<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03460
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 6, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03460

Full Text


ERNWT G. CHAUVET
Fiirento-r- Proprif t f e

FRED. DUVIGNIAUD

.. Nir-


s-sun
: u' ".;: u M
; .:..AN.. N,=

MEMO... 4 7


--I, POSITION

: pLA FEMME MARIEE IHAITIENNE SOUS LE RE-

GIME DE LA COMMUNAUTE LEGALE


ae maria maitre et seigneur de
SCeommunauthl tel est l'adage qui
..jiue en pea de mots les pou-
oirs exhorbitants du mari.
II nest done pas exact de tout
rWener pour la femme i cette
onMle Utrop simpliste: cla fem-
i est faite pour la maternity., la
SBternite n'est qu'une de ses fone-
tona; elle n'et pas la fin de la
einme qui en tant que personnel
B le droit de 'dvelopper ses nom-
breuses aptitudes, intellectuelles et
sutres dans la mere compatible
avec sea obligations, A regarder
m6me au delay du cercle familial.
11 est done incontestable que i '
eie a les mkmes droits fonda-
tentaux que I'homme, les textes
do Code Civil haitien qui gouver-
nent sa position juridique actuel-
Fe sont en contradiction formelle
avec sa situation reelle. En effect. le
r6le que joue la femme moderne
dans la socity W'eest plus le meme
quecelui qu'elle remplissait A l'6po-
quo du I4gislateur de 1826; la vie
ontemporaine a boulevers6 dans
as fondements toutes les coutu.
men ancestrales accept6es jusqu'a-
loret c'est avec difficult dans
Sse m le de vitesse qu'on arrive k.
reonnaitre les traces des usages
d'antrefois,
Pour mettre d'accord la loi a.
ve les mceurs, les lgislateurs de
tons les pays civilis6 ont senti Ie
mesoin sinon de r6nover mais du
a1iins d'adapter par certaines mo-
difieations .l'tat nouveau qui so-
crit .l'4tat ancient.
Comme toutes les nations, de


nouveaux problmmes se sont aussi
poses pour nous, et la pratique
dans maintes occasions a r v6le~
ces lacunes Ilgislatives.
. Trvs tbt en France, on a recon-
nu la nkcessitk d'apporter un tem-
perament au regime matrimonial
La loi du 13 juillet 1907 en rbglant
l'influence du marriage sur les pro-
cluits du travail de la femme exer-
;ant une profession spare. rap-
porte une transformation indirecx-
te aux regimes matrimonianu prin-
cipalement nu regime le la com-
munaute legale: ce soont des tjis
dites de prevoyance social pmr-
ce qu'elip protegent les dpanrgnes
de la femme, et limitent les p -i-
voir.s ab.olu.-s du mari dans cc do.-
maine. Poussant plus loin encore
les innovations, la loi ido 1911 vint
h cr&er une espco de separation:
de biens au regime de la ccmm.;-
nautt :
II est done urgent ponr nom,. ce
rpnser aus.i it prot6ger les interc-ts
de la femme, ou plutot de la fa-
mille etle-mnme, par une loi dite
de libre salaire, qui accorderait des
droits d'adminmstration trse large--
sur les revenues de son travnai. a
La femme marine sous Le regime de
la communaut6 16gale.
11 est done it espArer qu'ulne ri-
glementation cans ce sens, ion ap-
portant une r6elic protection ia la
femme mariPe, viendra fair ec .-
ser au plus tot ces inju tiee-; qui
se revielent chaque jour, de plus
en plus frappantes.

Charlscn LAFORESTRIE.


ADMINISTRATION LOCALE DE PORT.AU-PRINCE

DEFENSES DU MOIS D'AOUT 1938.



HYGIENE

Subvention A la Clinique Dentaire dd l'Ecole de M6decine,
Subside au Service d'Hygibne pour I'assainissement de la
Vile, Subvention it r'Hpital GCn&6rl laitien ......... Gdes. 5.205

(EUVRES D'ASSISTANCE
Aaile Communal, Cantines Scolaires, Enfants Assisls.
Intrnels t la Maison Centrale, Secours divers ...... Gdes. 4.778.00

SERVICE. D'INCENDIE
itretien du Corps des Pompiers .............. Gdes 2.706.25

POLICE
Service des Gardes attaches a I'f6tel de Ville ...... des. 4,00

TRAViAUX DIVERS
AmBliorations au Marche de la Gare du Nord, Nettoyage
Sti~lnagements des Cimeti6res Extirieur et St. Martin,
are de 1'Hatel de Ville, Entretien de l'Htel de Ville Gdes 3.253.30

ECOLES ET CEUVRES ITUTILITES
ooees Corlmunales, Mus6e de la Fondation Vincent, Sub-
Sentions diverse ......................................... Gdes. 2.343.00

"DIVERS

t do la Restauration, Abonnement aux journaux, pu-
ft a8 judicialres, frae de pote ................ Gdes. 2.532.60

STotal,.. Gde: 20.865.55
S 5. ., .


QUOTIDIEN PFNDE EN 1898
rY


r


JRUDI G OCTODRE 1938


&r L ,- ~~UI


DECRETLOI
ORGANISANT LA PROCEDURE
DE LA CON'ITMACE DEVANT
LES COURSE MILITAIREn'
DE LA GARDEN DIHAITI



Par Dicret-L i. paru dans le Mo.
niteur du hundi'3 Oclobre 1938, la
procedure de la.contumace devant
les course mitit aires qui n'l nit pas
prevue dans le Manuel de Justice
Militaire en uiage dans In Garde
d'Haiti, vient d'etre organize.
En voici les 12 articles qui re-
gissent d6sornmals Ia matitre:

Ar 'tic!e ler.- La procedure d,
la contumace efPt irTlitLi4e dfvant
les tc.our, T miiI,:ire.- (iC la Gairde
SI'H i:ti.
S AriciL 2.;- LoruqILoe l'inculp ,
; '.',y a!'t, nt une co r nmartiaie.
nT com ras,.i, milita're ,u ,n
I n'A 1'' .>ir iCiS i-)t ifliital Un oQ on i in
Sritand tr ibluinal. n't piu Itre .ait.si,
e: i-trque tpre; avoir i6td anii. ii
I e- e ,- ade. V.; President de ia c.) r,i,
ie la c.Inmi.-io:- n ri du tributral
Scjnvoqu,', p;a-r i'niiutcort, c.jmpl ten-
t e Ipoutr le :uge'rctt. rendra iine
ordcon ran.,L i!litiqiia c t !n di lit to.U
* :'il, i ii .- t ) pu 'rsLivi tr portan:
i. QtU'i n tra i dnu ( prcslei:ntv
(itisiC-l Ml-b ti Cccfio 1 i 4o -
dcar.i u .l i (i;e ,iu'.l r.-' iranc.i-.
i ( 'te .r .-.rnan .e .:era pub'.ice
conform6ment aux prescriptions du
SCid:e (i'[in-tlt t" l ci riemi ie, et
d- i; m t l'.irr1e du jou-r dlans
Ia circonscription territoriale d(ont
Sred,.:elin i:.pe iet dacm, nel, on si
gP lef tribunal militaire.
Article 3.- Apres i'expir tion
c(iu (do.ai It. :: joLif'. a partir de la.
publiLl ,";n ci l'oryrloninance fril
Prf:.- t i i' l I T u b In i! scra pro--
c6t'. sir :l.s ro'VUisitions de I'Ae-
cusatcur rnihaitire-, ti jugerment de
!'rl ci'clp- .m coa'lt rIumact'-
Artil'- -1.-- Aucun cL.mc ,eil '- 1
pOLU'riI pr.nter pour d8fendre


cbS-vt. rx ,:. i1 --. d position ; dles -te-
muins .t Ies .i'Tre pieces de !';n.-
trLceticon se.Colt io ii ]Faudience.
Arti e 6.- LO jugement de con-
t]uma:c c;i- c rnld docna [a fcrmme
ordintairo- ,2ts zcntcnces des cuuros
n:,litair --
Si light c n-i miat ion est pronon-
cee p-- .r Grand Tribunal, une
court martial g6nirale on une com-
mission milire., un extrait du
juoimn,:-,t ra' affich6 it la port
du lieu ui i;i L tge leI tribunal mli-
taira, ,i-. -, qu'; cllek- du Triibuitn l
de ,ii:a do imlinicile dci condamn6.
Article 7.-. Les pourvois contra
les jIiwiut.flt. rendus par contu-
macC nt' soot couverts, qti'c. la'c-
counateur militaire.

(Voir suite en 6.nte, page)



REVEILLE LA BILE
DE VOTRE FOIE-


Ss calomel-et vous sauterez do
1I faIt tIIP (r 'e rer'I e chMitea tUUr un litre
de bile d n- r'i,,n.. Si cetatcf i1 arrlvaI matl.
v.1 alirr-eni .F rc ,e Ircr-Rit a am. il-a a- pItr.%-
TIfr.L at-& VLr ;U vUrU4 fnIknfL. voule tEt ci -
gljln. Votre.o0rlnfi'Ma 'mIODotl3nn et "LA Vtl
Lt latif tIftunfT drs ,i;-allcr, Uiae m4le
forco n'&tll',t`pt.a Ia CU1ise. Seulls It-
PYITITEi PILUrLFs CA'R'rT lpoiur p I
FOIE cn. lie Ilr ',o r l'a.audrcr ) JibJ,-e Jib -
do bile jul vuul rempttri d'aplomb. Vtg*-
tsa o, a' g n., fon.neap.ir falre ecuor ia
aIs. Erlle0t >O Petit~ Pildese Carters Ohp(
A Vole. ToutO Ytarmaners.

E. HAKIME, Distributeur.
.j_ ... ..L. ..c. ^S1

lire en 32me page un avis de
la grande C.ompagnle SHELL don't
la supdriorite des products e t in6-
galable.


No. 20.084


PROPOSE ET FAITS DIVERS


AU MINISTER DE
L'INSTRUCTION PIUBLIQUE
M. le Pr6sident de 'Asociation
dos nmembro? o du Corp- Enseignant
a cu mrercredi 27 sept, un entretien
avec M. le Ministre de ]'hIntruc-
tion Publique.
II a eu lieu sur: 1) le.s eoles ru-
raies de filles. C'est la femme qui
donne i l'enfant se-s premtiers senti-
ments... 11 manque plus de 850 eco-
les de- deux sexes anlln n1os cpnm
pagrne ... .
Le Miniutre repond qu'il travai:-
le a cC- que els Communes s'int6-
re.-sent Ia liuetion. 11 cspere voir
taigmnenter avar, longtemp le niirn
bre de ces eco!es;
2) Lo tableau diavancoment- de
certain instituteurs et institutri-
ces n'icst pa ot.serve commc l-
veot l'article i6 tIo in loi du 28 jiui-
let 1919 Lr s ptliactant- .sadres-
serrnt directemente a:Ll ,f.ttrt.-
nment OVe-c r'm(-,cumrn,;i.. j cictiicat:f .
3) II y a TdeC ('vI-res clarisiqucs dania
les fccolc- drc i'cli.-ecg''nsemcnt Sc'con-
caire eit .,artot di acns cEItls e i'ern-
seignement prima.raco qui doi.'ent
t]'re mnis- do. ct." i!s -,-mt c...n atrn-
ne6 par Pit':L.go ie contempo--
raine I.e LMinistrc a pr'i.is ti -' en
occuper., 1 a mrnme un choix de ii-
V-res ciassiques
41 MIttire dans ie tp.rogramnm i dot
Morale Civique cle-; nt ons ci'du-c-
atic :r,; famnliia'., 'e.st neces.-aire;
L'obiervation a Ptle appricibe.l
5) L'Eccle bIuissoonniere. BPearcoup
rd'nfants, .surtout Celu do la Pro-
viticit, grace aUL muiLi' ch I de.s
(or'r forn I'Vlio.le. buiEsnnir,. ALIu heu-
re-- d( ch asse, n 'cua t a ic.- i-colier
pro,-m -neri- d n- Ia ii ...- M. le
Iinii. tre icromont fio .'en ocatper
.s-rieusemert. Ailicur.is il y a \la
police& du devergondage qui .srveil-
le c..-- s re.'s eolie-r.s. (Truants
SOfticer-).,
Encoreo u ll2 fui., entreti-tier. tris
cordial. M. Estin prouvc- qu'dl e.Ct
un home qui occupypo szrieu.w-
ment de 'sa lourdeT tichc-.
11 reniercie M. Lherison de e-;
diverses communiecnt ioin-.

LE CAFE DAN, LE SLUD

Cette anne', I'ahondance de In
Srecolte de cafHt s'affirme presque
dans toutcs le.s r6gone r avoiinant
Sleo Ct'ayes. C'penclant., on n'a pa.,
not6 bx-aucor p cl'expdrition, dro e'i-
f6 it cause des bruits de guerre (qui
avaient couri ccs jotirts derltier..', 4"t
mn-mc certaines umaisin. f'outrn-
rme avniont dcmandc l aux cxpor'-
taltreu-s des Cayes dc ret-arder t'n-
xtcution ledo laurs' 'ontrnts..
Le c af'- cs: "ao-, aiix (av>es,,
0.17 la livre.

NOItVLIAUX PHIARMACIENS

Ont 6tt r.-is;u- eiharmaciens di-
plmons victorieuremue-nt .ubi leturs Px;I-
mens. MM. Rudop Roulsseau tt Ge'-
irrd Barthelemy. Tous nos cIm.-
p)limCnts.


UIN INGENIEUR DE
WHITE ENGINEERING
AU $ CAVES

,Tendi d -lta s-emmaine dernirec, a
visitP Ite, Ciye.s M. Mackayer. Ing6-
ricur charge dos Travaiux de la
WhitF Enrgineecring C'orporation.

A INSPECTION SCOLAIRE

Lundi matin, bh 'isue do la Mes-.
so du St. Esprit, ii y cut une petite


reception au local de l'lnspection
Sl'intention des Membres du Corps
En.signant. Le Ministre de Pins-
truction Publique, M. D, Estim6
'e fit entendre dans an discourse
de circonstauce. On y pass deux
bonnes heures pour se stparer vers
midi.

LE PREFET CRAFT
NOUS VISITED
Nous avons re mabat vi:.ite du Prffet de Jacme],
?i. Barnave Craft. Nous avons w 6
heureux dle i vevoir toujours
vert, actif ct d'un charmante jo-
vial)te. Le Prfeft Craft passera
queloq :rcr parmi nous pour so
rendre en ~uit,. ; sun poste ou ii ne
A s. fi. e s.,- c.-',-crer a i'ameliora-
tio t du -, m. r urale de

N.-s.; :'r rn.m-reionfs vivement
: ri ; ..h; cns routes nos sym-


DANS I.E MIONDE MEDICAL

N i-:I ,i'.i r's -',,:,: tvee plaisir la
', i'i .ri t. .sympathiqtet
G .tEl ; .-. ., : ,i, ..] -.. [)octeur en M b-

NoL.S avons p)rotit det I'occasion
)lXur presenter tools no.s compli-
flits -it t tous nas meilleurs VO2tux
i: uccws a co nouveau Disciple
e cupape.

.'ECOLE CENTRAL DES
ARTS ET METIERS
IUne visited t i a Maison Centra-
itc res arts et metiers nous a per.
mi- do v-oir suro uLne jolie table en
chi.ine de la Direction un bol eta-
lagec de volumes, et nous avons 4t6
infnrmds, quo ces beaux ouvruges
,nt' t6 offers par un grand nom-
Stre de marraines spirituelles, de di.
ri i tn;ates, de Consuls, d'Of icels du.
GoI'u-ernement, et d'&trangers......
P'ousisant un peu notre curiosity, la
aDirection noua a pris, qu'organi-
sErnt une pette fite litt6raire et
musical I' occasion do la lecture
dt Palmares de PItablissement
pour I'ann6e -colaire 37-38, des in-
-vittions out 6t6 lances, et tous
ceux qui s'int6ressent a 1'Oeuvre de
la Central, se sont empresses, A
la reception des invitations, cdof-
frir ces beaux livres, qui compef-
tent la collection de coux non
moiis beaux que poss&de d6jA Pt-
ci,... A notre avis, eette fEte au-
ra I'enverguire d'une distribution
sohlcnnelle de prix, ct. nous pouvona
rh,,o.i- et deja annoncer, qu'ele au-.
ra on 6eclatant succes... Place sous
I tIaut Patronage de Son Excel-
,!c.;'.,, tle residentt Vincent, et la
ri.-Mid,~rc-c d'honneur du Ministre
dte I'Instruction Purliquet, cette fe-
it- te tlrc'fri-ra;i, no TheAtre Rex,
It ilirnanchn 9 octobre it 9 heures
,r'c-ises du martin.

(voir suite en page)



TRA SE'NTINE CIBA
. Puissant .antispasmodicitc de
synthAse, agissant par voie ner- i
vVC

Pormet d t ritier avei- lah plus
grande certitude d'activit6 dans
la majority des ca.s, tous les ph&
tnomi'mne algiqi.es on leP troubles
fonctionnels lits art apasme.
Tor.nm tats syprmodliles
Troubles neuro-vfg6tatifs.
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-a-Priaca.


PORT-AU-PRINCE. HAITI
.s


---- -c~--I
Il~Y








OCTO
I ..': .. ..









Ao.it et SCptembre, tour a tour,
at. effiloche teur joura. Et, les
vacateces, sans bruit, se sont ef-
faj:e. exs. Les 6coles fermbes, deux
iogs mois, ont rouvert, touted.
Sbien grandee, leurs portes. "Les
arbres det la court ont eth rmondus;
les feuilles mortes balay6Es, nle.-
vesa du sol; les tabtletux noirci;
les baancs est.ropie, renis a net f.
| ...Et, jle Lne sai s pferuui- i m s preu-
cise, en moi, otte roirue rttvioues
.'Octobre ou mon Enfaeiice 'ern-
nuic tt baillie sur su lemitcre le-
Sin de grammaire.
...LL'res colir o de 14o province out
regLagnifn l;i Capitalde, 1'Ame noje
die notalyie: Ixostalgif de d ie. lgf-
coml.,i<'n cho's leiher. -s I'leC a' 11PIl
dle sofi-mll me, Irba... yen n cnri
de terre, sou; le toit dlmeusiqur .
Et pubn... ron oes toujoure s mnieux
chez c.6i i rar-lis dPs urpients, de.e-
amisc, on coudoient. soiite pl.volentu
se(" j ie-t -4 oucis, -es reves....
N'oetor-e paS ent:iblnfie qite il
tout et'.l poieur ven ir etiire, iix

voIrIvspondant on danl mne yaraT
gonniere?...
Je concoil impressions (lou-
reu.se dclt proviinciaux. a course odu
traegat. i' Cperant qle lc'Ie nmion

rCI nostalgia : nostalgic de chnqic
com.,ien c1mc)r. Iai.:.s a'. !t.-c uii iel.
















cal tc tL V e '. c ir n;,I- l ie-

de sihbanm, 'i -has., en ti: Ic i i


vie terre, is e toi d
LEt pu.'..caniC o est toujours mi le
cque d. Irt, rtrii id-; parentpi, de
aiils, I. rcotudlentlsen t;eace t

EBiizton, a. la .er Frapp t:e....
N'es.:-clest e intre acom cut n
tctlt a c. posir ve irn d'(cOt i.'tr, :ix
rel<, r i -'ue t-Princ. ehez q iitr1,
.s'.l'n v1int im I. ru. touba TEi piei-
onniver r. ttr eriesement









Jea tcliCs la impression (it ulo


tratmps peird ,I nt qo ttrap io p
La hcwi, t i:vi p ro e ,:iti-i. m 'onot n '' po r pclqu
dtut E 'a ai ',re .,i chin -. is L i.il-.r- -

'abande ,i r qont paI r.v'inar. i rf. ,-

verront VacaCeim i- .pro.- ramm
qument deans re.gri.ot.. Ati!c ,s r, I
ganis L.'s ri u .j f 1iL'
montagnes, ouciait, ignorent nu'e,
Bpluizos toard, l ]a vi e attend avec ses...

deboiret, t1 doeptions, se amer-',

t.uime:,' ils ne pnent as qriesement

pour i ti' ruirant a abandonne' r plu-
i'ds qiri n'nt pans 6th. vei nn] r,'].e-


23 (CTOBRE


Pour feter joytusement 1'anni-
:versaire dio sun inauguration, Thor-
land offrira, vetto ann6e encore,
une grandtc journie d'attractions.
Elle aura lieu It dimatrche 23 Oc-
cobre prochain, nnimrn du martin jus
qu'i la nuit par le jazz Guignard
jui ajoutera a son programme ha-
-ituel de nouvelles meringues sen-
.tationnelles.
D4s dix heures du martin, com-
menceront les grades epreuves
portives: courses A bicyclette.
,ours d'acrobatie, tir, agr&s sans
r.ublier le concourse de natation qui
.'6ura nos .eilleurs. amateurs
our le championnat d'Haiti de na.
:e. Le vainqueur aura droit la
:aginifique coupe offerte par les 6-
Sablissements Pillot. -
Pour les enfants, il y aura mille
'.itres attractions.et des jeux de
mutes sorts car le grand. auccis
Scette fete. sera d'avoir pu in-
...resser tous lees Ages, et satisfali
a toua les goflts.
II ne sra pas n6cessaire de quit-
r Thorland A midi. Des plants gar-
prepares par des cordons bleus
'rouv* seront servis & dea prix


BIL.

POar m: E ait, G&rrd. Boyr,
Ifitertie & PflTpltal Q4maL.


vres, cahiers, plumes, jeux pour se
jeter dans la vague humaine, que.
lors, its regretteront ce bon vieux
temps oi, proprement vitus, la
panse bien pleine, ils fr6quentaient
Ie college.
Pour moi, je vois revmnir Octo-
bre avec chagrin. Et, me revien-
nent les paroles que me jette, un
martin, mon brave pere. car je ve-
nais de t-erminor mtna 'tudes: douard, mon files. tu es un home,
i present: ti tlois prendre l'exis-
tence au serieux.'
II avait raison. La vie, en effet,
a tit enfuOned i6' griffes aceries
dans mon ccur, a t-t souffle sur
me.; espoirs. tres iliuiions. Aussi,
quand s'd Ivent -en nmoi idei chants
desesperes., a douleur de tous ceux
coudo'yes sur la route quotidienne,
toujours j'y retrouve rn reconfort,
en evoquant me-' premiires annies
i l'ecolc.
Di'aburd lit bonnie Dame, patien-
te. an sourirt amni:c. .tui niln.sei-
gna I'abcflalire ft les quatre re-
gle., sur ; i ban Ie it 1.:ire d'un
qiulCnr [.i,.vr... l,,1 L adlmisAi.,ion ensui-
te chez les R 'iES GRISES iau
,Sacr-C.ur. oi la S(our Ludovie
nous fai:i; it rc-.eter de.s syllabes
joint.s .n r,-. e;r':.cbres stir Lin
grand cartirn fixe au rnTr et qCu'el-
IL ntus indiq;uait idu boutt de sa lon-
gue baguette ice bamboiu... les pri-
,r6'. lente.q dies d'.ne voix chan-
tt ,L'. haciqtlo demie. dr:.nt je me sou-
vions \,,.- : ,fment ,t.a; icird'huii.
Ce g -se 1 q'ii.alir- ot fu., je le
rec'.ois timide v. tiristo. regardant
aI Chbcre Soitur advice dt grands
SyeLox p''etl',., s, tenant brusque
tOuJouIs i i'eeart pendarn la recre-
ation. 11 ne s,:, famihiarisait gue-
re avee !'existence d'eeoliers. Un
Smntinr de juin ii df-clara i sa bonne,
ii la porte mmec dte I'etablissement
qu'ii avait mat i- la trTe et de re-
agiier av'tc I fi la maison. C'est
(q'il .songeniTr toun ceCs bea:ux Pa-
pillons de la Saint-Jean bleus,
blanc.-, jaunes, poiychromes, apres
l~'squek, il aimait courir sous le so-
ktil tropical avec 1l.e gains; de son
qt-artier.
...Souvenir. d'Enfane!... Sou-
veonirs d'Ecorle Parfums du pus-
se qItii griso-nt (t ui ceharment,
vous Ctc. !oin... bien loin, pour-
tant;: n cc natin clair d'octobre,
je vou.s entends toiis carillonner en
mor iime. Souvzenirs combien chers
ah mrn, alors que ma pensde chagri-
ne fi-re parmi cos baindes d'ecoliers
en partance pour la classes.
Edouard C. JOSEPH.
(Pages de Carnet)


S]a la ortL~t de touted lea bourses,
cummu d'riillours tout ce qui sera
offert durant cette journm6.
Et done la fite .so poursuivra


sans interruption a la piste de
dlane, Ia pi.scine, au brain de mer,
sous ai fraicheur des grands ar-
bres, et tonjours an rythme des
meringues de Guignard.
Entree grenrale: deux gourdes.
UIne aussi agreable journey pour
la bagatelle de doux gourdes, a-
voucz que ce n'est pas bien cher.
Les infants seront, par faveur
spiciale admis pour une gourde
seulement.
A noter que ]e ticket d'ent.rec
donnera droit A toutes lea attrac-
tions, sauf evidemment aux ct n-
sommations et aux plats garnish qui
seront servis dWs midi t une gour-
do, Ie plit.


~- -

CLINIQUE
du
-Dr LOUIS HIPPOLYTB
Mddecine G6n6rale
CONSULTATIONS:
Chemin des Dalles 7 A 8 a.m.
2 1/2 & 5 pm.
Phone. 3387
Port.au-Pranoe (HUtU)


~*~3~~iS~tcj~'r)il~~r)*r~-L --- --ir .L~-~ ~jlC~1~Wim~N


LA MAGNESIE DANS PLs IL.P
DONNE UNE COMPLETE
PROTECTION DE LA BOUCHE 1


42.000 deatistes conviemnmnt 'que a Mg sie est ke plug
effiete royn de combo"hr e daagerenx aocde de la
bouch, qui cause I corie dentoir, PHILLIPS MAGNE-
SIE PATE DENTIFRICE contient plus de 75% du vroi
PHtLLIPS LAIT DE MAGNESIE.

EPHILLIPS
NRA W


I. -. ..-.-


( ~ :
ml.:~

9tr:nkt
Ai


Agent Bx lusai: ERNST LUDBERS


Le fait est incontestable



LE RHUM SARTHE

c'est la quinmtessence
DE"


meileures varieties de ca


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs ter


C'est e qui faith son arc


GOITTEZ ET COMP


-u -r-w -


Part of th

rhythm of ac

the pause

that r fresl


Port-au-Prince Haii
WhASfSERIE DE LA COURONNE
---- --,---
*H-^mM-mi M^^h
h^l^9Yff'r ff#^f^.^^S*E*M.*IC fIffN^


CLUB PRIVE DE

PAUL FILS-AIME

Commnunicjqu


lo. Le samedi 8 Octobre prochain
le Club ouvrira sea salons a ses in-
vites hatbituels dce 9 heures du
soir.
2o. En dehors des habituts. s'il
se troutve des amis et des person-
nes qui, par une omission involon-
taire de ma part. so sont. faute
d'invitation, abi-tenusi de partici-
per aux f te- ci mon Club, qu'ils
m'anppellen: ia-.1 ti.<'-phone, et l'omi.-
sion 6tant ai-rnent reparable, leur
nom sera nrjoiit6 a ma ii.te et une
invitation r-guldire et definitive
leur scra dtivri:,
3o. A 1'tntrte, tout invite du
sexe masculine e munira au guichet
d'un carnet UtE ticketss de consom-
.nration centre remise de deux dol-
lars. Apres puisement des tickets
achetts it 'en'tre. Ia vente des
consomrmatiiur:- s So poursuivra con-
tre espices.
4o. Comaime d'habitude, pas de
credit, et ii coette rggle, pas d'ex-
ception.
54. L'option vestimentaire eat
]ai.sse ii chacun; cependant la te-
nue de soiree ferait chic..,
6o. Cceux qui d6sireront quitter
momuentan6ment les lieux aprbs ac-
quisition dre It' r earnet de tickets
auront soin de laisser leur nom au
guichet oi iuiir earnet sera .sou-
mis i I'estampillage. Au moment
de loLir fnouvclle entree ce mc me
carnet csra prisent6 au control,
7e. Lei jazz Guignard don't le r6-
pertoire s'est enrichi pour la cir.
constance menera la ronde avee
son entrain endiabl6.

Paul FILS-AIME.


A Profitable


is available
Io aLt i al wae of lnatfry who
an bckA crders. se nA ier eet.
rtr TtIlopd to Itfeew. $uaiq

StObf.tmt mod I*grpA I4pprt
Ji Nl A R. WAtRtEr roksn E SQUAAte
ONX NO. f4M. SRADOg E.GLoAND
mfV j It .4 1t M--I .j 2llLJ*\-I-rf -1'


..'' .. ". ^

r iig
:, i.:,


... .:..|?

.," : :: i
:'.': :: .: .:
oil,



"A^^^

S ..: : :::
"'" "'" :" : :' "';
.. : .; :: i li".
: d. .: ?: ;i

: .
',, Pan:. ',:,

S,,',40 :,
.. ....V.At. ...


rnes





,rowS.


ime

... .-a
ARE7Z |

... .. .



..:; :


tion




hes







.
: ..*




















i...
~i~...


; 1 : :;:

.5..


i~i5


QOVT AQOflA ge,-CONws gvATiJoN I^A2P41
TOUX, RHUMES, 'BRONCHITE EN Q %
INFLUENZA, AFFECTIONS o.s PWOU
PORT.AU.PRINCR. WAITl. tr LIS PgiOV-I,

| : : .:. : tf ^
...." "': ", :i
: .

I. kar:


4
'A


~YI-~r.~.;a~~l~,


:: ::;:::i:
::i ':, ":i..~
. j~' ~~~r t


.- ... "'
J:-- ".:;:^ 1


Nw-






N...OU_ .V- ,M l .. -.. .. .....r.. .:r:-.rb a




iSDEIODU WUMONDE na

Regues ce tln par Cible, Radio et Correspondance Aerlenne


iii
;:. :.


SIEBAS A LA CHAMBRE W. CVR
B is A COMMLUNES LA FRANCE ET
ii^l,- Les dbbats la BRETAGNE
'i re des Communes ot onti- UNE E
Ssiatour de la politique 6tran- Suce&lant A Mr
i gouvernement britannique. Mr. A Greewood dm
a fib du dscours du ddput ind6- Churchill comment(
' d u adp t Fohn Simon, sir Arthur quisitoire centre
.lter a demand6 si la resolution Chamberlain qui a
..sd a signifie que la Chambre pitulation de M'uni
..dt gapprouver la politique du la France et la C
vsrnement au course de la cruise ant subi une dfdii
.1'ante, poitique qui 'vita la guer- la France a souff
o o si eelle demand aux dfpu- de cette dffaite qu
t d'approuver la politique du gou tagne. Le plus, di
.areme nten general, politique qui mier Ministre put
'vita Ia guerre au course de la cri- Tchecoslovaquie e;
teur allemand au
(j!qp o rer des victuailles
Mg. CHAMBERLAIN REPOND cepta que les gouve
A ce moment le premier Cham- ris et de Londres le
.berain se leva et repondit: mmon un platr,,
interpretation de la resolution est
elle que vous avez donn&e en pre- IL PENSE QUE
dler lieu. LOVAQUIE A
ETRE PRE
AWEDENEMENT TRAVAILLISTE Continuant son
Mr. Arthur Greenwood leader de cette politique mo
Opposition travailliste intervient Churchill est pers
sprs Salter, depose et d6fendit un Tch&coslcv-aqie av
amendement travailliste. nue -n ete dnern
vrait pas computer
La bicyclette < ARMSTRONG > des grandeS puissa
bt le repr6sentant oat Mr. Frank les, elle aurait pu
W, WILSON, Administrateur obtenir des condit
de la Bride Storage Battery S. S.
ast bien connue cans le monde en- -
w pour sa solidity et son moder- Les 616ganbs en g
n me. veulent plaire, ne
Nous avons en stock tous les mo- temps de grande
As: de course, A homme, A fem- drill fin. Passez cA
me, et pour erfants. Le pria est ancienne Maison J,
'aentiellement bas. vous aerez satisfail


(STATIONS H282. H, etcJ.)


4 ESTIME QUE
r LA GRANDE-
ONT SUBI
DFAITE
. A. Greenwood
monsieur Winstoni
ga un vibrant r&-
la politique de
Sabouti h la ea-
ch. II estime que
grande Bretagne
ite total et quc
ert plus encore
e la Grande-Bre-
it-il quc Ic Pre-
obtenir pour la
st que le dicta-
lieu dte s'empa-
sur Za table ac-
rnements de Pa-
s ju; servant sur


LA TCHECOS-
URAIT DU
VENUEE
attaque centre
nisieur Winston
uad6 que ;i Ia
vait ,et ,pr-'ve-
Squ'elle ne d-e-
stir I'as-iti L'ance
nces Occidenta-
A cette 6poque
ions meilleurc.e


en&ral ceux qui
portent par cas
chaleurs que le
.u Monde Chie,
ean Talamas et
t,


que cells qu'elk, a obtenues rd-
cemment.

IL(E GVT. AVAIT REFUSE DE
GARANTIR LA SECURITY
TCHEQU E
MLonsieur Churchill consacra cn-
suite la 2Umre partie de son dis-
cours A de.ie rev6lations. II revla
qu'il demand au gouvernement
britanniquc ena Mars dernier de
s'engager de concert avec les au-
tres pjuissances de garantir la s6-
curit3 de la Tchecoslovaquie. Le
government revfusa de donner
cette garantle qui aurait aauvd la
situation,

DES QUESTION SONT POSEES
A CHAUhBERLAIN SUR
I'AFFAIRE POLONAISE
La ce.-ion dcu territiroe tchEque
Sa Poligc a t. 1tvu&e a l'hnu-
re cdes .quel.stJln,. i- ,Mcrsieur ('ham-r
beria.n anrirm ia .. si' uittmimaturm
polo.rij- ricL ,uliri t. :. t.ir:.-t'ef rt d
t :'i .ir' Tes h'.-n a i-zt rrmim t an
gu''jvtrnlmelnt tcheat...: ke 30 Sep-
temn bre au .-oir. D,.nt les intent i,.h ,
dciu go>.. lV 'rn ; rt. por ona. n "nt
p'as e'I cn-nue aru moment de ia
,:irnfrernce dte ..runki .
Le trL %ai listed. LShinwe,; ayvat.t
alor.., d-mandr hi .M1r. Chambcrair.


Bonne Neuvelle.- De nouveau
La Brillantine Ricine Roja est ar-
riv.t et s'enive chex Paul E. AU-
XILA, Rue Travers&re.
Le Bakerfix fixe et liHse les The.
vt-ux saits l,-s graisser.


s'il doit conclude qu'kuWune com-
munication & e su jet no fut faite
par le gouvernement polonai. au
gouvernement britannique, Mr.
Chamberlain repondit: cqu'aucune
communication de ce genre no lui
etait parvefnue(-.

ET LE PARTAGE DE LA
RUTHENIE
Le premier ministry r4pondit en.
suite n6gativement au depute li-
btral Mander clui demandait si Aa
course des entretierns de Munich lui
(Chamberlain) et Mr. Daladier no
s'etaient pa., emrprcs~~e d'aborlde
avec Hitler ct Mussolini la quest.
tion du partage de la Ruthenie en-
tre la Polorgne et la HIiongrie.

I.E CABINET DE PARlIS VA
RECONNAITRE LA CONQUETE
ITALIENNE DE L'ETIIIOPIE
ROME.-D'une maniere gen6ratle
le. italier,' ont accut-illi aR'enC en-
thousica-rne IL. nouvelle qu l]e gou-
vernnement franiais e.t rtventltl i
de meilleurs sentinmeints erFvers I.'
gouverienent itaiien ,t quoL
In France enverra bien'tit 11n
ambassade-ur ( Rome et r,-'co.ntI -
tra I 'Empare itlii ". Mai- !-.< 'i~ -
c-i;te. infoirmn sent trbs circons-
pecis maint-int ati I. .'ibetrc r t


La ntithorie tempi 'y:.e ptar 1:
Blanchis.strae iNew China, Riu
R;gaud a Pttt:-ni-ill, pu' r l 't pr.'
partition du line. des robes et co.-
turres donne entilire satif'acti: '
:itlX ;i;nnible- c]itynt .


quonr doit attendre le future dd-
veloppements.

NOUS N'AVONS PAS BESOIN
DE CHAMBERLAIN COME
POMPIER
La Presse espagnole a ample-
ment et amirement comment la
situation tcheoslovaque. Elle a re-
nouveld la recente declaration du
premier Juan Negrin que l'Espa-
gne ne so soumettra pais A un pa-
reil traitement. cLa Vanguardiaz
principal journal du martin Lcrit:
des remarcqucs du premier Nerrrn
experiment sa volont6 et sa d6termi
nation de ne pas soumettre l'Es-
parne a un d6membrement en di-
visions.- oun en zones. Commentant
1nsuite- on Iditorial du tTirme; de
Londre qui avait dit que lhe mon-
do a un autre foyer qui doit ctre
e' ',.t ct que c'est l'EITNagne It-,
m .-i.. j, ui n ni ;;ot, t : : ,m erci,.. [,:,,:r

vl.s O): 1 .l-*'in dk Ci-amb-rir, t.
aLF rnt j -i" ;t -.

I. PIREU.IItR IDLADIER DE-
VANT I.L SENATE FRAN(AIS
I.A SITUATION EST LOIN
D'ETRE ECI.AIRCIE),
DIT MR. VIOLETTE
PARIS-Monsiefr .i e M i,:. \ V .-
':.'\ fa. K c ul ,.. iat i.u, ',-.Cri' ai t-
(voir auite en ,lene page)
..
e ai''s,;tire- DATA s.: itrrer .r-
chal. ,,s soia Ie rapport cdr i, ..)-
Ijiii ci r et du fini Ce ntnt '!P chai--
s r:.-s fi:t'.rf rt- ]s f r]s ;c 1 i-tl ..


' T ifjI


ivjAa


V


d


I


'4


A
I^

I


Si


4


we


Un Mille et Demi par minute peuvent cau-

ser MOINS de deterioration dans votre Mo-
. ....- ,__4 4-- ,_ --A rsri -n ix- ernlent tune


IC C rrL LCL kL t'kA ttIIt, %.,X Ah'% n % vw


Voici une nouvelle huile qoi couple rapidement et qui ainsi ci-
minue vos bordereaux de reparations jusqu'i 50 o./o.

La chaleur intense A 90 miles par heure eat aises dillicile
supporter par un moteur,

Maio en n ttant votre motaur en marche une soute fois v.x
Pouvea l'endommnager beaucoup plus.

Quand vous presses votre ali start plus de'lo0 parties se frol-
tent ensemble.

11 est e ssaiWre que touted les parties oient lubrifiges. Si l' i-
le nt cole pas rite, quelques parties restent sans huile pendeit,


quelque-s instants. Done, ce n'est pas ,tonnant que les trois q-uarts i:
la deterioration de vote mote.ir soit causpc- par le manque d'hnile
on le metltant on movement.


Pour 6viter c-te dl-trioration (xcClMsive l Cie. Shell, a dn prix
de 3.00o0,000.- a perfectionn~i un nouveau type d'huile: GOLDEN
SHEILL.


Non seulement Gaoldn Sihe0l COU.LE RAPIDEMENT, mais aus- -.
:ii elle r3siste. Des ingenieurs et des technicians dicrivent la m6tho-
tie de. raffinement de cette hubll'. comme le pins grand avancemneat
dan. le s dernier.s 25 ans.


7 3. . ...7.-. .


i.


teur qu en
seule fois.


_--l~.rrar~LYY1I~YYIIYYIILI~LL1~*rP~P~~


IN 0~~rlaru~~*


I


,,~~
,,..~. -_..Y~c


I AEIJE UI


a


I La, NOUVRLMM *


nfa


rk",


:-
:
~
~
t;' ':''
: :


I Ivio









i:lNouvelles


Etrangre
S::: -'
i. .
(Suite)'


.. jourd'hui h l'ouvcrture d de bat
sur la politique Atrangerte e Mr.
S Daladier.
11 souligna que ta situation est
6in d'avoir 6t eclaircie d finii-
vement avec lea accords de Munich
de nouvelles n6gociations Fvort ct
c'est vous. Monsieur le Pr6sidenr
du' Conseil qui devez lea conduire,
vous Scul. v C'et pourquoi on 1'
pent pas vous f ir-f!';er leC pleinA
pouvoirs. Quant aux questions buci-
g6taires on e{p: re' qnp le gouver-
nement trouvera d'aut;rei moyV'ls
que les noiveaux impots et de n:,-
veaux emprunts .
Puisa MI. Marchandeau minist'.l
des finances indique brivedment
]es m6thodes que le gouvrernement
intend Appliquer: courageux ef-
forts, sacrifices. Le gouvernemen t
repousse l'inflation, hl d6valuati"n
le contr6'le des changes. Le Miina--
tre rappelle en:suite lo me sure fi-
nnncii.re: et Cction:ilefs pri-eOs
par otwiet'rnrtnment depui.- u!:'1I
eat au orlnvoir Ces. measure : ti.,-
nent l&.i.i de bon,-s ris' .-'.a at.
.sont is gage' que ,W' .o '. '-
ncmet i n t.e tira pni a c -
des. methutdes d. facility. Ii r;.!-
ye!ll qu: il, 1' tirr Lr 1 ti .i .: '
in S l t im '12 Miliard-z 800 rri!-
di :a > U'.- 1 :11.i'iu's u tI
mu ons. '11 K:i. l 1 )-G. -. r' 4..
dr e ,Is: ,:i ,. ; : ,r fair;- f.n h

a- irt'r l. rai ;:. i ':

ce;' \ub} cic:' e C'"es: ])0l l-rS'.': ie
gou', ,rnemorn.t tm.i'Til!e '.-. '.: it 3
T .OI' oirs..

MR. IDAADIER RE.MERCIE
L'.SS.E3WBLEE
.Moi.nsite.ir Ddaldir s-o leva et re-
mc-rcia tri-vement I'As emblee de
in bienveitlance qu'il rn." cease de





nit:oc i l'Lmenr t *ill e nto d';lpa.;sa ce
c'tiii're. J'i'a ;. a s ,(',' re ql e .ie t fe- i
i-as appelt i r,'rh.i. .nce ('t morn
appel ti'l..Itt Iolr Il r'nt roe
en tFranec de 1) m.rln.ar.I* ,, irc. s
LE .SCK'R I'N. -- 1. r crutin cut
IHPL,..o ,,1 .i. : -, ine t Ka li n
r.)jval'.- -u :u.b n>t Dl.aladier t' ine


er;orme na '; pnt'.

LE PI.AN D'OCCUPATION
POLONAISE DES REGIONS
TCIHEQUES
VARSOVIE.- Le plan d'occu-
patic-n par les troupes poionais.es
du t'rrimlirie de Silesie Cieszyn est
lt suiantl:
AUiJouri lhui 5 octobrc( e'llIs ont
occIt Iii6 l el teilmri rer iti I'uuest de Ia
line f'(iTferrriai di Mlp-sty Try-
nit..c.
Lt(i 6(Octure1 l'occiipatiorn s.t
nimecnt an'.'rnet :t :'nd (ue.
Le 7 Octubre occupation de la r -
gion de MAicnasliawice, de nl ville fde
Frystael et dle Iai region it i'orest
.do fleuv(e Olza.
Le 9 Octobre interruption.
Le 10 Octohre occupation det:s o-
calites de Bilediwice, Karwina, Or-
Iowa et Dziez Mirowice.
Lo 11 Octobre occupation dIu in r-
te du territoire de Cad des regions
de Bogimin, Rychwald et Piot-
wald.

DECLARATION DU GENERAL
SYROVY
A 17 heures aujourd'huii le g6-
n6ral Syrovy a fait une d6clara-
Lion A la radio don'tt on n'a pu re-
tenir que ces quelques mots sCi-
toyens, la discipline don't vous fi-
tes preuve dulant co drrniert
ours prouve que vous vous ren-
,Iez compete de la tiche qui vous
attend: reconstruction de I'Etat.-
Nous 6difierons une nouvelle tch&
2oslovaquie plus grande, plus unie
1t plus libre, etc.
BERIUNER HOF

::; .... ..... ............ ;.' .... .


LE NOUVELLISTBa
Rue du Centre No. 1$7
eftf Postatle No. 15S. TliphoBn M aSW
QUOTrIDIN FONOD EN 18W.
Par ,-
HENRI CHAUVET & OCIERAQUIT
Directwer-Propridtaire:
ERNEST G. CIAUVET
Directeur:
FRED. DUVIGNEAUD
Rilaelcur en Chaf:
MAX DUVAL
Seerttaire dP la R&daction:
YVAN JEANNOT
Admnistraewatr:
C, BEAUBRUN


MARVEL

Demandez a votre Cordonnier
MARVELA
Ce produit change la couleur de
votre chaussure selon la robe que
vous portez 0o solon vote co.-
tume, Toutes les couleurs y com-
pris or et argent.
II ne craque pas et laisse un fini
magnifique indeldbile mais encore,
iI rend le soulier plus neuf s'il etait
fatigue .
Denander MARVELA et vous
vous habilierez avec l;6crance et har
moniic: sans av'oir I d,(penser pour
S10 pair< dn ,'haLt.rire.r
t.Tne ueu!e ,:on' e I'aire iou! .i .f-
fit. grice a MARVELA,
En vel)nt parto I..-
IFYPTOLITE .JE L'DY,
Distributcur,



PLOULR VOTRE SANTE

Si v.ius souL lrez '.le l'appareil di-
| gestif. ou o-i vous ientez une di-
Sbilite quelconique dans I'organisme
*.e ratez p.N l'occa,-icn deo vos met-
tre l'usage de la Farine aQuis-
queya,, (quinte.-sene de la banana
Troglodytiqu") onu banane Grand
Vincent.
Madame. i'oublicz p.-ts que la fa-'
inp QUTTSQUEYA est in agent ac-
tif qui excite l-i crois-,sance des os
chkc? le Eb res.


C('ORDONNERIE

IMONT C(M1011r,

HYP1 POLITEE I: .IEL'DY

Grand'Rue No. 1:19

Annoncet'. szi litLnvci ':r'nte clien.-
telt qu'a occasion d: la rentrie
des classes en Octobr,' prochain,
elle trouvera des chaussure;~ pour
gargonnets et fillettes.
Avant d'aller ailleuri, t 'I site
'impose a la Cordoniic-ric Mont-
Carmei c(h vous sortirez slti.;fait.
Dcmandez toujours ls pomma-
dces Nu-Nile (t La-Em-Strait.


Y a.1.ll un canvOilctcc t chtz
VOit? Fcite-tlui p'endre out do
suite de I'Emulion Scot. Elte
vous done, SOUS UNE
FORME PARTiCULIERE-
MENT DIGESTIBLE, Ia pleine
vbslur en VItamice de la mril-
ture -luile de Foic de Morue.
Trst agrcibte ou go&t.







fv
,de 60
1br quo

Itw Mlill
F aso dros
os 4a 1


b


a Nat
gfl
I a~
do
idieig
Jn*
ition
re..
Is do
roru*
'orms
rlicct
ff"r
Atr.
NWP


M ULSION

SSCOTT 0
AmbiJb AM&

suw rT


4t S ?UZLBh


LES FABRIQUES DE COULEURS ET VERNIS

LES PLUS ANCIENNES ET LES PLUS

IMPORTANTES EN SCANDINAVIE,


VOTUS OFFRENT LES SPECIALIZES SUIVANTES.

.. EMAUX ,PIONEER* en 15 nuances attrayantes, pour % beauty
du home et du mobilier. S6chage extra rapid.

VERNIS iPIONEERb de grande resistance a lusure, a'emploie
pour tous usages.

. Peinture pr6par6 gIdCala en 24 nuances varies, ap6cialement re.
comtnandke pour les Tropiques.

LAQUE SYNTHETIQUE aSADOLOIDU en 24 jolies nuances. Ef-
ficacit6 incontestable pour la mise A neuf des camions et autos usagns.

Laques nitrocellulosiques ,SADO> en 48 nuances, employees par
les fabricants d'automobiles series, Fabriques de Montage Willys Overland, La Compagnie d'Au-
tomobiles Danakoo.

Encaustique cSADOo pour teinter les meubles.
Colle en poudre pour menuisiers.
Teintures h bois eSadoi.

Encres d'lmprimerie, consistance sphciale pour lithographie et ty-
pographie.

SADOLIN & HOLMBLAD LTD

ALPHONSE MAGNET

Agent G n ral pour Haiti
...... ..a.--------.s9A^rfJ^J^, ld"kB^


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un
Compte de Cheque A la Banque Nationale de la
R6publique d'Haiti


COLLEGE SIMON BOLIVAR
Li
64, Arenue John Brown

Telephone: 2481

LE COLLEGE SIMON BOLIVAR ouvre dana quelques jours su
septieme annke scolaire. Au c douvs de son existence et grace i 'im-
menIse bon, vouloir qyi anime Ies diriie 'ants, ii a cueilli toute une
nmoh.- d4Tf Ict- 'itt'-s. MairnteinaT: plu, que jamais, chez tous les Mai-
tres iai ii'iT nsacr6 : .r s ul:ic;rite par leur science, leur d6vcue-
ment et leLur prbit6, c'est la fernu,t volonte d'aller plus loin et dk
-prouver, par Ios farts, les pn(.sibihtors re l'enseignement national
Adaptatl.li, complete aux 'xigences de la vie moderne et du nou-
veau condiitunnement de i'E nsicnement en Haiti.
Pkres e!t Mirs de famille, si 'ou4 voulez assurer A vos enhftnts
un avernr cert:ain, inscritez-les au COLLEGE SIMON BOLIVAR.
82, Avenue John Brow%, 82
T61plhone 2481.
ffl"rnfl > -'.-~h',4,,n'Bts ','.u s sl lf ""f l


Berliner Hof


DU MARTIN AU SOIR VOUS TROUVEREZ UNE


dIONNE CUISINE VIENNOISE, LA SEULE DANS LA ,IL-


LE D'AILLEURS. UN SERVICE IMPECCABLE ET UN PA-


TRON TOUJOURS A VOS ORDRES, QUI, GRACE A SA


TONGUE EXPERIENCE, EST SOUCIEUX DE CONNAITRE


LES DESIRS DE SA TREIS ESTIMEE CLIENTELE.

RENDEZ-VOUS EN COMVPFE AU


BERLINER HOF




L.-:.. ... *.. ._


raaarfl&-~L~'~ I...~-r s....iern#Si~~fl*Dft(k/~~ltmI


en Espagnes...
Samedi 8 Octobre 1938
A 8:15 P. M.
LA CINQUITME EWMPREUW
Une Production Fox-Ftl .i05 :[
avec Alice Field, Jean Max, PfA
re Larquey, Jean Toulout, .,
Norman, Paulette Dubost.
...un excellent drame eCr
qui se double d'un film psycoir
que de la plus fine obserat
Bien congu, rialisti aivec *1
parfait, elegant, raftii, bien
tographi' et. decord avee un t i
Sluxe, ce film s'avere come le ii
lour du genre...
Entr6e G6ndrale Gde.0. 60.



A LOUER
Maison haute en mur, sgm
Rue Pav&e on face de ia alb
dasco. ":""
Pour lea conditions, s
au bureau du journal.


666
LIQUI)E, TABLETTFE
ONGUENT,
OOUTTES NASALES


Ou~nte ^;

Its rhf lMt 4,
1a :l....


^"P ^ 6*
pad#,
5'; 2


rmr*-nnlrvt7n


i vra oftooir j i rrr oloqmpop Ir IYrrr RIM P* **'" R 10 lo !


L;


hudi & 8 h. 30
GRAND CO
Charles Rothbe rger..,..,,
Prof. A. Jeager-1% *ab;'4l*
1 PROGRAM
J. S. Bach.,. .onate.a -i
pour flute et piano. :
J. Ph. Rameau... La P
piano aeul.
G. F. Haendl...
majeur pour flute etp

MOZART: Andante pour:
piano.
KREISLER.. Schoen-
flute et piano.
CLAUDE DEBUSSY,.. i
Negre pour Saxophotne at
C. ROTIHBERGER..
pour flute et piano.
J. STRAUSS... Valse:
Printemps.
Entr6e G6n6rale 2. Plaei.
ve 3 et 5 gourdes taxes e i
Vendredi a 8 I. 15:
Un film satyrique.
BACCARA
ecrit et r6alis6 par Yves M!
INTERPRETATION
Marcelle Chantal, Jules Berry,-1i
cien airroux, Marcel Andr.:: :
BACCARA... n film aue
gue apre et incisif.
BACCARA... Une satire sit
parasites de la society .
Entree 1.10.
Dimanche 9 Octobre...
Une grande production frtanip
AU SERVICE DUI TZ:AR -:i;
avec Vera Korene, Pierre RilebxNSi
Wilm et Suzy Prim...


PARAMOY .M

Jeudi 6 Octobre 1938 a 8:15 P
Myrna Loy, Warner Baxtrs>-:
dans *. ;
UNE ENQUETE EST OU :.
Un Film Metro-Goldwyyn-Mai:
...un ildrurn- durnt I'intrig"Uez:
prommne dans de-s milieusx d'u
xe myst4rieux et inquittant,
film continent des rMvblationse
les qu'on a tent6 l'impossible A
en empecher la sortie.
Entree Gne6rale Gde, 110
Sanmei F Octobre 1938
Li 4:00 P. M.
Siir la demand de nos jri
clients. Nous"prbsenitois poi0 '
premiere fois
DURAND CONTRE DUIAND::
Une ComBdie Musicale
avec Roger Troville, Jeanne le b
bling et Doumel.
...une tourdissante cm.tiB
peline d'entrain, et se deroulaft$j
son de couplets entrainats pr
lesquels -On ne m's jamaia dt 4|
mots d'amour 1Un whisky ot't
dat,



iii :r : ::* I... ::: I:: '- ::--':-:I :::' : -- -- "- -


-- --- '1 *DEltflD'A e~sd4


. LU NOUVRJlBrMjW


a~anl~a*aa.r~~rcaannaee4SJJSkeLh*#nn~ewnneee andnneP~


!I o Chi"'l.



M: h, "i6g 11
t I. smrdovnflR% w4




& bet plr6*. moon Dime,
r trttta ebarit BtW
I1 ous rt do 1


f W couraV er car fSau f)
iSh edan' dao ran cM

s ; ioss n'en padot
s ln someM itl a tute
*. Uemrs. 11 a rsalatte,
i 4,a prtelle vanil&.
gtc. Voia.le le pluO t6t
.I to veux dr'muver de la
~ t1rloD, de la bonne quit-
Si toute u in gareme de bon
'y connalit bian et ce d6-
.air es a imables
SEnfiD, pour d'autres
toeno, voil Simon yieux,
Ildo Centre, Mime. G. Ron-
ait tat d'antrem. Cel vaut
is pdl A rsT il, VieuStS


AU NOUVELLISTE
ETA
LA MAISON ROBELIN
rouvera:
IBevet simple de Capacit6.
lBrvet Supirieur de Capacit&.
tCertlficat de fin d'Etudes Se-
ires classiques (2Vme partic)
8me de Licenci6 en Droit.
-Tv -- --

ECOLE SPECIAI.E DE
.0- -%.-...-** _s I t n A DLU HIl


I: YI.TLSt 1.. 1 LUG nRtAP ,
R: Baae d'Utilite Publique
.h* Rieu di Centre et Miracles
S Toprton. 2620
Port-au-Prince
TO DACTYLO
COMPTABILITE
t.Uul 6tabli-isment jusqu'ici a
li.TOPrince ob les prescriptions
risiquaea sont rigoureusement

:jlareduction a etd faite au La-
iN 1eal des course pour tenir
Mapte de la ra:.tt du num6raire.
(.rlladLr Puospectus.


SFAITES ATTENTION
LE BAZAR NATIONAL

eaMore UNE FOIS, s'enorgueil-
ttre LE'PREMIER A offrir
Aienthle et au Public lea avan-
tie de NOUVEAUX PRIX d&-
-st de l'Accord FRANCO-
AsfN, pour ses rayons de:
-itu nm lea plus en vogue de

st! PINS
WSMOUSSEUX
iAMP~AGNES
i'V EIURS de la fameuse mar-
I Marie.\risartb.
ViBeI devez a vous-memes de
.T e ns Rayons.



i':RUMS MAGESTIC
:A.LA PHARMACIES
CAMILLE





"SAVOY "

CAPRESTA1JIRANT


S ntdetz voP amis et
fa vnt coifirmeront que
:m part & Port-auPrtnee
e. rr'.ieu ranger et.
4'WP! er (p;le & "nnee roan-
: .i tUons quau e A-
situ6 au Cham-P


e:
;s~~


'Li

.i~i
I.3
-Is'


. ... .. ........



KOTEX




POUR ;NL MEIT.EURE HYGIENE
PLUS DE SURETE


Servez-vous du KOTEX rrecon-
nu dans le monde enter ccmme
offrant }a meilleure protectjcn.


DON N.
Rlue

Distribtulur


A BANQUE ROYALE

DU CANADA

ePLUS Dr b OOgUCCRSALES AU CARAbA ET DANS 30 AUTES5 PAYS
'PL U-S

--flsn iier4 ....*Fn ,. I*


SSECRETAIRiStIE l IETA
DI9 COMMERCE


Le D4partement du Commerce
rappelle aux Contribuables tran-
gers les dispositions de l'article 865
de la loi du 13 AoOt 1903 sur le
droit de licence ainsi congues:
Art. 65.- La demand de licen-
ce doit etre faite du ler au 20 o:-
tobre de chaque ann6e, aous pine,
par le contribuable d'encourir une
amende 6quivalente au quintuple
du montant du droit de licence au-
quel il est assujetti. En cas de r6-
cidive, I'amende sera double, sans
prejudice des peineo port4ea par
Particle 27 de la loi sur la R4gie
des Impositions directed centre :
Kcontribuable qui se livre A l'exer-
cice du commerce, d'une industries
ou d'une profession qui lui est it:-
terdites,
Seront 4galement sons le coup d&
]'amende pr6vue par 'article 65,
tous les contribuables qui auraient
verse a ]a Banque le montant dve
olur droit de licence sans cepen-
dant produire anu Departement dr
Commerce, dans le dlMai legal, leur
demand de licence,
Le Dbpartement saisit 'occasion
pour rappeler aux contribuables #-
trangers qu'en conformity des dis-
positions de l'art. ler du D cret-
loi du 27 Novembre 1936, les tim-
bres mobiles ne sont plus employ.v
pour les demands de licence. Er,
leurs lieu et place, il ser. annefl'\.
Sa ces demanded los bordereau.x d'u-
menrit acquttet( on les ri'pcisP
ddfinitifs de I'Admini.stration, Go-
n'rale des Contributioi ns.
Port-au-Prie. k I Octn o lrE 19:-..



A ATTENTION

DES FAMILIES

Le families de la Capitale (.t dic
la Province ne Loivent pas oublier
que le penionnrat dirige par M.
Justin Marcelin et Me. Colbert
Bonhomme offrto i leurs enfants dr,
7 ;i 18 ans les memes garanties de
discipline. de soins et de surveil-
lance.
Ies petits trouveront les memcs
soins maternels prodigu.3s par
Mmio Justin Marcclin.


Le pensionnat. est organikt to
jours au mime local.
Angle Lalue ot Rue Lamarre


u*-


INSTITUTION DE
Mme JUSTIN MARCELIN
JARDIN DES ENFANTS
A PARTIR DE 3 ANS

Mme Justin Iarcelin advise les
families de la Capitale et de la
Province que son ntablisseent de
Jeunes filles continue toujours A
-fonctionner dbs le ler lundi d'oc-
tobre, avec lee mimes conditions
d'ordre, de discipline. Preparation
au certificate d'Etudes primaires et
au Brevet Simple, course de coutu-
re et de dessins.


AVJS MEDICAL
Dr W. LEMfKE -
de retour de son voyage en Euro-
pe, announce i i .s bienveillantie
clientNee qu'il a rLwpris son travail.
Clinique: Rue 8
Consultation-i: 8-10 amn
2 1,'23 1 -2 p.m.
except saumedi-apres-midi et di-
manche.
Traitements 6lectriques et de lu-
miore.
Examenn de Rayons X
Exaens du Laborat.oire.
ConsultfationS sur rendez-vous.
'*-


du
Dr. P. C. DMEMANGLES
anfiOnn masonn F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultations :
4 k i 4hbds. 3


LISTED DES MERES DE
FAMILLE
b6n6fieiant de rEntr& Libre au
Rex jutqu'au ler Janvier 1939.
(Rtsultat du mirage du
2 Octobre 1938)

Mesdamres Louis Roy, Vvf; St,
L6ger Fortin, L6opold Dominique,
Charges Wiener, Richard Peters,
Talbot Victor, Pierre Sada, Ldon
Bance, PE'lix Bayard, Bernadrltt
Chancy, Dutton Stanislas. Paul
Coupeau, Vve C. Reiher, Camille
Thomas, F'lix Dumas, Hermann
Mallebranche, Gaston Bajeux, L6on
Bouchereau, Edmond Gaetjens, E-
mile Cadet, Cl6ment Lespinasse,
Maurice Barrau, Louis Godefroy,
Victor Comeau Montasse, L. II.
Ckrmont, Constant Biamby, Au-
guste St-Fort, A. Rampy, Aristi-
de DIucLct, Antoine Juste, Henri
Roux, G. Powell, Sumner Gaillard,
Paul Volcy, Martin Imp6rial, Mau-
rice E. Elie. Raoul Riboul, Fernand
Surprise, Vve Joseph Barnave, Au-
guste D6tcf:rt, Victor Coicou, D. H.
Pierre. Ludovic C6lestin, L. St-
Fort, Dieudonne Appolon, Joseph
Cassagnol, Wilfried Brown, Vve
Arthur Isidore, Nicolas Roude, A-
drien Deba.s.



SOC(IETE I'ENSErI(;NEMENT


I'lIV F.







r..
IL, ;,,m !, I d Le" P'rt-ai-PI-'r: c..
I't rick lIt Pr vi' tC', apprl't 'l r :l ; i'
C i i-.r r:f, 'i a l t', c "iTi; r '.i- .
i on.sti' l& Wn S ,:ci ,: E 0 ". .., e -
Ln c.' i E I l Ni

bl: i.-'e -, nt, : ;t : 'I t i tiL i. t i;-
S rItt-r. RAt lo-. o, Sh-,i'.t- IYc p.

Jle (; 't :' d E Liurl I f."rr ;-.i: fI.

i.c;ce .t(' M.MT I 1': P:', t:, L' v-'r,
COL..er't -,i.'nh r mT e. J I' r '. M .i'L'f"-
{in, Ant n.) 'i -',-ux, Fr-r,., k D) -
\ ti_ -'. 2 ; t't: ..i 1r "'>' t.i ,i .
La S.-~ 0,u"te ,'1 F.'.i.-t gni.run- t lPr-
X10 l' p fropi.t 'uniftl : i .C i i'n o En-
.-eigrLe- ment. P-rie :t I aLuiti. un
moiillir choix i-.-o r.frlt,-.-etirs :1e
carnrr re, i2 co-ntr, i rati,.',n:i'l di lai
na r-hu ,lIts Utudes ci c.-.i.ibr;-
ti-m ttro.te nivec l-s fami't- h..-
tic-n:- en vue. du reil:I.vcmcnt n,;-
ctS AiL' (I tI ncivin u nmoi 'a ct i int(
lent 'I r ', la JeunerEs Cjli liui .-1era


contide.
D n la Irntric e d'Octobre MIt!
Neuf Cent Trerite tUit, deux ita-
blisscmonts scolaire- f.nctriccri.,nt
sound Je conurile d(I Con .ji d Ad-
m inistraLi iti n di. la S'c.;tr, (!'.-,ns.i -
gnement Priv6 aux ancien.s 4Lcux
precldemment. occup~t par 1'nsti-
tut Tippenhauer, Rue Laman'e et
1'Annexe de i'Institut Tippenhauer,
Rue Capois.
Un personnel tried .sur le volt.
assurera dana chain (te ces deux
premiers colleges inrlituds lu dis-
cipline et In r 6alisation des bh.ut.
que se propose la Sociutd.
La r;organisation de l'Enseigne-
ment Pr.iv6 en Hltiri; lapplic:tion
es mcillc tur'is mithotdes '. dlucn-
ti ,nn )el Ie pfa i d$ ievolo.,<'er notr,-
Jt'llnetS-'t tanit an [lp int dli vul in-
tel(ectit't qut. mo riti. Monr dcli hut
ass'., niti)l(-,, Ir or.n !t ht in Sut'it e
d'Enscignem-i. t P'riv 0e dl 'in' d'it.

Sc. propo'i p i-. .'.t o iinsopiLrer ccnnit.n-
c ainux famill.- haitirnne,- et soit
En nitsur. (i cr' emptor s.r kur ric-
cueil bienveillant et cr:iaiit


CHANG EMENTI D'ADRESSE

Le Cabinet die Me. TI. Chancy,
avocat, est transfer it I.a Rue Fa-
rou, No. Ill. een face du cabinet
de Mo. Seymour Pradel.



Machine a crire Remingten
Machine a calcuer Dalton
Rubans, paper carbon
FaUits vs achath hex
G- GIW,4


~~~.---- --memeeeem




" -.


PAOE j 6, h ***f UJaMAi4nixi 2 kL4 M rn eww mrncna.nieen n


Pour fire water ee g'on dit,
II faut s mettre a l place de ceux
S qui ton s'adress,
., J3. ROUSSEAU
'

Une nime noble rend justice A
ceux qu la lui reiusent.
CONDORC ET.



DECRET-LOI

(Suite)


Article 8.- En Aiucuon cas, la
cClntunictle d'in i !ccusr Im suspen-i
dra, ni ne rutarkdera de pkcin droit
]'instruction A 1't'gri dt SO'N (o-
accu dW; presents.
Article 9.- Si le condamne par
contumace se constitute p:r.onnierr
Ou s'] et ar~l-t avant u111 delai kid.
deux an e jlugent contumracc tit it' s proircI o-, c ti-
iie.s colttre 1ui, .depuis l'ord'loiiiT h-
ce der priLse de corps, -eront ani,;an-
tis dc plein droit, et ii sera proce-
d(, L sotr; c- ard dan- la f.urm o,'-
din rirt. uisitie pc.tir .I f l ctounr- m.-
litaires.
Si th'ap d '. la c.tm.i n,1 ." i
par conturnac, t.nir ".1.* natu'.. .
emportar Ia ipr;ivatiion des tdro-.
civils, et si "'accuSl n'a t' a r't'
t" oili ie lO'ST. pri6 enter ti'alr '-
it.- dc'Lix c.tll qLii ont suivi 'eXt:'CiiL-
P. -Iu i Cient do contumlac, ecf
l 'c< i' ..'"'( a, p)iii !c- pi
'' 1 l l rilC' lia iprjP ltlion des
l. r i !'. C- \, ,- 'l. r i r i rid'(i s!il di ar.. v
l itl -i 1 I ;i a l ;.; a i
i Sfi ( .-.J' *: ] .',L [. [ i" l o ft' l L i i L. t-


A'i\ .idic' '1.-- L. L'onli.msiX
q :p.' ,s'itre F.'Tpr nt. ba-b
ti ciIn > rrn r t l.'i v e 'o rc'usna,-
tio,. .'-,', r toujoIr.PS cl o Id;trmnt ru'x
'rls occ' -.i ; '-, pai U cicintu .mla-

Ai clt- II -Sont pasribl.s C do j.i-
Se r.ntI p-al c, I ntuiIm tL, d-'vY nt lt
col mYrni-l k ft u li" ] gTand tribu-
nal, l' "' q jl ,i ri :' : ai ssim jIr t ,s
; li'.&llt-::ti' a(1T'lult ](il..'n !i ;C a } 4a r-
(d i.'H!.niti f i ;iya nt a]-pr'ten4t: au
('rps :a OaL que d<'' In plrp,(,tra-
t: n ( f'ait )o ur iL'IJ. 0 i. .- rt
p 4.rsui!\is eT qii.'i, iprts l tit -
tion de.s chef, c- i t 's i8 a cOcL at ionl
dresses conrrr,- ,'x, ,, St .l t
pas pr.bsL'nrt,. pWoi.r -. iP juig.'.s.I
A rti cl 12 -- l., i i,'tid : .i o Ct i t
P'afichage : ..",.. d0: a proce6-
r, ,t :*, t f fn-c i ..,v'nt ire f
v;, n't. :fr m .t !,rite pair ;ii .. Officers
i,eirnf:nt6Ms dhi li Gardoe d'Haiti o)u
(i7s hui lsiers.



NAISSAN(CE

iLf< t'p t Ji L.udovic Pie-rre-L-.ouia
ont elu la jic rde fcter le .18 Sep-
temLbr ICi' ( : 'P it'- !i Th i .an (1 tTI
Si,> j.printom mi mI


Ernst
La t-tr et }I'l'enfanit
'ii. n, ('ompi)limenti1.


PEINBSe


S,. [ortient


DIRECTION GENERAL DE
L'ENSEIGNEMENT URBAN

AVIS

Ecole Normale d'Institutrices-
Par suite dcs t.ravaux dl'amrtYiti-
ement qui sf poursuivent au nou-
,au local de l'Ecole Normale d'Ins-
tutrices et de son annexe, la ren-
.-e des classes it cet 6tablisse-
.ent est renvoy&e au Lundi 10 Oc-
ibre proebain.
Le jeudi 6 Octobre auront lieu
; examens pour lee ajourn6eR de
lillet.
Lundi 10 Octobre, aprbs le clas-
-ment des Odlves, commencera
xamon des. Candidates novel.
nent inscrites, les laur6ates de-
ut &tre r6partios dans les difft-
'ites classes sur Ia base du nom-
i de places disponibles.
) V-


MAGSSTIC


rnmirce infforme t I! ]tie I1. Steltamrs-
rl' a:; ay;v, t 'Oirad(ilI. ont char-
f'i. di 19 .t 24 Solptembre 6coul(. 1
ji qtuantit., do :11.172 .rginios dtk
tigut'.s.-banrines, rpipartie cumme
suit :
.)leml:el 1088
(ny^ 1i.722
Chuardonires 2..14
An.-i (d'llitnault ,., 2
1Mirat'goano 995
Iaeogine :1.864
Saint-Marec 2.544
,reani-Rabel 1.811
ilort-de-Paix 2.621
F'ond La Grange 2.057
Cap-Iaitien 7.644


Total...


31.172


GEOGRAPHiE CHAUVET

La 66e Edition de la GG6ogra&-
phie de la Rpublique d'H'aiti par
It. Chauvet. adopt e par I Depar-
tement de instruction Publique.
Cette nouvelle Edition revue et
compl6tie est en vente depuis ile
ler Octobre chess Robelin, A 'A-
beille, a la Librairie Nouvelle, etc,


.. e*""


P OS t FAIIS MD1YR8

(Sa te)


PROCHAIN TIRAGE DE LA
LOTERIE NATIONAL
C'est demain martin qu'aura lieu
le prochain tirage de la Loterie
National.
S11 n'y a presque plus de bil-
lets en circulation tant on veut ris-
quer sa chance de gagner dix nail-
I gourdesH on m6mo: le einqui6me
diu gro.s Int.
Lcs placiers plir I? .grandell ma-
,iorit onl d cljiJot tout 'vndu et n'ont
qu'in seul regret. c'est do ie pas
pouvoir rtcevoir d( ]'Administra-
tion tin supplT-ment d... billets.
En province. lIs Agents de in
Lotorie loin de retourner des bil-
lets nron venirdous en rt"clament in
Port-au-Prince. C'est dire que la
Loterie Nationale louit d'tine con-
fiance illimit-be dans: le pays pour
l-s g.aranties qu'elle offre au lpu-
b.'ic chaqeii( tirage.

ERRATA
l Pri Ie di' ";n' ;-(it,. la rtlurique
-,A laI HiII'2S p iLru- i dan, s noItre i -
dition d'hicr; L, R. P. F..iss,-et re-
prend aJ ltc i I.In e re' nt'.i t, ettc.. et
dP.11s Ci- lr.' artr iL'er i ti tuI ]' I : ,UL ic
c-x :e ientLe -;i tv't : A C'iitd
Eden ld, Cd.ip, S. N. P1. A. it E. R
ra se- it pila.-' r S--Lr 'i ran, Ia .Semnl -
ne derniere, une intcre-.nr.tte ban-
do: ;u ieu de I f -ai. -it N- p cran ine iint rei .aLnte, tE tc etc,

CO(:0M 'MN Q E
L- D.ltoc .ti- Ruix Laor., Prcesi-
delnr J 1T.S.S.H, (C. N. S. iI Mr.
Andr, F. Chevaie'r. P:'CIlie;:t du
Comit6 O.lympiquLe l Hatien, dans le
but d'as.iir-er la IlnMe imarche de
IL F. F. A.. et pour. mnttie fin i
tou tces les diffricult6.- qui ont suivi
osl derdni-res L'Piecti:'Jis, r l1nt pu oIb-
tcnir de Mr. Andr6 Liautand la
repFrie dic sa Pdemi-,ion come Se-
cit-taire G rlint'rl].
En fc-licitant .Ir. I '.uiaud du
." a !' 1 Iie c ii tii ;.iu Spji t ) Ct I. re-
'.4-: ant su11 -a c'isini ;,. P resi-
:dents. doe IL S. S. H. et dl; C'. O.
S, souLhaient- (i t qI iU public. et lc
S'lp'rt .-m- n ultuL:IitenIlt leur con-
iarc'e au (.',O ii e1 tla F. F. A.

I'NE SORTE IA.MELTEM1ENT
D).\NS LrE ORT-AC-PRINCE

1).. tiL'!-nl'"- i'. Paul F iL i -A :. est i
.]' rt]ik 0]C]>;it com mlrlO on n'fl n trouve
pat so ..Tien. t ld ar.- n:trO n-!ieu.
L,: .st-ul bruit i.- so f.te's provo-
(Iue uone so:,rte d'arneuternenit daens
It Po'it-at-Prince qui s'amuse; par
ain.-'l. le grandr.- prioccupations.
do hi vie haitiennet pa.c-r.t iut se-
cond plan .
I'n magicie-n, Paul Fils-Aima!...

XI'EI)DITION DE
PlG U ES- IIANANES
I,;L .SectrL'ti,',.rf ,'PEtut du C(ore-


n.i~,gl .4,44, L~~*a

Le Cadeau

Ie plus chlc



Le plus moderne


PETVTES
N OUVELLES

DIXpuis h a.cr a cm-Din;nc dans
tour:..- ie'' sectionsC de ]a prei''- tchr
coLsf"'.i.jl!<., des journaux ide' droi-
te aux- quLotidiions commrnT,'rsteu-, ne
vasteL champagne pour ila r~u'sion
ie ]: Il,'lst:qtQe actuelle d- 1,- T ,lit-


LeL !:,rnai de droite :Na'Trrn'
Noriny,. a (:,oineilli au GouLern4-"
mernt d- Praue l retreat d (! la
'FCeh L o:-.,VLq ri ;ie de la Suocit.: de-
Nati ons! .''t ir journal rpubrllicain a-
gradip *.\'i-.rko'uw a domande une
oniterntt av;i les voisins. ONos a-
mi., d,: Par'i-, dit-il, n'ont plus be-
'oin di: nouz., I faut leur' prouver
P-1I' n,.ous snIs-estimons leur ami-
tie. No..i1 ne pouvons pIlus harder
notre orientation d'autrefois. No-
Ire pa.vz. r nit vivre en relatlicls. a-
mnicL. :< v, nos VOiSins. NouLI a-
vm)-, ui;i-is conseils dek1 alitr e -.
Il fait mnaiiitenant clue nous nous
iiw!'--; it nrjmi-m&mem.*
*9*
On nL command plus de chemi-
ses i l stranger. LE BAZAR MO-
DER'E,. 91, Rue du Magasin de
1'Etat qui .s'est specialis6 dans la
fabrication des calqcons, pyjamas,
cfravat,:, eto,. offre auL public un
choix co-mpl.ht dde magnifiquea chec-
in ise.. ,

I,'otcuplation de la 3ynim i-tape
de la *2. m zone dins le nord-ouest
de la cfjlh re s'est termrin:,- hier
martin A fR hPLures. Le territiire e
vacule te d limited. Les troupe
allemandes ont franchi la iigne in.
diquie e:t ont occupy Weipert,
Press.nitz, Pistein et Kaaden. Le
Commandant supreme de I'arm6e
alleman)dte announce que le-_ trou-
pes sou1s le co:,rmandement du Gal
VOn ileiclinau ont repri.s la march
d'oec tlpation dans In ;ctme zone re'.
tante,

L'ASgnce Rfoutcr informed que
Sir ltarold Mac Michael haut Ocm-
missaire on Palestine a pris I'avion
pour Londre!s, hier matin. Ce d&.
part n'6tait pas prEvu.


A gence du Cap-aitlien


Service do luxe rapide entire Cap-
Haitien et New-York.
D6parts r6guliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis h 4 heures
P. M. et arrives h New-York lea
Lundis maini.

PlROCHAINS DEPARTS DU
CAP-HfAITEN


sMILLE LIVRES CLAS Q'r JES POUR TOT S!i

CLASSIQUES : Les M~illeurs lives ..........,.......................
Classiques Pour Tous ..........,.....%.. 1
L arousse ............... .., ... ... ..,...p '. I :
D ictionnaire Larousse ......... .. .......... ........
M em ento Larousse ................................. ....
Dictionnaire Analogique ...................... .............
Dictionnaire frangais Azed ........... ..... .......... ............
Dictionnaire de langues 6trangbre.


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA'
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


PAULA
ELENA
IOSAA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA


G Octobre
13 Octobre
20 Octobre
27 Octobre
3 No\'embre
10 Novembre
17 Novembre
24 Novembre
ler D4cermbre
S Dcearmbre
15 Dcemrnbre
''22 Deiemnbre
29 D-cembre


"'':: ; i
. :::: ,i 1
...,


... ,

... : ; :'
' .. "^i
.:i- :
." .... :
'...2 i*


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Haitien-New-.York,
bUre Classe:


Cabines exlerieures,
minimum .... ...
Cabines interieures,
minimum .... ... .


5 135.00

. 95.00


Pour tous autres renseignements,
s'adress-r a:

HI. CA CI.'LLI & C.o.

Agents,


:
:
:


Cap-Haitien


Phone 291


I, 'I l










i q Rus e as vsai


I
i,






I


j


rine, P'6nigmatique Pierr.l
Wilm justifieront leur
de grand acteurs dao$Is
plus passionnant et le l 1
tique e la saison ,Ad R
Tzarn.. :.:: \

Pour firee (1o b(,nnes
on ne rrnqtue jamais a i
*'Epiceric Buaity, usitue .
Bonne-Foi. ou so trou tU0.
Icurs produits aliment.l?..:.

C'est. ce soir a 7 heure~s~ ji
que le PIre Foist"rep I
Station de radiodiffi|A
ses conferences hebd
Spr6tre dkveloppera le
vant: a-e Christ et

Une circultire d cb (
qu..t des Cayes faith d6
Juge de Paix de lainr s
sans rmision I'rvris giio


Dimanc- O 9 Octobre l l
NimaInc NNIR :
Enttre ACr0 ~1 t.i
.. .. ..... : |


Le Moniteur dIu lundi 3 octobr&
comporte un Dkcret Loi mo-
difiant la loi sur I'En.eignement-
Mdical et sur PIxercice de Ia M16-
decine et de la Pharmacic, un' D6-
cret-Loi modifiant Ioe tarif droita A i'importation.
4*0
Les eonnaiseurs, en gfnral les
6i6ganta ne portent que les chemni
ses les et les plus durabdos de la PihEe.
Paites una visite A la Chemn erie
Lafayette OU vous trouverez Aga-!
lement des pyjamas, des cale(goes,
etc., et vousa sere satisfaits.
Une visit done s'impose.

Le 18 Aoilt 1938, il Ut6 pro-
cd6 dans le four de la sEanque
National de la RWpublique d'Hhi-
ti au brfilleimett de cinquantg e mille
gourdes en billets d6etrior6s. 11 ri6-
sulte des proc,-verbaux de cons-
tat, qu'on est au 422me brfiJement
de ce gnree .

Dimanche au Rex A 8 hra I0 la
splendid et, voluptuouoe Vra Ko-


2j La r NOTVLIAugim *


Li


Gra:


line


t: is .m... "M
braine Ju


(Maiaon de C San) .:'



APPROVISIONNE ZVOUS A

LA LIBRAIRIE NOUVBE. 4g

PAPETERIE *
"=..e
nPFB~~~~~v ~~~r;~~'rS a: .