<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03447
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 21, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03447

Full Text
I1 -


A,


tutuc we.~t


43me ANNEE PORT-AU.PRINCE, HAM MERCREDI 21 SPTEMBRE 19 J No. 20.071
^*^ ^ ~ ~~~ ~ 4"'* ta- W4 iUjusa4t jfmfH as.iip^4,,--nn mumW^ a ef ^


:"* Mon voyage autour de Jacmel a
.-6 faith h vol d'oisean. JR n'ai pas
eu le temps ndcessa'iir pi~ili obte-
nir la somme de ren.reignem ents
que j'aurais desirds -t erire anc r
veritable monograph'.: de la region
'.(Yistoire de la ville t-ant mi e de
C lti).
A premiere vue on note que
l9 populations sont L t.: paix et au
travail. Ce qu'elle; demandent,
enat r'coulement de kurs produc-
tions ce A quoi, elles aspirent e'est
au placement sur des denrte4 export:
tables qu'elles ultivent s-u les mar-
dhEs rangers. En "'a.J res t.r-
mes, pour le cafd. come pour lIs
autres denr6es, Ile a. Oti djes de-
bouch6s se pose.
Ainsi done, qltuels ont ie be-oin:;
de l'arrondissement ? Quelles rOa-
lisations faut-il obtenir p.Jour sor
6veloppement et son equip-ment' ?
En premier lieu, la construction
d'ane bonne route Port-au-Prince-
Ja: cml impose. Les deux qui exis-
tint sont impraticables en temps
de plaie et Jacmel, faute de com-
. mication est isole de ta Capi-
t: le Les travaux a entreprendre
"'V ent Otre definitifs pour .;ue laj


LA SITUATION EN ESPAGNE

La pression rebelle centre }e
Gouvernement sur le front de ['E-
bre s'est convertie en conure-offen-
give avec pour objectif de ddlogcr
les miliciens des positions tenues
depuis le 27 Juillet dern -er.
Les d6poches loyalistes ont d6-
menti les riipports insur*gs que
lea miliciens ont te delogis de
Plisieurs tranchees par la fureur
des attaques.
hn d6pit des renforts requs par
les rebelles et de la violence de
Pattaque mende et appuy6e par
plus de 100 avions tde bombarde-
ment,le Gouvernement informed quo(
ses lignes ni',nt suhbi aucun chan-
gement.
La nouvelle centre offensive re-
ScomrImencee dimanche matin,
e l 5]me men6e par les trou-
pe du Gen6ral Franco pour d6lo-
er les r publicains du secteur for-
U86 de la boucle de lTEbre.
Depuis lors les combats conti-
Uett nuit et jour et sans repit,
iles rebelles martblent lea li-
noslyalistes le long des pies des
W~oii dominant Gandesa au
forld.
Vacation rebelle a lourdement
orbard6 ce matin la ville de La-
I On coimpte 10 blesses don't plu-
iTeurs gravement et maisons d6-
!Wites,

AU 1INT DES CO3EMISSAIRES

A la Colonle Agricole du Morne
ws ComMissaires, les travaux de
h Brlgade d'Arpentage onL pris
SCes travaux portUrent sur lea
0 Iota atteindre. La superficie
lots variant entire 2 hectares
Set 4 hetares 60.


D a actueUlleent en cette co.
.. 23 malsormettes achevtes
74* ea d'Ac6hvement, qul sent

ss&. -- -- -


communications ne soient, iu.ains
interrompues.
En s-econd lieu. I'arro.iissemeiit.
manque de bonnes route.- vicinales
reliant Jacmel aux difUfremes plai-
hex. I1 conviendrait d'envis-iter I'e-
xecution de ce rkseau qu' profite-
rait au dveloppement dre I'Agri-
culture.
En truLsieme lieu, le pt rvoir co-r-
tral pourrait entreprendro .a c..;ns-
truction d'un h6tel de Ia v-$f.--
re qui abriterait les hureaux -1 c'tr-
to administration et meit,: i, a
disposition iunt voitm e :li : .: i-
rait aux tourn-ees- d'innee: c'I .i-
necessaires.
En qualrieme lieu. l'A.Imnni..li-
tion Genirale -e-s Poste- p-,. Pa.'
6tabiir i rt i-ni c, rr ,i,,s ,-- re- P rT-
LiU-PrinceC et Jac-melI.
J'zi rMsume los pri-',; au.\ '.e-
I.oins de i'arrnL .i s, r-nl-i ,n ,..:t
d'autres certainemeiiT, rm i, cPt'..x-
ci sont les pILIs urgent
Voici ce que j'ai vu. Man v,)Na-i
ge autour de Jaemel est termrnS.
C'est a vol d'oiseau que e I' ai fait.
Une autre fois si mes loi-irs me Ie
permettent, je vous dirai bien I'au-
tres choses inttressantes.
J. B.


premises au fur et a measure de ieur
construction aux colons.
La maison du directeur est en-
tierement achev&e. Une installation
hydraulique a dt6 monte.
La construction de la chapelle se
pursuit activement et on esp6re
I'achever d'ici quinze jours. En at-
tendant la messe est ce16brCe rd-
gulibrewnent tous les quinze jours
en plein air, pour les rescapds et
18s membres du personnel de la Co-
lonie.

Un dispensaire est en construe-
don, en cette colonies. 1I est au trois.
quart achevh., Le local de ['Ecole
de fillies est aussi presqu'achov6c.
Le nombre des propri6taires ins-
tall)ts A la Colonie du Morne des
Commissaires, s'leve ii 176.
4*,
Lea travaux agricoles de la der-
ni re saison sont a 'heure RotP ul-
le, en pleine production: On a com-
mened la rdcolte du pois et de la
pomme. de terre.
Chaque propridtaire prepare ton
nouveau terrain pour tte'- [iant
au courts de cette saison. Du pois,
de la pomme do terre, des choux
-L du calfL sonto d6jA mis en terre,
en plusieurs secteurs. Ces cultures
seront d6veloppdes sur une grande
(chellue en cette colonies.


bonne nouvelle. Le samedi ler Oc-
tobre prochain, pour ouvrir la nou-
velle saison, Thorland offrira un
grand bal qui sera anim6 par le
Jazz A Ia mode.
Avant la rentrke des classes.
jeunes-gens allez vous amuser i
Thorland.
Pour cl6turer les vacances, pe-
res et mrres do famille, c'est tout
trouv6: A Thorland, samedi ler
Octobre.

(Voir suite en eo. page)


f-S


11 sme dit q-ie la Pologne proiitant
du plan fra..n b..iuitnnique qui ,,s-t
favoral-ble a l;i these allemandtll,
autirait fait <-d revcndication:s ,er-
rit.-riaa r:Is I:i Teh,'.'c.o.- ,vaqlp o.
On rCoit. qu(I hier fie Mni,-r..
Ilech s',-st loniitment enIt ~ i .tei;
avec Hiter A c', ;!jet.
Cetto k-cis-,an rvnd pcssimi.--C.
le Gout'mv-rnumenc-nz 1 1 Prague qnl we
peut computer atc Ituei lement.que s..iir
ali Roumaniare p'uir i: tra ispor, dies.


troupes ru.s1, "en c.a doe conflict.
Peut-on pr6voir ce que dir.. l:,
Roumanie, .demai.m i'

La Pension Cosmopolitaine, si-
tuie i cote de la Banquo Nationale,
Rue des Miracles e.st le rendefz-vouw,.
de tonIs coux qui voyagent pour 1lI
Capital. On y trouve ol confort-
moderne, l'hygi(ne et le bon Aofit
des grand hotels.-- Cela, a un
prix modique.

(Voir Sulte en 66ei. page),


LE SORT DE PRAGUE


I


VOYAGE AIETOUR BE JACIEL


IHnmphilie .--- .dmog6ni --- If influence bienfaisonte, tous los
nioptysitc Itrnmatrimse --. c re. fatigu6s, tous les deprimis se
tr,'rag2ii.<. trouvent rapidement soulag6s :
Amptles Iuvables' et Injebles aOpperit revient, les forces ougmen-
Pmles iuvables TCPA Injecales tent, 1dtot gnhral 'amhliore.
PAUL COUPAUD, ToutesPharmacies. A Port.ou-Prince:
Distributeur pour Haiti Docteur V. Mothurin, Phcrmacie
Port-au-Prince. Saint-Francols.


IODTROPON, PERMET DE PRENDRE l'IODE PURE ET A.
GREABLEMENTI


... f..... w -, ,.,..

ERNEST G. C(HAUVEtT


PREID. DUVIGNEAUD
Dircatf*r


q-UO


mI


PETITES

NOUVELLES



Monsieur ias. ff. C. Van Rered
Agent G-neral (d- la Panama Ranl
road Steamship Line tA Port-au
Prince, q(ni tait en congi is.,x E
tats-LUni, est retourn6 depw'.- b!
12 Sepiembre par le SS. ,Cristo


Dn 1i1 juillet 1938 au 15 A1.,.'.t
i ucoul. 80 demands do fernrr on
6t6 produites ipar des sonurTi.sion.
naires de,; difflrentes commune--
dtc ia 4RpubLiquc an TD1rhat :c.3
Contribute ions.
-t:
L.e publc- .:: a-.:-i qui k.i I,: rn-
Staibles pa tile.t a1lema- ndeI I .L:.u;-
ches -,t n o '., c ll. dorirant une
tin:' dlurabl'e aix chcveLix -on
""'.'',: .,, 1 ia Pharm actc Jn..,!,:, .
VAI.tM-. Rue Dr. Aubr-,

v: a .ids-n dA, 1 5 hc e c -
r'y .c, it[ NaTiornaux r'll -,,
: 'err.'. a a Grandt Rue e' '.
Pi. PluiC. Ct' Sa.int-: A"nie, i (
exercices d'entrainement. Ils ex6-
cuteront des mouverrients dpenrcm-
ble avec signaux et commrnnica-
tions ah longue distance.

Les travaux de drainage de lI
Place de la Croix des Bouquets seu
poursuivent. La D. G. T. P. a d&-
jit effectuL la pose de 109 ,nt eni
de tuyaux sen b4ton don't 75 3o 21
pouches et 34 de 18 pouces.
***
On ne command plus de chemi-
ses I'etranger. LE BAZAR MO-
DERNE, 91, Rue du Magasin de
lEtat qui s'est sp6cialis6 dans la
fabrication des caleqons, pyjamas,
cravates, etc. offre au public un
choix cominpet de magnifiques che-
mises.
*to
Durant le mois d'Aofit coub!, Ic
Service Ifydra:Il.iue a supprinnm 56
prises pour dettes, 3 pout fraud,
4 pour gaspillage fdeau, 13 selon
demand des intdress6s. 1I a retabli
54 prices apr&s pavement des abon-
nements dus et des frais dei rfta-
blissem+nt et ,i vrocde A 10 non-
vel .k irjstalations.

Le. corun;.isseIur, en genurail les
6l6gants nc porteit que les cherm-
ses SLAFAYETTIE., les plus bel-
les et o., plL dlri.t*lcs die la Place.
Fait-es une xisite i la Chemiserie
Lafayette ou vous trouverez 6g:.,-
lement des py.iamas, des caleqons,
etc., et vous .erez satisfaits.
'??


folltllflflol-tflltfflf~flltffltfllttlflflt-frflflfflftfltf


PROPOSE ET FAITS DIVERS


Al


rHORLAND, LE ler OCTOBRE
Tout le monde connait tdjh la


Le-, Tchbques qui avaient as.-s- i'eau, et no sourit autant dire ja
r6 leur entire ind(.pendance ds 3e mai. C'est un optimist, pers.u
. dixie me sicle, subirent en 1620 Ia d6 que tle, tfascismes oisparai
- domination dtes .asbourg, apre.s a- tront d'eux-mrmes avnai: long
. voir tdC ddfaits h la butailla des temps et (que l'Allemagne n'atta
z- Montagnes blanchesa. Lee Sova- quera pasa a Tchdcosiovaquie.
e ques de leur ctd. furent subjujgu6s Son optimism repose il est vra
- i y a dix siecles par les Magyars s r ia puissance de son organisa
I5ongrois, mais Tch6ques et Silova- tion militaire, et sur ['appui d>e se
ques surent garder jalousement. allies.
Slor langue, leur culture et leur es- L'arm6e Tcheque aligne deu:
prit de liberty. ce qui pernut A Woo- cent mille homm-es de 'armrne acti
. drew \Wilon aprbs la Grande. Guer- ve, et pres de deux millions de rd
re, de k.S reconstitLuer en nation ervites. L'aviation group 150'
avec come Pr6sident: le Prf.s- Ai 2000 appareils modernes. L'ar
sour de Philosophic Thomas G,,r- tillerie est puissante.
iigue MAsaryk, qui est mort il y a De plus le front i.re s.-nt pit.e.
un peu pitu d'un 'in. La Tchecos- g&s efficacem-nt [e r d,.n:. iugn..
lovaqu.'e actuelei me.sur- 600 mil- de dense, vdritahk. ;igs Ma.
les de long, a iv c ne largest: qi ginot d b ton et ,ia ir. :npab;...
s'dtend de 45 a 1 75 rnMik. t-' C de con en p entant piu.-eonr-
pairtage ,n quatre provincee. mni,. uni.e a sn apr-s., a t-.. Le
S Ln '.t d tr ,,. ,- ',ldat tthiLi1e est brave, .mt p;rfai.
flit'ru-, Lqu: .-OlK.t ti :bet a- nme-nt 'entrainm grif e l'orga.
ac u.e i'',r, n A.i, ; A 'rC.n rv nilanc. des ,Soki ols. L.- Fiu.
Svers l'Est, Vs Al!ies, so I:i su .- etup ,1 : :, dle< d m,.tr s n,.,,
'estion d,. n Pr. ,wc. et d.:. Arg e- .p :',- ct nuhiuitu r u .. : .., I,- .,
tirre dunnifrnt un coup ca.nif dati i mois cha ue annoe de-
au principle des national6,s et ad- centaines de milliers de jiun
mirent les revendications de in homes, en uniform: pa~t alon et
ova e sur les rio chemise Lbeu) jersey blanc et bon-
sudetes, en majority, peuplies, d-Al- net rouge, ornt d'nne plume de
lemands. On enfernia galement faucon.
I dans ses frontidres une min, ite De son cdt Ie Fuehrer ne tient
polonaise de la Sildsie, des Ruth pas beaucoup A Ia guerre, contrai-
nes des Carpathes et des Hlongrois. recent A ce qu'on pourrait croire,
La Tehdcoslovaquie actuelle groti- car ii sait que par la force rrmv
pe 7.400.000 Tch"ques, 2.300.00 des choses.a I Tchcoslovaqutc, doit
Slovaques, 549.000 Ruthdnes, sqintgrer dan. la zone d influence
3.231.000 Allemands, 692.000 Hlon- de l'Allemagne.L'industri, tchco-
grois et 82.000 Polonais auxqul, lovaque est condamne. fate d'
i tfaut ajouter le 200,000 jui t ebs A ha mer pour peu que I'Alle-
des Carpathes. magne et ltalie lui ferment les
Le President Mazaryk deux ans ports de H-ambourg, Br&me et
avant sa mort so dimit en faveur Trieste. It eat vrai qu'il Eui reste-
de son Ministre des Affaires E- rait le port polonais des Gydnia sur
trang&res Edouard Benes, aujour- ]a Baltique ou le port rummain de
d'hui Ag6 de 54 ans. Constantsa sur la Mer Noire, mais
Benes est n6 en offet A Koala a Pologne a une querelle de mi-
ny, pris de Pikoen en Bohbme le norites A reg-ler avec lea Tchbques,
28 Mai 1884. le benjamin d'une fa- et Constantza est autant dire aux
nille de dix enfants, antipodes de la Sunde, d'otl Ia
II acheva ses etudes a al'nive-:- Teh6coslovaquie.tire la matiere pre-
site de Prague, et devint vite une enr, de ses indu(t!-ies de gurrIe.
figure national, non pas politique, Cela permet de comprendre mieux
mais sportive, come avant de I'- Vesprit conciliant que lea TchIquCa
quipe d.le, foot-ball Slavia... rit concilian que les Tchequts
A ]'Universite, ii so familiarisa n'ont pas ce- malgr-e tout tde mon-
avee les iddes de Mazarik touchant trer, et leurs pri.-ntes d-marches
la creation de o'tat tchique, e-t d- iauprl-,i de l'Allenignt., pour 10
venu profesoeur de sociologie, lea transport par le chtn-itis de Lfr
propagen a.sez ouvertement. autrichiens, (tde tturs produits a-
A la declaration do gterre, ii re- gricoi's et industrials au port de
joig-nit Mazaryk en SuIcdo et so Trieste.
range avec liui, et l'autre hdros Prague est cdUne condanmeue ca-
Tchebdque, Stepanik sons, lc-s banni- pit uler, si seo allies ne pr6cipitent
res des allis. pas es Cvt.nements... -t carIme
Bin-'s que le Fuchrer, dans son cie so trouv,' asur I chemini all--
discour.s de culture dtn Congrs die mand (tiui condtiiit a 1- Lkraine iui-.
Nure bberi vitnt dbapneg ,,n s,, ton p...t, dire, :tin i la pr,-
menteurn, -est. n petit, homme ner- [ ti Hitler iii-mt .-n,- di .- s.ni M .i-
voux, avrcc d-. y neux ealnmes Ii, d, <;,mpf, quo li de-:tin,:, ,be I I'i;ro-
,.-hEvtiiX clairs-im .;s (li g sni. lf-.vn p- s- *, .r- jo Li it, menf: nt m, :
aux to.,:,es. ("csL tiln ibs de pay- c" tque a'Allemnagne Ai mnins :d'-.
s.n, iI n: fILUtm' iItas, ne boit qu Ie dc pr4vis, totiche au but.

('OA-AGUIENE ET formo
HEMO-COAGULENE CIBA HeUrous foret
EXTRAIT h aiciu total rn Une heureuse formula est cello
I h t t r de !a Quintonine ovec laquelle
errantt kls prince coatgula.int. chacun-fait lui-mme, conomique-
dtu sa1,g et parculierement des, meant et instantanement, un litre de
r:aiquettes sanguine. delicieux vin fortifiont. Sous son-


I-
I -



-I

i-I




3


S


QUOTIDIEN EONDE EN 1896







lluLES .ENFANTS ANORMAI
par le Pr1
(Extrait des ,Annales de Medeeine Kaitienne).)


p



'1;


cLE NtOU VELLISTE a
INu'. du Centre No. 1.7
Bidte Pu,,!ale No. 135. Telephone 2732
QUOTIDIEN FONDE EN 1896
Par
HENRI CIHAUVET & CIlERAQUIT
nfirecfeur-Prop-,ttapire:
ERNEST G. C1 \UVET
Directwur:
FRED. DUVIGNEAUD
Rddacteur en Chef:
MAX DUV.AL
Secritaire de la Rdaction:
YVAN JEANNOT
Adminiseratetur:
C. BEAUBRUN


LECONS PARTICULIERES
June Fille munie de son diplW-
me de fin d'Etudes Secondaires
(1Wre et 26me parties) done ties
- !egons particuli&res aux 61eves en
retard ou qui ont 4chou6 aux der-
niers examens.
Pour les conditions, s'adreser
au Journal, phone 2238.


nait aussi sot
On les appel
deficients psy
Parmi ces
veloppement
complete, il en
ccuiix qui press
i'iptelligence
ceux qui sent
du caractt-e.
- ef-rn nt que tri
ce et tidu carac
trigitls chu 1
de.


*e# tsdcsr*~*dV*4SC -Sa ie:rrat.c~~fl


rX Henr
ofesseur Sle'"i Roger


is le nom d'arridtrs.
le actuellemeit des
chiques.
nialades, duont Ie d6-
.piritupl 'uest pa"s
est de deux sortes:
entent des ar.ri-ts de
proprement dite, et
atteints d. :iormialiies
11 arrive nitai!LII-urtI-
iubht'. de l'iIttcliL.; ,n-
tere sentt. 'iv'Int illn-
' m.mt' jL'tit real-


.: : Nous asommes convaincus que la8
lecture de cette causerie radiopr..-
nique fate au pose de eMarseille
Provencew en d&cembre IS36 et re.
produite par i Marseille M1Ificain
; dans son No. 18, du 25 Juin a 1937,
..*: sera lue avee plaisir par n.-s p res
S et mres de famille et ,s uhailtoh;
qu'elle apportera une just onso-
lation A beaucoup de ces walheu-
reux procreateurs qui se d .olhn't
stir le temnprament de leura pro-
gdnitures. Ils s ouront qu'a tout.
nmal il y a remnwde et qu'ils n'au-
ront qu'A le vouloir pour q!e lour
chagrin se trouve change eai une
douce et retlle satisfaction. L'au-
teur a en effect. pass en revue tous
les anormaux et aprts avoir itu-
di6 leur cas il a indique les mroyens
de les reuakher. Combien de cs,
malheureux parents qui crovens-
nous seront heureux de voir leur
reve devenir pleine realization (n
se resignant it prendre Ie droll dhe-
min. Qu'ils lisent avec attention t0
profit ce morceau tiue nouo lConr oft-
fron.;: (2).
Leos enf-t-an-ts s;Lin. d': c ,, .
cIesprit font :a ),I ie dI i -' -: 1' r
m ais qitu;- t 11urm ent\ : ;r' cn\."' -,.
mala-dl r-a' causent-ils A '.i-.1 i? -.
parents?: Avrc CueinIlcr i,.; -t
tlerts sc >. t'-rl,'Js it' ki' i 'q .
1'ot rjr viSanf, a n'a.u- Iibf h ii;...
quand n'.ut. de'.r.n- ,".t, i't'" ..v:tr'.
edies u. l iaargnca it ,.iii i.:,:,, .>t ,
verdict du mort ou .in '.-' *" ,i 'in-
firmit': inC ictabl, "
Sans dco'it i,: ..:.iTffratr.,- '-.
.jquC(: Qqt Ie+' p ',( -" t t (.;i<:'<
voient etl 1i'.r i .t' pa) ;-',
leur -arrl2aChT'-t---laf- .- n a', r -l W" :
larmes. Mait c u-. .-oufftr'a-ce, -.-iit
presque- t .i',tulir i. c dur'i
les m aadie-, taig ..'-. ii c ,.-. te t
sonIt 1oi-r !a piur]ln t nI. al, .>. ..
s'a,7 i; i'-ll ora e qui c : "'!i', .
un ciel l ui ( ;it et r]Lu rede- ii(idraia
bientot s.trin
Q utel!,. ii ir-, fp.,:ir !_'s n ." -..
]u! na) t :, m' ;i t'h'mit su'iffr' it-t:-"; inu-
\'c ;,'ti: *: : in rnial chronic t', e, ct
(qiiaIn c rnm-l. ai 11eu d'ut reisndre'
le corps, fr.i}ppe co qute 'ho:nm' at
le p!,h:;< r i.,b Me ( .n Lui, il>-j pr
(t'C .snt ccs maladies ti ,-p-;r .
c-ht, i'enaifZnt, qIeUL j i chn:si- pt. :
sujet de Ia i.'h mi-' [il'.. L,('
soir.

fr3 1 itl ',t -.. Ie I Pr:U. e, i. ia-IM -.
quon W. -I- i ,'i-'iqa ...' sur : t:i.t ,
lnui s i:o i.51 -.; anuan- l).tan ,'-a si t!ies
sent a,':.-z niombreiasies, c'^1 n !.
sont. fort heurcusement pa 1 f-i ,o-
Elles. sant tellkment pit -v z Ic
ct on a fait encore si peu pour i.k.:'
traitemrent. dan.s notre pa.: K, itil
m'aT i pat ;- ', l t tl'a tf i :r v ,;. ,:!.-
tentioa -ur selk,
On d(.i igaita t autreflit t .-i -
t'ats .s-(tia Il nornm i'enarns i ;i2nor'-
maux. ( '-st. 1t titri d- mui crntfe -
?'unc:, c't.it celiiii (Itli "st 1t pti...s
coni du grtLand public. On l,: con-


A Pr ofit ble



S i ni 0 'ty
uL i "r.-l tM ba Stis
RI .
kl v .L "fj S wD Llt. L wn- t c. ( .V I f.f't.
iI* tWil nT ii f. oil p n EtfAII

h11 f ;a.' C1Al.4'fO O. En-r LA O I
-- ----- -- -----


POUR VOTRE SANTE
Si vous souflrez Lde I'appareil di-
gestif, ou si vous sentez tine d&-
biIith quelconque dans 1'organisme
-e ratez pas I'occasion de vous met-
tre h l'usage de la Farine vQuis.
queya* (quintes'sene de la banane
Troglodytique) on banana' Grand
Vincent.
Madame, n'oubliez pas que la fa-
ine QUISQUEYA est un agent ac-
tif qui excite la croissance des as
chez les B6b4s.


Le fait est incontestabl



IFL RHIM SARTHE

est la qulintessence



melIeures varieteS decanne


d'un vaste tetoire


reinissant les meilleurs terroiil

C"st ce qui fait son arome I


G IT ZET 'mCOMPAREZ


Part of the

rhythm of action

the pause

that refreshes


xxx
Les Deficiences do I'Intellett
On a coutumr de li:ltingiuer
trois degrs daris Ile clIficit Intel-
le-ctel: les idiols, I-s imbi 3ciU4, et
les debiles on arriSr6s, ceux q .ie le
public appefltc d'utn termn- un tpu
vullgaire, mais auiez co(mpr'henrif:
les sirmple-s,
Le. idiots: C"e -mrn, h .;.:. ci>
mah :'rc-u.ix pt its tft t -.s .1 ifr '-
mfit -, .' K .u ;. '.i ,n t-,t .'.| r .' "'C I, C.I
S b }r '..:.' a
ia-a [Kali, 5-i', ,:(.'u.' T;: 'i- 'l I. > ..t"

1.. : r i. 0 i ;. :a.".' t ; ', :r.".' : .,- L -


trrpri L n: ri- 5. i;:. --.' a L
,:,, r T' :" :\ ;i- S.,. I.-':-.2 '--.'" it ,'
'. r aa(- '.;: .;K iT'.: .':i: :- : ) : .-3i

a )! 1 ri I.- .-: '*.I. t l :-. K' it-



ti' r s t .' r. :e
f X.m <4L u: i .,t1 :,l .. uche
lVb aime L t-L s 'f l.U .- -'un re
I ns -Khi f i u '.tw o -' 'ItI U -t yoL!Coa

m tari rt e ,'l, : t : .--:-: '. : i'' i'.(.ta L
'ata-eLecM L ::: & nIr:'fl. ninf--

1 'ai l a a-t :.,,- -.m ple:e! .
'enfant art-vi ; mang.ri-e .r-a';e, anu
gioautor in i Lna: m i;proEt, r---n;-ort, ,.,
i. reste pVc-. iL', e te-Lijout r.s g:e. n':,
dt, rcs-entant pa:< ,a..l n:: s:.Ihf.
pas fairCL ctnipr-catindre a I'Lnt,-urage'
S.-e< betin- nEaturd.1s. ('epev dant il
re-cotinait .- ;l. r d'st,. eta son v'.-a-
.i (' expi e-i m fne -D' (m'ertI'..OS (rn''-
tions it aic ou d le tri.-.tt s-. I] a1-
rive a af-fti a lu.-r qt ei! Q ., maloai ,
n.iS d'un. f.,- n .-i raudrmE.t'ait
tIue S' !'ritt.ii!.r -ai j l)..t.:i r scail its ,,; .--
pr ter. 1 1 ;a i:. cCiLro.r s \ i,.. .' ,
; L :-..iv5-'rn t. ,st firanpp de criSt -
pl:j a-j. LiCuos. Ttat :.s ,-s'.< ta-',rnL '.>.,-i
t'sy'chiaincs se.)nt a trnnhi ( .:- '.l'-
(,tict nf ,.,u:' ri nr nI' ar'tt ri-'n- ( r iln).


(1) Causerie radiophtimltjli, re.
vulgarisation nmidicale faite aiL
pos' .e de :clar.seillet-Prov-nc t.n
dcemhre 19:fi.
.(2) L.'apprtciation qui ( pr6c.de
cotte ftlude st die lia direction de la I
revue udLes Annates de Mh'dei-ne
Hait iennen,


Port-au-Prince Haiti
BIASSERIE DE LA COURONNE, S.A


A !8-4-gir d e Oow eE T01, e rTjj

TOUX, RHUMES, BRONCHITIS, ENROUEMEN-TS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
*f .PORT.ef.AU-PRINCE. HAITI. e'-T f 1ES PllOVNC f
* - ***~~",~l-i-,.# I P-~i'i,' -ll ,. i, #, i .p.i l i,...p 4 .... .il a l~lgk~


Et les douleurs qui.en r6sul.
tent sont souvent la cause de
trop d'acides dans 1'escomac.
Facilitez la digestion en elimi.
nant ces acids. Porte.z vous
mieux en pregnant:


PHILLIPS l
LAIT DE MAGNESIE1
S(AU A nous roo U o a st:Arre NS Lu .
Agent Excldasit: ERNST LUDERSI


R. B, LARO ...
Major, Garde d'Haiti
Chef de la Pol*. "
". ': ": 'i:"'^


ECOLF. SPECIAL.E i I
STENO-PA I YLOGRA
ReeonnaeR dUtuilite Pubuk iI
Angle Rues d.u Centre et
Te4!'m?.rt 26202,td
Port-au-Prince >^4V
STENO TDA&at
COMPTA B ILIT, :i
Le seul 6tabli-s ment iajtAii,:
Port-au-Prince ob les pr .
techniques sont "igonrtu
appliquees.
Une reduction a #td faite rtW
rif gen6ral des courq pour ui
compete de la rarc du num n :i :
Deuair.d;r Pupectus.


CLINIQUE
du .-
Dr LOUIS HIPPOLYTi' I:
MWdeeine GOn6rale
CONSULTATIONS:
Chemin des Dalles 7 kh B a
2 2 1/2 5 p.m. .
1 Phone. 3373
Port-au-Prince (Haiti)



"SAVOY"

CAFE-RESTAURANT


Demandez a vol amile et
ils vous confirmeront qwi
nul part a Port-au-Priit*n
on peut rmieux mangeretk
apprcier les bonnes ens
sommations qu'au eSA I9
. VOYv, site au Chamni
de-Mars.
_------ :.----
___,_", ',:

CLINIQUE:
du *J^
Dr. P. C, DESIMIANGLE.:S
aucienne mason F. DuvigAIie:?
(Rue des Casernes)
Consultatiton
4 hres &e 5 res. 0 '


QUARTER GENERAL fU.DIk
TRICT DE IA roJCi..
GARDEN D'HAITI ..
UE DHTAITI, [E 29 SEFiWr

AVI ..S.oo
Les ddtenteurs de a cancea:.p. .
port d'armes a feu sont av;'
partir du ler Octobr' 19,S8 ^IRP
Nvent presenter au Butreift..::|
ti-al de li Piick' avc teitrS Ai#
Sfeiu pour le renouvetleme4.

1939.. $ ..'.::.
Its sont en outrd avises .U.g!ii
lai leur est accord6 ji ut .....
November 1938, A ecPtrati'a:of
quel aucune licenc Ke r.,ser ::::
vele. :. ::


-- -- - ----- --- -


dwjb %


- u s




I 'R ... S .


Dixa. c euxM Ie e Nt
S:j:, ,-- mort .'ln, Jon.
$:P" venue hrl
s as varficsinable, vD,
To :av-tua-tu dv
J q-uoriate Edonurd J.
,pig jt, ehes.lul hte

g11. belle 4ol, flD0W DTeuu
leo ut qel charmant gar-
0d .- Zt 11 vou. sert de I.f*
i" ^ tfta: c'est 4e la suavl
Jj t." t lenemurager, ear ('eu at
'fleiAttnlle dans de-i grand c&r

Tao pres; alora n'en parions
I bi, en 80nmm"-. il g Ptute
&.. liqueurs. 11 a I'antstte,
lat, la prunelle vanilla,,
Swu,:-ti,,tc. Vols-le le plus t6t
l: ie if tu veux or'uver d la
u:kle presentation, de Ia bonne qua-
; i ebtbn toute une gsome de bon
-t. II s'y connait bien et oe db-
't pour sea a im ab le a
adpts. Enfln, pour d'autree
r..a elements, vois Simon Vieux.
dTlwrie du Centre, .me. G. Ron.
Suil et tant d'anxteu. Cela vaut
Si laA pine. Au revlt. Vieuax !


FAITES. ATTENTION
LE BAZAR NATIONAL

"nr. UNNE FOIS, 1 s'enorgueil-
i4'tLre LE PREMIER a offrir a
ttiettble et au Public les avan-
taget de NOIWEAUX PRIX d&-
coulant de IAt cord FRANCO-
AMITIEN, pourI :,, rayons de:
Parfums les p.Us en vogue de
FRANCE
VINS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de la fameuse mar-
que VYous e devez vous-m8mes de
VISITER nos Rayons.
-,-, ,_.


IWI


-1tNOUVLLIoSTse en n d, eoUVELre Nalsu

| Bulletin du Servicr National


KOTEX


POUR UNE


MEILLEURE HYGIENE
PLUS DE SURETE
PLUS DE CON tOR'r


Servez-vous du ROTE .
rnu dans le monde entier- c.rn.:i
offrant 1, meilleure pro, ecv .


ur pour Haili


9..eeft9pS t-PflB flSPfl-Sfl-t-t-Of-l- orrestoas tees .*.tp^ OJJ'ttG'tpfl


Pse,


d HyjKne Pubhlque

L'ETERNUEMENT

Les chercheurs en biologie et en
mdecine ignorant encore le mo:.st.
nisme intimne d'un phfnom&ne aus-
st banal que l'6ternuement.
Ce phfnom6ne brusque chas9(.
lair par le nez et ]a bouche a vi
tn bruit indiscret que 'on vou-
[drait plus d'une fois eviter. 11 eat
extrenfement p6nible dans quelO
ques affections douloureuses d ;tfte, du thorax, de l'abdomor et
certain n6vralgie. De m~me il est
fort gnant loraqu'il survient au
course d'une operation. I est 'effet
d'une sensation qui se manifested,
par un chatoufilement prtmonitoi-
re sur la muqueuse nasale, sensa-
lion qui r4sulte de r'hyperex.tabi.
Iit4 pfriph'rique du systime ner-
veux par toutes les impurety:a si
nombreusea de Pair: fumre. gaz,
poussire, etc...
L'6ternuement, ce reflut: impor.
tun, est une question de pr-mireo
importance pour le medeci; 'I fa-
vorise la propagation de ce 'tnes
maladies infectieuses come: In
grippe, la diphterie, la 1kpre, la tu-
berculeuse, car il favorite en Jafet
1e rejet par le nez et par la bouche
:1u mucus ou de la alive innactte:.
Pour le Chirurgien il est unis caa-
se d'infection pour P'opr6.,
II est utile d'insister sur 1. n-
Deslit? de so surveiller au mument
d'ternuter, darts certaines agglo-
merations, surtout dans le,' rn'i;,,
rul il existe on grand encombr,-
iment. Pour 4viter ce moyon de cmw-
tage, le nez, la bouche doivernt firr
reconverts d'un linger et si on ''t
-;urpris, il est on moyen ,:en :. n-
ple qui nous est indiqu6 et qui est
a la porte6e de la main: I suffit de
pincer centre Ic pouce at ii'ntie\ la
.-'.i.-c '.t;iso: -:.z fort-m .l.5t :Us
tez longtenmp.s pour fair ,.1 ': iUter
:, f 'e di p.'.'raiti ii cha ,h : >' -


LA (;EOGRAI'IFE D'HAlTI
Par Henri Chauvet.
La GGe. Editi:n de la G~ogra-
phie de la Republique d'Haiti par
H. Chau; et. dejh adopt6e par le De-
v'rtemnwnt tie I'Iit'ruetion Puli-
que, et sou prresse.
CtteL nou'vele Edition revue et
complete sera i la disposition des
Ecoles et du Public avant le ler
Octobre.


Ce pricieux outrage sera
vente au bliurcau du Nouvelliste
chez E. Robelin & Co.


LA BANQUE ROYALE
DU CANADA

PLUS DE TOOSUCCURSALES AU CANADA ET DANS 30 AUTRES PAYS

flS'tttMt^^^*t PS DISC ft nSJ^SSS' Dens


^s-MH"/-mn-o-esa-.n.-*n PAGE 5S
VOU VIENT LE TA.IA(C:

(Conte Oriental)


Mahomet cheminait, absorb
par ses penskes, sutr la rou.t d. la
Mecque. Cependant. ses piet; vin-
rent a heurter un serpent que la
chaleur avait abatt u pint q*il
6lait prb. de mourir, Mahomet le
ramassa et parvint a Ie ranimer.
Et maintenant, dit Iingrat,
pr4pare-toi A mourir, car j vais te
mordre.
Et pourquioi cola? ,tit Maho
met avec surprise.
Le serpent repondlt:
Parce que ta race pir:ncute
la mienne et que c'est, entire r.ous,
un duel A mort.
Mais oublies-tu i vite :iue je
viens de te sauver la vie?
11 n'et point de reconnaiaean-
ce en ee monde, reprit le serpent.
Aussi vrai qu'AIlah existed, ton
dernier moment est venu,
Et Mahomet r4pondit:
Allah eat grand et je suis son
prophete. On n'invoque point son
nom en vain. Si je ne imeurs point,
tu auras corntmis un sacrilbg;, et je
mourrai plutbt que d'en ktre h1
complice.
Tiens, mords.
Et le serpent mordit la main que
lui tendait le prophkte. Celu-ci
suca la plaic et cracha p-. erre.




M :RY.


AU; NOUVELIASTE
ET A
LA MASON ROBELIN
On troihvera:
Lie Brevet lsimeine due- iapaLcitL'.
Lf Brevet Suprieur de Capacti,.
Et le Certificat de i cd'Etudes Se.
crdaisl'* classiqu s (2tme parttit)
Diplrnme dle Licencid .i Driit,


L.E(ONS PARTICUtIElIES

J'teuri. tilt- ii ttm e I'r, rati.
au C. E. P. et t.i lr, ,ve: s.rmpltc.
Oftre ses services Fax ramilles.
Pour conditions, s adre.-',er 12,
Rue Rigaud Bois-Verna.
Phone 2377 cde 9 h. a mi,.


MAGGSTIC


LA PHARMACIE CASTERA
VOUS RPENSEIGNE SUR LE TRAITEMENT DES TROUBLES .Dl
METABOLISM CALCIQULE, DES AVITAA-IN(SES FT DES
MANQUES DE GLOBtULES ROUGES PAR :
L'HEMOSTERINE IRRADIEE
Deu, Former: 1) SIROP D'HEMOSTERINE IRRADIEE: Godt
suprnemement. agrable. Aromatis6 non Cherry, .o sirop ci rfiLanm
avec enthousiasme par les malade's, qu'il faut surveiller IWur,'ilts n'en
absorbent pas trop A la fois, tant c'est hon. Prix: G. 7.50.
21 AMPOLrLES BUVABLES de 5 cc: Cettc form cmanniat uan
succs equivalent A celui du SIROP, h cause de son aromye choisi do
LERISE. Les ampoules pour adults, contiennent un pen l';lcdol,
done, une ampoule huvable d'I(mostirinc irra.dit est n tvrai COK-
TAIL-SURPRISE. Prix: G.9.--
COMPIOSITION. L',,mrosthtine Irraflirt i ontint :
I E;MOGLO|iINE
VrITAMINE' I)
FE'RU ASSBIILABEiI'
PHOSPOII )R
M AN(t. N ES.q
HORMONES
qui lui permettent de drnner lc MAXIMUM de l RES1LTAT-, ian,
i." MINIMUM deo TEMPS pour uin RIEN DE DEPENSES. -
ACTION TIfERAPEUTIQUE: Lea actions multip,, (ik e' aMr.
yeiileux product, peuvnt. ,tre schemiatisoes commc suit
ACTION RECALCIFIANTE
ACTION REGI.OBULI.SANTE
ACTION TONI RECONSTITUANTE.
,htcnues dans Ies ELAIS LES PLUS BTREFS.
CONCLtU.IONS : I'AHEIMOSTERJNE IRRADIEE e.st ine lYM- IOSE
de ML-ilkuirs products, pour e Traitemnnt do Chuix tie:
Fattigtie, Neurasthnie. Antrnie., Diminution des Forct't, Faibles'
.eS, Surmenag', DtNpreasion, Convale.cncc, Perte et Itsuftif llItgles. lPrlispoiition tA I Tuberculose.--
Pour- tools aultres renseignement. ':atrosser it tla IHARMACIE
CASTERA, Concessionnaire dlans i'll d'ITaitti de I'lI6mott6rine fr.
racdtieC.-
En vente daTns tA teS les bonnos Pharmacies.


""%B"'" 3"5H'f .'w"^vwc-,~^yi t, y


Il~l~t~


SCUNE VISITE S'IMPOSE A LA
CORDONNERIE MONT-CARMEL
Grand'Rue No. 139 en face
de la Poste
lle vient de recevoir par le dernier
Steamer les articles suivants:
Jolies Cartes Postales vues du pays
Pardessus pour Hommes
Costumes pour gargonnets
Bretellea
CeInturons pour Hommes
Ceinturons pour Dames
Chemises
Calkons
Lunettes
Wveil du martin
Crash Superieur- pour Hommea
Drills Supdrieurs
Mouchoirs de poche
PMarmas
Robes de Chambre
C.aquettes pour homes
Serviettes de Pain
?arfumerie, etc.
T0 e 11% Matelas
Comb Crushes
B rosse A dents
NOte Sup6rieurs
Port-Feuilles pour hommeoa


Ate Cravates
ChOfaettes

Che.tosettes
d'Elcoliers
Jrretellea
BSme-f Habit
Valiej d'Avocat
R de SOret6 ouGilette
Vo* trouverez un assortimen
LlaPet de chaussures au prix de
l tion; et n'oublez pas les
fAlsu Pommades NU-NILE ei
U'^ WSTRAIT. Assortment corr
Oet dfltikles de Cordonnerie.



feep ) elrfre Remington
@ in & cakutfer Dalton
isPP Ler ca bon
0no thC.hu


I


Distribu Ile

I-a** """-- -


1.) CN ." :t H PI!


1:l it(, \





PAG E 4 eA***ne*E ""afl****

S PENSEES

La vertu la plus pure cell
d'une ame qui se retrench, mo-


dcstement dana ses devoirs, qu,
fuit '6elat et qui aimed la sRimpl-
cit.. .. --- ** IENELON



1 y a encore plus de gens sans
interet que sans envie.
LA ROC-EFOUCAULD.
-


PROPOS[1 FAIS DIY[R

(Suite)

DECORE DE L'ORDRE NATIO-
NAL HflONNEUR ET MERITED
LTne cordial reeption ia rc:.in
les membres du p.er:.onnel dce I: .-
Ionic agricole de lai Sa~i.ain- E1-
bi, hle soir diu \ elitcet 'L '-
temhbre, autour de 'AgrTonome-
Comrtable Mr. N. Latailladb 1i-,
rdcemment decOre dt i'Ordre lti-.
neur -t M6crite Li Chef ie Divi-
sion au D-i..irtd l.- It i .e 1-.;LL;,n>
Ext6rieatrs. Me Frtderic Dos-

tT-.uI vi rn't 1( t ifri- ,I.. ,n lilr ,.,tn -

ikir d I (Ordrc Nt- r..,.I 11h,'. -'
tt. 31M 4rite a'. I io t ',..l i'. -.. t t
champt.gne, d m lai ;'.. t ,;--
ont it G6(e'hnngi.-
Tons lr).-' L- om l-[iilm.:l,.nr .

taOLt1 IA COUPE 1D)
PING-PONG
ie t o .tv,:,l;< t', i -\I A I" !i,.'
Sch-,rrml.'rg g_ :. In e0: ,.: li:: -
mond LiIruche it c u u c- -, t-
pionnat d,, Ping-Pong ; .'est t.-
rOul6, C.-. .i, lr t- ni.. .h i' :
Club diu (Ci. A .;! r'. tr"- Cp .i
tourne.t, 1. 'SchumbJ rgl.L, Alt'...,
GanthiLr, t:.'r A l't. i e: Mih'i.
Nos complbme-r -l;I C_: t n' .......

LES COCItS I)'ETE DANS
LE NORD
L ':- (,:r .-' i',.'t.. p,.ur ]es pr-ofrs-
:uur-, de-. Etok.-s Rlrif.. di. Nordc
Wuit common. le 12 Sptrembnr.,
0,t tlronirorl n ic 21 .cl'i nawm
m i:.-. 11. :- '- ,nit 'ti ',n Ferrne-I;c-u-
le ci ( 'h ..L'rd, it' Parrui.- et iE' Du-
tain l:.- [rur t e s tii.atric' d- PLa -
sance., Ou namir i A t.1 i ( ':C p,
noun la dir.ctn,:, ",f--;, I -n-pec-eulrs-
Instruct r ei i.i N F K.

RETOL'R D-E I. .IOENS
E .-t r .nt r". !,, r..n aii i -.m. .;'r ei'r .
M. IFr';an..i M- ien '.ice-pirduldent'.
(-e Ia Itk -a an lirctapple .i.i.;t
dte ;tx --. '. et c au Canada *,;
voyage d'affairc-s. On croiit ,lt .1 1.
Moens .-'est evcrtuei- pendant .on
Sej..u1r a l'v"trang ,"r E '"-< .r ,'C
nolt.i\ 't-itN tlt riuch'."- auti I, '-L.I"
ri, l, I Lyt in P ni. Lap, ; .

IQI'iD.ATION Di: PENSION
P:tir Arre'te rcri:sidentiel, liari'
claris 1- Muin.tu.lr ':u F1. Serptembrc
t'i cour-I, estf aiprouv6 lan liqidaiin-
tion h la somniue do trois clitt tre..-
to trois gourdes, trento trois c in--


times par moist, la pellsioin de At41n-
sieur Alfred Thibault, ancient Jti-
ge nu Tribunalil iie: Cassation.

PAGES ID'HAITI
'est avee tin rl e'l pl:i.sir q.,
nous avoIs Iarcourtl It deItiin.
num6ro de cetto int6ressante r,.,-
vue mensuelle Pages d'Haitio gui
s'6dite on France, sours la direction,
de Mademoiselle Edith Penzto duont
les belles qualit.s litt6rairesa s-nt
d6ji connues du public haitien pourt
avoir, dana le temps, tenu une ru-
brique tries appr6cieo dans les co-
l*,aies du Nouvelliste.
Les sPages d'Haiti connua ssemn
deJA une tell vogue chez nous que
nous nous crayons dispenses d'en
recomwmander 'a lecture a now, l;e-
tetr.4.
Nous remercions du gracie.ax en-
, voi et souhaiton.4 A la distingate
mademoiselle Edl't Penzo de re-
cueillir le 1l'-, .de lauriers po -ible
pour la bone propayande qu'e!!e


* f* t4D #fS"OMAf


~tflSS&dWPflSWtflflAfl~ C LU ztovSLIA$Tt R


e


i '-1 i' !..;i d'(i t re i.it a- :.iX D)i-
r..tct .t c D irec.ifc' ,'E:c ; :
,'I l.-i ; igtn rfl- enl t c-I.ct; cIn ire, lu;i:-
tdl I :1.<", c ( -r l riv,. trto du Pt r, i
dsct,.nt (dt:- ." ,' Ai. ;,-.
I ^i' : n'n iv ..r-it.' Pi ar-i adr; :.'.-: h
SMorsiceu, Ma.uLriLe N:mu, :;ncie'i D)i-
rect.eur du ('ollge d'Haiti, contcer-
iu i i? ]' c.JO tiX II. ,It r I t ou-
w IL f V ca-; L .- ',)i'-
F* Afn- : a.. i L Di a,, c I' V,
c ie i. O-, i. I t.' t i iK 'i,: u -
sine in Ai' Y ,Ar UI s'< ) .l -i
I li'I F;. irE-r..f.i ft ,. i l' I ti.. t;t i.( IIl k-
ic.- L. i'iluLti s.
Fran~.ai...- littrat ,r,- lr;.ir'i:;a.ii-
so [iDES i:RlANGP;S, Ain., (Gim-
p !et, rn..is tihit'- ciair. bk.u pr---
sent:- APRY,. A Lt'DIC i-r ( ROU-
ZET.
Morceaux choisis par A',.,ry, ('ROU-
ZET, JlENES ct LIE c" i 5 vt-
lum :s (lpatr ordret' ltr.onologi(tincI) ,:c,
dernii'r' (19bntv-e tt 20 enmc- sI' e > .
Grammnir' fr-rniai.,4- par OS-
CAR ILOCIH GIN.
Latin.- Litt.rtu-re. Ber.au ;,ivri'
attrayantl par IrUMBERT. Cour.s
CROLYZET. Litin en Gemne par
CAYROU. Ces volumes con0ie11 -
nent tout: Qrammaire, exercises,
auteurs.
Auteurs : Ch. GEORGIN, Les
Latino, 'ontient tout (2 vol). As-
sez pratique. Pour la 6i me. Epito-
me de PERNOT. Le livre de CAY-
ROU continent mn epitome.
Dietionnaire Latin-franqais tres
pratique, intitul: Dictionnaire la-
tin du Baccalaur-6at, par BORHEC-
QUIE et CAUET,
Gree.-- Litt6ratureo part HUM-
BERT et BERGUIN.


mbne en Fravie en faveur d'Hai.
ti.

EXPEDITION DE
F'I.GUFS-BANAN ES
La Secr6tairri"e d'Etat dut Comn-
merce inforrmn q'i los Ste.rnaeri
eMasayas et .OriskDny> ont char-
g6, du 12 an 17 St ptembre courant,
la quantity de 33.722 regime e de
figues-bananes; r6partic comnme
suit -
Jacmel 3.769
Cayes 2.401
Chardonnieres .3.196
AnmaT d'Hainault 5.269
Miragoane .1.389
L'oginn e 1.692
Saint-Marc 1.877
Jetin-R-bubel 1.5)8
Port-de-1laix 1.318
Fond L a Grange .158
Cap-Itaitien 8.135
0".72? .


NOYFE
L. P. St_- :.-nir i'0 Vt'r-. ein j t, u
.'s p. imn., it- nU:mlmi- CharLiL. (.le -
-.t e rrou.C n.y ( .: dan< l -

Pr. ,?. c'.-mf'i .ire: (I- I '. -:lr-}"r ;r -
:, : L :i Ca ..tt L',ri: t ml- I',g .-


L'ANSE DfHAINAILT
L. St a m,'- : 1 l --






-\ (A IRA
n n'l. -i' -' 17 S'pc t.'m br' i' io -
z'. hou'r... 1. r,. SS ..1ia aa
- -r.t r.." it (,'.a-I ,a ... -.-Dp ;- icl
(l_ Lt-o4,1ri'. e' .-I. rep.ar'i ,.1.
trui- h ;r' li. I.'., ( tP c a -
,ge'mc nt i I E1d'2 ;gi-grn,:-' de :i 1u2-
bananes.

VOLELURS EN ACTIVIrE
E. irt la rie u POli:, (t, ,A c. .
BI.. ne-IFL:L Jdians le (iq artir ide
I'External., lcy v'n.eurs forti leurn
rondofi delis l. e mir ml"nc.l'n erlIpr.t c iE
cette S.em -ioin: IL ont pill p'''.t -trer
dans div,'er mai.-cr., nb-'.-:,nt
finite do mirniUx. ux, ue et a ton-k-
IL1- dIo cuis Aine.
Si-rn..liA ':- lI] f'ait a ]'; tetntij n de


iNE: LETTE 1)1 P'RESLIl)ENT
I)E LA SOC'IETE DES AGRE',ES
DE I.'UNIVERSITE DE PAliIS


, Couiri CROUET. (Courn IW.OS.
Le livre :de grec do e'fmo iF.
COUI$SSN) et 1e livre dK.grec de
3ime. contlennent : Grantr:mire,
exercises, Vocsabulaire, Textes,. No-
tions d'Histoire et de Litt6rature
Lexiques.
Pour la second et la premirtre,
pour le moment, ce ue .ije pri6fUre
c'est LesaGrecs (2 volumes) par
GEORGIN, BENTHIAUD e-t BOU-
DOt T.
Je serai trop heureux, .si -.i iit-
dications peuvont vous. rendre ser-
ice.
Veiullit ag"rier, MonRieonr 1o Di-
recteur, I'expreQioan di? me.s .enti-
fentt distinwues.
(S) Pierre C&..UISSIN.

FIAN(:AILLES
Dimanche dernier, A. la Crmix-
des-Bouquets, ont 6te fetties dans
les salons de Mr. Emmanuel Mir-
ille les fian MIle. Lise MirvilkN
et tide
Mr. Franck E. Th&nlat.
NYs meilleurs compliment au
;:>LuVeaL couple.




PETITES NOUVELLES

(Suite)


Line


Ai ence diu ('up-Ha'itlen


Service de lixC;e ri'apidl centre Cap-
Haitien et New-York. .
D-partC r6gtiikers du CAP-HIAJ-
TIEN tous l s Jeudis A 4 heures
P. M. et arrives ia New-York les
Lundi imatiri.

PI)OCHIAINS I)EPARTS DU
(AIP'-H A riEN


SANTA ELENA
SANTA ROSA


WNOIFt~hu


"sint lea it

Ieur.
leur 8 i


22 Septembre
29 Septembre


I'1IX DE PASSAGE:

Cap-Haiti ien-New-York.

IJre C't' sse:


Cabinets exterieurcs,
milnimu. ........ $ 135.00
Cabines intrbieures,
minimum. .... ... 95.00

Four tous autres renseignements,


H. C(IANCIl.'LLI & Co.

A gents,


(up- I/m-i ief


Au Ca::
' Hii lti f
*.,: 'a !i ;


A i P
vetra ] c
famneux
toute un,
Majestic.


:. l M nue ide < : Ga lic',l
ait de sen.ible-- pr '.
direct ion (- I'. M ae'r' i -
ik. i

harmacie Camil.c on tr.-
rtnime dentifrice Squih. '-
fortifilint Gl:,c-oii :r o1
e v'r-iD' riI's. pnrfums


(, t .Al r i c V[I i terL:, t }i-L
; h.: hea.trale qui a iurn li'., i. :.' '*., -
mL.-fc '.'t ide DufailJy, Ic .k coi-


ALU Cap. ir:frrr. -L L.'. r E' .
p.lust-tir, jeLifUn gen;s s o r cr,. n-
r 1- dj.an.s i) G di'H *'it oliitt do'
sim pl., s9 .dat.-'.

M On -i n ejt, a; (. ).p. 1 l ,tj i;-
mInrtaile du Prure:ut Pomiala. i).-
ri aratiitons ,.'dolvent y t-r fai' t ..

? ^------- --- % r^ ^^ ^l

*| MADAME!


XVe 8oylez pas une utternelleD

Smalade. A.pprenez combien

S riotre souffrance eat

inutile.

'i v lus etcs une de ce.; tenimes
clout les 6poques sont dulfttiurei.
s'e-s, siM vout voust sentez dpprimee,
si vous endcurez des maux de tile
terrilbts, si votre do& vous fitt
nutl, si ouns &.tes nenreus.., irrita.
ble. suivez I'exemrrple des millicrs
de fcmm.es qui ont appris A traver-
ser sans ennuLs et avec le iourirc
cette pttri de si desagreable. Flies
ne Ise contentment pas d'essayei des
rembdes qui les calment )O,U, un
momtCnt seulement, mais contfient
au k(OM'OSE VEGETAL4 tie Ly-
dia I. Pinkham le soin de Ies su"t
lager connmamment et rd-nlement-
Ce famoux produit aide :la Nafti,
h accomplir normalemwent se. fonr-
tinns r6gulire-s. done au c irp-s une
vigueur nouvellt et came le- nc.rfl.
C'est un tonique bon et sa'n fait
d'herbes et de raciness. Des millions
de femmes A travers le ,imite a.n.
tier ont profitW de ses effects sa!u-
taires et le recomnnandent Icuts
parents et h leurs amis. Vou. fe-
rez de mnme quand vous I'aure
essay.




PARFUMS MAG$STIC
A LA PHARMACIC
CAMILLE


Phone 291


Aujourd'hui plu..; quo jamais
LEI' TLi'S EST PRECIEUX
te perdCte pau le v6tre
. ch rci-.r ,dain- les Journaux et
; '. s- ; l ort .les citant votre
..-,m :- u.i;:it des questions qui
vcuis irnci et ,,--a.-t ,ut:!,Cque
:1.IIT TOUT.T
L',.r, ,i i '. (.' cpur i.. ( t: JQurnaux
".r-nd en -1S9
FELT M1 FAIR POUR VOUS
aLIT TOUTn
ruseigntze sur tout
c' qij i ,..st p, iie dfrns les
REVUES
JO'URNAL'X.
& PUBLICATIONS
d(.r .)t, nature
Parnis,.'unat en France At i
I'Etran.ger
Ch DEMIOGEOT, Directeur
"i. H,'-ii.ml r-v.I Montmartre,
PAI~lS (Ze)
derianile.


CHAN- EMLNT' ItADRESSE
.l". Tin., hi PARET
2snli;r:ce 12;t Rue Capois, 123
i pr x.n'rL e de 'Hbtel Oioffson.



JA & fg rrgf.^M.^fty^^^^.ff^


La renommee daI


dans le monde 0n4

leur

leur Sol
leur Coa ,.









Achetez toujours lea


BATA'


A LOUE iA

Maison haute en wmur..
Rue Pav6e en face de la
dagco. '
Pour les conditions, i.
ou bureau du journal.



Apris legs Spet:riWl
Rendes-vous a
BERLINER HO:...





Nouvelled


.a Libr.tirije.-h',reux a.ssortie

f1laisoj de Confiance)


Adolf littler: Ma doctrine........L... .. .......... ........
E m ill L udig : R oosevelt ... .................................................
Em ile L udig : Ili denburg............................................ :
Ren6 Benjamin: Charles Maarras ....................
Rent', Ienjamnin: Chroniqucite d'iln tenips trouble .........
P. nc B1 njam in : hotlji ro .......... ....... .... ................... .... .: .
Ren' min: Mlir ........
Edounrd Schur": L'Evolution livin/eo ..... ......
Geo Iondnit;: M ,non L,'Escroc (Chroniques judiclaires) ...."
M o l sa dt ii r, ...........................................
Claudei Aranonni: Mm-., d('Agoult ......................
Clerget: La mra cp (dans le Monde .............. ........... '
Gorki: T m pete r a vill ...................
Robert Rayuiad: Lo RomanI de Cuba ...............
Ma utriane L'lomme lt Ie IePch .................... ..."
Mauriae: Plongees ....... ............' ........
Thiehaut: En lisant L on Blum ...........................
Champsaur: La Faute des Roei ..... ...............
Boucard: Les Secrets dch G. Q. G....... ..............
Boucard: Les Dessous de l'espihnnage anglals ............
Bouctird: Lo.s Dvssours des archives secrtes .............
Morand: Apprendre a reposer.......................................;;
Maurois: La jeunesse devant notre temps ..............
Maurois: La Monarchie anglaise de Victoria A Georges V.
Pierre L'Ermite: Avons-nous besoin de Dieu.................
Humbert: De Mercure h Pluton....................
E, Legrand: Stylistique fran ajse ...............
gnaiuit: Cummennt avi.r tille ou garCon ......................
Edouard Schur4 : Pr6curseurs pt r6volts -.............
Edouard Schur6: Sanctuaires d'Orient ...............
,-. ii;:


,,,a,, .aa,, ta ilE *,, PlMI


Grace


mr:'. 1


;c~TT;PI"