<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03456
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: October 1, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03456

Full Text




-PAGES t i : s.
^ *... .^ :t.....: .



.. ||* I
1juUs ANO!E





f QUOTIDIEiI WONDE EN 1 gt


I-Ef MP --, N.T (-
ErNET 9G. CHAUVET


FRED. DiUVIGNEAUD


-tt ..Tr


43ime. ANNEE


PORT-AU-PRINCF. HAITI


SAMEDI ler OCTOBRE 198P


PO .- *- -, tnb_. "ffWl W .


:1:..


I ave tension qui a secou4 le
d: ae, oe jours derniers, connait
: de, atnte Elle n'a pas 6t6 cho-
t; Ie. II a fall un attachment
ifAdila. i a p et a notre civi-
aion menacl par la plus gran-
.tioe que n'humanite ait con-
Spour fire reculer le spectre
jp fiant de la guerre. L'homme,
f~iune fois, a se surmonter,
Msi ua formula ni6tcheenne et
a tri ompher les puissances du
et".o et de ]a raison sur les forces
i: jtractces de l'instinct, On fri-
i'...t l a pense (itle ue des millions
A~maimes eussent pu s'affronter
I&s tune eonflagraLion inutile et
S' pide, don't la consquenceC cer-
Itie eut 6t6 l'antantissement de
t. t ee qui fait la gloire et la va-
Sgy de notre 6poque.
Sace a cette epouvantable dven-
: t blit&, I'idalisme anglo-saxon
it cabr6; et faisant appel a cette
'iArosit6 d'Ame qui le caracteri-
: Uin terrain d'entente a pu etre
!. "teu. Les trois voyages de Chamn
iberin en Allemagne, la lettre de
Rosevelt & Hitler et Bends, sont,
Sn'en pas douter. le chemin qui a
Smtdhuit A 'accord de Munich r-a-
|I perJ les quatre grande puiis-
Saes occidentales.
i: .n ae pourra nier I'apport de
t .%aiidque A l'ceuvre de la paix, 11
[ eeontinu, sincere, sa-fondant
it an r6alisme qui n'exclue en
Sd an amour profound de la Paix.
& V notre Continent affirme, de
M en jour, tine mbthode parti-
tM.iie de r6soudre lea conflicts qui
dMivient les peuples. Elle procbde


du d6sir de dissiper les malenten-
dus, enveinmes le plus souvent ai-
des questions de prestige, au mo-
yen de conversations directed ..ou
par I'arbitrage d'un on de plusietiur
Etats neutres. Bien des diftlreeds
qui ont surgi dans cet hemisph&-
re regurent une solution pacifique
grace a ce procd&.
C'est le mime qui, transport
dans la crises europienne, a retar-
d1. sinon supprim6, le choe san-
glant qui s'apprktait. Certes, Ia;
bonne volont6 a existL dte part et
d'autre. Et il serait injuste de ne
pas tenir compete & Cham'rberlain, le
plus grand pacificateur des temps
modernes come on l'appelle de-
ja L Daladier, A Mussolini et a
Hitler, de l'esprit de compr6hcni-
sion mutuelle et de conce-Ision dnnt
iis ont fait preuve. C'est que ia
ruerre doit etre vitee i tout prix.
Elle n'a plus .son prestige d'autr'-
fiis. E& loin de rtesoudre les dif-
ftrents probl-me? qui se posent au
course de l'histoire, elle n'en fait que
recUiler i'inbvitable chancee C'es.;t
-avec reason qu'in chioniqucur a
dit qcu'h 'aide d'un simple paper il
a pu se faire cc que la force de0
armes serait impui.sant.e iA reali-
ser.
On conrnait les. reis.ultats de Ii !
conference de Munich. Ils se r -r-
ment en un plan d'evacuation, pr-
greisiva du territoire aFudiIte au
profit du Reich.
Au carrefour do la Paix l'honme
s'est rappel qu'il avait vingt Fie-
cles de progress derrihre lui; et ce-
la a suffi pour sauve-r notre civili-
sation.


80CIETE IYENSEIGNEMENT des meilleures m6thode-s ducation-
nellcs aptes A d6velopper notrf'
SPRIVE jeunesse, tant au point de vue in-
tellectuel que moral, sont des ',,os
iLe families de Port-au-Prince assez nobles, pour que la So2&et
: -det l Province apprendront a- d'Enseignement Prive pleine i'en-
ftBplaisir qu'il a et6 definitive- thousiasme dans la mission qu'el-
-B t eoisstitue une Societe d'En- le se propose puisse inspire con-
8em ent PrivP. fiance aux families haitienne3 et
'Cette Soci6te group quatre 6ta- soit en measure de computer sur 'Lvr
..bem nts:l'xIstitut Tippenhauer, accueil bienveillant et cordial.
.tAnexe de l'Institut Tippenhauer,
SeCoUelge St. Justinien, le Centre .
~ltides Universitaires (Section -
' i N laine.) PENSEf, A ETRE CHIC
S nt membres fondateurs tde la
cto MM. Harry Tippenhauer, Le Dimanclia 2 et Ic samedi 8
;. .0r Bonhormne, Justin Mawr Oc b m t a et chi .
4 {mt Bonhomme, Jusutin Ma- Octobre ii fait peruser l atre chic.
S t, Antonio Vieux, Franck D&- C' st 'ouverturde a saison au
YI Etienne Bourand. Rex avec Aie'a dans ANN-
SSociPtE d'Enseignement Pri- MARIE. C en.u: e ite I' grand
Sv"' propose 'unification de 1'En- bal chez Polo Fils-Aimn. Et poU.r
'rmenlt Priv6 en Haiiti, un meil- &tre r6ellement chic il faJt p-:rter
el hoix des professeurs de car- de joli.e chaussurt c Le main
f: e, le contrble rationnel de la te vente des chaunwrErs PI'IIJ.OT
tehe des etudes en collabora- iMe a Rue hPave divig par' Mr.
S. tromie avec Ies families hai- Victor Cats.agl a mis en venl, ,
S I en vue cu reltvement nc- dep-is hi.r n asortinit tl-
: ael du niveau moral et intel- cihaussurcs v'o-n; A ntires po!.r
"t.i ^ de la Jeunesse qui lui sera bals, sorties, mntiagc., ri'ptiors,
etc... Et a Iuocca-o:r Ct I'ouVivrtu-
i era rentre d'Octobre Mil re des clas.sie les rayons du Maga-
. Ceat Trente Huit, deux 4ta- 8il sont po.:rv l d'tn :-tock valie
SFInts scolaires fonetionnent de chaussures Iotuwr nf:nts do e ot t
n t t ontrule du Conseil d'Admi- ge. Les mod't pour classes ce
fht1ion de la Soci6t d'Ensei- messes sent e tout3 beaute t
glfnt Priv6 aux ancient locaux vendus A de. plrix tres bhas.
ent oecups par r'Innti-
d he r, Rue Lamarre et --- ."
.. d4 K'rtiitut Tippenhauer,
I P T t tivet AVIS IMPORTANT
j' .rnnel tri6 suIr e volet
S- dans chaeun de ces deux Comme suite I l'avis paru avant
S'M coUeltges institus la dis- hier et hier dans Le Nouvelliste,
:i la r6ali ation dea buts le D6pute Andr6 Louis informe a
S:.I Eoae la 8oei6t&6. touted fins utiles qu'il a retrouve
..:taion de 'Ensaiguie- son cheque dui mois de Septembre
'g: t ern Hafit; PI'plication qui avait htO 6gar,


PETITES


NOUVELLES



Aujourd'hui, ler Octobre, prend
fin a forna-t.ure i 4 heures. En
consequence les maisons de com-
merce resteront ouvertes ad libi-
tum.

Par avis public au Moniteur les
-successions Constant Derivai et
Tehasco Leveque ont ite. dnoncies
ai la V' 'acincc.

!o Pr(:micr Cihaimber:ain a faith
une ecntree triomnphale a Lonidres
o i une foue evaluke a plusieu-rs
millions de pcrsonr .s r,.ir i ui Ia faith des
o L' -;ti.;,n- :nt ,nou.iast.'s.


La Pi'.)'gne a. tiTLin- on ultiina-
t.im invo;,-e :. PragFe qui e'xi .
ni oirt:'h i! di'cide :(Id pr:. tniir piar
l.-i f'rce les territci.-es, tch6coslo-
Vaticqu coil:ntCiant .in minor iti- po-


b erice


A I; Pharmacle Camnille on trou-
vera la cr rne dentifrice Squib. le
famcux foruifiant Glycolixir et
toite line varitt( des parli:m
Majestic.
'4 ,1 ,-
A Th1:,r'land, au conurs de lan <--
ruine, Ie haut personal '-, laI
Gardc a .flionrt un super suiv d u-
ne sautt.erie en .'honneur des offi-
ciert' de la Missipn Militaire ame-
ri cai a ':'-.

Dem'aiin aura lieL i'inatiguration
de ain maison de r6.ducation tie
Mont-Repros. On sait que lEtat y
entretient dt.ijh 120 pensionnairce-
sous n t dircictir active de M. Crep-
sac que 'ion nte saurait assez !ioer.

Maidamn AlLda P. G6rome faith
chanter a ia Cath6drale le Imurdi
-1 Otobre pruchain, a 6 heures du
matir, une messe anniversaire en
mrnmoire td .st parents decdc(-s le
4 octobre 19,"7, en R6publique Do-
minicainre.

Des son ret'rour A Londres, hier-
a 15 hetlres 50. le premier Br'itan"
niq'ue s.'-st relidu an Minist'%re de
la Guerre ou i a faiit un comptc-
riendu ditaille de la conference te-
rue a Murich,

Les ct naisseurs, en general leA
61egants ne por'ternt que les chemri-
ses LAFAYETTEz, les plus bel-
les et les plus durables de la Place.
Faite.s une visit Ia Chemiserie
Lafayette oi vonus trouverez tagt-
lement de. pyjamas, tdes caleons,
etc., et vous serez satisfaits.


D.)ans si'n na pIri't au Cabinet
rancais, I)aladier a declar- q6cii
'accord <[ ,s -I gra tde:-4 puisi.ilcC .
ia M ich e.at l.' it ltude Ud'ti rI--gl-
nenit plus vas'it pnsr la paix fnl
Europe.

Le Gc(OUvcllrt-lment de Prague,
infornme-t-on a r ejete I'accord de
A tllni' quli conrsidtre unilateral
pour n'y avoir pjs particip6.
.S9
Nous croyorns savoir qu(e les
troupes allemandei. ont franchi cot-
te nuit la frontie-re tcheque et onlt
occupy conform6mernt it I'accord de
Murtich pil tieum's districts autd.-
tes.

En Pologne, on est sur ie pieC-
de guerre. Les milieux comp6tenhts
infornmnt qut In question do mr-

(Voir suite en 8Hme page)


LE PACTE
BRIAND-KiELLOGG

Par sa risolutioU du 15 Septem-
bre dernier, le Conseil d'Adminis-
tration de l'Asociation Haitien-
no pour la S. D. N. a 6mis le vceu
-qu'un reglement amiable du pro-
bleme minoritaire se r6alise et que
tous lc,- peuples, notamment les si-
gnatfaires dlu pacte Briand-Kellogg,
se solidarisent pour la solution pa-
cifique des qiueitilons irritantes qui
cau.ent I'itt d'inqui.udle consta-
re dalns le monde,, etc.
Depuis cetle semaine, ce yC u
commnjce.lf a se realisetr ADprs le


renouveler au Secr6taire d'Etat de
la Justice notre profonde sympa-
thie et. nos vseux de frattueuse
be ognc.

EXTRACT DE
LEITRE DE FEMMES
Nicole a Paulette,

En flirt, ma ch6rie, m6flons-
nois des po.tes, ces pCcheurs de
lune; f ur tuctique sentimental,
leur technique de d'arNmur sont d'u-
ne lenteur... dEsespfrante! Aviec
ces incorrigibles reveurs, le papil-
Ion bleiut6 du marriage ne sort pas
-oiiuv'f-nt f o I' nh ircnB IL -


Pr'iiefrt ,srvelL., t's Presidents "un hrnnmme n deux staut peut
do Chib;, ,., l''.\rri'..n dcut Mexi faire plin.- Ie chemin dans Ie ceur
i, oe, die 1 i. Bcliv,, ; l V6n zutt .i tli : t i; l.m n' n fl'r :. i:T
[ de M C'olonmbi. ilu Chili, etc. 6nmet- lfeal;cOi u tf .'tes on deux ans,
n i l. i t'. I .f < .i : t ., rr tc- 'crit T rIt.'itz.
STchnqn hdoit 6tre r.. par de ,t- cinigne done, ma chere
nIv.m ns paciftiques. TL'.i. ccs pen- 'PaI:.e, au Club Priv6 de Paul
pies oult sijgnc .ar- i' It-packtt Fi!.-Aimi, droit tre: evitons leo
SBriand-KeLoggv. C0 65 ':!L'.i t.S.-, in- o iir-,ion s des .Muses.
l.r'ent.ion- <'s crn t <^- '.outlI e set'T r-
cite dians ies dteci.ion- v.nli ... 1 ,A tI COM'MUNL IDE
PI'OT- A U-PRINCE
C'ONF ERENC ;
SC" e-' rCtre rni, Monsi ur C'i)n-
Cet aurc-rn-imi. hr r. 1Mr. tairt C('-.sag;Lo qti a pt rnom m&
Jaegerhulver proronc,:.r. .,,, -. (: ContretCr dcs Services d" Paten-
ausL picL de l ; SriLt-,: HaitIIr.in- tcs eto d'imput, locatifs it hi Com-
d'Etude:. Scientifique<, it Lalou.. munie de Part-au-Prince.
chez Ie D.cteur Camille Lhr o-:.oi No, mneilleu's compliments t
President dte la Societ., line contrfe- : nc: vtie di frructueuse bCeogne.
rTcO:ucle sr la mufiqM ,P'. autitt.'As-
qo. : RADIO PHILIPP
Au course de la riunion,. Mr. Lue
Grimard, directt'ir de la S. HL. CA. t notr r ami, Monsieur Henri
et membre clu Jury du concoU.rs dj Lousitau, it ympathique Diricteur
Speintur., remettra naux laurbat-, dc .::L'Ab:ilkt quili vient d'dtre nom,
los pmrix itcordsi aux deux ,t n; me Ag*nt d& la Radio Philipp pour
qui ont ete choisics. Iaiti.
C'f~t ine (de(s meilleures marques
ENFANT TROVE dec radio.
L amaturc


flier nuntaL no.ls mnforme-t-on.
.des Ipassants ont dtcoL', ert dhins
le. broussaillts it Duipont- ion
nliovecaL-nt" portant des contusions.
au front et au venture. L'enfant ft
PtP recueilli [tar' co.' i'lme charita-
bles qui i'ont rilIose au bureau de
I- police de Petionville oL leA pre-
mier- soins lui furent prodiguvsis
par I'infirmi-re Mitle, Margot Ca-
juste. Oin espre .sauver la vie au
0beb- abandoned tet la police i or-
(donn6 u e onquiltc -. Dupont ciin Lu
d'identifier la mtrre mnarittre tL di-
la livrer a la justice r'fpressivte.


LA R. QMVERTUlRE DES
CLASSES

L..e. Membres du Corps Enxc-i-
gnant s(lt invitsc i In Messe duI
St. Es prit qui aura lieu lundi ma-
tin i0 la CathMedr-a. Ar'prs nl mes-
.e it y taiurit un pltitet reception
":n lo.l de I'lInspection Se'>laire.

VISITEIIU IDISTINCGUE
H}ier apri-s-mdi nous avon.s 1'e-
i avec pIiisi;r en notre redactil:,
I'aimable visit de Me. Luc C. Pr:o-
iihete, S:cre6taire rl'Etat ile la Ju.-
tice et des Cultes.
Nous avron l 6e d'autant plus;
,hiurttux de cctte marque d'atten-
tion que le distingui( Se-cr'taire d'E-
tat eSt un Confrre oqui dirigrait
avec tact ct cormpktence (t jus-
qu'i sa il nomination i u' u posted im-
portant qul'.il occupy' on ce meo meant,
I'hebdomadlnirt', l'rInformatiorin- du
Cap-Htait rn.
No1 on1 on IronoIu occasion pour


voir les derniers modules A la li-
brairio .L'Abelille,.

LES PICODI'ITS DE SqELL Co.


I.i; ,. I ,, .',,r'; p'!;e un avis de
la grantieii ( n:r.pgnio SHELL don't
la sup&riorit6 des products est inb-
Ralable.

A TIIHOITANI), LE ler OCTOBRE

Tout le mnnde connait d6j laI
boniii n,, rouv;cll. Ce soir pour ou-
vrir la i not.iivlhc saison, Thorland of-
frira un grand bal tui sera anim6
par le jazz it hl mode.
Avanrt la rentr4e des classes,
j-'ur(.s-gens allkz vous amuser A
Thornland,
Pour cltturer les vacancies, p.
ras t1 rnmitrs dt famille, e'est tout
t'(rtiv6: ; I'Thorland, ce soir.
Entr t ('; tni'rale: 2 gourdoa.

(Voir suite en 8mme page)


A NDROSTINE CIBA


Extrait orchitiqiue male et fe-
mrclle. Aeton neitralis:atrice dans
l'hyperovarie., cs troubles de la pu.
femin ee.
ryperSPth[)i ti g.-itile, Anxikt6
,aigotinique, iDiabbte'. [nimpuissanrtce,
Infantilismr,. chez 'bonmme.
COC) "MPR IMIlS AMPOULES
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prince,


NEO-PREPOL, EST DU BISM UTH, METALLOID.JQUE CHN1111-
QUE PUtR.


A CiARREllFOUR BE PIIX


No. 20ntRO


PROPOSE ET FAITS DIVERS


AHt^"* .. . .. .. ..
ampom 4-0 _lw -f-JU- A


W~IIICIIIPI+~_~O+Ip~sar- Ll -LLLI 1L L LIIUIII~B~A~B~ ~1~PIP~~D~S~bl~l~C~9~~ C~9r~~C


i : ii: _


'~"~ ~"~"~"' "' 'r -'~"-'~ -'~I ~~'----------- ----- ---- ------- ---------


I
i
1






M:. A R ... ;.. .: .... .:...,

... CAUSERIE

Geneat revue ae Tokia

;.: **.-. **. .^^^^^^^^ww^*rrr^*^^^^^^^^

VLADIVOSTOK MENACE LA Japon. Ge t'elle peut fire tout
SECURITE DU JAPON... an moins c'est d'employer les tac-
tiques de piraterie et. de guirillas
Le plus puissant avaut poste ;;- navales. 11 y a qa lqlue t e!pl d$t-
viitique en Extretme Orient est in- jt lea forces navales russes cont-
contestablement la base militaire rrenaient 5 destroyers, 50 h 60
et narale de Vladivoatok. I1 ,, t: ouin-mrinm., 60 a 70 petits bate-tux
mime plus important que les-2 atl- k.ipilleurs extremement rapids
i~~ ~ ~~ ~ ~ ~ ~ O 1.- .1 "^ .1 Ot ,,..-< .. '^,-/i/* tt


tres pol1s ien tcr eniCllrtnie ti --
trovlovsk stir leo c6tes du .tKamrl
chatka ct de Nokolayevsk sur i'A-
Inour. Stitu I'fex rClme pointe tit
for 1L clhev'ii tai it' clans hla r iol,
VliAdivo'tok, est Ic point strat(gi.
que qui commantide la 3iMr diu J;-
pon ct d'Tol une attaque direct
pout 6tre conduite centre les point
vitaux du Japon. De cette bae l.-.
avion? sovirtiques p:uvent fran-
chir la Mer pour arroser "e borm-
bes Iesle cote et le.s viies japon .ti-
.cs. D- f .fl.! t ie dte choc peuverlt
&tre ernv -yi'E'. pour co Iper les i-it-
mrunica.ionis centre ie Japon et 12
M.1anLi2uh-jtku k t crter 1st paniiltei
dans lna r1.tlr du JpaOn t-it 'Ocn
IPacLit !, ,..'i a ; -r, r:: ],S. c T'"e ik
I \Ar.c'i; ;:':.. A S" ;i I.. .)- "[ '
V\ l l; -t,.,r :,"':-,l ,., :,'' j,-.- 'o n ''
dtt, I U -.: ,.:li." ;.'" t .
c 'r i ,."1 :d; cu"i i .

L'ARIMADA AERIENNE DT'
V I DIV OSTOK

T :. r : i n t -.: ,: T ac-_ rii ',


* e ', r
',' 1I .. 'r 1 1 iir. h' .\ i ,F f : ,


CT e'lm 1 n. t.i :.nt !l !'i d t
f ; e ,11 'i C <').,I
ver. I Ex ; r..- i. I'. E:-T r-
t..ain ..'ji .'-l '. ': : r : ir : ,n.n bre :IL>'-



n' t cit :3 ;o i !'ii'- s u 1. c1 t .,

i)") i\ 't,.-' 1 c., t: -' 100 i:
iode hyq i y i a i toi .. it'- t.lomLb:-



lenm.a t- .m ti du tyt,,
TI-::'>, t:'.~ ;'.t" ... [oyVer 175 mih -
'i ]'h ,..,r, :,,,.c u-, r;,y,>i d'ac. ,-.
de .,,60 .v- ti'elnt ll;.-S r,)* -
doig .menb .Tt: (l u.- -;i. -. ( t. ',rii'sV .-

(tle I 'i .. r;:';i' i. ; p~,L i'o r n -
plaicier .. ". n: 'dx Ht.> : c yp ,-.t -
t.iurni i,,r i ., i-,i7 ,n'll- dt l i tYI 'U
ntl.. ll-,ci .imv a]pJl, t ctf h tit( c ;L'
hurzir,' do. 3.5e.) rr.f:- I)eD n< IV b.",
du' rd,' ,tlr ]lc; porte.s Ossilbt!e, M. '.--
eCtnu It d(cecuntraltis.) sOs- forces o,.(.
rinones. Io"ur eettc raison lc's n-
vionS qui htltrefois titient co>neco.-
tr'6; iu V"'i;1 iv; ,.ltok e:.t KhalJ':-
rovsk <,-ic t mi t it,..nniUt dcli-0>rtr:.<,-
dan)s dk' r:'nlui'MrtseY n.-'oA t :t d,,
hliitg!'- .- ,Ltsoul 't rains contruit.s I
V1Xiid(1- c toi .

z.A i'LOTT1: MOs S MA\IIN
D)E VI,.AIVOSTOK

Evr fail dc supi)rrnmait-e niiI&,,i
I'1.RS,"-' I' plout puii fire fatcu ;ni


IL i' U L L I3U .-ma si n r'-k tvL' .' './I.
ne comptait pan det gross hateaux
t- de croiseurs. C'est sculement an
ternier nfomntnt qut' det navires do
guerre, des L'anonnit're.A ot W'aut 's
naw ires affects h la defense tda
c:tes y ont 6et ajouto.t. Ce.: petits
naviresi-pirates sont le poison l'u-
ni grande flotte, Comme pour les
sous-marins 60 est rellement un
nombre considerable.

LES AMBITIONS SOVIETIQUES

t'n c(.tra-incr.ment special st
fourni 'ix officers des suus-ma-
rins. En Extrtime-Orient sovi.t,-
que, touls ceux q0i unt gagnd l:oe
t-iigne td.1. drapeau rouge (embW-

Siaiioi: ..ient cit.-' *i'fc'Witrs t ,!'t *
n .trii f.- i.!^ ',. f .'i' t-t -'>:.;--rrm L ine: .L itn
tUl i ii Lion sp.i'Ciak!: S Imaln l(u'r s tli'' c tt'ft 1 pka '" niaiu\ir' s
Lr1i .. St l,'n le S di.,rr'ii s rap;- ), Irt-
e1 ) tt In'1. u'i.o' tn l .'ttle !
t'1 Mtf Nc tiit I i T'L 2 Q -In Ii' np
,nt 6 d dil jg,',, adiv,"'.k.
gL. gou'. c rnfllnt' lt S.vCo' iquCe em-
po, p1,Four transport dI:,' sos-
rtairin.- la v ni' terrestlre t ;de. n a-
'. i; ,. (i raT r ti 'r.. Come I actu l1e

P.l l P ton i:c 'i tendrt a un
rerli fc!' .l cn t du : i fi'rce urTivae ide
vLi,-l, t k. Ici. ..ie ch, e attire /
notre attention: L'TL'ri : S.' vi '
que neo cOl rnt,-ir i pa:s de l'ac-
tuel etat rie sa marine. A 1'av c:-i'
etje se mettra a c'n tAruire uno
grani'ade fltte qi rivalisera av:cc
cello- rou Jaron.

LA GROSSE ARTILLERIE
DE VLADIVOSTOK

Les t.s l.nrt. ,n t ,uips avec la'r-
t iierie-r. uto-calibrt abrit'e dans
io li.tiler, 1i btlujn irrnm capable
de r.tis-ter uLIx grc.s-'s bomb.,;.
.A\tt..i r d( 's for!rt.< soIe t 6 rig''
' r it1e un srie dti xTockis-.. A'i-
.* r f',.i it tttiit do notoriftt' publi-
tLut' tue Vladivostok 6tait equip.e
aveC des canons de 16 pouces, ,s.-
sez pl:uissants pour combnttre la
flotte ,iaponnise. iM';is au.ijr ;rd'hui
I'Axi.stence d(C pareii1 canons tie
falit plu -tiedo doIute.Qu.inlid C:S gros-
se; pieces d'artilerie ont it maTn-
tes.?' On ne le. ait pas encore. 11
est certain que parti tll[es il y en
a de 20 poIuces ou meme de dimen-
Sionn plus largest. La vie de ce;
fort.s es't. maintenue par uneri lign
de Tock-as cconstriu its .-Utr terrain.

(Voir suite en 5me page)
.at..


BERLINER HOF


A SBRAilde CORInA'I, TOLU et ,UCALYPTOL
GOUT (nt:F AUL.,-CoNSCaRVTon lQ ,ARPARrIT
TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINCE. KAJI., ST Lpa PROYNCEKS.

mm mm/""'"NmmmL m mmmmm mm


.''I'


*~ keitt nttittft1 k i ;;
:"-' ~.4 t3~ -


KOT.EX


POUR UNE


MEILLETURE HYGIENE
PLUS DE SURETE
PLUS DE ONtFORT


Servez-vous du KOTEX recon-
nu dans le inonde enter comme
.>fTrant la mrilclure protection.


DON N. MOHR
Rue Roux


I


Distribu teur pour Haiti


I


LA CURE THERMAL
SOUS LES CLIMATES TROPICAUX




Prolongation de I'acflon des eaux,
ta cure ch e soi




L'action des eaux min6ralas los
dlti6rentes tormes d'insutffisance In6pati-
que est ind6nlabie. Eltes stimulant
', yJ I'activitf de la cellule h4patique, aug.
mentent par consequent las secretions
multiples du toie. at vidangent la v6sicule
btiiaire, ce qui d6barrasse celle-cl des
boues biiaifes qu; I'encombrent, tout
en provoquant t'arriv6e d'un abundant
Sflux de bile, Toute cure hydro-minbrala
i .1 ', ait doric rmm6diatement r6troc6der les
troubles gastro-mtestinaux et iae ph6no.
S. t' mons d'auto.intoxication si frequents
Sche1 fis h6patiques at mfme chez tous
ceus quo, n'Mtani pas de grods hepa-
'- tiques. vivent sous un chimot chaud.
;'L \ Cnacun de ceux-ci devrait done pouvoir
fare sa cure annulle -; malhoureuseaiont
....- 'r tous no peuvonl pas abltndonner Ieurs
( r __"- occupations et payer de longs dl6la-
.-- -- comment onereux.
"LA CURETHERMALE Houreusomnt,. 1to h6patiques vrals
common le I insuffisants du foia. qui ne
peuvent r 'offrrr In cure thernale, ccLu;on: fire A domicile une curo snasonnifre
d'une efficacit1 certain, grAce ous mxdicattons d6congestionnantes et stinu-
lantes du fome don't l'Entbrobyl est to type. a
Agossant directernent ur la cPllule h patique quit stimule at sur la 6Calcule
blitalre don't ie excite ies contractions, 'Enl5robyl doc3ng;stlonr Ia grande
hbpatique, libre ta v6sicule de Ses r6sidus stgna O ts elt diosinfecie 'intestin,
f6airsant ainsi une v ritable curo A donmicli.
Absorb A la daoss de 1 A 2 cuillorees a cat Ito matir la jon dans un pou d'eau
tide, I'Ent6robyi prolong ca r6alis~ le, bionfalsants offets de la cure hydro.
minnrale. A cAauA qui no pouvcret paps So rendre aux stations iltermales, l'Ent6robyl
perm6ttra pour une sommer extrrmement minimo de soulagler tur foio surmpn4
sans avo r a quitter telu dcniiell
Dbs it d6but cle eur trnitemrnm, cauxt-a votent disparaitre Iours troubles gastro.
int$etlnaul, leurs migra;ies s'6vanoussaent rapidernent. ieur peati deviant plus
saine et ours douleurs flcales disparatiksnt progrossivement.
Sous I infliu ncC de I'Ent6raohbl, l'appdlit revert,
loa -.o: ai ;o r',:otoen, tr -iennonl plus rfguliires et
perdent letir odctr ftida. Lc itjfnos pJs abondanies
qso' maOns coloftes, lou tle t oublts dS b I'Atuto-
inttoxicalion dspafaissent domaigdlsons, fatique
gAn6rals, hiypnortnslon, n'tvosilt. Le malade so sont
plus dispose. it reirouve sor, act;vit6, .3 bonne humeur.
it pout nmaocer et boire come tout le monde sans
redouter le p6ni;b!es. cornsquences du moindre
cart de rOgime. 11 est tout prtt 3 affron!or los fatigues
d'une nouvc:le annA# do travair
Ainoi done, I'Entdrobylt sauvfL-irdo du tfoe sous
les climate cniuuds, aura perm:s & tous d:' c nn,' i *-
& nouveau 1la o!i de vuvra. "** A CURI CHE sct
L'Ent6robyl'est en vento dans routes las bonnro pharmacies at note
Pharmiae St -nt-Francois diu Docteur V, Mathurin, 0 Port-au.Prince, qui
grBciousoment ,ttiraturO et tehallttiors 'm6dicaux. En cas do dlfflcult6s. s'.
ser au prparintur : Ed. OL3uss y, docteur gn Pharmacie. 50, run Natlona: a
Lille (France). Naonala


I_


EIntr6e G6nera le
Volture :;
STribunes
Parterre
*N-1

CORDONNERIE

MONTH C

HYPPOLITE R. JEU

Grand'RueNo.ita

Anni. ice st bienveti'
tele qu'h IPoccasion dea'
des classes en Octobre
cele trouvera des chaist j
gargonnets et fillettes.
Avant d'a rler ailleurs, ti'Ji
s'impose a la I Cordoerniln
Carmel oua vous sortire'
Dernandez toujours hl !a ii
des Na-Nile et La-Em-tBf i


LECONS PARTICULIft
MARAT CHITENWT

Champ-de-Mars .;i
Angle des rues Ducoste & {'
et Capois No. 9



S AVIS IMPORTANt'

Je soussigns, Paul Emile
dines, donne avis au eommeS'
au public que j'ai perdu e
entire le Quartier Gkneral (G i :.
et !e bas peu de chose trtis :.
---de aI loterie national (nos.$t
2749 et 3953) du prochain tr- .
Bonne recompense est promised i
lui qui les rapportera au b~A ...
de la loterie. ou au so~saignOkk.-
rue du Centre no. 154.
j Paul Emiio M. DESDIUNM.:



COURSE SECONDAIRiE

Preparation au Baccal u:r,.
piartir de la 10z me. Courn ti i
gues 6trang6r&4. .
S'adresser Maison Sylvai n .
Avenue Christophe,
Phone 2473



LA GEOGRAPHIC Mm.i

Par Henri Chtt :


La 66e. Edition de ia Gift'J
phie de la R4publique d'Hati |I
H. Chauvet, d j& adopted patlei
I,:rtement de instructionon PtO li
que, est sous press.
Cette nouvelle Edition revh.
compl6tee sera A la dispositiotl
Ecoles et du Public avant e.;
Octobre. ::
Ce precieux ouvrage s
vente au bureau do NoUl tti.
chez E. Robelin & Co. .



CENTRE D'E'IIDES
UNIfERSY

La Directric-d du Centred' I,
Universitaires -romercie Is0
les qui depuis cing an lui l
leurs files, et leur an ert0c'i:q#1,
course repretndirout le lundt: (*
bre prochain,' ai miierao) t ..
SBoi-Verm. Co 21 Se it.
.. "


WWIflfS~flflJ*flfsbDIsDfl*sns~C naen,.fl~t4,/ ...n,.,.E..seasYn wea


Devenez vote prolproe 0optabloi en OvntllFt tn
Coopte de dChqe la me ati faoAe d# 14
M O W"t$aU ^ Uf d *,H uU ^


IBERLINER HOF


- ---- --- ------ ---- ~ j_ _~- 1


~PBPs~P~tlE~9~PP~PI~


aasns
a~i ;aa~ PL ~RI*---*'&ll.l).l~d~P IBISPI-(k


MI nI li ... ... .......


la direction de -;
manager e la fam"..
ioise Sae.


. 1.


i

:i






^^1 .W.....J-gn>""M-m.thIiaUiiShiiiilt<^ .^^^ ""'--m G ,...*^.j*---___




.ES DvE U MONDE ENTE


Refues ce'matin par Cable, Radio et Correspondance Aerlenne

(STATIONS HR1S, rH1 etc -


;il LgRE TCH~QUE A
.:.1'. 1 LU I E ,, S T ARtIVE
ii;. gULEAg- LAgence Ceteka
S 0W p. ce midique Mr. Mastny
:. ,aiitae tch4coslovaque A Berlin
ui asstitait hier & Munich & la
c. defeat des 4 Puissances A titre
Sinifotateur et qui a. Et requ
Sar Mr. Chamberlain et le pr6si-
; nt laladier est irriv6 a Prague
:ce martin.
ET A FAIT SON RAPPOR'
-A BENES
Aussitot aprh son arrivee le di-
..plomarte tcheque -.'.st rendu au cha-
Steau de Prague poor faire son rap-
port h Monsieur Ed. Benbs. n lui a
onmmuniqub officiellement les de-
eisions de la conference de Munich.

REUNION DU CONSEIL DES
:. NISTRES
SAtusitot que Mr Benes a eu con-
Saataance par Mr Mastny d'abord
plis par Mr. Newton ministry an-
glais & Prague du plan d'occupa-
tion allemande die regions sude-
tea arr6td par les 4 puissances it
a eonvoqu& ses ministres qui sontw
tries en conseil i 10 heures du
W atin.


La Pension Cosmopolitaine, si.
t~ tAc6tW de sa Banque Nationale,
S 9 des Miracles est le rendez-vous
e etous eeux qui voyagent pour la
CIpitle. On y trouve le confort
.iAoderne, l'hygi6ne et le bon goft
A :t grands h6tels.- Cela, A un
prit modique.


LE PEOPLE DE PRAGUE A
MANIPESTE CONTRE LELS
DECISIONS
Aussitbt qu'on a eu cnnalisRs -
ce A Prague du plan de Munich
un sentiment cl'indignation a sou-
levC la population de Prague qui
s'est portee dans les rues pour ma-
nifester et reclamer la resistaincl
A aggressionn allemande.

LES PARTIES DE LA COALITION
SE SONT REUNIS
H-lier soir eut lieu ne r6uniiion
d eesmrnitres du comit6 extcutif
de tous les parties de la coalition
gouvernementale. 11 &agii t .ai cl
deterrriner-h 'heure oii de graves
decisions allaient t-rc prises quai;t
a I'independance la comprtenric
de divers eiements de la nation et
tire les cons-equente.s respon-
sabilit6s qui p.sent sur les repre-
sentants rarlementaires. Lei cir-
constances exigent i'union nationa-
]e. dit-on i'in s lx,. milieux.

LA NATION EST AU-'.DESS'S
DES PARTIES
A ce: guard 1I journal l :l'.-k -
lovo- a a crt ce main il f;.t (1,-
mimrr tcut CL utli put:r. .ub.1ister-
d'esprit de patti. La Nati,,n est a-:-


y~~--^ftB -

Bonne Neu'eile.- De nouveau
La Brillantine Rieinee Roja est ar-
rivge et s'en;eve chex Paul E. AU'-
XILA. Rue Traversibre.
Le Bakerfix fixed et lisse Ies cte.
veux sans les graisser.


dessus des parties. Aussi est-il in-
dispensable dans la cri. p.rent.-
qtli ot[ unle cri:. morale dco toutc.
i'Europio d(It vil la nation tchecos-o
lo'.'que nb.soluimn t itmanime: .,

LA I'IESSE DE PRAGUE [FAIT
PART DE LA POSITION DU
PAYS DANS LE CONFLICT
ACTUEL


PRAGUE.- Le
latif aux decisions
arrive trop tard
press tchqu e no


communique re-.
de Mfunich etant
dans la nuit la
F'a pas publi.-


Done il n'y a presique pas de corm-
mtrntairer. Les details d c 'accord
conc.u qui doi. e-nt i-tre coimmuni-
iquas par tMr. Mastny it s intr
pT:w. fen.:ore o c3nilon ,
C('ere: ant liia PraPrager' Pre a
-u,-n i ei clri .-te'.ente daCnt die Lo:n-
dr t a....s nt s detail, dr' iF no-
te tchl L ,er .''aq e t) n-,rmise derriere-
men: ;, g..,ui virn!.rment bri:nrni-


I.E (~VT. TCI1EQI'E EXIGE LES
IRONTIElRES Qi ['I .' GARAN-
TISSINT S.\ .L I RITE
L .- .".'. niv i i".i'm ** .hi : 'sktl,'.,aq ut_
.- 1a t.
S,- .i 'i' l'Ai !emag:w i .-.
'.., ,:.. < .', r .. p, e -M 11 C fi
Sx, iff! r r.t *.nt .'r qi lIti '0-
' rt-".. u g 'rn-'mr nt


l..n rer l ti- pLiremren P t rho-
r,.i 'u, r;P I A ran,,r:,,. rrciarmc pr-ra
c.k: e .- rat'gri o rLt .


LES CONCESSIONS DE
PRAGUE
La solution technique de touted
cer questions doivent etre raligsee
:avant le 15 D&eembre. Une enten-
to de principle doit tre conclude a-
vant le 31 Octobre. La realisa-
tion de ces accords doit etre faite
paUr une comrnmrision international
et par une 1gion britannique.- Lue
Gouvernement de Prague consent
d'autre part que les regions qug
Y'on veut c6der 1i 'Allemagne soient
rcmiscs it la legion britannique, Le
government tcheque eat prMt- A
rniocier au su.iet de la d4mobili-
sation de son arrnme, du retrait de
ses triou pes. et de la revision des
tratiIt4.
MAIS... maiis j est de l'int6rft
vital de Ia nation et de la sauve-
gard.i: des dro;ts des eitoyens tche-
iques et des uliemands democrates
et de-. juifs de ces regions qu'on
VeLt. cPdrir h l'Allemagne que ces
r6.gions soeticn. vacues avant:
lo) que de nouvelies frontieres
soicrult dtte-rminces, 2) qu'en echan
go 'nr'.e cert'.ne prtie de la popu-
.atii ., t ,gtralti'', 3) qut Ie no,-
'.'- i ,y.-st;i-'o (f :4aratftlt IiUterna-
on'.a', hie .-s.i. : .* t,
,,Lu TPchL-ic,.ir-'. quie est prete a
',p d<. ';.e i fi ...c-'-. m ais de-


,Lr faith e.t in'contestabk. It
chaLisLUtir-s BATA so:'t irrnpro-
.haabie.s ',':t er rapport dc la so-
l.d:t e t ci; f;n. Ce sont l ; ts-
'- r,. I r' '. -.* kie gan t ..


mande que eJs autres 6tata fasaent
des sacrifices dana tIintrt de Ia
paix. :
.,,Un autre organs e leCeskeslo
vow crit:
LE GVT, VERRA SI LES AC-
CORDS DE MUNNICH CORRES-
PONDENT AUX MEASURES DE.-
JA APPROUVEES
Le gouvernement tchccoslovaque
v6rifiera si les accords conclus &
Munich correspondent aux mesu-
res approuvkes autrefois par le gou
vernement Tehcoalovaque et si on
n'a pas fait de nouvelles conces-
sions.

DROIT DES PEOPLES A DIS-
POSER D'EUX-MEMES
Le meme journal estime puisque
on ndgocie sur la base du droit des
peuples a disposer d'eux-m6mes ii
ne faut pas oublier que ce m6me
droit appartient la minority tche-
que de Pien et de Lusace.
OBJECTION A LA
G RAN DE- BRETAGNE
I 'antre part le meme journal es-
time que conformnt ment a sa pro-
moeAt. ~~ Grande Bretagne garai-
!ira directmen! les n ovellees fron-

(Voir suite en &tene. page)


La methode employee par 1
Blatchisserie KNew Chinas Ru.'
Rigaud H Pettionvile, pour la pr:i-
paration dni !inge, Cdes robes at cos-
tumes, donne e nti ir -e satistfa,* i.lI
aux aiumablE,'s clints-,


4-


UI
/ol


'4


.


b


)(B


Mille


ser MOINS

teur qu'en

seule fois.


de


mi par minute

deterioration dc


pe


uvent cau-

votre Mo-


le rnettant en mouvernent une


Voii une nouvelle huile ui cofile rapidement et qgi ain-f 1--
minue vos bordereaux de reparations jusqu'i 50 o.'o.

La chaleur intense A 90 mills par heure e.t asise drfficii i
supporter par un moteur.


Mais en smttant vote rimoteur en marcheneune sce toi.. v.a.-
pouvez 1'endommager beaucoup plus.
Quand vous pressed votre :ell start plus-de 100 parties .s ft :-
tent ensemble.

.IHeat nceasaire que routes les parties silent lubrifites. Si lh'ui-
le ne coUte pas vite, Quelques parties restent srns huile pendidn;.


quelquec< instant:.. Done. ce ni'-a plas etonnant qle les trois quart.; de
1l (d1tC.rioration de vote mote:or soit cause par Ie mnanque d'huifl
en let rettalnt en nouvement. .t.


Pour 6viter cette d(t rior:lthi'n excessive la Cie. Shell, a un prix
de .0(f.Ol000.- a perfectionnlid n nouveau type d'huilf:: GOLDEN
SII LL.

Non seulemrnit Golden Shell COULE-RAPIDEMEN'f mai ai-
si elle r&eiste. Des ingRiieur e', des technicions, dctrivent hi nmthhi-
de de raffinement de colt, ht. 'i. eomme le plus grand o;ivanctltnlt
daln It' derniers 25 ans.


%j- 4r a .1..*


Un


et De


V.':
S: i
:|


l


. I


n


pq


L.






~~Phajs~i
: I,:

:::' '~


':
:
E; .:'
Y,~:" .I
::I
J: '
::


f .p .- '-- : -






SPECTACLE DE LA SEMAIN N
n f l w: hI::i:


Dimanche 2 Octobre it 5 h. 30
OVERTURE DE LA SEASON
1938-1939
S LA DAME AUX CAMELIAS
e ee
S Yvonne Printemps. Pierre Fres-
nay. Lugne Poe, Jeanne Mark,::
C n film don't jamais on an s o
lhssera...
A I'occasion de notre Anniver-
saire, et pour permettre A tou4 de
voir cc beau film, 1'entr~e de cette
matin o est A 0.60 et reserve 1.10

A 8 heures 30.
Pour corn'mmorer notre 4e ian-
niversaire nous pr6senterons.
Annabella, Pierre Richard Winln
et Jean Murat
dans
ANNE-MARIE
d'apres un scenario original Jd
Saint Exupery.
DISTRIBUTIONl
Anne Marie (Annabella)
L'Inventeur( Pierre Richard Wiiun
Le Penseur (Jean Murat).
L'Amoureux (Christian Gerard".
Le Boxeur (Paul Azais).
Le Paysan (Pierre Labry),
Le Detective (Abel Jacquin).
Un film. de tout premier ordre.
rendfi i osib-c gr*ce au concourse
dd`ti^nitre do i'Air Frangais
CawVe the aviAte-,s:
Delmotte, Cavii, 1Bchtler. CI,-
ment, Domay, Fouquet, Franco. oe.c.
..f.torce. Beauti, Amour, Abrui-
gation, Diciplinu, EIpri{ ide Corp.
Tout d(ns ce film contribute a en
fire un vrai chef d'iurre du ci-
nema Frangais...
N, B,- Pour evxier lencombre-
ment, nos guichets a partir (de 10 hot-res d martin in
jour de cette repr6benitation.
Entree 1.10. Places R6servcs
2.20, Logeo BEicon 3.30.


libre, Betty Stockfeld, Jose.lin -
Gael et. Claude Dauphin et Jea
IMatrinelli de la Comedie Franuaise.
Entree 0.60.


nna ~


J-4


GJ4Va ~si


Mereredi a 8 h. 15
Un tilm sentimental
LES ROSES NOIRES
avee Lilian Harvey, Jean Galland,
Jean Worms.
Dans ute rt'em.:ph'-r, de fleurs
et de danses, se droule cette tra-
g'die amoureuse, contrepoint (-
par la c6e1bre v lse de Jean 3ib'
lius.
Entre 1.10.











S..




L :

1 .^2 r.' ii'
:; h,. ,.|,


_. ;.7 ,-
IMP~:

~ ~, J~s w

yt ;) !r r


Lundi 3 Octobre A h. 15
En Soir6e Populaire
I.e Roman de Meilahc et Halevy
LABBE CONSTANTIN
avec Franqoise Ro.-ay, L(,on W


Samedi ler Octobre 1938

A 8 heures 15 P. 1M.
..-......... ....... KAY FRANCIS
dans
~A ,\ NDA.LAY
.'n lFilm Warner Bros.
avte RiCl'do Cortez, Warner (O)Ir .
.de,.t sci its d'une nmagnifiqu'
vhemtnet.c, les s.tirtlmit-; Je
plus violent .s'entrechoquent dans
ce drame intense qu'interprkct, -
vec sa maitrise habituelie 'incent-
parable Kay Francis...
Entriee Gdnurale Gde. 0.60.
N. B,- Ce film que nouts sr-;-
mces oblig:,d do retourner immi!dia-
te-ment, pas o pour la derniare f-jis
sur notre 4eran.


Dimanche 2 Octobre 1938

1&330 P.M.
Pour la derniRre fois
Al. Jolson, Kay Francis; Dick
well dlans 4


WONDER BAR
Un Film Warner Bros.
... Wonder Bar... le "rendez-vous
chic oiu se rendent le soir les per-
sonnalit6s les plus diverse de lu
socit6... Wonder Bar... Lin spee-'
tacle 6blouissant'... des tableaux
criants de beauty, d'harmonie, de
f.raicheur... WONDER BAR.-.. tun
... amour coupable... une rivalitk de
Sftemmes..0
:',. JEntr e Gnbraule Gde. 0.60. ,,
'. '. *':


Jeudi a a h. :3u
GRAND CONCERT
Chari. Rothbk-rger .. Flute-
Prof A. J ag -r-iub,- .. Pia'
PROG 11 A MM I:
J. S. I;..:; S.: '.:ia i-mi :,I tr
p .;'- 2. T ,t pir ;: ..
J. Ph. -.n,.rmea ... La P i4n.i pour


majp.o- r p'.-ir .Aute ,_t p ,i.'.
ENTR'ACTE.
MOZART. A!'dn:- :,. r flut < .


p t; .rc:
KRe:ISLER... Sch:,,,r. R-e nmarie
tlth .,[n 'i ,
(CLAI [) E t)iBLT Y I..- l'.t
N ;:w. .our S taxc. h' ..' ii:!"-.
C. piOTI"ERGER prreci
pr f.t- I: ipiar''.
J. S FTR .A 5- ... V,'.s : Rf-.e.e de
P r: t..- .-.
.e : iI. t ralt 2. -r Place ri estr-
vee ; et 5 gourdes, taxe compri.-e.
Vendredi ia h. 15
lU n tini I -, t'"ty.:i tie
BACCARA
crit _t r*:-Is,. par Yve..k Alirande
INTERPRETATION
Maree:l. Char,.nr1,'.1, Jule.s Berry, Lu-
cien Par(n..ux. Marcel Andrd.
BACC.\RA .t1n film an diaiu-
g ie ; i-rv i .-f.


FARA~L 0


Mardi 4 Octobre 1938 a 8:15 P.IM.
Irime Dunne, Melvyn Douglas
dans
THEODORA GOES WILD
Une Production Colombia
-";. en Sc&ne do: Frank Capra
i.. 'ne co' in t it' lig.'re, pinmip^ft.,
;terte, mnraill&' de traits d;'csprit,
impeccablement interprttde -at'r
trimne Dunne et hI.-lrvyt Do)uglas as-
sistes d'une pl6iade d'artiste.-; de
premiere gr., i'- ,r., r
Entrr': G(inerd'ae Gdfc,. 0.00.


Jeudi i6 (Ocol.re It:I; 1 ;1.5 P.M.
A\lyrna li,,y, Variner taxt o"
datnn:
UNE ENQIfUL;TE IOT O'V ERIE
Un [Film Metro-Goldwvyu-May--r
...un dumea don't i'intrigue vIus
promeno dans des milieux d'uin It,-
xe mysterieux ce inqui-tant... tCE
film contio int do.i r'.v61ations te-l-
les tqu'on 1a i ttentd l'ipoasible pour
en empchcr lit oriie.
EntriO G(n6'rale (Gd<. 1.10.


Samedi S Octobre 193i;
t 4:00 P. M.
Sur lu dremanld d1' nos jeunes
clients. Nous pr6sentons pour la
premiere foiEs
DURAN'D CENTRE DURAND
Unc Com6dic Mumicale


avc.- R'L'r i T (ii.\ieie, Jeanne Ilel-
bling :.: [:: ';.-
...u .. i,'. :.: i-tlsante com ;die,
pelini e U '- il;: i, I. se de roulant au
son cCa .i:.ti: .ntrainats parmi
lesi: l. i.: .;. rn'a jamais dit des
mot-: ;':,! .Un whisky et so-
da- ,.i,,. nn rei ard,., L i-In) .
en E- ;tui[n *


Saimedi 8 Octobre 1938
a 8:15 P. 31.
LA CINQUIBME EMtPREINTE
itLo Prodluction Fox-Films
avcc Alice iild. Jean. Max, Pier.
re iar1unoiy, 'Jecta Toulout, Rolla
Norman, P'aulotte Dubost.
...utin xxcllent drame criminal
qui seo double d'un film psychologi-
que de la plus fine observation.-
Bien cnctf.lu, r(ialis6 avec un soin
parfait, "ligant, raffind, bien pho-
Stographid et dflcor6 avec un sobre
luxo, cr. filni s'z;i-re crmme Ie meil-
leur du genre...
SEnrtre G6n6ralc Gde. 0.60.






Dimanche 0 Octohre 1938
& 3:30 P. M.
EXCEPTIONVELLEr ENT


M14,r rkNe do MKHAfL CURTJ2




BACCARA. Une satire sur les on nom stir la souche qu'on .
parasites de la society. tice. do
Iaisse a1.16. tcLiti dep"":"O.
Entree l.0. cet Le souiheo dans une bite placfi
Dimanche 9 Octobre... I 'entr.e. Les dimanches, A no,11
line grande production frangaise sore e o 8.30 heures, ou n pr
AU SERVICE DT TZAR dera au tirag, des lots gagn~a
.a~c Vera Kl,-rene, Pierre Richard on ne devr pas diposer de bA
W\ et Suzy Prim... chess do tickets. Pendant 1'ent
acte de cette oicl du Diman~"i
un enfant chuisi parmi les specta-
teurs tirera de Ia boite les TR0Ot
IlE -ClINEMA-THEATRE premiers n:m-,s qui bn6fticieront *l
HONS-PRIME ce. prim;s. CO tirage sera cont.-

La; S e Haitienne di- Spec- 1d par irois a;ltre: spectatteurn.0, k
pendnt, piAiour wieir drct i Ia pri.
' c:le, 1 pMaisir d'informer sa p
nombLreu: client- qi'i sera in.sti- me. ii fat q'lu 'i gagnant soit,o
ue al, R cx. iirtir diu e Octoore soir-la, present i la representation.
Lie aLl Rex,. A tartir dII 2 'Octoore Atitrenent, tscnrc nl peit e.
prochain. K.ir .. notr-. nniver- .Atrement, Ip rso e ne peut e .
-air*n, n svstcme de BOdNS-PRI- lbTnhtitIer et ie montant ainsi lai.
i ss odeONS-PR I rira agmenter a pm.
ME qui 'ertainement obtiendra s serlira a pimenter la prime
touted a fav.lr d nctre Hin le d1 dlimanche suivanlr. De cette fa.
clien:ec. eon, la prime dle CINQ DOLLARS
par exemple, apres dix dimaneha
r.. ut arriv-cr A atteindre CI.
QUANTE DOLLARS. On a vu aux.
Ces BONS-PRIME donnernt droit Etats-Unis o cc svsteme est e*.
ii TROIS LOTS GAGNA.TS : ployt des primes de CINQ DOIe'
LARS. atteijdire jusqu'A CEMT'
Un lor lot de .C.00 C:INQUANTL DOLLARS.
tUn 2eme lot de $ 2.00 Cet-;. dc ina, aimable.s clients q&i
Un 3%me lot de $ 1.00 voudraiont avoilr tde- explicationr
Chaque spPctateur quii assi-.te- complem-ntaiire.s peuvent saadre.
ia a nos asances.; de la ,serai ie oi eer ic Philippe Charlier, Tel, 2192
a nos matinees du( dimanche, ; ai'- ou ii 3lMdame Taldy an Rex.
tir de Dirnanche proCehatin, criri Pci t-au-Priniice, le... Set. 193.
_____ ....___ -. --.M-, . -- ,t ,,.
UNT..






Nous pr-iseintons pour Ia Premiere
Fois San Laurel et Oliver Hardy -
dans
HOLLYWOOD PARTY
AMetro-Goldwyn-Mayer
Une Production t
...var eur fin-esse, lear mntier, I ':"
lInur" talent suir, Laurel at Hardy :
folnt die cetfilm dnt. le ton comiqut:
eit franc, direct sanw hypocriesic.
une vraie merveiile d'optimismrn, :
de bonne humour, de gait6 .
...Un eonreil,.. -N. ratez ta I ae-
casion qui vous est offerte de voir
ce film que des circonstances nous aI ::
obligent de retuurner imnmediate- L .

Entre: Entants GOde. 0.60. J rml.




LAt O MlijOd W* 11q '?3L Aaf >c


| ., '..'"


S :i

.' IM. Pe


. .. .......
',


1


P.).






,fln^ant*nrtdnbnsdnlsninamnaJntj,-,.L t NOUVkLLISTrt


Vflffl*flfflfJsftr~l4O*fe *d Se li~~~~~ash nasa. C~g~l)~+) PAGE 6 5


i


V'I EMOGLOBINE
Stip DESCHIENS
MR4ftin&feur du Song, crit par I'flt rnm6dicalm.
.s ar ia yBnd* true t aux frrugom ineux. Asdm Iagn 1g Htpitoux do ParK.





GOMPAGNIE NATIOHAhE

du


CGOMMERCE EXTERIEUR
1.W Ti~Y 9YTlf T~f ~


Halle


d'exposition:


128, Rue Pav6ee
T6l16phone : 3670.


REMERCIEMENTS
Mr. et Mme, Cltnment Bonny, Cy-
rius, Seymour, Hutneck Carmel, El-
vice. Rolande. Denise et iFr6d
Bonny, les families Bonny, Doris
nofnd et leg autres parents et a-
lies 'prouv6s remercient bien Sirn-
crement tousI lea amp, de Porte
at-Prince et des autres localit6s
qui leur ont t4moigni de la syn-
patthib- h 'occasion de la mort de
'lur regrett6e
S Maric Luienne Gisele
lour R1le, petite file, arur enlevke
a leur affect:ior, ie lundi 19 Sep-
t'mriw, de cette annete
l!L I's print de croirc a leutrs
sentiments de vive gratitude.
Port-au-Prince, le 30 Sept. 1938


COURSE FLEURY-BATTIER
Enseignements Primaire et Pri-
malre Superieur. PrOparation au
C. E. P., aux Brevets simple et
supilcie:.lr. Lecons specials aux 61e-
'.e- cf; retard. Leons de stino-
i(dci; 'l-,. Lecons d'anglais.
'crt;'sser pour les garcons au
N,. i4ii, Rue; Dantes DI)etouches
ct ,, 1 .r es ries au No. 13, Ruelle
nrc':.,;, (Bb ois Schultz),.tous les
joi:r :, 9 hA A midi et de 2 heures
ci ,i.


va an a reneI c


maintenant
uciases,


lConnaissell ous



a Biere Z. H, B?


Delie use



c'est la


f


1'beure


GOUTEZ UU EBOUTEILLE DE BIEI

Z, H. B


T 10o


LE DI1Z


108 AIlS.


et


4 r A


Batteries


pour Autom bile


Prize Ezceptionnels.


c-- c-f


Chaussures de Dames

Les plus belles de Port-au-Prince.


Aujuurd'hui plus que jamais
LE TE:PS EST PRECIEUX
ne perdez pas Ile vtre
A chenrdhr dans les Joiurnaux et
Is Rexv es es articles eitant votre
no.m or traitant des questions qui
1viol ivttressenlt ItUisqu
< I IT TO U T
Bureau det Coupurvs de Journaux
FondA en 1889
PELT LE FAIR POUR VOUS
JIT TOUT)
r,'n-:ig,.e- sur tout
ce q-u est public daas les
REVUES
JOUr:NAUX,
& PUBLICATIONS
de toute nature
Paraissant en France at a
I'Etranger
Ch, D)EMOGEOT, Directeur
21, Boulevard Montmartre,
PARIS (2e)


.U plus belle Bicyclottoe d ort-a-Prince,


* Wr pl


AVis Important


NOUS AVONS LE PLAISIR D'AVISER QUE NOUS
AVONS RECU CES JOURS -C I LES BRIQUES DE NO-
TRE NOUVELLE CUISSON QUI SONT DE QUALITY
EXCELLENT, FABRIQUEES D'APRES LES PRIN-
CIPES LES PLUS MODERNES.


NOUS AVONS DES BRIQUES


DE DEUX


EPAIS-


EURS, SAVOIR :
5 C .... .. .. 8 8,50
6 CM ........ $ 10,-
LES DIMENSIONS DE NOS BRIQUES NE VARIENT
JAMAIS ET NOUS L ES GARANTISSONS POUR A-


VOIR L'EPAISSEUR EXACTE POUR QUE


TOUT


PROPRIETAIRE OU TOUT ARCHITECT PUI SSE S
FAIRE SES CALCULS CORRECTS.
Manufacture de Briques S. A.

"LA BAUDRY "

14.-i O -


* Dans les pays chauds, heI
rlupdions et les impuretres dit la
peau surviennent particulihre-
mnient des microbes de Pair et &
La pounacre.
* Le savon ordinaire id toilete
demetre ineffcace, tandia que le
savow .ARIDOL netroic, gurit <
las maladic dc la peau, la rend
propre Ct Ienjolive.
* Le savon AFRIDOL a au si
une action desinfectntez son
icume et surtout legfIe et abon-
dantc, i possde en outre tun
parfum trcs dclicat.
Protge.z-vous centre ie con-
tagions par Ie avon AFRIDOL,
qui cat ct Ih plt thaute valur
midicale,
Srrvec-rous we,
tons Is jouP lI


Afrid ol
* LE SAVON BIENFAISANTI


La BIBRE DE MALT agr6ablemaent sucr6e,
contenant toutes les viftamines est u TONIC


PUISSANT, convonant


tous, spcialenont


pour les latigu6s, los d primfi et les nourricus


En~vente: chez SIMON VIEUX,
au BON MARCHjg& dans tpu tes
les bonnes 6piceries.


S ----S


LA PHARMACIE CASTERA
V(OU.S RENSEIGNE SUR LE T iAITEDMENT DES TtR 'GiLES 1'
METABOLISM CALCIQUE, DES A\'ITAMIINOSES FT DES
MAYKQUES DE GLOUL()U.S URO';ES 'PAl
L'HEMOSTERIUNE IR RAM EE
Dceuv Former 1) S11ROP 1%0 ILMO)STEIINE IRRADIIEEI: Goflt
supremement agroable. Aromanti. au 'Cherry, e .iromp Or' raclame
avee enthousiasme par lea malad.i, qu'il faut surveiller puurt;u'is n'eun
absorbent pas trop A la fois, tant c'est bon. Prix: G. 7.50.
21 AMIPOLES BUVABLES dt, 5 cc: 'Cotte forme connait tin
success equivalent A cehii du S1ROt', h cause d sion aruomr choisi de
CERISE. Los ampoules pour adulte-s, cuontiinu.iti un ,u alcoholl ,
done, une ampoule buvable d'Himtirin, irradtiec e-t !'. vrai COK-
TAIL-SURPRISE. Prix: G.9.--
COMPOSITION: L'tUImnostrs r Irr.ad, e c'nu it !K.
H-IEMOGLOBIN E
VITAMIN D
PER ASSIMILABLE
PHOSPHORE
MANGA N ESE
HORMONES
qui lui permettent de donner le MAXIMUM dt RiESULTATS, ilans
le MINIMUM de TEMPS pour un RIEN DE DEiENSE.. -
ACTION THERAPEUTIQUE: Les actions iultipirs (1d C mcr-
veilleux produit, peuvent &tre schremtises eomm suit:
ACTION RECALCIFIA NTE
ACTION REGLOBULISANTE
ACTION TONI RECONSTITUANTE.
obtenues dans los I)ELAIS LES PLUS BRElFS.
CONCLUSIONS : IHEMOSTERINE IRRADIEfE est une- YMI;tSE
de Meilleurs prxouits pour le Traitement dt Choix de:
Fatigue, Neurasthfenie, Ani6mies, Diminution dts Force-, Fi-bles-
sea, Surmenage, Dipres.sion, Convalctscance, Pert, t Tlit,':-;iio n des
Regles. Preldiposition a In T'ubrculos.
Pour tous autres renscignements s'adireser ia Pi 'iARKMACIE
CASTERA, Concessionnaire dans 'llc atilai t'I c 'most.frine Ir-
radi6e.-
En vented dans toutes les bones Pharmacies.
*s B99BQ^^^^^^'^^^^P~qsa^a^,Ms ^SM^^^^^^M^^NT^^l^^^^^~


La bicyclette z ARMSTRONG >>
don't le reprBsentapt est Mr. Frank
W. WILSON, Administrateur
de la Exide Storage Battery S, S.
est bien connue dans le monde en-
tier pour sa solidity et son moder-
nisme.
Nous avons on stock tous Ie, mo.
d6les : de course, h homm, A fern-
me, et pour enfants. Le prix est
eso.entiellement bas.
Une visit done s'impose.
~ ~. y --


WAt 4CrST IJERLINER nOF


Lea -gantr. en general ceux qui
veulent plaire, ne portent par ces
timnp de grande chaleurs que le
drill fin. Passes %Au Monde Chic.
aucinnoe Maison Jean Talamas et.
vous screw saatisfait.

.Le piic eat avis ftei le veri-
tables ,pastilles alcllremsdes blanr
ches et n;foir., cellea donnant. un
telinte durable aux cheveux sent
vt clm eis i la Plirrnfacf: Josep.h 0.
VAIME. iiue Dr. Aubry.


Sielleure
aetu elle.


WP~~~cr~4f9991W9'*9mk~rb~i9mllrw


rrrpr YMI


-~3~ 1--- ~a;B)1"--. -YY"`


i .. .


t


r





I

















tires de la Republique tch4coslo-
vaque. La Grande Bretagne a fait
certainement des demarches pour
que la Republique tchieue ait des
garanties tconomiques de *on exis-
tence future et pour' qul e peuple
puisse se developptr librement
darls son etat cctte foit-ci na-
de ac
I., J 0 -i 1 : r :' .
(C'+-1 le scul mroyin it l rf:-%'on--


LES PRINCIPLES DE BEN ES
ET DE MASARYK
Nous FtivonA C es ijrincirts : c
dignit.r, e I lrt rt' le ie.Ma E.i;-vk t-"
tld BF:rl-t.. L,: munbde tentir a :i-
1,relcli notre esprit. de d6c.isio:'.

NOUS NE SOADMES PA-
VA INC-'S
", ...-. james ab.t"d,.ninnc. rnai.
O1 t'l. ]i1 .oTi.;l.;n n .;: .- A ,l:ci N'
ni nfO ',n..n;It- p :i> -. > in it 7.-


ko R j 1 L I .'
r- c(. -Zlt it-I re: .. .t t -r ',S:, ": : "
..: .' ..:'. lr% d e TFehic -.

.1tAR.REE .XI. LL \NDE
EN MARV HE
D r, -w. .: rc ..:.. .- ;" .i-j.t' i -



'- :, ; A- .--. E fmair:n I

I'ciu co::;',va. ;, T..T -'a. :.'ice vers
aii fron ite : c :;-' .- :. n.urJ ie
':;- a.;-u ." L :-.z2.

LA COM3lISSION INTERNATIO-
N.1.1 EST ATTENDI'E 1C1
T l iIt siN L" .- *rt .. l t, -

tie- -n mn .... ,. ]; :,i .m rr.s.ion in-
tor'tti.-'l f *,t 't J! tltu cour.5 r(-I
,de '; r d .-';! ;,,: l'n .:r a 2ItIti, Lh ( i
,XJ T, ;,'* i r.t i .r,)}:tiji^ jtu+ :..s
nI'i.*i 'i : Ir ltiT prtlaibil -t 51
T fnt e f- as-t l -:ti : .cr.p-.: J li t .c
xi.'X :tr. TtS ni:air :i'n; IS .. L iCthL'
m ilitai.'. :'re('. d i'.,- [; {L.i'iit

SENS.\TINN .\(I.tE 1)E LAI.
IJEI...\tlC.TION IDE
Mr. El). I LADDERR

"rT Fr* : i-. : } An J! t P +irK- n e 'I-
,! 'ur Ed;. I. intttr a re.(a'-':u li '-p -
se'ntan: par;:. -in : I'Age.ntc' .hife-
marndb (l r 'n;.' ellno- -t I U un 'ait Let-
t( .orn.a iIt;o.. Itll. diclarationr: : Je
Jpen.st- ,ii.- it r('L;uj(o d'. M i. nich
Jt'u-t rn 1',' i I', (J. l'V hiiitmrique
rdan ; '. ,. !{''I':,iru4f'. C;riw ai
la hai ,, ct''[: r'v'ihe:n. .Y4.ntaf ls de g( ira Pitsii pitisanc(:s
tc'cidt.ntalt., Ia guerre fut tivitile
. et. uteit paix honorabdle assuree .1
tous lo.t u>eiplhes. J'ai eu 1( pIt ai-i
do c, rstat er moi-mn-me en Ali(-
magne aucun sentiment di haiine
ou d'hostiit6 centre Ia France. So-
ye .stir que les frangis n'eprou-
vent oux-memoi tiiucun sentimrent
d'hostilit& contre l'Allemagne et il
en fut de mem: ninm-i du'ant 1ii pd-


riode de tension diplomatiiqum rc
de prdparat.ifs militaircs que nouts
venons de toaverser. Les deux
peuples doivent s'entendre cordia-

lement et je suis heuroux de con-
sacrer mes forces it cette entente
n6cessaire et f6conde ..'ai d6jiA re-
rierci6 Jo Fuerher et le Markchal
Goering ainsi que le Ministre des
Affaires Strangbres Von Ribben-
trop de la. cordiality de leur ac-
cueil. Veuiklez aussi "transmettre
toun meo remerciements au people
de Munichb.

UN MILITAIRE ANGLAIS A
OPPERT SES SERVICEg
A PRAGUE
S RAGLrE.-- Le Major Robert-
. on eat arrive ici hier venant de


tA


''a.'L tU ttIitM -. J64MMJ4fl*



:iiIo TBint Part of i


(Suit) Meilleux : rhythm of a
:- .-


the pause

that refreshes


,-.- ,.A.ERISEE
INVISIBLE SUR LA 'EAU
INVISIBLE SUR LA PEAUC


Ln ch"rn-le fr'is c fascirnant -
riin qmi rappihle i maquillage.--
Putdr-- dv rizi si tine ti- si legere
-.i-:'elE tt rdnit'lrrL wnt invisible sur
:: p:.':t:u pIrs,:oT'ine n[; pourrait ja-
:.c::s s ..-r que voltre beauLte
r't..: p;ar en.t.-rei-:er; t naturlle. Le
c i:r tcu t..- : 'Is L n r LUveati pro-
.('C t 'r.,TU, ..(.d' i.'isation.j sui-
'.;nt :i,.Uti 'P. U(eI l f Tokalon est
;.rt'par .. [)ix i,.S 2i l'. ie et plus
gcrc '.aIc no l'Iarniit j.ama'n cru
i S:- r' E -. 'i.z ;taj. rdi i me-n
:n a, Noave:lk Pocudre Tokalon
.Aeri.-ist Tri- ailez toiate la jour-
riPe nI l:tur. aI. au magasin ou h In
maiison vot-e visage n'aura ja-
maids 'a.r ,Coligstt :i'.r'a : ni luisant,
Danst-z tou:e at n '.itL v otle teint
-reste'r ftai et ch..rmant. Procu-
rez-c.-i. atj.;iourd'hui im6me le teint
d'une 'k..u t capti"li:,te e t durable
que seui- :a Poudie Tokalon peut
donner.

PAUL E. ALUILA


Port-au-Prince Haiti
HEBASERIE DE LA COURONNE, S.A.
own-sm n Y


Port-au-Prince, Haiti


Londre.-. I1 a ffrt't se .- services a
I'armne tchliqti et ce 'St mis a la
l .-itijn d C(. a tlVuritd. militai-
I'#_-.1 l. T, 'h icoC rrl' .: r.\-,l'is. tt .

SF.L' SES NO-:VELLES
P, PAR,(l..- I A-nc-e Ceteka a
S( ,. .n.,.uti'hui inventee de
tLoui; i:t;t' I'information die .source
a ,i!! 'r::-;i. eion lhtcuel'e Rimavrn -
kit S 1,'il-ta nabitain t a Slovaquie
uurLai: et'- pris.. rdn donmcile pen-
( )atlit I t, i[ iiveec sa temmn e et ses
E.:;'.,: i[ .ur ,bi faI r l o.. i',ffccttucr
LtUsi travaix iN o furtiriations.
l.a Rai;,. tcielfit a tuu.ss-i di-
mcinti hit-r souir :e. nilfornmations
lanctes par if~ radios allemande.
pif,'o*. aitir e a ( f it l]n 'gr'ie selon les-
S (itI .rnV s i.I: ruin u ii j ;.,!-.lnai. e de
T+echn ,-.eral: 'ti ti tat Ov rebebllioun
truv* r,:U r',. e fi.i I a utorite,& tchb-
d .lvan.,t-:. La Rtadio rtchrque a
dt.icl:arr qLi e i came r gne printout
( ( 1an ia j { ipulti'n pohlina fSe. Le
('tfl fliu iue ii : : cCt soe te M lt
cr,-p.;' irant. prna, qui troitblent
I 'odre ldanr la r(,inion de Teschen.
lToutS tts n.its tl s grenades sont
SjeUtt.s dui territoirt po!onais par-
d cutin .Jia ifrntiere. On tire avee
idei. fo ,i-,. et s r( e volvert. Jusqu'i,
Ui un memnrbrc: des corps franc io-
loruiio. fult tu (l 20 septembre iA
liukov e.,

IBUDAPEST.- A la suite de la
conference de Munich les cabinets
ldes 4 Etats sud-est europ4ns ont
conf6rb. Los pr'paratifs de guerre
ont continue, dans ce, Etats. On es-
time i 500,000 le nombre d'hom-
mes soni. lOs qnrmes dans ces pays.
En Rounianie ln conseil de la Cou-
ronne s'est rhuni pour prendre d'ad
ditionnelles measures militaires. -
Des rmesures 6conomiques out 6td
.aussi discut6's. En Yougoslavie le
Prince Paul est revenue de sa r6si-
dence d'Et6 A Bled au Palais et
a immmdiatement r6uni les experts
militaires,.
A Budapest le cabinet hongrtis
a'est r6uni trEs t6t ce martin.


SBe'rliner Hof



DI' MARTIN AU SO.R VO\'C TROUVEREZ UNE


BONNE CUISINE VIENNOISE, LA SEULE DANS LA VIL-


LE D'AIILLEURS. LUN SERVICE IMPECCABLE ET UN PA-


TRON T 0LOJOI'lS A \VOS ORI)IhES, (I', GRACE A SA


LONGUE EXPERIENCE, EST SOUCIEUX DE CONNAITRE


LES DESIRES DE SA THES ESTI.MEE CLIENTELE.

RENDEZ-VOUS EN COM'PPr AU


2"~r",E : BERLINER HOF


""f***Sfllf*l^ fflDfM* l*fll**f*lfl*^^D"ll*^^nan -Ant^

COLLEGE SIMON fIOLIVAR

82, Avenue John Brown

Tlelphone: 2481

LE COLLEGE SIMON BOLIVAR ouvre dans quelques joura sa
septibme ann6e scolaire. Au. cour de son existence et grce a lim-
mense bon vouloir qui anime ses dirigeants, il a cueilli touted un
moisson do success. Maintenant ryl, c-- jamais, chei tous les Mai-
tres qui:ont consacr6 sa supnricritt pr rItVlr science, leur dtvoue.
ment et leur probit, c'est Ia ferme volont6 d'aller plus loin et de
prouver, par lea fait., le.q possYibilit6a ,de I'enaeignement national.
Adaptation complete aux exigences rie la vie moderne et du nou-
veau conditionnement de I'Enseignement en Haiti.
PKres et M6res de famille, si vous voulez assurer & voa enfants
un avenir certain, inscrivez-les au COLLEGE SIMON BOLIVAR
82, Avenue John Brown, 82
T61hphne 2481.


tion

action


LEMONS PARTICULIIER S;
j l Jene fille diplbm6e. PrdpaltZaI
au C. E. P. et au Brevet SmiA.
Offre sea sries auex famllIe:f i
Pour conditions, s'adress'i:
.Rue Rigaud Bols'-Verna,
Phone 2377 de 9 h. A Mf. l .:F.K.



LECONS PARTICULITUER
June FPB lmunie Jdo W
m e de fia d'Etudes "
(1Ore et 2me parties do)' j
!egons particuWu)li'res Sau :
retard on qui out echoub a i
niers examens.
Pour les conditions, 8
an Journal, phone 223 ,

POUR. VOTE SANT .

Si vous souffres do rapparAl;
gestif, ou si vous sent .u 0 Id
Bilit6 quelconque dans fi
-e ratn pas 1Ioecassion de vouW $
tre A I'usage de It Fsrlil
queyar (quintesseie de la a ;
Troglodytiqn). ou banA 0r4
Vincent.
Madam, n'oublies pas qU ll
ine QUISQUEYA eat lt'in

che las bs: "


00 -AL "ILA.M rmI


r -r I -*


f

I


i


'UN: vrismn"
V ODONNEnRI
eed





Joles Cartes Post.le


BretefesX
Ceinturosa pour, t '::'
sintromes pour

i Rettes ot.

RMveil du martin :
Crash Supeieur pour
Drills Sup6rieura .
Mouchoirs de poche
Pyjamas
Robes de Chambrc 4
Casquettes pour hoEiiIq

Parfumerie. etc.
Toiles a Matelas
Comb Crushes
Browses dents
Peilaes Supfrieurs '
Porte-Feuiljes pour hlommes i
Houppes. :.
Pluineaux
Arrmte Cravates
Chuseuattes
asques
Chetmiettese
Sacs d'Ecoliers
Jarretelles::
Browses A Habit
Valises d'Avocate
Rasoirs de Surett on Gilette
Cravaws
Vous trouverez un as thfe,
complete de chaussures au priui
liquidation; et n'oubliUes pan
fameuses pommades NU.NILt
LA-EM-STRAIT. Assortiment o.
plet d'articles de Cordonjeui. :i



A LOUER
Maison haute en mur, aise 4:
Rue a6ePCave face de la tHal
dasco.
Pour les. conditions, s'tMM.;
au bureau du journal.



LE NOUVELULISTS
Rue du Centre No. I .
Boete Postale No. 185. TaSh : .
QUOTIDIEN FONDE EN :I;.
Par 5
HENRI CHAUVET &a
.

Stuverecz our ;:
FRED. DUVIGNEAUD J
Rcdacuewr en Chef.

Srliquidation; et do Rdabti
YVAN JEANNOT
iameuses, pomminia4es Nrat.w
lE-S BEAUBRUNf 't "




*;r .8


pa' ne1uitI
su.a partsonfable, vo
STo emviewtglst d1
.ao Il.or ite nEdor d e.

Wtue ltr&,M" M Dkt*
a et quel chafreat gar 1
typSth1l oau (tirt de *B
rpnee: 'evt s a sand I

if. I ft coruwouragpr, car ('eon *
l: d6 B Ee"l)e dawn de+ grand ac

2!:. TO lpr tAloras 'ep parlous
pi ls. M's, en wommnla il a tputet
d: I er ttdqu eur. 11 a aI'nitte,
pI::tk g Wt, a lpruele vanUlldr,
.:, u* r, etc. Vois-l. le plus t&t
I g-ltb i $itu veux &,ruver ds la
,.b p entation, de la bonne qua-
e ta toute une game de bon
l at s'y connait bLan et se d
Me pour sea almablee
Siflts. Enfin, pour d'autres
Sgenniements, vois Simon Vieux,
plere ddu Centre, i!me. G. Rou.
main .at tat d'aitreOd. Cela vaut
,i e peine Au revr. VieuxIl


AU NOUVELLISTE
ET A
LA MASON ROBELIN
O.' trouvera:
Le Brevet simple de Capacit4.
: e Brevet Superieur de Capacit&
EL le Gertificat de fin d'Etudes Se-
.ondaires classiqaes (2eme parties)
Diplbme de Liuencid en Droit.
r. t/ .'.W.
--I_ --.-" ""

ECOLE SPECIAL DE
TENO-Pv: 1 YLOGRAPHIE
Reconnae d'Utilite Publique
Anle Rues du Centre et Miracles
T6,1' .unc 2620
Port.no-Prinee
STENO DACTYLO
COMPITABILITE
Ia seul etabli'-iement jusqu'ici a
Port-auPrince oia les prescriptions
tecniques sent rigoureusement
Sppliqubes.
.' ine reduction a 6t6 faite au t:i-
fi fnferal des course pour tenir
mpte de la rarc.6 du numEraire.
IDerar;dr P luopectus,


FAITES ATTENTION
LE BAZAR NATIONAL

Encore U.NE FOIS, s'enorgueil-
Sit d'ftre LE PREMIER k off.ir .A
Clientele et au Public les avan-
tagep de NOUVEAUX PRIX d6-
EUulant de l'Accojl FRANCO-
|. .'ATIEN, pour ses rayons de:
Parfums les plus en vogue de
F. IRAMCE
VINB FINs
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS do la fameuse mar-
qte tfarie 3risart,.
Vous le devez a vous-memes de
VSTERL nos Rayons.


SPARFUMS MAJESTIC
A LA PHARMACIES
CAMIDLE



1 : :
t "SAVOY"

C ;:APE-RESTAURANT


:i Demandez h voD amia et
a vous confirmero.nt que
hl part a Port-au-Prinace
O peut mieux manger et
S priecer lea bonc er COA
sI mmzatlons quwa eS A-
SVOY, Ih8stui 4U Oamfl
.i'..4 M :ra
;--- *


iM* iz #Qto ZLLut4tSTh v


I' ..n-'r


LA BANQUE ROYALE

DU CANADA
PLUS DO 700SUCCURSALES AU CANADA CT DANS 30 AL'TRES PAVS

fl~r BflFtJJPr^^ af tfl^fnsen-rflfl#r-^'rs#*tff / *rtfl SS 5 5 PD DE' DOO 0


A

,+ .YER
.E


,1.4 AG S TIC


-r.r-r r::flef~r ~gi,~kWI* L n6*Y dnaa.ea


COLLEGeFi rEMININ
CLA NVILLEE-MLONCOURt'A

Enreitgnement Seenidaire

Clamique ct Modvrne

de la 12 a a Philor)phie

LOCAUX vastes, a6r4, confor-
tables.
PROFESSEURS comp4tents,
consciencieux, devoues.
ENSEIGNEMENT attrayant et
rationnel,
Culture physique Dessin -
Peinture --.Solf6ge et chant,
JARDIN D'ENFANTS
Cours particuliers de Franqaia
pour les rangersr.
Externat Pension-Demi-Pension
* '
LE COLLEGE IPOLYMATIQUE

fonde, il y quitr-J ann;es, se re-
commande aux fniml'.es tant par ]a
quality de j'n'-erl nenicn: qu'i dis-
pense que par la discipline quI'il i;n-
pose a4 ses elk -1i.
Un pros:,;r.u contenant i. ,i
i &y rensei;g: rn. rilatif.s A r'r.
ganisation .:{i C i ,;. est remiss sur
simp! rlemande aux i::tress.s.
Afin d',vi: r ]'encombr' :nnt des-
derniers moie. 'ir s 1le I.i;rents qui
t;'sirent coc lr iuri' enfantst Ar:t
Collt'ge rPymntiqulle .4son prie;. tie
lIs in.crire s'n .- etard t i D et;-
lion d(c lEtibl:s,,2 '. Rut- dlo a
R vc-voltion, No, !. n f .
(hambre- Ligyis ;,


CLINIQUE
du
Dr LOUIS HIPPOLYTE
M6decine G6,urale
CONS STATIONS:
Chemin des Dalles 7 A 8
2 1.'2 A 5 p.m.
Phone. 3373
Port-au-Prince (Haiti)


Machine a 'ecrire Remington
Machine a calculer Dalton
Rubans, paper carbon
Failes vos achats chez
G GILG-


BFl-D4*S-t~b~o~flS *~flDD~*DtSflCflfl*l peaoSp~s~hflOSJcB+ StfDSDS SSflC -SfS-Dnflee-fl~B~S~o'OD-D--D##&p-fpE'tp~pse-n-


Agent Exclusif: ERNST LUDERS.




Le fait est incontestable



LE, RHIJ SARTHE

c'est la qumtessence



meilleures varieties de annes

d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terroirs.

C'est ce qui fait son arome

GOUTEZ ET COMPARE


a.m


PROWJ( TEURS JAPONAIS

StiR VLADIVOSTOK

(suite)


LES I IGNS DE FORT'IFCA.
TIONS DE VLADIVOSTOK

Le tTuctkai, est une petite for-
teresse construite de brton armn6
d'acier de 3 it 10 piFed fl'Wpaisscir,
capable det r6sister aux obut et
aux bombs. II est h1risi de ml-
trailluses centre les attaques de
l'infanterie, Los mines et rartil-
lerie le prot6geront centre les
tanks. II est aussi a Il'ypreuve des
attaques aux gaz. s1 sont places a
une distance de 1,500 et 1,000
pieds. Les tockas de la si:conde Ii-
gie de defense s.ont disrp.-i.s pour
boucher lei trou. lai.- s, en ltre
line. Un peu plus loin Ion troupe
d'autres ]ignes. Parfcis on peut
computer jusqu'A 4 ligne dI. coes for-
teresses. Et derriere1o t :,ckas so
trouvefnt les fortifications, defen-
dues par lJe gr(a cranons de I'artil-
lerie lourde. Les communications
entire F'arriere et les tockas sent as-
suraes par ]e tel6pho n, la radio et
des tunnels. II ne sr t r':uve pas
de stockas .-seulemnt. i- Viadivos-
tok. Une ligrr. ortifi- .- 'ite
dant de Ia rv nr -i-d ,i l,:a L Ilanka


S .i t .i ;n Cile toe
k+.. ; u ,is ;' V'! .iiv 0.0..k. F iio
't l i };t f*r'ontit t -c
i..: .1 *- -. vi('iqt o i 1- 00 ni -
't .j ,


V i.A)1VO(STOK E-T
IMP.IEN .\Ilt F


I)EX ENV


I ;r ,-ip l ra ~ t' .-:,. m ,rtu d-nn (it
vr, jq ifa,'; .-.",I'T n' .,'t'ait ,en
train ti,'i" r Iet rJ.l ii!'!: a's bri
l on dei..U- -. 1 ,- nit ires
*' .,i' .i r 'i .." i :. *.. l 4(

Ir, i'. r- *N'."- tII 1 t t DA:m -
g: a' li i i i t'-
,aint qu i-" rli. ia ij.Lnirm, 4 tO On
pr'tei.! tr n 4_ ,u 'ihL i'. rt, rietur' d,
hiL il',e ( -- ,.f,"-t ns-.' pareilles a
c ik,-s ,,) t ; l,.t t .,. de parI'-,
o0nt *tI.'- Irig i .,-. i.. I .,a 'e 4 .-
mr.r 1%,.-M",'\,stok r.st ;,.iconttstabl,4-
senit d'Lin ti c.ue s ext reini,.' ct i dif.
ficil, '..t poir Itf.rt i't ;.r fret. V\ a-
div't'.sluk d- t vniul imprenablu.
(Traduit do la revue americaiun
Living Stage)


AIDEZ VOTRE FILLE A

SE F.AIRE I'.NE FEMME


La plupart tes jewues fills au
moment de leur formation ont be-
stoin d'un hon tonique pour acqu&.
rir une resistance physique qui
leur permettra de combattre ou
d'Aviter les deIwi~rdres organiques
auxqueck elles snt souvent sujet-
tes durent la ptritde oit elles de-
viennent femmes.

Iinnei. aiors ia votre fiile k
('oMPOSIsE, VEV(;fTAl'.' de XLydia
1. PIinkham. tlle pourra le pren.
dre en touted contiance car les hen-
nes herbs elt es racines qui le
compa;ent sont parfaites pour for-
tifier le systime et calmer les
nerfk irritrs do toutes adolescents
aussi lien que de totite remrae quel
que .oit on age.

Pendant plus de soixante axns les
mires ont ensoignu a 6 leurs filite
it se servir du itCOMPOSE VEGE-
TAbL pour COMBATTRE Ia plu-
part des d(sordres organiques f-
minins.

Des millions de femsnes en orrt
fail. t'expkrience au course de teur
vie. Faites-en profiter votre pro,
pre flUe dks mainjenant,
l ----- ----- ~


c-~c





i;: P:. S. P

.. y a.t-i do pls iogns 6 t de
: Ie inamu, pour la plgtart de BA
i omanr vains et dissip6s que le
ii: fond de leur propre cmw .... P
FENELON. c4t
o \reau
r...a1 ."lenr-n
S.Si roirde domine dans te gen- le
: re hunrin, c'est ane preuve que la h
S reason et la vertu y sont les plus r1s
re de
S forts. re d
ii. Po
I MArVENA.RGUES. P

r- ~... .. .
PETITES NOUVELLES

(Suite) PR
DE
DE


norite ne sera r6gie q (iuo lorsquiic
la Polognc aura requ entire satis-
faction, car disent-ils, la r-:ui'on
A Munich lui laisse toute libcrte
d'action avec la Tchcoslovaquie.
**
On ne command plus de chemi-
ss a l'ftranger. LE BAZAR MO-
DERNE, 91., Rue du Magasin de
F'Etat qui s'est specialist dans la
abrication des caleons,. pyjamas,
cravates, etc. offre au public un
choix complete de magnifiques che-
mises.
Dans l'Artibonitc, >,:! a proc d',
ces jours derniers, au cuiragEe. an
deboisement ct A la reparation des
grands co'urit-rs de la Rivire-
BRoi, oir 1.1 .50 mMtres sur n i riv
drote e-: i6 681 m;t'rcs suir la riv:e
.,. p
La Iu e Uit.i thi t I.n'en ai r'-
cu do i Iirman'. i ).sr, run c,'.-
leottion d c 6 :'. ,rex s *- t : 1;; 6 1) -
letins cti ]- RI P ,, ]i>h I i o. D ir 'cai-
no et t MIexiq:.ue.


PIPOPJ (Suite) DIV


LE LYCEE DES GONAIVES

Les ltra'',Vau de construction du
nouveau local du Lyc6e des Gonal-
v es conni.i;:issent un moment d'art-t.
Ies fonds.manciqut-nt, parait-il, et
c'est avec tristes-e quo les 6colier--
gonalviens ,e rs.ignent a corti-
nuer lers ltude; dans i- vieuix- ba-
tim-ent du Lyvc e.. CGerlt-d. a .ltoit
trru- et duntVu~t If pimiher d e l'ta-
ge .eL tr.u .*-e cdi.ns un o tat vraiment
inqui6altnt.

A SEGUIN
La colonies agricole de S6guin
tend, ces jours-ci, vers sa complete
organisation. Deja, les parcelles
des colons ont t.te traces et com-
mencent a rercvoir tls semenee,.
Parmi les cinq petit-'. colm;es a-
gric-oL-s priLvn 'i pa' .,. Colin i, .sa-
riat Gc6n6ral aux Colonies Apiric,.-
lest, c- le scra des iplus intiressa;n-
tes et des mieux organises.,


I-SZrw C~ewr lt.# *r fannnf D;$tp;*hprlflqCF~It a a-Y asrssflics~dArf


IRDRE DES AVOCATS DU
EAU D E PORT-AU-PRINCE

kr d6piche-de Monsiet leu Se-
lire d'Etat au D department de
istice, lea Avocats de ce Bar-
sont invites i la messe so-
e e qui sera chant6e a la Ca-
rale, le lundi 3 octobre A 8 heu-
i. m. A l'occasion de 1'ouvertu-
es Tribunaux et des Ecoles.
rt-au-Prince, ce 30 Sept. 1988

Yves D. DESTOUCHES.
crtnaire G6n6ral de l'Ordre

3GRAMh E DU CONCERT
)MINICAL DU 2 OCT. 1938
LA MUSIQUE DU PALAIS


1.- The Noble Commander,
marche militaire par Ernest S.
William.
2.- Lx retour du vieux lion,
march de procession par Occile
Jeanty.
3.- Barbier de Seville ou-
verture de G. Rossini.
4.- Rumba, danzon arr. par Luc
Jn-Baptiste.
5.- Cunys, poles et poussins,
mazurka par O- Jeanty.
G.- Reine LLmiere, valse par
Judes F. Villard.
7.- Cathtdral in the Pines fox
trot ilar Charles f Nick Kemy.
8.-- Do.s'n large meringue pa-
p Litaire,

1)ECEES

N .'s ~ ,,- t. ti, ',e risties-
s a: .I rT nt ilu
Rev. Pere Martin Malgorn,
\ .eLle a 'II<,;,it.a! des Caye!s, le 25
L.oiii.- du Sud, sur-
S ptc'bre Ceoulc, 5 heures dti

Le defunt qu, laisse beaucoup
de rcgr:let-, fit Mn piirti e ddvou6
c-t un bon aimi pour ses paroissiens.
La population de Saint Louis du
Sud n'a pas manqu& de l'accompa-
.ger en .sa dlerniCre derrneure.
Nous i c-ploroirs ce tte perte pr&-
maturet' qui met en deuil la fani)-
le du disparu et ie ClergIe A qui nous
presentorn nos. condoletnces 4mues.


PENSION DE FAIILLE
POUR LES ECOLIERS
M. et Mmie Edlou.'rd DLuval annSn-
cent aux gens d2 ia provincee qu is
viennent d ouvrr iI la rue Monta-
i: is au No. 41, u.:e pension de f,.-
rn pe pour les &co't r. Les parents
qui desirent envoycr des pension-
r;.ires a P6Ft-au-Prince peuvent
.'adiesser a Monsieur Edeuard
Duval, co S. Abi bo! & Co, Por:-
au-Prince.


CLIN-IQUE
du
Dr C. DESMANGILES
anciennei mason F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultations :


La Maison


R


ANGLE I)DS RUES

COURBES ET DES FRONTS-FORTS

PHONE 3732


Offre at sa nombreuse cli entele de Port-au-Prince et de
'a Province pour les ecoles des gargons: Drill t~te de
chien et drilex, Drill blanc coton et pur fil.- Pour les
S coles des filles: Tete d'Indien bleu et creme : tein-
ture garantie.
Simili a fleurs, dimity, i nienne percale, Toile A che-
mise. Toile a drap, siam A drap Toile A matelas -
toile a tente Crepon gauffre Soisette supereure,
toutses ls couleurs etc.etc.


,-," I


Graie


line


Agence du Cap-Haitien


Service de luxe rapid entire Cap-
Haitien et New-York.
D6parts r6guliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis A 4 heures
P. M. qt arrlv4ea A New-York leo
Lundis matin.

PROCHAINS DEPARTS DU
CAP-IJAITIEN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SANTA
SA.NTA
SANTA


PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA
ELENA
ROSA
PAULA


G Octobre
13 Octobre
26 Octobre
27 Octobre
; Novembre
10 November
17 Novembre
24 Novembre
ler Ddcembre
S D&eembre
15 Deembre
"22 DNcembre
29 Decembre


PRIX DE PASSAGE:
Cap-Haitien-New-York,
l1re Classe:
Cabines extrieures,
minimum .. ... .$ 135.00
Cabines interieures,
minimum...... $ 95.00


Pour toun autres re;nseignements.
s'adresser a:

H. CIANCIULLI & Co.
Agents,


Cap-Haitien


Phone 291


N'OUBLIEZ PAS QUE
les Chiissur-es


BATA


sont les meilleures par
leur QualitU
e ur BasPrix


La


renom me


des souliers


d ATA
dans le monde entier tient h
leur Elgance
leur SolidiU
leur Confort


Achetez toujours les chaussures


BATA


r.- ff- -k--


MAGUSTIC


La NOVOJLBTE >


BON-PI"ME
offert aUs lectrclt
d qu Nquavefaste
UN RAVISSANT COUSSIN
SAU PAYS DE/MOULINS
Broderie trbs f/i et d'un ef
fet charrant.
Ce cousin de 50 x 40 cm. des-
sin6 sur toile cgratn ancient. a-
vec les cotons soyeux lavables
pour la broderie, eat envoy con.
Ire 7 Frs. 80 (12 timbres & 0,65).
Pour recevoir l'ouvrage re-
command6. ajouter 1 timbre de
0,65.


'C'~' "" ~~~~b~~~~" "~


Retourner ce Brn-Prime


AUX DOIGTS DE FEE
39, Bd. Raspail Paris Vile.

N om : ...............


A dresse ........... .. ........
Joindre 7,80 en timbres.


La CHESTERFIELD est la seu.
le Cigarette don't les fumeur di-
sent : rELLES SATISFONTY.

KELPAMAl JI!
Produit & base d,
Slplante marine conteDati
tes lea vitamins.
En vente dane t~.ot
Bonnes Pharmnacie.
e.reee.a.pd.pe .eecenc'------9---..- -- V r e.r.- ......nr


Librairie


Nouvel


La Librairie Ia taleux assortie

(Maison de Confiance)


POUR LA RENTREE DES CLASSES


APPROVISIONNEZ-VOUS A

LA LIBRAIRIE NOUVELLE

PAPETERIE

,MILLE LIVRTES CLASSIQUES POUR TOUS ":

CLASSIQUES: Les Meiileurs lives ............... ....- *-- **
Classiques Pour Tous ....... ............. .n-.. .. ,
L aro us se .. .... .................... -.-.. -..
D ictionnaire Larousse .'...... ... ... ..... ... ....................
Memento Larousse ......................... ........-**
Dictionnaire Analogique ............... .................- '
Dictionnaire francais lized............-........ --..... -t.- *. ..
Dictionnaire de langues etrangieres.

,--^- .---..- 1g. :
LES FABRIQUES DE COULEURS ET VERNIS ;,::

LES PLUS ANCIENT ES ET LES PLUS

IMPORTANTES EN SCANDINAVIE, ..

VOUS OFFRENT LES SPECIALIZES SUIVANm i..

..EMAUX aPIONEERv en 15 nuances attrayantes, poar I'I
du home et du mobilier. Schage extra rapid.

VERNIS PIONEER do grande resistance & i'usure. 'j"
-pour tous usages.

Peinture pr6par&e Idald en 24 nuances va~rwes, slciale i
comtnand6e pour les Tropiques, A g

i LAQUE SYNTHETIQUE %SADOLOIDv en A4 jolies fU HNa*
ficacit incontestable pour la mine A neuf des camions et aut o

Laques nitrocellulosiques &SADO* en .48 nuances, e
les fabricants d'automoblles 'Citroens, Fabrique Danoise
series, Fabriques de Montage Willys Overland, La Compsag :
tonobiles qDanakos.

Encaustique 'SADOa pour teinter les meubles.
"'" en poudre pour menuieier.
Teinturas.A bois Seados. ;

Eneres d'Imprimerie, consiatance special pour lithogta|
pographie.

SADOLIN & HOLMBLAD LTD
ALPHONSE MAGUET

Agent Gindral pour laWti
...* :d .'i


Mn


Go -me GaCle


.::l.: -


APACIPADI, A ~ ~ ul*M~- r url*-~U l* ;i~


----- -- -----~r Irrr----n--------


' UQuID-. ?A8.f-
ONO j::,'





Pou: r


de vote tr valt
Stellectue ou
Is moindre fi|t

aI


W.


I
i