<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03440
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 13, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03440

Full Text










otI w eit


ERNEST G. CRATYVET
JI'Er.t,'i -P ri/ta N Ei

FRED. DUVIGNEAUD
DCOectr
Sl I


48Mn




TOUE C;.


Le monde d'aujourd'hui, tra.
vuailed4 cun pile A 1'autre par un re-
.tour meurtrier a la barbaric. nest
pit a qu'une vaste arene, ou 'a.7-
me aux pieds,. des groupements ha-
Smains, qu'oppose l'intransigrance
des revendications et des prkven-
tions, attendant I'heure H d'entrer
wa action. L'individu subjugu6, vi-
a d. de toute volontd et de tout-2
.. conscience, n'est plus qu'une btet
:ressee A obeir. 11 ne lui est. paR.
permitss de s'e*rqubrir de la raison
des chases, et quo i'ordre soit: Tue!
o' qu'il soit: Meurs! il e4t irutile
Sqe pour ddtruire on pour tomber,
Fcte, suivant le cas, sOt ia"tiff.
par la haine oun ia re-ignathn. Son-
tous ls clihmats, l'heromme a pei ii,
lsourire, dLu moin,1 leP .,ourtliie co I-
fnt qui nait des jofes tranqu.tiI!

lI sourire d'aujourd'hui n'e.st
q ge le masque de la peur; il fair'
wsnger A l'hutmilit6 suppliante deJ-
Shiens rosses qui fuient, la queiti
base.
II faut sourire devant lez chair;'
qui hurlent sous la dent de la tor-
ture, sourire devant. les maina.n
roages du bourreau, sourire encon.
re devant le desespoir des meres
et des veuves, pour ne rien lais-
,..sr deviner de sa pitle et da& an
revolte.
Car la cruaut. n'admet que des
romplices, et la lhchet6 nous a d'ins
tinct enseignd que pour detourner
sws coups, il faut se r6soudre A
S'exalter, trouver admirable le
spectacle du faible qu'on gorge,
j. et du vaincu qu'on achtve.
C'est eile qui par les sentiers
m audits de I'Epagne et de la Chi.
Us, pousse en ricanant ces longue;
theories d'enfants errants, fuyant
'enfer du foyer en flames, et que
asse enfin' de mordre it leurs en-
h trailles, la faim en dort misdricor-
dieuse a ia-premiere fatigue de4s
jambes.
Elle voudrrat tuer ,i:usqu*a la ter-
r; elle ernpoisonne ses sources, et
brOle ses arbre.n. Elle hait jusqu'au.
bleu du ciei, et d1sespdrant de le
Smais dechirer tn lambeaux, elle
e salit dIe ia fumre de ses incen-
dies. EL c'est pensant peut-tre
trouble lq'temelle serenity des s-
toles qu'eIle y lance ses fus6es, et
Sgrand fracas, les fait celater
a e ses bombed,.
S la cruaut' eat souveraine, et il
West plus sur le globe que quelque;
androits encore, oh dormir dans la
Wtitude du rveil, et oil soit re-
tlxn HA 'hornmme, le droit total de
sr, de chanter, de r-ver et de
1 rer. Et comment ne pas tra
r de proclamer, que notre petite


^ QUOTIDIEN PONDE EN 1809
h 'a ,


le, ANNEE


PORT-AU-PRINCE. HAITI


4


MARDI 13 SEPTEMBRE 1938


4*y.... '---.4--- .-..- Aftwi', w*


o. t


* Rdpublique nie ih a liberty depu.i.
Sun siecle peine, en est I'un dei
plus sars et des plus siduissints
refuges.
Nous n'y songeons peut tre ..s
assez. mais c'est un beau pays q-.
le n6tre, et qu'il nous faut appr n-
dre a regarder. On ne saiL ce qu ,
en faut aimer le mieux, du ble'i
de son firmament, de sa mar, o:.,
du vert de ses plains, du panacheo
recourbe de ses palmers, on d0u
bouquet d'artifice de s-s flamb.,'-
yants.
'L 3 o.1r.'S k's p tus ornineld:,
Chest notre soledi qui les- fait dec!.
1". C t P.1 c. part an moande, la :'-
Sne n".rmprgn'- .e- nuits de p--uu -
;m :.r.^ ,!ii'j' douceur. Le' .- ':
ri h femm.'s y s r'nt charges de ta:"
cl r ,- t c r .l'r < .x est tine te
mu:-iqua a ue ie e c lur en ri'li'e' m"o -
me i u' nd ua choin it -' .--i pa- to'-.
Sjua;I p-rS
i Et tot ce erchanternti dn'.

la v.ra'ie nb:e--.e d- c cd --:
hunmaint- et s-an-, laqiei.e
n'es. pl..Is qt'une pri.or. v i
m te_ o dr,.,t dc rrre. ;c.m ,-I'. :-c
rer soion los n'luo'.-r'i e lcnr -..i -'.-..
Cet orgueil d'etre son propre ma:-
tre, et de n'obdir qu'k sa fanMta.ie
et A la loi.
Pour aimed et respect que oOi:
Inotre President, n'itre pas con-
traint d'arborer A la boutonniro ?sa
photographic medaillon, ni de pots)-
ser A chaque carrefour des vivat
en son honneur. On se dcouvrr-
quand it passe, car c'est un grand
citoyen, qui travaille A la grandeur
de sa patrie.. mais si par impr-i
sible, quelqu'un refusait de se dd-
couvrir.., son droit mime d'etre
impoli et d'etre ingrat serait '-*,s-
pectd.
Nul rite agressif, dicte par quel-
que iddologie de force, pour rallier
se fidiles, ne force personnel i
tendre le poing ni la main, et cha-
cun choisit comme it lui plait la
couleur de sa chemise. Quand ont
voyage, on peut exporter sa for-
tune, et quand on se marie, c'est a'
gre du sentiment, et sans craindrLi
s que les enfants A naltre, aient ja-
mais rendre compete, du sang qui
couple dans leurs veines, ni de la
religion de leurs ancetres.
Maigres peut-.tre, mais le cori
vierge du collier, cest nous, le loup
de la fable.
Mais alors, toute cette douce'ir
de vivre, la simple loyaut6 ne'com-
mande-t-elle pas, d'en rapporter
le merite au Prdsident Vincent, e:
de lui en faire homage?

R.C.


E DOUCEUR II


PETITE

IOUVELLES


De Snl't c'', ion annonc quel
les rivibres sont en crue dan.-; les
region'- cant '; lqr q et c-n pt ( I '- ", -
que de- inondatir ns occas-'.n -.;a: t
de's pierte- d index r"n', vi:.-'.s
hurname .t d:n deigat- ,-h.n- ic-s
propriottds.
Cinq ser.encits do la gaid'i: civi'e
ont te noyA dan.- !e district d'()-
viedo.
Pr-- d. Mi(. ie., de nmbre-o x
passager:m dcun tra-n dt.riil6 par
lens eaux s,-nt morts noy6q.

Le Gal Rid;' Smitgy to chef de
I'arm&e polonai,,t ne s de.;tinait
pan ai la carri're ,des arnie.-. I pas.
sa tr&s bien -,o; examensr do pt-.h,
sophie i la Facult- de Craeovie,. et
est demeurde n fervent adm:"Iateur
de Bergson dont il a suivi tous le;
v utrpux.ag.


[ -ttt-4.."" -" ,an- lnn 's s ,,f*n


LI PRESIDENT ROOSEVELT

AU CREVET DE SON FILS

* Pasident Roosevelt s'est ren-
A chevet de son fils ain6, James
wsvelt, hospitals hA la clinique
M yo (Menun). Le fils du Presi-
t soufIre d'un ulcere de r'esto-
h1l sera op6rd aujourd'hui mn-
he. Roosevelt qui arrivera A Ro-
cheer aujourd'h4i, eat accompa-
D son01ills Elli6t et deHopkins,
'dmnistrateor du W. A. Le PrN
idt Roosevelt a ddelard quY'i
era A Rochester jusquA I'isasut


de i'opdration. Mme. Elionore Roo-
sevelt et la femme du patient, Mine
James Roosevelt viendront rejoin-
dre le Prdsident. Avant de partir,
le President condamna i'attitudOe
de curtains journaux d'avoir mi-
connu dans leurs (ditoriaux ia po-
litique 6trang6re amdricaine.


ON. DEMAND
Un beau burea- plat.- Pour les
renseignements, s'adresser au bu-
reau du journal.


EST N PATE*** pEa;* grit*,.IEQI M

[ ^'mSeT UN3 PATE ADHESIVE QUI LES SECHtE RA-
..'... .


SOUS LES FUTAIES

Nous avons requ avec plahsir
cSous les Futaies*, recueil de poe-
mes dfi A la plume du jeane barde
jeremien, M. Joseph D. Baguidy.-
Ce coquet ouvrage qui renferme
trente-trois pieces de vers, d'inspi-
ration fort souvent heureuse, es;
preface par M, Arsene Ponpte,
Professeur au Lyc6e Nord-A.exis
de Jeremie.
Tout en complimentant l'auteur
nous Ie remercions du gracieux en-


NOUVELLES

SPECIALS

Le gouvernement -quat)rien a
adress6 samedi au secr6taire gen&
ral de la SDX. une note l'infornmnt
que la delegation de I'Equateur aux
conftrcnces de Washington a re-
nouveile le 30 AoQt dernier la dde-
.imitation des frontibres en Haute
iIcla4dnt a soumettre la totai:e des
differends des 2 pays sur la d&-
limitationi des frontieres (-n Hauti
Anaz one h I'arbitrage du Presi-
cent des Etat.T-Unis. Le gou '.erne-
m-nt ,:t l'E iquateur a exprim"- ''e-
pocr q..e touted. ies force, in'. On-
tIonali,.- ap4'prendront ,te .,atis-
1;.c:;.-.l ctm.'.tt2 r eau'tir do fralt. r..l.'
;..;-t CV q vi :,;.. e, -r.-
I't:_' *.a', :.t que 1f S 11 N r,

; a 1 .tr c : Lrrr '
" i A"" ","" .'ird A' 9' ,t .i ,j
pal:.: ,: du :lroit.
E,,t .e -m ri"' de u.d f9tT~i .. i. ,,
- ':' t' M r F ),1 aI" ( t .n -e--

., IN r 'r c ia.8 e te.xt.: F ,3 :: .l ,
' : ; iem lari ;r -.

as, 9
L /e ,.!. i;:r vt, c :.po t l. .,t -:T
i..8.: ... m S:mr n :ecrrn r -
perv a V'Apppendicite a Parre a st
iegercement ameliore.

Comrnmertant la mission o ule.
atronautiques britannique ac'.clle-
mnent en Amerique du Sud s do
prMparer 'V6tablissement d'un ser-
vice rguiier aerien entr: 4 Gran-
do Bretagno et Rio de in Plata,
ci'Anglo Argentine Review ecit:
gLes int6rits brtranniq e s sont si
rnu:1.'tiL. en Amrrique du Sudo quo
la .'.. e-iT. s'impose doe i'eta lis-
sement d'un service postal ct ,'rnn
service a voyageurs qui opirera sur
la meme base neo &conorciqueo
que les services 'Air France et
Condors. La situation anonnale c.t
peat &tre Vargument de la coordi-
nation do tours les services airiens
de IAAmerique di Sud en un seal.

MrIe. Francisea de Benavides
Apouse du t.. clientnt de la R4ubli-
qu de Proi ar nirivera aujout'hui
au Havre a bord de eL'/lle de Fran-
ce,. Eile vient de New-York avec
son fits Jost qui suivra des course a
fecole spciale militaire de baiwnt
Cyr.


PUBLICATION


Nous avons requ 1'Aliemanach
Porto-Ricain qui continent des in-
formations prtcieuse. suir le. ac-
tivitei diverses de ie o v.i in -
Entre autrs renseignemennts L'-
tiressants, :-ignaIons que les Char:-
bres Legislatives prto-r-iait-s s,
component do 58 membres, don't 10
Sdrmate'rr, t t 39 drputes. Torus num
remnerciements.

LE VENEZUELA SORT DE
LA S. ). N.
Par t ie6gramme en date du 11
juiret, 0e Gouvernement du Vi:,e-
zuela a, par lorgane de Son Mnis-
tre des Relatios -.Exterieures, M"t
E. Gii Borge.o. informed le Secrtai-
re Gindra! de la S. D. N. de son in-
tention de se retire de la Soci'te
de Gonave. Cette decision ne sn'ra
effective qIe dans un dlaii do 2
ans, suivant be Pacte de la S. D1). N.

A PARAMOUNT
Ce soir, A 5 heaures, Ie S. N. E. !.,
fait passer sur i'tcran dc Para.
mount un documentaire i l'intcn-
tion deos Professeurs des Ecotes de
Bourgs.


LA FETE DE NOTRE.DAME
DE LA MERCI
On est cordialement corvid A la
fete de Notre-Dame de la Merci.
quli :.ira lieu le 24 di0 mois en cours.
La messe d'actions de grace, sera
chantde a Ste. Anne, A 5 heure-
- prdcises. La neuvaine cownmen-
cera le 15 a 5 heures presesa du
martin a Ste. Anne except le di-
manche 18 elle sera dite A 5 heures
de l'apres-midi c Ste. Anne.

NOTRE DEVISE

Demain nous commencerons la
publication d'une suostantieo'le tu-
de de notre distingud collaborateur,
le General Nemours, intitul>e: No-
tre Devise.

LA SITUATION EN ESPAWNE
A ItIOIdaiV,. d>:;,-riore des ri ri ', .-u
de f-u d'rtill'eric et I c baLrr;.age d .
tanks, S<:,: rI-cll-s .nt fr," i i' -,
,1siition. prir.ses aux loyalii e.:, <:,-
rant la icmo tr; -omT-oi.-iven de i'E ir, .
Cc:penda[it lea d0p'che-s ,$publh-
caines -.t re':.e:l s'acc,.rdentt -t
rapporiter qu 1 i combat co',n',a.
entr: uit,.s dt, 12 km.s. deie eta
aa inord df Gandeosa. La bataiIle
ist tin iternel tennid d'att: qu .s et
di (cntr'.-atattluea avec h-,s oa.-
verrnemernta.INx c:litri- au Su ant ct-
l-s rne .-lie s tenant I'offen.iv,,.
Les L..at terk rebelles out lan-
ce 1.500 brnmbv s (en 2.. hcure. d(.ns<
ni eftfoit poitr venir An ab)ot J..' in
resistance loyaliste et cont.nicr 1!
furieuses contre-attaques.
En fin doe .iourne lea rebelles
rapportaient qu'ils s'Wtaient em-
pants d'une hauteur on d-t deo


I


i


COAGULENE CIBA
EKXTRAIT hhmatique total ren-
fermant les principles ci:g1ulanits
du sang et particuliiremenr tdes
plaquette.s sanguinCs.-
Itnmophilie Hlrog6n:'- --116-
mopty.sie If5matemise -- Me-
trorraigies.
Amapoules Buvables et Injectables
PAUL COUPAUD,
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prnctse


No. 20.064


vt~u.


PROPOSE ET FAITS DIVERS


-------


- -- ------- -- ----


i


Corbera & -la suite d'une attaque
surprise A la grenade. Les tanks
ont avanee6 A travers 3 lignes de
fils de fer barbells .pour rspmsser
les miliciens vers River,
Des duels d'artilleries an course
desquels les rebelles ont &crus0 los
contre-attaques loyalistes ont rd-
sonn6 toute la journde d'hier dans
la vall6e inf6rieure de 'Ebre. Ce
fut, au dire des observateursi la
combat le plus sanglant de L guer-.
re civil espagnole, et sur le frint
de PEbre les engagements avec
tanks, aviation, infanterie et adil-
lerie continent avec un' fu:'c-ur
soutenue.

LES PRIX DE NOS DENREES
i La rtcolte du cafe si'annonce des
plus brillantes dans plisieurs point-,
d:.. pay. Des iivruison. "m'nt dhjri
p]>''r(m',e-'
I:-s pririx offers ici sonI xc- -"i
ant-s: Le Tel quel: or 3.0 a 1.00
iI et i ri6 3,20 a 3,40 ic 100 ivres.
Pour t'ancienne r ,lit, di caf,
et no>, autres detnlt'i't"'> los 1 rx .- tiit
fix's cornme suit"
Tel quea or .80 leo 100 I s,
Tri or 4. -0 A 1.20 100 lis.
Coton or 3.20 A 4,.20 les 100 ibs,
Cacao or 2.00 a 4.20 les 100 11s.
Tabac or 0.04 or 0.06 la lirk.
Roroli or 0.03 ia livre.
Benzolive 0.03 ia livru.
Peaux de chlOvre or 0.14 la iivre.
Cire or 0.14 la livre.
SSisal or 0.02 la livre.
Miel or 0.20 le gallon.
Mais or 1.80 les 100 kg..
Le prix du sel mnr.ni, dpa'is
trois semaines n'a connu wacu',
ameliioration. La cote' osci.e I a-
jours entire 3 gourdes et gaur-
des 50 le baril.

LE DUCE INAUGURERA A
TRIESTE UN CROISEUR DE
35.000 TONNES

i aea emaine prochaiiui Mussoini
posera solennlleement la preni',et '
plaque-de d le du quatribit.' cii.
raa>s de 35.000 tonnes qub s'appdHe-
ra qu'il fera a Trieste, port de ''Adria-
tique.
L'an dernier, A Genes, ii avait
procede la pose de la promibre
plaque de tole du euirass- Im-
perot.
Le Duce profitera de 'occansin
pour lancer un app-el aux ouvriers.

CONTREVENANT A LA LUI
i SUR LE COMMERCE I>E DETAIL

SCe matin, la Cordon rpi Nic-
las Martino a at& surprise pa:
PInspeeteur Leconte Gaston en
contravention a a loi sur To com-
merce de detail au moment on e&le
v.'ndiii a M. Ed,)iarr C (''t :i in
m orc'niu do' c-.ir 'i .t,' p;.-ct'!I
de pi.an do vae- .': -Irs d *ch.:: OUr.
0.25. Li ...tJ ge Mentor, S.-- ', a it d>,

(Yoir suite en 6&nie. page)



COA.(;il.'ENE ET HEMO.




. --- -- ---


^v M ^ '^ ^ .M ^ 44 ..:. *;...,.'." >*"
al j~~. a w,$ M .Sh- '' $M '''OkS'''$ ''


raf Lt tNOUV1ELIISTrB btns*D


En octobre dernier, alors qua
fonctionnait encore la commis-
sion charge de veiller A l'oexevi-
tion des travaux de la route in.-u'-
nationale section haitienne. -
un jeune miecin plein d'enei ,z-i
pratait sas services.
Les 6evnements qui current. heul
A cette 4poque trouvaieint le D,-c-
teur Monestime on activitY. 11 6.
tait par con.c'qu'n.'t tout designr
pour ast.ister ses f'freres dan-l k
malheur. Aui.-i neC pourra-t-il j..-
mais maudirq leI destin qui l'a':.'it
conduit li-has. loin de .sa f mi '.-.
car saI.. .I precieux secour-s de .a-
science, aiuraicnt peri peut-t .4.,
tous cCUx qtui nous sont revelr.:
grievement ble-sse.. Son dco,'--


ment C pirodigi. r dg .A :.- ir-.-;
rescape.6 don't recrrgeait. !t


pensah-rE di Gr(and Castillh.our t-
chose inoubliabie pour o ses pntit-r -
re.sucit6s (t ies en ,' Ia r. er...
en ]?T;arlroiint nwen.p.' -',ncor' E'
q(.tian i',ts c".: nitfie.-z i .gr.c:i. : ,:.
(.,'gaJ i .i-e., .i -er L'S r r.e!,?. :r
ttchi, i, j- let dc S id. rE.:',.
Appe;iJ' A cc o l -,.. "" ', u! -
ra r.1 tLi\L- di' ,1. Chl .n'r 1. -
res-era incerem -ni ; a. .'rt .c
ma;la(des. Sa tche d'..:' '.
c,._.t'iti ralbit- : 11 n'.a pli. a '.,.
ble..ur.c,- ,a pan.s ;- un a .e:.:,.
I (I


,, II .. i .



a n Ia n 1 n n. ..... ...
r pli ,.h, .' rt r ,.:, C f i C


__________ 4 .1..


.N1us lis;,n' dans Marianne,
Randnd lel.dUmaradaire politique et
liWttraire illutr6 dc. Pari,. No, du
2.4 An'f! 19dS. dlans m a parties Scien.
tiftici '. I'ariic i ,siivant
DES (TP OI.SET:NTS DE RACES
HI3AINE .NE )DONNENT P \ k
FOR(FMENT I)ES ETHES
r[fIr.N Ft .



42 u r n : 1 -
!li i i ."', V
S:,.,' I i ', :, p (; l x (.i
C ) c.- (' ; :L Pai ri:i m u.lL-
tre d'H }i'. t pda s dIUn <_.ct:p-
Si.-ni. I. n.. t '.ii.' Dum iat -, dilni t1 ,
perbeo gr,,Y1t Aht.-xandr .L. l)4.r1.tin .- p.-
re, 6tali nt d(,a -nt ii-T
P li iN 7k;Crn *, I\ i ['0CI2 l ,',
l. Iar ne 4 pt. ::r trr h e' i
rhum. p1a-> i; iiia -
griin-'i- hit i']'aiic..t M\ If-L'.-
grani ditt r a ]. r.- v ee-i,.l
Safr i-G0 .,,rge'-., ...c.t I.t t, ,-r- ir-vei-

rcproch4 in .rulatitte, in m etws.
I'n granU mnt.,th''ma t'ic.i'n, I.i.,le't,
Geoffroy. membr, de li'In-titut'
_eI littd'rateur Pttrrens, me:n:r-
bre de I'lrnstitut; LainO, d-
put' dte a ;Gironde, un der.
plus grand orateurs de lIi RCStI.i;-
ration, don't il a (t & ministre D:'.
gres don't la Isnob.ldes.d' t f lecour-t
go.n ont iteI surpasses par aucan
hiros de l'Antiquitd: etr, cc repr:c-
sentant du pouple, qiue es cobuld-
gues d& 48 baptisent le Bayardu
de la democratic. Barbs,. des .mu-
latres, der, metis, El. df u Gues-
clin !u'. A



UN BON TRAITEMENT CONTRE

Eczdmas DNmangeaisons TA'
ches-Dartres Teigne ou Pias-
tre-et autres maladies de la peau:
On faith bien mousser le Savon
A I' Hliobrome sur la parties affec-
tte on rince l'6cume au bout de
quelques minutes puis on applique
la Pommade i'Hhliobrome,-
En Vente: Pharmacie Lefrane
Chevalier, Lalue, en face du Kios-
quo postal.- Aux Cayes Grand'


yovui U1i!tL.. prunrl tout de 4
[ iu d, -- u',n Sceat. lle
voUs donn.-r, SOuS UNE
FORME PARTICULIERE.
MENT DIGESTIBLE, l pAeirte
levre Hud de Fui de d ~Morue.
Ties agreitc au 3 socit.


L'ACTIYIYE DU DR MONESTIME


DANS LA REGION DE CASTILLEURE


WAQZ. t


d'hyponutrititon, A leur organism
affabli par des privations de toute.
sortes. I.; n'avaient pas la resis-
taime necesaire pour mener tnrr
]utte victor'ei.se centre l'agent Ih-
fectueux. Un mornl d s6quilbr5
par les. r6cents vK'temelis a cmr4-
tribue egalerncntr pour une large.
part A leur mort.
La syphilis qui 6a3iti un vrai
flcau cdans aIn region fut aussi corn
battue. Le li-mn koI, le cyanure do
mercury' orn: CLS. ]s mrddieaments
,rnlpioy ".-, C es. le mnme trait:-.
mntiill que s i.. irint lc. malacls vt-
t!entit de pianr.s.
.), t oiiu. ''. ma'.adii-s dont souLf-
frai.nt les re* .' de .'.a region, la '-ty-
stertc Jo- ar: ib;.i.n;ei i. ii^t, plhi :di-
r 'vage. Suir _'i-O_ I ,L-.cpL'S." b1in
C(-l'niui s cu '. .':i. t:.< (' Castillereu
pinns tI fi: '.; L -. s:..rt moi'ts de
c. rizal. L.. rt ;, ir: pi Cv: i't :.*.
il.'a t -*: L t:.t; ;' t C C ([,' ,;' .-(' ..,4 "-
an: !;\-.:::;^_j, i .o.ii .- u.o ,L-
:z .0.I .i' r- i .- "




t'.'" '- .' ,'-' .. .. '' j -\' T "
I .n I r


-- :.. : .: G,
r n



.. A .


. .. l' "


... .. .. .' .


SAYER
/ f ,=j ,.,::':s ^ ^ ;-: "S-. .... '&


"SAVOY


CAFE-RES'I AIIRANT


Demandez voa amis et
ils vous confirmeiont que
nul part Port-au-Prince
on peut n.ieux manger et
appr6cier lea honnes con-


sommations qu'au e SA-
VOYx, situd au Champ-
de-Mars.
........ ....


CHANGEMENT WDADRESSE
Me. Timothee PAllET
RWsidence: 128, Rue Capois, 123
4, proximity de l'H-tel Oloffson.


BlUDWISlER


LE RO1 DE LA LIEuiK EN BOUTEILLES

EUDWEISER, remarque pour son goat, a triompha!,lment tenu
la comparison gn6t'ation apr,'s gendraltion.

La veritable BUDWEISER pett maintenant, etre obltnuw come
vuwa ie prexererez, en bouteilles u. en bidons.
Soyez prkts pour i'hbte inattendu. Ayez du BUDWEISER dana vo-
Ire rdfrigerateur.


Faite s le delices do vos amis et de vote famille
BUDWEISER chez -vous.


en servant li


DON N MOURR

Dislributeur

C'EST LA MEILLEURE BIERE EN HAITI

mii


LES CHAUSSUL ES
sTOUT CUIRf PILLOT
Rue Pav6e, ancien local
R C A Viciar
Le Directeur, V. C-;ssagnol a le
plaisir d'informer le public qu'i!
vient de mettre en v nte des sou-.


A tDis,r- moe ieux,
f uis pas venu hlrl
Je suib ardonmabl,:
yonsa Toe *aon~tnS *
IL jenne liquorisfe Ede .Uf ;
Benjamin? J'ai 60 cth lat i I
soir.
Quelle belle soiree, moin DO1
j'ai pasae et quel charm *
Ien ce type.Il I vouA rtl.I
nisette superfine: c'eat de tI :'
t6 en matire.
1 faut PencouraMr cat
vu do pareille dans des tIDA* *
Mfs de Paris.
Tu es presi4; alors aW'O S
Splu. Mais, en somma. II* :
sorts de liqueurs. I1 & r1I4
le peppermint, la prunslle lE
le netar, eta. Vote-la Is P i
possible si tu veux 6$wlt V te
belle pr 6sentation, de Is
Ut6, enfin toute une ge0l0 di0
goat. I1 a'y connait bLI et ,.IS
voue pour ses a I it
clients. Enfin, pour
renaseignennts, vois SimoN
l'Epieerie du CentrR, M.4,2 Q".'
main et tant d'antfe,. O d,
bWie las pine. Au rev'l!,I


liers blancs et jaures de t atk-
beaut ainst que lea rnxuveaux t.
dtles pour enfants a des pri'. defiant tou-
te concurrence.
Passez un moment & ce magasin.
Mr. Cassagnol vous reserve le meil-
lour accueil et entire satisfaction.


Ik~ill~dll,.Sg'Al Lr4WU4T Svll ul r dFBm ,R


UNE VIS .19 .'i.ro tl^


Grand'Rue No,




Jolies Cartes Poatales .
Pardessus pour Hozai :
Costumes pour
BretellesHO
Ceinturons pour H
Ceinturons pour Danwe ;
Chemises
Caleqons
Lunettes
Rvell du martin
Crash Sup6rieur Pour
Drills Sup6rieurs
Mouchoirs de poche
Pyjamas
Robes de Chambre
Casquettes pour homroameSI
Brosses h dents :.,ll
Peignes Sup6rieurs
Porte-Feuilles pour homme8:i" i%,%:..
.Icuppes
Pluimeaux
Arrfte Cravates
Chaussettes
Casques
Chemisettes :
Sacs d'Ecoliers
Jarretelles
Brosses h Habit
Valises d'Avocat
Rasoirfs d( Saret ou Gltt
CravaLes
Vous trouverez un assorti
womplet de chaussures au'p4.
iqiuidition; et n'oubliez .p .a
fameusCes pomrinades N1J-NILS
LA-EM.STRAIT. Assortimita
plet d'articles de Cordonnteri:'


AU NOUVELLISThE'-"-.
ET A
LA MASON ROBELIN
On trouvera:
Le Brevet simple de CapaeI'l
Le Brevet Superieur de Cap=i
E Et le Certificat de fin d'Etudes
oridaires classiques (2.mepr M
Dipinme de LicenciM en Dro.



FAITES ATTENTION
LE BAZAR NATIONAL

Encore UNE FOIS, s'enorg:
lt d'Itre LE PREMIER & oti
sa Clientele et au Public las ,t '
tagae ( NOUVEAUX PR1Z4S
coulant du I'Accord FRA)WP:
ULAITIEN, pour ses rayons d,,:
Parfums les plus en vogue.,
FRANCE .
VINS FINS.
VINS MOUSSEUX .
CHAMPAGNES :
LIQUEURS de la fameuse fi '.:
que Vous cle devcz i vous-mrnMt .:
V7SITER nos Rayons. .


la.,m* *-
Or O N 9


mis-


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un
Compte de Cheque a la Banque Nationale de la
Republique df'Haiti.







.A _.t SE'JODEINE. OLU et EUC4YPTOb
-- --nc faus .e d MIret

TOUX, RHUMES, BRONCHITE.S, ENROUEMENTS
u INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
U t 1.. :,' 'N HAITI. FT LES PRoVINCES.









Et les doulcurs qui en r6sul-
tent sont souvent Ia cause de
trop d'acides dans l'estomac.
Facilicez ha digestion en edlimi- '- s
nant ces acides. Porterz V LOUS 1 9
mi-ux en prenanE: Up



HILLP IPS
LAIT DE MAGNESIE Z
SiS$i SOUS TRM D TA LETTIS ) *
Agent Exclasif: ERNST LUDERS.
*a.rflaetJ.D ^ s^t sft *rP p r-es *s-ton&rLIPrft r-rfltte anne-Anasn-a^fl .P




kfLE ln#f *MS aSSf uS. tS NOUVELLISTaE 4 *.-Sn eau$#SiJai*fr*ts aPAGE 5


P(.. it* ^ -&
INVISIBLE Stil LA PEAU
Un charge fri e. fasacinant -
eon qui rappele le maquillage.-
Poudr, dde riz s n:e et si li6gre
qu'elle est reclicrmemnt invisible sur
A peau pLeronn-el ne pourrait ja-
maid suppo.iur (qJlt vOtre beauty
Z'est pas enuerenri.t naturelle Le
geret LonsisitCr 'in nouveau pro-
cde etonn!dfln ..' i' ri:,ratin. sui-
want lequt:' ;a .,'. Tolkaln est
prpare. Di,: i..- s tine et pins
Utere qu'ur nl t '.rait jnmai.s eru
ps.sible. E ,say:,: .: iF,.Jrr'l -h i m e-
a S N-;; c..; '..'dre Tokaion
AMrisee:. T: ...., toutae Ia jour-
ne aui burea.Iu, '. m1agsin ou A ia
Unison v'tr:r ':.::age n'atfira ja-
mais Fair co,:). *:,'";:E"- ni luisant.
Dansez touted e'I.x t --- votre teint
restera iSais (r charmant. Procu-
re.vous aujourdlhui mnme Ie teint
d'une beaute cap.:iant, et durable
que seule la Pc .idta Tokalvn pentt
donner.


PAUL E. AUXILA
Port-au-Prince, Haiti
Distributeur pour Haiti


SAProfitable'


is available '
',. To. 'l roa MeatLura Sulls i
)' ,. .r i Langtim ol fi." :
gv, 4;. I 1 .|l ,. p*;Dm G "tro.ls
,a I ; i 'r *p l''sari,..
Fat I r f etea tpply.
t A j 0 T ? U'P SUA k&



Pour avoir Au Poids, de la
Puissance et de 2'Energie.
Pour r6aiiser le DOUBLE
de votre travail q.otidien (in.
tellectuel ou Physique), sans
la moindre fatigue


L fait est incontestable



LE RHUM SARTHE

S'est la quintessence
DES

meilleures varieties de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terrors.


C'est ce qui fait son arome


GOITTEZ ET COMPARE
..nna.,e-se'v'ema *nn-nne~a rsant.e*.nJ~rn..c..nnn. LS~. i


* -- -.- -


La nouvelle Direction


Berliner


KELPAMALTT
oauit &t base du KELP,
9Plfte marine contenant tou-
t le vitamins.
Svente dans touted lea
tB Pharathgg


R BRLINERR HOP


Hof


offre it sa tres estimeo CI:en'tie

les sptiiatitee

de la fameuse cuiire ,..:-s'.,

]a patisserie exquisc,

les bonds sandwiches

et to-Jtes les boissons trees biui ; +a-rs


Eties-vous d6i& au
Gofter chic
du Berliner Hof
de 4 A he bus "


......... .
' .


tPEN.ION 1DE FAMILLE
POUR I.ES ELOLIERS

.M et 31me Ed iu-ar.l U'vuil an'..ln-
c,_: aui:. gen., ,.,' -a rrrvinee q .i'ijs
ver(.t d('o-vrr ia rue Monta-
1' i- ;'.: N 1, u ion de f'.
S F,' : I' t ,a -c l.e: parent
1 q.i :Ic:rc.rt v, V .,''. dei i- penSioln-
i.it < la ..' I F' l"iF t pouv'ent
, ;.,or, :- d' :, :,[rr:-, ;.ur Edct.;a'.
S I ,;-,:' S .\',. \ '.. P -, -


I. G :(t,.H A!\11'H11 I'IHAITI
i'aii ltvnri C(hauvelt.

1.,, l; .. i i. :,1. (lc iti (ireogra-
phditr la punhlique di'Haiti par
11. ('hiaii. t. U ;. ;o.t.ii> ''> par Ie D&-
piIrt,-n' ,.; ; i In-.nI actionn Publi-

. ( :' r'..' i itin revue et
, .F, ;.i tra h lli.( position des
Ecol,. t, Pul.';ii'} : aiit 'I leY

'- p .erx uiiV':lg sara en
nt' 11 FI t l n li t d( Nouvelliste ct
t.h 'Z I. Iltutli'O n & C('i.


l,a CHSTElmF"IEIl.I) est la seu-
te Cigarette don't lcs fumeur4 dl.
sent : rELLES SATISFONTi.


, tEX CINEMA THEATRE
WBONS-PRIME


La Soci6t6 Haitienne de Specta-
cles a le plaisir d'informer ses nom-
breux clients qu'il sera institu6 au
REX, h partir du 2 Octobre pro-
chain, jour de notre anniversaire.
un syst4me de BONS-PRIME qui
certainement obtiendra toute Ia fa.
vetur de notre aimable clientfee.
Ces BONS-PRIMES donnent
droit A TROIS LOTS GAGNANTS:
Un ler lot de $ 5.00
Un 2eme lot de 2.00
Un 3emre lot de 1.00
Chaque spectateur qui assistera
A nos sciences de ]a semaine ou A
nos matin6es du dimanche, A par-
tir de Dimanche prochain, erira
son nom sur la souche qu'on hai
laisse de son ticket. 11 depos:ra
cette souche dans une boite plactYe
h 1'entrte. Les dimanches, A notre
sbiree de 8:30 heures oh on proc6.
dera au tirage des lots gagnants,
on ne devra pas deposer de sou-
ches de tickets. Pendant 1'entr'ac-
te de cette soiree du Dimanche, un
enfant choisi parmi les specta-
teurs tirera de la boite les TROIS
premiers noms qui b6neficieront d(;
ces primes. Ce tirage sera contr-
1t par trois autres spectatturs. CG-
pendant, pour avoir droit a la l -
me, il faut que IV gag-nant osuit, cv
soir-ria, Fr&.>-rt 'a r),prcscnotati ;.
A n" r"" ; e D ,'" : t t -


; i*;': ; i,.] .. -. : ..t-

I ).: .L' ,.t : v .

t. .. i F '':* *' 2
A L


1 C-I ,-F








N''T.' lKZ P AS QL.t'E


B A T A
i,.,t ,. ne.itleui res par
11111 Qualite
ieu r as Prix
n "t.a ... '-F
4 ..., ..


La


n l lr*C.('


r! ,e u-: l ie.-s


i' A T A
dairts 10, mo(ndle entire tient ;i
lowu Eliganctu
liur Soliditi
o':.v (Confort


Achetez toujours les chaussures.


>4~s~


2"''
hiS-.''A'


--P~R;x~-r~r-------')IIU~rr





'PAGE p.Efl~4


* r"fl tES.SOSit^tF*#fSdSJteSt'^ -nn-w- C-w--4 -'----


tSa NOUVJLLISTS >


ass CACSSflSCSSSSJ'flfl'W#S#Si *DSSSFSSfl V~SUtUfl#tflDfl*** wAene..j


PENSISE


La libert6 est le droPi de faire
tout ce que Is lois permettent; etl.
si un mitoyen pouvait faire ce qu'el-
.les ddfendent, il n'y aurait plus de
. liberty, parce que les autre( hu-
raient tout de m^me ce 'pouvoir..
MONTESQI.;IEU.


.11 nest permis de faire la guerre
que malgre soi, A la dernibr: ex-f
trimit6, pour repousser la vioten-
t de feennemi.
SENA EI.J N.




PETITES NOUVELLES

(Suite)


Le premier Ministre britannique
N. Chamberlain est de no:veau
grand pere.
Mrs. Stephen Lloyd, si filic, a
mis au monde son 26me enfanI qui
est une file.

La bicyclette ARMSTRONG
dont le reprwsentant e.st Mr. Frank
W. WJ LSO N, Admi-ist;eatU
de la Exide Storage Battery S. S.
est bien continue thans ie mo nl en-
tier pour sa sohlidit& ot sn mnodtr-
nisme.
Nous avons en stock tou.s les mo-
des : de course, a honmme, A fenm-
rv. .it ...-r. en-*'f.ant- Le r x~; st


roviaire Hankow-Peiping. Les trou-
pes chinoises ont egaleiment arrA-
t. I'avance japonaise le long de la
rive nord du Yantzi Kiang par la
r6occupation de Kwangstli.
a**
La Pension CoSmopoltaine, si-
tu6e A c&t6 de la Banque'Nationale,
Iue des Miracles est le rendez-vous
tie tons ceux qui voyagent pour Ia
Capital. On y troupe Ie confort
moderne, l'hyginec et le bon gofit
des grand hotels. .. -Cela, A un
prix modliqe.

ERRATA: Dans notre Editorial
d'hier, pribre lire l-Ire cionne,
36eme ligne: un cerele de fer au-
tour de son irreductible nnemie,
au lieu de : un cercle de feu.
Page 6, dans. notre entrefilet;
Coup de filet de)la Police paru snus
la rubrique: propos et fits divers,.
prire lire: disparu le 29 Aoiut
1938 au lieu de 29 Septembre
1938.

Les eilegants en general ceux qui
veulent plaire, ne portent par ces
temps de grandtes chaleurs que It
drill fin. Passes Au Monde Chice
ancienne Maison Jean Talamas et
vous serez satisfait.

1i!i' ,u:ir. me, auto p;i!que, a
fuh ric" r :nba- ip, ,'< s 1; < i",nle J
i-,

Le chaulfincr cc k's p;: sZ.agp'3
?'i'ott eu qu do Yis res e "(. u"ls.n;-".
1'


. .... .. 11. FA [
R, e-N.E .9 ,aI Les .ieu C
."I es Chaise:


in. CCiei t ( 1-
Le le. F- Carp t
la Coup- c:- ns vor; ra


On ne oindan,,.e pli:s de ches (i-
ses An 't1rager. LbE BAZAR 10- ts \ape:
DERNE, 91. Rue du Magasin de i .
PlEtat qui s'est spOc:iSt-i dans Ia I Pte .ait
ties ati
fabrication debsh calecons, pyjama-, vente che'
I I
cravat ris, d(. fTrle :a'r public .1
choix comphit de magnifiques che-
mdises.


v'itt d un.s in d pcision prlse par te
G of ri cat.'- n de, creer py- a mas ven't
&lnch ntai ri. d-i-e,.r\f' it3 es a h r
tan1! p t csif, i (n "(''tip (i' o ''. ~
]e'stotnuac> il>S(,rl LuLiX .l"t'ai;i-.o.''-e }a ctiIn
L'E tat Fari s "te. .'i: .. V 1 'Is'. G i' .'L r 3
organ, na diin, iriSC. r''.is'; Ai meant irax
quiconquc, n. li.n ('.', 1;,i,:? p. '-.,,- f Ins Ye t '

Gp er n o e nr h- r eear]i-- I.-:o y-p ra- Re)*. ..
ti mnt. i .-.rls^^ ri-t .ato pard' fu rt^ "
(ca," al Ia' 'u 3f i2: 1: e (1


te d it p ,, V. 'il. ':. qu'i s cro ic( a : ; r hc
Ia su,,c-ri-orit de leur ra'ce-, .. ;


Bonne Nouvele.- I'> nouveau
L.a Brillantine ticinde Ruja ?. ;.r-
r'ivt-;, ct .--',,n E- e'hch x P EL'I A U.
XILA, RHi Traversicre'.
Le lakri-fix ixe vt i;,e I>-. Th,-
veox sans Ics grai.iser.

Loni I.n Lt. arus ..iNrnai 11 ,'l':i r-:I
dit plus es disaltC:r'e.: Oin it i
suicer Uil: g t:s-. ,tt l th,,- : Ii 1t :
FpIu., d'enide pure, il y a ]a Pu,:te.
On n'Y..:t pas i jt'un, (nl c:t cri:-ux.
On no co' ver.e pfts. on ex f L -
]e couI. On noe s met p;s s -
lere, on ri-lo. On ne mecdi: Fi .
quelqu'ulii ,n Ic d-binc. Ott i', n
vengc pa.:, on lI repince. L .' iII
.per"ounnlfr l .Q t unl d(gLtiou'a.,ss., ul:
s-alopard .'il se laisse intin ider, ii
so d6gonfle.

Le.s connaisseurs. en general le.-
6l6gants ne portent que les chemi-
ses cLAFAYETTEo, les plus bel-
les et les plus durables de la Place.
Faites une visit a la Chemiserie
Lafayette oit vous trouverez ega-
lement des pyjamas, des ealeq.on.,.
etc., et vous serez satisfaits.
***
Hier martin. I'aviaticn -rebe>; a
bombarded la zone du port de Va-
lence.

Le haut commandement chintois
a prkcpite des renforts au nord de
la province de Honan dans on ef-4
-fort pour arrtiter une colonne a-.
ponaise qui menace la ligue fer-


'T VOTI:.
Sde salon on b ;.-' curbIe,
s et Fauteuils les lits
- derniers mo1deles -
t- haute line -- les
pied -- }e Tali naux (-t
R K- ieaux ,'*". rp u!? :'*?

Sil c't' les Tales'

St SrttTa-
e UE. Cretzn, et at -
c .S d'amn-i] emt'nt, on
SPACL EL AUX1LA.


Nor.i. uccorpag. n p u e
icheoL .sat immediate-
sportt' sur e;. lioux aux
'baliser.

RS D'ETE A DAMIEN
hier, 12 Scotn"lsre, oun
a Damt'n les covus d'E-
is [nstituteurs. de. ELo-
st Itii A- ins r1nw *te rnr


;a-^ .u'rate. s et tes Ecole *0i B(.ir,
lu District det Port-au-Pnncs.




nhv ., -lti'. Lt' I,.,' ,..''r u. '. u Lirk o!t


Lu',. ct rl:- t-l 2-A St')1' ct', .i-
- ,' ,,.:&.. s,. !ii< t e : 1 .--, '.n',-
t.d.:'hog:,:. ^. nr,;' ::m : 'I, : .. K li. *;; ,.r"
i hy.-2:q1 t, A 'i innera L i, I :. 11 S i ini-
I n ( > f ni,- .'' na. .u:.:"., ;.adn; -
Arnre Dorainv1. e.t s r .orcua:;r-.
tdex \ai .c. !.

ECHO DE LA PETITE RIVIERE
t)E I,'A RTIIONITE ,

I.e sctr:ti Oit: d I'A ilo.crie tia C't i-
a ParC Baptite, iavec pi; rn sade
I'. L,;'ri.'' ,s; n, !,r:' d.- I', l'e rursi: n
du i 2 A ,fit, d,,,nnera ]e 11 Sciit'm-
br s. e prfchaitntraire eat Pixa.,
9 hritophbre.

1 y Cuara une confrlance de M.
Andre Dorainville. DeIs morceau:r:
de litt6rature francai :--e tt haitei-
fe .sero t.t ir,-cit.s par les jeunn des
dt'l-ix sexes,
C'os t une bonne euvre dce an-
sieur L. Cadet, avocat, le ;>,.,i.
dhnt do la sectiin.

ECHO DUH CAP-HAITIEN
l.e lr tiruag de la loterie du Cap
flaitien a eu lieu le 4, au Kiosque
du Part. Baptiste, avee plein sac.
ces. Le prochain tirage est fix6 au
9 octobre.

Au Cap, on deplore la mnrt de


iM. P. Sannon qul fut tiune grande
figure dans la vie national.
s*s
On 'appreie beatcoup I'excur-
sion histbrique fate en faveur des
laureatts de't Alliance franaaise.
Des journaux en ont pa'e, notam-
ment les Annamea Capoises avec
quelques details.

ECHO DE LA
CROIX-DIES-BOUQUETS

M. LMrisson a eu un entretien
v-endredi avec quelques personnel c
de laC-oix-dei-Bofiquets hi props
de la Section de 'Alliance frangaise
A career dans cette petite ville. La
reunion est dcfinivtement fixee acu
dimanche 25 Seeptembre.
L'intressant Magistrat c om-
munal, Mr. H. Cantave, p--te soLt
pr6eieux concours A cette cauvre
intellecttwlle profitable A la jeu-
nesse.
M. Lherisson n'a pas manque dk&
dire A tous de penser a Charlotin
Mareadieu, cette belle figure histo-
rique de la Commune d .nt le
132eme anniversaire de la mort
heroique arrive le 17 Octobre...
S*.
Le march du Vendredi 9 Sep-
tembre de ia Croix-des-Bouqueis
n'avait pas maiins de trois milk:
p;ie- :sci..-.
On y voyait touten sorts do pro-
duits alimentaires et autre;.
Des iboufs, chevaux, mrndes. avec
pores, cabrits, etc.. talent, on ven-
te...... La place de l'ancien mar-
che se transforile, domin)e- par la
belle tgiis transformed par le R.
Pere A. Craach, l'ancien 't revoie
Curd.
C'est encore le mbme inmieres-
sant pasteur qui est venue trarn.
former lEglise Sainte An<:e. et la
Chapelle Bizoton. II est saruffrlan;.
Et nous profitonc d,'t cette occasion
pour formuler des vceux porur le
retabissement de sa Pr&cieu:'b s1an-
te ... ..

3. LhErisson est ensu it' alley a
!., rmx, (A environ 7 kilometres de
ia Croix des Bouquets), visitor iun
Instituteur prive qui hi ;i ttd re-
commande. 11 I'a trouv6 sons ide
grands arbres avec nue vingtaine
d'enfants des deux sexes qu: pren-
nent des lemons particulieres. L'E-
cole est en vacances. Ces Icons
cofitent pour chaque enfant --
moins d'une gourde par mois et
iie sont pas regulierement paybes...
Pauvre Instituteur dAvou s'...... 11
est du Cap-HIaitien. C'est Monsieur
Frangois Lueien. Son eco:e est la
seule de la region qui n'a pas roins
de 350 a 400 enfants d'WAge scolaire,.
Elle n'a pas cinquante EBlves des
deux sexes,


..,M. Lhbrisson interrog2 et fait
lire et computer quelques leeves. 11
y en a qui sont int6ressaIs. 11 pro-
mcet d:,,.i rix' Fun de lecture et
'auitre ,it, rkutlarit et d'amoum de
la langue franchise. Le second Prix
est d L,'er: .1 une fillette qui .- pi u-
sent-. t,,.j,..ru la premiere a I'E-
cole -our :,. -occuper que c!e son
livre qti.e adore. L 1Prsident de
'Allia.t: ranicaise prie (: direc-
teur do t imener A la pro:haire'
lis trib.,ion solennelle des Prix de
nl S-eit'. Ii fera les frai. du vo-'
yae t: i L,.it facile du Pont Beude;l
A Purt-:.u-Prince. OuiL il faut teL-
(1ra la main aux humbles.
11 t"Aut encourager aussi 1.' jeLI-
nei-e rtui-al!e. C'est un devoir.


1,E,'ONS PARTICULIHEES
Jeunte fille dipl6m e. Preparation
au C. E. P. et au Brevet simple.
Off :e s is services aux families.
Pour conditions, s'adres..r 12.
Rue Rigand Bois-Verna.
Phoa, 2?77 de 9 h., a m:-,.



A la Pharmaeie Camille on trou-
vera la creme dentifrice Squib, le
fameux fortifiant Glyoolixir et
toute une vari6t4 des parfums
Majestic.


BERLINER HOF


GraCe


Line


Agence du Cap-Ha'tien


Service de luxe rapide entire Cap-
Ilaitien et New-York.
Departs r6guliers du CAP-HAl-
TIEN tous les Jeudis A 4 heures
P. M. et arrives A New-York les
Lundis martin.

PROCHAINS DEPARTS DU
CAP.HAITIEN


SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA


15 Septembre
22 Septembre
29 Septembre


PRIX DE PASSAGE:

Cap-Haltien-New-York,
lire Classe:

Cabines ext#rieures,
minimum.......... 135.00
Cabines intirieures,
minimum.......... $ 95.00

Pour tous autres renseignements,
s'adresser a;

Hf. CIA.NCIULLI & Co.
Agents,

Cap-lHahi.llen Phone 291

CLINMQUE
du
Dr. P. C. DESMANGLES
arcienne maii.on F. Duvigneaud
(Rue des Casernes)
Consultations :
2 4h. t. p. m.


COLLEGE MODERN :
Utrecteur : Ernst Alcindor
Ghzmp-de-Mars No. 5 aucien local de Palnce Hotel
Externat-Internat : Conditions modiquea
Inserivez vos enfants a :
COLLEGE MODERNE
L'ecole qui met I'ens':gnement A portee de toutes les bourses, '" .
!Tecole qui ne profesce pas le abournage de cr&ne, ..
L'ecole qui prMfere A ane ttte uniqvument s pleine urni tcito i te ;
faite ':
L'Uole qui s'attache A aolliciter et t dyvelopper toujour- Ie jugoR "
de1 '61ve.
car.
Chest lA que se trouve recrut un ccrps dtie professeua e plubos eln |
gene.
Le plus z414.
oe plus competent. :
t le pius capable, sunout, r'.entrainer par 'exepmple, pa: i'action eh
rite et constructrice.





Libra ri Nouvee..,:'



(Maton de Cnfliance)


Adolf Hitler: Ma doctrine......... .......................... GdOR .
Emill Ludig: Roosevelt ..............................................
Emile Ludig: Hindenburg................... .............. ............. 4 :
Rene Benjamin: Charles Maurras ..................................
Rend Benjamin: Chronique d'un temps trouble .......... .
Rend Benjamin: Moli&re ...... ...............................
Edouard Schuri : L'Evolution div'ne .... ................. .:i
Gee London: Manon L'EIcroc (Chroniques judiciaires)......
Morand: Isabau de Bavibre.............................
Claude Aragonnes: Marie d'Agoult....................
Clerget: La France dans le Monde .......................... '
Gorki: Tempite sur ]a ville ...................................
Robert Raynaud: Le Roman de Cuba........................... :
Mauriac: L'Hommn e et le PAch .................... ................
Mauriac: Plong6ea ................................................. ....
Thibaut: En lisant L n Blum ............ ................-...'..:
Champsaur: La Faute des Rose ........................
Boueard: Le Secrets du G. Q. G...............................
Boueard: Les Dessous de 'espirnnage anglais.....i... -- ..
Boucard: Les Dessours des archives secrtes...................
Maorand: Apprendre A se reposer....................................
Maurois: La jeunesse devant notre temps.................---
.Maurois: La Monarchie anglaise de Victoria A Georges VI..
Pierre L'Ermite: Avons-nous besoin de Dieu........................ .
htanbert: De Mercure A Pluton...........................
E. Legrand: Stylistique frangalse ...........................-..- .
Regnault: Comment avoir fle ou gargon .........................**
Edouard Schur6 : Pricurseurs et rvolte s .................... 71
Edourd Schur6: Sanctuaires d'Orient .....................2..- *
.. a, ;,
". ig' a?,


...:.. ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ---- ---- ---...... ....... -- ---... .. . ... .. .. . .. .. . .. . -- ---. .. ; -.. .... .... .. .... .... .. .... ....... ..... .. .- ---.,- -- -,--