<%BANNER%>

te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 3 etait absente
du microfilm de cette date

Page 3 missing
from source microfilm of this date






te ,s neliste
QUOTIDIEN FONDE EN 1896


Page 4 etait absente
du microfilm de cette date

Page 4 missing
from source microfilm of this date




Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03458
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 4, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03458

Full Text




.f; ERST CHAUVET
.I D(tttti, r11 r^Swi^ "EB


FRED. DUVIGNEAUD
Direc eu



QUOTIDIEN FONDE EN 1896
SV AkN


43.,me. AN NEB
i. : : .' .. .


L'OUIEKTURI


DIS TH



, :ti s:i"e notre entrefilet
il. war eumiant I'ouverture solen-
;:'l ri d Tbunax, nous publions
oe beau discoPti pronofi-
; .i:yoaturrernce< par le Prdsident
*i.f.rbwl de Cassation, Me. Er-


p main nous publierons la r.-
Sdu Secrtaire d'Etat de la
mkse, te. Luc J. Prophite.

gL les Secr6taire; d'Etat,
.,n ,r le PrMsident du Senat.


I


PORT-AU.PRINCE, HAITI


MARDI 4 OCTOBRE 1938


UNE PERTE POUR LE PAYS

C'et avec une profonde tristes-
se que nou avons appris la mort,
survenue hier a une here de I'a-
prbs-midi, en son domicile It la rue
de la Reunion, du Sculpteur,
Normil Ulysse Charles
qui fut la plus belle parure du pays,
au point de vue artistique.
Sa disparition a jete dans ]a
consternation tous les amis et se.s
nombreux admirateurs.
Avec Occide Jeanty et Normri
Ulysse Charles, nous pouvons dire
que nous avons perdu, en mains de
troi, ans, deux gloires nationale-.
qui laissent derriere eux un abimnl
qu'on ne po'urra combler que tr's
dlifficitement et pas de si t6t. Le
funeral lle. ar. ui-o't lie'i cet apr'.-
n;idi Ia hetr!::s ii hi Cath6d-r,tlc.
Le Nouvelliste .';incline c'.daii.
la d ipouiiilo : II grand a'ti. it, t"
prin s-s par,-t.., i. artc ,.ticoiLcrcrm '
.Sa 'el:v,0,. Se. infants luiibermanir
et Alexandre, d'agrcr 1'expre--
sion de ses sinCtres corGndoleanci-
et de sa cordial sympathie.


-,. ordonnances d'instruction, jige-
Meaieurs, ments d ie police correctionnele .t
' u.germents criminels: 60 o o.
.e: glemment ou inconsciemment, Daris rcele du Tribunal civil dt-
.bIagro mal grd, sous tous lea cieux. Cayve: siur 376 dccision- 2i'. pelas
Squelque race qu'il appartiennc, ,dte 6G c o.D
:.qame demeure solidaire de Dan -t.-lit dn Tribt i1 C'vil d.
: lomme, il ne peut se d(sintres- PFort.Liberte 199 sutr 22?., plus rd
l.de raboutissement de cette cri- SO o o.
efmorale qui depuis tant d'annees Cependant Ic tribunal ci .-i de
Iso le monde entier. Port-au-Prince n en U acca-- que
Tandis que nous nous reunisson- 271 sur 947 decisions,. soulenmtn--
Pa exalter la majesty de la Jus- si l'on peut dire !- 29 o o. et !Hi-
gteet !a perennit6 du Droit, com- core grace a la multiplicity dea i'-
gltntne passenger soudain que, vi- fbres et des actes en divorce.
Sant des jours tragiques, charges Je m'en voudrais de ip pas si-
:t tisire, Ifumanit6 regarded la gnaler l'effort consciencieux qui se
jtiee et le Droit se d6battre dans dessine dans la plupart de nos tri-
AtaOvulaions d'agonie, centre la bunaux, la volonti, de bien acconm-
Arte, en general unique arbitre, plir sa tAche. toute sa tAche! 1
siprme argument et seule Loi des Mais la carence du rnumeraire, sans
SNations? 'doute, a ralenti les activists do no,
S es ondes hertziennes n'ont pas plaideurs.
tfaamis le glas de la Paix ni r6- Ici oi come d'habitude nos trI',S
.pa et encore le grondement lu- sections ont tenu h honneur de vi-
ltbre du canon. Mais si Dieu n'a der leurs placets nous avon.s at-
is6 sBonner I'heure fatale, i'au- teint 294 decisions, 25 de plus que
rit-il seulement reculee? Et quel- pour 1'exerQice precedent, arretdi
.i horreurs ne menacent 1'Euro- faute d'affaires, A 269.
i itoliffant dans I'agonie? II est curieux de constater la ra-
wa Science au service des peu- ret4 des poursuites en matiere de
leb folie a cr66 d'effroyables en- Commerce: le tribunal civil de
*s doe ivastation. La machine- Port-au-Prince n'a eu 4 juger pour
it otdeh "est pr6te a d6chainer 1'exercice entier que 46 causes com-
t ouragans de mitraille et d'a- merciales... celui des Cayes 27..,
Sr1 t vomir I'asphyxie et la mort celui de St-Mare 10... Quant A Fort
icr les combatants come sur les Liberte dana la statistique pour la
'Bs-ombattants: femmes, enfants, rntme pdriode 1937-1938, A la co-
itfirnes ou vieillards... Au front lonne des affaires commercials. Ic
SEane 1 P'arriere des milliers de greffier a inscrit le mot: Neant!
i: l et d'immenses regions seront Vous avez bien cntendu, Mes-
;.is ifeu et A sang ou submer- sieurs: Neant!
j: par les toxlques,tandis que sur Par centre il faut remarquer
t..te sur mer et dans les airs on aussi que le releve du Tribunal de
SAit combien de millions d'hom- Paix de la Section Nord accuse 434
'L Vant s'entrechoquer... causes tirees du role. C'est peu sur
a ^ Ndemande, 6pouvant6, si la un total d'environ 2.300, mais c'est
Qlsation elle-rnme ne va pas beaucoup conmparativement A cells
tiraftre dans ce cataclyyme nou- soumises aux tribunaux civics. Se-
dat cette sauvage, barbare, rait-ce que les petits dkbiteurs ap,
rale apothose de la Force im- portent moinB de bonne-foi dlans le
Shable... Avec ou sans carnage, respect de leurs engagemenil? Is
:est elle, de queluee c6te qu'elle sont plus traques que les auiltrs.
: 't qui, selon son int6r6t, dicte- INs s'en prennent volontiers i la Is'-
Svo.~i olonti. v6rit6 d 'es ,uges tandis tliue de lemr
I:'... Sl e"t permls, Mefiieeurs, de c6te les cr6anciers ;s plaignont tes
..parer les petites choses aux d6lais abusifs octroyds en vertu dt:
: no considirerons que les P'article 1030 du Code Civil, Ic fta-
ii" T'C mmct les peuples mar- meux article 1030 chevauch .sans
:" t ette tendance A recourir i remission par ceux qui ne peuvent
S G'.d plus fort, La tAche de la ou ne veulent s'acquitter... Credit
i: eat de les d6prtager pour est mort, explique la l6gende d'un.
C;ernu l'ordre social et la paix, vieille estampe... La mauvaise fl.o
.'.... tremarqueronr que depus .'a tu6...
/. ..L.Oinr tempa les crimes de sag Une sage application de l'artick
i:;" Ad 1 t0 nos villes come pourrait le retenir A la vie, conci-
STl. campages un rythme liant le respect de.la propriety6 d'au-
iec t olsaant. n eat rare que trui avec la protection des debi-
s le stignalte;, d~hbors des teurs malheureux..
.;:.. d lait t d e risquei uans Souvent, sur un autre plan, on a
it iotant la menuc monties
,. : .e fd teAnce & recourir ia : (Voir salte a i&nta. page)


... .
o. rANOL EST VM' TO L O0TYiLIQlE PiktMrAIRE DANS


No. 20.082


tr tl


I SOLINNELLE


IBUINAlUX


violence, des coups de couteau, des
meurtres, des assassinate qui A ali-
cune 6poque n'ont si frequemment
rougi les annales de notre vie quo-
tidienne. La chronique judiciaire
consacre ces macabre informa-
tions: Je prends au hasard dans la
statistique du Tribunal de Paix de
Port-au-Prince, section Nord: stir
2.256 decisions le nombre de 1130)
sentences de simple police, pl-,I do
la moiti6!
Dans cell du tribunal civil dc
Saint-Marc sur 617 decisions 3701


PETITES
NOUVELLES


Les deplches loytaistes ont rap-
porte que les miliciens ont contre-
attaqu6 sur e. front de 1'Ebre dans
un effort .our ridprendre les posi-
tions cinqalises. par les rebbelle la
emrnaine dernicre.
La liign, gouverncmentale est
concenrnodi ailtour de la cinllirn 42e'l
a Mas de Albares secteur ecst de
I'E-pagna i: le.s rel-'f.les ont en-
fonctd ]4 1 o.itions des fortiit.a-
tiors loyali.stees sur un front de 12
k ,:.rn: ,s. .
UL' arrmi dt irinet, !cnauA apprand
q'.L '. geitims 0on t i!:rt-g.tre uner

'a T -r m n tr'i.:n. ;alh .r(iaie. de '-
i n ;- Il ti ll',: : I os sp6culla-
I r ','< :;.;"' ', ;. .. -., do ae ff:.
T :u. l. :.,.;' :

i'. i i -. I. ..o1 CL n a:in ,.i'ii I S1
' -x,.. '.'k;e par r 's, ,i r.c a "'est:
. v; ',' l le' l -n; ,:L KY -,.'. i'e

a :,nbi a:-.. :n Iqui a .-ris c, rpse df -
pUiS fq. i001 01n5,04 snv L, .uaj'cW' :
ml v lno t rc o chorte dtie
ivre. r-eo ts.
Cat
I.s r .i s cia.i ninm c 'ann,)n--
cent L tU Dan-; toUl-..s ic-s rfl 'ieog'.i
Cdu t>.s i, pIle alindai mrn.ent it !a
plu. grande iAie des planteursi.

La Centrale n a t.- etnvahie par
les d.:mandeurs, malheureusemen.,
notre ami Cre-psac s'est tronv
dans i'imp'ssibliii dte donner sa-
tisfactlot pa us d'un. Quel c on-
trast.. Tar i- t :rcl autrefoim oi '
12 K: laL C(.ntri -, a.iJ.[ourd'it. Ics
nassez ie pli~ct,. pour l,, .-ollicite ur-.
4i t
Le., n,;gn:.-i,-l 1,, ia place rego:--
gent de m.ictiaridwAjses doe tiniutt
.sortc. -6 lca-i,- 'vci element sc faith
rapi'., mi, nt t',In a la CaptahlSo q(I.'e.i
province. To:.t i{.rc,' t pour les ',e1-
deurrs,
'n9
Acccmpag.6,sI des princesses Eli-
sabttheth At Margaret, l" s Souvrains
britanriiqes O[it. arrives hier it
8 hs. 20 )a Aberdeen.
Le tntn royal e.st reparti pour
Balloter dc'rci I.c roi 0 t la reine g-a-
gTiront ia province

Le premiC.r Alinistre Chamber-
lain est I la recherche d'une nonU
velle fo.-.nu, :oi. r timber b d'accord
avcc l'opfpo-,iti'on pairlementaire dl-
chaindec contre }u i, cau. use d. la pal:<
de Munich. 11 eit probable que
Chamberlain aille A Rome pour es-
sayc'r do rt.ondre le prnblkme du
rotrait ti-s v.l,'uitatirts italink s de
h'amT&, du (Gvnm:il;I FItr>
('itmbn'Urlarii, c'l il-on, 'reconnai-
tra l ii ia ii'. l'.i,'t,' l;t ii n.nnu' t I'fE-
thipif', .-\i (it.'.l i, ti q'.^i: 'l tKagn e .s
r,,.] i .a s :at : il foot .io,.

'in T rri. S jilo.-., sem ble-t-il, in
revolti,,n elist li's encorc rnat"t'.
En (;Gaile. 20 irifs y :ompris 11


ST. FRANO(,OS D'ASSISE

A ni: ':rd .i, 1iunivcr-. catholi-
Sliique ftto I fondateui r de I'ordre
monistiqoe die's franciscoilr.s: Saint
Priano;s. Ne h Assise (Ombrie),
ce grand np6tre voua sa v-, ai.x
cc,;er:i,.)ns et de 11no jours, S-s
disciples avec ia min-.e foi, ie mrC-
me d Vout'meo n: IourS:uiv'.' t i'A.x -
\re d-. ileur diigne f cndateur
Saint Pr;-inoi.s O.et Ic patrcn d0e
la Comm'ina de It lonbardotllio!i s (Ar-
rZon.tii-.s[ ?r:.il-nt d ,Moi e-st \'icltas.)
D nomnibroux pelerins, oat gan i
les iesux et i]v pl ,is ddclat possible
elitoiro lI Iri-tc.

A L'OUVRAGE

Aujouurd'hTi, les coliers ont re-
pris leur tAche apres iln repos do
deux moist. I1ls retoul-nerit h la be-
sopne avec un regain tde vie.
Nous es.piron, que ldanrs le ccu,.r-
de l'annee, its n'envisageroiit quo.
ie srucc.s afin que pleine satisfac-
tion soil donnee et A leurs famille.s
et au pays.
cA l'ouvragec
DtDu courage,
chers 6coliers et faites aussi une
large part A F'&ducation, facteur
indispensable it l'Pvolution morale
d'un pays.

L'AVENIR NE PARAIT PAS
CETTE SEMAINE

Notre confrbre L(L'Avenira nous
pric d'anrnoncer ii ses lecteur. et a-
bounnd-s qu'il no parait pas cette so-
maine pour tri ion do irtorganlia-
tion.,

t'NTRA.VENTION A 1A LOI
SUtR ,E COMMERCE DE DETAIL
Ce martin, vers II hcures, le Ju-
gx Mentor o ta Section Nord s'est
tran.rsport., aux fint de verbaliser
.nau magasin de Thomas Rikk surprise
A vendre 5 barres de savon et des
produits divers s'Ilevant en tout
iL 3 g G nan nonmmi Avin Mond-


!A WEST INDIA Oil1
ET LA SAIN'LAIR CUBA OIl,
Cette ;~nne, C'ost te West India
Oil Company qui a l'adjudication
pou1r la 4vecnte de la gazoline. en
drums et en reservoir.
La Sinclair Cuba Oil (st: auto-


enlf,..'! <,lnt ou- tu s qu;anhd ue'
bande de rebellcs arabes arms a
execute tin raid pr.s de Kiriat
Shumel. faiuboirg de Tiberia.i.

A la qualrimatrtm Avontluo de .Bo-
J.sse, la ennali-satioii di 'moulementt
minagetr I'unlt. maisolln ,ccup6e p)ar
unrie dame syrionilo, Jlai;s; passer
par ses fissul es, dcs.' canX quli ion.
dent le pr ropri.tcs; v'isaiine. Le Ser.
vice d'fyginl n': pourrlit-il pas.
envoyer lfl inspecte'u sur les lieux,
aux fins d'ordolner le. reparation.a
xncessalrcs.


ri.&e A son tour a debiter Ie mnme
product en caisses.
Compliments ces deux gran-
des Compagnies don't la renomm6e
West plus a fair.

LA GRANDE JOURNEE
23 OCTORRE
Pour fTter joyeusement Fanni-
versaire de son inauguration, Thor-
land offrira, cette annee encore,
unc grande journke attractions,
Elle aura lieu Ie dimanche 23 Oc-
tobre prochain, animn du matin jus
iu'a la nuit par le jazz Guignard
qui ajoutera A son programme ha-
briel dre nouvelles nmringues sen-
sationneales.
i, s dix heures du martin, com-
mn-';ceront les grande 6preuves
spl,:irtives: courses A bicyceette,
lu;-s d'acrobatie, tir, agres sans
ii~lier le concourse de natation qui
r-uiinira nos .mneileur;s amateurs
A:;! i, le championnat d'iaiti de na-
:i,. Le vainqueur aura droit a Ia
miagnifique coupe offerte par les 6-
ta.;l;,ssements PiUlot.
I'our leI enfants, i y aura mille
attlres attractions et des jeoux de
t.. aes s rti car Ik grand success
de ceite fte sera d'avoir pu in-
ttcrc,.,-.er tous les ges, et satisfai-
roe tous les gots..
11 ne sera pas nccsaire de quit-
re,- Thorland A midi. Des plates gar-
njs prepares par des cordons bleus
ulir,:iuves seront servis A des prix
A la porter de toutes les bourses,
c.OmTme d'ailieurs tout ce qui setr
,fl*'r't durant cotte journey.
Et dontae la ftes-o ipoursuivra
-iis init- 'rruptilon lita piste d
ci(ase, A la piscine, au baini de mer,
s:uL, la fraicheur des grand ar-
be',-s, et toujours au rythme des
nirringues de Guignard.
Entr.e g6n6rale: une gourde!
U'ne aussi agrdable journde pour
la I.agatelle d'une gourde, avouez
qov. cc n'est pasN ien cher.



_LA SITUATION EN EUROPE,

-Aprs t'accord de Munich lea
inquietudes commencent se ma.
nifester en France et en Angleter-
re.
-Le Ministre Chamberlain a ac.
cept6 la admission de Duff Copper,
Ministre de la Marine.
-Le Chaneelier Hitler a Rt& lun-
di martin en pays sudte ob it a re-
tu un accuil triomphal.
---Ies activity diplomatiqueg
sont cencentrbes autour de la ques-
lion espagnole en ue d'(un r gle-
ment definitif par le retra.il des vo-
lontaires italiens doe l'armnbe du L(.
neral Francn.
-Echangec de f6licaiations centre
Hitler et Franco.



CIBALGINE CIBA
CAME; TOUTES I)OULEU'RS
n6vralgis. fract nures, migraines
phlgmons. 'rhumati.mens, otite
lumbagn.s, sinusites, sciatiques,
coliques hdpatiques


ri.,se. tabtiquies et niphhr4tiques
analg6sique stdatif
puissant et s6ans danger
COMPRIMES GOUTTES
PAUL COUPArD,
Distributeur pour Ralti
Port-au-Prince.
#- a,


BERLINER HOP


PROPOSE ET FAITS DIVERS


.mmi"mmi


1






ItLI
Sn tnt..~


a


a'~ f~&


GCOT A LA NATURE ET DIS FLEURS


Dans son livre: Les Harmonies
S de la Nature, Bernadin de Sairt-
Pierre nous precise ce sentiment.
cL'honamr seal, sans aucun be-
soin physique, est touched des bar-
monies nmutuelles des vghtaux.
L'insecte aux yeux microscopi-
ques cherche sa piture sur cette
feuille, qui lui semble une vaste
prairie; le bcuf aux grands yeux
mugit de plaisir a la vue du pLitu-
rage ondoyant, qui ne lui apparait
que comme une settle fcuille; 'un
et I'autre iii sont mias que pafr lntu
app6tit; ilns 'admirent dians leso
plants ni les canaux sUvOeIux (ui
ravissent cd'6tonnenment ls( natura-
listes. ni los bouquets qui font pal.
piter Ie sein des berg'res; mais
I'honmer e.t sensible it touted s los
harmoniies, et ce sentiment se cd6-
veloppe en liui avec !e fil do ses
.iours. Enfant ii la mamrelle, il sou-
rit a la vrue lde f-leurs; d'. c qu'il
peut marcher, ii aime I cour'ir sur
le pr6 qui en est tmaille: ldan,; I'.a-
dolescence,t a~sc.rtit piur mai-
tre.s-.'c ic jrsmin et la ron :; dars Li
jeUneb ss:, ii gt.i tipe ipou .E' *::"1
berceaux leI 'b ni:er'. 1 l:' iL-:
'entinen'it hairrumen rqu UZ TL ri- c,-,
el lui avec e- arn s et ha f Est-il rihe it join:-l i -, r:-
chesse. les. lurmi&res it:o l .i .i.:.t
acquises les Vajllant. lcs ,T:J'i.! s ,m
le-s Linn ?'2 il i(.i ut I c-aIuli jt ur I
cdi'.- t'spe t a des gefnrl r,(.lu-
'a".n i i. .:.ir : rn'f tro lJte.

: to"{A''. ;* *; t:,
dants >o) rare. 1:.> i
qute deuna l;,. it I, tari.i : ::. .r 1
riches. n' apprl cr,,c -h;,t 1;. r. .. X
(tile (corfll,- a [:.' ti r' Ali\ i r1.,,- .r T-

tp0,VLrI ir r i .
(id .*..ti ur ad- n "rr ii p. .,. ; ,. :.. i .
riJre (diL ;, ;.n [e ; ,t p.i! t d ':t,.i 1::.
Ses r.cgar(..s r, 1 ,[ p i... ,;. i' a
tour' av'ec :.i(ces sl.V- r i- pri;t: i -
t t' ItiCe ati LI g.uittes de ro-

r u-, t *,' t.. ;..-. l t. a f .- t t !e.
j ."'r .l. -!i;' ;_.* < U t li' i' ,s .:f:.-
A Ci'hn i 1 j 1 -. l .1 1 ii li'r iI .' nt
de iiiin ,:.:-,r im e ,-:. g nint:, oLi des
tours oiL ',.i'tcr soni ehemnin I'in-
L r-^ .-se ,]tl qOuI, lI, lietiu o.l il dolt


Sarriver, et le aysage plus que les
habitants. Ce sent ces r~miniscen-
ces vegitales qui nous" rendent si
chers lea jours rapids de notre
enfance. et certain sites de cette
terre que nous parcourons come
des voyageurs. Nou. on transpor-
tons partout lea ressouvenirs avec
les images. Des prairies toutes
jaunes de bassinets (1), bord6es
de pommiers converts de fleurs
blanches et rases, me rappellent.
lcs printemps et les prairies de la
Normanclie; des algues brunes,
Sverts, pnurpr'6~c, soslpendutes A
Sides rochers de marine tout blans,
lea falai.ss du pays de Caux; des
aloes et des caroubiers, eks collins
blanches et st6riles de Pile de Mal-
to: des bouleaux au feuillage Igrer,
entremeles de sombres sapins. les
forces silencieuses et paisibles de
la Fiinlande: des palmistes et dFes
;ambnbous murmurants. 'lle de
France (2) et ses noirs gemissants
dar.,s -1'esciavage: enfin, A In vue
ri'un fraisier danj tn pot -ur une
ifentre, j.) me rappel le 'epIoque
fortune oui, fpershcLtute Ipar ies hom-
fmls .i*ie mer refLtgiai cdan les bras
inlit ernc.s (i it Ii rit'.ure.
i C." (t-h,'rmt-- dli,.- halrnones t 'fgd-
tai .c et ie d a tot.-'s .It.., temp.-, i
Stou- ,- :-oux.., Lo. us i lIs Age.-. Ii
in:ira ains de> ardinn its pjre-
miar feer.s[ ns .ie ; phl]o=orit.i e a
Pfhy1t agoL,re. i Pati:.n, h Epic-ire.
11 tacconp:ign( k:1.5 hoirfme: jultiSlul
;tans <;eijn e la mror.: bcaucoupt -
di'o m r>turants t., .S'elntrol l n e.nit tilt c]Li.
e:. v,"y ,. ] 'ilS vA.uicrt flaire a
.; campatn..e:- d;, am:es- crutclle
ni'. L. ",-nr "rni. <; Danlor, com-
pic :Ut t a :LtreSt- I 2 serpem-
)br eC, d' tn.'fi L s-L ii'li n ia rs in on
' nm' : -A.{ i J.' -i P ,i :' a ij.l vc, Lir n

-Etitmenri ]';il .'"i SUL;bs.stail onc)-
,' da .fs t, ( ce:;r. tEl n' (-tais d:nec
p.LS t ut i f !t ( u :,Y p -..
(Extrait de

(1) Dan, diverse..
disigne ,,Iou.- cc noma
v-; ou boutonts d'or.
(2) Alcien nom. de
tlans l'Oean Inditn.


region on
les renoncu-

I'lle M1aurice,


a-fl--ooo


Iv WP V OWWIr


Grand'Rue No.


Annoncee sa bienvejii
tele qu'a I'occasion de ia
des classes en, Qetob
elle trouvera des chaussurti.
garponnets et fillettes, .:":
Avant d'aller ailleur, tlI
s'impos.e la Cordonerujt
Carmel oi: vous sdortirez
Demandez toujours tli~
des Nu-Nile et La-Em rd4



CLINIQUE
du .'
Dr LOUIS HIPPOL .:
Midecine Gin:rae::'..
CONSULTATIONS.: ii
Chemin des Dalles 7 &1:y.0
2 1/2 $ 5 p .n ,: ..
Phone. 3373.
Port-au-Prince (Haith,:;.





Y a-li un convalet c i
votm? Faita*Aip 1t*n6'W
suit* de I'Emu.... S.
vous donn/ SOUS
FORME PARTtCUJtII':J
MENT DIGESTIBLE, kLpab,
valour on Vitaminaf di e d Is .
lettre Huile de Fole do M i6 -
Tr bleribot a got I..






















ScoTT.
LS IN ATI



LBCON5 PARTICULItI.S;
"
~x ,;



.... : "lii.!


KOTEX



POUR UNE .MEILLE!RE HYGIENE
... PLUS DE SrURETE


..I
.:.7:"
.:..






rr


PLUS PiE ONCFORT


St. In c-' .i.u.- duL KOTEX recon-
ll dans ie rc-Knde ,utiie: comirnmo
.**.. :; l m e: h!r a P :'rote': cn.


DON N. MOHR
FRue Houx

f)isl';buteur pour Haili


S1oT0RE COMAT1
A vote banquedest
el d ers ount cornme


Uccwa cc ~ o Ctteepj *j e a&. P .p"


FF I)E IEA TI)ON

ATHLI.TIQ'I IT'AMATEURS

t'OM.IM [N IQI IC


Lai Fedi.ratioin Athletique d'-
n.atcurs., tl~uoL.urs dianl Ie noble
but qu'elle pursuit d'encourager
Jo sport on 1Haiti. a decid&, come
:nii nril':,'. ihns son Commrmunique dui
clr S ipt,'rnb.r, d'organiiser en Db-
ce.mbre ri;rochain i. n championnait
ii'itiia;il tic: poid. ct. halteL's, an
.(:ir dqueli .Sc-ra d6.,;ign6 lun chamn
piun f!t chiiljt: category' pour I'an-
nec 193:9,
Ta PI;i (rattion, apri'i .. 't-ro ron-
seign6o stir tles ll'tivitibs et le ni-
veanu ( d t-velo)ppement des athl;t-
teps s"ic-fptibles de participc-r autt
diit (ncouLts, a arret6 cc qui suit:


Jn) tILIO cinq categories d'athle-
tes lpredri-ont part aux competi.
tioIIs.
a) Catt6gioic poidsE plume (118 ia
132 livre-s)
b) Cat4gorie poids 1ger (131,5
a 147,6 livres)
c) Cat6gorle poids moyen (148
A 165 livres)
d) Cat6gorie poids mi-lourd
(165,5 A 181 lives)
e) Cat6gorie poids lourd (181,5
et au-dessus)
2o) que les exercices impose se-
ront au nombre de trois:
a) le 'd6velopp6 en barres h 2
bras
b) l'arrach en barres it 2 bras
c) 1P'paul6 et le jete A 2 bras
3o) que les concurrent n'ayant
pas e ncore acquis Ia grande exp&-
rience des champions dte classes in-
ternationale, auront droit A quatre
Se.gsais pour chaque exercise impo-
s6 au lieu de troia accord6o g6n$-,


" m nfl 1'ii: d'o 'rr.-m .r;
1 tI,) q.m ;iri iie ; .r'' am:tion ve0
r' at Imi a cni'i ini t m ur ioen i
,i',:: ,.'r :,.qL:ui.t> i'arli,ii et ]c's ii-
;.:-" *,'i i,., i c SL-l',iitiL !j cc ,L"c -(i'
5,I que l'ari,:t, puLIrra, s.<' le
jLlU i.ec-usaire. faire dce-ccndre du
plateau -ruLt individL qui, poar u-
r1e rai:on quelconque, autia fair
montre d'une eonduite anti-sporti-
ve;
t6;) qiu. i numnli'r, d(os culicutI.]--
En-;Z, i.,rt'sentt 1par clubs ou cole
noe dLcassera p:as dex pour chaquc
SL it 'C EA'it.
A fa l:inii clu oncour.s uWit Coupe
:-O;r ct'ertce i I 'Haltrrophile qui au-
nr rdtlise j:!;u.s grand total par-
ntl Ihs icincurrO I l nt:-. "e .-:,i ci'iasse.
I'ort-au-Prinjce., It' :O iep. 19838.

Marc BONCY,
President dte la F. A. A.
a-- -


666
LIQUID, TABILETTE
ONAGUENT.
CiOUTTES NASA LES


(Gu6rit
le. rhumes,
la frlvre et les
maux (de tOte
occarsionn
puar 1< rhune.


LA BANQUE ROYALE

DU CANADA
PLUS C 700r SUCCURSALtS AU CANADA ET DANS 30 AUTRES PAYS


eeeeee.,ee ree^^^y +ee *^^^iNeeeen*nEE wennu*^*^^^^^^^^^^^^^^^nrsnssa
'^'^*rf ^^ ^^ fi


Machine a icrire Remingtgn
Machine d calculer Dalton
Rubans, paper carbon
Faites voa achats chess
GE GILO


CHANGIMENT D'ADRESSR
Me. Timoth6e PARET
Residence: 123, Rue Capoia, 123
4 prirniti de l'I tel Oloffson.


IU~ICI+I~I)~MU~C~ CI.~CIClhC~~~rYW~,~CL)~UQ*lt_ ~~UIVII.I~Z~~Ul~e~


- - - - -


A-& -,LA-.l-- f.- A- L- LA-A


LL


- w


t~i~i~ca~E~J~gPg~,~l*"*"~~IL-------- --------


-- I ~f*~---cD'**~-*YI*~-"~, --- ---


. Chauvaetd a
partemnt e delm
gue, easotu prfqsu, ""
SCette nouvelle
,ompl4t e sera i "
Ecoles et du Pubtiei
Octobre.
Ce prileux
vente au bureau4du fi
chez E. Robelin & c ..t

14
LECONS PAbR!l
MARAT CHENti
Chanp-.de-.zNw:a'
Angle dae rues DteI
et Capois No.;li;f

: ; ..'
CORDONNERIB .|


MONTCITE
IYPPOLITE R, ABit





;,,:. "ii&&3&&&atnrt in^fliHflialtciPAiJ
. ........
I lkiikI


mll p O5uvlluhl

Te T 41isas-ta a
At i.t. .. I-a e 1a
Edomr ..
t i4th chs Io sbitt

-i beUl6l aar1e %, Wo Din
Suel charmwant gar-
ttrIl vo(n t derto rI
eet de Isa anal-

ft encourage, ear ('en I
|r i plrrle odams doe grandS eft


S en somm, i a tpute
ge' ti e lqeurs. 11 a I'anisette,
.. p nttI, ~Is prunell vanllw,
I .b .Ut, et. VoiSa-1e le plus t6t
|. .S li tu veux ipruver d la
i: Ei pr6ntation,, de t bonne qua-
i nafin toute une game de boD
P ea n s'y connait bLn et so d&
m pour ses simables
Sints. Enfin, pour d'autres
gwlegnematet, vois Simon Vieux,
rselerie du Centre, Mme. G. Rou-
ain et tant d'as'tres. Cela vaut
Il: .l pan e. Au rev.Ar. Vieuzt
t,. ,------ *
AU NOUVELLISTE
SET A
LA MASON ROBELIN
On trouvera;
Le Brevet simple de Capacite.
S*1 Brevet Sup6rieur de Capacit.c
S.GtNCerificat de fin*d'Etudes Se-
SB-res classiques (2Cme partic)
)!*plMme de Licenei6 en Droit.
.: ..
; ECOLE SPECIAL DE
..ENO-DP 3i YLOGRAPHIE
..:.ennae d'Utiihte Publique
ile Rues d.u Centre et Miracles
T4!':pr-onc 2620
Pott-au-Prince
~NO DACTYLO
COMPTABILITE
Le seul dtabliiement jusqu'ici -
Prt-au-Prince oa les prescriptions
t~iuiques sont rigoureusement
tppliquies.
Urne reduction a 6th faite au tL-
r g4n6ral des courr pour tanir
tempte de la rauet6i du numeraire.
IPtudi.r P: u.pectus.


FAITES ATTENTION
LE BAZAR NATIONAL

Encore UNE FOIS, s'enorguell-
lit 'fttre LE IREMIER Aoffrir &
aIClient1le et au Public lea avan-
t s do NOUVEAI!X PRIX d6-
ctulant de l'Actoir FRANCO-
RAITIEN, pour ses rayons de:
Parfuma lea plus en vogue de
R~ANACE
VINS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de la fameuse mar-


Sque Marie ,3risart,.
Vous le devez a vous.mgmea de
VISITER nos Rayons.


PARFUMS MAGESTIC
A LA PHARMACIE
CAMILLE

-mm-


"SAVOY"

CAFE-RESTAURANT


: rfmnandez k vas amis et
Sivou confirmeront qu
l part & Port-au-Prixce
0 O peut mieux manger et
.WrPPcier leos bones con-
Ommatiomns qu'au .SA-
YQY% situ Ch4m. r
:p4r .
:'i. i ..' A v" :


..~~hwaE MfWlJwt~ttfl1~% siM mN*iia ~Uj~


IIlP 0 ~~~~~I~ I IJ MI.IUIP~


Part of the

rhythm of action

\ the pause

that refreshes


REMERCIEMENTS


Mr. et 3Imet. ('inimc: Bonny. C:,
rNi.-, rSn.'.m.nl.ir, Hlureck Carmel, El-
viro. Rolai:de. Denise Lcr.nve, .es families Bronny, I),rs
riTo vrl t. : < a.itrs parents et al-
lie- lr':ul\ce rminercitn-t bien ;s--
cremen-rt ti'.; Is amis de Port-
au.-Prince Et de., autres l:caits
qu.I; lea-r ont temcnignen (Ie la syn.-
pjlthhic t occasionn de ia mort de
ieur riegrett6e
Marie Lucienne Gisele
eiur tiIe, pe:i:eo tiile, smcur onle'v.e
i li.r af ct. if C't-i (. i. 1-- lundi 19 Sen-
tcnibrt de ca ttc aunrlk.
I 1 .-; pr I'- p t ci d croirIt i leurs
sentiments dtie i,.- gratitude.
Port-auL-Prince-, lo 30 Sept. 1938


r"- -- A'-----'

LA MAGNESIEDANS PHILLIPS
DONE UNE COMPLETE
PROTECTION DE LA BOUCHE


42.000 desistes conv;ennent que Ia Mognis;c est le plus
lficeace moyen de combottra les dpngereux ocides de o
bouche, qui cause to corie dentoire. PHILLIPS MAGNE-
SIE PATE DENTIFRICE continent plus de 75% du vroi
PHILLIPS LAIT DE MAGNESIE.


Agent Exclasif: ERNST LUDERS.
i- tl.-ti&w ..___ .... .. --....



Le fait est incontestable



LE RHUI. SARTHE

c'est la quintessence



meilleures varieties de cannes

d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terrors.

C'est ce qui fait son arome


GOUTEZ ET COMPARE


A TRAVERS LE M


.. MARVELA
DOnlitfide A votro Cordohider
MARVEL
Ce product change la couleur de
votre chaussure selort la robe que
vous portez otn .aeon vote cos-
tume. Tiutes leg conuleur. y comn-
pris or et argent.
11 ne craque pas et laisse un fini
magnifique ind4l4bile mais encore,
ii rend Ie soulier plus neuf s'il tait
fatigue.
Demandez MARVELA et vous
vous habillerez avec 6 1gance et hat
monie sans avoir tA dpenser pour
I10 paires de chaussiures.
Une seule bonne paire vous suf-
tit, grace & MARVELA.
En vente partout,
HYPOLITE JEUDY,
Distributeur.
-- -*----- - --- --
CHANGEMENT D'ADRESSE
Monsieur Clement CLsar annon-
ce a ses nornbreux clients qu'il
vient de transferer son atelier de
confection.
SILIOUEITTE MASCULINE
qui se trouvait A la rue des C4sars
a la rue du Centre No. 85 Ar cute
du Tribunal de Paix Section Nord.
Par ailleurs. 4. sympathique Iia-
tron pour satisfatre Ic gout de F:es
clients timnt. t Port-au-Prince qu'en
province vient d'employer un june,
Edouard Cesar qai vient de se per-
iectionnrr dIans la couple Mfodernc.
Ekgance, :rrpcccabikite. promp-
icit uu e.


l'or iinal. Ic duplicnta t le triplica
tu i i c !;S K'.ffc'e.
L;a men I t',,rmatiti ist ex'igibt'
'i vv i IInno LItelI m-ct des Ii cCII.
it'-- fit ch.inttr'uri p:pnl icr ft iri-

Puort-i'u-Prince, idptubliqule d'i!ait i,
ILe 3 letobre 193.'S,

I. t. ,LAIZC.CtIE,.
SMajor. (iladf.e d'lriiti,
Che f tdt In P,'ice.


CLINIQUE
du
Dr. P. C. DESMANGLES
al'ielInne maison F. DUvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultations ;
4 hres a 5 hres. 30
<


MA GESTIC


IACISMIE EN POfWf BALL

La Roumanle
a d4cidt e i fair du raci..me ern
football. Dor6navant tn aeul 6
stranger sera admits dans les fqui-
pes roumaines de football, et its en
seront exclus Cn 1940.

LES VARIETIES DE ROSES

UDn specialist, M. A. Jager,
d'Lstrungen press de Sangerhausen,
s'est attached drnomhrer le nom-
bre des varidhet qui existent dana
le mondeo et ii est arrive, parait-1,
anu nombre impression.nant do
17.000 roses diftfrentes. Combiefn,
suir c't toltl, sont totalm ,nl' irI-
connues. mi'frw (tihs :.ptcialist.t.s!

I,'ETYMOIOGIE DU
.C(OCKTAIL,

On a longtemnps chcrch6 d'vU
pouvait venir co mot, I'explication
plausible qui ait jamais tte four-
nic est celle-ci:
11 y a quelques annies vivait en
Angleterre tn chitelain (ili fr&-
qunertait as:-sueirmnt inct certLain
tavern cel-bre par :.-. c(l-.bi.-ti; dI
co.q<-: Lin t dt.' mlf ilt' l .F'iin2 L'r hs,
appelr .IJ itord ffit p-rdciu et'ndi.int
p!ut:t.iEI's ,''; Qtf(i nt t ac le re-
Str I. I, i'} O i.\ tn.t i j yt.ux
lu ,: it .. .,mmar'd: a s ,-'t* d1 "




A :' j i:r i .' i T % .t .: !
*.i,'i ru -.- (Qin' ';i .'. i';io I t"' .,,: t 4 1 [ii









U."; f i r 'l' r. ili E [ i ; c, l -.. d
'fiti;: p. t!, :'. ] t Itr ) n i l ",i F\' L.I' llj
'n I c vE:';t"r t i:, I, '* k !.

.I:',ER ACIIENT l)'ArI'T





tn0-i It's af c
]-t' i'";kT'i ih i: V ilc. C r iv' llit l im e a:" l.!' ,-'"r eI.'ci int cn s. r' Ln-


icoimsclth n'rirti 19 -u-eptombre. IEn
t 40itn nt 1 I;'t U l, Y.fr'bf- pl't' lon-
cLd'c. *l'Ltt:,itl.,iA,, ciii. Iat i'eile st,
t ro Iti' Si-,L Fm n 8., Il e !,cIt ioe fo.-
.se ft inclirn a 'Lir trt. i;.u'n t c. ir t co-
te ;ii n< ta ltotrt ).- re'i~ v' r.'r, 1I
.t*i tn-i vit ,.iit tes i.;OL,_t ) ,;i. 0tF i. ti
bous.:d1i-. L(. Card1nal \i'ilenotu-
\T- ,t:ah I tcoimpigne de M., I'Abbc
N 'coe et d(IP M. ie Chevalter b-_ inm
r a"P. "IE n 'Tf 'u.4., he reu.se-
mient


QUARTIEI GENEl:;AL DlU DIS-
TR I(T 1E LA POLICE
GAftDE D'HAITI

AVIS IMPORTANT

Le Di'pnrtem-ent dit. a Police a-
vise (jue conformrm-ent aux noi-
velle.s i dispositions qui ont 6te pri.-
se., IPs detent ears tdI TCi'Inces pour
port d'armes a futi doiv,.nt, d-sor-
mais, soiimettrc trois (3) photo-
d'identitr qui srront apposeeSs uri


ONDE


Port-au-Prince Haiti
EhASSERIE DE LA COURONrNE, S.A.
^K^^^M ivarenamanimaiJ^^I^^^ ^^^^ame...m


GOUT ACRE'AEBL -CO.t,. A TitO PARFAITE
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS'
INFLUENZA. AFFECTIONS DES POUMONS
SPORT-AU-PRINCE. HAITI, RT LES PROViNCES.
lo -............... ....----- w*


.~I-~~-- ~-~ ~~~~ ~---l~--~~i.-1 -- ----------






i, :



.


ii


S PENSEES

I ; st tl~ttdilit lil~d de dissimuler
its aentimits fque 'on qua de
peindre ceux que fon n'a pas .. -.
LA ROCHEFOUYCAULD.


Li
time
fir,
nlor4
crair


e regret consist dans Ie sen-
tnt de quelque perte; Ie repen-
darts celui d'une Caute; le re-
is, dans celui d'un crime et la
tie du chAtiment.
VAUVENARGUES.


i


L'OUVERTURE SOLENNELLE

DES TRIRUNAtUX

(.S ite)


6t6 t.entt de dire que les aLLeutur.
ide lar:in encourent plus srou -'eni
les f:cudres de la v.indicte pub'.Ctue
que Ies auteur.- d'escrniqu'" e et det
granids vuol. C'Est reha if. lietuix
rquer c,' : i! nI *t ri'. i w -
m .r.: paqrm ; rnier.: i.. ;.'''i-r "- j
;nus .u's-cnt d l'inip:i t; c 'est
toiiute une inr!nitt i,- ,n il, r it -
.,. happ.,-n: 0 i, ;:' -- ..e:' i s
db linp: t it.z '-. ', ,- t .. : ,i: -
uliitf lt (It!i 4 r[ ; i i -t*
ir e 'l c i'i T, ; .l :. j t (l i "' : ". l '.
ment doi.i i t ia ur i


m j- que :9
il n 4' i- p -'- . ci '. 1 r
5rl. .rir:f o-' i ,," ,.idi n ;r i,. .i-












4, i6 -, :-:~.i. tlr it 1, ". i-.
t I L i t gi u.'" .
pl' e ,' 1 ;% "' \
p !e fr I r :'. l t' ;'L 1 *, : '' : i -
*I h r :, : ,, ,, l ,,: : -. ;t' :
Spi. y-V C i' ,, '.*' *:" ,' r" .. ':. ,. t.- ..
p-a ,ycl s .' -'' I... T. ., : :. .-



;i c t :,i i 1' -c. ,.
e t ctO ( i' :-ll t i .; -
Id C-i f I.' ; l .iti ; r >ul
Acll %;--t '.-u J la i
des co'. T ir.l dtcct, n i r,. e rt" l ; -. dl.'
nof r i,, ru. "fiCi rlic a mci n iu.i-
S n it'r i i :e ~ .ii f c il: ra pre--
i- *. i r T ,l l a 'U :iu' : I.U r"--
nl'.: 'l* .". e : +. r forr.- .- t ,. ...-
anice.',. \'" ul :.' -\ '. rn.'i:t.< ": Ii i -
tre t 'c- C .rer, t .12. (i-t- ti... .i ,.: -
Smandc1 i l a rt pio -: a i L.
|e(iit t(emr s untl h}e ..,;Li' :IIu li c -.
due, d'espt crer qut: ':i 4i .on c d- a
fire proc (1,r h a ,1 bli. i ..t
bulletin (-s A -rr e: s o" .-
L..Cu..rp-- Lgisa f a Hag -cmnirt
S ce votn d :t ia r6 -lisatiion t'aci-
S itetrait .- tlice ades tribunaux dil,-
.i lix..- sur ia Jurisprudence, d1
S mene n"o' i.lle des a.vocats d
nos chvcrses juridictions. L'heureu-
so initiaiv e dos editeurts de la Ga-
S zette du Palais dronne d6,i sur c,
S point des r6suitats tris satilfti-
: .sants. NOI <- n pi-o no occ'sur.'
S pour ljor adre.s.s.er nos plus 'vivc-.
S felicitations en la per.sonne dui di-
S rcteur et dte l'Admninitrateur do
1'intirC-s.-,ati'. p('ri tdique, Mes IHer-
S main Ch;nc'y et Joseph Salomon.
Mai:- la r(idaction des somnmaire -
i. ** t hI control par lea Magistrats
mimes do qui 6rmane nt les arr s
S ajouteraient la garanti' dn c;eche(
S official, et !(. bulletins offrent ni.
enx.,amble plus facile A contsulter.
Ci Lc lPresident de la Republiquti
S enmp6ech6 n'a -u rehausser de s;u
S presence la cr6monie de ce .i jour!
En lea priant d( bien vouloir trantl'-
S mettre nos honmmnages au Chef tde
{. SEtat, nous remercions les mmnm-
S bres du Gouverpement qui, au com-
plet, Ie representent dans cette en-


6galement utn
A Monsieur le
aux mpmbrs
aux fonction-


ceinte.
Nous adressons
Tnerci rcconnaissant
President du Senat,
du Corps Ldgislatif,


naires de tous ordres a la haute as-
Sistance qui est venue nous t6moi-
gner son iinter&t a nos travaux...
SUn salut personnel et tout par-
ticulierement cordial a nos distin-
:gus colleagues qui n'ont jamais mar
chand6 leur temps ni leurs pre-
Scieux efforts A la tache commune,
:: et aussi i nos colleagues du Tribu-
.':nal ci vil.
; L'hommage sincere du Tribunal


Me t-cs-ieu is,


La faucheu- i,;ex-orable, fai-
sant .a ronde instr'., r'i 'anii gar-
(i, r ?)I oLI. oibc icEr,
U. tu- a r '. 'ancin Juge
(."'... i ,. l)' i i i ep o:'-et e

,. i t "IL }.iZ. 'Zh:' it.' <'..:n; ir --r'!rel -
U, r Cl. r. :' I ii,".- -. (i i. p:ir ,nrle
<. z .'i' t IH r* i t.ri l ; .v'. *: ,.. ii :t Llh-t')Jt'
ri . .., I ... ;K ', r Ii .'.le -, l .i i e ,

'rr unmini Lin'JelFt Frap




Ot.~mSC adit i a Cust arT prtfe nd,
i.t vfriie. lI. n .h gcn i de va-
*dr'e ,:, ..:*n n te u q; : .tait t.r-.i -
i .'. c ;i -. i l' e ot1
co :r re11t.\'l. ,: m .r t re poure-
chert hi.t, pS:.Isy; r,.e.e n isruab .e,.
i' It tnr .r1. at Unri! t.JPnnar-,




t'f tir ]: 'it n',.'u :a dirloratie et
T. '..-r : ii n g:Ini de va-:
Itr', 1i-111rt ls T iLI r VI" Tn C-, i II-I
Are oi< me:t;-;i E: qr': LtaIt' con. s

i r I.. I a tri. mi:.L phlTui ,-Inc. Tre po" r ,
i. LD! ri ir, .'uti'male ct PU ay L
PauI s S. l tII SI., L e cd' isputi. -
i n } p i iig ipon tie itI
]" ;. l t- .,? "l,.J. l. {-! ?, t>: g "lhl.s .,t ri ,r i d ,e







A0, iI.- A c.i[- r.,rc .fond' ,,] .1 cs
're ,L.e]!-'. b i;if:t .' e ;..nt ut h is ."" ':."-





pour n triompho du t lot Jtlstc+.et
dun I ;'rit .pou hi- T tOrdre c pour [a
IM I. i i \ S c1 c')Ft i i i ).






lIETITES NOUVELLES

(suite)


I) '111 ,I hI,(r mit cun)romnwmcr.;-, A I'E,-
col*t d. i)ro tuit s 6p oui.es ( raI'es.
L'a t :I.i't (.- s lit siur c&.S vis-ages' d( s
6t'udii trs qtui Jiottifiit., :-.itii, i ut dfer ii-r,:', earte.

Le:- : onai.etNrs., en general le.a
eiegatuts ne portent (quei les chemi-
ses *LAPAYETTE., les plus bel-
le.s et le ; plus durables de la Place.
Faites unnf visit i la Chemiserie
.Lafayette oi vrous trouverez 3ga-
lemont des pyja.mas, des calegons,
etc., et vous. sorez satisfaits.
Une visitc-donc s'impose.
*l*
Le match de dimanche qui met-
tait aux prices deux equipes coali-
sees s'est termind par 6 h 3. Ce fut
une partic tres anim6e, out chaque
advantage fut rudement dispute par
les joueurs.

Le public est avise quo lea v6ri-
tables pastilles allemandes Idar.
ches et noires, cells donnant une
teinte durable aux. cheveux sont
vendues aIn Pharmacie Josijph C.
VALME, Rue Dr. Aubry.

Les ipreuves 6critea des exa-
mens d'admission aux Ecoles Nor-.


pflWf~tfS#CWP


Grace


Line


dr Cessation A Monsieur le Chef dui
Parqueetet h Messieurs les Substi-
tutsa Nous convenons qu'il devient
dlcid6ment banal de proclamer pu-
bnquenrent au seuil de I'annee -ju-
diciaire leur constant souci du de-
voir, leur conco6rs ayiS& leur tra-
ditionnel esprit. de sacrifice pour
le r6tablissement de tous les dos-
siers communiquis iI leur office
au course des vw cautces, malgr6 ta
tenure des audiences des affairs
urgentes, au vcau de la loi, chaque
semaine des mois d'Aofit et de
Septembre, leur zele magnifique
asuflurnt. airL.i, sauf arrirt dans
I'exercice du recours, le travail du
trirnmetro que nous inaugutrons.
Monsieur eI B htonnier,
Nous n'obti.ssonu pas seulement
SLu n simple devuir de courtoisie en
nous f.licitant de voui revoir,vous,
vos colleges du Conseil de 'fr-
dre et v'os confr'res di barreau.
11 nons est agr6able d vous sou-
hailer dans I'harmonie de vos rap-
ports at :ous av'c Ia Magistrature
de divers trblunalux cumme avec
]i clientele, dties ,u-cs profeSSioi-
nii.-s eclniait.s -I completed.


PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA


6 Occobre
13 Octobre
2r Octobre
27 Octobre
3 Novembre
10 November
17 Novembre
24 Novembre
ler D6eembre
S Decembre
15 Decembre
22 D-ceinbre
29 Dtcembre


PRIX DE PASSAGE:

Cap- Hait ien-New-York,

lere Classe:


Cabines cxt&eieures,
minimum..........
Cabines interieures.
minimum ........


$ 135.00

8 95.00


Plour rLus autres re.se gnements,
s':,drtes:- r i. :

H. ('IA.'NCL LLI & Co.

Agents,


Cap-Hailien


Phone 291


MAG.4 STIC

males -rnt pris fin vendredi. Sur
4-1 candidates, 5 seulement ont pu
obt'.nir ifa moyenne, et sur SO pos-
tuiantes,.. 3 i) nt r'ussi & I'ci rit.

.A lta I't.imicie Camille on trou-
ior' ]ia ciCbmc dentifrice Squib, le
fameux fortifiant Glycolixir et
toute unrie vari6te des parfums
Majestic.
us*
Putr fire dt. bonnes emplettes,
_.-n--n matnque ~irmais r de- passer a
I'Epict-rie Iailiy. situee a la Rue
Boone-Fui. oul se trouvent les meil-
leurs produci- alimentaires.

On ne comrmande plus de chemi-
ste a itk 'ranger. LE L BAZAR MO-
DERNE, 9,1 Rue du Magasin de
l'Etat (ti 'est spdcialis4 dans la
abricntim des caleqons, pyjamas,
cravate-., etc. offre au public un
choix complete de magnifiques che-
rrdse.s',
0*


1M1r. l'dou:arl Mathon, Agent tde
Manuftact.ures, vient de transf6rer
ses burteaux de '-tage du Magasin
Ldlio J-,ailly a l'ancienne Maison
Don N. Mo:hr, angle des rues idu
CentLr et Uittne-Froii.
***
Ia Pension Cosmopolitaine. si-
tuee iL cbtd de la Banque Nationale,
Rue des Miracles est le rendez-vous
de tous cCux qui voyagent pour la
Capital. On y trouve le confort
moderne, Fhygibne et le bon goft
des grands hotels.-- Cela, it un
prix modique.

La maison occup6e autrefois
par son propriettairc, le Docteur Ju-
les Thebaud. sise nu pied du mor-
ne de I'Hlopital, a et dloue it une
amPricainw. Mime. Elisabeth Moore,
actuellement it New-York, qui
compete y ouvrir un h6tel moder-
ne pour tpuristes.

A cette fin de notables travaux,
de separation et d'am6nagement
ont et6 tntrepris et me poursuivent
rapidement. 11 est mkme question
d'exhausser la maison de deux ta-
ges. DeA r'aspect en eat magnifi-
que.


Agenee du Cap-Haitien


Service de luxe rapid entire Cap-
Ilaitien et New-York.
Departs r6guliers du CAP-HAI-
TIEN tous lea Jeudis it 4 heures
P. M. et arrivees A New-York les
Lundis -matin.

I'ROCIIAINS DEPARTS DU

CAP-IIAITIEN


VENTE PAR VOIE PAREE

On faith savoir A ceux qu'il ap-
partiendra que le jeudi six octo-k
bre mil neuf cent trente-huit h neuf
heures du matin, il sera proc#d6,
en l'6tude et par le minister de


Me. Maurice Avin, notaire A Port-
au-Prince a la vente nu plus offrant
et dernier ench6risseur.
D'un immeuble fonds et bitis-
ses sise a Port-au-Prince, de l'au-
tre cote du Portail Saint-Joserph
-unr la facade d'une nouvelle rue
encore inommeie. de vingt pieds de
facade sur la dite rue sur cent
vingt.-pids-de -profondeur, bodrn6e
au Nord par celle de Monsieur
Blanc Thrasybule, au Sud par la di-
te rue inomm6e et A I'Est par la
propriet de Madame Eugenie Em-
manuel et i I'Ouest par celle do
Monsieur Saint Son Jean Julien
suivant plan et proces-verbal'd'ar-
pentage, enregistr6, de Dieudonn6
Massillon William du dix-neuf juil-
let mil huit cent quatre vingt dix-
sept;
Tel quc et immeuble se pour-
suit, so cnmporte et s'6tend, san'
exception ni reserve,
Aux requete, poursuite et dili.
gence du sieur Julien Doret, pro-
priEtaire, domicili i Port-au-Prin-
ce, patentC au No. 3, ayant pour
avoeat Me. Emile Cauvin, patent?'!
au No. 911,
Contre les sieurs Victor Elia, C16-
ment Elia ct Andr6 Elia, tous pro-
prietaire.s, domniciliE it Port-na-
Prince, dbiteurs-hy pothecaires,
En vertuu de In grosv(. d'imie obili.
nation hypothe-aire paIss'e entree
les parties Ie onze octobre mil neuf
cent trente quatre suivant acte niu
rapport dti notaire Maurice Avi:n
et son college enregistr6 et apres
un conl'andement demeure infruc-
tucux,
Ill tiX,
Sur la mise A prix de six cent
quatre 'vingtl-onze gourdes vingt
centim n montant de 'robligationl
en capital, int&rts et honoraires
d'avocat, outre les charges des en-
chbres $ 691.20.
Pour plus omples rensaigneme nts
s'adresser & l'avocat soussign4 on
au notaire Avin dfpositaire da ca-
heir des charges.
Portau.Prince, le 4 Oct. 1938.


NOUVEtLIA i
/ ~ POUDR.I.;
_ ,'- AERIS ..-ii
INVISIBLE SUR LA i
Un charge frais etfa
rien qui rappelle le ma
Poudre de riz si fine et It .
qu'elle est reellement invial M
:a peau personnel ne po tu
mais supposed que votre i I
n'est pas entibrement naturv l
secret consist en un nouveitli ;
cede etonnant d'a(risatiod: i"
vant lequel la Poudre TokMii.
pr6par&e. Dix fois plus f1 a h iet
l6gere qu'on ne I'aurait jamfakr ll
possible. Essayez aujourdtth ;i
me la NouveUle Poudre tiI
c une au bureau, au magasin oP
mason votre visage n'aSur&
mais lair congestionn6i n .i. .
Dansez toute la nuit votrel'
restera fiais et charmanlt,
rez-vous aujourd'hui m nme tm"e
d'une beauty captivante ett dur
que seule la Poudre Tokat l
tionner.

PAUL E. AUX(LA .:i

Distributeur pour Hai .;i

Port-au-Prince, Haiti '-.::


SLE NOUVELLISTU i"-.
Rue du Centre No. 17 ::; .
Botte Postale No. 130. Ta416p -: '
QUOTIDIEN FONDE ENi 1: l
Por
HENRI CHAUVET & CH RBA4Vf
.Dkireiur.Propatdb*fre
ERNEST G. CfAUVZTE ?I
DirX)r: : .ic
FrED. DUVIGN EAT* I.:l
REdacteur cn Che/t "
MAX DUVAL,
Seertairea doe a oRddc adl
YVAN JEANNOT '
AdC wlrt aIBlrUa .
C- BEAtIBRUN :;:I
;5 :


ct1


MGEAIS


Emile CAUVIN.


'" Lt iot8TVE LU ISTI i op, .


i ___~~~~______,,,~.Ya l l l


WF--F -7- 7


i


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SAN'TA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA

SANPTA
SANTA


. -P IK


I


Librairie sNone
L.LLbralieh ) tI^n i sau na

(Maiaonw dio Naft


POUR RENTRE DES CTES

APPROVISIONNEZ.VOUS A

LA LIBRAIRIC NOUV ELL

PAPETERIE

.MILLE LIVES CIASSIQUES POUR TOU$Sii

CLASSIQUiES Les Meilleurs livres ................ .

Larousse .................................
Dictionnaire Larousse .........................................
Memento Larousse ........................................
Dictionnaire Analogique ....................................
Dictionnaire frangais lized ............................ ..... ;
Dictionnaire de langues 6trangires.



MOVEMENT MARITIME

FLier, vers les 2 heures de l'a- p:
pres-midi, a pris mouillage dans la
rade le bateau cGuayakil., tenant
de New-York avec 182 tonnes de
marchandises. 11 est reparti le soirl
du meme jour pour Cristobal (Ca- : :"^
nal Zone). SonIIS

Est attend cet apres-midi, le AppareQ c
bateau 4Dalvangen. venant de ]a' iA
Nouvelle Orl6ans avec 140 tonnes i quuOl l i ?
de marchandises.
II regagnera la haute mer (via d
Ciudad Trujillo) avec 1000 sacs
de sLIucre, exptdikes par ]a Haytian
American Sugar Company pour la
Maison Curacao Trading Co. de
Cu raqsao.