<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03461
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 7, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03461

Full Text















____ -- -.C. __
l^ l W I '^ 1""' ^ ^ """ il 11'i ^-- ^.n -a ^ -....-


*I.


. 4m. ANNEE


QUOTING FiONDE EN 18



QUOTIDIAN FtONDE EN 1896


PORT-AU-PRINCE, HAITI


I VEDRNEDI 7 OCTOBRE 1938


ERNET G. CHA'UVET
P irehteatr.'PrarUti td a

FRED. JDUVINEAUD


ID e. 4


No. 20.085


t-mm s...........q -., .,...- *U, q
-t...r..-...~...


SiPial UNE IYST
N!ii MB ..
.. : NOTRE MAGNIFY



!ia. n tout? Nation qui cons-
i; to 01 r UnitA d. son Etre,
i.. trs fort E-prit Natio-
i t Esprit, National n'a pu
so i t.. l p'opt"- ,'i" lorsque
Sles different parties qui
livient constituer la Nation, se
Iat troitement rapprochee.s, in-
,i0ent fondues pvur ne plus
otnaer qu'un seul groupement.
la Nation a ex.st-. Cctte flu-
i ce groupement, cette cristal.
n, se font autour d'un hom-
i d'une region oni d'une ville.
Aesnoa, ils'e so0n falts autour
.:,bPort4-u-Prince. Port .-ai-Prinze
i:estau milieu de notiu pour nous
.procher, come le palmier de
:.ao armoiries est au milieu des
1.te faisceaux d'arme.l et sur eox
ei.n:eant 'tend ses plm.es vet es.
l'dt pour noi la plus haute signi-
i'ation de nos armes et I'expli.
I:ation de la fire devise qvi Ins ac-
i ppagne: cL'Union fait la For-
S.l. Citnhion qui ne peut sei fire,
nqvi ne s'est faite qu'avec et grice
A aort-au-Prince.
S e 70 Ans plus jeune que )e Cap,
eaord moins important que 1e
~dit.oAve et que L6ogAne,la non.
: vill se e developpa rapide-
t:. Une favorable d6esse avait
.fe i sa naissance et sans don-
*-.iAq son emplacement ac-
..i La d6esse N&cessit l'avait
'imeme dbsign6 et lea Bienveil.
iat n'avaient pu que ratifier
.. leaux.choix... Tu seras la Ca.
j :#ae Magnirtque de la nouvelle
: t:ion, semblaient proph6tiser les
i: vnits qui prdsidaient A son glo-
'ea= Destin...
'..Vw des signes les plus certain.s
:::on r6el et vivace Esprit Natio-
4itt, st amour que chacun porte
.. t-Ville-qui eat la-Capitale.- Tous
efint, tous en sont fibers. Tous
...Teulent ps belle, non seulement
:' toutes les autres villes de la
:: ttion, mais encore que toutes lea
i..es villes, mais enfin que tou-
tes les autres capitals de l'dtran-
M. Chacun veut la parer des plus
il.:iWt monuments. Chacun veut
;i. e possde tous les organisms
; e: ige une civilisation de plus
P lus raffinre. Organismes de
en plus nombreux et spkeiaux.
:,:- !a.tte noble emulation qui ani-
i': ltous le peoples, fait que, quelle
* B oit I'importance, l'6tendue, la
-.o:" dd'une Nation, sa Capitale est
particulierement aimee,
6" ornee, Elle se recomman-
i: t la plus grande affection de
t ationaux et a 1'admiration des
rngs rs par quclques artistiques
.S ticularit6B.
~fus devons avoir pour Port-
v. ltft*Pce, notre magnifique Capi-
.it le mmes sentiments d'af-
.tioa u et d'orgueil. Chacun de nous
** ^fW,,4,4,4,tj4.,,


L PRESIDENT VINCENT.
ET LA FETE DES
CENTRALIENS

l dousa eat infiniment agrbable
"'tmer que Son Excellenee, le
lent Vincent, en compagnie
to te0 lea marralnea spirituel-
S t Centralieu ansiatera h la
a ~ftS o trgaiase par la Direc-
,t la Centrale, et qui,va [se
"o Rex, dintm he 9 oetbre
b Ire P4lS du matin,.. Cet-
.a .unem nouvele preuve
i,... mt -depuis que
SS c nt,' y& ReaV-


[IOUR DAITIENNE

QUE CAPITAL



doit I'aimer de toutes sea forces
d'Haitien. II doit Atre vrai de cha-
cun de nous que nous sommes ci-
toyena et, come aurait dit Pla-
ton, aniants, de Deux Villes: Ik
Ville oil nous sommes ns ct no-
tre Capitale.
Pour moi, je voudrais que le Crpi
redevienne la brillante cit6 qu'i
6tait sous la Colonie et sous no-
tre Premier Roi. La Ville qui avait
come armoiries une couronne det
feuilles de chine. symbolisant !I
Force: des corners d'abondance et
une source d'ou s'echappait Ln gross
jet d'or. symbolisant la Richesse,
ne pcut pas d6choir. Celle quii. cha-
que fois renait de ses cendrei. es:
as~uree d'une 6ternelle jeunes-'.
Tout recememnt, elIe fut choisice
pour 6tre la Ville ou devaieit :..
rencontrer les deux Chefs d'EIta
representant les deux plus ancieli-
nes Nations et les deux plus an-
ciennes R6publiques de i'Amrri-
que. Son giorieux Destin n'est pa.
acheve. L'echo des fetes qui vier-
nent d'y etre donn6es en I'hon.
neur de Toussaint-Louverture, r:.
que rehaussait de sa presence !'
Chef de 'Etat, rappelle sa renon-
mbe et la grande place qu'elle tier.t
dans la Nation.
Je voudrais que Port-au-Prinec
soit la plus belle Capitale des An-
tilles. Son port majestueux. large
come un golf qu'un compas di-
vin a dess.in6; los montagnes qui
I'entourent, relevtes et decoup&ti
comme une collerette de dentelle;
le magnifique brise-lames qu'e.-t
I'ile de In Gouive, toute entire
enclose dans sa bale et plus gran-
de que la Martinique. component
le plus majestueux tableau. II per-
met A Port-au-Prince de ri'alise-'
avec Rio-de-Janeiro, Buenoa-Ayre.s,
Montevideo et leurs babies r6putes.
Ne me d4clarez pas trop ambitieux,
On ne saurait I'ltre trop, on nc,
test jamais assez pour son Pay-:.
Je le .Jui pour Haiti et pour sii
Capital au nom princier. Royautt
A laquelle lui donne droit sa posi-
tion unique. Que d'envie eile s i-
cite parmi les Nations. II faut que
noLre Capitale puisse parvenir vu
rang de plus belle Capitule des An-
tilles. Aucun sacrifice ne doit nou.-
arreter pour atteindre ce but. Soqi
anciennct&. son histoire, sa r&pu-
tation, sa situation au fond du gol-
fle ]e plus large du monde et ;,i
mieux abrite, sa position au central
exact de la MediterranCe Ameri-
caine. la designent pour briller au-
dess.us de touted les Villes de 'e.-
te Milditerrande Antillbenne ct
pour les eclipser toutes.

(A suivrc)

CGntral NEMOURS.

-ay^lO^wPedm wo ****L***


ron 8 ans, avait eu la g6nereuse
idWe d'anmliorer le sort de ces pe-
tits abandonn6s d'alors a mar-
chd de progres en progrbs, au point
que te Chef de 1'Etat, satisfait des
r6sultats obtenls, s'est vu oblige,
de changer le caractre. originaire
de cette maison de correction en
un vrai centre d'tducation et de
protection, en preoant un d6fret le
8 juin 1938.
La Direction, s'est done mise en
demeure, de justifier la decision
praise par t presidentt, et s'ever-
tue, en redoublant ses efforts, A
fire de nes petit enfanta, noln pas


PETITES

NOUVELLES



La Police a pu mettre la main
surm e nomm6 Abraham qui ava:t
assassin, ia semaine dernivrm, sur
la route des Gonaives, une i mne
paysanne de 18 ans.

AuLx Gonaive. 4 n vol de 50 rl '.
lars a tr perpetre chez M. LuuL:.i
Mc Guffie. Le d6linquant a pri:s la
fuite.
m*s
A St. Marc, unc nouvelle as.o-
ciation litt6raire a 6ta fondec. Lc
Prfisiclent en est M. J.acques Di -
nor.

Poutr tfire ie binlits iemiplttfs.
on i no .ianqu jamais doe passer it
l'Epicerie Bailly, situce ka la Rut
BFotine-Foi, ch so trouvent '- meil-
leur'i produlit l alimcnta ire.

La reter-.tre de '1cquipe SArti
Maarcorise ,\aec c:1le di1 Nord ':st
Sterrmiinee- Iar 2-2

Pendant. Ic: ml(i, de Septen''"r
dic nr-mltretux voilier, vet.-eant i1i
S.-a.rou. Grand-Gosier, Anses-h-
P'iires et de Bainet ont pris. mouiB-
lage .an la raa de de Jacmel avee.
des carg-ais.isons diverse.

Pendant le moist de Septembre,
66 decision,', informed ASud-Oue'- .,.
ont te irendue.-, par Ie Tribunal de
simple police Ie de Jcmel.

S La mnthodle cmploy6e pair I,
Blanchisscrie ;Ne' C China> KRue
Rigaud it Ptiirville, pour la Ipr
paralion dr! linge, des roxbes et urns-
tume-, dc)iicn erntit-re .atisfacti,,' "
an a Ima,. dents.
8**
Tou ot inS tii'- t il' con f.i-
re .- n~-~d r-t nouls app-"e-
non.' qo' i'Egiit' de- Jme; a ;':-
licbrc 2 nHi in;'-. a coMurs du mTi.:
rerni'er. -t .aM!t':;' 7 enterrernent:.
101 haitierns., pour-uiLt ,Sid-Ouest'>
sont nrs a. CciL ur',i dIn mem mci-s..
see
II xient lI'.itru institute hA kla e. A-
venue CorUzolli. ,Ln centre rde culture
physique ;'-, ecormme professeurs
Ulys.e Ciabral et Victor Gabriel,
et c.romnu C n.-eiillers Pierre Ga-
briel eitf Max n-Baptiste. Les
course e dro.nnnt an cachet ou par
moi.s. Pour ie, n(onditions id'admis-"
sion, on p,-nt .a'adresser a Mr. Vic-
tor Gabriel, ,.m<. Avenue Bou-
zon.I
**0
Le Icr .Octobre- courant, vers 6
hcures dlr s~oir. ii Poteau, -lnme see-
tion rfur-alL ( la- cotmmuine les Go-
na'ives, aitn indigent dnrt le norn
est inconitiu, :i.t tt tiriiuvt'" rlor't.
*ar
M s.' ct i cn. ; indio. -, pni,-
;l.it-I t't' ioti\ ', ninplueilr cxtr'ordi-
nair e te.rl sOrit li- s qualitbs mait
tresses qui font cd> tAu Service idu
Tzar, le tilm If ptlu pathktique doi


cette saisn. A Rex dimanche a 8
hres1. 20 Vera Korene et Pierre
Richard Witlm assureront le suc-
ca.s de la .sirae. la 2me de la sai-
on ir quite e 6 p
ivoir suite en 6- page)


des mP'decins, deo avocats. des in-
gtfnieurs... mais des artisans, des
hommeri- :,oss&itant n mentiler et
ayant une instruction primaira
auffisantdi lAur permettant de ga-
gnor honnritemclnt. leur vie.,. Lat
fAte *de (irmanche en sera un t6-
moignag convainquant.


RIXE S

Le 30 Septen
3 heures de 1'i
roule un dramn(
bitation Clervf
rurale de la c,
Saline,
Au course
nomrm6 I.-ce E
manchette, a
Noelsaint No I
tus Noel qui co
Le premier a
; sur diver-se- pa
\second ta Ia bri
Le dClinqual
ne aux CGoaati
la Justice.

CI

Le i0 S(.-p't4
le sept hcuro e
,-sants Aont diieo
tio n eRavine-r
Li 3cimc Secti
Saile.i commur;:
caldavrOe de Ne
nairce dlo I'indr
Le- rnut ilai
Jiuge de Paix s
heureux culcivw
dices font pr6s
sassind pendan
sarclage de ,or
J J -.clu'ici .e I

Et lc EIendemF
Trois Bois Pi
themtLhe, corn
lc nommi Dor
utile agre.ssioi s
lus Brizard. C'0
vec adrc-i e et
un coup cde cou
fit jaifir .(-n i
SMalgr@ le,; ef
S'aint6 de Bella
i du Service dt'Hy
Sle cas de Dnm
1 juge perdu.
Interlus qui
time defense na
tion pr6liminai
ge dc paix tde
fcr., paar devani
p6tente pour (i

UN PAR
1600 1

Un parrain q
cement 1600 fil
ceptionnel n'ei
sieur Albert L
la Rcpublique
filleuls so pren
Albert.

UN PALACE

Pferhestes'gui
personncs. Chu
lihonn. h 1,app
-... ... .


PROPOSE ET FAITS DIVERS

-.-

ANGLANTE come il lui arrive souvent, &ehap-
Sper A toute presence humaine.
bre coul. ve' l C'eA:t It, sous une verande qui s'ou.
ipres-inidi, est d vre ur le site de Sulzbourg que te
e sanglant sur l'ha- Fuhrer a reu Chamerain.
eau-, l.re section
immune de Grande LE JAPON EN MEASURE DE
une discussion, l FARE DURER INDEFINIMENT
'un- cicusi e LA GUERRE CENTRE LA
xilus, 4 l'aide de sa CHINE
frapp6 le nomimn
et N on hfr:Ere Exan- TOKIO.- Toyotaro Yuki, gou-
uryait A -on secours. vorneur de la Banque du Japon, a
-ecq quatre coulps diclar6 aux journalists, que ]a
tiess du corp-s et le condition 4conomique de l'Empire
uche fendue. nippon est slide et en measure de
nt a ete emprisun- soutenir ind6finiment une guerre
ves aux ordres de avroe la Chine, sans le secours de
credits strangers, comme aussi d'en
treprendre la reconstruction de la
RIMES N':ou-vetle (hine qui mergera du
,prCsent conflict, quand celui-ci pren-
,:m-br-e couple, v.rs ,dra fin.
s dli .oir. des :).m--
IuV.'; ur I't}it- I NE ENTREE TRIOMPHALE
),tn c ,:h ,.t PROJETEE
..t i t r- j do 1 l1J1
e r.c 2rebal :. SIANGAI.- Les armies japo-
st. .s L.cien or gi- na-,es ont capture trois villes stra-
',t. E;giques et elles net sont plus qit'a
n- .. s .(1 ,omi-les do -ltankkou. Les forces
.ur i< ,vrpp s dtu nw!. i:.ln- i .-.,, font de tels progres qu,-
ster, td ".re-- le commandement nippon, dirig6
unmr -T1'il n i4- a- par le g6nbral Hata projette dtdj
t occupu: 1 li'organisation dtunme entree triom-
SJ":I. philes, dans Itankeou Ie 10 Octo-
mneu'trir est in,..,- bre, date anniversaire qui a sou-
v\.nt marqud d'importants ev6ne-
ain sir lhab on renits en Chine.
ns, s;ec of:n de Ruo- Les colonies qui se battent au
ntu, di' B.l.14 ',It_ No.rd i d Yaing-Ts,., sous leq ordres
nevnr Fthir fit d -u prince Higashi Kruni, un pa-
;ur so iin rt- ront de ['Empereur, accomplisent
Sdernier riposta a de: progrs extraordinaire et I'on
po'ta A l'adversaire calcule qu'elles seront les premie-
teati au v-ntrr i qul es A atteindre Hankotu.
nticstin.
efforts du Service dt O RECLAME
dre joinON RECLAME.
idet't, juint.m A col"%:
giebne do mnemo It.., Plusieurs lecteurs cincphiles
tesvar Fi'thiir- cs:t ncius ont demand de reclamer de
a Direction du Rex 2 films noi-
a soutcenu la -gi- vneux chaque dimanche. IUs sugg-
l coours d(t li'jnisti rent une representation avec un
re meonc- par i ,TJu- film nouveau a 8 heures et une au-
ia rgiorn, sei'a c6- tre avee un film nouveau A 9 heu-
t la jurisdiction 'con- res. Ainsi le public serait plus vi.
ire jug6. te au courant des dernieres pro-
ductions cinematographiques et
tRAIN QUI A n'aurait pas a attendre 8 jours
FILLEUIS pour assister A in nouveau film.
SNous voulons esperer que la Di-
u ient davoir exac action de notre grand Cin6 pren-
Ieuls. Ce parrain ex- lri cette d6marche de uos lefteurs
st autre que Mon etio
i en consid6ration,,,
iebrun Prbsident de
Pranyaise. Tous s ULNE DECLARATION DE
comment Alberte ou M. BONNET

3M. Georges Bonnet a 6t6 anten.
E IHISTORIQUlE td hier, au Comit( des d KlRI'r su
l;:xt6ritures de In Chambra fran-
drln p'tt loer e qlli chambrt ;a Ie ti;.
.rt.nent : 1 v (voir suite so trme pago)
12.1 ..........in set ci it I.. n 0-1


It-I Ili it, p-'tI Il ;,t.L- I it iJR \\ ni-
hc-mstras- Et A t.ous les minijstre-L..
Une armte tio dompstiqu esst, sou-
mise aux ordre. de In Fuhrorin tld
Berchstesgaden, Angela Hitler la
scour du FuePrher,
Deux grands fauteuils, unt ta-
ble avec le plateau \ cafe pr6pa-
r6, unec lanmpe a pied, tune cage a-
vec un oiseau, des flour.- pIrtoutt
et dcans uie grande cheminre, tin
feu dc bois qui ne .s'6teint jamais,
ni hiver ni tt.6. C't st la rctriite sto-
litaire ilh. Hitltr, C'est lt qu'il cin-
fectionne lui-minie, la tasse de thfi
qu'il ddgtuste sei, lorsqu'il venut


PERCAINAL CIBA
Onguent arnalgsique et anti-
prurigineux produ1i:ianlt. une anal-
ghsic s ire t lprolongc de touted
les l6sions cutnne,-. ou m nuqduses
grice aux i'ropritfi-: anesthesi-
qiues intense (dI la Per'cane.
Eczima. crevasses di sein, Prio
rit wanll at vulvaire F' is-.Sires, 6T-
morroties.
PAUL COUPAUD.
Di.tributeur pour Haiti
Port-au-Prince.


PANCRESALETS, SE MONTR ENT CURIEUSEMENT ACTIF
DAN'S LE DIABETES.


- - - -


'''"'


'~~~c"' "' "'"" "~"' "' """ """ "' ~~ *~~ ~~~~ ~'5~~~


i


9k .








Sl MOUISTIQUESI YE
:. '.


RTS


c LB N OURVBTA > I


COURBATURES


Un. .grande parties des P ays-Bas
S eat constitute par une region plate
. et humid ot de tous temps ii y ent
dea moustiques et oi i'on a 6pronuv
dana toutte 1m etendue et sottn.
toutes leurs former les dommages
cal.qu par ces insects,
De temps immemorial lea moui -
tiques ordinnires :t tle mnoustiques
transmn-ttant lte fi6vres patludbe'n-
nes existbrent, mais ce West que
dOs quelquekis anuillFe- que date fap.
parition d'lne nouvelle eapbce, fle
moustiquesi verts, lis so sont intro-
duits en Hollande aprCs la cons-
truction de la digue de fermeturet
du Zuyderze et Iassbchement ddu
polder de la mer de Wieringen.
D'aprs les savants, ces insectes
-ne font pas parties de la famille des
mousliques. Mais, pour Ie common
des mortdel, ils Teur ressemblent
come des freres, moins la cou-,
leur, et pr6sentent exactemcnt los
memcs dCsagr6ables c.rct(-' .ti~-
ques.
S Ds l'approchel du printemps,
cos mtoustiqu:s v erts .foo t iutr ap-
parition, Et non par centaines de
mille, mais bie'n par millions. UIs
formtent ti.s essain.s qui voltent en
tourbillonnant 't qui ateigne.nt
des dimensions rarem'en't (gal6us
par d'autres groups d'insectes,
En cas ('invasion de mouistiqiues
verts, (on nrc les voit pas apparai-
tro ains ci'rtailie's conditions at-
mnosrphtriq 's)- onl- culer eti piorta!li duiiv nrt sa bouche
utn morecau fi( gits, c ts .' I oI d00
gaze, pour no- pits l,.s avaLWr. Quand
un ('ssalim se pos.e quelque part, on
ne pout plus distingutr lia forme
des o. b ls, iS vitires ('.'-'. rt 'i -


SOCIETE D'ENSEIGNEMENT

PRIVE

Lea families de Port-au-Prince
et de la Provi:nce apprendront avec
plaisir qu'i! a tO dfinitivement
constitute un e Soci6tt d'Enseigne- .
ment Privt,.
C('ctt' .S ctc 't roupt quatre ('ti-
ibiiss:mecnt. :' 'l:nstit it "Tippn--
ha onr. I'An.nexe de it'lstitut Tip-
penhauer, Ie Coiibge St-Ju.tinit'n,
le Centro d'EIu-ct I'- ivtr.sitiVires
(Section mtsul'iitic).
Sowt rnt'mluiem rosti:'". S dr- ki
Soci6 6 MA3A. il riry 'siiVrIrlit D6'2
Colb.rt lii;1.;i 'ni;T ,, Ju t lin Eairce-
lin, Anc oitioi \'l-.ix. lFr;u _-.-k .)6-
viiox, It*ienifc Ihiuranid.
La Socit-I d'Enseignetmnent Pri-
v& sc propose tulification de l'En-
seignemenl Priv- ttn iraiti, on
matilleur choix des profiesseurs det
,:arritre, le controle rationnel de Ina
n*iurche dtes 6tudes en collabora-
ion 6troite avec lea families hai-
ilnn.es on vu\ du rlevement n6-
essaire du niveau moral et intel-
'cthel de la JIunessse qui lui serU
mntide.
Ds la rcntrtet d'Oc.tarte- Mil
teuf Cent Trente HIuit, deux 6ta-
isseroments scolaires f ioctnneztt
,us le control du Constil d'Ad-
initrat.ion de la SociK6t6 d'Ensei-
tement Priv6 aux anciens locaux


-on'dcimmnnt occupies par l'tnsti-
:t Tippeiortuer, Rue Lamarre et
Vnnexe de I'Institut Tippenhaut;r,
eo Capois.
Un personnel tried sur Ie volit
aurera dans chatcun de ces deux
emiers eoilhges instituis la dis-
.line et la rabisation des buts
-a se propose la Sooeit4,
La r6organisation de l'Enseigne-
imt Priv6 en Haiti;t 'application
S moeilleures m6thodea 4duca-
nnelles aptes h dAvelopper notre
aanesse, tant au pojnt de vueo in-
lectuel que moral, sont des buts
e- iZ nobles, pour que la Soci&t6
:nseiginment Priv6 pleine r'en-
-. usiasme daas la' mission qu'elle
propose puWise.inspirer confian-
aux families haitiennes et solt
mnesure de computer sutr leur ac-
il bienveillant et cordial.

A. .I...

MAGMSTfC






n*f*l*e-f l*fl^e-^^-fl-fl*fl^fl

SECRETAIRERIE D'ETAT
DI)U COMMERCE


Le D6partement du Commerce
rappelle aux Contribuables 6tran-
grers les dispositions de I'article 65
de la loi du 13 Aofit 1903 sur le
droit de licence aitni coruits:
Art 65.- tL dermande td licen-
c ( doiit tre faite dt u I let anu 2(0 .'-
tobre (de chaq1u an q ee, souts peine,
par hi eontrhvihuable d'encourir une
namnecide 6tiidale'nIt au quintuple
du mlontanit dtu droit de license au-
Iw 0 i eS, 1 i iiiVc, Lamtuie seria dof eublt i an
pi't~~i(dic ti:'s peiins portees par
I'article- 27 dc lI aIoi sotr la Rgi,
des Impositions directs centre ,
sicontribuable qui se ivre A i'exer-
cive du commerce, d'une industries
onI d'unl profesiiotn qui lui cat iin-
ttrdite.
Scront egalement sous le coup dai
l'amende privue par 'article 63,
tous Ies contribuables qui auraient
vtrA6 h la Banque le mon.tnt de
leurt droit de licnc< sans cepen-
dtint produire au Dttpartement du
Contmmrce,- dans le d6lai lrgu, leiur
itmalndf e ie licence.
Lve r'i-part,'nmeit saisit Ioccasion
pour rappeler aux contribuables 6.
rangers qu'en conformity des dis-
)po.it ions de I'art. ler du Dderet-
loi du 27 Novembre 1936, les tim-
bri,s mobiles no sont t>lus emlployt
pour les demands de licence. En
Iours lien et place, ii ,sra annex&
t eta demands lea bordereaux dO-
ment acquittws ou lea rhc6pi: s:.;
d6finitifs de I'Administration G&-
n6ralo dos Contributions,
Port-au-Prince, e 4 Octobre 1938,


POUR VOTRE SANTE

Si voUS souffrez de l'aparell di-
gestif, ou si voua sentez une d6.
bIlit quelconque daEnsa organism
e ratez PUR 'occasion de voua met, I
tre i I'uesge de la Fnrine &quio-
queYai quintessencee d. la banana
Troglodytiqus) ou banane Granl
Vinolat. .
Madamen oubli pLas que la fa.
ine QUISQUEYA eat un agent ac-
tif qui excite la croissnce des os
chez lea Bt6bk,


Rdginfroatwur 4j Sang, preserit par P'di
Supiriour & la viands true st aux f grruuginva *. Admi doans lem Hapjl


}


Strt transparent et lea adtomobi-
SI lites doivent rouler avec une gaze
couvrant le radiateutr, pour 6viter
que celui-ci soit cnmpletement on-
vahi dlo nolustique,.
Mais chose. plus grave: on n'a
pas encore trouv6e 1 moycn de
combattre ce fl6au. On a bien jus-
qu'ici, dans les regions de la Ifol-
lande exposes aux Ii.-vrei palu-
dyennes, procedu. sur unIt petite
echelle ta It di r;rcltiou des mous-
tiques transmettant la maladie.
Mais Ia destruction de ces mil-
liards d'insectes serait trop cou-
teuse et I'optration ne pourrait
s'effectuer d'une fagon pratique.
Leo habitants des regions oi r6-
gne le paludisme sont d'accord
pour reconnaitre que ces mousti-
ques verts, bien qu'ils ne portent
pas de maladie, constituent le pi-
, A' fldau qu'on ait jamais connu,
Car on peut, dans la plupart des
cas, 6viter les inconv6nients pro-
duits par leI moustiques du palu-
disme, en prenant regulicrement,
a titre pr6ventif, 0.4 gramme de
quinine et si malgr6 cela on vient
a att!rpeir la rnalarh, mo se tire
rapidement d'af iir t grace A un
traitcmrn t Ide 5 ;'i7 nurse pt.dn..t
ieliqeis$t ou't ple.tl}l journellemctnt 1
A 1.3 g,'ramme die iuiniin.
Airisa lia ip sn grand(ie ciuriit6
de 1'Eu rope,. 'asskchement du Zuy-
derzee, et Ics champs dde tulips.
quai attirent en Hollande des mil-
liers d'6trangers, les moustiques
verts constituent an printemps u-
noe attraction que le visiteurs doi-
vent arccpter par-detssts ]e mar-
cht'.


4-Zz'I~


- il dit toujours:


KOLYNOS
Des nmi!lirs die 'entisie re.-
commnandent Kolyist c h.:;r;
de son action antiseptic,. .:
dtiersive. Employoz Kolyi ,1; .t
protgez ainsi vos dents et vu,
gencivcs.
RitSns tsciat & win & nemaa risM- Racbuz
searla nte tr.s t fBrandB tubne


sa


AVIS MEDICAL
Dr W. LESME


de retour dc son voyage en Eurr-
pe, annone a sa bienveillante
clientie qu'il a repris son travail.
Clinique: Rue 8
Cunrli:t, l :..,;;:s: 8-10 sa,n
2 1/2-3 1,2 p.m.
except *amedli aprhs-midi et di-
mancle.
Traitemlnt ii olectriques et de lu-

Exametns de Rayons X
Exa (o ;it lltat ionis sur rendez-vous,


I:-:--I '~-r pr---U zmtr~f-zsc'I-


S--A- g-- -._.._.. 6.1w- ____ .


efait est incontestable


L:, RHUM START E


cest la quintessence

al DEB "i:

meilleures variets de cannes


d'uin vaste territoire


reunissant les meilleurs terroirs.


C'kst ce qui fait son ar .me :


GOIITEZ ET COMPARE


Nc "''s i jiiB Abat-i f


dyulur Ne pQrKtCI ;am-;ir
tde dronrs qui risquat d
'otls (!ilr;u!( ,r J'o-Iganli5me, .-n"- ,
1,a bntirte chau'ir calmaite .- -.-""
et rvconhfrtante que pro-
f rIt' 1 ( .i.I neut dno bqIt leu Si,..a6 Ar
r tpain d a t ra vr rutit la ctunge. tionil ca s: .ri": li
raidcur niitsctlaircrc eT Ia d:riiu u .I ,I
fao!i positive et PCri ,riN tf T 1 .Ir1
pharnmciess
L* Sloan tsaure 1e soula ement rapid
rt certain dea souffrances caasiae ptr
Isn Rhunmatitms, Rhbumea d Poitrnn,
Lumbago, Sciatique, ourbatures, En-
toraes, Contusions d6 toutes Dourlure
Mueculaires et Nerveuses.




ORMULE DU TEUR AN

FORMULE DU DOCTEUR SLOAN


4 -

tl -
L ..


pol


0
!no$
01517 -






- ~ -L r :T:Cz.; ts::~II~ r'I


Ilas tNOtiUV laE a


bcnlhrz;d~~i arS : i41kg~iLabS~~l~, ~u*ai PAGr ~tE 8


tcOP 'INS

i: i."" so" '"ltYt lf JO
ii pmi venu htiwr
S Je guts vardonnabl. w -
i T 'Uoavidt n-ta dil
S::: l ToI dU5.Qcz lul StU*
sw o quOriste Edoad J
k. Cho$ 1
bele soir6 Maot Iet
j.a. et qu1e cha armft igar
ltja,1 vOt' asrwt do I r
| g. iBa: cktdt do la aVn.

:li at ~~rcourarr er r 9'eu a
dans des grands ca

To W ips; alor n'en parloDm
".ai e, n somWr It a tput
:.,ie de liqueurs. 11 a l'rustte,
' p lot, e I prunelle vanW i
S s tre, etc. Voia.le le plus t6t
:p8e s attu vetsx 6oiuver d las
I p:, r6ntation, de ti bonne qua.
i Bafln toutune an gome de bon
:I11 'y connait blen et se d6
1: pour se a lmables
tnt Enfin, pour d'autre
: .lpfoiments, vois Simon Vleut,
,lorie du Centre, Mme. G. Rou.
it.t .tant d'antres. Cela vla
Ia poine. Au revils. Vieubs


AU NOUVELLISTE
ET A
LA MASON ROBELIN
SOa trouvera:
L@ Brevet simple de Capacit6.
L Brevet Superieur de Capacit6.
gtleCertificat de fin d'Etudes Se-
pdahres classiques (26me partio)
Diplbme de Licenci6 en Drolt.



S ECOLE SPECIAL DE
STENO-l,1.:V YLOGRAPH1IE
Reeonnae d'Utiliti Pubtique
AI .l Rues du Centre et Miracles
T4urtone 2620
Port-au-Prince
ffTNO DACTYLO
COMPTAB1LITE
l Useul .tabli,~c-zntnt jusqu'ici A
*'otrau-Prince on le6 prescriptions
numlques son rigoureusement

SUne'rduction a et6 faite au ta-
6 gfnral des course pour tenir
Selopte de la rati6 du numdraire.
itn~aLdtr Prutpectus.



FAITES ATTENTION
. LE BAZAR NATIONAL,

Encore UNE FOIS, s'enorgueil-
k S d'ftre LE PREMIER A offrir &
.t Clientle et au Public les avan-
tye. &d NOUVEAUX PRIX db-
: ttlaiIt de l'Accord FRANCO-
: AIrrIFIN, pour ses rayons de:
Pu furms les plus en vogue de

i' KS FINS
N8 MOUSSEUX
.Ii AMPAGNES
UQIUEURS de la fameuse mar-


. .~ eMarioe ,risart*.
.: Vous l devez A vous-.mmes de
SMIER nos Rayona.

.

PARFUMS MAJESTIC
A LA PHARMACIES
CAMILLB

/ *



S "SAVOY"

CAE-RRESTAURANT


lmandez A vos amis et
'L8 0 lus confirmeront qu

11 pat & Port-au-Prtne.
J 1 Pout mieux manger et
: PPrkeler lea bones cou"
Wi mmations qu'au cBSA
iVOY Bituil AU Champ r


--



KOTEX




POI UNE MEILLEURE HYGIENE
PLUS DE SURETE
PLUS IDR ONt-TRT


Servez-vous du KOTEX reccn-
nu dans le monde enter come
offrant la meilleure protection.


DON N. MO1-THR
Rue Roux

Distributeur pour B

^I^^HUW,.----l^,W"!t~ati^l.A>r*!a w. .


a""""'"""""


SLE NOUVELLISTE 3
Rue du Centre No. 737
Blte Postale No. 135. TAlIphone 2282
QUOTIDIEN FONDE EN 1896
Par
RENRI CHAUVET & CHERAQUIT
Direoteur-PropriTttira:
ER-NEST G, CHKUVET
Directouar:
FRED, DUVIGNEAUD
Rddaete'ur en Chef:
MAX DUVAL
Seerdtaire da la REdaction:
YVAN JEANNOT
Administratewr:
C. BEAUBRUN

- --- --. _< "

A L'ATTENTION

DES FAMILIES

Les families de la Capitale et de
la Province no doivent pas oublier
que le penslonnat dirig6 par M.
Juatin Marcelin et Me. Colbert
Bonhomme offre A leurs infants do
7 A 18 ans les memes garantiesF do
discipline, de soins et de surveil-
lance.
Les petits trouveront les mrnmes
soins maternels prodigu&s par
Mmn- Justin Marcelin.
Le pensionnat eat organisti tou-
jours au meme local.
Angle Lalue et Rue Lamarre



INSTITUTION DE
Mme JUSTIN MARCELIN
JARDIN DES ENFANTS
A PARTIR DE 3 ANS

Mrie Justin Marcelin advise lea
families de la Capitale et de la
Province que son 6tablilseent de
Jednes flles continue toujoura IA
fonctionner dba lo ler lundt d'oc-
tobre, avec les mimes conditions
d'ordre de discipline. Pr6paratton
aU certifflat d'Etuden primairos et
au Brevet Simple, course de coutu-
re et de dessina.

#


MAJESTIC


LA GRANDE JOURNEEE
'S OCTOBRB
Pour ftter joyeusement I'arni-
vc.rsaire dr son inauguration, Thor-
Iand :.iffrira, cette ann6e encore,
one gra::tde .'..tsrnde d'attractions.
Elle aura Lt:: I1e dimanche 23 Oc-
tobre prlchtiehai. .nim6 du martin jus
q ;'14 I. nutit I.iar e jazz Guignard
qui Ita(oteratu ? s n programme ha-
biUt.il dc nouveles meringues sen-
. a t :.r. e; .
I)ds dix ihet.ro?.s du mating, com-
mI.ricer',:it. ,'-s grandesa preuves
s p"rtiv's ,:'..rses bicyclette,
tr;,t r ( c';ct'lbiAI..;', tir, agr&s sans
cuibLI'tr ':. c:ict',urs de natation qui
ro6unir nos Iniilleurs amateurs
rpur !e chanmpr:!innat d'tlaiti de na-
ge. LPe 'at;r;queur aura droit & la
matn iftique cou1 offerte par lea 6-
trbiiseements Pilot,
Pour les 1:f;iants, II y aura mille
autrts nttractioins et des jeux do
toutes sorts car le grand suces
dee cette ft .eora d'avoir pu in-
teresser toLUs kl.s Ages, et satisfai-
re A tAtUS. s ts gots.
II ne tern pas n6cessaire de quit-
ter Thorlarid A midi, DeS plates gar-
nis prt-piark par des cordons bleus
prouv4 serinmt service A des prix
A la porter' de toutes lea bourses,
comme d'iilleur4 tout ce qui sera
offer durarnt tette journey ,
Et dowerl i fte se poursuivra
sans interruption & la paite de
danse, a la pisrine, au brain de mer,
soUw la, rlitht'ahur defa grands ar-
hrea, et tou.iours au rythme des
mringuKit d Guignard.
Entr6v g6n(crale: deux gourdes,
Irne aussi agreable journey pour
Ia bagatelle de deux gourdes, a-
vouez que cc n'est pas bien cher.
Lea enfants seront, par faveur
sp6ciale ndmist pour une gourde
seulomenit.
A noter que It ticket d'entr6e
donnera droit A touted lea attrac-
tions, sau iv.f idemment aux con*'
somrnationf et aux plates garnish qui
seront servis dit midi A u-ne gour-
d, le plat.


Apr4q le Spectaclet
le rendez-vaos est au
BERLINER IfOF


A TRAVERS L MONDE


VIVE LA SALA.DE!

Si petit que soit un jardin, ii doit
fournir de ta salad toute I'ann&e!
Sur la table, en toute season, elle
est toujours ia bienvenue.
La laitue pour moi c'est la
reine des saladoP si on veut bien
a'en occuper, fournit, pendant 365
Jours, tfi, qnlaft.e excellent, ten-
dr', uaine, rafraichi.sante et do
jpluH Iun trt;: bon 16gume cult.
Le; laituoe ldoivent Iur nom Iau
lait amer contenu dana leur tige
florale, mais leg laitues cultivtres
ont perdu co gott d('nmertume. On
la trouve. aUssi bien aux repas ies
plus somptueux qu' la table de1
1'ouvrier, ou a la ferme oi, pen.t
dant t'6t, sea propri6t&q rafrai-
chissantes dont tris appr6cies.
Son usage se perd dans ai nait
des temps. Les IHbrcux la man-
geaient avec l'agneau pascal. Chez
les Romains, ldies talent le k ru-
me le prtl rCpandu. En Egypte,
oin cn mange it. to utet les heret'-
dhu jour pt)or e riafraichir.
Dana l'Almanach des Gfourmands
du faimcuLu gourmet Griniod de la
Roynii'r, on lit pagn '205 (ann6a-
1807) :
dLes flames .-srtiout (et c',,st
touj oura vral) sent singuli rrenmrnt
frianLtdes do salarde, et cF1ll-'.
ony niie .i ie matn 1 'M .r' rt t
jamalis d1 -'.rci t .' pn. .i nm '-
fg :'-







ne foule dJ e gens, )i w t q lic n du
appe qui dstingue a salaride r u-
ne foule de gens. c',st qu'eiue do
cotur'&.
N'oublions pas quoe es ptremiC-
res graines de rette salade si rt-
pand u chez nous, proviennent
d'Italio (d'oi elles furent rappnor-
tdos par Frand.ois Rrbelais.
Rappelons A titre de curiosity
historiqueo, qu'aprbs son ablica-
tion il y a d ceila 1633 ans --
I'oempereur romnin Diocl6tien seo
retira pros de Salone, vivant en
philosophy et cultivatt son jar-
din. Quand som ancian cflliit,
Maximien Ie solticita de repren-
dre l'empire, il lui repondit:
LSi vousi pouvicz voir les belles
laiLues quc j'ai plantees de mes
mains, vos n me t fericz pas une
tell I)ropositione,
L'agr6ment dc la salad vient on
grande parties do sa fraicheur, frai-
cheur qu'elle perd du jour au len-
demain. Voici un simple procededf
I'emp{ichant de so faner.
Epluchez, Cgouttoz et envelop-
pez dans un torchon mouilb. Gar-
dez t l'air au frait. Vingt quatre
heures, et mnme quarante huit
heares apris, on retrouve la salan-
de aussi ferme et nussi croquante
quo Ie jour aio on l'a mise en r6-
serve.
Apres Ia taitue vient Ia romaine


qui n'est pas originaire de la pa-
trie de Cicron et de C~ar, corn-
me son nom portrait A le fire
croirc.
Bureau .de Rivibre, chambellan
de Charles V, Ia rapporta d'Avi-
gnon, vers le milieu du XIVe siP-
cde. Avignon Ptait A cette 6poque,
la capital des pontifes aromains,
d'ou tfa d6nomination di eotte .iaa
iade.
Les diverse salads fraiches et
bien pr6par6es, constituent d'ex-
cellents ailments (particulibre-
ment la laitue) sont riches en vita-
mines C ou antiscorbutiques, et A,
ou de croissance. De plus, ieles ont
diverse propri6ts-: ,
La laitue eat calmante, hypno-
tique.
Le pisenlit e.st excellent pour
le foie, dent it excite ia function
billaire.
Le tresson est riche en iode et
en fer, it est done ia coneiller check
les an6miquesi -
Pendant Phiver, la chcora sau-
vage soiis ei nom ( do bare de ea-
puein avee dies rondelles (do btte-
raves rouage oet tn r6g~ll


Le po#-t.t, Th6ophile Gautier rie
matriNgrail c':tt .satlade que si flo
6tait tac:coiljr'f.nr de violette 0do
fParrnl 1
On ne .'iwrait trop fire fIloge
difou a ;alade, lat sant du corps, s.
mnrz et reIpiquez-cen suffisamment
dlan. votre jardin. de faion A pou-
voir vol- riigaler une lois par jour
sinon dleux [ n' oubliez pas sClon
Ies salads, la furniture, c'est-A-
dire l-a.s fine.- herbs (cerfeuil, eA
tragon, pimprenelle, civette...)
I.f, condition esientielle pour
qu une .:anlt(de soit vraiment bon-
en, app6tis-santv' parfumee, c'est
'Ptre bin llav6e, bien 6pluch6e,
bi:n (goutt6e, que l'huile soit de
pretmi6re cqualite at que Ie vinaigre
s"it. de vin: de plus, etle doit tre
rnalke et livr& hA point.
Le iuux poitte des humbles,
Franqr;,is Crope, disait:
11 faut cluatre homanes pour fai-
re uine. sai;dt :
Un prodiguet pour 1'huile, un a-
viroe I)ur It. vinaigre, un :nige
piur lIte' fe, ft un fou pour le poi-
vrc.
Henri BTBERT.


CLUB PRIVE DE
PAUL FILS-AIME

c ummuniqu*

io. ILe .ar::edi Sl Octobre prochain
Ic ('1 lt oi:', r.r:t ses salons it ek itn-
''vtt s ,i .. :t'l- diCs, 9 ht'ures du

' ,. ie' i i w,.]'-s des habitu s., s'il
:* '. t ', d'e am s et deis persun-
S"'' pa ,ri omission inv)lon-
i t' -' r .:t 'i rt, s not t'ali
S'"t" !a' '*.. .ti sten s (it' patt tie -

'. .' i moi- (pho I i. t'
staun eta.' d emt$, rf,'para'ble, e'ur
nom s ra ntjout n6it ma ist <'t a!
invitation rgulibre ft fiiive
Elur sera doblvro.
3o. A Ient, e, ot in it1 do
sext' muiscin : d'oun carnt e tC 'k!tds dci c)som-
na;i n c0n1" r'emi .,it dU lx doi-
Jars. A .pr.i'.s ei pusi.,enes,; dtb'o ticket
achet'c ha l'etreoe, Ia v'ente dos
con mmi atr w;ei s p4 >;n, f 'tJ i;ii\'0ra <'0!-
tre espoe:s.
lo, ('tinmmgi (-ri'hitAide, pas de
credit, et a c-ltt rig. pas d'ex-
mp>tion.
5o, L'option vestim.'ntire est
Iaiisst a chacun; cependatnt Ia t,-
r.u doe anir6 ferait chic..
6o. Coux qui dsireront quitter
momentannment lea licux apriA at:C -
quisition de leur earned de tickets
auront s>in de laisser Ieuir nom au
guichet oil ICur caro'tt sora sou-
ntmis a 'estampillagv. Au moment
de Ieur nouvclle entret' c mime
carnet sera pr.sentd au controle.
7e. Le jazz Guignard dent Ie re-
pertoire s'eAt enrichi pour nla cir-
constance mtnera Ja ronde avee
son entrain endiabhl.

Paul F'ILS-AIME,

CORUONNERIE yv"- i dWt. -<^W.*--(i A W^


CORDONNERIE
MONTH CAR MEL

HYPPOLITE R. JEUDY

(Grand'Rue No. 1!9

Annotice it sa binve ante ctlicn-
tile qu'A l'occnsion de la rcntreo
des classes en Odcobre prochain,
fleI tri'iitrv a des t'hnt.sure: pour
g.arctr'nni ti. et fillette'.,
Avant d'aller ailleur-, i' x isite
Ss'impose a la Cordonnerie Mont-
Carmel ot vous sortirez satisfait.
Demandez toujoura les ponima-
des Nu-Nile et La-Em-Strait.




A Profitable


Is uvail cbe
( -y 1,Hult A ( W(*tkmRAh
.6o hi rdr Ot r&t*, f .t*t a.
a r"......... .' r r l
,nt tWf flufi *#n 4fttM4 M F 'II
~ *^1?$Qlt O') *. '^rt ftlf '*


A.. ta'. 2t,:;0l0
1O N<. 'IW.''C f7tl~tO"-wr'r"


laifi





esasssAannn*Abflfl4fl' -W- 0--


Iso^^W^ meM<^ P*o*wg* *** 4 LM NOUVILTIMST a


iK .E


PRNBRVS


L'absece diminue ltee m6diocrei
Spsslons, et augment lets grades,
o*m ere e vent tent les bougies
: t allme le feu.
LA ROCIEPOUCAUILD.


Quel bonheur de savoir combien
le monde est m6prisable!
FENELON.




PROPO' 11 118 DIV[ O S

(Suite)

r6centl cried t:uropfennC et c con-
firm la dtciion de la Frarince d'en-
voyer un Reprsentanat on lalie.
1 souligna quej de i'accord die Mu-
nich sortirniit In rwlemernt dk.fi i-
tif des affairs europe&'nn.-' I_-
President dlit Comiie des reiac' .:..
; Ext.ricurps. en r6'.on-t l's iF ;-
S cite dc spon attitude courage." .-... ..
course d! ctte dernier't' ;muaine.

INCEN)1IE

Le vendredi :'7 .o:,* t(r mrrn vcrsI
les dit..\ heuire:.- d i: f 'ap,.d..-m il



a C'.tr, ,2i. me .,-o.o i rlr, C 1) i-
LIn cc, ri)'fl i 1' ]c'.', G i.t!ia'!'\ t' .
,1,' ('h.if ,I-c i &.c.?i,-in, oi' S'i'





NAISSANC'E

Less poux Emmanuel Craig m,:t
eu la joie d, voir leur familie 'aug-
menter, Ie 4 Octobre, d'une- .n-
tille petite fille prenommnce Jis-it-
laine. Tous no.s compliment.

UN NOUVEAU PRESBYTERE
AU FORT-LIEIRTE

GrFie i li inelligjt nte activity dc
notre jeune compatriot Ie I. P.
A ugustin. ia paroisse du Fort-Li-
berte posst'de muintenant Ln Pres-
byt're dignle dee Ci nom. La bnit-
diction en a ete fixe, au 18 DIcenm-
bre. Elle sera, croit-on, tres grarn-
diose et un richer programme na 6t
prtpar4 a cet iffet.

A I)FAILLYA

(C-om;-.' t'u- 1'avionII annfl ncfl ,
eun0 jitih tfi rumraf;ii a eu lieu,
le 2.1 Sept:miirc, A Dufailly, pres
de Ia Granide-Riviere du Nord, pour
clbturer les Cours d'Ete organisms
A I'intention des Professeurs des
6coles rurales du Nord. Ello connOUt
un ilein slacis. Et :plusieurs no-
t- -tabilit6s du Nord, y assistaient
entire autre s Ic Prdfet et to
Magistrat Communal du Cap,
ie Magistrat Communal du
Quartier-Morin et de la Gran-
de Riviere du Nord, etc. La f~etn
;'ouvrit par mu discours de M.
Gonel, ins-,pe'r teur-instructeur.Pu i ,
Ieux causeries furent prononcs


aar MM. Jacques Abel et J. Dos-
,as. La parties theitralee de la fte
onsista en des monologues et dia-
;gues jouds par les 616ves. Nos
complimentss aux (Frmfn:lt4 irs.

DEVENU SUBIR EMENT FOU.
UN PAYSAN S'EST PENIDU
A tN ARBRE

Notre correspondent de Saint
:ichel de I'Attalaye nous rappor-
Sle fait suivant qui dit-il, n'a pas
;anqu6 d'6mouvoir tous ceux qui
it W6t sur les fieux. R4gulus Louis,
bs connu pour son affability h
anathe, commune de Saint Mi-
- el de I'Attalaye, a 6td atteint
S bitement, de demence Ie 3 oc-
bre courant, et s'est pendu k un
bre.

4E LECON iDE PATRIOTISM
NICOMEDE
Pel est. le sujet que Mr. Luc Gri-
rd a choisi pour inaugurer la
ril d'ouverture des Cours Con-
mncesw.


Mme. Clainvmlle Bloncourt rtp--
pelle A tous les anis de L' 6oe en
g4n6ral et diu coulge en particu-
lier qu'ils sont cordialement invi-
t6s A cette premiere stance.
Lundi 10 Octobre A 5 heures
prkcises.

RESULTATS DU CONCOURSE
D'ADMISSION A L'ECOLE
NORMAL D'INSTITUTRICES

Voici les noms des benificiaires
des 23 bourses d'internat mises au
concourse a l'Ecole Normale d'Ins-
titutrices.
)EPARTEMENT' DU NORD
Cap-Ilaitien: :Albertc Mompoint,
Anita Iarthiie'-my, Nclly Jean-
Louis.
Pilate: Blanihef Blnimr.
Dondon: Alide Antoie.
Borgne: Juliette Bazile,
DEPARTEMENTr DU
NORID'OEST
Port-de-Paix: Mar: lle Pierre,
Clicia Edmrrcond
DEPARTEMEN':T DE
L'A RTIBONITE
G;',r '.'<.:*.- : R -ayrmnonde Bayard,
Sirl-'oar:: SrrnI'.i', Pa:.'i p._

V"f t,'' Luc. :,r.


IIEP,\RTEM[-:N'l ULE L'OU.EST
I., .,_ in ( .;, r m .n 3 1,:,-,: ., ,i.
Jac r m.: A Bary:,. ,.

DEPARTMENT DU SUD
rCaye'-'.: E::'r, V:ie .r-,. RtiniA T&-
'imf,' lit 3Marie-Tl:-',-: e.,o J crnn i't.
J. rM'm:t : Slmnu- Gerrnxii:. Ma-
:-'. a T-arthIc Er'erre.
Mliragoine: Miarie Barth6iemy.
Port-a-Piment: Maud St. Die.
.Jrimie: Antonine Dcgraff (3e
Annre).

PIQUE-NIQUE
L'ami Ti-Roche a le plaisir de
vous inviter i un pique-nique h


I'occasion
son d'Jtd.
On man
s'amr usera


de la cloture de ia sai-

gera, on dansera et on
ai Mariani le dimanche


9 octobre courant a partir de 6
heures du matih,
On est price de bien prendre no-
te que lecs cartes d'invitation sont
strictement personneIles et exigi-
bie-s i I'entree.
11 va sans dire qu.e Ie cPique-Ni-
que, aura un caraeture priv&: On
sera enitre (colmils.

DECES

EL.t morte hier a la Croix-des-
Bouquets
Mile, Carmen Bellevue
srur du Docteur Bellevue,
du Service d'Hygiene.
Ses funtrailles auront lieu cet
apres-midi a 4 heure-s a Eglise
Paroissiale du lieu.
Nos condoleances aux families
eprouv6es par ce deuil.

Est d(lcde hier so-ir i 8 heures
Georges Petion Kenscoff
Ltes fundraills auront lieu cet
,tir---nii(ai 4 heures A I'Eglise
Ste. Anne. Nos condol6ances aux
families (pr ruvoes.



COURSE SECONDAIRES

Preparation au BaccalaurEat h
partir de Ia 10eme. Course do lan-
gues 6trai'~i. -,-
S'adresser Maison Sylvain,
Avenue Christophe,
Phone 2473


Aprs lIs Spectacles
Rendez-vous au
BERLNER HOF,


.


Grace


Sin
Line


Agenee du Cap-Haitien


Service de luxe rapid entire Cap-
Haitien et New-York.
D6parts refguliers du CAP-HAl-
T1EN. tous -les Jeudis I ,4 heures
P. M, et arrives A New-York lea
Lundis martin.

PROCHAINS DEPARTS DU

CAP-HAITIEN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTAI


SANTA
SANTA
SANTA
S.A -N7 A



S A N7


ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA


13 Octobre
20 Octobre
27 Octobre
J Nuvembre
10 November
17 Novembre
24 Novembre
ler Dbcembre
S Decembre
15 Dcembre
22 Dcemnbre
29 D4cembre


PRIX DE PASSAGE:

Cap-Rai ien-New-York.

1hre Classe:

Cabinets extirieures,
minimum ......... S 135.00
Cabines interieures.
minimum .......... $ 95.00

Pour tous a.itres renseignerments,
s'adresser a:

H. CIANCIULLI & Co.

Agents,


Cap-Haitien


Phone 291


PETITES NOUVELLES

(Suite)


Aux Cayes, informed tLa Garden,
la Police purge aI ville des vaga-
bonds qui la peuplent.

Demain, commencera A la Cha-
pelle de La Giadray la neuvaine
prdparatoirr A la fete de Saint G&-
rard Magella. patron de I'endroit,
qui tombenra i e 16 du courant.

Souiiker- Pilot> tout cuir nou-
veaux muds ii,, pour homes: Unis,
Chamouny. Trt'sse, Blanc et Jaune,
Noir et Bilac, Vernis pour Cir6-
monie, Etc... Etc.,. Quebec.
A des prix defiant toute concur-
rence: $ 2.50 et 3.00.
Passez 'le voir chez Victor Jh.
Cassagnol, Rue Pavee, en face du
Docteur Armand ox ce charmant
Directeur vous fera un accueil tout
cordial.
Ces rmodles sent aussi exposes
au Rex et h Paramount. Rappelez-
vous que "Pilloti veut dire: Con-
fort, Soliditi, Elegance et bon miar-
hi6. Si c'est 'Pillot, c'est slide.
$*4
Mr. Charles Lallemand des Arts
appliques de Paris invite cordia-
lement la soci6te de Port-au-Prin.
ce h venir visitor ses travaux:
Peintuire, aquarelles, dessin, qu'il
exposera nu Collge F-6minin de
Mine, Ctainville Bloncourt, Same-
tdi ma 8 et 9ima e 8 Octobre tou-
te la journee et lundi 10 octo-
bre a partir de 4 heures de l'aprbs
midi.
L'Artiste s'est surtout inspirW de
la riche nature haitienne et de su-
jets locaux.

C'est Rudolph Russo, do nation.
nalitt italienne qui a 6te revu
Pharmantcie, et non Rudolph Rous-
seau come nous I'avon~anrione
hier.

Le fait est incontcttable. ka
ehaussures BATA sont irr6pro-
chables S o0L le rapport de la so-
lidit6 et du fini. Ce sont !aI chaus-
sures pr6f6'reas des al6gants...



MOUV EMIR NT MARITIME
Avant-hier,, a pria nouilage
dans la rade le bateau-touriste
*Carinthia.. Ce bateau venait di-
rectement de New-York ayant i
board 476 tourists. C'est le deu-
xibme qui nous a visits u course
de Ia saison. Toute 4' journke
d'avant-hier, il y eut ule anima-
tion formidable au bord de mer.
Los propriCtaires des eSurprise
Shops et les petits marchanda ont
bentucoup vendu.
Le bateau est reparti le soir du
meme jour pour Kingston (Jamai-
ca) et lea passagers ont emport6
avec eux beaucoup de aouvenir.a
d'ffaiti.

Egalement avant-hier, le bateau
aAncon, de la Panama Line, ve-
n.irt de Cristobal (Canal Zone) a
jett I'ancre dans la rade. II avait A
board un nombre assez elev6 de tou-
ristes.
11 est reparti dan.a 'aprts-midi
pour N, Y. avec une assez forte
cargaiaon de denrees, comprenant


La Librahrie laa
Lu Librailet Is a


043. afsls de ..aue
Ia HJ'Io pot N t
anes 'do eaff explv i
gociants Weiner, BIgi~
pour difftrents ports'
'*":** :"
Hier martin, Ise bAte'..
venant de New-Yobr a-a
tonnes de mieharnd e |.
11 Est reparti hier apr
l'Europe avec 560 sa dsiP
sead meal, exp di6 i t:'i
P. Madsen pour rr ,:4
lindres videos, cxp4d l s
me mason pour
drums de gasoline, exp
Conmpagnie Shell, poiur..i
11 colis, exp6digs pari,*.
Bailley pour Curgaao et 'i
comes de dthats expadI c ik
zi pour Hiambourg. i.;I



CHANGEMENT TDS^
Me. Timothde Pi AgT:i
Residence: 123, Rue CaseIt^4
A preximit6 de 1'HFel OI.


Aileu assortie. ''"


(Maison de Conflance)


POUR LA RENTREE DES CLASSES


APPROVISIONNEZ-VOUS A

LA LIBRAIRIE NOUVELLE


PAPETERIE


-IILLE LIVES CLASSIQUES POUR TOUSL


CLASSIQUES Les Meiileurs lives ............................. G
Classiques Pfour Tou ........ .. ............


Larou. se.. .. ......... .. ........ .... ... ...
Dietionnaire Larousse ........ ................... ......
M em ento Larousse .. .. .. ... ...... ............ .............. .
Dictionnaire Analogique ... ........ ... .. ..............
Dictionnaire fran ais zed.......... .............
Dictionnaire d(I langues 6trangtres.


Le plus chic


Le plus woderne


Le pins beau


((AU RAYON DBE LINGERI

POUR DIAMSl))


LA


COrIPGNIE NATIONALE


du


COiNERCE EXTEKIURl


i28, RUe Payve


- Port-aa-Prince


tilt.

-'


"ci.- *1










-; JI d


I'E





*1:




I :;b


~y~~p~P~'9~8~u~BQBp~ I~H*l~t~i+~~:


------' -


'''
1 .
~ :~...
I I.
::.
''
:;r:;::
'~
~
'''


r: ...
!:~:
i: :.
: :
'""
'' "''''
'"
'"
::
"''
: : :
''"


Le Cadeau