<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03436
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 8, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03436

Full Text


ERNET .G. CHAUVET
VEtNWU-Prpri toGr

FRED. DUVIGNEAUD

Wf~ciI


QUOTIDIEN EONDE EN 1896


486me. ANNEE I PORT-AU-PRINCE, HAITI JEUTDI 8 SEPTEMBRE 29198 j No. 2006

r --- Na. 20 0*qn -- tBoa a a .,gf af


LB SPECTRI AB LA GlUEIRI
---I-


Aujourd'hui il exist une telle
fnterdgpendance entire les diff4-
rents 6tats des deux hemispheres-
que nous sommes bien obliges d'a-
rvir les yeux fix6s sur tout ce qu:
se passe non seulem ',- daas le
continent auque.l nons apparte-
nons mais dans Ie monde entier et
de teacher de bien comprendre la
portee des 6vknement, .,i -y s'-
roulent.
C(est sous 1'empire da 'cs smn-
pies considerations que nous c,;tois
- equisser la situation chaotique de
ITarope don't. I'issue fatale no
* peut chapper aox momn clairvo-

Peut-on se fair le din.-e l *,:-
t sutir le but poursuiui ac.:a-le-
ment par i'Allemagnm d'Iitler tO l
fortifiant ses froti res paralblels
au territoire fran'qais, au menme mo-
..meat qu'elle prepare pour kj pr,-
sent moist les plus grande- in..nceu-
vres militaires qui aient jamai; e ;
entreprises, de memoire d'honmie.
par les peuples guerriers en temple
depaix. S'i] faut en croiroe e der-
niAres nouvelles, ces manoeuve-.s
ont diji comment.
L'Allemagne prepare sou.s l'eil
inquiet et vigilant des autres chan-
Wlleries P'envahissement methudi-
que de la Tchkcosloviaquie, Et
eWame la France et l'Angieterre,
p-' fl"ne citer qut les deu prihnci-
pales qui veulent faire 6chec 1 1!a
rWlisation de ce rve. ont t, 'i2our:s
promise h la Tchkcoslovaqiie de ve-
Tir A skn aide en cas d'agression,
Hitter, A notre sens. fait ,riger Pes
fortifications dans l'unique but de
tenir en respect I'armne frany.i:iso
8i toutefois alliant 1'action a !a pa-
role, elle s'avisait de franchir lec-
frpntieres de l'Est de F'Al!emrague-
pour porter la guerre sur !e terri.
tire de cette dcrniere. Nous vo-
yons dans cegeste des tet:ur ns une
riplique directed t la dernibre d-
claration faite par ie prermir Mi-
nistre franaHis qua si lia rchbcos-
lovaquie est absorbee par ss ,oi-
line du nord, au mrme moment :e,.
troupes francaises feraient leur
entree en Allemag-re en violent .eS
frontires de I'Est, Le plan du
haut etat-major nazi est die jouer
41 rle offensif en Tchkcoslova-
iuie et de se tenir sur la d6fansive
d rPautre ctt6 de ses fortificatIons
otntre toute tentative ennimie.
Avec ces fortifications qui tres
crtainement ne le cedent en Hien
la famous ligne Maginot .t aux-
QWlehs plus de 50.000 homm-s
continuent A travailler sans relfi-
Oh, le second r6Ie lui sera tout
..Si facile que le premier. Elle
Saura qu'A opposer aux envahis-
811 ses gueules de canons, ses
aids de rnitrailleuses et ses baTon-
bttes pour les coucher sur le sol
1~.Iue des epis mlrs. Soit dit en
.lant, la r6ciprocit6 serait tout
lMI vraie pour les troupes alle-
.wides si elles cherchaient i fran-
*1 la ligne Magin.,t.
Attre chose t consider et qui
siguification. Tandi.4 que tou-
tePurope s'alarme. tandi- que lea
dcrati-ns pleuvent comm par
1hanteuent des chancelleries'


s e, otmnaise, que tel 6tat entend
l.der sa neutrality strict, que tel
"- 't reolouvelle ses promesses ;:1-
tle fascist Igarde un profound
isme et apparemment le plus
grrand calmre. Mais n. Ait ce que
""Me attitude sir.ifle. Quon se
:I- ia chose ne date que do


quelques mois qu-e i'Tralie avait
agi identiquement au moment id
I'Anschlu-s de l'Autriche. Cc qu':1l
y a de certain 'est r? ['Italie r'au
rait jamais manqui d'appuyer sa
meilleure alli6e du jour, si bF.soin
atait. D'ailleurs ne scrait-co pas i-n
provision des Lve nmenT-, qui d.j4i
s'annoncent a ['horizon qua. 'i Mi-
nistre de la Marine [taicn-: a anr-
nul6 l'ordre de d6p ar donnet aux
croiseurs *~Eugne ide' Saic:e., rt
,Duc d'Aoste.o qui d,'vain'nt pal tih
depuis Ie ler Septenmb :L.-rnit-r
pour une croisiere mutur di n-
de. C'e.st dire quP M '1.1-i1: :1 cL $I,'
bonne-s raiso. de coneco rnt:.*r t -
la soes forces. de teOr', n nr: -,
de J'air pour pouvoir ,a. csj '- -i '
certaineimenrt pas eorIn t -.c-Ir 1ti
pasts cdimocratiquc-; LI .c..-
cch ant.

Done l'indifferenc :Ie-- .-..
noirea n'est qu'iappTarent, t' _.1.-
.au a coup stir. a in ; lp.i r.-
rai at matriel- d-d a :p'".:: :
3h.-me Reich. Ce mutnr-,-. ,-,.:-,
ine approbation tacit- '. l.i p -
me d'encouragement rtlx co....--
ses de 1'hcure. Les pc- te,- so t
rn'aiment pas ia publiciLe. .. ] qura-
cit6 san.; conviction et mr-nre l 4-.
vertissements; ils font agi[- ce,
qu'ils client avec tout ce q.'C p',-.-
sdent d'orgueil, .d coura g- .
science et de technique qu:.u r;in-
men' opporttn. L'avenir icL t:n.i,,e-
ra pus A le prouver et 1e cai.'.ie
e.t bien plus proche ciqu'.n .. I tf
supp se.

En 1914, ITtalie avaO f:it i,
guerrc it I'Allemag'ne. COpendianr
ai Ia grande conference ilt-.r-
alli6e de San Remo en Avril 1920,
Monsieur Nitti, premier Mini:tte
d'Italie .d'eleva formel'.ment .-nn-
tre Mr. Millerand. alor-; pcrsr.'
du Conseil frangais et 3inktr- d-s
Affaires Etrang&res dans ss9 r. -
vendications contre les proce-... etl-
lemands contempteurs du tr.iit ii,
Versailles. Depuis cett- confrc:.cc
l'amitid italo-allernmar, .-'es.t re-
nouce et s'est renforc,, d .an-: '
suite, par d'autres even tnents don't
les principaux sont : l'arri-
vee successive au pouvoir de M -.
solini et de Hitler, la pres.,in ex,-r.
ee sur l'Itaie par les tdlx pv'
grandes d6nmocraties au c,.t:rs :1-
sa conquete de I'Ethiopke, Ot an.u-
quelles le duce a fait le reproche-
de s'tre attributes la part (i1 iiH)
au trait de Versaillh ,'t d'-:voir
laisse ia son pays pour pnx ,.'.- .a
participation a la guerr.:', dcc .ter-
res arides improhres a o-u.-, c.al-
ture. De plus ces deux honim,:, d',-
tat incarnent presquie le ICmeu it-
gime, la meme doctrine; leurs (oi-
ceptions de gouverner se sm dnt,
se completent tandis qu'elles sont
en antagonisme avec les autre.c
idkleologies. Ajoutez A toutes ce.
causes de profonde dissention, I'a-
miti6 russo-franco-anglaise qui par
simple question de principle doit 6-
largir l'abime qui divise en 2 -:amp;
lea 4 plus grades puissance:, the
I'Europe. It est done clair que I'i-
taliec marchera toujourt, en ca
de conflict, avee I'Allemr.agne: e:


qu'agir autrement serait meccon-
ranitre ses propres int6ret,. .
L'Italie n'ignore.pas non 1tplus qie
la d6faite de la Grande Allemnagrc
en cas de guerre contribuer,..c ip-
so fact it son affaiblissement et
A lui fair baisser I& voe en Euro-
re.


SPETITES NOUV ELLES



Les- Aviatcllirs4 japomn:- nnt k,.--
condu, hier, un avion A pas:-.ge.rs
de Ia Compagnie .sino-allena.ntei
q dce Hankow.

En Espngve-, les dp&choi I rlebel-
les rapportent que le Gden,'.-l F.an.
co concentre tous ses efforts ia re-
duire la Sierra que des rpIorrts
amtbrier. rs disaient avoir r' nitt_.,>-
ye et occIupDe par Its in.:..10.

La bicyclette ARMSTRONG ,
donrt It reprresentant est Mr. Prank
W W I L S 0 N Administra:etrr
de ;i Exide Storage Battery S. S,.
S.st bien connue dlans ]o mn',ndc: E:n-
tier pour so solidit,', tI so n Tricder-
o, in r-n i o nm
S N a.'.; -:.p.'O n s c i.. I.'. s m. :i- r ,=
It1e' : ,] course, iA homime, A t'er- I
mnI., el i'j'ir enfrant.s Ie p !:< x t
*,:,-:en f!t -.m ent ba< .
,. r :- l.one ,,r ,"...,

A .- :-r. .emr soidiat. b: itian:S
Cq..l- ct 2 p.K iers ot fU ': 5.A, ..1
c' ti < dn [ Et ");rn p c! 'h _i i ;,..
It rr t..~:- .,- le. s 3 soidut r, t t-
.c; ia rr.c~rt qua( nd us'e nr-ire -
r!.; ,,'i .- i:r cam :;n -t _- I ,
ir i,, U: c-ours d'ut..:- la' ilR ?t '"
une ba,:ie daritabl s d.i! :. .r n
Cr.un- L'r. poste de police. Oii c" r-.- .
te p'si';etrs victime-. partr' I-s.- :u-
rab s.

-L ,'.- romem- r'l -- i i '.E. t.:oile !i; i-
tieii-., if UIv1Qu10 K'O.i


SA.i l esl. t on, Avcnue N

.es c:aisr:ai.scur s, en gdenrah I
Tdgants ne peortnt q'.e leos cChe -
aus I-LAFAYETTE., le plus t1.-
ie.s lot Ie. pus durables de la Plice.
Faites in' vite i la Chemiseric
Lafayette ouil ous trouverez ,,.-
lemernt de:, pyjamas, des caleou.-,.
etc., eT vIus .serez satisfaits.

(Voir suite er 6nte. page)


HOM.MACE AU MEXIQLE
AUX PAYS CENTRES
AMERICAINS


ET


A ."'oci.a.-in de 'al niver.,aire d-,
V'indepLendanCie ies Etats-Un dchli
.Mexique, dc Guatemala, de El Sal-
vaidor,. de Costarica, de '-.f--,lEtras,
<,Continental Prenrsa., chaire 'c .
j'-urnaux et radios au sert cci dte
h'art, de I'narmonie interameieai-
nP, de la paix universell (.organi0e
un grand radio festival. M. P.crnr
Moraviah M,:rpe.tu, pr-ken:-:-. .:i-
apec ri. h- c.s pysys cent ,'.m.n --
cainrs, dira dis nuances de C; ti
maht ;us I,-' rigimoe du Quio..,. 0"-
El Salvndor, de i.ond'dra.,. )D: t'-.'-
tarica u.-ii.-.e amnl(rienainio, pna:lro ;
du Mfex-ique act uil *.ons la dirt croi;
de L. Card nas. er esquis-,.- (i-.
silhouettes d'homrmes doi rl (
Inouicavei: comn'i' le chanceier.-Pot-
te Eduardo fay, Luis 1. Rodrigu-ez,.
president du PRN, doe Ch. Anx.:u s-
tin Arroyo, Ch. de DappI, .te \i-
cente Lombardo Toledano.
Musiques et puOmes du M-xiqune
et des pay-s center' amrnricains y c-
ront interpretl: Comme la chan-
son Miehoaquene 'sAcercate a ta
ventanao, de Miarcos A. Jimen.s Ilec
delicieux musicinI Me.icauin, a u-
teur de Adios Mariquits, Inrda,
joLtLe souvent aux festival.-L dt Con-
tinental Prensa.
Belle here Am6dricaine ,u plers-
pectiv,,


PROPOSE ET FiMS DIVERS
,1..


(;Crs.tipation chromiqtie. Atonk-
in te.t inak'
Cachet- IComprimes Ampoules
PAUL COUPAUD.
Distributeur pour Haiti
Port-au-Prince.


LA LOTERIE MUNICIPAL
DU CAP

La Loterie Manicipale du Cap
don't 1'organisation se pursuit ac-
tivement est tiun prolongemeit de
la Foundation Vincent. Elle est ap-
pelke & seconder I'Oeuvre des en-
fants assists du Cap t est dui mn&
me coup, un centre 6ducationnel
de tout premier ordre. C'es: ce
(41 ont c'ompri.s eR capros .t c'es-t cee
q>.li fxpliqiu le bhel enthousia],me
qnuhi. mettent A faire de c.,te rg-
n re. use il- one rc alitv.

LA SOURCE DE
('ERISTER PLAISANCE(

[.a .. ,ou C ( r.osier- P"aisanc, -
t ie r prs : 'c litiion-Vill e. d Con. I
dJ bi. a ;i'a. en dirninran: a c.
.I r- h Fi F;t' > ,.),J fi e i't nt t .n
du S N P. A C" IrL [,.n e r -.r -i.i .a : in .i. it; t1O: '

direct. EB ',n '.n, l u.; o."t re.-; :l

r"-, N0 1- h*4a.t ( S S'e n nc",. ." '1


EN VOYAGE D'ET'DF:-s

1_.. n..r. .. :lL ./l.L Di:,t:.,::,' ,\ \\,
r,. .. n':; *: Pr 'cL ik"' I D' -
Fr.nr r'.i ;' iL f ]'I ..'c i p r-I',;.' .A j:,: ..
cv S: cwam-,' ..Animeri-.. do ia Lik'
ri.the r a I _. tin ( tin et do Par -F.-
ic, C .O i: p 'i 'scrira commrie e&t -
irnt .nt : l.. ,eflie i .of Ag ir t:.urei
vi.r,,l i C ai,.,'.h C A\ t .; 'd i, M a:. i':,z.
.l '.'.,t.' l' T r i'' suit i .f tu -
r.' -.i 'agrc.norT nie 11 y -'.r ,
ci't)"wf.I.'n.J-i .iS, troui- a 1nlt'.?.
Ni., .t r u '.r.x dii...' ,J pc m e,-
.'c d"elsgnlo.'it. c t interest.; .:eia-
,n: hli1mm<.

I.E PRESIDENT ET LE TRESO-
liIElI bE L,'l'. S. S. H.
NOU' VI.SITENT

.irier jl,),) s-m iii, n.l us ai 'on.-. :.-
;'1u ,:tV c plausiri, h notrec rd.'lUCi n.
la vsite. de Me,. iii'-, Yv- D 1 ---
tc.ucht s ,t Marel b'arnrbr. :;, r(.-
epr.etvem,.nt Pr.sident t: Tri'so-
rin r (i. Pl't.. S, .I-H. et do hi F'. A.
A. qui ten aient a nois rmelrc:r
du c.ontours que nous ne 3-cur a-
vons, jamais marchande pour fani"e
d',. sport une r6alit4.
Ilb- noius -.nt remis un exonmp!ti-
re ilustrz de ieur rapport anx ,eh"
lIguds des Cli.bs aftiieds pour i'an-
nee S.portive 19;37-1938 et qui re-
late avoc de jolies photog-aphie.i
SI'appui lc-s nombreuses amblio-
rations apprortPe. au Chalet d.t
Psre: L.econte.
N ,'')u< ai'i s t J tI trts srt-i '.i' .1
ceItt- nIr(i C e d'(itttntion i cr 'feniiLto i-, no.C, complimenH.U :. i'tc.
rnsioin duL r,.rouvillepmen. ';b r .,',t




PERISTAITINE CIAL'
MGdicament type de- conusti-
p(es habst uls.
Par son action excitr, in trice.,
douc progir.es.si'.e, e fticac., 'veil-
1 le prri:staUltisme normal rt phy-
.siologicque, respect la murqueuso.


PARFUMS MAGESTIC
A LA PHARMACIE
CAMILLE


CURALUES, AGIT BIEN VANS LA SYPHILIS TOUIS LES
DEGREES.


guonnxv' P'wn--


PROMOTION MERITEE
C'eqt avec un rkcl plaikir que
nous avons appris la nouvelle pro-
motion don't viennent d'Mtre 'ob-
jet dans le cadre des IngtnTeurs
commissionnes du Gouverncment,
nos sympathiques amis Emile Gar-
dere et Luc Chancy. Imm-diate-
ment apr&s avoir regu leur corn-
mission d'Ing6nieurs de lbre clas-
se, signbe du Pr6sident de la Repu-
blique, ils ont t6 install' ti pre-
mier come Direeteur G6neral du
Service des routes et le second
come Directeur du G6 ie Muni-
cipal.
Nous aresenton.s nos conmp.i
nmee et nos vives f1ici:.at.ons
I a:x pr.'.ni is qui se sont toujours
S.:li-.t~A- la D. G. T. P. par leur
S.-(. [ ur compete c, .

L.A SITUATION EN EXTREME
ORIENT ET EN ESPAGINE
-- Les rapport. chins,.4 afftr-
re v e ht,, ie cotrs dt ia batanl ;.u
i-.,i -I. Yantze KNiag a c'a gw en
I,..- : r. Les fantasshis chinois
,* .. .a'i:, los ligne.s Japotaise- a
b nI?:. i i sid<-et de aJu hr,,g et
Src.aponais A retraiter lais-
-i. : e champ de bUaiu!e .20
T.'1', 'a ;; SL'uiteo t'an, torr:! 't! corps
\a corps
i''pco.a;nt Ie communlrque tif)-
1rais r:ipporto hocciupation .d Kti -
hbit vt de Wenshien dans sajd dte
1 l;i-iOvince de Shansi, ce quia fun-
V& nMax jiponais It contro'e de I or'
le, L)o to ts-c16 aui nord de !a rivi-

En Ei agne, les rdpubhicains. con-
t:lieil]t A opposer une resistance
fi.arouche A la tentative des troui-
pes cde Franco de les deloger de
I..rs positions devant Gandes', --
On rapport que le GCn6ral Frar-
c. ma.1.na.-e 12 divisions suc Ie front
otr i: de Gandesa don't 8 sur ieas
iignes .,t 4 tenues en reserves.

L'INS iTUT COA IERCIAL
A L'HONNEUR

C'est chez Khal a Ptior-Ville
que Mr. Joseph Poujol, directear
de 1'Institut Commercial a precede
sarredi dernier iA huit heures du
soir A la premise des dp6imes aux
nouveaux comptables de iTnst itut.
A cctte occasion, un juyeux ban-
quet, rinmissait autour de la meiie
table les anciens etudiants de "&-
cole, M J. Poujol le Directeur,
Messieu.rs F. Devieux, D. Beaulieu,
S. Dorc&. trois amis et aniimateurs
,ie 1'lnstitut.
tA DI)irecteur visiblement emu
fit ia se.- chers 6,tves sea dernible's
re-omnun!dations et leur donna des
co.nSc.il,-. presque fraterneLs.-- Lea
dliphl^,ms furent remns pa: M. S,
D.orc,;, itli dians un speech tfdlgant,
.-tIh., ti bonne chance aux nou-
v'v:,uix comptables.



ON DEMAK1)E
L'n bean .i bureau plat.- Pour les
r-enseignemnents, s'adresser au bul-
reau du journal






CA.G. i A ,P,, z tW,W **m so*** m 4 fW


ktLIC NOUVRLLIST E w *.^* ****


LES VACANCES ET LE SECRET Do REPOS
par Anna de ra


Quand le chlebrd empereur
Sbah-Jehan, an des grand MogoLs,
perdit son spouse bien-simre,
Montaz-Mahal, dont le nom signi-
fie cda joie et l'orgueil du palai's,.
il dcida,pour que son souverir sur-
v6cft 6ternellement chez les hornm-
mes, de Iui fire b~tir, dans Agra
.a capital, le plus .may.ifinq,'. e
plus ftincelant mausolhe lui ',t t-
t4 jamais inspire par 'amour :
c'est le famnux Taj, la merveille de
-lInde, si poetiquement djerit par
Pierre Loti, une symphonie de
marbre blanc, don't les svdtes co-
lonnes, le bitiment central sur-
mont& d'une harmonioeua coupo-
........ dressent au milieu des ar-
bres et des flours.
Aucun effet ne fut epargrne pour
donner au fils ain6 qu'll avai4 cu de
ia Sultane, le future h6ritier du tro- '
ne, une education digne de sa nas- ,
sance et de son rang. L'erlpereur
fit appel a l'homme le plus in.,ruir,
le plus sage de sa court, i:il av;.it
4tudie les sciences et les r.- an
toutes les &coles de lInde et de la
"-Perse. Le precepteur ayant gardt
jusqu'i Pa'ge d(- q:inze ans son ro-
yal 6leve:
Rends-lc-mo;, lui di un
f'empereur; tu as eu tout !- upT-L S
de terminer son education : o, ux i
maintenant l'associCr a-:x iirs
et aux soucis de ma char;>:
Laisse-ie-moi une ,.a :- ., -
core, rkpondit le pr-epteur. J,' ni
ai ergin6 juiqutid 'at i taa-
vail. II faut maintenant .-
apprenne une chose toute au-i
portante et mrnme dax r:.;'u !e
secret du repos.. C- -.
va pas sans ] pr:. d :-
le jour ne saurait s cL .-
la nuit.
xxx
Chacun de nous, surtoe q aLd il
va partir en vacanc's., do -vrit gnr-
der pr(-,t i e ]'esprit c -. r : -
me de la sagescse orientae. N(vs
vivons, homme.s et fcmme;, [eit
existence de pins en plus cbi.rg6ec
de plus en plu. remplie.
Nous consumons, san-s computer,
tout ce Que nous avons de forcee
nerveouse, non seulement dains le
travail, mais plus encore I et-Qire
dans t'agitation, plus fatiguante,
plus 6puisante que le 'aUeur lui-
m4me. On a calcul& que, si: tra-
vail proprement dit rI prc-ntk,
dans cette d6pense 10 ; ,-0.
le sport 10 o o, 'agitation a:rsorb- i
Sell sat-Ie, les 50 o q( r-vestent.


Or, elle eat le plus s.uvent inutile,
parce 'qu'ele 'e fait au Iiiisari,
sans but, sans objet determrirb e.
partant sans profit.
Quand, dans une batteries elec-
trique, les accumulateuYs sont I
plat" il faut, de toute n6~Mit4, lei
reharger, faute de quoi !a batte-
Hie ne fonctioxine plus.
II en est de menme pour I'-tre hu.-
main.
I n'existe qu'un moyen .*'rp,', :r
cette recharge: le rep'.- i .e -om-
meil.
Rien de plus facile, de plu.s :4m-
ple en apparence que d'y recou.ir:
en r6alit6, c'est la chose du i monde
a plus difficile, Ila plus en -pqu&-e,
eelle qui exige le plus le i,-"-Iu-
tions et de soins..
Quelqu'un demanda;t C-. j'r:
ei, apres diner, i I'un di-: : J- IL!w<
c]'4.bres chirurgiens, i ,,cr.teur
M... comment il parve,.:r. a sot-
xante ans r6voilus. a i: 'i- .: s
aucune peine an labe:r c.:re-.an:.
Lev6 chaque jour, hivr':-' : it, a
six heures du Tnatin, ii ;:c'.. dIL-X
heures durant ii son di,::,t ,. r: uni
enorme courier, ses n, -.--:. ci.m
m ,unica tions i n iq 1. 1-1-'
s,-cretaire, rnoins mati. -; n
dac-tylographir u.n p "Atrd
A huit heures, H paT: ;-.,' :
h ,pitau x, se nom br.' ;...t ,. ,.1: '.
q( 's, ,.-paryeii-s a I tir-- si K-.
Touit I- jour, :t p r .. .. p-
pDrai'at :f' ieV p1Us d' i.
pu mi "utiC uS exig-': ." .'
mention. une vigilance (, n'.-
s.ants. L- repas de ".1: .--
t::rac'nnt supprime. LcL r:;ir..
Sterminees. ver
4 h -re 1 -et e.


:.]e po,.i ses corsulta' '.
-Comment pouve: ,,;.' -'.;'.-
nir ce train-a"? disat '.,- c,:> p :-
:sonwnes prs .nte s.
Voici ma rece:t.'. r.ji'u:c -.
praticienT. vers le debt de i'apreS-
mlri. je m nds do t.- m-n ,, ig.
a m-itif shabile, "-mit itn it
un div'-n :n s une n'. n:b o ,:-
cure. Je endorser s a.; : ) i .n
sommeil trebs profound. -..V .-,'>-
heure ou trois-quarts I h.t r. atr '
on me r6veille. Ce court; 'tr'ziv-
te d'un repos comp]' a. .'.. jo
su:. parve :u par I' ,. t.:;en. ,, .-
par une sur-e de gymn-.4 tqre, siuf-
fit ; ir n o :estituer to :. r,- a ft
ee. Jo me levc alerte. i-'.n ,- t -
me apre-s une nuit de sommvil


BUDWEISER


LE ROI
*,,~ )i


DE LA JIIERIE ENL' OUTEILLES


BUD, EISER, reirr.... q.: p,,r -.o n u...., a trnomrphaeiment tenu
-t comparison genfr:n. o, :tpres g )rdrrt.i nn.


.Ia veritable BULDWEISR pje' maitttenant, etre
.v a i e preiererez, en couteilie.s u- eutr bun-.
Soyek prets fpju' '.. ir,attend.. A-ge dIn EUD\V
*ire rfig-ra:e,.r.v

Fa:es A : 7, = s im..- r t ',-. .: k f.n-
B'DWEISER hoz ,.::-r


DON .110 IHR

) ist rin u / u r


CT.ST L; "-ri I -P R


obtcrnu come

rISFR dans vo-


en ser'-'ant las


": BIERE EN HAITI


VORE COME
3 I- -;=:\' .





wot
I %' .. Lt or., -.- "



Cpta.,,, Ct r



pfa.CeO ra '' ? -cIs


(A suivrrc


n-nn-se#f-#.AS.U #aS*ll*llnfl *fl* l ttt**tttt F-t-flP- fl"


LABANQUE ROYALE
DU CANADA
PLUS DE 7?O SUCeURSALS) AU C-ANADA ET OAtJNS 30 AUTRFES PAYS


*%Q ~
e*mnflfl*dflE**flfl#SfldVFUSSWdWDa*4


VNE VISIT

CORDONNERI2:
Grand'Ifue No0 isi
de i iP .
Elle vient de receeoir:
Steamer le a rti a I
Jolies Cartes Postale.:
Pardessus pour go
Costumes pour gargo
Bretelles Br
Ceinturons pour Ho
Ceinturons pour Dam l:n:g;3
Calevon.
Lunettes
RkveH du matui
Crash Suprieur poautr
Drills Supfrieurs
Mouchoirs de pocho
Pyjamas :
Robes de Chambre
Casquettes pour homra. A:
Brosses A dents
Peignes Sup6rieurs
Porte-Feuillei pour hho P"i
Houppes
Plumeaux
Arrnte Cravates
Chaussettes
Casques
Chemisettes
Sacs d'Ecoliers
Jarretelles ."
Brosses a Habit
Valise3 d'Avocat
Rasoirs de SQfrete ou G
Cravn ..t e
Vous trouverez un as
Complete de chaussures al
lirjuidation; et n'oublie .'if
fameuses pomades NllaN1.i
LA-EM-STRAIT. Assartinat*
plet d'articles de Cordoine


AU NOUVELLiSTt :
ETA A
LA MAISON ROBELIUN.::
On trouvera:
Le Brevet simple de Caai '
Le Brevet Supirieur de ~a..&:
Et 3e Certificat de fin d'Et.*.-u.
cndaires classiques (26me.|
Dipidme de Licencie ean .:1



FAITES ATTENTION :. :
LE BAZAR NATIONAL.

Encore UNE FOIS, s's o4
lit d'&tre LE PREMIER Ak W
sa Client le et au Public lea A.*
tags de NOUVEAUX .PR .
coolant de I'Accord FRAN.'
f AITIEN, pour ses rayone ;d"
Parfum.s les plus cn vo *
FR A NCE .
VtINS FINS .:
V1NS MOUSSEUX .;.
CHAMPAGNES
LIQUEURS de in famnieua#U
qr;e qMarie .3risart'. "::";J
Vous le drevoz a vous-mhanti.
SVISITER no. Rayons .i
f _


CONSIDERED LE FABRICANT DE VOTE
BA TTERIE.

CXIDE est construt par les plhu grands fabricants do bar-
terie du Monde Entier. Depuis environ un demi siecle routes
nos resources suiit conceentrees dans la fabrication des
meilleures batteries que Vhabilet6 humaine peut produre.
EXIDE, aujourd'hui, est de premier ehoix partMrt ou 1'i-
gnition, la lumifhre et la force sont requises sur terre, sur
mer et dans 1'ai. Uje Batterie A bon march, de mariquio
inconnue et sans garantle sur votre voiture ne constitute
pas une 4cononie, mais une d6pense constant. Emp',oyuz
une EXIDE pour un service meilleur et de plus ngte
dur6e.








LA BATTERIES DE LONGUE VIE

Distributeur pour Haiti
FRANCK W. WIL'SON
P,. BOX 161
Port-au-Prince. Haiti
The Electric Storage battery Co.
Phildalphis U, S. A.


Devenez votre propre Comptable en ouvrant nB
Comnpte de Cheque a la Banque Nationals de 1
Ripublique d'HaitiL


IS DPis,-- mo 'te ,
AM Suis pas venu hblrl .i
Je suis Dardrinabl4
V yons! .TTe go
jeane liquorislt
Benjamin? J'ai A St1 41 .
soir.
Quelle belle soirAe, Viani.r
j'ai pansde et quel charn%Oa '
gcn ce type-l! 11 voI.s ,f .
nisette superfine: c'est .d .
t6 en maatiAr.
II fant l'encourager, ggyW
vu de pareille dans des2 pi I .
fa de Paris.
Tu es presa4; alori a'S lM
plus. Mais, en sonmm ila I
sortes de liqueurs. I a
le peppermint, a &prnb T '&
l* neetAr, etc. Volae le I.
possible si tu veux 6 ..,. .
beole presentation, dE Ia i
litH, enfdi toute one So ,)
goflt. 11n e'y connait bi? t
vou pour sea
clients. Enfin, pour
renseignements, Vois
I'Apicerie du Centre, 0. 0&
main et tant d'asitte. g
b I&e la poale. Au wfredv


~P~~,~,~~B~H~F~,~, p~,"~8~WC~'spsj.P~B*i~k~s~l~ga~H~~


" -,.ee w-:I A


A k L L. A 6




- -- 1*M~~M~IHrff~ N:OUVl~iFZLLUI3


*avaew,,,n.4nsi~ng ttwsms~.l*Deul lt~~* flneaanseae-n ?AOZlS U


0 NO1VJ!IIEJ DU MONDE ENTER


Recues ce martin par Cable, Radio et Correspondance Aerlenne

(STATIONS IHIZ8, HH, etc.


: "


' .pR i PARER A TOUTE INVALID
SALLEMANDE POSSIBLE
PU TERRITOIRE FRAN('AIS


:. pARIs- L'atmosphOre est sur-.
aff.e dans toute 'a France de"
Spa que les r6servistes de la Ligne
fortifications ,Maginot. ont ete
aWpelss sous les drapeaux. Pra2-
not la situation en main le gou-
irmement franais et le haut &tat
...ajor sent. en train de precipi.ter
.des measures pour mottr ile terri-
toire frangais a 1'abri d'cne inva-
sion allemande. Ce mating ties ins-
tructions ont t. pass6s paer le mi-
nkstmre de la Guerre en.ioignant a
tous les r6servistes l'or'dr, do re-
joindre lears pste. dr.ns jes 24
heures ou plus trt.Ces instructions.
Sot produit de ,a surprise dans ls
miieux des reser'.istes.

C NE SONT Ql(E DES MESU:-
RES DE PRECAUTION
Mais I'anxiLtte d. rsarvjsteC.
appeals a diminuit cependarft qand-
is ont su eln !e1 informatti[,i'-;
venues de soun-c' tntimes au rit'.riin r
Daladier que le:, .peif ii .-a i tU.
16 seas les driapt-aux din .tna 2 '
Fldi suffiseret pour reinforce 8. -
pe cMaginot.-. II t. t e.idcn. t i-
e sent des meSiLr.Cs e pre'ciut::'t. -',
.. ntre une attaque possible di ter-
ritoire franqais par 'arm,1 ;, i.^-
made.

LE CONTROL SEVERE A
PARIS
Un strict controle policies a et6
&tabli & Paris et aux environs de
.h gare de IEst oh la plupar: des
trains laissent pour la fr-nti,,-' -. .
kmande. L'entr6e de ia station


- I


frglflaateb


Part of the

rhythm of action

the pause


that refreshes


port-au.PdoicO Ha t
IktASBERIE DR LA COtRONNE, SA.


neat autoris4e qu'a eeux qui peu-
vent settlement prouver qu'ils vont
actuelkleent prendre les trains.

' OU DOIVENT SE CONCERN.
TRER LES RESERVISTS
L'ordre notifi6 aux r6,ervistea
porte que leurs points Je concon-
trations doivent ktre les mi mes
que ceux ou ils ont fini leur servi-
ce de 2 ans. il y a seulement 3 se-
mainesa.

AU MINISTER DE LA GUER-
RE, LA DISCRETION EST DE
RIGUEUR
Dans toutes les rues de Paris on
rencontre des r6servistes qui dis-
cntent chaudement sur l'ordrc qu'iI
viennent de recevoir. Aepaucuup
d'entre eux sent obliges de :aisser
leur travail qu'ils repreidront, ci-
sent-ils aprb, la pride redenier.-
taire de service,
Les. officials du mi.nistr: rio lit
gucrrie ont reftuse ce martin .1: '.--
pondre au>: questions des ictrn.-
listc. de die cuter 1'orcre d'appel
des re-er',iste ou de rppondro' .1x


I'ORDRE DE CE MATIN DIFFE-
E D)S',1 AVIS PRELIMINAIlEUS
1. -, ce main aux
s.:.' de i'armlte franc i e def
grig:.:r,;' r.nmidiatcrnemnt :rilr. pM-
re- t'tIe-'t. de. avis preliminp;~r'-.
-;\,,, .la .semaine derr.; .' (e-
avis ordonnaient aux r~3er:i-tesA
fr.n ::- de se otenir prtAs pour le
service,.

L'ORDRE INTERESSERAIT
SEULEMENT L'INFANTEIIE
DES FORTEBESSES
II a 6te. rapport que I'appel in-


par l'Arm6e allemande que les.
instructions envoyves aux r6servis-
tes (O se ttrnir A lburs ot,"'s or,
coincide avec la requisition du p..-t
de Marsedil. CCo d6lcret place !e plus
important point d'arriv4e d.es trou.
pes colonialei saous le contrOle mi-.
litaire.

HEINLEIN EST ARRIVE POUR
ASSISTED AU CONGRESS
NUREMBERG.- L'arrivLe de.
Conrad Heinlein pour assisted. A Ila
Convention du part national so-
cialiste et Ia conference qu'il a Cue
avec le Chancelier H-iitler hier arts-
mrndi ont poussP attention dies
mcmbres dr, Ovt. all 1 m and i
et ci-< diplomats ranger ver 'e
proirrme te:hecolovacque et ia l,..r-
niere imrpave crd-e par le ref'is
des Sudi.tes d'accepter le-s derni&b-
res cunce-.ion: faiLts pa: le grnu-
,ornf.m-ent ,l, I'Praglue.


t6resse seulement l'infant-ric de. ,
forteresses, qui est la ? moi clns.
se de resorvisteq,

LE PORT DE MARSEILLE QFII
COMMUNIQUE AVEC I.ES CO-
LONIES AFRICAINES EST PLA-
CE SOUS LE CONTROL
MILITAIRE
PARIS.- Tandis qutt de;. pre-
cautions sav&res sont prices a'.i
frontieres franqaises pour fair fa-
ce a une 6ventuelle aggression. idu
territoire franpais par I-s at ie-
manids, le gouvernement et :e mi-
nistere de la Marine de Guerr'e m nt
envisage d'autres mesures pour as-
surer Je ravitaillement de 'a. M-
tropole en troupes coloniales et en
provisions en cas de conflict.

LE PORT DE MARSEILLE
PARIS.- Le port de Mar.-eifle
terminus de la zligne de ,ie. me-
diterranbeenre dc, la Fran-' e' o
les troup2s colonIales et c.-< et r,<:-
siorns a 6te place Ct mait -c.f: no
sex re ecntrit r, military,.

I.ES OFFICIALS DE L'AFRQITE
DU NORD SONT RAIIPELES
LE dcrm t qui a pH i lJ Ci rlatin ;L
invOfue let- terms de "a r rrr r.-
1oi v'rt*e p.r les Chambrr.. .*v'ga:-
Sanit a nation en temps- 'r 'wvr-
rcc. Ce ,dcret a rromis t. c,:'i,-
stratlgi :,qu.- ,' c,-mmunica. ior.'.r ,
!'Ar rre..
Les officials militaires Ct ciN']s
de 1'Afrique du Nord ont 10 cor-
ter leurs vacances pour i'u irncUr,
imrnmdiatement ieurs p1 pn'w'-

-L'APPEL DES RESERVISTES
A COINCIDE AVEC LE DEC RET
PARIS.-- OCGtdtiligne dans be-s
milieux politique~ et militaireo --
pout etre pour marquer !i gravit
de l'heure et 'tendue dos mf:l.u-
res enrvi-'agi5' par 'Etat rma'r
pour mettre Ia France A la haul:in'
en cas d'invasion do son territoirio


Sir" N 'i.': < t :nd'te son. an:L.'-
squ-ietir "to Gina e ,IBrdetg'a iB r-
,. ,l :it p\ : rft ree- i'm p" .i:' .
autr-:s pi ,-p!Y':3 tom i':i es' arts'' '.'
n-t n an C *-izngrK-s I > n .* -
m t iil' .;c jr i ''; i ': -... -i' .j, ,r -
tiie: '- IL '': di :i' ix t ; ...' '-
.el Tr flit.-. f .-c ore .*..:- it, .
ro.u '-ti pIL -r.. r.en I r .-- *- -
que. S'i doit an fire de public cr.-
te declaration sera trees rpscerc ,, A
i1 a comprendra das so n disc 'r-


de cl6ture du Congr~s limli dars
la nuit.

S. HENDERSON DOIT VOIR
HITLER A NUREMIERG POUR
LUI DIRE QUE L'ANGLETERRE
SE METTRA AUX COTES DE
LA FRANCF
LA PAIX OU LA GUERRE!.!
LON'DRES.- L'opinion des ob-
servateurs dignes de foi eat quo
la paix ou la guerre en E.iope sur
la question tcheco-sud16te tietnt jus*
qu'ici a 1n11 cunfdrence qui doit se
d6irouler anjourd'hui ah Nurem-
berg.
Ces m omes' ui.serv;iturs ajou-
tent que le Iort de ia Tchkcoslova-
Iuie et la paix europdenne d6pen-
dent de 'occasion que trouvera Ner-
vilIe Henderson pour reicontrer le
chancelier Hitler et de la malchan.
ce de ne pa n le voir durarnt la r6-
cepticn diplormatiqaLe !n Congr(s
d: hla pilt', granrcde Al ,., .agne,.

HITLER NEST P'.\s OFFICIEL.
I.EMENT TOI'fTF DE LA
DEC VISION AN(I..AlSE


V 1'* .,: i,., ('nat;c ..,** allem and
.. F ,. i r(_':, : ft r e"-i r t ii-
"' 'A bor n


('u


r suite n IQme page)


MA GES TIf


A BASE d COIWNE., TOLU et EUCA L YPTOL
Nam ,. -- ,qN,- At-A 10-4
. GOUT AGREABLE-CONSERVATION PARFAITSE
TOUX, RHUMES, BRONCHITES, ENROUEMENTS
INFLUENZA, AFFECTIONS DES POUMONS
PORT-AU-PRINCE, HAITI, ETr LES PROVINCES.


e" olPfe t n f o-n'nn*-.flnnBt##sLseannntk4


Quelle est la femme qui ne souffre
pas de temps & autre de migraine,
ndvralgies, maux de tfte?
11 suffif de prendre 1 6 2 comprimes
de Cafiaspirine pour que cos dou-
leurs disparaissent plus vito encore
qu'&lles n'ent surgil








LE PRODUIT DE CONFIANCE

-- ------.. ..-6
..... .:. '". -"Z Z .2]- )b H .. ... ....... I I .


~b~P~B~~g~WQ~Q~6A~L6~B~%dr


N DOUTE Q'E HITLER FAS-
SE UNE DECLARATION
AVANT ILUNDI PRO(CHAIN


I


O0




40 -.-


'-A .n.ednusw^ ekkSPAD^fhTtt ?-- m-.- -:
t .,,,,,,,. '.. . ......:.


;4...r~fti$Dtfl#It air F~tEIY~dSA..n40 Oki-6SbDf s


Etrangeres

(Suite)



trer en lice centre I'AilenagTe
pour d6fendre la Tchiciovalu iC.
11 ne Vest pas parce que sor mints-
tre Ribbentrop ne lui a -ien dt a
sujet.

RIBBENTROP PENSE Qt( E
lVANGLETERRE BLLt FE.hi

Von Ribbentrop n'a it.- diT a- Hit-
ler que Ie cabinet brit:u i;i,'0,'u d ,
"cide d'appuyer la France ;i ,.1C -est
obligee A combattre pour ,4, :ner.
la Tch&oslovaquie parc: qu Rib-
hbentrop pense que 1'Ang!-t-.rre '*.t
en train de cbluffer>..

LES SUDETES DE HEINLEIN
ONT DECIDE DE RO'TPI I.ES
NEGOTIATIONS .AVF (-. I.
GOUVERNEMENT DI)E I'tRAG
LA SITUATION EST TIRES
CONLPLIQUEE
PRAGLE-- En ir, r. .
ce so r or irnfrn a -
tiofn t.-L a -: c'mf in .'ii:.' a d ':' .;f
entire e -." tL i.'- Li t C! .' ".;. ;'.
Les St.ct-. .G ci r. .
nonc6 ce .air 'i'i
rompre Ie-, r.tg. c'.-
gouvernim~,nt cdi Pr, i, -
claration precise que .ies ali.-::,'.-
des ,,udetes itai nt p&: :..
ter i n \: v ie' :, ;..-
vernerl.I-ntd .s l :i Ln ]t "en
sur ay..er-.+ .'. :: .. -


LA GEOGRAPHIC D'HAITI
Par Henri Chauvet.

La 66e. Editi&n de la Gogra-
phie de la R6publique d'Haiti par
H. Chauvet, dejh adopted par le D&-
partement de l'Instruceon Publi,
qqe, eat sous press. ,-
Cette nouvelle Edition revue et
compl6t6e sera A Ia disposition des
Ecoles et du Public avant Ie ler
Octobre.
Ce precieux outrage sera en
vente au bureau idu Nouvellisle et
.'hez E. Ro(lelir, & Co.


A LOU
:LL.s)f h'ute ern
Rue Pavee en face
dasco.
Pour les conditi
au bureau d:i journ


ER
n ." .r, ?' la
de la il.le Cor-

3ns. s'adresser
nal.


POLURQl'OT LS ONT ROM5PI
LES POUI'RPARLFf.





S rd- e -a.


L.F ',VT. NE iL'T '. (. 0 -
Hf ,..ER" "E IES i' .l I'i


P;' igui 1':,. ".;; ,". A. '
.. ,- .


Pour avoir du Poids, de la
Puissance et de 'Energie.
Pour raiser le DOUBLE
de votre travail q.otidien (in-
teUectuel ou Physique), sans
la moindre fatigue


F:.'.
ft f
;: 'if

".,r


Prenez
KEL PAM LT
Pr.:-duit a ba,; C, KELP.
plante miir.:e c:irenant tou-
:es ls :it an-.in .,
Ern v.:n:e dA. tr.'u:es les
Bonnes Pharmacies.


tlachin e ecrir# is'mingion
Vlachine t calculer Dalton
Rubans, paper cat hon
Faites ros achalb 'hez
G GILG


REX

Vendredi & A heures 15
Une fresque historique grandiose .
CLEOPATRE
mise en scune de C. B. de Milles
avecf
Cleopatre (Claudette Colbert)
Jules Csar (Warren William).
Marc Antoine (Henri Wilcoxoi).
Calpurna (Gertrud Michael).
Octave (lam Keith).
CLEOPATRE .. Une intrigue a-
moureuse qui bouleversa te mondt
et qui dechaina un immense con-
flit entire deux peuples puissants :
ROME. ses Generaux... L'EGYP-
TE, sa Seduction... SA REIN'E.
Entr&e: G. 0.60. Reserve 1.10.


teo
PARAMOUNT
AVISE
que IE, firm .LTne Ileure Pre de
To i qui aurait dti 0tr2 pie.-ent6
le Jeudi 8 Septembre courant n'a
pas pu rentrer i Port-au-Prince' a
cause du mauvais temn :. II s'en ex- *
crse t prie ses aimables client. de
n'ter, qu;'en ses lieu et place, il se-
ra present:
UNE PETITE FEMLME
DANS LE TRAIN
1.'n film Paramount
avec M-ffg Lemonier. Henr: Garat.
LEdwige Fe-uiiire, Pierre Et.:hpar-


En ree


Generale: Gde. 0.61)


...un film quI t
courtag,"r il yIou .
te 'horreur, tout le j
ralisateur da la Guen
qfd'tl'y ade-tOdft?
Parribre........ no
Guerre hais tou*s
physiques et mofrales
dre...
Entr4e Gtn6rale.,,


Dimanche 11 Sept. 9 :
Une Formidable
MASQUE
Un Film Metro-O
avec Boris Karloff, MIV
wis Stone, Karen Mo
...un film fantastIqls"
ment6, hallucinant..... i
D'OR vous conduira ma
milieu de tr6sors inil -
Boris Karloff, I'inoublsii
ire de 4Fraenkensteins $fli
le principal du chinois ij
Entree: Enfants de.:
Adultes 1.10.


CLINIQUE '4"
du .. : :
Dr. P. C. DESMAX :,
ancienne mason F. -"iW:
(Rue des Caseg :j'.
Consultatiosi :
2 &I 4 h. 1p.M.:i:

La CHESTERFIELD
le Cigarette don't les fsw |
sent : 'ELLES SATISFO!f :


ALUN


NUM


LI NE


FREIGHT AND PASSE.AGER SAILINGS FROM .1 EW ORLEAA\S


A.ND MOBILE TO PORT.AU PRINCE,


HAITI, C('IDAD TRUJILLO, R. D. C('RACAO, N. W. i., LA GUAIRA,
VE.NEZ[ELA. A \'D PARAM.ARIBO, D. G.


T H B---------B-- -
SOUTHBOUND NORTHBOUND ',


S-TE L.\M


VESTVANGEN I
A L'TVANGEN .
DALVANGEN
NORDVANGEN..
LINDVANGEN
.OI: \'AN '! .':
. ; '. E N, ... ... ..
I ..L V ANGEN .............
NORDVANGEN..
LINDVANGEN.....
SORVANGEN..... ..
VESTVANGEN. ...
A TSTVANGEN
I.A I \ .LAN1'N


.Ne" Orl.anis


Jlulne


July
A!g
Aig.
A.ig.

>Cpt.
Oct.
Oct.
Nov
Nov.'
D..c.
D[.1: .


7
21

is
19
I P
,-)
-16

1.3
27
1
25
9.
8
22
6n
o r


J 1:


JiW 21
Aug. -1

N-:. 10
,C.,i. 1
S.jL. 15
*..],'. 25
Oct. 13l
Oct. 27
N.cv. 10
No 24
DLc 8
De c. 22


Cur eAo'i


' ...rt- :,u-Prr.n :. C .a, id
'i ruj l

J.'u :. 1 1 .June 17
,J ..' 2* Juiy 1
,J .;; v 2 J: t y 1'"
J'y 2G| JJ y J,
AJi. 0| Ag. 1"2

Aug Aug. 26
Sep,'. fi sept. 9
,'eI.t. "' Sept 2...
cO L. 4 Oct. 7
-Oc. 18 Oct. 21
NoV'.. 1 Nov. 4
N(.'v. 15 Nov. 18
Nov. 29 Dec. 2
DLc. 13 Dec. 16
I .c. 27 1 .4c 3,?


J,T ,-

A':.:'
A .2.




5,.i
S- *'

1

t' i
I-".


1' i.,,'rtn
cIaLil'u


J lI ,.'
Julv-
Ju:v
Arg
AL
Aug.
A: g.
Se> It.
Se.tt..
Oct.
Oct



Dec.

Jan.


La (;ta~a


July
Jul
Aug.
A ,a .

Sept

Oct.
Oct..


rk'c.
Dcn
iJan


Paramaribo


Ju;ne 27
Ju'y 11
July 25
Aug. 8
Aug. 22
Sept. 5
Sept. 19
Oct. 3
Oct. 17
Oct. 31
No-v. 14
Niv. 28
Dec. 12
Dtc. 26
Jan. 9


SAILS
Paramaribo


June
July

Aug.
Aug.
Sept.
Sept.
Oct.
Oct.
Nov.
Nov.
Dee.
Dec.
Dec.
Jan.


30
14
28
11
25
8
22
6
20
3
17
1
15
.29
12


Trinidad New-OIafstm



July 3 July 12
July 17 July 2S
July 31 Aug. 9
Aug. 14 Aug. 25
Aug. 28 Sept. $
Sept. 11 Sept. 20
Sept. 25 Oct. 4
Oct. 9 Oet. 18
Oct. 23 Nov. 1
Nov. 6 Nov. 1 .
Nov. 20 Nov. 29
Dec Dec. is. :,
Dec. 18 Dec. 27
Jan. 1 Jan. 10
Jan. 15 Jan. 24


lill.L OF LADING I SSUED TO THE FOLLOWING:


Cape Haitien, Aux C(.ves, Jacmel, Petit Goave, Port de Paix. St. Mare, Miragoane and Jeremie, Haiti; LaRomana, Barahona,San Pedro de
Macoris and .Azun. Dominican Republic; Coro. Carupano, Guanta, Pampatar and Puerto Sucre, Venezuela; Aruba, Bonaire,
St. Eustatius. Saba, St. Martin and St. Bartholomew, N. W. 1.


NEW ORLEANS


AND MOBILE TO HAITIEN AND DOMINICAN OUTPORTS, ARVUBA. N. W. I.(As
AND MARACAIBO
(Freight only)


Suffieient Cargo Offers)


ant. q fltnflkbWSSh.A.-ntUflWflUW'UWt'W4lr----'-----fl........- '.- -.


Mobile


New-Orlians


Maracaib.,


a'











Direct calls wil
Cristi,




4-11


A STEAMER............. ...
A STEAMER....................
A STEAMER...................
A STEA2MER..................
A STEAMER..................
A STEAMER...................
A STEAMER...................
A STEAMER.....................
A STEAMER..................
A STEAMER....................


J LI tie
July
July
Aug.
Sopt..
Sept.
Oct.
Nov.
Nov.
Dec.


Juine
July
J uly

Aug.
Sept.
Oct.
Oct.

Dec.
Dec.


June
July
Aug.
Aug.
Sept.
Oct.
Nov.
Nov.
Dec.
Jan.


29
20
10
31
21
12
2

14
4


1 be made at Cape HaiLtin, Aux Cayes, JacmAl, Petit Gooave. Port 4de Paix, St.. Marc, Miragogne, J6rnmie, Haiti, Barahona, Azua, Mote
Sanchez, Puerto Plata, San Pedro de Macoris and La Romana. ID. R, and Aruba N. W. I.,' when sufficient cargo is offered.

A. DE MATTEIS & Co., Agents Ghiraux


onmamnumiwa' imV- I.


STEAMER


............. i,.--.*..m.d,,,.,r,. Jl .aIPmm -


,,v-,v vv-,v


A


t


f


-I:-.


FOLLOWING : HROUGH





I


rOUIJaEZ PAS QUE



A--

!^iile.." O3 U.



BATA
sont les meilleures par
S leur QualLI
leur Bas Prix


C:



-q


Il


Wtetez toujours lea chaussurma
n


BATA


7i'1


CLINIQUE
du
Dr LOUIS HIPPOLYTE
M6decine Gt6rale
CONSULTATIONS:
nMlin des Dales 7 A 8
2 1/2 A 5 p.m.
Phone. 8 378
Port-au-Prince (Haiti)


a.m.


*


.bE NOUVELLISTE
Rue dt Ce-n! re No. 187
at PoUls l No. 15. T6Aphono mW2
QUOTIDIEN FONDE EN 1890
sRI CHAUVET & CRERAQUIT
DirerwteurPropr4tear, :
ERNEST G. CHItUVET
Directeur:
PRED. DUVIGNEAUD
Rtid4t* en Cahel
MAX DUVAL
GSa@tcirOe 4 tl Ridaction:
YVAN JEANNOT
AC.dri tEAUBRUNt
S C. BEAUBRUN


~-I~ii~- -'I


"SAVOY"
= CAFE&RESTAURANT

*. Denandez A vo; amis et
i otUa confirmeront. qu
1Part & Port-au-Prince
a peut mieux manger et
W0Pr ter les bonnes con-
aOmmationa qu'au 'SA-
VOY, eitDtu au Champ(


de; g i -i iiiiiin ,4.


42.000 dentistes conviennent que Ia Magnasic iet te plus
elficace maoen de combattre les dangereux acids de la
boucho, qui cause to carte dcntc.re PHILLIPS MAGNE-
SIE PATE DENTIFRICE conhent p!us dc 75% du vrai
PHILLIPS LAIT DE MAGNESIE


Agent Exclasif: ERNST LUDERS.
-. ___ &^^~t.. ~ ^.ae__ -__-t-- A ,


A Profitable
iM

*is available
to say ihve man of integrity who
I beak ordaifl, Eon cul ait
for TWIa, d to M tiuri Sulra
i | a1% -(raad Eotfliut Workmxn-
j j i p til Se4lt Lletch( of fine
e mmiT la a: ~'e4tt Miprces. Genero l
o1 trufation and every upporc
Z ir n to fboaX-dS A!H4lltCP.-
tNoon other fl8" o pP1.
A. E. WARREN t FOSTER SQUAfE
r JOX Q4o 1238. tJADFORD. ENGtANO


BANALACTEE
Aliment Complet pour Biebe
et Dyspeptiques
Recormmndd par tous les Mddccius
En Vente A la Pharmacie Camil-
le, chez Simon Vieux, au Bazar dr'
Champ-de-Mars et au Petit Bazs0
dut Pot StG4mud,


L' cole q
Il',coile it
L'&cole qi
-C )+n.


COLLEGE MODERNE
VUreeteur : Ernst Alcindor
champ-de-Mars No. 5 atcien local de Palace Hotel
Extern at-Internat : Conditions modiques
Inscrivez vos enfants au :
i COLLEGE MODERNE
Lii nrlt 1'cnseignement a port6e de toutes les bourras,
ti re professor pas Ie abourrage de crine-,
.i prPfere une tate uniquement cpleine n une r tcIte


bina


L'.c e qui s'attache A solliciter et L d&velopper toujour le jugement
de I'&ave.
car,
C'est I que so trouve recrut4 un ccrps de prafesseu e .plus homo
gene.
Le plus zlie.
'e plus. competent.
.t le plu. capable, sun rut, C'entrainer par l'exemple, par iYactio bonw-
neto et constructrice.


BERILINER IHOF


'AcHDrl*.u,~,ASSS.D,~a TLID NOUMELLTs r


. wrwsa


tant d'inconvaiicn:c:'. COni:mL ncue dis a


La


renommee


des souliers


SAT A


mas le monde entier tient A
leur Elgance
leur Solidite
leur Confort


Vous dire( adieu la jaunesse,
a l're des r&vcs, dcs illusions.
' Maintenant vous ne jouissez plus
come auparavant de Ia joie de
Svivre. Vous pcrdcz chaque jour
votre 6nergie pour travaiticr er
vous amuser. Ne serait.it pas une
vicillessc primarurde, car vous
n'Etes pas si vieux pour sentir
present i prendre de la Bioferrine,


* Beaucoup de personnel qu. avaicnr ics memes malaises que vous,
apres avoir faith un- cure de ce precieux tonique, ont dit qu'ils se
sont sentis rajcunis de plusicurs and-es, pleins de vie, de sanc6.
* C'est que la Biofcrr.nec cc-n:.tint tou s lesi 6cmenrs n&ccssaires
pour fortifier i'Orgarin;.:-.


Io~fh


En vente dans routes les bonnes pharmacies.


js, i SI
j ~ ~Do= Aftvi


PAGE 5


A TRAVERS LE MONDE


Coqutterie d'autrefois et
d'aujourd'hui.
La coquetterie datant -- on le
croit! de la premiere femme,
origine des secrets de beauty et
des recettes favorable au teint se
perd dans la nuit des temps, et
bien des formulas le s pls moder-
nes ne sent qu'une r6Wiion h pci-
ne corrige des proceds les plus
anciens. Les bains et !es m traques
de boue,, par example 6taient usi-
,t4s d6jA par les belles Romaines,
sous le regine de C6sar.-I.es Grecs
n'igno'raient pas les prop ri6t i a-
doucissantes et astringent !s di ltait,
qu'on n'a cess6 d'utiliser N travers
lea Ages. Rappelons, en passant,
les bains de lait de Pauliue Buna.v
parte.
Qui pourrait dire A quelte 6po-
que on decouvrit les vertbs du jus
de concombre, auquIt Mnme. de
Pompadour attribuait a beantwi de
son -teint, car elie avai isi~: ha-
que matin, d'en lotionrer douct-
ment son visage. Le citron, il y a
des milliers d'annes qn'o.n I. van-
te; les Persans le tenaicrn, ainsi
que nous, ponr un bienfa'ted d(
l'epiderme.
A la court nde Marie-Aritril ts,.
on laissait tremper dar 'ct pen-
dant plusieurs jours, I ;-a peC!rt-,
de coings et eI liquid obIten, c' it
i additionne rl'eau ldo Iose". Ie r6-
sultat conslitauit, parait- t une lo-
tion exqurise pour Ie vi-sa'(c e"t les
mains.

imugina, dans l'antiquil;, -(es- ra-
cttcts parfois singulibrcs.
Rappelons, I ce suj I-1 f iin rCi-
ne Shcsh, qui i'-rina bien :ivant Ti',i
Ankh-Amen sur ke trl .'Lr- df-'i Ph,.i-
raonr, p aqit 1a pis lit *$ U P ( Cm
fiance danr s urne crrone 1'} I:L t;
faisant bouiilir dans Wde '} :;"-
sabot d'Ane, ,me patted d cd., l
des noyaux de dattes. A i, mA m I t
epoquc, on -mnplhoyautt, -- In
chute do. cheveux, -'-nt i :,nm:id,;
comnposee de six graisse *'t@" .ilt.-d ii
chat, du crocodile, du iYbo'tatu'ccin,
fde 'hippopotame, du lion ?t d!, ti-
gre 3,



Un a0uf: 30 grammes de viand1
La consommation des mat'Ls en
France peut &tre dvalu6l : 125 par
an et par personnel. C'est I'a-uf de
poule qui est Ie plus enCpl.iyrt-, iti
seul faith u'objet d'une verne 0ou'e-
nue et d'un commerce sdrieux. Ce-
pendant, on troupe uis;i deo, p-r-
sonnts qui pr6fbrent l'ref 'I, CI-
ne ou ei'cuf (le dinde, plans .c ti
plus voluminrcux.
Les ceufs de cane et dc dtiCed
sont reserves .surtout a ,Yr lonSflm-
mation A Ia ferme, et, pour Ic-a pre-
miers, on les utilise en p:atisseric.
II convent seulement dci prentdr
quciques prteautions; !'dAbumine


d'oeuf de cane se corrompant as-
sez facilement, ii faut co o-,nmme r
les wcufs aussitdt apres les :A o" r
cas-es pour ctre s~r dto -!~vs pro-
pri&tes inoffensive.
Un ceuf de potul moy-n ,j .an 60
grammes et se d6compos ft '! !,I fa-
con suivante: 6 gr. 6 d,' crItili,,
39 gr. 8 d'eau, 7 gr. 2 d'lbitrmine,
5 gr. 2 de grai.sse et 0 g, 5 de sels
mindraux. Bien que manq -tnt d'hy-
drate de carbon. l'auf reprsiente
n6anmoins une vaelur nutritive qui
6quivaut A 30 grammes de viande.


UN BON TRAITEMENT CENTRE
Eczemas Demangeaisons TA-
ches-Dartres Teigne ou Pi&s-
tre-et autres maladies de la peau:
On fait bien mousser le Savon
A rHWllobrome sur la parties affec-
t6e on rince l'cume au bout de
quelques minutes puis on applique
ta Pommade A PfHlilobrome.-
Eln Vente: Pharracie Lefrane
Chevallier, Lalue, en face du Kios-
quo postal.A- Aux Cayes Grand'
Rue*


06e neaecnn aesnesseanA wean -Wv"' eflflaeasse


A P f 2 flrm f -i ait
M r l _~pp4s--*-I -L~AI IIl~Ja


esH A i ee


DES

meilleures varieties de cannes

d'un vaste terrioire

reunissa es melleurs terroirs.

C'esi te qui fail son ari me

GOIJTEZ ET COMPARED
_ .. ... ... ..... .. ._.. ....... ... ...._.. ...... .. -.- ..- ... .......- .. .. .. .....w ... ..


i


g.


r


I~xia2' --hg :iEALA---Z~r


fa ia~t est 'incontestable


IE






PAGE &
. PENSEES i Grand-I
P a a Morne
Plue on a de, o'esprit, plus "r Sources C
trouve qu'il y a d'hommes origi- rests A I


.. -


IPAS( AL.


Nous ne sonnmes vraimeit jus.
tes que du jour o nous snomt;.es
rLduits i chercher en nous-mrn :eo
le module de la justice,
MAETERLINCK.



PETITES

NOUVELLES

(Suite)


Avant-hler une voiitu '5e hcrta
lo Colonel Alexandre sans 'li oc-
easionner, heureusement, de t:p
grands dommages.
;*


Cinq avions nmti.L- or.
Yvol hier le terrioire tch--i';.-ca-
que. Lcs appareils en form ; :: i
Combat ont pi faciiemn nt '"i ,
tifies come des. aioni- i-
res et portaient, de fai; > vW.ihIi.
la Croix Gtrnimte.
'.D
S'ii est sur coete te rre i:n pan- r
sans mndange, (i. stqu;, pti t in-
lancer les ehlices d'un angoo, c's'
ae boire par petites gburtus tle ne-
tar qui se nomme le LIONs.
Comme to::s kl"s chemins contIdi-
Rsen%. Rom'. rtez c i cc-
ourt ai Rhumin L.;.. dA,- :' NI.>,-


Cordasco.
La devise di Rhum ILion
aego sumn qui sum: -:
jI suit-.
Done -s Li


rica ,s o]:: .. c ,,^ : '

dial de T n ,. -




AA .I






DERsNE ; Rue-r.; ... d

fabricatioan d-J ca- -n

nseoi
On ne cutonmar t..s tt ,i heitt '
ss a 'brangr. LE lA.-AR MO-
DERNE, 9I, trie de Maas.s do
t'Btat qui s''^t "'-,c .i. da;ms in
fabrcation Plus c1100 Ire amas

crb o 4 t.. I' N. :-., .


E; execution d i pr li'- di' r':-
tenseio' e csi cultnu da orti F, r*,
na datne 1 dis trice de Si, tarn- i
peu plus; e 1.ti livres de err;.--
ce d cettee variio' niRj di-i ..1
F. anrt "17 hIa.


dcLrn-e lpir es P oves dte A a ern;-:,
tEc;e de Came p-C2q sdir ia place
pdblUt duti LInbe. O n "mOn-d ...i
des vitfii :>a n dua C Tap e: Lr-


Lp s eingants en g rantI eeua qui
vetuk- phire, nqe portent par ces
temli, de grand e chaieurs que Ie
'drill tin. Passez Ani Mc.dc Chic
san:0nn:e rMaion Jan ,Tulamas st
rves sere o saesti fait

A ls Station de Telogra&ne Suits

Fi4 C ten tO ameor'at tant
importantt.s qutrgr'ntcs ont ,te -::'

ie, e darns la co'r et c:..;. ; -
nant: lon: riuration dn cauni al
drainage de I- fose semt.rqun aun
it do fiitrage, 2?o Rfecten :m- I
pkte dae la rpar i e aval di o c ca-
nal, SWa. r .paration diverse des ap--
pareils hygiemnqut'. --

A FEc'le pratique d'Agr-i.-tuit-
re. les 16 tudiants de is Section
Agrik.ie qui avariert obtenu lear
rnoyez:ne su cours des de rrrie t-c a-
imens m; etf admais en? 't^ an-
w.. ti< font aetue,.ement "e=r t. -
gei dans let rginesa stiD:te: S
: i tadtr2. A Samane Dfl 3


I'un A la
les deux
cotton et
meant.


*bM@ 4

Basin. 2 it Drmendt, 1
des Commissairs et 1 A
Ihaudes. Tro:-. ttudiants
Damien ont 6te attuchks
Section d'Entomologie et
autres aux Sections. de
de Botaniqu- r'Eut4ptLive-

,.


Bonne Nouvelle.- De nouveau
La Brillantine Ricin&e Roja est ar-
rive et s'enieve chcx Paul E, AU-
XILA, Rue Traversiere.
Le Bakerfix fixe et lisse les che-
veux sans les graisser,

Les habitants de la rue du Cen-
tre, bloc comprise; entree !?s rues des
Pronts-Forts et des C&sar n 'ont
pas d'eau depuis des jout,'; et nouI:
demandent de signaler cett- a.o-
malie a F'attention du Directeur du
Service Hydraulique.
Nous esperons que sat i faction
:ur; sera o nnee
"' ~


i scnjsie que c''st parl 1M r!'til
t~~Ic con ira~tefltun; a 4 6:in*
Ain Ia-iscor; Pooh pour e' ido
-L




avant a hut 11 c Cfimnl-A(NIm


I a I'aPens'ion (. e-.nut poitaine, si-


c i L x -. p



"1- r- --
U ~ -'~oonr
iro'er-O tIxI ie h go a t
It -, grn> o~ ~ (ca.Aa


-4 '-5 .,.-.
s's tst.u t

'<4


-u. N eliislK p.r;' chdqi e a-
"pr.i.'... "' .. rs. Leas abonnes
qui reoi; : en reward le journaJ
S t- pris ', re.t-'r a a diree-l

ait a -.



.'..i ... ,.a 2 t r -








'. m r -- :.

e a fi. a r aer.: -s
wd v:mh c :n Estngre RPqub.i-
,; La. 2>-2a du, i>air> dUn i-ni



o 1g at.- snrta. .n
'- .. > i t


A : cc Ca::: mhi eie m on tro.-
ca-ar. .a ore-ate dentifrice Sqwub Ic
-. \ or n lycolixir et
:oaute une var e:A dCs parfums
ijestic.


60e0 gr'viste.. E simnPes z n -ti' -

. :o u lr r c-tr .-:. t. f i < q
ts i


Le ,\r['- re Estm? est : -' <. -
tuts hier A r-Udi pour les i ar;e:tes
en vae -ssister c l n.r ti-n
-o la 'ote d. Ntr4DLa\ de L
Na':P.::. paro re d u ls.


LECONS PARTICULLERES
Je une Fme n:un1e de son dipl-
rme doe in d'Etudes Secondaires
14re et s nme parties) done des
k-ons particalitres faax iAves en
rlttari -,:: qui- cr,t &he::4 aux der-
niers examens.
Pour les c::diti.n. s' adresaer
an Jor^ai. phone 22t:,.


Grace


Line


Agence du Cap-Haitien



Sen ice de luxe rapid entire Cap-
Baitien et New-York.
Departs reguliers du CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis a 4 heures
P. M. et arrives A .New-York lea
Lundis mtin.

P-ROCHAINS DEPARTS DtU
CAP-HAITI EN


SANTA ROSA
SANTA PAULA
SANTA ELENA
SANTA ROSA


8 Septembre
15 Septembre
22 Septembre
29 Septembre


PRIX DE PASSAGE:

Ca p-Haitien-New-York,


1 re Classe:

Cabines extertieures,
minimum.........
Cabines interieures,
minimumt.........


s$ 1.;00

g 95.00


ouur touis auitr'es rerns.-g cnlni-.';!-r ,
s'adreser a:

l-. (CIANCIULLI & Co.

Agents,


Cap-Iailien


Librairie

La Libralrie lA


Nouv

mie asortl IeL

Conance) .:^


(Maison de


Phone 291


MOVEMENT MA RITil[

H th er -e
&Va fflrfl~ a.e. >

"d K. y 'U



L7c t 1C Ac s

Ixrr


C 1. *~ N w.Y r


AVIS


-;o::r:. ,.^ de Pharmace ""i.-.e
e interes~E ragtr, c'i:n--
cr ,ti,,:-:s -.-.,-r- s post';ln.n
d :: a-:!ons de la F,.c::.ie
sera -c-- :. ; 10 au 0 2 ".-rtn:-
bre 193S :-I,:s- res a mit


I..-N MOISE.

.DUi sr G nR'ra.l i.


~T


i ent pas qV4
i ri rRENEZ,, nmi, cehes
d-4bNvd Ltnb6*oSccftct&
4 A 5 FOIS5 PLUS DiGESTMLEI~
4*vit-kit. ca Featda c~
04$ire Vo=l( sbcs tez p~i~m?


5..-H y* ;;.
t*ariqsr do$
&fv bmi4 ten
me-a aiZ-
ewr J42W S.%e.


IMULS ION

SCOTT

CHANGEMENT ITADRESSE
Mc. "Timotbie PARET
Riden- : 1,2= Rue Capis. 12
iA psroimte dte fHMteI Olffon.


La nouvelle Direction


Hof


orTre A sa tres estimr e Clientelo


lea spcialita


de la fameuse cuisine viennoise.


hla otijssrie exqui&e,

les bons sandwiches


et totes les boissons tr~s bien glacdes.


Gotier chic


du Berliner Hof
de 4 A 6 here?


Aujourd'hui plu S qW
i.E TEMIPS EST 7 P
neperdezpAsto
a chereher dans WO JS
Sales Revues les articesC
nom ou traitait J ...,
vous interesse.t piqi:::
LIT TOUTI
Bureau de CoupureV b 1d .
Fond6 ea 11
PEUT LE FAIRK POMU'

reftseigne Sur
n qui est pubI ,.*.
REVUES


de toutetS
Panaisswnt en Fo
-I
Cb. DEMOG(;EOT
21, 1B0uev )E
TARiU (Re) ;


~~RON-P~tIME


offers aux tectrices


du aNouvilistes

UN RAYVISSANT COUSSLN

AU PAYS DES MOULINS

Broderie tr"s fsid!* et d'un ef-
fet charman-

. Ce cousin de 50 x 40 cm. des-
sine sur toile grain ancien a-
vec les cotons soyeux lavables
pour la broderie, eat ?nvoy6 con.
tre 7 Fra. 80 (12 timbres O&,).
Pour recevoir I'ouvrage re-
command6, ajouter 1 timbre de
0,65.


Retournewr ce &.an-Prime

AUX DOIGTS DE FEE
39. Ed. Raspal Paris VIIe.


demande. .


de- 7 ----- a tim-re--..
, o aTe0e U be.


#flt nOwO#lW4P*DdIC -a bxE NOUYEIuLuIEYV bm 2 lpgg*#SflUUClUr f


ti
.415


.~~II-,-rrlrlll~~lllIIT~ILIIII~IYYYIIYI


~lr.7l.r~r~~rr*~1


Adolf Hitler: Ma doctrine .......... ...............e.
Emill Ludig: Roosevelt ............... ..................
Emile Ludig: Hindenburg............................
Ren4 Benjamin: Charles Maurras .....................
Rene Benjamin: Chronique d'un temps trouble ......
Rent Flenjamin: Molire ................................,
Edouard Schure: L'Evolutiun divine ....................
Geo London: Manon L'Escroc (Chroniques judiciatre
Moranci: Isabaii de Bavibre................ .......;;
Claude Aragonns;" Marie d'Agoult .................................,^
Clerget: La France dans le Monde ....................
Gorki:. Temp te sur la ville ..........................
Robert Raynaud: Le Roman de Cuba ...............,. '
1auriac: L'Homne et le Pch6..............................
M auriac: Piongees ..... .. ........................ .............;
Thiebaut: En lisant Lion Blum.......................... ..
Champsaur: La Faute des Roses........................,
I oucard: Les Secrets du G. Q. G. .. ..................
i Boicanrd Les Dessous de I'esp)mnnage anglais .........
t.. : ";' :i
Boucard: Les Dessours des archives secretes ...........,;.-
Morand: Apprendre A se reposer ..............................
Maurois La jeunesse devant inore temps ....................,;
3liuroi5s La Monarchie anglaise de Victoria a Georges Vii.i:,
Pierre L'Ermite: Avons.-ious besoin de Dieu.................. :
It uTrbenrt: De Mercure h Pluton..................................
E. Legrand: Stylistique franqaise ..........................
fRegnault: Comment avoir fille ou gargon ...................
Ed:inil ar, i Schurt : Prcurseurs et revolt&s ... .... ....... : |
E:.c:r.1r Schiur;- : Sanctuaires d'Ori.ent .,...... .., ............., : j..
.- .l
...a b -.


P-


i


r
r


i


i


A


Berliner


owl