3, 4 e t 5 Octobre, le territoire: tuition d'ne garantie g6enrale con-
it an No. 4 lea 6 et 7 oct. tre une aggression non provoquti
aux traits existants qui impi-
reste du territoire o 'c-16e- qnt des obligations reciprotue
S affemand e.t pr6pondrant caractre militaire,.
termin incontinent par la Quand la question des minori-
SIte commission international" t6s polonaise et hongroise en Tchd-
kt Culi par ]es troupes alie- coslovaquie aura 6t6 rgl-6e, I'A)-
tee 10 Octobre. lemagne et l'Italie donnerount ine
L. commission international garan i la Tchkcoslovaquic.
t Wi C t parl aur Paragraphi. Les chefs des gouvernementss
: dfitexnera les territories oi. des 4 Puissances d6clarent que le ,
S cito doit avoir lieu, Cres. problWmes des minorites hongroi-
".. res 6stront occup6s par des s et polonaise en TchC.nslova.
." iternationaux jusqu'A Le qui, s'ils no sont pas regl6a dans
SP..letbiscite se realise. La m'- les 3 mois par un accord entire
S'4missi8on fixera les condi- les gouverncmenta respectifs cons-
Sto~ Ma Iesquellea le pl6biscit titucront Ie sujet d'une autre con-
-, t tua, en pregnant come lame bfrence des chefs des gouverne-
S'Idtiona du P16biscite de hI ments des 4 Puissances ici pr&
conmmisnsion fixera aussi sentes.
:l: ats ,8 plus tard que la fin
r mbe, pour la tenue du pl6- DECLARATION SUPPLEMENTAIRE
fiy ra n t d n Toutes les questions qui peuvent
r rou it dh'option dans surgir concernant le transfer du
'BA .. Odehnt. o rs r a nei- territoira seront consid6r&4e com-
:.. 0Wt se trans err4s. me relevant de la competence de la
St tit tre le date danse cl commission international.
i p prhtir de la date de cet I
e ai e o.t Munich, 29 Septembre 1 38.
U a'o~at6m ssion germano-tch6- (Traduit de l'Anglai par D, C.


-- =
^**0 YACCINSALAWA*s+, oNWWE*D*E**UTAS'IE*S*****-

MID0 VACCINE SALANTAE, DONE DES RESULTATS INES-


IN MEMORIAL

NORMAL ULYSSE CHARLES


Depuis huit jours, la d6pouille
raortelle du .sculpteur Normil UIys-
se Charles a Wtc confie la terre.
L'artiste unanimement regrett6
dort de son dernier sommeil au Ci-
netiere ext6ricur.
Comme derivait ae -Noiveliste:..
iC'est une perte pour le Pays, it
laisse derriere lui un abime qa'on
ne pourra combler de .i t6t ,
Le sourire artistiq-e de &e', mul-
tiplee productions, es ne un :er--
veauu natutrellement bien dloui et
qui sut 'ilecver i la haluteur t'une
techniqu,-- viv-antn profcnt'l'inentz
hunain. <
Amoure-x do son arti u .'cLqu'- !a
tpas..in, hornmne dio eli pr', N'rimr1
ino an. C']a .iama I :.'. an: -
tacle tlIs qtiuil S agI i ..ai :-. r sts.
res .ui' ''-c'. secrete, It'h Ii"rveniD L

I'o : l.t -. s- -, Ccs^'S (. r' 'i r i8ir '. -l-
te exa't a pr1 )I l'. aux ci-'e'I:'u'-

nment a ft t quci iafternrma int i;~n- -
te 't c.- Son d':ir bien I...:'.. -- f ut
Ae- pirendre rang i:. 't- c, rtge
rde ,pc.lpt;-urs afn di: Enir-2 iyoi -
nLr i" nom hatich : C:'(a:. .,
droit. II st cLon -ider. a.iic ArE1'lrll
L ia nation. A ce.t- ti .it ,. lA.ien-
ne qu'il dcevait exai ;'m r, ,n',e-
ril oLiuri me .'r. i)'i Ce .e-ns Pr -
ti:onl qui occupe une place prL.i.i-
giues dans s;e. divers A sujet.-
Et, p'-Oir avo' r rTnninteit'i! ceri-i
filt mrn to)Ioa ur:a 1na rtLI marrow' et auL br<.'; crtP
bI).utL- cuIlpn .f.: ,ni lp ait. 11 t ""
ia ao c,.Lelr h tiu.r Vt t' r,,clLnii:
la glmre din it Pe l r it. haitienuie.
QnaiLt' ,r.r r,.'-stimi- :: !*' Ce l'ri-
culcirm Vita.- .vti '- ': r,, .u i-

Cv mE.nt' >'t n- I .'" .-. -lii U
L'hornm e dc i .t. ..la.tiu l. -
RI o.an Id-il : E ':C U :Iii gr nie'" T-uti
natttrell u : ',fc',ra son chcun. ii,
redoi, bTrua 0 'e' ntausiaS.-m'-, oblb.ie-
snot anins's 'U 'ar.s qui dete-rni-
neront dWns. q.wile measure son CeL-
vre..pourrra ktre durable.
11 est cerT::., qur'avoc lt i '
v6,rance ot :t t:.I f:.ve 'er des course
suivis en 1-',c-', Normil parv'iit
a &airgir :U corinai-',;hnce.. A Ia
place doi petit coutean de table,-
dans la -.suite..I ni mnia 1'Obnuachor

i .


PROPOSE ET FAITS DIVERS


PROCHAIN ANNIVERSAIRE ra d'une valeur de quinze gourdet
DE KLA LANTERNE. t (et fit main bwas.e .ma.r tout ce qu'l
put renflolltrer.


Le 15 Octobre prochain marque-
ra le deuxi&mne anniversaire de
notre confretre 'La Lanternes.
A cette occasion la Direction
et la Redaction de 1'int~ressant
hebdomadaire organisent un grand i
banquet h I'Union Club du Cap-
Hlaitien, suivi de bal.
Nous avons it6 tres sensibles h
I'aimable invitation qui nous a 6tW
faite d'y participer et pr6sentons
h notre distingti confrre nos
meitleurs vmux de prospirite et de
suieces en attendant que nolus pui,-
.ions le faire personnellement.

UNE INDUSTRIES PROSPER
Dans le quarter dei Ia .t,' Ave-
niue de Bol.-osse et. son alentour im-
mbdiiar, (or compete plus d'une vinrg-
tiji.ei de homugami .do l.ec di-
se:.rs de bonnf' fVtn ttiure, tire si-.sc
ide cartes. La Police no pourrt;-







1,i et perp1etr6t a-wa Club allcmand
Dt'utcheT Harn., sitO c ommre on
Ie( si an hriut do Avenue' John
Brown. I lt'inquart qui aii Ioni
C'iement Guerrier pour gag-.nr
l'intlieu f- lit mnaison est pas-
4e pa.r unIL fictrte'; et (di Ita1ge
btni t ii s(.t d:liecndu an Rcz-de-
haue;,et. b so, rrni- vaient deiux
Diak pot et imaints menus objets.
[I d pfonca le. Diak pots., .s'empa-


avoc la s.flrTtt .I'-"I maritre. Ern an
mot,1 il a 1r i. II d-nemoura unn'
ferr' i- national .
Son cruvre roou.- to, prcciamnc La
vilitalit' de a race, ihlnuiine ls! yvcux
et atteint parfoi. aui gbnipc i:r 1. n-
tensitO d'exprcess ; :,
SMaintenant que poi'. usiire, le
grand sculpteur haitien est retour-
n6 poussiere (in puiveretrr rever-
terins), vouon- unt cuiite a sina n,',-
moire. Le nom et les onreire- par-
leront toujours et touijor.-: ai
g6n6rations.
Constantin DU.MERVE.

-TB-


La Maison



AL. C. TcAR Qatt ie


ANGLE )DES RUlES

COURSES ET DES FRONTS-FORTS


PH ON E 3732


Offre it sa nombruse client1elec e Irt-au-Prince ct de
la Province pour les acolo des gfarions: Drill tte de(
chien et cdilex, Drill blanc cotton et pur ill.--- IPour les
6coles des fiHlls: Tte d'Jnclien blNu et cvime : tein-
ture garantie.
Simili i fleurs, dimity, indienne percale, Toile a che-
mise. Toile a drap, siam t drap -- Toile 1 matelas --
toile A tente Crepon gauffr6 Soisette superieure,
toutes ls C ouleur.' -. etc.etc.


oe voieur e.it actuelltement en liet
sar et instruction de l'affaire p(
pursuit.

UN FAUX INSPECTEUR 'DU
S. D'H. ARRETE


I

t


Le 8 Octobre, la police appr&'
hendait jl nomm6 M6us Cesar qui,
prenmnt le titre d'nhspecteur du
S. d'H. avait pousse 'audace ju
qu'a brimer les pauvres marchan.
des publiques iktablies A Ia Croix-
des-Bt.ssales et it ,,n lrrW er leur.s
marchatnd:e.
On n'a i;a r Vel;' V. cI('lp. tant, de
rapnes A -.n A nt if. :t ELon Se de-
mardct ..i 'n i i.: trC.rve en pre-
sunce( ii :n farct-ir ron mn&me d'un


A KENS('OFF. LA POIACE
D)COvi l I.'NE M ; .\NDlE
i)'EStRO(8S
A .I-, '- ft, p il:.nt. a sais-on
e's.ti\';. Lnri.-t lh. 'lote, Ch.
Ta.I:. lu Ch'ris. t~ari [iri..r l3. Bazi-
Cle u;r:!i.ste ei t Kin: l,..- Su:ids, cou-
LtiUrL rne n ._* ampiu rt- ;-. et quite.
( r t* r iies 'u a
ml ..i ninirt. et ,Is n'hesultaent guP-
r'IV ( TLqa id 1i fll; it me i't,!t la main
, ti go.ur.-e:. Ce:eniidant, celta ti'laa
pa S- vC.ns leile ilr l it. itlon. Et Ia
Prlic.: qu ,ii i lvalt i i'iL il put, sa-
voir Iqit Cit r'JuWllt (U111'tI deptn-
saiCRntL a\C U I.t l ; belle g6n4OrositO
Pri crcn. it d .!!( L .-critue'rie uali-
a;n'. :' Ca:IlIToRiti1n, au eour' du
mois de .Mai. eii se pri'C; LlIftkant a la
BarqiLnq Nat lroic e t lI.na da.. Id '.-
ward N. Chipman l oi i1us cnt
toiche ine valeur dn 400 dollarr,
montant d'tiii transport emis en fa-
veir du dit Il-Hwa-d ChTipman
Ces e.lserncs ont Ott arrC-t&s it 28
Scptc:.mbre et sunt taix o\rItre. de la
.Jiustice.

CHU'TE MO'rTELLE
Lt 7 0,tolire. ver. 11 hr&. -15 t.
m., A St. Marc. it 'a Grand' Rue,
!c nomni [,, Moultet *\zor vioutant
inOntOr dA lns .. on public '',.
,.l71 quli (1t.t ,:; piairche, tit LIIr
chute ct ,i-n c-'t, n irt innsta,,an,-
ment. Le camion au moment dte
I'accident (itait conduit par sun pro.
priOtnire, Mr. Paul Nadret.

VFHS PORT-.AI'.-UINCE
I,(' ch ftitl'k.L AIi,,i idi l'ichb r-
d[o. .' h ( 'i' i'n.dtt rn,.iij l,, ,: n.-n
lit vtiOt r pl;qu R. P. No. '.1, 1 t
p -.:: ai t, Ilide:r C I c, i nc- tion de111 (
Po.rt-a -'ritne il 7 cti'tobre. verl
11:5 mr .. il tc iit iaccomrpaI gn
d I t,, p.sag'rs. Mr A angel S.I. IRI-
lato PPe-ce, (c', nciikr d(ie LOt gt;-
tin t)ominicauin e Port-an-Prin-l
ce, un .amricaniri e*t uneC dorm uin.
OMuin.

(voir suite an 63 page)


ARTIIrITISME, ACIDE URIQUR
DIuleur. Crises infirmits
gueries cvit'cs par !a cure d'
ATOQI'INOL CIlBA
Non DtipoM
l.isi'4Colv;.nt bliminiatcur de
I'acide urique-"
CAdC.IETS GRANULE
PA LA COUrAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prince,


wen~* -,


No. 20.088


-.-^^ ^ ,,- 4
~rrc


.tT- .rt( Jt''r f- ---. T"^


.


-~- -T- ----------T.. ....I.I.


:I~'
'
I
Ir '
3:.'
: :::


. ). S,: .:.


i


a, ::wa~~~'r.r ~-re -*1s- '"'C"^^ ~~ .r.*r*~~lr ---~





I :.
! :. .
!i.+.. : ..
i g i:,


IB MOVRNOBVVTur*I > ^in"


, c.#- i mga

fli~ S 'r


CAUSERIE PRONONCEE LE 3 OCTOBRE 1938 PAR


.M JOSEPH RENAUD, SOUS LES AUSPICES DE ,LA FONDA.
TION CASTERA
(voir le no. de samedi)


Totrt r&emment, A l'occasion
du conflict Italo-Ethiopien tandi,
qu'on parlait des sanctions 6conc-
miques A appliquer A l'Italie fas-
ciste,, rAgricultura Facista infor-
mait que a la line de caseinesm -
-cer la line ordinaire et un tis-
su obtenu du petit lait et avec le-
quel on pent fair de magnifiques
complete. Le cofit en etait estimP
trois fois moins cher que celui de
la laine ordinaire.- Mieux enco-
re! 11 y a ce qu'on est convenu
d'appeler &ia chimit: alimentaire>
et qui joue un rifle considerable
dans [teconomie des peuple.. C'est
ainsi qu'un succedanl pour rem-
placetr le caf6 a pu dtro ralise aau
Iroyen dte 'orge et de favoine ro-
ties, II n'esti pas .iusq'au bouquet
qui no vinr cimp'-t*tr cette rIalis a-
tion. grace i t :- products derive6
du gotidron. On ploussa piUS avant
la carotn,, ia be t:erave ot d'au: ;s
products cho.sis, tart a cause do:
leair \rcejience quoe de, Jlur vo gue
firren t eg' mw:. traits avee suc-
*c;'s '-: ]'n cut I'iiusion u cafe.
M 'r.l h, e o'i"rs de Letre.
!c f r F' ilcnl dtro,.ia the
L arin' d' fr.,'me -. caco. ] e
lOa tU t rn '. i I i
qu',n no n \! s.
o qui da V.p f
mando H i, *h rm t ;'; ',i.'

quo it; tb'c 'i. \l'or" u .;t:'<; nu.td,iit

(oli'"e dt' trance a pu o'n pasatl
par le ('ita.'ur donner Cdes
manchbs de parapuie, di. iume-d
cigare, d-s< objettA do bureau sup--
ricuars A 1'Ubonite, Quand Juls
Lemaitre disat;: ailments est ui problem rc hir-i-
que>. Un jour viendra' o n ok
fabriqucra do routes piiee; avoc le
carbon, avec hydrogenn, et, on
n'en tait Fs encore aux giniales
realisations amtricaines que signa-
Je nagubre Denise Marchi darns
-Je Sais ToutI,. cPlius b- sin de
terre( pour fair pousser le ,lan-
tesa. Les savants ont pased en
revue lea 31 corps trouv6s dan.; ics
vegetaux ett ot 0 abii iqut' y avmit
-------- pa-rmi--- ten -. Y iutiiiit it d oe t ii
plant' po n vaii se passer'. f'i c,' flit
uOn kng travail dc section et d'e-
aimina:tit abouti.sant aLu choix
d'ui, rdizainhie dIt cu'orps pour, doe i
passer a adoption te QI'ATRE
sells devant suffire a cl vie vtC-
talc: nitrate de calcium, nitrate
de manignsium, phosphate d- '.-
,l sinm et chlorure de potassum,
tI aur-ait suffi d'ajouter ce milan-
goe A de P'eau ,i1i-tilt.c poen: qu ce-
la replace iti terre avansagi..-,>-
ment. L,,s am6ricains, tempn r:a-
ment hard et pratique en affaires
Sne so sent pas arret6s au s.ucK.s
drans I'iprouvette. Its ont A cc qu'o'u
rapport, construit de grands baus-
sins en cement peu profonds et
c:hauffts 'lectriquenient dans les-
quels in. confident sur une grande
3chelle, leurs semence s A tte coo-
he sup4rieure de mousse 4tlUi
:ert uniquement de supports. Pas


,n pouce de terre. Enfin on dit
qu'un acre de terre plant en to-
:ates leur aurait accuse CINQ
.onnes centre 217 tonnes obtnues
;ur la meme superficie en b~ssin,
On soutient que th'oriquement des
.uits en 'espice sont m weleurs
our la sant6. Et la chose fo;t du
* hemin A ce point qu'on signale la
nationn de deux compagaiesr en
'alifornie a Capitola et I Monte-
.Ale pour la i CULTURE SANS
.'ERREE Voilk en 4quelqued li-
::es une vue ineompl]te sans dou-
, mais quand mAme 6difianxm tdes
:.ouesses de la Chimie au si'vi:ce
e l a Science aux mains dtis sa-
nts du Monde,- Mais is Scien-
. dans le domaine qui nous oc-
)e a besoin de laboratoires -i -
.* s en confornit6 avec lc' pr;:.
-a r6alis6s. Pour n'etre pas un


savant, je ne me tiens nullement
pour dispens- de m'inter.esser A
suivre la march a~elensionne!le de
I'humanit6 vers le progres. -- t
dans tous les domaines. J'appar.
ties a une Nation. J'ai conscien-
cc de e que je lui dois. Je vou-
drais la voir grande, toujours bun-
ne, forte et belle, au pas avec les
plus avancees. D'ailleurs, quel se-
rait le sort d'une nation oft les plus
belles et les plus importantes een-
treprises'seraient handicapees, par
F'indifftrence, la haine on i'unce?
oa les plus g6nereuses idecs gqai
ont germ& ia la faveur d'ur; pa-
triotisme sincere, loin tie tout
chauvinisme et de toute vanut6, se-
raient condamn&es A ptrir, sub-
mergbes dans le sarcasm et les
querelles 6goistes? Ce Pays, notre
Pays. Haiti a des resources. Plus
de fraternity* aurait dft pouvoir r6-
gner entire le fii d'une meme na-
tion, Trop d'antagonisme opiniit-
tre *t sonie;nt dlpourvu de t3vte
sag:sse corn me de tO Qu'importe p.;s voire ami quand il 6mot uue
id(Ce c0MstrucLivpe, bonni', capable
d'etre utile au bien de la coliecti-
vitI. Qu'i soit un cin>, qu'Jl soit
un Qotit*, qu'il soit mnme un ad-
versaire, pour 'oumor de Ia pattie,
;,e voyez pa.; cct homnime 'o)ez
se5C id('s et pent-ez a; bien qui peut
-n d eculir 1 : r !J people
et vous aiurcz votre part dans a
gloire national qui doit &tre l'1egi
de tout vrai p;triote,
Rappelons ces mots de Mme Stael
que Je journal Le Matin nous remet
tait dcrni rLel'i int soIs le yeux :
\4La grande erreur des homes
pI;ai.M an;s en po!itique c'est d'at-
tribuer toals ls genres de vices t
de bass-essesa h leur adversaires,

.

AVIS MATRIMONIAL

Je souszsign, Antoine Riche-
mont, advise le public et le commer-
ce en particulier, qu'a partir de
Scette date je ne suis plus respon-
sable des acts g6neralement quel-
conqu e demon spouse n6ee Emesti-
dc Guervil pour incompatibilit6 de
caractere; une action en divorce
devant lui etre -intentoe incessam-
rount.
, 'rt-au-['rince, le 11 Octobre 1938

Antoine RICHEMONT.



Pour avoir du Poids, de la
Puissance et de I'Energie.
Pour r6aiiser Ie DOUBLE
de votre travail quotidien (in-
tellectuel ou Physique), sans
Ia moindre fatigue


Prones
S KELPAMALT
Produit t base du KELP,
plante marine contenant tou-
tea les vitamines,
En vented dans toutes les
Bowne Pharmdtac.


CHIMIO-PHARMACIE APPLIQUEE


Servez-vous du KOTEX recon-
nu dans le monde enter comme
offrant la meilleure prutec::i.n,


DON N. MOHR
Rue Roux

Disftibu teur pour Haiti


- --- --- -- -- '--- & Sna


4Br~BB SS'bSVSP*G##S#.P0 d-ts9~r ~Be-e-n-.e-e-i Eh l


P rt of the


rhythm of action


the pause

that refreshes


Porlt-LaPrluce I6lit
mStAS ERIE DE LA COURONNE, 8.4
b hh aMUinuww


"mIl-- ^^- -- -n*n*8 n esnga, -.-


RERT.INKER tRO


,ivflro.Jassts~ttlE*1M1l rrr ________________


St vous you entls EN DES ''
SOUS DE LA NORMAL .
prtean I 'Emulsion Sott pCW1 :.
fire vos force, rrntaFurer ve
vitalita Lt'mulsion SCtot ".h
apport Ia pleine vIWalura .vi .1
S mines do IHuile de foli d.,.
SMorwe o uV f por ..
l4rmeant digesIble t r s .b.,







t
A ..



















Machine d Acrire W $
Machine d lculerD'
F4KanS, paper car010
toaies va achat s /w
0 .


KOTEX




POUR UNE MEILLEURE HYGIENE
PLUS DE SURETE
PLUS DE CONt'ORT


Les famrnite d :
t de la: Prvlnc a
plaisir qcuiltia: t ..4 i
constitud une Socitt
nent Priv6.
Cette Socit4 group .f
bli sements: llnstitut
hauer, I'Annexe de
penhauer, ]e Collgeb
lse Centre d'Etudes Unv,
(Section masculine).
Sont membres tfor..
Soi0t6 .MIM. Harry .Tiz
Colbert Bonhomme, JMy t
in, Antonio Vieux,:
vieux, Etienne Bourand.
La Soci6ete d'Ens.ee
ve se propose puniffl tioatknl
seignement Priv6 en Zi
meilleur choix des profesawi
carri6re, le control rationplo, l
rmarche des ttudes en Col
tion etroite avec lea famirl~s
tiennes en vue du re.lvetie |
cessaire du nivecau moral |.
lectuel de la Jeunesse qui ii4
confiV e.
D6s la rentree d'Octobrte :
Neuf Cent Trente Huit, deuxi
blissements scolaires fonctioni
sous le contrble du Conseil .ALI
ministration dle la Socitd! d'i;i
gnement Priv6 aux ancie'as t
precedemmernt occupies par 'lin :
tut Tippenhauer, Rue Lamarrne
I'Annexe de VInstitut Tippenhj :
Rue Capois.
Un persomilc the sur le vO:
assm'rera dai- chacun de ceMs :i:
premiers coiibgec instituts la.
cipline et la r6a;iation des '
que se propc-e ia Soci4te.
j La rdorganusarinrr de l'Enseit.
ment Priv\ t' n H:i iti; l'applcati::
des meilleure.- mLthodes dne: i
tionnelles apte ha deveiopper~a t-
Jeunesse, Lant au point de.vue l:.
tellectuel que moral, sont dest! i
assez nobles, pour que, a S~o~ ;
d'Enseignement Prive pleine dm *
thousiasme dans la misaion.qu as
9 se propose puisse inspirer.coo:.
cc aux families haitienres et- at.
en measure de computer sur letar ;
cueil bhinveillart et cordial.



AVIS MEDICAL
Dr W. LEMKE
de retour dr so-n voyage en EUro
pe, announce a sa bienveilate
clientele qLu'Il ia reprise .son travi :
Clinique; Rue 8 -
Consultations: 8-10 a..
2 1/2-3 1/2 paB
exceptte sanmedi apr.s-midi. et di*
manche.
Traitemenwrt elctriques at d ia-.
miere.
Examenn., dc Rayons X
Exaens du Laboratoire.
Consultatiion. sur' rendez-.vtti
S. ... ........ ". "
,ee u "l)"t


~k~s~g~d~


.....- --- -----


* "




It -::
rt'-t -
u-ash


..h.l ...w.i# S.'W* fltl*#S..*


M.IS B NOU"zVV ULLlw SM wflolUnr*fP* P. .L M


'AGE


DIEES NOUVEIIES DU MONDE EN1IER


Repues ce Ibatin par Cible, Radio et Correspondance Arlenne

....--^ (STATIONS I25, HMH, et~c.) .


T "-- 1ELECTORALE DIT me que Daladier
I RADICAL SOCIALIST ce project. car i'.
i AIS-. La tension politique. un mandate poprlai
tenant plus vive que ja- gvment qu'il a 6o
t^ ^ France au lendemain de tique 6trangirre f
i de Munich qui selon les mnnt orientee r
I:p"s-titue un grave danger cn!aboration avl a
"w".France dans I'avenir. Cet- ;talie.
sion 'est trouvee renfor- Cette idee a n-
l^ser certaines declarations fai- cho hier dans la
.*aMbri Sarrebruck par le chan- pute Georges Pot
.sE'Hitler qui a announce des du parti a Never
St formidables de r&arme- cette disusolution a
: '.et de fortifications. Hier le bres du parti radi
4i radical socialite a subi sa la declarations d I
jijure defaite electoraic depuis Maui.iori que le S<
iofrd de Munich. Le radical in- Daladier sune im
ipdaant Pierre Masse a &te elu est considcree sig
ateur de l'Herault battant son observateurs polio
geurrent radical rocialiste par lion est mem-bre
g voix centre 391. siege qui a ete mocratiq.-e. group
te~ r un membre du part de Senit. La Cron.ir
dlwiler. le Pr?.ident. pe
Cht.ambr t de,: depti
DISSOLUTION DI) IARL.F veT i!...-or.
MENT ET N01, ELLES
ELECTIONS LES ('OMM\t'NIS
I'A Ut' I D1-


:: ne moment commence a se
eslbpper en France un: vastcs
wsppge en vue de la di-;solution
i fChambre des ui)ut K De
-ge s selections ._x';,, t so fili-
u'wa, le signed d, i'approbat;on
suh'rejet de ia paitique itran-
.ede Daladier. O, riapportt mn-

:i'fit est incontestable, les
itsiaures BATA soit irr4pro-
clteis sous le rapport dc ia so-
gtl -i du fini, Ce sont lei chaus-
Sua pr6iteres des 616gants..,


IWcsti pas cflonti'e
v:nui :ait obten:r
ire tda-! 1I chan-
. d' i dans la pl-
r ..rsnist francht-
t:..ttesIfnllt Ve'rS i;.
1: 'Allmagine tt

ime trouv son
Sbouchl'ci u de-
ut in conmgre's
is. I1 a, 'emanda
.u norn do. n,,'m-
cal socialist. EL
s6nat- :-u P.- a
lil1 donia i.' C
m u- ,; n i .t". ..,' .r
nificative par ic.-
tique .\1. .M,1--

,t O, ;. .ri':.tro '1 .
Ut d --i." ,'''" :i.
tIs 4.W .:"' :1'* -
S '.


'TE'- S('\T?
1. OLF'~It.


ENy


DISSOLUTION


Le, cO(lmmunt., 'rlf's f ': .
ment (e nt!. d cette :iissolution
tandis qiue es Sle cial:; s- m"n-


Les iPbgants en general ceux qui
veulent piaire, ne portent par ces
tbmps de grades chaleurs que Ie
drill fin. Passez ancienne Maison Jean Talamas c
vous serez satisfait.


trent (de jlour ,'n j.'Ur pl.F 1)" '1. .4
ax effort-lM tide Daladier pr.'r rL.-
gler av:e I'ttaiie mrnEme in prix
d'unre victoire rehIelle .n I'IEa-
g e,.

LES DiIFFICI'TTES DE
MR. DALADIER

PARIS.- :Tonsieur E 1. Dali-
dier a eu hier un entretien i'u;~,
demi ho.tre avc M3, L6',n [lurn
Et- J. lhr.:x ( pres ident de lia GI )
T.. }.r -i r'-'. dui Con.-eil u,:'e t bl,.-
'.l-:I r.Jt: mI.LII EIrI f oirl I JSI ti.
i .r. I de'l'P i .'' en 'LI'V lrl i'nt
tt e 't -'c;t:r I,.. Frurort l '.;i, ii '.
Lel',i.-dn, 2 .i ticultd ifnlhfl i.CiJ -
t,-. :,, pi -- tent. Mr. Dal .t'icr ct
, 2 t ad.tr:. (IA giiic't" I. ',*i f.lrt
pa.- d:t'c. y.rd .sr 8 que'K<', *:Io ie-
:''t '. ';.' : : c '-in rpi
'i; {-r: ".! 4 '' .. : "rs :I ,'i i .- lu' i.-t.}x

Sx,



d(e- re-boHe, Blum a fair comp.r i-.
dre aui ir'emir quoe if r .,';it d Es-
p:ngne de 10,000 italiens et i '.J. 'I
risant puir parantir la t'. 'nnai
sance fTanxais:e. Le point i, e \ue
du le ader est que pnuisqot ie gin -



A in iharmacie Camille on trou-
vera Na creme dentifrice Squib, le
fame'- fortitiant Giycolixir et
totie uine vari6t4 des parfums
Majest c.


-" .t -A


MONTE U TRAIN NOUVEAUX


PNEUS GEANTS GOODY AR

ET VOUS AUR E LA PREUVE DE

LEUR SERVICE ECONOMIQUE


vernement Negrin a promise de
cong&lier tous les combattants non
espagnols, it appartient au Due
et A M. Hitler de rappeler leurs na-
tionaux en Espagne. Dans le ocas
contraire les leaders de gauche ;.nt
souligne qu'ils ne permettv:-nt pas
la reconnaissance de Franco, 1ls
ne sont pas toutefois oppose 'it
l'envoi d'un ambassadeur t Ro-
me et A l'amelioration de I'amit:l
franco-italienne qui peut se rdali-
ser sans la reconnaissance de la
rebellion du general Franco.

LE DISCOURSE YWlIER DE HIT-
LER EST LOURD DE MENA-
CES POUR L'AVENIR'
LONDRES.- L'opinion et la
Spresse londoniennes ont amplonment
Scmnrrenti certain passages du dis
c.-:.irs dui Chancelier Hitler ai th&6i-
ire de Saarbrueck hier apres-
miidi Eles ont donned acte au chan-
ceier allemand de ses argument.
i n Ifai trur de la paix. Mais les ,'me-
.age's suivants de 1'harangue on
r6pandu la dfsillusion dan.s er-
tans milieux politiques : SI. -
posons qu'apres Ch,'mb.r',::o ic,:-
nent au pouvoir Eden, cooperr 0on
Churchill. Ce sonit Ides homes ri|;u
aimeront fair la gItI rrLe. (C ,C -;.
des marcharnd-s di, guerre- No'.-
devons tr' to li;jours prt'ts h i:,
paix. mais 1a chaquit hoeure no:i
preparons notre d Xfeno'. J'ai (,
eide e continumer a construire dii;
forTifieat.ions .s I'i:i rieni-r. J'incl.t.-
rai maintenant 2 0ri -ivca: x di(,-
tricts Asch- .i t Saarbri uei- onionss
la chain( dies fornifiatint s ..

LE ~YORSHIRE POST) ET LE
DISCOURSE DE HITLER
Commentant 1: di'coavr< d.
Fuerher ChRncelier in granii i--
gane eYorshirc Post. a ecrit cc

.. _I- ----r---.--3

La m6thode employee par i
Blanchisserie (New Chinaa Rue
Rigaud A Pftionviile, pour la prE-
paration du linge, des robes et cos-
tumes, donne entire satisfaction
aux aimables clients.


matin point n'est besoin de dou-
ter du d6sir de paix de 'Allema-
gne ni de la ferveur de son es-
poir que les autres nationaux ne
se meleront que de ce qui le, regar-
de tandis que I'Allemagne sP rend
maitresse de I'Europe Un pays qul
mrne la course aux armements et
qui se vante de son advance, qui ai-
de la revolution en Espagne, qui
&crase le bolchevisme en Europe et
qui encourage l'agression en Chi-
ne ne doit pas a'etonner outre me-
sure que ses intentions pacifiques
soient mal interpr6tees. Pour jus-
tifitr la transformation du pay,4 en
arsenal, on se sert continuelitment
dce 'argument que 1'Allemagne
ccherhe ai se defendre. Mais il n'est
pas possible jusqu'ici de lui decou-
vrir un autre ennemi plus mTna-
a9nt que la juiverie internationa-
tionale ou le bolchevisgme..c'

L'ANGIETERRE REARME
POUR EVITER UN AUlTRE SA-
CRIFIC'E DE MUtNICI
LONDRKES..- En Angieterre les
miBcx p-li'init's bien Info.rme-
p r ii, II u'r reorge satint
1 gIUX't-Inmenit national d.an- i1
i.eU tic- 't..;;Ife'C.'cr sitmutlta ',,m .':Ut 1'
rte't rnwnwt it la t;1ori U : *'
m f re h it H l'iplom at i,- d 1 n*1 .i:-
fairr ';V a Sn I in i u' if or

(voir suite on teme page)



Soulie s ePiu : taut Cn' icl 09 -
v'caux mrodM'os poUt' homm-.; : L'.i2s,
Chamonuny, Tfresse, lanc et Jaune,
Noir et lian' Venn:is pWr COre-
mn:te, Etc... Etc,., Quebec.
da t1. prix deriant nt;te c Inc!'..-

P'asOz les \voir chez Victor Jh-
Cassagnol, Rut Pnv6c:, etn face d:i
I)octet'ur Armand oih ce charmant
Dir'ectei'ur n; fera un accueil tout
cordial.
Ces r1mdodes sont aussi expo.tses
au Rex et A Paramount. Rappeboi-
voua que %Pillotv veut dire: Con-
fort. Solidite, E16gance et bon mar-
ch6. Si c'et PHInot,, c'est solid.


L in *% a "I
Les Fabriques de


CouleuSS et verlnis


LES PLUS ANCIENNES ET LES PLUS

IMPORTANTES EN SCANDINAVIE,

VOUS OFFRENT LES SPECIALIZES SUtVANTES :

.,EMAUX PPIONEERs en 15 nuances attrayantes, pour la beauty
du home et du mobilier. S&chage extra rapid.

VERNIS PIONEER do grande r6sistancc ciiUsure, .I'emploic
'pour tous usages.

SPeinture pr4parxe addalb en 24 nuance- varies., tpcialemenli re-
comenandete pour les Tropiqles.

PLAQUE SYNTHETIQUE xSADOLOID* en 24 jolies n:.ance-. Ef-
ficacit6 incontestable pour la mise i neuf des camions et autos usages.

Laques nitrocellulosiques SADO> en 48 nuances, employees par
'les fabricants d'automobiles WCitroen-, Fabrique Danoise .de Carros-
series, Fabriques de Montage Willys Overland, La Compagnic d'An-
. tomobiles )Danako'.

Eneaustique pSADOI) pour teinter les wmoult s.
'Colei en poudre tpur menuisiers.
Teintures A bois uSadot.

Encres d'Imprimerie, consistance special pour lithographie et ty-
:pographie.

SADOLIN & HOLMBLAD LTD

ALPHONSE MAGUEi T

Agent Gdndiral pour la'kti


L:.


flfltflnna*ra)~peg bLknre~ameeaeaa*


Iw.. :.'
i.,'.::' ,.


;! .

..
i :^


i ------ ;








OavellUes
nv E:,; ... ..
Etrang rei
, .:.: . .: ..i )


Munich'. Danas a solitude do as
Smalson de camPpagne deossaise, le
Premier Chamberlain est en train
fde peser les re:'amstions qii vien-
nerit de partout sollicitant des me-
.........aures drstiques de rearmement ot
Inactive 61timnination des diftectuo-
asit6s u RystAme de defense d-
couvertes la senaine derniere au
: coura de a mobilisation. Comme
premier pas veri-s ine plus grande
unit national pour jugular la cri-
se, beaucoup de lea"der i olitiques
influents demandent i grands eri,
la formation d('nn gouvernement
rational et la revision de la poli-
tique trangere dans le but d'a-
mener la contiance national.

LE TERRITOIRE DE TESCHEN
OFFCIELLEtMENT INCORPO-
RE A LA POLOGNE
VARSOVIE.- Le President de
la R6publique polonaise a signed ce
S. martin un decret incorporant offi-
ciellement et definitivement t rE-
tat polonais le territoire de Cies-
zyn et de Teschen occupy par JPar-
m6e polonaise. Administrativcmcnt
le territoire relve d&sormais de la
voivodie de Katowicb. Le dtcret a
introduit dans la region les lois
en vigucur aen Polog-ne-.

LEy NDIN FET ICITE HITLER
REYNAD A DEMISSIONNE
DU PART
PARIS-- Monsier Paul IRey-
naud ministry dela justice jadis
leader du Centre a try:.- in e
hier (du part dp iAlilivanc1 demo-
craticque q'il avait. fonde ae c i
Pierre Etienne Flarrcin. 1,'. Rev-
naud a expliqub a ses amis qu'il nc
peut rester membre de ce part di-
rig6 par Flandin. T declare qu ii
est oppose au plan de Pex-presi-
dent du Conseil en vue d'une al-
liance avec l'Allemagne et qu'il de'-
sapprouve le ttlegramme de flIi-
citations quil avait envoyd au Fue-
rher anu lendemain de la signature
de I'accord die Munich,

rLANDIN CONFt RME
tMr. Etienne FTandin dif:ns une
atIi-lrti.ln publique a. confirm ce
martin qu'il availt fchangt des te-
legrammes de felicituations veC le
chancelier allemand n la suite.ee
--acctordpeMa ia nLa dI&c ritts -.
deputds dans leo couloirs die Iai
Chambre qu'll attend qu'i soit mi-
nistre des PTT pour reglr leur
complex aux employes qui avaient
remis ai copie de son ttlegramme
A Hitler, a Monsieur Salomon
Grumbach, leader sotialiste SF10.
Tr. ,rumbac h a doinn lecture du


fD#PW s tr-rrrfn-" *L**LU*d- aw* 9*,n r4 t. .Ms ..ld##'400


document au cwmit* dles affairea
4trangtres de la Chambre fran-
aise. : '


CIARLS :..I ISR A D9MtS.
SIONNE CE MATIN' T hPARTI
Un jeune d6put6 de PI'Aiance
k dimoeratique et monsieur Charles
Reiber vice-pre&ident do ce Epar
ti, s6nateur et membre du- comitd
d affaires atrangeres au S6nat
Sedans une declaration publique ont
vertement blm6 Mr Pierre Etien-
ne Flandin d'avoir envoy un ca-
blogammte de felicitations h Hit-
Sler i ta suite de I'accord de Munich
qui n'a pas te approved' par la na.
tion franuaise. Le sanateur a rap-
pel que ce rnle n' tait pas d6vo-
lu a Mr. Plandin qui en 19"7 conm-
me president du Conseil et chef de
la diplomatic franCaise n'a paa su
fire son devoir lors de 'occupa-
tion de la Rhenanie par l'armee al-
lemande. I1 considered le geste com-
me un defi an part et h la nation
franyaise.

LE RETRAIT DES VOLONTAI-
RES EST ANNOUNCE PAR
BURGOS
BU'RGOS.-
Un communique official a paru
ce matin. On y lit: sime Franco prepare le rapatrie-
ment immbdiat des 1dgionnaires
italiens qui ontfait 18 mois de ser-
vice actif en kepagne nationalis-
te. L'Espagne nationalist en ope-
rant le retrait substantial des vo-
Jo: taires a apport tune contribu-
tion effective au enforcement des
Lt nnes relations entire les nations
:' rempli le d6sir exprim6 par le
cimtnt6 de non irterventionr".

MITSSOLIINI NE LAISSERA PAS
FRANCO SUBIR DES RE-
VERS MILITAIRES
ROME.- Un Communique offi-
ciel a panr annon(ant le prochain
retrait de 10,000 volontaires ita-
liens qui ont 18 mois de service
dans l'armee rebelle. Cependant les
fascistes informs pr6tendent que
cette demarche de Mussolini de-
pend d'une demarche pareille du
gouvernement de Barcelone. 11 est
certain que le Duce ne laissera pas
Franco subir des revers mi!itaires
come consequence du depart des
chemises n.)ires. Si les loyalists es
pagnols ne suivent pas le mouve-
ment, on etoit que les forces itA
liennes retourif-ront en Espagn
en. nombre suffi.ant pour permet-
tre au g6nerai Franco de tenir le
e-- p-e0eoFnteiJ- 1 )nex-



Pour fire de bonnes emplettes,
on ne manque jamais de passer A
i'Epicerie Bailly, situee a la Rue
Bonne-Foi, oil se trouvent les meil-
leurs piroduits alimentaires.


Berliner Hof


DU MARTIN AU SOlIR VOUS TROLWEREZ UNE


BONNE CUISINE VIENNOISE, LA SEULE DANS LA VIL-


LE IYAILLEURS. UN SERVICE IMPECCABLE ET UN PA-


TRON TOUJOURS A V3O ORDRES, QUI, GRACE A SA


TONGUE EXPERIENCE, EST SOUCIEUX DE CONNAITRE


LES DESIRS DE SA THESE ESTIMEE CLIENTELE.


RENDEZ-VOUS EN COMPfI AU


BERLINER 1HO





it ). '- . .
1- '~U1-C. C"~".. -. ~*l-I~ l I ~~1~Ir IYA .~~WI. """" 3L


Ce Trelement Eterne Sir AIde -

ARuPFR n RIEUMlih mls vk !


Masser rae du VapoRub, ia gare.
la poitrmin ct k doas (eture ts tpaulTa
ct au-*ssous). Psus aplijquL-en u ne
c ruche misww sur la poitrine. et tre
couvra d'un tnge chaud,
Avant m rme que vous ayez fin de
frictiunner, ce VapoRub commence
soulager le rhume de deux fagons a
la foas-dcux faCons dirnctes:
1. A Travers l Poau. Lc VapoRub
aglt directement A travers la peau
L'omUr un cataplsme on un enmpLUne
2. Vapeurs Medicarnentfes. E
iname temps, see vapeus m iica
menttes, degagtes la chaleur du
corps, sont inhales pendant des
heures-18 fois par minute--directe-
ment dans les voies respiratoirec
irrit&s.
Cette actin combine "cataplasme-
cr-vapters" dtactle kts mucos res-
o.aulge I'lritioan--aide A dissiper
ta congestion.
Tandls que la petit made sendor
oalsiblari m VapoRub continue A


aVr. Souvent, au rfvel, le pft do
rhumc ct pasm.
Evhile Risque de D i er
rEstomne
Ce traitement extem-n sar, t* p Mn
d&ange-r 'estorac, colne a tenclmt
iA fltre 'absoradon ocanante do
dnc1s interrnes. On peutt I'cnpoyr
Ilbrement, aussi souvent qu =t
nessafre. mre pour 'eantam t e
bas Age.

VAPORUD k
Vo trouv ema dans vanre pun
de VapoRub, 'fntheasrute hlUaoic
du Systame Vlcks Pour Mitu
Msfritc It* Rhura ctC Wt, AU
caxs d'etsad cltntquex prmtiquAs
rhtlt de sliu dw maitf l Insalai
dw au rhunmsa
Swiet Is Syttms Vicki Pow 2
M/Ilkwc malftrt~w f* Ithwnw
Miens Mf-h-"*-- t-KiK-rrl, S- R


rnn-nnnnrrC~ bPCnnnncrnnnn~~C~ C ~n08 nn O~a~ nCIa


MAG STIC


- ---- -- -- ------- _


La Cadeau

Le plus liegant


Le plus utile


La plus ralfin6.


*L'Eclairage


Le plus discreet


Le plus puissant


Le plus parfait.


Les Moteurs


Les plus 'conomiques


Les moins coutour,


a




COIPAGNIE NATIONAL



du

COMMERCE EXTERIIUR



128, Rue Pavde


Port-au-Prince


*, :: : : ::;,:,,,
REX

Mrtredl 12 Qetobre
Claudette Colsibor
CHANT'FEUSE bt e^
avec Ric do
Le film le plus 6m
dette Colbert.
Entrke 1.10.
Vendredl 14 Octobre ii
Un film & la gloir d9ig
I'Aviation.


midse en scfne de LSt
avec Pierre Richard
bella, Jean Murat, Ab:'.
Paul Azais avec atusst ,
concours des As de A
Delmotte Cavalli -
Cl6ment Fouquet -. p
Entree 1.10.

DImanche tn grand film, ap..
LA MASON DU M*rY
d'apris le roman de Jules
rdalise et adaptL par Gaston
des.

DISTRIBUTIONi
Rhgine Villandrit (Blanebe geh:
tel). ::
Marjory (Georges Mauly), ....
ienri Corradin (Jaeque Vv.:
nes). ....;:..
Julien Villandrit (Rolla No~im
Gdndral de Bettigny (Boriio,:0
Christiane Villandrit (Mouii.
Povel).
et Rudeberg (Balpotre).
Ce film admirablemennt j~u6t rt
revivre pour le plaisir de toe ."
ventures inoubliables de Jtul: :
Villandrit accusA inj'ite.emet d~ '
meurtre qu'il n'a pas commi .
Entree 1.10, R~erv6e 220.

XXX

PARAMbOUNT

XMardi 11 octobro 193g ih S:X P.
BING CROSBY
cans
MISSISSIPI .
un Film Paramount
En version Anglaise
avec Gail Patrick, Joan Benst
W. C. Fields.
...une delicieuse idylle s d~ro-
lant dans un cadre anciant~w isaii
sons de la plus delicate: ds if.l.U
ques... une histoire cliarmialte I
gr6mentke des impayables it8UD-
vailles comiques de W. C. Fiel.i
Entree G4n6rale Gde. O 0. 66 .


Jeudi 13 Octobre 1938 A 8:15lPi
Henri Garat, Lily Damits dean
ON A VOLE TUN HOMMi i.;
Une Production de la Fox Fi::
...une romanesque uventure.l':-
mour, une intrigue mouvoai Si
et fertile en p6rip6ties.,- u6..,:
tuations dramnatiques ou ..i
ques qui se succdent sans tirS
EN PREMIERE PARTIES
CONGGORILLA
...un formidable Doaulmntni"
r6alhis entirenment dans la brus .
$e par Mr. et Mnie. Martin JObI
ton...
Entire G- n e n Gderale G. 0.60.
Ramedi 61 Octobre 1938 & 4-0i:
L'inimitable Fantaiiist BA&i
c: l:ass
LA PRISON EN FW :: !
...voua rirez auxJ larm is et .)
bon coeur en assistant anX :
ordinaires adventures d Iton il!
les se d6battent BACH eti4lIf i
troupe d'artistes qui intii -.
-pour notre plaisir cette 7I51A
commdie... ji 4
Entre Gk4nrai e WGde. 0M. !:

; i
---9

A LOUBEB

IMaison haste en mur, asl
Rue Pav6e en. face te la

Pour wes conditions,
au bureau du j ,otalL .


~Rlc~~~ U~~" ""'u~MrCls**r+l~ll~.JIJ~ILClilblkhA~ah~r lseg


.: Z a ,e 3 i e


,:j


an: ^


i


rrt P.ll'XOFV~ Bjg M'bl




:Bl: .


t -Il ^. flt* flw*tr clh' LID NOUVELLUrIt *OhE,*#*nt..*t. C.r c- fMlV*f5see------*tfsa A


r 1 cardowabl t .
Te sast DWr e 'le W9
:;caT t ol OO KROX-4* 11 o jiqucrite Kdoarud 3.
Tbeaj Aiht& e lai IU W

..bg.s ir. moe mom
s gg quell cbarmti lt
S IVI vous ort deo lFa.
B a c' eit de l sui ,

ifatt r'encourag*r, car 'eo a
elpi t'Jana del grand r

flo ; p lors O'en pParlone
. as en aomm, 1 tpute9
l tiqueurs. 11 a y~tisette,
: I* t, la prunlle vanilla
ii.. etc. Vois.le )e plus t6t
iS tu veux 69.uver dd la
itation, de t bone qua
e toute une ngrame de bon
i vy connait bian et se d-
: pour es aimablel
im. Enfin, pour d'autrei
aiiSIements, vois Simon Vieux,
:4ts 8e dtu Centre, n me. G. Rou-
lik 6t tent d'antret. Cela vasu
a u pde. Au revaJi. Vietxa!


AU NOUVELLISTE
ET A
LA MASON ROBELIN
DO trouvera:
Le Brevet simple de Capacit&.
It Brevet Superie ur de Capacit&
EtleCertlficat de fin d'Etudes Se-
,adares classiques (26me parties)
D. ipl6zme de Licencid en Droit.


ECOLE SPECIAL DE
#TENO-l1': i YLOGRAPHIE
Ronnime d'Utilt Publique
kie RAes du Centre et Miracles
T4opr.unc 2620
Port-a u-Prince
SNO0 DACTYLO
COMPTABILITE
Ie uld tabi.scement jusqu'ici t
Plt-au-Prince o(i les prescriptions
techniques sunt rigourensement
appliqules.
I2e reduction a ett faite au ti-
if g6ndral des course pour tenir
apte de la ra,c'.6 du num6raire.
IkFLdhr Piu.pectus.


FAMTES ATTENTION
LE BAZAR NATIONAL


Score UNE FOIS, s'enorgueil-
itdttfe LE PREMIER A offrir A
aClientle et au Public les avan-
.Ws d ANOUVEAUX PRIX d&-
:Fiat de I'Accord FRANCO-
fLE N, pour ses rayons de:
S .um les plus en vogue de

VINS MINS

.BAMPAGNES
SLIQUURS de la fameuse mar-
IMl aird e ,3risart1.
S ous le devez A vous-m~mes de
MrITEl nos Rayons.
-- ..

fPARuMS MAJESTIC
A LA PHARMACIE
CAMILLE





"SAVOY"

CAFJRESTAURANT
tI .
| ;ta8adez A v a am et
:t Y1n8 confirmeront que

| itpt Port-au-Prince
S Pait mieux ranger e
P [P 4t re lg bones co
ltmitton qn'atu *SAK-
| titul Au Champ.
1 F .


LA BANQUE ROYALE
DU CANADA
01
PLUS DE 7COSUCCURSALE5 AU CANADA ET DANS 30 AUTRES PAYS




I I

A BA SE de CODEINE, rML U e E VCAL, YPTOL
CO, T AGREDABL-E. "COl',SfRLV.ATtOP: PARFAir7E e
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
a INFLUENZA, AFFECTIONS DF. POUMONS
......PORT.AU-PRINCE HAITI FT f P; 'OVINCF

et~~~A ee ,nJn PC.C ni pss~ree~rns n**nnn* pe an e


AVIS

Direction G(;nerale
de 1'Enseignement 'rbain
Examens au Lyc6e I'Ption


LeD ,t4 i..T., dt' passage de la
4e. A I la S 'e. tl ., l a 'e. A i: la
Secoridc di; Lycce P6tion ayant 6te
, p~I P' dcrisnim minister P'-
sur Ic rapport. de la CommiAss':-w
L'l' : litu6i' par ic Dfl i e J
timent C'' 'ln.st:iitructi.n Po.li i
ii sera proceed .I eA rouvi'aUtx a-?;-
mens le lo.nf li 10 f)ctotCir.-, on C( 1r-
pourI toulls leS e ..tI qui ,on. ;l.lp;r-
tei;u aux USuAiL' classes.
Le concourse (d admiss:ic (.t Cie.
pour les dleve.s munis de Certifica.t
d'Etudes prim'tre-i 'i que 1.-
examens d'ndtmii;'n des -'ci-s
rdes Etablisscm".- priv'es ;il'n-
seigncment Seco'-~r ur- qui 'I!5i-
rent. poursuiivre ICE.-' ttiuk: i m
Lyc6e POtion .onln.cerc.t Ih,
mercredi 12 Ocut';r2..
Les candidat- i c t... 2 dcr i
examens doiven', I,,n vci ic ni--
cription A li'nspcctiorn .clairi ,
pr6sentcr Jour ;t(.te r-c f nais.-dii .'
ct leur C:ertificnt o;i (:::ri t -',,-
laire tlrablissant ear ',miiis,.I;-i i-.
t6 all concourHs.
Les 6levcs des Lyci.es die Pi.-
vince qui diE.silrenr t beilicfiec'r de I't -
uttivatlencP itablie par la i dIivei'i.
presenter A I'Illn'-.cl:on S etlti'te
leur aicL do naissance et lIer (C'r--
net Scolaire 6tablissant qi'ils .ti1
6t6 admis dani la classes it laquri.
le ils desiront appartenir.
Le classement des 61Bves sc f-i';
comme suit : l) le. cblvec ay; t it
d6ja appartenu au Lycee PPt:oi:,
2o) les leves des autres Lye6.es
bWnficiant du principle de Fl'qui-
valence,-3o) les laureats fles exa.
means pour les nouveaux inscrits
jusqu'A concurrence des places die-
ponibles.
11 ne sera pas admis plus de 410
lives dans lea classes de la 6O. A
la Second y comprio nmi plus dor
35 livess dans les classes de RhI-
torique.et de Philosophie.
L'ouverture doe examens ferme-
r.iervontema N t l'J'lnscriptlon.


< LE NOVUVELLISTE i
fR ; ,,t ( r V ... 13;
Bolte P..-a1 N.:. 135. T,.5phone 2238
QU'OTIDtEN FONDE EN 1896
Par
HENI1 CII:lAlUV!:E 'itERAQUIT
1 ; r : .. ,,!' ",[tn af ir i;
F '.: i..ST C. CII \U'ET
r5 rfC 'r "
FIE.D iDL 'Ii;\'U AUD
.r: .. r 'i C .ri :
MAX[ DUVAL
.: ( ,' ,,. ,'.' r ,' d .!cfl..n :
'A :, A NOT
a.t". .;,' P.UN
c. i" .7, :A RUN


-\ IAF'IT-'TihfN

DES FAMILIES

T., ';i, --: ,.i'. .'. C. pi .tle et de
i, i'r,:' r ;'. it pais oublier
qul I.' ,..-i. :i;i ll tirng par M .
Ju'.;in u ti l .a r i:1 '. IMc. Colbert
l i. .nt l :i I', 1 C~ l ;r [,, i': i tr f nti 3 de
7 i, 1I : ; n,.: ;.'*. t;nu n aiuranties de

Lde
til .at urveil






And' I, N tp- IL rr
]L INSTllTION D




.me. J ;J..i', iN .11ARELIN
.lir.- l :S E i P'ANTS
JARDIN IES ENF.ANTS
A PIARTI n E ;i ANS

Mime ll fi- i.1, 'ii .'i viseM les
famir -lr'-e Ia 1 ia l Itlet de Ia
Province oiC .'l 1balisc-;zcent de
Joeune-.s filis, c,,,': u1', tlIjotiSr.4 1
fon tioi'nn r cl.- It. lo l r -1tndi d'oe-
tobre, avsc- l,:.4- m o ti, en"' c.riditions
d'(ordrei ih dl.a-.ipit -(,. I'repnration
au certificate dl'tudc- primaircs et
an Brevet Simple. course de coutu-
re et de dessin.s.

MAGESTI

MA GESTWC


CH IM IO- iIAMACI I

APPLIIQ E E

(Suite et flu)


i0 faut savoir apprecier A ququeues
6gards ceux qlu'on hait et cuux
mrme qu'on m6prise car- nul hor'-
me et nulle masse d'hommes n'a
jsiamais entikrement abdiqu6 tout
sens morals. Aht, jeunesse haitien-
ne, tout cc qti touche au sort du
Pays vous concern. Je suis navr6 i
t'entendre parfois parlor de vo-
tre dcouiragemcnt. Que dis-j,!l
j'ai failli moi-m4~me me surpren:h-
dkcourage, mais je me suis dit que
ce serait deserter le devoir. II
nous faut, dana te cadre des pos-
sibilites I gales, penster, sugg',re'r.
11 nous faut travailler d'un com.
mun accord aiu dtbveloppement de
'initiative prive; il n'y a Das qne
les initiatives gouvernementales h
assurer ]'essor &conomique, le *.--
veloppement social et moral d'u-
ne nation. Lea deux initiatives,
mimec quand (lles ont Pair d'cere
isol6ces, doivent concourir au mnt'
mee but: le salut, la praospirit darn-
tous ltes noble doimaines.
PrenonA garde qu'A passer no-
tre temps a blamer instinctive-
menrt tout ce qui ne vient pas de
nous, nous n'arrivions hA tre tron
blaniitbles de rotre "6tW et qtle :;os
cn f ai r: t (I1 e remain n
nous infii gent I e Ir p r o-
c h e tde il'a','otir rien faith,
LeS 'tut, pasrnvt, avee rles ious. i
les annees, et. i'n menace de 1,-
tre plus L 'i, C. .Ie I'action, -
pcndani q:u;.I ie m".t dkcourag nitl
de-virnt lc li:tmol:i favor sur i:s
]hvres de rplu d''n jeonne. If nr li
f'[ut pits, l'in:'en et Haitiennt-,
Nou.s 'n avovn pas Ie droit. La
latnre tt ri.'t more, Soutbi-
tl. p'i, uttt q'.' .ouS arrivio :.' a
nous un r tl'at. '.r. sinceree dCles. to!
trav"iilter- ave r-leur i la iproSp'-
rit. natioinn.l. encourageons AS
',b s in:l. '.tr:". ic belles eni:- ;
ri.eL -n it, ...i commme par |
( xemplt. .,i.'' :'" lrInsititut Ciaste-
-'a (qui not'- ,:r nrneur. C-t Inis-
it at qui me-' i. -errvice de wous Iet
.pt-cial. t-, ha'Ti:n u ou #trangcrs,
clesireux ihe f.;re de'ts etudes et tde'
'xperir.nce-, ln taboratoiri' bien
porll'". '', ', ; i surplus, s'emploitel
av-ec bInlheLr lir -n Cdes pr(oduitts da
.sol liitter, dais< la preparation det
mbri.'e .,-pi-alit- phanrma-
ceutiquef.-s t aut.ro.
Comment natrer amour de li na
1rie no tres.-at.itc -ait-il pas tie j t't d' org eioi eni ;i.pprenant quoe nI.-
lro Pays va 6trat bicntit dot6 d'un
grand LalboratLoire indutstriel, de
rafrlTement, dti transformation et

de conditionnemtnt, qui s'&rigea 4


P'(tionvie? (,G':.t encore 1uni en-
trcpri:e de FIfnatitut Castera. Tra-
vnil A froid, k la vapeur, sound at-
mosphtro, a 'AtlcctricitR opoth6-
rapie national, Institut vaccinal
centre la petite virole, touted
chois ( ui n'avawleit pa's encore &.
t#i entrepri.ses chez nout sur une
basUe solide et s6rieuse et qui osnt
appele.A & contribute au d6velop-
pement 6conomiquIe de notre mkr
lieu et A mettre le nom haitien en
honneur, darn un domaine ap6cal.:
It y sera a ouche une pharmacie de
lre classes, un dispensaire gra-
tuit, des ceuvres -ocio-m6(icalEk'
tY'oiii d'int*ressantes r&6disations
de initiative privde qu'en dehors
de toute consideration d'ordre per.
sotfel ou p-litiqie, tout haitien al-
mant son pays, a pour devoir dlen-
courager.
Nous cl6turons cette causerie en
formulant Ie veu que toutes les
bonnes volont6s haitiennes s'en-
couraRent mutuellement et arri-
vent A s'unir dans 'eavre du sau-
vetage national par le redress.-
ment Economique; qui doit etre A
I'ordre dU jour, au tournant p6ni-
ble o~h nous sommes.
Bonsoir, chers auditeurs et au-
ditrices.
Amw*lr*F


666


as rhurunes.

IEIXru de tle~t


0 N (; s. Fo N T. .. La_ ormits
GO(rms NASA..ES pur le rhure.
Fssayez. Ie meilecur I.iniment du Monde.



(;EOGRAPHIE CHAI'VET

La 66i' Efditim phif ckl. i l I r i.. d'.aila par
II. (C he ,, ;:, t'( f pa .. p. -
termet die Instrsuction l )ublique.
Cette nouvelle Edition revue et
compitore eft en vente.ditirue hI
ler Octobre chez Robelin. A I'A-
beilli,, A la Librairie Nouvelle, etc.




SA Profitable


is available !
t3 hTr*h li*ve oan o( let*tnrty Wh4
:a book Orderrl. rn r 3 h trr.a
t f," T ,'Iforitd to u M&a ure suv*
oi hg [t-trs rEntlih Wo ntf rh, I
I t~'i aio Suit L-* nthi ot iEn
I rst e'l uT lst at t-prtrt.. OGiorl.r
iBi *ylS l ltom i Iwn ldt n tiry slapport
C LCAn* othft *I pll $ttI.
I A F. WARREN 6 FORSTEfR SQUAt
SI OX NO. st, BRADFORD. MNGUAND
I A f I '= /;


BERLINER HOF


...rw nnP~m rmernww w mcnnnmPII.....


Agent Exclu att ERNST LUDERS.


Devenez vote propre CompLable en ouvrant un
Compete de hUque 4 1 Balique Nationale de la
Rpubliut d" aiLt. ..


a~hUdd~FEMllu~CO1NP+~0~*~4~fM~Fil*014~~1


:::




=, .: .. % :. : : .: : ., :- ;; ;-; .:.,- -;;,.-: i ;;i : .; -- :- :, .: : = .. .. = ,.- .. : : ..
.1,) Lq..* .:.............:.:. ..:...,..:... ....:. .... .'. .z .'. ..." :. .. .. .:

V t::,.,.: .: .S .c.t .::..et.
% % ~ : '
PAIP*- OW ~ *AWAO.'A.,
W,~ -am~ i?~~ ~rll~Rr N*Nr clJw, ~ ::~4*~~.; I ~lrrr*-* ,rtLr


Squi paraii aux uns tene
i ..'eprit 'est, aux yeux des autrla
-quie atmoire et lgret .
VAUVENAHGUES.
..--



PROPOS FT FAIYSBIVERS
(Suite)

ACCIDENT MARITIME

Le 5 octobre, le voiller Sairt-
Christophe fut surprise, vers. mi.
nuit, par tlne temroite, aux envi-
ron de Ina Gonave. Au course de;.
manoeuvres, le gui du bateau frap-
pa un nomm6 Dutel qui flit :ru-
jcet h la mer et disparut dansa l:
flots,

ASSASSINATE

Le 6 octobre, vcrs 4:00, Ie nom-
md Filencic Petit Papa a Ete t6Ou-
ve mort. sur 1'habitation Et.ai:g
NManvilile lere se-ction rlcrale IL i'.t
commune e '1Thoinaz7ati l .de;-
tes d'un coap de stylct I ,'-
ge. La Po;ce recherche le c:inli-
nel.


L1NDBERG A MENTI )DI
ILA PRAVDA

3,I(.,S (' "' .- i1 :: w .:i.te',;':- rtL .--
sP .tLC, u, .t 'i.: C '.". l (",he r |
Lindberg u.i'U ,ir m,1'ri to : t.*,, I .
pui-;sanc'e a;ictr, n. r! .n R :.-'L .'.
d'avoir a t (ir lld i t .': Ci',;ni-
Let i !t chi ; li : ii, r (i. '' i
i-.l tle a -i, ifi ':, .", h ec '.- -
>,,n i, .. :. ,.! .:.',. ,, o,
port (Ift c.s lHx aI;i:', i rs ;Va)t a
letir t.te I '* chef (t l';vi:t ci-
vile Va-ily M oit,\,,,i (,{ ii ir;;tH',

himand pot.: av. 'r iecltr,: .\ L,.:-
dre mrneulLtis..n i 'ni'' L'a' ia 'ion
r .i P. ,.'> '. fl ii ,' r .irgan] '.+.
rumin t,:'.i-i :yf:[ .,11 <'-r ik r'' i pi t'
v c .. n ", p .a A ,r i .'r dk l' ; i'
rarntii. ri,- '.'x] ,-it i. a p, i:',, d.I
1 7, et Vladirni:rk(-Kina.i '.n Iv:)-
la .1. 00,) il: do VXidi' .c t4..k a


do iai de.rncL ,., i.-,iti a r ,MnLi. JI
accUsentl Iir i; ,. i'v,. fi on,
critiquic d.- n :e r.i t'i. ui. c.A -

.teu lerni :.* t,,' ; ,-:t,. ;" m t'-, :. ,."]-
q t i; t- ir ,),' \ W i.i. i.,, .l.t' m i 1 "..livt-

pu .i.r .' i- qu' son fa nlux exi
. 1 s -tu .I" itiC S'.)t'i :'aflttix I'S-
St travers.-de dce o Atla ti:n-
qu1e poLurrait (':re rdlis au.i- IUr-
di'hui pari n'importe Cquel 6tudi.ntt

:ion sn'vi'tic uiic

DEPA)IT DE LNIJND 'RG

LinddKiter ~e sa fenmmi- simn.i it':
.is d I'adu;t ,,'o t dt.t .*Le-1 sjurg t.,
.(i t d i] itti rt e ii rT i-o iu L I-'
: de'.:naii 'e Rr- di'...'ijr. le
fricic l

,A SITUATION EN
E X 'RE. I-(Ot I EN1'.

On inform uTi.- I;tiit.;tu (iqe (deix
Svisions iap.train;i.t de 20,001)
am.res ont rt'l :neCtiii au courl'
une offensive d6olenchee par leas
Jnois It! 7 o.tob ,- derider it 18
uros.
Des divisi n'. d'elite doe ,mr.,
'Shang KaiShoek se srnt lancee:
I'assaut des collins situ6es A
guestt de rfhan oft les japonais.
.tient retranch6s. Tous lea japo-
is ont t6 massacres par le fen
urri d'armes automatiques. Un
.ittriel considerable a .t 6pris par
1 Chinois et les couines r&occu-
.s.
)n mande de Tokia que .le Mi-
care des affairs 6tangireos ja-
:ais a 'in iI' de prat,.,ter it
con centre la participation tes-
ciers sovie'ixque da.fin a gler-
de Chine. D:'-* aviateurs et des
'tiers russes ont 4t( signatlds en
ad nomrnbre dans tes combats
se d6rouleit dans leos ecteurs
:ronnant. Ha'lk6au.
..s armies iapunau.i; se sont


4"
Nojl~I"~~d


ARRETE

STENIO VINCENT

President de la R6publique

V'u iartiCleI :1 de aI Con10titi-
tion;
\'.. le (ic ret-li di u uin 19'.?7
str la protrtion.m des arbres .t ,l11
so]l de rio nioniltagI('.
(Considc6rant quiie I''exortnt;ln
(dI carbon de boi.s provoqu. utn d6-
bi'dsemen[t intensif Cxposrun* IsI
terres A I'erosion:
S"' le -rapport dos Secr6taires
d'Etat du Commerce et de FAgri-
culture;
Et de 'avi.s du Conserl des Re-
cr6taires ld'Etat ;
ARREtTE
Article ler.- L'exportation du
carbon do bois eit interdil..
Article 2.- Le present arrm t.
sera public et ex6cut6 a la diligen-
ce des Secr6taires d'Etat des Fi-
nances et du Commerce, chacjn
en ce qui le concern.
Donn6 au Palais National, a Po',
au-Prince, le 8 Octobre 1938, An
123mne de 'Ind6pendance, An
Vtme rle la Liberation et de la Res-
tauration.


(S): St6nio VINCENT

Par le President:

Le Secr6taire d'Etal des Finan-
ces et du Commerce

(S): Mont.Rosiei DEIJEAN.


P.UNSM

aou. maus do rio, quand
oga chorebhe Npea
i ViNELON.


Lt.L(-e I'umaitrjo, Envoy Extra-
orilinaire (:t Ministre Pl4nipoten-
liaire tde l;i Colombie aux E. U.
Iparira tvive la creation de la Li-
gue des Nations Am6ricaines con-
me moytrin d('organiser la Paix.

Le roi (et aI reine d'Angleterre
comptent,. 6t6 prochain. visitor le
Canada ce y .sjuourner trois sennai-
nes.

Le rci de Belgiqte, accompagn6
du Ministry Spaak et du conte de
Flandre arriverra a Paris le 12 pro-
chain h I'inauguration du monu-
ment Crig,, Place de la Concorde,
A la memoire de son pEre Albert
ler. Le roi sera invitei du Pr4si-
dent Lebrun iun lunch A I'Elys6e.

Maurict Chevalier a 6t6 fait.
chevalier de la L6gion d'Honneur
pour services rtendus par sa pro-
pagande fragaian cn divers pays.

D'npr&s les renseignement qui
nous ont etC- fournis, le voilier
,Champions a coule fond; ce
n'est qu'une parties de la carcasse
qui flotte depuila quelques jours au
large de ;Mouillage--Fouquet. "


emparae de Sianvtr important
localit6 situoe A 1t0 kms. au nnod
de Hankbou sur In iigne ferrovia.-
re Peiping-Hankiiu.

LISTE DES BACHELJERS
EN DROIT

de la Sesion Extraordinrure
Wesner Apollon, Charles Augus-
te, Roger Auguste, Denis Bellan-
de, Arnel Brutu., Franck Bouche-
reau, Jacques lBrUs.on, EmImanuel.
Barbot, Paul Clervaix, Roger
Charles, Efton Celeslin, Dato
Daumec, Georges Duplessis. An-
dre Dorsinvil, Lon )Dupilou, Ra-
meau Estim Virt ur Eli-e, .1,n-
scph, Fa1douiI, Denik (Guillaume,
Louis Guillaume, Alfre-l Guibert,
Luc ILector. Abner Lv'!ieux, Loui4
Lafontant. Juvigny Leroy, Dieu-
donne Lubin, Durcis Mirvi'ie, Ju-
les Mlrim6e, Cami!le iMeri.-:, Em-
manuel Nunez, Charie. Noisy, Ul-
rich Noel, Orphilia P6.n. Lec Paul-
tre, Raymond Pierre-I iui.z, Fr-inck
Romain, Weber P dv nice, Roger
Tribie, Emmanu.l Thtizan fils,
Henriot Zephirin.

A LA HH2S

Hier soir, soLIS ie'T auspices de Iao
Fcndation Catrera. notre ami Mr.
EgLon HeIlmrnck a devveloppt:, a'vcc
"-
niailtite u intifetluce sa thn? d
:La Palx par I1-. S,-i.nce.,. Le; nom-
bi x CLI d iiLur i'ont ecutt auer
]rintl :r t e. (:- it. iii u i t're .ttie par ]desi
Tais, il a pro;!ve i' v par ]a sciernc.e
on pent asuurer la P.:x r-elle bas;e
ir It-s princfip ItS. c'in;1manit.I No'is '
I"r:nuLit Vellojo .. nfi, ci.,'ompi im ients tit In
t ,' ami Eguo: Ilemrcke.

CERLIE
PORT-.A -PRINCIEN

L s- ac,'. i'' -'li -. ,Iu 'li .yn(icat I u.
[''irrt- t .-Printi(iL.n .'.r I. prieS de s:C'
rcl Liir t en A,->,:m ,b',: Gtr nera.e Iet
c3 r, Ii 1 Octlrc ,6n to it '., a 6 hl .
p. m i, L t i r ss'. -,u'I)'rivtur: d1
Cerule.
A dtifaLt de quIltruin la r&n;' i.
sra renvoy(e an Mercredi 19 Oc-
tobre A 6 h. p. rm.
SI, el ctte dous:cnme reunion, la
majoritO i\',:t. pl;.s c,'tns.tat$e, la
.eaiice St. tienlra 1. di.Pra 20 octo-
fl (, a1 6 hr.-. p. :',.. i,;lt i.t.e soit
l],' noT h."I eC i. mcmbr b I ,r it-tents,-
ct.. c.n formdmnent a aI'trticle
.XXII i l'i t: :; titutif Id la

i~j,. it: d l;i t.anc : Recon.tiu-
Lt n di C'onr et d'Adrniiistration,
POMBRUN,
Pr,.sii:ient dci Certcic.


PETITES


NOUVELLES


La iNational Broadcasting Com-
pany- announce que sera radiodif-
fus6 dimanche soir le discourse de
W. Churchill qui r6pond au dis-
cours prononc6 par Hitler hier A
Sarrebruck,
4*0
Les connoisseurs, en g6nbral les
el4gants ne portent que les chemi-
ses xLAFAYETTE,. les plus bel-
les et lea plus durables de la Place,
Faites une visit A la Chemiserie
Lafayette ou vouis trouverez tga-
lement des pyjamas, des calejons,
etc., et vous serez satisfaits.
Une visited done s'impose.

Les paroles prononc6es par Hit.
ler A Sarrebruck font renaitre des
inquietudes touchant le danger de
guerre. Le Fuerher a d6clark que
bien qcue Chamberlain ait r6ussi a
conjurer la guerre lors de I'inci-
d(ent SuIdte-Tch6coslovaque, la
goerre peut encore devenir imnii-
nt n:oi pr':ijrvu qu'arrive au pouvoir
un Duf-Copper, un Eden ou un
ChiiurchiIl.
***
Bonne Nsuvelle.- De nouveau
La Brillantine Ricinee Roja est ar-
rivoe ct s'cencve chex Paul E. AU-
XILA, Rue Traversiere.
Le aakerfix fixe et lisse le che.
vi:ux sans les graisser.

At To'-nkin lefs xploitation
charbonnieres atteignent pres de
2.000.000 twnnes Pan et I'exporta-
tiun des combtustiIcles i)rOL un rOle
de premier rlan dans le dl-velop-
pement de 1'Indochine franeaise
@**
La bicyclett.e c ARTS3TRONG ,
dent le representant est Mr. Frank
W. I L S 0 N, Administrateur
do la Exide Storage Battery S. S.
est bjen cnnnue clans le nonde en-
tier pour ?a solidity et son moder-
nisme.
Nous avons en stock toas laes mo-
deles : (de course, i hommer a fem-
me, et pour enfants. Le prix est
essentilliemenilt bas.

Parmiu lea industries qui prevent
s. flatter d'une progression rapi-
dIe, l'hluninum vient en tete. A la
vi!it ,.0 do Ia guterre la production
total dani le monde atteignait
50.000 tonnes. En 1937 elle atteint
preb do 500.000 tonnes.
94*
On ne command plus de chemi-
ses A I'dtranger. LE BAZAR MO-
DERNE, 91. Rue du Magasin de
l'Etat qui s'est specialis6 dans la
rabricatio,: des calefgons, pyjamas,
cravatCs. etc. offre au public un
rhoix complete de magnitiques che-
mises.
*
Ce soitr, die 8 heures 30 a 8 h. 45,
aut Pste. W:XAL,. Son Ex-Miguel


Nopus ipublifs e-dessous le pro-
gramme des concerts de la N. B, C.
des 11 et 12 Octobre.
MARDI 11 OCTOBRE 1988
6 hrs. p. m. A 9 p. m.
SPANISH
6:00-6:15 News.
6:15 6:.0 Program Reanm6 and
Music,
6:30-6:45 The Stor. of Copper,
Add s.jn Duriand.
6:45-7:00 Dinner Concert.
8:00-8:15 New#.
8:15-8:30 Sports Review, Julian
Muriel.
8:30-845 '.: len Harmonies.
8:45-9:00 Address, The Creation
of a League of American Nations,
by His Excellency, Senor Miguel
Lopez Pumarejj, Minister of the
Republic of Co!cnbia.
9:00-9:15 Nev.s.
9:15-930 Prgrarn- Res=ui .and
Music.
9:30-10:00 New-York Prome-
nade; Olga An.l1i and iFrancisco
Ariza.
ENGLISH
1000 10:1: N.~-\
10:15-11: : The Forum and Mu.
sic.
SPANISH
11:00-12:00 Popular Music.
12:00-1'00 Dane,: Music.
MERCREDI 12 OCTORRE 1938
9 Hres A. M. A 5 H. P. M.
9:00 A.M. to 5:00 P.M.- YEastern
Standard Tinm: European HBam
17,780 KC, 16.8 M.
ENGLISH
9:00-10:00 Eretakfast Club.
10:00-10:45 Musical Interlude.
Scherzo (':priccio so, m)-orak; 3
Polonaises, Chopin,,; Fte-D;eu 2
Seville, Albeif.
10:45-1100 fopilar Walt;:e(,.
S11:00-11:45 Me'od, Matui ,.
Quintet in C major, Schubert;
Eallade in D niinor, Brahms.
11:45-1200 Vienntese Ensemble.
12:00-12:15 News.
12:15-1:00 Silver Tones.
Violin Sonata in A major, Bee-
thoven,
ITALIAN
1:00-1:15 News.
1:15-1:45 Cristal Tones.
1:45-200 Literary Review, Na-
talia Dannesi.
GERMAN
S2:00-2:15 News.
2:15-2:45 Folk Music.
2:45-3:00 Events and Opinions,
John H. Marching.
FRENCH
3:00-3 :15 News.
3:15-3:45 Today's Rhythms.
6 3:45-4:00 New-York 1938,
Fernand Auberjonois.
ENGLISH
4:00-4:15 News.
4:15-5:00 Music, and the Talk
of the Day.
5 HRES. P. M. A 9 URES P. M.
SPANISH
6:00-6:15 Now. .


Aprks les Spectacles
le rendez-vous eat as
BERLINBR HOP .



6:15-6:30 Program Res
M udic.':i
6:;30-6:415 It Really
Roberto Gatica. "
6:45-7:00 Dinner Concert. :
SPANISH "
8:00-8:15 News.
8:15-8:30 Silver Hour.
8:30-8:45 Poets of the
cas, Olga Andre......"""'"" :
:451-9:00 Golden HarmomSii
SPANISH
9:00-9:15 News.
9:15-9:30 Program Resuigm
Musie.
9:30-10:00 Serenade.
Siegfried Idyl, Wagner; %
and GreteJ, Humperdinck
Songs, Handel.
ENGLISH
10:00-10:15 News.
10:15.11:00 The Forunm ,
Music.
SPANISH
11:00-1200 VJila MusIC. .~.
12:00-1:00 Dance Music. .:


CCIN~- -: -... ..nlnnswcttFCECE""'


Librairie


Nouvelle


La Librairle ila ueux lasortle

(Maison de Conflance)

POUR LA RENTRtiE DES CLASSES

APPROVISIONNEZ-VOUS A

LA LIBRARIES NOUVELLE

PAPETERIE
eMILLE LIVES CLASSIQUES POUR TOUM .

CLASSIQrES : Les Meilleura ivres ..... ..... ...........- .
Classiques Pour Tous ......... ..........
Larousse ... .. .....
Dictionnaire Laronusae .. ....
Memento Laurc~ '... .
Memetionnare ni ...og ................ .................... ..
Dictionnaire Anialogique trnrs. ':..
Dictionnaire frani.. A.........
Dictionnaifr de lsnguqs 6tn .. .."ranres.


WN


SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA
SANTA PAULA


it:


tesConeerts G rc

DIC LA'
NATIONAL BROADCASTING
"A io~a.v


ha^aa,.asett S.^^ .


Ii.-;
S :