<%BANNER%>
Le Nouvelliste
ALL ISSUES CITATION SEARCH THUMBNAILS PAGE IMAGE ZOOMABLE
Full Citation
STANDARD VIEW MARC VIEW
Permanent Link: http://ufdc.ufl.edu/UF00000081/03433
 Material Information
Title: Le Nouvelliste
Physical Description: v. : ill. ;
Language: French
Publisher: s.n.
Place of Publication: Port-au-Prince
Creation Date: September 5, 1938
Frequency: daily (except sunday)
daily
normalized irregular
 Subjects
Subjects / Keywords: Newspapers -- Haiti   ( lcsh )
Newspapers -- Port-au-Prince (Haiti)   ( lcsh )
Genre: newspaper   ( marcgt )
newspaper   ( sobekcm )
Spatial Coverage: Haiti -- Ouest Department -- Port-au-Prince -- Port-au-Prince
 Notes
Dates or Sequential Designation: Began publication in May 1896.
General Note: "Journal quotidien, commercial, agricole, litteraire et d'annonces."
 Record Information
Source Institution: University of Florida
Rights Management: All rights reserved by the source institution and holding location.
Resource Identifier: aleph - 000471641
oclc - 12544054
notis - ACN6482
System ID: UF00000081:03433

Full Text














1.


QUOTIDIEN FONDE EN 1896
- --- '< f ^ W^^ W^ ^ ^a^ 1 --- -- ---- ^ ^-^ ^ ^ ^.,^...


PAGES

PLUS AN1E
-,DI VuAITI


ttge


S4t&me. ANNEE


PORT-AU-PRINCE, HAITI


I


.P


LUNDI 5 SEPTEMBRE 1938


EN COMPANII D' RKOSSIGNOL


PETITES NOUVELLES


PROPS ET FAIlS DIVERS


eauO semaine de repos et, ced jus-
qu fn mai do lanne prochaine.
D'ailleurs, il y a aua mon ma-
ri quis ason contract!
Comment?
Ah, je ne vous ai pas dit, men
ma"r est un grand chef d'orehes-
tre. Arnrieain naturalia6 depuia
quatorce ans. II est russe d'orlgi-
1 lui fauAt tre & New-York
Seudi au plus tar.
is j'espkre que, l'arnne pro-
' "


: cadre majestuetux de i'c-otel
. i uci. Depuis quelkues mi-
.B, j'attends une Lily Pons tqui
MiomU au deuxieme lorsqu'un
gon me prie de le snivre.
Oettefo is je uis conquis a nou-
*u, A son ar-rive0e a I'Aroport,
Sm'avait deplu de la voir habil-
-en home a'.ec un gro' ca.ruep
nial. Mais aujo.Lird'hui! Eie-
at d61icieusement fraiche, bien
ie dans ?a robe pimple, la tctc- 1
pwbe don't i'ovae est pui et-
p's original isent singulieremen
In heveux d'or.
Comment aliez-vous, Mon-

NIsua uoua asseyons. Je n:'em- ;
psde l& i offrir un number) gla-
dtde favais public quelques-aus de :' ,
props. lors de son premier p-::-
age ici. Remerciemernt.4 aimabl-4.
Alors, chore Madame, f;:w-
j'ai oui dire quL voLu ave'z efu
'tOs les succ&s on Argentine. Par-
lez-nous done de ca. nous vous en
pri ns.'
On voit qu'el!e a un faible potir
le success Elke s't.end sur cette
question. S'6tend. S'Ctend.
-Oui, j'ai en urn suce fou. Ont
me eonnait depuis kongtemps en
Argentine. Ce 'oyage est w'tn
quatribme, Mais cette fois, cela .'
dpass4 toute.- m .s y spurances.--
Les journau, ont longuement pa*'-
16 doemes concerts. A chaeune de
mes soirees, il y avait quatre A cinq
mille personnel. Los cartels Ctaient
vsn4ue d'avance. C'etait formi-
&bke. J'ai chant d'abord Lucie de
Lammermoor (Honzetti), puis !c
Rigoletto (Verdi). Ensuite, j'ai of-
fert un grand concert et. aussi, a-
ve- leo oncours de men mari, deux
Irands broad cast.
Et, dis-je enfin, les Argentins
ont naturellement e t .satisfaitf.
Qu n6 le serait?
Ah non, respond elle vivtement,
s out ete satisfaits, c'est entendu.
e n'aitpas me plaindre. Cepen-
tant, les argentins sont gens dif-
Sa.its oun ) excelleInite cul-
tfre musical. 5Ie oat Poreille si fi-
he qu'ils distinguent volontiers ;e
mKdiocre du passable, etc... C'es:
eztraordinair;-.
-- Et. le B:6sil, Madame?
SAu Bresil dgalement, j'ai
4hant6 aus.i Luiej de Lammer-
oor eLc le Rigoletto. J'ai obtenu
autant do succ&.,.
La grand question, mainte-
nant
Et Pourq-noi ne voulez-vous
pa chanter ici ? C'est regrettable i
'olls......
Ah, vous saves, ga n'est pas
mea ute. Pour une artiste commU
m0i, tout est arrtd a l'avance.-
J'at men Tmanager a New-York qui
eat charge de s'en occuper. Je re-
Vrette i finimentL Je no puis char-
ter,. Porto Rico, aussi, a demand,
dertand. Je ne peux vraiment pus.
*Et puis, ne l'oubliez pas. Je suis
en vanceas. Songez qu'i partir du
prter Octobro, je n'aurai pas uneo


RECOLLECTION

SACERDOTALE

C'est au jeudi 13 Octobre qu'a-
Wt6 fix6e, cette ann6e, la proehaine
recollection Sacerdotale pour le
Centre de Port-au-Prince.
.. a

AGRANDISSEMENT DE

L'ROPITAL DES GONAIVES

Par arrt6 paru dans Ie Moni-
teur, lea Secrbtaires d'Etat des Fi-
nances et de l'Intkrieur sont auto-
ri&6s acqudrir. de Madame Vvc.
Dorcius Bourand, pour compete de
1'Etat Haitian et moyennant la
some de cinq cents gourdes, un
terrain limitrophe AI 4 fpital
des GonaYves. Ce besoin sera affec-
t6 par le Service National d'Hygi-.
ne et d'Assiatnee Publique t l'a.
grandissenment de lPHipital.


II y eut de nouvelles bagart :6
en Roumanie entire mnuaulmans t,'
birmans. Plusieurni attaques iso--
les oant 4tW porthes hier martin it
Rangoon.
Les autoriths put pu r&ab'ik"
i'ordre et exercent, Il plus granr-..
'.igilanee


De ]Lon dres on
c16br'e cri.vain
Connraight dcont
donnait Certaine?
porte mi-eux.


announce que le
anglais Arth ur
l'4at de sant T
inquidtudes. se


I


I'


chaine, en me rendant en Am4rique.
du Sud, je pourrai m'arrreter ici
en vue de vous otTrir un grand con-
cert. Car, voyez-vous, j'time be.a,-
coup le pays. Les gens sent si ct -
mes, si tranquilles! J'ai Wt -rmer-
veillke. Demain matirn, ije i
Xenco... Kence... Kenscoff. COn m.'
(lit que c'eot trbs hien. J'aimerni
bien caller visitor la Citadelle. mai-.
j'ai pas ie tempt. Ou plutht c'eOt
trop fatigant. C'est dommag.
Ici notre interview prend tin.
Tandis qui j*e descends dans i ,
hall cherchcr queclques charmar.-
tea jeunes: filled (qui vont apporte,
.uitt d suite 1 la ce1ebre diva 1
salt de la jiuniese fmnminine- de
notre pays. Elles arrivent au petit
salin. Sc-n.t-ce de adepte. ..I.
srcte rel:giense cte. trmt ieb l,'- "
Jci Lily Pons. change :d to ; T
au tout. Eli-. e.t une fern me qI
cauRse *nec de.s fimrnrs., C'.' t :.x -
trSmement irmpl en ve.arit(. .,.
stis Ie SOul horm:e. Maur-ois a d::
quelque part aJ'A.ore otre i: .
homme!.. M2oi a.l;i
Tout i I'hetre, c'u ta.t Ldes .!..-
tions et rdponse-, i':r:mo.t.here k-.
examens, 6gaye. i! est vr:', par
tin magnifiqe sourire. En ce mern-
ment, c'est an gazii;, i dtikesx.
Je me tail. DAlicieuem.n-:t. LI:"
Pons raconte lea mtmes chL: -
donne losi marines d6taiL A me a-
mies. Mlais sa narration a, cett(-
fois, un je ne sais quoi de char-
mant, de spontand qui fait plaisir.
II fallait la voir, en verite, se prw-
ter A nos caprices! Elle a sign dets
cartes, des photos, sur des feuil-
les blanches. Que sais-je encore!
Elle s'est laiss6 photographer, d'a.
bord seule, puis avec ses compa-
gnes. Elle-meme a done des con-
seils. Enfin, elle est P'amabilit6 me-
me. Quoi dire encore?
Ah oui! une reflexion d'une d-'
mes jolies demoiselles. cAh! mes a-
mis. si cette femme pouvait ecrire
sur ma peau!o Ce serait ennu-
yeux, aussi ennuyeux que ]a vie
d'artiste dont Mmne Lily Pons nous
a trace un portrait des plus somm-
bres.
Puisse la cIlebre artiste, apres
cette vie au cours de laquelle ce1
aura souffert en grisant des mril-
lions d'Ames sensibles, puisse-t-elce
alors demeurer longtemp, dans VIt
m4moire des homes'


La bicyc6iot; ARMSTRONG ,
don't te repr6sentant est Mr. Frank
W. W I L S 0 N, Administrateur
de Ia Exide Storage Battery S. S.
eat bien connue dans -e monde en-
tier pour sa solidit6 et son modern.
ni e.
Nous avons en sto k tous les mo-
d6Nes : de course, a home, A femrn-
me, et pour enfants, Le prix o st
essentiolltement bhas...
Une visit done s'impose.

Le. operations de brulement
jusqu'A entire incineration ont du-
r6 de dix heures du martin & midi.

L'alimentation en eau potable
de la ville du Cap-Haitien a don-
n6 lieu ai quelques difficult par
suite des fissures de )a conduite de
Balan. Deux tuyaux de 8 pouie=
ont &et remuilacds. Les abonn6s
sont desservis de 6 heures a, m.
A 8 heures a. m-m:


Danas e district de J6r4mie, quei- ,
ques am1liorations ont Pt& r6ali-


(Voir suite en t6ime. pag)


ON DEMAND
Un beau bureau plat.- Pour les
renseignements, s&adreaer au bu-
reau dG journal,


AU CHALET


DU
PARC LECONTE


Samedi, conformkment A la cir-
culaire du Pr6sident de fU. S. S.
H., tes d61igubs des diffirents Clubs
affilis I'U. S. S. ., se sent rdu-
nis au Chalet du Pare Leconte aux
fins de procder A f4lection du
Conseil de la Fdtnratior. Aprb, de
laborieuses ddlib6rations, I'actuel
Conseil a Wt mainteno presque
dans sa totality.
Le comitA de direction de IU.
S. S. H. se compose done de :MM.
Yves Destouches, Andre Liautaud,
M. Fombrun, F. Oligario et E, Ba-
l:er.
BAGARRE A LA RUELLE
REMAIN
Les bals ne sont pas des arnu
et ion n'y va pas pour payer (io
ma peau qselques minutes de plai-
sir relatif. Tel n'est pas, eependant,
la conception de tout Ie monde. E:
samedi, au course d'un de ces bals 6-
quivoques,si frequents ces Jours-ci,
ine veritable bagarre mit aux pri-
des danseurs et danseuses, accom-
pagnte d'une intense canonnade do,
bouteilles, de verres, etc. R usi-
tats: de nombreuses tftes casaeos,
des robes et costumes dfchiquetha.
D4cidement, it faudra prendre
si la police n'y met ordre une
assurance sur la vie avant de
pouvoir cie rendre A un bal do chez
nous,
LE CAFE A JACMEI
La r&colte de cafd parait tr-.s
prometteuae, rapporte notre con-
frtre zSud-Ouesto. D6jA, les livrai-
son as'effectuent Ai un rythme ac-
c6ler6 par les producteurs de la
pr6cieuse fve. On note cepen-
dant que la quality du caf6 s'eAt
sensiblement amelioree et la pr&-
sentation en est preaqu'imp:" sS-
ble. La livre so vend A 0.16 cts.
LE BULLETIN DE LA
QUINZAINE
A paru pour 1i mois de Septem-
bre le Bulletin de la Quinzaine, or-
gane de la Province Ecceltiastiqu
d'Haiti.
Coumme toujours, il content des
sujets varies et trs int6ressants.
UNE BONNE MEASURE DU
DEPARTMENT DE
L'INSTRUCTION PUBLIQUE
Le Dkpartemont do I'Instruction
Publique vient de faire le n6cessai-
re pour la rnormalisationi, A par-
tir d'Octobro prochain, de t'Ecole
National de files d'Aquin don't la
Direction vient d'Ptre confine 'a
Mile. Fernande Leger qui sera ai-
dAe dane sa tAche par Miles. Lu-


reti##tf*lJ#N*-E f n-r-an-4f ~-r ~ f **nrfn4- f ~fll Pef- *


REELLEZ LA BILE
DE VOTRE FOE-
S alstmel-et vous saerez do
itleinta "gohiMa' bloc"'
I ot M la fete vers ehwite ur nn litre
4i ebnodara l'inte*tht. Si eettm bHil asMfwe ra&fe
V-s altments ne t dtrcnt a.w, la putur-
Rant gem gask votm rnftalent, vas UAtR "on-
ttPl4. Votre OeaBni s'omoaBmnni et Wtba
"tm amner. attiVo. us voye tout en iDArti
Lo laxmtt.f sant des pis..ler. Unia stl
Sara" n'sttilntl Vea la e ,us# SekAs I"
P TITES PIIUPZ E9 CAA RTg9 S pour1 t
IE out le pouvoir d'smaurer te tibsl a&M
d bil oul voue, rmottra d'apIomt. Vbtte
t 4. oucS, H iMtnEr,5nip,-c-icir ft. culer 1U
V,4& Nxem tea r 'retit i'llukea CartErs pour

E. HAKIMB, Dilflrnbteur.,


GOAGULENE ET
HEMO-COAGULEN E CIBA
EXTRAIT h6matique total ren-
fermant particulitrement les prin
cipes coagulant; du sang etparti-
culiNrement des plaquettes sangui-
nes.
H{mophilie -- H4mog6nie-H6-
moptysie IIemat6m.se-M4tror*
ragies.
Ampoules Buvables et Injectables
p a3uu4d-ndailoJ
n vnH anod mannqyas
'*(1van0o0 wr


ARENA, EST L'AMINOPHYLLINE FRANQAISE DES CAR-
DIO-RENAUX.


RUNEST G. CHAUVEf
UtrEteUir-PropritdN a

FRED. DUVIGN'EAUD
D.y-f-to


M


No. 20.057


I


aet
I.os 4gant. en geonral caux qui
veulenL plaire, ne portent par ces
templi' lIe grades (haleura qua le
drill fili. Fas-ez xAu Monde Chic.,
u nc-ierf[e Maison Jean Talamasn ct
S, .us ,'.2 .T .,afait.

L: ; Aomciut derir, i1 a eta m-
SiinrLq :t ,JmernI l t r le hatosa:;
: "or'ien.a. Q quantli'. e de .17 91, -
gmne .e it ng,'eJs-ban m-es.
N'- .re c.-rriespondanr t de Jacm t-,
-.;.:s ~.;gre.1.i" que plusieurs quar-
:i t ;.i a 'iiie sont dan. 'obs':u-
r.r' i,.rr ]Le ';o 'sine Clectriirae de
ai rKinn nest pas er panne. Po'-,r-
qu,, no. pense-t-on pas a fat:ri: le
n4cessa-re?

Le. s;tiiers PILLOcT sTout
Cu;r seont e .i meilleuts
Solid ite
El6gance
SuperioritM
Don march.
En Vente Rue Pavtce, atcian local
R, C, A. VICTOR

Le 11 Aoet dernier, ii a ~t6 pro-
cedd en presence de 41f. Augus-
te V. Toulme, repr6sentant le Mi-
nistre des Finances, M. Beauvoic,
repr6sentant le Representant Fis-
cal, L. Coicou, representant le Com-
missaire du Gouvernement pre-a .a
S$8


Banque Nationale, P. C.
sous directeur de 4a dite
au brulement de 50.000
en biIlets dctorieres.
^(* e4


Kieffc-r,
banquet,
gourdets


Max BISSAINTHE.


I
i


cienne Rameau, Rhite IHyppolite,.
June Anglade et Marie Isidore,
nornm6es professeurs.
Des Normaliennes aussi, h la
prochaine rentrde des classes, as-
sumeront les course l'Ecole eAn-
toinette Desaliness de Saint Mare
qui aura pour Directrice Mile. H&-
lne Morpeau avec comee colla-
boratrices, Miles. Annette V6rit5,
Lucienne Lamy, Marcelle Latortue,
Anne-tte Staeo et Georgette Guer-
rier.
Mme. These Monsanto et Ml1e.
Claire Faine ont 6t6 nommiees mai-
i tresses d'Internat a l'Ecole Nor.
male Primaire d'institutrices dc
Port-au-Prince.
Nous eroyons envoir que ces da-
me ot demoiselles ont deja regu leur
commission de la main mnmc diu So
cr6taire d'Etat de I'Instruction P,-
blique, en attendant leur infstalla-
tion par les soins de 1'lnspecteur
de ia Circonscription de laquelle
relhve leur Ecole.
A cos heureuses commissionnues
don't Ina plupart ntaient des insti-
tutrices privees, nous adressons nos
chaleureux compliments et leor
faisons des souhaits de fructucuse
besogne.
LE PERE FOISSET A LA HH2S
La Direction de la HH2S nous
prie d'annoncer que jeudi et ven-
dredi 8 et 9 Septembre it 7 hi. 'CI
le R. P. Foisset de la Congregation
du Saint Esprit entretiendra le,
auditeurs d'uin sujet d'une britan-
te actualitY:
CLe Problrme juif et l'Eglise Ca-
tholique.?
LES CHAUSSURES
TOUT CUIRs PILOT
Rue Pav6e, ancien local
R C A Victor
Le Directeur, V. Cassagno a h>
pkaisir Fdinforrnmer ie public qu'i!
vient de mettre en vente des sou-
liers llancs et jan,) es de tbute
beauty ainsi que le, -l,.tuveaux mO-
diles eTout Cuirt noir et jaunte
pour enfants des pr;- defiant tu-
.t c..Concurrenc .......... ...... ...
Pass e un moment a ce maguain.
Mr. Cassagnl vouns reserve le mill-
leur accueil et entire satisfaction.
EN RADE DES CAYES
)'apres les infornmations qui
nous sont parvenues, steamer
eTruxtonx de la Standard Fruit
Company a bri1l, ce matin, dans ia
rade des Cayes avoc ttoute sa car-
aiscn.
i ,'y .: i;A: 51 d i.te it vu e.
Los autorPt.s Vicalea onquytent
,- lhs causes do ain s t re.
(Voir suite en 6sme. page)








TENTE t CONVENTION S



On fait savoir a tous ceux S qui Une proprie
S ppartiendra qp vertu o. e ise en cete
ia grosse en forme esxutoire d'u- biUcaine ou Gi
ne obligation hypotht aire soauri- rues du Bel Ai
te par M. Pierre Armand et Ma- i contenance de
demoisefle Framise Armand au de facade sur
profit de Monsieur Edouard Canal, profondeur, bx
saivant acte mass au rapport de Madame Veuv
Me. Maurice Avin. notaire a Port- et Andre Thoi
au-Prince en date dui mgt-Neuf mineurs Josep
Juin mil neuf cent trente quatre rand, par la
etregistire, 2. 'un commande- pouse Antoin
ment fait A Mi Pierre Armand et. Prosper Angla
i' Mie FPrangoise Armand, exploit limitant un te
de 1'huissier Avisecne Lafontant lors a Madam
du Tribunal de Cassation de la R6- : Est par on Y
publique en date du Trente et un limitant la prc
Aoit Mil neuf cent trente buit. le dig et a I'OU
dit commandement demri-ure in- R| publicaine,
fructueux, So. de Ia grosse e. f ar- Is-veer b 4di
me executoire d'une obligation hby- Sairtcrge en
pothecaire souscrite par .E Pier- vrier ,h n-,u
re Armand et Mile ra se At-. en istr.
mroand an profit de Monsieur E- Ai si dre
douard Canal, savant acle pa'. pretntios s
au rapport de Me, Maurice Avin, rtnt sns
notaire a Port-au-Prince en daite Yf l
du Treize juillet mil neuf cent :r-n-
te quatre enregi tr'. 4,. -Tu crn La d1 e v-n
mandement fait au sieur Pa-rre se ri de
Armaancd et a M FrU:' I1 A-- TE D E
mand, exploit de :N'huKNr A .:T,- 1E CEN
ne Lafontant du Tri,: ,.. C -a s pion-c
station de la R&publique en day ii p .. e
trente et un Aofit Til neuf ce, :':s, y corn
trente huit, le dit coramandernt. i'a',' ca. or 0u
demeur6 infructuc-ux, 5o. de la chnoe k f
grosse en form ex*cutoire d'une tio)n.
obligation hyp.th care souscr-te Au rcu
par ieur Joserph Armand au pro U 7
fit .. Edouard Car; svant r:ietai re.
ncte passe au rapp;,rt ; -.i. a,,- tif :: N
rkt Avin- ;r ; -a-P:; 26 do
p dalt F-.... -- ,- e
-- -n-----(
ncuf -t "T: -ire. Prince, avan
d oun c-orrma. d xr-- o : hu Gontran Rum
Joseph Armand. pa: d hu identifhis aux
sier Avicenc L ta : ribu- parents a
na de Cas-a :. I. biiqe i'exercice
el date d u T r .nt. et n A i m i .-x r ,t m L
tion de domic
neuf cent trente huit, A di con Por-u-Pr
manlerment Iemer, iru"cti.ux. Rpu1i'icainel
Ii sera proc6de Ie Mercredi que sieurs Pierre
I'on compt:ra Quatorze Septem- mand et Mtu
bre mil neuf cent trentc h.ut a dix Armand de
huren nmatin, -n i'etude at par Prince, da ,E
.... n .au:ic Avin, "
notaire h Pnr-au-Princ-, -s. Et:i- Pour phlus
dIt, fl (:- l a1k if i ue du menlets saure
Coent re, a ia vente au plus offrant suivants ou a
et dernier encherisseur des droits vin, deposita:
et prdtentions des crnsorts Ar- Charges. Fa
mand ei-dessus indiques consistant ce jvurd'hui
en les Trols quarts dt i'e imrnmeuble -
ci-de-son s design


* "-".il 'Wi' ^""""" "" '

PECIALE



t, fonds eat bAtisseS ,
iUle & Ia Rue i.Lpu--
rand'Rue entire les
r et Tiremasse de la
dix pieds six pouces
c&nt treize pied. d
2rnie an NoGni par
e C16ment Kernizan
mas, au Sud par les
h et Emmanuel Du-
dame, Louise Danois
ie Durand, Veuve i'
de et un passage de-
rrain a.partenant a-
Ie Veuve Pouzeau. A
)asage common d&-
oupriet de Blanc Au-
lest par !a dite Rue
- a4nt plan et pro-
rpentaYe de HUlie C.
dae,- du Vingi FE-
I e :: tr-r,> quatre .

ste Qare cs droits et
poursuiv--nt et com-
aucune exception ni


te aura lieu _.r la mi-
I)ELX ILLE CIN-
KX <.PlDEi S _0-1
1TDIES iG 2052.60),
*- -a ^*. : -rto edchus
s &-dI: comrmande-
pri,'.l honoraoires de
tre .- } ,rg: d. r n-
rai< deo mr-e a, ex:6cu-

te, poursuite at diii-
eur Edouard Canal,
prt-ur a in.terrts i-
o 15710 et natente a
xercice -n course, de-
elfic^ a Port-au-
I po'r avocats Mes.
ker vt Ren4i Eug. Roy
Nos. 2999 et 15455
ux Nos. 1548 et 1549
en course, avec 6lec-
ile en leuar cabinet sis
nce a !'angle des Rues
ct FCrou, centre iks
Armand, Joseph Ar-
demoiselle Franqoise
neurant a Port-au-
eurs hypothecaires.
amp)es trenseige-
ser aux atvocats pour-
u Notaire Mauriee A-
ire du Cahier des
i a Port-au ?Prince
cinq septembre 1938.

Reni Eug. ROY, av.


BERLINER HOF


Bg UAp ggTflt t

BIIDWEISRI


LE R01 DE LA BIERE EN BOUTEILLES

BUDWEISER, remarque pour son goat, a triomphauement tenu
la comparaisongen6ration apr6s g4n6ration.

.aa veritable BUDWEISER peut maintenant, etre obtcnu eomme
vvus te pretererez, on bouteilles ou en bidons.
Soyez prits pour 'he^te inattendu. Ayez du RUDWEISER dans vo
tre r4frigrateur.

.Faitesa le d6lices de os amis et 4 v.tre famille ea servant ia
BUDWEISER chez v.us.


DON N MOIHR

Distributeur

C'EST LA MEILLEURE BIERE EN HAITI
-- -


S ..... m.:...



Part of the


rhythm of action

the pause


that refreshes


/


orlv-au-Prince Haiti
IfhA .ERIL L LA COURONNE, S A


Devenez votre propre Comptable en ouvrant un
Compte de Chebqne a ]a Bar.que Nationale de laM
RepubLque d'Ha-iL


Une Cure


laux de Reins

S-Eftet en 15 Minutes
r 4;!tilrB LA- Cyl pel
-" -* 1it .k ,t l 'Iri rt .L-
1 c.Ha -e t do e s-
-in q n t- .cnur



g. ,.i .rein s; l it 14 rl-
U r 1. A L i t .1 i I -'ur u T l ( dA e a A ,t
p '-,'i rt*. '.'vilt)I aeea a fl. do
e i -d. i v .IgUtiui en .1
L ,.r. c Z le.nd :ti"l., Ucr ;e
It Pfh t ; owiijioctet Mi r letal fdo San
1, .n 4 a [, uek i e- t l tiu ao
". i. i ff.t .ri, 1g mrnett. i


r rpr a I L chr r t Kl tl
C*-i:iuor. d d isang Pt crt'e*-
Dr i- it. ,A td. Bta ql" e.. En r Il i
A i., i..c r. ., J iidr llp, a -d&e




I .3 let plil lenarei. ia B
Srersr pc.aj du docteur Mr. ca dI beatn
1pPF'!l Cyatex t orferle & tous caui -Jl
-JuttrL'nt di i del d ains i dol-
bhrlltsA dis la )tCa. es une Ear&nc.e trOS
io.-ael do.Ur. IeTi c A votre complete alls-
fa on. ou dte rerbourfement da vot' &r-
.fent contrr rtour du paquet vit e. Proture-
t vuts diu tey darit n'I nrtO quellph rar
ns-,i et euit ts- i .',.esal aux (roem do 1)
gar.antl di- irmb.'t ur. j enT 4d o tr are ent,
;, eta ptLr oua-niimu cor Ible. vbou Voum
flhir q plUBs bounB eat nleux aprt* atvol0
f;iiplop1OV& p'tat-pNr1lpt1on o0I-taL cOpour feo
rfln,.r Li ryatex dolt vous soulaer et fairs
otet & voira ant li-r airleton a I nS urs
uplne ri um rte-n lotert axu term de Io
warantlo de- rermhoursement. Pren te artS
-k Cltci9foraroun. a t n'oublle p)a nqUA I2'm
ro/insL son! 111s O d&LSt rt' l'r qtiplo t f
drgufas ArALnLcues ea trrtantes.gDt jar
neogtenve. cyr tex Int ulS &r pteOu
tift pour W>oodfordres G sy relts. Ditma &
ntrne phardruacten rue VoU, voulasn Poes C-
lox qronvoncS SsIM-X)ft *ob 6 oetn *.
pa qugot & tela nolrcg et ravo. Dls,64


Cyex loue des Docteur,
Elimine acides et poisons .
Purifie le sang enouvelle
la vigueur en 48 heures.


Otn f tret- <-s ,:,.s *& A -a :. .ain*...ui r ,- .'
travaih-r <.-?:ai iut m t': it ii j.'-'"r 1, i ll
nuidt oUf 1 1t' rui-f t lo i.-.da.a asi gearml"- -, .
mrn aitai-s. l.- p is .1 et i le d&<-t!--a I
sta g. 1Si -,q r- s oU : l\ I ,a.X a B. Ind tl'- .-
foltt fplS b;aL, io trpA ewt:lipoiJan", g-'
it .rmrrt. t-t voua, aur,: unea ir,;tr itf 4 O
Vi'ls-t:c prt-matur frfe dO -ce r yptO es .rni, ux et tlana .r.'x
NfteesSilt d0 as 5 --ver A n Irt, .I r!. 4,. v -
Fucur, doulturs dans lo-g )jat|iwiiE. rvo.'"
iiibtigo, enfinre d. ,,ri'iult 'i'-s i. -
Iftinee, rhlmb atlii.: c t i..,r.ile ..ner*t. r-
ales; eous its yux. runtx d. i t'-. ri.-.
frt-quxa brlturs-s. irrilatlon. (dt'nias gr.,
Mais l Vst inutle (n1 v o mou f zoutfrl. z is
soul Jotr ide Dlus % de d.tni- ra t1. d.iorlre1
des reins o d faii(..e jouo l.t ^'spj% g .-a-.-
b la O&tV( rte taite par un mf'ifr'ic-i ( ,r.,
premvriptin s lieaIe \-ur lt tri-in a r-pel1. e
ystex tpro i Mostzleur tio Dr. T SJ.
Ristemi, Widetini cliirur-
glen et sek-ntlate bh c.n- '
nu daton odrs di; "t-. Ci$5- '
teax eat run deas rnelll-;,ur. t
remndsa que fale jumala a
teano 1at l da opus d9' *-1r
Carriro mMtdicale, Tout
mndetvin le riaomi atnder-a k
OSfu? SroA lft(ft Iblnfalsanc ..
iabns e trattement ud'un aa'
grand normbrea tes mal-
dibs tomrmtluts des relnd
et de In vte.1c 1 sIt 5ar br ?. j f.lasteltl
ac lntrff1tlt?." IAf L .v(itu,,c -
V'eat pasf ui cssat--i ct rat-ipde t isfir dar;,
mon sfut rta fOeasxnay-e t u talf -. i Airt-uvoA
dain Ldes millions t d %US 'l1nr t I- llrOlld -. ri-
Uer. Parte qu'Jl combtit el corri. Iv 'caa-
seo v4rltablcs de i mmux cit reins et ti. .i:or,-:
breneos ntaladles It- Cyat-rx 8'-t '.xutlis til..'
rdpUtttlon mondiflle conAine traits mn.-ni .f-
floaet Monl cur to flocteur T. A. lliis. .rt.-
cdin Ai\rnv 116 IUniveroltO do Trovnum. a
:erit derntbroment.s ti'lnnuence dt CvynitX
daim. e traitement do ens do pwio-;t '. t$st
i'fnctiTonIs des reins et do ha vIs.te.s iin ptit
ltre. ttlmlB trop hautenment. J'ai tA iun
formole qua )'aI employee dinnTe mit propra .
0Iieat3lo de"pide tS annfes avce lea mail-


IUNE VISIT

CQRDONNEJUK j

Grand'Rue.N,
de la l
doIa..

KEli vient de recevohr
Stamer leh arttc
Jolles Cartes Postales
Pardessus pour Homt
Costumes pour gara
"Brete~lles
Ceinturons pour HoM
CGinttirons pour Da4r
Chemises
Calegons
Lunettes


Rfveil du matin
Crash Supirieur po
Drills Sup6rieurs
Mouchoirs de poch1
Pyjamas
Robes de Chambre
Casquettes pour ho


Brosses A dents
Peignes Sup6rieurs
Porte-Feuiles pour
Houppes
Plumeaux
Arrete Cravates
Chaussettes
Ca.sques
Chemisettes
Sacs d'Ecoliers
Jarretelles
Brosses iA Habit
Valises d'Avocat
Rasoirs de Suirete
Cravates


lurlf


'*


Vous trouverez un assorwtl
.ompiet de chaussures au
,liquidation; et n'oubliea ps,.
famouses pormmades NU.- j
LA-EM-STRAIT. Assortime t .'
plet d'articles de Cordonnniier::.


At: NOUVELLISTE.
ET A .
LA MASON ROBELIN
On t.r dci',era: ...
Le Brewet simple de Capac '
Le Brevet SupbrieurdeCapai j
Et le Certificat de fin d'Etudes&
.,ridaires clasiq.t.u' (22me parole) I
Diplirr? tIe Licencii en Drit



FAITF.S ATTENTION
LE B.AZARt NATIONAL.

ricort L'NE FOIS, s'enorxp
It d'etre LE PREMIER I off& i
sa Clients e et au Public les aMv
ages de NOUVEAUX PRIX.
coulant de l'Accord FRANO g
IHAITIEN, pour ses rayons de:
Parfums les plus en vogue
FRANCE
VINS FINS
VINS MOUSSEUX
CHAMPAGNES
LIQUEURS de la fameuse 1w.
que tMarik.'isariSt...:
Vous le devez a vou.-mml w "
VISITER nos Rayon. .




IS DEIUX CIOPli


suis pas venu hsrl ...
Ja suioe par&nflbk j;;;i
yonsI Te lsouvitt ,
jeune liquorisfe osi
Benjamin? J'ui "6 -hest *W.,i

Quelle belle oir6e. m"o O.
j'ai pasahe at quel chamfltWs '.
qon cO type-IA! 11 voa ar i
nisette superfine: e'eat de
tM en matibre.
11 faut Pencourager, at
vu de pareaille daus des Pir.
fUs de Paris.
Tu es Presa4: alor o' "
plus. Mais, en eommeu WIMP
sortes de liqueurs. a w I
le peppermint, la prunetmslte V4
te neetar, etc. Vo0t1e 10
possible si tu veux 6ruveT
belle prhsentation, dE 7s bSm lit
11t, enfil toute une g W .
oat. 11 s'y connait biA et l .*
voue pour ses a.
clients. Enfin, pour :
reaseignements, vois Si.mo"PII:
rp!eerie du Centre. M! ,-iG
main et taut d'ant.O. CCI. .II


.. ... a rlid ,al. ~~lUdlWDd mlfudlbm r'l


4-P,4 ffl4rP4VAVWAFWff4rW4PWjWMelkFAJF4FA"M


~.-..


:
ho n:g : .


.::


,


L"





B .a : .


.. :Ss


aesag.S$Sfldf.d*tDDt#*fl*fltflaflsnna


%% a


.E RESTAURANT
,::. : ....

peandez I vas amis et
jlg vous confirmeront que
gld part i Port-au-Prince
Oapeutr Iieux manger et
! apprdcier les bonnes con-
omiwations qciiau SA-
VOYv, situ1e l Champ-
de-Mars,
-a-g,


-. AVIS
Directionr GCnerale
de l'Enseigfnluat Urbain
Session Extraordinaire
c, PAnnie Scoilare 1937-1938
tUs Examens officials de la Ses-
gin Extraordinaire s'ouvre le lun-
i 19 Septembre prochain et au-
-iot lieu aux dates suivantes:
Lundi 19 Septembre: Certificat
td'tudes Primaires;
&Bevet Simple et Brvet Superieur
le Capacity&
Lundi 26 Septembre: Baccalau-
rat thre. parti .,
EXAMEN DE PASSAGE ET DE
FIN D'ETI'D)ES AUX ECOLES
DE )DROIT
Examens de passage et de fin
d'Etudes aux Ecoles primaires
Nonnales,
:-Mardi 4 Octobre: Baccalaurkat
:mBe,. parties et examens de fin d'E-
tdes commercials.
La Session Extraordinaire est
orgnisee au ben6fice des ajourn4s
de la Session ordinaire.


CLINIQUE


,deSMOW

te ;r. & a tcomme r--
me,$ ppmtl det vate meeu
ue sttso importance,l
as remeaement te
,o e s m se u e t o

imwiLvotra brusue era-
I sdu~x~btcL p- mmel,
t falt men
,unlt e strA106at
eefIts aspL dt
u vous renSigner de
facon rapid et prtcisc.


LA BANQUE ROYALE
SDU CANADA
PFUS DE 700 SUCCURSALES AU CANADA CT DANS 30 AUTRES PAYS



LD.o



La nouvelle Direction


easasanfl Danaosfl~fD~lf~eefl~fk i L :elaa SfSSAS


~~Y*~J~C~*~hrHO*NNlld~CCi~fr~r~-- 1---'~"~ -~*~~P~u~h-~ll~rrrr~r~,rr~


PAGE 5


DSSD P SAVOlfusf*a t NOUVLIruSTi
vSAVOYa


Dr LOUIS HIPPOLYTE
Medecine G iserale
CONSULTATIONS:
Chemin des Dalles 7 a 8 a.m.
2 1/2 a 5 p.m.
Phone. 8373
Port-au-Prince (Haiti)



C-IANGEMENT D'ADRESSE
Me. Timoth&e PARET
RB~idence: 123, Rue Capois, 12.3
I proximity~ -de 't-{tel Oloffson.
L*,*,-,-*--


AProftable
A w
is available
n t'y wim in oF ntr teifty who
can bvok orders, on )ash trmS-
for Tattlred to Meuure Suit
t %,Ytaeda Fgtish Workma4-
Afr n4 Suit tnyths ov fine
materints at MilO pritas.Gaater*
$-eommns1on and4 *vgy nipott
s't~ni soi brnrf~de .ipA^csnsa.
None other nItd apIy.
k A. E WARRE4 6 FORSTERt SdUARE
0OX NO Q3S. BRADFOR&, ENGLAND


Berliner


offre a sa tris estimce Clientele

Ies spQ.;:oi:,is

de la fameuse cuisine viennoise,

la patisserie exquise,

les bons sandwiches

et toutes les boissons ,trs i.-n iac2esO


Etiez-vous deja au
Gobter chic
du Berliner Hof
de 4 A U ho.res?

1


Ec ics doulcurs qui en resul- A
tent sont souvent la cause de
trop d'acides dans 1'cstomac.
Facilitez la digestion en dlimi- w
nant ces acides. Portez vous ,0*
mieux en prenant:
..t.. Y '


PHILLIPS
LAIT DE MAGNESIE
(AUSS* g6US F0s vo u t 01 TAo L I 6


W" loN


Agoet Exdauft: ERNST LU)ERS.
- - --f~fen ~tt en n sf? t#


Le fait est incontestable



LE RHU-M SARTHE

c'est la quintessence
DES

meilleures variktes de cannes


d'un vaste territoire


reunissant les meilleurs terroirs


C'est ce qui fait son arbme


GO ITEZ ET COMP AREZ


Dns ises pays chauds

t.a sauvegardi du tc,


---- -


LE VOYAGE DES SOUVERAIN3
lBRITANNIQUES A PARIS

De notre eorrespondant de Paris.

(Suite et Fin)

(voir le no. de samedi)


Aprs un hommage au Soldat
Inconnu, c'est par la Seine que les
Souverains se rendent s l'Hbtel de
Ville, leur vedette passe aupr&s
des jeux d'eaux, veritables thbiA-
tres, oti I'61ment liquid se trouve
savamment dirig6 par des combi-
naisons d'un goat des plus heu-
reux; c'est ensuite a Bagatelle que
1'apres-midi se deroule, des robes
d'une 616gance infinie s'harmoni-"
sant d6licieusement avec le cadre
sublime de ce paradise de fleurs.
Tout nest cue verdure et couleurs,
le corps de ballet de l'Op6ra en sa-
tin bleu pAle evoluent et dansent
a ravir.
Un gala A l'Opera termine cette
journee: le Tout-Paris es.t !i et n'a
d'yeux que pour Leurs Majestus.
Un programme do coix leur est
rbserv. Le Bouievard de la Madeo-
leine ot i'Avenue de 'Op6ra son.t
dtcores d'une facon f6erique des
projecteurs mettetnt en valeur les
sculptures dce IAeadhmie Nationa-
le de Musique. L'efTet est blatant
et 6biouissant.,
Cost lo lendemain que ios Soi-
verains o, rendent i VErsailts
l'arm6e franise (Wifl le I
Roid Cavalerie, PolytcchMicieo.n
Saint-Cyriens, Marins, Chaoe.iur.,
alpine et delegations (os dflrirten-r
tes armes. L'arm6e in'.orisee .. ; -
re plus part-iculiremeu i atecltt Ic "
des spectateurs; e progrbs inc.-
yable accompli dans. c, domairno
fait honneur A ses (irigni.t.i
Cette revue fut une mnni v
d'ordre, ot il .'en ddgageait Vism-
pression indeniable d'une France-

&~~~e~nf.nlltlllf-f


B. ^..w--- -


forte, ayant des enfants prits A at.
complir leur devoir k besoin 6tait.
Les troupes;, values & 50.000
soldats, soe sont enuite masses
dans la Cour d'bonneur du chAteau
des Rois de France, faisant ainsi
Ia haie sur le passage du cortege
royal. Un d*jefner a t0' servi
dans la edlbre Galerie des Glaces.
Le faste de cette reception eat
presque indescriptible: porcelaines
des plus rares, cristaux 6tince-
lants.., Des maitres d'h(tel tous
habill6s avec l'habit bleu, perruque
it marteau et bas de soie blanche...
Pendant que les convives se d&-
lectaient de et repas pantagrtuli-
que, douze verres devant cha-
que invite, ,une douce musique
filtra, gavottes et ritournelles fu-
rent de la ffte. Le pare 6tait con-
sigMn au public, car le President
Lebrun et ses invites, aprbs avoir
parcouru rapidement les bassins
ou les grandes eaux s'en donnaient
a cceur joie, se rendirent au bos-
quet d'Apollon ou etait presented
imne reconstitution d'Ufe pastorale
du XVIIIe si cle.
Cette memorable journey se ter-
mine par une reception de gala au
Quai d'Orsay. Le lendemain, le
Souverain et sa suihe so rend it Vi-
iers-Bretonneux poui' inaugurer le
memorial australien.
Paris et toute la France <,, P,-
serve uno reception que i',. pen
a:5 .ieune coipe qui r r';'o ntv ;
et emera la i An
silo P i 'ujour-

| I, a- en u aii-t a ssutrer palr sa
S '. ;ute ~a foi qu'uIle appor-
:, ,' ,e collaboration plus etroi-
Samais entry les deux gran-
,.- it0r. Chacun comprend
q'n fc do tC tant de pderis don't it
s sent vavorni c t qui t minaccunt
ies .onr io"niti, des tux pou

ieat est plus necessairc que ja-
inn 01K,


-1of




.s .* ..

A:,S 1 A Confrenee-Party orgardnse
S et w samedi, par rObole des Pauvres do
'W i~n tm reuse lae st :i'-. ja&rO l

pose; ccl*e da travail, d'(n tro al
r" tuer proditf. proong. C'"est
at sans doute nt veril d'Vitdtf-
cc; encre fautil 'la rieter sin se
S laser pour qp'elle pEitre tle cr.
vaux et anime les bras.
PALADIER.


L'habitude de m6priser, d4 ra-
baisser homutes et chu es, aveugle
le regard et teint admiration. ;
BLACKIE.




PETITES NOUVELLES

(suite)


sees par 1a D. G, T. P. '
yard entire Rose:-. (u i i -
sur la route de Mor:.
Entre Chambeilltd et rmC.--- -
rie les amn liorati'n- .,'.,lt ; i
avancenit r.rmair atI

Les expoi'tatio':., :c ,a.. .:1
tret ativo, cettc zuu '- &

Par ce Stear-r Jn rn
son Matlen a cxpedi-i, :L
350 sacs de c:af a Crprn :' '1
& Anvers.

Les connaisseurs, en genera: -
1legants ne portent, quc Ie.- c-h-;-
ses cLAFAYETTE., ,s pC -.;:-
les et leo pluIAs ,I l s. d ,- 1i [' I
ui.e- '* :i ." :-'t 'h tm iorse
Lafayette na .:1 u;, ;-
jemenj in py;]ar4 -
-w ".'',U S .-. t -. .

Bonnte' r-coi,:irp, '. '-- .. .
rapportuta a M ,..;r (; i.'
Dupont ;u Sr.I. N4.1L .II :
Production' A-ri 1 .. : i: ,-
meure au Las de i ..- e. N
porte-fe ui!ll: e. n t'. an' l c. ,:
d 'i i r -: c ..' .; : .-
terie natilO.:i" r i;': Ce p."
fCeu tili.e a (tt' p i:-ris ,'r 1 itprbs-';:di
ia Re p,0ndant ( ;: l.;. tl ,.it cie
;a h,:'.. in ..
.4,
Lc 3 juillet, .e Sta.mcer ..S:,i: -
Domingue,- a eTmbaiiu6 :,tO sacs
dte carh pour Co;',cfhwae, 200.
pour A'nvers ot 125 pour it Ha;r-
pour enmpte de la M[aio: Vital.

Et te mnme jour. ,I. Edoua: i
Cadet expediat, a d.-,tiatar: a
Hiavre 100 ..cs .c 1 ca u 1 1 r .i ;
ecorce- d' raug.c~

On ne commander pl-u de chemn-
seos i I'4tranger. LE BAZAR .*-)
DERN'E, 91, Rue du Maga. l'Etat qui s'est spdciulisL' lna flS
fabrication des catecon, pyjanm.-,
cravates, etc. off ;u; pLU i/.:c un
choix comprnrh' .t : nL:.lhriLI[:Q (. t.' -


Lbe 11 Jillet, 'o0i '-cs dc ca( c
ont dtC embarqu s dostitrtin i
de New-York par it Maison Vi-
tal,
V C


le cut lieu as Club Excelsior ou le,
Dr. Louis Mars paras de C'amour'
coquetel des &motions,.

A la Pharmacie Camille on trou-
vera Ia crtme dentifrice Squib, le
fameux fortifiant Glycolixir et
toute une variety des parfums
Majestic.
0**
A Jaemel, une voiture por-
tant Ie no. 1306 et pilotee par le
R. P. Tissandier a heurte la semnai-
ne derniere une marchande de si-
rop quii on sortit probablenment. in-
demne, Car la malhoureuse n'eut
rian de plus pre.~t qu'a s'excuser
auprs. dLu R. Phre.

Le Nouvelliste parait chaque a-
prbs-midi a 2 heures. Les abonnus
c,iu rteO:--nvt en retard ie journal
.i) Tri'--i e ,it ':dres.-er i la dir.c-
,! :. l,, .. 2282.

Sa'.r .-VI /r Cglu
A 'L' At. IXLA

i.' ) ( -' i i '.- jo ua
Uiii ^rl i f q~ii.:con ..<-,:, i'e'r.z
t.n ciilZ 'C .i,L: L .Li'-vUI .. a4 t rr ccia-


f',ci'r;.^ '. I: raichr.tu r t :'.- e ur,.-


La Pension Cosmopoitaine, si-
tue A cot6 de la Banque Natinnale,
Rue des Miracles est le rendez-vous
de tous ceux qui voyagent pour la
Capital. On y trouve le confort
moderne, l'hygibne et le bon gout
des grand h6tels.- Celt, it tin
prix modique.

A I'If6pital de Jacmel. 1'on ne
chbme pas. C'gst notre confrbre
'Sud-Ouests qui nous I'apprend.-
Pour le mois de juillet 4545 con-
multations ont 6t6 donnees et qui
representent une moyenne de 1748
consultations par jour!

Les piqfires n'ont pas ete non plus
n6gliiges. Et 1835 en ont 6t6 ad.
ministries, se repartissant come
suit: Bismosol 1587, N601356, Met'-
cure 93.

.: Bonne Nouvelle.- De nouveau
La Brillantine Riunie Roja est ar-
r' div6 et -s'en Ave chex Paul E. AU-
SXLA. Rue Traversibre.
e. Bakerfix fixe et lisse les che-
" veux sans lea graisser.


PROPOSE ET

FAITS DIVERS

(Suite)


LA SITUATION EN ESPAGN. E
Les der.iit-r, dii-p-cie rebel-:
rapportent qae lc-.- h ne ddeo fed:-
.-.. insurgeC-s tien .:r:t encore V.
p r'-si, n go.t eiontri-tle sur ,"
iront dcle (Eitramradurv.
Les.< mikli2 6 s (ji[ ::',ainrfit :,rr:t-
I'offn'cn i u\e rebell' p. ir in" coI.l ',
ff-iins-ive monacent de deborder ,w,
Gdfenses insurg&s par de constar--
tes attaques frappant tantbt dan,-
un seectour tantbt dIns un aut'r
sectenr sur les frct r ,nust et s,-id
do l'Espagne.
Sur ce frrlnt d' l'Ebr-. les corn-
muniqcius ide- Franco rapporte&t
qu'ii n'y a aucun-e ivance clans r'
sec.eurt oi les gouvernementa'x
.son solidement retranches. Le pr,:
ipral travail des insurgt-s est d'eoi-
pkicher (.-ie le-s gouvernementaux
i'itforc-I:t leurs poe-itions. L'ar:uI-
lri,' li-i-cde pilon-ne I'arriire lo:,.i-
lI.:. ,c dis q: i Ics ;i\'ltnt-po:tt t t-
ti-..t.i 'Nt. (- '.- a pI-t .itr 'u.t de T r: -
tih. V .- nmiiiic'en-1 ['cnr.-,amment ."-
1. '1 l l I A.

ON I i.\VVENTION A LA IOl
S;7I 1, E COMMERCE DE
DETAIL\
('. na- l i., .-c -, r-- lo 9 ho es. le
.yvri-.;, G(r,'-g'' ibb a &t6 surprise
'e:id!ait i :la dame Alexandrino
Maxi 1 aune 50 de tiLsu. Le Juwet
de Paix d1t- Ia Section-Nord 'est
tran.poirt immndiatemenL sur I',s
li:ux aux fins d:, dres,:r procss-
verbhal.

(O1ISI ION
A Ia Rue Bonne-Foi la voiture de
M. Paul Rouzier, portant le N-o.
172 ect entr6e en collision avec cel-
le au no. 634 et appartenant M.A.
Lelio Bailly. L'aile droite de la
premiere a CtC assez sRrieusement
endommag6e ainsi que l'aile gau-
che de 'autre. L'accident s'est pro-
duit au moment pit la Ford au No.
634 d6marrait, sans que ffit n.
marque la Buick de Paul Rouzier.

PUBLICATION RESCUE -
La L6gation de Cuba a PUrt-au-
Prince, nous a fait le plaisir de
nous envoyer un ouvrage illustre
s'&ditaht en espagnol, en frangai'
et en allemand, et intitul6 eLesci-.
gares de la Havaneo.
C'est un ouvraga da propaganda
r6unissant presque routes les opi-


4 LB NOUV=Irt f flt


Prac


Line


Agence du Cap-Hadien



Service de lux- rapide entire Cap-
Jlaitien et New-York.
Departs rdguliaras lu CAP-HAI-
TIEN tous les Jeudis 1 4 heures
P. M. et arrivees. A New-York les
Lundia matin.

PROCHAINS DEPARTS DU
CAP-HAITIEN


SANTA
SANTA
SANTA
SANTA


ROSA
PAULA.-
ELENA.'
ROSA ,


PRIX DI

Cap-Haiti
I re

Cabinets exte
minimum
Cnbines inte
minimum.

cour tons aut:
s'adre'ser ":'

H. (CIAN
A

Cap-Haitien


PENSION
POUR LI

M. et MIme E
,'1: a :ux gc-us.

-". I .1 N-: T 11
n ile ,.our -les
qui desiretnt e
: t: i P 'rt
': C r:-..--ser i 2.
Duval. c
an-I'rint,.




Aujiurd'hu
LE TE.';1PS
ne perde
S chercher di
lfs Revue;-- ]e.
nom on tra tan
vous, interc-se
SL I T
.LIT
Eur. ,. di. Co

PEL'T LE IF',
S q T.I ,
r- q rs ;:


1JO






deri


UR N A


}t
UX,


8 Septembre
4-15 Septembre
,22 Septembre
29 Septembre


E PASSAGE:


en-Ne'-York,
Classe:


. S 135.00
rieures,
......... 95.v O

res re;:.u.miyg.emntsl9,f


IULLI & Co.
oen sfa.
Phone 391


Librairie


Nou


I


VENTE AU-DESSOUS DE LA
|lISE A PRIX
ET PAR VOIE PAREE


DE FAMILLE
ES ECO! IERS


, u *" -' :. ,_.:Jr. -:i^ "'.
-.o -. L-.- p .-




nvty'Q r de-' pension-
-au--Prrc:. peuvent
1. o: .1-;-. Edowiarni
A .,i -'. & C(c. For


i plus que jamais
EST PRECIE'UX
ez pas Ik vbtre
nls les Journaax et
article citant votre
nt des questions qui
2:t puisque
TOUT:
L;uptires de Joirliaux


.e en 18i9
SIRE POUR
T TOUT,
L'ne cur tni.t
uI)tie dans
EVUES


VOUS


& PUBLICATIONS
dA, toute nature
F:tiri;'s.nt eon France et A
l'Etranger
Chi DEMSOGEOT, Directe.ur
21. LouL\ard Montmartre,
PARIS (2e)


u (1:1-.lr


La CHESTERFIELD est la seu.
le Cigarette don't les fumeur- di.
sent : :-ELLES SATISFONT I.


nionips (J. g'ands fumeurs du mon.
de en favour de ces cigare cet ex-
pliquant avec des photographic h
1'appui cornmenit 9n procd&e a eiiur
pre.parat ion.
C'est li un trs. bon proc6dd pour
fair caminitre et appr6cier un
product.
Nou.s remercions du gracieux
envoi.

ACCIDENT
On nous informed que lL voiture
du Chef de Division au D6partp-
ment de l'Instruction Publique, coT-
duite par son propribtairo, a chavi-
rt, hier soir, sur la route de P6tion:-
Ville.
Nous ne sommes pas encore bien
renseign6f our lea causes et la gra-
vit6 de l'accident.


genes des 6poux Au
la femme n6e Agnij D
deux propr6talres
Port-au-Prince et domi
te a Pitre (Guadeloupwit
identifies aux Nos. B 6O
pour avocat Me. Victor Ei
tent6 au No. 1195 av'
domicile ano cobinet de et
sis en cette vile angle .
Danths Destouches et I'j
de 1'Etat.
Contre le sieur George t.
dibiteur hypoth6caire, |
et domiciliAe Port-au-P|
Pour plus amplesa r
ment.s i'nadresser an
Ed. Michel d6po.--itaire 4"i
des charges on A 1'avocat p
vnnt.
Port-au-Prince, le cinq!
bre mil neuf cent trente h


Victor DI.


Appose a ete le proe it
a chacun des endroits d6 i2
la loi... par moi LMon CalIkzt#
re-Louis, huissier du t
Cassation demeurant et
a Port-au-Prince, soussi.l...
d'hui cinq Septembre miltfi.i
trente huit. Appos& ti,*
centimes de timbres mobiWt 1N



S'il est sur cette terre nI
i rns mrlange, qui, seul, p.,i
I,ncer les d6lices d'un atilIg
dL boire goutte A gouttp. |
tites gouttes le nectar iqti|N
me le RTUM LION. -
Comme tous lea chemibS0
lsent A Rome, prenez cIlI qt4I
duit au Rhum Lion, d6pb-
Gordanco.
La devise du Rhum LIO.
tego sunm qut sum: .ie SW'
je suisl.
Done... je suis Lionil


PARAMOUNT


III-IV- 00000000"~4y


-- ----- -- -


L'-.n fa;t .a-.'.;r a to s cc-ux a
ap;.i'' ^ .;-.! edirn q u'en vertu :
., i:, ;t.-.r-- t forme ex&-
r,- r.r-' :" .,- ,:,Ll4ation. puss-e au
rapport ? M,-. Eustache Edouard
Ktnol, r ita re a Por.-au-Prince, en
.at. tii fixs h.uit F-'vrier mil neuf
cn "'Iinl: neauf, 20. d'un cornman-
c.en'ent erL datI du qluatorze janvier
rn n.u. : e-u.rt ti.r it e s ,.''t, ."xploit
.:!t' !'". i.-:Aivr .In-J sL-,Trih D. Souf-
frai.t e-rnre-gistre- c. demeure in-
fructuOeux, 3o. de la grosse en for.
me exdcutoire d'un jugement con-
trzidictoirement rendu par le tri-
bunal civil de Port-au-Prince en sesi
attribu:ions civiles, Je trois decem-
bre mil neuf cent trente sept con-
tre Gecirge. A'phonse. passe en
forced de chose irrrivocablement ju-
ge- et duimrent signifies A parties et
it av,,cat. Ie. d'un commandement
en dat i :, quaiatrtc Avril 19,38. en-
reg.tr:, ,im:eotur& infructuetx, 5o.
d'un arr't ciu tribunal de Cassa-
zifin cn date dlo huit AoAt Tnil neuf
ce.'n. tritt,-n hut ordonnant la con-
tinuat:.'n de. pour.,uites., Go. d'un
prTC.iS-v''hal do earence dres46
ptr l1 notaire p faute c'enc-iirisseur
en date du troi.s Septembre 1938.
II s era proCed it la vente au plus
oTffant et dernier enchoris,-eur au-
de.s-:ous d. la mise a prix-, en I'6-
tude et par rI m.inistere de Me. Jo-
seph Ed. Michel, notaire i hla re-
sidenc- de Port-au-Prince, sioe t rue
du Centre on Iamerton Killick le
mnircredli quatorz Septembre nil
neuf cent trc-nte huit A dix heures
du martin, cl'un immeuble fonds et
biltisses, impo.6 au No. 7132 si, en
cette ville, rue K retagne ou Cha-
rzron, dc ia contenance de seize
piods ot diemi sur I- a facade de la
rue, treize pieds c-t demi au 6iL
oppose au Nord, aur une profon-
deur de Quatre vingt. nc-uf pieds, ot
born au Nord par les. h6ritiers
Mondesir, au Sud par la dite rue
de Bretagne, a FEst par un reste
de la merme proprifte et & I'Ouest
par Louise Louis.
Ainsi du rest, que cet immneu-
ble se pursuit comporte et s'etend,
s ns aucune exception ni reserve.
La dite vente aura lieu au-des-
sou.s de la rmise i Prix de trois cent
quatre vingt treize dollars cin-
,quante sept centimes (; 393.57)
sans prejudice des int&refts 6ehns
depuis le commandement du qua-
tre Avril 1938, frais de justice et
frais faitg jusqu'& 'adIudica.tion
et lea charges de 1'enchere.
Aux requite, poursuites et dili- ]


Dimanche 11 Sept. 193 S
Une Formidable Prg4
MASQUE 3toR
Un Film Metro.'oldW
avee Boris Karloff, Myrna L
wls Stone, Karen Morlay.
...un film fantastiquig
meat, hallucinant..-..
D'OR vous conduira en..
milieu de tr&car. i -...
Boris Karloff, I'inoubliabl:
tre de tFraenkentstein' JO
le principal du chinois Ft-
Entr6e: Enfants Gde. 0.
Adults 1.10.
K <
'(K i


P-a Libraire la *lhax assortie :

(Malion de Conance)



Adolf Hitler: Ma doctrine................................
Em ill Ludig: Roosevelt........ ............................... .. .
Emile Ludig: Hindenburg........... .....................
Ren6 Benjamin: Charles Maurra........................
Ren6 Benjamin: Chronique Wo'n temps troub6. .:.
Ren6 Benjamin: Moliire .......... ........ ..............
Eclouard Schuri: L'Evolution divine ...................
Geo London: Manon L'Escroc (Chroniques judiciaire ~ j
Morand: Isabau de Bavibre................................ ...,. .
Claude Aragonn&s: Marie d'Agoult .................
Clerget: La France clans le Monde ........... ............ :5:!
Gorki: Tempete stur la ville ...........................Ai
Robert Raynaud: Le Roman de Cuba ..................
Mauriac: L'Homme et le- P ch ..................... .....
M auriac: Plong6es .. ...........................................
Thiebaut: En li.ant Leon Blum ....................
Champsaur: La Faute des Rose........ ......................
Boucaird: Le Secrets clu G. Q. ........................ ..
Boucard: Les Des.-s.us de 1'espi mnnage anglais ........
BoLcr-d: Les Dessour.s des archives secrtes ............
NMorand: Apprendre i sie reposer........................
Mauroim La jeunesse devant unore temps ................
Maurois: La Monarchie anglaise de Victoria a Georges Vt..IW
Pierre L'Ermite: Avons-nous beoin de Dieu............
IHumbert: De Mercure & Phiton ................................
F. L grani: Stylistique franqas .e ............................
i Rrna..: Comment avoir fille ou garqon ...............
Edo.:ard Schure : Pr6curseurs et r6d olte6 ................... ..
LEd a .. S;hurK: Sanctuaires d'Orient .......................
EP ,,ennp ,, nn ., ..nrr s sp n 4
'. 4 -$, ', -P- .,74r.'., @,,,P- @ ', '4 t $ "